Vous êtes sur la page 1sur 4

ETUDE DE CAS N°2

 AIT OUAZZANE Yassine


 EL AATAR Rachid
 OUBAHOU Yassine

1. Les contrôles qu’il devra exercer régulièrement pour bien suivre son entreprise
sont :

 L’instauration de la fonction du contrôle de gestion pour établir les prévisions,


préparation des budgets (le système budgétaire) ;
 Le contrôle des recettes et les dépenses à travers la gestion prévisionnelle de la
trésorerie ;
 Le suivi de la paie c’est à dire ce qui concerne l’embauche, le contrôle des salaires
et les charges sociales etc. ;
 L’utilisation et l’arrêt périodique des états financiers pour bien suivre l’évolution de
l’activité à travers le calcul des ratios nécessaires ;
 Toute mouvement de l’argent c’est à dire toute sortie de l’argent (chèques et traites)
doit être centralisé au gérant pour la signature et également les autres engagements
tel que la signature des contrats doivent êtres avoir la signature de Mr pousset ;
 Vérification régulière par le gérant des rapprochements bancaires, journaux de
trésorerie et espèces en caisse ;
 Approbation et le contrôle des factures avoirs, des factures fournisseurs et le
règlement sur la base des pièces justificatives ;
 L’approbation des commandes importantes des clients dans ce qui concerne les prix
etc ;
 Le contrôle des prix et les tarifs appliqués.

2. L’organisation dont il devra s’assurer de l’existence ou mettre en place en ce


qui concerne :

2.1. la gestion de stock

 La personne responsable d’assurer la protection et la sauvegarde des stocks doit être


indépendante de la comptabilité ;
 Les stocks doivent être physiquement bien protégés de ce fait une bonne assurance des
stocks ;
 Existence d’un système d’inventaire permanent ;
 Etablissement périodique d’un inventaire physique dont les réserves sont rapprochées
de l’inventaire permanent ;
 Surveillance constante du niveau des stocks pour éviter leurs ruptures ;
 Maintien à jour des informations sur les prix de valorisation de stock.

2.2. La paie

 La personne effectuant la paie doit être indépendante de celle s’occupant des autres
transactions ;
 Contrôle des éléments fixes et variables de la paie ;
 Les dettes concernant les charges sociales et annexes doivent être enregistrées et
acquittées sans retard ;
 Le suivi et le contrôle des heures de travail ;
 Une bonne vigilance par apport aux avances de salaires ;
 Contrôle des prés donnés aux personnels.

2.3. Les immobilisations

 Etablir des fiches des immobilisations qui donnant les détails des immobilisations et des
bases d’amortissement (date d’entrée, duré de vie, amortissement, VNC, …) ;
 Utilisation des méthodes uniforme pour différencier des novelles immobilisations des
réparations ;
 Existence d’une procédure pour s’assurer de la comptabilisation des sorties
d’immobilisations et de l’exactitude des plus ou moins values réalisées ;
 Une vérification physique périodique pour s’assurer de l’exactitude du registre
d’immobilisation ;
 Avoir une assurance suffisante sur les immobilisations.

2.4. Les achats

 Le responsable sur les achats doit être une personne indépendant de ce fait une personne
autre que le comptable ;
 Utilisation des bons de commande pour les achats ;
 Utilisation des bons de réception ;
 Vérification préalable au paiement de toutes les factures, quantités, prix, calculs et
opposition d’un tampon sur les factures vérifiées pour indiquer que ces contrôles ont été
effectués ;
 Suivi efficace des marchandises retournées et des réclamations pour obtenir des avoir
correspondantes ;
 Annulation des factures après leur paiement pour séparer les factures payées et les non
encoure payées ;
 Rapprochement régulier du compte général fournisseurs et des balances détaillées.
2.5. La trésorerie

Pour les recettes

 La comptabilisation régulière et rapide des recettes dés la réception ;


 Dépôts journaliers en banques des recettes et valeurs à encaisses ;
 Inspection du détail des recettes déposées sur les déposées sur les bordereaux de remise
en banque ;
 Pour toutes les ventes au comptant, utilisation de reçus de règlement ;
 Conservation en lieu sûr des espèces en caisse, effets à recevoir et autres valeurs
négociables ;
 Conservation à un minimum des espèces en caisse ;
 Assurance des espèces en caisse.

Pour les dépenses

 Tous les règlements importants doivent être faits par chèques, traites ou virements
bancaires ;
 Tous les chèques annulés doivent être conservés à la souche ;
 Utilisation d’un «fond fixe » pour la petite caisse ;
 Les paiements par caisse doivent être limités à leur minimum.

2.6. Les ventes

 Préparation de bons d’expédition pour chaque expédition ;


 Procéder a la comparaison de bons d’expédition avec les factures ;
 S’assurer de la facturation de toute bons d’expédition comptabilisation de toutes les
factures est comptabilisé ;
 Assurer des rapprochements périodiques (mensuel par exemple) du journal des ventes
et le compte générale des clients ;
 Rapprochement régulier du compte général clients avec la balance détaillée des clients ;
 Contrôle régulier par le gérant de l’envoi des relevés aux clients en retard de règlement ;
 Approbation par M. Pousset de toutes les écritures d’annulations, escomptes,
provisions pour créances douteuses ou irrécupérables ;
 Contrôle de l’analyse effective des comptes clients.
3. D’autres informations indispensables pour instaurer un bon contrôle interne au
sein de cette PME :

 La fixation des responsabilités et limiter la zone de pouvoirs des salaries ;


 S’assurer de l’existence des procédures qui sépare entre les immobilisations et les
charges ;
 La distinction entre les fonds du gérant et celle de la société ;
 Distinction fondamentale entre les fonds et revenus personnels de M.Pousset et ceux de
la société ;
 Existence d’un manuel décrivant les procédures administratives et comptables ;
 Mettre à jour les enregistrements comptables ;
 Etablissement des balances mensuelles ;
 Pré-numération dans ce qui concerne les bons de commandes, les factures, les avoirs,
les bons d’expédition bons de réception.