Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction :

A la fin de chaque exercice l’entreprise est tenue obligatoirement, sous la loi, de préparer ses états
de synthèse (ESG, ETIC, Bilan, CPC, tableau de financement) dans les 3 mois qui suivent la date de
clôture, et elle doit réunir l’assemblée générale des actionnaires pour approuver les comptes (pour
dire est ce qu’ils sont d’accord avec le résultat ou on est ce qu’il y’a une fraude).

L’entreprise doit choisir sa date de clôture de son exercice.

La société mère et la filiale sont indépendantes sur le plan juridique mais dépendante sur le plan
financier (la société mère détient des actions dans la filiale (elle est majoritaire)) ceci implique que
c’est la société mère qui prend les décisions et le choix du conseil d’administration (elle détient le
contrôle).

1. La consolidation :

Est l’établissement de documents comptables (bilan, cpc, etic…) qui reflètent la situation
patrimoniale et la capacité financière de l’entité économique : le groupe

Le patrimoine  la propriété de l’entreprise, ce que cette dernière possède (actif net comptable de
l’entreprise // total actif – total dette)

2. Le périmètre de consolidation : définir un groupe

Un groupe est un ensemble de sociétés qui sont liées par des liens financiers

Exemple : une société mère détient 60% dans la société A, 25% dans la société B et 18%

La comptabilité consolidée est une obligation pour les groupes cotés en bourse.

3. Méthode de consolidation :

Intégration globale  il faut avoir le contrôle

Mise en équivalence  avoir une influence normale

NB : le contrôle est le pouvoir détenu sur l’entité émettrice (d’actions) (il faut avoir 50% au-delà)

L’influence notable est le pouvoir de participer aux politiques financières et opérationnelles d’une
entreprise sans en détenir le contrôle. (Entre 20% vers 50%)

Au-dessous d’une participation de 20%  hors périmètre de groupe

Revenant à l’exemple précédent  définir le périmètre de consolidation :

Le lien entre la mère et A  lien de contrôle (la mère détient 60%)  méthode :intégration globale

Le lien entre la mère et B  lien d’influence notable (la mère détient 25%)  méthode : mise en
équivalence
Le lien entre la mère et C  la mère ne détient que 18% donc cette société est hors le périmètre de
consolidation.

Conclusion : le groupe dans ce cas est la mère, société A et société B (la société C n’est pas
considérée dans la consolidation)

Les normes internationales de consolidation :

IFRS 10 : Etats financiers consolidés

IFRS 11 : Partenariats

IFRS 12 :