Vous êtes sur la page 1sur 32

SOCIETES PAR ACTIONS

AUDIT INTERNE
UTILE OU NON

JANVIER 2013
Elaboré et présenté par
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable
1
GENERALITES
L’audit n’a pas

G  pour objectif
E • de se substituer aux structures comptables déficientes
N • de servir un objectif de sanction (positif ou négatif)
E
 pour vocation de redresser des erreurs de gestion
R
(communément qualifiée chez nous de mauvaise gestion)
A
L  pour but de déceler les fraudes. L’entreprise se doit de
I prendre toutes précautions utiles pour ce faire. C’est-à-
T dire s’assurer un outil de choix :
E Le contrôle interne
S

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 2


Généralement, pour imager aussi
convenablement que possible un thème,
l’on fait appel aux « extrêmes »

C’est pour cela que j’AI FAIT APPEL


A UN EXTREME PAS TRES PLAISANT :

LES DISPOSITIONS PENALES


CONTENUES EN LE CODE DE COMMERCE

JE VOUS REMERCIE DE TOLERER MA RUDESSE

Elaboré et présenté par


Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable
3
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
A
r
t
i
c
l
E
Infractions relatives
S à la constitution
-
8 Des sociétés par action
0
7

8
1
0

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 4


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Seront punis d'une amende de 20.000 DA à 200.000 DA

 les fondateurs,
A
 le président,
r
t  les administrateurs ou
i  les directeurs généraux
c
l d'une société par actions, qui auront émis des actions,
E
-
8  soit avant l'immatriculation de ladite société au registre du
0 commerce,
6  soit à une époque quelconque, si l'immatriculation a été obtenue
par fraude,
 soit encore sans que les formalités de constitution de ladite
société aient été régulièrement accomplies
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 5
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
ceux qui sciemment, dans la déclaration notariée constatant les
souscriptions et les versements,
A
r  auront affirmé sincères et véritables des souscriptions qu'ils
t savaient fictives ou
i
 auront déclaré que des fonds qui n'ont pas été mis
c
l définitivement à la disposition de la société ont été effectivement
e versés, ou
-
 auront remis au notaire une liste des actionnaires mentionnant
8
0 des souscriptions fictives ou
7  le versement de fonds qui n'ont pas été mis définitivement à la
.
disposition de la société
1

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 6


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
ceux qui, sciemment,

A  par simulation
r
 de souscriptions ou
t
i  de versement,
c  par publication
l
e
 de souscription ou
-  de versements qui n'existent pas
8
 ou de tous autres faits faux,
0
7
. auront obtenu ou tenté d'obtenir
2 des souscriptions ou des versements

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 7


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
ceux qui, sciemment, pour provoquer

A  des souscriptions ou
r
 des versements,
t
i
c auront publié les noms de personnes désignées contrairement à la
l vérité comme
e
-
 étant ou
8
0  devant
7
. être attachées à la société à titre quelconque
3

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 8


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
ceux qui, frauduleusement,

A auront fait attribuer à un apport en nature,


r
t
i Une évaluation supérieure à sa valeur réelle
c
l
e
-
8
0
7
.
4

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 9


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Seront punis d'un emprisonnement
 de trois mois à un an et
 d'une amende de 20.000 DA à 200.000 DA
A
 ou de l'une de ces deux peines seulement,
r
t
i  les fondateurs,
c  le président du conseil d'administration,
l  les administrateurs ou
e
 les directeurs généraux
-
8  d'une société par actions,
0  ainsi que les titulaires ou porteurs d'actions
8
qui, sciemment, auront négocié:

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 10


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
1. des actions

 sans valeur nominale ou


A
 dont la valeur nominale est inférieure au minimum légal ;
r
t
i 1. des actions d'apport, avant l'expiration du délai pendant lequel
c elles ne sont pas négociables ;
l
e
2. des promesses d'actions
-
8
0
8

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 11


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Sera punie des peines prévues à l'article 808, toute personne qui,
sciemment, aura
A  soit participé aux négociations,
r
t  soit établi la valeur
i
c des actions ou promesses d'actions visées à l'article précédent
l
e
-
8
0
9

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 12


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Sera punie
 d'un emprisonnement d'un mois à trois mois et
 d'une amende de 20.000 DA à 200.000 DA,
A
 ou de l'une de ces deux peines seulement,
r
t
i toute personne qui sciemment, aura
c
l  accepté ou
e
 conservé
-
8
1 les fonctions de commissaire aux apports, nonobstant les
0 incompatibilités et interdictions légales

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 13


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce

A
r
t
i
c
l Infractions relatives
e
-
à la direction et à l'administration
8 Des sociétés par action
1
1

8
1
3

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 14


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Seront punis

 d'un emprisonnement d'un an à cinq ans et


A
r
t  d'une amende de 20.000 DA à 200.000 DA, ou
i
c  de l'une de ces deux peines seulement:
l
e
1.
-
8 2.
1 3.
1 4.

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 15


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
le président,
les administrateurs et
A les directeurs généraux
r
t d'une société par actions qui
i en l'absence d'inventaire ou
c au moyen d'inventaires frauduleux,
l
e auront sciemment opéré, entre les actionnaires, la répartition de
- dividendes fictifs.
8
1
1 De quels inventaires s’agit-il ?
.
1 Stocks
Investissements
Créances et dettes
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 16
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Le contrôle interne
se doit d’assurer
A
r la fiabilité de l’information
t Respect des principes comptables
i (notamment de spécialisation des exercices et de comptabilité d’engagement ?)
c procédures de prise d’inventaire
l Méthodes de justifications, d’analyse puis de redressement des comptes
e
-
8
1 L’audit interne
1 devra sécuriser
.
1 les attestations du contrôle interne
(apprécier la qualité des procédures et tester leur mise en œuvre)

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 17


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
le président,
les administrateurs ou
A les directeurs généraux
r
d'une société par actions qui,
t
i
c même en l'absence de toute distribution de dividendes,
l
e auront sciemment,
-
 publié ou
8
1  présenté aux actionnaires,
1
. un bilan inexact, en vue de dissimuler la véritable situation de la
2 société

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 18


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
le président,
les administrateurs ou
A les directeurs généraux
r
t d'une société par actions qui, de mauvaise foi, auront fait
i  des biens ou
c  du crédit de la société,
l
e un usage qu'ils savaient contraire à l'intérêt de celle-ci,
-
 à des fins personnelles ou
8
1  pour favoriser une autre société ou entreprise dans laquelle ils
1 étaient intéressés directement ou indirectement
.
3
Il s’agit de ce qui est communément appelé « abus de biens sociaux »

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 19


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
le président,
les administrateurs ou
A les directeurs généraux
r
t
i d'une société par actions qui, de mauvaise foi, auront fait
c  des pouvoirs qu'ils possédaient ou
l  des voix dont ils disposaient,
e en cette qualité, un usage qu'ils savaient contraire aux intérêts de la
-
société,
8
1  à des fins personnelles ou
1  pour favoriser une autre société ou entreprise dans laquelle ils
. étaient intéressés directement ou indirectement
4
Il s’agit de ce qui est communément appelé
« abus de majorité » ou « abus d’autorité »

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 20


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce

Jusque là, la sanction pénale est encourue lorsque l’élément


intentionnel existe :
A frauduleusement, sciemment, de mauvaise foi….
r Indépendamment de la nécessité de la qualité de l’information
t induite par des souci de gestion, la mise en place d’outils de
i contrôle (audit et contrôle interne) est rendue implicitement
c «obligatoire* » car :
l
La responsabilité pénale des dirigeants (administrateurs,
e
-
président et directeurs généraux) est engagée
8 MÊME EN L’ABSENCE DE L’ELEMENT INTENTIONNEL
1 (*) à l’heure actuelle, seuls les organes de gestion des établissements financiers et des
2 sociétés d’ assurances sont tenus de s’exprimer sur le contrôle interne. Cette obligation
pourra être (ou sera) étendue à d’autres types d’entités .
Exemple : entreprises à capitaux publics, entreprises mixtes (capital : public/privé;
national/étranger), entreprises de grande taille (critères à définir), SPA côtées en bourse
et/ou émettant des emprunts obligataires, ou………….carrément toutes les SPA

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 21


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Sera punie d'une amende de 5.000 DA à 20.000 DA,

le président ou
A
l'administrateur président de la séance
r
t
i qui n'aura pas fait constater
c les délibérations du conseil d'administration
l par des procès-verbaux
e
formant un registre spécial tenu au siège de la société
-
8
1
2

Ici, l’infraction est vérifiée même en l’absence de l’élément intentionnel


« sciemment » - «de mauvaise foi »
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 22
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
Seront punis d'une amende de 20.000 DA à 200.000 DA,

le président,
A
les administrateurs ou
r
t les directeurs généraux
i
c d'une société par actions
l
e
1. Planches suivantes
-
8 2. Planches suivantes
1
3

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 23


DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
qui n'auront pas établi, chaque exercice,
A  le compte de résultats,
r  l'inventaire,
t  le bilan et
i  un rapport écrit sur la situation de la société et l'activité de celle-ci
c pendant l'exercice écoulé
l
e Aux lieux et place du bilan et du compte de résultats, Le SCF prévoit
- cinq états :
8  le bilan,
1
 le compte de résultats,
3
.  Le tableau des flux de trésorerie
1  Le tableau des mouvements des capitaux propres
 l‘annexe.
Ici, l’infraction est vérifiée même en l’absence de l’élément intentionnel
« sciemment » - «de mauvaise foi »
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 24
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
qui n'auront pas employé, pour l'établissement de ces documents,
A
 les mêmes formes et
r  les mêmes méthodes d'évaluation
t que les années précédentes, sous réserve des modifications
i apportées conformément à l'article 548
c
l
e
-
8
1
3 Article 548 (rappel)
. Les actes constitutifs et les actes modificatifs des sociétés commerciales
doivent, à peine de nullité être publiés au centre national du registre du
2 commerce, selon les modalités qui sont propres à chaque forme de société.
Ici, l’infraction est vérifiée même en l’absence de l’élément intentionnel
« sciemment » - «de mauvaise foi »
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 25
DISPOSITIONS PENALES DU C.Cce
AUTRES INFRACTIONS

A
r
 Infractions relatives
t
i  aux assemblées d'actionnaires des sociétés par actions
c  aux modifications du capital social
l  au contrôle des sociétés par actions
e  à la dissolution des sociétés par actions
-
 Infractions spécifiques aux sociétés par actions
8
1  Infractions relatives aux actions
1  Infractions...etc...etc...
.
2 Etre directeur général, membre de conseil d’administration,
de directoire, de conseil de surveillance
n’est pas un métier...... De rêve
Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 26
UTILITE DE L’AUDIT INTERNE
De tout ce qui précède, l’on comprend que
 si un acte contraire aux intérêts de la société
 est commis par un employé
le président ou les administrateurs et directeurs généraux
ne peuvent être concernés.

C’est vrai
Mais....
Qu’en est-il, par exemple, du cas où un inventaire (de stocks) souffre de
lacunes !
Et ....sans qu’il n’y ait de manœuvres frauduleuses !
Et.....sans qu’il n’y ait de distribution de dividendes fictifs !
N’est-on pas dans un cas de présentation de bilan inexact ? (811.2)
Même en l’absence d’élément intentionnel !

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 27


UTILITE DE L’AUDIT INTERNE
Un principe universel prône:
LA BONNE FOI EST TOUJOURS PRESUMEE.
C’EST A CELUI QUI ALLEGUE LA MAUVAISE FOI DE LE PROUVER !

Mais.... Chez nous

NOUS SOMMES POTENTIELLEMENT


(VOIRE SUREMENT) COUPABLES
(SURTOUT SI NOUS EXERCONS AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC);
ET CE JUSQU’À
CE QUE NOUS PROUVIONS QUE NOUS NE LE SOMMES PAS (!!!?)

PROUVONS NOTRE BONNE FOI

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 28


UTILITE DE L’AUDIT INTERNE

Pour que notre bonne foi puisse être « supposée », nous disposons fort
heureusement d’un outil simple, très simple; bien huilé :

L’AUDIT INTERNE!

INDEPENDEMMENT de l’épée de Damoclès,

L’audit interne doit être perçu,


non pas en tant qu’outil de contrôle,
mais comme étant un moyen au service de la bonne gouvernance!

Parlons – en de la bonne gouvernance !

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 29


UTILITE DE L’AUDIT INTERNE

Elle requiert entre autres, un code de bonne conduite, et un ensemble


de structure liées directement au conseil d’administration.

Parmi ces structures, il en existe une qui peut être considérée


comme étant « une clé de voute » :

LE COMITE D’AUDIT

Là, il s’agit d’une toute autre histoire !

Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable 30


EPILOGUE

UN GENERAL QUI PREPARE MINUTIEUSEMENT


SON PLAN DE BATAILLE
ET QUI VERIFIE SON MODE ORGANISATIONNEL
A DES CHANCES DE LA REMPORTER.

CELUI QUI NE FAIT QUE LE PREPARER,


FERAIT MIEUX DE RESTER CHEZ LUI
CAR SON ACTION EST VOUEE
(ASSUREMENT) A L’ECHEC

31
L ’AUDIT INTERNE GENERALITES

JANVIER 2013

MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Abdesselam MEDJOUBI, expert-comptable
0550 458 358
0770 409 847
Courrirel professionnel
medjoubi.alger@gmail.com
Activité formation
mejoubi.livres@gmail.com

AUDIT INTERNE – GENERALITES


32