Vous êtes sur la page 1sur 112

Uni

ver
sit
éHassanI
ICasabl
anca

FSJESAC Modul
e :
techni
quesdebanqueetdecr
édi
t Semest
reVIGest
ionEnsembl
es1à3

Pr
ofesseurA.
Sal
ehddi
ne

Cor
ri
géQCM 1àdi
stance
Bar
ème 
:2poi
nts/
réponsej
ust
e

Ret
rai
tde1poi
nt/
fausser
éponse

Nonr
éponseaucunpoi
nt

Dur
éeder
éponse 
:15mi
nut
es

Vr
ai
Faux

1-Lesbanquessontst
ri
ctementt
enuesdenepasdi
vul
gueràaut
rui
lesi
nfor
mat
ionssurl
acl
i
ent
èle ❑

2.Encasdedi
ff
érendav
ecl
abanque,
lecl
i
entpeutsai
sirdi
rect
ementl
ajust
icepourr
épar
ati
on ❑

3.unedéf
ail
l
ancedudi
sposi
ti
fdecont
rôl
eint
erned’
unebanquepeutcondui
reàunei
njonct
iondeBAM , ❑

4.BAM esthabi
l
itéeàsuspendr
elesdi
ri
geant
sd’
unebanqueenpr
oieàunecr
isepr
olongéedel
i
qui
dit
é ❑

5.Lesét
abl
i
ssement
sdepai
ementsonthabi
l
itésàef
fect
uerdesopér
ati
onsdechangemanuel
. ❑

6.Laconv
ent
iondecompt
eef
fect
ivedepui
ssept
embr
e2019doi
ts’
appl
i
quersansdél
aiauxanci
enscompt
es ❑

7.L’
act
ivi
tédesbanquespar
ti
cipat
ivesestsuper
viséeuni
quementparBAM. ❑

8.Lesbanquespar
ti
cipat
ivespeuv
entêt
redesi
mpl
esf
enêt
resdesbanquescommer
cial
es ❑

9.l
esbanquessontaut
ori
séesàcl
ôtur
ert
outcompt
edébi
teursansmouv
ementdepui
ssi
xmoi
s. ❑

10.Lesbanquessontt
enuesdeconser
verl
esdonnéesd’
uncompt
ecl
i
entpendant10ans ❑

Uni
ver
sit
éHassanI
ICasabl
anca

FSJESAC Modul
e :
techni
quesdebanqueetdecr
édi
t Semest
reVIGest
ionEnsembl
es1à3

Pr
ofesseurA.
Sal
ehddi
ne

Cor
ri
géQCM 2àdi
stance
Bar
ème 
:2poi
nts/
réponsej
ust
e

Ret
rai
tde1poi
nt/
fausser
éponse

Nonr
éponseaucunpoi
nt

Dur
éeder
éponse 
:15mi
nut
es

Vr
ai
Faux

1-Lav
ali
dit
éduchèqueestf
ixéeà2ansau-
del
àdudél
aidepr
ésent
ati
on ; ❑

2.l
edél
aidepr
ésent
ati
onaupai
ementduchèqueestf
ixéeà1moi
s ❑

3.Labanquet
ir
éeal
edr
oitder
efuseraupai
ementunchèquepr
escr
it ❑

4.Encasdedi
ff
érendcommer
cial
let
ir
eurduchèqueesthabi
l
itéàf
air
eopposi
ti
onàsonpai
ementaupr
èsdut
ir
é ❑

5.3.l
eCodedecommer
cepr
évoi
tlasanct
ionpénal
edudét
ent
eurd’
unchèquedegar
ant
ie ❑

6.LaLF2020pr
évoi
tunecont
ri
but
ionl
i
bér
atoi
rede1,
5% àt
it
red’
amni
sti
epourl
esi
nci
dent
schèqueau31/
12/
19 ❑

7.Ledél
aidepr
otêtchèqueestf
ixéàpl
usde20j
our
s ❑

8.LeCodedecommer
cepr
évoi
tdessanct
ionspénal
esàl

encont
redesémet
teur
sdeLCNi
mpay
ées ❑

9.Tousl
esmoy
ensdepai
ement
sfontl

obj
etd’
échangedémat
éri
ali
séent
rel
esbanquessi
xmoi
s. ❑

10.
Lasi
gnat
ureél
ect
roni
queaacqui
sunev
aleurj
uri
diquedepui
s2017 ❑

LES CREDITS BANCAIRES
SECTION1 : LES CREDITS A COURT TERME
Destinés à couvrir le BFR sous forme soit d’avance de fonds soit d’octroi de garantie

1-Crédit par trésorerie :


1-ESCOMPTE COMMERCIAL :

Il s agit d’une avance sur l’effet de commerce pour une durée maximale de 120 jours.

-Escompte est une opération de crédit qui comporte le risque d impayé d’où la nécessité de
s’assurer de la solvabilité de l’émetteur et éventuellement de l’endosseur(en consultant sa
banque, la banque de données de BAM et des informations sur le marché).

2-ESCOMPTE FINANCIER : (SPOT, BILLET A ORDRE)

C’est une opération de pré- financement par laquelle un client souscrit un billet à l’ordre de sa
banque pour une échéance courte et un montant élevé

3-DECOUVERT DE CAISSE :

C’est un dépannage de courte durée (1 à 3 mois) rechargeable sur l année. Il convient à des
activités industrielles et de BTP dont le cycle d exploitations est relativement long.

4-FACILITE DE CAISSE :

Même principe du découvert sauf que la durée moyenne n’excède pas un mois.

5-LES CREDITS DE CAMPAGNE :

Financement des approvisionnements en matières premières concentrées sur une courte


période alors que la commercialisation s’étale sur toute l année.
Ce crédit se matérialise a travers la souscription par le client d’un billet à l’ordre de sa banque
dont l’échéance doit coïncider avec la haute saison de la banque.

6-L’AVANCE SUR MARCHANDISE :

L’ASM est un crédit de stock de marchandise et de produits finis, accordé a un client dont
l’activité est saisonnière ou irrégulière. Cette facilite peut se traduire par un gage sous forme
de nantissement de stock inscrit sur le registre de commerce du client.

p. 1
7-L’AVANCE SUR LES MARCHES PUBLIQUES :

Un marché public est un contrat passé entre l’adjudicataire et l’administration publique


(collectivités, préfectures…..) pour la réalisation des travaux, la livraison de marchandises ou
la prestation de service.

Le marché est subdivisé en plusieurs tranches, la réalisation d’une tranche donne lieu à la
production d’une attestation par l’administration (attestation de droit constaté) qui constitue
une reconnaissance de dette par l’administration.

C’est un titre de créance délivré donc au client. Pour faire face a la tranche suivante et en
attendant le règlement de la tranche précédente le client peut solliciter une avance sur droit
constaté auprès de sa banque.

-Cette avance sera couverte par les virements émis par l’administration

8- Préfinancement A L’export :

Réservé aux exportateurs de bien et service disposant d’une commande ferme pour leur
permettre de préparer ladite commande.

9-Avance Sur Créance Née A L’étranger

C’est une opération d’escompte de fracture ou lettre de change en devise, elle est consentit au
client.

2-CREDIT PAR SIGNATURE :


Ce sont des engagements sous forme de caution aval donnée à un client en faveur d’un tiers

On distingue 3 types de cautions :


-caution administrative
-caution douanière
-caution divers

1-Caution Administrative :
1-1 Caution Provisoire

Délivrée au client pour lui permettre de participer à un appel d’offre sa validité est limitée au
jour de l’adjudication montant : 1,5%

1-2 Caution Définitive

Délivrée a un client adjudicataire en substitution a la caution provisoire, son objet est de


garanti l’administration contre tout problème d’exécution du contrat. (Faillite).

p. 2
1-3 CAUTION POUR RESTITUTION D’ACOMPTE :

Délivrée au client pour lui permettre de percevoir une avance sur travaux. Elle garantie a
l’administration le remboursement de cette avance.

1-4 CAUTION POUR RETENU DE GARANTIE :

Cette caution permet au client de ne pas subir une ponction (prélèvement) sur les virements à
recevoir de l’administration en garantie de la qualité des travaux. En cas d’apparition de
défauts, la banque sera tenue de verser à l’administration le montant de cette caution. La durée
de cette caution dépend de la nature de l’ouvrage de 1 an pour les travaux courant à 10ans
pour les grands chantiers.

2-CAUTION DOUANIERE :

Elle permet de différer (retarder) ou de suspendre les droits de douane et taxes sous certaines
conditions.

2-1 CREDITS D’ENLEVEMENT :

Il permet au client de disposer de sa marchandise après control de conformité et avant


liquidation de droits et taxes.
Son but est d’activer l’enlèvement de la marchandise du port.

2-2 OBLIGATIONS CAUTIONNEES (GARANTIE) :

Sous la forme d’un billet souscrit par l’importateur a l’ordre du receveur de douane et a
cautionné par la banque. D’une durée variable en fonction du cycle d’exploitation 60, 90, 120
jours.
En cas de paiement différé, la douane facture des intérêts de retard à un taux fixé par la loi de
finance.
2-3 ADMISSIONS TEMPORAIRES :

Elle permet le passage en douane d’une matière destinée à être transformée pour être
réexporter dans un délai de 6 mois, ex : importation de tissu pour la sous-traitance.

3-CAUTION DIVERSE :

Délivrées au client pour lui permettre de présenter une garantie a une tierce personne dans
différentes situations :
EX : -aval d’un fournisseur.

Section II LES CREDITS A MOYEN ET LONG TERME

p. 3
Crédit MLTD :

En prévision de la réalisation d’ un programme d'investissement portant sur la création, l'extension ou la modernisation


des équipements de l’entreprise, la banque propose 'un financement dont la durée de remboursement s'étale de 7 à
15 ans. sous forme d’un CMLT dont le montant peut atteindre 70 % du coût total de l'investissement, y compris le fonds
de roulement. Il peut également être jumelé à d'autres modalités de financement (lignes extérieures, crédits en devises,
leasing, ou à financement par capitaux à risques). La durée de remboursement peut atteindre 7 ans pour le moyen
terme et 12 ans pour le long terme, avec possibilité d'un différé de 2 à 3 ans.

Points Clés

- Crédit pouvant atteindre 70 % du coût total de l'investissement y compris le fonds de roulement ;


- Possibilité de cumul avec d'autres sources de financement ;
- Possibilité d'un différé allant de 2 à 3 ans.

Avantages

Il finance tous types d’entreprise : Privée ou public, grande ou PME PMI,etc.


Il s’adapte aux besoins des entreprises puisqu’il peut être associé à d’autres sources de financement (lignes extérieures,
leasing, prêt Bank Al Amal, etc.) ou de financement par capital risque.
La durée du CMLT peut atteindre 15 ans.
La mise en place du CMLT est facile vue que l’appréciation du client passe par un canevas uniforme
regroupant l’information financière, économique et managériale.

Bank Al Amal

Cible : entreprise qui compte dans son actionnariat un ou plusieurs ressortissants marocains à l'étranger détenant au
moins 20% du capital.
Plusieurs formules de financement :

- Prêt Participatif : le montant de ce prêt peut représenter jusqu'à 40 % du programme d'investissement avec toutefois
un plafond de 5 millions de Dhs. Sa durée est de 7 à 10 ans avec possibilité d'un différé de 2 à 3 ans.

Ce prêt s'accompagne de la caution DAR Ad DAMANE et celle de la banque initiatrice respectivement à hauteur de
40% et 20% de ce même prêt.

- Prêt Direct Moyen et Long Terme : accordé en consortium entre la banque initiatrice et Bank al Amal, avec
possibilité de faire appel à un fonds de garantie à hauteur de 50%.

Avantages

Il accorde la priorité au financement des ressortissants marocains à l’étranger.

La durée de remboursement peut aller jusqu’à 10 ans.

Le prêt offre un différé de remboursement de 2 à 3 ans.

Crédit Jeune Entreprise

Peuvent bénéficier des prêts à la Création de la Jeune Entreprise, les jeunes entrepreneurs à titre individuel ou les
sociétés de capitaux et les coopératives remplissant les conditions suivantes :- Etre de nationalité marocaine ;
- Etre âgé de 20 ans au moins et de 45 ans au plus à la date de leur demande de prêt ;
- Toutefois, au cas où le prêt serait accordé dans le cadre d'une société ou d'une coopérative, une dérogation à la limite
d'âge de 45 ans peut être admise au bénéfice d'un seul associé ;
- Présenter un projet de première installation ou de création. Les projets d'extension peuvent être admis à tout nouvel
associé à condition que ce dernier soit éligible et que le cumul du crédit initial et du nouveau crédit n'excède pas le
plafond fixé par la loi ;
- Ce prêt est destiné à financer 90% au maximum du coût du programme d'investissement agrée ;
- Lorsqu'il s'agit d'un projet individuel, le crédit alloué ne doit pas excéder 1 000 000 Dhs.

p. 4
Dans le cas d'une société ou d'une coopérative, le montant maximum du prêt sera de 1 000 000 Dhs / par associé, et
ce, dans la limite de 3 000 000 Dhs.
La duré de remboursement minimale est de 7 ans avec possibilité de différé de 2 ans.

Avantages

Le crédit Jeune Entreprise s’adresse aux jeunes diplômés ou ayant une expérience leur donnant une qualification
professionnelle ;
Il finance 90% du programme d’investissement ;
Il est garanti par l’aval de la CCG à hauteur de 85%.

Convention banque /CCG

Mécanisme de financement conjoint qui se matérialise par l’octroi de :

- Avance sans intérêts: Caisse Centrale des Garanties ;

- Crédit bancaire :Assorti de l’aval du «Fonds de Garantie pour la création de la jeune entreprise » à hauteur de 85% ;

- L’avance de l’Etat sera accordée, gérée et recouvrée par la banque suite à une délégation donnée par la CCG ;

- Le crédit bancaire et l’avance feront l'objet d'un seul contrat de prêt signé par le bénéficiaire et sa banque.

Il est garanti par l’aval de la CCG à hauteur de 85%.

Convention banque /ANPME

En vue de soutenir les PME à fort potentiel de croissance et d’accélérer leur compétitivité, les banques, en partenariat
avec l’Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise un concours national lancé chaque année
par l’ANPME à destination des entreprises marocaines, porteuses d’un projet d’investissement, et à l’issu duquel les
PME sélectionnées bénéficient d’une prime à l’investissement s’élevant à 20% de leurs besoins en financement et
pouvant atteindre 5 millions de DHS. De plus le Programme IMTIAZ tient compte de différentes options de financement :
Autofinancement, crédit bancaire et leasing.

Crédit à Moyen & Long Terme, couplé avec la prime d’investissement IMTIAZ, et destiné à financer les projets
d’investissement nécessaires au développement de l’activité des PME :

Investissements physiques (Immeubles, matériel, …) et immatériels (Fonds de commerce, brevet, droit au bail, Besoin
en Fonds de Roulement, …)

• Acquisitions partielles ou totales d’entreprises dans le cadre d’opérations de fusions / acquisitions / absorptions
La banque vous propose Pack Moussanada, une solution globale qui vous accompagne dans la démarche de
modernisation à travers un programme d’assistance accessible à tous les secteurs d’activité.

Appui à la compétitivité des PME

• Un pré-diagnostic gratuit effectué par L’ANPME


• Un appui financier de l’Etat jusqu’à 1MDH
La prime MOUSSANADA, pour accompagner les démarches de modernisation en fonction des besoins de l’entreprise :

• Optimisation des fonctions support


• Développement des compétences métiers
• Intégration des technologies de l’information
• Un crédit moyen terme pour compléter le financement de votre programme d’investissement

• Offre accessible à l’ensemble de PME ayant un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 175 MDH;
• Accompagnement personnalisé de qualité sur toute la durée du projet;

p. 5
• Accès à un réseau d’expertise de qualité ;
• Financement sur mesure à des conditions avantageuses;
• Formations gratuites.

Crédits à l’industrie
une offre dédiée aux entreprises de droit marocain, opérant dans le secteur de
l’industrie et/ou les services liés à l’industrie, qui vise à accompagner leur
développement dans l’objectif d’améliorer leur compétitivité d’une part, et de
contribuer à consolider davantage l’essor de ce secteur stratégique pour l’économie
nationale, d’autre part.

finance tous les projets d’investissement matériels ou immatériels ainsi que les
besoins en fonds de roulement. De l’achat de nouveaux appareils à l’acquisition de
brevets, Un Crédit Moyen ou Long Terme sur mesure, allant jusqu’à 90% de votre
projet d’investissement ;

• Un financement de tout projet de création, de développement ou de modernisation


de la PMI ;
• Un taux de sortie du crédit très avantageux, grâce au cofinancement de la Caisse
Centrale des Garanties (CCG) qui peut atteindre 40% du programme
d’investissement au taux exceptionnel de 2%(hors TVA) ;
• Une durée de financement allant jusqu’à 12 ans, avec la possibilité d’un différé
n’excédant pas4 ans ;
• Une formule de crédit aux conditions et modalités de remboursement flexibles ;
• Une équipe d’experts spécialisée dans l’accompagnement et le conseil pour le
montage de votre dossier d’investissement.
Crédits à l’énergie

dédié aux entreprises privées afin de financer l’acquisition d’équipements et/ou la


réalisation de projets d’investissements dans l’efficacité énergétique et les énergies
renouvelables.

C’est une solution clé en main comprenant à la fois le financement,


l’accompagnement technique gratuit et une subvention d’investissement :

• Financement d’acquisition d’équipements pré-qualifiés permettant une meilleure


maîtrise de l’énergie ;
• Financement de projets d’extension de capacité ou de modernisation/remplacement
d’équipements permettant une meilleure maîtrise de l’énergie ;
• Financement de l’extension de capacité des fournisseurs d’équipements d’EE / ER
(Efficacité Energétique / Energie Renouvelable).

p. 6
Crédit-bail

financement à 100% l'acquisition de votre matériel

- Souplesse de la durée de remboursement ;


- Rapidité de déblocage ;
- Avantages fiscaux liés au crédit bail ;
- Se financer en gardant la qualité de votre bilan financier.

Financement des acquisitions du matériel local ou importé à l’exception :

- Du matériel de navigation aérienne ou maritime ;


- Des logiciels informatiques ;
- Des pièces de rechange ;
- Des véhicules de tourisme.

Avantages :

- aucun autofinancement ;
- aucune de garantie réelle n’est réclamée
-multiples avantages fiscaux : La T.V.A est payée sur les loyers, son paiement
est donc réparti dans le temps, de plus, elle est entièrement récupérable sur
les véhicules utilitaires ;
- Les loyers versés sont des charges déductibles qui passent en frais
généraux et réduisent l’impôt des sociétés.

Camion Bail

Mode de financement, du matériel roulant utilitaire neuf à usage professionnel,


assorti d'une option d'achat au terme du contrat pour une valeur fixée à l'origine.

Eligibilité

Sont éligibles toutes les entreprises du secteur privé qui présentent les
caractéristiques suivantes :

- Tous secteurs d'activités à l'exception, toutefois des secteurs de la pêche,


l'agriculture et les sociétés de location de voiture ; ayant au moins deux années
d'activité effectives, présentant une situation financière saine et équilibrée ;

- Matériels financés:

Tout matériel roulant utilitaire neuf, selon le tableau ci-après :

- Matériel roulant utilitaire Prix moyen Durée


- Véhicules utilitaires légers de 100 000 Dhs à 200 000 Dhs Entre 36 et 48 mois
- Véhicules de 3.5T à 7.9 T ~ 220 000 Dhs Entre 36 et 60 mois
- Véhicules 8T ~ 270 000 Dhs Entre 36 et 60 mois
- Véhicules de 9T à 18T ~ 350 000 Dhs Entre 36 et 60 mois
- Véhicules de 19T à 26 T ~ 420 000 Dhs Entre 36 et 60 mois

p. 7
- Véhicules 40T De 600 000 Dhs à 800 000 Dhs Entre 36 et 60 mois
- Equipement (bennes, plateaux, citernes ou autres) ~ 250 000 Dhs Entre 36 et
60 mois

L'équipement ne peut faire l'objet de financement que s'il équipe un véhicule


financé

La durée de financement varie entre 36 et 60 mois, selon les capacités de


remboursement du client et la nature du véhicule financé.

Avantages

Les avantages fiscaux :

- Il n’y a pas d’immobilisation au bilan puisqu ’il s’agit d’un contrat de bail ;
- La TVA est payée uniquement sur les loyers, donc son paiement est réparti dans
le temps ;
- Les loyers versés sont des charges déductibles représentant une réduction non
négligeable au titre de l’impôt sur les bénéfices.

Trésorerie préservée :

- Financement à 100% du prix H.T ;


- Le financement total permet de préserver les fonds propres de l’entreprise pour
les affecter aux besoins de son exploitation.

Avantages en terme de financement :

- Financement de tout le matériel roulant utilitaire: du véhicule léger jusqu’au


véhicule lourd de 40T ;
- Financement à hauteur de 1 000 000 Dhs.

LLD

Les locations obtenues sont consentis pour une durée et un kilométrage prédéfini par
le client et intègrent selon le souhait de ce dernier les services suivants:

- Entretien des véhicules pièce et main d’œuvres ;


- Assurance tout risque ;
- Assistance 24/24 et 7/7 ;
- Véhicule de remplacement ;
- Gestion des pneumatiques ;

p. 8
- Gestion des sinistres, Gestion du carburant (carte carburant du loueur) ;
- Reporting.

Afin de garantir un maximum de flexibilité à l’entreprise les éléments du contrat sont


évolutifs et peuvent être modifiés selon l’utilisation réelle des véhicules.

Avantages

Avantages pour l’entreprise :

préserve sa capacité de financement : Ainsi les capitaux propres financent en priorité


les investissements productifs.

Elle peut budgétiser ses dépenses avec précision : En fonction des différentes
options souscrites, le montant du loyer est fixe et connu d’avance.

L’entreprise peut se recentrer sur son activité : L’ensemble des opérations relatives à
la gestion du parc automobile est géré par un spécialiste détenant un réel savoir faire
dans ce domaine.

Avantages pour les utilisateurs :

Des conditions de travail optimales : La garantie pour l’utilisateur d’un véhicule en


parfait état de fonctionnement lui permettant d’accomplir au mieux son travail.

Garantie de mobilité permanente : La mise à disposition de véhicule de


remplacement est assurée à tout moment permettant ainsi une continuité dans
l’exploitation.

Assistanat personnalisé et professionnel : Un assistant unique prend en charge tous


les problèmes technique et logistique de notre interlocuteur.

Fonds pour la restructuration financière


Appuie de la restructuration des dettes bancaires des entreprises marocaines.

Un fonds d'aide aux entreprises du secteur Hôtellerie


- enveloppe globale de 200 000 000 Dhs, dont la gestion est confiée à parts égales
à la Caisse Centrale de Garantie et Dar Ad-Damane.
- Ce fonds est destiné à financer les programmes de rénovation des unités
hôtelières existantes.

les unités hôtelières pouvant bénéficier du présent crédit devront :

- Figurer sur la liste exhaustive, arrêtée suite à la campagne générale de


classement des unités hôtelières agrées par le ministère de tutelle ;
- Etre viables et avoir au moins 7 années d'activité à la présentation de la demande
de financement.

p. 9
Quelles sont les parts de financement ?

Un financement allant jusqu'à 70%.

Le crédit conjoint est destiné à financer 70% au maximum, des coûts des
programmes de rénovation. Dans tous les cas de figure, la part de Renovotel doit
être égale à celle de la banque.

- Pour la part de Renovotel, le taux d'intérêt applicable est de 2% l'an, hors T.V.A. ;
- Pour la part de la banque, le taux est librement négocié entre cette dernière et le
bénéficiaire.

- La durée maximale de remboursement du crédit conjoint est fixée à 10 ans, dont


2 ans de différé ;
- Les modalités et les conditions de remboursement des deux parts (Renovotel et
Banque) doivent être identiques.

Les demandes de financement sont instruites et approuvées par la banque qui les
transmet à la C.C.G. ou D.A.D. pour approbation.
Après décision d'octroi de la part de Renovotel et après constitution des garanties,
la banque procédera au tirage des fonds suivant les conditions et modalités qui sont
fixées par la convention, prévue entre les banques et les organismes de fonds de
garantie.

Coût du programme de Rénovation

Le coût maximum du programme de rénovation par catégorie se présente comme


suit :

Catégorie cout maximum de rénovation par chambre (en Dhs *)


5 étoiles 200 000
4 étoiles 150 000
3 étoiles 100 000
2 étoiles 80 000
1 étoile 60 000
Villages de vacances et de tourisme 130 000
Résidences touristiques 120 000
Auberges 80 000

Avantages

Un fonds de mise à niveau destiné à assurer la pérennité et la compétitivité de


l’entreprise hôtelière marocaine.
Il permet aux entreprises de bénéficier de taux de financement privilégié.
Il consacre un traitement spécial pour chaque catégorie d’unité hôtelière en terme de
coût de rénovation par chambre.

p. 10
Il finance jusqu’à 70% du coût global du programme de rénovation.
La durée de remboursement du crédit conjoint est très confortable, elle est fixée à 10
ans.

FONDEP II

FONDEP II est destiné au financement des projets de dépollution des entreprises


industrielles au moyen de dons et de crédits.

Ce produit finance tous les projets de dépollution à l’exception :

- Des programmes de dépollution intégrés prévus dans le cadre de création


d'entreprises.
- Des dépenses exécutées avant l'accord définitif du Département Ministériel Chargé
de l'Environnement à l'exception du coût de l'étude technique.
- Des projets dont la rentabilité permet un retour sur investissement sur une durée
inférieure à 2 ans.

Mise à niveau PME Convention CCG

Financement des programmes de mise à niveau visant l'amélioration de la


compétitivité des entreprises marocaines face à la concurrence étrangère.

Les entreprises, du secteur du textile et de l'habillement, éligibles au présent crédit


doivent réunir les conditions suivantes:

- Avoir au moins 3 ans d'activité ;


- Avoir connu durant les trois dernières années des difficultés financières mais qui
ne remettent pas en cause la viabilité de l'entreprise ;
- Présenter un programme de restructuration globale visant l'amélioration de la
compétitivité de l'entreprise.

Les programmes de restructuration remplissant les critères d'éligibilité seront


financés par les fonds propres et par le crédit conjoint constitué: par la Banque
domiciliataire et garanti par la Caisse Centrale de Garantie ou DAR AD-DAMANE et,
dont les proportions ci-après:

- Fonds propres 20% au minimum


- Part de la CCG ou DAR AD-DAMANE 30% au maximum avec un plafond de 1
500 000 Dhs
- Part BMCE Bank 50% au maximum

Le taux appliqué à la part de la CCG ou DAR AD-DAMANE est de 2%, l'an hors TVA.
Celui appliqué à la part de la Banque est librement négociable entre cette dernière et
l'entreprise bénéficiaire.

p. 11
Pour plus de transparence, le taux assujetti au présent crédit, a été fixé à 4.60%, l'an
hors TVA.
La durée maximale de remboursement de la part du FORTEX est fixée à 10 ans,
dont 2 ans de différé.
La durée de crédit accordée par la Banque est librement négociée entre cette
dernière et l'entreprise bénéficiaire.
Les garanties couvrant le présent crédit sont librement négociables et seront inscrites
en premier rang en faveur de la Banque.
En plus cette dernière bénéficie pour sa part de l'aval du fonds de garantie à hauteur
de 50%.

Avantages

Un fonds destiné au financement des programmes de mise à niveau.


Il permet au client de bénéficier de taux de financement privilégié.
Il couvre jusqu’à 80% du coût total de l’investissement.
La durée de remboursement peut aller jusqu’à 12 ans..

Caution CCG - Projets d'investissement

L'objectif de cette garantie est d'appuyer les entreprises marocaines dans le


développement de l'exportation de leurs produits et services. A cet effet, la CCG a
conclu avec les banques une convention de coopération définissant les conditions et
modalités de leur intervention commune pour garantir les cautionnements exigés par
les maîtres d'ouvrage et les clients à l'étranger.
Entreprises concernées : toute entreprise marocaine soumissionnaire ou titulaire de
marché de travaux, fournitures ou services à l'étranger.
Cautionnements garantis : cautionnements de soumission (ou provisoires), de
restitution d'avance, de bonne fin, de retenue de garantie, d'entretien.

Présentation de la demande :

- soit par l'intermédiaire d'une banque;


- soit directement par l'entreprise à la CCG. Dans ce cas, un guide décrivant le
contenu du dossier devant accompagner la demande de garantie est mis à la
disposition des entreprises.
Emission des cautionnements : soit par la CCG, soit par la banque.
Quotité garantie : jusqu'à 50 % des cautionnements par la CCG, le reliquat devant
être couvert par la banque.
Sûretés : fixées en fonction du risque évalué par la banque et la CCG.
Commission de la CCG :
- Commission de garantie : 0,60% l'an de l'encours des cautionnements.
Délai d'instruction des dossiers par la CCG : 15 jours ouvrables au maximum.

Avantages

La garantie CCG facilite aux entreprises, particulièrement les PME PMI, l’accès aux
crédits bancaires.
Elle garantit aussi bien les crédits d’investissement en dirhams qu’en devises.

p. 12
Elle peut couvrir de 50% du prêt pour les crédits locaux jusqu’à 100% pour les crédits
extérieurs.

• .

Autres lignes de crédits internationales


Ligne de financement Allemande Hypovereinsbank

Dans le cadre de la diversification de nos ressources de refinancement des crédits à


moyen et long terme, nous avons pu négocier une ligne de crédit dit " Acheteur "
avec la Hypovereinsbank . Cette ligne, s'inscrivant dans les instruments de " Export
Finance " a pour objet le financement en devise des importations des équipements
d'origine européenne. Cette ligne à l'avantage de vous permettre de bénéficier
d'un financement multi-sourcing.
La ligne fait appel aux agences de crédit à l'export "Export Credit Agency" des pays
d'origine de biens d'équipements à importer.

Avantages

Une ligne de crédit dédiée au financement de toutes les PME PMI marocaines.
Un financement à long terme pouvant aller jusqu’à 12 ans.
Une souplesse dans la mise en place.

Ligne de financement Française

La ligne de crédit française, dotée d’une enveloppe de 30 490 000 euros, finance
l’acquisition par les PME PMI,
des biens neufs et/ ou services d’origine française avec un pourcentage réservé aux
dépenses locales

Ligne de financement Italienne

La ligne de financement Italienne est destinée à la création et à l’extension des


sociétés mixtes Maroco-Italiennes et à l’acquisition par les PME-PMI marocaines de
fournitures et de services d’origine italienne. Il peut financer en partie des coûts
locaux et/ou d’importation de biens et services d’origine différente.

N.B : Cette ligne peut financer également les centres de recherche et les universités
pour la création d’installation pilote ou de centres d’activités de démonstration dans
les domaines de l’innovation technologique et de la sauvegarde de l’environnement.

2Ligne de financement Espagnole

La ligne de financement Espagnole est un prêt concessionnel d’un montant de 20


000 000 d’euros destiné au financement de l’acquisition des biens et services
d’origine espagnole par les PME PMI marocaines et des PME ayant la forme de
société mixte maroco-espagnole. Cependant, le matériel étranger et /ou les

p. 13
dépenses locales pourront être financés à hauteur de 15% respectivement du
montant de chaque contrat de fournitures passé avec les fournisseurs espagnols.

N.B : La date limite d’utilisation de cette ligne est fixée au 18 juillet 2007 avec une
possibilité de prorogation après autorisation.

Ligne de financement Portugaise

La ligne de financement Portugaise, dotée d’une enveloppe de 10 000 000 euros, est
destinée au financement de la création et de l’extension des sociétés mixtes maroco
portugaises et à l’acquisition par les PME-PMI marocaines de biens et services
d’origine portugaise.

Ligne de financement international B.E.I

La ligne de financement international B.E.I (Banque Européenne d’Investissement) est


un prêt global pour financer à long terme les investissements de petite et moyenne
dimension, réalisés par des entreprises privées au Maroc.

Promotion Immobilière & Touristique

Le Financement de la Promotion Immobilière et Touristique est un produit destiné aux


programme immobilier de R+2 et plus, composé des bureaux, commerces ou
appartements destinés à la vente en copropriété.

Avantages

Une solution souple et rapide destinée aux promoteurs immobiliers, Assistance,


conseil et accompagnement gratuit tout au long du projet.
Il finance tous les promoteurs immobiliers résidents ou installés au Maroc.
Il couvre jusqu’à 100 % du coût des constructions ou de viabilité.
Il offre une durée de remboursement de 3 ans.
Pas de pénalités en cas de remboursement avant échéance

p. 14
Techniques de banque et
de crédit
Semestre 6 Gestion
AU 2019/20
Professeur :Abdelmjid Salehddine
Techniques de banque
SOMMAIRE
• Cadre réglementaire et institutionnel
• Loi bancaire 2015
• Entrée en relation : ouverture de compte
• Comptes aux particuliers:
• Comptes aux entreprises : règles de fonctionnement
Techniques de banque
Offre de produits aux particuliers
Banques commerciales/Banques participatives
• Produits d épargne
• Produits d’assurance
• Produits de financement
Techniques de banque
Offre de produits aux entreprises
• Produits de placement de trésorerie
• Produits d’assurance
• Crédits de fonctionnement
• Crédits d’investissement
Techniques de banque
Constitution de Garanties

• Garanties réelles
• Garanties additionnelles
• Formalisation de suretés
• Mise en jeu de garanties
Techniques de banque
Intervention sur le Marché monétaire

• Emission de TCN sur le primaire

• Négociation sur le secondaire

• Opération prêts/emprunt sur titres


Techniques de banque
Intervention sur le Marché de changes

• Cotation au comptant

• Instruments de couverture
Techniques de banque
Intervention sur le Marché financier

• Architecture du marché
• Procédure d’introduction
• Négociation et cotation
• Gestion de portefeuille
Techniques de banque
Conditions de création d’une banque (Loi bancaire 2015)
• La banque est un établissement financier chargé de la collecte des dépôts, la
distribution de crédit, la gestion des moyens de paiement, les opérations de
change et de couverture, ingénierie financière, capital risque, intermédiation en
bourse, prise de participation ….
•   Conditions de création :
- Accord de banque al Maghrib et du ministère des finances.
– Statut SA , capital minimal entièrement versé de 200 millions de Dirhams.
- Siege social à Casablanca
• - Avoir un réseau de correspondants étrangers
• - Avoir un compte chez BAM.
• - Produire des dossiers de faisabilité.
• -Se conformer à la réglementation en vigueur
• 
Apports de la loi bancaire 2015
la lutte contre le blanchiment des capitaux et le
financement du terrorisme
• la Banque Centrale est chargée de veiller au respect par les
établissements placés sous son contrôle de la législation en
matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le
financement du terrorisme. Dans ce cadre, les établissements
de crédit sont tenus en vertu de la loi,  de mettre en place un
dispositif de vigilance et de veille interne
Apports de la loi bancaire 2015
Instauration d’un dispositif de surveillance des risques
systémiques
• Mise en place du  Comité de coordination et de surveillance des
risques systémiques » dont la mission est d’assurer la
surveillance macro prudentielle du secteur financier.(inflation ,
déficit budgétaire , taux d’emploi solde de la balance des
paiements….)
• Le risque systémique est défini comme étant « le risque de
perturbation des services financiers causée par une déficience
de l’ensemble ou d’une partie du système financier qui peut
avoir des conséquences graves sur l’économie ».
Apports de la loi bancaire 2015
Un cadre juridique pour  «Bad Bank»
structure de défaisance
• introduction de la notion de « Bad Bank » (appelée en
français «  structure de défaisance » ou « structure de
cantonnement »), ce qui va permettre aux banques qui
connaissent des difficultés de cantonner les actifs compromis
(qualifiés aussi  d’ « actifs toxiques » ou d’ « actifs pourris »)
dans une structure séparée.    
• But :
Améliorer les ratios prudentiels (liquidité , solvabilité …)
Amélioration de la classe de risques et de l’accès aux marchés)

Apports de la loi bancaire 2015
Création de 2 fonds de garantie de dépôts clientèle
• « Fonds de garantie des dépôts des banques participatives »
destiné à indemniser les clients des banques participatives ;
• « Fonds collectif de garantie des dépôts » réservé à la
protection des déposants des banques conventionnelles.
• La gestion de ces fonds de garantie sera confiée à une société
gestionnaire créée sous la forme d’une société  anonyme, dont
le tour de table est constitué par la Banque Centrale et les
établissements de crédit.
Apports de la loi bancaire 2015
Amélioration de la relation entre les établissements de
crédit et leurs clients
• Les établissements de crédit sont tenus d’établir à l’occasion de
chaque ouverture de compte (dépôt ou titres), une convention
reprenant des clauses minimales de la convention-type arrêtée
par la Banque Centrale.
• D’un autre côté, ils doivent mettre en place un système  de
traitement des réclamations de la clientèle et adhérer à un
dispositif de médiation bancaire ayant pour objet le règlement à
l’amiable des litiges.
Apports de la loi bancaire 2015
Dispositif de prévention de risques clients
• Service de Centralisation des Incidents de Paiement de Chèques qui a pour objet de lutter contre les
chèques sans provision,

Service de Centralisation des chèques irréguliers qui a pour but de protéger les entreprises contre les
fraudes en matière de paiement par chèque,

Service de Centralisation des effets de Commerce impayés qui a pour finalité de lutter contre les défauts
de paiement par lettres de change et billets à ordre,

Service de Centralisation des avis de prélèvement impayés qui a pour objet de lutter contre les défauts
de paiement par ces avis,

Service de Centralisation des comptes bancaires qui a pour objet de recenser l’ensemble des comptes
de dépôt ouverts auprès des établissements bancaires,
• Service de Centralisation des risques de crédit qui a pour finalité de mettre à la disposition des
établissements bancaires des informations nécessaires en matière de gestion des risques crédit sur les
particuliers et les entreprises
Apports de la loi bancaire 2015
Assouplissement du secret bancaire
• Communication des informations clients :
• Aux agences de notation,
• Aux personnes impliquées dans des opérations de prise de
participation, prise de contrôle, cession de créances, cession de
fonds de commerce etc.).
• Aux Etats étrangers ayant conclu des conventions prévoyant
l’échange de renseignements en matière fiscale. 
Apports de la loi bancaire 2015
arrangement à l’amiable en cas de litiges banque/client

• Les établissements de crédit sont tenus de se doter d’un dispositif interne


de traitement des réclamations permettant un traitement efficace et
transparent des réclamations formulées par leur clientèle.
• Possibilité de recours à la Médiation bancaire auprés du Centre Marocain
de Médiation Bancaire,«CMMB» crée en 2014 qui n’intervient qu’après
épuisement des recours internes au niveau des banques . Le client doit
obligatoirement saisir son établissement de crédit du différend qui l’y
oppose avant de saisir le CMMB. Ce dispositif est volontaire
• •Le service est gratuit pour un montant maximum de 100 000dhs et payant
au delà
Litiges banque –clientèle :
Recours à Bank al Maghrib

• Toute personne s’estimant lésée, du fait d’un manquement par un


établissement de crédit aux dispositions de la loi bancaire et des
textes pris pour son application, peut saisir BAM qui réservera à sa
demande la suite qu’elle jugera appropriée.
• •A cette fin, Bank Al-Maghribpeut procéder à des contrôles sur place
ou demander à l’établissement concerné de lui fournir, dans les délais
fixés par ses soins, tous les documents et renseignements qu’elle
estime nécessaires pour l’examen de ces demandes.
• •Le plaignant doit adresser à Bank Al-Maghrib une réclamation écrite
en sus de tout document justifiant les griefs avancés.
Apports de la loi bancaire 2015
Traitement des difficultés bancaires

• •Lorsque Bank Al-Maghrib constate que la gestion ou la situation financière d’un


établissement de crédit n’offrent pas de garanties suffisantes sur le plan de la solvabilité,
de la liquidité ou de la rentabilité, ou que son système de contrôle interne présente des
lacunes graves, elle lui adresse une injonction et exige la communication d’un plan de
redressement et l’intervention des actionnaires ayant +5% du capital de la banque .
• •En cas d’aggravation de la situation de la banque , BAM prendre des mesures plus
radicales notamment :
• •Suspension de dirigeants et nomination d’administrateur provisoire
• •Contrôle de l’activité de la banque (limitation de crédit etc…)
• •Retrait d’agrément ( liquidation ou préparation de fusion absorption) et mise en jeu de l’
indemnisation des déposants jusqu’un certain seuil par le fonds de garantie géré par
BAM
Apports de la loi bancaire 2015
Création de nouveaux etablissements

• Etablissements de paiement ( paiement digital ,changes etc..)

• Banques participatives
Activité conforma à la chariaa
Supervision par BAM et le conseil des oulémas
Création de banques ou de simples fenêtres selon le choix
Litiges banque –clientèle :
arrangement à l’amiable

• Les établissements de crédit sont tenus de se doter d’un dispositif interne


de traitement des réclamations permettant un traitement efficace et
transparent des réclamations formulées par leur clientèle.
• Possibilité de recours à la Médiation bancaire auprés du Centre Marocain
de Médiation Bancaire,«CMMB» crée en 2014 qui n’intervient qu’après
épuisement des recours internes au niveau des banques .
• Le client doit obligatoirement saisir son établissement de crédit du
différend qui l’y oppose avant de saisir le CMMB. Ce dispositif est
volontaire
• •Le service est gratuit pour un montant maximum de 100 000dhs et payant
au delà
convention de compte
Circulaire BAM 15/W/16
2016
Convention de compte :
Appliquée aux nouveaux comptes le 19/09/2019
Etendue aux anciens dans un délai de 2 ans (10/09/2021)

• Relation banque client minutieusement encadrée par une convention lors de l’ouverture du compte
et précisant :
• le traitement des données à caractère personnel
• l’enregistrement des entretiens téléphoniques avec la clientèle
• la communication d’informations et le secret professionnel
• les saisies et avis à tiers détenteur sur les comptes bancaires
• le traitement des réclamations
• les comptes collectifs, mandats et procurations
• la pluralité et la fusion des comptes
• la prescription des opérations bancaires
• les délais d’archivage et de conservation fixé à 10 ans.
• La clôture du compte client débiteur non mouvementé depuis un an
( pour éviter le cumul d’interets de retard)
Comptes aux entreprises
• Société en cours de formation
• Société anonyme
• Société à responsabilité limitée
• Société en nom collectif
• Société en commandite simple
• Société en commandite par actions
• Société civile
• Etablissement public
• Groupement d’intérêt économique et public
• Groupement d’intérêt Société étrangère
Gestion des moyens de paiements
• Les moyens de paiement scripturaux éligibles au SIMT sont : les
chèques, la lettre de change normalisée (LCN), les virements et 
les avis de prélèvement.
Le chèque
Délai de validité

• Un an à partir de l’expiration du délai de présentation (article


295 du code de commerce). Au delà de ce délai, la banque peut
refuser le paiement du chèque, la créance n’est pas éteinte et le
porteur conserve un recours contre le signataire.
• Le chèque est alors assimilé à une reconnaissance de dette.    
Le chèque
Opposition au paiement
• Le tireur ne peut faire opposition au paiement du chèque, et
donc empêcher le paiement du chèque remis à son créancier,
que dans 4 cas suivants (art 271 du code de commerce) : .

      Perte ou vol du chèque ;


Utilisation frauduleuse du chèque ;
Falsification du chèque ;
liquidation judiciaire du porteur du chèque
• l’opposition doit être faite immédiatement par le tireur, et
formulée par écrit et justifiée par toute déclaration officielle.
Gestion des moyens de paiements
Règlementation du chèque
• Moyen de paiement à vue , la provision doit être disponible, préalable et suffisante
• Amende pécuniaire en cas d’incident prévue à l'article 314 du code de commerce en % du
montant du chèque:
-5% à la première injonction -10% à
la seconde injonction - 20% aux
injonctions suivantes
• Interdiction de chéquiers pendant 10 ans en cas de non régularisation des incidents dans les délais
légaux
• Amnistie prévue par la loi de finances 2020 pour restaurer la confiance au sein des affaires chèques
présentés au paiement au maximum à la date du 31 décembre 2019
soit :  contribution libératoire à 1,5% du montant du chèque ou des chèques payable en 2020
plafonnée à 10.000 DH pour les personnes physiques et 50.000 DH pour les personnes morales .


Le chèque
délais légaux
• Délai de présentation : 20jours à partir de la date d’emission afin de
conserver les droits de recours à l’encontre des tiers garants
(notamment les endosseurs) (art 268CC).    
•  La provision pour chèque certifié n’etant bloquée que durant le délai
de présentation), quoique le tiré doit payer même après l’expiration
du délai de présentation (art 271cc).
• Délai   de protêt  identique au délai de présentation afin   conserver
les droits de recours cambiaires contre le tireur ou endossataires. 
• Si par ailleurs le bénéficiaire n’a pas établi le protêt dans le délai de
présentation, il est considéré comme porteur négligeant et perd ainsi
ses recours cambiaires
Gestion des moyens de paiements
Règlementation de la LCN
• Effet de commerce constituant un mandat pur et simple dans lequel une personne créancière
désignée, le tireur, donne l’ordre à une autre personne désignée, le tiré, de régler à une
échéance convenue une somme déterminée à un bénéficiaire désigné ou au porteur de la lettre.
• La lettre de change dont l’échéance n’est pas indiquée est considérée comme payable à vue.
• Pour permettre l’éligibilité de la lettre de change dans le SIMT, le titre de paiement doit
répondre à certaines spécifications techniques, conformément à la décision réglementaire de
Bank Al-Maghrib N° D20/G/07 du 27 février 2007  relative à la lettre de change normalisée
dite LCN, notamment :
• la lisibilité des informations écrites à la main ou imprimée sur le document original ou sur une
reproduction à partir d’un microfilm, d’une image ou d’une photocopie.
• La bande de marquage magnétique dite « CMC7 » et autres permettant le traitement
informatisé de l’image de ce titre.
• L’échange de la LCN dans le SIMT est règlementé par « la convention interbancaire sur
l’échange dématérialisé de la lettre de change » élaborée par le GSIMT.
Gestion des moyens de paiements
Règlementation de la LCN
• le service centralisé des incidents de paiement des LCN diffusé
aux banques permettra de traquer les mauvais payeurs et de les
priver des facilités de crédits notamment l’escompte
• De même les créanciers auront une meilleure lisibilité du risque
commercial de leur portefeuille
• Toutefois Les similitudes avec les «chèques en bois» se limitent
à l’obligation déclarative des impayés, car le code de commerce
ne prévoit pas de sanctions en cas de lettre de change impayée.
Gestion des moyens de paiements
Le virement
• Opération bancaire par laquelle le compte d’un déposant est, sur
l’ordre écrit de celui-ci, débité pour un montant destiné à être
porté au crédit d’un autre compte.
• L’échange du virement dans le SIMT est règlementé par « la
convention interbancaire d’échange des virements » élaborée
par le GSIMT
Gestion des moyens de paiements
Règlementation de l’avis de prélèvement

• Mandat donné par un débiteur à son banquier de payer un


créancier sur la présentation d’une autorisation de prélèvement.
Cet instrument est généralement utilisé pour le règlement
répétitif de factures auprès d’opérateurs ou de prestataires de
services.
• L’échange de l'avis de prélèvement dans le SIMT est régie par «
la convention interbancaire d’échange des prélèvements via le
SIMT », élaborée par le GSIMT.
Moyens de paiement:
Dématerialisation
• Processus par lequel on transforme des supports matérialisés « papier » en
fichiers informatisés, en vue d’un traitement ou d’un transfert des données sous
forme numérique et électronique
• Depuis 2007 le traitement de paiements scripturaux (chèques, ordre de virement,
prélèvements, effets de commerce ...) s’effectuent sur la base de transferts de
fichiers électroniques et transitent à travers le circuit du Système Interbancaire
Marocain de Télé compensation (SIMT) qui en assure le règlement télé compensé
des soldes des opérations échangées.
Multiples avantages
• Sécurité de la transaction ;
• Réduction du délai de recouvrement ;
• Traçabilité ;
• Facilité de l’archivage des données.
Signature électronique
Depuis aout 2017
• Les images revêtues de la signature électroniques acquièrent la
même valeur juridique que les documents physiques..
• Dès janvier 2018, le processus a été complètement
dématérialisé et, désormais, aucune version papier de la
déclaration unique des marchandises auprès des services de
douanes n’est exigée des bénéficiaires des régimes de cession
• Tous les actes de cautions bancaires ont été dématérialisés
ainsi que les main levées y afférentes
Etablissements de paiement
Loi bancaire 2015
• Ouverture pour la clientèle de « comptes de paiement »
plafonnés à un dépôt de 20 000dhs.en raison de la prudence
exprimée par BAM
• Possibilité d’ exercer leurs activités par l’intermédiaire de
commerçants, personnes physiques ou morales. (commerce de
proximité ,buralistes etc… qui s’erigeraient alors en réseau de
commercialisation des différents services : ouverture de
comptes, délivrance de la carte de paiement (MasterCard),
réception des fonds, délivrance du RIB…
Etablissements de paiement accrédités
• Centre monétique interbancaire (CMI),
• Al Barid Cash
• Fast Payment,
• Cash Plus,
• NAPS (M2M),
• Wafacash
• Maymouna Services Financiers
• Maroc Traitement de Transaction (M2T).
Paiement instantané
en corrélation de l’instantaneisation de l’economie

• Nécessité d’adapter la rotation des flux monétaires à celle des flux physiques d’echange de biens/
services vitesse des flux monétaires ,A défaut risques d’obstruer les circuits économiques

• Les paiements en mode différé sont en nette obsolescence


• Avantage de l’instantané
• Particuliers : Règlement des achats , virement de cash , remboursement d’échéances de prêts etc…
• Compagnies d’assurance: Paiement instantané dans le cadre des remboursement de sinistres le
jour de leur déclaration.
• Entreprises: Meilleure gestion des flux de trésorerie , décisions d’équilibrage refinancement /
placements instantanés
• En projet le virement instantané (Envisageable dés le second trimestre 2019 en Europe Effectuer
un virement qui se retrouve immédiatement sur le compte bancaire du créditeur

• Nécessité de mettre à jour l’architecture de traitement an de sécuriser les transactions


Banques commerciales
Fiches produits
Fiche produits :
compte Chèque
• Compte basique indispensable pour domicilier les mouvements
retraits/versements
• Offre packagée qui s’adapte parfaitement au profil de la
délivrance de chéquier de carte de produits d’assurance ainsi
que l’accès au découvert  (ex Pack jeunes )
• Certains segments de la clientèle (jeunes , fonctionnaires …)
bénéficient de l’exonération des frais bancaires et de la
réduction auprès des marques partenaires
Fiche produits :
compte sur carnet
• Compte d’épargne à vue sans frais
• Dépôt compris entre 100 dhs et 400 000 dhs
• Alimenté par versements espèces, virements occasionnels ou permanents via le
débit du compte chèque
• Avances sans pénalité
• Rémunération indexée sur le taux moyen pondéré des bons de trésor à 52
semaines au cour du semestre précèdent diminué de 50 points de bases
• Fiscalité : Imposition des intérêts à 30% à titre de taxe sur produits de placements
à revenu fixe (TPPRF)
• Adossé à une carte bancaire facilitant les retraits guichet et la consultation des
soldes
Fiche produits :
compte courant
• Solution indispensable pour : .
La domiciliation de l’ensemble des opérations bancaires
débitrices et créditrices liées à l’ activité
L’obtention d’une visibilité optimale du solde, favorisant
l’analyse et la réactivité sur la situation financière de l’affaire
L’octroi de moyens de paiement adaptés aux besoins
spécifiques (cartes monétiques chéquiers…)  
Fiche produits :
compte en devises pour client exportateur
sur autorisation de l’office des changes

• Gestion optimale des opérations en devises, débitrices ou


créditrices
• Mouvements de transferts émis ou reçus avec l’etranger
• Aisance des dépenses par l’octroi d’une carte de paiement
internationale et d’un chéquier spécial
• Hébergement de la dotation jusqu’à concurrence de 20 % des
devises rapatriées
Fiche produits :
compte en devises pour dotation de voyage d’affaires
sur autorisation de l’office des changes

• Eligible: Entreprise non exportatrice


• Dépenses couvertes : Frais de transport ,d’hébergement, de
prospection…
• Compte alimenté directement via le compte courant en
Dirhams
• Opérations permises : Retraits de billets étrangers, virements ,
achats par voie électronique…
Fiche produits :
compte en dirham convertible

• Client exportateur de biens et services sur les marchés


internationaux, en zone franche ou places financière offshores
sises au Maroc
• Alimenté en devises ou en Dhs convertibles
• Support de règlement des dépenses professionnelles aussi bien
au Maroc qu’à l’étranger
• Adossé à une carte de crédit internationale ainsi que d’un
chéquier spécial(portant la mention CCDC)
• Rémunéré et défiscalisé
Fiche produits :
Financements
• Crédit immobilier jusqu’à 105%de la valeur à l’acte  (y compris les frais
hypothécaires)avec possibilité de différé d’ un an
• Crédits immobiliers aux fonctionnaires conventionnés (fondation
Mohamed VI etc…)
• Crédit immobilier aux étrangers non résidents pour l’acquisition d’une
résidence au Maroc dans la imite de 50% du prix et sur une durée
maximale de 25 ans deCrédit adossé au compte en dirham convertible à
ouvrir
• Crédit personnel adapté au client en terme de périodicité et de taux
• Financement études supérieures au Maroc et à l’étranger  dans la limite de
50 000dhs/an sur 5 ans , remboursement sur 12 ans dont 6 ans de différé 
Fiche produits :
plans épargne

• Plan épargne éducation :Constitution d’une épargne revalorisée


annuellement à un taux d’interet minimum garanti pour financer les
frais des études des enfants
• Plan épargne retraite assorti d’un abattement fiscal après de 8 ans
• Plan épargne logement rémunéré(minimum sur 3ans) ,doté
d’avantages fiscaux et permettant d’accéder à la propriété via un
financement à un taux préférentiel
• Plan épargne action pour la constitution d’un portefeuille titres dont
le rendement est défiscalisé après une période de souscription de
5ans
• 
Fiche produits :
Placement d’ épargne

• Dépôt à terme sur 3,6 ou 12 mois à un taux négociable


Sécurité du capital
Possibilité d’avance en cas de besoin de liquidité
• OPCVM: placement collectifs en valeurs mobilières permettent
d’optimiser le rendement et de minimiser les risques grâce à
une stratégie de diversification des actifs financiers.
Fiche produits :
Prévoyance

• Capital assuré lié au solde du compte sur carnet versé aux


ayants droit en cas de décès du titulaire .
• Assurance hospitalisation au Maroc et à l’etranger en
couverture des frais cliniques ou hospitaliers ,visites médicales
à domiciles et transport sanitaire.
• Assurance habitation en couverture de sinistre( dégâts d’eau,
incendies ,vol, responsabilité civile etc…)
Fiche produits :
ebanking

• En un clic, avoir accès à toutes les opérations bancaires


• Solution de banque à distance connectée idéale pour les
virements, consultations, recharges monétiques et commandes,
accessible à tout moment et en tout lieu
• Possibilité de suivre le cours de la bourse en direct pour une
meilleurs gestion de portefeuille à distance.
• Hautement sécurisé grâce à des codes d’accès, cette solution
garantit la sécurité optimale des transactions bancaires.
Fiche produits :
Client professionnel
• Autorisation de découvert et escompte pour couvrir les décalages
de trésorerie de l’activité
• Crédit à moyen et long terme jusqu’à hauteur de 70% du projet
sur 15 ans dont 3 ans de différé
• Crédit bail équipement doté d’avantages fiscaux plafonné à 60 mois
• Crédit immobilier professionnel (acquisition de locaux commerciaux)
• Assurance décès /invalidité d’un partenaire essentiel dans les
affaires en couverture des conséquences du sinistre sur l‘actvité ,
indemnisation plafonnée à 2 000 000 dhs
• Plan de retraite
Protection de la clientèle des
établissements de crédit
La loi n° 103-12 relative aux établissements de crédit
Protection de la clientèle
Transparence des conditions de banque

• Transparence des établissements de crédit vis-à-vis de leur


clientèle 
• Exigences requises des établissements de crédit dans le cadre
du traitement des réclamations émanant de la clientèle 
• Médiation bancaire
Protection de la clientèle
Transparence des conditions de banque

• Affichage de la tarification :
Taux d’intérêt débiteurs/ créditeurs
Commissions/frais
Régime de dates de valeur 
• Récapitulatifs des commissions appliquées 

• Conformité au taux effectif global


Protection de la clientèle
Garantie des dépôts bancaires

• Fonds de garantie institué par BAM en couverture des


déposants contre la défaillance des banques

• L’indemnisation est déterminée à concurrence d’un montant


maximum par déposant et dans la limite des possibilités du
Fonds
Protection de la clientèle
Dispositif interne de traitement des réclamations
• Suivi rigoureux des réclamations avec information des plaignants

• Délai de réponse plafonné à 10 jours ouvrables pour les réclamations


dites non recevables en notifiant par écrit les voies de recours
possibles pour le plaignant
• Délai de satisfaction de 2 mois pour les réclamations recevables
Protection de la clientèle
Médiation bancaire :Centre Marocain de médiation bancaire (CMMB) Crée
en 2014
• Règlement à l’amiable des différends se rapportant à la gestion des comptes,
moyens de paiement, exécution des engagements bancaires, écritures
comptables, la bancassurance et la clôture des comptes 
•  Sont exclus du champ de médiation les questions inhérentes au recouvrement
des créances des établissements de crédit.
• Dispositif actionné après épuisement des recours internes au niveau des banques
ces derniers, le service est gratuit pour les différends inférieurs à1 Millions dhs et
payant au-delà

• Le client d’un établissement de crédit peut saisir le CMMB par courrier, par mail, ou
par un dépôt auprès de son siège. Les informations sur les coordonnées du centre
sont consultables sur son site internet www.cmmb.ma. 
Protection de la clientèle
Autres voies de recours :Saisine de BAM

•Transmission de la réclamation du plaignant


appuyée des documents justificatifs à BAM en usant
de l’une des voies suivantes :
Courrier papier à l’attention de la Direction de la
Supervision Bancaire au : 27 Avenue Hassan II –CASA
Courrier électronique à l’adresse
réclamation clientele@bkam.ma
Dépôt auprès des agences BAM
Protection de la clientèle
Autres voies de recours :Saisine de la justice
• En cas d’échec de toutes les voies de règlement des litiges,
le client d’un établissement de crédit qui n’est pas satisfait par
les résultats de l’une ou toutes ces vois de recours, a la latitude
de recourir aux juridictions compétentes pour faire valoir ses
droits
Protection de la clientèle
Droit de communication
• Demande d’inventaire des comptes formulée par les héritiers
qui seraient ouverts au nom de leur défunt et, le cas échéant, le
détail du portefeuille titres géré par la banque. 

• Droit au compte réclamé par un client qui s’est vu refuser


l’ouverture d’un compte pour des raisons infondées , BAM se
réserve le droit de désigner la banque domiciliataire qui
toutefois pourrait imiter son intervention aux opérations de
caisse
Protection de la clientèle
Centralisation des incidents de paiement accessible à la clientèle

• Incidents de paiement chèques


• Incidents de paiement effets de commerce
• Centralisation du risque crédit
• Centralisation des comptes bancaires

• Accès à l’information via de la banque


domiciliataire du compte
Banques participatives
Fiche produits
Banques participatives
Autorisation de BAM juillet 2017
• 5 établissements bancaires participatives :
– Umnia Bank
– BTI Bank (Bank Al Tamwil wal Inmaa)
– Bank Al Yousr
– Bank Assafa
– Al Akhdar Bank
• 3 fenêtres ouvertes par les banques commerciales :
– BMCI Najmah
– Crédit du Maroc – Arreda
– Société Générale – Dar Al-Amane
Banques participatives
Fiche produits: Compte particulier
• compte de dépôts à vue qui permet à son titulaire de disposer de toute une palette d’offre de
produits et services (Cartes,  Banque à distance,…)
• Compte d’épargne non rémunéré qui permet à son titulaire de préparer son épargne. Le
titulaire du compte dispose d’une carte avec une capacité
de retrait de 1000 DH par jour.
• Pour qui ?
• Particuliers et Professionnels, Il peut également être ouvert pour des enfants mineurs, avec
autorisation des parents ou de leur tuteur légal.

• Atouts
• La date de valeur est exactement égale à la date d’opération à la quelle l’opération est
enregistrée sur le compte.
• Exonération des frais de tenue de compte.
Banques participatives
Fiche produits: Comptes entreprise
• Compte courant
Support de gestion et de suivi des opérations du client
entreprise ou professionnel. Toute les valeurs sont enregistrées
valeur jour.
• Compte en dirhams convertibles
Utilisation des fonds issus des recettes des exportations .
• Compte en devises
Utilisez vos flux en devises pour les différents besoins du client
à l’étranger, ou au Maroc.
Banques participatives
Fiche produits: Mourabaha
• Contrat de vente par lequel la banque participative acquiert un bien
meuble ou immeuble en vue de le revendre à son client à son coût
d’acquisition plus une marge bénéficiaire convenue d’avance.
• Les bénéfices (marge bénéficiaire) et la période de remboursement
(versements échelonnés en général) sont précisés dans un contrat initial.
• Ainsi, cette transaction comporte un ordre accompagné d’une promesse
d’achat et deux contrats de vente.(banque fournisseur et banque client )
• Pour l’instant, le contrat Mourabaha immobilière ne comporte aucune
assurance en attendant la mise en place du contrat Takaful
Banques participatives
Fiche produits: Moucharaka
• Contrat fixant la participation de la banque aux cotés du client
dans un projet nouveau ou existant dans le but de réaliser des
bénéfices ».avec partage du résultat (bénéfice ou perte)
Deux variantes du contrat:
•  Contrat fixe à durée indéterminée avec maintien du tour de
table durant la durée de vie du projet
• Contrat dégressif: (Moucharaka Moutanaqissa), permettant le
désengagement progressif de la banque au profit du client qui
rachète ses parts.
Banques participatives
Fiche produits: IJARA
• Contrat par lequel la banque met, à titre locatif au profit du
client , un bien meuble ou immeuble dont elle est la propriétaire
pour une durée assorti ou nom d’une option d’achat au terme du
contrat .  
Banques participatives
Fiche produits: Moudaraba
• Contrat prévoyant la mise de fonds par les banque dans le
projet de l’investisseur qui en assume la gestion ,avec partage
des bénéfices , alors que les pertes seraient intégralement
assumées par la banque sauf en cas d’acte frauduleux commis
par l’investisseur
Banques participatives
Fiche produits: Salam
• Contrat en vertu duquel une des parties (la banque ou le client), en
qualité d’acheteur, avance un montant fixe à l’autre partie qui
s’engage, en qualité de vendeur, à livrer une marchandise dûment
identifiée à une date fixe.
• En d’autres termes, Salam est une vente à terme à paiement anticipé.
 
• le contrat Salam doit fixer les caractéristiques de la marchandise,
notamment en termes de nature, de type, de quantité et de qualité.
En outre, il n’est pas obligatoire que la marchandise soit disponible et
propriété du vendeur au moment de la conclusion du contrat Salam.
Banques participatives
Fiche produits: Takaful
• Système d’assurance basé sur un système d’entraide entre les
participants que sont les assurés. Aussi, prévoit-il une séparation entre
le fonds Takaful et la compagnie qui en est gestionnaire en contrepartie
d’une commission.
• L’arrivée de cette activité en 2020 permettra enfin aux banques
participatives de couvrir les risques décès et invalidité dans le cadre de
la Mourabaha immobilière qui représente 85 % de l’encours des crédits
• la loi sur le Takaful publiée au BO, a supprimé le principe de
spécialisation, les EART (entreprises d’assurance et de réassurance
Takaful) peuvent être agréées pour pratiquer toutes les opérations
d’assurance et de réassurance Takaful (vie, crédit, assistance autres
opérations non-vie…),
Banques participatives
les chiffres au 31/07/ 2019
• Réseau 144 agences
• 70.000 comptes ouverts totalisant un dépôt de de 1,7 MMDH.
• Encours des financements de 6 MMDH porté par l’immobilier à
hauteur de 90%, contre 10% pour l’automobile
• Mise en veille des autres produits
TBC
Placements de trésorerie
Placements de trésorerie
Bons de caisse
• Solution de placement rémunérée en fonction de la durée du placement.
• Placement formalisé par une reconnaissance de dette de la banque et
matérialisé par un Titre de créance.
• Montants minimal 10 000 DH,
• Durées : 3, 6 et 12 mois avec intérêts pré ou post comptés.
• Atouts
• Sécurité pour la conservation de l’argent.
• Forte rémunération fixe et garantie.
• Pas de risque de moins-value sur le capital.
• Possibilité de nantir les Bons en garantie du crédit bancaire.
Placements de trésorerie
Compte à terme
• Solution de placement très sécurisée:
• Montant à partir de 10 000 dhs
• Durée: 3 mois, 6 mois, 12 mois avec possibilité de reconduction,
• Intérêts postcomptés.
• Possibilité de rachat ou d’avance
Placements de trésorerie
Bons de trésor négociables
• Solution de placement sécurisée garantie par l’État,
• Titres émis exclusivement par le Trésor pour répondre à ses besoins de
financement sur une durée déterminée, moyennant un rendement qui dépend
de la durée du placement et qui obéit aux lois de l’offre et de la demande sur
un marché de gré à gré.
• • Durée : à partir d’une semaine à 30 ans.
• Taux : fixe.
• Intérêts : post-comptés.
• Amortissement : in fine.
• Atouts
Titres disponibles sur plusieurs maturités.
Titres très liquides et garantis par l’État (au niveau du nominal et des
intérêts). Liquidité garantie par les IVT.
Placements de trésorerie
Bons de trésor par adjudication
• Titre de créance négociable émis au gré du Trésor dans le cadre de séances
d’adjudication périodiques portant sur différentes maturités :
Court terme (13, 26, 52 semaines),
Moyen terme (2, 5 ans)
Long terme (10, 30 ans).
• Pour soumissionner aux adjudications , Les Salles des Marchés des banques
proposent un contrat cadre pour toutes les opérations sur le marché de ces
valeurs.
• Atouts
Absence de commissions lors de la souscription.
Souplesse à travers le caractère négociable de ces Titres.
Sécurité de par la signature de l’État.
Large choix de maturités.
Absence de risque de moins-value sur le capital
Placements de trésorerie
Certificat de dépôt
• TCN émis par les banques, moyennant un rendement qui dépend de la durée du
placement et de la qualité de signature de l’émetteur.
• Les certificats de dépôt revêtent les caractéristiques suivantes :
• Durée : de 10 jours à 7 ans.
• Taux : fixe ou révisable .
• Rendement fonction de la durée et la qualité de l’emetteur
• Intérêts : précomptés ou post-comptés sur le CT et post comptés sur le MLT .
• Amortissement : in fine.
• Atouts
• Possibilité de placement sur des maturités larges.
• Taux de rendement avantageux sur une durée pouvant aller jusqu’à 7 ans.
Placements de trésorerie
Obligations garanties par l’Etat
• Titres émis par des établissements publics avec garantie de
l’État.
• Durée : définie par l’émetteur.
• Taux : fixe ou variable.
• Amortissement : in fine, amortissable.
• Atouts
• Une garantie de l’État au niveau du remboursement des Titres.
• Possibilité de choisir entre différentes formes d’obligations.
Placements de trésorerie
Obligations privées
• Titres émis par les entreprises privées faisant appel public à
l’épargne
• obligations ordinaires,
• obligations convertibles,
• obligations remboursables en actions,
• obligations à bons de souscription d’actions.
Atouts
• Prime de risque importante par rapport aux Titres souverains.
• Possibilité de choisir entre différentes formes d’obligations .
Placements de trésorerie
Dépôts structurés
• Solution de placement adossée à la performance d’un sous-
jacents: marché de change,
marché de taux,
marché des matières premières
marché des actions pour les maturités plus longues
• Maturité :de 3 mois à 8 ans
• Possibilité de sortie anticipée.
• À maturité, le Dépôt structuré garantit 100% du capital.
• Possibilité de bénéficier d’un Spread plafonné à 9,5% du capital
en cas de performance positive du sous jacent .
Placements de trésorerie
Repo à taux fixe (pensions livrées):
• Contrat de vente temporaire de Titres par la Salle des Marchés (SDM) en échange de
liquidités.
• Opération de prêt de cash équivalente à une vente temporaire de Titres par la SDM avec un
engagement ferme du client de les rétrocéder à un prix et à une date convenus à l’avance.
• Durée :1 jour à un an.
• La mise en place de ce produit s’appuie sur la signature d’un contrat cadre avec la SDM.
• Atouts
Grande flexibilité de la durée du placement.
Liquidité optimale pour une meilleure gestion de la trésorerie. Possibilité
de « casser » la pension à n’importe quel moment. Livraison physique
des Titres donnés en contrepartie du prêt.
• Dans le cas de non remboursement, les Titres pourraient être cédés sur le marché
secondaire.
Placements de trésorerie
Repo structuré
• Contrat de vente temporaire de Titres par la SDM en échange de
liquidités indexé sur la performance d’un référentiel
• Maturtié: 1 mois à 1 an.
• À maturité, le repo structuré garantit 100% du capital
• Rendement potentiel plafonné à 7.5%.
Placements de trésorerie
OPCVM liquidité
• Placement d’excédent de trésorerie dans l’attente de
décaissements imminents avec garantie du capital
• Portefeuille investi à100% en produits de taux et vise un
rendement régulier compatible avec celui observé sur le marché
des prises en pension (REPO).
• Sensibilité inférieure à 0.50 avec une volatilité nulle et un
rendement à très court terme.
• Durée de placement à partir de 1 jour
• Indice de référence : Taux Moyen Pondéré des bons de trésor au
JJ.
Placements de trésorerie
OPCVM sécurité
• Placement à moyen terme en bons de trésor
• Sensibilité comprise entre 1.1 et 5 avec une volatilité très faible.
• Indice de référence :Moroccan Bonds Index (MBI) moyen terme.
• Durée minimum de placement à 1jour
Placements de trésorerie
OPCVM Monétaire
• Fonds monétaire dynamique qui a pour objectif de réaliser un
rendement régulier compatible avec celui observé sur le marché des
capitaux à court terme.
• Politique de placement avec prise de risque modérée à Court terme
• Investi à 40 % en opérations de pensions temporaires et 60 % en
Bons du Trésor et Titres privés
• Sensibilité moyenne de 0,30.
• Durée minimum de placement recommandée s’élève à 1 semaine
• Indice de référence est le Taux Moyen Pondéré.
Placements de trésorerie
Services offerts par la banque
• Délégation à la banque des opérations suivantes sur titres émis :
• Administration et tenue du compte émetteur à Maroclear (Dépositaire Central).
• Tenue du registre nominatif.
• Centralisation des services financiers (ex : paiement de dividendes).
• Gestion des opérations sur titres (dividendes, opérations spéciales…).
• Tenue des Assemblées Générales.
• Gestion des droits de vote.
• Atouts
• Prise en charge totale de l’activité.
• Expertise du métier
Placements de trésorerie
Tenue des comptes titres
• Conservation d’actifs est un service centralisé au sein du dépositaire qui offre :
• La tenue du compte Titres.
• Enregistrement et le règlement-livraison des opérations.
• Gestion de Titres.
• Ce service couvre toutes les valeurs mobilières (actions cotées et non cotées,
produits de taux, OPCVM) ainsi que toutes les opérations sur Titres (introduction
en bourse, paiement de dividendes, augmentation de capital, etc.).
• Atouts
• Conservation sécurisée et transparente.
• Source d’information unique.
• Service sur mesure
Uni
ver
sit
éHassanI
ICasabl
anca

FSJESAC Modul
e :
techni
quesdebanqueetdecr
édi
t Semest
reVIGest
ionEnsembl
es1à3

Pr
ofesseurA.
Sal
ehddi
ne

QCM 3àdi
stance Cor
ri
géi
ndi
cat
if
Bar
ème 
:2poi
nts/
réponsej
ust
e

Ret
rai
tde1poi
nt/
fausser
éponse

Nonr
éponseaucunpoi
nt

Dur
éeder
éponse 
:15mi
nut
es

Vr
ai
Faux

1-Lesol
deducompt
esurcar
netn’
estpaspl
afonné ; ❑

2.l
esi
ntér
êtssurcompt
esurcar
netf
ontl

obj
etd’
uner
etenueàt
it
redeTPPRFde20% ❑

3.Lesent
repr
isesi
mpor
tat
ri
cespeuv
entdi
sposerd’
uncompt
eendev
isespourdot
ati
onsdev
oyagesd’
aff
air
es ❑

4.At
it
redepr
otect
ioncont
rel
eri
squedechangel
ecompt
eendi
rham conv
ert
ibl
ebénéf
ici
ed’
uner
émunér
ati
ondéf
iscal
i
sée ❑

5.Lesét
ranger
snon-
rési
dent
speuv
entcont
ract
eruncr
édi
timmobi
l
ieraupr
èsdesbanquesmar
ocai
nes ❑

6.Lepl
and’
épar
gneact
ionbénéf
ici
ed’
uneexonér
ati
onf
iscal
eau-
del
àd’
unepér
iodedesouscr
ipt
ionde5ans ❑

7.Lesdépôt
scl
i
ent
ssontassur
ési
ntégr
alementparl
efondsdegar
ant
iebancai
reencasdedéf
ail
l
ancedel
abanquedomi
cil
i
atai
re ❑

8.Lamour
abahaestunepr
omessed’
achatassor
ti
ededeuxcont
rat
sdev
ent
e(f
our
nisseur
/banqueetbanque/
cli
ent
) ❑

9.Lamouchar
akaestunf
inancementdepr
ojetassor
tidepar
tageder
ésul
tatbanque/
cli
ent ❑

10.Sal
am peutêt
reassi
mil
éauf
inancementdest
ocks ❑

Uni
ver
sit
éHassanI
ICasabl
anca

FSJESAC Modul
e :
techni
quesdebanqueetdecr
édi
t Semest
reVIGest
ionEnsembl
es1à3

Pr
ofesseurA.
Sal
ehddi
ne

Cor
ri
géQCM 4àdi
stance
Bar
ème 
:2poi
nts/
réponsej
ust
e

Ret
rai
tde1poi
nt/
fausser
éponse

Nonr
éponseaucunpoi
nt

Dur
éeder
éponse 
:15mi
nut
es

Vr
ai
Faux

1-Ladur
éedesouscr
ipt
iondesbonsdet
résornégoci
abl
es(
BTN)v
ari
ede1semai
neà30ans ;
❑ ❑

2.l
esi
ntér
êtsdesBTNpeuventêtrepr
éoupostcompt
és
❑ ❑uniquementpostcomptés

3.Poursoumi
ssi
onnerauxBTparadj
udi
cat
ion,
lecl
i
entdoi
tadhér
eraucont
ratcadr
eét
abl
iparl
asal
l
edemar
ché ❑

4.Lor
sdel
asoumi
ssi
onl
ecl
i
entdoi
ts’
acqui
tt
erd’
unecommi
ssi
ondesouscr
ipt
ion
❑ ❑

Lescl
i
ent
s si
gnat
air
esdel
aconv
ent
ioncadr
eensontexonér
és

5.Let
auxdescer
ti
fi
cat
sdedépôtestt
ouj
our
sfi
xe
❑ ❑
I
lpeutêt
ref
ixeour
évi
sabl
eaugr
édel

émet
teur

6.Lesobl
i
gat
ionspr
ivéescompor
tentnécessai
rementunepr
imeder
isqueparr
appor
tauxBT
❑ ❑

Toutàfai
tcarsi
nonaucunagentnel
essouscri
rai
tvulegapri
squequ’
ell
esprésent
entparrappor
tauxbonsdeTrésorbénéf
ici
antdel
aqual
i

designat
uredel

Etat(parpr
imederi
squeilf
audraent
endreuntauxd’
int
érêtpl
usélevéquelesbonsdeTrésorr
éputéssansri
squede
cont
repart
ie)

7.Lapensi
onl
i
vréeestunpl
acementdecashaupr
èsd’
unebanquesécur
iséparl

achatpr
ovi
soi
redet
it
res ❑

Lecl
ientt
ransf
èreducashàlabanquequi
luir
emetencont
repar
ti
edest
it
resdemêmeav
ecengagementder
emi
sei
nver
sedesdeuxpar
ti
es
auboutd’
unepéri
odedonnée

8.Ledépôtst
ruct
uréestunpl
acementi
ndex
ésurunact
ifetcompor
tantl
agar
ant
ieducapi
tal
àl’
échéance ❑

Toutàf
aitl
abanquegar
ant
ilar
est
it
uti
onducapi
tal
à‘échéanceencasd’
évol
uti
ondéf
avor
abl
edest
auxsurl
emar
ché

9.L’
OPCVM l
i
qui
dit
éestunef
ormedepl
acementauj
ourl
ejouretdontl
aS<0,
5 ❑

Commei l
s’agi
td’
unpl
acementdet
résor
eri
eil
nedoi
tpasêt
rei
nvest
idansunpor
tef
eui
l
let
ropv
olat
il
epourl
i
mit
erl
esév
ent
uel
l
es
moins-
val
ues

10.Lepl
acementenBondeTr
esorestunpl
acementsansaucunr
isquedet
aux
❑ ❑
UnBTestuneobl
i
gat
ionqui
demeur
esensi
bleauxv
ari
ati
onsdest
auxd’
i
ntér
êtssurl
emar
ché
Uni
ver
sit
éHassanI
ICasabl
anca

FSJESAC Modul
e :
techni
quesdebanqueetdecr
édi
t Semest
reVIGest
ionEnsembl
es1à3

Pr
ofesseurA.
Sal
ehddi
ne

QCM 5àdi
stance
Bar
ème 
:2poi
nts/
réponsej
ust
e

Ret
rai
tde1poi
nt/
fausser
éponse

Nonr
éponseaucunpoi
nt

Dur
éeder
éponse 
:15mi
nut
es

Vr
ai
Faux

1-Lecr
édi
tspotestuncr
édi
tsansobj
etdéf
ini ❑

Lecr
édi
tspotestunf
inancementponct
ueldest
inéàcouv
riruneopér
ati
onnommémentdési
gnée(pr
épar
ati
ondecommandeet
c…)

2.l
afacil
i
tédecai
sseconv
ientàuneact
ivi
té Commer
cial
e❑
i
ndustr
iel
le❑

C’
estunef
aci
l
itéconv
enantauxact
ivi
téscommer
cial
esay
antuncy
cled’
expl
oit
ati
ont
rèscour
t

3.L’
i
ntér
êtsurl
edécouv
ertestcal
cul
ésurl
emont
antdel
ali
gnepl
utôtquesurl
afr
act
ionr
éel
l
ementut
il
iséeparl
ecl
i
ent ❑

AuMaroc,àl
’inst
ardelaFrance lesi
ntér
êtssontchar
géssurlesut
il
isat
ionsdecrédi
tuni
quement, cont
rai
rementausy
stèmeangl
o-saxon
oul
afact
urat
ionsefaitsurl
alignesel
onlepri
ncipedecrédi
tencomptecequi esttr
èspénal
isantpourl’
ent
repr
ise

4.Lecr
édi
tdecampagneestunf
inancementdesappr
ovi
sionnement
senmat
ièr
espr
emi
ères ❑

Ef
fect
ivementel
l
eper
metdecouv
rirl
esdépensesd’
appr
ovi
sionnementdemat
ièr
espr
emi
èresdesact
ivi
téssai
sionni
ères
5.Lal
i
gneASM per
metdecouv
rirl
aval
eurt
otal
edust
ockmar
chandi
ses ❑

Non,parprécaut
ionlesbanqueslali
mit
entà80%delaval
eurdesstocksetce,
pourt
eni
rcompt
eàl
afoi
sdesi
ntér
êtsqui
ser
aientf
act
uréset
quigonf
eraientl
acréancesurlecli
entetduri
squededépr
éciat
iondustock

6.Lef
act
ori
ngper
metd’
assur
eraucl
i
entl
erembour
sementdel
atot
ali
tédesescr
éancescommer
cial
esf
act
ori
sées ❑

Ef
fect
ivementl
esf
act
uresadmi
sesàl

escompt
ebénéf
ici
entdel
agar
ant
iet
otal
econt
rel

impay
é

7.Lesv
aleurmobi
l
ièr
esdepl
acementpeuv
entdonnerl
i
euàdesdépannagesdet
résor
eri
eaupr
èsdel
abanque ❑

Absol
ument,
carl
esbanquesl
esaccept
entennant
issementpourl
ami
seenpl
acedesf
aci
l
itésdecr
édi
tdet
résor
eri
e

8.LesPME/
TPEbénéf
ici
entdel

aval
CCGpourl

obt
ent
iondescr
édi
tsdef
onct
ionnement ❑

Toutàfai
tlacai
ssecentraledegar
anti
e(organi
smepublic)consci
entdel
adi
ffi
cul
téqu’
épr
ouventlespet
it
esstr
uctur
esenmat ièr
ede
fi
nancementdeleuracti
vi
téfaut
edegaranti
es,s’estpr
oposéeàmet tr
eenpl
aceuneli
gnedegaranti
edesbanquesquiaccept
erai
enttdel
es
fi
nancer,cequi aconsti
tuéunnetsoul
agementdecesentrepri
ses

9.Ler
epor
tdupai
ementdesdr
oit
sdedouaneestpossi
blegr
âce àl
ali
gne 
: AT ❑
OC ❑

Cer
epor
testobtenugrâceàlapr
oduct
iond’
uneobli
gat
ioncauti
onnéequi
sematér
ial
i
separunbi
l
letsouscr
itparl
ecl
i
enti
mpor
tat
euràor
dre
del
adouaneetgarant
iparl
abanquepouruneduréequivar
iede60à120jour
s

10.l
orsdel

émi
ssi
onducr
édi
tdocument
air
e l
eri
squeett
otal
ementsuppor
téparl
abanquenot
if
icat
ri
ce ❑

Non,l
eri
squeesttotalementassuméparl
abanqueémettri
ce(banquedel’
acheteur
)tandi
slabanquenot
if
icatr
icesel
imi
teànoti
fi
erla
gar
ant
ieàl’
achet
eur, Tout
efoi
sdanslecasoulecredocestir
révocabl
eetconf
ir
méàcemomentl àlagar
antieestsol
i
dai
rementassur
éepar
l
abanqueémettr
iceetlabanqueconfi
rmat
ri
ce