Vous êtes sur la page 1sur 34

REPUBLIQUE DU BENIN

REPUBLIQUE DU BENIN
MINISTERE
DE L’AGRICULTURE
DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE

RÉFÉRENTIELS TECHNICO ÉCONOMIQUES


SIMPLIFIÉS POUR LA FORMATION CONTINUE
DE TYPE MODULAIRE DES TRANSFORMATEURS
DE PADDY EN RIZ ÉTUVÉ.

Module 4

Publié par la

Décorticage
Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole (EFTPA-CAADP)

08 BP 1132 Tri Postal


Cotonou / Bénin
T +229 21 30 70 08
F +229 21 31 13 35
E info@giz.de
Web www.giz.de
Publié par:

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Impression
GUEMEIL Empreinte
Jéricho Cotonou Bénin

Dessins et crédits photographiques


Alain Codjo OFIO

Texte
Fulgence Jules DEGBOHOUET
Alain Codjo OFIO

Contacts

Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) REPUBLIQUE DU BENIN


Direction de la Qualité des Innovations et de la Formation MINISTERE
DE L’AGRICULTURE
Entrepreneuriale (D.Q.I.F.E) DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE

Tél: +229 21 30 04 10 / Fax: +229 21 30 03 26

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH


Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole
(EFTPA-CAADP)
Coordonnateur National : Dr Geoffroy GANTOLI : geoffroy.gantoli@giz.de

08 BP 1132 Tri Postal ; Cotonou / Bénin ; T +229 21 30 70 08/21 30 44 15 ; F +229 21 30 44 16


E info@giz.de Web www.giz.de

Mise à jour : Mai 2018


Sommaire
AVANT PROPOS ......................................P2

SUJET D’APPRENTISSAGE 1 :
CONNAÎTRE LES ÉQUIPEMENTS DE
DÉCORTICAGE ET LEUR MANIPULATION
...................................................................P3

SUJET D’APPRENTISSAGE 2 : SAVOIR


DÉCORTIQUER / USINER EFFICACEMENT
LE PADDY ..............................................P19

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 1


I- AVANT PROPOS

Bienvenue dans la formation continue de type modulaire des


agripreneurs pour le métier de transformation du paddy en riz
étuvé.

Le module objet de ce manuel est Intitulé : Décorticage du riz


paddy étuvé.

Il s’adresse aux minotiers, aux responsables des unités de


transformation et aux agents d’encadrement agricole.

A travers ce module, deux (02) sujets d’apprentissage seront


abordés :

1. Connaître les équipements de décorticage et leur


manipulation ;

2. Savoir décortiquer / usiner efficacement le paddy.

Ce module sera déroulé sur deux jours (02) pleins de formation.


La classe de formation ne doit pas excéder 30 apprenants.

Félicitation pour votre décision d’apprendre ou d’approfondir vos


connaissances sur ce module capital dans la mise en marché du
riz étuvé de bonne qualité. La réussite dans ce module donne droit
au Certificat 3 du programme de formation.

2 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


Sujet d’apprentissage 1 :
CONNAÎTRE LES ÉQUIPEMENTS DE DÉCORTICAGE
ET LEUR MANIPULATION

1.1. De quoi s’agit-il ?


Il s’agit de décrire les principes de fonctionnement des différents
équipements de décorticage du paddy avec une présentation de
leurs avantages et inconvénients et des divers sous-produits obtenus.

1.2. Pourquoi le faire ?


La réussite du décorticage est basée sur quatre éléments à savoir
l’hygiène, l’humidité, la propreté du paddy et le réglage de la
décortiqueuse. Les trois premiers éléments étant contrôlés dans
les étapes précédentes du processus de transformation, il ne reste
plus que le réglage de la décortiqueuse pour avoir un riz étuvé de
bonne qualité. Un bon réglage passe par une parfaite connaissance
de l’équipement en présence.

1.3. Comment le faire ?


Pour une bonne connaissance des équipements de
décorticage et leur manipulation, il faut :

1.3.1. Connaître les types usuels de décortiqueuse

Il existe essentiellement trois types de décortiqueuses :


 Décortiqueuse type Engelberg ;
 Décortiqueuse à cylindres de caoutchouc (appelée
décortiqueuse à rouleaux) ;
 Décortiqueuse à meules.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 3


Au Bénin, dans les petites rizeries, il n’est utilisé que les deux
premiers types de décortiqueuse qui sont présentés ci-dessous :

Décortiqueuse de type Engelberg

La décortiqueuse de type Engelberg (Photo 1) est un ancien


modèle toujours très utilisé. Au Bénin, ces décortiqueuses sont
généralement actionnées par des moteurs thermiques Diesel.
Leurs capacités de décorticage sont comprises entre 100 et 300
kg de paddy par heure. Il existe deux versions de décortiqueuse
de type Engelberg : la version mobile et la version fixe.

Décortiqueuse à cylindres de caoutchouc


(décortiqueuse à rouleau)

Les décortiqueuses à rouleaux de caoutchouc (Photo 2) peuvent se


présenter seules ou équipées de dispositif de polisseur-nettoyeur et
d’un dispositif d’épierrage. La décortiqueuse est entraînée par une
courroie qui la lie à un moteur diesel ou électrique de 18 à 30 CV. Un
exemple de l’équipement complet sont les types SB 5B, SB 30 ou SB

4 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


15/15. Le rendement de décorticage est nettement plus important (de
300 kg à plusieurs tonnes de paddy / heure). Le taux d’usinage est
compris entre 65 et 70 % et le taux de brisure autour de 35 %

1.3.2. Connaître le principe de fonctionnement des décortiqueuses

1.3.2.1 Décortiqueuse de type Engelberg

Elle est appropriée pour le décorticage du paddy étuvé. Elle


effectue le décorticage et le blanchissage dans la même chambre,
en une seule fois. Le décorticage est effectué par un principe de
friction / cisaillement lors du passage des grains entre le cylindre
et la lame. Pour donner de bons résultats, la décortiqueuse doit
être pleine. Le degré de décorticage se règle en écartant plus ou
moins la lame d'acier de l'arbre et en fixant la vitesse à laquelle le
mélange de riz, de balles et de paddy non décortiqué sort de la
trémie d'alimentation. Un volet réglable contrôle le débit. Divers
accessoires peuvent être ajoutés à la décortiqueuse Engelberg.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 5


Les plus courants sont une polisseuse à cylindres rotatifs munis
de lanières de cuir qui pressent le riz contre une gaine perforée, et
un simple aspirateur de balle.
Les inconvénients de cette décortiqueuse sont les suivantes :
 Faibles débits (entre 100 et 800 kg/h en théorie mais 100 à 300
kg/h dans la pratique) ;
 Taux de brisures généralement élevé, entre 30 et 50 % ;
 Puissance requise élevée : 4 cv pour 50 kg/h (5 cv pour une
tonne/h avec les rouleaux en caoutchouc, soit 15 fois moins) ;
 Pas de nettoyeur, capacité variable selon la propreté du paddy ;
 Sous-produits mal séparés (mélange de balles et de son).
 En cas de mélange de variétés :

 le réglage pour les variétés rondes va poser des problèmes


au décorticage de variétés mince, qui seront mal décortiquées (car
plus minces) ou brisées (car plus longues) ;
 Le réglage pour les variétés longues et minces, c'est-à-
dire couteau resserré, cassera les variétés rondes et entraînera des
pertes.
 Les pannes fréquentes enregistrées sur ces décortiqueuses sont
relatives aux tamis, aux roulements et à la lame de décorticage.
Les avantages de la décortiqueuse de type Engelberg sont
les suivants :

 Machine très robuste ; son besoin en entretien est faible et peut


être réalisé par les artisans locaux ;
 Décorticage et blanchiment en une seule fois ;

6 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


 Réglages simples et fonction de la qualité du paddy (sec ou
humide).

A noter que cette décortiqueuse pourrait être modifiée en plaçant


un système à rouleaux de caoutchouc au-dessus de sa trémie
d'alimentation. Un ventilateur permettrait ainsi l'évacuation
des balles de riz avant entrée du riz "cargo’’ dans la chambre de
blanchissage. L'usure de celle-ci serait plus lente et le riz obtenu
moins brisé.

1.3.2.2. Décortiqueuses à rouleaux en caoutchouc

C’est une décortiqueuse de grande capacité. Elle est plus indiquée


pour le décorticage du paddy non étuvé. Dans cette décortiqueuse,
le paddy passe en couche unique entre des cylindres gainés de
caoutchouc qui tournent dans des sens opposés et à des vitesses
différentes (Photo 3). En passant entre les cylindres, le paddy
subit un cisaillement qui enlève la pellicule, opération bien moins
brutale que celle de la décortiqueuse à axe d’où un faible taux de
brisure.

Photo 3 : Action des rouleaux en caoutchouc sur le grain de paddy.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 7


L'écartement entre les rouleaux est réglable, fonction de l'épaisseur
du paddy, donnée plus stable que la longueur ou la largeur des
grains (Photo 4).

Photo 4 : Dimensions d'un grain de paddy

La décortiqueuse à cylindres de caoutchouc est souvent munie


d'un dispositif qui aspire la balle. Cet appareil sépare les pellicules
et les grains de paddy immatures des grains de riz brun.

La décortiqueuse à rouleaux en caoutchouc présente les


inconvénients suivants :

 N'enlève pas le germe du grain (riz cargo de conservation plus


courte) ;

 Usure rapide des rouleaux (à changer après 100-200 tonnes


pour les gros rouleaux) ;

 Le caoutchouc actuel est plus résistant mais très cher ;

 Cet appareil nécessite obligatoirement un nettoyeur ;


8 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE
 Le changement des rouleaux en fonction de l'usure nécessite
un personnel attentif à la qualité du décorticage.

 Dans le cas de mélanges de variétés :

 Le réglage des rouleaux pour les variétés rondes


empêchera le décorticage des variétés minces ;

 Le réglage pour les variétés minces va provoquer


l'éclatement des variétés rondes.

Les avantages de la décortiqueuse à rouleaux en


caoutchouc sont les suivants :

 Equipement semi-industriel ou industriel (de 300 kg à plusieurs


tonnes/h), donc adaptable à des débits moyens à élevés. Existe en
couplage avec une blanchisseuse dans la même machine ;
 Rendement élevé au décorticage (85-90 % de riz cargo) et
en un seul passage, si les variétés ne sont pas mélangées. Dans
le cas contraire, il faut adjoindre une table densimétrique de
récupération du paddy non décortiqué ;
 Taux de brisures très faible d'où production de riz entier si le
paddy est de qualité et à une bonne humidité ;
 Ne nécessite pas d'ébarbeur (pour enlever la barbe de certaines
variétés) ;
 Produits bien séparés (riz cargo très propre) ;
 Faible consommation d’énergie par tonne de paddy décortiqué

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 9


1.3.3. Savoir faire les réglages sur les décortiqueuses

Les réglages ci-dessous sont nécessaires pour réussir le décorticage :

1.3.3.1. Quantité de sortie du paddy à décortiquer

Plus l’aiguille indique un chiffre plus grand plus la quantité de


sortie est plus grande (Photo 5). Le réglage doit se faire de manière
à obtenir un bon décorticage. Pour réussir le réglage de la sortie du
paddy, il faudra nettoyer chaque jour le fond de la trémie.

1.3.3.2 Espace entre les tambours

L’espace entre les rouleaux doit être toujours de 01 mm. Si la


poignée de réglage est tournée vers la droite, l’espace entre les
rouleaux se réduit (Photo 6). Lorsqu’elle est tournée vers la gauche,

10 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


l’espace entre les rouleaux s’augmente. Le réglage doit se faire en
tenant compte de la quantité de sortie et de la grosseur des grains,
en regardant de façon continue le résultat obtenu.

1.3.3.3 Evacuateur de son

Si on tourne la manette vers la droite l’évacuation s’effectue plus


rapidement, en tournant la manette vers la gauche elle s’effectue
plus lentement. Il faut bien ajuster l’évacuateur pour avoir du riz
propre et blanc.

1.3.3.4 Blanchissage

Le réglage du blanchisseur se fait en ajustant la pression en


poussant les poids vers l’intérieur (diminution) ou l’extérieur
(augmentation). Il faut bien ajuster la pression pour avoir un bon
blanchissage (Photo 7).

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 11


1.3.3.5 Pré-nettoyeur et l’épierreur

Le pré-nettoyeur et l’épierreur doivent être réglés de manière à


permettre la séparation des matières étrangères (Photo 8). Les
tamis de l’épierreur doivent être nettoyés avant et après chaque
utilisation.

12 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


1.3.3.6 Séparateur riz décortiqué - paddy

L’espace entre les lames de séparation doit être réglé de manière


à permettre une bonne séparation entre le riz décortiqué et le
paddy (Photo 9).

1.3.3.7 Trieuse

La table densimétrique de la trieuse doit être réglée pour permettre


une meilleure séparation du riz entier, de la brisure et du paddy
(Photo 10).

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 13


1.3.3.8 Blanchisseur

Le flux du riz cargo dans le blanchisseur doit être réglé (Photo 11).

La sortie du riz blanchi doit être réglée en agissant sur la masse


(Photo 12).

14 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


1.3.3.9 Nettoyage

Après chaque décorticage, les différentes parties de la


décortiqueuse à nettoyer sont : la trémie, les rouleaux, la chambre
de ventilation et le blanchisseur (Photo 13). Le nettoyage peut être
amélioré par l’injection d’air comprimé dans les compartiments à
accès difficile.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 15


1.4. Quand le faire ?

Il faut bien connaître les équipements de décorticage et leur


manipulation avant d’envisager tout décorticage du paddy.

1.5. Où le faire ?

La connaissance des équipements de décorticage et leur


manipulation peut se faire au sein de l’unité de décorticage après
le montage par les techniciens.

1.6. Avec quoi ?

Pour maîtriser les équipements de décorticage et leur manipulation,


il faut disposer les fiches techniques et notices accompagnant les
machines..

1.7. Avec qui le faire ?

La maîtrise des équipements peut être réalisée avec l’aide


d’un technicien en mécanisation agricole et aussi un minotier
expérimenté.

1.8. Quoi éviter ?

Éviter de généraliser les connaissances acquises sur un type


donné de décortiqueuses à un autre; chacun a ses spécificités
qu’il est important de maîtriser.

1.9. Que gagne-t-on ?

On gagne essentiellement à obtenir la meilleure qualité de riz


étuvé sur la base des équipements disponibles et du paddy en
présence.

16 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


1.10. Qu’avons-nous retenu ?

Questions Réponses
Quels sont les types usuels de
décortiqueuses utilisées au Bénin et
leurs caractéristiques ?
Quels sont les principes de
fonctionnement des décortiqueuses
usuelles au Bénin et les avantages et
inconvénients qui y sont liés ?

Quels sont les 9 réglages à savoir faire


sur les décortiqueuses ?

Que gagne-t-on à bien maîtriser les


équipements de décorticage et leur
manipulation ?

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 17


1.11. Que retenir ?

Dans ce premier sujet d’apprentissage, il s’agit de


décrire les principes de fonctionnement des différents
équipements de décorticage du paddy avec une
présentation de leurs avantages et inconvénients. Un
bon réglage passe par une parfaite connaissance de
l’équipement en présence. Pour se faire, il faudra suivre
les étapes suivantes :

 Étape 1 : Connaître les modèles usuels de décortiqueuse ;

 Étape 2 : Connaître le principe de fonctionnement


des décortiqueuses et les avantages et inconvénients
qui y sont liés ;

 Etape 3 : Savoir faire les réglages sur les décortiqueuses.

On gagne essentiellement à obtenir la meilleure qualité


de riz étuvé sur la base des équipements disponibles et
du paddy en présence.

18 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


Sujet d’apprentissage 2 :
SAVOIR DÉCORTIQUER / USINER EFFICACEMENT LE PADDY

2.1. De quoi s’agit-il ?


Savoir décortiquer / usiner efficacement le paddy revient à
maîtriser les paramètres du paddy qui influencent la qualité du
décorticage. Ces paramètres doivent être contrôlés au mieux pour
obtenir du riz étuvé en quantité et en qualité.

2.2. Pourquoi le faire ?


Il faut savoir décortiquer le paddy parce que des exigences
de qualité existent en la matière. Les exigences pour un bon
décorticage / usinage du paddy sont les suivantes :

 Taux d'humidité du paddy : entre 12 et 14 % ;

 Rendement en riz étuvé de la décortiqueuse : jusqu’à 70 % si le


paddy est propre ;

 Pourcentage de son pur (son sans balles) : inférieur à 13 %.

Pour respecter ces exigences, il est indispensable de contrôler


l'humidité du paddy et le rendement d'usinage de la machine ; ceci
revient à contrôler le paddy et la machine de décorticage.

2.3. Comment le faire ?


Le respect des exigences en matière de décorticage / usinage
implique qu’il faut savoir analyser et apprécier les taux d’humidité
du paddy, calculer les taux de clivage des grains et en tenir compte
dans le décorticage et enfin calculer et analyser le rendement

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 19


d’usinage. Dans la quête du savoir-faire en matière de décorticage,
les étapes suivantes devront être observées par le minotier :

2.3.1. Connaître les implications des différents taux d’humidité du paddy


dans le processus de décorticage

Entre 12 et 14 % d'humidité, le grain de paddy donne le rendement


maximal en riz étuvé ; lequel riz se conserve bien.

Quand le paddy mouillé (humidité supérieur à 14 %) est


décortiqué, les inconvénients sont les suivants :

 Le paddy va coller dans la machine ;

 Le son qui en sera issu sera humide et donc se conservera mal ;

 La quantité de farine qui sera obtenue au décorticage sera plus


importante ;

 Le riz étuvé à la sortie de la machine sera moindre ;

Quand le paddy est trop sec (humidité inférieur à 12 %) :

 La probabilité qu’il soit clivé est très grande ;

 Le paddy clivé décortiqué donnera plus de farine de riz évacuée


avec le son ;

 Le riz étuvé à la sortie de la machine sera peu d’où des gains


en moins.

20 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


A noter que :

 Lorsque le taux d’humidité du paddy est supérieur à 14 %, les


grains mouillés doivent être sortis des sacs et séchés au soleil en
attendant l'usinage ;

 Par contre, lorsque le taux d’humidité est inférieur à 12 %, les


grains secs doivent être rapidement mis à l'ombre et protégés
(bâches, hangar, toit).

Mais alors, que faut-il faire lorsque le paddy est clivé ?

2.3.2. Connaitre les causes du clivage des grains

Le clivage des grains de riz a pour causes le climat et les pratiques


de post-récoltes :

Les causes climatiques sont liées à la période de récolte du


paddy : le paddy récolté en octobre-novembre (culture de saison)
aura tendance à être humide alors que celui récolté en avril-
mai (cultures de contre-saison) aura tendance à être trop sec et
facilement clivable.

Les causes liées aux pratiques de post-récolte peuvent être :

 La récolte tardive ;
 Le battage en retard ;
 La technique de battage inappropriée ;
 Le battage trop fort ;
 Le grain mal stocké (le grain reprend ou perd de l'eau
régulièrement).

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 21


2.3.3. Déterminer le taux de clivage pour prévoir le taux de brisure après
usinage

Pour déterminer le taux de clivage, il est important de savoir


observer les fissures sur le grain de riz. L’observation est faite avec
la technique du ‘’miroir inspecteur de grains’’ réalisable localement
en bois. Le procédé d’observation comporte les opérations ci-
dessous :

 Décortiquer manuellement les grains de paddy ;

 Poser 50 grains blancs et entiers ainsi obtenus, dans les


perforations de la plaque supérieure, ou sur une plaque en bois
(épaisseur moyenne: 0,3 mm), percée de 50 perforations de
dimension fonction de la variété (ronde ou longue), et collée sur
une plaque de verre de grains. Un morceau de miroir placé en
dessous de cette plaque peut servir d'élément réfléchissant la
lumière du soleil (Photo 14) ;

 Observer les grains : les rayons du soleil (ou d'une lampe)


tombent sur le miroir et traversent les grains "cargo", permettant

22 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


de voir les grains entiers déjà fissurés ;

 Décrire les caractéristiques des fissures (longitudinales ou


verticales). Voir Photo 15 ;

 Dénombrer les grains fissurés (dans les 50 grains que contient


cet appareil); appelons ce nombre A ;

 Calculer le Pourcentage de grains clivés ; appelons PGrains


clivés : ce pourcentage.
PGrains clivés = A x 100/50 soit PGrains clivés = A x 2
 Calculer le Taux de clivage :
Taux de Clivage = PGrains clivés + 15% ; 15% étant une valeur
théorique qui tient compte du pourcentage de grains brisés par la
seule influence de la machine (pour des grains entiers au départ).

Le "miroir inspecteur de grains" permet de prévoir le taux de bri-


sures que l'on obtiendrait après usinage. Il permet donc à l'opéra-
teur d'être averti à l'avance de la qualité du paddy à l'usinage en vue
de régler convenablement sa décortiqueuse ou sa rizerie.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 23


2.3.4. Tenir compte des taux de clivage pour un décorticage efficace du
paddy

Si le taux de clivage est supérieur à 50% (35 grains clivés sur 100),
il faudra décortiquer doucement le paddy. A cet effet,

 Le couteau de réglage de la décortiqueuse doit être un peu


desserré et il ne faudra pas décortiquer trop de paddy à la fois ;

 Le "volant" ou les "poids" des blanchisseuses des rizeries


devront être allégés pour ne pas garder le riz trop longtemps dans
la chambre de blanchissage.

2.3.5. Décortiquer / usiner le paddy et calculer puis analyser le rendement


d’usinage

L'usinage du paddy (Photo 16) suit deux étapes, le décorticage


proprement dit (élimination de la balle de riz) et l’usinage
(élimination d’une partie du son). Ces deux étapes se font parfois
dans une même "chambre" comme dans les décortiqueuses
villageoises (Engelberg).

24 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


Le rendement d'usinage représente la quantité de riz étuvé
obtenue après décorticage/blanchiment d'une quantité définie de
paddy propre. On l'exprime en % (en pourcentage). Pourcentage
(%) veut dire que pour 100 unités (100 kg par exemple) de paddy,
on obtient x unités (kg) de riz étuvé.

Pour mesurer le rendement d’usinage, le procédé à suivre est le


suivant :

 Apprêter une balance ;

 Disposer du paddy propre :

 01 sac de paddy dans le cas d'une décortiqueuse


villageoise de type Engelberg (capacité max 300 kg/h) ;

 02 sacs de paddy dans le cas d'une machine de plus


grande capacité ;

 Plus de 02 sacs dans le cas d'une rizerie.

 Peser exactement les sacs de paddy propre et notez le poids du


paddy ;

 Décortiquer un peu de paddy d’un autre sac (ne pas utiliser le


paddy déjà pesé) pour remplir et régler la décortiqueuse ;

 Vider la trémie de la décortiqueuse de tout paddy avant de


démarrer la machine ;

 Remplir la trémie avec le paddy du sac pesé. Toutes les ouvertures


de la machine sont fermées. On est prêt à démarrer ;
DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 25
 Démarrer la machine ;
 Commencer le décorticage comme vous avez l'habitude de le
faire ;

 Placer bien les seaux de récupération du riz étuvé ; ne rien


perdre ;

 Quand tout est décortiqué, et que plus rien ne sort, arrêter la


machine ;

 Peser exactement le riz étuvé obtenu et noter le poids ;


 Calculer le rendement d’usinage à partir de la formule suivante :
Masse du riz étuvé
Rendement d'usinage (en %) = Masse du paddy
x 100

2.3.6. Analyser le rendement d’usinage obtenu

Pour bien analyser la valeur obtenue pour le rendement d’usinage,


il y a lieu de connaître les valeurs cibles suivantes :

 Le rendement d'usinage maximal pour une décortiqueuse


villageoise (Engelberg) est de 67 % (ce qui veut dire 67 kg de riz
étuvé pour 100 kg de paddy propre)

 Le rendement d'usinage maximal pour une décortiqueuse à


rouleaux de caoutchouc peut atteindre 70 % (70 kg de riz étuvé
pour 100 kg de paddy propre) ;

 Le paddy 100 % donne après usinage :

 80 % de riz cargo ;

26 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


 20 % de balles ;
 67 à 70 % de riz étuvé ;
 10 à 13 % de son.
 Dans les décortiqueuses traditionnelles où les balles et le son
sont mélangés, le rendement en son ne doit pas dépasser 33-40 %.
Si la valeur du rendement d’usinage obtenu est inférieure aux
valeurs cibles de rendement d’usinage, il y a plusieurs causes
possibles :

 Le paddy est trop sec, il casse et donne beaucoup de son ;


 Le paddy est trop sale et le poids de départ est faussé.
Le Tableau 1 ci-dessous donne l'évolution des rendements pour
100 kg de paddy avec différentes proportions d'impuretés :

Tableau 1 : Rendement théorique d’usinage selon


la propreté du paddy

Paddy propre Impuretés Rendement théorique

100 kg 0 kg 67 %
99 1 66,3
98 2 65,7
96 4 64,3
94 6 63,0
90 10 60,3 au lieu de 67 %.

 La machine est abîmée par le paddy sale, les tamis sont


troués et l'on perd des brisures de riz qui passent dans le son ;

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 27


 Le paddy est un mélange de différentes variétés de
formes diverses, ce qui empêche un bon réglage de la machine
pour éviter de casser les grains les plus longs ou plus épais ;

 Le paddy contient du riz rouge qui demande un


décorticage poussé pour enlever les traces de couleur rouge, ce
qui provoque aussi des brisures (on resserre le couteau de la
décortiqueuse ou le volant de réglage de la blanchisseuse dans la
rizerie) et augmente la production de son ;

 Il y a trop de grains endommagés, immatures, verts


qui peuvent se séparer durant le décorticage (à rouleaux) ou se
transformer en farine de riz durant le blanchiment (décortiqueuse
ou rizerie).
Toutes ces causes peuvent se présenter en même temps, c'est
pourquoi il faut continuer à mieux surveiller la qualité de son
paddy.

2.4. Quand le faire ?

Il faut bien maîtriser les étapes de décorticage de paddy avant de


monter sur une machine de décorticage. Pour chaque lot différent
de paddy, il est important que le minotier tienne compte de ces
étapes.

2.5. Où le faire ?

Ces étapes doivent être réalisées au sein de l’unité de décorticage.


Les différentes analyses peuvent également être réalisées par
les transformatrices dans leurs unités de transformation avant
d’emmener leur paddy au décorticage. Ainsi, elles pourront mieux
orienter le minotier.

28 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE


2.6. Avec quoi ?

Pour faire les différentes analyses et évaluations, il faudra disposer :


 Du paddy prélevé dans le respect des règles d’échantillonnage ;

 D’un humidimètre pour déterminer le taux d’humidité ;

 D’un miroir inspecteur de grain qui peut être fabriqué localement


pour dénombrer les grains clivés de l’échantillon constitué ;

 D’une décortiqueuse pour décortiquer le paddy dont le


rendement d’usinage sera évalué ;

 Du riz étuvé.

2.7. Avec qui le faire ?

Les différentes analyses peuvent être réalisées conjointement par


le minotier et la transformatrice mais aussi par l’une ou l’autre
partie.

2.8. Quoi éviter ?

Pour décortiquer efficacement le paddy, il faudra éviter de :

 Appliquer le même réglage de la décortiqueuse à tous types de


paddy ;

 Mélanger différents lots de paddy à décortiquer ;

 Décortiquer du paddy humide ou trop sec.

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 29


2.9. Que gagne-t-on ?

En analysant correctement le paddy et en réglant en conséquence


la décortiqueuse, la finalité c’est un bon rendement d’usinage qui
se traduira par des gains plus importants. Le Tableau 2 montre
que lorsque le minotier usine efficacement le paddy, il permet à la
transformatrice d’avoir un gain supplémentaire de 46 FCFA/ kg
de paddy transformé.

Tableau 2 : Gain lié à un usinage efficace du paddy


Paddy
Formule de Paddy usiné
Paramètres Unités usiné NON
calcul efficacement
efficacement
Paddy disponible kg a 100 100
Rendement d'usinage % b 70 % 55 %
Quantité de riz étuvé
kg c 67 55
obtenu
Prix unitaire de vente riz
FCFA/kg d 400 400
étuvé
Recettes issues du riz
FCFA e=c*d 26 800 22 000
étuvé
Quantité de son de riz
kg f 13 25
obtenu
Prix unitaire de vente
FCFA/kg g 20 20
du son
Recettes issues du son FCFA h=f*g 260 500
Recettes totales FCFA i=e+h 27 060 22 500
Gain supplémentaire j=27060-
FCFA 4 560
lié à l'usinage efficace 22500
Gain supplémentaire
FCFA/
sur chaque kg de k=j/a 46
kg
paddy usiné

Le minotier à son tour gagnera la confiance des transformatrices


et donc fera des chiffres d’affaires intéressants.
30 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE
2.10. Qu’avons-nous retenu ?

Questions Réponses
Quel est l’intérêt de savoir usiner
efficacement le paddy ?
Quelles sont les étapes à observer
par le minotier pour un usinage
efficace du paddy ?
Que gagne la transformatrice lorsque
le minotier usine son paddy de
manière efficace ?
Que gagne le minotier en usinant de
manière efficace le paddy apporté par
les transformatrices ?

DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE 31


2.11. Que retenir ?

Savoir décortiquer / usiner efficacement le paddy revient à


maîtriser les paramètres du paddy qui influencent la qualité du
décorticage. Ces paramètres doivent être contrôlés au mieux pour
obtenir du riz étuvé en quantité et en qualité.

Le respect des exigences en matière de décorticage / usinage


implique qu’il faut savoir analyser et apprécier les taux d’humidité
du paddy, calculer les taux de clivage des grains et en tenir compte
dans le décorticage et enfin calculer et analyser le rendement
d’usinage. Dans la quête du savoir-faire en matière de décorticage,
les étapes suivantes devront être observées par le minotier :

 Etape 1 : Connaître les implications des différents taux d’humidité


du paddy dans le processus de décorticage ;

 Etape 2 : Connaitre les causes du clivage des grains ;

 Etape 3 : Déterminer le taux de clivage pour prévoir le taux de


brisure après usinage ;

 Etape 4 : Tenir compte des taux de clivage pour un décorticage


efficace du paddy ;

 Étape 5 : Décortiquer / usiner le paddy et calculer le rendement


d’usinage ;

 Etape 6 : Analyser le rendement d’usinage obtenu.

En analysant correctement le paddy et en réglant en conséquence


la décortiqueuse, la finalité c’est un bon rendement d’usinage qui
se traduira par des gains plus importants. Lorsque le minotier
usine efficacement le paddy, il permet à la transformatrice d’avoir
un gain supplémentaire de 46 FCFA/ kg de paddy transformé. Le
minotier à son tour gagnera la confiance des transformatrices et
donc fera des chiffres d’affaires intéressants.

32 DECORTICAGE DU RIZ PADDY ETUVE