Vous êtes sur la page 1sur 14

SOMMAIRE

INTRODUCTION
I. LE NOTAIRE.....................................................................................................2
1. Historique du notaire...........................................................................2
2. Definition.............................................................................................3
3. Role du notaire....................................................................................4
4. Les avantages de faire appelle aux notaires.........................................5
5. Comment choisir un notaire ?..............................................................7
6. Combien coute le recours a un notaire ?..............................................8
II. AVOCAT...........................................................................................................9
1. Généralités..........................................................................................9
2. Définition.............................................................................................9
3. Rôle de l’avocat.................................................................................10
4. Avantage de faire appel a un avocat..................................................11
5. Comment choisir un avocat ?.............................................................12
6. Combien coûte le recours à un avocat ?.............................................13

CONCLUSION

2019-2020 TS STGI 1B 1
INTRODUCTION
Le domaine juridique comporte plusieurs intervenants qui, selon leur
champ d'expertise, occupent différents rôles dans la société. Deux
professions de cet univers posent toutefois certaines ambiguïtés pour
les personnes n'ayant pas effectué d'étude en droit. Le notariat et
l'avocat sont des professions similaires, toutes relatives au domaine
juridique. De leur formation initiale en droit le Notaire et l’avocat ont
chacun des prérogatives exclusives. Le premier est un officier public à
qui l’État délègue le pouvoir de conférer une authenticité à certains
documents et le second a le pouvoir exclusif de plaider devant les
tribunaux. Les deux professions requièrent un sens de l’analyse, du
leadership, et une capacité d’entrer en communication et d’inspirer
confiance.

I. LE NOTAIRE

2019-2020 TS STGI 1B 2
1. HISTORIQUE DU NOTAIRE
Les notaires existent depuis l’antiquité précisément dans l’Empire
romain. Tous les empires antiques connaissent une position
comparable à celle du notaire. Les notaires sont alors, essentiellement,
des rédacteurs d’actes, qu’ils n’auront pas le pouvoir d’authentifier
avant le XVe siècle, lorsqu’ils deviendront détenteurs du sceau de
l’État et délégataires de l’autorité publique. Le pouvoir royal a beau
s’affermir, la taille et les impôts ne suffisent pas à remplir ses caisses ;
le principe de la vénalité des charges dont celle des notaires permet
d’augmenter les
recettes de l’État. On compte ainsi à la veille de la Révolution 13 000
notaires, dont beaucoup sont dans des situations financières difficiles.
Les révolutionnaires de 1789 abolissent les
privilèges et la vénalité des charges, et instaurent des notaires publics
recrutés sur concours. Napoléon parvient à réorganiser le
notariat par la loi du 25 ventôse an XI (16 mars 1803) qui fonde le
statut actuel de la profession, lui confiant mission d’assister le public
dans toutes les applications du droit. Tous les actes notariés font donc
foi en justice et sont exécutoires dans toute l’étendue de la
République. En deux siècles et principalement dans la seconde moitié
du XXe siècle, le notariat s’est considérablement renouvelé. Les
offices notariaux sont soumis à un « numerus
clausus », et leur implantation est gérée par le ministre de la Justice.

2. DEFINITION
Selon L'article 1er de l'ordonnance du 2 novembre 1945 relative au
statut du notariat « Les notaires sont les officiers publics établis pour
recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou
veulent faire donner le caractère d'authenticité attaché aux actes de
l’autorité publique ».
En outre Le notariat est l’un des métiers du droit dans les pays de droit
romano-civiliste, Le Notaire est un juriste de droit privé et officier
public, nommé par l’autorité publique, chargé d’instrumenter les actes

2019-2020 TS STGI 1B 3
juridiques civils, dits actes notariés, de juridiction non contentieuse
pour lesquels la forme authentique est prescrite par la loi ou requise
par les parties
3. ROLE DU NOTAIRE
Le notaire est un juriste investi d’une mission d'autorité publique
qui prépare des contrats sous la forme authentique pour le compte
de ses clients. II exerce ses fonctions dans un cadre libéral. Le
notaire est un officier public intervenant dans l'ensemble des
domaines du droit, tel que, par exemple, le droit de la famille,
notamment en matière de mariage, de divorce, ou de successions,
ou encore dans le domaine du droit de l'immobilier, du patrimoine,
de l'entreprise...

Le notaire agit pour le compte de l'État et est nommé par le ministre


de la justice. Il confère aux actes qu'il rédige un gage de sérieux et
d’authenticité. Cela signifie qu'il possède des véritables
prérogatives de puissance publique, qu'il reçoit de I ‘Etat. L'article
1er de l'ordonnance du 2 novembre 1945 relative au statut du
notariat : « Les notaires sont les officiers publics établis pour
recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou
veulent faire donner le caractère d'authenticité attaché aux actes de
l’autorité publique ».

La même ordonnance a défini la mission du notaire : « Les notaires


sont les officiers publics établis pour recevoir les actes et contrats
auxquels les parties doivent ou veulent faire donner le caractère
d'authenticité attaché aux actes de l'autorité publique, et pour assurer
la date, en conserver le dépôt, en délivrer des grosses et expédition »  
Le notaire est investi du pouvoir d'authentifier les actes qu'il rédige ou
qui lui sont présentés par ses clients en apposant son sceau et sa propre
signature, Il constate ainsi officiellement la volonté exprimée par les
personnes qui les signent et s'engage personnellement sur le contenu et
sur la date de l'acte. Cet acte s'impose alors avec la même force qu'un
jugement définitif. La force probante de l'acte notarié est dès lors bien
supérieure à celle d'un écrit sous seing privé signé par les parties.

2019-2020 TS STGI 1B 4
Le notaire est un professionnel libéral, bien qu'il ait la qualité
d'officier public. En effet, il exerce ses fonctions dans un cadre libéral,
au sein d'une étude, et assure ainsi une forme moderne de service
public sans coût pour l'État, puisqu'il assume la responsabilité
économique de son étude.
Le notaire est intégralement rémunéré par ses clients (et non par les
contribuables) selon un tarif fixé par I ’Etat pour les services qu'il
rend. Contrairement à l'avocat, le notaire ne fixe pas librement sa
grille d'honoraires. Les notaires sont présents sur tout le territoire
ivoirien en vertu d'une répartition arrêtée par le ministre de la justice
en fonction des besoins de la population. II assure donc un service
public juridique de proximité. En effet, les offices notariaux sont
soumis à une implantation encadrée sur tout le territoire pour répondre
aux besoins de la population.

4. LES AVANTAGES DE FAIRE APPELLE AUX


NOTAIRES
Il existe de nombreuse raison pour lesquelles on peut faire appelle un
notaire. On peut :
a) Voir un notaire pour les transactions de biens immobiliers La vente immobilière
ou l'achat
Immobilier nécessite impérativement l’office d'un notaire si l'on désire
le faire suivant les règles et les lois convenues. Grâce au notaire on
bénéficie d'une sécurité juridique.
b) Prendre un rendez-vous chez un notaire pour les formalités relatives aux
entreprises
Les notaires disposent également d'une haute qualification en droit des
sociétés et en fiscalistes. De ce fait, leur intervention s'avère d'une
grande nécessité pour les chefs d'entreprises et les commerçants.
Grâce à leurs connaissances et leurs acquis, ils vous permettront un
choix judicieux dans la forme juridique de votre entreprise et
faciliteront les interventions de nature juridique et décisionnelle pour
votre entreprise.

2019-2020 TS STGI 1B 5
Si vous désirez entreprendre, alors il serait peut-être temps de prendre
un rendez-vous avec un notaire
c) Un notaire pour faciliter la gestion de votre patrimoine
On le sait tous, la gestion d'un patrimoine est assez difficile pour une
personne. Le notaire par sa formation présente les capacités
nécessaires pour vous aider pour une excellente gestion. Qu'il s'agisse
d'un placement en bourse ou d’une assurance vie, vous offrir les
services d'un notaire vous facilitera la gérance de votre patrimoine en
vous donnant des conseils juridiques judicieux.

d) Les notaires pour toutes vos donation et successions


Les successions et donations créent le plus souvent un trouble
lorsqu'aucune indication n'est faite en rapport. En vue d’apaiser et
d’éviter toutes Les tensions dans le futur, l'aide d'un notaire est donc
fondamentale, car celui-ci connaît la valeur des biens immobilier sur
le marché immobilier et celle des biens successoraux.
Voir un notaire le plus tôt serait donc une idée judicieuse pour le
partage de votre héritage et pour vos donations

e) Les notaires pour vos crédits en banques et vos assurances


L'expertise d'un notaire est nécessaire lorsque vous désirez négocier
un prêt à la banque. Il assure en effet fiabilité et sécurité compte tenu
de sa juridiction. Il en va de même quant à la souscription à un
contrat d’assurance où le notaire est d'une aide particulière. Alors
n'attendez plus.

f) Les prestations des notaires en tant que conseiller juridiques.


Véritable conseiller juridique, le notaire assure la légalisation des
signatures et la certification des documents. De même, il se charge de
vous conseiller de façon juridique ou fiscale. La protection de vos
contrats confidentiels, testaments ou autres documents importants peut
être également assignée à un notaire

2019-2020 TS STGI 1B 6
5. COMMENT CHOISIR UN NOTAIRE ?
Choisir un notaire, c'est choisir un partenaire avec lequel des relations
de confiance vont pouvoir se nouer. L'importance de la qualité des
rapports humains est primordiale.
Si le savoir est un facteur important dans le choix du notaire, sa
personnalité et sa sensibilité constituent autant d’éléments tout aussi
déterminants.
Le choix d’un notaire est libre : le client peut donc se tourner vers le
notaire qu'il souhaite et lui demander de le conseiller. L'important est
de lier une relation de confiance avec le notaire dans la mesure où il
sera amené à intervenir dans des domaines qui peuvent être très
personnel (divorce, succession...). De même, lorsque le client recourt à
un notaire dans plusieurs domaines de sa vie privée et professionnel,
ce notaire sera en possession d'informations importantes et il doit alors
exister un réel lien de confiance. N’hésitez pas à demander des
renseignements sur la façon dont ont été traités des problèmes ou des
projets semblables aux vôtres.
Bien que le client puisse choisir librement son notaire, le notaire
sollicité peut valablement refuser de se peut charger du cas qui lui est
soumis, s'il ne s'estime pas compétent, si l'affaire heurte ses
convictions, s'il ne peut pas consacrer au dossier un temps suffisant en
raison de sa charge de travail actuelle, en raison d'un conflit d'intérêts.

Cette faculté garantit la qualité de la relation basée sur la confiance


mutuelle et la transparence sans lesquelles le notaire ne peut s’occuper
convenablement des intérêts du client. Lorsque le lien de confiance est
rompu, le notaire, tout comme le client, peut décider de se décharger
du dossier et de conseiller son client de trouver un autre notaire

2019-2020 TS STGI 1B 7
6. COMBIEN COUTE LE RECOURS A UN
NOTAIRE ?
Lorsque vous êtes obligé ou que vous décidez de recourir aux services
d'un notaire, vous pourrez être amené à régler plusieurs types de
sommes : des honoraires, des taxes et des déboursés.
Les déboursés (1 /10È) : ce sont les sommes acquittées par le notaire
pour le compte de son client et servant à rémunérer les différents
intervenants et/ou à payer le coût des différents documents, ainsi qu'à
régler les frais exceptionnels engagés à la demande du client (ex
certains frais de déplacement).
La rémunération du notaire à proprement parler (1/10), la
rémunération du notaire est strictement règlementée. Elle fait l'objet
d'une tarification par l’état. Ce tarif, fixé par le décret du 8 mars 1978
a été modifié deux fois par le décret du 16 mai 2006 d'une part et le
décret du 21 mars 2007 d'autre part.
Il est conseillé de demander, dès le premier rendez-vous, une
estimation du coût global des frais envisagés pour le conseil ou l'acte
envisagé. Le notaire établira un devis comprenant les éléments
énumérés ci-dessus.
II. AVOCAT

1. GENERALITES
Le métier d’avocat est le fruit d’une longue évolution, dont les
origines apparaissent dans l’Antiquité. Depuis, la profession a connu
et connaît encore de nouvelles métamorphoses. Le terme d’avocat
provient étymologiquement de vocatus ad qui signifie « appelé pour ».
C’est celui qui assiste autrui en justice. Justinien 1er, empereur
byzantin, crée l’ « Ordre des Avocats » Au vie siècle. L’avocat se
recrute au début parmi les ecclésiastiques. Mais, très rapidement, la
profession est exercée par des laïcs. Les Etablissements de Saint-Louis
posent les premières règles déontologiques des avocats.
Les avocats doivent prêter serment de défendre une cause juste et de
recevoir un salaire modéré (honoraire maximum fixé à 30 livres) et

2019-2020 TS STGI 1B 8
jurer sur les saints évangiles. Ce serment précisé en 1344 sera en
usage dans la profession jusqu’en 1810.L’avocat a également droit au
titre de « Maître » à l’instar des ecclésiastiques qui ont fait des études
de théologie ou de droit canon. À Rome, l'intervention d'avocats
devient courante dans les derniers siècles de la République mais,
légalement, ne peut donner lieu à rémunération. N'importe quel
orateur brillant ou juriste compétent peut se constituer avocat. Une
partie des avocats du Moyen Âge étaient des clercs, portant une robe
noire qui reste le costume de cette profession. La fonction d’Avocat en
Côte d’Ivoire a d’abord été tenue par les Avocats défenseurs, puis par
un Barreau mis en place par la Loi du 7 novembre 1959 abrogée et
remplacée par la loi du 27 juillet 1981.

2. DEFINITION
En droit, l’avocat est un juriste dont les fonctions traditionnelles sont
de conseiller, représenter, d’assister et de défendre ses clients,
personnes physiques ou morales, en justice, en plaidant pour faire
valoir leurs droits et, plus généralement, Il peut être également
sollicité par les entreprises en tant que conseil Mais aussi de rédacteur
d’actes.
En général, on distingue trois catégories d'avocats :
les avocats d'affaires, dont les clients sont des entreprises ;
Les pénalistes, qui défendent notamment les auteurs présumés de
crimes ou délits ;
Les spécialistes des affaires civiles (divorces, successions…).

3. ROLE DE L’AVOCAT

L'avocat est un professionnel du droit dont les fonctions


traditionnelles sont, d'une part de conseiller ses clients sur des
questions juridiques, qu'elles soient relatives à leur vie juridique
quotidienne, ou à des domaines plus spécialisés, et d'autre de les
défendre en justice, plaidant pour protéger leurs intérêts et, plus

2019-2020 TS STGI 1B 9
généralement, les représenter. La représentation par un avocat est
parfois rendue obligatoire par le droit national (par exemple devant le
tribunal de grande - instance), notamment afin d'assurer les droits de la
défense. L’avocat peut intervenir dans plusieurs domaines et exercer
plusieurs fonctions dans ces domaines.
Depuis le 1er janvier 1992, les professions d'avocat et de conseil
juridique ont fusionné pour n'en former qu’une seule sous le vocable
unique d’« avocat » .
L'avocat est ainsi le seul partenaire juridique de haut niveau qui assiste
et défend le client dans tous ses domaines de la vie courante qu'il
s'agisse de la vie des particuliers, ou de celle des contrats ? entreprises,
(sociétés commerciales, commerçants individuels, artisans,
professionnels libéraux...) 
Afin d'exercer pleinement sa mission de conseil et de défense, voici
une liste nan exhaustive des différentes tâches attribuées à l'avocat.
 L'avocat informe et conseille son client
L'avocat a pour mission d’informer le client sur l'état de la
réglementation applicable à sa situation et rendre possible son projet
en lui donnant la forme juridique la plus appropriée, en procédant aux
formalités et diligences utiles pour le rendre effectif et licite, et ce,
dans tous les domaines du droit (droit des affaires, droit social, droit
fiscal, droit de la famille, droit des transports, droit des assurances,
droit pénal, droit immobilier, droit de l'environnement.
 L'avocat défend son client
Lorsque le client est confronté aux difficultés de paiement de son
débiteur, l'avocat peut, à sa demande, entreprendre toutes les mesures
nécessaires, amiables ou judiciaires, pour contraindre le débiteur à
payer, en prenant s'il y a lieu toutes les garanties utiles. L'avocat peut
effectuer, pour le compte de son client, toute démarche auprès des
assurances, banques ou entreprises en cas de dommages subi par son
client afin d’obtenir une indemnisation amiable.
 L'avocat peut assister et représenter son client tant devant les
juridictions

2019-2020 TS STGI 1B 10
De l'ordre judiciaire, que devant les juridictions pénales (dès le stade
de la garde à vue, devant le juge d'instruction à l'occasion de tous les
interrogatoires) ou encore devant les tribunaux et cours d'appel
administratifs.

4. AVANTAGE DE FAIRE APPEL A UN AVOCAT

Faire recours à un avocat vous donne d’obtenir :


 Des conseils d’un professionnel juridique qui vous évite certains
nombres de litiges au niveau juridique,
 Vous conseille sur toutes questions relatives au droit dans le
domaine juridique lié à votre litige.
 Vous bénéficié d’informations fiable sur les chances de réussite
de votre affaire.
 Vous êtes Orienté et éclairé avant même qu’une situation
litigieuse se présente.
 Vous bénéficié d’aider à la rédaction de différents actes
juridiques comme une transaction, un bail commercial ou des
statuts de sociétés, ou même il peut s’en charger en intégralité à
votre place.
 Particularité du métier d’avocat par rapport aux autres
professionnels du droit, l’avocat est le seul à pouvoir vous
représenter en justice pour défendre vos intérêts et plaider pour
vous devant le tribunal

5. COMMENT CHOISIR UN AVOCAT ?

Choisir un avocat, c'est choisir un partenaire avec lequel des relations


de confiance vont pouvoir se nouer. L'importance de la qualité des
rapports humains est primordiale. Si le savoir est un facteur important
dans le choix de l'avocat sa personnalité et sa sensibilité constituent
autant d'élément tout aussi déterminants. Le choix d'un avocat est libre
: le client peut donc se tourne vers l'avocat qu'il souhaite et lui

2019-2020 TS STGI 1B 11
demander de le conseiller ou représenter. L'important est de lier une
relation de confiance avec l'avocat dans la mesure où il sera amené à
intervenir dans de domaines qui peuvent être très personnel (divorce
succession...).
Pour choisir un avocat, il est judicieux de s'interroger sur sa
spécialisation la plus adaptée à votre affaire. En effet, l’avocat étant
généralement spécialisés dans un ou plusieurs domaines, il est
conseillé de s'adressé à celui qui parait le plus proche de votre
problème et donc le plus enclin à vous conseiller.
Les avocats dits « généralistes » sont ceux qui traitent de tous les
matières de façon indifférente sans se prévaloir d'une spécialisation
dans un domaine en particulier. Vous pouvez donc les consulter pour
toute question juridique. Les avocats spécialisés, ce sont ceux qui
disposent d'une mention de spécialisation obtenue après examen.

Pour trouver un avocat, vous pouvez

• Demander conseils à vos proches, relations de travail.


• Consulter la liste des avocats au tribunal de grande Instance de
votre ville, à la mairie ou encore auprès du Barreau de votre ville.
• Vous rendre aux consultations gratuites organisées par de
nombreux Barreaux dans les palais de justice, en mairie ou dans
les Maisons de justice et du Droit.

6. COMBIEN COUTE LE RECOURS A UN AVOCAT ?


Lorsque vous êtes obligé ou que vous décidez de recourir aux services
d'un avocat pour vous représenter au cours de la procédure que vous
avez engagée ou qui a été engagée contre vous, vous pourrez être
amené à régler 3 types de sommes : des honoraires, des dépens et
des frais.
 Les honoraires
Leur montant est libre et est communiqué, au cours du premier
rendez-vous, au client qui peut les accepter ou les refuser. Ils peuvent
aussi faire l'objet d'un devis gratuit.

2019-2020 TS STGI 1B 12
Les honoraires de l'avocat étant libres, ils peuvent varier
considérablement d'un avocat à un autre en fonction :
• la difficulté de l'affaire
• la spécialisation de l'avocat
• la personne qui traitera réellement l'affaire dans le cabinet (avocat
associé, avocat collaborateur ou avocat stagiaire, juriste) et de celle
qui le plaidera devant le Tribunal
• le lieu de son installation (exemple : les honoraires parisiens sont
plus élevés qu'en province)
• son ancienneté dans la profession
• la situation financière du client
A noter que les honoraires d'avocat ne sont pas remboursés par
l'adversaire, même si celui-ci est condamné.
 Les frais de procédure : les dépens
Les frais de procédure, que l'on appelle les dépens, sont les frais
engendrés par un procès, hors honoraires d’avocat et frais de
déplacement.
Le montant de ces frais est fixé par décret et dépend en partie de
l'intérêt du litige (donc des sommes en jeu). Ils seront remboursés par
la partie condamnée si le tribunal en dispose ainsi dans son jugement.
Le paiement de ces frais incombe donc en principe à celui qui a perdu
le procès, sauf si le tribunal en décide autrement.
 Les frais annexes
Dans certaines procédures, l'avocat sera amené à engager en votre
nom des frais divers : demande au cadastre ou aux hypothèques,
huissiers, timbres fiscaux, frais d'expertise...
Ces frais annexes ne sont pas compris dans les dépens. L'avocat vous
en demandera normalement le remboursement.

2019-2020 TS STGI 1B 13
CONCLUSION
En définitive, on peut dire que le notaire et l'avocat ont des
professions similaires, toutes relatives au domaine juridique.
Cependant ils n’ont pas le même domaine d’intervention. L'avocat a
le privilège de pouvoir représenter son client devant le juge ou le
tribunal. Le notaire peut également le faire, mais seulement pour
les matières non contentieuses.

2019-2020 TS STGI 1B 14