Vous êtes sur la page 1sur 3

SYNTAXE

LES CAS
DATIF [240-250]

Sommaire

Complément de phrase [241]


Complément indirect de verbe transitif [242]
Complément indirect de verbe intransitif [243]
Complément de verbe à double construction [244]
Datif "possessif" avec esse [245]
Double complément au datif [246]
Complément d'agent de l'adjectif verbal [247]
Complément d'agent de verbe passif [248]
Complément d'adjectif [249]
Datif de but [250]

Le datif est essentiellement le cas des compléments répondant aux questions "à qui ? à quoi ?",
"pour qui ? pour quoi ?"

241. Datif Le complément de proposition ou de phrase, désignant l'être pour


d'avantage, qui, en vue de qui se fait l'action exprimée par le verbe, se met au
Complément de datif.
phrase Sol omnibus lucet (Pétr., Sat., 100),
 "Le soleil brille pour tout le monde".
(datif d'avantage ou d'intérêt)

242. Datif Le complément indirect d'un grand nombre de verbes transitifs se


d'attribution,compl met au datif.
ément indirect Caesar regnum Cleopatrae dedit (Eutr., 6, 22),
 "César donna le royaume à Cléopâtre".
(datif d'attribution)
243. Premier Le premier complément d'une série de verbe intransitifs se met au
omplément de verbe datif.
intransitif (Ces verbes ne correspondant pas toujours à des verbes intransitifs en français. Par
exemple : fauere "favoriser", inuidere "envier", parcere "épargner", studere
"s'appliquer à, rechercher", seruire "servir, être asservi à", suadere "persuader", etc.)
Fortuna fauet fortibus (proverbe),
"La fortune sourit aux audacieux".
244. Premier De nombreux verbes, comportant un préverbe, ont un premier
complément de complément au datif. Cette tournure est concurrencée par des
verbe à préverbe compléments introduits par une préposition.
Terror incidit exercitui (Cés., B.C., 3, 13, 2),
"La panique s'abattit sur l'armée".

Pestilentia grauis incidit in urbem agrosque (Liv., 27, 23, 6),


 "Une grave épidémie s'abattit sur la ville et les campagnes".

Adesse amico - Adesse ad portam,


"Aider un ami" - "se tenir près de la porte"

N.B. Ces tournures sont parfois synonymes, parfois de sens différent.

245. Datif possessif Le nom, souvent animé, désignant l'être à qui appartient le sujet de
avec esse esse se met au datif.
Amplissimae tibi diuitiae sunt (Cic., Phil., 10, 4),
  "Tu possèdes de très grandes richesses".
246. Double Quelques verbes se construisent avec un double datif : un nom
complément au souvent animé, datif d'attribution ou d'avantage, et un nom inanimé,
datif au singulier, signifiant une propriété attribuée au sujet ou au
complément direct.
Hoc est mihi dolori (Cic., Har. Resp., 38),
"Ceci est pour moi une douleur".

Subsidio suis ierunt (Cés., B.G., 7, 62, 8),


"Ils allèrent au secours des leurs".

Tertiam aciem laborantibus nostris subsidio misit (Cés., B.G., 1,


52, 7),
"Il envoya la troisième ligne des troupes au secours des nôtres en
difficulté".
(avec les verbes esse, uenire, ire, mittere, relinquere, dare)
N.B. Le premier de ces compléments est parfois omis.

247. Complément L'agent à qui incombe l'obligation signifiée par l'adjectif verbal se
d'agent de l'adjectif met au datif.
verbal Caesari omnia uno tempore erant agenda (Cés., B.G., 2, 20, 1),
 "César devait tout faire en même temps".
248. Complément Le complément d'agent d'un verbe passif se rencontre au datif.
d'agent de verbe C'est un faible concurrent de ab + Abl. [264].
passif Mihi consilium captum iam diu est (Cic., Fam., 5, 19, 2),
 "Depuis longtemps déjà, ma décision est/a été prise".

Militibus castra diligebantur (Tac., Hist., 2, 80),


"Les soldats aimaient leur camp".
249. Complément Certains adjectifs se construisent avec un complément au datif.
d'adjectif (Il s'agit notamment de : (in)utilis "(in)utile ", (dis)similis "(dis)semblable ", (dis)
par "(in)égal ", proximus "proche de"...)
Gens inimica mihi Tyrrhenum nauigat aequor (Virg., En., 1, 67),
"Une race qui m'est odieuse navigue sur la mer Tyrrhénienne"
250. Datif de but Un complément au datif peut signifier la destination ou le but.
Facundiam tuendis ciuibus exercebat (Tac., Ann., 15, 48, 3),
"Il pratiquait l'éloquence pour protéger ses concitoyens".

Audierat populum hinc uenturum excidio Libyae (Virg., En., 1,


22),
"Il avait appris que d'ici sortirait un peuple pour la perte de la Libye".

It clamor caelo (Virg., En., 5, 401),


"Le cri monte au ciel".