Vous êtes sur la page 1sur 2

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 5
LA GESTION DES ERREURS ET DES PLAINTES.
L’ALEA THERAPEUTIQUE
- Préciser les différents temps successifs d'une démarche permettant une culture positive de l'erreur : analyse des EIG, Revue de Mortalité Morbidité,
information et plan d'action ; prévention des dommages de « seconde victime » pour le professionnel de santé.
- Acquérir les bases de l'analyse approfondie des causes d'erreur (modèle de Reason, barrières de prévention, récupération, atténuation, l'analyse des causes
racines).
- La compensation de l'erreur : préciser les missions de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM). Identifier les principaux facteurs
conduisant à l'ouverture d'un contentieux à la suite d'un accident médical. Définir la notion de responsabilité sans faute (voir item 322).
Zéros CULTURE POSITIVE DE L’ERREUR MEDICALE
- Identification et 1. Introduction :
analyse des erreurs Définition - Identification et des erreurs et des risques qui pourraient survenir
pour améliorer la - Analyse des erreurs pour identifier les défaillances systématiques sous-jacentes
sécurité du patient - Evènement indésirable grave
- Système de EIG - Effet indésirable mortel ou susceptible de mettre la vie en danger ou entrainant
signalement une invalidité importante/durable ou prolongeant l’hospitalisation
clairement établi dans Objectif - Amélioration de la sécurité des patients
les établissements de - Mise en place d’une charte de signalement au sein d’un site hospitalier
santé - Encouragement des professionnels de santé à signaler les évènements
- Absence de punition des professionnels de santé suite au signalement
- Absence de punition Modalités - Système de signalement indépendant d’une autorité ayant le pouvoir de punir
- Culture positive de - Identité des personnes signalant non communiquée à un tiers
l’erreur - Analyse rapide des évènements par des experts
- Elaboration et diffusion de recommandations lorsque des risques sont identifiés
- Revue de morbidité- Dommage - Soignant impliqué dans un événement indésirable ou une erreur médicale
mortalité de seconde - Traumatisé par l’événement, se sentant personnellement responsable
- Analyse des causes : victime - Sentiment d’échec remettant en question l’expérience clinique
modèle de Reason
2. Organisation du signalement :
- Analyse et mise en
- Assure la coordination des risques de l’ensemble des pôles cliniques
place de barrière
- Proposition de plan d’action en maîtrise de risques
Commission - Travaille en lien avec : Commission médicale d’établissement (CME)
des risques Commission d’évaluation des pratiques professionnelles
Réunion de revue mortalité-morbidité (RMM)
- Réunion tous les 3 mois
- Analyse collective, rétrospective et systémique de cas
- Cas marqués par un décès, une complication ou un événement évitable
- Organisation par un médecin expérimenté, volontaire et impliqué
Revue de - Concerne l’équipe médicale et ouverte aux personnels paramédicaux de l’équipe
mortalité- - Déroulement : Description du cas de manière anonyme et chronologique
morbidité Analyse de la situation
Proposition de recommandations et améliorations
Suivi de ces améliorations
- Rédaction d’un compte-rendu de RMM au décours de la réunion
- Durée recommandée de 2h et organisation de 6 à 8 réunions par an

3. Analyse des causes d’erreur :


- Association : Défaillance patente : erreur de l’acteur en première ligne
Modèle de Défaillance latente : caractéristique du système
Reason - L’erreur est indissociable de l’humain
- Série de barrières de prévention limitant l’impact d’une erreur humaine
- De prévention : Empêchent la survenue de l’erreur et de l’accident
Exemple : check-list chirurgicale
Barrières - De récupération : L’erreur est commise mais récupérée avant conséquences
Ex : antibiotique prescrit mais rappel d’une allergie
- D’atténuation : accident avéré mais conséquences limitées
- 3 phases : Investigation à l’aide d’entretien individuel pour établir la chronologie
Analyse secondaire des facteurs favorisants
Rendu d’expérience
Cause racine - Arbre des causes : Construction de l’arbre en partant du fait ultime
« Qu’a-t-il fallu pour que cela apparaisse ? »
« Est-ce suffisant ou a-t-il fallu autre chose ? »
- Méthode des 5 pourquoi
- 5M : main d’œuvre, matériel, matière, méthode, milieu, management
NOUVEAU PROGRAMME
ALEA THERAPEUTIQUE
- Accident médical
Définition - Accident imprévisible sans faute médicale
- Responsabilité sans - Facteurs déclenchant : Retard diagnostique, thérapeutique…
faute médicale Refus de reconnaître l’erreur
- Loi du 04 mars 2002 Facteurs de Reproche au patient
risque de - Facteur aggravant : Absence d’explication
- Le médecin doit contentieux Mauvaise communication
apporter la preuve Absence d’empathie
que l’information a été Mauvaise gestion du conflit en amont
donnée - Loi du 04/03/2002
- CRCI - Indemnisation au titre de la solidarité nationale
Indemnisation - Concerne : Accidents médicaux
- ONIAM Affections iatrogènes
Infections nosocomiales
Conditions - Préjudice directement imputable à des actes de soins
- Conséquences anormales sur l’évolution prévisible de la santé du patient
Imputabilité
- Gravité : IPP > 25%
Imprévisibilité
ITT ≥ 6 mois consécutifs ou 6 mois non consécutifs sur 12 mois
Gravité
Conséquences graves y compris économiquement
- Le médecin doit apporter la preuve que l’information a été donnée
- Voie judiciaire : Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM)
Modalités - Amiable : Commissions Régionales de Conciliation et d’Indemnisation (CRCI)
- Procédure par le demandeur dans les 10 ans suivant le préjudice
- Procédure rapide (avis émis dans un délai de 6 mois) et gratuite
<