Vous êtes sur la page 1sur 5

GESTION 2

Introduction :
L’entreprise a une obligation légale et fiscale : la tenue de la comptabilité ;
L’approche comptable permet de mettre en évidence les flux à l’intérieur de
l’entreprise mais également de déterminer les équilibres emploi ressource et le
résultat comptable (Bénéfice ou perte). Cependant, cette approche trop statique
ne permet pas de dégager la trésorerie et les équilibres financiers de l’entreprise.

I. Rappel de comptabilité

La comptabilité permet d’enregistrer les flux liés à l’activité de l’entreprise,


generalement on identifie des flux financiers, et des flux de Biens et Services.

A. Le journal

Il consiste à enregistrer au quotidien les différents flux qui se produisent


quotidiennement dans l’entreprise.

B. Le grand Livre

Il permet de regrouper l’ensemble des comptes de l’entreprise (charges produits,


emplois ressources). Il présente l’avantage de faire ressortir les Soldes de chacun
de ses comptes.
C. La balance

La balance est un document de synthèse

– Permettant de regrouper l’ensemble de comptes du grand livre.


– Permettant de vérifier les équilibres comptables (de vérifier le principe de
la partie double)

A. Le compte de résultat
Il permet de déterminer le résultat de l’entreprise cad soit le Bénefice soit la
perte comptable.

B. Le bilan

I. Le contexte du diagnostic financier


Le but du Diagnostic Financier est de découvrir les forces et les faiblesses de
l’entreprise mais également les opportunité et les menaces qui affectent le
devenir de l’entreprise de manière a organiser les actions correctrices.

A. Le Schéma du Diagnostic permanent

B. Le bilan fonctionnel de l’entreprise

Le bilan fonctionnel consiste à retraiter le bilan comptable de l’entreprise afin de


faire apparaître les grandes masses de ce bilan ; il permet d’identifier
– les ressources stables de l’entreprise

La répartition des ressources stables de l’entreprise consiste à identifier les fonds


propres mais également les ressources d’emprunt nécessaire au financement des
besoins en fond de roulement

– les besoins en fond de roulement

Besoins issus de l’activité de l’entreprise

– la trésorerie de l’entreprise

FR – BFR = TE

Les actifs stables sont : 686 000

Les ressources stables sont constituées des capitaux propres 380 000 ; les
provisions pour risques et charges 12 400, dettes fi 104 525 + Amortissements
244 777 soit un total de 741 742

Les actifs circulants ils sont constitués des actifs circulants d’exploitation ainsi
que les actifs circulants hors exploitation. Stock et encours 41 160 ; créances
d’exploitation 7 5460 ; charges constatées d’avances 1 812.

Actifs circulant HORS EXPLOITATION : créances diverses 15 092

Les Passifs d’exploitation : dettes d’exploitation 66 680 ; produits constatés


d’avance 2 320

Les Passifs Hors exploitation : dettes diverses 15 600

Trésorerie Active : VMP 2640 ; Disponibilités 4 078

Passif
ACTIF STABLE 686 000 D’exploitation 69 000
RESSOURCES STABLES 741 742
FRNG = 741 742 – 686 000 H Exploitation 15600
B

R
Actif circulant
D’exploitation 118 8432
H Exploitation 15092
Trésorerie Active 6818

CUMUL 826342 CUMUL 826342

Cette entreprise dispose d’un fond de roulement supérieur à ses actifs stables ce
qui lui permet de couvrir des besoins en fond de roulement important (84 600 €)
ce qui au final lui laisse une trésorerie active de 6 818€

BFR = - 48 924 c’est l’addition du Passif d’exploitation et H exploitation –


L’addition de l’actif circulant d’exploitation et H exploitation ; cette entreprise a
un besoin de fond de roulement de 48 924 €

Les grandes surfaces sont les modèles typiques pour illustrer les entreprises qui
sont en absence de fond de roulement (peu de fond propres).