Vous êtes sur la page 1sur 37

Rapport de stage sous thème :

‘‘La modélisation des tournées de la collecte


de lait’’
Centrale DANONE-Berrechid

Période du 10/07/2019 au 10/09/2019

Rédigé par : Encadré par :


- LOUTFI Chaimae - Aït MRABTI Al Mokhtar
- BROUGI Mohamed Ali
- SALHI Mohamed
Ce projet m’a permis d’acquiert une nouvelle expérience professionnelle, de rencontrer des
nouvelles personnes qui m’ont soutenu et aider à réaliser ce travail. Je souhaite les
remercier, aujourd’hui.
Tout d’abord, je suis très reconnaissante à mon encadrant direct Mr. Al Mokhtar Ait El
MRABTI, chef de projet en transformation digitale, de m'avoir soutenu et conseillé tout au
long de ce projet.
De même, je tiens à remercier Mr. BROUGI Mohammed Ali, Responsable Logistique Amont
au sein de Centrale DANONE, pour son chaleureux accueil, sa disponibilité et pour son
temps consacré afin de m’orienter et me donner toutes informations nécessaires pour
l’élaboration de ce travail.
Je remercie également Mr. SALHI Mohamed, chef de zone- région CHAOUIA au sein de
Centrale Danone.
Ce travail résulte d'une contribution importante de ces personnes. Les nombreux échanges
que j'ai eu la chance d'avoir avec eux.
Cette recherche a permis de consolider des liens professionnels fructueux. Qu'ils soient tous
remerciés pour leur collaboration et pour m’offrir un cadre professionnel adéquat et
enrichissant.
Je voudrais associer tout naturellement à ces remerciements les trois personnes suivantes :
- Ma mère K.BELARIFA, pour les encouragements et le soutien, qu'elle a toujours su
m’apporter ;
- Mon père A.LOUTFI, pour son courage et son sens de la responsabilité ;
- Mon frère I.LOUTFI, pour son aide, ses conseils, son soutien et sa présence ; Sans oublier
mes proches qui ont supportés avec moi mon rude quotidien.
Je remercie enfin tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la réussite de
ce travail et qui n’ont pas pu être cités ici.

Modélisation des tournées de transport amont

2
Résumé :
Ce présent rapport rassemble le travail réalisé dans le cadre du projet de fin d’année, effectué
au sein de la filiale Centrale Danone situé à Berrechid. Ce projet vise comme objectif la
modélisation du processus de la collecte du lait.

Afin d’atteindre les objectifs définis, il s’avère primordiale de procéder dans un premier abord
par une analyse de processus afin de définir les actions à modéliser qui seront détaillées par la
suite, et préciser les points à modifier.

Ce document se compose de quatre grandes parties, la première concerne la présentation de


l’entreprise Centrale DANONE, et le service logistique Amont. Il contient également un
espace qui encadre le projet, ainsi un autre qui définit le logiciel. La dernière partie est
consacrée pour les étapes à suivre pour la modélisation.

Modélisation des tournées de transport amont

3
Abstract:
This report brings together the work carried out as part of the end-of-year project carried out
at the Centrale Danone subsidiary in Berrechid. This project aims at modeling the process of
milk collection.
In order to reach the defined Objectif, it is essential to proceed in a first step by a process
analysis in order to define the actions to be modeled, which will be detailed later, and to
specify the points to model.
This document consists of four main parts; the first concerns the presentation of the company
Centrale DANONE, and the upstream logistics service. It also contains a space that frames the
project, as well as another that defines the software. The last part is devoted to the steps to
follow for modeling.

Modélisation des tournées de transport amont

4
Sommaire :
................................................................................................................................................... 2
Résumé :........................................................................................................................................................... 3
Abstract: ........................................................................................................................................................... 4
Liste des figures : .............................................................................................................................................. 7
Liste des tables : ............................................................................................................................................... 7
Introduction :.................................................................................................................................................... 8
Le marché laitier au Maroc : .......................................................................................................................... 9
Chapitre 1 ....................................................................................................................................................... 12
Identification de la société Centrale DANONE ................................................................................................ 13
I. Présentation de Centrale DANONE : ................................................................................................... 13
II. Historique : ........................................................................................................................................ 13
III. Dates clés : ......................................................................................................................................... 13
IV. Fiche signalétique :............................................................................................................................. 13
V. Réseau : ............................................................................................................................................. 14
VI. Informations sectorielles et actionnariat............................................................................................. 14
1. Estimation de la valeur du marché.................................................................................................. 14
2. Liste des principaux produits fabriqués : ......................................................................................... 14
3. Activités : ....................................................................................................................................... 15
4. Part de marché............................................................................................................................... 15
VII. Organigramme hiérarchique :......................................................................................................... 16
VIII. Effectif de la direction région Chaouia : .......................................................................................... 17
Chapitre 2 ....................................................................................................................................................... 19
Introduction : .................................................................................................................................................. 20
Partie 1 : Cadre théorique ............................................................................................................................... 20
1. Généralités sur la logistique Amont : .................................................................................................. 20
a. Définition : ..................................................................................................................................... 20
b. Les activités principales de la logistique Amont :............................................................................. 21
2. Généralités sur le transport ................................................................................................................ 21
a. Modes du transport : ..................................................................................................................... 21
b. Facteurs clés du transport : ............................................................................................................ 21
c. Indicateurs de transport : ............................................................................................................... 21
d. Secteur du transport au Maroc : ..................................................................................................... 22
Partie 2 : cadre du projet ................................................................................................................................ 22
1. Processus de la collecte du lait :.......................................................................................................... 22
2. Campagne de boycott :....................................................................................................................... 23

Modélisation des tournées de transport amont

5
3. Maîtrise des coûts : ............................................................................................................................ 24
4. Formulation de la problématique ....................................................................................................... 24
5. Charte du projet : ............................................................................................................................... 24
6. Outils utilisés :.................................................................................................................................... 25
Chapitre 3 ....................................................................................................................................................... 26
I. Présentation du NETLOGO ..................................................................................................................... 27
1. C’est quoi NETLOGO........................................................................................................................ 27
2. Ses fonctionnalités ............................................................................................................................. 28
3. Les domaines d’utilisations................................................................................................................. 29
4. Pourquoi NETLOGO ? ....................................................................................................................... 29
II. Description du modèle : ...................................................................................................................... 29
1. Formalisation UML : .......................................................................................................................... 29
2. La structure du modèle : ..................................................................................................................... 29
 Diagramme de classe UML :............................................................................................................ 30
 Diagramme d’activités d’agents : .................................................................................................... 30
3. Implémentation .................................................................................................................................. 31
4. Les grands concepts du modèle........................................................................................................... 31
III. Détails du modèle :............................................................................................................................. 31
1. L'initialisation .................................................................................................................................... 31
2. Les variables d’entrée : ....................................................................................................................... 32
3. Les procédures du modèle : ................................................................................................................ 33
Conclusion : .................................................................................................................................................... 36
Webographie : ................................................................................................................................................ 37

Modélisation des tournées de transport amont

6
Liste des figures :

Figure 1 : filière laitière au Maroc……………………………………………………9


Figure 2 : les parts de marché laitier……………………………………………… ...16
Figure 3 : Interface graphique de NetLogo……………………………………… …27
Figure 4 : Interface code NetLogo……………………………………………………28
Figure 5 : Interface Info NetLogo…………………………………………………....28
Figure 6 : Diagramme de classe…………………………………………………...…30
Figure 7 : Diagramme d’activité d’agents…………………………………………....30
Figure 8 : la Simulation à l’état initial…………………………………………….....32
Figure 9 : Interface NetLogo après exécution…………………………………….....34
Figure 10 : Aperçu du résultat obtenu…………………………………………..…...35

Liste des tables :


Table 1 : Charte du projet…………………………………………………………….25

Modélisation des tournées de transport amont

7
Introduction :
De nos jours le transport joue un rôle pivot dans la chaîne logistique, et les questions de coûts
du transport sont au cœur de nombre de réflexions au sein de toute entreprise cherchant à
améliorer ses politiques de gestion économique pour une compétitivité puissante ainsi pour
donner une image favorable vis-à-vis ses concurrents. Les décisions logistiques des firmes
font intervenir un certain nombre d’arbitrages, de court ou de long terme, auxquels prennent
part les coûts de transport, surtout s’ils représentent une proportion importante des coûts
globaux de la logistique de l’entreprise. C’est le cas de l’entreprise Centrale DANONE.
En effet, cette filiale marocaine de la multinationale DANONE connait en 2018 une crise
économique à cause d’un boycott national touchant tous les produits de l’entreprise. Ce
mouvement de boycott était un coup fort pour Centrale DANONE, auprès de lui elle prévoyait
une baisse de 25% à 30% de son chiffre d’affaire ainsi qu’un résultat net négatif pour
l’exercice 2018. Une suite de décisions stratégiques aidait à mettre fin à ce cauchemar, en lui
permettant de se tenir en état d’équilibre. Aujourd’hui, l’entreprise s’efforce de découvrir
plusieurs solutions et politiques afin de minimiser ses coût et de maintenir sa part de marché
en progression.
De ce fait, et voire la grande portion des coûts logistiques de la société. Centrale DANONE se
focalise sur l’optimisation de ces coûts, en donnant la plus grande importance au service
logistique amont du fait qu’il représente la partie essentielle de la chaine logistique. Alors,
c’est dans cette perspective que s’inscrit ce projet de fin d’année. Ce projet était l’opportunité
d’aborder le service logistique amont, et de mettre sous la loupe l’activité de collecte de lait
d’auprès les éleveurs principaux de Centrale DANONE dans la zone de Chaouia, afin de
modéliser cette activité, prenant en considération toutes contraintes possibles. La modélisation
de l’activité était sur le logiciel NETLOGO.
En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique les deux mois passés au sein de la
société de Centrale DANONE, il apparaît logique de présenter à titre préalable une
description générale de l’organisme d’accueil, à savoir son secteur d’activité, puis mettre au
clair le cadre du projet voire la problématique.
Enfin, il sera précisé le travail réalisé et le modèle obtenu, ainsi qu’une analyse des résultats.

Modélisation des tournées de transport amont

8
Le marché laitier au Maroc :
Le secteur laitier au Maroc a connu un important développement depuis le lancement des diverses
stratégies de développement visant la modernisation des techniques d’élevage, l’introduction des races
pures, et l’organisation des éleveurs au sein de coopératives et d’associations. Ainsi, le secteur génère
un chiffre d’affaires d’environ 8 milliards de dirhams par an et participe à la formation du revenu de
près de 300 000 ouvriers permanents et 100 000 ouvriers saisonniers. On compte plus de 400 000
exploitations laitières concentrées à hauteur de 82% dans les zones irriguées. Ce secteur est par
plusieurs organismes visant à améliorer la qualité, la production, au fur et à mesure, On cite les
exemples suivants :
 FIMALAIT : La fédération interprofessionnelle marocaine du lait.
La Fimalait, créée en Avril 2009, regroupe l’ensemble des acteurs professionnels de la filière laitière,
de l’amont à l’aval.
L’interprofession a pour but d’offrir une structure légitime et pérenne dédiée à l’accompagnement et à
la professionnalisation de l’ensemble des acteurs de la filière laitière nationale, ce à travers un
ensemble d’actions incitatives voire des actions d’accompagnement visant à :
• Organisation de manière plus cohérente de l’économie laitière nationale ;
• Amélioration de l’environnement technique et économique de la filière ;
• Organisation de la promotion collective du lait et des produits laitiers et valorisation
de son image ;
Ces objectifs sont regroupés sous un seul objectif principal ; atteindre l’autosuffisance nationale dans
le secteur laitier.
La Fimalait est le fruit du rassemblement des deux principales organisations professionnelles du
secteur :
 FENEPROL : Fédération Nationale des Eleveurs Producteurs de Lait, s’occupe de l’aval de
la chaîne de valeur du lait.
 FNIL : Fédération Nationale de l’Industrie Laitière, s’occupe de l’industrialisation du lait

Figure 1 : filière laitière au Maroc

Modélisation des tournées de transport amont

9
La filière laitière au Maroc assure la sécurité alimentaire du pays en produisant 96%
des besoins nationaux en lait et dérivés :
Cette filière est considérée comme un vrai pourvoyeur d’emplois avec 460 000 emplois directs ; elle a
généré un chiffre d’affaires de près de 14 milliards de dirhams en 2015 dont 7 milliards reviennent aux
acteurs de l’amont dans le monde rural. Selon les données disponibles en 2015, près de 260000
producteurs laitiers assurent la commercialisation du lait vers les circuits organisés via un réseau de
2700 centres de collecte, intégrant un effectif de 488 800 vaches laitières, ce qui a permis de drainer
vers les 82 usines de transformation laitières, près de 1,650 milliard de litres.
Le taux d’autosuffisance est passé de 88% en 2008 à 96% en 2016.
La production laitière en quelques chiffres :
2,6 milliards de litres de lait ont été produits, en 2016
La production se fait à 82% dans les « bassins laitiers », c’est-à-dire le Ghrab, Loukkos, Tadla,
Doukkala, Chaouia, Souss Massa, Saiss, etc)
la région de Rabat-Salé-Kenitra, occupe le premier rang de la production nationale avec une
production de 522 millions de litres de lait, suivie par les régions de Béni Mellal-Khénifra,
Casablanca-Settat et Marrakech-Safi qui fournissent 47% de la production nationale du lait.
La production nationale couvre 96% des besoins du marché.
Le lait traité par les usines de transformation représente plus de 60 % de la production totale.
La plus grande partie du lait usiné (66%) est transformée en lait pasteurisé, le reste est utilisé
pour la production des dérivés laitiers de courte et de longue durée de conservation.

La consommation laitière en quelques chiffres :


Malgré une croissance soutenue, la consommation de lait et de ses dérivés demeure faible au Maroc.
la consommation nationale moyenne est de 72 litres par habitant et par an, selon la
FIMALAIT.
La consommation nationale est de moins dix points en dessous de la norme recommandée par
l’organisation mondiale de la santé (OMS).
les citadins consomment presque deux fois plus de produits laitiers et de lait que les ruraux.
50% de la consommation laitière a concerné le lait frais, notamment pasteurisé, 50% des
produits dérivées.
La consommation de lait en poudre est relativement faible, ne dépassant pas 0,7 litre par
habitant et par an.

Les marques marocaines de lait


Centrale Danone : Centrale Laitière, pionnière de l’industrie laitière depuis 1940, est le
premier producteur marocain de lait conditionné et de produits laitiers frais.
medMilk : La gamme de lait Bon Lait est produite par la société Best Milk.
Copag : Créée en 1987, la coopérative Copag se lance en 1993 dans la production artisanale de
lait et yaourt sous la marque El Jaouda. L’industrialisation ne se fera qu’en 1999. Lait,
yaourts, jus, flancs, fromage frais.
Jibal : Jibal, est la marque de lait de la société Safilait, fondée en 2006.

Modélisation des tournées de transport amont

10
Chergui : La marque Chergui, produite par Les Domaines Agricoles, fondée en 1960, se
décline en différentes gammes de produits Laits, yaourts, fromages, jus de fruits au lait ou
leben

Modélisation des tournées de transport amont

11
Chapitre 1
Organisme d’accueil :
Dans ce chapitre, nous allons fournir une présentation générale du contexte du projet. De prime à
bord, nous allons présenter Centrale DANONE en tant qu’entreprise d’accueil ; ses activités,…

Modélisation des tournées de transport amont

12
Identification de la société Centrale DANONE
I. Présentation de Centrale DANONE :
Centrale DANONE, le leader des produits laitiers au Maroc et l’un des principaux acteurs dans le
domaine de l’agro-alimentaire, plus précisément dans le secteur laitier. Elle constitue l’un des acteurs
majeurs autant que filiale de DANONE (selon le rapport annuel de DANONE 2018).
La société est spécialisée dans l’agro-alimentaire, plus précisément dans le secteur laitier. Son capital
s’élève à 94.200.000 MDH et son introduction en bourse était le 07/10/1974. L’entreprise est
pionnière dans ce secteur et monopoliste environ 40 % du marché. Elle travaille sous licence obtenue
du groupe mondial «GERVAIS-DANONE» ce qui lui permet d’utiliser les processus protégés de ce
groupe et d’apposer leur marque sur les produits de l’usine, celle-ci étant un gage de qualité certain.
La position de leader se confirme à la Centrale DANONE par La qualité de ces ressources humaines,
la quête de l’innovation et l’engagement d’un programme d’investissement visant l’amélioration de la
productivité et des méthodes de gestion et la satisfaction du consommateur. Ces volontés sont traduites
via le Plan Stratégique que Centrale DANONE mène à bien, avec pertinence, sur un marché à fort
potentiel de croissance.

II. Historique :
Créée en 1939 au fond de Casablanca, centrale laitière est pionnière de l’industrie laitière au Maroc.
Dès 1953 et jusqu’au nos jours, l'entreprise devient Centrale Danone, partenaire de la multinationale
DANONE française avec qui elle partage les savoir-faire. Au cours de ses longues années d'existence,
Centrale Laitière n'a cessé d'innover et de créer des produits sains et équilibrés, au service du bien-être
de millions de consommateurs à travers tout le Royaume. Cette société a une production annuelle qui
dépasse les 626 631 tonnes de lait et de produits laitiers ultra frais tel que les desserts, les boissons, les
yaourts et les fromages.

III. Dates clés :


1939 : création de centrale laitière à Casablanca
1953 : Centrale laitière devient la première franchise internationale de DANONE
1972 : fusion BSN-Gervais
1974 : cotation à la bourse de Casablanca
1981 : filiale du groupe ONA
2013 : Danone devient actionnaire majoritaire de Centrale laitière
2014 : lancement du projet Hlib Bladi
2018 : Boycott national sur tous les produits laitiers du Centrale Danone

IV. Fiche signalétique :

Modélisation des tournées de transport amont

13
Raison sociale : Centrale DANONE SA
Société Anonyme de droit privé marocain à
Forme juridique : Conseil d’Administration

Société mère : DANONE

Date de création : 20/06/1959

Capital social : 94 200 000 MAD


Tour crystal 1, Bd Sidi Mohamed Ben
Adresse siège : Abdellah- Marina 20300- Casablanca

Téléphone : +212 (0)5 22 95 81 95

Fax : +212 (0)5 22 95 81 87

Marchés : Territoire national + Export

Registre de commerce : Casablanca – 26.977

Site internet : http://corporate.danone.ma/

V. Réseau :
Le réseau de Centrale DANONE conclut des contrats un nombre des éleveurs dépassant 120.000,
couvrant le territoire national, composé en cinq régions principaux : Chaouia, Tadla, Haouz, Meknès
et Doukala.
De plus, ses produits sont quotidiennement disponibles et accessibles dans les quatre coins du Maroc,
à travers plus de 75.000 points de vente partant des petits crémeries jusqu’aux grandes surfaces.

VI. Informations sectorielles et actionnariat


1. Estimation de la valeur du marché
La taille du marché est évaluée à une production annuelle qui dépasse les 626 631 tonnes de lait et de
produits laitiers ultra frais tel que les desserts, les boissons, les yaourts et les fromages. Ce, pour un
CA de 6 519 millions MAD en 2017.

2. Liste des principaux produits fabriqués :


Centrale DANONE dispose d’un portefeuille de produits riche et diversifié. L'activité du groupe s'organise
essentiellement autour de 3 familles de produits :
Le lait : la marque Centrale, positionnée autant que 1er contributeur au chiffre d’affaire de Centrale
DANONE avec une part de avec 39.9%. Ses produits se constituent du lait pasteurisé, lait UHT, beurre
et Leben.
Lait infantile : la marque Danone Lait de croissance.
Produits laitiers frais :

Modélisation des tournées de transport amont

14
• yaourts pour les marques, Danone, Yawmy, Activia, Danette, Moufid, Dan’up et Raïbi Jamila.
• Fromages : cœur de lait & Jebli.

3. Activités :
 Amont Laitier : La collecte de lait porte sur une moyenne annuelle de 400 millions de litres de
lait auprès de 1400 centres de production regroupant 128000 éleveurs, 80 citernes de
ramassage collectent quotidiennement le lait des cinq zones de collecte. Un programme de
formation, de financement et d’assistance est mis en place pour accompagner les éleveurs dans
le but d’améliorer la productivité.
 Commercial : Grâce à son réseau de distribution constitué de 36 agences commerciales. Le
chiffre d’affaires réalisé auprès des points de ventes (75 000). Les parts de marché sont de 40%
pour le lait conditionné et 70% pour les produits laitiers frais. Cette position bénéficie d’un
marketing soutenu basé sur la communication et l’innovation et d’une politique de
développement hardie qui permet le lancement à bon escient de nouveaux produits.
 Industriel : Des actions de modernisation de l’outil industriel et d’amélioration de la
productivité ont été menées au niveau industriel pour l’optimisation des coûts de revient et le
développement de l’activité. Les quatre sites de production se spécialisent chacun dans un
segment donné c’est ainsi que :
 Salé : (yaourt et raïbi) ;
 El jadida ( Assiri, fromage et lben) ;
 Fkih Ben Saleh (lait pasteurisé, beurre et lait en poudre) ;
 Meknès ( fromage frais et desserts).
 Logistique : Centrale DANONE dispose d’une importante flotte composée de plus de :
 800 véhicules de distribution qui desservent les 40 000 points de ventes (70 000
km quotidiens parcourus) ;
 80 véhicules de ramassage lait (camions-citernes) ;
 10 véhicules de convoyage produits finis (tracteurs, semi-remorques et plateaux).
Pour répondre aux contraintes de croissance de l’activité et assurer une meilleure
proximité, des actions de renouvellement du parc sont menées accompagnées par
un processus d’externalisation.

4. Part de marché
Au titre de 2019, la part de marché en valeur des principaux acteurs du marché laitier au Maroc est estimée à
40% :

Modélisation des tournées de transport amont

15
13%
4%
6% 40%

40%

Centrale DANONE COPAG Safilait Colainord Autres

Figure 2 : Les parts de marché laitier

5. Actionnariat :
Créée en 1940 sous le protectorat français, Centrale Laitière fut dans les années 1950 la première franchise de
Danone dans le monde. Cette première collaboration sera rapide. Après l’indépendance en 1956, Centrale
Laitière rejoindra le rang des entreprises publiques. Elle changera d’actionnaires 25 ans plus tard en 1981 et
passera sous le giron de l’Omnium Nord Africain (ONA). En 1998, Danone avec la holding signe son grand
retour à la table du laitier marocain pour en devenir l’actionnaire majoritaire de l’entreprise.
En mars 2013, Danone, confiant dans le potentiel des marchés, choisit d’accroître sa participation dans Centrale
Laitière de 29 à 67%, en partenariat avec SNI autant qu’actionnaire avec une part de 27%.
Après le partenariat avec Gervais, Gervais-DANONE est devenu le principal actionnaire de Centrale-DANONE
avec une répartition de 99.68%.

VII. Organigramme hiérarchique :


La structure de l’entreprise Centrale DANONE est hiérarchique dans la mesure où elle assure une
répartition pyramide des responsabilités à partir du principe de l’unité de commandement. Chaque
personne commande toute les personnes placées sous ces ordres et ainsi de suite jusqu’aux derniers
maillons de la hiérarchie.

Modélisation des tournées de transport amont

16
Direction
générale
Direction Direction
Sourcing, Direction Direction
finances et Direction Direction RH
Supplier
contrôle Supply systèmes industrielle
development - Chain d'information
Amont Laitier gestion

Région Nord : Zone


du GHARB

Région Centre: Zone


de Chaouia &
DOUKKALA

Région Sud: Zone


de HAOUZ & Zone
de TADLA

Ferme LAIT+

Direction générale

Direction Direction Direction Direction


Direction R&D
communication marketing commerciale qualité

VIII. Effectif de la direction région Chaouia :


La région Chaouia regroupe un certain nombre de personnes compétents, qui assurent le bon
déroulement et fonctionnement de la chaîne logistique de la société.

Modélisation des tournées de transport amont

17
Direction
zone Chaouia
Respons Chef Coordina Technicien Technicien Technicien
able de zone teur Coordinateu Technicien relation dévelopeme amélioratio Technicien
régional (1) logistique r projet (1) quaité (1) coopératio nt amont n génétique parc froid (1)
(1) (1) n (3) laitier (3) (3)

Modélisation des tournées de transport amont

18
Chapitre 2
Cadrage du projet :
Dans ce chapitre, nous donnons une vision globale sur ce logiciel, ses points forts aussi quelques
domaines d’utilisation de ce logiciel

Modélisation des tournées de transport amont

19
Introduction :
Nous ne pouvons débuter ce travail sans avoir une idée claire et précise sur le processus du collecte de
lait. La première tâche a été de rencontrer les différentes personnes qui entretiennent directement ou
indirectement une relation avec le service logistique amont
Il s’agit principalement de Mr. BROUGI Mohammed Ali : responsable service amont laitier ; Mr.
SALHI Mohamed : chef de zone, Mr. Mokhtar Al MRABTI : responsable réseaux et approvisionneur,
responsable du projet de travail en collaboration avec le service logistique amont.
Après quoi, j’ai pratiquement débuté le travail en menant une petite exploration en vue de comprendre
les différents processus et outils de travail. Cette phase, m’a permis d’avoir une connaissance large de
l’existant.
Avant de formuler la problématique du stage, on doit avoir une vision globale sur les différentes
contraintes confrontées par Centrale Danone tout au long de l’an dernier afin de comprendre la finalité
de ce projet.

Partie 1 : Cadre théorique


Si les outils au service de la logistique aval, et plus particulièrement du dernier kilomètre, tiennent
actuellement le haut du pavé dans les investissements en Supply Chain, la problématique de l’amont,
tout aussi vitale et complexe, dispose, elle aussi, de nombreux leviers d’optimisation encore souvent
trop méconnus.

1. Généralités sur la logistique Amont :


a. Définition :
La logistique amont s’occupe plus particulièrement de l’ensemble des activités qui ont pour objet
d’assurer la mise à disposition dans les délais souhaités par l’entreprise des références et quantités
voulues de matières premières, produits semi-finis, équipements, dans les meilleures conditions de
coût.
Le processus débute par la recherche de sources d’approvisionnement. L’approvisionnement en
marchandises ou matières premières auprès d’un fournisseur, d’un fabricant ou d’une unité de
production interne est réalisé par une commande qui finalise un achat ou la livraison des produits
semi-finis.
Elle regroupe ainsi toutes les actions qui sont menées par l’entreprise et ses fournisseurs afin d’amener
la matière première au «pied» des machines de production au moment où la production en a besoin.
La réalisation de ce processus implique la définition d’une politique d’approvisionnement :

 méthode de gestion des approvisionnements,


 délais de livraison,
 gestion du transport en amont,
 établissement d’un réseau de fournisseurs,
 système d’information à promouvoir.

Modélisation des tournées de transport amont

20
b. Les activités principales de la logistique Amont :
La logistique amont comprend un ensemble d’activités, dont on trouve principalement :
 Le développement et la recherche de sources d’approvisionnement, dans ou à l’extérieur de
l’entreprise cliente, par la mise en relation avec :
• Des fabricants aussi dénommés producteurs, industriels, fournisseurs ou sous-
traitant ;
• Des prestataires de services, aussi dénommées sous-traitants ou encore
commissionnaires de transport ou transporteurs ;
 Les achats qui impliquent la notion de « contrat » et de « vendeur » ;
 L’approvisionnement qui induit la notion de « commande », de bons de commandes ou de
« demande », de bons ou ordres de fabrication, de livraison et de fournisseurs.

 Le transport amont et les opérations douanières, pour acheminer les marchandises, vers un
point de stockage ou une plate-forme de préparation de commande.

2. Généralités sur le transport


a. Modes du transport :
Les opérations de transport se répartissent entre plusieurs modes ou moyens de transport qui mettent
chacun en jeu des engins de transport, utilisant une infrastructure donnée :
 Le transport routier : le plus répandu et certainement le plus adapté pour les petites et
moyennes distances ;
 Le transport aérien : moyen le plus prisé pour la rapidité d’acheminement des
marchandises sur de longues distances. Cette rapidité a un coût élevé pour un poids
limité, ce qui constitue un frein de développement de ce mode de transport ;
 Le transport ferroviaire : encore peu développé en Maroc et se cantonne à certaines
catégories de produits ;
 le transport maritime : adapté aux gros volumes et aux longues distances
 Le transport fluvial : très peu utilisé en Maroc malgré une fiabilité sans égal
b. Facteurs clés du transport :
Trois éléments caractérisent une opération de transport :
• la quantité à charger,
• la distance à parcourir,
• le temps de parcours ou délai d'acheminement.
c. Indicateurs de transport :
i. Coût du transport :
Le coût de l’activité transport doit se calculer aussi bien sur le transport amont, le transport aval et le
transport en propre réalisé par l’entreprise.
 Coût de transport amont :
-Coût de transport en propre / coût de transport total.

Modélisation des tournées de transport amont

21
-Coût de transport sous-traité / coût de transport total.
-Coût de location ou amortissement des camions.
-Coût de transport / coût des ventes.
 Coût de transport aval :
• Coût de transport en propre / coût de transport total.
• Coût de transport sous-traité / coût de transport total
• Coût de location ou amortissement des camions.
• Coût de transport / coût des ventes.
 Activité : nombre de km, nombre d’heures d’utilisation, nombre de points de collecte par jour.
• Valeur des marchandises transportées (au coût des ventes) / coût des
ventes.
• Nombre moyen de stops par voyage.
ii. Taux d’utilisation de la capacité :
• Nombre d’heures d’utilisation / nombre d’heures disponibles durant la
même période.
• Capacité utilisée (m3) / capacité disponible (m3) durant la même période.
• Taux de transport à vide = nombre de km à vide / nombre total de km
réalisés durant la même période.
d. Secteur du transport au Maroc :
Le secteur du transport et de la logistique est un secteur porteur pour l’économie nationale avec
100.000 emplois directs et une contribution de 5% au PIB pour l’ensemble de la filière logistique
dont 3% pour le chargement et le transport. L’importance du secteur du transport et de la
logistique se mesure également par son impact direct sur la compétitivité du tissu économique
aussi bien en termes d’export que d’import. Selon le ministère de l’Equipement et du Transport, le
coût logistique intégré représente au Maroc 20% du PIB, taux supérieur à celui d’autres pays
émergents comme le Brésil, le Mexique et la Chine où ce ratio varie entre 15% et 17%.

Partie 2 : cadre du projet


1. Processus de la collecte du lait :
Le lait constitue, en valeur, la principale matière première achetée par Danone. Ces achats sont
composés majoritairement de lait cru, pour lequel les filiales opérationnelles concluent
généralement des contrats avec des producteurs locaux, des coopératives et des fermes. Le prix du
lait cru est varié selon la saisonnalité, est-ce à cause de l’impact du climat sur la production
laitière.
Le service logistique amont s’occupe du ramassage du lait cru des différents points de collecte de
la région du Chaouia, Ben Slimane, Elguara, hed soualem, bir jdid… . Il existe trois types de
points de collecte :

Modélisation des tournées de transport amont

22
 Les groupements : Une personne physique jouant le rôle d’intermédiaire entre les
petits éleveurs et centrale Danone, qui ont pour fonctionnalité le ramassage du lait
des petits éleveurs. Les petits éleveurs sont des personnes dont la production laitière
ne dépasse pas 50 litre.
 Les coopératives : sont des centres de collecte sous de centrale Danone, dont les
petits fermiers transportent le lait quotidiennement deux fois par jour, pour le
rassembler dans les bacs à lait de centrale DANONE, c’est le circuit direct. Le circuit
indirect inclut d’autres personnes qu’on appelle les ramasseurs, leur mission et de
collecter le lait cru à partir des petits éleveurs pour les rendre au coopérative.
 Les fermes : des centres de production laitières, possédant des vaches dont l’effectif
peut dépasser les centaines. Les fermes font une production laitière de plus de 80000
litres.
Chaque éleveur se caractérise par une qualité et quantité de lait différente, généralement il existe
deux types de qualité, la qualité standard et la qualité premium. Tout type de lait est adressé à des
produits spécifiques. On adresse le lait collecté à la production de spécifiques types de produits,
selon ses caractéristiques et sa composition nutritionnelle. Le lait de qualité premium est adressé
aux produits dites de haute qualité, tel que Jebli, Activia, lait UHT, formage cœur de lait alors que
le lait de qualité standard s’adresse aux d’autres produits : le lait pasteurisé, etc...
Le lait est ramassé par un chauffeur et graisseur de ramassage. Une préoccupation parallèle de ce
service est le développement de la production laitière en termes de qualité et de quantité. En effet,
pour atteindre cela, un encadrement est assuré par chaque technicien aux différents éleveurs
faisant partie de son secteur. Le secteur constitue, pour sa part, une partie de la zone globale qui
est soumise au pouvoir du chef de zone. La mission d’encadrement se manifeste dans la
sensibilisation et l’incitation des agriculteurs à l’amélioration de la qualité de leur lait en leur
apportant l’aide et le soutien nécessaires.
Quotidiennement, le lait cru est ramené au site dans des camions-citernes contenant 3 à 4
compartiments de capacité différente, il y’en a 14 camions-citernes
- 8 citernes à quatre compartiments, chaque citerne peut contenir 25000 (l) de lait.
- 6 citernes à trois compartiments, chacune peut contenir 15000 (l) de lait.
Avant de charger le lait dans les citernes, le chauffeur suit un processus de contrôle afin de
vérifier la qualité du lait, sa constitution, la température qui doit être initialement de 4 °C.
Une fois le contrôle est issu d’un résultat conforme, le chauffeur enregistre les données
concernant la piste de collecte à l’aide d’un présente au responsable de la réception un bon de
livraison dans lequel il a mentionné : le N° de bon, N° de citerne, N° de chauffeur, heure d’arrivée
et le litrage annoncé.

2. Campagne de boycott :
Dès 20 avril 2018, Centrale DANONE était victime d’une campagne de boycott national, notamment
sur son activité de vente de lait sous la marque Centrale. Ce boycott a fortement pénalisé la société en
constatant une baisse significative du chiffre d’affaires total de l’entreprise ladite, avec une baisse de
ventes de 27 % arrivant jusqu’au 40% tout au long de la campagne.

Modélisation des tournées de transport amont

23
Une annonce qui faisait suite à la décision de l’entreprise de diminuer de 30% les volumes de collecte
de lait cru auprès de ses 120.000 éleveurs. Centrale Danone avait également mis fin à 886 contrats
d’intérimaires de courte durée sur les 6.200 employés travaillant sur les différents sites du groupe.

3. Maîtrise des coûts :


Au dernier trimestre, Centrale Danone a commencé à regagner des parts de marché grâce au lancement
de nouvelles références à prix réduits dans la catégorie des laits, suite à une consultation avec les
consommateurs Marocains organisée en septembre.
Malgré cette situation tendue, l’entreprise reste mobilisée pour mettre en œuvre sa stratégie visant à
mettre en place un modèle équitable et pérenne sur le lait frais pasteurisé. Parallèlement, Centrale
Danone reste focalisée sur la maîtrise de ses coûts pour atténuer les effets du boycott. A noter
que malgré la baisse du prix lait, le nouveau business model de l’entreprise n’est pas encore stable.

4. Formulation de la problématique
Entre temps, afin d’assurer un bon équilibre financier, centrale Danone adopte une stratégie qui
s’appuie de plus en plus sur la part amont de son activité, et en particulier sur son approvisionnement
en matières premières, non plus uniquement pour piloter ses coûts mais aussi pour en faire un véritable
levier de création de valeur et de différenciation face à ses concurrents, et ce dans le cadre de
l’amélioration de son processus. Alors, la société se voit obligé de maitriser les frais de son processus
de collecte de lait et d’insérer des solutions pour faire des améliorations concernant la maitrise des prix
de revient et sa chaîne logistique.
L’objectif de ce projet est de simuler la chaîne logistique amont dans un environnement virtuel et de
produire les mouvements correspondants dans le monde réel. Suite à la modélisation du processus de
collecte de lait, on peut détecter plusieurs pistes à améliorer parmi elles je cite le kilométrage parcouru
par les camions-citernes tout au long du trajet suivi par le chauffeur pour charger le lait à partir des
différents points de collecte.
Donc mon projet vise à modéliser l’ensemble des points de collecte, les différents types de camions-
citernes utilisés, en proposant des trajets avec le minimum des kilomètres possible, en obtenant comme
résultat un coût optimisé.

5. Charte du projet :
Pour avoir une vue générale sur le projet, j’ai établi une charte qui résume les principaux éléments
importants dans le projet ou j’ai défini le projet, les responsables les objectifs et leurs périmètres :

Charte du projet

Nom du projet Modélisation du processus de collecte de lait

Produits concernés Lait Responsable Mr Mokhtar Al MRABTI

Chargé du projet LOUTFI Chaimae

Date de début 15/07/2019 Date de fin 10/09/2019

Modélisation des tournées de transport amont

24
Description

Description du projet Modéliser la chaîne de logistique amont ; le processus


de la collecte de lait
Périmètre L’action traite le processus de collecte du lait, dès son
chargement de points de collecte jusqu’au son dépotage
à l’usine
Objectif du projet • Modéliser le processus de collecte de lait
• Optimisation des coûts logistiques
Résultat pour la société • Modèle simple & clair

• Bon encadrement
• Communication claire et régulière
Facteurs de succès
• Accès aux données

Contraintes et risques • Nouveau logiciel

Planning Semaines

1 2 3 4 5 6 7 8

Définir le périmètre du travail

Apprendre à utiliser le logiciel

Modélisation

Tableau 1 : charte du notre projet


6. Outils utilisés :
Nous présentons ici les deux outils-clés de notre approche. Il existe une grande variété de logiciels que
ce soit pour la représentation UML ou la modélisation en Simulation Multi-Agents. Nous avons choisi
respectivement Visual Paradigm et NetLogo1 pour leur accessibilité (logiciel libre), leur simplicité
d'utilisation, et leur efficacité.

1
Voir chapitre 3

Modélisation des tournées de transport amont

25
Chapitre 3
LA MODELISATION :
Dans ce chapitre, nous allons décrire le modèle, les différentes variables d’entrée et la
simulation du modèle.

Modélisation des tournées de transport amont

26
I. Présentation du NETLOGO
1. C’est quoi NETLOGO
Selon sa propre documentation, NetLogo est un logiciel gratuit et open source, offrant un
environnement de programmation et de modélisation pour la simulation à base d’agent (SBA) avec
une interface graphique adaptée. Il est créé à l’université de Northwestern aux Etats-Unis en 1999 et
toujours en développement continue. La dernière version est celle de 2018, la version 6.0.4, sur
laquelle j’ai créé mon modèle.
NetLogo convient tout particulièrement à la modélisation de systèmes complexes évoluant au cours du
temps. Les modélisateurs peuvent donner des instructions à des centaines ou des milliers d'agents
opérant indépendamment les uns des autres. Ce qui permet d'explorer les liens entre les
comportements des individus à leur niveau et les schémas généraux (comportements de groupe ou de
masse) qui émergent des interactions entre de nombreux individus. C'est aussi un environnement de
programmation permettant aux étudiants, aux enseignants et aux développeurs de cours de formation
de créer leurs propres modèles.
NetLogo est suffisamment simple pour permettre aux étudiants et aux enseignants d'utiliser les
simulations sans trop de difficultés, voire d'en concevoir eux-mêmes. Mais il est aussi assez
performant pour servir d'outil puissant pour des chercheurs dans de nombreux domaines
NetLogo se compose de trois parties :
 une interface permettait de créer des boutons, des moniteurs des graphes…

Figure 3 : Interface graphique de NetLogo


 Une partie de code, là où le langage est inséré, le code d’un modèle multi-agent s’écrit en
NetLogo, un langage de programmation de la famille des Logo. Un système écrit sous NetLogo
est constitué de quatre types d’agents : des tortues, des patches, des liens et l’observateur
(observer).
• Les tortues (turtles) sont les agents qui peuvent se déplacer dans le monde.
• Le monde (world) est à deux dimensions et est divisé en une grille de patches.
Chaque patch est un morceau de sol carré sur lequel les tortues peuvent se déplacer.
• Les liens (links) sont des agents qui relient deux tortues.

Modélisation des tournées de transport amont

27
• L’observateur (observer) n’a pas de position déterminée et permet de suivre
l’évolution d’un agent de type tortue ou patch au cours de la simulation.
 La dernière partie : info, c’est la partie permettant de décrire votre programme en détails avec
des informations accessibles par toute personne utilisant le modèle.

Figure 4 : Interface code Figure 5 : Interface Info

2. Ses fonctionnalités
NetLogo fait l’objet de plusieurs fonctionnalités, dont on peut citer :
✔Système :
 Multiplateforme : tourne sur Mac, Windows, Linux, et autres
✔ Langage :
 Entièrement programmable
 Structure du langage simple
 Dialecte Logo étendu pour supporter les agents
 Important vocabulaire de primitives intégrées au langage
 Fonctionnement absolument identique sur toutes les plateformes
✔ Environnement :
 Observation des modèles en 2D ou en 3D
 Formes vectorielles redimensionnables et pivotantes
 Centre de commande pour un pilotage interactif (en direct) de la simulation
 Interface pouvant recevoir des boutons, des curseurs, des commutateurs, des traceurs de
courbes, des sélecteurs, des moniteurs, des boîtes de texte, des notes, des zones de sortie
 Variateur de vitesse pour accélérer ou ralentir la simulation
 Système de sortie graphique puissant et souple
 Panneau d'informations pour annoter les modèles

Modélisation des tournées de transport amont

28
 Fonctions d'exportation et d'importation (exportation des données, sauvegarde et
restauration de l'état d'un modèle, création et enregistrement d'une animation)
 Modélisation de systèmes dynamiques
✔ Web :
 Modèles enregistrables sous forme d'applets pouvant ensuite être intégrés dans des pages
web
3. Les domaines d’utilisations
NetLogo est une plateforme adaptée à tout type d’utilisation, aussi à n’importe quel domaine de travail et de
recherche. Les domaines suivants, ne sont que des exemples des domaines les plus utilisés :
 Biologie
 Chimie
 Industrie
 Physique
 Economie…

4. Pourquoi NETLOGO ?
Notre choix pour le la plate-forme NetLogo n’était pas au hasard. NetLogo fait preuve de plusieurs avantages, et
ce dans des domaines différents. Nous citons les exemples suivants :
 Une interface entièrement paramétrable selon les fonctionnalités souhaitées et les lignes de codes
associées.
 Un langage de programmation simple et primitif
 Polyvalence d’utilisation
 Manipulation simple des systèmes complexes
 Possibilité de créer une large variété d’objets.

II. Description du modèle :


Avant d’élaborer le modèle, nous commençons tout d’abord par une conception du modèle souhaité.
Pour cette conception, nous avons choisi une formalisation UML.

1. Formalisation UML :
En premier lieu, nous utilisons le langage Unified Modeling Language (UML) pour formaliser le
système. UML est un langage de modélisation orienté-objet. Il propose une notation standard pour la
modélisation des applications construites à base d'objets. Le langage est fondé sur une syntaxe, une
sémantique et une notation graphique simples, précises et universelles, qui ont pour but de faciliter
l'expression et la communication d'un modèle. Il puise sa force dans sa capacité à "modéliser de
manière claire et précise la structure et le comportement d'un système indépendamment de toute
méthode ou de tout langage de programmation" (Muller et Gaertner, 2000).

2. La structure du modèle :
Nous modélisons le déplacement d’une seule catégorie d’agents mobiles : les camions-citernes qui se
déplacent à destination des pistes de collecte les plus proches. Le territoire virtuel de la simulation est
constitué de stations qui permettent de prendre en charge des camions-citernes à destination des pistes

Modélisation des tournées de transport amont

29
de collecte. Les pistes de collecte se situent de façon aléatoire afin de pouvoir étudier plusieurs
possibilités de tournées. A l'initialisation, le programme créée dans un premier temps les points de
collecte puis il les relie entre-elles en fonction d'une distance de connexion maximale. Les stations
sont donc les sommets d’un graphe non planaire sur lequel se déplacent les camions-citernes.
L'espace quant à lui est isotrope, mais non continu puisqu'il est borné par l'interface de simulation. Ce
cadre représente le territoire de desserte du service de transport. Opérant sur un territoire purement
théorique, l'échelle spatiale du modèle n'est pas précisée.

 Diagramme de classe UML :

Figure 6 : Diagramme de classe


 Diagramme d’activités d’agents :

Figure 7 : Diagramme d’activités d’agents

Modélisation des tournées de transport amont

30
Pour comparer les différentes procédures d'optimisation, nous avons défini deux scénarios :

 Scénario 1. Minimisation de la distance par les camions-citernes et minimisation du nombre


des camions-citernes. Les camions-citernes vont se déplacer vers les pistes de collecte les
plus proches uniquement, jusqu’au l’obtention des camions-citernes pleins.

 Scénario 2. Maximisation du nombre des camions-citernes et minimisation de la distance


parcourue par les camions-citernes.

3. Implémentation
En NetLogo, l’implémentation d’un modèle utilise la partie simulation du logiciel comme une
interface de programmation. Le comportement des agents est défini par des procédures appelées
command, ses commandes pouvant être directement liées à des boutons créés par l’utilisateur. Ainsi,
notre modèle se dispose de trois boutons :
 Le bouton Initialiser permet de charger la carte d’environnement et d’initialiser les agents. Les
variables sont l’ensemble des usines, les différentes pistes de collecte et les camions-citernes.
 Le bouton ‘camions’ permet de spécifier l’ensemble des camions-citernes voulues ainsi que
leur capacité, une fois on clique sur le bouton on choisit l’usine dont lequel on va affecter les
camions-citernes choisis.
 Un autre bouton ‘commencer’ permet de lancer la simulation. On peut changer les paramètres
de ce bouton afin de faire marcher la simulation pas à pas où bien, on lance la simulation
jusqu’au aboutir à sa fin.
4. Les grands concepts du modèle

Perception : Les agents sont capables de mesurer la distance qui les sépare des différentes pistes de
collecte. Ils sont aussi capables de percevoir les pistes qui ont été déjà visité par d’autres camions-
citernes. En revanche, ils n'ont aucune perception de la forme du réseau et de la localisation des
clients. Leur connaissance de l'environnement est donc finalement très limitée, mais elle suffit pour
qu'ils puissent atteindre leurs objectifs.

Interaction : Les camions-citernes et les pistes de collecte peuvent échanger de l'information entre
eux et avec leur environnement. Lorsque les pistes sont déjà visitées, les camions-citernes ne peuvent
pas visiter les mêmes clients sauf s’il reste encore du lait à collecter. Une fois les camions-citernes
sont pleins, ils reviennent à l’usine de départ.

III. Détails du modèle :


1. L'initialisation
La figure suivante est une capture d'écran à l'état initial. Nous pouvons y lire les paramètres de
simulation dans les boites à gauche, ainsi que la configuration du territoire virtuel sur la fenêtre de
simulation à droite. Les simulations ont toutes été réalisées à partir de la même structure spatiale, seule
la position des agents, qui est aléatoire à l'initialisation. Les variables des agents ont toutes été
initialisées de la même manière et les paramètres de simulation sont restés fixes.

Modélisation des tournées de transport amont

31
Figure 8 : la Simulation à l’état initial

2. Les variables d’entrée :


Ce modèle possède un ensemble de variables d'entrée qui interviennent dans la simulation. Tout agent
dans le modèle est spécifié par un certains nombres de variables. Nous spécifions pour chaque agent,
les variables utilisées et leur valeur initiale.

Notre modèle comprend cinq types de camions-citernes.

 Camions-citernes simples : contenant une seule citerne, de capacité variante. Nous pouvons
choisir soit des citernes de 15T ou bien de 25T. La capacité reste variante selon le besoin.

 Camions-citernes doubles : contenant deux citernes soit de même capacité c’est-à-dire 15T
fois deux voire les citernes de 25T. Soit des citernes de capacité différente. Ces derniers sont
sous le nom des citernes mixtes.

Ces camions-citernes comprennent certaines variables :

 Distance : numérique, pour calculer la distance parcourue par chaque camion-citerne

 Destination : chaîne de caractère, pour indiquer la piste suivante à visiter, elle prend comme
valeur initiale nobody.

 Capacité-maximale : numérique, sa valeur initiale est indiquée par l’utilisateur selon son
besoin.

 Capacité-actuelle : numérique, la capacité de la citerne actualisée, chaque fois le camion visite


une piste de collecte. Elle prend comme valeur initiale zéro.

 Capacité-restante : numérique, elle indique la capacité disponible à charger dans la citerne.


Elle prend comme valeur initiale la capacité maximale de la citerne.

Modélisation des tournées de transport amont

32
 Point-départ : prend comme valeur id-usine de l’usine auquel le camion appartient.

Nous avons aussi droit de choisir le nombre d’usine et le nombre des pistes de collecte.

Les usines ont trois variables :

 Variable numérique nb-camions : sommant le nombre des camions précisé

 Variable id-usine : ticket de référence pour les camions-citernes. Cette variable est affectée
aux camions-citernes de l’usine source, permettant aux camions de revenir à leur point de
départ.

Les pistes de collectes sont des ramasseurs, des fermes et des coopératives comme nous avons indiqué
auparavant. De leur tour, les variables des pistes de collecte sont tous initialiser au début, ces variables
sont comme suit :

 Variable booléenne visité ? : prend la valeur faux par défaut, cette variable indique si la piste
est déjà visitée ou non.

 Variable numérique litre : variant selon chaque type de piste, et prend une valeur aléatoire
selon des bornes spécifiées.

 Variable chaîne de caractère qualité-lait : de même, elle prend une valeur aléatoire ‘S’ ou ‘P’
pour indiquer si la qualité du lait produit par la piste est standard ou bien premium.

3. Les procédures du modèle :


Dans cette partie, nous détaillons les procédures qui nous semblent les plus importantes pour le
fonctionnement du modèle. Elles concernent les choix de déplacement des camions-citernes.
On cliquant sur le bouton ‘commencer’, notre modèle amorce. Les camions-citernes choisissent les
pistes à visiter sous les contraintes suivantes :
- Les clients n’été pas encore visité par d’autres camions-citernes.
- La tournée d’un camion-citerne doit englober les clients qui produisent le lait de même type de
qualité
-
Lorsqu’une piste est visitée, sa couleur change en gris au fur et à mesure en arrière-plan les opérations
suivantes s’exécutent :
1. Le nombre de litre contenu dans la piste s’ajoute à la capacité actuelle de la citerne ;
2. La piste prend zéro comme valeur de la variable litre ;
3. La variable booléenne visité ? prend la valeur vraie ;
4. La capacité restante à charger se modifie.

Modélisation des tournées de transport amont

33
Figure 9 : interface NetLogo après exécution

Le tableau de bord que nous voyons dans l’interface NetLogo à gauche, affiche les variables globales
calculées au cours de la simulation et initialiser à chaque fois les camions-citernes se dirigent vers
l’une des destinations. Nous trouvons comme indicateurs :
 Clients-visites : affiche le nombre global des clients visités à chaque tournée.
 Qte-disp-Cam : affiche la somme des litres disponibles par les camions citernes de la tournée.
 Qte-charge-cam : affiche la quantité du lait chargée par tous les camions-citernes
 KM-CAM : déclare le kilométrage parcouru par l’ensemble des camions.
 Cout-Total : déclare le coût dispensé par l’ensemble des camions pendant les tournées.
 #nb-client : affiche le nombre global des clients existant dans l’interface
 #nb-camions : affiche le nombre total des camions
Ainsi que deux graphes, un pour le lait ramassé. Il permet de poursuivre le lait collecté à chaque
tournée. L’autre graphe de la distance parcourue, de même pour poursuivre le kilométrage parcouru à
chaque tournée.
Les camions-citernes complètent leurs tournées jusqu’à avoir toutes les pistes visitées, ou bien les
camions-citernes sont pleins.
Une fois les camions-citernes reviennent à leurs usines, nous obtenons des indicateurs détaillées de
chaque camion sous forme d’un fichier CSV. Ce fichier contient les informations suivantes :
• Id-camions
• Id-usine
• Distance parcourue par le camion
• Nombre des litres collectés par le camion
• Le coût dépensé par le camion, tout au long de la tournée
A partir de ce fichier, nous pouvons exploiter les résultats pour des calculs plus complexes

Modélisation des tournées de transport amont

34
Figure 10 : Aperçu des résultats obtenus

Modélisation des tournées de transport amont

35
Conclusion :
Au terme de ce projet de fin d’année, nous sommes parvenus à modéliser la chaîne de collecte de lait.
Nous avons tout d’abord commencé par comprendre le processus de collecte et mettre en clair les
différentes contraintes possibles, puis apprendre à utiliser le logiciel afin de pouvoir modéliser les
tournées de collecte du lait.
Le problème de collectes et a fait l’objet de peu d’attention dans la littérature. Successivement, nous
avons modélisé une version simplifiée du problème avant d’ajouter progressivement des contraintes
fortes jusqu’à atteindre le modèle actuel, de son tour ce modèle peut être plus développés. Nous
pouvons ajouter une variation de production des pistes selon les saisons de l’année comme nous
pouvons améliorer la structure du modèle, ainsi nous sommes capables d’ajouter des graphes et
d’autres variables d’entrées tous dépend du besoin de la société. Ce modèle permet d’avoir un modèle
clair et simple des tournées de collecte de lait, aussi il donne une approche claire permettant
d’exploiter les résultats obtenus pour une optimisation du kilométrage, voire des coûts logistiques
amont.
Ce stage était l’occasion pour approfondir mes connaissances techniques, en termes de méthodologie
de résolution de problème, de la gestion de plusieurs tâches et des études prévisionnelles. Egalement
ils m’ont permis une intégration dans le monde professionnelle vu l’atmosphère positive et la
collaboration que mon sujet a eue.

Modélisation des tournées de transport amont

36
Webographie :

www.hcp.ma
http://corporate.danone.ma/
https://www.zonebourse.com/CENTRALE-DANONE-41148778/societe/
Le rapport financier annuel de Danone-2018

Modélisation des tournées de transport amont

37