P. 1
Le Journal 5 Septembre 2010

Le Journal 5 Septembre 2010

|Views: 3,208|Likes:
Publié parstefano

More info:

Published by: stefano on Sep 28, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/01/2013

pdf

text

original

lejsl.

com - Fondé en 1826
Dimanche 5 Septembre 2010 - 1,50 €- N° 6080
2
2
1
3
7
6
2
12 CV-2 cyl.-Diesel-4 roues motrices
Prise de force-Relevage arrière
Pour les amoureux
du travail bien fait !
LACROST Tél. 03.85.51.07.67
CHALON Tél. 03.85.43.59.38
Tracteur B 1220
6980€
8671

santé • prévoyance • épargne • retraite
On ne vous
laisse pas
tomber !
PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE
Mutuelle GRM : Société Mutuelle, à but non lucratif, soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité. RNM 778 607 713
www.mutuellegrm.fr
PARTENAIRE
Quand les médicaments
*
sont moins remboursés,
nous payons la différence.
*

m
é
d
i
c
a
m
e
n
t
s

à

v
i
g
n
e
t
t
e

o
r
a
n
g
e

1
5
%
2219016
CONCOURS PAGE10
Mordus de chiens
2000 chiens de
toutes races sont
réunis ce week­
end à Mâcon, à
l’occasion d’un
salon
international.
CHALON. La manifestation d’hier contre la politique sécuritaire du
gouvernement préfigure une semaine sociale agitée. PAGE 5
Tour de chauffe
DROITSD’AUTEUR
Chère
musique
Aquoi sertlaSACEM?
Oùval’argentrécolté?
Réponses. PAGES 2­3
FOOTBALL
La série noire
de Gueugnon
Cinq matches et
cinquième défaite
pour des Forgerons au
point mort. PAGE 24
Entre 500 et 600 manifestants ont répondu à l’appel des associations, syndicats et partis politiques de gauche
Photo Florence Poli
RENDEZ-VOUS
C‘était votre
journal dans les
années 1960
PAGE15
TV MAGAZINE
Fogiel : « Mon appétit
pour la télé revient »
Marc-Olivier Fogiel envisage de plus en
plus un retour fracassant sur petit écran.
02
SAÔNE
et
LOIRE
Encarts publicitaires
Dans le TV Magazine
£ Edition Mâcon : MDA et
CARREFOUR MARKET
£ Edition Montceau Creusot
Autun : UCIA et FIAT
£ Edition Chalon Bresse :
CLEAU et FIAT
£ Toutes éditions : CITROËN
Dans le Version Femina
£ Edition Mâcon : SEVE
£ Toutes éditions : PEUGEOT
70Comme le
nombre d’années
post­mortem où
l’œuvre d’un artiste
est protégé par la
Sacem. Après ce
délais, les droits
tombent dans le
domaine public.
£Grand témoin. Sécurité, RCEA, gens du voyage, crise économique... Thierry Lataste,
le préfet de Saône-et-Loire fait le point à l’heure de la rentrée. À lire en page 7
Origine. La Sacemexiste depuis les années 1850,
grâce aucombat d’unhomme, Ernest Bourget.
Sociétécivile. La Sacemne peut donc pas
dresser des amendes, juste des procès­verbaux.
P
as de disques accro-
chés par-ci par-là, juste
une plaque sobre et
dorée avec les inscriptions
« Sacem, délégation régio-
nale » posée à l’entrée. Il faut
vraiment savoir que le nu-
méro 22 de l‘avenue Jean-
Jaurès à Chalon abrite la so-
ciété des auteurs, composi-
teurs et éditeurs de musique.
Qui connaît au juste la mis-
sion de cette société civile
créée dans les années 1850 ?
Pas grand monde. Ceux qui
la paient, font parfois triste
mine en réglant la doulou-
reuse, sans tropsavoir à quoi
va servir leur contribution.
La musique d’ambiance
est très rémunératrice
« Nous sommes là pour
protéger les auteurs, compo-
siteurs et éditeurs, explique
Didier Vincent, délégué ré-
gional de la Sacem, notam-
ment l e dr oi t pour eux
d’avoir une rémunération.
On ne gère pas toutes les
œuvres, seulement celles qui
sont déposées chez nous. Il
s’agit d’une démarche vo-
lontaire. »
Àchaque fois que de la mu-
sique est diffusée dans un
lieu public, et uniquement si
le répertoire est protégé, il
faut sortir son chéquier. Des
contrats sont donc passés
aussi bien avec des discothè-
ques, bars ou pour des con-
certs que dans d’autres lieux
où le son n’est que secondai-
re. C’est le cas par exemple
des commerces, des par-
kings, des toilettes publi-
ques, de certaines rues pié-
tonnes, de l’attente musicale
téléphonique…«Le mariage
dans la salle des fêtes, préci-
se-t-il, on n’y va pas. Mais le
mariage chez un restaura-
teur, ce n’est pas pareil. Le
professionnel doit payer des
droits. »
Pour vérifier, s’il y a uncon-
trat et s’il est respecté la Sa-
cem veille au grain. « Votre
journal est une bonne sour-
ce, nous confie Didier Vin-
cent. Sinon, nous avons éga-
l ement des agents qui se
rendent sur les manifesta-
tions pour écouter le pro-
gramme. En cas de fraude,
nous ne pouvons pas mettre
des amendes. En revanche,
nos agents peuvent dresser
des procès-verbaux. » Le
montant à régler varie selon
le type de diffusion. Si la mu-
sique est essentielle à la ma-
nifestation, c’est un pour-
centage du chiffre d’affaires
ou de la recette. Par exem-
ple, pour un bal avec orches-
tre, la Sacem vous prendra
8,8 %sur les entrées et 4,4 %
sur la recette de la buvette.
Pour le bal avec des disques,
ce sera plus cher. Il faut s’ac-
quitter du droit d’exécution
publique, ainsi que du droit
de reproduction mécanique,
soit 25 % de majoration. Il
existe aussi un système de
forfaits, en particulier pour
les associations.
La musique d’ambiance est
la plus rémunératrice puis-
qu’elle a rapporté 855 000 €
en2010, soit plus de 50 %du
1,704 million d’euros perçus
dans l’année. Ceux qui dé-
crochent la timbale se nom-
ment Pascal Obispo, Didier
Barbelivien, Jean-Jacques
Goldman…
ndesroches@lejsl.fr
Didier Vincent le délégué de la Sacem pour la région
Bourgogne. Photo JSL

Le mariage
dans la salle des
fêtes, on n’y va
pas…”
Didier Vincent,
délégué régional de la Sacem
REPORTAGE
PARNICOLAS DESROCHES
La Sacem, t out l e monde
connaît, surtout ceux qui la
pai ent, mai s qui sai t vrai ­
ment à quoi ça sert ? Où va
l’argent récolté ? Explica­
tions.
1,704 million d’euros perçus en Saône-et-Loire en 2010
Une centaine de sociétaires (auteurs, com­
positeurs ou éditeurs) vivent en Saône­et­
Loire. En une année, ce sont plus de 7 700
contrats avec tous les diffuseurs de musi­
que sont passés. Près de 3 500 avec des
commerces, restaurants et autres lieux so­
norisés. Environ 2 100 pour des bals et re­
pas dansants avec orchestres ou disques,
1 000 pour des kermesses et fêtes avec dif­
fusion musicale, 900 pour des spectacles
de variétés…En 2010, 1,704 million d’euros
ont été perçus, dont 313 000 € pour les bals
et f êt es, 59 000 € pour l es ci némas,
384 000 € pour les concerts et 855 000 €
pour de la musique de sonorisation. Au ni­
veau national, la Sacem c’est 40 millions
d’œuvres, 132 000 sociétaires et plus de
750 millions d’euros perçus.
n
BONJOUR
Lasemainede
touslesdangers
PARFLORENCEPOLI
P
ersonne ne peut dire
aujourd’hui combien
de manifestants battront le
pavémardi prochain. Mais
une chose est sûre : à Cha-
lon, ils seront auminimum
500. Car tous ceux qui
étaient hier dans la rue
pour protester contre la
politique sécuritaire du
gouvernement (lireenp. 5)
se sont quittés en se disant
« à mardi ! »
Associations de défense
des droits de l’Homme,
syndicats, partis politique
de gauche, tous ont chanté
hier comme pour se chauf-
fer la voix. « Le gouverne-
ment nous ressort oppor-
tunément les expulsions
de Roms et les problèmes
de délinquance pendant
l’été, tout ça pour faire
oublier leur réformedes re-
traites. Mais on n’est pas si
bête ! » voulait croire Mi-
chel hier dans le cortège. Il
sera de nouveau dans la
rue mardi. Comme sans
doutedes centaines demil-
liers de Français.
Pour Éric Woerth, il sera
difficile de détourner le re-
gard. Dans la tourmente
depuis quelque temps, le
ministre du Travail pour-
rait bien connaître une se-
maine sans précédent. La
semaine de tous les dan-
gers.
ToutelamusiquequiremplitlescaissesdelaSacem
SOCIÉTÉ.Des parkings aux concerts enpassant par les discothèques, combienrapporte la diffusionde musique àla Sacem ?Àquoi sert ensuite cet argent ?Comment ça marche ?
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LE DOSSIER / SAÔNE-ET-LOIRE
03
L’AVIS
J
e suis inscrit à la Sacem
depuis 20 ans. C’est sur-
tout un moyen de proté-
ger mes œuvres. Je dois en
avoir environ150de décla-
rées, dont une quarantaine
de pièces éditées. Ce n’est
pas forcément un gage de
qualité, mais surtout de sé-
curité. Avec ma première
œuvre enregistrée, Central
Europ, j’étais content. En
2ans, j’ai dûtoucher 300€.
Je suis loin d’avoir gagné
une fortune… J’ai beau-
coup de mes morceaux qui
sont joués lors d’audition
dans les écoles de musique,
je ne touche rien dessus. Il
me reste les miettes des
ventes de partitions.
RENÉ POTRAT
Compositeur
C’est un gage
de sécurité
«Dans lamusique, il ya3fois
moins d’argent aujourd’hui
qu’il ya10ans àcausedutélé-
chargement, souligneThierry
Barbelivien, installé à Mont-
ceau depuis 1988, et qui a
longtempstravaillédansl’uni-
vers de la musique comme
soncélèbregrandfrèreDidier,
auteur-compositeur et chan-
teur.
Ducoup, des milliers de per-
sonnes, dont je fais parti, ont
étélourdées. Lesgenspensent
que la musique, c’est gratuit.
Certains organisent des évé-
nements musicaux, sans faire
de pub, pour ne pas payer la
Sacem, alors qu’il existe des
forfaits, loin d’être hors de
prix ! Jusqu’au jour où il n’y
aura plus de production. On
enadéjà5fois moins qu’il y a
10ans. Onécoutera Charles
Aznavour pendant encore
deuxsiècles. C’est devenutrès
compliqué pour un jeune
chanteur de sortir undisque.
Je vais prendre l’exemple de
Raphaël. Il a vendu sonpre-
mier disqueà12exemplaires,
àpeine, etlesecondaeulesuc-
cès quel’onconnaît. Sonpro-
chain albumdoit coûter au
bas mot 300 000à400 000€à
produire. Il faut donc enven-
dre uncertainnombre pour
rentrer dans les frais. Hier, il a
vendu 1,500 million exem-
plaireetsidemain, iln’envend
que 120 000. La prochaine
fois, il produira un albumà
90 000€.
Il sepasselamêmechosepour
le cinéma. Les Canadiens
n’ont pas le même état d’es-
prit. Il ne télécharge pas gra-
tuitement delamusique, com-
meonpeut lefaireenFrance.
Ce n’est d’ailleurs pas pour
rienque les artistes français
vendent plus de disque là-bas
qu’ici ! Mon frère a eu de la
chancedevendresondernier
albumà200 000exemplaires,
carsesfansnesont pasunegé-
nérationqui télécharge. Sou-
vent, s’ilsnevendentpasdèsle
premierdisque, onneleurlais-
se pas une seconde chance. Il
n’a donc jamais été aussi im-
portant dedéfendreles droits
d’auteur et de lutter contre le
téléchargement. »
LETÉLÉCHARGEMENTRISQUED’ENFAIREDÉCHANTERPLUSD’UN
Le téléchargement numérique devenu un vrai danger…
Photo LBP­JSL
INSOLITE
La récolte au cul des camions
Quand il y a un concert, même quand il
est gratuit, à Chalon, Mâcon ou ailleurs,
la Sacem vient directement récolter
l’argent dû par la production. Le
montant à payer (8,8 %) est fonction du
chiffre d’affaires.
ENQUÊTE
Rapportetenquêteparlementaire
Manque de transparence dans larémunération
des dirigeants, frais de représentationmal
contrôlés…le rapport dévoilérécemment par la
cour des comptes n’est pas tendre envers la
Sacem. YannickFevennec, députéUMPveux
ouvrir une enquête parlementaire àce sujet.
Votre@vissur lejsl.com
Trouvez­vousnormal depayer pour
écouter dela musiquedansleslieux
publics?
11% 87% 2%
OUI NON sans opinion
Vous avez été 240 internautes à répondre
www.5ans.fr Des cadeaux dʼexception à gagner sur
Partenaire offciel
K
B
S
T
U
D
IO
S
.N
E
T
V
is
u
e
l
:
S

p
h
a
n
e
K
E
R
R
A
D
CONCERT
ANNI VERSAI RE
SANTANA
LE10· 10· 10
ENOCTOBREAUZÉNITH:
KOOL ANDTHEGANG&CHIC
SCORPIONS
CHRISTOPHEMAE
HARLEMGLOBETROTTERS
1 an de spectacles, 1 guitare dédicacée par Santana, 1 rencontre avec Yves Jamait, 1 voyage en avion….
2
3
1
1
4
1
1
ToutelamusiquequiremplitlescaissesdelaSacem
SOCIÉTÉ.Desparkingsauxconcertsenpassant par lesdiscothèques, combienrapporteladiffusiondemusiqueàlaSacem ?Àquoi sert ensuitecet argent ?Comment çamarche ?
1,704million. Il s’agit del’argent perçuen2010 enSaône­et­
Loirepar laSacem, qui arécolté plusde700 millionsenFrance.
Droitsd’auteur.Lessommesrécoltéessont reverséesà85%aux
auteurs, compositeurset éditeurs. Lerestesert aufonctionnement.
04
FAITS DIVERS
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
L
es premiers badauds
sont venus jeter un œil
dès hier matin à l’im-
pressionnant attelagestation-
né sur le parking de la porte
de Breuil. Il faut dire que la
taille de l’ensemble a de quoi
attirer les curieux.
Sur place, les responsables
de France Cargo Internatio-
nal se remettent doucement
d’une courte nuit. « Nous
avons terminé à 5 heures du
matin, confie Denis Mandil,
le directeur commercial du
commissionnaire de trans-
port. Et nous n’avons rencon-
tré que très peude problèmes
lors de notre progression. »
Même les arbres dressés le
long de l’Avenue de la Répu-
blique se sont pliés à son pas-
sage, en étant, pour certains
élagués dequelques branches
gênantes ! Le pont de la rue
des Abattoirs, renforcé pour
l’occasion, a également bien
résisté malgré les 550 tonnes
qui lui roulaient dessus.
La prochaine étape est dé-
sormais fixée à lundi matin
avec le départ endirectionde
la RCEA.
YVESGAUTHIER
LECREUSOT. Leconvoi exceptionnel aréalisélapremièrepartiedesonparcours
Enattentedel’étapesuivante
I l aur a f al l u 5 heures au
cœur de l a nui t der ni ère
pour que le convoi couvre la
distance entre l’usine NFM
et le lieu de stationnement.
Le convoi occupe une grande partie de l’aire de stationnement des camions de la porte de Breuil au Creusot. Photo Yves Gauthier
ENBREF
VOLESVRES
Lemari delavictime
n’apasétémisenexamen
Suite à la découverte diman-
che dernier à Volesvres du
corps de Ghislaine Leclerc-
Bouzaiene, abattuepar quatre
balles, sonmari, Esdine Bou-
zaiene, aveclequel elleétait en
instance de divorce, a été re-
trouvé et entendu par les en-
quêteursvendredi. «Il aétéen-
tendu au tant que témoin, a
préciséhier leparquet deCha-
lon. Les éléments qu’il alivrés
n’ont pas donnélieuàunegar-
de à vue ou une mise en exa-
men».
EsdineBouzaieneavait quitté
ledomicileconjugal il y aplus
d’unanet travailleaujourd’hui
dans la régionlyonnaise. Les
investigations sepoursuivent,
menées par neuf enquêteurs
dijonnais et une trentaine de
gendarmes deSaône-et-Loire.
DAVAYÉ
Une moto volée en pleine
nuit danslacommune
Vers 5 heures du matin, hier,
unhabitant de Davayé aeula
mauvaise surprise de se faire
réveiller par le bruit de sapro-
pre moto. Le deux roues, une
YamahaWRF250, était utilisé
pour l’enduro.
Levol aétéeffectuésanseffrac-
tionpuisquelegarageétait res-
té ouvert. Tout témoin qui
apercevrait unemotoimmatri-
culée 354YN71 est prié d’ap-
peler lagendarmerie.
AUTOROUTEA6
Lediffuseur deTournusfer-
méàpartir delundi
APRRréalise des travaux de
réfection des chaussées de
l’autorouteA6. Ceux-ci néces-
siteront lafermeturecomplète
dudiffuseur de Tournus du6
au17 septembre : 24h/24 du
lundi 6septembreà7hauven-
dredi 10septembreà10h ; les
nuits, de 21 h à 6 h, du lundi
13 septembre au vendredi
17septembre.
Pendant ces fermetures, les
automobilistes sont invités à
emprunter lediffuseur deCha-
lonSud(sortie26), à20kmau
nord de Tournus ou le diffu-
seur de Mâcon Nord (sortie
28), à26kmausuddeTournus.
Deplus, dulundi 6septembre
au vendredi 22 octobre, les
chaussées dusens Paris/Lyon
del’A6seront rénovées depuis
le kilomètre 354.9, auniveau
del’airedeJugy, jusqu’aukilo-
mèt re 370, soi t 10 km en
amont delasortie28pour Mâ-
con.
Hier matin, un accident de
la route impliquant deux vé-
hicules légers et un poids
lourd a fait trois morts et
quatre blessés légers sur
l’A5 dans l’Yonne.
L’accident s’est produit
vers 9h00, dans le sens pro-
vince-Paris, sur la commune
de Michery. Les victimes,
deux sœurs de 16 et 21 ans
et leur ami âgé de 23 ans,
é t ai e nt or i g i nai r e s de
Champigny, une commune
de 2000 habitants du can-
ton de Pont-sur-Yonne.
Selon la gendarmerie, «le
conducteur d’un véhicule
avec cinq personnes à bord
s’est assoupi et a percuté la
voiture des victimes. Sous le
choc, celle-ci s’est retour-
née, a glissé et est venue
s’encastrer sous un camion,
qui était immobilisé sur la
bande d’arrêt d’urgence».
Les trois jeunes gens sont
décédés sur le coup.
Le conducteur du premier
véhi cul e «est i ndemne»
mais ses quatre passagers de
la région parisienne, légère-
ment blessés, ont été éva-
cués vers l’hôpital de Sens
par les pompiers qui ont
mobi l i sé une t r ent ai ne
d’hommes sur cette inter-
vention.
Les «analyses toxicologi-
ques d’usage sont encours»,
selon les gendarmes.
La circulation automobile
s’est effectuée sur une voie
une partie de la matinée,
mais était revenue à la nor-
male à la mi-journée.
AUTOROUTE A5
Trois morts et quatre blessés dans l’Yonne
Les trois jeunes icaunais n’avaient pas la moindre chance de s’en sortir comme l’atteste l’état de
leur véhicule. Cini Bonnaud/Yonne Républicaine
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ACTUALITÉ / SAÔNE-ET-LOIRE
05
Ç
a peut toujours être
mieuxmaisçan’est dé-
jàpasmal».Hieraprès-
midi, àl’issuedelama-
nifestationcontrelapolitique
sécuritairedugouvernement,
les organisateurs sedisaient
satisfaits. Entre500et600per-
sonnesontconvergéà15 h 30
placedeBeaune, aprèss’être
réunisplacedel’Hôteldeville,
Saint-Vincent, del’Obélisque
etduCollège. Unmouvement
initiéparlaLiguedesdroitsde
l’Homme et relayé par plu-
sieursdizainesd’associations,
syndicatset partispolitiques
degauchedeSaône-et-Loire.
Blingbling,blabla,
patatras
Venus des quatrecoins du
département, lesmanifestants
ont défiléauxcrisde«Contre
laxénophobie, résistance ! »,
«Blingbling,blabla,patatras»
ouencore«Marredecesgui-
gnolsqui ouvrent desprisons
et ferment desécoles ! »Dans
lecortège, beaucoupdesala-
riés, deretraitésmaisaussi des
jeunes, des immigrés et de
«simples citoyens écœurés
desimagesdepolicierssépa-
rant des mères de leurs en-
fants»,selonlesmotsdeColet-
te,enréférenceauxexpulsions
deRoms pendant l’été. Elle
n’est pasmilitantemaisajugé
«important devenir direau
président Sarkozy que le
XXI
e
sièclenedoit pasrepro-
duirelesscènesdeterreurvé-
cues dans les heures les plus
sombresdenotrehistoire».
PlacedeBeaune, lesorgani-
sateursont prislaparolepour
liredesarticlesdelaConstitu-
tionfrançaiseetdelaDéclara-
tionuniverselledesdroitsde
l’Homme. «L’enrichissement
despuissantsaugmentepen-
dant que les immigrés et les
Romssont montrésdudoigt.
Nous nepouvons plus nous
taire», ahurlélemégaphone.
Avant deseséparer, lesmani-
festantsont pousséjusqu’àla
sous-préfecture. Pendant
qu’unedélégationyétait re-
çue, depetitessaynètesontété
j ouées, mett ant en scène
MmeLagardavueet M. Bles-
sons, déclenchantlesrires, un
peujaunes, dupublic. Smaïn,
16ans, venudeVireyavecses
amis, brandissait unepancar-
tereprésentantleprésidentde
laRépubliqueaveccetexte :
«Wantedpourxénophobie».
«Moi, jesuisFrançaisdansle
cœur et Marocain dans le
sang», a-t-il lancéfièrement.
FLORENCEPOLI
1. Les manifestants
ont répondu
largement présents.
2. Chacun avait
bricolé des panneaux
pour dire son
opposition à la
politique sécuritaire
du gouvernement.
Photos Florence Poli
2
1
CHALON. Hier, 500 à 600 personnes ont défilé contre la politique sécuritaire du gouvernement.
Ils sont tous des immigrés
Comme partout en France,
mi l i t ant s des dr oi t s de
l’Homme, syndicalistes et
citoyens ont manifesté hier
après­midi à Chalon.

Les expulsions
ne servent
qu’à faire oublier
des réformes
impopulaires. ”
Entendu dans le cortège
Poésie politique
Après les prises de parole
place de Beaune, le poème
ci­dessous, rédigé par le
pasteur Martin Niemöller,
déporté à Dachau, a été lu.
« Quand ils sont venus
chercher les communistes
je n’ai rien dit
je n’étais pas communiste
Quand ils sont venus
chercher les syndicalistes
je n’ai rien dit
je n’étais pas syndicaliste
Quand ils sont venus
chercher les Juifs
je n’ai pas protesté
je n’étais pas Juif
Quand ils sont venus
chercher les Catholiques
je n’ai pas protesté
je n’étais pas Catholique
Pui s i l s sont venus me
chercher et il ne restait plus
personne pour protester ».
+WEB
La manifestation en
vidéo et en images sur
www.lejsl.com
Lesorganisateursétaienteux-
mêmes un peu surpris par
l’ampleurquecettemanifesta-
tionaprisehier, àl’appeld’une
quinzained’organisations,
contrelapolitiqued’expulsion
desRoms.Ellepréfiguraitsans
doute la mobilisation qui
pourrait êtrecelledemardi,
dansledébatsurlesretraites.
Ilsétaient eneffet unpeuplus
desept cent àbattrelepavé,
banderolesetdrapeauxmulti-
coloresauvent.
Ontrouvait essentiellement
desmilitantsetdessyndicalis-
tes, maiségalementdesindivi-
duels, commeJeanne, venue
touteseuleduMorvanet por-
tantunepancarte«Nonàl’été
de la honte » : «Je viens du
Morvan, car jetrouvequele
gouvernement afranchi lali-
gnerouge. LachasseauxTzi-
ganes, lapolicequi sépareles
hommesdesenfants. Tout ce
quiaétéfaitcetétéestunehon-
te».Laplupartdestractsetdes
slogansdistribuésparlesorga-
nisationsreprenaient cethè-
me :«Non, l’étrangern’estpas
unennemi »(Fédérationdé-
partementaledelaLibre-pen-
sée) ; «Contrelapolitiquexé-
nophobe et répressive du
gouvernement »(NPA) ; ou
«LachasseauxRomssepour-
suit àDijon». D’autres, com-
melePCFoulaCFDTélargis-
saientledébatàl’ensemblede
lapolitiquede«Sarkozyet la
droite».
FRANCKBASSOLEIL
700 MANIFESTANTS ÉGALEMENT DANS LES RUES DEDIJON
Le cortège s'est étendu de la place Darcy à la place de la Libération en un défilé
ininterrompu Photo F.B.
RENDEZ­VOUS
D’autres informations sur
cette actualité en page 18
06
SAÔNE-ET-LOIRE / ACTUALITÉ
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
L’
épogne aux grattons
a ses incondition-
nel s. Hi er, 1 000
brioches ont été vendues à
l’occasion de la foire de Di-
goin, qui se tient annuelle-
ment chaque premier week-
end de septembre sur la pla-
ce de la Grève.
Comment marier le rugby,
thème de cette 32e édition,
avec cette spécialité loca-
le ? Les membres de la con-
frérie ont rivalisé d’ingénio-
sité afin de créer une balle
ovale géante couverte de
brioches aux grattons. Le
char présenté en fond de sa-
lon avait de quoi attiré les
visiteurs, lesquels se sont
massés en nombre pour ob-
tenir le précieuse épogne,
via la modique somme de
2 €.
C’est la troisième année
que la confrérie se distingue
de cette manière. En 2008,
une t ent at i ve de record
avait été établie avec, à la
clef, une épogne de huit mè-
tres de long pour quatre de
large. Lors de la précédente
édition, c’est un bateau qui
avait servi de support à une
présentation tout aussi sur-
prenante que celle affichée
hier après-midi.
Depuis vendredi 17 heu-
res, les pâtissiers étaient sur
la brèche afin de relever ce
surprenant défi. À la cuis-
son, entamée dès deux heu-
res du matin, allait bientôt
suivre une fastidieuse opé-
ration de décoration.
L’épogne aux grattons,
dont l’existence est attestée
en Bourbonnais depuis le
XVIIIe si ècl e, est dotée
d’une recette dont le secret
est - aujourd’hui encore -
bien gardé.
NOÉMI PREDAN
AUJOURD’HUI. De
9 heures à 17 heures, dé­
monstration et concours de
sauts d’obstacles. A partir de
15 heures, démonstration de
body combat.
DIGOIN. 32
e
foire jusqu’à ce soir, place de la Grève
L’épogne, reine de la foire
Spécialité locale, l’épogne
aux grattons a fait une ap­
parition remarquée, hier sur
l a f oi re de Di goi n. 1 000
brioches ont été vendues.
Les pâtissiers étaient au fourneau depuis la veille à 17 heures Photo Noémi Predan
La tâche des cinq jurys à
l’œuvrepourdégusterlaqua-
rantained’échantillonsdece
concoursdépartemental met-
tantenlicefromagesfrais, affi-
nésetmâconnais(AOC), futà
lafoisfortagréableetdélicate,
tant les produits présentés
étaientpourlaplupartdequa-
litéavecdetrèsfaiblesécartsà
l’arrivéeentrelesmeilleurs. Le
présidentduconcoursThierry
ChevenetetViolaineMarguin
techniciennedelaChambre
d’agriculture, ontdûpatienter
parfois, lesdégustateurss’at-
tardantauxtablespourpasser
aucriblecesproduitsissusde
tout ledépartement. Untrès
boncrucommeenont conve-
nules professionnels froma-
gers, les amateurs éclairés,
mai s aussi Mme Lequi n,
M.Fratyet Deslandeslestrois
membresdel’Inaovenustes-
tercesfleuronsdelagastrono-
miedépartementaleauxquels
furent décernéesdetrèsbon-
nesnotes.Pourfêtercetteréus-
site, lestandduSyndicat re-
présentera l’ensemble des
fromagesAOPdeBourgogne
lorsdelaFoiredeSaint-Mauri-
ce : Époisses, Chaource, Lan-
gres, Mâconnais Charollais,
ainsi quelesproduitsencours
dedémarche : Brillat Savarin
etSoumaintrain.
FRANÇOISMOURON(CLP)
SAINT-MAURICE-DE-SATONNAY
Excellent cru pour le concours de fromages de chèvres
Violaine Marguin et l'un des jurys. Photo François Mouron (CLP)
ENBREF
PERMIS DE
CONDUIRE
Stage de récupération de
pointsles6et 7septembre
L’Automobile Club de Bour-
gogne organise un stage de
deux jours permettant de ré-
cupérer un maximum de
quatre points les lundi 6 et
mardi 7 septembre dans les
locaux du Parc des Exposi-
tions LeColisée, 1rued’Ams-
terdamà Chalon-sur-Saône.
Renseignements et inscrip-
tions : Automobile Club de
B o u r g o g n e - T é l .
0 3 8 0 6 0 0 9 7 0 o u
06 09 23 32 02 (répondeur).
FORMATION
Sélections pour la
préparation aux diplômes
d’État de travailleurs
sociaux
La Direction Régionale de la
Jeunesse, des Sports et de la
CohésionSocialedeBourgo-
gne organise les jeudi 9 et
vendredi 10 décembre à Di-
jon un examen visant à ap-
précier le niveau de forma-
tion générale des candidats
pour s’inscrire aux sélections
organisées par les centres de
formation préparant aux di-
plômes d’État d’assistant de
service social, d’éducateur
spécialisé et d’éducateur de
jeunes enfants et ne possé-
dant pas les titres réglemen-
taires exigés pour l’accès à
ces formations (baccalauréat
entre autres…). Clôture des
inscriptions le mercredi
6 octobre à minuit.
Renseignements et retrait du
dossier : DRJSCS de Bour-
gogne – Pôle formations, cer-
tifications professions em-
ploi –Servicedes professions
sociales –10bvdCarnot –BP
13430 – 21 034 Dijon CE-
DEX– Tél. : 03 80 68 39 31
HAUT
CHAROLAIS
Revitalisation : cinq
réunions publiques
d’informations
Dans le cadre de la prolonga-
tion de l’opération d’amélio-
ration de l’habitat, de revita-
lisation du Haut Charolais,
cinq réunions publiques se-
ront organisées.
Les réunions se tiendront en
septembre : le 7 à Matour 18
hà la mairie ; le 9à Tramayes
à 19 h 30 à la mairie ; le 13 à
Co r ma t i n à 1 9 h s a l l e
Claude-Beun ; le15àLaGui-
che à 18 hà la mairie ; le 20 à
Mont - Sai nt - Vi ncent à
18 h 30 à la salle des fêtes.
LESCLASSEMENTS
Fromages mâconnais.­ 1. Bourdon Michel et Jacqueline
(Chevagny­les­Chevrières) ; 2. lycée de Davayé ; 3. Gaec de la
Gravaise (Montbellet).
Fromages frais.­ 1. Earl des Roies (Charbonnat) ; 2 Sarl
Chevenet (Hurigny) ; 3. Decoudu Stéphane (Massilly)
Fromages affinés.­ 1. Gaec des Filletières (Chenôves) ; 2. sarl
Chevenet (Hurigny) ; 3. Lapray François et Guy.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
GRAND TÉMOIN 07
GRANDTÉMOIN. Encettepériodederentrée, lepréfet deSaône­et­Loireévoquelesgrandsdossiers.
Lasécuritéenabsoluepriorité
V
ous r epr és ent ez
l’État dans le dépar-
tement, quelles sont
les priorités que vous vous
êtes fixées en cette rentrée ?
Elles s’inscrivent dans les
priorités nationales. Dans ce
quel’onattenddes préfets, il y
a biensûr la sécurité. Onne
peut pas dire que ce soit vrai-
ment une nouveauté. Nous
allons donc poursuivre l’ef-
fort qui est fait au plan natio-
nal concernant la lutte contre
la délinquance. L’efficacité
des services de police est une
priorité de premier ordre
J’ajouterai unautrevolet im-
portant dans ce départe-
ment : c’est la délinquance
routièreet lasécuritéroutière.
Là aussi, il y a une mobilisa-
t i on de l ’ ens embl e des
moyens de l’État, à la fois en
répression et en prévention,
pour faire face à une situation
qui reste insatisfaisante
Insatisfaisante notamment
sur l a t r ès danger euse
RCEA, huit morts enSaône-
et-Loire depuis le début de
l’année ?
Oui, évidemment. Assurer
la sécurité sur la RCEAest un
objectif départemental de
premier rang. Le débat public
concernant la mise en con-
cession va s’ouvrir début no-
vembre. Ça, c’est pour le long
terme, mais en attendant on
nelèvepaslepied. Àcourt ter-
me, nous allons perfectionner
les aménagements desécurité
sur laroute. Nous avons obte-
nu 400 000 euros pour cela
avec mon collègue de l’Allier.
Et dans l’immédiat, j’ai ren-
forcé la présence des forces
de police sur les deux bran-
ches de la RCEA, pour être à
la fois dissuasif et préventif.
Prévoyez-vous d’installer
des radars ?
Non, pas sur la RCEA. Ona
des projets qui sont en cours
sur le reste du département et
qui pourraient voir le jour fin
2010 ou début 2011.
Dans l’Allier, le Départe-
ment est favorable à la mise
en concession de la RCEA.
Cen’est paslecasduConseil
général de Saône-et-Loire,
qui y est farouchement op-
posé, ça risque de compli-
quer la tâche ?
Non, ceseront des décisions
nationales. Onest pour lemo-
ment dans unephaseoùledé-
bat va s’ouvrir et où toutes les
positions pourront s’expri-
mer. Les choix viendront
quand la commission du dé-
bat publicaurarendusonavis
et lorsque le gouvernement
aura choisi l’option à privilé-
gier sur cette route.
L’opposition d’Arnaud
Montebourg ne risque-t-elle
pas tout de même de ralentir
cette mise en concession ?
Ce qui est certain, c’est que
l’ampleur du trafic en poids
lourds nécessite de poursui-
vre l’aménagement qui est dé-
jà largement entrepris sur la
RCEA. La mise en conces-
sion permettra d’arriver plus
vite à l’objectif poursuivi, et
plus viteçaveut diremoins de
drames…
Les dernières annonces du
gouvernement enmatièrede
sécurité ont mis en avant la
questiondes gens duvoyage
et des Roms. La Saône-et-
Loire est-elle concernée par
cette problématique ?
Oui nécessairement. La
Saône-et-Loire est un dépar-
tement de passage et de ras-
semblement provisoire pour
les communautés. Au début
de l’été, des groupes se sont
installésàMâconet àChalon-
sur-Saône. Et j’ai pris des arrê-
tés demandant aux popula-
tions de quitter les lieux.
Vous allez devoir être plus
sévère désormais ?
Vous savez que les collecti-
vités ont un certain nombre
d’obligations. Quandelles ont
satisfait aux obligations du
schéma départemental des
gens du voyage, on peut agir
de manière rapide ; quand ce
n’est pas le cas, il faut une dé-
cision de justice pour que les
forces de l’ordre puissent pro-
céder à l’expulsion. Je conti-
nuerai donc d’appliquer stric-
t e me n t l e s c o n s i g n e s
nationales si des installations
se font sans l’agrément des
propriétaires.
Des Roms ont-ils été ex-
pulsés de Saône-et-Loire ?
Àma connaissance non. Il
n’y a pas de groupe de Roms
en Saône-et-Loire. C’est un
phénomène qui concerne
plutôt les grandes aggloméra-
tions. On a par contre, com-
me ailleurs en France, des
Roumains en séjours irrégu-
liers qui ont été reconduits,
mai s qui ne sont pas des
Roms
Le climat social semble dé-
jà très tendu en ce début
d’année ?
Il est encore unpeutôt pour
le dire . Àla date oul’onparle
[vendredi], il n’y a pas de con-
flit social qui donne lieu à des
grèves dans le département.
On verra l’ampleur du mou-
vement la semaine prochai-
ne, mais je ne ressens pour
l’instant pas de facteur de ten-
sion. Celadit, jenedis pas que
leschosesnepeuvent pasévo-
luer différemment.
Où en est-on de la crise
économique en Saône-et-
Loire ?
Nous ne sommes plus dans
lepicdecrisedudébut del’an-
née 2009. Je passe beaucoup
de temps à rencontrer les
chefs d’entreprises, à prendre
connaissance de la situation
du tissu économique du dé-
partement et je constate que
dans pas mal de secteur, les
choses vont mieux ou moins
mal. Les chiffres de l’emploi
se sont améliorés, le chômage
est 0,5 point en dessous de la
moyenne nationale et dans
beaucoup de secteurs indus-
triels, on a des carnets de
commandes qui ne donnent
pas unhorizona très long ter-
me, mais qui, en tout cas, per-
mettent un niveau d’activité
satisfaisant. Oncontinue àin-
demniser le chômage partiel,
mais moins que l’an dernier.
C’est peut-être le secteur du
bâtiment qui souffre le plus à
l’heure actuelle.
Avec l’agriculture ?
Oui. Il a été dit jeudi, lors de
la visite duministre, que nous
allions accompagner le bas-
sin allaitant avec la Chambre
d’agriculture. On va essayer
de faire prendre quelques op-
tions stratégiques et positives
à ce secteur professionnel im-
portant. Il faudra ne plus être
seulement excellent techni-
quement ou dans la qualité
mais aussi excellent pour ven-
dre et pour gagner de l’argent.
bmontaggioni@lejsl.fr
Délinquance, sécurité rou­
tière, RCEA, économie... le
préfet de Saône­et­Loire
décr ypt e pour nous l es
grands enjeux de la rentrée.
Thierry Lataste fait de la sécurité sur la RCEA l’une de ses grandes priorités de rentrée. Photo B. M.
INTERVIEW
PARBENOÎTMONTAGGIONI

Assurer la sécurité sur la RCEAest un objectif
départemental de premier rang. ”
Thierry Lataste, préfet de Saône-et-Loire.
08
CARNET / GRANDE RÉGION
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
AVIS DE DÉCÈS
DIGOIN - MARSEILLE
Nathalie et Didier COUDEREAU,
ses parents ; Carine DESILES,
sa compagne ; Stella,
Freddy et Lucas, sa sœur et
ses frères ; André COUDEREAU
et sa compagne ; Maël, son
filleul ; ses oncles, tantes ;
ainsi que toute la famille,
ont la grande douleur de
vous faire part du décès de
Grégory COUDEREAU
leur enfant chéri
à l’âge de 24 ans.
Grégory repose au funéra-
rium des établissements
Canard 11, place de l’église
à Digoin où la famille rece-
vra de 14 h à 18 h dimanche
5 et lundi 6 septembre.
La cérémonie religieuse
aura lieu le mardi 7 septem-
bre 2010 à 10 h 30 en
l’église Notre-Dame à Digoin.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
LA CLAYETTE
MONTMERLE-SUR-
SAÔNE (01)
DYO
M. René DARGAUD,
son époux ;
M. et Mme Pascal DARGAUD,
son fils ;
Mme Marthe JANIN,
sa belle-sœur ;
ainsi que les familles
DARGAUD, JANIN,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Madame
Anaïs DARGAUD
née JANIN
survenu à l’âge de 81 ans.
Ses obsèques religieuses
auront lieu le lundi 6 sep-
tembre 2010 en l’église de
Dyo à 14 h 30.
Selon la volonté du défunt,
seulement des fleurs, pas
de plaques.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
PRISSÉ
Marie Antoinette COMBIER,
son épouse ; Bernard et
Françoise COMBIER, son fils
et sa belle-fille ; Martine
COMBIER, sa fille ; Christelle
et Hervé, Arnaud et
Emmanuelle, Mathieu, Aurélie,
ses petits-enfants ; Romain,
Philomène, Gustave, ses
arrière-petits-enfants ; Simone
et Roland GUERIN, sa sœur
et son beau-frère ; Jean-
Louis et Irma COMBIER, son
frère et sa belle-sœur ; ses
beaux-frères et belles-
sœurs ; ainsi que toute la
famille COMBIER-TERRIER,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Fernand COMBIER
survenu dans sa 88
e
année.
Ses obsèques religieuses
seront célébrées le mardi 7
septembre 2010 à 14 heures
en l’église de Prissé, suivies
de l’inhumation au cime-
tière de la commune.
Condoléances sur registres.
Fernand repose au centre
funéraire Rolet de Sancé.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
NEUBLANS
AUTHUMES (71)
M. et Mme Maryse BESSEY,
sa fille et son gendre ; ses
petits-enfants ; sa filleule,
Roberte et son compagnon ;
ainsi que toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Andrée FAIVRE
née BOISSARD
survenu le 3 septembre
2010, dans sa 91
e
année.
Ses obsèques seront célé-
brées le mardi 7 septembre
2010 à 10 heures en l’église
de Neublans.
La défunte repose au funé-
rarium de Pierre-de-Bresse.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Condoléances sur registres.
VARENNE-SAINT-
GERMAIN
Christiane et Roger GIANETTI,
sa fille et son gendre ; les
familles BERGER, JORDIEUX,
MATHIEU, DUPUIS et
GOUBY, sa sœur, ses beaux-
frères et belles-sœurs ; ses
neveux et nièces, ont la
douleur de vous faire part
du décès de
Monsieur
Benoît JORDIEUX
survenu à l’âge de 90 ans.
Ses obsèques religieuses
seront célébrées en l’église
de Varenne-Saint-Germain
le lundi 6 septembre 2010 à
10 heures.
Le défunt repose à la cham-
bre funéraire Canard à
Digoin où la famille recevra
le samedi et dimanche de
15 h à 18 h.
La famille remercie sincère-
ment toutes les personnes
qui prendront part à sa
peine, et en particulier le
personnel de la résidence
de la Capitainerie pour sa
gentillesse et son dévoue-
ment.
Pas de plaques.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
La famille rappelle à votre
souvenir son épouse
Emilienne
décédée en 2003.
SAINT-CHRISTOPHE-EN-
BRIONNAIS
Jocelyne et Jean François
PEGUET et l’ensemble du
personnel des Voyages
PEGUET, ont la tristesse de
vous faire part du décès de
Madame
Liliane DEGUEURCE
Épouse de leur ami
et collaborateur,
Bernard
et vous prient d’assister au
dernier hommage qui aura
lieu le lundi 6 septembre
2010 à 14 heures à la salle
Bel Air de Saint-Christophe-
en-Brionnais.
DAMEREY
CHALON-SUR-SAÔNE
MARCIGNY
Sonia MARIN, son épouse ;
Yoann, Kévin, Alexia,
Luana, Killian, ses enfants ;
M. et Mme Albert MARIN,
ses parents ; Béatrice, Brigitte,
Franck et Aurélie, ses
sœurs, son frère ; ses
beaux-frères, belles-sœurs,
neveux, nièces, cousins,
cousines ; oncles et tantes ;
ainsi que toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Bruno MARIN
survenu à l’âge de 46 ans.
Ses obsèques seront célé-
brées le lundi 6 septembre
2010 à 10 heures en l’église
de Saint-Marcel.
Condoléances sur registres.
Fleurs naturelles seulement.
Bruno repose à la chambre
funéraire de Saint-Marcel.
La famille remercie par
avance toutes les personnes
qui prennent part à sa
peine.
REMERCIEMENTS
CHIZEUIL - CHALMOUX
La famille de
Monsieur
Marcel BERLAND
remercie toutes les person-
nes qui, par leur présence,
messages, envois de fleurs
et plaques, ont pris part à
leur chagrin.
Unincident pour le moins
insolites’est produit vendredi
vers 17heures sur l’autoroute
A31, dans lesens Dijon-Beau-
ne, nonloinde Nuits-Saint-
Georges.
Un bénévole de la fête du
Cassis, qui se tient ce week-
endauhameaudeConcoeur,
circulait àbordd’unecamion-
nette pour se rendre sur les
lieuxdelafête.
Il emmenait, tractéepar son
véhicule, uneremorquefrigo-
rifique contenant pas moins
de 100litres de pâte à crêpes
réaliséepardesélèvesduCFA
delaNoueàLongvic.
L’attelagedelaremorque, en
mauvais état, asoudaincédé.
Leconducteur amis quelques
instants às’apercevoir del’in-
cident avant des’arrêter sur la
banded’arrêt d’urgence.
Le châssis de la remorque,
encontact avec le bitume, a
généréunegerbed’étincelles,
quiaenflammédel’herbecou-
pée qui se trouvait sur le bas-
côté.
Les pompiers ont dûétein-
drecedébutd’incendie, tandis
que le contenu de plusieurs
seauxdecrêpes, répandus sur
la chaussée, a intrigué des
agents chargés dunettoyage.
«Onm’a demandé de quel
type d’hydrocarbure il s’agis-
sait. J’ai réponduquec’était de
la pâte à crêpes ! Cela fait un
drôled’effet deperdreunere-
morque tout de même », ra-
conteleconducteur.
«Onasauvéles ¾delapro-
duction, onarefait de lapâte
encatastrophe. Aujourd’hui
(hier, NDLR), les crêpes par-
t e nt c omme de s pe t i t s
pains ! », ajoute-t-il.
N.R.
NUITS-SAINT-GEORGES (21)
De la pâte à crêpes
sur l’autoroute !
ENBREF
DIJON(21)
Unjeunehommechute sutroisièmeétage
Danslanuitdevendrediàsamedi, vers4 h 45, unhommeâgéde
23ansesttombéd’unefenêtresituéeau3
e
étaged’unimmeuble
situérued’AuxonneàDijon. IlaététransportéparleSamu, dans
unétat grave, auCHUdeDijon. Onignorepourlemoment les
circonstancesdel’accident.
VELARS-SUR-OUCHE(21)
Uneportedechapellefracturée
Unbénévoledel’associationdesamisdeNotreDamed’Etanga
euunemauvaisesurprise,hier,enmontantaupieddelastatuede
laVierge. Uneportedelachapelleaétévandaliséeetdégondée.
CetactegratuitneremetpasencauselepèlerinageannueldeNo-
treDamed’Etang, qui setientaujourd’hui.
L’échappement du véhicule
était extrêmement bruyant,
et, plutôt que de tenter de se
faire discret, le conducteur
s’amusait à accélérer à fond,
occasionnant un bruit insup-
portable, jeudi, vers 14 h 30,
avenue du 26
e
Dragons, à Di-
jon.
Une patrouille de la brigade
VTT a intercepté l’amateur
de bruit, et lorsque les gar-
diens de la paix lui ont de-
mandésonpermis decondui-
re, l’homme, un Dijonnais
âgé de 23ans, a expliqué qu’il
l’avait oublié chez lui. Une
petite vérification s’impo-
sait : quelques minutes plus
tard, lespoliciersapprenaient
que de permis… il n’y avait
plus : il avait été annulé après
une multitude d’infractions.
Le jeune homme a été con-
duit dans les locaux de la bri-
gade des accidents et délits
routiers de Chenôve, où il a
été entendu.
Son véhicule a été immobi-
lisé, à la grande joie des rive-
rains.
G. D.
DIJON(21)
Sanspot d’échappement…
et sanspermisdeconduire
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ACTUALITÉ / SAÔNE-ET-LOIRE
09
Classement
Auxoises : Pouliches de 2
ans : 7 qualifiées ; 1
er
Ursa­
ne à Gilbert Forest (Char­
moy). Pouliches auxoises
de 3 ans : 3 qualifiées ; 1
er
Tequila, Eric Duverne La
Tagnière. Poulinières sui­
tées 1
er
lot : 9 qualifiés ; 1
er
Quita à Bernard Duband
(Charmoy). 2
e
lot : 5 quali­
fiées ; 1
er
Poupée de Cha­
las Bernard Duband (Char­
moy).
Comtoises : Pouliches de
2 ans : 1 qualifiée ; 1re Ura­
nie à Bernard Deschamps
(Morlet). Pouliches de 3
ans : 1 qualifiée ; 1
re
Tosca
de Gaudriolles à Jean­Mi­
chel Vion (Thurey). Pouli­
nières suitées : 4 quali­
fi ées ; 1
er
lot : 1
r e
Tul i pe
Roger Besson (Joudes). 2
e
l ot : Opal i ne à Béatri ce
Barnay (Sai nt­Sympho­
rien­de­marmagne). 3
e
lot :
1
re
Quantine des Montants
à Pierre Philippon (Cham­
pagny­sous­Uxelles).
C h a m p i o n n e d e
l’Auxois : poupée de Cha­
l as à Ber nar d Duband
(Charmoy).
Championne comtoise :
Opaline 44 à Béatrice Bar­
nay (Saint­Symphorien­
de­Marmagne).
I
ls sont neuf syndicats de
chevauxde trait àtourner
chaque année pour l’or-
ganisation du concours ré-
gional. Vendredi, 86chevaux
comtois et auxois étaient ras-
semblés à Saint-Germain-du-
Bois, faceàdeuxjurys spécia-
lisés dans chacune des races.
Béatrice Barnay, présiden-
te de la fédération des syndi-
cats de chevaux de trait de
Saône-et-Loire, faisait partie
des juges et avait à l’œil cha-
que animal. Le modèle et l’al-
lure sont les points princi-
p a u x d e n o t a t i o n . En
quelques foulées au pas,
l’aplomb de la bête est noté,
les boiteux peuvent rentrer
au box. Idempour ceux dont
le dos se laisse aller.
Après de belles sélections,
Béatrice Barnay pouvait être
fière. « Je suis très satisfaite
de cette journée qui s’est pas-
sée sans problème. » Pour el-
le, c’était également une vic-
t o i r e p e r s o n n e l l e , s a
poulinière devient cham-
pionne comtoise. Prochaine
étape dans quelques jours à
Semur pour les uns, à Maî-
che pour les autres.
ROMAINMARTIN
SAINT-GERMAIN-DU-BOIS. Concours régional de chevaux de trait.
Le défilé des auxoises
et des comtoises
Près de 90 chevaux comtois
et auxois étaient réunis ce
vendredi en Bresse pour un
concours qui s’est déroulé
sans problème.
L’étalon regarde moins le jury que l’autre l’examine. Photo R.M.
10 ENIMAGES
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
1
849chiens sont sur leur
trente-et-undepuishier, à
Mâcon. Venusdesquatre
coinsdeFranceet d’Europe,
ilsparticipentàl’expositionin-
ternationaleorchestréeparla
SociétécaninedeBourgogne.
Tôt lematin, maîtres et éle-
veurspréparaient leurschers
toutouscommepouruncon-
coursdebeauté.Lapropriétai-
red’Easton, unpetit westie,
avait mêmesorti leferàlisser.
«Nouslelaissonssepromener
àsaguise,maisquandilestren-
trécematinsonpoil avait un
peufrisé». Riendegrave, tout
lemondeici àlapanopliené-
cessaireàunemiseenpli ex-
press.
Lévriers afghans, scottish-
terrier,sharpey…sesontdonc
succédédansleshallsduparc,
sans jamais se montrer les
crocs. Quant auxchiensplus
rustiques comme les leon-
bergs, c’est àl’extérieurqu’ils
sesont présentés. Parailleurs,
unspécial deracesaréuni 70
teckelsquiontdéfiléfièrement
devantleursjuges.
Comptetenudunombrede
chiens, cettemanifestationca-
ninefigureparmi lesplusim-
portantesauniveaunational.
«J’ai l’espoir d’organiser un
trèsgrandrassemblement en
2012», confiaitleprésidentde
laSociétécaninedeBourgo-
gne,RenéFavre.«Ceserasans
doutel’unedespremièresma-
nifestationsdelasalleévéne-
mentielle», seréjouissaitJean-
PatrickCourtois, lesénateur
maire,quiarappelél’intérêtde
cetyped’événemententermes
deretombées économiques
pourlaville.
LAURE­HÉLÈNEMAZUIR
Ouvert aujourd’hui jusqu’à
18heures. Entrée5€et 4€.
1. Les terre­neuve
ont défilé hier matin,
sous l’œil vigilant des
juges.
2. Forest Gump,
un petit chiwawa
de 4 mois est venu
d’Aix­en­Provence.
3. La ville de Mâcon
et l’équipe du parc
apporte un grand
soutien à la
manifestation.
4. Pause tendresse
pour les bouviers
avant de concourir.
5. Démonstrations
de chiens de
troupeau, sur
troupeau d’oies à
l’extérieur.
6. Un dogue de
Bordeau prend la
pause devant un
photographe
professionnel présent
sur le salon.
Photos Laure­Hélène Mazuir
2
1
MÂCON. Une exposition canine internationale est organisée ce week­end au Parc des expositions.
Leconcourscaninfait rage
Trente­sept juges interna­
tionaux passent au crible
des centaines de chiens de
toutes races, ce week­end
au Parc des expositions.
3
5 6
4

J’ai l’espoir
d’organiser
un grand
rassemblement
en 2012. ”
René Favre, président de la
Société canine de Bourgogne.
11
MON DIMANCHE
7H30 D e p u i s
que j’ai des enfants, je suis
debout tous les jours à la
même heure. Le dimanche,
je profite de leur présence.
C’est le seul jour où j’ai tou-
jours refusé d’être en tour-
née, j’aime bien être chez
moi. Ils viennent au stu-
dio, je leur allume le piano
et ils tapotent. Ma fille a
adoré apprendre à jouer Au
clair de la lune. Le petit
joue déjà avec la console
d’enregistrement. À 2 ans, il
comprend déjà très bien la
différence entre play et stop.
10hJe m’ enf er me
dans mon studio. J’ai des
mélodies dans la tête et j’es-
saye de les reproduire. Le
plus dur, c’est de savoir quel
instrument correspond le
mieux. Je tente aupianoet je
traite le son pour décider.
Quand vraiment je n’ai pas
d’idée, je pars d’un son de
batterie jusqu’à la basse et je
regarde si ça fonctionne. La
plupart des compositeurs
font le contraire, mais moi
j’aime faire chanter les bas-
ses. En studio, je suis dans
ma bulle, je deviens minu-
tieux alors que le reste du
temps, j e déconne beau-
coup. La musique c’est sé-
rieux, je me sens comme un
artisan.
12h M a f e m m e
m’ a déj à appelé dix fois,
alors je m’échappe de mon
studio. Moi, j’adore manger
(N.D.L.R. : Hocine suit en
c e m o m e n t l e r a m a -
dan). Le dimanche, chez
nous, c’est toujours cous-
cous, c’est une tradition de-
puis que je suis petit. Mais
attention, je parle du vrai
couscous fait à la main, pré-
paré depuis tôt le matin et
qui commence à parfumer
la cuisine dès 10 heures.
Chez nous, on fait toujours
trop, il y a toujours une as-
siette pour celui qui passe-
rait à l’imprévu. Le partage,
c’est une valeur essentielle
pour moi.
13h30Ret our
au studio, j e reprends le
morceau en cours. La se-
maine comme le week-end,
j’essaye de composer une
mélodie par jour. Un diman-
che, j’étais inspiré, j’en ai
créé trois. Je ne suis pas à cô-
té de ma femme et de mes
enfants, mais j’aime sentir
leur présence, savoir qu’ils
ne sont pas loin.
17hJ’écout e de l a
musique. Je m’intéresse à
tout : ragga, rap, folk, soul,
classique, blues ; j’aime aus-
si le classique, mais unique-
ment les morceaux énergi-
ques. Je préfère Bach à
Verdi. Bach, ça défonce,
d’ ailleurs les groupes de
hard rock utilisent les mê-
mes gammes. Quand j’écou-
te un disque, je suis incapa-
ble de faire autre chose. Je
me mets dans le canapé et je
ferme les yeux.
J’écoute le grain de voix,
j’analyse les morceaux. Il
m’arrive même de réécouter
un passage pour le com-
prendre et de prendre des
notes. Quand j’écoute du
bon son, ça m’encourage à
composer encore plus sou-
vent, encore mieux. On
peut toujours s’améliorer.
20hLe di manche
soir, c’est petit dîner tran-
quille en f amille. Après,
comme tous les jours, on se
retrouve avec les voisins de-
vant le garage. On boit du
thé avec des petits gâteaux
et onparle de tout et de rien.
Ça peut durer jusqu’à 1 heu-
re du matin. Pas plus, car
le lundi je travaille au lycée.
BENOIT MONTAGGIONI
bmontaggioni@lejsl.fr
£CD Soul Mafia Click, : La
Grande évasion en vente de­
puis le 16 août dernier.
MONDIMANCHEIDÉAL. Hocine Benameur, du groupe mâconnais Soul Mafia Click.
Papa, musicienet surveillant
Depuis 12 ans déjà, le Mâ­
connais de 32 ans anime le
groupe Soul Mafia Click.
Entre les concerts et son
travail au lycée, il n’est libre
que le dimanche.
Après avoir enseigné la musique, Hocine est surveillant 3 jours par semaine au Lycée Lamartine
de Mâcon. Un job qui lui laisse le temps de se consacrer à la musique. Photo B.M.
HOCINEENSOLOSURM6
Depuisplusde10 ans, Hocineest habituéà
montersurscèneencompagniedeses
compèresdeSoul MafiaClick. Maisson
nouveaudéfi, il vadevoirl’affronterseul. Dans
quelquesjours, leMâconnaisdiplôméde
musicologies’envolerapourquatrejoursà
Paris. HocineaétésélectionnéparM6 pour
participeràl’émissionMon incroyable talent. En
effet, depuistout petit, lemusiciens’amuseàse
servirdesobjetsduquotidiencommed’autant
depercussions. Sonnuméro« composé» sur
unbureaudulycéeLamartineaséduit l’équipe
delachaîne. Faceaujury, il n’auraque2
minutespourconvaincre. « Jesaisbienqueje
negagnerai pasles100 000 euros, pourmoi
c’est surtout l’occasiondemefairedes
contacts». Faceaux caméras, leMâconnaisa
prévudeporterunT­shirt aunomdesongroupe
et unbracelet del’associationTousunispourun
sport sain. « Si jegagne, jepayemesdetteset je
financeunalbumàtouslesjeunesduquartier».
Diffusionprévueàl’automne.
J’AIME

Chez nous, on
fait toujours trop,
il a toujours une
assiette pour celui
qui passerait
à l’imprévu. ”
J’AIMEPAS

Quand j’écoute
un disque, je suis
incapable de faire
autre chose. ”
74La 74
e
édition du
Bol d’or moto, comptant
pour le championnat du
monde d’endurance, se
déroulera sur le circuit
de Nevers Magny­Cours
du 11 septembre
15 heures, au
12 septembre 15 heures.
£Grandes affaires. Plongée en 1912 à Ratenelle, année au cours de laquelle Mme
Ceysel avait été retrouvée noyée dans le lavoir. À lire en page 13
12
MON DIMANCHE / SORTIR
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DIMANCHEONBOUGE. Une sélection de sorties pour tous les goûts.
brillé en avril salle de l’Alto
est composée de 14 jeunes
musiciens de différentes na-
tionalités titulaires de hau-
tes distinctions qui ont sou-
haité unir leurs talents afin
de faire vivre le grand réper-
toire de la musique de cham-
bre. Cet ensemble à cordes a
été crée en 2009 par Char-
lotte Maclet, violoniste qui a
remporté de nombreux prix
et diplômes et s’est perfec-
tionnée auprès de profes-
seurs renommés dont M.
Annick Nicolas. Elle dirige
les musiciens ( 8 violons, 3
altos, 2 violoncelles, une
contrebasse ) du violon. «
Voyage dans d’autres Euro-
pe des fjords à la Puszta «est
le thème de ce concert au
Breuil avec au programme :
Deux mélodies Elégiaques
de Grieg, Suite pour cordes
de Janacek, Sibelius de Ra-
kastawa. Soulignons la par-
ticipation d’Aida Diop aux
percussions et d’ Olivier
Boutin, narrateur.
PRATIQUE. Entrée
15 euros. 10 euros pour les
adhérents ; 6 euros pour les
étudiants, parents d » élèves
et élèves de moins de 12 ans
du CRI.
£ CONCERT
BUXY
Le quatuor Debussy
À 17 heures, en l’église de
Buxy, le quatuor Debussy fe-
ront découvrir au public le
requiem de Mozart retrans-
crit pour quatuor çà cordes
par Peter Lechthenthal en
1802. Un concert événe-
ment dans le cadre des 9es
rencontres musicales An-
nick Gautier, un festival
consacré au violoncelle et à
la musique de Chambre.
PRATIQUE. Tarifs : 10 et
15 euros. Renseignements
au 03 85 92 00 16.
£ PUCES
LA CHAPELLE-
NAUDE
Motos et voitures
au rendez-vous
de la Grange rouge
Du nouveau pour le troisiè-
me rendez-vous annuel de la
Grange rouge avec pour la
première fois un marché de
la moto et une exposition de
voitures Citroën. Mais ces
puces conservent bien sûr
leurs caractéristiques habi-
tuelles avec près de 500 ex-
posants attendus.
PRATIQUE. Entrée
2,50 euros. Gratuit à partir
de 12 h 30.
£ LIVRES
CUISERY
Salon libertaire
Rendez-vous à la salle du
temps libre pour une jour-
née de rencontrer autour
des idées libertaires. La jour-
née sera ponctuée de confé-
rences, de débats et d’inter-
ventions d’auteurs, dont
celle de Michel Valette, qui
dédicacera un livre sur Jean
Ferrat.
PRATIQUE. De 10 h à 19 h.
£ RÉJOUISSANCES
CHARNAY
LÈS-MÂCON
La mairie fête
ses 100 ans
Réjouissances, tel est le nom
de la journée champêtre qui
se déroule aujourd’hui, à
Charnay-lès-Mâcon, pour
fêter les 100ans de la mairie.
Cette j ournée où tout l e
monde est invité à venir cos-
tumé comme en 1910, pro-
pose du ragtime à 11 h 45,
orgue de barbarie à 13 heu-
res et bal guinguette à 16
heures. Animations musica-
les et jeux d’époque sont
également prévus.
PRATIQUE. Entrée libre.
£ MUSIQUE
LE BREUIL
Alma Viva ouvre en beauté
la nouvelle saison
de Polyphonia
A 17 heures, l’église Saint-
Etienne servira de cadre au
premier concert organisé
par l’association Polypho-
nia. La formation qui avait
AUTUN
Le ciel autunois enfête
Pour fêter les cent ans du 1
er
vol sur le site de l’aérodrome,
laCCAet l’Aéro-ClubduMor-
van organisent aujourd’hui à
partir de 14 h 30 un meeting
aérienouvert par la patrouille
MorvanBleu. Le spectacle se
poursuivra avec des démons-
trations de voltiges. Unpilote
de glaciers suisse sera présent
avec sonavion. Des appareils
mythiquess’élèveront dansles
airs tandis que des baptêmes
de l’air seront proposés dès le
matin. La journée se termine-
ra avec un vol de montgolfiè-
re. Le jeu du centenaire per-
mettra de remporter une
voiture. Entrée gratuite.
ENBREF
£AVIATION
MONTCEAU
Feu d’artifice
pour finir
ce soir en beauté
À peine neuf jours que la
fête de Montceau a débuté
que, déjà, les forains s’ap-
prêtent à tirer leur révéren-
ce.
II reste cependant un jour
pour profiter de la plus
grande f êt e f orai ne de
Bourgogne avec ses cent
métiers… et plus !
Avec en prime un grand
feu d’artifice qui sera tiré
ce soir, à la nuit tombante,
aux abords de la passerelle
du canal.
£FÊTE FORAINE
DIJON(21)
Grande brocante
de rentrée
Une centaine de brocan-
teurs professionnels débal-
lent leurs trésors dans le
grand hall du Parc des expo-
sitions de Dijon. Meubles, bi-
belots, vaisselle, jouets, car-
tes postales et même outils
s’offrent à la curiosité des
chineurs, collectionneurs,
amateurs de bonnes affaires
ou simples flâneurs.
PRATIQUE. De 10 heures
à 19 h. Entrée 4,40 euros.
Gratuite pour les moins de
12 ans accompagnés.
MONTMERLE (01)
Des chevaux
pour tous les goûts
Résolument tournée vers le
cheval de loisirs, la célèbre
foire montmerloise vivra ce
dimanche sa 405e édition.
C’est un rendez-vous incon-
tournable dans une ambian-
ce uni que, al chi mi e de
bruits, de saveurs et de par-
fums hétéroclites.
PRATIQUE. Tous les spec-
tacles ainsi que l’accès aux
parkings sont gratuits.
OINGT (69)
Festival international
d’orgue de Barbarie
La trentième éditiondufesti-
val international d’orgues de
Barbarie se déroule à Oingt,
dans le Beaujolais, Une cin-
quantaine de pianos et or-
gues sont présentés au pu-
blic, tous en état de marche.
Les spectateurs pourront
suivre l’évolution des diffé-
rentes techniques des an-
nées 1900 à nos jours.
PRATIQUE. Musique dans
les rues du village à partir
de 10 h et de 13 h 30.
ROANNE (42)
Des voltigeuses
dans le ciel
L’aéroport accueillera un
meeting aérien internatio-
nal. Quarante-six appareils
célébreront L’aviation au fé-
minin. Des voltigeuses de re-
nom seront aux comman-
des. Le meeting débutera à
13 h segmenté en deux par-
ties et six tableaux.
P R AT I Q U E . E n t r é e
20 euros adultes. 5 euros
moins de 18 ans. Gratuit
moins de 12 ans.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LES AFFAIRESDE BOURGOGNE 13
7 AVRIL 1912. MME CEYSSEL, SEPTUAGÉNAIRE
À RATENELLE EST RETROUVÉE NOYÉE
7
avril 1912 ; c’est le
dimanche de Pâ-
ques ; pour autant,
JosephTamin et An-
dré Charles se ren-
dent à leur travail, comme
chaque matin que Dieu fait, à
Ratenelle, chez Mme Ceys-
sel.
Apeine sont-ils parvenus de-
vant la maison de la septua-
génaire qu’un sombre pres-
sentiment les assaille. Ils
l’appellent… En vain. Ils se
mettent aussitôt à sa recher-
che. C’est peine perdue. Elle
ne trottine pas à leur rencon-
tre comme à son accoutu-
mée…Jusqu’à ce qu’ils la re-
trouvent … dans un petit
lavoir, située en face de sa
maison, noyée.
Le vol comme mobile du
crime
Aussitôt prévenues, les auto-
rités locales constatent que la
demeure de la veuve a été
fouillée de fond encomble ; le
crime a eu le vol pour mobile
; c’est d’autant plus évident
que la victime passait pour
être riche ; on disait même
qu’elle gardait de l’or chez
elle. Les soupçons des enquê-
teurs se portent rapidement
sur Tamin et sur son beau-
frère, Duthion, employé de-
puis quelques jours à des tra-
vaux de menuiserie chez
Mme Ceyssel. L’information,
probablement aiguillée par la
rumeurpublique dont oncon-
naît la redoutable efficacité, a
relevé contre les deux hom-
mes certaines présomptions
qui semblent suffisantes pour
conduire à leur arrestation.
Cependant, la maréchaus-
sée, dans sa sagesse, ne né-
glige pas les pistes secondai-
res : la brigade de la police
mobile de Dijonenvient donc
à s’intéresser à un entrepre-
neur qui a fourni des explica-
tions quelque peu confuses
sur son emploi du temps du 6
avril. On interroge donc un
peuvivement un certainJean-
Baptiste Aubeneau ; torturé
par la culpabilité, ne voulant
pas laisser des innocents être
accusés à sa place, ce dernier
finit par tout avouer : C’est
lui, et lui seul qui a noyé la
vieille dame dans le lavoir. On
s’empresse de remettreTamin
et Duthion en liberté provi-
soire ; ils ne tarderont pas à
bénéficier d’une ordonnance
de non-lieu.
«Je l’ai plongée dans le
lavoir »
Ce que déclare Aubeneau,
qui est âgé de trente-deuxans,
doit ressembler à ceci :
« Le 6 avril, dans l’après-mi-
di, je me suis renduchez Mme
Ceyssel. J’étais poussé par une
force que je ne contrôlais pas.
L’idée du crime m’était venue
brusquement, comme à mon
insu. Je supposais que lavieille
dame avait beaucoup d’ar-
gent. Je me suis caché dans un
coin de sa cour, entre le lavoir
et la maison. J’ai attendu le
crépuscule. Alors, j’ai toqué à
sa porte. Quand elle m’a ou-
vert, je lui ai aussitôt deman-
dé cinq cent francs. Elle m’a
répondu vertement qu’elle
n’avait pas cette somme. Je
me suis immédiatement pré-
cipité sur elle, je l’ai plongée
dans le lavoir et je n’ai eu au-
cun mal à la noyer. Chez elle,
tout était ouvert, j’ai fouillé
dans tous ses meubles. Dans
un secrétaire du premier
étage, j’ai découvert 150
francs et des bijoux que j’ai
emportés et que j’ai ensuite je-
tés dans un champ. »
Bien entendu, on interroge
ce cruel meurtrier sur les mo-
biles de son crime. Il prétend
avoir commis cet assassinat
pour se procurer une somme
de 500 francs qui lui était né-
cessaire afin d’effectuer un
paiement à un banquier de
Cuisery dont il fournit le nom,
M. Guillermin. Mais une en-
quête financière révèle rapide-
ment que l’entrepreneur ment
: il n’avait nullement besoinde
cette somme. Dans une ban-
que de Tournus, il a 4500
francs sur son compte, et ses
affaires sont globalement flo-
rissantes.
En réalité, comme la plu-
part de ses concitoyens,Aube-
reau était sans doute jalouxde
la fortune de Mme Ceyssel, il
l’a noyée par cupidité ; il vou-
lait s’approprier son or, le né-
gocier ce qui lui aurait permis
de donner davantage d’exten-
sion à sa petite entreprise…
pas de chance… Il a été dé-
couvert et condamné à vingt
ans de travaux forcés le 28
octobre 1912 par la cour d’as-
sises de Chalon-sur-Saône
après avoir tenté en vain de
plaider la folie…
Un cadavre dans le lavoir
La fortune de Mme Ceyssel a probablement fait
perdre la tête à Jean-Baptiste Aubereau, ce samedi 6
avril 1912, veille de Pâques. Il a assassiné la
septuagénaire dans l’espoir de lui voler sa fortune.
PAR ALBINE-NOVARINO-POTHIER
ALBINE NOVARINO-POTHIER
Certifiée de lettres modernes, Albine Novarino-Po-
thier a publié Les grandes affaires criminelles de
Saône-et-Loire et Les grandes affaires criminelles
du Rhône aux éditions De Borée.
J’étais poussé par une force que je ne contrôlais pas.
L’idée du crime m’est venue brusquement,
comme à mon insu.»
Jean-Baptiste Aubereau, 32 ans, entrepreneur, lors de ses aveux

DIMANCHE PROCHAIN : Noël au chloroforme,
l’invraisemblable histoire des diaboliques amants dijonnais qui
n’hésitèrent pas, en 1972, à supprimer un mari devenu gênant.
14
MON DIMANCHE / CINÉMA
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Offre abonnement spécial
*
jeunes 18-24 ans
*gratuit 1 jour/semaine pendant 1 an
Supplément loisirs & culture
du vendredi 30 octobre au dimanche 8 novembre
DE SAÔNE-ET-LOIRE
S
a
m
e
d
i
&
c
i
e
Vendredi 30 octobre 2009
N° 5801 - 3e
cahier
A
l’E
space culturel de C
hauffailles
T
i
t
o
f
f
PAGE 3
Halloween
Les rendez-vous, du Creusot
à Chalon
Page 13
Ma vie est ici, mon journal aussi.
Reçois
ton journal
gratuitement
chez toi,
chaque vendredi, avec
Samedi & Cie
qui t’informe de toutes
les sorties de ta région
(musique, expos, concerts, theâtre, etc.)
lejsl.comou
Offre abonnement spécial
*
jeunes 18-24 ans
I
nscris-toi sur ...
l’offre est limitée
v
i
t
e
f
a
is
¡
JSL Abonnements Jeunes
9, rue des Tonneliers - BP 30134
71104 CHALON-SUR-SAÔNE Cedex
Nom.......................................................................................................
Prénom..................................................................................................
Adresse..................................................................................................
..................................................................CP..........................................
Ville ........................................................................................................
Tél.*.......................................................................................................
email*....................................................@..........................................
Date de naissance*................../....................../........................
l’offre est limitée
f
a
is
v
i
t
e
*
C
h
a
m
p

o
b
l
i
g
a
t
o
i
r
e
Je choisis l’édition :
uLe Creusot
uChalon
uMâcon
uCharolais
uMontceau
uLouhans
uAutun
2
3
3
4
6
0
9
LEPROGRAMMEDESSÉANCESDECEDIMANCHE
£ AUTUN – ARLETTY
08.02.42.50.52
> L’italien
20h30
> Salt
14h30 20h30
> Les mains en l’air
14h30 20h30
> Inception
14h30
£ BOURBON-LANCY
RIO BORVO
03.85.89.25.19
> Expendables : unité spéciale
17h30
> Les petits ruisseaux
15h 20h30
£ CHALON – NEF
03.02.50.42.65
> Piranha (3D – int -12 ans)
14h15 16h15 18h15 20h15
> Expendables : unité spéciale
(int -12 ans)
14h 16h05 18h10 20h15
> Salt
14h 16h 18h 20h
> L’apprenti sorcier
14h 16h05 18h10 20h15
> Night and day
18h 20h
> Toy story 3 (2D)
14h 16h
£ CHALON – VOX
08.92.68.01.21
> Karaté kid
17h
> Be bad !*
16h 18h
> L’arbre
18h
> Shrek 4 (2D)
16h
> 600 kg d’or pur
16h
> Une famille très moderne
18h
> Marmaduke
16h
Twilight – chapitre 3: hesitation
18h
£ CHALON – AXEL
03.85.93.33.12
> Sexy dance 3 (3D)
18h 20h15
> Le voyage extraordinaire de
Samy (3D)
16h
> Le bruit des glaçons
16h 18h 20h
> Inception
16h 19h30
> Crime d’amour
16h 18h 20h
£ CHAROLLES
TIVOLI
03.85.24.24.14
> Vertige d’une rencontre
20h45
£ CHAUFFAILLES
ACTION PALACE
03.85.84.61.32
> Salt
20h30
> L’italien
17h
> La vie sauvage des animaux
domestiques
15h
£ CLUNY – LES ARTS
03.85.59.00.80
> Les petits ruisseaux
20h
> Twilight – chapitre 3:
hesitation
17h
£ DIGOIN – MAJESTIC
09.92.68.09.76
> Millenium 3
20h30
> Vic le Viking
16h30
> Le café du pont
14h30
> Expendables : unité spéciale
18h30
£ GUEUGNON
DANTON
03.85.84.45.63
> Le dernier maître de l’air
14h30 20h30
> Inception
16h30
£ LA CLAYETTE
ODYSSÉE
03.85.28.25.93
> Pas de séance ce dimanche
£ LE CREUSOT
MORVAN
03.85.55.05.20
> Karaté kid
14h30 17h 20h30
> L’apprenti sorcier
14h30 17h 20h30
> Le voyage extraordinaire de
Samy
14h30
> Expendables: unité spéciale
17h 20h30
> Sexy dance 3
14h30
> Salt
17h 20h30
£ LOUHANS – EDEN
08.92.68.20.12
> Salt
19h30 21h30
> Le dernier maître de l’air
19h30
> Inception
17h
> Karaté kid
14h30 21h30
> Kiss and kill
17h 19h30
> Le voyage extraordinaire de
Samy (3D)
14h30 17h
L’apprenti sorcier
14h30 21h30
£ MÂCON
MARIVAUX
03.85.38.24.13
> Salt
14h 17h 20h45
> Crime d’amour
20h45d
> Le voyage extraordinaire de
Samy
14h 17h
> Expendables: unite spéciale
17h 20h45
> Malin comme un singe
14h30
£ MÂCON
CORDELIERS
03.85.38.24.13
> 600 kilos d’or pur
17h
> Karaté kid
14h 17h 20h30
> Inception
13h30 17h 20h30
> L’apprenti sorcier
14h 20h45
£ MARCIGNY – VOX
03.85.25.01.92
> Millénium 3
21h
> L’âge de raison
18h30
£ MONTCEAU
PLESSIS
03.85.57.02.15
> Le voyage extraordinaire de
Samy (3D)
14h30 17h 20h45
> Expendables: unite spéciale
14h30 17h 20h45
> Sexy dance 3 (3D)
14h30 17h 20h45
£ PARAY – EMPIRE
03.85.81.12.11
> Inception
21h
> Salt
21h
> Karaté kid
18h25
> Sexy dance 3
18h30
£ TOURNUS
PALETTE
08.92.89.28.92. (code 7151)
> Fermeture
RÉSULTATS DES JEUX
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LES ANNÉES 60 / C'ÉTAIT D'ACTUALITÉ
15
E
n cette fin d’été 1960,
le Courrier fait la part
belle aux vacances…
des enfants seulement car
celles des adultes ne consti-
tuent pas encore un sujet
d’actualité. De nombreuses
photos de colonies de va-
cances, journées des pa-
rents, retour des colons, ou
encore de visites dites « ins-
tructives » comme celle des
entrepôts frigorifiques par
les enfants des « patronages
de vacances chalonnais ».
« M. Charles Schneider,
maître de Forges »
En 1960 comme en 2010,
la presse quotidienne enre-
gistre les faits qui émaillent
la vie des gens. On voit se
côtoyer des événements gra-
ves et de micro-événements
intéressants parce que spec-
taculaires.
Au chapi tre des événe-
ments retentissants de l’été,
le décès de M. Charles Sch-
neider. « Hier au Creusot,
peut - on l i re à l a une du
Courrier du 11 août, les ob-
sèques de M. Charles Sch-
neider, président directeur
général de l a SFAC, ont
donné lieu à une cérémonie
d’une ampleur exception-
nelle. La population s’est as-
sociée toute entière à l’hom-
mage rendu au bienfaiteur
de la cité ». Dans une dou-
ble page illustrée, le journal
décrit abondamment cet
événement qui a déplacé
toutes les personnalités de
la région.
Des récoltes
prodigieuses
Dans un tout autre regis-
tre, on notera de prodigieu-
ses récoltes accordées par la
nature car personne à l’épo-
que ne soupçonne une quel-
conque responsabilité de
l’homme et de sa chimie. Ici,
à Saint-Jean-des-vignes ou à
Serley, à Blany-Laizé près
d’Hurigny, ce sont des pom-
mes de terre « phénomè-
nes » qui affichent des poids
record : 1,3 kg. Elles valent
à leurs propriétaires des ré-
coltes de plus de 1 000 kg et
les félicitations du journal.
Ailleurs, c’est un champi-
gnon rare de 4 kg et 45 cm
de diamètre découvert par
un agriculteur de Chatel-
Mor on ou encor e cet t e
courge de 40 kg photogra-
phiée à Lessard-en-Bresse.
J- 50 :
5 septembre 1960
Le 5 septembre est un lun-
di. Ce jour-là, le Courrier
journal de Saône-et-Loire
vous aura coûté 25Fou0,25
NF. À la « une », le bon roi
Henri de la fête de la vigne
de Givry se fraie un passage
au milieu de l’actualité na-
tionale et internationale qui
se résume en un mot : « Dé-
colonisation ». Le journal
annonce la conférence de
presse que le Général de
Gaulle doit donner l’après-
midi même. Il y soutiendra
avec force le principe de
l’autodétermination du peu-
ple algérien.
CLAUDE CLERC
1. Petites
Chalonnaises et
petites Mâconnaises
effectuant un séjour à
Chapaize dans la
colonie les Alouettes.
2. Le petit Jean­
Marc Michelin
présente cette
courge du poids
« incroyable » de
40 kg. Elle est visible
chez M. Pierre
Pernin, café, au bas
du bourg de Lessard­
en­Bresse.
2
1
Tout change et rien ne chan­
ge. Observer le passé dans
les journaux anciens, c’est
osciller constamment entre
ces deux const at s mai s
c’est aussi mieux compren­
dre le présent, s’émouvoir
et sourire…
RELECTURE. Une nouvelle rubrique dominicale à partir de nos éditions d’il y a un demi­siècle.
Ces petits riens duquotidien
REPÈRE
MONGRAINDESEL
Certaines voix refusent
cependant de chanter l’ode
auprogrès. Celle de
l’énigmatique Cérébos par
exemple, qui signe ainsi
« Mongrainde sel », billet
d’humeur que l’onpeut lire le
jeudi dans la page de
l’Autunois (pas de cahier
local en1960). Le
1
er
septembre, alors
qu’Autunaccueille depuis
six jours la « II
e
foire française
dumeuble » et la
traditionnelle foire aux
bestiaux sur le Champde
Mars, Cérébos apporte à ces
manifestations une saveur
nostalgique. Qu’est devenue
la Saint­Ladre d’antan ?
Celle qui commençait avec
la foire du1er septembre et
s’achevait avec celle du27 ?
Disparue. Et Cérébos de le
déplorer : « Plus de foire aux
chevaux, presque plus de
foire aux bestiaux, plus de
chevaux de bois, de
baraques de lutteurs, de
manèges tirés par des
animaux. […] toujours la
cohue, mais motorisée ; on
ne parle plus guère des trains
et plus dutout dutacot… »
« Hier à Rome, lit-on le 26 août, la
XVII
e
Olympiade a été solennelle-
ment ouverte en présence de milliers
de personnes » venues assister à la cé-
rémonie signée Walt Disney. Pour la
première fois, les jeux seront retrans-
mis en direct et en Eurovision.
Une ère nouvelle commence, à Cha-
lon aussi, modestement. Le Courrier
du 31 août annonce l’inauguration du
premier des cinq bureaux « muets »
que les P.T.T ont prévus pour la Saô-
ne-et-Loire. Une pure merveille à ce
que l’on sait, qui pourra délivrer à
toute heure du jour et de la nuit, des
timbres postes et des mandats. Elle
pourra même changer la monnaie !
« L’administration des postes et télé-
communications, toujours à la dispo-
sition de ses usagers, a tenu à faciliter
leur tâche », commente le journal.
La « réclame » n’est pas encore publi-
cité mais les campagnes publicitaires
stimulent déjà la consommation no-
tamment à la veille de la rentrée sco-
laire qui se fera le 16 septembre.
LES TEMPS MODERNES
Le « bureau muet » était installé sur le
quai Sainte­Marie, face au garage du
Cercle de l’aviron chalonnais.
16
MON DIMANCHE / SPIRITUALITÉ
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
« S
aint Just de Bre-
tenières. » Ce
nom, choisi en
2003 pour le regroupement
paroissial qui réunit les trois
clochers du centre-ville cha-
lonnais, est celui d’un prêtre
originaire de Saône-et-Loire,
mort en martyr en Corée en
1866 et béatifié en 1984 par
Jean-Paul II.
Si ce personnage a inspiré
de nombreux ouvrages dans
les décennies qui ont suivi sa
mort, le grand public l’a quel-
que peu oublié aujourd’hui.
Face à ce constat, le prêtre
chalonnais Christophe Hade-
vis a eu une idée originale :
réaliser une bande dessinée
autour de sa vie. Exemplaire,
romanesque et nourri d’exo-
tisme, le destin de ce jeune
missionnaire avait eneffet de
quoi inspirer unscénario à la
fois haletant et instructif.
Une collaboration
fructueuse
Mais delaformationdupro-
jet à sa réalisation, plusieurs
années se sont écoulées. Pre-
mière étape indispensable : la
recherche du dessinateur.
« J’avais fait part de monidée
àDelphineRaulet, delabouti-
que Point Bulle de Chalon et
c’est elle qui m’a mis en rela-
tion avec Juliette Derenne »,
raconte le père Hadevis.
Après quelques courriels
échangés, l’aventure est lan-
cée. Un véritable défi pour le
prêtre chalonnais : « Pour
moi, c’était un rêve d’enfant
de participer à la création
d’une bande dessinée, souli-
gne-t-il. Maintenant que le
projet était véritablement en-
gagé, il fallait pour le scénario
que je sois à la hauteur de la
qualité du dessin de Juliette
Derenne. » « Je ne suis pas
spécialement croyante et j’ai
été un peu surprise au départ
qu’onait pensé à moi, précise
cette dernière, mais cette his-
toire, la constance de ce per-
sonnage…Tout cela m’a tou-
chée. Et techniquement, le
travail autour de la couleur et
des paysages asiatiques m’a
beaucoupintéressée. »
Cette collaboration, basée
surdesrechercheshistoriques
trèsapprofondieset uneréelle
démarchedequalitétant dans
l’écriture que dans le dessin, a
porté ses fruits puisque « Le
22e jour de la lune » est paru
enaoût aux éditions de l’Em-
manuel. Une belle occasion
de (re)découvrir la vie d’un
saint d’une façon certes un
peu inhabituelle, mais aussi
efficace et ludique.
PIERRE­LOUISLENSEL
INITIATIVE. Unebiographietrès originaled’unsaint chalonnais.
Uneviesainteenbandedessinée
À première vue, les univers
de l a BD et de l a rel i gi on
semblent bien éloignés. Un
prêtre chal onnai s et une
dessinatrice ont eu la bonne
idée de les rapprocher. Ré­
cit d’une initiative réussie.
Le père Hadevis a travaillé en collaboration avec la dessinatrice
Juliette Derenne. Photo P.­L.L.

J’ai été touchée
par cette histoire,
la constance de ce
personnage. ”
Juliette Derenne, dessinatrice.
Chef-d’œuvre de la mar-
queterie mamelouk, ce pupi-
tre à Coran servait à poser
sur ses faces supérieures le li-
vre sacré musulman et à en
faciliter la lecture.
Il faisait vraisemblable-
ment partie dumobilier de la
madrasa (collège dépendant
d’une autorité religieuse) de
l’émir Jânim al-Bahlawân
du Caire, achevée en 1478.
Formé de quatre planches
de noyer, ce lutrin est évidé
aux pi eds d’ une ar cade
chantournée bien visible sur
la photo ci-contre. Ses faces
externes sont décorées de
polygones finement mar-
quetés de rosaces et d’étoiles
enbois précieux, ivoire, os et
pierre. La nacre est égale-
ment présente, signe d’une
datation tardive pour l’épo-
que mamelouk (dynastie qui
a occupé une place prépon-
dérante dans le monde ara-
bo-musulman du XIII
e
au
début du XVIe siècle).
P.­L.L.
ARTSACRÉ
UnpupitreàCorandela
secondemoitiéduXV
e
siècle
Une œuvre de la collection du
département Arts de l’Islam
du Louvre. Photo DR
Qui est saint Just de Bretenières ?
Just Ranfer de Bretenières est né en 1838 à Chalon. En
1861, il entre au séminaire des Missions étrangères de Pa­
ris. Son départ en mission pour le royaume de Corée suit de
quelques mois son ordination en 1864. Là­bas, il doit prê­
cher et donner les sacrements dans la clandestinité car les
chrétiens font face à des persécutions. Il est finalement ar­
rêté en février 1866 et torturé avec de nombreux autres
missionnaires. Il est exécuté après un terrible supplice le
8 mars.
UNESEMAINE, UNMOT
l STÛPA
Simple monument funéraire sous la forme d’un tumulus à
l’origine, le stûpa (ou chorten dans sa déclinaison tibétaine) a
pris des formes très variables au gré de l’expansion du
bouddhisme dans des régions de cultures différentes. Il abrite
souvent une relique du Bouddha ou d’un saint homme mais
ça n’est pas toujours le cas (certains exposent simplement la
doctrine bouddhique par exemple). Les stûpas constituent
des lieux de dévotion : les fidèles déambulent autour dans le
sens solaire en récitant des mantras (syllabes ou phrases
sacrées) et/ou en faisant tourner un moulin à prières. Certains
stûpas sont particulièrement célèbres comme le Phra
PathomChedi en Thaïlande, le plus haut du monde avec ses
127 mètres.
P.­L.L.
LACITATION

Pour commencer, nous allons faire les
petites choses faciles. Petit à petit, nous
nous attaquerons aux grandes. Et, quand
les grandes choses seront faites, nous
entreprendrons les choses impossibles. ”
Saint François d’Assise, fondateur de l’ordre franciscain, (1182-1226)
PAR
GÉRARD
LECLERC
n
CHRONIQUE
RELIGIEUSE
L
e débat événement qui
a éclaté en France, à
propos des propos du pré-
sident de la République
sur la sécurité et sur les
mesures répressives prises
à l’encontre des Roms, est
d’ores et déjàpleind’ensei-
gnements. Tout d’abord il
concerne une question
grave, qui continuera à re-
muer l’opinion publique
et qui affectera le climat
de la future élection prési-
dentielle. Même s’il n’est
pas toujours approprié de
lier la question de l’immi-
gration à celle des violen-
ces urbaines, il ne fait pas
de doute qu’elles se posent
de façon impérative l’une
et l’autre. C’est pourquoi,
il apparaît urgent que des
hommes de bonne volon-
té se réunissent pour po-
ser les conditions d’une
pol i ti que sage et j uste
dans les deux domaines.
La France n’est pas seule
touchée, c’est l’Europe en-
tière qui est contrainte de
réfléchir à son avenir dé-
mographique, dès lors que
celui-ci est désormais con-
ditionné par l’immigra-
tion. Il est incontestable
qu’avec le vieillissement
actuel de la population,
on se trouve devant l a
perspective d’une muta-
tion de civilisation.
Que l’Église catholique se
doive d’intervenir sur ces
sujets, c’est dans lalogique
de sa mission de gardien-
ne des valeurs évangéli-
ques. La récente déclara-
tion de Benoît XVI sur les
légitimes différences qui
marquent l’humanité a pu
être sollicitée par certains.
Elle n’en est pas moins si-
gnificative des convic-
tions chrétiennes. On n’a
pas le droit de brutaliser
l es pl us f ai bl es. Et l es
Roms, depuis toujours,
font partie de ces catégo-
ries soumises à la précari-
té. Ce n’est pas seulement
parce que beaucoup d’en-
tre eux sont chrétiens que
l’Église est attentive à leur
sort. C’est parce qu’ ils
sont les plus démunis face
à la fatalité qu’ils doivent
être secourus.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
PÊCHE / MON DIMANCHE
17
Carpistes
Un judicieux produit
Le Newbait rocket « Spomb» est une grande
nouveauté avec un bait rocket qui s’ouvre
lorsqu’il touche l’eau. De quoi amorcer les
carpes sans forcer et sans disperser les
graines. Existe en deux coloris : blanc ou noir.
PRIXPUBLICINDICATIF 16 €
Équipement
Indispensable parapluie
Pour se protéger de la pluie et du soleil,
Sensas propose un magnifique parapluie
bicolore en deux dimensions : 2,20 mou
2,50 m. Cet article permet également de
protéger le matériel et les esches, pêche.
PRIXPUBLICINDICATIF ENTRE30 ET 32,50 €
D
e sa source à Saint-
Prixà665md’altitu-
de jusqu’à ce qu’il se
déverse dans l’Arroux, le
Méchet est une rivière très
prisée des pêcheurs morvan-
diaux.
Pour les amateurs de pê-
che sportive la date fatidi-
que du 19 septembre, date
de fermeture de la pêche au
carnassier, arrive à grands
pas… Il faudra bientôt ran-
ger les lancers, leurres en
tous genres, cuillers, monta-
ges pour vifs ou mort manié.
Un cours d’eau
de 24 km
Les sandres, brochets et
truites, en autres, pourront
alors couler des jours heu-
reux, jusqu’à l’ouverture
l’année prochaine tout du
moins !
Une bonne raison donc de
profiter jusqu’au bout de
nos si belles rivières, dont le
Méchet fait partie.
De Saint-Prix à l’Arroux,
qu’il rejoint à la limite des
communes de Monthelon et
de Laizy, ce cours d’eau de
24 km est praticable sur en-
viron la moitié de sa lon-
gueur. De très jolis spots, fa-
ci l ement accessi bl es, se
trouvent notamment sur la
commune de La Grande-
Verrière. Partagé entre fo-
rêts sur les hauteurs et prai-
ries dans le fond de la vallée,
le Méchet abrite un peuple-
ment piscicole très diversifié
et accueille parfois quelques
poissons migrateurs.
Chabot ( en t rès grand
nombre !), chevesnes, gou-
jons, truites fario (en petit
nombr e, mal heur eus e-
ment !) ouencore vairons vi-
vent dans ces eaux de très
bonne qualité (études sur la
qualité de l’eau du départe-
ment de Saône-et-Loire réa-
lisées en 2003 et 2005).
Comme souvent dans no-
tre région, les berges du Mé-
chet ne se laissent pas tou-
j our s appr ocher … Les
cuissardes peuvent être né-
cessaires pour les pêcheurs
à la recherche de coins sau-
vage, où un brochet ou une
belle truite pourrait avoir
élu domicile !
THIBAULT AUCLAIR(CLP)
Le Méchet est une rivière
très prisée des pêcheurs
morvandiaux. Pour la pêche
sportive, la date fatidique
arrive à grands pas.
SAINT-PRIX
Les abords dégagés à La Grande­Verrière permettent une pêche tranquille. Photo T.A. (CLP)
LeMéchet : lapêchefacile
Sur l’agenda des concours
£Aujourd’hui : Mâcon, concours individuel comptant
pour la coupe fédérale le matin et américaine l’après midi
dans le port et la darse.
£9 septembre, Chagny, concoursdesplusde55ansdans
l’étang de Blouche.
£ 11 septembre, Dennevy, marathonpoissonschatsdans
l’étang de Nyon, Génelard, concours régional à l’américai­
ne dans le canal du centre.
£12 septembre, Chalon­sur­Saône, concours comptant
pour la coupe fédérale dans la Saône, Paray­le­Monial,
concours individuel dans l’étang des moines.
n
LAPRISEDE
LASEMAINE
Une carpe de 10 kg. Une jolie prise pour Guillaume
Debeaumarché de Montchanin.
Cela fait 1 an que guillaume pêche la carpe, et c'est sa
première grosse prise avec cette carpe cuivre de 10 kilo­
grammes prise avec du tiger Un joli coup de ligne réalisé
à l'étang de la Muette, à Montchanin.
Les semaines à venir, Guillaume va participer à différen­
tes sorties et il espère bien d'autres captures.
Photo Gérard Carré (CLP)
Avec le mois de septembre,
débute la saison de la per-
che. Poisson de la famille
des Percidés, la perche affec-
tionne les milieux tempérés
plutôt froids, et vit dans les
eaux stagnantes ou peu cou-
rantes. Il s’agit d’un poisson
très courant, qu’on retrouve
le long des herbiers ou des
j oncs, au voi si nage des
ponts, aux abords des re-
mous, partout où il y a des
enrochements ou du bois
mort. Elle recherche les zo-
nes d’ombre, les caches le
long des berges (souches,
branches immergées, ro-
seaux), les zones peuprofon-
des couvertes de végétation
flottante et semble montrer
une préf érence pour l es
fonds de gravier et sable. En
cette fin d’été, les alevins des
cyprinidés ont bien grossi et
les perches se regroupent
pour les chasser. Elles pour-
suivent alors les petits pois-
sons provoquant leur affole-
ment. Ces derniers, dans leur
fuite sautent entous sens à la
surface de l’eau. Dans ces
moments de frénésie les per-
ches sont assez faciles à pê-
cher. Les techniques les plus
efficaces sont sans aucun
doute la cuillère, le poisson
nageur ou le « popper » car
elles permettent de prospec-
ter plus rapidement de gran-
de surface et d’être plus réac-
tif lors d’une chasse. Ces
moments d’intenses activités
alimentaires sont pour tout
pêcheur, de grands instants
de plaisir et d’excitation.
FÉDÉRATION
Lasaisondelaperche
Petit poissonaucorps
allongéet cylindrique, son
dos est gris­vert avecdes
raies transversales foncées.
Très communenEurope, il
fréquenteles eauxde
qualité, surtout claires et à
faiblecourant. Il occupe
des habitats peuprofonds
avecdenombreuxherbiers
oubranches. Très
recherchépar les pêcheurs
aucarnassier, levaironse
révèleêtreunexcellent vif,
notamment pour latruite.
LEVAIRON
18
FRANCE
et
MONDE
70%
des Français
approuvent la journée
de mobilisation syndicale
prévue mardi contre
le projet de loi
sur les retraites, selon un
sondage Ifoppour
Dimanche Ouest­France.
£Suisse. Des cellules repeintes en rose dans la prison de Bienne en Suisse ? C’est pour
que les détenus soient détendus et apaisés. À lire en page 23
SOCIÉTÉ. Des milliers depersonnes ont défilé, hier, enFranceet enEuropecontrelaxénophobie.
Uniscontrelapolitique
sécuritairedugouvernement
Défilés. D’autres cortèges sesont formés dans quelque130 villes
enFrance.
Slogan. Lecélèbreslogan« 1
re
, 2
e
, 3
e
génération, nous sommes
tous des enfants d’immigrés » aétérepris dans lecortègeà Rennes.
S
i, selon les organisa-
teurs, les manifesta-
tions, contre la politi-
que du gouvernement jugée
« xénophobe » notamment à
l’endroit des Roms, ont ras-
sembléaumoins 100000per-
sonnes en France, dont la
moitié en province, ce chiffre
n’excèdepas, selonleministè-
re de l’Intérieur, 77300mani-
festants.
Le ministre de l’Intérieur
BriceHortefeuxaestiméqu’il
s’agissait là«sans aucundou-
te d’une déception pour leurs
organisateurs ».
La mobilisationa été lancée
à Paris enchansonpar des ar-
tistes, parmi lesquels les chan-
teuses Jane Birkin et Jeanne
Cherhal, venues interpréter
Les Petits Papiers, célèbre
chanson de Serge Gains-
bourg, sous les fenêtres dumi-
nistre de l’Immigration Eric
Besson. Elles ont ensuite re-
joint le cortège parisien,
ouvert symboliquement, vers
14 h 30 par les familles roms
de Choisy-le-Roi dans le Val-
de-Marne, dont le campe-
ment a été rasé le 12 août. Il
comprenait 12 000 person-
nes selon la police et 50 000
selonles organisateurs et s’est
dispersé sans incident vers
18 h 30.
De nombreux responsables
d’associations (LDH, Em-
maüs, Dal, Attac, le Mrap,
etc.), de syndicats (CGT,
CFDT, FSU...) et de partis po-
l i t i ques de g auche mar-
chaient sur des airs de musi-
que tsigane.
Défilaient également : Ma-
rie-George Buffet (PCF), Co-
rinne Lepage, ex-ministre de
l’Environnement, Jean-Luc
Mélenchon(Parti degauche),
Cécile Duflot (les Verts), Ber-
nard Thibault (CGT) et Oli-
vier Besancenot (NPA).
Le secrétaire national de
l’UMP chargé de la sécurité
Eric Ciotti a au contraire esti-
mé que ces manifestations
traduisaient « une complai-
sance coupable à l’égard de
ceux qui bafouent les lois de
la République ». Dans son
communiqué, Brice Horte-
feuxaajouté: «Jepoursuivrai
mon action déterminée pour
faire reculer toutes les formes
de délinquance, défendre les
droits des victimes et ce, sans
jamais stigmatiser quelque
communauté que ce soit ».
ANantes, lamanifestationa
rassemblé 10 000 personnes
selon les organisateurs (moi-
tié moins selon la police). Le
cortège était ouvert par des
Roms et gens du voyage, der-
rière une banderole « Vivre
ensemble libres, égaux et soli-
daires ».
A Bordeaux, ils étaient
3 500 selon les organisateurs,
1 200 selon la police, avec
une large banderole indi-
quant : «Halte auracisme - li-
berté, égalité, fraternité en
danger ». Les manifestants
lyonnais étaient entre 4 500
selon la police et 7 500 selon
les organisateurs. AToulou-
se, 1 000 ou 3 000 personnes
selon les sources.
Dans lecentre-villedeStras-
bourg, 1 500 (selon la police)
à 5 000 personnes (organisa-
teurs) ont marché derrière
des banderoles proclamant
« Laissons-les grandir ici ».
D’autres cortèges ont été re-
censés à Perpignan (400 ou
800 personnes), Rodez (200),
Auch (300/400 personnes),
Mantes-la-Jolie (100).
Des rassemblements ont
également eu lieu devant des
ambassades françaises de
plusieurs pays de l’Union
européenne.
A Bruxelles, une centaine
de personnes dont des Roms
portaient des banderoles di-
sant « Sarkozy : Voulez-vous
acheter un Rom ? 300 euros
l’adulte, 100 euros l’enfant »,
enréférenceauxmontants de
«l’aide au retour».
En Espagne, à Madrid et
Barcelone, de petits comités
ont lu une lettre qui sera en-
voyée à l’ambassadeur de
France pour demander le res-
pect des droits de l’homme.
Pl u s i e u r s a s s oc i a t i on s ,
syndi cat s et part i s pol i t i ­
ques ont appelé, hier, à ma­
nifester en France et en Eu­
r o pe c o n t r e l a po l i t i qu e
sécur i t ai re du gouver ne­
ment français.
Dix mille manifestants selon les organisateurs, 2 500 selon la préfecture, ont défilé, hier après­midi à Marseille. Photo AFP

Il faut se battre contre tout ce qui
divise la société. ”
Bertrand Delanoë, maire de Paris
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
FRANCE ET MONDE
19
ENBREF
SOCIAL
LesiègedeManpoweroccupédepuiscinqjours
pardessalariés
L’occupationpardessalariésdusiègedeManpoweràNanterre
pourréclamerdenouvellesélectionsprofessionnellesauseindu
groupedetravail temporaires’est poursuivie, hier, pourlecin-
quièmejourconsécutif. Manpower-Francesouhaitedesélec-
tionsprofessionnellesd’ici ledeuxièmetrimestre2010, aprèsla
réorganisationencours, qui réduiradeplusieurscentainesle
nombred’élusdupersonnel. Lemandatdeceséluss’achevantle
30septembre, lessyndicatsréclamentcesélectionsimmédiate-
ment. L’échecd’unenégociationmardi avait amenélaCGTet
FOàlancer l’occupationdusiègeet Manpower àrenforcer
l’équipedesécurité.
TRANSPORT
Volcan: lescompagniesaériennesdemandent51millions
d’eurosaugouvernement
Lescompagniesaériennesfrançaisesdemandent 51millions
d’eurosaugouvernementpourluiremboursercertainscoûtsen-
gagéslorsdesperturbationsduesàl’éruptiond’unvolcanislan-
daisenavril. L’éruptiond’unvolcanetlesperturbations, entraî-
nées par laformationd’unnuagedecendres, avaient coûté
environ200millionsauxcompagniesaériennesfrançaises. Sur
ces200millions, laFédérationnationaledel’aviationmarchan-
dedemandeleremboursementde51millionsd’euros, engagés
notammentpourdesvolstestseffectuéspourmesurerl’impact
dunuageoupourdesvolsvidesdestinésàrapatrierdesFrançais
bloquésàl’étranger.
SANTÉ
Untrainpourmieuxfaireconnaîtrelamaladied’Alzheimer
UntrainexpositionvasillonnerlaFrancejusqu’au21septembre
afindemieuxfaireconnaîtrelamaladied’Alzheimer, dont près
de165000nouveauxcassont recenséschaqueannée. Letrain
doitêtreinauguré,demain,garedel’EstàParis,enprésencedela
ministredelaSantéRoselyneBachelot, delasecrétaired’Etat
auxAînésNoraBerra, et desprésidentsdelaSNCFGuillaume
PépyetdeFranceTélévisionsRémyPflimlin.
n
PIQUÉ
AUVIF
L
a braderie de Lille…100kilomètres de vendeurs pour
près de 10 000 stands éphémères où l’on vend de tout
et de rien. Un rassemblement populaire qui remonte au
XII
e
siècle ! Un record, une histoire et aussi le miroir de
l’évolution de notre société. Au début, les « gens de mai-
son » des bourgeois lillois avaient été autorisés à vendre
leurs vieux vêtements pour arrondir leurs fins de mois.
Aujourd’hui, c’est l’envie de se retrouver qui guide les pas
de nos exposants d’un jour. Mais, en période de crise éco-
nomique, la braderie pour beaucoup retrouve aussi sa vo-
cation première : acheter à pas cher et vendre à bon prix
pour repartir avec un peu de liquide dans le porte-mon-
naie.
Le mois de septembre sonne comme celui des dépenses :
scolarité, impôts sur le revenu à payer... Alors, la braderie
met du baume au cœur après les vacances et de l’argent
dans les poches pour la rentrée !
En France, les braderies, les vide-greniers et autres ven-
deurs de muguet se sont multipliés presque aussi vite que
les besoins du Secours catholique ou des Restos du cœur.
Ils constituent autant de signes et de miroirs tendus à une
société qui ne veut pas les regarder. Je brade, tu brades, il
brade… Nous bradons ! Un miroir ?
Miroir bradé...
PAR ÉRIC REVEL
L
es antiquaires, bro-
canteurs et vendeurs
de rien, ou de si peu,
ont envahi jusqu’à ce soir
tout le centre de Lille pour
la braderie annuelle de la ca-
pitale nordiste.
Au point du jour, les expo-
sants répartis sur cent kilo-
mètres de trottoir en cœur
de ville ont déballé leurs
étals hétéroclites comme le
faisaient jadis les domesti-
ques, autorisés une fois l’an
à vendre pour leur profit les
vieux objets de leurs maî-
tres.
Quelque 10 000 emplace-
ments sont réservés à la ven-
te : de la boîte alimentaire
jaunie à 1,50 € au secrétaire
en acajou à 400 €, en pas-
sant par le cendrier Ricard,
les services en faïence ébré-
chés et les dauphins en simi-
li-cristal.
La braderie de Lille, c’est
tout... et n’importe quoi : ici,
des revues est ampi l l ées
« archives du ministère de la
défense », là des téléphones
portables, baigneurs décapi-
tés et 33 tours rayés, jus-
qu’au tracteur Farmall des
années 1950 vendu, avec sa
couche de rouille, 1 500 €
par un décorateur de ciné-
ma.
La braderie a démarré offi-
ciellement, hier, à 14 heures
et se termine aujourd’hui à
23 heures. Mais les “bra-
deux” campaient in situ de-
puis plusieurs jours, gardant
chèrement leurs emplace-
ments et commençant à fai-
re des affaires sous le man-
teau avant l’heure dite.
Boulevard de la Liberté,
principal axe de circulation
du centre- ville, les “bra-
deux” font du gras en regar-
dant passer les coureurs du
marathon : en deux jours, ils
consommer ont pl us de
500 tonnes de moules, dont
les coquilles vides ornent les
trottoirs des rues piétonnes
en tas pyramidaux.
La braderie de Lille, cet im­
mense bazar à ciel ouvert
qui atti re chaque année
près de 2 millions de chi­
neurs, s’est ouverte, hier.
COMMERCE
Tout est à vendre et à marchander sur les stands de la braderie de Lille. Photo AFP
Delachineauxvendeurs
derienàlabraderiedeLille
Unrèglement decomptes,
hiermatin, surlaplacecentra-
ledeSartène, trèsfréquentée
encejourdemarché, afait un
mortetdeuxblessés.
Unhommede49ans, Pierre
Balenci, était attabléàlater-
rassed’uncafésurlaplacecen-
trale de Sartène lorsqu’un
hommecagouléafait feusur
lui.Atteintparcinqballesdont
uneauventre, il anéanmoins
euletemps deriposter, tou-
chantmortellementsonagres-
seur, avantdeseréfugieràl’in-
térieur de l’établissement.
HabitantlarégiondeSartène,
PierreBalenci est connudes
services de police pour des
faitsdevol maisnonfichéau
grandbanditisme, selonle
procureurd’AjaccioThomas
Pison. Sonvéhiculeaétéin-
cendié lasemaine dernière
alorsqu’il étaitstationnédans
uneruedeSartène.
Letireur, qui areçutroisbal-
lesdontuneenbasdudosetest
décédésurplace,aétéidentifié
maissonnomn’apasétédivul-
guépourgarantir«l’efficacité
desinvestigations».Unmaraî-
cher de 45 ans, assis sur un
bancavecsonfilsde3ans,aété
blesséàl’épauleparuneballe
perduealorsqu’il setournait
pourprotégersonenfant.
C’est lasixièmepersonneà
trouverlamortdansdesrègle-
mentsdecomptesdanslaré-
gionde Sartène depuis mai
2009, tandisquel’oncompte
plusde60victimesdecetype
demeurtresenCorsedepuis
quatreans.
CORSE
Règlement decomptes mortel sur unmarché
Les enfants, eux,
déversent sur la
chaussée leurs
coffres à jouets
20
LASEMAINEENIMAGES
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LecinéasteAlainCorneaus’estéteintalors
quesondernierfilm«Crimed’amour»est
àl'affiche.
Pouravoirdétourné 90 000€,l’ancien
surveillantdelaprisondeVarennesest
condamnémercredià10moisavecsursis.
MercrediàCluny,F.Mitterranda
participéàuneémissiontélé
enregistrée àl'abbaye.
VendredienCôte-d’Or,Nicolas
Sarkozyarappelésonsoutien
àl'industrienucléaire.
L’équipedeFrancedefoota
trèsmaldébutéens’inclinant1
à0contreleBelarusvendredi.
1
2
4
LES
PHOTOS
LES VIDÉOS
Retrouvez nos galeries
photos sur www.lejsl.com
LASEMAINE
DE
DUBOUILLON
20
LASEMAINEENIMAGES
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LecinéasteAlainCorneaus’estéteintalors
quesondernierfilm«Crimed’amour»est
àl'affiche.
Pouravoirdétourné 90 000€,l’ancien
surveillantdelaprisondeVarennesest
condamnémercredià10moisavecsursis.
MercrediàCluny,F.Mitterranda
participéàuneémissiontélé
enregistrée àl'abbaye.
VendredienCôte-d’Or,Nicolas
Sarkozyarappelésonsoutien
àl'industrienucléaire.
L’équipedeFrancedefoota
trèsmaldébutéens’inclinant1
à0contreleBelarusvendredi.
1. Abattue dans sa maison
Dimanche, une femme de 57 ans est retrouvée
assassinée à Volesvres, près de Paray.
2. Bain de Miss
Vendredi, les candidates au titre de Miss
Bourgogne étaient réunies pour une journée
détente à Bourbon­Lancy. Ici, les quatre
prétendantes de Saône­et­Loire.
3. Décès de Laurent Fignon
Le double vainqueur du Tour de France s’est
éteint mardi, victime d’un cancer.
4. Rentrée : réformes et
grèves
Traditionnelle rentrée scolaire pour 12 millions
d’élèves jeudi.
5. AOC pour le bœuf
charolais
La parution du décret officiel de l’AOC du Bœuf
de Charolles jeudi correspondait à la visite
ministérielle de Bruno Lemaire.
3
5
22
FRANCE ET MONDE
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
«E
n t ant que na-
t i o n , n o u s
avons été extrê-
mement chanceux de ne pas
déplorer de morts », a décla-
ré le ministre de la Sécurité
civile John Carter, ajoutant:
« En fait, nous sommes bé-
nis. »
Réveillés au petit matin,
les habitants sont sortis pa-
niqués de chez eux et ont
découvert des rues jonchées
de verre et de gravats suite à
l’effondrement de façades
entières de bâtiments. Des
voitures étaient écrasées,
des ponts se sont effondrés
et les canalisations de gaz et
d’eau ont été coupées en de
nombreux endroits.
La moitié de la ville a été
privée d’électricité.
Deux hommes âgés d’une
cinquantaine d’années ont
été grièvement blessés, se-
lon la porte-parole de l’hô-
pi t al de Chr i s t chur ch.
D’ autres établissements
traitaient plusieurs person-
nes plus légèrement tou-
chées.
Puissante secousse
Selon les responsables de
la défense civile, le faible
nombre de victimes s’expli-
que par l’heure — 4 h 35 du
matin (16 h 35 GMT) —à la-
quelle la puissante secousse
s’est produite.
Christchurch (340 000 ha-
bitants) est la plus grande
ville de l’Ile du Sud — qui
constitue avec l’Ile du Nord
la Nouvelle-Zélande —et est
située sur la côte orientale.
L’état d’urgence a été dé-
claré dans la ville, a annon-
cé le maire Bob Parker qui
s’est dit «horrifié par l’am-
pleur des dégâts».
Un couvre-feu a été impo-
sé entre 19 heures et 7 heu-
res dans le centre-ville, alors
que l’armée venait prêter
main-forte à la police pour
participer aux secours et
lutter contre le pillage.
L’aéroport international
de Christchurch, principal
accès au sud de l’île, a été
fermé pendant plusieurs
heures, forçant des avions à
se poser à Auckland et à
Wellington, avant de rou-
vrir dans l’après-midi.
Par ailleurs, la circulation
des trains a été suspendue
en attendant de véri f i er
l’état du réseau.
La police a bouclé le cen-
tre de Christchurch en rai-
son d’informations faisant
état de pillages, a indiqué
l’inspecteur Mike Coleman
en demandant à la popula-
tion de rester chez elle.
Le tremblement de terre,
dont l’épicentre était situé à
une profondeur de 16,1 ki-
lomètres, a atteint une zone
située à 30 kilomètres au
nor d- oue s t de Chr i s t -
church, selon l’institut amé-
ricain USGS.
Ce séisme est l’un des plus
puissants de l’histoire de la
Nouvelle-Zélande, située
sur la ceinture de feu à la
frontière des plaques aus-
tralienne et pacifique, et se-
c o u é e p a r q u e l q u e
15 000 secousses chaque
année.
Le dernier séisme impor-
tant (7,8 de magnitude), le
16 juillet 2009, était localisé
à quelque 12 kilomètres de
profondeur dans la région
désolée de Fiordland.
Le séi sme du 3 f évri er
1931, qui avai t f ai t 256
morts, dans la baie de Haw-
ke, sur l’Ile du Nord, reste le
plus meurtrier à ce jour.
NOUVELLE-ZÉLANDE. Unséismedemagnitude7afait d’importants dégâts.
LaterreatrembléàChristchurch
Un séisme de magnitude 7
en Nouvel l e­Zél ande, l e
pl us dévastateur depui s
près de 80 ans, a secoué
Christchurch, deuxième vil­
le du pays, tôt hier, causant
d’importantes destructions.
Les dégâts matériels sont considérables et pourraient dépasser le milliard d’euros. Photo AFP
ENBREF
TERRORISME
Un islamiste évoque
des projets d’attentats
en Allemagne
Un islamiste allemand, déte-
nu par les forces américaines
en Afghanistan depuis début
juillet, a livré des détails sur
des projets d’attentats en Al-
lemagneet dans d’autres pays
européens, affirmait, hier,
l’hebdomadaire der Spiegel.
Les Et ats- Uni s esti ment
qu’Ahmad S., 36 ans et origi-
naire d’Hambourg, est « une
source importante » d’infor-
mations sur des projets d’at-
tentats, poursuit le magazine.
AFGHANISTAN
Unconseil pour parler paix
avec les talibans
Le président afghan Ha-
midKarzaï aannoncé, hier,
la mise en place d’un con-
seil pour mener des discus-
sions de paix avec les tali-
bans qui mènent une
insurrection meurtrière
depuis près de neuf ans.
IRAN
Sakineh condamnée
à de nouveaux châtiments
corporels
L’Iranienne Sakineh Mo-
hammadi-Ashtiani, âgée de
43ans, menacéed’êtreexécu-
tée par lapidation, a été con-
damnée à 99 coups de fouet
supplémentaires, selon des
informations transmises par
sonfils, publiées hier, sur lesi-
te de la revue La règle du jeu
et le blog Dentelles et Tcha-
dor.
CHILI
Les survivants des Andes
viennent soutenir
les mineurs bloqués
Quatre des seize survivants
de la tragédie aérienne des
Andes en 1972 sont arrivés,
hier, à la mine de San José,
dans le nord du Chili, pour
apporter un message « d’es-
poir » aux 33 mineurs blo-
qués depuis 30 jours à 700
mètres de profondeur, ont-ils
indiqué. Ces Uruguayens
avaient survécu72jours dans
les montagnes du Chili après
le crash de leur avion qui les
emmenait à Santiago pour
jouer un match de rugby.
Douze des 45 personnes à
bord avaient péri dans l’acci-
dent et 17 autres avaient suc-
combé à leurs blessures ou
trouvé la mort dans des ava-
lanches.
Le fondateur du plus in-
fluent site d’opposition béla-
russe, Oleg Bebenine, a été
retrouvé pendu et ses collè-
gues refusaient, hier, de croi-
re au suicide alors que plu-
s i e ur s j our na l i s t e s e t
opposants sont morts dans
des circonstances mysté-
rieuses dans cette ex-républi-
que soviétique.
Oleg Bebenine, 36ans, fon-
dateur en 1998 et dirigeant
du site charter97 qui était
sous pression des autorités,
a été retrouvé mort à 17 h 30
locales (14 h 30 GMT) ven-
dredi dans sa mai son de
campagne près de Minsk, a
annoncé la publication.
« Le corps de Bebenine a
été retrouvé pendu avec une
corde (...) Un tabouret ren-
versé se trouvait à côté », a
déclaré Alexandre Danilt-
chenko, un porte-parole de
la police cité par l’agence
Ria Novosti. « Le suicide est
l’hypothèse principale de la
mort d’Oleg Bebenine », a
indiqué un responsable du
parquet bélarusse. Le procu-
reur général adjoint Andreï
Chved s’est rendu sur place.
Les collègues du journalis-
te ont aussitôt contesté l’hy-
pothèse du suicide. « Je ne
crois pas au suicide d’Oleg
Bebenine. Il y a des éléments
qui suscitent de forts doutes.
On n’a pas retrouvé de note
d’adieu et les derniers SMS
qu’il avait envoyés montrent
qu’il s’apprêtait à aller au ci-
néma avec des amis », a dé-
claré Andreï Sannikov, lea-
der du mouvement Bélarus
européen. «Il est bizarre que
le ministère de l’Intérieur
parle de suicide sans atten-
dre l’autopsie », a-t-il pour-
suivi.
BIÉLORUSSIE
Unjournalisted’oppositionretrouvépendu

Nous n’allons pas laisser
Christchurch endurer seule cette grande
tragédie. ”
John Key, Premier ministre
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
FRANCE ET MONDE
23
AVEC COURRIER INTERNATIONAL
Numéro 1035, en vente actuellement, 3 €
Retrouvez Courrier International sur www.courrierinternational.com
EN KIOSQUE
3:HIKNLI=XUXZUV:?b@k@d@p@a;
M 03183 - 1035 - F: 3,50 E
ISRAËL-PALESTINE
Qui veut la paix ?
▶ La famille Dermer,
dans la colonie de Neria.
CHINE Ces riches qui émigrent
PRESSE Mon journal dans un garage
SÉNÉGAL Wade président à vie ?
Dessins animés L’écologie pour les nuls
www.courrierinternational.com N° 1035 du 2 au 8 septembre 2010 - 3,50 €
AFRIQUE CFA : 2 600 FCFA - ALGÉRIE : 450 DA - ALLEMAGNE : 4,00 € AUTRICHE : 4,00 € - CANADA : 5,95 $CAN - DOM: 4,20 € - ESPAGNE : 4,00 € E-U : 5,95 $US - G-B : 3,50 £ - GRÈCE : 4,00 € - IRLANDE : 4,00 € ITALIE : 4,00 € - JAPON : 700 ¥ - MAROC : 30 DH - NORVÈGE : 50 NOK PORTUGAL CONT. : 4,00 € - SUISSE : 6,40 CHF - TOM: 700 CFP
1035 la une OK:Mise en page 1 31/08/10 18:06 Page 1
ENBREF
AFGHANISTAN
Forces spéciales
Un chien de guerre, ce n’est
pas donné. Les quadrupè-
des de l’unité canine d’élite
américaine en mission en
A f g h a n i s t a n v a l e n t
35 000 livres (42 300 €) la
bête, dressage compris. Et
ils sont désormais dotés de
g i l e t s à 1 4 0 0 0 l i v r e s
(17 000 €), des protections
pare-balles, équipées d’une
caméra infrarouge et d’une
radio. Les dresseurs peu-
vent ai nsi sui vre ce que
voient les animaux envoyés
en reconnaissance et leur
intimer des ordres à distan-
ce. La société canadienne
K9 Storm, qui fabrique ces
gilets, vend également des
harnais utilisés par les dres-
seurs des forces spéciales
américaines pour descen-
dre en rappel avec l eur
chien ou sauter avec eux en
chute libre depuis un héli-
coptère, rapporte le Sunday
Times.
LIBYE
Ami-ami
Les passeports libyens por-
teront la photo de Berlusco-
ni et de Kadhafi, a confirmé
l’ambassadeur de Libye à
Rome. « Je tiens à préciser
qu’il ne s’agit pas de la pho-
to des deux dirigeants se ser-
rant la main, mais d’un cli-
ché pris lorsqu’ils signent
l’accord d’amitié historique
italo-libyen du 30 août 2008
à Bengasi », a déclaré Ab-
dulhafed Gaddur, cité par
l’agence de presse italienne
Adnkronos.
AVIATION
Staying Alive (1)
« Alerte : nous pourrions
être contraints d’effectuer
un amerrissage d’ urgen-
ce » : ce message a semé la
panique parmi les passagers
du vol Londr es – Hong
Kong de British Airways.
Au- dessus de l a mer du
Nord, les occupants du 747
s’attendaient au pire. En
fait, l’annonce préenregis-
trée avait été déclenchée par
erreur, le pilote s’étant pro-
bablement trompé de bou-
ton. La compagnie aérienne
s’est excusée de la “souffran-
ce inutile” infligée aux pas-
sagers.
ENBREF
AVIATION
Staying Alive (2)
Le capitaine Brian Bews s’est
miraculeusement éjecté de
son avion de chasse à 30 mè-
tres du sol avant que son CF-
18 ne s’écrase et se transfor-
me en boule de feu. Le pilote
effectuait un vol d’entraîne-
ment au-dessus de l’aéroport
de Lethbridge, au Canada.
Au même moment, sur le tar-
mac les haut-parleurs cra-
chaient lamusiquedeStaying
Alive (Rester en vie), rappor-
te NBC.
SWAZILAND
Ciel, mon amant !
Nothando Dube, la douziè-
me épouse du roi du Swazi-
land, a été surprise au lit avec
le ministre de la Justice Ndu-
miso Mamba. Lorsque Son
Altesse s’absentait, la dame
se déguisait en soldat pour
quitter le palais, rejoignant
sonamant dans unechambre
d’hôtel. Celui-ci a tenté de se
cacher dans le sommier mais
i l a été débusqué par l es
agents desécurité, rapportele
site anglais NewZimbabwe,
qui publie des photos com-
promettantes. Le ministre
dort derrière les barreaux ;
Nothando Dube, elle, pour-
rait être bannie du royaume.
ÉTATS-UNIS
Autodéfense
Et bing, une balle dans la poi-
trine ! Arnold Morris, 77 ans,
atiré–accidentellement –sur
sa femme Patricia, 72 ans. Le
coup est parti alors que le
couple, marié depuis 54 ans,
s’entraînait à réagir en cas de
cambriolage, note le Orlando
Sentinel.
L
a sensation est trou-
blante : la porte de la
cellule à peine ouver-
te, on est aspiré dans un uni-
vers rose. A l’intérieur, seuls
le radiateur et les WCéchap-
pent à cette déferlante colo-
rée. Pendant quelques se-
condes, on se sent presque
comme Alice pénétrant par
la petite porte dans le monde
des merveilles. Avant de re-
descendre sur terre tout aus-
si rapidement au souvenir
que ces 16 m² spartiates ac-
cueillent des personnes en
détention préventive.
« Des travaux devaient de
toute façon être entrepris à
Bienne et les cellules devai-
ent être repeintes. Nous
avons eu connaissance d’ar-
ticles selon lesquels cette
couleur aurait un effet cal-
mant et avons décidé de ten-
ter l’expérience », explique
Rose-Marie Comte, porte-
parole de la police cantonale
bernoise.
Depuis le mois de mai, les
détenus défilent dans les
quatre cellules repeintes de
cette couleur pour une durée
maximale d’incarcérationde
vingt-quatre heures. Mais
pour l’instant, il est difficile
d’évaluer l’impact réel decet-
te couleur, selon Rose-Marie
Comte, le recul manque. La
prison de Pfäffikon, dans le
canton de Zurich, a été la
première à importer cette
pratique américaine. Avant
elle, aucune prison en Euro-
pe n’avait franchi le pas. De-
puis trois ans, les détenus les
pl us vi ol ent s et l es pl us
agressifs y sont enfermés
dans les deux cellules roses
du quartier de haute sécuri-
té. La plupart d’entre eux ne
passent pas plus de deux
jours derrière les portes 301
et 303. Assez pour les cal-
mer ?
Allergie au rose bonbon
Aucune agression contre
les gardiens n’est à relever,
contrairement au climat ha-
bituellement tendu de ce
quartier. Un avis contredit
par une personne travaillant
dans le milieu carcéral, qui
préfère garder l’anonymat.
Selon elle, certains détenus
deviennent parfois très agi-
tés une fois mis dans ce type
de cellule, ils développent
une sorte de réaction “aller-
gique” à cette teinte.
Mais quel est donc le secret
du rose ? Comment expli-
quer que des détenus vio-
lents soient apaisés par ce
décor de maison de pou-
pées ? « Même si une per-
sonne essaie de s’énerver ou
de devenir agressive, c’est
impossible de le faire en pré-
sence de cette couleur. Celle-
ci réduit le rythme cardia-
que, la pression sanguine et
les pulsations. […] C’est une
couleur tranquillisante qui
sape votre énergie », conclut
Alexander Schauss, direc-
teur de l’American Institute
for Biosocial Research (Ins-
titut américain de recherche
biosociale), à Tacoma (Etat
de Washington), dans son
étude sur les effets du rose
sur l es compor t ement s
agressifs de détenus.
En 1979, il réussit à con-
vaincre les commandants
Miller et Warden Gene Ba-
ker, du Centre correctionnel
de l’armée de mer américai-
ne de Seattle, de peindre des
cellules enrose. Selonle rap-
port délivré à l’armée de mer
après 156 jours d’expérien-
ce, « il n’y a eu aucun cas de
comportement agressif et
criminel ».
Actuellement, ce rose est
surtout utilisédans les écoles
pour les enfants hyperactifs,
dans les prisons et les hôpi-
taux psychiatriques.
FABRICEPRAZ,
LECOURRIER, GENÈVE
Des cellules repeintes en
rose dans la prison de Bien­
ne, en Suisse ? C’est pour
que les prisonniers soient
calmes et apaisés…
INSOLITE
Quelques jours dans ce bain de couleur atténueraient parfois l’agressivité. Photo SDR
Auviolon, lavieest rose

L’effet n’a pas
encore été évalué.
Mais nous avons
surtout eu des
expériences
positives avec ce
type de cellule. ”
Kerstin Koch, canton de Zurich
24
SPORTS
1Le pilote
mâconnais Christophe
Vaison occupait hier
soir la première place
du classement
provisoire de la 33
e
édition du rallye des
Hautes­Côtes qui se
termine aujourd’hui.
£Football Saint-Marcel, pour son deuxième match à domicile de la saison CFA2, s’est
incliné logiquement face à une équipe de Feurs plus réaliste. À lire en page 26
FOOTBALL. National (5
e
journée). Gueugnonencorebattupar Amiens (1­2).
Mauditscoupsdepiedarrêtés
Première. FabriceRevueltaaenfinouvert lecompteur but des
Forgerons cettesaison.
Zéro. Après cinq journées, leFCGueugnonn’atoujours pas
empoché lemoindrepoint.
I
l fallait se mettre au ni-
veau, selon les termes de
Serge Romano avant la
rencontre. Gueugnon a enfin
donné une réplique digne de
ce nom, pour la première fois
à Jean-Laville dans ce cham-
pionnat. Mais cela n’a finale-
ment pas suffi. Le FCGa en-
c o r e p e r d u . P o u r l a
cinquième fois cette saison.
Une chiffre accablant, qui
pourrait laisser croire que les
Forgerons nes’ensortiront ja-
mais. Mais c’est faireinjureau
comportement dejoueurs qui
ont eu le mérite de faire dou-
ter la formation amiénoise
jusqu’au bout.
La prestation consistante
des Gueugnonnais méritait
un autre sort. Rigoureux der-
rière, les Bourguignons ont
même su sortir quelques en-
chaînements offensifs auquel
leur public n’était plus habi-
tué. Plus mobile autour du
porteur du ballon, plus serein
dans les transmissions, Gueu-
gnonasuréagir après l’ouver-
ture du score des Picards. Un
but encaissé sur un coup de
piedarrêté (encore !) et sur le-
quel Benoît Perre, revenu en
catastrophe, a bien cru sauvé
les meubles avant que l’arbi-
tre assistant n’estime que le
ballon avait intégralement
franchi la ligne.
Déclic ?
Quelques secondes de flot-
tement jusqu’à la validation
du but de Mienniel (15) et
Gueugnonrepartait àl’assaut
dubut amiénois, commedéci-
dé de se battre contre un sort
trop souvent contraire. Mê-
me si, juste après, les Forge-
rons allaient frôler la correc-
tionnelle en voyant la frappe
de Djaballah trouver la barre
transversale (23).
Ainsi, le FCG a démontré
davantage d’allant. Avec, à la
clef, une récompense qui n’al-
lait pas tarder. Une touche ra-
pidement jouée côté droit, un
bon ballon de Jamaï dans la
course de Revuelta, et Gueu-
gnon égalise d’une frappe en-
roulée qui va se loger dans le
petit filet (34). Un déclic ?
Peut-être pas tout à fait. On y
trouvera surtout matière à un
immense soulagement après
une interminable période de
disette offensive.
Difficultés forgeronnes
Amiens aussi à des argu-
ments. Athlétiques surtout.
Les locaux font front avec
courage, mais au retour des
vestiaires, cesont bienles visi-
teurs qui ont repris les choses
en main, sans toutefois pren-
dre à revers un dispositif
gueugnonnais bien organisé
autour de son nouveau chef
en défense, Chanot. Ainsi,
Gueugnon ne semble pas vé-
ritablement mis en danger,
lorsque l’ASCbénéficie d’un
coup franc excentré côté gau-
che. MangionetrouveDjabal-
lah qui, libre de tout marqua-
ge, peut fusiller Perraud sans
véritable opposition (67).
Dès lors, les Forgerons con-
naissent des difficultés à trou-
ver un second souffle : ils
usent et abusent de longs bal-
lons qui ne trouvent plus pre-
neur. Cela dit, le FCGa bien
la balle de l’égalisation au
bout du pied. Revuelta, enco-
re lui, bénéficie d’unexcellent
travail côté gauche et déco-
che un missile qui frôle la lu-
carne gauche de Bonnefoi
(82). Gueugnon a laissé pas-
ser sa chance, d’autant que
sur un contre, Mangione sera
à deux doigts de corser l’addi-
tion (90+2). Mais manifeste-
ment, Gueugnon ne méritait
pas ça.
NOÉMI PREDAN
Malgré une production plu­
tôt convaincante, les Forge­
rons ont payé au pri x fort
leur naïveté sur les phases
arrêtées.
Le défenseur gueugnonnais Perre tente de bloquer les attaques amiénoises. Photo J. Debarreix (CLP)
LEFILM
15. Suruncorner, Djaballah
remisepourMiennielquifrap-
pe. Perresemblesauversurla
ligne, mais l’arbitrevalidele
but.
Gueugnon0–Amiens1
23. Djaballahvoit Perraud
avancé. Il tentesachancede
25mètresettrouvelabarre.
34. Jamaï sert Revuelta, qui
trompeBonnefoi .
Gueugnon1–Amiens1
54. Nouveaucoup-francd’At-
lan. Poirier s’élèveplus haut
quetout lemondeet placesa
têteau-dessus.
67. Suruncoupfrancexcentré
côtédroit, Djaballahtrouve
Mangione, esseuléaux16mè-
tres. Perraudestfusillé.
Gueugnon2–Amiens1
82. Alaconclusiond’unmou-
vement amorcécôtégauche,
Revueltadécocheunefrappe
puissantequipasseàquelques
centimètresdelalucarne.
90+2. UnetêtedeChanot,mal
appuyée, profiteàTouzghar
qui décaleMangionequi, seul
faceàPerraud, manqueleca-
dre.
LAFICHE
Gueugnon (stade Jean­Laville). Amiens bat Gueugnon 2
buts à 1 (1­1). Arbitre : M. Jochem. 1053 spectateurs.
Avertis à Gueugnon : Revuelta (68), Chanot (71) ; à Amiens :
Ielsch (42).
£GUEUGNON : Revuelta (34)
£AMIENS : Mienniel (15), Djaballah (67)
Gueugnon : Perraud – Perre puis Kinkonda (75), Coronas,
Chanot, El Attaria – Jamaï, Revuelta, Everson, Blanc puis
Rammou (83)– Insou, T. Vairelles. Ent. Serge Romano.
Amiens : Bonnefoi – Cirilli, Mienniel, Durimel, Atlan – Zobiri
puis Kossoko (69), Poirier, Ielsch, Mangione – Raynier puis
Meliani (90+1), Djaballah puis Touzghar (80). Entraîneur : Lu­
dovic Batelli.
National
Fréjus­Creteil................................................ 3­0
Beauvais­Luzenac........................................0­0
Colmar­Bayonne..........................................0­1
Gueugnon­Amiens.......................................1­2
Paris FC­Rouen............................................2­0
Plabennec­Orleans...................................... 1­1
Bastia­Strasbourg........................................1­0
Pacy­Alfortville..............................................1­0
P t s J G N P p . c .
1 Paris FC 11 5 3 2 0 7 3
2 Bastia 11 5 3 2 0 4 1
3 Luzenac 10 5 3 1 1 7 1
4 Fréjus 10 4 3 1 0 7 2
5 Beauvais 9 5 2 3 0 6 3
6 Amiens 9 5 3 0 2 4 3
7 Cannes 8 4 2 2 0 8 3
8 Rouen 7 5 2 1 2 3 4
9 Plabennec 7 5 2 1 2 5 6
10 N iort 7 5 2 1 2 7 5
11 Creteil 6 5 2 0 3 4 6
12 Guingamp 6 4 1 3 0 1 0
13 Pacy 6 4 2 0 2 4 4
14 Colmar 6 5 2 0 3 3 4
15 Gap 6 5 2 0 3 7 7
16 Orleans 5 5 1 2 2 4 5
17 Alfortville 4 5 1 1 3 5 7
18 Bayonne 4 5 1 1 3 2 9
19 Strasbourg 3 4 0 3 1 3 4
20 Rodez 2 5 0 2 3 4 10
21 Gueugnon 0 5 0 0 5 1 9
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS
25
Menés 1-0 et réduits à 10,
les joueurs du FCMB, au
prixd’une excellente deuxiè-
me période, ont ramené le
nul de Grenoble et auraient
même pu espérer mi eux
avec un peu plus de réussite.
Soutenus par une grosse
vingtaine de bruyants sup-
porters, les Montcelliens
rentraient bien dans la ren-
contre. Crétin profitait ainsi
d’une mauvaise relance de
Faugère pour placer une
frappe déviée des 30 mètres
sur laquelle Malherbe res-
tait vigilant (4).
La suite était malheureuse-
ment beaucoup plus délica-
te pour les partenaires de
Correia. Les alertes se multi-
pliaient sur les buts de Lan-
glois. Une première tête pi-
quée de Thauvin passait
juste au-dessus (11’). Puis
Bendahmane, lancé à la li-
mite du hors-jeu, butait sur
le portier visiteur (18’). Les
mêmes protagonistes se re-
trouvaient pour la même
conclusion quelques minu-
tes plus tard mais, cette fois-
ci, Thauvin était à l’affût
pour pousser le ballon dans
les buts vides.
Exclusion
de Cortambert
Les affaires montcellien-
nes ne s’arrangeaient pas
avec l’exclusion stupide de
Cortambert qui prenait un
second jaune pour un geste
d’humeur.
Le second acte était en re-
vanche d’un tout autre cali-
bre malgré l’infériorité nu-
mérique. Les Montcelliens
prenaient rapidement le
contrôle du ballon. Une re-
prise en pivot de Bon n’était
d’abord pas loin de tromper
Malherbe (56). Puis Belhair
se créait une double grosse
occasion mais il ne lui man-
quait à chaque que de quel-
ques cent i mèt r es pour
mieux exploiter les offran-
des de ses partenaires (68).
Les efforts duFCMBétaient
récompensés à 15 minutes
de la fin quand Dufeal profi-
tait d’un bon travail de Per-
chet pour égaliser au pre-
mier poteau.
CFA2. (3
e
journée). Nul méritoire du FCMontceau à Grenoble (1 à 1).
Les Montcelliens ont de la ressource
F
ace à la lanterne rouge
du groupe B, la réserve
nancéienne a obtenu
un succès logique. Les hom-
mes de Rachid Maatar n’ont
pas été transcendants mais ce
n’était unenécessitéhier pour
venir à bout des Louhannais.
Les joueurs de Jean Acédo
ont plutôt bien défendu pen-
dant unemi-temps mais lebut
d’Ogier dès le retour des ves-
tiaires a modifié leurs plans,
l es f orçant à se mont rer
moins frileux. Supérieurs
techniquement, les locaux se
tournaient rapidement vers
l’offensive. Sidney pénétrait
dans la surface côté droit
mais sonballonpiqué n’attra-
pait pas le cadre (3). Servi par
Rachid, Chahechouhe écra-
sait son tir dans la surface (9)
avant que Joachimne voit sa
tête piquée passer à côté du
but sur un centre au cordeau
de Sidney (10’). Très pru-
dents, les visiteurs n’avaient
pas vraiment l’occasion de
porter le danger devant le but
de Crépel. Seule une tête de
Jeoboamflirtait avec le cadre
du portier nancéien (27).
Coup de tête
et but d’Ogier
Aufil des minutes, l’emprise
de Nancy diminuait, faute de
trouver des espaces dans le
bloc défensif bressan. Mais il
asuffi d’uncorner deSidneyà
la reprise, et d’un joli coup de
tête d’Ogier, pour trouver la
faille (1-0, 46). Les Bourgui-
gnons se devaient alors de
prendre des risques et la dou-
ble entrée de Lobreau et Go-
ga faillit être gagnante. La
frappedupremier rasait lepo-
teau de Crépel (61), celle du
deuxièmeétait retiréedelalu-
carne par le gardien (65). Sur
l e corner à sui vre, Goga
voyait sa tête repoussée sur la
ligne par un défenseur puis
Lobreausejetait pour repren-
dre le ballon... qui partait au-
dessus. La chance était pas-
sée. Et Sidney officialisait
quasiment la victoire des
siens en piquant le ballon au-
dessus deStéphan, sur unser-
viceenprofondeur deChahe-
chouhe (2-0, 72). Nancy pou-
vait se contenter de gérer la
fin de match, engrangeant
ainsi untroisième succès d’af-
filée.
FOOTBALL. CFA(5
E
JOURNÉE). Nouvelle défaite de Louhans (2 à 0).
Nancysans s’affoler
Les Bressans de Jean Acé­
do se sont inclinés logique­
ment face à la réserve nan­
c é e n n e l o i n d ’ ê t r e
transcendante.
Les Bressans ont essuyé une cinquième défaite
consécutive. Photo Ph. Monperrus
CFA
Lyon Duchère­Chasselay.............................4­1
Paris SG B­Auxerre B...................................0­0
FC Mulhouse­Amnéville...............................4­2
Nancy 2­Louhans­Cuiseaux........................2­0
Raon­l'Etape­Jura Sud Foot........................1­0
Ivry­Villefranche............................................2­1
Besançon­Epinal..........................................1­1
Sochaux 2­Bourg Per........................auj. 15.00
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Ivry 16 5 3 2 0 10 3 7
2 FC Mulhouse 15 5 3 1 1 12 6 6
3 Lyon Duchère 15 5 3 1 1 7 3 4
4 Nancy 2 14 5 3 0 2 9 5 4
5 Sochaux 2 13 4 3 0 1 10 3 7
6 Paris SG 2 13 5 2 2 1 8 6 2
7 Epinal 12 4 2 2 0 6 3 3
8 Amnéville 11 5 1 3 1 8 9 ­1
9 Jura Sud Foot 11 5 2 0 3 3 7 ­4
10 Bourg Per. 9 4 1 2 1 3 3 0
11 Chasselay 9 5 1 1 3 6 14 ­8
12 Belfort 8 4 1 1 2 3 4 ­1
13 Auxerre 2 8 4 0 4 0 3 3 0
14 Besançon 8 4 0 4 0 2 2 0
15 Villefranche 8 4 1 1 2 4 5 ­1
16 Raon­l'Etape 8 5 1 0 4 2 9 ­7
17 Louhans­Cuiseaux 5 5 0 0 5 0 11 ­11
P ro chaine jo u rné e. ­ samed i 11 septembre : Belfort­
Besançon, Louhans­Cuiseaux­Raon­l'Etape, Epinal­Ju­
raSudFoot, Amnéville­LyonDuchère, Bourg Per.­Nancy
2, Villefranche­FC Mulhouse, Exempt­Paris SG 2, ­ di­
manche 12 septemb re : Auxerre 2­Ivry,
CFA2
Groupe D
Valence AS­Cournon................................... 2­1
St Marcel­Feurs US......................................0­1
Ornans­Clermont 2...................................... 3 ­3
Le Puy F. 43 Auvergn­Andrezieux................0­1
Venissieux ­ Ming. 2­Thiers..........................1­2
Grenob le Foot 3 8 ­Montceau.......................1­1
Saint Priest­Chamb ery So...........................2­2
Pontarlier­Imphy Decize SN.........................0­1
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Andrezieux 12 3 3 0 0 6 0 6
2 Thiers 12 3 3 0 0 5 2 3
3 Feurs US 10 3 2 1 0 6 1 5
4 Venissieux ­ Ming. 2 9 3 2 0 1 3 2 1
5 Imphy Decize SN 9 3 2 0 1 3 2 1
6 Valence AS 9 3 2 0 1 5 3 2
7 Grenob le Foot 3 8 7 3 1 1 1 4 3 1
8 Chamb ery So 7 3 1 1 1 4 4 0
9 Clermont 2 7 3 1 1 1 6 7 ­1
10 Montceau 6 2 1 1 0 3 1 2
11 St Marcel 6 3 1 0 2 3 4 ­1
12 Saint Priest 4 2 0 2 0 3 3 0
13 Pontarlier 4 3 0 1 2 1 4 ­3
14 Le Puy F. 43 Auvergn 4 3 0 1 2 2 4 ­2
15 Ornans 4 3 0 1 2 3 8 ­5
16 Cournon 3 3 0 0 3 2 5 ­3
17 Gueugnon 2 2 0 0 2 0 6 ­6
P ro chainejo u rné e. ­ samed i 11septembre: Cournon­
Pontarlier, ­St Marcel, Andrezieux­Ornans, Feurs US­Ve­
nissieux ­ Ming. 2, Exempt­Chamb ery So, Imphy Decize
SN­Saint Priest, Montceau­LePuyF. 43 Auvergn, Thiers­
Valence AS, ­ dimanche 12 septemb re : Gueugnon­Gre­
nob le Foot 3 8 .
Division d'honneur
Nevers Footb all­Chevigny................Dem. 15 h
AJ Auxerre D­Maconnais U.F...........Dem. 15 h
Paray­Chalon FC..............................Dem. 15 h
La Chapelle­de­G.­Dijon FCO C......Dem. 15 h
Avallon­Sens FC...............................Dem. 15 h
Beaune­Digoin..............................................2­2
JO Creusot­Selongey B................... Dem. 15 h
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Sens FC 4 1 1 0 0 4 1 3
2 Maconnais U.F. 4 1 1 0 0 2 0 2
3 Avallon 4 1 1 0 0 2 1 1
4 JO Creusot 4 1 1 0 0 1 0 1
5 Nevers Footb all 4 1 1 0 0 1 0 1
6 Selongey B 4 1 1 0 0 1 0 1
7 Digoin 3 2 0 1 1 3 4 ­1
8 Beaune 3 2 0 1 1 2 4 ­2
9 Chevigny 2 1 0 1 0 1 1 0
10 La Chapelle­de­G. 2 1 0 1 0 1 1 0
11 AJ Auxerre D 1 1 0 0 1 0 1 ­1
12 Chalon FC 1 1 0 0 1 0 1 ­1
13 Dijon FCO C 1 1 0 0 1 0 1 ­1
14 Paray 1 1 0 0 1 1 4 ­3
P ro chaine jo u rné e. ­ d imanche 12 septembre : Chevi­
gny­Paray, Chalon FC­Avallon, Dijon FCO C­Selongey
B, Sens FC­Beaune, La Chapelle­de­G.­Nevers Foot­
b all, Maconnais U.F.­JO Creusot, Digoin­AJ Auxerre D.
LAFICHE
NANCYB­LOUHANS­CUISEAUX: 2­0
Marcel­Picot annexe. (0­0). Arb itre : M. Costes.
Nancy : Ogier (46), Jo achim (72)
Avertis à Nancy : Diakité (7 5), Joachim (8 1) ; Louhans­Cui­
seaux : De Almeida (45), Durand (6 4), Ziwo (7 6 ), Zanina (8 2).
Nancy : Crépel, Lippmann, Ogier, Camacho, Bellanger (puis
Baal, 9 0), Rachid, Diakité, Hammar (puis Makota, 7 2), Cha­
hechouhe, Joachim (puis Tchoukriel, 8 2), Sidney.
Lo u hans­ Cu iseau x : Stephan, Tuison, Ziwo, Sahnoune,
Bah, De Almeida (puis Lob reau, 54), Flandrois, Zanina, Jeo­
b oam, Jefferson (puis Goga, 54), Durand (puis Da Silva, 6 8 ).
LAFICHE
GRENOBLEB­MONTCEAU: 1­1
A Sassenage, stade du Vieux­Melchior, Grenob le et Mont­
ceau 1­1 (1­0). Arb itre : M. Hamila.
Greno ble : Thau vin (29)
Mo ntceau ; Du feal (75)
Avertis à Grenob le : Pouliquen (21), Oliveri (55), Tourtour
(6 7 ), Belladon (7 6 ) ; Montceau : Cortamb ert (3 0 et 3 8 ), Per­
chet (7 0), N’Goma (7 3 ).
Exclu à Montceau : Cortamb ert (3 8 ).
LIONEL LARGE
CO­ENTRAÎNEURDUFCMB
« Aujourd’hui on a montré de la solidarité,
de l a sol idité. On a essayé de poser l e
j eu, sans se précipiter, profitant de l a
b aisse de régime de nos adversaires.
Notre investissement a été récompensé.
Cette victoire en infériorité numérique
montre que le groupe est solidaire mais
cela nous coûte cher quand même puis­
qu’on perd déjà un joueur. Il faudra se re­
mettre en question à chaque match. Rien
n’ est acquis mê me si notre déb ut de
championnat nous satisfait. »
RÉACTION
STÉPHANECRUCET
ENTRAÎNEURDEBÉZIERS
L’AS Béziers qui fut naguère un ténor de
la division 2 et qui évolue maintenant en
CFA a trouvé un nouveau coach en l a
personne de Stéphane Crucet qui fut du­
rant six années l’entraî neur du CS Lou­
h ans­ C ui seaux . C rucet qui donnai t
auparavant, depuis quelques semaines,
un coup de main au coach de Pont­de­
Roide ( Division Honneur de Franche­
Comté) prend ainsi le relais de Fred Re­
mola, ancien entraîneur du FC Sète.
ENBREF
26
SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
V
oilà plus d’unanque
l e s Ma r a î c h e r s
n’étaient pas tombés
sur leurs terres. C’est désor-
mais chose faite. Les protégés
de Kaminski ont fait les frais,
hier, deleur inefficacitéoffen-
sive.
Il faut dire que le forfait de
dernière minute de Guénot
(genou) - mais aussi du gar-
dienMikolasczyk(torticolis) -
n’ont pas arrangé les affaires
duFRSM. « Je ne vais déchi-
rermachemisepourautantlâ-
che l’entraîneur san-marciau.
Notre entame de seconde pé-
riodeaétéassezbonne. Mais,
après, onaeuunpeupeur…Je
reste certainnéanmoins que
mon équipe va encore pro-
gresser. Onest toujours enap-
prentissage mais onapprend
assez vite sur ce que je vois à
l’entraînement. J’estime que
nous sommes actuellement à
70%denotrepotentiel ».
Calmeplat
Al’exception d’une tête de
Jeandreau qui passe à côté
(11
e
) et puis d’unbonmouve-
ment collectif aboutissant sur
un centre raté de Soumahin
(20
e
), lepremier acteest assez
pauvreenoccasion. CarFeurs
semontreégalement timideet
approximatif, sauf en fin de
première mi-temps oùl’expé-
rimenté Lamrabtine se mon-
tre dangereux. Mais il ne ca-
dre ni sa tête (41
e
), ni son
coup-franc(45
e
).
Poteaurentrant
Enréalité, le matchbascule
àl’heuredejeu. Alorsquel’en-
tréeenjeudeNjododonneun
second souffle aux visiteurs,
Bajor s’interposesur lafrappe
de Chabance. Sur le corner
qui suit, la défense locale ne
parvient à dégager le ballon
qui termine dans les pieds de
Lavialle. Celui-ci exécute une
frappeenpivot imparable. Po-
teaurentrant, Saint-Marcel ne
peut que constater les dégâts
(0-1, 60
e
). «J’ai des regrets sur
cebut car personnen’est sorti
sur le porteur de balle…Et ce
n’est pas la première fois que
ça nous arrive » peste Ma-
thieuKaminski.
Mêmemenéauscore, leFR-
SMmanque toujours de per-
cussion. Pour autant, la frap-
pe lointaine de Saadaoui, qui
s’écrasesur lehaut delabarre
transversale, donne quelques
frissons aux Foréziens (64
e
).
Sansaucundoutelaplusbelle
occasionpour les Maraîchers
qui ne parviendront jamais à
déstabiliserladéfensedesvisi-
teurs.
MICHAËLRIGOLLET
Incapable de se créer des
occasions, Saint­Marcel a
subi logiquement sa pre­
mi ère défai te à domi ci l e
sous l’ère Kaminski. L’ap­
prentissage continue.
FOOTBALL. CFA2. Saint Marcel ­ Feurs : 0­1.
Les choses se compliquent pour Saadaoui (au centre) et le FRSM, d’accoutumée si forts à
domicile à la Plaine de jeux, battus par Feurs. Photo Michaël Rigollet.
La forteresse est tombée
ENBREF
HONNEUR
Beaune - Digoin : 2-2 (hier soir)
A Beaune, stade de Vignoles, Beaune et Digoin font
match 2 à 2. Arbitrage de M. Mazzola.
Beaune : Lalli (77), Lamrani (78).
Digoin : Correia (35), Costa (71).
Beaune : Abich, Haessig, Nemet, Rossin, Morel, Lalli,
Carbon, Lamrani, Berradi A., Morlot, Berradi N. - Mjahad,
Trapet, Ferte.
Digoin : Garnier, Pereira, Grenet, Gardon, Da Cunha,
Dos Santos, Lasalle, Vasco, Larteau, Naji, Picard - Cor-
reia, Bakkali, Costa.
Paray - Chalon (auj. 15h)
« Nous n’avons pas le choix. Nous devons récupérer les
points perdus face à Nevers. Dimanche dernier, nous
avons manqué de justesse dans la dernière passe. A nous
de rectifier le tir »précise Thierry Fayolle le coach chalon-
nais qui s’attend également à un match difficile à Paray.
Pour ce déplacement, les coachs chalonnais seront privés
de Bruchon blessé à la voûte plantaire et de Samuel Belor-
gey (raisons personnelles). Ils ne pourront pas compter
non plus sur Rémy Dureuil toujours blessé.
Le groupe chalonnais : Miconnet, Dolet, Fantacione, Ma-
lot, Bonin, Garnier, M’Charek, Blais, Guitaud, Caetano,
Goulliat, Pigneret, Gauthier, Papillon. Entraîneurs:
Thierry Fayolle et Hervé Monvoisin.
La Chapelle - Dijon C (auj. 15h)
Ce sont les grands débuts des Chapellois en Honneur de-
vant leur public. Un match vraiment important pour le pe-
tit club du sud mâconnais. Aussi les joueurs veulent abso-
lument s’imposer. Attention toutefois car les Dijonnais ne
sont pas les premiers venus et sont souvent très à l’aise à
l’extérieur. « On est à la maison alors il faut s’imposer et
ainsi confirmer notre bon nul à l’extérieur de la journée
d’ouverture. N’ayons pas peur, donnons tout et il y aura
automatiquement récompense » déclare l’entraîneur
Franck Barret. Maghaeles est indisponible mais la nouvel-
le recrue Pacaud effectue son retour.
Le groupe chapellois : Broutin, Desplanches, Mustapha
et Karim Lahaamhri, Thiebeaut, Joseph, Musy, Engue-
hard, Bataillard, Pacaud, Pardon, Perrat, Adnot, Klein-
gaertner.
Le Creusot - Selongey B (auj. 15h)
Les deux vainqueurs de la première journée sont opposés
pour une place provisoire en tête du classement. « La vic-
toire en déplacement c’est très bien, mais le plus dur c’est
toujours le match à venir. Il nous faut confirmer chez nous
avec le même état d’esprit » souffle Christophe Merlès le
coach du Creusot. Latreille blessé est incertain. Wouti et
Arslan sortent du groupe au bénéfice de Cafagna et Cili-
berti. Gaudez pourrait être appelé.
Le groupe creusotin : Girona, David De Simone, Lhenry,
Ciliberti, De Araujo, Perianayagom, Pravato, Chapet,
Mennad, Cafagna, Hamdani, Degrange, Dieye, Latreille
ou Gaudez.
Auxerre D - UF Mâconnais (auj. 15h)
Après le brillant succès à Beaune , les préfectoraux effec-
tueront unnouveauvoyage tout aussi périlleux. Eneffet di-
rection Auxerre et le synthétique de l’Abbé Deschamps !
Beaucoup d’inconnues subsistent, à savoir la composition
de l’équipe de l’AJAet l’adaptation au terrain par exemple.
Ne pas prendre de but et confirmer notre prestation de la
semaine passée avec du mieux dans le jeu, tel est notre ob-
jectif. Mes joueurs sont concernés alors gardons confian-
ce » commente l’entraîneur Jean-Philippe Forêt. A noter
les arrivées de deux recrues, Achiche et Belhadj, qui seront
à coup sûr des plus offensifs.
Le groupe mâconnais : Truchet, Laabidi, Perbet, Boyer,
Lepesqueux, Martin Voir, Boudjoudj, Degletagne, Fezzoli,
Pillot, Litaudon, Neto, Achiche et Belhadj.

On a perdu
mais je ne vais pas
déchirer ma
chemise pour
autant ”
Mathieu Kaminski
(coach de Saint-Marcel)
STMARCEL­ FEURS
0 - 1
SAINTMARCEL­ FEURS: 0­1
A Saint­Marcel, Plaine de jeux, Feurs bat Saint­Marcel 1 à 0
(mi­temps: 0­0). ArbitragedeM. Sanvoisin. Environ400 spec­
tateurs.
£Feurs : Lavialle(60).
Avertis à Saint­Marcel : Jeandreau (41), Sall (44) ; à Feurs :
Chabance(10), Garnier (34), Ndjodo(87).
Saint­Marcel : Bajor, Soumahin, Bêche, Léger, Sall, Jean­
dreau, Saadaoui puis M. Layouni (77), Solème, Fourmann
puis Roblot (89), Pourprix, F. Layouni puis Atasoy (71). Entraî­
neur : MathieuKaminski.
Feurs : Loi, Tota, Chabance, El Abbassi, Dugand, Garnier,
Ngomsomepuis Ndjodo(53), Caucevic, Laviallepuis Second
(69), Lamrabtine, Betka puis Tota (78). Entraîneur : Hervé Re­
velli.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS
27
2
3
2
7
1
6
4
N
icolas Mermet-Ma-
réchal, qui aquittéle
FC Chal on l e 30
juin dernier, ne sera donc
pas resté très longtemps éloi-
gné des terrains.
« Sur les sept candidats re-
çus enentretien, tous avaient
des qualités certaines. Le
choix s'est porté sur la candi-
dature de Nicolas Mermet-
Marechal enparticulier pour
ses connaissances du foot-
ball amateur » précise le pré-
sident du Disctrict du Pays
Saônois Antoine Voisin.
Nicolas Mermet-Maréchal
aura en charge entre autre
les détections et sélections
chez les jeunes, la responsa-
bilité des formations des ini-
tiateurs et des animateurs sé-
ni or s , un s ui v i s ur l e s
sections sportives dans les
collèges, le développement
des compétitions de Futsal
ou encore l' accompagne-
ment du football diversifié.
Il sera aussi très présent
aux abords de terrains mais
également auprès des clubs.
« C'est un travail plus qu'in-
téressant, riche et varié. Je le
prends comme une promo-
tion. Dans ce poste de con-
seiller technique, il y a plein
de choses à faire. J'ai déjà
oeuvré dans beaucoup de
domaines lorsque j'étais au
FC Chalon. Je ne pars donc
pas dans l'inconnu » com-
mente le nouveau conseiler
technique fédéral pour la
Saône-et-Loire.
SERGEBAUDRAND(CLP)
FOOTBALL. Pays Saônois et Minier.
Mermet-Maréchal nouveau
conseiller technique fédéral
Nicolas Mermet­Maréchal a
signé jeudi soir un contrat
de conseiller technique fé­
déral pour la Saône­et­Loire
avec les districts des Pays
Saônois et Minier.
Nouvelle fonction pour l'ex­coach chalonnais. Photo S.B. (CLP)
ENBREF
FOOTBALL- D2 FÉMININE
Blanzy - Aulnat (aujourd’hui 15h)
Blanzy sera opposée à domicile aux Auvergnates de Aulnat
poursonpremiermatch. Aprèsdeuxvictoireslorsdesdeuxder-
niersmatchsamicaux, Robert Creuzet pensequesonéquipeest
partiellement prête pour le championnat. Anoter l’absence de
Ingrid Pinto retenue par ses obligations professionnelles.
LegroupedeBlanzy: Di Rosso, Lurat, Varyot, Bonnet, Gazzo-
ti, Kirbach, Ravet, Roumani, Huguenin, Derré, Roullot, Guyot,
Heliot, Conte, Chanlon.
JEAN­LOUISSAVETIER(CLP)
«Flacé Mâcon - Claix (aujourd’hui 15h)
Première» de la saison pour les Mâconnaises qui reçoivent le
promu Claix. Attention car les Iséroises se sont beaucoup ren-
forcéesalorsil faudraêtreàunbonniveaupourespérerdébuter
par un succès. « Retrouvons surtout de l’efficacité car nous
avons les occasions de but » déclare le coach. Saint-Cyr est in-
disponible, Mansiat est très incertaine (adducteurs) mais bon-
ne nouvelle Josserand (qui rentre d’une pré-sélection à Claire-
fontaine) est OK.
Le groupe : Matton, Dunoyer, Coudert, Lepers, Cartia, Berny,
Charléne Mansiat, Grisot, Lourenssot, Marina et Cécila Josse-
rand, Rozier, Claire, Picard et Dekkil.
BERNARDPICHEGRU(CLP)
Arpajon - Châtenoy (Aujourd’hui 14h)
Entame difficile pour les filles de Jean-Christophe Frédéric
mais qui n’est pas pour déplaire au technicien châtenoyen :
«J’aurais préféré une autre formation pour un début de cham-
pionnat. L’avantage de ce genre de rencontre face àune forma-
tionhabituéeauxjoutesdelaD2, c’est qu’ellenousdonnerades
réponses sur notre réelle valeur » explique le coach châte-
noyen.
Le Groupe : Pareti, Lambert, Gressard, Lahaie, Piget, Seurat,
Cléau, Ruez, Babou, Benoit, Durey, Frédéric, Paillard, Coeur.
28
SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
2
7à7pourleCOC. Il faut
relativiser le résultat.
Bellevilleévolueracette
saisonenFédérale 3, sans
aucuneprétentiondemonter,
justel’envied’yresterencore
quelquesannées. LeCreusot
revient doncdecedéplace-
ment dans leLyonnais, avec
unsentimentmitigé.
«Onmanquedepatienceau
moment demarquer. Onabe-
soind’êtreplus lucides pour
tuer les rencontres. Aujour-
d’hui c’était Bellevillemaisdi-
mancheprochain, c’est Cour-
bevoie, il faudraélever notre
niveau, sinon... »prévenait
WilfriedGauthier, lecoach
creusotinhier àl’issuedecette
victoire27à7duCreusotavec
troisessaisàlaclé.
Unemi-temps cata
Maissi LeCOCachantétrès
fortenfinderencontre,ilaren-
duunecopieenpremièrepé-
riodeplutôtmuette. Etcen’est
pas lepetit exploit del’ailier
Boissardqui fixerasonvis-à-
visavantd’envoyersoncentre
Mattrayàl’essai qui apportait
plusdesérénitéàl’entraîneur
creusotin.«Cettepremièrepé-
riode, elleest catastrophique.
Onacommis tropdefautes.
Ce n’est pas enoffrant une
quinzainedepénalitésàl’ad-
versairequ’onpeut gagnerun
match». Laraison?Uneassi-
milationencorepoussivedes
nouvelles règles. «Là, y’adu
boulot, commenteGauthier.
Il faut s’y mettre sérieuse-
ment»poursuit-il.
Heureusement, ladeuxième
mi-temps serad’unmeilleur
tonneau. Belleville, recroque-
villédans ses 22, cèdeàdeux
reprises, àla70
e
, surunparfai-
tegroupépénétrant conclu
parRépy, et, sixminutesaprès,
suruncoupdepiedàlaWilk-
insondePourprixpour son
deuxièmeligneFourierenem-
buscadesurl’aile.Maisdiman-
checontreCourbevoie, ausa-
deJean-Garnier, il faudraun
Creusot nettement plusrégu-
lierpours’imposer.
SALVATOREBARLETTA
Au­delà des nouvelles rè­
gles pas encore digérées ,
les Creusotins devront sur­
tout faire preuve de patien­
ce et de lucidité près des li­
gnes.
RUGBY. Amical. Le Creusot s’impose à Belleville 27 à 7.
Julien Lefèvre, le capitaine creusotin, a semé la panique dans les rangs adverses. Phjoto S. Barletta
Manqueflagrant depatience
BELLEVILLE­ LECREUSOT : 7 ­ 27
A Belelville, Le Creusot b. Belleville 27­7 (10­7). Arbitre M. Carp (Lyonnais).
Le Creusot : 3 E Mattray (20), Répy (70), Fourier (76), 2 P Pourprix (31), Boissard (43),
3 T Pourprix (20), Boissard (70 et 76)
Belleville : 1 E Laranjeira (24), 1 T Martin (24)
La question brûle les lèvres
de tout le monde. Chalon
réussira-t-il à compléter son
ef f ecti f d’ i ci l e début de
championnat le 19 septem-
bre devant Meaux à domici-
le ? Les dirigeants s’activent
et les réponses ne devraient
pas tarder. D’ailleurs, hier au
stade Léo-Lagrange de Cha-
lon, on annonçait déjà la ve-
nue de deux Tongiens, un 2
e
ligne et un 3
e
ligne. Deux ar-
rivées prévues pour la semai-
ne prochaine en principe.
En attendant, l’équipe cha-
lonnaise, qui évoluera cette
saison en poule 4 de la Fédé-
rale 3, est enstage de mise en
place durant deux jours sur
les installations du stade
Léo-Lagrange de Chalon.
« On va tenter de peaufiner
notre projet de jeu. Ce qui est
dommageable c’est que de-
puis la reprise de l’entraîne-
ment, onn’apas encoreréus-
si à rassembler 30 joueurs
durant les séances » déplo-
rait Jean-Pierre Azemar.
Si ce cruel manque d’effec-
tif concernant l’équipe pre-
mière et la réserve risque de
causer encore quelques che-
veux blancs aux dirigeants
tango, en revanche, Yohan
Landry, coach des lignes ar-
rières, se frotte les mains.
« J’ai unpotentiel énorme au
niveau des trois quarts. Mon
plus gros souci sera de trou-
ver labonne formule »décla-
re-t-il.
Cet après-midi, au sortir de
ce stage intensif de deux
jours, l’équipe réserve sera
confrontée à la formation de
Châtenoy (Honneur), quant
à la première, elle recevra les
Reichel de Bourg, le tout lo-
giquement sur le terrain N.3
du stade Léo-Lagrange.
£13 h 30 et 15 h.
SALVATOREBARLETTA
ASRCChalon (Féd. 3). En stage ce week­end.
Un cruel manque d’effectif
PÉTANQUE. Masters 2010.
La dreamteambien sûr
Le miracle n’a pas eu lieu
ce vendredi soir à Istres à
l’occasion de la finale des
Masters 2010. La dream
team niçoise emmenée par
Qui nt a i s , Suc ha ud e t
Lacroix n’a laissé aucune
chance aux vainqueurs sor-
tants, Radnic, Le Boursi-
caud et Durk en s’imposant
13 à 2 dans une finale en
seulement dix mènes.
Pourtant, Radnic and co
surfaient sur la bonne va-
gue après avoir sorti en de-
mi l’équipe de France de
Pascal Miléi sur le score
sans appel de 13 à 2, mais
dans le round finale, la pan-
ne sèche des t i r eur s Le
Boursicaud et Durk, puis
celle de Pucinelli rempla-
çant Maison Durk, eut rai-
s on de l a f or mat i on de
l’Autunois.
C’est donc un troisième
succès pour les joueurs du
DUCde Nice après ceux dé-
crochés en 2003 et 2007.
SALVATORE BARLETTA
Lacroix, Suchaud, Quintais impériaux. Photo S. Barletta
ENBREF
RUGBY
Quatre blessés à l’AS Mâcon
A moins d’une semaine de la reprise du championnat, con-
tre Massy à domicile dimanche 12 septembre, l’AS Mâcon,
qui a mené une campagne amicale de bonne facture, avec
trois victoires sur quatre, déplore actuellement quatre bles-
sés. Il s’agit des piliers Dinita (cervicales) et Popescu (clavi-
cule), du 3
e
ligne Udesiani (entorse genou) et du 2
e
ligne
Bourdin (dos). Ces quatre joueurs pourraient d’ailleurs
manquer les premiers matches de la nouvelle saison.
Deux nouveaux commandements en mêlée
Décidément, le rugby évolue presque tous les jours. Alors
qu’en début de semaine, on annonçait quatre nouveaux
commandements en mêlée pour les équipes autres que la
Fédérale 1, Top 14 et Pro D2, voilà que ces commande-
ments ont encore bougé. En effet, « Touchez, liez, stop, pla-
cez-vous » sont devenus « Touchez, placez, stop, jeu ». L’ar-
bitre de la rencontre entre Belleville et le Creusot, M. Carp
du comité lyonnais, nous avouait que ce changement avait
eu lieu vendredi soir.
Pro D2. Saint-Etienne balayé par Oyonnax
La saisonde Saint-Etienne, oùévoluait hier entant que titu-
laire, les ex-chalonnais Diotallevi au poste de flanker et le
pilier droit Ney, ne devrait pas être de tout repos. Après la gi-
fle reçue par Albi, les Stéphanois, au stade Geoffroy-Gui-
chard, ont été balayés par Oyonnax 47 à 7. A ce train-là,
Saint-Etienne risque biende revenir très rapidement dans le
monde fédéral.
TIR À L’ARC
Mangematin champion du monde à l’arbalète field
Le châtenoyen Jacques Mangematin est devenu ce vendre-
di champion du monde à l’arbalète field IR900 au cours
d’une compétition qui se disputait à Avon.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS
29
HORSSTADE. Cinquième Trail duHaut-Clunysois. Hier à Dompierre­les­Ormes.
Raquindans sonjardin
M
algré une partici-
pation plus impor-
tante que l’an der-
nier, le président Camille
Forest était quelque peu dé-
çu en terme d’inscriptions.
Pour autant, ce n’est pas
moins de 150coureurs, dont
une forte délégation venant
de Mul house qui s’él an-
çaient sur les quatre discipli-
nes proposées, le trail de 58
km, le 36 km, le 25 km et le
15 km.
25 coureurs prenaient le
départ de l’épreuve reine
avec la présence d’une fémi-
nine, la vichyssoise Christi-
ne Monat.
En l’absence du vainqueur
de l’édition précédente, le
Talantais Stéphane Maure,
Cyrille Raquin ne laissera
personne prendre la direc-
tion de la course. Mais les
choses ne se passèrent pas si
idéalement, comme le souli-
gne l’athlète de Marcigny :
« J’ai raté un ravito. Au tren-
tième kilomètre, j’étais dési-
draté. A partir du 40
e
kilo-
mètre je n’avançais plus. J’ai
vraiment souffert pour fi-
nir ».
L’année de mes
quarante ans
Pour sa troisième partici-
pat i on, l e soci ét ai re de
l’USM, a donné libre à ses
envies. «Les deux premières
années, j’étais venu pour
préparer d’autres épreuves
et je courais un peu en de-
dans. Cette année, suite à
des ennuis physiques, no-
t a mme nt a ux t e ndons
d’achille, je n’avais pas d’ob-
jectifs précis. J’ai tout don-
né », analyse l’athlète. Bien
lui en a pris, puisqu’il réussit
l’exploit de prendre et de
garder la tête de la course,
prenant 3 minutes à l’an-
glais Powell et 5 minutes à
l’autunois Hervé Roullin à
l’issue de l’épreuve.
Une première place qu’il
juge accessoire même si, il
apprécie la performance.
« Je regrette l’absence d’ath-
lètes reconnus. Je marche
plus au temps qu’à la place.
Toutefois, je m’étais dit qu’il
fallait faire quelque chose
l’ année de mes quarante
ans », explique le lauréat.
Le mâconnais Romain
Claudel sur le 36 km
Un autre athlète du dépar-
tement s’est signalé hier sur
le 36 km. Romain Claudel a
littéralement surclassé ses
adversaires. Le Mâconnais a
repoussé son dauphin, Ber-
nard Roy de Serrières à pra-
tiquement 20 minutes. Un
chrono qui se passe de tout
commentaire (3.15’40’’).
A noter, l’excellente per-
formance de la sociétaire de
La Salle, Anna Mennessier,
première féminine se clas-
sant à une très belle quatriè-
me place avec un temps de
3.41’56’’.
JEAN­LUCCHANUT
Cyrille Raquin, le sociétaire
de l’US Marcigny a dominé
le trail, distant de 58 km,
avec une belle aisance de­
vançant l’anglais Powell de
trois minutes.
Contrairement aux apparences, le sociétaire de l’US Marcigny, Cyrille Raquin (372) prendra
rapidement le commandement. Photo Philippe Monperrus.

Apartir du 40
e
kilomètre, je
n’avançais plus.
J’ai vraiment
souffert . ”
Cyrille Raquin, US Marcigny
Le vainqueur du trail court (36 km), le mâconnais
Romain Claudel. Photo Philippe Monperrus (CLP)
Le mulhousien Stéphane Picard, lauréat du trail court
(25 km). Photo Philippe Monperrus (CLP).
LES RÉSULTATS
£Trail 58 km
1. Raquin (Marcigny) 5.28’10’’ ; 2. Powel
O tley (G B ) 5.31 ’1 7’’ ; 3. Roullin H ervé
(Autun) 5.33’27’’ ; 4. Préaux (Dompierre­
les­Ormes) 6.08’10’’ ; 5. Mansiat (Dom­
martin­ les­ Cuiseaux) 6.1 9 ’1 5’’ ; 6. Du­
cret (Les Rousses) 6.20’07’’ ; 7. Dumont
( D i j on) 6. 23’ 56’’ ; 8 . Monat ( V i chy)
6.43’58’’ ; 9. Demoux (Izeure) 6.45’04’’ ;
10. Vernet (Mulhouse) 6.49’02’’.
£Trail 36 km
1.Claudel (Mâcon) 3.15’40’’ ; 2. Roy (Ser­
riè res) 3.34 ’1 0 ’’ ; 3. Marion (Matour)
3.40’46’’ ; 4. Mennessier (1ère féminine,
La Sal l e) 3’ 4 1 ’’ 56 ; 5. Col i n ( Mâ­
con)3.44’53’’ ; 6. Schumacher (2e fémini­
ne, Nyon) 3.48’11’’ ; 7. Norel (St­Parize)
3.50’58’’ ; 8. Seyve (Chatenay) 3.57’15’’ ;
9. Hernandez (Bissey) 4.06’44’’ ; Joblot
(Bissey) 4.06’45’’.
£Trail 25 km
1. Picard (Mulhouse) 1.48’33 ; 2. Bleriot
(Mulhouse) 1.54’43’’ ; 3. Lafay (St­Jean­
d’A rdiè re) 1 .56’50 ’’ ; 4 . H ainaut (Lyon)
1.57’35’’ ; 5. Bleich­Retivat (Champf or­
geuil) 1.58’35’.
£Trail 15 km
1 . B al l andras ( V arennes­ sous­ D un)
52’12’’ ; 2. Mayoue (Quincieux) 1.01’ ; 3.
Quigandon (Oudry) 1.01’ ; 4. Cottancin
(La Chapelle­de­G.) 1.02’ ; 5. Viera (Ley­
nes) 1.04’03’’.
30
SPORTS / FRANCE ET MONDE
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
FOOTBALL. Éliminatoires Euro2012. Après France­Belarus (0­1).
«Celapeutprendredesmois»
A
vez-vous r evu l e
match ?
«J’ai vu des bribes
de match dans un premier
temps, des actions favora-
bles puis défavorables, puis
j’ai vu le match entier. On
s’est couché un peu tard
mais le score, malheureuse-
ment, n’a pas changé. J’es-
pérais qu’au-delà de 5 heu-
res du matin on arriverait à
marquer des buts... Cela n’a
pas été le cas. On n’a pas
fait un grand match mais
on a eu des situations assez
favorables, notamment sur
coups de pied arrêtés et je
regret t e l e déchet al ors
qu’on était supérieur dans
ce domaine. Quand on ne
peut pas gagner un match,
il faut ne pas le perdre. Le
minimum aurait été de fai-
re 0-0. La déception est très
grande. On s’attendait à
avoir des difficultés dans
ces éliminatoires, les diffi-
cultés, elles sont là dès le
premier match.»
Les occasions auraient
dû être suffisantes pour
gagner...
«Quand il y a des occa-
sions, il faut les concrétiser.
Quand tu n’y arrives pas,
l’ adversaire tient, tu lui
donnes du moral et en fin
de match il est encore plus
gaillard. Quand tu as l’oc-
casion de tuer l’adversaire,
il faut le tuer. On sentait
hier que si on n’arrivait pas
à ma r q u e r u n b u t , o n
n’était pas à l’abri d’un con-
tre et c’est ce qui s’est pas-
sé.»
Vos joueurs ont-ils le ni-
veau international ?
«Ce qui s’est passé hier
n’est pas une surprise pour
moi, c’est une confirma-
tion. Mais on va préparer le
mat ch cont re l a Bosni e
avec le même groupe. Je ne
vois pas qui je pourrai ap-
peler et on aura toujours la
même problématique: on
n ’ a p a s b e a u c o u p d e
joueurs avec une grande ex-
périence internationale qui
peuvent nous rejoindre,
surtout dans le domaine of-
fensif.»
Est-ce un problème de
niveau ou d’expérience ?
«Les deux. J’ai des gens
qui débutent et il faut qu’on
fasse le jeu, qu’on marque
des buts. Quand, on débu-
te, il faut un certain temps
et on n’en a pas.»
Comme nt a l l e z- vous
aborder le match en Bos-
nie ?
«Dans le contexte actuel,
est-ce que quelqu’un peut
dire qu’on va aller en Bos-
nie pour gagner? Ce n’est
pas après ce qui s’est passé
hier qu’on va fanfaronner.
On va f ai re une équi pe
pour ramener des points,
c’est impératif, mais c’est
facile à dire avant. La Bos-
nie est l’une des meilleures
du groupe, on sera à l’exté-
rieur dans un climat diffici-
le.»
Faut-il mettre le beau jeu
entre parenthèses ?
«I l nous manque de s
joueurs qui nous feraient
du bien. Il faut s’attendre à
une belle bataille et on va
muscler tout ça. Le beau
jeu est une philosophie.
Après, il y a la nécessité du
résultat et le contexte. On
va jouer mais il faudra être
humble, les 20-25 premiè-
res minutes, il va falloir fai-
re face.»
Combien de temps dure-
ra à votre avis la recons-
truction ?
«Je n’ai aucune réponse
mais ça peut prendre des
mois ou vous pouvez même
ne jamais y arriver. On est
devant cette équation.»
Le sélectionneur Laurent
Blanc a concédé que la re­
construction de l’équipe de
France pourrai t prendre
beaucoup de temps.
Les débuts de sélectionneur sont difficiles pour Laurent
Blanc. Photo AFP
ENDIRECT
HOARAU, RÉMY
ETSAHAFORFAITS
Guillaume Hoarau, Loïc
Rémy et Louis Saha,
blessés, ont été déclarés
« inaptes dans la
perspective de Bosnie­
France mardi à Sarajevo »
en éliminatoires de l’Euro
Hoarau (épaule), Rémy
(adducteurs) et Saha
(mollet) ont été touchés
contre le Bélarus. Karim
Benzema (touché à la
cheville droite en début de
semaine) a été déclaré
opérationnel la Bosnie.
Jimmy Briand a été appelé
en renfort.
LEPORTUGAL
ENÉCHEC
Le Portugal a mal démarré
aussi ses éliminatoires en
concédant le match nul à
domicile face à Chypre sur
le score de 4­4.
La nouvelle équipe de France, qui avait
envie de séduire après le fiasco du Mon-
dial, apéché, enpartie, par unexcèsd’ap-
plication contre le Bélarus. En Bosnie,
mardi, dans uncontextehostile, il faudra
muscler le jeu et prendre des risques.
LajeuneéquipedeLaurent Blancest ap-
parue comme un élève trop sage, trop
soucieux des consignes de son nouveau
maître d’école. Contre la Bosnie des Pja-
nic, Dzeko et Ibisevic, il ne faudra pas
montrer le même visage. Il faudra être
plus rugueux, oublier les velléités de
beau jeu et durcir le ton.
« Il faut savoir gérer la pression d’un pu-
blic hostile et faire un résultat, il faut
s’inspirer du Bélarus, qui au départ se
contentait du nul. Il faut se forger un
mental, un caractère dans la difficulté. Il
faut lâcher les chevaux », a insisté Flo-
rent Malouda.
« On a péché peut-être par naïveté con-
treleBélarus, àvouloir àtout prixgagner
le match, mais il faut avoir conscience
queparfois, leminimumc’est deprendre
un point : c’est la leçon du match
d’hier », renchérit encore Malouda.
«Onvoulait surtout bienfaire », aanaly-
sé Jérémy Menez. « On n’a peut-être pas
pris assezderisques. »«Il yaeudeladis-
cipline, de l’application contre le Béla-
rus, mais des fois il faut lâcher les che-
vaux », l ui a répondu à di st ance
Malouda. « Dans l’engagement et les
duels, il yaeudelasolidarité, mais il faut
se surpasser. Collectivement, on est ap-
pliqués et sérieux. Mais il faut faire plus.
On rencontrera des adversaires plus dif-
ficiles. Ce qu’on a fait contre le Bélarus,
ce n’est pas assez, c’est le niveauinterna-
tional là. »
L’important c’est « la gagne »
L’impuissance des Français s’est notam-
ment vue sur les coups de pieds arrêtés
dans la surface du Bélarus. « On a eu 12
corners, et sur les 12, onn’apas sules ex-
ploiter comme il le fallait, il faut plus
d’agressivitépour mettrele“coupdecas-
que” qu’il faut », a admis Abou Diaby.
«Peu importe la manière, ce qu’il faut
c’est gagner. Le coacha une philosophie
(orientée vers le beau jeu), mais le résul-
tat final, c’est “la gagne”, s’il faut jouer
mal et gagner au final, on le fera », con-
clut le milieu d’Arsenal.
ELÈVES SAGES S’ABSTENIR, COSTAUDS DEMANDÉS
Pour Florent Malouda et les Bleus, il
s’agit de réagir très vite. Photo AFP
Gardiens : Lloris (Lyon), Mandanda (Marseille), Carasso (Bordeaux).
Défenseurs : Sagna (Arsenal/ENG), Rami (Lille), Mexès (AS Rome/ITA), Sakho (Paris
SG), Clichy (Arsenal/ENG),Trémoulinas (Bordeaux), Réveillère (Lyon).
Milieux : Diaby (Arsenal/ENG), Diarra (Bordeaux), Mvila (Rennes), Malouda (Chelsea/
ENG), Menez (AS Rome/ITA), Valbuena (Marseille), Matuidi (St­Etienne).
Attaquants : Gameiro (Lorient), Benzema (Real Madrid/ESP), Briand (Lyon).
LES20BLEUS
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
FRANCE ET MONDE / SPORTS
31
ENBREF
PENTATHLON
Amélie Cazé
championne du monde
La Française Amélie Cazé a
été sacrée championne du
monde de pentathlon mo-
derne hier à Chengdu (Chi-
ne). Amélie Cazé, 25 ans, qui
adevancélaLituanienneDo-
nata Rimsaite et l’Allemande
Lena Schoneborn a ainsi ob-
tenu son 3
e
titre mondial,
après ceux de 2007 et 2008.
CYCLISME
VTT : Ramos champion
du monde, Absalon 5
e
L’Espagnol José Antonio
Hermida Ramos a été sacré
champi on du monde de
cross-country hier à Mont-
Sainte-Anne au Québec, de-
vant le Tchèque Jaroslav Kul-
havy et le Sud-AfricainBurry
Stander. Le Français Julien
Absalon, favori de l’épreuve,
a terminé 5e après une chute.
ATHLÉTISME
Coupe continentale :
Lemaitre gagne le 100 m
Christophe Lemaitre, triple
champion d’Europe, a rem-
porté le 100 m de la Coupe
continentale, en 10’’06, lors
de la 1
re
journée, hier à Split.
A noter aussi chez les Fran-
çais, la 2
e
place de Gomis à la
longueur et la 3
e
de Tahri sur
5000 m. A mi-parcours, le
‘‘Nouveau-Monde’’ possède
9 poi nt s d’ avance sur l e
Vieux-Continent.
HANDBALL
Montpellier-Chambéry,
sans surprise
Montpellier, champion de
France en titre, affrontera
sans surprise aujourd’hui à
16 heures son dauphin de la
saison passée, Chambéry, en
finale de la première édition
du Trophée des champions
messieurs, à Monaco.
Demi-finales : Chambéry -
Tremblay-en-France : 28-21;
Montpellier - St-Raphaël : 31-
24.
A
u 3
e
tour, Gaël Mon-
fils (N.17) a battu le
Serbe Janko Tipsa-
revic, 44
e
mondial, 7-6 (4),
6-7 (4), 6-2, 6-4 alors que
Gasquet a disposé plus faci-
lement du Sud-Africain Ke-
vin Anderson, 77
e
mondial,
6-4, 7-6 (7), 7-5.
Le Biterrois de 24 ans, 38
e
mondial, ne s’était plus re-
trouvé à ce stade de la com-
pétition à Flushing Mea-
dows depuis 2006 alors que
pour le Parisien de 24 ans,
tête de série N.17, il s’agira
de la troisième apparition
consécutive à ce stade du
tournoi, mais de son pre-
mier 8
e
de finale en Grand
Chelemen 2010. Aucun des
deux n’a jamais atteint le
Top8 à NewYork, le dernier
Français ayant réussi cette
performance étant Arnaud
Clément en 2000.
La route de Paul-Henri
Mathieu s’est en revanche
arrêtée au 3
e
tour face à un
obstacle de taille: Roger Fe-
derer (N.2). Le Suisse a puni
PHM 6-4, 6-3, 6-3 en seule-
ment 1 heure 39 minutes.
Dimanche, ce sera au tour
de Michaël Llodra et Gilles
Simon de tenter d’atteindre
le Top 16 du dernier tournoi
du Grand Chelem de la sai-
son.
«Satisfait, sans plus»
Monfils a lutté dans le vent
pour dompter le Serbe Tip-
sarevic, qui avait sorti Andy
Roddick (N.9) au tour pré-
cédent, à la surprise généra-
le. «J’ai eu du mal à m’adap-
ter et je me suis crispé avec
ce vent (fort) mais je suis
content d’ avoi r réussi à
m’en sortir, a déclaré Mon-
fils. Je suis satisfait, sans
plus. J’ai essayé de mettre la
balle dans le terrain et de
courir, voilà...»
Monfils a eu besoin de 3
heures 42 mi nutes pour
écarter Tipsarevic. Mené
1-3 après un break de Tipsa-
revic, il était mal parti dans
le 4
e
set mais il est parvenu à
débreaker dans la foulée à
sa troisième occasion.
Tenant sa mise en jeu, c’est
lui qui prenait le service ad-
verse au 9
e
jeu pour servir
pour le match. Deux aces,
ses 16
e
et 17
e
du mat ch,
l’aidaient à conclure sur une
bonne note.
Face à Anderson, Gasquet
n’a rien fait d’exceptionnel,
mais la puissance de ses
coups de fond de court et la
tendance de son adversaire
à lui faire beaucoup de ca-
deaux (40 fautes directes,
contre 23) ont fait la diffé-
rence. Les deux compères se
retrouveront donc pour un
match serré en perspective.
LES RÉSULTATS
S impl e messieu rs ( 3
e
to u r) : G a s q u e t
( F R A ) b a t A n d e r s o n ( R S A ) 6 ­ 4 , 7 ­ 6 ( 3 ) ,
7­ 5 ; M onf i l s ( FRA/ N. 17) bat Ti ps arev i c
(SRB) 7­6 (4), 6­7 (4), 6­2, 6­4 ; Soderling
(SW E/N.5) bat de Bakker (P­B) 6­2, 6­3,
6­3 ; M ontañés (ESP/N.21) bat Nishikori
(JPN) 6­2, 2­1 (abandon) ; Federer (SUI/
N.2) bat Mathieu (FRA) 6­4, 6­3, 6­3.
S impl e d ames ( 3
e
to u r) : W o z n i a c k i
(DEN/N.1) bat Yung­Jan (TPE) 6­1, 6­0 ;
K a n e p i ( E S T / N. 3 1 ) b a t J a n k o v i c ( S R B /
N.4) 6­2, 7­6 (1) ; Sharapova (RUS/N.14)
bat Capra (E­U) 6­0, 6­0.
TENNIS. US Open (8
es
de finale).
Monfils rejoint Gasquet
I l y aur a un Fr ançai s en
quart de finale de l’US Open
pour la première fois depuis
dix ans après les qualifica­
tions de Gaël Monfils et Ri­
chard Gasquet, qui se ren­
contreront en 8
es
de finale.
Gaël Monfils affrontera Richard Gasquet en 8
e
de finale. Photo
AFP
LES CLASSEMENTS
Etape : 1 . M o n c o u t i é ( F RA/ COF ) l e s 1 9 0 , 0 k m e n 5 h 1 4 ’ 3 2 ( m o y e n n e : 3 6 , 2 k m / h ) ,
2. M artí nez (ESP/KGZ) à 0’54, 3. Tschopp (SUI/BTL) 0’54, 23. F. Schl eck (LUX/SAX)
m.t., 28. Le Mével (FRA/FDJ) 3’04, ... 73. Péraud (FRA/OLO) 7’05.
Général : 1. Anton (ESP/EUS) 32h28’49, 2. Rodriguez (ESP/KAT) à 0’00, 3. Nibali (ITA/
LI Q) 0’ 02, 4. Tondo ( ESP/ CTT) 0’ 42, 5. Br useghi n ( I TA/ GCE) 1’ 10, . . . 13. F. Schl eck
(LUX/SAX) 1’47, 34. Le Mével (FRA/FDJ) 6’23, 37. Péraud (FRA/OLO) 6’59.
Le grimpeur français Da-
vid Moncoutié a brillé sur
les routes espagnoles, rem-
portant haut la main la 8
e
étape de la Vuelta, sa troisiè-
me victoire d’étape dans cet-
te épreuve entrois participa-
tions.
Un succès qui s’est accom-
pagné de changements au
général avec la prise de pou-
voir de l’Espagnol Igor An-
ton devant son compatriote
Joaquin Rodriguez (même
temps mais meilleurs classe-
ments dans les étapes précé-
dentes) et l’Italien Vincenzo
Nibali.
Un classement général qui
n’attire pas l’attention de
Davi d Moncouti é, qui a
d’autres objectifs. « La vic-
toire d’étape, maintenant
c’est fait. J’espère faire partie
des meilleurs grimpeurs », a
déclaré le coureur français,
fidèle à Cofidis depuis 1997.
Moncoutié, qui s’est imposé
avec 54 secondes d’avance
sur l’Espagnol Serafin Mar-
tinez, est devancé par ce
dernier au classement géné-
ral de la montagne.
Le Français, qui participe
à 35 ans à sa troisième Vuel-
ta, a remporté une étape à
chaque participation (2008,
2009 et 2010) et espère dé-
sormais remporter son troi-
sième maillot de meilleur
grimpeur.
Le nouveau leader, Igor
Anton, 27 ans, a quant à lui
profité des difficultés atten-
dues du Belge Philippe Gil-
bert, maillot rouge depuis la
3
e
étape, lors de cette pre-
mière grosse étape de mon-
tagne (cinq cols, dont un de
première catégorie), pour
prendre les commandes de
la course.
CYCLISME. Tour d’Espagne (8
e
étape).
Moncoutié reçu trois sur trois
Après avoir décroché sa 3
e
victoire d’étape, le Français espère
enfiler un 3
e
maillot de meilleur grimpeur consécutif. Photo AFP
MOTO
Grand Prix de Saint­Marin :
les grilles de départ
M o t o G P : 1 . P e d r o s a ( E S P / H o n d a )
1 ’ 3 3 ’’ 9 4 8, 2 . L o r e n z o ( E S P / Ya m a h a ) à
0 ’’ 3 0 8, 3 . S t o n e r ( A U S / D u c a t i ) 0 ’’ 4 4 9 ,
4. Rossi (ITA/Yamaha) 0’’522, ... 6. De Pu­
niet (FRA/Honda) 0’’803...
125 cc : 1. Smith (GBR/Aprilia) 1’43’’329,
2. Marquez (ESP/Derbi) à 0’’158, 3. Terol
( ESP/ Apr i l i a) 0’’ 315, . . . 10. Zarco ( FRA/
Aprilia) 1’’600, ... 21. Rossi (FRA/Aprilia)
3 ’’ 2 2 8, . . . 3 0 . M a s b o u ( F R A / A p r i l i a )
4’’782.
SCORES
32
SPORTS / FRANCE ET MONDE
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LEPROGRAMME
Auj ourd’ hui : Sl ovéni e­Aust r al i e ( 17h) ,
Turquie­France (20h).
LES RÉSULTATS
Serbie­Croatie : 73­72
Espagne­Grèce : 80­72
RUGBY
Top 14
Clermont­Montpellier .........................................
Brive­Toulon .......................................................
Biarritz­Stade Français ......................................
Toulouse­La Rochelle ........................................
Agen­Perpignan .................................................
Castres­Racing Metro........................................
Bourgoin­Bayonne.............................................
P t s J G N P B O B D
1 Stade Français 13 4 3 0 1 1 0
2 Bayonne 13 4 3 0 1 1 0
3 Montpellier 13 4 3 0 1 1 0
4 Racing Metro 12 4 3 0 1 0 0
5 Toulouse 11 4 2 0 2 1 2
6 Clermont 10 4 2 0 2 2 0
7 Castres 10 4 2 0 2 0 2
8 Toulon 10 4 2 0 2 0 2
9 La Rochelle 9 4 2 0 2 0 1
10 Perpignan 8 4 2 0 2 0 0
11 Biarritz 6 4 1 0 3 0 2
12 Brive 6 4 1 0 3 0 2
13 Agen 5 4 1 0 3 0 1
14 Bourgoin 4 4 1 0 3 0 0
RUGBY
Pro D2
Pau­Auch............................................................
Bordeaux­Bègles­Aurillac .................................
Colomiers­Mont­de­Marsan .............................
Carcassonne­Lyon OU ......................................
Dax­Albi ..............................................................
Aix­en­Prov.­Narbonne......................................
Tarbes­Grenoble ................................................
St­Etienne­Oyonnax ..........................................
P t s J G N P B O B D
1 Albi 5 1 1 0 0 1 0
2 Aurillac 4 1 1 0 0 0 0
3 Lyon OU 4 1 1 0 0 0 0
4 Narbonne 4 1 1 0 0 0 0
5 Colomiers 4 1 1 0 0 0 0
6 Mont­de­Marsan 4 1 1 0 0 0 0
7 Carcassonne 4 1 1 0 0 0 0
8 Pau 4 1 1 0 0 0 0
9 Auch 1 1 0 0 1 0 1
10 Oyonnax 1 1 0 0 1 0 1
11 Grenoble 1 1 0 0 1 0 1
12 Tarbes 1 1 0 0 1 0 1
13 Bordeaux­Bègles 1 1 0 0 1 0 1
14 Aix­en­Prov. 0 1 0 0 1 0 0
15 Dax 0 1 0 0 1 0 0
16 St­Etienne 0 1 0 0 1 0 0
BASKET. Championnats du monde (8
es
de finale). France­Turquie (20 heures).
La résurrectionoula porte
A
u début du tournoi,
uneéliminationàce
stadefaceaupays-hô-
teauraitressembléàunesortie
honorable, logique, vulesab-
sences (Parker, Noah, Tu-
riaf...) et l’état dedélitement
desBleusàleurarrivéeenTur-
quie. Dixjoursplustard, cese-
rait ungrandregret teintéde
gâchis puisque l’équipe de
VincentColletaouvertlesap-
pétitsavecsestroissuccèsen
ouverture, dont unface au
championdumonde espa-
gnol, avant d’encaisser deux
reversdetrèsmauvaisgoûtqui
l’areplongée dans ses tour-
ments. «Ons’estmisdansune
situationtrès compliquée ,
maintenantil fautessayerd’en
sortir», résumeCollet qui est,
commechacun, incapablede
savoir quelleFranceil verra
aujourd’hui, celle, époustou-
flanted’agressivitédudébut,
oucelle,épouvantabledemol-
lesse, desderniersjours.
Cequi est certain, c’est qu’il
faudraserelever,souspeinede
raterlesquartsdefinaled’une
compétitioninternationale
pour lapremièrefois depuis
1997. Sur lepapier, le défi a
toutd’unemissionimpossible,
cequi ensoi n’est paspourdé-
plaireàcesBleusdéroutants.
«Cesont les Turcs qui ont la
pression, noteNicolasBatum.
Ilssont àlamaisonet s’ilsper-
dentc’estfini.Onvaessayerde
lesfairedouteretsi àlatrentiè-
meminuteonestencoreàéga-
litéçapeuttournerennotrefa-
veur.»
Restequ’il faudraabattreles
«douzegéants»dansleuran-
tre, undéfi quasi mythologi-
quevulaferveur qui entoure
l’équipeturquedepuisledébut
duMondial. Danslesrues, àla
télévision, partout, onneparle
quedeça.
Il yauratellement debruit
danslebainturcquelesBleus
ont travaillécesdeuxderniè-
resjournéessurunetechnique
d’annoncedeleurssystèmes
parlegesteplutôtqueparlapa-
role, qu’onn’aura aucune
chanced’entendre.
«Un“kif”énorme»
«J’ai jouéici avecleMans à
Efes Pilsen, c’était laguerre
danslestribunes, serappelle
Batum. Ça va être un“kif”
énorme, unmatchextraordi-
naireàvivre. Et si onlegagne
çapeutdevenirinoubliable.»
MaislaTurquie, cen’est pas
seulementunpublic, c’estaus-
si l’équipelaplusimpression-
nante du début de tournoi
avecdes gabarits démesurés
dirigés par ungrandentraî-
neur, BogdanTanjevic, l’an-
cientimonierdeLimogesetde
l’Asvel. «Onest tousd’accord
pourdirequ’ilssontfavoris, ils
sont àlamaison, ils sont in-
vaincus, c’est lameilleuredé-
fenseduMondial, ils ont des
grandsjoueurscommeTurko-
gluouIlyasova, degrosintéri-
eurs», énumèreBatum. Pour
vaincrecettelégion, il faudra
ungrandmatchlivrépar«des
guerriers»souligneCollet.«Ils
sont beaucoupplusgrandset
plus lourds quenous, il faut
qu’ondéploieuneagressivité
défensiveàsonmeilleur ni-
veau.»Plusquejamais,lesalut
delaFrancepasseraparladé-
fense, lasolidaritéet l’envie,
desvaleursévaporéescesder-
niersjoursdanslachaleurd’Iz-
mir.
Poursedonnerducourage,
lesBleuspeuvent s’accrocher
ausouvenirdeNovi Sadoùla
France, làaussi jetéedans la
marmite, avait réussi unex-
ploiténormeàl’Euro-2005en
éjectantlaSerbie,lepays-hôte.
«Jerestepersuadéquesi on
seremobiliseonpeutlerefaire.
On avait aussi très peu de
chances contrel’Espagne»,
conclutCollet.
Après être tombée bien bas,
la France devra rebondir
très haut pour réussir l’ex­
ploit face à la Turquie et at­
teindre les quarts de finale
du Mondi al , ce soi r à I s­
tanbul.
Nicolas Batum et les Bleus devront réaliser le match parfait.
Photo APF

Ce sont les
Turcs qui ont la
pression. ”
Nicolas Batum
Sylvain Marconnet, trans-
fuge du Stade Français, club
que Biarritz reçoit aujour-
d’hui, se convainc qu’il lui
faut «faire abstraction du
cont ext e» en vue de ce
match couperet pour les
Basques, actuels 11
es
du
classement.
Vous allez retrouver les
coéquipiers que vous avez
quittés il y a trois mois.
Comment se préparent ces
retrouvailles ?
«Ça va être particulier.
Maintenant, c’est clair qu’en
faisant le choix de changer
de club il y allait avoir des
rendez-vous particuliers
pour moi: la première fois
où j’allais enfiler le maillot
de Biarritz et les deux mat-
ches contre mes anciens
coéquipiers. Aujourd’hui, le
BOa besoinde points et j’es-
saie de me sortir de tout le
contexte pour me concen-
trer sur mon jeu et sur le BO
parce qu’on a absolument
besoin d’une victoire.».
Après 13 ans au Stade
Français, comment s’est
passé votre départ ? Avez-
vous eu des échanges avec
les joueurs ?
«Non, pas de coup de fil,
pas d’échange. Il y a du res-
pect entre nous. On va pas-
s er du t emps ens embl e
après le match, mais avant le
match chacun prépare son
match et c’est bien comme
ça. Je crois qu’ils me con-
naissent très bien, ils savent
la difficulté que j’ai euà quit-
ter le club. Le silence est la
meilleure préparation».
Comment vivez-vous la
situation actuelle du BO ?
«Pas très bien ! C’est vrai
qu’on a un début de saison
compliqué, on court après
ce premier match référence.
Même si on a bien entamé
contre Montpellier, on a
chut é i ci cont re Toul on
“c’était unaccident”. AAgen
ons’est fait secouer. APerpi-
gnan, on aurait pu prendre
plus de points et mais on n’a
pas réussi à le faire. Aujour-
d’hui, l’urgence est d’en-
granger des points, et, quelle
que soit la manière, on a be-
soin de victoire. Il faut se
concentrer sur notre jeu, on
regarde les vidéos. On ne se
fait pas battre par les adver-
saires, nous nous battons
nous-mêmes. On a le poten-
tiel pour faire de grandes
choses mais pour l’instant,
on n’a pas su l’exprimer. A
nous de faire de ce match fa-
ce au St ade Françai s un
match référence».
RUGBY. Top 14 (5
e
journée). Biarritz­Stade français.
Marconnet : «Il faut faire abstraction du contexte »
TRI­NATIONS
Afrique du Sud­Australie : 39­41 (13­31).
Afrique du Sud : 3 essais Fourie (39
e
), Steen­
kamp (4 5
e
), De Villiers (5 3
e
), 3 transf. M. Steyn,
6 pénalités M. Steyn.
Australie : 5 essais Beale (7
e
), O’Connor (13
e
),
Moore (20
e
), Elsom (24
e
), Mitchell (71
e
), 5 transf.
Giteau, O’Connor, 2 pénalités Giteau, Beale.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
HIPPISME 33
Priego doit tenir ses promesses
Réservé aux milers de 3 ans sur la grande piste
de Longchamp, le quinté dominical devrait per-
mettre à Priego de tenir les promesses qu'il a
données fin juillet à Maisons-Laffitte dans un lot
de cet ordre. Quintalina, grande spécialiste de
ce genre de combats, Raphaelus, supplémen-
té, Rysckly, malgré le poids, et Curro Perote,
cette fois raccourci, ont aussi leur chance. So-
gnod'Oro, sérieuseet bienplacée, peut monter
de catégorie avec bonheur. Envoûtement, sur
la montante, viendra ensuite avec Verglacial,
déjà vu à son avantage à ce niveau.
Tiercé
1 € 13-5-4
4 € 13-5-4-1
10 € 13-5-4-1-3
20 € 13-5-4-1-3-16
Quarté+
1,3 € 13-5-4-1
6,5 € 13-5-4-1-3
19,5 € 13-5-4-1-3-16
45,5 € 13-5-4-1-3-16-11
Quinté+
2 € 13-5-4-1-3
12 € 13-5-4-1-3-16
42 € 13-5-4-1-3-16-11
112 € 13-5-4-1-3-16-11-6
Propriétaire Entraîneur N° Cheval Cde O eil. S/A Poids Jockey Cote Gains
Ec. Victoria Dreams Y. de Nicolay 1 RYSCKLY 15 M3gr. 60 P.-C. Boudot 8/1 41.760
V. Bukhtoyarov R. Gibson 2 RICCI 2 M3gr. 59 S. Pasquier 12/1 45.000
C. Orozco L.-A. Urbano-Grajales 3 CURRO PEROTE 13 H3gr. 58 J. Victoire 5/1 14.500
F. Prat T. Clout 4 RAPHAELUS 12 M3b. 57,5 F. Prat 14/1 24.000
M. Chaouat Y. Barberot 5 QUINTALINA 3 F3b. 56,5 T. Thulliez 9/1 37.760
Mme P. Ades-Hazan C. Lerner 6 VERGLACIAL 8 M3gr. 56,5 O. Peslier 28/1 10.000
P.-A. Deal R. Chotard 7 STELRO CK 5 H3b. 55,5 C. Soumillon 11/1 22.500
L. Duquesne P. Bary 8 ERAGO NS DREAM 4 M3b. 55,5 C.-P. Lemaire 17/1 5.000
J.-P. Bonardel T. Larrivière 9 FLY TARTARE 11 F3b. 55 S. Ruis 29/1 16.000
Mlle V. Dissaux Mlle V. Dissaux 10 TALL CHIEF 10 M3b. 55 M. Barzalona 39/1 6.000
A. Louis-Dreyfus D. Smaga 11 ENVO ÛTEMENT 7 O F3b. 55 G. Benoist 19/1 14.000
Ec. Ascot Y. Barberot 12 DO LCE BAMBINA 16 F3b.f. 54 M. Foulon 23/1 10.500
Darpat France C. Laffon-Parias 13 PRIEGO 6 M3b. 54 Gér. Mossé 7/2 10.500
K. Chehboub M. Boutin 14 ITRI 14 F3b. 52,5 M. Guyon 25/1 19.500
S. Tripier-Mondancin A. Lyon 15 SO URCE ANTIQUE 9 F3b. 52,5 R. Marchelli 36/1 7.000
L. Roy J.-E. Pease 16 SO GNO D'O RO 1 F3b. 51,5 A. Crastus 10/1
LESPERFORMANCES
1 RYSCKLY 60
M3gr.(Slickly et Rylara des Brosses )
3p 9p 5p 3p 1p 2p l P.-C. Boudot
Il a enlevé son premier quinté sur le
mile de Saint-Cloud, puis a échoué
dans des listed-races. Il vient de
faire un beau retour à ce niveau à
Deauville.
2 RICCI 59
M3gr.(Highest Honor et Restless Rixa )
10p 5p 6p 1p 1p (09) 1p l S. Pas quier
Double gagnant fin 2009 de courses
à conditions, il a fait de même au
début 2010. Il a échoué depuis sur la
PSF normande et change cette fois
de catégorie.
3 CURRO PEROTE 58
H3gr.(Smadoun et First Choice )
2p 1p 3p 2p 1p (09) 2p l J. Victoire
Il est rentré aux balances à chaque
sortie, s'imposant en province en
mars et juillet. Il a aussi fini
deuxième d'un quinté sur la PSF
normande, sur plus long.
4 RAPHAELUS 57,5
M3b.(Whipper et Eximius )
7p 1p 5p 6p 2p 2p 3p l F. Prat
Il a remporté une course à conditions
sur la ligne droite de Maisons, puis a
fort bien tenu sa partie dans un
quinté deauvillais. Il a été supplé-
menté.
5 QUINTALINA 56,5
F3b.(Okawango et Ti Française )
2p 7p 1p 2p 2p 4p 9p l T. Thulliez
En six sorties à ce niveau depuis
mars, elle a gagné à Compiègne et a
pris trois places. Elle vient de prou-
ver en Normandie qu'elle était tou-
jours compétitive.
6 VERGLACIAL 56,5
M3gr.(Verglas et Apostrophe )
10p 5p 4p 1p 3p 3p 2p l O. Pes lier
Il a fini bon quatrième et cinquième à
ce niveau en juin. Moins convaincant
fin juillet, il est absent depuis mais
court généralement bien sur sa fraîcheur.
7 STELROCK 55,5
H3b.(Kingsalsa et Hill Tiger )
0p 6p 1p 8p (09) 8p 6p l C. Soumillon
Il a gagné en juin, mais à réclamer,
sur le mile de Chantilly. Sixième
ensuite d'un quinté, il n'a pas con-
firmé sur la PSF normande. Il a été
baissé d'un kilo.
8 ERAGONS DREAM 55,5
M3b.(Arakan et Embraceable )
9p 3p 1p l C.-P. Lemaire
Il a triomphé d'emblée en province,
puis a bien tenu sa partie dans un
réclamer intéressant. Il n'a pas con-
firmé sur le sable deauvillais. Il
rentre.
9 FLY TARTARE 55
F3b.(Greengroomet Magic Tartare )
4p 6p 2p 1p 2p 4p 2p l S. Ruis
Elle est entraînée dans le Sud-Est,
mais son expérience est un atout.
Elle déjà fini quatrième d'un quinté
au Val d'Or, en mars. Elle va décou-
vrir Longchamp.
10 TALL CHIEF 55
M3b.(Observatory et Ballerina Rosa )
9p 4p 5p 0p 7p 5p 5p l M. Barzalona
Il s'est essayé par deux fois cette
année dans cette catégorie, notam-
ment sur la moyenne piste, sans
convaincre. Il est surtout performant
au niveau inférieur.
11 ENVOÛTEMENT 55
F3b.(Vettori et Grandes Illusions )
5p 1p 0p 5p (09) 4p 3p l G. Benois t
Elle n'a pas été vue à son avantage
lors de sa première sortie dans un
quinté, début mai sur ce tracé.
Depuis, elle a fini bonne cinquième à
Clairefontaine.
12 DOLCE BAMBINA 54
F3b.f.(Sagacity et Karina du Commeaux )
7p 0p 3p 1p 4p 6p 3p l M. Foulon
Bonne troisième d'un quinté à Com-
piègne, elle n'a pu confirmer lors de
ses deux sorties suivantes. Avec un
terrain bien souple, elle peut se
réhabiliter.
13 PRIEGO 54
M3b.(Elusive Quality et Ronda )
2p 1p 7p 4p (09) 4p l Gér. Mos s é
Ce très facile lauréat d'un petit han-
dicap à Maisons, fin juin, a fini
deuxième d'un quinté un mois plus
tard. Absent depuis, il mérite pour-
tant crédit.
14 ITRI 52,5
F3b.(Agnes Kamikaze et Nera Zilzal )
2p 4p 4p 5p 10p 6p 0p l M. Guyon
Quatrième d'un quinté sur le mile de
Maisons-Laffitte, elle a confirmé sa
forme et ses moyens à Clairefon-
taine. Elle est bien placée sur
l'échelle des poids.
15 SOURCE ANTIQUE 52,5
F3b.(Diktat et Source de Rêve )
7p 9p 3p 4p (09) 2p 3p l R. Marchelli
Elle a fini bonne troisième d'un
quinté en mars à Saint-Cloud, mais
n'a pu réellement confirmer ensuite.
Baissée d'une livre, elle peut réussir
sa rentrée.
16 SOGNO D'ORO 51,5
F3b.(Dubawi et Olonella )
5p 4p 3p 4p 5p (09) 2p l A. Cras tus
En sept sorties, elle n'a pas encore
réussi à s'imposer mais elle est
rentrée aux balances à chacune de
ses courses. Elle semble plutôt bien
traitée au poids.
1 PRIX LAROCHETTE
Gr. III - 80.000 € - 1.400 m -
Nouvelle piste, 2
e
poteau
Couplé Ordre - Trio Ordre
1Maiguri (4) J. Victoire 56
2T h e L o n g G am e (2) M a rtin D w y er 56
3H un g P arl iam e n t (1) D . Bon illa 56
4My N am e I s B o n d (6) C . S ou m illon 56
5Kin g David (3) Gér. M ossé 56
6Al H azim (5) A. C ra stu s 56
Favo ris : 1- 3- 4
2 PRIX DU ROUVRAY
A réc lamer - Course E - 25.000 € - 1.600 m - MP
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio -
Couplé - 2sur4 - Multi
1Zim bar (18) R. M a rchelli 59
2Zay m an (7) M lle P . P rod ' hom m e 56,5
3Si Se e Se a (1) E. Ha rd ou in 54,5
4H urry Cat (13) D . Bœu f 58
5T ay s a (5) G. Ben oist 57,5
6F ire fl y (9) T. Ba chelot 54
7Cas quit o (10) M . Gu y on 57,5
8B o ard in g P as s (6) C . S ou m illon 57,5
9B abo u (14) M . D ela la n d e 56
10 Mis t e r B e auval l o n (8) M . Fou lon 57,5
11Karqan a (15) M . Ba rz a lon a 56
12V e ry B ad T h in gs (4) S . P a squ ier 56
13P e t it e L o rain e (17) O. P eslier 56
14L ibe rt y G re e N ON P ARTAN TE
15Cat Mél o d y (3) A. Lem a itre 53
16Sin gap o re Sm il e (11) Alxi Ba d el 54,5
17G l am o ro us E m m a (12) S . Ru is 54,5
18A Mo m e n t W it h Y o u (2) J. Victoire 54,5
Favo ris : 4- 9- 1O ut s id e rs : 7- 11- 12- 15
3 PRIX DELUTÈCE
Gr. III - 80.000 € - 3.000 m - MP
Couplé Ordre - Trio Ordre
1L e L arro n (5) Gér. M ossé 56
LE CHOIX DE NOS CONFRÈRES
LEMAGE
13-11-5-4-15
CHERCHEURD'OR
4-13-5-16-6
Le Républicain Lorrain 5 2 7 14 13 9 11 1
Le Télég ramme de Bres t 3 13 5 1 6 14 12 4
3262 Conf. Cours es 3 12 13 5 14 6 8 2
Bilto 13 5 3 7 14 1 12 4
Les 7 de Week-End 13 5 3 6 1 4 12 14
Tropic Cours es 13 3 5 1 4 7 14 2
Le Paris ien 5 4 1 3 14 13 12 16
France-Soir 13 3 5 4 1 6 12 16
Ag ence TIP 13 5 4 3 1 11 16 6
L'indépendant 5 13 11 6 14 12 1 3
Le Dauphiné Libéré 13 3 5 7 4 16 12 1
Derniè res Nouvelles d'Als ace 13 3 7 5 15 1 12 4
Midi-Libre 3 5 1 6 2 15 16 12
N. R. du Centre-O ues t 2 3 5 1 4 12 13 6
O ues t-France 13 3 4 1 11 5 6 7
Matin Cours es 3 13 4 5 6 2 11 15
Tip s ur les Pis tes 1 4 5 12 3 13 6 9
Ti r el i r e
1.300.000e
Quinté +Cet après-midi à Longchamp
(Réunion I ­ 4
e
Prix de la Ligue Française de Protection du Cheval, Ha n d ica p d ivisé - prem ière épreu ve - Réf. :
+18 - C ou rse B - 58.000 €- 1.600 m ètres - Gra n d e piste)
2P e rm it (E1) (1) M . Gu y on 55
3Mo n t e rre y (E1) (3) M . Ba rz a lon a 55
4B rigan t in (E1) (2) P .-C . Bou d ot 55
5Am arak (6) O. P eslier 55
6Sh am an o va (4) C .-P . Lem a ire 54,5
Favo ris : 6- 1- 4
5PRIX DU MOULINDE
LONGCHAMP
Gr. I - 450.000 € - 1.600 m - GP
Couplé Ordre - Trio Ordre
1R io d e l a P l at a (1) M . Ba rz a lon a 58
2F uis s é (4) S . P a squ ier 58
3P aco B o y (5) R. Hu ghes 58
4Siy o un i (2) C .-P . Lem a ire 56
5L o p e d e V e ga (3) M . Gu y on 56
6V ia Me d ici (6) F.-X. Bertra s 54,5
Favo ris : 3- 5- 4
6PRIX DU PIN
Gr. III - 80.000 € - 1.400 m -
Nouvelle piste, 2
e
poteau
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio -
Couplé - Classic Tierc é
1Dal gh ar (7) C .-P . Lem a ire 59,5
2Mario l (1) R. Hu ghes 57,5
3Dés e rt O céan (5) T. Thu lliez 57,5
4Ch arm in g W o m an (4) M . D em u ro 56,5
5Co l o n ial (2) M . Gu y on 56
6Sw e e t H e art h (8) Gér. M ossé 56
7F l as h Dan ce (9) J. Victoire 56
8Sah p re s a (6) C . S ou m illon 56
9E vap o rat io n (3) O. P eslier 54,5
Favo ris : 1- 5- 6O ut s id e r : 7
7 PRIX DU VILLAGE
A réc lamer - Course G - 15.000 € - 2.000 m - MP
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1Sw e e t d e l ' E l fe (E1) (12) M . D ela la n d e 58,5
2F ixbo ard (2) G. M a su re 58
3R o y al P e p p e r (E1) (6) T. P iccon e 58
4P re m ie r V io l o n (10) T. C a sta n heira 58
5Se e h e ch t (7) M lle P . P rod ' hom m e 53,5
6Q ue s t io n d ' O r (3) T. Ja rn et 56
7B e l gian Q uart ér (8) T. N orm a n d 53,5
8H at e m (1) J. Victoire 56
9An t h ro p o l o gie (9) R. P erru chot 54,5
10 E s p rit d u T ail l is (5) A. C ra stu s 54,5
11Sin a (4) T. Ba chelot 52,5
12Kibaar (11) S . P a squ ier 54,5
Favo ris : 11- 12- 4O ut s id e rs : 6- 3- 2
8 PRIX DU PETIT TRIANON
Handic ap divisé - 2e épreuve -
Course D - 28.000 € - 1.600 m - GP
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1Ko m il fo (3) M lle P . P rod ' hom m e 58,5
2P ain t in g (5) T. Ja rn et 60
3Divin H o n o r (8) C . S ou m illon 59,5
4Al Makt o ub (2) M . Gu y on 59,5
5J us t May be (E1) (7) G. Ben oist 59
6N ice G irl (10) S . P a squ ier 59
7Abo u Se l e m (1) A. C ra stu s 59
8Sh ad o w o f T h e Day (12) O. P eslier 58,5
9B e l l e d e J o ur (11) Gér. M ossé 58,5
10 Kin g d e s Aigl e s (9) D . Bœu f 57
11P e o p l e Ch o p (E1) (4) M . Ba rz a lon a 56,5
12Akt o n Cit y (6) J. Victoire 53
Favo ris : 8- 9- 7O ut s id e rs : 2- 4- 6
LONGCHAMP £RÉUNION1 - (13H05)
FEURS £RÉUNION3 - (10H55)
1 PRIX DELAFÉDÉRATION
DU CENTRE-EST
Attelé - 16.000 €- 2.225 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
12p art an t s
Favo ris : 2(Q uio s B ack) - 3(Q uo d e
Cl e rl an d e ) - 7(Q uart ès ) O ut s id e rs :
11(Q uap rice ) - 12(Q uin t e t ) - 6
(Q uo h l an t a d ' I s o p )
2 PRIX DESNARCISSES
Attelé - 12.000 €- 2.850 m - Groupe A
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
18p art an t s
Favo ris : 8(Saga d e l ' Abbay e ) - 9
(Sul t an e R o s e ) - 4
(Sam aria) O ut s id e rs : 3(Siko m a
Mag) - 15(Sp e ct acl e ) - 12(St y l e P in )
3 PRIX AUDI ROCLESAS
Attelé - 20.000 €- 2.850 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
Ordre - Multi - 2sur4
18p art an t s
Favo ris : 8(R am s ès G ès ) - 2
(Q uad ril l e d u F ut ur) - 18(O ui O ui d e
B rio uze ) O ut s id e rs : 15(O go r) - 13
(P o m o d o ro ) - 10 (P l ais ir) - 1(R o d n e y
d e s Ch arm e s )
4PRIX CARREFOURFEURS
Attelé - Femelles - 14.000 €- 2.225 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
Ordre - Quarté+ Régional - Multi Régional
15p art an t s
Favo ris : 3(R avis s an t e Me l o d y ) - 2
(R o xan a d e G én ét in e ) - 12(R is e t t e
d u B o ul ay ) O ut s id e rs : 13(R o m an e
Do e d vic) - 15(R ép ubl ique ) - 1
(R e giga)
5PRIX MOBILIERJAROZO
Monté - 12.000 €- 2.850 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
14p art an t s
Favo ris : 6(Q uièt ud e R o s e ) - 12
(P e rais n o u) - 13(P ikach u
L o ul o u) O ut s id e rs : 4(Q uin t in
Mal in ) - 5(Q uas ar d ' E co uve s ) - 3
(Q uad ril l e B l an c)
6PRIX DU CLUB FORÉZIEN
D'ENTREPRISES
Attelé - Mâles - 14.000 €- 2.225 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
18p art an t s
Favo ris : 7(R éo L an d ) - 15(R êve d e
Cars ac) - 1(R o l l in g St ar) O ut s id e rs :
16(R o i d u So l at ) - 17(R ap id e d u
Mat in ) - 5(R o bin d u T e rm e )
7 PRIX DESNARCISSES
Attelé - 12.000 €- 2.850 m - Groupe B
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
18p art an t s
Favo ris : 3(Sérén ad e Jul ry ) - 6
(Sy m p h o n ie Mo d èl e ) - 7(Sa Dée s s e
Farn ay ) O ut s id e rs : 13(Sam d e s
J acquo t s ) - 16(Sw in g d e B e rt ran ge )
- 12(Ségah )
8 PRIX DESJONQUILLES
Attelé - 12.000 €- 2.225 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
15p art an t s
Favo ris : 13(T ikal d e J ad ry ) - 6(T w is t
d e F o rge s ) - 3(T o s can e d e
Ch o is y ) O ut s id e rs : 15(T o ro n t o
Dairp e t ) - 4(T h ém is d u R e y n ard ) - 2
(T ris t an d u V al )
9 PRIX DEL'U.N.A.T.
Attelé - Amateurs - 3.000 €- 2.875 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
15p art an t s
Favo ris : 11(P h e n ix d u Ch ât e l e t ) - 14
(P ép it e Jul ry ) - 3(Q uis m ie
De co urière ) O ut s id e rs : 12(O d e l vio )
- 10 (P un ch Magic) - 4(Q uart e l e t t e )
34
HIPPISME
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
1 PRIX DE BASTIA
1 6 Rocky de l'Espoir (C. Corbineau)
2 9 Rimski Korsakov (T. Levesque)
3 8 Roy de Vore (T. Touchard)
4 3 Récital Gédé (Mlle M.-C. Mary)
11 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (6): 8,10
- Pl. (6): 2,40 - (9): 3,70 - (8): 3,60.
Trio : (6-9-8) (pour 1 €): 89,60.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (6-9):
34,00 - Pl. (6-9): 8,60 - (6-8): 12,20
- (9-8): 17,20.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (6-9):
98,30.
Trio Ordre : (6-9-8) (pour 1 €):
546,90.
2 PRIX URANIE
1 7 Tolérance (T. Duvaldestin)
2 5 Terre d'Any (J.-M. Bazire)
3 1 Tornade du Rib (D. Thomain)
4 8 The Lovely Gwen (P. Vercruysse)
10 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7):
27,80 - Pl. (7): 4,80 - (5): 1,80 - (1):
4,30.
Trio : (7-5-1) (pour 1 €): 183,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-5):
44,90 - Pl. (7-5): 11,90 - (7-1):
24,50 - (5-1): 12,70.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-5):
103,30.
Trio Ordre : (7-5-1) (pour 1 €):
1.604,10.
Classic Tiercé : (7-5-1) (pour 1 €)
Ordre: 1.302,20 €. Désordre:
113,60 €.
3 PRIX DE NEUILLY
1 2 Pedro Vici (W. Bigeon)
2 13 Nousko (J.-M. Bazire)
3 10 Of Course Ramble (G. Beaufils)
4 4 Maribou de Moitot (C. Chalon)
5 6 Nono de Crouay (M. Abrivard)
19 partants. Non partant : 1 Pacha
de Carsi.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (2): 3,50
- Pl. (2): 2,00 - (13): 1,70 - (10): 3,20.
Trio : (2-13-10) (pour 1 €): 30,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (2-13):
5,40 - Pl. (2-13): 4,20 - (2-10):
11,90 - (13-10): 11,60.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (2-13):
10,20.
Trio Ordre : (2-13-10) (pour 1 €):
99,90.
Multi : (2-13-10-4) (pour 3 €). En 4:
2.299,50 €, en 5: 459,90 €, en 6:
153,30 €, en 7: 65,70 €.
2sur4 : (2-13-10-4) (pour 3 €):
11,70 €.
4 CRITÉRIUM DES 5 ANS
1 17 Roc Meslois (P. Belloche)
2 13 Renommée d'Obret (D. Locqueneux)
3 2 Récia du Closet (S. Meunier)
4 14 Royal Lover (F. Nivard)
5 8 Revel d'Anama (N. Ensch)
18 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (17):
4,60 - Pl. (17): 2,00 - (13): 3,50 - (2):
8,50.
Tiercé : (17-13-2) (pour 1 €) Ordre:
794,50 €. Désordre: 158,90 €.
Quarté+ : (17-13-2-14) (pour
1,30 €) Ordre: 3.794,57 €. Désor-
dre: 388,83 €. BONUS (17-13-2):
60,32 €.
Quinté+ : (17-13-2-14-8) (pour
2 €) Ordre: néant. Désordre:
9.672,40 €. TIRELIRE 1.250.000 €
- Pas de gagnant. NUMÉRO PLUS
2573 BONUS 4 (pour 2 €) (17-13-
2-14): 110,40 €. BONUS 4sur5
(pour 2 €) 55,20 €. BONUS 3 (pour
2 €) (17-13-2): 29,80 €.
2sur4 : (17-13-2-14) (pour 3 €):
23,40 €.
Multi : (17-13-2-14) (pour 3 €). En
4: 2.331,00 €, en 5: 466,20 €, en 6:
155,40 €, en 7: 66,60 €.
Trio : (17-13-2) (pour 1 €): 236,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (17-13):
21,90 - Pl. (17-13): 8,60 - (17-2):
38,20 - (13-2): 69,10.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (17-13):
38,70.
Trio Ordre : (17-13-2) (pour 1 €):
414,50.
5 PRIX CAMILLE LEPECQ
1 4 Quemeu d'Ecublei (J. Carré)
2 5 Nègre du Digeon (M. Abrivard)
3 3 Or de Jade (D. Thomain)
4 2 Plenty Pocket (P.-Y. Verva)
5 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4): 1,40
- Pl. (4): 1,10 - (5): 1,80.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (4-5):
6,00.
Trio Ordre : (4-5-3) (pour 1 €):
10,90.
6 PRIX VICTOR RÉGIS
1 6 The Best Madrik (J-Et. Dubois)
2 7 Tucson (J. Verbeeck)
3 4 Torino Pierji (T. Duvaldestin)
4 2 Tonio de Fanny (E. Raffin)
7 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (6): 1,90
- Pl. (6): 1,50 - (7): 2,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (6-7):
5,30.
Trio Ordre : (6-7-4) (pour 1 €):
12,20.
7 PRIX DE GAP
1 5 Showtime (F. Nivard)
2 10 Snake Perrine (D. Thomain)
3 8 Sirocco de Chenu (G. Prat)
4 3 Serno de l'Homelet (J. Raffestin)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (5): 6,30
- Pl. (5): 2,40 - (10): 3,70 - (8): 3,20.
Trio : (5-10-8) (pour 1 €): 189,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (5-10):
57,00 - Pl. (5-10): 17,30 - (5-8):
15,10 - (10-8): 21,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (5-10):
103,10.
Trio Ordre : (5-10-8) (pour 1 €):
335,90.
8 PRIX DE BEAUGENCY
1 4 Quid de Chahains (P. Vercruysse)
2 9 Prodigious (M. J. Dubois)
3 5 Quoumba de Guez (J.-M. Bazire)
4 7 Nina de Gesvres (P.-Y. Verva)
13 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4): 2,40
- Pl. (4): 1,70 - (9): 2,50 - (5): 2,80.
Trio : (4-9-5) (pour 1 €): 32,80.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (4-9):
13,10 - Pl. (4-9): 6,00 - (4-5): 6,00 -
(9-5): 14,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (4-9):
18,90.
Trio Ordre : (4-9-5) (pour 1 €):
100,60.
Classic Tiercé : (4-9-5) (pour 1 €)
Ordre: 76,50 €. Désordre: 15,30 €.
9 PRIX DE CHAUMONT
1 14 Slave d'Ormoy (E. Raffin)
2 8 Stella Jihaime (Cédric Herserant)
3 10 Shiva des Racques (P. Vercruysse)
4 11 Sans Malice (L. Baudron)
16 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (14):
7,70 - Pl. (14): 2,30 - (8): 3,10 - (10):
5,60.
Trio : (14-8-10) (pour 1 €): 193,40.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (14-8):
40,90 - Pl. (14-8): 12,50 - (14-10):
22,80 - (8-10): 29,30.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (14-8):
101,10.
Trio Ordre : (14-8-10) (pour 1 €):
884,10.
CRAON £ HIER
1 PRIX BARON DE PIERRES
1 5 Space Blue (D. Berra)
2 7 Silverlea (J. Morel)
3 3 Splendide Bontée (W. Denuault)
4 1 Safari Rochelais (D. Verry)
7 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (5): 3,80
- Pl. (5): 2,40 - (7): 3,50.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (5-7):
19,80.
Trio Ordre : (5-7-3) (pour 1 €):
220,70.
2 PRIX DU LUDE
1 2 Courseulles (J.-B. Eyquem)
2 8 Viconstantin (Alex. Roussel)
3 4 Kajsa Kavat (S. Ruis)
4 9 Jiloka Avenue (F. Veron)
13 partants. 5 Bizertin.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (2): 1,80
- Pl. (2): 1,30 - (8): 5,10 - (4): 2,30.
Trio : (2-8-4) (pour 1 €): 81,10.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (2-8):
35,20 - Pl. (2-8): 13,60 - (2-4): 5,00
- (8-4): 26,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (2-8):
32,60.
Trio Ordre : (2-8-4) (pour 1 €):
197,10.
3 PRIX HÉLIOS QUERCUS
1 1 Silas Marner (J.-B. Eyquem)
2 4 Akrivi (M. Guyon)
3 2 Applique (F. Veron)
4 5 Morning Glory (T. Normand)
7 partants. 6 Helliniss.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (1): 2,30
- Pl. (1): 1,20 - (4): 1,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (1-4):
6,10. Rapports spéciaux (6 non par-
tant): 2,30.
Trio Ordre : (1-4-2) (pour 1 €):
9,70. Rapports spéciaux (6 non par-
tant): Gag.(1-4): 6,10.
4 PRIX RICHARD DE GENNES
1 9 Toscane (M. Guyon)
2 4 Terreur (F. Veron)
3 1 Théramène (A. Pillet)
4 7 Toi et Le Soleil (G. Avranche)
10 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9): 2,90
- Pl. (9): 2,20 - (4): 1,90 - (1): 2,40.
Trio : (9-4-1) (pour 1 €): 31,20.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-4):
17,00 - Pl. (9-4): 5,60 - (9-1): 6,10 -
(4-1): 5,50.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-4):
30,10.
Trio Ordre : (9-4-1) (pour 1 €):
256,40.
5 PRIX DE LA TOUCHE
1 3 Narjan (M. Delalande)
2 6 Corps de Garde (F. Veron)
3 10 Royale Again (M. Guyon)
4 13 Lisselan Laughter (S. Ruis)
5 5 Syrillus (A. Bourgeais)
16 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3):
25,50 - Pl. (3): 6,90 - (6): 3,70 - (10):
3,30.
Trio : (3-6-10) (pour 1 €): 204,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-6):
107,60 - Pl. (3-6): 28,60 - (3-10):
31,80 - (6-10): 13,60.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-6):
109,10.
Trio Ordre : (3-6-10) (pour 1 €):
766,60.
2sur4 : (3-6-10-13) (pour 3 €):
27,60 €.
Multi : (3-6-10-13) (pour 3 €). En 4:
2.583,00 €, en 5: 516,60 €, en 6:
172,20 €, en 7: 73,80 €.
6 PRIX OLIVIER D'ANDIGNÉ
1 1 Radian (A. de Chitray)
2 2 Qu'en Dira T'on (O. Jouin)
3 8 Roc Charolais (J. Ricou)
4 5 Qérisac de la Touche (J. Morel)
9 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (1): 7,30
- Pl. (1): 1,70 - (2): 1,80 - (8): 1,30.
Trio : (1-2-8) (pour 1 €): 10,10.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (1-2):
11,90 - Pl. (1-2): 3,70 - (1-8): 3,10 -
(2-8): 3,20.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (1-2):
25,70.
Trio Ordre : (1-2-8) (pour 1 €):
130,10.
7 SHEIK H Z AYED BIN SULTAN AL NAHYAN - PRIX CHÉRI BIBI
1 7 Kiss de Ghazal (J.-B. Eyquem)
2 1 Musharab (F. Veron)
3 2 Ibn Battuta Monlau (Alex. Roussel)
4 5 Athlète Del Sol (G. Avranche)
8 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7): 3,10
- Pl. (7): 1,20 - (1): 1,20 - (2): 1,70.
Trio : (7-1-2) (pour 1 €): 6,70.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-1): 2,80
- Pl. (7-1): 1,70 - (7-2): 3,00 - (1-2):
2,80.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-1):
5,80.
Trio Ordre : (7-1-2) (pour 1 €):
18,30.
8 PRIX DE BEAUCHÊNE
1 9 Roxalane (M. Androuin)
2 5 Risotto de Sèvres (G. Avranche)
3 8 Robinwood (L. Hoisnard)
4 2 Soleil du Soleil (M. Guyon)
4 10 Schtrounpfette (A. Fouassier)
11 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9): 8,80
- Pl. (9): 2,50 - (5): 4,60 - (8): 4,80.
Trio : (9-5-8) (pour 1 €): 292,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-5):
59,40 - Pl. (9-5): 16,40 - (9-8):
13,70 - (5-8): 24,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-5):
162,90.
Trio Ordre : (9-5-8) (pour 1 €):
795,50.
9 PRIX ALBERT GANNE - RADIO HAUTE- ANGEVINE
1 7 Iron Sheik (F. Veron)
2 13 Ozzia (A. Bernard)
3 1 Rêve Un Peu (F. Lefebvre)
4 3 Adostern (J. Guillochon)
5 15 Iron Name (S. Ruis)
16 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7):
10,30 - Pl. (7): 4,00 - (13): 12,10 -
(1): 3,20.
Trio : (7-13-1) (pour 1 €): 637,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-13):
275,00 - Pl. (7-13): 72,50 - (7-1):
18,70 - (13-1): 52,20.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-13):
521,40.
Trio Ordre : (13-1-7) ou (1-7-13)
(pour 1 €): 1.699,20.
2sur4 : (7-13-1-3) (pour 3 €):
81,60 €.
Multi : (7-13-1-3) (pour 3 €). En 4:
7.213,50 €, en 5: 1.442,70 €, en 6:
480,90 €, en 7: 206,10 €.
CRAON £RÉUNION 2 - (13H20)
1 PRIX COURANT D'AIR
S t e e p l e - c h a s e - 5 a n s - 2 4 . 0 0 0 € - 3 . 7 0 0 m
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre
1Royal Tune (E1) J. Ricou 72
2Fill The Glass P. Paysan 72
3Rox ane d e C ham p f eu M .-O. Belley 71
4Glaz ig d u Gr ag lan S. Le Franc 68
5Kotm aille R. Bonnet 68
6In Your Eyes R. Delozier 67
7D'accor d (E1) D. Berra 67
8B lack d es P r é s J. M orel 65
Favor is : 1- 2- 4O utsid er s : 5- 7
2 PRIX GENY.COM
At t e l é - 2 0 . 0 0 0 € - 2 . 2 7 5 m
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio Ordre
1Tainac C . Lassaussaye 2275
2Tina J. Leb outeiller 2275
3Twink le (P) J.-M . Bazire 2275
4Tam ar is L otois C . Dreux 2275
5Tor nad e d e L aig ne (A) L. G uinoiseau 2275
6Top o d u M oulinet (Q) V. Raim b ault 2275
7Tata d e Roz G . Donio 2275
8Tr oik a d e C oq uer ie (Q) F.-P. Bossuet 2275
9Tina d 'H er m è s (E1) A. Barrier 2275
10 Té m oig nag e S. Delasalle 2275
11Toscane d e C or d ay F. Nivard 2275
12Tex as Par is D. Dauverné 2300
13Tad jik L. G uillem in 2300
14Tip sy L ov e (P) S. Trib ourdeau 2300
15Tub er euse Folle E. Raffin 2300
16Tick et Gag nant (E1) F. G ence 2300
17Tan d 'Er ab le D. T hom ain 2300
18Tab r iz d u Theillet (Q) J.-P. M ar y 2300
Favor is : 3- 15- 14O utsid er s : 18- 5- 4
3 PRIX FANDANGO
Cours e Europ ée n n e - Mon t é -
3 0 . 0 0 0 € - 2 . 7 7 5 m
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre - Cl a s s ic Tie rc é
1Paq uik m ie A. Kloess 2775
2O r p hé e Kad esh (Q) R. G ougeon 2775
3O scar d 'Ym er J. Leb outeiller 2775
4N icos d e P é nè m e (A) A.-P. G rim ault 2775
5Q uap ucine d 'O m b r é e (E1) (Q) M . Ab rivard 2775
6N ectar d e B ootz (A) J. Dave 2775
7Q uad r o d 'A uv illier (Q) A. Barrier 2775
8Q uick d e Fontaine (E1) G . G uilb ert 2775
9O r os d u M etz (Q) C . Ferre 2775
10 M ag ic L utin G . G esret 2800
11O enolog ue T. Touchard 2800
12Q uam ar icaine C . Bouvier 2800
13Q uad r o d u Lys E. Raffin 2800
14Q ué r id a d 'H er m è s F. G ence 2800
15Pouline L é m an (A) M . Viel 2800
16Passam aq uod d y F. Nivard 2800
Favor is : 16- 13- 11O utsid er s : 12- 14- 7
4 PRIX LOUIS DE
GUEBRIANT - GRAND
CROSS- COUNTRY DE
CRAON
S t e e p l e - c h a s e c ros s - c oun t ry - L. -
5 a n s e t p l us - 7 5 . 0 0 0 € - 6. 0 0 0 m
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre - Cl a s s ic Tie rc é
1C hr iseti J. M orel 68
2N ethou (E1) A. M oriceau 68
3L if esiz e R. Delozier 68
4P hakos M . Solier 68
5A nother Jewel J.-L. C ullen 68
6O stan (E1) A. Duchêne 68
7Gold g ig S. Juteau 68
8Kam i d es O b eaux J. Ricou 68
9N inon d e Gr issay S. Paillard 66
10 Fassilad o J. Plouganou 66
Favor is : 1- 3- 8O utsid er s : 9- 10
5 PRIX INTERMÈDE - PRIX
GENDRY LOCATION FORAGE DIRIGÉ
At t e l é - Ap p re n t is e t La ds - joc ke ys -
18. 0 0 0 € - 2 . 7 7 5 m - Fin a l e
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre - Mul t i - 2 s ur4
1Pacif ic d 'Yv el (E1) S. M énard 2775
2Q uir inal d e L ar r e L. G uillem in 2775
3Q uentin d e M or g ane D.-O. Larue 2775
4Pand a d u P r ieur P. G uilb ault 2775
5Q uad C enser ie (Q) A. M arion 2775
6Q uid d u Rib B. M ichardiè re 2775
7Q uoop er d e C onné e (Q) M . C olin 2775
8Q uestone C her r y (P) L. Szczesny 2800
9P r ince The B est C . Bihel 2800
10 Q uib y d es C aillons M lle L. Heno 2800
11P r od uit Fier (E1) J. C hauvin 2800
12Q uid N ova P hé d o S. Piel 2800
13Q uar tz d e C henu E. G uib lais 2800
14P r ince M oulv ent F. Lauriè re 2800
15Q uito d e L and isacq M lle D. Besse 2800
16Q uar los A. Kloess 2800
Favor is : 7- 6- 13O utsid er s : 16- 4- 15- 3
6 PRIX DES SULK YS
G r. I I I - At t e l é - 60 . 0 0 0 € - 2 . 7 7 5 m - Fin a l e
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre - Mul t i - 2 s ur4 - Cl a s s ic
Tie rc é
1O r ne d es O liv ettes (Q) J.-P. M aillard 2775
2N ep tune B leu (Q) D. Dauverné 2775
3N uit Div ine C . C halon 2775
4Q uastillo B ello (E1) (Q) A. Barrier 2775
5M ik achu (Q) B. M ichardiè re 2775
6P r estig e Guichen (Q) G . Deniel 2775
7P r of ile d e Rossi (Q) F. Nivard 2775
8N ew Fun (Q) F.-P. Bossuet 2775
9P r estancia B ella (E1) (A) E. Raffin 2775
10 O thello d u Rib (Q) D. T hom ain 2775
11P é on For C lar a (Q) A. Randon 2775
12O lym p e M ab on (Q) C . Dreux 2800
13N ax os d e C r ennes D. Lecroq 2800
14N ice Gold d u Lys (Q) R. G ougeon 2800
15M ust d 'O liv ier (Q) M . Ab rivard 2800
16O lg a d u Dud y (A) R. M étayer 2800
17Q uinoa d u Ger s (Q) J.-M . Bazire 2800
18O thello B our b on (Q) S. Delasalle 2800
Favor is : 17- 9- 18O utsid er s : 6- 7- 10 - 5
7 PRIX CLAUDE ROUGET -
PRIX HORACE VERNET
S t e e p l e - c h a s e - 5 a n s e t p l us -
4 0 . 0 0 0 € - 4 . 2 0 0 m
Coup l é Ordre - Trio Ordre
1Rhum B r un S. Paillard 69
2S alto d u B r ed eloup W. Denuault 69
3Por to Vid é o J. C harron 68
4N iack d u L in M .-O. Belley 68
5N ed ji Vallis D. Berra 67
6S aint Fontenailles S. Le Franc 67
7S af r e L. Solignac 67
Favor is : 4- 5- 7O utsid er s : 2- 1
8 PRIX DU CRÉDIT
AGRICOLE
At t e l é - Am a t e urs - 8. 0 0 0 € -
2 . 7 7 5 m - Fin a l e
Trio - Coup l é - Coup l é Ordre - Trio
Ordre
1Pelop s Gousser ie (P) M . M . Poirier 2775
2P lay B oy d u C anter (P) M . J.J.X . Barre 2775
3Q uiss d u Goutier (Q) M . P. Bournisien 2775
4O p us P r ince (Q) M . C . Bouvier 2775
5P ip o d es Gachè r es (Q) M . D. M aucourt 2775
6O nyx d e Tyr ole (P) M . L. Dutertre 2775
7Q uilling M lle L. Delaunai 2800
8O nyx d e la N oé m ie M . E. G iraudeau 2800
9O d ine d e S ur v ie M lle E. M ascle 2800
10 Q uota d e C or v eil M . S. Deshaies 2800
11O r os d e Rêv e M . A. Péjus 2800
12O eillet d e L ar r é M . J. Renault 2800
13Palaz io Valter ne M . C .-J. M orin 2800
Favor is : 13- 7- 9O utsid er s : 4- 3- 10
VINCENNES £ HIER
DIVONNE- LES- BAINS £RÉUNION RÉGIONALE - (14H)
1 PRIX DE MEYRIN
A réc l a m e r - Cours e G - 9. 0 0 0 € -
1. 7 0 0 m
Trio - Coup l é
1King Dam d am (4) E. Bureller 57
2Kaylin (5) T. M essina 57,5
3S ilenz io C antator e (9) A. Sanglard 57,5
4Tchap ita (6) G . M illet 57,5
5U d ine d es B r ier es (7) M lle Z. Pfeil 52,5
6War d ja (2) F. Blondel 56
7Tuala (8) B. Flandrin 56
8C é lè b r e Janou (1) A. Teissieux 54,5
9S ainte B aum e (3) Y. Fournand 54,5
Favor i : 1- 2- 8- 6- 4- 5
2 PRIX CARREFOUR
MARK ET
Ha n dic a p - Cours e G - 10 . 0 0 0 € -
1. 2 0 0 m
Trio - Coup l é
1Gar r y Dancer (9) E. G ueracague 64
2Ir ish B eauty (1) G . M illet 59,5
3C ap r icia (6) E. Antoinat 58,5
4Fr è r e B ai (3) F. Forési 58
5C om p ton Ef f ect (10) A. Sanglard 54,5
6Doun H ill (8) B. Flandrin 53,5
7Tr ik i M ik i (7) M lle S. C allac 50
8S p yr os (5) M lle A. Hirel 51
9A lex enr i (2) R. Pim b onnet 50,5
10 B ib ac (4) S. M arquetti 51
Favor i : 3- 9- 8- 1- 5- 4
3 PRIX DE GENÈVE
Cours e E - 10 . 0 0 0 € - 2 . 4 0 0 m
Trio - Coup l é
1S p ace Tune (4) F. Blondel 62,5
2A ng le Dr oit (6) J. C laudic 59
3Eng ag é e (9) B. Flandrin 58,5
4Gywab ee (1) E. Antoinat 57
5S end anel (3) T. M essina 55,5
6S allenelles (8) G . M illet 56,5
7B ar atek a (5) E. Bureller 54,5
8Rose L ag oon (2) A. Larue 52,5
9Tax ila Delr o (7) F. C ham p agne 54,5
Favor i : 2- 5- 6- 1- 4- 7
4 PRIX DE LAUSANNE
A réc l a m e r - Je un e s Joc ke ys e t
Ap p re n t is - Cours e G - 8. 0 0 0 € -
2 . 4 0 0 m
Trio - Coup l é
1S hahd awar (7) R. Pim b onnet 58,5
2A ntino (5) T. M essina 59,5
3Fir st Way (1) A. Larue 57,5
4Faucon Peler in (8) M lle P. Boehm 56,5
5L 'hom m e d 'Ester el (2) Y. Bonnefoy 55,5
6C ity S tar ling (3) S. M oulin 54,5
7C ity M oon (4) T. Stosse 54,5
8Riv er B oyne (6) R. Auray 54,5
Favor i : 3- 2- 1- 8- 4
5 GRAND PRIX DE DIVONNE
BAR COCK TAIL L'APPARTE
Cours e D - 2 0 . 0 0 0 € - 2 . 4 0 0 m
Trio ordre - Coup l é ordre
1Q uattr op or te (2) F. Blondel 61,5
2Ré f ik (5) A. Sanglard 60,5
3M elisos (4) J. C laudic 60
4Z ad ouné v é es (7) T. M essina 58
5M ond ov ino (1) F. Forési 58,5
6B alajo (6) A. Teissieux 58
7Kencho (3) Y. Fournand 58
Favor i : 3- 2- 4- 5
6 PRIX DE LA MUNICIPALITÉ
Cours e G - 10 . 0 0 0 € - 2 . 4 0 0 m
Trio - Coup l é
1Tak ator i (9) E. Bureller 56,5
2Vr otos (7) J. C laudic 58
3L ir a (1) F. Blondel 57,5
4P r of essionel (8) M lle Z. Pfeil 53,5
5Ener g ie d 'A ub ois (3) B. Flandrin 56
6Kom b oloy (4) G . M illet 56
7B litssa (6) S. M oulin 52
8Dyap our (10) A. Larue 52
9Pod olie (2) E. Antoinat 54,5
10 Vettor elle (5) A. Teissieux 54,5
Favor i : 3- 2- 4- 10 - 5- 9
7 PRIX RESTAURANT DA
VINCI
Cours e G - 10 . 0 0 0 € - 2 . 0 0 0 m
Trio - Coup l é
1Wem b ley (7) A. Teissieux 58
2Rap hael Filochar d (12) F. Blondel 58
3Per le d u Tang o (2) G . M illet 56,5
4A laja (8) J. Pacifico 56,5
5S un of Dub ai (1) M m e I . Brandt 56
6L and ak an (5) E. Bureller 54,5
7P ianacci (6) A. Sanglard 56
8A p ollon d 'A ce (9) A. Larue 53,5
9P r em ier Eté (3) B. Flandrin 56
10 M em or a (10) J. C laudic 54,5
11Dehb anu (4) T. M essina 53
12Z alia (11) R. Fradet 54,5
Favor i : 2- 12- 4- 9- 1- 3
VICHY £ HIER
1 PRIX DE VENDAT
1 12 Premier de Segor (J. Matignon)
2 5 Rêve de Servette (Mlle P. Salque)
3 6 Pacific de Nacre (Mlle P. Gapteau)
4 8 Quomo du Michallet (J.-D. Ferreira)
5 13 Royskopp de Cuves (A. Marais)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (12):
11,40 - Pl. (12): 2,50 - (5): 1,90 - (6): 2,10.
Trio : (12-5-6) (pour 1 €): 35,80.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (12-5):
29,50 - Pl. (12-5): 10,00 - (12-6):
7,20 - (5-6): 5,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (12-5): 47,60.
Trio Ordre : (12-5-6) (pour 1 €): 73,20.
Multi : (12-5-6-8) (pour 3 €). En 4:
1.102,50 €, en 5: 220,50 €, en 6:
73,50 €, en 7: 31,50 €.
2sur4 : (12-5-6-8) (pour 3 €): 10,20 €.
2 PRIX RAYMOND DESPRÈS
1 3 Ulysse du Bouchet (J. Fournigault)
2 6 Uragano (R.-J. Goujon)
3 1 Ucky du Pommereux (F. Lecanu)
4 5 Union de Calix (O. Merle)
6 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 2,80
- Pl. (3): 1,70 - (6): 2,80.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-6): 15,90.
Trio Ordre : (3-6-1) (pour 1 €): 47,70.
3 PRIX DE L'ASSOCIATION DES ELEVEURS DE TROT DU CENTRE- EST
1 9 Te Quiera Rânaise (Mlle H. Besson)
2 10 Telle de Faverol (F. Lecanu)
3 11 Très Parisienne (Loris Garcia)
4 6 Taïga du Loiret (L. Lerenard)
12 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9): 8,90
- Pl. (9): 2,40 - (10): 2,10 - (11): 3,00.
Trio : (9-10-11) (pour 1 €): 30,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-10):
15,90 - Pl. (9-10): 6,80 - (9-11):
10,30 - (10-11): 7,10.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-10): 43,50.
Trio Ordre : (9-10-11) (pour 1 €):
169,70.
A l’heure où nous met­
tons sous presse, les
autres courses à Vichy ne
sont pas encore courues.
35
MAGAZINE
PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE. Grandes rencontres et émotions fortes garanties.
LavalléeperduedeSimbai
Colonisation. « Les Blancs nous ont donné des perles, du
sel, des allumettes, des rasoirs et des habits en cadeau...»
Akar Kapur. Le long casque entièrement recouvert de
carapaces de scarabée peut dépasser un mètre de hauteur.
L
orsque les premiers
hommes blancs sont
arrivés dans notre val-
lée, se souvient Devi Ianai,
« nous avons eu tellement
peur que nous nous sommes
tous enfuis du village. Hom-
mes, femmes, enfants, co-
chons... Nous avons dormi
pendant des nuits dans la fo-
rêt car nous pensions qu’ils
étaient des démons sortis de
terre pour nous dévorer.»
Alors qu’il redonne vie à
ses souvenirs, les anciens du
hameau de Murki acquies-
cent de la tête en grignotant
des patates douces.
Aux confins de la province
de Madang sur les contre-
forts montagneux de la chaî-
ne de Bismark, la vallée de
Simbai constitue l’une des
régions les plus isolées de Pa-
pouasie-Nouvelle-Guinée. Il
y a à peine un demi-siècle, ce
microcosme coupé du mon-
de ne connaissait ni le verre,
ni le fer. En contact plus ou
moins régulier avec le mon-
de occidental depuis les an-
nées 1960, ce territoire en-
cl avé compt e par mi l es
derniers à avoir été exploré
par les prospecteurs miniers
et les officiers australiens qui
finirent par y installer un
poste avancé aumilieud’une
nature particulièrement in-
hospitalière et sauvage.
Cinquante ans plus tard, la
station de Simbai se résume
toujours àbienpeude chose.
Une piste d’aérodrome her-
beuse, enchâssée entre deux
pics rocheux, quelques cases
faisant offices d’échoppes,
un petit poste de police, une
école et un dispensaire. Rien
de plus.
Belles mais ingrates, ces
terres sont celles des Ka-
lams, une tribu d’environ 15
000 i ndi vi dus r épar t i s
autour de la vallée principa-
le de Simbai qui débouche
sur le fleuve Ramu. Tous, ou
presque, vivent encore dans
des maisons caractéristiques
faites de karuka, de solides
feuilles du Pandanus. Sym-
bole de la culture kalam, les
parures extrêmement élabo-
rées font la fierté des an-
ciens.
Souvent misérables, crédu-
les et impressionnés par les
prouesses techniques de
l’Occident, les Papous n’ont
pas besoi n de beaucoup
pour se laisser convertir.
Pour une vie un peu moins
dure, ils seraient prêts à tout.
Même à vendre leur âme au
diable. « Les missionnaires
disent qu’il faut que nous
cessions de porter nos paru-
res et de danser dans les mai-
sons communautaires. Que
nos coutumes ne sont pas les
bonnes. Que nous vivons
dans le péché. Que si nous
allons à l’école et que nous
croyons en leur Dieu, nous
serons aussi riches que les
Blancs » semble regretter
Amos Wombep, un chef du
village de Kanange. « Ils
nous parlent sans cesse d’un
Blanc très puissant qui s’ap-
pelle Jésus Christ... Mais on
ne l’a toujours pas vu. »
MARC DOZIER
Sous l’influence des évan­
gélistes depuis une vingtai­
ne d’années, la vallée per­
due de Simbai témoigne de
l’évolution foudroyante des
sociétés traditionnelles.

Avec la paix
a commencé le
temps des hommes
blancs et du
changement. ”
Malup Kebeln un ancien du
hameau de Murki
1 À Niugunt, les
hommes participent
au Kalam Cultural
show, avec leurs
impressionnantes
parures. photo Marc Dozier
2 Dans sa case le
vieux Samson Koino
prépare sa coiffe,
couverte de plusieurs
centaines de
carapaces de
scarabées. photo M.Dozier
2
1
PRATIQUE
l YARRIVER
SingaporeAirlinespropose
unvol quotidienenAirbus
A380 entrePariset Singapore
dont deuxpermettant une
correspondanceavecla
compagnieAir Niugini pour
Port Moresby.
www.singaporeair.fr ouau
0821 230 380.
Air Niugini : (00 49) 69 63 40
95 (demander KatrinPottier).
l VOYAGISTES
Spécialistedes circuits
aventureux, Tamerapropose
troisséjoursenimmersion
chez l’habitant.
Leséjour de24 jours« Du
fleuveSépik auHautes­
Terres» proposéà partir de6
090 € offre­ dansdes
conditionssimples­ un
panoramatrèscomplet. Tél.
04 78 37 88 88 (demander
JérômeKotry)
www.tamera.fr
l ADRESSE UTILE
L’officedetourismeet la
compagnienationaleAir
Niugini sont regroupésdans
lesmêmes bureauxen
Allemagne. L’unedes
employées, KatrinPottier,
parlecouramment français.
Envoi debrochureset de
cartesgratuitement.
Kaiserstr. 47 ­ 60329
Francfort Allemagne
Tél. (00 49) 69 63 40 95
www.pngtourism.de
l GUIDE
LePetit Futé­ 2010 ­ 18 €
Leseul guideenFrançais
l ÀSAVOIR
Nepassortir aprèslecoucher
dusoleil danslesvilles, ne
pass’aventurer seul dansdes
zonesisoléeset nepas
exhiber d’objetsdevaleur.
Demander conseil à un
médecinspécialistedes
régionstropicales pour un
traitement préventif contrele
paludisme.
£Animaux. Les Français dépensent chaque année sans compter pour leurs animaux de
compagnie, de 600 € pour un chat à 800 € pour un chien de taille moyenne. À lire en page 38
36
MAGAZINE / MULTIMÉDIA
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
A
u premier rang des
« iPadkillers » ou
« t ueurs d’ i Pad »
présentés à l’occasion de
l’undes plus importants ren-
dez-vous mondiaux d’élec-
tronique grand public : le
Galaxy Tab du Sud-Coréen
Samsung, dévoilé devant
une salle comble.
Les Sud-Coréens ont choi-
si une troisième voie entre
téléphone portable et tablet-
te, avec leur appareil à écran
tactile de 17,78 centimètres
d e d i a g o n a l e c o n t r e
22,86 cm pour son concur-
rent californienet 380gram-
mes, presque deux fois plus
léger que l’iPad.
L’appareil blanc et noir
sert à téléphoner, faire des
photos, naviguer sur Inter-
net, regarder des films, lire
des journaux en ligne etc., a
souligné Samsung.
L’inconnue reste son prix,
avec des estimations allant
de 690 euros pour la presse
spéci al i sée f rançai se, à
799 euros pour la presse al-
lemande, soit un prix plus
élevé en moyenne que celui
de l’iPad. Samsung annonce
une commercialisation en
Europe dès septembre.
Le groupe sud-coréenn’est
pas le seul à avancer ses
pions au cours du salon,
ouvert à la presse jeudi et
qui accueillera profession-
nels et grand public à partir
jusqu’au 8 septembre.
L’accessibilité pour le
Français Archos
Le français Archos, qui
présente toute une gamme
de tablettes tactiles, joue,
lui, sur l’accessibilité, avec
un appareil d’entrée de gam-
me annoncé à moi ns de
100 euros.
L’allemand E-noa est éga-
lement suivi de près par les
experts du secteur, tout
comme l es poi ds l ourds
américain Dell et taïwanais
Asus, qui ont déjà sorti des
tablettes.
Les allées de l’Ifa bruis-
sai ent aussi j eudi de ru-
meurs sur les intentions de
Toshiba.
Pas sûr toutefois que ces
lancements en rafale par-
viennent à « tuer l’iPad »,
tant la tablette d’Apple a pris
de l’avance.
Le s Amé r i c a i ns , q u i
brillent par leur absence à
l ’ If a comme à toutes l es
grandes foires internationa-
les, une stratégie qui leur
permet de mieux gérer leurs
effets d’annonce, ont écoulé
plus de 3 millions d’exem-
plaires de leur produit.
L’iPad « a au moins un an
d’avance », parce qu’Apple
produit à la fois l’appareil et
son système d’exploitation
iOS, ce qui permet « une
harmonie parf aite entre
hardware et software », ex-
plique à l’AFP Jörg Wirtgen,
du magazine spécialisé c’t.
La plupart des modèles
concurrents présentés à l’Ifa
fonctionnent avec le systè-
me Android de Google, qui
selonM. Wirtgenest à la pei-
ne « pour des écrans de
grande taille », du moins
dans sa version actuelle.
Quant au géant Microsoft,
qui veut aussi se lancer dans
la course, il a « un bon systè-
me d’exploitation pour les
téléphones portables, mais
il est encore loin en ce qui
concerne les tablettes », se-
lon le spécialiste.
Si elles ne devraient donc
pas faire de tort dans l’im-
médiat au modèle d’Apple,
les tablettes dévoilées à Ber-
lin pourraient sonner le glas
d’un autre équipement : les
lecteurs de livres électroni-
que s c omme l e Ki ndl e
d’Amazon, ou l’e-Reader de
Sony, dont une nouvelle ver-
sion est présentée à l’Ifa.
Ces appareils « ont leurs
avantages, ils sont plus lé-
gers, moins chers, ont plus
d’autonomie et offrent un
confort de lecture même en
pl ei n sol ei l . Mai s i l s de-
vraient rester un produit de
ni che », pronosti que M.
Wirtgen.
TABLETTES. Le salon technologique Ifa de Berlin s’est ouvert jeudi.
«Sus àl’iPad», lemot d’ordre
Le salon des technologies
Ifa de Berlin s’ouvrait jeudi
et pl usi eurs fabri cants y
présentent des concurrents
de la populaire tablette mul­
timédia d’Apple.
Le salon est l’occasion de comparaison.
Photo Wolfgang Kumm/DPA/MAXPPP
ENBREF
IPAD
La Nasa lance une appli-
cation gratuite
Après l’ iPhone et l’ iPod
Touch, la Nasa offre désor-
mais un programme gratuit
sur l’iPad, la tablette infor-
matique d’Apple, a annon-
cé jeudi l’agence spatiale
américaine.
Ce programme, bapt i sé
NASA App HD, est dispo-
nible dans les magasins Ap-
ple, précise l’agence dans
un communiqué publié sur
son site internet.
« Notre but avec notre pre-
mi er programme NASA
App était de fournir les in-
f ormat i ons sur l es mi s-
sions, des images, des vi-
d é o s e t l e s d e r n i è r e s
nouvelles de la meilleure
mani èr e pos s i bl e pour
l’iPhone et l’iPod Touch »,
a expliqué Jerry Colen, res-
ponsable du projet NASA
App.
« Nous avons maintenant
renforcé et étendu ce pro-
gramme pour y inclure da-
vantage de contenu et vrai-
ment exploiter l’écran plus
grand de l ’ i Pad », a- t - i l
ajouté.
La dernière application
iPad de la Nasa offre
ainsi des vidéos en direct
alimentées par la chaîne de
télévision de l’agence, les
calendriers de lancements,
des informations sur les
mi ssi ons en cour s, des
cartes, des vidéos à la de-
mande tirées des archives
de l’agence spatiale, des
films et des milliers d’ima-
ges.
Un site internet détaillant
les contributions financiè-
res pour aider les pays les
plus vulnérables à faire face
aux changements climati-
ques a été créé afin d’appor-
ter plus de transparence sur
les fonds promis lors du
sommet de Copenhague, a-
t-on appris vendredi à Ge-
nève.
Le site a été initié par les
Pays-Bas et révélé à l’occa-
sion de la réunion informel-
le de deux jours sur le finan-
cement de la lutte contre le
réchauffement climatique,
organisé par le Mexique et
la Suisse à trois mois du
grand sommet de l’ONU à
Cancún.
Son objectif est de faire le
suivi des 30 milliards d’aide
promis entre 2010 et 2012
par les pays industrialisés
aux plus vulnérables lors de
la dernière grande confé-
rence onusienne sur le cli-
mat au Danemark en dé-
cembre 2009.
Le s i t e « appor t e une
transparence sur l’origine,
les montants et l’utilisation
des fonds qui vont aux pays
en développement afin de
les aider à lutter contre les
chang e me nt s c l i mat i -
ques », a expliqué la minis-
tre de l’Environnement des
Pays-Bas, Tineke Huizinga.
Consulté, www.faststartfi-
nance.org indiquait vendre-
di que le Royaume-Uni, le
Danemark, les Pays-Bas, la
Norvège ainsi que la France
ont réuni jusqu’à présent
2,5 milliards d’euros. L’Alle-
magne a de son côté promis
1,26 milliard d’euros.
Les bénéficiaires en sont,
selon le site, 27 pays pau-
vres ou émergents, tels que
le Bangladesh, le Brésil,
l’Éthiopie, l’Inde, l’Indoné-
sie, le Maroc ou encore les
Philippines.
L’officialisation de ces
montants était attendue
comme une preuve de l’en-
gagement des pays dans le
processus de négociations
sur le climat qui a vécu des
heures difficiles à Copenha-
gue.
Il s’ agit d’ un « premier
pas » qui « apportera l a
confiance que les promes-
ses sont tenues », a souligné
Mme Huizinga lors d’ un
point de presse, estimant
qu’il y aurait « beaucoup
pl us de pays avant Can-
cún » sur le site à l’image de
la France qui s’y est inscrite
vendredi.
La plus haute responsable
de l ’ ONU sur l e cl i mat ,
Christiana Figueres a salué
cette initiative, estimant
« particulièrement urgent
d’avoir des clarifications
sur les sources » et leur uti-
l i sati on pour rét abl i r l a
confiance des gouverne-
ments.
INTERNET
Climat : unsitepour plus detransparencesur les aides
Le site apporte
une transparence
sur l’origine,
les montants
et l’utilisation
des fonds.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SCIENCES / MAGAZINE
37
Avec Science et vie
Numéro de septembre
actuellement en vente
À LIRE CE MOIS-CI
L
e 15 avril dernier, au
centre spatial Ken-
nedy de cap Canave-
ral, Barack Obama a fixé un
nouvel objectif à la Nasa :
envoyer des hommes hors
du domai ne t er r est r e –
d’abord vers un astéroïde, à
l’horizon 2025, puis en orbi-
te autour de Mars, vers 2035.
À la différence des précé-
dents projets, les efforts vont
être concentrés sur le voyage
interplanétaire d’un équipa-
ge, et nonplus sur sondébar-
quement. En pratique, il
s’agira donc d’envoyer vers
Mars un vaisseau composé
d’au moins deux modules
d’habitation et de deux cap-
sules pour le retour sur Terre
(pour faire face à d’éventuels
soucis techniques), d’un en-
semble propulsif et d’un mo-
dule de servitude assurant la
production énergétique et le
contrôle thermique, une ar-
chitecture qui n’est pas sans
rappeler une version réduite
de l’actuelle Station spatiale
internationale (ISS).
Un débarquement ulté-
rieur pas mis de côté
Outre une faisabilité qui
semble plus à la portée des
ingénieurs de la Nasa, en
quoi envoyer des hommes
autour de Mars présente-t-il
un intérêt ? Simple. En pre-
mier lieu, cela permet d’ac-
quérir les technologies et les
connaissances nécessaires à
un débarquement ultérieur
qui, s’il n’est pas encore pla-
nifié, n’est pas mis de côté.
Contrairement au retour sur
la Lune, ce programme se
concentre sur l’essentiel : dé-
velopper de nouvelles tech-
nologies. Concrètement, il
va falloir mettre au point les
blindages qui protégeront les
astronautes des hauts ni-
veaux de radiationhors de la
bulle protectrice de la ma-
gnétosphère terrestre. Pour
la première fois, il faudra
aussi gérer une mission spa-
tiale en autonomie, car la
distance avec la Terre empê-
chera les liaisons instanta-
nées avec les centres de con-
trôle. En raison de la durée
prévue – entre dix-huit mois
et deux ans –, des mesures
devront aussi être prises
pour protéger les astronau-
tes des effets néfastes de la
microgravité (traitement mé-
dicamenteux, exercices phy-
siques, passages réguliers
dans une centrifugeuse em-
barquée). Enfin, sans ravi-
taillement possible, la ges-
tion des ressources du bord
sera de première importan-
ce, que ce soit pour la nourri-
ture ou pour les pièces de re-
change des équipements.
Si la présence humaine
n’apporte aucune valeur
ajoutée à l’observation de la
planète depuis l’orbite, qui
est déjà menée efficacement
par des sondes automati-
ques, l’équipage pourra res-
ter en contact permanent
avecunouplusieurs sites àla
surface et télécommander
en direct des équipements
d’exploration robotiques.
Avec, à la clé, ungainde pro-
ductivité significatif. Enfin,
même s’ils ne se posent pas
sur Mars, les astronautes
pourront se livrer àl’explora-
tion in situ des lunes Phobos
et Deimos, qui ne nécessite-
ra pas de réels atterrissages
et décollages, les vitesses à
atteindre pour quitter les
deux lunes n’étant respecti-
vement que de 40 et 20 km/
h.
Un bon accueil
en Europe
L’annonce de cette nouvel-
le « feuille de route » améri-
caine a été bien accueillie en
Europe. En premier lieu par-
ce qu’elle va permettre l’ex-
tension de l’exploitation de
laStationspatialeinternatio-
nale aumoins jusqu’en2020.
Qui plus est, la réalisation
d’une infrastructure d’explo-
ration modulaire permet
d’envisager plus facilement
une coopération internatio-
nale. Or, les Européens, qui
ont privilégié l’option mar-
tienne à l’option lunaire de-
puis longtemps, ont dévelop-
pé des capacités qui leur
permettront d’arriver bien
plus forts à la table des négo-
ciations qu’autrefois. Parmi
les technologies qu’ils peu-
vent apporter figurent no-
tamment les modules pres-
surisés et les systèmes de
survie régénératifs qui per-
mettent d’assurer des condi-
tions de vie acceptables pour
les astronautes en filtrant et
en recyclant l’air et l’eau. Par
ailleurs, le programme de
cargo ravitailleur ATV, dont
le premier modèle a volé en
2008, a donné à l’Europe la
maîtrise des rendez-vous et
des arrimages automatiques,
qui faciliteront assemblage
et exploitation de structures
importantes en orbite. Des
démonstrateurs technologi-
ques sont également prévus
pour la rentrée atmosphéri-
que à grande vitesse lors du
retour sur Terre ou de l’arri-
vée autour de Mars. Enfin,
les Européens ont une forte
expérience dans les aspects
biomédicaux nécessaires à
l’expédition tels que la lutte
contre les effets de la micro-
gravité, ou encore la prépa-
ration à l’isolement avec la
mission Mars 520, en coopé-
rationavec laRussie, qui ver-
ra six volontaires rester en-
f ermés dans un cai sson
pendant dix-huit mois. Sans
oublier le recyclage et la ges-
tion des ressources en eau et
nourriture avec des expéri-
mentations menées dans la
station polaire de Concor-
dia. Autant dire que les élé-
ments semblent réunis pour
que quelques représentants
choisis et particulièrement
entraînés accomplissent un
nouveau grand pas pour
l’humanité.
D’APRÈSSTEFANBARENSKY
ESPACE. Après la lune, un autre astre fait rêver les astronautes
LaNasamet lecapsur Mars
Le nouvel obj ect i f ser a
d’ envoyer ver s Mar s un
vai sseau composé d’ au
moins deux modules d’ha­
bitation et de deux capsules
pour le retour sur Terre.
Cette nouvelle « feuille de route » américaine va permettre l’extension de l’exploitation de la
Station spatiale internationale au moins jusqu’en 2020. Photo Nasa
LANATURE
ENQUESTION
INSOLITE
Pourquoi respirer de l’hé-
lium modifie la voix ?
Peut-être avez-vous déj à
fait l’expérience d’inhaler le
gaz contenu dans un ballon
gonflé à l’hélium et consta-
té ce phénomène : quand
vous parlez juste après, vo-
tre voix paraît beaucoup
plus aiguë qu’à l’ordinaire,
comme si elle sortait tout
droit d’un dessin animé. Ef-
fet drolatique garanti…
L’explication ? Elle tient à
ce que ce gaz est moins den-
se que l’air.
Plus précisément, la vibra-
tion d’un objet – les cordes
vocales en l’occurrence –
met en mouvement le mi-
lieu dans lequel il se trouve
– ici, un gaz –, ce qui pro-
duit une onde sonore. Cel-
le-ci se déplacera d’autant
plus vite que le milieu est
peu dense.
Or, la hauteur d’un son (sa
fréquence) dépend de la vi-
tesse à laquelle il se dépla-
ce. Ainsi, la voix paraît-elle
plus haut perchée lorsque
la cavité phonatoire est em-
plie d’hélium (densité 0,18)
que lorsqu’elle contient de
l’air (densité de 1,29).
Reste qu’il n’est pas anodin
d’inhaler de l’hélium. Non
que ce gaz inerte soit toxi-
que, mais l’inhalation d’une
trop grande quantité peut
provoquer une suffocation
par manque d’oxygène. Il
ne faut surtout pas l’inhaler
di r ect ement à l a sor t i e
d’une bonbonne sous pres-
sion, cela pourrait provo-
quer une embolie pulmo-
naire ou cérébrale.
D’APRÈS A.C.
38
MAGAZINE / ANIMAUX
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
L
es Françai s, cham-
pions européens de la
possession animale,
dépensent sans rechigner
pour leurs chiens et chats en-
tre vétérinaire, nourriture et
toilettage. « Avoir un chien
ou un chat, c’est un vrai bud-
get », souligne Gislaine Jan-
çon, secrétaire générale ad-
jointe du conseil national de
l’Ordre des vétérinaires. Au
moins 800 euros pour un
chien moyen et 600 euros
pour un chat, selon les pro-
fessionnels animaliers.
Plus gros poste de dépen-
ses, le budget alimentaire : il
faut compter 400 euros par
an pour un chien moyen
nourri aux croquettes, mais
plus de 1 300 euros s’il con-
somme de la pâtée en boîte,
selon Mme Jançon. Quant
au chat, réputé fin gourmet,
son régime coûte toutefois
deux fois moins cher.
«Les frais vétérinaires sont
élevés la première année de
vie de l’animal et lorsqu’il
vieillit car comme les hom-
mes, les animaux dévelop-
pent des maladies », expli-
que Gislaine Jançon.
5 % d’animaux assurés
Pour les jeunes animaux
qui doivent être immatricu-
lés (tatouage ou transpon-
deur), il faut prévoir environ
75 euros. Des dépenses aux-
quelles s’ajoutent les vaccins
- soit quelque 80 euros -, et
des frais de stérilisationet de
c a s t r a t i o n : e n v i r o n
150 euros pour une chatte,
entre 250 et 450 euros pour
une chienne, 75 euros pour
u n c h a t , e n t r e 1 3 0 e t
230 euros pour un chien.
Dans sa clinique vétérinai-
re de l’Isle-Adam, le docteur
Jean-Pierre Camadro qui
« voit les animaux une fois
par an quand tout va bien »,
applique le tarif d’une cin-
quantaine d’euros pour une
simple consultation. « Lors-
qu’un animal est malade, les
frais vétérinaires peuvent ex-
ploser pour atteindre plus de
3 000 euros pour les grosses
interventions chirurgica-
les », raconte le vétérinaire,
rappelant que « la profes-
sion de vétérinaire n’a pas
d’entente tarifaire ». Pour
faire face aux dépenses de
santé, certains maîtres pré-
voyants souscrivent une as-
surance pour leurs bêtes, un
domaine où les Français
sont à la traîne par rapport à
leurs voisins européens.
«Seulement 5%de chiens et
de chats sont assurés en
France, contre 45 %dans les
autres pays européens », dé-
plore Hubert Derai, prési-
dent de la société HD Assu-
rance.
« Nous offrons cinq ou six
formules de garanties pour
un coût mensuel de neuf
euros pour la seule couver-
ture des risques d’accidents
et de 16 euros maximum
pour la couverture la plus
complète (soins médicaux,
analyse médicale, interven-
tions chirurgicales) », indi-
que-t-il. Les animaux peu-
vent être assurés dès leur
naissance mais pas au-delà
d’une dizaine d’années, en
raison de leur espérance de
vie, 15 ans pour un chien, 20
ans pour un chat.
Les chiens à poils longs se
rendent aussi chez le toilet-
teur pour un soin, une épila-
tion ou une coupe. « Il faut
compt er envi r on 35 et
45euros pour une coupe à la
t ondeuse et ent r e 45 et
60 euros pour une coupe
aux ciseaux », dit Sandra
Goyon, toiletteuse en région
Rhône-Alpes.
« Les tarifs appliqués par
les quelque 3 000 profes-
sionnels varient du simple
au double, selon qu’ils sont
installés en ville ou à la cam-
pagne», poursuit-elle.
Enf i n, Laurence Reco-
quillay, vétérinaire à Do-
mont (Val - d’ Oi se) se di t
« surprise de constater le
nombre de jouets et de gad-
gets que les gens achètent
pour leurs animaux ».
BUDGET. Les Français dépensent sans compter pour leurs animaux de compagnie.
Ces chers chiens et chats
De600euros pour unchat, à
800 euros pour un chi en
moyen, par an et en moyen­
ne, les animaux domesti­
ques coûtent chers.
dans
votre
journal
Supplément
gratuit
Journées
du
Patrimoine
le 10 septembre prochain
2
3
2
6
3
2
4
« Avoir un chien ou un chat, c’est un vrai budget». Photo d’ilustation Fotolia
Des propriétaires
engagent même
des frais
d’obsèques pour
leurs compagnons.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LIVRES / MAGAZINE
39
Humour
La bonne excuse
Perles de mauvaise foi et
fautes d’orthographe…
Patrice Romain, enseignant
directeur d’école a recueilli
pendant vingt ans les billets
des parents, tour à tour drôles, émouvants
ou agressifs... Des écrits naïfs, méprisants
ou condescendants et très drôles.
MOTS D’EXCUSE, LES PARENTS ÉCRIVENT AUX
ENSEIGNANTS, DEPATRICEROMAIN, FRANÇOIS
BOURINÉDITEUR, 128 PAGES, 14 €.
Témoignage
Uneautreécole
À94ansellecontinueàmiliter
pour uneécoledifférente.
ÉmilienneGuillamaétél’une
despionnièresde
l’enseignement « Freinet ».
Aujourd’hui elleracontesessouvenirsd’école,
maisaussi lesaubergesdejeunesse, laguerre
et l’éducationpopulairequ’elledéfend.
MIMI GUILLAM, CAHIERSDEVIE,
DECATHERINEECOLE­BOIVIN, ÉD. PRESSES
DELARENAISSANCE, 310PAGES, 18€.
Jeunesse
La vengeance d’Emma
Le désespoir amoureux mène
parfois sur d’étranges
chemins. Et peut transformer
une fille en hacker piratant le
journal du lycée par exemple.
Ou en adepte de blog. La
« Napoléonienne de l’amour » est parfois
très drôle et va venger toutes les lycéennes
plaquées par leur copain.
LYCÉEOUT, DECLAIRELOUP,
ÉDITIONS PLONJEUNESSE, 242 PAGES, 16 €.
E
lle est, paraît-il, née de
l a côt e du premi er
homme, et d’elle vient
pourtant le scandale…Ève
était sensuellement représen-
tée nue sur tympanduportail
l at éral de l a cat hédral e
d’Autun, aux côtés d’Adam,
jusqu’à ce que des chanoines
unpeuprudeslesfassent enle-
ver… raconte Didier Cor-
naille, danssondernierouvra-
ge. On ne retrouva au début
duXX
e
siècle que lasculpture
d’Ève. Adam– et le diable –
sont toujours cachés. Une tra-
me qui avait de quoi inspirer
unromancierunbrinphiloso-
phedoubléd’unpassionnéde
l’histoire autunoise. Voilà
donc Didier Cornaille qui
plonge dans cette époque
troubledelafindusecondem-
pire. Quandles «carbonari »
devenus « charbonniers » au
cœur du Morvan ; où tout
était possibleet oùl’oncroyait
enl’éducation. OùunAméri-
cainveut racheter lelinteau…
et échoue. Ouf ! Oùlaréappa-
ritiond’Ève resplendissante,
alorsmêmequ’Adamet ledia-
ble sont toujours cachés dans
la forêt profonde prend une
joliesignificationsymbolique.
Didier Cornaille fait partie
des écrivains invités lors de la
3
e
éditiondeLivres enVignes,
au château du Clos de Vou-
geot, les 25 et 26 septembre
prochains. Ce sera l’occasion
de la rencontrer. Et de lui po-
ser des questions…
JOCELYNEREMY
Adamenhéritage, de Didier
Cornaille, éditions Presses de la
Cité, 278 pages, 19 €.
DIDIERCORNAILLE
Lesourired’Ève
Comment conjuguer terroir,
histoire, et vrai roman pres­
que policier ? Didier Cor­
naille s’en charge avec sa
gouaille habituelle.
Didier Cornaille, l’écrivain bourguignon. Photo LBP
Unautre Bourguignonque
Didier Cornaille s’est laissé
séduire par l’Ève échappée
de la cathédrale Saint-Laza-
re à Autun, c’est Bernard
Morot - Gaudr y. Mai s l e
sculpteur et l’historien d’art
qu’il est ena tiré une histoire
totalement différente : il
s’est attaché, lui, à l’auteur
présumé de la sculpture,
Gi sl ebertus. Un homme
dont on ne sait qu’une cho-
se, c’est qu’il avait un talent
certain. Autant dire que por-
te était ouverte pour l’imagi-
nation de l’auteur, qui re-
crée l’atmosphère de cette
haute époque du XII
e
siècle,
et en particulier la vie sur le
chantier de construction de
la cathédrale.
Ombeline et Melisande
luttent pour être l’image de
cette Ève. Abélard et Héloï-
se sont parties prenantes
aussi de cet étonnant roman
qui mêle érudition et machi-
nation policière.
Le livre est disponible à Di-
jon à la librairie Privat et au
Duché de Bourgogne à Di-
jon et bien sûr à l’office du
tourisme d’Autun.
J. REMY
La Tentation d’Ève,
de Bernard Morot­Gaudry,
365 pages, 26 €.
BOURGOGNE
Histoires devieet d’art
S i v o u s
n’avez ja-
mais lu de
r o m a n
d’Arnaldur
I ndr i da -
son, c’est le
mo me n t
de vous y mettre. Car cet
auteur venu d’ Isl ande
(comme son nom l’indi-
que) est deceuxàretenir : il
trouve moyen de s’interro-
ger sur le deuil et la mort à
travers des romans qui res-
tent des polars. Hypother-
mie ne fait pas exception,
qui permet deretrouver Er-
landur et ses problèmes
existentiels. Du même
auteur, onpeut lire L’Hom-
medulacet Hiver arctique.
Hypothermie, d’Arnaldur
Indridason, traduit
de l’islandais par Eric Boury,
éditions Métailié, 19 €.
n
LE
POLAR
Leslacs
D a n t è s
n’est plus
Edmond…
mais pour-
suit saven-
g e anc e !
Après une
belleopérationchirurgicale
qui letransforme, Dantès
(c’est letome4) comprend
quelapartieseraplusdiffici-
lequeprévue. Unpolar fi-
nancier qui reprendenla
modernisant l’histoiredu
comte de Monte-Cristo.
Machinationset vengean-
cessontauprogramme.
Dantès, tome 4, Poursoldede
toutcompte, d’ErikJuszezak,
PierreBoisserie, Philippe
Guillaume, chezDargaud,
10,95€.
n
LA
BD
La vengeance
POTINS
BOURGUIGNONS
GÉRARD
CALMETTES
«Brèves de campagne »
Il y a une vingtaine d'années,
Gérard Calmettes quittait la
capitale et s'installait dans un
village de Bourgogne. Et,
presque aussitôt, il livrait ses
premières impressions avec
"Un Parisien à la campagne":
la découverte d'une vie nou-
velle, simple et saine.
Certes, il avait continuéàécri-
re sur différents sujets, et sur
certains hommes (Lamartine,
Jules Roy, Maurice Clavel,
EnricoMacias), mais il aimait
revenir à son terroir. Et voici
que, tout récemment (sortie
en librairie le 26 août), les
"Brèves deBourgogne" ont vu
le jour.
C'est la vie dans un village de
Bourgogne de 4 à 500 âmes.
L'auteur se plaît à aller cher-
cher son pain le matin, à ren-
contrer uncopain, àéchanger
quelques mots avec lui. Visite
aussi à une cave où, avec des
gestes d'amour, le viticulteur
tire une bouteille "plus rougis-
sante qu'une rosière".
Le livre se présente sous for-
me d'une vingtaine de petits
tableaux de quatre à cinq pa-
ges pleines d'humour, de sa-
gesse et de philosophie.
Gérard Calmettes se montre
un observateur attentif des
scènesdelacampagne. Sonli-
vre est un hymne à la terre,
mais aussi un hymne à la lan-
gue française, que l'auteur
aime et fait aimer. Il enfile les
belles phrases comme on en-
file des perles. pour son plus
grand bonheur, et aussi pour
le nôtre.
Un livre à lire lentement, un
chapitre chaque soir, pour
bien apprécier la pureté d'un
style.
BURGONDE
Brèves de campagne. 126
pages. 14 euros. Michalon
Editions 14 rue de Lancry,
75010 Paris. Tél: 01-40-40-
40-63.

Je ne pourrais vivre ni ailleurs
qu’au contact quotidien de la société
rurale, ni autrement que dans son
observation inquiète. ”
40
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ENBREF
AÉRONAUTIQUE
De la Lorraine
à l’Angleterre
en ballon à gaz
Trois aéronautes vont ten-
ter, aujourd’hui, de repro-
duire, un siècle plus tard,
l’exploit de l’aventurière
Marie Marvingt, la seule à
ce jour à avoir relié Nancy à
l’Angleterre en ballon à gaz.
Benoît Pelard, un hôtelier
passionné de montgolfière
sera accompagné de Lau-
rent Lajoye, qui s’est illustré
il y a dix ans par un vol tran-
satlantique en rozière (bal-
lon mixte composé d’un bal-
l o n à g a z e t d ’ u n e
montgolfière), et Sébastien
Rolland, champion du mon-
de des ballons à gaz.
CINÉMA
Terry Gilliamcroit toujours
à son Don Quichotte
Le réalisateur Terry Gilliam
veut toujours réaliser son
film sur Don Quichotte,
malgré la « malédiction »
supposée qui a fait avorter
le projet à plusieurs reprises,
a-t-il annoncé, hier, au Festi-
val du film américain de
Deauville, dont il est invité
d’honneur. Gilliam, 69 ans,
a dû renoncer au début de
l’été à une nouvelle tentati-
ve d’adaptation du roman
de Cervantès, annoncée à
Cannes en mai, en raison
d’un problème de finance-
ment. Le casting compre-
nait notamment Robert Du-
val l et Ewan McGregor,
acteurs qu’il a indiqué espé-
rer conserver.
POLITIQUE
Georges Frêche promet
cinq nouvelles statues
des grands hommes
Le président (DVG) de l’ag-
glomération de Montpel-
lier, Georges Frêche, est re-
v e nu v e ndr e di s ur l e s
statues des « grands hom-
mes » qu’il fait installer à
Montpellier, promettant de
porter la commande de dix
à quinze statues, dont celle
de Staline, un « voyou » cer-
tes, mais « vainqueur de
Stalingrad ».
D
es bouteilles de plas-
ti que et quel ques
tongs ont visé sans
la toucher la voiture de Tony
Blair, ont indiqué des té-
moins, tandis qu’il arrivait à
une librairie du centre de la
capitale irlandaise, où se te-
nait la première séance de
dédicace depuis la publica-
tion de ses Mémoires, mer-
credi. Des chaussures et des
œufs ont également été lan-
cés, selon des médias.
« Blair a menti, des mil-
l i ons de personnes sont
mortes », « Envoyez-le en
pri son pour génoci de »,
pouvait-on lire sur des pan-
cartes brandies par quelque
200 manifestants, membres
pour certains de mouve-
ments pacifistes ou pro-pa-
lestiniens. Les protestatai-
r e s , e n c a d r é s p a r u n
important dispositif poli-
cier, ont tenté sans succès de
franchir une barrière de sé-
curité.
Une militante a réussi à
s’introduire dans la librairie
et à pratiquer une « arresta-
tion citoyenne » de l’ancien
Premier ministre. La loi ir-
landaise autorise en théorie
une personne sans autorité
de police à interpeller quel-
qu’un qui se serait rendu
coupable de méfait. Cette
prérogative n’est cependant
quasiment jamais utilisée.
« Je lui ai dit que j’étais ici
pour l’arrêter pour crimes
de guerre en Irak. M. Blair a
baissé les yeux et j’ai été aus-
sitôt empoignée par cinq
agents de sécurité », a racon-
té dans un communiqué Ka-
te O’Sullivan, militante d’un
mouvement pro- palesti-
nien.
« Un petit nombre » de
personnes a été interpellé, a
indiqué la gendarmerie ir-
landaise.
Dans son autobiographie,
qui figure déj à parmi les
mei l l eures ventes, Tony
Blair défend une nouvelle
fois sa décisiond’avoir enga-
gé en 2003 son pays dans la
guerre en Irak contre « le ty-
ran » Saddam Hussein.
Des centaines de person-
nes ont fait la queue pour
faire signer leur exemplaire.
Figure très controversée
dans son pays, l’ancien chef
de gouvernement est crédité
en Irlande pour avoir per-
mis la signature des accords
de paix de 1998 en Ulster.
Une autre séance aura lieu
mercredi à Londres.
Par ailleurs, un groupe a
été créé sur le site de sociali-
sation Facebook appelant
les opposants à déplacer le
livre de M. Blair des rayons
« autobiographie » pour le
mettre dans les ét agères
« Crime ». Le groupe Sub-
versively move Tony Blair’s
memoirs to the crime sec-
tion in book shops (Dépla-
cer subversivement les mé-
moires de Tony Blair dans
les rayons Crime des librai-
ries) a été rejoint par plus de
2 000 fans en deux jours.
ÉDITION. Séancededédicaceagitéepour l’ex­Premier ministrebritannique.
DesprojectilespourTonyBlair
L’ex­Premier ministre bri­
tannique Tony Blair a été ac­
cueilli, hier, à Dublin par des
projectiles lancés par des
mani festants, l ors d’une
séance de dédicace de son
autobiographie.
Les protestataires ont, notamment, traité Tony Blair de
« criminel de guerre ». Photo AFP
LES
GENS
CATHERINEDENEUVE
À LA MOSTRA
Catherine Deneuve était
hier, au festival de Venise,
pour la présentation de Potiche, le dernier
film de François Ozon. Magistrale dans le
rôle de Suzanne, Catherine Deneuve
chante, danse, rit et fait rire.
M
e
KIEJMANVICTIME
D’UNMALAISE
L’avocat Georges
Kiejman, 78 ans, a été
victime d’un bref malaise, hier, au
cimetière du Père Lachaise, alors qu’il
assistait aux obsèques du cinéaste Alain
Corneau.
LECH WALESA
AMI N°1 DEL’EURO­2012
LechWalesa, chef
historiquedusyndicat
polonais Solidaritéet ancienprésident, est
devenu, hier, l’ami officiel numéro1de
l’Euro­2012, championnat d’Europede
football organisépar laPologneet l’Ukraine.

Je voulais
le voir, c’est un des
plus importants
dirigeants
de sa génération. ”
Killian Kiely, 21 ans
La phot ographe aut ri -
chi enne I nge Mor at h a
sillonné le monde pour la
prestigieuse agence Mag-
num puis aux côtés de son
mari, le dramaturge améri-
cain Arthur Miller. Une ex-
position ouverte vendredi à
Bucarest présente des pho-
tos inédites de son Journal
roumain.
« Quelques-uns des clichés
exposés avaient été inclus
dans ses expositions sur le
Danube mais la maj eure
partie n’ a j amais été pu-
bliée », a indiqué Kurt Kain-
dl, curateur de l’exposition
installée jusqu’au 17 octo-
bre aumusée duPaysanrou-
main de Bucarest.
Née dans une famille bour-
geoise et voyageuse de Graz,
en Autriche, en 1923, Inge
Morath, décédée en 2002 à
New York, entretenait un
lien particulier avec la Rou-
manie. Bienavant d’être une
des premières femmes à en-
trer dans l’agence Magnum
aux côtés d’Henri Cartier-
Bresson et de Robert Capa,
puis de photographier Ma-
rilyn Monroe et Montgome-
ry Clift sur le tournage du
film Les désaxés, Inge Mo-
rath avait étudié un semes-
tre à Bucarest, en 1943, en
pleine tourmente guerrière.
EXPOSITION
Le Journal roumain de Inge Morath
Ce sont 133 photos en noir et
blanc prises lors de ce séjour
roumain qui sont présentées
à Bucarest Photo AFP
N°6080- Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.lejsl.com
Notre agence locale
89, quai Lamartine
71000 Mâcon.
03.85.39.99.00
redaction-macon@lejsl.fr
Mâcon
ÉDITION
Dimanche 5 septembre 2010
Créditphotos
:fotolia
/
Conception
etréalisation
:D
irection
de
la
Com
m
unication
-
Ville
de
M
âcon
/
A
oût2010
Service des Sports
03 85 39 72 41
Le rendez-vous
des associations
11 & 12 Septembre
Parc des expos
2
3
0
0
8
9
4
AUDÉO smart, le système auditif
à écouteur externe le plus sophistiqué du monde
vous offre confort et efficacité inégalés
Pour le lancement de ce nouveau produit Audio 2000 COOCHE vous offre les écouteurs
Vos écouteurs
offerts
soit un avantage
client de 120 ¤
Audio 2000 Alexandre COOCHE
46 rue Victor-Hugo - MÂCON
Tél. 03 85 39 33 22
Appareillage sur rendez-vous
2
2
4
0
3
2
9
SPORTS PAGE 6
L’ASMaprésenté
l’équipedeFédérale1
Le rugby à Mâcon a mis les petits plats
dans les grands pour présenter l’équipe.
Du nouveau
pour les Cantonales
À Mâcon centre, un candidat
à la candidature UMP s’est annoncé.
POLITIQUE PAGE 3
Lesforcesvivesde
Charnay-lès-Mâcon
Rencontre avec le monde associatif
de Charnay dans notre page spéciale.
ASSOCIATIONS PAGE8
n
BILLET
D’HUMEUR
L
a valeur d’unhomme politi-
que peut-elle se juger au re-
gard de son costume ? C’est ce
qu’onauraitpucroire, hier, lorsde
larentrée politique de l’UMPlo-
calequi s’est dérouléeàCharnay-
lès-Mâcon. Le député-maire Gé-
rardVoisin, qui officiait aumicro,
arborait unimpeccablecostume
sombre sous lequel on pouvait
apercevoir unesobrecravatenoi-
re à pois blancs finement dessi-
nés. Labarbenaissantedudépu-
té-maire ajoutait à ce tableau
d’homme de confiance. Le sage
patriarcheensomme. Autour de
lui, des élus auxfonctions plus lo-
calesétaientréunis. Respectantla
hiérarchiedel’apparat, beaucoup
avaient fait tomber la veste ou
omis lacravate pour ne pas faire
d’ombreauchef. D’autresavaient
mêmeoptépour lejeans…Seuls
quelquesjeunesloupsavaient osé
porter le costume. Voulaient-ils
montrer leurs ambitions ?Prou-
ver qu’ils existent politique-
ment ?Outoutsimplementsortir
leur beaucostumederentrée...
Beaux costumes
de rentrée
PARPIERRE­JULIENDUROUSSAY
Sara, Robin, Charlie et Morgan voguent vers de nouveaux horizons musicaux. Actuellement en répétition à Charnay,
ils préparent un spectacle dédié à l’année 1989 où interviennent des artistes du monde entier. Photo Pierre­Julien Duroussay
MUSIQUE. LegroupemâconnaisSemtazone, réduit àquatre, change
denom. GranKinoest nécettesemaine. Unprojet fouest enmarche. PAGE2
Granddestinmusical
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MUSIQUE. Les anciens membres de Semtazone ont créé un nouveau groupe, Gran Kino.
L’incroyableprojet «1989»
Départ. Après dix ans et plus de 600 concerts sous l’étiquette
Semtazone, les quatre musiciens prennent un nouveau départ.
Universel. L’année 1989, date forte de l’histoire, a été choisie
par le groupe pour son nouveau spectacle collaboratif.
S
emtazone est mort. Vi-
ve Gran Kino. Les qua-
tre anciens musiciens
dugroupederockmâconnais
Semtazone ont décidé de se
doter d’un nouveau nomqui
collera mieux aux évolutions
récentes du combo. « Nous
avons eu des heures de dis-
cussions, avoue Robin, le gui-
tariste. Mais ce changement
était nécessaire. Maintenant
tout est différent. »
Nouveau nom, nouveau dé-
part. Gran Kino (Gran pour
grand en Espagnol, et Kino
pour cinéma en Allemand)
prépare un projet pharaoni-
que. Difficile à résumer en
quelques lignes. Désormais
plus proche du rock instru-
mental que de la chanson, le
groupe se concentre sur le
projet 1989. «L’annéeoùtout
a basculé » seloneux. « 1989,
c’est le 1968 de notre généra-
tion », revendique Robin.
Pour parler de cette date,
GranKinoa eula bonne idée
de s’appuyer sur les multiples
liens artistiques qu’ils ont tis-
sés au fil de leurs tournées à
travers le monde.
Sur le projet, on devrait
donc retrouver la collabora-
tion d’ artistes du Japon,
d’Afrique du Sud, du Ma-
ghreb ou encore d’Amérique.
Des Français sont également
delapartie. «Nousavonsder-
nièrement reçu un morceau
du chanteur de Tryo », dé-
taille fièrement le guitariste.
Nouveaux instruments
Concrètement, ce sont les
quatre Mâconnais qui vont
mettre en forme les mor-
ceaux. Ils s’occuperont d’inté-
grer les parties chantées ou
les parties musicales qui leur
auront été envoyées par les
artistes. Le thème imposé,
1989, parle à tout le monde.
Qu’ils soient Asiatiques,
Américains, Africains ou
Européens, tous ont vécucet-
te année d’une manière bien
différente. « Nous n’aurons
pas d’artistes chinois car là-
b a s on ne pa r l e pa s de
1989... ». Les répétitions ont
commencé depuis quelques
jours de manière plus intense
dans unepetitesalledubourg
de Charnay-lès-Mâcon. Les
quatre Gran Kino commen-
cent à mettre en forme les
contributions d’artistes qu’ils
ont déjà reçues. Les musi-
ciens profitent également de
ce nouveau départ pour s’es-
sayer à d’autres instruments.
Pendant queRobinet Charlie
s’initieront aux claviers, Mor-
gan intégrera une batterie
electroàproximitédeses fûts.
Les quatre artistes entament
une saison dense. Ils seront
enrésidenceàlaCaveàmusi-
que de décembre à avril pour
peaufiner le projet sur scène.
1989 devrait être prêt pour
2011. Ils réserveront à la mê-
me Cave à musique les pre-
mières représentations de ce
projet aussi fou que passion-
nant.
PIERRE­JULIENDUROUSSAY
pjduroussay@lejsl.fr
£Le nouveau site internet du
groupe sera visible demain sur
www.grankino.com
L’année 1989 est au cœur
des répétitions du nouveau
groupe Gran Kino, formé
par l es quat r e anci ens
membres de Semtazone.
Robin à la guitare, Sara au piano, Morgan à la batterie et Charlie au sax soprano. Le projet prend
forme dans une petite salle de répétition au bourg de Charnay­lès­Mâcon. Photo P.­J. D.
EXPOSITIONS
Sculptures et trompel’œil
La galerie Mary­Ann présente jusqu’au
12 septembre, les sculptures sur bronze
et terre cuite de Cade. Quant à la salle
François­Martin, sont exposées les huiles
sur toiles de « détrompe l’œil », jusqu’au
18 septembre.
CINÉMA
Les projections reprennent jeudi
Le meilleur du cinéma d’art et d’essai
est à nouveau sur les écrans de l’Embobiné.
Rendez­vous avec « Tamara Drewe » de
Stephan Frears jeudi 9 septembre à 18 h 30
et 21 heures, et vendredi 10 septembre
à 14 h 30 et 21 heures.
SPORT
Marchedesvendanges,dimanche19
L’interclubsdeMâconorganisedimanche
19septembresamarchedesvendangesafin
d’aider lesPapillonsblancset laChevanière
cetteannée. Descircuitspédestreset VTTsont
proposésaudépart deLeynes.
www.lamarchedesvendanges.org.
Huit classes du lycée Cassin participe-
ront au projet du nouveau groupe
Gran Kino. Pour 1989, les quatre mu-
siciens ont en effet pris contact avec le
lycée pour un travail en collaboration
avec les élèves. La classe spécialisée en
métallerie aura pour mission de créer
des décors pour le spectacle. La classe
de graphisme devra développer un
projet stylistique autour des éléments
de promotionet de communicationdu
projet. D’autres élèves devront, quant
à eux, produire un film documentaire
sur les préparatifs du spectacle. Untra-
vail avec la chorale de Matour est éga-
lement en préparation. Quelques par-
ties de chant seront intégrées dans le
spectacle. Pour que l’année soit vrai-
ment complète et pleine de travail,
Gran Kino prépare une collaboration
avec l’orchestre symphonique de Mâ-
con. Sept morceaux du groupe vont
être retravaillés avec l’orchestre du-
rant l’année. Une prestation aura lieu
l’été prochain sur la scène sur l’eau.
P.­J. D.
LES ÉLÈVES DULYCÉECASSINMIS ÀCONTRIBUTION
Sara, Robin, Morgan et Charlie pour un
nouveau départ. Photo Hugo Genetier
SOMMAIRE
£Mâcon sports p. 6
£Charnay­lès­Mâcon p. 8
£Mâconnais p. 9
£La Chapelle p. 10
£Rive gauche p. 11
£Tramayes et région p. 12
£Matour et région p. 13
£Lugny et région p. 14
£Cluny et région p. 15
£Tournus p. 17
£Saône­et­Guye p. 18

1989, c’est
le 1968 de notre
génération. ”
Robin, guitariste
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MÂCON
Cahier
Local
03
2
3
3
2
5
6
7
Visites guidées de Mâcon et du Mâconnais
* Mâcon... Insolite (3 circuits) c 11 septembre à 14 h 30
* Mâcon... Marmite d’histoire c 8 septembre - 10 septembre
1, place St-Pierre - MÂCON
Tél. 03 85 21 07 07
www.visitezlemaconnais.com
2727, route de Davayé - CHARNAY
Tél. 03 85 21 07 14
Renseignements et réservations
à l’Office du Tourisme
du Mâconnais Val de Saône
C
r
é
d
it
p
h
o
t
o
: m
a
ir
ie
d
e
M
â
c
o
n
R
e
s
t
a
u
r
a
n
t
P
ie
r
r
e
2
3
3
6
4
6
5
CARREFOUR CRÊCHES/SAÔNE
Ouverture
exceptionnelle
AUJOURD’HUI
Dimanche 5 septembre 9 h-20 h
L
e canton de Mâcon
Centre sera l’un des
28 cantons renouve-
lables dans le département.
Détenu par Joëlle Marzio
(PS) depuis le dernier scru-
tin, ce canton sera l’objet
d’une rude bataille. La can-
didate sortante espère bien
conserver son poste sans
doute, mais la droite comp-
te le récupérer.
Un nouveau candidat est
désormais connu. Patrick
Buhot, 55 ans, bien connu
dans la région, est respon-
sable commercial, marié et
père de deux filles. Il a vécu
à Mâcon une qui nzai ne
d’années et a été candidat
sur l a l i st e de droi t e en
1983, conduite par Philip-
pe Malaud. Puis, il est allé
habiter à Charnay où, de-
puis 2008, il est adjoint au
maire Gérard Voisin. Il est
égal ement prési dent de
deux associations. Ancien
militant du parti radical, il a
rejoint les rangs de l’UMP.
« Cette décision est per-
sonnelle, insiste-t-il. On
n’est pas venu me chercher.
Je me sens prêt aujourd’hui
pour aller aux cantonales.
Après en avoir parlé same-
di dernier à Gérard Voisin,
j’ai adressé un courrier au
président de l’UMP, Jean-
Paul Anciaux, et au jour
d’aujourd’hui, je suis candi-
dat à la candidature con-
trairement à Laurent Voi-
s i n ( N. D. L. R. : UMP
également), lequel a annon-
cé au printemps dernier
être candidat à l’élection
cantonale ».
Légitimiste, Patrick Bu-
hot attendra donc la déci-
sion de l’UMP. Pour Mâcon
Centre, il estime que « c’est
un canton qui a toujours
é t é à dr oi t e , mê me du
temps de la vague rose sous
Mitterrand. Il a basculé de
façon accidentelle. Si on
me donne l’investiture, je
compte bien me battre pour
reprendre ce canton qui est
gagnable ».
Quant à sa mission s’ il
était élu, Patrick Buhot sou-
ligne qu’il entend « être la
personne qui puisse faire le
lien entre les deux villes de
ce canton ». Un rassem-
bleur de la droite en quel-
que sorte.
LAURENT BOLLET
POLITIQUE
PatrickBuhotàMâconCentre
L e s c a n t o n a l e s d e
mars 2011 s’annoncent. Un
militant UMP présente sa
candidature à la candidatu­
re pour Mâcon Centre.
Patrick Buhot espère
représenter l’UMP
aux élections. Photo L. B.
INFOS
SERVICE
£LEJOURNAL
89, quai Lamartine, 71000
Mâcon, 03.85.39.99.00, fax :
03.85.39.28.88.
Heures d’ouverture : du lundi
au vendredi de 8 h 30
à 12 heures et de 13 h 45
à 18 heures.
E­mail : redaction­
macon@lejsl.fr
Billetterie­spectacles :
03.85.38.23.74.
£APPELS
URGENTS
Médecin et pharmacie : voir
notre rubrique en page Mâcon.
Dentiste : appeler le 15
ou minitel 3615 « le 15 ».
Centre hospitalier :
03.85.20.30.40.
Polyclinique du Val de
Saône : 03.85.23.23.23.
SMUR : 03.85.34.33.00.
£PERMANENCES
Info sectes : 03.84.97.57.12.
Association crématiste :
06.07.22.05.08
ou 04.74.04.63.10.
Enfance en danger : 24 h/24,
n° national: 119; n° national:
03.85.400.600.
£DÉTENTE
ET LOISIRS
Office du tourisme :
03.85.21.07.09, de 9 heures
à 12 h 30 et de 14 heures
à 18 h 30.
Musée des Ursulines :
de 14 à 18 heures.
Musée Lamartine :
de 14 à 18 heures.
Piscine : de 10 à 19 heures.
BÂTIMENT
Lesprosparlent duGrenelle
La FFB BTP 71 a convié,
vendredi 3 septembre, les
membres de sa section plâ-
trerie, peinture et revête-
ments de sols à une réunion
de f ormati on techni que
axée sur les préconisations
du Grenelle de l’environne-
ment. Une vingtaine de pro-
fessionnels étaient réunis,
pour entendre un premier
exposé sur les nouveaux ma-
tériaux isolants, présenté
par Yves-Patrick Bottou de
la société Actis, et un se-
cond sur l'assurance profes-
sionnelle, par Yvan Patin,
ingénieur - expert de la com-
pagnie l'Auxiliaire.
JEAN­LOUISNAVARRO(CLP)
Les participants et intervenants, autour de MM. Tartenson et
Sève, respectivement secrétaire général de la fédération et
président de la section plâtrerie, peinture. Photo J.­L. N. (CLP)
Cahier
Local
04
MÂCON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
URGENCES
NUMÉROS UTILES
£MÂCON
(Mâcon, Charnay­lès­Mâcon, Saint­Laurent­sur­Saône)
Médecin de jour : appeler le 15.
Médecin de nuit : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
Pharmacie : appeler le commissariat, Tél. 03.85.32.63.63.
Centre de soins infirmiers : Tél. 03.85.21.01.10.
£MÂCONNORD
(Saint­Martin­Belle­Roche, Senozan, Saint­Jean­le­Priche,
La Roche­Vineuse, Laizé, Verzé, Azé, Igé, Prissé, Pierreclos,
Sologny, Sancé, Hurigny, Berzé­la­Ville)
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
Cabinet infirmier : Bevand­Arnaud, 21, place de l’Église à Hurigny,
Tél. 03.85.34.75.98. ; Saint­Albain : 03.85.33.93.07. ; Saint­Martin­
Belle­Roche : 03.85.36.09.72. ou 03.85.37.58.39.
£MÂCONSUD
(Varennes, Crèches­sur­Saône, La Chapelle­de­Guinchay,
Pontanevaux, Romanèche­Thorins, Vinzelles, Loché, Fuissé,
Vergisson, Solutré, Juliénas, Saint­Symphorien­d'Ancelles,
Saint­Romain­des­Iles)
Médecin : docteur Jacquot à Juliénas, Tél. 04.74.04.46.59.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
Pharmacie : Sébé à Juliénas, Tél. 04.74.04.40.73.
Infirmiers : cabinet de La Chapelle­de­Guinchay,
Tél. 03.85.23.16.75. ; cabinet Bridet­Cognard, Tél. 03.85.37.14.52 ;
Mme Laurencin à Crèches­sur­Saône, Tél. 03.85.34.76.01.
£SAINT­GENGOUX­LE­NATIONAL
(Romenay, Saint­Gengoux­le­National, Tournus, Cuisery,
Cormatin, Salornay­sur­Guye)
Pharmacie : Buisson à Joncy, Tél.03.85.44.83.98.
Médecins : Docteur Clerc, route de Joncy, Tél. 03.85.96.27.87;
Chevalier, Tél. 03.85.92.61.40 ; Gilbert, rue des Fossés,
Tél. 03.85.92.50.48.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
SCP soins infirmiers : Mmes Bene­Berthier­Lebeau,
Tél. 03.85.92.53.33.
£LUGNY
(Viré, Montbellet, Fleurville, Saint­Albain, La Salle, Clessé,
Péronne, Saint­Gengoux­de­Scissé, Bissy­la­Mâconnaise,
Burgy, Cruzille, Grevilly, Lugny)
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15
Infirmiers : Lugny : Mme Lorenzini, Tél. 03.85.33.04.19 ; Azé,
Tél. 03.85.33.37.65 ; Viré, Tél. 03.85.33.15.82.
£TRAMAYES
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15
Pharmacie : appeler le 39 15.
Infirmières : Josiane Gonon et Nathalie Marchand,
Tél. 03.85.50.54.07 ; cabinet Sommer­Berthoud,
Tél. 03.85.50.40.60.
£MATOUR
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence :appeler le 15
Pharmacie : appeler le 39 15.
Infirmier : T. Giraud à Matour, Tél. 03.85.59.73.92. ; Mme Prost
pour le canton de Dompierre­les­Ormes, Tél. 03.85.50.23.72. ;
cabinet Berthoud, Sommer et Fuzy à Clermain, Tél. 03.85.50.40.60.
£CLUNY
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15
Pharmacie : appeler le 39 15.
Cabinet de soins infirmiers : Tél. 03.85.59.23.80.
ou 03.85.59.03.27
£TOURNUS
Médecin : appeler le 15.
£PONT­DE­VAUX
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
£PONT­DE­VEYLE
(Bâgé­le­Châtel, Pont­de­Veyle)
Médecin : appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence : appeler le 15.
L
es activités musicales
y étaient plus rares cet
été, mais il semble que
la programmation des se-
maines suivantes soit en
cours. Dimanche dernier, le
guitariste Miguel réunissait
quelques amis musiciens
pour un concert improvisé.
Les habitués ont été préve-
nus à la dernière minute par
SMS, et certains sont venus.
L’ambiance est décontrac-
tée. Les musiciens jouent
sans se prendre la tête. Cer-
tains membres du groupe re-
joignent parfois le public
pour un moment, d’autres
interviennent sur quelques
morceaux. Même s’ils n’ont
vraisemblablement pas ré-
pété, l’entente entre les par-
tenaires ainsi que leur ni-
veau technique donnent un
bon moment musical. Et
l’improvisation produit par-
fois des choses amusantes :
la reprise approximative du
tube Billie Jean de Michael
Jackson peut-être suivie par
un extrait de Carmen, ce qui
provoque l’hilarité des audi-
teurs. Souhaitons donc que
cette noble institution du
concert dominical perdure !
CYRILFORTIN(CLP)
£Dead Poulet, originaire de
Bourg­sans­stress, joue
aujourd’hui, à 19 heures, au 92,
rue Saint­Antoine. Entrée libre.
MUSIQUE
Concerts dominicaux
du Saint-Antoine
Le f ameux bar de l a r ue
Saint­Antoine propose cha­
que dimanche un concert
gratuit, ouvert à tous, lais­
sant souvent libre cours à
l’improvisation des musi­
ciens.
Bœuf bourguignon. Photo C. F. (CLP)
Le nouveau pont d’Arciat
sera officiellement inaugu-
ré samedi 11 septembre. À
cette occasion, de nom-
breuses animations festives
et sportives sont proposées
toute la journée sur la rive
droite de la Saône (côté
Crèches-sur-Saône).
La construction du pont
d’Arciat représente le plus
important des investisse-
ments du Conseil général
de Saône-et-Loire sur son
budget consacré aux infras-
tructures. Cette construc-
tion est cofinancée avec le
Conseil général de l’Ain. Il
s’agit de la deuxième réali-
sation d’envergure de ces
deux conseils généraux,
après la construction du
pont François-Mitterrand,
i n a u g u r é e n s e p t e m-
bre 2009.
Le pont d’Arciat permet,
via la route départementa-
le 31, d’assurer la liaison in-
terdépartementale entre les
communes de Crèches-sur-
Saône, en Saône-et-Loire,
et Cormoranche-sur-Saô-
ne, dans l ’Ai n. Si t ué à
proximité de la route natio-
nale 6 et à une dizaine de
kilomètres de Mâcon, ce
pont dessert une importan-
te zone d’activité économi-
que. Le trafic attendu est de
l’ordre de 5 000 véhicules
par jour.
ANNICK MERCIER(CLP)
PROGRAMMELa journée
d’inauguration aura lieu
samedi 11 septembre.
Les visiteurs auront accès
toute la journée à une bourse
aux sports, un vide­greniers,
un village associatif, des
expositions et des jeux.
À partir de 14 heures : dé­
monstration de BMX, course
de baignoires, cross, golf
urbain et animations
musicales.
À 16 heures : inauguration
du pont d’Arciat par Rachel
Mazuir, président du Conseil
général de l’Ain et Arnaud
Montebourg, président
du Conseil général
de Saône­et­Loire.
PONT D’ARCIAT
Inauguration en grandes
pompes samedi
ENBREF
SENNECÉ
Tournoi defootball
Le club de Sennecé, le Cèdre
des Gautriats et les suppor-
ters associés de l’AS Saint-
Etienne (section Mâcon -
Tournus) sont à nouveau réu-
nis pour organiser untournoi
de foot, sur invitation, aupro-
fit delaViradedel’espoir (lut-
te contre la Mucoviscidose).
Ce tournoi, destiné aux sec-
tions corpo et vétérans aura
lieu, sur le stade de Sennecé-
lès-Mâcon, vendredi 24 sep-
tembre, à partir de 18 h 30.
Un seul mot d’ordre demeu-
re : « Donner son souffle
pour ceuxqui enmanquent. »
Depuis sa création en 1965,
Vaincre la mucoviscidose a
permis des avancées considé-
rables pour laviedes malades
et de leur famille, grâce à une
collaboration étroite avec les
soignants et les chercheurs.
Le chiffre le plus évocateur
est celui de l’espérance de
vie : 7ans pour les enfants qui
naissaient en 1965, 42 ans
pour ceux qui nai s s ent
aujourd’hui. Renseignements
au 03.85.34.14.33 (ne pas ap-
peler entre 13 et 15 heures).
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MÂCON
Cahier
Local
05
2
3
3
4
7
1
4
vous informe du transfert de son cabinet
à compter du 1
er
septembre
à la polyclinique du Val de Saône
44 rue Ambroise-Paré 71000 MÂCON
Tél. 03.85.23.23.73
Le Docteur Bruno GAILLARD
Angiologue
CULTURE. Jamaislarentréedel’AcadémiedeMâconn’avait attiréautant demonde.
Recorddeparticipationbattu
Q
uel plaisir d’investir
l’abbaye de Cluny, en
cette année anniver-
saire. François Xa-
vier Verger, l’administrateur
du lieu, et Colette Xavier Ro-
lai adjointe chargée de la cul-
ture avaient en outre la satis-
faction d’inaugurer cette
nouvelle saison dans un am-
phithéâtre plein comme un
œuf !
La surprise est venue de la
présence inopinée d’uninvité
exceptionnel, à savoir Frédé-
ric Didier, architecte des bâti-
ments de France, venu parti-
ciper laveille àl’émissionDes
Racines et Des Ailes, enregis-
trée au cœur du transept.
« Nous ressentons tous ici les
vibrations exceptionnelles de
ce lieu, oùa soufflé et oùsouf-
fle encore l’esprit », a-t-il dé-
claré.
Ce souffle s’est retrouvé
dans l’exposé donné ensuite
sur les grands abbés, sources
de rayonnement de Cluny,
par Frédéric Curnier-Laro-
che. Il a été suivi d’une inter-
vention très instructive de
Daniel Barthélémy sur le cas-
trumde Mâcon.
Lesouffleacontinuédepor-
ter l’assemblée, sur les pas de
l’administrateur de l’abbaye,
au fil d’une visite de ces lieux
magnifiquement restaurés, et
de l’incroyable exposition
Cluny, apogée de l’art roman,
produite par le Centre des
monuments nationaux, où
chacun a admiré les chefs-
d’œuvre du monde clunisien,
exceptionnellement dévoilés
ici.
MONICCOUTHERON(CLP)
£Prochain rendez­vous jeu­
di 21 et vendredi 22 octobre à
Mâcon, et le 23 octobre à Cluny
pour le colloque intitulé Livre,
véhicule de la connaissance des
moines copistes, au livre élec­
tronique, organisé en partena­
riat avec les Amis du musée
d’art et d’archéologie de Cluny.
C’ est avec l e pl us grand
pl ai si r que l e pr ési dent
Jean­Michel Dulin a ouvert,
jeudi, à Cluny, la séance de
rentrée de l’Académie de
Mâcon.
L’amphithéâtre était bondé pour l’occasion. Photo M. C. (CLP)
Après son succès important
à Beaune lors de la journée
d'ouverture, l’UF Mâcon se
déplace à nouveau, aujour-
d’hui, dans l'antre de l’Abbé-
Deschamps, où il faudra
s' adapter au synthétique,
pour affronter l’AJ Auxerre. Si
les Mâconnais veulent jouer
les premiers rôles en cham-
pionnat Honneur, cela passe
automatiquement par un ré-
sultat positif dans l’Yonne.
« Confirmons notre presta-
tion du week-end dernier en
s'améliorant dans le jeu, affir-
me l’entraîneur Jean Philippe
Forêt. Il faut ramener quel-
quechoseafindefort biendé-
buter ce nouveau champion-
nat. J’ai confiance dans mes
joueurs qui ont bienbossé de-
puis finjuillet. »Le groupe ne
compte aucun blessé et Achi-
che, dont on dit le plus grand
bien, devrait effectuer ses
grands débuts.
La réserve va aujourd’hui à
Hurigny. Les entraîneurs José
Toledo et Nasser Ikdoumi en
profiteront pour effectuer les
derniers réglages. Les U17
Nationaux ont débuté same-
di à Bour g- Pér onnas à
18 heures.
BERNARDPICHEGRU(CLP)
FOOTBALL
Confirmation difficilepour l'UFM à l’AJA
Les deux excellents gardiens de l’UF Mâcon Stéphane Truchet et Jérôme Belleville. Photo B. P. (CLP)
C’est reparti pour la JS Mâ-
connaise qui va aujourd’hui à
Châteaureraudpour lecomp-
tedusecondtour delaCoupe
de France. En banlieue lou-
hannaise, il nefaut nepass’at-
tendreàunepartiefacilepuis-
que les Bressans évoluent au
niveau inférieur, mais à un
match engagé sans aucun ca-
deau. C’est notre premier
match officiel, alors il faut se
qualifier, prévient le coach
Azzouz Bekhakh. Pour cela,
retrouvons notre collectif et
notre qualité de jeu. Ce serait
la préparation idéale avant
l'ouverture du championnat
et le derby à Sennecé. »
Pour cette rencontre, Ben-
mahdi est indisponible, Erro-
mani, Salay Bekhakh et Aïb
sont toujours blessés, alors
que Demir est encore trop
juste.
B. P. (CLP)
FOOTBALL
LaJSM à Chateaurenaud
Laïd Belkorchia devrait
beaucoup apporter à
l’attaque. Photo B. P. (CLP)

Nous
ressentons tous ici
les vibrations
exceptionnelles de
ce lieu, où a soufflé
et où souffle
encore l’esprit. ”
Frédéric Didier, architecte
des bâtiments de France
Cahier
Local
06
MÂCON SPORTS
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
RUGBY. L’Association sportive mâconnaise a introduit ses joueurs lors d’une réception publique.
Revued’effectifs àl’ASM
À saison exceptionnelle, or­
ganisation exceptionnelle.
Vendredi, place aux Herbes,
les joueurs et tout le staff
Rouge et Bleu ont été pré­
sentés en grande pompe,
aux partenaires du club.
L
aréceptionoffertepar
laMaisondeBois sera
marquéed’unepierre
blanchedansl’histoireduclub
derugbyetdanslaviesportive
mâconnaise. Danslecarattri-
buéàl'ASM, lesjoueurssont
descendusdustadejusqu'àla
place aux Herbes dans une
ambiancedesplusfestives.
Lesprésidents, AlainGérô-
meetAlainPiguet,avaientmis
lespetitsplatsdanslesgrands
et c'est par centaines queles
partenairesont découvert les
nouveaux joueurs version
Jean-Henri Tubert, 2010-
2011.
Laqualitédelaréceptiona
ététrèsappréciéepartousles
partenaires, parlesjoueurset
partoutlestaff.
Lafêtead’ailleursdurétrès
tardtellementl'ambianceétait
bonne. Unesoiréeannoncia-
tricedebeauxjoursavantlave-
nue de Massy, di manche
12septembre.
JEANMILLERET(CLP)
1. Le staff
et les joueurs
en pleine lumière.
2. Un public
nombreux, heureux
de faire connaissance
avec les nouvelles
recrues.
3. Jean Berthaud,
Bruno Mazuy et Jean
Cognard récemment
décoré de l’ordre
du Mérite agricole
avaient le sourire.
4. Alain Gérôme,
en bon président
du club affaires,
discute avec tous
les partenaires.
Photos J. M. (CLP)
1
2
3 4
+WEB
Retrouvez toutes les
photos de la soirée
sur notre site :
www.le jsl.com.
Les nouveaux
joueurs, version
Jean-Henri Tubert,
2010-2011.
2
3
3
6
2
0
6
L
a

r
e
n
t
r
é
e

d
e
s

a
c
t
i
v
i
t
é
s
École de Danse. Josiane et Théo VILAVERDE
Installés en centre ville de Mâcon depuis 1983. Vastes parkings à 50 m
Rock, Salsa, Danses de Salon, Tango Argentin
Balboa, Country, Orientale...
JOURNÉE PORTES OUVERTES
du 6 au 11 septembre de 16h à 20h pour les inscriptions
Pour vous permettre de bien choisir vos cours, nous vous proposons
1 cours d’essai gratuit dans toutes les danses du 13 au 25 sept.
SOIRÉE DE RENTRÉE : Vendredi 17 septembre à partir de 21 h
Style Danse 71
NOUVEAU
l’école de danse
S’AGRANDIT
Renseignements : 16 rue Rambuteau - MÂCON
Tél. 06 61 57 43 37 - 03 85 39 43 37 - Site web : www.ecole-style-danse-71.eu
2
3
3
5
6
0
9
Reprise des cours lundi 13 septembre
Venez nous retrouver pour découvrir notre superbe espace de danse, nouveau décor, nouvelle salle d’accueil très conviviale
1 C
O
U
R
S
D
’ESSA
I
G
R
ATU
IT
2
3
3
5
7
7
3
Enfants - jeunes
adultes - familles...
Soyez nature... et vivez
“ votre équitation ”
à Laizé
Domaine
équestre
de Laizé
à 10 km de Mâcon
71870 Laizé
Tél. 03 85 36 91 64
www.equitalaize.com
2
3
3
5
7
7
4
N
o
u
v
e
a
u
à

M
â
c
o
n
Cours de danse tout âge *
Ambiance décontractée
2 salles de 140 et 200 m
2
Rock / Salsa / Hip-hop / Danse orientale / Danse africaine / Danse Ragga /
Scène attitude / Valse / Paso / Latino /
Tango / Cha cha
Cours d’essai sans engagement
PORTES OUVERTES
le 11 septembrede 13 h à 18 h
Pour venir nous voir :
172, carrefour de l’Europe - Mâcon
Tél. 03 85 31 80 13
www.atelier-danse-macon.com
* Dès 3 ans
École de Danse
Danse Eveil
Danse Classique
Danse Rythmique
Maintien Adulte
Spécialiste Danse Enfant
Sylvie LITAUDON
231, quai Lamartine - 71000 Mâcon
03 85 37 82 00 / 03 85 38 34 95 / 06 16 57 94 14
2
3
3
5
6
7
1
NOUVEAU...
... de l’initiation
au perfectionnement
enfants et adultes
Cours
d’équitation
dans une structure
neuve et moderne
Manège et carrière
Charnay Equitation
Chemin des Bruyères-de-Roche - CHARNAY-LÈS-MÂCON
Tél. 03 85 33 55 87/06 50 74 08 02 (derrière la cave de Charnay)
Etienne Donnadieu
Emmanuelle Fert
www.charnayequitation.fr / Contact@charnayequitation.fr
2
3
3
6
4
3
0
2
3
3
6
9
4
7
Cahier
Local
08
CHARNAY-LÈS-MÂCON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
FÊTEDES ASSOCIATIONS. Hier, les visiteurs ont navigué au fil de la vingtaine de stands.
Grandevitrineassociative
Charnay soigne son image
de ville dynamique et, pour
présenter son large panel
d’animations, elle a organi­
sé, pour la 4
e
année consé­
cutive, la Fête des associa­
tions.
L
e rendez-vous est dé-
sormais incontourna-
ble, la Fête des asso-
ciations proposéepar laVille
s’est déroulée hier, réunis-
sant auboulodromedelaBâ-
tie, une vingtaine d’associa-
tions sportives, culturelles
oudeloisirs. Aucomitédeju-
melage, cette journée ne leur
a pas permis de recruter de
nouveaux adhérents, mais
plutôt de se faire connaître et
d’établir des contacts. Par
contre, auDojocharnaysien,
à l’AMSouà Charnay loisirs,
des inscriptions ont été pri-
ses dès les premières heures.
Au fil des stands, les visiteurs
ont découvert de toutes jeu-
nes associations, àl’image de
Dance in Charnay.
Cette rentrée associative a
donc été pétillante et colo-
rée, avec un public au ren-
dez-vous, satisfait depouvoir
échanger, se renseigner, et
découvrir le large éventail
culturel et sportif qui anime
la ville.
SANDRINENOLY(CLP)
1 Dance in Charnay,
une nouvelle
association qui
propose, danses de
salon, salsa, rock,
Hip­hop, danses
pour enfants.
2 Les jeunes
s’essaient
au tennis de table.
3 Cette journée
permet de recruter la
plupart des jeunes
gymnastes de l’ASM.
4 Gérard Voisin,
député­maire, en
compagnie de
Carpe­Diem
5 Démonstrations
des pompiers
l’après­midi.
Photos S. N. (CLP)
1 2
3
4 5
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MÂCONNAIS
Cahier
Local
09
1 Lancer­francs à
gogo sur le stand de
l'AS Sancé Basket
dont le credo, est de
« conserver l'esprit
basket populaire. »
2 26 ans de jumelage
avec les Auvergnats
les Auvergnats de
Le Vernet­la­Varenne
à travers un bel
album photos.
Photos J.­L. N. (CLP)
2
1
E
ntêteducortègeasso-
ciatif, l'ASSancéBas-
k e t , f o r t e d e s e s
130membresetdeses12équi-
pes,dontl'éliteporteralescou-
leurssportiveslocalesenEx-
cel l ence. Aut r es spor t s
présents, lefootball et leten-
nis, maisaussi larandonnéeet
lesarts-martiauxreprésentés
par l'écoledesTroisénergies
deLaurentClaudel, qui ensei-
gneletaï chi chuan, leqi gong,
lekaratéet lechinnashaolin.
Remarquableparsalongévité,
lecomitédejumelageœuvre
depuis26ansàmaintenirdes
liens conviviaux avec les
Auvergnats deLeVernet-la-
Varenneet il l'afait savoir au
travers d'unmagnifique al-
bumphotos. Leclubdedanse
etgymnastiquen'a,quantàlui,
pas désempli, malgrélapré-
senceduclubSenset Danses,
spécialisédanslerock, lasalsa
et lesdansesdesalon. Présen-
ceégalement desarts, emme-
nésparl'écoledemusique.
J.­LOUISNAVARRO(CLP)
£Site : www.sance.fr
SANCÉ. Hier, c’était larentréepour unedizained’entitésassociativessancéennes.
Bellecollectiond’associations
Comme chaque année, la
commune a organi sé sa
journée des associations,
hier matin, à la salle des fê­
tes.
INFOS
SERVICE
£UTILE
Mairie : 03.85.34.15.70.
De 8 à 12 heures
et de 14 à 17 heures,
undi au vendredi, samedi
de 8 à 12 heures.
SPA de Serrières :
03.85.35.70.69.
Station météo de Charnay :
08.36.68.02.71.
Déchetterie : N° vert
0.800.100.544, du lundi
au samedi de 8 à 12 heures
et de 14 heures à 17 h 30.
Bibliothèque : lundi de 14
à 18 heures et du mercredi
au samedi de 9 h 30
à 12 heures
et de 14 à 18 heures.
Bureau d’information de
Charnay : lundi au vendredi
de 9 à 12 heures et de
13 h 30 à 18 heures. Samedi
et dimanche de 9 à 12 heures
et de 14 à 18 heures.
£URGENCE
Samu : 15.
Service des eaux :
0.840.426.426, chemin
des Luminaires.
EDF dépannages 24 h /24 :
0.810.333.071.
GDF dépannages 24h/24 :
0.810.433.071.
Samedi matin, Laurent
Voisin accueillait à la mairie
Aurore et Julien, afin de les
unir par les liens du maria-
ge.
Aurore Guyamier, 24 ans,
sans profession et Julien
Freitas, 26 ans, charpentier
maçon, se sont donc di t
« oui », devant l eurs t é-
moins, Mickaël et Jonathan
Freitas, Loïck Guyamier et
Sarah Charbouillot, ainsi
qu’un grand nombre de pa-
rents et d’amis.
SANDRINENOLY (CLP)
CHARNAY-LÈS-MÂCON
Auroreet Julien
Aurore et Juliense sont mariés hier. Photo S. N. (CLP)
Demandezleprogramme !
Cetteannéeencore, laVillede
Charnay, enpartenariat avec
lesassociationsculturellesdu
Mâconnais et notamment
avecActem, proposeunepro-
grammationricheetvariée.
Deseptembreàmai, uneani-
mationest organiséechaque
semaine. Théâtre, concert,
conférence, exposition, ren-
contre littéraire, spectacle
pour enfants. Lesmanifesta-
tionssont également accessi-
blesàtous, leprixd’entréeex-
cédant rarement 10 €et la
gratuitépourlesenfantsétant
demise.
Pour découvrir, enavant-
premièreles spectacles dela
saisonculturelle2010-2011
deCharnay,rendez-vousjeudi
9septembreà18 h 30, salledu
VieuxTemple, oùtoutes les
manifestationsdel’annéese-
rontpasséesenrevue, avecex-
traits despectacles et inter-
viewsdesartistes
£Entréelibreet gratuite,
ouvert àtous.
CHARNAY-LÈS-MÂCON
Présentationducatalogue
cultureldelasaison, jeudi
Demandez le programme,
jeudi 9 septembre. Photo DR
ENBREF
SOLUTRÉ
POUILLY
Conseilmunicipal
Séanceordinaire, enmairie,
mardi 7septembre, à20 h 30.
LAROCHE
VINEUSE
ParoisseSaint-Vincent
Lesinscriptionsaucatéchis-
medelaparoisseSaint-Vin-
cent auront lieuaujourd’hui
de10à10 h 30et de11 h 30à
12heuresdanslasacristiede
l'églisedeLaRoche-Vineuse.
Lamessederentréeenfamille
seracélébréeà10 h 30.
LOCHÉ
Coupedebois
Les personnes intéressées
pourunecoupedebois«Aux
Communaux»doivent sefai-
reinscrireenmairieavant le
15octobre(prixdelacoupe,
10euros). Réservé unique-
mentauxhabitantsdeLoché.
Cahier
Local
10
LA CHAPELLE ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
2
2
3
5
6
0
4
RN6 - Route de Lyon - Mâcon Sud - 03 85 32 82 60
:
s
ire
t
3
9
0
2
9
5
2
4
4
0
0
0
1
1
.
C

d
it
p
h
o
to
s
:
M
a
s
te
rfile
-
T
y
p
ic
s
.
CHRISTIAN CHAUVOT AUTOMOBILES
Le 4 X 4
en fête chez Suzuki
Pour 1 € de plus
5 ans de garantie*
* Quantité limitée. Voir conditions en concession
• Citadin malicieux :
compact (3,65 m) et maniable
direction assistée - position de conduite
surélevée ABS - airbags frontaux.
• Authentique baroudeur :
transmission Drive Action 4x4
modes 2 et 4 roues motrices
• Gamme à partir de 13 590 €
Existe en Essence ou Diesel.
Modèle présenté :
JIMNY 1.3 VVT JLX 15 240 €
+ peinture métallisée 390 €.
Prix TTC conseillés clés en mains, tarif au 15/04/2010.
Consommations mixtes CEE gamme Jimny (l/100 km) :
de 6,1 à 7,2. Emissions CO2 (g/km) : de 162 à 171.
www.suzuki.fr.
Garantie 3 ans ou 100 000 km au 1
er
terme échu.
L
e foyer rural de Crê-
ches-sur-Saône propo-
se toute l ’ année de
nombreuses activités et va-
riées telles que gymnastique
adulte et enfant, judo, hand-
ball, volley-ball, yoga, mar-
che, chorale, guitare, flamen-
co, danse rythmique, jazz,
dessin, peinture cours en-
fants, peinture cours pour
adultes, théâtre adultes et en-
fants à partir de 6 ans et con-
naissance des vins.
Diversité
et dynamisme
Les inscriptions seront re-
çues l es mer cr edi s 8 et
15 septembre salle du foyer
rural de Crêches-sur-Saône
de 17 h 30 à 19 heures
À cet effet, il vous sera de-
mandé :
- L’adhésion au foyer rural
de Crêches-sur-Saône pour
l'année (La carte est valable
pour toutes les activités)
- Un certificat médical obli-
gatoirepour lesactivitésspor-
tives le jour de l'inscription.
- Le paiement de la cotisa-
tion annuelle pour les activi-
tés choisies.
ALAINFERRÉ(CLP)
CRÊCHES-SUR-SAÔNE
Unvastechoix au foyerrural
Les activités du foyer rural
de Crêches vont reprendre
très bientôt. Avec toutes les
activités proposées, vous
trouverez la vôtre.
Le foyer organise également des soirées café­théâtre.
Photo A. F. (CLP)
Beaujeu
Enseptembre : exposition
d’ Her ber t Pape, de 10 à
12 h 30et de14à18heures, le
dimanchede10à12 h 30etde
15à18heures(fermélemardi)
auxSources duBeaujolais.
Peinturesàl'huile, paysageset
paysans, magiedescouleurs.
Infos : 04.74.69.20.56.
Aujourd’hui : randonnéecy-
clode9km, ascensionBeau-
j eu - col du Fût d' Avenas,
ouverteàtous(sauf licenciés
FFC) ; départ groupéà9heu-
res devant le monument de
Gnafron.Nombreuxlots,clas-
sement individuel et dotation
auxclubsdecyclotouristes.In-
fos : ConfrériedesSympathi-
santsdeGnafron.
Belleville
Expositionestivale«Artsen
BeaujolaisȈlamaisondela
Saône, auPort. Jusqu'au6sep-
tembre : œuvresdeNathalie
Four.
Infos : 04.74.66.44.67.
Ouvert mercredi (14 h 30à
19heures), dujeudi audiman-
che(10à12heureset14 h 30à
19 heures) et lundi 6 (10 à
12heureset 14 h 30à17heu-
res).
Chiroubles
Aujourd’hui : concours de
boules, but d'honneur, têteà
tête, organisé par l'amicale
boules.
Juliénas
Dimanche12 : portesouver-
tes del'association«Luneet
Soleil », de10à18heures au
siègedel'association, auha-
meaudeVaux. Initiationau
yoga,auxateliersbien-être(ac-
tivitéscorporellesissuesdela
relaxation, duyoga, deladan-
sethérapie…).
Infosau04.74.04.43.34.
Jullié
Jusqu’au12septembre : ex-
positiondeSandraMaurious,
les mercredis, vendredis, sa-
medis et dimanches, de14à
18heures, sallecommunale.
Desmobilespourlesenfants
etlesgrandsenfants.
Infos : 06.64.09.12.21.
Villié-Morgon
Contact :J.-P.Galliot :06.08.
5 2 . 4 5 . 2 4 . b e -
gin_of_the_skype_highli-
g h t i n g 0 6 . 0 8 . 5 2 4
524 end_of_the_skype_hi-
ghlighting.
NORDBEAUJOLAIS
Rendez-vous aujourd’hui
On attaque les choses très
sérieuses aujourd’hui avec
le second tour de la coupe
de France et un déplace-
ment difficile à Sornay.
En effet les Bressans évo-
luent en Promotion d’hon-
neur et sont souvent intrai-
tables sur leurs terres.
Donc pour ce premi er
match officiel de la saison,
les Crêchois seront dans
l'obligation de se surpasser
s'ils veulent continuer dans
cette grande épreuve natio-
nale.
« Je suis content de la pré-
paration. On rentre dans le
vif du sujet car ce sera un
test grandeur nature Si l'on
veut se qualifier soyons soli-
daires et surtout discipli-
nés » commente le coach
Roméo Soumen.
Pour le groupe Andrien
Doudet ( genou) est out
alors que Viera et Tandjigo-
ra sont incertains.
L’équipe : Vincent, Bus-
tos, Sbaï, Kamel et Karim
Benhammou, Belkir, Teud-
jou, Viturat, Edson, Borni,
Berthet, Moreno, Viera et
Tandjigora.
Une chose est certaine ce
sera la préparation idéale
avant l'ouverture du cham-
pionnat à Branges diman-
che prochain.
CRÊCHES-SUR-SAÔNE
LaJSCen coupedeFranceà Sornay
ENBREF
SAINT-SYMPHORIEN-D'ANCELLES
SAINT-ROMAIN-DES-ILES
Gymnastiquevolontaire
Lescoursdegymnastiquevolontairereprendront mardi 7sep-
tembrede13 h 30à14 h 30et mercredi 8septembrede20à
20 h 30àlasalledesfêtesJ.-B.-Bas.Assembléegénéralemercredi
22septembreàlasalledesfêtesà20 h 30.
CHAINTRÉ
Réunionduconseilmunicipal
Laprochaineréunionduconseil municipal auralieulejeudi
9septembreà20heures, salleduconseil àlamairie.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
RIVE GAUCHE
Cahier
Local
11
L
a quatrième collecte
de sang de l’année, or-
ganisée lundi dernier
par l’ETS (Établissement
Français du Sang) de Bourg-
en-Bresse, et l’amicale canto-
nale des donneurs de sang
bénévoles, a rassemblé 143
adhérents de l’association et
six nouveaux donneurs, à la
salle des fêtes de Pont-de-
Vaux.
Ce qui était en soit une col-
lectemoyenne, comparableà
la précédente du 14 juin der-
nier qui avait réuni 142adhé-
rents et 7 nouveaux don-
neurs.
Effectif toujours
dans lamoyenne
À noter que cette collecte
correspondait à la « Journée
des globules », une opération
nationale. Elle aussi, s’est ins-
crite dans la moyenne qui va-
rie peu sur l’année avec la
présence d’un peu plus de
140 adhérents par collecte.
Pour les quatre premières
collectes, letotal s’élèveà473
poches de sang parmi les-
quelles vingt provenaient de
nouveaux donneurs.
De quoi satisfaire Angéli-
que Broyer, la nouvelle prési-
dente de l’association, et son
équipe, qui, comme toujours
a passé la journée à la salle
des fêtes à servir des casse-
croûte pour terminer à plus
de 20 h 30.
Le bureaude l'amicale loca-
le rappelle que les besoins en
sang sont toujours plus im-
portants. Alors si vous avez
entre18et 70ans, si vous êtes
en bonne santé, présentez-
vous sans hésiter à la pro-
chaine collecte de sang, la 5
e
et dernière de l'année, qui
aura lieu lundi 8 novembre à
la salle des fêtes de Pont-de-
Vaux.
MICHELRAYMOND(CLP)
PONT-DE-VAUX
Unecollectedesang
dans labonnemoyenne
143 donneurs ont donné
leur sang la semaine derniè­
re, dont six nouveaux, ce
qui fait dans l’ensemble une
bonne moyenne.
Nombre de donneurs sont prélevés en plasmaphérèse (don de
plasma) lors de chaque collecte. Michel Raymond (CLP)
Comme chaque année, le
député-maire de la commu-
ne, Michel Voisin, a visité
jeudi après-midi les douze
classes de l’école publique
pour s'assurer que la rentrée
s'était déroulée dans de bon-
nes conditions.
Cette visite a été égale-
ment l'occasion de rencon-
trer l’ensemble du person-
nel enseignant, notamment
deux nouveaux venus dans
l'équipe : Laurianne Mali-
nas et Raphaël Daubourg
L’école compte 322 élèves,
soit 112 élèves en maternel-
le et 210 en élémentaire.
L'effectif est stable par rap-
port à l'année précédente.
JOSETTEROBIN(CLP)
REPLONGES
Michel Voisinafait latournéedes classes
Michel Voisin lors de la visite des classes. Ici, celle du CP. Photo J . R. (CLP)
Le concours organisé lun-
di par l’amicale boule a affi-
ché complet.
Les organisateurs ont dû
refuser une quinzaine de
doublettes.
Des équi pes venues du
Rhône, de la Côte-d’Or, de
l'Ain, de la Saône-et-Loire se
sont affrontées au clos M.
Broyer par un temps enso-
leillé mais frisquet. Dès la
première partie, il y a eu des
surprises avec les défaites de
Bergeron (Le Péréon) vain-
queur 2009 - Hanin (Mâ-
con).
La finale a été gagnée par
la doublette Perroti-Carriè-
re contre Donnini Lesselier
11-7.
Coupes et magnum offerts
par le magasin Super U de
Laiz ont récompensé les fi-
nalistes. Au complémentai-
re victoire de René Francois
et Bernard Florin.
Dernier concours de l'an-
née de l'amicale samedi 4
septembre à 13 h 30 : 64
simples 3 et 4.
J. R. (CLP)
Il reste encore quelques pla­
ces. Tél. 03.85.31 68.81.
GRIÈGES
Carton plein pour
leconcours deboules
ENBREF
REPLONGES
Publications
de mariage
Mariage devant avoir lieu en mairie de Replonges le
25 septembre à 15 h 15 entre Raphaël Hoffstetter, analys-
te financier, domicilié 81, impasse les Fontaines à Replon-
ges et Barbara Colcombet, juriste en droit social, domici-
liée 148 bis, avenue des Frères-Lumière à Lyon (8
e
).
BÂGÉ-LA-VILLE
Les assocations
préparent leforum
Les commissions munici-
pales des communes de St
André, Bâgé- l e- Chât el ,
Bâgé-la-Ville et Dommartin
se sont réunies pour peaufi-
ner les derniers détails de
l’organisation du forum des
associations qui aura lieu
samedi 11 septembre de 14
à 17 heures au gymnase Ar-
mand Morel à Bâgé-la-Ville.
Une vingtaine d’associa-
tions communales et inter-
communales présenteront à
cette occasion leurs activi-
tés et répondront aux ques-
tions les concernant.
Certaines d’entre elles en
profiteront pour donner un
aperçu de leurs activités par
des démonstrations.
Tous attendent un nom-
breux public samedi 11 sep-
tembre, signe de l’attache-
ment de la population au
tissu associatif des commu-
nes.
J. R. (CLP)
Les délégués des commissions communales réunis pour
peaufiner les derniers détails de la manifestation. Photo DR
Cahier
Local
12
TRAMAYES ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Le 21 et 22 août, quatre
membres du club partici-
paient aux24heuresduMans
vélo.
Gilbert Thimon, Pascal Nu-
gues, BernardMariller et Ber-
nardVouillonsesont passéle
relais sous le dossardnumé-
ro461danslacatégoriePresti-
gemasculin.
A p r è s 2 2 2 t o u r s e t
929,07kmparcourus, ils ter-
minaientlacourseavecdetrès
bons résultats : 50
e
sur 355au
classement scratchet 26
e
sur
132auclassement catégorie.
TransdelamèreBoitier
LemêmeCyclocluborgani-
se sa3
e
Trans de lamère Boi-
tier, dimanche19septembre.
Cette année, pour cette ran-
donnée100%VTT, trois nou-
veauxcircuits : 15kmavecun
ravitaillement ; 30km, avec
deuxravitaillements et 45km
avectrois ravitaillements. Les
départs ont lieu à partir de
8heures, àlasalledes fêtes où
uncaféseraoffert. Clôturedes
circuitsà13heures.
NICOLEBESACIER(CLP)
£Tarifsinscriptions :
15km, 3€, lesautres, 5€.
Tél. 03.85.50.53. 64.
ouroger.lepy@wanadoo.fr.
TRAMAYES
LeCycloclubaux24heuresduMansvélo
Quatre membres du Cyclo club tramayon aux 24 heures du Mans vélo. Photo DR
Jean-Luc Delpeuch, maire
de Cluny et sa première ad-
jointe, Sophie Charrière fai-
saient àTramayes, lors d'une
rencontreavecdifférentes as-
sociations, unrécapitulatif de
toutes les actions menées
pour la célébration de l’ab-
bayedeCluny.
Il a aussi été question des
quatrejournées festives des 9,
10, 11 et 12 septembre. Au
programme, spectacles, expo-
sitionsetaccueildenombreux
randonneurs qui arriveront
de toute l'Europe et chante-
ront enchœur et enplusieurs
langues l'Hymne européen.
Une discussionplus précise
s'est engagée sur l'organisa-
tion de la randonnée au dé-
part deTramayes, permettant
de rejoindre à pied la porte
Sainte-Odile, samedi 11sep-
tembre, Ledépartseferaplace
delaPosteà9 h 30.
N. B. (CLP)
£Pour s’inscrire, s’adresser
àl’officedetourismedeMatour
au03.85.59.72. 25. Vous pouvez
également contacter Annick
Bongini ouMadoRoccati
au03.85.50.55.45.
Site : rando.cluny.free.fr
TRAMAYES
Bientôt, lerendez-vous
del'Europedesmarcheurs
Michel Maya, Sophie Charrière et Jean­Luc Delpeuch.
Photo N. B. (CLP)
L’
Association Sporti-
ve et de Loisirs de
Pierreclos reprend
ses activités pour la saison
2010-2011 dans la salle des
fêtes. Pour tous, enfants,
ados et adultes, il est possi-
ble de participer gratuite-
ment à deux cours d’essai
avant l’inscription.
Enfants et ados
Twirling, demain. Débu-
tants et moins de 7 ans,
de 18 à 19 heures. Confir-
més et pl us de 7 ans, de
18 h 30 à 19 h 30. Modern
jazz, mardi 7 septembre,
groupe 1 (maternelle) de
16 h 45 à 17 h 30. Groupe 2
( CP CE1) de 17 h 30 à
18 h 30. Groupe 3 (CE2 à
CM2) de 18 h 30 à 19 h 30.
Groupe 4 (6
e
et ados) de
19 h 30 à 20 h 30.
Activités adultes
M o d e r n j a z z , l u n d i
13 s e pt e mbr e , de 20 à
21 heures. Step-gym tonic,
mardi 14 septembre, de 20 à
21 heures. Gym volontaire,
jeudi 16 septembre, de 10 à
11 heures. Danse de salon,
débutants, de 20 à 21 heu-
r es , conf i r més , de 21 à
22 heures.
PATRICE LASSAGNE (CLP)
£Renseignements complé­
mentaires auprès de Sylviane :
03.85.34.37.69 (aux heures des
repas) ou 06.14.01.26.72.
Céline 03.85.23.18.33
(aux heures des repas)
ou 06.71.73.87.57.
PIERRECLOS. L’association sportive et de loisirs reprend du service.
Ungoût derentréeà l’ASL
Les activités pierrechouties
étaient en sommeil pendant
l’été, elles refont surface
pour la saison 2010­2011.
Tour d’horizon.
Les majorettes lors de la fête de Pierreclos cette année. Photo P. L. (CLP)
ENBREF
CLERMAIN
Vide-greniers
des chasseurs aujourd’hui
Les chasseurs de Clermain
organisent leur vide-greniers
annuel aujourd’hui. Expo-
sants : 2 € le mètre linéaire.
Inst al l at i on à part i r de
6 heures
Renseignements et réserva-
tions des emplacements au
0 3 . 8 5 . 5 0 . 4 9 . 8 2 o u
06.84.34.23.40 . L'entrée est
gratuite. Sur place buffet et
buvette.
Concours depétanque
Le comi t é des f ê t es de
Clermain organise son con-
cours de pétanque en dou-
blettes sur quatre parties, di-
manche 12 s ept embr e.
Inscriptions dès 13 h 30, pla-
ce de la Garde, (10 € la dou-
blette). Dotation : 1
er
prix :
deux jambons secs et une
coupe, 2
e
prix : deux rosettes,
3
e
prix : deuxbouteilles d’ani-
sette, 4
e
prix : deux bouteilles
de whisky. Unprixspécial se-
raremis àlameilleureéquipe
féminine. Toutes les doublet-
tes seront primées. Sur place
buffet-buvette.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MATOUR ET RÉGION
Cahier
Local
13
Comme tous les ans, le co-
mité des fêtes organisait di-
manche son traditionnel
concours de quilles au stade,
où une sympathique am-
biance a régné tout au long
de la journée.
Le président, Serge Desro-
ches et sonéquipe étaient sa-
tisfaits même s’ils auraient
aimé un peu plus de monde.
Le premier prix avait pour-
tant de quoi attirer puisqu’il
s’agissait de la somme non
négligeable de 80 euros. Il a
été remporté pour la deuxiè-
me année consécutive par
Léonavec 15 points, suivi de
près par Gilles Grégoireavec
13 points (50 euros), ils ont
été départagés aux barrages,
Gérard Villette s’est classé 3
e
(30 euros), Sébastien Des-
combes 4
e
(15 euros). Jean-
Luc Combier a remporté la
spéciale de midi et Christo-
phe Desbois celle du soir.
Monique Desbois, a gagné le
prix féminin et Maxime Van-
denhende, la partie enfant.
Les deux gagnants de la
grille sont Marius Desroches
pour le magnumde Crémant
et Pierre Auray la bouteille
de Ricard.
GÉRALDINEAURAY(CLP)
DOMPIERRE-LES-ORMES
Pour eux, c'était laquille
Le 1
er
prix a été remporté pour la deuxième année consécutive par Léon. Photo G. A. (CLP)
Mercredi soir, avait lieu la
dernière balade nocturne de
la saison estivale, organisée
à l’initiative de l’office du
tourisme de Matour et sa ré-
gion.
Àl’arrivée, à la salle des fê-
tes de Trivy, 62 marcheurs
avaient effectué dans la bon-
n e h u me u r , 6 , 0 5 2 k m
(soyons précis !)
Le verre de l’amitié et un
gâteau ont été offerts par la
municipalité. Le maire, Gé-
rard Rénier, a remercié tous
les participants qui ont été
en nombre croissant tout au
long de l’été avec une men-
tion particulière pour ceux
de Dompierre-les-Ormes,
présents à chaque balade.
Jean Perrier, 86 ans,
doyen des marcheurs
Le premier édile a souhai-
té, si l’initiative est recondui-
te l’année prochaine, que
l’organisationsoit approfon-
die et que les horaires soient
adaptés aux heures de cou-
cher du soleil. Il a également
félicité le doyen de la mar-
che, Jean Perrier (86 ans).
G. A. (CLP)
TRIVY
62 marcheurs en nocturne
pour lader del’été
La dernière balade nocturne de l’office du tourisme
a été une belle réussite. Photo G. A. (CLP)
Maur i c e Chat e l e t de
Croux ne s’attendait pas à
récolter de tels spécimens
de pommes de terre lors-
qu’il a planté la variété Mo-
nalisa dans son jardin, au
printemps.
Variété Monalisa
Cette semaine, en arra-
chant ses plants, il a décou-
vert une pomme de terre à
la forme bizarre, accusant
le poids exceptionnel de
1,900 kg et plusieurs avoisi-
nant le kilo.
De quoi faire de délicieu-
ses soupes et de bonne pu-
rée.
MIREILLE CHATELET (CLP)
MATOUR
Pommedeterred’1,900kg
Maurice présentant sa récolte
une pomme de terre.
Photo M. C. (CLP)
ENBREF
DOMPIERRE-LES-ORMES
Assembléegénéraledu foyer rural, demain
Demain à 20 h 30, l’assemblée générale du foyer rural de
Dompierre-les-Ormes aura lieu salle du foyer, dans le bâti-
ment face au complexe sportif.
Toutes les personnes intéressées par les activités dufoyer ru-
ral sont cordialement invitées à participer à cette réunion.
MATOUR
Lesactivitésreprennent :
petitguidedesinscriptions
V
endredi 10 septem-
bre, les inscriptions
à l’école de musique
de la Haute Grosne seront
prises à partir de 17 h 30 à
la salle de l'école de musi-
que, au 2
e
étage de la mai-
son des associations. Cette
année, l'école propose des
cours d' accordéon, saxo-
phone, clarinette, piano,
trompette, chant, guitare
classique et électrique, vio-
loncelle, batterie, flûte tra-
versière, éveil musical et de
violon (nombre de places li-
mitées).
Début des cours pendant
la semaine du 27 septem-
bre.
Club detarot
Les soirées tarot repren-
nent mercredi 15 septem-
bre à 20 heures, à la salle au
1
er
étage de la maison des
associations.
£Renseignements et inscrip­
tions auprès de Pierre Bimont
au 06.61.61.36.52.
£Concernant les tarifs sai­
son 2010­2011, s'adresser au
03.85.59.76.33 ou par mail :
emhgrosne@gmail.com.
Lachorale
Matour dechant
Les vacances sont finies,
c'est la rentrée pour la cho-
rale. Les choristes se retrou-
veront vendredi 10 septem-
bre de 18 h 30 à 20 h 30 à la
salle des mariages de la mai-
rie de Matour. Un nouveau
répertoire sera appris et
l'équipe préparera des con-
certs pour la saison 2010-
2011. Si vous aimez chan-
ter, venez rejoindre le grou-
pe dès vendredi.
£Renseignements complé­
mentaires auprès de Jacque­
line Nicolas au 03.85.50.45.21
aux heures des repas.
PAUL BOUILLET (CLP)
Fin de la trêve estivale pour
l ’écol e de musi que de l a
Haute Grosne, la chorale
Matour de chant et le club
de tarot. Zoom pratique sur
les activités matourines de
la rentrée.
Laurent Diochon, directeur
de l'école de musique.
Photo P. B. CLP)
Cahier
Local
14
LUGNY ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
S
i le FC Clessé n’a pas
encorefait parler delui,
le staff du club et son
entraîneur ne sont pas restés
inactifs pour autant à l’inter-
saison. Dès le 9 août, Chris-
tophe Terrier a sifflé la repri-
se de l’entraînement.
Une douzaine de nouveaux
joueurs, dont de nombreux
jeunes, sont venus abonder
l’effectif du club, fort de plus
de30licenciés cequi permet-
trad’engager ànouveaudeux
équipes en championnat.
L’objectif de l’équipe fanion
descendueen3
e
divisionsera
clairement la remontée. Elle
pourra compter sur l’apport
de Sébastien Francen (Huri-
gny) et Manu Cheze au
(Saint-Martin-Senozan) qui
apporteront leur expérience
au groupe de la saison der-
nière. Les matchs amicaux
ont donné un premier aper-
çu du potentiel. L’entraîneur
a procédé aux derniers régla-
ges à Manziat vendredi, et fe-
r a de mê me à Se nne c é
aujourd’hui, une semaine
avant le début du champion-
nat dimanche 12 septembre,
à Quintaine contre FC Lou-
hans B. On notera que cette
saison, le FCC évoluera aux
côtés des clubs du Louhan-
nais. Signalons encore que
les U15 de Jérôme André (en
entente avec Igé) ont égale-
ment repris le chemin du sta-
de le 16 août.
FRANÇOISMOURON(CLP)
CLESSÉ
Coupdejeuneauclubdefoot
Grâce aux nouvel l es re­
crues, le FC Clessé pourra
engager deux équipes en
championnat cette saison,
et l’équipe fanion devrait
avoir le potentiel pour re­
monter en 2
e
division.
L'entraîneur et quelques nouveaux joueurs. Photo F. M. (CLP)
AZÉ
Reprise des activités
à Cantazé.
La chorale reprend ses
activités.
Les chanteurs, adhérents
de la chorale, ont rendez­
vous avec le maître de
chœur, Jacqueline, pour
une première soirée de
répétition. Le rendez­vous
est pris pour mardi
7 septembre, même
heure, même salle que
d’habitude.
Photo Michel Buchaillard (CLP)
ENBREF
LUGNY
À vos raquettes debadminton
Les entraînements reprennent pour les amateurs de badmin-
ton. Première séance, mardi 7 septembre, à 19 h 30, pour les
jeunes (entre 8 et 16 ans), à 20 h 30 pour les adultes. Mêmes
jours, mêmes horaires pour les autres jours, et pour les jeu-
nes ducollège et duprimaire, rendez-vous vendredi. Ànoter,
l’assemblée générale du Tennis club, mercredi 29 septembre
à 20 heures, salle de réunion en mairie de Lugny.
MONTBELLET
Club deladétente: assembléegénéraleet reprise
L’assemblée générale du club de la détente aura lieu mercre-
di 8 septembre, à 19 heures. Elle sera suivie à 20 h 30 par le
1
er
cours. Le tarif cette année est de 95 € pour 36 heures de
cours. À l’exception de la 1
re
, toutes les séances débutent à
20 h 15 et s’achèvent à 21 h 15. Les cours ont lieu à la salle
polyvalente de Montbellet. On peut participer à une séance
d’essai sans engagement ultérieur. Pour toutes informations,
appeler au 03.85.33.97.41 ou au 03.85.33.20.18.
Une douzaine de
nouveaux joueurs,
dont de nombreux
jeunes, sont venus
abonder l’effectif
du club.
Renouvelant lamanifesta-
tionde2009, leSoudesécoles
souhaitevivementquelevide-
greniersqui auralieudiman-
che26septembresoitcouron-
nédelamêmeréussite.Lesres-
p o n s a b l e s p r é p a r e n t
activementlaplacederrièrela
mairie pour accueillir, dès
5heures, les exposants aux-
quelsseraoffertuncafé(1euro
lemètre,etgratuitpourlesvisi-
teurs). Toutelajournée, labu-
vetteet laventedesandwichs
serontouvertes.Silamétéoest
clémente, il yauradebonnes
tractationsàfaireavantl'hiver.
RENÉEBOLLET(CLP)
£Pour tousrenseignements
tél. 06.62. 53. 28. 08.
FLEURVILLE
Bientôt, levide-greniers
du Sou des écoles
Le vide­greniers 2009 a obtenu un succès inespéré
avec un temps magnifique. Photo d’archives R. B. (CLP)
Cette année, les adhérents
de Au fil des ans pourront
assi ster à l a comédi e de
Laurent Baffie qui est restée
deux saisons au théâtre du
Palais royal à Paris.
Toc-toc est joué par Da-
nielle Evenou et Gérard
Fer nandez. Le doct eur
Stern est le plus grand spé-
ci al i ste mondi al dans l e
t rai t ement des t ocs, l es
t roubl es obsessi onnel s
compulsifs. Ce neuro-psy-
chiatre à la renommée in-
ternationale ne consulte en
France qu’une fois tous les
2 ou 3 ans et il ne voit ja-
mais le même patient deux
fois. Coprolalie, arithmo-
manie, nosophobie, toc de
vérification, palilalie, inca-
pacité à marcher sur les li-
gnes... les tocs s’entassent,
se bousculent et se mélan-
gent dans l e cabi net du
grand Docteur Stern.
Inscription
avant le 10 octobre
Il faut s'inscrire avant le
10 octobre avec paiement
chez Yvonne Charrin (ci-
dex 1724 -71260) Saint-Al-
bain. Tél. 03.85.33.17.25 ou
chez Nelly Antiga (cidex
1707- 71260) Saint-Albain.
Tél. 03.85.33.12.58.
Les chèques ne seront dé-
bités qu’en octobre. Seules
seront prises en compte les
inscriptions accompagnées
du chèque correspondant.
En cas d’empêchement, il
faut prévenir par téléphone
pour permettre le rempla-
cement et le rembourse-
ment. Dans le cas contraire,
les billets ne seront pas rem-
boursés.
R. B. (CLP)
£Le déplacement à Lyon,
au théâtre de la Tête d’Or,
est prévu jeudi 21 octobre
pour la séance de 14 h 45.
Le tarif adhérents est de 51 €,
tarif non adhérents, 53 €.
Ce prix comprend la place au
théâtre et le transport en car.
SAINT-ALBAIN
Viréethéâtredel’associationAufildesans
Au fil des ans est une association qui sait diversifier
ses manifestations. Photo d’archives R. B. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CLUNY ET RÉGION
Cahier
Local
15
2
3
3
6
3
3
0
D
ans le cadre des ma-
nifestations organi-
s é e s p o u r l e
1100
e
anniversaire de la fon-
dation de l’abbaye de Cluny,
via la fédération européenne
des sites clunisiens, un projet
collectif insolite a été lancé
dans l e J ura en sept em-
bre 2009 : broder des banniè-
res au point de croix.
1 040 carrés brodés
Ce projet a intéressé plus de
360 brodeuses (en France,
Suisse et Allemagne) et une
trentaine de couturières. En
quelque 16 000heures de tra-
vail, brodant des modèles iné-
dits créés pour la circonstan-
ce et inscrits dans la rosace
clunisienne, elles ont réalisé
deux séries de 13 bannières,
composées chacune de
40 carrés brodés (soit 1 040
carrés !) et deux oriflammes
de 13 carrés brodés de la ro-
sace clunisienne en mouve-
ment. Le nombre 13 rappelle
les 12 moines jurassiens, six
de Gigny et six de Baume-les-
Messieurs, partis fonder Clu-
ny en 909 (ou 910) avec l’ab-
bé Bernon. Comme ils sont
part i s de deux abbayes,
26 bannières ont été réali-
sées, présentées depuis juillet
sur les deuxsites de Baume et
Gigny, et qui vont rejoindre
Cluny le 11 septembre pour
l’événement « Toute l'Europe
à Cluny ». Elles circuleront
plus tard, à la demande, pour
des expositions de brodeuses
ou dans les 137 sites mem-
bres de la fédération des sites
clunisiens, représentés dans
les bannières (membres ins-
crits en 2009). Un ouvrage
très documenté raconte cette
aventure collective : Banniè-
res brodées pour Gigny, Bau-
me, Cluny, édité par les asso-
ci at i ons Adapemont et
Mêt a- Jura. Il comprend
256 pages, plus de 400 illus-
trations en quadrichromie,
représentant toutes les ban-
nières, les oriflammes et les
plus belles broderies.
J.­ CLAUDEVOUILLON(CLP)
£Contact :
mjlambert@wanadoo.fr.
CLUNY. Lesbannièresbrodéesrejoindront lacitépour « Toutel'EuropeàCluny».
Bannièresaupointdecroix
360 brodeuses et une tren­
taine de couturières ont pi­
q u é l e t i s s u p e n d a n t
16 000 heures pour réaliser
26 bannières inédites, ins­
crites dans la rosace cluni­
sienne.
Le projet a été lancé dans le Jura en septembre 2009.
Photo J.­C. V. (CLP)
INFOS
SERVICE
£JOURNAL
Correspondant principal.
Jean­Claude Vouillon,
tél. 03.85.50.84.23.
Correspondants.
Monic Coutheron, tél.
03.85.59.10.69 ; François
Poncin, tél. 03.85.59.17.70.
Communiqués. Boîte aux
lettres en mairie de Cluny.
£UTILE
Service des eaux.
Tél. 0810.426.426.
Enfance maltraitée.
Tél. 03.85.400.600.
£VISITES
Abbaye et musée : de 9 h 30
à 18 h 30.
Haras national : à 14, 15 h 30
et 17 heures
Hôtel­Dieu : de 9 à 17 heures
(libre).
£EXPOSITIONS
Écuries Saint­Hugues :
des pierres et des hommes.
Église Saint­Marcel :
peintures Gérard Breuil.
Hôtel de la Monnaie :
tapis de chœur Maior Ecclésia.
Salle Malgouverne :
peintures Jean Chevrier.
Salle Duruy : Annick
Deliveyne, peintures
à l’aiguille.
£AUJOURD’HUI
Piscine municipale :
de 11 à 18 h 30 (dernier jour).
Brocante : de 8 à 18 heures
dans le cloître de l’abbaye.
Vendredi dernier, le con-
coursennocturnedelaBoule
mazillonnes’est dérouléau
boulodromedelaPriale, avec
laparticipationde11doublet-
tes qui sesont affrontées sur
troisparties.
Comme d' habi tude, l es
joueurs sesont restaurés au
termedelapremièreconfron-
tation, avecaumenu, ledésor-
maistraditionnel jambonau
madère. Aprèsavoirreprisdes
forces, les équipes sesont re-
trouvéessurlesjeux.
Tarddanslanuit, lavictoire
estrevenueàNellyJacquesas-
sociée à Nicolas Germain
(pouruncoupd’essai,cefutun
coupdemaître), qui devance
JulieJosserandassociéeàMic-
kaël Germainet ladoublette
GérardTaboulot, Daniel Ge-
linetJean-LucNonnin.
Lasociétéremerciechaleu-
reusement laCavedeViréqui
asponsorisélamanifestation,
ainsi quetouteslespersonnes
quisesontdéplacées :joueurs,
bénévolesetspectateurs.
J.­C.V.(CLP)
£Rendez­vouspourleprochain
concours: un16quadrettes
le27février2011,
au boulodromecouvert
desGriottonsàCluny.
£Lespersonnesintéressées
parunelicenceàla Boulema­
zillonne sont priées
desefaireconnaîtreauprès
du président : 03.85.50.82.09
ou 06.08.88.04.01.
MAZILLE
Laboulemazillonne, denuit
ENBREF
SALORNAY-SUR-GUYE
Football : reprisedes entraînements pour les jeunes
L'entraînement reprendramardi 7septembre pour les joueurs
des catégories U13, U11 et U9 (nés entre 1998 et 2003). Ren-
dez-vous à18heures austade. Unepermanenceseratenueàla
même heure pour les demandes de licences et les inscriptions.
26 bannières
ont été présentées
depuis juillet
sur les deux sites
de Baume
et Gigny, et vont
rejoindre Cluny.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
TOURNUS
Cahier
Local
17
INFOS
SERVICE
£PRATIQUE
Office de tourisme : de 9 h 30
à 12 h 30 et de 14 à 18 heures,
03.85.27.00.20.
Musée du vélo : de 14
à 18 heures.
£URGENCES
Pharmacie de garde :
Gorassini à Joncy,
03.85.96.27.87.
Services techniques :
03.85.27.03.70.
Gendarmerie nationale :
03.85.27.07.80.
Police municipale :
03.85.27.03.22.
Pompiers : 03.85.27.03.50.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
SENNECEY­LE­GRAND
Médecin : composer le 15.
Pharmacie : consulter le
tableau d’affichage auprès de
la pharmacie la plus proche.
Cabinet d’infirmières :
03.85.44.96.64.
LAIVES
Infirmière : Sandrine Nolet,
06.31.51.35.79,
03.85.46.79.04.
SAINT­CYR
Infirmières : Mmes Bouilloux
et Duclos, 03.85.44.26.41.
SAINT­GENGOUX­LE­N.
Médecin : Dr Clerc, rte de
Joncy (03.85.92.53.00),
Dr Chevalier (03.85.92.61.40),
Dr Gilbert, rue de Fossés
(03.85.92.50.48).
Pharmacie :
Infirmières : SCP soins
infirmiers, Mmes Béné,
Berthier, Lebeau,
03.85.92.53.33.
LYCÉEDEL’HORTICULTUREET DUPAYSAGE
Intégration ludique. À l’initiative
des terminales du lycée de
l’horticulture et du paysage,
soutenus par l’équipe éducative,
tous les nouveaux élèves de
l’établissement ont bénéficié, jeudi,
d’un après­midi d’intégration. 14
ateliers ludiques attendaient les 28
équipes composées (tous niveaux
confondus), destinés « à leur faire
découvrir la géographie de
l’établissement, à promouvoir les
différentsclubset àfavoriser l’esprit
d’équipe », détaille la CPE Sandrine
Thevenot. Permis brouette, ciné­
quiz, théâtred’impro, relaismusical,
tir à la corde, lutte… étaient au
programme. PhotoG.B.
Y’
a d’la joie…au fes-
tival Détours en
Tour nug e oi s !
Vendredi soir à Farges, tou-
tes les conditions étaient réu-
nies pour se laisser emporter
par un tourbillon de bonne
humeur. Un site parfaite-
ment aménagé, du théâtre
subtil et un grand bal popu-
laire… le départ en fanfare
de cette seconde édition mé-
rite de mettre en lumière le
travail de l’ombre, colossal,
du Galpon et des associa-
tions partenaires. «Les Amis
de Farges ont fait un boulot
extraordinaire », se réjouis-
sait le président Patrick Ger-
main. Et le meilleur, c’est que
la fête continue. Cet après-
midi, ça se passe à Préty.
GAËTANBOLTOT
Fête populaire
1. Le Crieur public
de la Croix­Rousse
bat le rappel.
2. La Cie de l’Autre,
drôlement subtile.
3. Charme et talent
avec Françoise
pendant le bal.
4. Les Tony’s,
chargés de sécurité,
se laissent attendrir.
Photos G.B.
3
1
FESTIVAL. Coup d’envoi réussi pour Détours en Tournugeois, vendredi soir à Farges.
Del’ombreà lalumière
L’énorme investissement
des associations pilotées
par l e Gal pon a payé. Le
coup d’envoi de Détours en
Tournugeois a été brillant.
4
2
L’Union locale CGT Mâ-
con-Tournus appelle les sa-
lariés actifs, les chômeurs et
retraités, tous secteurs con-
fondus, à participer à la mo-
bilisation interprofession-
nelle relative à la réforme
des retraites, mardi 7 sep-
tembre, à 15 heures à Mâ-
con. Pour tous les Tournu-
siens qui veulent se rendre à
l a mani f est at i on et qui
n’auraient pas de moyen de
transport, rendez-vous de-
vant la gare à 14 heures, un
covoiturage sera organisé.
RETRAITES
Manifestation à Mâcon
Les différents champion-
nats jeunes reprennent bien-
tôt : le 11 septembre pour
les U15, le 18 septembre
pour les U13, le 25 septem-
bre pour les U11 et le 2 oc-
tobre pour les U9.
Afin de préparer dans les
meilleures conditions ces
compétitions, les jeunes de
l’AST football sont invités à
participer assidûment aux
entraînements qui ont lieu :
les mercredis et vendredis
de 17 à 19 heures pour les
U15 ; les lundis et jeudis de
18 heures à 19 h 30 pour les
U13 ; le mercredi de 17 h 30
à 19 h 30 pour les U11 et le
mercredi de 14 à 16 heures
pour les U9. Les retardatai-
res pour ramer les licences
peuvent contacter le secré-
taire au 03.85.32.12.14.
AST FOOTBALL
Les jeunes attendus à l’entraînement
Cahier
Local
18
ENTRE SAÔNE-ET-GUYE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ST-GENGOUX
LE NATIONAL
Les commerçants
vous souhaitent
une bonne rentrée
Bout’chou boutique
Chaussures ANNIE COULON
vous présente la nouvelle collection
ARA - D’CHICAS - ROMIKA
PINDIERE - SLEDGERS - BELLAMY
LA CAVE AUX JEAN’S
Aline GOMES
Homme - Femme - Enfant
OBER - GALLICE - KARBOON
Nouvelle collection
Rue du Lavoir
Rue du Commerce - 03.85.92.53.80
Place de l’Église - 03.85.92.56.89
Rue du Commerce - Place de l’Église - ST-GENGOUX
LA NOUVELLE COLLECTION EST ARRIVÉE
Avec de grandes marques : ST JAMES - MADO ET LES AUTRES
CHRISTINE LAURE - FRED SABATIER - LACOSTE
MAÉ MAHÉ - JEAN GABRIEL - JAC JAC - FELINO
ET EN PLUS CETTE SAISON KARTING
1 MONTURE + 2 VERRES DURCIS
+ 1 sac junior offert
Vêtements enfants - Peluches
Cadeaux naissance - Jouets
ELECTRICITE GENERALE
Installation - Neuf et rénovation
ELECTROMENAGER
Vente et installation
Dépannage 24h/24
Tél. 03.85.92.65.68 - Port. 06.13.84.59.49
COPRA Rue du Commerce - twardowski.david@wanadoo.fr
devis
gratuit
Rue du Commerce - 03.85.92.66.04
59€
2
3
3
6
4
0
7
Optique GOUDEAU
SENNECEY-LE-GRAND
Bilan positif. Pour clore la saison d'été de la piscine, une réception avec le personnel
a été organisée par la mairie. Jean Bourdaillet, entouré des adjoints, des membres de la
commission des sports, a tenu à remercier et féliciter tout le personnel de la piscine : les
deux maîtres nageurs, Simon et Vincent, les caissières, Elodie et Séverine, les
préposées aux vestiaires, Sarah, Coralie et Aline, ainsi que les régisseuses,Charlène et
Estelle. Cette saison 2010 a été positive dans l'ensemble, malgré le mauvais temps du
mois d'août. 14 347 entrées payantes (35 en mai, 2 398 en juin, 8 056 en juillet et 3 858 en
août). Il y en avait eu 18 649 en 2009. Photo Christian Bernet (CLP)
SAVIGNY-SUR-GROSNE
Festin estival. Forte de 30 adhérents, la Guilde d'argent de Genouilly s'est réunie autour
d'unebonnetableaucampingduGué. L'association, présidéepar MmeTerville, consacreses
mercredis aux jeux (tarots, Scrabble, belote…) endehors dedeux grosses réunions par mois.
Ayant découvert et apprécié le camping du Gué en 2009, ils sont revenus le 31 août savourer
fritureet grenouilles. PhotoM.E.-D.(CLP)
MALAY
Concert. Bien connue dans la région, la chorale A
Contrario a obtenu un grand succès lors de son récital
dimanche 29 août. Venue chanter au profit de l'église du
village, invitée par les Amis des églises et du
patrimoine, la formation a une fois encore fait preuve de
son talent. Ses huit membres, qui chantent sans chef de
chœur, ont fait résonner l'édifice de magnifiques pièces
sacrées, negro­spirituals et quelques chants profanes.
Les quelque 150 personnes formant le public le temps
de ce récital n'ont pas ménagé leurs applaudissements
aux choristes. Photo M. Espour-Dureuil (CLP)
RE­CHAL020910­993MED.
Cinq élèves de la grande section maternelle, neuf CP et deux CE1
forment l'ensemble de la classe de Marie Pelecry, aiwdée de l'Atsem
Emmanuelle Denis. Venant d'Ameugny, les "maternelle" découvrent une
nouvelle école et ses enseignantes. Photo M. E.­D. (CLP)
LA RENTRÉE À CHAPAIZE - GS, CP ET CE1
RE­CHAL0209­0002RL.
C'est sans pleurs que Blandine Regniaud et Magali Loudot ont accueilli
les 18 élèves de petite et moyenne section de maternelle.
Photo Roger Lespour (CLP)
LA RENTRÉE À MESSEY - MATERNELLE
Cahier
Local
20 DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DE LA ROUTINE !
Ron Klinger, champion pro-
fessionnel de classe mon-
diale, raconte cette donne.
Très discipliné, Sud annonce
sa couleur majeure 4
e
sans
complexe, Ron Klinger en
Nord n’hésite pas et de-
mande la manche tout heu-
reux avec son beau jeu de
trouver un fit 4/4
Entame : roi de pique, ce
qui est normal avec cette
belle suite. Est à la vue du
mort se réjouit de sa décision
et pense marquer une bonne
note dans sa colonne, mais il
y a loin quelquefois entre ses
désirs et la réalité. Sud prend
les choses en main et joue As
de pique suivi de la dame de
carreau, roi de carreau pris
de l’as. 8 de pique coupé et 2
de trèfle pour le roi de Sud et
le 9 de pique coupé par
Nord. As de trèfle et trèfle
coupé par Sud , 3 de carreau
pour le valet et trèfle coupé
du 6 en main. Sud est à la
tête de 9 levées. Il joue main-
tanant carreau qu’Est doit
couper n’ayant plus que de
l’atout et apporter la dixième
levée qui est le roi de cœur.
Pour l’anecdote, Sud est une
dame australienne de 96 ans
ce qui démontre que l’on est
jamais trop vieux pour bien
jouer au bridge. Il est difficile
pour Ouest d’entamer son 3
de cœur singleton qui,
comme vous l’avez certaine-
ment remarqué, faisait chuter
le contrat.
JMM
Chât enoy-l e-Royal ,
commune limitro-
phe de Chalon-
sur-Saône, de
Sai nt-Rémy
et de
Champfor-
g e u i l ,
s’étend sur
pl us de
1225 hecta-
res. Forte au-
j ourd’ hui de
plus de 6100 ha-
bitants et ayant con-
nu un grand développe-
ment à partir des années 50,
elle englobe aussi des vestiges
très anciens comme la chapelle
de Cruzille ou le lavoir de la rue
du bourg, un bassin rectangu-
laire à ciel ouvert constuit en
pierres de taille.
A l’occasion de son 25
e
anni-
versaire, le Cercle philatélique
de Châtenoy- le-Royal, présidé
par Jean-François Mercier, orga-
nise samedi 11 septembre de
9 à 18 heures, une exposition, à
la salle des fêtes. Les visiteurs
pourront y découvrir diverses
collections. L’une d’entre elles
évoquera notamment les noms
des rues de Châtenoy illustrées
par les timbres de France et une
autre présentera un ensemble
de timbres « en ligne » person
nalisés, de la série « Mon timbre
à moi » lancée par la Poste de-
puis quelques années.
L’exposition accueillera aussi un
bureau temporaire de 9 à 12
heures. Le courrier qui lui sera
remis sera oblitéré par un cachet
spécial montrant le vieux lavoir.
Pendant toute la journée, les
amateurs pourront acquérir un
« prêt à poster » spécial (1 €) et
un timbre personnalisé montrant
également le lavoir par carnet de
10 (12€).
Pour commander ces docu-
ments philatéliques, il est pos-
sible de se renseigner auprès
d’ André Ri sch au
03.85.87.74.76.
GILLES THEVENON
PHILATÉLIE BRIDGE
ECHECS
CLASSEMENT DE RENTRÉE
Le classement international du
premier septembre 2010 vient de
paraître (www.fide.com), la France
conserve son 3ème rang mondial
derrière la Russie (1ère) et l'Ukraine
(2ème). Cette position est obtenue
par le classement moyen (2653) de
ses dix meilleurs joueurs.
Statu quo pour la France avec
toutefois un changement notable
dans sa hiérarchie. Le fautif n'est
autre que le champion de France
2010 Laurent Fressinet qui devient
le 3ème joueur français à dépasser
la barre de 2700 points Elo. Avec un
bonus de 21 points, Laurent passe
Étienne Bacrot et devient le numéro
2 français, Maxime Vachier-Lagrave
poursuit son leadership.
La France compte désormais 3
joueurs dans le Top 30 mondial :
Maxime occupe la 25ème place
avec 2721, Laurent Fressinet la
27ème avec 2718 et Étienne Bacrot
la 28ème avec 2716.
Le chalonnais François Fargère
est 28ème français avec 2507.
ÉCHECS AU LAC DE VOUGLANS
Le 3ème tournoi d’échecs de
l’été Ledonien, a débuté le lundi 23
août à la base de Bellecin (Orgelet),
au bord du lac de Vouglans, pour se
terminer le dimanche 29 août.
Venant en majorité de Franche-
Comté mais aussi de Rhône Alpes,
et de Bourgogne, les joueurs ont
bénéficié de très bonnes conditions
de jeu, dans une vaste salle mise à
disposition par la base, et cerise sur
l’échiquier, ils jouissaient d’une
superbe vue sur le Lac de Vouglans,
comme je l’ai constaté lors de la
remise des prix (voir la vidéo sur
http://echiquier.ledonien.free.fr).
Un environnement on ne peut
plus adéquat pour le participant
chalonnais Norbert Loctin, co-
auteur de la plus longue partie de ce
tournoi : 4 heures 32 minutes.
À l'issue d'un tournoi fort bien
géré, le sociétaire du club «Chalon-
Sur-Saône-Échecs» remporte le
tournoi avec brio. Norbert réalise un
joli parcours, invaincu avec ses six
gains et une partie nulle.
L’ESPACE DU SOLUTIONNISTE
Poursuivons le chapitre des clés
dites «sacrifice» avec le diagramme
ci-dessous où le thème est multiple.
Comment, avec votre dame,
posez-vous une question insoluble
aux quatre pions noirs !
Problème n° 49
T. R. BROWN
New York Albion, 1860.
XABCDEFGHY
8-s N-+R+-+(
7+-+-+n+-'
6-m K-m k-+-+&
5+-+pz pp+-%
4-+p+-+-+$
3+-+-+-+-#
2-+-+-tR-+"
1+-+-+-+Q!
xabcdefghy
Mat en 2 coups.
N°48 (W. A. Shinkman).
Clé: 1.Dd4 ! (se moquant du pion !)
1...Rb7 2.Tf7+ et 3.Da1,Dh8,Tc7#.
1...Rd7 2.Dg4+ et 3.Dc8 ou 3.Tf8#.
1...cxd4 2.Tf7 Rc5 (d3) 3.Tc7 mat.
LE COIN DU SCOLAIRE
XABCDEFGHY
8rs n-w q-+-+(
7z pp+-+-z p-'
6-+-z p-mkL+&
5+-v lP+-z p-%
4-+Pz pQ+-+$
3+-+-+-zPl#
2Pz P-+-+-z P"
1t R-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 97. Mat en 2 coups.
XABCDEFGHY
8l+-+-+rs N(
7+-v L-+-+-'
6-+-z p-+-z p&
5+p+-+-+-%
4-s n-+N+Pm k$
3+-+-+-+p#
2-+-+L+-z p"
1+-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 98. Mat en 2 coups.
N°95. Clé : 1.Tg5 ! fxg5 2.hxg5 mat.
1...ad lib 2.Th5 mat.
N°96. Clé : 1.Tb5+ ! (attraction !)
1...Rxb5 2.Td5 mat.
jacky.fargere@orange.fr
NORBERT LOCTINBRILLANT VAINQUEUR AU LACDE VOUGLANS
EXPOSITION A CHÂTENOY-LE-ROYAL
N
S
O E
R D V 8 7 5
3
10 8 5
10 6 3
NORD
1 carreau
4 cœurs
EST
passe
contre
SUD
1 cœur
fin
OUEST
2 piques*
4 3 2
AD 10 7
R 4
D 9 8 5
A
R V 9 8
D V 9 2
AV 4 2
10 9 8
6 5 4 2
A7 6 3
R 7
Donneur : Nord
Vulnérable : personne
2 piques* : intervention faible
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
21
N° TIRAGE TOP REF Pts Sous-top, Signification
1. AACCSB?
2. QEEMONL CACAB(E)S H 2 80 (Verbe cacaber) Cri de la perdrix
3. EELMN+AI COQ 2H 28
4. UUAESNF LAMINÉES 8A 80 (ENLIÂMES, 8A, 80)
5. AUDSPRT FAUNULES A 3 62 Faune de petis animaux
6. EERGTTD DISPARUT D 7 72 (PATARDS, 5E, 40)
7. D+ENIOHY GUETTER 13C 20 (DÉGRÉA, 3C, 18)
8. DIO+BOSE HYÈNE H11 81 (DÉNOYA, 3C, 52)
9. BO+OULNJ OSIDE K 1 25 Glucide composé
10. BLOO+AKI JEUN 7G 36 (JEU, G 7, 35)
11. AILO+VMX KOB G 3 53 (KOLA, J10, 42)
12. LOV+AATZ MAXI J12 43 (MAX, J12, 42)
13. LV+EETTF AZOTA K 7 39 (MAZÂT, 12J, 30)
14. FL+LUISE IVETTE 15J 30 (FÊTE, L 3, 27)
15. IIVSHGP FUSILLÉE O 8 86 (MILLES, 12J, 31)
16. GHIPV+RE AZOTAIS K 7 29 (MIPS, 12J, 29)
17. HPR+AEOU OGIVE 1K 33 (PRIVÉ, N 6, 32)
18. AOP+?IEN HEUR L 9 31 (POCHADE, 4F, 30)
19. RMNOILR PIANO(T)E M 3 77 (ANtIOPE, M 3, 77)
20. ILNR+LEE MOR F 2 25 Humus très acide
21. ELLN+DRW ITÈRES 10J 19
DÉBALLERA 5E 29 (DAW, 11C, 26)
TOTAL : 978
Partie jouée à Saint-Léger-sur-Dheune (27 août)
SCRABBLE
©
SCRABBLE : UN VOCABULAIRE COMPLIQUÉ ?
Une critique cent fois entendue concer-
nant le jeu de Scrabble est celle qui
consiste à dire que ce jeu n’est fait que
pour les personnes qui possèdent un
haut niveau de vocabulaire. Souvent
cette critique émane de personnes qui,
sollicitées pour jouer, se cachent der-
rière cette excuse par crainte de mon-
trer leurs lacunes. On entend dire sou-
vent : « Oh, vous, les scrabbleurs, vous
n’utilisez pas des mots qui sont dans le
dictionnaire ! » Eh bien si, au risque
d’en décevoir quelques-uns, les mots
utilisés au Scrabble existent bel et bien
dans un dictionnaire. Certes ce diction-
naire, qui constitue notre référence,
(Officiel du Scrabble paru chez La-
rousse - ODS) utilise quelques mots de
la communauté francophone : Suisse,
Belgique, Canada, etc. La raison en est
qu’il existe un championnat du monde
francophone et qu’il serait malvenu de
n’utiliser que des mots franco-français.
En fait, ces mots ne constituent qu’un
très faible pourcentage du lexique de
l’ODS. Par ailleurs, s’il est vrai que nous
utilisons beaucoup d’anglicismes, ceci
ne constitue pas une nouveauté, on se
souvient du «franglais» fustigé par le lin-
guiste Etiemble en 1964. Tout le monde
vous comprend cependant quand vous
utilisez les mots : camping, planning, in-
terview... Cette courte rubrique n’est
du reste pas le lieu d’un débat sur la
sauvegarde de la langue de Molière.
Des mots deviennent désuets, d’autres
apparaissent forgés par les nouvelles
habitudes de langage, régionalismes,
néologismes, mots absorbés ou défor-
més à partir des langues étrangères.
Tous ces apports, loin de dissoudre ou
d’appauvrir la langue, l’enrichissent, en
dépit de l’avis d’irréductibles conserva-
teurs. Les langues existent comme des
entités vivantes, elles sont toujours en
évolution.
Cela étant, je reprends mon refrain ha-
bituel sur la valeur relative du vocabu-
laire compliqué ou rare pour devenir un
bon joueur. Certes, le vocabulaire est
important, mais on oublie trop souvent
qu’en jouant avec les mots que l’on
connaît déjà, il est possible d’atteindre
des pourcentages très honorables
voire élevés. Au Scrabble, la technique
est très différente de celle utilisée dans
le jeu télévisé « Des chiffres et des let-
tres ». Dans un cas, il s’agit de cons-
truire des mots les plus longs possible,
dans l’autre (celui du Scrabble) il s’agit
surtout de bien maîtriser la grille de jeu.
Le joueur débutant doit monter ce ré-
flexe qui consiste à chercher la place
valorisante (mot compte double ou tri-
ple, pivot, etc). D’où l’importance, tout
au long de la partie de préparer sa grille
(par exemple à l’aide de pastilles colo-
rées). Une expérience intéressante
consiste à rejouer une partie en con-
naissant pour chaque coup la place de
la meilleure solution. Je suis prêt à pa-
rier que vous augmenterez votre pour-
centage de plus de 20 % si vous êtes
débutant et de plus de 5 à 10 % si vous
êtes déjà un joueur aguerri. De la
même façon, à l’aide de l’ordinateur et
du logiciel Duplitop, rejouez une partie
en n’acceptant que les mots que vous
connaissez et qui se rapprochent le
plus du top : vous serez surpris du
score que vous auriez pu réaliser.
£CONTACT :
ydumont@aol.com
et www.ffsc.fr
Par Yves Dumont, président du Scrabclub de Bourgogne
Cahier
Local
22
DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Chapitre V
B
l anche, occupée à
ranger son sac dans
le filet puis à épousseter la
vieille banquette de cuir,
jette un coup d’œil em-
barrassé à Émilie, qui ne
semble pas avoir enten-
du.
– Non, répond-elle à
voix presque basse. Nous
avons simplement des
achats à faire. Une robe,
du tissu peut-être…
Le train démarre ; elle
s’assied vite, ébranlée par
la secousse.
– Et vous ?
– Mais, la même chose
que vous, ma chère. Ma-
dame Lagarde a bien vou-
l u m’ accompagner. Je
n’aime pas voyager seule
et je ne peux pas compter
sur mon mari.
– Il est trop occupé, na-
turellement.
– Oui…
La réponse de madame
Dumesnil s’accentue de
scepticisme. Madame La-
garde, qui ne comprend
pas, insiste :
– Il est vrai qu’il a trop
de travail pour pouvoir se
promener.
– On trouve toujours le
temps, si l’on veut ! dé-
crète madame Dumesnil
de sa voix tranchante.
– Vous pensez qu’il y
met de la mauvaise foi ?
– Je ne pense pas, je suis
sûre.
Madame Dumesnil est
de ces femmes sans équi-
voque, qui parlent fran-
chement sans craindre les
jugements. Elle estime
qu’elle a assez enduré
pour avoir gagné le droit
d’être directe. Les précau-
tions, les finasseries ne
l’intéressent plus ; depuis
la mort de son fils Jules,
sur le front du Nord, elle
a pris en horreur tout ce
qui s’apparente, de près
ou de loin, au mensonge
ou à la feinte.
– Il ne veut pas venir, un
point c’est tout. Il est con-
vaincu qu’il n’a pas à faire
cet effort. Que sa place
n’est pas ici.
– Pas avec vous ?
(A suivre)
N
o
127 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
2/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Siège social : 9, rue des Tonneliers - BP 30134
71104 Chalon-sur-Saône Cedex - Tél. 03.85.90.68.00
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
S.A. au capital de 19 963 466,40 €
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 87009
ISSN : 1620-8943
Dépôt légal : A parution
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . Tél. 03.85.90.68.33 ou 60 ou 54
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.11
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.41
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
CHALON - 11, rue du G
al
- Leclerc
MÂCON - 11-13, rue P. - Laguiche
2
3
2
2
0
4
8
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
4 9
5
1 6 5
8 7 2 6
5 8 1
1
2 4 1 5 8
3 9
3 2 6
N° 3
5 4 2
1 9 8
5 6 8
9 4 2 1
2 7 5 6
1 4 8
7 6 2 1 5
2 4
N° 2
Solutions des jeux
P S O B
B R I C A B R A C
E S O N E T A
A J O U T E S R
U T E T O I
A G R I P P E R
E S O U R D E
T R A M S U S
T E E S R S
P O T R E V E E
M I L R I N
P I
S
R
E
E
F
G
E
R
A
E
L
C
E
N ° 1
5 8 6 4 9 7 1 3 2
4 1 9 3 2 8 5 6 7
2 3 7 1 5 6 4 8 9
9 7 4 6 8 3 2 5 1
3 2 8 7 1 5 9 4 6
1 6 5 2 4 9 3 7 8
8 9 1 5 7 4 6 2 3
7 4 3 9 6 2 8 1 5
6 5 2 8 3 1 7 9 4
N ° 2
3 4 8 5 6 7 1 2 9
2 7 5 1 9 3 4 8 6
1 6 9 2 4 8 3 5 7
8 1 7 4 2 6 9 3 5
5 9 2 3 8 1 7 6 4
4 3 6 7 5 9 2 1 8
6 2 4 9 1 5 8 7 3
7 8 1 6 3 4 5 9 2
9 5 3 8 7 2 6 4 1
N ° 3
L O C O M O T I V E
A C I D U L E O C
C A N E E R R E R
E R E S I R U E
R I M E F E R T
A N A C H O R E T E
T A A I R N O M
I P R E M I E R E
O B I T E S O N
N A S E S O I N T
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Tête de convoi. – B –
Légèrement piquant au goût.
Vieil accord. – C – Elle va, se
dandinant. Aller comme une âme
en peine. – D – Longue série
d’années. Distinction de lord.
Union d’Etats. – E – Succession
harmonieuse de sons. Il est
rouge quand il est battu. – F –
Religieux retiré du monde. – G –
Possessif. Il est pris ou sifflé.
Héritage de famille. – H –
Représentation qui suit la géné-
rale. – I – Messe anniversaire
célébrée en mémoire d’un
défunt. Lettres du docteur. Un
illustre inconnu. – J – En très
mauvais état. Consacré à l’égli-
se.
Verticalement
– 1 – Mise en lambeaux. – 2 – Instrument à vent de forme ovoïde. Une mission pour
jeannette. – 3 – Son plateau est plein d’étoiles. Plus mauvais. – 4 – Ronsard en
écrivit plus d’une. Provoque une séparation. – 5 – Ancien caractère. Elle bat le
pavé. – 6 – De consistance huileuse. – 7 – Engraisser un pied en pleine croissance.
L’égal des Grecs. – 8 – Courroie de direction. – 9 – Souhait rempli d’espoir.
Ensemble de fils torsadés d’un câble d’acier. – 10 – Ajustement des tarifs par la
suppression des prix les plus élevés.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
MAL JAUGER
MARCHÉ
AUX PUCES
GROUPE
ORGANISÉ
CELA EST ÉGAL
FLEUVE AU
LONG COURS
PLACER
DEVANT
CHARGE
SUR LE DOS
C’EST
SUBSISTER
POUDRE
DE RIZ
ROI
DE LÉGENDE
REMETS ÇA
EMPOIGNER
ON LES
MET SUR
DES RAILS
VEINE
POPULAIRE
CÉRÉALE
NOURRICIÈRE
AU-DELÀ
DU MAL
C’EST TOUT
RÉFLÉCHI
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
DANS
L’ALPHABET
GREC
DÉBAUCHE
AUSSI
TÉZIGUE
FORME
DE POUVOIR
CRÉE
LA SURPRISE
PROVISION
DE ROUTE
ÉTOFFE
DE LAINE
QUELQUE PEU
VOILÉE
APPÂTÉ
ONT
UN CÔTÉ
TRADITIONNEL
SONT
EN RESTE
EXPULSA
SE PLANTENT
POUR JOUER
NON COMPRIS
IDÉALE
PETIT
CHEMIN
GONDOLÉ
QUEUE
DE TECKEL
PARLER
ÉTRANGER
TOTALEMENT
DÉVOUÉE
c
c
d
c
c
d
d
d
d
c
c
c
d
c
d
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : N’abandonnez pas à
mi-chemin. C’est maintenant qu’il
faut persévérer car des satisfactions en
vue. AMOUR : Vos sentiments sont stables
et partagés. Vous vivez une relation privilé-
giée et très sereine. SANTE : Quelques
ennuis dentaires.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Votre emploi du temps
vous oblige à bien sérier les prio-
rités pour aller de l’avant. Gardez le cap !
AMOUR : Période faste et sereine. Vous
êtes sur un nuage et votre moral est au
beau fixe. SANTE : Buvez beaucoup
d’eau.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Recherchez le dialo-
gue. Ainsi vous en saurez davan-
tage sur votre entourage et sur la mesure
réelle de vos possibilités. AMOUR : Rup-
ture, réconciliation, remise en question,
c’est selon. La roue tourne et il va falloir
vous reprendre en main. SANTE : Bonne
résistance.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Calmez le jeu si vous
ne voulez pas vous mettre tout le
monde à dos. Pour certains, le climat est
vraiment électrique. AMOUR : Vous êtes
célibataire ? Une rencontre sur votre lieu de
travail est en vue… A goûter sans chercher
à vous projeter dans l’avenir. SANTE : Bon-
ne forme.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Votre amour-propre
est mal placé. Faites quelques
concessions car vous avez beaucoup à ap-
prendre d’autrui. AMOUR : Recherchez le
dialogue. Provoquez aussi l’inattendu et la
nouveauté, c’est le piment de toute relation.
SANTE : Tension à faire contrôler.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Ne vous exposez pas
aux critiques. Pour cela, mettez
tous les atouts de votre côté et réalisez un
travail impeccable. AMOUR : Des hauts et
des bas. C’est pour tout le monde pareil,
vous n’êtes pas un cas isolé. SANTE : Lé-
gère fatigue.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Cette journée parle
d’ouverture mais aussi d’échan-
ges prometteurs, de suggestions et de pro-
positions à retenir. AMOUR : Vos senti-
ments sont au beau fixe. Tout semble vous
inspirer le bonheur simple et la joie de vivre.
SANTE : Pas trop d’efforts.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Le rythme s’accélère !
Le Soleil vous galvanise et Vénus
vous offre un charme conquérant. AMOUR :
Votre enthousiasme communicatif suffit
pour attirer foule autour de vous. Le cercle
de vos amis vous apporte bien des joies.
SANTE : Dormez davantage.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Vous entrez dans une
bonne période. Avec ordre et mé-
thode, vous parviendrez à atteindre vos
objectifs. AMOUR : La méfiance s’installe.
Cela ne va guère éclaircir votre ciel, ni votre
climat relationnel. SANTE : Faites un peu
plus de sport.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : Evitez tout malentendu
en organisant, si nécessaire, une
réunion avec vos proches. La franchise
jouera de façon favorable. AMOUR : Solo,
vous êtes sûr de vous et particulièrement
séduisant. Une belle rencontre pourrait en-
flammer votre cœur solitaire. SANTE : In-
dispositions digestives.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Mars vous insuffle une
superbe énergie. Vous avez les
bons atouts pour avancer selon vos désirs
et atteindre vos objectifs. AMOUR : En duo,
entrain, passion et complicité sont au menu
du jour. Vous en faites une sacrée paire.
SANTE : N’en faites pas trop !
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Votre vie profession-
nelle est mise en relief et les pla-
nètes semblent vouloir vous donner un
coup de pouce. AMOUR : Des malenten-
dus à dissiper. Le dialogue s’impose, avec
quelques petites concessions d’usage.
SANTE : Mangez à heures régulières.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
sur le mobilier
rentrée
des classes
Recevez
20
%
en
ticket Leclerc
sur le rayon
vêtements
homme, femme, enfant
(hors sous-vêtements
et blanc)
sur le rayon
ordinateur
portable
Recevez
20
%
en
ticket Leclerc
sur les
fournitures
scolaires
Recevez
20
%
en
ticket Leclerc
Chez LECLERC, vous savez que vous achetez moins cher !
Recevez
30
%
en
ticket Leclerc
sur le
rayon
chaussures
Recevez
50
%
en
ticket Leclerc
2
3
3
5
3
5
4
180, rue Louise-Michel - 03 85 29 58 50
Du lundi au samedi 8 h 45 - 20 h.
Le dimanche 8 h 45 - 12 h
MACON
2
3
3
5
4
3
6
sur les
cartables
et sacs à dos
V
E
N
T
E
F
L
A
S
H
AUJOURD’HUI
dimanche 5 septembre de 8 h 45 à 12 h
Recevez
30
%
en
ticket Leclerc
S
P
É
C
IA
L
R
E
N
T
R
É
E
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
9 22
9 22
9 22
10 22
10 23
11 23
24 11
10 22
10 22
11 23
11 23
12 24
11 24
11 24
12
11
24
24
12 26
11 23
11 23
11 23
12 24
12 24
12 24
7H03
20H12
2H57
18H21
7H05
20H10
4H19
18H51
9 23
1024
10 24
10 24
1125
11 25
12 26
11 26
1026
11 26
11 26
11 26
9 23
11 24
11 24
10 24
12 24
1022
13 23
14 28
14 31
15 31
1829
13 26
8 21
18 26
18 26
15 17
15 17
13 16
15 17
12 19
12 19
10 18
12 18
10 18
11 17
10 18
11 17
9 22
10 22
9 21
10 21
Mardi Vendredi Mercredi Jeudi
248
15
15
25
15
5 21
Très beau dimanche. Le temps restera très ensoleillé et très doux ce dimanche. Quelques voiles de cirrus
inoffensifs parcourront le ciel par moments, mais sans incidence. Le vent de nord-est sera faible. Il fera un peu
frais à l'aube, puis très doux cet après-midi, jusqu'à 23 ou 24 degrés environ à l'ombre. Le temps deviendra plus
lourd lundi, avec quelques orages probables en soirée. STÉPHANE NEDELJKOVITCH, METEONEWS
DIMANCHE 5 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Sainte-Raïssa
DICTON DU JOUR
“En septembre, il fait bon être tout le jour dans
la campagne.”

D’AUTRES 5 SEPTEMBRE
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.37
Gray 0.60
Auxonne 0.24
Doubs Besançon 2.25
Verdun 1.06
Chalon 1.86
Mâcon 1.64
Morte à Alexandrie vers 300, à l'âge de 20 ans, la tête
tranchée.
1972 prise d'otages des athlètes israéliens aux Jeux
olympiques de Munich.
1997 décès de Mère Teresa, fondatrice à Calcutta
(1950) des Missionnaires de la charité.
1998 décès du cinéaste japonais Akira Kurosawa.
Conance: 10/10
11 24
Conance: 8/10
Conf. 9/10 Conf.6/10 Conf. 8/10 Conf. 7/10 Le temps tournera plus
franchement à la pluie
voire aux orages mardi.
Le reste de la semaine
sera encore sous
l'emprise des averses et
d'une certaine fraîcheur.
Les conditions s'amélio-
reront sans doute à
l'approche du week-end !
N°6080- Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.lejsl.com
Nos agences locales
Paray : 03.85.81.03.95
Digoin : 03.85.53.77.00
Gueugnon : 03.85.85.40.71
Charolais
Brionnais
ÉDITION
Dimanche 5 septembre 2010
2
3
1
9
8
1
9
www.monsieur-meuble.com
*O
ffre valab
le ju
sq
u
’au
1
8
/0
9
/2
0
1
0
, exclu
sivem
en
t su
r les p
rod
u
its sig
n
alés p
ar u
n
e étiq
u
ette sp
éciale en
m
ag
asin
(h
ors p
rom
otion
s en
cou
rs). V
oir con
d
ition
s
d
e livraison
et d
’in
stallation
en
m
ag
asin
.
Meubles DELÉCLUSE
Route express - MONTCHANIN- 03 85 73 97 00
NOUVEAU
Oreillers - Matelas
Sur matelas
MEMONAT
2
3
3
3
1
9
5
Ouverture
Mercredi 1
er
septembre
Vous aurez également le plaisir
d’en découvrir d’autres comme :
Pauporte, Pause Café...
Mariguy remplace Annick et Nicolas,
vous retrouverez vos marques préférées :
Christine Laure, Karting,
Havrey, Evalinka
Horaires : 9h30 - 12h30 / 14h - 18h30
MARIGUY Prêt-à-porter Féminin
25 rue des 2 ponts - 71600 Paray le Monial ຜ03 85 88 89 89
Une offre
de bienvenue
vous
attendra
PARAY­LE­MONIAL PAGES12ET13
Desartisansaux
mainsd’or s’exposent
LecloîtredelaBasiliquedeParayreçoit
21artisansjusqu’àdimanche.
Du pain sur la
planche en mairie
Le boulanger étant en vacances. On vient
désormais chercher son pain en mairie.
LAGUICHE PAGE03
Série : ma maison en
Charolais, clap de fin
L’emménagement est enfin à l’horizon.
Un bonheur savouré comme il se doit.
CLIND’ŒIL PAGE18
Fabien Gaudet estime que l’AOC va l’aider à avancer en terme d’image et de communication. Photo Noémi Predan
AOC. Depuis jeudi, l’AOCbœuf deCharolles est officialisé. FabienGaudet,
éleveur àMarly­sur­Arroux, témoigne. PAGE 2
Unereconnaissance
n
BILLET
D’HUMEUR
S
i l’AOC bœuf de Charolles
vient d’être officialisée, jeu-
di, avec la venue du ministre de
l’Agriculture, ce n’est pas un
hasard. Il fallait en effet rendre
cet instant solennel.
Car ce n’est pas simplement le
Charolais-Brionnais qui peut
se féliciter d’une telle avancée
pour toute l’économie agricole
locale. C’est tout un départe-
ment qui prouve son excellen-
ce depuis des siècles enmatière
de tradition, de terroir, en clair
de bonne bouffe, à laquelle les
Français sont si attachés.
L’Institut national des appella-
tions d’origine a même parlé de
« 300 ans de savoir-faire », con-
firmant ainsi la réalité et la qua-
lité du berceau de la race cha-
rolaise.
Une reconnaissance salutaire
et opportune pour un territoire
qui manque parfois de lisibili-
té, comme en témoigne l’étude
lancée récemment par le Pays
Charol ai s- Bri onnai s pour
mieux communiquer sur l’at-
tractivité et les points forts d’un
pays qui gagne à être reconnu.
Consécration
PARCHARLES­EDOUARD
BRIDE
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SOMMAIRE
£Charolles p. 03
£Vendenesse p. 03
£La Guiche p. 03
£La Clayette p. 04
£La Chapelle­ss­Dun p. 04
£Chauffailles p. 05
£Chassigny­ss­Dun p. 05
£Semur et région p. 06
£Marcigny et région p. 07
£Paray et région p. 08
£Digoin et région p. 10
£Bourbon et région p. 11
Danslecadredes1 100ansdel'installa-
tiondel'OrdredeCluny, l'associationdes
Amis duprieuré, enpartenariat avecla
VilledeCharolles,amissurpiedplusieurs
projetsd'animation : chants, conféren-
ces,expositions,repasclunisien,unemar-
cheetunatelierdecalligraphie.Vendredi,
l'heureétaitauxremerciementsetc'estM.
Ducerf, 1
er
adjoint, M. Pascaut, président
desAmisduprieuré, et M. Cognard, res-
ponsablecultureldelaVille,quiontrendu
hommageauxbénévolespourleremar-
quabletravail réalisé, et remisàchacun
d'euxunecopiedecelivre. Unmanuscrit
qui relatel'histoireduprieurédeCharol-
lesetsesrelationsavecl'abbayedeCluny,
dontletexteaétéconçuparM.Moraillon.
Lelivremémorial seradéposéàClunyau
termedelamarchedespèlerinsdu11sep-
tembre(36km). Participationlibreetgra-
tuite. Départ deCharollesà6 h 30(ras-
semblement à 6 heures au Prieuré).
Prévoirsonrepasetorganisersonretour.
ArrivéeàClunyà16heuresàlaportedu
Merle, oùseraremislemanuscrit.
RICHARDMISIAK(CLP)
£RenseignementsauprèsdeM. Bonnot
au03.85.24.77.09.
MARCHE DES PÈLERINS LE 11 SEPTEMBRE ÀCHAROLLES
À la réception à la mairie pour remercier
les organisateurs de Cluny 2010.
Photo R.M. (CLP)
PARAY­LE­MONIAL
Du catchau CAP le17 septembre
Les réservations pour ce spectacle au CAP,
vendredi 17 septembre, se font à l’office du
tourisme pour les places carré d’or près du
ring 25 € (nombre limité), autres places 15 €
à prendre au CAP le jour du gala dès
19 heures.
VAREILLES
Concoursdemanillele10septembre
Le concours organisé par le club Joie de vivre
aura lieu le 10septembre àla salle polyvalente
de Vareilles. Il y aura àgagner deuxjambons
et deuxbouteilles pour le premier, puis deux
épaules et deuxbouteilles pour le second prix.
Toutes les doublettes seront primées.
À LIREDEMAIN
Zoomsur le12
e
festival Awaranda
Le douzième festival Awaranda débute
vendredi 10 septembre à Iguerande avec
comme point d’orgue, la venue du groupe
phare breton Tri Yann qui affiche déjà complet
pour sa prestation le samedi soir. Programme
sur www.awaranda.fr ou au 03.85.25.39.06.
AGRICULTURE. Témoignaged’unéleveur aprèslavalidationdel’AOCbœuf deCharolles.
«Positifvis-à-visduclient»
AOC. 350 communessont situéesdansl’airecouvertepar l’AOC.
Principalement enSaône­et­Loire, danslaNièvreet danslaLoire.
Engraissement. Pour êtrevalidéAOC, lebœuf doit être
engraissépendant aumoinssix moisenCharolais.
L’
AOC, c’est une re-
connaissance. C’est
aussi une manière de
se démarquer par rapport
aux autres races à viande. »
Une bonne nouvelle, enfin !
Jeudi, l’Appellation d’origine
contrôlée bœuf de Charolles
aétévalidée, viaundécret va-
lidé au Journal officiel. Éle-
veur à Marly-sur-Arroux, Fa-
bien Gaudet a accueilli la
nouvelle avec le sourire. Lui
est à la tête d’un cheptel de
110 vaches allaitantes. Une
spécificité ? Il engraisse lui-
même ses bêtes, alors qu’en
Charolais de plus en plus
d’exploitants optent pour le
« maigre ».
« J’aime aller au bout de ma
production », explique celui
qui a repris, en 1998, en ex-
ploitation vieille de quatre
générations. Ainsi, chaque
année, il vend une trentaine
de vaches de réforme à la
viande, ainsi que des génisses
engraissées. Parallèlement, il
demeure soucieux d’une cer-
taine sélection génétique. Ce
goût du travail bien fait trou-
ve là une belle récompense,
grâce à cette AOC. Fabien
pense rentrer dans le cahier
des charges pour y accéder :
« Les bêtes doivent être en-
graissées durant plus de six
mois en Charolais », expli-
que-t-il sans pouvoir entrer
dans les détails, tant la nou-
velleest encoretoutechaude.
Lapromotion
del’engraissement
De la reconnaissance, cer-
tes. Mais sur le plan stricte-
ment économique, il n’est
pas certain que les bienfaits
de cette nouvelle appellation
se concrétisent aussi facile-
ment. Depuis 18 mois, les
cours sont au plus bas, et Fa-
bien Gaudet n’imagine pas
que l’horizon va subitement
s’éclaircir : « Tout ne va pas
s’arranger d’un coup de ba-
guette magique, indique-t-il.
En tout cas, ce n’est pas cela
qui va faire remonter les
cours immédiatement ».
L’avantage est d’abord à tirer
en terme d’image : « Cette
AOC, je la perçois d’abord
comme une communication
positive auprès des consom-
mateurs. Nous souffrons de
la concurrence avec les pays
d’Amérique du Sud, comme
le Brésil ou l’Argentine. No-
tre mode d’élevage est com-
plètement différent : nous ne
retrouverons jamais 1 000
bêtes entassées sur un hecta-
re », martèle-t-il.
L’autre intérêt est de pro-
mouvoir un engraissement
trop délaissé en Charolais.
« Je pense qu’il est important
d’être moins dépendant des
marchés de maigres à l’étran-
ger. L’AOCpeut relancer l’en-
graissement sur notre terri-
toire. Et les abattoirs locauxy
gagneraient également ».
NOÉMI PREDAN
Exploitant à Marly­sur­Ar­
roux, Fabien Gaudet voit la
validation de l'AOCbœuf de
Charolles comme un vec­
teur positif d’image.
Fabien Gaudet est à la tête d’un cheptel de 110 vaches allaitantes. Photo N. P.

L’AOCne va
pas éclaircir
l’horizon d’un
coup de baguette
magique. ”
Fabien Gaudet, exploitant
à Marly-sur-Arroux
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CHAROLLES ET RÉGION
Cahier
Local
03
Après plus de 40 années de
service au restaurant du
bourg de Vendenesse-lès-
Charolles, Marie-Jo Métrop
a tourné la page et pourra
dorénavant profiter d'une
paisible retraite aux côtés de
son mari.
Mardi, c'est en petit comi-
té, réuni autour de Daniel et
Gi s è l e Mor i n, s e s e m-
pl oyeurs, que l ' on a fêté
l'événement.
M. Morin en a profité pour
évoquer la carrière profes-
sionnelle de Marie-Jo, qui a
débuté dans le restaurant en
1970 avec Mme Morlot et
qui allait se poursuivre avec
de ux a ut r e s pa t r ons :
M. Morin pendant 17 ans
puis M. Jondet et à nouveau
M. et Mme Morin depuis
2006.
Une carrière exemplaire
au service en salle et d'aide
en cuisine, précisait M. Mo-
rin, et une employée appré-
ciée de tous, tant pour la
qualité du service que l'hu-
meur t ouj ours égal e de
Mme Métrop.
RICHARDMISIAK(CLP)
VENDENESSE-LÈS-CHAROLLES
Fin decarrièrepour Marie-JoMétrop
Marie­Jo Métrop (au centre) avec, à ses côtés, M. et Mme Morin. Photo R. M. (CLP)
CHAROLLES. La cité du Téméraire participe au concours des villes et villages fleuris.
Lacitépostuleàune4
e
fleur
L
a ville de Charolles a
été proposée en vue
d'obtenir une 4
e
fleur
ainsi qu‘auprixdes Offices de
tourisme fleuris, à l'échelon
national.
Cette proposition avait été
formulée par le jury départe-
mental lors de sa visite.
Visitedetrois heures
surles sites fleuris
Il en avait profité aussi pour
donner des conseils techni-
ques.
Mardi, pour son passage, le
jury régional était composé
de Madeleine Leroy, prési-
dente du jury régional et
membre du jury national,
d’Eric Loisy, directeur du ser-
viceespacesvertsdelavillede
Reims (Marne), dePierreVin-
cent, animateur du concours
départemental desvilleset vil-
lages fleuris au comité dépar-
temental du tourisme de la
Marne et membre du jury na-
tional, ainsi que de Jean-Phi-
lippe Perrusson de Bourgo-
gneTourismeet animateur du
concours régional des villes et
villages fleuris.
Accueillis en mairie par
MM. Maurice Cognard, ad-
joint représentant M. Drevon,
Robert Métrop, président de
l'OTSI et Joël Frizot, respon-
sable du service des espaces
verts, les membres dujuryont
sillonnélavilleaucours d'une
visite, de trois heures, s'arrê-
tant sur les tous les sites. Leur
appréciationa porté sur le pa-
trimoine paysager et végétal,
lecadredevieet ledéveloppe-
ment durable ainsi que sur
l'animation et la valorisation
touristique. Àl’issue de cette
visite, celle-ci sera transmi-
se…ou non au jury national.
Ce dernier devrait, à sontour,
visiter la cité du Téméraire en
2011, et décidera alors de l'at-
tributiond'une 4° fleur.
ALAINLEBAS(CLP)
Dans le cadre du concours
des villes et villages fleuris
2010, le jury régional s’est
déplacé mardi, dans la cité
du Téméraire.
Nadège Renaud a présenté la Maison du Charolais au jury régional. Photo A. L. (CLP)
LAGUICHE
Du pain vendu en mairie
À La Guiche, on ne se lais-
se pas mourir de faim ! Ainsi,
durant les vacances du bou-
langer du village, Angélique
et Vincent Bonato ont im-
provisé une épicerie de villa-
ge dans les locaux de la mai-
rie depuis le 27 août. Et la
denrée la plus recherchée,
c’est le pain. « C’est le maire
de la Guiche qui est venu
nous solliciter. On a tout de
suite dit oui car c’était une
initiative qui allait d’abord
en direction des personnes
âgées qui ne conduisent plus
ou qui n’ont pas de permis »,
expliqueAngélique, qui tient
avec sonépoux, une épicerie
qui fait aussi dépôt de pain à
Marizy. Et ça marche. « On
vendentre 70et 95pains par
jour à La Guiche », spécifie
Angélique. Bref du pain sur
la planche car cette épicerie
inédite est ouverte du lundi
au dimanche de 7 h 30 à
12 h 30 j us qu’ au l undi
16 septembre inclus.
CHARLES­EDOUARDBRIDE
Vincent et Angélique Bonato vendent le pain en mairie durant
les vacances du boulanger du village. Photo C.­E. B.
Il revient au jury
national de
décider de
l’attribution
d’une 4
e
fleur.
Cahier
Local
04
LA CLAYETTE ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
La section des jeunes sa-
peurs-pompiersdeLaClayet-
teconnaîtunepériodedetran-
sition. Si vousêtesâgéde11à
13anset voussouhaitezvenir
renforcer l'équipedes jeunes
sapeurs-pompiers avant le
15septembre, vous pouvez
prendrecontactsoitauprèsdu
responsable de la section,
C h r i s t o p h e Ê t r e , a u
06.48.30.45.01ouAnthony
C h a t a i g n i e r a u
06.70.88.68.95, secrétaire, ou
Ch r i s t i a n La v e n i r a u
06.84.68.87.85, chef deCen-
tre. Une sectionqui permet
auxadhérents depratiquer le
sport et d'apprendreles tech-
niquesdeluttecontrel'incen-
dieet desecourisme.
Reprisedelasaisonmercre-
di 22septembre, à18heures,
aucentred'incendieet dese-
cours.
RAYMONDFROMAGEOT(CLP)
LACLAYETTE
Les jeunes sapeurs-pompiers recrutent
Les Jeunes sapeurs­pompiers en action. Raymond Fromageot (CLP)
ENBREF
LA CLAYETTE
Pharmacies
Maison médicale : secréta-
riat accueil ouvert de 8 heu-
r es à 12 h 30 et de 13 à
1 8 h e u r e s . T é l .
03.85.24.26.00 en dehors de
ces horaires et en cas d’ur-
gence faire le 15. Pharma-
cie : pour les gardes de nuit
et du dimanche ou jour férié
faire le 3915. Infirmiers :
M m e J a m e s - J u r y
Té l . 0 3 . 8 5 . 2 8 . 1 9 . 7 0 ,
Mme Dubouis Sandrine Tél.
06. 33. 15. 12. 60. Cabinet
Mathieu-Trumeaud, Tél.
03.85.28.26.87. Mmes Lon-
g i n e t P l u r i e l , T é l .
03.85.28.23.62.
LaCletteloisirs :
programme
Voici le programme hebdo-
madaire de l’association.
Lundi : activités à définir de
19 h 15 à 20 h 15. Théâtre à
20 h 30
Mardi : chorale de 18 h 30 à
20 h 30 (salle de la Fanfare
en mairie).
Jeudi : gym de 19 h 15 à
20heures. Stepde 20heures
à 20 h 45.
Samedi : country de 14 h 30
à 16 h 30. Tous ces cours se
passent à l’école Lamartine,
salle de sports, sauf pour la
chorale. Renseignements :
Tél. 03.85.26.82.20.
La Boule giblotine organi-
se le traditionnel concours
sociétaires retraités de l'En-
tente bouliste dunoises.
Rendez- vous mer cr edi
8 septembre, à partir de
9 h 30, sur le boulodrome
Jean-Montarde.
Les équipes seront tirées
au sort en doubles ou qua-
drettes, selon le nombre de
participants. Cette journée
se déroulera en trois par-
ties, une le matin et deux
l' après-midi avec repas à
midi, pris au restaurant Le
Chapellois.
Paul Laville, président de
l a Boul e gi bl oti ne et de
l'Entente bouliste dunoise
e s p è r e q u e b e a u c o u p
d'adeptes de la boule lyon-
naise répondront présent,
comme ce fut le cas, l' an
dernier, à La Clayette.
RAYMOND FROMAGEOT (CLP)
£Inscriptions aux heures
des repas. Informations au
03.85.28.14.89.
£Pour les boulistes clayet­
tois, le tête à tête sociétaires
aura lieu samedi 25 septem­
bre, à La Clayette, sur les
jeux du boulodrome Roger­
Marion à 13 h 30.
LACHAPELLE-SOUS-DUN
Concoursdeboulesmercredi
Paul Laville, président
de la Boule giblotine et de
l'Entente bouliste dunoise.
Photo R. F. (CLP)
1 Français et
Allemands heureux
de se retrouver à la
même table.
2 Hugues Godard,
maire de La Clayette,
reçoit le diplôme
d’honneur Rhénénie­
Palatinat­Bourgogne
et l’épingle d’or.
Photos M. N. (CLP)
2
1
A
ucours de la cérémo-
nie officielle, lors du
voyage à Göllheim
(voir notre éditiond’hier), di-
manche soir, le ministre du
land et tous les maires des
villes jumelées ont salué la
nombreuse assistance, di-
sant leur joie de voir com-
bien ces rencontres sont im-
portantes pour une Europe
unie. Le matin, une prière
œcuménique avait réuni les
quatre villes.
L'après-midi avait été laissé
libre au gré des familles d'ac-
cueil. Un bon nombre s’est
retrouvé pour déguster des
pizzas, la ville de Göllheim
possédant un terrain com-
munal où se trouve un four à
pizza en dur, qui sert aux as-
sociations. Était aussi repré-
senté, aux journées de cette
rencontre triangulaire, la Po-
logne(unevillede40 000ha-
bitants), un jumelage écono-
mique étant réalisé avec la
communauté de communes.
MARCELLENADEL (CLP)
JUMELAGE. La cérémonie officielle a eu lieu dimanche soir.
À tableentrejumeaux
L’amitié franco­allemande a
une nouvelle fois été dé­
montrée, di manche soi r,
lors de la visite en Allema­
gne.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CHAUFFAILLES ET RÉGION
Cahier
Local
05
viendraunlieuconsacréàl’art
etlapeinture, surl’initiativede
Marcel Journay, dessinateur
réputé, etuncentresportif.
ÉVELYNELUSSAN(CLP)
de Casimir Dumoulin. En
1941, il est donnépar testa-
ment à l’hôpital de Chauf-
failles. Lacommuneenfera
l’acquisitionen1981, et il de-
s’installeàChauffaillespoury
ouvrir uneusinedetissageet
uneblanchisserie. Il passeen-
suite aux mains d’Auguste
Goyne, puisen1882, àcelles
1 Le château début
du siècle.
2 Le château
aujourd’hui avec, sur
la gauche, les terrains
de tennis et, devant,
l’aire de jeux pour les
enfants et le terrain
consacré aux boules.
L’extérieur est dédié
au sport et l’intérieur,
à l’art.
Photo E. L. (CLP)
2
1
P
récédé d'une magnifi-
que allée de platanes,
d'unpontdepierrefran-
chissantlarivièreleBotoretet
d’unétang, lechâteauestcom-
poséd'ungros corps delogis
rectangulaire, flanquésurses
angles dedeuxtours rondes,
detailleinégale. Latournord-
est, laplusgrosse(sansdoute
unetour dedéfense), semble
dater duXV
e
siècle. Depuis
1234, lechâteauétait lapro-
priété de la famille Villon,
avant depasserparmariageà
la famille d’Amanzé. Dès
1383, sousl’impulsiondeJean
d’Amanzé,lestravauxdecons-
tructionduchâteaudébutent.
Il seraachevéen1400. Onze
générationsdecettefamillelui
s uc c é de r ont j us qu’ a u
XVIII
e
siècle. Unelongévité
rarepourcettepériodemédié-
val e chaot i que. Le nom
d’Amanzésedissocieduchâ-
teauàpartirde1718, parman-
qued’héritiermâle. Malgréla
«sauvagerie»delaRévolu-
tion, lechâteau, fait rare, n’est
passéquestré, mais, par con-
tre,subitdelourdsdommages.
En1809, PierreDeville, riche
homme d’affaires de Paris,
AVANT-APRÈS. Retour sur l’histoire du château de Chauffailles.
Les milles vies duchâteau
Si le château, aujourd’hui
propriété de la commune,
est un l i eu consacr é au
sport et à la peinture, son
histoire est riche.
CHASSIGNY-SOUS-DUN
Gymnastique volontaire. Les séances de gymnastique volontaire reprendront
demain, à 18 h 30 à la salle municipale de Chassigny­sous­Dun puis à la salle
communale de La Chapelle­sous­Dun à partir de février. Sous la houlette d'Anne­
Marie, des étirements, des abdos, du step et des assouplissements sont proposés à
chaque séance. Pour plus de renseignements, contacter Christiane Laurent au
03.85.26.10.77 ou Brigitte Martin Boiraud au 03.85.28.02.02. Photo Jérôme Debarreix (CLP)
ENBREF
CHAUFFAILLES
Marchedes PassePartout
Les Passe-partout vous invitent, aujourd’hui, à faire les mar-
ches suivantes, enSaône-et-Loire : à Azé, Chambilly, La Ro-
che-Vineuse, Rigny-sur-Arroux et Saint-Albain. Dans la Loi-
r e : à Es s er t i ne- en- Donzy, Mont chal , Fr ai s s es ,
Saint-Genest-Malifaux, Boyer, Bard et Saint-Bonnet-les-
Oules.
Dans le Rhône : à Haute-Rivoire, Lentilly, Marcy-sur-Anse,
Propiéres, Saint-Loup.
ANGLURE-SOUS-DUN
Marchedes sapins
Aujourd’hui, se tient la 16
e
marche des sapins à Anglure.
Quatre parcours vallonnés (de 7 à 24 km).
Ravitaillements tout au long du parcours et boisson à l’arri-
vée. Inscriptions de 7 h 30à14heures àlasalle communale.
Tél. 03.85.26.15.12.
TANCON
Avis delamairie
Lors du mariage de Ludovic Boussand et Angélique Prost
de samedi 28 août, la quête en mairie, d'un montant de
91,80 € a été remise au Secours catholique.
INFOS
SERVICE
£URGENCES
Médecins : appeler par
téléphone le 15.
Pompiers : appeler le centre
18.
Gendarmerie : 17 ou
03.85.26.01.63.
Pharmacies : Boyer
03.85.26.01.14 ou Rousselon
03.85.26.01.78.
Infirmières Chauffailles :
Maître : 03.85.26.13.68.
Crozet : 03.85.84.68.83
Infirmières Coublanc :
03.85.26.33.93.
Hôpital local :
03.85.26.05.07.
Cabinet vétérinaire :
03.85.26.04.92.
£DÉPANNAGE
GDF: 0.810.433.071.
EDF : 0.810.333.071.
£ UTILE
Mairie : 03.85.26.55.00.
CCAS : 03.85.26.55.23.
Univers de l’enfant :
03.85.26.54.50.
Communauté de
communes : 03.85.26.52.20.
Médiathèque : joignable par
téléphone au numéro
03.85.26.52.29.
Office du tourisme :
joignable par téléphone au
numéro suivant, c’est­à­dire
le 03.85.26.07.06.
£LEJOURNAL
Votre correspondante
locale :
Évelyne Lussan est joignable
au 03.85.24.85.62 ou au
06.86.90.50.53 ou par e­mail :
evelyne.lussan@orange.fr
Cahier
Local
06
SEMUR ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Chaque année, la cantine
scolaire organise un vide-
greniers. Et malgré les nom-
breuses autres manifesta-
tions de ce type dans la ré-
gion, celui-ci a connu un
franc succès.
Il faut dire que dimanche,
le ciel était de la partie ! Il y
avait de l’ambiance en tous
lieux et surtout aux stands
des exposants. Beaucoup de
brocanteurs et de visiteurs
étaient venus de la Loir. Les
stands d’alimentation et de
rafraîchissements ont été
également bien fréquentés
FABIENNECROZE(CLP)
FLEURY-LA-MONTAGNE
Unvide-greniers fréquenté
Le vide­greniers a fait le plein. Photo F. C. (CLP)
ENBREF
BOURG-LE-COMTE
Banquetdesclassesen«0»eten«5»
Envuedubanquetdesclassesen«0»eten«5»,prévule31octo-
bre, unenouvelleréuniondepréparationsetiendraàlasalle
communale, dimanche12septembre, à11heures.
IGUERANDE
Concertspectacle
Ànoterdansvoscalepins : leconcert spectaclemédiéval parla
compagnieLeBoléroauralieuàl’égliseromaned’Iguerande, le
18septembre, à20 h 30.
SAINT-CHRISTOPHE
Bienvenue. Anne­Marie Chevillard, professeure des
écoles stagiaire, arrive de Saint­Martin­du­Lac. Elle
s'occupera de la classe de cycle 3 de l'école du Montsac
en guise de premier poste. PhotoMadeleineJambon(CLP)
Les Journées européennes
du patrimoine approchent à
grand pas. Cette année, elles
auront lieu les 18 et 19 sep-
tembre.
Semur suit l’événement de-
puis la première édition, et
ouvre les portes de sonpatri-
moine.
Visiteslibresouguidées
Lesvisites(libresouguidées)
au château Saint-Hugues ne
coûteront qu’uneuro. L’audi-
toiredejusticeseraexception-
nellement ouvert aupublic.
Des bénévoles vous emmè-
neront dans les secrets des
églises Saint-Hilaire et Saint-
MartinLaVallée.
SEMUR-EN-BRIONNAIS
Lepatrimoineenfêteles18et19septembre
Les Journées du patrimoine sont l’occasion de lever le voile
sur les édifices historiques. Photo DR
B
er nar d Al l oi n, de
Curbigny, a obtenu le
super grand prix du
concours de bovins de bou-
cherie 2010. Bernard Alloin
est un habitué du concours.
Il y avait 350 bêtes d’inscri-
tes contre environ 200 l’an
passé.
La vente exceptionnelle de
ces animaux primés a attiré
un nombreux public. Elle
est animée par le directeur
du marché, Jacky Buisson.
À l’entrée de la gagnante
dans le ring, Jacky demande
au public de se lever et d’ap-
plaudir la maison Alloin. La
bête est splendide, lustrée,
d’une belle couleur de sable
cl ai r. La bêt e, qui pès e
852 kg, sera achetée par M.
Gesler (Leclerc à Cogolin).
Pour la 2
re
année consécuti-
ve, le 1
er
prix est acheté par
Leclerc. Suivent les autres
prix et les autres acheteurs :
Sicarev, M. Despierre, de
Roanne, etc. Les autres ga-
gnants viennent de chez
Gilles Paulette, d’Oyé, de
chez Thierry Dufour, d’Ozo-
les ou de chez M. Desplan.
Le super prix d’honneur
Charolais-Terroir est attri-
bué à un ancien lauréat,
Al ai n Monet , l ui aus s i
d’Oyé. Un prix est attribué à
Daniel Lorton, de Poisson,
pour l’unique vache qui pas-
sera au Cadran ce j our.
Après ce temps fort dans
cette journée de concours,
tous retournent admirer les
bêtes, voir les nombreux
stands, écouter les discours,
assister à la remise des lots
des trois premiers…
FABIENNECROZE(CLP)
£En attendant l’ouverture du
Cadran, les conversations
vont bon train. Marc Mouran,
de Clessy, près de Gueugnon,
est installé depuis deux ans.
Fils d’éleveur, il a d’abord
travaillé en usine avant de
goûter les joies du grand air.
Il vient au concours pour la 1
re
fois. Il explique qu’avec l’AOC,
on va agréer des parcelles
chez eux. Il est tout à fait
heureux d’assister à cette
vente des lauréats.
SAINT-CHRISTOPHE-EN-BRIONNAIS
Les superbovins d’Alloin
Bernard Alloin, de Curbigny,
a remporté le super grand
prix des concours bovins
sur 350 parti ci pants. Un
beau chiffre.
Cette femelle, venue de l'exploitation de Bernard Alloin, a remporté le super grand prix 2010.
Photo F. C. (CLP)
Marc Mouran vient
pour la 2
e
fois. Photo F. C. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MARCIGNY ET RÉGION
Cahier
Local
07
ENBREF
CHAMBILLY
Marcheaujourd’hui
LecomitédesfêtesdeCham-
billyorganisesamarchean-
nuelleaujourd’hui. Les ins-
c r i pt i ons s e f e r ont dè s
8heures, àlasallederéunion
delamairiedelacommune,
devant l’égliseduvillage. Les
circuitsproposésferont 7, 12
et 18km, plusuncircuit pous-
settes de 3 km. La journée
pourra se terminer par des
moules-frites pour ceuxqui
auraientunepetitefaim.
BAUGY
Concoursdebelote
Mercredi 8septembre, àlasal-
le polyvalente, le club des
Amisduchâteauvert deBau-
gyorganisesonconcours de
belote. Lesinscriptionscom-
mencerontà13 h 30pourper-
mettreàchacundes'installer
tranquillement et determiner
larencontreàuneheurerai-
sonnable.
Jambonsfraiset bouteillesde
crémant pour les gagnants.
Tous les participants gagne-
ront unprix. Veneztentervo-
trechance : lebuffet est bien
rempli, l'ambianceest convi-
vialeetl'accueil n'estplusàdé-
montrer.
ÉCOLES. Les effectifs sont stables cette année.
Lepoint surlarentrée
L
a cloche de la rentrée
des classes a sonné
pour les 634 élèves des
quatre établissements scolai-
res de la cité, du primaire et
du secondaire. Une rentrée
qui s'est effectuée sans pro-
blème majeur, placée sous le
signe de la stabilité au niveau
des effectifs. Peu de mouve-
ments notoires à signaler par-
mi les rangs enseignants, si ce
n'est la nomination, comme
nouvelle principale, de Ma-
rie-Claude Testi, et de Debo-
rah Chemarin, conseillère
principal d'éducation.
La rentrée au collège s'est
faite en deux étapes. Priorité
a été donnée aux nouveaux.
Ils n’étaient que 89 (contre
103 l'an dernier) à franchir le
pas du primaire au secondai-
re, et les grilles ducollège. Les
élèves de 6
e
seront répartis
équitablement sur quatre
classes. Ce groupe de « nou-
veaux » a été accueilli par la
principale d'établissement,
aux côtés des professeurs
principaux. Les 3
e
, 4
e
et 5
e
ont
bénéficié d'une rentrée diffé-
rée.
L'école primaire publique
compte malheureusement
une classe en moins, suite à
une réductionsensible des ef-
fectifs, (92), notamment en
CP. Cela entraîne une sup-
pression de poste : celui de
Dominique Sainjoire, qui re-
joint Melay.
Fabienne Valois aura sous
sacoupeles 26élèves compo-
sant le CM1 et CE2. Deux ni-
veauxégalement pour laclas-
se de St éphani e Robert
(CP-CE2), tandis que Chris-
telle Veluire et Corinne Per-
reaut encadreront le CM2 et
CE1.
L'école maternelle des Ro-
ches, qui accueille82enfants,
conserve ses quatre classes.
Unétablissement toujours di-
rigé par Délia Baudet, qui a
sous sa responsabilité les
nouveaux venus, les 2-3 ans.
Un seul niveau en petite sec-
tion qui est confiée à Sophie
Nallet, alors que Sophie La-
thièreet MyriamBeauchamp
s'occuperont des grande et
moyennesections, fortes cha-
cunede22élèves. Lepostede
remplaçant de brigade est in-
changé, assuré par Aurore
Berthier.
122 enfants
à l'écoleprivée
Avec 122 inscriptions re-
cueillies, l'effectif est à la
hausse dans cet établisse-
ment de cinq classes qui a, à
sa tête, Annick Glattard, en
charge des petite et moyenne
sections.
Elle sera entourée de la mê-
me équipe enseignante que
l' an dernier. Pour un mi-
temps en CM1-CM2, entre
Estelle Thuret et Rachel
Rach, cette dernière assurant
la décharge de la directrice.
Toujours fidèles auposte, Ma-
rie-Agathe Vacca (CE1, gran-
de section maternelle), Ma-
rie-OdileMommessin(CP) et
Nathalie Vouillon (CE2).
MICHELPIGERON(CLP)
La rentrée s’est effectuée
sans problème majeur pour
les 634 élèves des quatre
établissements de la cité.
Le point.
Découverte du collège pour les 6e à Jean Moulin.
Michel Pigeron (CLP)
Une visite du prieuré est
prévue cet après-midi, avec
une guide conférencière,
pour tout savoir de ce lieu
chargé d’histoire.
Au sud de Paray-le-Mo-
nial, baigné par un paysage
de bocage, le prieuré d’An-
zy-le-Duc vous invite à un
voyage à travers mille ans
d’architecture. L’histoire de
ce si t e f ort i f i é début e à
l’époque carolingienne, sui-
te à l ’ i nst al l ati on d’ une
communauté de moines bé-
nédictins au IX
e
siècle.
Son église, reconstruite
au XI
e
et XII
e
siècles, abrite
l’unique crypte du Charo-
lais-Brionnais renfermant,
jadis, les vénérables reli-
ques d’Hugues de Poitiers.
Ses miracles participèrent
à la renommée du lieu.
Sculptures réelles
et fantastiques
Ici, les sculpteurs ont don-
né vie à d’ innombrables
sculptures réelles ou fan-
tastiques ; on en compte
pl us d’ une cent ai ne. En
ouvrant les portes de l’édifi-
ce, les peintures médiéva-
les de l’abside rehaussent
un intérieur inondé de lu-
mière.
Edwige Auger, guide con-
férencière, vous en dévoile-
ra ses facettes jusque dans
ses moindres recoins.
Cette visite découverte
constitue le deuxième volet
d’un cycle de visites patri-
moniales, proposé par Tou-
ri sme et pat ri moi ne en
Brionnais.
Rendez- vous auj our -
d’ hui e à 15 h 30 devant
l’église romane. Durée :
1 h 30
Tarif : 3,50 € par person-
ne. Gratuit pour les enfants
de moins de 10 ans.
Re n s e i g n e me n t s a u
06.74.36.91.83. www.tou-
risme-patrimoine.fr
MICHEL SOUILLAT (CLP)
£Dimanche 12 septembre :
visite consacrée au roman
des bâtisseurs. Départ à
15 h 30 d’Anzy­le­Duc Ren­
dez­vous devant l’église
romane.
ANZY-LE-DUC
Leprieuré avecDameEdwige
Le groupe de visiteurs est à l'écoute des explications de Dame Edwige. Photo M. S. (CLP)
L’église abrite
l’unique crypte
du Charolais-
Brionnais.
Cahier
Local
08
PARAY-LE-MONIAL
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
INFOS
SERVICE
£AUJOURD’HUI
Piscine : fermée
Bibliothèque : fermée
Expositions : Ateliers du
Charolais au cloître de 10 h à
19 h; «Cluny et l’art roman» au
cloître; «Tesselles en liberté à la
Tour Saint­Nicolas;
«Bibliomosaïco» à la
bibliothèque.
£URGENCES
Médecins : contacter le 15
Chirurgiens­dentistes :
(astreinte dimanches et jours
fériés de 9 h à 12 h et de 14 h à
18 h; contacte
r le 15.
Pharmacie : (de garde)
Mouillon, rue V. Hugo.
Hopitaux : Centre hospitalier
03.85.81.80.00, Clinique de la
Roseraie 03.85.81.75.00.
Vétérinaires : Van den
Bossche 03.85.81.63.20,
Daman­Delecluse
03.85.81.03.22.
AUMARCHÉ
Rentrée. Les vacanciers sont de retour et il y avait du
monde au marché. Les syndicats distribuaient des
tracts pour le rassemblement du 7 septembre
concernant les retraités. Parmi les nouveautés, au
marché, notons le stand des escargots venant de la
ferme de Chantilly. Photo J.-P. W. (CLP)
FOOTBALL
Paray rencontreChalon
Battus lors de la première
journée, Paray et Chalon
vont se retrouver cet après-
midi sur la pelouse du stade
des Sables. Si la défaite des
Parodiens à Sens ne fut pas
une surprise, celle de Chalon
devant Nevers foot fut très
mal perçue par les responsa-
bles du club qui entendent
bien redresser rapidement la
barre. De son côté, Eric Bo-
niface a procédé à quelques
aménagements avec les ren-
trées deGalvan, Yildizet Ma-
chillot, tandis que Lautissier,
Goncalvès, Rondet et Dodet
épauleront l'équipeBenami-
cal à Melay. Une belle affiche
pour un match test que les
bleu et blanc aborderont
avec beaucoup de détermi-
nation et qu'ils souhaiteront
inscrire à leur crédit. Coup
d'envoi à 15 heures L'arbitre
de la rencontre sera M. Petit.
RENÉDUBOIS(CLP)
L'ÉQUIPEPARODIEN­
NEJacquet, Bonnot, Scirpoli,
Bardet, Jarrier, Valvo, Martin,
Yildiz, Galvan, Protin, Pierre,
Machillot, Chanlon, Da Cunha.
Eric Boniface a bien motivé son groupe. Photo R. D. (CLP)
Littéralement, « poterne »
signifie « porte de derrière ».
C’est la porte secrète d’une
fortification donnant sur le
fossé. C’est un passage qui
fait partie d’un ensemble
comprenant un pont-levis.
Elle conduit aux ouvrages
qui permettent de lever ce
dernier. Une poterne cou-
verte, c’est une voûte sous
unquai. La rue de la Poterne
va de l’avenue Jean-Paul-II
jusqu’à la rue du Dr-Gri-
veaud. La petite ruelle de la
Poterne a gardé quelque
chose de médiévale. Elle
longe le jardin Saint-Hu-
gues qui nous reporte égale-
ment un millénaire en arriè-
re. Le vocabl e de l a rue
Dame Dieu, qui la prolonge,
évoque la même époque.
JEAN­PAUL WEISS(CLP)
CONNAIS TAVILLE
RuedelaPoterne
La rue de la Poterne est prolongée par la rue Dame Dieu.
Photo J.­P. W. (CLP)
ENBREF
Boxing club parodien
Reprise des entraînements
mardi, à 18 heures, salle de
boxe, gymnase de l’école de
Bellevue. Boxe anglaise (éco-
le de boxe éducative, loisir as-
s aut , pré- combat , ama-
teur)pour tous. De 7à 12ans,
mardi, de18heuresà19 h 15,
à partir de 13 ans mardi de
19 heures à 20 h 30, et ven-
dredi de 18 h 30 à 20 heures
Aéroboxe pour tous. Aéro-
boxe j eudi de 18 h 15 à
19 h 15 ; boxe anglaise de
19 h 15 à 20 h 30. Visite mé-
dicale obligatoire et deux
photos d’identité. Renseigne-
ments : 06.29.05.88.59.
Spectacledecatch
Les réservations pour ce
spectacle au CAP, vendredi
17 septembre, se font à l’offi-
ce du tourisme à partir de de-
main pour les places carré
d’or près du ring 25 € (nom-
bre limité), autres places 15 €
à prendre au CAP le jour du
gala dès 19 heures.
L
es Polonais, leur cul-
ture et leurs traditions
vont envahir en toute
amitié Paray, le 12 septem-
bre.
À l'initiative de l'Amitié
culturelle franco-polonaise
71, association nouvelle-
ment créée, et de l'Amicale
des propri ét ai res pri vés
d'équidés en liberté, la cité
du Sacré-Coeur va vivre à
l'heure polonaise.
Dès le matin, après un dé-
pôt de gerbe au monument
aux morts, en présence des
représentants du Souvenir
français et du Souvenir po-
lonais en France, une messe
franco-polonaise sera célé-
brée au CAP, suivie d'un re-
pas typiquement polonais
ouvert à tous.
L'après-midi sera consacré
aux musi ques, chants et
danses du pays avec un
grand concert donné par
Harmonia, un orchestre
d'harmonie franco-polonais
venu de Beaulieu-Roche la
Molière (42), puis unspecta-
cle folklorique de haute vo-
lée présenté par Traditions
Mazovia, une troupe mont-
cellienne de 60 exécutants.
Des charcuteries
polonaises en
provenancedu pays
Tout au long de cette jour-
née amicale et festive, les
traditions polonaises seront
perpetuées, pour le plus
grand bonheur de la Polo-
nia, les descendants d'émi-
grés polonais, et de tous les
visiteurs amateurs de grand
et beau spectacle.
Divers stands seront ins-
tallés, et on pourra déguster
entre autres des charcute-
ries polonaises en prove-
nance directe du pays. Un
régal à découvrir le 12 sep-
tembre à Paray.
GILLESBOUCANSAUD(CLP)
AMITIÉFRANCO-POLONAISE
Paray à l'heurepolonaise
Le 12 septembre, la Polo­
gne sera à l’honneur dans la
cité du Sacré­Coeur. Dépôt
de gerbe, repas, musique et
danse seront au program­
me.
Honneur à la Pologne le 12 septembre avec l'ensemble
Mazovia. Photo DR
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
PARAY ET RÉGION
Cahier
Local
09
L’
avenue Jean-Paul-II,
qui avant senommait
rue du Gaz et allait
de l’avenue de Charolles aux
abattoirs, passait devant
l’école de dressage, construi-
te en 1878 et acquise par la
Ville en 1899. Nous voyons
souvent passer de beaux che-
vaux de course, montés ou
avec sulky, par M. Puzenat.
Ensuite, nous avions l’usine
à Gaz où j’allais souvent res-
pirer le goudron !
Encontinuant, nous avions
les Ets Carrier, aveclagrande
cour et tous les produits en
ciment, les énormes tuyaux,
tout ceci a disparu. Depuis le
haut de la rue, nous longions
le mur de la Visitation, ensui-
te, celui du parc des Chape-
lains. Après, nous avions, sur
la gauche, un chemin, car ce
n’était pas une route impor-
tante, qui allait à Robinson,
où nous pouvions nous bai-
gner dans la Bourbince. Le
petit café de l’époque, qui
fonctionnait le soir surtout,
le dimanche servait fritures
et fromage blanc et était très
fréquenté. Nous continuons
et arrivons aux abattoirs oùil
y avait beaucoup de trafic,
puisqu’à l’époque, tous les
bouchers achetaient les bêtes
sur pieds et venaient les trier
ici. Maintenant, il yaleprieu-
ré. Quittons ce lieu et lon-
geons un peu la Bourbince.
Nous arrivons à la digue, que
nous pouvons traverser sans
problème, mais qui n’avait
aucune protection de cha-
que côté, il fallait être pru-
dent. La Bourbince traver-
sée, à gauche, nous avions le
pré Barré où chaque année
avait lieu la fête des écoles.
En continuant, nous arri-
vions près du moulin après
avoir longé le bras principal
de la Bourbince, qui passait
sous le beau pont de pierre,
tout ceci a disparu.
JEAN­PAULWEISS(CLP)
£Exposition de ces photos
sur ce temps passé du samedi
25 septembre au dimanche
3 octobre, tous les après­midi,
de 14 à 18 heures au rez­de­
chaussée de la Tour Saint­Ni­
colas.
INAKA
Clichés nostalgiques
Une exposition de photos,
du 25 septembre au 3 octo­
bre, à la Tour Saint­Nicolas,
ramène l e vi si teur en un
temps lointain. Avant­goût.
La basilique du Sacré­Coeur, jadis. Photo DR
Durant toute l’année, les
ateliers hebdomadaires de
M’ comme mosaïque se tien-
nent rue de la Visitation. Ré-
parties en trois groupes de
travail, c’est une trentaine
de personnes qui viennent
s’initier ou se perfectionner
à l’art de la tesselle sous la
conduite de personnes qua-
lifiées.
Exposer son travail
« Il m’a fallu sept mois de
travail pour réaliser mon ta-
bleau, une interprétation en
mosaïque d’une photo d’un
parc de la Courneuve », con-
fie Francine Castignoli, ins-
titutrice à la retraite et pas-
sionnée de mosaïque. Je
travaille en atelier, mais aus-
si beaucoup chez moi. Cela
me permet de me retrouver
intérieurement et de m’ex-
primer à travers la décou-
verte des matériaux.
Comme elle, ce sont plus
de dix élèves mosaïstes qui
exposent leur travail de l’an-
née, mosaïques contempo-
raines pour la plupart, par-
fois hésitantes mais toutes
riches de cette passion qui
anime leurs créateurs. Inter-
prétations de tableaux, créa-
tions personnelles, travail
sur les couleurs, recherches
des matériaux offrent une
exposition sympathique à
regarder qui donnera peut
des idées à des futurs élèves
mosaïstes.
RICHARDPLAA(CLP)
ATELIERMOSAÏQUE:
rue de la Visitation. Aujour­
d’hui, dernier jour d’ouverture,
de 10 à 18 heures Entrée libre.
M’ COMMEMOSAÏQUE
Dernier jour d’exposition
BOULELYONNAISE
Reprise. Le Club sportif de boule lyonnaise a fait sa
rentrée mercredi 1
er
septembre. Sous la conduite de son
manager Adrien Pelletier, les boulistes se sont retrouvés
pour un entraînement physique sous forme de footing et
d'exercices fonciers. La remise en forme se poursuivra
tous les mercredis et vendredis à 18 h 30, pour être au
top à la reprise du championnat le 9 octobre à Nevers.
Les Parodiens sont dans le groupe A de National 4, avec
Cluny, Chalon, et Nevers. Photo Gilles Boucansaud (CLP)
Mercredi après-midi, le
cl ub des aî nés de Mont-
ceaux-l'Etoile, Les Margue-
rites, avait élu domicile à la
salle polyvalente de Saint-
Yan pour son concours de
belote qui a attiré 88 dou-
blettes.
Après quatre parties de
douze donnes, l es vai n-
queurs sont Josette et Moni-
que d' Ozol l es qui avec
4 782 points remportent les
deux colis de viande, suivies
de Germaine et Fernand
(4 562 points) partent égale-
ment avec deux col i s de
viande. Les troisièmes sont
Marianne et Christiane avec
4 509 points. Elles gagnent
1 kg de bourguignon et du
paleron. Les dernières, Lili
et Guiguite de Poisson, avec
3 078 points, partent avec la
queue et de la joue de boeuf.
Le club des aînés remercie
les joueurs qui ont assuré le
concours et les bénévoles
pour le service.
JEANCLAUDEMANSIER(CLP)
SAINT-YAN
88doublettesauconcoursdesMarguerites
La première et la dernière doublette. Photo J.­C. M. (CLP)
ENBREF
ENSEMBLE VOCAL PARAY
Reprisedes répétitions
L’ensemble vocal reprend ses répétitions demain, à 20 h 15,
au cloître de la basilique, au premier étage.
Une affiche sera posée sur la porte pour indiquer le lieude la
salle.
Comme chaque année l’ensemble serait heureux d’ac-
cueillir de nouveaux choristes, tous pupitres confondus. Il
n’est pas nécessaire de savoir déchiffrer la musique pour ve-
nir chanter, puisque tout se travaille à l’oreille avec le chef
de chœur.
Le programme de cette année sera chargé, avec à l’horizon
plusieurs concerts, dont celui de Pentecôte avec l’orchestre
de la ville jumelle, Bad Dürkheim, où on interprétera une
messe pastorale de Colin Mawby. Il est tout à fait possible
de venir assister à la première répétition, pour prendre con-
naissance du groupe et de son travail.
Contact : 06.07.41.04.41.
Cahier
Local
10
DIGOIN ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
P
as facile de repartir
après une saison aussi
difficile, marquée par
des défaites à répétition et
une descente logique. Pour-
tant, c’est soudé et ambitieux
que le FCDM nouveau a re-
pris le chemin de l’entraîne-
ment, il y a un mois. Pas de
révolution à l’intersaison, et
pas non plus de vague de dé-
parts comme c’est parfois le
cas. Si le président Christian
Thomas adécidé de passer la
main après dix ans de servi-
ce, il a confié les rênes du
club à un habitué : Jean-Paul
Larue, l’ancien entraîneur.
Du côté des joueurs, seule-
ment deux départs sont à si-
gnaler (Romain Gueugon et
Fabien Arnoud), compensés
par deux arrivées (Fabrice
Lemacq et Edouard Legros)
et deux retours (Sébastien
Domi ng ue z e t Pi e r r e -
Alexandre Berraud). Ànoter
aussi leretour dans lestaff de
Roland Dubrion, qui sera en
charge de l’équipe Aavec Pa-
trick Pagès.
Objectif haut detableau
Les entraînements ont re-
pris au stade municipal, à
raison de trois séances par
semaine. Si l’objectif de la re-
montée immédiate n’est pas
à l’ordre du jour, le nouveau
président espère jouer le
haut de tableau. « Avec l’ex-
périence acquise l'andernier
par nos jeunes, nous espé-
rons qualifier les deux équi-
pes pour le championnat de
France. » Pour cela, il faudra
d’abord terminer à l’une des
deux premières places lors
de la phase de brassage. Une
mission délicate face aux
équipes de Chenôve, Seurre
et Gueugnon. Un derby allé-
chant qui marquera le coup
d’ envoi de l a s ai s on, l e
19septembre. Mais avant ce-
la, le premier match amical
est prévudemainface àMey-
zieu.
EMMANUEL DALIGAND
RUGBY
LeFCDMparé pourrelever
un nouveau challenge
Après une saison délicate
en Fédérale 3, les rugbymen
retrouvent un championnat
Honneur qu’ils connaissent
bien. Le point sur cette nou­
velle saison.
Les seniors du FCDM ont repris le chemin de l’entraînement depuis près d’un mois. Photo N. P.
RÔTI DE PORC
Supérieur cuit au four.
La pièce d’environ
3,5 à 4 kg. Le kg
BLEU D’AUVERGNE
Au lait cru.
Vendu par fromage entier.
Environ 2,6 kg. Le kg
4

,90
4

,90
2
3
3
6
4
8
8
INFOS
SERVICE
£AUJOURD’HUI
Foire : toute la journée place
de la Grève. Piscine : ouverte
de 10 h 30 à 13 h 30. Les
Guerreaux : marche des
Champignons, départ de 8 à
15 heures, salle communale.
£URGENCES
Médecin, dentiste : centre 15.
Pharmacie : pharmacie
Popelard, rue Nationale.
En dehors des heures
d’ouverture Tél.
03.85.88.57.96.
Infirmières : cabinet
d’infirmières, rue Bartoli :
03.85.53.12.59 ; cabinet
Beaufils, rue du Gazomètre :
06.84.16.11.35 ; cabinet Fayet
Cécile 15 rue Bartoli :
03.85.70.44.78 ; cabinet
Niquet­Alves­Frizot 70, rue
Bartoli : 03.85.88.50.88 ou
06.76.84.81.53 ; Cabinet
Rieutord­Laplace­Boucaud 1,
rue Victor­Hugo :
03.85.53.32.88 ; cabinet
Bonnefoy, rue du Pont de
Bourbon : 06.82.94.00.09 ;
Sandrine Bailly à Chassenard :
06.48.15.72.04.
PÉTANQUE
Concours. Si la pêche reste le passe­temps favori des
adhérents du club carpiste de la Gaule digoinaise,
présidé par Robert Martin, vendredi soir, ils avaient
troqué les gaules pour les boules de pétanque. Ainsi, 24
doublettes se sont formées sur le terrain des Blattiers
pour ce concours qui s’est déroulé dans une ambiance à
la fois amicale et sportive. La finale et le concours ont
été remportés par la doublette Za et Olivier battant Fred
et Raymond par 13­11. Photo Liliane Portrat (CLP)
Dimanche 12 septembre,
dans le cadre de la fête pa-
tronale, l'Union cycliste di-
goinaise va organiser les
courses cyclistes. La pre-
mière des deux courses est
réservée à la catégorie pass
cycl i sme. El l e part i ra à
14 heur es pour qui nze
tours de circuit, soit 55 km.
La seconde est destinée aux
2
e
, 3
e
catégories et juniors.
Elle partira à 15 h 30 pour
23 tours de circuit, soit un
périple de 85 km.
La fête revient
sur la place de l’Église
L'organisation est mainte-
nant bi en régl ée avec l e
club cyclo local pour assu-
rer la sécurité d'un circuit
qui draine des concurrents
venus d'Auvergne, de Bour-
gogne et de Rhône-Alpes.
Les courses rest ent l e
point culminant d'une fête
patronale débutée le same-
di avec la fête foraine, le re-
pas champêtre, la retraite
aux flambeaux et les feux
d'artifices. Cette année, la
fête revient sur la place de
l' Église où les forains se-
ront installés pour le week-
end.
CHRISTIAN MARTEL (CLP)
MOLINET (03)
Lafêtedu 12 septembreseprécise
Tous les détails sont évoqués pour garantir la sécurité
des courses. Photo C. M. (CLP)
ENBREF
DIGOIN
Réglementation circulation
Aujourd’hui, la circulationet
le stationnement des véhicu-
les seront interdits chemin
du Tacot, entre l’entrée de la
déchèterie et la rue Georges
Boyer.
Cercledes arts martiaux
Reprise des cours et inscrip-
tions mercredi 8 septembre,
à partir de 16 h 30.
Judo-ju-jitsu, aïkido : les
cours le mercredi et le ven-
dredi. Goshin : les cours le
samedi matin. Renseigne-
ments au 03.85.88.98.66. ou
03.85.88.90.17.
Club loisirs seniors
Réunion mercredi 8 septem-
bre à 14 heures, salle des fê-
tes.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
BOURBON ET RÉGION
Cahier
Local
11
V
oilàunpaysage buco-
lique à découvrir ! Si-
tué sur les bords de la
Somme, ouvert pratique-
ment toute l'année, on y fait
la la fête enpermanence…Si
les moins de 20 ans ont bou-
dé durant quelques années
« Le Pet i t Robi ns on »,
aujourd’hui, peu à peu, ils y
reviennent. Et pour les an-
ciens, c’est un endroit mythi-
que, toute la jeunesse de
Bourbon et des environs s’y
retrouvait tous les week-
ends. Des couples sefaisaient
et se défaisaient…
Pas moins
dehuit attractions
Aujourd’hui, sous la direc-
tion de Denis Theveniaud, le
coin demeure toujours très
agréable, car un nombre im-
portant d’activités est à la dis-
position de tous : autos tam-
ponneuses pour petits et
grands, karting sur une piste
parfaitement sécurisée, golf
miniature, tennis detable, jeu
de quilles, etc. Et avec les bar-
ques et pédalos, ce n’est cer-
tes pas Venise, mais laprome-
nade sur le petit cours d'eau
bordé de berges, à la verdure
luxuriante, a un petit côté ro-
mantique non négligeable…
On peut aussi danser. Si les
vieux morceaux joués au pia-
no à bretelles existent encore
pour les nostalgiques du yé-
yé, et du rock, la musique
moderne r’n’b, hip-hop n’est
évidemment pas absente.
C ô t é r e s t a u r a t i o n ,
Mme Theveniaud, mère de
Denis, réalise aux cuisines de
bien bonnes choses, dont un
coq au vin « maison » très
bien mijoté qui est un vérita-
ble régal, mais aussi des cuis-
ses de grenouilles, et un petit
fromage à la crème de bien
bonne facture.
Bilan satisfaisant
À l’orée de cette fin d’été,
Denis Theveniaud est satis-
fait : « Malgré un temps pas
très fameux, la saison est cor-
recte. Parmi laclientèle, nous
avons reçu un nombre im-
portant de Bourbonniens, et
pas mal de personnes venant
del’Allier, delaNièvre, et mê-
me de beaucoup plus loin ».
Une seule chose a manqué :
la présentation de quelques
portraits (dans le cadre de
l’Été des portraits), qui aurait
puavoir unimpact positif sur
la fréquentation.
JEAN­CLAUDEGILLE(CLP)
1. Les autos
tamponneuses
attirent les plus
jeunes Bourbonniens
sur le site. s’a
2. Des couples se
sont faits (et défaits)
dans ce magnifique
coin de verdure.
3. Tout le monde peut
faire un tour sur
le circuit de karting.
Photos J.­C. G. (CLP)
3
BOURBON-LANCY. Ce site est l’endroit rêvé pour petits et grands.
PlongéeauPetit Robinson
Ne pas connaître Le Petit
Robinson à Bourbon­Lan­
cy, c’est passer à côté d’un
endroit superbe, aux dis­
tractions nombreuses pour
tous les âges.
Aujourd’hui, se jouent les
matchs comptant pour la
Coupe du Conseil général-
Paysminier. Lestroisclubsdu
cantonsont engagés avec de
bonnes chances dequalifica-
tion.
USGilly-sur-Loire-Digoin
FCA2. À15heures, austade
municipal, les locaux reçoi-
ventlaréservedeDigoinFCA,
qui descenddePromotionde
district, alorsquelesGillyssois
accèdent en2
e
divisionavec
des ambitions. Le recrute-
ment del’USGillyaétéexcep-
tionnel avecnotamment l’ar-
rivéedeMickaël Thevenieau,
l’undes meilleurs joueurs de
l'US Bourbon Iveco. C’est
pourquoi si Digoinest favori,
sa qualificationpour le pro-
chaintour deCoupen'est pas
danslapoche…
USMaltat/Vitry-sur-Loire
- Saint-Agnan. À15heures,
surleterraindeBigarny, leslo-
caux s’attendent à une ren-
contreéquilibrée. Sur sonter-
rainl'entente ne devrait pas
décevoir, mêmesi elleaperdu
quelques joueurs comme T.
Provost, B. Rosetti, N. To-
liaud.
ES Chal moux/ Sai nt -
Aubin-sur-Loire - Marly/
Oudry. À15heures, austade
Henry-Nouveau, l’ententeva
devoir livrer unebellebataille
face à unadversaire compli-
quéàjouer.
J.­C.G.(CLP)
CANTON
Football : des affiches
prometteuses aujourd’hui
ENBREF
BOURBON-LANCY
Réuniondel’APNCcematin
Laprochaineréuniondel’amicaleauralieude10à12heuressal-
lePingré. Ordredujour : boursed'échange, retraitdesnouveau-
tés et fournitures, commandedematériel, repas annuel de
l’APNCaurestaurantLeRocher.
Recrutementdejeunessapeurs-pompiers
Lasectiondesjeunessapeurs-pompiersrecrutedesjeunesgar-
çonsnésen1998-1999, habitant Bourbondepréférence. Ins-
criptions jusqu’au 20 septembre. Renseignements au
03.85.89.39.18ouau03.85.89.21.95ou06.21.16.64.01.
GILLY-SUR-LOIRE
Carnetrose
Le25août, estnéeàMoulinsunepetiteVictoireLénaïsaufoyer
deChristopheet BéatriceLambert, domiciliésaulieu-dit Les
ChampsRollots. EllefaitlajoiedesagrandesœurCandice.
BienvenueàVictoireetpromptrétablissementàsamaman.
MALTAT
Fermeturedelamairie
Lamairieseraferméejeudi 9septembre. Encas d'urgence,
s’adresseraumaireouauxadjoints.
INFOS
SERVICE
£AUJOURD’HUI
APNC : réunion de 10
à 12 heures à la salle Pingré.
£LEJOURNAL
Patrick Boyer :
03.85.89.02.65.
Gilles Bailly :
03.85.89.34.04.
Jean­Claude Gille :
03.85.89.25.69.
Rémi Langlois
03.85.84.74.03.
£UTILE
Médecin de garde :
centre 15.
Ambulance ­ Taxi :
Bassler au 03.85.89.07.40.
Office de tourisme :
03.85.89.18.27.
Mairie : 03.85.89.23.23.
Déchetterie : de 8h30
à 12 heures et de 14
à 18 heures du lundi
au vendredi, de 8 à 12 heures
et de 14 heures à 17h30le
samedi. Tél : 03.85.89.30.18.
1 2

Pas mal
de personnes
venant de l’Allier,
de la Nièvre,
et même
de beaucoup
plus loin. ”
Denis Theveniaud
Cahier
Local
12 ARTISANS EN CHAROLAIS
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ARTISANAT. Le cloître de la basilique de Paray­le­Monial accueille, jusqu’au 12 septembre, une exposition­vente qui met en valeur les trésors d’imagination des artistes du Charolais et de leurs invités.
Des artisans auxmains d’or s’exposent enCharolais
21. C’est le nombre d’artisans qui ont été réunis pour
cet hommage à l’artisanat d’art traditionnel et manuel.
Avenir. Métier de passion, l’artisanat d’art souffre néanmoins
d’une certaine crise de vocation chez les jeunes.
Éclectisme. Poterie, ébénisterie, verrerie, ferronnerie, coutellerie
ou bijouterie, les disciplines artistiques seront très diversifiées.
Enfance. Le monde merveilleux des doudous et des nounours
sera aussi présent. Bref, il y en aura pour tous les goûts !
Joëlle Sampaix, installée à Saint­Julien­de­Civry, crée ceintures et toute forme
d’objets utilitaires ou décoratifs en cuir. Photo DR
L
es métiers d’arts sont
une tradition séculai-
re dans cette région.
Reconnus sur le tout le terri-
toire et au-delà des frontiè-
res nationales, ces hommes
et ces femmes perpétuent le
sens de l a créati on et de
l’originalité.
L’association des Ateliers
en Charolais présentera une
partie de ses adhérents ainsi
que quelques invités triés
sur le volet pour une semai-
ne d’exposition, sous les
voûtes du cloître de la basili-
que.
Potiers, ébénistes, décora-
teur, coutelier et autres fa-
bricants de girouettes seront
là toute la semaine pour
vous présenter leur produc-
tion mais aussi pour vous
faire partager la passion de
leur travail.
RICHARDPLAA (CLP)
£Cloître de la basilique, du 4
au 12 septembre. Exposition­
vente de 10 à 19 heures.
Entrée libre.
Si le Charolais est une terre
d’excellence en matière de
gastronomie, il n’en reste pas
moins une référence pour la
qualité de ses artistes et arti­
sans.
La poterie à l’honneur avec Florence et Eric Bahin de Varenne­l’Arconce.
Photo DR
Une théière bleue de Jean­Pierre Bouley, spécialisé
dans la poterie et la céramique à la Guiche. Photo DR
L’ébéniste Sébastien Rivière travaille dans son atelier Eben’o,
à Saint­Léger­sous­la­Bussière. Photo DR
Maurice Balligand, alias « l’ancien », personnalise les girouettes
au village d’Amanzé. Photo DR
L’atelier du coutelier Maurice Dubost se situe à Viscomtat,
près de Thiers (63). Photo DR
Anne Lajugie fait des
doudous et des nounours à
Paris­l’Hôpital (71). Photo D.R.
Évelyne Rondet fabrique des abat­jours à l’atelier Calicot
de Paray­le­Monial. Photo DR
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ARTISANS EN CHAROLAIS
Cahier
Local
13
Christine Lioi s’intéresse de très près à la restauration de tableaux à Varenne­Saint­Germain, et parcourt même
le monde pour y exercer son talent artistique. Photo DR
ARTISANAT. Le cloître de la basilique de Paray­le­Monial accueille, jusqu’au 12 septembre, une exposition­vente qui met en valeur les trésors d’imagination des artistes du Charolais et de leurs invités.
Des artisans auxmains d’or s’exposent enCharolais
21. C’est le nombre d’artisans qui ont été réunis pour
cet hommage à l’artisanat d’art traditionnel et manuel.
Avenir. Métier de passion, l’artisanat d’art souffre néanmoins
d’une certaine crise de vocation chez les jeunes.
Éclectisme. Poterie, ébénisterie, verrerie, ferronnerie, coutellerie
ou bijouterie, les disciplines artistiques seront très diversifiées.
Enfance. Le monde merveilleux des doudous et des nounours
sera aussi présent. Bref, il y en aura pour tous les goûts !
Joëlle Sampaix, installée à Saint­Julien­de­Civry, crée ceintures et toute forme
d’objets utilitaires ou décoratifs en cuir. Photo DR
La cristallerie Cimetière
perpétue le travail du verre
à Bourbon­Lancy. Photo DR
Laurence Delatte est créatrice du timbre­bijou. Elle œuvre
dans son atelier, à Milly­Lamartine, vers Mâcon. Photo DR
Une souris en métal par Odile
et Jérôme Champenois
de Semelay (Nièvre). Photo DR
Françoise Marteau est une grande amatrice de céramique
ajourée. Elle confectionne ses œuvres à Artaix. Photo DR
L’ébéniste Nicolas Genetier parfait ses œuvres au sein
de son atelier installé à Lugny­lès­Charolles. Photo DR
Pascale Grisard est une artiste qui s’attache à la peinture sur tissu.
Elle est basée à Gibles. Photo DR
Frédéric Dégut, tapissier
et décorateur, a acquis
sa notoriété à Lyon. Photo DR
Cahier
Local
14
GUEUGNON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
2
2
4
2
5
1
1
FENETRES PVC - ALU - VERANDAS
STORES INTÉRIEURS EXTÉRIEURS - VOLETS ROULANTS - VOLETS BATTANTS
PORTAILS ET AUTOMATISMES - PORTES DE GARAGE
INFOS
SERVICE
£AUJOURD’HUI
Classe 1952 :
Réunion de bureau à 10 heures
maison de quartier
des Gachères.
Amicale des Électriciens :
Réunion à 10 heures à la
maison des associations.
Loto :
Gachères F.C. à 14 h 30
au foyer municipal.
Piscine municipale :
10 h 30 à 19 heures.
Musée
du Patrimoine :
Chazey 15 heures à 19 heures.
Rigny :
marche du comité des fêtes.
£DEMAIN
Expositions Trio :
maison pour tous
de 15 heures à 18 heures.
RIGNY :
concours de belote salle
des fêtes à 13 h 30 Club
de la Chenevière.
£URGENCES
Médecins : 15
Dentistes : 15
Les premiers matches de
championnat débuteront
dans quelques semaines,
mais les entraînements ont
d'ores et déjà repris pour les
licenciés de la section basket
du FCG.
Une prise de contact en
douceur qui a tout de même
permis au club d'enregistrer
la venue de quatre nouveaux
basketteurs. Dès l'âgedecinq
ans, les enfants peuvent inté-
grer le FCGavec la possibili-
tédeparticiper àuneoudeux
séances sans engagement.
Horai res des entraî ne-
ments par catégories d'âges :
babys nés en 2004-2005, le
mardi de 17 h 15 à 18 h 15
(50 €). Minis poussins nés en
2002-2003, le mercredi de
15 à 16 h 30 (60 €), poussins
nés en 1999-2000 le mercre-
di de 13 h 30 à 15 heures
(60 €), benj amins nés en
1998-1997 le mercredi de
16 h 30 à 18 heures (70 €),
minimes nés en1996-1997 le
mardi et le vendredi de 19 à
20 h 30 (70 €), cadets nés en
1995-1994-1993 le mardi et
le vendredi de 19 à 20 h 30
(80 €), loisirs le lundi de
19 h 30 à 21 heures (50 €).
ALAINMEUNIER(CLP)
F.C.G.
Lasection basket arepris l'entraînement
Une douzaine de jeunes ont participé au premier entraînement de la saison. Photo A. M. (CLP)
ENBREF
VENDENESSE-SUR-ARROUX
Thédansant
Leclubdes Berges del’Arrouxorganisesonthédansant le
12septembreaufoyermunicipal deGueugnon. Réservations :
03.85.85.17.20. - 03.85.85.25.96. - 03.85.85.14.85.
VENTDEGYM
Gymnastique
Lesséancesdegymreprendront lundi 13septembre. Horaires
descours :lundigymde14 h 30à15 h 30.Mardigymde18 h 30
à19 h 30, stepde19 h 30à20 h 30. Jeudi gymde18 h 30à
19 h 30. Renseignements : 03.85.85.25.02.
UXEAU
Cartesdechasse
Lescartespour lescommunauxd’Uxeausontàretirerenmairie
àcompterdu13septembreauxhorairesd’ouverture. Tarif in-
changéde15€.
ENBREF
ARRÊTES MUNICIPAUX
Divers
À l’occasion des travaux de fouilles et de terrassement
chemin du bois du comte la circulation fonctionnera en
alternance par sens prioritaire de circulation à hauteur
des travaux à partir du lundi 6 septembre.
À l’occasion de travaux exécutés sur le cadre d’une cham-
bre G3C sous chaussée rue de la Fraternité, la circulation
et le stationnement seront perturbés comme suit : la circu-
lation fonctionnera en alternance par système de feux tri-
colores au carrefour de la rue de la Fraternité avec la rue
d’Amsterdam. Le stationnement sera interdit aux
abords du chantier. Ces dispositions s’appliqueront à
compter du jeudi 9 septembre jusqu’au vendredi 17 sep-
tembre.
À l’occasion de travaux de fouilles et de terrassement pla-
ce de l’église, la circulation fonctionnera en alternance
par sens prioritaire de circulation à hauteur des travaux et
ceci à compter du lundi 6 septembre et pour une durée de
3 jours.
À
quelques jours de
l’ouverture généra-
le de la chasse, la
société des Forges a tenu
son assemblée générale,
jeudi soir à la maison des
associations.
Une assemblée construc-
tive, qui a attesté de la bon-
ne santé de la société prési-
dée par Marc Forest : les
finances, saines, ont permis
de reconduire le prix de
l’ action à son niveau de
2009.
Beaucoup
de gros gibier
La saison qui s’ouvre s’an-
nonce intéressante, avec
une présence marquée du
gros gibier sur l’ensemble
du massif.
Au niveau sécurité, des
aménagements ont été réa-
lisés durant l’été, avec la
création de nouveaux pos-
tes de tir surélevés installés
par les membres de la so-
ciété de chasse.
Enfin, l’ouverture de la
séance a ét é emprei nt e
d’émotion, une minute de
silence ayant été respectée
à la mémoire de Raymond
Pelletier, un actionnaire ré-
cemment décédé.
N.P. ET F.P.
INFOS. Les inscriptions
pour la journée petits gibiers
auront lieu jeudi 14 octobre
de 9 heures à 11 heures au
local du comité d’entreprise,
place des forges.
CHASSE
Legrosgibieraurendez-vous
L’assemblée générale de la
société de chasse des For­
ges a établi un bilan positif.
Le gros gibier est bien pré­
sent sur le massif.
L’équipe autour de son président Marc Forest Photo F. P.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
GUEUGNON ET RÉGION
Cahier
Local
15
ENBREF
AMISDESARTS
Exposition
Engagée depuis 6 ans dans
l’association, Mme Bouiller a
choisi de présenter au public
unpanel d’huileset aquarelles
illustrant uniquement des
fleurs. Une exposition aux
couleursdouceset fraîchesoù
l’aquarelle, toujours difficile à
travailler est parfaitement
maîtrisée. Àvoir à la maison
pour tous du10septembre au
1
er
octobre(local desAmisdes
arts) mardi et jeudi de 14 à
17 heures, mercredi et ven-
dredi de 14 à 18 h 30. Rensei-
gnements : 03.85.84.41.43
aux horaires ci-dessus.
LOTO
Dimanche12septembre
Organisé par la Commune li-
bre des Pays réunis salle des
Marnays (vente des cartes
13 h 30) début du l ot o
14 h 30. Lots : 1 bon d’achat
de 120€, 2de 50€, 3de 30€,
1four, 1friteuse, uneplancha,
corbeilles garnies, électromé-
nager…Buffet, buvette.
CLUBFÉMININ
Activités
Jeudi 9 septembre : fabrica-
tion de cartes, fagots pour le
Téléthon, travaux libres cen-
tre Henri-Forest (2), de 14 à
18 heures.
FNACA
Réunion
Jeudi 9septembre, à17heures
à la maison des associations.
Il reste également quelques
placespourlevoyageenSicile
pour2011. Lesveuvessont in-
vitées à assister aux réunions
mensuelles (il n’yauraplus de
réunions à leur intention).
ÉCOLEFOOT
Inscriptions
Ellesauront lieulesmercredis
8et 15septembre pour les en-
fants non inscrits au club jus-
que- l à ( nés ent r e 1995
et 2004). Rendez-vous au sta-
de V.F. (parking vestiaires) à
partir de 13 h 30. Une réu-
niond’informationpour tous
les licenciés aura lieu mercre-
di 8 septembre à 18 heures
stade J.-Laville.
ISSY-L'ÉVÊQUE
ParoissedubonPasteur
Inscriptionaucatéchismeet à
l’aumônerie des collégiens
mercredi 8 septembre de
14 h 30 à 16 heures, à la mai-
son paroissiale d’Issy, ou le
10 septembre de 16 h 30 à
18 h 30 à Toulon.
Après plusieurs semaines
de préparation assidue, les
petits clubs du secteur s’ap-
prêtent à renouer avec la
compét i t i on of f i ci el l e,
aujourd’hui, à l’occasion du
tour préliminaire de la coupe
du Conseil général.
Un rendez-vous qui, pour
beaucoup, ne constitue pas
un objectif prioritaire dans la
saison qui débute, mais qui
permettra surtout de peaufi-
ner les derniers réglages
avant le championnat qui re-
prend dimanche prochainen
1
re
et 2
e
divisions, et le 19 sep-
tembre en 3
e
division.
Grury, promu en 1
re
divi-
sion, ne devra pas tomber
dans le piège de la facilité à
LaMotte, même si sonadver-
saire du jour évolue deux éta-
ges endessous : leRCGMen-
tame cet exercice avec un
moral regonflé et entend
jouer les premiers rôles dans
son championnat.
La tâche de Vendenesse
(D2) seraégalement arduefa-
ce à la réserve de Sanvignes
(D1). Une belle performance
aujourd’hui pourrait augurer
d’un bon parcours cette sai-
son.
De son côté, Uxeau (D2)
semble avoir les moyens de
passer l’écueil de ce premier
tour ense déplaçant à Vende-
nesse-lès-Charolles, une for-
mation au potentiel a priori
équivalent. Enfin, le derby du
week-end mettra aux prises
La Chapelle (D3) à Rigny B
(D1). Une confrontation aux
allures d’opposition interne
dans la mesure où cette sai-
son encore, l’USCC évolue
en entente avec l’USR.
Neuvy en Coupe
deFrance
Rescapée en Coupe de
France, l’ASN espère bien
poursuivre la belle aventure
en se déplaçant à Toulon
(D1). La rencontre s’annon-
ce ouverte.
Ainsi, seuls Les Gachères
sont exempts de toute com-
pétition officielle ce diman-
che. L’occasion pour les diri-
geants de se consacrer au
l oto annuel du cl ub, cet
après-midi au foyer.
N. P.
FOOTBALL
Les petits clubs reprennent lacompétition officielle
Grury entame la coupe du conseil général par un déplacement
à La Motte. Photo DR
Ne di t - on pas que l es
voyages forment la jeunes-
se ? Fini le championnat
département al pour l es
handballeurs gueugnon-
nais, sacrés champion de
Saône-et-Loire et logique-
ment promu en Honneur
régional. Les joueurs d’Ha-
fid Badni sillonneront dé-
sormais l’ensemble du terri-
t o i r e b o u r g u i g no n e t
ouvriront le championnat
samedi 18 septembre face à
Migennes 2 à la salle Léo
Lagrange.
Ils enchaîneront par un
premier déplacement le
25 septembre, à Meursault.
Enfin, la première man-
che d’un derby particulière-
ment attendu aura lieu le
2 octobre à Digoin, à l’oc-
casion de la 3
e
journée de
championnat.
Match retour dans la cité
d e s F o r g e s l e 5 f é -
vrier 2011.
Une 2
e
équipe
en championnat
départemental
L’équipe 2 masculine, en-
gagée depuis cette saison et
le fruit de l’excellent travail
de formation effectué de-
puis plusieurs années, re-
trouvera la plupart des for-
m a t i o n s a u x q u e l l e s
l’équipe 1 s’était frottée
l’année dernière. La venue
de Saône et Br es s e, l a
25 septembre, inaugurera
ce championnat départe-
mental.
Enfin, les seniors fémini-
nes repartent au sein de la
poule sud du championnat
interdépartemental. Les
dates des rencontres ne
sont pas encore connues.
Touj our s es t - i l que l es
joueuses gueugnonnaises
reprendront la compétition
par une rencontre face à
Seurre.
N. P.
HANDBALL
Les masculins ouvrent lechampionnat régional le18
À
Montceau, leminime
Yoan Lauprêtre l’a
emportéàl’occasion
duchampionnat de France
VTTcadets. Enpoussins, Ma-
thiasFretytermine5
e
et lepu-
pilleAnthonyPiochet prend
la7
e
place. GaryPicard, lui fi-
nit15
e
. EncadetsArnaudBer-
nardest25
e
,tandisqueMaelet
NathanLauprêtreont aban-
donnésur ennui mécanique.
Yoanet NathanLauprêtre
iront àGrenobleaujourd’hui
pourunequalificationauxsix
jours.
J.­F.COGNARD(CLP)
CYCLISME. Le coureur cyclo s’est imposé à Montceau­les­Mines.
YoanLauprêtreenévidence
Arrivée victorieuse pour Yoan Lauprêtre. Photo J.­F. C. (CLP)
/oÓnÏìnó erÓ AŽ¢Ýn¢A¢Ý Aæ
08 88 88 28 ?4
uu lundl au vendtedl, de 8 h 48 à ì2 heutes
et de ì4 h à ì8 heutes
l
u
0
!
0
8
b
l
l
u
l
u
b
l
l
0
8
Þ
L
L
¡
k
L
L
L
8
L
0
N
L
L
8
¡
8
8
Þ
0
8
¡
8
0
k
N
8
L
¡
H
L
k
¡
8
L
2
3
3
6
5
1
3
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ARROUX / BOURBINCES
Cahier
Local
17
PALINGES
Larentréepourles anciens
Après plusieurs semaines
d' inactivité au cours des-
quelles les anciens se sont
surtout consacrés à leurs fa-
milles, enfants ou petits en-
fants, le club La rencontre
rouvrait ses portes jeudi
après midi, dans le cadre de
ses réunions bimensuelles.
Malgré la météo estivale,
la majorité des adhérents
ont répondu favorablement
à l'invitation de la présiden-
te Violette Lapray, laquelle
n'a pas manqué de souhaiter
la bienvenue à toutes et à
tous. Si cet après midi fut
bien sûr consacré aux ani-
mati ons habi tuel l es, l es
membres du bureau en ont
profité pour préparer le con-
cours de manille qui aura
lieu en octobre.
Comme les autres années,
cette compétition qui l'an
dernier avait regroupé plus
de 240 joueurs à la salle po-
lyvalente, sera ouverte à
toutes et à tous.
JEANMICHEL CARRÉ(CLP)
La joie de se retrouver après plusieurs semaines
de séparation. Photo J.­M. C. (CLP)
GÉNELARD
Lecomité préparesa
randonnéegourmande
Après deux éditions mar-
quées par la réussite, le comi-
té des fêtes se prépare à l'or-
ganisation de sa randonnée
gourmande, qui aura lieu, di-
manche 12 septembre.
Toute l'équipe présidée dé-
sormais par Christophe Sivi-
gnon, sera sur la brèche pour
cette journée qui débutera
dès 11 heures avec les pre-
miers départs depuis la place
du champ de foire et le préau
du groupe scolaire.
Un seul parcours de 12 km
sera proposé. Sur le circuit,
les participants pourront dé-
guster unrepas de choix avec
terrine, sauté de porc, froma-
ge àlacrème, chouxcaramel.
L'apéritif et le café seront of-
ferts. Le prix de cette randon-
née gourmande est 15€pour
les adultes et 8 € pour les en-
fants de 6 à 12 ans. Gratuit
pour les moins de 6 ans.
JEAN­MICHELCARRÉ(CLP)
£Les réservations pour
la rando gourmande du
12 septembre sont obligatoires.
Elles seront prises jusqu'au
7 septembre par téléphone
au 06.65.53.75.17
ou 06.62.15.36.13.
Tous les bénévoles seront sur le pont.
Photo J.­M. C. (CLP)
A
u cours d'un vérita-
ble exposé histori-
que sur les différents
moyens d'expression pictu-
ral, Daniel Bédu a fait l'élo-
ge des artistes, qui par leur
talent clôturent une saison
une fois encore riche et va-
riée, de l' art dit figuratif,
avec une exception toute-
fois, pour cette ultime expo-
sition consacrée unique-
ment à l'abstrait. C'est ainsi
qu’à partir d’aujourd’hui, et
jusqu’au dimanche 19 sep-
tembre, les visiteurs sont in-
vités chaque jour, de 15 à 18
heures, à venir contempler
gratuitement ces magnifi-
ques œuvres.
La présidente de Sept et + a
vivement remercié les Amis
du Dardon, ainsi que la mu-
nicipalité, pour leur accueil
en ces lieux, offrant l'effet
voulu pour la mise en valeur
des toi l es exécutées par
Pierrette Lafarge, Stéphanie
Bucher, Christian Dejeux,
Jean-Louis Ducerf, Michel
Dufour, Isabel Marin, Nico-
le Pernette et Lionel Souci.
FRANÇOISERAT (CLP)
£Autres rendez­vous
en l'église romane.
Dès aujourd’hui, l'église pré­
sente deux pièces de théâtre
interprétées par les coulisses
gueugnonnaises à 16 heures
et dans le cadre des journées
du patrimoine, une
soirée contes et trompes de
chasse avec Yves De Maigret,
louvetier, à 20 h 30, vendredi
17 septembre.
TOULON-SUR-ARROUX. Lasaisonseterminebientôt pour les Amis duDardon.
Uneultimeexpositionàvoir
Vendredi soir, en l'église ro­
mane, Daniel Bédu, prési­
dent local des Amis du Dar­
don, recevait l'association
montcellienne « Sept et +. »
Au cours du vernissage de vendredi, Daniel Bédu a donné un véritable cours historique sur l'art
pictural. Photo F. R. (CLP)
ENBREF
TOULON
SUR-ARROUX
Chienécrasé
Unchiendetypebordercollie
d'environ4–5ans, decouleur
noir avecunetacheblanche
souslecou,aétéretrouvémort
sur laroutedeMontfaucon
mardi matin. Lespropriétai-
ressont invitésàsefairecon-
naîtrerapidementenmairie.
Réunionclasseen«0»
Uneréunion, envudelapré-
parationdubanquet desclas-
sesen«0», auralieumardi, à
18 h 30, salledelamairie. Les
principauxresponsablessont
invitésàyparticiperpourfaire
lepointdesinscriptions. Pour
lesretardataires, il est encore
tempsdes'inscrire.
GÉNELARD
Classesen«1»
Une réuniondes classes en
«1» auralieuaujourd’hui, à
10heures, àlasalledelamai-
rie. Toutes les conscrites et
touslesconscritssontinvitésà
yparticiper.
PALINGES
Vielibre
Permanencemardi 7septem-
bre,de10 h 30à12heures,an-
nexedelasallepolyvalenteou
Milleclubs.
PERRECY
LES-FORGES
Pétanque
Aujourd’hui,laJoyeuse pétan-
quereçoit à14heuressurson
terrain, place duChampde
FoireBourbon-Lancypourle
3
e
tourdelaCoupedeFrance.
Veneznombreuxencourager
lesjoueurslocaux.
Arrêtédumaire
Destravauxderavalementde
façade de la propriété Gai-
gnant, sise3 rueMonéty, vont
êtreréalisés par l’entreprise
«Lesfaçadesdigoinaises».
Durantcestravaux, lacircula-
tionserainterditesur larue
Monéty,danssaportionsituée
entre le croisement avec la
Granderueetcelui aveclarue
deBourgogne.
Lamiseenplacedesignalisa-
tionseraeffectuéeparl’entre-
prise«Les façades digoinai-
s es ». La r es t r i ct i on de
circulationnécessiteraunedé-
viationdes véhicules par la
Grande rue, l’avenue Emi-
land-Cognard, la rue de la
Bruyère,laRuedeBourgogne.
Cet arrêté prendraeffet de-
main, à6 h 30, et cejusqu’àla
findestravaux.
Cahier
Local
18
CLIN D'ŒIL
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Mamaison en Charolais
£ Retrouvez notresériechaquesemaine.
BIENVENUE
AUX BÉBÉS
Romane. Avec trois se-
maines d'avance, Roma-
ne est née le 29 août. Ce
pe t i t bout d' chou de
2,740 kg rend fous de joie
ses jeunes parents, Baptis-
te Louveton et Mélanie
Turland, qui résident à
Volesvres, et fait le bon-
heur dureste de la famille.
Alyssa. C' est une jolie
fille de 3,490 kg qui est
ar r i vée l e 29 août au
foyer de Tony De Matos
et de Marilyne Cognard,
jeune couple de Palinges.
Elle s'appelle Alyssa, elle
est le premier bébé des
heureux parents.
Louane. Arrivée parmi
nous le 29 août, Louane
est une belle petite prin-
cesse de 3,080 kg. Son pa-
pa, Steve Lecompte, et sa
maman, Elodie Lambert,
habitent sur la commune
de Saint-Vallier. Ils parta-
gent leur bonheur avec
toute la famille.
Ç
ayest, onainvesti les
lieux ! Mesartisansont
tenuleurengagement.
Tout n’est pasterminé
vraiment, mais peuimporte.
J’ai penséqu’envivant dansla
maison, tout serait plus sim-
ple. Il a bienfalluquelques
jours pour quetoutes les piè-
cessoient rangées, maisaufi-
nal, onétaitprêtespourlaren-
tréedesclasses. Pari gagné !
Letransport des cartons et
quelquesgrosélectro-ména-
gerss’est fait enpetit comité.
Ledéballageaussi. Maisvoilà,
j’avais omis undétail, et pas
desmoindres : lesplacardset
autres rayonnages pour tout
caser ! Avant deviderlescar-
tons, il afalluquej’achèteun
peudemobilieret quej’inves-
tisse dans des placards mu-
raux, notamment pour les
chambresdanslesquellesjene
voulaispasd’armoires. J’ai op-
té pour des kits d’aménage-
ment : unependerieetuneco-
lonnederayons. Enfonction
delatailledesplacards, j’enai
prévudeuxcôte-à-côteoufait
découperdesplanchesenmé-
laminépourcomblerlesespa-
ces. Quatrevis, deuxtasseaux,
desamisetprochesontrésolu
l’affaireenunriendetemps.
Pourcacherletout, onaposé
degrandsrideauxdepuislesol
auplafond, dans les tons de
chaquepièce. Petit budget et
effetgaranti !
SystèmeD
Côtépièceàvivre, j’avaisre-
péréunebellebibliothèque
dansuncataloguededécora-
tionetj’ai décidédemelancer
danslaconstructiondecelle-
ci (pastouteseule !). Briquede
bétoncellulairepourlesmon-
tantset planchesenboispour
lesétagères. Durêveàréaliser,
à condition d’être équipé
d’unebonnescie.Lebétoncel-
lulaireest léger, il sedécoupe
aisément, s’empilefacilement
ettientjusteavecunecolle.Un
petitcrépispourdonnerunas-
pect moins brut, et quelques
pierresdeparementsurlecôté
d’exposition…le résultat a
époustouflémonentourage
bricoleur !L’inspirationestve-
nueaufuretàmesuredel’amé-
nagement. Il ne reste que la
cuisinepour laquellejen’ai
pasprisletempsdemerensei-
gner. Maisavecunplandetra-
vail, unévier, uneplaquede
cuisson, unmicro-ondesetun
frigo, elleferal’affaireencore
quelquetempscommeça.
Aujourd’hui,jeconfirmeque
lamaisonest opérationnelle.
Onamêmeletéléphone ! Un
détail pour lebranchement :
cen’est pas fait en48heures
commeannoncémaisentrois
semaines, d’autant pluspour
avoiruneliaisonInternet. Les
démarches sont àréaliser en
agenceetreviennentàunecin-
quantained’euros.
EDWIGELABRUYÈRE
elabruyere@lejsl.fr
£Merci : àl’équiped’artisans
qui ajouélejeu, assurélebon
déroulement desopérationset
fourni untravail dequalité; àmon
procheentouragepourlesou­
tienet lescoupsdemain; et à
vous, meslecteursassidus, pour
voscommentairesàchaque
parution.
SÉRIE.Voici le dernier épisode car cette fois­ci ça y est : j’emménage enfin.
Charolles, nous-yvoilà !
L’emménagement est enfin
d’actualité. Le challenge a
été relevé. Tout n’est pas fi­
ni, mais les artisans ont tenu
leurs engagements.
Enfin chez nous ! Photo E. L.

La maison
est opérationnelle.
On a même
le téléphone !”
Une nouvelle habitante
de Charolles
ADOPTEZ-LE
Nounours. J'adore les câlins. Je vous attends au
refuge, merci d’appeler le 03.85.85.31.45. Je suis un mâle
de six ans croisé berger. Avec mon pelage fauve et blanc,
j'ai l'air d'un nounours. Photo Martine Bonnet (CLP)
Cahier
Local
20 DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DE LA ROUTINE !
Ron Klinger, champion pro-
fessionnel de classe mon-
diale, raconte cette donne.
Très discipliné, Sud annonce
sa couleur majeure 4
e
sans
complexe, Ron Klinger en
Nord n’hésite pas et de-
mande la manche tout heu-
reux avec son beau jeu de
trouver un fit 4/4
Entame : roi de pique, ce
qui est normal avec cette
belle suite. Est à la vue du
mort se réjouit de sa décision
et pense marquer une bonne
note dans sa colonne, mais il
y a loin quelquefois entre ses
désirs et la réalité. Sud prend
les choses en main et joue As
de pique suivi de la dame de
carreau, roi de carreau pris
de l’as. 8 de pique coupé et 2
de trèfle pour le roi de Sud et
le 9 de pique coupé par
Nord. As de trèfle et trèfle
coupé par Sud , 3 de carreau
pour le valet et trèfle coupé
du 6 en main. Sud est à la
tête de 9 levées. Il joue main-
tanant carreau qu’Est doit
couper n’ayant plus que de
l’atout et apporter la dixième
levée qui est le roi de cœur.
Pour l’anecdote, Sud est une
dame australienne de 96 ans
ce qui démontre que l’on est
jamais trop vieux pour bien
jouer au bridge. Il est difficile
pour Ouest d’entamer son 3
de cœur singleton qui,
comme vous l’avez certaine-
ment remarqué, faisait chuter
le contrat.
JMM
Chât enoy-l e-Royal ,
commune limitro-
phe de Chalon-
sur-Saône, de
Sai nt-Rémy
et de
Champfor-
g e u i l ,
s’étend sur
pl us de
1225 hecta-
res. Forte au-
j ourd’ hui de
plus de 6100 ha-
bitants et ayant con-
nu un grand développe-
ment à partir des années 50,
elle englobe aussi des vestiges
très anciens comme la chapelle
de Cruzille ou le lavoir de la rue
du bourg, un bassin rectangu-
laire à ciel ouvert constuit en
pierres de taille.
A l’occasion de son 25
e
anni-
versaire, le Cercle philatélique
de Châtenoy- le-Royal, présidé
par Jean-François Mercier, orga-
nise samedi 11 septembre de
9 à 18 heures, une exposition, à
la salle des fêtes. Les visiteurs
pourront y découvrir diverses
collections. L’une d’entre elles
évoquera notamment les noms
des rues de Châtenoy illustrées
par les timbres de France et une
autre présentera un ensemble
de timbres « en ligne » person
nalisés, de la série « Mon timbre
à moi » lancée par la Poste de-
puis quelques années.
L’exposition accueillera aussi un
bureau temporaire de 9 à 12
heures. Le courrier qui lui sera
remis sera oblitéré par un cachet
spécial montrant le vieux lavoir.
Pendant toute la journée, les
amateurs pourront acquérir un
« prêt à poster » spécial (1 €) et
un timbre personnalisé montrant
également le lavoir par carnet de
10 (12€).
Pour commander ces docu-
ments philatéliques, il est pos-
sible de se renseigner auprès
d’ André Ri sch au
03.85.87.74.76.
GILLES THEVENON
PHILATÉLIE BRIDGE
ECHECS
CLASSEMENT DE RENTRÉE
Le classement international du
premier septembre 2010 vient de
paraître (www.fide.com), la France
conserve son 3ème rang mondial
derrière la Russie (1ère) et l'Ukraine
(2ème). Cette position est obtenue
par le classement moyen (2653) de
ses dix meilleurs joueurs.
Statu quo pour la France avec
toutefois un changement notable
dans sa hiérarchie. Le fautif n'est
autre que le champion de France
2010 Laurent Fressinet qui devient
le 3ème joueur français à dépasser
la barre de 2700 points Elo. Avec un
bonus de 21 points, Laurent passe
Étienne Bacrot et devient le numéro
2 français, Maxime Vachier-Lagrave
poursuit son leadership.
La France compte désormais 3
joueurs dans le Top 30 mondial :
Maxime occupe la 25ème place
avec 2721, Laurent Fressinet la
27ème avec 2718 et Étienne Bacrot
la 28ème avec 2716.
Le chalonnais François Fargère
est 28ème français avec 2507.
ÉCHECS AU LAC DE VOUGLANS
Le 3ème tournoi d’échecs de
l’été Ledonien, a débuté le lundi 23
août à la base de Bellecin (Orgelet),
au bord du lac de Vouglans, pour se
terminer le dimanche 29 août.
Venant en majorité de Franche-
Comté mais aussi de Rhône Alpes,
et de Bourgogne, les joueurs ont
bénéficié de très bonnes conditions
de jeu, dans une vaste salle mise à
disposition par la base, et cerise sur
l’échiquier, ils jouissaient d’une
superbe vue sur le Lac de Vouglans,
comme je l’ai constaté lors de la
remise des prix (voir la vidéo sur
http://echiquier.ledonien.free.fr).
Un environnement on ne peut
plus adéquat pour le participant
chalonnais Norbert Loctin, co-
auteur de la plus longue partie de ce
tournoi : 4 heures 32 minutes.
À l'issue d'un tournoi fort bien
géré, le sociétaire du club «Chalon-
Sur-Saône-Échecs» remporte le
tournoi avec brio. Norbert réalise un
joli parcours, invaincu avec ses six
gains et une partie nulle.
L’ESPACE DU SOLUTIONNISTE
Poursuivons le chapitre des clés
dites «sacrifice» avec le diagramme
ci-dessous où le thème est multiple.
Comment, avec votre dame,
posez-vous une question insoluble
aux quatre pions noirs !
Problème n° 49
T. R. BROWN
New York Albion, 1860.
XABCDEFGHY
8-s N-+R+-+(
7+-+-+n+-'
6-m K-m k-+-+&
5+-+pz pp+-%
4-+p+-+-+$
3+-+-+-+-#
2-+-+-tR-+"
1+-+-+-+Q!
xabcdefghy
Mat en 2 coups.
N°48 (W. A. Shinkman).
Clé: 1.Dd4 ! (se moquant du pion !)
1...Rb7 2.Tf7+ et 3.Da1,Dh8,Tc7#.
1...Rd7 2.Dg4+ et 3.Dc8 ou 3.Tf8#.
1...cxd4 2.Tf7 Rc5 (d3) 3.Tc7 mat.
LE COIN DU SCOLAIRE
XABCDEFGHY
8rs n-w q-+-+(
7z pp+-+-z p-'
6-+-z p-mkL+&
5+-v lP+-z p-%
4-+Pz pQ+-+$
3+-+-+-zPl#
2Pz P-+-+-z P"
1t R-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 97. Mat en 2 coups.
XABCDEFGHY
8l+-+-+rs N(
7+-v L-+-+-'
6-+-z p-+-z p&
5+p+-+-+-%
4-s n-+N+Pm k$
3+-+-+-+p#
2-+-+L+-z p"
1+-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 98. Mat en 2 coups.
N°95. Clé : 1.Tg5 ! fxg5 2.hxg5 mat.
1...ad lib 2.Th5 mat.
N°96. Clé : 1.Tb5+ ! (attraction !)
1...Rxb5 2.Td5 mat.
jacky.fargere@orange.fr
NORBERT LOCTINBRILLANT VAINQUEUR AU LACDE VOUGLANS
EXPOSITION A CHÂTENOY-LE-ROYAL
N
S
O E
R D V 8 7 5
3
10 8 5
10 6 3
NORD
1 carreau
4 cœurs
EST
passe
contre
SUD
1 cœur
fin
OUEST
2 piques*
4 3 2
AD 10 7
R 4
D 9 8 5
A
R V 9 8
D V 9 2
AV 4 2
10 9 8
6 5 4 2
A7 6 3
R 7
Donneur : Nord
Vulnérable : personne
2 piques* : intervention faible
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
21
N° TIRAGE TOP REF Pts Sous-top, Signification
1. AACCSB?
2. QEEMONL CACAB(E)S H 2 80 (Verbe cacaber) Cri de la perdrix
3. EELMN+AI COQ 2H 28
4. UUAESNF LAMINÉES 8A 80 (ENLIÂMES, 8A, 80)
5. AUDSPRT FAUNULES A 3 62 Faune de petis animaux
6. EERGTTD DISPARUT D 7 72 (PATARDS, 5E, 40)
7. D+ENIOHY GUETTER 13C 20 (DÉGRÉA, 3C, 18)
8. DIO+BOSE HYÈNE H11 81 (DÉNOYA, 3C, 52)
9. BO+OULNJ OSIDE K 1 25 Glucide composé
10. BLOO+AKI JEUN 7G 36 (JEU, G 7, 35)
11. AILO+VMX KOB G 3 53 (KOLA, J10, 42)
12. LOV+AATZ MAXI J12 43 (MAX, J12, 42)
13. LV+EETTF AZOTA K 7 39 (MAZÂT, 12J, 30)
14. FL+LUISE IVETTE 15J 30 (FÊTE, L 3, 27)
15. IIVSHGP FUSILLÉE O 8 86 (MILLES, 12J, 31)
16. GHIPV+RE AZOTAIS K 7 29 (MIPS, 12J, 29)
17. HPR+AEOU OGIVE 1K 33 (PRIVÉ, N 6, 32)
18. AOP+?IEN HEUR L 9 31 (POCHADE, 4F, 30)
19. RMNOILR PIANO(T)E M 3 77 (ANtIOPE, M 3, 77)
20. ILNR+LEE MOR F 2 25 Humus très acide
21. ELLN+DRW ITÈRES 10J 19
DÉBALLERA 5E 29 (DAW, 11C, 26)
TOTAL : 978
Partie jouée à Saint-Léger-sur-Dheune (27 août)
SCRABBLE
©
SCRABBLE : UN VOCABULAIRE COMPLIQUÉ ?
Une critique cent fois entendue concer-
nant le jeu de Scrabble est celle qui
consiste à dire que ce jeu n’est fait que
pour les personnes qui possèdent un
haut niveau de vocabulaire. Souvent
cette critique émane de personnes qui,
sollicitées pour jouer, se cachent der-
rière cette excuse par crainte de mon-
trer leurs lacunes. On entend dire sou-
vent : « Oh, vous, les scrabbleurs, vous
n’utilisez pas des mots qui sont dans le
dictionnaire ! » Eh bien si, au risque
d’en décevoir quelques-uns, les mots
utilisés au Scrabble existent bel et bien
dans un dictionnaire. Certes ce diction-
naire, qui constitue notre référence,
(Officiel du Scrabble paru chez La-
rousse - ODS) utilise quelques mots de
la communauté francophone : Suisse,
Belgique, Canada, etc. La raison en est
qu’il existe un championnat du monde
francophone et qu’il serait malvenu de
n’utiliser que des mots franco-français.
En fait, ces mots ne constituent qu’un
très faible pourcentage du lexique de
l’ODS. Par ailleurs, s’il est vrai que nous
utilisons beaucoup d’anglicismes, ceci
ne constitue pas une nouveauté, on se
souvient du «franglais» fustigé par le lin-
guiste Etiemble en 1964. Tout le monde
vous comprend cependant quand vous
utilisez les mots : camping, planning, in-
terview... Cette courte rubrique n’est
du reste pas le lieu d’un débat sur la
sauvegarde de la langue de Molière.
Des mots deviennent désuets, d’autres
apparaissent forgés par les nouvelles
habitudes de langage, régionalismes,
néologismes, mots absorbés ou défor-
més à partir des langues étrangères.
Tous ces apports, loin de dissoudre ou
d’appauvrir la langue, l’enrichissent, en
dépit de l’avis d’irréductibles conserva-
teurs. Les langues existent comme des
entités vivantes, elles sont toujours en
évolution.
Cela étant, je reprends mon refrain ha-
bituel sur la valeur relative du vocabu-
laire compliqué ou rare pour devenir un
bon joueur. Certes, le vocabulaire est
important, mais on oublie trop souvent
qu’en jouant avec les mots que l’on
connaît déjà, il est possible d’atteindre
des pourcentages très honorables
voire élevés. Au Scrabble, la technique
est très différente de celle utilisée dans
le jeu télévisé « Des chiffres et des let-
tres ». Dans un cas, il s’agit de cons-
truire des mots les plus longs possible,
dans l’autre (celui du Scrabble) il s’agit
surtout de bien maîtriser la grille de jeu.
Le joueur débutant doit monter ce ré-
flexe qui consiste à chercher la place
valorisante (mot compte double ou tri-
ple, pivot, etc). D’où l’importance, tout
au long de la partie de préparer sa grille
(par exemple à l’aide de pastilles colo-
rées). Une expérience intéressante
consiste à rejouer une partie en con-
naissant pour chaque coup la place de
la meilleure solution. Je suis prêt à pa-
rier que vous augmenterez votre pour-
centage de plus de 20 % si vous êtes
débutant et de plus de 5 à 10 % si vous
êtes déjà un joueur aguerri. De la
même façon, à l’aide de l’ordinateur et
du logiciel Duplitop, rejouez une partie
en n’acceptant que les mots que vous
connaissez et qui se rapprochent le
plus du top : vous serez surpris du
score que vous auriez pu réaliser.
£CONTACT :
ydumont@aol.com
et www.ffsc.fr
Par Yves Dumont, président du Scrabclub de Bourgogne
Cahier
Local
22
DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Chapitre V
B
l anche, occupée à
ranger son sac dans
le filet puis à épousseter la
vieille banquette de cuir,
jette un coup d’œil em-
barrassé à Émilie, qui ne
semble pas avoir enten-
du.
– Non, répond-elle à
voix presque basse. Nous
avons simplement des
achats à faire. Une robe,
du tissu peut-être…
Le train démarre ; elle
s’assied vite, ébranlée par
la secousse.
– Et vous ?
– Mais, la même chose
que vous, ma chère. Ma-
dame Lagarde a bien vou-
l u m’ accompagner. Je
n’aime pas voyager seule
et je ne peux pas compter
sur mon mari.
– Il est trop occupé, na-
turellement.
– Oui…
La réponse de madame
Dumesnil s’accentue de
scepticisme. Madame La-
garde, qui ne comprend
pas, insiste :
– Il est vrai qu’il a trop
de travail pour pouvoir se
promener.
– On trouve toujours le
temps, si l’on veut ! dé-
crète madame Dumesnil
de sa voix tranchante.
– Vous pensez qu’il y
met de la mauvaise foi ?
– Je ne pense pas, je suis
sûre.
Madame Dumesnil est
de ces femmes sans équi-
voque, qui parlent fran-
chement sans craindre les
jugements. Elle estime
qu’elle a assez enduré
pour avoir gagné le droit
d’être directe. Les précau-
tions, les finasseries ne
l’intéressent plus ; depuis
la mort de son fils Jules,
sur le front du Nord, elle
a pris en horreur tout ce
qui s’apparente, de près
ou de loin, au mensonge
ou à la feinte.
– Il ne veut pas venir, un
point c’est tout. Il est con-
vaincu qu’il n’a pas à faire
cet effort. Que sa place
n’est pas ici.
– Pas avec vous ?
(A suivre)
N
o
127 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
2/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Siège social : 9, rue des Tonneliers - BP 30134
71104 Chalon-sur-Saône Cedex - Tél. 03.85.90.68.00
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
S.A. au capital de 19 963 466,40 €
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 87009
ISSN : 1620-8943
Dépôt légal : A parution
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . Tél. 03.85.90.68.33 ou 60 ou 54
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.11
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.41
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
CHALON - 11, rue du G
al
- Leclerc
MÂCON - 11-13, rue P. - Laguiche
2
3
2
2
0
4
8
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
4 9
5
1 6 5
8 7 2 6
5 8 1
1
2 4 1 5 8
3 9
3 2 6
N° 3
5 4 2
1 9 8
5 6 8
9 4 2 1
2 7 5 6
1 4 8
7 6 2 1 5
2 4
N° 2
Solutions des jeux
P S O B
B R I C A B R A C
E S O N E T A
A J O U T E S R
U T E T O I
A G R I P P E R
E S O U R D E
T R A M S U S
T E E S R S
P O T R E V E E
M I L R I N
P I
S
R
E
E
F
G
E
R
A
E
L
C
E
N ° 1
5 8 6 4 9 7 1 3 2
4 1 9 3 2 8 5 6 7
2 3 7 1 5 6 4 8 9
9 7 4 6 8 3 2 5 1
3 2 8 7 1 5 9 4 6
1 6 5 2 4 9 3 7 8
8 9 1 5 7 4 6 2 3
7 4 3 9 6 2 8 1 5
6 5 2 8 3 1 7 9 4
N ° 2
3 4 8 5 6 7 1 2 9
2 7 5 1 9 3 4 8 6
1 6 9 2 4 8 3 5 7
8 1 7 4 2 6 9 3 5
5 9 2 3 8 1 7 6 4
4 3 6 7 5 9 2 1 8
6 2 4 9 1 5 8 7 3
7 8 1 6 3 4 5 9 2
9 5 3 8 7 2 6 4 1
N ° 3
L O C O M O T I V E
A C I D U L E O C
C A N E E R R E R
E R E S I R U E
R I M E F E R T
A N A C H O R E T E
T A A I R N O M
I P R E M I E R E
O B I T E S O N
N A S E S O I N T
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Tête de convoi. – B –
Légèrement piquant au goût.
Vieil accord. – C – Elle va, se
dandinant. Aller comme une âme
en peine. – D – Longue série
d’années. Distinction de lord.
Union d’Etats. – E – Succession
harmonieuse de sons. Il est
rouge quand il est battu. – F –
Religieux retiré du monde. – G –
Possessif. Il est pris ou sifflé.
Héritage de famille. – H –
Représentation qui suit la géné-
rale. – I – Messe anniversaire
célébrée en mémoire d’un
défunt. Lettres du docteur. Un
illustre inconnu. – J – En très
mauvais état. Consacré à l’égli-
se.
Verticalement
– 1 – Mise en lambeaux. – 2 – Instrument à vent de forme ovoïde. Une mission pour
jeannette. – 3 – Son plateau est plein d’étoiles. Plus mauvais. – 4 – Ronsard en
écrivit plus d’une. Provoque une séparation. – 5 – Ancien caractère. Elle bat le
pavé. – 6 – De consistance huileuse. – 7 – Engraisser un pied en pleine croissance.
L’égal des Grecs. – 8 – Courroie de direction. – 9 – Souhait rempli d’espoir.
Ensemble de fils torsadés d’un câble d’acier. – 10 – Ajustement des tarifs par la
suppression des prix les plus élevés.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
MAL JAUGER
MARCHÉ
AUX PUCES
GROUPE
ORGANISÉ
CELA EST ÉGAL
FLEUVE AU
LONG COURS
PLACER
DEVANT
CHARGE
SUR LE DOS
C’EST
SUBSISTER
POUDRE
DE RIZ
ROI
DE LÉGENDE
REMETS ÇA
EMPOIGNER
ON LES
MET SUR
DES RAILS
VEINE
POPULAIRE
CÉRÉALE
NOURRICIÈRE
AU-DELÀ
DU MAL
C’EST TOUT
RÉFLÉCHI
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
DANS
L’ALPHABET
GREC
DÉBAUCHE
AUSSI
TÉZIGUE
FORME
DE POUVOIR
CRÉE
LA SURPRISE
PROVISION
DE ROUTE
ÉTOFFE
DE LAINE
QUELQUE PEU
VOILÉE
APPÂTÉ
ONT
UN CÔTÉ
TRADITIONNEL
SONT
EN RESTE
EXPULSA
SE PLANTENT
POUR JOUER
NON COMPRIS
IDÉALE
PETIT
CHEMIN
GONDOLÉ
QUEUE
DE TECKEL
PARLER
ÉTRANGER
TOTALEMENT
DÉVOUÉE
c
c
d
c
c
d
d
d
d
c
c
c
d
c
d
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : N’abandonnez pas à
mi-chemin. C’est maintenant qu’il
faut persévérer car des satisfactions en
vue. AMOUR : Vos sentiments sont stables
et partagés. Vous vivez une relation privilé-
giée et très sereine. SANTE : Quelques
ennuis dentaires.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Votre emploi du temps
vous oblige à bien sérier les prio-
rités pour aller de l’avant. Gardez le cap !
AMOUR : Période faste et sereine. Vous
êtes sur un nuage et votre moral est au
beau fixe. SANTE : Buvez beaucoup
d’eau.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Recherchez le dialo-
gue. Ainsi vous en saurez davan-
tage sur votre entourage et sur la mesure
réelle de vos possibilités. AMOUR : Rup-
ture, réconciliation, remise en question,
c’est selon. La roue tourne et il va falloir
vous reprendre en main. SANTE : Bonne
résistance.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Calmez le jeu si vous
ne voulez pas vous mettre tout le
monde à dos. Pour certains, le climat est
vraiment électrique. AMOUR : Vous êtes
célibataire ? Une rencontre sur votre lieu de
travail est en vue… A goûter sans chercher
à vous projeter dans l’avenir. SANTE : Bon-
ne forme.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Votre amour-propre
est mal placé. Faites quelques
concessions car vous avez beaucoup à ap-
prendre d’autrui. AMOUR : Recherchez le
dialogue. Provoquez aussi l’inattendu et la
nouveauté, c’est le piment de toute relation.
SANTE : Tension à faire contrôler.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Ne vous exposez pas
aux critiques. Pour cela, mettez
tous les atouts de votre côté et réalisez un
travail impeccable. AMOUR : Des hauts et
des bas. C’est pour tout le monde pareil,
vous n’êtes pas un cas isolé. SANTE : Lé-
gère fatigue.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Cette journée parle
d’ouverture mais aussi d’échan-
ges prometteurs, de suggestions et de pro-
positions à retenir. AMOUR : Vos senti-
ments sont au beau fixe. Tout semble vous
inspirer le bonheur simple et la joie de vivre.
SANTE : Pas trop d’efforts.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Le rythme s’accélère !
Le Soleil vous galvanise et Vénus
vous offre un charme conquérant. AMOUR :
Votre enthousiasme communicatif suffit
pour attirer foule autour de vous. Le cercle
de vos amis vous apporte bien des joies.
SANTE : Dormez davantage.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Vous entrez dans une
bonne période. Avec ordre et mé-
thode, vous parviendrez à atteindre vos
objectifs. AMOUR : La méfiance s’installe.
Cela ne va guère éclaircir votre ciel, ni votre
climat relationnel. SANTE : Faites un peu
plus de sport.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : Evitez tout malentendu
en organisant, si nécessaire, une
réunion avec vos proches. La franchise
jouera de façon favorable. AMOUR : Solo,
vous êtes sûr de vous et particulièrement
séduisant. Une belle rencontre pourrait en-
flammer votre cœur solitaire. SANTE : In-
dispositions digestives.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Mars vous insuffle une
superbe énergie. Vous avez les
bons atouts pour avancer selon vos désirs
et atteindre vos objectifs. AMOUR : En duo,
entrain, passion et complicité sont au menu
du jour. Vous en faites une sacrée paire.
SANTE : N’en faites pas trop !
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Votre vie profession-
nelle est mise en relief et les pla-
nètes semblent vouloir vous donner un
coup de pouce. AMOUR : Des malenten-
dus à dissiper. Le dialogue s’impose, avec
quelques petites concessions d’usage.
SANTE : Mangez à heures régulières.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
9 22
9 22
9 22
10 22
10 23
11 23
24 11
10 22
10 22
11 23
11 23
12 24
11 24
11 24
12
11
24
24
12 26
11 23
11 23
11 23
12 24
12 24
12 24
7H03
20H12
2H57
18H21
7H05
20H10
4H19
18H51
9 23
1024
10 24
10 24
1125
11 25
12 26
11 26
1026
11 26
11 26
11 26
9 23
11 24
11 24
10 24
12 24
1022
13 23
14 28
14 31
15 31
1829
13 26
8 21
18 26
18 26
15 17
15 17
13 16
15 17
12 19
12 19
10 18
12 18
10 18
11 17
10 18
11 17
9 22
10 22
9 21
10 21
Mardi Vendredi Mercredi Jeudi
248
15
15
25
15
5 21
Très beau dimanche. Le temps restera très ensoleillé et très doux ce dimanche. Quelques voiles de cirrus
inoffensifs parcourront le ciel par moments, mais sans incidence. Le vent de nord-est sera faible. Il fera un peu
frais à l'aube, puis très doux cet après-midi, jusqu'à 23 ou 24 degrés environ à l'ombre. Le temps deviendra plus
lourd lundi, avec quelques orages probables en soirée. STÉPHANE NEDELJKOVITCH, METEONEWS
DIMANCHE 5 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Sainte-Raïssa
DICTON DU JOUR
“En septembre, il fait bon être tout le jour dans
la campagne.”

D’AUTRES 5 SEPTEMBRE
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.37
Gray 0.60
Auxonne 0.24
Doubs Besançon 2.25
Verdun 1.06
Chalon 1.86
Mâcon 1.64
Morte à Alexandrie vers 300, à l'âge de 20 ans, la tête
tranchée.
1972 prise d'otages des athlètes israéliens aux Jeux
olympiques de Munich.
1997 décès de Mère Teresa, fondatrice à Calcutta
(1950) des Missionnaires de la charité.
1998 décès du cinéaste japonais Akira Kurosawa.
Conance: 10/10
11 24
Conance: 8/10
Conf. 9/10 Conf.6/10 Conf. 8/10 Conf. 7/10 Le temps tournera plus
franchement à la pluie
voire aux orages mardi.
Le reste de la semaine
sera encore sous
l'emprise des averses et
d'une certaine fraîcheur.
Les conditions s'amélio-
reront sans doute à
l'approche du week-end !
Règlement
J Prélèvement*
(valable uniquement pour les 26 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement,
nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
J Carte bancaire N°
Expire fin
Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers
chiffres au dos de la CB)
SERVICE ABONNEMENTS
BP 30134 - 71104 CHALON- SUR- SAÔNE CEDEX
Tél. : 08 2000 06 34(prix d’une communication locale)
Fax : 03 85 48 18 13 - email : abo@lejsl.fr
Bureaux ouver ts de 8 à 12 h 00 et de 14 à 18 h 00
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
ABONNEMENT
J 312 numéros............. 317 € 20
J 156 numéros............. 158 € 60
J 78 numéros................... 79 € 30
J 26 numéros* ................. 26 € 43
J 1 an (52 n°) .....................78 € 00
J 6 mois (26 n°)............... 39 € 00
J 3 mois (13 n°)............... 19 € 50
J Mâcon
J Charolais
J Montceau
J Le Creusot
J Louhans
J Chalon
J Autun
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
2
3
3
5
4
6
2
N°6080- Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.lejsl.com
Nos agences locales
Montceau : 03.85.57.04.61
Le Creusot :03.85.80.34.34
Autun : 03.85.86.94.69
Montceau- Creusot
Autun
ÉDITION
Dimanche 5 septembre 2010
OUVERT URE
LE 7 SEPTEMBRE À MONTCHANIN
Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour.
www.mangerbouger.fr
Annonceur : ITM Marketing Alimentaire - RCS Paris B 488 407 768 - SNC au capital de 8000 € - Siège social : 24, rue Auguste Chabrières 75737 Paris Cedex 15 - RÉGIEX PUBLICITÉ - S.A.S. au capital de 48000 € - RCS Paris B 301 161 170 - Production : Gutenberg networks - 2010
Suggestions de présentation
* ULTRA DISCOMPTE ALIMENTAIRE
Netto change
les règles :
Plus j'achète,
moins c'est cher !
Du 7 au 11
septembre
2010
101, avenue de la Libération - MONTCHANIN
Tél. 03 85 73 20 32
Du lundi au jeudi de 9h à 12h15 et de 14h30 à 19h15
Vendredi et samedi de 9h à 19h15 NON STOP - Dimanche de 9h à 12h
SAS SOBALEC - Entreprise indépendante - RCS LE CREUSOT 489 715 821
2311953
Raisin muscat, origine France (cat. 1) 1,95€ le kg
Poire William, origine France (cat. 2) 0,89€ le kg
Pomme Royal Gala, origine France (cat. 1) 0,99€ le kg
(Direction Macon) Beauregard - 68, rte de Macon - BLANZY
2336186
AUTUN
Autun vue
de l’extérieur
TOULON
SUR-ARROUX
Expositiondans
l’égliseromane
Après enquête, il
s’avère que la ville reste
largement méconnue
dans l’Hexagone. PAGE 16
L’art abstrait investit
l’église romane jusqu’au
19 septembre. PAGE 08
Le quai Jules­Chagot à gauche, à la place de la cale, aujourd’hui le parking (à droite). En une toute petite centaine
d’années, les bords du canal ont bien changé. Photo DR
MÉMOIRE. Histoiredeclorenotrerubriqueestivalesur cequesont devenus
d’anciens quartiers deMontceau, zoomsur…leparkingdumarché ! PAGE 2
Retour verslepassé
CCM
Lesprojets
décryptés
LaCommunauté
urbaineexposeses
projets enmairies. PAGE 10
LECREUSOT PAGE9
Lesobjetsrouillés
font peauneuve
Un sculpteur de la Chapelle­sous­
Uchon redonne vie aux objets rouillés.
Lancement dela
classepréparatoire
LelycéeParriat lanceuneclasse
pour préparer lesgrandesécoles.
MONTCEAU PAGE4
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SOMMAIRE
£Montceau p. 03
£Blanzy p. 05
£Saint­Vallier p. 06
£Sanvignes p. 06
£Arroux­Bourbince p. 08
£Le Creusot p. 09
£Montchanin p. 13
£Sud Morvan p. 14
£Autun p. 16
£Petites annonces p. 19
£Détente p. 20 à 23
£Météo p. 24
« Me s c ous i ns d’ Ge -
nouilly, y z’ habitent dans
une ferme, loin d’ toute ha-
bitation.
C’est t out j ust e si , par
leurs faux-chemins, notre
aut o arri ve j usqu’ chez
eux ! Ah ! Choûtot, ils ont
la bonne air, y’est vrai, mais
qu’est-ce qu’y sont loin des
endroits, comme disait ma
pauvre maman chaque fois
qu’on r’venait d’ chez eux !
Nan, vous voyez, Choû-
tot, j’pourros pas y vivre
pus longtemps qu’un’ jour-
née.
La voisine, toute émue
Moi, j’ai d’besoin d’ parler
au monde. Leurs fonds d’ ti-
r’-cheures, y va bien pour
aller aux champignons ;
mais après, y m’ faut r’trou-
ver l’ Montceau ! »
La voi si ne ét ai t t out e
émue. Pourrait-elle se pas-
ser une journée de voir à
l’horizon la triple silhouet-
te de la centrale ?
La bobine, la boîte d’allu-
mettes, et l’aiguille creuse
qui écrasait son panache
intermittent sur le bleu du
ciel montcellien ?
Et Lucy II, et le lavoir des
Chavanes, sur fond de cam-
pagne charolaise ?
Quel beau fond de décor !
Il faudrait les éclairer, le
soir, à l’heure de la prome-
nade. Les gens iraient les
voir depuis la levée du ca-
nal ; ils reviendraient par la
petite levée …
Inondés de lumières et de
couleurs …
Quelle enseigne ! Et quel
slogan pour la ville : « Au
Montceau, la couleur, c’est
la vie » !
J.­PIERRE VALABERGUE (CLP)
L'ECHODUCHOÛTOT
Levin et lacouleur
COMMÉMORATION
Anniversairedelalibérationdelaville
Lundi àpartir de 10h 15,rassemblement
devant le Monument aux Fusillés,place des
Groupes Francs de la Résistance pour le 66
e
anniversaire de la libération de Montceau.
Organisé par la Ville de Montceau
et les Associations des Anciens Combattants.
L'AUTOMOBILISTE
Stationnementlesjoursdematch
Afin de permettre le bon déroulement des
matches de football du FCMB àdomicile,
le parking situé rue Blaise Pascal sera dévolu
aux véhicules de l’association aux personnes
àmobilité réduite ainsi qu’aux invités les jours
de matches,de 17à22heures.
ALIREDEMAIN
Mathus en Chine
Le maire n’a pas joué au petit reporter de
BD bien connu mais est allé en mission
parlementaire en Chine pendant une
huitaine de jours. L’occasion de raconter sa
vision de ce pays en évolution permanente
et hyper­rapide.
SOUVENIRS. Pour clorenotrerubriqueestivale« Montceaud’hier et d’aujourd’hui ».
Quartieranimédevenuparking
Bâtiments.Il y enavait plusieursà cet endroit dont ceux
del’agencedelaCompagniegénéraledenavigation.
Relevé.Lesecteur aété rehaussé aumoment desadémolition
pour êtremisà niveauaveclesruesadjacentes.
L
es lecteurs montcel-
liensduJSLont,sionen
croit lesretoursqui ont
punous parvenir, appréciéla
rubriqueestivaledenotrecor-
respondant Roger Vallet : de
petitsclinsd’œil, parlaphoto,
decequ’était Montceauhier
et cequec’est devenuaujour-
d’hui. Certains nous ont mê-
meamenédesclichésd’antan
enleurpossession. C’est lecas
deJosephKlaskala, adhérent
delaPhysiophile,quiasouhai-
témettreenavant unquartier
aujourd’hui…disparu ! Àsa-
voirledébutduparkinglelong
ducanal envenant dupont de
la9
e
écluse, oùsetrouvedésor-
mais deuxfois par semainele
début dumarchénon-alimen-
taire : laplacedelacale.
Il a même dessiné sur cro-
quis (voir ci-dessus) ce qui
existait alors. Onnotenotam-
ment quel’anciennepasserel-
leétait décaléepar rapport à
celleexistanteaujourd’hui.«Il
yavait lesécuriesdel’entrepri-
sedetransportsBerthierqui a
eujusqu’à 18chevaux pour
faire les transports de char-
bon, des déménagements et
mêmedesenterrements.
Pas loin, ungrandbâtiment
avec unétage oùétaient les
gardes de la mine. Il y avait
aussi un grand hangar de
l’agencedelaCompagniegé-
néraledenavigationet lebu-
reaud’affrètement pour les
mariniers. J’étais gaminmais
jemesouviensdelacriéepour
attribuerlestransportsparpé-
niche. Çaaduréjusqu’àtemps
queletransport fluvial péricli-
te par rapport au transport
routier. »
Dès lors, les bâtiments ont
été rasés et le secteur, « jus-
qu’alors quasiment àlahau-
teurducanal, aétérelevéd’en-
virontrois mètres pour êtreà
niveauavecles rues adjacen-
tes. Et lequai Jules-Guesdea
aussi empiété sur cet espace
caril n’était alorspasaussi lar-
ge. Tout çaadûsefaireaudé-
but desannéessoixante. »
Une autre époque, déjà si
lointaine…
CYRILLECOUTENCEAU
Là où il y a aujourd’hui un
parki ng et une parti e du
marché l e l ong du canal
était autrefois un quartier
très animé, avec plusieurs
entreprises.
La même vue que celle de la page précédente, mais de nos
jours ! La passerelle a été légèrement décalée. Photo C. C.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MONTCEAU
Cahier
Local
03
2
3
1
9
8
1
8
Meubles DELÉCLUSE
Route express - MONTCHANIN
03 85 73 97 00
NOUVEAU
Oreillers - Matelas
Sur matelas
Trieur modèle, anxieux, cool ou sceptique... Tous les profils sont dans
la nature. Pour déterminer votre portrait et vous aider à mieux trier,
la Communauté organise l’opération «Citoyens volontaires du tri ».
Tests, jeux et actions pédagogiques seront proposés
aux candidats selectionnés d’ici la fin de l’année par les ambassadrices du tri.
Renseignements et inscriptions
queltrieurjesuis@lacommunaute.fr
2
3
2
3
9
1
3
INFOS
SERVICE
£URGENCES
15 17 18 112
Samu Police Pompiers N° général des secours
£MONTCEAU
Hôpital Jean­Bouveri : 03.85.67.60.60.
Régime Minier ­ Carmi Centre Est : appeler le 15.
Pharmacie Provost, rue des Oiseaux ­ Montceau
Pharmacie Mine : Si urgence s’adresser pharmacie Ville.
Dentiste : appeler le 15.
£CIRY­LE­NOBLE
2 cabinets d’infirmières : 03.85.79.03.14 ­ 03.85.68.04.53.
£PERRECY­LES­FORGES
Centre de soins infirmiers : 03.85.79.33.80.
Pharmacie Mouillon, rue Victor Hugo ­ Paray.
£TOULON­SUR­ARROUX
Urgence pharmacie : 03.85.79.42.14.
Cabinets d’infirmière : 06.84.15.76.28.
£GENELARD
Pharmacie Mouillon, rue Victor Hugo ­ Paray
Infirmière : 03.85.79.29.91.
£PALINGES
Infirmières : 03.85.24.12.21 ou 06.66.53.19.31 ou 03.85.70.22.02
£GUEUGNON
Pharmacie de garde : 39­15
£DIGOIN
Pharmacie Popelard, rue Nationale ­ Digoin.
£MONTCHANIN
Pharmacie Desvignes, 18 rue E. Vaillant – Le Creusot.
L
es habitués de la mai-
son de quart i er du
Bois-du-Verne étaient
nombreux, vendredi soir,
pour l’inauguration de la
nouvelle version de leur es-
pace préféré.
Mais ils ont presque eu du
mal à reconnaître les lieux.
Fini les tons sombres, bon-
jour la clarté. Fini égale-
ment, sur chaque côté, les
« galeries des belles-mères »
(ou«vomissoirs »pour utili-
ser l’appellation réelle pas
très ragoûtante !) pour faire
place à un sol désormais
uniforme offrant donc da-
vantage d’espace.
Un « office », un bar en
fait, a aussi été aménagé
dans la salle, en relation di-
recte avec la cuisine.
« C’est un bâtiment qui a
été construit dans les an-
nées 60 avec, comme but
principal, d’accueillir des
bals. Or, des bals, aujour-
d’hui, il n’y en a plus beau-
coup et cette maison avait
bien besoin d’être rénovée.
Les associations du Bois-du-
Verne, mais pas seulement,
qui tiennent à cet espace,
ont donc désormais un en-
droit beaucoup plus fonc-
tionnel », notait Didier Ma-
thus, le maire, présent à
l ’ i naugurat i on, comme
Jean-Noël Humbert, le sous-
préfet de Chalon.
Les travaux ont coûté envi-
ron 250 000 € (subvention-
nés à hauteur de 120 000 €
par c ons e i l g é né r al e t
25 000 € par la réserve par-
lementaire).
Mais il ne s’agit que d’une
première tranche car Didier
Mathus a annoncé que la fa-
çade et l’éclairage autour de
la maison de quartier se-
raient rénovés l’année pro-
chaine, de même que se-
r a i e n t c o n s t r u i t s d e s
sanitaires extérieurs (utilisa-
bles également par le terrain
de boules adjacent), le tout
pour une facture de près de
120 000 €.
CYRILLECOUTENCEAU
MAISONDEQUARTIERDUBOIS-DU-VERNE
Presqueneuve!
Tout ou presque a changé :
fenêtres, rideaux, murs, pla­
fond, sanitaires, sono, ac­
cessibilité à la salle, entrée,
salle à l’étage, etc.
Il y avait au moins 70 personnes pour la réouverture officielle
de la salle par les élus. Photo C.C.
Cahier
Local
04
MONTCEAU
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LA TAGNIÈRE
Dimanche 12 septembre
* Vide grenier
* Marché artisanal
* Animation musicale avec «Les Faitouts»
* 4 heures Morvandelles (jambon-omelette-fromage)
Organisé par les Amis de la Tagnière

JOURNÉE CHAMPÊTRE
2
3
3
6
4
8
9
V
endredi avait lieula
présent ation de la
classe préparatoire
auxgrandesécolespourlesba-
cheliers professionnels. La
matinéeadébutéparuneréu-
niondetravail.MichelLesage,
lenouveauproviseur, apré-
sentél’établissement qui ac-
cueille920élèves étudiants,
dont neuf classes de2
de
avec
243élèves, dixclasses de1
re
avec272élèves, dixclassesde
terminale avec 266élèves,
sept classessupérieuresavec
139élèvesdont 25CPGE. Il a
également présentél’évolu-
tiondesrésultatsaubaccalau-
réat. Puis, cefut laprésenta-
ti on des ensei gnants qui
auront lachargedemotiver
ces jeunes étudiants enrete-
nant leur attentionpar diffé-
rents centres d’intérêts dont
l’audio-visuel, lecinémaamé-
ricainavecunaspect théori-
queet pratique. Lagestiondu
stressseraaussi trèsimportan-
te. Autrechallengepour cet
encadrementdehautniveau :
lapartieculturegénéralequi
seraunchallengepourlesétu-
diants, d’oùunpartenariat
avecl’Embarcadère. Lesma-
tièresgénéralesétant lepoint
faiblepourlesbachelierspro-
fessionnels, sixheureshebdo-
madairesseront consacréesà
laculturegénéraleet aufran-
çaispourla1
re
année. Laren-
contreaveclesélèvesetlesdif-
férentes personnalités s’est
dérouléeentoutesimplicitéet
M. Bourguignon, inspecteur
d’académielesarassuréssurla
volontécommunededonner
à des jeunes comme eux,la
possibilité de réussir : «La
connaissanceestquelquecho-
sedeformidableet vous per-
mettradevous épanouir, de
vousaccompliretderéussir. »
Personnalisation
del’éducation
Lors de la conférence de
pressequi asuivi faceauper-
sonnel enseignantetadminis-
tratif, l’inspecteurd’académie
aassuréque«affronterlesexi-
gencesd’uneclasseprépara-
toirepourl’autoritéacadémi-
que de Dijon est un grand
enjeu. Maisc’est unprojet ex-
traordinairequed’offrir aux
bonsélèvesdeconditiondiffi-
cileuninternat d’excellence.
C’est complémentaire. Alors
nous, l’Éducationnationale
nousavonsledevoirdeleurdi-
re qu’ils peuvent réussir. »
«Avec2 000étudiantssur la
CCM, il faut renforcer ledis-
positif, ajouteraM. Lagrange,
président delaCCM. Lecoût
de cette nouvelle structure
s’élèveà506 400euros pour
les trois années, àchargedu
conseil régional.»Lesélèves
seront logés par lefoyer des
jeunes travailleurs et ausein
d’appartements de l’Opac
dansunpremiertemps. Unin-
ternatseraconstruitparlasui-
teencentre-villepour les ac-
cueillir.
IRÈNELORGE(CLP)
920 élèves
1 Beaucoup
de monde a assisté
à cette présentation.
2 Les échanges ont
été constructifs.
Photos I. L. (CLP)
2
1
LYCÉEHENRI-PARRIAT. Une classe préparatoire aux grandes écoles vient d’ouvrir.
À l’écoledel’égalité
L’égalité des chances, tel
est le principe de la classe
préparatoire aux grandes
écoles pour bacheliers pro­
fessionnels.
ENBREF
PATTES DE VELOURS
Réunion
Mercredi 15 septembre à 16 h 30, 10 rue Paul Bert.
GEVA HOMMES
Reprisedes séances
Gymnastique volontaires pour adultes (hommes) : 15 sep-
tembre au grand Cosec Jean Moulin, de 17 à 20 heures.
Certificat d’aptitude à la gymnastique d’entretien et aux
sports collectifs obligatoire à l’inscription.
Vie Libre reprenait jeudi
après-midi le cours de ses
permanences, au foyer des
jeunes travailleurs, rue de
la Résistance au Plessis.
L'occasion pour son prési-
dent Bernard Delabre de
présenter la nouvelle sec-
tion d'art-thérapie qui fonc-
tionnera deux après-midi
par moi s , de 14 h 30 à
17 h 30, au Centre d' Ac-
cueil de Sanvignes. Animée
par Mylène Berger, art thé-
rapeute et psychothérapeu-
te à Chalon, cette section a
pu être mise en place grâce
au concours de la Mutuelle
sociale agricole Bourgogne
et de la Mission interminis-
térielle de lutte contre la
drogue et la toxicomanie.
Elle proposera des activités
manuelles ou artistiques
ainsi que des entretiens per-
me t t a n t a u x ma l a d e s
d'avancer dans leur démar-
che, l a premi ère séance
é t a n t p r o g r a mmé e l e
30 septembre. Par ailleurs,
le 1
er
octobre, Vie Libre pro-
jettera au cinéma le Plessis,
en collaboration avec Ciné-
mage, le film de Philippe
Godeau, Un dernier pour la
route.
JEAN­MARC VUILLAMY (CLP)
VIELIBRE
L'art-thérapiepour sortir del'alcool
Le téléphone sonne souvent à Vie Libre.
Photo J.­M. Vuillamy (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MONTCEAU ET RÉGION
Cahier
Local
05
D
e ux c omédi ens ,
une scène et une
pièce qui s’écrit au
f i l des r épét i t i ons. Ac-
cueillis à Montceau durant
trois jours, les comédiens
Jean-François Maurier et
Gilles Berry tissent au fil
des répétitions une pièce
avec pour personnage prin-
cipal un clown « et tout ce
qu’il comporte d’accidents
et de hasard », expliquent-
ils en cœur.
Après deux semaines de
travail à l’espace culture du
Moulin des Roches de Tou-
lon-sur-Arroux, ils ont ainsi
posé leurs valises dans l’an-
tre de la compagnie Gol-
mus. L’occasion pour les
comédi ens de f ai re « l e
point sur la pièce en cours
d’écriture », assure Jean-
François Maurier.
La scène comme
support d’écriture
« Notre travail s’apparen-
te au travail de la danse.
Gilles met en scène des bri-
bes de texte déjà écrites,
improvise dessus. De mon
côté, je commente, je pro-
pose. Le plus difficile est de
r ej ouer l es act i ons qui
émergent spontanément ».
Un travail d’écriture qui
aboutira à une pièce « Je
vous embarrasse très fort »,
jouée dans le cadre de la
t ournée Trét eaux de l a
communauté de commu-
nes du Val - de- Loi re, du
28 septembre au 8 octobre.
La pièce est aussi program-
mée à l’Ecla à Saint-Vallier,
les 5 et 6 février 2011.
CAMILLE ROUX
rouxclejsl.fr
THÉÂTRE. JeudeclownàMontceaupar 2artistes itinérants.
Showclownesqueenécriture
Accueillis à Montceau pour
quelques jours, deux comé­
diens mettent en scène les
réfl exi ons d’un cl own en
suivant le fil rouge de l’im­
provisation.
Gilles Berry et Jean­François Maurier, en résidence à
Montceau, façonnent au fil de leurs répétitions un personnage
clownesque. Photo CR
BLANZY
L'occasion defairelafête
Chaque mois à la résiden-
ce, on fête les anniversaires
des pensi onnai res… en
chant ant et en dansant.
Mardi après-midi, Marie
Mazurek (84 ans), Marie-
Louise Battiston (90 ans),
Joseph Steckowski (73 ans),
Edwige Vodarzac (85 ans),
Jeanne Chevrot (90 ans)
étaient de la fête. Après les
fleurs et les souhaits, chacun
a pu déguster une part d’un
succulent gâteau aux fram-
boises.
Thérèse, l'animatrice de la
résidence fit chanter tout le
monde et quelques-uns ne
se firent pas prier pour un
pas de danse.
Septembre sera encore ri-
che en animations avec au
programme un karaoké (8),
une sortie à Mancey (9) avec
les chevaliers de la gaule
pour une partie de pêche, un
loto (15), une projection de
photos des activités de l'été
(20), une visite d'enfants du
Méplier (sous réserve le 21),
une conférence sur le Pérou
par Jean- Louis Maligne,
ponctuée de très belles pho-
tos (29) et anniversaires
(30).
D. V. (CLP)
Petite cérémonie sympathique pour les anniversaires
des pensionnaires à la résidence Jean­Rostand. Photo D. V. (CLP)
Jacques Hyvernat est un
jeune retraité, puisqu’il a fait
valoir ses droits à une prére-
traite, bien méritée après
être entré aux ét ablisse-
ments Michelin de Blanzy,
le 10 septembre 1969.
Natif du Berry, il entre donc
dans cette usi ne en t ant
qu' ouvri er spéci al i sé et
après avoir en 41 ans de car-
rière gravi des échelons, il fi-
nit comme agent technique
à la chaufferie. La possibilité
de partir en préretraite se
présente alors suite aux li-
cenciements que l'on sait
dans cet établissement. Son
choix est fait. Il profite vo-
lontairement de ce départ
avec indemnités à la clef.
Jeudi soir, c'est à la maison
des sociétés qu'il fêtait l'évé-
nement entouré de sa fa-
mille, de ses collègues amis,
dont Jean-Pierre Monet, son
supérieur, qui a retracé le
parcours de Jacques parlant
notamment de sa gentilles-
se, sa disponibilité, de ses
compétences et de son éter-
nel optimisme. Un bel éloge
pour ce jeune retraité, qui ne
devrait pas s'ennuyer puis-
que comme cadeau, il a reçu
un bon d'achat de chez Mi-
chaud motoculture. Il pour-
ra ainsi bricoler tout à son
aise.
Marié à Christiane, il a trois
enfants et cinq petits-en-
fants, de quoi s'occuper éga-
lement. Nous lui souhaitons
une longue retraite paisible.
DANIELLEVIOLETTE(CLP)
BLANZY
PréretraiteméritéepourJacquesHyvernat
Jacques Hyvernat entouré de sa famille et de ses amis. Photo D. V. (CLP)
ALLÔLE18
Samedi4septembre
-Blanzy : 20 h 22, rueColette, interventionàlademandeduSa-
mu.
-Mont-Saint-Vincent :19 h 58,placeduChâteau,intervention
àlademandeduSamu.
-Saint-Vallier : 18 h 23, RN70, feudevoiture.
Dimanche5septembre
-Saint-Vallier : 11 h 55, placedelaLiberté, secoursàlaperson-
ne.
-Montceau :2 h 10,ruedeCharolles,secoursàlapersonneavec
ouverturedeporte.
-Sanvignes : 1 h 52, ruedeToulon, relevagedepersonne.
ENBREF
MONTCEAU-LES-MINES
Paroisse Saint-Jean
Pour les enfants nés en 2002 ou fréquentant la classe de
CE2 (dates ci-dessous), à la Cure Notre Dame, 14 rue
Blanqui.
Les enfants non baptisés sont les bienvenus. S’ils le sou-
haitent, ils pourront demander le baptême avec l’accord
de la leurs parents et s’y préparer.
Si l’enfant est baptisé, apporter le livret catholique de la
famille ou le certificat remis aux parents.
Mercredi 8 septembre, de 9 h 30 à 11 heures ; vendredi
10 septembre, de 16 à 18 heures ; samedi 11 septembre,
de 9 h 30 à 11 h 30 ; mercredi 15 septembre, de 9 h 30 à
11 heures ; jeudi 16 septembre, de 16 h 30 à 18 heures.
Cahier
Local
06
MONTCEAU RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
V
ingt-sept participants
au voyage du comité
de jumelage se sont
rendus à Wallerfangen, ville
jumelée avec Saint-Vallier.
Ils ont été accueillis chaleu-
reusement par leurs amis al-
lemands. Plusieurs activités
leur ont été proposées, ponc-
tuées par des repas convi-
viaux, commelavisiteguidée
de la ville de Zweibrucken le
samedi matin. Elle fut suivie
d'une promenade très agréa-
bl e au J ardi n des roses,
l’après midi, et, pour termi-
ner lajournée, unarrêt auvil-
lagedes marques. Nombreux
sont ceux d’ailleurs qui ont
trouvé leur bonheur.
Dimanche, le comité de ju-
melage de Wallerf angen
avait retenuunrepas typique
sous un grand chapiteau au
village de Duren, pour la fête
de la Lebenknodel, un repas
qui s’est prolongé tard dans
l’après-midi.
Au moment du départ, Al-
lemands et Français se sont
donné rendez-vous à Saint-
Vallier, en mai 2011, pour le
jubilé avec la Pologne et la
ville de Rybnik.
BERNARDJACQUET(CLP)
INFOToutes les infos concer­
nant les échanges prévus pour
2010 et le travail pour la prépa­
ration du jubilé peuvent être
consultées sur le site internet
du comité de jumelage (http://
comitedejumelagesaintval­
lier.emonsite.com/ac­
cueil.html)
SAINT-VALLIER. Le comité de jumelage en Allemagne.
Envisiteà Wallerfangen
Pour le dernier week­end
des vacances, le comité de
jumelage de Saint­Vallier
organisait un déplacement
dans la région de la Sarre en
Allemagne.
Les participants à la sortie à Wallerfangen avec les Allemands. Photo B. J. (CLP)
ENBREF
SAINT-VALLIER
Lotoetcommémoration
delaLibération
Afindetrouverdesressources
financières pour poursuivre
sontravaildemémoirepardes
expositions et interventions
auprès des scolaires notam-
ment, l'Aracorganisediman-
che, à14 h 30, lelotodelaLi-
bérationsalleRené-Rousseau.
Nombr eux l ot s en bons
d'achat, jambons, rosettes, vo-
lailles, alimentation. Lundi, à
17heures, ceseralacommé-
morationdelaLibérationàla
stèledeGaluzot et lacérémo-
niesepoursuivrasalleducon-
seil municipal par laremise
d'undiplômed'honneur aux
anciens combattants de39-
45.
SANVIGNES
Ancienssapeurspompiers
Associationdes anciens sa-
peurspompiersdelaCCM
L'associationorganise un
voyaged'unejournéedansle
Roannaissamedi 18septem-
bre. Il resteencorequelques
places. Pour tous renseigne-
ments, contacterArmandBa-
detau03.85.67.16.70.
ST-BERAIN-SOUS-SANVIGNES
Jambon à labroche
samedi 11 septembre
La date de la fête patronale
approche, et avec elle le tra-
ditionnel jambon à la bro-
che. Cette année, le prési-
dent Michel Michon et ses
amis vous proposent un me-
nu à 18 €, vi ns compri s,
pour lequel il faut s'inscrire
auparavant car la soirée
compte déjà de nombreux
convives. Par ailleurs, lors
d'une réunion qui s'est te-
nue mardi soir à la mairie en
présence du maire Noël Va-
lette, les responsables ont
fait le point sur les activités
de l'année écoulée. Ils sont
revenus en particulier sur le
succès du réveillon, mais
aussi sur leur participation
financière au banquet des
anciens. Ils ont rappelé que
le comité des fêtes avait con-
tribué à la bonne santé fi-
nancière de la coopérative
s c ol ai r e e n appor t ant
2 000 euros, qui ont servi à
financer des sorties pédago-
giques.
JEAN­MARCVUILLAMY (CLP)
À l'aube d'une saison prometteuse. Photo J.­M. V. (CLP)
À partir de demain, la plu-
part des activités municipales
sportives et culturelles vont
redémarrer.
Le choix est vaste et toutes
les tranches d'âge peuvent y
trouver leur compte : gym,
club féminin, badminton, tai
chi, jeuxdesociété, karaté, yo-
ga (démarrage le 14 septem-
bre), chorale, randonnée pé-
destre. Àcelas'ajoutel'accueil
périscolaire et l'accueil du
mercredi pour les enfants.
Toutes les personnes inté-
ressées doivent prendre con-
tact avec l'espace loisirs au
03.85.67.75.70. Il faudra s'ac-
quitter d'une adhésion et, jus-
qu'en décembre, il en coûtera
7,25 € pour les adultes et
3,45 € pour les enfants, ly-
céens, étudiants, handicapés,
chômeurs, RMistes. Et à par-
tir de janvier 2011, il faudra
régler la nouvelle adhésion
pour l'année. Petite précision,
pour l'activité yoga, il faudra
régler en plus une adhésion
de 21 €par trimestre.
Toutes ces animations sont
très conviviales et permettent
de pratiquer une activité sur
la commune à un moindre
coût.
LAURENCEROUX(CLP)
SANVIGNES-LES-MINES
Reprisedesactivitésmunicipalesdèslundi
La bonne ambiance est de mise comme ici à la chorale. Photo L. R. (CLP)
MONTCEAU LES MINES
Agence PACAUT
Les Alouettes - MONTCEAU
03.85.58.22.22
PROGRAMME NEUF : Les Rives du Plessis
Votre future Résidence de Grand Standing !
Appartements T2 à T5. Prestations haut de gamme.
Beaux volumes. Emplacement unique avec vue
exceptionnelle sur le lac. Contactez-nous vite !
2254140
Place Schneider - 4, rue Jean Jaurès
71200 LE CREUSOT
Tél. 03.85.77.14.13 - Fax : 03.85.55.19.42
E-mail : lecreusot@cimm-immobilier.fr - Site : www.cimm-immobilier.fr
LE CREUSOT
Vaste maison de 128m² hab., cadre champêtre, vue sur étang.
Composée d'une partie ancienne en pierres et d'un agrandisse-
ment récent. Au rdc, grde cuisine de 37m² et SdE. 1/2 niveau sup :
séjour de 55m², ouvrant côté rue et côté terrasse. Etage : 2 ch.
Qlqs tvx de 2nd œuvre à prévoir. Cave et garage. Réf. : CLC736
2
3
3
5
4
9
3
149 000 €
LE CREUSOT
ROBERT LASKAR IMMOBILIER
16, Bd Henri-Paul-Schneider - 71200 LE CREUSOT
Tél. 03 85 73 94 73
Retrouvez nos annonces sur www.laskarimmo.fr
Quartier résidentiel et aéré, grande maison de
style offrant 5 chambres, séjour spacieux - Chauf-
fage central - Garages - Sur terrain paysager
Prix : 220 000 €
2335550
AUTUN
Agence Prunier
Depuis 1928
13, avenue Ch.-de-Gaulle - 71400 AUTUN
Tél. 03.85.52.30.47 - Fax 03.85.52.68.16
e-mail : info@agenceprunier.com
Internet : www.agenceprunier.com
Maison de 180 m², 7 pièces, 4 chambres, séjour de
35 m² sur terrain de 603 m². Chauffage Gaz. Ref. 3283.
2230604
BOURGOGNE SUD
CABINET VERAIN
3, rue Jean-Jaurès - 71200 Le Creusot
Tél. 03.85.55.30.00
e-mail : cabinet.verain@wanadoo.fr - Site : www.verain-immobilier.com
20 mn gare TGV, 40 mn de Beaune, TRES BELLE PROPRIETE
RURALE entièr. restaurée : entrée par vaste pièce en rez de
chaus. avec esc. donnant sur magnifique pièce à vivre (chem.,
poutres appar.), ch. et bureau, SDB, WC, cuis. - dans l'autre par-
tie du bâtiment avec possib. d'accès indép. : bureau, ch. + ch.
en combles avec salle d'eau priv. et dressing - Pièce individ. en
rez de jardin avec salle d'eau/WC, caves, garage, chauffage
gaz,sur 4000 m² agréablement paysagé. Prix : 360 000 €
2
3
3
5
4
9
8
Montceau 03 85 57 04 61
Autun 03 85 86 94 69
Le Creusot 03 85 80 34 34
Photos non contractuelles
Pour paraître
dans cette page
Contactez Votre Agence :
2
2
2
5
2
1
4
Cahier
Local
08
ARROUX-BOURBINCE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
PALINGES
Larentréepourles anciens
Après plusieurs semaines
d' inactivité au cours des-
quelles les anciens se sont
surtout consacrés à leurs fa-
milles, enfants ou petits en-
fants, le club La rencontre
rouvrait ses portes jeudi
après midi, dans le cadre de
ses réunions bimensuelles.
Malgré la météo estivale,
la majorité des adhérents
ont répondu favorablement
à l'invitation de la présiden-
te Violette Lapray, laquelle
n'a pas manqué de souhaiter
la bienvenue à toutes et à
tous. Si cet après midi fut
bien sûr consacré aux ani-
mati ons habi tuel l es, l es
membres du bureau en ont
profité pour préparer le con-
cours de manille qui aura
lieu en octobre.
Comme les autres années,
cette compétition qui l'an
dernier avait regroupé plus
de 240 joueurs à la salle po-
lyvalente, sera ouverte à
toutes et à tous.
JEANMICHEL CARRÉ(CLP)
La joie de se retrouver après plusieurs semaines
de séparation. Photo J.­M. C. (CLP)
GÉNELARD
Lecomité préparesa
randonnéegourmande
Après deux éditions mar-
quées par la réussite, le comi-
té des fêtes se prépare à l'or-
ganisation de sa randonnée
gourmande, qui aura lieu, di-
manche 12 septembre.
Toute l'équipe présidée dé-
sormais par Christophe Sivi-
gnon, sera sur la brèche pour
cette journée qui débutera
dès 11 heures avec les pre-
miers départs depuis la place
du champ de foire et le préau
du groupe scolaire.
Un seul parcours de 12 km
sera proposé. Sur le circuit,
les participants pourront dé-
guster unrepas de choix avec
terrine, sauté de porc, froma-
ge àlacrème, chouxcaramel.
L'apéritif et le café seront of-
ferts. Le prix de cette randon-
née gourmande est 15€pour
les adultes et 8 € pour les en-
fants de 6 à 12 ans. Gratuit
pour les moins de 6 ans.
JEAN­MICHELCARRÉ(CLP)
£Les réservations pour
la rando gourmande du
12 septembre sont obligatoires.
Elles seront prises jusqu'au
7 septembre par téléphone
au 06.65.53.75.17
ou 06.62.15.36.13.
Tous les bénévoles seront sur le pont.
Photo J.­M. C. (CLP)
A
u cours d'un vérita-
ble exposé histori-
que sur les différents
moyens d'expression pictu-
ral, Daniel Bédu a fait l'élo-
ge des artistes, qui par leur
talent clôturent une saison
une fois encore riche et va-
riée, de l' art dit figuratif,
avec une exception toute-
fois, pour cette ultime expo-
sition consacrée unique-
ment à l'abstrait. C'est ainsi
qu’à partir d’aujourd’hui, et
jusqu’au dimanche 19 sep-
tembre, les visiteurs sont in-
vités chaque jour, de 15 à 18
heures, à venir contempler
gratuitement ces magnifi-
ques œuvres.
La présidente de Sept et + a
vivement remercié les Amis
du Dardon, ainsi que la mu-
nicipalité, pour leur accueil
en ces lieux, offrant l'effet
voulu pour la mise en valeur
des toi l es exécutées par
Pierrette Lafarge, Stéphanie
Bucher, Christian Dejeux,
Jean-Louis Ducerf, Michel
Dufour, Isabel Marin, Nico-
le Pernette et Lionel Souci.
FRANÇOISERAT (CLP)
£Autres rendez­vous
en l'église romane.
Dès aujourd’hui, l'église pré­
sente deux pièces de théâtre
interprétées par les coulisses
gueugnonnaises à 16 heures
et dans le cadre des journées
du patrimoine, une
soirée contes et trompes de
chasse avec Yves De Maigret,
louvetier, à 20 h 30, vendredi
17 septembre.
TOULON-SUR-ARROUX. Lasaisonseterminebientôt pour les Amis duDardon.
Uneultimeexpositionàvoir
Vendredi soir, en l'église ro­
mane, Daniel Bédu, prési­
dent local des Amis du Dar­
don, recevait l'association
montcellienne « Sept et +. »
Au cours du vernissage de vendredi, Daniel Bédu a donné un véritable cours historique sur l'art
pictural. Photo F. R. (CLP)
ENBREF
TOULON
SUR-ARROUX
Chienécrasé
Unchiendetypebordercollie
d'environ4–5ans, decouleur
noir avecunetacheblanche
souslecou,aétéretrouvémort
sur laroutedeMontfaucon
mardi matin. Lespropriétai-
ressont invitésàsefairecon-
naîtrerapidementenmairie.
Réunionclasseen«0»
Uneréunion, envudelapré-
parationdubanquet desclas-
sesen«0», auralieumardi, à
18 h 30, salledelamairie. Les
principauxresponsablessont
invitésàyparticiperpourfaire
lepointdesinscriptions. Pour
lesretardataires, il est encore
tempsdes'inscrire.
GÉNELARD
Classesen«1»
Une réuniondes classes en
«1» auralieuaujourd’hui, à
10heures, àlasalledelamai-
rie. Toutes les conscrites et
touslesconscritssontinvitésà
yparticiper.
PALINGES
Vielibre
Permanencemardi 7septem-
bre,de10 h 30à12heures,an-
nexedelasallepolyvalenteou
Milleclubs.
PERRECY
LES-FORGES
Pétanque
Aujourd’hui,laJoyeuse pétan-
quereçoit à14heuressurson
terrain, place duChampde
FoireBourbon-Lancypourle
3
e
tourdelaCoupedeFrance.
Veneznombreuxencourager
lesjoueurslocaux.
Arrêtédumaire
Destravauxderavalementde
façade de la propriété Gai-
gnant, sise3 rueMonéty, vont
êtreréalisés par l’entreprise
«Lesfaçadesdigoinaises».
Durantcestravaux, lacircula-
tionserainterditesur larue
Monéty,danssaportionsituée
entre le croisement avec la
Granderueetcelui aveclarue
deBourgogne.
Lamiseenplacedesignalisa-
tionseraeffectuéeparl’entre-
prise«Les façades digoinai-
s es ». La r es t r i ct i on de
circulationnécessiteraunedé-
viationdes véhicules par la
Grande rue, l’avenue Emi-
land-Cognard, la rue de la
Bruyère,laRuedeBourgogne.
Cet arrêté prendraeffet de-
main, à6 h 30, et cejusqu’àla
findestravaux.
Cahier
Local
09
LE CREUSOT
ROUILLE-ART. BernardCourtial, sculpteur derouille, redonnevieàdesobjetsabandonnés.
Œuvresaubronzageintégral
Galeried’art. En2002aeulieul’inaugurationdudôme
géodésiquedeBernardCourtial qui lui sert degaleried’art.
Expositions. BernardCourtial participerégulièrement
àdesexpositionsdanslarégion, ainsi qu’àBeauneouLyon.
P
erché sur les hauteurs
de la Chapelle-sous-
Uchon, c’est ici, dans la
quiétude des lieux, que Ber-
nardCourtial puiseuneinspi-
ration débordante. C’est éga-
lement là qu’il entrepose ses
œuvres, qui ne manquent pas
d’attirer l’œil et de susciter
l’étonnement du public lors
d’expositions.
Les «déchets »ont
ledroit à uneautrevie
Quelles sont les raisons de
ce saisissement ? En premier
lieu la matière utilisée. Pour
élaborer ses œuvres, Bernard
Courtial utilisedes objets (par
exemple des pelles, des chaî-
nes de tronçonneuses, des
pinces, des haches, de vieilles
tôles…) entièrement rouillés,
et donc forcément oubliés et
jetés. Il les assemble sans les
déformer, en respectant le
plus possibleleur état, pour fi-
nalement leur donner une
autre vie sous une nouvelle
apparence (animaux, figuri-
nes, personnages…).
Éducateur spécialisé à Tor-
cy, et dans plusieurs foyers
d’hébergement durant une
vingtaine d’années, Bernard
Courtial avait sensibilisé des
jeunes défavorisés sur le thè-
me du recyclage. « C’est de là
que m’est venue l’inspiration.
Àl’image de ce que j’ai pufai-
re avec des jeunes laissés en
marge de la société, je donne
de la valeur à quelque chose
que tout le monde rejette.
C’est comme les humains, si
on prend les gens pour des
hommes, donc ce qu’ils sont,
ils ont des valeurs cachées. La
société étiquette les gens en
les cloisonnant », explique
l’artiste. Ainsi, la rouille ne
doit pas signifier la mort d’un
objet. « La rouille, ça dégoû-
te… Mais en fait, la rouille,
c’est la vie ! Laissez un mor-
ceau de ferraille dehors, il va
évoluer, changer de cou-
leur…»
Des poèmes décalés
illustrent ses œuvres
Outre la sculpture, Bernard
Courtial manie également
avec aisance la langue fran-
çaise. Ainsi, il enrichit ses
œuvres d’un poème de quel-
ques lignes sur le thème et le
sens abordés par la sculpture.
« Pour chaque œuvre, j’asso-
cie un texte souvent teinté
d’humour, parfois coquin ou
provocateur, et abordant un
sujet d’actualité ouunproblè-
me de société. J’essaie d’avoir
unregardsimplemaisàlafois
subtil. J’aime remettre de la
vie par l’humour là où tout
peut paraître sans intérêt. »
Et le public, qu’en pense-t-
il ? « C’est assez plaisant de
fairedesexpositionscar lepu-
blic fait beaucoup de com-
mentaires. Mes sculptures et
mes textes amènent de la ré-
flexion. » Il est vrai qu’il faut
parfois se gratter la tête et fai-
re travailler ses méninges
pour comprendre toutes les
subtilités du rouille-art qui, si
je peux me permettre, dé-
rouille nos cellules grises.
AURÉLIENGAUDRIOT
Sculpteur de rouille, Ber­
nard Courtial est un artiste
qui se plaît à faire revivre
des objets abandonnés. Il
met en paral l èl e son art
avec la société actuelle.
L’artiste en compagnie d’un drôle de régiment devant le dôme qui lui sert de galerie. Photo A.G.

Je souhaite
mettre un autre
regard sur les
choses, les gens,
les pensées
figées. ”
Bernard Courtial
ŒUVRES ENPLEINAIR
Lunerie. Cette œuvre a pris place en plein air
sur les hauteurs de la Chapelle­sous­Uchon. Photo D.R.
C’EST D’ACTUALITÉ
Amnesty Barbecue. En référence à l’ONG Amnesty
International, pas encore au bout de son combat. PhotoDR
LESÉCHOS
DE LASIRÈNE
SAMEDI
4 SEPTEMBRE
9 h 24 : les sapeurs-pom-
piers sont intervenus pour
une chute de cyclo sur la D.
980 à Montcenis. Le motard
blessé a été transporté au
centre hospitalier du Creu-
sot.
10 h 17 : destruction d’in-
sectes à Marmagne.
LE CHIFFRE
272,
comme
le nombre
de tonnes
dutreuil destiné à une station
de pompage de pétrole
stationné depuis hier matin
Porte de Breuil. Ce treuil
partira demainmatinen
directionduport lourdde
Chalonavec unensemble
routier d’unpoids total de
550 tonnes. Impressionnant !
* SUR
WWW.LEJSL.COM
Retrouvez toutel’actualité nationale,
régionale, départementaleet locale.
Cahier
Local
10
LE CREUSOT
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
2
3
3
6
3
2
8
M
ardi, à 15 heures,
toutes les organisa-
tions syndicales
creusotines sont attendues
devant l’Alto.
« La dernière réunion de
l’intersyndicale a montré une
volonté commune de dénon-
cer la réforme des retraites
voulue par le gouvernement,
ont indiqué les représentants
de la CGT. Nous attendons
donc une grosse participa-
tion, surtout que le problème
va t oucher t ous l es t r a-
vailleurs. »
Maislesyndicat entendbien
ne pas s’arrêter à une simple
manifestation. « Le 7 septem-
bre n’est pas une fin en soi
mais une simple étape. Dès le
lendemain, les organisations
syndicales nationales ont ren-
dez-vous pour définir la suite
à donner au premier mouve-
ment. Et cette suite devrait
êtreimportante, vulenombre
de personnes attendues pour
la première manifestation. »
Après les prises de paroles
devant l’Alto, le cortège em-
pruntera un itinéraire désor-
maistraditionnel qui valeme-
ner rueFochjusqu’àl’hôpital,
pour unretour par larueGuy-
nemer, la rue Victor-Hugo et
la rue Maréchal Foch, pour
revenir à son point de départ.
Il est à noter que des débraya-
ges sont attendus dans plu-
sieurs entreprises.
YVESGAUTHIER
MANIFESTATION
LaCGT attendlagrandefoule
La manifestation de mardi
est sur l es bons rai l s. La
CGT se félicite que les orga­
nisations syndicales avan­
cent du même pas.
Les militants CGT ont abordé les derniers problèmes dans leur local de Saint­Henri. Photo Y. G.
EMPLOI
Réunion d’infosurlemétier
d’assistantematernelle
Une fois par mois, les res-
ponsables du territoire d'ac-
tion sociale Montceau-Le
Creusot-Autun réunissent
les personnes désireuses
d'exercer le métier d’assis-
tante maternelle afin de les
informer sur toutes les dé-
marches à accomplir, et sur
les conditions d'obtention
de l'agrément délivré par le
président du Conseil géné-
ral. Cet agrément est délivré
à la suite d'une enquête et
d'une visite au domicile des
candidats par une infirmière
ou une puéricultrice et le
médecin de district, afin
d'évaluer les conditions et
les capacités d'accueil. Do-
minique Charpentier, du
service PMI du Creusot, a
présenté une cassette con-
çue par le conseil général,
encollaborationavec le cen-
tre départemental de docu-
mentation pédagogique, les
responsables des relais as-
sistant(e) s maternel(le) s et
les responsables de crèches,
avec pour objectif de mieux
faire connaître ce métier
aux candidats. Un échange
fructueux sur les différents
aspects du métier a ensuite
permis de répondre à de
nombreuses interrogations.
CHRISTIANEABBE(CLP)
Les candidats sont repartis avec un dossier de demande
d'agrément. Photo C. A. (CLP)
Dans le cadre de la révi-
sion de son plan local d’ur-
banisme, la communauté
pr és ent e au publ i c l es
grands projets d’aménage-
ment de développement du-
rable retenus par le conseil.
Ainsi, ce sont les mairies
des 19 communes de l a
communauté qui abritent
chacune une exposition re-
traçant les grands thèmes en
jeu.
Cartes, textes explicatifs,
la dizaine de panneaux qui
constituent l’exposition affi-
che les grandes ambitions
délibérées lors des conseils
communautaires. Déploie-
ments économiques, pro-
tection du cadre rural, adap-
t a t i o n d e l ’ o f f r e d e
l ogement , pr és er ver l a
proximité tout en dévelop-
pant l ’ at t ract i vi t é, sont
autant de thèmes abordés et
dével oppés pour mi eux
comprendre les futurs en-
jeux de la Communauté.
Cette exposition constitue
une première concertation
avec le public qui sera com-
plétée par une enquête pu-
blique début 2011.
CARINE JONDEAU
£Exposition sera visible
jusqu’au 16 septembre,
aux heures d’ouverture
des mairies.
CCM
Les grands projets
soumis au public
Les 19 communes du
territoire de la Communauté
sont concernées. Illustration CCM
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LE CREUSOT
Cahier
Local
11
C’est la reprise aussi pour
les amateurs de full-contact.
Dans la salle de l’Escale, Sé-
verin Perreau-Chemardin re-
met doucement la machine
en route. « Pour le moment,
seuls les compétiteurs sont
présents, précise-t-il. Depuis
la deuxième semaine d’août,
nous travaillons sur duspéci-
fique, en privilégiant le fon-
cier et l’explosivité. C’est un
passage obligatoire pour re-
trouver une bonne condition
physique, même si la plupart
d’entreeuxn’ont pas complè-
tement coupé durant l’été. »
Pour les autres, il faudra at-
tendreles pré-inscriptions du
8septembre qui auront lieuà
la salle. « Nous aurons des
cours les lundi, mercredi et
jeudi. Chacun sera classé se-
lon son âge et son niveau
pour prat i quer dans l es
meilleures conditions possi-
bles. »
Pour les compétiteurs, le
premier objectif sera la cou-
pe de France qui sera dispu-
tée fin octobre, puis le gala
du club de la fin novembre.
« Nous étions 132 au total la
saison dernière, a indiqué le
coach. Et je pense que le
nombre sera au moins équi-
valent cette année. D’où la
nécessité de trouver une sal-
le avec un ring permanent.
C’est notre plus gros besoinà
l’heure actuelle. »
YVESGAUTHIER
FULL-CONTACT
On renfilerales gants le8 septembre
Le groupe des compétiteurs prépare déjà la coupe de France prévue fin octobre. Photo Yves Gauthier
INFOS
SERVICE
£AUJOURD’HUI
Brocante : Commune libre des
4 Chemins, promenade Saint­
Henri.
£URGENCES
CREUSOT VILLE
Médecin de garde, tél. : 15
Dentistes : en cas d’urgence
tél. : 15
Pharmacie des Moineaux, 18
rue Édouard Vaillant ; après
19 heures Hôtel de Police Le
Creusot
Infirmier : M. Mansouri tél.
06 12 80 37 80
Centre de soins infirmiers à
domicile, soins de jour, tél. :
03 85 55 41 17
SAINT­FIRMIN
Infirmier : Alain Dubois tél. :
03 85 56 00 27 –
06 82 29 66 70
SAINT­SERNIN­DU­BOIS
Infirmière : Mme Gauthier tél. :
03 85 80 86 90 ou
06 15 51 55 58
MONTCENIS
Infirmières : Mmes Coulon et
Chmielewski tél 06 87 96 75 91
ou 06 26 31 90 81
MONTCHANIN
Médecin, tél. : 15
Urgences médicales, tél. : 15
Pharmacie des Moineaux, 18
rue Édouard Vaillant Le
Creusot ; après 19 heures
Hôtel de Police
Infirmiers : Cabinet Guillon,
Robert et Delanney, tél. :
03 85 78 10 74 ou voiture :
06 09 59 50 73 ;
Mme Borgobello et Mme Curtil,
tél. : 03 85 78 41 97 ou voiture
06 09 10 75 04 ; Mme Papon­
Sauvageot tél. : 03 85 78 94 23
ou tél. : 06 14 30 11 28 ;
Cabinet Lagrange
06 22 08 41 22 ­ Tlok
06 84 28 21 40
SAINT­BÉRAIN­SUR­
DHEUNE
Infirmiers de garde : Isabelle
Chossegros ­ Melle Rofes tél. :
03 85 45 67 61
MARMAGNE
Infirmier : Christophe Mornat,
rue du Bourg, tél. :
06 76 10 24 71
MESVRES
Cabinet infirmiers, tél. :
03 85 54 47 43
SAINT­SYMPHORIEN­DE­
MARMAGNE
Infirmière : Mme Bizet, tél. :
03 85 78 25 98
£MUSÉE­
EXPOSITIONS
Musée de l’homme et
l’industrie (Écomusée) et le
Petit théâtre de 14 heures à
18 heures
Académie François Bourdon
Expo permanente « le Métal, la
Machine et les Hommes » de
15 heures à 18 heures
£DÉTENTE
Piscine de 10 heures à 18 h 45
Office de Tourisme de
14 heures à 18 heures.
ENBREF
ÉTATCIVIL
Naissances
AntoninBoi, Torcy ; EmmaSuzanne, Marmagne ; KeyllianTu-
raudIssy-l’Evêque ; AlexBattaglia, 8rueJean-BaptisteDumay ;
JadeDesbrosses, Montchanin.
PERMANENCES
Liguedesdroitsdel’Homme
Lasection tiendraunepermanencemercredi 8septembrede
16à18heuresaulocal rueClémenceau.
LOTO
ComitéCroixMenéeChanliau
Unsuper-lotosetiendradimanche19septembre, salleGuyne-
mer.Ventedescartonsà14heuresetdébutdujeuà15heures.Le
prixd’uncartonestde10€,20€les3et30€les6.Leslots :camés-
cope, lecteur DVD, cadrenumérique, bond’achat, repas au
MoulinRouge,jambon,longedeporc,partiesgourmandes,élec-
troménager.
RÉUNIONS
Club3fois20ans
Horairesdubuspourlarepriseduclubjeudi 9septembre.
13 h 30garageR.S.L. ; 13 h 35JeanBart–rueChanzy ; 13 h 37
LeaderPricerueMarceau ; 13 h 39Guynemer ; 13 h 42Hôtel-
Dieu ; 13 h 44Charmille ; 13 h 47jardinetMartyrsparkingvoi-
tures ;13 h 49MontagneduNom,bldLyautey ;13 h 50Maison
Protestante, bldLyautey ; 13 h 52MonumentBoulets ; 13 h 54
Cœur deVille, carrefour market ; 13 h 56placeSchneider –
Jean-Jaurès ;14heuresfoyerLaCouronne ;14 h 02LaMolette ;
14 h 04jardinet Edith-Cavell ; 14 h 06les4Chemins ; 14 h 07
ruePuebla ;14 h 09Villedieu ;14 h 10Pépinière ;14 h 13angle
ruesJoffre-Yougoslavie ;14 h 14angleruesYougoslavie-Serbie ;
14 h 16CitéEtat ; 14 h 17Chapelle ; 14 h 30Mouillelongue.
L
a r e pr i s e du c l ub
Cœur et santéaeulieu
jeudi. Raymond Assé-
mat rappelait d'abord les ac-
tions prévention santé de
l'année encours et la fête des
25 ans du club au château de
la Verrerie le 30 mai. L'ani-
mateur du club informait de
la reprise des cours (gymcar-
dio-respiratoire mardi 7 sep-
tembre à 9 h 30 et mercredi
8 septembre à 10 heures)
avant de présenter le pro-
gramme d'activités de la sai-
son.
Dans le cadre de la Semai-
ne du coeur, le club organise
une conférence sur "l'urgen-
ce cardiaque" jeudi 23 sep-
tembre à 20 heures à la salle
Guynemer. Ani mée par
Christian Gérard, cardiolo-
gue, elle est ouverte à tous et
en particulier aux associa-
tions sportives. Il fut noté,
outre les réunions mensuel-
les à thème, la participation
à la semaine de la Science les
23 et 24 octobre, le parcours
du Cœur le 3 avril 2011 et
deux conférences.
ANTOINETTERUPO(CLP)
LEBUREAURaymond
Assémat (animateur), Michel
Mulot (trésorier), Danièle
Desmerger (secrétaire), Jean­
Marc Lauprêtre (chargé des
manifestations).
PRÉVENTIONSANTÉ
RentréeduclubCœuretsanté
Les animateurs du club (au centre) ont présenté le programme de la saison. Photo A. R. (CLP)
Cahier
Local
12
LE CREUSOT ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MARMAGNE
RepriseàMarmagnegym71
La grande repri se des
séances à Marmagne gym
71 s'effectuera demain à la
salle des sports du Cham-
bon. L’adhésion est fixée à
50 € pour toute la saison.
Il est possible, pour les
nouveaux venus, de partici-
per grat ui t ement à une
séance de gym qui se dé-
roulera lundi de 14 h 30 à
15 h 30, mardi de 18 h 15 à
19 h 15, ou vendredi de
9 h 15 à 10 h 15. Ces séan-
ces seront ani mées par
Claire-Lise et Marielle.
Chaque adhérent doi t
fournir un certificat médi-
cal (spécial pour les + de
60 ans) de non contre indi-
cation à la pratique de la
gymnastique, à remettre à
l’animatrice.
D. M. (CLP)
INFOÉvelyne Lagrange
(secrétaire) au 03.85.78.27.07.
Une partie des adhérentes lors de la dernière assemblée
générale. Photo D. M. (CLP)
SAINT-JEAN-DE-TRÉZY
Portes ouvertes au centre
équestredes Vézeaux
Une journée portes ouver-
tes se déroulera aujourd’hui,
de 14 à 17 heures aux écu-
ries des Chante-Renards, au
lieux- dits Les Vézeaux à
Saint-Jean-de-Trézy.
Lors de cette journée, vous
découvrirez des démonstra-
tions de sauts d'obstacles, de
maréchalerie et les enfants
pourront faire des baptêmes
de poneys. Parallèlement,
une bourse au mat éri el
d' équitation sera mise en
place.
Une buvette boissons et
gâteaux agrémentera votre
journée. Ainsi qu’un stand
pour l es i nscri pti ons au
club, où vous pourrez de-
mander tous les renseigne-
ments que vous désirez.
VÉRONIQUEPETEUIL (CLP)
INFOCharline et Romain
Becker au 06.15.90.19.55
ou 09.63.26.60.99
Les enfants sont toujours très attirés par le cheval. Photo V. P. (CLP)
Les danseurs de country
ont repris le chemin de la
salle polyvalente. Ils vont s'y
retrouver désormais chaque
mardi (18 heures à 20 h 30)
e t c h a q u e j e u d i ( 1 8 à
20 heures) pour se perfec-
tionner sous la houlette de
Jacqueline Marchandeau.
Pour bien lancer la nouvelle
saison, le club « Passion
country »a même prévuune
journée « portes ouvertes ».
Cette dernière se déroulera
le vendredi 10 septembre, à
partir de 18 h 30, salle poly-
valente. À cette occasion,
que l'on soit adultes, adoles-
cents ou enfants, on pourra
se tester et participer par
exemple à quelques danses
en ligne assez simples. Si
vous avez envie d'essayer…
JEAN­CLAUDEPIERRAT (CLP)
£Passion country :
Tél.­ 03.85.56.09.65
ou 06.60.98.71.43.
SAINT-SERNIN-DU-BOIS
Portes ouvertes pour lacountry
Le country a repris ses droits salle polyvalente. Photo J.­C. P. (CLP)
A
près une pause esti-
vale, la compagnie
de théâtre Colber re-
prend son activité. Elle va
travailler d' ores et déjà à
monter le Festi-Vallée 2011,
qui consistera en un nou-
veau spectacle de rue. Le
t hème ser a l e coupl e et
l'amour. Tout un program-
me !
L'atelier jeunes débutera
mercredi 15 septembre. Les
jeunes désireux de s'inscrire
peuvent le faire dès à pré-
sent au 06.25.20.71.76 ou au
06.13.46.25.56, où tous les
renseignements utiles se-
ront fournis. En marge du
théâtre, la compagnie orga-
nisera une soirée veillée, sa-
medi 16 octobre, à 20 h 30,
salle des fêtes de Marma-
gne. Un événement à ne pas
manquer, puisqu'on pourra
déguster une bonne soupe
campagnarde (aux légumes
marmignauds !) suivie de
fromage provenant d'une
ferme toute proche.
Une compot e de sai son
viendra conclure ce mo-
ment de bonne chère. Des
sketches, des contes et des
danses constitueront la par-
tie spectacle.
DANIEL MARGUERON(CLP)
INFOTarif 11 € adultes, 6 €
moins de 12 ans, boisson non
comprise.
Réservations avant lundi
10 octobre au 06.25.20.71.76,
ou au 06.13.46.25.56, ou
au Petit Carbillet.
MARMAGNE
LacompagnieColber
deretoursurles planches
Après une pause estivale, la
compagnie de théâtre Col­
ber reprend son activité.
Prochain objectif : le festi ­
Vallée 2011.
La compagnie Colber organisera, le 16 octobre prochain,
une soirée originale. Photo D. M. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
MONTCHANIN ET RÉGION
Cahier
Local
13
www.mangerbouger.fr Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour.
101, avenue de la Libération - Tél. 03 85 73 20 32 - MONTCHANIN
Du lundi au jeudi de 9h à 12h15 et de 14h30 à 19h15
Vendredi et samedi de 9h à 19h15 NON STOP - Dimanche de 9h à 12h
SAS SOBALEC - Entreprise indépendante - RCS LE CREUSOT 489 715 821
Annonceur : ITM Marketing Alimentaire - RCS Paris B 488 407 768 - SNC au capital de 8000 € - Siège social : 24, rue Auguste Chabrières 75737 Paris Cedex 15
RÉGIEX PUBLICITÉ - S.A.S. au capital de 48000 € - RCS Paris B 301 161 170 - Production : Gutenberg networks - 2010
Suggestions de présentation
* ULTRA DISCOMPTE ALIMENTAIRE
OUVERT URE
LE 7 SEPTEMBRE À MONTCHANIN
Netto change
les règles :
Plus j'achète,
moins c'est cher !
Du 7 au 11
septembre
2010
2
3
1
1
9
5
9
C
e moment privilégié
pourdresserlebilande
larentréeorganisépar
lamunicipalités'est déroulé
jeudi soiràlasalled'honneur
duModerne.
Chantal Lebeau, adjointeau
mairedéléguéeàl'enseigne-
ment, sefaisait unplaisird'ac-
cueillir le personnel ensei-
gnant deMontchanin, mais
aussi M.Velten, inspecteurde
l'académie, et MarieMillet,
responsabledelaFCPE(fédé-
rationdeparentsd'élèves).
Ainsi, enrecevant lesensei-
gnants, celapermet auxélus
defaireplus ampleconnais-
sanceavecceuxqui, tout au
longdel'annéescolaire, ontla
charge de mener àbienune
missionimportante, qui est
celled'enseigneret d'éduquer
lesenfants. C'est également le
moment opportundedresser
unpremierbilandelarentrée.
Chantal Lebeau, necachait
passoninquiétudeenconsta-
tantqueleseffectifsdesmater-
nellessontenbaisse. Cettepri-
sedecontactdedébutd'année
scolaireestlapreuved'unevé-
ritablecollaborationentreen-
seignantsetélus.
Accueillir dans debonnes
conditionsprèsde1 000élè-
ves est ledéfi querelèvent à
chaque rentrée, les profes-
seurs, enseignantset lesdirec-
teurs d'établissements, ainsi
quelepersonnel deserviceet
d'encadrement et tous ceux
qui, d'unemanièreoud'une
autreparticipentàlaviescolai-
re.
THÉRÈSEVERDREAU(CLP)
MONTCHANIN
Rencontreentre
municipalité et enseignants
La rencontre municipalité
ensei gnant s est ent r ée
dans les traditions. Une ré­
ception toujours bien suivie
par les directeurs des grou­
pes scolaires et collège.
C'est autour du verre de l'amitié que ce sont poursuivis les échanges. Photo T. V. (CLP)
ÉCUISSES
Unenouvelleentreprise
Depuis cette semaine, la
communed'Écuisses s'est do-
téed'unenouvelleentreprise"
Maréchal entreprise" gérée
parFranckMaréchal propose
peintures, plâtrerie et isola-
tion.
FrankMaréchal auneexpé-
rience professionnelle, puis-
quedurant plus d'unedécen-
nieil aétépeintredécorateur.
Cequi veut direqu'il sait créer
uneambianceet mettreenva-
leur unintérieur. Il aaussi été
chef d'entrepriseenaménage-
ment de commerceintérieur
et extérieur, où il a appris à
s'adapter rapidement auxdif-
férentes conditions de chan-
tier.
Après avoir passéquelques
années entant quetechnicien
dechantiersBTP,iladécidéde
créersonentreprisedepeintu-
reet plâtrerie, oùil offrirades
prestations dequalité. Exem-
pleil sauraorienter les clients
vers des travaux aux valeurs
environnementales enchoi-
sissant des matériauxécologi-
ques et techniques, demiseen
œuvreéco-responsable.
Il vaprivilégier des produits
bénéficiant d'une traçabilité
écologique.
T.V.( CLP)
Franck Maréchal lance sa
nouvelle entreprise.
Photo T. V. (CLP)
Afind'apporter unplus àla
clientèlequi fréquentelebar
restaurant Les Négociants,
mais aussi pour plus decon-
fort dupersonnel, Julie, lapa-
tronne,afaittotalementreloo-
kersonbarrestaurant.
Dès 7 h 30 demai n, l es
clientspourrontdécouvrirun
bartrèsmoderne, ainsi quela
sallederestaurantavecsonef-
fet feutréqui est despluscha-
leureux.Toutaétéminutieuse-
ment pensé. Il faut dire que
Julieafait appel àunpeintre
décorateurdontlaréputation
adépasséles frontières dela
CCM, il s’agit dePierreGam-
but. Il a proposé à Julie des
nouveauxmatériauxqui met-
tent merveilleusement enva-
leurl'intérieurdecetétablisse-
ment.
T. V.(CLP)
MONTCHANIN
Nouveau look pour lebar
restaurant les Négociants
Julie et son équipe vous réservent le meilleur accueil dès ce
lundi. Photo T.V (CLP)
ENBREF
MONTCHANIN
Reprisedelanatation
L'heure de la reprise a sonné pour les nageurs de Montcha-
nin natation. Ce sera les jeudis aux heures habituelles d'en-
traînement. L'école de nage a repris samedi 4 septembre,
l'aquagym le vendredi 3 septembre à 20 heures. Pour les
adultes ce sera les jeudis à 12 et 19 h 30. Renseignements et
bulletins d'inscription sur le site montchanin-natation.fr ou
au 06.30.27.97.11.
Cahier
Local
14
SUD MORVAN
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
I
l était qualifié pour les
championnats de Fran-
ce de saut d'obstacles,
c'est dire son niveau.
Son objectif est d'obtenir
un brevet d'État pour ensei-
gner l'équitation et à terme
posséder son propre centre
équestre.
Afin de se perfectionner
encore, il a suivi cet été un
stage de trois semaines au
Hartpury collège à Glouces-
ter en Angleterre, une des
plus grandes universités
sportives européenne.
L'établissement accueille
mille étudiants sur deux
cents hectares pour les for-
mer dans les domaines du
footbal l (en associ ati on
avec le club de Manchester),
du rugby, du golf et de l'équi-
tation.
Précisément dans le do-
maine équin, des formations
spécifiques sont dispensées,
dentisterie, insémination,
rééducation en piscine et ta-
pis roulant pour les chevaux
blessés, cabinet vétérinaire
spécialisé en ostéopathie.
Ce collège, c'est aussi un
programme de vent e de
poulains de compétition, la
reproduction. Il organise
également des concours in-
ternationaux de CSO et de
dressage et développe un
programme informatique
d'optimisation des perfor-
mances des cavaliers.
Pendant son séjour, Tho-
mas a donc pu s'imprégner
des meilleures techniques
d'outre-Manche qui contri-
bueront à faire de lui unpro-
fessionnel averti.
GUY LHENRY (CLP)
LACHAPELLE-SOUS-UCHON
Été studieux pourun jeune
cavalierprometteur
Thomas Meunier est étu­
diant en bac pro, élevage et
valorisation du jeune che­
val. Il validera le Galop 7 au
cours de la prochaine sai­
son.
Thomas Meunier en CSO à Gloucester. Photo DR
ENTREMONTSETVALLÉES
SAINT-DIDIER-SUR-ARROUX
Lamarchedes Étangs
Lecomitédes fêtes organiseaujourd’hui, lamarchedes Étang.
Il s'agit d'une randonnée pédestre sur des parcours de 8, 15 et
20 km. Départs de 9 à 14 heures de la salle polyvalente. Àl'ar-
rivée, Quatre heures morvandelles et buvette.
MESVRES
Leweek-end du RSM
Aujourd’hui, l'équipe Adu Réveil sportif de Mesvres recevra
l'équipe d'Igornay dans le cadre de la coupe du conseil géné-
ral, à 15 heures, au stade de La Plaine.
CHARBONNAT
Fêtepatronale
Aujourd’hui, Charbonnat vavivre àl'heure de safête patrona-
le. Manège, attractions diverses, buvette. Menu spécial à 11 €
au restaurant local.
ÉTANG-SUR-ARROUX
Lotodes donneurs desang
L'amicale des donneurs de sang organise aujourd’hui un
après-midi loto à partir de 15 heures, à la salle des fêtes. Àga-
gner, bons d'achats, plancha, articles ménagers, paniers gar-
nis, jambons, rosettes, etc. Cartes vendues à la soirée. Tarifs,
un carton 10 €, deux cartons 15 €, trois cartons 20 €, quatre
cartons 25 €, six cartons 30 €.
Reprisegym et step
Les cours degymet destepreprendront augymnasedes Mou-
lands lundi 6 septembre. Gymà 19 h 30. Step à 20 h 30.
BROYE
Télévision numériqueterrestre
Une réunion publique aura lieu mercredi 8 septembre à
18 h 30, salle Charles-Tomas à Broye. Elle a pour objectif de
préciser les zones blanches sur le territoire et de faire le point
sur les aides potentielles pour les personnes concernées. Elle
seraaniméepar SophieDhulst, déléguéerégional Bourgogne.
Actuellement, les zones blanches peuvent être consultées sur
les sites suivants : www.csa.fr et www.tousaunumerique.fr
ÉTANG-SUR-ARROUX
Demain, collectedesang
Cette collecte aura lieu
lundi 6 septembre, entre
8 h 30 et 12 h 30, à la salle
des fêtes, avec la participa-
tion de l'équipe médicale du
post e de t ransf usi on de
Montceau-les-Mines.
Les bénévoles de l'associa-
tion des donneurs de sang
Arroux-Morvan assureront
l'accueil et l'intendance. Les
besoins des hôpitaux étant
très importants en cette pé-
riode, les donneurs sont at-
tendus nombreux.
G. L. (CLP)
Donner son sang, un geste simple et généreux.
Photo G. L. (CLP)
À quelques heures de la re-
prise de la compétition pour
les footballeurs du Sporting
club étangois, nous avons
rencontré le président Jean-
Marc Chaussivert qui nous
donne sonsentiment sur cet-
te nouvelle saison.
« Les objectifs sont con-
nus. Pour l'équipe A, en Pro-
moti on de l i gue, c' est l e
maintienà assurer le plus tôt
possible dans la saison. Pour
l ' é q u i p e B, j e v e u x l e
meilleur classement en 2
e
di-
vision. J'espère aussi que les
joueurs sauront faire preuve
d' assiduité aux entraîne-
ments ».
L'équipe B reprend ce di-
manche en coupe du conseil
général face au FC Brion-
nais.
L'équipe Adevrait disputer
une rencontre amicale face à
Montceau FC C, en lever de
rideau. Le championnat va
reprendre le 12 septembre,
avec deux déplacements.
L'équipe B fera le voyage à
Aut un pour rencont rer
l'équipe B.
L'équipe Aira dans La Niè-
vre pour rencontrer l'équipe
de Dornes.
GUYLHENRY(CLP)
ÉTANG-SUR-ARROUX
L'équipeBduSCEencoupecet après-midi
Les recrues du SCE, de gauche à droite, Malik Valdivia,
Baptiste Mangematin, Cyril Chirpaz, Antoine Magat et Clovis
Pacaut. Photo G. L. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
COUCHES / ÉPINAC
Cahier
Local
15
D
'origine espagnol, il
est arrivé en France
à l ' âge de 13 ans
avec ses parents et son frère.
Installés à Saint-Martin-
sous-Montaigu, son papa
était ouvrier viticole et à 16
ans. Séco lui a emboîté le
pas. Il a travaillé pendant 21
ans à Saint-Martin dans un
domaine de 70 hectares. Il
s' est marié en 1984, puis,
avec son épouse, ils sont ve-
nus à Couches avec leurs
deux enfants.
Le travail de la vigne est
harassant et très physique,
mais Séco aime son travail
et il nous explique les diffé-
rentes étapes. En hiver, c'est
la période de la taille dès le
mois de décembre, puis au
printemps, on « couche les
baguettes »afinque l'ensem-
ble reste bien attaché et que
la végétationsoit bienrépar-
ti e sur une l i gne j usqu' à
l' autre cep, ensuite c' est
l'opération « d'échetinage »
qui consiste à nettoyer et aé-
rer les pieds de vigne et le re-
levage. Afin de calculer la
date des vendanges, les vi-
gnerons comptent 40 jours
après la floraison. Cette an-
née, elles commenceront
vers le 13 septembre pour le
crémant, et vers le 20 sep-
tembre pour le vin. Le maté-
riel de vendange a été prépa-
ré, et le jour J, cueilleurs et
porteurs s'activent afin de
vendanger le plus rapide-
ment possible. Suivent tou-
tes les opérations qui abouti-
ront à la cuvée de l'année :
égrappage, fermentation
pendant une di zai ne de
jours, pressurage et enfin le
nectar obtenu est mis en fût.
Séco a conclu en précisant
que c'est un travail gratifiant
surtout lorsque c' est une
bonne année.
VÉRONIQUEPETEUIL (CLP)
COUCHES. Letravail dans les vignes est sonquotidien.
Lesvendanges, butdel’année
Depuis 38 ans Sécundino
Lage travaille dans les vi­
gnes et contribue à l'élabo­
ration du vin. À l'approche
des vendanges, il nous par­
le de son métier avec pas­
sion.
Séco a une grande expérience du travail de la vigne.
Photo N. P. (CLP)
O
n ne présente plus
l'élevagedeChristine
et Philippe, petit cer-
tes, mais d'une excellente
qualité et qui engrange les
prix. En cette fin d'été, ils se
sont rendus à l'exposition ca-
nine nationale qui se dérou-
lait à Mendes, organisée par
la société canine du Langue-
doc-Roussillon, occasion de
participer à une spéciale de
race Bruno du Jura pour l'at-
tributionduCACS. Cette ma-
nifestation, qui se déroulait
sous l'égide de la Société cen-
trale canine, fédérationnatio-
nale agréée par le ministère
del'Agriculturepour l'amélio-
ration du chien de race en
France, a regroupé 450
chiens tous groupes confon-
dus.
Il faut savoir queles races de
chiens sont classées en dix
groupes, lesBrunoduJuraap-
partenant au sixième groupe
qui lui-mêmecompte18espè-
ces.
Christine et Philippe avaient,
dès le printemps, pris la déci-
sion de se rendre en Lozère
afin de participer à ce con-
cours de beauté. Bien leur en
a pris ! Ils ont ainsi engagé
quatre chiens et deux chien-
nes en classe travail, ainsi
qu'unechienneenclassevété-
rane et une en classe ouverte,
cette dernière, n'ayant pas pu
participer aux épreuves de
travail cet hiver.
Les sept chiens
ont eu un prix
De cette exposition, les sept
chiens de l'Écho des Buis de
Bel-Air sont tous revenus
avec un excellent, dont trois
premiers excellents en classe
travail (mâle, femelle, vétéra-
ne), ainsi que les 3
e
, 4
e
et 5
e
places chez les mâles en clas-
setravail, ceschiensétant bre-
vetés sur chevreuil et lièvre.
À lui seul, le superbe Dico
cumule les récompenses :
premier excellent, CACS,
meilleur deraceet sehisseàla
première place dupodiumdu
sixième groupe, pas moins !
Alors que sa comparse Tou-
pie monte sur la troisième
marche dupodiumenvétéra-
ne sixième groupe.
Il ne fait nul doute que l'Écho
des buis de Bel air gardera un
excellent souvenir de son sé-
jour enterrelozérienneoùil a
trusté les prix de beauté, ceci
après avoir obtenu au prin-
temps de bons qualificatifs en
travail. Une grande fierté
pour Christine et Philippe qui
seront ce dimanche avec
leurs chiens en terre icaunai-
se plus précisément à Chablis
oùse tient une fête de la chas-
se et de la nature.
CHANTALPITELET(CLP)
ÉPINAC
Dicotrusteles podiums
Christine et l'élégant Dico à Mendes en Lozère. Photo C.P. (CLP)
ENBREF
COUCHES
Reprisedel’école
derugby
Les entraînements de l’école
de rugby reprendront mer-
credi 8 septembre au stade
H.-Lévittepour les - de7ans, -
de 9 ans, - de 11 ans et - de 13
ans. Les enfants peuvent tes-
ter sur deux à trois entraîne-
ments avant de prendre leur
licence. Possibilité de ren-
contrer les éducateurs et les
personnes s’occupant de
l’école de rugby.
SAINT-ÉMILAND
Réunion mensuelledes J3
Tous les membres duclubdes
J3 sont invités mardi 7 sep-
tembre, à partir de 14 heures,
salle des fêtes du village pour
une après-midi récréative de
rentrée.
Reprisede
lagymnastiquevolontaire
Cours degymmixtes avecYo-
landeCadé, animatricediplô-
mée, la gymnastique volon-
taire reprendra le mercredi
8 septembre aux heures et
lieux habituels.
Cotisation annuelle 66 €
pour la 1
re
personne, 60 €
pour la suivante et 56 € pour
la 3
e
d’une même famille.
R e n s e i g n e m e n t :
03.85.82.67.73
et 06.82.18.50.85.
ÉPINAC
Communiqué
delaCNL
L’amicale CNLchange de lo-
cal àpartir dumois d’octobre.
L’accueil se fera au n° 1 de la
résidence Jean-Collin située
3, ruePasteur àÉpinac. La1
re
permanence s’y tiendra mer-
credi 6 octobre, de 15 h 30 à
17 heures.
Assembléegénérale
L’Association, Ala mémoire
des aviateurs alliés tombés à
Lavaul t l e 11 septembre
1944, tiendra une assemblée
générale extraordinaire sa-
medi 25 septembre à 15 heu-
res, salle des fêtes d’Aubigny-
la-Ronce. Ordre du jour : re-
nouvellement du conseil
d’administration et élection
d’un nouveau bureau.
Assembléegénérale
delagymnastique
volontaire
Assemblée générale le mardi
7septembreà19heures, mai-
sonduPeuple. Les personnes
intéressées par cetteactivitéy
sont cordialement invitées.

Les vendanges
restent un moment
privilégié; c'est
l'aboutissement
du travail
d'une année.. ”
Séco Lage
Cahier
Local
16
AUTUN
ENQUÊTE. Le point sur le rayonnement de la cité éduenne en France.
«Autun ?C’est oùça?»
Référencement. Autun est bien référencée dans le Guide
Vert Michelin Bourgogne, le Guide du Routard et le Petit Futé.
Monument phare. La cathédrale Saint­Lazare est, de loin,
le monument le plus visité par les touristes.
A
utun, ville d’ art et
d’histoire, Autun, la
belle gallo- romai-
ne…Est-ce une image que la
ville a réussi à exporter hors
de son bassin d’influence ? À
travers l’Hexagone, quelle
idée se fait-on de l’ancienne
capitale des Éduens ? Bien
entendu, dans la douzaine
d’offices de tourisme contac-
tés, les personnes interrogées
ne sont pas censées être des
spécialistes des richesses ar-
chitecturales françaises. En
revanche, il faut bien avouer
que l’image autunoise, hors
de ses frontières, reste assez
floue, voire totalement in-
connue. À l’image de cette
professionnelle languedo-
cienne : « Dites, elle n’est pas
très touristiquevotreville ?».
« Sous Paris ? »
Certes, le plus souvent, on
ne sait pas trop bien où posi-
ti onner l a ci té éduenne.
« Aucune idée », « C’est où
ça ?». «Je connais de nom…
mais je ne situe pas ». Cer-
tains tentent l’esquive. « Je
suis saisonnière, rappelez de-
main ! ». D’autres se lancent
sans conviction : « Juste au-
dessous de Paris ? ». « Au
Nord-Est ? ». On se rappro-
che. « J’hésite entre le 70 et le
71 ». La Côte-d’Or est citée
deux fois. Pas mal. La Saône-
et-Loire une seule fois par
une Nivernaise : « En revan-
che, soupire-t-elle, c’est pas
l’idéal au niveau accessibili-
té ».
« Le nom des habitants
d’Autun ? ». Là, ça se corse.
Certains s’aventurent malgré
tout : « Les Autois ? », « Les
Autenois ? ». Et pour cou-
ronner le tout, « Les Hau-
tins ? » suppose une em-
pl oyée du Nord- Pas- de-
Calais.
« Unevillemoyenne? »
« La population ? Euh…».
Aux quatre points cardinaux,
difficile de donner un ordre
de grandeur sur la taille de la
ci t é éduenne. Ceux qui
s’avancent à donner un chif-
fre sont plus proches de 30 à
50 000 habitants (en réalité
16 310 au 1
er
janvier 2010).
En revanche, il y a aussi les
extrêmes : « J’imagine une
commune toute petite, avec
guère plus de 3 000 habi-
tants », estime-t-on en Breta-
gne.
Côté monuments, la pilule
est dure àavaler. Àcroire que
le riche patrimoine architec-
tural autunois reste très mé-
connu. Exit de la conversa-
tion notre superbe théâtre
antique ! « Vous avez certai-
nement une abbatiale ? »,
« Une basilique peut-être ? ».
Raté. « Des remparts ? Une
cathédrale ? ». Ouf, l’hon-
neur est sauf.
Quant à l’évocation d’un
établissement placé sous la
tutelle du Ministère de la dé-
fense - le lycée militaire -, le
florilège de suppositions fan-
taisistes se poursuit : « Une
forteresse ? », « Un régiment
de parachutistes ? D’infante-
rie ? ».
Autant rendre les armes et
aborder de suite le sujet éco-
nomique. Et là, c’est le grand
flop…mêmequandonessaie
d’aiguiller l’interlocuteur sur
la piste de la filière bois, voire
de l’industrie textile Dim. De
quoi ravaler sa fierté et rac-
crocher le combiné le moral
dans les chaussettes !
Du vin aux…bovins
Sur le fil du rasoir, les Li-
mougeauds tentent le tout
pour le tout : «Votre spéciali-
té, c’est le vin ? La viande
charolaise, non ? ». Bon ok,
le bœuf charolais, qui broute
paisiblement l’herbe riche et
grasse dans nos pâturages,
fait partie intégrante de notre
patrimoine départemental.
Au final, pas de quoi en vou-
l oi r aux prof essi onnel s
d’avouer leur ignorance.
Mais en revanche, à nous de
communiquer et prendre le
taureau par les cornes.
CATHERINEDESBROSSES
cdesbrosses@lejsl.fr
De Dunkerque à Carcas­
sonne en passant par Ren­
nes, Limoges, Besançon…
La cité éduenne rayonne­t­
elle à travers l’Hexagone ?
Tour d’horizon dans les offi­
ces de tourisme.
La ville d’Autun est située au centre de la Bourgogne aux
portes du Parc Naturel Régional du Morvan. Photo C. D.
Médaillestouristiques, timbrespostaux…autant
desouvenirs destinés àfairerayonner laville
d’Autundanslemondeentier. Tourd’horizonde
cesachatscoupdecœurdont lamontéeaucré-
neau, depuis2006, vacrescendo.
£Lesmédaillestouristiques
Autunpossèdeactuellement trois médailles
MonnaiedeParis(lacathédrale, laported’Ar-
roux, laporte-St André), auxquellesil convient
d’ajouter laTour des Ursulines (Arthus Ber-
trand). Lacollectioncontinuedes’étofferpuis-
quelavilled’Autun, enpartenariatavecl’officede
tourisme, fait frapperla4
e
médaille«Templede
Janus»à5 000exemplaires(sortiele2octobreà
l’occasiondel’expoPhilategàAutun).
£Lestimbres
Rempartsgallo-romains, tourdesUrsulines(col-
lectorde10timbresdeLaPoste), ChanoineGri-
vot, PierreJeannin(collectionMontimbramoi à
l’initiativedelasociétéphilatéliqueet delaville
d’Autun), autant detimbres-postequi valorisent
lacitééduenne.Sortiesàvenir :letimbreFrédéric
Chochon-Latouche(25sept. 2010) ; untimbre
spécifiquereprésentantlamédailledutemplede
Janus(oct. 2010). Et cerisesurlegâteau : untim-
brepanoramiqued’Autun, dessinéparPierreAl-
buisson, grandmaître-graveur(mai 2011).
C.D.
UNERÉELLEDYNAMIQUEÀTRAVERS LES TIMBRES ET LES MÉDAILLES
Timbres, enveloppes illustrées, médailles démontrent
l’effort de mise en valeur du patrimoine d’Autun. Photo C.D.

Autun inspire
une richesse du
patrimoine mais la
ville en elle-même
reste un peu floue. ”
Une professionnelle nivernaise
Àlire
demain
Des chercheurs du
CNRS ont entrepris,
depuis le 1
er
septembre
sur Dracy­Saint­Loup,
des fouilles
paléontologiques.
£Animation Découvrez le bilan des activités proposées durant l’été aux enfants
des centres de loisirs et des structures du service animation jeunesse. À lire en page 18
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
AUTUN
Cahier
Local
17
J
our de marché vendredi
matin, à grands coups de
pétards et de klaxons, les
impressionnants semi-
remorques des forains ne
sont pas passés inaperçus au
centre-ville, à Bellevue et à
Saint-Pantaléon.
Originedecettecolère
Les commerçants du cen-
tre-ville souhaitaient que les
deux f êt es f or ai nes du
1
er
mars et du 1
er
septembre
se délocalisent estimant que
leur chiffre d'affaires subis-
sait une nette baisse durant
ces périodes de l'année. Une
réunion s'est déroulée en oc-
tobre 2009 en présence de la
municipalité et des commer-
çants, à laquelle les forains
s'étaient invités. En présen-
ce de deux camps aux avis
totalement divergeant, rien
de concret n'est sorti de cette
réunion.
Partant de là et pour satis-
faire tout le monde, les élus
majoritaires de la municipa-
lité ont pris la décision de
raccourcir les deux manifes-
tations d'un week-end (deux
au lieu de trois) mais de les
conserver au centre-ville.
L'expressiondelacolère
Samedi 28 août, jour du
traditionnel vin d'honneur
en mairie, les forains pren-
nent connaissance de cette
décision par voix de presse.
Ce jour-là, ils expriment leur
incompréhension envers
Roger Vernay, l'adjoint pré-
sent.
La municipalité restant sur
ses positions, les forains dé-
cident alors de protester
sous laformed'uncortègede
plusieurs véhicules sur les-
quels l'expressionde leur co-
lère est écrite.
Nouvelleréunion
Suite àcette manifestation,
une nouvelle entrevue a lieu
en mairie en début d'après-
midi avec Roger Vernay et
Luc Quillon, le directeur du
cabinet du maire. Les repré-
sentants de la mairie deman-
dent aux forains de leur faire
une proposition d'organisa-
tion. Réunis dans une salle
de la mairie, les forains, vers
16 heures, font la proposi-
tion suivante : 1
er
mars, con-
server la fête sur trois week-
ends, 1
er
septembre, sur trois
week-end également, sauf
sur le parking côté lycée Bo-
naparte où les forains s'en-
gagent à quitter les lieux
après deux week-ends.
Décision le samedi 11 sep-
tembre avec le maire, Rémy
Rebeyrotte.
JEAN­FRANÇOISROBERT
(CLP)
FÊTEFORAINE
Grossecolèredes forains
Pour tenter de faire fléchir la
municipalité suite à une dé­
cision de réduire les fêtes
foraines d'un week­end, un
bruyant cortège de forains a
défilé en ville, vendredi.
Les forains se sont regroupés au hall de l'agriculture avant d'effectuer le tour de la ville.
Photo J.­F. R. (CLP)
INFOS SERVICE
15 17 18 112
Samu Police Pompiers N° général des secours
Urgence dentaire.­ 15.
Pharmacie : 3915 (0,15 € / mn).
£CABINETS INFIRMIERS
Cabinet paramédical (03.85.86.52.85).­ F. Devoucoux, O. Schiano­
Caillot, N. Chabert­Mansar, J­P. Gillet.
Groupement infirmiers (03.85.86.35.70).­ S. Belchior, S. Garnier,
C. Goudier Poszwa, S. Nicolas.
Cabinet infirmiers autunois (03.85.86.29.29).­ M. Bouillon, L.
Marcion, J­M. Thibaudin, J. Varlet.
Cabinet infirmiers.­ V. Devoille (06.43.92.93.54) ; F. Faure
(06.73.50.14.24).
£DÉPANNAGES
Garage, permanence de nuit.­ Renault AMC Automobile,
03.85.86.54.70 ou 06.07.57.06.47.
£BOULANGERIES OUVERTES
M. Benzaabar, 13 rue Jeannin ; M. Bouderbal, 8 rue des Fusiliers
Marins ; M. Coureault, 33 Grande Rue Marchaux ; M. Dupallut,
33 rue de Paris ; M. Geiger, 52 faubourg Saint­Andoche ;
M. Gerizier, 2 rue Saint­Antoine ; M. Moroy, 4 ter rue de
l’Arquebuse ; M. Toullec, 5 rue Piolin ; M. Victor, 82 faubourg St­
Andoche ; M. Fougeray, 50 avenue Charles­de­Gaulle.
ENBREF
AUTUN
Secours à personne
Vendredi 3 septembre à 14 h 17, rue Traversière, les sa-
peurs-pompiers du centre d’ incendie et de secours
d’Autun, ont secouru une personne. Celle-ci a été trans-
porté sur le centre hospitalier d’Autun.
Ouverture de porte
Vendredi 3 septembre à 18 h 12, avenue de la République,
ouverture de la porte.
Secours à personne
Vendredi 3 septembre à 18 h 32, Rue du Maréchal de Lat-
tre-de-Tassigny, assistance à personne et transport à l’hô-
pital.
ENBREF
PAROISSEST-LAZAREENAUTUNOIS
Reprisepourlessixièmes
Repriseducatéchismepourles6
e,
lesamedi11septembrede10à
12heuresàlamaîtrise,faceàlacathédrale.Réunionvendredi24
septembrede20à22heures, rencontreparents-enfants, même
adresse.
ASSOCIESSUPPORTERS
AS. ST-ÉTIENNE-SECTIONAUTUN
MatchA.SSaint-Etienne-Marseille
L’associationorganisesamedi 2octobreundéplacementenbus
pourlematchA.SSt-Etienne-Marseille. Inscriptionet rensei-
gnementauprèsdeP.Gautierau03.85.52.07.04après20heures.
Placeslimitésau40premiers.
OLYMPICCLUBAUTUNOIS
Inscriptionshandball
Inscriptionsàpartirdu8septembreauCosecduVallonde18 à
19heures, touslesmardis, jeudisetvendredisdeseptembre. Le
clubaccueillelesenfants,garçonsoufilles,danstouteslesclasses
d’âgeàpartirde6ans. Entraînements : mardi, jeudi etvendredi
auCosecduVallonpourlesjeunesgarçonsetfilles,suivantlesca-
tégories d’âge. Renseignements au 03.85.52.33.91 ou
06.82.90.25.18ou06.77.52.73.62
AÉRODROME
Baptême. Hier, à la veille du meeting aérien pour le centenaire du premier vol
autunois, l’aéro­club du Morvan proposait aux personnes qui le souhaitaient des
baptêmes en avion. Les membres du club espèrent que la météo sera aussi belle
aujourd’hui pour cette manifestation où le public pourra voir des démonstrations de
voltige. Photo Pierre Gaudiot
Cahier
Local
18
AUTUN ET RÉGION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
A
vec 735 enfants ou
adolescents qui ont
fréquenté la structu-
re pendant l’été - soit une
moyenne de 160 par jour
contre 170 l’andernier - le bi-
lan de la saison est plutôt po-
sitif. Seuls bémols : le mau-
vais temps, gros coupdefrein
en août et la crise économi-
que qui frappe les familles. À
ce titre, « la gratuité de l’ac-
cueil jeunes de Saint-Panta-
léon a connu un franc suc-
cès », commente Fabi en
Nevers, responsableduservi-
ce animation.
De surcroît, côté stages ou
activités payantes, « oncons-
tate cette année une fidélisa-
ti on du publ i c », s’enor-
gueillit le responsable, « c’est
plutôt encourageant ».
Il faut dire que le choix pro-
posé était plus que novateur
et alléchant : escalade, raf-
ting, rando cheval... veillées
pour les 12/17ans deC://Pa-
rallèle.
Tisser satoile
De même, tout l’été, les
3/12 ans de Ter r i t oi r es
d’aventures ont multiplié les
activités : échange avec le
centre de loisirs d’Auxy, jour-
née intercentres de loisirs à
Anost, séjour àVichyet Pont-
et-Massène (21), repas entre
animateurs, parents et en-
fants « pour garder la proxi-
mité des usagers », veillée
« Nuit des étoiles filantes »,
initiation aux instruments de
percussions, aucirque... Sans
compter, grande nouveauté
cette année, des animations
régulières en lien avec les
communes d’Auxy, Igornay,
Anost, Curgy et les quartiers
d’habitat collectif d’Autun.
«Toutes ces actions nouvel-
les nous permettent de tisser
unréseaudestiné à arroser la
communauté de communes
et mettre en valeur l’Autu-
nois », livre Jean-Luc Tuy-
pens, conseiller communau-
t a i r e à l ’ e nf a nc e e t l a
jeunesse. «C’est untravail de
fond constructif et promet-
teur ! ».
CATHERINEDESBROSSES
ANIMATIONJEUNESSE
Un bilan estival prometteur
La saison estivale est termi­
née. L’occasion pour le ser­
vice animation jeunesse de
dresser, vendredi au Moulin
du Vallon, un premier bilan.
Fiers de leur fabrication, les enfants exposent leurs paniers. Photo JFR(CLP)
Dessinateur d’abord, il est
passé à la peinture au début
des années 90. Sa peinture
évolue entre l’abstrait, où le
trait tient une grande place et
un figuratif plus élaboré.
Claude Poulette peint à
l’acrylique et à l’encre sur pa-
pier ou carton. Il travaille
aussi à la plume, encre noire
sur fond blanc ou inverse-
ment. On reconnaît des pay-
sages urbains, des suites en-
fantines, des visages et des
masques, transformés, dés-
tructurés, déconstruits. C’est
toute une succession de va-
riations libres, de chorégra-
phies, en dehors de toute
conventionprécise, que nous
propose l’artiste.
Trai ts, coul ures, pages
d’écritures, calligraphies, for-
mes animalières, silhouettes
anthropomorphes, l’œuvre
est variée, attachante, agréa-
bleàl’œil. Untravail très inté-
ressant, un jeu de signes qui
sort des sentiers battus, en
particulier dans l’étudedes vi-
sages et des masques. Les ta-
bleaux, montés ensous-verre,
sont également disponibles
au format carte postale.
J.­F. CLANET(CLP)
HALLED'HALLENCOURT
Variationslibressurdesformesdiscontinues
Les injures du temps et de la vieillesse, un des thèmes abordé
par Claude Poulette. Photo J.­F. C. (CLP)
PÊCHEAUCARNASSIER
Au bout delaligne
Pendant ses vacances au
lac de Pannecière, Adrien
Charlot, champion de Bour-
gogne Fita 2010 de tir à l’arc,
s’adonne à sa seconde pas-
sion : la pêche au carnassier,
au leurre.
Le 18 août dernier, en dé-
but d’après-midi, il a eu la
chance de sortir ce magnifi-
que brochet de 1,18 m pour
18 livres. Ce n’est qu’après
une bonne demi-heure d'ef-
forts intensifs, que maître
grand-gousier s’est enfin ren-
du.
Avec cette prise exception-
nelle, Adrien détient le re-
cord en taille du plus gros
brochet capturé, cetteannée,
au lac de Pannecière. Une
prise qui a été fêtée comme il
se doit au camping du lac.
J.­F. CLANET(CLP)
Adrien Charlot, d’Autun, a dû batailler ferme pour sortir ce
superbe brochet. Photo A. C. (CLP)
ENBREF
ANTULLY
ReprisedelaGymnastiquevolontaire
LescoursdegymmixtesavecYolandeCadé, animatricediplô-
mée, reprendront mercredi 8septembre, heureset lieuxhabi-
tuels. Cotisationannuelle :66€pourlapremièrepersonne, 60€
pourlasuivanteet 56€pourla3
e
d’unemêmefamille. Rensei-
gnement : 03.85.82.67.73et06.82.18.50.85.
Travauxd’unbranchementEDF
Dumardi7septembrejusqu’àlafindestravaux,lacirculationse-
raalternéesurlaVC12«LesDremeaux».
CHISSEY-EN-MORVAN
ReprisedelaGymnastiquevolontaire
Les cours degymmixtes avecY. Cadé, reprendront lemardi
7septembreà17 h 15, salledesfêtes. Cotisationannuelle : 63€
pourla1
re
personne, 57€pourlasuivanteet51€pourla3
e
d’une
mêmefamille. Renseignement : 03.85.82.67.73.
CUSSY-EN-MORVAN
Clubamitiéettraditions
Réunionjeudi 9septembreà14heures, salledesfêtes. Réserva-
tionpourlerepasdu7octobre.
LUCENAY-L'ÉVÊQUE
Fêtepatronaleles11et12septembre
Samedi 11septembreà15heuressur laplaceduvillage, con-
coursdevélosfleurisetattractionspourlesenfantsetlesjeunes
dotésdeticketsdemanègesoffertsparleComitédesFêtes. À
22heures, bal discoavecStudio2000.
Dimanche12septembreà12 h 30, repascampagnard(15€sur
réservationau03.85.82.67.52). Repasetaprès-midi animéssur
leparquet couvert par Studio2000. Autos-scooters, manège
d’enfants, tir, loterieduranttoutleweek-end.
LECHIFFRE
80%
Sur
l’ensemble
desparticipantsauxactivités,
pourcentaged’enfants
relevant delaCommunauté
decommunesdel’Autunois.
Cahier
Local
20 DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DE LA ROUTINE !
Ron Klinger, champion pro-
fessionnel de classe mon-
diale, raconte cette donne.
Très discipliné, Sud annonce
sa couleur majeure 4
e
sans
complexe, Ron Klinger en
Nord n’hésite pas et de-
mande la manche tout heu-
reux avec son beau jeu de
trouver un fit 4/4
Entame : roi de pique, ce
qui est normal avec cette
belle suite. Est à la vue du
mort se réjouit de sa décision
et pense marquer une bonne
note dans sa colonne, mais il
y a loin quelquefois entre ses
désirs et la réalité. Sud prend
les choses en main et joue As
de pique suivi de la dame de
carreau, roi de carreau pris
de l’as. 8 de pique coupé et 2
de trèfle pour le roi de Sud et
le 9 de pique coupé par
Nord. As de trèfle et trèfle
coupé par Sud , 3 de carreau
pour le valet et trèfle coupé
du 6 en main. Sud est à la
tête de 9 levées. Il joue main-
tanant carreau qu’Est doit
couper n’ayant plus que de
l’atout et apporter la dixième
levée qui est le roi de cœur.
Pour l’anecdote, Sud est une
dame australienne de 96 ans
ce qui démontre que l’on est
jamais trop vieux pour bien
jouer au bridge. Il est difficile
pour Ouest d’entamer son 3
de cœur singleton qui,
comme vous l’avez certaine-
ment remarqué, faisait chuter
le contrat.
JMM
Chât enoy-l e-Royal ,
commune limitro-
phe de Chalon-
sur-Saône, de
Sai nt-Rémy
et de
Champfor-
g e u i l ,
s’étend sur
pl us de
1225 hecta-
res. Forte au-
j ourd’ hui de
plus de 6100 ha-
bitants et ayant con-
nu un grand développe-
ment à partir des années 50,
elle englobe aussi des vestiges
très anciens comme la chapelle
de Cruzille ou le lavoir de la rue
du bourg, un bassin rectangu-
laire à ciel ouvert constuit en
pierres de taille.
A l’occasion de son 25
e
anni-
versaire, le Cercle philatélique
de Châtenoy- le-Royal, présidé
par Jean-François Mercier, orga-
nise samedi 11 septembre de
9 à 18 heures, une exposition, à
la salle des fêtes. Les visiteurs
pourront y découvrir diverses
collections. L’une d’entre elles
évoquera notamment les noms
des rues de Châtenoy illustrées
par les timbres de France et une
autre présentera un ensemble
de timbres « en ligne » person
nalisés, de la série « Mon timbre
à moi » lancée par la Poste de-
puis quelques années.
L’exposition accueillera aussi un
bureau temporaire de 9 à 12
heures. Le courrier qui lui sera
remis sera oblitéré par un cachet
spécial montrant le vieux lavoir.
Pendant toute la journée, les
amateurs pourront acquérir un
« prêt à poster » spécial (1 €) et
un timbre personnalisé montrant
également le lavoir par carnet de
10 (12€).
Pour commander ces docu-
ments philatéliques, il est pos-
sible de se renseigner auprès
d’ André Ri sch au
03.85.87.74.76.
GILLES THEVENON
PHILATÉLIE BRIDGE
ECHECS
CLASSEMENT DE RENTRÉE
Le classement international du
premier septembre 2010 vient de
paraître (www.fide.com), la France
conserve son 3ème rang mondial
derrière la Russie (1ère) et l'Ukraine
(2ème). Cette position est obtenue
par le classement moyen (2653) de
ses dix meilleurs joueurs.
Statu quo pour la France avec
toutefois un changement notable
dans sa hiérarchie. Le fautif n'est
autre que le champion de France
2010 Laurent Fressinet qui devient
le 3ème joueur français à dépasser
la barre de 2700 points Elo. Avec un
bonus de 21 points, Laurent passe
Étienne Bacrot et devient le numéro
2 français, Maxime Vachier-Lagrave
poursuit son leadership.
La France compte désormais 3
joueurs dans le Top 30 mondial :
Maxime occupe la 25ème place
avec 2721, Laurent Fressinet la
27ème avec 2718 et Étienne Bacrot
la 28ème avec 2716.
Le chalonnais François Fargère
est 28ème français avec 2507.
ÉCHECS AU LAC DE VOUGLANS
Le 3ème tournoi d’échecs de
l’été Ledonien, a débuté le lundi 23
août à la base de Bellecin (Orgelet),
au bord du lac de Vouglans, pour se
terminer le dimanche 29 août.
Venant en majorité de Franche-
Comté mais aussi de Rhône Alpes,
et de Bourgogne, les joueurs ont
bénéficié de très bonnes conditions
de jeu, dans une vaste salle mise à
disposition par la base, et cerise sur
l’échiquier, ils jouissaient d’une
superbe vue sur le Lac de Vouglans,
comme je l’ai constaté lors de la
remise des prix (voir la vidéo sur
http://echiquier.ledonien.free.fr).
Un environnement on ne peut
plus adéquat pour le participant
chalonnais Norbert Loctin, co-
auteur de la plus longue partie de ce
tournoi : 4 heures 32 minutes.
À l'issue d'un tournoi fort bien
géré, le sociétaire du club «Chalon-
Sur-Saône-Échecs» remporte le
tournoi avec brio. Norbert réalise un
joli parcours, invaincu avec ses six
gains et une partie nulle.
L’ESPACE DU SOLUTIONNISTE
Poursuivons le chapitre des clés
dites «sacrifice» avec le diagramme
ci-dessous où le thème est multiple.
Comment, avec votre dame,
posez-vous une question insoluble
aux quatre pions noirs !
Problème n° 49
T. R. BROWN
New York Albion, 1860.
XABCDEFGHY
8-s N-+R+-+(
7+-+-+n+-'
6-m K-m k-+-+&
5+-+pz pp+-%
4-+p+-+-+$
3+-+-+-+-#
2-+-+-tR-+"
1+-+-+-+Q!
xabcdefghy
Mat en 2 coups.
N°48 (W. A. Shinkman).
Clé: 1.Dd4 ! (se moquant du pion !)
1...Rb7 2.Tf7+ et 3.Da1,Dh8,Tc7#.
1...Rd7 2.Dg4+ et 3.Dc8 ou 3.Tf8#.
1...cxd4 2.Tf7 Rc5 (d3) 3.Tc7 mat.
LE COIN DU SCOLAIRE
XABCDEFGHY
8rs n-w q-+-+(
7z pp+-+-z p-'
6-+-z p-mkL+&
5+-v lP+-z p-%
4-+Pz pQ+-+$
3+-+-+-zPl#
2Pz P-+-+-z P"
1t R-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 97. Mat en 2 coups.
XABCDEFGHY
8l+-+-+rs N(
7+-v L-+-+-'
6-+-z p-+-z p&
5+p+-+-+-%
4-s n-+N+Pm k$
3+-+-+-+p#
2-+-+L+-z p"
1+-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 98. Mat en 2 coups.
N°95. Clé : 1.Tg5 ! fxg5 2.hxg5 mat.
1...ad lib 2.Th5 mat.
N°96. Clé : 1.Tb5+ ! (attraction !)
1...Rxb5 2.Td5 mat.
jacky.fargere@orange.fr
NORBERT LOCTINBRILLANT VAINQUEUR AU LACDE VOUGLANS
EXPOSITION A CHÂTENOY-LE-ROYAL
N
S
O E
R D V 8 7 5
3
10 8 5
10 6 3
NORD
1 carreau
4 cœurs
EST
passe
contre
SUD
1 cœur
fin
OUEST
2 piques*
4 3 2
AD 10 7
R 4
D 9 8 5
A
R V 9 8
D V 9 2
AV 4 2
10 9 8
6 5 4 2
A7 6 3
R 7
Donneur : Nord
Vulnérable : personne
2 piques* : intervention faible
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
21
N° TIRAGE TOP REF Pts Sous-top, Signification
1. AACCSB?
2. QEEMONL CACAB(E)S H 2 80 (Verbe cacaber) Cri de la perdrix
3. EELMN+AI COQ 2H 28
4. UUAESNF LAMINÉES 8A 80 (ENLIÂMES, 8A, 80)
5. AUDSPRT FAUNULES A 3 62 Faune de petis animaux
6. EERGTTD DISPARUT D 7 72 (PATARDS, 5E, 40)
7. D+ENIOHY GUETTER 13C 20 (DÉGRÉA, 3C, 18)
8. DIO+BOSE HYÈNE H11 81 (DÉNOYA, 3C, 52)
9. BO+OULNJ OSIDE K 1 25 Glucide composé
10. BLOO+AKI JEUN 7G 36 (JEU, G 7, 35)
11. AILO+VMX KOB G 3 53 (KOLA, J10, 42)
12. LOV+AATZ MAXI J12 43 (MAX, J12, 42)
13. LV+EETTF AZOTA K 7 39 (MAZÂT, 12J, 30)
14. FL+LUISE IVETTE 15J 30 (FÊTE, L 3, 27)
15. IIVSHGP FUSILLÉE O 8 86 (MILLES, 12J, 31)
16. GHIPV+RE AZOTAIS K 7 29 (MIPS, 12J, 29)
17. HPR+AEOU OGIVE 1K 33 (PRIVÉ, N 6, 32)
18. AOP+?IEN HEUR L 9 31 (POCHADE, 4F, 30)
19. RMNOILR PIANO(T)E M 3 77 (ANtIOPE, M 3, 77)
20. ILNR+LEE MOR F 2 25 Humus très acide
21. ELLN+DRW ITÈRES 10J 19
DÉBALLERA 5E 29 (DAW, 11C, 26)
TOTAL : 978
Partie jouée à Saint-Léger-sur-Dheune (27 août)
SCRABBLE
©
SCRABBLE : UN VOCABULAIRE COMPLIQUÉ ?
Une critique cent fois entendue concer-
nant le jeu de Scrabble est celle qui
consiste à dire que ce jeu n’est fait que
pour les personnes qui possèdent un
haut niveau de vocabulaire. Souvent
cette critique émane de personnes qui,
sollicitées pour jouer, se cachent der-
rière cette excuse par crainte de mon-
trer leurs lacunes. On entend dire sou-
vent : « Oh, vous, les scrabbleurs, vous
n’utilisez pas des mots qui sont dans le
dictionnaire ! » Eh bien si, au risque
d’en décevoir quelques-uns, les mots
utilisés au Scrabble existent bel et bien
dans un dictionnaire. Certes ce diction-
naire, qui constitue notre référence,
(Officiel du Scrabble paru chez La-
rousse - ODS) utilise quelques mots de
la communauté francophone : Suisse,
Belgique, Canada, etc. La raison en est
qu’il existe un championnat du monde
francophone et qu’il serait malvenu de
n’utiliser que des mots franco-français.
En fait, ces mots ne constituent qu’un
très faible pourcentage du lexique de
l’ODS. Par ailleurs, s’il est vrai que nous
utilisons beaucoup d’anglicismes, ceci
ne constitue pas une nouveauté, on se
souvient du «franglais» fustigé par le lin-
guiste Etiemble en 1964. Tout le monde
vous comprend cependant quand vous
utilisez les mots : camping, planning, in-
terview... Cette courte rubrique n’est
du reste pas le lieu d’un débat sur la
sauvegarde de la langue de Molière.
Des mots deviennent désuets, d’autres
apparaissent forgés par les nouvelles
habitudes de langage, régionalismes,
néologismes, mots absorbés ou défor-
més à partir des langues étrangères.
Tous ces apports, loin de dissoudre ou
d’appauvrir la langue, l’enrichissent, en
dépit de l’avis d’irréductibles conserva-
teurs. Les langues existent comme des
entités vivantes, elles sont toujours en
évolution.
Cela étant, je reprends mon refrain ha-
bituel sur la valeur relative du vocabu-
laire compliqué ou rare pour devenir un
bon joueur. Certes, le vocabulaire est
important, mais on oublie trop souvent
qu’en jouant avec les mots que l’on
connaît déjà, il est possible d’atteindre
des pourcentages très honorables
voire élevés. Au Scrabble, la technique
est très différente de celle utilisée dans
le jeu télévisé « Des chiffres et des let-
tres ». Dans un cas, il s’agit de cons-
truire des mots les plus longs possible,
dans l’autre (celui du Scrabble) il s’agit
surtout de bien maîtriser la grille de jeu.
Le joueur débutant doit monter ce ré-
flexe qui consiste à chercher la place
valorisante (mot compte double ou tri-
ple, pivot, etc). D’où l’importance, tout
au long de la partie de préparer sa grille
(par exemple à l’aide de pastilles colo-
rées). Une expérience intéressante
consiste à rejouer une partie en con-
naissant pour chaque coup la place de
la meilleure solution. Je suis prêt à pa-
rier que vous augmenterez votre pour-
centage de plus de 20 % si vous êtes
débutant et de plus de 5 à 10 % si vous
êtes déjà un joueur aguerri. De la
même façon, à l’aide de l’ordinateur et
du logiciel Duplitop, rejouez une partie
en n’acceptant que les mots que vous
connaissez et qui se rapprochent le
plus du top : vous serez surpris du
score que vous auriez pu réaliser.
£CONTACT :
ydumont@aol.com
et www.ffsc.fr
Par Yves Dumont, président du Scrabclub de Bourgogne
Cahier
Local
22
DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Chapitre V
B
l anche, occupée à
ranger son sac dans
le filet puis à épousseter la
vieille banquette de cuir,
jette un coup d’œil em-
barrassé à Émilie, qui ne
semble pas avoir enten-
du.
– Non, répond-elle à
voix presque basse. Nous
avons simplement des
achats à faire. Une robe,
du tissu peut-être…
Le train démarre ; elle
s’assied vite, ébranlée par
la secousse.
– Et vous ?
– Mais, la même chose
que vous, ma chère. Ma-
dame Lagarde a bien vou-
l u m’ accompagner. Je
n’aime pas voyager seule
et je ne peux pas compter
sur mon mari.
– Il est trop occupé, na-
turellement.
– Oui…
La réponse de madame
Dumesnil s’accentue de
scepticisme. Madame La-
garde, qui ne comprend
pas, insiste :
– Il est vrai qu’il a trop
de travail pour pouvoir se
promener.
– On trouve toujours le
temps, si l’on veut ! dé-
crète madame Dumesnil
de sa voix tranchante.
– Vous pensez qu’il y
met de la mauvaise foi ?
– Je ne pense pas, je suis
sûre.
Madame Dumesnil est
de ces femmes sans équi-
voque, qui parlent fran-
chement sans craindre les
jugements. Elle estime
qu’elle a assez enduré
pour avoir gagné le droit
d’être directe. Les précau-
tions, les finasseries ne
l’intéressent plus ; depuis
la mort de son fils Jules,
sur le front du Nord, elle
a pris en horreur tout ce
qui s’apparente, de près
ou de loin, au mensonge
ou à la feinte.
– Il ne veut pas venir, un
point c’est tout. Il est con-
vaincu qu’il n’a pas à faire
cet effort. Que sa place
n’est pas ici.
– Pas avec vous ?
(A suivre)
N
o
127 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
2/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Siège social : 9, rue des Tonneliers - BP 30134
71104 Chalon-sur-Saône Cedex - Tél. 03.85.90.68.00
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
S.A. au capital de 19 963 466,40 €
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 87009
ISSN : 1620-8943
Dépôt légal : A parution
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . Tél. 03.85.90.68.33 ou 60 ou 54
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.11
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.41
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
CHALON - 11, rue du G
al
- Leclerc
MÂCON - 11-13, rue P. - Laguiche
2
3
2
2
0
4
8
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
4 9
5
1 6 5
8 7 2 6
5 8 1
1
2 4 1 5 8
3 9
3 2 6
N° 3
5 4 2
1 9 8
5 6 8
9 4 2 1
2 7 5 6
1 4 8
7 6 2 1 5
2 4
N° 2
Solutions des jeux
P S O B
B R I C A B R A C
E S O N E T A
A J O U T E S R
U T E T O I
A G R I P P E R
E S O U R D E
T R A M S U S
T E E S R S
P O T R E V E E
M I L R I N
P I
S
R
E
E
F
G
E
R
A
E
L
C
E
N ° 1
5 8 6 4 9 7 1 3 2
4 1 9 3 2 8 5 6 7
2 3 7 1 5 6 4 8 9
9 7 4 6 8 3 2 5 1
3 2 8 7 1 5 9 4 6
1 6 5 2 4 9 3 7 8
8 9 1 5 7 4 6 2 3
7 4 3 9 6 2 8 1 5
6 5 2 8 3 1 7 9 4
N ° 2
3 4 8 5 6 7 1 2 9
2 7 5 1 9 3 4 8 6
1 6 9 2 4 8 3 5 7
8 1 7 4 2 6 9 3 5
5 9 2 3 8 1 7 6 4
4 3 6 7 5 9 2 1 8
6 2 4 9 1 5 8 7 3
7 8 1 6 3 4 5 9 2
9 5 3 8 7 2 6 4 1
N ° 3
L O C O M O T I V E
A C I D U L E O C
C A N E E R R E R
E R E S I R U E
R I M E F E R T
A N A C H O R E T E
T A A I R N O M
I P R E M I E R E
O B I T E S O N
N A S E S O I N T
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Tête de convoi. – B –
Légèrement piquant au goût.
Vieil accord. – C – Elle va, se
dandinant. Aller comme une âme
en peine. – D – Longue série
d’années. Distinction de lord.
Union d’Etats. – E – Succession
harmonieuse de sons. Il est
rouge quand il est battu. – F –
Religieux retiré du monde. – G –
Possessif. Il est pris ou sifflé.
Héritage de famille. – H –
Représentation qui suit la géné-
rale. – I – Messe anniversaire
célébrée en mémoire d’un
défunt. Lettres du docteur. Un
illustre inconnu. – J – En très
mauvais état. Consacré à l’égli-
se.
Verticalement
– 1 – Mise en lambeaux. – 2 – Instrument à vent de forme ovoïde. Une mission pour
jeannette. – 3 – Son plateau est plein d’étoiles. Plus mauvais. – 4 – Ronsard en
écrivit plus d’une. Provoque une séparation. – 5 – Ancien caractère. Elle bat le
pavé. – 6 – De consistance huileuse. – 7 – Engraisser un pied en pleine croissance.
L’égal des Grecs. – 8 – Courroie de direction. – 9 – Souhait rempli d’espoir.
Ensemble de fils torsadés d’un câble d’acier. – 10 – Ajustement des tarifs par la
suppression des prix les plus élevés.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
MAL JAUGER
MARCHÉ
AUX PUCES
GROUPE
ORGANISÉ
CELA EST ÉGAL
FLEUVE AU
LONG COURS
PLACER
DEVANT
CHARGE
SUR LE DOS
C’EST
SUBSISTER
POUDRE
DE RIZ
ROI
DE LÉGENDE
REMETS ÇA
EMPOIGNER
ON LES
MET SUR
DES RAILS
VEINE
POPULAIRE
CÉRÉALE
NOURRICIÈRE
AU-DELÀ
DU MAL
C’EST TOUT
RÉFLÉCHI
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
DANS
L’ALPHABET
GREC
DÉBAUCHE
AUSSI
TÉZIGUE
FORME
DE POUVOIR
CRÉE
LA SURPRISE
PROVISION
DE ROUTE
ÉTOFFE
DE LAINE
QUELQUE PEU
VOILÉE
APPÂTÉ
ONT
UN CÔTÉ
TRADITIONNEL
SONT
EN RESTE
EXPULSA
SE PLANTENT
POUR JOUER
NON COMPRIS
IDÉALE
PETIT
CHEMIN
GONDOLÉ
QUEUE
DE TECKEL
PARLER
ÉTRANGER
TOTALEMENT
DÉVOUÉE
c
c
d
c
c
d
d
d
d
c
c
c
d
c
d
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : N’abandonnez pas à
mi-chemin. C’est maintenant qu’il
faut persévérer car des satisfactions en
vue. AMOUR : Vos sentiments sont stables
et partagés. Vous vivez une relation privilé-
giée et très sereine. SANTE : Quelques
ennuis dentaires.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Votre emploi du temps
vous oblige à bien sérier les prio-
rités pour aller de l’avant. Gardez le cap !
AMOUR : Période faste et sereine. Vous
êtes sur un nuage et votre moral est au
beau fixe. SANTE : Buvez beaucoup
d’eau.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Recherchez le dialo-
gue. Ainsi vous en saurez davan-
tage sur votre entourage et sur la mesure
réelle de vos possibilités. AMOUR : Rup-
ture, réconciliation, remise en question,
c’est selon. La roue tourne et il va falloir
vous reprendre en main. SANTE : Bonne
résistance.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Calmez le jeu si vous
ne voulez pas vous mettre tout le
monde à dos. Pour certains, le climat est
vraiment électrique. AMOUR : Vous êtes
célibataire ? Une rencontre sur votre lieu de
travail est en vue… A goûter sans chercher
à vous projeter dans l’avenir. SANTE : Bon-
ne forme.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Votre amour-propre
est mal placé. Faites quelques
concessions car vous avez beaucoup à ap-
prendre d’autrui. AMOUR : Recherchez le
dialogue. Provoquez aussi l’inattendu et la
nouveauté, c’est le piment de toute relation.
SANTE : Tension à faire contrôler.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Ne vous exposez pas
aux critiques. Pour cela, mettez
tous les atouts de votre côté et réalisez un
travail impeccable. AMOUR : Des hauts et
des bas. C’est pour tout le monde pareil,
vous n’êtes pas un cas isolé. SANTE : Lé-
gère fatigue.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Cette journée parle
d’ouverture mais aussi d’échan-
ges prometteurs, de suggestions et de pro-
positions à retenir. AMOUR : Vos senti-
ments sont au beau fixe. Tout semble vous
inspirer le bonheur simple et la joie de vivre.
SANTE : Pas trop d’efforts.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Le rythme s’accélère !
Le Soleil vous galvanise et Vénus
vous offre un charme conquérant. AMOUR :
Votre enthousiasme communicatif suffit
pour attirer foule autour de vous. Le cercle
de vos amis vous apporte bien des joies.
SANTE : Dormez davantage.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Vous entrez dans une
bonne période. Avec ordre et mé-
thode, vous parviendrez à atteindre vos
objectifs. AMOUR : La méfiance s’installe.
Cela ne va guère éclaircir votre ciel, ni votre
climat relationnel. SANTE : Faites un peu
plus de sport.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : Evitez tout malentendu
en organisant, si nécessaire, une
réunion avec vos proches. La franchise
jouera de façon favorable. AMOUR : Solo,
vous êtes sûr de vous et particulièrement
séduisant. Une belle rencontre pourrait en-
flammer votre cœur solitaire. SANTE : In-
dispositions digestives.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Mars vous insuffle une
superbe énergie. Vous avez les
bons atouts pour avancer selon vos désirs
et atteindre vos objectifs. AMOUR : En duo,
entrain, passion et complicité sont au menu
du jour. Vous en faites une sacrée paire.
SANTE : N’en faites pas trop !
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Votre vie profession-
nelle est mise en relief et les pla-
nètes semblent vouloir vous donner un
coup de pouce. AMOUR : Des malenten-
dus à dissiper. Le dialogue s’impose, avec
quelques petites concessions d’usage.
SANTE : Mangez à heures régulières.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
9 22
9 22
9 22
10 22
10 23
11 23
24 11
10 22
10 22
11 23
11 23
12 24
11 24
11 24
12
11
24
24
12 26
11 23
11 23
11 23
12 24
12 24
12 24
7H03
20H12
2H57
18H21
7H05
20H10
4H19
18H51
9 23
1024
10 24
10 24
1125
11 25
12 26
11 26
1026
11 26
11 26
11 26
9 23
11 24
11 24
10 24
12 24
1022
13 23
14 28
14 31
15 31
1829
13 26
8 21
18 26
18 26
15 17
15 17
13 16
15 17
12 19
12 19
10 18
12 18
10 18
11 17
10 18
11 17
9 22
10 22
9 21
10 21
Mardi Vendredi Mercredi Jeudi
248
15
15
25
15
5 21
Très beau dimanche. Le temps restera très ensoleillé et très doux ce dimanche. Quelques voiles de cirrus
inoffensifs parcourront le ciel par moments, mais sans incidence. Le vent de nord-est sera faible. Il fera un peu
frais à l'aube, puis très doux cet après-midi, jusqu'à 23 ou 24 degrés environ à l'ombre. Le temps deviendra plus
lourd lundi, avec quelques orages probables en soirée. STÉPHANE NEDELJKOVITCH, METEONEWS
DIMANCHE 5 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Sainte-Raïssa
DICTON DU JOUR
“En septembre, il fait bon être tout le jour dans
la campagne.”

D’AUTRES 5 SEPTEMBRE
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.37
Gray 0.60
Auxonne 0.24
Doubs Besançon 2.25
Verdun 1.06
Chalon 1.86
Mâcon 1.64
Morte à Alexandrie vers 300, à l'âge de 20 ans, la tête
tranchée.
1972 prise d'otages des athlètes israéliens aux Jeux
olympiques de Munich.
1997 décès de Mère Teresa, fondatrice à Calcutta
(1950) des Missionnaires de la charité.
1998 décès du cinéaste japonais Akira Kurosawa.
Conance: 10/10
11 24
Conance: 8/10
Conf. 9/10 Conf.6/10 Conf. 8/10 Conf. 7/10 Le temps tournera plus
franchement à la pluie
voire aux orages mardi.
Le reste de la semaine
sera encore sous
l'emprise des averses et
d'une certaine fraîcheur.
Les conditions s'amélio-
reront sans doute à
l'approche du week-end !
Règlement
J Prélèvement*
(valable uniquement pour les 26 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement,
nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
J Carte bancaire N°
Expire fin
Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers
chiffres au dos de la CB)
SERVICE ABONNEMENTS
BP 30134 - 71104 CHALON- SUR- SAÔNE CEDEX
Tél. : 08 2000 06 34(prix d’une communication locale)
Fax : 03 85 48 18 13 - email : abo@lejsl.fr
Bureaux ouver ts de 8 à 12 h 00 et de 14 à 18 h 00
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
ABONNEMENT
J 312 numéros............. 317 € 20
J 156 numéros............. 158 € 60
J 78 numéros................... 79 € 30
J 26 numéros* ................. 26 € 43
J 1 an (52 n°) .....................78 € 00
J 6 mois (26 n°)............... 39 € 00
J 3 mois (13 n°)............... 19 € 50
J Mâcon
J Charolais
J Montceau
J Le Creusot
J Louhans
J Chalon
J Autun
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
2
3
3
5
4
6
2
N°6080- Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.lejsl.com
Nos agences locales
Chalon : 03.85.90.68.00
agencechalon@lejsl.fr
Louhans : 03.85.75.22.49
accueil-louhans@lejsl.fr
Chalon- Bresse
ÉDITION
Dimanche 5 septembre 2010
Prix valable uniquement du 1er août au 31 décembre 2010. Prix Défi ». b par une étiquette « 59
pplicable sur certains modèles, * Prix de 59 euros a
Photos non contractuelles. Prix valable uniquement du 1er août au 31 décembre 2010.
de la collection Levis Junior et de la collection Benetton Junior identifiés en ma hors verres correcteurs, pplicable sur certains modèles,
SIREN 326 980 018 RCS Nanterre. Photos non contractuelles.
gasin de la collection Levis Junior et de la collection Benetton Junior identifiés en ma
SIREN 326 980 018 RCS Nanterre.
gasin
Chez vos opticiens
03 85 87 11 68
MANISSOLLE
CHAGNY
03 85 90 09 40
L’HOTE
CHALON
03 85 51 09 05
GUILLON
TOURNUS
2324338
CHALON PAGE5
Le Domino,
le bar étudiant
Installé sur le quartier Bellevue, sa
clientèle est composée à 70 % de jeunes.
Retrouveznotre
rubrique cuisine
Cette semaine, un crumble facile
aux mirabelles avec Philippe Exertier.
CHALON PAGE4
Page spéciale
rentrée scolaire
Nos dernières photos de cette rentrée
scolaire 2010­2011 sur le Chalonnais.
CHALONNAIS PAGE12
BRESSE
Meilleur ouvrier
deFrance
CUISEAUX
L’école enfin
inaugurée
Yoann Toniolo,
de Châteaurenaud,
a trouvé sa voie dans
la charpente. PAGE 17
L’école primaire
rénovée a été visitée
par les élus. PAGE 21
Patrice Jeannin voyage de ville en ville pour remplacer les boulangers partis en vacances. Photo Grégory Jacob
COMMERCE. Patrice Jeannin a garé son camion à Crissey.
Il est le seul boulanger itinérant de France. PAGE 2
Il truck son pain
SOMMAIRE
£Chalon temps fort p. 02
£Chalon p. 04
£Agglomération p. 09
£Côte chalonnaise p. 11
£Chagny et région p. 13
£Val de Saône p. 14
£Tournus p. 15
£Entre Saône et Guye p. 16
£Bresse p. 17
TOURNUS PAGE15
Coup d’envoi
réussi de Détours
en Tournugeois
L’énorme investissement des associations,
pilotées par le Galpon, a payé.
Le coup d’envoi de Détours en Tournugeois,
vendredi soir, à Farges, a été brillant dans une
ambiance joyeuse.
Une fête populaire par excellence, et celle­ci
ne fait que débuter.
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ÉCONOMIE. Patrice Jeannin est le seul boulanger de France à vendre son pain dans un camion.
Deux passionssurlaroute
Coût. Patrice Jeannin a investi entre 70 000 € et 80 000 €
pour mettre en place sa boulangerie itinérante.
Durée. Le boulanger jurassien reste, entre trois semaines
et un mois au même endroit.
J’
enavais marre de ne ja-
mais trouver de rem-
plaçant quand je fer-
mais ma boulangerie »,
lâche Patrice Jeannin. Alors,
au lieu de s’évertuer à cher-
cher un collègue pour occu-
per son fourneau et tenir sa
clientèle, c’est lui qui a décidé
de vendre son fonds de com-
merce et de partir remplacer
les autres. Cela fait mainte-
nant trois ans qu’il parcoure
les routes de l’Est de la Fran-
ce pour vendre son pain cuit
aufeude bois. Il est ence mo-
ment àCrisseyavant departir
pour le Jura, l’Isère en reve-
nant de la Marne.
Boulanger
depèreen fils
Patrice Jeannin exerce sa
profession depuis 1976. C’est
là que dans unpetit village de
Haute-Saône, il a repris la
boulangerie de son père. De-
puis l’âge de 13 ans, il était
derrière les fourneaux à ob-
server puis à mettre les mains
àlapâte. Mais en2007, il veut
changer sa manière de tra-
vailler.
Partir sur la route avec son
camion et sa caravane pour
dormir n’a pas été facile au
début. « Il faut trouver les
boulangers qui souhaitent
qu’onles remplace », précise-
t-il. Mais peuà peule bouche-
à-oreille, aidé par le syndicat
de sa profession, se fait et les
contrats s’enchaînent. « Je ne
suis pas un concurrent des
boulangers fixes. Je viens
quand ils partent en vacan-
ces. C’est d’ailleurs eux qui
me joignent. C’est un avanta-
ge pour eux car je garde leur
clientèle quand ils ne sont
pas là », indique l’itinérant.
Sans hésiter, depuis le début
de son remplacement à Cris-
sey, les habitants du village
ont allègrement grimpé les
quelques marches qui mè-
nent à la boulangerie ambu-
lante et ils ont passé la tête à
travers la fenêtre pour humer
le pain chaud.
Uneviedecontraintes
Si la clientèle répond pré-
sent à chaque halte, la vie de
boulanger itinérant n’est pas
pour autant facile. « Je gagne
moins qu’avec un fonds de
commerce », lâche M. Jean-
nin. Il faut aussi se déplacer
souvent, trouver des contrats
et les mois de disette peuvent
s’enchaîner. Les horaires
sont également à géométrie
variable. Il est dans son ca-
mion dès 5 h 30 le matin et
les journées peuvent se termi-
ner vers 22 h 30 ou 23 heu-
res. Toujours seul.
Pourtant, Patrice Jeannin
n’arrêtera pas cette activité.
Aucontraire, il pensemêmeà
l’avenir. « J’aimerais bien
avoi r quatre ou ci nq ca-
mions. Moi je m’occuperais
de livrer la marchandise et je
remplacerais les boulangers
encongés », termine-t-il. déjà,
il pourrait investir dans un
deuxième camion et mettre à
sonvolant sonfils, boulanger
comme lui.
GRÉGORYJACOB
Patrice Jeannin a enfilé sa
casquette de boulanger et il
est parti sur les routes de
France à bord de son ca­
mion pour vendre du pain.
Ses deux passi ons sont
réunies pour vivre.
Dans la boulangerie de Patrice Jeannin, les clients passent la tête par la fenêtre pour choisir leur
pain. Photo G.J.

Si je remplace
douze boulangers
par an, cela me
suffit pour vivre et
prendre moi aussi
des vacances. ”
Patrice Jeannin,
boulanger itinérant
JARDIN DE COCAGNE
Leprojettoujoursencours
Enjuin, nousvousparlionsdel’enviede
plusieursChalonnaisdeparticiper àlacréation
d’unJardindeCocagne, uneassociationqui
permet laréinsertiongrâceaumaraîchage.
Uneréunionauralieuenmairielundi matinpour
étudier lespossibilitésdepartenariat.
LE CHIFFRE
0,85
Le prix en euro du kilo de pommes aux
Vergers de Varennes, situé à Varennes­le­
Grand. Depuis six ans, Patrick Begin
propose à sa clientèle de venir cueillir elle­
même ses pommes sur l’arbre. Retrouvez
notre article ce mercredi 8 septembre.
LE SITE WEB
http://www.golfchalon.com
Samedi se déroulait le forumdes Sports au
Parc des expos, l’occasion de choisir son
sport pour l’année. Avec ce site, vous
trouverez une présentation complète sur le
golf de la Roseraie, ses tarifs, ses parcours,
les contacts, l’agenda, etc.
n
CARNET
BLANC
VIRGINIE
ET CÉDRIC
Cédric Jeanperrin et Virgi-
nie Vadrot de Germolles se
sont mariés hier en l’église
de Saint-Marcel avant d’offi-
cialiser leur unionàlamairie
de Mellecey. Ancien, pom-
pier de Paris, Cédric a été
pompier professionnel au
CIS de Chalon avant de re-
joindre celui duCreusot tan-
dis que Virginie est infirmiè-
re aux urgences de Chalon.
Virginie et Cédric ont eu la surprise d’une haie d’honneur des Pomplars Motards 71 qu’il préside, et des infirmiers. Photo C.Z.
'$16/(6&200(5&(6'8&(175(9,//(
GRANDE
BRADERIE
6
(
3
7
(
0
%
5
(
1
0
1
1
2
3
3
2
6
8
8
Cahier
Local
04 CHALON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
INFOS
SERVICE
£LEJOURNAL
Abonnements, portage,
publicité : 03.85.90.68.00.
Portage dimanche :
06.11.74.30.58.
Rédaction Chalonnaise :
03.85.90.68.96.
£MARCHE
Marché alimentaire rue aux
Fèvres et place St­Vincent,
de 8 à 12 h 30.
£URGENCES
Police : 17.
Pompiers : 18.
Samu : 15.
Gendarmerie : 03.85.97.17.60.
Avocats SOS Victimes :
0800.800.440.
£SANTE
En dehors des heures
d’ouverture des cabinets
médicaux, faire appel au 15.
Pharmacie de garde de 10
heures à 12 heures et de 16
heures à 19 heures : Duverne,
35, rue du Général Leclerc.
En dehors de ces horaires, se
rendre au Commissariat de
Police 4, rue Dr Emile Roux.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
Association des Infirmiers
Libéraux : téléphoner au
cabinet de votre quartier,
24 h/24.
Alcooliques Anonymes :
03.85.93.60.00.
Alcool Assistance :
03.85.96.53.17, 03.85.48.01.06.
Croix­Rouge : 03.85.48.01.21
24 h/24 h.
UNAFAM (Familles de malades
psychiques) : 03.85.45.30.94.
£DEPANNAGES
EDF : 0810 333 071.
GDF : 0810 433 071.
Lyonnaise des Eaux :
0810.873.873.
Borne taxi jour :
03.85.48.06.30.
Borne taxi nuit :
06.08.75.69.29.
£ANIMAUX
SPA : 03.85.87.90.01.
www.spa71.fr.
Vétérinaire de garde :
03.85.87.71.00.
Crématorium animalier
SOCREPAC : 03.85.41.27.71.
£DETENTE
Espace Nautique :
10 ­ 19 heures.
n
TENDANCES
CUISINE
L
e crumble, en général
aux fruits, est un gâteau
d’origine britannique com-
posé d’une couche de fruits
dans l e f ond du pl at, et
d’une couche de pâte à l’ap-
parence émiettée d’où le
nomanglais « to crumble »
qui signifie « tomber en
miettes ».
À l’origine, le crumble fut
créé au Royaume-Uni du-
rant la Seconde Guerre
mondiale en raison du ra-
tionnement, les ingrédients
nécessaires à la préparation
de tartes nécessitant tropde
farine, de beurreet desucre.
L’adjectif anglais « crumbly
» signifie friable.
C'est lasaison...
profitez-en !
Les mirabelles ne sont ré-
coltées que durant six se-
maines à partir de la mi-
août. Elles ne se conservent
pas plus de trois jours à tem-
pérature ambiante. Vous
pouvez en revanche la con-
geler, après l’avoir lavée, sé-
chée et dénoyautée. On dis-
tingue la mirabelle de Metz
de celle de Nancy, la premiè-
re étant la plus réputée. La
mirabelle de Metz est plus
petite, sapeauest fineet colo-
rée de jaune et rouge. C’est
avec celle-ci que l’on fait les
meilleures confitures. La mi-
rabelle de Nancy est plus
grosse, sa peau est jaune et
épaisse et cette espèce possè-
de une bonne tenue pour les
tartes.
La région Alsace-Lorraine
produit 70 % de la produc-
tion mondiale.
«Mirabelle »dériverait dula-
tin« mirabilis », qui signifie «
belle à voir ».
Recettefacile
du crumble
aux mirabelles
Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 mn
Ingrédients (pour 4 person-
nes) :
- 500 g de mirabelles
- 50 g de sucre en poudre
- 50 g de beurre mou
- 50 g de farine
- 50 g de poudre d'amandes
Préparation : mettre le su-
cre, la poudre d'amandes et
la farine dans un saladier.
Mélanger l'ensemble, puis
ajouter le beurre divisé en
petites noisettes. Malaxer
rapidement du bout des
doigts la pâte à l’apparence
émiettée.
Couper les mirabelles en
deux et retirer les noyaux.
Les répartir dans 4 petits
plats individuels légère-
ment beurrés.
Sucrer les fruits et parsemer
la pâte à crumble.
Glisser les plats dans
le four préchauffé à 210°C
(Th 7) et laisser cuire 15 mi-
nutes. La pâte doit être do-
rée. Déguster chaud ou tiè-
de.
PHILIPPEEXERTIER(CLP)
£Une réaction, une ques­
tion, une idée ou une recette à
partager ? Envoyer un mail à
philippe.exertier@laposte.net
Facile le crumble aux mirabelles !
Une recette, une astuce,
un produit… Les dernières
tendances en matière de
cuisine examinées par un
expert. Cette semaine, Mi­
rabelles, « belles à voir » et
délicieuses à déguster !
Par Philippe Exertier,
vainqueur de l’émission
« Un dîner presque parfait »
spéciale Chalon, et finaliste
de la région Est.
Photo Cannelle Exertier
Belles à voir, et excellentes à déguster ! Photo P. E. (CLP)
BIENVENUE AUX BÉBÉS
Ewan Del attre est né le
29 août.
Il pesait 3,180 kg. Gaëlle
Citro, la maman, très lo-
quace, garde un souvenir
de rêve de son accouche-
ment, aidée par son com-
pagnon, Benoît Delattre.
Ils habitent Chagny.
Clara Moisson est née le
2 septembre. Elle pesait
2,520 kg. La venue de cette
petite fille fait la joie de Da-
vid Moisson et de Fleur
Muller, qui ont deux gar-
çons, Nathan, 4 ans et de-
mi, Mattéo, 17 mois.
Ils habitent Damerey.
ENBREF
UNIVERSITÉ POPULAIRE
Inscriptions dès demain
Les vacances sont terminées, les bénévoles de l’Université
populaire du Chalonnais préparent activement la rentrée.
Les inscriptions auront lieu du lundi 6 septembre au ven-
dredi 10 septembre de 15 à 18 heures dans nos locaux, 5,
rue Rougeot.
Une matinée porte ouverte samedi 11 septembre de 9 h 30
à 11 h 30 permettra de rencontrer nos animateurs.
Le comité de bienfaisance
de la Citadelle invite les jeu-
nes filles désireuses de pos-
tuler au titre de reine de
quartier 2011 à se faire ins-
crire auprès d’André San-
vert au 03.85.48.61.41 ou au
06.88.00.81.86. Les jeunes
devront obligatoirement
être née entre le 1
er
novem-
bre 1988 et le 31 octobre
1993, résider depuis 6 mois
minimum dans le quartier,
être de nationalité française,
être célibataire et ne pas vi-
vre maritalement. Date limi-
te d’inscription : le 1
er
octo-
bre.
Date de dépôt des dos-
siers : le 10 octobre. En cas
de plusieurs candidates, une
élection se déroulera di-
manche 31 octobre, au 21,
rempart Saint-Vincent.
CITADELLE
Appel à candidatureau titredereine
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CHALON
Cahier
Local
05
2
3
0
6
9
3
0
www.manegetuilerie.com
DRACY-LE-FORT -03 85 87 78 48
Le MEILLEUR CHOIX pour votre enfant
L’ÉCOLE D’ÉQUITATION N°1
*
DANS LE 71
PONEY CLUB
dès 3 ans
INSCRIPTIONS
POUR LA RENTRÉE
Places limitées
*
E
n

n
o
m
b
r
e

d
e

lic
e
n
c

s
BARÉTUDIANT. LeDominovarecevoir pour unenouvelleannéesaclientèleétudiante.
LesjeunesadorentLeDomino
C
ela fait 17 ans que Syl-
vain, le patron du Do-
mino, accueille les
étudiants du quartier Belle-
vue chaque midi durant l’an-
néescolaire. «Jesuis situésur
unlieu où se concentrent pas
mal de lycées, qu’ils soient
d’enseignement général ou
professionnel : Pontus-de-
Thiard, lycée du bâtiment, ly-
cée de l’automobile, et il y a
aussi une école de coiffure.
Du coup je reçois énormé-
ment d’étudiants dans l’an-
née. Ils représentent 70 %de
ma clientèle », explique Syl-
vain.
En tant que bar étudiant, il
propose entre midi et 14 heu-
res une formule comprenant
un petit menu avec un des-
sert, et ce à un tarif très rai-
sonnable pour leur permettre
de sortir dulycée, et pour que
leurs parents les laissent ve-
nir au bar. Les lycéens appré-
cient ce système et restent fi-
dèles au rendez-vous, Le
Domino affichant complet
tous les midis ! Évidemment,
c’est plus agréable que le res-
taurant scolaire. «Ma femme
Viviane vient m’aider de
temps en temps, et on a un
cuisinier le midi », précise le
patron. Sinon, certains ly-
céens fréquentent le bar le
matin quand un professeur
est absent et des élèves inter-
nes du lycée du Bâtiment ou
de l’automobile viennent boi-
re un verre avant ou après le
dîner. Le soir, Sylvain reçoit
aussi quelques-uns de la tren-
taine de licenciés au billard,
autre clientèle agréable. Les
joueurs peuvent venir s’en-
traîner quotidiennement, et
des tournois sont parfois or-
ganisés le samedi après-midi.
« Par rapport à la loi antita-
bac, on n’a pas ressenti de
conséquences au niveau des
fréquentations. Je pense que
c’est unbien, déjàpour lasan-
té de tous, et puis ça évite que
le matériel soit jauni », affir-
me le patron du Domino.
«Jefais attention »
Autre constatation, « les
jeunes boivent beaucoup
moins d’alcool qu’il y a dix
ans ». Ici, placeauxmonacos,
diabolos, sirops et cafés, pas
besoin d’être saoul pour une
bonne ambiance. « Les étu-
diants se montrent raisonna-
bles, et de moncôté, je fais at-
tention à eux. Par exemple,
dans leurs demi-sirops, je
mets souvent de la bière sans
alcool », certifie Sylvain. Sur
l’écran plat, le patron n’allu-
me que les chaînes de musi-
que avec clips, qui sont très
souhaitées, de même que les
matchs de football ou de rug-
by. Àla demande des clients,
soirées à thèmes, soirées an-
niversaires ou soirées privées
sont orchestrées de temps en
temps. Avec son ambiance
chaleureuse, Le Domino est
un endroit rêvé pour les jeu-
nes qui aiment se retrouver à
deux ou en groupe.
MAGALI CHAMBE(CLP)
Après la rentrée, les étu­
diants du quartier Bellevue
se donneront rendez­vous
tous les midis, comme cha­
que année, au 40 rue Lieute­
nant Chauveau.
Après une bonne rentrée, les étudiants reprendront leurs habitudes au Domino. Photo M.C (CLP)

Je reçois
énormément
d’étudiants dans
l’année. Ils
représentent 70 %
de ma clientèle.”
Sylvain
ENBREF
COMITÉ
DU CARLOUP
RÉPUBLIQUE
Appel à candidature
Le comité du Carloup Ré-
publique recherche candi-
dat es âgées d’ au moi ns
17 ans et 21 ans au plus au
jour de l’élection de la reine
de quartier, le 31 octobre,
afin de le représenter pour
les festivités du carnaval -
élection des reines de Cha-
lon, défilés, réceptions - et
lors de ses manifestations
tout au long de l’année.
Pour tous renseignements
ou pour vous i ns cr i r e,
veuillez téléphoner au :
0 3 . 8 5 . 4 1 . 1 9 . 1 5 o u
06.65.38.91.23.
CHARREAUX
Reprise mardi
du club Clair soleil
Le club Clair soleil repren-
dra ses activités ce mardi
7 septembre sur le quartier
des Charreaux.
ENBREF
FNACA CHALON-VILLE
Cérémoniedelacommémoration
delaLibération deChalon
Les adhérents disponibles sont invités à assister à la céré-
monie du 66
e
anniversaire de la Libération de Chalon-sur-
Saône, organisée par la municipalité. Le cortège se formera
place de l’Hôtel de ville, aujourd’hui, à partir de 10 h 15,
pour se rendre aux monuments aux morts, esplanade de la
Légion d’honneur.
LA PHOTO

SOUVENIR
DE LA RENTRÉE 2010
4

7
0
avec

Photo en couleur, format 18x24 cm
Si vous êtes intéressé par une photo possédant une référence,
il suffit de renvoyer jusqu’au vendredi 1
er
octobre 2010 le bon de
commande ci-dessous accompagné du règlement (4,70 € par photo
commandée) à l’adresse suivante (photo envoyée sous 15 jours) :
LE JOURNAL DE SAONE-ET-LOIRE
Service Vente-Promotion - BP 30134
71104 CHALON-SUR-SAONE CEDEX
BON DE COMMANDE
NOM...................................................... Prénom............................
Adresse...........................................................................................
.................................................................... CP................................
RÉFÉRENCES DES PHOTOS SOUHAITÉES NBRE D’EXEMPLAIRES
....................................................................... ...............................
....................................................................... ...............................
....................................................................... ...............................
....................................................................... ...............................
Merci de bien vouloir noter la référence de votre photo en majuscules

RENDEZ­VOUS
Retrouvez les photos de rentrée scolaire de certaines
communes de la Côte chalonnaise, du Val de Saône/Bresse
et d’entre Saône et Guye pages 11, 12, 14 et 16.
Cahier
Local
06
CHALON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
COMMERCES. Les boutiques chalonnaises préparent la grande braderie du week­end prochain.
Prix casséspourdéstocker
A
près les soldes et les
nombreuses promo-
tions d’un été plus
froid que d’ordinaire, voici
une autre occasionpour mé-
nager ses dépenses. L’événe-
ment prendra place dans le
centre-ville, en particulier
dans les rues piétonnes, le
boulevard de la République
et la rue Général Leclerc.
Une aubaine pour les con-
sommateurs qui trouveront
des prix encore plus bas que
durant les soldes : « nous
composons généralement
des lots de vêtements, cer-
tains pouvant descendre
jusqu’à 5 euros », explique
Val ér i e, commer çant e
Grande rue. De plus, le dés-
tockage est complet, et on
retrouvera cette année des
collections absentes lors des
soldes, par exemple celles
de l’hiver dernier.
La braderie constitue éga-
lement une chance pour les
commerçants. La surface
des magasi ns peut ai nsi
s’agrandir, et la clientèle
avec. Pour Isabelle Giorgi,
responsable librairie chez
Gilbert Joseph, « la braderie
peut apporter de la clientè-
le, et permet de proposer
des invendus, notamment
en livre de poche et papete-
rie ». Restent cependant
quelques points délicats.
D’une part les produits ven-
dus, qui devraient être fraî-
chement déstockés, ne le
sont pas toujours. Selon Va-
lérie, « nous faisons de la
vraie braderie, mais certains
f ont veni r des stocks de
mauvaise qualité exprès
pour l’occasion ». D’autre
part la date de la braderie,
qui se tenait-il y a quelques
années en juin, divise les
opinions. Pour certains le
mois de septembre évite la
juxtaposition avec les sol-
des, quand d’ autres esti-
ment que cette période rime
avec achats de rentrée sco-
laire et impôts, préférant
ainsi le mois de juin, plus
propice à la consommation.
Les commerçants ne sont fi-
nalement d’accord que sur
unpoint : l’importance de la
météo, qui fera ou non le
succès de cet événement.
CLÉMENT L’HÔTE (CLP)
Les commerçants s’acti­
vent pour la grande brade­
rie annuelle qui offre aux
Chalonnais l’occasion de
faire de bonnes affaires.
De la literie à la papeterie, tous les produits seront
concernés Photo C. L. (CLP)

Nous faisons
de la vraie
braderie, mais
certains font venir
des stocks de
mauvaise qualité
pour l’occasion ”
Valérie , commerçante
GrandebraderiedeChalon-sur-Saône
Vendredi 10 septembre et samedi 11 septembre, de 10 à
19 heures sans interruption.
Cette année, seuls les commerçants chalonnais participe­
ront à l’événement.
Bienque l’Adil (Agence dé-
partementale d’information
sur le logement) ait emmé-
nagé depuis la fin du mois
de juin, 11 rue de la Banque,
l’inauguration de leurs nou-
veaux locaux, n’a eu lieu
que vendredi. Isabelle Ger-
bier et son équipe étaient
soutenues par la mairie et la
sous-préfecture chalonnai-
ses.
Mai nt enant s i t uée au
cœur de Chalon, l’organisa-
tion est désormais plus pro-
che de ceux qui ont le plus
besoin d’elle.
Née en 1980, l’Adil de Saô-
ne-et-Loire est l’une des plus
reconnues au niveau natio-
nal sur les 76 existantes.
Qu’il s’agisse du domaine
juridique, financier, ou de
difficultés plus personnel-
les, les employés sont tou-
jours à l’écoute des locatai-
r e s , p r o p r i é t a i r e s o u
bailleurs. L’Adil est vrai-
ment le point de rencontres
du logement avec ses 5 400
consultations annuelles.
Dès lundi 20 septembre,
des états généraux du loge-
ment vont être organisés
par l’Adil. Elle sera assistée
par certains de ses partenai-
res comme la Caisse d’allo-
cations familiales, ou enco-
re les gestionnaires du 1 %
logement. Àpartir de 9 h 30
et jusqu’à 17 heures, salle de
l’Embarcadère à Montceau-
les-Mines, cet événement
aidera à se mettre d’accord
sur la stratégie de logement,
aussi bien social que privé,
au sein du département.
Lors de son discours, le
maire, Christophe Sirugue,
a tenu à insister sur l’impor-
tance d’un organisme com-
me l’Adil à Chalon, et de la
gratuité de ses services. Il
s’est même permis d’ajouter
que la demande de subven-
tion déposée par Isabelle
Gerbier au Grand Chalon
recevrait probablement une
réponse favorable.
Cette petite réception fut
orchestrée dans la bonne
humeur et le fameux verre
de l’amitié n’a pas manqué
d’être célébré.
LAURE GLINTZ (CLP)
LOGEMENT
Undéménagement stratégiquepourl’Adil
Les piliers de l’Adil, bien entourés et tous sourires, dans leurs
nouveaux bureaux. Photo Laure Glintz (CLP)
Soixante-huit pages, des
photos plus colorées, un
contenu enrichi, un nou-
veau look : le guide annuel
de l’Office municipal des
sports 2010-2011 est sorti
de l’imprimerie. Pour l’occa-
sion, élus, présidents de club
et d’associations, mais éga-
lement sportifs se sont réu-
nis au Clos Bourguignon
jeudi dernier autour de Nor-
bert Prudon, président de
l’OMS chalonnaise, pour la
présentation officielle de ce
condensé d’adresses utiles
pour toutes les pratiques
sportives à Chalon. Un gui-
de indispensable.
JEAN­MARCMAZUÉ
SPORTS
Lenouveau guide
del’OMS est sorti
Les sportifs associatifs se sont déplacés en masse
pour recevoir le nouveau guide OMS 2010­2011. Photo J.­M. M.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CHALON
Cahier
Local
07
EXPOSITION. Inaugurée vendredi soir, elle est ouverte jusqu’au 3 décembre aux visiteurs.
Yadusport aux archives
C
omme l'a souligné le
député-maire Chris-
t o p h e S i r u g u e ,
« trop souvent on oppose
sport et culture ». L'idée du
service des archives de ras-
sembler et de présenter le
patrimoine sportif de la fin
XIX
e
aux années 1970 est
très intéressante. Au fil de
l' exposition, on voit très
nettement la volonté de la
Ville de Chalon d'appuyer
le développement sportif, à
travers différentes dimen-
sions. Certains seront peut-
être supris de voir que les
sports « phares » de la ville
n'ont pas toujours été les
mêmes. On se rend compte
que Chalon était la ville des
régates, des joutes, des con-
cours hippiques, des mee-
tings aériens et des galas de
gym.
Trois thèmes
à découvrir
Cette exposition se dé-
compose en trois thèmes.
Elle permet de découvrir
les principales caractéristi-
ques des sociétés sportives,
avec la transformation du
sport jeu en compétition.
Un second volet illustre les
nombreuses mani f est a-
tions sportives chalonnai-
ses et permet de découvrir
d'anciennes affiches et les
tenues sportives de l'épo-
que. Le troisième volet pré-
sente la naissance des équi-
pement s sport i f s sur l a
ville, avec notamment le
symbolique stade Léo-La-
grange, la construction des
différents gymnases et la
zone de loisirs Saint-Nico-
las, très innovante à l'épo-
que.
Les visiteurs qui le souhai-
tent pourront également vi-
si onner un fi l m avec de
nombreux témoignages.
Des visites thématiques se-
ront également proposées à
trois reprises, à partir du
3 octobre, en partenariat
avec l'Espace Patrimoine.
Présentée pendant trois
mois, cette exposition per-
met de s'arrêter pour regar-
der le passé, pour mieux
comprendre l'importance
du sport aujourd'hui. Très
instructif !
STÉPHANIE ALBANE (CLP)
L'exposi ti on Ya du sport
aux archives a été dévoilée
vendredi soir au public. La
présentationattractive sus­
cite de nombreuses discu­
tions autour des souvenirs.
Une exposistion qui permet de découvrir de nombreuses archives issues des sociétés sportives
de l'époque Photo S. Albane (CLP)

Trop souvent
on oppose sport
et culture. ”
Christophe Sirugue
député maire de Chalon
Infos pratique
Exposition jusqu'au 3 dé­
cembre.
Visites libres et gratuites,
16, rue de la Jonchère à
Châtenoy­le­Royal.
Lundi, mardi et vendredi
de 13 h 30 à 17 h 30, mer­
credi de 9 heures à 17 h 30
et jeudi 9 heures à 12 heu­
res, 13 h 30 à 17 h 30.
Pour les journées du patri­
moine, 18 et 19 septem­
bre, de 14 heures à 19 heu­
res.
LaConfédérationnationale
dulogement œuvresur tous
lesfrontspourdéfendrel’inté-
rêt deslocataires. ColetteBu-
ry, assurelaprésidencedépar-
t ement al e et s ’ i nves t i t
pleinementdanssesmissions,
elleétait présenteàChalon
pourlaréunionderentréedu
comitédecoordinationdes
amicalesdelarégionchalon-
naise, présidépar Daniel Po-
cheville.
Aucoursdecetteréunionde
travail, lesbénévolesont pré-
paré leur participationaux
États générauxdulogement
qui sedérouleront le20sep-
tembreàMontceau-les-Mi-
nes, et àl’assembléegénérale
du2octobreàToulon-sur-Ar-
roux.
Letemps fort delafind’an-
néeseralesélectionsdetous
lesorganismeschalonnais. La
CNLinvitetousleslocataires
àvoter. ColetteBuryrappelle
que laCNLest représentée
dans tous les organismes de
défensedeslocataires.
Une réunionde la région
chalonnaise, ouverteàtous, se
tiendraafindefairelepointsur
lestravauxdansleslogements.
Chauffageurbain,
unpointcritique
Autrepoint qui interrogeles
bénévoles, le chauffage ur-
bain.Unedemandederendez-
vous(datantdemars), avecles
responsablesdelaCurchalde-
meuresansréponse.
Uneenquêtesurlescharges
est lancée, afind’évaluer le
coût par rapport auservice
rendu. LaCNLdemandeque
lesloyerssoientgelésetqueles
aides personnelles auloge-
ment soient revalorisées de
25%. Toujoursauchapitredes
charges, lecomitéévoquel’in-
dividualisationdes contrats
aveclaLyonnaisedesEaux.
Enfin, lecomitédecoordina-
tionattirel’attentiondetous
leslocatairessurledémarcha-
geconcernant lesdétecteurs
defuméequi seront obligatoi-
resdansundélai decinqans.
Elleconseilled’attendrelapa-
rutiond’undécretquidétermi-
neralescaractéristiquestech-
ni ques des dét ect eur s à
installer.
La CNL de mande aux
bailleurs sociauxd’installer
eux-mêmes les détecteurs
danstousleslogementsdeleur
patrimoine, considérant que
lecoûtnedoitpasêtresuppor-
téparleslocataires.
Cette réunionde rentrée
bienchargéeremet enroute
touteslesactionsetlaCNLre-
prendsonbâtondepèlerin,
pourdéfendretoujourset en-
coreleslocataires.
CÉJY(CLP)
£Pourtouteinformation,
contacterlaCNLau
03.85.58.07.81.
CONFÉDÉRATIONNATIONALEDULOGEMENT
Réunion detravail du comité du Chalonnais
Les membres du comité de coordination de la région du
Chalonnais. Photo Céjy (CLP)
Cahier
Local
08
CHALON
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CYCLISME. Le Grand Prix de la municipalité de l’UV Chalon se dispute aujourd’hui
Unplateaudehautequalité
A
utre temps, autre
course. En effet cet-
te saison, le trophée
du Val de Saône n'a pas eu
lieu mais l'épreuve chalon-
naise reste l'une des cour-
ses régionales les plus pri-
s é e s d e l a r é g i o n
chalonnaise. Comme cha-
que année, celle-ci est ré-
servée aux Pass'cyclismes
et pour la première fois aux
2
e
, 3
e
catégories et juniors.
Lors de la dernière édition
ouverte seulement aux 3
e
et
juniors, la victoire était re-
venue sur ce vire-vire de
2,200 km autour du port
fluvial à Mathieu Fernan-
des (Creusot Cycl i sme)
alors que chez les « Pass »
c'était Jean-Luc Bonnetain
(Digoin) qui s'était imposé.
Deuxième épreuve orga-
ni s ée par l ' UV Chal on
après celle de Fragnes-La
Loyère et avant le cyclo-
cross de Chenôve en no-
vembre, cette course pré-
sente un choix de qualité
avec notamment une forte
dél égat i on de Franche-
Comté Chevalier (Champa-
gnole), Catteeuw (Morez),
Paillard (Dole). Côté Bour-
guignon, on peut compter
sur Durque (Creusot Cy-
clisme), Gallet (Digoin),
Molinot (Sco Dijon). L'UV
Chalon sera représentée
par David Rollet, Baptiste
Galéa et Victor Durande
en 2, 3 et j uni or s al or s
qu' en pass c' est Jérémy
Gros et Lucien Matron (en
préparation au champion-
nat de France des élus) qui
prendront le départ.
JEAN­MARC BOISSELOT (CLP)
£Départ au port fluvial de
Chalon.
À 14 heures : Pass Cyclisme
À 16 heures : 2, 3 et juniors
Le Grand Prix de la munici­
palité de l’Union vélocipédi­
que de Chalon se disputera
auj ourd’ hui di manche à
partir de 14 heures au dé­
part du port fluvial.
Grace à ce vire­vire de 2,200 km , les sprinters sont à la fête. Photo J.­M. B. (CLP)
On attend une
forte délégation
de la Franche-
Comté.
Les Espoirs et les cadets de
l'Elanont repris le cheminde
l' entraînement depuis le
17 août, sous la direction de
Romain Chenaud et Manu
Pinda. Une reprise volontai-
rement tôt, afin que les effec-
tifs soient au complet et que
l'esprit de groupe se façonne
avant que certains joueurs re-
joignent régulièrement les
professionnels.
Cette année marque l'arri-
vée de cinq nouveaux cadets
et deux nouveaux espoirs, un
léger renouvellement qui per-
met au groupe de travailler
sur la continuité de la saison
dernière. Comme le souligne
Romain Chenaud, « le pre-
mier objectif sera de permet-
tre aux jeunes qui le méritent
de jouer en catégorie supé-
rieure. Comme le groupe des
pros est de huit joueurs seule-
ment, des garçons comme
Jordan Aboudou, Yakuba
Ouattara et Frédéric Bour-
dillon vont régulièrement
compléter l'effectif. De la mê-
memanière, legroupedes Es-
poirs étant de huit, certains
cadets viendront compléter
l'effectif. Ce sera une manière
de récompenser leur progres-
sion ». Naturellement, il y a
également un objectif de ré-
sultats pour ces deuxéquipes.
Les Espoirs vont viser l'accès
au Trophée du futur et les ca-
dets vont cibler l'accès à la
poule haute qui offrirait une
seconde phase plus intense.
Au regard des premières se-
maines d'entraînement, Ro-
mai n Chenaud parl e de
« joueurs de bonne qualité »,
espérant maintenant que ces
jeunes sauront garder une
certaine constance tout au
long de la saison.
Après une première semai-
nesur lecollectif offensif, une
seconde plus axée sur la pré-
paration physique, les jeunes
ont repris leur scolarité et
vont commencer à alterner
cours et entraînements, tous
les soirs et trois matins par se-
maine. Comme chaque an-
née, M. Collin va gérer toute
la partie administrative et
scolaire du centre de forma-
tion.
Pour les cadets, le cham-
pionnat reprendra dimanche
19 septembre. Quant aux es-
poirs, ils se présenteront au
public le 9 octobre, en lever
de rideau du match profes-
sionnel, Elan - Vichy.
STÉPHANIEALBANE(CLP)
ÉLANFORMATION
Esprit degroupepour les Espoirs et les cadets
Le groupe des Espoirs reprendra le championnat le 9 octobre, en lever de rideau des Pros.
Photo DR
ENBREF
QUARTIERDES
PRÉS-SAINT-JEAN
Bourseauxvêtements
Bourseauxvêtementsenfants
automnehiver. Dépôt, jeudi
16septembrede14à18heu-
res.
Vente, vendredi 17septembre
14 à 18 heures et samedi
18 septembre de 9 h 30 à
12 heures. Retrait, mardi
21septembrede14à18heu-
res. Maisonde quartier des
Prés-Saint-Jean, 1 bis, rue
Winston-Churchill. Tél. :
03. 85. 97. 09. 70 - Fa x :
03.85.97.09.79.
CÉRÉMONIE
ADCPG-CATM-TOEetVeuves
deChalon-sur-Saône
La section ACPG-CATM-
TOEetVeuvesdeChalon-sur-
Saôneprientsesadhérenteset
adhérents d’assister, aujour-
d’hui, àlacérémonieorgani-
séeparlamairieconcernantle
66
e
anniversairedelaLibéra-
tionde Chalon-sur-Saône.
Rendez- vous à part i r de
10 h 15, placedel’Hôtel-de
Villepourserendreaumonu-
mentauxMortsàl’Esplanade
delaLégiond’honneur.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
AGGLOMÉRATION
Cahier
Local
09
INFOS
SERVICE
£URGENCES
PERIPHERIE DE CHALON
Pharmacies : uniquement sur
appel téléphonique
Du dimanche 9 h au lundi 9 h
: Maire­Sebille à Ouroux­sur­
Saône, 03.85.96.02.94 et
Martin à Champforgeuil,
03.85.46.54.79
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
Infirmières Saint­Marcel :
Mmes Molina, Gonthey et
Jacob 03.85.96.57.90, Mmes
Chaussat et Virlouvet
03.85.96.62.00.
Infirmière Châtenoy­en­
Bresse : Magali Lefranc, 1 A
allée des Hortensias,
03.85.46.15.28.
Infirmières pour le secteur de
Farges­les­Chalon,
Champforgeuil, Châtenoy­le­
Royal, Fragnes, La Loyère,
Lessard­le­National :
Stéphanie Pugeaut et
Christianne Martignoni,
03.85.94.75.05.
SAINT­REMY ­ CRISSEY
Pharmacie : voir Chalon et
périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
Infirmière Crissey : Isabelle
Doubry 48, rue Principale,
03.85.41.62.10.
LUX ­ SEVREY
Infirmières : Pascale Baron à
Lux 03.85.48.32.43.
Pharmacie : voir Chalon et
périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
CHAMPFORGEUIL
Pharmacie : voir Chalon et
périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
Infirmières : Mme Florence
Deguin, 4 A, av. de la
Commune 03.85.41.88.01.
VIREY­LE­GRAND
Infirmières : Mme Agnès
Frachon 06.32.20.13.30.
SAINT­LOUP­DE­VARENNES
VARENNES­LE­GRAND ­
MARNAY
Cabinet médical : composer
le 15.
Pharmacie : voir Chalon et
périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
Infirmières Varennes­le­
Grand : Mmes Navarro et
Vachet, 03.85.44.21.30.
ENBREF
CHÂTENOY-LE-ROYAL
Marché aux puces du COS
Dimanche 26 septembre, le comité des œuvres sociales du
personnel communal de la ville de Châtenoy, organise un
marché aux puces, de 6 à 18 heures, sur le terrain Rostand
(derrière la mairie).
Tarifs : Exposant : 1,50 € le mètre linéaire. Visiteur (à par-
tir de 16 ans) : 1 €. Parking gratuit sur place. Renseigne-
ments et Inscriptions : 06.07.48.16.06 ou 06.70.21.09.29.
SASSENAY
Brocante, vide-greniers
L’Association des parents d’élèves de Sassenay (Apes) se
prépare à accueillir dans le parc Victor-Hugo un vide-gre-
niers, dimanche 12 septembre, jour de la fête du village.
(entrée gratuite). Pour exposer, réserver un emplacement
(1, 50 € l e mètre l i néai re) au 09. 61. 04. 47. 66 ou au
03.85.91.78.06 (possibilité de réserver des plateaux-repas
lors de l’inscription).
Dons au CCAS pour le vide-greniers
À l’occasion du vide-greniers dimanche 12 septembre, les
membres du CCAS tiendront un stand dont tous les béné-
fices iront au budget du CCAS de Sassenay. Les personnes
qui souhaiteraient se séparer de vaisselle, livres, jouets, ob-
jets divers et variés, peuvent les offrir au CCAS. Merci de
s’adresser au secrétariat de mairie, 03.85.98.90.70, afin de
prendre contact avec un des membres du CCAS.
VARENNES-LE-GRAND
Fête de Varennes
Elle aura lieu 11 et 12 septembre. Le 11 dans la cour des
écoles : exposants, artisans, jeux, tiercé humoristique, et
en soirée-concert et feu d’artifice au stade municipal, bu-
vette. Le 12, la 7
e
marche gourmande de Lux à Varennes
avec au menu (jambon cru melon, bœuf bourguignon ta-
gliatelle, surprise, fromage, dessert) au prix de 19 euros par
adulte, 9 euro moins de 12 ans.
Renseignements et réservation au 03.85.44.14.78 ou
06.25.53.15.43.
Fête foraine tout le week end.
Les cours de la GVrepren-
dront mardi 14 septembre à
la salle polyvalente de La
Charmée, et les messieurs
seront les bienvenus.
Les cours seront assurés le
mardi de 15 à 16 heures par
Ma r i e - J o , l e ma r d i d e
18 h 30 à 19 h 30 par Nadi-
ne et le jeudi de 19 h 15 à
20 h 15 par Muriel.
Les cotisations sont à 71 €
par personne et 122 € pour
un couple. La fourniture
d'un certificat médical est
obligatoire. Trois cours gra-
tuits sont offerts tout au
long de l'année (sur présen-
tation du coupon bleu).
RENÉ DARD(CLP)
£Renseignements auprès
de la présidente Dominique
Laurent au 06.25.93.25.36.
LACHARMÉE
Reprisedes cours à laGymvolontaire
Les gazelles ont représenté la GV au relais des roses en juin.
Photo R. D. (CLP)
Le club de l'Espoir organise
mardi 7 septembre une jour-
née jurassienne autour de
Château-Chalon avec ran-
donnée le matin, dégustation
de vins, pique-nique.
L'après-midi visite de Bau-
mes les MM. au gré de cha-
cun, (grottes ou abbaye). Les
responsables sont Daniel et
Josette).
Leclubaprévudes marches
pour septembre et octobre
chaquemardi aprèsmidi avec
rendez-vous sur le parking de
la salle des fêtes à 13 h 30.
Le programme est le sui-
vant : 14 septembre Mellecey
12 km, 21 septembre Senne-
cey-le-Grand 9 km, 28 sep-
tembre Saint-Martin sous
Montaigu, 5 octobre Chagny,
12 octobre vallée des Vaux,
19 octobre Saint-Germain-
du-Bois, 26octobre Bissy-sur-
Fley.
RENÉDARD(CLP)
SEVREY
Sortieet randonnées du club del'Espoir
Le club de l'espoir prépare les randonnées de septembre et
octobre et la sortie. Photo R.D. (CLP)
AuCCAS, leCentreSocial
proposedes ateliers intéres-
sants auxenfants, jeunes et
adultestoutel’année, animés
par des intervenants expéri-
mentés.
- Pour enfants et jeunes :
dessin, peinture, volume :
Cécilelemardi de18à19heu-
res pour les 9-12ans, Espace
SolidaritéFamille(ESF), Acti-
vités multisports : Franckle
lundi de17à18 h 15pourles
6-10ans, gymnaseAlain-Co-
las, Prim’gym: Francklejeudi
de17à18heurespourles6-10
ans, salled’évolutionausol,
gymdesbout’choux : Franck
l e mercredi de 10 h 30 à
11 h 30pourles3-5ans, salle
d’évolutionausol
- Pour adultes àl’ESF : arti-
sanat : Isabellelemercredi de
18à21heures, patchwork :
Christinelevendredi de14à
17heures. Yoga : Christianele
lundi de18 h 30à20heures,
couture : Genevièvelelundi
oujeudide14à17heures,van-
nerie : Genevièvelemardi ou
vendredi de14à17heures
Pour tous,
Stageset animationsseront
programmés àl’ESFsur des
thématiquesvariéesàdesda-
tescommuniquéesponctuel-
lement. Inscriptionsàl’ESF2
rueColettetél. 03.85.42.49.50
dès le 8septembre pour les
Châtenoyenset dèsle13sep-
tembrepourlesextérieurs.
JOSEPHSALA(CLP)
Inscriptionsàl’ESF 2, rueColette
tél. 03.85.42.49.50
dès le8septembrepour
lesChâtenoyenset dèsle13
septembrepourlesextérieurs.
CHÂTENOY-LE-ROYAL
Lesateliersducentresocialouvrentbientôt
L'atelier vannerie sur la technique du rotin dans la confection
d'objets a passionné ses participants. Photo J. S. (CLP)
Cahier
Local
10
AGGLOMÉRATION
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ENBREF
SAINT-MARCEL
Reprise du Judo-club
le 13 septembre
La section gymnastique vo-
lontaire du Judo-club re-
prendra ses activités lundi
13 septembre, à 18 h 15, à
la salle de judo.
Inscriptions
école de musique
L'Union musicale reprend
ses activités. Les inscrip-
tions ont lieu salle Louis-
Prost, place du 11-Novem-
bre à Saint-Marcel, le mer-
credi 8 septembre, de 19 à
21 heures, et l e samedi
11 septembre de 9 h 30 à
12 heur es . Rens ei gne-
ments : Tél. 06.62.30.73.83
o u c o u r r i e l :
unionmusicale71@gmail.c
om.
Concours de pêche
le 12 septembre
L'association ACCES orga-
nise un concours de pêche
ouvert à tous, le dimanche
12 septembre, à l'étang du
Pâquier. Inscriptions dès
7 h 30. Concours qui se dé-
roulera en deux manches.
Buffet, buvette. Renseigne-
ments : Tél. 03.85.96.59.96.
Vivre ronde
reprend ses activités
Avec la rentrée, Vivre ron-
de reprend ses activités. Si
vous avez un problème de
poids, envie de faire une ac-
tivité sportive adaptée à vo-
tre personne (actimarche,
stretching, aquagym, EFT,
sophrologie, aide à la perte
de poids), participez à des
soirées thématiques et festi-
vités diverses pour connaî-
tre notre association,
Venez l es rencontrer ce
vendredi 10 septembre, à
20 h 30, salle Gressard, à
Saint-Marcel.
Puces des Chavannes
aujourd’hui
Les puces des Chavannes
se dérouleront aujourd’hui
5 septembre. Renseigne-
ments auprès du comité de
B i e n f a i s a n c e a u
03.85.93.43.88.
La circulation sera interdi-
te entre 5et 22 heures.
Concours
de pétanque demain
Un concours de pétanque
de l’Espérance Pétanque
est organisé demain au ter-
rain du Breuil.
R e n s e i g n e m e n t s a u
03.85.96.77.06.
L' écol e de musi que de
l'Union musicale reprendra
ses activités.
Elle propose une multitude
d' enseignements notam-
ment le trombone, la clari-
nette, le saxo, la trompette, le
cor, le tuba, la flûte, les per-
cussions, etc.
Dès 5 ans, les enfants sont
acceptés en éveil musical.
Cette année, créations de
cours de piano, d'un atelier
adulte et des pratiques col-
lectives jazz et musiques ac-
tuelles.
Les inscriptions ont lieusal-
le Louis-Prost, place du 11-
Novembre à Saint-Marcel,
mercredi 8septembrede19à
21 heures et samedi 11 sep-
tembre de 9 h 30à12heures.
JEAN­JACQUESVADOT(CLP)
£Renseignements :
Tél. 06.62.30.73.83 ou courriel :
unionmusicale71@gmail.com
SAINT-MARCEL
L'Union musicale
sonnelareprise
L'Union musicale participe aux festivités de la commune
comme ici à la fête de la musique. Photo archives J.­J. V. (CLP)
Les activités de l'atelier,
Mille idées, reprendront lun-
di 13 septembre, à 14 heures,
salledel'Ancienneposte, pla-
ce de la Mairie à Saint-Mar-
cel. Jours d'activités : lundi et
mardi, de 14 à 17 heures.
J.­J. V. (CLP)
£Pour tout renseignement,
s'adresser à la présidente
Ginette Févrat,
tél. 03. 85.42.21.01.
SAINT-MARCEL
Reprisedes cours
pour l’atelier Milleidées
L’atelier Milles idées en plein travail. Photo archives J.­J. V. (CLP)
Le handball club de Saint-
Marcel organisait cette an-
née un stage de préparation
à Boyar d- Vi l l e sur l ' î l e
d'Oléron, stage réservé aux
licenciés nés 94, 95, 96 et
97. Douze stagiaires ont
participé dont huit du club
de Saint-Marcel sous la res-
ponsabilité d'Antoine Cate-
lain, directeur du stage, et
de JordanLecot sonadjoint.
Ce stage avait pour but de
perfectionner les jeunes et
surtout de les préparer phy-
siquement.
Après le travail, au pro-
gramme, il était prévu, des
heures de détente à la plage
ainsi que des randonnées à
VTT. Les jeunes sont reve-
nus enchantés après avoir
visité Rochefort et rencon-
tré l'équipe locale en match
amical.
Les stagiaires étaient hé-
bergés au Centre sportif dé-
partemental en face du Fort
Boyard. Unstage qui devrait
porter ses fruits dès l'entame
des championnats.
J.­J. V. (CLP)
SAINT-MARCEL
Les jeunes handballeurs
reviennent destage
Après le travail physique, un peu de détente pour les stagiaires.
Photo DR
L'association Acces orga-
nise son traditionnel con-
cours de pêche à l'étang du
Grand pâquier, à Saint-Mar-
cel, dimanche 12 septem-
bre. Ce concours ouvert à
tous se déroulera en deux
manches (de 9 à 12 heures le
ma t i n e t d e 1 4 h 3 0 à
17 h 30 l'après-midi).
Les inscriptions seront pri-
ses dès 7 h 30. Sur place, bu-
vette et restauration rapide.
Acces est une association
qui œuvre pour l'emploi par
la solidarité. Les responsa-
bles espèrent en la présence
de nombreux fervents de la
gaule.
J.­J. V. (CLP)
SAINT-MARCEL
Concours depêche
dimanche12 septembre
Un concours organisé par l’association Acces. Photo DR
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CÔTE CHALONNAISE
Cahier
Local
11
RE­CHAL0209­0024EM. Effectif en légère progression à la Varandaine, avec 361 collégiens
pour 19 classes. Quatre nouveaux professeurs ont intégré l'établissement qui a vu un fort
renouvellement de son personnel assistant d'éducation.
LA RENTRÉE À BUXY - COLLÈGE LA VARANDAINE
RE­CHAL0209­2359EM. Avec 507 élèves répartis en 20 classes (5 par niveau),
l'établissement public givrotin enregistre une légère augmentation de ses effectifs.
Huit professeurs sont arrivés cette année pour intégrer l'équipe enseignante.
LA RENTRÉE À GIVRY - COLLÈGE LE PETIT PRÉTAN
Les cours de la gym volon-
t ai re reprendront l undi
13 septembre à 20 h 15, à la
salle des fêtes. Deux séances
découvertes sont offertes
aux débutants. La section
envisage la création d' un
aut r e cour s mer cr edi à
20 h 15 (les personnes inté-
ressées doivent se faire con-
naître lundi 13 septembre à
20 h 15).
La cotisation 2010/2011
pour un ou deux cours par
semaine est fixée à 65 € par
an et 45 € pour 6 moi s ,
114 € pour un couple par
an.
Il est possible de régler en
trois fois (chèques à l'ins-
cription) et un certificat mé-
dical est exigé. Les hommes
sont également les bienve-
nus.
RENÉ DARD(CLP)
INFOPour tous renseigne­
ments complémentaires,
adressez­vous à Bruno Com­
tet au 03.85.44.55.00, ou à
Sylvie Lemonde au
03.85.44.55.10, ou à Véronique
Chagourin au 03.85.44.50.22.
JAMBLES
Reprisedes cours à lagymvolontaire
La gym volontaire de Jambles a organisé aussi une randonnée
pédestre en mai 2010. Photo DR
INFOS
SERVICE
£URGENCES
GIVRY ­ DRACY
MERCUREY
Médecin : composer le 15.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
Pharmacie : voir Chalon et
périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
Infirmières Mercurey :
Monique Veaux, Hélène
Jouteux, Karine Ceretto,
03.85.45.24.92.
Infirmières Givry : Mme
Chapuis 03.85.44.51.88,
Albertine Ragois, Stéphanie
Privat, Sylvie Grasset :
Cabinet, 10, rue de l’Hôtel
de Ville.
BUXY ­ SAINT­DESERT
Médecin : composer le 15.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
Pharmacie : voir Chalon
et périphérie de Chalon ou
composer le 3915.
Infirmière Buxy : Myriam
Boulay 03.85.92.08.16.
Infirmière Marcilly­lès­Buxy
: Danièle Borgobello,
03.85.78.13.25 ou
06.09.10.75.04.
SAINT­BOIL
Infirmières : Cécile Prudon
et Catherine Picard,
03.85.44.08.56.
J
umelée avec Mercurey
depuis maintenant 32
ans, l a commune de
Melen accueillait ses
amis de Mercurey pour un
week-end festif, à la fois
presti gi eux et dénué de
mondanités. Juste le plaisir
de se retrouver entre alter
ego, avec des gens pour qui
l’amitié n’est pas un vain
mot.
Célébrée par les deux pré-
sidents des comités de ju-
melage, Thierry Bernard
(Mercurey) et René Dohé
(Melen), l’harmonie fran-
co-belge est depuis 1978
scellée dans les liens forts
tissés au fil des ans. Après
les traditionnelles agapes
de bi envenue, l es Mel e-
néens avai ent concocté
pour l eurs ami s mercu-
réens la visite d’une mine
de charbon, non loin de la
ville jumelle, que les parti-
cipants ont particulière-
ment apprécié.
Honorant l’union de ces
deux communes par le dé-
pôt d’une gerbe au pied du
cat al pa pl ant é pr ès de
l’église de Melen, les prota-
gonistes des festivités se
sont ret rouvés pour un
grand banquet réunissant
220 personnes.
EMMANUEL MÈRE (CLP)
MERCUREY. Célébration de l’harmonie franco­belge.
Delarichessed’unjumelage
Fin août, une centaine de
mercuréens sont allés célé­
brer la fraternité au village
de Mel en, sect i on de l a
commune de Soumagne,
dans la province de Liège.
Les deux présidents du jumelage Thierry Bernard (Mercurey)
et René Dohé (Melen). Photo E. M. (CLP)
ENBREF
GIVRY
GivryenFête
C’estjourdefêteaujourd’hui à
Givry,avec,dès14 h 30,undé-
filéaudépart delasalledesfê-
tespourtouteslescompagnies
présentes sur les podiums
après la parade, à partir de
16 h 30. Sansoublierlesjeux
et activitéspourlesenfantsau
parcLaporte, lafêteforaine
placed’Armeset desCombat-
tants, labrocanteauparcOp-
penheim, lafêteforaineet les
expositions. Buffet, buvette.
Cahier
Local
12
CÔTE CHALONNAISE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
RE­
CHAL0209­2348E
M.Lafréquentation
del'établissement
privéestenhausse
pourl'année
scolaire2010/2011,
avec103élèves
pour4classesde6
e
à3
e
.Deux
nouveaux
professeurssont
arrivés,en
Espagnolet
Histoire­
Géographie.Photo
EmmanuelMère
(CLP)
GIVRY COLLÈGE NOTRE-DAME-DE-VARANGES
RE­CHAL0309­1555RD. L'école maternelle de Saint­Vallerin fait partie d'un RPI et
accueille 24 élèves de maternelle sous la houlette de Mmes Ramage et Charrier aidées
par 2 Atsem Roselyne Peffort et Maria Araujo. Photo René Dard (CLP)
SAINT-VALLERIN ÉCOLE MATERNELLE
RE­
CHAL0309­1550R
D. 14 élèves
fréquentent la
classe de
Mme Charrier et
Mme Aublanc du
CPau CE1.
L'école de Saint­
Vallerin fait partie
d'un RPI.
Photo R. D. (CLP)
JULLY-LÈS-BUXY ÉCOLE PRIMAIRE
RE­CHAL0209­1549CV­ Effectif en hausse à l’école maternelle de Marcilly­lès­Buxy dont
l’effectif total pour cette rentrée est de 27 élèves (PSet MS). Photo Christian Varriot (CLP)
MARCILLY-LÈS-BUXY ÉCOLE PRIMAIRE
RE­CHAL0209­1520CV­ 36 élèves ont fait leur rentrée à l’école primaire de Moroges (qui
est maintenant en RPI avec Bissey­sous­Cruchaud) dans les deux classes dirigées par
Mme Lemonde (CM1, CME), directrice, et Mme Prost (CE2). Photo C. V. (CLP)
MOROGES ÉCOLE PRIMAIRE
RE­CHAL0309­1517RD. Mme Large a 26élèves àl'école maternelle, est également directrice
dugroupe scolaire Jules Verne. Elle est assistée de Mme Labryqui est Atsem. Photo R. D. (CLP)
SAINT-BOILÉCOLE MATERNELLE
RE­
CHAL0209­1539C
V. Àl’école
primaire de
Marcilly­lès­Buxy
au Martrat,
Mme Alévèque,
directrice, a
accueilli pour les
trois classes (GS,
CP, CE1, CE2,
CM1 et CM2) 57
enfants.
Photo C. V. (CLP)
MARCILLY-LÈS-BUXY ÉCOLE MATERNELLE
RE­
CHAL0309­1520R
D. M. Merle a la
classe de
CM1/CM2 avec
17 élèves et
Mlles Fayet et
Racine ont 15
élèves du CPau
CE2. Mme Large
est la directrice
du groupe
scolaire Jules
Verne.
Photo R. D. (CLP)
SAINT-BOILÉCOLE PRIMAIRE
PHOTO SOUVENIR : pour commander unephotoparuedanscettepage, reportez-vouspage5aveclenumérodelaphoto
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CHAGNY ET RÉGION
Cahier
Local
13
INFOS
SERVICE
£URGENCES
CHAGNY ­ DEMIGNY ­
RULLY ­ FONTAINES
Médecin : composer le 15.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
Hôpital local : 03.85.46.81.81.
Pharmacie : voir Chalon
et périphérie de Chalon
ou composer le 3915.
Infirmiers Chagny : 6, rue du
Stand, 06.14 .98.12.27. Fabien
Porte et Marie­Josée Kornat
15, rue de la Poste,
03.85.87.16.93.
Infirmière Fontaines : Cabinet
infirmier, place du Dr Marcel
Pourprix, 03.85.91.46.19.
SAINT­LEGER­SUR­DHEUNE
Médecin : composer le 15.
Cabinet infirmier : Mmes
Adam, Alexandre et Moine,
06.88.83.48.66 (n°unique),
Mme Nathalie Schiavone,
06.71.10.25.98
ou 03.85.45.31.60.
SAINT-LÉGER-SUR-DHEUNE
Premiers pas au collège. 13 c’est le nombre d’élèves qui, jeudi 2 septembre, ont
fait leur entrée en 6
e
. Un grand cap est franchi. Ils ont grandi et maintenant, il faut
s’adapter non seulement à un nouvel établissement, à plusieurs professeurs, mais
aussi au bus qu’il faudra prendre tous les jours, et à prendre ces repas au restaurant
scolaire et en plus, apprendre à gérer son temps et les devoirs. Photo Rose-Marie Jossart (CLP)
CHAGNY
Été de jouvence à la
mairie. Pour combler
l'absence du personnel
communal pendant l'été, la
municipalité emploie depuis
1999 des jeunes Chagnotines
ou Chagnotins. Âgés de 17 à
25 ans, ils sont recrutés au
service des espaces verts et
au sein de l'équipe
administrative. Cette année, 7
jeunes ont été embauchés
entre le 14 juin et le
24 septembre. Rémunéréssur
la base du Smic, ils vivent
souvent leur première
expérienceprofessionnelle.
PhotoM.B.(CLP)
Alexandra Moine, contrô-
leur d’exploitation bancaire
chez Dexia, et Julien Nairat,
chef de rang à la brasserie
Georges à Lyon, se sont dits
oui, samedi 28 août, en mai-
rie de Chagny.
Malgré la présence de Thé-
rèse Aufrère, 2
e
adjointe et
officier d'état civil, c'est sur-
tout Gérard Nairat, con-
seiller municipal et père du
marié qui avait le beau rôle.
Il est vrai que célébrer le ma-
riage d' un de ses enfants
doit représenter une joie im-
mense.
Les jeunes mariés et leurs
fils Arthur, emmenés dans
une antique Mercedes se
sont ensuite rendus à l’égli-
se Saint Martin de Nolay
pour la bénédiction reli-
gieuse.
Le journal de Saône-et-
Loire adresse ses félicita-
tions au nouveau couple.
M. B. (CLP)
CHAGNY
Alexandraet Julien
Alexandra Moine et Julien Nairat. Photo DR
S
i pour certains, la fin du
mois d'août signifie re-
prise dutravail ouenco-
re rentrée scolaire, la fin des
vacances d'été est synonyme
pour les membres du Club du
sourire de retrouvailles.
En effet ce mercredi 1
er
sep-
tembre, le club a rouvert ses
portes. Les adhérents se sont
retrouvés et ont repris leurs
activités.
Les joueurs de tarot ont fait
la chasse "au petit", ceux de
belote ont tapé le "dix de der"
et les amateurs de scrabble
ont aligné les mots pendant
que certaines se contentaient
de bavarder.
Comme à chaque rentrée, le
programme jusqu'à la fin de
l'année est chargé : visite du
château de Pierre Clos le
23 septembre, préparation de
lakermesse du16octobre, re-
pas à l'Espace Claude Foret,
carnaval de Nice et de Men-
ton.
Les cours de gymdouce re-
commenceront à partir du
17 septembre. L'activité de la
choralesepoursuivraàcomp-
ter du mardi 7 septembre aux
horaireshabituels ; ellecomp-
te une trentaine de person-
nes, hommes et femmes avec
un programme nouveau.
Les personnes intéressées
par ces activités peuvent se
renseigner salle du club du
sourire ; hôtel de ville de Cha-
gny, le lundi, mercredi et ven-
dredi après-midi.
Si la solitude a marqué ces
mois d'été, tous ont eu plaisir
àseretrouver, prêts àpartager
une belle année.
MARCBOULNOIS(CLP)
CHAGNY
Retourdevacances
Les membres du Club du
sourire se sont retrouvés,
mercredi dernier, pour re­
prendre leurs activités, avec
un programme pour l’année
déjà bien chargé.
Une reprise très attendue. Photo M. B. (CLP)
ENBREF
DENNEVY
Safaripoissonschats
LesferventsdelaDheuneor-
ganisent unsafari poissons
chatsle11septembre,àl’étang
deNyon. Ouvert àtouslespê-
cheurs(adulteset enfants), de
9à13heures. Inscriptionsur
placeàpartirde7 h 45.
ENBREF
MEURSAULT
InscriptionsàLaBourguignonnedeMeursault
L’associationdegymnastiqueLaBourguignonnedeMeursault
vareprendresesactivitéspourlanouvellesaison. Ellepropose
descoursd’éveil pourlespetitsàpartirde3ans, degymnastique
pourfillesetgarçons(entraînementsetcompétitions)etdegym
détente, dynamique, relaxationet randonnéepourlesadultes.
Inscriptions, mercredi 8septembre, de17à19heures, aucentre
sportifSaint-NicolasdeMeursault(ancienneRN74).
Cahier
Local
14
VALDE SAÔNE / BRESSE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
INFOS
SERVICE
£URGENCES
VERDUN­SUR­LE­DOUBS
Médecin : composer le 15.
Dentistes : appeler le 15.
Infirmier : M. Pereira,
03.85.91.83.98.
Pharmacie : voir Chalon
et périphérie ou composer
le 3915.
VERJUX ­ ALLEREY ­ GERGY
­ SAINT LOUP GEANGES ­
SAINT­MARTIN­EN­BRESSE
Médecin : composer le 15.
Pharmacie : voir Chalon
et périphérie ou composer
le 3915.
NAVILLY
Médecin : composer le 15.
Pharmacie : voir Chalon
et périphérie ou composer
le 3915.
Infirmier : M. André Simonin
à Frontenard, 03.85.72.63.74.
ST­GERMAIN­DU­PLAIN ­
OUROUX­SUR­SAONE
Médecin : composer le 15.
Pharmacie : voir périphérie
ou composer le 3915.
Infirmières : Mmes Guilleminot
et Mangione 03.85.47.39.74,
Mme Dégrange 06.63.11.63.74
à St­Germain­du­Plain, Mme
Montcharmont à Ouroux­sur­
Saône, 03.85.96.88.84.
O
nze classes ont été
peintes à neuf cet été
pour accueillir les
élèves. Dumatériel pédagogi-
que a également renforcé les
moyens existants. Christo-
phe Boudias le principal se
réjouis. « Les encadrants for-
ment uneéquipejeune, dyna-
mique et stable avec quel-
ques nouveaux enseignants
qui s'intègrent vite. » Pour les
367 élèves du collège des
Trois-Rivières, répartis sur les
4 niveaux d'enseignement, la
rentrée s'est effectuée dans
de très bonnes conditions.
Les 6
e
ont découvert l'établis-
sement jeudi (88 élèves ré-
partis en 4 classes) sous la
conduite de deuxprofesseurs
et de l'équipe administrative
pour les rassurer et les aider à
prendre leurs marques. Ven-
dredi matin, les autres ni-
veauxde5
e
4
e
et 3
e
ont retrou-
vé leur collège. L'année verra
la poursuite du projet d'éta-
blissement avec des actions
développées par les équipes
enseignantes, comme l'ac-
compagnement scolaireet de
nombreux projets culturels,
éducatifs et sportifs. Jeudi
9 septembre à 19 heures, une
réunion est organisée pour
accueillir tous les parents
d'élèves de tous les niveaux.
Cette rencontre permettra
aux parents de discuter avec
l'équipe de direction, la con-
seillère principale d'éduca-
tion, le gestionnaire, l'infir-
mière et les parents d'élèves
dont l'assemblée générale est
prévue à la suite.
JEAN­MICHELBLANC(CLP)
VERDUN-SUR-LE-DOUBS
Un collègerénové
pourcetterentrée
Le collège des Trois­Riviè­
res de Verdun­sur­le­Doubs
a bénéficié de travaux cet
été. Une nouvel l e année
scolaire qui s’annonce tou­
te neuve.
Christophe Boudias a préparé la rentrée. Photo J.­M. B. (CLP)
RE­CHAL0209­1622KN : Le collège débute l'année avec 527 élèves répartis en 21 divisions avec 36
enseignants. 485 élèves sont demi­pensionnaires. On constate que la structure semble un peu juste pour
contenir cet effectif. L'emploi du temps a été aménagé pour permettre aux élèves de prendre leur repas à
11 h 45. Pour cette rentrée, il manque 1 professeur d'allemand. Le principal actuel quittera le collège en
décembre. Son remplaçant sera en place début novembre. Photo Koffi N'Guessan (CLP)
COLLÈGE DE SAINT-GERMAIN-DU-PLAIN
SAINT-LOUP-GÉANGES
Concours de pétanque. Organisé par l'association
des riverains de la basse Dheune, il a réuni une
trentaine de participants. Les trois manches de cette
compétition amicale se sont déroulées sur l'esplanade
de la salle Carillon. Photo Marie-Claire Dilly (CLP)
ENBREF
GERGY
Inscriptions
à l'École de musique
Les inscriptions à l’école de
musique auront lieu mer-
credi 8 septembre à partir
de 10 heures Salle Marcel
Amiens.
Cours :
Solfège Adultes et enfants,
Éveil musical, Trompette,
Percussion, Clarinette, Flû-
te Traversière, Saxophone.
L'amicaleduTempsLibrea
reprissesactivitéscepremier
jeudi de septembre par une
journéebarbecueaufoyerru-
ral, et avecdebonnes condi-
tions météorologiques. Une
soixantaine d'adhérents se
sont retrouvésavecl'enviede
reprendrelecontactetsurtout
deseretrouver et derenouer
aveclaconvivialitédel'amica-
le. Tandisquequelquesbéné-
voles s'activaient àlancer le
feudesbarbecues, laprésiden-
te,RéginePaccaud,accueillait
les adhérents après ces deux
moisdepériodeestivale. Rap-
pelons que les séances de
l'amicaleduTemps Librese
déroulent unjeudi sur deux,
lesaprès-midi.
JOELMETAIS(CLP)
SAINT-MARTIN-EN-BRESSE
Reprisedes activités de
l'amicaledu Temps Libre
Une partie des adhérents. Photo J. M. (CLP)
ENBREF
OUROUX-SUR-SAÔNE
PorteouverteAssociation Taïchi Yin Yang
L'association Taïchi Yin Yang d'Ouroux-sur-Saône organise
desportesouvertespourdécouvrirunsport decombat leslundi
6septembre et mardi 14septembre de 19 h 30à 21heures. Ba-
sé sur les arts martiaux chinois du Taï-Chi-Chuanl'association
vous invite àvenir découvrir cette discipline sous les préauxde
l'école primaire, 14 rue de la Chapelle. Tél. 06.20.55.43.77.
SAINT-LOUP-GÉANGES
Commémoration du 66
e
anniversairedelalibération
Lundi 6 septembre, le comité local de la Fnaca invite ses adhé-
rents et la populationà participer à la commémorationdu 66
e
anniversaire de la libération du village. Rendez-vous à la stèle
route de Beaune à 18 heures où aura lieu undépôt de gerbe. À
l'issuedelacérémonie, unvind'honneur seraoffert par lecomi-
té.
SAINT-GERMAIN-DU-PLAIN
Société dechasse
La société de chasse de Saint-Germain-du-Plain tiendra une
permanence afinde délivrer les cartes de sociétaires, le diman-
che 5 septembre, à la cabane de chasse, de 9 heures à 11 h 30.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
TOURNUS
Cahier
Local
15
INFOS
SERVICE
£PRATIQUE
Office de tourisme : de 9 h 30
à 12 h 30 et de 14 à 18 heures,
03.85.27.00.20.
Musée du vélo : de 14
à 18 heures.
£URGENCES
Pharmacie de garde :
Gorassini à Joncy,
03.85.96.27.87.
Services techniques :
03.85.27.03.70.
Gendarmerie nationale :
03.85.27.07.80.
Police municipale :
03.85.27.03.22.
Pompiers : 03.85.27.03.50.
Dentistes : en cas d’urgence,
appeler le 15.
SENNECEY­LE­GRAND
Médecin : composer le 15.
Pharmacie : consulter le
tableau d’affichage auprès de
la pharmacie la plus proche.
Cabinet d’infirmières :
03.85.44.96.64.
LAIVES
Infirmière : Sandrine Nolet,
06.31.51.35.79,
03.85.46.79.04.
SAINT­CYR
Infirmières : Mmes Bouilloux
et Duclos, 03.85.44.26.41.
SAINT­GENGOUX­LE­N.
Médecin : Dr Clerc, rte de
Joncy (03.85.92.53.00),
Dr Chevalier (03.85.92.61.40),
Dr Gilbert, rue de Fossés
(03.85.92.50.48).
Pharmacie :
Infirmières : SCP soins
infirmiers, Mmes Béné,
Berthier, Lebeau,
03.85.92.53.33.
LYCÉEDEL’HORTICULTUREET DUPAYSAGE
Intégration ludique. À l’initiative
des terminales du lycée de
l’horticulture et du paysage,
soutenus par l’équipe éducative,
tous les nouveaux élèves de
l’établissement ont bénéficié, jeudi,
d’un après­midi d’intégration. 14
ateliers ludiques attendaient les 28
équipes composées (tous niveaux
confondus), destinés « à leur faire
découvrir la géographie de
l’établissement, à promouvoir les
différentsclubset àfavoriser l’esprit
d’équipe », détaille la CPE Sandrine
Thevenot. Permis brouette, ciné­
quiz, théâtred’impro, relaismusical,
tir à la corde, lutte… étaient au
programme. PhotoG.B.
Y’
a d’la joie…au fes-
tival Détours en
Tour nug e oi s !
Vendredi soir à Farges, tou-
tes les conditions étaient réu-
nies pour se laisser emporter
par un tourbillon de bonne
humeur. Un site parfaite-
ment aménagé, du théâtre
subtil et un grand bal popu-
laire… le départ en fanfare
de cette seconde édition mé-
rite de mettre en lumière le
travail de l’ombre, colossal,
du Galpon et des associa-
tions partenaires. «Les Amis
de Farges ont fait un boulot
extraordinaire », se réjouis-
sait le président Patrick Ger-
main. Et le meilleur, c’est que
la fête continue. Cet après-
midi, ça se passe à Préty.
GAËTANBOLTOT
Fête populaire
1. Le Crieur public
de la Croix­Rousse
bat le rappel.
2. La Cie de l’Autre,
drôlement subtile.
3. Charme et talent
avec Françoise
pendant le bal.
4. Les Tony’s,
chargés de sécurité,
se laissent attendrir.
Photos G.B.
3
1
FESTIVAL. Coup d’envoi réussi pour Détours en Tournugeois, vendredi soir à Farges.
Del’ombreà lalumière
L’énorme investissement
des associations pilotées
par l e Gal pon a payé. Le
coup d’envoi de Détours en
Tournugeois a été brillant.
4
2
L’Union locale CGT Mâ-
con-Tournus appelle les sa-
lariés actifs, les chômeurs et
retraités, tous secteurs con-
fondus, à participer à la mo-
bilisation interprofession-
nelle relative à la réforme
des retraites, mardi 7 sep-
tembre, à 15 heures à Mâ-
con. Pour tous les Tournu-
siens qui veulent se rendre à
l a mani f est at i on et qui
n’auraient pas de moyen de
transport, rendez-vous de-
vant la gare à 14 heures, un
covoiturage sera organisé.
RETRAITES
Manifestation à Mâcon
Les différents champion-
nats jeunes reprennent bien-
tôt : le 11 septembre pour
les U15, le 18 septembre
pour les U13, le 25 septem-
bre pour les U11 et le 2 oc-
tobre pour les U9.
Afin de préparer dans les
meilleures conditions ces
compétitions, les jeunes de
l’AST football sont invités à
participer assidûment aux
entraînements qui ont lieu :
les mercredis et vendredis
de 17 à 19 heures pour les
U15 ; les lundis et jeudis de
18 heures à 19 h 30 pour les
U13 ; le mercredi de 17 h 30
à 19 h 30 pour les U11 et le
mercredi de 14 à 16 heures
pour les U9. Les retardatai-
res pour ramer les licences
peuvent contacter le secré-
taire au 03.85.32.12.14.
AST FOOTBALL
Les jeunes attendus à l’entraînement
Cahier
Local
16
ENTRE SAÔNE-ET-GUYE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
ST-GENGOUX
LE NATIONAL
Les commerçants
vous souhaitent
une bonne rentrée
Bout’chou boutique
Chaussures ANNIE COULON
vous présente la nouvelle collection
ARA - D’CHICAS - ROMIKA
PINDIERE - SLEDGERS - BELLAMY
LA CAVE AUX JEAN’S
Aline GOMES
Homme - Femme - Enfant
OBER - GALLICE - KARBOON
Nouvelle collection
Rue du Lavoir
Rue du Commerce - 03.85.92.53.80
Place de l’Église - 03.85.92.56.89
Rue du Commerce - Place de l’Église - ST-GENGOUX
LA NOUVELLE COLLECTION EST ARRIVÉE
Avec de grandes marques : ST JAMES - MADO ET LES AUTRES
CHRISTINE LAURE - FRED SABATIER - LACOSTE
MAÉ MAHÉ - JEAN GABRIEL - JAC JAC - FELINO
ET EN PLUS CETTE SAISON KARTING
1 MONTURE + 2 VERRES DURCIS
+ 1 sac junior offert
Vêtements enfants - Peluches
Cadeaux naissance - Jouets
ELECTRICITE GENERALE
Installation - Neuf et rénovation
ELECTROMENAGER
Vente et installation
Dépannage 24h/24
Tél. 03.85.92.65.68 - Port. 06.13.84.59.49
COPRA Rue du Commerce - twardowski.david@wanadoo.fr
devis
gratuit
Rue du Commerce - 03.85.92.66.04
59€
2
3
3
6
4
0
7
Optique GOUDEAU
SENNECEY-LE-GRAND
Bilan positif. Pour clore la saison d'été de la piscine, une réception avec le personnel
a été organisée par la mairie. Jean Bourdaillet, entouré des adjoints, des membres de la
commission des sports, a tenu à remercier et féliciter tout le personnel de la piscine : les
deux maîtres nageurs, Simon et Vincent, les caissières, Elodie et Séverine, les
préposées aux vestiaires, Sarah, Coralie et Aline, ainsi que les régisseuses,Charlène et
Estelle. Cette saison 2010 a été positive dans l'ensemble, malgré le mauvais temps du
mois d'août. 14 347 entrées payantes (35 en mai, 2 398 en juin, 8 056 en juillet et 3 858 en
août). Il y en avait eu 18 649 en 2009. Photo Christian Bernet (CLP)
SAVIGNY-SUR-GROSNE
Festin estival. Forte de 30 adhérents, la Guilde d'argent de Genouilly s'est réunie autour
d'unebonnetableaucampingduGué. L'association, présidéepar MmeTerville, consacreses
mercredis aux jeux (tarots, Scrabble, belote…) endehors dedeux grosses réunions par mois.
Ayant découvert et apprécié le camping du Gué en 2009, ils sont revenus le 31 août savourer
fritureet grenouilles. PhotoM.E.-D.(CLP)
MALAY
Concert. Bien connue dans la région, la chorale A
Contrario a obtenu un grand succès lors de son récital
dimanche 29 août. Venue chanter au profit de l'église du
village, invitée par les Amis des églises et du
patrimoine, la formation a une fois encore fait preuve de
son talent. Ses huit membres, qui chantent sans chef de
chœur, ont fait résonner l'édifice de magnifiques pièces
sacrées, negro­spirituals et quelques chants profanes.
Les quelque 150 personnes formant le public le temps
de ce récital n'ont pas ménagé leurs applaudissements
aux choristes. Photo M. Espour-Dureuil (CLP)
RE­CHAL020910­993MED.
Cinq élèves de la grande section maternelle, neuf CP et deux CE1
forment l'ensemble de la classe de Marie Pelecry, aiwdée de l'Atsem
Emmanuelle Denis. Venant d'Ameugny, les "maternelle" découvrent une
nouvelle école et ses enseignantes. Photo M. E.­D. (CLP)
LA RENTRÉE À CHAPAIZE - GS, CP ET CE1
RE­CHAL0209­0002RL.
C'est sans pleurs que Blandine Regniaud et Magali Loudot ont accueilli
les 18 élèves de petite et moyenne section de maternelle.
Photo Roger Lespour (CLP)
LA RENTRÉE À MESSEY - MATERNELLE
Cahier
Local
17
BRESSE
DISTINCTION. Yoann, de Châteaurenaud, vient de décrocher le titre de Meilleur Ouvrier de France
Meilleurouvriercharpentier
19ans. Après deux ans chez les Compagnons du devoir
et un an dans un CFA à Autun, Yoann vient d’obtenir son CAP.
Voyage. Aujourd’hui, il rêve de voyages pour apprendre un peu
partout dans le monde les différents types de construction.
Y
oann Toniolo n’est
p a s f o r c é m e n t
l’ouvrier modèle que
l’on attend. Petites lunettes
d’artiste à la John Lennon et
tee-shirt Led Zeppelin, c’est
détendu qu’il est venu rece-
voir hier une médaille des
mains de Marie-Françoise
Muller, maire de Châteaure-
naud.
Il vient d’obtenir lapremière
place nationale au concours
du Meilleur Ouvrier de Fran-
ce, avec unchef-d’œuvre d’un
mètre d’envergure. Et cette
médaille n’est qu’un avant-
goût, puisqu’il recevra la dis-
tinction finale en mars pro-
chain au Sénat.
Uncaractère, unehistoire
Pourtant, la vie n’a pas tou-
jours été tendre pour le jeune
garçon, aujourd’hui âgé de 19
ans. Il y a trois ans, alors qu’il
est en seconde, il perd bruta-
lement sonpère dans unacci-
dent du travail.
« Yoann, je le voyais bien
parti pour faire des études
longues, il était assez scolaire,
pas du tout manuel » raconte
Michelle, sa mère, « mais cet
événement tragique a tout
bouleversé ». Yoannne s’inté-
resse plus à rien et n’obtient
pas son année scolaire. Il ré-
fléchit alors à se réorienter :
attirépar lahauteur, il penseà
la charpente.
Un apprentissage
Il s’inscrit alors en CAP,
chez les Compagnons du de-
voir à Dijon et commence
une formation en alternance
avec l’entreprise Gauthier à
La Chapelle-Naude.
Une révélation : « je suis de-
venu propre et précis en des-
sin, moi qui étais plutôt mau-
v a i s e n g é o mé t r i e » ,
raconte-t-il avec le recul. Ro-
main Weber, son maître d’ap-
prentissage, lui transmet avec
patience tous les mystères de
l’épure, du taillage de la ma-
tière et de la mise en forme
d’un toit.
Mais surprise : après deux
ans chez les Compagnons, il
échoue à l’épreuve finale du
CAP, «tropstressé », avoue-t-
il. Yoann ne se décourage pas
pour autant, soutenu par sa
mère, et recommenceauCFA
d’Autun. Doué et patient, il
obtient finalement le diplôme
et décroche en même temps
le titre de Meilleur Ouvrier.
Des projets plein latête
Aimant lavieautant queson
travail, il a aujourd’hui une
foule d’idée pour s’ouvrir l’es-
prit : des voyages, des cons-
tructions, des amitiés à creu-
ser. D’ailleurs, il préparera
bientôt son sac à dos pour re-
joindre un jeune charpentier
de sa promotion en activité
en Nouvelle-Calédonie. « Je
veuxutiliser monmétier pour
voyager et apprendre un peu
partout dans le monde », ra-
conte-il. Un projet à la hau-
teur de ses rêves et de son ta-
lent.
RÉBECCAPINOS
rpinos@lejsl.fr
Il n’y croit pas encore tout à
fai t : Mei l l eur Ouvri er de
France ! Une distinction qui
couronne le parcours d’un
jeune passionné, qui malgré
une histoire mouvementée
a su s’inventer un avenir.
Yoann (au centre avec un tee­shirt noir), entouré de sa maman et de son frère (à droite),
devant la salle des fêtes, où il a reçu hier la distinction de Meilleur Ouvrier de France. Photo R.P.

Yoann véhicule
une image positive
et volontaire de la
jeunesse. ”
Marie-Françoise Muller,
maire de Châteaurenaud
À lire dans notre
édition de demain :
Temps fort : Olivier,
le globe­trotter
bressan.
Vivre en Bresse :
les mariages du week­
end en images.
Vendredi soir, André Fai-
vre, ancien conseiller géné-
ral communiste, a organisé
une réunion débat d'infor-
mation sur la réforme des re-
traites à la salle des fêtes de
Frangy. C'est devant une as-
si st ance t rès rest rei nt e
qu'André Faivre a accueilli
les participants à cette réu-
nion, parmi lesquels le maire
de Frangy, Jean Meunier, et
le conseiller général, Jean-
Luc Vernay. André Faivre
avait préparé des panneaux
d'information sur la ques-
tion des retraites à partir
d'articles de presse qu'il a lui-
même commentés. Cette ex-
position contient également
une documentation impor-
tante sur certaines dates de
l'histoire de France, comme
la révolution de 1789 ou la
naissance de la III
e
Républi-
que, ainsi que sur certains
événements propres à la
Bresse. La question des re-
traites vafairel'objet d'undé-
bat à L'Assemblée nationale
à partir du 7 septembre. Un
rassemblement est prévu le
7 septembre à 10 heures à
Louhans, et le même jour un
car partira de la gare de Lou-
hans pour ceuxqui voudront
se rendre à la manifestation
prévue à15heures àChalon.
PATRICELEBLOND(CLP)
FRANGY-EN-BRESSE
AvecAndré Faivre, laréformesur les retraites est contestée
Une assistance peu nombreuse pour cette question
des retraites. Photo P. L. (CLP)
Cahier
Local
18 PATRIMOINEBRESSAN
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
L
orsque l’on évoque les
intérieurs d’autrefois
ou les gestes de nos
grands-mères, l’undes objets
incontournables est le mou-
linà café. Cependant, ce der-
nier n’est apparu en France
qu’aucours duXVIII
e
siècle.
Introduit dans le pays au
XVII
e
siècle, le café a tout
d’abord été pilé avant d’être
moul u de f açon pl us ou
moi ns grossi ère dans de
communs moulins à grains
ou à épices. Produit de luxe,
le café s’est peu à peu démo-
cratisé jusqu’à devenir d’un
usage courant àlaBelleÉpo-
que. Les gr ai ns de caf é
étaient achetés auprès du
« Planteur de Caïffa », soit
dans des échoppes en ville,
soit apportés par des colpor-
teurs de la marque en milieu
rural. Les grains étaient en-
suite grillés dans des grilloirs
domestiques.
La généralisation de la
consommation du café en-
traîna avec elle l’apparition
de la cafetière et dumoulinà
café dans les intérieurs. Si ce
dernier évolua dans ses for-
mes et son design, le princi-
pe restera toujours le mê-
m e : u n e m a n i v e l l e
actionnant un mécanisme
qui meut une noix dont les
parois sont munies de peti-
tes dents en fer. Le moulin à
café présenté ici est à cou-
vercle pivotant bombé : on
introduit les grains par la
partie pivotante du couver-
cle, la poudre obtenue étant
recueillie dans le tiroir situé
dans la partie inférieure.
Certains moulins pouvaient
être encastrés sur des meu-
bles ou alors fixés en appli-
que contre un mur ou un
meuble.
Àcôté des créations artisa-
nales, des moulins à café en
séries virent le jour, notam-
ment grâce à des produc-
tions telles que Peugeot ou
Japy : notre moulinà café est
de celles-ci et est estampillé
« Japy Frères et Compagnie
– Beaucourt – Paris ».
COLLECTIONS
Lemoulin à café Japy
Ce moulin à café a été produit par la manufacture montbéliarde
« Japy Frères et Compagnie ». Photo DR
HISTOIRE
Pont-rail. Alors qu’un nouveau pont­rail vient d’être
installé au­dessus de la Seille à Louhans grâce à du
matériel très moderne, voici une photo réalisée lors de
l’installation de l’ancien. La reconstruction en
décembre 1944 à la fin de la guerre a nécessité la mise
en place d’un gigantesque échafaudage, dans le froid
et l’humidité de l’hiver. Photo DR
n
LAGLAUDINE
ENPATOIS
Faudro p’tét’
naturiser des
Vélorusses
P
ou tout dire, l’fotballe, y’est pas éne chose qui m’em-
pôche de dreumi. Mais créyez pas nan pu que j’m’en
désintéresse camplèt’ment. Dans l’temps (j’vous cause
des an-nées fin50- début souéssante), j’ai été voir des mat-
ches à Marvans, du temps que l’Dédé Ban é jouo avant-
centre, apeu qu’le pcho Parnot (é l’éto pcho à l’époque) é
l’éto gaule.
Pou tout vous dire, su mes esspériences de fotballe, faut
atou qu’vous savint qu’un jour j’ai été voir un match de la
Coupe du Mande. Y’éto l’an-né qui s’a joué en France.
Y’est l’Crédit agricole qui m’yavo invité ; je d’vo ét’ éne de
ses bonne clientes. Pas en quantité d’sous, mais en temps
d’cotisatians. Pass’que moué, j’seu au Crédit agricole dé-
peu qu’j’ai éne banque pou m’aidie à dépenser mes sous.
Vouécia dan qu’aveu tout un autobus d’aut’ gens, l’Crédit
é nous ant em-mouné à Lyandans unstade lavou qu’yavo
des mille de gens. Peu j’ins vu deux équipes qui charchint
à s’prendre le ballan. J’me r’sevins pu bien qui s’qu’éto qui
jouodans ces équipes. Me d’mandez pas nanpuqui s’qu’a
gagné. Tout s’que j’me r’sevins, y’est qu’le matcha été bien
joli apeu que d’vant d’y’aller, l’Crédit nous a payé à migé
dans un ban pcho restaurant (d’aveu nos sous bin sûr !)
apeu qu’un cô la partie finie, an a encore été boire du cré-
mant.
Tout s’qui pouvous dire qu’le fotballe y m’intéresse quand
main-me un pcho bout apeu qu’j’ai vraiment pas ain-mé
qu’les pchos Français, hier soir, é s’fyint marcher d’sus
pour des Vélorussse jusqu’à paidre l’match, si bin qu’les
grands é l’ant fait, y’a pas si langtemps, dans éne Coupe
du Mande lavou que, s’coup-là, ma banque il m’avo pas
invitée.
Poutout vous dire, j’sais pas c’que l’Laurent Biany faudro
qu’é fyé pou qu’tout s’qui y se r’dresse un pcho bout. Bin
sûr, d’aveu l’Europe, ôjde, an pourro p’tét’ essayer d’natu-
riser deux-trois Vélorusses pou les met’ d’aveu nous. Y’a
bin des Trucs qui jouant d’aveu l’équipe d’Allemagne. En-
fin, j’veux dire : des anciens Trucs, des Trucs qui s’sant fait
naturiser All’mands. D’après le pcho bout d’la Coupe du
Mande de s’t’an-née qu’jai r’gaidgé à la télé d’aveu mes
arières-pcho-z’enfants, ya pas mal marché pou les Al-
l’mands.
LAGLAUDINE
À l’occasion des Journées
du patrimoine, le week-end
des 18et 19septembre, l’Éco-
musée de la Bresse bourgui-
gnonne vous invite à décou-
v r i r ou r e dé c ouv r i r l e
patrimoinebressan. Outreles
expositions permanentes et
temporaires du château de
Pierre-de-Bresse et des diffé-
rentes antennes, quelques
animations particulières se-
ront au programme.
À Pierre- de- Bresse, des
dictées à l’ancienne seront
pr opos é e s l e s ame di à
14 h 30et 16heureset lesarti-
sans dubâtiment de la Capeb
feront des démonstrations de
leur maîtrise technique des
savoir-faire anciens, les same-
di et dimanche.
À Saint-Germain-du-Bois,
barattage du beurre à l’an-
cienne et patois bressan se-
ront de mise le dimanche
après-midi.
À Ménetreuil, la machine-
rie du moulin de Montjay se-
ra remise en route le diman-
che après-midi…
INFOSEntrées à demi­tarifs
ce week­end : 3 € adultes et 1 €
de 7 à 18 ans à Pierre­de­Bres­
se, 1,50 € adultes
et 0,75 € de 7 à 18 ans
dans les antennes.
RENDEZ-VOUS
L’Écomuséefait revivrelepassé
Un rendez­vous synonyme d’affluence dans tous les lieux de
patrimoine. Photo archives D.R.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
LOUHANS ET RÉGION
Cahier
Local
19
L
e principal objectif de
la réunion était de ti-
rer un bilan sur la fa-
meuse balade gourmande à
la découverte des châteaux
du 15 août. Et le bilan est
pour le moins exceptionnel
puisque ce sont 321 mar-
cheurs qui ont été recensés,
ainsi que 41 bénévoles sans
qui rienn’aurait été possible.
Un grand merci leur a été
rendu par le président de
l’association André Massot
en leur offrant un bon verre
de l’amitié en fin de réunion.
N’oublions pas de préciser
que Mémoire de Sornay a
également publié sa Gazette
le 15 août, dont une grande
partieest réservéeàl’histoire
de ces châteaux sornaysiens.
FRANÇOISVILLIERS(CLP)
INFOLa revue est en vente
chez les commerçants de
Sornay et la Chapelle­Naude,
auprès des membres de l’as­
sociation, ou au 06.87.18.30.91.
L’association organisera di­
manche 21 novembre, de 9 à
18 heures, une bourse aux
livres, à la salle socioculturelle
locale
SORNAY
L’association Mémoire
deSornay fait sarentrée
Jeudi 2 septembre, l’asso­
ciation Mémoire de Sornay
a organisé une petite réu­
nion de rentrée à l’ancienne
cantine, salle du foyer rural.
Le bureau de l’association Mémoire de Sornay. Photo F. V. (CLP)
LOUHANS
L’association Mouv’On
équilibreson budget
Après deux exercices diffi-
ciles, l'association présidée
par Catherine Geoffroy,
avec Nancy Laurency à la
trésorerie et Ameline Bouli-
caut au secrétariat, a réussi à
reconstituer sa trésorerie,
avec une politique tarifaire
plus en phase avec la réalité
de la gestion et des démons-
trations en différents lieux.
Les trois intervenants, Pris-
cille Prudent, Axel Carnivali
et Benjamin Philippe, adap-
tent leurs cours aux attentes
du moment. Les inscriptions
auront lieu les 8 et 10 sep-
tembre, de18à20heures, les
tarifs étant de 130 € pour les
adultes, 110 € pour les ados,
90€pour les petits, auxquels
il convient d'ajouter la coti-
sation de 10 €, ainsi que la
caution pour les tenues de
gala. Des tarifs dégressifs
sont proposés aux familles.
DANIELLECASSIN(CLP)
INFOLe planning des horai­
res est accessible sur le site :
mouvon.com.
Prochaine démonstration de Mouv'on auprès de la chorale de
Romenay le 24 octobre. Photo D. C. (CLP)
BRANGES
Tout vabien
chez les supporters
C’est ence jeudi soir, aubar
duChaponbressan, que s’est
déroulée, comme à l’accou-
tumée, la traditionnelle as-
semblée générale des sup-
porters de l’ESB. Forte de la
belle réussite de toutes ses
manifestations, l’association
a également accueilli un
nouveau membre en la per-
sonne de Philippe Durand,
portant le nombre de béné-
voles à 23. Ces derniers se re-
trouveront samedi 16 octo-
bre avec l’organisation de
leur concours de tarot inter-
sociétés. Mais le prochain
rendez-vous pour les sup-
porters est fixé au samedi
25 septembre à 17 h 30, où
unsuperbematchdegalaen-
tre une équipe VIP 98 et une
sélection brangeoise aura
lieu au stade Abbé Honorez,
et dont tous les bénéfices se-
ront reversés à l’association
chère à JeanTigana et Domi-
nique Prudent, l’AAAMM,
qui vient en aide au Mali.
F. V. (CLP)
Le bureau reste inchangé cette année encore. Jean­Luc Petit
est président, Béatrice Putigny secrétaire, et Francine
Guillemin trésorière. Photo F. V. (CLP)
LAFRETTE
Rentrée. Rattaché
à l’école de Lessard­
en­Bresse, Aymeric
Heurtin effectue le
remplacement de
Sophie Carry, en
congé maternité. Sa
classe comporte 22
élèves de grande
section maternelle
et CP. Il n’est pas
totalement dépaysé,
étant déjà venu
effectuer quelques
remplacements
dans cette même
école.
Photo Guy Cattin (CLP)
ENBREF
PAROISSE SAINT-PIERRE
Brocante
Aujourd’hui, de 9 à 18 heures, la paroisse Saint-Pierre en
Louhannais organise sa traditionnelle brocante sur le par-
vis de l’église. Les profits permettront d’entretenir l’église.
Permanenced’Arnaud Montebourg
Demain, entre 10 h 30 et 12 h 30, à sa permanence parle-
mentaire, 9 rue des Dôdanes.
INFOS
SERVICE
£LEJOURNAL
Agence 9, rue d’Alsace 71500
Louhans tél. 03.85.75.22.49.
Fax : 03.85.75.01.13. Email :
accueil­louhans@lejsl.fr
£URGENCES
Gendarmerie :
03.85.74.32.70.
Sapeurs­pompiers : urgence
18, rens. 03.85.75.23.14.
Urgence médicale, y
compris les dentistes : SAMU
Centre 15, tél. 15
Pharmacie : composer le
3915 ou se connecter sur
internet au site
www.sosgardes.fr
Infirmiers(ères) : M. Baudry
et K. Perraut 03.85.76.02.80,
Me Nicolazzi 03.85.76.05.05,
M. Fraboulet 03.85.76.00.47,
Me Delaigle 06.63.94.58.60,
V. Laurent 06.64.10.39.30,
D. Galland 03.85.72.65.79.
£DÉPANNAGES
EDF : 0810.333.071.
GDF : 0810.433.071.
£SERVICES
Ambulances Bresse
Bourgogne : 21 rue du Jura
03.85.76.06.06.
Charles Henri Bugaud : 79
grande rue : 03.85.76.02.02.
Ambulances et Taxis du Pont
Noir : 03.85.76.02.13.
Taxis Bonin : 03.85.76.03.03.
Linéa Taxi : 03.85.76.06.40
Taxi Chapet : 06.45.88.76.04
ou 03.85.72.51.95.
Cahier
Local
20
MONTRET / MONTPONT-EN-BRESSE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
F
orte de 45 membres,
la délégation alleman-
de avec à sa tête l'in-
c o n t o u r n a b l e J u r g e n
Loepp, arrivé à pied dans sa
tenue de pèlerin de Com-
postelle, a été reçue vendre-
di. Le maire Didier Gérolt
prononça des mots de bien-
venue très écoutés au mo-
ment du verre de l'amitié of-
fert par la commune. Un
programme bien étudié, co-
pieux et varié a été prévu
par le comité, jusqu'au dé-
part des amis d'outre-Rhin
prévu dimanche après le re-
pas de midi pris au restau-
rant La Maison du Poulet.
Samedi, après la visite du
moulin de Montjay, le repas
à la salle socioculturelle
préparé par le Lion d'Or, un
temps fort aura été la visite
du Champ Bressan, le con-
cours avec j eux anci ens
avec le baptême de l'air en
hélicoptère pour les trois
premières équipes. Le plai-
sir de se retrouver entre
amis des deux pays était évi-
dent.
DANIEL BESSONNAT (CLP)
ROMENAY
Katzweillerest venue
Le comité de jumelage du
président Marc Vynckier a
bi en accuei l l i vendredi
après­midi la délégation de
Katzweiller.
L'accueil de la délégation d'outre­Rhin. Photo D. B. (CLP)
Organisé par Saône Seille
Rugby Académie, le con-
cours de pétanque en noc-
turne vendredi soir a connu
un beau succès. En effet, 28
doublettes au général et une
bonne dizaine au complé-
mentaire se sont affrontées
jusqu’à tard dans la nuit. Au
général, Chatot et Oudet
ont di sposé de Toni o et
François en finale. Les lo-
caux Bernard et Jean-Paul
ont échoué de peu en demi-
finale face aux finalistes. Au
complémentaire, la victoire
est revenue à Greg et Allan
de Tournus face à Fred et
Henri du Mâconnais.
GUY CATTIN(CLP)
£Renseignements et inscrip­
tions :
École de rugby des mini­pous­
sins aux minimes, Gilles Tatre.
Tél. 06.26.65.64.21 ou
03.85.51.62.89.
SIMANDRE
Nocturneréussiepour
SaôneSeilleAcadémie
Jean­Paul (à droite) et Bernard (à gauche) ont échoué aux
portes de la finale. Guy Cattin (CLP)
LACHAPELLE-THÈCLE
Préparation delafête
du 25 septembre
Mercredi soir, le comité
des fêtes s'est retrouvé sous
la présidence de Mireille
Chaillet et en présence de
Raymond Paquelier, maire.
Àl'ordre du jour, la prépara-
tionde la soirée de la fête pa-
tronale du samedi 25 sep-
tembre. Àpartir de 20 h 30à
la salle polyvalente, la pre-
mière partie sera consacrée
à un grand karaoké animé
par Georges Buland. Le re-
pas de la soirée compren-
dra, pour 16 euros (9 € pour
les moins de 12 ans), apéri-
tif, salade composée, jam-
bon cuit à la broche, froma-
ge dessert et café. Le bal,
animé par Georges Buland,
occupera la deuxième partie
de la soirée.
D. B. (CLP)
£Réservations aux :
03.85.72.95.80, 03.85.72.95.11
ou 03.85.72.90.93.
Les premiers arrivés. Photo D. B. (CLP)
ENBREF
MONTPONT-EN-B.
Thé dansant
La fanfare et la clique organi-
sent unthé dansant le diman-
che 5 septembre à la salle des
fêtes, à partir de 15 heures,
avec l’orchestre Pascal Mi-
chaud. Réservat i ons au
03.85.72.94.63, ou sans réser-
vation. Buffet, Buvette.
Affiché en mairie
L’arrêté préfectoral, portant
sur la mise en place de mesu-
res de restriction ou d’inter-
dictionprovisoire de certains
usages de l’eau, est affiché
dans le hall de la mairie.
ROMENAY
Anniversaire
delalibération
Àl’occasionde l’anniversaire
de la libération de Romenay,
une cérémonie commémora-
tive aura lieu mercredi 8 sep-
tembre à 11 heures place du
Monument aux morts. Une
délégation de la municipalité
et desdiversessociétéslocales
déposeront une gerbe au mo-
nument aux morts. Toute la
population est invitée à parti-
ciper à cette cérémonie.
SIMANDRE
Patricia, la nouvelle EVS. Dans la classe des
grandes sections de la maternelle, Patricia Perrin,
arrivant de La Chapelle­Thècle, est la nouvelle
employée de vie scolaire. Avant d’arriver dans la
commune, elle a effectué de nombreux remplacements
à Ménetreuil. Elle sera secondée dans sa tâche par
Évelyne Jallet qui est là depuis de nombreuses années.
Photo G. C. (CLP)
ORMES
Bienvenue à
Christelle. Dans la
classe des CM1 et
CM2 d’Amandine
Hoffstetter et Gaëlle
Lacondemine,
Christelle Follet
d’Huilly­sur­Seille,
est la nouvelle
employée de vie
scolaire pour le RPI
d’Ormes et de La
Frette. Photo G. C. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
CUISEAUX / BEAUREPAIRE
Cahier
Local
21
ENBREF
CONDAL
Conseil municipal
Prochaine réunion le mardi
7 septembre à 20 h 30 salle
de réunion de la mairie.
Objets trouvés
Un parapluie à la salle des
fêtes. Un bracelet près du
stade.
LE MIROIR
Affouage
Les personnes dési rant
s’inscrire pour la première
fois pour une part d’affoua-
ge, ainsi que celles qui sou-
haitent se faire radier, sont
priées de s’adresser au se-
crétariat de mairie avant le
1er octobre.
SAGY
Recensement militaire
Les jeunes gens et jeunes
filles nés entre le 1er juillet
et l e 30 septembre 1994
peuvent se présenter en
mairie à partir du jour de
leurs 16 ans et dans les 2
mois suivants pour se faire
recenser. Apporter carte
d’identité et livret de famille
des parents.
FRONTENAUD
Lefoyer rural
préparesarentrée
Le foyer rural réuni en ce
tout début deseptembreamis
au point ses prochaines acti-
vités, après un bilan excellent
de la fête patronale. Diman-
che 26 septembre, la randon-
née pédestre est au program-
me. Elle avait réuni plus de
200 participants l'an passé.
Les tarifs sont toujours très
réduits : 4 euros pour la ran-
donnéeavecravitaillement et
12euros avec le repas enplus
(vers midi). Les circuits diffé-
rents seront communiqués
ultérieurement. Le foyer pré-
pare également son assem-
blée générale, à laquelle tous
les Frontenaliens sont invités.
Elle se tiendra le 8 octobre à
20 h 30 à la salle polyvalente.
Quelques remaniements au
sein du bureau sont prévus,
dont Éric et Corinne De Vec-
chi, respectivement président
et secrétaire, qui ne souhai-
tent pas conserver cette dou-
ble fonction. D'autres mem-
bres, encore, émettent le
souhait d'être remplacés au
bureau. L'invitation est donc
lancée à toutes les bonnes vo-
lontés.
P. F. (CLP)
La réunion de rentrée a eu lieu à la bibliothèque. Photo P. F. (CLP)
U
n long dossier, lourd
et très coûteux», c'est
ainsi que le maire,
Daniel Bertin, a qualifié ces
travaux d'envergure initiés
par la municipalité précéden-
te. Les travauxont eneffet dé-
buté en septembre 2007 par
la réfection totale du premier
étage du bâtiment. Ils se sont
achevés au début du 3
e
tri-
mestre scolaire, les cours
ayant alors lieudans les salles
du rez-de-chaussée et dans le
préau. Ce sont ensuite ces
derniers qui ont été restructu-
rés, les quelque 120 élèves et
leurs six enseignants démé-
nageant doncdenouveau. La
réception des travaux a eu
lieu en février 2009, avec
quelques mois de retard. La
chaufferie bois à base de pla-
quettes, devant remplacer
celle au gaz, a été réalisée en-
trefin2008et mai 2009, géné-
rant pas mal de soucis quant
à son fonctionnement. Le
coût total de l'opération s'élè-
ve à 2 072 432 € HT, dont
1 082 047 € pour l'école et
990 385 € pour la chaufferie
bois, avec 31%d'aide globale
pour l'ensemble, de l'État, de
laRégion, duDépartement et
un empr unt communal
de1 200 000 €. « Mais, ajou-
tait le maire, comment ne pas
avoir uncoupdecœur quand
on voit le résultat ? » L'école
est dotée de différents espa-
ces spécifiques, salle informa-
tique, bibliothèque, audito-
rium, garderie périscolaire…
les salles de classes et les halls
sont colorés, un ascenseur a
été installé pour une mobilité
assurée à tous. La restructu-
ration de ce bâtiment, créé
par Louis Morey en 1954, a
fait l'admiration des quelque
60 personnes guidées dans
leur visite par le directeur Fa-
bien Vulliez.
PASCALEFOURNIER(CLP)
CUISEAUX. L’école primaire a été inaugurée vendredi.
L'écoleenfininaugurée
La rénovation du bâtiment
de l 'écol e pri mai re s'est
avérée être un long feuille­
ton, dont la fin heureuse a
été signée vendredi, lors de
l'inauguration de ce magni­
fique outil de travail.
Avec deux jeunes enfants, l'inauguration symbolique de l'école par les élus et le sous­préfet.
Photo P. F. (CLP)
SAGY
L’Automne revient. Jeudi, une
cinquantaine de membres, dont
quelques nouveaux ont pris part
à la première réunion de la saison
pour le club L'Automne. Jeux de
société dans une salle et loto
dans l'autre, ont été les points
forts de cette reprise. Le club se
retrouve tous les 15 jours. Il
organise un concours interne de
pétanque le 18 septembre et son
grand loto le dimanche
26 septembre. PhotoD. B. (CLP)
Le bureau du club Joyeuse
retraite s'est retrouvé vendre-
di après-midi salledelamairie
sous la présidence de Serge
Janoyer, assisté par Michelle
et Roger Gand respective-
ment secrétaire et trésorier.
La place de vice-président
étant vacante, Jacqueline Mi-
chaudaétééluepour occuper
cette fonction. À l'ordre du
jour, la préparation de la ren-
trée fixée mercredi 8 septem-
bre à l'occasion d'un repas
d'accueil. L'on en profitera
pourfêterlesanniversairesdu
mois de septembre ; Le club,
qui compte 55 adhérents, a
fort bienréussi sa sortie d'une
journéele6juillet àNantua. Il
se réunit le deuxième et le
quatrième mercredi du mois.
DANIELBESSONNAT(CLP)
SAILLENARD
LaJoyeuseretraitepréparesarentrée
Les participants.Photo D. B. (CLP)
Cahier
Local
22
SAINT-GERMAIN/PIERRE-DE-BRESSE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
SAINT-GERMAIN-DU-BOIS
C’est reparti
pour lefoyer rural
Le foyer rural a tenu sonas-
semblée générale vendredi
soir, et devant l'affluence des
participants la réunion a été
déplacée de la salle de réu-
nions vers la salle des fêtes.
Les adhérents sont venus
nombreux, et le maire, Moni-
que Caillet, a tenu à partici-
per à l'assemblée générale
d'une des associations les
plus dynamiques de la com-
mune. L'assemblée générale
a approuvé le bilan financier
de la saison 2009-2010 qui
fait apparaître un déficit de
1 500 euros, heureusement
compensé par les bons résul-
tats des années précédentes.
Les responsables des diffé-
rentes activités ont fait le
compte rendu de l' année
écoulée, et ces différentes ac-
tivités reprennent presque
toute la semaine prochaine
aux jours et horaires habi-
tuels. La section théâtre est
entraindepréparer les repré-
sentations deLaBonnesœur
a du flair, pièce qui sera
jouée les 24, 25 et 26 septem-
bre à la salle des fêtes par des
adhérents du foyer rural.
PATRICELEBLOND(CLP)
Des adhérents souriants pour cette rentrée. Photo P. L. (CLP)
J
eudisoir, ilnes’agissaitpas
d’unerentréedes classes
maisbiendedépartsenre-
traitequi sesont fêtés di-
gnementàlasalled’animation
etderencontres.FrançoisMo-
reau, président duSicedBres-
seNord, ainvitél’ensembledu
personnel decesyndicatpour
honorer deuxemployés mo-
dèles qui ont fait valoir leur
droitàlaretraite, LéonMartin
et ChristianMichelin. F. Mo-
reauafaitleparallèleentreces
deuxemployés «Tous deux
sont nésont passéleurenfan-
ceàSerley, connusladurevie
agricole, vécudes moments
difficiles auniveaudeleurs
carrières professionnelles,
maisdeuxhommesgénéreux,
qui ont lerespect des autres,
qui ont suéduquer leurs en-
fants sur ce même moule et
surtout, lorsqueleSicedleura
donnél’opportunitéderetrou-
ver unemploi ,ont vitecom-
priscettenotiondeservicepu-
blic avec pragmatisme et
volontédebienfaire. »Lepré-
sident aégalement remercié
leurs épouses Joëlleet Geor-
gettepour leur compréhen-
sionfaceàdeshorairesdiffici-
les. Enfindediscours, Alain
Gillet et RenéBert, vice-prési-
dents, ont remislescadeauxà
cesdeuxretraitésqui mainte-
nant pourront s’adonner à
leursdifférentespassions.
DIDIERPOIROT(CLP)
SERLEY
Deux retraites au Siced
Ce sont deux enfants du
pays de Serley, Léon Martin
et Christian Michelin, qui
ont fêté leur départ en re­
traite après avoir travaillé au
sein du Siced.
Les retraités et leurs épouses ont été bien gâtés. Photo D. P. (CLP)
ENBREF
SAINT-GERMAIN-DU-BOIS
Paroisse Sainte Trinité
Réunion de parents : demain pour les parents 6
e
à 20 heu-
res à Saint-Germain-du-Bois et Saint-Martin-en-Bresse ;
mercredi 8 septembre pour les parents CE2 à 20 heures à
Mervans ; jeudi 9 septembre pour les parents CM1/CM2
à 20 heures à Mervans.
SENS-SUR-SEILLE
Conseil municipal
Prochaine réunion le lundi 6 septembre à 20 h 30 en, mai-
rie. Ordre du jour : carte communale, columbarium,
compte rendu des différentes réunions, questions diver-
ses.
AUTHUMES
Insolite. Le traditionnel
et ancien manège du
comité des fêtes a ravi
non seulement les petits
lors de la fête patronale
de fin août mais
également quelques
seniors certainement
nostalgiques de leur
enfance, même si parfois
les vagues du manège ne
sont guère appréciées !
Photo D. P. (CLP)
MERVANS
MIAM. Vendredi soir, Yves
Lebrun, président de
l’association MIAM, a
remercié tous les
bénévoles, sponsors, et
associations locales et la
municipalité qui ont
participé à la 15
e
édition du
festival Europop’corn
Cette année, 65 artistes ont
été accueillis et l’affluence
restera dans les annales.
D’autre part, MIAM reçoit,
le 29 octobre, le spectacle
« Barcella » (chanson
française) dans le cadre du
festival Artistes en
campagne.
PhotoD. P. (CLP)
SERLEY
Reprise d’activités pour Multijeux. L’association
reprend le cours normal de ses réunions, mercredi
8 septembre, à partir de 19 heures, avec des portes
ouvertes. Les réunions se déroulent tous les 15 jours le
mercredi à partir de 20 heures Photo D. P. (CLP)
Cahier
Local
24 DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DE LA ROUTINE !
Ron Klinger, champion pro-
fessionnel de classe mon-
diale, raconte cette donne.
Très discipliné, Sud annonce
sa couleur majeure 4
e
sans
complexe, Ron Klinger en
Nord n’hésite pas et de-
mande la manche tout heu-
reux avec son beau jeu de
trouver un fit 4/4
Entame : roi de pique, ce
qui est normal avec cette
belle suite. Est à la vue du
mort se réjouit de sa décision
et pense marquer une bonne
note dans sa colonne, mais il
y a loin quelquefois entre ses
désirs et la réalité. Sud prend
les choses en main et joue As
de pique suivi de la dame de
carreau, roi de carreau pris
de l’as. 8 de pique coupé et 2
de trèfle pour le roi de Sud et
le 9 de pique coupé par
Nord. As de trèfle et trèfle
coupé par Sud , 3 de carreau
pour le valet et trèfle coupé
du 6 en main. Sud est à la
tête de 9 levées. Il joue main-
tanant carreau qu’Est doit
couper n’ayant plus que de
l’atout et apporter la dixième
levée qui est le roi de cœur.
Pour l’anecdote, Sud est une
dame australienne de 96 ans
ce qui démontre que l’on est
jamais trop vieux pour bien
jouer au bridge. Il est difficile
pour Ouest d’entamer son 3
de cœur singleton qui,
comme vous l’avez certaine-
ment remarqué, faisait chuter
le contrat.
JMM
Chât enoy-l e-Royal ,
commune limitro-
phe de Chalon-
sur-Saône, de
Sai nt-Rémy
et de
Champfor-
g e u i l ,
s’étend sur
pl us de
1225 hecta-
res. Forte au-
j ourd’ hui de
plus de 6100 ha-
bitants et ayant con-
nu un grand développe-
ment à partir des années 50,
elle englobe aussi des vestiges
très anciens comme la chapelle
de Cruzille ou le lavoir de la rue
du bourg, un bassin rectangu-
laire à ciel ouvert constuit en
pierres de taille.
A l’occasion de son 25
e
anni-
versaire, le Cercle philatélique
de Châtenoy- le-Royal, présidé
par Jean-François Mercier, orga-
nise samedi 11 septembre de
9 à 18 heures, une exposition, à
la salle des fêtes. Les visiteurs
pourront y découvrir diverses
collections. L’une d’entre elles
évoquera notamment les noms
des rues de Châtenoy illustrées
par les timbres de France et une
autre présentera un ensemble
de timbres « en ligne » person
nalisés, de la série « Mon timbre
à moi » lancée par la Poste de-
puis quelques années.
L’exposition accueillera aussi un
bureau temporaire de 9 à 12
heures. Le courrier qui lui sera
remis sera oblitéré par un cachet
spécial montrant le vieux lavoir.
Pendant toute la journée, les
amateurs pourront acquérir un
« prêt à poster » spécial (1 €) et
un timbre personnalisé montrant
également le lavoir par carnet de
10 (12€).
Pour commander ces docu-
ments philatéliques, il est pos-
sible de se renseigner auprès
d’ André Ri sch au
03.85.87.74.76.
GILLES THEVENON
PHILATÉLIE BRIDGE
ECHECS
CLASSEMENT DE RENTRÉE
Le classement international du
premier septembre 2010 vient de
paraître (www.fide.com), la France
conserve son 3ème rang mondial
derrière la Russie (1ère) et l'Ukraine
(2ème). Cette position est obtenue
par le classement moyen (2653) de
ses dix meilleurs joueurs.
Statu quo pour la France avec
toutefois un changement notable
dans sa hiérarchie. Le fautif n'est
autre que le champion de France
2010 Laurent Fressinet qui devient
le 3ème joueur français à dépasser
la barre de 2700 points Elo. Avec un
bonus de 21 points, Laurent passe
Étienne Bacrot et devient le numéro
2 français, Maxime Vachier-Lagrave
poursuit son leadership.
La France compte désormais 3
joueurs dans le Top 30 mondial :
Maxime occupe la 25ème place
avec 2721, Laurent Fressinet la
27ème avec 2718 et Étienne Bacrot
la 28ème avec 2716.
Le chalonnais François Fargère
est 28ème français avec 2507.
ÉCHECS AU LAC DE VOUGLANS
Le 3ème tournoi d’échecs de
l’été Ledonien, a débuté le lundi 23
août à la base de Bellecin (Orgelet),
au bord du lac de Vouglans, pour se
terminer le dimanche 29 août.
Venant en majorité de Franche-
Comté mais aussi de Rhône Alpes,
et de Bourgogne, les joueurs ont
bénéficié de très bonnes conditions
de jeu, dans une vaste salle mise à
disposition par la base, et cerise sur
l’échiquier, ils jouissaient d’une
superbe vue sur le Lac de Vouglans,
comme je l’ai constaté lors de la
remise des prix (voir la vidéo sur
http://echiquier.ledonien.free.fr).
Un environnement on ne peut
plus adéquat pour le participant
chalonnais Norbert Loctin, co-
auteur de la plus longue partie de ce
tournoi : 4 heures 32 minutes.
À l'issue d'un tournoi fort bien
géré, le sociétaire du club «Chalon-
Sur-Saône-Échecs» remporte le
tournoi avec brio. Norbert réalise un
joli parcours, invaincu avec ses six
gains et une partie nulle.
L’ESPACE DU SOLUTIONNISTE
Poursuivons le chapitre des clés
dites «sacrifice» avec le diagramme
ci-dessous où le thème est multiple.
Comment, avec votre dame,
posez-vous une question insoluble
aux quatre pions noirs !
Problème n° 49
T. R. BROWN
New York Albion, 1860.
XABCDEFGHY
8-s N-+R+-+(
7+-+-+n+-'
6-m K-m k-+-+&
5+-+pz pp+-%
4-+p+-+-+$
3+-+-+-+-#
2-+-+-tR-+"
1+-+-+-+Q!
xabcdefghy
Mat en 2 coups.
N°48 (W. A. Shinkman).
Clé: 1.Dd4 ! (se moquant du pion !)
1...Rb7 2.Tf7+ et 3.Da1,Dh8,Tc7#.
1...Rd7 2.Dg4+ et 3.Dc8 ou 3.Tf8#.
1...cxd4 2.Tf7 Rc5 (d3) 3.Tc7 mat.
LE COIN DU SCOLAIRE
XABCDEFGHY
8rs n-w q-+-+(
7z pp+-+-z p-'
6-+-z p-mkL+&
5+-v lP+-z p-%
4-+Pz pQ+-+$
3+-+-+-zPl#
2Pz P-+-+-z P"
1t R-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 97. Mat en 2 coups.
XABCDEFGHY
8l+-+-+rs N(
7+-v L-+-+-'
6-+-z p-+-z p&
5+p+-+-+-%
4-s n-+N+Pm k$
3+-+-+-+p#
2-+-+L+-z p"
1+-+-+-+K!
xabcdefghy
N° 98. Mat en 2 coups.
N°95. Clé : 1.Tg5 ! fxg5 2.hxg5 mat.
1...ad lib 2.Th5 mat.
N°96. Clé : 1.Tb5+ ! (attraction !)
1...Rxb5 2.Td5 mat.
jacky.fargere@orange.fr
NORBERT LOCTINBRILLANT VAINQUEUR AU LACDE VOUGLANS
EXPOSITION A CHÂTENOY-LE-ROYAL
N
S
O E
R D V 8 7 5
3
10 8 5
10 6 3
NORD
1 carreau
4 cœurs
EST
passe
contre
SUD
1 cœur
fin
OUEST
2 piques*
4 3 2
AD 10 7
R 4
D 9 8 5
A
R V 9 8
D V 9 2
AV 4 2
10 9 8
6 5 4 2
A7 6 3
R 7
Donneur : Nord
Vulnérable : personne
2 piques* : intervention faible
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
25
N° TIRAGE TOP REF Pts Sous-top, Signification
1. AACCSB?
2. QEEMONL CACAB(E)S H 2 80 (Verbe cacaber) Cri de la perdrix
3. EELMN+AI COQ 2H 28
4. UUAESNF LAMINÉES 8A 80 (ENLIÂMES, 8A, 80)
5. AUDSPRT FAUNULES A 3 62 Faune de petis animaux
6. EERGTTD DISPARUT D 7 72 (PATARDS, 5E, 40)
7. D+ENIOHY GUETTER 13C 20 (DÉGRÉA, 3C, 18)
8. DIO+BOSE HYÈNE H11 81 (DÉNOYA, 3C, 52)
9. BO+OULNJ OSIDE K 1 25 Glucide composé
10. BLOO+AKI JEUN 7G 36 (JEU, G 7, 35)
11. AILO+VMX KOB G 3 53 (KOLA, J10, 42)
12. LOV+AATZ MAXI J12 43 (MAX, J12, 42)
13. LV+EETTF AZOTA K 7 39 (MAZÂT, 12J, 30)
14. FL+LUISE IVETTE 15J 30 (FÊTE, L 3, 27)
15. IIVSHGP FUSILLÉE O 8 86 (MILLES, 12J, 31)
16. GHIPV+RE AZOTAIS K 7 29 (MIPS, 12J, 29)
17. HPR+AEOU OGIVE 1K 33 (PRIVÉ, N 6, 32)
18. AOP+?IEN HEUR L 9 31 (POCHADE, 4F, 30)
19. RMNOILR PIANO(T)E M 3 77 (ANtIOPE, M 3, 77)
20. ILNR+LEE MOR F 2 25 Humus très acide
21. ELLN+DRW ITÈRES 10J 19
DÉBALLERA 5E 29 (DAW, 11C, 26)
TOTAL : 978
Partie jouée à Saint-Léger-sur-Dheune (27 août)
SCRABBLE
©
SCRABBLE : UN VOCABULAIRE COMPLIQUÉ ?
Une critique cent fois entendue concer-
nant le jeu de Scrabble est celle qui
consiste à dire que ce jeu n’est fait que
pour les personnes qui possèdent un
haut niveau de vocabulaire. Souvent
cette critique émane de personnes qui,
sollicitées pour jouer, se cachent der-
rière cette excuse par crainte de mon-
trer leurs lacunes. On entend dire sou-
vent : « Oh, vous, les scrabbleurs, vous
n’utilisez pas des mots qui sont dans le
dictionnaire ! » Eh bien si, au risque
d’en décevoir quelques-uns, les mots
utilisés au Scrabble existent bel et bien
dans un dictionnaire. Certes ce diction-
naire, qui constitue notre référence,
(Officiel du Scrabble paru chez La-
rousse - ODS) utilise quelques mots de
la communauté francophone : Suisse,
Belgique, Canada, etc. La raison en est
qu’il existe un championnat du monde
francophone et qu’il serait malvenu de
n’utiliser que des mots franco-français.
En fait, ces mots ne constituent qu’un
très faible pourcentage du lexique de
l’ODS. Par ailleurs, s’il est vrai que nous
utilisons beaucoup d’anglicismes, ceci
ne constitue pas une nouveauté, on se
souvient du «franglais» fustigé par le lin-
guiste Etiemble en 1964. Tout le monde
vous comprend cependant quand vous
utilisez les mots : camping, planning, in-
terview... Cette courte rubrique n’est
du reste pas le lieu d’un débat sur la
sauvegarde de la langue de Molière.
Des mots deviennent désuets, d’autres
apparaissent forgés par les nouvelles
habitudes de langage, régionalismes,
néologismes, mots absorbés ou défor-
més à partir des langues étrangères.
Tous ces apports, loin de dissoudre ou
d’appauvrir la langue, l’enrichissent, en
dépit de l’avis d’irréductibles conserva-
teurs. Les langues existent comme des
entités vivantes, elles sont toujours en
évolution.
Cela étant, je reprends mon refrain ha-
bituel sur la valeur relative du vocabu-
laire compliqué ou rare pour devenir un
bon joueur. Certes, le vocabulaire est
important, mais on oublie trop souvent
qu’en jouant avec les mots que l’on
connaît déjà, il est possible d’atteindre
des pourcentages très honorables
voire élevés. Au Scrabble, la technique
est très différente de celle utilisée dans
le jeu télévisé « Des chiffres et des let-
tres ». Dans un cas, il s’agit de cons-
truire des mots les plus longs possible,
dans l’autre (celui du Scrabble) il s’agit
surtout de bien maîtriser la grille de jeu.
Le joueur débutant doit monter ce ré-
flexe qui consiste à chercher la place
valorisante (mot compte double ou tri-
ple, pivot, etc). D’où l’importance, tout
au long de la partie de préparer sa grille
(par exemple à l’aide de pastilles colo-
rées). Une expérience intéressante
consiste à rejouer une partie en con-
naissant pour chaque coup la place de
la meilleure solution. Je suis prêt à pa-
rier que vous augmenterez votre pour-
centage de plus de 20 % si vous êtes
débutant et de plus de 5 à 10 % si vous
êtes déjà un joueur aguerri. De la
même façon, à l’aide de l’ordinateur et
du logiciel Duplitop, rejouez une partie
en n’acceptant que les mots que vous
connaissez et qui se rapprochent le
plus du top : vous serez surpris du
score que vous auriez pu réaliser.
£CONTACT :
ydumont@aol.com
et www.ffsc.fr
Par Yves Dumont, président du Scrabclub de Bourgogne
Cahier
Local
26
DÉTENTE
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
Chapitre V
B
l anche, occupée à
ranger son sac dans
le filet puis à épousseter la
vieille banquette de cuir,
jette un coup d’œil em-
barrassé à Émilie, qui ne
semble pas avoir enten-
du.
– Non, répond-elle à
voix presque basse. Nous
avons simplement des
achats à faire. Une robe,
du tissu peut-être…
Le train démarre ; elle
s’assied vite, ébranlée par
la secousse.
– Et vous ?
– Mais, la même chose
que vous, ma chère. Ma-
dame Lagarde a bien vou-
l u m’ accompagner. Je
n’aime pas voyager seule
et je ne peux pas compter
sur mon mari.
– Il est trop occupé, na-
turellement.
– Oui…
La réponse de madame
Dumesnil s’accentue de
scepticisme. Madame La-
garde, qui ne comprend
pas, insiste :
– Il est vrai qu’il a trop
de travail pour pouvoir se
promener.
– On trouve toujours le
temps, si l’on veut ! dé-
crète madame Dumesnil
de sa voix tranchante.
– Vous pensez qu’il y
met de la mauvaise foi ?
– Je ne pense pas, je suis
sûre.
Madame Dumesnil est
de ces femmes sans équi-
voque, qui parlent fran-
chement sans craindre les
jugements. Elle estime
qu’elle a assez enduré
pour avoir gagné le droit
d’être directe. Les précau-
tions, les finasseries ne
l’intéressent plus ; depuis
la mort de son fils Jules,
sur le front du Nord, elle
a pris en horreur tout ce
qui s’apparente, de près
ou de loin, au mensonge
ou à la feinte.
– Il ne veut pas venir, un
point c’est tout. Il est con-
vaincu qu’il n’a pas à faire
cet effort. Que sa place
n’est pas ici.
– Pas avec vous ?
(A suivre)
N
o
127 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
2/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Siège social : 9, rue des Tonneliers - BP 30134
71104 Chalon-sur-Saône Cedex - Tél. 03.85.90.68.00
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
S.A. au capital de 19 963 466,40 €
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 87009
ISSN : 1620-8943
Dépôt légal : A parution
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . Tél. 03.85.90.68.33 ou 60 ou 54
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.11
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.85.90.68.41
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
CHALON - 11, rue du G
al
- Leclerc
MÂCON - 11-13, rue P. - Laguiche
2
3
2
2
0
4
8
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
27
SUDOKU
N° 1
4 9
5
1 6 5
8 7 2 6
5 8 1
1
2 4 1 5 8
3 9
3 2 6
N° 3
5 4 2
1 9 8
5 6 8
9 4 2 1
2 7 5 6
1 4 8
7 6 2 1 5
2 4
N° 2
Solutions des jeux
P S O B
B R I C A B R A C
E S O N E T A
A J O U T E S R
U T E T O I
A G R I P P E R
E S O U R D E
T R A M S U S
T E E S R S
P O T R E V E E
M I L R I N
P I
S
R
E
E
F
G
E
R
A
E
L
C
E
N ° 1
5 8 6 4 9 7 1 3 2
4 1 9 3 2 8 5 6 7
2 3 7 1 5 6 4 8 9
9 7 4 6 8 3 2 5 1
3 2 8 7 1 5 9 4 6
1 6 5 2 4 9 3 7 8
8 9 1 5 7 4 6 2 3
7 4 3 9 6 2 8 1 5
6 5 2 8 3 1 7 9 4
N ° 2
3 4 8 5 6 7 1 2 9
2 7 5 1 9 3 4 8 6
1 6 9 2 4 8 3 5 7
8 1 7 4 2 6 9 3 5
5 9 2 3 8 1 7 6 4
4 3 6 7 5 9 2 1 8
6 2 4 9 1 5 8 7 3
7 8 1 6 3 4 5 9 2
9 5 3 8 7 2 6 4 1
N ° 3
L O C O M O T I V E
A C I D U L E O C
C A N E E R R E R
E R E S I R U E
R I M E F E R T
A N A C H O R E T E
T A A I R N O M
I P R E M I E R E
O B I T E S O N
N A S E S O I N T
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Tête de convoi. – B –
Légèrement piquant au goût.
Vieil accord. – C – Elle va, se
dandinant. Aller comme une âme
en peine. – D – Longue série
d’années. Distinction de lord.
Union d’Etats. – E – Succession
harmonieuse de sons. Il est
rouge quand il est battu. – F –
Religieux retiré du monde. – G –
Possessif. Il est pris ou sifflé.
Héritage de famille. – H –
Représentation qui suit la géné-
rale. – I – Messe anniversaire
célébrée en mémoire d’un
défunt. Lettres du docteur. Un
illustre inconnu. – J – En très
mauvais état. Consacré à l’égli-
se.
Verticalement
– 1 – Mise en lambeaux. – 2 – Instrument à vent de forme ovoïde. Une mission pour
jeannette. – 3 – Son plateau est plein d’étoiles. Plus mauvais. – 4 – Ronsard en
écrivit plus d’une. Provoque une séparation. – 5 – Ancien caractère. Elle bat le
pavé. – 6 – De consistance huileuse. – 7 – Engraisser un pied en pleine croissance.
L’égal des Grecs. – 8 – Courroie de direction. – 9 – Souhait rempli d’espoir.
Ensemble de fils torsadés d’un câble d’acier. – 10 – Ajustement des tarifs par la
suppression des prix les plus élevés.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
MAL JAUGER
MARCHÉ
AUX PUCES
GROUPE
ORGANISÉ
CELA EST ÉGAL
FLEUVE AU
LONG COURS
PLACER
DEVANT
CHARGE
SUR LE DOS
C’EST
SUBSISTER
POUDRE
DE RIZ
ROI
DE LÉGENDE
REMETS ÇA
EMPOIGNER
ON LES
MET SUR
DES RAILS
VEINE
POPULAIRE
CÉRÉALE
NOURRICIÈRE
AU-DELÀ
DU MAL
C’EST TOUT
RÉFLÉCHI
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
DANS
L’ALPHABET
GREC
DÉBAUCHE
AUSSI
TÉZIGUE
FORME
DE POUVOIR
CRÉE
LA SURPRISE
PROVISION
DE ROUTE
ÉTOFFE
DE LAINE
QUELQUE PEU
VOILÉE
APPÂTÉ
ONT
UN CÔTÉ
TRADITIONNEL
SONT
EN RESTE
EXPULSA
SE PLANTENT
POUR JOUER
NON COMPRIS
IDÉALE
PETIT
CHEMIN
GONDOLÉ
QUEUE
DE TECKEL
PARLER
ÉTRANGER
TOTALEMENT
DÉVOUÉE
c
c
d
c
c
d
d
d
d
c
c
c
d
c
d
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : N’abandonnez pas à
mi-chemin. C’est maintenant qu’il
faut persévérer car des satisfactions en
vue. AMOUR : Vos sentiments sont stables
et partagés. Vous vivez une relation privilé-
giée et très sereine. SANTE : Quelques
ennuis dentaires.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Votre emploi du temps
vous oblige à bien sérier les prio-
rités pour aller de l’avant. Gardez le cap !
AMOUR : Période faste et sereine. Vous
êtes sur un nuage et votre moral est au
beau fixe. SANTE : Buvez beaucoup
d’eau.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Recherchez le dialo-
gue. Ainsi vous en saurez davan-
tage sur votre entourage et sur la mesure
réelle de vos possibilités. AMOUR : Rup-
ture, réconciliation, remise en question,
c’est selon. La roue tourne et il va falloir
vous reprendre en main. SANTE : Bonne
résistance.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Calmez le jeu si vous
ne voulez pas vous mettre tout le
monde à dos. Pour certains, le climat est
vraiment électrique. AMOUR : Vous êtes
célibataire ? Une rencontre sur votre lieu de
travail est en vue… A goûter sans chercher
à vous projeter dans l’avenir. SANTE : Bon-
ne forme.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Votre amour-propre
est mal placé. Faites quelques
concessions car vous avez beaucoup à ap-
prendre d’autrui. AMOUR : Recherchez le
dialogue. Provoquez aussi l’inattendu et la
nouveauté, c’est le piment de toute relation.
SANTE : Tension à faire contrôler.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Ne vous exposez pas
aux critiques. Pour cela, mettez
tous les atouts de votre côté et réalisez un
travail impeccable. AMOUR : Des hauts et
des bas. C’est pour tout le monde pareil,
vous n’êtes pas un cas isolé. SANTE : Lé-
gère fatigue.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Cette journée parle
d’ouverture mais aussi d’échan-
ges prometteurs, de suggestions et de pro-
positions à retenir. AMOUR : Vos senti-
ments sont au beau fixe. Tout semble vous
inspirer le bonheur simple et la joie de vivre.
SANTE : Pas trop d’efforts.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Le rythme s’accélère !
Le Soleil vous galvanise et Vénus
vous offre un charme conquérant. AMOUR :
Votre enthousiasme communicatif suffit
pour attirer foule autour de vous. Le cercle
de vos amis vous apporte bien des joies.
SANTE : Dormez davantage.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Vous entrez dans une
bonne période. Avec ordre et mé-
thode, vous parviendrez à atteindre vos
objectifs. AMOUR : La méfiance s’installe.
Cela ne va guère éclaircir votre ciel, ni votre
climat relationnel. SANTE : Faites un peu
plus de sport.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : Evitez tout malentendu
en organisant, si nécessaire, une
réunion avec vos proches. La franchise
jouera de façon favorable. AMOUR : Solo,
vous êtes sûr de vous et particulièrement
séduisant. Une belle rencontre pourrait en-
flammer votre cœur solitaire. SANTE : In-
dispositions digestives.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Mars vous insuffle une
superbe énergie. Vous avez les
bons atouts pour avancer selon vos désirs
et atteindre vos objectifs. AMOUR : En duo,
entrain, passion et complicité sont au menu
du jour. Vous en faites une sacrée paire.
SANTE : N’en faites pas trop !
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Votre vie profession-
nelle est mise en relief et les pla-
nètes semblent vouloir vous donner un
coup de pouce. AMOUR : Des malenten-
dus à dissiper. Le dialogue s’impose, avec
quelques petites concessions d’usage.
SANTE : Mangez à heures régulières.
Cahier
Local
28 MÉTÉO
LE JOURNALDE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 5
septembre 2010
2
3
3
5
3
8
6
GARAGE GUY GASQUET - 2, GRANDE RUE - 71530 SASSENAY
03.85.91.75.55
Le garage Gasquet et toute son équipe
seront heureux de vous présenter
les nouveautés de la gamme citroën
lors de ses
portes ouvertes
Vendredi 10 septembre
de 14 h à 19 h
samedi 11 septembre
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Venez vivre une expérience inédite et partager ce moment
de plaisir et de passion en notre compagnie
Une nouvelle icône du présent
Venez nom
breux découvrir
la nouvelle Citroën DS3
(
1
)

S
a
n
s

o
b
l
i
g
a
t
i
o
n

d

a
c
h
a
t
Les 400 premiers participeront à un jeu de grattage (1)
Venez nom
breux découvrir
la nouvelle Citroën DS3
À très bientôt, Guy Gasquet
1
1
1
0
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
9 22
9 22
9 22
10 22
10 23
11 23
24 11
10 22
10 22
11 23
11 23
12 24
11 24
11 24
12
11
24
24
12 26
11 23
11 23
11 23
12 24
12 24
12 24
7H03
20H12
2H57
18H21
7H05
20H10
4H19
18H51
9 23
1024
10 24
10 24
1125
11 25
12 26
11 26
1026
11 26
11 26
11 26
9 23
11 24
11 24
10 24
12 24
1022
13 23
14 28
14 31
15 31
1829
13 26
8 21
18 26
18 26
15 17
15 17
13 16
15 17
12 19
12 19
10 18
12 18
10 18
11 17
10 18
11 17
9 22
10 22
9 21
10 21
Mardi Vendredi Mercredi Jeudi
248
15
15
25
15
5 21
Très beau dimanche. Le temps restera très ensoleillé et très doux ce dimanche. Quelques voiles de cirrus
inoffensifs parcourront le ciel par moments, mais sans incidence. Le vent de nord-est sera faible. Il fera un peu
frais à l'aube, puis très doux cet après-midi, jusqu'à 23 ou 24 degrés environ à l'ombre. Le temps deviendra plus
lourd lundi, avec quelques orages probables en soirée. STÉPHANE NEDELJKOVITCH, METEONEWS
DIMANCHE 5 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Sainte-Raïssa
DICTON DU JOUR
“En septembre, il fait bon être tout le jour dans
la campagne.”

D’AUTRES 5 SEPTEMBRE
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.37
Gray 0.60
Auxonne 0.24
Doubs Besançon 2.25
Verdun 1.06
Chalon 1.86
Mâcon 1.64
Morte à Alexandrie vers 300, à l'âge de 20 ans, la tête
tranchée.
1972 prise d'otages des athlètes israéliens aux Jeux
olympiques de Munich.
1997 décès de Mère Teresa, fondatrice à Calcutta
(1950) des Missionnaires de la charité.
1998 décès du cinéaste japonais Akira Kurosawa.
Conance: 10/10
11 24
Conance: 8/10
Conf. 9/10 Conf.6/10 Conf. 8/10 Conf. 7/10 Le temps tournera plus
franchement à la pluie
voire aux orages mardi.
Le reste de la semaine
sera encore sous
l'emprise des averses et
d'une certaine fraîcheur.
Les conditions s'amélio-
reront sans doute à
l'approche du week-end !

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->