Vous êtes sur la page 1sur 78

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ?

MBA ESG
35 avenue Philippe Auguste, 75011 PARIS
______

THÈSE PROFESSIONNELLE

Présentée en vue d'obtenir
MBA Management du Sport

__________

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ?

Joachim VIEILLEFOSSE/Laurent CIVIL
2015-2016

1 / 78

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ?

Remerciements

Pour commencer, nous souhaiterions remercier particulièrement les personnes qui nous
ont aidés à construire notre dossier.

En premier lieu Monsieur Sorge, qui nous a permis d'intégrer cette formation et qui nous a
offert deux années riches d’enseignements.

Monsieur Pierre Mahieux, du district des Hauts-de-Seine, qui nous a encadrés durant nos
travaux.

Madame Audrey Sorge, Monsieur Jean-François Chenut et l'ensemble du corps professoral de
l'école MBA ESG pour leur soutien, la qualité de leur pédagogie et pour les compétences
transmises durant ces deux belles années.

L'ensemble des intervenants que nous avons eu la chance de rencontrer et
grâce auxquels nous avons pu trouver l'inspiration.

Monsieur Renaud Cardoit qui nous a accordé de son temps pour répondre avec intérêt à nos
questions.

L'ensemble des personnes qui ont participé à notre enquête concernant l'image de l'arbitre.

2 / 78

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ?

Liste des abréviations

AFCAM : Association Française du Corps Arbitral Multisports

DNA : Direction Nationale de l’Arbitrage

DTA : Direction Technique de l’Arbitrage

EPFL : École Polytechnique Fédérale de Lausanne

FFF : Fédération Française de Football

FIFA : Fédération Internationale de Football Association

UEFA : Union des Associations Européennes de Football

3 / 78

....................1 La DNA.........18 1.........14 1.......................................................................2 Liste des abréviations .................................. Direction Technique de l’Arbitrage (2013)..........................3 L’enjeu de la victoire.....12 1........2 Les résultats sur une saison : 2012/2013..........1 Au niveau de l’Etat ................................1...............................14 1... 11 1.................3 Le rôle des responsables politiques.............................5 L’arbitre de football....1................3........................7 Un climat délétère dans la gouvernance arbitrale .2.................................1...................................................................................................................4...............2 La DTA.............2..19 2 La définition de l’arbitrage............................................2.................................................2 Pour les supporters ..................................................................................................................2 Au niveau des pouvoirs publics locaux ...........2 Les arbitres F1 (non internationaux) ..........................14 1..................................................1...............................................1 L’avis des observateurs avant l’Euro 2016 .......................................2..1 Définition de l’arbitre et Lois du jeu........................5........................8 1.....1 Le rôle de l’arbitre ..............................................................22 2................3 La mise en cause d’une politique inadaptée de la FFF ................8 1......................2...12 1......21 2......................................2.........1 Article 1 des statuts de l’arbitrage-Définitions ..............9 1.....................8 1........................16 1.3.......................4..........4 La violence dans les autres sports ...1...............2.....................................................7 1 Le constat : situation actuelle de l’arbitrage en France...........2 Comment sont perçus les arbitres ? ....................................1 Les arbitres FIFA centraux (internationaux) ............................. 11 1..................2 Le rejet « culturel » de l’autorité.2.........................3 La liste des arbitres ..9 1....3.............................................2............2...............18 1...........................................21 2..16 1.........18 1....8 1......1 Les effectifs ........................2.............1 La montée de toutes les violences ...........16 1..............................................2..........................................2........................................6.............2...................................................................................2.....1 Un triste record ....................2...................2 Les statuts de l’arbitrage ........................................................1........9 1..................3.....................................................2..........1 La feuille de match......1 Catégories d’arbitres centraux ...................2...........................19 1.22 4 / 78 ...........9 1...........3 Les arbitres F2..............................12 1......2...........................2 Un sport très singulier .....................................................................5...............................................................7...................................9 1......2 Statut financier : de grandes disparités de salaires..............................................................8 1.19 1................... les outils de décri et les axes de valorisation .............................8 1...................................2.........................1 Le hooliganisme...1.....6..2 La violence ordinaire ......22 2......................................................7....................................................................3 Table des matières ................... Direction Nationale de l’Arbitrage .......................7......................1...........3 Catégories d’arbitres spécifiques ..............13 1......................3 Pour les joueurs ...........................................................................6 Création de l’Observatoire des comportements de la FFF (2007) ............2 Les catégories d’arbitres en France.....2...............................12 1...........1.............. 11 1..................................................1. Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? Table des matières Remerciements .........21 2...............4 Actualisation : la situation en 2016 ...................2......................2...................... triste vitrine du sport ..............................................1........................................1..14 1.......................2 Le Feedback sur l’Euro 2016 ..............4 Introduction ............................ 11 1...........2...1..........3.......................2................1 Les chiffres de l’arbitrage dans le football ........1.......2 Catégories d’arbitres assistants ......2............15 1.........14 1........1 Pour le grand public .....1.........................................................................................................2.................17 1................................................................ un cas particulier ? ......12 1......................

Déclaration de la FFF....................................................1 Description des difficultés technique d’utilisation .......5 Les lois du jeu ................26 2......................3.36 2.......1....................................53 3.4..............................2................1......................57 3..41 2.....................2..........................................5....................39 A.........3.........28 2........3...................1...........................2............................2.......3...................57 3..........2...5.............1 La campagne 2008 suite à la loi Lamour ...........................3 Programme pilote en psychologie du sport ..2...............................................................................2 Les objectifs ....................2 L'ethnologie au secours de l'arbitrage ................................2 Le dialogue avec les journalistes : Stéphane Lannoy........1...............................2 Amélioration du dialogue entre les différents acteurs ....4 L’utilisation des réseaux sociaux ...................................2...........................................37 2.................3.53 3...................55 3....5..........3............. Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? 2...1.............................................................................1.......................................2 Texte de loi paru dans le journal officiel 247 du 24 octobre 2006.............................................3........2...........................................................43 2.......39 B..................................................................................2 Les outils de décri et leur médiatisation .................41 2.1....35 2...............................................1...........2.................................3......................................1...................................2....2.............2................................3........................................2..........58 3..........................1 Organiser des débats ..............3......1......................................23 2....58 5 / 78 .................................3.....2............4 Les actions menées par l'UEFA ............1...................................................2 Changer les attitudes .....................3 Instaurer les rapprochements .............................................52 3..................2 La Réforme de l'arbitrage (2013) ....55 3..........................................................3 Rappel de quelques fondamentaux sur les lois du jeu ....................3 La Campagne médiatique 2014 ................1 Création d’un service de communication DTA.....3 Une campagne axée sur la Répression des actes d'incivilité .......1.......................36 2.........................4 Le pôle Elite ..........3 Instagram (pour la DTA et/ou chaque arbitre) ....2 Les changements récents.........1..........3 Les axes de valorisation de l’arbitre ..........29 2......2.........1 Les limites du révélateur de hors-jeu .......3 Vers une Charte de l’arbitrage......52 3.................3.1........4..................4 Le devoir de réserve ..3..............................................................1..........2.......1.................................4 La préservation des bénévoles .4.......36 2............46 3.................................................................4.2 Les actions de la FFF .................2..........................................42 2....3......3.......41 2...............................................2.....2 Twitter (pour la DTA et chaque arbitre) ........................................35 2.......................1.......................4.....32 2...........1............32 2...........................37 2...................................3 L’utilisation des médias ...39 2........ arbitre de Ligue 1 ............................................2........................2.........................2 « La mauvaise foi » des commentateurs ....5......1.................................1 Les moyens .................1 Les 17 lois originelles du guide des lois ....3..1 Intervention du ministre Jean-François Lamour ......33 2............................................3...1....................................................3 Rôle de Pierluigi Collina....35 2........................43 2........29 2..........1.42 2....1 Les actions de la Poste .........35 2.....................1 Facebook .............................3 Motivation des arbitres et durée des carrières.....1............3................................................55 3.......1.............23 2..................3...........................................30 2..................43 3 L’enquête d’opinion et les préconisations ........................41 2.........1 La communication ....3.............54 3.......5 Les notes des arbitres par l'Equipe ..............56 3..................1...........................34 2...............................5 Autres axes de développement...................1 Intensification des préparations aux grandes rencontres européennes ...........3.........3.........3.................35 2...........................................3.......................................2 Protection de l'image du football partout dans le monde .53 3..............40 2..1....... Déclarations de la DTA ......4 Restaurer le respect ..1 Le robot ...........................................1 Désacraliser la fonction................4....................................................1..32 2...

.....3 Demander un Audit interne ..........................58 3..............78 6 / 78 .......................................................................................................60 3........1 Relever le niveau technique ...............................................66 Webographie .............................................2 Mettre en place des programmes d’échanges européens ...........................................1................4 Initier chaque footballeur aux difficultés de l’arbitrage..2 La formation des arbitres .......... Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? 3.............61 3........................................................................................................................2.............4.............................................5 De nouvelles lois ...............59 3..........................................................................................................2...........................................................................................2..........2...........3 Le retrait du révélateur du hors-jeu ...................62 3....60 3..........................................................65 Conclusion ....................59 3............................................................60 3..4 La vidéo et les nouvelles technologies........................................................................69 Table des illustrations ...................................................6 Augmenter la rémunération des arbitres ..........64 3....4 YouTube et Dailymotion (pour la DTA) ...........................................67 Table des annexes ...................................................................................................

l'un joueur. les outils de décri et les axes de valorisation. nous étudierons les 3 aspects suivants : 1. Suite à un questionnaire initié par nous auprès d'amateurs de football. La définition de l'arbitrage. Ici. nous avons choisi d’apporter un regard objectif et critique sur ce sujet en basant nos travaux sur la problématique suivante : Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? Pour tenter de répondre à cette interrogation. l'autre ancien arbitre. mais aussi sur les éléments qui aident à mettre en valeur la performance des arbitres.mais aussi avec les connaissances acquises durant ces deux années. mais également les erreurs d’interprétations à grande échelle. Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? Introduction En conclusion de nos deux années de formation en MBA Management du Sport. nous ferons part de toutes les recommandations qui nous semblent constructives pour le futur de l’arbitrage et pour soutenir les arbitres dans l’exercice de leurs fonctions. 2. nous avons décidé de nous intéresser à un véritable phénomène de société. qui s’exprime tous les week- ends sur les terrains de football. comme le classement l’Equipe qui vient d’établir sa première saison ou encore la création du pôle Elite. Le constat : situation actuelle de l'arbitrage en France Dans cette partie. Nous analyserons le rejet « culturel » de l’autorité et donc de l’arbitre. passionnés de football. Directement interpellés par ce constat. 3. 7 / 78 . sur les éléments actuels qui en favorisent le décri. L’enquête d'opinions et les préconisations. contribuer à la réhabilitation de l'arbitre au cœur du football et dans le cœur du public français. et est largement repris. nous mettrons l'accent sur la difficulté de l'arbitrage. Nous espérons ainsi apporter un regard neuf sur la situation actuelle de l’arbitrage et peut- être. En tant que futurs managers du sport. nous ferons un rappel de quelques études chiffrées sur l’arbitrage mais aussi des spécificités du football. médiatisées par les commentateurs sportifs. diffusé et commenté par les médias et réseaux sociaux du monde entier : Il s’agit du rejet de l’autorité et tout particulièrement de celle de l’arbitre. qui est un jeu d’interprétations. nous avons choisi de traiter le sujet avec nos yeux d'amateurs passionnés . réservé aux arbitres de l'excellence.

1 Les effectifs Les chiffres officiels annoncés par la FFF en juillet/août 2015 faisaient état des effectifs suivants : • 25 160 arbitres officiels.2 Catégories d’arbitres assistants • Arbitre assistant fédéral 1 (AAF1) • Arbitre assistant fédéral 2 (AAF2) • Arbitre assistant fédéral 3 (AAF3) • Arbitre assistante fédérale féminine (en projet) • Arbitre assistant de ligue (AAL1. AAL3) 8 / 78 . • 34 seulement étaient des arbitres internationaux • 168 arbitres centraux dont 21 officiant en Ligue 1 • 82 assistants au niveau fédéral dont 32 en Ligue 1 • 760 arbitres femmes • Il apparaissait également que 40% des arbitres avaient moins de 28 ans.1. les 25 000 professionnels du football français assistent à la dégradation de leur conditions d'exercice.1 Les chiffres de l’arbitrage dans le football 1. 1.2.2. • Sur ces 25 160.1. AAL2. Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? 1 LE CONSTAT : SITUATION ACTUELLE DE L’ARBITRAGE EN FRANCE 1. eu égard aux fréquents incidents survenant chaque week- end sur les stades amateurs. et s'inquiètent de la montée de la violence qui gangrène le sport. L3) = Niveaux régionaux • Arbitre de district = Niveaux départementaux 1.1.1.1 Catégories d’arbitres centraux • Arbitre fédéral 1 (F1) = Ligue 1 • Arbitre fédéral 2 (F2) = Ligue 2 • Arbitre fédéral 3 (F3) = National • Arbitre fédéral 4 (F4) = CFA • Jeune arbitre de la fédération (JAF) = U19 et U17 nationaux • Arbitre fédérale féminine (FEM) = D1 et D2 féminine • Arbitre de ligue (L1. L2.2 Les catégories d’arbitres en France 1. En tant qu'acteurs indissociables de la pratique sportive.

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? 1.1.1.3.2.1 Les arbitres FIFA centraux (internationaux) Arbitre Année de Fédéral1depuis Arbitre international Catégorie UEFA naissance depuis TURPIN Clément 1982 2008 2010 Elite BUQUET Ruddy 1977 2008 2011 First CHAPRON Tony 1972 2004 2007 First GAUTIER Antony 1977 2007 2010 Second BASTIEN Benoît 1983 2011 2014 Second FAUTREL Frédy 1971 2003 2007 Second RAINVILLE Nicolas 1982 2010 2013 Second MILLOT Benoît 1982 2011 2014 Second DELERUE Amaury 1977 2012 2015 Second ENNJIMI Saïd 1973 2005 2008 Second 1.2 Les arbitres F1 (non internationaux) • Hakim Ben El Hadj • Wilfried Bien • Sébastien Desiage • Johan Hamel • Lionel Jaffredo • Stéphane Jochem • Stéphane Lannoy • Mikaël Lesage • Jérôme Miguelgorry • Sébastien Moreira • Frank Schneider • Bartolomeu Varela 1.3 Catégories d’arbitres spécifiques • Arbitre fédéral futsal 1 (FF1) • Arbitre fédéral futsal 2 (FF2) • Arbitre fédéral Beach soccer • Arbitre fédéral Outremer 1.3.1.3 Les arbitres F2 • Karim Abed • Florent Batta • Jérôme Brisard • Alexandre Castro 9 / 78 .3.1.1.3 La liste des arbitres 1.

Comment réhabiliter l’image de l’arbitre en France ? • Cédric Cotrel • Romain Delpech • Didier Falcone • Stéphanie Frappart • Hamid Guenaoui • Dominique Julien • William Lavis • Thomas Léonard • François Letexier • Jérémy Stinat • Alexandre Perreau-Niel • Yohann Rouinsard • Olivier Thual 10 / 78 .

1. et qui n’étaient pas le fait de supporters de football. n'est bien sûr pas dirigé contre les seuls arbitres. De nos jours. le bannissement des stades et la répression (arrestations avec comparution immédiate) soient les seules réponses possibles à apporter. triste vitrine du sport Le récent EURO de football en France en juin 2016 a montré des débordements prévisibles dans certaines villes. • Un tempérament bien latin Les français sont habituellement décrits par les étrangers comme un peuple de « râleurs ». par essence même. Nul doute qu'avec de pareils « clients ». Quand elle n'est le fait des parents eux- mêmes. 1. pour en découdre. on n'hésite plus à défier l'autorité ».1 La montée de toutes les violences C'est un lieu commun que de parler d'un accroissement de la violence partout dans nos sociétés. l'arbitre est le bouc émissaire. Selon Renaud Hocq.2 La violence ordinaire Sans en arriver au stade ultime du phénomène hooligan. et fait l’apologie de la violence pour la violence. la suppression des ventes d'alcool ne suffisant pas à calmer des individus venus là. l'arbitre. • Un problème d'éducation L'éventail des violences faites aux arbitres est large et va des insultes aux menaces et parfois même aux coups. mais de voyous patentés. toutes générations confondues : Certains ne supportent pas de voir échouer leur progéniture et en rendent automatiquement l'arbitre responsable • Les réseaux sociaux et le phénomène de groupe 11 / 78 .1. policier de profession et patron des arbitres de foot du Val-de-Marne. Ce phénomène des hooligan. depuis des années limité les dégâts mais elles ne sont nullement des garanties pour la sécurité des commerçants. Mais il est l'expression ultime du rejet de toute autorité. En tant que représentant de l'ordre et de l'équité sur le terrain. une grande majorité des responsables sportifs se sentent et se disent démunis face à l'expression croissante de la violence « venue de l'extérieur des terrains ». 1.une tendance naturelle à refuser la discipline . des riverains ou des simples passants dans les villes ou à l'abord des stades exposés.2. de toute façon.1. la cible parfaite quand le résultat escompté n'est pas au rendez-vous. Ils ont-comme bon nombre de leurs voisins de culture latine. Cette violence ordinaire agace car elle est bien souvent le signe d’une certaine forme de démission des parents dans l'éducation de leurs jeunes. qui gangrène le monde du football et son image. connus des services de police et prenant pour prétexte à leurs agissements la tenue de ces grands matchs. le « problème vient de l'éducation des jeunes et la violence de la société.1 Le hooliganisme. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Les solutions proposées ont régulièrement.2.. leur préférence … Et pour peu qu'il s'en prenne aux libertés individuelles de leurs joueurs favoris.. à quelques heures de matchs considérés « à risques ». qui la personnifie sur le terrain n’a pas. le dérapage n'est pas loin.2. et du phénomène d'extension de cette violence au monde sportif.2 Le rejet « culturel » de l’autorité 1.

l'arbitre est rarement perçu de façon positive et même souvent comme le responsable de la défaite de leur équipe.2.2. jouent donc pour beaucoup dans l’attitude des joueurs et le respect sur le terrain • Les différences de salaire abyssales entre certains joueurs et ceux qui les sanctionnent sur le terrain peuvent expliquer .2. la frustration d'une défaite peut être vécue comme un échec personnel. sous couvert d’humour. 1. 12 / 78 . selon un sondage TNS -SOFRES diffusé en septembre 2013. Nombreux sont ceux qui y consacrent un budget non négligeable et pour ceux-là. 1. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. cela se traduit par des insultes.3 L’enjeu de la victoire Dans un monde de performances. sa notoriété.2. l’arbitre conserve une belle cote de popularité. Dans les stades.des attitudes irrespectueuses ou carrément inadmissibles ! 1. 1. Par conséquent. Il existe en outre dans nos sociétés une certaine banalisation de l’insulte.2.2 Pour les supporters Le match du weekend représente souvent le seul dérivatif de la semaine. dans leur grande majorité. ayant troqué sa licence de joueur contre une licence d'arbitre. en un an seulement ! 1. des supporters ou aficionados des stades-qui ne pratiquent pas. où les loosers n'ont pas d'avenir. l’arbitre apparait toujours comme un maillon indissociable de la pratique sportive et « le garant de l'équité » du résultat final. qui lève les dernières inhibitions : il ne subsiste alors plus aucune conscience de la gravité de l'acte ni du préjudice engendré.2. qui s'est étendue avec le développement des réseaux sociaux : chacun derrière son écran se sent autorisé à railler. avec 75% d'opinions favorables. et amplifiées par le phénomène de groupe.mais en aucun cas justifier .3 Pour les joueurs • L'arbitre est malheureusement souvent vu comme « un ancien mauvais joueur ». l'enjeu de la victoire prend parfois des proportions extrêmes.2. Il est donc naturel que son sort et les difficultés qu'il rencontre dans l'exercice de sa fonction préoccupent les sondés : ils étaient 91% à trouver ce rôle ingrat en 2013. critiquer ou injurier sans retenue. faute de mieux ! • Le niveau de prestige de l'arbitre.2 Comment sont perçus les arbitres ? La perception semble en être différente suivant qu'il s'agit du grand public français interrogé.ou des joueurs eux-mêmes. Même si ce chiffre a légèrement décliné au cours des 2 années précédentes. lancées de façon débonnaire. soit 10% de plus qu'en 2012.1 Pour le grand public Pour les Français interrogés dans leur ensemble.2.

violemment pris à parti par un joueur dans un match de National 3 en février 2013. les arbitres sont systématiquement insultés par les parents dans les tribunes. Certaines fédérations prétendent que leurs sports sont « préservés des problèmes du football » et que les faits de violence y sont rares. Mais un jour. même majeures : aucune possibilité dans ce cas de recenser les violences faites aux arbitres.qu'aucun sport ne soit plus épargné. qui peuvent avoir des retombées économiques colossales. Pour Fabrice Dosseville.qui vont oublier. parfois des semaines entières. pour certains joueurs et entraineurs. Les autres sports ne sont pas exempts de polémiques d'arbitrage et l'exemple ne vient pas du haut : Au nom de la pression du résultat. Il n'est qu'à voir le raz-de-marée humain de bonheur. de fraternité et de fierté patriotique qui s'exprime lors des victoires des grandes Coupes : il fait sortir de chez eux et communier ensemble dans la liesse de parfaits inconnus . L'envie de gagner ne doit pas rimer avec agressivité. Et d’ajouter : « Perdre. le sport peut agir comme un détonateur de la violence ». conclut-il. arbitre de basketball en Corrèze. qui ne cessent pourtant de réclamer des améliorations concrètes. est vécu comme une injustice de plus. et fera encore plus de dégâts. Et quand on n'arrive plus à maîtriser sa frustration. D'un point de vue psychologique pour certains supporters . passionné de football sur le plan personnel et en tant qu'universitaire.parfois même pas supporters de foot . les mornes réalités du quotidien. Dans nos sociétés. l'Observatoire de la délinquance soulignait l'absence de données chiffrées au sein des fédérations sportives. même si c'est pour opposer une condamnation ferme à chaque fait divers d'agression. l'ancien ministre Bernard Laporte. la victoire au jeu est devenue à ce point essentielle qu'elle fait oublier les échecs de la vraie vie. ne déclare que 10 agressions d’arbitres sur une trentaine d'actes de violence annuels. D’autres fédérations se contentent d'opérations de communication. inquiet de « ces débordements du haut niveau » et réclamant « des comités d'éthique sévères » pour les sanctionner. ce qui expliquerait qu'un sport comme le basketball. à l'exemple de Joffrey Calvet. pour ne citer que lui. en sa qualité d'entraineur du club de rugby de Toulon s'était verbalement emporté contre un arbitre. patron de l'arbitrage à la FFR. d'optimisme. Ce qu'avait dénoncé Didier Mené. c'est forcément la faute de l'arbitre ». au contraire. qu'il s'agisse de sports d'équipe (rugby. Maintenant retraité. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.. le traitant de « pipasse ». Si leur gamin perd. il reproche également à la FFBB. seuls les cas les plus graves sont traités en conseils de discipline .. et contre les arbitres ». 13 / 78 . et également d'un point de vue financier. au motif que « l'équipe de France allait être championne d’Europe » : « Ils ont voulu étouffer le feu. de n'avoir pas donné de retentissement médiatique à son affaire.4 La violence dans les autres sports Il semble bien . Comme l'explique l'ethnologue Christian Bromberger. dont l'arbitre devient le principal responsable.2. « C'est devenu n'importe quoi ! Dans les matchs de jeunes. le football est « la bagatelle la plus sérieuse du monde » 1.et les vidéos sont implacables .) ou de sports individuels comme le tennis. Directeur-adjoint du CesamS (Centre d'Etude en Sport et Actions MotriceS) et Responsable du master Education Par les Activités Physiques et Santé à l'Université de Caen (Basse Normandie) : « la valeur démesurée que les gens donnent au résultat sportif est une autre explication de la violence dans le sport. Il faut dire que leur sentiment d'insécurité est tout autre « sur le terrain ». Ignorer le problème ne résout rien ». En 2011. basketball. et pour leurs clubs. En fait. le feu va reprendre ailleurs.

avec l'agent de police. Les décisions de l'arbitre sont sans appel alors que les fautes sont difficiles à détecter . Enfin.5 L’arbitre de football. exercé et suivi par des passionnés ! Et comme chacun sait. entre sportifs et contre les arbitres.1 Un triste record Si aucun des sports cités plus haut n'est à l'abri des violences faites à ses officiels.2 Un sport très singulier Des raisons intrinsèques liées aux origines mêmes du football peuvent expliquer qu'il se singularise. question de fair-play et d'impact de la culture anglaise ». même sur le prix de la motte de beurre ».5.2.2. il n'en demeure pas moins que le foot détient le triste record des faits divers d'incivilités lors des matchs amateurs du dimanche après-midi. le football est un sport passionnel.5. toute la panoplie des violences peut y être déclarée à des fins d’analyse. de la tactique de l'entraîneur. 1. Ce qui multiplie les risques d'incidents. parce qu'il est né et a prospéré dans des banlieues où cela fait partie des habitudes culturelles de discuter : avec le professeur.2. il n'y a pas de passion sans turbulences ! Tout ce qui s'y rapporte prend d'emblée des proportions extrêmes et toute supposée erreur d'arbitrage se paye au centuple. une discutabilité ».2. Contrairement « au rugby où l'autorité est respectée. à en suivre l'évolution statistique et à trouver les solutions les plus adaptées pour les contrer. Chaque arbitre dispose d'une feuille de match officielle où il peut reporter tous les incidents survenus en cours de match. Pour l'ethnologue Christian Bromberger. Et dans la mesure où il est le sport n°1 en France. un cas particulier ? 1.1 La feuille de match Face au problème récurrent suscité par les violences faites à leurs arbitres. à tous les niveaux des différents championnats : intimidations. Toujours selon Christian Bromberger : « Il y a des sports comme l'athlétisme où la rigueur du chronomètre ou du centimètre supprime toute discussion. de l'arbitre qui s'est trompé. Est-ce que le tacle est régulier ? Est-ce que la main est volontaire ? Est- elle collée au corps ? Sauf défaite large. 14 / 78 . du manque de chance. menaces. Plus de 3000 matchs ont lieu chaque semaine sur les pelouses françaises. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. le football « porte en lui une « forte propension à discuter. 1. le football est un sport d'interprétations. coups. 1. C’est-à-dire que l'arbitre interprète les lois du jeu en fonction des faits de jeu pour savoir s'il y a eu infractions aux lois du jeu ou non. Un match de football est tellement complexe que l'on peut discuter à l'infini des mérites des uns.2. les instances du football français ont décidé en 2007 de la création d'un Observatoire des comportements.6 Création de l’Observatoire des comportements de la FFF (2007) 1. des erreurs des autres. il y a toujours en football cette possibilité de refaire le match ». crachats. Par ailleurs. il est mathématiquement le plus exposé aux violences en tous genres : violences entre supporters. vols..6. destiné à recenser tous les faits de violences observés.. insultes. ou autour du match.

25% seulement des licenciés- on comprend que l'arbitre reste la cible la plus exposée à la violence des stades • 85% des violences seraient verbales (insultes. • Le rapport 20012/2013 faisait état d'une baisse de 10. « cris de singes ». avec la perte d'environ 4000 recrues. avec une interdiction de stade à vie. Toutefois. ce qui situe l'effectif arbitral 2012/2013 à un niveau proche de celui des années 2000-2001(décompte des licences FFF à l'appui.7% pour les joueurs Mais si l'on rapporte ce chiffre aux pourcentage d'arbitres. • Le nombre d'arbitres était en très légère hausse sur la saison 2012/2013 par rapport à l'année précédente. coup avec ou sans arme… .2 Les résultats sur une saison : 2012/2013 Les résultats pour la saison 2012/2013. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. contre 53. par rapport à la saison précédente. (source FFF publiés par France TV Info) sont dans leurs grandes lignes. Visiblement. les efforts commencent à payer ». alors même que ce sont des délits passibles du tribunal correctionnel.) C'est donc que 15% sont des violences physiques. 15 / 78 . saison après saison. Éric Borghini.7% des incivilités par match. Et si je devais reporter toutes les insultes que j'entends pendant une rencontre. ce qui représente 422 agressions par « poussette »..soit 1.5% des victimes de violence étaient des arbitres. pour ne pas avoir de problème avec des joueurs qu'ils croisent tous les week- ends. la tendance générale est à la baisse en France depuis 2005. soit 4870 agressions à arbitres (sous la barre fatidique des 5000). l'exemple ne vient pas du haut mais cette délinquance de plus en plus précoce a de quoi inquiéter. Toutefois. 1. Nous sommes le seul sport à assumer le problème de la violence. Baisse dont se réjouissait la FFF et son chargé exécutif de l'arbitrage. Et aujourd'hui. en ces termes : « En 2007. • 85% des agresseurs d'arbitres seraient des hommes majeurs (catégories « séniors »). sifflets.6. la feuille de match ne suffirait pas ». Un « succès » vivement réfuté par Renaud Hocq. les suivants : • 42. ce chiffre est à contrebalancer avec un rapport de 33 matchs sur 1000 concernés par des violences à arbitres dans la catégorie des jeunes de 17-18 ans (les U 19) contre 21 matchs sur 1000 concernés chez les plus de 21 ans. tentative de coup.) Le problème préoccupant les instances de l'arbitrage n'est pas tant l'absence de postulants que le fait que les jeunes recrues abandonnent très rapidement la fonction. nous avons créé l'Observatoire des comportements pour mesurer l'ampleur de la violence sur les terrains et cibler les actions à mener. Ce qui soulève d'emblée un problème : Nombre d'arbitres hésitent à se plaindre par peur d’ennuis avec des joueurs qu'ils seront amenés à arbitrer toutes les semaines ! Mais c'est tout à l'honneur des instances du foot d’être la seule fédération sportive qui prenne à bras-le-corps ce problème pour tenter de le résoudre.2.. président de l'Union nationale des arbitres de foot pour le Val-de-Marne : « Les statistiques du foot en progression ? C'est n'importe quoi ! Beaucoup d'arbitres ne font pas de rapport.

et situait le début de la crise déjà dix ans plus tôt. Direction Nationale de l’Arbitrage En 2013. En retour. plus avantages en nature pour les dirigeants de l'époque alors que le prédécesseur Michel Vautrot était bénévole. Direction Technique de l’Arbitrage (2013) Si le climat s'est amélioré avec l'avènement d’une nouvelle gouvernance simplifiée et moins hiérarchisée (réforme de 2013 avec l'avènement de la DTA ex DNA présidée par Pascal Garibian). • De « petits arrangements » en famille ou entre amis. Il y était question : • De « polémiques incessantes ». 1. 1.7.2. certains joueurs se sont plaints de comportements irrespectueux voire insultants de plusieurs arbitres jugés également moins passionnés et plus soucieux de monter dans la hiérarchie. « querelles intestines ».1 La DNA. Tout cela aurait abouti à l'absence d'arbitres français au plus haut niveau (aucun en coupe d'Europe depuis Liverpool-Alavés. tout un système de « copinage » au détriment du mérite et montrant une piètre image de l'arbitrage français. Elle dénonçait un « système bancal ayant conduit au népotisme et à l'arrivisme ». Les arbitres ne sont pas respectés par les joueurs du fait qu'ils manquent de prestance internationale. • De déclarations d'incompétence des uns et des autres. Éric Castellani a également déclaré : « C'est un cercle vicieux. ancien joueur et commentateur sur TF1. • D'une menace de grève des arbitres en 2011. de l'ordre de 200 000 euros par an. les polémiques subsistent sur les méthodes de formation et de détection des arbitres qui ne tiendraient pas compte de ce qui se fait avec succès à l'étranger.7. des parachutes dorés en cas de départ avec plus de 12 000 euros par année d'exercice en Ligue 1 (20 ans d'ancienneté pour certains). En résumé. un footballeur ne s'adresse pas de la même façon à un arbitre qui a pris de l'assurance par sa grosse expérience en C1 et à un autre en plein doute et qui est encore tendre au niveau international ». • D'un bilan jugé nul de la DNA (1998-2004). ni lors des JO 2012. • De salaires exorbitants. Gilles Veissière 2001). • De procès pour diffamation/injures publiques remporté par l'ex arbitre Bruno Derrien contre sa hiérarchie (Marc Batta et Bertrand Layec.7 Un climat délétère dans la gouvernance arbitrale 1. Ces polémiques sont surtout ravivées lors d'expulsions de joueurs surmédiatisés tels Thiago Silva et Edinson Cavani. « champ de bataille » … • D'erreurs d'arbitrage avec conséquences à l'échelon européen : aucun arbitre français sélectionné en finale de coupe d'Europe depuis 2001. etc. qui ont fait grand bruit dans les milieux du football et dans l'opinion publique. numéros 1 et 2 de la DNA). • D'un syndicalisme arbitral d'une « instabilité chronique » avec six présidents en sept ans au SAFE .2. ancien arbitre assistant international démissionnaire. n'ayant finalement pas eu lieu mais ayant entrainé des suspensions d'officiels de Ligue 1 remplacés par des arbitres de Ligue 2. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. accusée d'amateurisme et d'incompétence par Jean-Michel Larqué. Croyez-moi.2. aux dires d’Éric Castellani. le journal Le Point publiait une enquête intitulée : « Football : pourquoi l'arbitrage français est hors-jeu ».2 La DTA. 16 / 78 .

Il a été relégué pour sa conduite.2. En comparaison. et c'est ce que n'aurait pas fait la Fédération Française selon Frédéric Arnault du journal Le Point. Pour Éric Borghini. c'est prévoir ». NDLR).7. l'Italie avait préparé la relève de Pierluigi Collina. son arbitre de niveau international. ancienne direction. suite au départ volontaire d’Éric Poulat. Jochem lors du match Guingamp-Saint-Étienne du 11 janvier 2014. Nicola Rizzoli ainsi que Gianluca Rocchi. Tout aurait commencé en 2006. où la DNA. n'aurait pas anticipé le renouvellement de ses arbitres d'élite. considérés aujourd'hui comme les meilleurs du groupe Elite UEFA. 17 / 78 . Nous avons déjà sanctionné l'un des nôtres la saison dernière pour avoir dit Tu dégages à un joueur (M. et possède dans ses effectifs. sa star mondiale de l'arbitrage. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. 1. « Tout comportement d'un arbitre contraire à l'éthique est inacceptable.3 La mise en cause d’une politique inadaptée de la FFF « Gouverner. Elle s'est trouvée démunie après la Coupe du Monde 2006. C'est la preuve que l'on ne laisse rien passer aux arbitres ».

Les décisions politiques concrètes tardent à venir. afin de remettre à l'honneur la fonction si décriée. donc bon pour le niveau de jeu et bon pour le sport français » 1. même s'il condamne fermement chaque fait divers de violence. les problèmes de l'arbitrage ne semblent pas être la priorité du gouvernement. 1. Mais il faudrait également que les animateurs de quartiers. président du district de football de Seine et Marne sud dénonce : « Quand il y a un match à risque. il existe un dispositif pour prévenir les autorités en amont. Un manque de moyens et d'effectifs criant pour les petites municipalités. On ne demande pas une professionnalisation des arbitres. président de l'AFCAM (Association Française du Corps Arbitral Multisports) : « On se moque de nous.3.3. de la Jeunesse et des Sports.1 Au niveau de l’Etat Malgré la multiplication des faits d'incivilité. soient sollicités. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Valérie Fourneyron. ex ministre des sports.3 Le rôle des responsables politiques 1. Philippe Bourgeois. Ce serait bon pour le niveau de l'arbitrage. ce dont se désole Patrick Vajda. comme des aménagements professionnels qui pourraient faciliter les vocations. Lors des Journées de l'arbitrage du 23/10/2013.2 Au niveau des pouvoirs publics locaux Les acteurs politiques locaux sont également sollicités. dans lesquelles le football semble victime de son succès. Je sais que cela nécessite des moyens supplémentaires. le mot « arbitre » n'apparaît même pas dans les documents de travail transmis au CNOSF (Comité national olympique et sportif français). 18 / 78 . Ces opérations de communication et les effets d'annonce d'une nouvelle loi sur le sport en 2014 n'ont semble-t-il toujours pas abouti en 2016. qui dépendent des municipalités. organe consulté sur ce projet de loi. qui envoient des policiers patrouiller. notamment dans le cas de matchs à risques du football amateur. les clubs amateurs étant souvent considérés comme des garderies. Par ailleurs. avait enfilé le maillot pour arbitrer un match de football. mais des avantages comparables à ceux auxquels les athlètes ont droit. mais les mairies sont bien contentes de nous confier les gamins le week-end ». au niveau du Ministère de la Ville.

Par ailleurs. Le choix des arbitres pour l'Euro 2016 devait tomber en octobre 2015. par Frédéric Arnault (Le Point - 21/12/2014) qui les jugeait en ces termes : « Oui.1 L’avis des observateurs avant l’Euro 2016 La nouvelle gouvernance de l'arbitrage a tenté de rectifier le tir en mettant en valeur ses meilleurs éléments que sont Clément Turpin. ils sont bons. aucun arbitre français ne figurait dans le groupe Elite avant le classement de juin 2015. Si notre équipe nationale a échoué en Finale face aux Portugais. pour prouver leurs aptitudes pour espérer diriger un match à l'Euro 2016. l'arbitrage en est sorti grandi : aucun fait de jeu majeur n'a retenu l'attention au cours des matchs. Ils étaient à peine pressentis comme arbitres potentiels.4. A ce rythme ils seront présents dans le groupe Elite pour le prochain classement ». 1. mais encore trop tendres. laissant à ces deux jeunes arbitres. et il y a un Euro 2016 organisé en France qui est imminent ». un très petit nombre de matchs de Ligue des Champions (C1). Gilles Veissière ou encore Joël Quiniou ». il est l'heure de dresser le bilan de la compétition qui s'est déroulée sur notre sol.4. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. déterminant pour arbitrer un match de l'Euro.2 Le Feedback sur l’Euro 2016 Figure 1 : Clément Turpin lors de l’Euro 2016 Au lendemain de l'EURO 2016. Cela était qualifié de « véritable camouflet pour l'arbitrage made in France qui comprend plusieurs illustres figures comme Michel Vautrot. 19 / 78 . Pascal Garibian s'en défendait en répondant : « Clément Turpin et Rudy Buquet sont présents dans le groupe 1 UEFA et sont les plus jeunes à figurer dans cette catégorie.4 Actualisation : la situation en 2016 1. 1. Ruddy Buquet et Anthony Gautier.

l'UEFA vient de révéler que 94% des décisions étaient justes. Non seulement ils n'ont commis aucune erreur grossière qui aurait pu fausser un résultat. Nous nous attacherons à démontrer dans la suite de notre étude. mais aussi. que des améliorations sont heureusement possibles pour ramener l'arbitrage français au niveau qui était le sien sous l'égide des illustres Vautrot. soit le même nombre qu'en 2008 et 2012. où aucun arbitre français n'avait été retenu. Mark Clattenburg.8 cartons par rencontre. les nombres de licenciés augmentent l'année d'après. notre seul arbitre français. Malheureusement il n'a pas été retenu pour le second tour. on peut toujours considérer que la performance tricolore aura été meilleure qu'au mondial 2014. Nous pouvons objectivement reconnaitre que les hommes au sifflet ont été bons lors de la compétition. Tout cela a permis d'éviter des phases de jeu saccadées. mais en comptant 20 rencontres supplémentaires par rapport aux éditions précédentes. ce qui lui a tout de même permis de préparer sereinement sa participation aux Jeux Olympiques. durant les 51 rencontres disputées : • 205 cartons jaunes ont été distribués. En ce qui concerne les positions de hors-jeu. Veissière et Quiniou. Cela donne une bonne image du sport et rend notre travail beaucoup plus facile ». 20 / 78 . pas d'attroupement autour de l'arbitre et c'est quelque chose de magnifique à voir. soit 4. Lorsque la France va loin dans une compétition. Espérons que la bonne conduite des arbitres attirera de nouveaux jeunes arbitres pour la saison à venir. Malgré un Euro plutôt réussi. L'UEFA a aussi tenu à saluer le bon comportement des acteurs et a « complimenté les joueurs et les entraîneurs pour une amélioration du fair-play et des comportements vis-à-vis des adversaires et des arbitres pendant le tournoi ». arbitre de la finale France-Portugal a déclaré : « Il n'y a pas eu de désaccord. Clément Turpin. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.01 en moyenne par match.93 et 3. elle n'a pas été sollicitée une seule fois durant la compétition. n'avoir qu'un seul arbitre de très haut niveau pour officier sur le sol français démontre un retard flagrant sur les autres pays d'Europe bien plus compétitifs. Au niveau des statistiques. • Seulement trois cartons rouges (dont un direct). d'autant plus que le niveau de jeu n'était pas toujours au rendez-vous. C'est un peu plus qu'en 2008 et 2012 avec 3. Même s'il est décevant de ne pas être représentés à partir des huitièmes de finale. ils ont laissé le jeu se poursuivre dès que cela était possible. Soulignons également le bon comportement des joueurs qui facilite la prise de décisions des arbitres. Ce constat non exhaustif est caractéristique d'une situation très préoccupante de l'arbitrage en France. Retenu de justesse pour la compétition. aura dirigé deux rencontres en phase de poules : Autriche-Hongrie et Allemagne-Irlande du Nord. Si la Goal Line Technology était active.

Cette règle semble bien méconnue des joueurs et de l’environnement au vu des nombreuses contestations auxquelles doit faire face un arbitre à chaque match. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. ou encore celui qui empêche le ballon de rentrer dans le but avec la main.et lui seul .1. encore faut-il en avoir une définition claire ». Cette interprétation peut donc être différente selon l’arbitre mais elle devra. être acceptée. On analyse souvent la performance de l’arbitre au nombre de ses « erreurs ».1 Définition de l’arbitre et Lois du jeu 2. il est montré du doigt » Un rappel du rôle et du statut particulier de l'arbitre de football s'impose à ce stade. sans que cela puisse être remis en cause. selon les règles édictées par le Board de la FIFA. dans tous les cas. En réalité. C’est le maitre du jeu qui leur permettra de pouvoir disputer une rencontre dans de bonnes conditions. Sa décision ne peut être remise en cause.1 Le rôle de l’arbitre « Pour faire respecter l'arbitre. comme. pour lesquelles l’arbitre suivra de façon logique les lois du jeu . Comme le précise la loi 5 : « Les décisions de l’arbitre sur des faits en relation avec le jeu sont sans appel. En réalité. Mais nous évoquons tous les autres cas où l'arbitre . 21 / 78 . lorsqu’un coup de sifflet est donné.et il doit prendre une décision en faveur de l’une ou de l’autre. LES OUTILS DE DECRI ET LES AXES DE VALORISATION Comme l'ont indiqué Fabrice Dosseville et Sylvain Laborde en postface de leur livre « les facettes de l'arbitrage » : « Acteur essentiel d'évènements engageant d'énormes investissements financiers et émotionnels. il s’agit d’une interprétation subjective d’une situation donnée analysée en partie selon les lois du jeu. Les joueurs ont donc tout intérêt à lui accorder leur confiance dans la mesure où ils ne pourront pas exprimer tout leur talent sans son apport.doit choisir s’il doit siffler ou non. L’arbitre joue aussi un rôle primordial dans la qualité du spectacle qui sera proposé. Il est des situations évidentes de violations des règlements. les dirigeants et le public doivent se rappeler que l’arbitre n’est pas un adversaire. Mais au même titre qu'un l’arbitre juridique. 2 LA DEFINITION DE L’ARBITRAGE. y compris la validation d’un but et le résultat du match ». Les joueurs. par exemple. Par définition. un joueur qui tacle les deux pieds décollés et par derrière un autre joueur . l’arbitre est chargé de diriger les matchs en s’assurant de la bonne application des lois du jeu. mais quand il se trompe. C’est un rôle indispensable au bon déroulement des rencontres. Cependant l’une des particularités de son rôle est qu’il doit interpréter les lois du jeu afin de pouvoir prendre une décision. l’arbitre ne peut pas se tromper étant donné que l’on doit considérer qu’il interprète les situations. dont il est le garant. Elle n’est pas un élément de nature à asseoir davantage l'autorité de l'arbitre. l'arbitre est le plus souvent ignoré. 2. l’arbitre de foot est là pour intervenir lorsqu’il y a une situation de conflit entre deux parties - en l’occurrence deux équipes . celui qui met un coup de tête à un adversaire .

Mais contester va en réalité à l’encontre de l’esprit sportif étant donné que lorsque l’arbitre prend une décision. de vrais salariés de la Fédération avec des contrats renouvelables tous les 2 ans selon les performances Le statut d'un arbitre est précaire car les écarts de revenus d'une catégorie à l'autre sont très variables.2 Les statuts de l’arbitrage En raison de la complexité des situations et des nombreuses catégories d'arbitres. Un arbitre de Ligue 2 gagne près de deux fois moins qu'un arbitre de Ligue 1. la Ligue de Football Professionnel (L. C’est un fait que les acteurs du ballon rond semblent avoir totalement oublié. 22 / 78 .F. de leur ligue ou de la Fédération.F. Comme l'a indiqué Pierluigi Collina. Cela a pour conséquences de créer un phénomène de psychose auprès des arbitres qui souhaitent tout faire pour éviter une rétrogradation. Tous les arbitres. Et les arbitres en font partie. Les arbitres amateurs qui exercent du niveau district à National (3ème division) n'ont pas de statut particulier et officient de façon "ponctuelle" le week-end selon les désignations de leur district. les Districts ou tout groupement reconnu par la F. Cela les oblige également à avoir un plan de financement qui leur permette de ne pas subir une éventuelle perte de revenus due à une rétrogradation ou à une blessure.1.1. La Fédération a longtemps refusé de reconnaitre les arbitres comme des salariés à part entière. Les arbitres de haut niveau (Ligue 1. au même titre que les joueurs ou les entraîneurs ».2 Statut financier : de grandes disparités de salaires Un arbitre de district ou de ligue touche environ 76€ par match. il y a beaucoup d'humains qui peuvent faire des erreurs. National) gagnent un salaire fixe d'environ 2000€ par mois mais leurs indemnités sont plus importantes. A l'évidence. On peut donc qualifier leur statut de précaire car tout peut changer du jour au lendemain. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. doivent répondre aux exigences des statuts de l'arbitrage définies dans les textes de la Fédération. quel que soit leur niveau. soit environ 3000€ par match. celle-ci est finale et ne pourra pas être remise en cause. « patron » international des arbitres : « Oui bien sûr.F. eux. Ligue 2. Cette indemnité augmente pour les arbitres de ligue lorsqu'ils sont désignés à plus de 50 km de chez eux. Sur le terrain.2.2.34 centimes par kilomètre qui s'ajoute à l'indemnité de base. les Ligues Régionales. avec une indemnité kilométrique de 0. Ils sont imposables au même titre que les travailleurs indépendants dans la mesure ou leurs revenus annuels dépassent les 5400 € (seuil sous lequel les revenus peuvent ne pas être déclarés).F. nous n'entrerons pas dans le détail de tous les aspects des statuts possibles. Ils ne peuvent exercer cette activité pour une organisation non affiliée ou une association non reconnue. 2. dans le football et le sport en général. les décisions de l’arbitre peuvent engendrer de la frustration et des situations de contestation.P. 2. pour ne retenir que les aspects essentiels. Les arbitres du pôle Elite sont.F. Il a fallu attendre 2006 et l'intervention du ministre Jean-François Lamour pour faire reconnaitre que l'arbitre est une personne dépositaire d'une mission de service public.1 Article 1 des statuts de l’arbitrage-Définitions Les arbitres de football ont pour fonction de diriger les rencontres organisées par la Fédération Française de Football (F.1.). l'erreur est humaine. 2.).

et qui revient sur cette fameuse affaire : Figure 2 :Éric Borghini dirige la Commission Fédérale de l’Arbitrage au sein de la FFF.1. 2.3 Vers une Charte de l’arbitrage Le président de l'AFACM. qui sont des salariés de la Fédération au regard de la Sécurité sociale. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.). qui les oblige à contrôler leurs moindres faits et gestes en matière de communication sous peine d'être suspendus. Ce qui pose de nombreux problèmes (juridiques.1.2. mais aussi des travailleurs indépendants non subordonnés aux fédérations selon la loi. etc.2. En septembre. Patrick Vajda réclame la création d'une Charte de l'arbitrage qui aurait l'avantage de clarifier les différents statuts des arbitres : « Ce document expliciterait clairement le rôle que les Fédérations jouent vis-à-vis de leurs arbitres. Stéphane Lannoy a démissionné de la présidence du Syndicat des arbitres du football d’élite (SAFE) après avoir été suspendu par le comité exécutif de la FFF. Le manquement à ce devoir a eu de lourdes conséquences pour Stéphane Lannoy et Saïd Enjimmi lors de l'affaire des maillots à Marseille.4 Le devoir de réserve Les arbitres sont soumis à un devoir de réserve très strict. financiers. 2. Car les sanctions et les prises en compte des problèmes de violence diffèrent énormément d'un sport à l'autre ». Quelle est l’origine du litige ? 23 / 78 . Et puis cela permettrait aussi de poser noir sur blanc ce que signifie le « respect de l'arbitre ». quel que soit leur niveau. Éric Borghini dirige la commission fédérale de l'arbitrage au sein de la FFF. Nous avons souhaité reprendre certains de ses propos qui nous éclairent sur sa vision du statut de l'arbitre et de ses évolutions.

Le masque tombe. en juin 2013. Mais on a obtenu des résultats sensiblement 24 / 78 . ils ne font pas de sentiments. Comme si les désignations d’un arbitre allaient se faire dans le prétoire d’un tribunal ou dans le cabinet d’un avocat. j’apprends qu’il maintient son recours car il veut s’assurer que ses désignations futures correspondront bien à son statut. Stéphane va tout doucement sur ses 47 ans. en se confiant à quelqu’un dont l’une des principales activités est de casser les arbitres. Stéphane Lannoy. En tant que président du syndicat. qui nous a imposé de travailler deux fois plus. donc pas représentatif au sens du code du travail. Stéphane Lannoy a critiqué le directeur technique de l’arbitrage [Pascal Garibian] et il a remis en cause l’intégrité de trois membres de la CFA. à la Fédération. Il n’y a qu’en France qu’on voit ça ! On ne peut pas accepter d’être piétinés. entre nous. Il fait des déclarations chez Pierre Ménès. la FIFA a décidé de ne pas sélectionner Stéphane Lannoy et ses assistants pour le Mondial brésilien. Le niveau d’exigence de la FIFA et de l’Union des associations européennes de football (UEFA) était très élevé sur le plan physique. A la suite de cette décision de la FIFA. Je ne pensais pas que le cynisme irait jusque-là. Je ne veux pas de « caporalisation ». Car c’est moi qui ai fait voter la réforme de la fin de la limite d’âge [à 45 ans] dans l’arbitrage. Ils ne l’ont pas pris. Lannoy décide ensuite de saisir le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Lannoy a refusé la conciliation et a saisi le tribunal administratif de Paris. Cela traduit-il une baisse du niveau global des arbitres nationaux ? On savait que Lannoy allait sur les 45 ans et était en bout de course avec la limite d’âge. Deux jours après. Les arbitres étaient-ils mauvais sous l’ère Batta ? Non. On peut tout se dire dans la liberté. d’autocrates ». On a voulu y croire et on a tout fait pour qu’il y aille. Au début de 2014. L’arbitre étant un travailleur indépendant par une loi de 2006. a ensuite été suspendu par la FFF… Le comité exécutif a décidé de le suspendre un mois. qui a dirigé la demi-finale de l’Euro 2012. Je tiens d’abord à dire que si M. l’assemblée fédérale de la FFF a voté la grande réforme de l’arbitrage français. C’était la première fois depuis l’édition allemande de 1974 que l’arbitrage français n’était pas représenté. Mais M. traînés dans la boue. qui est un journaliste dont l’amour immodéré pour les arbitres est de notoriété publique. traités de « dictateurs. je ne conçois pas l’arbitrage dans la soumission par rapport à la hiérarchie. Il continue donc d’exercer tout en attaquant sa fédération. on a souhaité apaiser. tourner les pages et on a accepté la proposition du CNOSF. Ce dernier avait commenté les décisions de certains de ses confrères lors d’une soirée jusqu’à 3 heures du matin dans le salon de Vincent Labrune après le match OM-Lorient [le 25 avril] qu’il avait dirigé. qui propose alors de priver la décision d’effets. il pensait bénéficier d’une sorte d’immunité de parole. A ce niveau-là. Moi. Lannoy a donc fait ses déclarations avec une véritable intention de nuire. Lannoy continue actuellement à arbitrer. Le SAFE est un syndicat de travailleurs indépendants. Il avait pris la défense de son confrère Saïd Ennjimi. Il fallait faire partie des dix meilleurs arbitres européens. Batta et son équipe ont fait du travail. c’est qu’il y avait manifestement un problème. Le Graët me dit que Lannoy annule son recours. Au Comex [comité exécutif]. On en a fait monter quatre cette année en plus de ceux qui étaient déjà là sous l’ère Batta. le règne de Marc Batta à la tête de la direction technique de l’arbitrage (2004-2013) a été très critiqué… Si. Il y a quinze jours. c’est grâce à moi. Je ne recherche pas le combat mais je ne le crains pas. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Cela a été un électrochoc. Noël Le Graët a même appelé Michel Platini [président de l’UEFA].

Les deux dernières cités ont intégré le management de l’arbitrage [Alain Sars est l’adjoint du DTA chargé des amateurs et Claude Colombo fait partie de la CFA]. le discours de l’entraîneur n’est pas le même. en cours de saison. Il y a 25 000 arbitres en France. Cela peut éclairer le débat. Nous espérons qu’il soit qualifié pour arbitrer l’Euro 2016 chez nous. A-t-on l’assurance qu’il y ait un arbitre français à l’Euro. Nous avons un million de matchs programmés chaque année avec 600 000 arbitres de désignés. C’est bien qu’on arrive à se retrouver malgré les bobos. L’arbitre concerné officie ensuite lors des entraînements. des arbitres européens. Entre 2005 et 2012. Pascal Garibian accompagne les arbitres pour rendre visite aux clubs professionnels avec des vidéos d’actions polémiques pour expliquer les décisions prises. au 1er janvier. c’est une communauté. nous avons beaucoup de jeunes arbitres qui arrêtent après une saison. Je suis confiant pour Clément. Comment expliquer cette érosion ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Nous avons eu une augmentation de 1. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. il y a eu un trou générationnel depuis l’ère de Michel Vautrot et Joël Quiniou. dirigeants et officiels… D’où des séances de justification après le coup de sifflet final et la reconnaissance « d’erreurs » a posteriori. malgré les carrières individuelles. Il en manque. Colombo. meilleurs. Quel est le salaire moyen des arbitres de l’élite ? Pour la saison 2015-2016. Le 25 / 78 . L’arbitrage. de changer de catégorie. Lors de la saison 2013-2014. qui permet. et l’indemnité de match est de 1 300 euros. une pépite. Il a été auditionné par l’UEFA vendredi 30 octobre. Il y a eu aussi les Wurth.5 % des effectifs en une année. avec courtoisie. Ils sont parfois confrontés à un certain niveau de violence et donc ils arrêtent. Mais ce capital expertise nous a longtemps fait défaut. Par ailleurs. la crème de la crème. entre les acteurs de la partie. Il est sur la liste des arbitres de l’UEFA qui officient en Ligue des champions. A quoi s’ajoute la retraite chapeau de 12 500 euros annuels par années passées en Ligue 1. Ils étaient des références mondiales. C’est une bonne chose de pouvoir communiquer dans la crise. Sars. Rien n’est jamais acquis. 90. On a mis en place la promotion accélérée. Stéphanie Frappart a. un talent. Mais on a l’espoir qu’un arbitre français soit retenu pour cet Euro. la FFF a enregistré le départ de 4 000 officiels à l’échelon amateur. Veissière. Chaque année. la CFA et la direction technique de l’arbitrage ont prôné un rapprochement et une meilleure communication entre joueurs. Ça fait baisser la tension. brillé lors du Mondial féminin au Canada. Pour les arbitres assistants. Cela doit se passer selon un protocole bien défini : dans le vestiaire de l’arbitre. pourquoi le faire attendre ? Il n’y a plus d’arbitres français parmi les références mondiales depuis les années 80. Clément Turpin [33 ans] fait partie de l’élite. Je reste attentif quant à la décision finale [attendue au début de 2016]. Comment l’expliquez-vous ? Globalement. Chez les féminines. Quand le dialogue a eu lieu avant la conférence de presse. amplifié. l’indemnité de préparation est de 1 700 euros. Il peut s’agir d’une reconnaissance pure et simple d’une erreur ou une explication technique. elle. sans insultes ou dérapages. parle avec les joueurs afin que ces derniers le connaissent. les arbitres centraux de l’élite touchent une indemnité de préparation mensuelle de 2 900 euros et une indemnité de match de 2 600 euros. des rocs qui parlaient différemment aux joueurs. Il faut de l’émulation. Quand on a détecté un Mirage 2000. organisé de surcroît dans l’Hexagone ? Aujourd’hui. Cette consigne permet-elle réellement d’apaiser les tensions ? Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’un dialogue rénové. On n’a aucune assurance. une famille.

La vision de Platini me convient parfaitement. Pour les arbitres assistant de Ligue 1. Malgré l’absence de vidéo. La technologie ne déshumanise pas le jeu. quelle place occupera la question de l’arbitrage lors de la campagne pour l’élection à la présidence de la FIFA. Selon vous. 2. qui est magnifique. Laissons les arbitres en dehors de ça. mais qui le place en situation psychologique et émotionnelle très inconfortable face à l'avalanche des critiques et commentaires négatifs dont il peut être l'objet à chacune de ses décisions. Une élection à la FIFA ou à l’UEFA ne se gagne pas sur des critères sportifs mais sur des critères politiques. C’est beau la spontanéité et le romantisme. peut-on imaginer voir un arbitre devenir président de la FIFA ? L’Anglais sir Stanley Rous (président de la FIFA entre 1961 et 1974) a été arbitre. Un ancien grand arbitre manquerait de soutiens pour mener ce combat. Michel Platini a. Pour les arbitres centraux de Ligue 2.1. lui. il est de 46 000 euros. Il fait partie des tout meilleurs sifflets mondiaux. qui est le meilleur arbitre en activité au monde ? L’Italien Nicola Rizzoli. Là. Il s’en est beaucoup mêlé. il est de 51 000 euros. A l’avenir. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. C’est le premier nom qui me vient. Fin de citation Il ressort entre autres de cette longue interview que le devoir de réserve vis-à-vis des médias reste un élément inhérent au statut de l’arbitre. et cela en est un. C’était une autre époque. Platini a eu des résultats au niveau de l’UEFA. Il faut avancer avec beaucoup de prudence sur la question de la technologie.3 Motivation des arbitres et durée des carrières 26 / 78 . nommé avec succès l’Italien Pierluigi Collina à la tête de l’arbitrage européen. Selon vous. on est chez les Borgia. Mais le football doit conserver son capital émotionnel avec les aléas de l’arbitrage. La DTA française est aussi sur cette ligne. nécessaire dans les textes à l'exercice de sa fonction. revenu brut moyen théorique annuel pour les arbitres de Ligue 1 est de 83 000 euros. programmée le 26 février 2016 ? L’arbitrage a toujours été un sujet de prédilection pour Sepp Blatter. On a beaucoup de travail à faire pour qu’un Français soit dans le top 10 international.

Il devient alors arbitre de ligue. La motivation demandée est très élevée : Il faut être capable de fournir un travail régulier.catégories qui sont. Un arbitre met environ 15 saisons pour arriver au plus haut niveau. L1. L2 promotionnels. les violences sont de moins en moins en rares et les situations autour des terrains se dégradent de plus en plus. A la fin de ces 6 mois. qu'il soit théorique pour les évaluations. arbitre de Ligue 1 et CTRA de la Ligue de Bourgogne. pour cela. L3a. F3 (Championnat « National »). un arbitre évolue deux saisons en district avant d'être promu en ligue (région). voire à la mi saison. si la ligue détecte en lui un potentiel intéressant. Figure 3 : Clément Turpin. En moyenne. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. on peut se demander ce qui motive les arbitres et comment se déroule une carrière d'arbitre. Il devra également gravir les échelons pour arriver au plus haut niveau : F4 (CFA). Pour devenir arbitre. de la plus basse à la plus élevée : L3b. L1 promotionnels. il devient arbitre de district (départemental) et peut débuter la compétition. F1 et F1 Elite (Ligue 1). Ces dernières se déroulent sous forme d'observations de matchs officiels. il doit se soumettre à un test théorique et en cas de résultats suffisants. Il peut être affecté à des sous. Comme le montrent nos recherches. il est nécessaire de se rapprocher de son district d'appartenance (en fonction de son lieu d'habitation) et de suivre une formation de 6 mois au cours de laquelle il apprend les lois du jeu et les bases du comportement à adopter en tant qu'arbitre officiel. beaucoup d'arbitres 27 / 78 . Les arbitres sont ensuite évalués par le biais de tests théoriques sur les lois du jeu ainsi que par des tests pratiques sur des situations précises. L'arbitre peut changer de catégorie chaque saison. en train d’enseigner les fondamentaux à de jeunes arbitres Au vu du peu de reconnaissance de leur fonction et de ses risques. Le cumul des notes produit un classement en fin de saison qui permet aux meilleurs de monter en catégorie. aux plus faibles de descendre et aux autres de se maintenir. Mais la tâche n'est pas facile : il doit. De ce fait. F2 (Ligue 2). ou physique pour les observations. Il peut ensuite être présenté par sa ligue à la Fédération (national) pour devenir arbitre fédéral. L2. Un arbitre peut espérer arbitrer au plus haut niveau jusqu'à 45 ans. L'investissement personnel est donc très important. commencer jeune (15-16 ans) et avoir une progression régulière.

notamment dans les niveaux régionaux. Si certains arbitres départementaux ont choisi de le faire d'officier pour l'apport financier (environ 80€ par match). Par la voix d’Éric Borghini. empêchera la progression du football. à terme. La diminution de leur nombre est un problème qui. sécurisent. c'est la compétition et la volonté de franchir les paliers qui est la principale source de motivation. décident d'arrêter l'arbitrage relativement tôt. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Chaque arbitre est en réalité un compétiteur qui cherche la progression constante. On peut donc légitimement se demander ce qui motive les arbitres chaque week-end. Cela serait dû à de nouvelles dispositions concernant la réduction d'impôts dans les clubs. la diminution du nombre d'effectifs touche l'ensemble des sports. avec personne pour l'aider ». afin d'assurer le bon déroulement des rencontres et de garantir la sécurité des arbitres. Les bénévoles représentent parfois les seuls « alliés » des arbitres qui officient chaque week- end en ligue ou en district. l'arbitre se retrouvera seul face à 22 joueurs. Or.4 La préservation des bénévoles Pour l'exercice de cette fonction . l'Etat a été mis en cause et prié de « renoncer à s'attaquer à la réduction d'impôts  qui permet à un bénévole de  déduire de sa feuille d'imposition 66% des montants qu'il a engagés pour le club ». Roger Hocq s'inquiète : « Bientôt. C'est pourquoi leur apport est indispensable au bon fonctionnement du football amateur et de l'arbitrage.notamment dans les niveaux inférieurs . Sans eux. Ils accueillent.les bénévoles sont indispensables à l'encadrement des clubs.1. près de la moitié des clubs de foot amateurs (46% selon la FFF) a subi une baisse inquiétante du nombre de ses bénévoles. 2. ce qui pose des problèmes de maturité et d'expérience. il est clair qu'à partir du niveau régional. 28 / 78 . Entre 2004 et 2014. il est certain que les arbitres évolueraient dans des conditions encore plus précaires. aident et assistent les arbitres officiels dans leurs fonctions.

1. le football est en train d'apporter des améliorations aux lois du jeu dans le but de s'adapter à son temps et à ses évolutions. ce sont : • Loi 1 : Le terrain • Loi 2 : Le ballon • Loi 3 : Joueurs • Loi 4 : Equipement des joueurs • Loi 5 : L'arbitre • Loi 6 : Autres arbitres • Loi 7 : Durée du match 29 / 78 .1 Les 17 lois originelles du guide des lois En résumé. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.1. le recueil réactualisé 2016/2017 Considéré comme le sport « le plus historiquement conservateur ». 2.5. 2.5 Les lois du jeu Figure 4 :Livre du Board de la FIFA.

préalablement à son utilisation pour l'Euro 2016 et pour la C1 en 2016/2017.1. Cette action a d'ailleurs montré la méconnaissance des commentateurs concernant cette nouvelle règle car ils ont crié à l'erreur d'arbitrage aussitôt le carton jaune donné. C'est pour cela que l'on voit maintenant des joueurs jouer le coup d'envoi seul en faisant directement une passe à un coéquipier • La fin de la double peine : une faute du dernier ou avant-dernier défenseur. reconnaît Éric Poulat. • Loi 8 : Coup d'envoi et reprise du jeu • Loi 9 : Ballon en jeu et hors du jeu • Loi 10 : Déterminer l'issue d'un match • Loi 11 : Hors-jeu • Loi 12 : Fautes et incorrections • Loi 13 : Coups Francs • Loi 14 : Penalty • Loi 15 : Rentrée de touche • Loi 16 : Coup de pied de but • Loi 17 : Coup de pied de coin 2.2 Les changements récents Depuis 1886. « L’appréciation (de la couleur du carton) sera désormais laissée à l’arbitre. 57 modifications aux lois du jeu ont été apportées. Ecosse.5. Il s'agit 30 / 78 . ou encore depuis la reprise de notre championnat. directeur général du Board. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Vincent Enyama touche et fait tomber l'attaquant messin. de nouvelles règles éditées par la Fédération internationale de football (FIFA) ont été mises en application comme nous avons pu le constater lors de l'Euro 2016. Parmi les changements à retenir. on notera : • La fin du coup d'envoi vers l'avant : un joueur peut décider de jouer le ballon où il le souhaite. Cette saison. Sous l'impulsion de Jonathan Ford. mais cette mesure était totalement ridicule (double peine) et il fallait la changer ». La FIFA avait déjà utilisé la GLT lors du Mondial brésilien en 2014. Pascal Garibian et ses associés ont participé au premier séminaire international organisé par l'IFAB (International Football Association Board) pour l'expérimentation de cette technologie vidéo et la mise en place de formations pour les assistants arbitres vidéo. Nous avons pu constater cette application lors de Metz- Lille en 1ère journée de Ligue 1 lorsque le gardien nordiste. Depuis le 1er juin 2016. Habib Diallo. Cela demande aux arbitres un travail de fond afin de se mettre à jour à la reprise des compétitions. les membres de l'International Board de la FIFA sont considérés comme « les gardiens inflexibles des 17 lois du jeu ». le Lyonnais Nicolas N'Koulou n'a pas été exclu lors de sa faute contre Dijon lors de la 3ème journée de Ligue 1. Le portier fut simplement averti pour son geste. c’est-à-dire l'arrivée de la vidéo sur les terrains. la Goal Line Technology (GLT). a été acceptée pour les finales 2016 de la Ligue des Champions et de l'Europa League. Cette assemblée se compose de représentants de la FIFA et des quatre fédérations britanniques d'Angleterre.sera désormais sanctionnée par le pénalty et un simple carton jaune. ancien arbitre international. De la même façon. Pays de Galles et Irlande du Nord. qui aurait entrainé un pénalty et un carton rouge -exclusion. Ce ne sera pas forcément plus facile pour lui et cela complexifiera sa décision.

Les compétitions concernées restent à confirmer. mais la FIFA prévoit cette possibilité dans ses textes dorénavant. 31 / 78 . • Le hors-jeu change ses critères et la position des bras et des jambes ne compte plus. du changement majeur des lois du jeu car il modifie complètement l'approche défensive d'un joueur. • La possibilité d'effectuer un quatrième remplacement en cas de prolongations. Seul le corps sera pris en compte. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

Le technicien TV met l’image sur pause et l’attention est focalisée sur la position de l’avant- dernier défenseur. ce qui est déterminant pour estimer le hors-jeu. Le problème est que. 2. on ne peut affirmer avec certitude que l’outil télévisuel est suffisamment précis . si le ballon avait une vitesse d’environ 3 m/s. Ils méritent d'être décrits plus précisément ici.5 images.2 Les outils de décri et leur médiatisation Cités plus haut pour leur influence néfaste. nous ne portons plus notre attention sur la transmission du ballon. Ce qui peut tout changer pour lire ce genre d'action. Figure 5 : Arrêt sur image d’un hors-jeu avec le révélateur de Canal+ Exemple 1 : Dans l’image ci-dessus. car. Cela signifie que l’arbitre doit juger au millimètre près afin de déterminer s’il y a position de hors-jeu ou pas. 2.1 Description des difficultés technique d’utilisation La première erreur qui est faite avec cet outil est qu’il se matérialise par une ligne parallèle à la ligne de but censée être située au même niveau que l’avant-dernier défenseur au moment où la passe est donnée par l’attaquant. il y a un hors-jeu manifeste de l’attaquant en noir. A ce moment-là. notre regard se porte sur l’attaquant placé.soit 11km/h environ. 32 / 78 . car elle n’est pas suffisamment précise pour évaluer une action en un ou deux dixième(s) de seconde (sachant que 1/10 de seconde représente 2.1. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.1 Les limites du révélateur de hors-jeu 2.derrière le défenseur au moment de l’arrêt sur image. Un arrêt sur image est fait pour le constater.2. Le réalisateur est censé mettre pause sur l’image au moment où le ballon est botté par l’attaquant.il parcourt à peu près douze centimètres entre deux images. soit 30 centimètres pour un ballon à allure lente).2. Les observateurs ne peuvent donc pas voir à quel moment exact le ballon quitte le pied de son possesseur. à la vitesse où se joue ce genre d’action. De ce fait. on peut constater que d’après le révélateur. Mais comment peut-on aussi estimer la précision du technicien TV ? C’est pourtant le nœud du problème car tout le jugement du hors-jeu s'effectue à ce moment-là.ou pas.

Sur Canal+.. Il y a main ou pas ! Point ». le caractère illicite d’un tacle ne relève pas de l’intention du joueur (s'il est involontaire mais dangereux. L’image était donc faussée. les inventions et les malentendus entretenus à base de « dernier défenseur ». afin de déterminer si oui ou non il y a hors-jeu.1. quelques jours auparavant. 2. non pas infaillible mais impartial de l'humain. En conclusion.2. Concrètement. par exemple la distance entre la main et le ballon . Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Sur le direct.. ou encore. D’où la nécessité de le remettre en cause puisqu'il dessert totalement les arbitres. Philippe Génin assénait : « On rappelle une bonne fois pour toutes que ça n’existe pas. • Sur Twitter encore. ce qui cause préjudice aux arbitres. « main décollée » et autres « tacle par derrière » sont aujourd'hui devenues banales. Et ce sont les arbitres de tous niveaux qui subissent les conséquences de cette désinformation. • La semaine précédente. le révélateur de hors-jeu a aujourd’hui bien trop d’importance par rapport aux certitudes qu’il peut apporter. Qui plus est. On peut parfois s'interroger sur le niveau d'expertise des intervenants : • Sur beIN Sport. Si le défenseur remonte en même temps. Exemple 2 : Canal Plus a utilisé le ralenti de cette image pour montrer la position de hors-jeu des joueurs rouges. mais les commentateurs ont estimé publiquement que l’arbitre avait fait une erreur. Christophe Josse s’interrogeait sur la possibilité d’un hors-jeu alors que le joueur servi était placé… derrière le ballon. Voilà donc une autre preuve que l'outil est approximatif et mal utilisé. la chaine a réutilisé cette même image lors de son émission « Jour de foot » après le match. la position du bras et de la main . le réalisateur a omis le joueur lyonnais « caché ». et lors du « Canal Football Club » du dimanche soir sans que l’erreur du réalisateur soit corrigée. l’utilité du révélateur n’est justifiée que par ceux qui sont à l’affût de l’erreur d’arbitrage et qui ne font confiance en aucun cas à l’homme. les erreurs. Mais sont rentrées dans les consciences. la trajectoire du ballon vers la main ou de la main vers le ballon. cela peut faire un décalage de 40 cm en un dixième de seconde.2 « La mauvaise foi » des commentateurs Régulièrement réclamé par les commentateurs. et qui contribue à la contestation et au dénigrement de l'arbitre. Vincent Duluc (L’Équipe) ne savait pas quelle partie du corps compte pour la prise en compte d’un hors-jeu. 33 / 78 . • Lors d'un Benfica-Fenerbahçe sur beIN Sport. Hervé Penot (L’Équipe) ignorait totalement sur Twitter que le seul critère pour juger d’une main est en réalité son caractère délibéré .. il suffit de se tromper d’un dixième de seconde sur la mise en pause pour que l’attaquant ait progressé de 20 cm. main volontaire ou pas volontaire. comme. C’est pourtant dans ce genre de situation que l’on a besoin du jugement. Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres de ce qui enrichit l’ignorance populaire vis-à-vis des lois du jeu. Le spécialiste a attribué sa méconnaissance… aux arbitres (« J’ai l’impression qu’une matinée à la FFF avec des arbitres de L1 m’a induit en erreur… »). Car les lois du jeu déterminent des points précis pour juger s'il y a main ou non. il est illicite). qu’au contraire.

Dans notre société. il est primordial de donner des informations justes lorsque l'on est un porte- parole public auprès de millions de personnes. D'où l'absolue nécessité que les lois du jeu soient connues du plus grand nombre .et surtout de ceux qui font l'information . contestation et parfois violence.1. le hors-jeu doit sanctionner un attaquant qui tire avantage de sa position. annexe 1) Dans l'esprit.si l'on souhaite changer les mentalités à propos de l'arbitrage.3 Rappel de quelques fondamentaux sur les lois du jeu Du fait de la méconnaissance des règles du jeu et d'idées fausses répandues par certains commentateurs sportifs dans l’inconscient collectif. entrainant frustration. jamais l’arbitrage du football n'a suscité autant de polémiques qu'aujourd'hui. 34 / 78 . Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. C'est pour cela qu'il est utile de rappeler certaines règles fondamentales de notre sport avec l'appui des lois du jeu (cf.vu plus haut. 2. Ce qui serait bien plus constructif dans l'intérêt de l'arbitrage.2.qui suppose qu'un joueur ayant ne serait-ce qu'une épaule hors-jeu soit empêché d'aller au bout de son action ! Bien que d'autres situations soient susceptibles de créer la confusion .celles-ci font partie des cas qui créent le plus souvent des actions litigieuses. Les commentateurs ont tendance à affirmer les choses plutôt que de les soumettre au questionnement. Cela renvoie à « l'imbécilité centimétrique du révélateur » .

s'exprimait dans une intervention concernant la promulgation de la loi qui porte son nom. 2.3.1 Intervention du ministre Jean-François Lamour Le ministre.1.3. et pour les informations pertinentes qu'il contient sur l'arbitrage.2 Les actions de la FFF 2.3.3. 2. ex escrimeur. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. rugby… C'est aujourd'hui la principale source d'information sur l'arbitrage Français.com recense l'actualité des arbitres de tous les sports au travers d'articles. C'est un site internet qui gagnerait à être mis en avant du fait de son apport bénéfique pour le sport en général. de haut niveau. social et juridique. marqué de son logo. Il véhicule des valeurs positives autour du sport et permet de valoriser le travail de l'ombre réalisé par tous ces passionnés qui officient à tous les niveaux. Le site tousarbitres.3 Les axes de valorisation de l’arbitre 2. de reportages ou d'actions de communication visant à sensibiliser le public à la difficulté de la tâche de l'arbitrage et ce. Cette loi s'imposait afin de défendre les intérêts des arbitres du point de vue de la sécurité de leur intégrité physique mais aussi de leur statut fiscal. partout en France ». qui agissent pour tous .2. handball. elle s'est engagée pour faire changer l'opinion des Français à propos des arbitres.2. (cf. annexe 2) 35 / 78 . basket. quel que soit le sport : Football.1 La campagne 2008 suite à la loi Lamour 2. des acteurs de terrain et de confiance investis d'une mission de service public. chaque semaine sur les terrains ou les parquets. « car ils sont à l'image des postiers.1 Les actions de la Poste La Poste s'est engagée auprès des arbitres depuis l’année 2007 Figure 6 :Bannière partenariat arbitres/Poste Sous le slogan « Tous arbitres ».

3 Une campagne axée sur la Répression des actes d'incivilité En 2008. la FFF lançait sa première campagne en partenariat avec La Poste. les arbitres ont pu obtenir une première reconnaissance officielle de leur statut. le Comité Exécutif de la FFF réuni en Assemblée fédérale a élu : • Éric Borghini. après la promulgation de la loi Lamour. 2. Figure 7 : Jean-François Lamour ex escrimeur Olympique et ex ministre des Sports 2.2. les arbitres réclamaient aux autorités publiques une véritable « prise de conscience » et une véritable répression des actes d'incivilité.2 Texte de loi paru dans le journal officiel 247 du 24 octobre 2006 Grâce à ce texte.  Cette loi « prévoit des circonstances aggravantes quand on s'en prend à un arbitre. Aux dires d’Éric Borghini.2. 2. (Cf.2. nouveau président de la Commission Fédérale des Arbitres (CFA). annexe 3). Alors que s'en prendre à un arbitre. chargé de la gestion et de l'organisation de l'arbitrage au niveau régional et national 36 / 78 . théoriquement. avocat pénaliste en charge de la défense des arbitres : « Dans la réalité.3.1. mettant l'accent sur la protection des arbitres. considéré comme un représentant de l'ordre public ». c'est le tribunal correctionnel direct. avec le risque d'une condamnation à de la prison ferme ».2 La Réforme de l'arbitrage (2013) Le 22 juin 2013. les forces de l'ordre ne sont pas forcément au courant et ne traitent pas toujours les plaintes déposées par les arbitres. « Prêts à raccrocher le sifflet ». C'est une première étape vers la professionnalisation de l'arbitrage et une avancée qui permettra aux hommes au sifflet d'évoluer dans des conditions plus favorables. conformément à la loi Lamour promulguée en 2006. membre du comité exécutif de la FFF. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.3.3.1.

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. ce n'est pas écrit dans les textes. Ils n’ont pas la même protection dans les ligues et les districts qu’en professionnels. président de la Commission de Discipline de la LFP et ancien arbitre international a fait « l’unanimité au sein du football. c'est plutôt du savoir-vivre dont ils ont besoin. de lancer. D'où l'idée de la FFF. en partenariat avec La Poste et avec Facebook. 2. • Pascal Garibian. au cœur du jeu ». ex- DNA) successeur de Marc Batta.3. baptisée « Arbitre.et sur lesquels il est de mise de se singulariser afin de « faire le buzz » .2. en 2014. diffuseurs les plus larges des actes inciviques . Nous devons les sécuriser davantage et les pros doivent être exemplaires ». l’un en charge du secteur amateur. Il entrera en fonction aussitôt que possible et nous proposera les deux personnes qu’il souhaite avoir pour adjoints.3. nouveau Directeur Technique de l’Arbitrage (DTA. en charge de la mise en œuvre des orientations et décisions de la CFA Pascal Garibian (51 ans). une deuxième campagne. compétent. Il est précisé dans le texte : « Leur aptitude est déterminée par des critères objectifs que sont les examens et tests médicaux et les tests physiques ». motivé et solide. 37 / 78 . 2.2. c’est un homme jeune. Ce trio sera très présent et très disponible » a déclaré Noël Le Graët.1 Les moyens Les réseaux sociaux. et les amateurs restent majoritaires dans la réforme. Un point important de la réforme : la fin de la limitation d'âge à 45 ans pour l'exercice des arbitres. Lors d'un point presse. à promouvoir « les qualités humaines » des arbitres.pourraient être tout aussi appropriés afin d'inverser la tendance. Nos arbitres seront encore meilleurs s'ils sont davantage respectés.3 La Campagne médiatique 2014 La Fédération française de football (FFF) a lancé le samedi 15 mars 2014 une grande campagne visant. l’autre du secteur professionnel.3. Leur mission est la plus difficile du football. cette fois. le Président de la FFF Noël Le Graët déclarait : « Cette réforme consiste à raccourcir les pouvoirs de décision.

en ligne sur la page FB de la FFF (www. décrits comme sportifs.aux 2 finales masculine (3 mai 2014 au Stade de France) et féminine (7 juin 2014 à Saint Brieuc) de la Coupe de France . des districts et des ligues). afin de les remettre « au cœur du jeu » en tant que partenaires indispensables et indissociables du football.com/fff) entre le 15 mars et le 15 avril 2014. engagés et passionnés. 38 / 78 . Un jeu. Figure 8 :Affiche de la campagne « Arbitre au cœur du jeu ». ainsi que le tournage d'une vidéo avec le corps arbitral. équipementier officiel de la FFF. destinée à prolonger la campagne de valorisation (rediffusions sur support digital de la FFF.concours sur Facebook. Poste/FFF Cette fois. La campagne s'articulait en plusieurs temps et autour de plusieurs supports de communication : A. par les sites internet et intranet …. courageux. responsables. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. • Courageux : le but est pour l'utilisateur de signaler au plus vite toute position de hors-jeu au cours du match reproduit • Responsable : il s'agit de répondre à un quizz de 5 questions sur les règles du jeu • Passionné : les 5 questions concernent l'histoire du football • Engagé : le joueur doit inviter un maximum d'amis FB à participer au jeu Le jeu concours était doté de prix : o Pour les 2 gagnants du premier prix. Le support logistique de La Poste par des écrans TV dans 16 000 bureaux. articulées autour des qualités reconnues à l'arbitre: • Sportif : un match est reproduit et le participant doit garder l'arbitre dans la zone optimale par rapport au ballon. et à mettre à l'honneur les valeurs qu'ils portent. B.facebook. un Pass afin de participer . par des magazines. o 20 sacs Nike.aux côtés des arbitres . l'accent était plutôt mis sur les qualités humaines des arbitres. proposant un nombre limité d'épreuves par jour. étaient également mis en jeu.

Une campagne d’affichage : Expédiées aux 17 500 clubs de France. susciter l’envie et des vocations chez les filles et les garçons. mettre en avant ses qualités et valoriser la fonction. Déclaration de la FFF Noël Le Graët. La campagne s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’arbitrage. 5pour l’Outremer) et 101 districts. Cette fois. Et moins la vitrine sera vilipendée. C. patron de la FFF s'est félicité de cette campagne en ces termes : « Les arbitres sont des membres à part entière de la famille du football.3. aujourd’hui. . dans le prolongement de la loi Lamour. . les affiches étaient destinées à être exposées et à demeurer dans les divers complexes sportifs sur le long terme. bien au-delà du jeu. 28 ligues (22 pour la France métropolitaine. donc ça doit pouvoir susciter des vocations ». Il s’agit de faire comprendre qui ils sont à travers des qualités qui sont importantes et qui complètent leurs qualités techniques d'arbitres. nous avons centré notre message sur la valorisation de l’arbitre à travers ses qualités humaines. Il y aura d'ailleurs des arbitres de haut niveau présents lors des événements organisés dans les Ligues durant cette campagne » « On s'adresse aux jeunes et c'est impossible aujourd'hui de faire sans les réseaux sociaux.2. pour laquelle la commission fédérale de l'arbitrage et la direction technique se sont impliquées » « On voit une vraie évolution sur les terrains professionnels. L’arbitrage est une école de la vie que l’on peut commencer tôt. sans oublier les arbitres de l’élite. Directeur Technique de l'Arbitrage a déclaré aux médias : « L'objectif est de valoriser les qualités humaines de nos arbitres. elle s’adresse directement aux pratiquants.concours. Premièrement. Une autorité que les arbitres symbolisent sur le terrain. 2. Elle est destinée au monde amateur.Pourquoi la Fédération lance-t-elle une campagne sur les arbitres ? Pascal Garibian : En 2008. la société est plutôt orientée vers le refus de l’autorité. Ce n'est pas une campagne de recrutement mais l'idée est de générer du respect.Cette campagne de promotion joue beaucoup sur la proximité́ . Or. B.L’objectif n’est-il pas de changer les mentalités vis-à-vis des arbitres ? Il faut que les jeunes. C’est la raison pour laquelle notre jeu-concours est organisé́ sur Facebook. Oui. et les autres. L’objectif est double. Il faut sortir de l'image de l'arbitre uniquement censeur » . Personne n’a envie de s’investir dans une mission qui n’est pas valorisée. Les présidents de ligue et de district vont s’impliquer. Déclarations de la DTA Pascal Garibian.3. mieux ce sera chez les amateurs. trouvent un plaisir et une fierté à être arbitre. ainsi que les conseillers régionaux et départementaux en arbitrage. Deuxièmement.  « C'est une initiative de la Ligue de football amateur.2 Les objectifs A. la FFF avait mené́ une première campagne axée sur la protection de l’arbitre. 39 / 78 . Les jeunes sont clairement notre public cible. dont l’un des objectifs est d’accorder une meilleure considération à celles et ceux qui ont choisi cette voie essentielle mais difficile ». Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. .

• M. Hicham ZACRANI. En effet. Nicolas DANOS. Clément TURPIN. les médias ne soulignent quand un arbitre est bon. Benoît MILLOT. • M. La liste des arbitres « F1 Elite » sélectionnés : Arbitres centraux : • M. • M. C’est la DTA qui sélectionnera les arbitres susceptibles d’intégrer cette catégorie sur des critères comme leur positionnement actuel dans la hiérarchie des arbitres et leur potentiel d’évolution en France mais aussi à l’international. et 8 assistants vont intégrer le pôle Elite qui vise à professionnaliser l’arbitrage. • M. Cela signifierait que lors de la saison 2017-2018. Cyril MUGNIER. Ils seront réunis du mercredi au samedi et suivront des séances athlétiques et techniques mais aussi des débriefings vidéo individuels et collectifs. Frédéric HAQUETTE. tous les arbitres seraient professionnels. Jérôme MIGUELGORRY. • M. 40 / 78 . au-delà des commentaires légitimes qui relèvent des erreurs. Frank SCHNEIDER. Arbitres assistants : • M. la FFF s’est inspiré des modèles étrangers pour redéfinir sa politique de formation et de perfectionnement. Amaury DELERUE. d’explication.4 Le pôle Elite Cette saison lance le début d’une nouvelle ère pour l’arbitrage français. Les commentateurs n’y pensent pas alors que les arbitres font aujourd’hui des efforts de communication et d’ouverture. Benoit BASTIEN. • M. Après plusieurs déceptions au niveau des désignations UEFA et FIFA. • M. ou si peu. C’est une réelle avancée de l’arbitrage français qui marque l’ambition de la DTA et sa volonté de relever le niveau des hommes au sifflet. Karim ABED. 2. Faire évoluer les mentalités prend du temps. Mikael LESAGE. • M. • M. • M. • M. Bertrand JOUANNAUD. Rudy BUQUET. Julien PACELLI. on rame à contre-courant car jamais. Les membres sont nommés pour deux saisons renouvelables. La campagne participe à cet effort ». Nicolas RAINVILLE. Quand l’arbitrage d’élite est mis en cause. François LETEXIER. Concrètement. • M. Les « élus » se consacreront à temps plein à l'arbitrage. L’objectif de la DTA est de passer en trois ans de 18 à 37 membres : 21 centraux. 16 assistants. Toutes ces critiques compliquent le travail des arbitres amateurs. • M. ces derniers seront à la disposition de la fédération pendant 22 semaines et se prépareront à Clairefontaine. la plus haute catégorie nationale. • M. • M.3.2. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. 10 arbitres F1.

deux grands rendez-vous sont au programme de l'UEFA chaque année : 41 / 78 . avec Sylvain Laborde et 18 autres collaborateurs. l'arbitre ne doit pas fuir la médiatisation. la priorité consiste à s'intéresser au « bébé athlète ». à l'instar de ce qui se fait pour le basketball. de « première en France et peut-être aussi de première mondiale ». les incitant à être toujours meilleurs pour éviter de se voir infliger une mauvaise note. le plus facilitateur de jeu. Même si certains des qualificatifs sont péjoratifs.3.2.. c'est difficile. Il porte entre autres sur les processus décisionnels si déterminants dans le domaine de l'arbitrage. tout en conservant une capacité décisionnelle immédiate. A la fin de la saison sera désigné dans ce classement l'arbitre le plus pédagogue. 2. 2. le plus inabordable. En tout cas. confiante et cohérente. directeur de l'arbitrage de l'UEFA. président de l'AFCAM. Cela aura pour conséquence de les motiver à avoir un impact positif sur chaque rencontre. qui ne se cacheront plus derrière une erreur de l'arbitre pour expliquer leur défaite ».5 Les notes des arbitres par l'Equipe Depuis la saison dernière. et quels seront les critères de notation. maître de conférences HDR à l'Université de Caen.1 Intensification des préparations aux grandes rencontres européennes L'UEFA intensifie ses actions concernant l'arbitrage car la pression augmente continuellement sur les hommes et les femmes qui dirigent les débats sur les terrains.3. Sous l'égide de l'ancien grand arbitre international Pierluigi Collina. A chaque journée de rencontres entre équipes. 2. Pour se faire accepter. le quotidien français a ajouté à ses évaluations les arbitres. « Pour inverser la tendance. Le but est de former des professionnels en parfaite condition physique et psychique afin de résister au rythme des matchs de haut niveau. co-auteur d'un ouvrage extrêmement complet. mais aussi pour la performance des joueurs. l'objectif est de créer des vocations mais surtout de leur montrer qu'arbitrer. C'est bénéfique pour la baisse des violences.4. Au-delà du fait de savoir si les arbitres seront bien notés ou pas. cette initiative a le mérite de chercher à récompenser les meilleurs et d'inciter à la bonne performance. au très jeune sportif.3. Ce classement public est aussi un moyen d'améliorer le niveau des arbitres. qui a nécessité 3 ans de labeur : « Les facettes de l’arbitrage : problématiques et recherches actuelles ». le plus « show- man ».3. le premier point positif est que les arbitres soient enfin considérés comme faisant partie intégrante des matchs. à la surmédiatisation. mais aussi d’inciter le public à accorder une attention particulière à leur performance. Cette initiative permettra de faire ressortir les aspects positifs de l'arbitrage plutôt que d'en parler sans cesse de façon négative.3 Programme pilote en psychologie du sport Un programme pilote pour les tout jeunes sportifs a été mis en œuvre avec la participation de Fabrice Dosseville.4 Les actions menées par l'UEFA 2. Fabrice Dosseville est également. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.. visant à inclure la pratique systématique de l'arbitrage dans la formation des petits footballeurs. Il doit au contraire la voir comme un moyen de se faire connaitre et de se faire apprécier. le plus « cow-boy ». des notes sont attribuées aux hommes au sifflet comme cela est fait pour les joueurs. de « première pierre pour une véritable reconnaissance des 200 000 arbitres et juges qui officient en France ». Ce livre a été qualifié par Patrick Vajda.

4. ainsi qu'à préparer les arbitres féminines pour l'UEFA Women's Champions League et pour la Coupe du Monde féminine de la FIFA au Canada en 2015. Il est responsable en chef de l'arbitrage à l'UEFA depuis 2010..). 2. avec notamment l'arbitrage de la finale de la Coupe du Monde 2002. les consignes étaient les suivantes : • Protection des joueurs et de l'image du football (jeu dangereux. de l'analyse de situations de match. le CORE. annexe 4).2 Protection de l'image du football partout dans le monde La campagne 2014/2015 visait à préparer les arbitres pour l'UEFA Europa League et les matchs qualificatifs pour l'Euro 2016 chez les hommes . Pierluigi Collina est la référence d'élite de l'arbitrage mondial pour avoir marqué les années 1995-2005. Allemagne- Brésil. Des préparations spécifiques sont également prévues pour les arbitres assistants. l'UEFA obtient d'excellents résultats dans la formation de ses arbitres. Voici ses impressions en marge de l'Euro 2016. afin de les faire bénéficier de leur expérience au coup de sifflet final. Les meilleures arbitres féminines ont été invitées à participer aux stages pour la première fois en 2013. ceux de futsal … Les préparations s'articulent autour de tests d'aptitude (résistance au sprint. tous d'élite et de première catégorie.3. comportement antisportif. En 2010 a été créé le Centre de l'UEFA pour l'excellence de l'arbitrage. diététique. et d'échanges d'expériences et d'idées entre arbitres. (Cf. Le programme Talents et mentors de l'UEFA a permis de former de grands arbitres grâce à cet échange d'expériences entre les jeunes et leurs ainés. simulations. provocations) • Protection personnelle du corps arbitral • Fermeté dans la prise de décisions impopulaires • Responsabilisation des entraineurs et des staffs techniques au bord du terrain • Usage du spray de mousse temporaire indiquant la distance règlementaire du mur défensif • Étude en amont des tactiques et styles de jeu des équipes à arbitrer Saison après saison.3 Rôle de Pierluigi Collina L'avis du plus grand arbitre international ne pouvait être passé sous silence. D'anciens arbitres d'expérience évaluent dans toute l'Europe leurs confrères en devenir. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.4. destiné aux arbitres des matchs de l’élite européenne et aux nouvelles recrues. eux-mêmes conseillés par d'anciens internationaux. tests d’endurance.3. Ils étaient 91 officiels hommes et 15 femmes. 42 / 78 . 2. Pour ce moment essentiel de la saison de compétitions UEFA.. • Un stage d’hiver fin janvier. • Un stage d'été en août en vue de la nouvelle saison. pour le stage d'été 2014 à Nyon (Suisse). destiné aux jeunes arbitres et assistants européens. arbitres en devenir de la FIFA. en assistant aux matchs UEFA de tous niveaux.

président du FC Sion en Suisse. Le Temps : Qu’appelez-vous la « discutabilité » du football ? CHRISTIAN BROMBERGER : Il y a des sports comme l’athlétisme où la rigueur du chronomètre ou du centimètre supprime toute discussion. Est-ce que le tacle est régulier ? Est-ce que la main est volontaire ? Est-elle collée au corps ? Il y a toujours en football cette possibilité de refaire le match. Willy Zwaenepoel. tout se joue sur 1-0 ou 2-1.3. 2. La gestion d'un match et la lecture du jeu resteront toujours l'apanage d'un humain. on peut toujours refaire le match. notamment pour le match France-Italie du 1er septembre 2016. 2. Il s'en explique dans une intervention que nous avons choisi de reprendre in extenso. a eu l'idée d'un projet audacieux : remplacer les arbitres par des robots. qui a menacé de porter plainte au pénal afin de protester contre un pénalty inexistant selon lui.3. Ce projet vise à accélérer l'utilisation de la technologie dans le football. malgré la conviction de son créateur. Aujourd'hui. Les décisions de l’arbitre sont sans appel alors que les fautes sont difficiles à détecter. Cette opinion va à l'encontre de la tendance générale. Un match de football est tellement complexe que l’on peut discuter à l’infini des mérites des uns. du manque de chance. la passion de tant de gens pour le football vient du fait qu'il offre « un monde discutable. Cette idée fantasque a même reçu le prix d'encouragement « grand challenge » de la fondation Hasler. . professeur à l'EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne). le dialogue avec les joueurs ou les simulations. Il serait impossible de l'automatiser complètement sans dénaturer le jeu.5.5. en hommage au célèbre arbitre italien. 43 / 78 . « l'erreur d'arbitrage est bonne pour le football ». Selon lui. au moment où la FIFA et l’IFAB s'interrogent sur l'introduction des technologies vidéo dans l'arbitrage des matchs. de l’arbitre qui s’est trompé. . L'arbitrage ne peut pas se délester de l'aspect humain. l'ethnologue Christian Bromberger estime qu'il s'agit d'une mauvaise idée. il s'agit encore d'un projet de recherche qui ne devrait pas voir le jour avant 3 à 5 ans mais qui semble intéresser les adeptes de la révolution technologique. de la tactique de l’entraîneur.3. ce qui augmente encore la « discutabilité » du jeu. toujours considéré comme un sport très conservateur. des erreurs des autres.1 Le robot Les contestations permanentes et les frustrations poussent parfois à adopter des comportements irrationnels comme celui de Christian Constantin. et il n'est pas dit qu'on le voit un jour en application sur les terrains. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Le goal line technology n'est-elle déjà un bel outil qui permet d'assister les arbitres sur la ligne de but ? Sauf que l'on voit mal comment un robot pourrait prendre en compte le contexte d'un match.5 Autres axes de développement 2. Le projet s'intitule « Collina ». Les hommes en noir ne sont pas prêts de poser le sifflet : le projet Collina débutera sa phase expérimentale fin septembre 2016. Mais le football est un sport où l’on marque peu de but. Interpelé par la surmédiatisation et les discussions sans fin autour des querelles d'arbitrage.2 L'ethnologie au secours de l'arbitrage Alors que la FIFA a commencé à autoriser l'arbitrage vidéo à titre expérimental. et donc vivable ». Selon lui. C’est d’ailleurs le titre d’une célèbre émission de radio… Sauf défaite large.

Lors d’un match Norvège-Brésil à la Coupe du monde 1998. Si seulement l’arbitre avait été juste. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Le problème aujourd’hui avec la télévision. Une invention que je trouve scandaleuse. Le sport tend de plus en plus vers cette situation. Ajaccio a 18 millions d’euros de budget. Privilégier le temps de la télévision dépossède le football au profit du spectacle et au détriment du jeu et de sa logique elle-même. Saint-Etienne aurait battu le Bayern Munich… Cela campe un univers vivable. s’ils avaient été de section circulaire et non carrée. Où l’on a cette possibilité de se dire : « si seulement… ». le supporter reporte son espoir sur les petites coupes. Je crois qu’en conservant à l’arbitrage ses faiblesses. c’est un monde où l’on peut vivre. de naissance ou d’adoption. le PSG 490. . où l’autorité est respectée. mais on ne retrouve pas cette propension à discuter. non seulement ne gagne pas. vous pouvez être supporter de Guingamp et de Barcelone . on discute avec le professeur. où celui qui se retrouve en bas de classement du championnat ou de l’échelle sociale le serait pour des raisons indiscutables. une décision arbitrale très contestée avait été confirmée plusieurs semaines plus tard par les images d’une télévision suédoise. et puis on s’identifie à un grand club mondial. Dans ce monde-là. Comment rester supporter d’une équipe qui. C’est un esprit différent de celui des banlieues où a prospéré le football. Du coup. Le jeu ne reprend de l’intérêt qu’une fois arrivé en quart de finale de la Ligue des Champions. on discute le prix de la motte de beurre. on peut changer en cours de route ! Ce recul de l’aléatoire fait que les matchs de football perdent de leur intérêt. ils ont fait un mauvais recrutement . Cela fait partie des habitudes culturelles . La « discutabilité ». mais n’a désormais plus aucune chance de gagner ? La fierté locale et l’attachement demeurent. qu’à cela ne tienne. si seulement le buteur avait été en forme. . on discute avec l’agent de police. qui deviennent une sorte de petite sœur des pauvres. Le temps du match à la télévision et le temps du match sur le terrain ne sont pas les mêmes. avec les divers ralentis. c’est les poteaux carrés de Glasgow. 44 / 78 . et son attention vers les grandes compétitions. Cela m’avait beaucoup frappé en Iran mais c’est pareil partout. les règles sont très complexes. C’est ce que j’appelle le recul de l’aléatoire. lorsqu’il n’y a plus que des clubs fortunés. je redoute un monde qui serait entièrement incontestable. on préserve l’humanité du jeu. privilégier l’entre-soi. une sorte de commissaire-enquêteur qui. Sauf coup du sort imprévisible. En France. se développe à travers le monde un double supporterisme. c’est le mercato d’hiver ! C’est la session de rattrapage des entraîneurs. la part de l’arbitre est déterminante. c’en est même étonnant. Mais en quoi cette « discutabilité » est-elle nécessaire ? Un monde discutable. Si vous êtes au stade. les dés sont jetés au début du championnat. La Ligue nationale française tente de réduire le nombre de relégations en deuxième division parce que l’on veut neutraliser l’aléatoire. En France. Dans un mouvement paradoxal. On reste attaché au maillot mais l’on va défendre son équipe sans illusion. Mais la caméra ne voit pas tout. comme la Ligue des Champions. c’est que l’on a créé un sur-spectateur. C’est une question de fair-play propre au rugby et à l’impact de la culture anglaise. . vous voyez très mal le match. Au rugby. Ah. L’acceptation de l’arbitrage vidéo accentuerait ces deux phénomènes : recul de l’aléatoire et « discutabilité » du jeu ? Refuser la vidéo me paraît une excellente décision. Ils se sont trompés. On paye son écot à sa localité. est capable de juger le jeu tel que personne ne peut le juger sur le terrain. Moi.

Bien que ce rôle soit considéré comme ingrat et mal perçu. l'arbitre ne devra son salut qu'à une mobilisation de l'ensemble du monde du sport ». Ses requêtes pèseraient donc d'un poids plus important sur l'Etat et les pouvoirs publics. Il ressort de cette intervention que l'erreur fait partie intégrante du football. 45 / 78 . « Seul point commun à toutes les disciplines sportives. L'émotion procurée par le sport ne doit pas disparaitre au profit de la froideur de la vidéo. il existe des axes sur lesquelles les arbitres peuvent s'appuyer pour valoriser leur fonction. L'AFCAM. Toutes les fédérations réunies auraient ensemble. Dans le chapitre suivant nous proposerons à titre personnel les solutions qui nous semblent pertinentes afin de valoriser les arbitres. Nous avons pu analyser l’ensemble des spécificités de la fonction arbitrale mais aussi l'extrême complexité que recèle cet exercice. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. a un rôle à jouer dans la réhabilitation des arbitres car elle englobe l'arbitrage de l'ensemble des sports. et de redorer une image injustement ternie. de plus grandes chances de faire avancer les choses au profit des officiels de l'arbitrage. l'association de Patrick Vajda.

en grande majorité passionnées de football. nous avons procédé au préalable à une enquête d'opinions auprès d'un échantillon de 52 personnes. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. L'objectif était d'analyser la perception des arbitres par la population. Voici donc les résultats de cette enquête 46 / 78 . Les réponses obtenues nous donnent des indications sur lesquelles nous pourrons nous appuyer pour notre développement. 3 L’ENQUETE D’OPINION ET LES PRECONISATIONS Afin de proposer nos recommandations.

47 / 78 . Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. 48 / 78 .

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. 49 / 78 .

86% estiment qu'il a une très mauvaise. • Cela s'explique probablement par la mauvaise image que renvoient les joueurs professionnels pour 63% des répondants.6%) Analyse : Les réponses de ces passionnés de football sont : • Plus de 80% d'entre eux estiment que le football amateur véhicule une bonne image alors que ce chiffre descend à 59% lorsqu'il s'agit du football professionnel. • Pour 88%.8%) • Améliorer leur attitude : 21 (40. Qu'est-ce qui permettrait aux arbitres d'avoir une meilleure image ? (Plusieurs réponses possibles) • Améliorer leur niveau : 17 (32. mauvaise ou moyenne image. il représente l'autorité et a une influence sur la qualité du jeu. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. 50 / 78 . • Concernant l'arbitre.7%) • Améliorer leur communication : 35 (67. • Seuls 14% estiment qu'il bénéficie d'une image positive.3%) • Rajeunir les arbitres : 3 (5.4%) • Ne sait pas : 5 (9.

42% sont favorables à une utilisation partielle et 36% à une utilisation complète sur toutes les phases de jeu. nous souhaiterions apporter des solutions afin de permettre aux arbitres d’être mieux intégrés au sein de l’environnement football. nous prendrons pour postulat que les mesures proposées doivent s’appliquer en priorité aux arbitres de haut niveau. Leur communication (67%) et leur attitude (40%) sont les deux points fondamentaux à améliorer pour conquérir l'opinion publique • Concernant la vidéo.pour avoir ensuite des répercussions positives sur les arbitres des niveaux inférieurs. Comme il est question d'image.les plus médiatisés. • 57% estiment que communiquer davantage sur les réseaux sociaux les aiderait à améliorer leur image. Nous avons analysé les causes du rejet de leur autorité. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Notre regard sur ce sport. 51 / 78 . bénéfiques et positives afin que les arbitres puissent retrouver une légitimité dans le sport numéro 1 en France. nos expériences ainsi que nos recherches et nos années d'études nous permettent aujourd’hui de faire des propositions pertinentes. Nous nous appuierons donc sur ces données afin de proposer nos recommandations. Dans cette partie.

• L’existence d'un porte. Car une personnalité appréciée du public sera plus « bankable ». organisée et.1 Création d’un service de communication DTA Figure 9 : Pascal Garibian. 3.1.com pour la valorisation de l'arbitrage Le fait de rejeter toute forme de communication pour cause de devoir de réserve est contre- productif et n’aide pas à redorer l'image des arbitres.parole en cas de besoin. Ré humaniser la fonction serait le premier objectif à atteindre afin de sensibiliser le plus grand nombre. pour promouvoir leur image et ainsi mieux la vendre. Se vendre. sur les difficultés décisionnelles à prendre instantanément. Directeur Technique de l’Arbitrage français depuis le 22 juin 2013 La communication est devenue un enjeu primordial pour toute entreprise ou toute personnalité qui souhaite véhiculer une image positive ou un capital sympathie. si souvent salie.Ou bien. et permettrait en outre de construire autour d'eux une image positive..1 La communication 3. Les stars. Un service de communication dédié au sein de la DTA leur apporterait une aide quotidienne sur les situations les plus complexes à gérer. les équipementiers et les entreprises l’utilisent à des fins principalement commerciales . des campagnes de promotion à l'instar de ce que fait le site tousarbitres. la communication serait un moyen de se faire connaître du public qui ne perçoit d’eux que la partie « autoritaire ». sans jamais tomber dans la polémique. leur sensibilité. Communiquer. leur humour.. Pour les arbitres. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. c’est partager. Les joueurs. échanger. 52 / 78 . • Des campagnes de communication sur la complexité et la technicité du métier d'arbitre. Or derrière la fonction se cachent des hommes avec leur personnalité. débattre mais aussi accepter de reconnaître ses erreurs et/ou de les expliquer. Concrètement cela se traduirait par : • Des formations dispensées par des techniciens de la communication pour leur apprendre à s'exprimer en public de façon technique.

les entraîneurs et les hommes au sifflet. acteurs à part entière du spectacle sportif et non comme des « distributeurs de cartons jaunes ou rouges » censés faire appliquer les lois sans aucune humanité. les arbitres adoptent une attitude plus conciliante et semblent plus ouverts à l’échange. on leur enseigne des gestes de fermeté. d’autorité. eux. mais aussi de l’environnement. 3. 53 / 78 . Ils savent expliquer leurs décisions sans gêner le rythme du jeu (qui est pourtant largement plus élevé que chez nous). Dans le cas où l’arbitre se montre très strict et complètement fermé à la discussion.2 Changer les attitudes Souvent remise en cause et régulièrement dénoncée. Au rugby. Cela crée un fossé générationnel qui ne facilite pas le contact entre les deux parties.2 Amélioration du dialogue entre les différents acteurs Il existe aujourd’hui dans le football une sorte de barrière entre les joueurs. à terme. sont régulièrement sollicités. Cette attitude relève de la communication.1. Un rajeunissement des effectifs arbitraux favoriserait sans doute le rapprochement. les dirigeants. les joueurs. c'est aussi le cas pour les autres acteurs qui doivent apprendre à communiquer de façon sereine et respectueuse malgré les enjeux. D'où un enfermement naturel qui n'est plus propice au dialogue. Par ailleurs.2.1. ce qui incite ces derniers à la méfiance Un cercle vicieux se crée : Si les arbitres doivent faire des efforts.2. l’attitude des arbitres pose souvent un problème relationnel avec l’environnement : le public. 3. mais qui peut expliquer le manque de proximité entre les deux corporations. le plus souvent. finalement. de changer les attitudes et d'instaurer des rapprochements afin. décrédibilisent l’arbitre vis-à-vis des joueurs. et que le lynchage médiatique dont ils sont victimes de plus en plus régulièrement n'arrange rien : Il n'y a rien de plus violent que d'être soumis à la critique et à la colère.1. Quelques mots échangés permettent d’apaiser une tension et de faire comprendre les raisons du pourquoi. Sans perdre trop de temps et en prenant juste quelques secondes d’explications. de restaurer le respect. Les arbitres anglais.1 Désacraliser la fonction Il existe naturellement une relation d’autorité nécessaire entre arbitres et joueurs. les arbitres ont un âge avancé comparé à celui des joueurs. voire de sévérité avec des mises en scène à la limite du théâtral qui. qu'elle soit verbale ou non verbale Dans les formations de tout niveau. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Enfin. L’attitude des joueurs et des entraineurs est souvent agressive lorsqu’ils s’adressent aux arbitres. 3. Un autre objectif de ce service serait de dissocier l’image des arbitres du seul rapport à l’autorité : Les arbitres doivent être présentés comme des « facilitateurs » de jeu. il est normal qu’en retour la réaction des joueurs ou de l’environnement soit hostile. Il conviendrait selon nous de désacraliser la fonction. Leur charisme fait qu’ils sont davantage respectés et écoutés. surtout si elles sont irrespectueuses et injustifiées et de ne pas pouvoir se défendre. il ne faut pas oublier que leur devoir de réserve les isole du reste des intervenants.

expliquer les décisions litigieuses et surtout calmer les frustrations et les colères en cas de désaccord • Pour créer du lien.2. les arbitres pourraient peut-être participer à certaines séances d’entrainements avec les clubs. 3.afin de faire le point. 54 / 78 . organiser après les matchs une séance de débriefing régulière entre capitaine d'équipe et arbitre . Cela faciliterait les contacts lors des rencontres de compétition. Montrer la bonne volonté des arbitres et de rappeler qu’ils sont là pour faire vivre le jeu. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. ils seraient réunis autour de leur passion commune et pourraient aussi échanger sur d'autres sujets. il conviendrait donc de mettre en place certaines mesures : • Pour favoriser le dialogue entre joueurs et arbitre.et/ou entre entraineur et arbitre . et le public se manifester de façon très intense Mais c’est le charisme de l’arbitre et son autorité « naturelle » qui doivent permettre de canaliser les tensions. Certes les contestations peuvent exister.1.3 Instaurer les rapprochements Pour encourager à des relations apaisées. Joueurs et arbitres étant avant tout des passionnés de leur sport.

1. où le football est largement analysé et commenté.1. les télévisions. La communication est réduite à néant depuis des années car les arbitres ont pour interdiction (sauf cas exceptionnel) de communiquer publiquement. Alors que nous sommes abreuvés d'informations par des médias omniprésents. Cela permettrait de faire taire les polémiques naissantes. 3. Dans des émissions comme « l’Afterfoot » sur RMC. consultants) mais aussi avec un arbitre ou un membre de la DTA afin d’expliquer les raisons de telle ou telle décision. un staff technique.un arbitre ou un membre des instances de l'arbitrage. nous pensons qu’il n’est pas logique que l’arbitrage n’occupe aucun espace médiatique. En cas d’erreur incontestable. il serait logique de voir intervenir de temps en temps. 3. de dirigeants ou de consultants sont régulièrement relayés. dans le but de promouvoir des actions. Cela permettrait de « marketter » l’image de nos arbitres et ainsi de mieux les « vendre » auprès de l’ensemble des passionnés de ballon rond. membre de la DTA) n'intervient pour enrichir les débats ou pour fournir des explications rationnelles qui permettraient de faire comprendre certaines décisions et. Alors que l’arbitrage est souvent décrié. Dans l’une de ces émissions. arbitre de Ligue 1. Saïd Enjimmi. Je ne peux pas demander à un dirigeant. il est inconcevable qu’un arbitre de haut niveau puisse faire une déclaration de ce genre.1. Que ce soit un tournoi sur le littoral dunkerquois. La communication doit être utilisée de façon positive. de les faire accepter.4 Restaurer le respect Nous citerons juste la phrase de Stéphane Lannoy. un joueur.1 Organiser des débats La DTA a toujours été extrêmement stricte concernant la communication de ses arbitres avec les médias. le « Canal Football Club » et J+1. Cette sortie médiatique indépendante avait fait beaucoup de mal à l’image de l’arbitrage français car son objectif était de dénoncer les dysfonctionnements du système. un match de Ligue 1 ou un match international. le respect si je ne suis pas en mesure de les respecter ». 55 / 78 .sans que cela devienne systématique. que les émissions spécialisées abondent sur les radios. d’inciter les jeunes à devenir arbitres et de permettre aux arbitres d’évoluer dans des conditions favorables. la notion de vaut dans toutes les catégories.3. arbitre de ligue 1 avait déclaré dans l'émission So Foot « ne plus vouloir se taire ». internet. il serait judicieux également que l’arbitre en question reconnaisse s'être trompé en expliquant si possible les motifs de sa décision : Faute avouée n'est-elle pas à moitié pardonnée ? En 2014. qui se suffit à elle- même : « Pour être respecté.3 L’utilisation des médias 3. Des commentaires négatifs provenant de joueurs. il faut respecter les autres et l’environnement.2. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. on pourrait créer une rubrique « l’instant arbitrage » où des situations seraient décortiquées avec les spécialistes (journalistes. Mais aucun spécialiste de l’arbitrage (arbitre. au bout du compte.

contribue à orienter l’opinion publique contre l’arbitre. l'arbitre de Ligue 1 Stéphane Lannoy répondait : « Je pense qu’on utilise plutôt la télé pour mettre en avant les erreurs d’arbitrage. Si la décision est la bonne. Il est donc important que les journalistes comprennent les arbitres. sous diverses coutures. parfois. Les médias font et défont les réputations. La multiplication des heures de football à la télévision.2 Le dialogue avec les journalistes : Stéphane Lannoy. Pour essayer d’expliquer par divers moyens la raison de l’erreur de l’arbitre. malheureusement. un joueur a commis une faute car il s'agit de son interprétation. En général. 56 / 78 . et on va vous montrer deux ou trois ralentis qui confirment cela ». ». l’arbitre a pris la bonne décision. arbitre de Ligue 1 A la question « Que pensez-vous de la couverture télévisée de l’arbitrage ? ». l’information donnée par le commentateur ou le consultant est parole d’évangile. des ralentis et d’images impliquant l’arbitre a amélioré la connaissance du règlement par l’environnement du football ? « Ce n’est pas encore assez développé. et puis balayer par un certain nombre de ralentis les différents manquements. Mais en plus de cela. dans une démarche à charge. Il ne peut en théorie pas le faire car c’est une décision purement subjective. Lorsqu’un commentateur va critiquer ouvertement la décision d’un arbitre.3. 3. Ceux-là doivent se régler en interne et de façon privé au sein des instances. En aucun cas elle ne doit s'apparenter à un règlement de compte même quand des dysfonctionnements de fond existent. Si l’arbitre siffle une faute c’est parce qu’il estime que sur le terrain. pour dire « Voyez. on ne cherche pas à le démontrer par A+B. Pour la bonne et simple raison que les gens qui commentent les décisions d’arbitres. Figure 10 : Stéphane Lannoy au micro de Canal+ Les erreurs d’interprétation des commentateurs ont pour conséquences de mettre en valeur les erreurs d’arbitrage qui. n’existent pas. Une faute sifflée est basée sur des éléments subjectifs qui ne peuvent pas être remis en cause. On est presque. pour un certain nombre. Je vois rarement des ralentis.1. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. aujourd’hui. à ce moment précis. ne connaissent pas les règlements.

s’il n’y a pas une mise à jour de la part des commentateurs sportifs. Facebook permettrait aussi de recruter de nouveaux jeunes arbitres par le partage de liens qui redirigeraient vers les sites des districts. car leur travail rejaillit sur les championnats des divisions inférieures ».1 Facebook • Points positifs : Utilisé par plus de 1.1. pour un certain nombre d'entre eux.1. des évènements mais aussi d’échanger avec le public via les commentaires publics ou messages privés. alors qu’il s’avère. Dans le cas de l’arbitrage.4. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’instaurer un dialogue entre les deux parties afin de permettre un dialogue et une meilleure compréhension. je serais tenté dire. car leur objectif est aussi de vendre du papier ou de faire des émissions qui captent un maximum d’audience. des articles. ils auront vite fait de dire une ânerie ». Nous pourrions également partager des contenus sur le quotidien et l’actualité de nos arbitres afin de permettre au public de les découvrir davantage. c’est le réseau social le plus sollicité. Peut-on dire que les médias et les journalistes ont une responsabilité envers la corporation des arbitres de football ? « Assurément. il est donc indispensable de l’être en premier sur celui-ci. Si l’on souhaite être présent sur les réseaux sociaux. • Points négatifs : 57 / 78 . Et ils n’ont pas toujours en tête les conséquences de ce qu’ils sont amenés à dire. C’est un outil de communication simple et complet qui offre une visibilité très importante. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.7 milliards de personnes dans le monde. Analysons les points positifs et les points négatifs qu’ils présenteraient en cas d’utilisation par les officiels. Les lois du jeu évoluent au fil des saisons.et Dailymotion. pourquoi pas. Aujourd’hui. Il permet de partager du contenu vidéo. C’est pour cela que les utiliser serait judicieux. Il y a une vraie responsabilité. Cette stratégie concerne l’utilisation des médias que nous avons vu précédemment. en relayant ce message de respect. on ne peut pas faire sans les médias. 3. Youtube.4 L’utilisation des réseaux sociaux Les réseaux sociaux sont aujourd’hui un outil de communication puissant permettant à des entreprises ou des personnalités de se rapprocher de leur public et d’échanger avec eux de façon publique ou privée. les erreurs avec une explication technique et responsable. mais on pourrait vivre mieux avec eux. les dirigeants et le public. Instagram. des journalistes ou des consultants sur les lois du jeu. d’exemplarité qu’on est en droit d’attendre. Cela permettrait également de revenir éventuellement sur certains faits et de les expliquer afin d’éviter les polémiques dans les médias et ainsi retourner l’opinion publique. quels que soient les dommages collatéraux. 3. qu'ils se trompent sur les décisions à prendre. Et les journalistes doivent être sensibilisés à l’arbitrage au même titre que les joueurs. Nous pourrions sélectionner les plus connus d’entre eux : Facebook. nous pourrions créer un compte officiel de la DTA qui recenserait les bonnes décisions des arbitres sous forme de zap vidéos mais aussi. Twitter.

C’est un moyen de partager sur des actions du week-end précédent par exemple ou des interviews.1. • Points négatifs : Ce réseau limité au visuel nécessiterait d'être complété par un autre. une association. Comme disait Pierre Ménès lors de son intervention au sein de l’école. Il pourrait être utilisé de façon individuelle ou groupée. d'entrainements etc. Il favoriserait un échange rapide basé sur la spontanéité et la réactivité. 3. 58 / 78 .Les interlocuteurs peuvent être très connus (stars. Ce serait un moyen d’illustrer le quotidien des arbitres en partageant des photos de bons moments.. ce qui nécessite un suivi rigoureux. d’y faire face. de façon très réactive. • Points négatifs : Permet surtout de partager du contenu visuel.4.1.3 Instagram (pour la DTA et/ou chaque arbitre) • Points positifs : Partage de contenu visuel comme des photos ou des vidéos. et permet de communiquer avec lui de façon très personnelle. De plus. 3. Twitter est utilisé par le public pour avoir un contact privilégié avec une personnalité. Il faut y être préparé mentalement car on peut y recevoir un flot d’insultes et de menaces à répétitions. ce. 3. Pour être efficace. C’est également un réseau interactif où des commentaires peuvent être déposés. politiciens etc. il doit "bloquer" tous les jours des dizaines personnes en raison de leurs interventions injurieuses Twitter nécessite l’aide d’un community manager aguerri capable de filtrer les échanges et le cas échéant. Des commentaires peuvent être laissés sur les vidéos mais il doit également être complété par un autre réseau social de partage instantané.si possible avec humour. ce compte obligerait à répondre aux commentaires négatifs et à censurer les contenus injurieux et.) et ne laissent personne indifférents..4. • Points négatifs : Il s’agit d’un réseau social qui permet de partager essentiellement du texte court et qui est donc moins complet que ses concurrents..4.1. une entreprise. pour créer un capital sympathie et une proximité avec le public. des séquences plus privées ou des contenus sur la formation dans le but de véhiculer une image positive.4 YouTube et Dailymotion (pour la DTA) • Points positifs : YouTube permet de mettre en ligne du contenu vidéo. la page Facebook doit être actualisée régulièrement.2 Twitter (pour la DTA et chaque arbitre) • Points positifs : Twitter permet d’offrir un compte individuel à chaque arbitre. Il est donc facile avec celui-ci de transmettre des émotions. en bien ou en mal ! Cet outil permettrait de promouvoir les activités de chaque arbitre mais également de dégager de la sympathie et faisant face aux critiques avec humour. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. En voici un exemple sur le site de Stéphane Lannoy.afin de laisser l’arbitre propriétaire du compte dans les conditions mentales optimales pour exercer sa fonction.

exigeants et réguliers. nos arbitres ne dépassent pas les huitièmes de finale. La détection des jeunes talents dans l'arbitrage doit s’effectuer sur des critères différents tels que la gestion des conflits. En ligue des Champions également. 59 / 78 .2.com via Dailymotion 3. On cherche à construire des athlètes de haut niveau en effectuant des tests de vitesse ou d’endurance.on peut se poser des questions. puis s’est recentrée sur des aspects plus techniques.2 La formation des arbitres Figure 11 :Extrait d’un reportage vidéo visant à valoriser l’arbitrage. Mais est-ce ce dont un arbitre a vraiment besoin pour être bon ? Certes il est nécessaire d’être suffisamment en forme pour être à proximité immédiate des actions. Les tests sont nombreux. paru sur le site tousarbitres. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.contre 2 anglais . Lorsqu’aucun de nos compatriotes n’est présent dans une Coupe du Monde (2014) et qu’une seule figure à l’Euro 2016 qui se déroule chez nous .1 Relever le niveau technique On ne peut nier que la France ne dispose plus du panel d'arbitres talentueux des années 1980/2005. Elle recherchait un temps la performance athlétique et des gabarits grands et costauds. la personnalité. Il ne faut donc pas se leurrer : le point incontestable qui empêche nos arbitres de bénéficier d’une bonne image est en un problème de niveau technique sur le terrain. de la personnalité. la communication des décisions avec l’environnement. Leur formation est depuis les années 2000 essentiellement basée sur le physique. Mais que fait-on de la lecture du jeu. Si l’aspect physique est important. il ne doit pas primer sur tout le reste. du charisme et des autres compétences qui sont évoqués bien trop brièvement au cours des stages de formation ? La DTA aurait donc intérêt à revoir la base de la formation comme l’avait fait la FFF pour les jeunes joueurs français. 3.

Cela contribue à faire connaitre les lois et la fonction aux jeunes joueurs qui auront. l’arbitrage souffre de conflits en interne ayant pour conséquences un manque de communication entre les acteurs. 60 / 78 . quand on voit comment sont méprisés certains arbitres. 3.2. été mis en situation réelle d'officier et de mesurer la difficulté de la tâche. un courant négatif existe au sein de l'arbitrage français. les Néerlandais. les Allemands. qui permettent de comparer les formations d’une ligue à une autre. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. quelle légitimité à Pascal Garibian ? Aucune. le président de la CFA.3 Demander un Audit interne Depuis de nombreuses années.2. les Espagnols ou les Italiens. a été hué. 3. dont moi. Revenons aux bases et formons des directeurs de jeu plutôt que des athlètes. on constate que l’arbitre est davantage respecté.2 Mettre en place des programmes d’échanges européens Des échanges sont mis en place pour les arbitres de ligue régionale. Il y a un vrai mépris de la Fédération pour les arbitres de la base et ça se ressent au quotidien. À un moment. Arbitre de Ligue 1. au moins une fois.2. Cette chasse à l'homme. Il n'y a plus aucune sérénité dans l'arbitrage français. Il est important que les postulants se sentent jugés à leur juste valeur et non sur des critères subjectifs ou du favoritisme politique. Pourquoi ne pas mettre en place un système d’échange avec les Anglais. C’est le cas au basketball par exemple. et d’y rétablir un climat sain malgré les aspects compétitifs. Il ne faut pas s'étonner aujourd'hui de l'absence de nos arbitres dans les compétitions internationales ». Il y a peu. Témoignages : « Depuis plusieurs mois. Nous pourrions appliquer cela au football. ce qui aurait un double avantage : disposer d'arbitres sur chaque rencontre et mettre chaque joueur en situation réelle d'arbitrer. qui ont de meilleurs résultats en Europe ? Cela nous permettrait de nous inspirer du positif dans chaque pays afin de l’appliquer dans nos programmes de formation et de combler notre retard. Cette disposition ne devrait pas être vécue comme une sanction mais comme un fondement de la formation du footballeur. comment voulez-vous que les hommes ne tremblent pas ? Cela a également des répercussions sur les arbitres amateurs. Saïd Enjimmi.4 Initier chaque footballeur aux difficultés de l’arbitrage Dans d’autres Fédérations sportives. car je le vis comme ça. Éric Borghini. des abandons et qui favorise la création d’un climat nauséabond qui nuit à la performance des arbitres. Il serait judicieux de demander un Audit interne effectué par une société indépendante afin d’analyser les maux profonds au sein des instances de l’arbitrage français. 3. un manque de clarté dans les promotions. Sur la scène internationale. où les jeunes joueurs ont pour habitude d’arbitrer les rencontres d’autres jeunes. ne permet pas de faire peser sur l'arbitrage français actuel un climat propice à l'épanouissement. lors du congrès de l'UNAF (Union nationale des arbitres français). Le terrain et les prises de décisions doivent revenir au centre de la formation. On n'a jamais été aussi nul que cette année.

pour décider que l’arbitre se trompe. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. nous suggérons son retrait pur et simple des écrans TV lors des retransmissions de matchs. Il nous faut réapprendre à juger les phases de jeu en vitesse réelle et à faire confiance à l'arbitre assistant.3 Le retrait du révélateur du hors-jeu Figure 12 : Révélateur de hors-jeu totalement erroné (beIN Sport) Le révélateur de hors-jeu a montré ses failles que nous avons largement décrites plus haut exemples à l'appui. Etant donné qu’il ne sert le plus souvent qu'à alimenter les critiques et remettre en cause les aptitudes de l'arbitre assistant à juger les positions de hors-jeu. De cette façon. 61 / 78 . le téléspectateur jugerait avec les mêmes outils que l’arbitre assistant : ses yeux. qui plus est approximative. 3. Quiconque a déjà foulé un terrain de football sait que les décisions de hors-jeu se prennent au dixième de seconde. Il est donc injuste et trop facile d’utiliser une technologie.

Dans ce cas l’arbitre central perdrait toute crédibilité à être déjugé en permanence et cela compliquerait davantage sa gestion du match. but. Car cette technologie permet de savoir avec précision et instantanément si le ballon a franchi la ligne ou pas. Pour être respecté.4 La vidéo et les nouvelles technologies Dans notre enquête. C'est le cas de l'utilisation de la Goal Line Technology. il faut être humain. Il est fantasque de penser qu’elle peut le remplacer. Rappelons que l’arbitrage est l’interprétation des lois du jeu. Ces multiples raisons laissent penser que l’application totale de la vidéo (fautes. Ce que l'œil humain n'a pas toujours le temps de voir Cela ne prête pas à interprétation et favorise juste l’équité. Et cela en moins d’une ½ seconde à chaque fois. à quoi servirait l’arbitre sur le terrain ? Appliquer la vidéo sur des fautes de jeu reviendrait à faire contredire le jugement de l’arbitre de terrain par un arbitre sur écran. hors-jeu. son jugement sera constamment remis en cause. 3. Cela démontre que l’opinion publique réclame l’utilisation des nouvelles technologies dans notre sport. Si on admet ouvertement et en direct qu’il s’est trompé. Figure 13 : La Goal Line Technology telle qu’elle apparaît sur nos écrans 62 / 78 . et pour interpréter. L’arbitrage vidéo est contraire au sens même du football qui nécessite que chaque action soit jugée afin de décider s’il y a ou s’il n’y a pas faute. Le problème est donc de savoir comment appliquer l'arbitrage vidéo : Comment peut-on utiliser la vidéo 250 fois par match sans que cela ait une influence sur le rythme du jeu ? Et dans ce cas. c’est à dire que 250 fois. 80% des répondants sont partiellement ou complètement favorables à la vidéo. …) est impossible à mettre en application : La vidéo doit rester un moyen de compléter l’arbitrage humain. il décide selon plusieurs critères s’il doit siffler ou non. l’arbitre doit être crédible. Un arbitre prend en moyenne 250 décisions par matchs . Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. qui est judicieuse.

en Australie. au Portugal. Aujourd’hui. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Elle soulève des débats et crée des pro et des anti vidéos. personne n’a jamais démontré comment elle pouvait être mise en application. 63 / 78 . La FIFA attend donc de juger de son efficacité avant de penser à l'intégrer à plus grande échelle. nous ne pouvons pas affirmer aujourd’hui qu’elle serait pertinente. « L’expérimentation menée à travers le monde devra répondre à des questions majeures : la vidéo peut-elle aider les arbitres tout en préservant l’intensité du jeu et toutes les émotions du football qui en font le sport le plus pratiqué dans le monde ». au Brésil et aux Pays-Bas. Aujourd’hui nous sommes obligés d’émettre des réserves sur son utilisation car elle remet en cause la décision de l’arbitre sur le terrain. La FFF s’est portée candidate pour effectuer des tests sur sa pertinence. ou encore aux Etats-Unis. Nous pourrons recommander son utilisation une fois que nous aurons vu ses performances dans les conditions réelles. Bien qu’elle soit populaire. Aujourd'hui sa candidature n'a pas été retenue mais des tests auront bien lieu lors de France-Italie le 1er septembre. en Italie. en Allemagne. La question de la vidéo dans le football est complexe.

Toutefois. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. SI. nous en suggèrerions deux autres : • La règle des 10 mètres : elle est appliquée au rugby. correspondant à une exclusion temporaire de 5 min par e par exemple. Elle serait décidée par l’arbitre contre le joueur qui manifesterait trop de véhémence à son égard.5 De nouvelles lois De nombreux sports ont instauré dans leurs lois du jeu des règles qui visaient à faciliter les décisions des officiels pour les protéger des contestations. dans le camp adverse. 3. 64 / 78 . la balle est remise en jeu 10 m plus loin. • Un carton orange. Le football a récemment modifié quelques règles qui simplifient la lecture du jeu. quand une faute est sifflée. Elle aurait l'avantage d'inciter les joueurs à ne pas contester afin de ne pas mettre leur équipe en danger et à ne pas se faire sermonner par leurs coéquipiers. Cette règle s'appliquerait bien au football car elle pourrait vite créer des occasions de but. l'équipe sanctionnée conteste la décision de l'arbitre.

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.6 Augmenter la rémunération des arbitres Actuellement. un joueur de Ligue 1 gagne en moyenne 44 000€ par mois. C'est 5 fois plus qu'un arbitre de très haut niveau. un arbitre de ligue 1 est rémunéré environ 80 000 € par année. soit 528 000 € annuels. 65 / 78 . 3. Augmenter le salaire des arbitres pour le rapprocher du salaire moyen des joueurs serait de nature à combler le fossé entre eux et peut-être à rétablir une relation de respect mutuel. et le salaire des arbitres de catégorie F1 Elite peut atteindre 120 000 €/an. En comparaison.

le challenge n'est plus d'exercer une fonction complexe mais passionnante dans les règles de l'art et le respect des lois du jeu. de façon quasi instantanée. 66 / 78 . leurs instances et les pouvoirs publics les ont laissés démunis. à des enjeux sportifs et financiers très importants. à l'exigence de perfection des médias du monde entier. A tous les niveaux des différents championnats. impartiale et sans appel. que dire d'une société qui hue. Notre étude a prouvé que les moyens existent afin de remettre « au cœur du jeu » celui qui en est un acteur à part entière : programmes de communication. Mais la restauration du respect entre les uns et les autres est indispensable pour y parvenir. enfin. Les « hommes en noir » ont dû faire le deuil des années glorieuses où leurs illustres prédécesseurs avaient à la fois la reconnaissance du public. Pour n'avoir pas anticipé la relève.. au moment de ses choix. démultiplié par l'apparition des nouvelles technologies vidéos.la décision de l'arbitre est par essence même. et ce. enfermés dans un statut qui leur impose encore le silence alors même que l’impact des médias n'a jamais été aussi fort. soumis à l'œil des caméras. siffle ou menace les officiels chargés de faire vivre son jeu préféré ? D'autant plus que . mais de sortir indemne des terrains. la pression pour l'exercer sur les terrains se fait de plus en plus écrasante pour les hommes au sifflet. à un public. aux processus décisionnels qu'il met en œuvre. La nouvelle Direction Technique de l'Arbitrage et la Fédération Française de Football semblent avoir pris la mesure des efforts à engager pour que nos arbitres retrouvent un niveau européen ou mondial. psychologique ou physique. nouvelles lois et nouvelles technologies. Il est grand temps que cesse cette lente dégradation des conditions d'exercice de l'arbitre qui nuit gravement en outre.nous l'avons rappelé. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. le dénigrement ou le lynchage médiatique. qui peuvent continuer bien au-delà de l'enceinte des stades. la transmission instantanée de l’information et l'explosion des réseaux sociaux. et des joueurs qui les traitaient d'égal à égal. Bien que le rôle déjà ardu de l'arbitre n'ait pas changé depuis des décennies. quand elles ne vont pas à l'encontre des buts recherchés. Si gagner le cœur des foules n'est pas une tâche aisée quand on est garant de l'autorité. Conclusion Le monde de l’arbitrage est malade. Sans compter les critiques. d'entrainement et d'échanges. des journalistes. d'un point de vue émotionnel. de plus en plus critique irrespectueux ou violent. souvent injustifiés.

html https://www.html http://www.fr/sports/violences-dans-le-sport/a-mort-l-arbitre-les-chiffres-du- foot-amateur_505665.fr/4-jeunes-arbitres-franciliens-officiaient-lors-des-journees-de-detec- tion-de-la-mls/ https://www.tousarbitres.rts.html http://www.francetvinfo.php 67 / 78 . Webographie http://www.fr/leditiondusoir/data/815/reader/rea- der.fr/actualites/5409-549344-pascal-garibian-nouveau-directeur-technique-de- larbitrage http://www.uefa.cahiersdufootball.ch/sport/football/7830085-uefa-euro-2016-pierluigi-collina-les-arbitres-doi- vent-apprendre-a-vivre-avec-la-pression.fr/common/bib_res/ressources/430000/4000/140311162031_dos- sier_presse_campagne_arbitrage.letemps.fff.org/protecting-the-game/refereeing/index.tousarbitres.ouest-france.uefa.lepoint. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.html?t=1472055923073#!preferred/1/package/815/pub/816/page/16 http://www.fr/la-fff-veut-redorer-l-image-des-arbitres-212633 http://www.fr/sport/football/football-pas-d-arbitre-francais-a-l-euro-2016-21-12-2014- 1891511_1858.cahiersdufootball.fr/sport/football-pourquoi-l-arbitrage-francais-est-hors-jeu-08-04-2013- 1651287_26.fr/Football/Actualites/La-reforme-de-l-arbitrage-adoptee/380647 http://www.fr/sports/violences-dans-le-sport/a-mort-l-arbitre-comment-en-finir- avec-la-violence-contre-les-hommes-en-noir_504313.html https://www.francetvsport.html http://www.24heures.lequipe.ch/sports/jour-robots-remplacaient-arbitres/story/16225155 http://fr.francetvinfo.pdf http://www.fr/sports/violences-dans-le-sport/a-mort-l-arbitre-comment-en-finir- avec-la-violence-contre-les-hommes-en-noir_504313.francetvinfo.net/article-la-science-confuse-du-revelateur-5222 http://www.php http://www.ch/sport/2016/03/04/erreur-arbitrage-bonne-football http://www.net/article-impostures-revelateur-hors-jeu-canal-plus-4599 http://www.org/protecting-the-game/refereeing/news/newsid=2133303.html http://fr.fr/les-chiffres-de-larbitrage-dans-le-football/ http://www.lepoint.fff.

http://www.fff.fr/actualites/170164-577061-la-dta-joue-la-proximite https://www.fr/actualites/171724-578766-la-dta-presente-au-1er-seminaire-international- sur-lexperimentation-de-lassistance-video-arbitrage https://fr.fff.cahiersdufootball. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.lemonde.lequipe.fr/Football/Actualites/Garibian-ne-veut-pas-de-robots/393239 https://www.net/article-6-idees-fausses-sur-les-regles-4766 68 / 78 .fr/football/article/2015/11/04/pour-leur-patron-les-arbitres-francais-ne- peuvent-pas-accepter-d-etre-traines-dans-la-boue_4803082_1616938.html http://www.wikipedia.org/wiki/Structure_pyramidale_des_ligues_de_football_en_France http://www.

......... 75 Annexe 4 : « Les arbitres doivent apprendre à vivre avec la pression » ..... 73 Annexe 3 : Loi Lamour ............................................................................ Table des annexes Annexe 1 : 6 idées fausses sur les règles ................ Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?........................................................................................................................... 70 Annexe 2 : Interview de Jean-François Lamour ............................................................................................. 76 69 / 78 ................................................................................................

mais où elle a fini. l’arbitre accordera un coup de pied de réparation ». La question n'est pas de savoir où elle a commencé. La règle est explicite : si le geste fautif se poursuit à l'intérieur de la surface. et des penalties accordés pour des fautes aux angles avec la ligne de but paraissent logiquement plus sévères que pour des fautes à douze mètres dans l'axe. L'arbitre doit tenir compte de plusieurs éléments d'interprétation de « la position de la main ». il est précisé : « Si un défenseur commence à tenir un attaquant à l’extérieur de la surface de réparation mais poursuit son infraction à l’intérieur de la surface. de l'intention. il y a penalty. qui ne vaut pas nécessairement infraction Ni la « main décollée du corps » ni « la main qui va vers le ballon » n'obligent en soi à siffler une faute.. comme l'éventuelle utilisation des bras pour augmenter les chances de contrer le ballon. : 6 idées fausses sur les règles • « La faute a commencé hors de la surface. alors il y a penalty On résume là une incompréhension foncière sur le principe même des fautes de mains : en dernière analyse. de réparer la faute en proportion non seulement de la faute. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Il appartient à l'arbitre. • La main est « décollée du corps » ou « la main va vers le ballon ».. Reste l'interrogation sur les fautes commises « de l'intérieur vers l'extérieur » de la surface (dans le cas de figure où il est difficile d'établir si la faute a lieu à l'intérieur ou à l'extérieur). le caractère naturel de la position. c'est-à-dire quelque chose qui relève de l'interprétation – probablement plus que pour n'importe quel autre cas de figure : allez savoir ce qui relève du réflexe.. il n'y avait pas penalty » Au chapitre des recommandations pour la loi 12. La loi 12 invite l'arbitre à « prendre en considération » plusieurs critère : o Le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main) o La distance entre l’adversaire et le ballon (ballon inattendu) o La position de la main. de la ruse ou de la malchance. 70 / 78 . mais aussi de la nature de l'action. Annexe Erreur ! Le signet n’est pas défini. concernant la faute « tenir un adversaire ». c'est toujours le caractère intentionnel du geste qui doit présider à la sanction. généralement sur une situation peu dangereuse puisque l'attaquant tourne le dos au but.. Mais la règle du penalty contient sa part d’arbitraire : le rectangle de la surface de réparation ne définit pas une zone de danger très cohérente. contrairement à ce que l'on entend souvent (il est vrai que certains commentateurs croient même que toute main constitue une faute). dans ce cas comme dans les autres.

Dès lors que l'attaquant est en position de hors-jeu au moment de la passe de son partenaire. mais qui ne figure pas dans les textes : en revanche. peu importe que le joueur n'ait pas intentionnellement fait faute. o La probabilité qu’a l’équipe de conserver ou de récupérer le ballon . l'arbitre doit sanctionner le hors- 71 / 78 . de côté ou de derrière. o Le placement et le nombre de défenseurs. alors il n'y a pas faute En cas de jeu dangereux. on est encore dans la difficulté de l'interprétation – cette fois. il constitue souvent une circonstance aggravante. schématisées comme une interdiction du « tacle par derrière ».. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. o Le sens du jeu . il doit être expulsé La confusion sur le premier point trouve en grande partie son origine dans les consignes de la FIFA avant la Coupe du monde 1998. Là encore. Évidemment. avec une force excessive et de nature à compromettre la sécurité de l’adversaire. mais c'est la « faute grossière » qui vaut exclusion : « Tout joueur qui assène un coup à un adversaire lorsqu’ils se disputent le ballon. et si elle prévoit des critères d'appréciation. Une question de bon sens. mais ça ne suffit manifestement pas. celle d'une phase de jeu. on a bien du mal à comprendre que deux décisions sont à peu près aussi légitimes l'une que l'autre. Nulle part de « dernier défenseur » : l'arbitre doit évaluer les chances qu'avait l'attaquant de marquer. on peut faire de ce critère un élément de la décision. avec une jambe ou les deux. Les « mains » resteront toujours les fautes les plus discutées. mais elle persiste avec quelque vigueur sur les terrains amateurs. » C'est le cas à chaque fois qu'un joueur emporte son adversaire avec le ballon..l'arbitre peut considérer qu'il y a eu risque de blessure. mais pas le confondre avec la règle. • La faute a été commise en position de « dernier défenseur ». » La notion d'un ou deux pieds décollés n'est pas un facteur non plus : on n'en trouve nulle trace dans les textes. La règle qui détermine l'exclusion dans ce cas de figure. « Le jeu dangereux se commet à proximité d’un adversaire et empêche celui-ci de jouer le ballon par crainte d’être blessé. « L'augmentation de la surface d'opposition » est une notion que les arbitres ont officialisée. à condition de la considérer comme une élément d'interprétation parmi d'autres. il n'y a pas hors-jeu » Il est vrai qu'on n'entend plus trop cette idée fausse lors des retransmissions télévisées. Dans ces cas. elle est légitime dans l'esprit. qu'il ait joué voire touché le ballon (même avant l'attaquant). Le jeu dangereux n’implique pas de contact physique entre les joueurs. • « La passe a été déviée par un défenseur. C'est le degré de brutalité et de danger qu'il s'agit d'apprécier. un tacle par derrière n'appelle pas forcément de carton rouge s'il est exécuté sans danger pour l'adversaire. aucun n'est aussi spécifique : Les arbitres doivent tenir compte des critères suivants pour décider s’ils entendent sanctionner d’un carton rouge le fait d’avoir empêché de marquer un but ou d’avoir annihilé une occasion de but manifeste : o La distance entre le lieu de la faute et le but . • Le défenseur a joué (ou touché en premier) le ballon. • Le défenseur a « taclé par derrière » ou « les deux pieds décollés ». En réalité. le joueur doit être expulsé Cette idée très répandue est particulièrement fausse. de devant. ce qui devient compliqué lorsque la faute se situe dans la zone de flou entre le carton jaune et le carton rouge. se rend coupable d’une faute grossière. c'est l'annihilation d'une occasion de but. Même s'il n'a pas touché ce dernier -qui peut avoir été assez agile pour éviter le contact.

Bien sûr. jeu. Figure 14 : Image illustrative d’un cas de hors-jeu 72 / 78 . si un défenseur effectue une passe qui échoit à un attaquant adverse. il ne peut y avoir de hors-jeu. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

Annexe 2 : Interview de Jean-François Lamour

« L'arbitrage se caractérise par la chute continue, extrêmement inquiétante, du nombre d'arbitres
sportifs. En cinq ans, plus de 20 000 arbitres sur 153 000 auraient ainsi quitté la profession,
faute de soutien des instances sportives et de l'État. Certes, toutes les disciplines ne sont pas
touchées de manière comparable : certaines souffrent d'un manque crucial d'arbitres ; d'autres
sont moins concernées.
La Fédération française de football, qui compte 27 000 arbitres, constate un taux de rotation
extrêmement important : 60 % des nouveaux arbitres abandonneraient l'activité après trois ans
d'exercice et 30 % après une année d'activité seulement.
Cette situation qui pourrait handicaper dans les années à venir l'organisation de certaines
manifestations sportives, est principalement liée à deux facteurs.
Le premier tient au développement des incivilités, bien que les violences à l'encontre des
arbitres restent marginales : on compte moins de mille plaintes déposées chaque année
pour agression, ce qui est modeste pour plusieurs millions de rencontres. Ces chiffres ne
reflètent toutefois qu'une partie de la réalité, car de nombreux arbitres agressés s'abstiennent de
déposer plainte.
Le second facteur a trait aux ambiguïtés du régime social et fiscal des indemnités perçues. Ainsi,
aucune disposition ne permet de qualifier la relation qu'entretient l'arbitre avec sa fédération.
La nature de cette relation a pourtant des conséquences directes pour le régime social et fiscal
des indemnités.
Faute de cadre juridique clair, les arbitres se tournent aujourd'hui vers le système de franchise
instituée par la circulaire interministérielle du 28 juillet 1994, pour obtenir l'exonération des
sommes perçues. Destinée aux travailleurs salariés, cette circulaire prévoit des mesures
dérogatoires pour les personnes participant à l'activité du monde sportif. Elle pose un principe
d'exonération de charges sociales pour les sommes versées au titre de l'arbitrage dans la limite
de 70 % du plafond journalier de la sécurité sociale et de cinq arbitrages mensuels.
Au-delà, les arbitres se déclarent travailleurs indépendants.
Les pouvoirs publics devaient intervenir, sauf à perpétuer une regrettable insécurité juridique.
C'est le sens de cette proposition de loi, qui n'a pas l'ambition de régler tous les problèmes liés
à cette activité qui s'apparente parfois à un véritable sacerdoce : elle tend simplement à définir
les bases d'un véritable statut de l'arbitrage.
Ce texte tend en premier lieu à insérer trois nouveaux articles dans le code du sport.
Le premier pose le principe de l'indépendance et de l'impartialité des arbitres dans l'exercice de
leur mission : comme garants de la règle du jeu sur le terrain, ils ne reçoivent d'ordre de personne.
Le deuxième article fait bénéficier les arbitres et les juges de la protection pénale spécifique
accordée aux personnes chargées d'une mission de service public. Les violences ou les menaces
à l'encontre des arbitres dans l'exercice de leur mission seront désormais considérées comme
des violences ou des menaces aggravées, passibles des peines renforcées prévues par le code
pénal.
Le troisième article exclut explicitement tout lien de subordination caractéristique du contrat de
travail entre l'arbitre et sa fédération de rattachement. Au regard du code du travail, l'arbitre ou
le juge ne peut donc plus être considéré comme un salarié de la fédération mais comme un
travailleur indépendant. Cette précision essentielle devrait mettre un terme définitif aux
controverses.
En sus de ces modifications du code du sport est proposé un dispositif fiscal et social permettant
de sortir de l'insécurité juridique de la franchise.
En matière sociale, la première disposition clarifie et consolide le statut des arbitres en leur
offrant un rattachement systématique au régime général de la sécurité sociale.

73 / 78

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

La deuxième définit un mécanisme d'exonération de cotisations de sécurité sociale pour les
sommes versées à compter du 1er janvier 2007 par les fédérations aux arbitres dans la limite de
35 fois le montant du plafond journalier de la sécurité sociale.
La troisième propose que les fédérations sportives, et non plus les arbitres, soient tenues de
remplir les obligations relatives aux déclarations et versements des cotisations afférentes aux
rémunérations versées.
Enfin, il est proposé d'aligner le régime fiscal des indemnités sur ce régime social. Les
indemnités seront assimilées à des bénéfices non commerciaux. Elles seront exonérées d'impôt
sur le revenu à compter du 1er janvier 2007 dans la limite de 35 fois le montant du plafond
journalier de la Sécurité sociale ».

74 / 78

Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.

Annexe 3 : Loi Lamour

75 / 78

C'est quelque chose qui aide beaucoup le corps arbitral et lui permet de se concentrer sur d'autres situations qui peuvent encore se produire souvent durant un match. Leur responsabilité par rapport aux décisions qu'ils prennent lors d'un match est très grande et ils le savent avant. Nous pensons que la « goal line technology » et l'ajout d'un arbitre supplémentaire sont bénéfiques pour avoir un meilleur contrôle de ce qui se passe sur le terrain. Annexe 4 : « Les arbitres doivent apprendre à vivre avec la pression » . RTSsport. Je leur donne un feed-back afin de leur permettre de préparer au mieux le prochain match. cela sera plus facile pour lui de gérer ce travail très difficile qu'est celui d'arbitre de football aujourd'hui. C'est mon rôle durant toutes les compétitions organisées par l'UEFA. La seule manière pour eux d'accomplir correctement leur mission est de se préparer à cette pression en amont. nous sommes à la phase pré-expérimentale. . l'objet d'un feed-back pour nous permettre de savoir si le système fonctionne ou non. Ces expérimentations feront. Ma tâche est de les préparer. La vidéo ? L'International Board a décidé en mars dernier de l'expérimenter. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?.ch : Votre expérience en tant qu'ancien arbitre constitue-t-elle un plus dans votre fonction ? PIERLUIGI COLLINA : Je pense qu'être spécialiste dans un domaine est quelque chose dont on a besoin. selon le résultat.ch : Parlez-nous de votre rôle durant l'Euro 2016.ch : Et qu'en est-il de l'instauration d'exclusions temporaires ? PIERLUIGI COLLINA : C'est une idée que nous avons eue à l'UEFA il y a environ deux ans. par le biais de la « goal line technology » a été introduit depuis 2012 dans certaines compétitions. Nous l'avions utilisée. Je regarde leurs performances soit à la télévision soit en direct au stade. « Le travail de l'arbitre est très difficile aujourd'hui » . On voit ce type d'exclusions dans d'autres sports comme le hockey sur glace ou le rugby. A quand l'arbitrage vidéo dans son ensemble ? PIERLUIGI COLLINA : L'arbitrage vidéo. « Le jeu a changé. Durant les deux années à venir. peut être poussé plus loin. c'est quelque chose qui doit être testé et qui. Comment pouvez-vous les aider à la gérer ? PIERLUIGI COLLINA : La pression fait partie du travail des arbitres. Si un arbitre sait qu'il est bien préparé à ça et a confiance en lui.ch : Les arbitres subissent une pression de plus en plus importante. de les soutenir. Ils doivent vivre avec. nous pourrons voir quelle sera la prochaine étape. A l'heure actuelle. de choisir qui va arbitrer tel ou tel match. RTSsport. mais pas seulement durant l'Euro. C'est certainement quelque chose qui pourrait être utile pour combattre certains comportements sur le terrain. Une fois que ce feed-back aura été rendu. je vis avec les arbitres. identification de joueurs). RTSsport. bien sûr. cartons rouges. PIERLUIGI COLLINA : Durant toute la compétition. dans certaines compétitions dites « de développement ». Encore une fois. Voilà ce que je fais. penalties. RTSsport. RTSsport. Il va plus vite » . Il est important de savoir de quoi on parle pour être écouté par ses interlocuteurs. l'utilisation de la vidéo sera testée dans quelques compétitions pour certains cas précis (réd : buts. 76 / 78 . et nous l'utilisons encore. .ch : L'UEFA a adopté la « goal line technology » lors de l'Euro 2016.

RTSsport.ch : D'où l'instauration d'arbitres supplémentaires. Les arbitres doivent travailler plus qu'avant. il est plus intense. Il ne s'est écoulé que dix ans. tout est plus rapide et ce n'est pas facile pour l'arbitre. Sur le terrain. au même titre que les joueurs ou les entraîneurs. mais le jeu a changé. Ajouter. Il est normal que cinq ou six arbitres aient un meilleur contrôle que trois ou quatre. . . PIERLUIGI COLLINA : Il y a une volonté de contrôler ce qui se passe sur le terrain. au même titre que les joueurs ou les entraîneurs ». RTSsport. Sur le terrain. Et les arbitres en font partie. Et les arbitres en font partie. Le jeu a changé. . 77 / 78 .ch : Vous avez mis un terme à votre carrière d'arbitre en 2005. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. il y a beaucoup d'humains qui peuvent faire des erreurs. l'erreur est humaine. il y a beaucoup d'humains qui peuvent faire des erreurs. « L'erreur est humaine » « Oui bien sûr. RTSsport. Comment jugez- vous l'évolution du jeu ces dix dernières années ? PIERLUIGI COLLINA : Le jeu va plus vite. un 6e. l'erreur est humaine. un 7e ou 8e arbitre n'y changera rien. PIERLUIGI COLLINA : Oui bien sûr.ch : L'erreur est humaine.

Poste/FFF ______________________________ 38 Figure 9 : Pascal Garibian. le recueil réactualisé 2016/2017 _________________________________ 29 Figure 5 : Arrêt sur image d’un hors-jeu avec le révélateur de Canal+ _________________________________ 32 Figure 6 :Bannière partenariat arbitres/Poste ___________________________________________________ 35 Figure 7 : Jean-François Lamour ex escrimeur Olympique et ex ministre des Sports ______________________ 36 Figure 8 :Affiche de la campagne « Arbitre au cœur du jeu ». arbitre de Ligue 1 et CTRA de la Ligue de Bourgogne. ___________________ 23 Figure 3 : Clément Turpin. Comment réhabiliter l'image de l'arbitre en France ?. Table des illustrations Figure 1 : Clément Turpin lors de l’Euro 2016 ____________________________________________________ 19 Figure 2 :Éric Borghini dirige la Commission Fédérale de l’Arbitrage au sein de la FFF. en train d’enseigner les fondamentaux à de jeunes arbitres ___________________________________________________________ 27 Figure 4 :Livre du Board de la FIFA. paru sur le site tousarbitres.com via Dailymotion ______________________________________________________________________________ 59 Figure 12 : Révélateur de hors-jeu totalement erroné (beIN Sport) ___________________________________ 61 Figure 13 : La Goal Line Technology telle qu’elle apparaît sur nos écrans ______________________________ 62 Figure 14 : Image illustrative d’un cas de hors-jeu ________________________________________________ 72 78 / 78 . Directeur Technique de l’Arbitrage français depuis le 22 juin 2013 _____________ 52 Figure 10 : Stéphane Lannoy au micro de Canal+ ________________________________________________ 56 Figure 11 :Extrait d’un reportage vidéo visant à valoriser l’arbitrage.