Vous êtes sur la page 1sur 3

Lycée Technique Prince Moulay abda allah Matière :EOAE

Contrôle 1 S1 Durée 2H
Document 1 : l’évolution de l’équilibre financier du groupe DANONE :

Elément eMDH 2016 2017 2018 Variation


18/17%
Financement permanent : 1758 -12.9
Capitaux propres 1010
Résultat net 181.8
Actif immobilisé 2873 -2,0
Fonds de roulement -572 -611 ???? ???
Actif circulant 1053 17
Passif circulant 1546 29.9
Trésorerie actif 400
Trésorerie passif 1022
Besoin de fonds roulement -300 -290 ?????? -69.8
Capacité d’autofinancement 996 785 587
Ratio d’autonomie financière 1,9%
Les ventes 1454,4

Document2: Programme d’investissement

Les principaux investissements réalisés ont concerné l’augmentation des capacités


industrielles, la généralisation de la chaîne de froid de l’amont (bacs à lait) à l’aval (meuble de
froid) en passant par l’industriel (tunnel de froid) et par la supply chain (chambres froides,
bacs à lait), l’agrandissement et le rajeunissement du parc de distribution ainsi que le transfert
de l'activité Raibi Jamila de Salé à Meknès et de la beurrerie d’El Jadida à Fkih Ben Saleh.la
moitié de ses investissements ont été financé par le recours à l’endettement auprès des
établissement de crédit.

TAF :

Travail à faire n°1 (7 pts)


N° Question Barème
1 a) Qualifier, selon la nature et l’objectif, les investissements réalisés par 3pts
CDA ;
b) relever deux moyens de financement auxquels a recouru CDA.
c) citer deux avantages et deux limites
2 a) Calculer et interpréter les donnés manquantes du tableau
b) En déduire la trésorerie nette et interpréter
c) Commenter l’équilibre financier du groupe entre 2016 et 2018 4pts
d) Calculer et interpréter le ratio d’autonomie financière et solvabilité à court
terme
e) Calculer et interpréter le ratio de rentabilité commerciale et financière
f) Donner la signification de la donné souligné

Dossier 2 :
Document 1 : Approvisionnement en poissons

1
LGMC SA (Les Grandes Marques et Conserveries Chérifiennes Réunies) s’approvisionne auprès de
mareyeurs (*) et d’armateurs (*). La société doit obligatoirement passer par l’Office National des
Pêches (ONP) pour gérer sa relation avec les armateurs. L’ONP retient une caution bancaire auprès de
la société puis se charge du règlement des armateurs. Les approvisionnements auprès des mareyeurs
se font de manière plus flexible puisque la société traite directement avec eux, les mareyeurs se
chargent de l’interaction avec l’ONP. De plus, les mareyeurs offrent la plupart du temps un service
complet qui inclut le transport de la matière première jusqu’à l’usine. Afin de se prémunir des aléas
liés à la saisonnalité des approvisionnements, LGMC SA a recours à l’achat de poissons congelés. La
société dispose, par ailleurs, d’entrepôts frigorifiques de grande capacité au sein de ses usines qui lui
permettent en cas d’approvisionnements très importants de conserver pendant la période voulue un
stock tampon (*) de matières premières permettant de réguler les flux de production.
Source ( de tous les documents) : www.cdvm.gov.ma
(*) Mareyeur : Grossiste qui vend du poisson et des fruits de mer.
Armateur : Celui qui équipe un navire de pêche ou marchand.
Stock tampon : Matières ou produits qui sont conservés pour faire face à une soudaine augmentation
de la demande.

Document 2 : Production
Préparation 
Il existe deux types de préparation, une préparation manuelle et une préparation par filetage :
- Préparation manuelle : le poisson est d’abord étêté et éviscéré manuellement par des ouvrières. Puis
il est immergé dans de l’eau saumurée avant d’être mis dans des boîtes ouvertes. Généralement, et
suivant les programmes de production, la préparation manuelle est privilégiée lorsque le poisson est de
moindre qualité et nécessite un temps de traitement court.
- Préparation par filetage : le poisson est mis dans des machines fileteuses d’une capacité de 2 tonnes
par heure (la tête et la queue sont coupées avant d’enlever les arêtes, le poisson est disposé sous forme
de papillons ou de filets). Ce procédé est privilégié pour le poisson le plus frais, destiné à des produits
de forte valeur ajoutée (filets de poisson, sardines avec préparations spéciales,…).
Cuisson :Deux types de cuisson sont pratiqués :
- Cuisson continue : le poisson défile à vitesse constante à l’intérieur d’un four en inox à 90°C,
pendant une durée de 40 minutes. Ce procédé moderne est adapté à tous types de préparation. Il
présente aussi l’avantage de permettre plusieurs réglages de cuisson en fonction de la température de
chauffage et de la vitesse de défilement.
- Cuisson statique : le poisson est mis dans des fours en acier pendant une durée courte (quelques
minutes). Ce procédé présente des risques importants lors des manipulations (températures élevées) et
l’obsolescence de sa technologie. Il reste néanmoins adapté à la cuisson de filets de poisson.
Sertissage et lavage de boîtes :Les boîtes ouvertes sont d’abord entièrement remplies d’huile (ou de
sauces selon le produit fabriqué) avant d’être serties, c'est-à-dire fermées par pression sur la face
supérieure. Les boîtes sont ensuite lavées à l’eau chlorée avant d’être savonnées et rincées. La durée
maximum entre le sertissage et la stérilisation est de 4 heures.
Stérilisation :La stérilisation des boîtes de conserves dure environ 55 mn à des températures
comprises entre 115° et 120 °C. Les boîtes stérilisées sont alors stockées pendant 12 heures pour
refroidir.
Conditionnement :Le conditionnement consiste en la mise sous étui des conserves de sardines ainsi
que la mise en carton de ces conserves.
Système de contrôle de qualité :LGMC SA s’inspire du procédé HACCP (Hazard Analytic Critical
Control Point) pour assurer la qualité de ses produits. (…).

Travail à faire n°2 (10 pts)


N° Question Barème
1 a- Préciser le type d’approvisionnement en poissons de la LGMC ; justifier votre 0.5 pt

2
réponse. 0.5pt
b- Définir ce type d’approvisionnement.
2 Rappeler deux objectifs de la fonction achat. 0.5pt
3 Quels sont les critères de sélection des fournisseurs ? 0.5pt
Reproduire et compléter le tableau ci-dessous, en vous aidant du document 1.
Fournisseurs de Avantages Limites
4 LGMC en poissons 1 pt

Relever le(s) objectif(s) de la gestion de stocks de poissons pratiquée par LGMC ; 0.5 pt
5 justifier.
6 Préciser brièvement les objectifs de la gestion des stocks. 0.5pt
7 Donner deux exemples illustrant le coût du magasinage. 0,5 pt
8 Schématiser les principales étapes du processus de production de conserves de 1 pt
poissons chez LGMC.
a- Déterminer le mode de production selon les contraintes commerciales ; 1 pt
9 Justifier. 1 pt
b- En rappeler deux avantages et deux inconvénients.
10 Quelles peuvent être les conséquences d’un stock excessif ? 0,5 pt
11 Définir les notions suivantes : Production en continu / Automatisation 1 pt
Trouver les termes correspondants aux indications suivantes :
a. Niveau du stock provoquant une nouvelle passation de commande.
b. Production tirée par la demande et non par l’offre. 0,5 pt
12 c. Le déclenchement de la fabrication dépend de la consommation ou de la
commercialisation réelle des produits, et non plus de prévisions de vente.
Répondre par vrai ou faux. Justifier quand c’est faux.
13 a. Acheter sur la base de la qualité signifie acheter une qualité supérieure.
b. Le prix est le seul critère de sélection des fournisseurs. 0,5 pt
c. La fonction achat n’existe que dans quelques entreprises.
Exercice 2 :

Une entreprise fabrique 2 000 chaises en bois par mois. Elle emploie 10 salariés travaillant
44 heures par semaine, 4 semaines par mois.

Travail à faire n°2 (3 pts)


N° Question Barème
1 Quelle productivité pouvez-vous calculer ? La productivité physique ou la 0,5 pt
productivité en valeur ? Pourquoi ?
3 Quelle est l’origine des gains de productivité ? 0.5 pt
5 Calculer la productivité du travail et faites une phrase avec le résultat obtenu. 1 pt
6 Calculer la productivité horaire du travail et faites une phrase avec le résultat 1 pt
obtenu.