Vous êtes sur la page 1sur 2

Urbanisme

5éme année architecture classique – 2010 / 2011


Enseignante : BOUKHABLA Moufida

Cours N°8

I. Les instruments d’urbanisme en Algérie :


Se situant en aval de la planification spatiale, les instruments d’urbanisme que sont le
P.D.A.U et le P.O.S sont précédés par les instruments d’aménagement des territoires que sont :
Le SNAT ou schéma national d’aménagement du territoire,
Le SRAT ou schéma régional d’aménagement du territoire,
Le PAW ou plan d’aménagement de wilaya,
1- Rétrospective sur les instruments d’aménagement du territoire :
L’établissement de la loi n°87-03 du 27 janvier 1987 relative à l’aménagement du territoire et
dont les dispositions définissaient le cadre de mise en œuvre de la politique nationale
d’aménagement du territoire contenue dans la charte nationale a permis de définir :
 Les grand axes de l’aménagement du territoire régionaux et sectoriels tels que : le
développement agricole, industriel, la réalisation de barrage, la localisation du siège
gouvernemental,……
 Les instruments d’aménagement du territoire que sont le SNAT, le SRAT, le PAW.

1.1) Le SNAT :

Initié par l’état central et élaboré à long terme (échéance de 20 ans et plus), le SNAT devait
exprimer la vision prospective de l’occupation du territoire national en liaison avec la
stratégie du développement économique, social, et culturel ; il devait ainsi traduire les options
et choix arrêtés en matière d’aménagement et d’organisation de l’espace national.
Il devait constituer le cadre de référence pour la répartition et la localisation des actions de
développement et de la population en visant une distribution équitable à travers le territoire
national.

1.2) Le SRAT :
Initié par l’état central, le SRAT est à l’échelle inter-wilayas. C’est un instrument d’appui
sous forme de schémas régionaux élaborés dans un souci d’une meilleure prise en charge des
objectifs de développement régional et d’une plus grande précision de la définition des choix
et des actions d’aménagement du territoire. Il est lui aussi élaboré à long terme.

1.3) Le PAW :

Initié par la wilaya dans le respect des dispositions du SNAT et du SRAT, il a pour objectif de
définir les orientations de développement de la wilaya ; ainsi :
 Il fixe les vocations des communes de la wilaya,
 Il opère la distribution des activités et de la population à travers le territoire de chaque
commune en localisant les infrastructures, les zones d’activité économique ainsi que
les zones de mise en valeur,
 Il identifie la hiérarchie urbaine dans la wilaya (communes rurales, communes
urbaines) ainsi que les rythmes d’urbanisation,
 Il détermine les aires de planification intercommunales, pour les communes à intérêts
communs,

1
Urbanisme
5éme année architecture classique – 2010 / 2011
Enseignante : BOUKHABLA Moufida
 Il procède à la distribution des services publics dans la wilaya.
Pour compléter cette logique entre les différentes échelles de planification, d’autres
instruments ont vu le jour ; ce sont :
 Le plan d’urbanisme directeur ou PUD,
 Le plan d’urbanisme provisoire ou PUP.
Elaborés à une échelle réduite, PUD et PUP devaient prendre en charge le problème
d’appropriation des sols et de maitrise de la croissance urbaine au niveau communal.
Malheureusement, bien que ces pratiques aient présenté une logique entre les différentes
échelles de planification, elles étaient loin, par les résultats acquis, de refléter les objectifs
escomptés et pour causes :
 L’absence de textes officiels précisant le mode de coordination entre SNAT, SRAT, et
PAW, en amont du PUD, et les instruments d’urbanisme en vigueur alors,
 Son opposabilité au tiers et donc son faible pouvoir juridique,
 La méconnaissance des problèmes réels des villes par l’absence d’un travail de terrain.
Aujourd’hui, la volonté de maitriser les formes des extensions urbaines et leur intégration à
l’existant se traduit à travers un courant antifonctionnaliste, celui du retour à l’ « URBAIN »
qui consiste à définir « un projet urbain » basé sur :
 L’identification des problèmes réels,
 La compréhension de leurs mécanismes
Par des questions de fond sur la ville en vue de rechercher de nouvelles méthodes de
planification du développement et de la gestion des villes.
Par ce retour, un besoin de nouveaux instruments se fait sentir dans l’urbanisme nécessitant de
nouvelles méthodologies et approches en matière d’élaboration et de contenu et exigeant des
responsables de leur conception et de leur mise en œuvre :
 Une expérience,
 Et un acquis de connaissance solides
Pour que ces instruments puissent encadrer et contrôler spatialement les actions des différents
acteurs de la ville.
C’est alors, que d’autres instruments complétant le SNAT et le SRAT ont vu le jour à travers :
 L’établissement de la loi 90-29 du 1er décembre 1990 relative à l’aménagement et
l’urbanisme dont le souci majeur était d’arriver à une meilleure appropriation des sols
et une plus grande maitrise de la gestion urbaine.
Cette loi a été établie pour :
- Edicter les règles générales d’aménagement et d’urbanisme,
- Définir les instruments d’aménagement et d’urbanisme que sont le PDAU et le POS.
 L’aménagement de deux (02) décrets, suite à cette loi, pour la mise en place effective
des nouveaux instruments ce qui devait garantir la mise en œuvre d’une planification
efficace à l’échelle communale ; ce sont :
- Le décret n°91-177 du 28 mai 1991 fixant les procédures d’élaboration et
d’approbation du PDAU ainsi que le contenu des documents y afférents,
- Le décret n°91-178 du 28 mai 1991 fixant les procédures d’élaboration et
d’approbation des POS.