Vous êtes sur la page 1sur 30
Mini projet : Conception des ponts Réalisé par : Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane Encadré
Mini projet : Conception des ponts Réalisé par : Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane Encadré

Mini projet : Conception des ponts

Mini projet : Conception des ponts Réalisé par : Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane Encadré
Mini projet : Conception des ponts Réalisé par : Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane Encadré

Réalisé par :

Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane

Encadré par :

Dr Mohamed BENNIS

Groupe 20

Mini projet : Conception des ponts Réalisé par : Adous Hafsa Daoudi Ghita Amenzou Othmane Encadré

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Table de matières

1- Etude des variantes

1.1- Présentation générale du projet

  • 1.2 -Choix du type de l’ouvrage

1.3- Critères de choix du type d’ouvrage

  • 1.4 - Choix des variantes

1.5- Proposition des variantes de franchissement

2-Conception générale :

2.1-Tablier

a- hourdis b- Les poutres principales c- Les entretoises 2.2- Les culées 2.3- Les piles

2.4-Fondations

2.5-Equipements

3-Calcul des charges :

3.1-Les charges routières réglementaires 3.2-Méthode de Guyon- Massonnet

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Choix des variantes

Etude des variantes

1-Introduction :

1.1-Présentation générale du projet Données fonctionnelles :

Autoroute 2 × 2 voies à tabliers séparés

1,5m (Bande dérasée Droite) +2 × 3.5m (chaussée de trois voies) +0,5m (Bande dérasée Gauche).

Longueur du tablier : 287m.

Le tirant d’air : H = 13m.

Données géotechniques :

Bon sol. Niveau du substratum = 2 m.

2-Etude des variantes :

2.1-Choix du type de l’ouvrage :

Le choix du type de l’ouvrage est une démarche itérative qui consiste à la recherche de la variante qui s’inscrit le mieux dans le contexte fonctionnel et naturel du franchissement de l’obstacle.

2.2-Critères de choix du type d’ouvrage :

Généralement, au Maroc le choix d’une solution est conditionné par

les contraintes techniques, économiques et esthétiques. Les contraintes techniques se présentent dans les contraintes du site

et de l’environnement où l’ouvrage va être implanté (les positions possibles

des appuis, la nature du sol de fondation, le gabarit à respecter.), les contraintes de la voie dont il est support (Les profils de la chaussée : en

long, en travers, en plan), et enfin des dispositions constructives.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Généralement on s’oriente vers la solution qui offre les meilleures conditions d’exécution, à savoir, la disponibilité du matériel et de la main d’œuvre destiné à réaliser les travaux en respectant le délai de construction.

Les contraintes économiques résident dans le fait de choisir une variante qui présente un coût raisonnable. Quant au côté esthétique, la variante choisie doit s’intégrer dans le paysage du site. 2.3-Choix des variantes :

Pour un choix primaire des variantes à adopter, on peut éliminer les

portiques et les ponts cadres, parce qu’ils ne sont pas à l’échelle de notre

pont relativement de grande portée.

On a opté également pour choix du béton précontraint comme matériau de construction vu que les ponts en acier présentent des coûts relativement élevés en comparaison avec des ponts en béton précontraint ou armé. En plus, les frais d'entretien et de maintenance représentent dans la plupart des cas une entrave pour le choix de ce type de matériau.

En ce qui concerne le béton armé, celui-ci est éliminé vu la longueur

et la largeur importantes du tablier.

Donc, la solution de franchissement

sera en béton précontraint. 2.4-Proposition des variantes de franchissement :

Variante 1 : Le pont en poutre-caisson

Avantages
Avantages

La rigidité à la torsion est assurée par un tablier constitué d'un ou plusieurs

caissons creux, notamment lorsque le tracé en plan de l’ouvrage est courbe, ou lorsqu’il est nécessaire d’avoir des appuis intermédiaires ponctuels afin de limiter l’emprise des piles (site urbain, voies ferrées, etc.). La mise en place de grandes travées.

Les caissons offrent une bonne résistance à la corrosion (les surfaces extérieures sont lisses et les surfaces intérieures protégées) et une esthétique agréable due à des volumes nets. L’élancement d’une poutre-caisson mixte

Mini projet :

Conception des ponts

2017

dépend de la largeur de la plate-forme : il est de l’ordre de 1/36 pour un tablier de hauteur constante et de 12 m de largeur.

Inconvénients
Inconvénients

Ils sont plus coûteux car nécessitant une plus grande quantité d’acier et des

opérations d’usinage plus lourdes. Ils ne sont compétitifs que s’ils peuvent être entièrement préfabriqués en

atelier puis transportés sur le site d’un seul tenant, ce qui implique une largeur nette inférieure à 5 m. La maintenance est plus délicate, parce qu'elle nécessite de faire intervenir les équipes d'entretien dans l'espace souvent réduit qu'offre l'intérieur du caisson.

Variante 2 : Le pont à poutres préfabriquées précontraintes par post-tension (VIPP)

Avantages
Avantages

Le principal avantage de ce type de structure est lié à son mode de construction qui permet d'éviter le recours aux cintres s'appuyant sur le sol. On s'affranchit ainsi de nombreuses contraintes liées à la brèche pour la

réalisation du tablier (site accidenté

).

... Le recours à la préfabrication apporte un intérêt évident, tant sur le plan technique que sur le plan économique. En particulier, il permet d'envisager des formes de poutres assez élaborées, plus difficiles à coffrer, mais permettant de faire travailler au mieux la matière. On peut également attendre de la préfabrication une amélioration de la qualité des parements et des tolérances dimensionnelles. Le recours à la préfabrication a également une incidence sur les délais d'exécution de l'ouvrage, puisqu'il est possible de rendre indépendante la fabrication des poutres du reste du chantier. Un autre intérêt de ce type de structure provient de son fonctionnement isostatique qui la rend pratiquement insensible aux déformations imposées, en particulier aux tassements différentiels des appuis et aux effets d'un gradient thermique. Ce type de tablier, constitué de poutres rectilignes, est naturellement bien adapté aux franchissements rectilignes.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Inconvénients
Inconvénients

Ce type de tablier ne s'adapte que plus difficilement aux franchissements

biais ou courbes. Afin de profiter au mieux de la préfabrication, il est souhaitable de pouvoir

implanter les appuis à intervalles réguliers pour réaliser des travées de longueurs égales. Toutefois, il est à noter que de nombreux grands viaducs de type VIPP ont, en revanche, un aspect plutôt satisfaisant, du fait de cette épaisseur importante donnant des proportions harmonieuses entre le tablier et les appuis. Les tabliers VIPP, comme les autres structures à poutres sont plus sensibles que des structures massives aux chocs transversaux de véhicules hors gabarits.

Variante 3 : le tablier PSI.DP (Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle Précontrainte)

Avantages
Avantages

Grâce à la précontrainte, les tabliers PSI.DP ont un meilleur élancement et

une consommation en aciers passifs plus faible que les tabliers PSI.DA, qu'il s'agisse des ferraillages longitudinal, transversal ou des cadres et étriers. Ces ouvrages restent cependant robustes, grâce à leur monolithisme.

La simplicité de leur forme et leur grande réserve de sécurité constituent

par ailleurs des atouts importants, ainsi que leur souplesse dans l’adaptation

à toute difficulté d’implantation grâce à leur construction par coulage en place (dans le cas de tracé biais ou courbe en plan ou en élévation).

 

Inconvénients

 

La longueur des ponts-dalles précontraints ne dépassant pas 150m.

La réparation par remplacement de la dalle des ponts dont le tablier est précontraint par post tension est très difficile et complexe. La précontrainte ayant été appliquée après le bétonnage de la dalle, celle-ci fait donc partie

Mini projet :

Conception des ponts

2017

intégrale du système structural. L'enlèvement de la dalle modifie les efforts dans le tablier et peut affecter sa stabilité. De plus, des précautions doivent être prises afin de ne pas endommager les câbles de précontrainte qui, à certains endroits, passent dans la dalle. Ainsi, la reconstruction de la dalle implique souvent le remplacement complet du tablier. De même, les caractéristiques structurales des tabliers à dalles épaisses peuvent présenter le même genre de problématique.

Variante 4 : Ponts à poutres précontraintes par adhérence PRAD

Domaine d’emploi : Des portées entre 15 et 25m

Avantages
Avantages

La maîtrise de la qualité des poutres, car celles-ci sont fabriquées en usine

Absence d’échafaudage pour la construction du tablier d’où un gain de

temps appréciable, notamment pour les sites difficiles d’accès. Structure hyperstatique réduisant les moments en travées, ce qui a pour conséquence de limiter la hauteur des poutres

   

Inconvénient

 

Aspect esthétique : l’élancement habituel des ouvrages utilisant des poutres

précontraintes par pré-tension, principalement dans le cas des travées isostatiques, conduit à des épaisseurs de tablier sensiblement plus fortes que celles des ponts-dalles continus.

Les moments hyperstatiques développés par le câblage dans les zones

d’appuis peuvent entrainer l’instabilité des piles surtout si la hauteur de ces

derniers est importante. En général les structures hyperstatiques soulagent le pont, mais ils chargent le sol.

 

Variante 5 : Pont mixte à bipoutre

 

Domaine d’emploi : Des portées entre 30 et 90m

 

Avantages

 

Légèreté de l’ouvrage

 

La rapidité d’exécution

 

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Précision dimensionnelle des structures

 

Facilité d’extension

Peu d’échafaudage

 

Inconvénients

 

Nécessite un entretien régulier et coûteux

Main d’œuvre qualifiée (soudeurs)

Prix élevé de l’acier

Risque de flambement.

Mini projet : Conception des ponts 2017  Précision dimensionnelle des structures  Facilité d’extension 

Compte tenu des données de notre projet et suite à l’analyse de ces différentes variantes, nous avons opté pour le choix d’un VIPP.

Mini projet : Conception des ponts 2017  Précision dimensionnelle des structures  Facilité d’extension 

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Conception générale :

1-Eléments de pré dimensionnement :

1- Tablier :

L'implantation des appuis et le choix du type d'ouvrage étant réalisé, il convient de déterminer le nombre, l'espacement et les dimensions des poutres.

1.1-Hourdis :

Pour le hourdis, le choix porte sur le type de fonctionnement transversal (béton armé ou béton précontraint), et sur le mode de construction selon qu'il est coulé par-dessus les tables (hourdis général) ou entre les tables de compression des poutres (hourdis intermédiaire). Précisons dès maintenant que le hourdis intermédiaire correspond à une solution qui n'est plus que très peu utilisée. Alors on choisit un hourdis général, plus précisément un coffrage perdu : pré-dalles en BA

Mini projet : Conception des ponts 2017 Conception générale : 1-Eléments de pré dimensionnement : 1-

L'épaisseur de l’ hourdis est voisine du 1/16 de la portée transversale. Un dimensionnement rapide permet de retenir les épaisseurs suivantes, en fonction de l'écartement des poutres :

0,16 m pour e< 2,75 m 0,18m pour 2,75m<e<3,50m 0,20 m pour e>3,50m

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Toutefois, l'épaisseur minimale de 0,16 m n'est que rarement retenue, donc on prendra une valeur moyenne de 0,18m.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Toutefois, l'épaisseur minimale de 0,16 m n'est que rarement

1.2- Poutres principales :

Les poutres comportent une table de compression constituant la fibre supérieure et un large talon, constituant la fibre inférieure. Ces deux éléments sont reliés par une âme de faible épaisseur.

Hauteur des poutres :

L'élancement usuel se situe aux environs du 1/17 de la portée, ce qui fixe la hauteur totale du tablier (poutre+hourdis)

Mini projet : Conception des ponts 2017 Toutefois, l'épaisseur minimale de 0,16 m n'est que rarement

La hauteur des poutres se déduira du choix adopté pour le type de hourdis et de l'épaisseur même du hourdis

-

Mini projet : Conception des ponts 2017 Toutefois, l'épaisseur minimale de 0,16 m n'est que rarement

Epaisseur des âmes :

a- En zone médiane, où l'effort tranchant est faible, les âmes sont dimensionnées au minimum constructif dans le but d'alléger le plus possible les poutres. Ce minimum dépend du mode de vibration utilisé (externe ou interne) et indirectement du type de coffrage utilisé pour la réalisation des poutres.

Lorsque le nombre de poutres à réaliser est peu important (moins d'une dizaine de poutres pour fixer les idées), on emploie habituellement un coffrage en bois. Dans le cas contraire, il est plus courant d'utiliser un coffrage métallique.

Dans notre cas, nous avons 3 poutres par travée soit 21 poutres pour tout le pont

il est donc préférable d’utiliser un coffrage métallique.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Dans le cas d'un coffrage métallique, la vibration est externe et est effectuée par le fond de moule et les joues de coffrage. L'épaisseur des âmes peut donc être réduite au strict minimum et descend couramment à 20 cm ou 22 cm en zone courante.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Dans le cas d'un coffrage métallique , la vibration

b- Au voisinage des appuis, les âmes sont dimensionnées pour résister à l'effort tranchant, ce qui conduit généralement à réaliser un épaississement d'âme, appelé blochet, sur une longueur qui peut atteindre le quart de la portée. Au droit de l'appui, l'épaisseur de l'âme atteint couramment 30 cm.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Dans le cas d'un coffrage métallique , la vibration

La largeur de la table de compression :

Pour alléger les poutres, dans le but d'en faciliter la manutention, on serait tenté de réduire le plus possible la largeur des tables de compression. Toutefois, pour prévenir tout risque de déversement pendant les opérations de manutention, on ne descendra pas en dessous d'une largeur voisine de 60% de la hauteur de la poutre.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Dans le cas d'un coffrage métallique , la vibration

Nombre et espacement des poutres :

Le nombre de poutres dépend essentiellement de la largeur du tablier et de la position des poutres de rive.

Dans la mesure du possible, on cherchera à positionner ces poutres de rive le plus près des bords libres du tablier, de manière à supprimer la partie de hourdis à couler en encorbellement de ces poutres de rive, difficile à coffrer.

Pour un choix de 3 poutres principales, on aura un espacement de

e=largeur du tabler -3*

le talon :

2,25m ce qui est convenable pour un VIPP.

Nombre de poutres=3 Espacement =2,25m

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Les talons des poutres, constituant la fibre inférieure de la structure, sont dimensionnés par la flexion et doivent permettre de loger les câbles de précontrainte dans de bonnes conditions d'enrobage et d'espacement.

En première approximation, pour un béton de 35 MPa de résistance, on pourra déterminer la largeur totale des talons par la formule empirique suivante :

l : largeur du tablier, L : portée de la travée,

1100<K<1300

Pour un ouvrage normalement élancé au 1/17, la largeur des talons varie de 0,60 à 0,90 m lorsque la distance entre axes des poutres varie de 2,50 m à 4,00 m.

Par interpolation entre ces valeurs extrêmes, on trouve :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Les talons des poutres, constituant la fibre inférieure de

La partie verticale du talon ou pied de talon est généralement comprise entre 0,10 m et 0,20 m pour des largeurs de talons variant de 0,60 m à 0,90 m.

Alors, pour une largeur de 0,82m on prend :

La tangente de l'angle α (l’angle d’inclinaison de la partie supérieur du talon ) est normalement comprise entre 1 et 1,5, et il est préférable de se rapprocher de la valeur supérieure.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Mini projet : Conception des ponts 2017 Section médiane Section sur appui 1.3-Les entretoises : ♦

Section médiane

Mini projet : Conception des ponts 2017 Section médiane Section sur appui 1.3-Les entretoises : ♦

Section sur appui

1.3-Les entretoises :

nombre d’entretoises :

Actuellement, pratiquement tous les ouvrages sont réalisés sans entretoises

intermédiaires, ce qui constitue une solution parfaitement adaptée. Alors chaque

travée comporte 2 entretoises d’about.

Epaisseur des entretoises :

Les entretoises étant coulées en place, leur épaisseur résulte de conditions de bonne mise en œuvre du béton, Dans la pratique, cela amène à une épaisseur de l'ordre de 25 à 30 cm, ce qui suffit dans la plupart des cas du point de vue de la résistance.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Section médiane Section sur appui 1.3-Les entretoises : ♦

Hauteur des entretoises :

Les entretoises ont une hauteur voisine de celle des poutres, ce qui leur confère une bonne rigidité, il est préférable de diminuer légèrement leur hauteur, cette réduction de hauteur facilite l'accès aux appareils d'appuis en ménageant un espace suffisant entre le chevêtre d'appui et les entretoises. A cet égard, une distance minimale de 0,50 m semble convenable, mais il semble plus confortable de la porter à 0,80 m.

Mini projet : Conception des ponts 2017
Mini projet :
Conception des ponts
2017

2-les culées :

Il s'agit de piles-culées partiellement ou complètement enterrées ou de culées à mur de front apparent encore appelées culées remblayées. Les culées sont complétées par des murs de tête, en aile ou en retour, qui sont relativement importants dans le cas des culées remblayées. L'emploi de murs en retour suspendus présente l'avantage de s'opposer aux poussées des terres. Dans notre cas, et compte tenu des conditions du sol (bon sol) et du niveau du substratum, on peut choisir les culées enterrées car moins chères et plus utilisées.

3-les piles :

3.1-type des piles :

La largeur du tablier est modérée (nombre de poutres inférieur ou égal à quatre), les piles peuvent comporter un fût unique et sont du type pile-marteau. Les piles-marteaux sont constituées d'un seul fût de section cylindrique, surmonté d'un chevêtre en porte-à-faux. Cette solution est l'une des plus fréquentes.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Mini projet : Conception des ponts 2017 3.2-tête de pile : Compte tenu des dimensions courantes

3.2-tête de pile :

Compte tenu des dimensions courantes des abouts de poutres, les deux lignes d'appui sont distantes d'un mètre environ. La longueur des têtes de piles - dimension parallèle à l'axe longitudinal du tablier - est donc voisine de deux mètres. Transversalement, la largeur totale de la tête de pile est très voisine de la largeur du tablier pour permettre, comme dans le cas des culées, l'implantation correcte des appareils d'appui.

4-Fondations :

Pour des ouvrages qui dépassent une cinquantaine de mètres de portée, les fondations doivent être absolument fiables, compte tenu des descentes de charges relativement importantes (réactions de 100 à 150 t par poutre pour des ouvrages dont les poutres sont espacées de 3,00 mètres environ). C'est pourquoi les campagnes de reconnaissance géotechnique doivent impérativement comporter au moins un essai pressiométrique par appui. Ces reconnaissances permettent de déterminer les différentes possibilités de fondations (Niveaux de fondation et capacité portante) et les contraintes de réalisation des fondations.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Vu que notre sol est « bon » à une profondeur de 2m, on peut envisager des fondations superficielles.

5-Equipements :

5.1-dispositifs de retenu :

Les dispositifs de retenue modifient la face vue du tablier et ont donc une forte incidence sur l'aspect de l'ouvrage. Leur choix doit satisfaire à la fois à des critères de sécurité et d'esthétique.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Vu que notre sol est « bon » à

5.2-Etanchéité :

Les systèmes usuels sont à base d'asphalte coulé, de films minces adhérant au support, de feuilles, préfabriquées ou non, ou encore d'asphalte gravillonne. Le système : asphalte coulé présente une meilleure sécurité vis-à-vis des risques de pénétration d'eau. En plus, son entretien est assez facile par rapport aux autres systèmes d’étanchéité (brais-résine et feuilles). Ainsi notre choix définitif est : asphalte coulé.

5.3-corniche :

Rappelons qu'un des rôles tout aussi essentiel des corniches est la protection des extrémités latérales du tablier contre les intempéries. La réalisation de corniches coulées en place demeure rare (coffrage difficile). Les corniches métalliques sont généralement fixées par l'intermédiaire de visseries et de boulonneries sur l'extrémité du hourdis. La bonne tenue de ces éléments de fixation nécessite une protection (acier inoxydable ou galvanisation). Des précautions sont à prendre pour éviter les problèmes de corrosion bimétallique entre métaux de potentiel différent.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Pour dépasser les inconvénients liés à ces deux types de corniches, on a choisi les corniches préfabriquées. La fixation de ce type des corniches sur le tablier s'effectue classiquement par une liaison de type béton armé à base de béton.

Mini projet : Conception des ponts 2017 Pour dépasser les inconvénients liés à ces deux types

5.4-Appareils d’appui :

Les appareils d’appui sont des éléments porteurs transmettant les

efforts des tabliers aux appuis et libérant les déformations au droit des appuis. On a opté au choix d’appareils d’appui en élastomère fretté. Ceux- ci seront régulièrement changés.

5.5- Joints de chaussée :

Les joints de chaussée sont des joints de dilatation des tabliers des ponts assurant la continuité de la chaussée de circulation. Puisque notre tablier est long, on disposera alors en plus des joints aux extrémités des tabliers, deux autres intermédiaires.

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Calcul des charges :

1-Les charges routières réglementaires :

Longueur roulable : LR

LR= 9m
LR= 9m

Classe du pont :

1ére classe car LR>7m

Longueur chargeable :

Lch
Lch

Nombre de voies :

 

Nv= 2

Largeur d’une voie :

 

=3,5m

Système A(l) :

A(l)= a2

Avec :

a1= f(Nv , classe du pont) = f(2,1) =

a2 =

l : longueur chargée

A(l) = 2
A(l) =
2

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Sous système Bc :

Ce système est appliqué à tout type de pont et se compose d’un ou deux camion maximum. La distance entre les deux camions doit donner l’effet le plus défavorable.

2 files de deux camions 1ère classe et 2 files chargées
2 files de deux camions
1ère classe et 2 files chargées

Bc = 4*30*1,1 = 132t

Sous système Bt :

C’est un tandem de deux essieux munis de roues simples.

Mini projet : Conception des ponts 2017 ♦ Sous système Bc : Ce système est appliqué

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Bt bt = 1 ; car classe 1

Bt bt = 1

; car classe 1

 

Bt = 64t

 

Sous système Br :

C’est une roue isolée disposée normalement à l’axe

longitudinal de la chaussée. Les caractéristiques de cette roue sont présentées dans la figure ci-dessous :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Bt bt = 1 ; car classe 1 Bt
Mini projet : Conception des ponts 2017 Bt bt = 1 ; car classe 1 Bt

Coefficient de majoration dynamique :

Où :

L : longueur de la travée ; L= 41m. G : Poids total du tablier sur la longueur L de la travée S : Poids total le plus élevé des essieux du système B

  • G =

143,5t

G = 637,198t
G = 637,198t
  • S =Max{Bt ;Bc ;Br}

S=132t
S=132t

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Mini projet : Conception des ponts 2017 Méthode de Guyon-Massonnet : 1- Calcul des paramètres fondamentaux

Méthode de Guyon-Massonnet :

1- Calcul des paramètres fondamentaux :

1.1- Paramètre d’entretoisement :

Calcul de Ip :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Méthode de Guyon-Massonnet : 1- Calcul des paramètres fondamentaux

Calculons Zg la position du centre de gravité :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Méthode de Guyon-Massonnet : 1- Calcul des paramètres fondamentaux
 

Ai

Zgi

Ai*Zgi

S1

1640

10

16400

S2

2184

36,48

79672,32

S3

4605

132,75

611313,75

S4

1875

218,75

410156,25

somme

10304

-

1117542,32

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Zg
Zg

Moment d’inertie par rapport a Yg :

En utilisant le théorème de HYGUENS :

 

Ip

2

Ai

Igi(cm 4 )

(Zg-Zgi)^2

Ai*(Zg-Zgi)^¨2

 
  • 1640 54666,67

9693,78085

15897800,59

15952467,3

 
  • 2184 256931,3

5180,68853

11314623,75

11571555

 
  • 4605 9042013,44

590,149849

2717640,055

11759653,5

 
  • 1875 24414,01

12164,5458

22808523,47

22832937,5

Calcul de

Ip = 0,62m4
Ip = 0,62m4

h : epaisseur de l’hourdis

1.2- Paramètre de torsion :

Calcul de Jp :

Jp =

K

 

K

J(cm3)

 

Section 1

0,279

183258,98

Section 2

0,234

1138212,97

Section 3

0,29

1202845,7

Section 4

0,31

93654,63

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Jp = 0,02818m4

Calcul de JE :

=0,446
=0,446

2- Lignes d’influence :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Jp = 0,02818m4 ♦ Calcul de JE : =0,446

y=0

e

(-0,88b)

(-3b/4)

(-b/2)

(-b/4)

0

b/4

b/2

0,66b

 

K0

0,762

0,854

1,0233

1,159

1,217

1,159

1,023

0,915

 

K1

0,905

0,936

1,003

1,067

1,099

1,067

1,003

0,96

 

K

0,86087399

0,91069697

1,00926404

1,09538876

1,13541167

1,09538876

1,00917147

0,94611419

Mini projet : Conception des ponts 2017 Jp = 0,02818m4 ♦ Calcul de JE : =0,446
 

Mini projet :

 

Conception des ponts

2017

 

y=3,75

 

e

(-0,88b)

(-3b/4)

(-b/2)

(-b/4)

0

b/4

 

b/2

 

0,66b

 

K0

-1,049

-0,8057

-0,33

0,182

0,766

1,448

 

2,242

 

2,8105

 

K1

0,486

0,526

0,295

0,745

0,906

1,108

 

1,345

 

1,509

   

K

0,0123397

0,11507269

0,10214157

0,57127313

0,86279971

1,21291498

1,62179042

 

1,91060839

Mini projet : Conception des ponts 2017 y=3,75 e (-0,88b) (-3b/4) (-b/2) (-b/4) 0 b/4 b/2

Système A(l) :

a) Poutre centrale y=0 :

On a :

En se basant sur le tableau précédent (Méthode des trapèzes), on retrouve :

Ainsi :

Mini projet :

Conception des ponts

2017

b) Poutre de rive y=3,75 :

On a :

Ainsi :

Système Bc :

a) Poutre centrale y=0 :

ei 0,25 2,25 K(Bc;y=0;ei) 1,095 1,00917
ei
0,25
2,25
K(Bc;y=0;ei)
1,095
1,00917

D’où :

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Mini projet : Conception des ponts 2017 D’où : Nous avons également de ce qui précède

D’où :

Nous avons également de ce qui précède

Il s’en suit que :

Enfin :

Mini projet :

Conception des ponts

2017

b) Poutre de rive y=3,75 :

Mini projet : Conception des ponts 2017 b) Poutre de rive y=3,75 : Par interpolation des

Par interpolation des valeurs de K préalablement calculées, on obtient :

 

ei

-1,75

0,25

0,75

2,75

K(Bc, y=3,75)

0,31064

0,9405

1,09619

1,8143

Ainsi :

De même :

 

Système Bt :

 

a)Poutre centrale y=0 :

 
 

ei

0,5

2,5

 

K(Bt, y=0)

1,1176

0,988

Mini projet : Conception des ponts 2017
Mini projet :
Conception des ponts
2017

Et on a :

Ainsi :

b)Poutre de rive y=3,75 :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Et on a : Ainsi : b)Poutre de rive

Mini projet :

 

Conception des ponts

2017

 
 

ei

-2,5

-0,5

0,5

2,5

 

K(Bt, y=3,75)

0,11224

0,733

1,0184

1,718

Par suite :

D’où :

Système Br :

a)Poutre centrale y=0 :

Une roue e=0. D’où :
Une roue
e=0.
D’où :

Mini projet :

Conception des ponts

2017

Et :

b)Poutre de rive y=3,75 :

Mini projet : Conception des ponts 2017 Et : b)Poutre de rive y=3,75 : De même

De même :

Et :