Vous êtes sur la page 1sur 22

Master GGRHIC

Module- Droit Social:

« Aspects juridiques du recrutements dans les


établissements- cas des AREF  »
 
• Réalisé par :
• BAALI KHALID
• BELGHITI ALAOUI RACHID Encadré par : PR RACHIDI
• BEN HMIDOU RACHID
• RAJI FANIDA
• BHIOUI ZAKARIA
Plan

Introduction
I- les deux systèmes de la fonction
publique
II- Recrutement dans la fonction
publique(système de carrière)
III- Recrutement dans les établissements
publics( système de l’emploi)
IV- Cas de recrutement dans les académies
régionales d’éducation et de formation
OPTION 03
V- La problématique de recrutement
par contrat au niveau des AREF, un
conflit de positions

Conclusion
Choix et intérêt du sujet
Le système de la fonction publique regroupe l’ensemble des
systèmes et des procédures qui conditionnent la carrière des
fonctionnaires depuis le recrutement jusqu’à à la retraite. Ces
systèmes concernent le recrutement, la formation,
l’évaluation/promotion, la mobilité et la rémunération.

La fonction publique est celle de l’Etat et des collectivités


territoriales ainsi que des établissements publics à caractère
administratif (EPA) dont le personnel est composé des
fonctionnaires de l’Etat

S’agissant des établissements publics à caractère industriel et


commercial (EPIC), les processus liés au recrutement, la
rémunération et le déroulement de la carrière sont différents
et s’apparentent plus aux pratiques du secteur privé.
Quels sont les aspects juridiques du
recrutement au sein des établissements
publics, en particulier les Académies régionales
de l’éducation et de la formation (AREF)?
I. Les deux systèmes de la fonction
publique
Les deux systèmes de la fonction publique
• les agents sont recrutés dans la fonction
publique pour faire « carrière » et y
Le système de progresser
la carrière dit • Les agents sont recrutés par voie de
concours, sont intégrés dans une hiérarchie
« fermé » de grades, de corps, ou de cadres d’emplois.

• les modes de gestion de l’emploi dans la


fonction publique sont proches de ceux du
Le système privé
de l’emploi • L’employeur public, comme n’importe quel
employeur, décrit l’ensemble de ses
dit « ouvert » emplois, les tâches, les qualifications et les
rémunérations, sans garantie en progression
II. Recrutement dans la fonction
publique (système de carrière)
Recrutement dans la fonction publique (système de carrière)

Le statut générale de la fonction publique portant statut général de la fonction


publique, le cadre institutionnel qui définit les règles juridiques et
réglementairesLerelatives
statut au recrutement dans le secteur public, promulgué, par
le Dahirgenerale
n°1.58.008 du 4 chaabane 1377 (24 février 1958) définit:
Principes générauxdeetla Droits et garanties de la Devoirs et obligations de la
conditions juridiques :(Articles nouvelle recrue : (Articles 13 à nouvelle recrue :
8 à 12) fonct 20) • Obligation de discrétion
• Egalité d’accès aux emplois • Droit liés à la carrière professionnelle et
publics (rémunération, de réserve;
• Interdiction de avancement...) • Obligation de respecter et
discrimination • Droit syndical ; faire respecter l’autorité de
• Définition du fonctionnaire : • Protection contre les l’Etat ;
nomination et titularisation menaces, attaques, outrages • Interdiction d’exercice
dans un grade et injures ; d’activité privée lucrative ;
• Situation statutaire et • Protection du dossier • Obligation de déclarer la
réglementaire individuel du fonctionnaire : profession libérale ou une
Aucune mention faisant état activité habituelle relevant
des opinions politiques, du secteur privé ;
philosophiques ou • Interdiction de
religieuses ne doit y figurer; compromettre
• Couverture sociale. l’indépendance du
fonctionnaire ;
III- Recrutement dans les
établissements publics( système de
l’emploi)
III Recrutement dans les établissements publics (système de l’emploi)

3-1 Mission des établissements publics au Maroc


les EEP les possibilités de coordination et concertation, de diversification des sources de
financement, d’amélioration de la gouvernance et la qualité de services rendus et de
responsabilisation des gestionnaires sur la base d’objectifs précis.
3-2 Classification des Etablissements publics  « selon la nature d’activité »

• L’acte de création des EPA précise ses missions, ses


Etablissement Public à attributions et son organisation, la nature de ses
caractère Administratif ressources et dépenses ainsi que les modalités de son
contrôle

Etablissements publics à • L’EPIC exerce une activité marchande analogue à celle


caractère industriel et des entreprises de secteur privé. Il gère des services à
commercial EPIC caractère industriel ou commercial de l'Etat.

• L’EP est une personne morale, disposant de règles de


Entreprise Publique gestion proches de celles du secteur privé. Elle est
dotée d’autonomie administrative et financière.
3-3 Différences de recrutement entre le public et le privé:

Les modalités de recrutement :Dans le public c’est le concours fait figure


d’instrument privilégié de sélection fondé sur l’évaluation de la compétence
du candidat. Dans le privé, l’employeur demeure libre d’utiliser le mode de
recrutement qui lui convient. Cette liberté répond aux objectifs de l’entreprise
La rémunération : La rémunération d’un fonctionnaire est déterminée par
son indice,. Dans le secteur privé, c’est la liberté qui prévaut. Cette liberté est
toutefois encadrée par des planchers conventionnels ou nationaux
La sécurité de l’emploi : la sécurité de l’emploi assure une stabilité qui
n’existe pas dans le privé. Éloignés des impacts des fluctuations économiques
et financières, les fonctionnaires ne sont pas
pour autant immobiles.
l’objet de recrutement : Le recrutement dans la fonction publique se fait dans
un corps de fonctionnaire et dans un grade bien déterminé. Le poste
d’affectation alors est non connu au moment du concours. Par contre dans le
privé, le recrutement se fait sur un poste de travail bien précis et selon un
profil et des compétences bien identifiés
3-4 Cadre juridique et institutionnel
 L’article 89 de la Constitution stipule que "Le Gouvernement exerce
le pouvoir exécutif. Sous l’autorité du Chef du Gouvernement, le
gouvernement met en œuvre son programme gouvernemental,
assure l’exécution des lois, dispose de l’administration et supervise
les établissements et entreprises publics et en assure la tutelle".
 L’article 6 de la loi organique n°065-13, précise que "la présidence
des conseils d’administration de établissements publics est assurée
par le Chef du gouvernement ou l’autorité déléguée par lui à cet
effet, et ce sauf spécification contraire explicite".
 Les textes de création des établissements publics, rappellent de
manière explicite la tutelle exercée par l’Etat sur ces organismes. Ils
prévoient leur rattachement à leur ministère de tutelle.
• Les décrets portant attributions et organisation des différents
ministères, confèrent à ces derniers les prérogatives d’élaboration et
de mise en œuvre des politiques gouvernementales dans les
domaines qui relèvent de leurs champs de compétences.
3 -5 Le statut du personnel
STATUTS DU PERSONNEL

les Etablissements publics les Etablissements soumis au


soumis au contrôle préalable contrôle conventionnel
et d’accompagnement,

Le statut du personnel s’inspire


les statuts diffèrent foncièrement
du schéma général adopté par le
en termes des conditions
statut de la fonction publique
d’accès, d’avancement, de
(grade, échelle, échelon, …).
IV - Cas de recrutement dans
les Académies régionales
d’éducation et de formation
4-1 Présentation des AREF 

l’AREF est chargée de la mise en œuvre, dans son ressort territorial, de la politique
éducative et de la formation, compte tenu des priorités et des objectifs nationaux établis
par l'autorité de tutelle.

4- 2 les catégories du personnel des AREF

Les catégories du
personnel des AREF

Agents recrutés par ses soins


Fonctionnaires et agents en
conformément à son statut du
service détaché
personnel qui sera fixé par décret
4-5 Le recrutement par contrat

Le recrutement par contrat se fait par concours organisé par les AREF
est
ouvert aux candidats
Non-fonctionnaires titulaires d'une licence dans les cycles
universitaires
d’éducation ou équivalents, spécialité "enseignement''
Aux étudiants ayant bénéficié d’un programme de formation des
cadres pédagogiques pour exercer la profession d'enseignant
Aux détenteurs d’une licence d'études fondamentales ou une
licence
professionnelle ou équivalent dans les spécialités requises.
4-5 Le recrutement par contrat

Les candidats admis définitivement et ayant conclu des contrats avec les
AREF bénéficieront de formations dans le domaine de l’éducation et de
l’enseignement, de même ils seront assujettis à deux évaluations durant
la première année de leur formation, alors qu’en deuxième année, ils
passeront un examen de qualification professionnelle, et en cas de
réussite, ils auront droit au renouvellement du contrat, qui sera, par la
suite, renouvelé par tacite reconduction chaque année. Les enseignants
contractuels seront soumis à une évaluation tous les huit ans
4-6 Evolution du cadre juridique du recrutement au sein des AREF
L’arrêté conjoint n°7259 entre le MENFP et le ministère de l’Economie et des Finances constitue la première base juridique pour le recrutement par contrat au niveau des Académies régionales de l'éducation et de la formation (AREF).

• Percevoir un salaire mensuel forfaitaire, droit aux allocations


Les droits familiales , l’indemnité de zone, l'avancement de grade,
reclassement sur la base de l'examen de compétence
des cadres professionnelle, droit à la formation et à la requalification, des
contractuel congés administratifs annuels et exceptionnels, indemnités
s relatifs aux accidents du travail, droit à la protection sociale, à
l’assurance maladie obligatoire et au régime mutuelle

• accomplir leur profession d’enseignement et accepter le


Les lieu d’affectation, respecter l’éthique de la profession,
obligations soumettre aux directives et orientations de la
des cadres hiérarchie, la non divulgation des données, interdiction
contractuel d’exercer, durant la période du contrat, une autre
fonction, Respecter le calendrier et les programmes
s scolaires, participer aux opérations de surveillance, de
correction des examens
.
2019 : Amendement du Statut particulier des cadres des AREF

Des amendements pour permettre aux cadres des Aref de jouir d’une
situation professionnelle similaire à celle des fonctionnaires soumis au
statut des fonctionnaires du ministère :
 Possibilité d’exercer des activités en dehors des horaires de travail à condition que
de ne pas être rémunéré, à l’instar des autres fonctionnaires.
 La promotion : le droit à l’avancement au grade et à l’échelle tout au long de leur
carrière
 Révision de l’article 25 du statut relatif à la retraite suite à une maladie grave
 Le droit à la mobilité à l’intérieur de la région d’affectation
 L’intégration d’office sans recours à l’avenant au contrat
 La titularisation directe après l’intégration au corps des cadres des académies
 L’admission à l’examen de qualification professionnelle et du reclassement au grade
2 de la classe 2
 Le droit de passer les concours des inspecteurs, les concours d’agrégation ainsi que
la possibilité de faire partie du corps administratif ou de l’orientation pédagogique.
 L’accès aux postes de responsabilité (chef de service, chef de division, directeur
provincial…)
V- La problématique de
recrutement par contrat au niveau
des AREF, un conflit de positions 
5-1 La position du Ministère de l’éducation :
Le recrutement par contrat s’assigne pour objectif de renforcer les Académies
régionales,
en tant qu’établissements publics dotés de l’autonomie administrative et financière et
maîtrisant leurs ressources humaines, Selon le Ministère, le statut des AREF prévoit
aux enseignants contractuels les droits et les obligations relatifs à la formation de base
et continue, la protection sociale et la motivation tout au long de la carrière

5-2 La position des enseignants contractuels 


Les principales revendications :
  Le versement immédiat des salaires des promotions 2016 et 2018.
Le droit à la mobilité à l’intérieur du secteur sans conditions.
La hausse des salaires des enseignants.
 L’instauration des indemnités pour l’affectation dans les régions reculées tout en
assurant les conditions nécessaires pour l’exercice de fonctions
-Remplacer le RCAR par la CMR en ce qui concerne le régime de retraite.
Conclusion
Merci pour votre attention