Vous êtes sur la page 1sur 3

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 109
DERMATOSES FACIALES :
ACNE, ROSACEE, DERMATITE SEBORRHEIQUE
- Diagnostiquer l’acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.
- Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
Zéros ACNE
- Séborrhée, 1. Introduction :
kératinisation, Définition - Dermatose inflammatoire chronique du follicule pilo-sébacé
inflammation - Séborrhée par hypersensibilité de la glande sébacée aux androgènes
- Lésions Physiopathologie - Kératinisation du follicule avec hyper-prolifération des kératinocytes
rétentionnelles - Inflammation et infection par le Propionibacterium acnes
- Lésions 2. Diagnostic :
inflammatoires
- Antécédents personnels médico-chirurgicaux et familiaux
- Formes sévères :
Anamnèse - Ancienneté des lésions
conglobata, nodulo-
- Traitements utilisés, application de cosmétiques
kystique, fulminante
- Séborrhée : aspect de peau grasse et luisante
- Traitement : - Lésions rétentionnelles : Microkystes (comédons fermés)
o Hygiène cutanée Lésions Comédons ouverts (points noirs)
o Topiques cutanés élémentaires - Lésions inflammatoires : Papules et pustules superficielles
o Grave : Nodules en profondeur
isotrétinoïne Clinique - Cicatrices induites par la chronicité des lésions inflammatoires
Communes - Acné mixte juvénile : rétentionnelle et inflammatoire
- Acné rétentionnelle : forme débutante
Effets Formes - Acné nodulaire ou conglobata :
secondaires cliniques Graves Nodules évoluant vers la fistulisation
isotrétinoïne : Cicatrices importantes
- Acné fulminante : nodulaire aiguë fébrile
- Tératogénicité :
Différentiel - Signes d’endocrinopathie : hirsutisme, dysménorrhée
contraception
Paraclinique - Diagnostic clinique
débutée 1 mois
avant et arrêtée 1 3. Traitements disponibles :
mois après le - Phase d’attaque : Vise la réduction/disparition des lésions
traitement Principes Le traitement est suspensif
- Xérose : pas de - Phase d’entretien : évite la récidive
lentille de contact Voie - Rétinoïdes topiques : acide rétinoïque, adapalène
locale - Peroxyde de benzoyle
- HTIC en cas - Antibiotiques locaux : érythromycine et clindamycine
d’association aux - Doxycycline : maximum 3 mois
cyclines Antibiotiques - Mesures associées : Contraception efficace
- Cytolyse hépatique Photoprotection
et hyperlipidémie - Inhibiteur non hormonal de la sécrétion sébacé
Voie - Prescription initiale réservée aux dermatologues
- Exacerbation de générale - Information : caractère tératogène et contre-indication grossesse
l’acné les premières - Prescription : Remise d’un carnet patiente
semaines de -hCG : Négative < 3 jours
traitement Isotrétinoïne Contrôle mensuel jusqu’à un après arrêt
Contraception efficace obligatoire > 4 semaines
Surveillance hépatique/lipidique trimestrielle
Accord signé du patient/du représentant
Diagnostics
Délivrance maximum 7 jours après la prescription
différentiels :
- Education : Sur les risques tératogènes
Absence de Sur les risques de troubles psychiatriques
comédons
4. Classification GEA (Global Acne Evaluation) de la sévérité de l’acné :
- Folliculites
infectieuses et Grade 0 - Pas de lésion
- Pigmentation résiduelle ou érythème possibles
médicamenteuses
Grade 1 - Pratiquement pas de lésion
- Rosacée - Rares comédons ouverts ou fermés, dispersés et rares papules
- Syphilides Grade 2 - Atteinte de moins de la moitié du visage
- Quelques comédons ouverts ou fermés, quelques papulo-pustules
- Acné excoriée :
manipulation - Plus de la moitié du visage est atteinte
excessive de la Grade 3 - Nombreuses papulo-pustules, nombreux comédons ouverts ou fermés
peau du visage - Un nodule peut être présent
- Tout le visage est atteint
- Acné secondaire Grade 4 - Visage couvert de papulo-pustules, comédons ouverts ou fermés
- Rares nodules
Grade 5 - Acné très inflammatoire recouvrant le visage avec des nodules
NOUVEAU PROGRAMME
5. Prise en charge :
Orientation - En ambulatoire
- Pas de nettoyage agressif de la peau : pas de solution antiseptique
Mesures - Toilette quotidienne avec des gels ou pains dermatologiques sans savon
hygiéno- - Hydratation cutanée + stick labial
diététiques - Photoprotection : Evite le développement de cicatrice pigmentée
Evite les réactions liées aux traitements photo-sensibilisant
- Pas de régime diététique spécifique
Grade 0 - En post-traitement d’attaque
- Entretien : adapalène +/- peroxyde de benzoyle
Grade 1 - Adapalène ou trétinoïne ou peroxyde de benzoyle
- Si échec à 3 mois : rétinoïdes locaux + peroxyde de benzoyle
- Rétinoïdes locaux + peroxyde de benzoyle
- Si échec à 3 mois :
Traitement Intensification du traitement de première intention
spécifique Grade 2 Ou rétinoïdes locaux et antibiothérapie locale
Ou acide azélaïque et antibiothérapie locale
Ou antibiotique oral (cycline) et rétinoïde topique
- Erythromycine orale à éviter, risque de résistance
- Association rétinoïdes locaux + peroxyde de benzoyle
Grade 3 - Ou antibiotique PO (cycline) et rétinoïde topique
- Erythromycine orale à éviter, risque de résistance
- Si échec à 3 mois : isotrétinoïne orale
Grade 4 - Antibiothérapie PO (cycline) et rétinoïde topique
- Si échec à 3 mois : isotrétinoïne orale
Grade 5 - Isotrétinoïne orale recommandée en première intention
- Objectifs du traitement et délais d’efficacité (2-3 mois)
Education - Nécessité d’une application régulière des traitements
- Effets secondaires des traitements
- Ne pas manipuler les lésions
- Efficacité, tolérance et observance du traitement
Surveillance - Consultation de contrôle à 3 mois
- Soutien psychologique

DERMATITE SEBORRHEIQUE
- Levure : Malassezia 1. Introduction :
furfur Définition - Dermatose faciale touchant de manière élective les zones séborrhéiques
- Forme grave : - Prévalence de 2-3% en France
rechercher Epidémiologie - Association préférentielle avec : L’infection à VIH
séropositivité VIH La maladie de Parkinson
L’éthylisme chronique
- Plaques érythémato- Physiopathologie - Séborrhée + levure de type Malassezia furfur
squameuses des
zones séborrhéiques 2. Diagnostic :
du visage
- Plaques érythémateuses recouvertes de squames grasses
- Traitement : Adulte - Localisations : Zones de séborrhée : centro-faciale
antifongique Cuir chevelu : état pelliculaire (pityriasis capitis)
(kétoconazole) local Clinique Atteinte possible du tronc
- Croûtes jaunâtres du cuir chevelu : « croûtes de lait »
Nourrisson - Localisation au cuir chevelu et au visage
Diagnostics
- Risque d’érythrodermie de Leiner-Moussous
différentiels :
Paraclinique - Diagnostic clinique
- Sébo-psoriasis : - Sérologie VIH
psoriasis des
régions 3. Prise en charge thérapeutique :
séborrhéiques Traitement - Formes simples : antifongiques locaux : kétoconazole – Ketoderm®
- Dermatite - Formes inflammatoires : dermocorticoïdes de classe II ou III
atopique Education - Pathologie chronique sans traitement curatif
- Traitements itératifs au long cours nécessaires
NOUVEAU PROGRAMME
ROSACEE
- 4 stades : 1. Introduction :
o Flushes : Epidémiologie - Touche les adultes de peau claire
suppression de - Prédominance chez la femme entre 40 et 50 ans
tous les facteurs Physiopathologie - Anomalies de la vascularisation faciale
déclenchants,
métronidazole 2. Diagnostic :
topique
o Couperose : laser Bouffées - Rougeurs paroxystiques du visage
o Papulo- vasomotrices - Recherche du facteur déclenchant : Changement température
pustuleux : Boisson chaude
doxycyline Aliment épicé
o Rhinophyma Clinique Alcool
- Rosacée érythémato-télangiectasique :
- Contre-indications Rosacée Erythrose faciale + télangiectasies
aux dermocorticoïdes Localisation aux joues et aux ailes du nez
Stade papulo- - Papules inflammatoires et pustules
pustuleux - Respect du pourtour de la bouche et des yeux
Bouffées - Pas de comédon ni de cicatrice
vasomotrices du Stade du - Touche principalement les hommes
visage : rhinophyma - Nez rouge, augmenté de volume avec dilatation des follicules
- Rosacée Paraclinique - Diagnostic clinique
- Erythème pudique
3. Diagnostics différentiels :
- Tumeurs - Rosacée stéroïdienne : secondaire à une corticothérapie locale prolongée
carcinoïdes - Lupus érythémateux : pas de bouffées vasomotrices, pas de papules ni de pustules
- Cancer médullaire - Autres dermatoses faciales : acné et dermatite séborrhéique
de la thyroïde
- Mastocytose 4. Evolution – Complications :
- Ménopause : - Début à l’âge adulte
syndrome Evolution - Déclenchement initial par le froid, le travail à la chaleur et l’exposition solaire
climatérique - Evolution chronique par poussées inflammatoires
Complications - Oculaires : xérophtalmie avec conjonctivite et kératite
- Iatrogène
- Psychologique

5. Prise en charge :
- Flushes : éviction des facteurs déclenchants
Formes - Couperose : laser vasculaire
cliniques - Formes mineures : métronidazole en application locale
- Formes majeures : Antibiothérapie générale par doxycycline
- Rhinophyma : réduction chirurgicale au laser CO2
- Traitement symptomatique et non curatif
Education - Hygiène : Eviter les topiques gras et les fonds de teint occlusif
Toilette à l’eau tiède
- Contre-indications des dermocorticoïdes
<