Vous êtes sur la page 1sur 4

Le comptable est responsable de la comptabilité, de la facturation et donc des

fonds qui rentrent et sortent des comptes : un rôle primordial dans l'entreprise, qui requiert
sens de la rigueur et de l'organisation !

La comptabilité générale peut être définie comme une technique


d’enregistrement (saisie) et de synthèse (traitement) de toutes les opérations
effectuées par les entreprises durant une période bien définie appelée exercice
comptable.

les objectif de la comptabilité générale ?


La comptabilité, système de l’information de l’entreprise, doit être organisée de
telle sorte qu’elle permette de : - saisir, classer et enregistrer les données de base
chiffrées. - établir en temps opportun les états prévus ou requis. - fournir
périodiquement les états de synthèse. - contrôler l’exactitude des données et des
procédures de traitement.
Les principes de la cpt générale

1- Le principe de continuité d’exploitation :


L’entreprise est présumée établir ses états de synthèse dans la perspective
d’une poursuite normale de ses activités

2-Le principe de permanence des méthodes :

L’entreprise est censée établir ses états de synthèse en appliquant les mêmes
méthodes d’évaluation et les mêmes règles de présentation d’un exercice à
l’autre.

3 - Le principe de spécialisation des exercices :

Ce principe découle du découpage de la vie de l’entreprise en exercices


comptables

Le principe de prudence :

En vertu de ce principe les produits ne sont pris en compte que s’ils sont
définitivement acquis à l’entreprise ; alors que les charges sont comptabilisées
dès qu’elles sont probables.

Le principe de clarté :

Selon ce principe, les opérations et informations doivent être inscrites dans les
comptes sous la bonne rubrique, avec la bonne dénomination et sans
compensation entre elles.
Une charge est une dépense ou un coût supporté par l'entreprise
dans le cadre de son activité. Elle s'enregistre au compte de
résultat.

b) Les charges d'exploitation

Les charges d'exploitation sont toutes les charges nécessaires à


l'activité de production de l'entreprise.

On y retrouve par exemple: les coûts d'achat de matières


premières, de marchandises et de prestations de service, les
salaires versés, les impôts et taxes, les provisions pour
dépréciation, etc.
c) Les charges financières

Les charges financières correspondent souvent à des


remboursements d’emprunt et au paiement des intérêts associés.

les produits sont les opérations créant une augmentation du résultat d'une
entreprise et donc une augmentation de son patrimoine.*

Les produits d’exploitation sont constitués des ressources qui se rapportent à une exploitation normale
et courante de l’activité.*

Les produits financiers représentent des sommes acquises en contrepartie du placement temporaire de capitaux.
Il peut s’agir d’intérêts rémunérant des prêts d’argent aux salariés, à des entreprises liées, à des partenaires
commerciaux ou encore des dividendes reçus de filiales

C'est quoi immobilisations incorporels ?


sont les biens immatériels, qui n’ont pas de substance physique, détenus par l’entreprise sur
une durée supérieure à une année. Parmi ces immobilisations figurent le fond commercial,
les logiciels, le droit au bail, les brevets, les licences…

Les immobilisations corporelles : englobent les biens tangibles destinés à être utilisés d’une manière
durable durant le cycle d’exploitation de l’entreprise. On distingue dans cette catégorie les terrains,
les constructions, le matériel industriel, les agencements et les installations techniques, le matériel
de transport, les équipements de bureau.
Les immobilisations financières : comprennent les titres financiers acquis par l’entreprise pour être
détenus à long terme (titres de participation) ainsi que les droits de créances à plus d’un an (prêts,
dépôts et cautionnements…).

Un bilan est un état de synthèse qui permet de décrire en terme d´emplois et de ressources
la situation patrimoniale de l´entreprise à une date donnée.

2. L’actif immobilisé
Cette rubrique comprend l’ensemble des biens destinés à servir de façon durable à l’activité de l’entreprise. En
langage comptable, ce sont des « immobilisations »

L'actif circulant d'une entreprise est constitué des actifs détenus par l'entreprise et
destinés à ne pas y rester durablement, c'est-à-dire pendant moins d'un cycle
d'activité

3 – Trésorerie de l’actif :

C’est les fonds immédiatement disponibles en liquidité.

1 – Financement permanent :

a- Les capitaux propres :

Capital social : apports de ou des propriétaires, qu’ils mettent à la disposition de l’entreprise


lors de sa création

c – Dettes de financement :

elles sont supérieures à un an, (emprunt obligataire, … ) en général sont auprès des
banques.

2 – Le passif circulant :

On a principalement un poste qui s’appelle les dettes du passif circulant, dettes qui doivent
être remboursées à brève échéance, en général sans grand intérêt. (fournisseurs, CNSS,
État, …)

3 – La trésorerie du passif :

Ce que doit l’entreprise rembourser à court terme. A titre d’exemple, le découvert bancaire.

-
une balance comptable est document qui regroupe un ensemble de comptes d’une
entreprise (comptes de bilan et/ou comptes de gestion) pour une période donnée.

Le grand livre est un document comptable obligatoire qui regroupe tous les
comptes de l’entreprise qui figurent au journal.

Le journal : Document comptable qui enregistre de façon chronologique toutes les


opérations quotidiennes effectuées par l'entreprise

Le compte de produits et charges (CPC) est un état de synthèse qui décrit en terme de
produits et charges les composantes du résultat final de l'exercice comptable, il est
déterminé à partir des comptes de produits et charges