Vous êtes sur la page 1sur 12

FACULTE DE MEDECINE

PIERRE & MARIE CURIE

PCEM1

3. Métabolisme

Energétique

CAHIER D'EXERCICES
de BIOCHIMIE
2005-2006
EDITE PAR LES ENSEIGNANTS DE BIOCHIMIE
Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 2

CAHIER D'EXERCICES POUR PCEM1

BIOCHIMIE

III. METABOLISME ENERGETIQUE

SOMMAIRE

Page

1. Bioénergétique ............................ 3

2. Chaîne respiratoire mitochondriale ....... 4

3. Glycolyse ........ ......................... 6

4. Cycle de Krebs ........................... 9

5. QCM .... ......... ........................ 11

6. Annales du concours 2005 ............... 12

Image de couverture:
Schéma fonctionnel de l'ATP synthase (Prix Nobel de chimie 1997: schéma tiré de
http://www.nobel.se/chemistry/laureates/1997/illpres )

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 3

1. BIOENERGETIQUE

1.1 Décrire la molécule d'ATP : constituants, type de liaison.


• A quelle classe de molécules biologiques ce composé appartient-il ?
• Quels sont les rôles de l'ATP dans la cellule ? Donner pour l'un d'entre eux un exemple.

1.2 La variation d'énergie libre ( ΔG ) dépent-elle :


a. des caractéristiques (nature, concentration) des réactifs ?
b. des caractéristiques (pH, température) du milieu biologique ?
c. des transformations intermédiaires de la catalyse enzymatique ?

1.3 Valeur probable de la variation d'énergie libre ( ΔG ) pour une réaction


a. exergonique
b. évoluant rapidement
c. à l’équilibre
d. réversible dans les conditions physiologiques

1.4 Indiquer en 3 lignes quelle(s) différence(s) il y a entre la variation de l'énergie libre (ΔG)
et l’énergie d'activation d'une réaction.

1.5 Qu'appelle-t-on "couplage énergétique" entre 2 réactions biochimiques ?


Donner 1 exemple de mécanisme de couplage.

1.6 Soient les énergies libres standards d'hydrolyse ΔGo' des molécules suivantes :
ATP - 30,5 kJ/mole
Glucose-6P - 13,8 kJ/mole
a. Quelle est la variation d'énergie libre standard ΔG°' de la réaction :
ATP + Glucose ADP + Glucose-6P
b. Dans quel sens va se produire cette réaction si tous les composants sont présents
initialement à la même concentration ?
c. De quelle manière évoluerait le déroulement de cette réaction dans des conditions
plus physiologiques caractérisées par les concentrations suivantes : [ATP] 2,25 mM ;
[ADP] 0,25 mM ; [Glucose] 3 mM ; [Glucose-6P] 1,5mM.

NB : T = température absolue = 273°K + valeur °C ; R = 8,31 Joules/mole ;


Ln 5,55.10-2 = - 2,89 ; Ln 18 = + 2,89

1.7 Le transfert d'électrons dans la chaîne respiratoire mitochondriale peut-être représentée


par la réaction nette :
NADH + H + + 1/2 O 2 H2O + NAD+

a. Entre les 2 couples conjugués d'oxydo-réduction, lequel à la tendance la plus grande à


perdre ses électrons ? Pourquoi ?
b. Calculer la valeur de la variation du potentiel standard d'oxydo-réduction ∆Eo' pour
cette réaction de transfert d'électrons mitochondrial.
c. Calculer la variation d'énergie libre standard ∆Go' associée à cette réaction.

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 4

d. Combien de molécules d'ATP pourraient en théorie être formées par molécule de NADH
oxydée au cours de cette réaction, si l'on prend l'énergie libre standard de synthèse
d'ATP égale à 30,5 kJ/mole ?
e. Combien de molécules d'ATP sont synthétisées dans les cellules en temps ordinaire
Quel est donc le rendement de conservation d'énergie au cours de ces réactions ?
NB : T = température absolue = 273°K + valeur °C ; R = 8,31 Joules/mole ;
E°’ du couple NAD + /NADH+H + = - 0,32 volts ; E°’ du couple 1/2 O2 / H2O= + 0,81
volts  F : 96500 J/volt/mole.

1.8 Soient les réactions :


a. ATP + Créatine Créatine-P + ADP
b. ATP + Glycérol Glycérol-3P + ADP
c. Phospho-énolpyruvate + ADP Pyruvate + ATP
d. Glucose-6P + ADP Glucose + ATP

Soient les énergies libres d'hydrolyse ∆G°' des molécules suivantes :


ATP - 30,5 kJ/mole
Créatine-P - 43,0 kJ/mole
Glycérol-P - 9,2 kJ/mole
PEP - 61,9 kJ/mole
Glucose-6P - 13,8 kJ/mole
Calculer les ∆G°'.
Dans quel sens vont se produire les réactions à 25°C si tous les composants sont
présents initialement à la même concentration ?

1.9 Pour la réaction catalysée par la Triose-P-isomérase : PDHA PGD


on a K'eq = [PGD]/[PDHA] = 0.0475 à 25°C et pH 7
a. Calculer la variation d'énergie libre standard ( ΔG°' ). La réaction est-elle possible si
[PDHA] = [PGD] ?
b. Calculer la variation de l'énergie libre ( ΔG ) lorsque
[PDHA] = 2x10-4 M et [PGD] = 3x10-6 M
(valeurs usuelles pour une cellule utilisant la glycolyse comme voie énergétique).
La réaction est-elle possible ?

2. CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE

2.1 Chaîne respiratoire.


a. Quelle est sa localisation et sa fonction ?
b. D'où vient son énergie de fonctionnement ?
c. Que produit-elle ?
d Quel est le rôle de l‘ oxygène dans la respiration mitochondriale ?
e. Quel est son rendement de conservation d'énergie ?
f. En présence de dinitrophénol, la chaîne respiratoire n'est pas bloquée mais elle perd sa
fonction initiale.
Pourquoi ?

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 5

2.2 Décrire les différents transporteurs de la chaîne respiratoire :


• Lesquels transportent 1 électron, 2 électrons ?
• Lesquels sont libres ?
• Lesquels sont associés dans des complexes membranaires ?
• Dans quel ordre interragissent-ils ? Pourquoi ?

2.3 Comment est stockée l'énergie des réactions d'oxydo-réduction au niveau de la chaîne
respiratoire ?
• Quelle protéine enzymatique intervient ?
• quels sont ses inhibiteurs directs et indirects?

2.4 La roténone, un produit toxique naturel issu des végétaux, inhibe de façon importante la
NADH déshydrogénase des mitochondries. L'antimycine A est un antibiotique toxique qui
inhibe fortement l'oxydation de l'ubiquinol.
a. Expliquer pourquoi la roténone et l’antimycine sont des poisons mortels.
b. Comparer leur mode d’action.

2.5 Quel sera l’effet sur la consommation d’oxygène par les mitochondries de l’addition de :
1. Dinitrophénol
2. Antimycine A

2.6 Citer les quatre différents substrats de la chaine respiratoire. A quel complexe de la chaine
est couplée l’oxydation de ces substrats ?.

2.7 Des mitochondries viables sont mises en suspension dans un milieu dégazé et
contenant de l’acide succinique. Au temps zéro on fait passer dans la préparation une
quantité connue d’O2 et on mesure le pH du milieu extérieur aux mitochondries. On
obtient le graphique ci-dessous :

O2
pH
a

b
temps

Que se passe-t-il entre les points :


1. a et b ?
2. b et c ?
Justifier les réponses en rappelant par un schéma le mécanisme de fonctionnement de
la chaîne respiratoire mitochondriale.

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 6

3. GLYCOLYSE

3.1 Au cours de la glycolyse, le glucose (C6) est transformé en pyruvate (C3).


a. Quel enzyme est responsable de la scission de la molécule à 6 carbones en molécules
à 3 carbones ?
b. Quelles sont les caractéristiques de ces molécules à 3 carbones ?
c. Cette préparation pour l'hydrolyse a nécessité quel(s) type(s) de modification du
glucose ?
d. Une seule de ces molécules à 3C poursuit directement sa transformation dans la voie
métabolique pour être convertie en pyruvate.
• Laquelle ?
• Quel est le devenir de la deuxième ?
e. Quel est le bilan énergétique de cette première phase de la glycolyse, dite phase
préparatoire ?

3.2 Soit la voie métabolique partielle :

NAD+ NADH,H+

CHO — CHOH— CH2 — O — PO3- - -OOC — CHOH — CH2 — O — PO3- -

P ADP ATP

a. Comment le phosphoglycéraldéhyde est-il oxydé ?


b. Quels sont les mécanismes réactionnels permettant de récupérer de l'énergie pour
former l'ATP représenté ci-dessus ?
c. Où et comment le NADH produit, peut-il fournir de l’énergie?
Préciser quelles sont les protéines membranaires de transport requises ?
d. Combien d'ATP seront formés à l'issue de ces réactions en condition aérobie, en
absence et en présence d'arséniate de sodium ou de dinitrophénol ? • Pourquoi
l'arséniate est-il donc si toxique ?

3.3 La glycolyse comporte une seule réaction d’oxydo-réduction.


3.3.1 Les 2 électrons produits par cette réaction sont pris en charge par un transporteur
puis par la chaîne respiratoire jusqu’à l’oxygène.
Citer le substrat et le produit de cette réaction en précisant pour chacun d’eux le
nombre et le caractère  riche en énergie ou non de la ou des liaison(s)
phosphate(s).
3.3.2 Les 2 électrons produits par cette réaction sont pris en charge par un transporteur
puis par la chaîne respiratoire jusqu’à l’oxygène.
a. Quel est le transporteur d’électrons en cause ?
b. Citer séquentiellement les éléments de la chaîne respiratoire qui vont prendre en
charge ces électrons jusqu’à l’oxygène et citer pour chacun d’eux le ou les
groupements prosthétiques éventuellement associés.
3.3.3 Expliquer sommairement le mécanisme de couplage entre transport d’électrons
dans la chaîne respiratoire et production d’ATP.

3.4 Pourquoi la réaction catalysée par la Pyruvate Kinase est-elle irréversible ?


Quelles sont les autres réactions irréversibles de la glycolyse ?

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 7

3.5 Quelles sont les transformations métaboliques possibles du pyruvate produit lors de la
glycolyse en conditions aérobie et anaérobie ?

3.6 Quel est l’enzyme clef de la régulation de la glycolyse ? Existe-t-il d’autres enzymes
connues soumises à des régulations ?

3.7 Quelle va être la destinée finale des hydrogènes provenant de l’oxydation


du phosphoglycéraldéhyde par la phosphoglycéraldéhyde deshydrogénase:
a. dans des conditions d’anaérobiose.
b. dans des conditions d’aérobiose.

3.8 Compléter le schéma de la navette malate en donnant pour :


A, B, C le nom et la formule, et pour X, seulement le nom

CYTOPLASME MITOCHONDRIE

Malate Malate

Oxaloacétate Oxaloacétate

B B

X X

C C

A A

3.9 Soient les réactions suivantes:


C H2OPO3H2 CH 2OPO3H2
a b
C=O X C=O

CH 2OH CH 2OH

Sachant que les enzymes catalysant les réactions a et b ne sont pas identiques,
a. Ecrire la formule de X
b. Ecrire les noms des coenzymes des réactions a et b.
c Indiquer la signification biochimique du couplage de ces réactions

3.10 Les globules rouges métabolisent le glucose à vitesse élevée en formant du lactate.
Pourquoi la production de lactate est-elle nécessaire pour que l’utilisation du glucose
puisse se poursuivre ?
Pourquoi pour mesurer le glucose sanguin (glycémie) ajoute t-on du fluorure de sodium
dans les tubes de prélèvement ?.

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 8

3.11 Le glucose, apporté par l'alimentation ou par la dégradation du glycogène, est transformé
en pyruvate au cours de la glycolyse qui comporte 10 étapes successives.
3.11.1 En dehors de son rôle de substrat pour certaines enzymes de phosphorylation,
l'ATP a une action régulatrice allostérique sur certaines enzymes de la glycolyse.
a. Quelles sont ces enzymes de la glycolyse régulées allostériquement par l'ATP ?
b. De quelle nature (stimulation ou inhibition) est cette régulation pour chaque
enzyme et quelle en est la conséquence physiologique logique ?
3.11.2 La glycolyse aboutit à la production de pyruvate. Celui-ci peut poursuivre sa
dégradation selon 2 voies différentes qui dépendent de l'organisme vivant ou de
l'organe pour certains organismes complexes comme les mammifères et enfin de
la présence ou de l'absence d'oxygène disponible.
Citez ces deux voies en indiquant pour chacune d'elles le produit final, un
organisme ou un organe utilisant cette voie et enfin si la voie a besoin ou non
d'oxygène pour fonctionner.
3.11.3 L'expérience suivante est réalisée pour mesurer l'intensité de la glycolyse dans le
muscle cardiaque : on fait circuler du sang de façon artificielle à travers un cœur
intact mais isolé. La concentration de glucose dans le sang est mesurée avant et
après que le sang soit passé à travers le cœur.
Si le sang est oxygéné on constate que le cœur consomme le glucose à une
vitesse faible.
Si le sang n'est pas oxygéné on constate que le cœur consomme le glucose à une
vitesse beaucoup plus rapide.
Pouvez-vous expliquer en quelques lignes les raisons de ces constatations ?
3.11.4 Quel est l'effet sur la glycolyse du dinitrophénol en présence d'O2 ?

3.12. Au cours de l'oxydation cytosolique du glucose en pyruvate par la voie de la glycolyse, il


se forme du nicotinamide adénine dinucléotide réduit ( NADH + H + )
3.12.1. Citer les substrats et les produits de la (les) réactions au cours de laquelle
(desquelles) se forme du NADH + H+ .
3.12.2. Combien de molécules de NADH, H+ seront formées à partir d'une molécule de
glucose ?
3.12.3. Ce NADH, H + est formé dans le cytosol au cours de la glycolyse . Sa voie de
réoxydation principale est intramitochondriale. Sachant que la membrane interne de
la mitochondrie est imperméable aux nucléotides, un système de navettes sera
nécessaire pour permettre cette réoxydation.
Deux principaux systèmes ont été décrits; ils sont représentés sur les schémas suivants :

Schéma navette 1 : Schéma navette 2 :


CH2OH
C=O
CH2O- PO3-

NADH, H+ 6' 6'


1 1 4
NADH, H+ 3'
1' 5'

NAD+
NAD+ 2' 2' 4'
2 2 3
Cytosol matrice mitochondriale
Cytosol matrice mitochondriale

Citer les composés représentés par les chiffres 1 à 4 pour la navette 1 et les chiffres 1’ à 6’
pour la navette 2 :

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 9

3.12.4. Quel est le nombre maximum de liaisons riches en énergie obtenues par
molécule de NADH,H+ lorsque les hydrogènes sont transférés par la navette 1 ?
• Même question pour la navette 2 ?
• Même question en l'absence d'oxygène (anaérobiose) pour les 2 types denavette
Dans ce cas (en anaérobiose) par quel mécanisme le NADH,H + cytosolique formé au
cours de la glycolyse est-il réoxydé ?

3.13. La voie de dégradation de glucose en pyruvate ou glycolyse comporte deux étapes qui
permettent de synthétiser directement une molécule d’ATP à partir d’ADP selon les
réactions :

1 : A + ADP B + ATP


E1
2: C + ADP D + ATP
E2
3.13.1 Quels sont les noms des substrats et des produits de ces deux réactions A, B, C et
D, et des enzymes E1 et E2?
3.13.2 Dans quel compartiment cellulaire sont localisées les deux réactions ?
3.13.3 Combien de liaisons riches en énergie contiennent les composés  A, D et l’ADP ?
3.13.4 Ces 2 réactions sont elles réversibles dans une cellule fonctionnant normalement en
aérobiose ? Justifier votre réponse.
3.13.5 La vitesse de ces réactions est-elle modifiée en l’absence d’oxygène ? Si oui, de quelle
manière ?

4. CYCLE DE KREBS
4.1 Le Cycle de Krebs comprend entre autres, diverses étapes d'h y d r a t a t i o n , de
déshydratation, de décarboxylation et d'oxydation.
a. Citer un exemple pour chaque type réactionnel, en précisant l'enzyme, les coenzymes
et les réactifs.
b. Ecrire une réaction nette équilibrée pour le catabolisme de l'acétyl-CoA en CO2 ?

4.2 Le cycle de Krebs utilise 8 enzymes pour cataboliser l'acétyl CoA.


a. Citez, sans les décrire, les 5 enzymes importants pour la production d'énergie dans
l'ordre de leur mise en jeu au cours de ce cycle.
Citez aussi le substrat, le produit et le type de réaction catalysée (décarboxylation,
oxydation, ...) par chacun de ces 5 enzymes.
b. Une des cinq étapes enzymatiques impliquées dans le cycle catalyse une réaction de
décarboxylation oxydative.
Quels en sont les caractéristiques structurales et les coenzymes impliqués
c. Le Coenzyme A joue un rôle important au cours du cycle. Décrivez succinctement ses
principales fonctions.

4.3 Au cours d'un tour de cycle, la mise en jeu de certains enzymes permet la production de
12 molécules d'ATP.
Justifiez ce bilan en expliquant brièvement pour chacune des étapes le mécanisme de
production d'ATP et la quantité de molécules d'ATP produite.

4.4 Le fonctionnement du Cycle de Krebs est dépendant d'un bon fonctionnement de la


chaîne respiratoire mitochondriale.
• Quelles sont les molécules cytosolubles impliquées dans cette dépendance ?
• Quelles sont les réactions du Cycle qui produisent ces intermédiaires ?

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 10

• Si la chaîne respiratoire était inhibée, quelle serait la production de liaisons dites


riches en énergie par le Cycle de Krebs ?

4.5 Bien que l'oxygène ne participe pas directement au cycle de l'acide citrique, le cycle
fonctionne seulement quand O 2 est présent. Pourquoi ?

4.6 Combien de moles d'ATP obtient-on lors de l'oxydation complète dans l'organisme de
20 g de glucose ? (PM Glucose = 180 g)
Qu’en serait-il en condition anaérobie ?
Justifier vos réponses.

4.7 Quel serait l'effet de l'oligomycine, inhibiteur du complexe V de la chaîne respiratoire,


sur la vitesse des réactions du Cycle de Krebs ?
Par quel agent cet effet pourrait être supprimé ?

4.8 On étudie au niveau de la mitochondrie, la transformation du succinate en fumarate, en


absence ou en présence d'antimycine, inhibiteur du complexe III de la chaîne respiratoire.
a. Quelles sont les valeurs du rapport P/O (nombre de phosphate utilisé/nombre oxygène
consommé) ?
b. Quels sont les éléments de la chaîne de transfert qui sont oxydés ?
c. En présence de dinitrophénol, quelles seront les valeurs du rapport P/O ?
Quels sont les éléments de la chaîne de transfert qui sont oxydés ?
d. Quel est le rendement en ATP de l’oxydation du succinate en fumarate par l’oxygène
moléculaire dans la mitochondrie intacte ?

NB : ΔG°’ = –30,5 kJ/mole pour l’hydrolyse de l’ATP ;


E°’ du coupleNAD+ /NADH+H + = - 0,32 volts ; T (°K) = 273°K + valeur °C ;
R = 8,31 Joules/mol.

4.9 Une préparation de mitochondries de muscle en présence d’oxygène est capable de


dégrader complètement l’acide pyruvique en CO2 + H 2O.

a. Que se passe-t-il si l’on ajoute des concentrations efficaces d’acide malonique ?


b. On peut supprimer les effets de l’acide malonique en ajoutant en plus de l’acide
malique. Expliquer pourquoi.

4.10 Si l’on considère la voie métabolique (partielle) suivante :

A B C D E
Enzyme 1 Enzyme 2 Enzyme 3 Enzyme 4

Et sachant que :
- A est un composé à trois carbones, dont la synthèse constitue l’étape finale d’une voie
catabolique.
- B contient de l’acide pantothénique et comprend une fonction thioester.
- C est un composé à six carbones formé au cours d’une réaction irréversible.
- E est un composé à cinq carbones
4.10.1 Donner le nom des composés A, B, C, D et E
4.10.2 Donner le nom des enzymes 1, 2, 3 et 4.
4.10.3 Le nom de chacun des coenzymes et substrat nécessaire à chacune de ces réactions
4.10.4 Quels enzymes catalysent une réaction d’oxydo-réduction ?
4.10.5 Quels enzymes catalysent une réaction de décarboxylation ?
4.10.6 Combien de molécules d’ATP pourra-t-on obtenir à partir de la transformation de A
en E dans des cellules cardiaques en condition aérobies (l’ADP n’étant pas limitant) ?

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 11

4.10.7 Que deviendra la formation de E en l’absence d’oxygène (inchangée, augmentée,


diminuée) ?
4.10.8 La localisation cellulaire de chacune de ces réactions.

5. QCM
5.1. La synthèse de l'ATP dans les 5.5. Parmi les affirmations suivantes relatives à
mitochondries: quelles sont la ou les l'ATP, lesquelles sont exactes
propositions exactes ?  a. Il contient 2 liaisons dites "riches en énergie".
 a. L'ATP synthase est formée de deux parties :  b. Il contient deux liaisons anhydride phosphoriques.
l'une, ancrée dans la membrane interne est
appelée F0, l'autre, formant une tête sphérique  c. La variation Δ G’o de sa réaction d'hydrolyse est de
tournée vers la matrice, est appelée F1. –30,5kJ/Mole.
 b. Le mécanisme biochimique responsable de la  d. Il possède un Δ G’o de sa réaction d’hydrolyse
synthèse de l'ATP au niveau de la membrane inférieur à celui du G6P.
mitochondriale interne est un mécanisme  e. Sa réaction d'hydrolyse favorise par couplage, le
d'oxydoréduction phosphorylante comme celui qui déroulement favorable de réactions endergoniques.
se déroule au cours de la glycolyse, dans le  f. Il est susceptible de transférer un groupement
cytoplasme. phosphate et une liaison riche en énergie .
 c. Le pH intermembranaire est plus basique que
celui de la matrice, qui devient acide, au cours du 5.6. Parmi les composés ci-dessous quel est celui
fonctionnement de la chaîne respiratoire. qui agit directement sur l'ATP-synthase
 d. L'énergie chimique contenue dans les  a. Le cyanure
molécules de glucose ou de lipides est en fin de  b. La roténone
compte convertie dans les mitochondries en un
gradient transmembranaire de protons.  c. L'antimycine A.
 e. Le rendement énergétique de l'oxydation  d. L'oligomycine
complète d'une molécule de glucose atteint  e. Le 2,4 dinitrophénol
100 %.
5.7. Parmi les coenzymes suivants, quel est (quels
5.2. Dans la liste des affirmations suivantes sont) celui(ceux) qui est (sont) utilisé(s) par les
relatives au NAD, lesquelles sont exactes ? réactions de la chaîne d'oxydoréduction
 a. C'est un coenzyme lié . mitochondriale
 b. Il intervient dans les réactions d'oxydoréduction.  a. NAD+ /NADH + H+
 c. Sous la forme oxydée, son cycle nicotinamide  b.coenzyme A
possède un atome d'hydrogène de moins par  c. acide lipoïque
rapport à la forme réduite  d. FAD /FADH2
 d. Sous la forme réduite, le cycle nicotinamide a  e. pyrophosphate de thiamine
accepté un ion hydrure.
 e. C'est le coenzyme utilisé par la succino- 5.8. Parmi les propositions concernant l'ATP
déshydrogénase. synthase lesquelles sont vraies
 a. L'ATP synthase est localisée dans la membrane
5.3. Parmi les affirmations suivantes relatives à interne des mitochondries
l'ATP, lesquelles sont exactes?  b. Les sites catalytiques pour la synthèse d'ATP sont
 a. Il contient deux liaisons anhydride d’acide situés dans le complexe F1.
phosphorique.  c .L'ATP synthase est un dispositif de couplage
 b. Il est susceptible de transférer un groupement transformant l'énergie d'un gradient de protons en
phosphate et une liaison riche en énergie . énergie de liaison.
 c. Son turn-over intracellulaire est très élevé.  d. L'ATP synthase utilise l'énergie d'un gradient de
 d. Il peut être régénéré dans le muscle. phosphate pour synthétiser de l'ATP.
 e. Son hydrolyse en ADP est une réaction  e. Fait partie de la famille des ATPases
endergonique.
5.9. Parmi les propositions concernant la chaîne
5.4. Le FAD possède des propriétés paticulières, respiratoire, lesquelles sont vraies :
lesquelles sont exactes ?  a. Dans la chaîne respiratoire, il existe des
 a. Il contient de la riboflavine transporteurs d'hydrogène, des transporteurs d'ion
 b. C'est le coenzyme de la succino- hydrure et des transporteurs d'électrons.
déshydrogénase.  b. Les électrons vont des couples redox à potentiel
 c. Au cours de la réaction de réduction du d'oxydoréduction les plus positifs vers les couples
substrat, deux atomes d'hydrogène sont redox à potentiel d'oxydoréduction les plus négatifs.
transférés vers le coenzyme.  c. Le potentiel d'oxydoréduction présente 1 variation
 d. C'est un dinucléotide. importante le long de la chaîne respiratoire.
 e. C'est un transporteur d'ion hydrure.

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie


Cahier d'Exercices en Biochimie / PCEM1 Métabolisme énergétique / 12

 d. La chaîne respiratoire est couplée à la  d. Parce que plusieurs réactions enzymatiques sont
formation d'ATP grâce à un transfert de protons couplées au cours d’une voie métabolique.
d'un côté à l'autre de la membrane interne.  e. Parce que les réactions enzymatiques cellulaires
 e. Le taux d'ADP est un facteur limitant des oxydo- utilisent de l’ATP comme source d’énergie.
réductionsde la chaîne respiratoire.

5.10. La transformation du fructose 6 phosphate en 5.15. L’ATP synthase :


fructose 1,6 bis phosphate:  a. Synthétise de l’ATP à partir d’ADP.
 a. consomme une molécule d'ADP  b. Se comporte comme une ATPase en l’absence
 b. est une réaction réversible d’un gradient de protons.
 c. constitue l'étape limitante de la glycolyse  c. Est formée de plusieurs sous unités localisées dans
 d. est catalysée par une phosphofructo-kinase
 e. est une réaction d'oxydoréduction la membrane externe de la mitochondrie.
 d. Son activité ne dépend pas directement de la
5.11. La réaction suivante: concentration en oxygène.
 e. Transforme les protons en eau en présence
COO - COO -
d’oxygène.
CO – PO 3H2 CO
5.16. La vitesse à laquelle fonctionne la chaîne
CH2 CH3
respiratoire mitochondriale augmente :
phosphoénol Pyruvate
pyruvate  a. Lorsque la concentration en ADP augmente.
 b. Lorsque la concentration en oxygène augmente.
 a. est localisée dans la matrice mitochondriale  c. En présence d’atractyloside.
 b. est couplée à la formation d'une molécule de  d. En présence de dinitrophénol.
NADH,H + à partir de NAD+ .  e. Lorsque l’ATP synthase est inhibée.
 c. est couplée à la formation d'une molécule
d'ATP
 d. ralentit en l'absence d'oxygène
6. Annales du Concours 2005
 e. catalyse la dernière étape de la glycolyse. Les étapes du cycle de Krebs sont représentées ci-
dessous par les lettres A à H
5.12. Les cinq premières étapes de la glycolyse Acétyl CoA
transforment le glucose en glycéraldéhyde
phosphate. Cette "phase de préparation" de la
glycolyse :
 a. comporte deux réactions de phosphorylation
Oxaloacétate
 b. comporte deux réactions irréversibles
 c. aboutit à la formation de deux trioses Citrate
phosphates à partir d'une molécule de glucose
 d. comportent deux réactions d'oxydo-réduction
 e. consomme deux ATP par molécule de glucose H B
Isocitrate
5.13 La succinate déshydrogénase :
 a. est un des enzymes du cycle de Krebs C
L-Malate
 b. est associée au complexe III (cytochrome c
réductase) de la chaîne respiratoire G
mitochondriale. D
 c. contient un Coenzyme lié, le FAD (flavine α cétoglutarate
adénine dinucléotide) Fumarate E
 d. est inhibée de façon compétitive par le F
malonate
Succinyl CoA
 e. catalyse une étape irréversible du cycle d e Succinate
Krebs.
Donner la (les) lettre(s) répondant aux questions
5.14. La variation d’énergie libre réellement suivantes :
observée au cours d’une réaction enzymatique 1 – Etape(s) catalysée(s) par un / des enzyme(s) situé(s)
dans une cellule est différente de la variation dans la membrane mitochondriale
2 – Etape(s) conduisant à la synthèse de GTP
d’énergie libre standard de la réaction chimique 3 – Etape(s) qui met en jeu 5 coenzymes
équivalente: 4 – Etape(s) irréversible(s)
 a. Parce que les concentrations en substrats ne 5 – Etape(s) inhibée(s) par le malonate
sont pas égales à 1M dans la cellule. 6 – Etape(s) produisant du NADH, H +
 b. Parce que la température est de 37°C. 7 – Etape(s) produisant de l’ATP par couplage avec la
chaîne respiratoire mitochondriale
 c. Parce que la vitesse de la réaction est 8 – Etape(s) produisant du CO2
accélérée par l’enzyme. 9 – Etape(s) régulée(s) par le NADH
10 – Etape(s) utilisant comme coenzyme le FAD

Faculté de Médecine Pierre & Marie Curie