Vous êtes sur la page 1sur 5

La mondialisation

Claude Manzagol
Chapitre 6
UNE PLANETE EN MOUVEMENT

Intro
− XXe siècle terre est devenue une « planète nomade » (déplacements en masse, brassages de pop°,...)
− pop° sont de + en + mobiles, ds les activités quotidiennes comme ds la recherche d'une vie meilleure
− disparités éco & sociales sont rendues + sensibles par la diffusion planétaire des info → mondialisation
des rêves et des frustrations, alimentation des flux de migrations amples et complexes

I- L'explosion des mobilités


prquoi les pop° sont-elles plus mobiles? Comment décrire le système migratoire mondial? Le phénomène
s'accélère-t-il?
II- Des populations transnationales
les nouvelles formes de mobilité suscitent-t-elles de nouveaux rapports avec les territoires?
III-La planétarisation du tourisme
le tourisme de masse, un phénomène économique et culturel de 1er ordre,un témoin de mondialisation

I. I. L'explosion des mobilités


−150 millions de migrants ds le monde dont 30 millions de clandestins (non recensés)
−ms tt est relatif : il y a 1 siècle le rapport (nbre migrants)/(pop° mondiale) était de 5% contre 2,5 auj
−en moyenne 5% des habts des pays industrialisés ne sont pas des citoyens (9% aux EU, 24% en Australie)

A/ Anciennes et nouvelles mobilités


− autrefois courants migratoires simples ds leur configurat° et leur motivation, auj ils sont bcp + compliqués

1/ Des logiques innombrables


− autrefois, 2 motifs majeurs : fuir la misère et fuir les persécutions (Irlande vers EU au XIXe)
− auj ces motivations demeurent (exil des Vietnamiens entre 1975 et 1990, Haïtiens auj, …)
− ms aussi : ~ jeunes interrompent leurs études pour des voyages, étudiants vont se former à l'étranger
~ les entreprises font tourner leurs cadres, les hô d'affaires partent en quête d'opportunités
~ les retraités cherchent quiétude, climat clément, les Anglais aussi (ds le Gers et le Périgord)
− certains courants organisés par les États (Juifs d'URSS vers Israël) ms stratégies individuelles prédominent
− migrations familiales ds l'OCDE (déplacement de la famille ou regroupement ultérieur)
− des femmes enceintes paient cher pour accoucher au Canada pr que bébé ait la nationalité canadienne
− migration-circulation=migration sans sédentarisation (pop° des pays de l'Est)

2/ Des géométries compliquées


− complexité spatiale du phénomène qui peut être transfrontalier, international, intercontinental, diasporique
− la proximité facilite la migration (mvt de pop° surtt lorsque les frontières sont artificielles (Togo,
Ghana,...)
− lors de tensions entre les États les expulsions en masse sont fréquentes
− migrations à longue portée sont anciennes ms ont ↑ : les facultés de communicat° mondialisent les flux

1/5
B/ Le système migratoire mondial
− traits principaux du système migratoire mondial (G. Simon, 1995) :
- des situations mondiales contrastées : mobilité de pop° + ou - modérée, nbre d'immigrants et/ou
d'émigrants variable selon les pays
- 3 gds foyers d'appel : Am du Nord, E* occidentale, pays pétroliers du Golfe Persique (20 millions
d'immigrants ds l'UE dt les 2/3 sont extra-européens
- des foyers secondaires : courants internationaux vers l'Australie, la Corée, le Japon, et régionaux
vers l'Inde, le Togo, la Tanzanie
- des zones de départ étalées : Am centrale et Caraïbes, totalité de l'Afrique, Méditerranée orientale,
Asie du Sud-Est
- la chute des Murs a déclenché les migrations hors de l'ancien bloc soviétique : All de l'est ap 1961,
ruée vers l'Europe occidentale de bcp de pays de l'Est
- des réfugiés et des demandeurs d'asile : importants flux à partir de nbreux foyers de troubles,
d'oppression, de conflits surtt ds le 1/3 Monde
- les courants actuels sont encore influencés par les liens coloniaux anciens : Indo-Pakistannais au
RU, Marocains en Fr, Surinamais aux Pays-Bas etc... ms de moins en moinns exclusifs (Marocains en Esp,...)
- des patrons « régionaux » de migration s'esquissent : les espaces triadiques privilègeront-ils les
mvt internes de pop° (ex l'espace Schengen)
- la conjoncture module le volume des flux : 1973-75 = coup d'arrêt de l'immigration en Fr & All ms
de + en + de clandestins → guerre du Golfe a mis en mvt 3millions de personnes (stt Egyptiens, Yéménites et
Palestiniens)
- les flux migratoires confluent de + en + vers les gdes métropoles (voir chap 8)

C/ La migration, processus d'équilibre


économique complexe
−migration=condition nécessaire au fonctionnement du système mondial → disparités ds les marchés du
travail et les rémunérations sont tendent + ou – vers l'équilibre grâce à la migration des pop°
− cpdt cet équilibre ne se réalise pas vrmt ds les faits car migrants stimule aussi la demande de biens et
services dc contribue à créer des emplois
− relation immigration/croissance éconq est si complexe que les études d'impact la cernent mal (ex
Canada)
− perception de l'immigration négative ds classes sociales se sentant menacées
− ms ce sont des immigrants qui ont créé Heinz, Miller, Del Monte, Macy's et Sear's → migrants
arrivent avec leur qualification et leur culture, et certains donnent parfois de meilleurs résultats que
ds leur pays d'origine (Chinois, Indiens)
− ds les pays d'origine effet néfaste de l'exode des travailleurs qualifiés ms aussi bénéfices qu'apportent
les flux compensatoires d'argent et de capitaux (l'économie d'Haïti ne survie que grâce à ça)

D/ L'accélération des migrations


− les turbulences migratoires vont perdurer car la démographie et le marché du travail appellent une main
d'œuvre considérable : les pb issus des besoins de l'époque fordiste persistent et on parle de nouveau de
pénurie de main d'œuvre (All prévoit d'accorder 30 000 visas à des informaticiens)
− il faudrait 25millions d'immigrés pour pr conserver le même taux de pop° active ms pb de charges sociales
et d'intégration
− enjeux économiques et sociopolitiques considérables: les migrations invitent chaque pays à une réflexion
prospective sur les politiques d'emploi et de gestion des âges.

2/5
II. Des populations transnationales ?
− élites ont tjs circulé, la mondialisation n'affecte pas ttes les couches sociales au même degré
− progrès de la mondialisation accélèrent circulat° des élites et accentue leur adhésion à un corps de valeurs
communes

A/ La question de la fuite des cerveaux


− 1960' monde s'inquiète de la fuite de leurs élites scientifiques aux EU où entreprises, labo et universités
offrent des conditions de vie et de recherche alléchantes → « brain drain » = coulée des ingénieurs,
biologistes et médecins vers les EU
− drainage s'amorce av les études supérieures: étudiants se forment à l'étranger et svt ils ne reviennent pas
− migrat° des cerveaux vers les pays du Nord retarde ou entrave l'amorce du cercle vertueux du dvlpt du
Sud, condamné à une dépendance technologique accrue
− pays du Nord assouplissent leurs règles d'immigration (visas technologiques) pr recruter l'élite étrangère
− nbre d'étudiants étrangers en Fr ↑ ms leur importance ↓ car moyens offerts par EU sont + attrayants
− 1 chercheur sur 4 dans le monde travaille aux EU ou au Canada
− les pays qui en ont les moyens adoptent des politiques pour favoriser le retour de leurs diplômes
− auj, grâce à Internet et aux réseaux de communication, des relations se constituent entre le pays de départ
et le pays de formation → on parle de « diaspora scientifique » ms les effets de perdition pr les pays en dvlpt
ne sont pas abolis

B/ Y a-t-il une « hyperbourgeoisie » mondialisée ?


− circulation des élites dirigeantes est ds la logique de la transnationalisation des firmes : il existe
encore peu d'entreprises globales ms on observe une internationalisation de la strate managériale
− création d'un véritable marché du travail interne à chaque firme pour les cadres supérieurs (ex
Renault délègue Carlos Ghosn pour redresser Nissan) → circulation des dirigeants au + ht niveau
grâce aux solidarités qui se créent ds les gdes fabriques de cadres (du MIT à Stanford et de Wharton
à Fontainebleau)
− mobilité généralisée => dominat° progressive de l'espace des flux sur l'espace des lieux (d'après
Castells)
− opposition entre les masses qui restent locales et les élites cosmopolites qui élaborent leurs règles et
codes (rencontres décisionnelles ds des palaces, choix vestimentaires et gastronomiques issus d'une
culture internationale,... → appartenance aux cercles décisionnels, quelle que soit l'origine nationale)
− nouvelles élites dirigeantes se distinguent par les sources de revenus (salaires plantureux et stock-
options)
− cette hyperbourgeoisie traduit une maîtrise accrue de l'espace qui est celui de la mondialisation

C/ Les diasporas
− Étymologie grecque : diaspora = groupement de Juifs éparpillés ds le monde greco-romain
− auj diaspora = toute dispersion massive et contrainte à la suite d'une catastrophe, d'une pop° dont les
rameaux s'inscrivent durablement ds des territoires éloignés de sa terre d'origine dont elle conserve la
mémoire, constitutive de son identité → 20 millions de Juifs hors du foyer israélien, 4 millions
d'Arméniens dispersés après 1945, 30 millions de Chinois sur tous les continents (cf page 157),
Irlandais, Libanais, etc...
− ces gens conservent des liens avec leur pays d'origine, sont ancrés ds des lieux où ils ne partagent
pas l'enracinement territorial des autres habitants → lien av le territoire est + lâche => ~
transnationalisation

3/5
III. La planétarisation du tourisme
− Pratiques et lieux nouveaux inventés par tourisme de classe (avt le tourisme était réservé à des
privilégiés)
− congés payés + hausse du niveau de vie + transports à gde distance => tourisme de masse

A/ Une formidable croissance


− 1950 : 25 millions de touristes internationaux, 750 millions à la fin du siècle, le double pour 2015
− seulement 8% de la pop° mondiale est impliquée ds le tourisme
− nbre et éloignement des destinations ne fait qu'augmenter
− E* et Am du Nord fournissent la majorité de la clientèle et les 2/3 des destinations ms progrès
fulgurant des pays du Sud (attirent + d'1/4 des contingents av une prédilection marquée pour l'Asie)
− Fr tjs au 1er rang des destinations préférées ms Chine va supplanter tout le monde ds un avenir
prochain

B/ Un impact économique considérable


− 100 millions de pers employées ds activités générées par le tourisme (20% du commerce
international)
− pr bcp de pays en dvlpt le tourisme a été une manne : emploie 40 millions de personnes ds le
1/3Monde et y amène autant d'argent que toutes les aides publiques au dvlpt
− ms tourisme ne produit que des esclaves ds le pays d'accueil qui ne fournit que la main d'œuvre non-
qualifiée : équipement, nourriture, savoir-faire sont importés
− bcp effets négatifs : altération des cultures traditionnelles, dégradation de l'environnement, …
− dépendance à l'égard du tourisme est dangereuse en cas de cataclysme (cyclones à Saint-Martin)
− d'autres pays réussissent à préserver leur identité tout en profitant de l'ouverture du marché (produits
alimentaires, artisanat, ...)

Synthèse
_____________

- la 1ère mondialisation avait mis en branle des 10aines de millions de migrants


- le mvt de mondialisation a repris de façon accélérée après 1950
- mobilités multiples => système migratoire mondial complexe
- les sociétés contemporaines se transforment sous l'impact de ces mvts qui leur posent
de redoutables défis
- les élites ont une aptitude particulière à la migration → phénomène de
tranationalisation
- les diasporas entretiennent des liens originaux avec le territoire, en ce sens elles
participent aussi d'un phénomène de transnationalisation
- le tourisme de masse a un impact éco considérable et étend ses réseaux sur l'ensemble
de la planète

4/5
5/5