Vous êtes sur la page 1sur 28

Mardi 13 juillet 2010 - 66e année - N˚20362 - France métropolitaine - www.lemonde.

France métropolitaine - www.lemonde.fr --- Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino

Nicolas Sarkozy
et le ministre du travail,
Eric Woerth. LUDOVIC/REA

M. Sarkozy entre réforme et scandale


t L’agenda politique Le chef de l’Etat sur France 2 lundi, le projet de loi sur les retraites au conseil des ministres mardi. Pages 9 et 10
t Le feuilleton judiciaireLe procureur Philippe Courroye a ouvert trois enquêtes. Il répond aux critiques dans « Le Monde ». Page trois
t La polémique médiatique L’affaire Woerth-Bettencourt est révélatrice des relations malsaines entre pouvoir et médias. Page 15

Haïti ou les limites de la solidarité internationale K Contre-enquête


Pourquoil’obésité est-elle
unfléau dans les paysdu Sud?
S
ix mois après le séisme de maladie ne s’est déclaré parmi les L’argent manque et la coordina- les donateurs et les acteurs de ter-
magnitude 7 qui a tué plus plus jeunes. En même temps, il tion de l’aide laisse à désirer. Les rain se rejettent la responsabilité
de 230000 Haïtiens et provo- souligne qu’il reste fort à faire en bailleurs de fonds répètent que du manque de planification.
K Comment la malnutrition par excès
qué des dégâts équivalant à 120% faveur des enfants d’Haïti en ter- c’est aux autorités haïtiennes de Censée dynamiser la « refonda- a-t-elle remplacé la sous-nutrition? Page 6
du PIB, plus de 1,6 million de sinis- mes d’accès à l’eau, aux soins et à concevoir et de piloter la recons- tion » du pays et rassurer les
trés vivent toujours dans des l’éducation. truction. Dans les faits, néan- bailleurs de fonds, la Commission
conditions dramatiques, entassés Le relogement des sinistrés, lui moins, les ONG se sont substi- intérimaire pour la reconstruc-
dans des camps et sans perspecti- aussi, est un sujet d’inquiétude. La tuées à certains ministères, dans tion d’Haïti, coprésidée par l’an- Adam Laloum, le piano poète
ve de relogement. saison des cyclones qui frappent le secteur de la santé, par exem- cien président américain Bill Clin-
Les dons ont afflué dans les les Caraïbes est proche. Elle pour- ple. Cette tutelle, destinée à pal- ton et le premier ministre haïtien, Musique Rencontre avec un virtuose de 23 ans
semaines qui ont suivi le désastre. rait être dévastatrice. lier les insuffisances de l’Etat, Jean-Max Bellerive, incarne l’ambi- qui a enchanté le Festival de Saintes. Page 17
Une partie d’entre eux a été utili- Les grands donateurs qui ont contribue, hélas, à l’affaiblir un guïté du rapport entre la commu-
sée à bon escient : alimentation, promis, fin mars à New York, peu plus. nauté internationale et la premiè-
soins, abris de fortune, eau pota- 10 milliards de dollars pour la Arrivé en fin de mandat, le gou- re république noire de l’histoire.
ble, latrines… Mais on ignore pour vernement haïtien est accusé par Celle-ci revendique sa souverai-
quel montant. l’opposition d’avoir détourné des neté tout en étant incapable de
Editorial « J’espère que le livre de
UK price £ 1,50

Les responsables des secours milliards de dollars d’aide interna- l’exercer. Ce n’est pas une surpri-
mettent également en avant l’ab- tionale. En réalité, l’essentiel de se : on savait qu’Haïti ne se relève-
sence d’épidémies et d’explosion reconstruction d’Haïti ne sont tou- ces fonds ne transite pas par l’Etat, rait pas de ses cendres facilement Matthias Leridon permettra de créer
sociale, comme indicateurs du suc- jours pas passés à l’acte. 2 % seule- ils sont dépensés directement par et que la communauté internatio-
cès relatif de la phase d’urgence. ment de cette somme ont effecti- les ONG et les agences des Nations nale aurait à faire preuve, l’émo- une vision plus juste de l’Afrique. »
Le Fonds des Nations unies pour vement été débloqués, par le Bré- unies. tion passée, de générosité, de
l’enfance, l’Unicef, note par exem-
ple que la malnutrition n’a pas
sil et la Norvège. Les difficultés
économiques de l’Europe augu-
C’est là que se situe le nœud du
problème. Incapables, pour cer-
savoir-faire et surtout de constan-
ce. Nous y sommes. p
F. W. De Klerk
ancien président de la République sud-africaine
augmenté, qu’aucun foyer de rent mal de sa future générosité. tains, de faire face à la situation, Lire nos informations page 4
prix Nobel de la paix en 1993

L’Espagne Débats
Il était une fois
superpuissance les revues
du monde foot
D
epuis près de deux siècles,
elles irriguent et nourris-
t Les champions d’Europe ont remporté sent le débat intellectuel :
leur premier titre mondial 1-0 face littéraires, politiques, historiques,
artistiques ou un peu tout ça à la
aux Pays-Bas. Pages 25 à 28 fois, elles reflètent l’esprit d’un
temps.
Durant cinq semaines, Le Mon-
de raconte l’histoire des revues qui
ont marqué – et marquent tou-
jours – la vie intellectuelle en Fran-
upbybg ce et dans certains pays européens.
Le premier volet de cette série
d’été retrace l’aventure de la Revue
des Deux Mondes, née sous Char-
les X en 1829, devenue un acteur de
la vie politique dans les années

Andres Iniesta, auteur


1850, égarée dans le pétainisme et Disponible sur iPad
relancée en 2002. p
du but espagnol. AP Lire page 15
Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 500 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 500 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 25 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 500 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 700 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 10 DH, Norvège 25 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 500 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 30 KRS, Suisse 3,00 CHF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,00 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 500 F CFA,
24 heures dans le monde 0123
Mardi 13 juillet 2010

Les gens Les faits Les chiffres


t Santé
t Fidel Castro,
Cérémonie
première sortie
depuis décembre d’hommage +156%
d’enfants obèses
à Srebrenica en Chine
Des dizaines de milliers de person- entre 1996
nes ont participé dimanche
11juillet aux commémorations du et 2006
massacre commis en 1995 à Srebre- Selon une récente étude, menée
nica. 8 000 musulmans bosnia- sur 80 000 enfants vivant en
ques y furent tués lors du massa- milieu urbain, la croissance du
cre le plus sanglant commis en nombre d’enfants obèses en
Europe depuis la fin de la seconde Chine a été de 156 % entre 1996 et
guerre mondiale. Les cercueils des 2006. Différentes enquêtes mon-
restes de 775 victimes recouverts trent que le pays le plus peuplé du
d’un tissu vert, la couleur de l’is- monde compterait aujourd’hui
Selon des images diffusées samedi lam, ont été portés en terre dans plus de 200 millions de person-
10juillet, sur un site officiel, le «lea- l’après-midi au centre mémorial nes en surpoids et 90 millions
der maximo», 83 ans, a fait sa pre- de Potocari, près de Srebrenica, d’obèses – soit une augmentation
mière apparition publique, mer- dans l’est de la Bosnie. de, respectivement, 39 % et 97 %
credi 7juillet, pour visiter un cen- (PHOTO : A. EMRIC/AP) par rapport à 1992. Lire page 6
tre d’investigation scientifique. n Sur Lemonde. fr :
Les images de cette sortie, prises voir le portfolio t Nation
par son propre fils, Alex Castro, le
montre en survêtement et parais-
sant en bonne forme. Les autorités
aInternational 10 juillet, de rompre toute relation avec l’Etat. Certains évoquent
7 Français
cubaines ont, par ailleurs, com-
mencé samedi le processus annon-
cé de libération des 52 prisonniers Le gouvernement japonais en
même une démission collective en septembre, si aucune solution n’a
été trouvée d’ici là. La décision de fermeture de ce service de l’hôpital a
été prise en décembre 2009 sur préconisation de l’Institut national du
sur 10
politiques, négocié avec l’Eglise
catholique de Cuba. Dix-sept pri- difficulté après un revers électoral cancer. L’Inca estime à 600 le nombre minimum de patients qu’un ser-
vice doit traiter chaque année, pour des raisons de sécurité. Avec envi- voient la France
sonniers devraient être « prochai-
nement» libérés et envoyés vers
Le Parti démocrate du Japon (PDJ, centre gauche) actuellement au pou-
voir, a perdu, dimanche 11 juillet, les élections sénatoriales triennales,
ron 200, celui de Guéret a dû cesser son activité, comme trois autres
en France. En outre, le centre ne possède qu’un seul accélérateur, en déclin
l’Espagne. (PHOTO : REUTERS) ce qui déstabilise le premier ministre Naoto Kan, nommé il y a un mois, contre deux exigés par la réglementation. Les malades sont désormais Même si la France dispose aux
n Sur Lemonde. fr : compte- et hypothèque ses réformes. Le PDJ a gagné 44 sièges contre 54 espérés adressés à Limoges ou Montluçon, à une heure de route de Guéret. yeux d’une grosse majorité de
rendu d’un chat sur l’évolution sur les 242 renouvelables. Avec un total de 106 élus à la Chambre haute, (PHOTO : J. FULLERINGER/« LA MONTAGNE ») Français (79 %) de « beaucoup
du régime castriste le parti au pouvoir reste majoritaire au Sénat. Il est, par ailleurs, large- d’atouts», une proportion à peine

t Le président
ment majoritaire à la Chambre basse. Le parti gouvernemental avait
obtenu une majorité écrasante aux élections législatives du 30 août La Verte Anny Poursinoff gagne la inférieure (71 %) estime que le pays
est «en déclin », selon un sondage

sud-africain Zuma
2009, mettant fin à un demi-siècle de domination des conservateurs.
Mais son capital de sympathie s’était très vite effrité sous le coup des législative partielle de Rambouillet IFOP publié par Le Journal du
dimanche. En 2005, ils étaient
remercie son peuple erreurs commises par le premier chef de gouvernement issu des législa- La gauche l’a emporté, dimanche 11 juillet, lors du second tour de 66% à être de cet avis. La même
tives, Yukio Hatoyama, éclaboussé par des scandales financiers. Son l’élection législative partielle de Rambouillet (Yvelines) avec 51,72 % année, les Français étaient encore
pour le Mondial successeur a exclu, dimanche, de démissionner et de remanier son gou- des suffrages à la Verte Anny Poursinoff, contre 48,28 % au député beaucoup plus nombreux (89 %) à
Jacob Zuma, président d’Afrique vernement. Lire page 8 sortant UMP, Jean-Frédéric Poisson. Cette victoire d’une candidate se féliciter des nombreux
du Sud, a remercié son peuple, écologiste dans un fief de droite va faire passer de trois à quatre le «atouts » du pays. Une minorité
samedi 10 juillet, veille de la finale
de la Coupe du monde de football, Haïti: la situation reste dramatique, nombre de députés Verts à l’Assemblée nationale. Jean-Frédéric Pois-
son était le suppléant de Christine Boutin devenue ministre du loge-
(46%) estime aujourd’hui que la
France est « un modèle pour de
ment en juin 2007. Il y a un an, quand Mme Boutin avait renoncé à
pour cette « Coupe du monde vrai-
ment africaine ». « Le soutien six mois après le séisme reprendre sa place au Parlement après son éviction du gouverne-
nombreux pays», alors que 54 % le
pensaient il y a cinq ans.
apporté au Ghana et aux autres Six mois après le séisme qui a frappé l’île, l’Unicef dresse un bilan de la ment, M. Poisson l’avait emporté avec cinq voix d’écart contre
équipes africaines a témoigné de situation en Haïti dans un rapport rendu public, lundi 12 juillet. Plus de Mme Poursinoff. L’élection avait été invalidée par le Conseil constitu- t Manifestation
l’unité africaine, de l’amour et de
la solidarité », a encore déclaré
M. Zuma. Lire pages 25 à 28
1,6 million de réfugiés, dont la moitié d’enfants, s’entassent toujours
dans les quelque 1 300 camps de fortune. Si les conditions de vie demeu-
rent extrêmement difficiles, notamment sur le plan sanitaire, aucun
tionnel. Lire page 10
1million
n Sur Lemonde. fr : retour en
images sur les moments forts
foyer épidémique majeur n’est apparu. Sur les 10 milliards de dollars
(environ 8 milliards d’euros) prévus pour rebâtir Haïti, seulement 2 % aEconomie de manifestants
de la Coupe du monde sont actuellement disponibles. Six mois après le séisme, la situation a
peu évolué pour les Haïtiens, mais elle pourrait prochainement se dété- Un plan du gouvernement contre les à Barcelone
t Christian Lacroix riorer avec le début de la saison cyclonique qui s’étale de juin à octobre.
Lire page 4 n Sur Lemonde.fr : voir le portfolio délocalisations des centres d’appels pour défendre
devientconseiller
artistique de la
Le secrétaire d’Etat à l’emploi, Laurent Wauquiez, étudie plusieurs
pistes pour lutter contre la délocalisation des centres d’appels hors l’autonomie
La police a estimé à plus d’un mil-
Monnaie de Paris aFrance lion le nombre des manifestants
Le créateur, dont la maison de hau-
te couture, actuellement en redres- M.Woerth présente la réforme des qui ont déferlé sur la capitale de la
Catalogne, samedi 10 juillet, pour
sement judiciaire, a déposé son
bilan l’an dernier, dessinera en par- retraites en conseil des ministres défendre le statut d’autonomie
élargi de cette province, remis en
ticuliers la future « médaille du Le ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique Eric cause par la justice espagnole dans
Pacs » et celle du mariage qui Woerth, doit présenter, mardi 13 juillet, en conseil des ministres l’une des un arrêt rendu, vendredi, par le Tri-
seront dévoilées à l’automne 2010. réformes les plus importantes du quinquennat de Nicolas Sarkozy : la bunal constitutionnel. Le maire
réforme des retraites. C’est un ministre très affaibli par l’affaire Betten- socialiste de la ville, Jordi Hereu, a
court qui va, au nom du gouvernement, porter ce texte majeur, même si rappelé que le rassemblement his-
Société éditrice du « Monde » SA l’inspection générale des finances (IGF), dans son rapport rendu diman- torique pour l’autonomie de sep-
Président du directoire, directeur
de la publication : Eric Fottorino che soir, écarte toute intervention du ministre dans les dossiers fiscaux tembre1977 n’avait réuni que
Vice-président, directeur général : David Guiraud de Liliane Bettencourt et de ses proches. Lundi soir, dans un entretien 350000 personnes.
Secrétaire général du directoire :
Pierre-Yves Romain d’une heure sur France 2, le président de la République devait essayer de
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino reprendre la main en répondant aux questions de David Pujadas sur l’af-
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer faire Bettencourt, la réforme des retraites et les déficits publics. Lire
Editeur : Michel Sfeir
Directrice de la rédaction : Sylvie Kauffmann
Directeurs éditoriaux : Gérard Courtois
page 9, 10 et 11 n Sur Lemonde.fr : l’intervention de Nicolas Sarko-
zy analysée et commentée en direct sur le site
Les scores
et Alain Frachon.
Rédacteurs en chef : Michel Kajman, Frédéric
t Football
L’Espagne championne
Lemaître, Franck Nouchi, Isabelle Talès,
Didier Pourquery (« Le Monde Magazine »).
Chef d’édition : Françoise Tovo.
Fronde des élus contre la fermeture du territoire français, selon une information du Parisien, dans son
édition du 11 juillet. Parmi les principales mesures envisagées, figure L’Espagne a décroché le titre de
Directrice artistique : Sara Deux.
Veille de l’information : Eric Azan.
Secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco
du centre de radiothérapie de Guéret l’idée d’une taxation des donneurs d’ordre et des sous-traitants qui
ont recours aux délocalisations. Ce plan fait suite à l’annonce, jeudi
championne du monde, diman-
che 11 juillet, face aux Pays-Bas
Médiatrice : Véronique Maurus Opposés à la fermeture du centre de radiothérapie de Guéret imposée 1er juillet, de la suppression de 837 emplois chez Téléperformance, le (1-0). Lire page 25 à 28
Conseil de surveillance : Louis Schweitzer, par le ministère de la santé, les maires de la Creuse ont décidé, samedi leader du secteur. Selon le ministère du budget, l’offshore représen-
président. Gilles van Kote, vice-président tait en 2009 60 000 salariés contre 10 000 en 2004. Bercy estime t Formule 1
Le Monde est édité par la Société éditrice du «Monde» SA
Durée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
que la moitié de ces salariés seraient au Maroc. Ils seraient par Webber vainqueur
Capital social : 149 017 497 ¤. Actionnaire principal : Le Monde SA. ailleurs 12 000 en Tunisie, les salariés restants étant localisés au L’Australien Mark Webber a rem-
Rédaction :80,boulevardAuguste-Blanqui,75707Paris Sénégal et à l’île Maurice. Le secrétaire d’Etat à l’emploi, Laurent Wau- porté, dimanche 11 juillet, le
Cedex13 Tél. :01-57-28-20-00 ;télécopieur :01-57-28-21-21
Abonnements :partéléphone:deFrance0-825-000-778. quiez, a annoncé, lundi 12 juillet, sur RMC, la tenue, à la rentrée, d’assises Grand Prix de F1 de Grande-Breta-
(0,15TTC/min) ;del’étranger:(33)3-44-31-80-48ou des centres d’appels. (PHOTO : BLOOMBERG) Lire page 13 gne.
www.lemonde.fr/abojournal/Changementd’adresse
etsuspension :0-825-022-021(0,15TTC/min)
t Tennis
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA).
L’équipementier Zodiac rejette La France sort l’Espagne
La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’adminis-
tration. Commission paritaire des publications et agences de presse
n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 une offre de fusion de Safran La France a battu (5-0) l’Espagne,
dimanche 11 juillet à Clermont-
L’équipementier aéronautique Zodiac a rejeté, dimanche 11 juillet, la Ferrand en quart de finale de la
proposition de rapprochement faite par Safran, la maison-mère du Coupe Davis.
Président : David Guiraud motoriste d’avions Snecma. Cette décision avait fait l’unanimité au
Directrice générale :
Bénédicte Half-Ottenwaelter PRINTED IN FRANCE conseil de surveillance de Zodiac, vendredi 9 juillet. L’entreprise fami- t Cyclisme
liale préfère rester indépendante et assurer par elle-même son déve- La 8e étape pour Schleck
loppement. Selon le directeur général de Zodiac, Olivier Zarrouati, Le Luxembourgeois Andy
80, bd Auguste-Blanqui, dans une interview accordée aux Echos, lundi 12 juillet, les synergies Schleck a remporté, dimanche
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Imprimerie du Monde
12, rue Maurice-Gunsbourg,
proposées auraient été « modestes, voire extrêmement modestes ». 11 juillet, la 8e étape du Tour de
Fax : 01-57-28-39-26 94852 Ivry cedex Lire page 13 France. Lire page 19
0123
Mardi 13 juillet 2010 Page trois

Réputé proche de l’Elysée, Philippe Courroye a ouvert trois enquêtes dans


le cadre de l’affaire Woerth-Bettencourt. Il s’explique dans «Le Monde»
L’autodéfense du procureur
I
l se dit parfaitement serein,
et, de fait, quand il reçoit
dans son vaste bureau du
tribunal de Nanterre, le pro-
cureur Philippe Courroye
ne dégage aucun stress.
Lorsqu’il grimpe dans sa voiture, il
se branche sur Radio Classique, et
non sur France Info, qui ouvre tous
ses journaux sur l’affaire Woerth-
Bettencourt. A 51 ans, le revoilà au
cœur de l’actualité, lui que l’on
disait en disgrâce, lui que Nicolas
Sarkozy n’a pas voulu, récem-
ment, nommer à Paris. Trop sulfu-
reux. Trop incontrôlable, aussi.
Philippe Courroye connaît bien
le président de la République, il ne
s’en est jamais caché. Cet admira-
teur de Napoléon aime les héros
démesurés,dont les actes vont par-
fois à l’encontre de leurs intérêts.
L’Elysée, ces temps derniers, n’a
pas goûté, c’est peu dire, toutes les
initiatives prises par M. Courroye.
Dans le dossier Woerth-Betten-
court, le procureur ne prendra pas
de gants, jure-t-il au Monde. « L’en-
quête sera menée, comme d’habitu-
de, dans un souci de rigueur pro-
cédurale, de respect des droits, et
pour faire jaillir la vérité. Tous les
éléments seront soigneusement
vérifiés.Le parquet est guidé parcet-
te seule logique. »
Depuis qu’il est à Nanterre, on
l’a pourtant qualifié de fossoyeur
d’affaires. C’est peut-être oublier
qu’il a épinglé à son palmarès de
juge Charles Pasqua, Pierre Bédier
ou Alain Carignon. Autant de per-
sonnalités de droite, quand celle-ci
était aux affaires. « Il n’est jamais
dans la connivence, disait de lui Philippe Courroye, procureur de Nanterre : « Tous les éléments seront soigneusement vérifiés. Le parquet est guidé par cette seule logique. » PIERRE VERDY/AFP
Yves Bot, l’ancien procureur géné-
ral de Paris, en 2007. Il n’est pas ayant trait à la situation fiscale de ne seraient donc ni rigoureuses ni et échangées, c’est de l’uranium ce. Mme Bettencourt a refusé plu- tions écrites de poursuite, pas de
homme à enterrer un dossier. » Liliane Bettencourt, lui aussi qui a fiables ? Le parquet est le défenseur enrichi!»Alors, il peste contre «cer- sieurs expertises médicales diligen- classement. Mais le téléphone
Si vous voulez le voir s’énerver, ordonné, vendredi 9 juillet, les per- de l’intérêt général. Il a un devoir tains commentaires aussi mal- tées par le parquet, et je note qu’elle fonctionne, et de bons conseils
alors parlez-lui de son indépen- quisitions au domicile de Patrice d’impartialité. Quelle valeur aurait veillants qu’erronés qui voudraient n’a pas davantage accepté celle qui appuyés sont parfois dispensés.
dance, du classement de l’enquête de Maistre – gestionnaire de la for- une enquête orientée ou sélective laisser croire que le procureur de a été ordonnée par la 15e chambre Pas dans ce dossier, à en croire
visant les conditions d’achat et tune de la milliardaire –, où a été du parquet qui écarterait certains Nanterre conduit ses enquêtes avec du tribunal correctionnel. Il n’y a M. Courroye : « J’ai simplement
d’aménagement d’un apparte- saisi le dossier professionnel de éléments ? Elle volerait en éclats à un objectif inavoué qui n’est pas eu évidemment aucune interven- informé le parquet général de cette
ment par M. Sarkozy à Neuilly, des Florence Woerth. Pour autant, il l’audience. Enfin, le parquet est un celui de faire jaillir la vérité ». tion ou instruction concernant ce décision, une position juridique
dîners ou déjeuners peu discrets assure ne rien vouloir prouver. « Il directeur d’enquête, et j’ai quelque Il s’insurge contre le procès classement. » En France, le parquet incontestable. » p
partagés avec les puissants – com- ne s’agit pas de protéger quiconque expérience en ce domaine… » médiatique qui lui est fait : « Vou- ne peut recevoir que des instruc- Gérard Davet
me le couple Chirac – qui lui ont ni de prouver son indépendance. M. Courroye travaille toujours drait-on dire que les deux magis-
valu quelques soucis avec sa hié- D’ailleurs un magistrat n’a rien à avec les mêmes enquêteurs, à la trats d’une compétence exception-
rarchie et une volée de critiques. prouver,sauf sa volontéde faire res- brigade financière, qui lui sont nelle et d’une intégrité infaillible
pecter la loi. » fidèles depuis son passage au pôle avec qui j’ai la chance de travailler
«Un magistrat Il ne faut pas espérer du procu-
reur Courroye qu’il transmette le
financier de Paris. A Nanterre,
deux magistrates discrètes l’ac-
prendraient des décisions contrai-
res au droit et à leur conscience ? »
n’a rien à prouver, dossier à un juge d’instruction. compagnent dans ses investiga- Il est bien question de M. Cour- présente
sauf sa volonté de « En l’état, il n’y a aucune raison
technique, juridique ou procédura-
tions.
C’est, dit-il, pour eux qu’il tient
roye dans les enregistrements opé-
rés par le majordome Pascal Bon-
faire respecter la loi» lepour ouvrir une information judi- à défendre son travail. « Voudrait- nefoy au domicile de Mme Betten-
Philippe Courroye ciaire, dit-il. Cette décision relève on dire que lorsque des enquêteurs court,alors enplein conflit judiciai-
du parquet, et non de commenta- travaillent sous l’autorité du procu- re avec sa fille. M. de Maistre y lais-
«Elles m’indiffèrent, et j’y suis habi- teurs extérieurs… » Il n’acceptera reur ils font du tri sélectif lors des se ainsi entendre que le procureur
tué. Je n’ai pas à me justifier ni à pas non plus un éventuel dépayse- perquisitions, qu’ils sont frappés de de Nanterre aurait classé l’enquête
me défendre. Mon travail actuel et ment de l’affaire. Pas question surdité et de cécité lors des audi- visant l’artiste François-Marie
antérieur est ma seule réponse. enfin qu’Isabelle Prévost-Desprez, tions qu’ils conduisent ? En clair, Banier sur ordre de l’Elysée.
D’ailleurs, Chateaubriand ne juge à Nanterre, récupère l’enquê- qu’ils sont malhonnêtes intellec- Il proteste : « La plainte de la fille
disait-il pas que “face aux calom- te. Leur conflit quasi public est, tuellement et professionnelle- de Mme Bettencourt a été classée
nies il ne faut dispenser son mépris pour lui, « un non-sujet ». ment ? Retrouvent-ils enfin miracu- sans suite par le parquet de Nanter-
qu’avec parcimonie, il y a tant de Mais il ne tolère pas que l’on leusement leur intégrité lorsqu’ils re au terme de plus de dix-huit
nécessiteux” ? » mette en doute l’objectivité du par- travaillent sous l’autorité d’un mois d’une enquête approfondie
C’est lui qui a placé Eric Woerth quet, qui dépend pourtant de la magistrat du siège ? Laforce du par- conduite par la brigade financière. roman
dans une situation délicate en rap- chancellerie. « En France, plus de quet, c’est son travail en équipe : Les investigations réalisées ne per-
pelant publiquement qu’il avait 95 % des enquêtes s’effectuent sous c’est le regard croisé sur un dossier, mettaient pas de matérialiser en
transmis à Bercy tous les éléments l’autorité du parquet. Ces enquêtes des positions juridiques discutées droitl’infraction d’abus de confian-

«A-t-on oublié les listings Clearstream, l’affaire Alègre?»


Eskhol Nevo
LE PROCUREUR de Nanterre, Philip- les fondations. A-t-on oublié les lis- gera à rendre publics ces enregistre- part un certain nombre de propos
pe Courroye, a ouvert trois enquê-
tes distinctes:
tings falsifiés Clearstream, l’affaire
Alègre à Toulouse?
ments pour les transformer en preu-
ves ? La deuxième enquête concer-
qu’on lui a prêtés.
Une troisième enquête vient
Le cours du jeu
«La première enquête porte sur
l’origine des enregistrements opé-
rés au domicile de Mme B. [Liliane
Au-delà de l’infraction d’atteinte
à la vie privée qu’ils constituent, ces
enregistrements illicites et clandes-
ne les allégations de la comptable
de Mme Bettencourt, Claire Thibout,
concernant des faits de finance-
d’être ouverte, l’authenticité des
enregistrements étant en grande
partie vérifiée. Elle porte sur le
est bouleversé
Bettencourt]. Chacun comprendra tins posent un immense problème ment illicite de campagnes électora- contenu de ces enregistrements et
qu’avant de se pencher sur le conte- de principe. Une borne a été les. Cette enquête doit permettre de sur les éventuelles infractions qu’ils
Et vous, où serez-vous dans 4 ans ?
nu de ces documents, il fallait com- franchie. La preuve dans une procé- faire émerger la vérité à partir de peuvent révéler, comme le blanchi- Rendez-vous pour la prochaine
prendre dans quelles circonstances dure pénale doit obéir au principe faits vérifiés, étayés et prouvés pro- ment de fraude fiscale. Coupe du Monde…
ils avaient été réalisés, pourquoi, et de loyauté. Souhaitons-nous une céduralement. Ainsi les nouvelles Toutes ces enquêtes sont et
vérifier leur authenticité. C’est le société ou n’importe qui, pour diver- auditions de Mme Thibout devant seront conduites avec rigueur, séré-
socle qui conditionnait la suite de ses raisons, sonorisera le domicile les enquêteurs, entendue comme nité, célérité, mais à leur rythme et
toutes les autres investigations. ou le bureau d’un avocat, d’un témoin et non placée en garde à de façon méthodique. »p
Quand vous construisez une mai- magistrat, d’un journaliste, d’une vue, ont permis, à ce stade, d’établir Propos recueillis par
son, vous ne posez pas le toit avant personnalité politique, puis s’arran- qu’elle n’avait jamais tenu à Media- G. Da.
4 Planète 0123
Mardi 13 juillet 2010

Crocodile en liberté Sida au Zimbabwe «Eco-tech»


Un crocodile de 3 m de long a été retrouvé Le Zimbabwe va manquer de médicaments pour Energies solaire et éolienne, biocarburants,
en liberté, samedi 10 juillet, sur un chantier de suivre les consignes de l’Organisation mondiale traitement de l’eau et des déchets: en
Francfort (ouest de l’Allemagne). La panique fut de la santé (OMS), qui préconise de traiter les séro- Californie, la révolution «eco-tech»est en route. Anne
de courte durée, et ses propriétaires vite retrou- positifs au plus tôt après l’infection. Le pays soi-
vés par les policiers : on donne actuellement un gne 200 000 patients atteints du sida ; ce nom- Sengès détaille ces moteurs de la croissanceverte, qui
spectacle de reptiles juste à côté du chantier. bre, selon l’OMS, devrait être porté à 500 000. démarrent doucement en France. Ed. Autrement, 216 p., 19 ¤.

Six mois après le séisme, Haïti reste un champ de ruines


Les habitants ne cachent pas leur colère alors que les fonds promis pour la reconstruction ne sont toujours pas là

Reportage par le séisme et les nombreuses


répliques, beaucoup d’habitants
Port-au-Prince craignent de dormir dans leur mai-
Envoyé spécial son, même lorsqu’elles ont été
classées « vertes ». Quant aux pro-

L
a petite tente rafistolée avec priétaires des maisons jaunes, la
des bouts de bâches est trans- plupart n’ont pas les moyens de
formée en étuve par l’impla- payer les réparations.
cable soleil tropical. Un matelas, Le manque de terrains est le
des vêtements chiffonnés dans principal obstacle à la construc-
une bassine et des ustensiles de tion des abris transitoires – des
cuisine. « C’est tout ce que j’ai sau- structures en bois ou en tôle – qui
vé quand ma maison s’est effon- offrent une meilleure protection
drée », soupire Nadine Beaujour. face aux intempéries. Seulement
La jeune femme, enceinte, 3 700 ont été construits jusqu’à
vivait à Mariani, tout près de l’épi- présent sur les 125 000 annoncés.
centre du séisme qui a tué près de «C’est la pire catastrophe jamais
250 000 Haïtiens le 12 janvier. « Je enregistrée en milieu urbain et elle
suis arrivée à terme mais le bébé ne
veut pas sortir, sans doute parce
qu’il sait que je n’ai rien à lui don-
«C’est la pire
ner à manger », ajoute-t-elle. Elle a catastrophe
perdu une fillette de 5 ans écrasée
sous les décombres et son mari,
jamais enregistrée
blessé, ne peut plus travailler. en milieu urbain»
Six mois après le tremblement Nigel Fischer
de terre, frustration, désespoir et, représentant
parfois, colère dominent dans les des Nations unies
quelque 1 300 campements où
s’entassent plus de 1,6 million de a frappé un pays qui vivait déjà en
réfugiés. Les plus démunis y état de désastre structurel »,rappel-
côtoient les sinistrés de la classe le Nigel Fischer, le représentant
moyenne, enseignants, avocats et spécial adjoint du secrétaire géné-
étudiants, qui ont tout perdu, les ral des Nations unies. Ce Canadien
plongeant brutalement dans la Partout, à Port-au-Prince, ce ne sont encore qu’amas de décombres et édifices effondrés. Ici, fin juin. ALEXANDRE MENEGHENI/AP a été appelé d’urgence pour tenter
misère et la promiscuité des de coordonner les efforts dispersés
camps. dépensée par les ONG dans l’aide jusqu’à présent que les contribu- faudrait au moins 1 000. Une seule dent René Préval souhaite reloger des bailleurs de fonds, des ONG et
d’urgence : soins, nourriture, ten- tions du Brésil et de la Norvège. décharge est habilitée à recevoir les sinistrés qui occupent le du gouvernement.
«Je suis arrivée tes, équipements sanitaires, etc.
Six mois plus tard, la situation n’a
Port-au-Prince reste un vaste
champ de ruines. Partout, ce ne
les débris. Armés de pelles et de
brouettes, des brigades de jeunes
champ de Mars, face au palais pré-
sidentiel, montre les difficultés de
« Il n’y a pas eu d’épidémie dans
les camps et nous avons mené une
au terme, mais le bébé pas évolué alors que la saison sont qu’amas de décombres et dégagent les gravats dans le cadre la tâche. Près de 80 % des sinistrés campagne de vaccination massive.
ne veut pas sortir, cyclonique, de juin à octobre, pour-
rait se révéler dévastatrice.
d’édificeseffondrés. «Le grand pro-
blème, c’est d’évacuer les gravats et
des programmes « cash for work »
(argent contre travail). Leur effort
ne possèdent pas leur logement,
or il faut obtenir l’autorisation
Il n’y a pas eu non plus de pillage
comme au Chili, ni d’explosion de
sans doute parce qu’il La phase de reconstruction de trouver des terrains afin de paraît dérisoire face à l’ampleur de des propriétaires pour déblayer violence. Mais pour reconstruire, il
sait que je n’ai rien à démarre à peine. Réunis à New
York le 31 mars, les bailleurs de
construire des abris transitoires
pour les sinistrés », explique Peter
la tâche.
En liaison avec le gouverne-
les terrains.
Des équipes d’ingénieurs du
faut une stratégie et une planifica-
tion », ajoute-t-il. Déjà faible avant
lui donner à manger» fonds avaient promis 10 milliards Rees, responsable du « cluster » ment, les experts des Nations ministère des travaux publics ont le séisme, l’Etat haïtien a perdu
Nadine Beaujour de dollars pour rebâtir Haïti. Plus (groupe de travail) abris aux unies ont élaboré un plan de inspecté près de 170 000 maisons. 20 % de ses cadres et 70 % de ses
une habitante de la moitié de la somme devait Nations unies. 120millions de dollars qui permet- 25 % classées « rouge », doivent infrastructures. Le pouvoir politi-
être déboursée sur dix-huit mois. Seuls 250 000 m3 de décombres trait d’évacuer rapidement 2 mil- être détruites. 28 %, marquées en que est vacillant : le président René
Au milieu des gravats et des Mais moins de 2 % de l’aide est arri- ont été déblayés sur un total esti- lions de m3 de décombres. Mais jaune, sont endommagées mais Prévalest en fin de mandat et dure-
odeurs d’excréments, les tentes vée : le fonds multibailleurs créé mé à 20 millions. Il n’y a que 300 l’expérience menée dans le quar- peuvent être restaurées et 47 %, ment critiqué par l’opposition. p
occupent des parcelles de chaus- par la Banque mondiale n’a reçu camions disponibles alors qu’il en tier de Fort National, où le prési- vertes, sont intactes. Traumatisés Jean-Michel Caroit
sée et un terre-plein central, îlot
coincé entre plusieurs avenues, à
la sortie de la banlieue de Carre-
four. Les familles survivent là,
Deux priorités selon l’Unicef: l’assainissement et l’accès à l’éducation
entre deux flots de véhicules, à la
merci des accidents. CERTES, il y a quelques raisons de sur les 350 millions qu’il jugeait cinq litres d’eau par jour. Près de gées ou détruites. Seulement travail », note le rapport qui esti-
« Jusqu’à quand vivrons-nous garder espoir: Haïti toujours sinis- nécessaire juste après le tremble- 440 campements « spontané s » – 40 % ont été déblayées. Résultat : me à 56 000 le nombre de profes-
comme ça ? Le gouvernement ne trée six mois après le séisme qui a ment de terre pour faire face à sur les 1 350 recensés – sont près de 2,5 millions d’enfants ont seurs touchés par le séisme.
fait rien pour nous, seule l’ONG frappé le pays le 12 janvier n’est l’urgence. Une grosse partie de dépourvus d’installations sanitai- subi une interruption de leur sco- Au-delà des questions éducati-
Care nous donne un peu de travail. pas en proie à de terribles épidé- ces dons a été dédiée aux deux res appropriées. Le fonds des larité, un handicap supplémentai- ves, l’Unicef, qui souligne « qu’on
Dieu est mon seul espoir », s’excla- mies et la malnutrition n’a pas chantiers qui préoccupent le plus Nations unies a calculé qu’il re dans un pays où seulement un ne connaîtra probablement jamais
me Maude Saint-Hubert, qui a progressé. Mais au-delà de ces les experts de l’Unicef : l’assainis- n’existait actuellement qu’une enfant sur deux était scolarisé le nombre d’enfants décédés »
trouvé refuge au camp de la Cité deux éléments, le bilan dressé lun- sement et l’accès à l’éducation seule installation de latrines pour avant le séisme. (beaucoup de naissances ne sont
Jean-Baptiste, à une douzaine de di 12 juillet par l’Unicef, dans un dans un pays où près de 46 % de la 145 personnes sur ces sites d’habi- pas enregistrées en Haïti), se mobi-
kilomètres à l’ouest de Port-au- rapport intitulé « Les enfants population (9,2 millions d’habi- tation de fortune, avec les consé- « Enseignants absents » lise pour protéger les plus vulnéra-
Prince. Une cinquantaine de latri- d’Haïti. Etapes marquantes et tants) a moins de 18 ans. quences potentiellement dramati- A Léogâne, l’une des régions les bles. 1,5million d’enfants ont été
nes y ont été installées par le perspectives à l’échéance de six Les statistiques qui concernent ques engendrées par cette situa- plus touchées, moins de 50 % des déplacés, dont 500 000 jugés
Secours islamique de France. mois », confirme les diagnostics les questions de l’accès à l’eau, tion pour la propagation des enfants sont retournés étudier. «extrêmement vulnérables », à la
Au lendemain du séisme, un for- des associations humanitaires l’hygiène et l’assainissement maladies. Mais encore faut-il qu’il y ait des merci de violences, d’abus sexuels
midable élan degénérosité a mobi- sur place : tout reste à faire. montrent que l’état d’urgence est Le tableau de l’éducation est maîtres pour leur donner cours. et de trafic. Au total, ce bilan justi-
lisé plus de 2 milliards de dollars Le Fonds des Nations unies loin d’être levé sur l’île : les 1,6 mil- lui aussi à la peine. Sur les 22 000 « Beaucoup d’enseignants sont fie, selon l’Unicef, que les opéra-
(1,58 milliard d’euros) de dona- pour l’enfance n’a rassemblé, lion de personnes déplacées res- écoles que compte le pays, près de absents, nombre d’entre eux font tions d’urgence soient mainte-
tions privées à travers le monde. pour le moment, que 243 millions tent dépendantes des camions- 5 000 ont été frappées par le séis- partie des déplacés et ne disposent nues pendant dix-huit mois. p
Une partie de ces sommes a été de dollars (193 millions d’euros) citernes d’eau et ne reçoivent que me. 80 % ont été très endomma- pas de moyens de poursuivre leur Marie-Béatrice Baudet

Au Mexique, la saison cyclonique s’annonce dévastatrice

R
outes détruites, voitures pent, a fait affluer des milliers de Début juillet, cette tempête tro- nes isolées par la montée des destiné aux désastres naturels le du Yucatan (sud-est) et mena-
emportées par les eaux, mètres cubes d’eau par seconde picale a fait 15 morts et déplacé eaux et l’écroulement de 12 (Fonden), doté de 300 millions de ce de se transformer en cyclone
populations déplacées… jusqu’au Rio Bravo. Le fleuve, des dizaines de milliers de ponts. Une alerte préventive a été pesos (18,6 millions d’euros) pour en remontant vers le nord-est
L’état d’urgence a été décrété jeu- qui longe la frontière américai- familles. Elle a notamment para- lancée dans une dizaine d’autres 2010. « Les dégâts vont nécessiter du pays.
di 8juillet dans les Etats de Tamau- ne, a vu dans la nuit de jeudi à lysé la ville de Monterrey, pou- régions. des milliards de pesos », a reconnu Le Centre américain de prédic-
lipas, Coahuila et Nuevo Leon au vendredi le niveau de son cours mon économique du pays. Le gouvernement a envoyé José-Luis Tamargo, directeur tions sur le climat (CPC) souligne
nord-est du Mexique après des grimper jusqu’à treize mètres, Depuis, les pluies incessantes frei- plus de 1 700 policiers dans les général de la commission natio- par ailleurs la possible appari-
pluies torrentielles d’une violen- contre moins de trois mètres nent les réparations de la capitale Etats sinistrés pour réaliser des nale de l’eau, la Conagua. Samedi, tion, cet été, du phénomène cli-
ce sans précédent depuis trente habituellement. Cette brutale de l’Etat de Nuevo Leon, où vingt- opérations de sauvetage et garan- le gouverneur de l’Etat de Nuevo matique baptisé la « Nina ». Ce
ans. Cette nouvelle dépression tro- élévation des eaux a bloqué plu- deux municipalités ont par tir la sécurité des biens. De leur Leon, Rodigo Medina, a proposé refroidissement inhabituel des
picale a entraîné des dégâts colos- sieurs ponts reliant le Mexique ailleurs été décrétées en situation côté, les militaires ont été char- la création d’un financement eaux équatoriales de surface aug-
saux alors que la région se remet aux Etats-Unis. La situation du de catastrophe naturelle. gés de la distribution d’aliments, exceptionnel pour la reconstruc- mente le nombre et la puissance
à peine du passage d’Alex, pre- Rio Bravo a commencé de se nor- Dans l’Etat voisin de Tamauli- de médicaments et de combusti- tion de son Etat et ceux de Coahui- des ouragans. Entre 14 et 23 tem-
mier ouragan de la saison. maliser mais plusieurs fleuves pas, 40 000 familles sont cou- ble ainsi que de l’acheminement la et de Tamaulipas. pêtes sont attendues d’ici à la fin
L’ouverture, mercredi 7 juillet, ont aussi débordé dans d’autres pées du monde tandis que les des sans-abri vers des foyers. Le temps presse : une nouvel- de la saison. p
des vannes de plusieurs barra- régions aggravant les dégâts pro- autorités du Coahuila annoncent Mais la polémique gronde face le onde tropicale s’est installée Frédéric Saliba
ges, pour éviter qu’ils ne se rom- voqués par l’ouragan Alex. quatre morts et 750 000 person- à l’insuffisance du fonds national depuis vendredi sur la péninsu- (Mexico, correspondance)
0123
Mardi 13 juillet 2010 Planète 5

Les flux migratoires ralentissent


Marée noire
Un nouvel entonnoir pour la fuite
de pétrole dans le golfe du Mexique
fortement sous l’effet de la crise
Les demandes des employeurs chutent le plus en Espagne, selon le rapport 2010 de l’OCDE

L
’immigration a ralenti à peu
près partout dans le monde
sous l’effet de la crise. Selon
l’Organisation de coopération et de
développement économiques
(OCDE), qui présentait lundi
12juilletsonrapport surlesPerspec-
tives des migrations internationa-
les 2010, les entrées de migrants
« permanents » – ceux qui bénéfi-
cient d’un permis de séjour renou-
velable– ontchutéde7 %en 2008,à
4,18millions de personnes. Parallè-
lement, les migrations temporai-
Le groupe britannique BP a commencé, samedi 10 juillet, à retirer l’en- res–permisdeséjour nonrenouve-
tonnoir qui récupère le pétrole responsable de la marée noire dans le lables – ont fléchi de 4 %, à 2,31 mil-
golfe du Mexique pour le remplacer par un modèle plus performant. lions de personnes.
Des robots sous-marins maniés depuis la surface ont été déployés sous En revanche, l’immigration
l’eau pour réaliser l’opération qui constitue une première à de telles pro- familiale a progressé de 3 % tout
fondeurs. Le nouvel entonnoir pourrait récupérer 80 000 barils de brut comme celle à caractère humani-
par jour (environ 13 millions de litres), soit largement plus que les taire (+ 14 % pour les demandeurs
35 000 à 60 000 barils qui s’écoulent quotidiennement dans le golfe du d’asile). Ces baisses enregistrées en
Mexique. Si elle réussit, cette initiative pourrait arrêter l’hémorragie de 2008 sont d’ores et déjà confir-
pétrole provoquée par l’explosion et le naufrage, le 20 avril, de la plate- mées par les premières tendances
forme Deepwater Horizon au large de la Louisiane. Il faudra cependant notées par l’OCDE pour 2009. Sur-
attendre plusieurs semaines et la mise en marche de puits de dériva- tout, elles interviennent après cinq
tion pour que la fuite soit entièrement bouchée. ans de hausse continue (11 %
La mise en place de ce « super-entonnoir » a été voulue par la Maison depuis 2003).
Blanche qui souhaitait une solution rapide, efficace, et capable de résis- Ce fléchissement se concentre
ter à de mauvaises conditions météorologiques à l’approche de la sai- sur les flux migratoires liés au tra-
son cyclonique. – (AFP.) p (PHOTO : MARC MORRISON/REUTERS). vail. Il s’explique soit par une chute Des réfugiés africains arrivant de Malte sont accueillis à Paris, le 5 juillet. DARRIN ZAMMIT LUPI/REUTERS
brutale des demandes des
Canicule Mesures d’urgence contre l’ozone employeurs, comme aux Etats- grant hésitera moins à renoncer à tistiquesont, parexemple, progres- la France (–25 %) etle Royaume-Uni
La pollution à l’ozone, survenue avec le début de la chaleur, semble Unis, soit par l’adoption de politi- son projet ou à rentrer au pays, car sé lors de l’intégration des Rou- (– 18 %) figurent en tête. Aux Etats-
s’être durablement installée dans le sud-est de la France, où des mesu- ques restrictives : l’Espagne a ainsi il sait qu’il pourra partir ou repartir mains et des Bulgares entrés clan- Unis, selon l’OCDE, « le nombre de
res d’urgence, lundi 12 juillet, ont été de nouveau mises en place. Dans réduit la liste des professions en plus aisément. En matière d’immi- destinement dans le pays. Mais demandesdetravailleurstemporai-
les Bouches-du-Rhône, le Gard, le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Pro- pénurie tandis que la Corée du Sud gration permanente, dont 20 % elles ont diminué d’autant pour res s’est aussi effondré», passant de
vence, les automobilistes sont contraints, de 6 heures à 21 h eures, à a diminué le « quota d’étrangers ». sont des migrations liées au travail, cause d’adhésion des deux pays à 729 000 demandes en 2007 à
réduire leur vitesse de 30 km/h (sans toutefois descendre en dessous de Dans les espaces de libre circula- les plus fortes baisses se concen- l’UE, en 2007. 479 000 en 2009. En Australie, les
70 km/h), tandis que les industriels ont obligation de limiter les rejets tion, comme l’Union européenne, trent en Espagne (– 43 %), en Répu- Au Portugal, la forte hausse du demandes des employeurs pour
polluants. Dans tous les départements, il est recommandé de privilé- lesbaisses sont à la fois plus amples blique tchèque (– 27 %), en Italie nombre de migrants enregistrée des travailleurs temporaires quali-
gier l’usage des transports en commun et du covoiturage. – (AFP.) mais mieux régulées : un immi- (–26 %) et en Irlande (– 24%). A l’op- est liée à «la conséquence d’un pro- fiés ont fondu en 2009 de 60 % par
posé, nombre de pays sont restés, gramme spécial permettant aux rapport à 2008. En Espagne, le pro-
en 2008, sur leur lancée, mainte- Brésiliens arrivés dans le pays gramme d’emploi des travailleurs
nant des flux d’entrée élevés, car depuisplusieursannées de régulari- saisonniers a enregistré une baisse
touchésplustardivementpar lacri- encore plus spectaculaire : les
se, comme au Portugal (+54 %). L’immigration demandes qui étaient au nombre

0123
Les variations des grands pays de 41 300 en 2008 sont tombées à
d’immigration européens sont familiale et celle à 3600 en 2009.
HORS-SÉRIE

plus faibles : – 5 % au Royaume-Uni


et – 2 % en Allemagne et + 4 % en
caractère humanitaire Enpériode de récession,la main-
d’œuvre étrangère joue un rôle
France. Au sein de l’Union, le cas de ont, elles, progressé d’amortisseur sur le marché de

HORS-SÉRIE
la Suèdeestatypique :en dépitde la respectivement l’emploi et cette crise ne faillit pas à
0123

crise, Stockholm a maintenu une la règle. De 2008 à 2009, le taux de


forte politique d’ouverture de ses de 3% et de 14% chômage des migrants s’est accru
frontières : les demandes de per- dans tous les pays de l’OCDE, qui
OÙ VA LA FRANCE ?

mis de travail y ont progressé de ser leur situation et donc d’être pris déplorent «l’impact disproportion-
30 % de 2008 à 2009, et 85 % d’en- en compte dans les statistiques », né de la crise économique sur l’em-
treellesontbénéficiéd’unavisfavo- note le rapport. ploi des immigrés».
rable. Le territoire américain, lui Le classement des Etats est un Les femmes s’en sortent mieux
non plus, n’a pas fermé ses frontiè- peu bouleversé si l’on se réfère aux que les hommes, notamment par-
res : les Etats-Unis ont accueilli 5 % migrations temporaires (dont les ce qu’elles occupent un emploi
d’immigrés de plus de 2007 à 2008 travailleurs saisonniers), qui repré- dans le secteur social, moins sensi-
et le Canada +4 %. sententla mesure la plus indiscuta- ble à la crise. Mais «dans tous les cas
UN PAYS MUSÉE Certaines de ces baisses ou de ble des demandes en main- –à l’exceptiondu Royaume-Uni–,la
OU UN PAYS
HIGH-TECH ? ces hausses doivent être, cepen- d’œuvre. Les Pays-Bas, qui enregis- hausse du chômage est plus rapide
dant, relativisées, indique l’OCDE. trent un effondrement des entrées que pour les autochtones », insiste
Dans plusieurs pays, les chiffres de travailleurs temporaires le rapport.p
ETHNOLOGUE
sontun peubiaisés.EnItalie, les sta- (– 67 %), mais aussi l’Italie (– 39 %), Brigitte Perucca
ÉCONOMISTE
SOCIOLOGUE :
LE REGARD DES
SPÉCIALISTES
En Australie, les chefs cuisiniers
ne sont plus les bienvenus
LILLE
PARIS
BORDEAUX
LYON Sydney Skilled Occupation List (SOL), on net, qui devait diminuer de
MARSEILLE Correspondance trouve essentiellement des profes- 300000 personnes en 2008 à envi-
EN 2030
sions médicales. Les chefs cuisi- ron 230000. De quoi apaiser la
Si l’Australie continue d’attirer les niers, qui attiraient nombre de can- population inquiète des capacités

Où va
étrangers, issus principalement du didats, ont disparu. Autre change- du pays à accueillir les nouveaux
Royaume-Uni, d’Inde et de Chine, ment: « Le gouvernement privilé- migrants. L’Australie pourrait
Canberra, crise oblige, a décidé de gie désormais les personnes parrai- atteindre 36 millions d’habitants
sélectionner davantage le type de nées par un employeur. En revan- en 2050 (contre 22millions aujour-

la France ?
migrants accueillis au pays. che, les candidatures spontanées d’hui) et beaucoup d’habitants esti-
Selon l’Organisation de coopéra- sont repoussées. J’ai des clients qui ment que les infrastructures
tion et de développement écono- attendent ainsi une réponse depuis seront alors insuffisantes. p
miques (OCDE), le programme de un an et demi», explique John Marie-Morgane Le Moël
migration permanente de tra- McQuaid, agent d’immigration à
vailleurs qualifiés, déjà réduit de Sydney.
14% pour l’année 2008-2009 à L’Australie a aussi rendu plus
115000 places, a subi une autre difficile l’accès aux étudiants étran-
réduction en 2009-2010, à 108100 gers à la résidence. «Jusqu’à main-
places. Néanmoins, pour répondre tenant, la résidence permanente
Découvrez une France qui change aux besoins des entreprises austra-
liennes, il devrait remonter à
était relativement aisée à obtenir.
Ce n’est plus le cas», commente

Enquêtes et reportages 113850 places pour 2010-2011,


d’après le ministère de l’immigra-
M. McQuaid. Des universités souli-
gnent déjà des taux d’inscription
tion. A l’inverse, près de 5 000visas d’étudiants étrangers en baisse,
dans les régions devaient être supprimés cette
année, dans le cadre du program-
parfois jusqu’à 30%.
Toutes ces mesures commen-
me de migration pour les familles. cent à peser. Fin juin, le ministère
Surtout, le gouvernement a de l’immigration a averti que l’Aus-
100 PAGES - 7,50  - CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX EN PARTENARIAT AVEC
modifié la liste des métiers jugés tralie s’acheminait vers une baisse
nécessaires. Désormais, sur la de 20 % de son solde migratoire
6 Contre-enquête 0123
Mardi 13 juillet 2010

Planète

K Pourquoi l’obésité explose-t-elle


dans les pays émergents?
K La malbouffe va-t-elle remplacer la faim?
Décodage

L
e fait est désormais irréfuta-
ble : tout en continuant à
souffrir de la faim, les pays
du Sud sont aujourd’hui les
premiers touchés par la for-
te progression planétaire de
l’obésité. Selon les dernières
estimations de l’Organisa-
tion mondiale de la santé (OMS), 1,6 mil-
liard d’adultes étaient, en 2005, en
surpoids dans le monde.
Ils pourraient être 2,3 milliards en 2015,
et 3,3 milliards en 2030, dont 80 % dans les
pays en développement où ce problème
était quasiment inexistant il y a deux
générations. Une évolution alarmante
dont les enjeux, majeurs pour la santé
publique, sont au cœur des débats menés
au Congrès international sur l’obésité, qui
se tient cette année à Stockholm (Suède),
du 11 au 15 juillet.
Amérique du Sud, Afrique du Nord,
Inde ou Chine : presque partout, à l’excep-
tion de l’Afrique subsahélienne, la malnu-
trition par excès devance aujourd’hui la
sous-nutrition. Au Mexique, pays le plus
atteint au monde après les Etats-Unis et
numéro un mondial pour l’obésité infanti-
le, les conséquences sanitaires de cette
« épidémie » sont déjà à l’œuvre : le diabè-
te y constitue la deuxième cause de morta-
lité après l’hypertension. L’évolution est
également impressionnante en Chine, où
le surpoids concerne désormais près du
quart de la population, et devient un véri-
table problème de santé publique.
Selon différentes enquêtes, le pays le
plus peuplé du monde compterait aujour-
d’hui plus de 200 millions de personnes
en surpoids et 90 millions d’obèses – soit
une augmentation respective de 39 % et
97 % par rapport à 1992. Les jeunes cita-
dins sont les plus touchés : une récente
étude, menée sur une cohorte de
80 000 enfants vivant en milieu urbain, Séance de natation lors d’un camp d’été consacré à la perte de poids, en 2009, à Hangzhou, en Chine. IMAGINECHINA/AFP
révèle une croissance de 156 % du nombre
d’obèses entre 1996 et 2006. avec son cortège de maladies chroniques versité américaine de Caroline du Nord. rare, dans certains pays, de voir dans une n’a cessé de se confirmer : en Asie comme
(diabète, maladies cardio-vasculaires, can- « Les habitants de ces régions consomment même famille une mère qui a connu la en Amérique latine ou en Afrique, partout
Le modèle occidental jusque dans ses cers), augmentait à vive allure dans toutes à présent régulièrement des repas comple- sous-alimentation et un enfant obèse », où les populations ont connu des carences
travers Reconnue comme une maladie les régions en développement. xes, dans les nombreux points de vente de rapporte le professeur Arnaud Basdevant, nutritives graves, l’impact du diabète et de
en 1997 par l’OMS, l’obésité fut longtemps La raison de cette progression fulguran- repas préparés, qu’ils soient occidentaux chef du service de nutrition à l’hôpital de l’hypertension chez les personnes en
considérée comme un fléau de pays te ? Elle tient en deux mots : transition ou indigènes. » la Pitié-Salpêtrière (Paris). surpoids survient plus rapidement que
riches, nord-américains notamment. On nutritionnelle. Autrement dit une modifi- Constat doublé d’une inquiétude : les dans les populations occidentales.
voyait bien les cas se multiplier dans les cation brutale des régimes alimentaires Mère sous-alimentée, enfant obèse populations qui ont subi la dénutrition et A cela, sans doute, s’ajoute parfois une
pays en développement, mais les experts dans les grandes villes des pays émer- Plus la population de ces pays s’urbanise, qui, brutalement, entrent dans la transi- composante héréditaire. Au Mexique, où
hésitaient à attirer l’attention sur les gents, associée à une baisse critique, pour plus le surpoids la menace. Une étude por- tion économique, connaissent-elles une la population est composée à 80 % de
conséquences néfastes de la surcharge les habitants de ces mêmes villes, de l’acti- tant sur les migrants africains en Austra- obésité et des complications plus impor- métis d’Européens et d’Amérindiens, les
pondérale là où tant d’êtres humainsmou- vité physique. lie montre ainsi que le pourcentage d’en- tantes que les autres ? premiers résultats d’une vaste étude géné-
raient encore de faim. « L’alimentation des populations pau- fants obèses, selon leur degré d’accultura- «Ily aquelquesannées,uneétudeindien- tique ont ainsi récemment mis en lumière
Jusqu’à ce que les données publiées en vres des zones rurales ou urbaines d’Asie tion, varie de 6 % à 30 %. Une autre, menée ne a montré que les enfants de mères dénu- le rôle d’un gène impliqué dans l’obésité
2001 par le Worldwatch Institute confir- pendant les années 1960 était simple et plu- dans les îles du Pacifique, révèle que les tries étaient aussi ceux qui deviendraient le et le déclenchement précoce du diabète de
ment que, pour la première fois, le nom- tôt monotone : du riz accompagné de peti- populations côtières sont nettement plus plus facilement obèses et diabétiques », pré- type 2. Un gène dont la fréquence serait de
bre de personnes en surpoids dans le mon- tes quantités de légumes, de haricots ou de touchées par la surcharge pondérale que cise le professeur Basdevant. Cet effet, dit 33 % chez les Mayas, les Purépechas ou les
de équivalait à celui des personnes trop poisson », rappelle à titre d’exemple Barry celles des hauts plateaux. « Plus étonnant d’« empreinte génétique », reste encore Tarahumaras. p
maigres. Et que la proportion d’obèses, M. Popkin, spécialiste de l’obésité à l’uni- encore en matière de contraste : il n’est pas mal compris. Mais l’observation, depuis, Catherine Vincent

K Commentl’Afrique grossit-elle?
Si les villes sont particulière- tendance au surpoids. Aux céréales esthétiques traditionnels. » De
ment touchées par l’obésité, c’est et légumes traditionnels viennent mêmecertains hommes politiques
Zoom parce qu’elles sont le « milieu du
changement social » où s’opère la
s’ajouter des aliments importés
d’Occident comme le pain, les
perçoivent-ils positivement l’em-
bonpoint croissant de leur popula-
transition nutritionnelle, souligne pâtes ou les sodas. En parallèle, le tion, considéré comme un signe de

D
e toutes les régions du Francis Delpeuch, chercheur à mode de vie urbain, dominé par les richesse : un frein de plus à la pré-
Sud, c’est en Afrique sub- l’IRD, pour qui ce changement de transports, les emplois tertiaires et vention de l’obésité.
Sur France Info sahélienne que le para-
doxe est le plus criant : le
comportement alimentaire abou-
titàune«mondialisationde l’obési-
la télévision, est loin d’encourager
l’activité physique. Autant de nou-
C’est oublier que le surpoids
représente un facteur de risque
Olivier Emond surpoids, souvent, s’installe dans té ». A l’origine de cette transition, velles habitudes qui rompent majeur pour le diabète de type 2,
un pays où la faim n’a pas encore la hausse du niveau de vie des cita- l’équilibre énergétique entre calo- les maladies cardio-vasculaires,
“En direct du Monde” été enrayée. A la campagne, la sous-
nutrition,àlavillelasurchargepon-
dinsetl’abondancedesalimentsen
ville, dont certains, comme la vian-
ries consommées et dépensées. certains cancers et maladies chro-
niques qui, selon Mathilde Savy,
du lundi au vendredi à 22h50 dérale.Une étudemenéepar l’Insti- de,sontmoinschers.Lessupermar- Signe de richesse « engendrent des coûts farami-
avec tut français de recherche pour le chés et le marketing alimentaire, Si l’obésité, en Occident, touche neux de prise en charge, très diffici-
développement (IRD) et ses parte- qui incitent à la consommation désormais davantage les pauvres lesà couvrir par les systèmesde san-
naires africains révèle qu’au Burki- d’aliments industriels plus riches quelesriches,onobservelecontrai- té africains ».
na Faso, où la population urbaine a en sel, en sucre et en graisse, sont redans les paysen développement. La population urbaine en Afri-
été multipliée par sept depuis 1975, également mis en cause. Et d’autant plus en Afrique, où le que ne cessant de croître, l’Organi-
une citadine sur trois souffre de Après avoir fait détailler leurs surpoids est « souvent associé à un sation mondiale de la santé estime
surpoids, contre 4 % des femmes habitudes alimentaires à rang social élevé et à la bonne santé, que, chez les femmes, plus sujettes
dans les campagnes. Ce déséquili- 1 000 habitants d’Ouagadougou, remarque Mathilde Savy, de l’IRD. à la surnutrition que les hommes,
bre peut également se répercuter à les nutritionnistes ont montré que En Mauritanie, par exemple, les jeu- 41 % des plus de 30 ans pourraient
l’échelled’un individu, à la fois obè- ceux qui consomment des ali- nes filles sont littéralement gavées être en surpoids d’ici 2015. p
se et carencé en micronutriments. ments « modernes» ont davantage afin de correspondre aux critères Angela Bolis
0123
Mardi 13 juillet 2010 International 7

LaJordanie s’inquiète
delapanne du processus
depaix israélo-palestinien
Le nombre très important de Jordaniens d’origine
palestinienne et de réfugiés reste un sujet sensible

Reportage règne le fils de feu le roi Hussein. Il iterranée


SY R I E
y a aujourd’hui beaucoup de lassi-

IRAK
Amman tude, presque un fatalisme, en Jor-
Jourdain
Mé d

Envoyé spécial danie, qui fait écho au constat sou- Jerash


vent entendu à Ramallah, en Cis- CISJORDANIE Amman

L
e roi est inquiet. En avril, jordanie : la perspective d’un Etat Mer Morte
Abdallah II avait averti que, palestinien indépendant est ISRAËL Karak ARABIE
faute d’avancée significative aujourd’hui presque mort-née. JORDANIE SAO U D I T E
du processus de paix israélo-pales- « Israël continue sa politique du
tinien avant la fin de l’été, le risque “fait accompli” sur le terrain [la Maan
d’une guerre régionale était réel. colonisation], et nous sommes pro-
Akaba
En ce début juillet, le souverain ches du point où la solution de
hachémite,à en croire son entoura- deux Etats deviendra impossible,
ge, n’a pas changé d’avis. Ce n’est estime-t-on au palais. Or cette 75 km
pas la rencontre à Washington, le situation affaiblit la crédibilité des
6 juillet, entre le président Barack régimes modérés, aux yeux de la seraient 43 %. Tous les sociologues
Obama et le premier ministre “rue arabe”, ce qui fait le lit des et experts indépendants estiment
israélien, Benyamin Netanyahou, extrémistes. » Apparemment, il cependant qu’il faut relever la bar-
pauvre en résultats concrets, qui n’y a aujourd’hui guère de raison re d’au moins 7 %.
pourrait l’inciter à changer d’avis. de s’alarmer : le royaume est sta- « Nous ne devons pas dire que
Si le royaume jordanien est en ble, et la situation sécuritaire en nous sommes plus de la moitié de
première ligne, ce n’est pas seule- Cisjordanie est sous contrôle. la population jordanienne, expli-
ment parce que le mince cours Le passage de la frontière, au que un haut responsable né sur la
d’eau du Jourdain sépare son terri- pont Allenby, reste un marathon rive occidentale du Jourdain, par-
toire de celui d’Israël : tout règle- éprouvantpour lesfamilles palesti- ce que nous sommes tous des Jorda-
ment de paix aura une profonde niennes, mais les deux pays sont niens. Mais c’est vrai que les “Pales-
incidence sur l’équilibre commu- étonnamment perméables, dépen- tiniens” représentent au moins la
nautaire et politique de ce petit dants et solidaires. « Les liens émo- moitié de la population. » En 2008, A Amman, le 31 mai, manifestation de solidarité avec les Palestiniens après l’opération
pays de 6,2 millions d’habitants. tionnels,familiaux,aveclaCisjorda- le royaume hachémite comptait commando israélienne contre la « flotille pour Gaza » qui avait fait neuf morts. MAJED JABER/REUTERS
Dès lors, tout pourrissement mine nie sont étroits, constants », consta- plus de 1,9 million de réfugiés
le consensus fragile sur lequel te l’ambassadeur d’un pays proche. palestiniens, inscrits comme tels En 1988, la Jordanie a rompu ports et de cartes d’identité vertes question pour autant d’abandon-
«Quand il y a un mort en Cisjorda- auprès de l’Agence des Nations tous les liens légaux et administra- et jaunes, de permis de résidence ner cette revendication, qui peut
Un bateau affrété par nie, confirme Nawaf Tell, directeur unies pour les réfugiés palesti- tifs qui la liaient à la Cisjordanie. et de laissez-passer est en vigueur, servir de monnaie d’échange dans
la Libye se dirige vers Gaza duCentrejordaniendesétudesstra- niens (UNRWA). Outre les illégaux, Amman n’accorde plus aujour- en fonction des statuts, et certains les négociations avec Israël : « Les
tégiques, il y a de grandes chances il faut ajouter à ce chiffre quelque d’hui aucune citoyenneté jorda- réfugiés sont tolérés sans pour Israéliens auraient alors beau jeu
La marine israélienne était de quedesPalestiniensd’Ammanreçoi- 240 000 Palestiniens (et leurs des- nienne aux Palestiniens. Au autant disposer de document offi- d’expliquer que la question des
nouveau en alerte, lundi 12 juillet, ventunfaire-part.»BiendesPalesti- cendants) qui ont été déplacés par contraire : selon les organisations ciel : c’est le cas des quelque réfugiés est réglée, en Jordanie »,
après avoir reçu confirmation niens de Cisjordanie, à commencer la guerre de 1967. 300 000 réfugiés en provenance ajoute-t-il.
que le cargo Amalthea, battant par les responsables de l’Autorité D’autres groupes, venus de Cis- de Gaza, véritables apatrides qui Le régime hachémite surveille
pavillon moldave mais affrété palestinienne, possèdent une mai- jordanie après les deux Intifada, 300000 réfugiés en vivent en grand nombre près de avec une certaine anxiété l’évolu-
par une association libyenne,
avait quitté, samedi, un port grec
son dans la capitale jordanienne.
La « question palestinienne »
ont trouvé refuge sur la rive orien-
tale du fleuve. Mais il y a des limi-
provenance de Gaza Jerash, au nord d’Amman.
Le régime jordanien est très
tion du processus de paix. Le roi
craint qu’une nouvelle explosion
à destination de Gaza. Le navire est donc sensible, potentiellement tes, politiques, à cette hospitalité. sont tolérés sans attentif à la question du « droit au de violence en Cisjordanie, nour-
transporterait quelque 2000 ton-
nes d’aide humanitaire ainsi
explosive, et c’est pour cela que,
officiellement, elle ne se pose pas.
Le roi Abdallah II sait que nombre
de responsables israéliens cares-
disposer du moindre retour », principe cardinal de la
cause palestinienne. En Jordanie
rie de la frustration face à une
absence totale de perspective, se
qu’une quinzaine de militants Le pourcentage des Jordaniens sent le rêve d’inciter, ou de forcer, document officiel comme en Palestine, chacun sait traduirait par un nouvel afflux de
déterminés à forcer le blocus d’origine palestinienne, par oppo- le plus grand nombre possible de qu’il s’agit désormais d’un vœu réfugiés. « Sans compter, estime ce
maritime de Gaza. L’Amalthea a sition aux « Transjordaniens » ou Palestiniens de Cisjordanie à fran- humanitaires, plus de 3 000 Jorda- pieux : un règlement de paix haut responsable du royaume qui
été affrété par une fondation diri- Jordaniens « de souche », relève chir le fleuve. Il n’ignore pas que niens d’origine palestinienne ont israélo-palestinien ne prévoira demande l’anonymat, que lesIsraé-
gée par Seif Al-Islam, fils du prési- peu ou prou du secret d’Etat. La les partis israéliens de droite et perducelle-cidepuis 2004.Lescam- rien d’autre qu’un retour symboli- liens pourraient en profiter pour
dent libyen, Mouammar Kadhafi. politique du diwan royal (le cabi- d’extrême droite, dénoncent l’ina- pagnes sur le thème « la Jordanie, que des réfugiés palestiniens. « Il y expulser plusieurs milliers de Pales-
Israël a réaffirmé son intention netdu roi)est d’en resterà cette sta- nité du processus de paix, « puis- c’estla Jordanie, la Palestine, c’est la a une différence entre reconnaître tiniens de Cisjordanie. Après tout,
de ne pas laisser le navire arriver tistique officielle de 2002 : les Jor- que les Palestiniens ont déjà leur Palestine» sont récurrentes. un droit au retour et l’exercer », ils l’ont fait en 1948 et en 1967… » p
jusqu’à Gaza. – (Corresp.) daniens d’origine palestinienne Etat, la Jordanie »… Un système complexe de passe- observe un habitué du diwan. Pas Laurent Zecchini

La France met sa législation en conformité avec la CPI sur fond de controverse


Les ONG dénoncent des dispositions qui contredisent les principes fondateurs de la Cour pénale internationale

L
a date et l’horaire semblent l’homme », que l’Assemblée natio- auteurs de crimes de génocide, cri- s’agit d’inclure dans le Code de pro- commis des crimes de guerre en terdiction faite aux victimes de se
avoirétéchoisispourunmau- nale devrait débattre dans la nuit mesdeguerreetcrimescontre l’hu- cédure pénale le principe de « com- France – autrement dit personne –, porter partie civile n’est « ni néces-
vaiscoup. C’est pourtant d’un du lundi 12 juillet au mardi manité, même s’ils ont été commis pétence extraterritoriale » des tri- pourront être poursuivis », résume saire ni pertinente ».
projet de loi censé renforcer le rôle 13 juillet. Le texte vise à permettre par des étrangers et à l’étranger. Il bunaux français. Me Foreman. Si le calendrier retenu fait crain-
de la France, « patrie des droits de à la justice française de juger les s’agit d’adapter le droit français à Le texte soumis aux députés est La CNCDH fait la même analy- dre aux défenseurs des droits de
l’existence de la Cour pénale inter- pourtant loin d’être consensuel. se. Dans un avis rendu en novem- l’homme un « vote en catimini », il
nationale (CPI), créée en 1998. « Le gouvernement défend l’impu- bre 2008, elle exprime sa crainte n’est pas sans lien avec l’actualité.
L’idée est d’en finir avec l’impu- nité des bourreaux », assure-t-on à que les « conditions cumulatives Mercredi 14 juillet, sur les Champs-
nité dont jouissent les criminels la Fédération internationale des injustifiées » dont est assorti le Elysées, à Paris, doivent défiler des
politiques ou militaires et, en les ligues des droits de l’homme texte ne le rendent « totalement détachements des armées africai-
sanctionnant, de produire un effet (FIDH), tandis que l’avocat Simon inopérant ». nes à l’occasion du cinquantenaire
Présente de dissuasion. Juridiquement, il Foreman, qui préside la Coalition de l’accession à l’indépendance
française pour la CPI (un regroupe- « Sentiment de recul » des anciennes possessions françai-
Les Bibliothèques modulables Avancée contre l’impunité ment de 45 associations), fustige Le projet a déjà été adopté par le ses. Des organisations non gouver-
un « texte qui déshonore la Fran- Sénat avec ces restrictions en nementalescraignent que des mili-
Compétence La Cour pénale inter- ce ». Une indignation partagée par juin 2008 et le gouvernement, taires ayant participé à de sanglan-
naitonale (CPI), créée en 1998, siè- la Conférence des Eglises euro- pourtant peu pressé jusqu’à pré- tes répressions dans leur pays se
• STRUCTUREZ ge à La Haye (Pays-Bas). Elle peut péennes etla Commission nationa- sent, souhaite que l’affaire soit trouvent ainsi honorés. p
• MODULEZ poursuivre et juger les responsa- le consultative des droits de l’hom- conclue dès le mardi 13 juillet, par Philippe Bernard
• EMPILEZ bles de «génocide », « crimes de me (CNCDH), un organe placé un « vote conforme », autrement
découvrez notre guerre» et «crimes contre l’huma- auprès du premier ministre. dit sans amendement, ce qui évite-
nouvelle collection nité» si les Etats ne veulent ou ne Présenté par le gouvernement rait une seconde lecture.
en laque blanche peuvent pas s’en charger. 111 Etats, comme une avancée, le projet de Pourtant, dans les rangs même
dont la France, y adhèrent. loidéfendu par lagardedes Sceaux, des députés de la majorité, des
Michèle Alliot-Marie, contient en voix discordantes s’expriment.
Interprétation Le ministère fran- effet des dispositions qui contredi- « La France risque de donner le sen-
çais de la justice estime que le sta- sent les principes affichés. timent d’un recul », estime Nicole Executive MBA
tut de la CPI n’oblige nullement Le texte exige ainsi que le sus- Ameline (UMP, Calvados), qui a
les Etats l’ayant ratifié à appli- pect possède une « résidence habi- déposé des amendements ten- Management hospitalier
quer le principe de compétence tuelle » en France, ce qui exclut les dant à lever les « verrous » posés et des structures de santé
extraterritoriale. A l’inverse, les personnalités de passage. De plus, par le projet. Septembre 2010 à août 2011
défenseurs des droits de l’homme il interdit aux victimes de porter Elle y note, comme d’autres
jugent que cette obligation décou- plainte, réservant le monopole des élus, que la plupart des législa- Contact : 03 68 85 87 89
poursuites aux magistrats du par- tions étrangères exigent la simple executive.education@em-strasbourg.eu
le du principe de lutte contre l’im-
80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIS punité au niveau mondial qui est quet, subordonnés au gouverne- « présence » du suspect et non sa www.em-strasbourg.eu
Tél. : 01.45.35.08.69 - www.decoractuel.com
la fondement de la CPI. ment. « Seuls les Français ayant « résidence habituelle ». Et que l’in-
8 International & Europe 0123
Mardi 13 juillet 2010

La défaite du Parti démocrate japonais Guerre de Mémoires entre les


«mousquetaires» du Labour
aux sénatoriales va entraver les réformes
C
’était au début des années devait dévoiler les meilleurs pas-
A la veille d’élections internes, Naoto Kan, premier ministre depuis dix mois, se trouve affaibli 1990. «Les trois mousquetai- sages de l’œuvre de l’ancien com-
res », comme on les appe- missaire européen, tout le mon-
lait, étaient en train d’inventer le de en prend pour son grade.
Tokyo New Labour, cette formidable « Blair y apparaît faible, incapa-
Correspondance machine à gagner des élections ble de prendre une décision sans
qui allait permettre aux travaillis- l’avis de Mandelson », écrit le quo-

D
éfait aux élections sénato- tes de rester au 10, Downing tidien, « et avec M. Brown, il est
riales, le Parti démocrate Street entre 1997 et 2010. Tony comme ces parents qui menacent
du Japon (PDJ) a perdu son Blair fut élu trois fois avant de sans arrêt de punir et qui ne vont
pari, hypothéqué l’avenir de ses céder la place, en 2007, à un Gor- jamais jusqu’au bout ».
réformes et plongé le Japon dans don Brown qui n’attendait que Quant à M. Brown, ajoute le
de nouvelles incertitudes politi- cela depuis dix ans. « Le troisième Times, « il est présenté comme un
ques.Sonprojet était pourtant sim- homme », comme s’est baptisé être déséquilibré », du moins
ple : après son arrivée au pouvoir Peter Mandelson dans ses Mémoi- quand il était ministre de l’écono-
le 30 août 2009, il comptait gagner res à paraître jeudi 15 juillet, a mie de M. Blair entre 1997 et
les sénatoriales de l’été 2010 pour décidé de livrer au grand public 2007. Et il n’avait qu’une obses-
s’assurer une majorité aux deux sa version de ces années. Et celle sion : devenir premier ministre
Chambres du Parlement. Puis met- de la guerre fratricide à laquelle en lieu et place de celui dont il
tre en œuvre d’ici la prochaine se sont livrés ses deux amis. estimait qu’il lui avait ravi la pla-
échéance électorale majeure, pré- Celui qui, à deux reprises, a dû ce à la tête du Labour, après la
vue en 2013, un ambitieux pro- démissionner du cabinet de mort de John Smith, en 1994.
gramme de redressement des M. Blair – pour s’être vu octroyer
finances publiques et de relance un prêt par un donateur du « On s’est tués entre nous »
de l’économie. Labour, puis pour avoir été soup- Pendant ces dix ans, explique
Mais, en dix mois, la formation çonné d’avoir aidé un milliardai- M. Mandelson, « Gordon me répé-
qui a mis fin à plus de cinquan- re indien à obtenir un passeport tait sans cesse : on s’est tués entre
te ans de règne quasi ininterrom- – avant son retour en grâce dans nous » dans cette lutte pour le
pu du Parti libéral démocrate le gouvernement de M. Brown en pouvoir, « il faut arrêter ». Mais le
(PLD) a gaspillé le capital de sympa- octobre 2008 a pris de vitesse chancelier ne pouvait s’y résou-
thie dont elle bénéficiait. Les séna- Le siège du Parti démocrate du Japon à Tokyo, dimanche 11 juillet, après la fermeture tout le monde. Moins de deux dre. « Je pense, explique M. Man-
toriales du 11 juillet pour le renou- des bureaux de vote. Sur le mur, des affiches du parti dirigé par Naoto Kan. GREG BAKER/AP mois et demi après la victoire des delson, qu’il était très mal entou-
vellement de la moitié des 242 siè- conservateurs emmenés par ré. Le mépris sans limites que cer-
ges de cette Assemblée se sont ter- de l’institut de recherche en scien- avec la perte des trois sièges qu’il actuel président, devra l’emporter David Cameron aux législatives tains de ses collaborateurs affi-
minées pour le PDJ sur une défaite ces politiques Grips. Cette question mettait en jeu. pour rester premier ministre. La du 6 mai, il est le premier à chaient pour M. Blair était destruc-
cinglante : seulement 44 sièges a déjà coûté leur place à deux pre- LePDJpourraittenterde compo- lourde défaite de dimanche fragili- ouvrir le feu. teur. » Quant à M. Blair, il passait
gagnés, contre 54 espérés. Avec un miers ministres, celui qui l’a créée et ser avec Votre parti, formation née se ses positions au sein d’un parti M.Blair, dont les Mémoires doi- bien trop de temps à tenter de
total de 106 élus, il reste la premiè- celui qui l’a augmentée. » en 2009 qui réussit son entrée sur dont une bonne partie des mem- vent être publiés en septembre, gérer ce qu’il appelait « l’insurrec-
re formation de la Chambre haute L’ampleur du revers, que peu lascènepolitiquenationaleenobte- bres restent fidèles à son rival, le n’a pas apprécié. A en croire l’heb- tion de la porte d’à côté », en réfé-
mais il en perd de fait le contrôle envisageait, ne remet pas en cause nant 10 sièges. Mais le président de puissant ex-secrétaire général domadaire dominical The Obser- rence au 11 Downing Street, qui
par le jeu des alliances. la présence du PDJ au pouvoir car ce parti, Yoshimi Watanabe, a plu- Ichiro Ozawa. Certains d’entre eux ver, son éditeur, Random House, abrite la chancellerie.
Le choc est rude pour le premier sieurs fois affirmé son refus de s’as- appellent déjà à la démission de aurait appelé Rupert Murdoch, M. Mandelson assure avoir
ministre Naoto Kan, nommé le Lataxesurla socier avec les démocrates. personnalités proches de M. Kan, propriétaire de la maison Harper choisi de publier ses Mémoires
8 juin en remplacement de Yukio L’autre option est de se rappro- considérées comme responsables Collins qui accueille M. Mandel- avant l’été afin de permettre aux
Hatoyama, démissionnaire en rai- consommation,thème cher du PLD, soit pour créer une de la déroute des sénatoriales. son, pour lui demander de retar- candidats à la succession de
son de scandales financiers et de aucœurdelacampagne, grande coalition en arguant de la M. Ozawa a beau être sous la der la sortie du Troisième Hom- M. Brown à la tête du Labour de
ses hésitations sur plusieurs dos- similitude des programmes sur menace d’une mise en examen me. Sans succès. M.Brown, qui tra- « tirer les leçons du passé ». Les
siers, comme la relocalisation des estconsidérée des points importants comme la dans une affaire de financement vaille aussi à un livre pour la ren- quatre principaux protagonistes
bases américaines d’Okinawa. commeunecause fiscalité et la diplomatie ; soit pour occulte et souffrir d’une grande trée, semble plus inquiet des révé- – David et Ed Miliband, Ed Balls,
M.Kanaexcludequittersonpos- débaucher quelques-uns de ses impopularité, il détient la clef du lations de M. Mandelson que des et Andy Burnham –, qui ont tous
te et de remanier son gouverne- majeuredurevers élus. Car malgré les 51 sièges obte- scrutin de septembre. Le choix d’un ventes qu’il pourrait perdre pour été au cabinet de M. Blair ou de
ment, s’engageant à « prendre un nus, contre 38 auparavant, rien nouveau président du PDJ signifie- une question de calendrier. M. Brown, apprécieront. p
nouveau départ » et justifiant la il dispose d’une très large majorité n’indique que le PLD a vraiment rait un nouveau premier ministre A en croire le Times, qui, du Virginie Malingre
défaite par « un manque d’explica- à la Chambre basse, mais elle com- regagné la confiance de l’opinion. pour le Japon, le sixième depuis lundi 12 au mercredi 14 juillet, (Londres, correspondante)
tion» sur la question de la taxe sur plique sa volonté de réformes. Il va Il semble avoir plutôt bénéficié de 2006. De quoi prolonger le maras-
la consommation, thème au cœur devoir se livrer au jeu des allian- la déception provoquée par le PDJ, me politique d’un pays qui a pour-
des débats pendant la campagne et ces, d’autant que son partenaire de dans les zones rurales notamment. tantbesoin de décisions fortes pour Ouganda
considérécommeunecausemajeu-
re de la défaite du PDJ. « M. Kan a
la coalition au pouvoir, le Nou-
veau parti du peuple (NPP), a lui
L’autre problème du PDJ est
interne. Il doit renouveler sa direc-
surmonter ses difficultés sociales,
budgétaires et économiques. p 64 morts dans deux attentats
tropinsisté surce point, note Jun Iio, aussi enregistré une large défaite tion en septembre. Naoto Kan, Philippe Mesmer
à Kampala
KAMPALA. Au moins 64 personnes ont été tuées et 65 blessées dans un

La publication du journal de Li Peng, le «boucher» de double attentat contre deux restaurants qui retransmettaient la finale
du Mondial, dimanche soir 11 juillet à Kampala. La police a mis en cause
les islamistes somaliens Chabab liés à Al-Qaida. Ce double attentat appa-
Tiananmen, est abandonnée par son éditeur hongkongais raît comme le plus meurtrier commis en Afrique de l’Est depuis les atta-
ques contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salam per-
pétrées par Al-Qaida et qui avaient fait plus de 200 morts en 1998.
Bao Pu invoque des problèmes de droits d’auteur et les pressions d’agents venus de Chine L’Ouganda et le Burundi ont envoyé 6 000 soldats composer une force
de paix de l’Union africaine en Somalie, considérée comme une force
d’occupation par les Chabab. Ces derniers contrôlent la plus grande par-
Hongkong le dans un scoop que Bao Pu, le puêtrepubliéàHongkong,carHon- Tous les faits concordent. » tie de la Somalie et ont fait vœu d’allégeance à Al-Qaida. – (AFP.) p
Envoyé spécial directeur d’une maison d’édition gkong, après tout, c’est la Chine… Mais quelle est au juste cette his-
de Hongkong, The New Century La semaine dernière à Hon- toire de droits d’auteur qui l’a fait Niger Al-Qaida menace de tuer un otage français

T
ous les ingrédients sont réu- Press, s’apprête à publier les gkong, attablé devant un expresso renoncer à la publication ? Bao Pu DUBAÏ. Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a
nis pour que cette affaire mémoires de Li Peng, l’ancien pre- dans un luxueux café, Bao Pu a avale une gorgée de café et prend publié, dimanche 11juillet, un message à l’atten-
déroule la trame d’un mier ministre qui joua un rôle confié au Monde son désarroi : un air entendu : « Des membres tion de Paris dans lequel il menace de tuer un Fran-
thriller historique : le manuscrit majeur dans la répression du mou- « C’est terrible Internet ! Je devais d’une “agence” de Chine sont venus çais, Michel Germaneau (photo), enlevé en avril au
d’un ancien premier ministre vement de Tiananmen. publier ce livre, qui est historique- me voir à Hongkong et m’ont dit Niger, si Paris ne répond pas à ses demandes d’ici
chinois, connu pour avoir été le Dans ce livre, dont la direction ment très important, et voilà que que j’aurais des ennuis si je publiais quinze jours, rapporte SITE, le centre américain de
« boucher » de Tiananmen, durant du Parti communiste veut à tout des versions sortent en ligne, rédui- le livre. » Il refuse d’en dire plus, de surveillance des sites islamistes. Mi-mai, AQMI
le massacre de juin 1989 ; un édi- prix empêcher la publication, l’ex- sant à néant mon opération ! » nommer l’« agence » en question. avait diffusé un enregistrement sonore et une
teur basé à Hongkong, fils d’un chefdu gouvernement, âgé aujour- Pour M. Bao, ce n’est pas qu’une L’explication est cependant trans- photo présentés comme ceux d’un Français enle-
réformateur chinois en résidence d’hui de 81 ans, insiste sur le fait histoire de gros sous : son père, parente : des émissaires de Pékin vé par le groupe. Dans ce message, l’otage se présentait comme Michel
surveillée à Pékin depuis plus de que l’ancien numéro un, Deng sont tout simplement venus dire à Germaneau, 78 ans. AQMI y réclamait la libération de prisonniers en
vingt ans ; le vol dudit manuscrit
par un personnage en fuite; ladéci-
Xiaoping, avait rapidement déci-
dé de faire parler la poudre contre
«Le Parti M. Bao qu’il encourrait de graves
problèmes s’il osait publier un
échange de celle de l’otage. – (AFP.) PHOTO : AFP

sion de l’éditeur de Hongkong de les manifestants. Une affirmation ne veut pas livre contre la volonté du parti. Rwanda Arrestation de la directrice d’un journal
renoncer à publier le même
manuscrit qui lui avait été propo-
qui enterre définitivement la ver-
sion selon laquelle le « petit timo-
que ce livre sorte» L’affaire estencore plus comple-
xe : selon une source hongkongai-
KIGALI. La directrice d’un journal rwandais, Agnès Uwiman, a été arrê-
tée pour négation de génocide à moins d’un mois de l’élection présiden-
Bao Pu
sé par des voies mystérieuses. nier » aurait un temps hésité entre se qui refuse d’être identifiée, le tielle du 9 août, a rapporté la police, samedi 10 juillet. – (Reuters.)
Tout commence en juin quand répression et négociation. manuscrit originel de Li Peng a été
TheSouth China Morning Post révè- Milieu juin, coup de théâtre : Bao Dong, est l’ancien bras droit de dérobé. Le voleur est en fuite et a Anglicanisme
Bao Pu annonce qu’il ne publiera
pas le livre, justifiant sa décision
Zhao Ziyang, un libéral, chef du
Parti communiste, victime d’une
demandé l’asile politique à un
pays étranger. Le manuscrit a L’Eglise d’Angleterre rejette
par des raisons de « droits
d’auteur ». Quelques jours plus
purge en 1989 et qui vit aujour-
d’hui à Pékin sous surveillance
ensuite été téléchargé « just for the
fun » (pour rigoler) par des inter- la consécration de femmes évêques
tard,onapprend quele livre,intitu- policière. Et Bao Pu a publié l’an- nautes facétieux, selon notre sour- LONDRES. L’Eglise d’Angleterre a rejeté à une courte majorité la proposi-
lé Le Journal de Li Peng, a été télé- née dernière un livre choc, les ce. Mais à Pékin, personne n’a ri : tion d’ordonner des femmes évêques, a annoncé l’Eglise, dimanche
chargé sur le Net et est désormais Mémoires de Zhao Ziyang. deux des internautes en question 11juillet. Ce résultat serré souligne le clivage persistant sur la question
Les Editions Persée disponibledans quelques librairies «J’étais persuadé de l’authentici- ont été arrêtés. au sein des 77 millions de religieux et fidèles anglicans à travers le mon-
recherchent à Los Angeles. Un ancien leader du té des Mémoires de Li Peng, même On savait déjà que lorsqu’il est de. Rowan Williams, l’archevêque de Cantorbéry, chef de file des angli-
de nouveaux auteurs mouvement étudiant de Tianan- s’il ne l’a pas publiquement confir- question de lever le voile sur l’His- cans, et tenant de la ligne « libérale », avait pourtant élaboré un compro-
men,Zheng Cunzhu, affirme être le mé. Le parti ne veut pas que ce livre toire, le parti manque cruellement mis pour tenter de rallier l’aile « conservatrice» ; il proposait qu’une fem-
Envoyez vos manuscrits : responsable de cette publication sorte car il expose le fonctionne- d’humour. Mais même Bao Pu s’in- me évêque puisse exercer dans un diocèse aux côtés d’un homme, afin
Editions Persée clandestine. Il déclare avec malice ment interne de la machine. Il mon- terroge : « Je suis tout de même sur- de satisfaire les réfractaires à la présence de femmes dans la hiérarchie.
38 rue de Bassano – 75008 Paris que si Li Peng demande des droits tre à quel point on ne peut avoir pris par le niveau de mobilisation Le 8 juillet, la candidature d’un évêque homosexuel avait par ailleurs été
Tél. 01 47 23 52 88
www.editions-persee.fr d’auteur, cela authentifiera défini- aucun espoir en ce parti », juge Bao déployé pour empêcher la publica- écartée. Les divisions entre anglicans ont amené le pape Benoît XVI à ten-
tivement le texte et que, de toute Pu. « J’ai fait vérifier les informa- tion de ce livre. » p dre la main aux plus traditionalistes afin qu’ils rallient l’Eglise catholi-
façon, jamais un tel livre n’aurait tions du livre par des spécialistes. Bruno Philip que. Le pape doit se rendre au Royaume-Uni à la mi-septembre. p
0123
Mardi 13 juillet 2010 France 9
L’affaire Woerth-Bettencourt

Un ministre affaibli soutient une réforme majeure


Eric Woerth doit présenter, mardi 13juillet, le texte de la réforme des retraites en conseil des ministres

L
e ministre du travail, Eric carrières longues, la pénibilité et
Woerth, présente, mardi les polypensionnés est au point
13 juillet au matin en conseil mort.
des ministres, le projet de loi por- « Le pire de tout est qu’on ne
tant réforme des retraites, l’un parle plus des retraites, du fond
des textes majeurs du quinquen- des dossiers », déplore le secrétai-
nat de Nicolas Sarkozy. Il est audi- re général de la CFDT François
tionné, dans la foulée, par la com- Chérèque. « Et que pèsera
mission des affaires sociales de M. Woerth face à la majorité parle-
l’Assemblée nationale. mentaire ? », observe-t-il. Cette
Vendredi après-midi, le pôle inquiétude, relancée par la mise
communication du cabinet de en minorité du gouvernement
M. Woerth avait rendu public, sur le dialogue social dans les très
comme à l’ordinaire, l’agenda du petites entreprises (TPE), est parta-
ministre tout entier consacré aux gée par tous.
retraites. Soupçonné de conflit Le travail en commission sur
d’intérêts et d’avoir participé à un les retraites, prévu du 20 au
financement politique illégal,
M. Woerth était, depuis le déclen-
chement de l’affaire Woerth-Bet-
M. Woerth était,depuis
tencourt, plus mobilisé par sa pro- le déclenchement
pre défense que par le fond de ses
dossiers. Dimanche 11, dans la soi-
del’affaire, plus
rée, le rapport demandé à M. Bas- mobilisépar sa propre
sères, patron de l’inspection géné-
rale des finances (IGF) a été mis en
défense que par le fond
ligne. Il conclut à l’absence d’inter- deses dossiers
vention de l’ancien ministre du
budget dans le dossier fiscal de 23 juillet à l’Assemblée, donnera
l’héritière de L’Oréal. Lundi 12 au une première idée des velleités
matin, avant l’intervention télévi- d’intervention des députés UMP.
sée du chef de l’Etat, le ministre Les syndicats, méfiants, appellent
s’est défendu, sur Europe 1, d’être à la mobilisation le 7 septembre,
un homme « affaibli ». jour du début de l’examen du tex-
Il l’est cependant. Celui que cer- te en séance publique. La prochai-
tains de ses « amis » de la majorité ne bataille, pour eux, sera double.
considéraient, avant dimanche, Le ministre du travail et maire de Chantilly sur le marché de la commune de l’Oise, samedi 10 juillet. BISSON/JDD/SIPA Elle se fera dans la rue et à l’Assem-
comme « mort politiquement », a blée : « Nous n’avons rien à repro-
perdu ces dernières semaines son maîtresse qu’il était jusqu’alors avons », expliquent-ils. « On ne ger. Tous observent que le dossier avec Sébastien Proto, le directeur cher au ministre, ni à son cabinet.
« statut » de premier-ministrable au sein du gouvernement. choisit pas les ministres. Et on en a des retraites n’a guère évolué de cabinet de M. Woerth. Certains Mais il est fragilisé politique-
et de chouchou du président. Le Peut-il, dans ces conditions, assez de la valse des ministres du depuis la présentation officielle ont permis d’ajuster la réforme. ment», relève Bernard Devy, secré-
chef de l’Etat a beau lui renouve- défendre au Parlement l’une des travail de ces dernières années. Ce de la réforme, le 16 juin, par Ainsi, les parents de trois taire confédéral de FO. « Ce sera
ler régulièrement son soutien – réformes majeures du quinquen- n’est pas bon. On ne peut rien M. Woerth. Depuis cette date, enfants ayant quinze ans de servi- compliqué pour lui de soutenir le
« Eric est l’honnêteté faite hom- nat ? Les syndicats observent une construire », estime le président aucun d’entre eux n’a rencontré le ces dans la fonction publique ont débat », ajoute, comme en écho,
me », avait-il déclaré le 30 juin prudente réserve. « Nous n’avons de la CFTC, Jacques Voisin. ministre et les contacts au minis- obtenu six mois de plus pour déci- son homologue de la CGT, Eric
devant des députés UMP à l’Elysée pas à choisir nos interlocuteurs. Cette ligne officielle n’empê- tère se sont réduits, pour l’essen- der s’ils liquident leur pension. En Aubin. p
–, M. Woerth n’est plus la pièce Nous faisons avec ceux que nous che pas les syndicats de s’interro- tiel, à des échanges techniques revanche, la concertation sur les Claire Guélaud

Le relèvement de l’âge de la retraite est au cœur du projet gouvernemental M. Bayrou scandalisé par
le passage de 65 à 67 ans

Le président du MoDem, Fran-


PRÈS de quatre semaines après la retraite à 60 ans, cet acquis social part de nos voisins européens tions d’assurance permettant de Par ailleurs, deux mesures sont çois Bayrou, est très critique sur
présentation de la réforme des du premier septennat de François engagés sur la voie d’une retraite bénéficier du minimum garanti censées renforcer la solidarité du le passage de 65 ans à 67 ans de
retraites par un ministre du tra- Mitterrand. Les bornes d’âge de la à 65 ou 67 ans se sont donné plus dans le public et du minimum système : l’indemnité journalière l’âge de la retraite à taux plein
vail, Eric Woerth, qui n’était pas retraite – 60 ans pour l’âge légal de temps pour y parvenir. En Alle- contributif dans le privé seront ali- de congé maternité sera intégrée (sans décote ou pénalité finan-
affaibli, les points de vue sur le de départ, 65 ans pour celui du magne et au Royaume-Uni, les gnées. dans le salaire de référence pour cière). « C’est scandaleux », a-t-il
projet gouvernemental, ajusté à taux plein (la pension sans déco- réformes ont été annoncées plu- Quatre milliards d’euros le calcul de la retraite des femmes, déclaré dimanche 11 juillet sur
la marge, demeurent antinomi- te) – seront respectivement por- sieurs années avant d’être appli- seront ainsi dégagés en 2018. Une qui reste sensiblement moins éle- Europe 1.
ques. tées à 62 et 67 ans en 2018. quées. Et courent jusqu’en 2029 et somme à mettre en regard des vée que celle des hommes. Et, Pour le leader centriste, le relè-
Pour l’exécutif, la réforme est Cette mesure, la plus rentable 2046. Les augmentations de 15,6 milliards consacrés annuelle- pour les jeunes chômeurs non vement de l’âge légal de départ à
« juste », « progressive », « équita- financièrement, permettra de cou- durée d’activité y sont moins for- ment par l’Etat au versement des indemnisés, le nombre de trimes- la retraite de 60 à 62 ans est
ble » et « solidaire ». Pour l’inter- vrir près de 44 % du déficit en tes : d’un à trois trimestres de plus pensions des fonctionnaires tres validés sera porté de 4 à 6. « plus juste » que l’allongement
syndicale, qui a publié le 7 juillet 2018. Quant à la durée de cotisa- par an au lieu de quatre en France. retraités. La concertation est prévue jus- de la durée de cotisation qui
une déclaration en direction du tion, elle passera comme prévu à A cet égard, la réforme française Des mesures de recettes supplé- qu’à la rentrée. Mais, qu’ils parti- pénalise les personnes ayant
gouvernement, elle est « injuste et 41,5 ans pour tous en 2020. Les est bien, comme l’ont dit les lea- mentaires. Les régimes de retrai- cipent à l’intersyndicale ou qu’ils fait des études longues ou
inacceptable », elle « va aggraver salariés du privé et les fonction- ders syndicaux, la plus dure d’Eu- te bénéficieront de ressources n’y participent pas, comme Force connu le chômage.
les inégalités », « elle est essentielle- naires devront travailler plus long- rope. nouvelles à hauteur de 3,7 mil- ouvrière ou la CFE-CGC, les syndi- Pour bénéficier d’une retraite à
ment à la charge des salariés » et temps dès 2011 ; ceux des régimes La poursuite de la convergence liards en 2011 et de 4,6 milliards cats ne croient pas à la possibilité taux plein, il faut soit avoir l’âge
« ne répond pas aux enjeux spéciaux (EDF, SNCF, etc.), en public-privé. Engagé en 2003, l’ali- en 2018 (soit 10,4 % de leur besoin d’obtenir du chef de l’Etat, en ces légal de départ et la durée de
actuels ». cours de réforme, à partir de 2017. gnement progressif des régimes global de financement). Elles pro- temps de rigueur, des avancées cotisation nécessaire (162 tri-
La fin de la retraite à 60 ans. Sou- Une progressivité très relative. du public sur le régime général viendront du passage de 40 % à substantielles sur les trois sujets mestres aujourd’hui ; 166 trimes-
cieux de donner des gages à La réforme s’appliquera à comp- sera poursuivi. Le taux de cotisa- 41 % du taux de la tranche la plus qu’il a laissés ouverts à la discus- tres en 2020), soit travailler jus-
Bruxelles, aux marchés financiers ter de la génération 1951. Les per- tion des fonctionnaires sera porté élevée de l’impôt sur le revenu, sion jusqu’à septembre : les carriè- qu’à 65 ans (67 ans en 2018), ce
et aux agences de notation, le gou- sonnes nées entre le 1er juillet et le en dix ans de 7,85 % à 10,55 % com- d’une hausse de la taxation des res longues, la pénibilité et les qui permet de liquider sa pen-
vernement veut réduire à zéro 31 décembre de cette année-là me dans le privé. Le droit au dividendes, des revenus du capi- retraités polypensionnés. p sion à taux plein sans subir de
dès 2018 le besoin de financement devront travailler quatre mois de départ anticipé sans condition tal, des plus-values de cessions C. Gu. décote.
des retraites, propulsé par le papy- plus. Celles nées au second semes- d’âge des parents de 3 enfants d’actions ou d’obligations, des
boom et par la récession, au tre de 1952 feront huit mois de ayant quinze ans de service dans stock-options ainsi que de l’an-
niveau inédit de 32 milliards d’eu- plus, etc. Cette progressivité n’en la fonction publique sera progres- nualisation du calcul des charges
ros. Pour ce faire, il met fin à la est pas moins très relative. La plu- sivement fermé. Enfin, les condi- patronales, un dispositif à 2 mil-
liards. L’ATELIER DU CLUB
Les carrières longues. Pour atté- Canapés et fauteuils CLUB
Un besoin de financement estimé à 102 milliards en 2050 nuer l’impact de la réforme, le Fabrication artisanale
a MONTANT (BRUT) MOYEN DES PENSIONS a ÂGE MOYEN DE DÉPART, 61,5 gouvernement prolonge, en l’ajus-
Cuir mouton ciré patiné à la main
en euros (chiffres 2004) en années tant, le dispositif carrières lon-
gues. Toutes les personnes ayant
Dans le secteur privé (non cadres) 61,1 61,1 commencé à travailler avant 18
61,0 ans pourront partir au maximum
60,9 60,9
Restauration et
Hommes à 60 ans si elles ont assez cotisé.
1 657 réfection sur devis
D’après le ministère, la mesure
Femmes bénéficiera à quelque 90 000 per-
650
sonnes par an à l’horizon de 2015.
Le droit au départ anticipé à
Dans le secteur privé (cadres) 2004 2005 2006 2007 2008 2009
60 ans avec une pension complè-
a BESOIN DE FINANCEMENT DU SYSTÈME te sera ouvert aux assurés justi-
Hommes 2 468 fiant d’un taux d’incapacité égal
DES RETRAITES, en milliards d’euros
ou supérieur à 20 %. 10 000 per-
Femmes 1 679 120 102,6 sonnes en bénéficieraient à la

SOLDES
100 même date. Les syndicats récla-


80 ment un élargissement de ces dis-
Dans la fonction publique positifs qu’ils jugent insuffisants
60
pour compenser l’injustice liée au jusqu’à - 50 %

Hommes 2 045 40 *selon les dates en vigueur
relèvement de l’âge de la retraite,
20
Femmes 1 652 0 4,2
€ Estimations
qui frappe inégalement les cadres
et les ouvriers en raison de leur 80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIS
2006 2015 2020 2030 2040 2050 écart d’espérance de vie et/ou de Tél. : 01.45.35.08.69 - www.decoractuel.com
SOURCE : CONSEIL D’ORIENTATION DES RETRAITES (RAPPORT D’AVRIL 2010), SCÉNARIO INTERMÉDIAIRE leur exposition au chômage.
10 France 0123
Mardi 13 juillet 2010

L’affaire Woerth-Bettencourt

En pleine réforme des retraites, Pour 2012, M.Copé


M.Sarkozy paie cher l’affaire Bettencourt rêve d’une «droite
Le chef de l’Etat exclut de sacrifier le ministre du travail, devenu le maillon faible du gouvernement
de conviction»
Analyse quilaveM.Woerthde toutsoupçon Sarkozy paie chèrement son silen- adoptée mardi 13juillet, en conseil
Le président de Génération France a réuni,
dans ses activitésd’ancien ministre ce d’après-régionales. Comme sou- deministres,dansune sortederési-
dimanche, ses amis en Provence
J
ean-Claude Casanova a raison : du budget. Après avoir affirmé vent lorsqu’il est en difficulté, le gnation nationale. Ni les syndicats
la France n’est pas confrontée à qu’il ne se laisserait pas dicter son président de la République a occul- ni la rue n’ont été pour le moment
une crise de régime, les institu- agenda par la presse et ne ferait té l’échec du scrutin de mars. Il n’a en mesure de s’opposer à la remise
tions fonctionnent. L’affaire Bet- rien comme ses prédécesseurs, le pas publiquement pris acte de la en cause de la retraite à 60 ans, un Reportage tère des individus. Est-ce qu’on est
tencourt, qui, après avoir fragilisé président de la République a fini bonne tenue de l’opposition ni de desacquisdu premierseptennat de solide ? Est-ce qu’on a une colonne
Eric Woerth, ministre du travail, et par se plier à la traditionnelle expli- la remontée du Front national. Il a François Mitterrand, Maussane-les-Alpilles vertébrale? Est-ce qu’on tiendra ? »,
trésorier de l’UMP, a menacé Nico- cation télévisée estivale. refusé la démission de son premier Cette réforme des retraites n’est (Bouches-du-Rhône) martèle M. Copé. « Notre famille
las Sarkozy, relève davantage du C’est que le coup de semonce est ministre et banalisé les ajuste- pas mineure. Elle est à peu près la Envoyé spécial politique est en risque, poursuit-il.
« scandale », comme le souligne le sévère.L’affaireBettencourtsegref- ments gouvernementaux aux- seule carte qui reste aujourd’hui La perspective de voir revenir une

J
directeur de la revue Commentaire fe sur le terreau de la suspicion. A quels il a procédé, renvoyant à entre les mains de M. Sarkozy pour ean-François Copé biche. majorité de gauche en France, c’est
dans un entretien au Monde (daté l’égard de l’argent, des politiques, l’automne prochain le grand rema- éviter les dissidences dans la majo- Devant un millier de ses parti- mettre la France en risque. »
11- 12 juillet). Cependant, ce « scan- de la justice, de la presse. Tout le niement censé ouvrir la période rité. S’il la mène à bien, il pourra sans, il vient d’achever son dis- De ces inquiétudes, de ces dou-
dale » comporte des implications contraire de « la République exem- préélectorale de 2012. conforter son statut de président, cours de clôture des Journées de tes qui infusent dans les rangs des
politiques lourdes : à deux ans de plaire » vantée au début de son certes mal aimé, qui réforme face à Génération France, ce dimanche parlementaires, le président du
l’élection présidentielle de 2012, quinquennat par M.Sarkozy. Incapacité à nommer la réalité une gauche encore handicapée par 11 juillet, à Maussane-les-Alpilles groupe UMP tire profit pour affir-
c’est la capacité du chef de l’Etat à Si le mode de défense choisi par De mars à juillet, sa ligne écono- un déficit de crédibilité. A l’inverse, (Bouches-du-Rhône). Surtout, il a mer son « cap». Celui d’une «droite
reprendre la main qui est mise en l’Elyséeapermisdecirconscrirel’in- mique est devenue illisible par s’il se trouve bloqué par la rue en pris date en faisant étalage de sa de conviction », qu’il revendique
cause,dans un contexteoù l’exécu- cendie, et sans doute aussi de sou- refus d’admettre que la France septembre, il rejoindra la cohorte capacitéàmobilisersestroupespar- comme pour souligner en creux le
tif accumule les difficultés. der sur le dos de la presse la faible n’avait pas d’autre choix que d’en- de ses prédécesseurs, entravés par lementaires. « Quand je me suis jeu à somme nulle de l’« ouvertu-
La violence avec laquelle l’Elysée partie de l’électorat qui reste enco- trerdanslarigueur.S’ill’avaitpubli- le poids conjugué de l’impuissance retourné,j’aivutouslesdéputésder- re», les faiblesses et les hésitations
a réagi aux accusations de Claire re fidèle au chef de l’Etat – 26 % quement reconnu, il aurait pu évi- politique et des affaires. rière, je me suis dit que ça avait de la quicaractérisent,selon lui, la politi-
Thibout, l’ex-comptable de Liliane selon le baromètre Sofres - Figaro terl’hiatus apparuentrelecompor- Dans cette conjoncture, le gueule », jubile le président de que de l’exécutif. « Quand le FN
Bettencourt, dans un entretien au Magazine en date du 3 juillet –, il tement de certains ministres et les maillonfaibleestleministredutra- Génération France. remonte, cela veut dire qu’il y a des
siteMediapart,montreà quelpoint contribue lui aussi à la montée du efforts demandés aux Français. vail Eric Woerth, chargé de porter la La scénographie avait été soi- rendez-vous que nous n’avons pas
l’affaire a été jugée dangereuse. La populisme, dont l’Elysée, par Une partie des déconvenues ren- réforme. Contre lui, les accusations gneusement étudiée. Lui devant et honorés», souligne-t-il.
contre-attaque, décrétée mardi ailleurs, s’alarme. « Politiques, contrées aujourd’hui par M.Sarko- demeurent et risquent chaque jour eux derrière : 63 députés de l’UMP
6 juillet,a été un véritable blitzkrieg médias : c’est l’air du “tous pour- zy résulte de son incapacité à nom- derebondir.M. Sarkozy lesait,mais avaient fait le déplacement en Pro- « Ne rien lâcher »
(« guerre éclair») mené simultané- ris” », constate Brice Teinturier, mer la réalité. sacrifier aujourd’hui M. Woerth vence pour participer à ce séminai- « La bataille de 2012, insiste-t-il,
ment sur trois fronts. Judiciaire directeur adjoint de TNS-Sofres. Cependant, contrairement à serait reconnaître qu’il est coupa- re de travail destiné à « donner le c’est d’abord la bataille des convic-
d’abord, avec l’ouverture d’enquê- D’où la nécessité absolue pour le d’autres présidents affaiblis, ble. C’est la lourde facture de l’affai- coup d’envoi de la préparation du tions. On ne doit jamais rien lâcher
tes préliminaires pilotées par Phi- chef de l’Etat de refixer un cap. M. Sarkozy a continué d’agir. La re Bettencourt.p projet pour le candidat de notre quandils’agitdenosidées.»Enchoi-
lippe Courroye, le procureur de En cet été meurtrier, Nicolas réforme des retraites devrait être Françoise Fressoz famille politique à l’élection prési- sissant de porter des sujets comme
Nanterre, dont l’impartialité est dentielle de 2012 ». Et cela au lafiscalisationdesindemnitésd’ac-
mise en doute aussi bien par la gau- moment où l’exécutif semble bal- cident du travail, l’interdiction du
che que parDominique de Villepin.
Au cours des auditions, l’ex-comp-
Le chef de l’Etat s’adresse à ses 252280 amis lotté par le courant des « affaires»,
où Nicolas Sarkozy doit s’appliquer
voileintégral,lerefusd’uneprésen-
ce syndicale dans les très petites
table a maintenu la plupart de ses à reprendre une maîtrise qui paraît entreprises, il démontre dans le

L
accusations concernant des finan- e dialogue est ouvert. Trois Rien à voir donc avec les préoc- pour les riches et faites mourir lui avoir échappé. même temps sa détermination à
cements politiques occultes, mais jours avant son intervention cupations des médias, polarisés l’art, la culture, la longue tradi- Le président du groupe UMP «ne rien lâcher». Le rendez-vous de
s’est rétractée s’agissant de celles télévisée, le chef de l’Etat a depuis un mois sur l’affaire Bet- tion sociale française (…). Allez joue de ces incertitudes. Il insiste Maussane lui donne l’occasion de
portées contre M.Sarkozy quand il lancé, vendredi 9 juillet, le débat tencourt. Dès dimanche, l’entou- écouter Didier Barbelivien au Fou- sur les difficultés de la période. peaufiner la stature de son person-
était maire de Neuilly. sur le réseau social Facebook. rage du président de la Républi- quet’s ». A l’opposé, Sylvette, « C’est un mauvais moment », nage, taille patron.
Le deuxième volet de la riposte a « J’interviens à la télévision lundi que tirait la conclusion de son dia- Danielle, Philippe et d’autres reconnaît-il, tout en dénonçant un « Les temps ont changé. Tout ne
été médiatique, avec les violentes pour répondre aux questions d’ac- logue préalable avec les internau- exhortent Nicolas Sarkozy au «climat détestable», « des attaques peut pas se décider d’en haut, confie
attaques portées par des responsa- tualité. D’ici là, faites-moi part des tes : « Les sujets prioritaires des « courage », l’appellent à ne pas insupportables », qui sont « pour M.Copé à la presse. Le rééquilibrage
bles de l’UMP contre le site Media- sujets qui vous intéressent et des Français, ce sont les retraites, l’em- s’arrêter « sur ces affaires inter- nous tous une épreuve ». Mais, en est inéluctable. Il faut repenser de
part, accusé d’utiliser une «métho- questions auxquelles vous vou- ploi des jeunes, la crise économi- nes », soulignent qu’il a bien réagi même temps, il n’hésite pas à rap- fond en comble la gouvernance.» Il
de fasciste » et assimilé à « une cer- driez que je réponde», a lancé Nico- que, la sécurité. L’affaire Betten- quand « des anomalies de fonc- pelerqueles chosesn’ontpasatten- n’est pas sûr que l’Elysée – qui sui-
taine presse des années 1930 ». L’of- las Sarkozy à ses 252 280 amis. court arrive loin derrière. » tionnement du gouvernement » du les révélations de ces dernières vait à distance le déroulement de
fensive s’est déroulée sous le Le président, qui s’exprimera se sont manifestées. semaines pour commencer à pren- ces journées – ait particulièrement
regard médusé de l’aile libérale du lundi 12 juillet sur France 2, inter- « Courage » Prenant exemple sur le prési- dre une mauvaise tournure. Il évo- goûté ce « soutien » du président
parti majoritaire, qui s’est souve- rogé par David Pujadas, entend Les questions posées sur le dent américain Barack Obama, que le souvenir encore récent de la du groupe UMP à la veille de l’inter-
nue « des bonnes vieilles méthodes parler aux Français des questions « mur » de la page de Nicolas Nicolas Sarkozy compte utiliser « défaite des élections régionales ». ventiontéléviséedu présidentde la
du RPRchiraquien où on chassaiten « réelles » qui les préoccupent et Sarkozy sur Facebook n’épar- pleinement le vecteur d’Internet Ces mots-là ont, pour les élus, une République. A ceux qui deman-
meute pour sauver le chef». faire de la pédagogie. « Dans un gnent toutefois pas ce dernier. pour sa campagne présidentielle résonance toute particulière. Ils daient à M.Copé ce que M. Sarkozy
Le troisième volet a été politi- monde politique qui perd le nord, Entre deux mots de réconfort, de 2012. Il permet si bien de dialo- signifient que le « leader naturel » devait «changer », le député de Sei-
que, avec l’intervention télévisée c’est important de redonner un quelques-uns y vont franco. guer avec les Français au-delà des de leur mouvement n’est plus for- ne-et-Marne lâchait ainsi avec une
du lundi 12 juillet, calée juste après cap», précise le conseiller en com- Quentin Meynaud ose un « bar- médias trop déconnectés des pré- cément le garant de leur réélection. certaine impudence: « On ne chan-
la publication du rapport de l’ins- munication de l’Elysée, Franck rez-vous, vous êtes un président occupations réelles. p « C’est dans ces moments de ge pas ce qu’on est. » p
pection générale des finances (IGF), Louvrier. fasciste mafieux. Vous gouvernez Sophie Landrin défaite que l’on peut juger du carac- Patrick Roger

La candidate verte remporte la législative de Rambouillet, traditionnel fief de la droite


Le climat créé par les affaires dans l’ancienne circonscription de Christine Boutin a pesé dans la victoire d’Anny Poursinoff

Reportage noff, 48,28 % pour M. Poisson. » cheurs… (…) Monsieur Poisson, vous
« C’est inespéré ! s’emballe Didier trichez quand vous dîtes que je suis

U
ne victoire nette et sans Fischer,suppléantPSdeMme Poursi- une gauchiste. Pourquoi dites-
bavure. Battue d’une voix noff. On a fait des cartons dans tous vous, Mme Boutin que je suis pour
en septembre 2009, Anny les villages ! La politique du gouver- l’euthanasie ? (…) J’ai honte de vos
Poursinoff l’a cette fois emporté nementnousy aaidés. C’estindiscu- amiset devotregrandmaître Sarko-
largement. table ! » zy », lance-t-elle. Plusieurs dames
Dans la 10e circonscription des M. Larcher s’éponge le front et chics vocifèrent : « C’est une honte!
Yvelines, une des plus à droite de concède : « L’ambiance nationale Menteuse, menteuse ! »
France, la candidate écologiste a était telle que c’était très difficile.
bouté, dimanche 11 juillet, hors de On s’en est bien rendu compte sur le « Pastèque vide »
l’Assemblée nationale Jean-Frédé- terrain. Si ce n’est un vote sanction, Michèle, « fidèle boutiniste »,
ric Poisson, député sortant et c’est un vote message. Cette défaite, s’en prend à « ces bobos qui vien-
ex-suppléant de Christine Boutin, au fond, c’est la rencontre du chè- nentde plusenplusnombreuxs’ins-
députée du lieu de 1986 à 2007. que-vacancesetdes rumeurs!», lan- taller à Rambouillet et voilà le résul-
Sur fond d’affaire Woerth-Bet- ce le président du Sénat en déplo- tat: ils élisent une pastèque vide ! ».
tencourt, cette défaite est un « mes- rant près de 70 % d’abstention. Mme Poursinoff conclut : « J’ai vrai-
sage » des électeurs, reconnaît A l’écart, un conseiller munici- ment la conviction que, ce soir, c’est
Gérard Larcher, maire de Ram- pal (UMP) de Rambouillet, sous le le début du changement. »
bouillet et président du Sénat. couvert de l’anonymat, le confir- Il est bientôt minuit. Cécile
C’est un « désaveu clair pour le pré- me: « Beaucoup de nos électeurs ne Duflot esquisse un pas de danse en
sident de laRépublique et le gouver- sont pas allés voter. On a senti un attendant Jean-Paul Huchon.
nement », s’est félicitée Martine rejet général. L’ambiance est au «Oui, c’est unvote sanction!», assu-
Aubry, dimanche. “sortez les sortants” ! » re le président (PS) de la région Ile-
22heures20,dimanche:lesmar- Mme Boutin s’éloigne quand un de-France, à peine arrivé.
tinetsvolentbasau-dessusdelasal- journalistelui demande si le« scan- La patronne des Verts renché-
le des fêtes de Rambouillet. Claudi- dale » de sa rémunération de rit: « C’est un vote de construction !
ne Penguilly ne peut retenir ses lar- 9 500 euros pour une mission sur La victoire d’Anny montre que
mes. Dix ans que cette conseillère la mondialisation a eu un effet sur l’union de la gauche et des écologis-
d’orientation espère la victoire de le vote. « Retirez le mot scandale !, Cécile Duflot et Anny Poursinoff, dimanche 11 juillet, à Rambouillet. MARLENE AWAAD POUR « LE MONDE » tes peut être un instrument de
la gauche, dans ce bastion depuis s’indigne l’ex-ministre du loge- reconquête. Cela me rend plus opti-
toujours à droite ! Retraitée et élec- ment. Je n’ai rien fait d’illégal, moi ! faire Woerth. Entouré de ses parti- du travail, mais il ne voit guère son bouquet de roses et d’horten- miste pour 2012 ! »
trice socialiste, Marie-Françoise En revanche, c’est vrai que cette sans, M. Poisson « refuse de croire d’autre explication. sias pour lire son discours, la salle Enattendant, les « copains d’An-
Roche retient son souffle. M. Lar- semaine n’a pas été simple ! », glis- que la désaffection de la droite est à Battus, les partisans de est en ébullition. Dans le brouha- ny » goûtent le parfum d’« alter-
cher, maire (UMP) de la ville prend se la présidente du Parti chrétien- mettre uniquement sur le compte Mme Boutin ne désarment pourtant ha, cette ancienne infirmière plan- nance » qui flotte dans la nuit. p
le micro : « 51,72 % pour Mme Poursi- démocrate,dans une allusion àl’af- des rumeurs » autour du ministre pas. Quand Mme Poursinoff pose te ses aiguilles : « Accapareurs… tri- Béatrice Jérôme
0123
Mardi 13 juillet 2010 France 11
L’affaire Woerth-Bettencourt

Eric Woerth «réfléchit» à l’abandon Les lycéens


de ses fonctions de trésorier de l’UMP boudent les classes
Le rapport commandé au patron de l’Inspection générale des finances blanchit l’ex-ministre du budget
préparatoires
Les élèves sont 5% de moins qu’en 2009 à avoir
L
es choses sont claires. » Lundi télévisée du chef de l’Etat. Dès le un dépaysement du dossier Le rapport note que M.Woerth a
12 juillet, en début de mati- 7 juillet, devant des députés de la [Bettencourt]horsdesHauts-de-Sei- été informé par ses services d’un placé ces écoles en premier choix d’orientation
née, le ministre du travail, majorité,le présidentdelaRépubli- ne, la saisine d’un juge d’instruction contrôle fiscal sur M. Banier – ce
Eric Woerth, s’est dit « énormé- que s’était déclaré « assez confiant indépendant». qu’il a reconnu – mais qu’« il n’est

A
ment soulagé » des conclusions du sur le fait que » l’IGF « ne trouvera Selon le rapport de M. Bassères, pas intervenu pour demander, la rentrée, 80 000 lycéens En fait, les élèves ne boudent
rapportd’enquêteconfiéàJeanBas- pas de faute » imputable à Eric M. Woerth « n’est pas intervenu empêcher ou orienter un contrôle ». entreront en classe prépara- pas les grandes écoles, mais sem-
sères, patron de l’inspection géné- Woerth dans le « dossier Liliane Bet- auprès des services placés sous son Au passage, le rapport indique que toire aux grandes écoles blent privilégier d’autres solutions
rale des finances (IGF), qui a écarté tencourt ». autorité» dans les dossiers concer- le ministre n’a pas eu connaissance (CPGE), mais avec peut-être un quela prépa pour les intégrer. Lors-
toute intervention de sa part dans nant Mme Bettencourt. Avec trois de la demande de deux personnes peu moins d’enthousiasme que que ces autres voies existent.
les dossiers fiscaux de Liliane Bet- « Partiel et partial » autres inspecteurs des finances, le de l’entourage de Mme Bettencourt les années précédentes. Ainsi, les postulants à une classe
tencourt ou de ses proches. L’opposition relativise l’objecti- patron de l’IGF a exploré pendant de bénéficier du bouclier fiscal. Lorsqu’on s’intéresse aux vœux préparatoire littéraire sont tou-
Indiquant qu’il avait « besoin » vité du rapport, réalisé dans un une semaine et demie « le circuit de L’identité de ces personnes n’est auxquels les élèves des classes de jours aussi nombreux, puisqu’il
de ces « conclusions », le ministre délai court et confié nommément traitement, de traçage et d’archiva- pas précisée. La décision les concer- terminale des lycées tiennent le n’y a pas d’autres façons de prépa-
du travail a déclaré, sur Europe 1, au patron de l’IGF. Dès dimanche ge» de «6 247 dossiers ». Les quatre nant a été prise au niveau «local ». plus, pour leur entrée dans l’ensei- rer les écoles normales supérieu-
qu’il compte « réfléchir » à l’éven- 11 juillet, le député socialiste Bruno hommes ont néanmoins fait La seconde question à laquelle gnement supérieur, les prépas res (ENS). En revanche, les prépas
tuel abandon de sa fonction de tré- LeRouxadénoncé un«rapportpar- remarquer qu’« il conviendrait de devaitrépondrel’IGF portait surles sont même la seule formation qui économiques et sociales et celles
sorier de l’UMP, qui lui vaut des tiel et partial ». Le Parti socialiste s’interroger » sur l’existence « au informations obtenues dans le recueille moins de suffrages qu’en scientifiques chutent, perdant res-
accusations de conflit d’intérêts continuederéclamerlamiseenpla- sein du cabinet du ministre d’une cadre du contrôle fiscal de 2009. pectivement 6 % et 15 % de lycéens
dans le dossier Bettencourt, la mil- ce d’une commission d’enquête. Il équipe dédiée au traitement de M. Banier, notamment de sources Au printemps 2010, comme les plaçant en premier vœu.
liardaire étant une « bienfaitrice » n’est le pas seul. « C’est un rapport situations fiscales individuelles » judiciaires : auraient-elles dû tous les ans à la même époque, Or, enparallèle, les écolesd’ingé-
de l’UMP. « On va y réfléchir, je vais d’essence politique. Suffira-t-il ou qui « nourrit la suspicion ». déclencher un examen de la situa- 653 000 lycéens ont consigné, nieur, qui sont intégrées directe-
y réfléchir», a-t-il déclaré. faudra-t-il une mission d’enquête Leur travail était circonscrit à tion fiscale de Mme Bettencourt ? dans une application appelée ment après le bac – celles qui
Soupçonné d’avoir fermé les parlementaire ? », s’interroge Vin- deux séries de questions. La pre- « Aucun procès-verbal » rédigé par « admission post-bac », leurs sou- offrent des classes préparatoires
yeuxsur la situation fiscale de l’hé- cent Drezet, secrétaire général du mière : M. Woertha-t-il été informé un agent du fisc «ne laisse supposer haits de poursuite d’études. Ils les intégrées –, connaissent cette
ritière de L’Oréal, alors que sa fem- syndicat des impôts, le SNUI. delasituation fiscaledeMme Betten- la détention de comptes non décla- ont ensuite ordonnés, enregistrant année une augmentation de 19 %
me, Florence, travaillait pour Patri- De son côté, Dominique de Ville- court, de Patrice de Maistre, de rés » par la milliardaire, répond le en première place la formation des premiers choix. Et, même si
ce de Maistre, le gestionnaire de pin a estimé, dimanche, dans un François-MarieBanier(lephotogra- rapport. Seul un procès-verbal qu’ils ont le plus envie de suivre à elles ne figurent pas dans la base
fortune de Mme Bettencourt, entretien au Parisien qu’« on ne phe auquel la milliardaire a fait des mentionne « une minoration du la rentrée suivante. Alors que le admission post-bac, les écoles de
M. Woerth s’est défendu d’être pourra pas tourner la page de ces dons très importants) et des socié- patrimoine déclaré au titre de l’im- nombre de lycéens prêts à enta- managementouvertesaprèslebac-
affaiblialors qu’il doit porter le pro- affaires si on ne peut pas aller jus- tés Thétys et Clymène (qui gèrent pôt sur la fortune en 1997-1998 », mer des études est plus élevé calauréat connaissent elles aussi
jet de réforme des retraites. qu’au bout de la vérité ». L’ancien les actifs de la milliardaire) et est-il une éventuelle fraude fiscale qui qu’en 2009, que toutes les gran- un fort engouement.
Ladiffusion du rapport estinter- premier ministre suggère « la créa- intervenu pour demander, arrêter est donc prescrite. p des familles de formation enregis- Un passage par l’université per-
venue la veille de l’intervention tion d’une commission d’enquête, ou orienter un contrôle ? Philippe Le Cœur trent des hausses en premier vœu, met aussi de plus en plus d’inté-
la prépa, elle, chute de 5 %. grer les grandes écoles. Même les

Actions, immobilier et art : la fortune des Bettencourt Unedonnée qui a surpris le cabi-
net de Valérie Pécresse, ministre de
l’enseignement supérieur. Mais
plus prestigieuses sont aujour-
d’hui accessibles grâce à des passe-
relles permettant d’y entrer « sur
aussi les observateurs, qui, d’une titre » – c’est-à-dire sans concours
EN 2008, LE FISC FRANÇAIS a signé 31 %, le premier actionnaire du année sur l’autre, s’étaient habi- –, grâce à un système d’admission
un chèque de 30 millions d’euros à géant des cosmétiques. Depuis tués à un engouement croissant parallèle.
Liliane Bettencourt au titre du bou- 1994, Liliane Bettencourt a cédé pourcette formationtrèsrigoureu- A l’heure où la ministre de l’en-
clier fiscal. Cette somme versée à ses actions en nue-propriété à sa se et pluridisciplinaire, dont les seignement supérieur annonce sa
l’héritière de L’Oréal, classée par famille (deux tiers à sa fille et le effectifs ont crû de 14 % ces dix der- troisièmevagued’universitésauto-
Forbes 17e fortune mondiale, avec tiers restant à ses deux petits-fils.) nières années. nomes, ces formations enregis-
17milliards d’euros, représente à Elle en conserve jusqu’à sa mort trent 13 % de hausse en premier
elle seule 5,32 % du montant total l’usufruit et les droits de vote affé- Une poussée des IUT vœu.
du bouclier. rents, ce qui lui permet de toucher Faut-il y lire une réserve face S’ils indiquent un changement
Ce dispositif, qui plafonne à les dividendes. En 2009, ils se sont aux formations sélectives ? Pas de regard, tous ces indicateurs ne
50% des revenus le total des élevés à près de 278 millions d’eu- vraiment, puisque les autres étu- transformeront pas la situation.
impôts et charges directs acquitté ros. Auxquels s’ajoutent les jetons des qui sélectionnent sur dossier Sélectives, les prépas continueront
par un contribuable, bénéficie de de présence de la milliardaire au sont, elles, de plus en plus prisées. de faire quasiment le plein. Et si
fait à une minorité de grandes for- conseil d’administration du grou- Les instituts universitaires techno- elles ne le font pas avec les seuls
tunes. Sur les 15 446 bénéficiaires pe pour un montant de 75 000 logiques (IUT) enregistrent au pas- premiers vœux, ceux qui ne les
recensés en 2008 par Bercy, 947 euros, les comptes bancaires, les sage une poussée de 4 %, les sec- avaient inscrits qu’en choix n˚ 2 y
d’entre eux se sont partagé plus assurances-vie, les comptes titres tions de techniciens supérieurs, trouveront peut-être place. p
de la moitié (62,26 %). Ils dispo- ou encore la participation minori- (STS), de 5 %. Maryline Baumard
saient d’un patrimoine de plus de taire de la famille Bettencourt
15,8 millions d’euros et d’un reve- dans le groupe Nestlé.
nu fiscal de référence supérieur à Le patrimoine immobilier com- Justice
42 507 euros. Ils se sont vu resti-
tuer en moyenne 370 316 euros.
prend notamment un hôtel parti-
culier dans le quartier Saint- Deux autres personnes incarcérées
Les dix premiers bénéficiaires du
bouclier se sont partagé en moyen-
James à Neuilly-sur-Seine, évalué
à quelque 30 millions d’euros – dans le meurtre de l’A13
ne 7,8 millions d’euros. Avec dont Mme Bettencourt a également Deux hommes de 23 ans ayant participé, dans la nuit du 26 au 27 juin, à
30millions, Liliane Bettencourt a donné la nue-propriété à sa fille –, la rixe qui a provoqué la mort de Mohamed L., 30 ans, sur l’autoroute
fortement contribué à tirer cette une villa au cap Formentor sur A 13 à la hauteur des Mureaux (Yvelines), ont été mis en examen pour
moyenne vers le haut. l’île de Majorque et deux maisons « meurtre » et « violences volontaires », samedi 10 juillet à Versailles. Les
dont elle a hérité : une bâtisse deux jeunes gens, qui s’étaient présentés spontanément la veille à la
Civisme affiché familiale, l’Arcouest, que son père direction départementale de la sûreté des Yvelines, ont été placés en
Le montant de cette restitution avait fait construire en Bretagne détention provisoire. Demeurant aux Mureaux, ils avaient été identi-
a pu choquer l’opinion. Cepen- face à l’île de Bréhat, et une autre fiés dès le lendemain des faits mais étaient partis à l’étranger. Déjà neuf
dant, alors que nombre de gran- à Saint-Maurice-d’Etelan, qui personnes – dont la conductrice du véhicule à l’origine de l’accrochage
des fortunes ont préféré s’exiler domine la vallée de la Seine en qui a précédé le drame – ont été mises en examen et placées en déten-
en Belgique ou en Suisse autour Normandie. tion provisoire. Sept sont poursuivies pour « meurtre » ; les deux autres,
du lac Léman, Mme Bettencourt a Mme Bettencourt possède aussi dont la conductrice, pour « complicité de meurtre ». Une dixième person-
toujours mis un point d’honneur des œuvres d’art, dont douze ne est toujours recherchée. – (AFP.) p
à rester en France. Quitte à acquit- L’île d’Arros, aux Seychelles. CITIZENSIDE.COM/IMAGEFORUM tableaux de maître, d’une valeur
ter, dit-elle, plus de 397 millions de 20 millions d’euros, donnés en Fait divers Un couple et leur fillette se noient
d’euros d’impôts, au titre de l’im- Le fisc lui demande aujour- le statut de l’île d’Arros aux Sey- nue-propriété au photographe dans la Garonne
pôt sur le revenu, de l’impôt sur la d’hui de « régulariser l’ensemble chelles, que Mme Bettencourt affir- François-Marie Banier. Trois membres d’une même famille se sont noyés, dimanche 11 juillet,
fortune et de la CSG, au cours des des avoirs familiaux qui seraient me louer depuis des années et qui Elle est devenue, depuis 1987, après le retournement de leur embarcation sur la Garonne. Un garçon-
dix dernières années. Ce civisme encore à l’étranger », soit deux pourrait appartenir à une fonda- une des mécènes les plus impor- net de 6 ans a pu être secouru, mais il est dans un état critique. Le père
affiché ne l’a cependant pas dis- comptes en Suisse – un contrat tion située dans un paradis fiscal. tantes en France, via la Fondation et les enfants se trouvaient à bord lorsque l’embarcation a chaviré pour
suadée de faire de l’évasion fisca- d’assurance-vie au profit d’un de D’où vient la fortune Betten- Bettencourt Schueller, la plus une raison inconnue, dans cet endroit où la famille avait l’habitude de
le, comme l’ont révélé les écoutes ses petits-fils et un compte bancai- court ? Aux côtés du groupe suisse richement dotée de l’hexagone. p naviguer. La mère, qui était restée sur la berge, a plongé pour les sauver
téléphoniques illégales pratiquées re, pour un montant total de Nestlé, qui détient 29,8 % du capi- Claire Guélaud mais a rapidement disparu, selon les témoins qui ont donné l’alerte. Les
par son ancien majordome. 85 millions d’euros. Il vérifie aussi tal de L’Oréal, la famille reste, avec et Nicole Vulser trois personnes à bord ne portaient pas de gilet de sauvetage. – (AFP.)

UNE SÉLECTION À PRIX SPÉCIAL DISPONIBLE ÉGALEMENT SUR TOUTES LES PLATEFORMES DE TÉLÉCHARGEMENT LÉGAL

RÉVISEZ VOS CLASSIQUES DÉCOUVREZ SUR RADIO CLASSIQUE


DES EXTRAITS DE CET ALBUM,
TOUT L’ÉTÉ DANS LES ÉMISSIONS
SUR LA ROUTE DE VOS VACANCES ENTRE 9H ET 12H,
BEETHOVEN SYMPHONIE N° 5 GUSTAVO DUDAMEL VOS APRÈS-MIDI D’ÉTÉ ENTRE 15H ET 18H.
La valeur n’attend point le nombre des années, tout au moins, chez certains. C’est assurément le cas du jeune chef vénézuélien RETROUVEZ GUSTAVO DUDAMEL ET L'ORCHESTRE
Gustavo Dudamel auquel Claudio Abbado, Daniel Barenboïm et Simon Rattle apportent leur caution artistique. Voilà donc une PHILHARMONIQUE DE VIENNE À LUCERNE
belle carte de visite, suffisamment prestigieuse pour s’attaquer aux puissantes et subtiles 5e et 7e Symphonies de Beethoven avec LE DIMANCHE 10 OCTOBRE À 19H15 SUR ARTE
un jeune orchestre. Et justement, peut-être est-ce là le secret de cette réussite, car la 5e Symphonie, tel un maelstrom, aspire
littéralement l’énergie au plus profond de l’orchestre pour en faire ce matériau éternellement incandescent qu’est la musique de
Beethoven. Les choses ne sont guères différentes pour la 7e, quoique plus intériorisées. Alors,
CD 4776228

place à la fougue et à la sensibilité musicale si fraîche de cet orchestre de jeunes sud-américains !


12 Economie 0123
Mardi 13 juillet 2010

En hausse En baisse Les cours du jour ( 12/07/10 , 09 h 48 )


Euro 1 euro : 1,2637 dollar (achat)
Emirates Electrabel Or Once d’or : 1208,75 dollars
La compagnie aérienne de Dubaï prévoit de recru- La Commission européenne a ouvert une enquê- Pétrole Light Sweet Crude : 75,57 dollars
ter 60 000 personnes d’ici à 2020, tandis que cel- te préliminaire contre la filiale de GDF-Suez
le d’Abou Dhabi, Etihad Airways, aurait besoin de accusé d’abus de position dominante après un Taux d’intérêt France : 2,962 (à dix ans)
19000 personnes supplémentaires à cette date. accord conclu avec l’Etat Belge sur le nucléaire. Taux d’intérêt Etats-Unis : 3,056 (à dix ans)

Audi est bien décidé à doubler BMW et Mercedes


La marque du groupe Volkswagen a très bien su négocier le virage de la crise et lance un petit modèle: l’A1

Bruxelles
Envoyée spéciale BMW toujours en tête

L
’espace d’un moment on Audi Ventes mondiales au pre-
croit rêver. Un gaillard, lon- mier trimestre : 264 100 unités
gue chevelure blonde tom- (+ 25,9 % par rapport au premier
bant sur les épaules, boucles semestre 2009). Chiffre d’affai-
d’oreille, assemble méthodique- res : 8,26 milliards d’euros
ment avec quelques collègues une (+ 23,3 %). Résultat opération-
voiture… en Lego. Nous sommes nel : 478 millions d’euros
pourtant bien dansune usine auto- (+ 30 %). Marge opérationnelle :
mobile, pas chez un marchand de 5,8 % du chiffre d’affaires (CA).
jouets : ici, dans la banlieue de
Bruxelles, on fabrique la nouvelle BMW Ventes mondiales au pre-
Audi A1. Ce nouveau modèle de mier trimestre : 315 614 voitures
moins de 4 mètres, censé rivaliser (+ 13,8 %). Chiffre d’affaires :
avec la Mini de BMW, la DS3 de 12,4 milliards d’euros (+ 7 %).
Citroën ou encore la Classe A de Résultat avant impôt : 508 mil-
Mercedes, était la pièce manquan- lions d’euros (+ 23 %). Marge opé-
te de la gamme du constructeur rationnelle : 2,7 % du CA.
allemand, plutôt réputé pour les
grosses berlines. Mercedes Ventes mondiales au
premier trimestre 2010 :
Marché haut de gamme 248 500 véhicules. Résultat opé-
« Cet exercice est proposé à tout rationnel : 806 millions d’euros.
nouvel arrivant dans l’usine. Pen- Marge opérationnelle : 7 % du CA.
dant douze minutes, il assemble la
voiture de façon intuitive. Puis il
analyse,critique leprocessus de pro- Quatro) et le design… En 1998,
duction et cherche des solutions Audi n’avait encore que trois
pour l’améliorer. Et il recommence modèles à proposer. Douze ans
à nouveau pendant douze minu- plus tard, il en a 39 et couvre désor-
tes», explique Jan Maris, responsa- mais tous les segments de marché.
ble du montage. Résultat : au pre- Sur le plan environnemental, il
mier exercice, sur neuf voitures rattrape petit à petit son retard par
montées, 4 seulement étaient Le lancement de la production de l’Audi A1 à Bruxelles, le 11 mai. FRANÇOIS LENOIR/REUTERS rapport à BMW. « Nous avons
convenables. Au deuxième et réduit de 20 % le montant des émis-
après réorganisation de la chaîne : cedes, eux, sont obligés de trouver là. « En 2015, nous serons les pre- pour BMW hors Mini et Rolls Roy- dans ce pays. « Nous prévoyons sions de CO2 par kilomètre et nous
14 voitures étaient bien assem- des effets d’échelle. » miers sur le haut de gamme ce). « Il y a encore quelques années, d’en vendre 200 000 en 2010 », allons encore le réduire du même
blées sur un total de 19. Sur le marché du haut de gam- (devant Mercedes et l’actuel leader Audi était vraiment un challenger annonce fièrement Peter Schwar- montant d’ici 2012 », affirme-t-on
En attendant la commercialisa- me, Audi a marqué des points ces BMW) avec 1,5 million de véhicules et la bataille avait lieu entre BMW zenbauer, le responsable des ven- chez Audi. La marque prévoit d’in-
tion du nouveau modèle, à partir dernières années. En 2008, alors vendus», martèle-t-il, réalisant ain- et Mercedes. Mais il a constam- tes et du marketing. vestir 2 milliards d’euros par an
du 9 septembre, la montée en que les ventes de ses concurrents si le vieux rêve de Ferdinand Piëch, ment élargi sa gamme et son ima- Aux Etats-Unis, autre impor- jusqu’en 2015 pour développer de
cadence se fait progressivement. BMW et Mercedes chutaient res- président du conseil de surveillan- ge n’a cessé de s’améliorer. De plus, tant marché pour le haut de gam- nouvelles voitures.
«Le 9 août, 528 voitures seront pro- pectivement de 4 % et de 7,5 %, ce du groupe Volkswagen, qui fut il fait partie d’un groupe qui a les me, Audi est plus petit que BMW et Et sur le plan du design, où
duites quotidiennement, contre Audi dépassait pour la première le patron d’Audi et l’artisan de sa moyens de ses ambitions », souli- Mercedes. Un handicap qui s’est BMW régnait en maître, Audi a su
120 aujourd’hui », indique M. Jaris. fois le million de véhicules vendus. renaissance, puis de son succès. gne M. Dieng. transformé en atout avec l’effon- s’imposer grâce à Walter da Silva,
A Ingolstadt en Bavière, fief d’Audi, Certes, en 2009, la crise ne l’a pas Pour la première fois, au pre- Pionnier du haut de gamme en drement du marché américain. ex-designer d’Alfa Romeo.
on anticipe déjà le succès de l’A1 : en épargné : pour la première fois en mier trimestre 2010, Audi a dou- Chine, son premier marché, Audi Néanmoins, la situation écono- D’ailleurs, l’une des composantes
année pleine, il table sur 100 000 quatorze ans, la marque aux qua- blé Mercedes (264 100 unités fait la course en tête dans ce pays. mique mondiale n’explique pas de son marketing repose juste-
unités vendues. Et grâce aux syner- tre anneaux a vu ses ventes chuter contre 248 500), mais reste loin Les nouveaux riches se ruent sur tout. Racheté en 1964 par Volkswa- ment sur ce paradigme : posséder
gies avec le groupe Volkswagen, on (– 5,4 %, à 950 000). Mais pour derrière BMW. Au premier semes- ses berlines (Audi A4 et A6), spécia- gen, Audi s’est lancé à l’assaut du une Mercedes, c’est montrer que
assure aussi que ce petit modèle 2010, l’objectif est de retrouver le tre, les trois constructeurs se tien- lement restylées, ainsi que sur son haut de gamme en 1994 avec l’A4 l’on a de l’argent, une BMW, du
sera rentable. «C’est un atout consi- record de 2008. nent dans un mouchoir de poche 4 × 4, le Q5. Sur les six premiers en investissant des milliards d’eu- pouvoir, mais une Audi… du
dérable, affirme Georges Dieng, Les ambitions de Rupert Stadler, (554 950 véhicules pour Audi, mois, ses ventes ont augmenté de ros dans la technologie (notam- goût. p
analyste chez Natixis. BMW et Mer- le patron d’Audi, ne s’arrêtent pas 556 700 pour Mercedes et 585 755 64 % (110 000 unités). Un record ment avec la fameuse Audi Nathalie Brafman

Dans le Haut-Rhin, des salariés du textile doivent dire Finance


ParisetBerlinrelancentleprojet
«non» à leur réintégration pour sauver leur entreprise detaxesurlestransactionsfinancières
Les ministres des finances français et allemand, Christine Lagarde et
Le droit social oblige le repreneur à conserver les 135 employés de SAIC Velcorex Wolfgang Schaüble, ont écrit, vendredi 9 juillet, à leur homologue belge,
Didier Reynders – dont le pays préside l’Union européenne –, pour
encourager la création d’une taxe mondiale sur les transactions finan-

A
berrant, kafkaïen, ubues- sion judiciaire, le patron d’une ché à éviter que des opportunistes Cette offre déconcertante a cières. Les Européens s’étaient mis d’accord le 17 juin pour défendre au
que… A Saint-Amarin (Haut- PME alsacienne de conception de attendent la liquidation définitive d’abordétédébattue lorsd’une réu- G20 de Toronto une telle mesure. Sans succès. « Bien qu’un consensus
Rhin), les habitants et les produits textiles, Pierre Schmitt, d’une entreprise pour acquérir des nion publique, fin juin, puis a fait n’ait pas pu encore être trouvé, nous sommes convaincus que l’Union
élus ne savent plus quelle épithè- avait manifesté son intérêt pour actifs à peu de frais et pour réem- l’objet d’un courrier envoyé à l’en- européenne (UE) doit continuer d’essayer de créer une telle taxe », car
te employer pour décrire l’imbro- cette société mais sans déposer baucher une partie de la main- semble des salariés. A charge pour cela est « possible et nécessaire », écrivent Mme Lagarde et M. Schaüble
glio dans lequel est empêtré l’un une offre en bonne et due forme. Il d’œuvre sur des critères différents eux d’y répondre par écrit. A ce suggérant d’évoquer ce sujet lors du prochain Ecofin (réunion des
des fleurons de l’industrie textile est revenu à la charge plusieurs de ceux inscrits dans la loi (ancien- jour, 84 personnes ont dit non à la ministres des finances de l’UE), fin septembre à Bruxelles. – (AFP.)
locale. semaines plus tard, convaincu que neté, charges familiales, etc.). poursuite du contrat de travail de
Il y a quelques jours, les salariés cette affaire était « viable » et atta- Que faire ? Réintégrer toute manièreà permettre lamise enpla- Des banques européennes réfléchissent à la création
de la SAIC Velcorex, mise en liqui- ché « au savoir-faire pointu » qu’el- l’équipe de SAIC Velcorex ? Impos- ce du projet de M. Schmitt. Vingt- d’un fonds de résolution de crises
dation au début du printemps, ont le avait développé sur le créneau quatre ont exprimé la position De grandes banques européennes envisagent de créer un fonds de
été placés face à un choix corné- du velours. inverse, de peur d’être pénalisées : 20 milliards d’euros dédié au sauvetage des établissements en cas de cri-
lien : soit ils disaient non à leur Mais pour relancer SAIC Velco- Pourrelancer elles craignaient qu’en renonçant se, indique le Financial Times, lundi 12 juillet. Les discussions, initiées
réintégration dans cette société et
SAIC Velcorex avait une chance de
rex, M. Schmitt a posé certaines
conditions : ne garder, dans un pre-
lasociété,lepatron àleur droit à laréintégration, lever-
sement desindemnités de licencie-
par Alessandro Profumo, le patron d’Unicredit, incluent notamment
l’allemande Deutsche Bank et l’espagnole Santander. Le projet va à l’en-
redémarrer ; soit ils disaient oui et mier temps, que 50 salariés (sur d’unePMEaposé ment soit remis en question et que contre du souhait du Royaume-Uni, de la France ou des Etats-Unis, qui
la perspective d’une reprise s’éloi-
gnait. Une douloureuse alternati-
135) en retenant ceux dont le profil
correspond à sa stratégie. Problè-
certainesconditions: Pôle emploi considère qu’elles ont
refusé un poste.
plaident pour la mise en place d’une taxe bancaire pour créer un fonds
ou alimenter les caisses de l’Etat.
ve dictée par le droit. me : lorsqu’un investisseur veut negarder,dans Aujourd’hui, le président de la
Implantée dans une vallée sinis-
trée sur le plan économique, SAIC
racheter une « entité économique
autonome » mise en liquidation
unpremiertemps, communauté de communes de la
vallée de Saint-Amarin, François
L’AMF très critique sur les agences de notation
Dans un rapport publié vendredi 9 juillet, l’Autorité des marchés finan-
Velcorex fit, un temps, partie du sans poursuite d’activité, il est que50salariés(sur135) Tacquard, se démène pour que le ciers (AMF) critique les agences de notation financière et le rôle qu’elles
prestigieux groupe alsacien DMC. tenu de conserver l’intégralité du service public de l’emploi garan- ont joué pendant la crise financière. L’AMF recommande ainsi aux
En 2008, l’entreprise est tombée personnel. sible dans le cadre du projet élabo- tisse aux réfractaires qu’ils ne investisseurs de développer leurs propres analyses. « La priorité doit
dans l’escarcelle de Bernard Krief Cette obligation, qui ne joue pas ré par M. Schmitt. Jeter l’éponge ? seront pas lésés s’ils disent non à être la désintoxication de la notation », écrit Jean-Pierre Jouyet, prési-
Consulting, qui l’a laissée exsan- nécessairement dans l’hypothèse Celui-ci ne voulait pas s’y résou- leur réembauche. Pour l’élu local dent de l’AMF.
gue au bout d’à peine deux ans. Le d’un redressement judiciaire ou dre. Une troisième option a donc comme pour M. Schmitt, cette
31 mars, la chambre commerciale d’une liquidation avec poursuite été envisagée : proposer aux sala- affaire montre que certains Conjoncture Ralentissement de l’immobilier en Chine
du tribunal de grande instance de d’activité, découle de la loi et de la riés la poursuite du contrat de tra- aspects de la loi sont de nature à Les prix de l’immobilier en Chine, recensés dans 70 villes du pays, ont
Mulhouse l’a mise en liquidation jurisprudence, explique Me Jean- vailetleur demanders’ils sont d’ac- décourager des candidats à la enregistré une hausse de 11,4 % en juin contre 12,4 % en mai, un rythme
sans poursuite d’activité, entraî- Yves Simon, l’avocat qui conseille cord ou non, sachant que dans l’af- reprise d’activité. A leurs yeux, un modéré illustrant l’impact des mesures gouvernementales pour éviter
nant le licenciement du personnel. M. Schmitt sur le plan du droit du firmative, ils compromettaient la toilettage s’impose. p l’emballement du secteur, a indiqué, lundi 12 juillet, le Bureau national
Quelques jours avant cette déci- travail. Le législateur a ainsi cher- renaissance de la société. Bertrand Bissuel des statistiques (BNS).
0123
Mardi 13 juillet 2010 Economie 13

Aéronautique: Zodiac Ecofrictions


Aerospace rejette une offre Centresd’appels:desdélocalisationsentrompel’œil
de mariage de Safran
L
e gouvernement prépare un plan pour lut- tent significatives dans ce secteur, qui compte offshore autour de 80 % par an entre 2003 et
Malgré ce refus, l’équipementier reste persuadé ter contre les délocalisations des centres entre 250 000et 270 000 salariés (en équivalent 2007, on constate une stabilité depuis ». Aujour-
d’appels. Selon Le Parisien du11 juillet, Lau- temps plein), dont 60 000 ou 70 000 dans les d’hui, ajoute-t-il, le taux de croissance des deux
que des rapprochements sont inéluctables rent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’emploi, étu- centres d’appels externes. Selon le SP2C, 10000 côtés de la Méditerranée « est identique, autour
die plusieurs pistes telles qu’une surtaxe « des ont été créés en 2009, auxquels vont s’ajouter de 10 % à 15 % par an, et la répartition des
appels provenant des sites implantés à l’étran- 8000 autres cette année,selon l’enquête de l’As- emplois et du volume de travail est stable, selon

Z
odiac Aerospace ne veut pas d’un champion national, offre glo- ger » et une aide financière destinée aux entre- sociation française des centres de relation client un ratio de 80/20. » (80 % en France, 20 % à
d’unmariageavecSafran,évo- bale, développement de l’avion prises qui ne recourent pas aux délocalisations. (AFRC). La part revenant aux centres externes l’étranger).
qué depuis des années. Le électrique… Des assises devraient avoir lieu à la rentrée. est floue : 70 % selon SP2C, 20 % d’après l’AFRC. Par ailleurs, cette fuite d’une partie des
conseil de surveillance de l’équipe- Pour le patron de Zodiac, la taille Cette annonce intervient quelques jours Ledécompteest complexeenraisondeladisper- emplois n’aurait pas que des inconvénients.
mentier aéronautique, réuni ven- critique se mesure « métier par après la suppression de 837 emplois chez Télé- sion des sites. « Sans l’offshore, nous n’aurions pas connu le
dredi9juillet, adéclinéàl’unanimi- métier» et non de façon globale. Or, performance, le leader du secteur. Les syndicats Et l’offshore ? « Ces quatre ou cinq dernières développement que nous avons eu en France car
té le rapprochement que lui propo- il juge que sa société est bien posi- avaient dénoncé le transfert d’activités vers la ilnouspermetd’offrirtouteunepalette depresta-
sait son puissant voisin, maison
mère du motoriste d’avion Snec-
tionnée tant dans la sécurité et les
systèmes aéronautiques que dans
Tunisie et le Maroc (Le Monde du 3 juillet). Mais
pour Jean-Hervé Jenn, président de Téléperfor-
Le gouvernement veut mettre tionsaux clients »,déclareJean-LouisThévenard,
directeur de la coordination commerciale de la
ma. Il préfère rester indépendant et les aménagements de cabines. Il mance France, le plan social résulte de «la baisse en place une surtaxe pour division centre d’appel chez Arvato, qui emploie
assurer par lui-même son dévelop-
pement par des acquisitions.
met aussi en avant l’histoire de la
société, de tradition familiale et
de l’activité en France, liée à la crise, et n’a rien à
voir avec le transfert vers des pays à bas coûts».
«les appels provenant des 7000 salariés, dont les deux tiers sur ses douze
sites français et les autres sur 8 sites marocains.
«Nous n’avons pas besoin de parte- empreinte d’une forte culture La situation de cette entreprise reflète-t-elle sites implantés à l’étranger» «L’offshoreestuneréalitéquinouspermetd’équi-
naires » et « une fusion n’apporte- entrepreneuriale. Une fusion celle du secteur ? «Il n’y a aucun autre plan social librer l’équation des prix », estime M. Uberti,
rait aucunesynergie »,souligneOli- aurait été « négative d’un point de dans les centres d’appel externes, qui recrutent années, l’essor de l’emploi offshore a été phéno- pourActicall,quiemploie4 000salariésenFran-
vierZarrouati,leprésidentdudirec- vue managérial » avec un groupe plutôt », indique Laurent Uberti, président du ménal », estime Manuel Jacquinet, rédacteur ce et 400 au Maroc. «On n’est pas obligé de céder
toire de Zodiac, dans un entretien que M. Zarrouati juge dominé par Syndicat professionnel des centres de contact en chef du site En-contact et ancien expert, en à la pression sur les prix. Les clients doivent être
publié lundi par Les Echos. une culture d’entreprise nationale. externes(SP2C)etdela sociétéActicall.La société 2004, auprès de Jean-Louis Borloo, alors minis- des partenaires», affirme-t-il.
La proposition de Safran ne L’Etat détient encore 30 % de B.Callvientainsid’annoncerl’ouverture,enocto- tre de l’emploi, pour réfléchir sur la profession- Une vision un peu trop idyllique pour Eric
contenait aucun détail financier, Safran. Un rapprochement avec bre, d’un centre au Mans. Arvato Services (filiale nalisation des centres d’appels. Dadian : « La fonction achat a pris le pouvoir
l’idée étant néanmoins d’offrir des Safranaurait aussiété «destructeur du groupe allemand Bertelsmann), le numéro Selon Bercy, l’offshore représentait en 2009 chez les donneurs d’ordres, les prix sont sans ces-
actions Safran aux actionnaires de de valeur » et les synergies propo- deux en France, qui a créé quatre sites dans 60 000 salariés, contre 10 000 en 2004. Parmi se tirés vers le bas et les entreprises sont incitées
Zodiac Aerospace, sans exclure un sées «extrêmement modestes ». l’Hexagone depuis la fin de 2008, soit eux, 30 000 salariés travaillent à partir du à faire de l’offshore. Cela ne peut pas continuer
apportenliquide.Dansuncommu- 1200 emplois, espère en avoir un de plus à partir Maroc, 12 000 de la Tunisie, le reste se répartis- ainsi. La situation actuelle va déboucher sur des
niqué, Safran « prend note » de ce Un cours en hausse de 37 % de 2011. Sans compter l’ouverture, en 2009, d’un sant entre le Sénégal et l’île Maurice. Mais pour crises sociales. Aux donneurs d’ordres de devenir
refustout enrestant« convaincude Le patron de Zodiac affirme qu’il centre à Niort chez… Téléperformance. M. Uberti, la grande vague des délocalisations responsables. » p
l’évidence de l’intérêt industriel et a « la confiance de [SES]banquiers » Malgré la crise, les créations d’emplois res- est passée. « Après une croissance des emplois Francine Aizicovici
dela pertinencestratégique (…)d’un et qu’il peut se développer « sans
rapprochement». Il estime en effet l’aidedepersonne»–lecoursdel’ac-
qu’un mouvement de consolida- tion a progressé de 37 % à Paris
tion est « inévitable » dans le sec- depuis le 1er janvier.
teurdeséquipementiersaéronauti-
ques de premier rang.
Ces derniers mois, il a acheté
trois sociétés, dont le câblier cana- La vie des entreprises
C’est mardi 6 juillet que le prési- dienCantwellCullen&Co,etiln’ex- Médias L’AMF relève Agroalimentaire une agence en Chine
dent du conseil de surveillance de
Zodiac a reçu une lettre de trois
clut pas d’autres acquisitions. Le
groupe, qui a dégagé un résultat
des irrégularités dans
les comptes de Carrere Belvédère négocie la cession Publicis Groupe a annoncé, lundi
12 juillet, le rachat de G4, une peti-
pagesdeJean-PaulHerteman,prési-
dentdu directoirede Safran. Lapro-
net de 173 millions d’euros en 2009
pourun chiffre d’affaires de 2,2mil-
L’Autorité des marchés financiers
(AMF), qui vient de boucler un rap- du groupe Marie Brizard à Cofepp te agence de publicité basée à
Pékin, qui compte Nestlé comme
position a certes été jugée impréci- liards, est un fournisseur d’Airbus, port d’enquête sur le producteur Le groupe de spiritueux Belvédère a annoncé, vendredi 9 juillet, sur son client en Chine. Publicis va réunir
sesur leplan dumontage financier, de Boeing et du brésilien Embraer. de fictions télévisées Carrere, site Internet qu’il était entré, le 1er juillet, en « négociation exclusive avec au sein d’une nouvelle structure,
mais «amicale » quant à la démar- Il participe à des programmes com- soupçonne des infractions péna- la société Cofepp », spécialiste de la fabrication de spiritueux, « en vue de « Publicis G4 », cette agence et
che – ce qui semble exclure l’hypo- me ceux de l’Airbus A380 et de les et a transmis son rapport à la la cession du groupe Marie Brizard ». Cette vente, qui pourrait être finali- l’équipe Nestlé de Publicis Beijing.
thèsed’uneOPAhostile parla suite. l’A350 ou à celui du Boeing 787 justice, indique La Tribune du sée en juillet, est une condition de sortie de la procédure de sauvegarde Selon les prévisions de ZenithOp-
M.Herteman y développe ses argu- Dreamliner.p 12 juillet. Selon le quotidien, une à laquelle Belvedère est soumis en raison d’un endettement trop impor- timedia (mars 2010), le marché de
ments : taille critique, naissance Jean-Michel Bezat demi-douzaine d’irrégularités tant (580 millions d’euros). Le prix de cession tournerait autour de la publicité en Chine devrait croî-
dans les comptes du producteur, 180 millions d’euros. Belvédère avait payé 215 millions d’euros pour tre de 11,5 % en 2010.
placé en redressement judiciaire moins de 70 % du capital de Marie Brizard. Belvédère prévoit d’autres
Le point de vue des chroniqueurs de l’agence économique
en janvier 2009, auraient été rele- cessions d’actifs (distributeurs, terrains…) pour financer sa dette, notam- Télévision Le Conseil
Reuters Breakingviews vées. L’AMF avait ouvert une
enquête en décembre 2008 après
ment en Pologne. p Yves Mamou d'Etat annule deux
décisions du CSA
avoir été saisie par le cabinet de qui promettait un doublement du homologue britannique BP, rap- Le Conseil d’Etat a annoncé, ven-

La Grèce est désormais le bon défense des actionnaires Demi-


nor, qui soupçonnait le groupe
capital investi en six ans. Les Cais-
ses d’épargne ont fait l’objet d’un
porte, lundi 12 juillet, le Financial
Times. PetroChina ne devrait pas
dredi 9 juillet, le rejet pour
« erreur de droit » des demandes

élève de la classe européenne d’« information trompeuse ». rapport de la direction des frau-
des sur ce produit. Lancé en 2001,
racheter BP mais pourrait être
intéressé par des coentreprises.
soumises par NRJ 12 et BFM TV de
se voir attribuer respectivement
Banques Un établissement « Doubl 'ô » aurait été souscrit par « Notre première réaction après la les numéros 12 et 15 dans le plan
de la Caisse d’épargne mis 240 000 clients. fuite de brut au large des Etats- de services de CanalSat. Le Conseil

D
e mémoire récente, aucun te année – la veille du jour où le en examen Unis a été de voir comment aider supérieur de l’audiovisuel (CSA)
autre gouvernement euro- Parlement votait une loi augmen- La Caisse d’épargne Loire-Drôme- Energie PetroChina serait BP à régler rapidement le problè- avait décidé d’imposer à CanalSat
péen n’a tenté ce qu’ils sont tant l’âge de la retraite, diminuant Ardèche a été mise en examen favorable à un rapproche- me », a indiqué Mao Zefeng, res- la numérotation de ces deux chaî-
en train de faire simultanément: le montant des pensions et salai- pour publicité trompeuse, révèle ment avec BP ponsable des relations avec les nes sur la TNT. En revanche, le
réduire les dépenses publiques, res garantis, et réformant le droit Le Parisien/Aujourd’hui en France, Le géant pétrolier chinois Petro- investisseurs chez PetroChina. Conseil d’Etat a enjoint CanalSat
combattre la fraude fiscale, trans- du travail pour faciliter embau- lundi 12 juillet. Mis en cause, le China accueillerait favorable- d’attribuer aux deux chaînes une
former l’appareil d’Etat et réfor- ches et licenciements. produit de placement « Doubl’ô », ment un rapprochement avec son Publicité Publicis rachète numérotation « homogène ».
mer l’économie en profondeur, Comme l’indique le rapport de
tout en réduisant le déficit budgé- la Commission européenne, il res-
taire massivement – une baisse te des zones à problèmes, notam-
équivalant à 5 % du PIB en l’espace
d’un an. On est en Grèce, berceau
ment l’inflation, la collecte de l’im-
pôt et la réforme de l’appareil sta- Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.fr
de la crise de la dette qui frappe tistique. Ce n’est pas surprenant,
l’Europe depuis plus de six mois. compte tenu de l’ampleur de la
VALEURS DU CAC40 LES BOURSES DANS LE MONDE 12/7, 9h48
Un rapport publié la semaine tâche. Le moins qu’on puisse dire Lundi 12 juillet 9h45 Pays Indice Dernier
cours
% var. Maxi
2010
Mini
2010
PER

dernière par les services de la Com- est que d’autres gouvernements Valeur Dernier
cours
Cours
préc.
% var.
/préc.
% var.
31/12
Plus
haut
Plus
bas
Divid.
net
Code
ISIN FRANCE CAC 40 3549,77 12/7 -0,13 4088,18 11/1 3287,57 25/5 11,40
mission européenne confirme de l’Union, que les marchés ACCOR .........................◗ 23,54 23,50 0,15 -10,03 30,74 22,25 1,05 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6070,34 12/7 0,08 6341,52 26/4 5433,02 5/2 12,20
qu’il y a bien à Athènes un gouver- contraignent à la responsabilité AIR LIQUIDE .......................◗ 84,80 84,34 0,55 9,12 86,86 70,59 2,25 T FR0000120073
ROYAUME UNI FTSE 100 index 5133,30 12/7 0,01 5833,73 16/4 4790,04 1/7 10,80
ALCATEL-LUCENT ...........◗ 2,14 2,14 -0,19 -10,33 2,69 1,83 0,16 T FR0000130007
nement fort et déterminé qui budgétaire, ne font pas preuve du ALSTOM ............................◗ 38,51 38,73 -0,57 -21,50 55,14 35,93 1,24 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 10198,03 9/7 0,58 11258,01 26/4 9614,32 2/7 11,90
prend au sérieux les problèmes du même esprit de décision. ARCELORMITTAL ................ 23,55 23,66 -0,46 -26,82 35,45 21,33 0,16 A LU0323134006 Nasdaq composite 2196,45 9/7 0,97 2535,28 26/4 2061,14 1/7 16,30
pays, et qui a commencé de mon- Même si la Grèce met en œuvre AXA ....................................◗ 13,22 13,29 -0,49 -20,04 17,60 11,51 0,55 T FR0000120628
BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 49,41 50,09 -1,35 -11,60 60,38 40,81 1,50 T FR0000131104 JAPON Nikkei 225 9548,11 12/7 -0,39 11408,17 5/4 9091,70 6/7 16,60
trer qu’il respecte ses promesses. jusque dans ses derniers détails BOUYGUES .......................◗ 31,87 32,13 -0,81 -12,51 40,56 30,40 1,60 T FR0000120503 PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour l'exercice
Le pays est loin d’être sorti d’affai- son plan de redressement écono- CAP GEMINI ......................◗ 36,25 36,28 -0,08 13,39 40,30 30,20 0,80 T FR0000125338 courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible.
CARREFOUR .....................◗ 34,71 34,59 0,33 3,43 39,22 31,81 1,08 T FR0000120172
re, mais à l’évidence il est gouver- mique, il lui sera peut-être diffici- CREDIT AGRICOLE ............◗ 9,09 9,26 -1,84 -26,42 13,78 7,87 0,45 T FR0000045072
(Publicité)
né par une équipe qui dit ce qu’elle le d’éviter une restructuration de DANONE ............................◗ 45,80 45,49 0,66 6,92 46,88 39,34 1,20 T FR0000120644 SICAV ET FCP
fait, et qui fait ce qu’elle dit. sa dette publique, qui devrait DEXIA ................................... 3,08 3,14 -2,10 -27,73 4,87 2,72 0,15 D BE0003796134
SÉLECTION publiée sous la
EADS ...................................◗ 17,07 17,01 0,38 21,23 18,55 13,29 0,17 T NL0000235190
atteindre près de 150 % du PIB en EDF ......................................◗ 31,15 31,00 0,48 -25,05 42,84 30,14 0,60 S FR0010242511 responsabilité de l'émetteur Multi-promoteurs
Courage de dire la vérité 2016. Il en coûte toujours au pays ESSILOR INTL ....................◗ 49,14 49,03 0,22 17,70 49,98 40,84 0,70 T FR0000121667
Dernier cours connu le 12/7 à 9h CM-CIC EUROPE 22,24 8/7
Tout n’est pas facile pour le 8 % de plus qu’à l’Allemagne pour FRANCE TELECOM ............◗ 14,86 14,95 -0,57 -14,74 17,92 14,01 0,80 S FR0000133308
Valeur Cours date Fonds communs de placements
GDF SUEZ ...........................◗ 25,07 24,96 0,42 -17,22 30,77 22,64 0,67 S FR0010208488
gouvernement de Georges Papan- s’endetter à dix ans, ce qui mon- LAFARGE ...........................◗ 41,16 41,15 0,04 -28,79 63,00 39,45 2,00 T FR0000120537
en euro valeur CM-CIC EURO ACTS C 18,66 8/7
CM-CIC SELECT.PEA 7,08 8/7
dréou, le premier ministre, qui a tre le scepticisme persistant des LAGARDERE.......................◗ 25,84 26,01 -0,63 -9,03 32,95 24,08 1,30 T FR0000130213
CM-CIC MID EUROPE 18,50 8/7
L’OREAL ............................◗ 83,14 82,80 0,41 6,59 84,28 70,90 1,50 T FR0000120321
eu le courage de dire d’abord la marchés. On comprend que les LVMH MOET HEN. ............◗ 89,30 89,90 -0,67 13,93 96,96 74,19 1,30 S FR0000121014
CM-CIC TEMPERE C 166,74 8/7
CM-CIC DYN.EUROPE 31,44 8/7
vérité sur la profondeur des pro- dirigeants de la zone euro n’aient MICHELIN...........................◗ 58,88 58,87 0,02 9,89 61,67 49,81 1,00 T FR0000121261
CM-CIC FRANCE C 30,05 8/7
blèmes de son pays, de voir ensui- pas envie d’évoquer publique- PERNOD RICARD ...............◗ 65,03 64,83 0,31 8,55 68,64 54,89 0,61 T FR0000120693
CM-CIC EQUILIBRE C 68,68 8/7
PEUGEOT............................◗ 23,14 23,13 0,04 -2,22 27,49 17,92 1,50 T FR0000121501
te qu’il n’y aurait pas de solution ment cette perspective, compte PPR .....................................◗ 100,90 100,85 0,05 19,78 110,90 81,00 3,30 T FR0000121485
Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 25,54 8/7
ECUREUIL BENEFICESRESPONSABLES 36,36 8/7 CM-CIC OBLI C.T.D 136,02 9/7
facile pour les surmonter. Les syn- tenu des incertitudes. Mais si la RENAULT............................◗ 33,58 33,45 0,36 -7,25 40,39 26,56 3,80 T FR0000131906
ECUREUIL ACTIONS EUROPEENNES C 14,97 8/7 CM-CIC MID FRANCE 28,72 8/7
SAINT-GOBAIN..................◗ 31,59 31,55 0,13 -17,02 40,28 29,30 1,00 T FR0000125007
dicats grecs appelaient ainsi la restructuration devient inévita- SANOFI-AVENTIS .............◗ 48,03 47,54 1,04 -12,76 58,90 45,21 2,40 T FR0000120578 ECUREUIL CAPIPREMIERE C 2898,47 8/7
semaine dernière à une journée ble dans quelques années, l’autori- SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 85,42 85,40 0,02 4,45 93,60 72,00 2,05 T FR0000121972 ECUREUIL OBLI CAPI C 61,28 8/7
SOCIETE GENERALE .........◗ ECUREUIL PROFIL 90 D 31,70 8/7
de grève générale – la sixième cet- té acquise par M. Papandréou pen- 37,77 38,40 -1,63 -22,84 53,12 29,70 0,25 T FR0000130809
ECUREUIL PROFIL 75 D 36,13 8/7
STMICROELECTR. .............◗ 6,57 6,53 0,70 2,30 8,08 5,73 0,06 A NL0000226223
dant ces années noires renforcera SUEZ ENV. ..........................◗ 13,70 13,70 0,04 -15,04 17,86 12,94 0,65 S FR0010613471 ECUREUIL EURIBOR 1258,16 8/7 Fonds communs de placements
ECUREUIL EXPANSION C 18445,95 8/7 CM-CIC DYN.INTERN. 25,54 8/7
sérieusement sa crédibilité TECHNIP.............................◗ 47,62 48,02 -0,84 -3,61 64,85 45,14 1,35 T FR0000131708
ECUREUIL INVESTISSEMENT D 41,02 8/7 CM-CIC OBLI C.T.D 136,02 9/7
TOTAL .................................◗ 38,45 38,30 0,39 -14,58 46,73 35,66 1,14 S FR0000120271
MARCHÉ LIBRE DE L’OR vis-à-vis de ses créanciers. p UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 133,45 133,05 0,30 -13,18 161,45 119,85 8,00 D FR0000124711 ECUREUIL MONEPREMIERE C 2385,23 8/7 CM-CIC OBLIGATIOND 26,39 9/7
Pierre Briançon ECUREUIL SECURIPREMIERE C 2601,39 8/7 CM-CIC MID FRANCE 28,72 8/7
Lingot................... 31 650 € VALLOUREC .......................◗ 76,65 76,75 -0,13 20,66 81,20 60,35 3,50 T FR0000120354
ECUREUIL SENSIPREMIERE C 3728,27 5/7 CM-CIC PLANBOURSEC 17,66 8/7
VEOLIA ENVIRON. .............◗ 19,94 19,93 0,03 -13,77 26,49 18,74 1,21 T FR0000124141
Napoléon............ 195 € VINCI...................................◗ 35,44 ECUREUIL TRESORERIE C 66,89 8/7 CM-CIC TEMPERE C 166,74 8/7
20 $...................... 1 170 € n Sur Breakingviews.com VIVENDI ..............................◗ 17,38
35,44
17,34
-0,01 -10,22
0,20 -16,42
44,98
21,47
33,01
16,18
1,10
1,40
S
T
FR0000125486
FR0000127771 ECUREUIL OBLI EURO D 267,78 8/7 CM-CIC EURO ACTS C 18,66 8/7
ECUREUIL MONEPREM.INSTC 117381,03 8/7 CM-CIC FRANCE C 30,05 8/7
Aux Monnaies de la Bourse Plus de commentaires sur l’actualité Cours en euros.
◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'animation.
TRANSACTIONS Tél. : 01 42 60 16 17 économique et financière. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2010. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.
14 Décryptages Enquête 0123
Mardi 13 juillet 2010

Cornélius (à gauche)
et des enfants
photographiés par Isabelle
Simon dans le cadre
d’un travail sur les Roms
de Seine-Saint-Denis.
ISABELLE SIMON/SIPA POUR « LE MONDE »

Roms
Laviedevantsoi
Venus de Roumanie, répugnent à évoquer les pages noires de
leur existence. Les règlements de comp-
Elle-même a été à l’école jusqu’à la fin de
l’adolescence. « C’est elle qui m’a poussé »,
– pas si loin de Dracula et de la Rouma-
nie ! », s’amuse-t-elle. Elle parle de Boris
rendez-vous, Sunita le connaît par cœur.
La maison de Dominique Adam, ensei-
tes familiaux, la violence d’un parent plaisante-t-il. Le père travaille dans le Vian et de George Orwell comme si c’était gnante à la retraite et militante du réseau
Sunita, Cornélius, alcoolique, un frère jeté en prison ou une bâtiment. de vieux classiques. Romeurope, est un peu son second foyer.
sœur qui se prostitue : dites ou suggé- Quand il entre au collège, Cornélius ne Malgré des changements fréquents de Deux fois par semaine, le lundi et le ven-
Dana et Vassile rées, ces choses-là doivent rester off. De parle pas un mot de français. C’était il y a domicile (et donc d’école), la jeune fille a dredi, Sunita vient ici, avant l’école, avec
même, aucun n’aime s’attarder sur l’ordi- trois ans. « Miroitier, c’est un bon métier, fait sa scolarité sans anicroche à Mon- ses frères et sa petite sœur, le temps
sont scolarisés naire d’une vie ballottée entre le bidonvil- mais je vais continuer jusqu’au brevet pro- treuil. De Ceausescu, elle ne sait pas d’une douche et d’un chocolat chaud.
le et le logement social, avec ses relents fessionnel. Ensuite, j’essaierai de passer grand-chose : « Un type qui a créé une sor- « Ensuite, je les emmène en voiture.
en France de cauchemar : expulsions brutales, les examens de la RATP », assure-t-il. En te de dictature, non ? » Mais elle parle cou- D’autres militants font de même le jeudi.
parents embarqués par la police, agres- plus du CAP, il vient d’obtenir la carte de ramment le romani, la langue des Tziga- Le mardi, ils vont tout seuls, ça leur prend
et caressent sions nocturnes (par la mafia et ses racket- séjour de dix ans ! Cornélius rayonne. Il nes. une petite demi-heure à pied », explique
teurs ; par certains propriétaires ou voi- voit loin. Il rêve d’offrir une maison à sa En discutant avec ses copines d’école l’ancienne prof de français- latin-grec.
les mêmes rêves sins, décidés à faire « justice » eux- mère, puis d’en avoir une à lui. S’il se d’ascendance algérienne, Dana a décou- « Ils n’ont jamais eu une seule journée
mêmes, un bidon d’essence à la main, marie, ce sera « plus tard », insiste-t-il, et vert que certaines « traditions », présu- d’absence », souligne-t-elle. Sunita est
d’avenir que etc.), sans oublier les attaques d’autres non pas à 16 ou 18 ans, comme la plupart mées communautaires, comme l’obliga- officiellement domiciliée chez Domini-
sans-logis, qui veulent la place, coûte que des garçons roms. tion faite aux filles d’arriver vierges au que Adam. Sans cela, il lui aurait été diffi-
les jeunes de leur coûte. Grâce à l’association Parada, Cornélius mariage, n’étaient pas propres aux Roms. cile, voire impossible, d’être inscrite à
De tout ce malheur, ils ont décidé de et sa sœur Crizantema ont participé à des Elle se garde de conclure. A l’ordinaire, l’école.
âge. Des parcours sortir. L’école les aide. Est-ce à la chance spectacles de danse. Cornélius s’est payé elle s’habille comme les filles de son âge : Sunita suit à la fois les cours du CM2 et
ou à leur mérite qu’ils doivent cet élan de un téléphone mobile. Des livres, il n’en a un jean – un « slim », corrige-t-elle –, un ceux de la classe spéciale, réservée aux
à rebours de l’image vie ? Les deux, sans doute. Sur les quelque pas. Sauf le volumineux Kung-fu, 3 000 tee-shirt et un gilet noirs. Quand elle va enfants étrangers pour les initier au fran-
cinq mille enfants roms présents en Fran- ans d’histoire des arts martiaux voir les Roms, seule ou avec sa mère, çais. Elle est arrivée en janvier – ne
de la communauté ce, selon les estimations du Collectif pour chinois, de Roland Habersetzer. Un pro- laquelle entretient les contacts avec la sachant, pas plus que les autres, s’expri-
le droit des enfants roms à l’éducation, verbe figure en exergue de l’ouvrage : « Il communauté de Montreuil, elle met une mer dans la langue de Voltaire. Elle
une infime minorité est scolarisée. Cor- faut gravir la montagne pour pouvoir jupe, « par respect pour les anciens », dit- apprend à pas de géant. « Je voudrais
nélius, Sunita, Vassile et Dana sont donc juger de la hauteur du ciel… » elle, sérieuse. « Une partie de ma vie est continuer l’école, pour faire du calcul.
des exceptions. Ils disent à leur manière française, l’autre est rom. Les deux vont J’aime bien les chiffres, dit-elle. Ma mère
le bonheur d’apprendre, de se projeter
dans le futur. Bonheur précaire, ils le devi-
Sur les quelque cinq mille bien ensemble », assure-t-elle.
Sa sœur aînée, qui termine sa classe de
voudrait que je sois docteur, mais ça ne
me plaît pas. J’aimerais être vendeuse
nent. Ils aspirent à « une vie comme tout enfants roms présents 1re au lycée, a moins de chance. Elle est née dans un supermarché. A la caisse », s’en-
le monde ».
A Aubervilliers (Seine-Saint-Denis),
en France, une infime en Allemagne et son certificat de naissan-
ce comporte une erreur – minime, en
hardit-elle.
Ses copines de classe s’appellent
avec Cornélius. Une douzaine de familles minorité est scolarisée apparence : le prénom de sa mère, Zorin- « Nathalie, Linette, Anaïs et Loli ». Sunita
roms, dont celle de l’apprenti miroitier, ca, a été écrit avec un « K » par les fonction- ne se mélange pas aux garçons. « Il y en a
Catherine Simon habitent ici, dans le « village d’insertion » A Montreuil (Seine-Saint-Denis), avec naires allemands, et non avec le « C » qui qui me disent des gros mots. Par exemple,

I
de la rue Saint-Denis, créé en 2007. Cha- Dana. Elle est vive comme un écureuil, figure sur sa carte d’identité roumaine. que je suis une Gitane. Alors je vais le dire
ls ont deux points communs : ils que foyer a son bungalow. Ce n’est pas le adore Johnny Depp, les croissants au Du coup, Bucarest refuse d’établir à la pro- à la maîtresse », lâche-t-elle en rougis-
aiment l’école et ils sont roms. Cha- Pérou, mais il y a l’eau courante et l’élec- beurre et la librairie Folies d’encre. A sa géniture, dont la filiation est jugée sus- sant. « Moi aussi, quand j’étais petit, à
cun a son histoire. Dana, 16 ans, fol- tricité. La machine à laver est allumée demande, on ne dira pas où elle loge. De pecte, passeport ou carte d’identité… l’école primaire, certains élèves me
le de romans et de mangas, va pas- non stop, comme la télévision, branchée toute façon, l’endroit qu’elle préfère, Aujourd’hui âgée de 18 ans, la sœur de disaient ça. Après tout, c’est vrai : je suis
ser en 1re et veut aller jusqu’au bac- sur une chaîne roumaine. jure-t-elle, c’est la bibliothèque municipa- Dana, qui vit en France depuis l’âge d’un rom. J’assume. Mais maintenant, cela n’ar-
calauréat – voire au-delà. Cor- A l’instar de ses cinq frères et sœurs, le Robert-Desnos. La lecture lui a appris à an, aimerait – désespérément – faire des rive plus », commente Vassile, mince ado-
nélius, 18 ans, amateur de kung-fu, vient Cornélius, aîné de la fratrie, a toujours été « s’évader », à voyager par la pensée : née à études d’infirmière. Mais elle demeure, lescent aux yeux verts, inscrit en classe
de décrocher un CAP de miroitier ; Suni- à l’école : en Roumanie, d’abord, que la Colombes (Hauts-de-Seine), devenue juridiquement, une « sans-papiers ». de 5e au collège Danielle-Casanova. Ses
ta, 11 ans, commence à déchiffrer le fran- famille a quittée en 2006 ; puis en ban- lycéenne à Montreuil, Dana n’a jamais C’est par dérogation spéciale qu’elle a pu copains à lui s’appellent « Dylan, Wali,
çais ; Vassile, collégien de 14 ans, pratique lieue parisienne. « Au départ, l’école, je connu d’autre pays que la France, hormis passer, vendredi 25 juin, l’épreuve orale Nourredine et Adam ». Il rêve d’être méca-
la boxe thaïe et se rêve en mécanicien. m’en foutais. J’étais un petit voyou. Une une courte parenthèse en Belgique. du baccalauréat. « L’examen me fait nicien, dans un garage automobile.
Des gosses normaux, en somme ? Pres- fois en France, je ne sais pas pourquoi, j’ai La Roumanie, où sont nés ses parents moins peur que le fait de rester sans Sa famille a eu plus de chance que cel-
que. Car Sunita vit dans un squat de Vitry- vu les choses différemment. Je me suis dit : et son frère aîné, elle n’y a jamais mis les papiers », dit la jeune fille, qui demande à le de Sunita : elle a été relogée, après l’ex-
sur-Seine (Val-de-Marne), surpeuplé, c’est ma vie ou quoi ? Je ne vais pas la pieds. Dana rêve d’être bibliothécaire ou rester anonyme. pulsion d’un campement, dans un
infesté de rats, que les pouvoirs publics détruire. Alors, je m’y suis mis », raconte le actrice. En France, évidemment. immeuble en bord de Seine. Vassile et ses

V
ont décidé de rayer de la carte – ce qui jeune homme, ceinture jaune de kung-fu «Mon premier livre, c’était Sakura», dit- itry-sur-Seine, avec Sunita et Vassi- trois frères et sœurs vont à l’école. « Je
sera fait en juillet, les associations locales et danseur émérite. elle, étonnée qu’on puisse ignorer le nom le. La petite est arrivée tôt, elle fait suis fier de mes enfants », lâche le père,
ayant obtenu que les bulldozers n’en- Il se rappelle, fiérot, le jour où il a eu 10 de l’auteur de ce manga, un certain du vélo dans la courette. C’est ouvrier dans le bâtiment. Lui-même n’a
trent en action qu’une fois finie l’année sur 10 à un devoir – « La meilleure note, en Clamp, « connu dans le monde entier ». dimanche. Queue-de-cheval, baskets été que quatre ans à l’école. C’était en
scolaire. plus, à un devoir de français ! ». Sans sa Elle aime aussi Twilight, roman de Stephe- roses, sourire éclatant : il n’y a guère que Roumanie, dans un autre siècle. Juste
La petite fille décrit sa vie, sans honte. mère, Mirela, ancienne ouvrière à l’épo- nie Meyer, adapté à l’écran : « Une histoire son gilet, déchiré au coude, qui trahit la avant de prendre la route et de « gravir la
Les autres – parce qu’ils sont plus âgés ? – que de Ceausescu, il n’y serait pas arrivé. d’amour entre un humain et une vampire misère dans laquelle elle vit. L’endroit du montagne »… p
0123
Mardi 13 juillet 2010 Analyses Décryptages 15

La saga des revues


Politique,médias:lesmauxfrançais
Une jeune pousse,
etl’affaireWoerth-Bettencourt née sous CharlesX
C
omme certaines

Q
uand le président d’Indonésie demanda les informations qu’elles recèlent peuvent justi- très vieilles
en 2005 à l’économiste Sri Mulyani, fier qu’elles soient portées à la connaissance du dames, sa date
alors employée au Fonds monétaire
international, de devenir sa ministre des
Analyse public, comme l’a d’ailleurs estimé la justice, en
déboutant ceux qui demandaient l’interdiction
de naissance prête à
controverse. Elle affir-
finances, le mari de cette dernière était ban- de leur publication. Mediapart et Le Point mait avoir vu le jour en
quier. Avant d’accepter, Mme Mulyani eut, a-t-elle Sylvie Kauffmann étaient donc fondés à rendre public le contenu 1831, par la volonté
raconté, une conversation avec son mari : «Il y a Directrice de la rédaction des écoutes. Si Le Monde avait disposé de ces d’un typographe
unechose quis’appelle leconflitd’intérêts,lui dit- enregistrements, nous aurions utilisé les infor- savoyard, François
elle, et même si on n’en a, en Indonésie, qu’une lui-même, dans son bureau, au directeur de la mations qu’ils révélaient, après avoir fait notre Buloz, qui allait la diri-
très vague idée, je veux être au-dessus de tout rédaction des Echos médusé la nomination de travaild’authentification etd’enquête journalis- ger pendant longtemps.
soupçon.» Le mari abandonna l’ensemble de ses sonfuturpatron,lorsdurachatduquotidienéco- tique et politique. Comme d’autres rédactions, Coquetterie. En réalité,
charges financières pour se consacrer à l’entre- nomique par Bernard Arnault, PDG du groupe Le Monde a été amené, ces dernières années, à elle a deux ans de plus.
preneuriat social, et Mme Mulyani fut pendant LVMH, fin 2007. Dans un dossier plus récent, débattre des mérites du « journalisme d’investi- C’est en juillet 1829, sous
cinq ans une ministre au-dessus de tout soup- celui de la recapitalisation du Monde, il a expri- gation » et de ses dérives vers un « journalisme Charles X, que la Revue
çon,très active dans la lutte contre la corruption. mé au directeur du journal, invité dans son de procès-verbaux », où le journaliste réception- des Deux Mondes est
Si des ministres indonésiens sont capables bureau, son opposition à l’un des candidats, et ne des extraits d’interrogatoires judiciaires ou parue pour la première
d’avoir ce genre de scrupules, pourquoi pas les déclaré qu’il lui serait difficile de justifier une policiers sans être en contact direct avec la per- fois, s’inspirant de publi-
nôtres? La déflagration de l’affaire Woerth-Bet- aide de l’Etat à la modernisation de l’imprimerie sonne interrogée et sans avoir accès à l’ensem- cationsbritanniques com-
tencourt trouve d’abord son origine dans cette si le choix du Monde n’allait pas vers un indus- ble du dossier. Pour nous, ces procès-verbaux me l’Edinburgh Review.
incapacité de la classe politique à s’autoréguler : triel de la presse. peuvent être un élément de l’enquête journalis- Son nom n’a pas été choisi
si Eric Woerth avait eu, avant d’accepter son pos- Pourl’intellectuellibéralJean-ClaudeCasano- tique, mais ne sauraient s’y substituer. au hasard, et elle entendra
te de ministre du budget, une conversation avec va, ancien conseiller de Raymond Barre, « la Mais enquêter exige du temps. Ce qui amène le mériter. Ce « journal des
le président de la République sur l’opportunité situation des médias français et leur degré de une autre question, soulevée par l’affaire voyages, de l’administra-
de rester trésorier de l’UMP, puis, un peu plus dépendance à l’égard du pouvoir font problè- Woerth-Bettencourt : qui a décidé du moment tion et des mœurs » ne cher-
tard, une conversation avec sa femme sur l’op- me», qu’il s’agisse des médias publics ou privés, de la publication des écoutes ? Ce ne sont pas les chera pas seulement à
portunité pour elle de gérer la fortune des Bet- «détenus par des groupes dépendant de la com- médias, mais l’avocat Olivier Metzner. Lorsqu’il explorer des terres lointaines, Revue des deux mondes
tencourt, nous n’en serions vraisemblablement mande publique ». Peut-être n’est-il pas inutile propose ce « document explosif » aux médias mais à observer comment vivent Rédacteur en chef :
pas là. Et si les ministres avaient le souci, avant de le rappeler : le groupe aéronautique et fabri- deux semaines avant l’ouverture du procès Bet- et s’organisent d’autres peuples. Michel Crépu
d’entrer au gouvernement, d’être «au-dessus de cant d’armement Dassault est propriétaire du tencourt, il a la maîtrise du calendrier et du mes- Le bimensuel bénéficie des lois 192 p., 13 ¤
tout soupçon », le chef de file des députés UMP, sage. Il sait, lui, quel est le moment qui convient sur la liberté de la presse au début revuedesdeuxmondes.com
Jean-François Copé, ne dénoncerait pas, dans les
colonnes du Monde, un climat de « suspicion
Traditionnellement difficiles le mieux à son propre calendrier d’avocat de
Françoise Meyers-Bettencourt. Il sait que les
desannées 1830.Quotidiens etheb-
domadaires prennent leur envol, Bulozet,pendantquelerepassepré-
généralisée ». sous la Ve République, médiasn’aurontpasletempsdefaireunvraitra- ne se confondant plus avec les parait, il parcourait les journaux
Mais l’explosion s’est produite, et la réaction
naturelle du pouvoir a été d’accuser le messager.
les relations entre les médias vail d’enquête. Me Metzner ne s’en cache
d’ailleurs même pas : «Je planifie tout à l’avance,
revues, qui vont pouvoir affirmer
leuroriginalité.Trèsvite,lapublica-
étrangers, soigneusement rangés
par ordre sur le bureau… »
Mediapart,site Internet fondé par l’ancien direc- et le pouvoir sont devenues a-t-il confié au Nouvel Observateur. Quand je tion de François Buloz devient un Charles Buloz succède à son père
teur de la rédaction du Monde Edwy Plenel, a été
désigné comme coupable officiel et ses métho-
particulièrement compliquées communique, les instructions sont respectées :
une agence fait un communiqué au jour dit, un
rendez-vous littéraire et un espace
expérimental pour les écrivains.
enjanvier1877.Ilhérited’uneentre-
prise florissante qui a vu ses abon-
des qualifiées de « fascistes » – sans que l’on sous la présidence Sarkozy journal publie l’info à un autre moment convenu George Sand y publie ses œuvres. nés passer de 2 000 en 1843 à 12 500
sache sur quoi se fonde cette accusation outran- d’avance, pareil pour les radios ou les télés. » Musset lui confie Les Caprices de en 1861, pour dépasser désormais
cière – parce qu’il avait, le premier, publié les Figaro, le groupe Lagardère (qui détient 17 % des Communiquer, dans ce sens-là, n’est pas Marianne (1833), Mérimée Carmen les 25 000. L’épouse du directeur
écoutes illégales réalisées par le majordome de actions du groupe Le Monde), présent dans l’aé- informer, et les Français le savent. Si la presse, (1845) et Baudelaire Les Fleurs du reçoit à dîner le mardi à Paris et le
Mme Bettencourt. ronautique militaire et l’armement, contrôle malgré les virulentes attaques dont elle fait l’ob- mal (1855). dimanche dans sa propriété d’Epi-
Les multiples dérapages de l’affaire Woerth notamment Le Journal du dimanche, Paris- jet de la part du pouvoir, ne sort pas gagnante de La revue combat un certain nay. Hommes politiques, écrivains
sont le reflet des rapports extrêmement mal- Match, la radio Europe 1 et les éditions Hachette, cette affaire, ce sera parce que, pour ne pas résis- romantismeetla«littératureindus- et artistes y débattent, entre autres,
sains qu’entretiennent en France les médias le groupe de travaux publics Bouygues possède ter à la « communication » des acteurs de la vie trielle» dénoncée par Sainte-Beuve, des romans russes qu’un collabora-
avec le pouvoir. Traditionnellement difficiles TF1. Le groupe Bolloré, qui, outre ses activités publique, pour ne pas leur disputer la maîtrise qui est l’une de ses grandes plumes. teur de la revue, Eugène Melchior
sous la Ve République, les relations entre les dans le secteur portuaire, comprend des jour- du calendrier de leurs annonces, elle se laisse Plus tard, elle s’en prendra avec deVogüé, anciendiplomate enpos-
médiaset le pouvoir sont devenues particulière- naux gratuits, Havas, la SFP (Société française de trop souvent instrumentaliser et perd son rôle véhémence à Zola et au naturalis- teàSaint-Pétersbourg,afait connaî-
ment compliquées sous la présidence Sarkozy. production) et la télévision Direct8, est dirigé de contre-pouvoir. me. Cela lui vaudra quelques pas- tre aux Français.
Lechef de l’Etat nefait pas mystère de son peu de par Vincent Bolloré, un proche du président de Les élites françaises, pourtant, sont ambiva- ses d’armes mémorables (avec Un scandale éclate au cours de
considération pour cette catégorie d’acteurs de la République, comme Martin Bouygues et Ber- lentessur lerôledesmédias :ellesvoudraientun Alexandre Dumas, par exemple) et l’été 1893. On découvre que Charles
la vie publique et, au-delà de l’audiovisuel nard Arnault. Et l’Agence France-Presse, en dépit contre-pouvoir, mais sans intrusion, sans inter- desprocèsretentissants(contreBal- Buloz, qui fréquentait des prosti-
public, dont il nomme les patrons, ne rechigne des efforts méritoires de ses journalistes pour férences, dans le respect des règles du jeu qu’el- zac, en 1835-36, et même George tuées, a été victime d’un chantage
pas à tenter des interventions dans le fonction- maintenir leur indépendance éditoriale, reste à les ont elles-mêmes fixées. Contrairement aux Sand, en 1840-41). et a trafiqué les comptes. Il démis-
nement des médias privés. lamercid’unmodedefonctionnementquiauto- paysanglo-saxons, enFrance, unorgane depres- La Revue des Deux Mondes ne sionne et Ferdinand Brunetière lui
Déjà lorsqu’il était ministre de l’intérieur, rise toutes sortes d’interventions directes. se qui révèle un scandale ne fait pas son travail: craint pas de lasser ses lecteurs par succède. Pour la première fois, la
NicolasSarkozy convoquait lepatrond’une mai- C’estdanscecontextetenduqu’intervientl’af- il dérange, il perturbe, il salit. Alors, lorsque les delongsarticles. Sacouverturegris- publication est dirigée par un intel-
son d’édition, les éditions First, Place Beauvau, faire Woerth-Bettencourt. Fallait-il publier ces choses tournent mal, on accuse le messager. En rose illustre un ennui de bon aloi. lectuel, étranger au cercle familial.
pour le menacer de « foudres judiciaires » s’il écoutes, sachant qu’elles relèvent par essence oubliant que, dans un Etat de droit, l’informa- Relecteur exigeant, François Buloz Brillant causeur, polémiste redou-
publiait un livre d’interviews de son épouse, à d’un procédé moralement et légalement répré- tion ne doit pas être un combat : elle est, précisé- ne laisse rien passer, et impose té, cet « Hercule cérébral » s’est
l’époque Cécilia Sarkozy. A l’Elysée, il a annoncé hensible? L’interrogation est légitime, même si ment, un droit. p même des formes de style. Dans converti au catholicisme. La tradi-
leur Journal, les Goncourt dénon- tion voltairienne de la revue s’en
cent « une ponctuation Revue des trouve bousculée.

Les champions de la grève


Deux Mondes»… Le Savoyard ajou- Ses successeurs, Francis Char-
te une corde à son arc en prenant, mes et René Doumic, appartien-
de 1838 à 1848, la direction du Théâ- nent, l’un et l’autre, à l’Académie
tre-Français. française. En 1936, trois Immortels
sur quatre collaborent à la revue,
La publication devient qui apparaît comme l’antichambre
du Quai Conti, même si, sur le plan
un rendez-vous
L
es Français chanceux qui partent ces ment des mouvements sociaux exception- littéraire, elle a été détrônée par la
jours-ci en vacances à l’étranger risquent nels. En 1998, des grèves massives dans le sec- littéraire et un espace NRF. Son tirage (50000 exemplai-
de s’exposer aux sarcasmes de leurs
hôtes. Des journaux du monde entier ont fait
Chronique teur privé lors du renouvellement des
conventions collectives ont généré 1 254 jours expérimental
res) et le nombre de ses abonnés
(42 000) battent tous les records à
le parallèle entre une équipe de France en grè- d’arrêt pour 1 000 travailleurs. la veille de la seconde guerre mon-
ve d’entraînement lors de la Coupe du monde Philippe Askenazy En une année autant de jours perdus qu’en La Revue des Deux Mondes diale, où elle est vendue dans plus
et une France « pays de la grève », titre Directeur de recherche au CNRS, dix ans en France ! Très récemment, en 2008, devient parallèlement une puis- de 90 pays.
d’ailleurs revendiqué par le président de la Ecole d'économie de Paris rebelote, cette fois dans le secteur public sance politique. Thiers, Guizot ou Le conservatisme de la Revue des
République à son arrivée à l’Elysée. municipal et régional avec en pointe les infir- Molé doivent compter avec elle. Deux Mondes la fait basculer dans
Alors voici quelques éléments de réponse Schröderdesrefontes socialesmajeures, notam- mières et les éducateurs. Résultat, 682 jours Dans les années 1850, elle prend lepétainisme. Elle continue à paraî-
pour agrémenter vos conversations estivales. ment des contrats de travail. perdus en moyenne pour 1 000 travailleurs une part active au débat politique tresousl’Occupation,cequiluivau-
Si on fait abstraction de quelques problèmes Comme les touristes français vont plus danois. avec sa célèbre « Chronique de la dra d’être interdite en 1944. Elle ne
méthodologiques, Eurostat, l’Office européen dans l’Europe du Sud que dans les pays anglo- In fine, la France est, comme pour beau- quinzaine ». reparaîtra que quatre ans plus tard,
de statistiques, publie le nombre de jours de saxons l’été, descendons vers la Méditerranée. coup de variables économiques, dans la Ce texte, qui énerve souvent en rasant les murs (c’est La Revue
travail perdus suite à des conflits collectifs. Le Cette fois, l’année la plus calme a été 2006 en moyenne européenne. Elle n’est pas cham- Napoléon III et fait trembler des tout court), et ne reprendra son vrai
premier constat est la très grande volatilité de Italie et en Espagne avec respectivement 30 et pionne du monde de la grève, seulement du chancellerieseuropéennes,estrédi- nom qu’en 1982, en plein essor des
cette statistique d’une année sur l’autre dans 47 jours perdus, et la plus mobilisée en 2004, ridicule en football. Alors pourquoi une telle gé dans un contexte assez folklori- magazines.
la plupart des pays. Comme en France, les gran- avec 274 et 297 jours perdus, soit bien au-delà que,commeleracontedanssessou- Un nouveau souffle lui est don-
des réformes sociales régressives sont souvent
sources de conflits nationaux majeurs. Pour
du pic français de 2003. Bref, nous n’avons pas
de leçons – sauf footballistiques – à recevoir de
Nous n’avons pas de leçons venirs Henri Blaze de Bury (témoi-
gnage reproduit dans La Revue des
né en mars 2002, quand Marc
Ladreit de Lacharrière, directeur de
faire une comparaison, il faut donc se placer nos grands voisins du Sud. – sauf footballistiques – Deux Mondes par elle-même, édi- la publication, confie la rédaction
sur une décennie.
Prenons ainsi, la décennie la plus récente
La fracture serait alors entre l’Europe médi-
terranéenne revendicative et une sage Europe
à recevoir de nos grands tion établie et annotée par Thomas
Loué, Mercure de France, 2009).
en chef à Michel Crépu, un brillant
journaliste littéraire. Celui-ci fait
pour laquelle les données sont disponibles : du Nord ? Non. Remontons tout au nord dans voisins du Sud « Le 31 du mois et le 14, veilles du appel à de grandes signatures et
1998-2007 (2008 pour certains pays). Un pre- les pays scandinaves. Vu de France, ils forment numéro, Forcade arrivait rue Saint- signe lui-même une chronique
mier regard donne corps à l’idée que la « grévi- le mythe de nations modérées où les syndicats vision d’une France (et plus généralement Benoît,lematinaucoupdehuitheu- remarquée. Avec une couverture
culture » domine en France. Le nombre de jours sont puissants mais responsables, où des rela- d’une Europe du Sud) en grève ? Une explica- res,apportantdans lecaissondeson en couleur, la Revue des Deux Mon-
perdus pour 1 000 travailleurs varie de 32 en tions sociales apaisées favorisent la performan- tion possible est la remarquable attractivité coupé deux bouteilles de haut- desnecompteplus que3000abon-
2004 à 193 en 2003 lors de la réforme Fillon sur ce économique. Or, en Finlande, le nombre de de l’Hexagone. Il est une des premières desti- brion,un flacon de fine champagne, nés et un petit millier d’acheteurs
lesretraites. C’est bien plus qu’en Grande-Breta- jours d’arrêt annuel pour 1 000 varie entre 7 en nations touristiques mondiales. des œufs de sa basse-cour frais pon- au numéro, mais elle dispose d’un
gne – de 6 à 51 selon les années. La comparaison 2008 et 280 en 2005 ; la Suède et la Norvège Sans compter les transits, en une décennie, dus, des fruits de son jardin et des site Internet. A l’occasion de son
est encore plus douloureuse avec l’Allemagne, sont plus sages avec cependant des pics à 152 en la France a reçu autour de 750 millions de visi- cigares. C’était le complément du 180e anniversaire, en 2009, elle a
où le nombre annuel de jours d’arrêt n’a pas 2003 pour l’une et 231 en 2000 pour l’autre. teurs étrangers. Autant d’admirateurs de la déjeuner, la Revue fournissait les mis enligne la totalitéde son fonds.
dépassé 13 pour 1 000 travailleurs de 1998 à Mais le pire « gréviculteur » d’Europe est… culture et de l’accueil français dans toutes leurs huîtres et le filet de bœuf rôti. On Un formidable trésor.p
2007, alors que le pays a connu sous Gerhard le Danemark. Ce pays connaît périodique- dimensions. Enfin une bonne nouvelle ! p l’installait alors dans le cabinet de Robert Solé
16 Culture 0123
Mardi 13 juillet 2010

Une Espagnole en colère,


Angélica Liddell, entre
au Festival d’Avignon
Cette artiste revendique l’individualisme et l’isolement,
et le montre dans «La Casa de la fuerza»
Avignon les mêmes fonts baptismaux que trop mourir autour de moi, à cause
Envoyée spéciale lui : « Il a bien dû se passer quelque de l’héroïne ou du sida, des gens si
chose. Dali se scarifiait. Moi aussi je jeunes, si beaux. »

U
ne sacrée fille est arrivée à me suis scarifiée pour séduire un Pendant ces années-là, Angélica
Avignon : Angélica Liddell. homme », dit-elle, prenant soin de Liddell vient une fois à Avignon,
Espagnole, en colère, venue préciser que « se scarifier n’a rien de «parce que c’est un mythe, comme
une seule fois en France, à Bor- pathologique. C’est un mélange de la Vierge de Lourdes ». Elle évite le
deaux, en 2008, elle présente au vécu personnel et de choix esthéti- « in », « trop cher », mais fabrique
cloîtredes CarmesLa Casa de lafue- que. » une fausse carte de presse qui lui
rza (« La Maison de la force »). Soit Questionchoix,AngélicaLiddell permet d’écumer le « off ». Bien
cinq heures – le marathon du festi- commence par combattre son sûr, elle a déjà ses idées sur le théâ-
val où les représentations sont plu- père, qui la voit militaire. Elle entre tre qu’elle veut faire : à la marge.
tôt courtes, cette année – tra- au Conservatoire de Madrid. « Je Depuis, elle a signé plus d’une
vaillées jusqu’à l’exaspération par fonctionne toujours contre. J’ai un vingtaine de pièces, et autant de
une envie furieuse de comprendre moteur de rébellion contre l’autori- spectacles, au sein de sa compa-
pourquoi tout va si mal, et le désir gnie, Atra Bilis, créée en 1993 et
de trouver quand même un peu de
douceur dans ce « putain de bor-
Le corps sert basée à Madrid. Il a fallu du temps
pour qu’elle s’impose : pendant six
del» de la vie et du monde. d’exutoire ans, elle a travaillé dans un parc
Tout part et parle d’Angélica Lid-
dell, dans ce spectacle à voir com-
à l’impossibilité d’attraction pour gagner de l’ar-
gent. Mais sa ligne n’a jamais chan-
me le journal de bord d’une fille de d’aimer qui traverse gé : aujourd’hui encore, Angélica Tout part et parle d’Angélica Liddell, dans ce spectacle à voir comme le journal de bord
militaireenrupturedeban,quisou-
rit beaucoup, à la ville, mais dit
le début Liddell revendique l’isolement et
l’individualisme, et dit d’ailleurs
d’une fille de militaire en rupture de ban. OLIVIER METZGER POUR « LE MONDE ».

qu’il faut se méfier : « Quand je de la représentation ne pas savoir ce qui se joue au Festi- lareprésentation:toutlefatrasnar- par un violoncelliste en scène, ceur du balancement du corps du
referme la porte de ma chambre ou val, en dehors de son spectacle. cissique y passe, avec le chemin de mais aussi par les airs chauds des colosse, Juan Carlos Heredia, est
du théâtre, le monstre apparaît. » té. » Au conservatoire, elle râle Ceux qui resteront jusqu’au croix de la violence faite à soi- mariachis (l’Orchestre Solis),venus alors impressionnante. p
Enfant, elle écrivait des histoires contre les professeurs, en vertu boutde La Casa de la fuerza verront même. Mentalement, il vaut du Mexique, comme ces trois fem- Brigitte Salino
horribles, des sortes de mélos où d’un principe : « La satisfaction ne l’homme le plus fort d’Espagne, mieux s’encorder, quand on est mes de l’Etat du Chihuahua qui
tout le monde mourait, à la fin. produit rien, sauf dans la vie de tous quatrième, au rang mondial. Un spectateur. Pourtant, quelque cho- racontent la violence quotidienne, La Casa de la fuerza (« La Maison de la
C’étaitunefaçondemeublersasoli- les jours. » Laquelle est plutôt vio- colosse (1,93 mètre, 170 kilos) qui se retient de partir, qui ressort du viols, tortures et meurtres. force »), texte et mise en scène : Angéli-
tude de fille unique, dans les caser- lente,dansles années1980 :Angéli- soulèveune FordFiestaetlarenver- chagrin, ce beau mot français que Alors La Maisonde la forces’élar- ca Liddell. Avec Cynthia Aguirre, Perla
nes où la carrière de son père l’a ca Liddell appartient à la généra- se. C’est l’une des surprises de ce d’autres langues n’ont pas, et nous git, le cercle narcissique se fait tout Bonilla, Getsemani de San Marcos, Lola
menée. Jusqu’à 7 ans, elle a vécu à tion qui vit la Movida, ce mouve- spectacle révélateur de cette édi- envient. petit dans celui du monde, et, à la Jiménez, Angélica Liddell, Maria Mora-
Figueres (Catalogne), la ville natale ment de liberté folle en Espagne. tion d’Avignon, où la performance Cinq heures ne se résument pas. toute fin, un espoir de douceur les, Maria Sanchez, Pau de Nut (violon-
deSalvador Dali, qu’elle a vu se pro- Mais elle reste spectatrice. prend le pas sur le théâtre, et où le Sachez qu’elles sont habitées à la apparaît : à tout casser, Angélica celle), Orchestre Solis (mariachis), Juan
mener sur les ramblas, avec son «J’avais 18 ans, mais c’est comme si corps guide la tête. fois par Les Trois Sœurs, de Liddell en vient à mettre un peu Carlos Heredia. Cloître des Carmes, Le
petit éléphant. j’en avais eu 15. J’étais une gamine, Dans le cas d’Angélica Liddell, le Tchekhov, l’omniprésence de d’ordre dans le chaos. On respire, et 12 juillet, à 21 h 30. Tél : 04-90-14-14-14.
Mais elle aime surtout rappeler dans ma tête. Je n’ai pas touché aux corpssertd’exutoireàl’impossibili- Glenn Gould et du Cum Dederit du toute la troupe danse aux saluts De 13 ¤ à 27 ¤. Durée : 5 heures.
qu’elle a été baptisée (en 1966) sur drogues, j’avais trop peur. Je voyais té d’aimer qui traverse le début de Nisi Dominus, de Vivaldi, chanté sur une musique techno. La dou- En espagnol surtitré.

Deux spectacles «hybrides»: l’un enchante, l’autre non Les épreuves de force
Gisèle Vienne et Jean Lambert-wild au cœur d’un Festival d’Avignon dominé par le «non-théâtre» de Phia Ménard
Avignon Avignon en 2005. Mais là, la capaci-

S
Envoyée spéciale té de Lambert-wild à faire théâtre on nom d’artiste reste pour sereinement de son parcours,
des éléments les plus étranges et le moment Philippe Ménard avec franchise et lucidité. Fils

Ç a grogne et ça grince à Avi-


gnon. La programmation très
« non-théâtre » des direc-
étrangers ne fonctionne pas.

Aucun sens
mais appelez-la Phia. Dans
sa robe tee-shirt turquoise et ses
sabots orangés, l’artiste de cirque,
d’ouvrier, né à Nantes, il décou-
vre le théâtre à l’âge de 18 ans,
alors qu’il se trouve sur une « voie
teurs, Hortense Archambault et Au début, une femme arrive, spécialité jonglage, affirme sa de garage, en train d’apprendre à
Vincent Baudriller, passe mal. Et, s’assied dans un grand fauteuil de transsexualité. « Je réalise aujour- fabriquer des instruments de
manque de chance, les spectacles velours bleu et raconte. On se dit d’hui que j’ai été en quelque sorte chirurgie ». Par hasard, la danse
d’ouverture de ces deux maîtres que cela commence bien, mais cet- travestie en homme avant de fai- contemporaine, puis le jonglage
que sont Christoph Marthaler et te première impression est vite re mon coming out il y a deux ans avec Jérôme Thomas lui ouvrent
Guy Cassiers ont déçu. Dans ce cli- balayée. D’abord parce que la fable et de changer de sexe, racon- la porte des plateaux au début
mat potentiellement polémique, imaginée par Lambert-wild à par- te-t-elle d’un ton calme. Au fond, des années 1990. « Ça a été une
les créations de deux jeunes artis- tir de ses souvenirs de l’île de la j’ai toujours été cette personne-là naissance pour moi, un défouloir
tes « hybrides », Gisèle Vienne et Réunion, où il a vécu enfant, est sauf que maintenant c’est clair dont je ne voyais pas le sens mais
Jean Lambert-wild, présentées incompréhensible. Il y est ques- pour tout le monde. » qui m’a permis de faire parler
elles aussi en début de Festival, ont tion d’une taureau-idole, nommé Philippe Ménard, 39 ans, mon corps. »
été reçues froidement par le Adam, d’un père et de son fils, et on « auteure, performeuse, scénogra-
public. La première est, selon serait bien en peine d’en dire plus. phe et metteuse en scène » est à Questions humaines
nous, hautement recommanda- Ensuite parce que l’articulation l’affiche de la manifestation Il crée sa compagnie Non Nova
ble. La seconde a laissé rêveur. « This Is How You Will Disappear ». PASCAL VICTOR/ARTCOMART entre lesdifférents plans duspecta- LeVif du sujet, pilotée par la Socié- en 1998 et met en scène une dizai-
Honneur donc à Gisèle Vienne, cle – la narration, les images tour- té des auteurs et compositeurs ne de spectacles. P.P.P. (Position
benjamine, à 34 ans, de cette pro- entretient avec elle des rapports Nakaya : le brouillard envahit le néessur l’île et l’«action» sur lepla- dramatiques (SACD) au Festival parallèle au plancher) tourne
grammation du « in » avignon- troubles, possédé par le désir de plateau et la salle, comme pour iso- teau – ne dégage aucun sens, aucu- d’Avignon. Elle y présente Black depuis 2008 avec ses cent vingt
nais, où elle présente This Is How souiller, détruire cette perfection ler chaque spectateur dans les bru- ne émotion, contrairement à ce Monodie, un duo avec l’écrivain boules de glace suspendues
You Will Disappear. La jeune fem- qu’il travaille pourtant à forger. mes de son propre inconscient. Le qui se passe chez Gisèle Vienne. et acteur Anne-James Chaton. En au-dessus de sa tête transformées
me, qui s’est fait connaître pour les lien entre les trois tableaux est à Enfin parce que la manière qu’a houppelande beige et bottes en en balles de jonglage qui « ne lais-
rituels de désir et de mort qu’elle De manière saisissante trouver pour chacun, dans ce spec- Lambert-wild de convoquer des caoutchouc blanches, elle s’y sent jamais une seconde chance
met en scène avec une beauté plas- Ensuite apparaît un jeune roc- tacle où la beauté plastique, portée éléments mythiques, archaïques, livre à une série d’étranges épreu- au jongleur ». Soit la boule fond,
tique soufflante, propose une nou- ker (Jonathan Capdevielle) au par la musique envoûtante de Ste- primitifs, paraît gratuite au point ves de force, trimbalant plus de soit elle se casse.
velle variation sur un même thè- corps aussi décavé que celui de la phen O’Malley et Peter Rehberg, d’en devenir gênante, à l’image du soixante-cinq sacs de glace sur le Phia Ménard veut que le jon-
me. Mais cette artiste passionnée gymnaste était souple et perfor- « parle » autant, et de manière aus- dernier tableau, qui semble vou- plateau avant de les vider un par glage échappe à la question de la
par les questions esthétiques, à la mant. Il dit avoir tué sa copine, si complexe, qu’une vraie pièce de loir composer une fresque à la Die- un à ses pieds pour finalement virtuosité et pose des questions
fois philosophe, musicienne, plas- mais pourrait bien n’être qu’une théâtre. Spectacle que traversent go Rivera devant un tableau du bâtir un château de glace. Pen- humaines. Black Monodie s’obsti-
ticienne et marionnettiste, n’était création sortie de l’imaginaire aussi, mystérieux et sauvages, un Douanier Rousseau. dant ce temps, Anne-James Cha- ne autour des motifs du féminin,
jamais allée aussi loin dans la maî- déjanté de l’entraîneur, qui le tue, faucon et une sublime chouette Un tel kitsch laisse pantois. Les ton scande un texte sur la Vierge de la grâce, de la perte… « Aucun
trise de son univers scénique. en une scène d’une violence froi- blanche, dont le petit cri étrange paysages de l’île de la Réunion, et autres mythes féminins. spectateur n’a envie de prendre
How You Will… s’ouvre sur une de. Le tableau qui boucle la pièce, vous poursuit encore, une fois eux, sont très beaux. p Que certains spectateurs vien- ma place de transsexuel mais tout
forêt de conte et de cauchemars, et met en perspective les deux replongé dans la fournaise avi- Fabienne Darge nent voir ses pièces à cause de sa le monde est curieux de savoir ce
une des plus belles que l’on ait autres de manière saisissante, gnonnaise. transsexualité importe au fond que je vis. Je suis née homme et je
jamais vues sur une scène. Forêt s’ouvre sur un paysage de sous- Après un tel choc, la création de This Is How You Will Disappear, de assez peu à Phia Ménard. « Qu’est- mourrai femme. C’est tout de
obscure aux arbres morts, dont les bois. Une petite tente rouge éven- Jean Lambert-wild, qu’il cosigne Gisèle Vienne. Gymnase Aubanel, Avi- ce que j’y peux ? Ça fait partie de même un voyage extraordi-
branches graciles semblent, telles trée, des corps lacérés, et quatre avec le musicien Jean-Luc Thermi- gnon. Les 12, 13 et 14 juillet, à 18 heures ; ma vie, et ma vie s’est beaucoup naire. » p
des toiles d’araignée, devoir piéger grands pantins debout au centre narias, le cinéaste François Royet le 15, à 15 heures. Tél. : 04-90-14-14-14. simplifiée depuis que j’ai résolu ce Rosita Boisseau
les figures qui la traversent. Voilà de la scène, qui semblent nous et le magicien Thierry Collet, sem- De 13 ¤ à 27 ¤. Durée : 1 h 30. problème. C’était comme un cri de (Avignon, envoyée spéciale)
d’abord une jeune athlète blonde à regarder par-delà la mort. ble bien faible. Ce garçon de 37 ans La Mort d’Adam, de et par Jean Lam- survie et la scène m’a beaucoup
la beauté parfaite (incarnée par la Entre les différents tableaux aux curiosités multiples a pour- bert-wild. Tinel de la Chartreuse de Ville- aidée. » On se souvient de Philip- Black Monodie, Jardin de la Vierge du
danseuse Margrét Sara Gudjons- interviennent deux moments tant créé des spectacles intéres- neuve-lès-Avignon. Les 13 et 14 juillet, pe Ménard il y a une dizaine d’an- lycée Saint-Joseph, Avignon.
dottir), en compagnie de son magiques, créés par la sculptrice sants, dont Mue, imaginé avec des à 18 h 30 ; le 15, à 15 heures. De 13 ¤ à nées, de sa timidité, de sa difficul- Tél. : 04-90-14-14-14. Jusqu’au 14 juillet,
entraîneur (Jonathan Schatz), qui de brume japonaise Fujiko Indiens Xavantes, et présenté à 27 ¤. Durée : 1 h 05. té à dire. Aujourd’hui, Phia parle à 18 heures. De 13 ¤ à 16 ¤.
0123
Mardi 13 juillet 2010 Culture 17

ATraena,festivalisolésurlecerclepolaire Adam Laloum,


Du 8 au 10juillet, deux mille spectateurs et artistes ont vécu une expérience «inoubliable» jeune pianiste, déjà grand
Traena (Norvège)
artiste et poète
Envoyé spécial Le premier prix au Concours Clara-Haskil,
en 2009, a enchanté au Festival de Saintes
L
a silhouette de l’île détachant
à l’horizon ses pics en forme
de queue de baleine, de dent
d’orqueetdemamelon,estunepre- Musique (après le concours de Vevey, il avait
mière récompense. Après deux fui les honneurs pour aller fumer
heures d’avion d’Oslo à Bodo, capi- Saintes au bord du lac), chaleureux mais
tale du Nordland, province du Envoyé spécial timideet peu disert,il semble éton-
nord de la Norvège, il a fallu plus de né – plus que dépassé – par ce qui

A
trois heures de navigation pour dam Laloum était un nom lui arrive.
atteindre Traena, archipel traversé peu connu du monde musi- Qu’est-ce donc qui a changé
par le cercle polaire, devenu une cal avant qu’il ne remporte, depuis l’obtention de ce prix ? « Le
destinationcultedu festivaliernor- à l’âge de 22 ans, le Premier Prix du stress est apparu dans ma vie, je ne
dique. prestigieux concours Clara-Haskil le connaissais pas avant. La musi-
Sur le ferry, on a vite ressenti la à Vevey, en 2009 (Le Monde du que de chambre, c’est le plaisir du
ferveur qui animait les quelques 5 septembre 2009). Recommandé partage dans une aventure collecti-
centaines de jeunes gens embar- par certains de ses professeurs, ve. Jouer seul devant le public ces
qués pour participer, du 8 au repéré et programmé par quelques pages sublimes est une autre affai-
10 juillet,au Traena Festivalen, évé- festivalsavisés, lepianistese consa- re. Avant le concours, je jouais les
nementmusicalautantque riteini- craitsurtout à la musiquede cham- Kreisleriana de Schumann à toutes
tiatique. « S’isoler trois jours dans bre. L’altiste Miguel da Silva, mem- les sauces. Depuis, il m’a fallu
un lieu aussi superbe et éloigné per- bre du Quatuor Ysaÿe, qui a joué en construire un répertoire, affronter
metde vivre une expériencecollecti- sa compagnie, nous a confié : les inévitables pépins physiques liés
ve inoubliable », s’enthousiasme Le chanteur norvégien Moddi à l’entrée de la grotte de Kirkehelleren. FLORE AEL SURUN POUR « LE MONDE » « Adam a les qualités d’un grand à un travail intensif. »
Marius, un des passagers. chambriste : il joue magnifique- Pourtant, Adam Laloum, en
Après avoir longé un corridor de nom de producteur sur le conti- pour participer à l’événement. En XVIIIe siècle, les Anglais de British ment, sait être autant à l’écoute dépit d’une constitution en appa-
confettis rocheux, on accoste à nent, avant de revenir réaliser son matinée, les artistes sont souvent Sea Power ont ému en illustrant de qu’il peut être moteur.» rence fragile et de doigts d’une
Husoy, petit port de pêche aux rêve. « A l’âge de 12 ans, je regardais conviés à des parties de pêche qui leurs envolées épiques une projec- Laloum s’était inscrit à ce finesse étonnante, témoigne d’une
9 000 ans d’histoire. La coquette- le triple album de Woodstock en me fournissent une partie de leur tion de L’Homme d’Aran, film concours – son premier – sans y réserve physique impressionnan-
rie de ses maisons de bois colorées disantque Traenaseraitun lieu par- repas. muet que Robert J. Flaherty avait croire vraiment, même si le jeune te.Lesorages sous-jacents chezBra-
et de leurs jardins joliment taillés fait pour organiser un festival », consacré, en 1934, aux pêcheurs Français correspond au profil type hms viennent du creux du silence
contraste avec la sauvage noblesse confie ce solide quadra, en Permanente clarté irlandais de la rocailleuse île de l’« esprit Haskil », hérité de la et se graduent jusqu’au tonnerre,
des montagnes voisines. accueillant sur le Vulkana, une Sous ces latitudes extrêmes, le d’Aran. grande pianiste suisse d’origine
L’étéatransformé la rudessearc-
tique en havre verdoyant, aussi
anciennebaleinièrequ’il atransfor-
mée en bateau-sauna.
concept de nuit blanche n’est pas
un vain mot. La permanente clarté
Traditionnel clou du festival, le
concert organisé dans la grotte de
roumaine : d’abord musicien, vir-
tuose ensuite.On sesouvient enco-
Un programme
hospitalier que les 500 habitants. En 2004, c’est la première édi- de l’été arctique et ses sublimes Kirkehelleren a aussi tenu ses pro- re avec émotion de son interpréta- apparemment
Avec de petites remorques, les
gamins du village aident les cam-
tion, fusionnant une programma-
tion de pointe avec l’époustouflan-
dégradés de lumière amplifient
l’euphorie d’une fête qui semble
messes. Séparé de Husoy par un
petit bras de mer, l’île presque sia-
tion du Concerto en ut mineur KV
491,deMozart, d’uneclartédoulou-
sans risque, mais
peurs à transporter leur barda. te beauté de cet environnement. ne jamais finir. Après les concerts, moise de Sanna abrite à flanc de reuse et pudique. Mais on atten- en fait redoutable
« Lors de la première édition, nous Pas ici de foule « woodstockien- les « afters » se multiplient sous le montagne une gigantesque exca- daitl’occasion del’entendreenréci-
étions un peu nerveux, admet Aina ne », mais une jauge limitée à soleil de 2 heures du matin, autour vation ouverte sur l’océan. Dans tal. Celle-ci en a été donnée, diman- violents mais jamais brutaux. Il
Willumsem, souriante mairesse 2 000 privilégiés pour ne pas satu- des tentes, chez l’habitant, sur les cette nef de cathédrale naturelle, le che 11 juillet, par le Festival de Sain- fait beau dans ces ténèbres brahm-
sexagénaire de Husoy. Tout cela rer les capacités naturelles et bateaux ou dans les quelques cafés jeune Moddi, guitariste-accordéo- tes,avec unprogrammed’unclassi- siennes,etLalouma susaisir l’exac-
n’était-il pas trop gros pour nous ? humaines de l’île. du port. Comme beaucoup niste blondinet entouré d’une cisme apparemment sans risque, te tonalité de l’effroi mozartien, si
Finalement, tout le monde est fier Dans une clairière en bordure d’autres artistes, l’intense Ingrid contrebasse, d’un violon, d’un vio- mais en fait redoutable : la Sonate bien caché derrière la délicatesse
departiciper au festival. Malgré son devillage, deux scènesont étéamé- Olava prolonge son récital, en loncelle, d’un clavier et de percus- KV282, de Mozart, lesKlavierstücke d’un jeu sans apprêt.
isolement, notre communauté est nagées, entourées de bars débitant improvisant dans une brume hou- sions perchés sur différents op.76, de Brahms et la Sonate en sol Pourquoi a-t-on entendu le pré-
ouverte sur le monde. Nous vivons des flots de bière et de barbecues blonnée, reprises a cappella de rochers de la caverne a bouleversé majeur D. 894, de Schubert. écho du grand solo de soprano de
d’une industrie de la pêche qui où grillent des hamburgers de chansons pop et traditionnelles. en conteur habité, cousin folk et « J’avais songé jouer la Sonate la Messe en ut mineur, de Mozart
exporte toute sa production. » baleine. Traena convie la fine fleur Le festival sait aménager des norvégien de Björk. Des frissons d’Alban Berg, nous a confié le jeune dans la deuxième partie du pre-
A l’origine du Traena Festivalen, d’une scène scandinave (Erlend moments de création en phase qui disaient beaucoup des possibi- pianiste à l’issue du concert. Mais mier mouvement de sa Sonate KV
un enfant du village, Erlend Oye, Dumdum Boys, Howl, FM Bel- avec la magie des lieux. Dans une lités de cette île. p j’ai dû y renoncer pour cette occa- 282? Pourquoi le début du dernier
Moyard-Larsen, parti se faire un fast…), prête à sacrifier ses tarifs minuscule chapelle en bois du Stéphane Davet sion. » Beethoven, qu’il adore, lui mouvement de la Sonate en sol, de
fait encore peur, mais pas Brahms, Schubert, nous a-t-elle fait si forte-
une musique dont on dit qu’elle ment penser à un pendant sou-

Keith Jarrett émouvant et vibrant à Montreux sied davantage aux âges mûrs :
« C’est dans Mozart que j’ai eu le
plus le trac, dans ces phrases à nu si
riant du « Leiermann », du Voyage
d’hiver ? Et pourquoi, plus loin, le
développement de ce mouvement
Le trio du pianiste américain a joué une deuxième mi-temps d’exception difficiles parce que apparemment réincarne-t-il de manière si élo-
si évidentes. Mais je me sens en affi- quente les dialogues angoissés du
nité immédiate avec les Pièces Roi des Aulnes ? Comment Adam
Musique Festival depuis quarante-quatre manière d’un choral de Bach, ne savais même pas quelle heure il op.76 de Brahms. Brahms sera Laloum sait-il révéler ces éton-
ans, est avant tout un incompara- retour au thème, un accord se perd était, Hier, Adieu, Quand je tombe d’ailleurs au programme de mon nants palimpsestes ? Ces mystères
Montreux (Canton de Vaud) ble maître de maison. Le seul à pou- dansles brumes, bonsoir. Le public, amoureux ce sera pour toujours. premier disque pour Mirare. » le dépassent peut-être comme ils
Envoyé spécial voir, en toute gentillesse, faire qui se tenait à carreau jusque-là, se Ne vous faites pas de cinéma. Mais On est étonné d’apprendre qu’il nous dépassent. Mais ils sont assu-
admettre à deux mille personnes déchaîne. enfin, entre les attaques très R’n’B, jouait, à Saintes, la Sonate en sol rément le propre d’un grand artis-

K
eithJarrett(piano),avec Gary que la musique s’écoute. Sans le déchaînement free, des ballades majeur D.894 pour la deuxième te et d’un poète. p
Peacock (contrebasse), Jack flasher, sans causer, juste avec les Crier, siffler, palmer à pleurer, quelque retour diaboli- fois seulement en public, quand Renaud Machart
DeJohnette(batterie).Equila- yeux et les oreilles. Et tout le corps Puis la retenue tourne à la que à la version trio-trio, toute la tout donne à croire à une longue
téral. Il y insiste. Au Montreux Jazz aussi. Keith Jarrett est très exigeant cachotterie. Drôle de limonade jus- musique du monde y passe. fréquentation de ce chef- Récital Adam Laloum, Festival de Sain-
Festival, concert du 11 juillet très sur la qualité du piano. Déteste qu’au dernier thème – boulever- Et aussi, cette délicate histoire d’œuvre… Ce jeune musicien pour- tes, le 11 juillet. Festival de Saintes, jus-
émouvant. Beaucoup plus vibrant jouer sur une casserole. Sidération. sant – de la première partie : Once dont la musique souffre : Jarrett rait paraître ne pas être taillé pour qu’au 18 juillet. Tél. : 05-46-97-48-48.
en seconde partie, donc passion- Comme le classique ? Si vous vou- Upon a Time. Là, les dépendants traverse un chagrin dont il parle la « carrière » : un peu sauvage Abbayeauxdames. org
nant. Quand les concerts ne racon- lez. Comme le flamenco, comme courent apprendre que zéro-zéro à comme Ronsard (Le Monde Maga-
tent rien, ce ne sont pas des MounirBachir, comme la musique. la mi-temps. On imagine, back- zine du 19juin). Le trio joue les stan-
concerts, mais destrucs pourtuer le Prenons le premier air, In Your stage, Jarrett se demandant pour- dardsdepuis 1983. Ils ont bien cher- Institutions Frédéric Mitterrand souhaite la création
temps.D’abord l’horaireexception- Own Sweet Way (Dave Brubeck). quoi quelque chose ne tourne pas ché : pas la moindre chanson au d’une scène nationale en Corse
nel, 19 heures, juste pour permettre Jolie mélodie, soit. Entrée de la bas- rond. Revient Claude Nobs, qui dit répertoire qui s’intitulerait Une de En visite officielle en Corse, samedi 10 et dimanche 11 juillet, le ministre
aux séides de la FIFA de suivre leur se et des cymbales, lisibilité parfai- devant deux mille personnes, bon, perdue, dix de, etc. p de la culture a déclaré, lors d’un discours prononcé à la mairie d’Ajaccio,
finale.Ce qui sera retenu à décharge te, piano dérivant, premiers râles d’accord, pas de photos, mais Keith Francis Marmande dimanche, souhaiter la création d’une scène nationale en Corse qui
pour Keith Jarrett, dont les préten- de plaisir de Keith Jarrett : ce que m’a dit c’est le foot : s’il leur prend « permettrait de fédérer un certain nombre de créations et pourrait s’ins-
duesmaniesfontles délicesdegrin- les grincheuxappellent sesgrogne- l’envie de crier, de siffler, de pal- Keith Jarrett Trio. Prochains concerts, crire dans le réseau national ». Le budget de la culture « est dévolu à l’As-
cheux fascinés. ments. Premières danses au cla- mer, libre à eux. Jazz à Juan, à Antibes-Juan-les-Pins semblée de Corse mais le ministère garde une marge de manœuvre
Claude Nobs, inventeur, fonda- vier : ce que les grincheux nom- Deuxième mi-temps déchiran- (Alpes-Maritimes) le 21 juillet ; Nuits de appréciable pour accompagner » cette politique culturelle sans être
teur, animateur du Montreux Jazz ment ses contorsions. Finale à la te. Ecoutez les titres, on traduit : Je Fourvière, à Lyon, le 23 juillet. « intrusif » et en respectant « les désirs des Corses », a-t-il précisé. – (AFP.)

A partir du 13 juillet
18 & Vous 0123
Mardi 13 juillet 2010

Chartres prend des couleurs


Chartres ne se résume pas à la flèche de sa cathédrale, que
l’on aperçoit de l’autoroute A11, émergeant des blés beaucerons.
Soucieuse de retenir le touriste de passage, pressé de plonger dans
l’Atlantique, la municipalité illumine pendant l’été, à la nuit tom-
bée, le patrimoine architectural de la ville. La façade du célèbre édi-
fice gothique, alternant les teintes rouges et bleues, se révèle tel
un gigantesque tableau. Un lycée devient palais épiscopal, le théâ-
tre se couvre d’un rideau de lumière rouge, tandis que l’illu-
mination des ponts et des lavoirs des bords de l’Eure incite à
se promener dans des quartiers méconnus de la préfectu-
re d’Eure-et-Loir. Cette année, trois nouveaux monu-
ments sont mis en lumière, parmi lesquels une ancien-
ne chapelle qui sert désormais de salle des ventes.
L’opération est rentable, si l’on en croit Laurent
Lhuillery, adjoint au maire (UMP) chargé des événe-
ments. Trois nouveaux hôtels ont ouvert en ville
depuis deux ans et certains restaurants « attirent
600 à 700 clients de plus chaque mois », assu-
re-t-il.p Olivier Razemon (PHOTOS F. DELAUNAY)
Illuminations : jusqu’au 18 septembre, tous les soirs
dès le coucher du soleil.

Choisir le vaccin contre le cancer du col de l’utérus


La protection n’étant pas totale, le risque est que les jeunes filles négligent, plus tard, les examens de dépistage

Santé Pierre Bégué, coordinateur du


groupe vaccination de l’Académie Des situations différentes

F
aut-il se faire vacciner contre nationale de médecine. Les mères selon les pays
le cancer du col de l’utérus ? doivent expliquer l’utilité de ce vac-
La question taraude nombre cin et la nécessité de faire régulière- Deux vaccins Le Gardasil, quadri-
de jeunes filles et leurs mères. ment le dépistage. » Pour l’heure, valent, protège contre les papillo-
« J’aimerais savoir s’il faut le faire. 38 % des jeunes filles de 14 à 17 ans mavirus humains (HPV) de type
Mon médecin, mon pharmacien, avaient débuté leur vaccination 6, 11, 16 et 18 et contre les condy-
ma prof de SVT me le conseillent. (au moins une dose remboursée) lomes (verrues génitales). Le Cer-
J’attends l’avis de ma mère », s’in- en 2008, et 23 % étaient vaccinées, varix (GSK), bivalent, protège
terroge Louise de Saint-Exupéry, indique une étude de l’Institut contre les HPV de génotype 16 et
15 ans, élève en 3e. « J’ai vu le spot à national de veille sanitaire (INVS). 18. Leur coût est élevé : 135,59 ¤
la télévision, il fait peur, je veux fai- Le risque est que les jeunes par injection pour le Gardasil,
re le vaccin », assure Hanna Abit- filles vaccinées ne fassent plus de 111,82 ¤ pour le Cervarix (et il faut
bol, 14 ans, élève en 4e. Des fillettes frottis de dépistage, se croyant trois injections).
en parlent même à leurs mères dès totalement protégées, alertent les
11 ans. Bien que le ministère de la autorités. Aujourd’hui, seulement 940 décès en France en 2009
santé ait lancé, au mois de juin, 60 % des femmes de 25 à 65 ans, le Le cancer du col de l’utérus est
une vaste campagne de préven- plus souvent issues des popula- placé au 8e rang des cancers et au
tion, le vaccin n’est pas obligatoire. tions favorisées, pratiquent régu- 13e rang des décès par cancer
La vaccination protège contre lièrement ces prélèvements. Le chez la femme, selon l’Institut
certains types de papillomavirus ministère veut toucher les fem- national de veille sanitaire
humain (HPV), responsables de mes socialement plus vulnéra- (INVS). 2 820 nouveaux cas sont
70 % des cancers du col de l’utérus. bles. « Le vaccin est d’un prix élevé, apparus en 2010, avec une baisse
Le plus souvent, ces virus sont éli- ce qui représente un frein pour la de 2,9 % entre 1980 et 2005.
minés par l’organisme. Mais, chez vaccination de celles qui n’ont pas
de mutuelle complémentaire », Dans le monde, ce fléau tue plus
reconnaît le docteur Bégué. Le vac- de 260 000 femmes chaque
Pour être efficaces, cin est remboursé à 65 % par l’assu- année. Selon l’Organisation mon-
ils doivent rance-maladie.
Son efficacité est pour beau-
diale pour la santé (OMS), envi-
ron 500 000 nouveaux cas de can-
être administrés coup démontrée, surtout avant les cer de col de l’utérus apparais-
avant le premier rapports sexuels, mais les avis
sont partagés. Le docteur Marc-
sent chaque année, dont plus de
90 % dans les pays en voie de
rapport sexuel Alain Rozan, président du Syndi- développement.
cat national des gynécologues obs-
certains sujets, ils peuvent se tétriciens français (Syngof) estime
transformer en lésion précancé- que les jeunes filles « ont tort de se La plupart du temps, les
reuse. L’évolution vers un cancer poser la question. Le vaccin doit mères font confiance à leurs
invasif du col utérin met, en être fait tôt. Nous avions demandé médecins. « En tout cas, il faut
moyenne, entre quinze et vingt au gouvernement de le faire en toujours voir la jeune fille seule,
ans à se produire. même temps que le rappel tétanos, sans la mère », explique Brigitte
Il existe, aujourd’hui, en Fran- polio », rappelle le docteur Rozan. Virey, pédiatre, membre du
ce, deux types de vaccins : le Garda- L’Académie de médecine avait groupe vaccinologie de l’Asso-
sil (Sanofi Pasteur MSD), recom- d’ailleurs proposé, fin 2007, que la ciation française de pédiatrie
mandé depuis 2006 par le Haut vaccination se fasse à l’âge de ambulatoire (AFPA). « Certaines
Conseil de la santé publique, et le 11-12 ans. Le vaccin protège contre certains types de papillomavirus humain (HPV), à l’origine jeunes pensent qu’avec le vaccin
Cervarix (GSK). Pour être efficaces, D’autres sont plus hésitants : de 70 % des cancers du col de l’utérus. VOISIN/PHANIE on leur donne la clé pour entrer
ils doivent être administrés avant « Nous sommes à peu près cer- dans la sexualité. Il serait préfé-
le premier rapport sexuel, indi- tains que ce vaccin ne comporte de santé (Afssaps). « L’intérêt du sur le vaccin est systématiquement miers et infirmières (Snics)-FSU. rable de le faire à 11 ou 12 ans,
quent les autorités sanitaires. pas de risque, mais je reste dubita- vaccin est bien moindre que ce donnée dans les cours d’éducation « Comme le vaccin est mal connu, il quand elles n’ont pas encore de
Elles recommandent l’âge de tif sur son utilité. Beaucoup de jeu- que l’on fait croire, et il est très fai- à la sexualité. On le conseille mais est mal perçu », explique Brigitte vie sexuelle », poursuit-elle.
14 ans, mais ciblent aussi les jeu- nes filles vont s’imaginer, à tort, si ble, voire quasi nul, si la jeune fille on ne veut pas faire de propagande Accart, infirmière dans le Val- « Quant aux garçons, explique le
nes filles de 15 à 23 ans qui n’ont elles sont vaccinées, qu’elles peu- a eu des rapports sexuels », esti- pour les laboratoires, c’est aux d’Oise, secrétaire générale du Syn- professeur Bégué, la question de
pas eu de rapport sexuel ou au vent avoir une vie sexuelle sans me le docteur Jean-Pierre Spino- médecins et aux parents de pren- dicat national des infirmiers, infir- la vaccination est posée mais pas
plus tard, dans l’année qui suit le contrainte », craint le docteur sa, gynécologue, auteur avec dre la décision », souligne Sandie mières, éducateurs de santé tranchée. » p
début de leur vie sexuelle. Claude Béraud, ancien vice-prési- Catherine Riva du livre La Piqûre Cariat, infirmière au collège de (Snies)-FEN. « Les jeunes semblent Pascale Santi
« Le but est de vacciner avant la dent de la commission de la trans- de trop (éd. Xenia, Salagou à Clermont-l’Hérault très peu vaccinées dans le Val-
contamination par les rapports parence de l’Agence française de 245 p., 17 euros). (Hérault) et membre du bureau d’Oise. Certaines ne savent pas que n Sur le Web
sexuels, explique le professeur sécurité sanitaire des produits Alors que faire ? « L’information national du Syndicat des infir- ça existe », poursuit Mme Accart. Ameli.fr ; E-cancer.fr ; Gardasil.fr

0123 Les Français de l’été 1940


Revivez, soixante-dix ans après, cette période terrible
à travers le regard des Français.

Du lundi 19 au samedi 31 juillet


0123
Mardi 13 juillet 2010 Tour de France Sport 19
Dimanche 11 juillet 8e étape Catégorie du col Mardi 13 juillet 9e étape Catégorie du col Classement
Station des Rousses 1 089 m Morzine-Avoriaz 1 800 m Morzine-Avoriaz 1 071 m St-Jean-de-Maurienne 552 m VAINQUEUR DE LA 7E ÉTAPE
Col de la Colombière Col des Aravis Col des Saisies Col de la Madeleine Sylvain Chavanel (Quick Step)
Col de la Ramaz
1 618 m 1 487 m 1 660 m 2 000 m
Côte de la Petite Joux 1 615 m Les Gets VAINQUEUR DE LA 8E ÉTAPE
Côte de
1 160 m 1 163 m Châtillon Andy Schleck (Saxo Bank)
Côte de Gresin
735 m CLASSEMENT GÉNÉRAL
394 m 1 Cadel Evans 37 h 57’ 09”
(BMC)
4 4 H 3 H 1 1 2 1 H 2 Andy Schleck à 20”
km 24 73 154,5 189 km 18,5 46 71 97 172,5 204,5 (Saxo Bank)
Jura Ain Haute-Savoie Haute-Savoie Savoie 3 Alberto Contador à 01’ 01”
SOURCE : ASO (Astana)

21 étapes chrono
Armstrong, c’est la chute finale Jacques Bauert

Le septuple vainqueur du Tour, relégué à plus de 13 minutes, a perdu tout espoir de victoire Dopage
connection
Morzine-Avoriaz

P
Envoyé spécial rocès-verbal n˚ 8. Affaire :
Tour de France. Objet: audi-

S
es jambes pèsent des tonnes, tion de Donati Sandro. Pro-
sa monture en carbone sem- fession: expert mondial antido-
ble se refuser à lui. Gros plan page. Etat civil : né le 14 juin 1947 à
sur le visage glacial du Texan : Lan- Rome.
ce Armstrong a les traits d’un roi Note préliminaire de Bauert Jac-
qui doit abdiquer. Il est en train de ques: les monarques du CIO inter-
perdre la première bataille des rogés modifient la phrase du roi
Alpes, pourtant loin d’être maléfi- Charles-Albert de Sardaigne quand
que. Son corps en témoigne : il sai- ils regardent le travail colossal de
gne d’un coude, d’un genou, sa cui- Donati. Ils soupirent: « Donati farà
rasse en Lycra est tout éraflée… da sè» (Donati se tirera d’affaire lui-
Dimanche 11 juillet, la huitième même). Ses rapports montrent
étape entre la station des Rousses que les trafics de produits dopants
et Morzine-Avoriaz a été, pour empruntent les mêmes circuits
l’Américain, un chemin de croix que ceux de la drogue et qu’ils
long de 189 km. Armstrong a souf- sont entre les mains du crime orga-
fert comme jamais sur le bitume nisé. Que les labos produisent qua-
cuisant du Tour. « J’ai vécu une tre fois plus d’EPO que les besoins
mauvaise journée, une très mau- cliniques de la planète. Les sociétés
vaise journée », reconnaît-il avec pharmaceutiques inondent les
un léger sourire en coin. Une pre- malnutris des pays du tiers-mon-
mière chute brutale 7 kilomètres de de stéroïdes anabolisants. Des
seulement après le départ, encore rapports aussi édifiants que Le cau-
une à 51 km de l’arrivée. Plus loin, il chemar de Darwin. La réalité dans
en évite une troisième de justesse, le Tour dépasse toutes les fictions.
mais doit mettre pied à terre : Question: Qu’est-ce qui menace le
Armstrong, mains sur les hanches, Tour, Professeur Donati ?
est largué, comme le reste de son Réponse : Absolument rien. On
équipe RadioShack. met en avant la protection de la
Dans sa si longue carrière, santé. Mais c’est une posture hypo-
l’homme n’avait jamais chuté crite. C’est la compétition, officiel-
deux fois dans une même étape. lement propre, qui est mise en
Depuis son retour à la compéti- Lance Armstrong a chuté à deux reprises, dimanche 11 juillet, lors de la première étape de montagne. JOEL SAGET/AFP avant, pas la santé. Les lois françai-
tion en 2009, après trois années de se et italienne font une erreur
retraite hollywoodienne, les glissa- sacre, celui qui devait mettre un cier ma présence ici et apprécier le ce ces attaques qui ont fragilisé la trong contrôlé positif deux fois au incroyable: elles sont centrées sur
des sont devenues une vieille habi- point d’exclamation final à la fait que je n’y reviendrai pas », terreur des pelotons ? « Ça n’a rien cours de sa carrière. D’autres les contrôles! Ils ne servent à rien
tude. Où est donc passé son sens légende Armstrong. Mais voilà, le raconte Armstrong. à voir, jure Bruyneel. Ce sont les anciens partenaires du Texan et coûtent 1 000 euros par prélève-
inné de l’anticipation qui lui avait destin a choisi d’enterrer, plutôt chutes. » auraient déjà été entendus. « L’en- ment. Vous savez bien que si un
dicté de couper à traverser champ, que prévu, sa carrière dans les La terreur des pelotons Aux Etats-Unis, l’agent fédéral quête a pris de l’envergure, assure labo ridicule comme Balco (le père
sur le Tour 2003, pour éviter une Alpes. Une fin de règne apocalypti- Mais les malheurs de l’Améri- Jeff Novitzky enquête. Rattaché à David Howman, directeur général de la THG) est capable de modifier
chute fatale avec Joseba Beloki ? que. « Contre la malchance, on ne cain ne sont-ils qu’une affaire de la Food and Drug Administration de l’Agence mondiale antidopage. un stéroïde, ce qui se fait ailleurs
L’œil du tigre a pris quelques peut rien faire, lâche philosophe, « malchance » ? Ou la faute à un (FDA), cet homme-là a mis au jour Il y a eu des progrès significatifs. » est impossible à détecter par l’uri-
rides… Lance Armstrong termine Johan Bruyneel, manageur de ex-compagnon de route trop l’affaire Balco, du nom du labora- « Des ordures, encore des ordures », ne et le sang. Vous avez lu dans
son martyre à 11’45 d’Andy Schleck RadioShack. C’est triste à voir mais bavard ? Il y a plusieurs semaines, toire californien qui fournissait déclare de son côté Timothy Her- mes rapports comment les labos
(Saxo Bank), le vainqueur de l’éta- c’est la course. Une fois qu’il a vu Floyd Landis reconnaissait dans des stéroïdes indétectables à des man, l’avocat d’Armstrong. clandestins russes et asiatiques tur-
pe, et pointe désormais à la 39e pla- qu’il ne reviendrait pas, il a baissé des mails adressés aux autorités vedettes du sport américain. Ce Dimanche 11 juillet 1993, un binent? Je peux vous démontrer
ce au classement général avec les bras. » antidopage et aux institutions scandale a conduit la sprinteuse jeune Américain de 21 ans rempor- que la production mondiale de
13’26 de retard sur le nouveau lea- Ainsi Lance Armstrong aurait cyclistes s’être dopé. Dans ses Marion Jones en prison pour parju- tait sa première victoire sur son cocaïne est presque cinq fois supé-
der, Cadel Evans (BMC) ! « Mon été vaincu par la guigne. Maudit aveux, il accuse son compatriote re. Selon le Wall Street Journal, premier Tour de France. Diman- rieure à l’évaluation qu’en font les
Tour est fini », a dû reconnaître dernier Tour ! Des chutes, des cre- et ancien partenaire à l’US Postal George Hincapie (BMC), lieute- che 11 juillet 2010, le même hom- Nations unies : 3 500 tonnes au
Armstrong. vaisonsinopportunes… C’està croi- entre 2001 et 2004, ainsi que son nant de route d’Armstrong lors de me perdait toute chance de para- lieu des 900 officielles. Et je peux
Pour son ultime Tour, l’homme re que la Grande Boucle ne voulait directeur sportif de l’époque, sessept victoires, serait prêt à colla- chever avec les honneurs son der- vous révéler que déjà 140 athlètes
aux sept victoires (1999-2005) plus de lui… « Je peux rester dans la Johan Bruyneel, de l’avoir initié à borer à l’enquête une fois le Tour nier Tour. Pour Lance Armstrong, de haut niveau ont été pris pour
aurait pourtant souhaité finir sa course, essayer de gagner des éta- l’érythropoïétine (EPO) et aux terminé. Tout commeTyler Hamil- la Grande Boucle est bouclée. p usage de coke dont 34 impliqués
vie de cycliste sur un huitième pes, aider l’équipe, essayer d’appré- transfusions sanguines… Seraient- ton, un autre ex-équipier d’Arms- Mustapha Kessous dans son trafic.
Question: qu’est-ce qu’il faut fai-

Quatorze coureurs flashés à 417 watts dans l’ascension vers Morzine re, Donati ?
Réponse : On se trompe à recher-
cher le produit et pas son effet.
Pourtant, ce n’est pas difficile à
CE QUI TUE n’est rien à côté de ce ou mutant selon les puissances Dans certaines conditions où la d’hui parce qu’il réfléchit à la pe de Morzine, suivre la bande mesurer. Il faut développer le suivi
qui blesse. La comparaison histori- produites. C’en est au point où fatigue devrait se faire sentir, la meilleure façon de ne pas aller en « oxygène » des 14 de « Schleck fil longitudinal en mesurant la résis-
que des records blesse les mythes. ceux qui la vouaient aux gémo- barre des 410 watts du dopage de prison comme Marion Jones plu- de fer » avec Evans, Leipheimer, le tance et la puissance. Mais c’est
Je la commente depuis des lustres nies retournent leur veste, où le mes Festina – que j’ai entraînés tôt que de pédaler à son niveau champion olympique Sanchez, d’abord vous, la police, qui pouvez
avec des comparses comme Frédé- gouvernement français, cet hiver, entre 1995 et 1998 – surboostés de d’antan ? Menchov, les «Astana », les « Liqui- changer les choses. Regardez Inter-
ric Portoleau, ingénieur au sein pourrait en faire la pierre angulai- la grande époque, pour un cou- L’observation de la première das» et consorts. Ils ont développé net, c’est une mine d’or.
d’AlternatiV – une cellule de re d’un « vrai » suivi longitudinal reur « étalon » de 70 kilos, est étape de « moyenne montagne » sans trop forcer 417 watts pendant Question: Vous donnez votre avis
recherche sur la performance – de santé évaluant in vitro le profil franchie. Elle l’a été allègrement des Rousses, samedi 10 juillet, per- 27 minutes entre 1 110 m et 1 820 m d’homme seul, Donati, c’est tout?
grâce à l’étude de la puissance physiologique en lien avec la per- après 1998 par les stars Ullrich, met de cerner l’état sanitaire du d’altitude et après 4 h 30 d’ef- Réponse : Il y a complicité totale,
développée par les cyclistes. formance in vivo. Son but : donner Landis, Rasmussen, Basso, Vino- peloton. C’est la copie conforme forts… Les 13 cols pyrénéens à trop de personnes intéressées à éli-
La puissance est calculée en un blanc-seing cohérent à des sans- kourov, Valverde, Pantani, Ricco, de 2005 où 40 coureurs passaient venir, tous référencés, disséqués, miner les personnes honnêtes. Le
watts, quelle que soit l’époque, le grade qui accepteraient ce suivi. Kohl, Di Luca… « au train » le Ballon d’Alsace à 431 répertoriés historiquement fini- contrôle antidopage est mort. Il ne
matériel utilisé, l’état des routes. En son temps, Bernard Hinault watts derrière le fameux Rasmus- ront de prouver l’absence de crédi- sert qu’à faciliter son détourne-
De Merckx à Contador, elle se l’aurait refusé. Pourtant, à Morzi- Monstrueuse évolution sen. Un Chavanel déchaîné, sur- bilité du « spectacle » comparé ment avec les médicaments ou
mesure – avec une marge d’erreur ne, en 1979 et 1985, il fit une de ses Tous ont été pris où se sont nommé « un jour sur deux les jam- entre le rationnel du chiffre et l’ir- méthodes alternatives. C’est busi-
d’environ 4 % – en visionnant les plus grandes performances athléti- confessés. Certains ont développé bes de feu », avec 407 watts, a résis- rationnel du discours du tricheur ness, basta ! J’ai dit ça à l’Agence
temps d’ascension de chaque ath- ques à 420 watts « étalon » dans jusqu’à 480 watts pendant plus de té, échappé comme le Danois, à 37 et du « milieu ». Cela pourra bles- mondiale antidopage. En vain.
lète dans les cols. Il faut certes un contre-la-montre. Dans le 30 minutes après cinq heures d’ef- coureurs qui développaient 430 ser. Une récente étude sur le Quand tu prouves, comme je l’ai
pondérer une multitude de don- même exercice et au même forts avec des cols « d’échauffe- watts de moyenne entre le bas de dopage génétique par activation fait en 2000, que 64 athlètes de la
nées sur l’ensemble homme- endroit, en 1994, le Russe Piotr ment» ! Monstrueuse évolution. la dernière montée et Septmoncel. de l’EPO par un vecteur viral chez délégation olympique d’un pays
machine, son poids, le rendement Ugrumov, icône de l’ère EPO, Restent en lice ceux qui sont pas- Cet état sanitaire général est les macaques montre que deux ont des facteurs de croissance
du matériel qui frotte sur le sol, la l’aurait ridiculisé avec 465 watts. sés entre les gouttes. Leur tour confirmé dans le col de la Ramaz, sur dix meurent. Avec des cobayes anormaux, tu passes pour quel-
déclivité des ascensions et les cir- Ces puissances élevées – qui peu- viendra. Les plus brillants : Conta- dimanche 11 juillet. Chavanel fini- qui pédalent dans le laboratoire qu’un de dangereux.
constances de course. Mais celles- vent aussi se calculer de manière dor, recordman du monde sur le ra-t-il comme l’homme aux cuis- du Tour, le vélo de haut niveau est Morzine, le 12 juillet, lecture faite
ci sont référencées. directe avec un compteur « SRM » Tour 2009 avec 490 watts pen- ses de poulet Rasmussen qui, en aussi menacé de mort.p par lui-même, le nommé Donati
La communauté scientifique dont sont dotés aujourd’hui nom- dant un peu plus de 20 minutes 2007, avait fui le Tour qu’il était Antoine Vayer Sandro persiste et signe. Fin
internationale et même une par- bre de coureurs – ont montré l’effi- dans l’ascension vers Verbier, le sur le point de gagner avant de se d’audition. p
tie du « milieu » valident enfin la cience du dopage sanguin et mus- vieil Armstrong, régulier à 450 faire contrôler positif à l’EPO ? Antoine Vayer est professeur d’EPS, Toute ressemblance avec des person-
méthodologie de ce contrôle indi- culaire et continuent de démon- watts du temps de sa splendeur à Non, s’il ne joue qu’avec « la force» ancien entraîneur de l’équipe Festina et nes existantes ou ayant existé n’est pas
rect de dopage avéré, miraculeux trer son omniprésence. l’US Postal. Abandonne-t-il aujour- (sic) et ne peut, comme dans l’éta- expert de l’étude de la performance. fortuite.
20 Météo & Jeux 0123
Mardi 13 juillet 2010

< -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35°


1010
35 à 40° > 40° 0123 du futur
Mardi 13 juillet H En Europe
Accalmie après les orages 13.07.2010 12h TU A
Lille Reykjavik 1015
15 25
www.meteonews.fr
Cherbourg 30 km/h D D Helsinki
A
Amiens Oslo
14 22 St-Pétersbourg
35 km/h 15 24 1010 Stockholm
Rouen Châlons-
en-champagne
15 24 Riga Moscou
17 27
Caen PARIS 10 Edimbourg Copenhague 1015
18 26 Metz 0
Brest 13 22 5
17 29 Minsk
15 20 Strasbourg Dublin
Rennes Amsterdam Berlin Varsovie 1010
18 29 Londres
D
Prague
15 25 Orléans 10 Bruxelles
15 29 25 Kiev
Nantes Munich Vienne
Besançon Paris
16 25 Berne Budapest

D
17 28 Odessa
Poitiers Dijon
Milan Zagreb
15 25 16 29 Belgrade
Bucarest
Chamonix Sofia
Clermont-Ferrand Rome
14 26 Barcelone
Barcelone
1015
Limoges 16 30 10 Istanbul
Lyon
H 19 31 20 Madrid
15 26
30 km/h Lisbonne
Lisbonne Ankara
Séville
0
Grenoble Athènes
10318 32
Tunis
Tunis

30 km/h
Bordeaux
17 28
Rabat
Alger
A Beyrouth
Tripoli
A Anticyclone D Dépression
Tripoli

Front chaud Front froid Jérusalem


Nice Le Caire
Montpellier Marseille
Toulouse 24 30 Occlusion Thalweg
Biarritz 19 33 21 32 21 30
17 27 Nord-est des Etats-Unis Pluies orageuses parfois fortes
Perpignan En Europe Riga assezensoleillé 21 32 New Delhi orageux 27 35
Amsterdam averseséparses 14 22 Rome beautemps 21 31 New York pluiemodérée 21 28
22 33 Ajaccio Athènes beautemps 19 32 Sofia bienensoleillé 17 30 Pékin pluieorageuse 24 32
30 km/h
Températures à l’aube 1 22 l’après-midi 23 32 Barcelone bienensoleillé 22 29 Stockholm bienensoleillé 22 29 Pretoria beautemps 1 13
Belgrade assezensoleillé 20 32 Tallin bienensoleillé 22 32 Rabat beautemps 20 32
Berlin risqueorageux 19 28 Tirana beautemps 22 31 Rio de Janeiro bienensoleillé 20 30
Saint Henri Lever 05h59 Lever 08h03 Berne aversesisolées 18 27 Varsovie averseséparses 22 31 Séoul risqueorageux 22 29
Coeff. de marée 100 Coucher 21h51 Coucher 22h42 Bruxelles éclaircies 15 26 Vienne bienensoleillé 21 34 Singapour risqueorageux 26 32
Bucarest risqueorageux 19 32 Vilnius éclaircies 20 30 Sydney pluiemodérée 14 16
Mercredi Budapest assezensoleillé 21 34 Zagreb bienensoleillé 20 33 Téhéran beautemps 28 40
Aujourd’hui Copenhague averseséparses 16 24 Dans le monde Tokyo faiblepluie 24 28
15 22 17 25 Dublin éclaircies 11 15 Alger beautemps 24 36 Tunis bienensoleillé 27 36
De rares ondées s'attarderont sur les Edimbourg assezensoleillé 8 18 Amman beautemps 19 36 Washington risqueorageux 24 31
Helsinki assezensoleillé 21 31 Bangkok pluieorageuse 27 33 Wellington bienensoleillé 8 13
Alpes frontalières. La tendance générale 20 25 Istanbul beautemps 22 32 Beyrouth beautemps 26 32 Outremer
sera à l'amélioration au retour de très Kiev risqueorageux 20 29 Brasilia bienensoleillé 16 28 Cayenne risqueorageux 26 32
La Valette beautemps 23 27 Buenos Aires bienensoleillé 2 10 Fort-de-Fr. risqueorageux 28 31
belles éclaircies sur la plupart des 16 24 22 36 Lisbonne assezensoleillé 18 27 Dakar assezensoleillé 27 30 Nouméa bienensoleillé 19 21
régions. Quelques ondées arroseront Ljubljana risqueorageux 19 33 Djakarta risqueorageux 26 31 Papeete assezensoleillé 25 27
19 33 Londres faiblepluie 12 18 Dubai bienensoleillé 35 42 Pte-à-Pitre pluieorageuse 27 28
l'ouest des Pays de la Loire, la Bretagne Luxembourg bienensoleillé 15 28 Hongkong pluieorageuse 29 31 St-Denis averseséparses 20 25
et la Basse-Normandie sous un ciel un Madrid beautemps 19 36 Jérusalem beautemps 21 30
17 26 22 36 Moscou beautemps 20 30 Kinshasa beautemps 20 32 Météorologue en direct
peu plus chargé. Les températures 34
Nicosie beautemps 25 Le Caire beautemps 23 38 au 0899 700 703
resteront assez élevées, mais on ne 21 33 Oslo pluieorageuse 18 19 Mexico orageux 12 22 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute
parlera pas de canicule. Prague pluieorageuse 18 28 Montréal pluieorageuse 20 28 7 jours/7 de 6h30-18h
23 32 Reykjavik assezensoleillé 10 16 Nairobi faiblepluie 13 18

Jours suivants
Jeudi Vendredi Samedi V O YA G E S G R O U P É S
Nord-Ouest 13 14 13
22 22 24 by
Ile-de-France 17 16 15
25 25 25 vers La Réunion

OGM
Nord-Est 17 15 16
PA RT E Z À 2 , 3 o u 4 e t
27 28 28 ÉCONOMISEZ DE 50€ À 230€
Sud-Ouest 17 15 16 Réduction T TC applicable pour la totalité du groupe, pour l’achat conjoint de billets aller-retour en
26 27 30 classe N (cabine Voyageur), soumis à conditions et à disponibilité. Achetez jusqu’au 13/07/10 Dernière innovation des laboratoires de bio-ingénérie, les « plantes
Sud-Est 20 20 22
et partez du 23/08 au 15/10/10 ou du 08/11 au 04/12/10. de garde » sont dorénavant en vente libre.
33 34 35 air france.fr
ILLUSTRATION COLCANOPA

Les jeux Les soirées télé


Mots croisés n˚10-165 Sudoku n˚10-165 Solution du n˚10-164
Lundi 12 juillet Mardi 13 juillet
TF 1 TF 1
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr 8 7 5 1 9 4 2 6 3
5 6 3 2 6 4 5 8 3 9 1 7 20.45 Joséphine, ange gardien. 20.45 Mais où est donc passée
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 9 1 3 6 2 7 4 8 5 Série. La Couleur de l’amour. Avec Mimie Mathy. la 7e compagnie ?
1 3 5 2 9 3 4 8 1 7 6 22.35 New York, section criminelle. Film Robert Lamoureux. Avec Jean Lefebvre,
I 4 8 7 2 6 1 5 3 9 Série. Poupées vivantes. Les Blessures du passé Pierre Mondy, Aldo Maccione (Fr. - It., 1973).
7 5 1 3 6 9 7 5 8 2 4 (saison 4, 3 et 4/23, 95 min) V. 22.30 Bienvenue dans ma tribu.
Télé-réalité (90 min).
6 4 2 7 1 9 3 5 8
II
4 7
3
5
9
8
1
4
8
3
5
2
6
6
7
9
4
1
2
FRANCE 2
III FRANCE 2
20.15 Emission spéciale.
4 7 8 1 Très facile Avec Nicolas Sarkozy. 20.35 On a tout révisé. Jeu.
IV 21.15 Castle. 22.50 Faites entrer l’accusé.
1 3 5 Complétez toute la
grille avec des chiffres Série. Calcul glacial U. Amis, à la vie, à la mort U. Les frères Jourdain : meurtre au carnaval U.
V allant de 1 à 9. La Piste du vaudou (saison 1, 5, 3 et 6/10, inédit). 0.15 Journal de la nuit, Météo.
4 2 Chaque chiffre ne doit 23.30 Albert II de Monaco, 0.35 Les Messagers
VI être utilisé qu’une l’autre prince. Documentaire (2010). Film Oxide Pang et Danny Pang. Avec Kristen
8 1 3 seule fois par ligne,
0.35 Journal de la nuit, Météo. Stewart, Dylan McDermott (EU, 2007, 90 min) W.
VII 1.05 Les Flammes de Paris.
5 6 4 par colonne et par
carré de neuf cases.
Ballet. Chorégraphie d’Alexei Ratmansky. FRANCE 3
VIII Avec Natalia Osipova, Denis Savin (105 min).
http://yangeorget.blogspot.com/2009/12/sudokus.html 20.35 Commissaire Brunetti :
FRANCE 3 enquêtes à Venise.
IX Série. Entre deux eaux. Avec Uwe Kockisch.
X Loto 20.35 Quatre idoles dans le vent.
Documentaire (France, 2010).
22.10 Soir 3.
22.40 Bienvenue chez les Chevaliers
22.25 Soir 3. du fiel. Au Casino de Paris, en 2008 (125 min).
Résultats du tirage du samedi 10 juillet. 23.00 Faits divers, le mag.
Horizontalement Verticalement 12, 27, 30, 32, 42 ; numéro chance : 7. 0.40 Un été avec Chopin (20 min). CANAL +
I. Rien chez elle ne devrait vous 1. Prêt à suivre sans poser la Rapports :
choquer. II. Le Premier fut roi des moindre question. 2. Du rouge en 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; CANAL + 20.45 Sœur Sourire p
Anglo-Saxons. Sa voie est tracée. eaux douces. Pierres tombales. 5 bons numéros : 145 899,10 ¤ ; Film Stijn Coninx. Avec Cécile de France,
III. Comme une couche toujours 3. Envoyée sur les ondes. Fin 4 bons numéros : 1 093,70 ¤ ; 20.45 Pigalle, la nuit. Sandrine Blancke, Chris Lomme (Fr. - Bel., 2009).
froide. Grande ouverture sur le d’office. 4. A poursuivi les 3 bons numéros : 10,40 ¤ ; Série (S1, 3 et 4/8). Avec Jalil Lespert V. 22.45 Fast and Furious 4
monde. IV. S’épanouît le long des Templiers. Possessif. 5. Enveloppe 2 bons numéros : 5,20 ¤. 22.35 Erreur de la banque Film Justin Lin. Avec Vin Diesel, Paul Walker,
en votre faveur p Michelle Rodriguez (Etats-Unis, 2008) U.
rives. Petite mesure de pression. qui de nos jours n’apporte plus le Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. Film Gérard Bitton et Michel Munz. Avec Gérard 0.30 La Sicilienne p
V. Supprimer. Accompagne courrier. Sculpture pour des toiles. Joker : 2 170 386. Lanvin, Jean-Pierre Darroussin (France, 2009). Film Marco Amenta. Avec Gérard Jugnot,
Brahma et Vishnou. Possessif. 6. Bien moins agressif. 7. Donné 0.10 Mensomadaire. Bollywood U. Veronica D’Agostino (Fr. - It., 2009, 110 min).
VI. Dans un tutu. Evite les frais en arrivant. Maison à la Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions datées diman- 0.45 Weeds. Série (S3, 4 et 5/15, 80min) V.
inutiles. VII. Suivre le modèle. campagne. 8. Ferme la piste. che-lundi, mardi, mercredi et vendredi. Tous les jours Mots croisés ARTE
A fait de beaux mouchoirs. Incapable de se fixer. 9. Un peu et sudoku ; Samedi daté dimanche-lundi Echecs ARTE
VIII. En fin de compte. Mis en d’argent. Retient le plus gros. 20.34 Thema - Vieillir et jouir
terre. Convient. IX. Docteur en 10. Fait petit… tout petit. 20.35 L’homme sans rougir.
théologie. Grande réunion. Préposition. Cale. 11. Les Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 qui tua Liberty Valance ppp 20.35 Plaisirs d’amour entre deux âges.
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; Film John Ford. Avec James Stewart, John Documentaire. Sylvie Banuls et Monika Kirchner.
Porteur de vérité chez les provisions du percepteur. Porteur télécopieur : 01-57-28-21-21 Wayne, Vera Miles, Lee Marvin (EU, 1962, N.). 21.30 Toujours actives. La vie intime des femmes
latinistes. X. Doublé romain. de laine. 12. Très facile à suivre... Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ;
22.35 Musica - Heitor Villa-Lobos, de plus de 65 ans. Documentaire (2004).
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Nivellement. Philippe Dupuis Médiatrice : mediateur@lemonde.fr l’âme de Rio. Documentaire (2007). 22.25 The Killing. Série (S1, 17 et 18/20).
Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778 23.25 Shanghaï Dreams. 0.25 Vingt minutes à la mer (20 min).
Solution du n° 10 - 164 (0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48.
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/
Exposition universelle 2010 (55 min).
Horizontalement Verticalement Changement d’adresse et suspension : M6
I. Décoincement. II. Epervière. Or. 1. Dérivation. 2. Epure. Anse. 0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤ M6
III. Rude. Va. Dame. IV. Ire. Ho. 3. Cédèrent. 4. Ore. Auteur. 5. IV. Internet : site d’information: www.lemonde.fr
20.40 Le Gendarme de Saint-Tropez
Ouais. V. Véraisons. Nô. VI. Eubée. Hiberna. 6. Nivôse. Nés. 7. CEA. finances : http://finance.lemonde.fr 20.40 L’amour est dans le pré. Film Jean Girault. Avec Louis de Funès,
Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr Saison 5 : épisode 6. Télé-réalité. Geneviève Grad, Michel Galabru (Fr. - It., 1964).
Epar. VII. Tante. Tuée. Œta. 8. Er. On. Utah. 9. Médusée. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
22.15 Belle toute nue. Sandra et Emily. 22.20 Gomez & Tavarès p
VIII. Internat. Poe. IX. Os. Une. Me. 10. Aa. Pépon. 11. Nomina. Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 23.45 Burn Notice. Série. Hors circuit Film Gilles Paquet-Brenner. Avec Stomy Bugsy,
Amour. X. Neurasthénie. Oui. 12. Trésorière. [1 et 2/2] (saison 1, 1 et 2/12, 90 min). Titoff, Elodie Navarre (France, 2003, 110 min).
REPRODUCTION INTERDITE LE MONDE/MARDI 13 JUILLET 2010/21

■ Dirigeants
■ Finance, Administration, Juridique, R.H.
■ Banque, Assurance
■ Conseil, Audit
■ Marketing, Commercial, Communication Retrouvez nos offres sur www.lemonde.fr,
■ Santé pour les postes situés en région www.regionsjob.com
■ Industries & Technologies • www.estjob.com • www.pacajob.com
■ Éducation • www.nordjob.com • www.rhonealpesjob.com
■ Carrières internationales • www.ouestjob.com • www.sudouestjob.com
■ Multipostes
■ Carrières publiques Le Monde Publicité - Service Emploi : 01 57 28 39 36 - Service direct : 01 57 28 30 00 - emploi@mondepub.fr

Nous rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination notamment de sexe ou d’âge.

>Multipostes
Société spécialisée en énergie éolienne et La société de biotechnologie ISET DIAGNOSTICS S.A.S. filiale du groupe
VU D’ICI LES RELATIONS photovoltaïque, filiale de WSB Neue Energien, familial RARECELLS, basée à Paris, de renommée scientifique mondiale, leader
international de très haute qualité dans le dépistage précoce des cancers,
PRESSES FONT SENS nos équipes de Nîmes et Rennes mettent en
grand espoir de la médecine de demain, bien implantée aux USA (Austin,
commun leurs compétences en développement, Texas), dans les pays du Golfe, dans toute l’Europe, pour accompagner son
construction et exploitation de centrales de extraordinaire et historique développement, crée le poste et recrute son (H/F) :
production d’électricité depuis octobre 2001.

Attaché (e) Dans le cadre de l’expansion de notre activité, nous recherchons un(e):

Directeur de Projets (H/F)


International
de presse Rattaché(e) à la Direction, vous complétez l’équipe actuelle dans la définition et la mise
Biotechnologies
(BOULOGNE BILLANCOURT 92)
en oeuvre de la stratégie de développement. Vous pilotez les équipes projets et coor-
donnez les ressources internes en répondant de la tenue des objectifs et du budget de
votre périmètre. Vous conduisez les négociations relatives aux projets stratégiques.
Sales Manager
Poste commercial avec compétences biomédicales
Véritable ambassadeur de l’entreprise auprès des institutionnels, vous développez et CDI basé à Paris avec voyages d’affaires dans le monde entier
Pour accompagner son développement, valorisez l’image de l’entreprise auprès de ses différents partenaires
RP.Onthemoon, cabinet de relations presse et Diplômé d’école d’ingénieur, vous avez une expérience réussie de minimum 5 ans en En toute autonomie, vous prenez la responsabilité de commercialiser et de
publiques de DREAMGROUP, premier groupe gestion de projets territoriaux, idéalement éoliens ou photovoltaïques. Vous maîtrisez diffuser dans le monde entier auprès de nos clients actuels et futurs
l’environnement économique et technique des projets ENR, et avez de solides connais- (hôpitaux, laboratoires, centres de lutte contre le cancer, pathologistes,
indépendant de conseil en réputation d’entreprise
sances en droit de l’urbanisme et aménagement du territoire. Rompu à l’encadrement biologistes,…) notre appareil d’analyse biologique avec ses consommables
(Onthemoon, E.Walking, Dreamsearch et et réactifs pour le diagnostic du cancer par simple prise de sang par analyse
d’équipe, vous êtes reconnu et apprécié pour votre aisance relationnelle, votre convi-
RP.Onthemoon) recherche un(e) attaché(e)de presse cytopathologique et moléculaire des Cellules Tumorales Circulantes (CTC)
vialité, votre dynamisme, et vos capacités d’analyse et de synthèse. Vous aimez et êtes
junior en CDI. qui permet de dépister les cancers précocement et de sauver des vies.
à l’aise dans la négociation. Vous faites preuve d’engagement et êtes force de propo-
Rattaché(e) à la directrice du cabinet, vous aurez pour sition. Passionné par les énergies renouvelables, vous souhaitez vous investir dans un Au contact de notre Conseil Scientifique réunissant de très hautes
mission d'animer les relations presse de nos clients : collectif de travail entrepreneur et porteur de valeurs. personnalités médicales, de notre responsable produit, du service Marketing
rédaction de communiqués de presse, dossiers et de la R & D qui sont pour vous des appuis, vous visitez nos clients actuels
de presse, relances, contacts journalistes/clients... CDI / Statut cadre / Poste à temps plein. installés dans le monde entier qui achètent nos consommables et réactifs.
Nos clients: Sephora, Casino, Global Concept, Socotec, Pour ce poste basé à Nîmes à partir de septembre 2010, merci d’envoyer votre Vous développez aussi et surtout une nouvelle clientèle de chercheurs
Grand Marnier, Fujifilm… candidature sous référence DDEV par mail à mlbouffier@vsb-en.eu ou par courrier : en oncologie prédictive, d’oncologistes, de pathologistes, de décideurs qui
VSB énergies nouvelles, 27 quai de la Fontaine, 30900 Nîmes. valorisent la santé humaine.
De formation Bac +4/5 (Celsa, EFAP, 3ème cycle en De formation supérieure obligatoirement biomédicale (biologie, pharmacie,
communication,…), votre dynamisme et votre médecine ou biotechnologies) renforcée par une formation et/ou expérience
rigueur associés à une première expérience en de 3/5 ans minimum dans le développement d’affaires commerciales, vous
relations presse (stage ou 1er emploi) nous avez déjà apprécié de vendre avec succès un excellent matériel de diagnostic
intéressent. Votre excellente culture générale et
in vitro à une clientèle très exigeante de pathologistes ou de cytopathologistes
dans des laboratoires publics et/ou privés. Vous êtes résolument tourné(e)
votre parfaite maîtrise de l’orthographe, vous vers l’innovation biotechnologique et vous accordez à la protection et à
permettra d’exprimer tout votre talent. l’amélioration de la vie une considération particulièrement prépondérante.

Ecrivez à l’adresse suivante :


The European Investment Bank Vous voulez désormais, vous aussi, devenir une référence.
the European Union’s bank, has for its Well-Being and Work-Life Balance Division Nos valeurs sont aussi les vôtres : Excellence et Ethique, Réactivité et
delphine.bouchez@onthemoon.fr in Human Resources an Invitation for Expressions of Interest: Engagement, Performance et Résultat.
Occupational Psychologist/ Si vous voulez ce poste, envoyez dès à présent votre
candidature (CV, lettre manuscrite) avec la réf. 711
Occupational Social Worker RIBSM au Cabinet AURIA RICHESSES HUMAINES
The EIB Group is looking for an Occupational Psychologist or Occupational Social Worker 12, av. Jules Verne - F-44230 St Sébastien sur Loire
to provide additional services to its staff alongside those of its existing Medical Centre. Nantes - France - e-mail : candidat@auria-rh.com
The Occupational Psychologist/Occupational Social Worker position will be an external, www.auria-rh.com
independent role.
The EIB is an institution dedicated to shaping the future of Europe. Through investment
projects and programmes we foster integration, balanced development, and economic and
social cohesion in particular across European Union member states, but also under special
EU mandates outside the European Union. As new challenges and opportunities arise, our
mission continues to evolve and today the EIB is a key player in financing projects in future
member states and across the world. We are a truly global institution.
Applications may be submitted by professionals with experience in psychological or social
LA FACULTE DES LETTRES DE L’UNIVERSITE DE LAUSANNE work.

MET AU CONCOURS UN POSTE DE Tender procedure and further information


This notice has been published in the Official Journal and can be found at the following link:
http://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:174470-2010:TEXT:EN:HTML
Attachée à fournir à
Professeur associé (F/H) en littérature et civilisation russes Occupational Psychologists/Occupational Social Workers who think they can meet the terms
chacun de ses clients
(80%) of this assignment may request the detailed terms of reference, available in French or English,
by contacting: un service bancaire
European Investment Bank, for the attention complet, la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées,
Description : http://www.unil.ch/lettres of Isabelle Rei, ‘Purchasing and Administrative
Services’ Division, boulevard Konrad Adenauer 100,
Groupe BPCE, (1 700 collaborateurs, 240 agences)
Délai de candidature : 15 septembre 2010.
2950 Luxembourg, LUXEMBOURG. Tel.: +352 4379-1. déploie un puissant réseau de proximité qu’elle
Soucieuse de promouvoir l’accès des femmes à la carrière académique, l’Université encourage les Fax: +352 437704. E-mail: BEI.ASA@EIB.ORG souhaite consolider par le recrutement de
candidatures féminines.
professionnels expérimentés :

3 Chargés d'affaires h/f


- Gestion privée - Région Toulousaine
Réf. MPSC613RE
- Entreprises - Montauban (30 min de Toulouse)
Réf. MPSC628M
- Professionnels - Carmaux -Tarn (15 min d’Albi)
StrasbourgCommunauté urbaine Réf. MPSC628T

recrute, pour le Pôle droits et services à la personne, son


De formation BAC + 3/5 (Ecole de commerce ou
DIRECTEUR DE L’EDUCATION ET DE LA PETITE ENFANCE - h/f universitaire, ITB…), vous justifiez d’une expérience réussie
d’au moins 3 ans au sein d’un établissement bancaire à un
cadre d’emploi des administrateurs poste équivalent à celui sur lequel vous candidatez.
Sous l’autorité du Directeur général adjoint en charge du Pôle droits et services à la personne, vous dirigez l’action des services, départements
et structures d’accueil rattachés à la direction de l’Education et de la petite enfance, ainsi que la Caisse des écoles. Vous préparez et déclinez Autonome, vous souhaitez intégrer une Banque Régionale à
la politique de l’enfance en objectifs opérationnels, vous anticipez les évolutions, définissez les orientations avec l’encadrement supérieur,
contrôlez leur mise en ouvre et évaluez les résultats. forte notoriété offrant en région Sud-Ouest de réelles
perspectives d’évolution.
Vous êtes responsable d’un effectif de 1160 agents dont 81 cadres, d’un budget annuel de fonctionnement de 22 M€ et d’investissement de
21 M€ dans 114 écoles, 34 structures municipales d’accueil pour la petite enfance et 76 structures associatives.
Merci de déposer votre candidature sur notre site
De formation supérieure, avec une connaissance recherchée du domaine de l’enfance et une connaissance fine des
collectivités publiques, vous disposez d’une expérience avérée en management et en conduite du changement. www.rh-partners.com rubrique
Très disponible, vos aptitudes à la concertation, au travail en équipe et à la gestion publique sont reconnues. "consultez nos offres",
Retrouvez le détail complet de cette annonce sur le site sous la référence
http://www.strasbourg.eu//services/emploi du poste choisi.

Merci d'adresser votre candidature (lettre et CV), sous la référence LM 837 4608 avant le 13 août 2010 (dernier délai) à : RH PARTNERS - BP 70404
Monsieur le Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg, Service Emploi formation insertion, 1 parc de l'Etoile 31004 TOULOUSE CEDEX 6
67076 STRASBOURG CEDEX ou par courriel à : emploi.formation@cus-strasbourg.net
recrutement
22/LE MONDE/MARDI 13 JUILLET 2010 REPRODUCTION INTERDITE
>Carrières publiques
A une heure de Paris et de la côte normande, découvrez les richesses économiques et culturelles du Département de l'Eure,
véritable territoire d'avenir de près de 600 000 habitants répartis sur 675 communes et 43 cantons.

www.cg27.fr

Un directeur des finances h/f


Cadre d’emploi des attachés territoriaux
La Ville de Bourg-la-Reine
Placé sous l'autorité du directeur général adjoint délégué aux ressources et aux finances.
Ville résidentielle - 20 000 habitants - 350 agents
Vous êtes chargé d'organiser et d'animer une équipe de 14 personnes, mettre en oeuvre les
Membre de la Communauté d’Agglomération des Hauts-de-Bièvre
politiques financières du département dans le cadre d'une gestion financière déconcentrée.
Située à 5 km au sud de Paris, recrute
Vous devez renforcer la coordination comptable et budgétaire dans les services
Vos missions
• Management de 4 pôles : prospective et budgets, comptabilité, affaires financières et contrôle Son Directeur Général
de gestion,
• Préparation budgétaire : cadrage, synthèse, participation aux arbitrages, équilibre, préparation des Services
des actes budgétaires et participation aux réunions de commission des finances, Cadre d’emploi des attachés territoriaux
• Mise en oeuvre et suivi du projet de direction et de la convention des services comptables et
financiers, Emploi fonctionnel
• Soutien de la démarche au contrôle de gestion, Missions :
• Développement de modes opératoires concentrés pour fluidifier et fiabiliser les opérations Collaborateur direct du Maire et en relation avec l’ensemble des élus, vous serez
comptables. chargé de la mise en œuvre, de la coordination et de l’animation de l’ensemble
des projets municipaux,
Votre profil Force de proposition, vous assurerez un rôle de conseil et d’expertise auprès des
élus,
• Master II finance,
Vous impulserez une forte dynamique managériale et accompagnerez la
• Maîtrise de la comptabilité et des finances publiques, modernisation des services,
• Contrôle de la gestion en AP/CP et des comptabilités M52, M4 et M22, Vous piloterez l’élaboration des projets de budgets, de la programmation des
• Aptitude au management d'équipe et à la conduite de projet. investissements, des montages financiers, en assurerez le suivi et le contrôle,
Vous veillerez à la sécurité juridique de l’ensemble des actes administratifs.
Vos avantage Profil :
• Rémunération statutaire + régime indemnitaire attractif, De formation supérieure, vous êtes doté de qualités managériales reconnues. Vous
• Suivi personnalisé de votre carrière (plan de formation, mobilité interne), savez fédérer vos collaborateurs et avez le sens des relations humaines.
• Avancement à la durée minimum, 50 jours de congés annuels (R.T.T. + C.P. Vous avez le sens du service public et possédez une expérience réussie de
direction.
Poste à pourvoir immédiatement par mutation, détachement, inscription sur liste d'aptitude ou à Vous possédez de fortes capacités relationnelles, un réel savoir-faire dans la mise
en œuvre des orientations de la collectivité et des capacités éprouvées de
défaut par voie contractuelle. négociateur.
Pour tout renseignement, contacter Isabelle Cadiou au 02 32 31 94 85
Merci de transmettre votre candidature
(CV + lettre de motivation) à Carine Nicolaÿ,
Merci d'adresser vos lettres de motivation et CV par mail à :isabelle.cadiou@cg27.fr ou par courrier à : cabinet Hommes et Entreprises International -
Monsieur le Président du Conseil général de l'Eure Direction des Ressources Humaines, 2, rue Dufrénoy- 75116 Paris -
Bd Georges Chauvin - 27021 EVREUX cedex. carine.nicolay@he-int.com sous la réf. 1 513A.

Le Conseil général du Doubs Opérateur au service du dévelop-


pour sa direction des solidarités, direction adjointe de l’autonomie Le Doubs : pement du territoire, Epamarne a pour
territoire mission d’accompagner les projets
un directeur adjoint de l’autonomie h/f d’aventures servant au développement de Marne-la-Vallée. Il intervient
dans tous les domaines de l'aménagement urbain : bureaux et
(tous cadres d’emplois des catégories A et A+) 1er département de Franche-Comté activités, logements et équipements publics, réseaux routiers
avec 500 000 habitants, le Doubs et espaces verts… Dans le cadre d’une nouvelle stratégie de
Placé sous l’autorité de la Directrice des solidarités et en concertation étroite avec les chefs de service, vous devez : rassemble également près de la
moitié des services et commerces de développement Epamarne recherche un :
• mettre en œuvre les politiques sociales en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées décidées par
l’assemblée départementale dans le cadre des dispositions nationales applicables • organiser, coordonner et évaluer les la région. Des pôles de compétences
missions et le fonctionnement de la direction adjointe • animer et encadrer les 2 services composant la direction adjointe : diversifiées : bois, horlogerie,
microtechnique, automobile… lui
Directeur de l’aménagement
le service handicap dépendance, organisé en 3 pôles territorialisés, chargé de l’élaboration des plans d’aide, de la détection
et du suivi des situations de vulnérabilité ; le service des prestations sociales, chargé de l’instruction administrative et
valent une croissance soutenue, H/F
portée par une volonté d’innovation
du versement des prestations du maintien à domicile et d’aide à l’hébergement pour un public âgé ou handicapé • mettre en faveur des technologies de la Rattaché(e) au Directeur Général, membre du Comité de Direction,
en cohérence les actions développées en relation avec les professionnels de terrain et les autres services de la Direction communication. vous prenez en charge la direction des projets de Marne-la-Vallée Ouest.
• vous investir dans les orientations, les propositions et le suivi budgétaire • vous assurer de la conformité des rapports Limitrophe de la Suisse, ce
circonstanciés dont l’exécutif départemental doit disposer en temps utile pour délibérer • vous impliquer dans la mise à jour département montagneux où Vos missions consistent à : • Conduire des projets d’aménagement et
du règlement départemental d’aide sociale (partie ASG) • produire les schémas départementaux PA/PH et en assurer le suivi serpentent 1 600 km de rivières attire notamment des nouveaux projets d’éco-quartiers, en manageant des
• développer des procédures et contrôler leur application • prendre les décisions qui relèvent de votre champ de délégation skieurs, rafteurs et randonneurs. Une équipes dédiées, • Piloter la commercialisation des parcelles en lien avec
autre sensation forte à la Direction du Développement et du Marketing, • Mettre en œuvre et
• informer votre hiérarchie et procéder au “reporting” interne nécessaire • représenter le Conseil général.
découvrir dans le Doubs ? suivre des opérations d’aménagement dans le respect des budgets
Doté du sens du dialogue (en interne avec les directions, et en externe avec les partenaires du Département), vous alliez
qualités relationnelles et rédactionnelles. Vivre les performances du annuels et conformément aux prévisions financières actualisées par le
1er conseil général certifié Directeur Général, • Suivre les dossiers de création et de réalisation des ZAC.
Les candidatures, accompagnées d’un curriculum vitæ, devront être adressées avant le 31 juillet 2010 à : “Engagement de service Afaq”
M. le Président du Conseil général, Direction des Ressources Humaines, Hôtel du Département, 7, av. de la Gare d’Eau, (Association française pour
De formation supérieure de type Ingénieur ou Architecte
25031 BESANCON CEDEX ou par Internet : drh@doubs.fr l’amélioration de la qualité). Urbaniste, vous avez une expérience d’une dizaine d’années dans la
conduite de projets en aménagement urbain, dans la fonction publique ou
en entreprise.
Vous avez de bonnes connaissances en urbanisme, en droit et en finances
tout en appréhendant parfaitement l’univers des collectivités territoriales.
Organisé(e), rigoureux(se), autonome, aimant travailler en équipe et ayant
de bonnes capacités relationnelles, vous êtes reconnu(e) pour votre esprit
de synthèse, votre flexibilité intellectuelle et votre capacité de travail.
Excellent communiquant, fort(e) de solides qualités managériales, vous
animez une équipe d'une vingtaine de collaborateurs.
Epamarne vous offre : Des perspectives de développement bien réelles
(Grand Paris, Plaine d’Europe, axe TGV, …). Un « pôle d’excellence »
développement durable, qui fait de Marne-la-Vallée le moteur du
développement durable du « Grand Paris ». Un potentiel de développement
et une dynamique de partenariats qui font de Marne-la-Vallée une des
grandes agglomérations d'Ile-de-France.
Merci de postuler via notre site internet www.mercuriurval.com/fr
à l’attention de Monsieur Charles POUVREAU, Directeur du Pôle Public
en précisant la référence FR131.00247/128
Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers,
92522 Neuilly-sur-Seine Cedex.

Du lundi 12 juillet
au lundi 30 août,
retrouvez le rendez-vous
Offres d'emploi
dans le quotidien

Retrouvez toutes nos offres sur


www.lemonde.fr

*Daté mardi
REPRODUCTION INTERDITE LE MONDE/MARDI 13 JUILLET 2010/23

>Carrières publiques
Ville de Houilles, 31 000 habitants,
Avec de dans les Yvelines
La Communauté Urbaine du Grand
grands travaux
Toulouse recherche
pour sa Direction Générale des Services
(Par voie statutaire de mutation, de détachement,
de rénovation Directeur
urbaine et
d’inscription sur liste d’aptitude ou à défaut,
par voie contractuelle) d’embellissement,
financier h/f
en particulier Membre de l’équipe de direction, vous
la gare, de futurs supervisez le service des finances (9 postes).
Encadrant une équipe importante, vous
“Son directeur général adjoint en charge du développement économique, de l’emploi et équipements veillez à atteindre les objectifs fixés pour le
du rayonnement international” (h/f) publics pour la
secteur, tout en étant force de proposition et
(Catégorie A) - REF. : DGS/DGA/ d’optimisation des ressources dont dispose la
culture, Houilles collectivité.A ce titre, vous êtes pilote associé
MISSIONS : Vous développez les programmes partenariaux avec l’Etat, la Région et le Département en à l’élaboration annuelle des budgets avec le
Placé sous l’autorité du Directeur Général des Services, vous contribuez à la définition des matière d’enseignement supérieur et de recherche. est une ville en directeur général des services municipaux et
Vous assurez la gestion administrative et budgétaire de la direction générale adjointe.
orientations stratégiques de la Communauté Urbaine en matière de développement et
pleine évolution. l’élu de secteur et vous vous assurez de leur
d’attractivité du territoire et les mettez en œuvre.
PROFIL : suivi dynamique et optimal.
Au plan du rayonnement international, il s’agira de renforcer le positionnement et l’image De formation économique supérieure, vous avez une connaissance approfondie du tissu Desservie par Vous bénéficiez d’une expérience probante
du Grand Toulouse en s’inscrivant au sein des grands réseaux européens et économique territorial et de ses enjeux ainsi que du secteur de l’enseignement supérieur
internationaux. et de la recherche. Vous maîtrisez les évolutions du cadre règlementaire des politiques de nombreux dans la conduite de projets à caractère
Vous élaborez des propositions en matière de dispositifs d’accueil et d’aide aux entreprises publiques en matière de développement économique. financier. Vous possédez de réelles aptitudes
et favorisez l’implantation de nouvelles filières. Vous développez l’offre de services de la
transports en au management et à la transversalité des
Vous possédez des capacités éprouvées pour la gestion de projets et le management
Communauté en direction des professionnels. Vous animez les partenariats et réseaux d’équipe. Vous êtes reconnu pour votre dynamisme, votre disponibilité et vos qualités commun, à problématiques, un sens de l’initiative, le goût
institutionnels et professionnels dans votre domaine d’action. Vous assistez et conseillez relationnelles. du travail en équipe.Vous disposez d’une forte
les élus dans le domaine du développement économique. Date limite de dépôt des candidatures : 30 juillet 2010 10 minutes capacité d’analyse financière immédiate et
Adresser curriculum vitae, lettre de motivation et dernier arrêté de situation administrative ou attestation d’inscription sur liste d’aptitude (en rappelant les REF : DGS/DGA/83)
de la Porte Maillot, prospective et savez intégrer tous les fonda-
à : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse - Direction des Ressources Humaines 32 rue Valade - BP 999 - 31040 TOULOUSE Cedex 6 ou sur mentaux économiques internes et externes à
recrutement@mairie-toulouse.fr la ville dispose votre réflexion.
d’atouts Titulaire ou contractuel, vous bénéficiez
d’une rémunération attractive et d’avantages
un Directeur de la Maison du Département Solidarité du Calaisis (h/f) spécifiques liés à la fonction.
Catégorie A/A+ et enviés, Poste à pourvoir immédiatement.
Une ambition : le management d’hommes et de femmes, de projets au service d’un territoire et de ses habitants
notamment Merci d’adresser votre lettre de
D É PA R T E M E N T D U PA S D E C A L A I S Vous êtes le représentant du Département auprès des élus et des différents partenaires du Calaisis. Avec le soutien des candidature manuscrite + CV + photo,
services du siège vous développez les conventions, soutenez les démarches innovantes et limitez, la parcellisation des un cadre
7e département de France à M. le Maire, 16, rue Gambetta,
(1,5 million d’habitants, politiques publiques. Chargé de porter localement les valeurs du projet stratégique départemental et du service d’insertion,
894 communes, de vie agréable BP 120, 78805 Houilles Cedex.
vous assurez la mise en œuvre du projet d’administration et la démarche « Accueil et Accompagnement » dans un souci
1,557 milliard de budget) permanent de valorisation, des compétences de vos collaborateurs, de vos partenaires et des habitants/usagers. mail@ville-houilles.fr
Le Territoire du Calaisis compte Vos missions consisteront en trois fonctions principales : et paysager.
156 230 habitants et la Maison
du Département Solidarité, - Une fonction de direction et de management : Vous dirigez le comité de direction territorial et faîtes valider par la ville de
176 collaborateurs et le directeur de pôle la composition, le rôle et le rythme des différentes instances en tenant compte des expériences des
266 assistants familiaux autres MDS. Vous portez une attention particulière au pilotage du changement, à la conduite des nouvelles actions en Houilles
mode projet, et à l’accompagnement par des actions de formation territorialisées ou en inter territoire.
- Une fonction stratégique de développement territorial : Dans le respect des schémas départementaux, vous développez un projet territorial de recrute son
développement social et l’inscrivez dans les démarches de contractualisation avec les intercommunalités. En étroite coordination avec les élus www.ville-houilles.fr
départementaux, vous impulsez tout projet en réponse aux enjeux de développement du territoire. Représentant du Directeur du Pôle de la Solidarité au
sein des instances de pilotage et manifestations organisées sur son territoire vous prenez des initiatives avec les autres directions du Département et vos
partenaires pour développer une culture commune.
- Une fonction d’organisation et de gestion des Ressources Humaines : Vous validez en lien avec l’équipe des cadres territoriaux la répartition La Communauté d’Agglomération
des ressources humaines pour l’exercice des missions sur l’ensemble du territoire et êtes le garant de l’organisation de la continuité de service. Dans ce
cadre, vous assurez une gestion prévisionnelle des ressources humaines sur votre territoire et faîtes valoir les besoins en formation des équipes en réponse Grand Angoulême (Charente) 110 000 habitants,
aux évolutions des compétences induites par la démarche projet et le développement des pratiques contractuelles. recrute selon conditions statutaires
Idéalement issu d’une formation supérieure, et justifiant d’une connaissance des objectifs et des mécanismes des politiques sociales et médico-sociales
départementales ainsi que des acteurs de l’action sociale, vous êtes capable de piloter et de gérer des projets. Rompu au management, vous avez démontré
vos capacités à animer des équipes lors d’une première expérience. Vous savez travailler en mode projet, animer et organiser des réseaux. Permis B exigé.
Renseignements : M. Roland GIRAUD, DGA, Directeur du Pôle de la Solidarité au 03.21.21.67.59
Un Chef de projet Imagina
ou Mme Isabelle OLSZEWSKI, Chargée de recrutement, au 03.21.21.56.57 ou par courriel olszewski.isabelle@cg62.fr
Merci d’adresser votre candidature manuscrite, accompagnée d’un CV détaillé, avant le 31/08/2010, à :
Atlantica/coordination
M. le Président du Conseil Général du Pas-de-Calais, Direction des Ressources Humaines,
Bureau des recrutements, Hôtel du Département, 62018 ARRAS Cedex 9.
Profil du poste détaillé sur www.pasdecalais.fr
Climatlantic (h/f)
Cadre d’emplois des attachés ou ingénieurs
Dans le cadre de sa stratégie de coopération, le Grand Angoulême a été
retenu au sein du programme Interreg IVB comme chef de file pour un
projet de développement économique et touristique autour de l’image
numérique appelé « Imagina Atlantica ».
Ce projet vise à créer un réseau entre différents territoires européens de
l’Espace Atlantique (Pays de Galle, Galice, Nord du Portugal et le Grand
Angoulême) pour mettre en commun leurs savoir-faire et développer des
actions dans le domaine de la formation, des entreprises de l’image et
du tourisme.
Afin d’animer ces projets et de mettre en œuvre ses orientations straté-
giques en matière de programmes européens, la communauté
d’agglomération recrute un chef de projet. A ce titre, vous assurez, en
lien avec l’assistance technique, l’animation, la coordination, la mise en
place du plan d’actions, le suivi financier et administratif du projet
Imagina Atlantica tant sur le plan local qu’en lien avec les partenaires
européens. Vous êtes chargé de la coordination financière et partenariale
du projet Imagina Atlantica en lien avec le projet Climatlantic, projet dans
le domaine de l’environnement et de la mobilité auquel participe le Grand
Angoulême comme partenaire. Vous gérez l’organisation des événements
et séminaires du réseau européen sur le territoire de l’agglomération.
De formation supérieure en développement local ou sur les politiques
européennes et doté d’une expérience professionnelle significative en
développement et animation de projet, vous maîtrisez le contexte institu-
tionnel de l’Europe et connaissez les enjeux, les évolutions, le cadre
réglementaire et le fonctionnement des programmes de coopérations dont
Interreg. Vous connaissez le fonctionnement des collectivités locales
(travail avec les élus, cadre budgétaire des politiques publiques…) et êtes
sensible aux enjeux de développement local. Vous savez animer des
groupes de travail et travailler en réseau avec les institutionnels
locaux. Vous êtes autonome, force de proposition et doté de qualités
relationnelles et rédactionnelles. Vous maîtrisez l’anglais et l’espagnol.
Recrutement contractuel (contrat 36 mois).

Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivation


manuscrite et CV), avant le 31 juillet 2010, à
Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération
Grand Angoulême, 25 boulevard Besson Bey,
16023 Angoulême cedex.
Courriel :
drh@grandangouleme.fr

N° 1 sur les Cadres


de la Fonction Publique
139 000 lecteurs issus de la Fonction Publique lisent Le Monde *
* Source Audi Presse Premium 2009.
24 Carnet 0123
Mardi 13 juillet 2010

Décès Dominique, Seymour, Gilles, Paris. Newport. Palma. Le général et Mme Pierre Lorenzi,

0123
ses enfants Le professeur et M me Jean-Hervé
Charlotte, Gin et Jacques († 2001) Lambert, Lorenzi,
Liliane Leseur, sa petite-fille, ses parents, M. Jean Dartigues,
sa compagne, en union de prière avec Marie-Françoise,
cette semaine
---------------------------------------------------------
Le Carnet Thierry et Marguerite Bertini,
ses enfants, font part du décès de
Christine Courrégé et Bernard
Jouanneau, ses enfants,
Vincent, Rémy, Clotilde, Gilles (†),
ses sœur et beau-frère,
Nicole Bertini, Thierry et Béatrice Lambert, Elisabeth, Geneviève, Mathilde,
Faites part sa petite-fille, ses frère et belle-sœur,
Constance, Marie-Laurence,
Toute sa famille Mme Janine DINNEMATIN, Jean-Baptiste,
de vos événements Et ses nombreux amis, née ROY, ses petits-enfants,
Pierre et Jeannine, Francis Julien, Eléonore, Mathieu,
par téléphone : 01 57 28 28 28 et Geneviève Lambert,
ont la tristesse de faire part du décès de Antoine, Corentin,
par e-mail : carnet@mondepub.fr ses oncles et tantes, ses arrière-petits-enfants,
par fax : 01 57 28 21 36 survenu le jeudi 8 juillet 2010, Patrick et Marie-Cécile Louart,
M. Gianni BERTINI, dans sa quatre-vingt-huitième année. Sylvie et Philippe Vanseghbroeck, ont la tristesse de faire part du rappel
Tarifs 2010 (prix à la ligne) peintre,
Sylvain et Isabelle Lambert, à Dieu de
Naissances, Anniversaires La cérémonie religieuse aura lieu Caroline et Stéphane Soulet,
survenu le 8 juillet 2010,
de naissance, Mariages, dans sa quatre-vingt-huitième année. ce lundi 12 juillet, à 10 heures, en l’église Agnès et Christian Duval, Mme Suzanne LORENZI,
Saint-Paul-en-Chablais, Haute-Savoie. ses cousins, née RICHARD,
Fiançailles… : 18 TTC
L’inhumation aura lieu au cimetière Margaux Jouanneau,
de Pise (I). L’inhumation aura lieu le mardi Aurélien, Alexandre et Valentin survenu à Paris, le 7 juillet 2010,
HORS-SÉRIE Décès, remerciements, Lambert, dans sa cent deuxième année.
13 juillet, à 17 h 15, au cimetière d’Epône
Avis de messe, Anniversaires ses nièce et neveux,
6, route de Merville, (Yvelines), où elle reposera aux côtés de
de décès, Souvenirs : 24 TTC La cérémonie religieuse a été célébrée
Supplément spécial 14860 Bréville-les-Monts. ce lundi 12 juillet, à 10 heures, en l’église
4, Piazza Libia, Seymour Paul DINNEMATIN, Mais aussi,
Festival d’Avignon Thèses : 15 TTC Saint-Christophe-de-Javel, Paris 15e.
20135 Milan. Ses très nombreux et fidèles amis
Mardi 6 juillet daté mercredi 7 juillet Réduction abonnés par-délà les mers
Un justificatif d’identité sera demandé. son mari, décédé le 7 août 1997. Une prière d’adieu sera dite ce mardi
Strasbourg. Paris. Montferrier-sur-Lez. Et notamment, Eve Gamer, 13 juillet, à 14 h 30, en l’église Saint-Jean-
grâce auxquels, et pour lesquels, Bosco de Toulon, suivie de l’inhumation
Une célébration aura lieu à Bagneux
Mme François Bilger, elle a pu lutter si longtemps, au cimetière de Lagoubran.
AU CARNET DU «MONDE» M lle Françoise Bilger et M. Lionel
(Hauts-de-Seine) ultérieurement.
Erpelding, ont la très grande tristesse d’annoncer que
Doris Duflos-Carter, Tous ceux qu’elle a tant aimés,
Ve dredi 9 juillet daté samedi 10 juillet Naissances M. et Mme Pascal Bilger
et leurs enfants, Vincent, Clara, Lucas, son épouse,
Sa famille
Sandrine LAMBERT Et ses proches,
Mme Bernard JAULMES Clémence, Pauline, Alice Duflos-Gérard,
En couverture laisse à Mme Marie-Christine Colombet, sa maman font part du décès de
Où va Fra ce I ter ? Saâd, M. et Mme Pierre Bilger, Et toute la famille,
la joie d’annoncer la naissance M. et Mme Philippe Bilger, s’est éteinte le 8 juillet 2010, Lucienne SALDOU,
de son « petit-frère » à l’âge de quarante-six ans,
Enquête ont l’immense douleur de faire part
ont la douleur de faire part du décès de
au terme de douze années d’un combat survenu le 3 juillet 2010, à Bayonne.
« J’ai fait décrypter Amir, du décès de
Gérard DUFLOS,
quotidien contre la maladie.
Elle est allée rejoindre son époux,
mo gé ome » né le 1er juin 2010, architecte, Ses obsèques auront lieu au crématorium
M. François BILGER, du Père-Lachaise, le jeudi 15 juillet, Paul SALDOU,
BD Le ouveau Loustal chez professeur honoraire des sciences survenu à Boulogne-sur-Mer, à 10 h 30. décédé le 22 avril 2010.
Sophie et Taysir BATNIJI. économiques de l’université de Strasbourg, le 4 juillet 2010,
------------------------------------------------------------------- ancien adjoint au maire, à l’âge de soixante-quatre ans.
ancien président
Cet avis tient lieu de faire-part. Remerciements
Olivier et Sylvie CHANTELOUP du port autonome de Strasbourg, Ses obsèques ont été célébrées dans 59, rue d’Auteuil, Très touchés par les marques de
sont heureux d’annoncer la naissance de l’intimité familiale. 75016 Paris. sympathie qui leur sont parvenues lors du
décès de
son époux, leur père et beau-père,
Gabriel, grand-père, frère et beau-frère,
Cet avis tient lieu de faire-part. La présidente Paul AMBILLE,
le 6 juillet 2010, dans sa soixante-dix- de l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, peintre,
le 30 juin 2010, à Paris. 86, rue Jules-Baudelocque, Le direc teur,
septième année.
62200 Boulogne-sur-Mer. Les enseignants les membres du comité de la Fondation
Mariages La cérémonie religieuse aura lieu Les Jardins d’Arcadie, Et les étudiants Taylor et Paulette Ambille adressent leurs
le mardi 13 juillet, à 9 heures, en Avenue du Général-Préaud, de l’UFR Monde anglophone, vifs remerciements à tous ceux qui leur ont
Le Raincy. Kilkenny. Paris. la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, 13100 Aix-en-Provence. L’ensemble des personnels enseignants apporté ces témoignages d’amitié.
chapelle Saint-Laurent. et administratifs de l’université
Alain et Catherine LE ROUX,
James et Mary TIERNEY, 5, rue Schumann, Lise Fribourg, Claudine Colin,
s’associent au deuil de la famille et des
son épouse,
Collections
-------------------------------------------------------
sont heureux d’annoncer que l’accalmie
du volcan islandais a permis le mariage
67000 Strasbourg.
Sa famille,
Ses proches,
proches au lendemain du décès de très touchée par les marques de symptathie
et d’affection que vous lui avez témoignées
de leurs enfants, Ses enfants, petits-enfants M. André LE VOT, lors du décès de sa mère,
Et toute sa famille, professeur
ont la douleur de faire part du décès de de littérature américaine contemporaine.
Boris et Anne-Marie, Simone COLIN,
ont la tristesse d’annoncer la mort de
en plein cœur de Paris, le mardi 13 juillet Pierre FRIBOURG,
Pierre Lemoine, vous exprime ses profonds remerciements.
2010. Claude BOIZIAU,
son mari,
survenu le 2 juillet 2010, à Amiens.
Every cloud has a silver lining. survenue le 30 juin 2010, 36, rue des Archives,
à l’âge de soixante-seize ans. Bruno et Ada, 75004 Paris.
Les obsèques ont eu lieu dans Jean-Marc et Danièle,
Christophe ACKER et Mme, l’intimité. Dorine et Philippe,
née Violaine AUBOYNEAU,
Depuis le 7 janvier 2000, grâce à
Damien et Marie-Jeanne, Commémorations
ses activités, il avait réussi à survivre
Jean-Pierre TUIL et Mme, à la mort de sa bien-aimée, Perrine et Pascal, Chaque année, le 16 juillet à 18 heures,
née Frédérique Chabert, ses enfants, les militants de l’association « Les Fils et
Margreth HANSEN PATRIX,
Jeannine. « Gigi » Filles des Déportés Juifs de France »
sont heureux d’annoncer le mariage Matthias, Marie, Timothée, se rassemblent et se recueillent, boulevard
de leurs enfants, Il ne parlera plus d’elle ! Mathilde, Claire, Lélio, de Grenelle, à l’emplacement du
est décédée le mardi 6 juillet 2010. Vélodrôme d’hiver pour commémorer la
Clément, Sarah, Florian,
Joséphine Leur urne commune sera jetée en mer Camille, Aude, Gaëlle, grande rafle des juifs des 16 et 17 juillet
et d’Iroise. La famille sera au Père-Lachaise, Valentin, Basile, Jonas, Fantine, 1942, quand, à la demande des Allemands
Livre 6 : CRÉBILLON FILS Raphaël le mardi 13 juillet, à 16 h 30, pour ses petits-enfants,
et avec l’accord du gouvernement
de Pétain et de Laval, la police française
Le Sofa célébré à Crécy-la-Chapelle, Son fils Didier,
une dernière histoire.
a arrêté 13 152 juifs.
dès le jeudi 8 juillet ce samedi 10 juillet 2010. Sa famille, ont la tristesse de faire part du décès de Au Vel d’hiv ont été enfermées 8 160
Ses proches, Bretagne. Le Chesnay. Carpentras. victimes : 2 916 femmes, 1 129 hommes
------------------------------------ Lilette LEMOINE, et 4 115 enfants ; dans le camp de Drancy
Départ à la retraite ont la profonde tristesse d’annoncer Philippe et Pascal Lamandé, née LÉVY-BRUHL, 1 989 hommes et 3 003 femmes.
le décès de Du 19 au 22 juillet les internés du Vel
Catherine, ses fils d’hiv furent transportés dans les camps
sa femme, survenu le 5 juillet 2010.
et leurs compagnes, Michèle et Gaëlle, de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.
Stéphanie, Sophie, Romain et Adrien, Jean CHEDORGE, Gabriel et Zoé, Adultes et adolescents en furent déportés
ses enfants, Tu vas nous manquer directement à Auschwitz par 4 convois
ses petits-enfants, terriblement Baba.
Alexis et Tristan, survenu à Lyon, le 6 juillet 2010, entre le 31 juillet et le 7 août 1942.
ses petits-enfants, dans sa quatre-vingt-sixième année. Les milliers d’enfants en bas-âge furent
font part du décès de 1, rue Raffet, brutalement séparés de leurs parents
ont l’immense bonheur d’annoncer Il a été incinéré dans la plus stricte 75016 Paris. et laissés sur place dans une affreuse
le départ à la retraite de leur mari, père intimité familiale. M. Onésime LAMANDÉ, détresse.
et grand-père, En raison de la volonté allemande
Il repose au colombarium Péristyle survenu à l’âge de quatre-vingts ans, M. et Mme Pierre Racine, de ne pas faire partir des trains remplis
Gérard MALBOSC, de la Guillotière, auprès de son épouse, le vendredi 9 juillet 2010. exclusivement d’enfants, ils furent
décoré des Palmes académiques. ont la profonde douleur de faire part transférés à Drancy, où ils furent mélés
Louise, du décès de leur fille, à des milliers d’adultes juifs raflés en zone
La cérémonie religieuse aura lieu libre où il n’y avait pas d’Allemands.
Mais que va-t-il pouvoir faire le mardi 13 juillet, à 15 h 30, en la paroisse Les enfants ont été déportés à Auschwitz
maintenant après avoir travailler décédée le 3 janvier 2010. Florence RACINE,
de Bédoin (Vaucluse), suivie de par 6 convois entre le 17 et le 28 août
soixante-dix heures par semaine pendant 1942.
quarante ans ? Cet avis tient lieu de faire-part. l’inhumation au cimetière de la commune. enlevée à leur tendre affection le 3 juillet
Dès le ve dredi 9 juillet 2010, à l’âge de quarante-huit ans.
Aucun d’entre eux n’est revenu.
Réponse : Le rassemblement des FFDJF sur la voie
WILLIAM KAPELL Profitez de nous, et nous de lui ! Didier Chedorge, La famille remercie par avance toutes publique, boulevard de Grenelle
Le double CD-livret ° 27 27, cours Gambetta, les personnes qui prendront part 8, rue Traversière, (métro Bir-Hakeim) se tiendra le vendredi
Bonne retraite ! Nous t’aimons ! 69003 Lyon. à sa peine. 67201 Eckbolsheim. 16 juillet, à 18 heures.

Nos services
--------------------------------------------------------------
Lecteurs
K Abonnements
Tél. : 0-825-000-778
(0,15  TTC/mi )
www.lemo de.fr/abojour al
K L’actualité dans
votre magasin
www.lemo de.fr/kiosque
K Boutique du Monde
80, boulevard Auguste-Bla qui,
75013 Paris
M° Glacière ou Corvisart
Tél. : 01-57-28-29-85
www.lemo de.fr/boutique
K Le Carnet du Monde
Tél. : 01-57-28-28-28

Professionnels
K Service des ventes
Tél. : 0-805-05-01-47
0123
Mardi 13 juillet 2010 25

L’âge David Villa, l’un des meilleurs


buteurs du Mondial, brandit
la Coupe du monde, dimanche

d’or
11 juillet. KAI PFAFFENBACH/REUTERS

Afrique Finale L’Espagneagagnésapremière opportunité dans les prolongations qui

duSud Pays-Bas - Espagne 0-1


Coupedumonde,dimanche,
ont permis d’emballer enfin le match. Le
milieu d’Arsenal s’est à son tour heurté à

2010
un grand gardien, Maarten Stekelenburg.

E
lle était annoncée comme le grand Les cinq minutes qui ont suivi le but d’I-
favori du Mondial sud-africain. L’Es- niesta ont été fort animées. Pendant que
pagne a tenu ses promesses en deve-
nant, dimanche 11 juillet à Soccer City, la
àl’issued’unmatchtendu Casillas restait agenouillé, en pleurs, au
bord de sa surface de réparation, le buteur
huitième nation à rejoindre le palmarès
contrelesPays-Bas
écopait d’un carton jaune pour avoir enle-
de la Coupe du monde. Sa victoire à l’arra- vé son maillot afin de dévoiler un t-shirt en
ché contre les Pays-Bas (0-1) consacre la hommageàDani Jarque, un espoir barcelo-
t Le bel Ibère austral
suprématie d’une génération exception- nais mort durant son sommeil à 26 ans
Après 120 minutes d’un match
nelle de joueurs, comme le Barcelonais Première nation européenne à s’impo- qui a agressé verbalement le trio arbitral d’une crise cardiaque, en août 2009.
rythmé par les cartons, la Roja
Andres Iniesta, héros de la soirée en libé- ser en dehors du Vieux Continent, la Roja au coup de sifflet final, au point que son Les remplaçants espagnols ont alors
s’est imposée en finale. Page 25
rant son pays dans les dernières minutes s’est même offert un luxe insolite : finir entraîneur a dû intervenir pour calmer allègrementenfreint lerèglement enpéné-
t L’Espagne rouge de plaisir
des prolongations. victorieuse en débutant sa campagne par ses ardeurs. Symbole de ces pays bien bas, trant surla pelouse. Leton de lasoirée avait
Le pays, en crise, sort renforcé
Deux ans après leur triomphe à l’Euro, une défaite contre la Suisse (0-1), un acci- Van Bommel, coupable d’un affreux tacle étédonné avant le coup d’envoipar un qui-
du Mondial. Page 26
les joueurs de la Roja ont brandi le trophée dent de l’histoire que les Espagnols, sans sur Xavi, a voulu relever sa victime, qui l’a damquiavaitréussi àéchapper àlavigilan-
t Amères Oranje
en or vêtus de maillots rouges vif floqués doute trop confiants au départ, ont fini sèchement éconduit. cedes forcesde sécuritépourtenterde coif-
Troisième finale, troisième défaite.
de leur première étoile et préparés pour le par retourner en leur faveur. fer la coupe avec un bonnet rouge et or. Un
A Amsterdam, les supporteurs
sont hébétés. Page 26
grand soir. « Ce titre de champion du mon-
de vient du titre européen de juin 2008, a
Une finale de Coupe du monde leur a
suffi pour être sacrés, elle leur permet de
«Ce titre de champion geste prémonitoire.
Présente dans les tribunes de Soccer
t En route pour Rio
Le Mondial est fini, vive le Mondial!
commenté le sélectionneur espagnol reprendre la tête du classement FIFA, du monde vient du titre City, la reine Sophie a salué la performance
En 2014, il se tiendra au Brésil. Page 26
Vicente del Bosque, enfin souriant. La
ligne de jeu avait été tracée. Nous l’avons
devant le Brésil. Les Néerlandais doivent
envier leurs adversaires, eux qui ont
européen de juin2008. La en de nobles termes : « C’est merveilleux,
nous sommes absolument enchantés. » Sur
t Les échos
Vuvuzelas, Bleus, pieuvre, Mandela :
suivie. » échoué pour la troisième fois (après 1974 ligne de jeu avait été tracée. la pelouse, les roturiers Xavi et Puyol ont
le best of. Et la chronique
Cette coupe récompense l’ensemble de
l’œuvre de cette équipe davantage que
et 1978) dans la dernière ligne droite. Mais
les hommes de Bert Van Marwijk ont peu
Nous l’avons suivie» profité de l’allégresse nationale pour
déployer un drapeau catalan.
de François Bégaudeau. Page 27 Vicente del Bosque
son seul parcours en Afrique du Sud. Car si en commun avec leurs glorieux aînés. Ils Quelques minutes plus tard, le même
t La lettre du Mondial sélectionneur espagnol
les Espagnols ont imposé leur style, fait de ont choisi de bloquer les menées espagno- « Puyi », Fabregas et Piqué débarquaient,
Où l’on apprend que le bilan
confiscation du ballon et de jeu court et les en cassant le rythme du match avec bières enmain, pour perturberlaconféren-
du Mondial ne se limite pas
technique, dans leurs sept rencontres, des moyens répréhensibles. Pendant une heure, ce sommet a été ce de presse d’Iniesta. En éructant «he’s the
au coût des stades. Page 28
leur flamboyance ne s’est pas traduite aux L’arbitre anglais Howard Webb n’a pas gâché par la tension, la nervosité et de best ». Ils pouvaient être ravis puisque la
t Le Mondial en sept actes
tableaux d’affichage. chômé: il a distribué quatorze cartons jau- mauvais coups efficaces puisqu’ils ont Roja empoche 23,7 millions d’euros de la
Instants marquants de quatre
Les scores sont plutôt à l’italienne (ou à nes (encore un record pour une finale de endigué durablement la furia espagnole. FIFA pour sa victoire.
semaines en Afrique du Sud. Page 28
la française) puisqu’à partir des huitièmes Coupe du monde), dont neuf pour les Pour leur salut, les Néerlandais sem- Avant le coup d’envoi, Nelson Mandela
t Sur Lemonde.fr
de finale, l’Espagne a gagné à chaque fois seuls Oranje. Le défenseur John Heitinga blaient s’en remettre aux dribbles d’Arjen a défilé dans une voiturette, chapka sur la
Retrouvez l’intégralité des résultats
sur la plus chiche des marges, 1-0. Son atta- a même eu les faveurs d’un rouge (sévère) Robben. La flèche du Bayern Munich tête et sourire radieux. C’est grâce à l’an-
et classements, ainsi que les analyses
que présente le plus famélique bilan d’un qui a dénoué l’issue de la rencontre. aurait pu briser les rêves espagnols s’il cien président que cette folie a été rendue
de nos spécialistes.
champion du monde : huit buts en sept Howard Webb aurait pu également ren- n’avait trouvé sur son chemin le gardien possible. p
matches. C’est avec sa défense qu’elle a pu voyer aux vestiaires deux agités du bocal : Iker Casillas, deuxième héros du match. Bruno Lesprit
l’emporter puisque celle-ci n’a encaissé le rugueux Espagnol Joan Capdevilla et le Cesc Fabregas, dont l’entrée a apporté une et Simon Roger
que deux buts, un autre record. vicieux Néerlandais Mark Van Bommel, fraîcheur physique à la Roja, a eu la même (à Johannesburg)
26 La compétition 0123
Mardi 13 juillet 2010

La fierté retrouvée de l’Espagne, Les Pays-Bas


assommée par la crise et le chômage ruminent
Première finale, première victoire. Le sacre de Johannesburg représente l’apothéose
du sport espagnol, victorieux dans toutes les disciplines: football, tennis, cyclisme… leur malédiction
Troisième finale, troisième défaite. La déception
O
ù étais-tu, que vetzky, discret secrétaire d’Etat il ne se sent pas inférieur. » Ce sont de 1992, et la construction d’un
faisais-tu le jour aux sports, « une époque dorée, la les 22 médailles obtenues aux centre d’entraînement ultramo- est immense chez les Néerlandais
où l’Espagne est meilleure de notre histoire ». Jeux olympiques de 1992 à Barcelo- derne à Sant-Cugat, près de Barce-
devenue championne Déjà, en 2008, le quotidien ne qui ont terrassé le vieux com- lone. Pendant les quinze dernières
du monde ? » Les ques- L’Equipe avait salué « l’été de grâce plexe espagnol. Federico Baha- années, marquées par une forte
tions de ce genre, cen- de l’Espagne » après le triomphe montes était entré dans la légende croissance économique et l’aide
sées fixer les dates his- européen de ces mêmes footbal- nationale en remportant le Tour européenne, l’Espagne a considé-
toriques dans la leurs, le quatrième Roland-Garros de France en 1959 ; puis il y eut rablement amélioré ses infrastruc-
mémoire collective, de Rafael Nadal et le doublé Giro- Manolo Santana qui gagna Roland- tures, ainsi que son système de
seront aux Espagnols Vuelta d’Alberto Contador. Cette Garros et Wimbledon au début détection-formation. Si le budget
d’aujourd’hui ce que année, il faudra être tout aussi des années 1960 ; et encore le gol- du ministère des sports souffre de
fut longtemps, pour la ingénieux dans le superlatif, puis- feur Severiano Ballesteros, vain- la crise (– 5 %), celui de l’ADO résis-
précédente génération, que Nadal a ajouté le trophée de queur du British Open en 1979. te ; la part du financement privé
le fameux « Où étais-tu Wimbledon à celui de la Porte est en augmentation grâce aux
quand Franco est
mort ? » Il ne sera guère
d’Auteuil, et que Contador est pro-
che de sa troisième victoire finale
«Ce succès va nous avantages fiscaux consentis aux
entreprises qui participent au pro-
besoin de se creuser la dans la Grande Boucle. apporter l’estime gramme.
tête pour ce jour mémo-
rable : la moitié du pays
D’autres Espagnols règnent en
maîtres sur leur discipline, com-
de nous-mêmes « Le sport est le sourire de l’Espa-
gne », remarquait El Pais à la veille
était devant son petit me Jorge Lorenzo, leader du cham- et de la confiance» de la finale. Le succès de la Roja l’a
écran, et l’autre dans la pionnat du monde de moto GP, ou José Luis Zapatero transformé en joie démesurée.
rue, agglutinée devant encore le basketteur Pau Gasol, « Espagnols, Espagnols, nous som-
chef du gouvernement
des écrans géants. star de la NBA chez les Lakers et mes Espagnols », scandait la foule
Le sacre de Johannesburg mar- champion du monde et d’Europe rieuse, place de Cibeles, au centre
quera un avant et un après pour le avec l’équipe nationale, sans Mais il ne s’agissait-là que de suc- de Madrid, là même où les nou-
football espagnol, incapable jus- oublier Fernando Alonso, cham- cès isolés. veaux conquistadores devaient
que-là de dépasser le stade des pion du monde de F1 en 2005 et L’âge d’or actuel, qui voit les ath- défiler, lundi 12 juillet au soir, dans
quarts de finale en Coupe du mon- 2006. « Le sportif espagnol a consi- lètes espagnols briller dans de mul- un autobus découvert.
de. Mais la victoire de la Roja est dérablement amélioré ses capaci- tiples disciplines, olympiques ou Assommée par la crise économi-
surtout ressentie comme l’apo- tés de compétiteur, explique M. Lis- non, a commencé avec le program- que et ses 4,5 millions de chô-
théose d’un sport espagnol qui vit savetzky. Il n’a plus peur d’aucun me de préparation olympique meurs, l’Espagne a célébré toute la
tout entier, selon Jaime Lissa- adversaire, et quel que soit le sport, (ADO) mis en place en vue des JO nuit une fierté retrouvée dans la
victoire, mais aussi grâce à la
manière. Ce football léché plaît au
monde entier. « Parce que le jeu de
la Roja a été comme notre pays :
brillant, solidaire, heureux, mais
aussi profondément respectueux
de l’adversaire », a écrit José Luis
Rodriguez Zapatero dans El Pais.
Pour le chef du gouvernement
espagnol, « ce succès va nous
apporter l’estime de nous-mêmes
et de la confiance. Nous allons A Amsterdam, des supporteurs hébétés par la défaite
nous lever avec force ». Incontesta- de leur équipe. T. KLUITERS/REUTERS
blement, l’euphorie de la victoire

L
l’aidera à trouver les mots, mercre- a gueule de bois est à la mesu- ses coéquipiers semblaient pour-
di 14 juillet devant le Parlement, re de la déception, et des tant, d’après leurs fans, avoir tiré
pour son discours sur l’état de la litres de bières engloutis les leçons des échecs précédents.
nation et le débat qui s’ensuivra. depuis le début de la Coupe du Adeptes d’un jeu ultraréaliste, à
Pour le dirigeant socialiste, en très monde sud-africaine. L’Ajax Ams- défautd’être spectaculaire,les fina-
grande difficulté dans les sonda- terdam ne jouait pas, dimanche listes de 2010 ont pris leur distance
ges et en minorité aux Cortes, 11 juillet, mais la ville a été envahie avec le « football total » concocté
l’exercice s’annonçait aussi incer- comme jamais par des cohortes de dans les années 1970 par l’Ajax, et
tain qu’une séance de tirs au but. supporteurs. popularisé par Johan Cruyff et ses
Jusqu’à ce que le préposé au Par vagues oranges, les fans ont coéquipiers : tout le monde
calendrier politique, d’un joli arpenté les rues bien avant le défend, tout le monde attaque.
contrepied, décide de le reporter début de la finale. 180 000 person- « A force de faire le spectacle, les
après la finale. p nes se sont massées au cœur de la Pays-Bas sont passés à côté des
Jean-Jacques Bozonnet ville, devant le Rijksmuseum, en titres, le réalisme va finir par
La foule en liesse dans le centre de Madrid après la victoire de la Roja. ANDREA COMAS/REUTERS (à Madrid) espérant le sacre de leurs favoris. payer », espérait Tony, avant le
Les drapeaux et maillots « Pays-
Bas champions du monde » se «Aprèsdixansde
Le Brésil cherche des investisseurs pour son Mondial sont arrachés en attendant l’heure
fatidique. turbulencespolitiques,
Au coup de sifflet final, c’est la lejeunéerlandais
Les stades ne sont pas aux normes, et les appels d’offres accusent un retard préoccupant consternation après cent vingt
minutes d’un jeu physique, et pau- estbeaucoupplus
vre en occasions de but. Mais très modeste,plusdéfensif,
L
uiz Inacio Lula Da Silva a bou- belle»,prometdansunsourireMar- accueillirles matchesn’estaux nor- re été soumis à appel d’offres, ni angoissants pour les fans oranje.
dé la finale de la Coupe du cia Lins, secrétaire des sports de mes, et plusieurs sont à construire. même le tracé défini. Pas sûr qu’il « Franchement, cela n’a pas été un presquesécuritaire»
monde. Le président brési- l’Etat de Rio et administratrice du Mais, à ce jour, trois seulement existe pour le début… des Jeux grand match », commente une Paul Scheffer
lien, qui devait achever sa tournée Maracana, le deuxième monu- sont en chantier, à Manaus, Belo olympiques de 2016. jeune femme, alors que la décep- sociologue
en Afrique en assistant à l’ultime ment le plus visité de la cité. Celui- Horizonte et Cuiaba. Les investissements privés sont tion s’empare de la ville : les festivi-
match du Mondial, dimanche ci est fermé aux manifestations A Sao Paulo, énorme polémi- extrêmement timides et expli- tés sont abrégées, après une jour- match : pour lui, les Néerlandais
11 juillet, à Johannesburg, a préféré sportives: le stade doit se soumet- que : la plus grande ville d’Améri- quent en partie les retards à Sao née de préparatifs fébriles. ont bel et bien passé le flambeau
changer ses plans pour rentrer au tre à d’importants travaux de que du Sud, la plus riche et la plus Paulo et Curitiba. Ricardo Teixeira Les supporteurs néerlandais y du « beau jeu » à l’Allemagne.
pays. Officiellement pour être modernisation afin d’être aux nor- peuplée, ne devrait pas accueillir le a promis que cette Coupe du mon- ont cru jusqu’au bout, ou pres- Certains y voient comme une
auprès des victimes des inonda- mes de la Fédération internationa- match d’ouverture. Ricardo Teixei- de ne serait pas organisée avec des que. Tout un peuple espérait que métaphore de l’évolution récente
tions qui ont ravagé le nord-est du le de football (FIFA) pour pouvoir ra, le président du comité organisa- denierspublics. Pourles Jeuxpana- son équipe venge enfin les deux du pays. « Le football néerlandais
Brésil fin juin. Officieusement par- accueillir la Coupe des confédéra- teur, qui est également à la tête de méricains de 2007, les travaux finales perdues : en 1974, contre la des années 1970 et 1980 était le
cequela Seleçao a été éliminée sans tions en 2013, test grandeur nature la Confédération brésilienne de engagés par la mairie de Rio République fédérale d’Allema- reflet d’une société ouverte, libre,
les honneurs en quarts de finale avant le Mondial. football (CBF) depuis vingt et un avaient dû être terminés en urgen- gne, et en 1978, contre l’Argentine. en mesure de dire aux autres ce
par les Pays-Bas (2-1). ans, a rejeté le projet de rénovation ce avec l’argent du contribuable, Deux titres remportés par les qu’était le beau jeu », observe le
Dans quatre ans, Lula ne sera « Impossible à imaginer » du stade Morumbi. avec un budget en hausse de pays organisateurs, alors que les sociologue Paul Scheffer : « Désor-
plus président, mais il ne devrait Les travaux doivent débuter en Le chef de l’Etat lui-même s’en 800 % par rapport à ce qui avait été Pays-Bas avaient assuré en vain le mais, après dix ans de turbulences
pas faire faux bond lors de la finale août, et le calendrier semble sou- est ému : « Que cette mégapole qui annoncé. spectacle. politiques, et la montée des populis-
de la Coupe du monde, puisqu’elle dain très serré. A l’image de tous les a des équipes importantes comme « Toutes les dépenses publiques Dans la presse, Ruud Krol, un mes, le jeu néerlandais est beau-
aura lieu au Maracana. Le mythi- chantiers prévus pour cet événe- le FC Sao Paulo et Corinthians, où le seront consultables sur Internet », a desdoubles finalistes de cettegran- coup plus modeste, plus défensif,
que stade de Rio de Janeiro, le plus ment tellement désiré par les auto- Morumbi fonctionne depuis 1962 et promis le président brésilien lors de époque, résumait le sentiment presque sécuritaire, et moins don-
grand du monde à sa construction, rités.Désigné parla FIFA ennovem- peut recevoir jusqu’à 100 000 per- de la présentation, à Johannesburg, général avant la rencontre : « L’his- neur de leçons. »
a déjà accueilli une finale, en 1950. bre 2007, le Brésil a peu avancé sonnes, ne puisse accueillir la Coupe du logo officiel du Mondial 2014 : toire nous doit une Coupe du mon- Rien n’y fait, en dépit du par-
Lula n’y était pas, il n’avait que dans les aménagements exigés par du monde, je trouve ça bizarre et deux mains vertes et une main de. » Beaucoup étaient soulagés de cours remarqué de la sélection
4ans.Maislesouvenirrestedoulou- le cahier des charges. impossible à imaginer. » Le club du jaune s’enlaçant pour former la sil- ne pas jouer contre l’Allemagne, et Oranje. Les Néerlandais essaieront
reux dans la mémoire du président A la veille de la compétition en FC Sao Paulo allègue n’avoir trouvé houette du trophée et représen- espéraient une bonne surprise de se consoler lors du retour des
et de cette nation de supporteurs Afrique du Sud, le secrétaire géné- aucun financement privé pour de tant, selon Lula, «les talents des Bré- contre l’Espagne. Mais la nouvelle joueurs, dès lundi. L’équipe sera
enflammés.En1950, leBrésilperdit ral de la FIFA, Jérôme Valcke, avait plus amples travaux. siliens, leur goût du travail, les cou- génération n’a pubriser lamalédic- reçue, mardi 13 juillet, par la reine
le match et la Coupe après un but tiré la sonnette d’alarme : « Le Brésil «Les chantiers des stades ne sont leurs du pays ». tion qui semble poursuivre l’équi- Beatrix à La Haye. Les retrouvailles
de l’Uruguay au dernier instant. On ne respecte aucune échéance, tout pas les seuls en retard, dénonce Sil- Du travail et du talent, il en fau- pe nationale depuis quatre décen- avec les supporteurs sont prévues
raconte encore à Rio que est en retard. Faudra-t-il attendre la vio Torres, député de Sao Paulo, les dra aussi au nouveau sélection- nies. « C’est la troisième finale per- à Amsterdam : ce sera l’ultime
200 000 personnes sortirent en fin du prochain carnaval ?» moyens de transport publics et les neur du Brésil pouréviter une nou- due, on est maudit », lâche Jan marée orange de ce Mondial. La
pleurs de l’enceinte flambant neu- Les projets, les appels d’offres, aéroports ne sont pas du tout adap- velle déconvenue, à la maison, qua- Peter, en quittant le café où il vient troisième de l’histoire sans titre
ve, dans un silence sépulcral. les financements accusent un tésàl’enjeu.»Ainsi,leprojetdeTGV tre ans après l’Afrique du Sud.p de suivre la rencontre. mondial.p
«Je crois que nous avons dépassé retard préoccupant. Aucun stade censé relier Rioet Sao Paulo, distan- Annie Gasnier A la différence de leurs lointains Philippe Ricard
ce traumatisme et que la fête sera des douze villes choisies pour tes de 400 kilomètres, n’a pas enco- (à Brasilia) prédécesseurs, Wesley Sneijder et (à Amsterdam)
0123
Mardi 13 juillet 2010 Les échos 27
La plus bruyante Le plus fort
Jeu de mains J.-M. Normand Vuvuzela, la jolie fleur Ballon d’or du Mondial
Gesten˚25: qui a fait parler d’elle
Son lancinant vrombissement a contrarié les
pour Diego Forlan K
L’Uruguayen Diego Forlan, auteur de cinq buts

brandirletrophée télédiffuseurs, mais est devenu le vecteur des


mouvements syndicaux désireux de se faire
entendre. Soutenue par Desmond Tutu, le Prix
durant la compétition, a été élu meilleur joueur
(Ballon d’or) du Mondial 2010, a annoncé la
FIFA, dimanche 11 juillet, après la finale rempor-
Nobel de la Paix, et Sepp Blatter, le président de tée par l’Espagne devant les Pays-Bas (1-0 a.p.).

P
as trop lourd, pourvu d’une base facilement la FIFA, elle aurait entraîné le meurtre d’un ado- Forlan a devancé, avec 23,4 % des votes expri-
préhensible et d’un bon équilibre des mas- lescent de Durban par son voisin excédé. Sur les més par les personnes accréditées pour le Mon-
ses. D’un point de vue fonctionnel, il n’y a fils d’agences de presse, son nom génère quelque dial 2010, le Néerlandais Wesley Sneijder (21,8 %)
pas mieux que le trophée Jules Rimet (1873-1956), 600 occurrences. La controversée vuvuzela, sym- et l’Espagnol David Villa (16,9 %). Par ailleurs,
baptisé en hommage au premier président de la bole absolu du Mondial sud-africain est, depuis l’Espagnol Iker Casillas a été désigné meilleur
FIFA, célèbre pour avoir fondé le club du Red Star peu, le nom d’une jolie fleur : « Moraea vuvuze- gardien de but du tournoi (Gant d’or), alors que
et, accessoirement, porté la Coupe du Monde sur la», un iris à corolle jaune ayant la forme d’une l’Allemand Thomas Müller (20 ans) a été dési-
les fonts baptismaux. trompette, découvert dans la région du Cap. gné meilleur jeune joueur. PHOTO : AP

Le plus déçu Le plus fiable La plus défensive


Le football africain
échoue sur ses terres
« This time for Africa », assurait Shakira dans la
Paul la pieuvre,
imparable devin
Il y a fort à parier que la ville d’Oberhausen (Rhé-
145
chanson officielle du Mondial. Sur les terrains,
ça n’aura pas été le cas. Le pays organisateur,
nanie-du-Nord-Westphalie) va connaître un sur-
croît d’activité touristique dans les semaines à buts marqués
l’Afrique du Sud, 40e au classement FIFA, n’a pas venir. C’est là, depuis son aquarium, que Paul la pour 64 matches disputés. Le record de 1998, en
réussi l’exploit, restant bloquée en phase de pou- pieuvre a « pronostiqué » successivement tous France (171 buts), paraît bien loin. En moyenne,
le (un nul, une défaite, une victoire). Tout com- les résultats de l’équipe d’Allemagne lors du 2,27 buts par match ont été marqués au Mon-
me la Côte d’Ivoire (un nul, une défaite, une vic- Mondial, sans jamais se tromper sur le nom du dial 2010, contre 5,38 pour l’édition faste de
toire), l’Algérie et le Nigeria (deux défaites, un vainqueur. Réservant d’habitude ses oracles 1954. C’est à peine plus que la phase finale la
nul) et enfin le Cameroun (trois défaites). Seul à aux matches de la Mannschaft, il a, dans un der- moins offensive de l’histoire, en 1990, en Italie
porter les espoirs africains, le Ghana, après une nier effort, tablé sur une victoire finale de l’Espa- (2,21). Le retard initial n’a donc pas vraiment été
victoire en huitièmes face aux Etats-Unis (2-1), a gne dans la compétition. Dans un sondage rattrapé : à l’issue des seize premiers matches
échoué en quarts, à un penalty raté d’une pre- publié dimanche 11 juillet par Die Welt, 64 % des de poule, la moyenne de buts marqués s’établis-
mière qualification africaine en demi-finale. Allemands partageaient l’avis de Paul le devin. sait à 1,56 but par match, avec 25 réalisations.
GIANPAOLO PAGNI

Mouvement ample et énergique, Iker Casillas a


donc pu procéder avec une parfaite aisance au
geste qui ponctue rituellement un Mondial : bran-
dir le trophée suprême parmi les siens et les
confettis.
En outre, le globe porté par la déesse Victoire qui
en constitue la partie supérieure semble avoir été
conçu pour recevoir les baisers des vainqueurs,
qui n’ont de cesse de le cajoler et de l’étreindre.
Ainsi va le Mondial. Un épuisant parcours d’obsta-
cles pour, au final, embrasser un objet d’art un
tantinet kitsch (trait quasi ontologique de tout
trophée sportif) dont les marchands du stade ne
vont pas tarder à s’emparer.
On n’échappera probablement pas à la cuvée spé-
ciale « Mundial » de Sangre de toro dans un flacon
en forme de coupe Jules Rimet. p

Instantanés K
La plus unie
Les étudiants du Market Photo Workshop
racontent leur Mondial

«Je suis tombée sur ce match par hasard. J’étais


dans la banlieue nord de Johannesburg,
àNorwood, un quartier juif assez isolé. La présen-
ce de “Noirs” est en général limitée aux vigiles,
employés de maisons, jardiniers, etc. Et, au der-
nier jour de la Coupe du monde, dans ce parc, un
groupe d’enfants – blancs et noirs – jouent au foot-
ball ensemble. Sans le savoir, ils incarnent le mes-
sage que le Mondial devait envoyer au reste du
monde: un esprit d’intégration, d’égalité et d’uni-
té.» TRACY EDSER/MARKET PHOTO WORKSHOP

La plus lacrymale Le plus contesté


Ils m’ont applaudie L’arbitrage hors jeu Viril mais correct François Bégaudeau
et ils ont pleuré» Le Mondial a été le théâtre de plusieurs erreurs
d’arbitrage, et la journée du 27 juin, en huitiè-
La victoire de la pensée
a raconté Roselyne Bachelot, ministre de la san- mes de finale, a marqué une sorte d’apothéose.
té et des sports, après sa rencontre avec les Outre le but accordé, malgré un hors-jeu, à l’Ar-
joueurs de l’équipe de France, lundi 21 juin. La gentine, qui l’emportera (3-1) face au Mexique, il

C
veille, les Bleus avaient protesté contre l’exclu- y eut la réalisation refusée de Frank Lampard, eux qui sont nés au foot dans les années 1980 Roja une profonde réflexion. A l’époque, Barcelone
sion de Nicolas Anelka – qui avait insulté l’entraî- alors que le ballon avait clairement franchi la ont grandi dans le souvenirhérité et sans ima- raflait tout: c’est ce style qu’on adopta.
neur à la mi-temps du match contre le Mexique – ligne de but : l’Angleterre aurait pu revenir à 2-2 ges d’équipes légendaires à qui la mémoire Une grande équipe se construit en pensant, et la
par une grève de l’entraînement. «Ce sont nos gos- face à l’Allemagne, finalement victorieuse (4-1). collective accole une année : la Hongrie de 1954, le grande pensée s’alimente d’observations. Au lende-
ses pour qui vous ne serez peut-être plus des héros. Et la polémique sur l’utilisation de la vidéo Brésil de 1970, lesPays-Bas de 1974. Puis lescompéti- main de la défaite allemande de 2008 contre l’Espa-
C’est l’image de la France que vous avez ternie», d’être relancée… « Nous dévoilerons en octobre tions se sont succédé sans que ces tard-venus gne, Joachim Löw regarda son bourreau pour com-
leur a-t-elle dit. Deux jours plus tard, elle a évo- ou novembre un plan pour l’amélioration de l’ar- voient émerger une sélection nationale digne de la prendre les tenants de sa suprématie, et en adopta
qué à l’Assemblée nationale des «caïds immatu- bitrage à haut niveau », a concédé, après s’être glorieuse estampille calendaire. Aujourd’hui, c’est certains avec le bonheur qu’on sait. Comme un écri-
res» et des «gamins apeurés». Les Bleus ont quit- excusé auprès des Anglais et des Mexicains, le fait. Quand bien même la stratégie bouchère des vain est d’abord un lecteur, un grand entraîneur est
té le Mondial sur un nul et deux défaites. président de la FIFA, Joseph Blatter. Néerlandais aurait payé, quand bien même la fina- d’abord un très bon lecteur des matchs des autres.
len’aurait pas vu le plusbeau joueur du monde don- A l’heure de la reconstruction nationale, les
ner la victoire aux siens – joie de la justice, justice de acteurs du foot français feraient bien d’observer les
Le plus attendu la joie –, il y aurait désormais l’Espagne de 2010. équipes qui ont actuellement douze longueurs

k Mandela fait un petit Certains préféreront dire : l’Espagne de 2008.


Maispeu importe. Uneéquipe marque par soniden-
d’avance. Au lieu de quoi : le casque. Laurent Blanc
n’a rien voulu dire pendant sa conférence de presse,

tour avant la finale tité de jeu, et le jeuest une longue histoire. Celui pro-
duit par l’Espagne depuis deux ou trois ans vient
si ce n’est qu’il interdira le casque sur les oreilles,
commeRamaYadel’avaitpréconisé.En2004,Dome-
Habillé d’un long manteau et d’une toque noi- des années 1970 et d’un pays dont les représentants nech avait marqué son arrivée en imposant les pro-
re pour affronter le froid de l’hiver austral, Nel- contemporains portent si bas les couleurs orange. tège-tibias à l’entraînement. Aujourd’hui, l’outil
son Mandela a fait un tour du stade Soccer Puis il s’exile à Barcelone, où Cruyff perpétue et principal dela reconstructionest à nouveau le fouet.
City à bord d’une voiturette, dimanche affûte, comme entraîneur, l’art de la passe jadis Une logique de guerre civile rédemptrice, quand
11 juillet, avant la finale de la Coupe du monde, inventéà l’Ajax. Les champions dumonde d’aujour- il faudrait s’ouvrir sur le grand large d’un foot dont
avec son épouse Graça Machel. Souriant, le pre- d’hui sont pour la plupart issus de la politique de l’étape sud-africaine a confirmé la dimension mon-
mier président sud-africain noir, 91 ans, a formation impulsée dans ce contexte. diale. Les mêmes causes produiront les mêmes
salué la foule en liesse, qui l’a longuement Entre-temps, il aura fallu que les dirigeants espa- effets, et la France demeurera une nation de foot de
applaudi debout, scandant son nom tribal, gnols tranchent la rivalité entre les internationaux seconde zone. Pas grave. Laissant les compatriotes
Madiba. Le Prix Nobel de la paix et père de du Barça et du Real. A cela, une défaite a beaucoup semarcherdessus,onregarderaXavi etIniestasefai-
l’abolition de l’apartheid en 1994 avait renon- aidé: celle contre la France (1-3) en huitièmes de fina- re des passes. Et quand ils se retireront, il nous reste-
cé à participer à la cérémonie d’ouverture le le du Mondial 2006. Dans une interview donnée ra leur souvenir durable, éternel. p
11 juin en raison du décès accidentel, la veille, avant le début de la compétition, Torrès racontait
de son arrière-petite-fille. PHOTO : REUTERS que ce traumatisme avait déclenché au sein de la François Bégaudeau est écrivain.
28 0123 Mardi 13 juillet 2010

Les promesses et
Certes, la facture est salée mais, comme taux d’inflation. Plusieurs millions de tra- d’établir la sécurité pour des endroits précis
le relève Martyn Davies, PDG de l’entrepri- vailleurs menacent de se mettre en grève pendant la Coupe du monde, et une autre
se de conseil Frontier Advisory: «Le débat dans les prochaines semaines s’ils n’ob- de l’étendre à un pays.»
sur le coût des stades me semble stérile. Ce tiennent pas des augmentations compara- Fikile Mbalula, ministre adjoint à la poli-

le prix du miracle
qui compte, ce sont les autoroutes, les aéro- bles. «L’économie peut-elle se le permet- ce, espère continuer sur cette lancée:
ports. L’amélioration des infrastructures va tre?», s’interroge Ian Cruickshanks. «C’est notre réputation qui est en jeu. A par-
être un capital pour le pays. Enfin, le bénéfi- Réunis pour une session des assises de tir du 12 juillet, on travaillera dans ce sens.»
ce réel, c’est celui de la confiance suscitée à la pensée critique par l’hebdomadaire Les policiers déployés pendant le Mondial
l’étranger par l’Afrique du Sud. Pour les Mail and Guardian et l’Institut d’études de ont travaillé en heures supplémentaires
Lettre du Mondial investisseurs c’est fondamental.» Il prédit
que «la croissance annuelle sera bien supé-
sécurité (ISS), sur le thème « La somme de
toutes les peurs : le crime, la sécurité et la
pour veiller à ce que les «bulles, selon l’ex-
pression de l’auteur et chercheur dans le
Jean-Philippe Rémy rieure au chiffre de 2,3 % annoncé par la crise de la Coupe du monde qui n’a pas eu domaine de la sécurité Jonny Steinberg,
banque centrale ». lieu», des chercheurs sud-africains se féli- dans lesquelles évoluaient les visiteurs

L
es drapeaux sud-africains qu’une Coupe du monde. D’abord, les pro- Ian Cruickshanks, responsable de la citaient, vendredi 9 juillet, du bon déroule- soient protégées».
ne claquent plus sur les phètes du désastre ont eu tort. Aucune recherche stratégique à Nedbank, affirme
voitures. Les cadres supé-
rieurs ne portent plus de
catastrophe n’est venue gâcher la fête. Pas
d’attentat, pas de bousculades meurtriè-
redouter une «gueule de bois après la
fête». Elle se manifesterait par une «baisse Les augmentations de salaire consenties
maillots de football au bureau.
On démonte les écrans géants.
res, et encore moins de hordes de voleurs
s’abattant sur les visiteurs étrangers.
des investissements publics et privés, ainsi
que dans les chiffres de la vente au détail ». pendant le Mondial représentent
L’Afrique du Sud s’ébroue en
sortant d’un mois de rêve. Mais
Cela s’est-il payé au prix fort ? Selon le
président Jacob Zuma, qui présentait son
Mais il reconnaît aussi que l’Afrique du
Sud a réalisé une performance «exception- environ deux fois le taux d’inflation
le retour à la réalité, après la bilan lors d’une réunion de journalistes et nelle» sans emprunter sur les marchés.
cérémonie de clôture, diman- d’investisseurs, quelques jours avant la Dans les forums internationaux, en ce ment du Mondial. Avant la compétition, Mais déjà, un autre spectre bat des ailes
che 11 juillet, a des raisons finale, «nous avons consacré plus de 40mil- moment, l’Afrique, la « dernière frontiè- une explosion du trafic d’êtres humains au-dessus de la joie sud-africaine : celui
d’être amorti par quelques pers- liards de rands [4 milliards d’euros] au sec- re», a le vent en poupe. Sauf en France, avait été brandie par les médias sud-afri- d’une nouvelle flambée de violences xéno-
pectives encourageantes. teur des transports et des infrastructures, apparemment: aucun responsable fran- cains dans des termes apocalyptiques. phobes. Un groupe d’organisations, dont
Il faut avoir vécu ce mois 1,3milliard dans la sécurité, mais c’est un çais de poids n’a participé aux conférences «J’ai eu des appels de gens qui se deman- la Croix-Rouge sud-africaine et le Centre
d’euphorie nationale, cette joie investissement (…) La Coupe du monde a liées au monde des affaires qui se sont daient s’ils pouvaient laisser jouer leurs pour l’étude de la violence et de la réconci-
débordante d’être ensemble – révélé notre capacité à être au centre du déroulées pendant le Mondial. enfants dans leur cour ou s’ils devaient se liation (CVSR), dit avoir accumulé des
si inhabituelle dans les cités de monde». Jacob Zuma relève aussi l’une Voilà donc l’Afrique du Sud inscrite en méfier des tentatives d’enlèvement dans témoignages sur la possibilité d’une prépa-
la peur que sont les villes sud- des magnifiques surprises de la compéti- lettres capitales sur la carte du monde. Sur les centres commerciaux », s’amuse Chan- ration de violences anti-étrangers dans les
africaines – pour comprendre tion : «Pour la première fois, en seize ans de le plan intérieur, il en va tout autrement. dre Gould, chercheuse à l’ISS. Les touristes quartiers pauvres dès la fin de la compéti-
que le bilan du Mondial 2010 n’est pas démocratie, on a vu les Noirs et les Blancs L’heure de vérité devrait commencer n’ont pas été attaqués par des gangs, les tion. On espère que, là encore, la catastro-
tout à fait ordinaire. Les Bafana Bafana ne célébrer ensemble leur unité, dans une après la finale. Les augmentations de salai- enfants n’ont pas été enlevés. Mais, relève phe annoncée n’aura pas lieu.p
repartent pas avec le trophée doré mais la explosion de fierté nationale. Et cela va res- re consenties pendant l’état de grâce du Gareth Newham, responsable du program-
nation des vuvuzelas a gagné bien plus ter dans l’histoire.» Mondial représentent environ deux fois le me crime et justice à ISS : «C’est une chose Courriel : jpremy@lemonde.fr

Le Mondial sud-africain en sept actes


Retour sur un mois de compétition, de tranches de vie, de rencontres, d’histoires petites et grandes et de surprises

N
i carnet de bord scrupu-
leux ni résumé des temps Les onze qui ont marqué
forts de la compétition, la compétition
sept « choses vues » durant le Mon-
dial sud-africain par les sept Gardien de but
envoyés spéciaux et correspon- Luis Suarez (Uruguay)
dants du Monde. Pour son arrêt décisif de la main
contre le Ghana, à la dernière
Jeudi 10juin Aéroport seconde.

de Johannesburg Défenseur gauche


Alors,leMondialsepasseenAfri- Ji Yun-nam (Corée du Nord)
que… L’arrivée à l’aéroport de Pour sa résistance héroïque (et
Johannesburg est une première populaire), récompensée d’un
gifle. On pourrait être en Europe. but contre le Brésil.
Une fois dehors : des autoroutes à
quatre voies aussi lisses qu’une Défenseur central
patinoire, des centres commer- Carlos Puyol (Espagne)
ciaux étincelants… Deuxième gifle Pour son coup de tête rageur
au Cap. Une ville où les maisons à contre l’Allemagne, ses tacles
l’architecture ultramoderne se délectables et sa chevelure de
cachent derrière des palmiers. C’est hard-rockeur.
l’heure de se rendre au stade. Sur
l’autoroute, les 120 km/h sont Défenseur central
dépassés. Trois policiers nous arrê- Ryan Nelsen (Nouvelle-Zélande)
tent : « Monsieur, vous rouliez à Parce que, sous son autorité, la
150km/h.»Désolé.Unautreenchaî- Nouvelle-Zélande est sortie
ne: «Vous êtes d’où ? De France. Ah, invaincue de ce Mondial.
ah, ah ! Vous allez nous laisser
gagner? L’amende est de 120 rands Arrière droit
[12 euros], vous ne les avez pas ? Ce Devant le pont Nelson-Mandela, à Johannesburg, vendredi 9 juillet. DAVID AZIA/AP Giovanni Van Bronckhorst
n’est pas grave, on peut s’arranger, (Pays-Bas)
ici c’est l’Afrique. » star absolue de la compétition, la sortaient de leur forteresse dorée, elles filment à 500 images par nent 6 000 et ils te disent de te bar- Pour son missile en lucarne face à
désormais universellement célè- qu’ils venaient à la rencontre de ces seconde. Les ralentis n’ont jamais rer. Jamais vu ça.» l’Uruguay, malgré son grand âge
Dimanche 13juin bre vuvuzela. Le si bémol continu milliers d’enfants des townships. Il été aussi ralentis. Les tacles assas- (35 ans) de capitaine.

Stade de Pretoria
et assourdissant va provoquer des se met à pleuvoir, les Bleus mon- sinsde certains joueursfont encore Lundi 12juillet Sur un
acouphènes et une rapide rupture tent sur une estrade, vaguement plus mal au cœur. Milieu défensif
Les conférences de presse de stocks de bouchons d’oreille. gênés, remettent quelques coin de bureau Felipe Melo (Brésil)
d’après-match font partie de ces Mais le Valaisan Joseph Blatter, maillots à des gamins, oublient Samedi 3juillet Ce petit fatras sur notre bureau Pour sa brutalité et sa bévue, qui
figures obligées dont on se passe- sans doute nostalgique des infer- d’être naturels, de sourire, de les européen, combien faudra-t-il de ont suffi à éliminer son équipe.
rait. Toujours les mêmes phrases naux cors alpins, est opposé à leur prendre dans leurs bras. Puis ils Billetterieà«Joburg» temps pour qu’il passe à la poubel-
creuses sur la physionomie de la interdiction.Une Anglaise de Knys- repartent dans leur bus. Rideaux Ils font les cent pas, toute la jour- le?Souvenirssud-africainsquin’in- Milieu défensif
rencontre,lemême zèle desorgani- na, plus sensible à Miriam Makeba tirés, évidemment. née, un peu la nuit. La vente de tic- téresserontpersonne, ilssontenco- Anthony Annan (Ghana)
sateurs pour couper le sifflet des et Ladysmith Black Mambazo, sou- kets, ce n’est pas pour les amateurs. re pour quelques jours la preuve Pour avoir créé l’illusion que la
journalistes dès qu’ils se montrent pire : « Dire qu’ils ont des voix et des Vendredi 2juillet Les vendeurs au noir, des profes- indubitable que nous y étions : une superstar ghanéenne, Mickael
insistants… Enfin, presque tou- harmonies gospel magnifiques et sionnels, sont vite autour de vous. accréditation infalsifiable à notre Essien, disputait le Mondial.
jours. Ce dimanche, le Ghana enta- que ce vacarme les recouvre. Quel Soccer City à Soweto «Tickets ? Tickets ? Spain ? Spain ? » nom, le billet du match Slovaquie-
me le tournoi par une victoire sur gâchis ! » Le match Uruguay-Ghana vient proposent-ils à voix basse aux pas- Italie que nous nous promettons Milieu offensif gauche
la Serbie et une prestation promet- de reprendre. Dans la salle du ciné- sants. Le premier vendeur surveille d’offrir à un ami transalpin, celui Mesut Ozil (Allemagne)
teuse d’Asamoah Gyan, la future Dimanche 20juin ma3D située àdeux pas du stade de
Soccer City, un Sud-Africain s’as-
d’un œil si la police ne débarque de Ghana-Uruguay (pour se Pour avoir apporté la preuve que
star africaine du Mondial. Pour- pas, et de l’autre guette des ache- convaincre que le football n’a pas le Michael Ballack était dispensable,
tant, Milovan Rajevac, le sélection- Township de Nekkies soit.Ilesttendu. Uneéquipeafricai- teurs qui se font rares, et profitent sens de l’histoire), un guide du parc voire nuisible, à la Mannschaft.
neurdes BlackStars, arriveaupoint Ils sont ridicules. Parfaitement ne va-t-elle pour la première fois se de la chute des prix. « Ça fait dix ans national Krüger (trois heures de
presse abattu. Il cherche ses mots. ridicules. Un quarteron de diri- hisser au niveau d’une demi-finale quejefaistouteslesCoupesdumon- visite, une pitié !), un dictionnaire Milieu offensif droit
Content de ce résultat ? « Je suis tris- geantsfédéraux,cravatés,quibran- de Coupe du monde ? Il plisse les de, c’est la plus dure. Il n’y a pas de anglo-zoulou,une coupuredepres- Keisuke Honda (Japon)
te pour la Serbie, c’est une belle équi- dissentleurvuvuzelatricolorearra- yeux. Tiens, l’image est assez trou- marché! Les supporteurs, ilsdescen- se sur Iniesta (pas servi), un timbre, Parce que le blondinet du CSKA
pe », répète l’entraîneur, les yeux chée à un employé de la mairie de ble. Au bout de deux minutes, on dent des bus devant le stade, ils bra- deux cartes postales, le dépliant Moscou, auteur de deux buts, tire
rougis. « Miki » Rajevac est serbe et Knysna, au cœur des townships. lui explique que c’est plus agréable dent les tickets à 200 rands, des tic- d’une guest-house où nous retour- les coups francs comme nul autre.
son cœur bat pour sa terre natale. L’assistance entonne un magnifi- avec des… lunettes 3D. kets de première catégorie qui nerons (qui sait ?).
Au royaume du foot-business, les que shosholoza, le chant du peuple La 3D a fait ses débuts lors du valent plus de 1 000 rands. Jamais Le reste, nous l’avons laissé Attaquant gauche
émotifs ont encore leur place. C’est noir. Et ces vieux messieurs de la Mondial, mais les habitudes sont vu un truc pareil.» là-bas. Tout ces « How are you ? », Siphiwe Tshabalala
rassurant. Fédération française de football encore à prendre. A côté des Quand ce sera fini, il rentrera en ces « You’re welcome » qui nous (Afrique du Sud)
font mine d’écouter la maire, s’ag- 32camérasclassiquesautourduter- France, sa base. Comment se four- accueillaient. Ces sourires. Cette Pour avoir marqué le premier but
Jeudi 17juin Tribunes glutinent dans le sillage de Rama rain, 8 caméras 3D ont filmé près de
la moitié des matchs. Dans le mon-
nir en tickets pour revendre dans la gentillesse australe, peut-être du Mondial dans son quartier de
Yade venue faire son show. rue, en comptant sur l’envolée des apprise pour l’occasion, mais qui Soweto.
dustadedePolokwane Le pire, c’est qu’ils sont encore de, 400 cinémas 3D ont été ouverts prix pour les bénéfices ? « Eh, eh ! déjà nous manque. p
France-Mexique offre l’occa- en place, aujourd’hui, après le pour l’occasion. Le rendu est assez On se débrouille avec les fédéra- Gérard Davet, Sébastien Hervieu, Attaquant droit
sion d’un premier contact avec la fiasco. Pour une fois que les Bleus spectaculaire. On est sur le terrain tions. Mais franchement, ici, c’est Mustapha Kessous, Bruno Nicolas Anelka (France)
avec les joueurs. Même les caméras dur. Les flics t’arrêtent. Si tu as Lesprit, Jean-Philippe Rémy, Parce que sans «Nico », on n’aurait
pTiragedu Mondedatédimanche11-lundi12juillet2010:467233exemplaires. 123 classiques ont évolué : désormais, 10000[rands,1000euros],ilspren- Philippe Ridet et Simon Roger pas du tout parlé des Bleus.

Centres d'intérêt liés