Vous êtes sur la page 1sur 20

Vendredi 25 décembre 2015 ­ 72e année ­ No 22065 ­ 2,20 € ­ France métropolitaine ­ www.lemonde.

fr ― Fondateur : Hubert Beuve­Méry ­ Directeur : Jérôme Fenoglio

Déchéance : Chagall et le triomphe


de la musique
la droite piégée,
la gauche divisée,
le FN satisfait
▶ La gauche a découvert avec stupeur, au sortir,
mercredi, du conseil des ministres, le maintien
de la déchéance de nationalité dans le projet
de révision constitutionnelle
▶ Marc Chagall,
▶ Martine Aubry, Anne Hidalgo, les Verts et le Front
l’auteur du plafond
de gauche ont fait part de leur vive opposition. de l’Opéra, avait
Jean­Marie Le Guen estime, lui, que la réforme une passion
« ne heurte en rien nos valeurs » pour la musique
▶ Deux superbes
▶ Pour Jean­Christophe Cambadélis, le patron du PS,
expositions, à Paris
« le président a choisi de respecter ses paroles » et à Roubaix, lui sont
consacrées jusqu’à
▶ La droite, faute de pouvoir s’opposer à une mesure
fin janvier
qu’elle réclamait, concentre ses critiques sur
Christiane Taubira et les fractures du gouvernement → LIR E PAGE 1 6
→ LIR E PAGES 7 - 8

LIVRES NOËL
LE FLORILÈGE PROTECTION
DE FIN D’ANNÉE LA DOUBLE RENFORCÉE DANS
ET LE REGARD FAUTE LES ÉGLISES
D’ALICE DE FRANÇOIS À LA DEMANDE
MCDERMOTT HOLLANDE DE L’INTÉRIEUR Projet de costume
pour L’Oiseau de feu, 1945.
→ LIR E PAGES 1 4 - 1 5 → LI R E P A G E 20 → LIR E PAGE 9 ADAGP, PARIS, 2015 - CHAGALL®

NE VA PAS
ENTRETIEN
« LE PKK C ofondateur du Parti des travailleurs du Kurdis­
tan (PKK), dont il est aujourd’hui l’un des prin­
cipaux chefs, Cemil Bayik a accepté de rencon­
trer Le Monde dans le massif montagneux isolé du
Qandil, à la frontière irako­iranienne, qui abrite le
sants du mouvement kurde, attribués par le PKK à
l’Etat turc, et dans les villes kurdes de Turquie, où le
mouvement a déclaré unilatéralement l’autonomie.
Les violences, qui ont gagné en intensité cet automne,
s’inscrivent dans le contexte d’un conflit régional,
SE RENDRE » quartier général du mouvement armé kurde. Créé en
Turquie en 1978, le PKK se livre à une guérilla contre
dont le PKK est un acteur central. Combattant Ankara,
le mouvement kurde est aussi en première ligne face
l’Etat turc depuis 1984, revendiquant la défense des à l’organisation Etat islamique (EI), par l’intermédiaire
propos recueillis par intérêts de la minorité kurde. Après un court cessez­ de ses alliés syriens, qui bénéficient du soutien de la
allan kaval (à erbil, irak) le­feu lancé en 2013, les hostilités ont repris cet été, à la coalition internationale contre l’EI.
suite d’une vague d’attentats, frappant les sympathi­ → LIR E L A S U IT E PAGE 2

LE REGARD DE PLANTU Les Beatles


désormais
disponibles
en streaming
MUSIQUE

Le catalogue des Beatles est enfin


arrivé, mercredi 23 décembre,
à minuit, sur les plates­formes
d’écoute de musique en ligne :
Universal Music, leur distribu­
teur, a signé avec les neuf plus
grandes plates­formes de strea­
ming, qui ont désormais accès
aux treize albums studio remas­
térisés et à quatre compilations.
Les Beatles étaient le dernier
grand groupe à être absent du
streaming, même si 1,1 million
de fans suivaient tout de même
leur page officielle sur Spotify. p
→ LIR E PAGE 1 0
Algérie 180 DA, Allemagne 2,50 €, Andorre 2,40 €, Autriche 2,80 €, Belgique 2,20 €, Cameroun 1 900 F CFA, Canada 4,50 $, Côte d'Ivoire 1 900 F CFA, Danemark 30 KRD, Espagne 2,50 €, Finlande 4 €, Gabon 1 900 F CFA, Grande-Bretagne 1,90 £, Grèce 2,80 €, Guadeloupe-Martinique 2,40 €, Guyane 2,80 €, Hongrie 950 HUF,
Irlande 2,50 €, Italie 2,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,20 €, Malte 2,50 €, Maroc 13 DH, Pays-Bas 2,50 €, Portugal cont. 2,50 €, La Réunion 2,40 €, Sénégal 1 900 F CFA, Slovénie 2,50 €, Saint-Martin 2,80 €, Suisse 3,50 CHF, TOM Avion 450 XPF, Tunisie 2,50 DT, Turquie 10,50 TL, Afrique CFA autres 1 900 F CFA
2 | international 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Cemil Bayik
en décembre 2014.
RAWSHT TWANA/METROGRAPHY
POUR « LE MONDE »

Cemil Bayik, un des dirigeants


du PKK revient sur les raisons de
l’escalade militaire en cours entre
le mouvement kurde et Ankara,
et souligne l’importance de
ses forces dans la lutte contre l’EI

suite de la première page

Depuis l’effondrement en août


du processus de paix entre le PKK
et l’Etat turc, plusieurs villes kurdes de
Turquie sont plongées dans la violence.
Tout espoir d’un retour aux négociations
est-il condamné ?
L’Etat turc n’est plus dans une logique de né­
gociation ou de solution, mais d’élimination
du mouvement kurde. Le premier accord qui
avait été conclu entre le mouvement kurde
et le gouvernement au palais de Dolmaba­
hçe, le 28 février, a été dénoncé par le prési-
dent, Recep Tayyip Erdogan. Le choix qu’il
nous propose est désormais le suivant : la
reddition ou l’éradication. Nous n’allons pas
nous rendre. Nous allons résister. Nous me-
nons à présent un combat existentiel que
nous continuerons à mener avec tous les
moyens et toutes les ressources en notre
possession. Nous prévoyons d’annoncer
prochainement la création d’un Front révo-
lutionnaire de résistance avec d’autres orga-
nisations venues de l’intérieur et de l’exté-
rieur de la Turquie, dont je ne peux pas en-
core révéler tous les noms, mais qui parta-
gent notre combat et lutteront avec nous
contre le régime de M. Erdogan.
Les régions kurdes de Turquie se sont
transformées en champs de bataille. Les vil-
les sont attaquées par des blindés, des forces
spéciales, des tireurs d’élite. L’Etat turc y dé-
truit des habitations, des monuments histo-
riques et tue ouvertement des civils. Ce qui

« Il n’y a aucune raison


s’est passé dans les villes de Syrie au cours
des dernières années se produit maintenant
de manière comparable en Turquie. Au nom
de la restauration de l’ordre public, l’Etat turc
s’apprête à commettre un massacre qu’il

qu’au PKK, nous mettions


veut doter d’une forme légale. Son objectif
est de vider les villes kurdes de leurs habi-
tants comme il l’a fait des campagnes dans
les années 1990 en détruisant des milliers de
villages. Aussi, nous nous réservons le droit

fin à la lutte armée »


d’envoyer des combattants supplémentaires
prochainement dans les villes kurdes de Tur-
quie, car notre devoir est de protéger notre
peuple. Recep Tayyip Erdogan est d’ailleurs
prêt à utiliser toutes les formes de pression
possibles afin que personne n’élève la voix
contre sa politique à l’égard des Kurdes. Afin
d’acheter le silence des pays européens, il
brandit l’arme des réfugiés en menaçant de en soit, c’est à nous que la décision appar- situées entre la frontière turque et Mossoul. obtenir le soutien de Moscou, dont les
les laisser passer vers l’Union européenne, tient. Nous sommes sur le terrain, nous Nous percevons cela comme une volonté de vues s’opposent à celles d’Ankara sur la
sachant que parmi eux se cachent des mem- voyons ce qui se passe d’un point de vue pra- diviser les Kurdes et de menacer le PKK en scène régionale ?
bres de l’organisation Etat islamique. tique. Il n’y a aucune raison que nous met- Irak. Par ailleurs, la politique turque suscite Nous devons avoir des relations tactiques
tions fin à la lutte armée dans l’état actuel des un rejet unanime des autres forces irakien- avec toutes les forces en présence au Proche-
Des canaux de communication avec choses. Au contraire, dans les mois qui vont nes et régionales ainsi que de la Russie. L’Etat Orient et conserver notre ligne sans choisir
Ankara existent-ils toujours ? venir, la guerre civile qui sévit en Turquie va turc décide d’envoyer des troupes en terri- un camp ou l’autre. La guerre froide est ter-
Tous les canaux de communication avec s’aggraver. Elle s’inscrit dans le contexte toire irakien sans l’aval de Bagdad, alors minée, nous pouvons avoir des convergen-
l’Etat turc sont fermés. Nous n’avons plus d’une guerre régionale où chacun poursuit même qu’il a abattu au nom de sa souverai- ces d’intérêts avec des puissances qui parais-
aucun contact. Nous avions voulu construire ses intérêts et dont personne dans la région neté territoriale un avion russe qui avait sur- sent s’opposer.
un pont entre les Kurdes et l’Etat au moyen ne pourra se tenir écarté. Les évolutions en volé sa frontière pendant quelques secondes.
de notre mouvement civil, le Parti démocra- Turquie, en Irak et en Syrie relèvent d’un seul Au nombre de ces relations tactiques, la
tique des peuples (HDP), qui a participé aux
dernières élections législatives et grâce à l’ac-
et même conflit. Le Proche-Orient va connaî-
tre une nouvelle ère à la suite de cette guerre.
« TOUS LES CANAUX Les relations privilégiées entre la Turquie
et le PDK de Massoud Barzani risquent-
coordination militaire des alliés kurdes
syriens du PKK avec la coalition dirigée
tion de notre président Abdullah Ocalan, qui Le Kurdistan se trouve au centre du Proche- DE COMMUNICATION elles de renforcer les tensions déjà par Washington leur a permis d’accroître
jouait un rôle dans les négociations depuis Orient, entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et existantes et de se traduire par des considérablement leur territoire dans le
sa détention sur l’île d’Imrali. Or, depuis le l’lran. C’est la raison pour laquelle nous con- AVEC L’ÉTAT TURC affrontements entre forces kurdes ? nord-est du pays en combattant l’Etat isla-
5 avril 2014, M. Ocalan est réduit au silence et sidérons que le cœur de la guerre régionale La Turquie aspire à utiliser le PDK contre mique. Est-ce que les relations des Etats-
n’a pas pu rencontrer les représentants de en cours est au Kurdistan et que cette guerre SONT FERMÉS. notre mouvement. C’est la raison pour la- Unis avec la Turquie au sein de l’OTAN
notre mouvement civil. Les résultats des ne cessera de s’y intensifier avant de débou- NOUS N’AVONS PLUS quelle Massoud Barzani a été reçu avec tous pourraient condamner cette coopération ?
élections du 7 juin [qui ont vu le mouvement cher sur une situation nouvelle. les égards à Ankara le 9 décembre, après Aucune action n’est possible contre l’Etat
kurde obtenir un score historique sur un pro- AUCUN CONTACT » avoir visité l’Arabie saoudite. J’espère qu’il ne islamique en Syrie sans l’appui des forces
gramme d’ouverture vers les institutions et la A ce titre, comment le PKK, qui est pré- tombera pas dans ce piège. Nous ne souhai- kurdes, qui sont les plus efficaces sur le ter-
société turques] étaient l’incarnation de sent au nord de l’Irak, se positionne-t-il tons pas une guerre entre Kurdes. J’espère rain. Les Etats-Unis en sont parfaitement
notre volonté de paix. Recep Tayyip Erdogan par rapport à la volonté apparente d’An- d’ailleurs qu’une rencontre pourra bientôt conscients. Ils représentent la seule compo-
n’en a pas accepté les résultats et nous som- kara d’y jouer un rôle militaire accru ? être organisée entre le PKK et Massoud sante laïque impliquée dans le conflit syrien
mes revenus à un état de guerre. Nous considérons que l’Etat turc a pour am- Barzani, même si les espoirs d’une issue po- et constituent la base de la lutte contre l’Etat
bition de dominer le nord de l’Irak en consti- sitive sont faibles. Le PDK est la seule forma- islamique dans le pays. Je ne peux pas penser
Abdullah Ocalan a joué un rôle majeur tuant un front sunnite qu’il pourra substi- tion kurde qui soutient la Turquie dans ses que Washington mettra fin à ses relations
dans le lancement du processus de paix tuer à l’Etat islamique. Il prétend soutenir les projets en Irak. Il court le risque de s’isoler, avec les Kurdes de Syrie uniquement par
en 2013. S’il était en mesure de prendre la forces qui combattent l’EI dans cette région, car le comportement de la Turquie en Irak est égard pour la Turquie. Par exemple, la prise
parole à nouveau, pourrait-il œuvrer à une mais souhaite en réalité faire avancer ses pro- inacceptable. de Rakka ne peut pas être envisagée sans
sortie de l’escalade militaire en cours ? pres intérêts. Dans ce projet, il cherche à atti- l’appui des forces kurdes syriennes. p
Nous connaissons notre chef, il ne ferait rer le Parti démocratique du Kurdistan [PDK] Les tensions russo-turques sont-elles de propos recueillis par allan kaval
jamais un appel au désarmement. Quoi qu’il qui contrôle militairement les régions bon augure pour le PKK ? Espérez-vous (erbil, irak, correspondance)
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 international | 3

Israël : l’armée s’inquiète d’une fuite des cerveaux


En quatre ans, la part d’officiers spécialisés dans le numérique qui rejoignent le privé ne cesse d’augmenter

REPORTAGE sonne une fois par jour pour me de- les six premiers mois de 2015. Un
Le ministre dit-il. Mais après un certain temps, Ses quatre associés : d’anciens
jérusalem - correspondant mander quand untel ou untel record. il faut améliorer son environne- officiers de Mamram. Ils ont lancé
achèvera son cursus. Le marché Le secteur des nouvelles techno- des finances, ment. Je voulais faire partie d’une une société offrant de l’aide aux

A
u début, on n’y croit des nouvelles technologies est très logies – la « Silicon wadi », selon autre équipe. Et puis, personne ne entreprises pour la programma-
pas. C’est ça, le nid à gé- petit, tout le monde se connaît. » l’appellation locale – connaît en Is-
Moshe Kahlon, peut dire le contraire, entrent aussi tion. Au bout d’un an et demi, elle
nies ? C’est ici qu’émer- Deux élèves ont particulière- raël un dynamisme inouï. Le évoque en compte le salaire, les locaux où a été rachetée pour un montant
gent les plus brillants ment tapé dans l’œil d’Eyal David. montant total des fusions et ac- vous travaillez, le déjeuner que estimé à 15 millions de dollars.
spécialistes israéliens du numéri- Mais demeureront-ils dans l’ar- quisitions sur les six premiers
« une bombe vous avez… » Comme réserviste, Sean Katz est
que ? Pas de caméra au-dessus de mée au terme de leur service ? mois de 2015 s’est élevé à 5 mil- stratégique faisant régulièrement appelé en renfort
la porte, pas de système d’identifi- Rien n’est moins sûr. « Ils ne sont liards de dollars (4,5 milliards Sur un CV, le mot Mamram suffit au sein de son ancien service.
cation électronique dernier cri. qu’un sur dix à rester, reconnaît d’euros), soit autant que pour l’en-
tic-tac dans Sean Katz est l’un des anciens pro- « Nous avons une relation toujours
On entre dans ce bâtiment, situé l’officier. C’est vrai, on souffre de la semble de 2014. Les appels du les forces armées » diges de Mamram, acronyme du en cours, résume-t-il joliment. Je
dans la base militaire de Ramat fuite des cerveaux, mais on s’en est privé sont irrésistibles. Parmi les Centre des systèmes informati- leur rends autant que je peux. Tous
Gan, au nord de Tel-Aviv, comme toujours sorti par la créativité. L’ar- plus courtisés figurent les mem- ques et d’information dont dé- les six mois par exemple, on reçoit
dans une cabane de chantier. C’est mée ne convient pas à tout le bres de l’unité d’élite 8200, spécia- sud du pays, à Beer-Sheva, pour- pend la plate-forme dirigée par un large groupe d’étudiants de
pourtant là que se trouve un cen- monde. Aller au travail chaque lisée dans le renseignement. rait encore refroidir les ardeurs pa- Eyal David. Sur un CV, le mot Mamram pour leur montrer nos
tre de formation hors normes, où jour, mettre un uniforme, ce n’est Qualification incomparable, ré- triotiques des engagés. Mamram suffit. Fils d’un ingé- dernières technologies. » A l’ar-
des soldats doués en informati- pas Google où ils ont un toboggan sistance physique et psychologi- « On vit dans un monde où il faut nieur électricien, Sean s’est pas- mée, son voisin de dortoir était
que sont transformés, en quel- pour aller d’un étage à l’autre. Ici, que : le doublement ou triplement plus de moyens. L’armée doit leur sionné pour la programmation Eyal David. Ce dernier a été im-
ques années, en as de la program- les toilettes sont à deux minutes. » de leur salaire se justifie large- donner de plus fortes compensa- au lycée. Après avoir intégré le pressionné par les locaux de l’en-
mation que se disputent grands ment. L’armée souhaite person- tions. » Cette recommandation est Mamram et suivi sa formation treprise de Sean. Attaché à l’uni-
groupes et start-up. « Tentations trop grandes » naliser les revenus de ces experts formulée par Sean Katz, 29 ans. Il a harassante, il en est devenu l’un forme, il croit dans le renouvelle-
A l’intérieur, l’espace est res- Les ressorts du patriotisme pa- pour les relever par rapport au abandonné lui-même l’uniforme des instructeurs. Il a notamment ment des générations dans
treint, les ordinateurs sont pour la raissent parfois usés. Eyal David commun des appelés. Un signal et la base de Givat Ram pour s’in- supervisé la mise en place du sys- l’armée. Même si… « Il y a toujours
plupart éteints. En ce début dé- souligne que les débats politiques positif, mais pas forcément suffi- venter une nouvelle vie dans le ci- tème de distribution des masques dans un coin de ma tête l’idée
cembre, les jeunes appelés fêtent sur les carrières dans l’armée, de- sant. Le déménagement annoncé vil. « Quand on est jeune, il y a une à gaz, en cas d’alerte. Après six ans qu’un jour, je pourrais me trouver
Hanoukka. Le major Eyal David, puis deux ans, ont donné le senti- dans quelques années de tous les vraie magie dans le fait de tra- et demi de service, fin 2011, il a dé- en manque de solutions. » p
29 ans, nous reçoit dans un bu- ment aux membres de son unité services militaires spécialisés au vailler en groupe, entre gens dédiés, cidé de rejoindre le privé. piotr smolar
reau placard. « Il ne faut pas regar- qu’ils n’étaient pas appréciés.
der la bouteille, mais son con- La reconnaissance : ce mot-clé,
tenu ! », sourit-il. Seule la présence pour des gens apportant une
pendant l’entretien de trois res- grande valeur ajoutée, a trop été
ponsables de la communication négligé, comme si la supériorité
souligne à quel point le sujet et le technologique de l’armée israé-
lieu sont sensibles. lienne était une donnée immua-
Eyal David dirige la plate-forme ble. Mais l’alerte vient d’être don-
d’informations dématérialisées née par la hiérarchie. « Les tenta-
de l’armée. Ses équipes gèrent tions de la vie civile sont très
toutes les bases de données, les grandes », a reconnu le ministre
serveurs. Elles imaginent de nou- de la défense, Moshe Yaalon. Son
velles applications, par exemple collègue aux finances, Moshe Ka-
pour représenter un champ de ba- hlon, a évoqué pour sa part « une
taille en mouvement, ou bien bombe stratégique faisant tic tac
pour déclencher les alertes en cas dans les forces armées ».
de tirs de roquettes. « Il est bien En quatre ans, la part d’officiers
connu que les soldats passant spécialisés dans le numérique et
cinq ans ici acquièrent un niveau les technologies de pointe qui
sans équivalent en Israël ou quittent l’armée est passée de
ailleurs, dit-il. Mon téléphone 13 % (en 2011) à 34 %, rien que sur

L’HISTOIRE DU JOUR
Faut-il déboulonner la statue
de Cecil Rhodes à Oxford ?

D e son immense fortune réalisée dans les diamants et les


mines africaines au XIXe siècle, en pleine expansion co-
loniale, Cecil Rhodes (1853-1902) a laissé une part à l’uni-
versité d’Oxford, où il a étudié. Un siècle plus tard, 8 000 étu-
diants du monde entier ont bénéficié des bourses tirées de cet ar-
gent, un bâtiment porte le nom de l’ancien colon et une statue à
sa gloire datant de 1911 a même été érigée.
Personne ne trouvait à y redire jusqu’à ce que des étudiants de
l’université du Cap, en Afrique du Sud, décident de s’attaquer à
cette figure : pour ces militants, M. Rhodes, colon fanatique, a mis
en place les fondations de l’apartheid dans le pays. De fait,
comme premier ministre de la colonie du Cap entre 1890 et 1896,
Rhodes a réduit les droits politiques de la population noire. Il
s’était aussi montré un partisan convaincu de la suprématie bri-
tannique : « Nous sommes la première race du monde et plus nous
habiterons cette terre, mieux ce sera pour la race humaine. »
La campagne porte ses fruits. En avril, les étudiants du Cap ob-
tiennent gain de cause : la statue de Cecil Rhodes qui y était érigée
est retirée. Le mouvement arrive à Ox-
ford en novembre. Une pétition de-
« IL EST TEMPS DE mandant de retirer la statue située sur
un bâtiment d’Oriel College, là où Ce-
DONNER LE POINT DE cil Rhodes avait étudié, ne recueille
VUE DES COLONISÉS » que 2 300 signatures, mais elle suffit à
convaincre les responsables d’Oriel
CHI CHI SHI d’annoncer, le 17 décembre, de pre-
étudiante à Oxford mières concessions. Tout en précisant
que « les valeurs et la vision du monde
[de Rhodes] sont à l’exact opposé [de celles] d’une université mo-
derne », ils annoncent une période d’« écoute » de six mois avant
de prendre leur décision finale. Et acceptent de retirer une plaque
à la gloire du colon, fixée à un autre endroit de l’université.
Pour les partisans du déboulonnage, s’attaquer à cette statue
n’est pas uniquement remettre en cause la mémoire d’un
homme. Il s’agit également de s’attaquer à la vision du monde
encore beaucoup trop occidentale qui domine Oxford. « Il est
temps de donner le point de vue des colonisés, estime Chi Chi Shi,
une étudiante qui fait partie du mouvement. L’histoire coloniale
est toujours enseignée du point de vue britannique. »
Si personne ne se risque à prendre la défense de Cecil Rhodes,
des voix se font néanmoins entendre pour que la statue soit lais-
sée en place. « Demander pardon pour le passé est une chose, mais
détruire ses symboles en est une autre », assure le parlementaire Collection Joaillerie.
conservateur Alan Haselhurst. Et Jacob Rees-Mogg, autre parle-
A explorer.
mentaire, d’estimer que les opinions de l’ancien colon sont pri-
ses hors de leur contexte historique, avant de rappeler que
George Washington lui-même avait des esclaves. p
eric albert (londres, correspondance)
4 | international 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

L’armée afghane tente d’éviter la perte du Helmand


Les talibans étendent leur emprise sur la province du sud du pays, principal foyer de la production d’opium

L’
armée afghane a en- OUZB.
voyé mercredi 23 dé- TURKMÉNISTAN TADJIKISTAN
cembre des renforts,
notamment issus des
forces spéciales dans la province Kunduz
du Helmand, alors que les tali- AFGHANISTAN
bans se sont rendus maîtres de la Kaboul
quasi-totalité de la ville de Sangin. Sangin
Trois jours plus tôt, les insurgés
Lashkar Gah Kandahar
ont enfoncé les lignes de défense
des forces de sécurité après près Helmand
d’un mois de combats à travers le
district puis en ville et dans le cen- 200 km PAKISTAN
tre administratif qui abrite le bu-
reau du gouverneur et ceux de la
police et des renseignements.
Des habitants ont fui vers Lash- teur d’opium au monde. Les tali-
kar Gah, le chef-lieu provincial, si- bans y harcèlent les forces afgha-
tué à 90 km plus au sud. Une unité nes qui ont pris la relève, fin 2014,
de l’armée et des policiers étaient d’unités britanniques et américai-
assiégés dans une base proche. nes de l’OTAN, à la fin de leur mis-
Les routes menant à la ville sion de combat. Le district est sym-
étaient minées, selon les autorités bolique pour les Britanniques, qui y
afghanes. L’aviation américaine a ont subi plus de 100 de leurs
dit avoir mené deux frappes dans 456 pertes en Afghanistan depuis
les environs dans la nuit de mer- la reprise de l’insurrection, en 2005.
credi à jeudi. Malgré ces efforts, le district de
Sangin, carrefour marchand au Baghran, au nord, demeure sous
bord de la rivière Helmand, est un contrôle taliban depuis dix ans.
lieu important de la culture du pa-
vot dans une région qui, indépen- Epuiser l’armée
dante, serait le principal produc- Plus largement, c’est l’ensemble
du Helmand qui fait depuis des
semaines l’objet d’une offensive

LES CHIFFRES talibane d’envergure. Des com-


bats ont lieu actuellement dans
un tiers des districts, selon le gou- Fouille à un barrage dans la province du Helmand, mercredi 23 décembre. ABDUL KHALIQI/AP
vernement. Mais les insurgés

6 contrôlent de facto une large part,


sinon l’essentiel de la province. Ils tions, comme d’évacuer ses bles- combattront pas, a précisé le mi- En octobre, l’armée américaine, nes et chinois, ont été entraînés au
soldats américains ont été tués ont déjà chassé l’armée et les sés et ses morts. nistère de la défense britannique. qui a perdu l’essentiel de ses capa- Pakistan », a-t-il dit. Certains de
lundi 21 décembre près de la base autorités de deux chefs-lieux de M. Rasoolyar affirmait qu’elle Des officiers de l’OTAN aident par cités de renseignement dans le ces combattants ont participé à la
militaire de Bagram, près de districts depuis le mois d’août, avait perdu, dans l’ensemble du ailleurs à coordonner les opéra- pays, a découvert un complexe prise de Kunduz.
Kaboul, dans un attentat-suicide. dont Mousa Qalah (reprise par les Helmand, plus de 90 hommes ces tions, et des forces spéciales améri- d’entraînement d’Al-Qaida étendu L’intensification de la bataille du
Il s’agit des pertes les plus impor- forces afghanes et américaines derniers jours, des centaines dans caines combattent depuis des se- sur une zone de plus de 75 kilomè- Helmand intervient alors que la
tantes pour l’armée américaine avec l’aide de frappes aériennes et les six derniers mois. Mercredi, en maines dans la région. Elles ont été tres carrés, dans la province voi- haute direction sécuritaire
dans le pays depuis mai 2013. perdue de nouveau) et Nawzad. annonçant l’envoi de troupes à déployées alors que Lashkar Gah sine de Kandahar. Des forces spé- afghane subit une période de va-
Dimanche, le vice-gouverneur Sangin, le ministre de l’intérieur paraissait sur le point de tomber. ciales américaines ont rasé ce que cance. Le 10 décembre, Rahmatul-
12 500 du Helmand, Mohammad Jan Ra-
soolyar, avait publiquement im-
en exercice, Noor-ul Haq Ulumi, a
dénoncé ce bilan et, indirecte-
La chute durable des centres ur-
bains de la province serait une
des responsables ont décrit
comme la plus grande installation
lah Nabil, le chef de la Direction na-
tionale de la sécurité, les rensei-
soldats de l’OTAN, ploré sur Facebook le président, ment, des propos qui contri- victoire majeure pour les talibans, du mouvement djihadiste allié gnements afghans, a démissionné
dont 9 800 américains, demeu- Ashraf Ghani, de venir en aide à buaient à abaisser le moral des qui ont déjà brièvement pris le aux talibans depuis 2001. après avoir violemment dénoncé,
rent déployés en Afghanistan, Sangin et au Helmand, « sur le troupes, alors que les rapports de contrôle de la grande ville de Kun- M. Ulumi a estimé mercredi que sur sa page Facebook, la politique
pour l’essentiel dans des mis- point » de tomber aux mains de désertions se multiplient. duz, dans le nord du pays, en sep- le Helmand voyait affluer des mi- de relance des négociations avec
sions de conseil aux forces l’insurrection. Il décrivait des Un petit contingent britannique tembre. Ils cherchent à y sécuriser litants islamistes chassés par l’of- les talibans du président Ghani à
afghanes. Les Etats-Unis ont maux connus de l’armée, qui (une quarantaine d’hommes, se- leur emprise sur le commerce de fensive menée par l’armée pakis- l’occasion d’un voyage au Pakis-
renoncé en octobre à retirer malgré quatorze ans d’entraîne- lon les autorités afghanes) a été ex- l’opium, à épuiser l’armée, et à y tanaise l’an dernier dans les zones tan. Par ailleurs M. Ulumi tient de-
leurs troupes fin 2016 : plusieurs ment, demeure, écrivait-il, inca- pédié mardi dans la région pour conforter leurs bases dans des ter- tribales à la frontière afghane. « La puis un an en simple intérimaire le
milliers seront maintenus pable de ravitailler ses hommes à venir en aide aux forces afghanes. ritoires hors de portée des forces plupart des groupes, y compris les ministère de la défense. p
au-delà de cette date. temps en nourriture et en muni- Ils ne quitteront pas leur base et ne régulières. rebelles tadjiks, ouzbeks, tchétchè- louis imbert

L’ex-oligarque Mikhaïl Khodorkovski ALGÉR I E


Décès de l’opposant
Hocine Aït-Ahmed
SY R I E
Damas à nouveau
accusé d’attaque
Farouche opposant au régime chimique
rattrapé par la justice russe algérien à partir de 1962,
Hocine Aït-Ahmed est mort
mercredi 23 décembre à
La Coalition nationale sy-
rienne, principale formation
anti-Assad en exil, a affirmé
Lausanne (Suisse), à l’âge mercredi 23 décembre que
L’homme d’affaires, très critique envers le Kremlin, est visé par un mandat d’arrêt international de 89 ans, « des suites d’une cinq personnes avaient péri
longue maladie », a annoncé lors d’une attaque au « gaz
son parti, le Front des forces toxique » menée la veille par le

D eux semaines après


avoir appelé à une « révo-
lution contre le pouvoir
illégitime » du président Vladimir
Poutine, Mikhaïl Khodorkovski
damné en 2007 à la prison à per-
pétuité pour ce meurtre. A priori,
l’affaire est donc close depuis
longtemps.
Mais depuis, les autorités russes
« Des lois
illégitimes sont
appliquées par
Mikhaïl Khodorkovski a surtout
rompu son silence politique et
donc sa promesse, exposée de
manière floue lors de sa libéra-
tion, de ne plus critiquer le
socialistes. L’homme était le
dernier encore en vie des
neuf « fils de la Toussaint »,
les chefs qui ont déclenché la
guerre d’Algérie contre la
régime à Mouadamiyat Al-
Cham, dans la banlieue de Da-
mas. Des militants locaux ont
posté des images des victimes
transportées dans un hôpital
est rattrapé par la justice russe. Le ont à nouveau fait allusion à cet une justice qui Kremlin en échange de la grâce puissance coloniale française de campagne. Des centaines
comité d’enquête, considéré assassinat. Vladimir Poutine n’est pas présidentielle. Il a fondé un mou- le 1er novembre 1954. Le Monde de personnes avaient été
comme le bras armé judiciaire du assurait même publiquement vement, Open Russia, pour ras- reviendra sur sa disparition tuées dans cette ville en
Kremlin, a annoncé mercredi en 2010 que l’ancien patron avait indépendante » sembler les forces d’opposition en dans une prochaine édition. août 2013, dans une attaque au
23 décembre que l’ex-oligarque, « du sang sur les mains ». Ce dos- MIKHAÏL KHODORKOVSKI Russie. Il a aidé à la publication gaz sarin. Mardi, elle a été la
devenu une figure de l’opposi- sier était alors agité pour laisser d’une enquête sur les liens présu- GÉOR GI E cible de largage de barils ex-
tion, fait l’objet d’un mandat d’ar- penser que des poursuites crimi- més entre la mafia russe et des Le premier ministre plosifs, selon l’Observatoire
rêt international. Un mandat nelles pouvaient être initiées con- proches du Kremlin. annonce sa démission syrien des droits de l’homme.
lancé unilatéralement par la jus- tre lui afin de prolonger sa peine Khodorkovski envisage de de- Et, lors d’une conférence de Le premier ministre géorgien,
tice russe dont la portée mondiale de prison. mander l’asile à Londres, loin des presse le 9 décembre à Londres, il a Irakli Garibachvili, a annoncé POLOGN E
reste encore incertaine. Pour le tribunaux moscovites et des lancé une charge particulière- sa démission, mercredi 23 dé- L’UE s’inquiète de
moment, le siège d’Interpol à « Il faut une révolution » camps d’incarcération sibériens. ment violente contre Vladimir cembre, dans une adresse la réforme du Tribunal
Lyon n’a reçu aucune demande de Arrêté le 25 octobre 2003, Mais, depuis son exil, il ne cesse Poutine : « La Russie a connu un télévisée à la nation. constitutionnel
notice rouge de Moscou. M. Khodorkovski avait été déjà de provoquer l’ire du Kremlin. A coup d’Etat anticonstitutionnel : « Tous les postes sont tempo- La Commission européenne a
Mikhaïl Khodorkovski, 52 ans, condamné par deux fois, pour mi-mots, il soutient les poursui- des lois illégitimes et liberticides raires, il n’y a que Dieu et appelé mercredi 23 décembre
qui vit en exil entre Londres et la « fraude fiscale » et « vol par escro- tes internationales des ex-ac- ont été prises par un Parlement illé- la patrie qui sont éternels », a Varsovie à respecter l’Etat de
Suisse depuis sa grâce et sa libéra- querie à grande échelle ». Une tionnaires de Ioukos. En gitime, elles sont appliquées par un déclaré M. Garibachvili, en droit, à la suite de l’adoption
tion en décembre 2013, après une saga politico-judiciaire que le juillet 2014, estimant que l’Etat pouvoir illégitime et une justice qui fonctions depuis novem- par les conservateurs de
incarcération de plus de dix ans, Kremlin est soupçonné d’avoir russe avait orchestré le démantè- n’est pas indépendante. Pour reve- bre 2013 et considéré comme Jaroslaw Kaczynski d’une loi
est subitement poursuivi pour orchestrée pour dépecer Ioukos, lement du groupe pour des rai- nir à un Etat de droit, il faut une ré- une marionnette de l’homme sur le Tribunal constitution-
des faits remontant à 1998. L’an- dont les juteux actifs ont été re- sons politiques, la Cour d’arbi- volution. » C’est peu après cet ap- fort du pays, le milliardaire nel dénoncée par l’opposition
cien homme le plus riche de Rus- pris pour une bouchée de pain trage de La Haye a exigé que Mos- pel que la machine judiciaire s’est Bidzina Ivanichvili. polonaise et par l’ex-président
sie est soupçonné d’être le com- par une compagnie publique. cou leur verse une indemnité re- accélérée contre lui. Et contre ses Sa décision a été interprétée Lech Walesa comme
manditaire de l’assassinat du Mais surtout pour se débarrasser cord de 37 milliards d’euros. La partisans. Mardi, la police a ainsi comme une tentative de la une atteinte à la démocratie.
maire de Nefteïougansk, ville de d’une potentielle encombrante Russie s’y refusant, des procédu- mené des perquisitions chez plu- coalition au pouvoir d’enrayer, Selon la présidente de la Cour
Sibérie où son groupe pétrolier, figure d’opposition. res de saisies sont en cours en sieurs employés d’Open Russia à à un an des élections législati- suprême de Pologne,
Ioukos, tirait une large part de ses Aujourd’hui, la relance des France, en Belgique, en Allema- Moscou. Des actes « politiquement ves d’octobre 2016, la baisse de la nouvelle loi « s’ingère dans
revenus. L’ancien chef de la sécu- poursuites intervient dans un gne, au Royaume-Uni et aux motivés », a dénoncé Mikhaïl Kho- sa popularité sur fond de crise l’indépendance » du Tribunal
rité de l’entreprise a été con- tout autre contexte. Mikhaïl Etats-Unis. dorkovski. – (Intérim.) p économique. – (AFP.) constitutionnel. – (AFP.)
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 international | 5

Mariano Rajoy en quête d’une improbable coalition


Après avoir perdu la majorité aux législatives, le premier ministre espagnol cherche le soutien des socialistes

madrid - correspondance
LE CONTEXTE

A
peine un regard, une
poignée de main sè-

CATALOGNE
che, rapide, les mâ-
choires crispées, puis
le chef de l’exécutif espagnol en Dimanche crucial
fonction, Mariano Rajoy, et le se- Les indépendantistes catalans
crétaire général du Parti socialiste ont entamé mardi 22 décembre
ouvrier espagnol (PSOE), Pedro une ultime tentative pour s’en-
Sanchez, sont entrés d’un pas tendre sur la formation d’un
pressé dans le palais de la Mon- gouvernement. La coalition du
cloa, le siège de la présidence du président régional sortant, Artur
gouvernement. La première réu- Mas, a présenté un projet d’ac-
nion entre les deux hommes Mariano cord au parti de gauche radicale
après les législatives du 20 dé- Rajoy Candidature d’unité populaire
cembre, organisée mercredi 23, (à gauche) (CUP), pour obtenir son soutien.
n’a duré qu’une demi-heure. et le leader Les militants doivent se pronon-
Le temps pour le socialiste de re- du Parti cer dimanche 27 décembre. S’il
fuser tout pacte facilitant l’inves- socialiste n’y a pas d’accord d’ici au 9 jan-
titure de son rival, dont le parti est ouvrier vier, de nouvelles élections de-
arrivé en tête, mais sans obtenir espagnol vront être convoquées.
de majorité absolue. Selon des (PSOE), Pedro
sources de la Moncloa, citées par Sanchez,
le quotidien El Mundo, Mariano au palais de
Rajoy n’aurait pas eu le temps de la Moncloa, retour de la démocratie a ne pas
faire « la moindre proposition » au à Madrid, renouveler son mandat.
chef de l’opposition qui aurait été mercredi Cet échec pourrait déclencher
« le seul à parler ». « Je ne sais pas 23 décembre. une grave crise interne au sein du
pourquoi nous nous sommes PAUL WHITE/AP PP, où plusieurs voix discordantes
réunis », aurait-il confié à ses col- se sont déjà fait entendre ces der-
laborateurs. niers mois, à commencer par celle
Avec 28,7 % des voix et 123 des 350 du président d’honneur du PP,
députés, le Parti populaire (PP, l’ancien premier ministre José Ma-
droite) n’a pourtant pas d’autre ria Aznar. A chaque échec électoral
choix, s’il veut gouverner, que du PP, par exemple lors des élec-
d’obtenir le soutien ou l’absten- tions andalouses en mars, des mu-
tion du PSOE, deuxième force poli- dadanos, et Pablo Iglesias, du parti la lutte contre le terrorisme, évi- cembre, Mariano Rajoy a essayé de nicipales et des régionales en mai
tique avec 22 % des suffrages et 90 de gauche radicale Podemos, mais tant même le débat parlemen-
Durant son faire pression sur les socialistes. et du scrutin catalan en septem-
députés. Or, les socialistes ont été il sait que former un gouverne- taire en abusant des décrets-lois. premier mandat, « Depuis 1977, c’est toujours le parti bre, il n’a pas manqué de critiquer
clairs. « Le PSOE va voter contre la ment relève presque de la mission Ajouté aux scandales de corrup- qui a reçu le plus de soutiens qui a l’orientation actuelle du parti ou
continuité du gouvernement du PP impossible. Le soir même de l’élec- tion qui frappent le PP et à l’impo-
le manque de gouverné », a-t-il rappelé en souli- de remettre en cause la direction.
de Mariano Rajoy, a déclaré M. San- tion, du balcon de Genova, le siège pularité de Mariano Rajoy due dialogue fut l’une gnant que le PP a obtenu 6,7 points « Personne ne peut douter que
chez à l’issue de la réunion. L’Espa- du PP où en 2011 il avait célébré sa aux mesures d’austérité prises de plus que le PSOE et est arrivé en l’évolution du PP exige une ré-
gne a voté pour un changement majorité absolue au Parlement, durant la crise, ce manque de dia-
des critiques tête dans 13 des 17 régions autono- flexion profonde pour récupérer la
progressiste présidé par le dialogue ses premières déclarations ont été logue explique qu’aucun parti ne récurrentes mes espagnoles. confiance des Espagnols », a en-
(…). Le PSOE va explorer toutes les sobres, prudentes, pour ne pas semble, pour le moment, disposé « La fragmentation des forces po- core déclaré M. Aznar, lundi 21 dé-
possibilités pour qu’il y ait un gou- dire défaitistes. « Je vais essayer de à lui donner son soutien. Seule la
envers M. Rajoy litiques ne peut pas être un élé- cembre, après s’être invité par sur-
vernement de changement. » former un gouvernement, a af- jeune formation de centre droit, ment de paralysie, de blocage ou prise à la réunion du comité exé-
« Nous avons vu que Pedro San- firmé M. Rajoy face aux quelques Ciudadanos, a défendu publique- d’inaction, a-t-il ajouté. L’Espagne cutif du parti. Une première de-
chez venait avec un “non” préparé, centaines de militants présents. ment son intention de faciliter cessaire lors de la première tenta- ne peut pas se permettre une pé- puis 2011. Devant les cadres de son
a commenté pour sa part le vice- Nous commençons dès mainte- son investiture, mais unique- tive d’investiture. Quarante-huit riode d’incertitude politique qui parti, il a demandé que le pro-
secrétaire général du PP, Fernando nant une étape qui ne va pas être ment en s’abstenant lors du vote. heures plus tard, un deuxième jetterait à la poubelle les avancées chain congrès du PP soit ouvert
Martinez Maillo. C’est une attitude facile. Il faudra parler beaucoup, En aucun cas en votant pour lui. vote sera organisé lors duquel la obtenues ces dernières années aux militants afin qu’ils puissent
initiale qui n’est pas positive, mais dialoguer davantage pour parve- majorité simple suffit : plus de oui grâce aux efforts de tous les Espa- « définir l’avenir de notre projet et
nous pensons que nous sommes nir à des accords. Je vais essayer… » Solitude que de non. Mais si le PSOE main- gnols. » Malgré une croissance du élire la direction du parti ». Et de
face à un premier contact, j’oserais Ces quatre dernières années, le Le scénario semble tracé d’avance tient sa position, il devrait subir un PIB de 3,1 % et 600 000 emplois préciser qu’il n’a pas l’intention de
dire un premier “non”. Nous som- manque de dialogue fut l’une des pour Mariano Rajoy. Le 13 janvier, nouveau camouflet. créés en 2015, l’argument de la re- se présenter. Comme la situation
mes disposés à continuer à dialo- critiques récurrentes dispensées à le Parlement récemment élu sera Si ce scénario se confirme, la so- prise économique, qui s’est ac- des socialistes n’est guère plus
guer, non seulement avec le PSOE Mariano Rajoy. Disposant d’une formé. Dans les semaines qui sui- litude du PP de Mariano Rajoy sur compagnée de plus de précarité, tranquille – Podemos exigeant un
mais avec d’autres forces pour for- confortable majorité absolue vront, sa candidature à la prési- l’échiquier parlementaire sera ma- n’a pas suffi pour gagner claire- référendum sur la Catalogne pour
mer un gouvernement. » (44,6 % des voix, 186 députés), il a dence du gouvernement sera sou- nifeste. C’est cette image que veut ment les élections. Si Mariano Ra- soutenir le PSOE –, tout porte à
Lundi 28 décembre, Mariano Ra- omis durant la législature de dis- mise au vote des parlementaires. éviter le chef du gouvernement en joy ne parvient pas à former un croire que l’Espagne se dirige vers
joy a prévu de rencontrer Albert cuter avec les autres partis, ne Faute d’alliés, il n’obtiendra sans fonction. A l’issue de la réunion du gouvernement, il sera le premier de nouvelles élections. p
Rivera, chef du parti centriste Ciu- cherchant de consensus que dans doute pas la majorité absolue né- comité exécutif du PP, le 21 dé- chef de gouvernement depuis le sandrine morel

Le Danemark veut confisquer les biens des demandeurs d’asile


Le gouvernement danois, tributaire de l'extrême droite, compte durcir sa politique d’accueil des réfugiés, déjà parmi les plus dures d’Europe

stockholm - correspondance différence entre un bracelet qui Le cas d’un étudiant camerou- tre, Lars Lokke Rasmussen, gou- libéral-conservateur était déjà trême droite. Le 3 décembre, les
coûte 1 000 ou 20 000 couronnes », nais, médiatisé ces derniers jours, verne en effet après n’avoir obtenu resté au pouvoir grâce au soutien Danois ont voté contre un renfor-

L e gouvernement danois
n’en finit plus de durcir sa
politique à l’égard des réfu-
giés. La dernière initiative, insérée
dans un projet de loi qui doit être
a rétorqué la ministre de l’intégra-
tion, Inger Stojberg.
Interrogés par le quotidien Politi-
ken, mercredi 23 décembre, des ju-
ristes ont également rejeté l’argu-
a également créé la polémique.
Elève à l’université d’Aarhus, Ma-
rius Youbi s’est vu retirer son per-
mis de séjour et signifier qu’il de-
vait quitter le Danemark d’ici au
que 19,5 % des voix et est contraint
de chercher des majorités en fonc-
tion des textes. Ironie de l’histoire,
son projet de loi sur les deman-
deurs d’asile est soutenu par les
négocié de DF au Parlement, ce qui
avait progressivement conduit le
Danemark à adopter la législation
sur les étrangers la plus stricte
d’Europe.
cement de la participation du pays
à la politique européenne de sécu-
rité et de justice. DF, qui avait dirigé
le camp du « non » contre le reste
des principaux partis, avait fait
débattu en janvier, prévoit de con- ment du gouvernement qui pré- 8 janvier pour avoir dépassé d’une autres petites formations de droite Au fil des ans, même les sociaux- campagne en assurant qu’un
fisquer les bijoux des demandeurs tendait que cette mesure n’était heure et demie le quota de quinze et les sociaux-démocrates, mais démocrates, puis plus tard leur « oui » se traduirait à terme par
d’asile pour financer leurs aides. pas différente de celles qui s’appli- heures hebdomadaires autorisées pas par DF. allié plus à gauche, le Parti popu- une perte de contrôle du Dane-
Le gouvernement libéral minori- quent aux Danois. Selon eux, ja- pour un travail à temps partiel en Le parti estime en effet que le laire socialiste (SF), se sont mis à mark sur sa politique migratoire. A
taire de Lars Lokke Rasmussen mais on ne pourrait confisquer les tant qu’étudiant international. texte n’est pas assez dur. Il vou- adopter la même rhétorique sur 53,1 %, les Danois ont voté
propose que la police soit capable bijoux de Danois bénéficiant de Choquée, l’université a autorisé drait que le Danemark mette en les réfugiés et les musulmans, ba- « non ». p
de fouiller les bagages des deman- l’aide sociale. Si cette disposition a l’étudiant ingénieur à passer ses place des villages d’accueil isolés nalisant ainsi les idées de l’ex- olivier truc
deurs d’asile et de saisir les objets fait scandale, ce n’est pourtant examens en avance avant son ex- pour les réfugiés afin de soulager
de valeur – pas les alliances de ma- qu’une mesure sur la longue liste pulsion. Il a obtenu les meilleures les communes, chargées jusqu’ici
riage, a finalement concédé le gou- des règles drastiques auxquelles notes possible. « C’est une punition de l’hébergement. L’extrême
vernement – ainsi que les sommes doivent se soumettre les étrangers disproportionnée pour quelqu’un droite estime en effet que cela per-
d’argent dépassant 3 000 couron- dans le pays. dont le tort est d’avoir trop tra- met aux réfugiés de passer devant
nes (400 euros). vaillé », s’est indigné Per Lysgaard, les Danois en attente de logement.
Cette mesure a provoqué une va- de l’université d’Aarhus. Jusqu’ici, DF a toujours refusé de
gue d’indignation, notamment à participer au gouvernement, pré- SHIRT MAKERS
l’étranger. Le Washington Post a Le « Washington Rhétorique anti-immigrés férant rester à l’extérieur pour GRANDE VENTE SPÉCIALE D’HIVER
comparé la mesure à la spoliation Depuis les années 2000, le Dane- mieux l’influencer, avec un succès
des juifs pendant la seconde
Post » a comparé mark n’a cessé de durcir sa posi- indéniable. Depuis son entrée au
à partir du lundi 28 décembre
guerre mondiale. Mais la police da- la mesure à tion contre les étrangers, sous l’in- Parlement en 1998, l’extrême • Chemises à partir de 70 €
noise, censée être en première li- fluence du Parti du peuple danois droite est parvenue à faire de la • Cravates
gne pour évaluer la valeur des bi-
la spoliation des (DF, extrême droite). Ce mouve- question des étrangers un point
à partir de 35 €
joux, a également fait part de ses juifs pendant ment, qui a obtenu 21,1 % des voix central du débat danois, à laquelle • Vêtements de nuit 95 €
craintes sur l’organisation con- aux législatives en juin, est le prin- la plupart des autres partis ont ouverture exceptionnelle dimanche 3 et 10 janvier de 11 h à 19 h
crète de ces contrôles. « J’estime
la seconde cipal soutien du gouvernement choisi de s’adapter. Entre 2001 et 252, rue de Rivoli (Place de la Concorde), 10 h 30 - 19 h 30 • Tél. 01.42.60.36.09
que l’on doit être capable de faire la guerre mondiale actuel. Le parti du premier minis- 2011, le gouvernement minoritaire
6 | planète 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Les loups tirés


à vue en France
Les associations s’alarment,
tandis que le plafond autorisé par
l’Etat est sur le point d’être atteint

L
a chasse au loup est-elle l’Etat. C’est la porte ouverte à tous
relancée ? C’est ce que dé- les excès », juge Jean-François
noncent les associations Darmstaedter, président de Ferus,
de défense de la faune une ONG qui défend les canidés.
sauvage, alors que le nombre de De fait, un second arrêté minis-
canidés abattus sur le territoire tériel, pris lui aussi en juillet, faci-
français s’est multiplié ces derniè- lite les conditions dans lesquelles
res semaines. Une louve a encore les tirs sont permis, notamment à
été tuée, dimanche 20 décembre l’occasion de chasses au grand gi-
dans les Alpes-Maritimes, portant bier ou en battue, en même temps
à 14 le nombre des animaux « pré- qu’il étend la durée des autorisa-
levés » dans ce département, sur tions délivrées par les préfets. Sur-
un total de 33 au niveau national tout, les « tirs de prélèvement »
depuis juillet. Or, un arrêté minis- – qui consistent à abattre les loups
tériel publié au début de l’été fixe lorsque toutes les autres mesures
à 36 le nombre maximal de loups de protection ont échoué – peu-
qui pourront être abattus pour la vent maintenant mener à la mort
période 2015-2016, au titre de dé- de plusieurs canidés par opéra-
rogations à leur statut d’espèce tion et ne sont plus forcément
protégée. réalisés sous le contrôle de l’Office Photographie d’un loup sauvage enregistrée par un piège photo dans les Alpes, le 7 mai. O.J.
« Nous avons déjà dépassé ce pla- national de la chasse et de la faune
fond dans la mesure où il faut ajou- sauvage (ONCFS).
ter un loup braconné et sept autres contraire atteinte à son statut d’es- taquées, contre 6 812 en 2013 et nous serons un jour obligés d’en ar-
dont la mort n’a pas été élucidée, « Sept à huit troupeaux perdus » pèce protégée, couverte par la con-
« L’Etat veut 6 701 en 2012. « On ne peut pas rat- river à l’éradication du loup,
pour lesquels des analyses doivent C’est à cet assouplissement qu’est vention de Berne de 1979 et la di- acheter la paix tacher cette stabilisation des atta- comme l’ont fait nos anciens », pré-
être effectuées, dénonce Marc dû le doublement, par rapport à la rective Habitat-Faune-Flore de ques à la hausse des prélèvements vient-il. Le plafond de 36 loups
Giraud, vice-président de l’Asso- saison passée, du nombre de 1992. De fait, pour la première fois,
sociale avec de loups, qui a surtout eu lieu en fin étant presque atteint, alors que la
ciation pour la protection des ani- loups abattus dans les Alpes-Mari- la population de Canis lupus, reve- les éleveurs » d’année. Il faudra attendre un an saison ne s’achèvera qu’en mai,
maux sauvages (Aspas). L’Etat veut times, indique Walter Depetris, de nue naturellement dans les Alpes pour en voir les effets. En revanche, M. Derbez demande qu’y soit
MARC GIRAUD
acheter la paix sociale avec les éle- la direction départementale des en 1992 et aujourd’hui présente elle est peut-être due à la stabilisa- ajouté le nombre de canidés non
Association pour
veurs, il n’est plus question de coha- territoires et de la mer. Les bêtes dans une trentaine de départe- tion de la population lupine », ana- abattus la saison passée. Même si,
la protection des animaux
bitation. » L’ONG, membre du col- éliminées l’ont été le plus souvent ments, a connu une légère baisse : lyse Jean-Marc Mathieu, secré- reconnaît-il, « les tirs de prélève-
sauvages
lectif d’associations CAP Loup, a par des chasseurs, dont plus de elle a été estimée par l’ONCFS à taire technique à la mission natio- ment ne sont pas la meilleure solu-
adressé une lettre à la ministre de 1 500 ont reçu une formation par 282 individus en 2015 contre 301 nale loup de la Dréal. tion pour éduquer les loups ».
l’écologie, le 7 décembre, pour lui l’ONCFS et un agrément par le pré- en 2014, même si un dénombre- A la prédation dont est responsa- En attendant, la bataille se pour-
demander la « suspension ur- fet. « Dans notre département, le ment exact est difficile. Ce déclin tage de 36 loups en 2015-2016 en- ble le loup, ses défenseurs oppo- suit devant les tribunaux adminis-
gente » de tous les tirs. nombre d’attaques de troupeaux a est à « relier à la mortalité en traînerait un risque de 38 % de dé- sent la responsabilité des éleveurs tratifs. Les associations ont égale-
Lors de la précédente saison, augmenté de 8 % par rapport à l’an hausse (tirs) et/ou une reproduc- croissance de la population lupine. dont, accusent-ils, « beaucoup ne ment déposé des recours en annu-
en 2014-2015, 19 loups avaient été dernier, et celui des brebis tuées, de tion moins excédentaire qu’aupa- protègent pas correctement leurs lation devant le Conseil d’Etat con-
officiellement tués et un autre 23 %, rapporte M. Depetris. Chaque ravant », indique la direction ré- « Eradication du loup » troupeaux ». « Que les écologistes tre les deux arrêtés ministériels de
braconné, tandis que 5 étaient année, les éleveurs perdent l’équiva- gionale de l’environnement, de Cette année, la hausse du nombre viennent donc nous montrer com- juillet, ainsi qu’une plainte en
morts naturellement ou par acci- lent de 7 ou 8 troupeaux. L’équilibre l’aménagement et du logement de brebis attaquées et tuées mar- ment nous y prendre ! Nous som- manquement devant la Commis-
dent. Comment expliquer que, entre le pastoralisme et le loup a été (Dréal) Rhône-Alpes, chargée du que le pas. Au 21 décembre, 8 877 mes preneurs », rétorque Yves sion européenne pour non-res-
cette année, le plafond soit déjà rompu par une présence trop im- suivi du loup au niveau national. « victimes » ont été dénombrées Derbez, président de l’association pect de la directive Habitat. Le
presque atteint ? « Les chasseurs portante de celui-ci. » Selon une modélisation réalisée par la Dréal Rhône-Alpes, contre Eleveurs et montagnes. « Faute 16 janvier, toutes doivent défiler à
ont maintenant le droit de tuer les Pour les associations pro-loup, par l’ONCFS et l’université sué- 8 675 à la même date l’an dernier. d’une régulation efficace que nous Lyon « contre la chasse au loup ». p
loups sans la présence d’agents de les nouvelles règles portent au doise des sciences agricoles, l’abat- En 2014, 9 190 bêtes avaient été at- demandons depuis des années, audrey garric et pierre le hir

L’Etat bâtit un Institut de la ville durable L’HISTOIRE DU JOUR


En Italie, la bactérie tueuse,
La structure, annoncée en conseil des ministres mercredi 23 décembre, est destinée à les enquêteurs et le complot
renforcer et à promouvoir le savoir-faire hexagonal en matière de développement urbain
rome - correspondant

L a France fourbit ses armes


sur la ville durable. Déjà
munie d’une marque à l’in-
ternational, Vivapolis, créée
en 2013 pour promouvoir son sa-
« Les Suédois,
les Allemands,
les Danois ont
les quartiers nord de la cité pho-
céenne, baptisé Smartseille, re-
pose sur un copilotage réunissant
les autorités publiques (Etat, ville
de Marseille, société d’aménage-
« L’idée est que l’Institut de la ville
durable encadre à titre expérimen-
tal ou dérogatoire ces initiatives, et
en assure le suivi et l’évaluation,
pour proposer une évolution de la
C’ est comme l’histoire de l’arroseur arrosé. A une
grosse différence près : on n’est pas certains qu’elle
soit drôle. Vendredi 18 décembre, trois juges ont dé-
cidé de placer sous enquête neuf personnes en charge de la lutte
voir-faire en matière d’urbanisme, déjà intégré cette ment Euroméditerranée), des législation », explique Valérie contre Xylella fastidiosa, la bactérie tueuse qui décime les oli-
elle se dote d’un Institut de la ville grands groupes (Eiffage, EDF, Lasek. « Avec l’IVD, l’expérimenta- viers des Pouilles, dont Giuseppe Silletti, le commissaire du
durable (IVD). Lors du conseil des
logique. Pourquoi Orange, Lafarge), des PME et tion s’inscrira dans un cadre déter- gouvernement chargé de coordonner la bataille sur le terrain.
ministres, mercredi 23 décembre, pas les Français ? » start-up innovantes, et même des miné, c’est là tout son intérêt », ap- Aux uns, il est reproché « la violation des dispositions environ-
Laurent Fabius pour les affaires associations environnementales. puie Paul Colombani, directeur nementales » ; aux autres, « une fausse appréciation des ris-
VALÉRIE DAVID
étrangères, Ségolène Royal pour Un large partenariat qui a permis général adjoint d’Euroméditerra- ques ». Jusqu’à présent, les magistrats privilégiaient deux hypo-
groupe Eiffage
l’écologie, Sylvia Pinel pour le loge- d’imaginer et de concevoir un en- née, qui souligne l’urgence qu’il y thèses de l’arrivée de la bactérie en Italie au début des années
ment et Patrick Kanner pour la semble d’innovations : solidarité a à faire évoluer le code des mar- 2010 : son importation en provenance de l’Amérique du Sud
ville ont annoncé le lancement de énergétique entre les immeubles chés publics. dans le cadre d’un banal commerce de plantes exotiques ou son
cette instance destinée à structu- les collectivités locales. de logements et de bureaux ; dé- De fait, il existe encore peu, voire introduction par des scientifiques chargés de l’étudier lors d’un
rer une politique de la ville dura- La première mission de l’Insti- pollution du site par des champi- pas, en France, d’appels d’offres colloque à Bari. Un troisième scénario
ble et en être le levier. tut sera d’accompagner le déve- gnons permettant de diminuer globaux de la commande publi- est envisagé. La Xylella fastidiosa pour-
L’Institut de la ville durable ne loppement de sites pilotes, don- les terres à évacuer ; thalassother- que, portant sur un bout de ville, SELON LES rait être présente depuis plus de vingt
se veut pas une énième structure nant à voir des solutions inté- mie avec une boucle à eau de mer un îlot, un quartier. « Les Suédois, ans dans la région. Dès lors, le lien en-
étatique ou sectorielle. Il sera grant toutes les fonctions urbai- pour rafraîchir les espaces l’été ; les Allemands, les Danois ont déjà COMPLOTISTES, LA tre elle et le dessèchement des oliviers
avant tout un réseau mettant en
synergie l’ensemble des acteurs
nes et répondant aux défis
actuels de sobriété énergétique et
parking mutualisé entre bureaux
et logements…
intégré cette logique. Pourquoi
cela ne serait-il pas possible en
BACTÉRIE AURAIT ÉTÉ survenu, lui, il y a quatre ou cinq ans,
ne serait plus prouvé, selon les juges.
travaillant sur la ville : Etat, collec- de cohésion urbaine et sociale. France ? » interpelle Valérie David, INTRODUITE PAR DES L’urgence ne serait également plus jus-
tivités territoriales, entreprises, Ont ainsi été annoncés en conseil « Evolution de la législation » directrice du développement du- tifiée, ni les recommandations de trai-
organismes de recherche et asso- des ministres onze premiers lau- Des innovations qui peuvent par- rable d’Eiffage, groupe qui a dû se MULTINATIONALES tement basé sur un abondant usage
ciations citoyennes. « L’Institut de
la ville durable est par essence in-
réats de l’appel à projet « Démons-
trateurs industriels pour la ville
fois amener à dépasser certaines
barrières administratives, voire ré-
porter acquéreur du site pour que
le projet partenarial Smartseille
DE BIOTECHNOLOGIE des pesticides et l’arrachage des arbres
les plus atteints. Désormais, les mala-
terministériel et partenarial », ex- durable », lancé par Sylvia Pinel et glementaires. « Nous voulons ins- puisse être développé. des sont placés « sous séquestre ».
plique Valérie Lasek, qui a piloté Ségolène Royal le 8 octobre. taller dans l’écocité une ferme ur- L’ambition est de faire des sites Cette décision, saluée par la majorité des oléiculteurs, marque
sa mission de configuration. Parmi les projets retenus, on baine, mais les dispositions du plan pilotes de véritables vitrines du un coup d’arrêt dans la lutte contre l’épidémie. Elle fait aussi le
Car l’urbanisme du XXIe siècle compte notamment la mise en local d’urbanisme ne le permettent savoir-faire français. Vitrines que bonheur des complotistes, pour qui la bactérie aurait été intro-
appelle une approche, non plus place, dans le quartier de la Con- pas toujours », donne en exemple l’Institut est appelé à valoriser et duite par des « agents » des multinationales de biotechnologies
décloisonnée par métier, mais fluence à Lyon, d’une plate-forme Hervé Gatineau, directeur des promouvoir en France et à l’inter- pour imposer leurs produits. Ou par des affairistes qui auraient
globale de la ville, intégrant tou- numérique permettant une opti- grands projets d’Eiffage Immobi- national. Selon une étude du mi- décidé de « désertifier » la région afin d’y faire surgir une sorte
tes ses dimensions, énergie, eau, misation de toutes les ressources lier. Même l’idée de mutualisation nistère français de l’économie, le de Las Vegas des Pouilles. Déjà, il y a plus d’an an, des oléicul-
déchets, transports, espaces (énergie, eau, transport…), la ré- des parkings, qui repose sur un potentiel du marché du dévelop- teurs et des associations écologistes avaient saisi le tribunal ad-
verts… La conception et la gestion novation d’un quartier visant droit au stationnement et non pement urbain est estimé à ministratif de Rome pour contester la décision d’abattre les ar-
des projets urbains reposent né- l’autonomie énergétique à Mou- plus une place attitrée, n’a pas 50 milliards d’euros d’ici à 2017. bres infectés, repoussant ainsi la moindre intervention. Alors
cessairement sur un travail parte- vaux (Nord) ou encore la création coulé de source. Pour les bailleurs Une opportunité dont la France que l’on parlait d’un million d’oliviers malades, seuls sept d’en-
narial entre les acteurs de l’en- d’une écocité à Marseille. sociaux, à un logement doit être entend se saisir. p tre eux ont été, à ce jour, abattus… p
semble des métiers du secteur et Déjà bien engagé, ce projet dans attribuée une place de parking. laetitia van eeckhout philippe ridet
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 france | 7
RÉVISION CONSTITUTIONNELLE

La déchéance de nationalité heurte la gauche


Dans la majorité, la mesure crée un profond malaise, au-delà de ceux qui critiquent d’habitude le gouvernement

C
hristiane Taubira n’est
pas la seule à être tom-
bée de sa chaise en dé-
couvrant que l’exten-
sion de la déchéance de nationa-
lité aux binationaux nés en France
et condamnés pour terrorisme fi-
gurait bien dans le projet de révi-
sion constitutionnelle préparé par
François Hollande et Manuel
Valls. Dans la majorité, beaucoup
de responsables socialistes
croyaient cette mesure définitive-
ment enterrée. Ils ont découvert
avec stupéfaction à la sortie du
conseil des ministres, mercredi
23 décembre, qu’ils allaient devoir
en débattre après les fêtes. La dis-
cussion promet d’être houleuse.
Le cercle des mécontents dé-
passe cette fois largement l’habi-
tuel groupe des frondeurs du PS.
Pour l’ancien ministre de la ville
François Lamy, hors de question de
voter un tel texte. « C’est une me-
sure inefficace contre le terrorisme,
ça n’a donc qu’une valeur symboli-
que et le symbole qui est derrière,
c’est la remise en cause du droit du
sol », estime le député de l’Essonne
et conseiller de Martine Aubry.

Grand écart idéologique


Devant son entourage, la maire de
Lille a exprimé sa vive opposition
à cette réforme. « C’est tout simple-
ment inacceptable comme ré-
forme, renchérit Olivier Faure, dé-
puté de Seine-et-Marne et
porte-parole du PS. C’est une me-
sure inefficace qui a un effet sym-
bolique dévastateur pour une par-
tie de la population, qui va se sentir
citoyenne de seconde zone. » La
maire de Paris, Anne Hidalgo, a
également indiqué sur Twitter
être « fermement opposée » à la dé-
chéance de nationalité. Manuel Valls et Christiane Taubira, à l’Elysée, mercredi 23 décembre. POOL/REUTERS
Signe du malaise ambiant, peu
de dirigeants de la majorité se
sont pressés pour soutenir la déci- Jean-Christophe Cambadélis, le tée des Hautes-Alpes propose fondamentale », il loue sa « sym- le pied du FN, on risque d’appliquer
sion de l’exécutif. Jeudi matin, premier secrétaire du PS, s’est pour sa part une solution inter-
Des responsables bolique ». « Nous sommes dans un son programme ».
seul Jean-Marie Le Guen, secré- quant à lui contenté d’un commu- médiaire : « Dans la lutte contre le de la majorité pays où pour être français, on ne Danielle Auroi, députée EELV du
taire d’Etat aux relations avec le niqué ésotérique, qui renvoie au terrorisme, il faut trouver une me- peut pas être un ennemi de la Puy-de-Dôme, fera le même choix,
Parlement, avait été dépêché pour débat parlementaire. « Malgré les sure symbolique qui toucherait
arguaient de France », estime-t-il. elle qui critique « une manœuvre
faire le service après-vente sur multiples injonctions de l’extrême tous les Français, comme la peine leur départ en Avant même la présentation du politicienne » de la part de l’exécu-
BFM-TV. Il se voulait « confiant » droite et de la droite dite républi- d’indignité nationale. » Une voie projet de loi en conseil des minis- tif pour « mettre la droite en diffi-
sur le vote de la mesure : « Cette ré- caine, le président de la République explorée en début de semaine par
vacances de Noël tres, mercredi, la coprésidente du culté ». « Le président de la Républi-
forme de la Constitution ne heurte a choisi de respecter les paroles Bruno Le Roux, le président du pour justifier groupe écologiste à l’Assemblée na- que joue plus sa prochaine candi-
en rien nos valeurs essentielles. » Et qu’il avait prononcées devant le groupe socialiste à l’Assemblée. tionale Barbara Pompili, qui repré- dature à la présidentielle que l’inté-
de balayer les hésitations : « On va Congrès, et décidé de suivre stricte- Mais les socialistes ont déjà réflé-
leur absence sente les députés pro-gouverne- rêt de la France », dénonce-t-elle.
avoir tous les indignés habituels… » ment l’avis et les réserves du Con- chi à pareille mesure. Un rapport de réaction ment, indiquait ne pas être favora- Le Front de gauche devrait aussi
Mercredi, plusieurs responsa- seil d’Etat », écrit-il. Un grand écart de Jean-Jacques Urvoas, le prési- ble à cette disposition car elle n’en être sur cette position. « Une fois
bles joints par Le Monde ar- idéologique pour celui qui expli- dent de la commission des lois de voyait pas « l’utilité ». L’autre copré- de plus, le gouvernement souhaite
guaient de leur départ en vacan- quait, début décembre, que la dé- l’Assemblée nationale, en mars, gauche. Si le coprésident du sidente du groupe, Cécile Duflot, a donner des gages à la droite, ba-
ces de Noël pour justifier leur ab- chéance de nationalité n’était avait conclu à son inefficacité. groupe écologiste au Sénat Jean- annoncé, jeudi, dans Libération, fouant ses propres valeurs et igno-
sence de réaction. Difficile de se « pas une idée de gauche ». Pour faire voter sa réforme par Vincent Placé approuve cette me- qu’elle s’opposerait à cette mesure, rant ceux qui l’ont mené au pou-
renier quand, sur les réseaux so- « Je n’ai pas compris ce communi- une majorité des trois cinquièmes sure, sa position ne devrait pas refusant de mêler sa voix « à celles voir », critique André Chassaigne,
ciaux, tournent des vidéos da- qué », lâchait un dirigeant du PS, du Parlement, M. Hollande va de- être majoritaire. « Je trouve positif des parlementaires FN sur cette président communiste du groupe
tant de 2010 et dans lesquelles déboussolé. « Il faut proposer le voir faire les comptes et espérer que le président de la République question ». « Voter contre s’impose, de la Gauche démocrate et répu-
François Hollande, Ségolène poste de premier secrétaire au vice- que la droite collabore. Car le chef applique son discours de Ver- indique l’ancienne ministre. J’ap- blicaine à l’Assemblée nationale.
Royal ou Manuel Valls éreintent président du Conseil d’Etat, puis- de l’Etat risque de perdre le sou- sailles », note le sénateur de l’Es- pelle toutes les consciences républi- Pour le député du Puy-de-Dôme,
l’extension de la déchéance de que maintenant quand celui-ci dit tien d’une bonne partie de sa ma- sonne, désormais membre du pe- caines à se réveiller et à refuser cette ce sera « contre, sans hésiter ». p
nationalité alors proposée par quelque chose, le PS s’aligne », jorité et il n’a pas grand-chose à tit parti Ecologistes !. S’il recon- pente glissante. » Elle ajoute qu’« à nicolas chapuis et
Nicolas Sarkozy. rajoutait Karine Berger. La dépu- attendre de ses partenaires de naît que ce n’est pas « une mesure force de vouloir couper l’herbe sous raphaëlle besse desmoulières

François Hollande braconne à droite en vue de 2017


Le chef de l’Etat a estimé qu’il avait plus à perdre en revenant sur son discours devant le Congrès qu’en restant fidèle aux valeurs de la gauche

ANALYSE que le président tiendrait parole, à dégâts politiques encore ? Si l’an- taux de son camp. Le quinquen- pour éviter que l’on tue des gens proche de M. Hollande. La dé-
la stupéfaction générale et à re- nonce initiale n’avait provoqué nat avait démarré par le « redres- sur le territoire. » chéance a aussi l’heur de prendre

C’ est la double surprise du


chef, en l’occurrence du
chef de l’Etat. La pre-
mière remontait à son discours du
16 novembre, devant le Congrès
bours des rumeurs distillées ces
derniers jours par plusieurs mé-
dias, selon lesquels la déchéance
de nationalité était abandonnée.
M. Hollande a tenu bon, donc,
que peu de remous dans le trau-
matisme national post-13 no-
vembre, y compris au sein de la
frange la plus remuante du PS,
cette perspective avait tout de
sement dans la justice », vocable
technocratique décrivant une
austérité budgétaire mâtinée de
redistribution. Il s’achèvera avec
la « guerre au terrorisme » et, dé-
Subsiste-t-il encore une dose mi-
nimale de gauche dans le hollan-
disme ? Celui-ci, quoi qu’il en soit,
assume crânement le retourne-
ment de son terreau idéologique,
au piège la droite.
« Il n’est pas interdit d’être habile »,
poursuit ce proche. Encore faut-il
ne pas l’être trop, et à tout propos.
Fort d’une conscience aiguë de la
réuni à Versailles : « Nous devons et c’était pour son équipe l’essen- même, depuis, donné de l’urti- sormais, la déchéance de natio- de même que le glissement de ter- droitisation du pays et des risques
pouvoir déchoir de sa nationalité tiel. « On n’avait pas du tout l’in- caire à gauche. Au point que la nalité. Loin, fort loin, des idéaux rain majoritaire. Pour espérer induits par le score du FN aux élec-
française un individu condamné tention de s’arrêter, confirme un garde des sceaux, tenue à l’écart professés depuis des lustres par le faire adopter la réforme constitu- tions régionales, le chef de l’Etat,
pour une atteinte aux intérêts fon- de ses conseillers. On savait que le de l’ultime arbitrage Hollande- Parti socialiste. tionnelle, il fallait clairement aller d’abord et avant tout tourné vers
damentaux de la nation ou un acte pire aurait été de remettre en Valls, l’avait déjà officiellement chasser à droite, laquelle se prépa- 2017, a choisi, conformément à sa
de terrorisme, même s’il est né fran- cause la parole donnée. On aurait enterrée, et que le premier minis- Retournement idéologique rait déjà à sonner l’hallali en cas méthode traditionnelle et par
çais, (…) dès lors qu’il bénéficie d’une alors perdu sur tous les tableaux. » tre lui-même avait fini par laisser Le chef de l’Etat le glissait encore d’abandon de la déchéance. Et, du pure tactique, de s’aventurer plus
autre nationalité », assurait alors Une reculade se serait révélée filtrer quelques doutes. C’était, récemment à un visiteur : coup, se couper d’un certain nom- loin qu’il ne l’avait jamais fait vers
François Hollande, reprenant ainsi d’autant plus éclatante que l’an- en réalité, reculer pour mieux « Quand on est élu à la présidence bre de parlementaires de gauche, la droite. Comme s’il avait choisi
à son compte, contre toute attente, nonce était spectaculaire. sauter. Et brûler ainsi ses vais- et qu’on est de gauche, on se dit que qui crient déjà à la trahison. « Nous de perdre le peu d’âme socialiste
une mesure préconisée par la Mais le duo exécutif, en choisis- seaux à gauche ? l’objectif numéro un doit être de savions que, sur cette mesure, nous qui lui restait pour conserver un
droite et l’extrême droite. sant de faire fi de la ligne défen- A dix-sept mois de la présiden- faire baisser le chômage, d’accor- devions aller chercher une majo- – mince – espoir de gagner la prési-
La seconde date du 23 décembre, due par Christiane Taubira, n’a- tielle, jamais M. Hollande n’a der de nouveaux droits. En réalité, rité de rassemblement au-delà des dentielle. p
quand Manuel Valls a confirmé t-il pas occasionné davantage de semblé si éloigné des fondamen- on se retrouve à gérer le terrorisme cadres classiques », explique un david revault d'allonnes
8 | france 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

RÉVISION CONSTITUTIONNELLE

La droite piégée
par une mesure
qu’elle réclamait
Favorable à la déchéance de
nationalité, l’opposition hésite à
soutenir la révision de la Constitution

L
a droite est un peu gênée coupable de « reniement » et de
aux entournures, après « faiblesse ». Mardi après-midi,
l’arbitrage de François après la diffusion des propos tenus
Hollande annoncé, mer- par Christiane Taubira à la presse
credi 23 décembre, par Manuel algérienne indiquant que la dé-
Valls en faveur de l’inscription de chéance de nationalité aurait été
la déchéance de nationalité des bi- abandonnée, les « tontons flin-
nationaux nés en France con- gueurs » de la droite se déchaî-
damnés pour terrorisme dans le naient, n’hésitant pas à proclamer
projet de révision constitution- que la révision constitutionnelle
nelle. Le chef de l’Etat a confirmé était « mort-née ».
ce qu’il avait déclaré le 16 novem-
bre devant le Parlement réuni en « Pas de bonne solution » Le siège du parti Les Républicains, à Paris, le 7 décembre. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE/FRENCH-POLITICS POUR « LE MONDE »
Congrès à Versailles, trois jours Patatras : tout s’est écroulé quand
après les attentats. l’exécutif, mercredi matin, a an-
Le problème pour l’opposition, et noncé solennellement, à l’issue pas joignable, le président de LR tableaux. On n’a aucun problème à dié. « Le Sénat va veiller à ce que
en premier lieu pour le président du conseil des ministres, que la est en vacances… taper comme des sourds quand ils
Au siège du parti, l’état d’urgence s’exerce dans le res-
du parti Les Républicains (LR), Ni- déchéance était bel et bien main- Au siège de LR, on fustige reculent et à dire bravo quand ils on fustige pect des libertés individuelles et
colas Sarkozy, est qu’il lui coûte de tenue dans le projet de révision de l’« amateurisme » du gouverne- reviennent. » Le président de LR collectives, indique M. Larcher. La
devoir approuver une réforme la Constitution. Comment désap- ment, en concentrant le tir sur la n’entend pas, pour l’heure, « se
l’« amateurisme » Constitution, malgré tout, il ne
constitutionnelle proposée par ce- prouver ce que l’on réclamait à cor garde des sceaux. « C’est une mettre dans la mêlée ». « Il y aura gouvernemental, faut pas s’emballer dessus. On a un
lui qu’ils n’ont jamais cessé de con- et à cri la veille ? Il se trouve sou- bonne chose qu’ils soient revenus un débat dans les groupes parle- drame le 13, un Congrès le 16, il faut
sidérer comme un usurpateur. dainement moins de volontaires sur leur position, consent l’entou- mentaires, selon ses proches. Il ex-
en concentrant faire attention. »
Alors, on chipote, on tergiverse, on pour exprimer la position de la rage de M. Sarkozy. De toute façon, primera sa position après avoir le tir sur la garde « Nos critères, c’est d’abord l’uti-
lantiponne. « Je ne suis pas contre droite. Le porte-parole a perdu la pour eux, il n’y avait pas de bonne parlé avec [Christian] Jacob et lité vis-à-vis de la sécurité des
une réforme constitutionnelle mais parole, le patron des députés n’est solution. Ils perdent sur tous les [Bruno] Retailleau », les patrons
des sceaux Français, précise Bruno Retail-
tout dépendra de ce qu’il y aura de- des groupes LR de l’Assemblée et leau. La constitutionnalisation de
dans », déclarait l’ex-chef de l’Etat du Sénat. Soit à la mi-janvier. l’état d’urgence, le Conseil d’Etat
dans Le Monde (du 19 novembre) « Une victoire idéologique » pour le FN Dans un premier temps, c’est Le président du Sénat, Gérard dit que c’est utile. La déchéance,
au lendemain du Congrès. Eric Woerth, le secrétaire général Larcher, se montre beaucoup plus c’était le signal d’une ouverture
Puis des rumeurs, des doutes, Le Front national ne cache pas sa joie de voir l’extension de la dé- du parti, qui a été chargé de don- réceptif, assurant même ne pas vis-à-vis de l’opposition. Les cho-
des déclarations contradictoires se chéance de nationalité aux binationaux nés en France inscrite ner le ton. Dans un communiqué, avoir été surpris par la décision de ses vont plutôt dans le bon sens
sont propagés ces derniers jours, dans le projet de révision constitutionnelle. L’extrême droite, qui il dénonce « le peu de solidité des M. Hollande, avec qui il s’était en- après l’arbitrage du président de
laissant supposer que M. Hollande défend cette mesure de longue date, dit avoir remporté « une vic- convictions du président de la Ré- tretenu mardi. « Je préfère que ce la République. Le Sénat sera dans
renoncerait à la déchéance de na- toire idéologique ». « Déchéance de nationalité : premier effet des publique » ainsi que « les fractures soient les annonces au Congrès du une attitude positive, en tout cas
tionalité. Il n’en fallait pas plus 6,8 millions de voix pour le Front national aux élections régionales », internes à la majorité socialiste Parlement qu’au congrès du PS qui constructive. »
pour que la droite se prépare à la a réagi Marine Le Pen sur Twitter, mercredi 23 décembre. « Le gou- sur cette réforme constitution- soient respectées », note-t-il. Preuve que, à droite, les débats
curée et commence à instruire vernement préfère Marine à Christiane », a ajouté le numéro deux nelle ». Mais pas un mot sur la po- Cela n’empêchera pas que le pro- sont loin d’être tranchés. p
l’acte d’accusation d’un président du FN, Florian Philippot, demandant la démission de Mme Taubira. sition de sa formation. jet de loi soit attentivement étu- patrick roger

3,3millions de personnes ont deux nationalités CORS E


Manuel Valls met en
garde les nationalistes
mercredi 23 décembre, pour
une « fermeté » de la justice
face aux heurts avec les mi-
Le premier ministre a averti, grants qui tentent de passer
Selon l’INED, 90 % des binationaux sont immigrés ou descendants d’immigrés mercredi 23 décembre sur en Angleterre depuis Calais.
TF1, qu’il y avait « des lignes « Il faut que l’efficacité des for-
rouges qui ne peuvent pas être ces de l’ordre soit accompa-
discutées » avec le nouvel exé- gnée d’une fermeté dans la ré-

I nscrite dans le projet de révi-


sion de la Constitution pré-
senté mercredi 23 décembre,
la proposition sur la déchéance de
nationalité sera applicable à toutes
des démographiques (INED) ont
demandé aux personnes interro-
gées si elles possédaient une autre
nationalité. D’après les réponses
obtenues, les binationaux repré-
« La France reconnaît la double na-
tionalité pour ses ressortissants
mais, sur son sol, elle les considère
avant tout comme des ressortis-
sants français. A l’inverse, dans
d’acquérir la nationalité sans
abandonner sa nationalité d’ori-
gine. C’est le régime de Vichy qui a
eu le plus recours aux mesures de
déchéance, notamment contre les
cutif corse dirigé par les na-
tionalistes. « L’amnistie des
prisonniers politiques ? Il n’y a
pas de prisonniers politiques.
La co-officialité [de deux lan-
ponse pénale », a souhaité
M. Cazeneuve, à l’issue d’une
réunion avec M. Bertrand et la
sénatrice et maire de Calais
Natacha Bouchart (LR). – (AFP.)
les personnes françaises nées d’un sentent 3,3 millions de personnes l’autre pays de nationalité, le droit juifs d’origine étrangère. Depuis gues : corse et français] ? Il n’y
ou deux parents étrangers et ayant (5 % de la population de la France national de ce pays sera souvent l’ordonnance de 1945, qui oblige le a qu’une seule langue dans la J UST I C E
conservé leur nationalité étran- métropolitaine âgée de 18 à prépondérant », explique le cher- gouvernement à prendre une dé- République, c’est le français. Un couple en garde
gère. Jusqu’alors, elle pouvait être 50 ans), dont 90 % sont immigrés cheur de l’INED. cision par décret en Conseil d’Etat, Un statut de résident pour les à vue dans une enquête
prononcée à l’encontre de person- ou descendants d’immigrés. « C’est on ne « dénaturalise » plus guère, Corses sur le plan fiscal ? C’est antiterroriste
nes naturalisées, ayant conservé le seul chiffre fiable, explique Pa- Une proposition du FN remarquait en 2008 Bernard contraire à la République », Une Française de 23 ans con-
leur ancienne nationalité, mais trick Simon, sociodémographe à Un immigré naturalisé peut cu- Schmid, juriste du Mouvement a énuméré Manuel Valls, vertie à l’islam et son compa-
pas pour les Français de naissance. l’INED, car il n’existe aucun fichier ni muler la nationalité française et contre le racisme et pour l’amitié contestant des mesures gnon âgé de 35 ans sont en
Longtemps, les chiffres sur les recensement des Français à double celle d’origine (dans le cas où son entre les peuples (MRAP). défendues par le dirigeant garde à vue depuis lundi
personnes potentiellement con- nationalité. » Selon le chercheur, pays permet la double nationalité), Plus d’une fois, la déchéance de autonomiste Gilles Simeoni, 21 décembre dans une en-
cernées sont restés approximatifs, les ressortissants à double natio- tout comme les descendants nationalité a été agitée par la droite nouveau président du conseil quête antiterroriste menée
du fait de l’absence d’enquête na- nalité sont très fréquents chez les d’étrangers nés en France qui de- et l’extrême droite. Ce fut le cas exécutif de Corse. – (AFP.) à Paris, après la découverte
tionale sur les binationaux. Le immigrés du Maghreb (66 %), les viennent français à leur majorité en 2001 après les sifflets qui d’un faux ventre de femme
droit français autorise la double Turcs (55 %) et les Portugais (43 %), ou par anticipation. avaient accueilli la Marseillaise lors MI GRAN TS enceinte qui aurait pu servir
nationalité et n’exige aucune dé- mais rares chez les personnes ori- La mesure de privation de la na- d’un match amical France-Algérie Cazeneuve et Bertrand à dissimuler des objets.
claration. Seule indication donnée ginaires d’Asie du Sud-Est. tionalité a été introduite dans le au Stade de France. Le FN avait plaident pour une Aucun explosif n’a été re-
par le recensement, plus de 40 % En France, le droit s’applique de droit français au début du XIXe siè- alors brandi cette proposition « fermeté » pénale trouvé mais l’analyse des or-
des immigrés vivant en France manière pleine et entière pour une cle dans le code civil. Ces disposi- pour punir ceux qui « salissaient la face aux heurts dinateurs du couple a permis
possèdent la nationalité française. personne française qui a aussi une tions visaient les émigrés français France ». La même polémique Le ministre de l’intérieur, d’établir que des photos de
Pour la première fois, dans l’en- autre nationalité : elle a droit à un ayant fui la Révolution, considérés avait suivi des incidents identi- Bernard Cazeneuve, et Xavier djihadistes avaient été con-
quête Trajectoires et origines, réa- passeport français, peut exercer comme traîtres à la patrie. Mais, ques lors d’un autre match entre la Bertrand, futur président (LR) sultées et des recherches
lisée entre 2008 et 2009, les cher- son droit de vote et d’éligibilité, et a dès cette époque, il était possible France et la Tunisie, en 2008. p de la région Nord-Pas-de- effectuées sur la fabrication
cheurs de l’Institut national d’étu- accès à tous les emplois publics. pour un ressortissant étranger sylvia zappi Calais-Picardie, ont plaidé, d’engins explosifs. – (AFP.)

nicolas demorand avec les chroniques


d’Arnaud Leparmentier

le 18/20
et d’Alain Frachon

venant
dans un jour dans le monde
de 18 :15 à 19 :00
15 un jour dans le monde
18:15 mond
19:20 le téléphone sonne
de choc
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 france | 9

Des messes de Noël sous haute surveillance


En dehors des sites les plus symboliques, ce sont les paroissiens qui seront mobilisés pour assurer la sécurité

L LES CHIFFRES
a piqûre de rappel est explique Pierre Machenaud, curé un de ces édifices très visités, et d’interdiction d’y stationner. A
bienvenue : le ministre de Pontoise.
« Dès que toutes les autorités catholiques pren- l’extérieur, ce seront donc des pa-
de l’intérieur a adressé « Le but est d’abord d’être ac- les chaises seront nent au sérieux les consignes trouilles de police et de gendar-
aux préfets, le 16 décem- cueillant en ces temps où nous res- déjà en vigueur depuis qu’a merie, « dynamiques » (en mou-
occupées,
45 000
bre, un « télégramme » recensant sentons plus encore le besoin de ouvert le marché de Noël, début vement) ou « statiques », qui as-
les mesures mises en place dès le fraternité et d’attention les uns nous fermerons décembre. sureront la surveillance.
23 avril, au lendemain de l’atten- aux autres, juge Vincent Mal- « Nous serons très stricts et nous A Paris et dans sa banlieue, une C’est le nombre d’églises
tat évité contre une église de Vil- herbe, retraité de fraîche date et
les portes prendrons des mesures inédites : dizaine d’édifices sont très sur- catholiques recensées en France,
lejuif (Val-de-Marne). paroissien très actif, qui dirigera de la cathédrale » les paroissiens bénévoles, que veillés et pour les lieux les plus dont un certain nombre sans
Bernard Cazeneuve demande les opérations. Il y a huit jours, à nous avons formés à cela, filtre- touristiques, comme le Sa- activité cultuelle. On compte
BERNARD XIBAUT
« une vigilance toute particulière à l’occasion d’une messe télévisée, ront les entrées, feront ouvrir les cré-Cœur de Montmartre, Notre- également 4 000 temples
chanoine de la cathédrale
l’égard des messes et offices de nous avons déjà pris des précau- sacs, interdiront l’entrée aux por- Dame de Paris et la basilique de protestants et 150 églises
de Strasbourg
Noël qui, tout à la fois, concentre- tions particulières et nous som- teurs de gros bagages ou de sacs à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), il orthodoxes.
ront en un même lieu un public mes donc rodés. » dos. Ils ne feront pas de palpa- a été fait appel à des sociétés pri-
nombreux et pourraient consti-
tuer des cibles d’une exception- Affluence nouvelle per Cacher. Chaque évêché est
tions mais demanderont tout de
même à ouvrir les gros manteaux,
vées de sécurité.
« Nous mobilisons beaucoup ENTRE 140 ET 150
nelle force symbolique », ordon- Comme beaucoup de responsa- désormais doté d’un référent sé- précise le chanoine Bernard Xi- d’agents à Notre-Dame et Saint- C’est la quantité d’églises catho-
nant de prendre contact avec les bles de paroisses l’ont constaté, curité, en contact permanent baut. Nous redoutons les files d’at- Denis, confirme Arnaud Demaret, liques qui bénéficient d’une pro-
responsables diocésains et leurs les attentats de novembre ont avec le directeur de cabinet du tente et ne tolérerons pas de gens directeur de la société Elytis. Ce tection renforcée en raison de
« référents sécurité ». suscité une affluence nouvelle préfet. Ceux-ci déterminent en debout. Dès que toutes les chaises travail est stressant, exige de la ra- leur affluence ou de leur intérêt
A Pontoise (Val-d’Oise) comme dans les églises, et ce Noël pour- commun les églises nécessitant seront occupées, nous fermerons pidité, du sang-froid, de la cour- touristique.
ailleurs, on adapte ces consignes rait être encore plus fédérateur une protection renforcée en rai- les portes de la cathédrale. » toisie. Comme il y a beaucoup de
aux réalités locales. La cathédrale que d’habitude pour les familles son de leur affluence ou de leur Le ministre de l’intérieur a monde, des millions de visiteurs, il
Saint-Maclou, édifice gothique chrétiennes dont c’est parfois la intérêt touristique. Sur les 45 000 aussi insisté sur la nécessité de faut aller très vite et nous crai-
du XIIe siècle, est prête, avec crè- seule occasion de participer à lieux de culte catholiques du veiller aux véhicules stationnés à gnons toujours de louper quelque
che et bouquets de fleurs, à ac- une messe. pays, 140 à 150 relèvent de cette proximité des lieux de culte, chose. » p
cueillir les messes de Noël des 24 « Les catholiques ne sont pas catégorie. quitte à ce que les maires pren- adrien pécout
et 25 décembre. dans une psychologie sécuri- La cathédrale de Strasbourg est nent des arrêtés temporaires et isabelle rey-lefebvre
Une trentaine de paroissiens taire », admet Mgr Olivier Riba-
ont été mobilisés : par groupes de deau-Dumas, porte-parole de la
quatre ou cinq, ils filtreront les Conférence des évêques de
entrées par une seule porte à la France, dont les membres ont été
fois, en surveillant particulière- associés aux échanges au sein de
ment les sacs d’une certaine la commission de sécurité des
taille. « Nous connaissons déjà lieux de culte, coordonnée par le
bien les fidèles et les habitués, préfet Thierry Coudert et mise en
mais Noël est, bien sûr, l’occasion place dès janvier, après les atten-
d’un plus large rassemblement », tats contre Charlie Hebdo et l’Hy-

15 000 chômeurs
de moins en novembre
Le nombre de demandeurs d’emploi
NUMÉRO DOUBLE*
sans activité a crû de 2,5 % en un an

DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIE A, EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Total des demandeurs d’emploi, en millions


Variation mensuelle du nombre de chômeurs, en milliers
42

25 26,2 16,2
15,4 20
14,3 12,8 3,57
1,3

– 1,9
3,49 – 15
– 19,1 – 23,8

Nov. Janv. Mars Mai Juill. Sept. Nov.


2014 2015 2015 2015 2015 2015 2015
SOURCES : INSEE, DARES

U ne éclaircie avant les fê-


tes de fin d’année sur le
front du chômage. Le
nombre de demandeurs d’emploi
de catégorie A, sans activité et te-
c’est que, depuis deux ans, aucune
baisse mensuelle n’a pu être enre-
gistrée deux mois de suite. Les ré-
sultats sur le plan de l’activité éco-
nomique restent encore trop fra-
nus de rechercher un emploi, a di- giles pour laisser entrevoir un re-
minué de 15 000 (– 0,4 %) en no- cul durable du chômage, cette
vembre, selon les chiffres publiés fameuse « inversion de la
jeudi 24 décembre par Pôle em- courbe ». D’autre part, la diminu-
ploi et le ministère du travail. Il tion du nombre de demandeurs
s’établit à 3 574 800, soit une aug- d’emploi dans la catégorie A con-
mentation de 2,5 % sur un an. Le tinue de s’accompagner d’une
nombre de demandeurs d’emploi hausse dans les autres catégories,
en catégories A, B et C (incluant significative d’une extension
ceux qui sont en activité réduite) ininterrompue de la précarité.
en France métropolitaine s’élève à L’amélioration est toutefois plus
5 442 500. Il augmente de 0,1 % sur sensible pour les jeunes de moins
un mois et de 5,1 % en un an. En de 25 ans, dont le nombre d’ins-
© Andrew B. Myers pour M Le magazine du Monde.
France, y compris l’outre-mer, le crits à Pôle emploi baisse de 6 000
nombre de demandeurs d’emploi en un mois (– 1,1 %), soit une baisse
est de 3 833 400 pour la catégo- de 4,5 % sur un an. En revanche, le
rie A (+ 2,3 % sur un an) et de chômage de longue durée conti-
5 743 600 pour les catégories A, B nue de progresser : 2 447 300 de-
et C (+ 4,9 %). mandeurs sont à la recherche d’un
emploi depuis plus d’un an, un
Tendance à la stabilisation chiffre en hausse de 9,7 % sur un
La ministre du travail, Myriam El
Khomri, voit dans ces chiffres la
an, tandis que le nombre de de-
mandeurs inscrits depuis plus de
EN VENTE JUSQU’AU LUNDI 28 DÉCEMBRE
confirmation d’une tendance à la trois ans a progressé de 16,5 %. En
stabilisation, la hausse du nom- France métropolitaine, l’ancien-
*Numéro spécial daté 26-27-28 décembre 2015
bre de chômeurs de catégorie A neté moyenne des demandeurs
ayant été limitée à 0,1 % sur les d’emploi atteint 570 jours. p
trois derniers mois. Le problème, patrick roger
10 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Les Beatles entrent dans l’ère du streaming


Le catalogue des « Fab Four » est disponible sur les sites d’écoute. Un signe de plus de l’essor de ce marché

N LES RECORDS
oël a une saveur parti-
culière pour les utili-
sateurs de streaming.
Mercredi 23 décem-
bre, ils ont appris l’arrivée du cata-
logue entier des Beatles sur leurs DRAKE
plates-formes d’écoute musicale Le rappeur canadien est l’artiste
en ligne. Le 24 décembre à 00 h 01, le plus écouté dans le monde
les fans du groupe de Liverpool en 2015 sur Spotify, avec
ont eu accès aux 13 albums studio 1,8 milliard d’écoutes. Suivent
remastérisés de la formation de Ed Sheeran, The Weeknd, Ma-
John Lennon et Paul McCartney roon 5 et Kanye West.
ainsi qu’à quatre compilations.
Universal Music, le distributeur
des « Fab Four », a signé avec les NEKFEU
neuf plus importantes plates-for- Le rappeur Nekfeu a été l’artiste
mes de streaming : le suédois Spo- le plus plébiscité par les audi-
tify, le français Deezer, mais aussi teurs français en 2015. Il a de-
les services des géants califor- vancé, dans l’ordre, Jul, Maître
niens comme Google Play, Ama- Gims, Rihanna et Booba.
zon Prime et Apple Music. Les
moins connus comme Slacker,
Groove de Microsoft, Rhapsody et LEAN ON
bien sûr Tidal, le service du rap- Le morceau « Lean On », de Ma-
peur Jay Z, ont eux aussi droit à la jor Lazer, avec DJ Snake et le Da-
totalité de la musique des quatre nois Mo, a été le morceau le plus
Britanniques. Ont tout de même joué cette année sur Spotify,
été exclus des sites comme Pan- avec 578 millions d’écoutes au
dora et Rdio qui relèvent davan- 17 décembre. C’est également la
tage de la Web radio que de la pla- chanson la plus écoutée en
te-forme de streaming. France sur la plate-forme sué-
Les non-abonnés peuvent se ré- doise.
jouir : il ne sera pas nécessaire de
payer pour avoir accès à Yesterday
ou à I Am the Walrus. En version
gratuite, l’écoute, entrecoupée de
publicité, se fera comme pour
n’importe quel autre artiste.

« Révolution en marche »
C’est à grand renfort de flocons de
neige et avec une belle photo du
groupe qu’on dirait tirée du Bal
des vampires de Roman Polanski
que le site officiel des Beatles a an-
noncé la nouvelle aux fans.
« Ecoutez leur musique dès que la
première minute de la veille de Aéroport JFK de New York, le 7 février 1964. ROLLS PRESS/POPPERFOTO/GETTY IMAGES
Noël sonnera », pouvait-on y lire.
Il faut dire que la nouvelle a son
importance. Les Beatles étaient le téléchargement en ligne d’Apple, de streaming. En Suède, 90 % des liard de dollars (1 milliard d’euros) rock Radiohead ou la chanteuse
dernier groupe de cette envergure qu’en 2012, a mis à disposition
Les Beatles revenus du secteur de la musique en 2014, soit 23 % du chiffre d’af- pop Taylor Swift, qui refusent de
à être absent des services de strea- son catalogue en streaming en étaient le dernier proviennent de l’écoute de musi- faires de la musique dématériali- mettre à disposition leurs al-
ming. Il était certes possible juin. que sans téléchargement. sée. bums les plus récents sur la tota-
d’écouter quelques-uns de leurs L’arrivée de ces deux mastodon-
groupe de cette De fait, 2015 a vu le nombre « Le fait que les Beatles arrivent lité des plates-formes. Comme
titres, au gré des sorties de compi- tes la même année envoie un si- envergure d’utilisateurs des plates-formes sur toutes les plates-formes à la beaucoup d’autres, ces artistes
lations rock et autres patchworks gnal clair : le streaming est de- comme Deezer et Spotify croître fois, et pas en exclusivité sur une estiment que ce mode de diffu-
inventés par les maisons de dis- venu un mode de consommation
à être absent de façon significative : les deux si- seule, est un signal que l’engoue- sion, rémunéré au nombre
ques. Quelque 1,1 million de per- de la musique avec lequel il faut des services tes comptent respectivement 14 ment, déjà massif, va s’accroître », d’écoutes, n’est pas assez rentable
sonnes suivaient même leur page composer. Il sera peut-être même et 75 millions d’utilisateurs actifs juge pour sa part Simon Dyson, pour les musiciens.
officielle sur Spotify, mais impos- bientôt, selon certains observa-
de streaming (abonnés et surfeurs gratuits du cabinet d’analyse Ovum. « Ils Pour les observateurs, la chose
sible de choisir le titre ou l’album teurs, le seul mode d’écoute de compris). Selon le Syndicat natio- ne vont pas forcément faire croître est entendue : « L’arrivée des Beat-
à écouter. musique. nal de l’édition phonographique tant que cela les bases d’abonnés, les risque d’accroître la pression
Preuve que les quatre garçons « Ça prouve que le streaming est vaient pas ne pas y être », s’en- (SNEP), 41 millions de personnes qui ne viennent pas pour un seul sur les quelques artistes qui résis-
de Liverpool étaient presque les en train de devenir un vecteur fon- thousiasme Pascal Nègre, le prési- dans le monde disposent d’un artiste, fût-il les Beatles, mais ils tent encore à la révolution en mar-
derniers : même le groupe austra- damental de monétisation de la dent d’Universal Music France. Il abonnement à un site de strea- donnent un signal fort au mar- che », insiste M. Dyson. Reste à sa-
lo-britannique AC/DC, qui s’y re- musique. Les représentants des rappelle que dans l’Hexagone, 5 % ming. Les revenus tirés de l’écoute ché », poursuit l’expert. voir combien de temps mettront
fusait depuis des années et qui n’a Beatles ont réalisé que c’était le de la population dispose d’un de musique en ligne sans télé- N’en déplaise aux derniers ré- les récalcitrants à céder. p
intégré iTunes, la plate-forme de nouveau modèle, et qu’ils ne pou- abonnement à une plate-forme chargement ont atteint 1,1 mil- sistants, comme le groupe de sarah belouezzane

Le retour du « made in America », un mythe qui s’effondre


La relocalisation d’entreprises aux Etats-Unis est un phénomène limité et en perte de vitesse, écrivent des experts dans une note cinglante

B arack Obama en avait fait


un de ses thèmes de cam-
pagne. En février 2012, le
président américain en quête de
réélection s’était rendu dans une
Unis, qui lui porte le coup de
grâce. « La tendance à la relocali-
sation est officiellement morte, au
moins pour le moment », écrivent,
chiffres à l’appui, cinq de ses ex-
ser, l’industriel à la retraite qui
mène la croisade en faveur des re-
localisations avec sa Reshoring Ini-
tiative. Selon lui, la baisse enregis-
trée en 2015 serait plus proche de
ques est reparti de plus belle, en
particulier en 2015. « Le phéno-
mène de relocalisation semble
donc davantage une aberration
ponctuelle qu’une tendance inexo-
Or, en pratique, « les gaz de schis-
tes n’ont dopé la compétitivité que
d’un nombre très limité de sec-
teurs, tels que la chimie de com-
modité », analyse La Fabrique de
core plus faibles, comme le Viet-
nam, note AT Kearney.
Les industriels du textile sont
les premiers à le constater. Dans
ce secteur très gourmand en
usine de cadenas de Milwaukee perts dans une note cinglante pu- 40 % que des 70 % annoncés par rable », conclut AT Kearney. l’industrie. Quant à la montée des main-d’œuvre, la chute continue.
(Wisconsin) pour féliciter la so- bliée le 21 décembre. AT Kearney. Le recul demeure net. Ce constat désenchanté salaires chinois, elle n’a pas incité En novembre, les Etats-Unis
ciété d’avoir rapatrié une centaine Selon eux, le retour au bercail n’étonne guère Thibaut Bidet- les entreprises concernées à se n’employaient plus que 137 000
d’emplois, délocalisés au Mexi- d’entreprises industrielles améri- Une « aberration ponctuelle » Mayer, coauteur en mai d’une ruer sur les Etats-Unis, mais plu- personnes dans ce domaine, 85 %
que ou en Chine à la fin des an- caines se révèle un phénomène Le cabinet a par ailleurs comparé étude sur le sujet publiée par La Fa- tôt à transférer leurs productions de moins qu’en 1990. C’est le ni-
nées 1990. Dans l’ancienne capi- bien moindre que ce que les ex- l’évolution de la production ma- brique de l’industrie, un think vers d’autres pays aux coûts en- veau le plus bas depuis le début
tale de la machine-outil, il avait perts avaient prédit, et en perte de nufacturière des Etats-Unis à celle tank d’industriels. « Les relocalisa- des statistiques, en 1939.
vanté ces entreprises, « de plus en vitesse. Le mouvement de déloca- des importations américaines en tions ont été très médiatisées mais « Les entreprises qui se relocali-
plus nombreuses », en train de re- lisation de la production reste, lui, provenance des pays émergents sont peu nombreuses, confirme- sent le font moins pour des raisons
venir au pays. « Si le coût du travail beaucoup plus puissant, et prend d’Asie. Le constat est sans appel. t-il. Cela n’a rien à voir avec le retour La hausse des de coûts que parce qu’elles souhai-
n’y est plus tellement différent de de l’ampleur. L’inverse exact du Depuis 2004, le poids des impor- massif auquel ont cru certains. » tent se rapprocher de leurs clients et
celui pratiqué en Chine, alors elles but de M. Obama. tations ne cesse de s’accroître par Pour les promoteurs du resho-
salaires chinois devenir plus réactives », commente
préfèrent miser sur les Etats-Unis », Ainsi, seule une soixantaine de rapport à la production nationale ring, deux facteurs clés pouvaient a plutôt incité M. Bidet-Mayer. Mais le retour est
s’était-il enthousiasmé. Le mou- sociétés devrait avoir ramené cer- des mêmes produits. En onze ans, inciter les entreprises américai- souvent ardu. Des années de délo-
vement était lancé. taines activités sur le territoire il est passé de 7,7 % à 12 %. Le pays nes à revoir leurs plans. D’une
les entreprises calisation ont ravagé l’écosystème
Près de quatre ans plus tard, le américain en 2015, selon les poin- devient donc de plus en plus dé- part, la forte hausse des salaires à transférer leurs industriel américain. Retrouver
retour tant célébré du « Made in tages d’AT Kearney. Un nombre pendant de la Chine, de l’Inde, etc. en Chine, qui a réduit l’écart avec des fournisseurs et du personnel
America » ressemble de plus en anecdotique au regard de la taille Ce taux n’a régressé qu’une le coût du travail aux Etats-Unis.
productions vers qualifié n’a rien de simple. « Un sé-
plus à un mythe en train de s’ef- de l’industrie des Etats-Unis, et en seule fois, en 2011. Cette année-là, D’autre part, l’essor des gaz de d’autres pays rieux frein aux relocalisations »,
fondrer. Et c’est AT Kearney, l’un chute libre par rapport aux années il était possible de parler d’un re- schistes, qui a fait chuter les prix note M. Bidet-Mayer. M. Obama
des cabinets de conseil en straté- précédentes (208 cas en 2014). Des gain du « made in America ». De- de l’énergie sur le continent nord-
aux coûts encore est loin d’avoir gagné son pari… p
gie les plus respectés des Etats- données contestées par Harry Mo- puis, le recours aux articles asiati- américain. plus faibles denis cosnard
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 économie & entreprise | 11

A Londres, « des gens de tous les jours » à la rue


Les coupes budgétaires ont entraîné une baisse du nombre de places dans les foyers et les logements sociaux

londres - correspondance Les services

A
près seize ans d’une re- de l’association
lation conjugale très
compliquée, Paul a dé-
Crisis, qui ouvre
cidé cet été de prendre des centres
son sac et de claquer la porte. « J’ai
juste pris des affaires et je ne suis
d’accueil pendant
plus revenu. » L’homme de 39 ans, Noël, n’ont jamais
qui était psychologiquement do-
miné par sa conjointe, elle-même
été aussi
sujette à des troubles mentaux, a demandés
trouvé pendant les premières
nuits des abris d’urgence, fournis
par la mairie d’Enfield, dans le Dafydd Viney, un travailleur so-
nord de Londres. Mais il s’agissait cial de l’association Borderline, a
de logements temporaires. En- récupéré Paul et lui a trouvé une
suite, il a rapidement fini par dor- chambre dans un foyer, où ce der-
mir dans un parc, derrière des nier se reconstruit depuis trois
fourrés. « Je mettais tous mes vête- mois. M. Viney en est pourtant
ments les uns sur les autres, et des persuadé : « Il y a quelques années,
journaux par-dessus. Le matin, Paul n’aurait sans doute pas ter-
quand les gens me voyaient émer- miné à la rue. Mais avec les coupes
ger de là, ils avaient un mouve- budgétaires, le nombre de places
ment de recul. » dans les foyers et les services d’aide
ont été fortement réduits. »
Alors que la reprise économique

LES CHIFFRES est forte au Royaume-Uni, et que le


chômage a beaucoup baissé, le
nombre de sans-abri s’envole.
En 2010, 3 500 personnes avaient

7 581
passé au moins une nuit dans la
rue à Londres. Pour l’année
Le nombre de personnes ayant d’avril 2014 à mars 2015, le nombre
passé au moins une nuit dehors s’est élevé à plus de 7 500, selon des
à Londres entre avril 2014 et données de la collectivité locale Dans un centre d’accueil pour les sans-abri de l’association Crisis, à Londres, le 23 décembre. STEFAN ROUSSEAU/PA WIRE
mars 2015, selon les données de Greater London Authority. Hors de
la Greater London Authority. la capitale, la tendance est la
Parmi elles, les deux tiers même : en un an, doublement à 4 000 sans-abri sont attendus en rappelle Shona Fleming, directrice âgé de moins de 18 ans ou avoir un se retrouvent à la rue. A Londres,
n’avaient jamais été à la rue. Manchester, hausse de 50 % à Ox- une semaine. de l’association Borderline. Il y a enfant à charge, par exemple. ils représentent désormais 36 %
ford, doublement à Cardiff… Cette envolée a débuté avec la désormais 11 000 expulsions cha- Toujours dans le cadre de la poli- des sans-abri, dont la moitié ve-
5,2 % Plafonnement des allocations
crise économique de 2008-2009.
« Quand j’ai commencé comme tra-
que trimestre au Royaume-Uni, un
tiers de plus qu’il y a cinq ans. »
tique d’austérité menée par David
Cameron, le montant total d’allo-
nant de Roumanie.
Les Londoniens ont longtemps
C’est le taux de chômage au Mercredi 23 décembre, l’associa- vailleur social en 2002, les person- Une autre explication à cette cations qu’une famille peut tou- été peu conscients du problème.
Royaume-Uni. Il avait atteint un tion Crisis ouvrait les portes de ses nes que j’aidais avaient des problè- hausse du nombre de sans-abri est cher a été plafonné. Une mesure Mendier est illégal au Royaume-
pic de 8,5 % en 2011. traditionnels centres d’accueil de mes de drogue, d’alcool, des problè- à chercher dans les coupes budgé- dont l’impact a été fort à Londres, Uni, et la police laisse rarement
Noël. Pendant sept jours, cinq bâti- mes psychologiques lourds, expli- taires dans les mairies. Si le nom- où les logements sont très chers. une personne sur le trottoir très
15,9 % ments à Londres, un à Newcastle et
un à Edimbourg sont transformés
que M. Viney. Depuis la crise, je
rencontre des gens de tous les jours
bre d’hébergements d’urgence a
été à peu près conservé, les foyers
Les sanctions sur les allocations
se sont multipliées. Manquer un
longtemps, si bien que le phéno-
mène est peu visible. Mais cela
Le taux de pauvreté britannique pour accueillir les sans-abri le qui n’en reviennent pas de se trou- pour des périodes plus longues et pointage au centre d’emploi se change. Il devient assez courant
est plus élevé qu’en France temps des fêtes. Sur place se trou- ver à la rue. » les logements sociaux ont en re- transforme rapidement en une an- de voir des mendiants dans le mé-
(13,7 %), mais plus faible qu’en vent des assistants sociaux, des Beaucoup ont perdu leur emploi vanche fortement diminué. nulation des droits pour quelques tro, ce qui n’est pourtant pas to-
Allemagne (16,1 %) et qu’en Ita- coiffeurs, des médecins, des spé- au début de la crise et ne s’en sont Quand il s’est retrouvé à la rue, semaines. léré par les autorités. Sans doute
lie (19,1 %). cialistes du logement… Au total, jamais vraiment remis. Souvent, Paul en a subi directement les Enfin, l’afflux d’Européens de conscient du problème, Zac
10 000 volontaires se relaient les arriérés de loyer se sont accu- conséquences. « A la mairie, on l’Est ces dernières années a accen- Goldsmith, candidat conserva-
2,4 % pour aider ou tenir compagnie en
cette période familiale.
mulés. Avec l’envolée des prix du
logement, particulièrement à
m’a dit : “Désolé, mais vous n’êtes
pas dans une catégorie suffisam-
tué le problème des sans-abri.
Ceux-ci arrivent souvent sans con-
teur à la mairie de Londres, a pro-
mis d’en faire une priorité s’il était
Il s’agit du taux de croissance du Ce succès est mauvais signe. Ja- Londres, le moindre écart de route ment vulnérable pour bénéficier naître personne. N’ayant pas droit élu aux prochaines élections mu-
PIB britannique prévu pour 2015 mais les services de l’association ne pardonne pas. « Le nombre d’ex- d’un relogement.” » Pour satisfaire à des aides sociales les premiers nicipales, en mai 2016. p
par le gouvernement. n’ont été aussi demandés. Plus de pulsions a fortement augmenté, aux critères, il lui aurait fallu être mois après leur arrivée, beaucoup éric albert

Des start-up misent sur l’essor des ventes


aux enchères immobilières en ligne 99
Malgré la baisse de sa part de marché globale, TF1 a enregistré 99 des
100 meilleures audiences de la télévision en 2015, selon un classement
Cela fait plusieurs années que des groupements de notaires utilisent ce système de Médiamétrie publié mercredi 23 décembre par Les Echos. La palme
revient à la Coupe du monde de rugby, avec le quart de finale France-
Nouvelle-Zélande, regardé, le 17 octobre, par près de un téléspectateur
sur deux. Le match France-Irlande du 11 octobre se place en troisième

U ne nouvelle manière
d’acheter ou de vendre
un bien immobilier, par
enchères en ligne, tente de s’im-
planter en France. S’inspirant du
Min.not (pour « marché immobi-
lier des notaires »), sur une initia-
tive du Conseil supérieur du nota-
riat. Il s’agit pour l’essentiel de
biens appartenant à des collectivi-
« Cette méthode
est très efficace
pour des produits
blanche à l’agence immobilière,
ne serait-ce que pour consulter les
documents annexes et obtenir le
permis d’enchérir. « Les acqué-
reurs [potentiels] peuvent organi-
position. L’audience du rugby tend ainsi à se rapprocher de celle du foot-
ball. Les Français ont aussi plébiscité « Les Enfoirés », le concert des Res-
tos du cœur, suivi par près de 12 millions de téléspectateurs, le 13 mars.
France 2 est parvenue à s’imposer une fois, grâce à un journal de
20 heures diffusé après les attentats de janvier.
système américain Auction.com tés locales, des fondations ou issus usés ser leurs visites, faire venir un archi-
(société dans laquelle Google vient de successions. Chaque logement tecte, sans craindre de voir le bien
d’entrer au capital), grâce auquel est décrit avec précision et toutes
par le marché » leur passer sous le nez car la date
se concluent déjà 1 % des ventes les annexes sont consultables. JULIEN GAUTIER des enchères est connue d’avance », AU TOMOBI LE COMMER C E EN LI GN E
aux Etats-Unis, deux start-up cofondateur explique Marie Foucher-Créteau. Volkswagen abandonne Le chinois JD. com veut
viennent de se lancer sur ce mar- Prix juste de Oxioneo-immo.com « Beaucoup de biens restent en son slogan « Das Auto » déployer 200 000 drones
ché balbutiant mais prometteur. « Il faut que la mise à prix soit at- stock parce qu’estimés trop haut Volkswagen a décidé d’aban- de livraison
Le principe est simple : une tractive et, lors des visites, nous par leurs propriétaires. Le système donner son slogan « Das Le fondateur du portail chi-
agence immobilière ou un no- voyons tout de suite s’il y aura des Deux start-up viennent de se des enchères est une façon de révé- Auto » – il accompagnait ses nois de ventes en ligne JD.
taire publient une annonce sur candidats et s’ils sont sérieux. Nous lancer sur ce créneau. Elles misent ler le prix de marché », ajoute Sta- campagnes publicitaires de- com, Richard Qiangdong Liu,
un site ad hoc, en fixant une date leur délivrons alors un agrément sur l’essor de cette pratique, qui nislas Wargny. puis 2007 –, jugé trop arro- a annoncé dans China Busi-
et une heure de fin d’enchères. électronique pour entrer dans la permet, selon elles, d’acheter des Une équipe d’agents immobi- gant après le scandale du tru- ness News, mercredi 23 dé-
Une fois le délai écoulé, le ven- salle de vente virtuelle, raconte De- biens au juste prix et qui évite les liers bordelais, qui ne cachent pas cage des émissions des cembre, vouloir déployer une
deur reste libre d’accepter ou non nis Escleine, directeur général de aléas liés au marché classique. s’être inspirés de l’expérience no- moteurs diesel, a indiqué un flotte de 200 000 drones pour
la meilleure enchère, voire de Min.not. Tout se passe, en général, Leur objectif : convaincre les agen- tariale, a aussi ouvert son site, porte-parole de la marque, desservir les villes et les cam-
choisir une proposition moins- dans les dernières minutes, et cha- ces immobilières de recourir à Oxioneo-immo.com, et propose mardi 22 décembre. pagnes chinoises.
disante mais, à ses yeux, plus so- que nouvelle offre ouvre un délai leurs services. Imoxo a été fondée 25 logements en ligne. « Cette mé-
lide parce que mieux financée. supplémentaire de quatre minutes par Marie Foucher-Créteau, avo- thode est très efficace pour des N U C LÉAI R E PORT U GAL
Une telle latitude différencie ce aux autres enchérisseurs. Après cate passée par l’agence d’immobi- produits usés par le marché, que Le Japon relance deux Lisbonne porte le salaire
système dit interactif du cadre lé- quatre minutes sans offre, la ses- lier de prestige Barnes, et Stanislas tout le monde a vus et revus, à con- réacteurs nucléaires minimum à 530 euros
gal des ventes aux enchères clas- sion est close. » Le coût pour le ven- Wargny, banquier et fils de notaire, dition de concéder une décote si- Un tribunal nippon a auto- Au 1er janvier 2016, le salaire
siques, à la bougie, où le vendeur deur, en plus de la commission du ex-Morgan Stanley. Leur site gnificative, argumente Julien risé, jeudi 24 décembre, la re- minimum portugais augmen-
doit céder le bien au plus offrant. notaire et des droits de mutation, Imoxo.com, qui a ouvert le 12 no- Gautier, cofondateur et responsa- lance de deux réacteurs nu- tera de 25 euros, à 530 euros
Cela fait plusieurs années que les est très raisonnable, de 100 à vembre, propose une douzaine de ble du développement. Cela place cléaires de la centrale de mensuels sur quatorze mois,
notaires utilisent ce système, dans 800 euros. Un autre groupement ventes. Environ 70 agences se sont le vendeur face aux réalités du Takahama, infirmant une dé- a annoncé le gouvernement,
une relative confidentialité. Quel- de notaires, plutôt implantés dans laissées convaincre, dont Foncia, marché et stimule les acquéreurs, cision prise en première ins- mercredi 23 décembre. Il pré-
que 700 à 1 000 ventes sont ainsi la moitié Nord de la France, Immo- tandis que Century21 y réfléchit. mis en compétition frontale et tance. Tokyo plaide depuis voit de le remonter tous les
conclues tous les ans depuis 2010 not, propose son service « 36h Pour éviter les farfelus, tout can- transparente. » p trois ans pour le redémarrage ans, jusqu’à atteindre
par le groupement de notaires Immo » sur le même modèle. didat doit d’abord montrer patte isabelle rey-lefebvre des réacteurs jugés sûrs. 600 euros en 2019.
12 | enquête 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

N’y tenant plus, Justine achète un test de


grossesse qui affiche… enceinte. « J’ai éclaté
en sanglots. Martin est arrivé en courant, se
demandant ce qui se passait. En fait, je pleu-
rais de soulagement, de joie, c’était une explo-
sion d’émotions. » Elle envoie un texto à sa
sœur, lui envoie la photo du test, ne reçoit
aucune réaction. « Je ne réalisais pas. J’étais
sonnée. Je n’osais pas espérer », se rappelle
Amélie.
Après ? « C’est génial mais c’est long ! », s’ex-
clament-elles en chœur. La clinique, de son
côté, attendait la prise de sang pour déclen-
cher le protocole. Une fois connu le résultat,
c’est un suivi permanent et lourd. Justine est
obligée de prendre des doses de progestérone
pour « faire croire » à son corps qu’elle est en-
ceinte. Les suppositoires sont insuffisants, il
faut passer aux piqûres. Mais, sans ordon-
nance, Justine doit se les faire elle-même. « Je
suis allée sur Internet pour suivre des tutos, en
suivant les instructions pour me la faire dans
la cuisse. Toute la nuit, j’ai eu des douleurs pas
possibles. Le lendemain matin, je n’arrivais
plus à marcher. »
Il n’est pourtant pas question d’abandon-
ner. Elle découvre que les injections doivent
être moins douloureuses dans la fesse.
Martin lui fera les piqûres : une tous les trois
jours jusqu’à treize semaines de grossesse.
Retour à Londres pour la première échogra-
phie, à sept semaines : « Johnny », le nom de
code que les deux sœurs ont donné au bébé,
se développe à merveille.
YASMINE GATEAU Dès lors, Justine sera suivie en France, jus-
qu’à l’accouchement. Elles se rendent toutes
les deux aux examens mensuels, sans cacher

Deux sœurs
la situation et ont affaire à un personnel mé-
dical extrêmement bienveillant. Elles voient
aussi une avocate afin de s’informer sur la
meilleure façon de procéder. « Elle était con-
tre la GPA et, du coup, nous a exposé tous les
écueils. » L’avocate conseille que le mari
d’Amélie reconnaisse l’enfant, en attendant

patrick roger
et un couffin que, deux ou trois ans plus tard, Justine fasse
une déclaration d’abandon et Amélie une de-
mande d’adoption. Mais Justine craint une

A
enquête judiciaire sur les raisons de l’aban-
drien, 4 mois, s’étire en sor- don, alors qu’elle a deux autres enfants. « Ma
tant de son sommeil. Il sourit plus grande peur, c’était qu’on me retire mes
à sa maman, qui le tient dans enfants », avoue-t-elle.
ses bras, puis à sa tante, qui Une autre avocate leur recommande de ne
lui fait face. Sa tante qui l’a C’est un invraisemblable parcours pas essayer de contourner la justice. « En fait,
porté pendant neuf mois demander à adopter mon propre fils constitue
dans son ventre. Par cette froide matinée de du combattant et un don qui n’a pas de prix : un mensonge par rapport à sa filiation », sou-
novembre, le soleil baigne d’une douce lu- ligne Amélie. Ils laisseront donc les choses en
mière le salon où Amélie, 36 ans, et Justine, porter l’enfant de sa propre sœur alors l’état : Justine est la mère, le mari d’Amélie re-
33 ans (les prénoms ont été modifiés), con- connaît l’enfant, ils ont un livret de famille en
fient leur témoignage. L’histoire d’un lien que la gestation pour autrui est interdite en attendant que la loi évolue, « parce qu’elle évo-
puissant entre deux sœurs, d’« une aventure
extraordinaire », jalonnée de moments d’an- France. Amélie et Justine sont venues à bout luera forcément ». « Quand ce sera le cas, ce
sera rétroactif, alors que, si on ment, on ne
goisse, de doute, de joie… pourra pas revenir en arrière », a raisonné
Amélie souffre d’un grave problème immu- de cette aventure en terre inconnue, heureuses Amélie.
nitaire qui provoque des retards de croissance Vient le jour tant attendu où l’enfant arrive
du fœtus. Elle a eu une fille, Léa, aujourd’hui au monde, le 22 juillet. Depuis quinze jours,
âgée de 10 ans, qu’elle a réussi à porter elle- Amélie dort chez Justine pour pouvoir l’ac-
même mais qui, née à terme, pesait à peine Mais comment faire puisque la gestation rone, pour que la paroi utérine soit préparée à compagner. Elles sont toutes les deux dans la
1,7 kg. Depuis, son corps rejette les grossesses pour autrui (GPA) est interdite en France ? El- l’accueillir. Amélie, de son côté, doit recevoir salle d’accouchement : l’une souffre, l’autre
de plus en plus tôt. Après un divorce, elle a re- les se tournent d’abord vers l’Espagne, puis des injections pour produire plus de follicules piaffe et adjure le personnel médical de la
fait sa vie avec Fabien, qui n’avait pas d’en- apprennent que ce pays n’autorise la GPA afin que l’« egg collection » soit la plus abon- soulager, jusqu’au moment magique où ap-
fants et à qui elle voulait « faire connaître le qu’avec un donneur anonyme. Ne restent, dante possible. paraît la tête du bébé. « Je le vois, je le vois, s’ex-
bonheur de la paternité ». Toutes les tentatives, dans l’Union européenne, que deux pays qui Le dernier séjour commence le 18 octobre. clame Amélie. On l’a sorti toutes les deux, avec
malgré des batteries de traitements lourds, se autorisent et encadrent la GPA : le Royaume- Le prélèvement des ovules est effectué le 22, l’obstétricienne. J’avais l’impression de le met-
sont soldées par des échecs. Avec, à chaque Uni et la Roumanie. Elles optent pour l’Angle- sous anesthésie générale : dix-neuf sont ré- tre au monde. J’ai vu naître mon enfant, vrai-
fois, « ce sentiment d’avoir un bébé mort à l’in- terre, consultent les sites d’information qui coltés. Après la fécondation in vitro, neuf ment. » Amélie l’a pris dans ses bras, l’a dé-
térieur » et une insupportable culpabilité. répertorient les cliniques en fonction du type étaient fécondés. « On avait demandé de n’en posé sur le ventre de sa sœur, « il nous a regar-
« Je voyais ma sœur souffrir, se détruire avec d’opération et arrêtent leur choix sur Londres. avoir qu’un implanté. On préférait une gros- dées toutes les deux… ».
tous ces médicaments, l’angoisse de chaque Le premier rendez-vous avec le médecin a sesse unique, pour Justine surtout. Ils nous A la clinique, le personnel se montre à
grossesse prenait le pas sur le plaisir d’être en- lieu en avril 2014, par téléphone, pour que avaient dit que ça dépendrait de la qualité de l’écoute. Les deux jeunes femmes vivent dans
ceinte, poursuit Justine. Surtout quand, chacune fournisse les éléments permettant mes œufs. Ils nous appelaient tous les jours la même chambre. C’est Amélie – qui a suivi
en 2012, elle s’est trouvée une nouvelle fois en- d’établir la légitimité de la demande. Le co- pour nous dire s’ils se développaient bien. Jus- un traitement à cet effet – qui allaite Adrien.
ceinte et moi aussi, deux semaines plus tard. » mité d’éthique accepte le dossier, mais elles qu’au cinquième jour, ce qui permettait d’at- « Je ne donne pas un bébé à Amélie. C’est le
Justine attend alors son deuxième enfant. El- doivent préalablement rencontrer une psy- tendre qu’ils arrivent au stade du blastocyste et sien. Mes enfants, j’avais besoin de les sentir
les partagent le début de leur grossesse et l’es- chologue, avec leurs maris. En juillet, Amélie de se donner ainsi plus de chances de réussite. » contre moi. Là, c’était le bébé d’une autre,
poir que, cette fois, tout ira bien, mais Amélie et Fabien, Justine et Martin se rendent tous même si je n’aurais jamais fait ça avec quel-
perd une nouvelle fois son bébé. Une triste pé- les quatre à Londres. Les deux couples sont « C’EST GÉNIAL MAIS C’EST LONG ! » qu’un d’autre que ma sœur. » Et réciproque-
riode où sa sœur se sent à son tour coupable reçus séparément puis le directeur de la clini- Le 27 octobre est le jour de l’implantation ment. « C’est là qu’on voit la puissance du cer-
de mener à bien sa propre grossesse. que leur annonce son accord. « Vous voulez le chez Justine. « Le médecin nous montre avec veau. J’avais accouché mais je n’avais pas de
faire quand ? » « On s’est tous regardés, on la sonde ce qui se passe à l’intérieur. On a l’im- bébé et il ne me manquait pas. C’était hyperbi-
« C’ÉTAIT PRESQUE EUPHORIQUE » ignorait les délais. Il nous a dit que ça pouvait pression de voir dès le début la vie du bébé, de zarre », se rappelle Justine, qui part en vacan-
C’est à ce moment que vient à Justine l’idée se passer dès le mois suivant si on voulait. Du vivre quelque chose d’extraordinaire. On était ces avec sa famille en sortant de la maternité.
de porter l’enfant de sa sœur, approuvée sans coup, tout est devenu réel, accessible… » « LE PLUS PÉNIBLE, super-excitées, c’était presque euphorique. On Pour Maxence et Tom, ses deux enfants de
réserve par son mari, Martin. « On était d’ac-
cord sans avoir peut-être bien mesuré tous les
Elles décident de se caler sur les vacances de
la Toussaint car le protocole médical oblige,
C’EST DE DEVOIR était là en train d’encourager notre petit “win-
ner” : “Vas-y, vas-y, tu vas rester accroché…” Ça
6 et 2 ans, elle avait trouvé des petits livres, en
anglais, qui transposaient la GPA dans l’uni-
tenants et les aboutissants. » Puis elle l’expose les quinze derniers jours, à être sur place. En- MENTIR », a duré peut-être cinq minutes puis le docteur vers de la BD, avec une famille koala. L’aîné
à Amélie. « Je me suis dit qu’il était hors de tre-temps, il leur a fallu effectuer plusieurs nous a dit qu’on pouvait rentrer chez nous. On avait commenté sans hésiter : « C’est bon, j’ai
question que ma sœur fasse ce sacrifice pour déplacements pour les prises de sang, les CONFESSENT est sorties, il faisait un soleil magnifique. On compris. » Et il a observé scrupuleusement les
moi, réagit l’aînée. J’étais très touchée mais je
ne me sentais pas le droit de lui faire vivre ça. »
échographies, les analyses, les dosages de mé-
dicament… « Ils mettent vraiment toutes les
AMÉLIE ET JUSTINE s’est dit que c’était un signe. » Le soir même, el-
les étaient à Paris.
consignes de discrétion à l’école.
« Le plus pénible, c’est de devoir mentir »,
Amélie se rappelle la déception de sa sœur, chances de leur côté, enfin de notre côté, pour Commence alors une période très tendue, confessent les deux sœurs. Les voisins et col-
son désir de faire « quelque chose de beau » et leur taux de réussite et leur réputation aussi », dans l’attente du 15e jour, pour savoir si Jus- lègues qui ont vu Justine enceinte s’étonnent
comprend que c’est aussi « une façon pour observe Justine. tine est bien enceinte. « Je ressentais des de ne pas la voir avec son enfant. Ceux d’Amé-
Justine de se réaliser ». Elle commence alors à La future mère porteuse doit aussi prendre symptômes mais je me demandais tout le lie paraissent stupéfaits de n’avoir rien re-
apprivoiser cette idée, à se renseigner, même des médicaments afin que les cycles des deux temps si je les imaginais ou si c’était la réalité. » marqué avant, même si elle prenait soin de
si cela lui paraît encore « irréel, infaisable ». jeunes femmes soient synchronisés, de sorte « Moi, j’avais en fait plus peur du test, inter- porter des vêtements amples. Mais cela n’est
Une énième tentative de grossesse se solde que, au moment où l’ovule est prélevé, l’im- vient Amélie. C’est là que j’ai compris quelle al- rien au regard du parcours qu’elles auront ef-
par un nouvel échec. Le choix s’impose alors plantation puisse avoir lieu tout de suite. Elle lait être ma place pendant neuf mois, à savoir fectué ensemble et de l’indicible joie à l’arri-
à elle. est « gavée » d’œstrogènes, puis de progesté- que je ne maîtriserais rien. » vée d’Adrien. p
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 disparitions & carnet | 13

Brigitte Chalvignac Douillet,

Alain Jouffroy Ng Ectpgv


son épouse,
Arthur, Chloé et Mathilde,
ses enfants,
L’ensemble de la famille,
André, Jules MOUTON,
chevalier
dans l’ordre des Palmes académiques,

nous a quittés le 18 décembre 2015. en vente


Xqu itcpfu fixfipgogpvu Amis et proches,

Poète et écrivain Pckuucpegu. dcrv‒ogu.


ont la profonde tristesse de faire part
du décès de
Aline, Odile, Catherine,
ses enfants,
Marika, Achille, Mahogany, Octave,
actuellement

hkcp›cknngu. octkcigu. ses petits-enfants, K En kiosque


Les familles Mouton et Charroing,
cppkxgtucktgu fg pckuucpeg. M. Patrice DOUILLET,
cppkxgtucktgu fg octkcig prient ses amis, ses collègues enseignants
des centres de formation de Tunisie,
survenu le 19 décembre 2015, d’Egypte, de l’Île Maurice, du Rwanda
Cxku fg ffieflu. et de France de s’associer à leur profond
à Montpellier,
tgogtekgogpvu. oguugu. à l’âge de soixante-trois ans. chagrin.
eqpfqnficpegu.
jqoocigu. Ni leurs ni couronnes. Odette Seban,
Dons pour la Fondation pour la son épouse,
cppkxgtucktgu fg ffieflu. recherche médicale. Jean Seban et Isabelle Ramona,
uqwxgpktu Didier Seban et Catherine Leger-
La famille remercie toutes les personnes Seban,
Philippe et Corinne Seban,
Eqnnqswgu. eqphfitgpegu. qui prendront part à sa peine.
Juliette, Vincent, Pauline, Simon,
ufiokpcktgu. vcdngu/tqpfgu. Louise, et Isidore
Vigoulet-Auzil. Toulouse. ses enfants et petits-enfants,
rqtvgu/qwxgtvgu. hqtwou. Ses enfants dans la peine, font part du décès de
lqwtpfigu fÔfivwfgu. eqpitflu. Et ses petits-enfants, Hors-série
rtqlgevkqpu/ffidcvu. Robert SEBAN,
ont la tristesse d’annoncer le décès de
pqokpcvkqpu. survenu le samedi 19 décembre 2015,
cuugodnfigu ifipfitcngu Maïté ESPAGNO, à 8 h 45.

& CIVILISATIONS
survenu le mardi 22 décembre 2015. Mari amoureux, père et grand-père
Uqwvgpcpegu fg ofioqktg. aimant, chirurgien dentiste animé par & CIVILISATIONS
N° 13
JANVIER 2016

vjflugu. JFT. L’inhumation aura lieu à Vigoulet- le sourire des autres, lecteur déterminé
du Monde, nageur. SALADIN
fkuvkpevkqpu. hfinkekvcvkqpu Auzil, le 24 décembre, à 15 heures. COMMENT
IL A CONQUIS
Une cérémonie a été organisée JÉRUSALEM
Delphine Espagno,
Gzrqukvkqpu. xgtpkuucigu. 36, rue Franc,
au cimetière du Père-Lachaise, ce jeudi LA RÉVOLUTION

24 décembre, à 10 h 30, en la salle de la


DES GRACQUES

ukipcvwtgu. ffifkecegu.
PLÈBE CONTRE

31000 Toulouse.
ARISTOCRATIE À ROME

Coupole, entrée 71, rue des Rondeaux, CHINE

ngevwtgu. Sophie Cassard-Espagno, Paris 20 e, suivie de l’inhumation dans


LES MERVEILLES
MILLÉNAIRES
DU GRAND CANAL

3, rue des Chasse-Marées, le caveau familial.


eqoowpkecvkqpu fkxgtugu
TROIE, CITÉ
En 1978. DE LÉGENDE
11100 Bages.
CE QUE RÉVÈLE
L'ARCHÉOLOGIE

Jean-Loup Marfaing,
ANDERSEN/GAMMA/EYEDEA PRESSE
44, rue Michel-Ange,
LOUIS XVIII
L'IMPOSSIBLE

Rqwt vqwvg kphqtocvkqp < 20, rue P.-Marty,


RESTAURATION

75016 Paris.
31390 Carbonne.
23 79 4: 4: 4:

I 23 79 4: 43 58
l est des passants considéra- Josette Vaudou, Hors-série
Fusako Jouffroy, son épouse,
bles que le temps transforme ectpgvBorwdnkekvg0ht son épouse, Fabienne de Lanlay, Valérie Vaudou,
en clandestins essentiels,
Anne Hayashi et Jennifer Hasae, ses illes,
faute de vouloir toujours en- 11 SEPTEMBRE 1928 ses belles-illes, Aurélie et Blaise de Lanlay,
tendre leur parole. Tel fut le poète,
écrivain et critique d’art Alain
Naissance à Paris
1971 « Liberté des libertés »
AU CARNET DU «MONDE» Tous ses amis, ses petits-enfants,
Emile et Pierre,
Collections
ont la tristesse d’annoncer le décès Les familles Lalloz, Vaudou et Payot,
Jouffroy, qui s’est éteint le 20 dé- 2007 Goncourt Décès du poète
cembre. Avec lui disparaît l’un des
plus authentiques poètes surréa-
de la poésie avec
« Trans-Paradis-Express » M Philippe Cuvillier,
me
Alain JOUFFROY,
ont la tristesse de faire part du décès de
UNE
COLLECTION PARTEZ À LA
DÉCOUVERTE DU VIN
Luc Olivier VAUDOU,
Pierre ARDITI
son épouse,
avec

listes, l’un des rares à avoir pris à la 20 DÉCEMBRE 2015 survenu le 20 décembre 2015, architecte DPLG,
lettre l’injonction rimbaldienne Mort à Paris Florence Cuvillier-Declercq, dans sa quatre-vingt-septième année. membre
« Changer la vie ! » pour aiguillon- Emmanuel Cuvillier, de l’Académie d’architecture,
L’inhumation aura lieu le lundi
ner son époque en maintenant vi- Christophe et Katéri Cuvillier, 28 décembre, à 11 heures, au cimetière survenu le 20 décembre 2015,
vante cette utopie. Né à Paris Adrien, Paul, Nicolas, Jules, Charlotte du Père-Lachaise (entrée principale), à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.
en 1928, il rencontre André Breton et devient, après Gérard Gassiot- et Emma, Paris 20e.
en 1946 et rejoint brièvement le Talabot, l’un des soutiens les plus ses enfants et ses petits-enfants, La cérémonie religieuse a été célébrée
Mathieu Gallet, en l’église Saint-Germain-des-Prés,
groupe surréaliste avant d’en être fervents de la Figuration narrative. ont la douleur de faire part du rappel président-directeur général Paris 6e, ce mercredi 23 décembre.
exclu pour « travail fractionnel ». Tout cela se condense dans sa à Dieu de de Radio France,
De ces années difficiles datent participation naturelle aux événe- 10, rue Albéric-Magnard,
Daniele Gatti, 75016 Paris.
ses premiers poèmes, Aube à l’anti- ments de Mai 68, période qui le À partir du 22 décembre,
Philippe CUVILLIER, directeur musical
pode, que porte la radicalité de la voit se rapprocher de Godard, Sol- Et les musiciens le livret n° 10 BOURGOGNE
Yann,
devise qu’il se propose de suivre lers et fonder l’Union des écrivains
ambassadeur de France, de l’Orchestre national de France, sa femme, CHABLIS ET VIGNOBLES DE L’YONNE
avec ses compagnons de la revue avec Jean-Pierre Faye. Ses grands li- oficier de la Légion d’honneur, Jean Michel, Guy, Monique, + L’ARÔME
présentent à sa famille des pensées ses enfants,
Néon, Alexandrian, Tarnaud, Ro- vres de poèmes paraissent alors, commandeur de grande tristesse et d’admiration Julia, Dounia, Mehdi,
danski et Jean-Dominique Rey : dont Liberté des libertés (1971) et dans l’ordre national du Mérite, à l’occasion de la disparition du ses petits-enfants,
« N’être rien. Etre tout. Ouvrir Dégradation générale (1974). Lui commandeur Simone,
l’Etre. » Soutenu par les peintres qui s’était aussi ouvert au roman, dans l’ordre des Arts et des Lettres, sa sœur,
Victor Brauner et Roberto Matta, il afin d’explorer la dimension fic- maestro Kurt MASUR, Raymond et Justin,
(1927-2015), ses frères
aiguise à leurs côtés un regard ori- tionnelle de toute existence, dans le mardi 22 décembre 2015, directeur musical Toute sa famille,
ginal sur l’art où, sans cesser la perspective autobiographique à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. de l’Orchestre national de France
de 2002 à 2008, ont la tristesse de faire part du décès de
d’exercer sa propre subjectivité, il d’une découverte et d’une trans-
déploie une exigence critique sou- formation de soi, publie l’intense La cérémonie religieuse sera célébrée
le lundi 28 décembre, à 10 h 30, décédé à Greenwich
tenue par une énergie lyrique. Roman vécu (1978). (Connecticut, Etats-Unis), Gaston VIENS,
en l’église Saint-Thomas-d’Acquin, résistant,
Cette parole forte, enthousiaste, Jusque dans son titre, ce livre est le samedi 19 décembre 2015 ancien déporté à Buchenwald,
à Paris 7e.
qui inscrit l’art, comme la poésie, l’une des premières autofictions, Premier président du conseil général
dans une perspective de transfor- tout autant que Fils de Serge Dou- Cet avis tient lieu de faire-part. du Val-de-Marne,
et témoignent de leur reconnaissance maire d’Orly
mation individuelle et historique, brovsky. Fondateur en 1968, avec et de leur attachement à la mémoire de 1965 à 2009,
lui ouvre les colonnes des jour- Jean-Clarence Lambert de la revue Sa famille de ce musicien d’exception et de ce grand commandeur de la Légion d’honneur,
naux Combat, L’Œil et Arts-Specta- d’art Opus International, Alain Et ses amis, humaniste. Actuellement en kiosque
cles. Très proche du poète Henri Jouffroy dirige ensuite XXe siècle Les funérailles ont été célébrées
le numéro 4 : 2 LIVRES
ont la tristesse de faire part du décès de survenu le 21 décembre 2015,
Michaux, il place aussi son œuvre (1974-1981) et devient conseiller à New York, le mercredi 23 décembre, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. LA BATAILLE D’ANGLETERRE
à 11 heures. et LE SIÈGE DE TOBROUK
sous le signe des pouvoirs explora- culturel au Japon (1983-1985). Il y Mme Solange DEYON, Ses obsèques auront lieu le mardi
toires de l’écriture. rencontre celle qui sera sa dernière née ZAREMBOWITCH, www.kurtmasur.com 29 décembre, à 11 heures, au nouveau
épouse, Fusako Hasaé, et il y ap- cimetière d’Orly.
(Le Monde du 22 décembre.)
Autonomie poétique profondit une relation avec les cul- survenu le 19 décembre 2015.
C’est cette utopie agissante d’une tures d’Extrême-Orient auxquel- Un hommage lui sera rendu le samedi
Historienne, spécialiste de l’Histoire Port-la-Nouvelle (Aude). 30 janvier, à 15 heures, à la mairie d’Orly.
autonomie poétique accordée à les il s’était ouvert dès les poèmes
du Protestantisme, elle savait
une action collective qu’il théori- de Tire à l’arc (1962). Mary Moget, 107, avenue de la Victoire,
merveilleusement raconter l’Histoire 94310 Orly.
sera plus tard sous le nom d’« indi- Désormais, sa poésie possédera et les histoires. son épouse,
vidualisme révolutionnaire ». A une autre légèreté dont témoi- Layla Ouen-Moget et Jean-Claude Ouen,
Pierre François et Anne Moget,
l’avant-garde des années 1960, gnent Eternelle extravagance Les obsèques ont lieu dans l’intimité. Anniversaire de décès
ses enfants,
Alain Jouffroy déploie alors une (2001) ou Trans-Paradis-Express, Yann, Benjamin et Lola,
Il y a dix ans, nous a quittés
activité multiple sur fond de con- inspiré de Dante, pour lequel il re- Gérard et Danielle Faizang ses petits-enfants,
testation politique. Il écrit le çoit le Goncourt de la poésie docteur Anatol GLOBUS,
ont le regret d’annoncer le décès ont la tristesse d’annoncer le décès de physicien.
poème radical Déclaration d’indé- en 2007. Bien que marginalisé, à
de leur père,
pendance qui, ne pouvant être mesure que l’utopie révolution- Piet MOGET, Son souvenir nous accompagne.
artiste peintre,
édité en France, paraît aux Etats- naire disparaissait de l’horizon po- Jules FAINZANG, Dès mercredi 23 décembre,
Unis grâce à Lawrence Ferlin- litique, il ne cessait pour autant de Bogena, Noémie, Charlotte.
survenu le le 13 décembre 2015, le volume n°17
ghetti. C’est à San Francisco qu’il s’engager et d’écrire, à l’image des survenu le 21 décembre 2015. à Port-la-Nouvelle,
découvre les poètes de la Beat Ge- quelque cent-vingt livres qu’il a fi- à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Colloque MOYEN ORIENT
neration dont il publie en 1965 une nalement publiés. Les obsèques auront lieu le lundi
28 décembre, à 11 heures, au cimetière Cet avis tient lieu de faire-part et A l’occasion de la commémoration
Nos services
première anthologie en français. Il Ce passeur infatigable, si géné- parisien de Bagneux. de remerciements. du centenaire de la Grande Guerre
en rapporte aussi le projet de ren- reux envers tant d’œuvres nais- et de la bataille de Verdun,
dre accessible la poésie au plus santes, recevait l’admiration d’une l’ANDRH
organise le 7 janvier 2016,
grand nombre et fonde, en 1966, la
collection de poche « Poésie » chez
jeune génération de poètes qui
voyaient en lui un homme ayant
 # #   $    
 !# $   #    #$   $  # &. + *1.+
  #$ $      #$ $   $  #   $   #  *'$ %&# &
un colloque intitulé Lecteurs
  #$    # . *&%%* « Les leçons de Verdun - 1916-2016 : K Abonnements
Gallimard. Sur le front de l’art, il maintenu intacte l’énergie d’une comment éviter un nouveau sacriice
  #   $
  ! # !  #! *%& + &/&
monte avec Jean-Jacques Lebel vie accordée à l’exigence du   #$  % # #    # " $ des ressources humaines ? ».
en 1960 et 1961 les Anti-Procès, ex- poème. Alain Jouffroy incarnait   #$ ! #!    # %&!- &(). % *  ** %%#&%.
 * %  # %*  # * .* Modérateur de la journée :
positions itinérantes en réaction à une haute idée de « la poésie vé-   # #   ** &.*-& + # % *&% 1#/ 
.$%% *%. (*$%- * Thierry Geffrotin, www.lemonde.fr/abojournal
la guerre d’Algérie et la pratique de cue », et c’est d’ailleurs sous le titre  #   $ $  %%- &-  # (( &.* # 2"&0+"
journaliste à Europe 1.
la torture ; il publie un essai capi- du Manifeste de la poésie vécue
 #   $# *%" &%%+ # .** % K Boutique du Monde
  #$ $ $ %# $  $  ##+ m%
&-
  #$ $ %# $ $ .# % *& &.*- Inscription : https://fr.surveymonkey. www.lemonde.fr/boutique
tal, Une révolution du regard qu’il plaçait une poésie qui, avant com/r/whl9gkp
 #$   % ! #  #  #!  %%-  *-
(1964), participe à l’introduction de s’écrire, restait pour lui « un défi  # * +- % ++&# K Le Carnet du Monde
  #$ #!#$ * + (-&&*&. Plus d’informations :
du pop art, fait découvrir les prati- du corps à toutes les formes de ma- #  &#+ $%2 site ANDRH, rubrique Evènements. Tél. : 01-57-28-28-28
ques nouvelles des artistes qu’il nipulation de la pensée » et une   *  2 -
réunit sous le nom d’Objecteurs « liberté libre ». p  #$ *%" &. Ecole militaire,
 #     $  $ -* % &#1 amphithéâtre Foch,
(Daniel Pommereulle, Daniel renaud ego,  #        # * +- % - 5, place Joffre, Paris 7e,
Spoerri, Jean-Pierre Raynaud, etc.) écrivain et poète !  !$ %    ** * (*+ %- +- % *% & / (*+ %- de 8 h 30 à 18 heures.
14 | livres 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Le regard d’Alice McDermott Aparté


Dans « Someone », l’écrivaine américaine se penche sur l’existence d’une
très ordinaire Irlandaise de Brooklyn, au siècle dernier. Aigu et généreux
Jean Malaurie,
sage arctique
ROMAN LA NATURE HÉSITANTE d’un livre se lit parfois
dès sa couverture. Ainsi en va-t-il de cette Lettre

L
es hommes ne s’intéres- sous-titrée « récit », qui n’est pas un équivalent
sent pas aux filles à lunet- arctique des Lettres persanes ni des Lettres an-
tes… » Alice McDermott glaises, et encore moins des Lettres portugaises.
lance cela en riant. « Vous Car Jean Malaurie, né en 1922, auteur des
ne me croyez pas ? C’était la théorie Derniers Rois de Thulé (1955), créateur de la col-
de Dorothy Parker. » La célèbre lection « Terre humaine » chez Plon, s’adresse bel
nouvelliste et poétesse améri- et bien à un Inuit réel (si l’on peut dire) de 2022.
caine (1893-1967) disait exacte- Un Inuit qu’il entend encourager et mettre en
ment : « Men don’t make passes at garde, certes, mais dont il attend aussi la défi-
girls who wear glasses » (« Les nition d’une nouvelle relation politique, écolo-
hommes ne font pas d’avances gique et humaine avec le monde qui l’entoure
aux filles à lunettes »). « Ça rime, – en espérant de l’Occident que, peut-être, il
ça a l’air d’une boutade, mais sur le « reprenne ses esprits », enfin.
fond, c’est assez tragique, parce Publié quelques semaines avant le début de
que ce n’est pas faux… » la COP21 à Paris, Lettre à un Inuit de 2022 est un
Auteure de La Visite à Brooklyn texte déroutant mais de manière salutaire.
et de Ce qui demeure (Quai Vol- D’une part, Jean Malaurie y rappelle quelques
taire, 2006 et 2007), lauréate du anecdotes singulières d’une longue carrière à
National Book Award pour Char- traîneau ou en igloo auprès des peuples du
ming Billy (Quai Voltaire, 1999), Grand Nord. D’autre part, il consacre un grand
la romancière américaine Alice nombre de pages au chamanisme, à l’animisme,
McDermott, rencontrée à Paris, à la perception (au sens large) ou encore au rap-
s’appuie sur cette « théorie des lu- port complexe (c’est-à-dire différent du nôtre) de
nettes » pour évoquer Marie, l’hé- la culture inuit avec l’écriture et les mots. Au gré
roïne de Someone (« quelqu’un »), de la rhétorique énergique de Jean Malaurie, ce
son sixième roman. Jeune femme double régime du discours fait naître un texte
complètement myope, celle-ci militant, un texte de résistance. Urgent et vivant.
n’attire guère, en effet, les regards.
« Marie n’a aucun atout, com- Quelques évidences bienvenues
mente Alice McDermott avec ten- Car, dans l’Arctique, le réchauffement clima-
dresse. En plus d’être myope, elle tique est deux fois plus rapide que partout
est petite, effacée, pas très belle et Alice McDermott, 2015. WILL KIRK ailleurs, faut-il le rappeler. Les conditions très
elle mène une vie parfaitement difficiles d’exploitation des richesses naturelles
lisse. Or c’est justement cela qui sont cependant la seule raison (avec le cours mo-
m’intéressait. Compresser l’inté- il n’est pas brutal, et il aime sa fille Marie entre comme hôtesse d’ac- Au fond, Someone est un roman deste du baril) de la relative préservation jusqu’à
gralité de cette existence ordinaire qui le lui rend bien. cueil chez le croque-mort du sur le regard. Il prend le réel entre aujourd’hui de ces immenses territoires. Face
entre la première et la dernière Derrière ses gros verres de quartier, que McDermott a appelé quat’z-yeux. Et force le lecteur à aux bouleversements à venir, la relative faiblesse
page d’un livre. Faire un roman myope, assise sur le perron de Fagin, en clin d’œil à Dickens ; de- « voir ». A voir Marie, ce person- politique de l’autonomie groenlandaise, le petit
avec quasiment rien. » l’immeuble, Marie observe. Les puis la rencontre avec Tommie, le nage « non remarquable », cette nombre des élites autochtones, la fragilité de
rues, les fillettes en socquettes qui GI détruit par la guerre, jusqu’au femme « invisible », qui a elle- communautés éparses, grevées par le chômage,
Fondu enchaîné sautent à la corde sur les trottoirs, mariage et aux maternités nom- même des problèmes de vision l’alcoolisme et le suicide, inquiètent très logique-
A Brooklyn, dans les années 1930, les menues besognes auxquelles breuses ; depuis les joies et les mais passe sa vie à observer ment l’ambassadeur de bonne volonté de l’Arc-
la petite Marie vit dans le quartier s’affairent les habitants du quar- soucis de la mère de famille jus- – probablement de façon défor- tique à l’Unesco – dont le combat politique se
irlandais, entre ses parents immi- tier, les heurts et malheurs du qu’à l’opération de la cataracte et mée – des choses que les autres compte désormais en décennies d’allers-retours
grés de fraîche date et son grand clan familial. Elle observe à la autres signes annonciateurs de la ne voient pas… C’est ainsi entre le Nord et le Sud, de part et d’autre du pôle.
frère Gabe (Gabriel), qui se destine loupe et note, mais sans interpré- vieillesse. qu’Alice McDermott se repré- Et c’est au lecteur occidental que ce livre rap-
à la prêtrise. La famille est pauvre, ter. De sorte que la vie glisse, sente le roman, comme une exi- pelle quelques évidences, bienvenues. Qu’une
le logis, trop petit mais impecca- d’une page à l’autre, d’une scène à Une « femme sans qualités » geante et généreuse école du re- autre organisation sociale est possible, notam-
blement briqué et, pour conti- l’autre, tel un fondu enchaîné Nul drame ni véritable intrigue, gard. « Je dis au lecteur : “Regarde, ment. Ainsi qu’un autre rapport avec le cosmos
nuer comme il se doit dans les cli- d’instants. Depuis l’enfance jus- donc. Rien qu’une vie minuscule, non, regarde mieux !” Je veux lui et la nature. En Sibérie, au Canada, au Groen-
chés irlandais, le père boit – mais qu’à la vie dite « active » – lorsque racontée du début à la fin, par ce montrer que certains stéréotypes land, l’homme n’a pas eu le choix : il dialogue
que l’on pourrait appeler une méritent d’être scrutés, soupesés, autrement (et depuis des millénaires) avec le
Extrait « femme sans qualités »… « Il me
semblait que cela ne se faisait
réévalués. On peut faire ça avec
des mots… » Elle veut aussi lui ap-
monde qui l’entoure. On devine le glissement :
lettre à un Inuit, lettre à l’Occident. Car si « le
guère, en tout cas aux Etats-Unis, prendre à crever la surface des peuple inuit vit ce qu’il pense mais ne sait pas
« Toutes mes bonnes excuses sortirent en bousculade : l’eau était dans la fiction contemporaine, ex- apparences. « Pour qu’il sache que l’exprimer », qu’en est-il de ce que nous vivons,
trop chaude, la maison trop froide, j’avais déjà pris un bain la plique Alice McDermott. Souvent, ce qu’il voit – ou croit (sa)voir – nous – et de notre parole ? Au début de ce livre,
semaine précédente, j’avais mal au ventre, j’étais fatiguée. Mais au cours de la rédaction, j’ai eu des n’est pas tout. » Que rien n’est ja- une citation de Maurice Maeterlinck, glaçante :
ma mère tenait fermement mon bras ; mes jambes maigres ne doutes. Si cela ne se faisait pas, mais vraiment quelconque. Et « L’homme a su plus qu’il ne sait. » A l’Inuit qui
m’obéissaient plus. Elles se levèrent contre ma volonté et passè- c’était peut-être pour de bonnes rai- qu’il y a un « someone » derrière lira cette lettre émerveillée et grave, on peut sou-
rent par-dessus le bord froid de la haute baignoire pour entrer sons… Mais je me suis obstinée. Je chacun de nous. p haiter bien du courage. Mais à nous qui n’écou-
dans l’eau fumante. La douleur causée par la chaleur se trans- voulais montrer qu’une telle vie est florence noiville tons Jean Malaurie que d’une oreille depuis un
forma en un frisson glacé le long de ma colonne vertébrale, et probablement aussi complexe que bon demi-siècle, il faudra bien davantage. p
mon corps chétif – rouge vif jusqu’aux mollets, mais blanc pâle, n’importe quelle autre. A condition nils c. ahl
presque bleu, sur mon torse et mes bras – ne fut plus qu’un bout que l’on veuille bien se pencher as- someone,
de tissu, un bout de tissu agité et fouetté par une soudaine sez longuement au-dessus pour en d’Alice McDermott,
rafale. J’avais envie de pleurer. J’avais envie de vomir. » apercevoir la profondeur. » traduit de l’anglais (Etats-Unis) lettre à un inuit de 2022,
Pas étonnant que McDermott par Cécile Arnaud, de Jean Malaurie,
someone, page 43 insiste sur le motif des lunettes. Quai Voltaire, 272 p., 21 €. Fayard, 152 p., 15 €.

Le Moyen Age, que d’émotions !


Un millénaire d’histoire des affects et de leur place toujours changeante. C’est ce que retrace un livre passionnant, « Sensible Moyen Age »

HISTOIRE incitations de Lucien Febvre tion exacerbée, radicalement dif- premières expériences monasti- pleinement à son économie géné- qu’elles les disciplinent par un
(1878-1956) puis l’histoire des férente de la nôtre, Piroska Nagy ques, lie le souci du corps et celui rale. La dévotion de la fin du système de normes explicites. Il

E n 1919, dans L’Automne du


Moyen Age (Payot, 2002),
l’historien néerlandais
Johan Huizinga (1872-1945) souli-
gnait « la facilité d’émotions » des
mentalités, cette attention aux
émotions du passé n’a vraiment
repris vigueur qu’à la fin du siècle
dernier, sous l’influence de l’his-
toriographie américaine. L’his-
et Damien Boquet dépeignent des
formes sociales et intellectuelles
de l’émotion en perpétuelle trans-
formation, entre le IIIe siècle et la
Renaissance. Et contre l’idée in-
de l’âme. Ainsi que Michel
Foucault (1926-1984) l’avait déjà
suggéré, le christianisme stimule
et contraint à la fois les émotions,
qui constituent un puissant
Moyen Age est placée sous l’égide
de l’affectivité ; le pouvoir, de son
exercice par le roi à sa contesta-
tion par la foule, sollicite sans
trêve les émotions au sein des
offre surtout d’en repérer l’ins-
cription dans notre temps : une
subjectivité instable, un tissu so-
cial et institutionnel traversé par
des passions, une conception na-
médiévaux, hommes et femmes. toire des émotions est alors deve- verse que les émotions pour- ciment de la communauté. Jus- rapports de force. Elles ne sont turaliste des affects, autant de fi-
Quelques années plus tard, le so- nue un champ d’études interna- raient être identiques à travers le qu’au XIIe siècle, elles restent donc pas une force aveugle que la gures médiévales qui n’ont cessé
ciologue allemand Norbert Elias tional, au croisement entre les temps et l’espace, car purement toutefois une marque non de la raison moderne aurait fini par de travailler les sociétés et les sa-
(1897-1990) proposait l’idée de études culturelles et les sciences déterminées par des mécanismes création mais du péché originel maîtriser. voirs modernes, de la psychana-
« procès de civilisation » pour dé- cognitives. biologiques, ils montrent qu’elles – une manifestation de la fai- Si les sociétés médiévales sont lyse à la science politique en pas-
crire l’évolution par laquelle Sensible Moyen Age, qui pré- sont d’abord le fruit de construc- blesse humaine. des mécaniques désirantes nour- sant par la biologie. p
l’Occident de l’époque moderne sente le résultat de dix années de tions historiques, dont ils décri- C’est alors que survient, avec les ries par le modèle du Christ in- étienne anheim
aurait ensuite rationalisé cette recherches, en constitue un jalon vent deux étapes majeures. écoles et les universités, le tour- carné, elles sont aussi des espaces
émotivité. Au cœur de cet entre- essentiel. Il propose une interpré- nant naturaliste. Les émotions, de réflexion critique sur cette
deux-guerres qui pouvait pour- tation globale de la place des émo- Le propre de l’homme désormais tenues pour le propre nouvelle puissance sociale des af- sensible moyen âge.
tant faire douter d’une Europe tions et des affects dans les socié- La fin de l’Antiquité est le moment de l’homme et valorisées, devien- fects. Plutôt que d’opposer Moyen une histoire des émotions
maîtresse d’elle-même, les émo- tés médiévales, mais aussi une de la christianisation des émo- nent un objet de connaissance ra- Age et modernité, ce livre permet dans l’occident médiéval,
tions devenaient un trait mar- double prise de position métho- tions, qui rompt avec les tradi- tionnelle. Dans le même temps, de reconnaître la continuité dia- de Damien Boquet
quant de la société médiévale, dologique. Face au sentiment que tions antiques marquées par le elles pénètrent au plus profond lectique à l’œuvre dans des socié- et Piroska Nagy,
considérée comme un miroir le Moyen Age serait, de manière stoïcisme et l’épicurisme. L’œuvre de la grammaire sociale et politi- tés européennes qui valorisent Seuil, « L’Univers historique »,
inversé du XXe siècle. Malgré les cohérente, une société de l’émo- de saint Augustin, comme les que de l’Occident, participant les émotions, en même temps 480 p., 25 €.
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 livres | 15

« Le Monde des livres » sera bientôt tout entier tourné vers la rentrée littéraire de janvier. Voici un choix
d’ouvrages parus cet automne, trop précieux pour que nous finissions l’année sans les avoir salués

Dernier virage avant 2016


Mauvais Grandes petites choses
Les grands espaces n’intimident pas Olivier Rolin, ni les projets grandioses : ainsi publia-t-il en 1994
rêves L’Invention du monde (Seuil), qui « se proposait orgueilleusement de tailler un costume de mots à la
new- planète entière », rappelle-t-il dans le préambule d’A y regarder de près. Ce nouvel ouvrage se présente
comme le contraire d’une fresque à l’échelle mondiale : l’écrivain s’y occupe à « tenter le portrait de me-
yorkais nues choses » – pomme de terre germée, os de seiche, plume, huître… Conversion de Rolin à la modestie
Nous sommes à d’ambition ? Que nenni. Cette volonté de s’inscrire dans les pas de Virgile (« Je te parlerai des spectacles
New York. Mais admirables qu’offrent de petites choses », annonce Les Géorgiques, cité en exergue) et de Francis Ponge
loin, très loin des n’est pas plus dépourvue d’orgueil que celle de s’attaquer à l’infiniment grand. Il s’agit ici rien de moins
promesses de qu’« apprendre à voir » et à dire, en traquant le mot absolument juste pour chaque objet ; toutes les
réussite et de nou- descriptions s’accompagnent d’une superbe eau-forte du graveur Erik Desmazières.
veaux départs. Mêlant la merveilleuse précision de la langue à l’ironie et à la fausse nonchalance typiques d’Olivier
Foin des stéréo- Rolin, le résultat est si délicieux et réussi que l’on aurait envie de tout citer ou presque de cet ouvrage.
types. Le ver est Depuis le portrait de la mouche (« Râclée, hirsute, noirâtre, d’un tempérament querelleur et obstiné,
dans la Grosse la mouche est un sanglier nain monté sur des pattes d’araignée. Seulement, elle vole. ») jusqu’à celui
Pomme. Et la ville de la pomme de pin (qui « semble une grenade de langues tirées, explosant en tous sens ») en passant par
minée de l’inté- le morceau de bravoure consacré à la girolle (« il y a dans sa forme déhanchée du frou-frou de robe à
rieur par « le » problème explosif de notre époque, volants »), chacune de ces joyeuses leçons de choses se révèle bien être une leçon de regard et d’écriture.
l’inégalité. Sur une belle idée de John Freeman, écri- Et l’on se surprend à vouloir les prolonger à son tour, en fixant d’autres menus objets du quotidien, et
vain et ancien rédacteur en chef de la revue Granta, en regardant « de près » les mots pour les décrire. p raphaëlle leyris
trente-deux auteurs (Zadie Smith, Colum McCann, A y regarder de près, d’Olivier Rolin et Erik Desmazières, Seuil, « Fiction & Cie », 128 p., 25 €.
Junot Diaz, Edmund White…) dissèquent sous toutes
ses coutures (nouvelles, collages, reportages…) cet en-
vers – pour ne pas dire cet enfer – du rêve new-yorkais.
Avec Taiye Selasi, on entre dans la tête d’une femme Capitale noctambule
de ménage sénégalaise, au 34e étage sur Broad Street, A Paris, la nuit, « un je ne sais quoi de voluptueux plane dans l’air », li-
ou dans la peau d’une geisha – l’une de ces « nouvelles sait-on dans un ouvrage à succès des années 1880. Ce parfum de sensua-
courtisanes du XXIe siècle », souvent recrutées à Yale lité et de liberté devenu une sorte de métonymie de la capitale française
ou Columbia, qui effectuent des passes de luxe pour imprègne le beau livre que l’historien Antoine de Baecque, collaborateur
payer leur scolarité. Tim Freeman, le frère de l’auteur, du « Monde des livres », a consacré aux « nuits parisiennes ». Le Paris
qui sait de quoi il parle, explique combien « les rela- nocturne est une fête, et cela depuis des siècles, il fallait en retracer l’his-
tions familiales prennent une tournure gênante lors- toire, les grandes époques, les hauts faits. Riche en reproductions d’affi-
qu’on est sans abri ». Chez Teju Cole, qui compile des ches, de gravures, de tableaux, l’ouvrage déroule un long récit de joie et
morceaux choisis de la presse de 1912, l’absurde de frivolité, des festivités en rubans du XVIIIe siècle jusqu’aux cafés de la
noirceur est à son comble. Et en devient presque drôle. rue Oberkampf : la formation du Tout-Paris, la tournée des grands-ducs,
Exemple : « A Ocean City, Mary Holzman, une femme les années 1900, l’apogée du caf’ conc’, puis les Années folles à Montpar-
blanche, s’était liée d’amitié avec un homme noir. Ses nasse, le jazz à Saint-Germain-des-Prés, le Palace. Dans cette fête, dans sa
voisins, des esprits étroits, l’ont traînée hors de chez elle, gratuité même, dans ses excès, c’est la liberté du verbe et des corps qui
cruellement battue et recouverte de goudron. » s’affirme, celle qu’apportent l’alcool et la danse. « Si Paris s’éteignait, écri-
Une nouvelle forme de littérature engagée. p vait Théophile Gautier en 1871, les milliers d’étoiles du firmament ne rem-
florence noiville placeraient pas cette lumière unique qui seule peut faire le jour au milieu
New York pour le meilleur et pour le pire (Tales of Two Cities. de la nuit. Il y aurait de l’ombre dans les meilleurs esprits. » Nul doute ne
The Best and Worst of Times in Today’s New York), sous la persiste à la lecture de cet ouvrage : héritières d’une histoire longue, les
direction de John Freeman, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par terrasses parisiennes sont l’expression d’un art de vivre, la revendication
Annie-France Mistral et Justine Augier, Actes Sud, 352 p., 23 €. ouverte d’un droit à la liberté et au plaisir. p julie clarini
Les Nuits parisiennes. XVIIIe-XXIe siècle, d’Antoine de Baecque, Seuil, 288 p., 39 €.

L’ombre de Poutine Ah, les sordides années 1970 !


Reprenant les mots de la journaliste russe Anna Politkov- Un juge, François Renaud, abattu devant son domicile. Un ministre
skaïa à propos de Poutine, le narrateur du nouveau roman en exercice, Robert Boulin, dont l’assassinat est maquillé en suicide.
de Bernard Chambaz – qui pourrait bien, en cette occasion, Des syndicalistes intimidés et des journalistes menacés. Entre
être le porte-parole de l’auteur –, se demande : « Qu’y a-t-il mai 1968 et l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand, en mai 1981,
chez cet homme que je déteste au point de lui consacrer tout la France a connu une forte violence politique, souvent liée aux
un livre ? » Car si Vladimir Vladimirovitch est une fiction, elle hommes et aux réseaux du Service d’action civique (SAC), l’organi-
est en effet entièrement aimantée par la figure du dirigeant sation chargée des basses œuvres du gaullisme, dont Charles Pasqua
russe. La vie du narrateur bascule le jour de l’accession au fut une figure tutélaire. Grand reporter à France Inter, Benoît Col-
pouvoir de ce dernier : il est son exact homonyme : « Au lombat a déjà dévoilé, dans plusieurs ouvrages, ses méfaits. Ici, asso-
début, le quiproquo l’avait amusé. Cependant, il s’était vite cié au dessinateur Etienne Davodeau, il prend le parti d’une enquête
lassé. Il s’était senti peu à peu dépossédé de lui-même. A vrai graphique à la fois fouillée et haletante. On suit les deux auteurs du
dire, il ne savait plus très bien qui il était et – comme il ne palais de justice de Lyon aux usines Simca de Poissy, des archives de
savait plus très bien dans quel pays il habitait – la vie était l’Assemblée nationale à la forêt de Rambouillet, là où le corps de
parfois compliquée. » Réflexion romanesque sur les ambi- Boulin fut trouvé dans un étang. Anciens policiers, magistrats, té-
guïtés de l’homme russe face à son destin et à son prési- moins et descendants se confient, habilement croqués, et quelque-
dent, Vladimir Vladimirovitch est un roman sombre, fois déguisés par le trait inventif de Davodeau. En effet, le choix de retracer l’histoire par le dessin
inquiet et stimulant. Une lecture du présent où défilent les permet de multiplier les manières d’approcher ce passé trouble : récits, reconstitutions, documents
spectres du passé soviétique, entre nostalgie, fatalisme d’archives ou procès-verbaux de procédure insérés dans la narration. Cette évocation des années 1970
et effroi. p florence bouchy et de leur sordide revers produit un saisissant effet de réel. p andré loez
Vladimir Vladimirovitch, de Bernard Chambaz, Cher pays de notre enfance. Enquête sur les années de plomb de la Ve République,
Flammarion, 382 p., 20 €. d’Etienne Davodeau (dessin) et Benoît Collombat (scénario), Futuropolis, 218 p., 24 €.

Manuel de survie marrane L’Orchestre rouge jouait faux


Les marranes, ces juifs d’Espagne et du Portugal convertis de force au C’est la rencontre avec Youri Nikolaevitch Zoria, un des meilleurs spécialistes des sous-marins
christianisme au tournant des XVe et XVIe siècles, et qui ont continué, américains du GRU (le service de renseignement de l’URSS), qui éveilla la curiosité de l’histo-
souvent au péril de leur vie, à pratiquer en secret des formes de ju- rien Guillaume Bourgeois et le convainquit de pousser les investigations sur l’Orchestre rouge,
daïsme, ont offert une des aventures humaines les plus passionnantes un des épisodes d’espionnage les plus populaires du
de l’Ancien et du Nouveau Monde. Samuel Schwarz (1880-1953), un ingé- XXe siècle pour avoir donné son contenu au best-seller de
nieur d’origine polonaise passé par la France – il y a fait ses études – Gilles Perrault (Fayard, 1964) et à plusieurs films. L’enquête
et devenu ethnologue, a été l’un des premiers à en retrouver la trace devint bientôt un travail de plusieurs années dans les ar-
vivante à Belmonte, au Portugal, en 1917. Il a publié l’ouvrage sur sa dé- chives russes et parmi les sources occidentales récemment
couverte en 1925, en portugais, et c’est la version française, due à l’auteur, accessibles. Il en ressort un récit passionnant qui prend le
qui est ici publiée pour la première fois. Tout en posant les bases de la re- contre-pied de toute la légende de l’Orchestre rouge. Son
cherche sur les marranes, cette étude, à travers les siècles de communau- chef, Leopold Trepper, bien loin d’avoir berné les Alle-
tés juives clandestines des régions de Beira et de Tras-os-Montes (qui se mands en participant au « grand jeu » (titre de ses Mémoi-
croyaient elles-mêmes les seuls et derniers juifs), voit en leur survie une res, Albin Michel, 1975), aurait pleinement collaboré, cau-
victoire sur l’Inquisition et la persécution en général, alors qu’une vague sant l’arrestation des hommes de son réseau. Plus tard, Il
d’antisémitisme s’apprête à déferler sur l’Europe à la suite de la première abusa tous ces interlocuteurs, dissimulant les aspects les
guerre mondiale. En annexe de cet essai exceptionnel, un long recueil plus graves de ses compromissions. Outre cette nouvelle
bilingue franco-portugais des prières marranes redonne une voix à ce interprétation de l’affaire, l’ouvrage s’interroge finement
judaïsme à la fois proche du christianisme, réinventé et longtemps sur sa transformation en légende, rendue possible par le
oublié. Un chant d’espoir savant. p nicolas weill contexte historique dans lequel elle réapparaît. p j. cl.
La Découverte des marranes, de Samuel Schwarz, La Véritable Histoire de l’Orchestre rouge, de Guillaume
préface de Nathan Wachtel et introduction de Livia Parnes, Chandeigne, 380 p., 25 €. Bourgeois, Nouveau Monde, « Le Grand Jeu », 582 p., 24 €.
16 | culture 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

Chagall, Marc Chagall


travaillant au
rideau du troisième

une palette
acte du ballet
« Daphnis et
Chloé », Atelier
Berthier,
en 1958.

musicale ADAGP, PARIS 2015. PHOTO IZIS

Deux expositions, à la
Philharmonie de Paris et à la Piscine
de Roubaix, retracent l’amour que
portait le peintre pour la musique nante exposition de 270 œuvres a
été conçue à rebours du temps.
Elle se termine avec les années de
jeunesse de Chagall, revendi-
ARTS ailé, l’ange Rostropovitch, grand quant, au travers du Théâtre d’art
ami de Chagall. juif, la défense d’une avant-garde

U
ne magie de couleurs, Quatre ans après l’exposition de la culture yiddish en Russie
un tourbillon de for- « Paul Klee - Polyphonies » (2011), dans les années 1920.
mes : telle est l’im- la Philharmonie de Paris célèbre à Le programme décoratif réalisé
pression qui frappe au nouveau les noces de la peinture par Chagall a miraculeusement
seuil de l’exposition « Chagall, le et de la musique. Violon, shofar, échappé à la traque stalinienne.
triomphe de la musique », présen- harpe, violoncelle, orchestre klez- Entrés en 1949 sous un titre er-
tée simultanément, jusqu’au mer, les musiciens peuplent roné dans les collections de la Ga-
31 janvier 2016, à la Philharmonie d’emblée les toiles du peintre lerie Tretiakov, à Moscou, les sept
de Paris et à La Piscine de Roubaix. russe (naturalisé français en 1937), tableaux rescapés, d’inspiration
Le plafond de l’Opéra de Paris, mort à 97 ans à Saint-Paul-de- cubiste, de ce qui fut appelé « la
bien connu des mélomanes de- Vence (Alpes-Maritimes), où il re- boîte à Chagall », comptent entre
puis 1964, date à laquelle il a rem- pose depuis 1985. Cette passion autres La Musique, avec son violo-
placé l’original de Jules-Eugène l’habitera jusqu’à la fin de sa vie, niste à figure verte et violon
Lenepveu au Palais Garnier, s’of- comme en témoigne la salle de orange, La Danse, Le Théâtre et La
fre comme une plongée au travers concert qu’il fit édifier en 1973 Littérature… ainsi que des décors
d’un vitrail. Filmée à l’aide d’un dans son musée du Message bibli- et costumes de pièces de théâtre.
drone, la toile monumentale de que (aujourd’hui Musée Chagall) à Sur le modèle de cette boîte à
220 m2 a été numérisée en ultra- Nice. musique, la Philharmonie a
haute définition par le Lab de conçu un programme ludique
l’Institut culturel de Google à Pa- Costumes peints à la main pour le jeune public (de 4 à 12 ans)
ris. Né Moïche Zakharovitch Chaga- avec jeux interactifs dans les espa-
On pourrait rester des heures lov le 7 juillet 1887 à Liozna, près ces d’exposition de la Philharmo-
devant ce maelström – images en de Vitebsk (Biélorussie), Chagall nie 2 (ancienne Cité de la musi-
mouvement, zooms sur les moin- appartient à une famille juive que). On y trouve notamment
dres détails – qui anime la ronde hassidique. Son enfance s’imprè- deux fresques du hall d’entrée du que, métaphore du monde en une reprise du dispositif Google
des quatorze compositeurs nantis gne des rites religieux. Comme
Filmée à l’aide Lincoln Center en 1966, Les Sour- marche et du tragique de l’exis- autour du plafond du Palais Gar-
de leurs œuvres emblématiques. son oncle violoniste, il se projette d’un drone, ces de la musique et Le Pouvoir de tence. Installé avec sa famille à Pa- nier, moult outils multimédia
De Rameau (Les Indes galantes) à musicien. Il n’en sera rien, mais la musique, dont les titres sou- ris depuis 1910, Chagall est reparti mais aussi papier, crayons et ci-
Wagner (Tristan et Iseult), de Mo- toute sa vie poursuivra en pin-
la toile tiennent les deux expositions de en Russie en 1914. Il y restera jus- seaux, pour s’initier manuelle-
zart (La Flûte enchantée) à ceaux ce rêve musical, du Théâtre monumentale Paris et de Roubaix. Puis les dé- qu’en 1921, happé par la Révolu- ment à l’univers de Chagall. p
Tchaïkovski (Le Lac des cygnes), en d’art juif aux portraits de musi- cors et costumes de La Flûte en- tion et le premier conflit mondial. marie-aude roux
passant par Berlioz (Roméo et Ju- ciens (Igor Stravinsky, avec qui les
de 220 m2 a été chantée de février 1967, une com- Rentré en France en 1922, il se fait
liette), Bizet (Carmen), Verdi (La rapports ne furent pas toujours numérisée en mande qui comble le culte que naturaliser français mais est ar- Marc Chagall, le triomphe de la
Traviata), Debussy (Pelléas et Mé- au beau fixe), en passant par les Chagall voue à Mozart. Le violo- rêté en 1941. Il doit son salut à un musique. Philharmonie de Paris,
lisande)… décors et costumes. Sont notam-
ultra-haute niste symbole du juif errant, le roi journaliste américain qui lui per- Paris 19e. Fermé le lundi. Tél. : 01-
Un enivrement de musique ment visibles les magnifiques définition par David et sa harpe, l’ange musicien met de rejoindre les Etats-Unis. Il 44-84-44-84. Jusqu’au
auquel le pianiste Mikhail Rudy, costumes peints à la main imagi- colonisent l’imaginaire pictural y restera jusqu’en 1947, avant son 31 janvier 2016.
familier du peintre, a adjoint des nés pour Aleko, créé en 1942 à
le Lab de l’Institut de Chagall et lient les mondes sa- retour définitif en France et l’ins- Philharmoniedeparis. fr
sons, ceux d’une sélection musi- Mexico sur une musique de culturel de cré et profane. Lui-même se repré- tallation à Saint-Paul-de-Vence Marc Chagall, les sources de la
cale qui accompagne le ballet de la Tchaïkovski, puis en 1945 à sente en coq, qui réveille le en 1948. musique. La Piscine, Roubaix
vidéo. Pour cette commande New York, les sublimes toiles de
Google à Paris monde de son chant visionnaire. (59). Fermé le lundi et le
d’André Malraux (dont le portrait fond de L’Oiseau de feu, de Stra- Œuvre de réconciliation, l’im- Sept tableaux rescapés 25 décembre. Tél. : 03-20-69-23-
figure derrière une croisée), Marc vinski (chorégraphie de George mense panneau qu’il réalise pour Enrichie d’un contrepoint musi- 60. Jusqu’au 31 janvier 2016.
Chagall réalisera plus d’une cin- Balanchine), avant le Daphnis et le foyer du Théâtre de Francfort cal élaboré par le pianiste franco- Roubaix-lapiscine.com
quantaine d’esquisses. Sur l’une Chloé de Ravel en 1958. Commedia dell’arte en 1958. Un russe Mikhaïl Rudy, ponctuée de Une version condensée des deux
des deux maquettes définitives C’est au fameux directeur du premier pas vers l’Allemagne, diaporamas et photographies expositions sera présentée à Nice
qui n’a pas été retenue par le géné- Metropolitan Opera de New York, mais aussi une dénonciation poli- d’archives, de captations de bal- du 5 mars au 13 juin 2016 au
ral de Gaulle, un violoncelliste Rudolph Bing, que l’on doit les tique que porte l’univers du cir- lets et d’opéras, cette passion- Musée national Marc Chagall.

A Angoulême, le festival Musiques métisses dépose le bilan


Vitrine des musiques du monde depuis sa création en 1976, la manifestation pâtit du désengagement de la ville et du département

MUSIQUE prochains jours par le tribunal Ni le département ni la ville de revoir le modèle économique du 500 000 euros et 300 000 de « va- lière des musiques du monde ve-
d’instance. Nous sommes en rup- n’ont suivi. « Le département dit ne festival, déclare au Monde le maire lorisation technique ». naient les y découvrir.

U n phare s’écroule. Le festi-


val Musiques métisses
d’Angoulême (Charente),
événement consacré aux musi-
ques du monde, parmi les plus an-
ture de trésorerie, après le déficit de
l’édition 2015 – 120 000 euros –, dû
en grande partie à certaines baisses
de subventions », déclare au Monde
Véronique Appel.
pouvoir aider désormais que les fes-
tivals financés de 20 % à 30 % par le
secteur privé », commente Véroni-
que Appel. Conscient de dépendre
trop largement des financements
d’Angoulême, Xavier Bonnefont
(Les Républicains). Dans le projet
présenté pour 2016, après différen-
tes moutures successives, le finan-
cement public avoisinait les 83 %. »
Né en 1976, sous l’appellation
« Jazz en France », le festival Musi-
ques métisses, imaginé au départ,
selon Christian Mousset, son créa-
teur, pour promouvoir les musi-
Quand la nouvelle du dépôt de
bilan a commencé à circuler, lundi
21 décembre, les messages de sou-
tien n’ont pas tardé à surgir.
« Beaucoup d’amis nous ont appe-
ciennes et notoires en Europe, La directrice de Musiques métis- publics (le budget prévisionnel de En 2015, la ville avait apporté ciens de jazz français et européens, lés, des producteurs, des tourneurs,
n’aura pas lieu en 2016. Après ses poursuit : « Pour le projet 2016, 2016 – 900 000 euros – tablait sur « 100 000 euros en monnaie son- s’est orienté vers les musiques du des journalistes, tristes et abasour-
40 éditions, l’aventure s’arrête. Le nous avions réduit la voilure, qui 650 000 euros de fonds publics), le nante et trébuchante et monde, celles d’Afrique, de l’océan dis », déclarent de concert Chris-
conseil d’administration du festi- devait permettre d’éponger sur festival, qui proposait une pro- 120 000 euros environ de valorisa- Indien, et des Caraïbes. Beaucoup tian Mousset et Patrick Duval, son
val a voté , le 21 décembre, par trois exercices le déficit cumulé, soit grammation de concerts payants tion technique ». d’artistes issus de ces territoires successeur à la direction artistique
5 voix contre 2, le dépôt de bilan. 140 000 euros. Nous avions notam- et gratuits, avait tenté de dégager (Rokia Traoré, Johnny Clegg, Femi du festival, avec qui il avait conçu
« A la suite du désengagement de ment prévu de déplacer le festival des financements privés. Sans ré- « Tristes et abasourdis » Kuti, Cesaria Evora, Kassav’, Danyel la programmation des deux der-
la ville et du département, qui ont de l’île de Bourgines, dont l’aména- sultats probants, admet Véronique Le Festival international de la Waro…) ont le début de leur car- nières éditions. La fin de Musiques
décidé de ne pas accompagner l’édi- gement du site pesait lourdement, Appel. bande dessinée, créé en 1974, « no- rière internationale lié à An- métisses, c’est un symbole fort de
tion 2016, à moins d’un miracle, la à la NEF, salle de spectacle consa- « Cela fait plusieurs années tre locomotive, notre identité », goulême. Venus d’Europe, des la défense active de la diversité cul-
liquidation judiciaire de l’associa- crée aux musiques actuelles ampli- qu’avec d’autres collectivités nous souligne Xavier Bonnefont, béné- Etats-Unis, du Japon ou d’Israël, de turelle qui meurt. p
tion devrait être prononcée dans les fiées (SMAC) d’Angoulême. » demandons à Musiques métisses ficie, lui, d’une aide de nombreux professionnels de la fi- patrick labesse
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015 culture | 17

Dans la niche de trois « Deschiens » sans paroles


Pierre Guillois met en scène « Bigre », un « mélo burlesque », insolite et bienvenu, au Théâtre du Rond-Point

THÉÂTRE Tout ça a lieu

U
n petit chez-soi vaut sans prononcer
mieux qu’un grand
chez les autres », dit le
un mot. Ce sont
dicton. Mais quand le les corps, ici, les
chez-soi est vraiment trop petit,
cela revient à vivre chez les
objets, les sons,
autres… C’est à pleurer, mais qui racontent
l’auteur, metteur en scène et ac-
teur Pierre Guillois préfère en rire,
l’existence de
avec ses deux comparses, Agathe ces personnages
L’Huillier et Olivier Martin-Sal-
van. L’objet, pas tout à fait identi-
fié, s’appelle Bigre (mélo burles- s’aimer, ce qui suscite évidem-
que), il fait la joie du public du ment moult situations burles-
Théâtre du Rond-Point, à Paris, où ques, mais qui, en même temps,
il est tout à fait bienvenu, en cette vous serrent le cœur. Il y a quel-
période de fêtes. que chose dans ce spectacle qui
Car Dieu sait qu’il est drôle, ce Bi- rappelle les défunts Deschiens,
gre bourré de gags inventifs. Mais mais avec une empathie plus
le rire qu’il suscite est d’une qua- grande encore et une sorte de
lité particulière : il s’accompagne rage sourde pour le sort que su-
d’une émotion qui ne s’efface pas, bissent des millions d’individus
une fois sorti du théâtre, une fois privés d’une vie simplement nor-
rendu à l’agitation des Champs- male.
Elysées et à celle du marché de Au fait : tout ça a lieu sans pro-
Noël, tant le spectacle, à sa ma- noncer un mot. Ce sont les corps,
nière, parle avec justesse de la soli- ici, les objets, les sons, qui racon-
tude et de la misère sociale. tent l’existence de ces personna-
ges « stupéfaits par l’ingratitude
Trois antihéros du destin » et rendent cette exis-
Des trois antihéros du spectacle, tence d’autant plus émouvante.
on découvre d’abord leur « lieu de Comme si les mots avaient déjà
vie », comme on dit aujourd’hui : trop servi, pour dénoncer sans
trois chambres de bonne minus- effets. Et, comme ces corps ap-
cules, en enfilade. Dans la pre- partiennent à trois formidables
mière vit une sorte de geek qui a « Bigre », de Pierre Guillois, au Quartz, à Brest, en juin 2014. PASCAL PÉRENNEC acteurs, ce « mélo burlesque »
l’apparence, disons généreuse, qu’est Bigre porte on ne peut
d’Olivier Martin-Salvan, et qui a mieux son sous-titre. p
transformé cette espèce d’espace fabienne darge
en une cabine aseptisée et tech- que joue Pierre Guillois lui- une jeune femme qui a trans- Jusqu’à la fin du spectacle, on se drôle de zig qui s’est obstiné avec
nologique digne de celle du vais- même, est aussi maigre que le formé ses quelques mètres carrés demandera où elle dort. De temps une constance remarquable à Bigre (mélo burlesque),
seau spatial de 2001, l’Odyssée de premier est opulent, et sa cham- en un boudoir rose bonbon, dans en temps, elle disparaît dans le n’entrer dans aucune des cases de et avec Pierre Guillois, Agathe
l’espace, avec toilettes escamota- bre est aussi encombrée que celle lequel elle s’essaie, avec un bon- mystérieux placard au fond de sa dans lesquelles le théâtre fran- L’Huillier et Olivier Martin-
bles et lit immaculé. Quand il ren- du premier est vide : remplie de ce heur inégal, à diverses médecines chambre, où l’on imagine que, çais enferme ses artistes, dit joli- Salvan. Théâtre du Rond-Point,
tre dans sa chambre, notre pre- capharnaüm des petites gens qui (plus ou moins) douces, dont cel- peut-être, elle dort debout. ment qu’il a voulu montrer « les 2 bis, avenue Franklin-Roosevelt,
mier héros passe sur ses semelles ne jettent rien, accumulant tout les qui font du bien aux mes- bâtons qui se retrouvent dans les Paris 8e. Tél. : 01-44-95-98-21.
un petit aspirateur de poche, un bric-à-brac d’objets rouillés et sieurs. Elle abuse du fard à pau- Sans prononcer un mot roues des vies des petites gens ». Du mardi au samedi à 20 h 30,
pour ne pas laisser pénétrer la déglingués. Lui, dort dans un ha- pières bleu turquoise et peut-être Bigre raconte leurs tribulations, Dans Bigre, la vie est un par- dimanche à 15 heures, jusqu’au
moindre souillure extérieure. mac, au-dessus de tout ce fatras. d’autres substances, comme la chacun dans sa niche aux cloi- cours du combattant, pour assu- 17 janvier. De 16 € à 38 €. Durée :
Par un contraste essentiel au La troisième habitante, jouée gentillesse, une drogue dure qui sons poreuses. L’auteur et met- rer ses fonctions essentielles : 1 h 30. Theatredurondpoint.fr
burlesque, le deuxième habitant, donc par Agathe L’Huillier, est ne lui fait pas vraiment du bien. teur en scène Pierre Guillois, un dormir, manger, se laver et… et Scene2-productions.fr

De la RATP au Sunside, Marvin Parks chante les correspondances


Le jazzman américain, qui se produit habituellement a cappella dans le métro parisien, monte sur scène le 25 décembre, accompagné d’un trio

JAZZ trio basse-piano-batterie, il foulera


Marvin Parks Temps modernes (1936). « Les paro- mule a capella. » Sa personnalité teuse Natalie Cole reprend les suc-
pour la seconde fois la scène du les disent : “Souris, bien que ton des plus chaleureuses n’est pas cès de son père, dont une version

C ouloir des correspondan-


ces. Station La Motte-Pic-
quet-Grenelle, en début de
soirée. Sera-t-il de nouveau là ?
Avant d’apercevoir sa silhouette
Sunside. Il y rendra un double
hommage à Frank Sinatra, « un ar-
tiste unique en son genre », et à Nat
King Cole, « mon héros », confie-
t-il, « l’homme qui a ouvert la voie à
a chanté
dans plus de 90
des 303 stations
cœur te fasse mal…” Plus je la chan-
tais et mieux je me sentais. Aussitôt,
des gens ont commencé à s’arrêter,
à écouter, à me parler. »
pour rien dans sa capacité à com-
muniquer avec le public.
Beaucoup le suivent sur les ré-
seaux sociaux, car Marvin Parks
est très présent sur Facebook et sur
en duo virtuel. Une découverte.
« Nat King Cole était le plus beau
chanteur qu’il y ait eu et un pianiste
de jazz pionnier dans son style.
J’avais entendu parler de l’homme
massive, ses lunettes noires, son tant d’artistes noirs et le premier
du métro parisien Une découverte Twitter. Sans oublier quelques mais je ne connaissais pas sa musi-
écharpe nouée par-dessus sa veste d’entre nous à avoir son propre et continue de le Depuis, Marvin Parks a chanté exemples de son talent disponi- que. C’est lui qui a fait que je suis de-
noire, et le panneau manuscrit show à la télévision sur NBC dans plus de 90 des 303 stations du bles sur Soundcloud ou un disque, venu chanteur de jazz », dit celui
qu’il tient en main « Marvin Parks, en 1956-1957 ».
faire, étonné par métro parisien et continue de le The Very Thought of You, rassem- qui, pour le plus grand bonheur
American Jazz Singer », c’est sa Né à Baltimore, il était arrivé de- la richesse des faire, étonné par la richesse des blant des enregistrements plus an- des usagers de la RATP, a décidé de
voix, pleine, maîtrisée, swingante puis peu de temps à Paris avec un contacts humains. « C’est une ciens, téléchargeable sur iTunes ou rester à Paris. p
qui vient à vous. Stardust, une billet aller simple quand, le 30 no-
contacts humains grande expérience sociale. Les gens CDBaby.com. paul benkimoun
composition de Hoagy Carmi- vembre 2014, un distributeur de m’offrent de tout : des noix de cajou, Né le 18 novembre 1979, il ap-
chael de 1927, avec des paroles de billets avale sa carte bancaire. De n’avais pas de problème avec la lan- des croissants, des fleurs, des ciga- prend à chanter auprès de sa mère, Hommage à Frank Sinatra and
Mitchell Paris ajoutées deux ans retour dans sa chambre, assis au gue et je connaissais du monde. La rettes – même si je ne fume pas – des membre du chœur, à l’église. « Vers Nat King Cole, par Marvin Parks,
plus tard. L’un des grands stan- bord du lit, il se demande quoi seule chose que je savais faire c’était bouteilles d’eau, des invitations à 4 ou 5 ans, elle a commencé à me Avec Julien Coriatt (piano),
dards du jazz, dont Marvin Parks faire. « J’avais passé six ans à chanter », rappelle-t-il. Alors, il se dîner… Certains croient que je suis faire répéter ce qu’elle chantait, jus- Samuel Hubert (contrebasse),
fait son miel. New York, travaillant comme dé- rend à la station de métro la plus SDF. J’ai droit à des conseils sur les qu’à ce que je sois suffisamment au Philippe Maniez (batterie).
Il les chante, principalement ménageur et faisant des ménages, proche, Crimée, dans le XIXe arron- endroits où je pourrais me pro- point pour me produire devant Vendredi 25 décembre à
dans le métro, souvent dans la rue, tout en essayant de me faire con- dissement. Il y entonne a capella et duire. D’autres me proposent de ve- toute la congrégation. » A 12 ans, il 21 heures, au Sunside, 60, rue des
parfois dans des clubs. Vendredi naître comme chanteur. C’était dur, en boucle Smile, composition de nir jouer avec moi, mais, dans le se passionne pour le disque Unfor- Lombards, Paris 1er. Tél. : 01-40-
25 décembre, accompagné d’un mais au moins, à New York, je Charlie Chaplin pour son film Les métro, je préfère en rester à la for- gettable… With Love, où la chan- 26-46-60. Sunset-sunside.com

DE STÉPHANE MICHAKA, D’APRÈS L’ŒUVRE DE THÉOPHILE GAUTIER


PIÈCE MUSICALE
DIMANCHE 27 DÉCEMBRE À 21H SUR FRANCE CULTURE
franceculture.fr
18 | télévisions 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

« Eden », une jeunesse électrocutée VOTRE


SOIRÉE
Le musicien Sven Love a inspiré à sa sœur cinéaste un film qui parcourt vingt ans de la scène électronique française TÉLÉ
VENDREDI 25 DÉCEMBRE
CANAL+ CINÉMA lisme face au réel, l’affirmation TF1
VENDREDI 25 – 20 H 50 d’une possibilité de réparation des 20.55 Nos chers voisins
FILM échecs et des désastres existentiels Téléfilm de Jonathan Barré,
– se retrouve dans Eden. Stéphane Clavier, Roger Delattre,

L’
histoire d’Eden, qui ne la On a ainsi défini ce que ce film Nath Dumont, Emmanuel Rigault…
connaît ? Il suffit de lire ne veut surtout pas être : un bio- Avec Martin Lamotte, Gil Alma
la Bible. Un couple inno- pic officiel de la French touch. Res- (Fr., 2015, 120 min).
cent et immortel au Jar- sortissant lui-même d’une incon- 22.55 Nos chers voisins
din des délices, l’attrait du fruit dé- testable French touch cinémato- Téléfilm de Jonathan Barré,
fendu, la chute, l’expulsion, l’im- graphique, c’est néanmoins avec Stéphane Clavier, Roger Delattre,
mersion dans le début de l’histoire le lumineux Inside Llewyn Davis Nath Dumont, Emmanuel Rigault…
humaine et la finitude du monde, (2013) des frères Coen qu’il cou- Avec Nikos Aliagas, Jean-Luc
au prix de la sueur et de la vio- sine. Même façon de décrire une Reichmann (Fr., 2013, 105 min).
lence, du désir et de l’espérance. histoire de légende musicale par
Cette histoire, Mia Hansen-Love le biais d’un personnage qui reste France 2
l’a déjà tricotée durant quatre à quai, même attention méticu- 20.55 Ze fiesta !
films avant celui-ci, Eden : l’his- leuse à la vérité documentaire de Divertissement animé
toire de Paul, jeune musicien qui l’histoire, même succession de par Patrick Sébastien.
va vivre dans le Paris des années moments faibles et de morceaux 23.15 Les Petits Meurtres
1990 la frénétique ascension de la mythiques : Eden est à l’électro d’Agatha Christie
French touch, ce filon créatif de la française ce qu’Inside Llewyn Da- Série créée par Anne Giafferi
scène électro mondiale, avant de vis est au folk américain. Il n’est et Murielle Magellan.
brutalement décélérer la décennie pas jusqu’à l’humour discret qui Avec Antoine Duléry, Marius Colucci
suivante, la gloire et l’amour en ne semble courir d’un film à (Fr., 2009, 100 min).
fuite, mais avec en puissance le dé- l’autre, ici avec le gag récurrent
sir de s’accomplir enfin. Félix de Givry incarne Paul, un jeune musicien de la scène électro. CG CINÉMA des Daft Punk, deux jeunots gau- France 3
Cinéaste d’une conséquente mo- ches soulagés de leur casque et ré- 20.55 Le Bal des secrets
dernité, Mia Hansen-Love, qui a si- gulièrement rejetés par les vi- Téléfilm de Christophe Barbier.
gné son premier long-métrage à même et de commencer sa vie jeunesse vers cette étrange matu- sement du réel (Le Père de mes en- deurs qui ne les reconnaissent Avec Macha Méril, Fanny Cottençon,
26 ans, continue de filmer ce avec autrui et dans le monde. rité la conduisent à la remettre en fants, 2009). Jeunesse hantée pas. On appréciera, sous la plai- Maeva Pasquali (Fr., 2013, 2 x 55 min).
qu’elle connaît le mieux : la jeu- On voit par là que Mia Hansen- scène dans chacun de ses films d’une adolescente poursuivie par santerie, l’abîme philosophique
nesse. La jeunesse comme mo- Love, jeune cinéaste en cela très pour mieux en sortir. le fantôme d’un premier amour du film : n’est dans la place que ce- Canal+
ment de grâce, aspiration folle à la singulière à une époque où l’idolâ- Jeunesse brûlée d’un aspirant (Un amour de jeunesse, 2011). Tout lui qui n’y entre pas. p 21.00 Exodus : Gods and Kings
pureté des idéaux, à l’entièreté des trie de l’éternelle jouvence atteint écrivain quittant le foyer conjugal ce qui fait la beauté et la contem- jacques mandelbaum Péplum de Ridley Scott.
sentiments, à la dépense de l’être, son apogée, est plus poétique que puis retrouvant sa fille, des années poranéité de ces œuvres – le jeu el- Avec Christian Bale, Joel Edgerton
mais aussi bien la jeunesse consumériste, plus humaniste plus tard (Tout est pardonné, 2007). liptique et diffracté sur le temps et Eden, de Mia Hansen-Love. (EU, 2014, 145 min).
comme « il faut bien qu’elle se qu’insurrectionnelle. Il est Jeunesse prolongée d’un père de la narration, la mélancolie cruelle Avec Félix de Givry, Pauline 23.20 Invincible
passe », et le plus vite sera le d’ailleurs probable que les mêmes famille producteur de cinéma, du roman de formation, l’inces- Etienne, Hugo Conzelmann Film de guerre d’Angelina Jolie. Avec
mieux, histoire de sortir de soi- forces qui ont infléchi sa propre conduit au suicide par un rétrécis- sante mise à l’épreuve de l’idéa- (Fr., 2014, 131 min). Jack O’Connell, Miyavi, Jai Courtney
(EU, 2014, 135 min).

France 5
20.40 Les Trésors des châteaux

Demain dès l’aube de la Loire


Documentaire de Françoise Cros
(Fr., 2015, 90 min).
23.45 Le Marcheur du Nil
Le spectacle de l’aurore, quand s’éveille la nature, raconté à travers trois continents Documentaire de Jamie Berry
(GB, 2014, 45 min).

ARTE sonne l’éveil de la vie et la renais- gnifient la domination de l’espèce ques perfectionnés, les équipes tannique lorsque les rayons d’un Arte
SAMEDI 26 – 20 H 50 sance de la lumière. « Nous vou- humaine sur toutes les autres. Nous ont filmé sur terre, mais aussi dans pâle soleil apparaissent à travers la 20.55 L’Incroyable Equipe
DOCUMENTAIRE lions donner à voir la subtilité des souhaitions susciter la contempla- les airs et sous l’eau. Au cœur de la brume pour plonger dans les eaux Comédie dramatique de Sebastian
liens entre les espèces. L’aube consti- tion, d’où le choix d’un montage qui forêt amazonienne, l’aube se pare du Pacifique et que les ours par- Grobler. Avec Daniel Brühl

L’ idée de départ est belle, le


résultat final vaut le coup
d’œil : de la forêt amazo-
nienne à la taïga norvégienne, du
désert de Basse-Californie, au
tue une fenêtre privilégiée pour ré-
véler les grands mécanismes orga-
nisationnels du vivant », explique
le producteur Alexandre Soullier.
Avant la diffusion d’une série do-
prenne le temps d’introduire les
animaux. Mais avant tout, il s’agis-
sait de valoriser le savoir-faire de
l’école française des réalisateurs
animaliers… Au final, un de nos
de bleu, et des milliers de bruits an-
noncent le soleil. Dans le désert de
Basse-Californie, ce moment est
de pure douceur, avant que les
températures ne grimpent, parfois
tent à la chasse au saumon. Mais le
spectacle le plus grandiose est sans
doute celui de l’aube dans la sa-
vane africaine : le ciel est mauve,
les cris d’animaux retentissent
(All., 2011, 105 min).
22.40 L’Enfance volée
Drame de Markus Imboden.
Avec Katja Riemann, Stefan Kurt,
Maximilian Simonischek
Mexique, à la savane africaine en cumentaire en cinq volets signée grands défis a été de trouver le juste jusqu’à 50 degrés. dans un décor d’une beauté saisis- (All./Sui., 2011, 105 min).
passant par les côtes brumeuses Laurent Joffrion, du 8 au 12 fé- équilibre entre l’approche artisti- Au cœur de la taïga norvégienne, sante. De fait, chaque aurore ra-
de la Colombie-Britannique au Ca- vrier 2016, Arte a donc la bonne que, qui sollicite l’imaginaire et l’in- ce sont les teintes pastel qui surgis- conte l’histoire de la vie. p M6
nada, trois équipes de tournage idée de programmer ce film de formation écologique rigoureuse, sent de la grisaille, pendant que les alain constant 20.55 Elementary
ont passé sept semaines dans des 86 minutes. « Nous voulions nous qui enrichit les connaissances », rennes s’apprêtent à rejoindre les Série créée par Robert Doherty
conditions délicates à filmer démarquer des productions ani- souligne le producteur. pâturages du littoral. Changement Un matin sur Terre, de Laurent (EU, saison 3, ép. 7/24 ;
l’aube, moment magique qui malières anglo-saxonnes qui ma- Grâce à des dispositifs techni- d’atmosphère en Colombie-Bri- Joffrion (France, 2015, 86 min). S2, ép. 9-10/24 ; S1, ép. 1 et 2/24).

0123 est édité par la Société éditrice


du « Monde » SA
SUDOKU
HORIZONTALEMENT
Durée de la société : 99 ans
I. Inintelligible et pourtant il veut à compter du 15 décembre 2000.
GRILLE N° 15 - 304
PAR PHILIPPE DUPUIS
dire quelque chose. II. Prise pour
calmer. Peu agréable à consommer.
N°15-304 Capital social : 94.610.348,70 ¤.
Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
III. Volubile et colorée. Beauté du pa- 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 radis d’Allah. IV. Possessif. Lame du Abonnements par téléphone :
milieu. D’un auxiliaire. Risque de cas- de France 3289 (Service 0,30 e/min + prix appel) ;
I de l’étranger : (33) 1-76-26-32-89 ;
ser. V. Conviendra parfaitement. Pu- par courrier électronique :
naises d’eau. VI. Rend de grands ser- abojournalpapier@lemonde.fr.
II Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
vices à condition d’assurer le
Courrier des lecteurs
III
règlement. Découpe les monnaies. blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
VII. Donne du relief au volume. Par courrier électronique :
IV VIII. Sur les planches avec BB. En ré- courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Médiateur : mediateur@lemonde.fr
serve aujourd’hui. En feuilles et en
Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
V barres. IX. Passe à table avec sa ser- Finances : http://inance.lemonde.fr ;
viette. Apportera un parfum d’étoile. Emploi : www.talents.fr/
VI
X. Lourdes charges à supporter. Immobilier : http://immo.lemonde.fr
Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VII VERTICALEMENT Collection : Le Monde sur CD-ROM :
1. Fleurit les fromages mais abîme les CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VIII
Le Monde sur microilms : 03-88-04-28-60
conitures. 2. Discrète et furtive
La reproduction de tout article est interdite
quand elle se montre. 3. Grande en sans l’accord de l’administration. Commission
IX
Amérique. Sans retour possible. paritaire des publications et agences de presse
Bouts de nœud. 4. Proche des petits n° 0717 C 81975 ISSN 0395-2037
X
enfants. Sans la moindre imagina-
tion. 5. De Pago Pago ou de Funafuti.
6. Arrivée sur place. Dégradât lente-
SOLUTION DE LA GRILLE N° 15 - 303
ment. 7. Négation. Prépare inement CLIMAT L’URGENCE Présidente :
HORIZONTALEMENT I. Prêts-à-porter. II. Rêveuse. Eure. III. Opérations.
les tomates. 8. Fait avancer en cam- Corinne Mrejen PRINTED IN FRANCE
pagne. Grand amateur de champi- Un hors-série du « Monde »
IV. Va. Evincé. Lu. V. Irisé. Ac. But. VI. Dupa. Primate. VII. Eté. Cèdres.
gnons. 9. A beaucoup marché pour 100 pages - 7,90 € 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
VIII. Nickel. Erige. IX. Coasses. Clin. X. Ensileraient. arriver au pouvoir. Moufette. 10. Tou- Chez votre marchand de journaux Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
VERTICALEMENT 1. Providence. 2. Reparution. 3. Eve. Ipécas. 4. Teresa. chés en plein cœur. A l’entrée d’En- et sur Lemonde.fr/boutique
ghien. A la sortie d’Enghien. 11. Es- L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
Ksi. 5. Suave. Cesl (clés). 6. Asti. Pelée. 7. Peinard. Sr. 8. Occire. 9. René. 93290 Tremblay-en-France
sence africaine. Dans les Deux-Sèvres. Toulouse (Occitane Imprimerie)
Merci. 10. Tus. Basile. 11. Er. Lut. Gin. 12. Rebutèrent.
12. Avanceras à coups d’aiguilles. Montpellier (« Midi Libre »)
0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015
styles | 19
le panettone, la brioche
sans frontières
Incontournable des fêtes de fin d’année en Italie, ce pain moelleux
aux raisins secs et aux fruits confits a séduit toute l’Europe

GASTRONOMIE miche grossière fabriquée avec


des farines médiocres.

L
es Britanniques ont leur Ainsi, jusqu’en 1395, les fours de
fameux Christmas pud- Milan n’étaient autorisés à cuire
ding, amalgame de su- du pain de froment qu’en pé-
cre, de fruits secs et con- riode de Noël, pour les offrir à
fits macérés longtemps à leur clientèle habituelle. L’usage
l’avance dans l’alcool, confec- du pain enrichi – souvent mar-
tionné avec de la graisse de ro- qué d’une croix – pour les fêtes se
gnon et cuit à la vapeur. retrouve dans de nombreuses
Les Belges dégustent des cou- autres villes italiennes et euro-
gnoles ou cougnous, un pain péennes, mais seul le pain mila-
brioché dont la taille varie entre
15 cm et 80 cm, tel le berceau de
nais s’est transformé en panet-
tone, avant d’essaimer dans tou- LE LIVRE
Jésus décoré d’une petite figu- tes les provinces et bien au-delà.
rine en craie. Cette année, l’Italie devrait en ex-
Les Allemands ont le Christstol- porter pour plus de 280 millions La France à table
len, un gâteau assez dense, par- d’euros en Europe et aux Etats- Michèle Barrière
fumé aux épices, farci de fruits Unis. Ed. Les Arènes,
confits et de raisins, qui nécessite 108 pages, 34,80 euros
un moule spécial. Tous les goûts
Les Espagnols apprécient le tou- Au panettone classique de Milan A l’heure où des drapeaux
ron, une sorte de nougat à base s’est ajouté celui de Turin, légère- tricolores fleurissent aux
d’amandes et de miel, décliné ment macaroné avec un glaçage fenêtres des appartements,
aujourd’hui de multiples façons : aux amandes, le pandoro de Vé- l’ouvrage de Michèle Barrière
au chocolat, praliné, à la noix de rone – grosse brioche très haute résonne comme un hymne
coco, glacé, aux fruits confits. de 1 kg, un peu vanillée, à la mie au plaisir et aux arts de la
Et, bien sûr, les Français sacri- très aérée –, servi avec un sachet table qui caractérisent le
fient à la bûche, qui donne lieu, de sucre glace dessus, qui se bien-vivre en France. Ce véri-
chaque année, à un véritable con- mange, en Vénétie, avec une table album de famille de nos
cours de mode chez les pâtissiers crème de mascarpone et des cuisines, qui court de 1875 à
les plus créatifs. fruits confits à la moutarde ; le 1975, retrace l’évolution de
pandolce génois – un panettone nos menus et de nos maniè-
Le « pan de Toni » en pâte sablée ou levée, plus com- res de table avec force ima-
Mais, à Noël, les Italiens restent pacte avec des pignons ; et le pan- ges et documents d’époque,
les meilleurs avec leur panet- forte de Sienne, sorte de pain insérés au fil des pages, qui
tone. Cette brioche moelleuse d’épices sans farine, fait de fruits accroît encore l’intérêt de
aux raisins secs et fruits confits secs et confits pressés avec miel, feuilleter ce livre-objet.
(oranges, cédrats et citrons), à la poivre et cannelle – dense et fort Fac-similés de recettes du
fois aérienne et élastique, tou- en bouche. patrimoine ou de publicités
jours joliment présentée en boîte Les régions du sud de l’Italie, pour les grainetiers y côtoient
ou dans des sachets de cello- dont il n’est pas originaire, se les menus de prestige de
phane fermés avec des rubans, sont approprié le panettone avec la Compagnie générale tran-
est un pur délice à fort pouvoir leurs propres produits : orange, satlantique, d’Air France ou
addictif. Le temps de Natale citron, pistache, bergamote, cé- de l’Elysée. On y évoque le
(« Noël »), oubliés le tiramisu, la drat et limoncello. Celui de Na- temps des rutabagas comme
pana cotta et les glaces, place au ples est aux oranges confites celui des tickets de rationne-
panettone et à ses affidés, pan- GUIA BESANA POUR « LE MONDE » d’Amalfi et au limoncello ; à Syra- ment, le déménagement des
dolce, pandoro ou panforte. cuse, on le trouve au chocolat et Halles de Paris et l’arrivée de
Au sujet de cette douceur emblé- aux pistaches ou aux oranges la nouvelle cuisine, la natio-
matique de l’Italie, nous ne som- confites de Sicile et aux raisins nale 7, l’invention de la purée
mes sûrs que d’une chose : elle est chanté l’assistance et est passé à la Enfin, il existe une version secs de Pantelleria. Ils sont tous – Mousline ou les débuts des
milanaise. Le panettone serait né POUR LES FÊTES postérité comme le « pan de moins romantique, selon laquelle de 15 euros à 35 euros, selon l’ori- chefs sur le petit écran, avec,
à la fin du XVe siècle lors d’un ban-
quet donné par Ludovico Sforza,
DE FIN D’ANNÉE, L’ITALIE Toni » devenu panettone.
Selon une autre légende, un cer-
une sœur Ughetta – qui signifie
raisin sec – aurait acheté, avec ses
gine et le poids – chez Alessandra
Pierini, qui nous a offert cette re-
toujours en toile de fond,
ce désir du bien-manger qui
dit « le Maure ». Toni, le commis DEVRAIT EXPORTER POUR tain Ughetto degli Atellani, jeune derniers deniers, des raisins secs vue des troupes dans sa petite anime toutes les couches de
chargé de surveiller la cuisson du noble amoureux de la belle Algisa, et des fruits confits pour les ajou- épicerie, avouant qu’elle préfère la population, des plus mo-
dessert, se serait endormi, lais- PLUS DE 280 MILLIONS fille du boulanger Toni, se serait ter à son pain et adoucir le Noël de le déguster l’après-midi avec un destes aux plus aisées. A lire
sant brûler le gâteau. Pour sauver
les meubles, il ramasse tout ce
D’EUROS DE PANETTONES fait embaucher chez lui. Pour la
séduire, il aurait imaginé un pain
ses consœurs au couvent.
La vérité historique relève plus
« caffe latte », en écoutant de la
musique de Noël. p
en famille, pour rêver aussi.

qu’il trouve – levure, farine, œufs, EN EUROPE avec du beurre, du miel, des rai- vraisemblablement de la cou- jp géné
beurre, sucre, raisins secs, fruits sins et des fruits confits. Elle a suc- tume, au Moyen Age, de célébrer
confits – et les mélange pour en ET AUX ÉTATS-UNIS combé et la réputation du « pan de Noël avec un pain au froment plus RAP, 4, rue Fléchier, Paris 9e.
faire un pain « enrichi », qui a en- Toni » s’est répandue dans la cité. riche que le pain quotidien, cette Tél. : 01-42-80-09-91. Rapparis.fr

BOUCHE À OREILLE | CHRONIQUE PAR JP GÉNÉ


Des nouvelles pas cochonnes… mais quand même un peu

T ous les premiers jeudis du mois,


l’hôtel Shangri-La propose un
menu végétarien (68 euros hors
boissons), sous la coupole de verre de son
point que, quelquefois, quand on regarde,
on ne sait plus qui a écrit quoi. »
L’une habite Paris, où elle anime le blog
Greta Garbure, l’autre Bayonne où, après
POUR LES AUTEURS
« C’EST LE COCHON
pes de maïs, un produit rare : des cœurs
de palmier frais à la thaïe avec mangue,
papaye, concombre, coriandre et une
sauce gingembre-citronnelle qui réveille
Plusieurs lectures sont possibles. Tu peux
trouver ça charmant et tout de suite après
te dire, oui mais… » Ainsi le professeur fou
qui finira à l’asile après avoir tenté de ma-
restaurant La Bauhinia. Le lieu tout indi- quinze ans dans le monde du vin, Patrick QUI A CHANGÉ ces parties centrales plus intéressantes en rier le cochon et l’homme pour sauver
qué pour deviser avec Blandine Vié d’un a repris la plume après avoir rencontré texture qu’en goût. l’humanité, ou l’ogre qui abandonne les
livre écrit à quatre mains avec Patrick de Blandine. Tous deux pratiquent encore l’art LE MONDE » CAR, EN Velouté de potiron au lait de coco, épices chairs enfantines pour celles du porc parce
Mari et qui raconte 28 nouvelles charcu-
tières au moment où la charcuterie est ac-
délicat de la correspondance épistolaire.
LE DOMESTIQUANT satay et cacahuètes torréfiées, séducteur.
Navet, betterave, courge, pomme et coing
que « les enfants c’est frustrant, le cochon
c’est trop bon », interrogent sur le rôle et
cusée des pires maux. « Ce livre, on l’a vrai- HALEINE À L’AIL ET GROS BOUDIN ET EN L’ÉLEVANT, confits en fines lamelles longuement la place du suidé dans notre société.
ment tricoté ensemble, presque un rang à Grâce à eux, on découvre Romain, victime cuites dans un Römertopf, une terrine En avant-propos, les auteurs avancent
l’endroit, un rang à l’envers. Sur des idées de de son plaisir solitaire : avant de s’endor- L’HOMME A MIS alsacienne en terre cuite non vernissée d’ailleurs une thèse audacieuse selon
Patrick ou de moi. Certaines écrites chacun mir il ne peut s’empêcher de manger du qu’affectionne le chef, Christophe Moret : laquelle « c’est le cochon qui a changé le
de son côté, d’autres vraiment ensemble. saucisson à l’ail qui lui donne une haleine DU GRAS DANS excellent – le meilleur de ce repas –, monde » car, en le domestiquant et en l’éle-
Comme nous n’avons absolument pas propre à décourager toutes les fiancées ; SA VIE, DANS TOUS accompagné d’une salade pour apporter vant, l’homme a mis du gras dans sa vie
d’ego, quand l’un donnait un texte à l’autre, Mariette est en quête du charcutier de son un peu d’acidité et d’un yaourt au lait de « au sens propre comme au sens figuré ».
il était disséqué au scalpel, vraiment. » cœur qu’elle dénichera grâce au poème LES SENS DU TERME soja en guise de caresse au palais. Ananas C’est peut-être la morale de l’histoire. p
Tout a été soigneusement vérifié. Ainsi, d’un prétendant qui ose l’appeler « Ma- Victoria poché dans un sirop épicé et
l’homme du siège 54 (qui mange son rillette » ; Pierre Cansalade, dit « Galabart » sorbet aux fruits exotiques pour conclure. jpgene.cook@gmail.com
sandwich au saucisson dans le TGV face à (gros boudin dans le sud-ouest), s’échine à En dégustant ce déjeuner fort agréable,
une certaine Camille) était placé à l’origine inventer un produit charcutier en forme nous n’avons pas oublié les charcutiers- Cochonneries en tous genres,
au siège 45. Mais, lors d’un voyage Bayon- de ballon de rugby. traiteurs. « Je pense que nous n’aurions ja- Blandine Vié et Patrick de Mari,
ne-Paris, Patrick a constaté que le siège 45 Le menu 100 % green appartient, lui, à mais pu écrire ce livre si l’un de nous n’avait Les Itinéraires, 200 p., 14,90 €
n’avait pas de vis-à-vis ! Correction d’ur- un autre registre et peut s’accompagner pas aimé les cochonnailles. On a essayé Le blog : Gretagarbure.com
gence. « Il n’y a aucune nouvelle où nous ne au choix de trois vins ou de trois thés. d’être éclectiques. Il y a des nouvelles ten- La Bauhinia - Shangri-La Hôtel, 10, avenue
sommes pas intervenus tous les deux. A tel Après des achards de légumes et des crê- dres, des drôles, et d’autres qui font réfléchir. d’Iéna, Paris 16e. Tél. : 01-53-67-19-98.
20 | 0123 0123
VENDREDI 25 DÉCEMBRE 2015

INTERNATIONAL | CHRONIQUE LA DOUBLE


p a r chr is t o p he a ya d
FAUTE
« C’est le pétrole, idiot ! » DE FRANÇOIS la démission de la ministre de la justice, qui
avait annoncé l’abandon de cette mesure
dissuasif que ce soit sur un terroriste décidé
à passer à l’acte ? Manuel Valls a, en revan-
HOLLANDE avant d’être démentie de manière cin-
glante. A gauche, les communistes, les éco-
che, souligné « le caractère hautement sym-
bolique » de cette disposition. Et l’on peut
logistes et bon nombre de socialistes fusti- admettre que les symboles comptent dans

P
endant la campagne gent le principe même d’une telle dé- un pays sourdement traumatisé par les at-
pour l’élection présiden- LA DÉCISION chéance de nationalité – unanimement tentats du 13 novembre et la menace ma-
tielle américaine de
1992, remportée par Bill
D’AUTORISER condamnée par la gauche lorsque Nicolas
Sarkozy, alors président, l’avait proposée,
jeure qu’ils continuent à faire peser. C’est la
responsabilité du chef de l’Etat de tout faire
Clinton, le candidat démocrate ne L’EXPORTATION DU en 2010 –, mais aussi son inefficacité et les pour éviter que le pays ne « disjoncte » de-
cessa de marteler son slogan : calculs politiques qui l’inspireraient. vant l’agression dont il est la cible.
« It’s the economy, stupid ». Face au PÉTROLE AMÉRICAIN Qu’en est-il ? Le couac gouvernemental ? Même au prix du renoncement à des
président sortant, George Bush,
auréolé de ses succès militaires et
AFFAIBLIT L’ARABIE Il est indéniable et spectaculaire, mais reste
anecdotique au regard de l’enjeu. Le chef de
principes fondamentaux ? La réponse est
évidemment non. Car la décision présiden-
diplomatiques (la chute du mur SAOUDITE, L’IRAN l’Etat avait annoncé cette mesure devant le tielle constitue une double et lourde faute.
de Berlin, l’effondrement de
l’URSS, la libération du Koweït et
le lancement du processus de
paix au Proche-Orient), le jeune
Clinton avait compris que les
ET LA RUSSIE

en mars, ne risquent pas de se re-


F rançois Hollande a donc tranché. An-
noncé le 16 novembre devant le Con-
grès, trois jours après les terribles at-
tentats djihadistes de Paris, le projet de ré-
vision de la Loi fondamentale ne vise pas
Congrès. Il persiste et signe. C’est son pou-
voir, il l’assume. Les calculs politiques ? Ils
ne sont évidemment pas absents. Depuis
les attentats terroristes, François Hollande
s’est placé, et c’est son rôle, en premier dé-
D’une part, elle porte directement atteinte
au principe d’égalité des citoyens, fonde-
ment de la République inscrit à l’article 2 de
la Constitution. Elle revient, en effet, à ins-
tituer deux catégories de Français, ceux qui
Américains se préoccupaient constituer de sitôt. seulement à constitutionnaliser l’état d’ur- fenseur de la sécurité des Français et de le seraient sans conteste et ceux qui ne le
avant tout de leur porte-monnaie L’Iran, qui va voir bientôt levées gence. Il prévoit également la possibilité de l’unité nationale, au-delà des frontières seraient pas complètement au motif que
et de la crise économique mon- les restrictions à ses exportations déchoir de leur nationalité française des bi- partisanes. Que cela prenne la droite et l’ex- leurs parents ou grands-parents ne
diale en cours. de pétrole ainsi que l’embargo nationaux condamnés par la justice pour trême droite à contre-pied n’est certaine- l’étaient pas. Comme la République, la ci-
En cette fin 2015, quel est donc européen qui la vise, dans le cadre des crimes terroristes. Cette disposition ment pas pour lui déplaire, même s’il toyenneté est indivisible. D’autre part, en
l’événement majeur qui va chan- de l’accord passé en juillet à existe déjà pour les binationaux qui ont ac- prend le risque de braquer sa majorité et reprenant à son compte une mesure récla-
ger la donne de 2016 et probable- Vienne sur son programme nu- quis la nationalité française. Elle serait son électorat, à dix-huit mois de l’élection mée depuis longtemps par le Front natio-
ment au-delà ? La résolution du cléaire, va devoir produire et ven- donc étendue à ceux qui sont nés en présidentielle. Après tout, c’est son affaire. nal, le chef de l’Etat prend la responsabilité,
Conseil de sécurité des Nations dre des quantités phénoménales France. L’efficacité de cette mesure dans la lutte majeure, d’en banaliser la détestable logi-
unies sur la Syrie, la première es- de brut pour relancer son écono- La décision du chef de l’Etat a immédiate- contre le terrorisme ? Le premier ministre que xénophobe.
quissant une feuille de route pour mie, épuisée par des années de ment suscité de très vives critiques. A lui-même a reconnu que ce « n’est pas l’en- La fin ne justifie jamais tous les moyens. Y
résoudre ce conflit tragique, sa- sanctions européennes, américai- droite, l’on dénonce un nouveau ca- jeu premier ». Qui peut, en effet, imaginer compris dans la « guerre » contre le terro-
luée comme un pas décisif ? Non, nes et onusiennes. Or les infras- fouillage gouvernemental et l’on demande qu’une telle déchéance ait quelque pouvoir risme. p
le « game changer » de cette fin tructures pétrolières iraniennes
d’année 2015 se trouve dans un sont en mauvais état et ne per-
paragraphe du budget voté par le mettront pas de retrouver rapide-
Congrès américain, le 18 décem- ment le pic de production du mi-
bre, le même jour que la résolu- lieu des années 2000.
tion de l’ONU : les parlementaires Quant à la Russie, déjà plongée UNE COLLECTION
ont abrogé l’interdiction, en vi- dans la récession par les sanctions
gueur depuis quarante ans, d’ex- européennes et la chute des cours
porter du pétrole américain. pétroliers, elle voit s’éloigner du-
Cette interdiction remonte au rablement toute perspective de
premier choc pétrolier et à l’em- sortie de la crise économique.
bargo des pays arabes de 1973, qui Cette mauvaise nouvelle vient
avait provoqué une pénurie d’es- s’ajouter au bilan plus que mitigé
sence au royaume de l’automo- de la campagne militaire russe en
bile. Mais la découverte et l’ex- Syrie : près de trois mois de raids
ploitation intensive, grâce à la ont contenu et même largement
fracturation hydraulique, de gi- affaibli l’opposition armée au ré-
gantesques réserves de pétrole de gime Assad, mais celui-ci s’avère
schiste ont changé la donne. incapable de reconquérir durable-
ment le terrain perdu. Ce statu
Révolution du schiste quo – pour ne pas dire ce marasme
La production pétrolière améri- – a sûrement joué dans le compro-
caine a presque doublé depuis mis diplomatique trouvé à l’ONU
2008, passant de 146 à 281 millions sur la Syrie, même si Moscou a
de barils mensuels. Le record de réussi à épargner Bachar Al-Assad.
production américain, atteint en Que les trois pays les plus intran-
octobre 1970 (310 millions de ba- sigeants impliqués dans le conflit
rils), n’est plus très loin. En 2014, syrien soient affaiblis financière-
les Etats-Unis sont même devenus ment et n’aient plus, à terme, les
les premiers producteurs mon- moyens de mener la guerre jus-
diaux de brut. La révolution du pé- qu’à une « victoire totale » ne peut
trole de schiste, passée relative- qu’avoir des conséquences positi-
ment inaperçue, restera assuré- ves. Déjà, les premiers signes d’un
ment comme l’un des principaux apaisement russe sont tangibles
accomplissements de Barack en Ukraine. Demain peut-être en
Obama au cours de ses deux man- Syrie, où le rapprochement russo-
dats à la Maison Blanche. américain ne s’est, pour l’instant,
La décision du Congrès améri- pas doublé d’une détente irano-
cain, dominé par les républicains, saoudienne, essentielle au règle-
plus sensibles aux pressions du ment du conflit. A plus long
lobby pétrolier, n’est pas une terme, si l’exportation du gaz de
bonne nouvelle du point de vue schiste américain est libéralisée à
des objectifs affichés par l’accord l’instar de celle du pétrole, c’est
obtenu à la COP21 sur la limitation toute la stratégie poutinienne de
des émissions de gaz à effet de prise en otage de l’Europe par
serre. Mais, sur le plan géopoliti- l’énergie qui pourrait devenir ca-
que, elle ouvre des perspectives duque. Assurément une bonne
inédites. Il ne faut pas s’attendre, nouvelle pour l’UE. NUMÉRO 4
étant donné la faiblesse des cours
mondiaux du pétrole et les coûts
de transport, à voir le pétrole amé-
ricain envahir l’Europe et la Chine.
Accord entre Tel-Aviv et Ankara
S’il fallait une preuve supplémen-
taire de l’influence des questions
LES BATAILLES DE LA SECONDE GUERRE
2 LIVRES

9,99
Seulement, les cours vont désor- énergétiques en politique étran-
mais rester durablement bas. gère, il suffit de rappeler une autre
L’Arabie saoudite, qui a lancé une
guerre de prix à la baisse en 2014
information récente noyée dans le
chaos guerrier du Proche-Orient : MONDIALE ANALYSÉES EN PROFONDEUR
dans le but de casser les reins des la Turquie et Israël, brouillés de-
producteurs américains mais puis l’assaut israélien contre le
aussi d’affaiblir l’Iran et la Russie, Mavi-Marmara en mai 2010, dans De 1939 à 1945, la Seconde Guerre mondiale a déstabilisé
SEULEMENT
ses ennemis géostratégiques, se lequel neuf militants turcs avaient
retrouve prise à son propre piège. été tués au large de Gaza, ont dé- le monde, remanié les frontières et bouleversé les équilibres
Ses gigantesques réserves de devi- cidé, le 16 décembre, de renouer géopolitiques. Ces événements tragiques, au cours desquels
ses, largement grevées par une po- des relations diplomatiques. L’un des millions d’hommes perdirent la vie, ont profondément
litique de redistribution à tout-va des volets de cet accord prévoit la
destinée à acheter la loyauté des construction d’un gazoduc entre
marqué l’histoire contemporaine. Découvrez avec Le Monde
sujets du royaume ainsi que par la Tel-Aviv et Ankara. cette collection prestigieuse qui vous fera revivre le conlit
coûteuse guerre lancée au Yémen Isolée diplomatiquement, en de l’intérieur, par le prisme de ses grandes batailles.

· Photographies
conflit avec la Russie et l’Iran, qui
sont ses deux principaux fournis-
d’archives
LA STRATÉGIE seurs d’hydrocarbures, la Turquie
a besoin du gaz israélien exploité
· Plans et cartes en 3D
POUTINIENNE
DE PRISE EN OTAGE
depuis peu. C’est un nouveau
coup dur pour Vladimir Poutine,
qui voit son projet de gazoduc
contournant l’Ukraine par le sud
· Illustrations techniques détaillées
DE L’EUROPE PAR de l’Europe s’éloigner encore un
L’ÉNERGIE POURRAIT peu plus. p
TOUS LES QUINZE JOURS CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
DEVENIR CADUQUE ayad@lemonde.fr
ET SUR NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE : www.lemonde.fr/boutique
Tirage du Monde daté jeudi 24 décembre : 243 191 exemplaires