Vous êtes sur la page 1sur 23

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Primaire turbine à gaz Généralités Cours de formation turbine à gaz

Primaire turbine à gaz

Généralités

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Ce document a pour objet de présenter les principes généraux des turbines à gaz et l'effet de l'évolution des conditions du site sur les performances d'une turbine à gaz. Les turbines à gaz s GT35, GT10 et GTX100 sont utilisées pour montrer les illustrations détaillées des turbines à gaz pour une utilisation commerciale. La turbine à gaz est un moteur thermique, c'est-à-dire un moteur qui convertit l'énergie thermique en énergie mécanique. L'énergie thermique est en général produite en brûlant un combustible avec l'oxygène de l'air. De cette manière, le moteur convertit l'énergie chimique potentielle du combustible, en premier lieu en énergie thermique, puis en énergie mécanique. Toutefois, avec une turbine à gaz, au même titre qu'avec d'autres types de moteurs thermiques, seule une partie de l'énergie thermique dégagée peut être convertie en énergie mécanique. L'énergie thermique restante est transférée à l'atmosphère.

Energie

chimique Energie thermique Moteur thermique Combustilble + Air Energie
chimique
Energie thermique
Moteur thermique
Combustilble
+ Air
Energie

mécanique

Le rendement de la conversion d'énergie indique la partie d'énergie entrée convertie en énergie utile et, est généralement désignée par (). Dans une turbine à gaz, 25 à 40% de l'énergie entrée sont transformés en énergie mécanique. Les 60 à 75% restants sont transférés à l'atmosphère sous la forme de chaleur perdue (pertes d'échappement). Le rendement est en conséquence de 25 à 40%. Lorsqu'une partie de la chaleur perdue peut être récupérée, par exemple dans une chaudière à récupération de chaleur perdue, le rendement augmente en conséquence.

Rendement = η = énergie sortie énergie entrée

1 (23)

Principales parties du cycle d'exploitation Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Principales parties du cycle d'exploitation

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Dans une turbine à gaz, l'air et le gaz composent le fluide d’exploitation et le flux

s'écoule selon le cycle COMPRESSION - CHAUFFAGE - DILATATION.

Dans un cycle de turbine à gaz ouvert, l'air ambiant est aspiré, comprimé dans un

COMPRESSEUR, chauffé dans une CHAMBRE DE COMBUSTION par injection et

brûlage d'un combustible puis dilaté dans une TURBINE avant de retourner à l'atmosphère. Le fluide d'exploitation d'un cycle de turbine à gaz ouverte en conséquence est l'air et un mélange d'air et de gaz de combustion.

Dans une cycle de turbine à gaz fermée, un gaz enfermé qui ne doit pas être de l'air, traverse les mêmes phases que dans le cycle ouvert, mais le chauffage se fait dans un échangeur thermique; ensuite le gaz dilaté à travers la turbine doit être refroidi avant d'être réinjecté dans le compresseur.

• CC =

Chambre de combustion

• C

=

Compresseur

• T

=

Turbine

• GC =

Refroidisseur de gaz

CC CC CT CT GC Cycle de turbine à gaz ouvert Cycle de turbine à
CC
CC
CT
CT
GC
Cycle de turbine à gaz ouvert
Cycle de turbine à gaz fermé
En pratique, le cycle de turbine à gaz ouvert domine totalement et les descriptions
ci-après sont entièrement concentrées sur le cycle de turbine à gaz ouvert.
Seulement pour formation
©s
04-03

2 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Principe de fonctionnement Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine

Principe de fonctionnement

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Comme cela a été mentionné dans la partie précédente, la turbine à gaz se compose de trois parties principales:

• compresseur

• chambre de combustion

• turbine

On peut expliquer comment l'énergie thermique (par le fluide d'exploitation qui s'écoule dans ses principales parties) est convertie en énergie mécanique, à l'aide du modèle simple suivant.

Un tube est équipé, en chacune de ses extrémités, d'un ventilateur simple. L'un des ventilateurs est appelé compresseur et l'autre ventilateur turbine. Une source d'énergie externe ou un démarreur est raccordé par l'intermédiaire d'un accouplement au compresseur.

Compresseur

Turbine

Démarreur Accouplement
Démarreur
Accouplement
Compresseur Turbine Démarreur Accouplement
Compresseur Turbine Démarreur Accouplement

Le compresseur est accéléré par le démarreur

Un flux d'air est alors créé à travers le tube, ce dernier accélère la turbine. L'énergie est délivrée au compresseur, transférée au flux d'air et à partir du flux d'air, il est envoyé vers la turbine qui, par sa rotation, peut dégager un rendement mécanique. On peut remarquer le flux d'énergie avec l'augmentation de vitesse du compresseur, car on a une augmentation de la vélocité du flux d'air et de la pression (en vertu de l'augmentation de pression ainsi que de l'augmentation de température) et la vitesse de turbine. Si le processus se fait sans perte (ce qui en pratique est impossible, mais peut-être temporairement accepté pour simplifier la compréhension), le rendement d'énergie de la turbine est égal à l'énergie sacrifiée pour entraîner le compresseur.

3 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Le flux d'air est chauffé Cours de formation turbine à gaz

Le flux d'air est chauffé

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Le chauffage signifie que la température de l'air augmente. Comme la pression d'air à l'intérieur du tube est créée par le compresseur, le chauffage de l'air n'entraîne pas d'autres augmentations de la pression d'air. Au lieu de cela, c’est le volume de l'air qui augmente. Un volume d'air augmenté entraîne une augmentation de la vélocité de l'air dans la turbine. Une quantité plus importante d'énergie est transférée à la turbine ce qui ensuite peut dégager un rendement mécanique plus important. Si le processus se fait sans perte, le rendement d'énergie mécanique de la turbine est égal à la somme de l'énergie mécanique fournie au compresseur et de l'énergie thermique fournie au flux d'air.

Compresseur Turbine Démarreur Accouplement
Compresseur
Turbine
Démarreur
Accouplement

4 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Vitesse en condition autoentrenue Cours de formation turbine à gaz Primaire

Vitesse en condition autoentrenue

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

L’augmentation de l’alimentation thermique implique que la turbine délivre une puissance utile mécanique suffisante pour entraîner le compresseur. Si le compresseur et la turbine sont montés sur un arbre commun, le démarreur peut être déconnecté et la condition autoentretenue est atteinte. Le démarreur a été nécessaire pour créer le flux d’air à travers le tube. Le flux d’air force le processus à se poursuivre, sous l’effet de son élan . Le chauffage de l’air stationnaire à l’intérieur du tube signifierait uniquement une augmentation de la température et une dilatation de l’air, vers l’arrière, dans le compresseur et vers l’avant, dans la turbine.

Compressor Turbine Démarreur Accouplement
Compressor
Turbine
Démarreur
Accouplement

A l’état autoentretenu, la puissance utile mécanique extraite de la turbine est juste

suffisante pour entraîner le compresseur. La quantité totale d'énergie fournie par

le chauffage est de l'énergie perdue. En réalité, ces pertes se composent de pertes

d'échappement, de pertes dues aux turbulences et de pertes de radiation. Pour des raisons thermodynamiques, la température du gaz d'échappement doit être supérieure à celle de l'air aspiré, ce qui implique des pertes. Par ailleurs, le gaz d'échappement doit quitter la turbine à une certaine vitesse.

5 (23)

Seulement pour formation ©s

Seulement pour formation ©s Génération d'énergie Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Génération d'énergie

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Pour obtenir une puissance mécanique utile de la turbine, l'alimentation thermique doit être encore augmentée pour accélérer le moteur au-dessus de la vitesse autoentrenue.

Compresseur Turbine Démarreur Coupling Générateur d'énergie
Compresseur
Turbine
Démarreur
Coupling
Générateur
d'énergie

Pour que la turbine à gaz soit aussi efficace que possible, en convertissant l'énergie thermique en énergie mécanique, sa conception doit être beaucoup plus compliquée que celle du modèle simple décrit. Toutefois, les caractéristiques principales avec des enveloppes cylindriques contenant le compresseur, la chambre de combustion et la turbine, de sorte que le débit air/gaz se déplace en droite ligne à travers le moteur, sont typiques de nombreuses turbine à gaz.

04-03
04-03

6 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Le compresseur Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à

Le compresseur

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Le compresseur est en pratique non pas un simple ventilateur mais une construction beaucoup plus sophistiquée pour comprimer continuellement un débit d'air à la pression désirée. L'un des deux types de compresseurs de base, l'un donnant un flux radial et l'autre un flux axial est normalement utilisé dans une turbine à gaz. Le compresseur à flux axial peut être conçu plus facilement pour des ratios de pression élevés, il est plus efficace et, par conséquent, commun dans des unités à performances élevées. Dans cette présentation générale, seul le compresseur à flux axial est abordé.

Conception d'un compresseur à flux axial

Un compresseur à flux axial se compose d'un ou plusieurs ensembles rotors qui soutiennent des pales à profil aérodynamique et qui sont montées entre des paliers dans le corps. Les aubes du stator sont montées dans le corps; elles ont également un profil aérodynamique. Le compresseur est une unité multi-étages car l'augmentation de pression par étage est petite (ratio de pression 1,15 à 1,30), l'étage du compresseur se compose d'une rangée de pales en rotation suivie d'une rangée d’aubes du stator. Les aubes du compresseur peuvent être des aubes simples ou se composer de segments. Si nécessaire, une rangée supplémentaire d'aubes du stator, appelées des aubes variables d'entrée, (directrices) est utilisée pour guider l'air sur la première rangée d'aubes du rotor. De l'avant vers l'arrière du compresseur, c'est-à-dire à partir de l'extrémité basse pression jusqu'à l'extrémité haute pression, on a une réduction progressive de la surface annulaire du débit d'air. Ceci est nécessaire pour maintenir la vélocité axiale de l'air constante au fur et à mesure que le volume diminue pendant la compression. Pour éviter les fuites d'air, on a des joints entre les étages ainsi qu’aux extrémités admission et échappement du compresseur.

7 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Supports

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Supports d'aubes Rotor Pale du rotor Disque Palier Embrayage de ralenti
Supports d'aubes
Rotor Pale du rotor
Disque
Palier
Embrayage
de
ralenti

Principe de fonctionnement

Pendant le fonctionnement, la turbine fait tourner le compresseur à vitesse élevée. L'air est induit de manière continue dans le compresseur où il est accéléré par les pales rotatives et balayé vers l'arrière. Dans les passages d'aubes du stator suivant, en forme de diffuseur, la vitesse de l'air diminue, par conséquent, la pression d'air augmente. Un processus similaire intervient dans les passages d'aube de rotor. Les aubes du stator servent également à corriger la déflexion donnée à l'air par les pales du rotor et à présenter l'air avec un angle correct à l'étage suivant de pales du rotor.

La dernière rangée de pales du rotor agit en général en tant que "redresseur d'air" de sorte que l'air entre dans la sortie du diffuseur, suivi par la ou les chambre(s) de combustion, avec une vélocité axiale relativement uniforme.

8 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Blocage et pompage du compresseur Cours de formation turbine à gaz

Blocage et pompage du compresseur

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Les profils aérodynamiques, les angles des aubes et la réduction de la surface annulaire sont conçus pour donner les meilleures performances en pleine charge (pleine vitesse) c'est-à-dire une certaine relation entre le débit d'air et la vélocité des pales, pour un certain ratio de compression. Si la vélocité du débit d'air est trop faible par rapport à la vélocité des pales, ce qui se produit si le rotor du compresseur accélère trop rapidement ou si le filtre d'admission d'air est engorgé,

le débit d'air s'écartera des pales. Ce phénomène est connu comme le blocage

lorsque seuls quelques étages sont concernés et s'appelle le pompage lorsque la totalité du débit d'air dans le compresseur est interrompue. Le blocage ou le pompage sont un problème grave car les pales sont alors exposées à des forces oscillantes créant des contraintes non désirées. Le compresseur est construit pour fonctionner en dessous de sa limite de pompage, mais si les profils aérodynamiques sont gâchées par un encrassement excessif, la limite de pompage est abaissée de sorte que le blocage ou le pompage interviennent, même dans des conditions d'exploitation normales. Il est, par conséquent, nécessaire de nettoyer régulièrement le compresseur.

Contrôle du flux d'air

A de faibles vitesses du compresseur, c'est-à-dire au démarrage, le compresseur

délivre un ratio de compression inférieur et cela demande un degré moindre de convergence du conduit annulaire. Ceci signifie qu'à des vitesses inférieures, les étages avant du compresseur tendent à être bloqués et les étages arrière tendent à être obstrués. Ce problème augmente avec le nombre d'étages et le ratio, mais peut être géré en utilisant des soupapes de purge ou des directrices variables d'entrée. Si nécessaire, les deux moyens sont utilisés. En simplifiant, on peut dire que les soupapes de purge coupent une partie des étages avant en purgeant l'air à partir de l'étage intermédiaire, les directrices variables d'entrée diminuent le débit d'air vers les étages arrière en étranglant les premiers étages. Un compresseur à double corps (chacun des deux corps du compresseur est entraîné par sa propre turbine) permet une relation entre la vitesse et, par conséquent, la capacité des deux parties du compresseur à être modifiée.

La chambre de combustion

Dans la chambre de combustion, le combustible est injecté continuellement dans

les brûleurs, il est brûlé avec de l'air, délivré par le compresseur; de la chaleur est alors dégagée de manière à ce que le gaz soit dilaté et accéléré pour obtenir un flux régulier de gaz uniformément chauffé dans toutes les conditions exigées par

la turbine. Ceci doit être accompli avec une perte minimum de pression et avec un

dégagement thermique maximal pour l'espace disponible de l'unité. Une combustion efficace est nécessaire pour obtenir un rendement thermique élevé et pour minimiser les émissions de gaz d'échappement.

9 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Conception Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Conception

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

La (les) chambre(s) de combustion peuvent être conçues de différentes manières. La description suivante se réfère au type annulaire. Un certain nombre de brûleurs sont installés à l'intérieur du logement annulaire commun, à l'extrémité avant, appelée également panneau avant. La sortie du compresseur se fait par l'intermédiaire d'un diffuseur; il est connecté à l'extrémité avant du logement annulaire et chaque brûleur est connecté, via le panneau avant et les chemises, à une section de l'admission de la turbine. Pendant le démarrage, la combustion est initiée à l'aide d'une ou plusieurs bougies d'allumage électriques ou allumeur(s) à torche installé(s) dans la chambre de combustion. La flamme est ensuite amenée aux autres brûleurs.

Détecteur Corps de flamme extérieur Brûleur Chambre Cône Diffuseur Turbine compresseur Principe de
Détecteur
Corps
de flamme
extérieur
Brûleur
Chambre
Cône
Diffuseur
Turbine
compresseur
Principe de fonctionnement

L'air quitte la sortie du compresseur à une vitesse de l’ordre de 100 m/seconde, mais la vitesse du combustible brûlant à des ratios de mélange normal ne fait que quelques mètres par seconde. Par conséquent, pour ne pas éteindre la flamme, le flux d'air doit être décéléré. Il faut créer une région de vélocité axiale faible et de recirculation du flux à l'intérieur de la chambre de combustion, de sorte que la flamme continue à brûler à toutes les conditions d'exploitation du moteur. Pour

10 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz obtenir

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

obtenir une combustion efficace, la température de la flamme doit être de 1000 à 2000° C. Comme il n’existe aucun matériau, connu à ce jour, capable de résister à une telle température, les parois de l’enveloppe doivent être refroidies quelquefois avec l'air en excès; une certaine quantité d’air sert également à diluer les gaz chauds et les amener vers un profil de température auquel les différentes parties de la turbine peuvent résister. La combustion intervient dans la zone de combustion à proximité du panneau avant. Dans cette zone, un mélange air combustible est généré par l'intermédiaire d'un tourbillon dans le brûleur.

Le mélange air combustible délivré crée une région de gaz de recirculation qui prend la forme d'un tourbillon toroïdal, similaire à un anneau de fumée, qui stabilise et ancre la flamme au centre de la zone de combustion. Les gaz chauds de recirculation se rallument également et aident à atomiser le combustible et à le mélanger avec le mélange d'air arrivant et, par conséquent, à maintenir la combustion à pleine charge entre 1/4-4/4; uniquement environ 1/4 du débit d'air total provenant du compresseur est fourni vers la zone de combustion. En fonction du type de turbine à gaz, cette partie est suffisante pour obtenir une combustion complète. Le débit d'air restant, l'air en excès, est utilisé pour refroidir les parois de la chambre de combustion et pour diluer les gaz chauds. L'air de refroidissement à écoulement pelliculaire est distribué de manière à créer un flux d'air relativement frais le plus près de la paroi du tube de flamme. Si aucun air en excès n'est disponible, les parois de la chambre de combustion sont refroidies par l'air du compresseur, utilisant un refroidissement convectif ou par injection avant d'entrer dans le brûleur. L'air dilué est envoyé par des dimensions importantes, en aval de la flamme.

La turbine

La turbine délivre l'énergie servant à entraîner le (les) compresseur(s) et l'énergie pour obtenir un rendement mécanique utile. Ceci se fait en extrayant l'énergie des gaz chauds dégagés à partir des chambres de combustion et en envoyant ces derniers, à une pression et une températures inférieures. Des contraintes élevées sont appliquées dans ce processus. Comme la turbine fonctionne à vitesse élevée, elle est exposée à d'importantes forces centrifuges et au fluide d'exploitation. Les gaz pénètrent dans la turbine à une température très élevée.

Deux types de turbine de base peuvent être utilisés, la turbine à flux radial et la turbine à flux axial. Dans la turbine à flux radial, le gaz pénètre dans la turbine dans le sens radial et dans la turbine à flux axial, le flux de gaz traverse la turbine dans le sens axial. En dehors de très petites unités, la turbine à flux axial domine totalement et la description ci-dessous est entièrement axée sur ce type.

11 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Flux axial Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à

Flux axial

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

La turbine se compose normalement de plusieurs étages. Chaque étage combiné avec une rangée de directrices fixes est suivi par une rangée d'aubes mobiles ou ailettes. Les aubes variables sont montées sur le corps de la turbine et les pales sont installées sur les disques de la turbine, principalement à l'aide de racines en pied de sapin.

Les aubes de turbine ont normalement un bandage interne qui diminue la fuite de gaz chauds sous l'aube et protège également le rotor.

Les pales de turbine ont quelquefois (pales longues et température de gaz bas) des protections d'extrémité pour améliorer le comportement dynamique et diminuer les fuites.

d'extrémité pour améliorer le comporteme nt dynamique et diminuer les fuites. Racines en pied de sapin

Racines en pied de sapin

12 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Les

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Les disques sont montés sur un ou plusieurs arbres en fonction de la configuration. Pour éviter les fuites de gaz, il y a des joints entre les étages et il y a également des joints pour éviter la fuite de gaz chaud vers les arbres et les paliers.

Ces joints sont fréquemment alimentés en air d'étanchéité, qui provient des étages du compresseur adéquats, et cet air est amené le long des disques de la turbine pour les refroidir et pour éviter le transfert thermique vers l'arbre et les paliers.

Directrice Disques de la turbine du compresseur Disques de la turbine de travail
Directrice
Disques de la turbine
du compresseur
Disques de la turbine
de travail

13 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Principe de fonctionnement Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine

Principe de fonctionnement

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Le gaz chaud es dilaté dans les passages convergeants entre les aubes variables, de profil aérodynamique. L'énergie de pression est convertie en énergie cinétique et le gaz est accéléré. En même temps, le gaz reçoit une impulsion ou un tourbillon dans le sens de rotation des pales de la turbine. Le gaz est forcé par les pales à changer de direction et, comme les passages sont convergeants, le gaz est encore plus dilaté. Au moment de l'impact avec les pales et pendant la réaction ultérieure dans les passages, l'énergie est absorbée, entrée dans la rotation de la turbine et fournit l'énergie nécessaire pour entraîner l'arbre de la turbine. Les directrices de l'étage suivant permettent de faire progresser le gaz et de le diriger vers la rangée suivante d'aubes.

Directrices Aubes de la turbine
Directrices
Aubes de
la turbine

14 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Le

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Le nombre d'étages dépend du nombre d'arbres et du ratio de pression. Plusieurs étages sont nécessaires pour comprimer l'air car la dilatation du gaz étant un processus spontané, au contraire de la compression forcée, il est nécessaire d'avoir moins d'étages pour redilater le gaz à la pression atmosphérique.

Si l'énergie est absorbée de manière efficace, le tourbillon sera retiré du flux de gaz qui quitte le dernier étage de sorte que le flux à la sortie de la turbine est beaucoup redressé pour donner un flux axial dans le système d'échappement. Pour augmenter le ratio de pression disponible dans la turbine, la conduite d'échappement annulaire connectée à la turbine a la forme d’un diffuseur.

Admission d'air de refroidissement Excentreur Diffusere d'échappement Paliers N˚2, N˚3 et N˚4
Admission d'air
de refroidissement
Excentreur
Diffusere
d'échappement
Paliers N˚2, N˚3 et N˚4

15 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Configurations de turbine à gaz Cours de formation turbine à gaz

Configurations de turbine à gaz

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Les principaux éléments de la turbine à gaz peuvent être organisés de différentes manières et combinés avec d'autres composants. On trouvera ci-dessous quelques exemples. La turbine à gaz à arbre simple est la plus simple, mais elle n'est adaptée qu'à des applications à vitesse

CC C T
CC
C
T
G
G
CC C T PT G
CC
C
T
PT
G

• Compresseur

• Chambre de combustion

C

CC

• Turbine

• Turbine du compresseur

• Turbine de travail

• Générateur

T

CT

PT

G

La configuration de turbine de travail libre permet de varier la vitesse de sortie sur une large plage. Avec des applications à vitesse fixe, les performances du cycle simple (SC) à des taux de charge bas sont quelquefois améliorées par rapport à une turbine à gaz à arbre simple. Par ailleurs, la possibilité de modifier le taux de charge est inférieure car le générateur de gaz doit être accéléré en aspirant plus d'air.

16 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Unité

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Unité

Turbine à gaz

Equipement

entraîné

G
G

Générateur de gaz

Turbine de travail

C
C
CC T
CC
T
PT
PT

La turbine de travail libre, combinée à un générateur de gaz à double corps est un moteur plus souple. Le générateur de gaz à double corps permet d'avoir des ratios de pression élevés et continue à donner des performances de taux de charge bas assez bonnes.

17 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Bar

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Bar ˚Cx100 15 10 Température Pression 5 0 Conditions Air/gaz à travers une turbine à
Bar
˚Cx100
15
10
Température
Pression
5
0
Conditions Air/gaz à travers une turbine à gaz

18 (23)

Performances des turbines à gaz Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Performances des turbines à gaz

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Les facteurs affectant le rendement thermique de la turbine à gaz et le rendement spécifique (puissance utile spécifique = puissance utile par kg/s de gaz s'écoulant dans le moteur), peuvent être divisés en deux groupes: facteurs thermodynamiques et influence des conditions ambiantes.

Facteurs thermodynamiques

Ces facteurs, qui sont: rendements des composants, ratio de pression du compresseur et température d'admission de la turbine, sont principalement déterminés par la conception du moteur.

Le rendement des composants dépend du type de composant utilisé et de sa conception. Les rendements améliorés des composants donnent un rendement thermique d'unité supérieur et une puissance utile plus importante. Les chiffres typiques sont: rendement du compresseur à flux axial c = 0,87 à 0,92, rendement de chambre de combustion cc = 0,98 à 0,997 et rendement de turbine à flux axial t = 0,87 à 0,90

Le ratio de pression du compresseur et la température d'admission de turbine ont une grande influence sur le rendement thermique de la turbine et sur la puissance utile spécifique. Par ailleurs, ces deux facteurs agissent l'un sur l'autre de telle manière qu'un certain ratio de pression est optimum pour une certaine température d'admission de turbine. Voir les schémas ci-dessous.

kW 1200 ˚C kg/s % Rendement 1000 ˚C 300 thermique 30 800 ˚C 200 20
kW
1200
˚C
kg/s
%
Rendement
1000
˚C
300
thermique
30
800
˚C
200
20
100
10
600
˚C
0
0
5
10
15
Ratio de pression
Seulement pour formation
©s
04-03
Puissance utile spécifique 1200 ˚C 1000 ˚C 800 ˚C 600 ˚C 5 10 15 Ratio
Puissance utile
spécifique
1200
˚C
1000
˚C
800
˚C
600
˚C
5
10
15
Ratio de pression

19 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz La

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

La température d'admission de turbine autorisée dépend du matériau utilisé dans "les parties chaudes" du moteur et de la durée de vie voulue. Quelquefois,

plusieurs limites de température sont indiquées, donnant différentes performances

et durées de vie. Une augmentation de la température de gaz donne une durée de

vie plus courte, une augmentation de 30°C peut raccourcir de 1/3 la durée de vie.

Les matériaux des parties chaudes et la durée de vie des parties chaudes désirée déterminent la température de gaz admissible qui, à son tour, pour une unité optimisée, entraîne un certain ratio de pression. La combinaison du ratio température de gaz et ratio de pression donne une puissance utile spécifique, une température d'échappement et un rendement thermique qui sont également influencés par les rendements de composants.

Pression d'air ambiant P

La pression nominale de l'air environnant, à laquelle le rendement nominal de la turbine à gaz est lié, est de 1,013 bar et la pression d'air réel varie normalement entre 1,013 0,05 bar. Comme la pression affecte la densité de l'air et, par conséquent, le débit massique à travers le moteur, elle a également une influence sur le rendement réel du moteur, conformément à la formule suivante.

P e act = P e nom × p act p nom

P e nom

P e act

= puissance utile nominale = puissance utile réelle

= pression d'air nominale

= pression d'air réelle

p

p

A

augmentée donne:

- Augmentation de la puissance utile

- Rendement de la turbine inchangé

- Vitesse du générateur de gaz inchangée

Avec une sortie fixe, une augmentation de la pression d'air donne:

- Diminution de la température de gaz

- Diminution du rendement de l'unité

- Diminution de la vitesse du générateur de gaz

nom

act

des valeurs fixes (température de gaz constante), une pression d'air ambiant

20 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Température d'air ambiant t 0 Cours de formation turbine à gaz

Température d'air ambiant t 0

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Les performances de la turbine à gaz sont normalement liées à + 15°C mais, la puissance utile disponible, en particulier, est nettement influencée par la température d'air ambiant.

A des valeurs fixes (température de gaz constante), une augmentation de la

température d'air ambiant donne:

- Diminution de la puissance utile

- Diminution du rendement de l'unité

- Diminution de la vitesse du rotor basse pression du générateur de gaz

- Augmentation de la vitesse du rotor haute pression du générateur de gaz

Avec une sortie fixe, une augmentation de la température d'air environnant donne:

- Augmentation de la température de gaz

- Diminution du rendement d'unité

- Augmentation de la vitesse du générateur de gaz

Humidité relative de l'air environnant

Les performances nominales de la turbine à gaz sont liées à une humidité relative de 60% dans l'air environnant. Les performances de la turbine à gaz sont influencées par l'humidité, mais l'influence n'est importante qu'à des températures d'air environnant élevées.

A des valeurs fixes (température de gaz constante), une augmentation de

l'humidité relative donne:

- Augmentation de la puissance utile

- Rendement de l'unité inchangé

- Augmentation de la vitesse du générateur de gaz

Avec une puissance utile fixe, une augmentation de l'humidité relative donne:

- Diminution de la température de gaz

- Rendement d'unité inchangé

- Augmentation de la vitesse du générateur de gaz

21 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz Conditions

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

Conditions d'exploitation

Un exemple de schéma de performance de turbine à gaz à double corps est donné ci-après. Le diagramme montre la sortie électrique du générateur par rapport à la température d'air ambiant avec, comme paramètre, le rendement thermique. Avec une température d'air ambiant basse, la puissance utile est limitée par la vitesse du générateur de gaz et avec des températures supérieures, elle est limitée par la température d'admission de la turbine et par la vitesse du générateur de gaz. La puissance utile indiquée et l'efficacité sont, bien entendu, affectés par la pression d'air environnant et par l'humidité, comme cela a été décrit ci-dessus .

Comme on le voit dans le diagramme des performances, le rendement de l'unité est influencé par le taux de charge. Une charge augmentée à une température d'air ambiant constante donne une plus grande efficacité en raison de l'augmentation de la pression délivrée par le compresseur et de l'augmentation de la température d'admission de la turbine. Deux limites de charge, la Charge de base et la Charge de pointe sont données. Le fonctionnement au-dessus de la Charge de base donne des intervalles d'entretien plus courts en raison de l'augmentation des contraintes (conformément aux formules expliquées en page 19). La courbe de performances est normalement une courbe nominale et la courbe vraie peut s'écarter plus ou moins en fonction des qualités individuelles du moteur. Pendant la mise en service, si l'on s'écarte des performances nominales, le moteur peut être ajusté soit en fonction de la température d'admission de la turbine nominale, soit pour donner la puissance utile nominale.

Pour vérifier la condition d’une unité, par exemple si le compresseur doit être nettoyé, il est possible de procéder à un contrôle de puissance utile. Un tel contrôle signifie que la sortie réelle est mesurée, corrigée en raison de l'écart des conditions d'air ambiant puis comparée à une valeur de référence. La perte de sortie autorisée est indiquée dans les INSTRUCTIONS DE NETTOYAGE DU COMPRESSEUR. D'autres raisons de pertes de sortie sont l’engorgement des filtres d'admission d'air, l’usure ou l’endommagement des aubes de turbine, des fuites d'air/gaz, etc.

22 (23)

04-03

Seulement pour formation ©s

04-03 Seulement pour formation ©s Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz 20

Cours de formation turbine à gaz Primaire turbine à gaz

20

15

10

5

0

Puissance utile ( MW )

Charge de pointe Charge de base 32% 31% 30% Rendemente 28% 26% 24% 20% 14%
Charge
de pointe
Charge
de base
32%
31%
30%
Rendemente
28%
26%
24%
20%
14%
-20
-10
0
10
20
30
40
50

Température de l'air ambiant air ˚C

Les intervalles d'entretien dépendent de la durée d'exploitation et du nombre de démarrages. Comme les contraintes auxquelles la turbine à gaz est exposée varient avec la charge et selon le choix d’un démarrage rapide ou normal, le nombre d'heures d'exploitation et de démarrages est donné sous la forme d'heures d'exploitation équivalentes et de démarrages équivalents en fonction du programme de maintenance.

23 (23)