Vous êtes sur la page 1sur 61

MP2 Management de la Santé Publique

Les lobbies…
INSERT THE TITLE
Présenté
OF YOUR et préparé par HERE
PRESENTATION :

Hedia OUNISSI
Ferdaous SARDOUK
Rania OUERHANI
Rania SAKET
Sarra RBIAI
Amal OURAK
Wejdene FERCHICHI
Plan

1 LE LOBBYING , LE LOBBYING
PHARMACEUTIQUE

2 LES SCANDALES

3 LES PRATIQUES DE L’INDUSTRIE PHARMA

4 VERS UN LOBBYING ÉTHIQUE ; CAS DES PAYS-


BAS

2
LE LOBBYING
Le pouvoir n’est rien, seul compte l’influence . 

Hérodote
UN NOUVEAU TYPE DE POUVOIR

5
LOBBYYING : DEFINITION

<< Activité qui consiste à procéder à des interventions


destinées à influencer directement ou indirectement les
processus d’élaboration, d’application ou d’interprétation
de mesures législatives, normes et règlements de toute
intervention ou décision des pouvoirs publics. >>

6
CEUX QUI PRENNENT LOBBYYING CEUX QUI Y SONT
LES DECISIONS CONCERNES

7
CYBERLOBBYING

Technologies de Nouvelle appréhension :


l’information et Internet Le cyber-lobbying

Les techniques de Nouvelle


cyber-lobbying dimension stratégique

De l’angle passif ou défensif Un mode actif, combatif et


usuel d’anticipation.
8
ORIGINE DU LOBBYYING

ETATS UNIS (1870) LE LOBBYYING

Glissement sémantique de lobby of the house (couloir de la chambres


des communes) aux personnes qui s’y trouvent.

« faire les couloirs  »  discuter avec les membres du Parlement .

9
LES ETAPES DU LOBBYYING

Identification des
objectifs et des cibles
1
2 Veille ou monitoring

Evaluation de
l’action du lobbyying 5
3 Elaboration d’une
stratégie

Tactiques
4
d’intervention
10
FORMES DU LOBBYING

Lobbying commercial
8 Formes de Lobbying institutionnel
lobbying
Lobbying normatif
Lobbying relationnel

Lobbying structurel ou
Lobbying financier
d’influence

Lobbying consumériste Lobbying médiatique

Toutes ces formes peuvent être directes ou indirectes


11
STRATEGIES DU LOBBYING
LOBBYING

OFFENSIF : DEFENSIF :
Coalitions transversales Blocage, Rejets de règlements
Alliances intégrant toutes sans justifications
les parties prenantes Maintien du statut
Subvention Interventions sur des dossiers
Modalités favorables … de la concurrence…
TACTIQUES DU LOBBYYING

De pression De dépendance

Tactique
s
De défense des
intérêts publics
D’argumentation et
persuasion

13
Principes d’influence de CIALDINI

La réciprocité La sympathie
Payer en retour les avantages
reçus d’autrui

Engagement et L’autorité
cohérence Pression morale ou
physique exercée par une
Agir de façon à justifier autorité pour infléchir les
les décisions antérieures comportements

La preuve sociale La rareté


Se référer aux besoins des autres L’idée de perte potentielle
pour déterminer les décisions Intervient dans la décision
LE MARCHÉ
PHARMACEUTIQUE

15
LE MARCHÉ PHARMACEUTIQUE

Le plus rentable en 2007


en 2015/2016 CA : 45M€

en 2016
Depuis 1980, la
CA : 1104 M$
rentabilité × 3

en 2020
La rentabilité nette
moyenne des grands CA : 1300M$
labos : 22.9% en 2015
16
Réglementation
sanitaire
Développer et professionnaliser
Mise sur le marché
Protection
de nouveaux le lobbying.
des
innovations médicaments
Les dépenses : 189 millions de $
Industrie
pharmaceutique en 2007 aux États-Unis

Fixation Le lobby dépense > 40 millions


Marketing des prix d' € par an ( 2012)
Remboursement
des médicaments

17
LES ACTEURS

Organisation
Les médecins : les prescripteurs
mondiale de la santé
Les pharmaciens : vente
(OMS)

L’Etat
Les assurances
maladie

Les grossistes Les associations de patient

Les structures de
réglementation et de Le ministère de la
OMC
contrôle santé
18
LES SCANDALES

19
France :SCANDALE DU Mediator®

5 millions d’utilisateurs

300 morts 1800 morts


« à court terme » « à long terme »

4200 hospitalisations

20
France :SCANDALE DU Mediator®

Substance du médicament :
Effets secondaires Benfluorex

 Développement de valvulopathies
 Hypertension artérielle pulmonaire
21
France :SCANDALE DU Mediator®
Découverte du Benfluorex Interdiction du Benfluorex

1971 1976 1997 2004 2008 2009

Lancement du Mediator Retrait : Retrait du Mediator


(miracle) Espagne en France par AFSSAPS
Italie.
Et en 2010 :
Critique Alerte au moins 500
morts en France.
La revue Prescrire La pneumologue
L'efficacité « Irène Frachon »
Retrait : Suisse Risque cardiaque

22
France : SCANDALE DU Mediator®

Médecins de Servier :
Soutenir : faux Témoignage / Victimes du Mediator ® :
faux rapports argent contre silence

Le doute profite aux victimes et non plus à Servier

Deux ans sans indemnisation


Une procédure difficile et longue pour les victimes
23
France : SCANDALE DU Mediator®

10 ans de la +++appels au rappel


recherche . par des spécialistes

Des pratiques de
lobbying

+++ pays ont


procédé à retirer Des cas de décès
le médicament confirmés

24
France : SCANDALE DU Mediator®

Servier seul coupable ?


Implication :
La commission d’AMM
Pr. Jean-François Bergmann
Peut-on condamner
Jacques Servier ?
Agé de 91 ans plusieurs distinctions
(Le Grand Croix de la Légion d’Honneur)

25
TUNISIE : AFFAIRE DES STENTS PÉRIMÉS
TUNISIE : Affaire des stents périmés

Mai 2016 Sur 68 lots de stents


importés, seuls 16
stents avaient une
AMC.  
LES PRATIQUES DE
L’INDUSTRIE
PHARMAceutique

28
PHASES CIBLES DU LOBBYING

Phase de R & D Administrative Commercialisation

29
1 . Phase de recherche et développement
Combat des génériques

Manipuler le baromètre Cibler les pathologies


thérapeutique stratégiques

Non implication de la R&D


Protection des brevets
dans certains maladies

1 233 médicaments de synthèse mis


sur le marché entre 1975 et 1997, 11
seulement sont destinés à lutter contre
les « maladies tropicales »

30
2 . Phase administrative
Accélération des procédures d’autorisation

01
02
atiques de l’industrie
tiques de l’industrie
pharmaceutique
pharmaceutique

03
04
32
Phase administrative

Accélération des procédures d’autorisation

Réduction des délais de Assouplissement des


démarrage des essais règles d’accès au
cliniques marché
Phase administrative
Accélération des procédures d’autorisation

01
02 Soutien de la sécurité sociale

Pratiques de
Pratiques de l’industrie
l’industrie
pharmaceutique
pharmaceutique

03
04
34
Phase administrative

Extension de la sécurité sociale + consommateurs

Couverture quasi-totale Cacher le prix du traitement

L’industrie pharmaceutique agit sur :

• Fixation du prix
• Taux de remboursement

35
Phase administrative
Accélération des procédures d’autorisation

01
02 Soutien de la sécurité sociale

atiques de l’industrie
tiques de l’industrie
pharmaceutique
pharmaceutique

03
La loi de financement de la sécurité sociale
04
36
Phase administrative

En 2017
Paris : 7 millions de dépenses de lobbying
 influencer le projet de loi de financement de la sécurité sociale.

Influence
stratégique

 Le taux de croissance des dépenses de méd.remboursables


 Les procédures d’évaluation & d’AMM

Impact significatif sur le taux de profit des laboratoires.


Phase administrative
Accélération des procédures d’autorisation

01
02 Soutien de la sécurité sociale

atiques de l’industrie
tiques de l’industrie
pharmaceutique
pharmaceutique

03
La loi de financement de la sécurité sociale
04
Localisation des brevets dans des pays à taxation basse
38
Phase administrative

Une stratégie d’évitement fiscal privilégiée

Les bénéfices Pfizer

les revenus  2016 : 199 milliards de


imposables dollars dans des paradis
fiscaux
3 . La phase de commercialisation

Selon une enquête américaine (Campbell, 2007), plus de 90 % des


médecins ont des liens avec l'industrie.

3/10 ont reçu des cadeaux

8/10
ont reçu des échantillons de
médicaments gratuits
8/10
bénéficiers des conférences

40
3 . La phase de commercialisation

Les étudiants en médecine


( Livres, cadeaux, conférence)
La FMC : 98 %

Les médecins

Les associations

Campagnes de sensibilisation

Les patients
41
Influence des médecins

01 Echantillons
gratuits

02 Séminaires
Formations

Visiteurs
03 Un délégué médical / semaine
médicaux /
Promotion
04
Cadeaux
45
Influence des médecins

2/3 des médecins :


• estiment ne pas être influencés
• utilisent les publicités et les
brochures comme source
d'information.

46
Les idées reçus sur la promotion

«« Je
Je suis
suis suffisamment
suffisamment
intelligent
intelligent pour
pour ne
ne pas
pas être
être «On
«On ne
ne peut
peut pas
pas
influencé
influencé mais
mais mes
mes m'acheter
m'acheter avec
avec …
… »»
collègues
collègues lele sont.. »
sont.. » Les stylos portant le nom de marque ++

«« Je
Je ne
ne fais
fais qu'aider
qu'aider mes
mes «« Je
Je les
les rencontre
rencontre tous,
tous,
patients.
patients. Recevoir
Recevoir des
des aussi
aussi je je ne
ne suis
suis influencé
influencé
échantillons
échantillons gratuits
gratuits ne
ne peut
peut par
par aucun.
aucun. »»
• Des coûts plus élevés
pas
pas influencer
influencer mes
mes • Nouveaux médicaments
pratiques. »
pratiques. » • Génériques
47
Influence des professionnels

60% 67 4
+624
M.USD
%
1,45 M.USD
USD

PODC : Publicité
Conférences Formation Des cadeaux aux
Orientée
médicale continue pharmaciens qui
Directement vers
(2006) n'ont aucun lien
avec les soins aux Le
patients. Consommateur
(2005)

48
Influence des professionnels

49
Influence des professionnels

50
Influence des association -patients
Intérêts communs
 Relais de marketing
Encourager l’arrivée
rapide de nouveaux  Intermédiaires avec
traitements Associations l’assurance maladie
de patients
Obtenir un taux de
remboursement
favorable IP

ce
an
F in

51
Influence des association -patients

la promotion
En France
d’un
médicament
Interdiction remboursé
ASSOCIATIONS
légale
PATIENTS

indirectement

52
Association- patients et labo pharmaceutiques?

53
Influence des campagnes de sensibilisation

l’Humira

l’association « France
Psoriasis »
1ére place de remède le +
1,5 M (2%)
onéreux (487 M €en 2017) touchés / psoriasis

L’assurance maladie
(3,387 milliards €)
Inciter les gens à se soigner
intéresse les IP.
54
VERS UN LOBBYING
ÉTHIQUE

55
LOBBYYING ET ETHIQUE

Agit dans un cadre où la


transparence prime

s’appuie sur des


Fait partie intégrante du méthodologies de
processus législatif communication structurées
et éprouvées.

Le lobbying
moderne
56
LOBBYYING ET ETHIQUE

Les méthodes d’influence Favoriser


se développent en l’intérêt général
fonction des révolutions
technologiques

Eviter des actions


Promouvoir la santé individuelles ou
économique d’un socialement néfastes
secteur important
57
LES BONNES PRATIQUES AUX PAYS-BAS

Lancement des appels d’offre pour les médicaments.

Génériques
privilégiés = Tarif le moins élevé
Qualité hautement contrôlée
remboursé par les assureurs

Baisse des prix des médicaments de 15 %.


Pays-bas France

Prescription Quatre cas sur dix Neuf cas sur dix

Consommation 22 boîtes 48 boîtes

Budget dédié aux 7,6 % 13,9 %


Médicaments 58
Limites & solutions

Rupture des stocks à Deux autres concurrents prêts


répétition s’aligner sur le prix fixé pour être
remboursés.
• Désengagement des industries pharma

Le manque d’adaptation Travail pédagogique des


des patients soignants et pharmaciens.

• Changements réguliers d’emballages


59
CONCLUSION

60
CONCLUSION
Les fabricants de produits pharmaceutiques + la
médecine + la pharmacie: des liens omniprésents
les IP : un impératif commercial dans une concurrence
Les activités de marketing influençant : la prescription +
la délivrance des médicaments => des intérêts particuliers
dans le processus décisionnel.
CONCLUSION

 Un travail intense et efficace de lobbying auprès


des

autorités politiques et sanitaires; et des médecins


permet la

mise en place de stratégies d’influence.


CONCLUSION
 Le management de l’influence a mauvaise presse en termes
d’éthique alors qu’il peut s’inscrire dans le cadre de chartes ou
générer des externalités sociales positives.
 Des stratégies impliquant une approche combinée sont
nécessaires :
– prendre conscience de sa propre vulnérabilité aux Influences
– éviter les conflits d'intérêts
– faire preuve de transparence
– développer des stratégies positives de prescription

L'objectif essentiel est de garantir que la priorité est donnée à la


fourniture de soins adéquats aux patients.
Nous aurons le destin que nous aurons
mérité.
Albert Einstein
;

65