Vous êtes sur la page 1sur 6

EXERCICE DE RESUME PORTANT SUR LES ETAS FINANCIERS

DEFINITION ET PRINCIPAUX UTILISATEURS DES ETATS


FINANCIERS

Par définition, un état financier est un document comptable qui donne des
informations sur la situation d’une entreprise. Ces informations peuvent
concerner l’état de sa structure financière, la composition de son patrimoine,
l’évaluation de ses performances et la mesure de sa rentabilité.

Les états financiers constituent le principal moyen de communication de


l’information financière aux différents utilisateurs, internes et externes à
l’entité :

• les dirigeants, les organes d’administration et de contrôle et les différentes


structures internes de l’entité ;

• les fournisseurs de capitaux (investisseurs, banques et autres prêteurs, institut


d’émission et autres bailleurs de fonds) ;

• l’Etat, la centrale des bilans et les autres institutions dotées de pouvoirs de


planification, de réglementation et de contrôle ;

• les autres partenaires de l’entité tels que les assureurs, les salariés, les
fournisseurs ou les clients ;

• les autres groupes d’intérêt, y compris le public de façon générale.


OBJECTIFS ET PRINCIPES DE BASE DES ETATS FINANCIERS

Ils synthétisent de façon claire et structurée les évènements qui ont affectés une
entreprise tout au long de son existence ainsi que les transactions qu’elle a
réalisées avec des tiers .Ils permettent à tout lecteur des comptes de :

- Mener des analyses précises notamment dans le cas d’opération de reprise


d’entreprise, d’évaluation de sociétés, de fusion, scission ou d’apport
partiel d’actif
- D’effectuer des comparaisons dans le temps : Les états financiers d’une
même entreprise sont comparés chaque année
- De réaliser des comparaisons dans l’espace : Les états financiers d’une
entreprise sont comparés avec ceux des entreprises concurrentes
- De prendre des décisions : Des équipes d’une entreprise l’utilisent comme
des supports, un véritable outil d’aide à la décision.

Concernant les principes, ils sont énuméré en postulats et convention à savoir :


5 postulats et 5 conventions

Postulat de l’entité

Postulat de la comptabilité d’engagement

Postulat de la spécialisation des exercices

Postulat de la permanence des méthodes

Postulat de la prééminence de la réalité économique sur l’apparence


juridique
Convention du coût historique

Convention de prudence

Convention de régularité et transparence

Convention de la correspondance bilan de clôture- bilan d’ouverture

Convention de l’importance significative

DEFINITION ET STRUCTURE DES ETATS FINANCIERS

Les états financiers retracent les effets financiers des transactions et autres
événements, à travers leurs éléments constitutifs que sont :

Bilan, composé des actifs, passifs et capitaux propres,


Compte de résultat, comprend les produits et les charges,
Les tableaux des flux de trésorerie
et notes annexes.

Bilan

Actif
Un actif est une ressource contrôlée par un établissement assujetti du fait
d’évènement passés et dont il attend des avantages économiques futurs.
L’avantage économique est le potentiel qu’a cet actif de contribuer à générer des
flux de trésorerie et d’équivalents de trésorerie. Actif peut être :

- utilisé seul ou en combinaison avec d’autres actifs,

- échangé contre d’autres actifs,

- utilisé pour éteindre un passif,

- ou distribue aux propriétaires de l’établissement assujetti.


L’existence d’un actif n’est pas liée à un droit de propriété. Un élément peut
ainsi satisfaire à la définition d’un actif même s’il n’y a pas de contrôle juridique
de l’établissement assujetti, conformément au principe de prééminence de la
réalité économique sur l’apparence juridique.

Passif
Un passif est une obligation actuelle de l’entité résultant d’évènements passés et
dont le règlement attendu se traduira pour l’entité par une sortie de ressources
représentatives d’avantages économiques. Une obligation est un devoir ou une
responsabilité d’agir, en conséquence d’un contrat ferme, de pratiques
commerciales découlant des usages ou du désir de conserver de bonnes relations
ou d’agir de façon équitable. L’extinction d’une obligation peut intervenir par :

- un paiement en trésorerie,

- un transfert d’autres actifs,

- une fourniture de services,

- la substitution de cette obligation par une autre obligation,

- la conversion de l’obligation en capitaux propres,

- l’abandon de ses droits par le créancier ou leur déchéance.

Dans certains cas, les passifs peuvent n’être évalués qu’avec un degré
d’estimation important. Ils sont alors appelés provisions. Il s’agit notamment des
paiements à effectuer en vertu de garanties existantes et d’obligations de retraite
du personnel.
Les capitaux propres
Les capitaux propres sont l’intérêt résiduel dans les actifs de l’entité après
déduction de tous ses passifs. Ils sont constitués notamment des fonds apportés
par les actionnaires, des résultats non distribués, des réserves représentatives des
ajustements destinés au maintien du capital.

Compte de résultat

Les produits
Les produits sont les accroissements d’avantages économiques au cours de la
période comptable, sous la forme d’entrées ou d’accroissements d’actifs ou de
diminutions de passifs qui ont pour résultat l’augmentation des capitaux propres
autrement que du fait des contributions des propriétaires du capital.

Les charges
Les charges sont des diminutions d’avantages économiques au cours de la
période comptable sous la forme de sorties ou de diminutions des valeurs des
actifs, ou de survenance des dettes qui ont pour résultat de faire diminuer les
capitaux propres autrement que par des distributions aux propriétaires du capital.

Les tableaux des flux de trésorerie

En permettant d'identifier les flux de trésorerie entrant et sortant, le tableau des


flux de trésorerie participe à évaluer l'aptitude de l'entreprise à secréter des
liquidités et complète l'analyse des états financiers traditionnels que sont le
bilan et le compte de résultat.

Les annexes sont ainsi partie intégrante des états financiers. Elles contiennent
un résumé des principales méthodes comptables, certaines autres informations
explicatives, ainsi que « tout autre document utile à la compréhension des
comptes ».