Vous êtes sur la page 1sur 24

présente

2
L’HISTOIRE DE FRANCE EN BANDE DESSINÉE

de BONAPARTE
1769-1804  NOUVELLE COLLECTION VENDREDI 10 JANVIER 2020
DE BONAPARTE
à NAPOLÉON
L’ascension fulgurante
1769/1804 76E ANNÉE– NO 23328
2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
À NAPOLÉON N° 2 - 4,99 € WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
EN VENTE UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Donald Trump joue l’accalmie avec l’Iran  
▶ Mercredi 8 janvier, le ▶ « L’Iran semble reculer », ▶ Donald Trump a soufflé ▶ Il a déclaré vouloir le ▶ De leur côté, Poutine et
président américain a mis s’est­il félicité, revendi­ le chaud et le froid, an­ renforcement du rôle de Erdogan, réunis à Istanbul,
un terme, dans l’immé­ quant la victoire et met­ nonçant de nouvelles l’OTAN au Proche­Orient, se posent en gendarmes du
diat, à l’escalade guerrière tant en avant l’absence de sanctions économiques, sans indiquer s’il souhai­ Proche­Orient et appellent
survenue ces derniers pertes américaines suite tout en esquissant quel­ tait un retrait rapide au cessez­le­feu en Libye
jours avec Téhéran aux frappes iraniennes ques gestes d’ouverture des troupes américaines PAGE S 2- 3, 23 E T 24

ENTREPRISES
DELPHINE  LES DIVIDENDES DU CAC 40
HORVILLEUR   SE SONT ENVOLÉS EN 2019
« ON A PERDU  les entreprises du cac 40
ont versé 49,2 milliards d’euros
à leurs actionnaires en 2019, soit
financière, a ainsi été battu, et
les profits des quarante premiers
groupes français ont approché
LE SENS  12 % de plus que l’année précé­
dente, indique la dernière étude
les 90 milliards d’euros.
La croissance des dividendes

D’UN COMBAT 
annuelle de la lettre spécialisée a été plus rapide que celle des
Vernimmen.net, auxquels s’ajou­ investissements , qui ont aug­
tent 11 milliards sous forme de menté de 9,7 % en 2019, soit

UNIVERSEL 
rachats d’actions, soit 60,2 mil­ 82 milliards d’euros, alors que les
liards d’euros. Le record de 2007 dividendes ont progressé de 15 %.
A Troyes, (57 milliards), à la veille de la crise PAG E 12

CONJOINT » le 17 juin 2019.


BERTRAND GUAY/AFP

▶ Cinq ans après la tuerie


Retraites Justice
de l’Hyper Cacher, La longue grève Le plaidoyer
cette figure du judaïsme
libéral dresse le constat a redonné des  pro domo
désolé de la « solitude
des juifs » en France face couleurs à la CGT de Carlos Ghosn
à l’antisémitisme
Philippe Martinez, le L’ex­patron de Renault­
PAGE 9 secrétaire général de la Nissan n’a donné aucun
centrale, a réussi à devenir élément sur sa fuite, lors
la figure majeure de l’op­ d’une conférence de
position à la réforme des presse, mercredi 8 janvier
retraites. Mais le syndicat à Beyrouth, et s’est borné
joue son avenir sur à dénoncer « la campagne
sa capacité à mobiliser, systématique contre lui »
notamment dans le privé PAG E 10,14 ET
PAGE 7 ÉDITORIAL PAGE 24

Brexit Pneumonie Grèves Tribune Tables extensibles, plateaux laque, bois,


verre et céramique, procédés anti-rayures,
Discussions Un nouveau Les passes Navigo
houleuses en vue virus derrière de décembre Comment Haïti fabrication française et européenne.

entre Londres
et Bruxelles
une épidémie
en Chine
seront remboursés
en Ile­de­France
est devenue 
PAGE 5 PAG E 6 PAGE 12 la « république
des ONG »
LE REGARD DE PLANTU Pour le politiste Frédéric
Thomas, après le séisme
meurtrier de 2010, l’hu­
manitaire est « passé à Offres exceptionnelles
côté » du peuple haïtien dans le plus grand espace
PAGE 21 tables et chaises de repas
à Paris !
Culture
Notre sélection 
de spectacles
à voir en 2020
Une quinzaine de pièces
de théâtre, d’opéras, CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER : 3000 M2 D’ENVIES !
de spectacles d’humour Tables et chaises : Paris 15e • 7j/7 • M° Boucicaut
et de danse ont retenu 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
l’attention des critiques 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40
du « Monde » Canapés, literie, armoires lits, dressings, gain de place, chambres juniors,
mobilier contemporain : toutes nos adresses sur www.topper.fr
PAGES 1 6-17
Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,10 €, Cameroun 2 400 F CFA, Canada 5,70 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 400 F CFA, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 330 HUF, Irlande 3,50 €, Italie 3,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,20 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
INTERNATIONAL
0123
2| VENDREDI 10 JANVIER 2020

Iran : l’apaisement sans concession de Trump
Le président américain veut renforcer le rôle de l’OTAN au Proche­Orient et maintient la pression sur Téhéran

washington ­ correspondant

D
onald Trump a mis un
terme dans l’immé­
diat à l’escalade qui
avait conduit à l’assas­
sinat du général iranien Ghassem
Soleimani, tué à Bagdad par la
frappe d’un drone, dans la nuit du
2 au 3 janvier, puis à des frappes
iraniennes contre des positions
américaines en Irak, mardi.
Comme Téhéran, quelques heu­
res plus tôt, le président des Etats­
Unis a revendiqué, mercredi 8 jan­
vier, la victoire en mettant en
avant l’absence de pertes améri­
caines et en jugeant que « l’Iran
semble reculer ». « C’est une bonne
chose pour toutes les parties con­
cernées et une très bonne chose
pour le monde », a­t­il ajouté.
Il a souligné que la capacité de
dissuasion de Washington avait
été, selon lui, restaurée par l’élimi­
nation d’un dignitaire brusque­
ment promu au rang de « terro­
riste numéro un mondial ». « Les
Etats­Unis sont prêts à la paix avec
tous ceux qui la veulent », a­t­il
conclu après avoir affirmé que
son pays ne souhaitait pas faire
usage de l’outil militaire dont il
avait longuement vanté la supé­
riorité quelques minutes plus tôt.
Il n’a répondu à aucune question
de la presse.

Annonce de nouvelles sanctions


Le ton mesuré du président des Donald Trump
Etats­Unis a tranché avec les me­ à Washington,
naces agitées ces derniers jours. le 8 janvier. SAUL LOEB/AFP
Dimanche, il avait ainsi assuré sur
son compte Twitter que « les
Etats­Unis riposteraient rapide­
ment et complètement, et peut­ provocations dans la région. Sur à disposition par la dernière admi­ vons également conclure un accord nature à rassurer les alliés de
être de manière disproportion­ ce point, le ton n’a pas changé. Le nistration », a­t­il affirmé dans
« La destruction qui permette à l’Iran de progresser, Washington. Donald Trump a mis
née si l’Iran frappait une personne président des Etats­Unis a débuté une allusion aux contreparties de l’EI est une de prospérer et de tirer parti de son en avant l’indépendance énergéti­
ou une cible américaine ». C’est son intervention, avant même de obtenues alors par l’Iran en énorme potentiel inexploité. L’Iran que des Etats­Unis, obtenue grâce
précisément ce qui s’est passé saluer l’assistance, par l’engage­ échange du gel de son pro­
bonne chose peut être un grand pays », a­t­il dit. au pétrole de schiste, en assurant
avec ces tirs de missiles iraniens ment selon lequel « aussi long­ gramme nucléaire. pour l’Iran et Donald Trump a également indi­ que son pays n’avait plus besoin
visant des bases dans lesquels se temps qu’[il sera] président, l’Iran Une nouvelle fois, Donald qué que la lutte contre l’organisa­ de l’or noir du Proche­Orient.
trouvaient des militaires améri­ n’obtiendra jamais l’arme nu­ Trump a enjoint aux autres signa­
nous devons tion Etat islamique (EI) pouvait Mais Donald Trump n’est pas
cains, revendiqués par Téhéran. cléaire ». Il a dressé à nouveau un taires de l’accord – l’Allemagne, la travailler rapprocher Washington de Téhé­ parvenu à dissiper les doutes que
Mercredi, entouré de ses princi­ tableau dévastateur de l’accord Chine, la France, le Royaume­Uni ran, comme cela a déjà été le cas en la dureté des sanctions alimente
paux conseillers à la sécurité, du conclu en 2015 par son prédéces­ et la Russie – de se retirer à la suite
ensemble sur Irak, lors de l’offensive pour re­ sur les objectifs à long terme de
vice­président, Mike Pence, du se­ seur démocrate, Barack Obama. des Etats­Unis de ce compromis cette question » prendre le contrôle de la grande Washington, même s’il a réguliè­
crétaire d’Etat, Mike Pompeo, et Comme à son habitude, il n’a pas pour ouvrir des négociations en ville de Mossoul. « La destruction rement nié vouloir un change­
DONALD TRUMP
de celui à la défense, Mark Esper, cherché en effet à rassembler le vue d’objectifs encore plus con­ de l’Etat islamique est une bonne ment de régime à Téhéran. Cette
président des Etats-Unis
Donald Trump ne s’est pas limité pays mais il a au contraire conti­ traignants pour les Iraniens. chose pour l’Iran et nous devons ambiguïté pourrait réapparaître
à ce constat très personnel de vic­ nué de régler des comptes, au prix Il a de même annoncé de nouvel­ travailler ensemble sur cette ques­ au détour du discours que le vice­
toire. Silencieux jusqu’à présent de plusieurs contre­vérités. les sanctions contre la République tion et sur d’autres priorités com­ président, Mike Pence, réputé
sur le dossier au cœur de l’esca­ Il n’a pas seulement assuré que islamique, ce qui n’est pas de na­ été dépourvue d’ouvertures, don­ munes », a­t­il proposé. « faucon » sur l’Iran, tiendra le
lade des derniers mois, le pro­ la faiblesse supposée de l’admi­ ture à ouvrir ces discussions que nant l’impression d’un arbitrage Le président américain a égale­ 13 janvier à l’invitation de la Foun­
gramme nucléaire iranien, il lui a nistration précédente avait con­ les Etats­Unis appellent officielle­ dans lequel des conseillers du pré­ ment suggéré que les Etats­Unis dation for Defense of Democra­
consacré une bonne partie de son forté l’Iran dans une posture ment de leurs vœux. C’est en effet sident, avocats d’une ligne moins pourraient prendre leurs distan­ cies. Il s’agit en effet d’un cercle de
intervention, afin de justifier de agressive face aux alliés régio­ précisément cette « pression intransigeante, seraient parvenus ces avec la région, comme il l’a réflexion de Washington réputé
nouveau sa politique de « pres­ naux de Washington. « Les missi­ maximale » qui est à l’origine de la à instiller quelques signaux sus­ souvent affirmé, lorsqu’il a invité pour ses critiques virulentes de
sion maximale », qui a conduit le les tirés hier soir sur nous et nos al­ crise actuelle. L’intervention de ceptibles de modifier le climat en­ l’OTAN à jouer un rôle accru au l’accord nucléaire de 2015. 
régime iranien à multiplier les liés ont été payés avec les fonds mis Donald Trump n’a pourtant pas tre les deux adversaires. « Nous de­ Proche­Orient, ce qui n’est pas de gilles paris

La posture du « commandant en chef », un argument électoral


Donald Trump bénéficie du soutien unanime de sa base après l’assassinat de Soleimani, sans profiter d’un réflexe patriotique plus large

washington ­ correspondant mort ou les blessures de centai­ président des Etats­Unis a essuyé frappe de début janvier, alors que par des messages publiés sur son sa base électorale apprécie. La
nes de soldats américains, Donald de nombreux camouflets auprès Donald Trump a parlé de « repré­ compte Twitter. Des arguments thèse d’un assassinat de diversion,

L’ équipe de campagne de
Donald Trump n’a guère
perdu de temps. Quelques
jours après l’assassinat du général
iranien Ghassem Soleimani, elle a
Trump n’a pas bénéficié jusqu’à
présent d’un réflexe patriotique
dans l’opinion publique améri­
caine. Seule une majorité relative,
presque identique à celle qui sou­
de ses troupes sur ses choix diplo­
matiques au Moyen­Orient. Cela a
été le cas pour le soutien apporté
à la guerre au Yémen, au blanc­
seing accordé à la monarchie
sailles » pour des actes passés. De
son côté, le secrétaire d’Etat Mike
Pompeo a mis en avant « la pour­
suite d’efforts par ce terroriste pour
construire un réseau qui allait po­
qui n’ont pas convaincu les démo­
crates. « Nos inquiétudes n’ont pas
été levées », a tranché Nancy Pelosi,
présidente de la Chambre des re­
présentants. La chambre basse de­
pour détourner l’attention de la
procédure d’impeachment (desti­
tution) qui vise le président des
Etats­Unis, a été avancée par cer­
tains élus démocrates. Cette accu­
commencé à diffuser sur Face­ tient le président contre vents et saoudienne, ou encore au projet tentiellement conduire à la mort vait se prononcer jeudi sur une ré­ sation avait été lancée par des ré­
book des publicités de campagne marées depuis 2017, a approuvé la de retrait des forces spéciales de beaucoup plus d’Américains ». solution « visant à limiter les actes publicains en 1998 contre le démo­
encensant « le commandant en frappe du 2 janvier (43 % contre américaines déployées dans le À l’exception du sénateur de militaires du président à l’égard de crate Bill Clinton, lui aussi empêtré
chef » des Etats­Unis. Si la frappe 38 % d’avis opposés selon You­ nord­est de la Syrie. l’Utah Mike Lee, sorti exaspéré l’Iran », a­t­elle annoncé. dans une procédure d’impeach­
du 2 janvier était avant tout moti­ Gov, 47 % contre 40 % selon Mor­ d’un briefing à huis clos faute d’ar­ Donald Trump a beau avoir fait ment, à la suite de sa décision de ti­
vée par des enjeux de politique ning Consult). Dans les deux son­ Diversion guments jugés convaincants, les campagne, en 2016, sur une pro­ rer des missiles de croisière contre
étrangère, l’entourage du prési­ dages, une majorité absolue (57 % De même, les élus républicains élus républicains n’ont enfin élevé messe de désengagement des l’Irak de Saddam Hussein.
dent en a profité pour vanter l’es­ pour YouGov, 69 % pour Morning ont accepté les justifications pré­ aucune critique publique à propos Etats­Unis, l’élimination de Solei­ Donald Trump a cependant in­
prit de décision du milliardaire Consult) a estimé que cet assassi­ sentées pour garantir la légitimité de la désinvolture avec laquelle le mani sert l’image de la force que le firmé lui­même un tel calcul en
dans un domaine où les avis néga­ nat rendait une escalade avec de l’élimination d’un dignitaire président a présenté ses obliga­ président souhaite incarner, selon s’exprimant à répétition sur cette
tifs l’ont constamment emporté l’Iran plus probable, à l’inverse du étranger. Les responsables de l’ad­ tions en matière d’information du Henry Olsen, spécialiste du Parti procédure depuis la frappe, et en
depuis son arrivée à la Maison discours officiel américain. ministration ont pourtant ap­ Congrès s’agissant de l’engage­ républicain à l’Ethics and Public reprenant à l’identique les criti­
Blanche dans le baromètre de la En revanche, Donald Trump a porté des explications à géomé­ ment de la force, telles qu’elles Policy Center, un cercle de ré­ ques dont il ne cesse d’accabler les
Quinnipiac University (56 % de pu profiter du soutien unanime trie variable. Le conseiller à la sé­ sont précisées dans le « War flexion conservateur de Washing­ démocrates de la Chambre des re­
désapprobation en décembre). des élus républicains, à la rare ex­ curité nationale du président, Powers Act » de 1973. Donald ton. Ce dernier estime que les présentants qui ont voté, en dé­
Alors que l’administration amé­ ception, au Sénat, de Rand Paul Robert O’Brien, est ainsi revenu le Trump a assuré qu’il n’était pas nombreuses critiques contre les cembre, sa mise en accusation
ricaine a mis en avant, depuis l’as­ (Kentucky), libertarien et isola­ 7 janvier sur une menace quali­ tenu d’informer le Congrès – ce qui incohérences supposées de la stra­ dans le cadre de la procédure de
sassinat, la responsabilité du gé­ tionniste revendiqué. Ce soutien fiée d’« imminente » contre des in­ est faux – et qu’il pourrait éven­ tégie du président confortent éga­ destitution. 
néral Ghassem Soleimani dans la est d’autant plus à noter que le térêts américains avancée après la tuellement se contenter de le faire lement le discours antiélites que g. p.
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 international | 3

Poutine et Erdogan surjouent leur entente


Forts de leur alliance en Syrie, Russie et Turquie veulent un cessez­le­feu en Libye où ils soutiennent des camps rivaux

istanbul, beyrouth, moscou ­


correspondants
La tutelle russe,
qui se double

L
eurs mains apposées sur
une grosse vanne rouge
d’un appétit
symbolisant le lance­ économique
ment du gazoduc Turk
Stream, les présidents russe, Vla­
croissant, agace
dimir Poutine, et turc, Recep les loyalistes
Tayyip Erdogan sont apparus,
mercredi 8 janvier à Istanbul,
syriens
comme les nouveaux artisans
d’un axe eurasien post­occiden­
tal, censé façonner la géopoliti­ son allié russe sur Idlib, le dernier
que du XXIe au Proche­Orient et grand bastion de la rébellion dans
en Méditerranée. le nord­ouest de la Syrie. Les éco­
Lors de son discours, Vladimir les, les hôpitaux, les marchés sont
Poutine a tenu à souligner à quel ciblés en priorité par l’aviation
point la coopération russo­tur­ russe selon une méthode éprou­
que allait bien au­delà de l’ache­ vée jadis par Poutine en Tchétché­
minement du gaz. « Ensemble, la nie.
Russie et la Turquie sont à même La campagne menée par Bachar
de résoudre certaines des tâches Al­Assad et son allié russe pour re­
les plus complexes et les plus ambi­ prendre la province rebelle, con­
tieuses au monde, pour le bien trôlée par des djihadistes proches Le président russe
commun », a­t­il souligné, évo­ d’Al­Qaida et soutenus par la Tur­ Vladimir Poutine
quant « un exemple unique de coo­ quie, a par ailleurs déclenché un (à g.) et son
pération dans une région en proie vaste exode vers la frontière tur­ homologue turc
à une escalade des tensions », une que, faisant craindre un nouvel af­ Recep Tayyip
allusion à la crise en cours entre flux de réfugiés dans le pays qui Erdogan lors
les Etats­Unis et l’Iran. Avant la cé­ héberge le plus grand nombre de de leur rencontre
rémonie d’inauguration, les deux réfugiés syriens au monde, soit à Istanbul,
présidents s’étaient entretenus près de 4 millions de personnes. le 8 janvier.
en aparté sur les sujets qui fâ­ La situation militaire à Idlib était OZAN KOSE/AFP
chent – en l’occurrence la Syrie et au cœur des entretiens qu’ont eu
la Libye. Ils ont notamment ap­ Bachar Al­Assad et Vladimir Pou­
pelé toutes les parties à agir « avec tine lors de sa visite surprise à Da­
retenue et bon sens » privilégiant mas, la veille. Réunis dans un cen­ était aussi adressé à Moscou ». Mais ses acquis. La Syrie est déjà un ter­ Lundi 7 janvier, le chef de la diplo­
« la diplomatie », selon les termes tre de commandement de l’armée cela ne poussera pas pour autant le rain de confrontation entre Amé­
Selon un expert matie turque Mevlut Cavusoglu a
du communiqué commun publié russe, les deux présidents se sont Kremlin à entrer dans le jeu ira­ ricains et Iraniens, mais pas ques­ du dossier libyen, annoncé l’envoi en Libye d’experts
après leur entretien. posés en chefs militaires, écoutant nien : ses intérêts ne convergent tion que cela s’envenime. « Les Rus­ militaires turcs et d’équipes tech­
Les ambitions volent haut. Non un briefing face à une carte. C’est la qu’en partie avec ceux de Téhéran. ses ne veulent certainement pas
« les Russes niques pour soutenir le gouverne­
contents de vouloir calmer les ten­ première fois que le chef du La tutelle russe, qui se double que les Iraniens se lancent mainte­ n’ont aucune ment de Tripoli, menacé d’encer­
sions entre Téhéran et Washing­ Kremlin se rendait dans la capitale d’un appétit économique crois­ nant dans une avancée dans le Sud clement par les forces du maréchal
ton, Moscou et Ankara ont appelé syrienne depuis le début du con­ sant, agace les loyalistes syriens. syrien, près d’Israël, un scénario
raison de lâcher Haftar. Les Turcs ont envoyé ré­
à un cessez­le­feu en Libye, dont la flit. Il s’était contenté, jusqu’alors, Moscou est aussi détesté par une qu’ils ont freiné par le passé, et qui les Iraniens » cemment du matériel militaire
date et l’heure, le 12 janvier à mi­ de visiter la base de Hmeimim, grande partie des opposants à Ba­ risquerait de mener vers l’esca­ ainsi que des supplétifs syriens en
nuit, ont été dévoilées à la presse en 2017, deux ans après le début de char Al­Assad, à cause, entre lade », prévient un bon connais­ soutien à Tripoli. Moscou épaule le
par les ministres des affaires l’engagement militaire russe en autres, du pilonnage sans merci seur du dossier syrien. La Russie suscite l’ire de Moscou, et lui rap­ camp adverse avec l’envoi de quel­
étrangères, Sergueï Lavrov pour la Syrie qui a renversé la donne en fa­ par ses avions des zones antiré­ compte maintenir son rôle d’arbi­ pelle ses limites. Avant tout, il ne ques milliers de mercenaires rus­
Russie, Mevlut Cavusoglu pour la veur du régime. gime. Mais, les Russes sont chez tre entre l’Iran et Israël. faudrait pas que la nouvelle esca­ ses membres de milices privées
Turquie. Emporté par son élan, eux en Syrie. Si Vladimir Poutine Après la disparition du général lade entre l’Iran et les États­Unis (Wagner, Moran, Shchit), un fait
M. Cavusoglu a fait une bise sur la Appels à la retenue de la Russie n’a pas pris la peine de se rendre Soleimani, s’ouvre pour Moscou ne vienne perturber l’équilibre dénoncé par le GNA.
joue de M. Lavrov, le monsieur La halte damascène a coïncidé avec au palais présidentiel, Al­Assad la question des relations avec son géopolitique fragile que la Russie Lors de la cérémonie d’inaugura­
« niet » de la diplomatie russe, le­ le regain de tensions au Proche­ reste un partenaire que le successeur. L’ex­homme fort ira­ est parvenue à maintenir en Sy­ tion du gazoduc à Istanbul, Pou­
quel, connu pour son extrême Orient, après l’assassinat du puis­ Kremlin n’a pas lâché, et la visite nien avait plaidé en 2015 pour l’in­ rie. A cet égard, l’allié turc s’avère tine et Erdogan n’ont fait aucun
froideur, s’est laissé faire sans sant général iranien Ghassem So­ confirme ce soutien. Tous deux se tervention de Moscou, et était un précieux. commentaire sur leurs conten­
grand enthousiasme. leimani par les Américains. Dans sont rendus à l’emblématique interlocuteur privilégié des Rus­ tieux. Quelle sorte d’arrangement
Ces échanges d’amabilité visent ce contexte fragile, quel lieu plus grande mosquée des Omeyyades, ses. « Les Russes n’ont aucune rai­ Envoi d’experts militaires turcs ont­ils pu trouver lors de leurs en­
à prouver que la relation russo­tur­ symbolique que la Syrie, ce pays puis à la cathédrale grecque or­ son de lâcher les Iraniens, d’autant Les contentieux entre Moscou et tretiens à huis clos ? Il semble que
que est au mieux de sa forme mal­ depuis lequel Moscou a rebâti son thodoxe mariamite, dans la que les Européens, dont ils ont be­ Ankara ont beau être susceptibles la Russie, portée par sa quête per­
gré les contentieux qui l’affectent. influence internationale, par la vieille ville de Damas. soin, les boudent toujours », pour­ de créer des tensions, il n’en faut pétuelle d’un accès aux mers
En réalité, la direction turque est force militaire et les blocages di­ Selon le verbatim officiel, Vladi­ suit cette source. L’Iran et ses al­ rien laisser paraître. Ils ont failli chaudes, soit d’accord pour parta­
mécontente de la réticence de la plomatiques, pour que Vladimir mir Poutine s’est félicité des « si­ liés ont juré la fin de la présence éclater au grand jour sur le terrain ger avec son allié turc le contrôle
Russie à expulser du nord­est de la Poutine vienne rappeler, en ce mo­ gnes d’une vie paisible restaurée des Etats­Unis dans la région – en de la guerre par procuration en Li­ de la Libye. Moscou et Ankara es­
Syrie les Unités de protection du ment, son rôle incontournable dans les rues de Damas » et du Irak en premier lieu. Si Moscou bye, où les deux alliés sont à l’op­ pèrent ainsi prendre leur revanche
peuple (YPG), les forces kurdes sy­ dans la région ? Depuis l’assassinat « chemin immense (…) parcouru s’inquiète d’une escalade des ten­ posé l’un de l’autre. La Turquie sur les puissances occidentales, en
riennes qu’elle considère comme de Ghassem Soleimani, Moscou a vers la restauration de l’Etat syrien sions, elle pourrait tirer son épin­ soutient le gouvernement d’ac­ cherchant à s’imposer comme les
« terroristes ». Partenaires au sein multiplié les contacts et appelé à la et de son intégrité territoriale ». Il gle du jeu d’une fragilisation des cord nationale (GNA) de Faïez Al­ acteurs majeurs d’un nouveau
du processus d’Astana, Ankara et retenue. Le quotidien populaire ne s’agit pas que de la promotion Américains en Irak : cela influe­ Sarraj, reconnu par l’ONU tandis Yalta, tant au Proche­Orient qu’en
Moscou ne sont pas non plus sur Komsomolskaya pravda a toute­ d’un discours de victoire. Entre les rait sur la présence de quelques que la Russie soutient l’Armée na­ Méditerranée. 
la même ligne à propos de l’offen­ fois estimé que « le missile lancé lignes, Moscou a souligné, à tous, centaines de soldats à la base de tionale libyenne du maréchal Kha­ marie jégo, laure stephanet
sive menée par Bachar Al­Assad et dans le cortège du général en Irak sa détermination à ne pas perdre Tanf (est syrien). Ce déploiement lifa Haftar, basée à l’est du pays. et intérim

Crash à Téhéran : le Canada veut « une enquête approfondie »


Le Boeing de la compagnie ukrainienne qui s’est écrasé mercredi comptait 63 Canadiens à son bord, la plupart d’origine iranienne

montréal ­ correspondance phe aérienne la plus meurtrière tes ou encore un couple de jeunes sion CBC du drame vécu par les Ira­ questions soulevées » par ce crash logue iranien pour lui expliquer
pour ses ressortissants depuis l’at­ ingénieurs tout juste diplômés de niens du Canada : « Ces gens vien­ aérien insistant sur le fait « que « la nécessité d’une enquête appro­

L e Boeing 737­800 de la com­


pagnie Ukraine Internatio­
nal Airlines qui s’est écrasé
mercredi 8 janvier près de Téhé­
ran juste après son décollage avait
tentat contre un Boeing 747 d’Air
India en 1985, dans lequel 268 Ca­
nadiens avaient trouvé la mort. Le
Manitoba, la Nouvelle­Ecosse, la
Colombie britannique ou le Qué­
l’université Concordia de Mon­
tréal, qui venaient d’obtenir la ci­
toyenneté canadienne et qui ren­
traient de leur mariage célébré en
Iran. De nombreux étudiants des
nent au Canada en se demandant
souvent s’ils font bien de laisser der­
rière eux ceux qu’ils aiment. Mais ils
espèrent offrir une vie meilleure à
leur famille. Leurs proches, inquiets
tous les efforts seraient déployés
pour obtenir ces réponses ». Il a an­
noncé que le Canada avait offert
aux Ukrainiens toute l’aide techni­
que nécessaire pour mener à bien
fondie », a fait valoir Justin
Trudeau. Le premier ministre a
refusé de privilégier une cause
plutôt qu’une autre pour expli­
quer cette catastrophe aérienne.
à son bord 63 Canadiens, dont une bec sont endeuillés, mais deux universités de Winnipeg, d’Ed­ de voir la tension monter entre les l’enquête, une offre accueillie « po­ S’exprimant par ailleurs pour la
grande majorité d’origine ira­ provinces paient un tribut parti­ monton, de Toronto, d’Ottawa ou Etats unis et l’Iran, attendaient leur sitivement » par Kiev a­t­il précisé. première fois depuis la crise entre
nienne. Le Canada accueille une culièrement lourd : l’Alberta, avec de Montréal faisaient partie des retour avec impatience. » Beau­ Mais alors que ce sont les Ira­ les Etats­unis et l’Iran, Justin
diaspora iranienne estimée à plus près d’une trentaine de victimes passagers, les vacances universi­ coup ont appris le crash de l’avion niens qui sont aujourd’hui en Trudeau a condamné l’attaque de
de 210 000 personnes, selon le habitant Edmonton et l’Ontario, taires touchant à leur fin au par un flash spécial, alors qu’ils re­ charge de l’examen des boîtes missiles perpétrée mardi 7 janvier
dernier recensement effectué par où la région de Toronto accueille Canada. Des cérémonies de re­ gardaient à la télévision les derniè­ noires – dont ils refusent l’accès à par l’Iran, confirmant que des mi­
Statistiques Canada en 2016. Bon la plus grande part de cette com­ cueillement ont été organisées res informations relatives aux Boeing –, le premier ministre s’est litaires canadiens étaient présents
nombre de ces passagers avaient munauté irano­canadienne. Ce dans ces universités canadiennes frappes iraniennes en Irak. dit prêt à offrir directement aux sur la base d’Erbil au moment des
profité des vacances de Noël pour qui vaut parfois à la ville le sur­ dès mercredi après­midi. Le dra­ autorités iraniennes l’expertise représailles, mais sont « tous sains
aller rendre visite à leur famille en nom de « Tehranto ». peau canadien a été mis en berne Main tendue du Canada pour interpréter leurs et saufs ». Il a réitéré son appel à la
Iran. Et pris place à bord de cet Les identités de la plupart de ces sur la tour de la Paix qui domine Dans l’après­midi, le premier mi­ données. Une main tendue pour « désescalade des tensions » et à la
avion affrété par la compagnie victimes ont été confirmées puis la colline du Parlement à Ottawa. nistre Justin Trudeau a tenu, à coopérer, et ce malgré l’absence reprise du dialogue, mais s’est dit
UIA, qui propose des vols relative­ égrenées tout au long de la jour­ Une personnalité de la commu­ Ottawa, une conférence de presse de relations diplomatiques entre déterminé à poursuivre l’action
ment économiques entre Toronto née. Parmi elles, de nombreuses nauté iranienne d’Edmonton, pour présenter ses condoléances Ottawa et Téhéran. Le ministre ca­ menée par les militaires cana­
et Téhéran avec escale à Kiev. familles dont un couple de pro­ Payman Paseyan, ex­président de aux familles, mais aussi pour as­ nadien des affaires étrangères, diens en Irak afin de continuer à
D’un océan à l’autre, c’est tout le fesseurs de l’université de l’Al­ la société du patrimoine iranien, a surer que « le Canada souhaitait François­Philippe Champagne, lutter contre l’Etat islamique. 
pays qui est touché par la catastro­ berta disparu avec ses deux fillet­ témoigné sur la chaîne de télévi­ obtenir toutes les réponses aux doit s’entretenir avec son homo­ hélène jouan
0123
4 | international VENDREDI 10 JANVIER 2020

Taïwan, cible
des « fake news »
chinoises
La présidente Tsai Ing­wen reste
favorite de l’élection présidentielle

taipei ­ envoyé spécial pour principal rival Han Kuo­yu,


un populiste désigné pour porter

D’
abord publiée di­ les couleurs du Kouomintang
manche 5 janvier (KMT), favorable au rapproche­
en « une » d’un quo­ ment avec la Chine continentale.
tidien de Taïwan, Déstabilisé par une défaite mas­
une photo de la présidente taïwa­ sive aux élections municipales de
naise Tsai Ing­wen serrée dans un novembre 2018, le camp « vert » de
uniforme bleu marine alors la présidente et de son parti, est re­
qu’elle rendait hommage à huit venu en tête des sondages en 2019
militaires, dont le chef d’état­ma­ à la faveur notamment de la vague
jor de l’armée, morts quelques de protestations à Hongkong.
jours auparavant lors d’un acci­ Avec sa société ouverte et démo­
dent d’hélicoptère, connaît, de­ cratique, Taïwan est plus que ja­
puis, une existence virale sur in­ mais la cible des efforts de désin­
ternet. L’image a été accompagnée formation chinois. La première ci­
sur les réseaux sociaux d’un zoom ble des « fake news » est le proces­ Les partisans de la présidente Tsai Ing­wen, candidate à sa réélection, dans le nord de Taïwan, le 8 janvier. NG HAN GUAN/AP
sur l’écusson de l’uniforme et d’un sus électoral lui­même. Ainsi, une
texte accusant Mme Tsai d’avoir rumeur persistante a prétendu
usurpé le titre de général cinq étoi­ qu’une cire apposée sur les bulle­ des caractères simplifiés, et ceux médias taïwanais sont accusés se finance­t­il ? », demande Wu
les de l’armée de l’air. « C’est une tins de vote empêcherait de comp­ de Taïwan, les caractères tradition­
Pékin est d’être sous influence directe de la Min Hsuan, le cofondateur et CEO
fausse information : Tsai Ing­wen tabiliser les voix en faveur de Han nels. Ou encore l’emploi de mots soupçonné Chine, en raison des vastes inté­ de Doublethink Lab, une ONG qui
porte un uniforme commémoratif, Kuo­yu. Une autre que des bénévo­ typiques de Chine populaire ja­ rêts économiques de certains se promet de « construire la résis­
que tout le monde peut se procu­ les inscrits pour participer au dé­ mais utilisés à Taïwan.
d’utiliser groupes taïwanais sur le conti­ tance citoyenne » à la propagande.
rer », explique Summer Chen, la compte ont été mystérieusement les moyens nent, comme le géant de l’agro­ Une autre ferme de contenus, ap­
rédactrice en chef du Taiwan Fact­ congédiés. Une autre encore que le « Médias rouges » alimentaire Want Want Holdings, pelée Mission, a été identifiée
Check Center, qui l’a épinglée dans jeune militant de Hongkong, Jos­ Le gouvernement taïwanais se tar­
technologiques propriétaire du journal China Ti­ comme la seconde source d’infor­
son rapport quotidien du 7 janvier hua Wong, a frappé un vieillard gue d’avoir sensibilisé le pays aux pour ses objectifs mes et des télévisions CTiTV et mations partagées en ligne par les
sur les « fake news ». lors de son passage à Taipei. enjeux de la désinformation de­ TVBS. Des milliers de jeunes soutiens de Han Kuo­yu. Elle a plu­
Le centre est le seul, à Taïwan, à « Notre rôle n’est pas de chercher puis l’ascension surprise de Han
de propagande Taïwanais ont manifesté en juin sieurs fois été évincée de Face­
être certifié par l’International l’origine de fausses informations. Kuo­yu, le candidat du KMT, aux contre ces « médias rouges ». book, pour réapparaître sous un
Fact­Checking Network, un forum Les deux côtés en sont la cible. Mais régionales de 2018 : quasiment in­ Pékin est surtout soupçonné nom différent. Enfin, des Youtu­
qui rassemble les « vérificateurs de on voit des choses bizarres : une connu, celui­ci avait alors rem­ a ainsi mis en place, le 1er janvier, d’utiliser les moyens technologi­ bers taïwanais ou chinois surgis­
faits » dans le monde. A l’approche fausse information à partir d’une porté la mairie de Kaoshiung, la une « war room » (salle de guerre) ques en faveur de ses objectifs de sent régulièrement avec des cen­
du scrutin du 11 janvier, qui verra photo d’une personne âgée qui deuxième ville du pays et un fief à Taipei pour contrer les fausses propagande. C’est le cas des « fer­ taines de milliers d’abonnés : « Il
les 21 millions de Taïwanais dési­ aurait été tuée par les manifestants du DPP, avant de remporter la pri­ nouvelles et a déjà fermé en dé­ mes de contenus » qui surgissent est difficile de savoir s’ils font ça
gner leur président pour un man­ à Hongkong est apparue en canto­ maire de son parti. Ce « Trump cembre plusieurs centaines de régulièrement sur l’Internet pour de l’argent ou par motivation
dat de quatre ans et renouveler nais sur les réseaux sociaux à Hon­ taïwanais », dont les chances de ga­ comptes qui violaient ses règles. taïwanais. Sur « Qiqi regarde les politique. Mais on retrouve des si­
leur parlement, la désinformation gkong. Puis à Taïwan en mandarin, gner samedi ont fondu selon les Line, première messagerie à informations », le fil d’informa­ milarités entre eux », poursuit
« a doublé, voire triplé en quan­ avec exactement les mêmes émoti­ derniers sondages, début 2019, Taïwan, a ouvert un canal spécifi­ tions aligne les titres accrocheurs M. Wu. Doublethink Lab a ainsi
tité », constate la journaliste. cons, et une phrase en plus qui dé­ était passé maître dans l’art de que pour le « fact­checking ». Il est sur les prouesses technologiques identifié le cas d’une société chi­
Candidate à sa réélection, la pré­ nonce le soutien de Tsai Ing­wen mobiliser les réseaux sociaux. submergé de messages saugre­ de la Chine. « En principe, une noise du Sichuan qui proposait à
sidente Tsai, du Parti démocrate aux “émeutiers” de Hongkong », Les géants de l’Internet ont été nus ou de type spam, que les ob­ ferme de contenu produit des in­ des jeunes de 20 à 25 ans de… « de­
progressiste (DPP), honnie par Pé­ poursuit Mme Chen. Autres indi­ sommés de prendre la mesure du servateurs soupçonnent d’être formations pour attirer des lec­ venir célèbre en promouvant la
kin pour sa défense de la souverai­ ces : les erreurs d’idéogrammes, défi de la désinformation pour le des cyberattaques. Pour compli­ teurs vers des publicités. Or, il n’y réunification avec Taïwan ». 
neté de Taïwan face à la Chine, a les Chinois du continent utilisant double scrutin de 2020 : Facebook quer les choses, une partie des en a aucune sur ce site. Comment brice pedroletti

Vives tensions entre Pékin et Djakarta en mer de Chine méridionale


La Chine revendique des droits de pêche au large des îles Natuna où les autorités indonésiennes ont déployé des bâtiments militaires

L e ton monte entre l’Indoné­


sie et la Chine, deux impor­
tants partenaires commer­
ciaux qui s’écharpent sur la zone
de pêche entourant un petit archi­
revendique pas la souveraineté
sur ces îles. En revanche, la Chine
n’a pas hésité à les inclure dans sa
« ligne à neuf traits », une zone en­
globant plus de 80 % des eaux de la
décision de la Cour permanente
d’arbitrage (CPA) de La Haye.
Depuis la fin octobre 2019, des
bateaux de pêche chinois ont pé­
nétré dans la zone économique
pêcheurs étaient « entièrement lé­
gales et légitimes », ajoutant : « Que
la partie indonésienne l’accepte ou
non, rien ne changera au fait objec­
tif que la Chine a des droits et inté­
CHINE res étrangers accusés de pêcher il­
légalement dans les immenses
eaux indonésiennes et permis de
régénérer les ressources halieuti­
ques du pays, selon la communi­
Ligne
pel à l’extrême sud de la très con­ mer de Chine du Sud et sur la­ exclusive (ZEE) indonésienne des rêts sur les eaux en question. » des neuf traits Mer cation gouvernementale. Mais on
revendiquée de Chine
testée mer de Chine méridionale, quelle Pékin soutient avoir une Natuna, les 200 milles nautiques Ce ton contraint le président in­ méridionale l’accusait d’effrayer les investis­
par la Chine
les îles Natuna. Celles­ci appartien­ tradition historique de pêche et (370 kilomètres) autour d’un terri­ donésien, surnommé « Jokowi », à seurs et elle était décriée chez les
nent à Djakarta, et à la différence donc des droits. Des prétentions toire sur lesquels un Etat a seul le répliquer, alors qu’il fait face à une pêcheurs indonésiens, pour les­
Zone disputée
d’îlots philippins, vietnamiens ou dont la valeur juridique a déjà été droit d’exploitation des ressour­ opinion publique « de plus en plus quels elle avait restreint certaines
malaisiens plus au nord, Pékin ne invalidée en juillet 2016 par une ces, selon la Convention des Na­ critique à l’égard de la Chine », re­ pratiques nuisibles à l’environne­
tions unies sur le droit de la mer. A lève Lidya Sinaga, spécialiste des Iles ment comme le chalutage pro­
la mi­décembre, un navire des gar­ relations sino­indonésiennes à Natuna Limite de la ZEE
indonésienne
fond ou la pêche à la dynamite.
des­côtes chinois qui était jus­ l’Institut des sciences de Djakarta. Mme Susi n’a pas été reconduite
qu’alors resté en retrait est à son « Le leadership du président Jokowi
250 km
INDONÉSIE pour le second mandat de Joko
tour entré dans cet espace pour les va être contraint de montrer une Widodo, et les personnalités sou­

DE CAUSE
escorter. L’ambassadeur chinois à stratégie plus cohérente, ferme et cieuses de peaufiner les relations
Djakarta a alors été convoqué, globale envers la Chine, qui ne soit avec Pékin se font davantage en­
mais qu’à cela ne tienne : au 3 jan­ pas guidée uniquement par les cal­ avaient déjà suscité de vives ten­ tendre. Si la ministre des affaires

À EFFETS.
vier, les autorités indonésiennes culs économiques », estime­t­elle. sions entre Pékin et Djakarta au étrangères, Retno Marsudi, a réaf­
comptaient trente bateaux chi­ printemps 2016. Une série de trois firmé que Djakarta ne reconnaî­
© Radio France/Ch. Abramowitz

nois pêchant autour des Natuna. Manière forte accrochages avait, à chaque fois, trait jamais la « ligne en neuf
Le magazine de Accompagné par les plus hauts
gradés, le président indonésien,
Le chef d’Etat indonésien est pris
entre le sentiment nationaliste in­
impliqué des tirs de sommation.
L’Indonésie renommait ces eaux
traits » chinoise, en revanche Lu­
hut Pandjaitan, qui a la charge des
l’environnement Joko Widodo, s’est rendu mercredi donésien et la promesse faite à « mer de Natuna du Nord » l’année affaires maritimes autant que des
8 janvier dans les îles, où il a em­ son peuple d’accélérer le dévelop­ suivante et, en 2018, établissait investissements, a estimé qu’il
barqué sur un bâtiment de la ma­ pement de la première économie une nouvelle base sur une des îles. n’y a « pas de quoi en faire toute
rine. « Natuna fait partie du terri­ d’Asie du Sud­Est, qui lui a valu A l’époque, c’était la très déter­ une affaire ».
Chaque toire indonésien, il n’y a aucune d’être réélu le 17 avril 2019. Un pro­ minée Susi Pudjiastuti qui avait la Entré au gouvernement le 23 oc­
dimanche question, aucun doute. Il n’y a gramme qui passe par l’accéléra­ charge du ministère des affaires tobre dernier, le ministre de la dé­
aucune négociation quand il en va tion des investissements et pro­ maritimes et de la pêche. Cette ex­ fense Prabowo Subianto, le candi­
16H-17H de notre souveraineté », a­t­il lancé. jets d’infrastructures chinois, femme d’affaires aux tatouages dat que Jokowi a battu six mois
Aurélie La veille, quatre chasseurs indoné­ dont la construction en cours apparents, fondatrice d’une com­ plus tôt à la présidentielle et qui
Luneau siens ont survolé les alentours des
îles. L’Indonésie a annoncé, lundi,
d’une ligne à grande vitesse entre
la capitale et Bandung, troisième
pagnie aérienne, avait pris à bras­
le­corps la défense de l’intérêt na­
en campagne s’était montré très
critique à l’égard des projets chi­
qu’elle mobilisait ses pêcheurs, ville du pays. Quant à la Chine, elle tional prônée par Jokowi en fai­ nois, semble avoir changé son fu­
comme le fait Pékin, pour qu’ils se sape ses efforts pour bâtir un ré­ sant dynamiter les dizaines de ba­ sil d’épaule pour déclarer le 3 jan­
En partenariat rendent autour de l’archipel, où seau d’influence qui lui soit favo­ teaux saisis par les gardes­côtes. vier : « Nous allons régler cela sans
avec
L’esprit elle a également déployé plusieurs rable par l’initiative des « nouvel­ La manière forte employée par souci, la Chine est un pays ami. »
d’ouver- bâtiments militaires. les routes de la soie », avec des in­ celle que l’on surnomme Wonder Sur les réseaux sociaux, nom­
Le porte­parole de la diplomatie cursions maritimes qui affectent Woman, depuis qu’une fresque de breux sont ceux qui appellent au
ture. chinoise, Geng Shuang, a soutenu, ses relations avec d’importants graffiti l’a représentée ainsi, avait retour de Wonder Woman. 
le 1er janvier, que les activités des pays cibles. Les mêmes eaux dissuadé le gros des 10 000 navi­ harold thibault
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 international | 5

Londres et Bruxelles se cherchent sur l’après­Brexit


Ursula von der Leyen, au Royaume­Uni mercredi, juge impossible d’agréer la relation future en onze mois

londres ­ correspondante
bruxelles ­ bureau européen LE CONTEXTE

D
es sourires et des sou­
venirs communs :
face à la caméra, mer­ BREXIT
credi 8 janvier à Lon­ Le Royaume-Uni doit sortir
dres, Ursula von der Leyen et Bo­ de l’Union européenne vendredi
ris Johnson ont évoqué l’école 31 janvier. Si cette date est
européenne, à Uccle (au sud de historique, elle n’entraînera
Bruxelles), qu’ils ont tous les deux Ursula von aucun changement concret
fréquentée enfants, et même un der Leyen, la dans les relations entre Londres
ou deux professeurs dont ils présidente de et le continent pendant une
avaient encore le souvenir. « Mais la Commission période de transition prévue
j’ai quitté l’école avant votre arri­ européenne, et pour durer jusqu’à la fin décem-
vée, en 1971 », a précisé, spontanée, Boris Johnson, bre 2020. C’est cette période
la présidente de la Commission le premier que le gouvernement de Boris
européenne. Pour leur première ministre Johnson, désormais doté d’une
rencontre au sommet, les deux britannique, solide majorité parlementaire,
dirigeants n’avaient probable­ le 8 janvier veut mettre à profit pour négo-
ment aucune envie d’entamer au 10 Downing cier ses relations futures avec
trop ouvertement les hostilités. Street, les Vingt-Sept. Les pourparlers
Pourtant, la nouvelle phase des à Londres. KIRSTY s’annoncent houleux dans
négociations du Brexit, qui s’ouvre WIGGLESWORTH/AFP le domaine de la pêche ou
en ce début d’année entre l’Union du commerce. Les Européens
européenne (UE) et le Royaume­ veulent rester étroitement liés
Uni, promet d’être tout aussi com­ au Royaume-Uni, pour l’empê-
plexe et probablement tout aussi cher de déréguler son économie,
rude que la longue et chaotique sé­ afin de se lancer dans une forme
quence (2016­2019), qui vient de se de dumping déloyal vis-à-vis
clore. Le premier ministre bri­ de ses anciens partenaires.
tannique disposant désormais
d’une « super majorité » à la Cham­
bre des communes, plus rien ne
s’oppose à l’adoption par West­
minster du traité de divorce. Le
Brexit à proprement parler aura l’UE en cours d’adoption à West­ considéré qu’« il faut éviter d’avoir rence équitable. Paris, Bruxelles ils ont su garder leur unité face à
donc lieu le vendredi 31 janvier au minster (le « WAB »). Par ailleurs, il un trop grand nombre de dossiers
Les discussions ou Berlin n’ont pas du tout l’inten­ des négociateurs britanniques en
soir. Dans à peine trois semaines. compte bien diverger des règles qu’on ne pourrait pas traiter à ne débuteront pas tion de maintenir l’accès du position de faiblesse. Contraire­
européennes. « La relation future temps ». Il a jugé crucial que les Royaume­Uni au marché intérieur ment à sa prédécesseure, Theresa
« Extrêmement serré » ne doit impliquer aucune forme questions du commerce et de la
avant l’adoption par européen, s’il refuse de respecter May, empêchée d’agir par son ab­
Devrait alors débuter la négocia­ d’alignement ou d’intervention de pêche, très importantes notam­ le Conseil européen les règles communes en matière sence de majorité à Westminster,
tion de la « relation future » (sur la Cour de justice de l’UE », a fait sa­ ment pour la France, soient ré­ d’aides publiques aux entreprises, Boris Johnson dispose désormais
les questions de commerce, de sé­ voir Downing Street mercredi soir. glées avant l’échéance voulue par
d’un mandat de droit du travail ou de respect d’une Chambre des communes ac­
curité, de défense, etc.) entre les Ursula von der Leyen s’est mon­ Boris Johnson. de négociation, des normes environnementales. quise à sa cause. L’opposition anti­
deux parties. L’enjeu est énorme : trée tout aussi ferme, donnant un En guise d’avertissement, Brexit (indépendantistes écossais,
il s’agit de redéfinir les liens pour avant­goût de sa ligne de négocia­ M. Johnson a assuré à Mme von der
d’ici à fin février Sur leurs gardes travaillistes) peut bien protester :
les décennies à venir. Formelle­ tion aux étudiants de la London Leyen que Londres entend « main­ Ils sont déjà sur leurs gardes. Le Te­ elle n’a plus les effectifs pour s’op­
ment, les discussions ne pourront School of Economics (LSE) devant tenir son contrôle sur les zones de legraph a révélé ces derniers jours poser à un « hard Brexit ».
pas commencer avant l’adoption lesquels elle a prononcé un dis­ pêche britanniques et sur son ré­ ni tarif ? « Sans quota ni tarif mais que M. Barnier avait adressé mi­ Signe que la donne a radicale­
par le Conseil européen d’un cours, peu avant sa rencontre avec gime migratoire ». Paris plaide au aussi sans dumping », a précisé décembre 2019 une lettre à Steve ment changé à Westminster : mer­
mandat de négociation en bonne M. Johnson. Une négociation en contraire pour que les pêcheurs Mme von der Leyen, depuis la LSE. Barclay, ministre chargé du Brexit, credi, tout comme la veille, les élus
et due forme, d’ici à fin février. onze mois seulement ? « C’est ex­ européens puissent continuer, Car « plus il y aura de divergences s’inquiétant des modifications Labour avaient quasiment déserté
Mais mercredi Boris Johnson et trêmement serré. Il sera impossible après le Brexit, d’avoir accès aux [du Royaume­Uni avec les règles apportées au traité de divorce sou­ les fameux bancs verts des Com­
Ursula von der Leyen ont précisé de tout mener à bien d’ici à la fin de zones de pêche britanniques. européennes], plus il y aura de dis­ mis aux députés britanniques. munes pour l’examen du texte de
leurs positions de départ. l’année, c’est la raison pour la­ Les Etats membres vont en tout tance dans la relation future ». Selon le projet de loi de retrait, les retrait, dont la portée est pourtant
La ligne du gouvernement bri­ quelle nous devrons établir des cas devoir vite se mettre d’accord Les Européens sont dans une po­ ministres auraient le pouvoir historique. Seuls présents, en ef­
tannique est claire, et dure : Boris priorités », a­t­elle souligné. Faut­il sur les sujets qu’ils veulent voir sition délicate : pour des raisons d’abolir l’organe de contrôle indé­ fectif restreint, une poignée d’élus
Johnson a répété à la présidente de en déduire que les questions qui réglés avant la fin de l’année et dé­ économiques et géopolitiques évi­ pendant, initialement prévu par d’Irlande du Nord et d’Ecosse. « Et
la Commission qu’il veut mener à ne seront pas réglées dans ce terminer en conséquence le man­ dentes, ils veulent garder un rap­ Bruxelles et Londres pour traiter dire qu’ils nous accusaient [fin
bien la conclusion de la « relation temps imparti feront l’objet d’un dat qui sera confié à leur négocia­ port le plus étroit possible avec le les futures plaintes des citoyens 2019] de ne pas leur donner assez
future » d’ici à fin 2020 et qu’il re­ second round de discussions ? teur en chef, Michel Barnier. Royaume­Uni. Mais ils doivent européens au Royaume­Uni. de temps pour examiner la loi ! », a
fuse toute extension de la période Depuis Zagreb, le premier mi­ M. Johnson espère un accord de aussi protéger leurs intérêts et l’in­ Les Européens savent aussi que lâché mardi, narquoise, la députée
de transition, qui s’ouvre au 1er fé­ nistre croate, Andrej Plenkovic, libre­échange sur le mode du tégrité à long terme du marché in­ la dynamique de la négociation à conservatrice Rachel Maclean. 
vrier. Il a même fait inscrire ce der­ qui inaugurait la présidence CETA, l’accord adopté en 2017 par térieur, donc batailler ferme pour venir n’aura rien à voir avec celle cécile ducourtieux
nier point dans la loi de retrait de tournante de l’UE mercredi, a Ottawa et Bruxelles ? Sans quota obliger Londres à une concur­ de la première phase du Brexit, où et virginie malingre

Le prince Harry et Meghan prennent leur indépendance IS RAËL


Israël vise un million
de colons en Cisjordanie
occupée d’ici dix ans
Le couple souffre notamment du harcèlement des journaux, très critiques envers la duchesse divorcée et métisse Israël souhaite plus que
doubler la population dans
ses colonies en Cisjordanie
occupée, pour atteindre
londres ­ correspondante nombreuses attaques. Les criti­ Buckingham Palace parlent de sions sexuelles sur mineures à un million de colons d’ici
« La reine n’a ques se sont intensifiées, l’été « crise sans précédent », d’autant l’encontre du prince Andrew, le dix ans, a affirmé mercredi

C’ est la révolution à Buc­


kingham Palace. Mer­
credi 8 janvier au soir, le
prince Harry, second fils de Diana
et du prince Charles, et son épouse
même pas été
prévenue
en avance,
2019, quand le couple a com­
mencé à prendre position en fa­
veur de la lutte contre le change­
ment climatique, tout en conti­
nuant à voyager en jet privé. A
que, dans un communiqué offi­
ciel, le reste de la famille royale a
fait savoir qu’elle « comprend »
mais qu’il y a « des sujets compli­
qués qui vont prendre du temps
deuxième fils de la reine et ex­
grand ami du prédateur sexuel
Jeffrey Epstein (ce dernier s’est
suicidé en août 2019).
Et si ce retrait partiel des Sussex
8 janvier son ministre de la
défense, Naftali Bennett, lors
d’une conférence à Jérusalem
sur la « doctrine Pompeo »,
le secrétaire d’Etat américain
Meghan Markle, ont fait savoir
ni William » l’automne, Harry et Meghan ont pour être réglés ». – le duc et la duchesse n’ont tout qui a annoncé un change­
qu’ils allaient renoncer à l’essen­ JONNY DYMOND fait sensation une première fois, de même pas renoncé à leurs ti­ ment dans la politique à
tiel de leurs engagements publics expert de la monarchie en déposant plainte contre les Temps troublés pour la couronne tres – allait dans le sens voulu par l’égard des colonies juives
et qu’ils chercheraient désormais à la BBC plus gros tirages de la presse po­ « La reine n’a même pas été préve­ le futur roi Charles ? Pour marquer dans les territoires occupés.
« à devenir financièrement indé­ pulaire britannique : le Mail on nue en avance, ni William », a as­ la nouvelle année, le Palais de Buc­ Environ 400 000 colons juifs
pendants ». Le jeune couple reve­ Sunday, le Sun et le Daily Mirror. suré Jonny Dymond, le spécialiste kingham a rendu public un éton­ y sont implantés, aux côtés de
nait tout juste du Canada où il ment indépendants, tout en conti­ Harry, sixième dans l’ordre de de la monarchie à la BBC, ne trou­ nant cliché de la reine, 93 ans, en­ 2,7 millions de Palestiniens.
s’était offert un « break » de six se­ nuant à soutenir sans réserve sa succession, connu pour son aver­ vant qu’un précédent à l’annonce tourée des trois futurs rois : Char­ Deux cent mille autres colons
maines avec son bébé Archie majesté la reine ». Le duc et la du­ sion à l’égard des paparazzis, qu’il des Sussex : l’abdication de l’éphé­ les, 71 ans, William, 37 ans, et sont implantés à Jérusalem­
(8 mois), loin des tabloïds britanni­ chesse, 35 et 38 ans, expliquent estime toujours en partie respon­ mère roi Edouard VIII, en 1936 (il George (le fils aîné de ce dernier), Est, territoire annexé par Is­
ques qui le traquaient jusqu’alors vouloir partager leur temps entre sables de la mort accidentelle de avait renoncé à la couronne pour 6 ans et demi. Pour Noël, une pho­ raël. Présent lors de cette con­
sans relâche. le Royaume­Uni et l’Amérique du sa mère, avait alors accusé les se marier avec l’américaine Wallis tographie similaire, mais moins férence aux côtés du premier
Dans un communiqué, le duc et Nord, « tout en continuant d’hono­ journaux de « harcèlement ». Simpson). « Il y a une vraie guerre guindée, a aussi circulé. On y voit ministre Benyamin Nétanya­
la duchesse de Sussex ont fait sa­ rer la reine, le Commonwealth, et Déjà, le couple avait semblé au civile interne dans la famille », a la souveraine et ses trois héritiers hou, l’ambassadeur américain
voir qu’après « de nombreux mois leurs œuvres de charité ». bord du « burn­out » : Harry avait pour sa part constaté Dan Woot­ en ligne directe, les adultes enca­ en Israël, David Friedman, a
de réflexion et de discussions inter­ Choquant ou tout simplement par ailleurs confié que sa relation ton, journaliste au Sun, qui a ré­ drant George en train de touiller, estimé que les « Israéliens » et
nes, nous avons choisi d’opérer une moderne ? Si le mariage, en avec son frère aîné, William, con­ vélé les intentions du couple dans dans une chemise immaculée, les « juifs » avaient « le droit de
transition cette année, et de nous mai 2018, du plus jeune fils de naissait de bons mais aussi « de les colonnes de ce tabloïd dès une préparation pour le fameux vivre en Judée et Samarie ». Le
construire progressivement un Diana avec l’actrice américaine mauvais jours », sortant totale­ mercredi matin. Christmas pudding. Une future ministère des affaires étran­
nouveau rôle au sein de l’institu­ avait été salué par les Britanni­ ment de la réserve habituelle res­ Les temps sont en tout cas trou­ institution royale réduite à ses gères palestinien a qualifié les
tion. Nous avons l’intention de re­ ques, la presse s’est depuis mon­ pectée par les membres de la fa­ blés pour la couronne britanni­ membres essentiels : exit les prin­ déclarations de MM. Bennett
noncer à notre rôle de membres trée très critique et sur les ré­ mille royale. Comment interpré­ que, qui doit aussi gérer les consé­ ces, ducs, princesses et duchesses et Friedman de « racistes », car
“seniors” de la famille royale et de seaux sociaux, Meghan, métisse ter cette dernière décision radi­ quences très dommageables pour de second rang ?  visant la « confiscation des
travailler pour devenir financière­ et divorcée, a fait l’objet de très cale ? Les spécialistes de son image des allégations d’agres­ c. du. terres palestiniennes ». – (AFP.)
6 | planète 0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020

Une pneumonie d’origine inconnue en Chine


Une centaine de personnes a contracté un virus qui pourrait appartenir à la même famille que celui du SRAS

pékin ­ correspondant nes infectées. La centaine de cas


aurait donc été dépassée. La Corée

U
n nouveau coronavi­ du Sud a fait savoir qu’elle avait
rus (CoV) pourrait placé en quarantaine une Chi­
être à l’origine de noise qui présentait les mêmes
l’épidémie de pneu­ symptômes et s’était rendue à
monie apparue mi­décem­ Wuhan en décembre. Plus de cent
bre 2019 dans le Hubei, dans le personnes ayant été en contact
centre de la Chine, et qui, officiel­ proche avec un malade sont sui­
lement, concerne 59 personnes vies par les autorités sanitaires. A
dans la région. De plus, 38 cas ont ce jour, aucun cas n’a été identifié
été identifiés à Hongkong. L’Or­ chez un professionnel de santé
ganisation mondiale de la santé qui aurait porté des soins à un
(OMS) a déclaré mercredi 8 jan­ malade, ce qui pourrait signifier
vier que « les premières informa­ qu’il n’y a pas à ce stade de trans­
tions sur les cas de pneumonie à mission interhumaine.
Wuhan, notamment l’activité, la
localisation et le profil symptoma­ Pas un virus grippal
tique des personnes affectées », in­ Un lien semble exister à Wuhan
diquent qu’un tel pathogène entre ces cas et un grand marché
pourrait « être à l’origine de cette aux poissons et produits de la
accumulation de cas ». mer, mais où se vendent égale­
Les autorités chinoises ont « dé­ ment d’autres animaux : vo­
claré que les tests en laboratoire lailles, faisans, viandes d’ani­
permettaient d’exclure le SRAS­ maux sauvages (chauves­souris,
CoV (virus du syndrome respira­ marmottes…). Plusieurs des ma­
toire aigu sévère), le MERS­CoV (vi­ lades y travaillent ou l’ont visité
rus du syndrome respiratoire du avant l’apparition de leurs symp­
Moyen­Orient), la grippe, la grippe tômes. Les autorités municipales
aviaire ou un adénovirus », pour­ de Wuhan l’ont fermé jusqu’à
suit l’organisation internatio­ nouvel ordre le 1er janvier et ont
nale. « Par conséquent, un nou­ procédé à des opérations de net­
veau coronavirus ne peut être toyage et de désinfection.
exclu », affirment­elles, souli­ La famille des coronavirus
gnant néanmoins un besoin d’in­ humains comptait jusqu’à
formations supplémentaires. présent six membres : quatre Surveillance électronique de la température des passagers à l’aéroport de Hongkong, le 4 janvier. ANDY WONG/AP
Jeudi 9 janvier au soir, la chaîne donnant des infections respira­
publique chinoise CCTV a toires généralement bénignes L’agent infectieux impliqué lement de celle­ci au cours des actuelle à celle du SRAS. Alors que
confirmé qu’une équipe de mé­ du type rhume et deux provo­ dans l’épidémie de Wuhan n’est dernières semaines montre que
L’affection des centaines de millions de Chi­
decins chinois avait réussi à dé­ quant des pneumonies : le SRAS­ pas davantage un virus grippal, les leçons de la crise de 2002­ se manifeste nois s’apprêtent à voyager dans
terminer toute la séquence géno­ CoV, responsable du syndrome que ce soit l’un de ceux de la 2003 ont été tirées tant par les tout le pays à l’occasion du Nouvel
mique du nouveau virus apparu respiratoire aigu sévère (SRAS), et grippe humaine ou de la grippe autorités nationales chinoises
par une fièvre An chinois qui tombe cette année
chez un malade. Ce virus présen­ le MERS­CoV, à l’origine du aviaire. Il n’appartient pas que par les autres pays de la ré­ accompagnée le 24 janvier, une épidémie qui se
tait « une morphologie de type syndrome respiratoire du non plus à la famille des adéno­ gion. En 2002, une chape de si­ transmettrait entre humains se­
coronavirus », caractérisée par Moyen­Orient. virus, responsables de pharyngi­ lence avait occulté l’épidémie qui
de difficultés rait extrêmement difficile à gérer.
une forme de couronne visible au En novembre 2002, l’épidémie tes, de pneumonies mais aussi se développait dans la province respiratoires Comme Hongkong – séparée de
microscope électronique. de SRAS était partie de la province de conjonctivites. du Guangdong. La Chine n’avait la Chine continentale par une vé­
On ne connaît toutefois ni son chinoise du Guangdong avant informé l’OMS que le 10 fé­ ritable frontière –, les Etats voisins
origine, ni sa durée d’incubation, d’essaimer à travers la planète en Sujet politiquement sensible vrier 2003, au moment où le bi­ alors que de nombreux malades ont rapidement mis en place dans
ni le mode de transmission. février 2003 à partir de Hong­ Les investigations visent aussi à lan dépassait les 300 cas, dont sont répertoriés à Hongkong. Le les aéroports des procédures de
L’OMS avait été informée le 31 dé­ kong, cité voisine du Guangdong. établir le mode de contamination plus de 100 soignants, et 5 décès. sujet est politiquement sensible. détection de fièvres chez des pas­
cembre, par les autorités nationa­ Quelque 8 000 personnes avaient de cette maladie qui touche les Cette fois, si la municipalité de Depuis la crise du SRAS notam­ sagers arrivant de Wuhan. Pour
les, d’un groupe de cas de pneu­ été touchées et près de 800 en voies respiratoires et le réservoir Wuhan a commencé par être très ment, les Chinois ne font con­ l’instant, l’OMS en reste à la re­
monies d’une origine inconnue étaient mortes. De même, un animal du virus. Avant de devenir discrète sur les premiers cas pen­ fiance ni aux autorités sanitaires commandation de mesures géné­
dans la ville de Wuhan, où vivent autre coronavirus fortement pa­ des pathogènes pour l’homme, dant une quinzaine de jours, la ni aux groupes pharmaceutiques rales de surveillance vis­à­vis de
11 millions de personnes. L’affec­ thogène baptisé MERS­coronavi­ les virus émergents prospèrent le diffusion d’une éventuelle résur­ chinois. Sur les réseaux sociaux, la grippe et du SRAS et déconseille
tion se manifeste par une fièvre rus (MERS­CoV) était apparu pour plus souvent dans une espèce gence du SRAS dans les réseaux rares sont ceux qui osent criti­ aux Etats d’imposer des restric­
accompagnée de difficultés respi­ la première fois en Arabie saou­ animale. Dans le cas du SRAS, il sociaux a vite conduit les autori­ quer les autorités, même si cer­ tions sur les voyages et le com­
ratoires. Au 3 janvier, le nombre dite en 2012 avant de s’étendre à s’agissait des chauves­souris, tés sanitaires chinoises à parta­ tains reconnaissent avoir peur merce avec la Chine, en raison de
de malades notifié à l’OMS s’éle­ 26 autres pays. Depuis, le MERS­ fréquemment en cause dans les ger les informations avec l’OMS, d’attraper cette maladie. Le lourdes conséquences notam­
vait à 44, dont 11 atteints d’une CoV a été à l’origine de près de infections virales, et pour le qui suit de près la situation. 1er janvier, la police de Wuhan a ment économiques, pour une
forme sévère de la maladie. 2 500 cas, avec des pics notam­ MERS­CoV, des chameaux. Cela dit, il est étonnant qu’à part arrêté, en ne manquant pas de le efficacité relative. 
Le 6 janvier, un nouveau bilan ment en 2014 et 2015. Un tiers des Le spectre du SRAS a plané sur à Wuhan, aucun autre cas n’ait été faire savoir, huit personnes qui paul benkimoun (à paris)
portait à 59 le nombre de person­ personnes infectées est décédé. l’épidémie débutante, et le dérou­ signalé dans une ville chinoise avaient comparé l’épidémie et frédéric lemaître

Des milliers de parcs à huîtres placés en quarantaine en Bretagne


Des consommateurs ont contracté le virus de la gastro­entérite, transmis aux mollusques après le rejet en mer d’eaux usées non traitées

rennes ­ correspondance surfaces, restaurateurs, particu­ « Ce virus est présent dans le milieu pandent dans un litre d’eau non problématiques liées à l’assainis­
liers… – pour écarter les produits
« L’image naturel parce qu’il y a été rejeté par traitée. Ils résistent à l’eau et à l’air. sement interrogent notre baie,
de qualité des
L a nouvelle m’a fait l’effet
d’un coup de massue. Un
client m’a informé qu’un
arrêté préfectoral venait de tom­
ber interdisant la vente et impo­
concernés avant de placer en qua­
rantaine les stocks restants. Puis,
il a rapatrié des huîtres dormant
dans des parcs « sains » et s’est dé­
cidé à en acheter à des confrères
produits bretons
a été salie »
l’homme. » Comment ? Pour les
scientifiques, pas de doute, des
eaux usées ont pollué le littoral et
contaminé les coquillages.
Leur champ de contamination peut
donc être long et lointain. Il suffit de
peu de choses pour contaminer le
milieu maritime », poursuivent les
chercheurs de l’Ifremer.
d’habitude saluée pour la bonne
qualité de son eau, comme tout le
reste du littoral français. »
Le norovirus a d’ailleurs sévi
hors de Bretagne. Mardi, deux zo­
PHILIPPE LE GAL
sant le rappel d’une partie des pro­ afin d’honorer ses commandes. Réseaux inondés La préfecture d’Ille­et­Vilaine se nes ostréicoles de Charente­Mari­
président du Comité national
duits élevés dans la baie », grom­ Période de grande consomma­ Ces dernières semaines, la Breta­ veut « prudente » sur la définition time ont été fermées. Le Comité
de la conchyliculture
melle François­Joseph Pichot, tion de mollusques oblige. gne a souffert d’une épidémie de des causes de la pollution et refuse national de la conchyliculture re­
dirigeant des Parcs Saint­Kerber, « Même si 99,9 % des coquillages gastro­entérite ainsi que de fortes de répondre de « manière univo­ doute la publication de nouveaux
à Cancale (Ille­et­Vilaine). sont très certainement sains, on ne précipitations, l’équivalent de 75 % que ». Oui, en baie du Mont­Saint­ arrêtés préfectoraux dans
A peine le combiné raccroché, peut pas prendre de risque. Les intoxications. Sept zones de pro­ de la pluviométrie annuelle. Cet Michel, trois stations d’épuration d’autres départements. Vendredi,
vendredi 3 janvier, le profession­ conchyliculteurs ont compris notre duction en Bretagne sud, sur afflux a inondé les réseaux d’as­ pourtant aux normes ont « dé­ une délégation sera reçue au mi­
nel s’est rué derrière son ordina­ décision », affirme David Harel, di­ lesquelles œuvrent 170 ostréicul­ sainissement, mêlant par endroits bordé ». Un phénomène « regretta­ nistère de l’agriculture et de l’ali­
teur pour vérifier l’information. recteur adjoint des territoires et de teurs, ont été interdites d’exploi­ eaux pluviales et domestiques ble » mais « admis pour des cas ex­ mentation. Philippe Le Gal pré­
C’était donc vrai. Des coquillages la mer à la préfecture d’Ille­et­Vi­ tation jusqu’à nouvel ordre. Le alors chargées en matières fécales. ceptionnels ». Si les services de vient : « L’image de qualité des pro­
de la baie du Mont­Saint­Michel, laine. En décembre 2019, Santé pu­ président du Comité national de Incapables d’absorber le flux, des l’Etat refusent de circonscrire l’ori­ duits bretons a été salie. La mé­
cette vallée quadrillée par des blique France a recensé 123 cas de la conchyliculture, Philippe Le stations d’épuration ont rejeté gine de la pollution, les élus locaux fiance du consommateur se
milliers de pieux sur lesquels toxi­infections alimentaires col­ Gal, dirigeant d’une exploitation sans traitement ce mélange en ne s’y risquent pas davantage. répercute sur toute notre filière. »
pullulent les moules, et de tables lectives (TIAC) suspectés d’être liés morbihannaise, réclame une mer. Ailleurs, des dysfonctionne­ Sollicité, Denis Rapinel, prési­ En attendant, aux Parcs Saint­
où maturent les huîtres, dont la à la consommation de coquillages. « enquête » au gouvernement ments de systèmes d’évacuation dent de la communauté de com­ Kerber à Cancale, comme dans
production locale a récemment Au moins 660 personnes ont ainsi pour « comprendre ». individuels non raccordés au tout­ munes et maire de Dol­de­Breta­ toutes les exploitations concer­
été inscrite au patrimoine imma­ contracté la gastro­entérite. Une « Les huîtres se nourrissent en à­l’égout ont probablement favo­ gne (UDI) en charge du traite­ nées, François­Joseph Pichot
tériel de l’Unesco, ont été conta­ donnée « exceptionnellement filtrant l’eau de mer. Certains mol­ risé la contamination des nappes ment des eaux sur la zone concer­ scrute sa messagerie dans l’espoir
minés par un norovirus provo­ élevée », selon les autorités de lusques ont capté le norovirus. Une phréatiques ruisselant jusqu’à la née, a refusé de répondre à nos d’une amélioration de la qualité
quant la gastro­entérite. veille sanitaire. En moyenne, elles fois logé dans les tissus à la manière mer. Au large, des navires ont, eux, questions. « Cet épisode infectieux de l’eau qui permettrait la levée de
Comme les soixante­dix déplorent 70 TIAC par an. d’un micrograin de sable, il peut possiblement vidangé leurs eaux met en évidence l’impact des eaux la quarantaine des coquillages. A
conchyliculteurs du bassin, il Après enquêtes et analyses, des intoxiquer qui l’ingérera », expli­ souillées accentuant la pollution. douces sur notre littoral, recon­ défaut de traitement, seul le
s’est mis « en situation de crise ». huîtres bretonnes issues de la quent Soizick Le Guyader et Jean­ « Lorsqu’une personne est ma­ naît Elodie Boucher, responsable temps peut désamorcer la toxi­
Le professionnel a multiplié baie du Mont­Saint­Michel, mais Come Piquer, biologistes à l’Insti­ lade, son vomi ou ses selles contien­ du syndicat des bassins côtiers de cité du norovirus. Il faut compter
courriels et coups de fil à ses aussi de parcs morbihannais, ont tut français de recherche pour nent une forte dose virale, entre dix la région de Dol­de­Bretagne, qui au moins vingt­huit jours. 
clients – grossistes, grandes été à l’origine d’une partie de ces l’exploitation de la mer (Ifremer). mille et un million de virus se ré­ rassemble 39 communes. Les benjamin keltz
FRANCE
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 |7

Elargir le mouvement, le défi de la CGT
Le syndicat joue son avenir sur sa capacité à mobiliser, notamment dans le privé, contre la réforme des retraites

P
hilippe Martinez ? « Il a
rajeuni de dix ans ! »
Cette confidence d’un
leader patronal, à la
veille des vacances de Noël, ré­
sume à merveille le bilan de
santé du secrétaire général de la
CGT. Depuis le 5 décembre 2019,
sa confédération est aux avant­
postes de la contestation contre
la réforme des retraites. A chaque
manifestation, il apparaît, tout
sourire, une écharpe autour du
cou, comme l’une des figures
emblématiques de l’opposition.
Les entretiens qu’il donne à la
presse sont ponctués de formu­
les qui font mouche – « le gouver­
nement organise le bordel », « Em­
manuel Macron imite Margaret
Thatcher »…
Il va même jusqu’à jouer des
coudes pour se comporter en pa­
tron de la coalition que sa cen­
trale a formée avec FO, la FSU, So­
lidaires et – par intermittence – la
CFE­CGC : c’est lui, par exemple,
qui annonce, le 19 décem­
bre 2019, à l’issue d’une réunion
multilatérale à Matignon, la déci­
sion de l’intersyndicale d’appeler
à une nouvelle journée d’action,
le jeudi 9 janvier. Avec toujours le
même mot d’ordre : le retrait du
projet de système universel de
pensions et l’amélioration des
dispositifs existants.
Engagé il y a un peu plus d’un
mois – soit une durée supérieure
au conflit de 1995 ou celui de 1986
à la SNCF –, le mouvement se re­
trouve à un moment charnière.
Les mobilisations, prévues jeudi Philippe Martinez (au centre) lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, le 17 décembre à Paris. BENJAMIN GIRETTE POUR « LE MONDE »
puis samedi par M. Martinez et
ses complices, ont valeur de test
pour la suite : le but est d’enrôler diverses forces de gauche – de suit­il. Cette organisation s’est très de Gobi dans lequel elle se trouvait Pour l’historien Stéphane Sirot,
des opposants dans d’autres sec­ Jean­Luc Mélechon (La France in­ longtemps posée comme une depuis plusieurs années mais ça
« Quand la CGT cela renvoie « aux grandes diffi­
teurs que la SNCF et la RATP, les soumise) à Olivier Faure (Parti so­ sorte de garante des conquêtes so­ ne veut pas dire pour autant qu’il commence à cultés de la CGT à syndiquer dans
deux principaux foyers de résis­ cialiste) en passant par Fabien ciales qui ont marqué l’histoire du est plus fort qu’avant », contreba­ le secteur privé ». « La question qui
tance, qui sont aussi des bastions Roussel (Parti communiste) et Ju­ constructeur automobile avant lance un conseiller social de l’exé­
appeler à la grève se pose maintenant est celle de l’is­
de la CGT. lien Bayou (Europe Ecologie­Les d’être étendues à l’ensemble de no­ cutif qui a officié sous une an­ générale, c’est que sue, ajoute­t­il. S’il n’y a pas de dy­
Pour beaucoup, c’est déjà une di­ Verts) – pour exiger l’abandon de tre économie – par exemple la troi­ cienne législature. namique renouvelée, il va falloir
vine surprise que les grévistes la réforme. sième semaine de congés. Il y a là La situation n’en est pas moins
le mouvement est imaginer une sortie de crise et les
aient réussi à tenir au­delà de la une logique que l’on retrouve un inespérée pour le numéro un de fini », estime le choses ne se dessinent pas de fa­
Saint­Sylvestre. M. Martinez, lui, Retour aux fondamentaux peu dans la position adoptée la « conf’». En perte de vitesse de­ çon très simple pour la CGT. »
n’a pas ménagé sa peine. Au siège « La CGT a repris des couleurs, juge aujourd’hui par la CGT, à son éche­ puis des années, la CGT avait cédé
leader d’une autre Plus le conflit dure, plus ce sera
de la confédération, à Montreuil Pierre Ferracci, président du lon confédéral : elle considère être sa place de première organisation centrale syndicale ardu d’y mettre fin. Surtout si les
(Seine­Saint­Denis), la lumière de groupe Alpha et spécialiste des un rempart face aux attaques por­ syndicale (public et privé confon­ grévistes ont le sentiment de ne
son bureau est restée éclairée du­ questions sociales. La réforme des tées contre notre système de pro­ dus) à la CFDT en 2018. Son com­ pas avoir obtenu satisfaction. « A
rant la période des fêtes. Le 28 dé­ retraites est un sujet fédérateur, tection sociale. » bat contre la loi El Khomri, lutte, en particulier dans les raffi­ force de vouloir tout, on va sortir
cembre 2019, on a aperçu sa sil­ qui intéresse tout le monde, et sur Ce retour aux fondamentaux et en 2016, et les ordonnances réfor­ neries et dans d’autres entreprises sur le rien, craint un militant en
houette dans le défilé parisien. Le lequel ce syndicat a su resserrer les aux appels à la grève reconducti­ mant le code du travail, l’année du privé. A la tête de la confédéra­ désaccord avec M. Martinez.
1er janvier, il a exhorté « tous les rangs, après s’être un peu divisé au ble paye dans les murs de la cen­ suivante, ont fait un flop. Sans tion, on veut y croire. « On a des si­ Comme on a placé la barre très
Français » à se mettre en grève. Le cours des dernières années. La li­ trale cégétiste, après un congrès parler des « gilets jaunes » qu’elle gnes qui montrent que la contesta­ haut – le retrait de la réforme –, si
3 janvier, il est allé soutenir au pe­ gne de fermeté qu’il a retenue re­ compliqué en mai 2019 à Dijon, n’a, comme ses concurrentes, ni tion grossit encore avec de nou­ on ne l’obtient pas, ça apparaîtra
tit matin des grévistes dans un dé­ cueille le soutien d’une bonne par­ au cours duquel M. Martinez s’est vu venir ni su accompagner. Avec veaux secteurs mobilisés dans comme un nouvel échec. » « Il faut
pôt de bus RATP à Vitry­sur­Seine tie de l’opinion, pour le moment. » fait secouer par les tenants d’une des critiques en pagaille pour le l’agroalimentaire, la métallurgie », savoir où on emmène les salariés.
(Val­de­Marne), a enchaîné avec La centrale de Montreuil « s’inscrit ligne radicale. « Tout le monde secrétaire général de CGT, réduit assure Catherine Perret, la numéro Or je ne vois pas bien où l’on va »,
une distribution de tracts devant dans une posture classique de dé­ trouve que la direction confédé­ au rang de spectateur face à un deux de la CGT, qui cite aussi la complète une cégétiste, en souli­
le Printemps Haussmann, à Paris, fense des acquis sociaux », com­ rale fait le job, confie un ancien mouvement qui a fait plier le gou­ forte détermination des avocats. gnant que « le risque est d’aller
avant de participer à une rencon­ plète un pilier de l’Association na­ responsable de fédération. Il y a vernement. Un tel optimisme ne convainc dans le mur » : « Si ça s’arrête et que
tre intersyndicale – ce qui n’est tionale des directeurs des res­ une unité de l’organisation que La CGT et ses alliées parvien­ pas tout le monde. « Quand la l’on n’a rien, sera­t­on suivi par les
pas dans ses habitudes. Quarante­ sources humaines. « Il ne faut pas l’on n’a pas vue depuis long­ dront­elles, à leur tour, à faire mor­ CGT commence à appeler à la salariés, lorsqu’un autre mouve­
huit heures plus tard, il a cosigné, oublier que Philippe Martinez a di­ temps. » « Il est redevenu le chef de dre la poussière à Emmanuel Ma­ grève générale, c’est que le mouve­ ment émergera ? » 
dans Le Journal du dimanche, une rigé pendant plusieurs années le bande », complète un observa­ cron ? Tout va dépendre de sa capa­ ment est fini », estime le leader raphaëlle besse desmoulières
tribune avec les responsables des syndicat CGT de Renault, pour­ teur. « Il a su sortir la CGT du désert cité à étendre le domaine de la d’une autre centrale syndicale. et bertrand bissuel

« Aucune option n’est écartée » pour les grévistes des raffineries


Les services de production des huit sites métropolitains sont en grève. Avant d’aller plus loin, ils attendent de voir si la mobilisation s’étend

N ous laissons repartir le


mouvement, et si on le
voit monter, on entre
dans la danse. » Au pied des hau­
tes cheminées de la raffinerie de
Le secteur du raffinage craint
une répétition de la mobilisation
de 2016. Pendant l’opposition à la
réforme du code du travail, les
grévistes avaient eu le sentiment
des cheminées, signe que l’exploi­
tation d’hydrocarbures se pour­
suit. « Contrairement à ce que di­
sent le gouvernement et certains
journalistes, il n’y a pas de blocage
le site en activité, reste assuré.
« C’est ancré dans les mœurs, per­
sonne ne refusera jamais d’effec­
tuer les manœuvres de sécurité.
Notre première mission est la pro­
mitée » avec moins de 5 % de gré­
vistes au sein de ses sites de raffi­
nage au niveau national.
Affiliés au régime général des
salariés du privé, les grévistes de la
monter en haut des cheminées
tous les jours. Vous imaginez le
faire à 62, 63 ans ? Moi non. »
Si l’appel à la mobilisation na­
tionale, jeudi, des syndicats CGT,
Feyzin (métropole de Lyon), mer­ de faire grève sans l’appui dans les raffineries », tient à expli­ tection du site et de la popula­ branche pétrolière disent ne pas FSU, FO et Solidaires, est suivi, les
credi 8 janvier, le délégué Force d’autres professions, pendant quer Raphaël Hernaci. tion », affirme Pedro Afonso, délé­ « défendre de particularisme », ex­ salariés grévistes des raffineries
ouvrière (FO) Raphaël Hernaci re­ plusieurs semaines et sans obte­ gué CGT de la raffinerie de Feyzin. plique Pedro Afonso, mais le « re­ pourraient voter une montée en
laie la prudence des salariés de la nir de résultat. « Il n’est pas ques­ Service technique minimum Selon la CGT et FO, entre 70 % et trait d’une réforme mauvaise pour puissance du mouvement. L’arrêt
filière. Dans un mouvement iné­ tion de s’isoler de nouveau », L’absence d’une majorité de sala­ 80 % des techniciens des services tout le monde ». Un accord avec le total de la production, leur princi­
dit depuis le 5 décembre, les ser­ abonde Thierry Defresne, délé­ riés grévistes dans les services de d’exploitation seraient mobilisés groupe Total permet aux salariés pal levier de négociation, est envi­
vices de production des huit sites gué central de la CGT auprès du manœuvre et d’expédition pro­ – le taux de grévistes est à l’in­ ayant travaillé en décalé (en sagé en cas d’une forte reprise de
métropolitains se sont déclarés groupe Total : « Nous menons un voque bien l’arrêt de la distribu­ verse très faible parmi le person­ rythme trois­huit) pendant vingt­ l’opposition à la réforme après les
en grève pour quatre­vingt­seize temps fort tous ensemble, dans tion des produits vers les camions nel administratif et l’encadre­ cinq ans de bénéficier de cinq an­ fêtes de fin d’année. « Aucune op­
heures, mardi 7 janvier, pour pro­ les raffineries, avant d’étudier la de livraison et les pipelines. En at­ ment, qui représentent la moitié nuités supplémentaires lors de tion n’est écartée », rappelle Ra­
tester contre la réforme des re­ suite. » tendant une reprise du travail, les des effectifs du site. Mercredi leur départ à la retraite. « Rien ne phaël Hernaci. Les prochaines as­
traites. Une première étape avant A l’entrée du site Total de la ban­ hydrocarbures sont stockés dans après­midi, le groupe Total, pro­ nous dit que l’âge pivot ne sera pas semblées générales sont prévues
d’observer de près, jeudi, la por­ lieue lyonnaise, aucun piquet de des dépôts attenants à la raffine­ priétaire de quatre des neuf raffi­ repoussé après l’application de la pour vendredi et en début de se­
tée de la mobilisation au niveau grève n’est installé. Une habi­ rie. Mais un service technique mi­ neries françaises, faisait de son réforme, craint Raphaël Hernaci. maine prochaine. 
national. tuelle fumée blanche s’échappe nimum, qui consiste à maintenir côté état d’une mobilisation « li­ Certains postes ici demandent de simon auffret
0123
8 | france VENDREDI 10 JANVIER 2020

A Paris, La France insoumise Bercy désarmé face aux


arnaques fiscales en ligne
enrôle des écolos radicaux La récupération malveillante de coordonnées
personnelles sur Internet s’amplifie
La tête de liste du parti mélenchoniste, Danielle Simonnet, espère
se relancer grâce à l’appui de l’activiste Lamya Essemlali
L a mise en abyme est specta­
culaire. « Attention aux
courriels frauduleux !, alerte,
en lettres rouges, ce courrier élec­
LES CHIFFRES

E
n décembre, Lamya Es­ de son parti depuis 2014, elle re­ « Cela fait longtemps que je ne vote tronique reçu de la part de la Direc­
semlali a bouclé une opé­
Mme Simonnet laie inlassablement tous les plus, confie cette écologiste de ter­ tion générale des finances publi­ 83 000
ration exceptionnelle. aimerait « combats citoyens » de Paris, con­ rain, qui codirige l’association de ques (DGFIP). Pour votre sécurité, C’est le nombre de demandes
L’association Rewild, tre la privatisation du crémato­ protection des écosystèmes ma­ ne répondez jamais à un courriel d’aides adressées au dispositif
qu’elle copréside, a réuni plus de
non seulement rium du Père­Lachaise, la « brade­ rins Sea Shepherd. Je n’étais con­ vous demandant vos coordonnées d’assistance aux victimes d’actes
700 000 euros afin d’acheter le être réélue dans rie à un promoteur privé » d’un vaincue par aucun parti. » En octo­ bancaires. » Or, le but de ce faux de cybermalveillance en 2019,
zoo décrépit de Pont­Scorff (Mor­ tiers de l’Hôtel­Dieu, ou l’agran­ bre, cette végétarienne résolue a message de Bercy est précisément contre 28 000 en 2018.
bihan), de le retaper, puis de relâ­
le 20e, mais aussi dissement d’une centrale à béton fini par rejoindre REV (Révolution d’extorquer les numéros de
cher lions, éléphants, loups et faire entrer de Lafarge en pleine ville. Plus de écologique pour le vivant), un compte et de carte bleue de la per­
autres animaux dans leur milieu
d’autres militants 700 vœux présentés en six ans. jeune parti fondé par l’essayiste et sonne à laquelle il a été envoyé… 20 000
naturel. A présent, cette activiste Un vrai groupe à elle seule ! chroniqueur Aymeric Caron, qui Ce type d’« hameçonnage », C’est le nombre d’alertes
écologiste va tenter d’apprivoiser à l’Hôtel de Ville L’ancienne socialiste aimerait affirme qu’il n’y a pas de hiérar­ comme la cyberfraude à caractère concernant l’hameçonnage
d’autres bêtes, parfois plus capri­ non seulement être réélue dans le chie entre les espèces : les hu­ fiscal en général, fait des ravages. recensées en 2018 par Pharos,
cieuses : les électeurs parisiens. 20e, le plus à gauche de tous les ar­ mains ne sont pas au­dessus des En octobre, alerté par des contri­ la plate-forme du ministère
Connue pour défendre la cause « L’année 2019 a été très dure, rondissements, mais aussi faire « animaux non humains ». Elle en buables, le fisc a dû faire fermer en de l’intérieur qui permet
des animaux et celle des océans, avec la perquisition au siège de LFI entrer d’autres militants à l’Hôtel est devenue vice­présidente. urgence un site qui imitait l’espace de signaler les « contenus
Lamya Essemlali va prendre la et l’exploitation qui en a été faite de Ville. « Cette élection peut être A l’approche des municipales, réservé aux particuliers de im­ illicites » d’Internet.
tête de la liste soutenue par La par la justice, les politiques et les celle de toutes les surprises », affir­ ce petit mouvement a été appro­ pots.gouv.fr. En août 2019, Le Ca­
France insoumise (LFI) dans le médias », reconnaît l’intéressée. me­t­elle. Un credo qui s’appuie ché par Europe Ecologie­Les Verts nard enchaîné révélait que les
14e arrondissement de la capitale. En outre, « la sociologie de Paris notamment sur les mobilisations (EELV) en vue d’une alliance. Mais comptes fiscaux de 2 000 à 3 000 mission de dossier non valide où
Elle est la troisième personnalité joue contre nous », constate­t­elle : récentes pour le climat ou les re­ Aymeric Caron, Lamya Essemlali contribuables avaient été piratés. [sic] après un délai de 10 jours
extérieure au parti de Jean­Luc avec l’envol des prix de l’immobi­ traites. « Les gens en ont ras le bol et leurs amis ont trouvé les posi­ Le but des fraudeurs est toujours ouvrés peut retarder ou annuler vo­
Mélenchon à s’engager ainsi pour lier, la ville devient chaque jour que tout se décide sans eux, qu’on tions d’EELV trop timorées et an­ le même : obtenir les coordonnées tre remboursement. »
les municipales de mars, après le plus bourgeoise. bousille les services publics, ils ont thropocentrées. Eux se veulent personnelles du contribuable, et Une présentation plus convain­
militant associatif franco­chilien Dans ces conditions, la candi­ des attentes politiques fortes », ap­ plus radicaux. Pas question de notamment ses références bancai­ cante, un sujet sensible (les im­
Claudio Pulgar­Pinaud dans le date LFI fait figure d’outsider, no­ puie Vikash Dhorasoo. s’associer avec EELV, et encore res pour détourner de l’argent. pôts), une cible facile (« La Ma­
19e arrondissement et l’ex­foot­ tamment face à Anne Hidalgo moins avec le macroniste dissi­ « Dans le monde numérique, souli­ rianne, elle rassure », rappelle
balleur Vikash Dhorasoo dans le (Parti socialiste) et Benjamin Gri­ Une touche de vert acide dent Cédric Villani, qui prétend gne Matthieu Escande, avocat à Pa­ M. Notin), des envois en masse
18e. Objectif : élargir l’électorat du veaux (La République en marche). C’est à ces attentes qu’entendent devenir le « premier maire écolo­ ris, les coordonnées bancaires ont (« Dans le lot, il y aura forcément
parti et donner un coup d’accélé­ Lors de sa dernière conférence de répondre les listes « Décidons Pa­ giste de Paris ». une valeur quasi inestimable. » des gens qui vont cliquer »)… Tout
rateur à cette campagne qui presse, en décembre, seuls deux ris ! », soutenues par LFI mais vo­ « L’écologie n’est pas compatible L’arnaque est très difficile à invite les contribuables à tomber
peine à décoller. journalistes s’étaient déplacés, et lontairement ouvertes à des figu­ avec le capitalisme », clament en quantifier. Mais elle a tendance à dans le panneau.
A Paris, Jean­Luc Mélenchon elle se désolait : « Qu’est­ce qu’il res venues d’autres horizons. A chœur Lamya Essemlali, Danielle se développer. C’est « un phéno­ « Evidemment, les impôts détien­
avait obtenu près de 20 % des suf­ faut faire pour attirer l’attention l’image de Vikash Dhorasoo, dé­ Simonnet et Vikash Dhora­ mène important », assure en tout nent déjà vos coordonnées bancai­
frages au premier tour de l’élec­ de la presse ? » Cela ne l’avait pas sormais militant tout­terrain. Di­ soo. Sans attendre le grand soir, ils cas Jérôme Notin, directeur géné­ res… Si on y réfléchit un peu, on se
tion présidentielle de 2017. Ce empêchée de présenter avec son manche 5 janvier, l’ancien interna­ proposent des mesures à l’échelle ral de Cybermalveillance, le dispo­ rend vite compte que ça n’a pas de
score élevé faisait de LFI la pre­ énergie habituelle son livre de tional de football était rue du de Paris, comme la création de sitif national d’assistance aux vic­ sens, note M. Notin. Mais les gens
mière force de gauche dans la ca­ campagne, Paris, les moineaux re­ Croissant, dans le 2e arrondisse­ 140 hectares d’espaces verts en six times. Une étude réalisée en 2017 sont alléchés par la promesse d’un
pitale, et lui laissait caresser tous viendront ! (Au Diable Vauvert, ment, pour demander la réquisi­ ans, l’interdiction de la pêche de par l’Institut national de la con­ remboursement. » Contrairement
les espoirs pour la suite. Mais de­ 256 pages, 17 euros), dans un dis­ tion d’un immeuble vide et soute­ loisir ou l’instauration d’un menu sommation pour le compte de à ce que l’on pourrait imaginer, ce
puis, les « insoumis » ont dû en ra­ cours émaillé de formules clés : nir les mal­logés, avant d’inciter végétalien quotidien dans toutes cette plate­forme, montée à l’ini­ ne sont pas forcément les person­
battre. Aux européennes de 2019, « droit à la ville », « référendum les habitants du 18e à s’inscrire sur les cantines scolaires. Reste à con­ tiative de l’Etat la même année, nes âgées les plus concernées.
le parti est revenu à un plus mo­ d’initiative populaire », « munici­ les listes électorales : « Ne restez vaincre les « animaux humains » avait montré que neuf Français sur « Pas du tout, confirme Olivia
deste 5 %. Pour les prochaines mu­ palisme », « décroissance choisie », pas sur le banc de touche ! » parisiens qu’en matière d’écologie, dix avaient déjà été confrontés à Mons, pour la fédération France
nicipales, les sondages récents « sortir du tout­béton »… De la même façon, Lamya Es­ les candidats soutenus par LFI agi­ un acte de cybermalveillance. victimes. D’ailleurs, certaines d’en­
n’accordent que 5 % à 7 % d’inten­ Danielle Simonnet lâche rare­ semlali ajoute aujourd’hui une ront plus efficacement que ceux Le nombre de demandes d’aide tre elles sont très en pointe sur le nu­
tions de vote à Danielle Simonnet, ment prise. Au Conseil de Paris, touche de vert acide dans le rouge d’EELV ou d’Anne Hidalgo.  adressées au dispositif est passé de mérique. A l’inverse, on pense sou­
sa tête de liste pour Paris. où elle est l’unique représentante cher à la gauche de la gauche. denis cosnard 28 000 en 2018 à 83 000 en 2019. Le vent aux illettrés du digital, mais ils
quart d’entre elles le sont pour ha­ ne peuvent pas se faire avoir car ils
meçonnage, indique M. Notin, et n’utilisent pas ces outils ! En fait,
les impôts représentent plus de la tout le monde est concerné. »
moitié des cas. Mais les compa­

Rachida Dati part en guerre contre son parti gnies d’assurances, les banques ou
les fournisseurs d’énergie sont
également concernées.
Difficile d’attraper les auteurs
L’arnaque est d’autant plus ju­
teuse qu’il est très difficile d’attra­
Pharos, la plate­forme du minis­ per les auteurs. D’abord parce que
La candidate à la mairie est en conflit ouvert avec la direction du parti Les Républicains sur tère de l’intérieur qui permet de si­ les gens ne portent pas forcément
le choix de certains candidats dans les arrondissements et annonce « reprendre sa liberté » gnaler les « contenus illicites » plainte pour un vol qui, pris indi­
d’Internet, a totalisé 20 000 aler­ viduellement, n’atteint pas sou­
tes concernant l’hameçonnage vent de très grosses sommes. En­
en 2018, sur 163 000 signalements suite, « on peut faire le maximum,

R achida Dati le reconnaît


elle­même : c’est un
« tournant ». A deux mois
du premier tour des municipa­
les, la candidate désignée par Les
Que s’est­il passé ? Deux visions
s’opposent au sein de la droite
classique. Rachida Dati milite
pour que son parti présente dans
tous les arrondissements des can­
vembre pour rassembler… En dé­
cembre, elle se choisit des ennemis
dans sa propre famille politique.
Cherchez l’erreur ! »
Depuis, des discussions ont
autrement. La commission réunie
mercredi a officiellement investi
le maire du 17e pour diriger la ba­
taille dans son arrondissement.
« Une décision lourde de sens », a
en tout. Pharos recueille beaucoup
de plaintes qui ne relèvent pas de
tentatives de fraude. Mais, parmi
ces dernières, l’hameçonnage est
« l’une des cybermenaces les plus
concède Me Escande, mais dans le
numérique, la loi est toujours en re­
tard sur le fraudeur. Car on ne
l’écrit qu’une fois la malice décou­
verte… » Sans compter que les es­
Républicains (LR) pour mener le didats dûment étiquetés LR. « Si­ bien eu lieu pour recoller les mor­ commenté la candidate en colère. utilisées », précise François­Xavier crocs habitent souvent dans
combat à Paris est désormais en non, le parti n’existe plus », résu­ ceaux. Mais sans aboutir à un ac­ « C’est dommage que Rachida Masson, directeur de l’Office cen­ d’autres pays. « En deux rebonds,
lutte… contre son propre parti. ment les tenants de cette ligne. cord. Les points d’achoppement ? Dati ne soit pas venue ce matin, car tral de lutte contre la criminalité ajoute­t­il, les fonds se retrouvent
Refusant que la direction de LR Plusieurs maires sortants jugent, D’une part, Rachida Dati refusait elle aurait vu que tout le monde lui liée aux technologies de l’informa­ dans des endroits exotiques avec
lui force la main dans le pilo­ eux, impossible de gagner Paris la présence sur la liste de Cathe­ a apporté un soutien sans ambi­ tion et de la communication. lesquels la coopération fiscale et
tage de sa campagne, l’ancien­ en s’appuyant sur les seules for­ rine Dumas, une sénatrice LR qui guïté, y compris Catherine Dumas, policière est inexistante. »
ne ministre de Nicolas Sarkozy ces LR. Ils souhaitent présenter soutenait jusqu’à présent un qui s’est engagée à voter pour elle », Arnaque juteuse Pour la victime, il n’est pas évi­
a publié, mercredi 8 janvier, des listes d’union à même d’être autre candidat à la mairie de Paris, dit­on dans l’entourage de Chris­ La technique est simple : elle con­ dent de faire reconnaître son pré­
une déclaration de rupture. Elle soutenues par LR, mais aussi par le macroniste de droite Pierre­ tian Jacob. Le président du parti siste à inciter un particulier, par judice par la justice, poursuit
y critique les élus qui jouent d’autres formations de droite ou Yves Bournazel. D’autre part, l’ex­ aimerait calmer le jeu. Pour répon­ courriel ou texto, à cliquer sur un Me Escande, dans la mesure où
« leur survie personnelle au détri­ du centre. Jusqu’à présent, ce dé­ garde des sceaux tenait à choisir dre aux exigences de la candidate, lien qui le dirige vers un faux site c’est elle qui est en tort : elle a
ment de la dynamique collective » bat n’avait pas empêché Rachida elle­même deux candidats à des les têtes de liste et candidats dans Internet où il est invité à rensei­ donné des informations alors
et conclut : « A partir de ce jour, Dati et le parti de s’entendre. Le places éligibles, sans droit de re­ les arrondissements devront dé­ gner des données personnelles. qu’elle n’est pas supposée le faire.
je reprends toute ma liberté » vis­ 18 décembre 2019, la commission gard de la tête de liste locale. sormais promettre par écrit de la « Dans une tentative d’extorsion C’est tout l’enjeu de la lutte contre
à­vis du parti. d’investiture a ainsi validé 13 têtes Faute d’accord sur ces deux soutenir et de voter pour elle au de données bancaires ou d’identi­ la cybermalveillance. La sensibili­
Un sérieux accroc, alors que de liste sur 17 à Paris. points, Rachida Dati a tenté jus­ conseil de Paris. Pour Eric Ciotti, fiants, la meilleure façon d’y par­ sation demeure l’arme la plus effi­
son entrée en campagne avait été qu’au dernier moment de bloquer « c’est un petit pic de tension ». Le venir est d’essayer de se faire pas­ cace. « On n’en fait jamais assez sur
jugée efficace. Le dernier son­ « Petit pic de tension » la désignation de Geoffroy Bou­ message de Rachida Dati fait au ser pour nous », soupire Gilles le sujet, estime M. Notin. Même si
dage, effectué en décembre 2019 Restaient quatre dossiers liti­ lard. Christian Jacob, le président fond « partie des moments de né­ Tauzin, à la DGFIP. la sensibilisation est un trou noir :
par l’Institut français d’opinion gieux. A commencer par celui du de LR, et Eric Ciotti, celui de la com­ gociation sur la composition de la L’arnaque est juteuse. « Vu que ça on y met énormément d’énergie
publique (IFOP), accordait à ses 17e, l’arrondissement à l’origine mission d’investiture, fort occu­ liste », veut­il croire. continue, c’est que ça rapporte, mais on doit encore travailler là­
listes 17 % des intentions de vote du conflit actuel. Depuis des pés ces temps­ci par la gestion de La direction de LR espère que Ra­ note M. Masson. C’est un modèle dessus. » Côté technique, Bercy sé­
au premier tour, ce qui la plaçait mois, Rachida Dati a des doutes la droite parisienne, en ont décidé chida Dati finira par s’entendre économique qui se porte bien. » Ex­ curise autant que faire se peut les
en deuxième place, derrière la sur Geoffroy Boulard, le maire avec Geoffroy Boulard. Et que des cités par cette manne, les frau­ systèmes informatiques.
maire sortante Anne Hidalgo, ex LR, qu’elle suspecte de flirter avec solutions pourront aussi être trou­ deurs perfectionnent le dispositif. En revanche, estime Me Escande,
aequo avec Benjamin Griveaux, les macronistes. Début décem­ vées d’ici une semaine dans le 15e, « Ça se sophistique de plus en plus », « ce qu’on peut éventuellement re­
le candidat officiel de La Républi­ bre, elle a annoncé aux dirigeants
Plusieurs où le même type de problème se note M. Masson. Dans le gra­ procher à l’Etat, c’est d’aller trop vite
que en marche (LRM). du parti qu’elle souhaitait pré­ maires sortants pose avec le maire sortant, Phi­ phisme, les couleurs et jusqu’au dans la dématérialisation ». Bercy
« Une fois de plus, Rachida Dati senter une liste LR « pur sucre » lippe Goujon, ainsi que dans le 9e style, le leurre est souvent de plus tend en effet vers la dématérialisa­
est en guerre contre tout le dans cet arrondissement­clé, un
jugent et le 18e, destinés initialement à en plus troublant. Même si la syn­ tion totale des impôts. Cela pousse
monde, même ceux qui la sou­ de ceux qui envoient le plus impossible des candidats proches de Valérie taxe ou la concordance des temps les personnes qui ne sont pas à
tiennent, pour peu qu’ils ne cè­ d’élus au conseil de Paris. Pécresse et désormais objets de est parfois baroque : « Nous vous l’aise avec Internet à y faire leur dé­
dent pas à tous ses caprices », se Un duel LR contre LR se dessi­
de gagner Paris discussions avec le président des demandons de mettre à jour vos claration. Bercy, prévient l’avocat,
désole un élu LR parisien. « Pour nait donc. Geoffroy Boulard, en s’appuyant centristes Hervé Morin. Mais là en­ données pour que votre rembour­ devrait prévoir « un système à géo­
ceux qui veulent l’alternance à Pa­ « abasourdi », a immédiatement core, « tout dépend de Rachida sement sera effectué dans les plus métrie variable pour ceux qui ne
ris, c’est affligeant », regrette un réagi dans un entretien au Figaro :
sur les seules Dati », précise­t­on. Pas gagné.  brefs délais », indique par exemple veulent pas utiliser ces outils ». 
autre responsable. « Rachida Dati a été investie en no­ forces LR julie carriat et de. c. ce courriel, qui prévient : « La sou­ benoît floc’h
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 france | 9

Delphine
Horvilleur :
la « solitude Delphine
Horvilleur,
à Troyes,
le 17 juin 2019.

des juifs » BERTRAND GUAY/AFP

Cinq ans après la tuerie de l’Hyper


Cacher, la rabbin analyse les
ressorts de l’antisémitisme

ENTRETIEN Ce sentiment persiste­t­il ?


Je crois que je me suis interdit de

L
e vendredi 9 janvier 2015, le verbaliser ainsi. Nous avions
le jour de la prise d’otage à tous besoin, à ce moment­là, d’une
l’Hyper Cacher, la rabbin manifestation nationale. Et puis, à
Delphine Horvilleur était bien y réfléchir, je crois que cette
à la synagogue pour célébrer l’of­ solitude ressentie par les juifs est
fice de shabbat. « Nous avons com­ symptomatique de quelque chose
mencé au moment où l’assaut était qui dépasse de beaucoup une sim­
donné et, avec angoisse, nous nous ple « communauté ». Ces dernières une extrême droite avec laquelle rhétorique djihadiste, du « gang qui ont des projets politiques très
sommes demandé à quoi le monde années, bien des combats collec­ nous n’aurions jamais parlé il y a des Barbares », de slogans en
Il y a « une langue différents mais qui soudain la par­
ressemblerait demain, se souvient­ tifs se sont fracturés. Pour des gens quelques années, il y a aussi un marge des manifestations de « gi­ antisémite qui lent, la font résonner. On ne peut
elle. C’est un traumatisme qui se de ma génération, nés dans les an­ problème. On a perdu le sens d’un lets jaunes », de l’antisémitisme pas dès lors regarder ces affaires
réverbère jusqu’à aujourd’hui. » nées 1970, les luttes contre le ra­ combat universel conjoint. d’un Kobili Traoré jugé pénale­
circule à travers uniquement comme des faits di­
Cinq ans plus tard, cette figure du cisme et l’antisémitisme étaient ment irresponsable, d’un assassin le monde (…) vers. C’est comme si une carte
judaïsme libéral, auteure de plu­ intrinsèquement liées. S’y formu­ A quoi attribuez­vous cela ? Une à Pittsburgh qui se revendique de était placée devant nous, où ici et
sieurs livres dont le dernier, Ré­ lait l’évidence d’un combat univer­ mise en cause du cadre républi­ l’extrême droite américaine (white
captée par des là les manifestations haineuses
flexions sur la question antisémite sel et donc commun. En quelques cain, qui définissait une certaine supremacy), ou de celui du New gens qui ont des clignotent et que la société refu­
(Grasset, 2019), dresse le constat dé­ décennies, on a basculé. Ceux qui façon d’être ensemble ? Jersey, qui à l’inverse s’intègre dans sait de relier ces points entre eux.
solé de la « solitude » des juifs face à devraient être les acteurs clés du Je crois qu’avec le phénomène une forme idéologique de black su­
projets politiques Ces dernières années, lorsque les
la montée de l’antisémitisme. combat contre le racisme ne sont du communautarisme, se sont premacy. Les idéologies des uns et très différents » juifs l’ont fait remarquer, on leur a
pas toujours au rendez­vous lors­ développés, au sein de la nation, des autres n’ont rien à voir mais il souvent répondu : vous exagérez,
Cinq ans après, comment qu’il s’agit de lutter contre l’antisé­ des « nous » de compétition. La faut parfois tendre l’oreille pour ce sont des cas particuliers. Et dans
résonne pour les juifs la tuerie mitisme. Et vice versa, peut­être. promesse de la République est entendre ce qui y résonne. Notam­ sur le mode du pur, du non­conta­ le refus de penser plus globale­
de l’Hyper Cacher ? que sous le « nous » de la nation, ment, ici et là, cette idée que les miné, de l’infaillible, du non­po­ ment le phénomène, on a renforcé
Après l’assassinat d’Ilan Halimi, Pourquoi cette rupture ? chacun d’entre nous pourra parler juifs auraient confisqué quelque reux. Très vite, dans cette obses­ la solitude des juifs. Si l’on ne veut
le massacre de l’école Ozar Hato­ On est passé du combat politi­ à la première personne du singu­ chose au « vrai peuple ». On en­ sion, le marqueur juif surgit. pas ouvrir les yeux et tracer une li­
rah à Toulouse en 2012, l’Hyper Ca­ que au combat identitaire. Celui­ci lier, sans que jamais notre appar­ tend cette rhétorique résonner gne entre les points sur la carte, on
cher. La vie a continué, mais c’est se manifeste de façon tragique par tenance, notre naissance, notre dans les slogans de la suprématie Il surgit aussi dans des faits divers. est condamné à ce que ça recom­
comme si certains événements, l’incapacité à mener conjointe­ groupe d’affiliation ne nous con­ blanche lorsqu’ils crient « Les juifs C’est là où l’affaire Sarah Halimi mence sans cesse. L’antisémi­
parfois certains mots, réacti­ ment le combat contre le racisme traigne. Le communautarisme a ne nous remplaceront pas. » On la est emblématique. L’assassin est tisme dans ces faits divers n’est ja­
vaient une angoisse profonde, et l’antisémitisme. Beaucoup de renforcé la première personne du retrouve aussi dans une certaine jugé irresponsable pénalement et, mais anecdotique. Je ne cesse de
presque sous la forme d’un choc gens ont une responsabilité là­de­ pluriel chez beaucoup de gens. extrême gauche, qui fait des juifs simultanément, le motif antisé­ penser à La Vie devant soi, d’Emile
post­traumatique. On y trouve dans. Au sein d’une certaine gau­ Tout à coup, c’est « nous les juifs », l’élite qui confisque quelque chose mite est retenu. L’arrêt de la cour Ajar (Romain Gary). A cette his­
sans doute l’expression d’une so­ che, il y a eu une incapacité à être « nous les musulmans », « nous les de la richesse du monde. Le juif d’appel décrit Traoré comme un toire d’amour entre Momo, un pe­
litude ressentie des dernières an­ présent au côté des juifs au mo­ homosexuels »… à l’infini. Cette perçu comme en dehors du « vrai « baril de poudre » et l’antisémi­ tit arabe de Belleville, et Mme Rosa,
nées. Certes, il y a eu la manifesta­ ment où il fallait l’être, et parfois propension à dire « nous » au lieu peuple », est raconté comme une tisme comme « l’étincelle ». Mais la une vieille juive malmenée par la
tion du 11 janvier 2015 et un vrai une certaine porosité aux discours de dire « je » a mis la République à figure diabolique au sens étymo­ question en suspens, et qui reste vie. Je me dis que ces dernières an­
sentiment d’être ensemble. Par­ complotistes ou aux clichés anti­ « je­nous ». logique du terme, celui qui crée du comme éclipsée par les débats, nées, Mme Rosa n’est plus en sécu­
fois, je m’abrite dans ce souvenir, sémites. Lorsque Jean­Luc Mélen­ dia­bolos, de la fracture, qui divise, est : pourquoi, ces dernières an­ rité et que, simultanément, beau­
mais il n’éclipse pas ce qui ne s’est chon comment l’échec du Labour La vague d’actes antisémites et vous empêche de faire un avec nées, l’antisémitisme « permet » le coup de gens ne voient plus
pas vraiment réparé depuis. aux élections britanniques en évo­ touche d’autres pays européens vous­même, avec votre tribu, vo­ passage à l’acte et fait étincelle ? Momo que comme un assassin en
quant les « oukases arrogants » du et les Etats­Unis. Quelles sont tre croyance ou votre nation. Il est Pourquoi se retrouve­t­il à faire puissance. Ce duo bouleversant
Pourtant, beaucoup de juifs ont CRIF et qu’il joue ainsi sur l’idée les logiques communes ? l’altérité menaçante pour le feu dans tant d’événements a semble devenu impossible, alors
dit que, sans la tuerie de « Charlie d’une mainmise juive sur le Les agressions antisémites, ces monde hermétique que vous aspi­ priori distincts ? Il y a comme un même qu’il raconte ce qui pourrait
hebdo », on n’aurait pas vu monde, on reste coi. Lorsque dans dernières années viennent, a rez à construire. Dans notre temps air du temps, presque une langue encore nous sauver. 
une telle mobilisation pour la lutte contre l’antisémitisme, priori, de mondes très différents : d’obsession identitaire, beaucoup antisémite qui circule à travers le propos recueillis
les morts de l’Hyper Cacher. certains se choisissent pour alliés d’un Mohammed Merah nourri de de personnes veulent se définir monde. Elle est captée par des gens par cécile chambraud

Des enquêteurs et des magistrats formés aux crimes de haine


Des formations sont proposées aux acteurs publics afin d’améliorer l’accueil des victimes et l’efficacité de la réponse institutionnelle

I ls étaient une soixantaine,


gendarmes, policiers et ma­
gistrats, mardi 7 janvier, réu­
nis au Mémorial de la Shoah de
Drancy (Seine­Saint­Denis), tous
Caen et Marseille, Drancy est la
quatrième session. Prochaine
étape : Lyon. Au programme : pa­
norama des formes contemporai­
nes de la haine, analyse des res­
mites, antimusulmans, antichré­
tiens (…) en zone gendarmerie ».
Convaincues que cela ne « sert à
rien » ou que l’acte n’est « pas as­
sez grave », les victimes franchis­
victimation (…), 1,1 million de per­
sonnes se disent victimes chaque
année de menaces, de violences ou
de discriminations à caractère ra­
ciste. Or, en 2017, plus de 6 000 af­
cursus obligatoire depuis deux
ans seulement.
« Nous, les policiers, on a
tendance à se concentrer sur le mis
en cause, et pas sur la victime. Il
au point une liste de questions
type à poser lors des auditions. »
« Les violences peuvent être pour­
suivies mais le plus souvent, sans
circonstance aggravante raciste,
volontaires pour s’engager dans sorts de la haine, du traitement ju­ sent trop rarement les portes d’un faires racistes seulement ont été faut accepter de remettre en ques­ constate Donatien Le Vaillant.
la lutte contre les délits et les cri­ diciaire des actes de haine et de commissariat ou d’une unité de orientées par les parquets, ayant tion notre approche et apprendre Dans ce cas, il y a bien une réponse
mes de haine, qu’ils soient racis­ l’impact psychologique sur les gendarmerie. L’étude intitulée abouti pour à peine 9 % d’entre el­ à repérer les indicateurs de haine », judiciaire, qui est toujours très
tes, antisémites ou anti­LGBT. victimes (quel accueil, comment « Les injures à caractère raciste, les à une condamnation. » commente le brigadier Aurélien attendue, mais elle est peu satisfai­
La date et le lieu sont symboli­ les amener à se confier…). L’objec­ antisémite ou xénophobe » de Longuet, de la direction centrale sante pour la victime. » Et fragilise
ques. En janvier 2015, la tuerie de tif ? Créer un réseau de 350 réfé­ 2017 menée par l’Observatoire na­ « Un terrain très glissant » du recrutement et de la formation tout un groupe. Comme en témoi­
l’Hyper Cacher de la porte de Vin­ rents d’ici à la fin de l’année 2020. tional de la délinquance et des ré­ « Les grandes campagnes nationa­ de la police nationale. « En France, gne le quotidien de la quarantaine
cennes, à Paris, avait fait quatre « Nous savons faire. Pourtant, ponses pénales relève que seul 8 % les moralisatrices, c’est ce que l’on on est mal à l’aise avec ces ques­ de psychologues de l’unité Psy­
morts, Philippe Braham, Yohan dans la réalité, c’est un peu diffé­ des victimes portent plainte. Dans veut éviter. Aujourd’hui, nous pri­ tions d’origine et de religion, on a chotraumatismes et résilience de
Cohen, Yoav Hattab et François­ rent (…) Confronté à l’urgence, on son rapport sur la lutte contre le vilégions les actions de proximité du mal à aborder ces sujets, souli­ l’association OSE (Œuvre de se­
Michel Saada. Cinq ans ont passé néglige un peu cet aspect (…) Cette racisme, l’antisémitisme et la xé­ pragmatiques », souligne Frédéric gne Donatien Le Vaillant, magis­ cours aux enfants), spécialisés
et les actes antisémites conti­ formation vise à donner aux en­ nophobie en 2018, la Commission Potier, délégué interministériel à trat, conseiller justice et relations depuis 2015 dans l’accompagne­
nuent de jalonner l’actualité. In­ quêteurs et aux magistrats la ca­ nationale consultative des droits la lutte contre le racisme, l’antisé­ internationales à la Dilcrah. Mais ment des victimes d’attentats et
sultes, agressions, profanations de pacité de mieux cerner le caractère de l’homme s’inquiète de la « per­ mitisme et la haine anti­LGBT. cela ne doit plus nous empêcher de d’actes antisémites, et dans le
cimetières… En 2018, un bond de raciste ou antisémite d’un acte, ce sistance du phénomène de sous­ Plus d’un millier de projets « très faire émerger le caractère haineux suivi des communautés qui souf­
74 % a été enregistré. Selon la délé­ qui n’est pas toujours facile, car déclaration des actes racistes ». Et localisés » ont ainsi été financés d’un acte. » « Tout ce qui touche frent psychologiquement d’un
gation interministérielle à la lutte cette délinquance de la haine est de préciser : « Selon les enquêtes de par la Dilcrah en 2019. « Si on aux minorités et aux religions, on y sentiment d’insécurité lié à la
contre le racisme, l’antisémitisme parmi les plus compliquée à sai­ traite une affaire de racisme ou va avec des pincettes, c’est un ter­ montée des violences anti­juifs.
et la haine anti­LGBT (Dilcrah), les sir », a déclaré le ministre de l’inté­ d’antisémitisme par an dans notre rain très glissant, on est un peu « Une agression ou une insulte de
statistiques de 2019 devraient con­ rieur, Christophe Castaner, venu commissariat, c’est le bout du fermé à tout ça, il faut qu’on ap­ ce type laisse toujours des traces,
firmer une tendance à la hausse. clôturer la journée de formation.
« En France, on est monde, ça veut bien dire qu’il y a prenne », confie Thomas, jeune aussi bien sur la victime que sur
Afin de sensibiliser les acteurs Un mois plus tôt, au lendemain mal à l’aise avec un problème dans notre façon de gendarme de 25 ans officiant dans son entourage, proche ou moins
publics, d’améliorer la qualité de de la profanation du cimetière faire. On n’est probablement pas l’Essonne. « On peut se sentir assez proche, explique Galia Malka, psy­
l’accueil des victimes et l’effica­ juif de Westhoffen (Bas­Rhin), en
ces questions assez attentif ni assez formés à cet démuni face à ces actes dont le ca­ chologue clinicienne au sein de
cité de la réponse institutionnelle, Alsace, il avait annoncé la créa­ d’origine et aspect lorsqu’on traite les plain­ ractère raciste ou antisémite est l’OSE et intervenante lors de la for­
la Dilcrah a lancé il y a six mois tion d’un « office national de lutte tes », estime un policier de l’Es­ très difficile à prouver, ajoute une mation dispensée par la Dilcrah. Il
une série de journées de forma­ contre la haine » au sein de la gen­
de religion » sonne présent à Drancy. Les éco­ magistrate du parquet de Paris, faut casser l’idée que rien ne sera
tion à destination des enquêteurs darmerie, chargé « de l’ensemble DONATIEN LE VAILLANT les de police et de gendarmerie qui souhaite conserver l’anony­ fait et restaurer la confiance. » 
et des magistrats. Après Orléans, des enquêtes sur les actes antisé­ magistrat ont intégré cette notion dans leur mat. Peut­être faudrait­il mettre louise couvelaire
0123
10 | france VENDREDI 10 JANVIER 2020

A Beyrouth, Carlos Ghosn conte son « cauchemar »


L’ex­patron a donné une conférence de presse depuis le Liban, après s’être enfui du Japon le 30 décembre

beyrouth ­ correspondance
L’ex-patron

E
t finalement, le voici, a balayé
celui que photographes
et journalistes ont guetté
les accusations
pendant des jours, sous de malversations,
la pluie, dans le froid, sans succès,
au pied de sa maison à Beyrouth.
ne s’estimant
Dans la capitale libanaise, au Syn­ à aucun moment
dicat de la presse, c’est la cohue ce
mercredi 8 janvier, les flashs crépi­
fautif
tent longuement. Le fugitif le plus
célèbre du monde, Carlos Ghosn,
fait une entrée digne d’une star de et seulement deux du Japon, Car­
cinéma, avec son épouse Carole. Il los Ghosn s’est lancé dans une
ne manquera pas de se faire théâ­ attaque en règle contre le système
tral, d’ailleurs, durant cette pre­ judiciaire japonais, « indifférent à
mière apparition publique depuis la vérité », où « la présomption de
son arrivée rocambolesque au culpabilité prévaut ». L’homme
Liban, le 30 décembre 2019. d’affaires a déploré ses conditions
Cette conférence de presse, l’an­ de détention, « placé en isole­
cien magnat de l’automobile l’a ment » dans une « cellule minus­
minutieusement préparée, avec cule sans fenêtre », les interroga­
sa défense et ses communicants. toires « jour et nuit, bien sûr sans
Ils sont là, avocats assis aux pre­ présence d’un avocat ».
miers rangs, au côté de Carole Dans sa ligne de mire aussi, la
Ghosn et de l’experte en commu­ « collusion » entre le procureur,
nication Anne Méaux, patronne qu’il accuse d’avoir alimenté en
d’Image 7, debout. Plus de deux fuites les médias japonais, et Nis­
heures de prise de parole, un san. La reconstitution qu’a propo­
exposé, puis des questions­ré­ sée Carlos Ghosn de ses déboires
ponses. Carlos Ghosn n’est plus judiciaires, depuis son arrestation
l’homme humilié en menottes ; le 19 novembre 2018, est toujours
en costume et cravate, il se mon­ celle d’un « coup monté » (la thèse
tre combatif, répond en anglais, qu’a défendu son entourage tout
français, arabe, portugais. Déter­ au long des derniers mois), lié à la
miné : « Je veux laver mon nom », volonté de Nissan de se défaire de
explique celui qui se dit victime l’influence de Renault, action­ Carlos Ghosn, lors de sa conférence de presse, à Beyrouth, mercredi 8 janvier. JOSEPH EID/AFP
d’une « campagne systématique naire à 43 % de Nissan. « J’étais une
pour détruire [s]a réputation ». cible facile », a­t­il jugé.
Carlos Ghosn a balayé ensuite petits caractères pour que les jour­ assuré qu’il était prêt à se rendre Tout au long de son interven­ glant ses comptes avec la direc­
« J’étais une cible facile » les diverses accusations de mal­ nalistes puissent s’assurer de leur « devant la justice française le cas tion, Carlos Ghosn a plusieurs fois tion actuelle de Renault et Nissan,
D’emblée il a douché les espoirs versations financières dont il fait contenu. Parmi ces papiers censés échéant », n’ayant de toute façon vanté son expérience. « De la il s’est fait un malin plaisir à citer
des journalistes. Non il ne lèvera l’objet au Japon, ne s’estimant à étayer sa bonne foi, l’un d’entre « rien à [s]e reprocher. » M. Ghosn croissance, voilà ce que j’ai offert », plusieurs fois le recul de la capita­
pas le mystère sur les conditions aucun moment fautif, et il est re­ eux a été présenté comme le devis devait être entendu, jeudi, par la a­t­il dit au sujet de Renault et de lisation boursière de Nissan, ainsi
de sa fuite, pour ne pas exposer venu sur l’enquête en cours de l’anniversaire à Versailles. Un justice libanaise. Il a été convoqué Nissan. Dans un communiqué, la que de Renault, depuis qu’ils ont
« ceux qui [l’]ont aidé ». Rien n’y a contre le financement de récep­ autre, comme un procès­verbal par le parquet, notamment pour CGT lui a répondu vertement, dé­ « tourné la page Ghosn ». Lui a as­
fait, malgré les questions répé­ tions à Versailles. L’une concerne d’un conseil d’administration de un interrogatoire au sujet de la nonçant la « stratégie financière » suré qu’il ferait valoir « ses droits »,
tées, Carlos Ghosn n’a pas même l’anniversaire fastueux de son Nissan. Carlos Abou Jaoude, l’un notice rouge communiquée à In­ mise en œuvre chez Renault, « qui notamment pour la retraite.
accepté de dire s’il avait quitté le épouse, en 2016, pour lequel Car­ des avocats de l’homme d’affaires, terpol par le Japon, selon l’agence explique les dégâts sociaux » au Sans surprise, ses avocats ont
Japon caché dans une malle, l’une los Ghosn a gratuitement bénéfi­ a assuré que ces documents se­ de presse officielle libanaise. sein du groupe « en France ». Ré­ trouvé Carlos Ghosn « excellent ».
des spéculations sur sa fuite. Il a cié d’une salle pour un montant ront transmis prochainement Sans surprise non plus, sa charge
confié, par contre, avoir mûri le estimé à 50 000 euros. « J’ai pensé aux journalistes. « Ce n’est que le contre le système pénal japonais
projet à partir du moment où son
procès « était tout le temps
que c’était un geste commercial.
(…) Un peu comme lorsqu’on offre
début, d’autres révélations vont
suivre, et Carlos Ghosn était
Au Japon, les critiques de la justice n’a pas été du goût de Tokyo. La
ministre de la justice, Masako
repoussé », et par désir de retrou­ une option au moment de l’achat disposé à en dire bien plus », a ren­ La ministre japonaise de la justice, Masako Mori, a sèchement Mori, a pris soin d’accoler, dans
ver son épouse. « Le cauchemar a d’une voiture. Si je pensais qu’il y chéri son collègue François Zime­ répondu aux « assertions essentiellement abstraites, obscures et son communiqué, les mots « ac­
débuté quand j’ai vu le visage du avait un problème d’éthique, je ne ray, après la conférence. sans fondement » de Carlos Ghosn, tenues lors de sa conférence cusé » et « prévenu » au nom de
procureur, il s’est achevé lorsque l’aurais pas fait », s’est­il défendu. Carlos Ghosn a refusé de de presse depuis le Liban, mercredi 8 janvier. Soulignant le l’ex­patron, qui cherchait à se dé­
j’ai vu le visage de ma femme. » Mais si le ton était flamboyant, il donner de noms de responsables travail des procureurs, Mme Mori a rappelé qu’ils mettent en crire en homme libre. Libre, puis­
L’enjeu de cette contre­offen­ n’y a pas eu de révélations, hormis gouvernementaux japonais qui examen « uniquement s’il y a une forte probabilité de condamna- sant, et censeur : mercredi, à l’ex­
sive médiatique lancée depuis ces quelques noms à l’intérieur de pourraient être impliqués dans le tion, sur la base de preuves solides ». « Si l’accusé Ghosn a quelque térieur du Syndicat de la presse, il
Beyrouth était, pour l’homme Nissan, que l’ancien patron a ac­ « coup monté », par souci, a­t­il chose à dire sur son affaire pénale, il devrait faire valoir ses argu- y avait les nombreux médias ja­
d’affaires, de restaurer son image. cusés d’avoir fait partie de la ma­ assuré, de ne pas embarrasser le ments devant un tribunal japonais et présenter des preuves ponais écartés de la conférence
Devant des journalistes originai­ chination qu’il a décrite, et ces do­ Liban. Entre les lignes, il a aussi concrètes », a-t-elle estimé. La presse japonaise est aussi critique, par manque « d’objectivité », et
res, entre autres, du Liban, de cuments projetés sur grand écran, exprimé son amertume face au exclue en grande partie de l’événement, Ghosn ne voulant pas dont il a dénoncé la couverture. 
France, des Etats­Unis, du Brésil, mais trop rapidement ou en trop soutien a minima de la France. Et de médias « ayant été du côté des procureurs ». laure stephan

La PMA pour toutes adoptée en commission au Sénat JUSTICE


Un nouvel éditeur cesse
la commercialisation des
ouvrages de Matzneff
Les sénateurs veulent toutefois conditionner son remboursement par la Sécurité sociale aux cas médicaux Les Editions Léo Scheer ont
annoncé, mercredi 8 janvier,
l’arrêt de la commercialisation
du journal de Gabriel

E clipsé par le débat sur la ré­


forme des retraites, l’exa­
men en commission du
projet de loi sur la bioéthique a
débuté mardi 7 janvier au Sénat,
taires et aux couples de lesbien­
nes, ont été présentés par des sé­
nateurs Les Républicains (LR),
dont le président du groupe
Bruno Retailleau et la corappor­
sénateurs ont par exemple main­
tenu, pour les couples hétéro­
sexuels, le critère d’infertilité mé­
dicalement diagnostiqué ou la
non­transmission d’une maladie
Dans la version
sénatoriale, les
futurs donneurs
à l’identité des donneurs à contac­
ter ceux ayant donné leurs gamè­
tes avant la nouvelle loi, à la de­
mande des personnes conçues
grâce à ces dons « ancien régime ».
Matzneff, Les Carnets Noirs
2007­2008, et de Les moins de
16 ans. C’est la troisième mai­
son, après les éditions Galli­
mard et La Table Ronde mardi,
pour s’achever mercredi soir. A teuse Muriel Jourda, mais aussi d’une particulière gravité comme ne seront Jusqu’à présent, le texte prévoyait qui prend cette décision, après
l’issue de cette nouvelle étape qui par le sénateur Michel Amiel (La conditions d’accès à la PMA. pas contraints comme seule option pour ces der­ l’ouverture d’une enquête pré­
s’est déroulée à huis clos, les séna­ République en marche). Ils ont été L’évaluation psychologique préa­ niers d’attendre que les anciens liminaire pour viols sur mi­
teurs ont notamment donné leur rejetés par 18 voix contre 14. Ce ré­ lable a elle aussi été réintroduite. de transmettre donneurs se manifestent sponta­ neurs de moins de 15 ans à
feu vert à sa mesure phare : l’ex­ sultat serré rappelle qu’au palais leur identité nément afin de communiquer l’encontre de l’écrivain. – (AFP.)
tension à toutes les femmes de du Luxembourg, une partie de la Changements notables leurs informations personnelles.
l’accès à la procréation médicale­ droite, majoritaire, reste hostile à Mais surtout, dans la version sé­ Dans les autres amendements « Gilets jaunes » :
ment assistée (PMA). cette évolution. Au sein de la ma­ natoriale, seules les démarches ont aussi été apportés à ce stade à importants, hors PMA, les séna­ un policier mis en examen
Cent trente­six amendements jorité LR­UDI cohabitent ainsi les engagées sur la base d’un critère l’article 3, qui consacre un nou­ teurs se sont penchés sur la gesta­ pour violences volontaires
ont été adoptés sans remettre en positions du président de la com­ médical, tel qu’une « infertilité veau droit d’accès aux origines tion pour autrui (GPA), pratique Un policier a été mis en exa­
cause l’essentiel du texte, qui mission spéciale, Alain Milon, fer­ dont le caractère pathologique est pour les personnes nées de dons. interdite en France. Allant à l’en­ men pour violences volontai­
aborde aussi d’autres sujets com­ vent défenseur de la PMA pour médicalement constaté ou la non­ Les futurs donneurs devront bien contre de récentes décisions de res, lundi 6 janvier à Bor­
plexes comme l’autoconserva­ toutes, et celle incarnée par M. Re­ transmission d’une maladie grave, consentir à laisser des informa­ justice, ils ont introduit dans la loi deaux (Gironde), dans le
tion des ovocytes ou la recherche tailleau ou le président de la com­ ou à la suite de la préservation de tions non identifiantes pour ef­ l’interdiction de transcription à cadre de l’information judi­
sur les cellules­souches embryon­ mission des lois du Sénat, Phi­ la fertilité pour motif pathologi­ fectuer leur don, mais ils ne se­ l’état civil français des actes de ciaire ouverte après la grave
naires. Seulement 267 amende­ lippe Bas, qui y sont résolument que » seront remboursées aux ront pas contraints de transmet­ naissance établis à l’étranger indi­ blessure à la tête subie par
ments avaient été déposés, un opposés. Quant au président du conditions actuelles (prise en tre leur identité. Les personnes quant deux pères ou mention­ un pompier volontaire lors
chiffre bien inférieur aux quelque Sénat, Gérard Larcher, il s’est dit charge à 100 %). En dehors de ces nées de don devront, si elles sou­ nant comme mère une autre d’une manifestation des « gi­
2 600 enregistrés avant l’examen « plutôt ouvert » à la mesure. cas, la prise en charge par la Sécu­ haitent la connaître, en faire la de­ femme que celle ayant accouché. lets jaunes » en janvier 2019.
en première lecture à l’Assemblée Ces différentes convictions se rité sociale ne sera pas assurée, ce mande à leur majorité, et pour­ Tous ces points seront à nouveau Le fonctionnaire de la brigade
nationale ayant abouti à un pre­ sont exprimées lors de l’examen qui revient de fait à écarter du ront se heurter à un refus. débattus en séance publique au anticriminalité est soup­
mier vote solennel, le 15 octobre. de l’emblématique article 1, remboursement la majorité des Toujours sur l’article 3, les séna­ Sénat, à compter du 21 janvier, çonné d’avoir effectué un tir
Des amendements de suppres­ adopté avec des modifications femmes seules et les lesbiennes. teurs ont en revanche autorisé le avant la poursuite de la navette de LBD (lanceur de balles de
sion de l’article premier, qui substantielles par rapport à la ré­ Concernant les autres points du futur organisme chargé de l’accès parlementaire.  défense) qui a atteint à la tête
ouvre la PMA aux femmes céliba­ daction issue de l’Assemblée. Les texte, des changements notables aux données non identifiantes et solène cordier la victime. – (AFP.)
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 france | 11

Attentat de la gare Saint­Charles : le Un adolescent retrouvé


mort dans le train
rapporteur public dédouane l’Etat d’atterrissage d’un avion
L’auteur de l’assassinat de deux jeunes femmes en 2017, en situation Le Boeing 777 d’Air France reliait Abidjan à Paris.
Le jeune serait mort par asphyxie ou de froid
irrégulière, avait été interpellé la veille pour un vol à la tire, puis relâché

lyon ­ correspondant tion n’a commis aucune faute, elle


n’était pas obligée de prendre la me­
« L’administration Lyon choisissait de démissionner
du gouvernement le jour même U n adolescent, vraisembla­
blement d’origine afri­
caine, a été retrouvé mort
Les chances de
survie du garçon,

L
es parents des Laura Pau­ sure d’éloignement de l’intéressé », n’était pas de la commémoration de l’atten­ mercredi 8 janvier dans la trappe
dans de telles
mier et Mauranne Harrel, a déclaré Christophe Rivière, préci­ tat de Marseille, « hanté par l’af­ des trains d’atterrissage d’un
les deux victimes de l’at­ sant que l’individu n’était « pas
obligée de faire », selon ses proches. Boeing de la compagnie Air conditions,
tentat de Marseille, perpé­ connu pour sa radicalisation ». « Il prendre la Rendu dans le mois qui a suivi le France, en provenance de la Côte
étaient à peu
tré le 1er octobre 2017 sur le parvis est facile de dire après coup qu’il ne drame, le rapport de l’inspection d’Ivoire. « Le corps sans vie d’un
de la gare Saint­Charles, deman­ serait pas passé à l’acte s’il avait été
mesure générale de l’administration a passager clandestin a été découvert près nulles
dent la condamnation de l’Etat placé en rétention, ça c’est sûr, mais d’éloignement pointé « des dysfonctionnements dans le puits du train d’atterrissage
pour faute, auprès du tribunal ad­ la question est de savoir s’il y a eu graves du dispositif de l’éloigne­ de l’appareil effectuant le vol AF703
ministratif de Lyon. une faute, or aucun élément ne per­
de l’intéressé » ment » au sein de la préfecture du reliant Abidjan à Paris­Charles de Tytelman, consultant aéronauti­
Originaires de la banlieue de mettait de penser qu’il représentait CHRISTOPHE RIVIÈRE Rhône, « certain qu’ils existent Gaulle », a précisé la compagnie que de CGI Business Consulting. Et
Lyon et de la région d’Aix­en­Pro­ une grave menace », a estimé Pas­ rapporteur public dans d’autres départements ». Per­ sur son compte Twitter mercredi. puis il y a un phénomène de dépres­
vence, les familles estiment que la cale Léglise. Pour la représentante manence de week­end mal orga­ Aux alentours de 6 h 40, Air France surisation à 10 000 mètres d’alti­
préfecture du Rhône a directe­ du ministère de l’intérieur, « dire nisée, agent seul à bord, absence a prévenu la gendarmerie des tude. L’air n’est pas assez dense, on
ment causé les conditions de l’as­ que toutes les personnes étrangères sien en situation irrégulière, n’a de recherches de places en centre transports aériens. Le parquet de tombe en syncope et au bout d’un
sassinat de ces jeunes femmes, constituent une menace pour l’or­ pas mené à terme la reconduite à de rétention : Ahmed Hanachi a Bobigny (Seine­Saint­Denis) a dé­ moment, on meurt. »
deux cousines poignardées par dre public, c’est un pas difficile à la frontière, alors que l’intéressé profité des flottements de l’admi­ cidé d’ouvrir une enquête confiée
Ahmed Hanachi, Tunisien en si­ franchir, toutes les personnes en si­ disposait d’un passeport, rendant nistration. Pour les avocates des à la Gendarmerie des transports Le deuxième cas en un mois
tuation irrégulière, remis en li­ tuation irrégulière ne sont pas des plus facile la procédure. familles, ce rapport résume les aériens. « Le corps n’a pas été identi­ « Il y a plusieurs découvertes de
berté la veille des faits, alors qu’il terroristes en puissance. » fautes imputables à l’Etat. « Ce n’est fié mais il s’agit probablement d’un corps chaque année dans des avi­
venait d’être interpellé pour un vol Ahmed Hanachi apparaissait « Dysfonctionnements graves » pas une question d’appréciation du garçon d’une quinzaine d’années. Il ons en France », affirme­t­on au
à la tire. Abattu par les soldats de dans les fichiers policiers comme Libéré, reparti en train, Hanachi préfet, aucune mesure de recon­ était en short et en claquettes », pré­ ministère de l’intérieur. C’est déjà
l’opération « Sentinelle », l’indi­ un délinquant itinérant, impliqué perpétrait le double assassinat à duite n’a été enclenchée dans ce cise une source au sein du minis­ le deuxième en un mois. D’après
vidu n’était pas répertorié par les dans des délits, sous six identités Marseille le lendemain. Revendi­ cas, la procédure n’a pas été mise en tère de l’intérieur. Ses chances de nos informations, un homme a
services de renseignements. différentes. Il avait fait l’objet d’un qué par l’Etat islamique, le crime a œuvre alors que des places étaient survie dans de telles conditions été retrouvé avant les fêtes dans le
A l’audience du mercredi 8 jan­ arrêté d’éloignement de la préfec­ provoqué une onde de choc. disponibles dans le centre de réten­ étaient à peu près nulles. train d’atterrissage d’un avion en
vier, le rapporteur public a préco­ ture de Toulon en 2005, non exé­ Christophe Castaner, porte­parole tion le plus proche », a plaidé Béa­ A Abidjan, une commission provenance d’Afrique mais qui
nisé le rejet de la demande des fa­ cuté. Interpellé dans le centre du gouvernement, déplorait la trice Dubreuil. « On n’a rien décidé, d’investigation dirigée par l’Auto­ avait transité par les Etats­Unis.
milles, estimant que la mise en commercial de la Part­Dieu, à Lyon mort des deux jeunes filles, « dont parce qu’on n’a rien commencé, le rité nationale de l’aviation civile Sollicitée sur le nombre de cas si­
œuvre d’une obligation de quitter le 29 septembre 2017, pour le vol on aurait pu éviter l’assassinat ». tribunal doit imposer à l’Etat les rè­ comprenant « les différentes enti­ milaires recensés en France, la
le territoire pour un étranger en si­ d’un blouson d’un montant de Gérard Collomb, ministre de l’in­ gles qu’il a lui­même fixées, pour tés concernées » s’est réunie mer­ gendarmerie nationale n’a pas
tuation irrégulière était « faculta­ 36 euros, il était placé en garde à térieur, limogeait le préfet du que cela n’arrive plus jamais », a credi après­midi, selon Sidi Touré, donné suite à notre demande.
tive » pour un préfet, qui a toute la­ vue. Le parquet a classé l’affaire Rhône, et le sous­préfet chargé de ajouté Alice Cabrera. Décision le ministre de la communication « Si des personnes sont poussées à
titude pour apprécier les situa­ sans suite. Parallèlement, la pré­ la permanence ce week­end fatidi­ dans une quinzaine de jours.  et porte­parole du gouvernement prendre de tels risques c’est parce
tions au cas par cas. « L’administra­ fecture, prévenue du cas du Tuni­ que. L’année suivante, le maire de richard schittly ivoirien. « C’est la première fois que nous avons des politiques de
qu’un tel incident se produit dans fermeture des frontières, réagit Cy­
notre aéroport », a­t­il affirmé, rille de Billy, secrétaire général de
ajoutant que l’enquête, notam­ la Cimade. La France est allée jus­
ment l’examen des « enregistre­ qu’à envisager de livrer des vedettes

Licenciementabusif : Luc Besson condamné ments vidéos », permettra de sa­


voir « comment ce jeune homme a
pu se retrouver là », « quelles sont
aux gardes­côtes libyens. Il y a des
gens qui meurent entre la France et
la Grande­Bretagne, ou dans les Al­
les complicités », afin de « très vite pes entre l’Italie et la France ». L’As­
Le producteur de cinéma avait licencié son assistante qui se trouvait en arrêt maladie circonscrire ce problème » de sécu­ sociation nationale d’assistance
rité à l’aéroport. aux frontières pour les étrangers
« Si les freins des roues sont encore (Anafé) dénonce à son tour « la po­

L uc Besson a été condamné,


mercredi 8 janvier, à
10 000 euros d’amende
pour avoir licencié son ancienne
assistante de direction, Sophie F.,
personnel et en tant que PDG
d’EuropaCorp. Le parquet avait en
effet requis dix mois de prison
avec sursis, ainsi que 30 000 euros
d’amende pour lui et 50 000 eu­
« insupportables, condescendants,
voire sexistes ».
Contacté par Le Monde, l’avocat
de Luc Besson a annoncé que son
client allait faire appel de cette
cette décision soit directement
contraire à celle qui avait été prise
par les prud’hommes, qui avaient
retenu le harcèlement moral, mais
pas la discrimination. 
chauds d’un précédent atterrissage
et si l’espace est suffisamment étan­
che, la température dans la trappe
peut rester acceptablement néga­
tive, autour de ­20 °C, mais sinon,
litique migratoire européenne de
restriction des voies légales d’accès
qui impliquent de plus en plus de
prises de risques », souligne Laure
Palun, directrice de l’association. 
qui se trouvait en arrêt maladie. ros pour sa société de production. condamnation, et s’est étonné que nicolas chapuis elle atteint ­50 °C, prévient Xavier julia pascual
Sa société de production, Europa­ Lors de l’audience, mercredi
Corp, a quant à elle été condamnée 27 novembre, Sophie F. avait dé­
à 20 000 euros d’amende dans peint sa condition comme celle
cette même affaire de discrimi­ d’une « esclave » personnelle
nation. Cette décision de la pour le réalisateur. Une analyse

DU 15 AU 21
15e chambre du tribunal correc­ reprise par le procureur, Rémi
tionnel de Bobigny (Seine­ Chaise, qui avait longuement AFCAE & BNP PARIBAS
Saint­Denis) vient s’ajouter à la décrit la « personnalité tyranni­
PRÉSENTENT
condamnation pour harcèlement
moral prononcée précédemment
que » du cinéaste et son « intolé­
rance à la frustration ». L’accusa­ JANVIER 2020
par les prud’hommes. tion s’était largement appuyée
L’affaire remonte à l’automne sur un rapport de l’inspection
2017. A la suite d’un refus de du travail, extrêmement défavo­
congés, Sophie F. avait été placée rable à M. Besson.
en arrêt maladie par des méde­ L’attitude du producteur, ab­ VOIR ET REVOIR
cins, dans l’incapacité physique sent lors de l’audience, n’avait LES MEILLEURS
et mentale de travailler, après pas aidé son avocat, Me Arnaud FILMS DE L’ANNÉE
quatre années aux côtés de Luc de Senilhes, à plaider son cas. DANS LES SALLES
Besson. Ce dernier, subodorant Censé venir au tribunal, Luc Bes­ ART ET ESSAI
un faux arrêt maladie pour mas­ son avait fini par faire prévenir
quer des congés, avait fait procé­ qu’il ne pourrait pas se présen­
der à son licenciement. Pas ter, étant coincé dans des em­
moins de quatre médecins, dont bouteillages dus à une manifes­
un missionné par EuropaCorp, tation d’agriculteurs. Alexandra
s’étaient pourtant succédé au Vaillant, la présidente de la
chevet de cette mère de famille 15e chambre du tribunal, qui
de 45 ans et l’avaient jugée inapte avait déjà retardé de quatre heu­
à reprendre le travail. res le début du procès, avait paru

3,5 €
fort agacée.
« Personnalité tyrannique » Les déclarations de Luc Besson PARASITE
Sophie F. a été arrêtée pendant lors de ses auditions, lequel pré­ PORTRAIT DE LA JEUNE
FILLE EN FEU
treize mois à la suite de cet inci­ sentait son assistante comme DOULEUR ET GLOIRE
dent. « C’est un soulagement que une mère de famille un peu gau­ LE TRAÎTRE
le tribunal ait pris la mesure de la che à qui il avait fait une faveur LES MISÉRABLES
perversité des agissements de en l’embauchant, n’avaient que ONCE UPON A TIME...
M. Besson et de sa société. Ma moyennement plu au tribunal, le CHAQUE SÉANCE IN HOLLYWOOD
cliente a été licenciée en raison procureur dénonçant des propos AVEC LE PASS SIBEL
ALICE ET LE MAIRE
de son état de santé, et la dégra­ DANS TÉLÉRAMA MARTIN EDEN
dation de cet état de santé a ré­ DU 8 JANVIER POUR SAMA
sulté uniquement des agisse­ ET DANS SA J’AI PERDU MON CORPS
ments destructeurs de Luc Bes­ La condamnation NOUVELLE APPLI LE LAC AUX OIES SAUVAGES
son », a réagi Me Mathieu Brulé, Google Play l’App Store
UNE GRANDE FILLE
contacté par Le Monde. Sophie F.
s’ajoute à celle, AN ELEPHANT SITTING STILL
EL REINO
doit recevoir 1 000 euros au titre pour harcèlement LA FAMEUSE INVASION
du préjudice moral, et Luc Bes­
moral, prononcée DES OURS EN SICILE
son et EuropaCorp doivent, en ET 4 AVANT-PREMIÈRES
outre, verser 1 000 euros pour les précédemment INFOS
SUR TELERAMA.FR
frais de justice.
L’addition n’est pas lourde pour
par les
Luc Besson, qui était jugé à titre prud’hommes
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
12 | VENDREDI 10 JANVIER 2020

Ruissellement de dividendes sur le CAC 40
En 2019, les principaux groupes français cotés ont versé 49,2 milliards d’euros de dividendes. Un record

V
oilà qui va faire jaser
dans les défilés, jeudi Dividendes et rachats d’actions au sein du CAC 40 Les dix entreprises qui reversent le plus à leurs actionnaires
9 janvier, journée de en milliards d’euros (dividendes et rachats d’actions)
grève nationale contre
en milliards d’euros
la réforme des retraites à l’appel
de la plupart des organisations 60
syndicales. Les entreprises du 11 Total 8,6
CAC 40 ont versé 49,2 milliards 19,2 Rachat d’actions
d’euros de dividendes à leurs ac­ Dividendes en numéraire
11,2 10,9 Sanofi 3,8
tionnaires en 2019, soit 15 % de 50
plus qu’en 2018. A ce montant 9,5
s’ajoutent 11 milliards d’euros 49,2
BNP Paribas 3,7
sous forme de rachats d’actions, 10,2 6,6
indique la dernière étude an­
40 43 42,7
nuelle de la lettre spécialisée Ver­ 6,6 Vivendi 3,2
5,7 5,5 40,7
nimmen. net (numéro 175, jan­ 7,9 39,2
vier 2020). 37,8 4,6
2 36,2
Le record de 2007 (57 milliards 34,6 34,4 Axa 3,1
34,8
d’euros), à la veille de la crise fi­ 30 33,8 32,3
nancière, a donc été battu, ce qui 6,3 31,2
démontre la bonne santé d’une LVMH 3
27,1
grande partie des quarante pre­
9,2
miers groupes français, dont les 24 L’Oréal
20 2,9
profits ont tangenté les 90 mil­ 7,6
liards d’euros. Compte tenu des
très bons résultats de 2019, que Engie 2,7
16
les entreprises publieront entre 14,1
fin janvier et mars, « les chiffres se­ 10
ront encore meilleurs » en 2020. Vinci 2,4
Au­delà du volume global des di­
videndes, est­ce pour autant une Safran 2
manne si exceptionnelle ? « En
0
douze ans, les liquidités rendues
ont crû de seulement 0,5 % par an 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015 2017 2019
en moyenne », alors que l’inflation Infographie : Le Monde Source : Sociétés ; Vernimmen.net
a été de 1,15 % par an, répondent
les auteurs de l’étude, Yann Le Fur,
banquier chez Natixis, et Pascal maintenu en 2009 et 2010, alors Les conseils d’administration et prix du pétrole, la hausse serait une dette modérée dont le rem­
Quiry, professeur à HEC. Ce qui il­ que les rachats d’actions avaient les dirigeants du CAC 40 privilé­ encore de 13,5 %. En montrant que boursement ne tarit pas les flux
« Aucune
lustre, selon eux, « la violence de la eux pratiquement disparu. gient­ils les actionnaires au détri­ dividende et investissement pro­ de trésorerie créent un « cercle ver­ entreprise
dernière crise financière » de 2008, L’étude de Vernimmen note, ment des investissements ? Les gressent de concert, les auteurs tueux ». « Les investissements pas­
sans égale depuis celle de 1929. En­ par ailleurs, que l’octroi de géné­ auteurs constatent qu’en 2018, les veulent tordre le cou à cette « vul­ sés génèrent des liquidités permet­
n’a dû s’endetter
tre 2001 et 2018, les dividendes reux dividendes ne fragilise pas entreprises les ont augmentés de gate marxiste mal digérée, pour­ tant les dividendes d’aujourd’hui et au-delà
ont augmenté de 77 %, soit 3,4 % la structure financière des entre­ 9,7 %, soit 82 milliards hors acqui­ tant si répandue en France ». de nouveaux investissements, qui
par an en moyenne. prises. « Aucun groupe du CAC 40 sition d’autres entreprises. Pour En fait, chez les mastodontes permettront dans le futur des divi­
du raisonnable
n’a dû s’endetter au­delà du rai­ les dix premiers investisseurs, la comme Total, Sanofi, Vivendi, Axa dendes en progression », souli­ pour verser
Un « cercle vertueux » sonnable pour verser un divi­ progression a même été de 16,3 %. ou LVMH, les niveaux de marges gnent MM. Le Fur et Quiry. A con­
Ils soulignent, en outre, que la dende », constate les auteurs. Et même si on enlevait Total, qui a très élevés, la forte présence hors dition que la conjoncture écono­
un dividende »
Etude de Vernimmen.net
part des rachats d’actions est Mais pour se réserver des marges augmenté de 20 % ses investisse­ de l’Hexagone (souvent plus des mique ne se dégrade pas trop. Or,
presque deux fois plus faible de manœuvre, pour des acquisi­ ments en raison d’une reprise du deux tiers du chiffre d’affaires) et celle­ci a été très bonne pour les
en 2018 qu’en 2007, soit 10,7 mil­ tions notamment, ils ont souvent sociétés du CAC 40, puisque ceux qui travaillent en France. On
liards contre 19,2 milliards. Et à choisi de payer en actions plutôt aucune n’a réduit son dividende ne connaît que la rémunération
eux seuls, Total et Vivendi en ont qu’en liquide. C’est notamment le par action au titre de 2018. moyenne des dirigeants des 40

485 MILLIARDS
réalisé la moitié, suivis de Safran, cas de Total, soumis aux varia­ Enfin, l’étude indique que les ef­ plus grosses sociétés cotées. Elle a
Vinci, L’Oréal et Accor. « Cela mon­ tions erratiques des cours pétro­ fectifs mondiaux des sociétés du augmenté de 12 % en 2018 pour at­
tre une meilleure confiance dans liers : 5,9 milliards en cash et CAC 40 ont augmenté de 3 % teindre 5,77 millions d’euros, selon
l’avenir immédiat qu’en 2007, puis­ 1,8 milliard en actions. A elles seu­ en 2018 pour atteindre 5,1 millions le cabinet de conseil de vote aux
qu’un dividende se réduit moins les, huit sociétés ont versé la moi­ C’est, en dollars, soit 436,6 milliards d’euros, le montant des divi- de personnes. Là encore, insistent investisseurs Proxinvest. Ce ni­
aisément qu’un programme de ra­ tié des dividendes, Total arrivant dendes versés en 2019 par les 500 plus grandes entreprises cotées ses auteurs, « les dividendes et les veau de revenu correspond à 277
chat d’actions, et donc ne s’aug­ largement en tête (8,6 milliards), en Bourse aux Etats-Unis. Un chiffre en hausse de 6,4 % par rapport rachats d’actions ne sont que le té­ smic ou à 152 fois le salaire brut
mente qu’après mûres réflexions suivi dans un mouchoir de poche à l’année précédente, selon les indices S&P Dow Jones (après une moin de la bonne santé de l’élite de moyen des Français. Et 90 fois
pour éviter d’avoir à le baisser l’an­ par Sanofi (3,8 milliards), BNP Pa­ croissance de 8,7 % en 2018). Cette générosité des entreprises en- l’économie française ». plus en moyenne que les salariés
née suivante », analysent­ils, ce ribas (3,7 milliards), Vivendi vers leurs actionnaires intervient après une année 2019 record des En revanche, on ne dispose pas de ces mêmes sociétés, un écart
qui peut faire fuir les actionnai­ (3,2 milliards), Axa, puis LVMH, marchés boursiers, le S&P 500 ayant affiché son plus gros gain an- de l’évolution des salaires moyens qui s’est creusé au fil des ans. 
res. De fait, le dividende avait été L’Oréal et Engie. nuel (+ 29 %) depuis 2013. de leurs employés, notamment de jean­michel bezat

Grève dans les transports : les usagers du quotidien remboursés


Les détenteurs d’abonnement de transport en Ile­de­France et sur les lignes régionales SNCF seront intégralement dédommagés

E n entrant, jeudi 9 janvier,


dans leur trente­sixième
jour de grève, la SNCF et la
RATP égalisent le record histori­
que de longueur d’un mouve­
port s’est invité dans l’actualité.
En Ile­de­France, Valérie Pécresse,
la présidente LR de la région et la
patronne d’Ile­de­France Mobili­
tés, l’autorité organisatrice régio­
régionale « d’ici la fin janvier » et
« il faudra juste s’inscrire avec la
preuve d’achat de son Navigo ou le
numéro de son Navigo de décem­
bre », a précisé Mme Pécresse.
lions d’euros de manque à ga­
gner en billetterie, s’ajoutent
plusieurs millions d’euros de
« malus » payés à Ile­de­France
Mobilités (un dispositif contrac­
compliquées. « Je suis reconnais­
sante à la SNCF et à la RATP, parce
que je les ai convaincus qu’il fallait
faire un geste commercial au­delà
du contrat qui les lie à Ile­de­
millions d’euros, selon nos infor­
mations. « Si jamais les demandes
de remboursements sont trop im­
portantes, Ile­de­France Mobilités
pourra verser une partie des péna­
ment social dans les transports : nale des transports, a annoncé Hors d’Ile­de­France, les usagers tuel qui pénalise l’opérateur lors­ France Mobilités », s’est félicitée lités que les opérateurs doivent
c’était en 2018, lors du conflit à la mercredi que les détenteurs du quotidiens des trains régionaux qu’il ne réalise pas son objectif de Mme Pécresse, après avoir rencon­ nous verser du fait de la grève », a
SNCF. Et encore, la comparaison passe Navigo du mois de décem­ TER de la SNCF seront eux aussi production) et le montant du tré dans l’après­midi de mercredi, concédé Mme Pécresse. Un com­
n’est pas tout à fait valable car il bre (y compris les coupons heb­ dédommagés. « J’ai proposé aux remboursement qui, selon nos Catherine Guillouard, la PDG de la promis accueilli avec soulage­
s’agissait alors d’une grève en domadaires) seraient intégrale­ régions que la SNCF procède au informations, pourrait aller jus­ RATP, et son homologue de la ment par les opérateurs. « La
pointillé (deux jours d’arrêt sur ment remboursés, même si les li­ remboursement total des abonne­ qu’à un maximum de 130 mil­ SNCF M. Farandou. Si le dédom­ grève a fait économiser près de
cinq) étalée d’avril à juin alors que gnes empruntées ont été peu ou ments TER de décembre, qu’ils lions d’euros. magement des voyageurs n’est 70 millions d’euros à Ile­de­France
le mouvement actuel contre la ré­ pas touchées par les grèves. soient annuels, mensuels ou heb­ pas spécifié dans la convention si­ Mobilités en péages ferroviaires
forme des retraites n’a connu Une plate­forme dédiée (mon­ domadaires, a indiqué mercredi Des discussions compliquées gnée avec la région, les entrepri­ non versés », explique un bon con­
aucune coupure depuis le 5 dé­ dedommagement.navigo.com) sur Twitter, Frank Lacroix, le di­ Au total, l’impact de la grève dans ses sont contractuellement enga­ naisseur du dossier.
cembre 2019. va être mise en ligne par l’autorité recteur général des TER. Les mo­ les comptes 2019 de la régie pari­ gées à effectuer un service mini­ En revanche, la demande du
Le pays expérimente donc un dalités seront disponibles sur les si­ sienne des transports risque mum aux heures de pointe. Au Medef Paris de se faire rembour­
conflit inédit par sa durée, son in­ tes TER d’ici le 15 janvier. » d’avoisiner les 230 millions total, 220 millions d’euros se­ ser le versement transport, cette
tensité et la gêne qu’elle cause aux Tout ceci a évidemment un d’euros, à comparer aux 290 mil­ ront potentiellement reversés taxe payée par les entreprises
voyageurs du quotidien, en parti­
Au total, l’impact coût, qui s’ajoutera, pour la SNCF, lions d’euros de résultat net réa­ aux 2,65 millions d’usagers dé­ constituant la principale source
culier en Ile­de­France, où le trafic du mouvement aux 600 millions d’euros de chif­ lisé en 2018. Compte tenu du ni­ tenteurs d’un abonnement en de financement des transports
reste encore très perturbé, le mou­ fre d’affaires déjà envolés à cause veau des sommes engagées, la décembre. en commun, a été sèchement re­
vement connaissant un regain ce
social dans les de la grève, a indiqué, lundi, le RATP a convoqué jeudi après­ Ile­de­France Mobilités, qui sou­ fusée par Mme Pécresse. « Cette
9 janvier avec une nouvelle jour­ comptes 2019 PDG du groupe public ferroviaire, midi un conseil d’administra­ haitait dans un premier temps demande est totalement indé­
née nationale de manifestations. Jean­Pierre Farandou, lors de ses tion exceptionnel pour valider que les deux entreprises publi­ cente, s’est­elle indignée. Pardon
Pour mettre un peu de baume
de la RATP risque vœux aux cheminots. l’accord conclu avec Ile­de­ ques prennent intégralement à de le dire, mais Ile­de­France Mo­
sur les difficultés, l’exaspération d’avoisiner Côté RATP, la facture sera égale­ France Mobilités. leur charge le dédommagement a bilités n’a pas fait grève en décem­
et la fatigue croissantes des usa­ ment douloureuse et elle de­ En région parisienne, les discus­ ainsi accepté de participer à l’ef­ bre et continue d’investir dans les
gers, la question du rembourse­
les 230 millions vrait tronquer une grosse partie sions autour de ce rembourse­ fort de remboursement, à hau­ transports. » 
ment des abonnements de trans­ d’euros du bénéfice 2019. Aux 90 mil­ ment ont été intenses et parfois teur d’une petite vingtaine de éric béziat
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 économie & entreprise | 13

Croissance mondiale : le pire devrait être évité


La Banque mondiale mise sur une timide accélération en 2020, avec une hausse de 2,5 % du PIB

L
a reprise sera timide et Autre constatation : la progres­
fragile. Tel est le principal Le coup de frein des pays émergents sion du PIB par habitant y reste
Après deux
enseignement de la Ban­ et en voie de développement « largement en deçà des moyennes ans de guerre
que mondiale (BM), qui, de long terme » et trop insuffi­
dans ses prévisions publiées mer­ sante pour atteindre les objectifs
tarifaire,
Croissance mondiale, en %
credi 8 janvier, mise sur une crois­ de réduction de la pauvreté. La les Etats-Unis
sance de l’économie mondiale de 8 Chine devrait ainsi voir sa crois­
2,5 % en 2020. Cela marque une lé­ 7,4 Monde sance ralentir. Celle­ci pourrait
et la Chine
gère accélération par rapport aux 7 Pays émergents et en voie de développement même descendre sous le seuil des sont revenus
2,4 % de 2019, année au cours de Pays développés 6 %, une première depuis 1990.
laquelle elle a connu sa pire per­
6 à la table des
formance depuis la crise finan­ 5 4,4 4,4 Recul de la productivité négociations
cière de 2007­2008.
4
3,5 Parmi les raisons invoquées figu­
Ce léger rebond ne sera porté rent la baisse de la demande inté­
2,9 2,7
que par un groupe resserré de 3 2,4 rieure et de son commerce exté­ ment mondial à 230 % du PIB, en
grands pays émergents, comme rieur, ainsi que la surcapacité de particulier dans les pays émer­
l’Argentine ou la Turquie, où une 2 son industrie. Cependant, sa gents, ce qui rend l’économie de la
1,6
amélioration de la situation éco­ principale fragilité réside dans planète vulnérable aux chocs fi­
1
nomique se profile. Les pays ri­ 1,5 son niveau d’endettement. De nanciers, géopolitiques ou com­
ches – à savoir les Etats­Unis, le Ja­ 0 fait, la part des emprunts détenus merciaux. L’institution s’inquiète
pon et ceux de la zone euro – de­ 2010 2015 2019 2020* 2021* 2022* par les entreprises et les foyers en outre d’un recul généralisé de
vraient tous voir leur croissance dans son PIB a doublé au cours de la productivité. « Depuis la crise fi­
ralentir en moyenne à 1,4 % la dernière décennie, pour en re­ nancière mondiale, la croissance
*Prévisions Infographie : Le Monde Source : Banque mondiale
en 2020, contre 1,6 % en 2019, et présenter 210 % au premier tri­ de la productivité, principale
ceux à bas revenus parviendront mestre 2019. source de progression des revenus
tout juste à maintenir la leur à « La dégradation de la solvabilité et moteur de la réduction de la
5,4 % en 2020. entre les Etats­Unis et la Chine, mentée à 90 % par le secteur des sur la hausse du taux d’activité des entreprises chinoises est un pauvreté, accuse un ralentisse­
D’autres prévisionnistes parta­ qui a mis fin à deux ans de guerre services ». dans la population active, signe de phénomène inquiétant. Elles sont ment plus généralisé et plus mar­
gent cet optimisme prudent, à tarifaire, les deux puissances La Banque mondiale se montre la vitalité de l’économie. prises en étau entre une hausse ra­ qué qu’au cours des quatre décen­
l’instar du cabinet Oxford Econo­ sont en effet revenues à la table par ailleurs pessimiste quant à Les pays émergents et en déve­ pide des coûts salariaux et une nies précédentes », peut­on lire
mics, lequel affirme, dans une des négociations. l’état de santé de l’économie amé­ loppement ont, eux, perdu de leur augmentation plus faible des dans son étude.
étude publiée lundi, que « les si­ ricaine. Elle s’inquiète de « la fai­ force de traction. Certes, leur crois­ prix », souligne Patrick Artus. Au Après une année noire en 2019,
gnes d’une stabilisation de la crois­ Ralentissement chinois blesse » de son secteur manufactu­ sance va atteindre les 4,1 % en 2020 cours des années à venir, la crois­ 2020 s’annonce donc en demi­
sance mondiale au début de l’an­ La croissance du commerce inter­ rier et d’un impact réduit des ré­ (contre 3,5 % en 2019), en grande sance des pays émergents risque teinte. « La croissance n’est pas à
née 2020 ont dissipé les craintes national devrait remonter à 1,9 % ductions d’impôt et des dépenses partie grâce au dynamisme de leur de se tasser. Dans ses projections, l’abri des soubresauts géopoliti­
d’un ralentissement se transfor­ en 2020, contre 1,4 % en 2019, à publiques décidées par Donald marché intérieur (qui compense la publiées en décembre 2019, l’Or­ ques ou des catastrophes climati­
mant en récession généralisée ». Le condition « que les tensions entre Trump depuis le début de son baisse de la demande extérieure) ganisation de coopération et de ques, mais elle pourrait aussi être
pire devrait donc être évité. la Chine et les Etats­Unis ne s’ag­ mandat. Selon elle, les Etats­Unis et à une politique monétaire ac­ développement économiques plus importante que prévu si la
L’institution de Washington gravent pas à nouveau », précise la sont le pays riche où la diminution commodante. Mais elle repose es­ (OCDE) affirmait que les pays bonne santé de l’industrie se con­
l’explique à la fois par le rebond de BM. Patrick Artus, chef écono­ du produit intérieur brut (PIB) de­ sentiellement sur la sortie de crise émergents d’Asie ne connaî­ firmait et entraînait avec elle le
la production manufacturière et miste chez Natixis, relativise tou­ vrait être la plus brutale (1,8 % d’un petit nombre de pays, car, traient plus le rythme des années reste de l’économie », conclut
par l’apaisement au niveau des tefois l’impact de la guerre com­ en 2020, contre 2,3 % en 2019). Un dans le même temps, un tiers d’en­ précédentes. Franziska Ohnsorge, une auteure
tensions commerciales. Après la merciale « dans une économie pessimisme que ne partage pas tre eux vont voir leur croissance La Banque mondiale évoque du rapport. 
trêve signée en décembre 2019 mondiale où la croissance est ali­ M. Artus, lequel attire l’attention ralentir en 2020. d’ailleurs la hausse de l’endette­ julien bouissou

A Londres, la City tente de revenir Une collection

dans les négociations du Brexit Présentée par

Catherine McGuinness, à la tête de l’institution qui gère le quartier HUBERT REEVES


d’affaires, veut faire de la finance un enjeu des pourparlers avec l’UE

londres ­ correspondance pourra obtenir des “équivalences”, Si la City a été inaudible ces der­
mais ce sera une décision unilaté­ nières années, c’est notamment

I l y a quatre ans, en pleine


campagne du référendum
pour le Brexit, la City était au
cœur des débats. Pour mettre la
pression, quelques grands pa­
rale de l’UE. »
Secteur par secteur, l’UE peut ac­
corder l’équivalence à d’autres
pays, si elle estime que les régle­
mentations sont similaires ou
parce que les menaces de délocali­
sations ne se sont pas concréti­
sées. « J’ai été surprise du peu d’em­
plois qui sont partis, reconnaît Mme
McGuinness. On a vu un millier de
trons de banques, ceux de JPMor­ compatibles. Cela peut donner à départs et entre 3 000 et 7 000 per­
gan et de HSBC en tête, avaient des entreprises financières de sonnes qui devraient faire de même
même menacé de délocaliser des pays tiers un accès au marché quand le Brexit sera effectif. »
milliers d’emplois en cas de sortie européen. Mais Bruxelles peut re­ En revanche, le casse­tête régle­
du Royaume­Uni de l’Union euro­ tirer cette approbation unilatéra­ mentaire à venir s’annonce inévi­
péenne (UE). lement, avec peu de préavis. table. Londres va devoir redou­
Mercredi 8 janvier, alors que Bo­ La Suisse l’a appris à ses dépens. bler d’efforts pour convaincre les
ris Johnson et Ursula von der En 2019, l’Union européenne a re­ Européens de ne pas imposer des
Leyen, respectivement premier tiré à la Bourse de Zurich son ac­ règles trop négatives pour le cen­
ministre britannique et prési­ cord d’équivalence. Du jour au tre financier britannique. « Nous
dente de la Commission euro­ lendemain, les courtiers situés au allons devoir passer beaucoup
péenne, ont entamé les négocia­
tions sur les futures relations
sein des Vingt­Huit ont perdu
l’accès automatique aux actions
plus de temps à faire du lobbying à
Bruxelles, ce qui est ironique. »
Comprenez les découvertes
commerciales entre Londres et suisses. Les autorités européen­ Pour tenter de convaincre les les plus récentes
Bruxelles, le sujet est presque ab­ nes reconnaissaient qu’il n’y Européens, Mme McGuinness fait
sent. Au Royaume­Uni, la City, avait pas de problèmes techni­ valoir que l’UE, même après le
autrefois toute puissante, qui rap­ ques, mais elles ont utilisé ce Brexit, ne pourra pas se passer de
porte 10,5 % des recettes fiscales à moyen de pression dans le cadre la première place financière d’Eu­
Londres, a disparu du radar politi­ de négociations politiques plus rope. Elle en appelle à des solu­
que. Catherine McGuinness, qui larges avec la Suisse. Une riposte tions « pragmatiques », notam­
dirige la City of London Corpora­ des autorités helvétiques a per­ ment sur la question des cham­
tion, l’institution qui dirige le mis de limiter les répercussions bres de compensations (une im­ Une collection essentielle pour mieux comprendre
quartier d’affaires, reconnaît pour la place de Zurich, mais le portante partie de la tuyauterie les mystères de l’Univers : les trous noirs, le boson de
qu’elle doit remonter la pente. coût du courtage a augmenté. des échanges financiers). « Sur ce Higgs, l’espace temps-quantique, les univers parallèles…
« Notre priorité est de rappeler au dossier, on a trouvé un accord avec
gouvernement britannique l’im­ « Faire du lobbying à Bruxelles » les Etats­Unis, cela doit être possi­
portance du secteur des services en Mme McGuinness est particulière­ ble de faire la même chose avec les
général, et de la finance en particu­ ment vigilante à ne pas repro­ Européens. » Le régulateur améri­
lier », explique­t­elle au Monde. duire la même situation pour la cain a un droit de cosupervision
Le dossier est urgent. Après la City. « L’expérience de la Suisse a sur les chambres de compensa­
LE VOLUME 3

9
date officielle du Brexit, le 31 jan­ été malheureuse. J’espère que cela tion situées outre­Manche pour
vier au soir, une période de transi­
tion de onze mois va s’ouvrir, pen­
aidera tout le monde à se concen­
trer [sur les négociations à ve­
les transactions en dollars, et le
régulateur européen pourrait ob­ €
dant laquelle les arrangements nir]. » Elle souhaite inventer avec tenir un droit similaire. ,99
actuels entre Londres et Bruxelles l’UE une nouvelle forme d’équiva­ Derrière ces arguments techni­ SEULEMENT
demeureront. Ensuite, fin 2020, le lence, de long terme, qui ne ques, Mme McGuinness ne se fait
Royaume­Uni va perdre le fa­ puisse pas être retirée sur un sim­ guère d’illusion : les négociations
meux « passeport financier », qui ple coup de tête de Bruxelles. à venir risquent d’être particuliè­
permet aux banques installées à Mme Von der Leyen lui a laissé peu rement tendues. « J’aimerais bien
visuel non contractuel
RCS B 533 671 095

la City de travailler dans l’ensem­ d’espoir : dans les services finan­ que ce soit plus pragmatique, mais EN VENTE CHAQUE SEMAINE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
ble de l’UE. « C’est fini, a confirmé ciers, les équivalences sont « une je vois mal comment on évitera les et dès maintenant sur www.CollectionCosmosLeMonde.fr
Mme Von der Leyen, lors d’un dis­ décision unilatérale de l’UE », a­t­ postures politiques. » 
cours à Londres. Le Royaume­Uni elle rappelé, mercredi. éric albert
0123
14 | économie & entreprise VENDREDI 10 JANVIER 2020

PERTES & PROFITS | AUTOMOBILE
Les actionnaires du « Google par phili ppe esc ande

français » évincent son patron Ghosn et Musk


sur la piste de danse
La Caisse des dépôts et Axel Springer pourraient réinjecter 10 millions
d’euros dans Qwant. Eric Léandri est remplacé par Jean­Claude Ghinozzi L’un danse, l’autre se débat. Le
contraste est saisissant. Mardi
ger la clé de voûte d’une telle ca­
thédrale sans faire effondrer l’édi­
7 janvier, Elon Musk, 48 ans, le fice relevait de la gageure.
tout­puissant patron de Tesla, D’où le deuxième manque, ce­

N
ouveau jeu de chaise probablement aussi tailler dans entre sur scène, à Shanghaï, à lui de la consolidation de l’en­
musicale à la tête du
La nouvelle les dépenses. Cela pourrait passer LES CHIFFRES l’occasion de la sortie de son pre­ semble, non seulement en ter­
moteur de recherche direction par une réduction des frais de mier modèle « made in China ». mes industriels, mais aussi de
français Qwant. Son fonctionnement, mais aussi par Comme un enfant, il esquisse gouvernance. M. Ghosn recon­
fondateur, Eric Léandri, quitte la
du moteur de l’abandon de projets de dévelop­ quelques pas sur une musique naît l’échec, mais l’impute à ses
présidence de l’entreprise. Les recherche devra pement qui ne seraient pas consi­ 1 MILLION endiablée et tombe le blazer actionnaires, l’Etat français et les
principaux actionnaires de la so­ dérés comme stratégiques. Jean­ C’est, en euros, la perte accusée, comme un stripteaseur de administrateurs japonais, trop
ciété – la Caisse des dépôts et le
en particulier Claude Ghizzoni, arrivé en chaque mois, par Qwant music­hall. Il fait le pitre. obsédés par la protection de
groupe allemand Axel Springer – atteindre août 2017, après six années pas­ dans la première partie Au même moment, Carlos leurs intérêts nationaux, pas tou­
ont décidé de confier les rênes à sées chez Microsoft, devra pré­ de l’année 2019. Ghosn, 65 ans, la mine renfro­ jours alignés avec ceux de l’entre­
Jean­Claude Ghinozzi, qui diri­
l’équilibre senter un plan plus précis au con­ gnée, prépare sa défense. Le fugi­ prise dans son ensemble. Sa ten­
geait jusque­là les activités mar­ financier seil de surveillance dans les pro­ tif ne rêve que de laver son hon­ tative trop tardive de bâtir une
keting et commerciales. Les équi­ chaines semaines. 30 % neur. Il y a quelques années, c’est gouvernance unifiée et plus sim­
pes devaient être averties, jeudi C’est la croissance du chiffre lui qui aurait pu danser au salon ple lui a été fatale. Enfin, il a cru
9 janvier au matin. termes de moteur de recherche Une histoire agitée d’affaires entre les mois de l’automobile pour célébrer la que l’on pouvait sortir d’une si­
Ce changement s’accompagne respectueux des données person­ Sa nomination marque en tout d’octobre et de novembre 2019. réussite éclatante de son Alliance tuation aussi complexe en rajou­
d’un renforcement du contrôle nelles des utilisateurs. Et qui s’ap­ cas un nouvel épisode dans l’his­ Sur l’ensemble de l’année, Renault­Nissan­Mitsubishi, deve­ tant de la complexité. En l’occur­
des actionnaires sur la marche de prête à devenir le moteur par dé­ toire agitée de la gouvernance de les revenus approcheraient nue le plus grand constructeur rence, une fusion avec le plus hé­
l’entreprise. Antoine Troesch, di­ faut de l’administration française. Qwant. En septembre 2019, Tris­ les 10 millions d’euros. mondial. Aujourd’hui, c’est un téroclite des constructeurs
recteur de l’investissement de la Même si les derniers indica­ tan Nitot avait été nommé direc­ paria, accusé d’escroquerie, réfu­ mondiaux, Fiat Chrysler.
Banque des territoires – l’une des teurs sont encourageants (pro­ teur général de l’entreprise, en gié dans son pays d’origine. Pendant ce temps, Tesla, qui
cinq directions de la Caisse des gression du chiffre d’affaires à un remplacement de François Mes­ 4 Alors, il convoque la presse mon­ produit vingt fois moins de voi­
Dépôts – est appelé à prendre le peu moins de 10 millions d’euros, sager, qui ne s’était maintenu qu’à C’est le nombre de mois pen- diale, hurle au complot, exhibe tures que les ténors du secteur,
pouvoir d’un conseil de gouver­ audience en hausse…), les atten­ peine plus d’un an à cette fonc­ dant lesquels Tristan Nitot est des documents et constate que, affiche une capitalisation bour­
nance auquel les décisions por­ tes des actionnaires de Qwant en­ tion. Mais, dès la fin de 2019, les resté directeur général, avant depuis son départ, sa belle cons­ sière qui frôle celle cumulée de
tant sur des changements straté­ vers M. Ghizzoni sont claires. Il actionnaires avaient lancé les re­ d’être évincé. truction n’est plus que l’ombre General Motors et Ford, alors
giques ou engageant des dépen­ doit clarifier la stratégie de l’en­ cherches pour lui trouver un rem­ d’elle­même. qu’il n’a enregistré que quatre
ses importantes devront être sou­ treprise pour se concentrer sur plaçant. Dans cette valse des diri­ trimestres de profits en dix ans
mises. Les actionnaires auront l’essentiel : améliorer la fiabilité geants, Eric Leandri se trouve li­ mois », regrette­t­il, préférant par­ Trois erreurs d’existence boursière. Mais il a
aussi plus de sièges au conseil. du moteur de recherche, encore mité à un titre de président d’un ler de « polémiques parfois inuti­ L’entrepreneur sud­africain, cali­ réussi trois paris que l’on pensait
Cette reprise en main doit être imparfaite, et atteindre l’équilibre nouveau comité stratégique et les ». Même s’il admet que devoir fornien d’adoption, et le Franco­ ingagnables : persuader ses in­
lue à la lumière du nouvel investis­ financier. Sur la première partie scientifique, siégeant au Conseil renoncer à la présidence reste Libano­Brésilien se croisent sur la vestisseurs qu’il allait réinventer
sement qu’ont décidé de consen­ de 2019, les pertes s’élevaient en­ de surveillance. « quelque chose d’important » scène mondiale, mais ils ne dan­ ce vieux métier centenaire, in­
tir les deux principaux actionnai­ viron à 1 million d’euros par mois. Le fondateur de Qwant a été mis pour lui, il rappelle toutefois qu’il sent pas sur la même musique. dustrialiser en masse, avec le
res du moteur de recherche, alors « [Or], à la Caisse des dépôts, nous en difficulté depuis l’été 2019, reste « un actionnaire de référence, Au­delà de son procès en justice doublement de sa production en
que l’entreprise, créée en 2011, sommes économes de l’argent que avec la parution de plusieurs arti­ un de ceux qui disposent du plus de pour son comportement person­ un an, gagner le cœur des Chi­
continue à perdre de l’argent. nous investissons », rappelle cles portant sur les salaires « indé­ droits de vote », bien décidé à faire nel, il ressort des déclarations de nois, avec la construction éclair
M. Troesch, persuadé que des le­ cents » de certains de ses em­ entendre sa voix au conseil. Carlos Ghosn lui­même qu’il a d’une usine à Shanghaï.
Améliorer la fiabilité viers peuvent être rapidement ac­ ployés (La Lettre A), le méconten­ Les choses pourraient encore commis au moins trois erreurs. Ces deux­là ne peuvent se voir,
A eux deux, ils pourraient, selon tivés pour endiguer les dépenses. tement des équipes (Le Canard évoluer : l’arrivée d’un ou de plu­ D’abord, il n’a pas réussi, de son car l’un cherche à bâtir son
nos informations, réinjecter une Le nouveau patron de Qwant de­ Enchaîné) et, à titre plus person­ sieurs investisseurs reste d’actua­ propre aveu, à se trouver un suc­ église, quand l’autre tente de
dizaine de millions d’euros pour vra en particulier améliorer la nel, sur le caractère « violemment lité, même si, aux yeux des ac­ cesseur à la hauteur de ses ambi­ renforcer sa basilique. L’arro­
permettre à Qwant de poursuivre monétisation du service. Cela de­ colérique » et « agressif » de tionnaires actuels, un travail de tions. Tâche ardue dans toute en­ gance d’Elon Musk est un atout,
son développement. Une ma­ vrait passer par une meilleure ex­ M. Léandri (Mediapart). Une série clarification de la stratégie et d’as­ treprise, elle l’est encore plus quand celle de Carlos Ghosn lui a
nière pour la Caisse des dépôts de ploitation de l’activité shopping d’articles publiés au moment où sainissement de la gestion de dans une construction aussi sin­ empêché de comprendre les
sécuriser l’avenir d’une entre­ et du trafic sur mobiles. « Il y a en­ ce dernier cherchait à réaliser une Qwant est un préalable indispen­ gulière que celle d’une alliance dangers qui le menaçaient. Le
prise largement vantée par la core des pans de notre inventaire nouvelle levée de fonds pour don­ sable pour rassurer les potentiels industrielle et capitalistique qui passage de témoin est la phase la
puissance publique comme la dont nous ne tirons pas profit », ner de l’air à la société. « C’est dom­ investisseurs.  ne donne la prééminence à per­ plus cruciale de toutes les aven­
meilleure alternative à Google en admet­il volontiers. Il lui faudra mage ce qui s’est passé ces derniers vincent fagot sonne, sauf à son créateur. Chan­ tures humaines. 

La France rêve d’un plan quantique


pour développer ces technologies du futur + 6 % 
C’est la hausse des défaillances d’entreprises dans le monde prévue
en 2020, d’après l’étude publiée par Euler Hermes, jeudi 9 janvier. Il
s’agirait alors de la quatrième année de progression d’affilée. L’Asie
Les enjeux sont économiques, scientifiques, militaires et concernent la souveraineté nationale sera particulièrement touchée (+ 8 %), notamment la Chine (+10 %)
et l’Inde (+11 %). En Europe de l’Ouest, le ralentissement économique
pèsera également. Les défaillances devraient y croître de 3 %, avec des

L a France ne veut pas rater la


vague technologique à la
mode, l’information quan­
tique. Elle s’apprête donc à lancer
un plan stratégique pour dévelop­
« Il y a urgence à agir désormais
pour la France si on veut une place
dans la course », estime Paula For­
teza. Il s’agit de « ne pas rater ce vi­
rage », pour reprendre le titre de
conde révolution quantique a dé­
buté, grâce à des expériences qui
ont confirmé le caractère pour le
moins curieux de la mécanique
quantique. Ses chercheurs sont
dernier a d’ailleurs été lancé en
novembre 2019.
Le volet « calcul » est le plus con­
cret. Le plan devrait soutenir le dé­
veloppement de deux types de
pics à prévoir en Espagne (+ 5 %), en Italie (+ 4 %), en Allemagne et
au Royaume-Uni (+ 3 %). Pour la France, une stabilisation est attendue
en 2020. Selon le leader mondial de l’assurance-crédit, cette situation
reste préoccupante : elle marque la fin du recul des défaillances
d’entreprises françaises, qui durait depuis quatre ans.
per ce secteur, sur les recomman­ leur document, qui pointe les en­ depuis restés à la pointe avec no­ machines. Un ordinateur quanti­
dations d’un trio d’experts man­ jeux tout autant économiques et tamment des prix Nobel et de que imparfait mais qui pourrait
datés en avril 2019 par le premier scientifiques que militaires ou de nombreuses percées scientifi­ résoudre certains types de problè­ TRAN SP O RTS doublé en un an, en raison de
ministre, Edouard Philippe, et qui souveraineté nationale. Un ordi­ ques. Des groupes comme Atos ou mes. Et la première version d’une Départ à la retraite l’épidémie de peste porcine
a remis son rapport jeudi 9 jan­ nateur quantique d’un nouveau Thales sont aussi en pointe. Des machine plus futuriste et incer­ du PDG d’IAG, maison africaine, qui sévit en Chine
vier. Nos voisins et concurrents genre pourrait en effet casser les entreprises a priori éloignées du taine, susceptible de réaliser n’im­ mère de British Airways depuis août 2018. – (AFP.)
ont déjà élaboré de tels program­ chiffrements des communica­ domaine s’intéressent au sujet, porte quelle opération. Une autre Willie Walsh, PDG d’Interna­
mes : l’Australie en 2003, le Royau­ tions actuelles… EDF, Total ou l’européen Airbus… infrastructure devrait mêler les tional Airlines Group (IAG), L’excédent commercial
me­Uni en 2013, l’Allemagne et les Une dizaine de start­up a été créée superordinateurs classiques et maison­mère de British en baisse en Allemagne
Etats­Unis en 2018, la Russie Seconde révolution et les auteurs du rapport estiment des maillons quantiques pour Airways, Iberia, Vueling et Le­ L’excédent commercial alle­
en 2019 mais surtout la Chine de­ En fait une première révolution qu’en cinq ans, une cinquantaine augmenter les performances. En­ vel, a annoncé, jeudi 9 janvier, mand a chuté à 18,3 milliards
puis plus de dix ans, qui est la quantique a déjà eu lieu. Les pro­ devrait encore pousser. Un fonds fin, l’une des ambitions est que la son départ à la retraite prévu d’euros en novembre 2019, a
seule à disposer d’un satellite, de­ priétés atomiques de la matière, d’investissement, Quantonation, France soit leader dans les algo­ pour mars. Il sera remplacé annoncé l’Office fédéral des
puis 2016, recourant à ces techno­ décrites par la théorie quantique, a été lancé en 2018… rithmes et les logiciels. par Luis Gallego, actuel PDG statistiques Destatis, jeudi
logies pour communiquer. sont à l’origine d’inventions Avec de tels atouts, les recom­ « Il faudrait doubler ou tripler l’ef­ d’Iberia. En novembre 2019, 9 janvier. Les exportations
La notion d’information quanti­ comme les lasers, les processeurs, mandations n’apparaissent pas fort public actuel qui est de l’ordre M. Walsh avait annoncé son connaissent une baisse de
que est encore peu connue car elle ou les horloges qui synchronisent révolutionnaires. « Il s’agit d’amé­ de 60 millions d’euros annuels », retrait dans les deux ans à ve­ 2,3 % par rapport à octobre,
fait appel à de la physique très fon­ les satellites de géolocalisation… liorer l’existant et de s’appuyer sur estime Mme Forteza, qui chiffre l’ef­ nir. Il semble avoir été poussé tandis que les importations
damentale, mais elle commence à Mais c’est à une seconde révolu­ nos forces », résume M. Kerenidis. fort global, contributions du privé dehors plus vite que prévu. ont reculé de 0,5 %. – (AFP.)
faire parler d’elle sous forme de tion que les chercheurs et les in­ Il est proposé pêle­mêle de renfor­ incluses, à 1,4 milliard d’euros sur
prometteuses applications dans le dustriels travaillent désormais, cer les soutiens de Bpifrance à l’in­ cinq ans. L’Allemagne a annoncé CO NJ O NCTU RE AU DIOVIS U EL
calcul, les communications ou la exploitant d’autres propriétés du novation ou de l’Agence nationale un plan de 650 millions d’euros Forte inflation en Chine, Brésil : Netflix doit
métrologie. « Cette technologie est monde de l’infiniment petit, qui de la recherche. De multiplier les sur quatre ans et le Royaume­Uni alimentée par la crise retirer une fiction
une véritable rupture. Ses applica­ font miroiter des calculs plus ra­ passerelles entre la recherche pu­ de 600 millions de livres (708 mil­ du porc sur le Christ
tions peuvent révolutionner des pides, des communications plus blique et privée. De développer la lions d’euros) sur dix ans. Un La hausse des prix à la con­ A la demande de l’association
branches industrielles comme la sécurisées et des instruments de formation à ces métiers mêlant groupe de travail devra définir, sommation en Chine s’est catholique Centro Don Bosco
chimie, la pharmacologie, l’énergie, mesures plus précis, comme des ingénierie et physique. De lancer pour le premier semestre, les dé­ poursuivie en décembre 2019 de la Fe y la Cultura, la justice
la métallurgie, l’aéronautique ou accéléromètres, des gravimètres une série de « défis » ou de « hac­ tails de ce plan, dans le cadre des (+ 4,5 %), a annoncé, jeudi brésilienne a ordonné, mer­
les communications », écrit Jean­ ou des capteurs d’imagerie. kathons » (sessions de déve­ programmes de long terme en 9 janvier, le Bureau national credi 8 janvier, à Netflix de re­
Paul Herteman, ex­PDG de Safran, Si la France a tardé pour annon­ loppeurs concevant un produit cours : pacte productif, nouveau des statistiques. Sur l’ensem­ tirer de son offre de vidéos en
dans ce rapport rédigé avec la dé­ cer un plan spécifique, elle pos­ en quelques jours) pour faire volet du plan d’investissement ble de l’année dernière, l’in­ ligne La première tentation
putée LRM, Paula Forteza et le di­ sède toutefois des atouts. C’est émerger de premiers marchés. d’avenir et loi de programmation flation s’inscrit à 2,9 %. Elle du Christ, une fiction dans la­
recteur de recherche au CNRS, Ior­ même dans ses laboratoires, aux Ou de créer trois instituts, à Paris, pluriannuelle de la recherche.  est alimentée par la flambée quelle Jésus entretient une re­
danis Kerenidis. débuts des années 1980 que la se­ Grenoble et Saclay (Essonne). Ce david larousserie des prix du porc, qui ont lation homosexuelle. – (AFP.)
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 horizons | 15

seattle (états­unis) ­ envoyé spécial faillite, le bilan du cofondateur de Microsoft


n’est pas reluisant. C’est dans l’immobilier
qu’il a « refait » fortune.

L
e célèbre cliché en noir et blanc En arpentant le quartier de South Lake
remonte à 1981 : au milieu des Union, Lori Mason Curan, responsable immo­
ordinateurs, il était le barbu à bilière de Vulcan, nous fait découvrir les
côté de Bill Gates, le grand frère, immeubles. Amazon est partout. Après s’être
l’« autre » fondateur de Micro­ donnée à Boeing puis à Microsoft, la ville,
soft. Paul Allen est un oublié de « monogame en série », selon Mme O’Mara,
l’histoire : un homme du genre discret qui conjugue son destin avec celui de la firme de
n’a pas cherché à sauver l’humanité, à l’in­ Jeff Bezos. Mais derrière Amazon se cachent
verse du flamboyant Gates. Ce célibataire a les juteuses opérations immobilières d’Allen,
cultivé son jardin dans sa ville de Seattle, où provoquées par un échec philanthropique et
il est né en 1953. Une fois fortune faite, il a deux rejets de la population de Seattle.
investi et « rendu » à la communauté, sui­ A l’origine, il voulait transformer une zone
vant les préceptes de la charité à l’améri­ industrielle cernée par des autoroutes en un
caine. Jusqu’à son décès d’un cancer, en Central Park de 25 hectares, comme à New
octobre 2018, à l’âge de 65 ans. York. A partir de 1992, il prête 20 millions de
La maire de la ville, la démocrate Jenny dollars pour acheter les premiers terrains, pro­
Durkan, a rendu hommage, au cours d’un mettant d’en faire don si le parc voit le jour.
« Paul Allen Day », en janvier 2019, à « ce vrai Las, les habitants de la ville ne veulent pas
fils de Seattle, qui a travaillé sans relâche à payer les 110 millions d’impôts nécessaires au
faire de sa ville bien­aimée – et de notre monde projet. Ils craignent qu’Allen et les promoteurs
– un lieu plus dynamique et meilleur ». A n’en profitent pour s’enrichir en bâtissant à
raison, car Paul Allen était tout, dans la cité ses abords des maisons cossues, comme sur la
du Nord­Ouest américain : propriétaire de Ve Avenue à New York. Une première consulta­
l’équipe de football, créateur d’un musée de tion a lieu en 1995. C’est non. L’impôt néces­
la culture pop, promoteur immobilier. Mais saire est proposé une seconde fois l’année sui­
aussi fondateur d’un institut sur le cerveau et vante : c’est de nouveau non. Allen décide
d’un projet pilote pour aider les sans­abri. Au donc de garder ses terrains et d’y construire
total, sa holding, Vulcan, contrôlait quelque des immeubles. « C’était un pari considérable »,
250 sociétés, associations ou fondations, rappelle Mme O’Mara : nous sommes au début
pour une valeur supérieure à 20 milliards de des années 2000, la bulle Internet a explosé. Et
dollars (18 milliards d’euros). voilà qu’Amazon se développe, louant ou
Le cas Allen illustre le poids des associa­ achetant une grande partie de ces immeubles
tions dans la société américaine, phénomène sans barguigner : 3,6 milliards d’investis­
relevé dès 1831 par Alexis de Tocqueville, lors sement pour 36 bâtiments depuis 1995.
de son voyage en Amérique. « Les Américains Paul Allen a fait fortune en transformant la
s’associent pour donner des fêtes, fonder des ville. Il en va différemment des activités phi­
séminaires, bâtir des auberges, élever des lanthropiques, notamment en recherche
églises, répandre des livres… Partout où, à la fondamentale. Ainsi cet homme de science
tête d’une entreprise nouvelle, vous voyez en a­t­il lancé un laboratoire pour analyser le
France le gouvernement, et en Angleterre un cerveau, l’Allen Institute, temple du savoir au
grand seigneur, comptez que vous apercevrez calme futuriste où travaillent 500 personnes.
aux Etats­Unis une association », rapporte­t­il Son objectif : faire pour le cerveau ce que le
dans De la démocratie en Amérique (seconde chimiste russe Dmitri Mendeleïev avait réa­
partie, 1840). Les Américains n’ont pas de roi, lisé pour les éléments chimiques en 1869.
mais ils ont des milliardaires, sans cesse plus « Nous décryptons les milliers de composants
puissants. Paul Allen fut l’un d’eux, qui régna qui forment les 65 milliards de neurones »,
sur Seattle grâce à ses associations. résume son président, Allan Jones, qui vante
l’héritage de Paul Allen, celui de l’open
« MILLIARDAIRE PAR ACCIDENT » science, la science ouverte à tous. A l’origine,
M. Allen a souvent été décrit comme un comme souvent, une expérience person­
« milliardaire par accident ». Retour en 1968 : En 2017, à Vancouver (Canada). MARTIN SCHOELLER/AUGUST nelle : Allen avait fait ce choix parce que sa
le géant aéronautique Boeing a imposé mère était atteinte d’Alzheimer. M. Jones
l’esprit scientifique à Seattle, devenue une réfute l’accusation de « privatisation » de la
ville d’ingénieurs. Paul Allen, lycéen, rôde science fondamentale. « Le poids relatif de la

Paul Allen,
autour de l’ordinateur de son établissement philanthropie est très faible, assure­t­il. Mais
et rencontre un gamin de deux ans et demi elle fournit un écosystème plus varié et permet
son cadet, prénommé Bill. Ils sympathisent, une diversité d’approches, alors qu’il existe un
partent ensemble pour Boston, puis fondent danger de monoculture scientifique. » De
Microsoft en 1975. l’audace pour préparer le nouveau siècle.
Paul Allen a, dit­on, eu le génie visionnaire,

bienfaiteur
mais c’est Bill Gates qui codera l’essentiel du « COMBLER LE VIDE »
programme permettant à IBM de lancer la Certes, mais en arpentant le centre­ville sous
révolution de l’ordinateur personnel. Très le crachin, on retombe brutalement dans le
vite, des tensions apparaissent. Gates exige XIXe siècle. Partout des sans­abri, sous des
60 % des parts, puis 64 %. En 1982, Paul Allen tentes ou devant les locaux de l’Armée du
est frappé d’un cancer, qu’il surmonte, mais salut. La ville subit une envolée de l’immobi­
un soir, au bureau, il surprend une conversa­ lier due à la gentrification high­tech et à un

de Seattle
tion de Bill Gates, qui manœuvre pour l’évin­ plan d’occupation des sols qui a continué
cer. « Cela montre définitivement la vraie na­ d’imposer des maisons individuelles en
ture de ton caractère », explose M. Allen, qui dépit du boom démographique. Paul Allen a
claque la porte de Microsoft en janvier 1983. donc lancé un projet pilote à destination des
M. Gates refuse de lui racheter ses actions au familles, invisibles dans la rue mais nom­
prix de 10 dollars. Heureuse avarice, trois ans breuses, prévoyant un guichet unique pour
avant l’introduction en Bourse de Microsoft. les aides. « Quelqu’un qui a été sans abri
L’envolée ultérieure de l’action – son cours a pendant son enfance a cinq fois plus de chan­
été multiplié par 1 600 en trente­deux ans – ces de le redevenir. Nous pouvons avoir un
permettra à M. Allen de rejoindre le camp des LA PHILANTHROPIE, UNE HISTOIRE AMÉRICAINE 4|5 impact sur deux générations », estime Pearl
milliardaires dès 1990. Leung, associée à ce projet pour Vulcan.
Le voilà à l’œuvre dans sa ville pluvieuse de Par ses dons et ses investissements, Dans une ville où Jeff Bezos, le patron
Seattle (720 000 habitants, 3,8 millions dans d’Amazon, a combattu une taxe sur les sans­
l’agglomération), où ses initiatives sont un le cofondateur de Microsoft a joué abri, ce genre d’initiative exaspère la
mélange de choix éclectiques et d’interac­ conseillère municipale socialiste Kshama
tions avec la communauté. On le comprend un rôle décisif, et parfois controversé, Sawant : « Vulcan fait partie des entreprises
en se rendant au musée d’art populaire, le qui ont fait le maximum de profit dans l’im­
MoPop : un écrin aux formes courbes et dans le développement de sa ville natale mobilier et organisé la pénurie de logements
multicolores imaginé par l’architecte Frank bon marché », accuse­t­elle. De Seattle, elle
Gehry, abritant des reliques du rock’n’roll. On préférerait qu’on retienne la grève générale
y trouve la guitare de Jimi Hendrix ou celle de de 1919, en pleine révolution bolchevique, ou
l’enfant du pays Kurt Cobain, chanteur de les premières manifestations altermondia­
Nirvana. Les passions d’Allen : il jouait de la les. Un choc. Les responsables de Seattle font les rues de Seattle, le discret Paul Allen en listes de 1999, lors du sommet de l’Organisa­
guitare et s’aventura même à interpréter le tour des milliardaires de la ville pour tête. A la réussite sportive s’est ajoutée le suc­ tion mondiale du commerce (OMC).
Satisfaction devant Mick Jagger, invité sur sauver le club. Tous déclinent, à l’exception cès financier, la valeur du club ayant été mul­ Ce discours est ultraminoritaire. « Au cours
son yacht au large de Cannes. d’Allen. « Je veux bien aider, à condition que tipliée par plus de dix (2,8 milliards de dol­ des quarante dernières années d’austérité, les
Gamin des années 1960, Paul Allen adorait cela soit durable pour la communauté », pro­ lars, selon Forbes). Rares sont ceux qui con­ philanthropes ont été invités à combler le vide,
aussi la science­fiction et la série Star Trek, au pose­t­il, selon Bert Kolde, qui gère encore les « À L’ORIGINE,  testent ce modèle, à l’instar de Kshama et les gens ne se plaignent pas que les milliar­
point d’acheter la console de commande du affaires sportives de Vulcan. Le milliardaire M. ALLEN N’ÉTAIT  Sawant, seule socialiste du conseil municipal daires le fassent », explique Margaret O’Mara.
capitaine Kirk. « A l’origine, Allen n’était pas mû veut que soit construit un nouveau stade démocrate de Seattle, dont Amazon a tenté Jodi, la sœur de Paul Allen, a été nommée
par la philanthropie, mais par ses propres pas­ (72 000 places, 430 millions de dollars, dont PAS MÛ PAR  d’empêcher la réélection en novembre 2019 exécutrice testamentaire et devrait gérer
sions », confie Margaret O’Mara, historienne 300 millions de financement public). en faisant campagne pour son opposant : l’empire du défunt et l’un de ses joyaux,
de l’université de l’Etat de Washington. Ces Sur ces terres de démocratie participative, il LA PHILANTHROPIE,  « Les fans des Seahawks ont une image posi­ l’Octopus, le yacht de tous les fantasmes :
passions ne l’ont pas empêché de favoriser faut franchir l’étape du référendum, convo­ tive de Paul Allen. Je ne les blâme pas. Mais je 126 mètres, deux pistes d’hélicoptère, un
l’intérêt général : le musée est superbe, qui qué le 17 juin 1997. Les sondages donnent l’af­
MAIS PAR  n’accepte pas l’idée que l’on puisse n’avoir que sous­marin, un studio d’enregistrement. « Un
met ses studios, ses batteries et ses instru­ faire perdue. Allen et ses équipes mettent SES PROPRES  des équipes soutenues par des milliardaires. » gaspillage criminel et immoral de ressources »,
ments à disposition du public. « Paul utilisait l’accent sur le développement prévu du Les affaires d’Allen n’ont pas toujours été juge Kshama Sawant. « Le yacht, c’était une
toujours le mot “expérience” », se souvient Bill soccer – le football européen, populaire chez PASSIONS » aussi fructueuses. L’homme a longtemps eu expérience partagée pour les amis. Il voulait
Hilf, PDG de la holding Vulcan. Expérimenter les jeunes – et gagnent leur pari d’un cheveu : MARGARET O’MARA une réputation d’épouvantable investisseur. que vous soyez bien », se souvient le patron
pour révéler une passion cachée. 51 % de oui, soit 36 780 voix d’avance, sur historienne de l’université « Il était très bon pour perdre de l’argent », des sports, Bert Kolde. Il est aujourd’hui en
La vraie aventure collective d’Allen avec 1,7 million d’électeurs. Mission accomplie de l’Etat de Washington confirme l’universitaire Margaret O’Mara. vente pour 295 millions d’euros. 
Seattle est toutefois celle des Seahawks. Dans en 2014, lorsque les Seahawks remportent le Vente prématurée de ses actions AOL, inves­ arnaud leparmentier
les années 1990, le club de football végète Superbowl, la finale du championnat de foot­ tissements effrénés dans les technologies
dans un stade délabré. Son propriétaire cali­ ball américain. Trois jours plus tard, avant l’explosion de la bulle Internet en 2000 Prochain article : Des philanthropes
fornien déménage l’équipe près de Los Ange­ 700 000 habitants acclament l’équipe dans ou dans des entreprises qui finirent en en politique
CULTURE
0123
16 | VENDREDI 10 JANVIER 2020

U
ne nouvelle année en­
tre en scène et, avec
elle, des pièces à la to­
nalité grave. Maladie,
attentats, névrose, deuil sont
autant de thématiques abordées,
que viennent alléger un Offen­
bach, une zarzuela baroque ou le
rire culotté des humoristes…
même quand ils sont en colère !

THÉÂTRE
Arnaud Desplechin
Janvier est son mois : Arnaud
Desplechin est à l’affiche, à Paris,
de la Comédie­Française et de
l’Odéon­Théâtre de l’Europe. Julie
Deliquet, qui sait fouiller le cœur
conflictuel des familles, a choisi
d’adapter et de mettre en scène
Un conte de Noël, d’après le scé­
nario de son film sorti en 2008.
De son côté, le réalisateur revient
à la salle Richelieu de la Comédie­
Française où, en 2015, il a signé sa
première mise en scène, Père, de
Strindberg. Il présente sa version

2020 sur
d’Angels in America, de Tony
Kushner. Ecrite au tournant des
années 1990, la grande pièce sur
le sida, qui entre au répertoire, est
servie en particulier par Florence

un plateau
Viala et Dominique Blanc, que
l’on retrouvera en avril sous la di­
rection d’un autre réalisateur :
Christophe Honoré fera sa pre­
mière mise en scène à la Comé­
die­Française, avec une adapta­
tion de Proust, Le Côté de
Guermantes.  brigitte salino
Angels in America, Comédie- Une quinzaine de pièces
Française, Paris 1er. Du 18 janvier
au 27 mars. de théâtre, d’opéras,
Un conte de Noël, Odéon-Théâtre
de l’Europe aux Ateliers Berthier, de spectacles d’humour
Paris 17e. Du 10 janvier au
2 février. et de danse ont retenu
David Geselson l’attention des critiques
et Nina Simone
Nina Simone inspire les auteurs­ du « Monde » en
metteurs en scène. Après David
Lescot et son Portrait de Ludmilla ce début d’année
en Nina Simone, toujours en
tournée, David Geselson s’em­
pare de la biographie de la chan­
teuse afro­américaine. Comme
dans ses précédents et remarqua­ « Coronis », de Sebastian Duron, mis en scène par Omar Porras. PHILIPPE DELVAL
bles spectacles, Doreen et En rou­
te­Kaddish, il propose une fiction,
appelée Le Silence et la peur, nour­ offre à sa mère des funérailles David Lang concentrent leurs ta­ Another Look at Memory,
rie de faits historiques et de l’ap­ splendides et déchirantes, en re­ lents pour une exploration en ap­ le 18 février à Niort ; le 20 février
port d’une équipe qui réunit des visitant des traditions de la ré­ née de souvenirs vifs et autres ar­ à Thouars (Deux-Sèvres) ; « Ils n’ont rien vu »,
artistes franco­européens et fran­ gion de l’Estrémadure. Si la com­ rêts sur image fulgurants. Le texte du 24 au 29 février à Bezons de Thomas Lebrun.
co­américains. Joué en anglais et passion a un sens, c’est dans cette de Lang, écrit à partir de phra­ (Val-d’Oise) ; le 13 mars à FRÉDÉRIC IOVINO
en français, le spectacle verra le cérémonie de la scène, à la vie à la ses trouvées sur Internet com­ Maisons-Alfort (Val-de-Marne).
jour à Lorient, avant de partir sur mort, qu’on la trouve. Pour hono­ mençant par « Je me souviens
les routes.  b. sa. rer son père, Angélica Liddell a du jour où… », égrène des formu­ Anne Teresa
Portrait de Ludmilla en Nina puisé dans d’autres sources, à les courtes, articulant le puzzle de Keersmaeker
Simone, les dates de la tournée découvrir : le spectacle est une multicolore d’une humanité cha­ Par deux fois en vedette au début
sur Davidlescot.com toute nouvelle création.  b. sa. hutée que sa musique, interprétée de l’année, la chorégraphe belge
Le Silence et la peur, Théâtre Una costilla sobre la mesa, live par Maya Beiser, soutient Anne Teresa De Keersmaeker est
de Lorient (Morbihan), Théâtre national de la Colline, comme un épanchement élo­ d’abord à l’affiche du Palais Gar­
du 14 au 17 janvier. Les autres Paris 20e. Du 10 janvier au quent.  rosita boisseau nier, à Paris, avec un programme
dates sur Altermachine.fr 7 février (« Padre »), et du The Day, Théâtre de la Ville, composé de L’Après­midi d’un
18 janvier au 9 février (« Madre »). Espace Cardin, Paris 8e. faune, sur la musique de Claude
Pauline Bayle et Balzac Du 24 janvier au 6 février. Debussy, et de L’Enfant et les sorti­
Balzac et ses Illusions perdues sont Isabelle Huppert lèges, de Maurice Ravel, dans la
dans l’air du temps. Xavier Gian­ Isabelle Huppert revient à Ten­ Thomas Lebrun mise en scène de Richard Jones et
noli vient de tourner un film, Co­ nessee Williams. Après avoir été La mémoire, l’histoire de la danse Antony McDonald, et l’interpréta­
médie humaine, avec Xavier Do­ Blanche DuBois, dans une adap­ individuelle et collective, la cons­ tion des chanteurs de l’Académie
lan, Cécile de France, Gérard tation d’Un tramway nommé dé­ truction de soi dans le miroite­ de l’Opéra national de Paris.
Depardieu, Jeanne Balibar… qui sir, mis en scène par Krzysztov ment des générations passées Parallèlement, de plus en plus at­
devrait sortir cette année. Au théâ­ Warlikowski, en 2010, elle joue sont autant de lignes de force qui tentive à la survie et à la trans­
tre, c’est la jeune Pauline Bayle, pour la première fois sous la di­ font vibrer la quête de Thomas mission de son répertoire, elle
dont Iliade, en 2015, et Odyssée, rection d’Ivo van Hove, et elle in­ Lebrun. Avec ce nouvel opus inti­ propose un programme intitulé
en 2017, ont connu un franc suc­ carne Amanda Wingfield, l’hé­ tulé Ils n’ont rien vu, pour neuf Fase, Four Movements to the
cès, qui s’empare du chef­d’œuvre roïne de La Ménagerie de verre. interprètes, le directeur du Centre Music of Steve Reich, créé en 1982.
de La Comédie humaine. Avec sa Une mère avec ses deux enfants, chorégraphique national de Tours Avec trois duos et un solo répéti­
compagnie A tire­d’aile, elle un fils Tom (Cyril Gueï), une fille, s’inspire du livre Hiroshima mon tifs et faussement minimalistes,
donne sa version de « la jungle Laura (Justine Bachelet). Trois so­ amour, de Marguerite Duras, pour elle posait les fondamentaux de
d’un Paris très proche du nôtre » litudes, dans le sud des Etats­ fouiller ce qui reste aujourd’hui sa danse spiralée dont les varia­
Créé à Albi, le spectacle tourne en Unis, dans les années 1940. Une d’Hiroshima dans la tête des nou­ tions glissent dans un savant sys­ Ce spectacle est en réalité com­ musiciens de l’Ensemble inter­
France jusqu’en mai.  b. sa. histoire de famille hantée par le velles générations. Il a séjourné tème d’échos.  r. bo. posé de deux morceaux. Aux contemporain.  r. bo.
Illusions perdues, Scène passé, la perte de la jeunesse et le avec sa troupe dans la ville japo­ L’Après-midi d’un faune et Sept Péchés capitaux s’ajoute Les Sept Péchés capitaux,
nationale d’Albi (Tarn), les 9 poids de la névrose. Une matière naise, a rencontré des hibakusha L’Enfant et les sortilèges, N’ayez crainte, sur des musiques, Théâtre du Châtelet-Théâtre de la
et 10 janvier. Les dates sur hautement sensible.  b. sa. (victimes de bombardements ato­ Palais Garnier, Paris 9e. Du 20 au entre autres, de L’Opéra de Ville, Paris 1er. Du 24 au 29 mars.
Compagnie-atiredaile.com La Ménagerie de verre, Odéon- miques) pour insuffler au specta­ 29 janvier. quat’sous et de Grandeur et déca­
Théâtre de l’Europe, Paris 6 .
e
cle une longue et profonde respi­ Fase, Espace Cardin-Théâtre dence de la ville de Mahagonny. OPÉRAS
Angélica Liddell Du 6 mars au 26 avril. ration, loin du rythme haché et de la Ville, Paris 8e. Du 12 février Ensemble, dans la scénographie Deux « Parsifal »
En l’espace de trois mois, Angé­ tourbillonnant d’aujourd’hui. Pa­ au 22 février. de Rolf Borzik, ces deux pièces se L’Opéra du Rhin et le Capitole
lica Liddell a perdu son père et sa DANSE rallèlement à cette création, resserrent autour du personnage abordent 2020 avec deux nouvel­
mère. Elle leur rend hommage Lucinda Childs et Maya d’autres pièces du chorégraphe Pina Bausch féminin qui perd son innocence les productions du Parsifal de
dans deux spectacles, Una costilla Beiser sont en tournée, dont Another Quelle chance de voir pour la et le reste en se frottant au Wagner, aussi excitantes l’une que
sobre la mesa (Une côte sur la ta­ Le titre tombe comme un coupe­ Look at Memory (2017), dans la­ première fois à Paris l’une des monde des hommes qui la pè­ l’autre. En Occitanie, où Christo­
ble) : Madre, et Una costilla sobre ret. Avec The Day, en hommage quelle il revisite son répertoire premières pièces de la choré­ sent et la mesurent pour n’en phe Ghristi a confié le plateau aux
la mesa : Padre, présentés en al­ aux victimes des attentats du 11­ depuis ses premières pièces, dans graphe allemande Pina Bausch ! faire qu’une bouchée. Encore sortilèges d’Aurélien Bory, on se
ternance au Théâtre national de Septembre, la violoncelliste Maya les années 2000.  r. bo. Les Sept Péchés capitaux, ballet aujourd’hui, la violence de cet précipitera pour écouter la pre­
la Colline, à Paris. Le premier a été Beiser, la chorégraphe Lucinda Ils n’ont rien vu. Le 17 janvier chanté composé en 1933 par Kurt uppercut reste intacte. Entre mière Kundry de Sophie Koch,
créé en Suisse, à Vidy­Lausanne, Childs, la danseuse Wendy Whe­ au Mans ; le 21 janvier à Angers ; Weill sur des textes de Bertolt danse et chant, avec cette saveur entourée de Nikolai Schukoff,
au printemps 2019. C’est un som­ lan, figure du New York City Ballet, du 5 au 11 mars à Chaillot-Théâtre Brecht, a été mis en scène cabaret très bauschienne, cette Matthias Goerne et Peter Rose
met dans l’art de l’Espagnole, qui et le compositeur contemporain national de la danse, Paris. en 1976 par la jeune Pina Bausch. soirée est accompagnée par les sous la direction de Frank
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 culture | 17

« Fase », d’Anne Teresa De Keersmaeker. FRANZISKA STRAUSS

Bérengère Krief, dans « Amour ». BENJAMIN GUILLONEAU

ouvrage scénique, qu’il a nommé de cet humoriste en colère reste


songplay pour rendre compte le même : être à la fois drôle et
d’une suite de tableaux formés instructif, « preuves à l’appui »,
par des chansons. Nourrie de promet­il. Phénomène de la
pop, de rock et de jazz, la parti­ scène humoristique, Jérémy Fer­
tion requiert des guitares électri­ rari a déjà vendu 90 000 places
ques et des percussions Midi. depuis la publication de l’affi­
Deux nouvelles productions revi­ che du spectacle sur Facebook
sitent cette œuvre inclassable et un passage dans l’émission
avec des moyens très différents. Quotidien sur TMC. Reste à sa­
La première, à Lyon (coréalisation voir si Anesthésie générale sera
de l’Opéra de Lyon et du Théâtre aussi cinglant et irrévérencieux
de la Croix­Rousse), dans une que son précédent one­man­
mise en scène d’Eugen Jebeleanu. show.  sandrine blanchard
La seconde, à l’Athénée, à Paris, Anesthésie générale,
sous la double signature de la Maison de la Mutualité, Paris 5e.
chanteuse Marianne Pousseur et Du 24 janvier au 2 février. Puis
Arnaud Desplechin (au milieu), en pleine répétition d’« Angels in America ». de son mari, le vidéaste Enrico en tournée.
CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE/COLL. COMÉDIE-FRANÇAISE Bagnoli.  pierre gervasoni
Théâtre de la Croix-Rousse, Lyon. Bruno Salomone
opéra, le compositeur belge et Du 13 au 23 février. Puis Athénée Trois ans après son excellent
feu son librettiste et metteur en Théâtre Louis-Jouvet, Paris 9e. spectacle Euphorique, dans le­
scène ont trouvé dans la pièce de Du 27 mars au 2 avril. quel il contait l’histoire de Golri,
Gombrowicz une matière noire l’homme qui rit depuis sa nais­
et cinglante. La direction de Su­ Deux opérettes loufoques sance, Bruno Salomone retrouve
sanna Mälkki et une distribution du XIXe siècle les planches pour Le Show du fu­
prometteuse (Béatrice Uria­ En 2019, les commémorations du tur. Nous sommes en 2040, sur
Monzon, Laurent Naouri, Julien bicentenaire de la naissance de le plateau d’une émission de té­
Behr) devraient à nouveau susci­ Jacques Offenbach n’ont pas lévision. En homme­orchestre, le
ter le plaisir trouble de la cruauté épuisé le stock des inédits à redé­ comédien, qui s’est notamment
et de la compassion.  m­a. r. couvrir. L’hommage rendu aux fait remarquer dans la série télé
Opéra de Paris, Palais Garnier, Bouffes­Parisiens (le théâtre d’Of­ à succès Fais pas ci, fais pas ça,
Paris 8e. Du 26 février au 8 mars. fenbach) par le Palazzetto Bru interprète tous les protagonis­
Zane (institution spécialisée dans tes : animateur mégalo, chroni­
« Irrelohe » l’exhumation des ouvrages du queurs avant­gardistes, invités
Peu connaissent cette Irrelohe, XIXe siècle) programme, en effet, loufoques, etc. L’ambiance est
tragédie vénéneuse et sensuelle une opérette, Lischen et Fritzchen, apparemment joyeuse jusqu’au
composée par Franz Schreker qui ne dit rien à personne. moment où tout va basculer.
en 1924. Comme dans Le Trouvère Aujourd’hui, parce qu’on ne l’a ja­ Bruno Salomone s’est à nouveau
de Verdi, deux demi­frères s’af­ mais entendue et, à l’époque, associé au scénariste Gabor Ras­
frontent pour l’amour de la parce qu’elle mélangeait le fran­ sov pour le texte et la mise en
même femme, ignorant des liens çais et l’alsacien. Face à cette farce scène de ce « premier one­man­
de parenté qu’ils ne découvriront lyrique de 1863, une opérette lou­ show d’anticipation ». C’est bon
qu’à la mort de l’un d’entre eux. foque de 1876, Un mari dans la signe.  s. bl.
Après le succès de Der ferne Klang serrure, dont le nom de l’auteur, Le Show du futur, au théâtre
ou des Stigmatisés, Irrelohe sera le Frédéric Wachs, ne dit, lui non du Palais des glaces, Paris 10e.
chant du cygne de Schreker, fi­ plus, rien à personne. Les raisons Du 23 janvier au 28 mars.
gure musicale majeure de la Ré­ ne manquent donc pas pour Puis en tournée.
publique de Weimar que l’arrivée rallier le Studio Marigny où ces
au pouvoir des nazis transfor­ partitions seront données avec Bérengère Krief
mera en symbole de l’art dégé­ accompagnement de piano dans La Bridget Jones à la française,
néré et de l’internationalisme dé­ une mise en scène de Romain l’ex­Marla de Kyan Khojandi dans
Beermann. Strasbourg a parié « Coronis » la Coronis flamboyante d’Ana cadent. Le metteur en scène Gilbert.  p. gi Bref, le programme court à succès
sur l’art du Japonais Amon Découverte au Théâtre de Caen Quintans.  m­a. r. David Bösch devrait faire hon­ Théâtre Marigny, Paris 8e. de Canal+, remonte sur scène
Miyamoto, féru de kabuki et de en novembre 2019, cette zarzuela Opéra de Rouen les 31 janvier neur à cette musique qui préfi­ Du 28 février au 5 mars. pour parler d’amour, son sujet fé­
théâtre nô et récipiendaire de baroque de Sebastian Duron est et 1er février ; opéra de Limoges gure le Hollywood des années tiche. C’est, sans surprise, une
quatre Tony Awards à Broadway : une petite merveille de charme les 11 et 12 février ; opéra 1950, sous la baguette de Bern­ HUMOUR rupture qui lui a inspiré ce nou­
en offrant au jeune Thomas et d’invention qui épice les le­ de Lille, les 22, 24 et 25 mars. hard Kontarsky.  m­a. r. Jérémy Ferrari veau spectacle. Plus question
Blondelle son premier Parsifal, la çons tirées de l’opéra italien de Opéra de Lyon. Du 14 au 28 mars. Après le grand succès de Vends pour cette comédienne franche et
scène alsacienne risque de créer guitares folkloriques et casta­ « Yvonne, princesse 2 pièces à Beyrouth, one­man­ culottée d’être uniquement dans
l’événement, d’autant que le té­ gnettes. Entre tragique à l’anti­ de Bourgogne » « Songplay » show guerrier sur l’état du le registre girly. La bonne copine
nor belge aura pour partenaires que et burlesque populaire, la La reprise de la belle production Comme beaucoup de composi­ monde à l’heure du terrorisme, rigolote a mûri et promet d’ajou­
Christianne Stotijn, Ante Jerku­ belle Coronis est en butte aux signée Philippe Boesmans et teurs américains, John Adams (né Jérémy Ferrari revient sur scène ter une part d’émotion à son hu­
nica et Markus Marquardt sous la assauts rivaux d’Apollon et de Luc Bondy en 2009 est à coup en 1947) a, sa vie durant, conservé dans Anesthésie générale. mour gouailleur. « En trois ans
direction du talentueux Marko Neptune, sans oublier le mons­ sûr un événement. Cette Yvonne une tendresse particulière pour Pour préparer ce nouveau specta­ d’absence, j’ai eu le temps de rater
Letonja.  marie­aude roux trueux Triton, également amou­ n’a rien d’une princesse de conte les chansons populaires de son cle, l’humoriste a, comme à son mon mariage, de perdre foi en
Théâtre du Capitole, à Toulouse. reux de la nymphe. Le bel et de fées, ectoplasme muet dont pays entendues pendant l’en­ habitude, longuement enquêté. l’humanité, en l’amour et en moi.
Du 26 janvier au 4 février. subtil théâtre de tréteaux les contorsions de limace finis­ fance. En 1995, il les a laissées re­ Cette fois, il s’est immergé dans J’avoue avoir pas mal de choses à
Opéra national du Rhin, d’Omar Porras rencontre la direc­ saient par créer le dégoût qu’in­ monter à la surface de sa musi­ le monde de l’hôpital, notam­ raconter », pitche­t­elle.  s. bl.
à Strasbourg. Du 26 janvier au tion ciselée et ardente de Vincent carne magnifiquement la comé­ que avec la création de I Was ment dans un service d’urgences, Amour, au Théâtre de la
7 février. A la Filature de Mulhouse Dumestre, à la tête d’un plateau dienne allemande Dörte Looking at the Ceiling and Then et s’est documenté sur le Gaîté-Montparnasse, Paris 14e.
(Haut-Rhin) les 21 et 23 février. vocal de haut vol que domine Lissewski. Pour son cinquième I Saw the Sky, son troisième lobby pharmaceutique. L’objectif Du 17 janvier au 19 avril.
18 | télévision 0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020

Un « messie » porté par son parfum de scandale VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
« Messiah », de Michael Petroni, a fait l’objet d’une pétition sur Internet visant ses atteintes supposées à la religion

NETFLIX d’une agente de la CIA, Eva Geller


À LA DEMANDE (Michelle Monaghan). Tandis que VENDREDI  10   JANVIER
SÉRIE la présidence voit d’un mauvais
œil les désordres que crée la pré­ TF1

M
ise en ligne par sence de celui qu’ils considèrent 21.05 Le Grand Concours
Netflix mercredi comme un dangereux usurpateur. des animateurs
1er janvier, la série De sorte que cette parabole gre­ Divertissement présenté
Messiah (« le mes­ vée de miracles bien connus et de par Laurence Boccolini.
sie ») s’est vue largement promue personnages pseudo­bibliques 23.40 Vendredi, tout est permis
par une polémique lancée il y a un constitue un thriller politico­reli­ avec Arthur
mois – donc bien avant que les gieux dont les mystères surnatu­ Divertissement présenté par Arthur.
premiers épisodes n’aient été rels confrontés au réel de la société
rendus publics – sous la forme rappellent l’atmosphère de la série France 2
d’une pétition sur le site Internet italienne Il Miracolo, sur Arte en 21.05 Les Petits Meurtres
Change.org : selon ses termes, la janvier 2019. Le personnage de d’Agatha Christie
série de Michael Petroni ferait un Michelle Monaghan évoquera ce­ Série. Avec Samuel Labarthe, Elodie
« doigt d’honneur à la religion ». lui de Carrie Mathison dans Home­ Frenck, Blandine Bellavoir (Fr., 2017).
Mais il y a un hic : alors que l’au­ land, tandis que le rôle trilingue de 22.40 Les Petits Meurtres
teur de l’appel sur le Web spécifie Tomer Sisley fera penser au Malo­ d’Agatha Christie
des atteintes à la religion musul­ tru du Bureau des légendes. Tous Série. Avec Antoine Duléry,
mane, bien futé sera celui qui ayant pour trait commun d’être Marius Colucci (Fr., 2011).
comprendra de quelle obédience passablement « à la ramasse »…
se réclame le personnage joué, Attiré par le parfum de scandale France 3
dans un calme fascinant, par qui l’entourait, on a commencé à 21.05 300 chœurs chantent
l’acteur belge Mehdi Dehbi. Son regarder Messiah pour voir de Les plus belles chansons d’amour.
unique message à ceux qui le révè­ Mehdi Dehbi incarne Al­Massih. NETFLIX quoi il retournait. Mais on s’est Divertissement.
rent est qu’il est « le fils de Dieu ». trouvé happé par le jeu formidable 23.25 Annie Girardot,
des acteurs et par l’incroyable à cœur ouvert
Un thriller politico-religieux source de l’agacement face à ce Apparu en Syrie, Al­Massih une longue procession de fidèles densité du suspense qui se pour­ Documentaire de Thomas Briat
Mais ce beau jeune homme aux « messie trompeur » de la part de mène un large groupe de Palesti­ jusqu’à Washington. Où le jeune suit jusqu’au terme du dixième et (Fr., 2016, 110 min).
allures et aux pouvoirs christiques certains esprits rigoristes, de re­ niens à la frontière israélienne homme va faire montre de pou­ dernier épisode – dont la fin
(qui a dépassé l’âge de ce possible présentants sunnites sur les ré­ puis sauve un enfant de la mort à voirs surnaturels – à moins qu’ils « ouverte » laisse penser que Net­ Canal+
modèle­là puisqu’il a 36 ans) est seaux sociaux et du gouverne­ Jérusalem avant de se retrouver ne soient l’œuvre d’un magicien ? flix pourrait ne pas en rester là…  21.00 Nous finirons ensemble
identifié comme Al­Massih, un ment jordanien qui a demandé à plus tard au Texas, au moment En Israël, puis aux Etats­Unis renaud machart Film de Guillaume Canet. Avec
nom qui s’apparente à la figure de Netflix de suspendre la diffusion d’une tornade gigantesque : alors (où un juge texan lui a accordé le François Cluzet, Marion Cotillard,
l’Antéchrist – commune aux tex­ de Messiah sur son territoire – où que la petite ville de Dilley est ra­ droit d’asile), Al­Massih est sous Messiah, de Michael Petroni. Gilles Lellouche (Fr., 2019, 135 min).
tes chrétiens et islamiques, no­ une partie du tournage avait pour­ sée, seule l’église est encore de­ la surveillance d’un agent de la Avec Mehdi Dehbi, Tomer Sisley, 23.15 Chacun pour tous
tamment dans la tradition sun­ tant eu lieu, autorisé par la Royal bout. Encouragé par le pasteur lo­ sécurité intérieure israélienne, Michelle Monaghan, John Ortiz Film de Vianney Lebasque. Avec
nite –, Al­Masih ad­Dajjal. D’où la Film Commission du pays. cal (John Ortiz), Al­Massih mène Aviram Dahan (Tomer Sisley), et (EU, 2019, 10 × 38­55 min). Ahmed Sylla, Jean-Pierre Darroussin,
Olivier Barthélémy (Fr., 2018, 90 min).

France 5
20.50 La Maison France 5

La pop kitsch d’ABBA réhabilitée dans un documentaire La vallée de Chevreuse.


Magazine présenté
par Stéphane Thebaut.
Le film du Britannique Chris Hunt décortique les rouages de la redoutable machine à tubes suédoise 22.20 Silence, ça pousse !
Magazine présenté
par Stéphane Marie et Carole Tolila.

ARTE Son producteur et réalisateur, SOS, Mamma Mia… les chansons vaient écrire leurs chansons en dois Michael Tretow a ainsi accé­ Arte
VENDREDI 10 - 22H45 Chris Hunt, est une pointure pop d’ABBA surprennent et sédui­ ignorant les grandes tendances », léré en studio les pistes de leurs 20.55 1945. Un village
DOCUMENTAIRE anglaise du journalisme musical. sent dans le monde entier. explique le présentateur vedette harmonies vocales. se rebelle
En un peu moins d’une heure, Mais, dans leur pays natal, la ra­ britannique Paul Gambaccini. A partir de 1979, les divorces Téléfilm de Gabriela Zerhau.

L es lumières se braquent
sur les visages d’Agnetha
Fältskog et Anni­Frid Lyng­
stad. Vêtues de blanc sur fond
blanc, les deux chanteuses enta­
il décortique, à l’appui des témoi­
gnages des quatre membres du
groupe, les rouages de la machine
à tubes ABBA – plus de 400 mil­
lions d’albums vendus à ce jour.
dio refuse pourtant de les diffuser
et la critique ne cache pas son
mépris pour un style jugé, déjà à
l’époque, kitsch et commercial.
Pas de quoi décourager les deux
Chants étincelants
Ponctué d’extraits des clips fan­
tasques et colorés, on entend en
outre les manageurs et autres
successifs des deux couples qui
forment le groupe viennent son­
ner le glas de douze ans de car­
rière. Basée sur la propre histoire
d’Agnetha et de son désormais ex­
Avec Fritz Karl, Harald Windisch
(All., 2019, 110 min).
22.45 ABBA Forever
Documentaire de Chris Hunt
(RU, 2019, 50 min).
ment dans une harmonie pres­ Propulsés par le tube Waterloo compositeurs de la bande, Benny professionnels ayant accompa­ mari, Björn, la chanson de rup­
que religieuse le refrain culte de grâce auquel ils remportent Andersson et Björn Ulvaeus, qui gné le groupe révéler quelques ture The Winner Takes It All fera un M6
Super Trouper. ABBA Forever, do­ l’Eurovision en 1974, ils devien­ font fi du bon goût dicté par le rock « secrets de fabrique » : pour don­ carton à sa sortie, à l’été 1980.  21.05 NCIS
cumentaire tout à la gloire des nent les premiers Suédois à se anglais des années 1970 et trou­ ner l’impression que les chants de caroline celle Série. Avec Mark Harmon (EU, 2018).
chansons intemporelles du célè­ hisser dans le top 10 des meil­ vent l’inspiration sur l’île scandi­ la blonde Agnetha et de la brune 22.45 NCIS
bre quatuor suédois, ne pouvait leures ventes de disques aux nave de Viggsö. « Ils ne vivaient ni Anni­Frid jaillissent comme des ABBA Forever, documentaire Série. Avec Robert Wagner,
pas mieux commencer. Etats­Unis. I do, I do, I do, I do, I do, à New York ni à Londres, et pou­ étincelles, l’ingénieur du son sué­ de Chris Hunt (RU, 2019, 50 min). David McCallum (EU, 2018).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :

I. Seules les sopranos peuvent les


SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 008
PAR PHILIPPE DUPUIS
suivre dans la montée. II. Traverse la N°20­008 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Silésie et sert de frontière avec l’Alle- Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13. Tél. : 01-57-28-20-00
magne. Toscane sur l’Arno. Tour com- 7 6 1 4 2 8 3 5 9

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 2 9 3 5 1 7 4 8 6 Abonnements par téléphone : de France 3289


plet. III. Personnel. Composition
5 8 4 3 6 9 1 2 7 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
I
nationale et populaire. IV. Golfe sur la 9 3 6 2 8 1 7 5 9 4 3 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
mer Rouge. Mettre en ordre. V. Vieux 1 3 9 8 4 6 2 7 5 abojournalpapier@lemonde.fr.
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II caractères germaniques. Plus chaud 6 4 4 7 5 9 3 2 6 1 8
3 1 7 6 5 4 8 9 2 Courrier des lecteurs
chez les impétueux. VI. Rat ou baya- 9 5 6 2 8 1 7 3 4 Par courrier électronique :
III
dère. Le titane. VII. Se termine en sep-
3 8 4 2 7 9 3 5 6 1 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
tembre. Au cœur du festin. Possessif. 7 2 1 4 Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV Difficile
VIII. Grand vide. Conviendra. Se bat Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V pour la paix. IX. Au service d’Héra. 2 9
grille avec des chiffres
5 6 Emploi : www.talents.fr/
Coupe en forêt. X. Chaudement prises allant de 1 à 9. Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VI dans les rayons.
7 8 Chaque chiffre ne doit CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
être utilisé qu’une Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VII VERTICALEMENT 1 6 9 2 seule fois par ligne,
La reproduction de tout article est interdite
1. Un parc où l’on risque de se faire 6 2 4 8 1 par colonne et par sans l’accord de l’administration. Commission
VIII carré de neuf cases. paritaire des publications et agences de presse
pincer. 2. Rapport parfait. 3. La cité n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
d’Abraham. Ne dure jamais plus d’un
IX
tour. 4. Chef-lieu sur l’Adour. Apporte
X du neuf. 5. Sauvages aux grandes Cahier numéro un de l’édition n° 2879 du 9 au 15 janvier 2020

“CyberCrImes” lecommandant Penalba Iran de trumP


livre choc du la guerre P. 44

oreilles. Le chlore. 6. Pour les ama- P. 30

teurs de bulles. Servira un jour ou Présidente :


Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
l’autre. 7. Les chauves s’épanouissent
SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 007
dans les bayous en Louisiane. Pointe EN VENTE 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Grenouillère. II. Retournée. Un. III. Occidentales. d’étoile. 8. Montagne en Thessalie. CHEZ VOTRE Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
IV. SA. Me. Na. V. Scieries. Al. VI. Ohm. OE. Apura. VII. Mémos. Striai. Message d’aujourd’hui. 9. Lumières
MARCHAND
Manuel Vazquez/contour by getty iMages

L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,


VIII. Otons. Oui. Gé. IX. Del. Estragon. X. Orageusement. en tubes. Tranche de merlan.
VERTICALEMENT 1. Grosso modo. 2. Recacheter. 3. Etc. Immola. 4. Noise.
10. Dans le haut de la hiérarchie. Ré- DE JOURNAUX 93290 Tremblay-en-France
Montpellier (« Midi Libre »)
jouissance nuptiale. 11. Marquent en Carlos ghosn
son dernier secret
Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
On. 5. Oud. Rossée. 6. Urémie. Su. 7. Innée. Sots. 8. Let. Saturé. 9. Lean Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
surface. Fait l’innocent. 12. Actifs et durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
Priam. 10. La. Ui. Ge. 11. Rue. Aragon. 12. Ensilaient.
efficaces.
P. 22
Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020
styles | 19

LES ADRESSES
le fromage, Fromagerie Goncourt

comme un Accueil souriant, déco chaleu-


reuse… l’établissement s’impose
surtout par sa sélection de pro-
duits bio et la mise en avant des

coq en pâtes petits producteurs. Comme cette


tomme de manech tête noire
(une race de brebis un peu
oubliée), 38 euros le kilo, fabri-
quée par Jean-Bernard Mainha-
Dans ses boutiques de quartier, guiet, « un Astérix basque ».
1, rue Abel-Rabaud, 75011 Paris
une nouvelle génération de Laiterie La Chapelle
fromagers et de crémiers promeut Ici, les fromagers ne font pas
seulement de la pédagogie
tommes bio, saint­nectaire en montrant comment se fabri-
quent les produits, ils sortent
de petits producteurs et autres pâtes du laboratoire de savoureux et
délicats fromages au lait cru de
pressées parfois fabriquées sur vache. Notre préférence va au
dormoy (26 euros le kilo), une
place. Une démarche qui séduit texture fondante, qui, malgré un
affinage rapide de huit semaines
maximum, révèle déjà un joli
caractère. Tentez aussi la tomme
La Chapelle (26 euros le kilo
également).
GASTRONOMIE mencé à travailler différemment
les pâtes molles et les pâtes pres­
72, rue Philippe-de-Girard,
75018 Paris
champnétery (haute­vienne)
sées il y a un peu plus de cinq ans.

U
ne route étroite zigza­ Le profil type de ces nouveaux ve­ Fromagerie Riondet
gue dans la campagne nus ? Des trentenaires connectés, Une adresse coup de cœur où
limousine. Accroché à souvent très diplômés, qui s’inté­ l’on se sent comme en famille.
une colline, un corps ressent aux produits laitiers après Gros plus, ici « on n’allume pas
de ferme massif, mur de pierres et une reconversion professionnelle sur les prix ». Le saint-nectaire,
toit d’ardoise, émerge de la bruine. en défendant le goût, mais surtout qu’on peut trouver à 60 euros
Ça y est, on a atteint Le bouc du avec des convictions écologiques le kilo sur des marchés de Noël
monde, une ferme hébergeant un et humaines. Et la relève séduit. Le de la capitale, est vendu
petit cheptel de 42 chèvres (et deux budget fromage des Français est à 24,90 euros le kilo. Très belle
boucs) qui produit des fromages en constante progression depuis CHANGKI CHUNG POUR « LE MONDE » sélection dans la boutique,
remarquables, à la fois sains et quatre ans (il s’élevait à environ comme cette tomme d’Estaing,
goûtus, à Champnétery, en Haute­ 7,4 milliards d’euros en 2018 selon à la texture souple.
Vienne. Le patron sort vous serrer l’établissement public FranceAgri­ D’ailleurs, le patron est capable nial, et qu’il n’y avait pas d’équiva­ 3, rue du Capitaine Ferber,
la pince : Thibaut Grimand, grand Mer) et leurs dépenses s’effectuent de décrire chacun de ses frome­ UNE ÉCRITOIRE lent à Paris, dans un pays qui se 75020 Paris
gaillard souriant à la barbe couleur de plus en plus chez les petits com­ tons comme un caviste le ferait DE LA FROMAGERIE  veut le temple du fromage. Ce n’est
de blé, qui a commencé son acti­ merçants. Si la grande distribution pour un grand cru. On le teste sur que longtemps après que j’ai réflé­ Le Bouc du monde
vité il y a cinq ans, avec sa compa­ enregistre près de 65 % des achats, cet appétissant bleu de brebis des GONCOURT chi sérieusement au projet. » Au-delà du père-lardon, un
gne, Floriane Jaugeas. les magasins de proximité ont vu Pyrénées (35,10 euros le kilo) dont Jusqu’ici les laiteries parisiennes poids plume de 100 grammes
Ils se sont rencontrés en école leurs parts de marché augmenter la croûte nacrée nous fait de l’œil. LE RAPPELLE : distribuaient du lait frais, faisaient qui se déguste comme une frian-
d’ingénieurs, ont connu des expé­ sans discontinuer : + 8 % ces cinq « L’affinage se fait sous une croûte de l’affinage de fromage, mais elles dise, cette ferme limousine
riences plus ou moins convain­ dernières années, selon une étude de cire pour que le fromage, à l’in­
« LES ANIMAUX ONT  n’en fabriquaient pas. Aujour­ propose une sélection resserrée
cantes, avant de choisir une réo­ du Conseil national des appella­ verse d’un roquefort, conserve son UN CYCLE NATUREL,  d’hui, deux établissements pro­ et savoureuse de chèvres. Mais
rientation radicale. « On s’intéres­ tions d’origine laitières. humidité, précise Kevin Coimbra. duisent du « made in Paname » : le c’est un fromage à pâte cuite,
sait à la terre, on voulait bien man­ La philosophie des nouveaux ve­ Et c’est toute la texture qui s’en LES FROMAGES sien et la Laiterie de Paris, toute la tomme (24 euros le kilo), qui
ger, permettre aux autres de bien nus n’est pas de faire table rase des ressent : le produit est plus onc­ proche. « Ici, notre spécificité, c’est sort du lot. Vendue à deux mois
manger… devenir paysan avait du fromageries « à l’ancienne », au tueux, plus crémeux, la saveur lé­ ONT DES SAISONS » que nous utilisons du lait de vache et demi d’affinage, elle reste
sens, sourit le trentenaire. Et il était contraire. « Même si on utilise Ins­ gèrement diluée… ce qui lui appor­ local, précise Paul Zindy. Du mardi moelleuse. Un tour de force
hors de question de faire autre tagram et Facebook, il faut conti­ te une douceur particulièrement au vendredi, la journée commence pour une tomme de chèvre.
chose que du bio. » nuer à travailler la qualité comme intéressante ! » à 4 h 30, lorsque nous partons col­ Le Montaud, 87400 Champnétery
Il y a quelques années seule­ nos anciens et retrouver ce rôle de Même approche du client et du fromages ont des saisons. » Les bi­ lecter le lait dans une ferme du
ment, le fromage bio était quasi commerçant de proximité qui produit à la fromagerie Goncourt, quettes ne donnant pas de lait du­ Vexin, à 35 kilomètres d’ici : c’était Fromagerie Les Trois Jean
absent des hypermarchés et s’était perdu », estime Kevin Coim­ qui cherche également à « recon­ rant la saison où les gourmands important pour moi de rester sur Jean Bordereau, le fondateur, a
autres autoroutes de la consom­ bra, 32 ans. Initié à la tomme du necter au terroir ». Dans cet établis­ consomment le plus de fromages, un circuit court. On revient deux travaillé dans des cabinets de
mation. Aujourd’hui, les indus­ Vercors et autres saint­marcellin sement exigu aux lignes épurées la plupart des éleveurs usent de heures plus tard pour commencer à conseil financier avant de se lan-
triels se précipitent sur ce petit par le Grenoblois Bernard Mure­ de l’Est parisien, certains murs différents stratagèmes pour forcer travailler nos pâtes pressées non cer dans le métier. Mais ce fils,
marché (moins de 2 % du total des Ravaud, Meilleur Ouvrier de peints en noir servent d’écritoires la lactation et continuer à fournir cuites. La fabrication est rapide : à petit-fils et arrière-petit-fils de
fromages vendus en France) dont France, ce tchatcheur charismati­ pour mettre à l’honneur les éle­ du fromage frais. Pas de ça chez 11 heures, c’est moulé ! » Rien n’est paysans n’a jamais perdu le sens
la croissance affole (+ 36 % en 2018 que a ouvert en 2015 la fromagerie veurs avec lesquels la boutique tra­ Clément Brossault, qui a com­ enlevé ou ajouté au lait, travaillé du terroir. Avec ses deux adres-
selon la société d’études IRI). Thi­ Riondet, avec son accorte compa­ vaille. « Avant d’ouvrir le magasin mencé en 2019 à respecter scrupu­ au plus près de la traite pour en ses (dans le quartier Jean-Macé
baut Grimand, lui, s’est lancé avant gne, Justine Riondet. Aujourd’hui, en 2013, je suis parti de Paris à bicy­ leusement le « 100 % saison ». « Au­ préserver toutes les qualités. et dans celui du Point-du-Jour),
la mode. Ce n’est pas l’appât du leur boutique aux murs gris souris clette pour parcourir 3 500 bornes jourd’hui, nous proposons seule­ La laiterie produit entre 18 et il travaille en priorité les pépites
gain qui l’a motivé, d’ailleurs son décorés de caisses de vin et de et rencontrer des fromagers en ment une centaine de références, 30 fromages par jour, avec seule­ locales comme la pierre dorée
exploitation ne génère encore vieilles paires de skis ne désemplit Bourgogne, en Savoie, en Auvergne, précise le patron. L’idée n’est pas de ment 4 références différentes. (2,50 euros l’unité), ici à base
qu’un smic par mois. Mais il vou­ pas, sur une des petites places en­ en Normandie… », raconte Clé­ faire plus, mais de faire mieux. Le Mais surtout elle invite à assister à de lait de vache, issue du
lait faire du bon et du bien : pour core populaires du 20e arrondisse­ ment Brossault, 35 ans, un garçon saint­nectaire que je vends actuelle­ la fabrication. Grâce à de larges vi­ Beaujolais.
les consommateurs, pour ses bê­ ment, à Paris. tout en hauteur, presque à l’étroit ment est meilleur que celui que je trines, les passants peuvent voir Boutique Jean-Macé, 84, avenue
tes et pour l’environnement. dans son tablier bleu. vendais il y a six ans. On privilégie l’atelier et la cave d’affinage. Les Jean-Jaurès, 69007 Lyon
« Alors que 90 % des chèvres « On se débarrasse des additifs » Durant son « tour de France des les troupeaux qui sortent en gamins du quartier, par classes en­ Boutique Point-du-Jour, 52, avenue
françaises ne sortent pas, j’em­ Le temps de l’entretien, trois fromages », cet ancien contrôleur pâturage, on se débarrasse des ad­ tières, ont déjà pu jouer les froma­ du Point-du-Jour, 69005 Lyon
mène les miennes régulièrement clients passent, simplement pour de gestion dans le secteur bancaire ditifs, on met petit à petit en avant gers : « Ils hallucinaient, ils n’avaient
prendre l’air. Je les gardienne lancer un bonjour ou rendre un découvre un autre monde : des ar­ les produits bio seulement si le goût jamais vu le produit se transformer. Fromagerie Vergne
quand j’ai le temps, ou je leur fais appareil à raclettes (car oui, ici, on tisans passionnés qui parfois l’hé­ suit, on encourage aussi les condi­ Rien que les charlottes et les blouses Aujourd’hui à la tête d’une mai-
des clôtures mobiles pour qu’elles prête gracieusement ce type d’us­ bergent pour la nuit et le laissent tionnements réutilisables, comme qu’on porte dans le labo ont beau­ son qui affiche plus de trente-
passent d’une parcelle à l’autre, tensile). « Quand les gens font le mettre la main à la pâte. « Si au dé­ les bons vieux bocaux. Bref, on cher­ coup de succès en mode selfie ! dit cinq ans de bons et loyaux servi-
c’est génial pour la valeur nutritive marché, ils disent même à leurs but de mon activité je prenais cer­ che à améliorer les choses à notre en riant Paul Zindy. Le fromage est ces fromagers, Vincent Vergne,
de ce que nous vendons ! » La va­ gosses : “Si tu te perds, on se re­ tains fromages à Rungis, j’ai rapide­ petit niveau. » un support génial, c’est un produit fils des fondateurs, incarne à la
leur gustative n’est pas en reste. trouve chez les fromagers”, dit en ment mis en avant des petits pro­ La démarche passe d’autant que tout le monde consomme sans fois une valeur sûre et la relève
Son père­lardon (1,40 euro riant Kevin Coimbra. Echanger ducteurs dont la philosophie nous mieux que les nouveaux froma­ trop le connaître : on bosse avec du du métier. Le Nîmois de 42 ans
l’unité), cousin limousin du pélar­ avec les clients, demander à la parle. Par exemple la famille Perros, gers sont très pédagogues. C’est vivant, on peut expliquer le proces­ met en avant des « fromages
don, petit fromage au lait cru de vieille dame comment s’est passée Catherine, Philippe et leurs fils même pour faire découvrir son ac­ sus de fermentation… » Et la démar­ d’auteur » et propose des affina-
chèvre du Languedoc, se savoure sa visite chez le médecin, c’est pri­ Maxime, avec lesquels nous tra­ tivité que Paul Zindy, 33 ans, a posé che fait des émules bien au­delà de ges d’exception, comme pour
aussi bien frais et crémeux, sur un mordial. Avant, sur cette place, il y vaillons depuis quatre ans. Ils ont en 2018 la Laiterie La Chapelle à Paris. Une « Laiterie marseillaise » cette tomme des vendangeurs
pain aux noix, que sec, lorsqu’il avait un traiteur, une mercerie… un troupeau de 140 chèvres de race quelques centaines de mètres de la doit ouvrir ses portes en ce début (fromage de vache préparé mai-
déploie une belle acidité et des tous ont disparu quand les gran­ alpine qui vont à l’herbe régulière­ gare du Nord, dans la capitale. « Il y d’année, une « Laiterie paloise » est son) affinée dans le marc des
notes de champignon. des surfaces sont arrivées. Si les ment et qu’ils ne forcent pas à faire a quelques années, j’avais lu dans annoncée pour mars, et des pro­ costières-de-nîmes !
Le chevrier est représentatif gens reviennent vers les commer­ du lait en hiver. » une revue qu’il existait une laiterie jets sont en cours à Bordeaux, Ren­ Boutique, 61, avenue Georges-
d’une nouvelle génération de fro­ çants aujourd’hui, c’est parce qu’il Une autre écritoire de la froma­ urbaine à New York, se souvient cet nes, Lyon et Nantes. Les gour­ Pompidou, 30000 Nîmes
magers et de crémiers (centrés sur y a ce contact humain, un sens de gerie Goncourt le rappelle : « Les ancien ingénieur agronome. Sur le mands boivent déjà du petit­lait.  Halles, rue des Halles, Halles
la vente des fromages) qui a com­ l’écoute et du conseil. » animaux ont un cycle naturel, les moment je m’étais dit que c’était gé­ pierre hemme centrales, 30000 Nîmes
20 | carnet VENDREDI 10 JANVIER 2020
0123

Anne-Marie Hackett, Mathias Bernard,

Georges Dubœuf Le Carnet


son épouse,
Ses enfants, petits-enfants
et arrière-petits-enfants de cœur,
Sa famille,
président
de l’université Clermont Auvergne,
Damien Talbot,
directeur en vente
de l’IAE Clermont Auvergne, école de
actuellement
Négociant en vins Vous pouvez
Ses amis
Et ses aides,

ont la tristesse de faire part du décès


management
Et l’ensemble des personnels
de l’université Clermont Auvergne, K En kiosque
nous transmettre de ont la tristesse de faire part du décès
vos annonces de
avec plus de
70 CARTES
ORIGINALES

John W. HACKETT,
HORS-SÉRIE

chaque samedi, Companion Jean-Marin SERRE,


de 9 heures à 12 h 30, of the Most Distinguished Order professeur émérite
à l’université Clermont Auvergne,
of Saint Michael and Saint George,
pour la parution du lundi, Fellow of the Royal Society of Arts, ancien directeur
de l’Ecole universitaire L’EMPIRE
édition datée mardi. docteur en économie,
de management - IAE Clermont AMÉRICAIN
Auvergne (2012-2017), Naissance. Domination. Déclin ?

survenu le 6 janvier 2020, professeur d’économie et de gestion.


Tarif à la ligne, dans sa quatre-vingt-seizième année.
Il a été promu au rang d’officier
réduction pour nos La célébration religieuse aura lieu dans l’ordre des Palmes académiques
le vendredi 10 janvier, à 14 h 30, lors de la promotion du 14 juillet Hors-série
abonnés : nous consulter. en l’église Saint-Augustin, Paris 8e, 2017. Il fut un grand professeur,
suivie de l’inhumation au cimetière unanimement apprécié de ses
du Père-Lachaise, Paris 20e. étudiants et de ses collègues.
Pour toute information :
Hors-série Décembre 2019 - janvier 2020
8,50 €

01 57 28 28 28 « Reste avec nous car le soir vient. » Communications diverses


01 57 28 21 36 Luc, 24, 29. Les articles de la presse
étrangère qui ont marqué

carnet@mpublicite.fr
BEST OF
l’année

Cet avis tient lieu de faire-part.


2019
AU CARNET DU «MONDE» Jean-Bernard Lévy,
président-directeur général d’EDF,
En partenariat
avec

Le comité exécutif d’EDF Avec 10 pages de jeux

Décès
conçues par le magazine

Et les salariés de l’entreprise,


Hors-série
Silvia,
ont appris avec tristesse le décès de

Collections
son épouse,
Grandes Conférences
Nadia et Karim,
Charles Melman,
ses enfants, Michel HUG,
En 2002. Arnaud Carpentier, Paris, les jeudis
6 février, 12 mars et 23 avril 2020,
FEMMES
PASCAL GEORGE/AFP son gendre.
à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. à 21 heures,
D’EXCEPTION
Sarah, Lou, Elliot et Sadri,
ses petits-enfants. Entré à EDF en 1956, il a accompli Comment une femme
Kacem Benamar, un parcours d’excellence tout au long se débrouille-t-elle - ou pas ?
son frère, de sa carrière au sein du groupe.

L
es plus grandes fêtes du 14 AVRIL 1933 Naissance Nous lui devons notamment un parc Centre Sèvres,
Claire,
beaujolais nouveau, les à Crêches-sur-Saône électronucléaire construit par tranches 35 bis, rue de Sèvres, Paris 6e.
plus belles et les plus mé­ (Saône-et-Loire) sa belle-sœur, identiques, gage de performance
diatiques aussi, étaient 1964 Crée sa propre marque Leila et Sarah, et de fiabilité. Ouvert au public.
ses nièces, Plus d’infos : www.ephep.com
l’œuvre de Georges Dubœuf. Le 1980 Organise la promotion du
négociant, connu jusqu’au Japon beaujolais nouveau Hawah, Miriam, Saliha et Zouma, A sa famille, à ses proches,
la direction de l’entreprise EDF Société de psychanalyse freudienne
où il avait acquis le surnom de 4 JANVIER 2020 Mort à Roma- ses sœurs. Dès mercredi 8 janvier,
exprime ses condoléances attristées,
« pape du beaujolais », est mort nèche-Thorins (Saône-et-Loire) Ses amis d’enfance, tout en rappelant son admiration Journée d’études le volume n° 3
samedi 4 janvier, à 86 ans, d’une Ses camarades d’études, pour son parcours et son esprit samedi 18 janvier 2020, AGATHA CHRISTIE
hémorragie cérébrale. Il se trou­ Ses compagnons de lutte visionnaire au service des industries de 9 h 30 à 18 heures, à l’ASIEM,
vait à son domicile, à Romanèche­ politique. hydraulique et nucléaire. 6, rue Albert-de-Lapparent, Paris 7e.
Thorins (Saône­et­Loire), où il a image moderne qui collait parfai­
bâti son empire. A côté du site de tement avec la nouvelle cuisine La psychothérapie analytique
ont l’immense chagrin de faire part des psychoses
vinification et d’embouteillage, française portée par cette généra­
du décès de
Micheline JOYEUX,
Stéphanie de Buffévent,
qui produit et expédie jusqu’à tion de chefs, raconte son fils présente

Christophe Chaperot, 2

30 millions de bouteilles Georges Franck Dubœuf, qui travaillait à notre maman, est partie le 6 janvier Brigitte Duvaille-Reed,
Dubœuf dans 80 pays, son musée ses côtés depuis 1983 et a offi­ Mohamed BENAMAR, 2020, après une bataille longue Clément Fromentin, de BONAPARTE

attire 80 000 visiteurs par an et ciellement pris les commandes ancien diplomate algerien, et difficile contre la maladie.
à NAPOLÉON

Patrick Guyomard,
L’ascension fulgurante
1769/1804

vante le vignoble du beaujolais en 2018. Ensuite, il a fait “exploser” ancien responsable et porte-parole Vassilis Kapsambelis,
dans son ensemble. le beaujolais nouveau. » du haut-commissariat Nous vous invitons à vous joindre Claudine Lanzarotti,
« Sa marque est le principal Dans les décennies 1980 et 1990, pour les réfugiés ( HCR), à nous pour lui dire au revoir, Manuella De Luca,
acteur du vignoble, elle rayonne il organise de grandes tablées le vendredi 17 janvier, à 16 heures, Agnès Mercier,
au crématorium du cimetière Christian Pisani,
dans le monde entier, reconnaît pour célébrer le vin primeur du survenu le 25 août 2019,
du Père-Lachaise, Paris 20e. François Pommier, Dès jeudi 9 janvier,
Dominique Piron, président troisième jeudi de novembre. Les à Buenos Aires (Argentine). Céline Rumen,
d’Inter Beaujolais. L’arrivée de grands chefs se mêlent aux per­ Benjamin Weil.
le volume n° 2
Gaëlle Quereilhac et Morgane Coinde, DE BONAPARTE À NAPOLÉON
Georges Dubœuf a eu sur notre vin sonnalités du show­business ou Juan J.Dias, Sa famille
le même effet que le passage du du sport. On y croise la cycliste Entrée : 80 € (étudiant : 40 €).
2075 Beccar, Et ses amis fidèles.
noir et blanc à la couleur en photo­ Jeannie Longo, l’humoriste Sté­ Inscription sur place possible.
San Isidro, Renseignements : 01 43 22 12 13.
graphie. Il a rajeuni l’image du phane Collaro, des coureurs auto­ Cet avis tient lieu de faire-part.
Provincia de Buenos Aires Site : www.spf.asso.fr
beaujolais, en a rafraîchi le style. » mobile ou Bernard Pivot. Le beau­
Le négociant démarre sa vie pro­ jolais connaît un âge d’or liant (Argentina).
La famille Samedi 18 janvier 2020
fessionnelle au début des années gastronomie et goût populaire. Et les amis de
1950. Il crée, avec un groupement On parle d’un « style Dubœuf », Toute sa famille
Une journée particulière
de producteurs « L’Ecrin Mâcon­ fruité, et le nom devient syno­ Thérèse MICHEL, à la Société de Médecine
nais­Beaujolais » pour promou­ nyme du vin de la région. a la tristesse de faire part de la née VALLET, et Psychanalyse (SMP),
voir les vins de ces terroirs. Pres­ La maison Georges Dubœuf disparition de
sentant le potentiel économique collabore avec, selon les millési­ ont la tristesse de faire part de son « Pouvoir de la science /
décès, survenu le 3 janvier 2020, Pouvoir de l’imagination »
du vignoble, il est le premier à met­ mes, entre 300 et 400 vignerons, Françoise CHALON,
dans sa quatre-vingt-dix-huitième
tre le vin en bouteille à la propriété une vingtaine de caves coopérati­ née FOURNET, Intervenants :
année.
et propage la pratique à l’aide ves et représente un quart de la Jean-Claude Ameisen, Dès jeudi 9 janvier,
d’une chaîne d’embouteillage production totale du beaujolais Danièle Brun,
survenue le jeudi 26 décembre 2019, Ses obsèques auront lieu en Franck Dugravier, Eric Fiat, le volume n° 3
installée sur une camionnette. nouveau. Aujourd’hui, elle com­ l’église Saint-Matthieu de Bures-sur- LE BOSON DE HIGGS
dans sa quatre-vingt-dix-huitième René Frydman,
La silhouette longiligne, pres­ mercialise cinquante cuvées Yvette (Essonne), le lundi 13 janvier, à Michèle Lévy-Soussan,
année.
que frêle, le verbe sobre et les différentes rien que pour ce vin, 10 heures, suivies de son inhumation Stanislas Lyonnet, Michelle Perrot,
mains souvent croisées dans le auxquelles s’ajoutent une cen­ au cimetière de Montaron (Nièvre), Mathieu Simonet,
dos, Georges Dubœuf, né le taine de cuvées rattachées à des Ses obsèques ont eu lieu le mardi à 16 h 30. Nathan Wrobel…
14 avril 1933 à Crêches­sur­Saône domaines et châteaux. 70 % des 7 janvier 2020, dans l’intimité.
L’Institut national d’études de 9 heures à 17 h 45,
(Saône­et­Loire), comptait sur un bouteilles sont exportées, le Ja­ 270, rue Saint-Jacques,
nez et un goût d’une fiabilité ex­ pon et les Etats­Unis en sont les h.reghi@wanadoo.fr démographiques
Paris 5e.
ceptionnelle. Il pouvait sentir plu­ premiers importateurs.
a la tristesse de faire part du décès de 100 € en un clic sur
sieurs centaines de vins par jour En 1993, Dubœuf ouvre dans Paris (France).
www.medpsycha.org
et se les remémorer à plusieurs l’ancienne gare de Romanèche­
semaines d’intervalle. Travailleur Thorins un musée, baptisé Le Ha­ Sa famille M. Roland PRESSAT,
infatigable, il œuvrait autant meau du vin. « Cette idée a germé Et ses amis, démographe à l’Ined
pour sa marque, créée en 1964, très tôt. Sur un mur de sa chambre de 1953 à 1991, Société éditrice du « Monde » SA
Président du directoire, directeur de la publication
que pour l’image globale du beau­ d’enfant, il avait déjà dessiné un ont la tristesse de faire part de la Louis Dreyfus
jolais. « C’était un homme hors du plan de musée du vin, raconte Directeur du « Monde », directeur délégué de la Actuellement en kiosque,
disparition de publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
commun, précurseur, initiateur et Anne Dubœuf, son épouse. Le disparu le 3 janvier 2020, Directeur de la rédaction Luc Bronner le volume n° 10
puis ambassadeur de nos vins, projet a suivi son chemin quand il à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans. Directrice déléguée à l’organisation des rédactions LA RÉPUBLIQUE ROMAINE
Françoise Tovo
reprend le responsable de l’inter­ s’est rendu à Orlando, en Floride, Georges CONSTANT, Direction adjointe de la rédaction
profession, qui le décrit comme
un homme discret mais impli­
avec Paul Bocuse. Ils aimaient visi­
ter les parcs d’attraction et c’est là
ingénieur Arts et Métiers
promotion 48,
Auteur d’ouvrages de référence
ainsi que des rapports de l’Ined
sur l’état de la démographie en
Philippe Broussard, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin,
Franck Johannes, Marie-Pierre Lannelongue,
Caroline Monnot, Cécile Prieur
Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
Nos services
Lecteurs
qué. Il a emmené les vignerons au qu’il a imaginé ce site autour de la France durant de nombreuses Rédaction en chef numérique
Hélène Bekmezian, Emmanuelle Chevallereau
bout du monde, à Tokyo, San vigne, du vin et des hommes. » survenue le 2 janvier 2020, années, Roland Pressat a construit Rédaction en chef quotidien
les instruments de mesure des Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws
Francisco ou Johannesbourg. » La bru de Georges Dubœuf à l’âge de quatre-vingt-onze ans.
facteurs-clés du mouvement de la
Directeur délégué au développement du groupe K Abonnements
Rapidement, il se lie avec les res­ garde l’image d’un homme cha­ Gilles van Kote
taurateurs des environs, Georges rismatique, omniprésent et pas­ population. Père de l’école française Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert
Une bénédiction aura lieu en Rédacteur en chef chargé des diversifications
de démographie, il a produit de
Blanc, Jean Troisgros et surtout sionné : « Chaque jour au Hameau l’église Saint-Germain de Saint- éditoriales Emmanuel Davidenkoff
nombreuses études et recherches Chef d’édition Sabine Ledoux www.lemonde.fr/abojournal
Paul Bocuse, dont il devient très devait être une belle fête à parta­ Germain-en-Laye, 4, place Charles- démographiques en France, mais Directrice du design Mélina Zerbib
proche. Par l’intermédiaire de ces ger, à l’image du vin de la région. »
de-Gaulle, le mardi 14 janvier 2020, à aussi en Chine, en Union soviétique
Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani
Photographie Nicolas Jimenez
K Le Carnet du Monde
chefs, il place ainsi ses crus sur les Encore présent, le 21 décem­ et dans les pays en développement. Infographie Delphine Papin Tél. : 01-57-28-28-28
11 heures, suivie de son inhumation, Médiateur Franck Nouchi
grandes tables gastronomiques. bre 2019, à la boum organisée Directrice des ressources humaines du groupe
« Dans les années 1960, le contexte pour 200 enfants, il ne voulait à 12 h 30, au cimetière ancien L’Ined présente à sa famille Emilie Conte
était favorable à ce vin léger, facile déroger à aucune célébration.  de Saint-Germain-en-Laye, 78 bis, rue et à ses proches ses plus sincères Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président,
et joyeux. Le beaujolais avait cette ophélie neiman Léon Désoyer. condoléances. Sébastien Carganico, vice-président
IDÉES
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 | 21

Frédéric Thomas
Comment Haïti est devenu
la « république des ONG »
P
eu avant 17 heures, le mardi 12 jan­ Le désastre de la reconstruction de ce pays impuissantes, de grands enfants insubor­
vier 2010, un tremblement de terre donnés, qu’il faut discipliner. Et, régulière­
de magnitude 7 frappait Haïti. Les
parmi les plus pauvres au monde, après ment, sauver.
images de la destruction et des se­ le séisme meurtrier du 12 janvier 2010, Peu a été reconstruit – le plus souvent à
cours venus de partout firent le tour de la l’identique – et les Haïtiens ne vivent pas
planète, suscitant un mouvement de soli­
est l’histoire d’un rendez­vous manqué mieux qu’avant. Quel changement alors ?
darité internationale de grande ampleur. des acteurs de l’humanitaire avec le peuple Pas grand­chose, sinon rien. L’étonnant
Deux mois plus tard, à New York, soixante n’est pas dans la réponse, mais dans la
pays se réunissent, adoptent l’objectif du
haïtien, analyse le politiste question. Pourquoi interroger ce qui n’a ja­
secrétaire général des Nations unies d’alors, mais été visé, ce qui, d’emblée, a été laissé
M. Ban Ki­moon, « reconstruire en mieux », hors champ ? L’aide humanitaire ne change
et rassemblent une somme de 10 milliards rien. Elle a rempli sa mission : répondre aux
de dollars (autour de 7,2 milliards d’euros) la méconnaissance du contexte, la démul­ contexte, d’interroger son pouvoir et les ef­ conséquences immédiates du séisme. C’est
pour porter Haïti « vers un nouveau futur ». tiplication des projets en firent une ten­ fets de son intervention, l’humanitaire est plutôt notre réflexe humanitaire qu’il faut
Dix ans plus tard, qu’est­ce qui a changé ? dance quasi naturelle. largement passé à côté des Haïtiens et Haï­ questionner. Et ces acteurs de présenter les
Le pays reste le plus pauvre d’Amérique la­ L’argent ? Les dix milliards de dollars an­ tiennes. Avant et depuis 2010, nombre de évaluations « globalement positives » de
tine, même si la pauvreté a reculé – elle ne noncés furent un mélange de promesses, tremblements de terre de plus grande ma­ leur action sans voir, justement, que l’échec
touche « plus » que 59 % de la population –, en partie non tenues, d’annulations de det­ gnitude ont eu lieu, en Italie, au Chili, au réside dans l’asymétrie entre la multitude
et l’un des plus inégalitaires, toujours aussi tes, de prêts et de financements, captés en Népal, etc., provoquant nettement moins de projets réussis et la situation générale ré­
vulnérable aux catastrophes soudaines, première instance par les acteurs du Nord. de dégâts et de morts. Ce n’est pas le séisme voltante de la population.
comme l’ouragan Matthew, en 2016, l’a dé­ Quatre­vingt­dix­neuf pour cent du finan­ qui a fait la catastrophe en Haïti, mais les « Sauver des vies », telle est la réponse
montré. Haïti est classé au 168e rang sur cement des secours « contournent les insti­ bidonvilles et la pauvreté, l’absence d’in­ des humanitaires à tout questionnement.
189 pays, selon l’Indice de développement tutions publiques haïtiennes », remarquait frastructures et de services sociaux. La ca­ Les Haïtiens, eux, ont une ambition plus
humain [IDH, qui mesure la qualité de vie l’envoyé spécial de l’ONU. Le contourne­ tastrophe avait déjà eu lieu. Elle avait un simple et plus radicale : ils veulent vivre
moyenne de la population d’un pays], alors ment des acteurs locaux et la substitution nom – néolibéralisme – et des responsables leur vie – dignement. Ce qui, faute de res­
qu’il était 149e sur 182 en 2007. Les bidon­ des institutions publiques ? Haïti devint la – notamment les principaux pourvoyeurs pect et d’égalité, de droits et de services
villes occupent encore la majeure partie de « république des ONG », fonctionnant d’aide humanitaire, Etats­Unis en tête. sociaux, leur est refusé. Et se sauver par
Port­au­Prince, la capitale, dotée cepen­ comme autant d’Etats dans l’Etat, alors que eux­mêmes. Le soulèvement contre la
dant de nouveaux hôtels de luxe, bâtis l’Etat haïtien, déjà démissionnaire et sans Politique d’inégalités et de privations corruption et l’impunité, en cours depuis
dans le cadre de la reconstruction… guère de moyens, se délesta davantage de L’humanitaire fut surtout le cache­sexe de juillet 2018, porte cette exigence de ne
En outre, ces dernières années, les condi­ ses missions de service public (éducation, cette catastrophe­là. Dès lors, il compensa plus dépendre ni de l’aide ni de l’interna­
tions de vie ainsi que la situation des santé, alimentation, etc.). Paradoxal mode autant qu’elle prolongea une politique tional, d’être au cœur de l’action : que ce
droits humains se dégradent à grande vi­ d’action, qui prenait prétexte d’un Etat fai­ d’inégalités et de privatisations mise en qui se fait en leur nom se fasse à partir et
tesse. La faute aux Haïtiens, à l’instabilité ble pour l’affaiblir encore plus. œuvre par la classe dominante haïtienne avec eux. Les Haïtiennes et Haïtiens qui
politique chronique du pays, à la corrup­ Faute de réinscrire le séisme dans son et les instances financières internationa­ sont dans la rue se battent pour ce que
tion de la classe politique ? Dans le miroir les. Le parc industriel de Caracol en est la l’humanitaire et la « communauté » inter­
de ses échecs, l’humanitaire voit toujours démonstration. Projet nord­américain nationale n’ont pas fait, sont incapables
un autre. L’intervention internationale en post­séisme le plus important, il abrite de faire, et ont souvent empêché : un véri­
Haïti fut un cas extrême, mais pas un cas à une usine de sous­traitance textile, à desti­ table changement. 
part de l’aide humanitaire. Tous les « dys­ nation des Etats­Unis, dirigée par une mul­
fonctionnements » mis à jour lors d’inter­ tinationale sud­coréenne. La reconstruc­
ventions précédentes, ailleurs dans le LE SOULÈVEMENT tion a ainsi servi à couvrir et à catalyser
monde, s’y reproduisirent à une échelle l’ouverture au marché.
plus grande et plus systématique. Sauver
EN COURS DEPUIS Si différents soient­ils, les acteurs inter­
des vies ? Les Haïtiens et Haïtiennes en ont JUILLET 2018 PORTE nationaux, l’Etat haïtien et les humanitai­ Frédéric Thomas est docteur
sauvé plus dans les quarante­huit premiè­ res ont ceci de commun qu’ils sont tour­ en sciences politiques, chargé d’étude
res heures, alors que les secouristes inter­ CETTE EXIGENCE nés vers le « haut » : c’est à leurs bailleurs pour l’ONG Centre tricontinental (Cetri),
nationaux – et les caméras qui, imman­ qu’ils rendent des comptes, auxquels ils se un centre d’étude sur le développement,
quablement, les suivent – n’étaient pas en­ DE NE PLUS DÉPENDRE sentent liés, desquels ils tirent leurs les rapports Nord-Sud et les enjeux
core opérationnels. Le manque de NI DE L’AIDE NI DE moyens et leur légitimité. Pas aux Haï­ de la mondialisation en Afrique, en Asie
coordination entre acteurs humanitaires ? tiens et Haïtiennes, réduits par le regard et en Amérique latine, situé
La médiatisation et la course à la visibilité, L’INTERNATIONAL néocolonial au rôle de victimes passives et à Louvain-la-Neuve (Belgique).

Jean-Michel Blanquer Cela nous consolait un peu. Cela nous fai­


sait espérer beaucoup.
Cinq ans plus tard, que reste­t­il de cette
franchie de tous les obscurantismes qui
cherchent à se dresser contre elle.
C’est pourquoi le respect de la laïcité au

« Charlie Hebdo »
espérance ? Le message « Je suis Charlie » a sein des établissements et l’apprentissage
été attaqué dès le début par toutes les for­ FACE À CEUX de tous les enfants des fondements d’une
ces de fragmentation qui caractérisent citoyenneté républicaine sont au cœur du
notre époque : les avocats du communau­ QUI VEULENT projet pour une école de la confiance. Il

et l’impératif
tarisme, les cyniques, les individualistes, faut toujours le rappeler : la garantie que
les relativistes, les négationnistes, etc.
DÉTRUIRE les connaissances transmises auront
Ceux qui, au fond, ont toujours quelque LA RÉPUBLIQUE, pour principes la raison et la méthode, la
chose de plus important que la France et la faculté d’acquérir les réflexes de civilité
IL FAUT

de la mémoire
liberté à défendre ont fait feu de tout bois. commune sont des piliers de l’école de la
Leur force est considérable car ils sont République car elles constituent aussi les
déterminés et organisés.
DÉSORMAIS fondations éclairées de notre cohésion
UNE STRATÉGIE nationale.
Nouveau souffle républicain La mémoire des attentats de janvier 2015
Le ministre de l’éducation nationale appelle Notre siècle court le risque d’une asymétrie nous dicte un impératif absolu. Celui de
démocratique. Ceux qui veulent détruire la refuser toute mansuétude devant l’exacer­
à refuser toute mansuétude devant l’exacerbation République et la démocratie sont minori­ Face à eux, il faut désormais une straté­ bation des communautarismes et des dog­
des communautarismes et des dogmatismes taires, mais par la chambre d’écho que don­ gie. Elle suppose une reconquête des matismes. Tel est l’engagement du prési­
nent les réseaux sociaux et notre monde cœurs et des esprits par l’idéal universa­ dent de la République et du gouverne­
d’information continue et indifférenciée, liste républicain. C’est à notre portée. Et ment. Tel est l’engagement de l’éducation

I
ils sont ceux qui font le plus de bruit. cela commence par l’éducation. C’est en nationale. Cet engagement est aussi de
l y a cinq ans, nous étions plusieurs Ceux qui veulent détruire la République donnant à chaque enfant l’esprit logique et donner un nouveau souffle républicain à
millions dans la rue avec le sentiment et la démocratie sont minoritaires, mais ils la culture que nous lui donnons les l’école en relançant l’ascenseur social et en
de porter une indignation et une aspi­ sont dédiés à la mission qu’ils se sont don­ moyens d’être une personne libre et un transmettant avec efficacité les savoirs et
ration communes à toute la société née, organisent des réseaux politiques, citoyen éclairé. N’oublions jamais qu’il y a les valeurs. C’est le sens de tout ce qui est
française. Au cours des jours précédents, médiatiques, académiques, sont parfois cinq ans des individus nés et ayant grandi engagé aujourd’hui par des politiques
l’ignominie avait tué, à Charlie Hebdo et à soutenus par des puissances étrangères en France ont porté les armes contre la publiques concrètes pour l’école et pour
l’Hyper Cacher. Les haineux avaient mas­ tandis que le camp républicain est en posi­ République. Ce constat nous oblige à être tous nos enfants. 
sacré des personnes et des principes aux­ tion défensive et désorganisée. lucides sur le travail à accomplir.
quels nous tenons plus que tout : la liberté Ceux qui veulent détruire la République Si j’ai fait le choix de m’impliquer avec
d’expression, la sûreté d’une société sans et la démocratie sont minoritaires, mais autant de force dans la consolidation des
racisme ni antisémitisme, l’art de vivre du ils bénéficient d’une vague mondiale qui savoirs fondamentaux comme dans la dé­
pays que nous chérissons. porte le populisme et l’islamisme fon­ fense du principe de laïcité et la lutte con­
Nous avons vu ce jour­là la France telle damentaliste. Ils se posent en adversaire tre le communautarisme, c’est porté par la Jean-Michel Blanquer est ministre de
que nous l’avons toujours aimée : unie par­ de la mondialisation, mais ils en sont la conviction profonde que l’acquisition des l’éducation nationale et de la jeunesse
delà tous les clivages au nom de la liberté. grimace. connaissances à l’école n’est possible qu’af­ depuis 2017
0123
22 | idées VENDREDI 10 JANVIER 2020

Olivier Bouquet
Erdogan et la politique
de l’histoire en Libye
Le président turc justifie l’envoi de ses troupes cédoine, le cœur de l’Empire dès le chagrin ottomane », selon la formule de l’actuelle Turquie. Les citoyens des terri­
au nom du passé dans un pays qui fut ottoman XVe siècle. Les Ottomans ne contrôlèrent l’historien Stéphane Yerasimos. La toires anciennement ottomans ont
la Cyrénaïque et la Tripolitaine que sur guerre balkanique de 1912 marque la dis­ tous un ancêtre venu d’Anatolie, donc de
jusqu’en 1912. Il instrumentalise l’histoire pour ses côtes, et tardivement : seulement à parition d’une domination vieille de Turquie. Dont acte.
justifier son expansionnisme en Méditerranée partir du milieu du XVIe siècle. Peu de cinq siècles en Europe. Elle coïncide avec Sur les réseaux sociaux, la nouvelle est
temps : en 1711, une dynastie semi­auto­ l’effacement de la présence ottomane en partout : Faïez Sarraj, le chef du gouver­
orientale et, surtout, pour se maintenir au pouvoir, nome, les Karamanli, s’imposa. Afrique du Nord. C’est le début de la fin nement libyen reconnu par la com­
analyse le professeur d’histoire En 1835, les Ottomans reprennent le de l’Empire. C’est aussi le début de la na­ munauté internationale, est d’origine
contrôle de la région. Ils y implantent, tion turque en armes. Les deux histoires turque. Son ancêtre direct, Mustafa, ve­
difficilement, une administration terri­ se lient en Libye et se prolongent dans les nait de Manisa, en Anatolie : en 1840, il

L
toriale, qui se heurte à l’hostilité des pou­ Balkans. Elles s’incarnent chacune en un est parti comme soldat en Libye. Preu­
e président Erdogan déploie des voirs locaux et de la Sanûssiya, la plus re­ homme et en un combattant. ves à l’appui. Un extrait de livre de souve­
forces en Libye. Comme en Syrie ? doutée des confréries musulmanes au Il y a celui de la nation : Mustafa Kemal, nirs rédigé par le père du président li­
Pas exactement. La Turquie a voulu Sahara. Il n’empêche, c’est une présence le futur Atatürk. Il s’est battu dans la ville byen a été diffusé sur les réseaux : il
s’impliquer dans la crise syrienne ancienne, non assimilatrice, respec­ libyenne de Tobrouk contre les Italiens, atteste que celui­ci est « d’origine tur­
autant qu’elle a été victime de sa géogra­ tueuse de l’islam nord­africain. Bref, les comme ensuite à Gallipoli, contre les An­ que ». Les liens ont été maintenus :
phie. Erdogan fait le choix de l’expan­ Turcs connaissent bien la Libye et respec­ glais et les Français. Pour Ankara, cette en 1954, le père de Sarraj est venu rendre
sionnisme en Libye et en Méditerranée tent ses populations. référence est précieuse : l’erdoganisme visite à ses parents turcs.
pour garder le pouvoir. La politique de est un post­kémalisme. Il ne saurait Pour l’erdoganisme, tout ce qui a été ot­
l’histoire est au cœur de sa stratégie in­ Le début de la fin de l’Empire être un anti­kémalisme. Et il y a l’Empire toman, la Crète, Chypre, les îles ionien­
ternationale. Pour justifier une présence Le troisième argument est celui de la « re­ avec la figure d’Enver. La presse turque nes, est naturellement amené à le rede­
militaire en Libye, il convoque le passé naissance de la puissance turque ». Il légi­ fait la différence avec le même Enver venir. Dans la rhétorique d’Erdogan, les
ottoman. En réponse à la question posée time l’expansionnisme, en mobilisant la devenu pacha en 1914 et acteur majeur « Etats coloniaux » – la Grèce, Chypre, Is­
par l’opposition : « Qu’avons­nous à faire mémoire collective d’un déclin accéléré du génocide des Arméniens. L’Enver de raël et leurs alliés d’aujourd’hui – veulent
en Libye ? », il développe une lecture pré­ par la défaite en Libye. La nation s’est for­ 1911 est impérial. Il est le mari d’une fille redécouper la Méditerranée. Il est impé­
sentialiste du passé : les Ottomans sont gée dans le « traumatisme de la peau de de sultan. ratif de leur barrer la route. Comme le
de retour ; ils étaient attendus. C’est un Longtemps, Enver fut une figure hon­ kémalisme, l’erdoganisme est un « anti­
empire à reconstituer, au moins dans les nie par le régime kémaliste, qui en faisait impérialisme nationaliste ». Sa boussole
espaces conquis par les sultans. Plusieurs le symbole d’une politique qui a conduit reste islamiste, mais son mode d’action
arguments sont développés. à la déroute de 1918 et à l’effondrement est un pragmatisme syncrétique. Il con­
Le premier argument est anticolonial. ottoman. En 1919, Mustafa Kemal lance voque tout ce qui a fait son succès, mais
D’une part, la Turquie se lance en Libye la guerre de libération nationale et à des degrés différents, en fonction du
pour lutter contre un « nouveau Sèvres ». DANS LA RHÉTORIQUE fonde la République. Aujourd’hui, Enver terrain choisi : à la fois anticolonial et
Signé en 1920, ce traité avait réduit l’Em­ est une figure réhabilitée, centrale, de néo­ottoman, islamiste et kémaliste, na­
pire ottoman à un Etat croupion. Ankara
D’ERDOGAN, LES l’erdoganisme. Kemal et Enver étaient tionaliste et généalogique. Autant de fils
mobilise le complexe de Sèvres, ô com­ « ÉTATS COLONIAUX » des rivaux du nationalisme turc. Comme que le président Erdogan tire séparé­
bien fondateur de la Turquie moderne, figures ottomanes, ils sont associés. Où ? ment ou ensemble dans une projection
pour organiser une riposte en légi­ – LA GRÈCE, En Libye. Tous deux s’y retrouvent. Une permanente du passé sur son destin poli­
time défense face à un complot des puis­ photographie existe d’eux. Côte à côte, ils tique, avec un seul et même but : se
sances coloniales roum et leurs alliés CHYPRE, ISRAËL semblent sourire. Ils combattent ensem­ maintenir au pouvoir. 
d’hier (Chypre, la Grèce) et d’aujourd’hui ET LEURS ALLIÉS ble pour le sultan, mais aussi pour la na­
(Israël, l’Egypte d’Al­Sissi et les Emirats tion turque menacée par les puissances
arabes unis). En 1912, les provinces libyen­ D’AUJOURD’HUI – coloniales. Le gendre impérial et le père
nes furent cédées à l’Italie par un traité à des Turcs.
Lausanne. C’est aussi à Lausanne que fut VEULENT Le quatrième argument est généalogi­
signé, en 1923, le traité fixant les frontiè­
res actuelles de la Turquie. Le président
REDÉCOUPER LA que. Les Balkans font partie d’une aire
culturelle turque. Pas la Libye. Il faut Olivier Bouquet est professeur
turc joue sur les résonances entre les deux MÉDITERRANÉE. IL EST trouver d’autres liens historiques. L’erdo­ d’histoire ottomane à l’université
Lausanne. ganisme développe une double généalo­ Paris-Diderot, auteur notamment des
Le second argument est néo­ottoman. IMPÉRATIF DE LEUR gie. Les Turcs viennent tous de l’Empire : « Ottomans. Questions d’Orient »
La Libye fut ottomane. Pourtant, la Libye, chaque citoyen a un ancêtre ottoman, (La Documentation française, « Docu-
ce n’est pas la Bosnie, l’Albanie ou la Ma­
BARRER LA ROUTE sinon musulman, hors des frontières de mentation photographique », 2018)

Contre la mise à mort criminelle à perpétuité, y sont détenus de­


puis presque trente ans. S’ils avaient été ju­
gés en Espagne, ils seraient libérés dans
Sans doute sera­t­il nécessaire de faire
preuve d’imagination pour traiter d’un
conflit ayant débuté avant la seconde

discrète d’anciens
quelques semaines puisque, dans ce pays guerre mondiale et ne pas le laisser conti­
et dans leur cas, les peines ne peuvent être nuer à hypothéquer la reconstruction
exécutées au­delà de trente ans. POUR CERTAINS, d’une société apaisée. Mais il n’était pas in­
Ils ont tous trois, à plusieurs reprises, de­ LES ARGUMENTS terdit de penser qu’en attendant un règle­

militants de l’ETA
mandé leur libération conditionnelle. ment plus global le traitement judiciaire
La cour d’appel de Paris, avec un rare DU DROIT OU des situations engendrées par ce conflit
acharnement, refuse tout aménagement s’imprègne du changement politique que
de peine. A lire ses arrêts, il ne fait pas de LES ÉVIDENCES signifient et l’autodissolution de l’ETA et le
doute que ces détenus mourront en prison :
« Au regard de l’exceptionnelle gravité des
DE LA SIMPLE large soutien dont bénéficie le processus
de paix au moins au Pays basque français.
Un collectif d’avocats et de magistrats demande aux faits, la peine doit garder tout son sens et son HUMANITÉ « Le Pays basque est pour moi un exemple,
juges français de faire preuve d’humanité à l’égard effectivité en s’exécutant dans la durée. » En quand je regarde ces dernières années, de
de membres d’un commando meurtrier de l’ETA accord avec le parquet antiterroriste, cette DEVIENNENT résolution d’un conflit et de sortie des ar­
juridiction à compétence nationale refuse mes, affirmait, le 17 mai 2019, le chef de
condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité de prendre en compte l’évolution histori­
INAUDIBLES l’Etat à Biarritz. Le devoir de l’Etat est d’ac­
que du Pays basque, le long processus de compagner le mouvement. Nous ne devons
paix depuis la conférence internationale pas faire bégayer l’histoire, il faut l’accom­

O
d’Aiete en 2011… Elle prétend même qu’il gne. Le 8 avril 2017, les stocks d’armes de pagner. » Il serait bon que la politique de la
h ! Rassurons les bonnes âmes, existe un risque de réitération des faits. l’ETA ont été remis aux autorités françai­ France gagne en cohérence et en humanité
l’échafaud ne sera pas remonté de­ ses, et, le 3 mai 2018, cette organisation et que le dernier pas de ce chemin vers la
main dans une cour de prison. Le Gagner en cohérence prononçait sa dissolution. On aurait pu paix au Pays basque soit enfin franchi sous
projet est moins dérangeant et Les juges de première instance, appli­ croire que ce processus, largement sou­ le regard bienveillant de la justice. 
bien plus hypocrite : il s’agit de laisser quant la loi et la jurisprudence ordinaire tenu par la société civile et les élus de tout
mourir des condamnés en prison, à l’abri en la matière, avaient pourtant fait droit bord du Pays basque français et accompa­
des regards, à petit feu, sans témoins. Les aux demandes de ces détenus. Ils avaient gné d’une déclaration reconnaissant les
pouvoirs publics et une partie de la justice pris en compte cette réalité historique in­ torts causés, entraînerait un changement
antiterroriste collaborent dans cette mise contestable qu’est le processus de paix. Ils de paradigme judiciaire dans la foulée du
à mort discrète. Il est vrai que ces hommes avaient notamment souligné le sérieux et changement politique intervenu. Bien Maritxu Paulus Basurco est avocate ;
ont été condamnés pour des actes graves. la solidité des projets de réinsertion, l’im­ sûr, nul n’imaginait, ni n’avait d’ailleurs Xantiana Cachenaut est avocate ;
Dès lors, pour certains, les arguments du portance de l’accompagnement familial demandé, que tout s’efface. Des procédu­ Serge Portelli est magistrat honoraire
droit ou les évidences de la simple huma­ et l’absence de risque de renouvellement res sont en cours, des prisonniers purgent et avocat ; Philippe Texier est conseiller
nité deviennent inaudibles. de l’infraction. leur peine, des victimes attendent encore honoraire à la Cour de cassation ; Michel
Frédéric Haramboure, Ion Parot et Jakes Depuis 2011, les armes se sont tues au de savoir, et cela concerne toutes les par­ Tubiana est avocat et ancien président
Esnal, condamnés en France à la réclusion Pays basque, en France comme en Espa­ ties au conflit. de la Ligue des droits de l’homme
0123
VENDREDI 10 JANVIER 2020 idées | 23

Comment Washington a poussé l’Irak dans les bras de l’Iran


ANALYSE Il y a encore six mois, personne n’osait ima­
giner que les Etats­Unis puissent être forcés
mentée par la politique confessionnelle et
népotique de Nouri Al­Maliki, a conduit aux
intérêts vitaux en Irak. Bien que nommé
aussi avec l’aval de Washington en octo­

L
a plus douce vengeance que pourrait de quitter l’Irak et de le livrer à l’Iran. Surtout retours des troupes étrangères, principale­ bre 2018, l’indépendant chiite Adel Abdel­
imaginer l’Iran après l’assassinat du après y avoir perdu plus de 4 000 soldats et ment américaines, à l’invitation de Bagdad. Mahdi n’a jamais trouvé grâce aux yeux de
général Ghassem Soleimani serait avoir investi 1 000 milliards de dollars depuis De 2014 à fin 2017, cette guerre a donné lieu à l’administration américaine, qui le jugeait
d’achever le dessein qu’il n’a pu 2003. Encore moins au regard de la volonté une rare coopération entre Washington et trop proche de Téhéran et faible.
accomplir de son vivant : bouter les troupes affichée à Washington de contrer l’influence Téhéran, certes indirecte et facilitée par les A Bagdad, la rencontre manquée entre
américaines hors d’Irak. Téhéran n’a jamais de l’Iran dans la région. Nombreux sont ceux jeux d’équilibrisme de Haïder Al­Abadi, suc­ M. Trump et M. Abdel­Mahdi sur la base aé­
été aussi près de ce but qu’après le vote par le qui, désormais, se demandent si le président cesseur de M. Maliki. La décision, en rienne de Aïn Al­Asad, en décembre 2018, lors
Parlement irakien, dimanche 5 janvier, d’une américain Donald Trump souhaite lui­ mai 2018, du président Trump de se retirer de la visite du président américain, a été
résolution demandant à l’exécutif d’organi­ même y maintenir des troupes, alors qu’il ne unilatéralement de l’accord sur le nucléaire vue comme un camouflet et un signe de la dé­
LE PRÉSIDENT  ser le départ des forces étrangères du pays. Ce cache pas sa volonté de se désengager de la iranien, et de rétablir les sanctions contre gradation de la relation bilatérale. L’invitation
GEORGE W. BUSH  texte, certes symbolique et laissant ouvert le région. A­t­il même essayé de gagner la lutte Téhéran, a marqué la fin de cette parenthèse. tant attendue de M. Abdel­Mahdi à Washing­
champ des possibles sur les modalités d’un d’influence qui oppose les Etats­Unis à la Pris en tenailles entre la volonté américaine ton, qui aurait pu dissiper ce malaise, n’est
A OUVERT EN GRAND  retrait – complet ou partiel, immédiat ou République islamique dans le pays ? d’exercer une « pression maximale » sur l’Iran, jamais venue. Alors que les tensions se multi­
étalé dans le temps –, acte néanmoins le pro­ et celle de Téhéran d’y opposer une « résis­ pliaient entre les Etats­Unis et l’Iran, le prési­
LES PORTES  fond malaise qui s’est immiscé entre Une tutelle pesante tance maximale », l’Irak pouvait difficilement dent Trump a multiplié les déclarations offen­
Washington et Bagdad. L’impasse dans laquelle semble aujourd’hui éviter de devenir un champ de bataille entre santes. Il a répété vouloir mettre la main sur le
DE L’IRAK  En violant la souveraineté irakienne pour se trouver Washington en Irak n’est pas le les deux parrains rivaux. Les autorités de Bag­ pétrole irakien pour rembourser les milliards
AU VOISIN CHIITE  éliminer le général Soleimani et son lieute­ seul fait du président Trump. Elle est le résul­ dad s’y sont pourtant efforcées. Mais, plutôt investis depuis 2003, et justifié le maintien de
nant en Irak, Abou Mahdi Al­Mohandes, tat des errements de la politique américaine que de les aider à s’extraire d’une tutelle ira­ ses troupes aux seules fins de contrer l’Iran.
EN INSTAURANT  Washington a ravivé les démons d’un antia­ depuis 2003 et de la stratégie d’influence nienne devenue pesante, M. Trump les a igno­ Washington, plutôt que d’appuyer le mou­
méricanisme qui n’avait jamais été aussi patiemment construite, en parallèle, par la rées et a réduit l’Irak au rang d’instrument de vement de contestation qui secoue Bagdad et
UN SYSTÈME  vindicatif depuis l’occupation américaine République islamique. Le président George sa politique iranienne. Son choix d’annoncer le Sud chiite depuis octobre 2019 et dénonce la
POLITIQUE  de 2003­2011. Il a fourni à l’Iran et à ses alliés W. Bush a ouvert en grand les portes de l’Irak le retrait de l’accord sur le nucléaire de 2015 mainmise des partis religieux chiites et de
irakiens, les partis religieux et milices chii­ au voisin chiite en renversant Saddam Hus­ quatre jours avant les premières élections l’Iran sur le pays, est resté muet. Pire, l’esca­
CONFESSIONNEL tes déstabilisés depuis octobre par une con­ sein, en démantelant ses institutions et en législatives de l’après­EI en Irak, qui allaient lade avec l’Iran sur le sol irakien depuis fin dé­
testation populaire, une occasion de faire instaurant un système politique confession­ déterminer les équilibres entre le camp natio­ cembre, et l’assassinat de Soleimani ont porté
taire leurs détracteurs. Et, dans la lutte d’in­ nel qui a bénéficié aux partis religieux chii­ naliste et le camp pro iranien, est éloquent. un coup d’arrêt aux minces espoirs de chan­
fluence à laquelle se livrent les deux par­ tes proches de l’Iran. Le président Barack Il a condamné les chances ténues du pre­ gement qu’il a suscités. Et, alors que de part et
rains rivaux depuis la chute du dictateur Obama n’a fait qu’accentuer la mainmise de mier ministre sortant, Haïder Al­Abadi, face d’autre fusent les menaces de guerre et de
Saddam Hussein, Téhéran pourrait bien Téhéran et de son obligé, le premier ministre aux soutiens de l’Iran, sortis renforcés du sanctions, les Irakiens ont une fois encore le
avoir marqué un point décisif sur Washing­ chiite Nouri Al­Maliki, en retirant le contin­ scrutin. Téhéran a redoublé d’influence sentiment de n’être que des pions dans la ba­
ton. Le départ des troupes américaines fe­ gent américain fin 2011. L’expansion de l’or­ pour s’assurer de la nomination d’un pre­ taille que se livrent les deux rivaux. 
rait de lui le seul maître de l’Irak. ganisation Etat islamique (EI), en 2014, ali­ mier ministre qui ne menace pas ses hélène sallon (service international)

CHRONIQUE  | PAR AUDREY TONNELIER  UN REMAKE DE LA GUERRE FROIDE ?


Impôts de production, LIVRE l’ancien conflit bipolaire, même
s’il n’est plus porteur de la
Depuis la crise ukrainienne, la
Russie n’hésite pas, face aux pro­

la rengaine de Bercy A lors que le président


français, Emmanuel Ma­
cron, tente une relance
même charge idéologique, d’un
affrontement entre deux systè­
mes, ou bien sommes­nous face
testations des Occidentaux, à
brandir la menace de l’emploi de
l’arme nucléaire, même si cet
des relations avec Moscou, l’ana­ à une conflictualité nouvelle usage devait être à vocation
lyse de ce que fut l’échec du reset ayant ses caractéristiques pro­ défensive. Le mérite du livre de

C’ est une antienne bien


connue à Bercy et dans les
milieux patronaux. Elle re­
vient régulièrement dans la bouche de
Bruno Le Maire, le ministre de l’éco­
nement, il y a un pas. « Nous souhai­
tons dans la mesure du possible com­
mencer la baisse des impôts de produc­
tion, en commençant par la C3S, dans le
projet de loi de finances 2021. Cela sup­
(la « remise à zéro ») lancé par
Barack Obama juste après son
élection est riche d’enseigne­
ments. L’annexion de la Crimée,
en 2014, et la déstabilisation de
pres ? La seconde hypothèse
s’impose. Malgré des similitu­
des et la volonté de l’homme fort
du Kremlin de redonner à la Rus­
sie son rang de superpuissance à
Laurence Saint­Gilles est de
pourfendre nombre d’idées
reçues, y compris en montrant
que le durcissement russe, sous
la pression des milieux nationa­
nomie et des finances, depuis le début pose de réfléchir à des mesures d’écono­ l’est de l’Ukraine ont enterré le même de rivaliser avec les Etats­ listes et militaires, avait com­
du quinquennat. Le candidat malheu­ mies. Mais pour le moment, cela reste rêve du président américain, Unis, la donne a changé. mencé avant même l’élargisse­
reux à la primaire de la droite et du une volonté, pas une certitude », nuan­ LES ÉTATS­UNIS  obligeant Washington à sortir ment vers l’est de l’OTAN et la
centre, fin 2016, l’a reprise le 7 janvier : ce­t­on dans l’entourage du ministre. ET LA NOUVELLE  de son aveuglement. Durcissement russe présidence de Vladimir Poutine.
lors de ses vœux 2020 aux acteurs éco­ GUERRE FROIDE « Entre 2014 et 2016, la Russie La Russie, avec un PIB équivalent Dans une éclairante préface, la
nomiques, il a appelé à « la baisse des Trois écueils de Laurence est passée du statut de simple ri­ à celui de l’Espagne, ne fait plus spécialiste de la Russie Françoise
impôts de production, suivant une tra­ De fait, le dossier, même ouvert à de Saint-Gilles, val géopolitique à celui de princi­ le poids. L’autre grand est au­ Thom relève que « les Etats­Unis
jectoire qui devrait démarrer en 2021. » multiples reprises, comporte au Sorbonne Université pale menace pour la sécurité des jourd’hui la Chine. Mais le se trompent lourdement lorsqu’ils
« C’est le conditionnel qui nous in­ moins trois écueils. D’abord, la ques­ Presses, 240 pages, Etats­Unis, au point que les stra­ revanchisme russe, fondé avant imaginent aujourd’hui être en
quiète ! », a aussitôt tweeté le patron du tion de son financement est plus 8,90 euros tèges envisagent plusieurs scéna­ tout sur un emploi efficace de sa meilleure position vis­à­vis de la
Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. complexe que jamais. Les annonces rios de guerre ouverte, comme au force militaire, comme on l’a vu Russie que face à l’URSS ». La poli­
Le ministre n’en démord pas : ces post­ « gilets jaunes » – au premier plus fort de la guerre froide », dans le conflit syrien, n’en est tique du Kremlin réussit peu à
prélèvements qui pèsent sur le fon­ rang desquelles la baisse de 5 milliards relève Laurence Saint­Gilles, que plus redoutable. Après son peu à détacher de Washington
cier, la valeur ajoutée ou le chiffre d’af­ d’euros de l’impôt sur le revenu entrée agrégée d’histoire et ensei­ arrivée au pouvoir, en 1999, ses alliés traditionnels et surtout
faires des entreprises « sont très péna­ en vigueur le 1er janvier – ont fait voler gnante à la Sorbonne, dans un Vladimir Poutine se posait en à attiser, au sein même des dé­
lisants pour notre industrie ». D’un en éclats la trajectoire budgétaire de essai dressant l’état des lieux modernisateur ouvert vers mocraties occidentales, un popu­
montant total de 72 milliards d’euros, l’exécutif. Et parmi les mesures en fa­ du débat outre­Atlantique sur l’Europe. Mais, rapidement, l’an­ lisme nationaliste autoritaire et
les impôts de production pèsent en veur des entreprises, la transforma­ cette expression de « guerre cien officier du KGB a affiché sa sa vision du monde darwinienne
France sept fois plus lourd qu’en Alle­ tion du crédit d’impôt compétitivité froide », désormais pleinement volonté de remettre en cause le fondée sur la loi du plus fort. 
magne et deux fois plus que dans la emploi en baisse de charges pérennes assumé. S’agit­il d’une reprise de statu quo. marc semo
zone euro, a coutume de souligner a représenté l’an dernier un coût sup­
M. Le Maire. « Beaucoup d’implanta­ plémentaire de 20 milliards d’euros
tions d’usines par de très grands indus­ pour les finances publiques.
triels, comme Tesla, sont bloquées par Pour financer la baisse de la C3S, le
le niveau de ces impôts. Nous sommes
en train de devenir le pays le plus at­
CAE, lui, avait une idée précise : il sug­
gérait de remplacer la perte de recet­
Profession : pédophile | par sergueï
tractif de la zone euro, c’est dommage tes pour l’Etat (3,8 milliards d’euros)
de garder ce boulet aux pieds », argue­ en mettant un terme à l’allégement de
t­on dans l’entourage du ministre. 1,8 point de cotisations sociales dont
Les économistes ne lui donnent pas bénéficient les employeurs sur les sa­
tort : les impôts de production « affec­ laires élevés, compris entre 1,6 et
tent la compétitivité » des entreprises, 3,5 smic. Un dispositif qui, selon les
concluait, en juin, une note du économistes, encourage une inflation
Conseil d’analyse économique (CAE), des hauts salaires plutôt que la créa­
un think tank rattaché à Matignon. tion d’emplois. Mais Bercy y a tou­
Selon cette dernière, le plus nocif se­ jours opposé une fin de non­recevoir,
rait la contribution sociale de la soli­ au nom de l’attractivité de la France.
darité des sociétés (C3S), un impôt qui Deuxième problème : en dehors de
pèse sur le chiffre d’affaires, et s’ap­ la C3S, les autres impôts de produc­
plique donc même si l’entreprise ne tion sont majoritairement à la main
réalise aucun bénéfice. La C3S réduit des collectivités locales. « Les régions
les exportations d’environ 1 % et et l’Association des maires de France
augmente la probabilité de faillite, contestent le fait qu’il y a un problème
avaient indiqué les auteurs de la note. avec le niveau des impôts de produc­
Mais, entre les propos volontaristes tion. Il y a encore un gros travail à faire
du ministre et la décision du gouver­ sur le diagnostic », concède l’entou­
rage de M. Le Maire.
Enfin, la C3S ne pèse plus que sur les
grandes entreprises : depuis 2016, cel­
les de moins de 19 millions d’euros de
BRUNO LE MAIRE  chiffre d’affaires en sont exonérées.
N’EN DÉMORD PAS :  « En coulisses, la Confédération des pe­
tites et moyennes entreprises et même
CES PRÉLÈVEMENTS  le Medef sont contre, car ils ont du mal
à vendre à leurs adhérents une mesure
SUR LES ENTREPRISES  qui ne bénéficierait qu’aux grands
« SONT TRÈS PÉNALISANTS  groupes », glisse un connaisseur du
dossier. L’antienne a encore de beaux
POUR NOTRE INDUSTRIE » jours devant elle. 
0123
24 | 0123 VENDREDI 10 JANVIER 2020

INTERNATIONAL | CHRONIQUE CARLOS GHOSN 


par al ai n salle s
RÈGLE Celle­ci s’annonce particulièrement déli­ ses accusateurs alors qu’ils ne peuvent pas
cate, alors qu’il est accusé de dissimulation lui répondre, choisir les journalistes qui
SES COMPTES
Donald Trump de revenus, d’abus de confiance aggravé et
de détournement de fonds. Libéré sous
caution après cent trente jours de prison, il
ont le droit de lui poser des questions. Cla­
mer son innocence dans ces conditions est
un exercice aléatoire.
entre guerre et paix est désormais un fugitif qui fait l’objet d’un
mandat d’arrêt international.
L’ex­PDG a tenté de régler ses comptes
Ensuite, l’essentiel du propos a consisté à
dénoncer l’iniquité de la justice japonaise
et la sévérité de la surveillance dont il fai­
avec ses contempteurs, savourant enfin sa sait l’objet. Si la première pose objective­

E
st­ce la fin du président liberté de parole, près de quatorze mois ment question, rien ne justifie la façon
qui n’aimait pas la EN CIBLANT LE GÉNÉRAL  après sa retentissante arrestation à Tokyo. dont Carlos Ghosn s’y est soustrait. Quant à
guerre ? Donald Trump a
construit sa politique
IRANIEN SOLEIMANI,  Sur la forme, le show était bien réglé. Le
décorum et l’attitude combative étaient là.
la seconde, elle doit être largement relativi­
sée au regard de la facilité avec laquelle il a
étrangère autour de la notion TRUMP NE SEMBLE PAS  Juché sur une estrade, il a livré sa part de trompé la vigilance de la police pour fuir à
d’« America first ». L’Amérique vérité, comme s’il était toujours le patron 9 000 kilomètres de là.
n’est pas là pour faire la guerre et PRENDRE LE CHEMIN  flamboyant du leader mondial de l’auto­ Quelques noms attendus de responsables
la paix aux quatre coins de la pla­
nète. Elle ne veut plus payer pour
être le gendarme du monde. Il a
mené une politique – plus ou
moins cahoteuse – de retrait du
LE PLUS COURT POUR LE 
RETRAIT DES TROUPES 
AMÉRICAINES
C arlos Ghosn ressuscité. « C’est
comme si je revenais à la vie », a dé­
claré le patron déchu de Renault­
Nissan­Mitsubishi pour décrire son soula­
gement après sa rocambolesque évasion
mobile, distribuant la parole avec autorité.
« Je ne veux pas me victimiser », a­t­il af­
firmé, tout en répétant qu’il est visé par
un complot ourdi par les dirigeants de Nis­
san avec la complicité des autorités japo­
de Nissan ont bien été lâchés. Des docu­
ments illisibles ont bien été projetés à
l’auditoire. Des explications alambiquées
sur une affaire financière aux dimensions
multiples ont bien été tentées. Mais force
Proche­Orient et d’Afghanistan, du Japon pour s’enfuir au Liban. Lors d’une naises, dans le but de reprendre le con­ est de constater qu’aucun élément nou­
sans craindre de violer des ta­ Le duel entre la chambre des re­ conférence de presse improbable organisée trôle d’une alliance qui était sur le point de veau n’a émergé. Tout le monde en a pris
bous : le lâchage des Kurdes dans présentants démocrate et le très à Beyrouth, Carlos Ghosn s’est retrouvé, leur échapper. pour son grade. Les conseils d’administra­
le Nord­Est syrien ou la négocia­ républicain Sénat devait occuper mercredi 8 janvier, dans son élément, Le fond de la démonstration a eu plus de tion, pourtant peu regardants sur sa ges­
tion avec les talibans. l’agenda de la première semaine comme au sommet de sa gloire, à l’époque mal à convaincre. D’abord, quelle crédibi­ tion pendant toutes ces années. Ses succes­
Il veut arrêter les exercices dans de rentrée 2020. La crise iranienne des salons de l’auto ou des présentations lité accorder à un homme qui s’est soustrait seurs : des incapables, qui ont raté l’im­
la péninsule de Corée, prend pour l’a balayé. La nouvelle selon la­ de résultats. Mais cette fois, il n’était pas à la justice dans des circonstances plus que manquable, alors que la fusion avec Fiat
argent comptant les « belles let­ quelle l’ancien conseiller à la sécu­ question de vanter les mérites d’un bolide douteuses en faisant appel à des hommes Chrysler leur tendait les bras ; le gouverne­
tres » du dirigeant nord­coréen, rité nationale tombé en disgrâce, ou de convaincre les marchés financiers. Il de main au passé sulfureux payés plusieurs ment français, pointé pour son manque
Kim Jong­un, pendant qu’il conti­ John Bolton, était prêt à témoi­ s’agissait de rétablir sa propre réputation, millions de dollars ? L’argent achète tout : d’empathie et ses maladresses. « Il n’y a plus
nue d’envoyer des missiles. Le ma­ gner est, dans ce contexte, pres­ passablement entachée. une liberté de fugitif, la possibilité de récla­ d’alliance [entre Renault et Nissan] », a­t­il
gnat de l’immobilier, qui a fait une que passée inaperçue. Les républi­ « Je me suis habitué aux missions impossi­ mer où l’on veut être jugé, écarter systéma­ conclu. « Après nous le déluge », aurait dit
école militaire tout en évitant le cains ont saisi l’opportunité et bles », a­t­il lancé avec son aplomb habituel. tiquement les éléments à charge, dénoncer Madame de Pompadour. 
Vietnam, semblait donner une co­ jouent en chœur le refrain : com­
hérence à sa politique étrangère ment peut­on essayer de destituer
par une politique de retrait as­ le président en période de quasi­
sumé, largement plus en paroles guerre ? Certains démocrates
qu’en actes : la revue Foreign af­ voient, au contraire, dans la déci­
fairs a calculé, en décembre 2019, sion de Trump la justification
que le niveau des troupes améri­ d’une procédure d’impeachment.
caines à l’étranger restait sensible­ Mais cela ne fait que renforcer les
ment le même qu’à la fin de la pré­ accusations d’une lecture parti­ COLL
P R É S E N T E EC TION
sidence de Barack Obama. sane de la procédure, martelées INÉD
Incroyable gaffe
par Trump et les républicains.
Le principal risque pour le prési­
ITE
En ciblant le général iranien Ghas­ dent américain est de se retrouver
sem Soleimani, tué à Bagdad dans en porte­à­faux en cas d’embrase­
la nuit du 2 au 3 janvier, Trump ne ment du conflit ou de pourrisse­
semble pas prendre le chemin le ment, meurtrier pour les soldats
plus court pour le retrait des trou­ et civils américains. Le président,
pes. Le Pentagone a annoncé, dès qui n’aime pas la guerre et veut
le 2 janvier, l’envoi de 3 000 hom­ faire rentrer les GI chez eux, peut
mes supplémentaires en Irak. Le devenir celui qui va renforcer les
ministre de la défense, Mark Es­ troupes au Proche­Orient et les U N E N O U V E L L E FA Ç O N D ' A P P R E N D R E L ' H I S TO I R E
per, a même été contraint de rap­ mettre en danger. Pire, il peut être
peler plusieurs fois qu’il ne retirait confronté à des images humilian­
pas ses troupes d’Irak, après l’in­ tes d’Américains pris en otages ou
croyable gaffe de l’envoi d’une let­ exécutés, qui rappelleraient les
tre annonçant le départ des ar­ souvenirs des ambassades à Téhé­
mées américaines d’Irak. Vite dé­ ran en 1979 et de Benghazi en 2012.
mentie, la lettre a bien été rédigée Deux pages noires qui ont res­
et envoyée au gouvernement ira­ surgi après l’attaque de l’ambas­ DE LANCE
kien. Enorme cafouillage ou fuite sade de Bagdad le 31 décembre par FRE ME
F
destinée à empêcher le retrait des milices pro­iraniennes. O LE N 2°

4,99

NT

américain par quelques représen­ Les premières représailles de Té­


tants de l’Etat profond du Penta­ héran à la mort de Soleimani
gone, affolés par la politique de – l’envoi dans la nuit de mardi 7 à
Trump ? Dans les deux cas, ce n’est mercredi 8 janvier d’une ving­
pas une bonne nouvelle pour l’ad­ taine de missiles sans faire de vic­
ministration à un moment où le times – laissent présager une cer­
conflit avec l’Iran s’aggrave. taine retenue de Téhéran, as­
L’épisode ne va pas améliorer phyxié par les sanctions américai­
l’image internationale de Trump nes et guère en mesure d’aller à
SEULEMENT !
qui reste très basse : 67 % des une confrontation dure. Donald
Européens n’ont pas confiance Trump a pris un ton calme et

1769/1804
dans sa gestion des affaires inter­ posé, mercredi, pour se réjouir de
nationales, selon une étude pu­ voir que l’Iran « semblait reculer »
bliée mercredi par Pew Research et préciser que les Etats­Unis ne
Center. Seuls les Polonais en ont
une image favorable sur le Vieux
cherchaient pas l’escalade, quel­
ques heures après l’attaque ira­
DE BONAPARTE
Continent, comme Israël, l’Inde
ou les Philippines, dans le reste
nienne. L’attitude du président
contrastait avec le ton rageur de
À NAPOLÉON
du monde. Le retrait de l’accord ses tweets depuis le 2 janvier et la
nucléaire iranien n’est approuvé désinvolture des déclarations de­
qu’en Israël. puis sa résidence de Floride, entre
La politique étrangère n’est pas deux parcours de golf. Il affichait
la priorité de Trump. Et son l’air tranquille de celui qui avait
« America first » se décline au ni­ gagné cette confrontation.
veau intérieur en « re­election Si la situation ne se dégrade pas,
first ». En quoi la montée de ten­ il peut se retourner vers sa solide
sions au Proche­Orient peut­elle base électorale en leur présentant
avoir des répercussions sur l’élec­ deux scalps, celui du chef de l’orga­
tion présidentielle américaine ? nisation Etat islamique, Abou Bakr
Difficile de se lancer dans les pré­ al­Baghdadi, tué le 26 octobre 2019
dictions électorales à onze mois en Syrie, et l’homme­orchestre de
d’un scrutin crucial. L’imprévisi­ la stratégie de l’Iran au Proche­
bilité de Trump est grande sur la Orient, Ghassem Soleimani.
scène nationale comme interna­ L’opération iranienne change
tionale. Mais on peut constater aussi la donne, côté démocrate.
que la frappe contre Soleimani a La dimension internationale de­
déjà fait une autre victime collaté­ vrait prendre une plus grande im­
rale : le débat sur l’impeachment. portance lors du prochain débat
de prétendants à l’investiture or­
ganisé le 14 janvier à Des Moines
LE PENTAGONE  (Iowa). L’enjeu sera non seule­
ment de savoir qui peut battre Hachette Collections SNC – 58 rue Jean Bleuzen – CS 70007 - 92178 Vanves Cedex
A ANNONCÉ L’ENVOI  Trump, mais aussi qui peut af­ 395-291-644 RCS Nanterre. Visuels non contractuels. Format des livres : 22 x 29,2 cm.

fronter une crise internationale


DE 3 000 HOMMES  majeure. Si cet enjeu monte, cela
SUPPLÉMENTAIRES  favorisera plutôt des profils jugés DÈS LE 9 JANVIER CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
expérimentés et rassurants
EN IRAK comme Joe Biden.  OU DÈS MAINTENANT SUR www.collection-bd-histoiredefrance.com
Tirage du Monde daté jeudi 9 janvier : 184 535 exemplaires