Vous êtes sur la page 1sur 36

Présentée par: O.

Nafa

1
La radioactivité

On entend souvent parler de radioactivité,


mais qu’est-ce que cela exactement?
Énergie de masse
1905 : Einstein découvre l’équivalence masse – énergie

Mais nouvelle question : quel est le mécanisme qui


permet de transformer la masse en énergie ?

Albert Einstein 3
Le noyau atomique
A
Z X : atome dont le noyau comporte Z protons et (A−Z) neutrons
Z = nombre atomique (détermine le type d’atome et propr. chimiques)
A = nombre de masse = nombre de nucléons (détermine l’isotope)
7
Ex : 3 Li: isotope principal du lithium (3p, 4n)
Protons : charge électrique positive
Neutrons : pas de charge électrique
→ répulsion électrostatique entre protons
Nucléons liés par interaction nucléaire forte (très intense
mais très courte portée)

Défaut de masse
Masse du noyau < somme des masses des nucléons
Différence = défaut de masse ↔ énergie de liaison : Δm = ΔE/c2
Énergie de liaison par nucléon : • augmente de 1H à 56Fe
• diminue au-delà de 56Fe

4
1896 : Becquerel découvre la radioactivité
naturelle par accident
 Marie Curie et son époux Pierre ont réussit par
des moyens chimiques à isoler deux nouveaux
éléments radioactifs:
 Polonium (en juillet 1898)
 Le radium (en décembre 1898)
Henri Becquerel
 On s’aperçut que la température, la pression ou l’état
chimique n’avaient pas d’effet sur la radioactivité.
 Il devenait clair que la radioactivité était due à un
processus inconnu qui se produisait à l’intérieur des
atomes.
 En 1899, E. Rutherford décida de classer les
émissions radioactives issues des nuclides
instables en fonction de leur charge et de leur
puissance de pénétration.

Marie Curie5
Aperçu du noyau
 Le noyau renferme des Neutron
protons et des neutrons Charge neutre

 L’électron tourne en
orbite autour du noyau

 Proton : Charge positive,


nombre de masse de 1 Proton
Charge positive
Électron
 Neutron : Charge neutre, Charge négative

nombre de masse de 1

 Électron : Charge
négative, nombre de
masse près de 0
6
Que représentent ces symboles?
17 18
et

8
O et

8
O
Ces symboles représentent les trois isotopes de l’oxygène présents à
l’état naturel, qui possèdent chacun un nombre de neutrons différent.
16
8 O
16 renferme 8 protons et 8 neutrons
8
O
On peut aussi utiliser
renferme 8 protons et 9 neutrons
17
8 O l’expression « oxygène 18 »
18
renferme 8 protons et 10 neutrons
pour désigner l’isotope
8 O
18
8 O
7
Ce sont des isotopes
 Les isotopes sont des atomes du même élément qui
possèdent un nombre de masse différent.
 Les différences de masse entre les trois isotopes de l’oxygène
sont attribuables aux neutrons supplémentaires contenus dans
le noyau.
 On trouve les isotopes dans tous les composés qui renferment
les éléments correspondants.
 Les isotopes ont des propriétés différentes mais similaires, p.
ex. l’eau ordinaire, qui renferme 2 atomes d’hydrogène ,
bout à 100 oC; l’eau lourde, qui renferme du deutérium −
isotope de l’hydrogène , bout à 101,42 oC.

8
Dans le cas des isotopes, le noyau a changé
(neutrons supplémentaires).
Par contre, dans les réactions chimiques, le
noyau des réactifs et des produits demeure
inchangé.
Une réaction qui modifie le noyau d’un atome
est appelée « réaction nucléaire ».

9
Isotopes instables
 Les éléments dont le numéro atomique est égal ou
inférieur à 83 (exceptions : technétium [43] et
prométhium [61]) ont un ou plusieurs isotopes stables.
 Tous les éléments dont le numéro atomique est
supérieur à 83 ont des isotopes instables.
 Le noyau de ces éléments se désintègre
spontanément.
 La désintégration spontanée d’un noyau est appelée «
radioactivité ».
 Le noyau qui se désintègre est dit radioactif.

10
Disintegration radioactive
Lorsqu’un noyau se désintègre, il émet :
Noyau stable
Noyau instable
(radioactif)
α

 Le nouveau nucléide obtenu est radioactif ou stable.


Le noyau d’un certain atome radioactif est

γ
instable : le noyau se décomposera et produira de
ce fait de l’énergie …

11
La Désintégration Alpha
Un noyau lourd (trop de neutrons et de protons) se désintègre.
Il émet un noyau d'hélium et se transforme en un noyau plus
léger.
Le noyau d'hélium (rayon alpha) est éjecté avec une certaine
vitesse.

Le noyau léger se trouve dans un état excité (excédent


d'énergie).
Alpha
4
2 He
238
92U 234
Th*
90
La Désintégration Bêta

Un noyau trop chargé en neutrons, se désintègre en émettant


1 électron.
Dans le noyau un neutron se transforme en 1 proton et 1
électron.
L'électron (rayon bêta), est éjecté avec une certaine vitesse
initiale.
Le noyau résiduel se trouve dans un état excité (excédent
d'énergie).
Béta
Electron

60
27Co
Ni*
60
28
Le Rayonnement Gamma
Un noyau excité‚ excédentaire en énergie,
retrouve son état d'équilibre, appelé état
fondamental‚ en émettant 1 onde
électromagnétique : le photon gamma.
Gamma

Photon
60 *
28
Ni
60 *
28
Ni
La Fission Provoquée
Un noyau lourd capture 1 neutron et se désintègre.
Les produits de fission sont émetteurs BETA et GAMMA.
Production d'énergie, de 2 à 3 neutrons libres et de 2 nouveaux noyaux
(produits de fission).

Les neutrons libérés peuvent créer d’autres fissions (réaction en chaîne).

Energie
+
2 à 3 neutrons
Neutron
+
238 +
92 U 94 140
38 Sr 54 Xe
La Fusion
Dans un milieu porté à haute température, 2 corps légers se
percutent. Ils fusionnent en libérant de l'énergie.

Les noyaux produits se trouvent dans un état excité, mais ne sont pas
radioactifs. Il n'y a pas de pollution de longue durée. L'énergie libérée est plus
forte que celle libérée par une réaction de fission.

3 4
1 H 2 He
Energie
2
1 D 1
0 n
16
Le Rayonnement Nucléaire
PORTEE
TYPE SYMB NATURE AIR CORPS
α d'Hélium 3 cm (qq. microns)
Noyau Très réduite
Alpha
Faible
Béta β Electrons 3 m (qq. microns à
qq millimètres

Gamma γ Photons 3 km Importante

Neutron n Neutrons 1,5 kmImportante


(< 3 km)
Pouvoir de pénétration
Parcours dans l’air

α
Quelques centimètres

β
Quelques mètres

γ
Centaines de mètres

n Centaines de mètres
Problème de taille :

Radioactivité 1) inodore
2) invisible
3) imperceptible
4) ses effets ne se remarquent parfois que plus tard

Avantage considérable :

La radioactivité peut être mesurée !!!


LES UNITES RADIOLOGIQUES
Nombre de
Activité Curie Ci 1Ci = 37.109 Bq
désintégrations Becquerel Bq
par secondes

Intensité d'un Gray/heure


Débit rayonnement en 1 cGy/h =1 Rad/h
de dose Gy/h
un temps donné

Energie reçue 1 cGy = 1 Rad


Dose par unité de Gray
reçue Gy
masse

Effets Effets
biologiques Sievert Sv 1 cSv =1 Rem
biologiques sur l'individu
Où rencontrons-nous la radioactivité ?

• Applications médicales (100 à 200 µSv/an) :


-Radiologie
-Dentisterie
-Médecine nucléaire
-Radiothérapie

• Applications industrielles
Irradiation versus contamination

1. Irradiation

2. Contamination
A) Externe

+ =
B) Interne
CONTAMINATION
Dépôt de poussières radioactives sur :
le corps, les vêtements et le matériel (externe).
pénétration de ces poussières dans le corps
(interne).
IRRADIATION
Exposition de l'organisme à des rayonnements ionisants,
notamment ceux issus des poussières radioactives.
La protection contre l’irradiation

•DISTANCE

1m 2m 3m

↔ ↔ ↔

Dosis X Dosis X/4 Dosis X/9

•LA DUREE

•BLINDAGE
Réduire l’exposition

Limiter la durée d’exposition


Plus la durée de l'exposition est courte,
plus la dose de rayonnement est réduite.

Augmenter la distance à la source


Plus la source radioactive est éloignée,
plus la dose est réduite.
(loi de l’inverse du carré)

Blindage et confinement
Le blindage arrête ou atténue le rayonnement.
Le confinement de matières radioactives empêche leur
dissémination dans l’environnement.
Protection contre la contamination
externe

• Salopettes en papier
• Surchaussures
• Gants (se laver les mains!)
Loi de désintégration radioactive (loi de décroissance) :

• La radioactivité est un phénomène aléatoire

• impossible de prévoir à quel moment un


noyau radioactif va se désintégrer.

• Mais on peut déterminer sa probabilité de se


désintégrer par seconde.

• probabilité s’appelle la constante radioactive


• N(t) nombre d’atomes présents à la date t.
• Entre t et (t + dt) un certain nombre de
noyaux se sont désintégrés et ont changé de
nature.
• On appelle dN la variation du nombre d’atome
du nucléide entre ces deux dates.
• Cette variation est
• dN = - N(t)λdt
dN
= −λ .dt
N (t )
dN (t )
∫ N ∫ = − λ .dt
ln N (t ) = −λ.t + cnste
à t=o on a N(t) = N0 d’où cnste = lnN0

N (t )
ln = −λ .t
N0
− λt
N (t ) = N 0e
• Période radioactive :
• La période T ou t1/2 est le temps nécessaire
pour que la moitié des N0 atomes présents à la
date t=0 soient désintégrés.

N (t ) 1 − λT
= =e
N0 2
Ln 2 0,69
T = =
λ λ
• ACTIVITÉ RADIOACTIVE
• L'activité A radioactive est égale au nombre
moyen de désintégrations par seconde.

• A = Ndésint. / ∆t = - ∆N / ∆t (A > 0)
• Elle s'exprime en becquerels dont le symbole est
Bq (1 Bq = 1 désintégration par seconde).
L’ancienne unité d’activité est le Curie (Ci), avec
1Ci= 3,7.1010 Bq.)
A = - ∆N / ∆t = λ.N = λ.N0.e -λ.t = A0.e -λ.t
A = λ.N

L'activité suit la même loi que N.


L’activité décroît rapidement au début de l’émission, pour se
stabiliser vers la fin de l’émission.
L’activité d’une source
servira à la datation d’un objet.
Principes de la radioprotection
La radioprotection est basée sur trois grands principes
-La justification : toute irradiation, aussi faible soit elle,
-doit être justifiée par les avantages qu’elle procure.
-C'est-à-dire éviter toute exposition inutile pouvant engendrer un risque.
-L’optimisation : maintenir les expositions aux rayonnements à un
-niveau aussi bas qu'il est raisonnablement possible et toujours
-en-dessous des limites prescrites par la réglementation.
Principe « ALARA » (As Low As Reasonably Achievable).
.- La limitation : C’est les limites de doses maximales
à ne pas dépasser (à s’en éloigner au maximum) pour une irradiation.
Si une exposition est justifiée, on doit rechercher des niveaux de dose
les plus bas raisonnablement possible, au dessous de limites qu'il
est interdit de dépasse.
Règles de la radioprotection
ensemble de consignes à respecter pour se protéger des
irradiations et réduire leurs effets sur les êtres vivants.
Temps : Il faut minimiser le temps d’exposition aux
rayonnements au maximum. Plus le temps d'irradiation
dure plus la dose reçue augmente.
Distance: Il ne faut pas trop s’approcher des sources et éviter
leurs contact. Il faut observer une certaine
distance des rayonnements en permettant leurs utilisations.
Écran : En plaçant des écrans entre la source et les individus,
les rayonnements seront fortement atténués.
Ex: Paravent, verre et blouse plombés, des gants.