Vous êtes sur la page 1sur 26

REPUBLIQUE DU BENIN

MINISTERE
DE L'AGRICULTURE
DE L'ELEVAGE ET DE LA PECHE
REPUBLIQUE DU BENIN

GUIDE D’ELEVAGE SUR L’EMBOUCHE


OVINE POUR LA TABASKI

Module 4

Publié par la

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole (EFTPA-CAADP) Santé animale


08 BP 1132 Tri Postal
Cotonou / Bénin
T +229 21 30 70 08
F +229 21 31 13 35
E info@giz.de
Web www.giz.de
Publié par:

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Impression
GUEMEIL Empreinte
Jéricho Cotonou Bénin

Dessins et crédits photographiques


Joël HOUNSOUNOU

Texte
Janvier HOUNGUEVOU

Contacts

Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) MINISTERE


DE L'AGRICULTURE
Direction de la Qualité des Innovations et de la Formation DE L'ELEVAGE ET DE LA PECHE
Entrepreneuriale (D.Q.I.F.E) REPUBLIQUE DU BENIN
Tél: +229 21 30 04 10 / Fax: +229 21 30 03 26

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH


Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole
(EFTPA-CAADP)
Coordonnateur National : Dr Geoffroy GANTOLI : geoffroy.gantoli@giz.de

08 BP 1132 Tri Postal ; Cotonou / Bénin ; T +229 21 30 70 08/21 30 44 15 ; F +229 21 30 44 16


E info@giz.de Web www.giz.de

Mise à jour : Mai 2018


Sommaire
Note introductive sur le module ……............…………………………..03

De quoi parle-t-on dans ce module ? ………………………………….04

Pourquoi prévenir ou lutter contre les maladies ? ……………...........05

Comment lutter efficacement contre les maladies ? ……….………...05

Quand lutter efficacement contre les maladies ? ………….....……...15

Avec quoi lutter efficacement contre les maladies ?..........................16

Avec qui lutter efficacement contre les maladies ? ….……………….20

Quoi éviter dans la lutte efficace contre les maladies ?………….......21

Que gagne-t-on en luttant contre les maladies ?...............................21

Qu’avons-nous retenu sur cette thématique ? …………………...…..22

Que retenir ? ……………………………………………….……………..23

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 1


2 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE
NOTE INTRODUCTIVE SUR LE MODULE

C e module destiné à accompagner le processus entrepreneurial


dans l’embouche ovine est élaboré avec l’appui technique
et financier de la GIZ. Son objectif général est de renforcer les
capacités des éleveurs dans la production de viande de qualité et
compétitive sur le marché national et sous-régional. Cet objectif
s’inscrit dans les priorités du Plan Stratégique de Relance du
Secteur Agricole (PSRSA) béninois.

De façon spécifique, ce module relatif à la Santé animale des


ovins d’embouche se propose de fournir aux éleveurs d’ovins
d’embouche, des informations relatives aux mesures préventives
et curatives en matière de soins à apporter aux animaux.

Il est structuré pour répondre aux préoccupations suivantes: De


quoi s’agit-il ? Pourquoi le faire ? Comment le faire ? Avec quoi le faire ?
Où le faire ?, etc. Ces différents questionnements débouchent sur
une note de synthèse sous forme de : Que retenir ?

Le document ne prétend pas aborder tous les contours de la


thématique. Des compléments d’informations pourraient être
nécessaires à son utilisateur.

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 3


DE QUOI PARLE -T-ON DANS CE MODULE DE SANTÉ
ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE ?

Il s’agit dans ce module de parler des mesures préventives et


curatives à prendre pour bien gérer la santé des ovins à l’embouche.

Les mesures préventives sont l’ensemble des règles d’hygiène à


observer aussi bien dans l’habitat que dans l’alimentation des
animaux afin d’éviter l’apparition des maladies. Elles prennent
aussi en compte les vaccinations et l’utilisation de certains
médicaments pour prévenir les maladies.

Par contre, les mesures curatives sont celles prises pour lutter
contre les maladies et autres affections apparues dans le troupeau.

Les mesures préventives et curatives sont donc à prendre au sérieux.


En effet, les moutons sont de façon générale, très résistants aux
maladies. Cependant ils sont particulièrement exposés à certaines
maladies contagieuses, très graves et pour lesquelles la mortalité
est très élevée. C’est le cas de la Peste des Petits Ruminants (PPR)
qui est la maladie la plus redoutable pour eux.

Mais en dehors de ces maladies graves, les autres problèmes


de santé les plus courants chez les moutons comprennent les
parasites intestinaux, les maladies nutritionnelles, les tiques et la
gale.

Il est bon de savoir que la législation sanitaire rend obligatoire


l’application de certaines mesures dont les vaccinations annuelles.

Le plan de prévention sanitaire ou médicale conçu par les services


vétérinaires répond pleinement à ces préoccupations.

4 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


POURQUOI PREVENIR OU LUTTER CONTRE
LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

La prévention ou la lutte contre les maladies dans une opération


d’embouche ovine permet de :
▶ réduire les mortalités des moutons qui peuvent avoir pour
conséquence des pertes énormes pour l’emboucheur ;
▶ faciliter l’augmentation rapide du poids vif des moutons ;
▶ disposer d’un certificat sanitaire attestant lors des transactions
commerciales que les moutons ne sont porteurs de maladies ;
▶ rassurer les consommateurs que les denrées (la viande)
proviennent d’animaux certifiés sains ; c’est-à-dire ne
comportant aucun risque d’intoxication ou de contamination
de maladies aux humains ;
▶ limiter au maximum les frais de soins vétérinaires notamment
lors des prestations de service du vétérinaire.

C’est pourquoi il faut empêcher les maladies de venir ou lutter


contre elles en cas d’apparition.

COMMENT LUTTER EFFICACEMENT CONTRE


LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

Pour lutter efficacement contre les maladies, il est important de :


▶ prendre les mesures préventives pour éviter les maladies au sein
de l’élevage ;
▶ appliquer les mesures curatives en cas de maladies.

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 5


→ LES MESURES PRÉVENTIVES AU SEIN DE L’ÉLEVAGE

A l’achat des animaux, un certain nombre de mesures doivent


être prises. Elles sont appelées mesures sanitaires de départ. Par
la suite, il existe des mesures préventives à observer le long du
cycle d’embouche.
 Les mesures sanitaires de départ
Les mesures sanitaires de départ consistent en la mise en
quarantaine, le déparasitage interne et externe, l’administration
d’antibiotiques et de vitamines, la vaccination et le traitement
trypanocide.
● Mise en quarantaine
Malgré les précautions prises à l’achat des animaux, ceux-ci
peuvent être porteurs de germes de maladies. En outre, il y a des
stress dus au changement d’alimentation (passage du fourrage
au concentré) et au nouvel environnement de vie (microbes,
humidité, pluviométrie, etc.). Pour toutes ces raisons, les animaux
destinés à l’embouche devront d’abord être mis en quarantaine
pendant quinze (15) jours au moins avant leur introduction dans
la bergerie. Au cours de cette période, le producteur veillera à :

◆ apporter de l'eau d'abreuvement à volonté ;


◆ apporter du fourrage suffisant et de bonne qualité ;
◆ habituer les animaux à la ration d'embouche ;
◆ exécuter toutes autres tâches de la conduite de l’élevage.
● Déparasitage interne et externe
Les animaux devront être déparasités au plus une semaine après
leur arrivée. Toutefois, une mesure immédiate doit être prise
contre les tiques et autres parasites externes en cas de besoin.

6 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


● Traitements antibiotiques et de vitamines
Pour renforcer l’immunité et garantir l’appétence aux animaux, il
est conseillé lors de ces mesures sanitaires de départ, de leur faire
un traitement antibiotique et d’administrer des vitamines.

● Vaccination et traitement trypanocide

Afin d’éviter des retards de croissance voire la mort de certains


animaux en cas d’apparition de maladies infectieuses, mieux vaut
procéder à la vaccination de tous les animaux pendant la période
de quarantaine. De même, il est important d’assurer la couverture
sanitaire des animaux contre la trypanosomiase ovine.

 Mesures préventives au cours du cycle d’embouche

L’éleveur doit prendre un certain nombre de dispositions pour


éviter l’apparition de maladies au sein de son troupeau. Quelques
unes de ces mesures consistent à :

● Appliquer avec rigueur les bonnes pratiques d’hygiène


ou de propreté dans son élevage (l’hygiène de l’habitat
et de l’alimentation). Car Mauvais entretien = maladies

A cet effet,
◆ enlever périodiquement la litière. Caniveaux, rigoles,
mangeoires, abreuvoirs et râteliers seront soigneusement
nettoyés et débarrassés des restes d’aliments ;

◆ sarcler périodiquement les alentours de l’atelier d’embouche ;

◆ désinfecter complètement l’enclos (le sol, le mûr, les matériels


d’élevage) dès la sortie d’une bande et chaque fois qu’une maladie
infectieuse est constatée ou soupçonnée. Pour cela, il faut :

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 7


o inventorier les désinfectants ;
o relever les spécificités de chaque désinfectant ;
o identifier le désinfectant approprié ;
o choisir le mode d’application ;
o préparer la solution de désinfection ;
o appliquer la solution de désinfection.

◆ assurer aux animaux une alimentation saine et équilibrée ;


◆ garder les animaux dans des endroits secs et propres (les
microbes et les parasites se plaisent dans les endroits humides et
sales) ;
◆ changer de pâturage aux animaux (cas où les animaux sont
conduits au pâturage) lorsqu’ils y sont restés longtemps, afin que
le soleil détruise rapidement les œufs de vers ;
◆ alimenter bien les animaux, tous les jours à heures fixes : une
alimentation insuffisante ou inadéquate affaiblit les animaux.
● Respecter les densités (le nombre d’animaux par m²)
dans les enclos ;
● Observer chaque jour le troupeau et apprécier si les
animaux sont en bonne santé ;
● Laver les animaux une fois par mois et de préférence
à l’approche de la vente.

Un animal en bonne santé a le regard clair et vif, de l’appétit


et rumine bien après l’alimentation, le poil lisse et luisant, les
muqueuses des yeux et de la bouche de couleur rosée, les crottes
nombreuses, rondes et fermes, etc.
L’atelier d’embouche au fil du temps peut entraîner des travaux
de réfection. Il est important pour l’éleveur d’y veiller.

8 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


→ LES MESURES CURATIVES AU SEIN DE L’ÉLEVAGE

Dans une opération d'embouche, il faut que la santé des animaux


soit maîtrisée, au même titre que l'alimentation, afin de réunir
les conditions de sa rentabilité. C'est pour cette raison qu'il est
toujours conseillé aux emboucheurs de solliciter les services de
techniciens d'élevage (vétérinaires), notamment pour la prise en
charge et à temps des problèmes sanitaires.

Chez les moutons, on rencontre des maladies graves comme la


Peste des Petits Ruminants (PPR). Mais en dehors de ces maladies,
les autres problèmes de santé les plus courants qui peuvent
affecter les moutons comprennent les parasites intestinaux, les
tiques et la gale.
Certaines affections notamment digestives survenant au cours
de l’embouche peuvent être traitées avec des recettes de la
pharmacopée traditionnelle.
SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 9
On a par exemple :

Maladie Produits Traitement traditionnel


Graines d’Hibiscus sabdariffa Faire abreuver les animaux de
Solution de bicarbonate ou la décoction de graines ou la
de sel solution
Ballonnement
Solution de potasse

Graines d’Acacia nilotica - Moudre les graines, diluer dans


Feuilles d’Azadirachtaindica l’eau et faire boire ;
(Neem)
Graines séchées et moulues - Piler, délayer dans l’eau puis
Diarrhée de papaye et de mangue abreuver l’animal ;
Feuilles de Fagara - Faire manger les feuilles ;
Xantoxiloïdes (Hêtin man)
Poudre de charbon de bois - Pincée de poudre de charbon
dans de l’eau.

Écorces de Balanites Moudre les écorces et étaler sur


Blessure ouverte
aegyptiaca la plaie

Solution d’alun, huile rouge, - Enlever les croûtes, nettoyer


sel de cuisine et potasse les croutes et la bouche avec la
solution d’alun et badigeonner
Ecthyma du mélange (huile rouge, sel et
contagieux potasse)

Traitement tradionnel de certaines maladies

10 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


Dans le tableau récapitulatif ci-dessous, sont résumées les maladies
et affections rencontrées chez les moutons, les signes qu’on voit
ainsi que les moyens de lutte curative.

Tableau récapitulatif des maladies et affections


des ovins, leurs signes et les moyens de lutte

→ Les parasites externes


Qu’est-ce A quoi cela
Parasites Comment traiter ?
qu’on voit ? est dû ?
Les ovins se Pâturage dans - Frotter les animaux avec de la
frottent partout les hautes poudre d’actellic ou de Kothrine
et secouent les herbes.
pattes. Inexistence - Utiliser de l’Alfapoor pour laver
Cela peut être : d’abris. les animaux
- Des puces qui Habitat mal
Puces et sautent et qui propre. - Utiliser le Poor On sur la
tiques sucent le sang ; colonne vertébrale des animaux
- Des tiques qui
se fixent sur - Surtout ne pas arracher la
la peau, entre tique car elle va se casser : la
oreilles, entre les tête reste et va faire une plaie
pattes, entre les qui risque de s’infecter.
sabots.
Les poils Habitat mal - frotter les croûtes avec un
tombent. Il y a propre mélange d’huile de vidange
des croûtes sur et de pétrole (1 mesure de
les oreilles, près chaque).
des cornes, sur le
nez et les pattes. - Refaire ces traitements 3 fois
Gale Non traité, tout (intervalle d’une semaine entre
le corps est chaque traitement).
atteint
- On peut aussi injecter de
ivermectine ou Alfamec 1 % en
sous-cutané 1 fois /semaine
jusqu’à guérison.

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 11


→ Les parasites internes
A quoi cela
Parasites Qu’est-ce qu’on voit ? Comment traiter ?
est dû ?
L’animal a la diarrhée : Alimentation Faire un traitement à
la queue, l’arrière train, non contrôlée l’Albendazol (ex : Bolu 1
les pattes sont sales. ; inexistence : 1 comprimé pour un
Ils sont fins ou gros. d’un plan de mouton de 50 kg.)
Ces vers profitent de la prévention Si on n’a pas de Bolu1
nourriture mangée par ; manque on peut traiter avec
les ovins. Certains vers d’hygiène du Panacur 750 : 1
sucent le sang. L’animal dans les comprimé pour 6
Vers
pousse fréquemment de enclos. moutons.
intestinaux
légères toux pour tenter Déparasiter tous les
(Ténia,
de rejeter les vers qui trois mois selon le cycle
strongles,
remontent dans la gorge. d’embouche.
…)
Pour le Tenia, on trouve
ses segments dans les
déjections des animaux
comme des grains de riz.
Dans le cas des Strongles
pulmonaires, le nez de
l’animal est sale et coule.

Les douves se retrouvent Même traitement que


dans le foie. pour les vers intestinaux.
Parfois, le cou de l’animal Mais attention : le
est gonflé sous la Panacur ne traite pas
mâchoire. Quand la bête la douve. Si on n’a
Douve
est morte, on voit des pas de Bolu 1, on peut
du foie
trous dans le foie. On voit utiliser de l’Alfamec (1
dans les canaux du foie à 2 ml selon la taille de
des vers mous, blancs et l’animal)
plats.

12 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


→ Les affections dues à une mauvaise alimentation
Qu’est-ce qu’on A quoi cela
Affections Comment traiter ?
voit ? est dû ?
- Le flanc (côté) Consommation Il faut percer le côté
gauche est gonflé. exagérée de mil, gauche de l’animal avec
-L’animal respire de drèches, de un Trocart ou à défaut
mal et meurt. tourteaux qui une aiguille longue
fermentent dans après une désinfection.
la panse. La Le gaz sort par le trou.
consommation La plaie guérit toute
Météorisation de sachet seule.
plastique est
aussi à la
base de la
météorisation.

Troubles L’animal a des Changement Ne jamais changer d’un


digestifs troubles nerveux rapide de seul coup la nourriture.
et de la diarrhée. nourriture Eviter de donner des
Il peut mourir en Aliments de fourrages humides
quelques heures. mauvaise qualité aux animaux ou des
matières premières
rancies, avariées, etc.
Donner des anti stress
et des antibiotiques
(Véto antidiar, Sulfa33,
Alfatrim) contre la
diarrhée

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 13


→ Les maladies microbiennes et virales
A quoi cela
Maladies Qu’est-ce qu’on voit ? Comment traiter ?
est dû ?
-Non respect - Il faut isoler très
du calendrier rapidement les animaux
vaccinal. malades et prendre
- La PPR des précautions
Il y a des tâches rouges
est due à un sanitaires pour le
partout dans la bouche, sur
virus très reste du troupeau..
la langue. Elles évoluent
contagieux Il faut leur injecter
en plaies. L’œil est rouge
et qui décime des antibiotiques
avec des larmes, puis du
Peste le cheptel en comme Oxytrétracycline
pus. Toux sèche, mousse
des Petits très peu de LA. Faire des bains
autour de la bouche,
Ruminants temps. buccaux avec du
respiration rapide, diarrhée
(PPR) bleu de méthylène
profuse, perte d’appétit et
et administrer des
forte fièvre (41-42°). Odeur
vitamines pour
nauséabonde quand on
remonter les animaux.
s’approche de la bouche de
- Pour éviter la maladie
l’animal.
il faut vacciner les
animaux sains avec
le Ovi Pest, le Capri
Pestovax
Ecthyma Croûtes au niveau des Maladie Enlever les croûtes avec
contagieux lèvres, autour de la bouche microbienne de l’alun. Badigeonner
et du nez. Forte fièvre. due à une la bouche avec la
mauvaise Bétadine ou passer du
hygiène. Véto Spray. Injecter des
antibiotiques (Oxytétra
LA)

En dépit de ces informations, l’éleveur doit recourir aux services d’un


vétérinaire pour son accompagnement.
Aussi, un animal malade doit être isolé et un vétérinaire ou un
assistant de santé doit être appelé pour identifier la maladie et
donner des conseils de traitement. Si l’animal est mort, il faut le
brûler et l’enterrer loin du site d’élevage. Il faut enlever les animaux
morts pour que les germes ne restent pas sur le sol et contaminent les
autres animaux et prendre d’urgence des mesures.

14 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


QUAND LUTTER EFFICACEMENT CONTRE
LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

Le tableau ci-après présente le plan de prophylaxie pour une


bande de moutons à l’embouche. Il peut être actualisé suivant le
contexte géographique de la zone d’élevage.

Site d’embouche : Année : Période d’embouche :

PLAN DE PROPHYLAXIE DES OVINS À L’EMBOUCHE

Traitement et Période Produits à


Responsable Observations
services S1 S2 …. S12 utiliser

Mise en Pendant 15
Eleveur -
quarantaine jours
Vaccination
Vaccination Capri
Vétérinaire 1 fois pour le
contre la PPR Pestovax
cycle
2 fois : à
Déparasitage l’entrée et juste
Eleveur Bolumisole 1
interne avant la sortie
des animaux
Déparasitage
externe

Traitement
Antibiotique

Traitement
trypanoso-
miase

Vitamines

Suivi
vétérinaire

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 15


AVEC QUOI LUTTER EFFICACEMENT CONTRE
LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

Les mesures préventives et curatives dans un élevage d’embouche


sont faites avec des matériels locaux d’entretien et ceux acquis
dans les pharmacies vétérinaires afin de constituer la boîte à
pharmacie de la ferme d’élevage.

◆ Pour les règles d’hygiènes à observer dans la bergerie, les petits


matériels indispensables sont le balai, la houe, le coupe-coupe, le
râteau, la brouette, le pulvérisateur. Les bassines ou seaux peuvent
être aussi utilisés dans le transport de l’eau pour le nettoyage
ainsi que dans la désinfection au crésyl, l’eau de javel, le virkon, le
virunet, etc.

◆ Pour l’administration des produits liquides aux animaux,


l’éleveur peut se servir des seringues, des capsules ou des cuillères
de contenance variable, des tubes, des bouteilles.

◆ Pour la vaccination ou injections de produits vétérinaires, l’alcool


iodé ou la teinture d’iode, le coton, la seringue plus aiguille ou le
pistolet automatique sont quelques éléments indispensables. Ici,
les services du vétérinaire sont mieux indiqués.

◆ Pour les cas de gale ou autres affections cutanées, des brosses


peuvent être envisagées afin de mieux gratter les croûtes et faire
appliquer le traitement. De petits bols sont aussi utilisés pour la
préparation du produit insecticide.

Ci-dessous, quelques images pour illustrer les petits matériels


avec lesquels des traitements sont appliqués sur les animaux.

16 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 17
18 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE
Par ailleurs, l’intervention sur un animal nécessite sa contention.
Pour contenir un mouton afin de l’examiner ou le soigner, quelques
techniques sont utilisées :

1. Serrez-le entre les jambes en le saisissant sous la tête


avec la main gauche ;

2. Placez-vous sur sa gauche et saisissez-le sous la tête avec


votre main gauche. Empoignez la peau du mouton,
au-dessus de sa patte arrière droite ;

3. Faites asseoir le mouton sur son train arrière et


maintenez écartées les pattes gauches dans votre main
gauche et celles droites dans votre main droite ;

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 19


4. Placez-vous du côté gauche de l’animal et saisissez de
la main droite, la patte avant droite et de la main gauche,
la patte arrière gauche. Faites ensuite coucher l’animal
sur le flanc gauche en le soulevant par les pattes.

AVEC QUI LUTTER EFFICACEMENT CONTRE


LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

Le suivi de la bonne pratique de l’hygiène dans l’élevage et le respect


des programmes de vaccination et de traitement sont des tâches
de l’éleveur. Il fait appel au vétérinaire de sa localité au besoin pour
administrer les traitements ou vaccinations spécifiques.

20 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


QUOI EVITER DANS LA LUTTE EFFICACE CONTRE
LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

 Ne pas introduire de nouveaux animaux en cours d’embouche


sans visite sanitaire approfondie suivant une mise en quarantaine
et les soins préliminaires ;
 Eviter le contact de personnes étrangères avec les animaux ;
 Ne jamais castrer les moutons de tabaski. Ils doivent être
entiers comme l’exige la coutume ;
 Eviter la suralimentation azotée et le gavage, sources d’indigestion ;
 Eviter les aliments avariés, souillés ou fermentescibles causes
d’intoxications et de ballonnements / météorisations souvent
mortels).

QUE GAGNE-T-ON EN LUTTANT EFFICACEMENT


CONTRE LES MALADIES EN EMBOUCHE OVINE ?

En respectant la mise en application des mesures d’hygiène et


de prophylaxie sanitaire et médicale recommandées ici, l’éleveur
pourra produire :
◆ des moutons sains pour la Tabaski à moindre coût, ce qui
augmente sa marge bénéficiaire ;
◆ des moutons de bonne croissance, d’âge requis et en bonne
santé ;
◆ des moutons de grande valeur commerciale.

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 21


QU’AVONS-NOUS RETENU SUR CE MODULE
DE SANTÉ ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE ?

Evaluons nos connaissances et pratiques par rapport à ce


module. Pour cela, répondons aux questions suivantes tout
en recherchant pour les questions fermées, les éléments de
justifications possibles :

Questions Réponses
1. Que doit faire périodiquement l’emboucheur
pour maintenir l’habitat des ovins en bon état pour
les animaux ?

2. Quelles sont les mesures d’hygiènes à prendre ou


à éviter par l’éleveur pour distribuer des aliments
sains à ses animaux ?
3. Quelle est la maladie contagieuse la plus
redoutable des ovins à l’embouche ? Et que peut
faire l’éleveur pour éviter son apparition ?
4. Cites quatre signes extérieurs pouvant montrer
que l’animal en embouche est en bon état de santé ?

5. Les services d’un vétérinaire et/ou d’un


zootechnicien sont-ils indispensables pour vous
dans votre élevage d’embouche ? Si oui, dites en
quoi pourra-t-il vous aider réellement dans la gestion
de la santé de votre troupeau ?
6. Décrire de façon succincte, comment peut-
on traiter un cas de parasite externe (gale) sur un
mouton à l’embouche ?

22 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE


QUE RETENIR DE CE MODULE DE SANTÉ
ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE ?

Les moutons d’embouche tout comme les autres animaux sont


exposés à différentes maladies contagieuses ou autres affections.
Pour maintenir un bon état de santé au sein de son troupeau
afin de commercialiser des produits sains et à haute valeur
commerciale, l’éleveur doit prendre un certain nombre de
mesures aussi bien préventives que curatives au sein de son unité
de production.

Au nombre des mesures préventives, il s’agira d’observer des règles


d’hygiène aussi bien dans l’habitat que dans l’alimentation des
animaux. Ces mesures consistent aussi à observer un plan pour
la vaccination et l’administration / injection de médicament
aux animaux. En cas d’apparition des maladies, l’éleveur en
fonction de ses connaissances pratiques peut prendre des mesures
curatives pour la lutte contre ces maladies. A défaut, faudra-t-il
faire recours aux services du vétérinaire de sa localité.

SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE 23


24 SANTE ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE