Vous êtes sur la page 1sur 13

12.

OXYDATION - RÉDUCTION

12.1.
PRINCIPE
où n est le nombre d'électrons mis en jeu
LE POTENTIEL REDOX dans la réaction d'oxydoréduction, E0 0 est le
potentiel dit normal correspondant à
Certains corps se présentent sous forme l'équilibre: | (forme oxydée) | = | (forme
oxydée ou réduite, et passent de l'une à réduite) | .
l'autre par gain d'électron (réduction) ou Le potentiel d'oxydoréduction est mesuré par
perte d'électron (oxydation). Un couple un couple d'électrodes constitué d'une
formé d'un accepteur et d'un donneur électrode inattaquable (platine, or) et d'une
d'électron est appelé système électrode de référence, qui est généralement
oxydoréducteur. une électrode au calomel saturé de MI (figure
116). Le potentiel mesuré EHg , positif ou
par exemple du fer, négatif par rapport à l'électrode au calomel,
exprimé en volts, doit être rapporté à celui de
l'électrode à hydrogène EH en se souvenant
Il faut remarquer qu'à part les corps que la première est positive soit à 20° C :
"oxygène" et "hydrogène" qui ne peuvent EH = EHG + 0,248 V
être respectivement qu'un oxydant et qu'un Le rH, ou pouvoir oxydoréducteur, est
réducteur, il n'y a pas de corps qui soient calculé à partir de l'équation découlant de
oxydants ou réducteurs de manière absolue. celle de Nernst:
Cette possibilité d'intéraction est
caractérisée par le potentiel
d'oxydoréduction ou potentiel redox, En comparant les potentiels E', il est
fonction de l'activité des deux formes, possible d'établir un classement des différents
oxydée et réduite, selon la formule (voir corps. Un corps A possédant un
page 206)
Chap. 3: Processus élémentaires du génie physico-chimique

potentiel normal plus élevé qu'un corps B Tableau 40. Potentiels d'oxydoréduction
oxydera ce dernier; le corps B est alors et normaux de composés oxygénés
réducteur du corps A. Eh = 0 volt
Par définition, on prend le potentiel d'une E0 volt
électrode à hydrogène comme égal à 0. Les OH0 + H+ + e- à H2 0 2.76
valeurs du potentiel normal à 25 °C de 0 3 + 2H+ + 2e- à0 2 + H2 0 2.07
certains corps rencontrés dans l'eau sont H2 O2 + 2H+ + 2e- à2H2 0 1.76
donnés dans le tableau 40. Cl 2 + 2e- à2Cl - 1.36
Dans la pratique, le passage d'un élément HOBr + H+ + 2 e- àBr- + H2 0 1.33
d'une forme oxydée à une forme réduite se 0 3 + H2 O + 2e- à0 2 + 2OH- 1.24
fait le plus souvent par utilisation d'un autre ClO2 + e- àClO2 - 1.15
corps passant lui-même de la forme réduite
Br2 + 2e- à2Br- 1.07
à la forme oxydée
HOI + H+ + 2e- àI- + H2 O 0.99
ClO2 aq + e- àClO-2 0.95
Ocl- + H2 O + 2e- à Cl - + 2OH- 0.90
Il y a donc mélange de deux couples. Le HO2 - + H2 O + 2e- à3OH- 0.87
mélange de quantités équivalentes OBr- + H2 0 + 2 e- à Br- + 20H- 0.70
d'oxydant de l'un des couples et du I2 + 2e- à2I- 0.54
réducteur d'un autre couple a(Ox1 ) =
I3 + 2e- à3I- 0.53
b(Red2 ) permet d'atteindre le point
OI- + H2 O + 2e- àI0 + 20H- 0.49
d'équivalence. Le potentiel du système est
L’eau peut de même participer, selon les
alors défini par:
conditions expérimentales, à des réaction
d’oxydoréduction (cf. page 206).
Ce potentiel est caractérisé par le point
d'inflexion de la courbe de titrage du
potentiel en fonction de la concentration en
oxydant.

Eau

EHg potentiel mesuré

Electrode au calomel
EH
A = 0,248 à 20° C

Electrode hydrogène

Figure 116. Mesure du potentiel


d'oxydoréduction.
12. Oxydation - Réduction

12.2. - pour faire passer un élément d'une forme


BUT dissoute à une forme gazeuse, (exemple:
Les réactions d'oxydoréduction sont dénitrification),
utilisées en traitement de l'eau - pour transformer un corps en plusieurs
- pour la désinfection des eaux, corps plus simples et dont la présence dans
- pour faire passer un élément d'une l'eau est acceptable, (exemple: phénols ...),
forme dissoute à une forme précipitable - pour transformer un corps non
(Fe, Mn, élimination des sulfures...). biodégradable en plusieurs corps plus
La définition et le contrôle du pH de la simples dont l'assimilationbactérienne est
réaction ont une importance primordiale. possible lors d'un traitement ultérieur,
La figure 117 précise l'état des (exemple: micropolluants),
différentes formes du fer et du - l'oxydation peut être réalisée par
manganèse et leur évolution en fonction l'intermédiaire de bactéries chimiotropes
du pH et du potentiel redox, oxydation du fer et du manganèse,
oxydation de composés soufrés,
oxydoréduction des composés azotés,
réduction méthanogène.
Chap. 3: Processus élémentaires du génie physico-chimique

12.3. LES PRINCIPALES 12.3.2. Oxydation par voie chimique


TECHNIQUES D'OXYDATION
12.3.2.1. Réactifs gazeux
12.3.1. Oxydation par voie physique Les réactifs utilisés sont le chlore et
l'ozone.
A) Le chlore. Le chlore est le réactif le plus
• à l'air
utilisé pour assurer la désinfection des eaux.
Elle consiste à dissoudre l'oxygène de l'air
Le chlore n'est pas utilisé directement sous
dans l'eau. Après dissolution, l'oxygène peut
forme gazeuse. Il est tout d'abord dissous
oxyder certains composés, à titre d'exemple
dans l'eau. Il réagit dans l'eau selon la
le fer ferreux en fer ferrique, selon la
réaction
réaction

qui s'accompagne de la réaction secondaire:


Les techniques mises en oeuvre
sont celles développées au chapitre 17.
La figure 118 rend compte de ce dernier
L'aération par voie physique a pour effet
équilibre en fonction du pH. Si le pH est
secondaire d'éliminer les gaz dis sous qui
inférieur à 2, tout le chlore est sous forme
sont en excès par rapport à la composition
moléculaire. A pH 5, le chlore moléculaire
de l'air utilisé pour l'aération:
disparaît et tout le chlore se trouve sous
- élimination de H2 S,
forme HClO A pH supérieur à 10, tout le
- élimination du CO2 en excès (d'où
chlore se trouve sous forme d'ions
élévation du pH). Il faut noter qu'une
hypochlorite C1O-.
aération trop poussée peut conduire à un pH
L'effet bactéricide du chlore est maximal
trop élevé (cf. Équilibre calco-carbonique
lorsque le chlore est sous forme HClO La
page 262).
figure 118 permet, pour un pH donné
• à l'oxygène
compris entre 5 et 10 et une dose donnée de
Au cas où la demande en oxygène est
chlore libre mesurée dans une eau, de
importante, il peut être intéressant de
calculer la quantité de chlore présent sous
remplacer, dans une aération sous pression,
forme de HOCl, qui est alors appelé le
l'air par de l'oxygène pur. La pression
chlore libre actif (non mesurable
partielle de l'oxygène est ainsi multipliée par
directement). Le chlore a un pouvoir
cinq pour une même pression d'insufflation,
rémanent important.
ce qui permet d'augmenter la quantité d'02
Le chlore agit également sur les matières
dissous dans l'eau à cette pression. Cette
organiques de l'eau et sur l'ammonium. Si,
technique est principalement utilisée en
dans plusieurs récipients contenant la même
traitement d'eaux résiduaires.
eau, on introduit des doses croissantes de
chlore et que l'on mesure le chlore total
résiduel dans chacun des récipients après un
temps de contact donné (2 heures, par
exemple), on obtient la courbe de la figure
119. La courbe en pointillé donne la quantité
de chlore libre.
12. Oxydation - Réduction

NHCI2 + HOCl à NC13 + H2 O


Trichloramine
2NH3 +3HOCl à N2 +3HC1
Du début de la courbe jusqu'au point M, il y
a formation de mo no et dichloramines qui
répondent au dosage de chlore résiduel total.
Après le point M, le chlore introduit réagit
ensuite avec les mono et dichloramines, pour
donner des trichloramines qui ne réagissent
pas au dosage du chlore résiduel C'est le
point P. La dose de chlore p introduite
correspond au point critique (ou point de
rupture, ou breakpoint).
Après le point critique, la dose de chlore
total résiduel augmente de la même quantité
que le chlore introduit Le chlore résiduel est
Figure 118. Dissociation de HClO dans l'eau. alors principalement sous forme de chlore
libre.
Le chlore réagit avec des composés La cinétique de réaction du chlore sur une
contenant de l'ammonium selon les réactions eau contenant de l'ammonium, et de la
suivantes : formation des sous-produits dépend de
HOCl + NH3 à NH2 CI + H2 O nombreux facteurs (pH, température, forme
Monochloramine de l'ammonium); elle a été modelisée
NH2 CI + HOCI à NHC12 + H2 O (SAUNIER 1976).
Dichloramine
Chap. 3 : Processus élémentaires du génie physico-chimique

• Test de conduite: c'est le test permet L'ozone peut agir par une réaction directe
tant de connaître la consommation de chlore de la molécule d'ozone: ce sont des
par une eau en fonction du temps (figure 120). réactions généralement très sélectives.
On peut en déduire la quantité de chlore à L'ozone peut également agir par des
utiliser pour obtenir un chlore résiduel donné à espèces secondaires, comme les radicaux
l'extrémité d'un réseau dont le temps de OH0 formés par décomposition de la
rétention est connu. Ce test rend compte molécule d'ozone dans l'eau. Cette espèce
également de l'efficacité du traitement OH0 peut réagir avec des composés appelés
appliqué à l'eau brute: une eau clarifiée "scavengers" pour donner des produits de
absorbe moins de chlore que l'eau brute, mais réaction sans action sur l'ozone dissous
plus de chlore que l'eau affinée. dans l'eau. L'espèce OH0 peut aussi réagir
B) L'ozone. L'ozone est le réactif oxydant le avec des solutés M pour donner des
plus puissant utilisé dans la pratique pour le radicaux R0 qui vont, eux, favoriser la
traitement des eaux potables. C'est un gaz décomposition de la molécule d'ozone dans
produit sur le site de son utilisation (cf. chap. l'eau. La présence d'OH- permet également
17, sous-chapitre 4). la décomposition de la molécule d'ozone.
L'action de l'ozone dans l'eau est le résultat Cette action indirecte ou radicalaire) de
de deux phénomènes successifs l'ozone est peu sélective, mais les
- la mise en solution dans l'eau (transfert gaz cinétiques de réaction sont très variables
à eau) selon les matières à oxyder.
- l'action de l'ozone dissous sur le corps à Du fait de ses propriétés oxydantes,
oxyder. l'ozone est également utilisé pour la
HOIGNÉ a montré (figure 121) que l'action désinfection des eaux. Son action est rapide
de l'ozone est en réalité double. et efficace, mais il n'a pas de pouvoir
rémanent.
12. Oxydation - Réduction

12.3.2.2. Réactifs liquides


M soluté
M oxydé soluté oxydé Ce sont principalement certains
R0 Radical libre catalysant la composés du chlore et l'eau oxygénée
décomposition de l'ozone (ou peroxyde d'hydrogène).
S Scavenger • Composés du chlore
Ø Produit ne catalysant pas la Le dioxyde de chlore a un pouvoir
décomposition de l'ozone d'oxydation élevé (cf. tableau 40). Il
réagit selon la réaction
C1O2 + 5e - à Cl- + 2 O2-
Il est produit sur le site en utilisant la
réaction du chlorite de sodium soit avec
le chlore, soit avec l'acide chlorhydrique
(cf chapitre 20, § 6.3.2).
Le dioxyde de chlore réagit très
lentement avec l'eau

I1 est sensible à la décomposition


photochimique, selon la réaction de
dismutation suivante
2Cl02 + hv + H2 O à C103 - + Cl- + O2
Selon les conditions d'application, le
dioxyde de chlore peut conduire soit à
une réaction d'oxydation (excès de
ClO2 ), soit à une réaction de chloration
(faible excès de ClO2 ).
Si le dioxyde de chlore est parfois
intéressant pour l'oxydation de certains
produits organiques, il est
principalement utilisé, du fait de son
pouvoir rémanent, pour la désinfection
des eaux potables, en fin de chaire de
traitement.
Figure 121. Schéma de 1'action de l'ozone L'eau de Javel: après mise en
(d'après Hoigné). solution dans l'eau, l'hypochlorite de
• Ozone et rayonnement U.V. sodium NaOCl se dissocie en
En combinaison avec le rayonnement
ultraviolet, on peut aboutir à la formation Le pH de réaction sera donc
de radicaux OH0 selon les réactions prépondérant dans l'action oxydante ou
O3 + hv à O* + O2 bactéricide de cet oxydant
O* + H2 O à 2 OH0 Chloramines. Les chloramines sont
Il y a formation de radicaux OH°. fournies par réaction du chlore sur
L'action conjointe des rayonnements UV et l'ammonium selon la réaction rappelée
de l'ozone favorise donc l'action radicalaire plus haut Les chloramines ont un
de l'ozone. pouvoir
Chap. 3 : Processus élémentaires du génie physico-chimique
Les conditions de mise en oeuvre
bactéricide beaucoup plus faible que les généralement admises sont les suivantes
précédents, mais elles sont plus stables et - chlore: maintien d'un taux de 0,5 mg.l-1 de
ont donc un effet rémanent intéressant chlore libre pendant un temps de contact
pour les grands réseaux distribuant une d'au moins 30 min à un pH inférieur à 8,
eau de température élevée. - ozone: maintien d'un taux d'ozone
• L'eau oxygénée ou peroxyde résiduel de 0,4 mg.l-1 pendant 4 min,
d'hydrogène. - dioxyde de chlore: maintien d'un taux de
Le peroxyde d'hydrogène est un oxydant 0,2 mg.l-1 pendant 15 min.
fort (cf tableau 40) qui se décompose dans Ces conditions permettent d'assurer l'effet
l'eau selon la réaction bactéricide de ces oxydants. Pour obtenir
une bonne désinfection il est par ailleurs
indispensable que la turbidité de l'eau soit
Cependant, son coût élevé le réserve à inférieure à 1 NTU.
des utilisations spécifiques. Comme L'ozone est particulièrement efficace
bactéricide, il peut être employé pour la pour l'élimination des virus (effet
désinfection de canalisations, sur les virulicide).
circuits de distribution d'eau ultra pure • Autres utilisations possibles
(mise en contact d'une eau contenant Le tableau 41 résume les points
plusieurs centaines de milligrammes par d'application possibles des différents
litre d'H2 O2 pendant environ 1 heure). Cet oxydants couramment utilisés au sein d'une
agent oxydant a l'avantage de ne pas chaîne de production d'eau potable
provoquer la formation de composés Les lignes directrices de l'emploi des
halogénés. principaux de ces oxydants sont les
Il est parfois employé pour l'oxydation suivantes
de composés soufrés responsables de - l'ozone peut avantageusement être utilisé
mauvaises odeurs en traitement d'eaux en tout point de la chaîne de traitement. Il
résiduaires. n'a cependant pas d'effet rémanent. Il ne
Il peut être aussi utilisé en combinaison permet donc pas d'empêcher le
avec d'autres oxydants. Avec l'ozone: la développement d'algues dans les
réaction de l'ozone sur le peroxyde décanteurs et sur les filtres ouverts. Il ne
d'hydrogène est très lente. L'ozone permet pas d'assurer un effet rémanent dans
réagirait avec l'ion HO2 - de la réaction (1) le réseau,
selon la réaction globale suivante - le chlore permet de conserver un taux
0
203 + H2 02 à 20H + 302 d'oxydant résiduel après son application:
On aboutit à la formation de radicaux son effet bactériostatique est important. Si
OH0 dont l'action a été évoquée plus haut. le chlore est appliqué en tète de chaîne de
traitement, avec un taux supérieur au point
12.3.3. Applications critique (cf. figure 119), il permet
d'éliminer l'ammonium. Par contre, il
12.3.3.1. Eaux de consommation conduit à la formation de composés
organochlorés qu'il importe d'éviter dans
• Désinfection des eaux : c’est le but toute la mesure du possible (cf. page 44). Il
premier de l’application des oxydants lors est donc recommandé
d’un traitement d’eau de consommation.
12. Oxydation - Réduction

Tableau 41. Mise en oeuvre des oxydants au sein d'une chaîne de traitement
Air Cl 2 0 3 ClO2 Chloramines
Préoxydation + (+) ++ (+) 0
Oxydation intermédiaire + + ++ (+) -
Oxydation finale 0 + + + -
Désinfection 0 + ++ + -
Effet rémanent (Désinfection de sécurité) 0 + 0 + +
++ :Utilisation recommandée - : Utilisation non recommandée
+ : Utilisation possible 0 : Sans effet ou sans effet appréciable
(+) : Utilisation possible avec réserve

de reporter l'injection du chlore le plus en 12.3.3.2. Eaux usées urbaines


aval possible dans la chaîne de traitement, En dehors des phases d'oxygénation
- le dioxyde de chlore est également un ayant pour but d'assurer l'oxydation et
excellent bactériostatique. Appliqué en fin l'assimilation par voie bactérienne de la
de chaîne son taux de traitement doit être matière organique et de l'ammonium, les
limité à 0,4-0,6 mg.l-1 sous peine oxydants chimiques ne sont mis en
d'apparition de mauvais goût dus à l'ion oeuvre qu'en cas de désinfection,
chlorite qui apparaît après réaction généralement partielle.
d'oxydoréduction du dioxyde avec les Alors que la désinfection des eaux de
matières organiques. On a en effet la consommation a pour but l'élimination
réaction totale des germes pathogènes (révélés
MO de l'eau + C102 à par les germes test de contamination
MO oxydées + C102 - + Cl- fécale), la désinfection partielle a pour
Lorsque le dioxyde est appliqué en tête but de réduire la concentration en germes
de la chaîne, cette même réaction pathogènes, contrôlée par la réduction du
provoque l'apparition d'une quantité nombre de germes tests de contamination
importante de ClO2 - qu'il n'est pas question fécale. La réduction recherchée
de laisser subsister dans l'eau traitée. Elle correspond le plus souvent à un
peut être éliminée soit par ozonation (mais abattement de deux ou trois unités
avec formation d'ion chlorate C103 -), soit logarithmiques.
par filtration sur CAG (mais avec Les doses utilisées sont évidemment
réduction de la durée de vie du CAG). fonction de la qualité de l'effluent. Il y a
L'ammonium n'est pas éliminé par le en particulier intérêt à éliminer le mieux
dioxyde de chlore. possible les MES avant désinfection
A titre indicatif, l'efficacité relative des (filtration tertiaire).
oxydants vis -à-vis de quelques paramètres
est donnée dans le tableau 42.
Chap. 3: Processus élémentaires du génie physico-chimique

Tableau 42. Efficacité des oxydants


Éléments considéré Agent d'oxydation utilisable
Air Cl2 C102 03 KMn04
Fer ++ ++ ++ +++ +
Manganèse 0 + ++ +++ +++
Couleur 0 + + ++ 0
Odeur et goût + ± + +++ 0
Ammonium 0 + 0 0 0
Matières organiques 0 + + + 0
Substances réductrices 0 ++ ++ ++ +
Biodégradabilité 0 - - ++ 0
Désinfection 0 ++ ++ ++ (+)

La plupart de ces réactions présentent un


12.3.3.3. Application aux eaux et saut de potentiel assez élevé et une
effluents industriels cinétique assez rapide pour permettre une
Elle concerne principalement les eaux et régulation, sauf dans le cas des
effluents industriels suivants. thiosulfates. S'il y a coprésence d'autres
• A partir de réactifs oxydants réducteurs moins dangereux, on se
- eaux cyanurées de galvanoplastie ou de contente d'un contrôle a posteriori qui
lavage de gaz, limite la surconsommation d'un oxydant
- condensats chargés d'hydrazine : coûteux (cas des eaux cyanurées de lavage
oxydation par H2 O2 catalysée sur résines de gaz).
spécifiques, La mise en oeuvre d'air et d'oxygène
- bains de nitrites en galvanoplastie dans des appareils appelés "oxidisers"
oxydation par H2 O2 + Cu ++ (réactif de exige, pour obtenir des cinétiques et des
Fenton), NaClO ou H2 SO5 ), rendements suffisants, d'être effectuée à
- solutions de thiosulfates oxydables à des conditions élevées de température et de
partir de H2 02 pression.
• A partir d'air ou d'oxygène
- soudes usées, riches en S2-, • A partir d'ozone
- eaux de décapage chargées de Fe2+, - effluents contenant de faibles
- lixiviats d'uranium U4+, concentrations en CN ou en phénols,
- effluents d'unités Méthionine, ou
contenant des composés réfractaires.
12. Oxydation - Réduction

• Exemple d'oxydation. Traitement des chlorure de cyanogène CNCI, aussi


cyanures: dangereux que l'acide cyanhydrique NaCN +
L'oxydation des cyanures en milieu alcalin NaClO + H2 O, à CNCI + 2 NaOH
comporte théoriquement deux stades Mais à partir du pH 10,5, le chlorure de
successifs, à l'état de cyanates de toxicité cyanogène est hydrolysé dès sa formation,
pratiquement nulle, puis à l'état d'azote et selon la réaction
bicarbonate. Les oxydants forts utilisés sont CNCI + 2 NaOH à NaOCN + H2 O,
l'hypochlorite de sodium, le chlore, l'acide Avec l'acide de Caro, on observe une
monopersulfurique (acide de Caro). vitesse de réaction suffisante pour un pH
Pratiquement, seul le premier stade est mis supérieur à 9,5.
en ceuvre, pour des raisons économiques. 2 e stade (azote)
1 er stade (cyanates) Le passage du cyanate à l'azote s'effectue
Les réactions globales mises enjeu sont selon la réaction
- avec l'hypochlorite de sodium 2 NaCNO + 3 Cl2 + 6 NaOH à 2 NaHCO3 +
NaCN + NaClO à NaCNO + NaCl N2 + 6 NaCl + 2 H2 O,
- avec le chlore gazeux Il se fait au même pH de 12, mais nécessite
NaCN + C12 + 2 NaOH à NaCNO + 2 l'emploi de trois fois plus de réactif et d'un
NaCI + H2 O, temps de réaction de l'ordre de l'heure, la
- avec l'acide de Caro régulation de potentiel n'étant
NaCN + H2 SO5 à NaCNO + H2 SO4 pas possible.
Les deux premières réactions sont Le tableau 43 donne les quantités de réactifs
pratiquement instantanées pour des pH nécessaires pour oxyder jusqu'au stade
supérieurs à 12, mais la vitesse de réaction cyanate un gramme de CN- présent dans un
diminue rapidement lorsque le pH descend effluent préalablement amené au pH optimal
(seuil critique: pH 10,5). Quelque soit le pH, de réaction.
un composé intermédiaire formé est le

Tableau 43. Oxydation des cyanures libres


Réactifs Stoechiométrie Pratique industrielle
pour 1 g de CN pour 1 g de CN
NaClO en ml (1) 18,2 21 (3)
H2 SO4 en ml (2) 22 24 (3)
NaOH en g 3,1 3,5 (3)
(1) NaClO, solution commerciale à 47-50 degrés chlorométriques, soit 150 g.l-1 de
chlore actif.
(2) H2 SO5 , solution commerciale à 200 g.l-1 .
(3) Excès normal pour les concentrations en cyanure< 100 mg.l-1 (cas des eaux de
rinçage).
Chap. 3: Processus élémentaires du génie physico-chimique

12.4 s'effectue en milieu acide par action du


RÉDUCTION bisulfite de sodium ou du sulfate ferreux.
• Avec le bisulfite de sodium
PAR VOIE CHIMIQUE H2 Cr2 O7 + 3 NaHSO3 + 3 H2 SO4
Les exemples les plus fréquents sont la
à Cr2 (SO4 )3 + 3 NaHSO4 + 4 H2 O
réduction de l'oxygène, celle du chrome
hexavalent, ainsi que la destruction des
• Avec le sulfate ferreux
oxydants résiduels utilisés en désinfection. Il
H2 Cr2 O7 + 6 Fe(SO4 ) + 6 H2 S04
faut aussi citer la réduction des nitrites en
à Cr2 (SO4 )3 + 3 Fe2 (S04 )3 + 7 H2 O
traitement de surface (acide sulfamique ou
La première de ces réactions est
NaHS03 ).
pratiquement instantanée pour des pH
inférieurs à 2,5, mais la vitesse de réaction
12.4.1. Réduction chimique de l'oxygène
diminue rapidement lorsque le pH augmente
On emploie du sulfite de sodium ou du
(seuil critique pH 3,5).
bisulfite d'ammonium qui, bien que plus
La réduction au fer ferreux est plus
cher, est de mise en oeuvre plus simple et
tolérante et peut être effectué à pH inférieur
présente un effet tampon plus large. Les
à 6; avec régulation. Elle est moins
réactions mises en jeu sont:
employée à cause de la production
• Avec sulfite de sodium
importante de boues d'hydroxydes au stade
O2 + 2 Na 2 SO3 à 2 Na 2 SO4
de la neutralisation finale.
Il faut 16 g de Na 2 SO3 , 7 H2 O par mg
Le tableau 44 donne les quantités de
d'oxygène.
réactifs nécessaires pour la réduction de 1 g
• Avec bisulfite d'ammonium de Cr(vI).
1/2 O2 + NH4 HSO3 à HNH4 SO4
Il faut 6,2 mg de bisulfite par mg d'oxygène. 12.4.3. Réduction du chlore résiduel en
Trois applications sont fréquentes : désinfection
traitement de chaudières, conditionnement
de circuits fermés de refroidissement et Elle peut être nécessaire à l'extrémité d'une
conditionnement des eaux en récupération conduite de transport d'eau potable sur une
secondaire. grande distance, ou dans le cas de rejet en
zone sensible d'ERU ayant été chlorée. Les
12.4.2. Réduction du chrome hexavalent agents les plus fréquemment utilisés sont
La réduction du chrome hexavalent Na 2 HS03 et S02 qui agissent selon les
toxique en chrome trivalent moins toxique et réactions suivantes:
précipitable sous forme d'hydroxyde SO2 + HOCI + H2 O à H2 SO4 + HCl
NaHSO3 + HOCI à H2 SO4 + NaCl
13. Neutralisation - Reminéralisation

Tableau 44. Traitement du chrome hexavalent


Réactifs Stoechiométrie Pratique industrielle
pour 1 g de Cr(vi) pour 1 g de Cr(vi)
NaHSO3 en ml (1) 5,7 6,5 (2)
H2 SO4 en g 0,95 1
FeSO4 , 7 H2 O, en g 16 20 (2)
H2 SO4 en g 1,90 2
(1) NaHSO3 , solution commerciale à 530 g.l-1 d: 1,33.
(2) Excès normal pour le traitement d'eaux de rinçage.