Vous êtes sur la page 1sur 1

BONUS - VENTILATION NON INVASIVE

Définition
« Toute technique d’assistance ventilatoire délivrant une aide ventilatoire sous la forme de pression positive, sans intubation trachéale ou trachéotomie. »
Physiologie
- Les échanges gazeux dépendent du renouvellement périodique de l'air alvéolaire
 Lors d'une INSPIRATION, l'air est transféré vers les alvéoles : Pression voie aérienne > Pression alvéolaire par abaissement de pression alvéolaire (contraction
des muscles inspiratoires)
 Lors de l'EXPIRATION, l'air alvéolaire est transféré vers l'extérieur : Pression alvéolaire > Pression voie aérienne, par élévation de pression alvéolaire à cause des
forces élastiques de rappel de la cage thoracique et du tissu pulmonaire
Physiopathologie
- La fonction « pompe » de l’appareil respiratoire (des centres respiratoires aux muscles, en passant par la paroi thoracique et les voies
aériennes supérieures) est altérée, avec pour conséquence une hypoventilation alvéolaire (hypoxémie + hypercapnie)
 Intérêt de la VNI :
INSUFFISANCE VENTILATOIRE
 Assurer une partie du travail ventilatoire
 Diminuer la charge à laquelle doit faire face la « pompe » pour maintenir une ventilation alvéolaire adaptée aux besoins
métaboliques
- La fonction d’échange du poumon est altérée, aboutissant à une hypoxémie isolée.
 Intérêt de la VNI :
INSUFFISANCE RESPIRATOIRE
 Améliorer l’oxygénation du sang veineux mêlé, sans pour autant voir survenir une hypoventilation
 Via PEPe (pression expiratoire positive externe) par le biais du recrutement alvéolaire.
Type de VNI

PRESSION POSITIVE CONTINUE VENTILATION à 2 NIVEAUX DE PRESSION - VNDP

- Rôle : Prend en charge une partie ou tout l’effort respiratoire en procurant


une aide INSPIRATOIRE  Permet de diminuer l’effort musculaire respiratoire
- Rôle : « Prothèse aérique » pour éviter le collapsus des VAS pendant le sommeil - Appareil :
- Appareils :  VSAI-PEP = Ventilation Spontanée avec Aide Inspiratoire et Pression
 PPC constantes (mises en place après une titration) Expiratoire de Pointe
 PPC auto-pilotées (détection des apnées par la machine) - Traitement de référence :
- Traitement de référence : SAOS  Pathologie de la pompe responsable d’une hypoventilation alvéolaire
Maladie neuro-musculaire : SLA - Myopathie
Déformation thoracique : Cyphoscoliose
Obèse : Syndrome restrictif - Syndrome obésité hypoventilation
 Anomalie de l’échangeur pulmonaire : Œdème aigu pulmonaire
Contre-indication
- Environnement inadapté - Sepsis grave
- Patient non coopérant, agité ou opposant à la technique - Post-arrêt cardio-respiratoire
- Intubation imminente (sauf VNI en pré-oxygénation) - Pneumothorax non drainé - Plaie thoracique soufflante
- Coma (sauf coma hypercapnique de l’insuffisant respiratoire chronique) - Obstruction des voies aériennes supérieures (sauf SAOS et laryngo-
- Epuisement respiratoire trachéomalacie)
- État de choc - Vomissements incoercibles
- Trouble du rythme ventriculaire grave - Hémorragie digestive haute
- Traumatisme cranio-faciale grave - Tétraplégie traumatique aiguë à la phase initiale

« L’ASTUCE du PU » - INDICATION FORMELLE de la VENTILATION NON INVASIVE

- Œdème aigu pulmonaire avec détresse respiratoire


- Exacerbation aiguë de BPCO avec acidose respiratoire (pH < 7,35)
- Insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique de l’immunodéprimé
- Hypoxémie post-opératoire de chirurgie lourde
- Prophylaxie de l’insuffisance respiratoire aiguë post-extubation