Vous êtes sur la page 1sur 127

Rapport de création d’entreprise

BioChamps

Travail réalisé par : Encadré par :


 Adnane AMRANI 2794  Mme Amina Asli
 Assia BENCHERQI 2883
 Halima RAHMOUNI 2905
 Nada BELKADI 2820
 Najlae KARMOUNI J1309
 Sanaâ GHENDOUR 2786
 Sara BENNANI DOSSE 2863
 Soukaina BENCHEKROUN 2558
Sommaire

Remerciements ……………………………………………………………..……….… 03

Introduction ………………………………………………………….…………….….... 04

Executive Summary ……………………………………………………….………..… 05

I. Etude documentaire ……………………………………………………….... 06


II. Etude commerciale ………………………………………………………..…. 10
III. Etude technique …………………………………………………………….…. 21
IV. Etude juridique …………………………………………………………………. 29
V. Etude fiscale ……………………………………………………………….….… 33
VI. Etude financière ………………………………………………………..…… … 35

Conclusion …………………………………………………………………………..….… 42

Annexes …………………………………………………………………………….…….… 43
 ANNEXES : Etude Documentaire ……………………………………………………… 44
 ANNEXES : Etude Commerciale ……………………………………………………….. 45
 ANNEXES : Etude Technique ……………………………………………………….…… 50
 ANNEXES : Etude Juridique ………………………………………………………….…. 81
 ANNEXES : Etude Fiscale ……………………………………………………………….. 100
 ANNEXES : Etude Financière ………………………………………………………….. 104

Contacts ………………………………………………………………………………….. 125

Webographie ……………………………………………………………………....…. 126

Bio Champs 2
Remerciements

Arrivés à terme de notre projet, nous tenons à exprimer notre


reconnaissance à toutes les personnes qui nous ont apporté leur aide
et leur soutien contribuant à la réalisation de notre modeste travail.

Dans un premier temps, et avant toute chose, nous tenons à


exprimer nos profonds et sincères remerciements à notre cher
professeur Madame Amina ASLI, enseignante à l’Ecole Nationale de
Commerce et de Gestion de Settat, pour sa pédagogie et ses précieux
conseils qui nous ont permis de mener à bien ce projet.

Nos remerciements s’adressent également à Mr. Abdelah Lali,


agriculteur de la ferme pédagogique de Dar Bouazza, ainsi que Mr.
Bendahmane, responsable d'horticulture dans « Les Domaines
Agricoles » pour toutes les informations qu’ils nous ont prodiguées.

Bio Champs 3
Introduction
Il y a quelques années, le marché des produits biologiques était considéré comme un marché
alternatif à la consommation de masse. Il avait son propre réseau de production, de
distribution et de consommation, mais restait très confidentiel. De nos jours, les
consommateurs de produits biologiques deviennent une cible de marché à part entière pour
les grands groupes alimentaires et pour les entreprises spécialisées dans ces produits.
L’objectif étant de rendre le « bio » accessible au plus grand nombre de consommateurs et à
moindre coût.

Qualifier un produit de biologique doit garantir que sa production a été réalisée dans des
conditions saines, sans utilisation de produits chimiques. La réglementation en matière de
produits biologiques interdit notamment l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés
(OGM), de pesticides ou de radiations ionisantes. La demande soutenue en produits
biologiques s’explique d’une part par une prise de conscience des méfaits de l’agriculture
intensive, qui emploie souvent des produits pouvant représenter des dangers pour la santé,
et d’autre part par le souci de son impact sur l’environnement : problèmes de régénération
du sol, de pollution des eaux, etc. Les consommateurs refusent ainsi toute production
incontrôlée, et exigent des produits de qualité, sur les plans sanitaire, nutritionnel et
gustatif, ainsi qu’une transparence en termes de traçabilité de ces produits.

Ainsi notre ferme se dévoue à répondre à une demande exigeante de consommateurs


avertis, en produisant des légumes de qualité à savoir la tomate, l’aubergine, la carotte, le
poivron, la pomme de terre et pleins d’autres légumes essentiels à notre alimentation
quotidienne destinés à la commercialisation auprès des ménagères à haut et moyen revenu,
permettant à nos consommateurs de profiter du meilleur rapport qualité/prix, sous la
devise : « BioChamps, la nature s'invite chez vous. »

Bio Champs 4
Executive Summary

Identité du projet

• Raison sociale: BioChamps


• Forme juridique: SARL
• Capital social: 380 000 MAD
• Date de création: 02 / 04 / 2014
• Adresse: Km 8, route oulad Abbou, Berrechid
• Site Web: http://www.biochamps.ma

Résumé du projet

• Notre projet consiste en l'exploitation d'une ferme biologique cultivant des légumes
biologiques destinés à la commercialisation auprés des ménagères à haut et moyen
revenu. Le lancement de notre projet accompagnera l'expansion du marché de
l'alimentation biologique.

Les créateurs & associés

• Mlle Sara Bennani Dosse née le 13/06/1992 N°CIN : CD398996


• Mlle Najlae Karmouni née le 25/12/1992 N°CIN : CD336254
• Mlle Nada Belkadi née le 17/07/1992 N°CIN : D985048
• Mlle Soukaina Benchakroun née le 01/05/1991 N° CIN :BE830669
• Mlle Halima Rahmouni née le 17/05/1992 N° CIN : G615462
• Mlle Sanaâ Ghendour née le 23/05/1992 N°CIN : BL110411
• Mr. Adnane El Amrani né le 05/10/1992 N° CIN : AE74690

Bio Champs 5
Etude Documentaire
L’agriculture biologique est un mode de production régie par une réglementation qui
interdit l’utilisation des produits de synthèse (engrais, pesticides) et qui encourage le recours aux
moyens biologiques et physiques. Initiée en 1924 par Rudoph Steiner, la production biologique
est passée, au fil des années, d’un simple mouvement de société à un mode de production qui
vise la préservation de l’environnement agricole et la production d’aliments sains. Cette
philosophie a fait acquérir aux produits agricoles portant le label bio une bonne réputation
auprès de la ménagère des pays industrialisés, celle-ci n’hésite pas à les acheter à des prix plus
chers que ceux des produits conventionnels.

Conscients de l’importance écologique, commerciale et socio-économique de l’agriculture


biologique, plusieurs pays industrialisés ont mis en place, pendant les dix dernières années, des
programmes visant la promotion et le développement de ce secteur à travers les subventions,
l’assistance technique et la formation. Cette prise de conscience n’est malheureusement pas
encore perçue au niveau des pays en voie de développement.

I. Aperçu général sur l’agriculture biologique au Maroc

Le Maroc était l’un des premiers pays africains et arabes ou les agriculteurs avaient lancé, depuis
le début des années quatre vingt-dix, des programmes de productions biologiques. Depuis lors, le
mouvement a fait une progression considérable tant sur les plans technique et commercial que
sur le plan social. La production biologique au Maroc est passée au fil des années d’un simple
mouvement de société à un mode de production qui vise d’une part la préservation de
l’environnement et de la santé, et d’autre part l’amélioration de l’économie marocaine.

 Les paniers BIO, Nouveau mode de consommation

Les producteurs marocains répondent unanimement que le concept intéresse de plus en plus de
ménages, mais il reste beaucoup de choses à faire pour élargir le marché. Au lancement de la
distribution des paniers de légumes et fruits bio en 2005, la demande provenait principalement

Bio Champs 6
de familles étrangères, plus sensibles à l’agriculture biologique, installées au Maroc. A présent,
les nationaux, principalement ceux de la classe moyenne, avertis et sensibilisés à la
consommation de ce type de produits, s’y sont mis. Preuve en est l’augmentation notoire du
nombre de distributeurs. On en comptait trois (deux implantés à Rabat et un à Dar Bouazza) en
2005, aujourd’hui, il sont six qui s’activent dans les environs de Casablanca et Rabat.
Ce type de distribution permettra d’élargir l’offre et d’atteindre un plus grand nombre des
consommateurs qui sont avertis et prêts à payer le prix qu’il faut pour avoir des produits bio.

 Les cultures biologiques au Maroc sont-elles rentables ?

Cette question constitue un souci permanant pour les producteurs. Elle a fait l’objet de plusieurs
études en Europe et ailleurs. Cependant la majorité des analyses s’accordent à affirmer que,
dans l’état actuel des choses, les cultures biologiques sont relativement plus rentables que les
cultures conventionnelles. Cette rentabilité dépend bien entendu des spéculations, des
rendements à l’hectare et des circuits de commercialisation empruntés. Pour certains produits,
le marché est, paraît-il, déjà saturé, c’est le cas par exemple de la carotte et des cultures faciles.
Pour d’autres, le rendement à l’hectare est déterminant. Quelle que soit la culture, les
rendements sont d’une façon générale faibles pendant la phase de reconversion, mais peu après
et au fur à mesure que l’environnement agrobiologique de la parcelle se stabilise, et que le
producteur raffine ses interventions agronomiques, les rendements doivent théoriquement
s’améliorer. En plus, sur le plan agronomique il existe actuellement des approches et des
techniques bien adaptées au concept bio et qui permettent de réaliser des rendements très
importants.

1. Principaux types de production au Maroc


Au Maroc, il existe deux types de produits biologiques à savoir : les produits des plantes
aromatiques et médicinales (PAM) spontanées et les produits des plantes cultivées. Les espèces
concernées pour ces deux types de productions sont présentées dans le tableau en Annexe 1.

Bio Champs 7
2. Régions de production
Huit régions principales sont concernées par la production biologique. Les plantations cultivées
sont localisées à Rabat, Azzemour, Fès, Taza, Béni Mellal, Marrakech, Agadir et Taroudant. Les
plantes médicinales et aromatiques se retrouvent au niveau de presque toutes les régions, avec
cependant une spécificité de la région de Marrakech pour la verveine, Taroudant (Taliouine) pour
le safran et Fès pour le câprier. La vallée de Souss-Massa ressort comme la principale région
maraîchère, en raison de son climat subtropical propice pour les productions hors-saison.
Certaines régions côtières (Azemmour et Rabat) sont également qualifiées pour ce genre de
production.
Les productions fruitières émanent de deux régions essentielles : Marrakech et Agadir. Les autres
régions fruitières du royaume telles que Meknès, Azrou, Midelt et Errachidia sont encore exclues
du paysage agro-biologique actuel. Ces régions présentent cependant un potentiel énorme à
exploiter.

3. Les circuits commerciaux du marché bio au Maroc


Les circuits de commercialisation dans le marché du bio est une affaire d’une importance
capitale. Il est certainement difficile de pénétrer le marché du bio que le marché du
conventionnel mais, il n’est pas impossible comme le laissent penser certains opérateurs. Dans le
monde entier, ce sont des sociétés spécialisées qui contrôlent la commercialisation des produits
bio auprès des grandes surfaces, petits magasins, hôtels, restaurants, et même auprès de la
ménagère. Au Maroc, les producteurs travaillent directement avec ces sociétés sur la base d’un
contrat. Cette collaboration se fait selon plusieurs formules en fonction des produits concernés
et des moyens du producteur. Elle peut porter uniquement sur le volet commercial comme elle
peut s’étendre aux volets technique et réglementaire. A ce titre, certaines sociétés se chargent
en plus de la commercialisation du produit sur le marché européen, des frais de certification et
de l’assistance technique. Les fruits et légumes exportés sur le marché européens obéissent à la
loi des quotas en vigueur pour les produits conventionnels. Quant aux autres produits, les
commandes sont faites directement par des sociétés étrangères auprès des producteurs
marocains sur la base des offres faites par ces derniers.
A l’instar de ce qui a été accompli dans certains pays en voie de développement, il est devenu
impératif pour le Maroc de développer son propre marché national. Avec une bonne politique

Bio Champs 8
de développement et une stratégie Marketing appropriée, il est envisageable de ne pas juste
promouvoir les produits bios auprès des couches sociales aisées qui se font du souci sur la santé
des aliments qu’ils mettent dans leurs assiettes, mais également de les promouvoir auprès du
marocains moyen, car en définitif, et contrairement à plusieurs autres concepts socioculturels, la
consommation du bio n’est pas du tout étrangères aux habitudes marocaines. La ménagère
marocaine a depuis des années développer le réflexe de se tourner vers le « Beldi » qui n’est rien
d’autre qu’une sorte de production bio, qui est peut être mal faite, non certifiée, mais qui n’est
pas loin du vrai bio. Cet état de fait socioculturel démontre que le marocain moyen est déjà
sensibilisé à la qualité sanitaire des aliments et qu’il n’hésitera pas à cultiver davantage cette
conscience pour la faire évoluer vers le concept du bio tel qu’il est universellement reconnu et
adopté.

Bio Champs 9
Etude Commerciale
I. Analyse Porter

Nouveaux entrants:
dar bouaaza, O'BIO
Jnane, Bio Assil..

Fournisseurs: Clients potentils:


SOMEGA, Potager Pression
les consommateurs
bio, AL Kasba-SAKAN Concurrentiele des produits bio

Substitus:Légumes
conventionnels

II. Analyse SWOT

 Forces :  Opportunités
Produits sains et certifiés BIO - Paniers Le marché de production biologique est en
diversifiés contenant des légumes pleine expansion - Les marocains sont
saisonniers et permanents - Conditions devenus de plus en plus avertis de la
favorables à l’agriculture Biologique (terre consommation des produits BIO- Les
fertile, climat convenable) - Prix compétitifs étrangers résidents à Casablanca constituent
par rapport aux concurrents - Protection de une part importante de notre cible -
l’environnement. Exonération du secteur

 Faiblesses:  Menaces :
Coûts d’investissement élevés - Le processus Présence d'un nombre important de
de certification bio s'avère compliqué - Les concurrents - Présence de produits de
habitudes de consommations des marocains substitution : légumes conventionnels - Prix
ne favorisent pas l'achat des produits BIO. de légumes Bio plus élevés que ceux de
l’agriculture conventionnelle - Un
rendement aléatoire par rapport au
rendement de la production conventionnelle
- Agriculture dépendante des aléas
climatiques.

Bio Champs 10
III. Analyse PESTEL

Economique :
- Croissance du marché
- Evolution du PNB
- Crise économique
- Coût élevé des engrais BIO

Politique : Social :
- Changement des modes de
- Stabilité gouvernementale consommation du
- Politique fiscale consommateur
- Création d’emplois
- Protection sociale

Légal :
PESTEL Technologique :
- Innovation
- Législation sur la santé - Nouveaux procédés agronomiques
- Normes de sécurité - Contrôle biologique des nuisibles
- Certification BIO - Technologie propre (machine,
- Droit du travail équipements)

Ecologique :
- Climat & météo
- Nature du sol
- Engrais naturels
- Consommation d’énergie

IV. Marketing stratégique


1. La segmentation de marché

La segmentation permet de comprendre la structure du marché et de diviser le marché dans


des structures homogènes. Le but de cette division est d'améliorer les avantages compétitifs
et de donner de meilleurs services aux consommateurs qui ont des besoins différents :
pouvoir d'achat, location géographique, le comportement et l'habitude d'achat. En bref, la
segmentation de marché est un outil pour diviser le marché en tenant compte de toutes les
variables qui l'affectent.

Bio Champs 11
 Nos critères de la segmentation de marché:

Les critères sociodémographiques: perception du consommateur vis-à-vis de


procède à un découpage par pays, par la culture biologique.
régions ou par villes, le sexe, l'âge et la
situation familiale. Les critères de comportement d'achat:
Le revenu la profession : le niveau de Certains facteurs influencent l’acte d’achat
revenu et l'appartenance à une profession du décideur final, notamment la notoriété
des consommateurs expliquent du producteur sur le marché, la qualité du
l’importance accordée par ces derniers à produit bio offert, la diversification du
la production biologique. panier proposé, ainsi que la disponibilité
des légumes tout au long de l’année afin
Les critères de personnalité et psycho de fidéliser la clientèle.
graphiques: il s'agit de la mentalité et la

2. La cible

Après avoir segmenté le marché, il faut définir avec précision le ou les segments de marché
que l'on prendra pour cibles. C'est à dire, choisir les personnes ou organisations à qui l'on va
s'efforcer de faire consommer ou utiliser le produit considéré.

Notre cible, préalablement définie est constituée des ménages étrangers et marocains
résidents Casablanca, ayant un pouvoir d’achat leur permettant de se procurer un panier
hebdomadaire de légumes biologiques à un prix moyennement élevé et conscients de
l’importance de la production biologique et de ses bienfaits sur la santé de tout un chacun.

3. Le positionnement

Le positionnement est la place qu’occupe un produit dans l’esprit du consommateur, lui


permettant de se distinguer par rapport aux produits de la concurrence.

Bio Champs se distinguera par rapport aux offres de la concurrence, en développant une
forte visibilité à travers la grande importance accordée aux moyens de communications
médias ou encore hors médias, et cela non seulement pour développer une forte notoriété
de la marque mais également en vue de forger une image de « BioChamps » à travers les
actions de sensibilisation à l’importance de la consommation biologique.

Bio Champs 12
Dans la même perspective de différenciation, « BioChamps » ouvre ses portes (sur
réservation) à ceux qui désirent passer un agréable moment en campagne avec dégustation
de produits du terroir et participation aux taches quotidiennes du paysan.

V. Stratégie marketing
1. L’analyse de la concurrence :
Nos principaux concurrents sont :
- Le potager bio - Les jardins - Bio Assil
- O'BIO Jnane écosolidaires - Essouhoul

2. Emplacement des concurrents sur la carte géographique marocaine :


Les principaux concurrents de notre ferme « BioChamps » se situent sur l’axe Mohemadia-
Casablanca. (Voir Annexe 1)

3. Etude détaillée pour chaque concurrent


Le 1er concurrent : le potager Bio
 Emplacement: Le Potager bio est situé près de Mohammedia, à 15mn de Casablanca (aux
environs d’oued el Maleh Mohammedia).
 Taille : Le potager bio est une ferme de caractère d’une superficie de 3 hectares dotée d’une
centaine d'arbres fruitiers, d'une surface d'1Ha de maraichage ainsi qu’une forêt
d’eucalyptus le tout œuvrant en total respect de la biodiversité.
 Ancienneté : la date de création du Potager bio est le 10 décembre 2010.
 Produits et gammes de produits : Le potager bio propose des paniers Bio hebdomadaires de
légumes et plantes aromatiques de saison, livrés à domicile à Casablanca, Mohammedia.
 Politique de prix, relevés de prix de produits : 200dh/panier de poids variant de 10 à 14 kg.
 Forces :
- La biodiversité des produits proposés
- Produits certifiés bio
- Conditions favorables à l’agriculture biologique
- Prix compétitifs
- L’emplacement avantageux du potager bio

Bio Champs 13
 Idée à retenir concernant ce concurrent :
Le potager bio propose des paniers Bio hebdomadaires de légumes et plantes aromatiques de
saison, livrés à domicile à Casablanca, Mohammedia (200dh/panier) de poids variant de 10 à
14kg.

Le 2ème concurrent : Les jardins écosolidaires de Dar Bouazza


 Emplacement: Khyayta, Dar Bouazza
 Taille: 6500 m²
 Ancienneté: 6 ans
 Produits et gammes de produits : Dans chaque panier, environ 15 Kg de légumes.
 Les légumes de base : carottes, pommes de terre, navets, salades, oignons, courgettes,
persil, menthe,... Plus des légumes de saisons
 L’été : tomates, aubergines, poivrons,... Et l’hiver : fèves, fenouil,… (en fonction des
contraintes de production et des souhaits)

Le 3ème concurrent : BIO ASSIL


 Emplacement: Benslimane
 Taille : Effectif Inférieur à 10
 CA<1Mdh
 S.A.R.L. de 100000 Dh
 CA moyen par semaine : 4 500 Dh
 Ancienneté: Création en 2006.
 Produits et gammes de produits : Production de légumes de saison bio.
 Politique de prix, relevés de prix de produits : 150 Dh à 200 Dh (50Dh de caution pour le
panier) par panier.
 Idée à retenir concernant ce concurrent : Bio Assil, groupement de plusieurs fermes Bio
certifiées, le nombre de paniers distribués, 30 par semaine, est en hausse constante. Et ce
grâce à la biodiversité de son offre et à son engagement permanent en matière de qualité
auprès de ses clients.

Bio Champs 14
Le 4ème concurrent : O'BIO Jnane
 Emplacement: Ferme agro-écologique en pleine campagne casablancaise, O’BIO Jnane se
situe à 20km de Casablanca vers la route de Médiouna.
 Produits ou gamme de produits: Le panier Bio est Composé de légumes de saison (tomates,
carottes, pomme de terre, betterave, herbes, menthe, courges…), et d’autres. Le panier Bio
est livré à domicile tous les mercredis en panier single, couple ou familial.

Le 5ème concurrent : Essouhoul


 Emplacement : La ferme est un opérateur installé à Salé.
 Produits ou gamme de produits: Le panier de la ferme est composé de la pomme de terre,
la tomate, les salades, l’aubergine, la menthe, le cardon, le brocolis, le concombre, le chou,
la cerise, la pastèque, le melon, la fraise, les oranges et les mûres. La coriandre, le persil
ainsi que les plantes aromatiques et médicinales (thym, romarin et armoise) sont aussi
cultivés.
 Politique prix : D’un poids de 12 à 15 kilogrammes de légumes et fruits, le panier est vendu
entre 150 et 200 DH en fonction de son contenu, sans parler des 50 DH de caution pour la
cagette ou le panier. Essouhoul arrive à livrer une centaine de paniers par semaine,
essentiellement à des ménages étrangers. Une petite baisse est cependant constatée
durant les périodes de vacances par tous ces opérateurs.

VI. Comportement des clients potentiels :


Les consommateurs réguliers de produits BIO présentent des caractéristiques différentes, par
rapport aux non consommateurs :
- Ils ont un niveau plus élevé d’éducation et sont physiquement plus actifs, mais ont un
niveau de revenus haut ou moyennement élevé.
- Leurs choix alimentaires tendent plus vers des produits végétaux et peu raffinés chez les
hommes (H) et les femmes (F): plus de fruits, de légumes, de légumes secs, de fruits à
coque, d’huiles végétales, de céréales complètes, avec moins de boissons sucrées ou
alcoolisées, de charcuteries, de lait et de fastfoods.

Bio Champs 15
- Leurs apports caloriques moyens journaliers sont identiques, mais leurs apports sont plus
élevés pour les vitamines et minéraux, les acides gras oméga-3 et les fibres.
- Les consommateurs des produits bio souhaitent avant tout garder un corps sain et en
bonne santé. Ils sont convaincus des bénéfices des produits BIO et naturels pour eux et
l’environnement. Ils souhaitent essayer et découvrir de nouveaux horizons et s’affirmer
comme des exemples pour leurs enfants. Ces consommateurs sont très portés sur la cause
environnementale et sur le fait d’adopter un mode de consommation qui ne nuit pas à la
planète. Ce sont les plus convaincus par ces enjeux des différents segments de shoppers. Ils
effectuent une partie de leurs achats dans des enseignes et magasins bio spécialisés.
En conclusion, les consommateurs réguliers de produits Bio ont des caractéristiques
sociodémographiques particulières et globalement un profil plus en accord avec le concept
d’alimentation durable, et plus bénéfique pour la santé.

VII. Mix-Marketing
1. Politique produit :
« BioChamps » propose une panoplie de légumes cent pour cent biologiques se distinguant par
fraicheur, goût et qualité. Parce qu’ils sont produits « à leur rythme » (sans engrais de
synthèse), les aliments bio ont acquis tous les éléments nutritifs du sol à la vitesse qui leur est
propre, ce qui leur donne de bonnes chances d'être très goûteux. Les légumes bio que propose
la ferme sont récoltés la journée même de la livraison ou la veille. Ceci assure un maximum de
fraîcheurs car les légumes sont récoltés à maturité.
Les aliments produits dans les sols fertiles, riches et équilibrés sont meilleurs au goût, ils ont
plus de valeur nutritive et procurent une meilleure satiété.

 La gamme de produits :
« BioChamps » propose une gamme de produits courte : Il s’agit d’un panier se composant de
légumes diversifiés. Ce type de gamme de produits présente bon nombre d’avantages : une
meilleure connaissance : concentration des efforts sur 1 seul segment, l’allégement des stocks,
une gestion plus simple, et une meilleure marge d'exploitation soit en se concentrant sur un
segment.

Bio Champs 16
 La composition du panier :
Le panier comporte une partie fixe, et une partie variable :
 Partie fixe : des légumes disponibles tout au long de l’année
 Partie variable : des légumes qui varient d’une saison à une autre
Le panier comportera une étiquette attachée à ce dernier par un petit fil. L’étiquette contiendra
le logo de « BioChamps » et des pointillés sur lesquels sera écrit le nom du client auquel le
panier est destiné.

 La stratégie de marque :
La stratégie de marque de « BioChamps » remplie un nombre de fonctions :
 Pour l’entreprise : communiquer une image au public, et un positionnement, différencier
le produit de la concurrence, communiquer une image de marque (qualité, sérieux, …)
 Pour le consommateur : facilité d’identifier le produit, garantie de qualité et communique
un style de vie et une image.
La stratégie de marque consiste en une stratégie de gamme : qui consiste à attribuer à
différents produits le même nom de marque. Pour notre cas, notre gamme est composée pour
l’instant, d’un seul produit : Les paniers de légumes de marque « BioChamps ». Si l’on décide
par la suite de procéder à une expansion d’activité vers l’élevage BIO ou autres, nous garderons
le même nom de marque

2. Politique prix
« BioChamps » adoptera une politique d’alignement qui lui permettra de proposer les mêmes
prix que ceux de ses concurrents : « La veille tarifaire des concurrents »

Concurrent Bio Assil Le potager O’BioJnane Les jardins Essouhoul


Bio écosolidaires
Prix 150 200 180 200 200
Notre politique d’alignement inclue que nous proposerons un prix inférieur de 10% de celui de
la concurrence. Suite à cette veille tarifaire « BioChamps » a décidé de proposer à ses clients
un prix de 180 DH pour le panier. Chacun de nos consommateurs achètera deux paniers à un
prix de 100 dhs.

Bio Champs 17
3. Politique communication
Étant donné que notre ferme « BioChamps » est une start-up, l’élaboration d’un plan de
communication s’impose afin de faire connaitre notre ferme, et nos produits auprès de nos
clients potentiels, mais aussi afin d’assurer une visibilité sur le marché. Pour ce faire, nous
aurons besoin de moyens de communication médias et hors médias.

 Les supports médias :


 Radio :
Nous avons opté pour la radio en tant que moyen de communication étant donné qu’il s’agit d’un
média de proximité, familier et populaire auquel le public fait confiance, et également en raison des
tarifs qui restent relativement moins chers que les passages TV.
Les stations radios retenues sont : MEDI1, RADIO 2M.

Station/ Tarif Tarif Taux Taux Indice Part Effectif Nombre C/000 C/000
Vague 3 Brut Net Pénétration Moyen d'Affinité d'audience contacts Contact Contacts
30s client (%) (%) (%) s Bruts Net
30s clients

MEDI 1 4 167 2338 14,0 1,42 100 18,5 24 503 000 348 807 12 7

RADIO 2 448 1373 6,2 0,63 100 8,2 24 503 000 154 225 16 9
2M

TOTAL 6615 3711 20,2 2,05 200 26,7 49 006 000 503032 28 16

 Télévision :
Pour le moment, étant donné que nous sommes une start-up, nous ne pourrons pas prévoir des
spots publicitaires télévisés. Mais nous avons prévu un passage sur les émissions suivantes :
- Ajial sur la chaine 2M : Gratuit
- Génération News sur la chaine Médi1TV : Gratuit

 La presse : Journaux et magasines


La vie Eco pour un article vantant notre entreprise « BioChamps » sur la première page pour un
coût de 7000 DH

Bio Champs 18
 Internet
- Conception d’un site Web qui sera doté d’une plate forme pour la présentation de nos
paniers et offres et pour assurer la communication avec nos clients : 4000dhs (Voir
Annexe 2 : Conception & Devis du site)
- Conception d’une page Facebook

 Les supports hors médias :


 Les flyers :
5000 flyers seront distribués auprès de notre principal distributeur O’self et auprès des
éventuels prospects dans la rue : 2000dhs (Voir Annexe 3 : Devis Impression)

 Le bouche à oreille
 Le logo

Notre logo est composé d’un panier


contenant des légumes diversifiés,
enchantant le regard du consommateur
attisant son envie de se procurer le
panier.
Le nom du produit est « BioChamps », cette dénomination rappelle dans un premier temps le
Bio, étant le cœur de métier de notre ferme, et dans un second temps « Champs » qui rappelle
la nature verte, et l’appel du grand air. Le « O » de « Bio » sous forme de tomate réfère à
l’activité prncipale de notre ferme qui n’est autre que le maraichage biologique
Slogan
Notre slogan « La nature s’invite chez vous », fait référence aux bienfaits des produits
biologiques sur la santé de nos consommateurs, et souligne à quel point dame Nature, remplie
de joie et de fraicheur, le quotidien de tous. Le slogan fait également référence à la proximité
de « BioChamps » vis-à-vis de ses clients.

Bio Champs 19
4. Politique de distribution
La ferme biologique « Biochamps » procède à la livraison de ses produits le vendredi de
chaque semaine auprès du supermarché O’Self à Casablanca, Ce dernier est considéré comme
étant son distributeur officiel. Il s’agit d’un circuit de distribution court, en raison de la
présence d’un seul intermédiaire (O’Self) entre le producteur « BioChamps » et le
consommateur final.

Chaque vendredi matin au sein de la ferme, une voiture est chargée du transport des paniers
des fruits et légumes. Cette dernière dépose les paniers au super marché O’Self à Casablanca.
Un responsable de la ferme s’occupe d’arranger les paniers dans le stand réservé à la ferme
chapeaute l’opération de récupération des paniers par les clients. (Voir Annexe 4 :
Confirmation de O’self)

 Le mode de distribution des paniers de légumes de « BioChamps » :

Les clients abonnés : reçoivent chaque vendredi de la semaine, leur panier de légumes
récupérable au près de O’self. Nos abonnés, reçoivent dès leur abonnement deux paniers, ils se
présenteront chez notre distributeur O’self avec un panier vide pour avoir un autre panier plein
déjà disponible sur le lieu de vente, le panier vide sera rempli à son tour pour être présenté la
prochaine semaine chez O’self.

Bio Champs 20
Etude Technique
I. Processus de l’activité :

Pour bien mener l’activité notre ferme BIO, nous allons suivre le processus suivant :

Ajustement

Nettoyage Drainage

Récolte Culture

Traitement Irrigation

Etapes Description
1. Ajustement C’est la première étape pour ajuster le sol à l’aide d’un tracteur
2. Drainage L'opération qui consiste à favoriser artificiellement l'évacuation
de l'eau gravitaire.
3. Culture Il s’agit de la plantation des semences dans le sol
4. Irrigation L’irrigation est l'opération consistant à apporter artificiellement
de l’eau à des végétaux cultivés pour en augmenter la production,
et permettre leur développement normal en cas de déficit d'eau.
5. Traitement Les différentes opérations pour soigner et traiter le sol
6. Récolte L'ensemble des travaux agricoles et horticoles permettant à
collecter les légumes et de les transporter à l’abri
7. Nettoyage Il consiste à éliminer les salissures afin d’assurer la propreté et la
maintenance des légumes

Bio Champs 21
II. Planification de la ferme :

La superficie De notre ferme est de 4 Ha (39976m²) dont 23232,3m² exploitables, et 325m²


dédiée aux différentes constructions. (Voir Annexe 1 : Plan Cadastral)

Notre ferme se compose de 24 légumes variés et 4 types d’herbes aromatiques et médicinales.


(Voir Annexe 2: Liste et caractéristiques des légumes & herbes aromatiques)
La parcellisation de notre ferme est établit en fonction de deux règles importantes, à savoir
l’association et la rotation (Voir Annexe 3 : Planification de la ferme)
NB : Le terrain dispose d’un puits traditionnel d’une profondeur de 80m environ.

III. Techniques de maintien

De nombreuses techniques sont utilisées pour le maintien des légumes et leur développement.
Nous reposerons sur plusieurs techniques. (Voir Annexe 4 : Techniques de maintien)

IV. Devis
1. Terrain
La ferme se situe dans la ville de Berrechid, à Km 8 Oulad Abbou, région Chaouia Ouardigha.

L’entreprise BioChamps bénéficie de la location de la ferme à hauteur de 10 000 DH par an.


(Voir Annexe 5 : contrat de bail rural et conditions de location).

Berrechid est au cœur d’une région à vocation agricole axée essentiellement sur la grande
culture notamment les céréales, les légumineuses, maraîchage, fourrage. La ville se caractérise
également par sa proximité de la ville économique, Casablanca (30 km, soit 20 min de route), là
où se situe notre principale cible. En effet, ce sont les raisons majeures pour lesquelles nous
avons opté pour une ferme dans cette région.

Bio Champs 22
2. Action de réhabilitation

Nature Composantes Description Valeur

 Clôture de la ferme avec 4 Fil de fer barbelé :


câbles fins du fil barbelé, -Prix unitaire : 100m=69
tendus entre plusieurs poteaux DH
en bois, solidairement plantés -Prix total : 871 X 4 X
dans le sol. 69/ 100 =2403, 96 soit
Clôtures et porte
-Surface du terrain : 39 976m² 2400 DH
principale Poteaux en bois + Pose
-Périmètre : 871
du fil barbelé =6000 DH
 Muraille et porte d’entrée à la
ferme. 4700 DH

Délimitation d’un chemin d’accès à 700 DH


Aménagement la ferme ainsi que des passages
Piste d’entrée à
entre les différents bâtiments à
et la ferme et l’aide de matériels nécessaires.
réhabilitation chemins d’accès  Location d’une mini-
aux bâtiments. pelleteuse avec
chauffeur pour une
période d’un jour.
Différents travaux réalisés à l’aide 500 DH
de matériels agricoles : ajustement
Travaux du sol du sol et labours des champs.
 Location d’un tracteur et
d’une charrue pour une
période d’un jour.
Sous total 14300

3. Action de création

Nature Composantes Description Qté Valeur Valeur


unitaire Totale
Equipement hydro- Pompe de puits Pompe HORIZON 1 32270 32 270
agricole (Voir MARELLI NEI
Annexe 6 : Devis)

Bio Champs 23
Sous total 32 270
Nature Composantes Description Unité Qté Valeur Valeur
unitaire totale
Equipements Installation du Réseau gouttes à HA 3HA 15 000 45 000
D’irrigation matériel goute à gouttes comprend
(Voir Annexe goute conduite souterraine,
6 : Devis) réseau aérien en PE,
postes de vanne de
commande.
Sous total 45 000
Nature Composantes Description Qté Valeur Valeur
unitaire totale
Construction Bassin pour le stockage d’eau 1 25 000 25 000
d’un bassin destinée à l'irrigation
(terrassement et revêtement
en géo membrane)
Capacité : 350m3
correspondant à une période
d'autonomie de 3 jours.

Abris pour Chambre pour le gardien d’une 1 1 6 000 16 000


gardien superficie de 10m²
portails
Constructions
(Voir Annexe Bureaux Bureaux administratifs : 20m² 1 36 000 36 000
7) administratifs

Toilettes Toilettes pour le personnel de 1 19 000 19 000


blocs la ferme : 10m²

Magasins et Magasin pour matières 1 9 750 9 750


hangars premières 15m²

Magasin pour produits finis


250m²

Magasin pour matériel agricole 1 112 500 112 500


20m²

1 9 000 9 000

Sous total : 227500

Bio Champs 24
Nature Composantes Descriptions Qté Valeur Valeur
unitaire totale
Panneaux SYSTEM production
photovoltaïques d’électricités avec
Equipements Photovoltaïque complet 760
d’électrification WP :
(Voir Annexe 8 :  Monocristalline 4 4500 18 000
Solarmodule 190 WP
Devis)
M7X190
 Aeconversion Micro
Onduleur INV350-60 avec 2 498 996
l’ENS
Sous total 26996

Valeur Valeur
Nature Composantes Illustration Rôle Qté
unitaire totale
Râteau Il ramasse les débris et les 2 180 360
cailloux et aplanit le sol.
Il est aussi essentiel pour les
semis, car il égalise et tasse
la terre
Grelinette Permet un travail en 4 95 380
profondeur du sol sans le
retourner :
 Préparer le sol
Outils  Récolter les légumes, sans
manuels de les blesser
base (Voir  Désherber et arracher les
Annexe 9 : adventices.
Devis des Pelle Elle permet de retirer la terre 4 200 800
outils des trous de plantation, à
manuels de déplacer de la terre et aussi à
base) niveler.
Binette Instrument qui sert à 3 160 480
désherber et aérer le sol en
même temps.
La binette permet de briser
la croûte superficielle du sol,
qui conserve ainsi mieux son
humidité et sa fraîcheur.

Brouette de 7 400 2 800


récole Récolter les légumes

Sous total 4820

Bio Champs 25
Valeur Valeur
Nature Composantes Illustration Rôle Qté
unitaire totale
Balance Peser les légumes 2 750 1500
électronique afin de les mettre
dans les paniers.

Transpalette 2 .5 T Transporter les 2 2190 4380


palettes de
manutention.
Matériel
et
outillage
Caisse en bois Caisse en bois 15 30 450
produits bio
40x30x22cm -
Pratique, cette
caisse en bois va
vous permettre de
ranger vos fruits et
légumes Bio
Citerne Citerne de 500L 2 1000 2000
servant à préparer
le mélange du
purin d’ortie

Sous total 8330

Nature Composantes Quantité Valeur Valeur


unitaire totale
Matériel et mobilier de bureau Bureau 1 1075 1 075
Chaise 1 761,67 761,67
Pack fourniture du bureau Bloc notes , stylos , 1 400 400
….
Matériel informatique Ordinateur 1 3982,50 3 982,50
Imprimante 1 783,33 783,33
Sous total 7002 ,5
(Voir Annexe 10 : Devis matériel de bureau & matériel informatique)

Bio Champs 26
4. Besoins en matières premières / an (Voir Annexe 11)
Matière première Description Valeur Totale
Semences et arbres Bio Semences de légumes, d’herbes et 15 813
arbres de coing.
Paille 3 tonnes de paille servant à 4 500
préparer les composts.
Fumier Le fumier sert également à 1 000
préparer les composts.
Total 21 330

5. Achat de paniers :
Nombre de paniers Valeur unitaire Valeur totale
80 40 3200

6. Matériel de transport
Location d’une camionnette une fois par semaine notamment le Vendredi pour assurer le
transport des paniers Bio de Berrechid à Casablanca.

Trajet : BioChamps (8km, Route Oulad Abbou, Berrechid) O’self (Rue


d'Ifrane Casablanca)

Coût du trajet : 300 DH

7. Certification annuelle
Les paniers de légumes Bio ne pourront être commercialisés qu’après contrôle et certification
agréée. La certification sera accordée après le contrôle de l’organisme certificateur IMC.
(Institut méditerranéen de certification) que l’entreprise BioChamps a choisi. Une licence
annuelle sera alors délivrée par IMC, attestant l’engagement de l’entreprise à respecter les
conditions de production biologique.

Les certificats « Agriculture Biologique » ou « Produit en conversion » vers l’agriculture


Biologique valident chacun des produits issus de la ferme.

Bio Champs 27
La certification annuelle est de 5588 DH pour toute la ferme. (Voir Annexe 12 : Devis
Certification)

8. Ressources Humaines : (Voir Annexe 13 : Fiche des postes)

Qualification Effectif Rôle


Chef d’exploitation 1 Il planifie, dirige et contrôle les activités de production de
agricole l’exploitation agricole et assure une formation aux
ouvriers
Gardien 1 Chargé de la protection et de la sécurité de bâtiments,
d'équipements ou d'installations techniques ainsi que leur
nettoyage.
Ouvrier 1 L'ouvrier agricole participe à tous les travaux d'une
exploitation, semis , plantation , désherbage , ….
1 Le Comptable est en charge de la tenue des comptes. Il
Comptable rassemble, coordonne, vérifie les données comptables et
réalise les opérations de clôture.

Bio Champs 28
Etude Juridique
La S.A.RL :

La société à responsabilité limitée (SARL) est une société commerciale qui allie entre les
caractéristiques des sociétés de capitaux et celles de personnes

1. Caractéristiques de SARL au Maroc:

 Le nombre d’associés de SARL est compris entre 1 et 50 personnes.


 Le montant du capital social doit être au moins de 10.000 DH, le compte bancaire de
SARL doit contenir au moins un quart de la somme à ne pas utiliser tant que
l’immatriculation au Registre de Commerce n’est pas encore faite.
 La valeur de part sociale doit être supérieure ou égale à 10 DH. Les parts sociales
peuvent être négociables entre conjoints et parents successibles.
 Les apports en nature doivent être objet d’évaluation par un commissaire aux comptes.
 La gestion d’une SARL peut être chargée à une ou plusieurs personnes physiques
responsables.
 Pour prendre des décisions liées à la SARL, il est toujours obligatoire de tenir une
assemblée générale.

2. Les étapes de l’étude juridique :

Etape 1 : Certificat Négatif


Récupérable auprès de l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale qui se
trouve au sein des Centres Régionaux d’Investissements. (Annexe 1 : Demande de certificat
négatif)

Bio Champs 29
 Documents à fournir :
 Une demande sur  Carte d'identité  Photocopie de la carte
imprimé à retirer nationale ou passeport d'identité nationale
auprès du CRI

 Frais :
 50 Dh pour la  100 Dh pour le certificat  20 Dh pour le timbre de
recherche. négatif. quittance

Etape 2 : Établissement des statuts (Voir Annexe 2 : Statuts)


A définir avec le cabinet juridique chargé du dossier de la création.
 Frais :
 Les frais de timbres  Le droit d’enregistrement  Honoraire du cabinet
pour la légalisation : est de 1,5% du capital, juridique.
20dh par feuille. avec un minimum de
1000 Dh.

Etape 3 : Dépôt des statuts


Assurée par le Secrétariat greffier du tribunal de première instance du ressort duquel dépend
notre entreprise. (Le délai de 30 jours à partir de la date de création de notre entreprise).

 Frais :
 Dépôt:250dh.  Taxe notariale: 3dh
 Enregistrement:100dh.  20dh de timbre par feuille

Etape 4: Etablissement des bulletins de souscription et des actes d’apport


Mission à confier aux cabinets juridiques, fiduciaires, notaires, avocats, etc.
 Pièce à fournir:
Le bulletin de souscription signé par les souscripteurs.
Les honoraires du cabinet juridique chargé du dossier sont négociables.

Bio Champs 30
Etape 5 : Dépôt en banque des fonds de souscription et Blocage du montant du capital
libéré
Le dépôt doit être effectué dans un délai de 8 jours à compter de la réception des fonds par la
société. Une attestation de blocage de capital libéré doit être délivrée par la banque.
 Pièces justificatives :
Les statuts, certificat négatif, pièces d'identité.

Etape 6 : Enregistrement de la société (Voir Annexe 3 : Demande d’enregistrement)


Etape assurée par le service d’enregistrement de timbre et la direction régionale des impôts
pour l’enregistrement. Les statuts doivent être enregistrés par les représentants légaux de la
société.
 Frais :
 Frais de dépôt : 1.5% du capital  PV de nomination du gérant : 200dh
(minimum de 1000dhs)  Enregistrement du contrat de bail :
 Frais de timbre : 20dh/feuille 200 Dh

Etape 7 : Dépôt des actes de création et formalités d'enregistrement


Le dépôt des actes se fait au niveau de la Direction Régionale des Impôts représentée au sein
du Centre Régional d'Investissement, dans le mois de l'acte (30 jours) à compter de la date de
l’établissement.
Le contrat de bail ou l'acte d'acquisition doivent être enregistrés dans le mois de leur
établissement.
 Frais :
Honoraire du cabinet juridique. Formalités prises en charge par le guichet unique du CRI.

Etape 8 : Inscription à la patente et l’identifiant fiscale


Les sociétés commerciales s’inscrivent à la Patente, IS et à la TVA. L’enregistrement se fait à la
Direction Régionale des Impôts représenté au sein du Centre Régional d'Investissement.

Bio Champs 31
 Documents à fournir :
 Agrément ou diplôme  Accord de principe pour  Le contrat de bail au
pour les activités les établissements classés l'acte d'acquisition ou
réglementées attestation de
domiciliation par une
personne morale
Il n’y a pas de frais d’inscription.

Etape 9 : Immatriculation au registre de commerce


Au niveau du Tribunal de Commerce représenté au sein du Centre Régional d'Investissement.
 Frais :
Cette opération coûte 350 Dh pour les personnes morales (Dépôt des statuts : 200 Dh ;
immatriculation au RC : 150 Dh) et 150 Dh pour les personnes physiques.

Etape 10 : Affiliation à la CNSS


Cette opération sans frais se fait au niveau de la CNSS représentée au sein du Centre Régional
d'Investissement.

Etape 11 : Publication au journal d’annonces légales et au bulletin officiel

 Pièces à fournir :
Statuts, N° de dépôt au registre de commerce.

 Les frais :
Pour l’annonce légale : selon les tarifs de la publication en vigueur, les frais de légalisation
d’annonce légale sont en moyenne de 8dh par ligne.
Pour le bulletin officiel : selon les tarifs de publication en vigueur, les frais de légalisation du
bulletin officiel sont en moyenne de 4dh par ligne.

Bio Champs 32
Etude Fiscale
1. L’impôt sur les sociétés et l’impôt sur les revenus :
Selon la loi de finance de 2014, les exploitations agricoles réalisant un chiffre d’affaires annuel
inférieur à 5 millions de DH au titre de leurs revenus agricoles sont exonérées de «manière
permanente»
Donc « BioChamps » étant une entreprise qui a pour objet l’exploitation agricole et ayant un
chiffre d’affaire inférieure à 5 millions de DH est exonérée de l’impôt sur le revenu et de l’impôt
sur les sociétés.

2. La taxe professionnelle :
Les bénéfices provenant des exploitations agricoles et de toute autre activité de nature agricole
ne sont pas soumis à la taxe professionnelle.
Donc « BioChamps » est exonérée de la taxe professionnelle.

3. La taxe de services communaux :


Ne sont pas soumis à la taxe de services communaux, les redevables bénéficiant de l'exonération
totale permanente de la taxe d'habitation et de la taxe professionnelle.
« BioChamps » étant exonérée de la taxe professionnelle ne sera pas sera pas imposé par la taxe
des services communaux.

4. Taxe sur la valeur ajoutée


 L’exploitation agricole
La vente par un agriculteur des produits de sa récolte à l'état naturel (céréales, légumes, fruits…)
et que ces produits soient vendus avec présentation commerciale, en détail ne constituent pas
une opération imposable à la T.V.A. ; Ce qui s’applique sur « BioChamps ».
 Matériels à usage agricole
Dans le cadre du Plan Maroc Vert, l’Etat octroie des subventions budgétaires pour l’acquisition
du matériel agricole en vue d’augmenter la productivité à travers le renforcement de la

Bio Champs 33
mécanisation du secteur. Certains matériels qu’utilise « BioChamps » bénéficient de ces
subventions (Voir Annexe 1 : Les aides financières)

Alors que le reste des matériels agricoles seront exonéré (Voir Annexe 1 : Les aides financières).

5. Impôt sur le revenu source (salaires)


Etape 1 : L’affiliation
L’affiliation est l'acte administratif qui permet à la CNSS d'identifier un employeur assujetti en lui
attribuant un numéro d'affiliation spécifique qui lui permet de procéder à la déclaration de
salaire de ses employés et au payement des cotisations correspondantes.

Etape 2 : L’immatriculation
L’immatriculation est l’opération d’identification de nos salariés par la CNSS leur octroyant un
numéro d’immatriculation unique qui permettra :

 De les identifier en tant qu’assurés


 D’enregistrer leur déclaration de salaires et leurs périodes de travail qui constituent
la base de service des prestations.

Etape 3 : La déclaration
Pour l’ensemble des salariés ne figurant pas sur le Bordereau de Déclaration de Salaire (BDS)
Préétabli par la CNSS, nous devons :
 Procéder à leur déclaration sur le formulaire Réf.512-1-10 : «Bordereau de
Déclaration des Salariés Entrants», en renseignant leur numéro d'immatriculation,
leur nom, leur prénom, le nombre de jours travaillé et le salaire perçu;
 Continuer à utiliser le : « Bordereau de Déclaration des Salariés Entrants » jusqu’à ce
qu’ils figurent sur le « Bordereau de Déclaration de Salaires Préétabli » qui est édité
et envoyé par la CNSS.

Etape 4 : Le paiement des cotisations sociales


Le paiement des cotisations afférentes à nos déclarations de salaires spontanées se fera via
le bordereau de paiement des cotisations (BPC).
Le paiement de nos cotisations sociales devra se faire au titre de chaque période et pour chaque
affiliation (Voir Annexe 2 : Le paiement des cotisations sociales).

Bio Champs 34
Etude Financière
I. Hypothèses :

- L’étude financière de notre entreprise « BioChamps » s’étalera sur une durée de trois ans,
incluant trois types de scénarios, à savoir : réaliste, optimiste et pessimiste.
- Au niveau de chaque scénario, nous soulignerons une évolution par rapport au nombre de
clients, et par conséquent, cela impactera le chiffre d’affaire.
- L’évolution du nombre de clients dépendra de la qualité de l’offre proposée par
« BioChamps » et par conséquent de l’évolution de l’image de marque, de la satisfaction de
nos premiers clients, du bouche à oreille positif et de l’impact des autres actions de
communication.
- Le prix du panier de légumes restera stable tout au long des trois années de l’étude.
- Étant donné que notre activité est de nature agricole, et dépend donc de nombre de facteurs
dont les conditions météorologiques, nos prévisions ne prendront pas en considération les
changements climatiques.

II. Montage de l'opération financière :

Pour la réussite du projet, il est impératif de mobiliser des ressources financières après
estimation des frais de fonctionnement et des coûts d'exploitation avec le maximum d'exactitude
possible et ce, en tenant compte de paramètres commerciales, techniques et réglementaires.

Bien que délicate , cette prévision a été réalisée afin de simuler l'équilibre financier de cette
opération et de fixer les limites d'exploitation qui garantiront la viabilité de ce projet par une
évaluation des principaux indicateurs de gestion et estimation éléments patrimoniaux et
financiers (charges d'exploitation et chiffre d'affaires prévisionnels).

III. Estimation du Chiffre d’affaire :

Notre ferme ‘’BioChamps’’ met à la disposition de ses consommateurs un nombre de paniers de


légumes par semaine pour chaque saison à un prix de 180 dhs comme le démontre l’étude
commerciale, livrés auprès de notre distributeur OSelf, afin que nos abonnés puissent les
récupérer.

Notre chiffre d’affaire sera le résultat des recettes issues de la vente des paniers de légumes
biologiques.

Bio Champs 35
 Base de Calcul du Chiffre d’affaire : Scénario optimiste

2015 2016 2017


Prix du panier 180 180 180
Nombre de paniers 40 50 63
vendus/semaine
C.A annuel 374400 468000 589680
Evolution de CA 0 25% 26%
Total CA=1.432.080

Le nombre de panier d’une année à une autre augmente de 25% ce qui entrainera une légère
augmentation du chiffre d’affaire annuel. De 2015 à 2016 une augmentation de 25 % et de 2016
à 2017 une augmentation de 26%.

Evolution du chiffre d'affaires ( Scénario


optimiste )
700000

600000

500000

400000

300000

200000

100000

0
2015 2016 2017

 Base de calcul du chiffre d’affaire : Scénario réaliste

2015 2016 2017


Prix du panier 180 180 180
Nombre de paniers 30 35 41
vendus/ semaine
C.A annuel 280800 327600 383760
Evolution de CA 0 16,66% 14,63%

Total du CA annuel=992160

Bio Champs 36
Le nombre de panier d’une année à une autre augmente de 15 % ce qui entrainera une légère
augmentation du chiffre d’affaire annuel. De 2015 à 1016 une augmentation de 16,66% et de
2016 à 2017 une augmentation de 14,63%.

Evolution du chiffre d'affaires ( scénario réaliste )


450000
400000
350000
300000
250000
200000
150000
100000
50000
0
2015 2016 2017

 Base de calcul du chiffre d’affaire : Scénario pessimiste


2015 2016 2017
Prix du panier 180 180 180
Nombre de paniers 15 17 19
vendus
C.A annuel/semaine 140400 159120 177840
Evolution de CA 0 13,33% 11,76%
Total du CA annuel=477360
Le nombre de panier d’une année à une autre augmente de 10 % ce qui entrainera une légère
augmentation du chiffre d’affaire annuel. De 2015 à 1016 une augmentation de 13,33% et de
2016 à 2017 une augmentation de 11,76%.

Evolution du chiffre d'affaires ( Scénario pessimiste )


200000
180000
160000
140000
120000
100000
80000
60000
40000
20000
0
2015 2016 2017
I.

Bio Champs 37
IV. Les modes de financement
 Le scénario de financement : Le financement de notre projet par fonds propres.
Notre entreprise a besoin de 720000 DH vu la nature de son activité (l’exploitation d’une ferme
biologique de 23232,3m², une somme qui sera partagée entre les associés à travers leurs
apports.

V. Le Bilan d’ouverture
Le bilan d’ouverture retrace le patrimoine de l’entreprise à l’ouverture, il faut mentionner qu’on
a consacré un montant de 18006 DH à la trésorerie immédiate pour faire face aux dépenses au
jour le jour non clairement identifiées.
(Voir Annexe 1 : Bilan d’ouverture)

VI. Le Compte des produits et charges


Le compte des produits et charges permet de lister toutes les recettes encaissées par l’entreprise
« Biochamps » et toutes les dépenses qu’elle a consommé sur une période de 12 mois pendant
trois années 2015, 2016 et 2017.

Nous avons appliqué à notre CPC également le principe des trois scénarios, dans la mesure où le
résultat net dépend du chiffre d’affaire qui change de scénario à un autre.

Chiffre d’Affaire

2015 2016 2017


Scénario Optimiste 149213.988 153982.548 261946.0966

Scénario Réaliste 55413.98805 13482.54805 55886.09665


Scénario Pessimiste -85286.01195 -155057.452 -150113.9034

Le graphe ci-dessous nous présente l’état de santé financière de « Biochamps » en mettant en


évidence l’évolution du résultat net durant les 3 premières années en fonction des trois
scénarios.

Bio Champs 38
Evolution du Résultat net en fonction du
300000 scénario
250000
Scéario Optimiste
Résultat Net

200000
Scéario Réaliste
150000
Scéario Pessimiste
100000

50000

0
2015 2016 2017
Année

Le résultat sera positif durant les trois premières années concernant les deux scénarios optimiste
et réaliste, par contre il sera déficitaire pour ce qui est du scénario pessimiste.

Cette différence concernant le résultat net s’explique par la différence du chiffre d’affaire réalisé
par « BioChamps » en fonction des trois scénarios. Puisque ce dernier varie par rapport au
nombre de paniers vendu.

Dans l’optique de réaliser un résultat positif et vu la taille de notre investissement, il est


nécessaire d’obtenir un chiffre d’affaire évoluant au minimum de la même manière que celui du
scénario réaliste.

Donc, dans les deux scénarios, optimiste et réaliste, le rapport entre le chiffre d’affaire et les
achats est positif, ce qui fait que notre projet est rentable à court terme.

(Voir Annexe 2 : Scénarios )

VII. L’ESG
L’Excédent Brut d'Exploitation est une ressource d’exploitation qui permet de mesurer la
performance réelle d’une entreprise sans tenir compte de l’impact des décisions fiscales
(amortissements ou/et provisions) ou financières qu’elle a pu prendre.

En le rapportant au CAHT dans notre cas, on peut apprécier la profitabilité de l’activité de notre
entreprise. (La profitabilité retrace l’aptitude de l’activité à générer des profits.)

Bio Champs 39
Années La profitabilité de l’activité de l’entreprise
2015 EBE/CAHT = 81476,708/280800=29,01%
2016 105655,74/327600=32,25%
2017 146211,822/383760=38,09%
(Voir Annexe 3 : ESG)

VIII. CAF
La CAF représente la trésorerie susceptible d’être obtenue du fait de l’activité courante de
l’entreprise, en d’autres mots, nous parlons de trésorerie potentielle. Cet indicateur nous permet
de connaitre le potentiel de financement de l’entreprise.

Pour notre scénario optimiste, notre CAF est positive, ce qui nous permettra de rémunérer nos
actionnaires et de financer notre activité courante.

Alors que pour le scénario réaliste, la CAF est négative en 2015 ce qui implique que les associés
ne seront pas rémunérés et que nous devrons trouver un moyen pour financer nos charges
courantes.

Tandis qu’elle est positive en 2016 et 2017 mais moins importante que dans les scénarios
optimistes, donc les bénéfices seront moins importants et nous devront financer nos charges
courantes en les suivant leurs évolutions de prêt..

Et enfin pour notre scénario pessimiste, notre CAF est négative, donc pas de rémunération pour
les actionnaires et pas de fonds pour financer nos charges courantes.

(Voir Annexe 4 : CAF)

IX. Coût de revient


Le coût de revient désigne la somme des charges qui ont été engagées afin de produire un
produit ou un service. La différence entre le chiffre d'affaires dégagé par un produit ou service et
son coût de revient permet ainsi de connaître la rentabilité de ce produit ou service.

Alors en 2015 « BioChamps » dégage une rentabilité de 283800-


(30*52*124.7176462)=89240.47193 DH.

Donc pour un panier on a une marge de 89240.47193/30/52=57.20543DH.

Nos prévisions pour 2015 indiquent une rentabilité de 328100-


(35*52*124.0355955)=102355.2162DH.

Donc pour un panier on a une marge de 102355.216/35/52=56.23912977DH.

Et enfin nos prévisions pour 2017, montrent que « BioChamps » sera rentable à hauteur de
384360-(41*52*127.8743308)=111731.9267DH.

Bio Champs 40
En outre une marge par panier de 111731.9267/41/52=52.40709509DH.

Ce qu’on peut déduire, c’est que la vente des supports paniers a été très bénéfique dans le
mesure où elle permet d’augmenter la rentabilité et la marge par panier.

(Voir Annexe 5 : Coût de revient)

1. Le seuil de rentabilité et le point mort

Le seuil de rentabilité est le niveau d’activité (chiffre d’affaires) à partir duquel l’entreprise
commence à être rentable, c'est-à-dire être capable de payer ses charges fixes.

Le point mort, est le moment auquel on atteint le seuil de rentabilité. L’entreprise commence à
réaliser des bénéfices quand elle dépasse ce point, la seule différence réside dans le fait que ce
dernier est exprimé en jours.

 Scénario pessimiste :

Le chiffre d’affaire qui nous permet d’être rentables est de 321544,6 DH, c'est-à-dire après 816
jours pour la première année, cette durée assez longue s’explique par le nombre faible de ventes
dans ce scénario.

 Scénario réaliste :

Dans ce scénario, pendant la première année, le chiffre d’affaire qui nous permet d’être rentable
est de 308821,3 DH, c'est-à-dire après un peu plus d’un an (392 jours), les ventes étant plus
élevées que dans le scénario précédent.

 Scénario optimiste

Dans ce scénario ou les vente sont le plus élevées, il nous faut moins d’un après le démarrage de
notre activité pour assurer notre rentabilité (291 jours), à savoir lors de l’atteinte d’un chiffre
d’affaire de 305796,3 DHS.

Ce que nous pouvons en conclure est que Le scénario pessimiste nous impose une longue durée
avant d’assurer la rentabilité, il faudra donc optimiser nos ventes afin de pouvoir atteindre le
plus vite possible notre objectif à savoir notre seuil de rentabilité et notre point mort, cela passe
évidemment par un nombre de ventes assez conséquent, le maximum que l’on puisse atteindre
étant la vente de 40 paniers par semaine pendant la première année générant un point mort de
291 jours et un seuil de rentabilité de 305796,3 DH.

(Voir Annexe 6 : Seuil de rentabilité et Point mort)

2. Le budget de trésorerie :

Bio Champs 41
Le budget de trésorerie est un instrument de prévision très important pour la gestion de
l’entreprise à court terme.

C’est un outil qui permet de prévoir les difficultés prochaines d’une entreprise et qui conduit à la
prise de décision afin d’assurer son fonctionnement et sa survie.

Dans les scénarios réaliste et optimiste nous constatons des soldes cumulés positifs ou une
trésorerie excédentaire. Cela veut dire que « BioChamps » n’a pas de problème de financement à
court terme.

Alors que pour le scénario pessimiste nous avons des soldes cumulés négatifs ou trésorerie
déficitaire, donc il va falloir agir sur nos encaissement et décaissements afin de régler nos
problèmes de financement à court terme. (Voir Annexe : Plan de trésorerie)

Bio Champs 42
Conclusion

Le marché biologique connaît une progression considérable à travers le monde. Le Maroc


essaie lui aussi de suivre la tendance internationale, surtout qu’il dispose de potentialités
importantes dans ce domaine.

Aujourd’hui, le manque d’investissements en ce domaine se fait ressentir, alors que les


consommateurs de produits biologiques deviennent une cible de marché à part entière. C’est
dans cette lancée que nous avons pensé à mettre en place une production de légumes
biologiques via l’exploitation d’une ferme située dans les environs de Berrechid. Le choix de cet
emplacement se fonde sur la proximité de la ferme de la ville de Casablanca ainsi que sur
le fait qu’elle n’ait jamais été exploitée, chose qui la rend propice à l’exploitation biologique.

« BioChamps » offre une panoplie de légumes, tous issu de l’agriculture biologique dans
le but de réponde à un besoin grandissant chez le consommateur qui répond à la devise : Esprit
sain dans un corps sain.

En se basant sur l’ensemble des études effectuées (Documentaire, Commerciale,


Technique, Juridique, Fiscale & Financière) dans l’optique du lancement du projet, nous pouvons
conclure que le projet est rentable à court terme et bénéficie d’un environnement idéal qui
favorise son développement et son épanouissement.

Notre entreprise dispose donc de toutes les conditions nécessaires qui garantissent sa
bonne marche ainsi que son développement prospère.
« BioChamps » s’engage auprès de l’ensemble des consommateurs à offrir un produit digne de
toutes leurs attentes, remplissant tous les gages de qualité dans la perspective de pérenniser sa
position et sa relation auprès de ses clients.

Bio Champs 43
Annexes

Bio Champs 44
Annexes : Etude Documentaire
Annexe 1 : Principaux types de production au Maroc

Types de Espèces fruitières Espèces maraîchères Espèces PAM


production

Cultivées Oranger, Tomate, poivron, melon, Câprier,safran,verveine,henérosa,la


clémentinier, aubergine, carotte, vande,jasmin,citronnelle
olivier, pommier, courgette, haricot
prunier, vigne,
noyer
Non Cultivées Arganier Néant Romarin, thym, sauge, cumin,
origan, coriandre, laurier rose,
fenouil, lavande, marjolaine, basilic,
pin, camomille, armoise...
Source : IAV Hassan II, Complexe Horticole d’Agadir

Bio Champs 45
Annexes : Etude Commerciale

Annexe 1 : Les concurrents sur l’axe Mohammedia – Casablanca

Bio Champs 46
Annexe 2 : Conception du Site Web & Devis

Bio Champs 47
Devis

Solutions for your IT Date : 5/1/2014

À Mme Najlae KARMOUNI

Devis N° : 010514-003/2014

Description Qté Prix unitaire Remise Total de la ligne

Conception, réalisation et mise en 1


5000 1 000 4000
ligne d’un site Vitrine

Total Remise 1 000

Total HT 4000

TVA 20% 800

Total TTC 4800

Arrêtez le présent devis à la somme de : QUATRE MILLE HUIT CENTS DHS ___________________

P.S. Le paiement : 50% au début du projet, 50% à la livraison


Pour toute information concernant ce devis ou pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas
à me contacter personnellement au 0640741678.
Veuillez agréer l'expression de nos sentiments distingués.

Mme. MAAD Aabir – AGO Solutions


Manager

Bio Champs 48
Annexe 3 : Devis Impression

Bio Champs 49
Annexe 4 : Confirmation de O’Self

Re: Bio Champs‫‏‬


oself med Ajouter aux contacts 04/05/2014

À : Sanaa ghendour

Bonjour Mlle Sanaa, suite à nos multiple échange , et suite aux arguments que vous avais avancés je
suis d accord pour ramener la marge du magasin a 25. Dh . Bien entendu on procédera par le concept
de dépôt vente avec livraison chaque vendredi . Le payement se fera facture sur facture.

Cordialement.
Envoyé de mon iPhone

Le 4 mai 2014 à 16:00, "Sanaa ghendour" <sanaag@live.fr> a écrit :

Bonjour Monsieur,

Suite à notre conversation téléphonique, nous attendons votre précision par rapport à votre
commission/ panier.

Bien à vous.

Bio Champs 50
Annexes : Etude Technique
Annexe 1 : Plan cadastral de la ferme

Bio Champs 51
Annexe 2: Liste et caractéristiques des légumes & herbes aromatiques

Légumes & Herbes Période de Durée de Conservation Irrigation Profondeur &


Aromatiques culture (mois) croissance sous-terraine (Tuyaux) Espacement
Acur De 04 à 07 3 mois 4 mois 1T 1cm - 60cm
Ail De 08 à 12 1 mois 1 an 1T 2cm - 10cm
Aubergine De 04 à 12 3 mois 4 mois 1T 0.5cm
Betterave De 02 à 08 1 mois 4 mois 2T 2cm - 15cm
Carotte nantaise De 01 à 06 3 mois 1 an 3T 1cm - 1cm
Carotte moussaka De 06 à 12 3 mois 1 an 3T 1cm - 1cm
Céleri De 05 à 10 3 mois 1 an 1T 1cm - 1cm
Choux De 02 à 09 3 mois 1 an 1T 1cm - 1cm
Coing De 03 à 07 1 an 4 mois 1T -
Concombre De 04 à 07 3 mois 4 mois 1T 1cm - 60cm
Courgette De 04 à 06 45 jours 3 mois 1T 1cm - 1cm
Epinard De 09 à 11 1 mois 2 mois 1T 1cm - 1cm
Fenouil De 07 à 09 3 mois 4 mois 1T
Fève d’eau De 11 à 01 3 mois 3 mois 1T 5cm - 15cm
Fève normal De 09 à 12 3 mois 3 mois 1T 5cm - 15cm
Fluo De 02 à 05 3 mois 2 ans 1T
Haricot De 02 à 09 1 mois 3 mois 1T 2cm - 5cm
Laitue De 03 à 10 1 mois 2 mois 1T 0.5cm– 30cm
Lavande De 02 à 05 3 mois 2 ans 2T -
Menthe De 02 à 05 3 mois 2 ans 2T -
Navet De 03 à 05 45 jours 21 jours 3T 1cm - 1cm
De 09 à 10 45 jours 21 jours 3T 1cm - 1cm
Oignon jaune De 10 à 12 1 mois 1 an 1T 3cm - 15cm
Oignon rouge De 08 à 09 1 mois 1 an 1T 3cm - 15cm
Persil De 03 à 07 45 jours 1 an 1T 1cm - 1cm
Petits pois 60 De 08 à 12 60 jours 1 mois 1T 3cm - 15cm
Petits pois d’hier De 01 à 02 3 mois 2 mois 1T 3cm - 15cm
Poivron De 04 à 12 3 mois 4 mois 1T 1cm - 40cm
Pomme de terre De 01 à 03 3 mois 1 an 1T 10cm - 35cm
De 08 à 10 3 mois 1 an 1T 10cm - 35cm
Radis De 03 à 06 21 jours 1 mois 2T 0.5cm - 3cm
Tomate De 04 à 12 3 mois 4 mois 1T 1cm - 70cm

Bio Champs 52
Annexe 3 : Planification de la ferme

1. Parcellisation

2. L’association des cultures :

L’association de cultures consiste à mettre ensemble ou à proximité les plantes “qui s’entendent
bien” et sont par-là capables :
- De se stimuler dans leur développement,
- De se protéger des parasites et aléas climatiques,
- De s’associer pour améliorer leurs productions en qualité (affinement des
arômes) et en quantité.
Cette méthode, appelée aussi « Compagnonnage » permet aux légumes de bien pousser en
groupe, toutefois, il faut se rendre compte que chaque végétal doit disposer de suffisamment
d’espace, d’eau et de lumière ainsi qu’il ne faut pas associer les plantes de la même famille
(racine – feuille – fleur – fruit). (Voir tableau ci dessous)

Bio Champs 53
Légumes Associations favorables Associations défavorable
Ail Carotte – tomate Pois – haricot – chou
Aubergine Pois -
Betterave Choux– radis– laitue – oignons Haricot
Carotte Radis – salade – fève – oignons – tomate -
Céleri Tomate – choux fleurs Laitue – persil
Chou Oignons – salade – épinard Tomate
Concombre Céleri – tomate – laitue - fève – oignons -
Courgette Haricots Pomme de terre
Epinards Fève - aubergine – chou - céleri - oignon – pois -
Fève & haricot Betterave - chou – carotte – maïs - tomate Fenouil – ail
Navet Salade + épinard -
Oignon Betterave - chou - carotte - laitue - pomme de Fève – haricot – pois
terre, tomate
Poivron Tomate – aubergine -
Radis Fève – chou – concombre – laitue - pois - tomate -
Tomate Carotte – oignon - persil – pois – radis Fenouil - pomme de terre –
chou

3. La rotation des cultures :

Cette technique représente un élément important du maintien ou de l'amélioration de


la fertilité des sols et donc un atout pour l'augmentation des rendements.

On parle de rotation culturale lorsque différentes cultures se suivent dans un certain ordre sur la
même parcelle, la même succession de cultures se reproduisant dans le temps en cycles
réguliers.

La rotation culturale consiste à ne pas laisser sur un cycle de culture se suivre deux fois la même
plante ou des plantes de la même famille sur une parcelle. Il est possible de faire alterner des
familles différentes. On peut également alterner des espèces semées à l'automne et d'autres au
printemps. (Voir tableau ci dessous)

Bio Champs 54
 Famille des légumes : généralement, on commence par les racinaires, on enchaîne par les
feuilles ensuite les fleurs et finalement les fruits.

Légumes - Racine Légumes – Feuille Légumes - Fleur Légumes – Fruit

Ail Arroches Artichaut Aubergine


Betterave Céleri-branche Brocoli Concombre
Carotte Chicorée Choux fleur Cornichon
Céleri rave Chou Cresson Toutes les fleurs Courge
Échalote Epinard Courgette
Navet Fenouil Fève
Oignon Laitue Haricots
Radis Mâche Mais
Panais Poireau Piment
Pomme de terre Aromatiques Pois
Tomates
Céréales

Bio Champs 55
Annexe 4 : Techniques de maintien

 Paillage :

Technique qui consiste à placer au pied des plantes des matériaux


organiques et minéraux pour le nourrir et/ou le protéger.

Le paillage présente plusieurs avantages. Entre autres :

- Protéger les racines de la plante par de la paille pour


que l’eau ne s’évapore pas
- Conserver l'humidité du sol (pour éviter d’arroser 3 fois par jour)
- Eviter l'apparition de ''mauvaises herbes''
- Préserver les lignes des chaque parcelle (ne permet pas au gazon de pousser qui peut
conduire à une confusion des lignes)
- Créer un habitat propice au développement d'insectes alliés.
- Se transformer en matière organique pour nourrir le sol

 Purin d’ortie :

Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour


stimuler la croissance des plantes (riche en azote) mais
également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons
et acariens. Le purin d’orties n’est pas un traitement
curatif contre les maladies mais un traitement préventif
grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.

- Engrais efficace : Les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve
dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d’orties
apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux.
- Répulsif contre les parasites : S’il est moins concentré et pulvérisé directement sur
les feuilles, le purin d’orties aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en
général, les pucerons et certains acariens.

Bio Champs 56
 Préparation du purin d’ortie

On met 10kg de purin d’ortie dans 100L d’eau dans une citerne

On met un grand bâton dans la citerne et on mélange 2 fois, on constate la


montée de quelques graines sur la surface

On répète l’opération pendant 8 jours

On filtre le mélange à l’aide d’un filtre pour bloquer le passage des graines

On met le jus dans une autre citerne qu’on doit aérer car le jus est très
concentré et peut conduire à des explosions

Ensuite, on mélange 1L de jus dans 10 L d’eau

Finalement, on utilise le jus en tant qu'engrais (remplacer les pesticides


-
chimiques)

Bio Champs 57
 Les insectes auxiliaires :

Les insectes auxiliaires s’installent naturellement dans la ferme. Ces des êtres vivants du jardin
qui sont indispensables à la santé des plantes. Ils participent à l'équilibre des écosystèmes. Il
existe deux types d’auxiliaires : Les polinisateurs & les prédateurs.

Types d’insecte Insectes Description

Principalement : Véritables transports en commun pour grains


 Pollinisateurs
- Abeilles de pollen, les insectes pollinisateurs sont des
- Bourdons acteurs majeurs du fonctionnement de la
Nature et des cultures. Ils sont indispensables
à la formation de nombreux fruits et à la
reproduction de huit plantes sur dix.

 Prédateurs - Carabes Ces chasseurs sont des «insecticides»


- Coccinelles naturels et non polluants, traquant nuit et
- Guêpes jour et sept jours sur sept les insectes dont ils
- Parasitoïdes se nourrissent, ils sont de précieux alliés du
- Araignées jardinier. Toutefois, ces prédateurs ont
- Recycleurs besoin de nourriture pour survivre. Il est
- Scarabée judicieux de tolérer quelques pucerons et
Rhinocéros quelques chenilles dans le jardin, sinon vos
insectes prédateurs quitteront le jardin pour
aller se nourrir ailleurs.

 Le compostage :

Le compostage est l’acte le plus simple de valorisation de déchets. Le compost provient de la


transformation aérobie de déchets organiques par le biais de microorganismes. Le produit
obtenu se transformera dans le sol en humus (matière fertile du sol), très utile en agriculture.

Le processus aboutit à la production d’un engrais naturel qui est bel et bien le compost.
Incorporé à la terre, le compost restitue la matière organique et les éléments nutritifs qui
l’enrichissent.

Bio Champs 58
1. De la matière 2. Des matières 3. Choisir et 4. Préparer des
organique à l'humus : organiques au aménager l'espace : matières à
Toutes les matières compost: composter:
préparer 4 fosses peu
provenant des êtres Pour produire du profondes et proches Stocker les matières
vivants compost, les pour: en tas près des
(déjections, feuilles et agriculteurs choisissent
-Délimiter l'espace de fosses, et contrôler
bois morts, cadavres des matières
travail qu'elles ne pourissent
... appelées matières organiques et
contrôlent les pas. Accumuler au
organiques), sont -Faciliter le contact minimum 1 m3 de
réutilisées. Elles sont processus de leur entre la matière
dégradation et de leur matières
dégradées et organique et le sol, et diversifiées, riches en
transformation
transformées par une la remontée des êtres carbone et en
biologique.
multitude d'êtres vivants vers le tas. azote, pour monter un
vivants pour donner -Retourner le compost tas de compost
de l'humus, la matière d'une fosse dans
fertile des sols. l'autre

5. Monter le tas de 6. Finaliser et protéger 7. Surveiller et 8. Surveiller la


compost : le tas : entretenir le tas & Gérer température:
Monter le tas comme un Allonger le tas en l'ai et l'eau:
Le travail des micro
millefeuille : une couche longueur en gardant la Pour bien organismes est
de matières sèches même largeur et composter, surveiller responsable d'une
(pailles) suivie d'un bon hauteur. Donner une l'humidité, l'aération et élévation de la
arrosage, puis une ferme bombée pour la température du tas : température. Le tas doit
couche de matières laisser s'écouler l'eau de éviter tout exès. Une atteindre 65 à 70 °C au
humides (fumier, herbes pluie. bonne surveillance est le bout de quelques
fraîches ...), un peu de secret de la réussite. jours, et ne pas dépasser
couvrir le tas de terre de
cendre comme du sel cette température.
paille, branchages... pour Maintenir 50 à 60%
dans la cuisine ou de
le protéger des animaux d'humidité, et de 5 à Suivre ainsi chaque jour
terre, une autre couche
et des conditions 20% d'air. l'évolution de la
de matières sèches, et
climatiques défavorables températuer, surtout au
ainsi de suite
début

Bio Champs 59
Annexe 5 : contrat de bail rural et conditions de location

CONTRAT TYPE DE BAIL A FERME DE CINQ ANS RENOUVELABLE

ENTRE LES SOUSSIGNES

Le propriétaire :

1. Monsieur SANHAJI MANI Mohammed

Demeurant à Casablanca 13 rue termidi Titulaire de la CIN N°B234535

Fils de Abbas ET Fatima

Les locataires :

2. Entreprise BioChamps

Registre de commerce :………………………………………………………..

A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

 Location d’un terrain agricole se situant à KM 8 route oulad abbou ,Berrechid


 Loyer annuel : 10 000 DH

ARTICLE 1 – DESIGNATION
La ferme, consistant en un édifice d’exploitation et terres de diverses natures, telle qu’elle figure
au cadastre rénové́ de la Commune comme suit :

En la Commune de LAKHYAYTA SAHEL, BERRECHID

Bio Champs 60
ARTICLE 2 – ETAT DES LIEUX
Les preneurs prendront les biens loués dans l’état où ils se trouveront à la date de leur entrée en
jouissance.
Conformément aux prescriptions de l’Article L 411-4 du code Rural , un état des lieux sera établi
contradictoirement et à frais communs dans le mois qui précè de l’entrée en jouissance ou dans le
mois suivant celle-ci.

Passé ce délai, la partie la plus diligente établit un état des lieux qu’elle notifie à l’autre partie par
lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Cette dernière dispose, à compter de ce
jour, de deux mois pour faire ses observations sur tout ou partie du projet ou pour l’acception .
Passé ce délai , son silence vaudra accord et l’état des lieux deviendra définitif et réputé́ établi
contradictoirement.

ARTICLE 3 – DUREE
Ce bail est conclu pour une durée de CINQ années entières et consécutives qui prendront cours
le 10/07/2014

Les parties peuvent convenir, entre elles, d’une durée supérieure : 12 ans, 15 ans, ou davantage .

Au moment du renouvellement du bail , les preneurs ne pourront refuser l’introduction d’une


clause de reprise à la fi n de la sixièmeannée de bail renouvelé́ au profit du conjoint ou d’un ou
plusieurs descendants majeurs ou émancipes qui devront exploiter personnellement

ARTICLE 4 – CLAUSES et CONDITIONS


Ce bail est soumis aux dispositions du Statut du Fermage , aux usages locaux et aux clauses et
conditions suivantes que les parties s’obligent , chacune solidairement entre elles , à exécuter et
accomplir :

Bio Champs 61
1. JOUISSANCE – Ils jouiront de la proprié́té sans commettre, ni souffir qu’il y soit fait des
dégâts ou des dégradations.
2. EMPIETTEMENT – USURPATION – Ils s’opposeront à tous empiétements et à toutes
usurpations et devront avertir les bailleurs de tout ce qui pourrait se produire dans le
délai prescrit, sous peine de tous dépens, dommages intérêts. Ce délai est en principe de
huit jours.
3. DESTINATION DES LIEUX – Ils ne pourront changer la destination du domaine loué qui est
strictement à vocation agricole.
4. REPARATION LOCATIVES OU DE MENU ENTRETIEN – Ils devront, pendant tout le cours du
bail entretenir tous les édifices en bon état de réparations locatives , si elles ne sont pas
occasionnées ni par la vétusté , ni par le vice de la construction ou de la matière, ni par
force majeure.
5. GROSSES REPARATIONS – RECONSTRUCTION – CONSTRUCTIONS NOUVELLES – Les
grosses réparations, les travaux de reconstruction ou de constructions nouvelles seront à
la charge exclusive des locataires en cas de résiliation une indemnité sera versé au profit
des locataires en prenant en compte la durée d’amortissement prévu au préalable.
6. ASSURANCE Les preneurs devront , pendant tout le cours de ce bail , assurer contre
l’incendie, la tempête et la grêle pour une somme suffisante : leur mobilier, le matériel
d’exploitation, leurs bestiaux , leurs récoltes et , plus généralement , tous les biens leur
appartenant garantissant la ferme. Ils s’assureront également contre les risques locatifs et
s’il y a lieu, contre le recours des voisins.

Cependant, le fait de ne pas être assuré contre la tempête et la grêle , ne peut être un cas de
résiliation de bail.

Ils en paieront les primes et cotisations à leurs échéances et en justifieront le paiement aux
bailleurs ou à un mandataire par présentation des quittances.

L’assurance des bâtiments contre l’incendie, la tempête et la grêle est à la charge des bailleurs.

7. COURS, CHEMINS PRIVES – Ils veilleront à réparer et à entretenir les chemins d’accès à la
ferme ne relevant pas du domaine public.

Bio Champs 62
8. TERRES, PRES ET PLANTATIONS PERENNES – Ils laboureront , ensemenceront et
cultiveront les terres et façonneront les plantations pérennes en temps et saison
convenables, selon des méthodesrationnelles de cultures en vue d’obtenir des produits
de qualité.́

ARTICLE 5 – CESSION ET SOUS-LOCATION-ECHANGES DEPARCELLES


En application de l’Article L 411-35 du Code Rural , toute cession de bail est interdite , sauf si la
cession est consentie, avec l’agrément des bailleurs, au profit du conjoint du preneur participant
à l’exploitation ou aux preneurs ayant atteint l’âge de la majorité (ou ayant été émancipés ). A
défaut d’agrément des bailleurs, la cession peut êtreautorisée par le Tribunal Paritaire.

Toute sous-location est interdite.

ARTICLE 6 – CHANGEMENT DE NATURE DE CULTURE


Les preneurs pourront également procéder au retournement de parcelles de terres en herbe ou à
la mise en herbe de parcelles de terres, afin d’améliorer les conditions d’exploitation. Ils pourront
également dans les mêmes conditions , mettre en œuvre des moyens culturaux non prévus a u
bail.

Les preneurs ne pourront en fin de bail prétendre , du fait de ces améliorations, à une indemnité,
sauf clause ou convention contraire.

ARTICLE 9 – INDEMNITE AU PRENEUR SORTANT


A leur départ , les preneurs sortants pourront prétendre à ind emnité pour les améliorations
apportées à l’exploitation.

L’indemnisation devra tenir compte , éventuellement, des frais engagés par les preneurs lors de
plantations pérennes , ainsi que des droits de plantation qu’ils ont apportés et pour les
constructions et assainissements.

ARTICLE 12 – FRAIS DIVERS

Bio Champs 63
Le montant des droits d’enregistrement et autres frais de ce bail sont à la charge des preneurs qui
s’y obligent.

Fait et rédigé́ en autant d’originaux que de parties en cause.

A .........................., le ..........................

Fait en ............ exemplaires

Signatures

Bio Champs 64
Annexe 6 : Devis des équipements hydro-agricoles

Bio Champs 65
Annexe 7 : Devis Construction

Date : 21/04 /2014

BIOCHAMPS

DEVIS N°0278/2014

Magasins et hangars Superficie (m²)

3 Magasins - 15m²(5x3)

- 250m²(20x12, 5)

-20m²(4x5)

Toilettes bloc -10m²(5x2)

Chambre -10m²(3x2, 85)

Bureaux -20m²(5x4)

Prix Dh. HT
202 500

TVA 40500

Montant Dh. TTC 243


000

Bio Champs 66
Annexe 8 : Devis panneaux photovoltaïques

Bio Champs 67
Bio Champs 68
Annexe 9 : Outils manuels de base

Bio Champs 69
Annexe 10 : Devis matériel de bureau & matériel informatique

Bio Champs 70
Annexe 11 : Devis de la matière première

Semences Quantité (g) Montant

Acur 250 120


Ail 1000 30
Aubergine 250 150
Betterave 250 30
Carotte 250 180
Céleri 250 75
Choux 10000 120
Concombre 250 120
courgette 250 120
Epinard 500 220
Fenouil 250 90
Fève d’eau 1000 70
Fève normal 1000 15
Haricots 1 000 150
Laitue 1000 70
Navet 250 30
Oignons jaunes 1000 3
Oignons rouges 1000 300
Persil 1000 30
Petits pois 1000 20
Poivron 250 150
Pommes de terre 1000 10
Radis 250 30
Tomate 1000 300
Total 2433

Bio Champs 71
Arbres non Nombre d'arbre Prix unitaire Prix Total
renouvelables
Coing 20 30 600
Lavande 198 10 1980
Total 2580

Semences Superficie (m²) Prix unitaire Prix Total


Basilic 48 15 720
Fluo 72 100 7200
Menthe 288 10 2880
Total 10800

Total Global
15813
des semences

Bio Champs 72
Annexe 12 : Certification

Agadir, le
04/05/2004
BIOCHAMPS
Km 8, Route Ouled Abbou, Berrechid -
MAROC
A l’attention de : Mme. GHENDOUR SANAÂ

Objet: devis pour la certification Biologique

1. Tarif annuel de base : EURO 300


REGLEMENT CE 2. Coût de certification de Production EURO 8
EUROPE Végétale:
3. Coût de certification de Transformation des EURO 200
produits de la ferme :

TOTAL (H.T) EURO 508


5588,00 DH

Services fournis:
Les tarifs susmentionnés couvrent les services suivants:
- Les inspections prévues par le plan ordinaire des inspections d’IMC;
- Les activités d’évaluation effectuées par les services de certification d’IMC;
- Les documents de certification délivrés par IMC.
Pour chaque inspection et/ou analyse additionnelle, en dehors du plan ordinaire des
inspections et des analyses d’IMC, l’opérateur devra payer 200 € en plus et les coûts
réels d’éventuelles analyses de laboratoire s’elles sont prévues.

Pour toute information, n’hésitez pas à nous contacter.

Veuillez agréer nos salutations les plus distinguées.

RESPONSABLE OPERATIONNEL DES


SERVICES

BADR EL FARTASS

Bio Champs 73
INSTITUT MEDITERRANEEN
DE CERTIFICATION

DEMANDE D’ENTREE
AGRICULTURE BIOLOGIQUE-MAROC

Bio Champs 74
*AB//MD07303120201001000000000000101001*

AB MD.73 RV.03
DEMANDE D’ENTREE AGRICULTURE BIOLOGIQUE
Début de validité::
Règlement CE- MAROC
01/02/2012

Rev. Motivation Prepared by Verified by Approved by


03 Modification suite à la M. Mraihi M. Mraihi R. Ciucciomei
révision du système qualité
2011
INFORMATIONS SUR LE DEMANDEUR (en majuscules)

Mr/Mme CIN :

Né/e: lieu Date :

Code de taxation :

Adresse de résidence : N.

Adresse Postale :

Ville Pays :

Tel: Fax: Portable:

INFORMATIONS SUR L’EXPLOITATION AGRICOLE (en majuscules)

Nom de l’exploitation Code de taxation

Adresse N.

Ville Pays :

Tel. Fax. E-mail

Remarques

Superficie totale : Superficie Agricole Utile :

Superficie non biologique Superficie biologique :

PRODUCTION AGRICOLE
 céréales  cultures maraîchères  cultures industrielles  arbres fruitiers

 oliviers  cultures fourragères  vignobles  pépinière et semences

 cueillette de plantes et fruits sauvages  plantes aromatiques et médicinales

Bio Champs 75
PRODUCTION ANIMALE
équidés  bovins  ovins  caprins

 poulets de chair poules pondeuses  abeilles  cuniculture

UNITES DE PRODUCTION ET TRANSFORMATION:

 magasins  silos  réfrigérateur  unité de transformation

Déclaration

Le soussigné déclare (cochez votre choix):

 Ne pas avoir demandé précédemment à aucun Organisme de certification le contrôle et la


certification selon le règlement CEE 834/2007 et le règlement CEE 889/2008 et/ou "AMAB-IFOAM-
STANDARD" pour ces standards de certification.
 Avoir demandé précédemment le contrôle et la certification selon le Règlement CEE 834/2007 et
règlement CEE 889/2008 et/ou "AMAB-IFOAM-STANDARD" à d'autres organismes de certification et
ne pas avoir jamais reçu le refus de certification, indiqué le nom de l’organisme;
______________________________________________________________________________________
____________
 Avoir demandé précédemment le contrôle et la certification selon le Règlement CEE 834/2007 et
règlement CEE 889/2008 et/ou "AMAB-IFOAM-STANDARD" à d'autres organismes de certification,
indiqué le nom de l’organisme,_______________________________________________ et avoir reçu
le refus de certification pour ces raisons;
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________
__________________________

Le soussigné déclare
Qu’à son domicile légal, fiscal ou d'exploitation il n’ya pas une autre société ou entreprise
individuelle incorporée dans le système de contrôle de IMC pour de la production biologique ou
d'autres organismes de certification. Si le cas existe, indiquer le nom et / ou Numéro de Registre
Commercial …………………………………………………..…………………
………………………………………………………………………………………………………………………………..………………………
…………………… ……………............................................................................................

de ne pas posséder, en tout ou en partie, une entreprise individuelle ou d'autres actions du capital-
actions ou des actions dans d'autres sociétés sous le système de contrôle IMC ou d'autres
organismes de certification de production biologique. Si le cas existe, indiquer le nom et / ou
Numéro de Registre
Commercial………………………………………………………………………………………………………………….........................

Bio Champs 76
...................................................................…………………………………………………………............................................
......................................................

Je viens, par ce document, solliciter l’intégration du système de contrôle de l’agriculture biologique de


L’ISTITUTO MEDITERRANEO DI CERTIFICAZIONE s.r.l (Italie).

Par ailleurs, je souhaiterais qu’un inspecteur procède à l’audit de mon exploitation/usine afin de juger de sa
Conformité au programme de certification ‘CE Reg. 834/2007 et Reg. 889/2008 et/ou "AMAB-IFOAM-
STANDARD" que je déclare connaître et approuver.

Je déclare répondre aux exigences requises par l’IMC et demeure à votre disposition pour fournir les
renseignements et les documents nécessaires à l’évaluation des produits agricoles à certifier.

Veuillez trouver ci-joint le récépissé qui avise du payement de 5588DH d’avance en contrepartie de la mise en
place du système de contrôle au sein de mon exploitation agricole/usine la somme a été versée :

 En espèces ou chèque auprès du siège d’IMC Maroc;


 Par transfert bancaire sur le compte bancaire d’IMC Maroc:
Code Code BIC-Bank Nom de la
Référence du Compte Clé
Banque Localité Identifier Code Banque

B
M B
C M
E C
E
011 010 0000142100001129 29
M
A B
A
M N
C K

En outre, en particulier dans la mesure où je souhaite utiliser cette certification afin d’exporter des produits
biologiques vers les pays membres de la communauté européenne, j’affirme par la présente être capable de
m’assujettir au contrôle et à la certification de l’ISTITUTO MEDITERRANEO DI CERTIFICAZIONE srl et cela en
reconnaissant son autorité à partir d’aujourd’hui.
Si la première visite jugeait ma firme/usine conforme au Programme de Certification susnommé, je
m’engage à souscrire un contrat avec IMC pour les services de contrôle et de certification. Dans ce
cas là, la somme déposée serait considérée de votre part comme une avance sur la somme totale
due par mon exploitation agricole/usine pour le service de contrôle et de certification pour l’année
en cours. La somme totale sera calculée selon les tarifs mentionnés ci-dessous, suivant les résultats
du premier audit de mon exploitation agricole/usine. En revanche, si mon exploitation agricole/usine
est jugée non conforme lors de la première visite d’inspection dont elle fait l’objet, je n’intégrerais
pas le système de contrôle IMC et la somme déjà déposée de 5588DH sera acquise par IMC.

Bio Champs 77
DATE ET LIEU CACHET ET SIGNATURE DU
DEMANDEUR

________________________
______________________________

ISTITUTO MEDITERRANEO DI CERTIFICAZIONE srl Pag. 78 di


127
 Maroc: N° 10 Immeuble Lahrach 3ème étage, Avenue Mohamed VI route Biogra Ait. Agadir. ph/fax +212 528
245050 E-mail: imcmaroc@imcert.it
 Italie: Via Pisacane, 32 – 60019 Senigallia (AN) Italie Tel. (0039) 071/7928725-7930179 Fax (0039)
071/7910043 e-mail: imcert@imcert.it www.imcert.it

Bio Champs 78
Annexe 13 : Fiche des postes

Intitulé du poste : Chef d’exploitation agricole


Salaire : 10000 DHS / Mois
Heures de travail: à temps plein, de 8h à 18h
Lieu: Berrechid

Identification du poste
Il planifie, dirige et contrôle les activités de production de l’exploitation agricole. Il est le chef de
l'exploitation et a les mêmes préoccupations que tous les chefs d'entreprise.

Missions
 Assure le suivi de la production
 Assure le suivi administratif de son entreprise
 Gère les inscriptions des abonnés
 Contrôle le bon déroulement des activités agricoles effectuées par les ouvriers
 Sensibilise et forme les ouvriers en agriculture biologique
 Gère le personnel de BioChamps
 Enregistre les entrées et sorties de paniers Bio
 Gère les relations avec le supermarché O’self

Compétences requises
 Bonne organisation, rigueur et sérieux
 Bonne maitrise des budgets, capacité de négociation des prix..
 Un savoir faire complet en matière de gestion administrative.
 Très bonne connaissance de l’agriculture Biologique.
 Endurance, persuasion, pédagogie

Bio Champs 79
Intitulé du poste: Ouvrier
Heures de travail: à temps plein de 7h à 18h
Salaire : SMAG : 65 Dhs / Jour
Lieu: Berrechid

Identification du poste :
L'ouvrier agricole assiste le chef d'exploitation .Il est en charge des tâches pratiques nécessaires
au bon fonctionnement des différentes exploitations. Il travaille dans les champs et effectue
plusieurs opérations (labours , semis , récolte, épandage ,désherbage…)

Missions
 Prépare les supports de culture : sols, substrats divers
 Effectue plusieurs opérations (labours , semis , récolte, épandage ,désherbage…)
 Prépare le compost et le purin d’ortie
 Entretient les cultures et sait identifier l'outillage adapté
 Récolte les légumes en suivant les procédures de récolte adaptées
 Assurer la maintenance de l'équipement, et des installations agricoles.
 Surveiller les cultures
 Préparer les paniers de légumes Bio en vérifiant les quantités .
 Charger les paniers dans la camionnette pour la livraison au supermarché O’self

Compétences requises :
 Bonne résistance physique
 Bonne connaissance du domaine de l’agriculture biologique
 Un goût et des connaissances en mécanique et bricolage
 Sens de responsabilités et capacité d’adaptation
 Souci de l’environnement
 Savoir réagir rapidement en présence d'aléas et d'événements imprévus
 Respect des règles de sécurité, d'hygiène et de posture au travail
 Respect des conditions de l’agriculture biologique

Bio Champs 80
Intitulé du poste: Gardien
Heures de travail: à temps plein (Résident à la ferme)
Salaire : 1500 dhs / mois
Lieu: Berrechid

Identification du poste :
Le gardien est un agent chargé de la protection et de la sécurité de bâtiments, d'équipements ou
d'installations techniques.

Missions :
 Il opère tout d'abord une surveillance des locaux dont il a la charge
 Il assure un rôle d'intervention en cas de problèmes
 Il a en charge l’entretien, le nettoyage des bâtiments
 Il vérifie que la porte d'entrée est correctement fermée le soir.

Compétences requises :
 Connaître les règles de sécurité
 Faire preuve d'anticipation
 Faire preuve de résistance physique
 Maintenir une attention soutenue sur son travail
 Savoir travailler en extérieur
 Travailler de nuit

Bio Champs 81
Annexes : Etude Juridique
Annexe 1 : Certificat négatif

ROYAUME DU MAROC
--------

FIC OFFICE MAROCAIN DE LA PROPRIETE

INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE
--------

CADRE RESERVE A L’OMPIC

DEMANDE DE CERTIFICAT NEGATIF Formulaire N° de demande :


(DENOMINATION)
Cet imprimé est à remplir par des lettres capitales lisibles et sans rayures ni surcharges
CN1 Date de demande :

Lieu de demande :
Version juin 2013

1. NATURE DE LA DEMANDE

Création Changement Duplicata

2. BENEFICIAIRE(S) 3. DEMANDEUR

Personne physique Personne morale Personne physique Personne morale

Nom ou Dénomination sociale : BIOCHAMPS Nom ou Dénomination sociale :

CIN ou RC : Tribunal : CIN ou RC : Tribunal :

Adresse : Adresse :

Tel : E-mail Tel : E-mail

Représentée par (cas d’une personne morale) :

Nom & Prénom : CIN :

4. APPELLATION COMMERCIALE (par ordre de préférence)

SIGLE Facultatif Obligatoire

1 BIOCHAMPS BC

2 LES CHAMPS BIO LCB

Bio Champs 82
5. ACTIVITE COMMERCIALE :

6. ADRESSE COMMERCIALE (facultative) :

VILLE (Obligatoire) :
BERRECHID

7. FORME JURIDIQUE

SA SARL SARL (A.U) SNC SCS

SCI SCA GIE SAS

8. PIECES JOINTES

CIN Certificat Négatif original Autorisation

Déclaration de perte ou sur l’honneur Autres à préciser

SIGNATURE DU BENEFICIAIRE OU DU DEMANDEUR (nom et qualité du signataire) :


Adnane El Amrani – Responsable des relations publiques

Comment remplir le formulaire ? Lieu de dépôt de la demande

1. Nature de la demande : choisissez Le dépôt et le retrait du certificat négatif peut s’effectué :

- Création: dans le cas d’une nouvelle création de société - via Internet grâce aux services en ligne de l’OMPIC ; DirectInfo

- Changement: dans le cas de changement de données d’un certificat négatif valide. - Au siège de l'OMPIC, les Centres Régionaux d'Investissement et leurs
antennes, les Délégations Provinciales du Ministère de l’Industrie, du Commerce
- Duplicata: dans le cas d’un certificat négatif valide perdu. et des Nouvelles Technologies, les espaces services de certaines chambres de
commerce.
2. bénéficiaire : peut être le(s) gérant(s), associé(s), actionnaire(s)… de la société encours de constitution.
Tarifs :
3. demandeur : peut être le bénéficiaire lui-même, ou son représentant.
Droit à payer au moment du dépôt de la demande :
4. appellation commerciale :
- Dépôt en ligne 126 DH TTC + 20 DH frais de timbre.
- renseignez au minimum une appellation ou cinq au maximum par ordre de préférence.
- Dépôt classique : 210 DH TTC + 20 DH frais de timbre.
- le sigle (constitué des initiales des mots composant l’appellation), lorsqu’il est renseigné facultatif,
l’appellation peut être délivrée seule s’il est disponible. En cas de rejet de la demande :
- la recherche sur la disponibilité des appellations choisies, peut être effectuée gratuitement sur le site web
A l’intérieur d’un délai de 30 jours à compter de la date de dépôt de la première
de l’OMPIC avant dépôt de la demande
demande, il y a possibilité de formuler plusieurs «demandes en cas de Rejet»
sans paiement de frais supplémentaires.
- les lignes directrices d’attribution du nom commerciale (LDNC) peuvent être consultées sur le site web de
l’OMPIC afin d’être assisté dans le choix de nom de la Sté.
Passé ce délai et si aucune demande n’a été acceptée, les frais de timbre sont
restitués après présentation d’une demande de restitution.
5. activité commerciale :

L’activité de la société doit être précise et claire (secteur d’activité, produits ou services commercialisés
ou fabriqués…)

Bio Champs 83
Annexe 2 : Statuts

« BioChamps » S.A.R.L

Société A Responsabilité Limitée, capital social : 380 000 Dhs


Siège Social : km8, route Oulad Abbou, Berrechid

Les soussignés:
 Madame Nada BELKADI, née le 17 /07/1992 à Meknès de nationalité marocaine,
demeurant à Ismailia II, Résidence Adib, Appartement 21, Meknès, titualire de la CIN N°
D985048
 Madame Halima RAHMOUNI née le 17 /05/1992 à Rabat de nationalité marocaine,
demeurant à Angle Avenue Mohamed 6, Rue Mohamed ElQorri, Résidence Al Morabitine,
Appartement 4, Kénitra, titualire de la CIN N° G615462
 Madame Najlae KARMOUNI née le 25 /12/1992 à Fès de nationalité marocaine,
demeurant à Othmane Ibnou Affane, Immeuble 6, Appartement 5, Fès, titualire de la CIN
N° CD336254
 Madame Sanaa GHENDOUR née le 23/05/1992 à Casablanca de nationalité marocaine,
demeurant à : ElHouda 3, Rue 18, Numéro 4. Sidi Moumen. Casablanca, titualire de la CIN
N° BL110411
 Madame Soukaina BENCHAKROUNE née le 01/05/1991 à Casablanca de nationalité
marocaine, demeurant à 9 Rue François Ponsard, Prestige Val Fleuri B, Casablanca,
titualire de la CIN N° BE830669
 Madame Sara BENNANI DOSSE née le 13/06/1992 à Fès de nationalité marocaine,
demeurant à 281 Hay Adarissa, Fès, titualire de la CIN N° CD398996
 Madame Assia BENCHERQI née le 12/06/1992 à Casablanca de nationalité marocaine,
demeurant à Res Chabab, zone « d », immeuble 10, appartement 3 Ain Sebaa ,
Casablanca, titualire de la CIN N° BJ410208

Bio Champs 84
 Monsieur Adnane EL AMRANI né le 05/10/1992 à Rabat de nationalité marocaine,
demeurant à Avenue Ahmed Balafrej, Résidence ASSALAM 5, appartement 4, hay Nahda,
Salé, titulaire de la CIN N° AE74690

TITRE 1 : Formation- Dénomination sociale – objet –siège – Durée de vie

Article 1 : Formation
Il est formé par les présents, entre les soussignés ci-dessous, propriétaires des parts ci-
après crées et entre les propriétaires de celles qui pourront l ‘être ultérieurement, une
société à responsabilité limitée qui sera régie par le Dahir formant code de commerce,
les lois en viguier au Maroc sur les dites sociétés et par les présents statuts :

Article 2 : Objet
La société a pour objet : L’exploitation d’une ferme biologique destinée à la production et
la commercialisation de légumes biologiques.

Article 3 : Dénomination
La société a pour dénomination sociale : « BioChamps SARL ».
Les actes et documents émanants de la société et distinctes aux tiers, notamment les
lettres, factures, annonces et publications diverses doivent indiquer la dénomination
sociale précédée immédiatement et lisiblement des mots «société à Responsabilité
Limitée » ou des initiales «S.A.R.L » et de l’énonciation du capital social.

Article 4 : Siège social


Le siège social est situé à : km8, route Oulad Abbou, Berrechid, avec possibilité de
transfert à tout autre endroit par décision de l ‘Assemblée Générale Extraordinaire des
associés.

Article 5 : Durée de vie de la société


Sauf dans le cas de dissolution anticipée ou de prorogation prévue par le présent article, de
la durée de vie de la société est fixée à 99 ans à compter du jour de sa constitution
définitive. Un an au moins avant la date d’expiration de la société. La gérance devra

Bio Champs 85
provoquer une réunion de la collectivité des associés à l’effet de décider, dans les
conditions requises pour la modification des statuts si la société doit être prorogée.

Titre 2 : Apports – Capital Social et Parts sociale

Article 6 : Capital et parts sociales


Le capital est fixé à la somme de 380 000dhs et est divisé en 3800 parts de 100 dhs l’une, ainsi
que le déclarant expressément les associés est attribué comme suit :
 Madame Nada BELKADI : 475 Parts
 Madame Sara BENNANI DOSSE: 475 Parts.
 Madame Halima RAHMOUNI : 475 Parts.
 Madame Najlae KARMOUNI : 475 Parts.
 Madame Soukaina BENCHAKROUNE: 475 Parts.
 Madame Sanaa GHENDOUR : 475 Parts.
 Madame Assia BENCHERQI : 475 Parts.
 Monsieur Adnane EL AMRANI: 475 Parts.

Article 7 : apports
Les associés font apport à la société, à savoir :
 Madame Nada BELKADI : (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Madame Sara BENNANI DOSSE: (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Madame Halima RAHMOUNI : (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Madame Najlae KARMOUNI : (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Madame Soukaina BENCHAKROUNE: (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500
.Dhs.
 Madame Sanaa GHENDOUR : (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Madame Assia BENCHERQI : (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
 Monsieur Adnane EL AMRANI: (Quarante Sept Mille Cinq Cent Dirhams) 47 500 Dhs.
Soit un total de Trois Cent Qautre Vingt Mille Dirhams : 380 000 Dhs

Bio Champs 86
Article 8 : Augmentation et réduction du capital
Le capital social peut être augmenté une ou plusieurs fois par la création de parts nouvelles en
vertu des décisions des associées prises dans les termes de l’article ci-après.
Les parts peuvent être émises en représentation d’apports en nature ou contre espèce ou par
incorporation de fonds disponibles de réserves ou par autres moyens.
L’augmentation du capital ne peut être attribuée qu’aux associés ou à des personnes
présentées par l’un des associés agréés dans les conditions fixées à l’article 10 ci-après pour
les cessions des parts : Chaque associé ancien a, dans les proportions de ses droits sociaux un
droit de préférence à la souscription du nouveau capital.
Le capital social peut être également réduit pour quelque cause et de quelque manière que se
soit, notamment au moyen d’un remboursement des associés, d’un rachat des parts ou d’une
réduction du montant nominal ou du nombre des parts, le tout dans les limites fixées par le
Dahir du 23 /01/1957, ne pouvant devenir inférieur à 10.000 DHS.

Article 9 : Parts sociales


Le titre de chaque associé résulte seulement des présents statuts, des actes ultérieurs qui
pourraient modifier la ou les cessions qui seraient régulièrement consenties.
Une copie ou un extrait de ces actes et pièces, certifié conforme par la gérance, pourra être
délivré à chaque associé sur sa demande et à ses frais.
Les parts attribuées, soit lors de la constitution, soit lors d’une augmentation de capital,
doivent être intégralement libérées et toutes réparties lors de leur création.
Elles ne peuvent jamais être représentées par des titres négociables et ne peuvent non plus
faire l’objet d’une souscription publique.

Article 10 : Cession de parts


La cession de parts s’opérera par un acte notarié ou sous seing privé signifié à la société ou
par l’acception de cette dernière dans un acte ayant date certaine conformément à l’article
195 du Dahir formant code des obligations et des contrats. Les parts sont librement cessibles
entre associés.
En cas de cession projetée à une personne autre qu’un associé, le cédant doit en faire la
déclaration à la gérance par lettre recommandée en indiquant les noms, prénoms, professions

Bio Champs 87
et domiciles des cessionnaires et le nombre de parts à céder.
Dans la quinzaine qui suit la réception de cette déclaration, la gérance en adresse une copie à
chaque associé et l’invite, en même temps, sur la même lettre envoyée sous pli recommandé,
à lui faire connaître au moyen d’un vote par écrit dans le délai de 10 jours à compter de
l’envoi de cette copie, s’ils donnent ou non leur consentement à la réalisation de cette
cession.
La cession ne pourra s’opérer qu’avec le consentement de la majorité des associés
représentant les trois quarts au moins du capital social et sous réserve du droit de préemption
ci-après.
En cas de cession à un non associé, les associés autres que le cédant ont droit de préemption
sur les parts à céder par ce dernier au prix projeté pour la cession ou, si ce prix dépasse le prix
fixé en fin d’exercice, comme il sera dit à l’article 22, au prix ainsi déterminé.
Durant le premier exercice, le droit de préemption s’exercera au prix déterminé par la valeur
nominale des parts.
Ce droit de préemption sera exercé par chaque associé au prorata du nombre de ses propres
parts et dans le délai de 10 jours à dater de l’envoi par la gérance de la lettre recommandée.
Les dispositions qui précèdent s’appliqueront également en cas d’adjudication publique en
vertu d’ordonnance de justice ou autrement, ainsi qu’aux transmissions entre vifs par voie de
donation.

Article 11 : Cas de décès d’un associé


En cas de décès d’un associé, la société ne sera pas dissoute. Elle continuera entre le ou les
associés survivant et les héritiers de l’associé décédé qui devront se faire représenter par un
seul d’entre eux s’ils restent dans l’indivision.
Les ayants – droits du défunt devront justifier de leur qualité dans les trois mois du décès en
produisant un acte de notoriété ou un extrait d’intitulé d’inventaire adressé à la gérance ; la
transmission des parts appartenant à l’associé décédé s’effectuera alors de plein droit au
profit des autres héritiers ou ayant droits, sauf l’exercice par les associés survivants du droit
de préemption dont il est question ci-après.
Les associés survivants auront un droit de préemption sur les parts de l’associé au prorata du
nombre de leur propre part ; chaque associé pouvant, d’ailleurs, en plus de son propre droit,
exerce celui d’un autre associé qui y renoncerait.

Bio Champs 88
Ce droit de préemption ne pourra toutefois s’exercer qu’à l’encontre des héritiers non
associés et autres que le conjoint, les ascendants ou les descendants en ligne directe.
Dès que la gérance sera prévenue du décès d’un associé, elle en informera les autres associés
par lettre recommandée, chacun des associés survivants devra exercer son droit de
préemption dans le mois qui suivra l’envoi de cette lettre recommandée.
L’interdiction, la faillite ou la déconfiture de l’un quelconque des associés ne mettant fin à la
société.

Article 12 : Droits des parts et responsabilité des associés


Chaque part confère à son propriétaire un droit proportionnel égal d’après le nombre des
parts existantes, dans les bénéfices de la société et dans tout actif social.
Les associés ne sont responsables que jusqu’à concurrence de leur part. Au-delà, tout appel
de fonds est interdit. Ils ne peuvent être tenus à aucune restitution d’intérêts ou de
dividendes régulièrement perçus.

Article 13 : Indivisibilité des parts


Chaque part est indivisible à l’égard de la société les propriétaires indivis sont tenus de se
faire représenter par un seul d’entre eux auprès de la société ou par un mandataire commun
pris parmi les associés.
Les usufruitiers représentent valablement les parts, à l’exclusion des non propriétaires.
Les droits et les obligations attachés à chaque part la suivent dans quelque main d’elle passe.
La propriété d’une part emporte de plein droit adhésion aux statuts et aux décisions prises par
la collectivité des associés.
Les héritiers ou créanciers d’un associé ne peuvent sous quelque prétexte que ce soit requérir
l’apposition de scellés sur les biens et documents de la société, ni s’immiscer en aucune
manière dans les actes de son administration : Ils doivent, pour l’exercice de leurs droits, s’en
rapporter aux inventaires et aux décisions collectives des associés.

Bio Champs 89
Titre 3 : Administration de la société

Article 14 : Gérance
La société est administrée par un ou plusieurs gérants. Le ou les gérants jouissent des
pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de la société, soit ensemble, soit séparément.
Mais ils ne pourront bien entendu, valablement accomplir que des actes rentrant dans l’objet
de la société tel qu’il est défini à l’article 3 des présents statuts.
Dès à présent, les associés désignent pour occuper les fonctions de gérant Mr Hamza
BENNANI : pour une durée illimitée.

Article 15 : Signature et limitation des pouvoirs


La société sera valablement engagée pour tous les actes la concernant par le gérant, s’il est
seul ou par l’un ou l’autre des gérants s’ils sont plusieurs, ces derniers ne peuvent faire usage
de cette signature que pour les besoins de la société.
Le ou les gérants ont seuls la signature sociale, et chacun d’eux peut déléguer tels de ses
pouvoirs qu’il jugera convenable à un ou plusieurs mandataires, associés ou non, sans que
cette délégation puisse être à la fois générale et permanente.

Article 16 : Responsabilité des gérants


Les gérants ne sont responsables que conformément aux règles de droit commun envers la
société et envers les tiers soit des infractions aux dispositions de la loi, soit des fautes
commises par eux dans leur gestion.
Les gérants ne sont révocables que pour des motifs légitimes, par décision des associés prises
conformément à l’article 17 des présents statuts.
Ils peuvent abandonner leur fonction, mais seulement en fin exercice, en prévenons-leur
associés coassociés ou associés trois mois au moins à l’avance.

Article 17 : Décès – Révocation – Démission


En cas de décès, de démission ou de révocation de la gérance, il aura statué par les associés à
la majorité absolue du capital sur la nomination d’un ou plusieurs gérants.

Bio Champs 90
Article 18 : Rémunération de la gérance
A titre de rémunération de ses fonctions et en raison de sa responsabilité, la gérance pourra
avoir droit à un traitement dont l’importance et les modalités seront déterminées par
l’Assemblée Générale délibérant à la majorité absolue du capital, et qui sera portée aux frais
généraux.

Article 19 : Versement des sommes en compte courant


Chacun des associés, du consentement de la gérance, pourra verser en compte courant ou
laisser sur sa part de bénéfice ou sur le montant des intérêts qui lui sont dus toutes les
sommes dont la société aurait l’emploi. Suivant décision de la gérance, ces sommes pourront
être stipulées productives au profit de l’associé titulaire du compte courant et à compter du
jour de versement intérêt au taux fixé par cette dernière et à passer par frais généraux. Les
conditions de versement d’intérêt ou de retrait de ces sommes seront déterminées par un
commun accord entre les associés prêteurs et la gérance.

Titre 4 : Décisions collectives

Article 20 : Procédures
Lorsque les associés auront à prendre des décisions collectives et tant que leur nombre ne
sera supérieur à 20, des décisions résulteront, au choix de la gérance, soit d’un vote individuel
formulé par écrit, qui sera transmis é la gérance, soit de la réunion d’une Assemblée Générale.
Si les associés sont consultés par écrit et afin de provoquer ce vote, la gérance adressera à
chaque associé, par lettre recommandée, le texte des résolutions proposées par elle en y
ajoutant toutes indications et explications qu’elle jugera utiles. Les associés auront un délai de
15 jours à compter de l’envoi de la lettre pour faire parvenir leur vote à la gérance par lettre à
la gérance par lettre recommandée. Il ne sera fait aucun état des votes qui seraient reçus par
la gérance après l’expiration de ce délai.
Pendant le dit délai, les associés pourront exiger de la gérance toutes explications
complémentaires, qu’ils jugent utiles sur les résolutions soumis à eux.
S’il est procédé à la réunion d’une Assemblée Générale, la convocation de cette Assemblée
sera faite 20 jours au moins à l’avance par lettre recommandée adressée à chacun des
associés et indiquant sommairement l’ordre de jours arrêté par la gérance ; toutefois, ce délai

Bio Champs 91
de convocation pourra être réduit à 8 jours pour les Assemblées Extraordinaires et pour les
Assemblées Ordinaires réunies extraordinairement ou l’un des gérants, assistés d’un
secrétaire nommé par cette assemblée. Les Assemblée seront valablement tenues sans
convocation si tous les associés sont présents ou représentés.
Il sera tenu une feuille de présence indiquant les noms et domiciles des associés présents et
représentés, le nombre des parts possédées par chacun d’eux : cette feuille sera signée par
tous les associés présents et certifiés par le bureau.
Les délibérations auront lieu dans les conditions de majorité fixées aux articles 23et 24 des
statuts.

Article 21 : Droit de vote


Tous les associés ont droit de participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre de
parts leur appartenant. Chacun d’eux a autant de voix qu’il possède de parts, sans limitation.
Le vote par écrit est exclusivement personnel et ne peut être exercé par mandataire ; mais s’il
est tenu une Assemblée Générale tout associé peut s’y faire représenter par un associé ou un
mandataire
Le droit de vote attaché aux parts grevées d’usufruit est exercé par l’usufruit.

Article 22 : Décisions annuelles


Chaque année, dans les trois mois qui suivent la clôture de l’exercice social, la gérance réunit
les associés en Assemblée Générale au jour, heure et lieu désigné dans l’avis de convocation à
l’effet notamment de statuer sur les comptes de l’exercice écoulé, de fixer le dividende à
répartir et le prix auquel s’exercera le droit de préemption conférée aux associés sous les
articles 10 et 11 des présents statuts. Ce prix ne pourra être inférieur à la valeur des parts telle
qu’elle résultera du bilan, compte tenu des réserves.
Au lieu de réunir une Assemblée Générale, la gérance peut adresser aux associés par lettre
recommandée, un rapport sur les opérations et les comptes de la société, auquel cas elle joint
le projet des résolutions dont elle propose l’adoption ; un vote par écrit est alors émis sur ces
résolutions de la manière indiquée sous l’article 20.
La gérance peut ; en outre, à toute époque, soumettre à la décision des associés au moyen
d’un vote par écrit ou en Assemblée Générale, toutes autres propositions concernant la

Bio Champs 92
société. Elle est tenue de provoquer pareille décision représentant plus du quart du capital
social.

Article 23 : Quorum
Dans tous les autres cas que ceux prévus sous les articles 10, 11 et 24 des présents statuts, les
décisions collectives doivent, pour être adoptées par les associés, représenter plus de la
moitié du capital social.
Si les associés qui ont pris part au vote soit par écrit, soit en Assemblée Générale, ne
représentent pas cette fraction du capital social, la gérance soumet une seconde fois aux
associés, de la manière indiquée sous l’article 20, le texte de résolutions proposées, et les
décisions sont alors valablement adoptées à la majorité des voix exprimées, quel que soit la
portion du capital représentée par les associés ayant pris part au vote.

Article 24 : Modification des statuts


Les associés peuvent au moyen d’un vote réunissant les conditions de majorité fixées à la fin
présent article, apporter toutes modifications aux statuts, sans qu’il leur permis toutefois de
changer la nationalité de la société ou d’obliger un des associés à augmenter sa part sociale.
Dans ce cas, les décisions pour être valables, doivent être adoptées par un nombre d’associés
existants et la majorité des trois-quarts du capital.

Article 25 : Registre des résolutions


La gérance est tenue d’avoir un registre spécial pour consigner les décisions prises
collectivement par les associés et constatées en la forme de procès verbaux.
Si le vote est émis par, elle y inscrit la date de départ des lettres et annexes, et à leur date
d’arrivée, les réponses des associés.
Si les décisions sont prises en Assemblée Générale, les procès verbaux sont signés par le
président et le secrétaire.
Les associés peuvent, à toute époque, prendre communication au siège social des procès
verbaux inscrits au registre des résolutions ainsi que des pièces constatant le vote par écrit.
Les copies ou extraits de ces procès verbaux, à produire en justice ou ailleurs, sont signés par
le gérant ou l’un d’eux s’ils sont plusieurs.

Bio Champs 93
Titre 5 : Exercice Social – Repartition Des Bénéfices & Des Pertes

Article 26 : exercice social


L’exercice social commence le 01janvier est fini 31 décembre.
Il est dressé chaque année par la gérance un état de la situation active et passive de la société,
qui est transcrit dans le mois de son établissement sur un registre spécial dont chaque associé
peut prendre communication à tout moment.

Article 27 : Répartition des bénéfices et des pertes.


Sur les bénéfices nets constatés, il est prélevé 5% au titre de la réserve légale. Ce prélèvement
cesse d’être obligatoire lorsque le fonds attribué à cette réserve atteint une somme égale au
dixième du capital. Il reprend son cours lorsque, pour une raison quelconque, la dite réserve
est inférieure à ce dixième.
Le solde des bénéfices est réparti entre les associés gérants ou non proportionnellement au
nombre des parts sociales appartenant à chacun d’eux.
Toutefois, les associés peuvent, sur la proposition de la gérance et la majorité fixée par
l’article 23 ci-dessus, affecter tout ou partie de la part revenant aux associés, à la création de
réserves générales ou spéciales dont ils détermineront l’emploi.
Les pertes, s’il en existe, seront supportées par tous les associés gérants ou non
proportionnellement au nombre de parts leur appartenant, sans qu’aucun d’eux puisse en
être au delà du montant proportionnel à ses parts.

Article 28 : Paiement des dividendes


Le paiement des dividendes a lieu annuellement à l’époque de la manière fixée par la gérance,
en principe dans le mois qui suit la réunion de l’Assemblée statuant sur les bénéfices et ce, si
l’état de la trésorerie permet.
Ceux non réclamés dans les cinq ans de leur exigibilité sont prescrit au profit de la société.

Bio Champs 94
Titre 6 : Dissolution – Liquidation – contestation – Frais

Article 29 : Dissolution anticipée


En cas de perte de la moitié du capital social constatée par inventaire, la gérance est tenue
d’informer les associés de cette perte dans les formes indiquées à l’article 20 et de les inviter
à statuer à la double majorité prévue à l’article 24 sur la continuation ou la dissolution de la
société.
Si la continuation de la société n’est pas décidée, elle sera obligatoirement dissoute.
Elle peut également être dissoute pour juste motif dans les mêmes conditions.

Article 30 : Liquidation
A l’expiration du délai fixé à la société ou en cas de dissolution anticipée, la liquidation est
faite par le ou les gérants alors en fonction, auxquels il est adjoint, si les associés le juge utile,
un ou plusieurs co-liquidateurs nommés par eux.
Durant la liquidation les associés peuvent, comme pendant l’existence de la société, prendre
les décisions qu’ils jugent nécessaires pour tout ce qui concerne cette liquidation.
Tout l’actif social est réalisé par le ou les liquidateurs qui ont, à cet effet, les pouvoirs les
étendus. S’ils sont plusieurs, ils peuvent agir ensemble ou séparément, sauf décision contraire
des associés.
Le ou les liquidateurs peuvent, notamment avec l’autorisation donnée des associés, dans la
forme et avec les majorités prescrites par l’article 24 ci dessus, faire l’apport à une autre
société ou à toute personne de l’ensemble des biens, droits et obligations tant actifs que
passif de la société.
Après l’acquit du passif et des charges sociales, le produit net de la liquidation est employé
tout d’abord à rembourser le montant des parts sociales, si ce remboursement n’a pas été
opéré auparavant. Le surplus est réparti entre les associés au prorata de leurs parts.

Article 31 : Contestations
Toutes les contestations qui pourraient s’élever entre les associés pendant la durée de la
société ou lors de sa liquidation relativement aux affaires seront soumises à la juridiction des
tribunaux compétents de la circonscription du lieu du siège social de la société, à Berrechid.
Article 32 : Publication - Dépôt et Frais

Bio Champs 95
Pour effectuer les publications et dépôt du présent et de suites, conformément à la loi, tous
les pouvoirs sont donnés au porteur d’un original ou d’une expédition des présents.
Les frais de timbre, rédaction et enregistrement des présents, ainsi que ceux des dépôts et
publications et en général tous débours occasionnés par les présents, seront portés à un
compte «frais d’établissement » et amortis comme décidera la gérance.

Fait à Berrechid le 17/04/2014

Signatures:
Les associés :

Nada BELKADI
Halima RAHMOUNI
Najlae KARMOUNI
Assia BENCHERQI
Adnane EL AMRANI
Sara BENNANI DOSSE
Sanaa GHENDOUR
Soukaina BENCHAKROUNE

Bio Champs 96
Annexe 3 : Demande d’enregistrement

‫المملكة المغربية‬
ROYAUME DU MAROC
--------
--------

FIC OFFICE MAROCAIN DE LA PROPRIETE ‫غربي‬


‫الم ـكتب المـ ـ‬

INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE ‫الصناعية والتجـارية‬


‫ـ‬ ‫للملكية‬
-------- --------
Version
MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE
01/10/2012

DEMANDE D’ENREGISTREMENT
M1
Cet imprimé est à dactylographier lisiblement sans rayures ni
surcharges

CADRE RESERVE A L’OMPIC


N° de dépôt :

Date de dépôt :

Lieu de dépôt :

1. DEPOSANT(S) ¹ : Personne physique Personne morale

Nom & Prénom ou Dénomination sociale : BIOCHAMPS

CIN ou RC : Tribunal : Forme juridique : SARL

Adresse ou siège social :

Adresse de correspondance :

Pays de résidence :MAROC Nationalité : MAROCAINE

Téléphone : 06 49 87 96 05 Télécopie : E-mail : biochampsmaroc@gmail.com

¹En cas de plusieurs déposants (cas d’une demande en copropriété), utilisez l’imprimé suite « MS » et cochez la case

2. MANDATAIRE (le cas échéant) : Personne physique Personne morale

Nom & prénom ou Dénomination sociale :

CIN ou RC : Tribunal : Forme juridique :

Adresse ou siège social :

Téléphone : Télécopie : E-mail :

Représentée par (cas d’une personne morale) : CIN :

3. DESIGNATION DE LA MARQUE: Marque figurative Marque dénominative Marque mixte

Bio Champs 97
Marque tridimensionnelle Marque sonore² Marque olfactive²

² Utilisez l’imprimé suite « MS » pour une description détaillée de la marque et cochez la case

8 cm 8 cm
8 cm

8 cm

Nom de la marque (le cas échéant) :

Translittération de la marque en caractères latins : (obligatoire lorsque la marque dénominative ou mixte se compose,

en tout ou en partie, de caractères ou de chiffres autres que latins) : BIOCHAMPS

Couleurs revendiquées (le cas échéant) :

Le déposant déclare qu’il souhaite que la marque soit considérée comme une marque en caractères standard

Décret n° 2.00.368 du 7 juin 2004 pris pour l'application de la loi n° 17- 97 relative à la protection de la propriété industrielle (telle que modifiée et complétée) Article 2 alinéa 1er.

Bio Champs 98
Version

01/10/2012

M1

4. TYPE DE LA MARQUE :

Marque collective Marque collective de certification

Organisme certificateur (cas de marque collective de certification) :

5. PRODUITS ET SERVICES POUR LESQUELS L’ENREGISTREMENT DE LA MARQUE EST DEMANDE:

PRODUITS ET SERVICES DESIGNES (détail selon la Classification de Nice) ³ CLASSES

31
FRUITS ET LEGUMES FRAIS

³En cas d’insuffisance de place, utilisez l’imprimé suite « MS » et cochez la case

4
6. REVENDICATION DE PRIORITE(S) (le cas échéant):

N° de dépôt : Date : Pays : MAROC

Acte(s) affectant la jouissance du droit de priorité, le cas échéant oui non

Revendication de priorité pour l’ensemble des produits et/ou services.

4
Revendication de priorité pour les produits et/ ou services suivants :

4
En cas d’insuffisance de place, utilisez l’imprimé suite « MS » et cochez la case

7. REFERENCES DU CERTIFICAT DE GARANTIE (le cas échéant) :

N° : Date :

Lieu de délivrance : Exposition(s) :

8. MONTANT DES DROITS EXIGIBLES (en DH TTC) :

Droits exigibles de dépôt payés pour dix ans (1 classe) : 1440

Droits exigibles d’enregistrement par classe supplémentaire de produits et/ou services désignés : 180 DHS x (nombre de
classes)

Total

Bio Champs 99
PIECES JOINTES :

1- Quatre reproductions du modèle de la marque en noir et blanc

2- Quatre reproductions du modèle de la marque en couleur, le cas échéant

3- Film

4- Pouvoir du mandataire, le cas échéant

5- Copie officielle du dépôt antérieur, le cas échéant

6- Autorisation de revendiquer la priorité donnée par écrit par le propriétaire de la demande antérieure, le cas échéant

7-Copie du règlement d’usage régissant l’emploi de la marque collective ou de la marque collective de certification, le cas échéant

8- Autorisation des autorités compétentes, le cas échéant lorsque la marque reproduit les effigies, sigles

9- Justificatif de l’acquittement des droits exigibles

10- Certificat de garantie

Nombre de pages y compris celles-ci :

SIGNATURE DU DEPOSANT 5
Demande présentée le : 17 Avril 2014
OU DE SON MANDATAIRE :

(nom et qualité du signataire)


Adnane El Amrani
Responsable relations publiques

5
doit être renseignée au moment du dépôt

Bio Champs 100


Annexes : Etude Fiscale
Annexe 1 : Les aides financières de l’Etat pour l’encouragement des investissements
agricoles

Bio Champs 101


Bio Champs 102
Annexe 2 : Le paiement des cotisations sociales
CE : Chef d’exploitation
O : ouvrier
CH : Chauffeur
G : Gardien

2015
Charges déductibles Charges patronales
IR
Salaire
Salari Salaire Salaire net retenu à Charges Masse
brut Les frais Salaire net Nbre
é brut imposable la sociales salariale
imposable professionn CNSS AMO
source Prestations
els
sociales AMO

CE 120 000 120 000 24000 3088,8 2400 90 511 30 774 59 737 482,4 350 120 832 1 120832,4

O 20 280 20 280 4056 870,01 405,6 14 948 0 14 948 135,876 59,15 20 475 3 61425,078

CH 24 000 24 000 4800 1029,6 480 17 690 0 17 690 160,8 70 24 231 1 24230,8

G 18 000 18 000 3600 772,2 360 13 268 0 13 268 120,6 52,5 18 173 1 18173,1
Total 182 280 183 711 224661,378

2016
Charges déductibles Charges patronales
IR
Salaire
Salari Salaire Salaire net retenu à Charges Masse
brut Les frais Salaire net Nbre
é brut imposable la sociales salariale
imposable professionn CNSS AMO
source Prestations
els
sociales AMO
120 000 120 000 24000 3088,8 2400 90 511 30 774 59 737 482,4 350 120 832 1 120832,4

CE
20 280 20 280 4056 870,01 405,6 14 948 0 14 948 135,876 59,15 20 475 3 61425,078
O
24 000 24 000 4800 1029,6 480 17 690 0 17 690 160,8 70 24 231 1 24230,8
CH
18 000 18 000 3600 772,2 360 13 268 0 13 268 120,6 52,5 18 173 1 18173,1
G
Total 182 280 183 711 224661,378

Bio Champs 103


2017
Charges déductibles Charges patronales
IR
Salaire
Salari Salaire Salaire net retenu à Charges Masse
brut Les frais Salaire net Nbre
é brut imposable la sociales salariale
imposable professionn CNSS AMO
source Prestations
els
sociales AMO

CE 120 000 126 000 25200 3088,8 2520 95 191 32 365 62 826 482,4 350 126 832 1 126832,4

O 20 280 21 294 4258,8 913,51 425,88 15 696 0 15 696 142,6698 59,15 21 496 3 64487,4594

CH 24 000 25 200 5040 1081,1 504 18 575 0 18 575 168,84 70 25 439 1 25438,84

G 18 000 18 900 3780 810,81 378 13 931 0 13 931 126,63 52,5 19 079 1 19079,13
Total 182 280 192 846 235837,829

Prestation Taux salarial


Abattement 20%
CNSS 4,29%
AMO 2%
CIMR 3%
Prime d'ancienneté 5% (en ce qui concerne 2017)

Bio Champs 104


Annexes : Etude financière
Annexe 1 : Bilan d’ouverture

EXERCICE 2015
ACTIF BRUT AMORT+PR NET
OV
IMMOBILISATIONS EN NON VALEURS (A) 40828,00 0,00 40828,00
Frais préliminaires (voir tableau ci-dessous) 40828,00 40828,00
Charges à répartir sur plusieurs exercices 0,00
Primes de remboursement des obligations 0,00
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (B) 0,00 0,00 0,00
Immobilisations en recherche de développement 0,00
Brevets, marques, droits et valeurs similaires 0,00
Fonds commercial 0,00
Autres immobilisations incorporelles 0,00
IMMOBILISATIONS CORPORELLES (C) 365818,50 0,00 365818,50
Terrains 14300,00 14300,00
ACTIF IMMOBILISE

Constructions 227500,00 227500,00


Installations techniques, matériel et outillage 117416,00 117416,00
Matériel de transport 0,00
Mobilier, matériel de bureau et aménagements 6602,50 6602,50
divers
Autres immobilisations corporelles 0,00
Immobilisations corporelles en cours 0,00
IMMOBILISATIONS FINANCIERES (D) 0,00 0,00 0,00
Prêts immobilisés 0,00
Autres créances financières 0,00
Titres de participation 0,00
Autres titres immobilisés 0,00
ECART DE CONVERSION-ACTIF (E) 0,00 0,00 0,00
Diminution des créances immobilisées 0,00
Augmentation des dettes financières 0,00
TOTAL I (A+B+C+D+E) 406646,50 0,00 406646,50
STOCKS (F) 24913,00 0,00 24913,00
Marchandises
ACTIF CIRCULANT

Matières et fournitures consommables 24913,00 24913,00


Produits en cours 0,00
Produits intermédiaires et produits résiduels 0,00
Produits finis 0,00
CREANCES DE L'ACTIF CIRCULANT (G) 0,00 0,00 0,00
Fournisseurs débiteurs, avances et acomptes 0,00
Clients et comptes rattachés 0,00

Bio Champs 105


Personnel 0,00
Etat 0,00
Comptes d'associés 0,00
Autres débiteurs 0,00
Comptes de régularisation actif 0,00
TITRES ET VALEURS DE PLACEMENT (H) 0,00
ECART DE CONVERSION-ACTIF (I) 0,00
TOTAL II (F+G+H+I) 24913,00 0,00 24913,00
TRESORERIE - ACTIF 28256,50 0,00 28256,50

Chèques et valeurs à encaisser 0,00


TRESOR

Banques, TG et CCP 28 256,50 28256,50


Caisse, réfies d'avances et accréditifs 0,00

TOTAL III 28256,50 0,00 28256,50


TOTAL GENERAL (I+II+III) 459816,00 0,00 459816,00

PASSIF EXERCICE 2015


NET
CAPITAUX PROPRES (A) 380000,00
Capital social ou personnel 380 000,00
Moins : Actionnaires, Capital souscrit non appelé
Primes d'émission, de fusion, d'apport
Ecarts de réévaluation
Réserve légale
Reserve d'investissement
Report à nouveau
FINANCEMENT PERMANENT

Résultats nets en instance d'affectation


Résultat net de l'exercice
CAPITAUX PROPRES ASSIMILES (B) 79816,00
Subventions d'investissement 79816,00
Provisions réglementées
DETTES DE FINANCEMENT PERMANENT (C)
Emprunts obligataires
Autres dettes de financement
PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES (D) 0,00
Provisions pour risques
Provisions pour charges
ECART DE CONVERSION-PASSIF (E) 0,00
Augmentation des créances immobilisées
Diminution des dettes de financement
TOTAL I (A+B+C+D+E) 459816,00

Bio Champs 106


DETTES DU PASSIF CIRCULANT (F) 0,00
Fournisseurs et comptes rattachés
Clients créditeurs, avances et acomptes
PASSIF CIRCULANT

Personnel
Organismes sociaux
Etat
Comptes d'associés
Autres créanciers
Comptes de régularisation Passif
AUTRES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES (G)
ECART DE CONVERSION-PASSIF (H)
TOTAL II (F+G+H) 0,00
TRESORERIE - PASSIF 0,00
Crédits d'escompte
TRESOR

Crédits de trésorerie
Banques (soldes créditeurs)
TOTAL III 0,00
TOTAL GENERAL (I+II+III) 459816,00

 Frais préliminaires
FRAIS PRELIMINAIRES
Certificat Négatif 170
Statuts 5773
Honoraires expert comptable 3000
Enregistrement de la société 5660
Immatriculation au registre de commerce 1550
Publication au journal d’annonces légales 4260
Frais de publicité 20415
TOTAL 40828


Tableau des amortissements
Tableau des amortissements
Immobilisations Prix d'acquisition Prix d'acquisition Durée de Amortissement
T.T.C H.T vie N
Goute à goute 45000 45000 10 900
Pompe 32270 32270 30 215,1333333
Bassin 25000 25000 15 333,3333333
Bâtiments 202250 202250 20 10112,5
Matériel de bureau 2236,67 2236,67 7 319,5242857
Matériel informatique 4765,83 4765,83 10 476,583
Matériel d'aménagement 14300 14300 10 1430
Total 13787,07395
Somme matériel non 223552,5
subventionné

Bio Champs 107


Annexe 2 : Scénarios

 Scénario Pessimiste

CPC Prévisionnel: Scénario Pessimiste 2015 2016 2017


Exploitation
I- Produits d'exploitation
Ventes de marchandises (en l'état) 1500 200 200
Ventes de biens et services de produits 140400 159120 177840
Chiffre d'affaires (sous-total) 141900 159320 178040
Variation de stocks de produits (+ou-) (1)
Immobilisations produites par l'entreprise pour elle-même
Subventions d'exploitation
Autres produits d'exploitation
Reprises d'exploitation; Transfert de charges
Total I 141900 159320 178040
II- Charges d'exploitation
Achats revendus (2) de marchandises 1200 160 160
Achats consommés (2) de matières et fournitures 21663 19083 19083
Autres charges externes 76 441 56 911 59 511
Impôts et taxes
Charges de personnel 224661,378 224661,378 235837,8294
Autres charges d'exploitation
Dotations d'exploitation 13787,07395 13787,07395 13787,07395
Total II 337752,452 314602,452 328378,9034
III- Résultat d'exploitation ( I-II) -195852,452 -155282,452 -150338,9034
Financier
IV- Produits financiers
Produits des titres de participations et autres titres
immobilisés
Gain de change
Intérêts et autres produits financiers
Reprises financières: Transfert de charges
Total IV 0 0 0
V- Charges financières
Charges d'intérêt
Pertes de change
Autre charges financières
Dotations financières
Total V 0 0 0
VI Résultat financier (IV-V) 0 0 0
VII-Résultat courant (III+VI) -195852,452 -155282,452 -150338,9034

Bio Champs 108


Non courant
VIII-Produits non courants
Produits de cession des immobilisations
Subventions d'équilibre
Reprises sur subvention d'investissement 112591,44
Autres produits non courants
Reprises non courantes; Transfert de charges
Total VIII 112591,44 0 0
IX- Charges non courantes
Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations
cédées
Subventions accordées
Autres charges non courantes
Dotations non courantes aux amortissements et aux
provisions
Total IX 0 0 0
X-Résultat non courant (VIII-IX) 112591,44 0 0
XI-Résultat avant impôt (VII+X) -83261,01195 -155282,452 -150338,9034
XII Impôt sur le résultat
XIII- Résultat net ( XI - XII ) -83261,01195 -155282,452 -150338,9034
Total Produits ( I+IV+VIII) P 254491,44 159320 178040
Total charges ( II+ V + IX+XII) C 337752,452 314602,452 328378,9034
Résultat Net (Total P- Total C) -83261,01195 -155282,452 -150338,9034

Ventes emballages ( paniers )


Année Paniers Prix Total
2015 30 50 1500
2016 4 50 200
2017 4 50 200

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Internet 4 800
Presse 7000
Radio 2m 1373 1373 1373
Matériel et outillage 8330
Flyers 2000
Medi 1 2338 2338 2338
Total 76 441 56 911 59 511

Bio Champs 109


Ventes de biens ou services
Année Paniers Pix Total
2015 15 180 140400
2016 17 180 159120
2017 19 180 177840

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


Paniers 1200 160 160

Reprise sur subventions d'investissement


Immobilisations Prix d'acquisition Pourcentage de subvention
T.T.C
Goute à goute 45000 0,8
Pompe 32270 0,8
Bassin 25000 0,8
Panneaux photovoltaïques 30775,44 1
Total 133045,44

Bio Champs 110


Scénario réaliste

CPC Prévisionnel: Scénario Réaliste 2015 2016 2017


Exploitation
I- Produits d'exploitation
Ventes de marchandises (en l'état) 3000 500 600
Ventes de biens et services de produits 280800 327600 383760
Chiffre d'affaires (sous-total) 283800 328100 384360
Variation de stocks de produits (+ou-) (1)
Immobilisations produites par l'entreprise pour elle-même
Subventions d'exploitation
Autres produits d'exploitation
Reprises d'exploitation; Transfert de charges
Total I 283800 328100 384360
II- Charges d'exploitation
Achats revendus (2) de marchandises 2400 400 480
Achats consommés (2) de matières et fournitures 21663 19083 19083
Autres charges externes 76 441 56 911 59 511
Impôts et taxes
Charges de personnel 224661,378 224661,378 235837,8294
Autres charges d'exploitation
Dotations d'exploitation 13787,07395 13787,07395 13787,07395
Total II 338952,452 314842,452 328698,9034
III- Résultat d'exploitation ( I-II) -55152,45195 13257,54805 55661,09665

Financier
IV- Produits financiers
Produits des titres de participations et autres titres
immobilisés
Gain de change
Intérêts et autres produits financiers
Reprises financières: Transfert de charges
Total IV 0 0 0
V- Charges financières
Charges d'intérêt
Pertes de change
Autre charges financières
Dotations financières
Total V 0 0 0
VI Résultat financier (IV-V) 0 0 0
VII-Résultat courant (III+VI) -55152,45195 13257,54805 55661,09665

Bio Champs 111


Non courant
VIII-Produits non courants
Produits de cession des immobilisations
Subventions d'équilibre
Reprises sur subvention d'investissement 112591,44
Autres produits non courants
Reprises non courantes; Transfert de charges
Total VIII 112591,44 0 0
IX- Charges non courantes
Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées
Subventions accordées
Autres charges non courantes
Dotations non courantes aux amortissements et aux
provisions
Total IX 0 0 0
X-Résultat non courant (VIII-IX) 112591,44 0 0
XI-Résultat avant impôt (VII+X) 57438,98805 13257,54805 55661,09665
XII Impôt sur le résultat
XIII- Résultat net ( XI - XII ) 57438,98805 13257,54805 55661,09665
Total Produits ( I+IV+VIII) P 396391,44 328100 384360
Total charges ( II+ V + IX+XII) C 338952,452 314842,452 328698,9034
Résultat Net (Total P- Total C) 57438,98805 13257,54805 55661,09665

Ventes emballages ( paniers )


Année Paniers Prix Total
2015 60 50 3000
2016 10 50 500
2017 12 50 600

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Internet 4 800
Presse 7000
Radio 2m 1373 1373 1373
Materiel et outillage 8330
Flyers 2000
Medi 1 2338 2338 2338
Total 76 441 56 911 59 511

Bio Champs 112


Ventes de biens ou services
Année Paniers Pix Total
2015 30 180 280800
2016 35 180 327600
2017 41 180 383760

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


Paniers 2400 400 480

Immobilisations Reprise de Prix Pourcentage de


subvention d'acquisition subvention
T.T.C
Goute à goute 36000 45000 0,8
Pompe 25816 32270 0,8
Bassin 20000 25000 0,8
Panneaux photovoltaïques 30775,44 30775,44 1
Total 112591,44

Bio Champs 113


 Scénario optimiste

CPC Prévisionnel: Scénario Optimiste 2015 2016 2017


Exploitation
I- Produits d'exploitation
Ventes de marchandises (en l'état) 4000 1000 1300
Ventes de biens et services de produits 374400 468000 589680
Chiffre d'affaires (sous-total) 378400 469000 590980
Variation de stocks de produits (+ou-) (1)
Immobilisations produites par l'entreprise pour elle-même
Subventions d'exploitation
Autres produits d'exploitation
Reprises d'exploitation; Transfert de charges
Total I 378400 469000 590980
II- Charges d'exploitation
Achats revendus (2) de marchandises 3200 800 1040
Achats consommés (2) de matières et fournitures 21663 19083 19083
Autres charges externes 76 441 56 911 59 511
Impôts et taxes
Charges de personnel 224661,378 224661,378 235837,8294
Autres charges d'exploitation
Dotations d'exploitation 13787,07395 13787,07395 13787,07395
Total II 339752,452 315242,452 329258,9034
III- Résultat d'exploitation ( I-II) 38647,54805 153757,548 261721,0966

Financier
IV- Produits financiers
Produits des titres de participations et autres titres immobilisés
Gain de change
Intérêts et autres produits financiers
Reprises financières: Transfert de charges
Total IV 0 0 0
V- Charges financières
Charges d'intérêt
Pertes de change
Autre charges financières
Dotations financières
Total V 0 0 0
VI Résultat financier (IV-V) 0 0 0
VII-Résultat courant (III+VI) 38647,54805 153757,548 261721,0966

Bio Champs 114


Non courant
VIII-Produits non courants
Produits de cession des immobilisations
Subventions d'équilibre
Reprises sur subvention d'investissement 112591,44
Autres produits non courants
Reprises non courantes; Transfert de charges
Total VIII 112591,44 0 0
IX- Charges non courantes
Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées
Subventions accordées
Autres charges non courantes
Dotations non courantes aux amortissements et aux provisions
Total IX 0 0 0
X-Résultat non courant (VIII-IX) 112591,44 0 0
XI-Résultat avant impôt (VII+X) 151238,988 153757,548 261721,0966
XII Impôt sur le résultat
XIII- Résultat net ( XI - XII ) 151238,988 153757,548 261721,0966
Total Produits ( I+IV+VIII) P 490991,44 469000 590980
Total charges ( II+ V + IX+XII) C 339752,452 315242,452 329258,9034
Résultat Net (Total P- Total C) 151238,988 153757,548 261721,0966

Ventes emballages ( paniers )


Année Paniers Prix Total
2015 80 50 4000
2016 20 50 1000
2017 26 50 1300

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Internet 4 800
Presse 7000
radio 2m 1373 1373 1373
Materiel et outillage 8330
Flyers 2000
Medi 1 2338 2338 2338
Total 76 441 56 911 59 511

Bio Champs 115


Ventes de biens ou services
Année Paniers Pix Total
2015 40 180 374400
2016 50 180 468000
2017 63 180 589680

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


Paniers 3200 800 1040

Reprise sur subventions d'investissement


Immobilisations Reprise de Prix Pourcentage de
subvention d'acquisition subvention
T.T.C
Goute à goute 36000 45000 0,8
Pompe 25816 32270 0,8
Bassin 20000 25000 0,8
Panneaux photovoltaïques 30775,44 30775,44 1
Total 112591,44

Bio Champs 116


Annexe 3 : ESG

Etat des soldes de gestion


2015 2016 2017
PESSIMIS REALIS OPTIMIST PESSIMIS REALIS OPTIMIST PESSIMIS REALISTE OPTIMIS
TE TE E TE TE E TE TE
1 Ventes de marchandises 1500 3000 4000 200 500 1000 200 600 1300
2 Achats revendus de 1200 2400 3200 160 400 800 160 480 1040
marchandises
I Marge brute sur ventes en 300 600 800 40 100 200 40 120 260
l'etat
II production de l'excercice: 14040 2808 37440 15912 3276 46800 17784 383760 58968
(3+4+5) 0 00 0 0 00 0 0 0
3 ventes de biens et services 14040 2808 37440 15912 3276 46800 17784 383760 58968
produits 0 00 0 0 00 0 0 0
4 variations stocks de 0 0 0
produits
5 immobilis. Prod. Par 0 0 0
l'entrep. Pour elle-même
III consommation de 98104 9810 98104 75994 7599 75994 78594 78594 78594
l'excercice :(6+7) 4 4
6 achats consommés de 21663 2166 21663 19083 1908 19083 19083 19083 19083
matières et fournitures 3 3
7 Autres charges externes 76 441 76 76 441 56 911 56 56 911 59 511 59 511 59 511
441 911
IV valeur ajoutée (I+II-III) 42596 1832 27709 83166 2517 39220 99286 305286 51134
96 6 06 6 6
8 Subventions d'exploitation 0 0 0
9 impots et taxes
1 charges de personnel 22466 2246 22466 22466 2246 22466 23583 235837, 23583
0 1,378 61,37 1,378 1,378 61,37 1,378 7,8294 8294 7,8294
8 8
V Excédent brut - - 52434, - 2704 16754 - 69448,1 27550
d'exploitation (EBE) 18206 4136 622 14149 4,622 4,622 13655 706 8,1706
5,378 5,378 5,378 1,8294
ou insuffisance brut
d'exploitation (IBE)
1 Autres produits 0 0 0
1 d'exploitation
1 Autres charges
2 d'exploitation
1 Reprises d'exploitation, 0 0 0
3 Transferts de charges
1 Dotations d'exploitation 13787, 1378 13787, 13787, 1378 13787, 13787, 13787,0 13787,
4 07395 7,073 07395 07395 7,073 07395 07395 7395 07395
95 95

Bio Champs 117


VI RESULTAT D'EXPLOITATION - - 38647, - 1325 15375 - 55661,0 26172
(+ou-) 19585 5515 54805 15528 7,548 7,548 15033 9665 1,0966
2,452 2,451 2,452 05 8,9034
95
VII RESULTAT FINANCIER (+ou-
)
VIII RESULTAT COURANT (+ou-) - - 38647, - 1325 15375 - 55661,0 26172
19585 5515 54805 15528 7,548 7,548 15033 9665 1,0966
2,452 2,451 2,452 05 8,9034
95
IX RESULTAT NON COURANT 11259 1125 11259 0 0 0 0 0 0
(+ou-) 1,44 91,44 1,44
1 Impôts sur les sociétés 0
5
X RESULTAT NET DE - 5743 15123 - 1325 15375 - 55661,0 26172
L'EXERCICE (+ou-) 83261, 8,988 8,988 15528 7,548 7,548 15033 9665 1,0966
01195 05 2,452 05 8,9034

Bio Champs 118


Annexe 4 : CAF

Capacité d'autofinancement
2015 2016 2017
P R O P R O P R O
Résultat net de l'exercice - 57438 15123 - 13257 15375 - 55661 26172
83261 ,99 9 15528 ,55 7,5 15033 ,1 1,1
2 9
Dotations d'exploitation 13787 13787 13787 13787 13787 13787 13787 13787 13787
,07 ,07 ,07 ,07 ,07 ,07 ,07 ,07 ,07
Dotations financières 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Dotations non courantes 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Reprises d'exploitation 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Reprises financières 0 0 0 0 0 0 0 0
Reprises non courantes 30775 30775 30775 0 0 0 0 0 0
,44 ,44 ,44
Produits des cessions 0 0 0 0 0 0 0 0 0
d'immobilisations
V.N.A des immobilisations 0 0 0 0 0 0 0 0 0
cédées
Capacité - 40450 19580 - 27044 18336 - 69448 27550
d'autofinancement 10024 ,62 1,5 14149 ,62 9,2 13655 ,17 8,2
9 5 2
Distribution des bénéfices 0 53200 14060 0 11400 14820 0 53200 24700
0 0 0
Autofinancement - - 55201 - 15644 35169 - 55661 28508
10024 12749 ,5 14149 ,62 ,24 13655 ,1 ,17
9 ,4 5 2

Bio Champs 119


Annexe 5 : Coût de revient

2015
Cout du panierCout d'un Quantité*prix
kilogramme produit
Charges achat de matière première 6,388427873 0,425895192 18733
directes Main d'œuvre et 20,9475087 1,39650058 61425,078
cotisation sociales
emballage 0,818460839 0,054564056 2400
TOTAL 28,15439741 1,876959827 82558,078
Charges Frais de distribution 25
indirectes loyer 3,410253496 0,227350233 10000
frais de transport 5,319995453 0,354666364 15600
frais de communication 5,289644197 0,352642946 15511
certification 1,875639423 0,125042628 5500
charges du personnel 55,66771627 3,711181084 163236,3
TOTAL 96,56324883 4,770883256 209847,3
Total des 124,7176462 6,647843083
charges

Cout de revient du panier 124,7176462

2016
Cout du Cout d'un Quantité*prix
panier kilogramme produit
Charges achat de matière première 6,388427873 0,425895192 18733
directes Main d'œuvre et 20,9475087 1,39650058 61425,078
cotisation sociales
Emballage 0,13641014 0,009094009 400
TOTAL 27,47234671 1,831489781 80558,078
Charges Frais de distribution 25
indirectes Loyer 3,410253496 0,227350233 10000
frais de transport 5,319995453 0,354666364 15600
frais de communication 5,289644197 0,352642946 15511
Certification 1,875639423 0,125042628 5500
charges du personnel 55,66771627 3,711181084 163236,3
TOTAL 96,56324883 4,770883256 209847,3
Total des 124,0355955 6,602373036
charges

Cout de revient du panier 124,0355955

Bio Champs 120


2017
Cout du Cout d'un Quantité*prix
panier kilogramme produit
Charges achat de matière première 6,388427873 0,425895192 18733
directes Main d'œuvre et 21,99185838 1,466123892 64487,4594
cotisation sociales
Emballage 0,163692168 0,010912811 480
0
0
0
TOTAL 28,54397842 1,902931895 83700,4594
Charges Frais de distribution 25
indirectes Loyer 3,410253496 0,227350233 10000
frais de transport 5,319995453 0,354666364 15600
frais de communication 5,289644197 0,352642946 15511
Certification 1,875639423 0,125042628 5500
charges du personnel 58,43481982 3,895654655 171350,37
TOTAL 99,33035239 4,955356826 217961,37
Total des 127,8743308 6,858288721
charges

Cout de revient du panier 127,8743308

Bio Champs 121


Annexe 6 : Seuil de rentabilité et point mort
 Scénario pessimiste

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Comptable 2000
Internet 4 800
Presse 7000
Radio 2m 1373 1373 1373
Flyers 2000
Materiel et outillage 8330
Medi 1 2338 2338 2338
Total 78 441 56 911 59 511

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


2015 2016 2017
Paniers 1200 160 160
Total 44526 38326 38326

2015 2016 2017


Total des charges fixes 294 554 274 844 286 021
Total des charges variables 11911 3871 3871
Chiffre d’affaire prévisionnel 141900 159320 178040
Marge sur couts variables 129989 155449 174169
Taux de marge sur couts variables 0,916061 0,975703 0,978258
Seuil de rentabilité 321544,6 281688,6 292377,8
Point Mort (en jours) 815,7581 636,5044 591,193

Bio Champs 122


 Scénario réaliste

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Comptable 2000
Internet 4 800
Presse 7000
Radio 2m 1373 1373 1373
Flyers 2000
Matériel et outillage 8330
Medi 1 2338 2338 2338
Total 78 441 56 911 59 511

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


2015 2016 2017
Paniers 2400 400 480
Total 45726 38566 38646

2015 2016 2017


Total des charges fixes 294 554 274 844 286 021
Total des charges variables 13111 4111 4191
Chiffre d’affaire prévisionnel 283800 328100 384360
Marge sur couts variables 270689 323989 380169
Taux de marge sur couts variables 0,953802 0,98747 0,989096
Seuil de rentabilité 308821,3 278331,8 289173,9
Point Mort (en jours) 391,7395 305,393 270,8466

Bio Champs 123


 Scénario optimiste

Autres charges externes


2015 2016 2017
Terrain 10 000 10000 10000
Transport 15600 15600 15600
Certification 5500 5500 5500
Commission 19500 22100 24700
Comptable 2000
Internet 4 800
Presse 7000
Radio 2m 1373 1373 1373
Flyers 2000
Materiel et outillage 8330
Medi 1 2338 2338 2338
Total 78 441 56 911 59 511

Achats consommés de matières et fournitures


2015 2016 2017
Paille 4500 4500 4500
Fumier 1000 1000 1000
Semences 13233 13233 13233
Semences Arbres 2580
Etiquettes 350 350 350
Total 21663 19083 19083

Achats revendus de marchandises


Paniers 3200 800 1040
Total 46526 38966 39206

2015 2016 2017


Total des charges fixes 294 554 274 844 286 021
Total des charges variables 13911 4511 4751
Chiffre d’affaire prévisionnel 378400 469000 590980
Marge sur couts variables 364489 464489 586229
Taux de marge sur couts variables 0,963237 0,990382 0,991961
Seuil de rentabilité 305796,3 277513,6 288338,8
Point Mort (en jours) 290,9267 213,0168 175,6438

Bio Champs 124


Annexe 7 : Plan de trésorerie

2015 2016 2017


PESSIMISTE REALISTE OPTIMISTE PESSIMISTE REALISTE OPTIMISTE PESSIMISTE REALISTE OPTIMISTE
REPORT SOLDE PRECEDENT 0 0 0 735159,32 736359,32 737159,32 326255,38 326255,38 326255,38

Chiffre d'affaires prévisionnel 141900 283800 378400 159320 328100 469000 384360 590980 590980
Remboursement TVA
Apports en capital 380 000,00 380 000,00 380 000,00 0 0 0 0 0 0
Apports comptes courants
Subventions, aides 112591,44 112591,44 112591,44 0 0 0 0 0 0
Emprunts bancaires
TOTAL ENCAISSEMENTS 634491,44 776391,44 870991,44 159320 328100 469000 384360 590980 590980
Achats 22863 24063 24863 19083 19083 19083 19083 19083 19083

Investissements 383593,94 383593,94 383593,94 0 0 0 0 0 0


Loyers et charges locatives 25 600 25 600 25 600 25600 25600 25600 25600 25600 25600
Loyers de crédit bail
Entretien et fournitures
Honoraires 2000 2000 2000 0 0 0 0 0 0
Assurances
Impôts et taxes
Autres charges externes 76 441 76 441 76 441 56 911 56 911 56 911 59 511 59 511 59 511
masse salariale 224661,378 224661,378 224661,38 224661,38 224661,38 224661,38 235837,83 235837,83 235837,83

TVA à payer
Remboursement d'emprunts
Frais financiers
TOTAL DECAISSEMENTS 735159,318 736359,318 737159,32 326255,38 326255,38 326255,38 340031,83 340031,83 340031,83
SOLDE DU MOIS -100667,878 40032,122 133832,12 -166935,38 1844,622 142744,62 44328,171 250948,17 250948,17

SOLDE CUMULE -100667,878 40032,122 133832,12 568223,94 738203,94 879903,94 370583,55 577203,55 577203,55

Bio Champs 125


Contacts

Pour la réalisation de notre projet, nous avons eu recours à l’aide de plusieurs personnes :

 Mr Mohammed Bendahmane (Responsable Horticulture aux Domaines Agricoles. Fès)


 Mail : MBendahmane@domaines.co.ma

 Mr Ahmed Mezmouhi (Contrôleur de gestion aux Domaines Agricoles. Fès)


 Tél : 06 61 48 51 96 / Mail : amezmouhi@domaines.co.ma /

 Mr Lali Abdellah (Producteur de légumes Biologiques à Dar Bouazza : les jardins


écosolidaires de Dar Bouazza )
 Tél : 06 10 10 81 91

 Mme Fatouma (Ex présidente de l’association Terre & humanisme de Casablanca et


propriétaire de la ferme pédagogique de Dar Bouazza)
 Tél : 06 61 51 50 24

 Mr Mohammed Najib (Gérant du supermarché O’self Casablanca)


 Tél : 06 63 43 98 / Mail : o.self@hotmail.fr

 Mr Badr (Responsable Opérationnel des services à l’IMC)


 Tél : 06 61 79 76 73 / Mail : imcmaroc@imcert.it

Bio Champs 126


WEBOGRAPHIE

http://www.fellah-trade.com/fr/developpement-durable/agriculture-biologique-maroc

http://doc.abhatoo.net.ma/doc/IMG/pdf/82.pdf

http://www.etudier.com/dissertations/%C3%89tude-Marketing-Sur-Les-Produits-Bio/290722.html

http://www.fellah-trade.com/fr/info-filiere/actualites-maroc/article?id=6941

http://www.kenitrainvesti.ma/Documents/Guide_Cr%C3%A9ation_dEntreprises.pdf

http://www.ompic.org.ma/pages_fr_2.htm

http://www.etudiant.ma/article-creation-dentreprise-au-maroc-497.html

http://www.hayzoum.com/statutsarl.html

http://investissementaumaroc.blogspot.com/2008/12/type-de-statuts-d-une-societe-sarl-au.html

http://www.finances.gov.ma/

http://www.cgem.ma/

http://www.cnss.ma/

http://elfa-solaire.com/

Bio Champs 127