Vous êtes sur la page 1sur 15

Coût marginal

• Coût de la production d’une unité supplémentaire

• Comporte tjrs des charges variables / charges fixes?

Mesurer la contribution de chaque produit à la


couverture de charge fixe de l’entreprise
• Exemple de compréhension
Soit un Monsieur « X » décide d’inviter ses amis et se propose de leur faire une salade
fruit. Il évalue le w qu’il aura à faire et il chiffre ce travail en DH. Pour le besoin de
l’exercice, on considérera qu’une minute passée correspond à une dépense d’un DH.
- Achat des ananas: coût unitaire de 15dh
- Temps de préparat° de la salade: 20min donc 20dh
- Si chacun de ses amis est rassasie avec une seule Ananas, prépare son dîner pour 4
amis et lui-même, lui coûtera:… …………….
- Le coût moyen pour chaque invité et lui-même est de:…………………
- S’il en invite une autre personne, la sixième, le coût total sera………
- En effet, le temps de préparation de……… dans ce cas, le coût marginal du 6° invité
est de ……………………………. Soit le coût de la 6° Ananas achetée.
- Par contre, le coût moyen pour l’ensemble des invités est de …dh/…=…..
On remarque, que le coût moyen (…………………….) tant que le coût marginal
…………………..
En effet, si le saladier de notre cas si dessus ne peut comporter que 6 Ananas, le 7°
invité va l’obliger à préparer un deuxième saladier. Dans ce cas, le coût du salade
passera à :
………………………………………………………………………………
Et le coût marginal du 7° invité sera de ……………..
• Coût marginal est la différence entre l’ensemble
des charges courantes nécessaires à la production
donnée et l’ensemble de celles qui sont
nécessaires à cette même production majorée ou
minorée d’une unité.

• Recette marginale: recette procurée par la vente


d’une unité, d’une série ou d’un lot
supplémentaire
• Résultat marginal = recette marginale – coût
marginal.
• Situation1: la structure de l’e/se permet la P°
d’une unité supp+ coût marginal = coût
variable unitaire

• Situation 2: il est nécessaire de développer la


capacité productive. Le coût marginal comporte en
plus du coût unitaire variable, le coût de la
structure supplémentaire.

Le coût marginal permet d'optimiser le potentiel de


production de certains outils d'aide à la décision.
• Calcul du coût marginal
Production continue
Mathématiquement, le coût marginal est défini par
la dérivée du coût total,  Ct (q), comparé à la quantité
produite q :

Cm = d Ct / d q

C'est-à-dire : Cm = dCM = 2CPr * q + Cv.

Pour: - CPr : Coût progressif,


- Cv :  Coût variable,
- et CM : Coût moyen.
• Production discrète

Coût marginal = coût (n+1) – coût (n)


• Exemple:
Dans un atelier la capacité de production est de
300 articles.
Les charges de structure sont de 15 000dh.
Le coût variable unitaire est de 24dh.
La production habituelle est de 270 articles.
Au-delà de 300 articles, il faut investir dans une
nouvelle machine soit 24000dh.
Calculer le Cm pour passer de 270 à 300 articles
Calculer le Cm pour passer de 300 à 330 articles
• La décision à prendre résultera suite à la
comparaison du coût marginal avec:
 Un prix de vente (PV) pour décider par rapport à
une offre commerciale:
- Si PV > Cm, l’offre commerciale est acceptée
- Si PV < Cm, l’offre commerciale est déclinée.
 Un coût d’achat (Ca), afin de choisir entre la
production et la sous-traitance:
- Si Ca > Cm, il sera judicieux de sous-traiter
- Si Ca < Cm, la décision de produire serait la plus
intéressante pour l’e/se.
• Cm est un coût estimatif à partir de données comptables
réelles ou prévisionnelles.

• Cm s’applique à des décisions de désinvestissement. Dans


ce cas,
Cm
=
CV unitaire- gain sur réduction de la structure
E/ses: eau, électricité, téléphonie

déterminer les tarifs en fonction des tranches horaires ou de


l’importance de la consommation.
• Application
Une e/se fabrique et vend annuellement 9000 unités d’un produit au
prix de 480dh l’unité, a capacité de production permettrait
éventuellement de fabriquer jusqu’à 15 000 unités. Une étude des
cours a montré que le coût total est de la forme:
Coût total= (300x X)+ 900000
Où X représente le nombre de produits fabriqués et vendus. L’e/se
reçoit une proposition de commande supplémentaire de 3000unités à
390dh l’unité
T.A.F:
1- Quel est le seuil de rentabilité de l’e/se?
2- faut-il accepter la commande supplémentaire? justifier l’acceptation
de la commande par un raisonnement global et un raisonnement
marginal.
3- quel est le prix minimum auquel cette commande peut être acceptée?
4- Établir l’équation du coût moyen d’un produit.
• 1- Seuil de rentabilité
Marge /coût V unitaire=
Les charges fixes=
SR:

Ou un CA
• Si l’on raisonne globalement on a intérêt à
accepter la commande car elle génère un profit
supplémentaire de 270 000dh

• Si l’on raisonne à la marge, pour l’activité


normales les charges fixes sont amorties. Le
coût marginal est donc composé des seules
charges variables unitaires soit 300dh puisque
les 3000unités supplémentaires peuvent être
produites et vendues sans changement de
structure, soit un coût marginal est de 390-
300= 90dh/unité
• 3- le prix minimum est le prix que permet de réaliser l’opération
sans perdre d’argent c’est-à-dire le coût marginal qui correspond ici
au coût variable unitaire 300dh, le prix minimum de la commande
est de 900000dh.

• 4- le coût moyen de produit


CM= CV+ CF/x
En cas de refus: 300+900000/9000=400
En cas d’acceptation: 300+900000/12000=375

Politique de prix différentiels


L’application du coût marginal est assez fréquente en cas de
commandes ou d’investissements supplémentaires.
Toute commande supplémentaire sera acceptée tant que son coût
marginal est inférieur à sa recette marginale attendue