Vous êtes sur la page 1sur 24

Vendredi 3 septembre 2010 - e

upbybg

Déficits: François Baroin «Le Monde des livres»


Dans «La Carte et le Territoire», son nouveau
roman, Michel Houellebecq pose un regard

relance la controverse aigu sur le déclin du monde occidental

I
l est le plus en vue des roman- le romancier. Désenchanté, comme

sur les hausses d’impôts


ciers français. Autour de lui, se le sont souvent les personnages de
déchaînent régulièrement pas- Houellebecq, le « héros » est ici le
sionsetpolémiques,enFrancecom- pivot d’un récit plein d’humour et
me à l’étranger. Cinq ans après la devitalité,oùsecroisentdesperson-
parution de La Possibilité d’une île, nalités de la vie publique. Parmi
Michel Houellebecq publie elles, un certain Michel
t Le taux de chômage a baissé de 2 points, à 9,7 %, au deuxième trimestre son cinquième roman. Houellebecq, écrivain, qui
t Contre-enquête : le modèle social français freine-t-il la reprise économique ? Saisissanteréflexion meurt dans des condi-
sur lesvertiges dela tions atroces. « Le Mon-
société contempo- de des livres » publie
raine, La Carte et le un texte de Frédéric

P
our combler les déficits publics, il faudra augmenter. Et cet engagement contraint forte- du budget vient de planter. Or, ce candidat sera, Territoire met en Beigbeder, transformé
peut-être augmenter les prélèvements ment la politique du gouvernement. selon toute vraisemblance, M. Sarkozy. scène un jeune en personnage dans le
obligatoires. C’est François Baroin qui M. Baroin n’a toutefois pas annoncé que La perspective évoquée par M. Baroin a été peintre et son ascen- roman, mais aussi des
vient de le reconnaître dans une lettre, datée du l’exécutif songe à alourdir la fiscalité dans les rejetée par la présidente du Medef : « Vraiment, sion vers la célébrité. pointsdevuesurlarécep-
30 août, adressée à des parlementaires et qui prochains mois, ce que, pourtant, certains éco- je ne le souhaite pas, parce qu’en matière de pré- La société occidentale tion des livres de Houelle-
traitait du financement du déficit et de la dette nomistes, mais aussi quelques élus de droite, lèvements obligatoires, le niveau est presque au peut-elle survivre à son becq aux Etats-Unis et
dela Sécurité sociale. L’aveu est de taille. Il a aus- jugent inéluctable pour réduire les déficits sur niveaudu nez : on peut à peine respirer», a décla- désarroi moral ? aux Pays-Bas.p
sitôt provoqué les protestations du patronat et les trois prochaines années. Tout juste a-t-il ré Laurence Parisot, mercredi 1er septembre. Non, insinue Supplément
un beau pataquès dans la majorité. indiqué que cette question se posera pour 2013. Philippe Le Cœur
Le ministre du budget ébrèche ainsi un dog- Mais, en fixant cette échéance, c’est aussi une a Lire la suite page 12,
me élyséen. Nicolas Sarkozy répète à l’envi qu’il belle épine dans le pied du futur candidat de la la contre-enquête pages 10-11
a été élu pour diminuer les impôts, pas pour les droite à l’élection présidentielle que le ministre et nos informations pages 9 et 15

L’AFP veut s’adresser Londres, Berlin: deux livres


directement au grand public politiques, deux polémiques
Presse Dans un entretien au « Monde », son PDG, Edition Les Mémoires de Tony Blair, ancien premier
Emmanuel Hoog, annonce que l’Agence France-Presse ministre britannique, font grand bruit. Outre-Rhin,
va proposer ses contenus sur Internet et investir le pamphlet xénophobe de Thilo Sarrazin embarrasse
les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Page 13 la Bundesbank, dont il est un dirigeant. Page 8 PHILIPPE
MATSAS

Bixente Lizarazu,
Profits et chômage, la France à deux vitesses une reconversion réussie

L Télévision A l’occasion du match France-Biélorussie,


e télescopage des chiffres, mie nationale, via les recettes fis- tion de leur efficacité et de leur dre conscience des risques crois-
publiés à 24 heures d’inter- cales et le pouvoir d’achat élevé réussite sur les marchés exté- sants d’une France à deux vites- vendredi 3 septembre, comptant pour les éliminatoires
valle, est saisissant. Malgré de leurs cadres supérieurs tra- rieurs. Il le sont d’autant plus ses. L’une ancrée dans la mondia-
sa légère baisse du deuxième tri- vaillant en France. Ensuite parce que la part des pays émergents, lisation (celle du CAC 40, mais
de l’Euro 2012 de football, l’ancien partenaire de Laurent
mestre, le taux de chômage conti- que ces entreprises géantes en forte croissance, augmente pas seulement), tournée vers l’ex- Blanc dans l’équipe de France championne du monde
nue à frôler la barre des 10 %, son embauchent. Mais elles embau- dans leur chiffre d’affaires glo- térieur, hautement qualifiée, prê- 1998 fait ses débuts officiels de commentateur sur TF1,
plus haut niveau depuis dix ans. chent surtout… à l’étranger, où bal, alors que celle des nations te à aller travailler à l’étranger, étape supplémentaire d’une reconversion réussie dans
De leur côté, les profits des entre- elles ne cessent de croître. industrialisées, comme la Fran- parlant couramment anglais, etc. les médias commencée à Canal+ et RTL. A la télévision
prises du CAC 40 ont pratique- Ces groupes mondialisés ont ce, aux marchés saturés, recule. L’autre, peu ou mal formée,
ment doublé au premier semes- des effectifs eux aussi mondia- Certains ont suggéré que ces repliée sur elle-même, apeurée
comme à la radio, le style direct de ce Basque nature
tre et dépassé les 40 milliards lisés, qui reflètent la structure de entreprises phares, grâce aux par la mondialisation et vivant, plaît au public du foot, mais son image de beau gosse
d’euros. leurs implantations aux quatre profits engrangés à l’étranger, mais de plus en plus mal, dans écolo séduit au-delà de la sphère sportive. Page 16
Le contraste a de quoi cho- coins du monde. Dans certains pourraient faire un petit effort l’ombre de la première. La mon-
quer. Il ne manquera pas de nour- groupes, la proportion des effec- patriotique et devraient mainte- dialisation n’est pas l’ennemie
rir la dénonciation rituelle de ces nir des emplois inutiles sur le ter- de l’emploi, elle ne l’est que de
UK price £ 1,50

multinationales aux actionnai- ritoire français. Mais les écono- l’emploi non qualifié.
res gavés de dividendes, aux diri- Editorial mistes ne croient guère au Le rôle des responsables politi-
geants engraissés aux stock- concept d’une compétitivité à ques devrait être d’expliquer
options et qui n’hésitent pas à tifs travaillant hors de France double niveau, faible en France, aux Français les causes de ce
sacrifier, sur l’autel de la compéti- dépasse les 80 %. Celle des sala- forte à l’étranger, dans un contex- grand écart. Et d’ouvrir large-
tivité, leurs salariés. riés étrangers y est même parfois te de concurrence exacerbée. ment le débat sur les voies et
La réalité estun peu plus com- majoritaire. L’annonce quasi simultanée moyens de le réduire pour éviter
plexe. D’abord parce que les pro- Ce brassage des cultures et des d’un niveau de chômage élevé et des déchirures plus profondes.
fits de ces grands groupes se dif- nationalités, cette chasse aux incompressible et de profits Hélas, sur ce sujet décisif, on ne
fusent largement dans l’écono- talents locaux sont une condi- record devrait surtout faire pren- les entend guère. p

Le regard de Plantu L’Hôtel Drouot


doit trouver du
personnel, vite! Marc Dugain
L’insomnie des étoiles
H
uit cent mille objets, ce
roman
n’est pas rien ! Surtout
quand il faut les trans-
«Un roman à suspense, des scènes
porter, les installer de manière
éphémère, présenter brièvement
très fortes. Marc Dugain a réussi
au public les plus prestigieux. A
à peindre un tableau fascinant du
l’Hôtel Drouot, à Paris, ces tâches, à
nazisme ordinaire dans une province
défaut desquelles les ventes publi-
allemande.»
ques ne peuvent avoir lieu, étaient Bernard Pivot, Le Journal du Dimanche
dévolues à des commissionnaires
regroupés en société, les « cols rou-
ges ». Las ! Disparitions d’objets, «Expert dans l’art de décortiquer
soupçons de trafics, enquête, scan- le mal, Marc Dugain est aussi un
dale : les taches s’accumulent sur écrivain hors pair.»
les « cols rouges ». La justice met Olivia de Lamberterie, Elle
C. Hélie © Gallimard

endemeure l’Hôtel Drouot de trou-


verde nouveaux manutentionnai-
res. Un casse-tête : la rentrée a lieu
le 21 septembre. p
Lire page 20
Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 500 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 500 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 25 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 500 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 700 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 10 DH, Norvège 25 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 500 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 30 KRS, Suisse 3,00 CHF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,00 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 500 F CFA,
24 heures dans le monde 0123
Vendredi 3 septembre 2010

Les gens Les faits Les chiffres


t Economie
t Joe Miller, candidat aInternational aFrance
Tea Parties,
remporte une primaire
républicaineen Alaska
Mozambique: émeutes meurtrières
contre la hausse du prix du pain
Les impôts pourraient augmenter
après l’élection présidentielle de 2012 Baissedes
–9,8%
Candidat soutenu par le mouve- Dans un courrier adressé à des parlementaires, le ministre du budget,
ment ultraconservateur des Tea François Baroin, envisage « l’apport de recettes nouvelles à partir de 2013, immatriculations
Parties et par l’ancienne gouver- que ce soit par la suppression de nouvelles niches fiscales et sociales ou, à
neure de l’Etat, Sarah Palin, Joe défaut, par une hausse progressive de la CRDS ». La CRDS, ou contribu- devoituresneuves

dettement de la Sécurité sociale. Le gouvernement, opposé à toute haus- enFrance


Miller, 43 ans, est sorti vainqueur tion au remboursement de la dette sociale, a été créée pour résorber l’en-
de la primaire du Parti républi-
cain en vue des élections législati- se générale des impôts, a jusque-là refusé d’y toucher, préférant s’en Les immatriculations de voitures
ves de novembre. Le dépouille- prendre aux niches fiscales et sociales qui devraient être réduites de neuves en France ont baissé en
ment des votes de cette primaire, 10 milliards d’euros dès 2011. Lire page 12 août pour le quatrième mois
organisée le 24 août, ne s’est ache- consécutif, affichant un recul de
9,8% sur un an, a annoncé mercre-
vé que mardi 31 août. M. Miller a
battu la sénatrice républicaine sor- Le chômage a légèrement baissé di 1er septembre le Comité des
constructeurs français d’automo-
tante Lisa Murkowski.
en France au deuxième trimestre biles. Les ventes des seules mar-
Les données trimestrielles de l’Insee, rendues publiques jeudi 2 septem- ques françaises ont reculé de 9,3 %
t Fidel Castro bre, montrent que le taux de chômage a subi une baisse légère de en août, tandis que celles des mar-
regrette les 0,2 point au deuxième trimestre, s’établissant à 9,3 % en métropole et à ques étrangères ont baissé de
9,7 % dans les départements d’outre-mer. Au premier trimestre, le taux 10,4 %.
persécutions des de chômage avait baissé de 0,1 point. La ministre de l’économie, Christi-
homosexuels cubains ne Lagarde, évoque « une première baisse significative depuis la crise » et t Devises
Le quotidien mexicain La Jornada
a publié, mardi 31 août, un entre-
tien dans lequel Fidel Castro affir-
Tirant à balles réelles après avoir manqué de balles en caoutchouc, la
police a ouvert le feu, mercredi 1er septembre à Maputo, sur des mani-
festants qui protestaient contre l’augmentation du prix du pain. Qua-
souligne qu’elle survient « après 21 mois de hausse ». Lire page 12

La campagne pour la succession


4000
me que les autorités cubaines ont
eu tort d’envoyer des homo-
sexuels dans des camps de travail
tre personnes ont été tuées, 142 ont été arrêtées et 27 blessées, dont
deux policiers, d’après le bilan officiel.
Des manifestants ont d’abord bloqué, à l’aide de pneus enflammés, de Jean-Marie Le Pen est ouverte milliards
dans les années 1960 et de pour-
suivre les discriminations dans
les années 1970 et 1980. « S’il y a
les routes principales conduisant à l’aéroport. Le chaos a ensuite
gagné la capitale, où de nombreux magasins ont été pillés. Après celle
du pétrole, de l’eau et de l’électricité, l’augmentation de 30 % du prix
de dollars
quelqu’un de responsable, c’est
moi (…). C’était des moments de
du pain a provoqué le mécontentement.
Ces hausses font suite à la dépréciation du métical par rapport au
échangés
grande injustice, de grande injusti-
ce ! », a déclaré l’ancien président
rand sud-africain. Environ 65 % des 20 millions d’habitants du
Mozambique vivent sous le seuil de pauvreté. (PHOTO AFP)
chaque jour
cubain, âgé de 84 ans. Lire page 7 Les volumes négociés sur le mar-
ché mondial des changes a atteint
t Julian Assange
M.Nétanyahou réticent 4 000 milliards de dollars par jour
(plus de 3 100 milliards d’euros),
toujours sous le feu à poursuivre le gel de la colonisation selon un rapport publié mercredi
Le bureau du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a 1er septembre par la Banque des
de la justice suédoise indiqué, mercredi 1er septembre, que le gel de la colonisation juive en règlements internationaux (BRI)
Cisjordanie ne serait pas prolongé, décision dont il a informé, la de Londres.
veille, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Aux yeux des Ce chiffre, explique la BRI qui
Palestiniens, la reprise de la colonisation après le 26 septembre, date publie son point tous les trois ans,
de la fin du moratoire de dix mois, mettrait fin aux négociations direc- est dû à la montée en puissance
tes qui ont débuté jeudi 2 septembre à Washington. des fonds spéculatifs, des sociétés
De son côté, le ministre israélien de la défense et leader travailliste, d’assurance et autres institutions
Ehoud Barak, a déclaré, dans une interview parue dans le journal israé- Le Front national a lancé, mercredi 1er septembre, sa campagne interne financières non bancaires.
lien Haaretz, que l’Etat juif serait disposé, dans le cadre d’un accord pour la succession de Jean-Marie Le Pen. Les militants départageront,
global, à accepter un « régime spécial » pour Jérusalem. lors du congrès de Tours les 15 et 16 janvier 2011, deux vice-présidents : t Etats-Unis
M. Nétanyahou et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud
Abbas, ont été reçus mercredi soir à la Maison Blanche par le prési-
dent Barack Obama.
Marine Le Pen, 42 ans, et Bruno Gollnisch, 60 ans. M. Le Pen, 82 ans, a
annoncé son soutien à la candidature de sa fille. Lors d’une conférence de
presse, celle-ci a indiqué qu’au moins 50 déplacements dans les départe-
12millions
Lire page 6
n Sur Lemonde.fr : sur le blog Guerre ou paix, « Les experts et le
néophyte »
ments sont prévus. Sa campagne sera dirigée par Dominique Martin, élu
de Haute-Savoie, qui fut le directeur de campagne de Bruno Gollnisch
pour les régionales de 2010. (PHOTO AFP)
dedollars
La justice suédoise va rouvrir une n Sur Lemonde.fr : « Marine Le Pen dévoile sa machine de
salaire moyen
enquête préliminaire pour viol
visant le fondateur du site Inter- Tirs fratricides en Afghanistan au guerre ». Portfolio sur la rivalité Marine Le Pen-Bruno Gollnisch
des patrons
net WikiLeaks, l’Australien Julian
Assange. Elle avait clos cette sein des forces françaises aEconomie qui ont le plus
enquête, faute de preuves, à la
mi-août. Dans un communiqué
L’enquête sur les circonstances dans lesquelles trois soldats français
ont été blessés en Afghanistan, le 23 août, a conclu qu’ils avaient été L’Allemagne a adopté un plan licencié
publié mercredi 1er septembre, le
procureur Marianne Ny déclare
atteints par les tirs d’une unité française, à la suite d’un enchaînement
d’incompréhensions sur le terrain, a annoncé, mercredi 1er septembre, de rigueur drastique d’ici à 2014 Les dirigeants des 50sociétés amé-
que la décision a été prise après l’état-major des armées dans un communiqué. Pour redresser les finances publiques mises à mal par la crise, le gouver- ricaines ayant remercié le
un nouvel examen du dossier. Il s’agit du premier incident du genre impliquant des troupes françai- nement de coalition d’Angela Merkel a adopté en conseil des ministres, plus de salariés entre novem-
Une autre enquête, pour attentat ses depuis leur déploiement en Afghanistan en décembre 2001 à avoir mercredi 1er septembre, un plan d’économies de près de 80 milliards bre 2008 et avril 2010 ont été en
à la pudeur, va être élargie pour des conséquences aussi graves. d’euros d’ici à 2014. Ce plan prévoit notamment des coupes dans les moyenne rémunérés à hauteur
englober l’accusation de harcèle- Le 23 août, explique l’état-major, « les unités étaient engagées de nuit, dépenses sociales (indemnisation des chômeurs de longue durée et de 12 millions de dollars (9,4 mil-
ment sexuel. (PHOTO AFP) dans une zone de végétation dense où la présence d’insurgés était avé- prestations versées aux parents de jeunes enfants) et dans le budget de lions d’euros) en 2009, soit 42 %
rée et où elles avaient été prises sous leur feu moins d’une heure aupara- la défense, amputé de 4 milliards d’euros. Une taxe de 8 à 45 euros sera de plus que la moyenne des
vant ». instaurée sur les billets d’avion et la fiscalité écologique sera augmen- dirigeants du Standard & Poor’s
Société éditrice du « Monde » SA Le plus grièvement blessé des trois soldats demeure dans un état tée pour les entreprises. Le ministre des finances, Wolfgang Schäuble, a 500, selon une étude de
Président du directoire, directeur
de la publication : Eric Fottorino sérieux bien que son diagnostic vital ne soit plus engagé, selon l’ar- jugé que le redressement des finances était « une condition indispensa- l’Institute for Policy Studies parue
Vice-président, directeur général : David Guiraud mée. ble pour une croissance économique pérenne ». mercredi 1er septembre.
Secrétaire général du directoire :
Pierre-Yves Romain
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer
Editeur : Michel Sfeir
Directrice de la rédaction : Sylvie Kauffmann
Directeurs éditoriaux : Gérard Courtois
L’histoire Marc Roche (Londres, correspondant) Les scores
et Alain Frachon. t Tennis
Rédacteurs en chef : Michel Kajman, Frédéric
Lemaître, Franck Nouchi, Isabelle Talès,
Didier Pourquery (« Le Monde Magazine »).
Chef d’édition : Françoise Tovo.
Le mystère de l’espion bien sous tout rapport LLodra, Monfils et Simon
vainqueurs à l’US Open
Directrice artistique : Sara Deux. Le Français Michaël Llodra a réus-

L
Veille de l’information : Eric Azan. e corps d’un jeune homme, bien sous du siège de l’organisation, sur les berges de la En attendant, c’est le branle-le-bas de com- si l’exploit, mercredi 1er septembre
Secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco
Médiatrice : Véronique Maurus tout rapport, est découvert dans un sac Tamise. L’absence de conclusion de la deuxiè- bat chez les barbouzes. Les enquêteurs amé- à l’US Open, d’éliminer au pre-
Conseil de surveillance : Louis Schweitzer, de sport fermé par un cadenas, dans la me autopsie, pratiquée le 1er septembre, a ricains ont débarqué à Londres pour passer mier tour, 7-6, (7-3), 6-4, 6-4, le
président. Gilles van Kote, vice-président salle de bains de son appartement. Le cadavre, épaissi le mystère. La police explore les pistes au crible l’ordinateur et le téléphone porta- Tchèque Tomas Berdych, finaliste
Le Monde est édité par la Société éditrice du «Monde» SA
Durée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
en état de décomposition, ne porte aucune tra- d’une action de terroristes islamistes, de l’es- ble du défunt. Son savoir-faire dans la à Wimbledon. De son côté, Gaël
Capital social : 149 017 497 ¤. Actionnaire principal : Le Monde SA. ce de coups ou de balles. Les voisins affirment pionnage russe et des dissidents de l’Armée reconstitution d’un puzzle à partir de mor- Monfils décrochait, le jour de ses
Rédaction :80,boulevardAuguste-Blanqui,75707Paris tout ignorer de l’existence de la victime, un républicaine irlandaise (IRA). ceaux épars ou dissimulés, son acharne- 24 ans, son billet pour le troisième
Cedex13 Tél. :01-57-28-20-00 ;télécopieur :01-57-28-21-21
Abonnements :partéléphone:deFrance0-825-000-778. solitaire de 31ans, passionné de cyclisme et ment et son esprit méthodique lui avaient tour après avoir éliminé (6-3, 6-4,
(0,15TTC/min) ;del’étranger:(33)3-44-31-80-48ou titulaire d’un doctorat en mathématiques. Filière « rose » valu d’être dépêché une fois par mois à Fort 6-3) le Russe Igor Andreev, et
www.lemonde.fr/abojournal/Changementd’adresse
etsuspension :0-825-022-021(0,15TTC/min) Autant d’ingrédients pour un honnête roman Pour sa part, la presse populaire évoque Mead au Maryland, au siège de la National Gilles Simon, écartait, au premier
policier? Sauf que l’intéressé, Gareth une affaire de mœurs. Il s’agirait d’un jeu Security Agency (NSA). Le fonctionnaire tour, l’Américain Donald Young
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA).
Williams, était un espion de haut vol au servi- sexuel destiné à agrémenter une existence échangeait ses informations avec les « cou- (6-1, 6-4, 6-2). Douze Français sont
La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’adminis-
tration. Commission paritaire des publications et agences de presse
ce de Sa Majesté. monotone et minutieuse, un jeu qui aurait sins » américains. présents au deuxième tour de
n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 Le natif du pays de Galles était l’un des mal tourné. Les limiers des journaux à sensa- L’incroyable écho rencontré par cet étran- l’US Open.
décodeurs stars du GCHQ, la très secrète agen- tion ont découvert qu’à l’insu de son ge mort est révélateur de l’espionnite tou-
ce de renseignement britannique chargée des employeur et de ses parents, Gareth Williams jours sous-jacente dans le pays qui a inventé t Basket-ball
Président : David Guiraud écoutes et du contrôle des communications. fréquentait les bars homosexuels sadomaso- les agents secrets de cinéma, dilettantes et Premier revers des Bleus
Directrice générale :
Bénédicte Half-Ottenwaelter PRINTED IN FRANCE Depuis un an, Williams était détaché au MI6, chistes de Vauxhall, proche du QG du MI6. Les grands séducteurs maniant avec virtuosité au Mondial de Turquie
les services secrets extérieurs du royaume. A quotidiens de droite en profitent pour rappe- carnet de chèques et gadgets meurtriers. La France, déjà qualifiée pour les
la rentrée, il aurait dû être promu à la sécuri- ler les histoires d’espions gays qui ont défrayé «Tout cela n’est pas bien convenable», pen- 8es de finale, a subi, mercredi
80, bd Auguste-Blanqui, té du « chiffre » au GCHQ. Le logement où la chronique criminelle. Le spectre d’une filiè- serait George Smiley, le grand ancien gar- 1er septembre, au Mondial de bas-
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Imprimerie du Monde
12, rue Maurice-Gunsbourg,
l’agent a été découvert mort le 25 août était en re «rose » ayant infiltré le monde du rensei- dien des joyaux de l’espionnage. Lui n’était ket de Turquie, son premier
Fax : 01-57-28-39-26 94852 Ivry cedex fait une planque du « Six », située à deux pas gnement donne le frisson à ses thuriféraires. qu’un gentleman. p revers (69-55) contre la Lituanie.
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Page trois

Dans un pays malade de sa classe politique, l’institut privé Matsushita


prétend façonner une élite nouvelle. Son programme: «Changer le Japon»
A l’école des visionnaires
Tokyo ron 1 850 euros) par mois.
Correspondance M. Matsushita reste omnipré-
sent à l’institut. Sa statue et ses por-

I
l est 10 h 30, mais, en ce traits sont partout, ses réflexions
mois d’août, le thermomè- et maximes affichées dans les cou-
tre affiche déjà plus de loirs. Le matin, avant les cours,
35 degrés. Qu’importe, l’en- après avoir entonné l’hymne de
traînement de kendo (escri- l’école et s’être livrés à une séance
me traditionnelle japonai- d’autocritique, les élèves lisent les
se) est au programme, il faut y principes de celui pour qui « cha-
aller. C’est l’une des étapes d’une cun a un chemin à suivre » ou « la
journée commencée à 6 heures, jeunesse est un état d’esprit ». Ils
comme tous les jours, par un poste étudient aussi sa pensée économi-
de propreté et un jogging de 3 kilo- que, plutôt libérale et axée sur la
mètres. L’après-midi, il faudra arra- disparition de l’impôt.
cher les mauvaises herbes de la Le MIGM ouvre une nouvelle
rizière. porte vers la politique au Japon où,
Plus généralement, la forma- depuis toujours, il vaut mieux être
tion prévoit une nuit sur un un bochan, un héritier, pour espé-
bateau de pêche et une course de rer se faire une place. Les cinq pre-
100 kilomètres à réaliser en moins miers ministres qui ont précédé
de vingt-quatre heures. Program- l’actuel chef de gouvernement,
mée début octobre, elle s’annonce Naoto Kan, étaient issus de puis-
délicate, mais la fraîcheur autom- santes et anciennes dynasties
nale devrait adoucir la souffrance. d’hommes de pouvoir.
Kendo, agriculture, endurance, L’institut représente également
mais également cérémonie du thé, unespoir pour unpays dont la clas-
méditation et, bien sûr, études et se politique reste perçue comme le
débats. Tout un cursus pour un point faible du triangle du pouvoir
objectif unique : « Comprendre les formé avec le puissant monde de
traditions et la culture pour entrer l’entreprise et la non moins
en politique et changer le Japon. » influente haute administration.
Telle est, selon le directeur, Kazu- Depuis 2006 et le départ de Juni-
hiro Furuyama, l’ambition des étu- chiro Koizumi, le Japon a changé Aussi bien que la course à pied ou les études, la méditation est au programme de l’Institut Matsushita. YURIKO NAKAO/REUTERS
chaque année de chef de gouverne-
Surles 200diplômés ment. La nouvelle majorité issue 35 ans, en première année d’une le gouvernement actuel », s’enor-

del’institut,
des élections d’août 2009, domi-
née par le Parti démocrate du
formation qui en compte trois et
bientôt quatre, explique qu’ici, on
gueillit M. Furuyama.
Les anciens constituent un
Todai, l’ENA japonaise
38ontétéélus Japon (PDJ), n’a pas modifiéla prati-
que, malgré son ambition de
peut « se construire en tant qu’être
humain » et « se forger une vision ».
réseau important. « On dit que
nous formons une élite, observe
auParlementjaponais redonner le pouvoir au politique. « Las d’obéir aux décisions de Koichi Takemasa, secrétaire d’Etat Tokyo de la fusion de plusieurs écoles,
Yukio Hatoyama a quitté la tête du l’Etat central » quand il travaillait aux affaires étrangères et diplômé Correspondance dont certaines dataient de la pério-
diants de l’Institut Matsushita gouvernement début juin et son comme fonctionnaire à la mairie d’une des premières promotions. de d’Edo (1603-1867). L’Ecole médi-
pour la gestion et le gouverne- remplaçant, Naoto Kan, apparaît d’Atsugi, il a choisi de « passer du Autrefois, ce vocable était l’apana- L’accès à l’élite politique et à la hau- cale de Tokyo, par exemple, ou
ment (MIGM). déjà en sursis. côté des décideurs ». Son ambi- ge des héritiers des grandes te fonction publique japonaises l’Institut pour les documents occi-
C’est ici, non loin de l’ancienne Le PDJ doit renouveler sa direc- tion ? « Créer une ville modèle, dont familles politiques. » passe par les universités, mais pas dentaux, chargé de traduire des
capitale Kamakura, au sud de tion le 14 septembre. En cas de l’exemple pourrait être transposé à Preuve que le MIGM est devenu n’importe lesquelles. Sur les écrits étrangers.
Tokyo, que sont formés les politi- défaite de M. Kan, son président l’échelle nationale. » une référence, il figure désormais 725établissements publics et pri- Choisie dès 1887 comme l’une
ciens japonais du futur, selon la actuel, le Japon pourrait changer Comme ses camarades, cinq ou aux côtés des grandes universités vés de l’Archipel, seul un petit des neuf universités impériales du
philosophie de Konosuke Mat- de premier ministre pour la sixiè- six par session, il a été sélectionné de Tokyo et Keio, comme un passa- nombre comptent. Parmi les plus pays, Todai est considérée comme
sushita (1894-1989), le fondateur me fois en quatre ans et sa stabilité parmi quelque 200 candidatures ge obligé vers le monde politique. respectés figurent les universités la première université moderne
du géant de l’électronique Panaso- politique se trouverait menacée. selon des critères aussi variés que Le fait qu’il soit financé par une Keio et Waseda, celles de Kyoto ou du Japon. Les autorités voulaient
nic. Natif de Wakayama, berceau Cela ne semble pas perturber les les capacités physiques et de com- fondation liée à une entreprise pri- d’Osaka. Mais la plus prestigieuse former une élite et, selon le spécia-
spirituel du Japon, cet homme, opposants de M. Kan, qui ont choi- munication, la détermination, les vée ne pose guère de problèmes. reste l’université publique de liste néerlandais du Japon Karel
qui a débuté à 9 ans chez un petit si de se rassembler derrière un ambitions et les projets. Chacun Un tel fonctionnement n’est pas Tokyo, surnommée « Todai », qui Van Wolferen, de doter le pays
fabricant de poêles à charbon d’O- homme à la personnalité contro- vient avec ses objectifs. rare au Japon. Selon un observa- accueille près de 30 000étudiants. d’un système judiciaire efficace,
saka avant d’écrire l’une des plus versée: Ichiro Ozawa, un vieux rou- Un médecin a ainsi intégré l’ins- teur, « plus que la simple réussite de Todai fournit un tiers des minis- pouvant lui permettre de se sortir
belles aventures industrielles nip- tier de la politique actuellement titut car il voulait changer le systè- son entreprise, Konosuke Matsushi- tres et 60 % des hauts fonctionnai- des « Traités inégaux » imposés
pones, avait aussi une âme de phi- sous la menace d’une mise en exa- me médical japonais. Ancien élève ta souhaitait vraiment faire quel- res de l’administration des finan- entre 1854 et 1861 par les Occiden-
lanthrope. men pour un scandale politico- de l’établissement qu’il dirige que chose pour son pays. Et puis ces et de l’économie. Quinze pre- taux. Malgré la concurrence de
En 1980, il a consacré 7 milliards financier impliquant l’organisa- aujourd’hui, M. Furuyama souhai- Panasonic, comme Toyota et les miers ministres en sont issus, et l’université privée Keio et la déci-
de yens (65millions d’euros), préle- tion qui gère ses fonds politiques. tait « réfléchir au fonctionnement autres géants industriels, c’est le elle occupe la vingtième place du sion de l’ancien premier ministre
vés sur sa fortune personnelle, à la La piètre image renvoyée par le de l’éducation ». Japon ». classement de Shanghaï des uni- Kiichi Miyazawa (1991 à 1993) de
création du MIGM. Panasonic en a monde politique ne nuit pas à la Sur les 200 diplômés de l’insti- La notoriété du MIGM dépasse versités du monde. La domination limiter à 50 % leur présence dans
ajouté cinq milliards. Ces fonds motivation des étudiants du tut, 38 ont été élus au Parlement. les frontières de l’Archipel. La Fran- de cet établissement, et notam- l’administration, les anciens de
permettent de financer la totalité MIGM. C’est avec le plus grand D’autres dirigent des grandes vil- ce a aidé trois étudiants à y effec- ment de sa faculté de droit, dans la Todai forment toujours le cœur de
des études et même de rémunérer sérieux et la plus ferme détermina- les ou gouvernent des préfectures. tuer des stages de six mois. p formation des élites de l’Etat tient la haute fonction publique. p
les étudiants 200 000 yens (envi- tion que Kiyohiro Katayama, « Nous avons deux ministres dans Philippe Mesmer à son histoire. Elle est née en 1877 Ph. M.
4 Planète 0123
Vendredi 3 septembre 2010

Métal rare recyclé Sud-Soudan inondé «Ecologie et politique»


Desulfovibrio desulfuricans, une bactérie très Des inondations au Sud-Soudan ont forcé près de Danssa40e livraison,cetterevues’interroge
répandue dans le sol, se révèle capable de recycler 60000 personnes à se déplacer courant août, a surlespolitiquesàmettreenœuvreencetteère
le palladium, métal rare contenu dans les déchets annoncé, mardi, le gouvernement de cette région del’«anthropocène»quivoitl’humanitédevenueun
industriels et utilisé notamment dans les pots semi-autonome. La moitié des huit millions
catalytiques des automobiles, selon une étude bri- d’habitants du Sud-Soudan se trouvent déjà en «phénomènegéobiologique»etdesconceptscomme
tannique publiée dans la revue Microbiology. situation de pénurie alimentaire. celuidecroissanceremisencause. Editions Syllepses, 196 p., 18 ¤.

Le casse-tête de la gestion des déchets médicaux


Faute de dispositifs de collecte satisfaisants, environ 10% des résidus des cabinets libéraux finissent à la poubelle

E
n France, près de 10 % des retrouvent régulièrement dans les
déchets infectieux prove- centres de tri et de traitement.
nant des cabinets médicaux Elles sont parfois stockées dans
ou infirmiers partent encore aux des bouteilles en plastique, mais
ordures ménagères. C’est ce qui les aiguilles peuvent transpercer
ressort d’une enquête effectuée en l’emballage, au risque de blesser et
Dordogne, département qui a fait d’infecter éboueurs et employés.
l’objet d’une étude test de l’Insti- Des dispositifs de collecte sépa-
tut de veille sanitaire (InVS), rée existent déjà, à l’initiative des
menée en 2009 et dont les résul- collectivités locales. « La situation
tats ont été publiés en mai. Ce varie beaucoup en fonction de la
résultat ne tient pas compte des politique de chacune, explique
professionnels sollicités qui n’ont Jean-Charles Rochard, secrétaire
pas répondu à l’enquête (38 %). général de l’ordre national des
Cette évaluation de la prise en pharmaciens. Environ 4 000 à
charge des déchets d’activités de 5 000 points de collecte existent
soins à risques infectieux (Dasri) dans le pays. » Mais aucun disposi-
par les professionnels de santé en tif de ce type n’existe à Paris, par
secteur libéral concerne les exemple. Dans l’idéal, pour assu-
déchetspiquants, coupants et tran- rer une bonne couverture du terri-
chants (aiguilles, scalpels), les toire, le nombrede points de collec-
déchets de soins (pansements, te devrait atteindre les 10 000.
cotons,compresses, matérielà usa- Les professionnels désignés
ge unique du type seringues, pin- par la loi vont donc devoir s’équi-
per des dispositifs adéquats… sans
En l’absence enthousiasme. « Les pharmaciens
sont hostiles au fait de devenir des
defilière spécifique, points de collecte de tels déchets,
des seringues affirme Jean-Charles Rochard. Il
faudra un réceptacle sécurisé,
se retrouvent dans les dans lequel les patients dépose-
centresde tri, au risque ront directement leurs déchets,
sinon les personnels des pharma-
deblesser et d’infecter cies risqueront eux aussi d’être
éboueurs et employés piqués. » L’entrée en vigueur effec-
tive de la collecte et du traitement
L’un des gardiens de la déchetterie de Coulounieix-Chamiers (Dordogne), devant le local réservé aux déchets de soins. FRÉDÉRIC
DESMESURE POUR « LE MONDE »
va demander un certain temps :
ces ou tubes) et les petits déchets après publication du décret d’ap- tres de regroupement comme les quoi 42 % des professionnels inter- maciens, mais aussi du voisinage, lecontenu de 4 435 boîtes de Dasri à
anatomiques (kystes, peau, liqui- plication de la loi, un éco-organis- déchetteries, en principe réser- rogés rétorquent que les procédu- par regroupement avec le dentiste l’incinérateur en 2006, en ont col-
de physiologique…). Ces profes- me spécifique devra être créé. vées aux particuliers. res d’élimination sont trop onéreu- du village, par exemple, et pour des lecté 7 262 en 2009.
sionnels ont déclaré majoritaire- Pour les professionnels de san- Les 20 % restants adoptent ses et les sociétés de collecte pas particuliers sans moyens de trans- Ce résultat confirme que, ainsi
ment produire moins de 5 kilos de té libéraux, la question n’est pas « d’autres solutions » : ils appor- suffisamment accessibles. port », dit-elle. que le conclut l’étude de l’InVS,
Dasri par mois. davantageréglée, ainsi que le mon- tent les déchets à des structures Lucienne Laumond, présidente En ville, c’estplus simple, témoi- une meilleure mutualisation et
L’étude ne portait pas sur les tre l’étude de l’InVS. En Dordogne, équipées, comme les laboratoires, du Syndicat départemental des gne Jean-Marie Lequillec, qui diri- accessibilité des filières peuvent
déchets engendrés par les patients faute de prise en charge par le Syn- les incinèrent eux-mêmes ou les infirmiers de Dordogne, qui exer- ge les déchetteries de l’aggloméra- réduire significativement la part
pratiquant eux-mêmes leurs injec- dicat départemental de traite- laissent chez le patient… qui, lui, ce en zone rurale, remplit ainsi cha- tion de Périgueux, où l’on peut de déchets infectieux qui emprun-
tions à domicile, dont la moitié ment des ordures ménagères, peut aller en déchetterie. Mais ces que trimestre un conteneur de apporter son petit conteneur en tent trop souvent encore un mau-
sont des personnes diabétiques. Si 60 % des praticiens concernés font alternatives reviennent dans la 30 litres, dont la collecte à destina- échange d’un nouvel emballage vais chemin. p
l’étudeconduiteen Dordognemon- appelà une société privée de collec- moitié des cas à mettre les déchets tion d’un incinérateur nantais lui vide. En milieu urbain, la situation Gaëlle Dupont
tre que la gestion des déchets par te, et 20 % disent apporter eux- aux ordures ménagères, une solu- est facturée 160 euros. « Je paie s’améliore, estime-t-il. Les déchet- et Michel Labussière
les professionnels peut laisser à mêmes les déchets dans des cen- tion dénoncée par les experts. Ce à pour évacuer les déchets des phar- teriesde Dordogne, qui envoyaient (à Périgueux)
désirer, la loi Grenelle 2, définitive-
ment adoptée fin juin, entend s’at-
taquer à ces déchets produits par
les particuliers, dont la quantité
Pourl’OMS, «il est important de trier à lasource»
produite dans l’Hexagone est éva-
luée à 1140 tonnes par an. Entretien parations destinées à l’alimenta- par lit d’hospitalisation, les pays et plus récentes que celles dont tout d’abord, le devoir pour toute
L’article187 de la loi contraint les tion qui n’ont pas été en contact développés produisent le plus de nous disposons sur les déchets de structure produisant des déchets
pharmacies, laboratoires d’analyse L’Organisation mondiale de la san- avec les patients. Une petite pro- déchets liés aux soins. Ces pays soins, ainsi que sur les maladies de s’en débarrasser dans des
et établissements de soins à collec- té (OMS) a défini en 2004 une poli- portion – de 10 % à 15 % des ont mis en place des procédures de qui leur sont liées. Jusqu’ici, nous conditions sûres ; ensuite, le prin-
ter gratuitement ces déchets. Le tique en matière de gestion des déchets de soins sont infectieux ségrégation des déchets, dont une n’avons des données que sur les ris- cipe pollueur-payeur : les produc-
coût de la collecte et de l’élimina- déchets de soins, mais manque de ou anatomiques – constitue un ris- partie est recyclée. A l’inverse, des ques d’hépatites A et B et d’infec- teurs de déchets sont légalement
tion, estimé entre 8 et 18 millions données récentes, ainsi que l’expli- que, alors que les objets pointus pays en développement, produi- tion par le VIH. et financièrement responsables
d’euros, sera pris en charge par les que Yves Chartier, du département ou tranchants ne comptent que sant moins de déchets, peuvent Quels sont les principes direc- de la sécurité de l’élimination des
fabricants des médicaments et du Santé publique et environnement. pour 1 % du total. Il est important être confrontés à des problèmes teurs de l’OMS ? déchets et du respect de l’environ-
matériel concerné, en vertu du Quelles sont les spécificités des de trier à la source ces différents car ils ne pratiquent pas ce tri à la Ils sont définis dans un docu- nement ; les deux autres princi-
principe de la responsabilité élar- déchets de soins ? déchets car, s’ils sont mélangés, source. La quantité de déchets ment d’orientation datant de pes sont ceux de précaution et de
gie du producteur. Sur l’ensemble des déchets de alors 100 % des déchets présen- considérés comme infectieux va 2004. Ils s’appuient sur la conven- proximité: le traitement et l’élimi-
L’objectifest de limiter au maxi- soins produits par les établisse- tent un risque infectieux. donc augmenter, et avec elle son tion de Bâle sur les déchets toxi- nation des déchets dangereux doi-
mum les risques pour les person- ments de santé, 85 % à 90 % sont Quels sont les pays qui produi- coût de gestion. ques et sur la convention de Stock- vent avoir lieu le plus près possi-
nels travaillant au contact des similaires aux déchets domesti- sent le plus de déchets de soins ? Nous allons réaliser une étude holm sur les polluants organi- ble de la source. p
déchets ménagers. En l’absence de ques. Il s’agit d’emballages de Si l’on considère la quantité de cette année, ou début 2011, pour ques persistants. L’OMS a défini Propos recueillis par
filière spécifique, des seringues se papier ou de plastique, ou de pré- déchets produite par patient ou obtenir des données plus précises quatre principes fondamentaux : Paul Benkimoun

Climat L’Amazone
A Pantin, les enfants chauffent eux-mêmes leur nouvelle école écolo à son plus bas niveau
depuis quarante ans
Plus grand fleuve du monde,

N
e dites pas aux élèves de daires, pour encourager des prati- Si les élèves sont espérés actifs, la première école « zéro énergie », toire industrielle du canal. « C’est l’Amazone est tombé, mardi
se calmer, ils chauffent le ques moins voraces en énergie. les trois bâtiments de l’école, eux, inaugurée en 2007, consomme ici le nouveau cœur de Pantin, 31 août, à Iquitos (Pérou), à une
bâtiment ! A l’école mater- « Nous avons poussé tous les sont quasiment «passifs». Leur finalement 24 kWh/m2/an. « Il l’école en est le fleuron », estime le cote de 105,97 m au-dessus du
nelle et élémentaire Saint-Exu- curseurs au maximum, tout en consommation, tous usages com- nous manque 200 m2 de pan- maire. Un fleuron coûteux : niveau de la mer, inférieure de
péry de Pantin (Seine-Saint- travaillant dans une philosophie pris, sera de 22kWh/m2/an. Dix neaux solaires et encore pas mal 14 millions d’euros, soit un sur- 50 centimètres au niveau enregis-
Denis), l’énergie des enfants n’est de frugalité, quand les normes de fois moins qu’un bâtiment aux d’enfants par rapport à la capaci- coût de 20 % à 25 % par rapport à tré en 2005, qui était sa plus basse
pas dépensée que dans l’appren- construction poussent plutôt à la normes actuelles. « C’est la cuisine, té réelle », explique François Dela- une école classique, qui pourrait référence depuis quarante ans.
tissage. Tout bardé de bois, le consommation de matériaux », avec ses équipements de cuisson et pierre, chargé de mission dévelop- être amorti en trente ans. L’absence de pluies et des tempé-
groupe scolaire, qui accueillait, indique l’architecte Emmanuelle de froid, qui nous a posé le plus de pement durable dans cette ville. Mais y fera-t-il bon vivre, dans ratures atteignant 34 ˚C sont à
jeudi 2 septembre, ses 300 pre- Patte, de l’atelier Méandre. problèmes, malgré le chauffe-eau Le risque de sous-utilisation cette école écolo ? On peut le pen- l’origine de cette situation. – (AFP.)
miers élèves au bord du canal de L’école n’est pas climatisée et solaire», raconte l’architecte. semble a priori écarté à Pantin. ser, au vu d’une architecture qui
l’Ourcq, est le troisième de France n’allumera qu’au plus froid de « Tout le monde veut s’inscrire à ne sacrifie pas confort quotidien Biodiversité Un cinquième
conçu pour produire plus d’éner- l’hiver le chauffage par géother- Chalet urbain Saint-Exupéry, je n’ai jamais reçu et surprises ludiques au paradig- des espèces africaines
gie qu’il n’en consomme. Et le mie, grâce à une conception bio- Pour atteindre l’objectif zéro autant de demandes de déroga- me vert. Cela vaut mieux : sa réus- d’eau douce menacées
plus avancé pour ce qui concerne climatique qui optimise l’apport énergie, plus de 1100mètres carrés tion », s’étonne le maire (PS) de la site dépendra largement de la Un cinquième des espèces africai-
le respect de l’environnement. du soleil, à une isolation drasti- de panneaux photovoltaïques cou- ville, Bertrand Kern. Il faut dire volonté des équipes de jouer le nes d’eau douce – poissons, mol-
Cette rentrée tombe au que, à une ventilation à récupéra- vrent les trois toits. De quoi reven- que, avec ses allures de chalet jeu du développement durable, lusques et plantes – est menacé
moment où la Commission euro- tion de chaleur et à de grandes dre à EDF 110 500kWh par an. urbain, l’école attire l’œil dans ce quitte à changer leurs habitudes. d’extinction, a annoncé, jeudi
péenne lance un grand concours, baies à triple vitrage. La plupart Reste à soumettre ces calculs à quartier en mutation, où l’archi- Ce sera l’axe prioritaire du projet 2 septembre, l’Union internationa-
le 16 septembre, auprès de mil- du temps, la présence des enfants l’épreuve du réel. A Limeil- tecture proprette des nouvelles pédagogique. p le pour la conservation de la natu-
liers d’écoles primaires et secon- suffira à tiédir les onze classes. Brévannes, dans le Val-de-Marne, résidences gomme peu à peu l’his- Grégoire Allix re (UICN). – (AFP.)
ACTES SUD
Une rentrée
française
août 2010

www.actes-sud.fr
6 International 0123
Vendredi 3 septembre 2010

BarackObama met
«tout son poids» dans le
dossier israélo-palestinien
Avant la reprise des négociations, la Maison Blanche a tenté
d’obtenir l’appui de la communauté juive américaine
Washington niques, campagne de sensibilisa- juifs et les associations. Les diri-
Correspondante tion : après avoir laissé l’incompré- geants des principales organisa-
hension s’installer, la Maison Blan- tionsjuivesont été invités à partici-

A
u plus fort de la tension cheaentreprisuntravail enprofon- per à une conférence téléphoni-
entre la Maison Blanche et le deurauprès de la communauté jui- que régulière avec Dan Shapiro, le
gouvernement israélien, au ve et du Congrès pour les convain- responsable du dossier au Conseil
printemps, Barack Obama avait cre de son attachement à Israël. Elle national de sécurité, et Dennis
invité Elie Wiesel à déjeuner. L’écri- « s’est rendue compte qu’elle Ross, le conseiller spécial du prési-
vain venait de publier une lettre n’avait pas fait beaucoup d’efforts dent. Une discussion a eu lieu sur
ouverte dans la presse réfutant la pour expliquer sa politique, indi- l’Iran,une autre surle traitéde non-
politique américaine de « pres- queLaraFriedman,dont l’organisa- prolifération.
sions» sur Israël. Venant d’un ami, tion,Americans for PeaceNow,par-
un homme qui l’avait accompagné ticipe régulièrement aux briefings « Dette »
à Buchenwaldau lendemain de son donnés par les conseillers du prési- Le département d’Etat a diffusé
discours du Caire sur les relations dent. Elle a mis en place une vraie une note sur le soutien record
avec l’islam, en juin 2009, une telle campagne en direction de tous les accordé cette année par l’adminis-
initiative avait de quoi inquiéter le élémentsdelacommunauté,y com- tration Obama à la sécurité d’Is-
président américain. Elie Wiesel pris les plus critiques. » raël: 3 milliardsde dollars (2,34 mil-
sortit rasséréné du déjeuner du Les stratèges électoraux ont pro- liards euros, soit plus de la moitié
4 mai. « La tension a disparu, assu- bablementaussi faitleurs calculset de la totalité de l’aide militaire
ra-t-il. C’était une rencontre entre pris la mesure des soutiens en pas- internationale des Etats-Unis) avec
deux amis, deux Prix Nobel de la se d’être perdus (après la réception un engagement pour dix ans.
paix. Un bon lunch casher. » glaciale, en mars, à Washington, de Devant la Brookings Institution,
Déjeuners,conférences télépho- M. Nétanyahou, l’ancien maire de Andrew Shapiro, l’assistant aux
New York, Ed Koch, avait regretté affaires politico-militaires, a évo-
Nouvelle attaque contre des être allé en Floride faire du por- qué début juillet les mesures pri-
Israéliens en Cisjordanie te-à-porte pour le candidat Oba- ses par Washington pour mainte-
ma). La communauté juive ne nir la supériorité militaire qualita- Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, Barack Obama et le président
Deux Israéliens ont été blessés représenteque2 % dela population tive d’Israël et les 205 millions de de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Washington, le 1er septembre. TIM SLOAN/AFP
par balles près d’une colonie jui- américaine, mais elle vote à plus de dollars demandés au Congrès par
ve de Cisjordanie, mercredi 75 % pour les démocrates et, dans le président pour soutenir la pro- tes» qui cherchent à faire échouer deux dirigeants. A l’heure où Israël les territoires palestiniens était de
1er septembre, attaque revendi- certains Etats, chaque voix compte. duction du système de défense les négociations. « Les Etats-Unis était sous le feu des critiques après nouveauà l’étude.Unvoyage pour-
quée par le Hamas, qui s’oppose Ainsi, en Floride, Barack Obama l’a anti-roquettes (« Iron Dome»). seront inflexibles dans leur soutien le raid meurtrier du 31 mai, l’admi- rait se révéler « très fructueux »
aux pourparlers entre Israël et emporté de 3 points en 2008 (l’élec- Tous ces efforts ont permis à à la sécurité d’Israël », a signifié le nistrationaméricainen’apasmégo- pour autant qu’il y ait lieu « au bon
l’Autorité palestinienne. La veille, torat juif y représente 4 %). Barack Obama d’aborder la reprise président américain, avant de don- té son soutien. « M. Nétanyahou a moment », a-t-il dit. Dans l’immé-
le Hamas avait revendiqué une Pour tenter de réparer les liens des négociations israélo-palesti- ner une tape dans le dos à son inter- en quelque sorte une dette à l’égard diat, la communauté juive attend
attaque près de Hébron qui avait mis à mal par une approche jugée niennes dans un climat apaisé locuteur, loin de l’atmosphère gla- d’Obama», analyse ce diplomate. de voir ce qu’il adviendrait si l’ad-
fait 4 morts. L’Autorité palesti- trop conflictuelle avec Israël, la entreIsraëletlesEtats-Unis.Mercre- ciale de la première rencontre. Dansla dernièreconférencetélé- ministration Obama se trouvait de
nienne a lancé une vague d’arres- Maison Blanche a chargé la chef de di, il a pu dénoncer à l’unisson avec Selon un diplomate européen, phonique, le 20 août, Dan Shapiro nouveaudans la position de devoir
tations dans les zones autono- cabinet de Michelle Obama, Susan M. Nétanyahoulequadruplemeur- c’est l’affaire de la flottille pour a indiqué que l’idée d’un déplace- exercer des pressions sur Israël. p
mes sous son contrôle. – (AFP.) Sher, de faire la liaison avec les élus tre de Hébron et les « rejectionnis- Gazaquiachangéladonneentreles ment du président en Israël et dans Corine Lesnes

Le président américain se dit «prudemment plein d’espoir»


Washington tien ; et le roi Abdallah de Jordanie. y a dix-huit mois, se refusait à pro- sans en faire une condition – le 26 septembre. Un gel partiel a été tion du retour des réfugiés et le sta-
Correspondante D’entrée, le président améri- noncer l’expression «solution à gel de la colonisation. C’est la pre- évoqué, autorisant les construc- tut de Jérusalem), afin de parvenir
cain a placé la barre au plus haut, deux Etats », a salué son «partenai- mière pierre sur laquelle tions dans les blocs qui resteraient à la « fin de l’occupation de 1967 »
Trente ans après Jimmy Carter, convoquant la mémoire de Mena- re» palestinien. «Président Abbas, devraient achopper les négocia- sous contrôle israélien après un et à la création d’un Etat palesti-
dix ans après Bill Clinton, Barack hem Begin, Anouar El-Sadate, vous êtes mon partenaire pour la tions qui reprennent jeudi 2 sep- accord final. Mais la partie améri- nien « indépendant, démocratique
Obama a pris à son tour le man- Yitzhak Rabin. «Nous ne sommes paix. Et il ne dépend que de nous, tembre au département d’Etat, les caine n’a pas confirmé. Dans le et viable ». En cas de blocage,
teau de faiseur de paix au Proche- que cinq hommes, a-t-il déclaré. avec l’aide de nos amis, de mettre premiers entretiens directs New York Times, le président égyp- M. Obama fera des « propositions
Orient. Dans une mise en scène Notre dîner ce soir ne sera qu’une fin au conflit déchirant entre nos depuis décembre 2008. tien a estimé qu’un « gel complet » de rapprochement». « Les Etats-
solennelle, il a réuni sur le même petite réunion autour d’une simple peuples et de leur offrir un nouveau de la colonisation en Cisjordanie Unis vont mettre tout leur poids
podium de l’East Room de la Mai- table. Mais quand nous nous réuni- départ.» Evoquant la «terre ances- « Rapprochement » et à Jérusalem-Est était «crucial derrière cet effort », a-t-il souligné.
son Blanche les dirigeants qu’il rons, nous ne serons pas seuls. trale» des juifs, il a ajouté: « Nous Lors d’un entretien préliminai- pour le succès des négociations ». Le président Moubarak a propo-
voudrait voir mettre fin, en un an, Nous serons accompagnés par les reconnaissons qu’un autre peuple re avec la secrétaire d’Etat Hillary Barack Obama a fixé l’objectif : sé d’accueillir la prochaine réu-
à un conflit de plus d’un demi-siè- générations de ceux qui nous ont partage cette terre avec nous. » Clinton, Benyamin Nétanyahou a des négociations ayant pour but nion, avant la fin du mois, en
cle : Benyamin Nétanyahou, l’Is- précédés et de ceux qui suivront. » S’exprimant le dernier, Mah- rejeté l’idée de prolonger le mora- de régler toutes les questions dites Egypte. « Je suis plein d’espoir, a
raélien; Mahmoud Abbas, le Pales- Solennel lui aussi, presque ému, moud Abbas a, comme l’avait fait toire de dix mois sur les implanta- du « statut final » (le tracé des fron- conclu Barack Obama. Prudem-
tinien ; Hosni Moubarak, l’Egyp- le premier ministre israélien qui, il Hosni Moubarak, réclamé – mais tions. Celui-ci vient à expiration le tières, la sécurité d’Israël, la ques- ment plein d’espoir. » p C. Ls

PUBLICATIONS JUDICIAIRES Le gouvernement chinois resserre son emprise sur le Net


01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr
UFC QUE CHOISIR c/ SA NC NUMERICABLE
L’agence de presse d’Etat s’allie au premier opérateur de téléphonie pour «sécuriser l’information»
Jugement du 15 septembre 2009
A la demande de l’Association Union Fédérale des Consommateurs QUE
CHOISIR (UFC QUE CHOISIR), Association de Consommateurs agréée, 233 Shanghaï tement contrôlée par le gouverne- tion de l’information », explique 420 millions d’internautes, selon
boulevard Voltaire à Paris. Correspondance ment, proposera son outil de David Bandurski, chercheur au les dernières statistiques.
Par jugement du 15 septembre 2009, le Tribunal de Grande Instance de recherche aux internautes. sein du China Media Project de D’autres médias chinois, dont

A
PARIS a condamné, avec exécution provisoire, la société NC NUMERICABLE, près avoir subi les tracas de Sa fronde et les déboires qui ont l’université de Hongkong. Le Quotidien du peuple, organe de
anciennement dénommée NOOS, à supprimer 12 clauses illicites ou abusives
de ses conditions générales de vente, contenues à son contrat dans sa version l’affaireGoogle,legouverne- suivi ont coûté à Google 5 % de Les moteurs de recherche presse du Comité central du Parti
en vigueur en juin 2008, savoir : ment chinois prend les parts de marché en Chine au pre- « jouent un rôle croissant pour dis- communiste, ont lancé par le pas-
- 7.5 et 10.2.2 in fine, prévoyant la restitution du dépôt de garantie, « déduction faite des devants. L’agence de presse étati- mier trimestre, le leader Baidu y tribuer l’information et influencer sé leurs moteurs de recherche ain-
éventuels coûts justifiés liés à une remise en état des matériels imputables au client » ;
- 10.2.1, relatif au dépassement en cours de mois du seuil de 150 € du montant des que Xinhua et le premier opéra- assurant 64 % des recherches sur le l’opinion publique », a dit Zhou si que leurs plates-formes d’héber-
consommations téléphoniques, et permettant au professionnel d’exiger le versement d’un teur de téléphonie mobile du pays, Net. L’agence de presse officielle et gement de blogs, sans grand suc-
acompte sur facturation ;
- 10.2 § 4 in fine, relatif à la modification de la périodicité des factures sans imposer un
China Mobile, ont acheté les noms
de domaine Guosu.cn et Guo-
China Mobile, qui compte près de
559 millions d’utilisateurs, souhai-
Xinhua et China cès. Mais le développement de l’In-
ternet via téléphone portable et
délai de prévenance d’au moins un mois, ni d’information sur la faculté pour le client, de
résilier le contrat s’il n’accepte pas cette modification ; su.com pour créer avant la fin 2010 tent profiter de cet affaiblissement Mobile partent de rien de l’utilisation de la technologie
- 10.2 § 5, prévoyant la facturation de 2 € en cas de paiement par un mode autre que le
prélèvement ou la carte bancaire ;
- 10.3 § 2, prévoyant la déchéance du terme de toutes les créances du fournisseur d’accès
leur propre moteur de recherche,
selon le quotidien Global Times.
pour s’imposer, notamment dans
l’Internet sur téléphone portable.
en matière de 3G dans les grandes villes du pays
offre une nouvelle opportunité.
en cas d’impayé, sans envoi préalable d’une mise en demeure par lettre recommandée avec
accusé de réception ;
Le leader mondial de la recher- Le gouvernement chinois consi- recherche sur le Web La partie n’est pourtant pas
- 3.2 § 3, permettant à NC NUMERICABLE de supprimer les adresses e mail non utilisées che sur Internet, Google, qui n’est dère que le Web est un outil straté- gagnée. Malgré leurs avantages res-
pendant au moins six mois, ainsi que les pages web associées que deuxième en Chine derrière le gique, capable de renforcer sa légi- Xisheng, vice-président de Xinhua, pectifs dans leurs domaines, China
- 3.6 § 2, prévoyant qu’en cas de portabilité du numéro, la mise en œuvre du service ne moteur Baidu, avait mis Pékin au timité s’il est bien manipulé lors de la signature de l’accord de MobileetXinhuapartentderienen
pourra être effective, au minimum, qu’après dix jours ;
- 14 § 3 et 5, prévoyant la restriction ou la suspension des services en cas d’impayés, sans défi en janvier en annonçant qu’il autant qu’il pourrait le déstabili- coentreprise avec China Mobile, le matière de recherches sur le Web,
envoi préalable d’une mise en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception ; refuserait à l’avenir la censure ser s’il échappait à son contrôle. 12 août, ne cachant pas que le nou- juge Ren Yanghui, spécialiste des
- 12 § 3, prévoyant que la société ne pourra être tenue responsable de l’impossibilité imposée par le gouvernement. « La décision de Xinhua de créer veau moteur Guosu « participera nouvelles technologies au sein d’A-
d’accéder ou d’utiliser le service
- 16, permettant l’utilisation et la communication des informations nominatives du client ; Après plusieurs rebondissements, un moteur de recherche relève d’uneffortplus globalvisant à assu- nalysis International. « Ils devront
- 15-2.1, prévoyant la reconduction tacite, sauf préavis de 10 jours, sans respect de Google redirige désormais les d’une politique constante depuis rer la sécurité de l’information». se débrouiller absolument seuls »,
l’art.L.136-1 du code de la consommation
- 15.2.2, prévoyant qu’en cas de décès, la résiliation prendra effet le jour de la réception de recherches sur son site basé à Hon- 2008 visant à encourager le déve- Faire progresser le rôle de l’Etat dit-il, à l’heure où Google tente de
l’acte de décès par la société, et non au jour du décès de l’abonné. gkong, région disposant d’une cer- loppement des médias étatiques dans les nouvelles technologies a son côté d’imposer son système
Et à verser 30.000 € à l’Association de Consommateurs à titre de dommages et taine autonomie par rapport à afin que les dirigeants chinois dis- également l’avantage de lui pro- Android sur le marché des porta-
intérêts, et ordonné la présente publication. Pékin. Pour éviter de tels désagré- posent de l’avantage de contrôler à mettre une source de revenus, bles chinois.p
Fait à GRENOBLE le 15 juin 2010 - Christian BRASSEUR, Avocat (Grenoble)
ments dans le futur, Xinhua, direc- la fois la fourniture et la distribu- dans un pays qui compte déjà Harold Thibault
0123
Vendredi 3 septembre 2010 International 7

En Argentine, conflit ouvert «Ressuscité», Fidel Castro fait son mea


culpa sur la persécution des homosexuels
entre la présidence et la presse
F
idel Castro a reconnu sa res- J’étais plongé dans la crise d’octo- Les opérations de changement
Cristina Kirchner accuse les grands quotidiens d’avoir mis la main sur ponsabilité dans la persécu- bre [la crise des missiles de 1962 de sexe figurent parmi ses
la seule usine de papier journal avec la complicité des militaires en 1976 tion des homosexuels au qui a failli dégénérer en conflit conquêtes.
cours des premières années de la nucléaire entre les Etats-Unis et Multipliant les apparitions
révolution cubaine. « Ce furent l’Union soviétique], la guerre, les publiques depuis deux mois,
Buenos Aires « La liberté d’expression est en l’audiovisuel, présentée comme des moments d’une grande injusti- questions politiques », a-t-il ajou- Fidel Castro a pour la première
Correspondante danger », ont rétorqué plusieurs une victoire sur les monopoles. Le ce (…) que nous avons commise (…) té, sans nier le tort causé par ces fois livré des détails sur « le calvai-
journaux et les principaux leaders groupe multimédia Clarin possè- Si quelqu’un est responsable, c’est persécutions à l’image du régime. re » qu’il a vécu, sans préciser la

A
un an de l’élection présiden- de l’opposition. Ils dénoncent une de le quotidien du même nom, plu- moi », a admis l’ancien président « Echapper à la CIA qui achetait nature de sa maladie, qui reste un
tielle de 2011 en Argentine, manipulation de la violente histoi- sieurs chaînes de télévision, une cubain dans une interview fleuve tellement de traîtres, parfois par- secret d’Etat. « Je suis arrivé à la
c’est la guerre entre la prési- re des années 1970 en Argentine et radio, des actions dans des jour- accordée à Carmen Lira, la direc- mi nos proches, n’était pas une cho- mort. Je n’aspirais plus à vivre. Ma
dente péroniste Cristina Kirchner une instrumentalisation de la naux de province et dans la télé- trice du quotidien de gauche se facile, mais enfin, j’assume ma seule espérance était que le mon-
et les médias qui critiquent le gou- défense des droits de l’homme. phonie mobile. mexicain La Jornada. responsabilité et je ne vais pas fai- de s’arrête, puis j’ai survécu, mais
vernement. Mardi 31 août, Mme Kir- L’affaire remonte au coup Parallèlement, la propriétaire Dans les années 1960 et 1970, re porter le chapeau à d’autres », a en très mauvaise condition »,
chner a porté plainte devant la jus- d’Etat militaire du 24 mars 1976, deClarin, Ernestina Noble, fait l’ob- les homosexuels, de même que poursuivi Fidel Castro. a-t-il confié à La Jornada, se pré-
tice à l’encontre des deux princi- lorsque l’étau s’est resserré sur jet d’une enquête judiciaire sur les prêtres et les Cubains considé- sentant comme « un ressuscité ».
paux quotidiens du pays, Clarin et David Graiver, un banquier qui l’adoption de ses deux enfants, qui rés comme « contre-révolution- « Un monde de fous » Retrouvant un « monde de
La Nacion. Elle les accuse d’avoir entretenait des liens avec les Mon- pourraient être, selon l’associa- naires », ont été envoyés dans des Les relations homosexuelles fou », il a consacré ses forces
acheté, il y a trente-quatre ans, toneros, la guérilla péroniste. tion des Grands-Mères de la place camps de rééducation ou ne tombent plus sous le coup de renaissantes à dénoncer le péril
Papel Prensa, la seule entreprise Après son décès dans un accident de Mai, ceux d’opposants disparus contraints à l’exil. L’écrivain Rei- la loi depuis 1979. La situation d’une déflagration nucléaire que
argentine qui fabrique du papier d’avion suspect, en août 1976, sa pendant la dictature militaire. naldo Arenas a décrit ces persécu- des gays s’est beaucoup amélio- provoquerait, selon lui, un
journal, avec la complicité de la dic- famille aurait vendu l’entreprise Agés tous deux de 34 ans, Marce- tions dans son autobiographie rée ces dernières années grâce à conflit opposant les Etats-Unis et
tature militaire (1976-1983). Il s’agi- Papel Prensa à bas prix, sous la la et Felipe Noble refusent de se Avant la nuit (Actes Sud). l’action de Mariela Castro, la fille Israël à l’Iran. « Nous devons mobi-
rait, selon elle, d’un délit économi- menace. «J’ai été forcée de tout ven- soumettre à une prise de sang « Personnellement, je n’ai pas du président Raul Castro, et la liser le monde pour persuader
que, mais aussi d’une violation des dre, affirme la veuve, Lidia Papa- pour vérifier leur filiation. Ils crai- ce genre de préjugé », a affirmé le nièce de son frère Fidel. A la tête Barack Obama, le président des
droits de l’homme. leo, ça a été : “Tu signes ou je te gnent d’êtrevictimes «d’une mani- leader cubain, contraint à la du Centre national d’éducation Etats-Unis, d’éviter la guerre
tue.” » Mme Papaleo est le principal pulation des analyses génétiques » retraite depuis quatre ans en rai- sexuelle, Mariela Castro mène nucléaire », affirme Fidel Castro,
Selon l’opposition et témoin du gouvernement. En
mars 1977, elle fut enlevée, tortu-
et dénoncent « être maltraités »
pour des raisons politiques. p
son d’une grave maladie intesti-
nale. « A l’époque, je ne pouvais
campagne contre l’homophobie,
qui reste latente, y compris dans
qui vient de fêter ses 84 ans. p
Jean-Michel Caroit (Saint-
plusieurs journaux, la rée et violée dans un centre de Christine Legrand m’occuper de cette question. les rangs du Parti communiste. Domingue, correspondant)
« liberté d’expression détention clandestin.
Après le retour de la démocra-
est en danger » tie, lors du procès historique de
1985 contre les chefs de la dictatu-
Les responsables des deux quo- re, Mme Papaleo n’avait pas men-
tidiens d’opposition ont rejeté ces tionné la vente de Papel Prensa.
accusations, dénonçant « une his- Elle dit avoir eu peur de parler.
toire inventée par le gouverne- Toutefois, selon Isidoro Grai-
ment pour contrôler Papel Prensa » ver, frère du banquier, également
et pour mettre la pression sur la séquestré par les militaires, la ven- RÉSULTATS SEMESTRIELS 2010
presse écrite. Clarin possède 49 % te s’est faite « sans menaces, ni
des actions de Papel Prensa, La extorsions et en liberté ». Il rappelle
Nacion 22 %, et l’Etat 28 %. que Papel Prensa a été vendue en
Après avoir présenté un rap- novembre 1976 et que les mem-
port de 26 000 pages sur « Papel bres de la famille Graiver et des res-
Prensa et la vérité », le 24 août, lors ponsables de l’entreprise furent
d’une cérémonie solennelle au enlevés entre mars et avril 1977.
palais présidentiel, Mme Kirchner a Cette affaire ravive l’affronte-
envoyé au Congrès un projet de loi ment entre Mme Kirchner et Clarin,
déclarant d’intérêt public la pro- le plus important groupe de pres-
duction et la distribution de se d’Argentine. Le 19 août, les auto-
papier journal, de façon à ce que rités ont refusé de renouveler la
l’Etat contrôle l’entreprise. licence de la société Internet Fiber-
L’objectif serait de « préserver tel, filiale du groupe multimédia.
l’égalité des chances pour les petits Unmillion de clients devrontchan-
journaux qui paient aujourd’hui ger de prestataire.
650dollars la tonne de papier, alors En 2009, le gouvernement
que Papel Prensa les vend 500 dol- avait nationalisé les droits de diffu-
lars à Clarin et à La Nacion », selon sion des épreuves de football au
le péroniste Juan Carlos Gullo, vice- détriment du groupe privé pour
président de la commission sur la que les supporteurs puissent voir
liberté d’expression à la Chambre gratuitement les matchs. Il avait
des députés. aussi introduit une réforme de

Brésil-Colombie Un Groupe en croissance


Bogota et Brasilia s’associent « Nos performances, en France et à l’international, au 1er semestre 2010, démontrent une nouvelle fois, la
pour construire un avion militaire résilience de notre modèle de concessionnaire-constructeur. VINCI Autoroutes enregistre une croissance de son
BRASILIA. A l’occasion de la visite du président colombien, Juan Manuel chiffre d’affaires et de ses résultats. VINCI Concessions a été déclaré attributaire de la ligne à grande vitesse
Santos, au Brésil, les ministres de la défense des deux pays ont signé Sud Europe-Atlantique, le plus important projet d’infrastructure en Europe et concessionnaire pressenti du
une lettre d’intention, mercredi 1er septembre, en vue de construire
ensemble l’avion de transport militaire KC 390 de l’avionneur brésilien nouvel aéroport de Nantes, Notre-Dame-des-Landes. Dans le contracting, la marge se stabilise à un bon niveau
Embraer, qui vise à remplacer les Hercule C 130 américains. Selon alors même que le carnet de commandes enregistre une forte progression. Sur ma proposition, le Conseil
Embraer, cet accord « pourrait déboucher sur l’implantation d’une usine d’administration a décidé le versement d’un acompte sur dividende sur les résultats 2010 de 0,52 euro par action. »
de fabrication de pièces en Colombie et l’achat de 12 avions par le gouver-
nement colombien ». Le nouveau président colombien effectuait son Xavier Huillard,
premier déplacement à l’étranger depuis sa prise de fonction. Le Chili
avait conclu un accord similaire, lors de la visite du ministre brésilien président–directeur général
de la défense à Santiago, la semaine dernière. – (AFP.)p

Etats-Unis Primaire en Alaska : un ultra-conservateur


bat une sénatrice républicaine
WASHINGTON. Le candidat ultra-conservateur du mouvement Tea Par-
Chiffre d’affaires : 15,5 milliards Ð + 2,3 %*/**
ty, Joe Miller, a battu lors d’une élection primaire en Alaska la sénatrice
sortante républicaine, Lisa Murkowski. M. Miller était soutenu par Résultat opérationnel sur activité : 1 423 millions Ð + 4,8 % **
l'ancienne candidate à la vice-présidence et ancienne gouverneure de
l'Etat d’Alaska Sarah Palin. Mme Murkowski a reconnu sa défaite mardi Résultat net : 703 millions Ð + 1,9 %**
soir, alors que son adversaire avait un avantage de 1 600 voix. – (AFP.)
Carnet de commandes : 28,4 milliards Ð + 18 %***
Prise d’otages près de Washington
SILVER SPRING. La police a annoncé avoir tué un homme armé qui avait
pris pendant quelques heures des otages dans les locaux de la chaîne de
Acompte sur dividende maintenu : 0,52 Ð/action****
télévision Discovery Channel, dans la banlieue de Washington, mercre- * Hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires.
di 1er septembre. Les trois personnes qu’il retenait ont été libérées. Les ** Evolution entre le premier semestre 2009 et le premier semestre 2010.
médias américains avançaient que le suspect pourrait être un militant *** Au 30/06/2010 par rapport au 31/12/2009 et au 30/06/2009.
écologiste du nom de James Jay Lee, embarqué dans une lutte contre le **** Paiement, en numéraire, le 16/12/2010 (détachement du coupon : le 13/12/2010).
réchauffement climatique. – (AFP.)

Iran Le domicile de l’opposant Mehdi Karoubi attaqué


par des miliciens islamiques
TÉHÉRAN. Le domicile de Mehdi Karoubi, figure de l'opposition réfor-
matrice au président Mahmoud Ahmadinejad, a été attaqué dans la
nuit par des « voyous » appartenant à la milice islamique des bassidjis, a
Service actionnaires
indiqué, jeudi 2 septembre, le site de M. Karoubi, Sahamnews. « De nom-
breux voyous bassidjis, agissant dans le cadre d'un plan coordonné et pré- www.vinci.com
médité (...) et avec le soutien de la police, ont jeté des pierres, brisé des
vitres et projeté de la peinture » contre l’immeuble ou vit l’ancien prési-
dent réformateur du Parlement dans le nord de Téhéran. – (AFP.)
8 Europe 0123
Vendredi 3 septembre 2010

Allemagne:unpamphletsusciteundébatsurl’islam
Les thèses xénophobes de Thilo Sarrazin, un dirigeant de la Bundesbank, embarrassent le président de l’établissement

Berlin dilemme: que faire de M. Sarrazin? des Turcs, fait mouche. M.Sarrazin
Correspondant Les dirigeants politiques et les a d’ailleurs reçu le soutien de Necla
représentants des communautés Kelek, une sociologue allemande

E
n niant la capacité et la volon- juive et musulmane pressent la d’origine turque, dont le livre sur
té des musulmans de s’inté- Banque centrale de s’en séparer, ce les mariages forcés, La Fiancée
grer, en dénonçant l’islamisa- qui constituerait une première. importée, politiquement incorrect,
tion du pays et en évoquant l’exis- Réunis mercredi, les responsables avaitfaitgrandbruitlorsdesaparu-
tence d’un «gène juif », l’économis- de la banque ont reporté leur déci- tion en 2005.
te Thilo Sarrazin provoque un sion, mais celle-ci pourrait être Comme le résume Stefan Sei-
débat d’une rare intensité en Alle- connue dès jeudi 2 septembre. dendorf, responsable du départe-
magne, où un habitant sur cinq est Si la présence d’un polémiste ment Europe à l’institut franco-
issu de l’immigration et où l’on parmi les six dirigeants peut nuire allemand de Ludwigsburg, « Thilo
compte quatre millions de musul- à l’image de la banque, s’en séparer Sarrazin exprime un ressentiment
mans. Les dizaines de milliers est juridiquement risqué. Il faut d’une partie de l’électorat, porté
d’exemplairesdesonlivreL’Allema- pour cela prouver que l’intéressé a par plusieurs partis populistes en
portéun«gravepréjudiceàl’institu- Europe mais pas en Allemagne, où
Selon un sondage, tion », puis faire valider la décision
par le président de la République.
il n’y a rien à la droite de la CDU-
CSU. Il est donc soutenu par une
39% des électeurs Or, les propos de M.Sarrazin ont, frange de la population qui se sent
de la CDU et 30% certes, d’importantes répercus-
sions en Allemagne, mais n’ont eu
délaissée, y compris au sein du SPD,
et qui pourrait rejoindre un mouve-
des partisans du SPD aucun impact sur l’euro ou sur les ment eurosceptique. »
approuveraient les tauxd’intérêt. Un tribunal pourrait
donc considérer un tel licencie-
Bien que M. Sarrazin affirme
vouloirrestermembreduSPD«jus-
thèses de M.Sarrazin ment comme abusif ! que dans la tombe», les groupuscu-
Alors qu’il apparaît jusqu’ici les d’extrême droite se frottent les
gne court à sa perte, mis en vente comme le successeur pressenti de mains, affirment que le nombre de
lundi 30 août, ont été rapidement Jean-ClaudeTrichetàlaBanquecen- Thilo Sarrazin, le 30 août, à Berlin, lors de la présentation de son livre. FABRIZIO BENSCH/REUTERS leurs adhérents est depuis quel-
épuisés. trale européenne, Axel Weber, le ques jours en nette augmentation
Impossible de regarder la télévi- présidentde la Buba, joue peut-être SPD de Berlin qui, dit-on, voulait l’intelligence des hommes ou les rable. « Il est le ghostwriter (le et se disent prêts à l’accueillir.
sion ou d’ouvrir un journal sans sonavenirdanslagestiondecedos- s’en séparer élégamment. Et sur- caractéristiques de leur comporte- nègre) d’une société qui a peur », Pour le journaliste Andreas
tomber sur cet adhérent du Parti sier. Autre personnalité que M.Sar- tout, parce que l’exclusion de ment», a rétorqué M. Gabriel. constate le journal Frankfurter All- Speit, spécialiste de l’extrême droi-
social-démocrate (SPD) âgé de razin met en difficulté : Sigmar M.SarrazinduSPD,untempsconsi- Mais une partie des adhérents gemeine Zeitung. te allemande, M. Sarrazin diffuse
65 ans, ancien responsable des Gabriel, président du SPD. D’abord, dérée comme imminente, ne sem- du SPD ne voit pas cette éviction Selon un sondage paru mercre- les idées de la Nouvelle Droite, un
finances de la ville de Berlin, nom- parce que M. Sarrazin, habitué ble plus aller de soi. d’un bon œil. C’est que, condamné di, 39 % des électeurs de l’Union mouvement intellectuel né en
mé en mai2009 au directoire de la depuis une dizaine d’années à tenir Y aurait-il une limite à la liberté par les élites, M. Sarrazin n’est pas démocrate chrétienne (CDU) et 1968 et qui, selon lui, ne respecte
Bundesbank (la « Buba »), l’une des des propos choquants, n’a jamais d’expression des adhérents ? « On aussi isolé qu’il y paraît. Dans le 30 % des partisans du SPD approu- pas les fondements de la Républi-
institutions les plus respectées du étéinquiété parleSPD.Ensuite,par- peut discuter de l’intégration au quotidienpopulaireBild,quiaassu- veraient les thèses de M. Sarrazin. que, puisqu’il ne considère pas les
pays. D’ailleurs, celle-ci se trouve ce qu’il doit sa nomination à la sein du parti, mais pas faire le lien rélapromotiondesonlivre,le cour- Le débat qu’il a relancé sur l’inser- hommes comme égaux en droit.p
depuis quelques jours face à un Buba à Klaus Wowereit, le maire entre les dispositions génétiques et rier des lecteurs lui est plutôt favo- tion des musulmans, notamment Frédéric Lemaître

Tony Blair étrille GordonBrown et soutient David Miliband à la tête du Labour


Dans ses Mémoires, sortis le 1er septembre, l’ancien premier ministre britannique met en garde contre tout virage à gauche du Parti travailliste

Londres son ancien chancelier de l’Echi- d’encre et nourrit bien des polémi- qui visait son poste l’avait poussé à L’avenir ? Tony Blair dresse le Selon les sondages auprès des
Correspondant quier (le ministre des finances), ques. C’est une volée de bois vert abuser de l’alcool, un whisky sec portrait d’un futur leader qui res- militants, des députés et des syndi-
Gordon Brown, qui lui a succédé que lance M. Blair contre un « type ou un gin tonic avant le dîner suivi semble à s’y méprendre à son calistes,labatailleentrelesdeuxfrè-

L
a condition de has been au au 10 Downing Street. Le dernier étrange » doté d’une grande intelli- de plusieurs verres de vin lors du ancien ministre des affaires étran- res ennemis, dont l’issue doit être
Royaume-Uni n’est pas une chapitre de cet ouvrage de gence d’analyse mais « zéro de sens repas. « C’était devenu une gères, David Miliband, le favori connue le 25 septembre, devrait
sinécure. C’est pourquoi, à 718 pages, intitulé The Journey (le émotionnel ». béquille», écrit-il.Le premierminis- descinq candidats en lice pour diri- être serrée. Pour David Miliband, le
l’instar de Margaret Thatcher et de Voyage), est consacré à cette hosti- Tony Blair révèle notamment tre a songé à plusieurs reprises à ger l’opposition. L’ancien secrétai- soutien de Blair est à double tran-
John Major, l’ancien premier lité qui a fait déjà couler beaucoup que la guérilla constante de ce rival limoger son grand argentier avant re au Foreign Office peut compter chant. Pour ses détracteurs, l’ex-
ministre Tony Blair a sacrifié au de se raviser face au risque d’en fai- sur le soutien de la majorité du premier ministre tente, par l’inter-
rituel de la publication des Mémoi- William Hague contraint de nier son homosexualité re un martyr de la gauche du parti. groupe parlementaire et des caci- médiaire de son protégé, de perpé-
res dont la sortie mondiale a eu « Le Labour a gagné quand il ques locaux, des milieux d’affaires tuer sa fameuse « troisième voie »
lieu le 1er septembre. Ses attaques L’homosexualité sent toujours démission. Dans son communi- était NewLabour, il a perdu quand il comme des éditorialistes. entre socialisme et capitalisme.
contre son successeur à la tête du le soufre au Royaume-Uni. Le qué, M. Hague, un ancien leader a cessé de l’être » : le leitmotiv de Que ce soit à propos de la paix
gouvernement, Gordon Brown, et secrétaire au Foreign Office, conservateur, assure que son M. Blair est qu’en dérivant à gau- Duel fratricide en Irlande du Nord, de l’améliora-
sa mise en garde contre un virage à William Hague, a dû démentir mariage avec Ffion, épousée en che, Gordon Brown était condam- Son principal challenger, son tion des services publics ou du
gauche du Labour sont venues qu’il était homosexuel et qu’il 1997, est solide. né à la défaite. A le lire, l’arrêt de la frère Ed, peut certes se targuer de scandale de la vente des titres nobi-
troubler l’ouverture, le même entretenait une liaison extracon- Le 29 mai, le secrétaire au Tré- réformedesservicespublics,enpar- l’appui de syndicats, des militants liaires, Tony Blair ne doute jamais
jour, du processus électoral visant jugale avec l’un de ses collabora- sor, David Laws, avait dû démis- ticulier de la santé et de l’éducation de condition modeste et des jeu- de lui-même et là a résidé sa force.
à désigner un nouveau chef du Par- teurs, Chris Myers. D’après plu- sionner à cause de révélations nationale, l’augmentation des nes attirés par son engagement à MêmeleTimes, lequotidiende cen-
ti travailliste après la déroute sieurs blogs, les deux hommes – sur l’utilisation de fonds publics impôts, le refus de réduire le déficit protéger l’Etat qui s’est particuliè- tre-droit qui lui a pourtant tou-
subie par cette formation lors des mariés – ont souvent partagé pour payer le logement de son des finances publiques et le laxis- rement développé sous Gordon jours été hostile, estime, à la lectu-
élections législatives du 6 mai. une chambre d’hôtel lors de la compagnon. Et, à la fin août, le me sécuritaire ont ouvert la voie à Brown. Le benjamin souffre toute- re de ses mémoires, que les élec-
A la tête du royaume entre 1997 campagne électorale en mai. secrétaire d’Etat aux prisons, l’unedesplusgravesdéfaitesélecto- fois de ses liens étroits avec ce der- teursn’ont pas eu tortd’élire à trois
et 2007, Tony Blair n’a guère perdu A la suite de ces allégations, Crispin Blunt, a révélé son homo- rales des travaillistes et à l’avène- nier,deson expérience ministériel- reprises « le plus grand politicien
de son mordant. En témoigne le tir M. Myers, le bras droit du minis- sexualité en se séparant de sa mentdelacoalitionentreconserva- le limitée et d’une réputation de progressiste de sa génération ». p
de barrage qu’il a déclenché contre tre, âgé de 25 ans, a annoncé sa femme. – (Correspondant) teurs et libéraux-démocrates. légèreté intellectuelle. Marc Roche

Des familles de victimes du massacre de Srebrenica Roumanie


Bucarest veut revenir à un débat
continuent leur croisade contre l’Etat néerlandais plus «rationnel» sur les Roms
BUCAREST. La Roumanie conteste l’ampleur de la menace sécuritaire
Quatre Bosniaques ont déposé plainte contre des officiers déployés dans l’enclave musulmane invoquée par la France pour justifier les renvois de Roms et plaide
pour des solutions de fond au niveau européen et un dialogue plus
« rationnel » avec Paris. « Nous avons convenu de revenir à un ton plus
La Haye Privés d’appui aérien et s’esti- évacué leur personnel local, com- familles bosniaques, est toujours rationnel » sur cette question qui a « enflammé » les relations bilatéra-
Envoyé spécial mantincapables de résister, les sol- me l’avait recommandé l’ONU. examinée par la justice. les, s’est réjoui, mercredi 1er septembre, le ministre roumain des affaires
dats néerlandais n’avaient rien La famille de l’un de ces Bosnia- Cette relance du débat sur Sre- étrangères, Teodor Baconschi, après une conversation avec son homolo-

L
a croisade des familles de vic- fait pour empêcher la chute de Sre- ques, Hasan Nuhanovic, traduc- brenica suscite un malaise aux gue français Bernard Kouchner. Lundi, pour la première fois,
times du massacre de Srebre- brenica, prélude au massacre de teurdel’arméenéerlandaiseàl’épo- Pays-Bas,où diversesenquêtes offi- M. Baconschi avait critiqué directement le renvoi en Roumanie de mil-
nicacontre les Pays-Bas conti- 7 000 à 9 000 Musulmans. Le tri- que, avait été chassée du camp et cielles ont démontré, à des degrés liers de Roms avec une somme d’argent. « Ce n’est pas une solution »,
nue quinze ans après la chute de bunal pénal international pour futmassacrée. Comme Rizo Musta- divers, l’incapacité de l’armée à avait tranché cet ancien ambassadeur à Paris. Il avait également mis en
l’enclave musulmane qu’étaient l’ex-Yougoslavie (TPIY) a qualifié fic, électricien auprès du bataillon protéger les réfugiés, mais aussi sa doute l’efficacité de cette politique pour « faire baisser le niveau de délin-
censés protéger les casques bleus ces faits de « génocide ». La plainte onusien, dont l’une des filles figure participation à ladéportation orga- quance en France ». – (AFP.) p
néerlandais, à la fin de la guerre de des familles de victimes ne retient parmi les plaignants. nisée par les Serbes de femmes et
Bosnie (1992-1995). pas cette qualification. Elle évoque d’enfants. Wim Kok, alors premier Pays-Bas Les négociations pour constituer
Le parquet d’Arnhem, qui traite des « crimes de guerre », moins dif- Coresponsabilité politique ministre, avait démissionné en un gouvernement continuent dans la douleur
les délits concernant des militai- ficiles à démontrer, estiment des Le parquet d’Arnhem a précisé 2002 – ainsi que le chef des armées AMSTERDAM. Après deux journées de discussions et de confusion, le
res, a décidé récemment d’ouvrir juristes. qu’il n’en est qu’au premier stade – après la publication d’un docu- Parti chrétien-démocrate néerlandais (CDA) a décidé, dans la nuit du
une enquête préliminaire après la En 2008, un tribunal de La Haye avant lelancement d’une éventuel- mentévoquant la « coresponsabili- mercredi 1er au jeudi 2 septembre, de poursuivre les négociations en
plainte déposée, en juillet, par qua- avait estimé que l’Etat néerlandais le procédure pénale, « peut-être té politique (des Pays-Bas) dans la vue de la formation d’un gouvernement de droite, soutenu de l’exté-
tre Bosniaques contre trois offi- ne pouvait être tenu pour respon- dans quelques semaines ». L’avoca- créationdu contexte»quiavait ren- rieur par les populistes anti-islam de Geert Wilders. D’intenses discus-
ciers supérieurs de l’armée néer- sable du génocide parce que le Dut- te des victimes, Me Liesbeth du possible le massacre. sions ont été suscitées par une lettre de l’un des deux négociateurs, Ab
landaise dont Thom Karremans, chbat-3 était placé sous le com- Zegveld, s’étonne que la justice ait La Haye freine le rapproche- Klink, ministre sortant de la santé. M. Klink indiquait qu’en ce qui le
qui commandait le bataillon Dut- mandement de l’ONU. Le tribunal décidé de ne pas entendre de ment entre l’Union européenne et concerne, toute collaboration avec le Parti pour la liberté (PVV) de
chbat-3 durant l’offensive de l’ar- renvoyait les plaignants vers les témoins avant de prendre une la Serbie tant que Ratko Mladic M. Wilders était « définitivement exclue » en raison de l’attitude de ce
mée des Serbes de Bosnie, dirigée Nations unies, négligeant le fait décision. Une procédure, civile cel- n’aura pas été livré au TPIY. p dernier durant les négociations et de ses positions sur l’immigration et
par le général Ratko Mladic. que les Néerlandais n’avaient pas le-là, lancée parallèlement par les Jean-Pierre Stroobants l’islam. – (Correspondant)
0123
Vendredi 3 septembre 2010 France 9

Nicolas Sarkozy prépare


le renouvellement
de son équipe à l’Elysée
Claude Guéant, l’homme de confiance du président,
pourrait hériter d’un ministère. Reste à le remplacer

C
’est l’autre remaniement. l’Etat : Pierre Mariani, président de qu’il est devenu directeur de cabi-
Celui de l’équipe qui entoure Dexia et ancien directeur de cabi- net du ministre des finances Fran-
Nicolas Sarkozy, cette poi- net de Nicolas Sarkozy au ministè- cis Mer et il veut consacrer plus de
gnée de conseillers qui centralisent re du budget. « Cela crée des liens temps à sa famille. Cet été, il a été
toutes les décisions à l’Elysée : très forts. En plus, Mariani, c’est la déçu que son adjoint Emmanuel
Claude Guéant, secrétaire général compétence technique de Musca Moulin n’obtienne pas de M.Sarko-
de l’Elysée, Xavier Musca (écono- avec une approche beaucoup plus zy la direction de l’agence des parti-
mie),RaymondSoubie(social),Jean- politique », commente un proche cipations de l’Etat.
David Levitte (diplomatie) et Henri du président. Joint par téléphone, M. Musca se
Guaino, plume du président et Le préfet de la région Rhône- dit « irrité ». « Je suis fonctionnaire.
pourfendeur de la pensée unique. Alpes, Jacques Gérault, directeur de Je reste à mon poste, le président de
Tout est affaire de vases com- cabinet adjoint de Claude Guéant la République décidera de mon ave-
municants : M. Sarkozy modifie- au ministre de l’intérieur, est, lui, nir.Je n’ai pas d’états d’âme », décla-
ra d’autant plus son équipe s’il cité pour rejoindre l’Elysée. « Je ne re-t-il. Avant d’ajouter n’avoir
maintient François Fillon à Mati- suis pas informé », dit M. Gérault. jamais avoir parlé avec le président
gnon. Le départ des trois poids de son recasage à la Banque centra-
lourds (Guéant, Musca, Soubie)
est exploré.
M. Sarkozy modifiera le européenne – il ne veut pas vivre
enAllemagne–,àlabanquedeFran-
Le sort de Raymond Soubie, l’in- d’autant plus son ce ou à la Caisse des dépôts, alors
dispensable conseiller social, est
scellé: il partira à l’issue de la réfor-
équipe s’il maintient que les postes ne sont pas libres.
Vient ensuite le cas Guéant, piè-
me des retraites. « Il a toujours été François Fillon cemaîtressedudispositif présiden-
convenu avec le président que je ne
resteraispaslatotalitéduquinquen-
à Matignon tiel. S’en séparer, c’est avouer que
quelque chose ne tourne pas rond
nat. Le président le sait, le com- au royaume de l’hyperprésident. Si
prend. Cela devrait nous mener M.Musca est censé cornaquer la ce préfet affable quitte l’Elysée, ce
entre fin octobre et décembre », présidence française du G8 et du seraparlehaut.Onprêteàcespécia-
nous déclare M.Soubie. G20, qui rassemble les principales liste des missions délicates auprès
Le couple Musca-Guéant pour- puissances économiques de la pla- des dictateurs arabes et africains le
rait aussi quitter l’Elysée, d’autant nète. S’il part, ce sera essentielle- rêve de prendre le Quai d’Orsay,
qu’il existe un possible rempla- ment pour des raisons personnel- mais le poste pourrait échoir à Le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte, le secrétaire général
çant, une « perle rare » citée par les. Cet ancien directeur du Trésor Alain Juppé, que M. Sarkozy désire de l’Elysée, Claude Guéant, et son adjoint, Xavier Musca. PHILIPPE WOJAZER/REUTERS
plusieurs proches du chef de est sur le pont depuis 2002, lors- faire entrer au gouvernement.
L’intérieur lui irait comme un dent.«Je suistrès bienlàoù jesuis.Je sion précise, est toujours à l’Elysée. Louvrier, qui s’essaie à la politique
Protéger Woerth alors que le remaniement est reporté gant, mais il devrait être conservé ne rêve pas du Quai d’Orsay. Je n’ai Lechef de l'Etat a fini par accepter le en Loire-Atlantique où il est
par Brice Hortefeux. Un ministre d’autre ambition que de faire ce que départ de son chef de cabinet, conseiller régional, souhaite rester.
Annoncé pour la mi-octobre par le ministre, jugé à bout psycholo- bien informé en déduit que je fais», nous déclare M.Guéant. Cédric Goubet, qui rejoint le grou- Enfin,HenriGuainovoitsonave-
Nicolas Sarkozy, le remaniement giquement. « M. Woerth considè- M. Guéant pourrait en définitive Toutefois rien n’est encore scel- pe Safran. Souvent malmené par le nirassuré.«Leprésidentenditbeau-
est reporté à novembre, après la re que rester à ses fonctions, com- prendre les affaires sociales. lé. M.Sarkozy déteste se séparer de président, le conseiller diplomati- coup de bien», assure un de ses visi-
commission mixte paritaire sur la battre à ses fonctions, c’est ce « Compte tenu de son caractère et ses collaborateurs. Il a reçu cet été que Jean-David Levitte, qui servit teurs. Le chef de l'Etat peut difficile-
loi sur les retraites et sans doute qui compte pour lui. Le débat sur de ses qualités, ce n’est pas absur- son conseiller Pierre Charon, tri- au même poste Jacques Chirac, ment se séparer de sa plume, alors
après le vote en première lecture les retraites à l’Assemblée com- de»,confiePierreMéhaignerie,pré- card depuis des mois pour avoir espère rester pour animer le G8 et que sa boîte à idées pour la prési-
du budget 2011, indiquent les pro- mence le 7. Normalement, c’est sident de la commission des affai- tenudesproposmartiauxdans l’af- le G20, où les contacts entre sher- dentielle de 2007, Emmanuelle
ches du président. D’ici là, il faut lui qui mènera le débat. Le coup res sociales, qui le connaît bien. faire des rumeurs sur le couple pré- pas sont importants. Mignon, a quitté l’Elysée fin
régler le cas Woerth. Pour proté- est parti », commente M. Soubie, Comme M. Musca, Claude sidentiel. L’ancienne journaliste Fidèle de M.Sarkozy depuis dou- 2009.p
ger le gouvernement, mais aussi conseiller social de l’Elysée. Guéant se dit au service du prési- Catherine Pégard, en panne de mis- ze ans, le conseiller presse, Franck Arnaud Leparmentier

François-Marie Banier s’explique devant APPEL D’OFFRES - AVIS D’ENQUETE


les policiers sur ses carnets de notes 01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr

PREFET DE LA MANCHE
L’écrivain a retranscrit des conversations avec Liliane Bettencourt. PREFECTURE
La milliardaire y parle de son argent et des solliciteurs de toutes sortes 3ème direction - 1er bureau
MISE A L’ ARRÊT DEFINITIF ET DEMANTELEMENT DES INSTALLATIONS NUCLEAIRES
DE BASE (INB) N°S 33, 38 ET 47 DU SITE DE LA HAGUE

F
rançois-Marie Banier détient tionentre Martind’Orgeval, lecom- solliciteurs de toutes sortes. « Je
bien des secrets, aime le faire pagnon de M. Banier, et Patrice de vous indique que correspond aussi DEMANDES D'AREVA NC
savoir, et joue avec le nom de Maistre, le gestionnaire de fortune en clair à la réalité vécue le passage AVIS D'OUVERTURE DE TROIS ENQUETES PUBLIQUES CONJOINTES
Nicolas Sarkozy. Quand, en juillet, de Liliane Bettencourt. Y figure un sur M. Sarkozy, du 26 avril 2007,
Par arrêté du préfet de la Manche en date du 26 Août 2010, il a été prescrit, conformément aux dispositions du code de l’en-
les policiers sont allés perquisi- mystérieux « Eric W ». lâche M. Banier. Elle [M m e vironnement et du décret n°2007-1557 du 2 novembre 2007, l’ouverture de trois enquêtes conjointes relative aux demandes pré-
tionner au domicile de l’écrivain, La brigade financière interroge Bettencourt] cherche à me dire sentées par Areva NC d’obtenir l’autorisation de mettre à l’arrêt définitif et de démanteler les installations nucléaires de base (INB)
ils ont eu la surprise de découvrir donc, après les perquisitions, l’écri- quels sont les écueils de quelqu’un n°s 33 (UP2 400), 38 (STE2 et AT1) et 47 (ELAN II B) du site de la Hague (département de la Manche).
de nombreuses notes, souvent dac- vain, qui donne sa version des faits. qui possède de l’argent, et l’exem- La personne responsable de ces projets est Areva NC. Les informations relatives à cette procédure peuvent être demandées
tylographiées. « Je crois, d’après ce que m’a dit ple qu’elle prend par rapport à ces auprès du préfet de la Manche (3ème direction – bureau de la coordination des politiques publiques et des actions interministé-
Après lecture, ils s’aperçoivent Martin, qu’il voulait se moquer de demandes d’argent est aussi roma- rielles – 50009 Saint-Lô Cedex).
que ces notes retracent des conver- M. de Maistre, de la fascination des nesque. Qui dit qu’elle ne me mon- Ces enquêtes se dérouleront durant trente et un jours du 27 SEPTEMBRE 2010 au 27 OCTOBRE 2010 inclus, en mairie de
sations tenues par l’écrivain, ou grands bourgeois qui fréquentent tre pas une histoire qui n’est pas BEAUMONT-HAGUE où le dossier pourra être consulté chaque semaine, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, et les
ses proches, avec des protagonis- un ministre. De Maistre lui a dit tout à fait juste ? Ce sont des pro- samedis de 10h à 12h. Pendant ces jours et heures, le public pourra présenter ses observations sur le registre ouvert à cet effet.
tes de l’affaire Bettencourt. L’artis- qu’il fréquentait M. Eric Woerth. » pos qu’elle m’a tenus, mais je ne Des dossiers d’enquêtes, concernant ces demandes, ainsi que des registres d’enquêtes seront également déposés du 27
te n’hésite pas à en relativiser la sais s’ils sont vrais ou pas. » SEPTEMBRE 2010 au 27 OCTOBRE 2010 inclus dans les mairies des communes d’AUDERVILLE, DIGULLEVILLE, ECULLEVILLE,
GREVILLE-HAGUE, HERQUEVILLE, JOBOURG, OMONVILLE LA PETITE, OMONVILLE LA ROGUE, SAINT GERMAIN DES VAUX ET
portée, devant les policiers : « C’est « Elle se vantait un peu… » M m e Bettencourt, selon
VAUVILLE ainsi qu’à la sous-préfecture de CHERBOURG et à la préfecture de la MANCHE.
bien moi qui les ai rédigées, admet- Les enquêteurs amènent douce- M. Banier, cite le nom de M. Sarko-
Ils seront tenus à la disposition du public aux jours et heures habituels d’ouverture.
il, c’est un matériau, mais un maté- ment l’écrivain à s’expliquer sur zy. Et l’on peut déduire des répon-
Ces projets ont fait l’objet d’une étude d’impact prévue à l’article L.122-1 du code de l’environnement, conformément aux
riau inexact… » le contenu du scellé n˚ 1. Ils pren- ses de l’écrivain, volontairement
dispositions des articles 8 et 9 du décret du 2 novembre 2007 précité. Cette étude d’impact figurera parmi les pièces du dossier
Les enquêteurs se penchent nent soin de ne pas évoquer expli- abscons, qu’il était notamment mis à disposition du public pendant l’enquête.
d’un peu plus près sur le contenu citement sa teneur, il y est notam- question d’argent. « Elle ne m’a
Conformément à l’article 13-1 du décret n°2007-1557 du 2 novembre 2007 susvisé, le rapport préliminaire de sûreté (RPS) de
decesnotes.Lescellén˚3,parexem- ment question des rapports de pas dit si c’était pour Neuilly, pour chacune des INB concernant les demandes d’Areva NC est consultable à la préfecture de la Manche (3ème direction – bureau de
ple, est censé relater une conversa- Mme Bettencourt avec M. Sarkozy. sa campagne ou pour autre chose. la coordination des politiques publiques et des actions interministérielles – 50009 Saint-Lô Cedex) et en sous-préfecture de
Pure invention, là aussi, notam- Ce n’était peut-être pas pour lui Cherbourg.
Des documents saisis ment quand il est fait référence à [M. Sarkozy]. Il était très très rare M. Jean-Raymond LAUPENIE, retraité, président, Mme Catherine DE LA GARANDERIE, attachée territoriale en retraite et M.
chez Liliane Bettencourt l’argent supposément donné par qu’elle me parle d’argent, elle me Guillaume LEJEMTEL, ingénieur en retraite, membres titulaires, ont été désignés pour constituer la commission d’enquêtes, char-
la milliardaire à ses bonnes disait juste que quand on a de l’ar- gée de conduire ces enquêtes publiques.
Les policiers ont saisi, mercredi œuvres politiques ? Les policiers gent, on vous en demande tout le Ils se tiendront à la disposition du public, les lundi 27 septembre 2010 de 9h à 12h, mercredi 29 septembre 2010 de 9h à 12h,
1er septembre, lors d’une perqui- posent la question : « Ces écrits ne temps. Je ne cherche pas à protéger vendredi 1er octobre 2010 de 9h à 12h, mardi 5 octobre 2010 de 14h à 17h, samedi 9 octobre 2010 de 9h à 12h, mercredi 13 octo-
sition chez Liliane Bettencourt, sont donc pas là des fantasmago- Sarkozy, par contre Liliane est du bre 2010 de 14h à 17h, lundi 18 octobre 2010 de 9h à 12h, vendredi 22 octobre 2010 de 14h à 17h et mercredi 27 octobre 2010 de
14h à 17h en mairie de BEAUMONT-HAGUE, pour recevoir ses observations.
plusieurs courriers et docu- ries d’écrivain ? » « Non, cela corres- genre à confondre des noms. Elle
Des observations écrites pourront, par ailleurs, être adressées par courrier, durant la durée de ces enquêtes publiques, au
ments. « Je suis affreusement pond à ma réalité vécue », rétor- aurait pu confondre avec Balladur
président de la commission d’enquêtes (à la mairie de Beaumont-Hague).
choquée d’apprendre que les ser- que M. Banier. ou un autre… »
A l’issue des enquêtes publiques, copie des rapport et conclusions de la commision d’enquêtes seront tenues à la disposition
rures de mes coffres ont été for- Il cite une date qui figure dans Conclusion de l’écrivain : « Je ne
du public, pendant un an à compter de la date de clôture des enquêtes, à la préfecture de la Manche (bureau de la coordination
cées et les chambres de mes sala- le scellé, le 26 avril 2007, soit l’en- vois absolument pas Sarkozy des politiques publiques et des actions interministérielles), à SAINT-LÔ à la sous-préfecture de CHERBOURG et dans chacune des
riés fouillées », a indiqué la mil- tre-deux-tours de la campagne demander de l’argent à Liliane. Je mairies où aura été déposé les dossiers des enquêtes.
liardaire, qui a déploré « la façon présidentielle. Il a une longue pense finalement qu’elle se vantait La décision d’autoriser ou non la mise à l’arrêt définitif et le démantèlement des installations nucléaires de base (INB) n°s 33,
dont ma fille s’acharne et dont conversation avec Mme Betten- un peu… » Des « vantardises » qui 38 et 47 du site de la Hague sera prise par décret signé du Premier Ministre et publié au journal officiel.
cette juge [Isabelle Prévost- court, qui s’épanche alors sur les peuvent faire du bruit. p Pour le préfet, Le directeur, J.P. LE BIHAN
Desprez] se comporte ». sommes en espèces données à des Gérard Davet
10 Contre-enquête 0123
Vendredi 3 septembre 2010

France

K Le modèle social freine-t-il


la reprise économique en France?
K Utile en temps de crise, dessert-il la croissance?
K Faut-il réformer le marché du travail?
K Pourquoi l’Allemagne creuse-t-elle l’écart ?
Décodage

C
omparaison n’est pas rai-
son. Mais il y a de quoi TAUX DE CROISSANCE DU PIB
La croissance dans la zone euro en 2010
être interpellé par cer- Finlande en %, par rapport à l’année précédente
tains chiffres. Par exem- – 0,4 NC Allemagne France
ple, celui relatif à la crois- 4
sance de l’économie fran- 2
çaise. Au deuxième tri- TAUX DE CROISSANCE DU PIB
mestre de cette année, la en %, par rapport au trimestre précédent 0
hausse du produit intérieur brut (PIB) a Pays –2
été de 0,6 %. C’est mieux que prévu (0,5 %). XX XX –4
Mais loin du 1 % réalisé dans la zone euro. –6
Et, surtout, sans commune mesure avec le Premier Deuxième
+ 2,2 % affiché par l’Allemagne. Pays-Bas trimestre trimestre 2010 1995 2001 2009
Irlande
Un tel écart conduit à se demander si la 0,5 0,9 SOURCE : HAVER ANALYTICS, BARCLAYS CAPITAL
2,7 NC
France n’est pas en train de rater le train de Etats membres de la zone euro
la reprise. Il revient, aussi, à (re)poser la Membres de l’Union européenne
question du système social français, plus hors de la zone euro « Le redressement » de l’économie fran-
protecteur des citoyens que dans les Allemagne çaise implique de « sortir d’un développe-
autres pays de l’Union européenne, qui a 0,5 2,2 ment axé sur la consommation, alimentée
permis d’atténuer la récession et ses Belgique Slovaquie par des transferts sociaux financés par la
effets, mais dont on peut se demander s’il 0 0,7 dette », avance l’économiste Nicolas Bave-
Luxembourg 0,8 1,2
ne constitue pas un poids en sortie de crise rez. La « priorité absolue », explique-t-il
et s’il ne faut pas le réformer. Comme l’a – 0,3 NC dans une chronique publiée dans Le Point
fait l’Allemagne, justement. Autriche daté du 2 septembre, porte sur « la baisse
Il faut d’abord relativiser ces dernières France 0 0,9 drastique des dépenses publiques » ainsi
données trimestrielles, selon les écono- 0,2 0,6 que sur « la reconstitution d’une offre com-
mistes. « Si l’on retire le chiffre allemand, la Slovénie pétitive ». Afin, notamment, d’être plus
progression moyenne du PIB au deuxième Portugal — 0,5 NC présent à l’exportation.
trimestre dans la zone euro a voisiné avec 1,1 0,2
Pas besoin de jouer la compression des
+ 0,4 % », relève Mathieu Plane, de l’Obser- salaires comme en Allemagne, disent tou-
vatoire français des conjonctures écono- Italie tefois Mathilde Lemoine et Sylvain
Espagne
miques (OFCE). Quant à l’Allemagne, « le 0,4 0,4 Broyer car, selon eux, la « compétitivité
0,1 0,2
recul y avait été plus fort qu’en France coût du travail » reste meilleure en Fran-
durant la crise », rappelle Mathilde Lemoi- ce. Mais il faudrait réformer le fonctionne-
ne, directrice des études économiques Grèce ment du marché du travail, « car nous
chez HSBC France. Traduction : plus la chu- – 0,8 – 1,5 avons raté le coche sur ce plan par rapport
te est importante, plus le rebond est fort. aux Allemands », avance Michel Didier,
président du Centre d’observation écono-
Le décalage français Le PIB allemand a mique et de recherche pour l’expansion
Malte Chypre
baissé de 4,7 % en 2009, contre – 2,6 % de l’économie et le développement des
pour le PIB français. A la fin de l’année, l’Al- SOURCE : COMMISSION EUROPÉENNE, LE MONDE 0,8 NC 0,3 0,4 entreprises (COE-Rexecode).
lemagne devrait afficher une croissance
de + 3 %. La France attend + 1,4 %. « La crois- Notamment à celle, très forte, des marchés les transferts sociaux ont contribué à sou- l’« Agenda 2010 », les Allemands ont Concurrence fiscale Et la France ne
sance moyenne, en glissement annuel, émergents », relève Nicolas Bouzou, direc- tenir – relativement – les revenus et donc réduit la durée des prestations chômage, devrait pas échapper à une baisse de la fis-
côté français, reste supérieure à celle obser- teur de la société Asterès. la demande ; avec la reprise, « l’augmenta- les prestations sociales et les dépenses calité sur les entreprises, selon Sylvain
vée côté allemand : + 1,8 % sur la période L’autre facteur qui explique le « décala- tion des recettes fiscales limite la croissan- d’assurance-maladie. « Ils ont aussi revu Broyer car, explique-t-il, «il y a une concur-
1998-2010, contre + 1,1 % », insiste Mathil- ge » français, c’est le poids du système ce du revenu disponible, les transferts se la fiscalité, augmenté la TVA, réformé des rence fiscale commune à l’ensemble de la
de Lemoine. social dans l’économie nationale. Les réduisent », explique Mathilde Lemoine. retraites », rappelle Sylvain Broyer. zone euro », l’Allemagne ayant « réduit
La moindre performance trimestrielle transferts sociaux (prestations sociales, « La variation de l’emploi très faible » La part des dépenses publiques dans le l’impôt sur les sociétés parce que l’Autri-
française – relativement à l’Allemagne – fiscalité), mais aussi la structure du mar- est une autre caractéristique française, PIB en Allemagne est passée de 48,5 % en che l’avait fait et que, chez ses voisins de
tient pour une large part, selon les écono- ché du travail, jouent un rôle d’« amortis- rappelle Sylvain Broyer. « C’est un coussin 2003 à 43,7 % en 2008 – remontant à l’Est, il est quasi nul ».
mistes, à une moindre dépendance aux seur en période de crise », mais ont « un de sécurité en période de récession car cela 47,6 % en 2009 avec la crise, contre 55,6 % Le gouvernement a engagé la réforme
exportations : 30 % du PIB côté français, effet boulet en période de reprise », remar- soutient la consommation. Mais, lorsque en France. Le taux de prélèvements obliga- des retraites. Il a également annoncé sa
50% côté allemand. En 2009, cette caracté- que Nicolas Bouzou. cela repart, il y a aussi une moindre hausse toires était de 39,5 % en Allemagne en volonté de réduire les dépenses publi-
ristique a fait que l’économie française a de l’emploi et donc de la consommation, 2008, contre 42,8 % en France. ques. Notamment les crédits d’interven-
été un peu moins touchée par la crise. Un coussin de sécurité « Les prestations de l’investissement… » Ce qui se traduit tions, c’est-à-dire les aides économiques
Aujourd’hui que le commerce mondial de protection sociale représentaient 44 % dans les chiffres d’évolution du PIB. Réformer le fonctionnement du mar- et sociales : – 10 % sur trois ans, soit – 4 mil-
repart, elle n’en profite pas pleinement. du revenu disponible brut des ménages ché du travail « En allégeant la fiscalité liards d’euros dès 2011. Nicolas Sarkozy a
« En Allemagne, les exportations sont en français en 2007 en France, détaille Mathil- Le modèle allemand Faut-il, dès lors, sur les entreprises et le travail, en transfé- également insisté, en juillet, sur la nécessi-
hausse de 18 % sur un an, contre 9,9 % en de Lemoine. L’ampleur des variations de réformer ce « modèle social » ? C’est ce rant une partie sur la TVA, l’Allemagne a té de réduire les écarts de compétitivité
France », note Sylvain Broyer, économiste ce revenu, à la hausse comme à la baisse, qu’a fait l’Allemagne ces dernières facilité considérablement la tâche des en Europe. En commençant par ceux
chez Natixis. « La principale difficulté de est donc limitée par ces dépenses publi- années, rappellent les économistes, qui, entreprises et leur capacité à exporter », entre la France et l’Allemagne. Il n’a toute-
la France c’est que, contrairement à l’Alle- ques. » Cela a un impact sur la consomma- pour un certain nombre, estiment qu’elle avance Nicolas Bouzou, qui ajoute qu’« à fois pas précisé, à ce stade, ce qu’il avait en
magne, elle ne dispose pas de la capacité à tion, qui est la principale composante de en tire aujourd’hui les bénéfices. Avec les partir du moment où l’Allemagne a enga- projet. p
s’accrocher à la dynamique mondiale. la croissance en France : pendant la crise, lois Hartz, entre 2003 et 2005, puis gé ces réformes, sa croissance a accéléré ». Philippe Le Cœur

Dimanche Soir Politique


Henri Guaino, conseiller spécial du président de la République
Dimanche 5 septembre
à 18 h 10 sur i>TELE et France Inter
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Contre-enquête 11
France
«Le système français procure un lissage» Les salariés de Continental Automotive
Mathieu Plane, économiste à l’OFCE poussés vers le régime allemand
Sans les transferts sociaux, public avec un plan de relance Pour y parvenir, la direction invite lument pas justifié. Il ne vise, à ses
nous aurions eu une consomma- supérieur au plan français son personnel à faire des sacrifi- yeux, qu’à augmenter les profits
Entretien tion qui aurait chuté plus nette-
ment durant la crise. Mais nous
(3 points de PIB, contre moins de
1 point). Ils ont mis en place des
Zoom ces : suppression de journées de
RTT, augmentation de salaires pla-
« en prenant toujours plus aux
salariés ». D’après lui, la direction
aurions aussi eu un ajustement mesures de chômage partiel plus fonnée à 1,2 % en 2011, réduction a multiplié, au cours des derniers

C
La France, qui a affiché une haus- plus fort après, par un coût du tra- fortes : quasiment 1,5 million de hez Continental Automo- ou gel de certaines primes, etc. mois, les sous-entendus mena-
se de 0,6 % de son PIB, contre vail plus bas, avec des entreprises chômeurs partiels, contre tive France, la direction a Ce tour de vis est surprenant, çants afin d’obtenir l’adhésion du
2,2 % pour l’Allemagne et 1 % qui réembauchent, mais avec des 300 000 chez nous. Cela leur a décidé d’appliquer les de prime abord. Continental Auto- personnel. Déléguée syndicale
pour les pays de la zone euro, salaires faibles. Ce système ne permis de préserver l’emploi. recettes allemandes : motive se porte bien : en 2010, les CFDT, Ouria Tounès considère que
est-elle en train de rater la sortie conduit pas à ce que nous fassions Mais certaines réformes vous rigueur salariale en échange de la trois usines de Midi-Pyrénées le vote du 13 septembre n’a « aucu-
de crise ? moins bien en moyenne en ter- paraissent-elles souhaitables ? préservation de l’emploi. Le 13 sep- dégageront des bénéfices, comme ne légitimité » : selon elle, le but de
Pour le moment, on ne peut mes de croissance. Sur la fiscalité. Le problème tembre, à l’occasion d’un « référen- le reconnaît une porte-parole de Continental Automotive est de
pas dire cela. L’Allemagne a un La France doit-elle réformer son de la France, c’est que nous dum » interne, les 2 300 salariés de la direction. D’après la CGT, la « mettre la pression » sur les repré-
commerce extérieur vigoureux. système social comme l’a fait avons une fiscalité du travail l’entreprise qui travaillent dans société, qui a deux autres sites en sentants des salariés pour qu’ils
Elle est plus exposée aux cycles du l’Allemagne ? relativement lourde, alors que le les sites de Toulouse, Boussens France, était déjà dans le vert en entérinent ce plan de rigueur.
commerce mondial : récession L’Allemagne a fait le choix de la capital est moins imposé. Il fau- (Haute-Garonne) et Foix (Ariège) 2009 à hauteur de 38 mil- Depuis quelques années, plu-
plus marquée quand celui-ci chu- flexibilité du marché du travail, drait un rééquilibrage. Cela sup- devront dire s’ils approuvent une lions d’euros. sieurs entreprises ont proposé un
te fortement, rebond plus impor- de la baisse des coûts salariaux. pose de le faire au niveau euro- série de mesures destinées à main- Mais l’industriel s’attend à un « deal » similaire à leur personnel :
tant quand l’activité mondiale Cela s’est traduit, depuis 2003, péen, pour des raisons de concur- tenir les effectifs jusqu’en 2015. La gros « passage à vide » à partir de l’équipementier automobile
repart. Si on regarde sur une pério- par une croissance tirée par le rence fiscale. CGT et la CFDT, majoritaires dans 2012 car « les carnets de comman- Bosch à Vénissieux (Rhône), le
de plus large, en moyenne la pro- commerce extérieur, mais n’a été On voit aussi qu’un certain ces trois établissements, ont des ne seront pas suffisants ». D’où fabricant d’ampoules Osram à
gression du PIB français reste possible que parce que les autres nombre des prestations universel- d’ores et déjà appelé à boycotter la les « efforts » demandés aux sala- Molsheim (Bas-Rhin)… En août, le
supérieure à celle du PIB alle- pays européens n’ont pas eu la les (maladie, famille…) sont consultation sur ce projet qu’elles riés. En contrepartie, la direction, constructeur automobile General
mand. Ce qui compte, c’est le même politique de désinflation payées beaucoup par le travail. assimilent à du « chantage ». basée en Allemagne, s’engage à Motors a promis d’investir dans
niveau de production. L’Allema- compétitive. Si nous faisons la Elles devraient l’être par l’inter- Continental Automotive, qui « faire tourner les usines à fond » et l’usine de Strasbourg après avoir
gne a perdu plus que nous depuis même chose – baisse des revenus médiaire de l’impôt sur le revenu fabrique des capteurs et des calcu- à ne pas lancer de plan social obtenu des concessions de la part
le début de la crise. et des salaires, flexibilisation du en redonnant à ce dernier la pro- lateurs pour les voitures, veut durant les cinq années à venir. des salariés (suppression de jour-
Le système social français marché du travail par la baisse gressivité qu’il a perdue. p réduire de 8 % le coût de main- Pour Olivier Grimoux, délégué nées de RTT, etc.). p
constitue-t-il un handicap ? des coûts – nous allons tomber Propos recueillis par Ph. L. C. d’œuvre dans ses trois usines. syndical CGT, ce projet n’est abso- Bertrand Bissuel
Oui et non. Le poids des presta- dans la déflation.
tions sociales, des prélèvements Aujourd’hui, nous sommes
obligatoires peut peser et jouer sur face à un manque de demande et
les facteurs de reprise. Mais en un excédent d’offre terribles. Si
période de crise, les stabilisateurs on continue à taper sur la deman-
automatiques,c’est-à-direlestrans- de, à travers l’ajustement sur les
ferts sociaux, en atténuent les salaires, on entrera en déflation.
effets. Le système social français Par ailleurs, il ne faut pas
procure un lissage : chutes moins oublier que, durant la crise, les
brutales, reprises moins fortes. Allemands ont mobilisé l’argent

«Il faut des réformes pour


mieux faire fonctionner
le marché du travail»
Michel Didier, président de COE-Rexecode

Il faut certainement des réfor-


mes pour mieux faire fonction-
Entretien ner le marché du travail. La compa-
raison avec l’Allemagne est ins-
tructive. Au début des années
La France, qui a affiché une haus- 2000, face à une situation du mar-
se de 0,6 % de son PIB, contre ché du travail dégradée, elle avait
2,2 % pour l’Allemagne et 1 % engagé une réforme de grande
pour les pays de la zone euro, est- ampleur. A partir de 2005, le taux
elle en train de rater la sortie de d’emploi, c’est-à-dire la propor-
crise ? tion des adultes (15 à 64 ans) qui
En termes de croissance, la Fran- ont un emploi, y a augmenté rapi-
ce est et reste dans la moyenne dement alors qu’il n’a pas progres-
européenne. De 2000 à 2010, le sé en France.
taux de croissance moyen annuel L’exemple de l’Allemagne mon-
du PIB français a été identique à tre qu’une politique de l’emploi
celui de la zone euro, qui est stimulante peut aboutir à une aug-
d’ailleurs structurellement trop mentation sensible du taux d’em-
bas, à peine au-dessus de 1 % l’an ploi dans des délais relativement
sur les dix dernières années. Il y a brefs. L’écart des taux d’emploi
en revanche des décalages tempo- entre la France et l’Allemagne, qui
raires entre les conjonctures natio- était d’un point en 2003, est désor-
nales comme on le voit depuis dix- mais de 9 points. Le taux de chô-
huit mois. Pendant la plongée de mage allemand qui était supé-
la récession, la France a un peu rieur d’environ un point au taux
mieux résisté que la moyenne, français en 2003 est désormais
notamment que l’Allemagne. La plus faible de deux points.
France reperd en revanche du ter- Sur la même période, le taux
rain pendant le rebond. d’emploi des 55-64 ans a progres-
Le système social français sé en France d’un peu plus de
constitue-t-il un handicap ? 4 points. En Allemagne, il a pro-
La très forte augmentation des gressé de 18 points. On constate en
prestations sociales en France en particulier une forte augmenta-
2009 a soutenu la consomma- tion de l’activité des plus de
tion. La contrepartie a été l’envo- 60 ans en Allemagne. La progres-
lée du déficit public qu’il faut sion du taux d’activité des
maintenant payer. Une forte redis- 60-64 ans en Allemagne s’expli-
tribution sociale n’est pas néces- que par les réformes du marché
sairement un handicap pour la du travail mais aussi par l’aug-
U N E S É L E CTION
croissance, cela dépend aussi des mentation de l’âge légal de la
OIS, NDE.
CHAQUE M RS ARTICLES DomUplèteMdeOl’actualité
autres facteurs du dynamisme retraite.
économique, mais cela n’est cer- Cet accroissement du taux
EU
DES MeEnsIuLel Ldu « Monde » voounsdoeffsremeuilnlee urerslearticlesepral’ruensqduaêntes lequqi uvous avaoitt,
tainement pas un atout. Il faut d’emploi des seniors libère une cture c otidien
aussi mesurer son efficacité. capacité de croissance supplémen-
Quant à un fort déficit, c’est à taire. Si la France avait aujour-
um une sélecti tête reposée, retrouv juré de lire… En un m
coup sûr un handicap. d’hui le même taux d’emploi que Le nouvea dent, avec
is pré c é article à us étiez ent illustré
.
J’ajoute que la redistribution l’Allemagne aux différentes tran- du m o
p lém en ts. Relire un a n a ly s e q ue vous vo a nt et fortem
n’est qu’un aspect du système ches d’âge, compte tenu de la ven- u se s su p n s c e tt e zine é lég
o r da aga
ous plonge « Monde » dans un m
social. Il y en a d’autres comme tilation de la population françai- échappé, v r d u
le m e ille u ensuel
l’emploi public, qu’il faut finan- se, il y aurait aujourd’hui 2 mil- vous offrir w .le m o n d e.fr/abolem
cer. Et surtout le fonctionnement lions de personnes en plus au tra- R : ww
S ABONNE
du marché du travail et la capacité vail, dont 600 000 dans la seule POUR VOU
d’insertion ou de réinsertion dans tranche d’âge de 60 à 64 ans. C’est
l’emploi. dire le potentiel de croissance et
La France doit-elle réformer son de pouvoir d’achat que nous pour-
système social comme l’a fait rions libérer. p
l’Allemagne ? Propos recueillis par Ph. L. C.
12 France 0123
Vendredi 3 septembre 2010

M. Baroin évoque une hausse des impôts Une professeure d’histoire


accusée d’en faire trop
après 2013 pour combler les déficits sur la Shoah est suspendue
Les propos du ministre du budget rejoignent la position de beaucoup d’élus de la majorité. «De graves manquements» à la neutralité et à la
Mais ils écornent le dogme présidentiel et vont peser sur la campagne de 2012 laïcité sont reprochés à l’enseignante de Nancy
aaa Suite de la première page combler les déficits de la Sécurité

U
sociale. A Bercy, on assure que la Des prélèvements plus lourds qu’en Europe ne professeure d’histoire de crerait au sujet l’empêcherait de
PourquoiM.Baroina-t-il évoqué priorité reste de trouver des recet- TAUX DE PRÉLÈVEMENTS OBLIGATOIRES AVANT LA CRISE confession juive, Catherine boucler le programme. Elle com-
la perspective d’une augmentation tes à travers la réduction des niches en % du PIB Pederzoli, a été suspendue mettrait « de graves manquements
des impôts ? Parce que les mesures fiscales et sociales. pour quatre mois, à un an de la nombreux et répétés», notamment
de taxation supplémentaire des M.Baroin est néanmoins le pre- France OCDE Moyenne UE 15 retraite, en raison d’un surinvestis- auxprincipesdeneutralitéetdelaï-
assurances et des mutuelles santé, mier membre du gouvernement à sement supposé dans l’enseigne- cité. Il lui est reproché de manipu-
que le gouvernement vient tout admettre explicitement que la 45 ment de la Shoah. Christine Tadic, ler ses élèves, « ce qui est le plus
justed’annoncerendébutdesemai- question de la hausse de la fiscalité avocate du professeur, a déposé, répréhensible et le moins accepta-
ne pour financer le déficit de la devra être posée dans le cadre de la 40 mardi 31 août, un recours en référé ble au regard de la déontologie la
Sécurité sociale et la dette qui y est politique de réduction des déficits. demandant la suspension de la plus élémentaire des enseignants »,
associée (Le Monde du 1er septem- Legouvernementaprisl’engage- 35 décision administrative et un mentionne le rapport. Décision est
bre), ne seront pas suffisantes. ment de ramener les déficits recours sur le fond auprès du tribu- prise par le recteur de suspendre
Dans le courrier qu’il a adressé publics de 8 % du produit intérieur 30 nal administratif. l’enseignante à titre conservatoire
aux parlementaires, le ministre le brut (PIB) fin 2010 à 6 % en 2011, En poste dans le lycée public avec maintien du traitement.
dit explicitement. Et c’est cela qui le puis 3 % en 2013. Pour y parvenir, il 25 Henri-Loritz de Nancy depuis sep- Pour Me Tadic, le litige trouve sa
conduit à expliquer qu’il faudra table d’abord sur une baisse des tembre 1999, elle enseigne chaque source dans un conflit de person-
1965 1975 1985 1995 2005 07
donc envisager, pour financer la dépenses publiques. année à ses élèves le génocide des ne : « Les relations sont mauvaises
dette sociale, « l’apport de recettes Il escompte aussi des recettes SOURCE : OCDE juifs d’Europe, comme le pré- avec la proviseure, arrivée dans le
nouvelles à partir de 2013 ». plus fortes : non pas par des haus- voientles programmes.Elle organi- lycée en 2007. Il s’agit d’une person-
M. Baroin ajoute que cela se fera ses générales d’impôts, mais à tra- mentation de la TVA pour contri- pour une fusion de l’impôt sur le se également des voyages pédago- ne trop jeune pour assumer la res-
« soit par la suppression de nou- vers le retour de la croissance. buer à la réduction des déficits. revenu et de la CSG. giques à Auschwitz et dans ponsabilité d’un établissement sco-
velles niches fiscales et sociales ou, à Et pour trouver les recettes com- M. Baroin lui-même était allé Il faut «reconnaître que la restau- d’autres lieux de mémoire, com- laire de 2000 élèves.» Selon l’avoca-
plémentaires, il « nettoie » un cer- sur ce terrain : fin juin, il avait plai- ration des finances publiques ne me cela se fait dans la plupart des te, sa cliente, très affectée, trouve la
A Bercy, on assure tain nombre de niches fiscales et
sociales : il veut « raboter » de
dé pour remonter le taux de TVA
sur la restauration de 5,5% à 19,6%.
pourra s’opérer sans une augmenta-
tion des recettes à terme plus ou
lycées de France.
La situation se tend durant l’an-
décision « incompréhensible et
injuste ». Elle reconnaît que
que la priorité reste 10 milliards d’euros ces avantages Avant de se rétracter. Ce taux de moins rapproché » et donc par une née scolaire 2009-2010. Mme Pede- Mme Pederzoli est «une forte person-
de trouver des fiscaux chiffrés à 75 milliards d’eu-
ros par an. Aux yeux de nombreux
5,5 % était une promesse présiden-
tielle. Pas question d’y toucher.
hausse de la fiscalité, a aussi averti la
fondation Jaurès, structure de
rzoli veut amener 140 élèves à Aus-
chwitz,commel’annéeprécédente.
nalité qui peut avoir des discussions
passionnées», mais précise que « si
recettes à travers la économistes, ce scénario ne suffira En fixant à 2013 la question de réflexion et de recherche proche du A la suite d’un vote, le conseil d’ad- elle avait été chrétienne ou musul-
réduction des niches pas pour atteindre l’objectif de 3 %
de déficit en 2013. Certains élus de
l’augmentation – ou non – de la
CRDS, M. Baroin montre, en tout
PS, dans une note d’analyse, publiée
le 13juillet.
ministration du lycée n’autorise le
départ que de 80 élèves afin d’assu-
mane, on n’aurait jamais dit qu’elle
faisaitdulavagedecerveau,comme
fiscales et sociales lamajorité pensentla même chose. cas, que la question de la fiscalité Il ne faut pas «laisser accroire » rer un bon encadrement. Le voyage cela est précisé en toutes lettres».
«Les Français attendent qu’on leur seracentraledansla campagnepré- que revenir «sur les mesures fiscales 2009 avait donné lieu à des débor- Etienne Heymann,représentant
défaut, par une hausse progressive dise les choses comme elles sont. Il sidentielle de 2012. du gouvernement» et miser «sur un dements et à une consommation de la communauté juive de Nancy,
de la CRDS », la Contribution au faut assumer » qu’on augmentera Ce débat est aussi lancé au sein retour rapide de la croissance» puis- outrancière d’alcool, provoquant voit dans le rapport et la suspen-
remboursement de la dette sociale. les impôts, répète par exemple du Parti socialiste. « Notre priorité, se «permettre la réduction des défi- des plaintes de parents d’élèves. sion de l’enseignante «un véritable
« Il ne faut pas d’augmentation Jean Arthuis, président centriste de c’est de mettre fin aux dépenses fis- cits et la stabilisation puis la décrois- scandale d’Etat qui salit l’honneur
des prélèvements obligatoires », a la commission des finances du cales [les niches] et non pas créer de sance de la dette», a quant à lui mis « Forte personnalité » de la France».
affirmé Christine Lagarde, ministre Sénat. nouveauximpôts », adéclaré Marti- en garde Dominique Lefebvre, mai- La venue du ministre de l’éduca- DesproposvirulentsqueM.Cha-
de l’économie, jeudi 2 septembre Avec Philippe Marini, rappor- ne Aubry jeudi 2 septembre sur re de Cergy et membre du bureau tion nationale, Luc Chatel, au lycée tel ne veut pas laisser passer : « Je
sur Europe 1. L’entourage de teur (UMP) du budget au Sénat, Europe 1. Le PS espère récupérer au national, en mai, dans une note Poincaré de la même ville, en suis ministre de la République d’un
M. Baroin avait précisé dès mercre- M. Arthuis plaide pour un relève- moins15milliardsd’euros enannu- adressée aux principaux dirigeants décembre2009, est l’occasionpour Etat laïque. Je n’accepte pas qu’on
di soir, qu’une hausse de la CRDS ment « sans attendre » du taux de lant un certain nombre de déci- socialistes. les élèves privés de voyage d’expri- laisse entendre ou que l’on dise
« n’est pas envisagée ». « C’est sim- TVA (aujourd’hui à 19,6 %) afin de sions prises par M Sarkozy : bou- Cet élu, réputé strauss-khanien, mer leur mécontentement. La qu’une enseignante a été sanction-
plement une contrainte juridique financer l’assurance-maladie et la clier fiscal, exonération des heures avaitinsistésurlefaitqu’«iln’yaura situation se dégrade. Les ensei- néepoursonappartenancereligieu-
de le présenter comme cela », au vu politique familiale. supplémentaires et autres niches… d’autre choix que d’augmenter» les gnants eux-mêmes sont divisés. se. » Pour le ministre, il s’agit de la
delaloi organiquerégissantlefonc- OutrelaCour des comptes,Alain Cependant François Hollande prélèvements obligatoires en don- Fait rarissime, une pétition des per- situation personnelle d’une ensei-
tionnement de la Caisse d’amortis- Minc, qui rencontre souvent M estime qu’on n’évitera pas une nantla«priorité»auxprélèvements sonnels est lancée contre l’ensei- gnante qui a fait l’objet d’un rap-
sement de la dette sociale (Cades), Sarkozy, ou encore l’ancien pre- hausse des impôts. « C’est aujour- sociaux. « Sauf à devoir changer de gnante. Elle recueille 180 signatu- port de l’inspection générale : « Elle
l’organisme qui gère le rembourse- mier ministre Alain Juppé ont eux d’hui inévitable », plaide le député modèle social» avait-il précisé. p res et aboutit sur le bureau du rec- en a pris connaissance, formulée ses
ment des emprunts effectués pour aussi évoqué cette piste de l’aug- de Corrèze qui milite notamment Philippe Le Cœur teur, Jean-Jacques Pollet. observations. A ce stade de la procé-
En juin 2010, deux inspecteurs dure, on ne parle pas de sanction et
généraux de l’éducation nationale onnepeutpréjugerenriendesdéve-

Le taux de chômage a baissé au deuxième trimestre viennent à Nancy afin d’étudier la


façon qu’a la professeur d’aborder
son enseignement. Les conclusions
loppements possibles. Je dis de la
façon la plus nette qu’à aucun
moment il ne s’agit d’une remise en
et l’emploi des seniors s’est amélioré accablent Mme Pederzoli. Sur un
planstrictementpédagogique,l’en-
cause de l’enseignement de la
Shoah. Bien au contraire, le prési-
seignante se voit reprocher son dent et moi-même y sommes pro-
Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) s’est établi à 9,7% approche du génocide : «La dimen- fondément attachés. Je rappelle que
de la population active, en recul de 0,2 point. La part des contrats précaires est, elle, en hausse sionmémoriellenefaitpasquel’em- cet enseignement est obligatoire
porter sur la dimension historique. dans tous les établissements scolai-
Elle devient quasi exclusive. » res de France. » p

L
a barre symbolique des 10 % ve d’emploi. La population des per- Le temps excessif qu’elle consa- Christian Bonrepaux
d’actifs au chômage n’a pas Une légère diminution sonnes inactives qui souhaitent
été franchie pour le plus TAUX DE CHÔMAGE, en % travailler est plus large : elle s’éta-
grand soulagement du gouverne-
France France métropolitaine
blit à 3,3 millions en France métro- Politique
ment : le taux de chômage au sens
du Bureau international du travail 10
politaine.
Lasituationdesjeunes,enrevan- Martine Aubryrefuse d’être
(BIT) a reculé de 0,2 point au
deuxième trimestre 2010 pour
9,5 9,7 % che, reste très précaire. Si le taux de
chômage des 15-24 ans (23,3 % au «complice» des expulsions de Roms
s’établir à 9,7 % de la population 9 9,3 % deuxième trimestre) a baissé d’un La première secrétaire du PS, maire de Lille, Martine Aubry, a expliqué,
active française (DOM compris) et demi-point en un an, leur taux jeudi 2 septembre, sur Europe 1, qu’elle avait demandé mercredi 1er sep-
9,3 % en France métropolitaine. 8,5 d’emploi a reculé de 0, 4 point pen- tembre au préfet de « suspendre toute évacuation donnant lieu à des
La ministre de l’économie, de dant la même période. expulsions » pour ne pas, a-t-elle plaidé, être « complice » de la politique
l’industrie et de l’emploi, Christi- 8 « d’expulsion systématique » de M. Sarkozy à l’égard des Roms. Elle avait
ne Lagarde, a salué cette nouvelle Les jeunes en difficulté été mise en cause par le premier ministre qui l’accusait de s’indigner de
annoncée, jeudi 2 septembre, par 7,5 L’Insee fait également observer la politique du gouvernement sur les Roms mais d’avoir elle-même exi-
l’Institut national de la statistique que les formes particulières d’em- gé l’évacuation d’un camp de Roms. Egalement présidente de la commu-
7
et des études économiques ploi – contrats à durée déterminée nauté urbaine de Lille, Mme Aubry avait effectivement saisi la justice
(Insee). « Après vingt et un mois 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 (CDD) et intérim – sont en hausse pour exiger l’évacuation d’un camp à Villeneuve-d’Ascq (Nord). Elle
consécutifs de hausse du nombre SOURCE : INSEE tandis que la part des personnes en s’est justifiée en évoquant des problèmes de sécurité et de salubrité : « Il
des demandeurs d’emploi, nous contrat à durée indéterminée (CDI) y avait des gamins qui traversaient l’autoroute, il fallait les mettre
assistons depuis six mois à une de 0,4 point, à 42,1 %. Mme Lagarde, d’avoir « fait l’impasse sur la ques- «continue de diminuer ». C’est une ailleurs. » Concernant François Fillon, Mme Aubry a estimé qu’un pre-
diminution. Je considère que le prudente, a demandé à ses servi- tion de l’emploi, qui a un lien étroit manière d’indiquer que la précari- mier ministre qui « n’est pas d’accord ne reste pas ». « Je ne vois pas beau-
recul de 9,5% à 9,3% du taux de chô- ces d’analyser de plus près ces avec celle des retraites ». « Avant de té de l’emploi continue d’augmen- coup de distance prise par le premier ministre, sinon il faut qu’il en tire
mage en France métropolitaine bons chiffres. « J’ose penser, ajoute- travailler plus, il faudrait déjà tra- ter. A l’occasion de la publication les conséquences » a-t-elle ironisé. p Sophie Landrin
constitue une baisse significati- elle toutefois, qu’ils résultent aussi vailler tous », avait-il lancé dans des chiffres du chômage de juillet,
ve », a précisé Mme Lagarde. de notre politique de l’emploi et une allusion aux difficultés récur- le 26 août, plusieurs organisations Ile-de-France
Dans cette rentrée morose sur
le plan politique, ce recul, qui
des efforts que nous avons faits
pour amener les entreprises à chan-
rentes des jeunes et des seniors
sur le marché du travail. L’aug-
syndicales s’étaient inquiétées de
cette évolution et de l’explosion de Le débat public s’ouvre
s’ajoute à l’accélération de la crois-
sance (+0,6% au deuxième trimes-
ger ». Cette inversion de tendance,
si elle se confirme dans les mois
mentation du taux d’emploi des
plus de 50 ans arrive donc à point
nombre de jeunes en « activité
réduite » (quelques heures de tra- sur le Grand Paris
tre) annoncée le 13 août, constitue prochains, constitue une bonne nommé pour le gouvernement. vail au cours du mois). La commission nationale du débat public a communiqué, mercredi
une bonne nouvelle pour le gou- nouvelle pour la majorité, au La situation reste cependant dif- Ces inquiétudes, relayées 1er septembre, les modalités de la consultation organisée à partir du
vernement. D’autant qu’il s’ac- moment où le gouvernement ficile : le chômage, même en bais- notamment par Force ouvrière, 1er octobre et jusqu’au 31 janvier, sur les deux projets de métro automati-
compagne d’autres signaux posi- demande aux Français de tra- se, se situe à un niveau élevé. ont été entendues.Le ministre de la que dans la région parisienne, celui de l’Etat et de la Société du Grand
tifs. Ainsi, la situation des seniors vailler plus longtemps et de recu- 2,6 millions de personnes en Fran- jeunesse et des solidarités actives, Paris (SGP), et celui de la région et du syndicat des transports d’Ile-de-Fran-
sur le marché du travail, l’un des ler le moment où ils prendront ce métropolitaine sont chômeurs Marc-Philippe Daubresse, a propo- ce (Arc Express). Préconisant la réunification des tracés «complémentai-
points faibles traditionnels de la leur retraite. au sens du BIT : c’est-à-dire des per- sé, mercredi 1er septembre, aux par- res et non contradictoires », Michel Mercier, ministre de l’aménagement
France, s’améliore. Le taux de chô- Dans son meeting de rentrée à sonnes ayant 15 ans ou plus qui tenaires sociaux de les rencontrer du territoire, a confirmé la dotation de 4 milliards d’euros pour la rocade,
mage des 55-64 ans a nettement Lyon, le secrétaire général de la n’ont pas travaillé, sont disponi- d’ici la fin du mois pour discuter de qui inclut une quarantaine de gares sur 155 kilomètres. Son coût est éva-
diminué, passant de 6,6 % à 6,1 %, CGT, Bernard Thibault, avait bles pour le faire dans les deux l’emploi des jeunes.p lué entre 21,4 milliards et 23,5milliards d’euros. p Michel Delberghe
et leur taux d’emploi a augmenté d’ailleurs accusé le gouvernement semaines et sont en recherche acti- Claire Guélaud Sur le Web : www.debatpublic-reseau-grandparis.org
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Economie & Médias 13
En hausse En baisse Les cours du jour ( 02/09/10 , 09 h 55 )
Euro 1 euro : 1,2800 dollar (achat)
Ryanair Ferrari Or Once d’or : 1246,50 dollars
Pour les voyages vers et depuis l’Espagne, la com- Le constructeur va rappeler tous les exemplaires Pétrole Light sweet crude : 73,93 dollars
pagnie aérienne irlandaise à bas coûts a détrôné de son nouveau modèle, la 458 Italia, produits
pour la première fois sa concurrente espagnole avant juillet, après que quatre d’entre eux ont Taux d’intérêt France : 2,546 (à dix ans)
Iberia en nombre de passagers transportés. pris feu. Quelque 1 250 véhicules sont concernés. Taux d’intérêt Etats-Unis : 2,559 (à dix ans)

L’AFP veut fournir de l’information au grand public


Emmanuel Hoog, PDG de l’agence de presse, évalue à 125millions d’euros ses besoins d’investissement

Entretien
Une machine énorme

E
mmanuel Hoog a été élu PDG
de l’Agence France-Presse Rang Troisième mondiale, derrière
(AFP) en avril. Il a remplacé l’américaine Associated Press (AP)
Pierre Louette, parti chez France et l’anglo-canadienne Reuters.
Télécom. Arrivé dans un contexte
deblocagedu dialogueaveclessyn- Production 5 000 dépêches rédi-
dicats sur la délicate question de la gées quotidiennement en six lan-
réforme du statut de l’agence, gues : français, anglais, espagnol,
M.Hoog apacifiélesrelations socia- allemand, portugais du Brésil et
les. Parmi ses projets, il souhaite arabe. Elle produit aussi 2 000 à
quel’agence soitdavantage présen- 3 000 photos, 80 infographies et
tesur Internet etoffre de l’informa- 30 à 40 vidéos.
tion directement au grand public.
Plusieurs quotidiens régionaux Salariés 2 250 personnes, dont
ont choisi de se désabonner de 1 250 journalistes, sans compter
l’AFP. Ces abonnements repré- les pigistes et correspondants.
sentent l’une de vos premières
sources de revenus. Craignez- Représentation 15 membres siè-
vous un effet boule-de-neige ? gent au conseil d’administration
Je ne peux pas croire que cela (huit représentants de la presse
continue. Tous les journaux française, deux du secteur audio-
essaient d’obtenir des remises. A visuel, trois de l’Etat et deux délé-
chaque fois, la négociation est dure gués du personnel).
parce que la situation de la presse
est difficile. Il faut que l’AFP réin- Finances Résultat positif depuis
vente son partenariat avec les édi- 2006. En 2009, le chiffre d’affai-
teurs. La presse quotidienne régio- res était de 272 millions d’euros,
nale veut construire un kiosque dont 110 millions issus des abon-
numérique où elle mettrait en nements pris par les administra-
commun ses contenus. Je suis prêt tions et payés par l’Etat, et
à y participer. 162 millions réalisés en France
Nous devons sortir d’un systè- (49 %) et à l’international (51 %).
me strict où les agences vendent Emmanuel Hoog, PDG de l’Agence France-Presse, le 9 juillet à Paris. MARTIN BUREAU/AFP
des contenus aux journaux, qui les
vendent au grand public. Cette his- On ne peut pas dire à la fois que rôle sera de définir une stratégie pense que l’information a une matière sportive, développer le fil ans, AP a connu deux présidents,
toire de pré carré témoigne d’une l’AFP est une marque forte, mettre sur l’utilisation et la présence de valeur. On peut envisager, par arabe, tripler l’offre vidéo en deux Reuters trois, l’AFP sept, dont trois
vision malthusienne des choses, en avant son rôle public et civique, l’agence sur les réseaux sociaux. exemple, une partie gratuite et ans, développerl’offre surles appa- démissionnaires…
alorsque laconsommationd’infor- etlui interdirel’accès au Web. Com- Nous allons ouvrir un fil Twitter, une partie payante. reils mobiles et les smartphones, Un autre changement devrait
mations dans le monde connaît ment imaginer qu’Associated un compte sur Facebook. Des A combien évaluez-vous les et enfin valoriser les archives. concerner la composition du
une croissance exponentielle. Press [AP] et Reuters lancent des comptes existent actuellement besoins d’investissement et Je suis en discussion avec l’Etat conseil d’administration. Il faut
Cela signifie que vous allez pro- applications en français sur les mais ce sont des faux. comment les trouverez-vous ? pour obtenir une partie de ces une représentation plus interna-
poser de l’information directe- appareils mobiles et pas l’AFP ? Ferez-vous payer pour les infor- Je les évalue à 125 millions d’eu- moyens, peut-être à travers les res- tionale et qui ne place pas l’agence
ment aux lecteurs ? Dans le même esprit, nous mations en ligne ? ros. J’ai identifié une dizaine de sources du grand emprunt. Je en contradiction permanente avec
Il serait absurde que la troisiè- devons avoir une vraie stratégie à Toutes les possibilités sont chantiers, donc cinq sont prioritai- compte aussi sur les revenus issus elle-même. Aucune entreprise ne
me agence mondiale n’ait pas une l’égard des réseaux sociaux. Le ouvertes. Je suis contre l’option res et représentent un montant de de notre développement, surtout peut vivre avec ses clients majori-
application sur iPad, sur les smart- 1er septembre, nous avons nommé qui consiste à proposer tous ses 55 millions d’euros. Il faut confir- à l’international, où l’agence est taires au conseil d’administra-
phones, ainsi qu’un site Internet. un responsable de ce secteur. Son contenus gratuits, parce que je mer le rôle leader de l’agence en sur une croissance qui approche tion ! Que les éditeurs français
les deux chiffres. soient les garants de l’indépendan-

Blog,réseauxsociaux... l’actualitéest désormais partout Avez-vous renoncé à transfor-


mer l’agence en une entreprise à
capitaux publics ?
ce de l’agence, c’est une chose posi-
tive. Mais l’AFP réalise aujourd’hui
plus de 50 % de son chiffre d’affai-
Il faut que son statut, qui date de res [hors aides de l’Etat] à l’étran-
DANS UN RAPPORT remis en nement des vecteurs numériques a abonnements de leurs médias. « Il placer un abonnement dont les 1957, évolue, mais cela doit se pas- ger. De même, le conseil d’adminis-
février à l’ancien PDG de l’AFP fait perdre une grande part de sa y a encore cinq ans, la page ouver- tarifs se chiffrent en centaines de sersurun terrainleplusapaisé pos- tration ne compte aucun représen-
Pierre Louette, le journaliste Fré- valeur à l’information chaude. » te en permanence sur les postes de milliers d’euros. sible.Enlisantlesrapportsetendis- tant de l’économie numérique.
déric Filloux relevait les boulever- Une grande partie de ces infor- travail était celle de l’AFP, écrit Fré- Pour promouvoir leur marque, cutant avec les personnels, j’ai pu Il faudra enfin clarifier le rap-
sements provoqués par la révolu- mations sont mises en ligne par déric Filloux. Aujourd’hui, elle se des agences anglo-saxonnes ont constater que chacun était favora- port financier entre l’AFP et l’Etat,
tion numérique sur le modèle tra- des non-professionnels, blogueurs trouve côte à côte avec les autres choisi de proposer des contenus ble à une évolution de la gouver- définir les missions d’intérêt géné-
ditionnel des agences de presse. Il ou témoins d’un événement qui le “sources” que se crée un journa- au grand public. Bloomberg et Reu- nance. Le sujet qui fait polémique ral de l’agence afin de se mettre en
insistait sur la concurrence repré- répercutent à travers le réseau liste, le plus souvent en fonction de ters offrent de l’information en est la constitution de l’agence en règle avec la Commission euro-
sentée par les sources d’informa- mondial. A ce titre, elles réclament ses centres d’intérêt ou des rubri- accès libre sur Internet et sur des société dotée d’un capital. Si celui- péenne. Les esprits sont mûrs
tion extrêmement nombreuses vérification et recoupement par ques qu’il suit en organisant ses applications iPhone. Ces contenus ci est privé, on craint une privatisa- pour une réforme intelligente,
sur Internet, dont la fiabilité est des professionnels de l’informa- sites favoris, fils RSS ou Twitter. » ne représentent qu’une infime tion. S’il est public, une étatisation. cohérente, efficace et sérieuse. Il
certes plus ou moins grande, mais tion. Mais des journalistes utili- partie de leur production mais ser- Je préfère laisser ce sujet de côté. faudra pour cela une loi.
qui jouent un rôle d’alerte. sent aussi les ressources d’Internet Produits d’appel vent de produits d’appel. Pour Quels sont les principaux Les salariés s’inquiètent
« Le segment du breaking news et des réseaux sociaux pour diffu- En 2009, plusieurs quotidiens l’instant, l’AFP ne propose pas aspects du statut qui doivent d’un éventuel plan social.
[information urgente], sur lequel ser rapidement leurs scoops. régionaux ont choisi de se désa- encore directement ses services changer selon vous ? L’envisagez-vous ?
les agences ont construit leur légiti- Plus grave, les agences ont ten- bonner de l’AFP, estimant qu’un au grand public sous sa marque. D’abord, la durée du mandat du Non, les effectifs n’ont pas voca-
mité et leur modèle de revenus dance à être perçues comme abonnement au fil français d’une Elle vend des contenus à des por- président, qui devrait être de cinq tion à diminuer, au contraire. p
s’est considérablement dévalorisé moins indispensables par les jour- agence étrangère et un usage pru- tails ou à des agrégateurs (Google, ans, renouvelables [aujourd’hui de Propos recueillis par
au cours des cinq dernières nalistes, qui sont pourtant leurs dent des informations disponi- Yahoo !, MSN, Orange et SFR). p trois ans], comme dans les entre- Daniel Psenny
années, écrivait M. Filloux. L’avè- principaux clients à travers les bles sur Internet pouvaient rem- X.T. prises publiques. En vingt-cinq et Xavier Ternisien

Les candidatures françaises et étrangères au rachat du «Parisien» se multiplient


Les discussions achoppent sur la question du prix. Mme Amaury, présidente du groupe de presse propriétaire, voudrait obtenir 200millions d’euros

O
n se bouscule pour racheter dons toutes les opportunités, a selon La Correspondance de la pres- La Correspondance de la presse. nain, cité par Les Echos du 1er sep- fait un concurrent direct de son
LeParisien. Depuis l’annon- déclaré son PDG, Vincent Bolloré, se du 1er septembre : le directeur Pour l’instant, les discussions tembre. Marie-Odile Amaury veut groupe. « Il est important que nous
ce, en juin, de la mise en mercredi 1er septembre. Le Parisien généralde France Télécom, Stépha- achoppent sur la question du prix. recentrersongroupesurlenuméri- vendions, a-t-il souligné. Nous som-
vente du quotidien par le groupe est uneopportunité très intéressan- ne Richard, a rencontré Marie-Odi- Mme Amaury souhaiterait obtenir que et sur le sport, via le développe- mesprisaupiègedansune entrepri-
Amaury, avec un mandat confié à te mais qui pose un certain nombre le Amaury, la présidente du grou- 200 millions d’euros de la vente ment des paris sportifs et l’organi- se dont nous n’avons pas le contrôle
la banque Rothschild, la liste des de problèmes pour un groupe com- pe de presse, en juin. du quotidien. Les offres reçues se sation d’événements. Pour cela, et dont nous ne tirons quasiment
candidats s’allonge de jour en jour. me nous qui débute. » Le nom du Mais, comme cela avait été le situent pour l’instant dans une elle cherche à se désengager du sec- aucun dividende. »
Dernier nom cité : celui de Serge Crédit mutuel, propriétaire du cas pour Le Monde, Orange serait fourchette de 100 à 150 millions teur de la presse généraliste, jugé La politique pourrait aussi se
Dassault. Le propriétaire du Figaro groupe BRA (Bourgogne-Rhône- plutôt intéressé par les activités d’euros. peu rentable. Cette réorientation mêler du dossier. Selon le journa-
voudrait élargir son offre de quoti- Alpes), est aussi évoqué. numériques du groupe et pourrait suppose de racheter les 25 % que le liste de L’Express Renaud Revel,
diens de tendance conservatrice. Autre candidat potentiel au s’associer à un éventuel repre- Faible endettement groupe Lagardère détient dans le Nicolas Sarkozy aurait déclaré en
D’autres groupes ont fait part rachat du Parisien, selon L’Express, neur. « Nous n’avons pas l’inten- Mme Amaury peut mettre en groupe Amaury. L’argent de la ven- juindevantdesjournalistesquil’in-
de leur intérêt : des étrangers, com- le fonds d’investissement Fonda- tion de prendre des participations avantlefaibleendettementduquo- te du Parisien devrait servir à cela. terrogeaient sur la recapitalisation
me le groupe allemand Axel Sprin- tions Capital, dirigé par Xavier dans les journaux. L’objectif, c’est tidien,quia dégagéun résultatopé- Arnaud Lagardère, gérant com- du Monde : «Vous n’avez rien com-
ger, éditeur du Bild, et le britanni- Marinet PhilippeRenauld. L’opéra- plutôt de compléter par le volet rationnel de 2,74 millions d’euros mandité du groupe, a réaffirmé, le pris, ce n’est pas l’avenir du Monde
que Mecom ; mais aussi le groupe teur de téléphonie Orange serait numérique une éventuelle offre de en 2009, pour un chiffre d’affaires 26août,savolontédecédersaparti- qui est important et qui m’intéresse,
Bolloré, qui édite les gratuits Direct aussi intéressé. Des contacts ont reprise d’un journal », a déclaré un de 198,63 millions d’euros, selon cipation dans le groupe Amaury, mais c’est le sort du Parisien !» p
Matin et Direct Soir. « Nous regar- été établis entre les deux groupes, responsable de France Télécom à son directeur général, Jean Hor- dont le recentrage sur le sport en X. T.
14 Economie 0123
Vendredi 3 septembre 2010

L’Amérique aime Amazon, La rigueur salariale se poursuivra


la France plébiscite Picard
en 2011, prévient le cabinet Hewitt
L
es Américains adorent le les clients sanctionnent. En Fran-
site de produits culturels ce le site CDiscount, qui a déçu Dans sa dernière étude, le cabinet de conseil estime que les rémunérations des salariés du privé
Amazon, autant que les Bri- nombre de personnes interro- ne progresseront pas de plus de 2,7% (contre 2,6% en 2010) en raison d’une «crise persistante»
tanniques et les Allemands. Les gées, ne se range ainsi qu’à la
Chinois, eux, plébiscitent les 19e place, loin derrière eBay (11e).

D
magasins de sport Adidas, tandis En outre, certains magasins en éjà de mise en 2010, « l’aus- par une « crise persistante », inter- conclut l’étude : il s’agit à la fois de cadres » : 70 % des sociétés interro-
que les Français préfèrent les bou- «dur» continuent d’avoir du suc- térité» risque fort de perdu- vient « alors que les salariés reçoi- gérer les frustrations qui couvent, gées disent leur verser une rému-
tiques… Picard Surgelés. La pre- cès. En Chine, le client apprécie ce rer dans le secteur privé en vent des signes de reprise », souli- « tout en maintenant la motiva- nération variable, contre 20 % à
mière édition du baromètre mon- que représentent Adidas ou Nike France. D’après une étude du cabi- gnentPierre Le Gunéhec, responsa- tion » des équipes. Les directions 30 % il y a dix ans.
dial du pouvoir d’attraction des (leur deuxième enseigne préfé- net de conseil Hewitt Associates, bledes sujets de stratégie et de rela- des ressources humaines (DRH) Pierre Le Gunéhec pense égale-
enseignes de distribution, ren- rée): un style de vie à l’occidenta- rendue publique jeudi 2 septem- tions sociales au sein d’Hewitt ont donc « plus que jamais un rôle ment que les DRH devraient com-
due publique jeudi 2 septembre, le. Et en France, Picard est la bre, les salaires versés dans les France. central et critique à jouer », analyse muniquer et mettre en valeur les
révèle quelques surprises. médaille d’or des consomma- entreprises devraient progresser Ce « contexte paradoxal » est Pierre Le Gunéhec. Elles disposent, « véhicules de rémunération diffé-
L’enquête, réalisée par le cabi- teurs. Etonnant ? A l’instar du spé- en 2011 à un rythme modeste et porteur de « tensions » : « 2010 est selon lui, de plusieurs « options » rée » : plan d’actionnariat salarié,
net OC&C auprès d’un panel de cialiste suédois du meuble Ikea, pratiquement identique à celui de une année difficile pour les entre- pour faire face à cette situation de plan d’épargne pour la retraite col-
14 000 consommateurs dans six numéro deux, de Décathlon ou de cette année : + 2,7 % contre + 2,6 %. prises d’un point de vue mana- « budgets réduits ». lectif (Perco), etc. Ce type de dispo-
pays (France, Allemagne, Royau- Séphora, le spécialiste des surge- Ces résultats proviennent d’une gérial », souligne le cabinet de sitif suscite un intérêt croissant,
me-Uni, Pays-Bas, Etats-Unis et
Chine) en juin et juillet, illustre
lés incarne une marque puissante.
La clé de la réussite ? « Un concept
enquête conduite en juillet et en
août auprès d’un peu plus de
conseil. Les conflits liés à des
revendications salariales se sont
Les conflits liés selon les statistiques de l’Associa-
tion française de la gestion finan-
aussi un phénomène de société : clair invariant au fil des années », 150 entreprises, employant envi- d’ailleurs considérablement mul- à des revendications cière: l’anpassé, le nombre d’entre-
la montée en puissance du com-
merce en ligne.
indique Guy-Noël Chatelin, asso-
cié au sein de OC&C. Les consom-
ron 605 000 personnes dans
l’Hexagone.
tipliés au début du premier semes-
tre : du distributeur d’équipe-
salariales se sont prises qui proposent l’accès au
Perco s’est accru « de plus de 41 % »,
Partout dans le monde, les mateurs qui vont chez ces ensei- Pour la deuxième année consé- ment pour la maison Ikea au sidé- considérablement pour s’établir à près de 111 500 à la
sites de vente en ligne figurent en
bonne place dans ce palmarès. Le
gnes savent ce qu’ils y trouveront.
Pour cette raison les hypermar-
cutive, relève Hewitt Associates,
les patrons ont prévu de consacrer
rurgiste ArcelorMittal, en passant
par la société d’autoroute Escota
multipliés au début fin 2009.
Enfin, Hewitt Associates recom-
champion toute catégorie est chés, temples de la consomma- aux hausses de salaires un budget ou la chaîne de restauration rapi- du premier semestre mande à la direction des ressour-
Amazon : numéro un aux Etats- tion durant les « trente glorieu- inférieur à celui observé durant les de Kentucky Fried Chicken, de ces humaines d’avoir « une appro-
Unis, au Royaume-Uni et en Alle- ses », peinent à séduire. Leur côté trois dernières décennies : sur cet- nombreuses entreprises ont été D’abord, elles devraient recou- che socialement responsable de la
magne ; troisième en France, ex «bazar », pour reprendre l’expres- te période, le taux d’accroisse- touchées. rir, de façon « décomplexée », à la politique de rémunération ». Elle
aequo avec le parfumeur Sephora sion de Lars Olofsson, patron de ment oscillait en moyenne autour Hewitt Associates indique que rémunération variable, afin de doit notamment s’attaquer aux
et le vendeur de matériel de sport Carrefour, ne plaît plus. D’autant de 3,3 % à 3,5 %, selon Hewitt. En « le taux de satisfaction moyen des « reconnaître la performance » et écarts de salaires entre les hom-
Décathlon. Mais d’autres sites de que le concept du « tout sous le 2010, certaines catégories de per- Français sur la rémunération n’est de « différencier significativement mes et les femmes qui persistent
commerce en ligne se distin- même toit» est désormais accessi- sonnel ont été un peu mieux trai- que de 21 % ». Plus d’une société sur les augmentations ». Cette prati- malgré les différentes lois adop-
guent aussi : le spécialiste de la ble via Internet. tées que d’autres au niveau des deux déclare sentir ses « managers que s’est, au demeurant,« générali- tées depuis près de trente ans (Le
mode Vente-privée.com en Fran- Toutes les grandes surfaces ali- augmentations individuelles en difficulté lors des échanges sée ces dernières années », constate Monde du 19 août). L’instauration
ce (6e, devant le bulldozer Zara, mentaires sont donc en mauvaise (c’est-à-direen fonction des perfor- autour de la rémunération », selon Hewitt : 95 % des entreprises la « d’une gouvernance réelle des
10e) ; du site de vente de produits position en France. Toutes, sauf mances supposées) : + 2,7 % pour une autre recherche menée en mettent en œuvre aujourd’hui rémunérations des dirigeants »
culturels Bol.com aux Pays-Bas ; une: Leclerc, sixième du classe- les dirigeants contre + 2 % pour les avril par Hewitt auprès d’une cin- pour leurs cadres, alors qu’elles concourrait, elle aussi, à « créer un
ou encore de e-Buyers.com au ment, ex aequo avec Vente-pri- agents de maîtrise. quantaine d’employeurs. étaient 70 % en 2000. La tendance climat favorable ». p
Royaume-Uni, un vendeur pro- vée.com. De fait, la chaîne d’hyper- Cette relative rigueur, justifiée « Le défi est donc de taille », est la même pour les « non- Bertrand Bissuel
duits électroménagers. marchés et supermarchés tire pro-
fit des discours offensifs sur les
Un service de qualité
Mais être présent sur le Net
n’est toutefois pas suffisant pour
prix tenus depuis quarante ans
par ses dirigeants et fondateurs,
Edouard Leclerc puis Michel-
De Apple à Google, les géants de l’électronique et du Web
séduire le consommateur. Un site
doit non seulement offrir un prix
Edouard, son fils. « Leclerc c’est un
combat, le combat contre la vie chè-
fantasment sur l’écran de la télévision
compétitif mais aussi un service re! », précise M. Chatelin. p
de qualité. Dans le cas contraire, Claire Gatinois Le groupe de M.Jobs casse les prix de son «Apple TV», connectant les téléviseurs à iTunes

L
Finances ’Apple TV fait partie des rares
Un marché aux perspectives extrêmement prometteuses
Le FMI prévient les pays très endettés échecs récents de la firme à la
pomme. Cette sorte de dis- VENTES DE PRODUITS OFFRANT UNE CONNEXION À INTERNET DANS LE MONDE, en millions d’unités

d’un risque d’explosion de leurs taux er


que dur multimédia permet de
connecter sa télévision à son ordi-
Objets domestiques avec accès Internet
(téléviseurs, consoles de jeux...)
PC Téléphones multimédias
Dans trois études publiées mercredi 1 septembre, les experts du Fonds nateur et d’accéder au contenu 500
monétaire international (FMI) mettent en garde les pays riches qui que ce dernier stocke (images, Prévisions
alourdissent de façon excessive le fardeau de leur dette. Car, écrivent- musique…)mais aussi à celui d’iTu-
ils, il existe une « dette limite » au-delà de laquelle les marchés peuvent nes, la plate-forme sur Internet de 400
prendre peur et faire exploser les taux de leurs futurs emprunts. Sur les distribution et de paiement du
23 pays développés étudiés, ils jugent que les plus menacés par cette groupe. Commercialisé à partir de
réaction sont la Grèce, mais aussi l’Italie, le Japon et le Portugal, sachant 2007, il n’a jusqu’à présent pas 300
que l’Espagne, les Etats-Unis, l’Irlande, l’Islande et le Royaume-Uni réussi à décoller : lors de la publica-
n’ont pas une grande marge de manœuvre. Pour autant, ils estiment tion de ses résultats trimestriels, 200
que les risques de défaut en Europe sont surestimés. p Alain Faujas Apple ne communique plus
depuis longtemps sur le nombre
Pour Alistair Darling, ancien chancelier de l’Echiquier de boîtiers vendus, alors qu’il le 100
britannique, la taxe sur les bonus a été un échec fait systématiquement pour l’i-
Alistair Darling, ancien ministre des finances au Royaume-Uni, a admis, Phone, l’iPod et l’iPad.
mercredi 1er septembre, que la taxe sur les bonus versés aux traders des « Cela n’a pas marché surtout 0
banques avait « échoué » à changer les comportements des banquiers, parce que sur l’Apple TV, les films 2009 2010 2011 2012 2013 2014
rapporte jeudi 2 septembre le Financial Times, l’imagination des finan- étaient proposés à la vente [pour SOURCE : ISUPPLI
ciers ayant déjoué cette contrainte. M. Darling avait instauré, en 2009, être téléchargés], mais trop cher, à
une taxe de 50 % pour les bonus de plus de 25 000 livres (30 000 euros). un moment où le marché a basculé Après Apple, le portail Yahoo! a seurs connectés à l’Internet sur crivant en faux par rapport à Goo-
vers la location en ligne », explique multiplié, en 2009, les partena- l’écran desquels il sera possible de gle, M. Jobs a souligné, mercredi,
Conjoncture L’industrie américaine poursuit sa reprise Carolina Milanesi, analyste au Gar- riats avec les constructeurs de télé- « surfer », via le moteur de recher- qu’il ne voulait pas « transformer
Selon l’indice ISM, l’activité industrielle américaine a augmenté, en tner Group. viseurs ou les chaînes pour pou- che Google, entre une multitude la télévision en ordinateur », mais
août, à 56,3 points, contre 55,5 en juillet. Un recul était attendu. – (AFP.) Mercredi 1er septembre, le grou- voir placer des petits programmes de contenus audiovisuels diffé- proposer un outil simple et facile à
pe californien a voulu lui donner informatiques sur la télévision, rents, qui auront désormais tous utiliser.
une seconde chance : il casse son donnant accès à ses services en droit de cité sur l’écran : YouTube, En France, la partie risque de ne
prix, le faisant passer à 99 dollars ligne (Yahoo! Finance, Flickr…). Un Facebook, Twitter, des offres de pas être plus facile qu’avant, en rai-
(119 euros sur le site français d’Ap- premier pas vers la « télévision VaD, de télévision de rattrapage… son du succès des offres de télévi-
ple) contre environ 250 dollars connectée ». Les intérêts des uns et des sion sur Internet incluses dans les
(pour la version 160 Go). L’objet autres diffèrent : fidèle à ses raci- abonnements « triple play »
gagne en compacité : il n’est désor- Un concurrent de taille nes, Apple cherche avant tout à (ADSL, télévision, téléphone fixe
mais pas plus gros qu’un iPhone. Le moteur de recherche Google vendre du matériel, en l’occurren- illimité). Les fournisseurs d’accès à
Compatible uniquement avec des se lance lui aussi dans la bataille. ce des boîtiers, à défaut de télévi- Internet multiplient le nombre de
téléviseurs haute définition (HD), Avec énormément d’ambition. seurs. Google veut, lui, coloniser chaînes disponibles et les servi-
il permet d’accéder à un catalogue Dans les semaines qui viennent l’écran de la télévision pour com- ces : télévision de rattrapage,
de 7 000 films en vidéo à la commenceront à être commercia- mercialiser toujours davantage VaD… Le tout pour un prix encore
Sur France Info demande (VaD), et, aux Etats-
Unis, à des épisodes de séries télé-
lisées ses « Google TV », conçues
avec le japonais Sony et l’améri-
d’espaces publicitaires.
L’Apple TV nouvelle génération
compétitif (entre 30 et 40 euros
par mois pour le triple play).
au micro de Jean Leymarie visées (des chaînes ABC, Fox, cain Logitech. Il s’agit de télévi- saura-t-il trouver son public? S’ins- Ailleurs, souligne Jordan Sel-
Disney Channel…), pour 99 cents burn, consultant pour le cabinet
les 48 heures de location. La firme à la pomme tente de relancer les ventes d’iPod californien iSuppli, dans une note
Plantu dévoile Steve Jobs, le patron du groupe, publiée mercredi, « Apple devra
son dessin du jour avait beau avoir qualifié, mi-2007,
l’Apple TV de « hobby », il faut croi-
Apple a aussi présenté, mercre-
di 1er septembre, une nouvelle
reculer : – 8 % au troisième tri-
mestre de l’année fiscale 2010
composer avec d’autres produits
qui rendent déjà le même type de
vendredi à 11h40 re que l’enjeu reste important. De génération d’iPod, ses bala- (close fin juin), par rapport à la services, comme les consoles de
fait, après celui de l’ordinateur et deurs numériques. L’iPod Touch même période de 2009 ; – 1 % au jeux de salon [la PlayStation 3 de
avec celui du téléphone, l’écran de la (iPhone sans la fonction télépho- deuxième trimestre… Les iPod, Sony et la Xbox 360 de Microsoft
télévision fait à son tour fantas- nie) sera plus puissant et plus lancés en 2001, ont connu un permettent ainsi déjà de consom-
mer les géants de l’informatique, fin. L’iPod nano, malgré sa peti- énorme succès : Apple détient mer de la VaD sur la télévision] ».
des télécommunications et de l’In- te taille (l’écran d’une grosse encore 70 % de parts de marché Aux Etats-Unis, on trouve aussi
ternet. C’est le plus vaste, le plus montre), abandonne la molette des baladeurs numériques. Mais des boîtiers très similaires à l’Ap-
populaire (presque toute la planè- pour un écran tactile. Apple ten- ses ventes sont aujourd’hui can- ple TV : ceux des start-up califor-
te y a accès), celui sur lequel les for- te ainsi de relancer les ventes de nibalisées par celles de l’iPhone, niennes Roku et Vudu, ou la Boxee
mats publicitaires se vendent cette ligne de produits qui, ces qui permet aussi d’écouter et Box, de D-Link. p
généralement le plus cher. derniers mois, ne cessent de d’enregistrer de la musique. Cécile Ducourtieux
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Economie 15

Brésil, Chine… Capgemini Les mesures fiscales sur l’assurance-vie


veut conquérir le marché
des pays émergents pénaliseront très peu les épargnants
La société prend le contrôle de CPM Braxis, Les intérêts de certains contrats seront taxés chaque année et non plus à son terme
leader sur les services informatiques au Brésil

L
’assurance-vie, placement Apartir de2011, lesintérêtsgéné- Autre mesure annoncée par le paraît inéluctable. La rentabilité
« chouchou » des Français, rés par la partie en euros seront gouvernement, les assureurs vont des contrats en euros, qui attei-

C
apgemini mise sur le Brésil. développer une capacité de pro- sera mise à contribution taxés « au fil de l’eau », c’est-à-dire devoir payer une taxe exception- gnait 4,2 % en moyenne en 2005, a
Le groupe français de servi- duction. Cette fameuse informati- pour rembourser la dette de la qu’ils seront soumis chaque année nelle de 10 % sur les plus-values chuté à 3,7 % en 2009 et se rappro-
ces informatiques a dévoilé, que offshore dont l’objectif est de Sécurité sociale. Le ministère de aux prélèvements sociaux de qu’ils mettent en réserve afin chera de 3 % en 2010.
jeudi 2 septembre, son entrée au profiter d’une main-d’œuvre qua- l’économie a dévoilé, lundi 12,1 %. Loin d’être négligeable, cette d’amortir les fluctuations des taux Malgré cette érosion sensible,
capital de la société CPM Braxis – à lifiée mais à coûts salariaux fai- 30 août, un train de mesures tou- partie en euros représentait 71 % de d’intérêt. l’assurance-vie devrait pourtant
hauteur de 55 % – pour 517 millions bles. L’Inde est ainsi le pays le plus chant le secteur de l’assurance qui l’encours des contrats multisup- Cette mesure, qui devrait rap- demeurer le placement préféré
de reais (233 millions d’euros), avec prisé par les sociétés informati- devrait procurer 3,2 milliards d’eu- port fin 2009. Jusqu’à présent, ils porter 1,4 milliard d’euros, ne des Français. « Les mesures annon-
une option pour acquérir le solde ques occidentales. Capgemini ros à l’Etat en 2011. n’étaient imposés qu’au moment concernera pas directement les cées ne sont pas négligeables, mais
dans trois ou cinq ans à une valeur compte aujourd’hui 35 000 sala- Parmices mesures, celle qui tou- où le souscripteur met fin au détenteurs d’assurance-vie, mais elles ne vont pas remettre en ques-
minimale de 265 millions de dol- riés dans les pays émergents, chera le plus grand nombre de contrat. De fait, les épargnants ne elle risque de peser indirectement tion le statut privilégié de l’assuran-
lars (207 millions d’euros). Cette dont27000 en Inde. La société esti- Français concerne les contrats d’as- paieront pas plus d’impôts, mais sur le rendement de leurs contrats. ce-vie en France, affirme Christine
entreprise,trèsprésentedansle sec- me que le nombre de ses employés surance-vie multisupport, des pro- ils les paieront plus tôt. « Elle va renchérir le coût des fonds Valence-Sourdille, ingénieur patri-
teurfinancier –sonpremier action- « offshore » pourrait s’élever à duits d’épargne longue composés propres des assureurs, d’autant monial chez BNP Paribas banque
naire était la banque Bradesco – 40 000 fin 2010. à la fois de fonds en euros (dont le Erosion inéluctable que l’adoption de nouvelles nor- privée. Ce placement permettra
revendiqueletitredepremiergrou- capital est garanti) et de fonds en La mesure ne constitue donc mes comptables à partir de 2013 va toujours de capitaliser les revenus
pe brésilien de services informati- Relais de croissance unités de comptes, qui contien- pas à proprement parler une haus- également peser sur leur rentabili- afin de se constituer une épargne
ques. Elle emploie 5 500 person- L’incursion sur les terres brési- nent des actifs risqués car cotés en se d’impôts, mais elle devrait pro- té, commente Gilles Ulrich, direc- de long terme. Il restera un instru-
nes, et prévoit un chiffre d’affaires liennes est d’une autre nature. « Le Bourse (actions, obligations, actifs curerà l’Etat une avance de trésore- teur général du groupe Le Conser- ment précieux pour transmettre
de 450 millions d’euros en 2010. marché local des servicesinformati- immobiliers…). Ces contrats repré- rie de 1,6 milliard d’euros en 2011. vateur. Dans ce contexte, il est peu son patrimoine en payant un mini-
« Cette acquisition marque une quesest estiméà 10 milliards de dol- sentent 59 % de l’encours de l’assu- Pour les épargnants, la mesure probable que les assureurs déli- mum d’impôts. » Un avis partagé
nouvelle étape dans notre stratégie lars, en croissance de plus de 10 % rance-vie en France, qui atteignait sera quasiment indolore. « Certes, vrent des taux attractifs sur les par Philippe Bruneau, directeur de
de développement. Elle vise à par an. Il représente 50 % de l’en- 1 308 milliards d’euros à fin les sommes prélevées ne produi- contrats d’assurance-vie dans les la clientèle privée et des entrepri-
conforter notre statut d’acteur semble du marché de l’Amérique juillet 2010, selon la Fédération ront plus d’intérêts, précise Daniel prochaines années. ses à la banque Neuflize OBC :
mondial », explique Paul Herme- latine, et est deux fois plus impor- française des sociétés d’assuran- Collignon, PDG de Axéria Vie, filia- Alors que les taux des « Tant qu’il n’existera pas en Fran-
lin, directeur général de Capge- tant que le marché chinois », souli- ces (FFSA). Environ 17 % des 14 mil- le du groupe April, mais l’impact emprunts d’Etat à 10 ans sont tom- ce de produit d’épargne alternatif
mini. Dès 2000, la société a pris gne M. Hermelin. Ici, l’enjeu est de lions de contrats d’assurance-vie sera négligeable, de l’ordre de 0,1 % bés à 2 % en Allemagne et à 2,5 % en pour préparer sa retraite, l’assuran-
pied aux Etats-Unis avec l’acquisi- bénéficier de nouveaux relais de en France seraient des contrats des profits générés par le fonds en France, la tendance à la baisse des ce-vie restera incontournable. » p
tion d’Ernst & Young, puis a négo- croissance, alors que le marché multisupport. euros au bout de huit ans. » rendements de l’assurance-vie Jérôme Porier
cié, en 2006, pour s’implanter en mondial des services informati-
Inde,avantdes’intéresser auxmar- ques, touché par la crise, a régressé
chés émergents. « Aujourd’hui, en 2009, et qu’il ne devrait bénéfi-
nous réalisons 78 % de notre chiffre
d’affairesenEurope, 20 %aux Etats-
cier que d’une légère croissance de
2 % en 2010. L’objectif est aussi La vie des entreprises
Unis et 2 % dans le reste du monde. d’accompagner les clients dans
Notre objectif est d’atteindre 10 % leur internationalisation. Pharmacie Le fabricant Transport maritime d’IDInvest Partners (ex-AGF Priva-
de notre chiffre d’affaires dans les
pays émergents », poursuit-il. En
M. Hermelin n’avait pas caché
son intention de procéder à des
du Botox accepte de payer
pour solder des poursuites Résultat en hausse pour CMA-CGM te Equity). Cette société, implan-
tée à Malte a enregistré 150 mil-
2009, le chiffre d’affaires du grou-
pe a atteint 8,37milliards d’euros.
acquisitions. D’autant que Capge-
mini disposait, en janvier 2010, de
Allergan, le fabricant américain
du célèbre Botox, a annoncé, mer- en quête de recapitalisation lions d’euros d’enjeux en 2009,

Si Capgemini s’est implantée 1,3 milliard d’euros de trésorerie. credi 1er septembre, qu’il allait Le groupe français, numéro trois mondial du transport maritime par Horlogerie Swatch porte
dans de nombreux pays émer- Prochain objectif : le marché payer 600 millions de dollars conteneurs, a annoncé le 1er septembre une hausse de 41 % de son chiffre plainte contre UBS
gents,il ne s’agissait pas de conqué- chinois. p (468 millions d’euros) pour solder d’affaires (5,23 milliards d’euros) au premier semestre et un bénéfice L’horloger suisse Swatch a porté
rir de nouveaux marchés, mais de Laurence Girard des poursuites aux Etats-Unis, où net de 675 millions d’euros, contre une perte de 404 millions d’euros un plainte contre la banque UBS pour
la justice l’accusait d’avoir promu an auparavant. La recapitalisation du groupe – dont la dette est proche des pertes de plus de 23 millions
des usages de son antirides autres de 5 milliards d’euros – est toujours à l’ordre du jour. Après la rupture d’euros subies pendant la crise.
Le point de vue des chroniqueurs de l’agence économique
que ceux pour lequel il est autori- des négociations avec les fonds Qatari Holdings et Colony Capital puis « Comme UBS n’a entrepris aucun
Reuters Breakingviews sé (utilisation pour traiter des
maux de tête, des spasmes…).
avec le financier belge Albert Frère, des discussions sont en cours avec le
groupe libanais Mikati et un groupe turc. En cas d’accord, le Fonds stra-
effort pour régler ce contentieux,
nous avons déposé plainte », décla-
tégique d’investissement entrerait dans le capital de CMA-CGM, dont la re le patron de Swatch, Nick
Entre Genzyme et Sanofi-Aventis, Distribution Le japonais
Aeon convoite des hypers
famille Saadé entend conserver le contrôle. p Jean-Michel Normand Hayek, dans le quotidien Tages
Anzeiger du jeudi 2 septembre.
une intense partie de poker Carrefour en Asie
Le distributeur japonais Aeon a
Transport La Deutsche
Bahn veut faire circuler
de destinée à tester les conditions
d’évacuation d’un train de Aéronautique Latécoère
déposé une offre pour racheter les un train sous la Manche 200 mètres. La Deutsche Bahn se dit ouvert dans la
61 hypermarchés du français Car- La compagnie ferroviaire alleman- veut une ligne Francfort-Londres recherche d’un partenaire

G
enzyme est à vendre, Sanofi- me pour compenser ses brevets refour en Thaïlande, Malaisie et de Deutsche Bahn a annoncé, mer- pour les JO de 2012. – (AFP.) L’équipementier aéronautique
Aventis est le bon acheteur, perdus et son chiffre d’affaires en Singapour, mis en vente, affirme credi 1er septembre, vouloir faire cir- Latécoère ne privilégie aucun scé-
et la seule question à régler berne. Les rumeurs sur une pré- le quotidien japonais Nikkei du culer mi-octobre, à titre expéri- Internet Le site de paris nario pour participer à la consoli-
– mais pas la plus facile – est le prix tendue réticence des deux princi- jeudi 2 septembre. Selon le Wall mental, l’un de ses trains à grande hippiques Zeturf lève dation du secteur mais préfère la
de la transaction. Dans un entre- paux actionnaires du français – Street Journal, le britannique vitesse dans le tunnel sous la Man- 9 millions d’euros recherche d’un partenaire en Euro-
tien à Reuters, Henri Termeer, le Total et L’Oréal – face à un prix Tesco, Casino et le chinois Jardine che. La Commission intergouver- Zeturf, le challenger du PMU, sur pe, a déclaré, mercredi 1er septem-
patron du groupe américain de bio- plus élevé semblent plutôt rele- Matheson avec sa filiale Dairy nementale (CIG) franco-britanni- le marché des paris hippiques a bre, son nouveau président du
technologies, vient d’ouvrir sérieu- ver de la tactique de négociation. Farm International seraient aussi que, garante de la sécurité dans annoncé, jeudi 2 septembre, la conseil de surveillance Pierre
sement la porte à un accord éven- Le patron de Sanofi-Aventis s’est candidats. – (AFP.) l’ouvrage, va étudier cette deman- levée de 9 millions d’euros auprès Gadonneix, ex-PDG d’EDF. – (AFP.)
tuel avec le laboratoire pharmaceu- toujours montré prudent dans
tique français. M.Termeer est dans ses acquisitions et économe de
son rôle quand il demande à Chris l’argent de ses actionnaires. Mais
Viehbacher, le directeur général de
Sanofi-Aventis, de relever son
dans ce cas, M. Viehbacher semble
déterminé à l’emporter. Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.fr
offre initiale de 69dollars par Sanofi-Aventis va relever son
action – qui valoriserait Genzyme offre, ne serait-ce que parce que les
VALEURS DU CAC40 LES BOURSES DANS LE MONDE 2/9, 9h55
à 18 milliards de dollars (14 mil- actionnaires de Genzyme, esti- Jeudi 2 septembre 9h45 Pays Indice Dernier
cours
% var. Maxi
2010
Mini
2010
PER

liards d’euros). mant que 69 dollars l’action est Valeur Dernier


cours
Cours
préc.
% var.
/préc.
% var.
31/12
Plus
haut
Plus
bas
Divid.
net
Code
ISIN FRANCE CAC 40 3602,38 2/9 -0,59 4088,18 11/1 3287,57 25/5 11,10
Le patron de Genzyme vou- une bonne affaire, ont déjà pu ven- ACCOR .........................◗ 25,11 25,16 -0,22 -4,04 30,74 22,25 1,05 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6059,81 2/9 -0,40 6386,97 6/8 5433,02 5/2 11,20
drait qu’un prix plancher plus éle- AIR LIQUIDE .......................◗ 85,07 85,18 -0,13 9,46 89,38 70,59 2,25 T FR0000120073
ROYAUME UNI FTSE 100 index 5366,41 1/9 0,00 5833,73 16/4 4790,04 1/7 11,30
ALCATEL-LUCENT ...........◗ 2,12 2,11 0,38 -11,04 2,69 1,83 0,16 T FR0000130007
vé soit fixé avant d’autoriser Sano-
fi-Aventis à analyser ses comptes
La question ALSTOM ............................◗ 38,60 39,05 -1,15 -21,32 55,14 35,42 1,24 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 10269,47 1/9 2,54 11258,01 26/4 9614,32 2/7 11,70
ARCELORMITTAL................ 24,00 23,91 0,33 -25,44 35,45 21,33 0,16 A LU0323134006
– et ses problèmes industriels lan- est de savoir qui va AXA ....................................◗
BNP PARIBAS ACT.A ........◗
12,87
51,52
12,96
52,30
-0,77
-1,49
-22,22
-7,84
17,60
60,38
11,51
40,81
0,55
1,50
T
T
FR0000120628
FR0000131104 JAPON
Nasdaq composite
Nikkei 225
2176,84 1/9
9062,84 2/9
2,97
1,52
2535,28 26/4
11408,17 5/4
2061,14 1/7
8796,45 1/9
16,10
15,40
cinants. Mais cette intransigeance
a une limite : M. Termeer doit aus-
le premier céder BOUYGUES .......................◗ 32,03
CAP GEMINI ......................◗ 34,80
32,27
34,56
-0,71
0,68
-12,05
8,85
40,56
40,30
30,40
30,20
1,60
0,80
T
T
FR0000120503
FR0000125338
PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour l'exercice
courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible.

si prendre en compte le risque au bluff de l’autre CARREFOUR .....................◗


CREDIT AGRICOLE ............◗
37,58
10,31
37,80
10,40
-0,61
-0,82
11,96
-16,55
39,22
13,78
31,81
7,87
1,08
0,45
T
T
FR0000120172
FR0000045072
(Publicité)
que le groupe français renonce à DANONE ............................◗ 43,16 43,57 -0,94 0,77 46,88 39,34 1,20 T FR0000120644 SICAV ET FCP
l’opération après avoir vu les cho- dre leur participation – le cours DEXIA ................................... 3,36 3,40 -1,18 -21,04 4,87 2,72 0,15 D BE0003796134
SÉLECTION publiée sous la
EADS ...................................◗ 17,98 17,86 0,67 27,65 18,95 13,29 0,17 T NL0000235190
ses de plus près. La partie de oscille ces jours-ci autour de 70dol- EDF ......................................◗ 31,98 31,93 0,16 -23,04 42,84 30,14 0,60 S FR0010242511 responsabilité de l'émetteur Multi-promoteurs
poker continue. Et la question est lars. Mais M.Termeer ne pourra ESSILOR INTL ....................◗ 48,21 48,43 -0,45 15,47 50,45 40,84 0,70 T FR0000121667
Dernier cours connu le 2/9 à 9h CM-CIC EUROPE 22,39 31/8
de savoir qui va le premier céder résister jusqu’au bout. Il doit aussi FRANCE TELECOM ............◗ 16,07 16,19 -0,71 -7,77 17,92 14,01 0,60 A FR0000133308
Valeur Cours date Fonds communs de placements
GDF SUEZ ...........................◗ 25,25 25,43 -0,71 -16,61 30,77 22,64 0,67 S FR0010208488
au bluff de l’autre. prendre en compte l’hypothèse LAFARGE ...........................◗ 38,05 38,35 -0,77 -34,17 63,00 35,57 2,00 T FR0000120537
en euro valeur CM-CIC EURO ACTS C 18,40 31/8
CM-CIC SELECT.PEA 7,05 31/8
Selon plusieurs sources citées que le laboratoire français renonce LAGARDERE.......................◗ 28,66 29,09 -1,46 0,88 32,95 24,08 1,30 T FR0000130213
CM-CIC MID EUROPE 18,67 30/8
L’OREAL ............................◗ 80,40 80,68 -0,35 3,08 85,00 70,90 1,50 T FR0000120321
par Reuters, Genzyme aurait finalement à l’opération – et le ris- LVMH MOET HEN. ............◗ 95,56 95,80 -0,25 21,92 97,72 74,19 1,30 S FR0000121014
CM-CIC TEMPERE C 168,66 30/8
CM-CIC DYN.EUROPE 31,39 30/8
demandé à Sanofi de s’engager que sérieux que le titre Genzyme MICHELIN...........................◗ 61,17 60,87 0,49 14,17 65,35 49,81 1,00 T FR0000121261
CM-CIC FRANCE C 29,68 31/8
sur un prix plancher de 75 dollars retombe à 55dollars, son prix PERNOD RICARD...............◗ 62,07 62,74 -1,07 3,61 68,64 54,89 0,61 T FR0000120693
CM-CIC EQUILIBRE C 69,22 30/8
PEUGEOT............................◗ 21,47 21,55 -0,37 -9,28 27,49 17,92 1,50 T FR0000121501
par action avant de lui ouvrir ses avant que l’intérêt de Sanofi-Aven- PPR .....................................◗ 106,60 106,75 -0,14 26,54 110,90 81,00 3,30 T FR0000121485
Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 25,66 30/8
ECUREUIL BENEFICESRESPONSABLES 35,70 31/8 CM-CIC OBLI C.T.D 136,83 1/9
comptes. Il ne fait pas de doute tis devienne manifeste. RENAULT............................◗ 33,90 33,80 0,30 -6,35 40,39 26,56 3,80 T FR0000131906
ECUREUIL ACTIONS EUROPEENNES C 15,11 31/8 CM-CIC MID FRANCE 28,45 31/8
SAINT-GOBAIN..................◗ 30,01 30,32 -1,01 -21,17 40,28 27,81 1,00 T FR0000125007
que Sanofi-Aventis augmentera L’issue la plus vraisemblable de SANOFI-AVENTIS .............◗ 46,27 46,62 -0,75 -15,96 58,90 44,01 2,40 T FR0000120578 ECUREUIL CAPIPREMIERE C 2908,37 31/8
son offre initiale, mais certaine- la partie en cours semble être une SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 86,30 87,44 -1,30 5,53 93,60 72,00 2,05 T FR0000121972 ECUREUIL OBLI CAPI C 62,48 31/8
SOCIETE GENERALE .........◗ 42,20 ECUREUIL PROFIL 90 D 31,40 31/8
ment pas à ce point. Il veut légère augmentation du prix 42,47 -0,61 -13,78 53,12 29,70 0,25 T FR0000130809
ECUREUIL PROFIL 75 D 36,06 31/8
STMICROELECTR. .............◗ 5,53 5,52 0,11 -13,99 8,08 5,16 0,06 A NL0000226223
d’abord évaluer les coûts futurs conditionnel de départ, avec la SUEZ ENV. ..........................◗ 12,88 12,91 -0,27 -20,12 17,86 12,46 0,65 S FR0010613471 ECUREUIL EURIBOR 1259,26 31/8 Fonds communs de placements
ECUREUIL EXPANSION C 18460,38 1/9 CM-CIC DYN.INTERN. 25,66 30/8
des investissements nécessaires perspective d’un coup de pouce TECHNIP.............................◗ 53,50 53,18 0,60 8,30 64,85 45,14 1,35 T FR0000131708
ECUREUIL INVESTISSEMENT D 40,50 31/8 CM-CIC OBLI C.T.D 136,83 1/9
TOTAL .................................◗ 37,79 38,15 -0,93 -16,03 46,73 35,66 1,14 S FR0000120271
pour réparer les problèmes indus- ultime si un accord est conclu. p UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 151,90 153,00 -0,72 -1,17 161,45 119,85 8,00 D FR0000124711 ECUREUIL MONEPREMIERE C 2385,29 31/8 CM-CIC OBLIGATIOND 26,70 1/9
triels de l’usine d’Allston, dans le Pierre Briançon ECUREUIL SECURIPREMIERE C 2601,21 31/8 CM-CIC MID FRANCE 28,45 31/8
VALLOUREC .......................◗ 69,80 70,34 -0,77 9,88 81,61 60,35 3,50 T FR0000120354
ECUREUIL TRESORERIE C 66,92 31/8 CM-CIC PLANBOURSEC 17,72 30/8
Massachusetts, et leur impact sur VEOLIA ENVIRON. .............◗ 18,72 18,82 -0,56 -19,05 26,49 17,96 1,21 T FR0000124141
ECUREUIL OBLI EURO D 271,51 31/8 CM-CIC TEMPERE C 168,66 30/8
VINCI...................................◗ 35,90
le chiffre d’affaires du groupe. n Sur Breakingviews.com VIVENDI ..............................◗ 19,21
36,27
19,33
-1,02
-0,59
-9,04
-7,60
44,98
21,47
33,01
16,18
1,10
1,40
S
T
FR0000125486
FR0000127771 ECUREUIL MONEPREM.INSTC 117416,68 31/8 CM-CIC EURO ACTS C 18,40 31/8
CM-CIC FRANCE C 29,68 31/8
Mais M. Termeer sait aussi que Plus de commentaires sur l’actualité Cours en euros.
.......................................................................................
◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'animation.
Sanofi-Aventis a besoin de Genzy- économique et financière. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2010. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.
16 Décryptages Enquête 0123
Vendredi 3 septembre 2010

Alain Constant
Basque d’origine,

L
a maison natale de Maurice Bixente Lizarazu préfère vivre
Ravel est à deux pas. En contre- à Ciboure plutôt qu’à Paris.
bas, les bateaux mouillent dans JEAN-DANIEL CHOPIN POUR « LE MONDE »
le port de Ciboure (Pyrénées-
Atlantiques), écrasé de soleil en
cette fin août. Ce décor de rêve,
c’est une partie de son royaume. Et son
quotidien, lui qui habite juste derrière,
dans une maison perchée sur les hau-
teurs : « En cinq minutes, je peux quitter
mon domicile et rejoindre mon bateau
pour partir en mer, m’aérer la tête. » Son
bateau qui, on l’apprendra un peu plus
tard, est ancré face à celui d’un certain Jean-
Michel Larqué.
Ancien capitaine des Verts de la grande
époque, Larqué le Béarnais a commenté
pendant plus d’un quart de siècle les mat-
ches de l’équipe de France de football à la
télévision. Son héritier, récemment
adoubé par la direction de TF1, est donc
basque. Il commentera vendredi 3 septem-
bre le match France-Biélorussie.
Par rapport à leur métier de commenta-
teur sportif, les deux hommes du Sud-
Ouest ont une vision commune : « On tra-
ce droit ! », résume Bixente Lizarazu. Si les
Bleus de son ami Laurent Blanc déçoivent,
ils ne seront pas épargnés par l’ancien
joueur de 1,69 mètre, qui n’aime ni se faire
marcher sur les pieds ni manier la langue
de bois : « Quand ça partira en saucisse
(sic), je ne me tairai pas ! »
Sur ce point précis, on peut sans doute
lui faire confiance. Champion du monde
en 1998, champion d’Europe deux ans plus
tard et 97 sélections au compteur, Lizarazu
a modérément apprécié les pitreries sud-
africaines des Bleus de Raymond Dome-
nech, et l’a clairement fait savoir dans les
puissants médias (TF1, RTL, L’Equipe) qui
l’accueillent.Mais cefils demenuisier-char-
pentier n’a pas attendu le fiasco du Mon-
dial pour étriller l’ancien sélectionneur.
Au soir d’un France-Irlande pitoyable,
en novembre 2009, les deux hommes
sont face à face sur RTL. Bixente Lizarazu
pose des questions, insiste sur la pauvreté
du jeu proposé par les Bleus. A l’antenne,
l’échange est vif, événement rare dans
l’univers souvent aseptisé des émissions
sportives. « Ce n’était pas calculé. J’ai réagi
naturellement face à quelqu’un qui refu-
sait de s’expliquer sur la prestation mina-
ble des Bleus. Il se foutait de ma gueule, et
donc de celle des auditeurs. »
Lizarazu s’est toujours fait respecter,

Lizarazu
sur les terrains comme en dehors. Lors ques journalistiques. Ecrire une analyse généraliste et populaire, c’est un avantage
d’un entraînement à Munich, il avait collé pour un public averti en presse écrite, pré- énorme. »
une claque à Lothar Matthäus, son coéqui- senter et animer de A à Z ma propre émis- Il y a dix ans, en pleine gloire footballis-
pier du Bayern, sorte de Dieu vivant du sion de radio en jonglant avec les lance- tique, Lizarazu posait avec la chanteuse
football allemand, qui lui avait manqué ments, le conducteur et les invités. Et Elsa, sa compagne de l’époque, pour Paris

Style
de respect. « La presse en avait beaucoup s’adresser au grand public à travers la télé. Match. Les sollicitations n’ont, depuis, pas
parlé à l’époque, mais personne n’a le droit Tout cela demande un investissement cessé. Car le Basque a beau avoir raccroché
de m’insulter, et j’ai réagi comme au rug- total. De toute manière, je n’ai jamais pu les crampons, il reste l’un des Français les
by : on se file une bonne peignée et après, pratiquer une activité en dilettante, j’ai tou- plus médiatisé. Cet été, Voici a fait un
l’abcès est crevé ! » Si Matthäus est la plus jours besoin de tout maîtriser. » tabac en publiant à la une les fesses mus-
célèbre victime du Basque, d’autres ont eu Lizarazu, bon journaliste ? « Sur Canal, il clées de ce surfeur, plongeur, pratiquant
droit à ses colères. Parmi ceux qui ont été ne s’est pas contenté du minimum, à acharné de jiu-jitsu et désormais cycliste
trop loin, le joueur Niko Kovac au Bayern, savoir commenter avec compétence les convaincu. Quelques mois auparavant,
les entraîneurs Luis Fernandez à Bilbao ou matches. Au fil du temps, il s’est amélioré, a les lectrices d’un magazine de program-

direct
Philippe Troussier à Marseille. énormément bossé, est devenu un très bon mes télé l’avaient élu « Homme le plus
Récemment, Nicolas Anelka, éditorialiste, à la fois engagé et crédible. sexy de l’année ».
sévèrement critiqué pour son Liza va faire beaucoup de bien à TF1, une

A
dilettantisme sous le maillot chaîne sur laquelle il sera peut-être plus vec sa compagne, l’actrice Claire
bleu, avait rétorqué avec son valorisé que chez nous », estime Hervé Keim,il tente de seprotéger. «L’arri-
tact habituel : « Liza, Mathoux, présentateur vedette du service vée massive d’Internet a tendance à
c’est qui ?» L’intéres- des sports de Canal+. foutre la merde, que ce soit dans le journa-
sé n’a pas l’inten- « Sur TF1 comme à Canal, ma liberté de lisme ou en ce qui concerne le respect de la
tion de poursui- ton est totale », assure l’intéressé, avant vie privée. Et avec un smartphone, tout le
vre la polémique d’ajouter : « La seule différence, c’est que je monde devient paparazzo. Je me suis fait
avec « un type touche plus de monde. Après un match dif- piéger plusieurs fois. » Comme beaucoup
qui se fout ouver- fusé sur TF1, beaucoup de gens m’abordent de ses anciens coéquipiers champions du
tement de l’équi- dans la rue. Cela m’a fait prendre conscien- monde, il a profité d’un système qui per-
pe de France ». ce de la puissance médiatique de cette met à des joueurs de foot devenus sou-
Le clash Anelka- entreprise. » A TF1, François Pellissier, le dain demi-dieux d’engranger de lucratifs
Lizarazu symbolise le nouveau patron des sports, est évidem- contrats publicitaires. « J’ai du mal à assu-
malaise existant entre internationaux en
activité et anciens de 1998. « Dans le milieu Le champion ni la notoriété n’ont réussi à transformer
l’ancien défenseur, surfeur émérite, en
ment ravi : « Liza incarne des valeurs fortes
qui vont bien au-delà du sport. Ses analyses
mer certaines pubs que j’ai acceptées il y a
longtemps ! Heureusement, j’ai appris à
très conservateur du foot français, certains
semblent avoir peur de cette “Génération du monde 1998 personnage hautain ou bling-bling.
« Vivre ici, discrètement, et pas à Paris, est
sont pertinentes et sa franchise est toujours
crédibilisée par de solides arguments. »
devenir très sélectif », avoue-t-il en riant.
Proche de Franck Riboud, le patron de
98”. Nous ne sommes pourtant ni mes-
quins ni manipulateurs ! Mais il est vrai commente sur TF1 évidemment un choix de vie. Et cela me pré-
serve sans doute de certains dangers. J’ai
Longtemps directeur de la rédaction de
RTL avant de rejoindre BFM TV, Hervé
Danone, il privilégie désormais des parte-
nariats longue durée, notamment avec la
que la vie est une histoire de pouvoirs. »
Favorable aux sanctions prises récem- les matches toujours voulu garder ma liberté. Accepter
les demandes de la presse people, c’est la
Béroud a vu débuter le Basque en radio :
« Il a commencé sur notre antenne en 2008
marque Quiksilver, et la Française des
jeux, un choix plus contestable puisque
ment à l’égard de certains internationaux,
il prend en exemple le Bayern Munich, de l’équipe de perdre ! » De fait, Lizarazu est depuis plus
de dix ans une cible de choix des paparaz-
pour commenter les matches de l’équipe
de France à l’Euro. Rapidement, nous nous
pouvant être assimilé à un mélange des
genres avec le développement des paris
club dont il porta le maillot pendant plus
de huit ans : « On me reproche souvent de France de football, zi. Bien plus qu’un footballeur vedette, le
Basque est une icône à l’image positive et Ni l’argent ni la notoriété
sportifs. « Liza, c’est un des plus intelligents
de la bande ! Dans ce monde de faux-culs
faire référence à l’Allemagne. Mais là-bas,
les rapports sont beaucoup plus simples et parachevant nature. Il plaît aux femmes, aux hommes,
aux gosses… et donc aux annonceurs. n’ont réussi à transformer
du foot français que je connais bien, il dit ce
qu’il pense. Je le compare à Yannick Noah,
directs. Regardez ce que fait actuellement
le club bavarois pour Ribéry en le proté- sa reconversion Sportif accompli, militant pour de
nobles causes écologiques et désormais
l’ancien défenseur un type dont l’image ne cesse de s’amélio-
rer avec le temps », souligne le publicitaire
en personnage hautain
geant et en lui faisant confiance, c’est énor-
me ! Si en échange Franck ne se donne pas à dans le journalisme. acteur de poids du journalisme sportif.
Lorsqu’on a son rond de serviette sur les
Frank Tapiro.
Son avenir se fera-t-il dans les médias ?
fond, ce sera vraiment un petit merdeux. »
Choc générationnel ? « Aujourd’hui, sans L’ancien joueur antennes de la première chaîne privée
d’Europe, sur les ondes de la première
sommes mis d’accord pour lui offrir une
heure d’antenne hebdomadaire, et jamais
«Ce métier de journaliste me va bien. Il n’y a
pas de filtre, c’est direct. Lorsque je dis quel-
qu’ils aient rien prouvé, l’argent tombe sur
les jeunes footballeurs. Mon premier bénéficie d’une radio française et dans les colonnes d’un
grand quotidien sportif, le pouvoir
nous n’avons eu l’impression de courir un
gros risque. Liza apprend vite, est curieux,
quechose, on l’entend ! »Quant aux regrets,
ils existent: ne pas avoir tenté l’expérience
contrat signé avec le Bayern n’avait vrai-
ment rien à voir avec le deuxième ! J’ai image de beau gosse devient soudain une notion un peu moins
relative. « Il y a quatre ans, je n’étais rien
méticuleux. Il n’était pas du tout content
de sa première émission, il a bossé comme
anglaise avec Manchester United, ne pas
être à l’affiche d’un film tourné par son
connu le foot avant l’argent fou. »
Pour fixer rendez-vous sur ses terres de écolo qui dépasse dans les médias. J’ai appris une partie de ce
métier à Canal+, où je suis resté trois ans.
un fou et c’est devenu un vrai homme de
radio. Il est crédible aux yeux des passion-
grand ami Guillaume Canet. « Et j’aurais
aussi adoré être un grand guitariste ! Mon
Ciboure, Bixente Lizarazu a choisi le café
O’Garra, simple, sans chichis. Ni l’argent la sphère sportive J’ai progressé parce que je bosse dur ! Et j’ai
eu envie de maîtriser différentes techni-
nés de foot, mais son image attire une clien-
tèle beaucoup plus large. Et pour une radio
père et mon frère chantent dans des chora-
les. En fait, je suis très musique. » p
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Débats Décryptages 17

Passons avec les Français un pacte de tranquillité publique


Nouvelle méthode et propositions neuves pour lutter contre l’insécurité

P
our se préparer à 2012, il n’est verra bien ce qui aggrave et ce qui amélio- population, pour la protéger par une pré- doivent être associés à la lutte contre la
pas inutile de se rappeler nos re, ce qui sert à quelque chose et ce qui ne sence permanente, à la fois dissuasive et délinquance. Non pas une rapide enquête
échecs en 2002 et 2007 en
matière de lutte contre l’insé- Arnaud sert à rien. Regardons les expériences
étrangères. Observons l’efficacité réelle de
confiante. C’est un travail de reconquête
patiente qui prendra du temps et nécessi-
de satisfaction, ou une réunion de veille
d’élection, mais un dispositif qui s’inscri-
curitépublique, et les manipu-
lations grossières de la droite Montebourg la vidéosurveillance à laquelle même le
Royaume-Uni est en train de renoncer. On
te un accord dans la durée et un compro-
mis politique durable.
ra dans le temps et la confiance.
Prenons les expériences de type com-
qui ont fonctionné. S’il est pourtant un verra bien dans quelle mesure des camé- La sécurité doit devenir l’affaire de tous. munity policing, telle que celle qui est
devoir de la République qui mérite un Député et président du conseil ras peuvent remplacer des hommes. Pre- Chacun a son rôle à jouer dans le recul de la menée depuis de nombreuses années à
investissementdans la durée, et une mobi- général de Saône-et-Loire nons le temps d’apprécier collectivement violence. Parents, professeurs, éduca- Chicago. La population participe à l’identi-
lisation de la société tout entière, c’est le et contradictoirement l’impact de ces évo- teurs, psychologues, travailleurs sociaux ficationdes problèmes. Des réunions régu-
droit de chacun à vivre en sécurité. troubles impardonnables, comme ceux lutions. Il est probable que nous puissions sont autant de veilleurs qui voient ce qui lières ont lieu avec la police, qui prend en
Les habitants de notre pays sont épui- qui se livrent à la surenchère ultra-sécuri- nous accorder sur une autre répartition se passe et doivent pouvoir alerter. Ils doi- compte et rend compte. La sécurité
sés de voir ce débat sombrer dans les taire; ceux qui désarment les forces de l’or- des forces de police et de gendarmerie. ventnous permettre de retrouver un mini- devient réellement l’affaire de tous. C’est
calculs électoraux. Dans leurgrande sages- dre, comme ceux qui en rajoutent dans les La baissecontinue des effectifs est deve- mum de consensus et de sérénité sur le la direction dans laquelle je souhaite voir
se, ils renvoient dos à dos tout à la fois arsenaux répressifs. Or, notre responsabi- nue une plaie : moins 10 000 policiers en problème de la délinquance des mineurs. évoluer les relations entre les forces de l’or-
ceux qui n’ont pas su prendre la juste lité est de donner des résultats à la popula- trois ans sur le terrain et dans les commis- Les adolescents doivent apprendre le res- dre et la population. Associer davantage
mesure de leur exaspération, et ceux qui tion, pas d’entretenir des querelles et des sariats, ce sont des milliers d’infractions les habitants à la définition concrète et
exploitent politiquement l’exposition
des populations les plus modestes à la
luttes politiques stériles et sans issue.
Le « pacte de tranquillité publique »
qui auraient pu être évitées. Mais il faut
insister sur la nécessité de réduire les iné-
Lasécuritédoitdevenir quotidienne de la politique de tranquillité
publique, c’est nécessairement ouvrir le
montée de la violence sans être capable de repose sur une nouvelle méthode et de galités territoriales les plus manifestes. l’affairedetous. débat sur les compétences locales.
la faire reculer.
Tout a été dit sur l’augmentation de la
nouvelles propositions. Sur la méthode :
élus de gauche et élus de droite, élus natio-
Pourquoi Paris a-t-elle 1 policier pour
172 habitants, quand Aubervilliers en a 1
Chacunasonrôleàjouer Nous avons besoin de forces de sécurité
publique plus proches de la population et
délinquance, notamment la violence et naux et élus locaux, magistrats, policiers pour 418 ? Le débat doit être ouvert de danslereculdelaviolence» des territoires, mais nous ne voulons pas
les agressions sur les personnes, coups et et gendarmes, enseignants et éducateurs, manière transparente et contradictoire. d’une municipalisation, qui provoquerait
blessures, qui a explosé sous les années doivent rechercher ensemble des solu- La gauche interrogera la droite sur l’effi- pect de l’autorité, mais ils ne sont pas des trop d’inégalités entre communes. Mais
Sarkozy. On pourrait ajouter la croissance tions concrètes. Il est devenu indispensa- cacité de ces unités spécialisées, qui se adultes et aucune situation n’est identi- les préfets s’intéressent-ils vraiment aux
continue des procédures pour outrage, ble de mobiliser toute la société pour faire sont multipliées depuis 2002 au gré des que à une autre. Il doit y avoir sanction, besoins de la population ? Au niveau local
rébellion ou violence à agents de la force reculer la violence et la délinquance. Cer- événementsmédiatiques (police anti-hoo- mais elle doit retrouver progressivité et d’autres solutions sont possibles dans la
publique, témoignant d’une préoccupan- tes, toutes les solutions ne seront pas ligans, unités spécialisées contre les ban- pédagogie, ce qui suppose de remobiliser mise en mouvement des forces de l’ordre.
te dégradation de l’image de la police et de consensuelles mais ce qui peut l’être doit des, police ferroviaire, etc.) au détriment toute la société des adultes et remotiver Examinons-les.
la gendarmerie dans la population. être identifié comme tel, faire l’objet d’un des effectifs généralistes de la sécurité chacun autour de la recherche collective Forte de l’aspiration au changement
Concentrons-nous maintenant sur les accord au profit de la population. publique. Elle interrogera également sur de solutions concrètes. qui traverse le pays, la gauche veut des
solutions qui permettront de retrouver Sur le contenu : partons de l’existant et la nécessité de maintenir autant de CRS et Au-delà de ces premières orientations, idées neuves pour la France. La sécurité
un minimum d’efficacité dans la conduite faisons-en un audit objectif. Evaluons les de gendarmes mobiles quand la sécurité qui peuvent susciter l’adhésion de tous les fait partie de ces transformations, dans le
de la politique de lutte contre l’insécurité. innombrables modifications législatives, quotidienne des Français exigerait un républicains, je fais également la proposi- respect de nos valeurs respectueuses des
C’est le sens de la proposition que j’ai for- réorganisations et nouveaux dispositifs redéploiement vers la police de terrain. tionque nous progressions dans une direc- êtres humains et de leurs libertés. Mais
mulée d’un « pacte de tranquillité publi- qui s’enchaînent depuis 2002. Faisons le Mais je ne doute pas qu’un accord de tion plus radicale encore, qui me paraît à veillons à restaurer les conditions d’une
que ». Il part du constat objectif et lucide bilan des peines planchers, des disposi- bonne volonté puisse se dessiner pour ce jour seule susceptible de répondre aux réussite dans la durée. Tel est le sens de ce
des échecs en série sur la sécurité : ceux tions sur les mineurs multirécidivistes, et remettre les policiers sur le terrain, en les attentes de la population. Nous devons « pacte de tranquillité publique » que je
qui cherchent des excuses aux auteurs de bientôt de la déchéance de nationalité. On faisant vivre parmi la population, dans la redonner du pouvoir aux habitants, qui propose. p

Derrière la politique-spectacle, Une seule voix et un seul


des enfants roms victimes d’exploitation visage: ceux de la colère
Le défi des 4 et 7septembre

A
près plusieurs semaines devant leurs yeux. Si cette politique, dont
d’agitation autour des Roms les principaux résultats sont la déscolarisa-
roumains et bulgares et l’ac-
Olivier Peyroux tion et la mise en danger de mineurs, doit

I
célération des démantèle- cesser au plus vite, que peut-on faire ? l y a longtemps, l’éducation natio-
ments des camps et des Afin de sortir de l’idée que les Roms des nale et le ministère des sports orga-
retours « volontaires », le
ministère de l’intérieur publie une statisti-
Directeur adjoint de l’association
Hors la rue
pays de l’Est, malgré leur nombre restreint,
estimé à 15 000, sont incapables de s’inté-
nisaient chaque année un cross
ouvert à tous les établissements Gérard Mordillat
que censée justifier les actions menées en grer en France, il est intéressant de revenir scolaires : le Challenge du nombre.
raison d’une augmentation exponentielle derenvoyerdesmineurs isolés,sans vérita- sur la migration yougoslave, plus ancienne L’école capable d’aligner le plus Cinéaste
de la délinquance liée aux citoyens rou-
mains en région parisienne.
bleenquêtesocialedans lepaysd’origine et
sans passage devant le juge pour enfants.
que celle des autres pays de l’Est et donc
mieux à même d’illustrer les différentes
grand nombre de participants emportait
la coupe et les élèves des médailles en Dan Franck
Parmi les chiffres annoncés, 49 % des L’objectif affiché est la lutte contre la délin- étapes du processus migratoire. Celle-ci a plastique.
actes de délinquance auraient été commis quance plutôt que l’intérêt supérieur de commencé dès la fin des années 1960 et Pourquoi rappeler cela ? Parce que Ecrivain
par des mineurs roumains. Les données l’enfant qui devrait pourtant primer. s’est en grande partie « normalisée ». Cela nous allons manifester le 4 et le 7 septem-
présentées sont discutables, car elles por- Quant à l’efficacité de cette mesure, il n’a pas empêché l’apparition de groupes bre. La première fois contre la politique Et ce qu’elle voulait montrer était claire-
tent sur des mises en cause et non des faut rappeler qu’en 2002, lorsque des ayant des activités illégales. xénophobe et raciste du gouvernement, ment hostile au mouvement populaire.
condamnations (sans doute moins nom- mineurs roumains (n’appartenant pas à la Malgré tout, la majorité des migrants la seconde contre l’iniquité profonde de la En manifestant le 4 et le 7 septembre,
breuses). Elles ont pour objectif de démon- communauté rom) avaient été utilisés roms d’ex-Yougoslavie ont su s’intégrer en réforme des régimes de retraite. Il y aura quelles images allons-nous donner de
trer l’inadaptation de ces populations. pour piller les horodateurs, leur renvoi Franceau pointqu’ilssontdevenus«invisi- du monde. Pour autant, il ne faudrait pas notre colère, de notre dégoût devant les
Contrairement à ce qui est insinué, loin dans le cadre des précédents accords signés bles» pour l’opinion publique. Les difficul- que le nombre apparaisse, une fois enco- agissements du gouvernement ? Allons-
de s’agir d’un trait culturel qu’on voudrait avec la Roumanie à l’initiative du ministre tés que les Roms roumains et bulgares re, comme l’unique critère de réussite de nous encore une fois faire de la marche à
faire porter à l’ensemble des Roms rou- de l’intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, éprouvent ne sont pas dues à la « culture ces deux manifestations. Un critère com- pied au son des scies remises au goût du
mains, l’augmentation des mineurs délin- a eu des effets très limités. Une quarantai- rom » qui les condamnerait à être à la mar- mode qui permet, la plupart du temps, de jour ? Allons-nous scander de nouveaux
quants s’explique par la présence depuis ne de retours en trois ans, sans véritable ge mais aux difficultés d’insertion sur le faire passer à la trappe les revendications calembours ? Allons-nous rire et nous
2009 d’un groupe particulier, bien identi- intégration en Roumanie, et parfois des marché du travail. des manifestants. On se dispute toujours congratuler d’être aussi nombreux ? Le
fié.DéjàconnuauRoyaume-UnietenEspa- enfantsrécupéréspardesréseauxetexploi- Permettre aux enfants roms vivant chez sur le nombre : les uns disent mille, les nombre sera-t-il encore une fois la bonne
gne dès 2003, spécialisé dans les arnaques tés dans d’autres pays d’Europe. nous d’être scolarisés, d’accéder à la forma- autres un million. En revanche, en écou- blague que se renverront la police et les
aux distributeurs automatiques de billets, tion, notamment professionnelle, puis à tant les commentateurs, en voyant les organisateurs ?
ceréseau contraintdes mineurs à commet- Des endroits insalubres l’emploi reste la seule voie pour permettre images filmées par les télévisions, person- Aux Jeux olympiques de Mexico, en
tre des vols pour son compte. Ces derniers Pourtant, d’autres solutions existent. une intégration de ces familles roms dont ne ne saurait répondre à une question sim- 1968,Tommie Smithet John Carlos montè-
sont fréquemment interpellés, ce qui Une grande partie des enfants utilisés pour le nombre, il faut le rappeler, est stable ple : pourquoi ces mille ou ce million sont- rent sur le podium et, baissant la tête, levè-
constitue l’essentiel de l’augmentation des ramener de l’argent ont réussi à apprendre depuis plusieurs années et représente ils descendus dans la rue ? rent le poing vers le ciel pour protester
mises en cause présentées par le ministère un métier en France. Une étude du Centre moins de 1 % des Roms de Roumanie. contre la situation des Noirs américains.
de l’intérieur. de recherche pour l’étude et l’observation Dans la pratique, il semble que la voie Aucune objectivité Ils n’étaient que deux, sans calembours,
L’incapacité à arrêter les membres du des conditions de vie (Credoc), portant sur inverse soit privilégiée puisque, d’après Après les grandes grèves de 1995, Ber- sans slogans, sans chansons, mais leur
réseau, l’absence de dispositif pour la pro- 100 jeunes Roumains de cette époque pas- l’étude du collectif Romeurope, seuls 10 % nard Thibault [leader de la Fédération des message résonne encore en nous.
tection des mineurs victimes d’exploita- sés par l’aide sociale à l’enfance de Paris, a des enfants roms vivant en France et en âge cheminots CGT à l’époque] nous avait réu- Les manifestations de début septembre
tion et le manque de moyens affectés à la montré que 97% d’entre eux ont pu valider d’être scolarisés le sont. Une des raisons est nis (des cinéastes, des écrivains, des philo- devront résonner semblablement dans les
protection judiciaire de la jeunesse sont les une année scolaire ou obtenir un diplôme. le refus de nombreuses municipalités, tou- sophes) pour regarder ensemble un mon- mémoires de nos enfants. Elles sont claire-
principales causes de cet échec. Des phéno- Quittons le terrain des enfants en situa- tes couleurs politiques confondues, d’ins- tage de tous les journaux télévisés de TF1 ment politiques et doivent être montrées
mènes d’exploitation de mineurs tou- tion d’exploitation pour revenir aux crire ceux-ci à l’école par peur de l’installa- pendant cette période. Que voyait-on de la comme telles. Le conflit qui nous oppose
chent d’ailleurs d’autres nationalités et mineurs roms vivant dans les camps en tion d’un campement. Suivre une forma- grève et des grévistes ? Des manifestants au gouvernement dépasse la discussion
sont en augmentation depuis deux ans, et France, cibles des actions spectaculaires de tion professionnelle est quasiment impos- qui tapaient sur des tambours, d’autres sur tel ou tel amendement au régime des
il ne s’agit pas d’une caractéristique ethni- cesdernièressemaines.Lesenfantsontsou- siblesanspriseen chargepar l’aide sociale à qui agitaient des fumigènes, des hommes retraites, sur les conditions constitution-
que propre aux Roms. La lutte contre ces vent été les premières victimes de ces opé- l’enfance. De même, l’accès à l’emploi est et des femmes portant des banderoles où nelles de déchéance de la nationalité, sur
phénomènes nécessite aussi de travailler rations. La peur de l’expulsion a conduit limitéetcomplexedufaitdesmesurestran- fleurissaient les calembours, des chœurs l’expulsion des Roms et des sans-papiers.
davantage en partenariat : justice, police, beaucoup de familles avec des enfants en sitoires pour les Roumains et les Bulgares. qui chantaient des refrains revendicatifs, C’est un rejet global et de la pensée et
protectiondel’enfance,associationsspécia- bas âge dont les conditions de vie étaient Au final, ces dispositions restrictives un peuple rigolard et bon enfant. Où était des actes de ceux qui nous gouvernent.
lisées, pays d’origine. De telles initiatives déjà difficiles à quitter leur terrain, pour se dont la France a déjà fait savoir qu’elle sou- la colère qui les animait ? Où s’expri- C’est cela que nous devons faire entendre,
ont donné des résultats. Espérons qu’elles cacher dans des endroits insalubres (tun- haitait les prolonger jusqu’à leur terme maient leurs arguments, leurs revendica- cela que nous devons montrer. Et pour que
puissent continuer à être développées. nels, pavillons en démolition…). (31 décembre 2013) et l’accélération des des- tions, leurs propositions ? Nulle part. Ils le message soit clair, renonçons aux bons
Cette statistique, qui pour la première Des enfants allant à l’école depuis plu- tructions de camps privent les enfants ne parlaient pas, ils criaient, et leurs cris mots, aux ritournelles, aux sourires, à
fois cite explicitement les ressortissants sieurs années risquent de renoncer à leur roms d’accès à l’éducation, donc d’intégra- étouffaient toutes les voix. l’amabilité bonhomme entre République
d’un pays, doit permettre de faire accepter scolarité à la suite de leur éloignement géo- tion. Petit à petit, ils se conforment aux cli- Le choix des images était évidemment et Bastille. Que nous soyons cent ou des
unaccord bilatéral entre la France etla Rou- graphique par les forces de l’ordre. La plu- chésde lasociétémajoritaire :pauvres,illet- un choix politique, un choix idéologique. millions, peu importe. Ces manifestations
manie que le Parlement ratifiera en octo- part du temps, la destruction de leur loge- trés, et condamnés à vivre en marge de Il n’y avait là aucune objectivité. La télévi- ne doivent avoir qu’un visage, qu’une
bre. Ce dernier, s’il était voté, permettrait ment de fortune par des bulldozers se fait notre société civilisée. p sion montrait ce qu’elle voulait montrer. voix ; le visage et la voix de la colère. p
18 Décryptages Analyses 0123
Vendredi 3 septembre 2010

Les Tea Parties


mer comme les Britanniques animateur de télévision sur la chaî- a aussi le G7, le G20, l'ONU, la
avaient opprimé les premiers ne Fox News, et Sarah Palin, l’ex- Réserve fédérale, les universitaires
colons ? Des passéistes sans ave- colistière de John McCain, le pré- progressistes… Ce qui conduit cer-
nir ? La nouvelle avant-garde de la tendant républicain malheureux tains à gauche à faire appel à l’his-

ou les révoltés du county


droite républicaine? Les chevau- à l’élection présidentielle de 2008. torien américain Richard Hofstad-
légers d’un grand mouvement Comme par hasard, le mouve- ter (1916-1972) pour expliquer le
populiste ? Il y a trois écoles à leur ment prend forme à quelques mouvement Tea Party. Ils citent
sujet. mois du scrutin du 2 novembre. un article célèbre publié en novem-
La première voit les Tea Parties Tels quels, les «tea partiers » bre1964 dans la revue Harper’s
comme le dernier avatar de cette ont leur importance. Ils ont pesé par ce professeur à Columbia Uni-
droite militante qui entend incar- cet été sur les primaires républicai- versity : « Les côtés paranoïaques

International ner le Parti républicain, s’emparer


de la majorité au Congrès lors des
nes destinées à sélectionner les
candidats du parti pour le
de la vie politique américaine »
(« The Paranoid Style of American
Alain Frachon élections du 2 novembre, puis 2 novembre. Ils ont imposé quel- Politics»). Le mouvement Tea Par-
chasser le démocrate Barack Oba- ques-unes des leurs. Ils ont forcé ty serait la dernière manifestation
ma de la Maison Blanche. Après d’une tendance régulière au délire
tout, les thèmes entendus lors des
Tea Parties sont ceux qui rassem-
Dans l’univers obsidional dans le débat public
aux Etats-Unis ?
«tea partier»,
I
l faut se méfier des conserva- ner en partie la politique étrangè- Boston une cargaison de thé de la blent les républicains et les élec- C’est beaucoup lui prêter, com-
teurs américains : ils veulent
toujours tout changer. A la fin
re américaine et inspirer l’aventu-
re irakienne.
Compagnie des Indes et posèrent
ce sain principe : pas d’imposition
teurs indépendants de droite :
réduction drastique du déficit bud-
le président me dit le journaliste Richard Berns-
tein dans le New York Times
des années 1970, qui prêta atten- Aujourd’hui, faut-il prendre au qui n’ait été votée par les représen- gétaire, qualifié de hold-up généra- démocrate n’est pas (10/03). Plus originale est la troisiè-
tion à la droite chrétienne ? Une
équipe subversive, pourtant. Elle
sérieux la bande des Tea Parties,
ces nostalgiques de la révolution
tants du peuple («no taxation
without representation »).
tionnel; refus de tout nouvel
impôt; dénonciation des program-
seul à comploter me interprétation, celle dévelop-
pée par l’essayiste Mark Lilla dans
allait accompagner l’ascension de américaine (1776-1783), qui vit les Samedi 28 août 2010, Washing- mes d’assistance sociale ; défense contre l’Amérique la New York Review of Books
Ronald Reagan (président de 1980 colonies britanniques d’Amérique ton. Le mouvement des Tea Par- d’une politique étrangère moins (mai2010). Les tea partiers vont
à 1988), imposer le thème des arracher leur indépendance à la ties, lancé à l’été 2009, rassemble « accommodante» à l’égard des les autres à s’aligner sur leur radi- au-delà, dit-il, de l’obsession anti-
« valeurs » dans le débat politique couronne d’Angleterre? Les anima- au cœur de la capitale plus de ennemis de l’Amérique – l’ensem- calité : il y a de moins en moins de gouvernement qui caractérise la
et ancrer à droite un Parti républi- teurs du mouvement portent 100000 manifestants, selon les ble orchestré dans une partition à place pour la modération au sein droite américaine. Dans leur détes-
cain jusqu’alors plutôt centriste. volontiers tricorne noir et redingo- estimations de notre correspon- forte tonalité religieuse et patrioti- du Parti républicain. tation des élites, des spécialistes,
Un peu plus tard, qui s’est intéres- te rouge en souvenir de l’un des dante (voir les articles de Corine que. La deuxième école ne conteste du Congrès, bref de tout ce qui pré-
sé à un autre petit groupe, des actes fondateurs de ladite révolu- Lesnes dans Le Monde des 26 et Les tenants de cette interpréta- pas que les tea partiers soient les tend monopoliser un savoir ou un
intellectuels ceux-là, rassemblés tion : la « Tea Party » du 16 décem- 30août). Qui sont-ils, ces Améri- tion purement politicienne des nouveaux militants de la droite pouvoir, il y a une folie libertaire
sous la bannière néoconservatri- bre1773. Ce jour-là, des membres cains de la classe moyenne en colè- Tea Parties ne manquent pas d’ar- républicaine. Mais elle considère qui dépasse le populisme de droi-
ce? Des «chambouleurs», eux aus- de la colonie du Massachusetts, re contre un ennemi inattendu : guments. Ils font valoir que les que le mouvement reflète aussi te traditionnel.
si. Au lendemain des attentats du dénonçant les taxes imposées par leur gouvernement – un gouverne- héros du mouvement sont de la un phénomène plus large, qui Elle serait la manifestation d’un
11 septembre 2001, ils vont façon- Londres, jetèrent dans le port de ment qu’ils accusent de les oppri- famille républicaine : Glenn Beck, n’épargne pas l’Europe : la montée immense ras-le-bol devant une
des théories du complot. Le dis- société de plus en plus régulée, où
cours type entendu dans les Tea les spécialistes commandent « ce
Parties égrène une palanquée de qu’il faut penser du réchauffement
boucs émissaires pour expliquer climatique (…), quand mettre sa
les malheurs de l’Amérique. Le pre- ceinture de sécurité ou son cas-
E
CIAL mier d’entre eux, c’est bien sûr que », où fumer, comment utiliser

PÉ E
Barack Obama, « imposteur son portable, etc. Les tea partiers
S
A la rentrée,
kenyan», musulman caché, qu’ani- sont les « révoltés du county » –
É
FRE NTR me une « haine profonde des l’Amérique de la base – contre ce
OF RE Blancs» – le mot est de Glenn Beck
–, et qui, en douce, conduit le pays
qu’on pourrait appeler « la société
des experts ».
vers « le socialisme ». Ils pourraient faire des émules

les affaires
Dans l’univers tea partier, le pré- en Europe.p
sident démocrate n’est pas seul à
comploter contre l’Amérique. Il y Courriel : frachon@lemonde.fr

reprennent ! Le livre du jour


La crise de Suez revisitée
E
n matière de relations inter- exemple d’instrumentalisation

ABONNEZ-VOUS
nationales, il est des millési- de l’histoire à des fins politiques.
mes qui comptent plus que Agir, donc, mais comment ?
d’autres. En février 1956, Nikita Paris et Londres se mettent finale-
Khrouchtchev profita du ment d’accord pour intervenir
20e congrès du Parti communiste militairement, tout en liant leur
soviétique pour dénoncer la « ter- action à une attaque préventive
reur stalinienne ». Mais ceux qui d’Israël contre l’Egypte. Celle-ci a
croyaient que les « démocraties lieu dans la nuit du 29 au 30 octo-
populaires» allaient enfin mériter bre. Le lendemain, les troupes
leurnomnetardèrentpasàdéchan- franco-britanniques intervien-
nent. Les Américains sont
Les Secrets de l’expédition furieux. Les Soviétiques – qui sou-
de Suez (1956) tiennent Nasser – vont jusqu’à
Denis Lefebvre évoquer des représailles nucléai-
Perrin, 296 pages, 22,90 ¤ res. L’ONU s’en mêle. Un cessez-le-
feu est accepté le 6 novembre.

60 numéros
ter, comme le prouva l’entrée des La leçon est claire : lâchées par
chars soviétiques dans Budapest les Etats-Unis, la France et la Gran-

38
au mois de novembre. A l’Est, l’an- de-Bretagne doivent s’incliner. La


née se terminait dans le sang. crise de Suez symbolise ainsi le
De l’autre côté du rideau de fer déclin des vieilles puissances colo-
pour aussi, 1956 fut une année de boule-
versements géopolitiques. L’évé-
niales sur la scène mondiale.

nement majeur, ici, fut la crise de


Suez, à laquelle l’historien Denis
Suez est un bel
exemple

Lefebvre consacre une synthèse
au lieu de 95€* * Prix de vente au numéro
rigoureuse et illustrée de nom- d’instrumentalisation
breux documents d’archives.
A retourner dans une enveloppe affranchie, accompagné de votre règlement à : 02BMQSQ Le 26 juillet 1956, Gamal Abdel de l’histoire
BULLETIN D’ABONNEMENT Le Monde - Service Abonnement - B 1200 - 60732 Sainte-Geneviève Cedex - Tél. : 0 825 000 778 (0,15 € TTC/min) U396 Nasser décrète la nationalisation à des fins politiques
 OUI, je souhaite profiter de cette offre exceptionnelle : je reçois le journal Le Monde pendant 10 semaines (soit 60 numéros du Monde et tous ses opt 01
de la Compagnie universelle du
canal de Suez, dont les capitaux
suppléments) + chaque week-end le supplément Le Monde Magazine. Je paie 38 € au lieu de 95 € (prix de vente au numéro). Je réalise une économie
sont majoritairement français et Rarement dans l’histoire, pour-
de 57 €. J’ai bien noté qu’ensuite je n’aurai aucune obligation d’aucune sorte.
britanniques. A Paris et à Londres, tant, Paris et Londres n’avaient agi
Avec mon abonnement au quotidien, je bénéficie de l’accès intégral à l’édition Abonnés du Monde.fr
cette décision unilatérale du prési- en si étroite liaison. On sait depuis
Nom : _________________________________________________________ Prénom : _______________________________________________________________ dent égyptien, officiellement les années 1980 que, au plus fort
Adresse : _______________________________________________________________________________________________________________________________ motivée par la nécessité de finan- de la crise, Guy Mollet, alors prési-
Code postal : Ville : ____________________________________________________________________________________________ cer la construction du haut barra- dent du Conseil, proposa à son
ge d’Assouan, provoque des réac- homologue britannique Anthony
Tél. : tions passionnées. Eden que la France adhère au Com-
Pour faciliter nos échanges concernant uniquement mon abonnement, je vous indique mon adresse e-mail et mon numéro de téléphone portable : Même si Le Caire assure le monwealth.
E-mail :___________________________________________@ ______________________________________________________ Tél. portable : 06 / ........... / ........... / ........... / ........... contraire, on veut croire que la Simple « foucade », comme l’ex-
liberté de circulation sur le canal pliqua, en 1989, Christian Pineau,
MODE DE PAIEMENT Date et signature obligatoires :
de Suez est menacée. Nasser est l’ancien ministre des affaires
K Chèque bancaire ou postal de 38 € à l’ordre de la Société éditrice du Monde comparé à Hitler. Le laisser faire étrangères de Guy Mollet ? Non,
K Carte bancaire : K Visa K MasterCard K American Express équivaut donc à se comporter en répond Denis Lefebvre, dont le
« munichois ». L’historien montre livre a pour mérite de rappeler
N° Expire fin
bien comment le syndrome de qu’une telle idée était alors prise
Les 3 derniers chiffres du numéro figurant au dos de ma carte, près de la signature Munich – en référence aux au sérieux par certains militants
Plus pratique, plus rapide, abonnez-vous via Internet sur www.lemonde.fr/journal accords de 1938 qui entérinèrent de la cause européenne, comme le
Offre valable pour un premier abonnement en France métropolitaine jusqu’au 31/12/2010. Société éditrice du Monde - 80, boulevard Auguste-Blanqui 75707 Paris Cedex 13. Société anonyme au capital l’annexion de la région tchécoslo- comte Richard de Coudenhove-
de 149 017 497 € - RCS Paris B 433 891 850. Vous vous abonnez au Monde : vos nom, prénom et adresse seront communiqués à nos services internes et, le cas échéant, à quelques publications vaque des Sudètes par l’Allema- Kalergi (1894-1972), fondateur
partenaires, sauf avis contraire de votre part. Si vous ne souhaitez pas recevoir de propositions de ces publications, merci de cocher la case ci-contre K
gne nazie – a pesé dans la décision dans les années 1920 du mouve-
prise par les Français et les Britan- ment Paneurope. p
niques de réagir avec fermeté. Bel Thomas Wieder
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Culture 19

Ouverture en trois étapes pour la Mostra de Venise


La compétition a commencé par la projection de «Black Swan», de Darren Aronofsky

Venise Toute autre ambiance à 19 heu-


Envoyé spécial res, sous les stucs du Palais du ciné-
ma où Black Swan du réalisateur

B
ienvenue au chantier. Cela américain Darren Aronovsky fai-
pourrait être la devise de la sait office de film d’ouverture offi-
67e édition de la Mostra du ciel. Interprété par Natalie Port-
cinéma de Venise, ouverte mercre- man dans le rôle d’une ballerine
di 1er septembre pour un round du New York city ballet, avec à ses
ininterrompu d’une dizaine de côtés Vincent Cassel et Winona
jours de projections. Chantier sur Rider, Black Swan est un thriller
mer, où le colossal ouvrage de psychologique qui entremêle les
l’opération « Moïse » tente de sau- troubles de personnalité d’une bal-
ver la Sérénissime de l’engloutisse-
ment. Chantier sur terre, pour peu
qu’on accoste sur l’île du Lido, où
A minuit, un feu
se tient la Mostra et où l’infrastruc- d’artifice destiné
ture festivalière est en pleine réno-
vation. Dans cette ambiance de
aux amateurs
bâches, de grues et de chemins de sémillantes
d’accès épineux aux salles, il reve-
nait à Marco Müller, directeur
bastonnades
artistique du festival, la mission et de cinéma de genre
d’échafauder une programma-
tion qui réhabilite le concept du lerine et le double rôle, à la fois
chantier, sous les auspices du angélique et destructeur, qu’elle
mouvement, de la recherche et de doit interpréter dans le célébrissi-
l’audace. me Lac des cygnes.
Le pari est à ce jour tenu, tant Rehaussé d’une rasade de Berg-
du point de vue des promesses man et d’un zest de Hitchcock
que semble réserver un program- copieusement arrosés par la parti-
me très séduisant que sur le dérou- tion envoûtante de Tchaïkovski,
lement de cette journée inaugura- Black Swan est un cocktail corsé où
le. Si le premier demande naturel- la hantise du double et la proliféra-
lement à être vérifié (ce que nous tion parabolique (l’art comme des-
ferons avec une assiduité quoti- truction et libération, la quête
dienne), la seconde a d’ores et déjà Natalie Portman interprète une ballerine dans « Black Swan », thriller psychologique de Darren Aronofsky. PROD sacrificielle de la perfection, l’aby-
fait ses preuves. Le lancement res- me de la sexualité féminine…)
semblait à celui d’une fusée à trois des plus subversifs avec à son actif zaine de cinéastes de plancher sur son soutien au mouvement de membre du jury, pour témoigner nous sont servies comme autant
étages. des films comme Le Cercle (2000) l’article 18 de la Déclaration uni- contestation issu de la réélection à cet artiste la solidarité du monde de morceaux de bravoure.
Mise à feu politique à 16 heu- ou Sang et or (2003). L’Accordéon, verselle des droits de l’homme : du président Ahmadinejad, il n’en du cinéma. Avant la projection du Un rien pompier, à mi-chemin
res, avec l’ouverture de la section parabole lapidaire sur la pauvreté « Toute personne a droit à la liber- est sorti que le 25 mai, après avoir film, un appel à une pétition a été des premiers théorèmes baroques
parallèle (indépendante et dirigée comme source de l’intolérance, té de pensée, de conscience et de entamé une grève de la faim d’une lancé, et une lettre bouleversante (Pi, 1998) et du virage grand public
par Giorgio Gosetti) Venice Days construite autour de deux jeunes religion. » semaine. Depuis lors, son passe- de Panahi a été lue publiquement, de cet étonnant cinéaste (The
qui a présenté L’Accordéon, de musiciens de rues à Téhéran, est L’événement tient pourtant port lui a été confisqué. La Mostra dans laquelle il affirme notam- Wrestler, Lion d’or à Venise en
Jafar Panahi, dernier court métra- extrait d’un long métrage collectif moins à la présentation de ce film prend donc la suite du Festival de ment que « lorsqu’un cinéaste est 2008), le film n’en fait pas moins
ge en date de l’un des plus grands produit par l’ONG Art of the qu’à l’absence de son réalisateur. Cannes, où le réalisateur avait été empêché de faire des films, il est une parfaite ouverture. Il annonce
cinéastes iraniens vivants, et l’un World qui a demandé à une quin- Arrêté le 2 mars à Téhéran pour symboliquement invité comme mentalement emprisonné ». aussi l’un des points forts de cette
compétition qui comportera cinq

Jafar Panahi:«Je veux travailler et réaliser dans mon pays, l’Iran» autres films américains, signés,
pardonnez du peu, Sofia Coppola,
Kelly Reichardt, Julian Schnabel,
Monte Hellman, Vincent Gallo.
Entretien C’est exact. Nous étions deux à problèmes sensibles, souvent d’or- té au tribunal ! La date est donc façon. Je suis à la fois optimiste et Le dernier étage de la fusée, sec-
réaliser ce film, Mohammad dre social, qui affectent mon pays repoussée au 28 septembre 2010. pessimiste. Je veux dire par là que tion Cinéma de minuit, fut enfin
Jafar Panahi, né en Iran en 1960, a Rasoulof et moi. et cela, naturellement, ne plaît Qu’est-ce qui vous empêche de je suis relativement content de un feu d’artifice destiné aux ama-
réalisé cinq longs-métrages C’est un film sur une famille pas aux autorités. vous déplacer ? l’écho recueilli par le mouvement teurs de sémillantes bastonnades
depuis 1995, parmi lesquels LeCer- dont le fils a été arrêté durant une A quoi devez-vous votre libéra- Depuis ma libération, j’ai natu- de protestation depuis la réélec- et de cinéma de genre. Legend of
cle, Lion d’or en 2000 à la Mostra de ces manifestations. J’étais en tion ? rellement été invité par de nom- tion présidentielle, et dans le the Fist, du Chinois de Hongkong
de Venise. Arrêté le 2 mars, puis train d’y travailler chez moi lors- J’ai fait une grève de la faim en breux festivals à l’étranger, dont même temps, je suis très inquiet. Andrew Lau, puis Machete, de
relâché et dorénavant privé de que, tout à coup, ils ont envahi prison, et j’étais vraiment résolu à celui de Venise. Mais mon passe- Les droits de l’homme sont l’Américain Robert Rodriguez,
passeport par les autorités de son notre appartement sans même aller jusqu’au bout. Il y a eu aussi port est confisqué depuis mainte- bafoués en Iran depuis trente ans, offraient un enchaînement idéal,
pays, le réalisateur n’a pas pu nous présenter un mandat d’arrêt. beaucoup de solidarité des cinéas- nant un an. Je ne sais absolument mais on n’avait jamais atteint une en forme d’hommage au cinéma
accompagner son dernier court- Ma famille et mes amis ont été tes iraniens en Iran, tout comme pas quand je pourrai le récupérer, situation semblable à celle que d’exploitation des années 1970.
métrage en date, présenté dans ce arrêtés et tout notre matériel un important soutien internatio- malgré mes demandes réitérées. connaît le pays aujourd’hui. L’at- Campés par quelques stars visi-
même festival. Joint par télépho- confisqué… nal. Notamment celui du Festival Si vous arrivez à quitter votre mosphère est irrespirable, la blement ravies de se dérouiller
ne, fin août, en Iran, il évoque sa Vous a-t-on fourni un motif ? de Cannes, qui, par son rayonne- pays, souhaiteriez-vous faire population se sent méprisée. Or, (Danny Trejo et Robert De Niro ici,
situation. Le motif officiel est «une attein- ment international, a probable- des films à l’étranger ? le mépris et l’humiliation, c’est ce Donnie Yen et Shu-ki là), ces films
Votre arrestation, selon la thèse te à la sûreté de l’Etat ». Rien de ment fait réfléchir les autorités, Non. Je veux travailler et réali- qu’il y a de pire pour l’homme. ont fait partager, notamment à un
officielle, serait liée au fait que nouveau là-dedans, si ce n’est que qui m’ont finalement libéré sous ser dans mon pays, l’Iran. Cela pourrait nous conduire à une public italien friand, une joie sim-
vous prépariez un film sur les le seuil de tolérance est aujour- caution. Mon procès devait Le peut-on encore ? situation totalement ple mais ineffable, qui consiste à
manifestations de protestation d’hui à son niveau le plus bas. d’ailleurs avoir lieu il y a déjà quel- Si c’est pour réaliser un film incontrôlable…p réduire le fascisme (américain
contre la réélection du président Tous les films que j’ai réalisés ques semaines et j’avais préparé personnel, la réponse est bien évi- Propos recueillis par pour l’un, japonais pour l’autre)
Mahmoud Ahmadinejad. touchent la « ligne rouge » définie ma défense. Mais, le jour dit du demment négative. Mais la situa- Jacques Mandelbaum en charpie. p
Est-ce exact ? par le régime. Ils évoquent des procès, le juge ne s’est pas présen- tion ne restera pas figée de cette et Mamad Haghighat J. Ma.

Polémique avant l’exposition Murakami à Versailles


Deux collectifs s’opposent à la présentation de 22œuvres de l’artiste japonais dans le château

L
a machine de guerre contre puis par le Conseil d'Etat. Ils Ce collectif ne rejette pas en bloc me, l’un des descendants de Louis
l’art contemporain au châ- n’étaient pas partis en croisade, en l’art contemporain à Versailles. « Si XIV. S’appuyant sur le Code de la
teau de Versailles est relan- revanche, contre Xavier Veilhan, Jean-Jacques Aillagon veut faire du propriété intellectuelle, M. Upins-
cée. Deux collectifs, Versailles invité au château en 2009. Est-ce beurre, qu’il installe Murakami à ky estime que « le chef-d’œuvre de
mon amour et Non aux mangas – parce que l’artiste avait installé l’Orangerie, qui est vide. Mais pas Versailles doit être vu tel que Louis
Contre les expositions dégradan- presque toutes ses œuvres, tel son dans les appartements royaux. XIV l’a conçu ». Utiliser le château
tes au château de Versailles, affû- carrosse mauve, dans le jardin ? Ou Vous peindriez sur les lèvres de la comme « faire-valoir » de Muraka-
tent leurs armes avant l’exposi- parce qu’il est français ? Président Joconde? », s’indigne Mme Auger. mi constitue un « outrage à
tion consacrée à l’artiste japonais de l’Etablissement public du châ- l’œuvre de Louis XIV ».
Takashi Murakami. Du 14 septem- teau de Versailles, Jean-Jacques Descendant de Louis XIV «On metnotre patrimoinecultu-
bre au 12 décembre, l’une des stars Aillagon dénonce un « activisme Versailles mon amour a brandi rel au service d’intérêts étrangers.
les plus cotées de l’art contempo- aux relents xénophobes ». comme repoussoir quelques Jean-Jacques Aillagon joue les châ-
rain, dont l’œuvre est inspirée des Les deux camps protestataires œuvres de Murakami à connota- telains, toujours dans les jupes de la
mangas, investira les Grands partent en ordre dispersé. Chacun tion sexuelle, comme ce Lonesome noblesse. En même temps, il pro-
Appartements du château, la gale- a sa pétition et son mode opératoi- Cowboy (1998) en pleine éjacula- meut un art officiel new-yorkais
rie des Glaces et le jardin, pour y re : Versailles mon amour prépare tion, alors que cette sculpture ne alors que nous avons 40 000 artis-
présenter vingt-deux sculptures et une manifestation, Non aux man- figure pas dans l’exposition. tes français marginalisés », dénon-
peintures, dont onze ont été créées gas a l’intention de saisir la justice. M. Aillagon y voit « une obsession ce M. Upinsky. New-Yorkais, Mura-
spécialement pour l’exposition. Versailles mon amour compte par- du sexe assez caractéristique des kami ? « C’est un composite new- « Tongari-Kun », de Takashi Murakami.
Pour la plupart, les opposants mi ses porte-parole Anne Brassié, milieux de l’extrême droite ». yorkais, japonais, un pilleur de 2003-2004 TAKASHI MURAKAMI/KAIKAI KIKI CO, LTD/ PHOTO : FLORIAN KLEINEFENN
sont les mêmes qui, en 2008, chroniqueuse littéraire sur Radio De son côté, Non aux mangas a mangas. Ce n’est pas parce qu’on a
avaienttenté de faire interdirel’ex- Courtoisie, Eric Martin, étudiant à été créé à l’initiative d’Arnaud- les yeux bridés qu’on est japonais. » appartements royaux du château. leur faire plaisir. Mais on peut envi-
position de l’Américain Jeff Koons l’université Paris-II-Assas ou Anne Aaron Upinsky, président de Curieusement, M. Aillagon Aux opposants qui saluent « une sager d’autres lieux, comme l’Opé-
au château du Roi-Soleil. En vain : Auger, qui se présente comme l’Union nationale des écrivains vient d’annoncer que les prochai- petite victoire », le président de ra royal, pour éviter la routine. » Et
ilsavaientété déboutés parletribu- « organisatrice de salons littéraires français, et a reçu le soutien du nes expositions d’art contempo- l’établissement public réplique la polémique ? p
nal administratif de Versailles, et de festivals ». princeSixte-HenrideBourbon-Par- rain n’auraient plus lieu dans les sèchement : « Je ne cherche pas à Clarisse Fabre
20 Culture 0123
Vendredi 3 septembre 2010

L’Hôtel Drouot poussé à choisir Piano de haute


une nouvelle société de manutention volée et vertiges
La place de ventes aux enchères ouvre sa saison affaiblie par une enquête en cours
orchestraux
A
vec quels commissionnai-
res l’Hôtel Drouot, à Paris,
principale place de ventes
sionnaires, surles cent dixexerçant
à Drouot et regroupés en société en
nom collectif, ont été mis en exa-
délai trop court, opter pour une
« solution transitoire », qui pour-
raitaller jusqu’au 1er novembre,voi-
naires – là où ont été trouvés nom-
bre d’objets volés.
« Rompre avec le passé serait
à Montreux
aux enchères en France, va-t-il men et interdits d’exercer. Dont re la fin de l’année. plus clair, mais s’il faut une période
ouvrir sa saison, le 21 septembre ? leur gérant, René Revial. Désormais Qui pourra assurer cette solu- transitoire, qu’elle soit courte », dit La sixième édition du festival Septembre
Sans ce personnel, chargé du trans- c’est l’UCHV en tant que personne tion transitoire ? Selon nos infor- Francine Mariani-Ducray, directri- musical est organisée jusqu’au 12septembre
port et de la manutention des morale qui est mise en cause. mations, l’un des trois candidats ce du Conseil des ventes volontai-
800 000 objets vendus chaque Le 21 septembre, le visiteur de estune entreprisecréée par quatre- res, chargée de contrôler le bon
année, Drouot ne peut fonction- Drouot ne verra donc plus dans les vingts des cent dix anciens com- fonctionnement du marché de Musique guïtés et les finesses d’une œuvre
ner. La question se pose depuis le salles ces transporteurs portant missionnaires de Drouot, qui ne l’art en France. Le Syndicat natio- qui cède aux raffinements de la
21juillet, date à laquelle la justice a une vareuse noire à col Mao rouge sont pas mis en examen. Connais- naldesmaisonsdeventes volontai- Montreux musique de chambre comme aux
mis en examen l’Union des com- – d’où leur surnom de « cols rou- sant bien la maison, ses coutumes, res (Symev) s’inquiète aussi pour (Canton de Vaud) séductions méphistophéliques
missionnaires de l’Hôtel des ven- ges ». Pour les remplacer, Drouot son rythme, ils seraient, selon «l’image de Drouot », dit son prési- Envoyée spéciale du grand piano lisztien.
tes (UCHV) pour « association de doit aller vite, car dans trois semai- Drouot, « les plus à même de faire dent, Hervé Chayette. Virtuosité magistrale, science

I
malfaiteurs », « complicité et recel nes, cette place fourmillante doit tourner la boutique immédiate- Pour corriger cette image, la l fait un temps de villégiature des couleurs, des phrasés, tout à la
de vols en bande organisée ». La tourner à plein régime, à raison de ment ». direction de l’Hôtel Drouot fait à Montreux (Suisse) ce mercre- fois poète et guerrier, le pianiste
mise en examen s’accompagne quatre ventes par jour. Cette solution transitoire, si elle savoir qu’elle va changer radicale- di 1er septembre, dans une français a suscité étonnement et
d’un contrôle judiciaire interdi- est retenue, n’est pas sans poser de mentlefonctionnementdesmanu- lumière de rêve dorée sur les admiration. De quoi se réjouir
sant à l’UCHV d’exercer à compter « Solution transitoire » problème. La mise en examen de tentionnaires : « Drouot aura un bords du Léman. Mais non que le Lyonnais, 48 ans, connu
du 1er septembre. Drouot avait lancé en juin un l’UCHV comme personne morale pouvoir de contrôle et de discipline content de décliner sa sixième sai- aux Etats-Unis depuis plus de
Cette mise en examen est le der- appel d’offres auprès de sociétés de jette la suspicion sur l’ensemble de sur ces employés, ce qu’il n’avait son à la tête du festival Septembre vingt-cinq ans et menant une bel-
nier épisode d’un scandale qui ter- transport et de manutention. Trois ses membres. Rien ne dit, aussi, pas. » Pour M. Chayette, c’est une musical de Montreux-Vevey, le carrière, se fasse enfin moins
nit l’image de Drouot depuis qu’a ont répondu au 31 août, date de clô- que des commissionnaires figu- avancée, mais il faut aller plus loin : organisé du 27 août au 12 septem- rare chez nous (Le Monde du
été mis au jour un vaste réseau de ture des candidatures. Le Conseil rant dans la nouvelle entreprise ne «Drouot a besoin d’une réforme en bre, Tobias Richter lèvera dans 1er juin 2010). Il se produira en
vols d’objets organisé par des com- d’administration,forméd’unedou- seront pas mis en examen à l’ave- profondeur, avec l’arrivée d’un quelques jours le rideau sur le Bar- décembre à Dijon et Strasbourg et
missionnaires (Le Monde du zainedemaisons deventes(soixan- nir. « Drouot prendrait un gros ris- actionnaire de référence qui ne soit bier de Séville de Rossini, qui inau- notamment la saison prochaine à
4 décembre 2009). L’enquête, loin te-douze exercent à Drouot) est que à les faire travailler », dit-on pas un commissaire-priseur. » Bref, gure sa deuxième saison à la tête Paris, au Théâtre des Champs-Ely-
d’être terminée, à permis de retrou- face à un dilemme, qu’il tranchera dans les milieux proches de l’en- que Drouot ait à sa tête un patron de l’Opéra de Genève et sera joué sées avec l’Orchestre national de
verdes milliers d’objets, souvent de dans les prochains jours : ou bien quête. D’autant que la police, pour indépendant de ceux qui y font des du 4 au 19 septembre.
valeur modeste, mais aussi un choisir l’un des trois candidats et l’instant, n’a inspecté que quarante ventes et ne soit plus une entrepri- « En Suisse, on n’aime pas les
tableaudeCourbetetdes diamants. lui demander d’être opérationnel des cent containers mis sous scel- se autogérée. p déficits », confiait Tobias Richter Virtuosité magistrale,
Jusqu’ici,unevingtainedecommis- dès le 21 septembre ; ou, jugeant le lés, appartenant aux commission- Michel Guerrin au Monde en 2008. Le directeur
du Septembre musical de Mon-
science des couleurs,
treux peut se targuer d’avoir des phrasés, tout à la
La grâce de «Paris 1919», de John Cale, en grand format reconquis un public et d’être reve-
nu à l’équilibre, passant, ainsi
qu’il le souligne avec humour,
foispoète et guerrier,
Jean-Yves Thibaudet
Un disque osmose entre rock et classique, qui sera recréé sur scène, Salle Pleyel, à Paris « d’un bénéfice de 16 francs suisses a suscité étonnement
en 2008 à 16 000 francs en
2009 ! » et admiration

L
e 16 septembre 1963, John Sur le plan artistique, Tobias
Cale participe à l’émission de Richter a même réitéré le pari ris- France (23 mars 2011), à Pleyel
la chaîne de télévision améri- qué mais réussi de 2009, qui avec l’Orchestre de Paris (15 et
caine CBS « I’ve Got a Secret » (J’ai consistait à réunir pour la premiè- 16 juin 2011).
un secret). L’acte insolite qui justi- re fois deux phalanges suisses En seconde partie, la Sympho-
fiela présencedupianiste,violonis- emblématiques, l’Orchestre de la nie fantastique, de Berlioz, faisait
te et compositeur gallois, tout Suisse romande et celui de la Ton- la part belle à Charles Dutoit. L’an-
juste arrivé, à l’âge de 21 ans, aux halle de Zurich autour du cien directeur musical de l’Orches-
Etats-Unis est le suivant : il a été Requiem, de Berlioz. Cette fois, ce tre national de France (de 1991 à
l’un des interprètes, en public, au sera avec les monumentaux Gur- 2001) surprend par une profon-
Pocket Theater, à New York, de relieder, d’Arnold Schoenberg, qui deur et un charisme qu’on ne lui
Vexations, d’Erik Satie, courte clôtureront le festival sous la connaissait pas, donnant aux ver-
mélodie destinée à être jouée direction de David Zinman le tiges berlioziens une pâte sombre
840 fois. Ce qui donna un concert 12 septembre, marquant aussi et jubilatoire proche de l’univers
de 18 heures et 40 minutes sans une collaboration de Montreux wagnérien. Cordes rondes et
interruption, joué par Cale et neuf avec le prestigieux Festival de soyeuses, bois fruités, cuivres
autres pianistes. Pour le présenta- Lucerne, l’autre manifestation martiaux : le somptueux Royal
teur, Cale fait figure de sympathi- suisse de la fin de l’été. Philhamonic Orchestra prouve
que original. L’autre événement aura été la que sa réputation n’a rien d’usur-
Quarante-sept ans plus tard, résidence du Royal Philharmonic pé. p
John Cale est abordé avec respect, Orchestra de Londres, qui don- Marie-Aude Roux
voire dévotion, par nombre d’ama- nait ce 1er septembre le dernier de
teurs un peu pointus du rock et de ses quatre concerts au festival : à Septembre musical de Montreux-
la pop, et par l’institution, attenti- la direction, Charles Dutoit ; au Vevey. Prochains concerts : Orchestre
ve à sa part de musicien « savant ». piano, Jean-Yves Thibaudet. Un national de France, direction Daniele
Ayant participé à la fondation du concert commencé sous les auspi- Gatti (le 5) ; récital Bach, Mozart, Schu-
groupe The Velvet Underground ces d’une plate mais robuste bert par Paul Badura-Skoda, en homma-
avec Lou Reed,John Caleet sa musi- John Cale interprète « Paris 1919 », à Londres (mars 2010). PHIL BOURNE/RETNA PICTURES/DALLE « Polonaise », extraite de l’opéra ge à Clara Haskil pour le 40e anniversai-
que puisent autant dans un solide Eugène Onéguine, de Tchaïkovski, re de la mort de la pianiste (le 9) ; récital
bagage classique que dans les for- ques de films (dont Paris s’éveille, premier album d’Iggy Pop & The qui a fréquenté l’artiste agitateur bientôt relevée par un magnifi- du pianiste Jinseg Lee, premier prix du
mes les plus rageuses du rock, avec 1991,d’Olivier Assayas),sadiscogra- Stooges en 1969, Horses, de Patti des avant-gardes américaines. que Deuxième Concerto pour pia- Concours Geza-Anda (le 7), « Gurrelie-
la plupart du temps une attention phie compte une quarantaine d’al- Smith en 1975). On ne boudera toutefois pas no et orchestre, de Liszt. Un Liszt der » de Schoenberg, direction David Zin-
à une ligne mélodique claire. Piano bums sous son nom et quelques Le 5 septembre, John Cale sera notre plaisir à entendre en direct de haute volée, passionnant de man (le 12) ; Auditorium Stravinski et
solo, écriture symphonique, din- enregistrements « historiques » Salle Pleyel, à Paris, avec son trio Paris 1919, dans son émotion mélo- bout en bout sous les doigts racés divers lieux de Montreux. Tél. : (00-41)
guerie punk ou rigueur des musi- comme producteur (The Stooges, rocket l’Orchestrenationald’Ile-de- dique, les atmosphères d’étrange- et inventifs de Jean-Yves Thibau- 21-962-80-05. Jusqu’au 12 septembre.
France dirigé par Christophe Man- té des textes. Et si l’on en croit la det, qui a su saisir toutes les ambi- De 23 ¤ à 123 ¤. Septmus.ch
gou. Au programme, l’intégralité qualité des concerts déjà donnés
de l’album Paris 1919, publié en par Cale avec cette formule orches-
1973, osmose entre classique et trale, le tout sera fidèle aux arran- Edition
Tutti « Schumann à la folie »
rock, considéré comme l’un de ses
meilleurs et en tout cas son plus
gements d’origine du producteur
Chris Thomas. A Cardiff en novem- Le Salon du livre de Paris réduit
6 concerts et un week-end connu. Cale rejoint ainsi des collè-
gues du rock ou de la pop (Brian
bre 2009, à Londres en mars ou à
Norwich en mai, les neuf chansons à quatre jours et moins cher en 2011
au CENTQUATRE Wilson en tête) dans ce qui est de l’album original ont été jouées Le Syndicat national de l’édition (SNE) a annoncé, mercredi 1er sep-
du 1o sept au 14 oct 2o1o désormais un passage obligé pour
qui a un peu fait carrière : jouer son
dans l’ordre, à l’exception de Mac-
beth, présentée à la fin et non à la
tembre, que l’édition 2011 du Salon du livre de Paris serait réduite à
quatre jours au lieu d’une semaine et que les tarifs des stands pour
Orchestre Philharmonique de Radio France album de référence en entier et sur cinquième place. En seconde par- les professionnels bénéficieraient d’une baisse des tarifs de 17 % par
Orchestre National de France scène, à la note près si possible. La tie, un tour d’horizon d’une dizai- rapport à l’édition 2010.Le Salon du livre, qui accueille chaque
même Salle Pleyel recevra ainsi le ne de compositions de Cale année plus d’un millier d’éditeurs et d’exposants, sera inauguré le
Chœur de Radio France
22 janvier 2011 la chanteuse Patti depuis 1970, en solo (piano, vio- 17 mars et ouvrira ses portes au public du 18 au 21 mars 2011, à la por-
Maîtrise de Radio France Smith, qui viendra jouer Horses. lon, guitare), avec sa formation te de Versailles. La baisse des tarifs a pour but de « faciliter l’accès à
Daniele Gatti, Kurt Masur, François-Xavier Roth, rock ou tout l’ensemble. tous les éditeurs et en particulier aux plus petits d’entre eux », préci-
Emotion mélodique Manque juste à ce programme se le communiqué du SNE. Les littératures nordiques seront à l’hon-
Eliahu Inbal, Matthias Brauer, Sofi Jeannin
Histoire d’être en accord avec le le thème Amsterdam, tiré du pre- neur en 2011, avec une quarantaine d’auteurs invités venus du Dane-
Nathalie Stutzmann, Marc Coppey, Daniel Müller-Schott personnage de déglingué parano- mier album solo de John Cale, Vin- mark, de Finlande, d’Islande, de Norvège et de Suède. – (AFP.)
Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, schizo que certains de ses actes tage Violence, en 1970. Un monu-
artistiques ont transmis, il aurait ment de grâce, d’évidences lumi- Célébrations La Ville de Paris fête les 150 ans
Basilique Sainte-Clotilde,
pu choisir d’être plus radical. En neuses et de désespoir en accord de ses vingt arrondissements
Musée d’Orsay et le CENTQUATRE. interprétant par exemple la matiè- parfait avec Paris 1919. p La Ville de Paris propose tout au long du mois de septembre une
re de l’album Sabotage, recueil de Sylvain Siclier série d’expositions, promenades urbaines, colloques et conférences,
1979 de certains de ses titres les pour célébrer les 150 ans d’existence de ses vingt arrondissements,
plus violents. Ou en jouant ses John Cale joue « Paris 1919 », Salle ont annoncé les services de communication de la Mairie dans un
01 56 40 15 16 deux albums les plus ratés, Carrib- Pleyel, 252, rue du Faubourg-Saint- communiqué diffusé mercredi 1er septembre. Le programme sera
concerts.radiofrance.fr bean Sunset (1983) et Artificial Intel- Honoré, Paris 8e. Mo Ternes. inauguré le 6 septembre avec l’ouverture d’une exposition intitulée
concerts@radiofrance.com ligence (1985), ce qui aurait été un Tél. : 01-42-56-13-13. Le 5 septembre, à « 1860 : agrandir Paris » à la Bibliothèque historique de la Ville de
acte assez warholien pour celui 20 heures. De 30 ¤ à 45 ¤. Paris. – (AFP.)
0123
Vendredi 3 septembre 2010 & Vous 21
Del’artdansunjardinanglais
Pour la cinquième année d’affilée, le château de
Chatsworth, résidence privée depuis cinq siècles des
Cavendish, ducs de Devonshire, et haut lieu touristi-
que dans le Derbyshire (Grande-Bretagne), accueille-
ra, du 13 septembre au 31 octobre, l’exposition-vente
d’art contemporain « Beyond Limits », organisée par
Sotheby’s. Rendez-vous pour les amateurs d’art
contemporain, l’événement fournit également aux
amoureux de la campagne anglaise l’occasion d’admi-
rer une vingtaine de sculptures monumentales de
Manolo Valdés (Butterflies, à gauche), Arnold Pomo-
doro, Damien Hirst, Marc Quinn, Subodh Gupta ou Ju
Ming, dispersées dans le parc du château.
Classé parmi les demeures historiques favorites du
public britannique, le château de Chatsworth recèle
une riche collection privée d’art, de la Grèce antique à
l’art contemporain. Depuis 2003, les voyageurs peu-
vent résider quelques nuits dans la tour de chasse,
construite en 1582 et aménagée récemment en cham-
bres d’hôte. p Martine Picouët (PHOTO DR)
Information sur la région des East Midlands :
Discovereastmidlands.fr ; le château de Chatsworth est ouvert
tous les jours jusqu’au 23 décembre : Chatsworth.org

Le design comme valeur refuge Roue libre Jean-Michel Normand


Au Salon Maison &Objet, des créateurs revisitent le cocon, le nid et l’abri Wind, un souffle
d’audace chez Renault
Design pients de la série Autarchy du duo
italien Formafantasma, à la fois

L
’idée d’un retour aux origi- fragiles et bruts, et élaborés à par-
nes, d’un repli quasi fœtal tir de céréales. Cette connivence
vers la grotte ou le nid, loin entre fonctionnalité et évocation
de la transparence architecturale, ancestrale, largement diffusée
du tumulte ambiantet de la média- par la Design Academy d’Eindho-
tisation à outrance de nos vies, ven, en Hollande, qui a formé de
désormais mises à nu à travers les nombreux créateurs, est sensible
réseaux sociaux, tenait à cœur dans Hibernate. Créée par la Bri-
depuis longtemps à Elizabeth Leri- tannique Aimee Pegram, cette
che. Directrice du bureau de style structure en corde enduite de rési-
qui porte son nom, membre ne est une réponse ludique au
depuis dix ans de l’observatoire besoin de cocooning, à la manière
des tendances du Salon Maison de ces enfants qui croient pouvoir
& Objet qui se veut « à l’affût des se cacher derrière leurs mains :
microsignes annonciateurs de « Une fois lovée dans cet environ-
changements d’influences », elle a nement, la personne éprouve à la
signé la scénographie d’« Archaic fois un sentiment d’isolement
Shelters » (Refuges archaïques). The Stitch Room, des frères Bouroullec. RONAN & ERWAN BOUROULLEC tout en percevant, visuellement,
C’est l’une des trois étapes d’un ce qui se passe autour d’elle »,
parcours de créateurs sur le thème explique la créatrice.
de l’intime, présenté dans l’espace Plus radicale encore : la Chaise
« Now ! Design à vivre », lors de la Refuge, de Nacho Carbonell. L’Es-
session de rentrée du Salon franci- pagnol, qui, dit-il, façonne ses créa-
lien, du 3 au 7 septembre. tions tels des « organismes
vivants », a adjoint à ce simple Avec sa face avant trapue et son toit escamotable, la Wind
Des espaces pour soi objet une protubérance rappelant affiche un profil insolite et sportif. DR
Les deux autres étapes du par- un nid d’araignée où chacun peut

U
cours Intimité, « Please disturb » introduire le haut de son corps n roadster ? Il y a bien long- ment. Lorsque le pavillon de toit a
(« Dérangez SVP ») et « Microcos- comme pour s’affranchir de la temps que Renault ne basculé dans le coffre, la Wind se
mes », sont signées respective- pesanteur du monde. s’était pas autorisé ce transforme en décapotable et
ment par Vincent Grégoire et Fran- Cette ambivalence entre le genre de petite fantaisie. Le cabrio- mérite amplement son nom du
çois Bernard, également mem- dehors et le dedans trouve une let deux places baptisé Wind, lan- fait des remous d’air qui traver-
bres de l’observatoire des tendan- autre forme de résolution avec Ear- cé en ce mois de septembre, appor- sent l’habitacle. Atténuées par
ces de Maison & Objet. Ils adop- Chair, l’une des œuvres présen- te une touche de piquant bienve- deux filets coupe-vent, ces turbu-
tent un parti pris complémentai- tées par François Bernard dans la nue dans une gamme certes foi- lences ne deviennent gênantes
re à celui d’Elizabeth Leriche. Tan- section Microcosmes. Le tendan- sonnante mais devenue terrible- qu’à grande vitesse, mais les passa-
dis que le premier célèbre les ceur poursuit, à sa manière, la ment conventionnelle. Commer- gers n’auront point besoin d’at-
« rébellions domestiques », entre réflexion d’Elizabeth Leriche, où cialisé à partir de 17 500 euros, ce teindre des allures folles pour se
mise à sac et mise à nu, où l’intimi- Ear-Chair, de Jurgen Bey. DARIA SCAGLIOLA & STIJN BRAKKEE « le confort de la discrétion recrée modèle Wind a été conçu sur la procurer des sensations. Comme
té est surexposée, le second des espaces pour soi ». Jurgen Bey base de la dernière Twingo, née en toutes les voitures où l’on est
« explore des pistes qui réaniment jusqu’à plusieurs milliers d’euros. pavé de terre cuite, comme si une est l’auteur de cet étrange fauteuil 2007, parfaite illustration du vira- assis très bas et qui ne constituent
l’intériorité de l’objet », imagine Leur étagère anthropomorphique portion de sol antique se mettait à à oreilles rabattables. Son utilisa- ge conformiste négocié depuis pas un modèle de confort, ce
des micromondes et des murs vir- Cabana, entièrement coiffée de portée de main de convives teur peut ainsi se couper de son quelques années par une marque roadster accentue l’impression de
tuels dans un design dont les usa- raphia, a des faux airs de Capitaine d’aujourd’hui. L’évocation d’un environnement visuel. Une condi- visiblement traumatisée par ses vitesse. A 50 km/h, c’est comme si
ges sont, au final, « plus artistiques Caverne. Quant au pla- lointain passé et de ses savoir- tion favorable à un relatif répit sen- audaces passées. l’on roulait à 80 km/h.
que fonctionnels ». teau de leur table faire premiers est aussi à soriel propice au repos ou à la Heureusement, la Wind prend le
« Beaucoup de choses se passent
dans la création autour de l’idée
Cotto, il est l’œuvre dans les réci- réflexion. Une façon toute singu-
lière de prendre au pied de la lettre
contre-pied de la trop fade petite
Renault. Trapue, sa face avant
Ce modèle Wind
d’un style primitif, explique de son la célèbre morale du fabuliste Jean- adopte un air volontaire et sa a été conçu sur la base
côté Elizabeth Leriche. On sent
l’empreinte de l’outil, le coup de
Pierre Claris de Florian : « Pour
vivre heureux, vivons cachés. » p
ligne de toit en léger accent circon-
flexe se prolonge en pente douce
de la dernière Twingo,
burin, les matières brutes ou natu- Jean-Jacques Larrochelle pour dessiner un profil insolite. née en 2007
relles. » Les frères brésiliens Fer- Plaqué entre les deux arêtes latéra-
nando et Humberto Campana Salon Maison & Objet : du 3 au 7 sep- les, le hayon accueille deux dis- Assez compacte pour évoluer faci-
illustrent à souhait cette tembre, Parc des expositions de crets bossages et un petit aileron lement en ville, la Wind doit tout
option formelle en mêlant Paris-Nord, Villepinte (Seine- qui n’ont pas le mauvais goût de de même supporter un poids
austérité et fantaisie. Une Saint-Denis). Maison-objet.com se prendre au sérieux. supérieur de quelque 100 kg par
inventitivité qui se paye Cette présentation réduit la lunet- rapport à la Twingo. La vivacité et,
te arrière à sa plus simple expres- surtout, son niveau de consomma-
sion mais permet de loger, dans tion s’en ressentent. Parmi les
un compartiment, le toit escamo- deux motorisations disponibles
table : après avoir pivoté autour (essence uniquement), le 1,2 litre
d’un axe horizontal, il ira repren- turbo (100 ch) apparaît le plus
dre sa place au-dessus des deux homogène, même si ses presta-
occupants. Grâce à cette cinémati- tions n’ont pas de quoi couper le
que simplifiée, moins onéreuse et souffle. La version 1,6 litre (133 ch)
encombrante que celle des cou- mijotée par Renault-Sports pour
pés-cabriolets, la voiture se décou- la Twingo RS n’est pas trop à son
vre – à condition d’être à l’arrêt aise en ville et se montre encore
frein à main serré – en seulement plus gourmande.
douze secondes et préserve en tou- La Wind aurait sans doute mérité
tes circonstances le volume de un train avant plus affûté, un
son coffre, modeste sans pour habitacle plus gai et, accessoire-
autant être ridicule (270 dm3). ment, un compteur de vitesse
La Wind ne manque pas d’allure plus lisible. Pourtant, on saura gré
mais, une fois à bord, on constate à la marque au losange de glisser
Hibernate, que son originalité assumée res- dans son catalogue un modèle
d’Aimee Pegram. DR treint beaucoup la visibilité, sur- dont l’ambition est de réhabiliter
tout à l’arrière, ce qui ne facilite la voiture-plaisir. De surcroît à des
pas les manœuvres de stationne- tarifs point trop prohibitifs.p
22 Météo & Jeux Ecrans 0123
Vendredi 3 septembre 2010

< -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° 35 à 40° > 40° Chronique Franck Nouchi
Vendredi 3 septembre En Europe
Météo estivale
Lille
03.09.2010 12h TU

A 101
5
«Laissez parler
les p’tits papiers»
Reykjavik
11 21
www.meteonews.fr 0
Cherbourg 20 km/h 101
Amiens Oslo Helsinki
12 21 St-Pétersbourg
11 22
D
25 km/h Stockholm
Rouen Châlons- 0
100

L
en-champagne
11 23 Riga Moscou a police, apprenait-on hier même que les petits papiers se
Brest
Caen
11 21
PARIS
14 24
11 22
Metz D Edimbourg Copenhague
1005 dans Le Monde, est à la transforment en enveloppe, et là,
11 21
12 23 Strasbourg Dublin Minsk recherche des « petits paraît-il, c’était jackpot…
Rennes
12 25 Orléans
0
10110 22 Londres A Amsterdam Berlin
Bruxelles Prague
Varsovie
papiers » de Mme Bettencourt. Si Avec Nicolas Sarkozy, c’est la
Nantes 12 25 1005 1020
Kiev l’on a bien compris, le photogra- même chose. C’est à qui sera le
Besançon Munich Vienne
13 26 Paris
Berne Budapest phe François-Marie Banier et le plus dans ses petits papiers. A l’ap-
12 22
Poitiers Dijon Odessa
gestionnaire de fortune, Patrice de proche du remaniement, la bagar-
A
Zagreb
13 27 12 24 1010 Milan
Belgrade
Bucarest Maistre, avaient pris l’habitude de re devient féroce. Le Figaro d’hier
Chamonix Sofia rédiger sur des bouts de papier faisait grand cas de la rivalité
D
Clermont-Ferrand Rome
7 21 Barcelone
Barcelone
Limoges 11 25 Lyon 1015 Madrid
Istanbul quelques phrases que la milliardai- entre Xavier Bertrand et Jean-Fran-
13 26
20 km/h 13 25 Lisbonne
Lisbonne 1015 Ankara re devait apprendre par cœur çois Copé. Il titrait : « Le ton monte
Grenoble
Séville
Tunis Athènes avant certains rendez-vous impor-
D
Tunis

20 km/h
Bordeaux
15 29
12 26
D Rabat
Alger
101
0 Beyrouth
tants. Selon la femme de chambre
de Mme Bettencourt – c’est du
Le gouvernement
Nice
A Anticyclone
Front chaud
D Dépression
Front froid
Tripoli
Tripoli

Jérusalem moins ce qu’elle a dit aux policiers est devenu une


Biarritz
Toulouse
17 29
Montpellier
15 29
Marseille
16 29
18 27 Occlusion Thalweg
Le Caire
qui l’interrogeaient –, ces docu-
ments seraient cachés dans un
véritable cour de récré
19 24 Etats-Unis Le cyclone Earl frappera les Carolines et la Virginie
endroit tenu secret, quelque part
En Europe Riga pluiemodérée 11 13 New Delhi risqueorageux 27 32
Perpignan
Amsterdam assezensoleillé 14 17 Rome bienensoleillé 20 29 New York fortesaverses 22 23 dans l’hôtel particulier de Liliane entre les leaders de l’UMP ». Dans
18 30 Ajaccio 28 27 20 28
20 km/h
Athènes bienensoleillé 21 Sofia bienensoleillé 4 Pékin averseséparses
8 26
Bettencourt. l’un des articles, on pouvait lire
Températures à l’aube 1 22 l’après-midi 20 26 Barcelone beautemps 22 26 Stockholm éclaircies 9 12 Pretoria beautemps
Belgrade assezensoleillé 10 26 Tallin pluiemodérée 10 11 Rabat bienensoleillé 24 33 Ah ces petits papiers ! On brûle ceci: « En 2009, Copé avait
Berlin assezensoleillé 8 19 Tirana assezensoleillé 20 28 Rio de Janeiro bienensoleillé 22 32
Saint Grégoire Lever 07h09 Lever 00h34 Berne bienensoleillé 8 20 Varsovie bienensoleillé 8 16 Séoul risqueorageux 23 28
d’en connaître le contenu. « Lais- conseillé à Sarkozy de “garder un
Coeff. de marée 35 Coucher 20h28 Coucher 17h21 Bruxelles bienensoleillé 10 21 Vienne assezensoleillé 11 21 Singapour risqueorageux 27 30 sez parler/Les p’tits papiers/A double des clés” de la maison UMP
Bucarest beautemps 8 25 Vilnius averseséparses 6 14 Sydney faiblepluie 14 16
Budapest assezensoleillé 11 20 Zagreb bienensoleillé 8 23 Téhéran bienensoleillé 21 37 l’occasion/Papier chiffon », chan- une fois Bertrand nommé secrétai-
Samedi 27 33
Aujourd’hui Copenhague assezensoleillé 11 16 Dans le monde Tokyo assezensoleillé tait Régine. « Papier doré/Celui re général. Un an et demi plus tard,
13 23 9 21 Dublin bienensoleillé 12 18 Alger risqueorageux 23 29 Tunis risqueorageux 26 30
Les hautes pressions maintiendront un Edimbourg assezensoleillé 11 20 Amman bienensoleillé 21 33 Washington assezensoleillé 21 35 qu’y touche/Papier tue- le porte-parole du parti majoritai-
Helsinki faiblepluie 8 10 Bangkok risqueorageux 26 32 Wellington averseséparses 11 14 mouches/Est moitié fou/C’est pas re Dominique Paillé ironise à son
temps bien ensoleillé partout. Quelques 14 24 Istanbul beautemps 21 25 Beyrouth bienensoleillé 24 33 Outremer
bancs de cirrus voileront à peine le ciel Kiev assezensoleillé 9 18 Brasilia bienensoleillé 14 29 Cayenne risqueorageux 24 32 brillant/Papier d’argent/C’est pas tour: “Si Copé prend le parti, il n’y
La Valette assezensoleillé 25 27 Buenos Aires pluiemodérée 9 11 Fort-de-Fr. risqueorageux 30 30
par endroits. Des cumulus se 13 26 11 21 Lisbonne bienensoleillé 17 29 Dakar risqueorageux 27 29 Nouméa assezensoleillé 19 23 donné/Papier-monnaie/Ou l’on en aura pas besoin de lui demander le
développeront sur les Alpes frontalières Ljubljana bienensoleillé 8 23 Djakarta averseséparses 26 30 Papeete bienensoleillé 25 26 meurt… » double des clés. Il faudra changer
11 25 Londres assezensoleillé 15 21 Dubai bienensoleillé 33 40 Pte-à-Pitre risqueorageux 28 30
jusqu'à la Corse, donnant quelques Luxembourg assezensoleillé 9 18 Hongkong fortepluie 27 28 St-Denis averseséparses 21 23 Dans cette affaire Woerth-Betten- la serrure”. »
ondées orageuses de la Côte d'Azur à Madrid beautemps 18 34 Jérusalem bienensoleillé 18 29 court, les petits papiers se transfor- Depuis la vanne de Brice Horte-
15 28 14 25 Moscou averseséparses 13 15 Kinshasa assezensoleillé 23 36 Météorologue en direct
l'île de beauté. Les températures seront 33 ment parfois en de véritables bom- feux à l’université d’été de l’an der-
Nicosie bienensoleillé 26 Le Caire beautemps 20 35 au 0899 700 703
agréables avec une chaleur modérée sur 17 31 Oslo bienensoleillé 9 16 Mexico averseséparses 14 22 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute bes. Ainsi cette lettre que, selon nier (« Un auvergnat, ça va… »),
le sud et l'ouest. Prague assezensoleillé 7 17 Montréal averseséparses 20 31 7 jours/7 de 6h30-18h
19 26 Reykjavik averseséparses 12 14 Nairobi averseséparses 14 24 L’Express et Le Canard enchaîné, l’humour est devenu une arme
Jours suivants M. Woerth aurait écrite le 12 mars très en vogue à l’UMP.
Dimanche Lundi Mardi 2007 à M. Sarkozy afin qu’il sou- Blague à part, toutes ces histoires
L’ E S PA C E E N tienne le souhait de M. de Maistre de petits papiers cachés et de clés
Nord-Ouest 14
25
15
27
13
21 P R E M I U M V O YA G E U R WASHIN GTON d’obtenir la Légion d’honneur. Elle à refaire commencent à faire dés-
serait, paraît-il, entre les mains ordre. M. Fillon a bien essayé d’y
Ile-de-France

3
14 15 15 VOL S PAR des enquêteurs. Papier à en tête, mettre bon ordre, rien n’y fait: le
24 26 22 by
JOUR
Nord-Est 9
papier flingueur ? D’une manière gouvernement est devenu une
9 11
21 21 21 générale, il y avait semble-t-il véritable cour de récré. Il n’y a
Sud-Ouest 15 17 15
airfrance.fr grand intérêt à être dans les petits sans doute plus beaucoup à atten-
29 32 23 papiers de Mme Bettencourt. dre pour voir voler dans la salle du
Sud-Est 16 16 19 Au départ de Paris. M. Banier et quelques autres en conseil des ministres des… avions
30 31 25 savent quelque chose. Il arrivait en papier.p

Les jeux Les soirées télé


Mots croisés n˚10-210 Sudoku n˚10-210 Solution du n˚10-209
Jeudi 2 septembre Vendredi 3 septembre
TF 1 TF 1
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr 2 7 3 9 4 8 1 5 6
2 9 4 5 4 1 2 7 6 8 3 9 20.45 MasterChef. 20.45 Football.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 8 6 9 5 1 3 4 7 2 Episode 3. Présenté par Carole Rousseau. Euro 2012 (qualifications, groupe D) : France -
3 8 9 1 7 3 8 4 6 2 5 0.10 « MasterChef » se met à table. Biélorussie. 21.00 En direct du Stade de France.
I 4 8 6 7 2 5 3 9 1 Présenté par Carole Rousseau (55 min). 23.00 Secret Story.
5 1 3 3 5 2 6 9 1 7 4 8 Episode 9. Télé-réalité (110 min) U.
1 2 8 4 5 7 9 6 3
II FRANCE 2
4 7
6
3
9
5
4
1
8
6
3
9
2
2
5
8
1
4
7 20.35 Envoyé spécial.
FRANCE 2
III Magazine. Au sommaire : Très chère voyance ; 20.35 Boulevard du palais.
9 1 8 Difficile Adulescents, retour vers le passé ; Une faillite Série. Un marché de dupes. Avec Anne Richard,
IV grecque. Jean-François Balmer (France, 2010).
4 3 7 6 Complétez toute la
grille avec des chiffres 22.45 Infrarouge. 22.10 Avocats et associés.
V allant de 1 à 9. L’Envers du tableau : pile profs, face élèves. Série. Retrouvailles. Avec Frédéric Gorny.
3 2 5 Chaque chiffre ne doit [1/2]. Documentaire. Stéphanie Molez 23.00 Semaine critique.
VI être utilisé qu’une et Thierry Kübler (France, 2010). Magazine. Invités : Jean d’Ormesson,
9 seule fois par ligne,
0.25 Les Apprenties de la vie. Documentaire Alain Minc, Jean-Luc Mélenchon (85 min).
VII Elisabeth Aubert-Schlumberger (2008, 55 min).
par colonne et par
7 1 8 carré de neuf cases. FRANCE 3
VIII http://yangeorget.blogspot.com/2009/12/sudokus.html
FRANCE 3
20.35 Faut pas rêver.
20.35 Les Fautes d’orthographe p Les Plus Belles Rencontres de « Faut pas rêver ».
IX Film Jean-Jacques Zilbermann. Avec Damien Magazine. Au sommaire : Chine : les funambules
X Loto Jouillerot, Carole Bouquet (France, 2004).
22.07 Météo, Soir 3.
du Yang Tsé ; Mongolie : le train du peuple...
22.26 Météo, Soir 3.
22.40 Rocky IV 23.00 Agatha Christie.
Résultats du tirage du mercredi 1er septembre. Film Sylvester Stallone. Avec Sylvester Stallone, Série. L’Homme au complet marron (95 min).
Horizontalement Verticalement 16, 20, 21, 33, 39 ; numéro chance : 2. Dolph Lundgren (Etats-Unis, 1985, 90 min).
I. Se penche sur les descendeurs et 1. Pour attirer discrètement Rapports : CANAL +
fouille les bas-fonds. II. Permet de l’attention. 2. Cours en campagne. 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; CANAL +
bien voir la situation. Fourrage. Légers abris mongols. 3. Prune de 5 bons numéros : 192 649,90 ¤ ; 20.50 La Proposition p
III. Le poitevin est protégé. Bien coton. Fin hollywoodienne en v.o. 4 bons numéros : 1 665,10 ¤ ; 20.50 FlashForward. Film Anne Fletcher. Avec Sandra Bullock,
comblés. IV. Tromper chez les 4. Ne fait pas le poids. Plein de 3 bons numéros : 13,60 ¤ ; Série. C’était écrit. Dernière ligne droite Ryan Reynolds, Mary Steenburgen (EU, 2009).
potes. Abaissa le pavillon. V. Son bons mots. 5. Le noir les habille 2 bons numéros : 5,90 ¤. (saison 1, 19 et 20/22) U. Avec James Callis. 22.35 La Nuit au musée 2 pp
22.10 « The Pacific » : Film Shawn Levy. Avec Ben Stiller, Robin
nom figure en bas de l’acte. Ville bien mal. Des phylactères plein les Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. l’autre front en série. Documentaire V. Williams, Alain Chabat (Etats-Unis, 2008).
aux bulles d’or. VI. A rendre. pages. 6. Négation. Rabot ou Joker : 5 668 612. 22.35 The Office. 0.15 Watchmen, les gardiens pp
Lettres de franchise. VII. Pour une pépin. 7. Supprimé. Briser à belles Série. L’Anniversaire de Kelly. Don de sang. Film Zack Snyder. Avec Jackie Earle Haley,
belle alliance. Sont passées de dents. 8. Traversé par le Rhône. Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions datées diman- Le Ticket en or (saison 5, 17 à 19/28, 60 min). Matthew Goode (Etats-Unis, 2008, 95 min) W.
l’église à la salle de bains. Boîte à images. 9. Au centre de che-lundi, mardi, mercredi et vendredi.
VIII. Point de suspension. A notre économie. Habitudes. Tous les jours Mots croisés et sudoku. ARTE ARTE
rejouer sur le court. IX. Victoire 10. Bloqué pour un temps. Ficelés
de l’Empire. Passer et repasser la avant expédition. 11. Fit un vide 20.35 Le Couperet p 20.35 Maman est chez le coiffeur.
brosse dans le bon sens. X. A fait salutaire. Essence africaine. Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13 Film Costa-Gavras. Avec José Garcia, Karin Téléfilm. Léa Pool. Avec Marianne Fortier,
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; Viard, Ulrich Tukur, Geordy Monfils (Fr., 2004). Elie Dupuis, Laurent Lucas (Canada, 2008).
planer toute une génération. 12. Montaigne, Voltaire et gens de télécopieur : 01-57-28-21-21 22.10 Les corbeaux ont-ils
22.35 Bomb it. Documentaire (2007).
Facilitent la distribution. plume. Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ;
23.30 Tracks. une cervelle d’oiseau ? Documentaire.
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Philippe Dupuis Médiatrice : mediateur@lemonde.fr Spécial guerre des sexes. Magazine (55 min). 23.00 Grand format.
Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778 Google Baby : bébés en kit. Film documentaire.
Solution du n° 10 - 209 (0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48.
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ M6 Zippi Brand Frank (Israël, 2009, 80 min).
Horizontalement Verticalement Changement d’adresse et suspension :
I. Embarquement. II. Nounous. 1. Encaisseur. 2. Moissons. 3. Bun. 0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤
20.40 Bones. M6
Etui. III. Cinglé. Il. Mf. IV. As. Oies. 4. Angèle. Epi. 5. Rollers. AM. Internet : site d’information: www.lemonde.fr
Série. Secret d’Etat. Apparences trompeuses.
Ellébores. V. Isolé. Pin. VI. Soieries. 6. Quel. Ioule. 7. Us. Eperlan. finances : http://finance.lemonde.fr Chair de poule (saison 5, 12, 13 et 6/22) U ; 20.40 NCIS/Enquêtes spéciales.
Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr Lorsque l’enfant paraît... La Raison et le Cœur. Série. Délit d’initié (S7, 3/24, inédit) U ; Primitus
Dom. VII. SNE. Sor. Maté. 8. Ibis. TNT. 9. Melon. Misa. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
(S3, 12 et 13/15) U. Avec Emily Deschanel. victor U. Protéger et honorer V (S6, 5 et 6/25).
VIII. Esse. Ultimes. IX. Palans. US. 10. Et. Dam. 11. Numéroteur. Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 0.45 Women’s Murder Club. 23.05 Numb3rs.
X. Rudimentaire. 12. Tifs. Messe. Série. Les Infiltrés (saison 1, 11/13, 50 min) U. Série (saison 6, 14 à 16/16, 150 min) U.
0123
Vendredi 3 septembre 2010 Carnet 23
Christine Suquet, Les membres du vingt-sixième secteur Mme Anne-Marie Lacalmontie, A Dieu seul la gloire !

0123
sa compagne, de psychiatrie du 19e arrondissement son épouse, me
M Suzanne Trouilhat,
ont la tristesse d’annoncer la disparition Mme Catherine Lacalmontie
Muriel Barth, son épouse,
du et M. Thomas Parissis,
Le Carnet
Renaud et Claudine Trouilhat,
cette semai e François Barth et Stéfanie Pagnoux,
docteur
M. Noël et Mme Elisabeth Castaing, Frédéric et Annie Trouilhat,
--------------------------------------------------------- ses enfants,
Hélène CHAIGNEAU, ses enfants, Michel et Françoise Trouilhat,
Pierre et Pascale Trouilhat,
Dossiers et docume ts ont la grande tristesse de faire part Vincent, Pierre et Olivia, Marion,
spécial ° 400 Faites part du décès de
qui a dirigé leur service de 1972 à 1987. ses petits-enfants,
ses enfants,
Frédérique, Gaëlle, Florence, Sophie,
Chez votre marcha d de jour aux de vos événements Elle est décédée dans sa quatre-vingt Delphine, Claire et Matthieu,
Jean-Paul BARTH, onzième année, à Paris, le 29 août 2010. ont la tristesse de faite part du décès du ses petits-enfants,
par e-mail : carnet@mondepub.fr chevalier de la Légion d’honneur, Et ses arrière-petits-enfants,
chevalier dans l’ordre national du Mérite, Nous avons appris d’elle la rencontre
par fax : 01 57 28 21 36 avec la maladie mentale à la fois dans sa docteur Jean LACALMONTIE, ont la tristesse de faire part du décès du
dimension clinique et humaine, chevalier de la Légion d’honneur,
survenu le 12 août 2010, l’importance du travail en équipe, éclairé docteur vétérinaire
au journal ou par courrier : chevalier
à l’âge de soixante-huit ans, par les concepts de la psychothérapie Albert TROUILHAT,
Le Monde - Le Carnet à Ascain (Pyrénées-Atlantiques). institutionnelle, dont elle fut l’un des dans l’ordre des Palmes académiques,
80 boulevard Auguste Blanqui piliers. ancien directeur médical et scientifique survenu le 22 août 2010,
75707 Paris cedex 13 Les obsèques religieuses ont eu lieu de la Fondation santé des étudiants à Saint-Martin-Vésubie,
Les liens avec elle étaient à la fois forts dans sa quatre-vingt-treizième année.
dans l’intimité, à Ascain. et complexes mais toujours d’une grande de France,
richesse.
Tarifs 2010 (prix à la ligne) Une messe sera célébrée à son intention
La bénédiction lui a été donnée
survenu le 24 août 2010, à son domicile, le venredi 27 août au temple protestant
Naissances, Anniversaires le jeudi 9 septembre, à 14 h 30, en l’église à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. de Nice.
La famille de
• Papy-boomers : quel hér tage? de naissance, Mariages,
Saint-Jean-Baptiste de Neuilly-sur-Seine.
• Le dro t à l’eau Fiançailles… : 18  TTC M. Raymond CHAVEL, Ses obsèques ont eu lieu le 27 août, Il a été inhumé dans le caveau familial
9, avenue Sainte-Foy, proviseur honoraire, du cimetière de Montmeyran (Drôme).
• De Gaulle mémor al ste 92200 Neuilly-sur-Seine. officier dans l’ordre national du Mérite, dans l’intimité familiale, au cimetière
Décès, remerciements, commandeur de Neufmoutiers-en-Brie.
-------------------------------------------------- dans l’ordre des Palmes académiques, Eric et Stéphane,
Avis de messe, Anniversaires
Le Groupe Alcatel-Lucent ses fils
de décès, Souvenirs : 24  TTC a la douleur de faire part de son décès, 68, rue de France, Ainsi que leurs familles,
a le profond regret de faire part du décès survenu à Paris, le dimanche 29 août 2010, 77300 Fontainebleau.
Thèses : 15  TTC
de
dans sa quatre-vingt-cinquième année, PF Bellifontaines, ont la douleur de faire part du décès de
après une longue maladie.
137, rue Grande,
Réduction abonnés M. Jean-Paul BARTH, La cérémonie religieuse sera célébrée
Marcel VAIEDELICH,
77300 Fontainebleau. né le 3 avril 1928,
Un justificatif d’identité sera demandé. chevalier de la Légion d’honneur, le samedi 4 septembre, à 15 heures,
chevalier dans l’ordre national du Mérite, en l’église Saint-Jean, 147, rue de Grenelle,
à Paris 7e. L’Association des amis de la BDIC survenu le 27 août 2010.

& 01 57 28 28 28 survenu le 12 août 2010, à Ascain


(Pyrénées-Atlantiques), à l’âge de
L’inhumation aura lieu dans l’intimité
familiale, après crémation.
(Bibliothèque de documentation
internationale contemporaine) Ses obsèques auront lieu le 3 septembre,
à 9 h 30, au cimetière de Saint-Maurice
soixante-huit ans. et du Musée (Val-de-Marne).
E ve te dès le jeudi 2 septembre AU CARNET DU «MONDE» Mme G. Chavel,
chez votre marcha d de jour aux 57, rue de l’Ourcq,
Au sein du Groupe, Jean-Paul Barth a la grande tristesse de faire part du décès Remerciements
75019 Paris.
Naissances a exercé les fonctions de président puis de l’un de ses membres fondateurs,
administrateur de la compagnie financière Dans l’impossibilité de répondre
Avignon. Berlin. d’Alcatel-Lucent, administrateur d’Alcatel- Sainte-Marie de Ré. individuellement,
(Charente-Maritime). Moshe LEWIN,
Lucent Entreprise et président-directeur
Jean et Françoise LIBER, Françoise Lugand-Bourgès,
général puis administrateur et président Mme Marine Musson,
Ve dredi 3 septembre daté samedi 4 septembre Hans et Yvonne MACKRODT le 14 août 2010, Ses enfants
sont heureux de faire part de la naissance d’honneur d’Alcatel CIT, devenu Alcatel- son épouse
à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Et petits-enfants,
de Lucent France, d’octobre 2000 à janvier Et toute sa famille,
E couverture 2009. très touchés par tous les témoignages
Les Roms, parias de l’Europe Caspar, Louca, ont la douleur de faire part du décès de Ses obsèques ont eu lieu vendredi d’affection et d’amitié et par les gestes
Tous ceux qui ont eu l’occasion M. Philippe FOUCAULT, 27 août, au cimetière parisien de de solidarité, à la suite du décès de
Témoig age petit frère de
Maël,
de travailler avec lui garderont l’image homme d’images et écrivain, Montmartre.
« Je suis u ro fleur » d’un homme d’action, passionné Jacques-René LUGAND,
et pleinement investi dans ses missions. survenu brutalement le 28 août 2010,
chez à Sainte-Marie de Ré. Grand historien, il était spécialiste
vous prient de trouver ici l’expression
Isabelle et Matthias LIBER,
Collectio s
------------------------------------------------------- à Berlin, le 16 août 2010.
Nous pensons à sa famille, ses enfants
et ses proches qui sont dans la peine et Anne Godard,
de l’Union soviétique. de leurs remerciements émus.

auxquels nous présentons nos sincères son épouse, M. Yvan Mécif, Lugand,
Erich-Weinert, Strasse 13, Ses enfants son fils, 12, rue du Centre,
condoléances.
10439 Berlin. Et petits-enfants, 14840 Demouville.
demouville0640@orange.fr
Wilfrid-Guy Licari, ont la tristesse de faire part du décès de a l’immense peine de faire part du décès
Monique et Jean Claude VÉZILIER, Le délégué général du Québec en de sa maman
ses grands-parents, Jean-Pierre GODARD, Les familles Monge, Chupin, Blanché,
France,
Léa et Pierre GOERIG, Cavaillé, Rouger, et d’autres encore,
Félix et Zélie RIVIÈRE, survenu le 9 août 2010, Mme Joachine MÉCIF,
ses cousins, dans sa quatre-vingtième année. née LAHOZ, profondément touchées par les témoignages
a la profonde tristesse de faire part d’affection et d’amitié pour
du décès de l’artiste québécois Les obsèques ont eu lieu dans l’intimité résistante,
laissent à familiale, suivies de l’inhumation au ancienne typographe,
Cyané cimetière de Montmartre.
Maurice et Jacqueline MONGE,
Jean BENOÎT, retraitée de l’administration,
le grand bonheur d’annoncer la naissance 59, avenue Mozart, perpétueront leur mémoire par leur
de sa petite sœur, survenu à Paris, le 20 août 2010. 75016 Paris. survenu le 20 août 2010. présence en ces rivages bretons qu’ils ont
tant aimés.
Fleur, Il s’associe à la douleur de sa famille
et de ses proches et leur présente ses plus Jeanne Jaudet, « La vie aime la conscience Au nom des miens,
le 27 juillet 2010, à Villeneuve-les- vives condoléances. son épouse, que l’on a d’elle. » Jacques Monge,
Maguelonne, Danielle et Guy Monniaux, René Char.
Geneviève et Laurent Jolivet, leur fils.
Livre 14 : L’artiste surréaliste âgé de quatre- ses enfants,
chez vingt-huit ans rejoint sa compagne,
BOYER D’ARGENS Cécile ANDRÉ et Frédéric VÉZILIER. Sylvain, Elise et Mohamed, 34600 Bédarieux. Anniversaire de décès
l’artiste Marie et Ronan, Romain et Elsa,
dès le jeudi 2 septembre Le 23 août 1997,
Louise, Clément,
--------------------------------------------------- Décès Mimi PARENT, ses petits-enfants, Stéphane Pimbert,
André et Huguette Jaudet, directeur général Jean POPEREN
Mariam Bambara, son frère et sa belle-sœur,
son épouse, décédée en 2005. Et les équipes de l’INRS,
Albert et Yvette Garic, nous quittait.
Ses enfants, son beau-frère et sa belle-sœur,
Ses petits-enfants, Tous deux étaient venus s’installer Ses neveux et nièces, ont appris avec tristesse le décès de
Ses amis, en France, en 1948. Aujourd’hui treize ans après, son
Ainsi que toute la famille, souvenir est toujours aussi présent.
ont la tristesse de faire part du décès de ont la douleur de faire part du décès de Bernard MONCELON,
Le conseil de surveillance,
Commémoration
at on
directeur du centre de Lorraine
Le directoire de l’Etablissement public

Prolong
Alain Yacouba BAMBARA, Raymond JAUDET, de l’Institut de 1982 à 2002,
ingénieur du génie rural, de santé de Ville-Evrard (Seine-Saint- chevalier de la Légion d’honneur, Le Consistoire central
fondateur du Groupe Cosmivoire, Denis), secrétaire général et le Consistoire de Paris
croix de guerre,
ancien gouverneur du District 9100 Le président de la CME, ancien combattant, puis président du comité rappellent que la cérémonie
du Rotary International, Le directeur recherche de l’AISS, des Déportés sera célébrée
officier de l’ordre national survenu le 30 août 2010, vice-président du comité le dimanche 5 septembre 2010,
Et l’équipe de direction,
de Côte d’Ivoire, à l’âge de quatre-vingt-huit ans. à 11 heures, dans la Grande Synagogue,
officier de l’ordre national du Mérite, chimie de l’AISS.
ont la douleur de faire part du décès de 44, rue de la Victoire, Paris 9e,
La cérémonie religieuse sera célébrée en présence des plus hautes autorités
survenu le lundi 28 juin 2010, à Paris. le samedi 4 septembre, à 10 h 30, en Ils s’associent au deuil de sa famille civiles, religieuses et militaires.
Dès le ve dredi 3 septembre Muguette BOUVIER, l’église de Taron (Pyrénées-Atlantiques),
et de ses proches auxquels ils adressent
Ses obsèques ont été célébrées née BENVENISTE, où l’on se réunira.
BENNO MOISEIWITSCH le vendredi 16 juillet, à Abidjan (Côte médecin chef au secteur 93G09
leurs plus sincères condoléances. Stages
Le double CD-livret ° 35 d’Ivoire). L’inhumation suivra au cimetière
de 1989 à 2001. STAGES TAICHI ET FELDENKRAIS
de Taron, dans le caveau de famille. INRS,
Mme Bambara, avec Valérie LE HUCHE
07 BP 04, Ils présentent leurs sincères 37, rue de la Marne, 30, rue Olivier-Noyer, à Paris
Nos services
--------------------------------------------------------------
Abidjan 07 (Côte d’Ivoire). condoléances à ses proches. 91480 Quincy-sous-Sénart. 75680 Paris Cedex 14 www.artdumouvement.fr

Lecteurs
K Abo eme ts
Tél. : 0-825-000-778
(0,15  TTC/mi )
www.lemo de.fr/abojour al
Le Carnet Le Carnet
K L’actualité da s
votre magasi Fa tes part de vos
www.lemo de.fr/kiosque Faites part des grands moments
soutenances de thèse,
K Boutique du Mo de
80, boulevard Auguste-Bla qui, de mémo re… de la vie de votre entreprise
75013 Paris
M° Glacière ou Corvisart Tarif 2010 : 15  TTC

Tél. : 01-57-28-29-85 Prix à la ligne


www.lemo de.fr/boutique
Vous pouvez
Tarif 2010 : nous faire parvenir
K Le Car et du Mo de Vous pouvez nous fa re parven r 29 TTC vos textes par :
Tél. : 01-57-28-28-28 vos textes par : Tél. : 01 57 28 28 28
Abonnés
Professio els Tél : 01 57 28 28 28 et associations :
Fax : 01 57 28 21 36
Fax : 01 57 28 21 36 - 20 % (Prix à la ligne)
e-mail :
K Service des ve tes carnet@mondepub.fr
Tél. : 0-805-05-01-47 E-mail : carnet@mondepub.fr
24 0123 Vendredi 3 septembre 2010

L’un chante,
d’un lourd fardeau. Après deux mandats à le «maître» – c’est ainsi que Medvedev, dit- gentsia urbaine, le premier ministre plaît
la tête du pays (2000-2004 et 2004-2008), on, parle de Poutine à son entourage – au peuple. Et, de plus, il chante! Recevant
l’ancien président était « fatigué de la poli- sillonnait le Far East au volant de sa Lada, le 25juillet à Moscou la dizaine d’espions
tique étrangère». Et puis «Dmitri Anatolie- son protégé dévoilait une icône restaurée russes expulsés des Etats-Unis, il a enton-

l’autre moins
vitch fait très bien son travail ». Les kremli- sur la tour Spasskaïa du Kremlin. né avec eux une vieille chanson, La patrie,
nologues qui croyaient avoir décelé des Entre les deux hommes, c’est le jour et ça commence avec quoi ? La veille, vêtu de
couacs dans le « tandem » en ont été pour la nuit. Medvedev est un fan d’Internet, cuir noir, il avait fredonné Comme c’est
leur frais. Les deux hommes vont-ils s’af- Poutine voit la Toile comme un «ramassis bon d’être réunis aujourd’hui devant
fronter au moment de l’élection présiden- de pornographie ». Medvedev utilise un 5000 motards ukrainiens à Sébastopol.
tielle de 2012 ? Ils se gardent bien de dévoi- iPhone et un iPad, Poutine n’envoie aucun Cette opération de charme intervient
ler leur jeu. Une chose est sûre, la campa- mail et ne possède pas de portable. «Si j’en au moment où la société civile, comme à

Lettre de Russie gne électorale a déjà commencé. La radio


Echo de Moscou l’a bien compris. Deux
avais un, il n’arrêterait pas de sonner »,
a-t-il expliqué à un ouvrier du combinat
l’époque de la perestroïka gorbatchévien-
ne, est en plein frémissement. Face à l’auto-
Marie Jégo émissions ont été consacrées au sujet, Norilsk Nickel mardi 31 août. Et d’ailleurs, ritarisme du Kremlin, les Russes, que l’on
l’une était intitulée « Medvedev meilleur quand le téléphone fixe se met à sonner disait si passifs, se sont mobilisés. Trois
que Poutine» et l’autre « Poutine meilleur chez lui, il ne « prend jamais le combiné ». mille manifestants rassemblés à Moscou
que Medvedev». le 22août ont obtenu gain de cause : l’abat-
Vladimir Poutine semble avoir une bon- Vladimir Poutine tage des chênes de la forêt de Khimki, à

V
ladimir Poutine aux commandes pres yeux comment l’argent public est ne longueur d’avance sur son protégé. Son 5kilomètres de la capitale, a été interrom-
d’un bombardier d’eau au-dessus dépensé», explique-t-il aux journalistes style plaît. Son rallye en Sibérie lui a donné et Dmitri Medvedev pue, un peu tard sans doute, 60 hectares
des forêts en feu dans la région de
Riazan, Vladimir Poutine harponnant une
moscovites invités à monter à bord, sous
les regards attentifs des gardes du corps
l’occasion de discuter avec des pêcheurs et
des camionneurs, de dialoguer avec les étu-
vont-ils s’affronter lors de forêt ayant déjà été rasés, mais quand
même. A Kaliningrad, au nord-ouest du
baleine en mer d’Okhotsk, Vladimir Pouti- installés dans de grosses cylindrées noires diants de l’université du gaz et du pétrole de l’élection présidentielle pays, le gouverneur Gueorgui Boos, impo-
ne face à un ours au Kamtchatka, Vladimir
Poutine contemplant des ossements de
de marque allemande.
Installé dans la Lada, Alexandre Gamov,
de Sibérie, de jouer au volley avec des jeu-
nes, d’inaugurer un tronçon d’oléoduc
de 2012? Ils se gardent bien pulaire auprès des habitants de l’enclave,
n’a pas été reconduit dans ses fonctions.
mammouth en Iakoutie : les téléspecta- le journaliste de Komsomolskaïa Pravda vers la Chine. Convié pour finir à poser la de dévoiler leur jeu Dans la foulée, de nouveaux héros sont
teurs russes ont pu contempler leur pre- lui dit : «Vladimir Vladimirovitch, j’ai première pierre d’un barrage hydro-électri- apparus: Iouri Chevtchouk, l’ancien roc-
mier ministre dans les poses les plus remarqué au cours du trajet que partout que, le premier ministre a jeté sa montre Medvedev est fan de nouvelles techno- ker devenu le barde de l’opposition démo-
variées. les gens avaient peur de Poutine… – C’est dans un bloc de ciment frais. Qui dit logies mais terne. Poutine a tous les traits cratique, Evguenia Tchirikova, la jeune
Après l’étude des ossements de mam- bien!», rétorque l’intéressé. Très vite, il pré- mieux? de l’homme providentiel. Mais, au fond, mère de famille écolo investie dans la
mouth, le « leader national» a pris le cise toutefois que le vrai chef, c’est le prési- Le président Medvedev a du mal à sui- explique le politologue Stanislav Belkovs- défense de la forêt de Khimki, « Docteur
volant d’une Lada Kalina jaune canari, dent Medvedev. C’est lui qui tire les ficel- vre. Ses opérations de relations publiques ki, «idéologiquement», rien ne les différen- Liza», dont le blog a crevé des records de
modèle « ordinaire», pour se rendre de les, et personne d’autre. Dire le contraire, sont plus fades. Tandis que Poutine étei- cie. Peu importe lequel des deux l’empor- fréquentation au moment des incendies.
Khabarovsk à Tchita, afin d’inspecter la c’est colporter «un ragot », affirme Vladi- gnait les incendies, Medvedev se pronon- tera en 2012, car leur programme est iden- Jeunes et adulés, ils sont bien partis pour
nouvelle autoroute (2 165km) tout juste mir Poutine. çait pour le changement de nom de la tique. Simplement, chacun prend bien faire de l’ombre au « tandem ». p
construite entre le Pacifique et la frontière En lui succédant au Kremlin en maréchaussée russe, débaptisée « milice » soin de s’adresser à un public différent.
de la Mongolie. «Je veux voir de mes pro- mars2008, Dmitri Medvedev l’a soulagé pour être rebaptisée « police». Tandis que Le président est apprécié par l’intelli- Courriel : jego@lemonde.fr

Billet Robert Solé


Black-blanc-rebeu
C’EST un anniversaire discret que personne ne songe vraiment à célé-
«ELLE NE FAIT PAS DE

CADEAU
brer : il y a trente ans, en septembre 1980, le mot « beur » faisait son
entrée dans le dictionnaire. Il désignait les jeunes d’origine maghrébi-
ne nés en France de parents immigrés. « Beur » venait d’« arabe », par
une inversion des syllabes. Mais dans un verlan lui-même arabisé
qui transformait certaines voyelles : arabe/ara-beuh/beuh-ara/beur.
Peu à peu, on a vu apparaître des « beurs de service ». On a décou-
vert le charme et l’audace des beurettes. On a assisté à la naissance
d’une petite-beurgeoisie, avec quelques figures emblématiques. Le
mot a eu son heure de gloire en 1998, quand la France, championne
du monde de football, s’est déclarée « black-blanc-beur ». Le ballon a
tourné moins rond par la suite, tandis que le communautarisme
gagnait du terrain. « Arabe » se prononce de plus en plus « islam »…
Le mot « beur » a d’ailleurs été lui-même verlanisé, donnant « rebeu »,
qui est entré à son tour dans le dictionnaire.
À CETTE SOCIÉTÉ DONT LA RÈGLE SEMBLE L’EXCLUSION.
Josyane Savigneau, Le Monde des Livres
»
Faut-il s’attendre, au cours des années qui viennent, à une troisiè-
me inversion ? En attendant, les choses n’avancent pas beaucoup.
Les rebeux ont toujours l’impression de compter pour du beurre. p
«Avec Apocalypse bébé, l’auteure
de Baise-moi déploie le grand jeu :
Le courrier du jour thriller, road-movie, peinture
sociale, chronique sexuelle…
Latin Un esprit scientifique Un feu d’artifice !»
Au cœur des savoirs Ayant suivi des cours de latin pen-
Marianne Payot, L’Express
Permettez-moi de réagir avec un dant mes études secondaires,
peu d’humeur à la parution du j’avais tendance à partager l’opi-
courrier de Michael Bulley « A nion de Michael Bulley dans son «Virginie Despentes est l’un des
quoi sert le latin » (Le Monde, du courrier « A quoi sert le latin » (Le
28 août), qui illustre, à un Monde, du 28 août) selon laquelle meilleurs écrivains français
moment de surcroît où il faudrait sa connaissance ne saurait être d’aujourd’hui. Elle n’a jamais
tenir un discours convaincant et qu’un moyen. Mais, après une car-
offensif, une conception tout à la rière d’ingénieur, reprenant des
obtenu de grands prix littéraires.
fois naïve et dépassée des humani- études classiques, j’ai eu la surpri- Tant pis pour eux.»
tés classiques ! se de constater que mes connais- Marie-Laure Delorme, Le Journal du Dimanche
On aimerait, après tout ce qui a sances de latin refaisaient surface.
été écrit, pensé, sur la question J’ai pris conscience du rôle
depuis déjà un certain temps, un qu’avait joué le latin dans la for- «Un vrai grand roman palpitant,
point de vue rompant enfin avec mation de mon esprit. Ainsi, à la
cette détestable «légende romanti- différence du français, la place des
tonique et dérangeant.»
que » d’un latin ou d’un grec qui mots latins dans la phrase est Didier Pourquery, Le Monde Magazine
ne seraient beaux et intéressants libre et obéit à d’autres contrain-
qu’à condition de ne servir à rien ! tes que le sens.
Curieuse façon de défendre des C’est en se fondant sur leurs dési- «Son grand retour au roman.»
disciplines aussi ambitieuses, au nences qu’on parvient à associer Elle
carrefour de tous les savoirs, et, les mots comme il convient, en
s’agissant du latin, un savoir qui résolvant en quelque sorte des
irrigue la langue, la rhétorique, la problèmes de logique combinatoi- «Despentes, c’est une énergie,
littérature, le droit, constitutif de re. J’ai donc acquis l’intime convic- une personnalité. Un agent
notre habitus culturel, institutif, tion que l’étude du latin est du
pourrait-on dire, en continuant à plus grand intérêt pour former provocateur. Une tête brûlée.
le parler… Il y a quand même des des esprits scientifiques. Une effervescence et une colère
propos qu’on aimerait ne plus Michel Walter, Paris
entendre, ou pour le moins qu’on intactes.»
souhaiterait pouvoir rapidement Courrier et contributions des lecteurs : Nathalie Crom, Télérama
corriger… courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Cécilia Suzzoni, Paris Fax : 01-57-28-21-74
« Virginie Despentes est de retour
– elle est en grande forme.»
Sylvain Bourmeau, Mediapart
Demain dans 0123 STES
DANS TOUTES LES LI ES
« Le Monde Magazine » Roms, les maudits DE MEILLEURES VENT
de l’Europe. Avec « Le Monde » du vendredi 3
septembre daté 4
Grasset
pTirage du Monde daté jeudi 2 septembre 2010 : 364 297 exemplaires. 123

Centres d'intérêt liés