Vous êtes sur la page 1sur 21
LÉGISLATIVES ALLEMANDES Le Président Bouteflika félicite Angela Merkel pour sa « brillante victoire » P.32

LÉGISLATIVES ALLEMANDES

Le Président Bouteflika félicite Angela Merkel pour sa « brillante victoire »

P.32

18 Dhou El Qi’dah 1434 - Mardi 24 Septembre 2013 - N°14933 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

PA R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

LE PREMIER MINISTRE EN VISITE D’INSPECTION DANS LA WILAYA DE MÉDÉA

BOOSTER LA DYNAMIQUE SOCIO-ÉCONOMIQUE

l M. Sellal annonce l’octroi d’un programme complémentaire de 28 milliards de DA pour Médéa
l M. Sellal
annonce l’octroi
d’un programme
complémentaire
de 28 milliards
de DA pour
Médéa
l La tripartite
aura lieu le 10
octobre prochain
Ph : Nesrine

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé hier soir, lors d'une rencontre avec les représentants de la société civile,

à l’issue d'une visite d’inspection et de travail à Médéa, l'octroi

à cette wilaya d’un programme complémentaire d’un montant de 28 milliards de DA. Cette enveloppe sera consacrée, a indiqué M. Sellal, au financement des différents projets lancés en étude

ou nécessitant un complément budgétaire pour l’achèvement des travaux déjà engagés. Plusieurs secteurs d’activités vont béné- ficier de cet apport financier, notamment ceux des travaux pu- blics, des transports, de l’hydraulique, de l’énergie et des équipements publics.

PP.3-4-5

7 e ÉDITION DU FESTIVAL D’ORAN DU FILM ARABE

7 e ÉDITION DU FESTIVAL D’ORAN DU FILM ARABE En quête de l’étape qualitative De notre

En quête de l’étape qualitative

De notre envoyé spécial à Oran : Abdelkrim Tazaroute

P. 16

DRAME DU 5-JUILLET Installation d’une commission d’enquête l Les deux victimes inhumées hier à Kouba

DRAME

DU 5-JUILLET

Installation

d’une

commission

d’enquête

l Les deux victimes inhumées hier à Kouba

P. 31

RENOUVELLEMENT DES STRUCTURES DE L’APN

Ph : Nacéra
Ph : Nacéra

Adoption et installation des nouvelles composantes

P.

6

LE SG DE L’UGTA RÉUNIT LES FÉDÉRATIONS EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE TRIPARTITE

Ph : Louiza
Ph : Louiza

M. Abdelmadjid Sidi Saïd :

« Notre organisation n’a jamais renié ses engagements »

P.10

SANTÉ

M. Boudiaf annonce un plan d’action immédiat pour redresser le secteur

P.32

SÛRETÉ NATIONALE

Ph : Wafa
Ph : Wafa

Les établissements scolaires objet de mesures de sécurité sans précédent

P.7

FRANCISCO CAETANO JOSÉ MADEIRA, DIRECTEUR DU CENTRE AFRICAIN D'ÉTUDES ET DE RECHERCHE SUR LE TERRORISME

La menace terroriste au Mali et dans la région est "réelle"

P.9

ATTAQUE DE NAIROBI (KENYA)

Les affrontements continuent

P. 14

2

2 EL MOUDJAHID Mé téo CHAud eT eNSoLeILLé Au Nord, le temps sera relativement chaud et

EL MOUDJAHID

Mé téo CHAud eT eNSoLeILLé Au Nord, le temps sera relativement chaud et ensoleillé avec
Mé téo
CHAud eT eNSoLeILLé
Au Nord, le temps sera relativement chaud
et ensoleillé avec formations nuageuses en
cours d'après-midi/soirée vers les hauts pla-
teaux et les Aurès.
Les vents seront en général faibles à mo-
dérés.
La mer sera généralement calme à peu agi-
tée.
Sur les régions Sud, le temps sera généra-
lement ensoleillé à partiellement voilé avec
développement de cellules orageuses accom-
pagnées de pluies, notamment vers Illizi.
Les vents seront en général modérés
(30/40 km/h) avec localement chasses sable.
Températures (maximales-minimales) pré-
vues aujourd’hui :
Alger (28°- 18°), Annaba (28°- 19°), Bé-
char (33° - 22°), Biskra (32° - 21°), Constan-
tine (28°- 16°), Djanet (37°- 23°), Djelfa (30°
- 17°), Ghardaïa (32° - 21°), Oran (28° - 18°),
Sétif (27°- 14°), Tamanrasset (34°- 21°),
Tlemcen (29° - 16°).

Activités des partis

LES 27, 28 ET 29 SEPTEMBRE

FFS : cinquantième anniversaire

LES 27, 28 ET 29 SEPTEMBRE FFS : cinquantième anniversaire A l’occasion du cinquantième anni- versaire

A l’occasion du cinquantième anni- versaire de sa créa- tion , le 29 septembre 1963, le Front des forces socialistes (FFS) a élaboré un riche programme d’activités à Alger et dans plusieurs wi- layas.

VENDREDI 27 SEPTEMBRE A 14H30 A SIDI BEL-ABBES

ANR : conférence régionale des cadres du parti

L’Alliance natio- nale républicaine or- ganise le vendredi 27 septembre à par- tir de 14h30 à la coupole de Sidi Bel- Abbès une confé- rence régionale de cadres du parti sous la présidence du SG du parti, M. Belka- cem Sahli.

sous la présidence du SG du parti, M. Belka- cem Sahli. Necib à Sidi Bel-Abbès Le
Necib à Sidi Bel-Abbès Le sources ministre des Res- en eau, M. Hocine Necib, effectue,
Necib
à Sidi Bel-Abbès
Le
sources
ministre des Res-
en eau, M. Hocine
Necib, effectue, le jeudi 26
septembre, une visite de tra-
vail et d’inspection dans la
wilaya de Sidi Bel-Abbès.
Benbada à Batna
Dans le cadre de la pour-
suite de l’opération de ré-
sorption du marché parallèle
et la réalisation d’infrastruc-
tures commerciales, le mi-
nistre du Commerce, M.
Mustapha Benbada, effectue,
aujourd’hui, un visite de tra-
vail et d’inspection dans la
wilaya de Batna.

DU 26 AU 30 SEPTEMBRE A L’OFFICE RIADH EL FETH

Salon national du bois

Dans le cadre de l’exécution du pro- gramme promotionnel tracé par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, la Cham- bre de l’artisanat et des métiers d’Alger organise Le Salon na- tional du bois du 26 au 30 septembre. L’inauguration officielle aura lieu le jeudi 26 sep- tembre à 10h30 à l’office Riadh El Feth – niveau 108.

JEUDI 26 SEPTEMBRE A 13 H AU CENTRE CULTUREL DE TAMENTFOUST

Patrimoine culturel maritime et société

DE TAMENTFOUST Patrimoine culturel maritime et société Des jour- nées consa- crées au p a t

Des

jour-

nées

consa-

crées

au

société Des jour- nées consa- crées au p a t r i m o i n

p a t r i m o i n e culturel mari- time et société,

o r g a n i s é e s dans le cadre de collabora- tion entre le musée public

national Maritime, les associations de la société civile et l’APC d’El Marsa se tiendront jeudi 26 septembre

à 13 h au centre culturel de Tamentfoust.

DEMAIN A 10H A LA VILLA CLARAC

Forum de partenariat franco-algérien

Après le 2 e forum de partenariat algéro-français et

à l’occasion de leur participation au Salon Med It or-

ganisé par XCOM qui se déroule au Palais de la Cul- ture d’Alger, la société SIFARIS, entreprise française, organise une Alliance Stratégique avec son partenaire algérien EAC Algérie Corporation demain à la villa CLARAC, 3 rue des Cèdres El Mouradia à 10h.

AUJOURD’HUI AU FORUM DE LA MÉMOIRE Hommage au chahid Zighoud Youcef Le Forum de la
AUJOURD’HUI AU FORUM
DE LA MÉMOIRE
Hommage au chahid
Zighoud Youcef
Le Forum de la Mémoire d’El Moudja-
hid, initié en coordination avec l’associa-
tion Machaâl Echahid, organise,
aujourd’hui à 10 heures, un hommage au
chahid Zighoud Youcef. La conférence in-
titulée Zighoud Youcef, du Mouvement na-
tional au groupe des 22 et au
commandement de la Wilaya II sera ani-
mée par des universitaires et suivie de té-
moignages de compagnons du chahid.

Benmeradi reçoit Sidi Saïd

de compagnons du chahid. Benmeradi reçoit Sidi Saïd Dans le cadre du Programme de rencontres avec
de compagnons du chahid. Benmeradi reçoit Sidi Saïd Dans le cadre du Programme de rencontres avec

Dans le cadre du Programme de rencontres avec les partenaires sociaux, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Mohamed Benmeradi, a reçu hier le secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA) M. Abdelmad- jid Sidi Saïd. Cette rencontre a essentielle- ment porté sur les moyens de ren- forcement du dialogue social entre le gouvernement et la centrale syndicale en vue de développer les mécanismes de soutien à la relance économique et à la pro- tection des droits des travailleurs. Les deux parties ont également abordé des questions liées à la protection so- ciale des travailleurs.

CE MATIN A 10H A ROUIBA

Inauguration de BATISToRe

Lafarge Algérie procède ce matin à partir de 10h à l’inauguration officielle de BATIS- TORE, le premier supermarché des maté- riaux de construction situé à Rouiba qui a ouvert ses portes au public le 15 septembre. La cérémonie d’inauguration aura lieu à par- tir de 9h et sera suivie d’un point de presse animé par Luc Callebat, directeur général de Lafarge Algérie.

par Luc Callebat, directeur général de Lafarge Algérie. CET APRES-MIDI A 14H « Les jeunes dans

CET APRES-MIDI A 14H

« Les jeunes dans le développement des TIC »

A 14H « Les jeunes dans le développement des TIC » La direction générale d’Algérie Télécom

La direction générale d’Algérie Télécom or- ganise cet après-midi à 14h au siège du groupe (route nationale n°5 Cinq maison, Mohamma- dia, El Harrach) une conférence sur : « L’impli- cation des jeunes dans le développement des TIC en Algérie ».

DU 28 AU 30 SEPTEMBRE

4 es Journées algéro-françaises d’éthique médicale

Le laboratoire de biogénotoxicologie et santé au travail de l’université d’Alger I Be- nyoucef-Benkhedda organise les 4 es Journées algéro-françaises d’éthique médicale, en col- laboration avec la faculté de médecine d’Amiens, la Ligue internationale pour l’éthique médicale (LIEM) et le Conseil natio- nal d’éthique des sciences de la santé (CNESS), du 28 au 30 septembre au Palais de la culture.

et le Conseil natio- nal d’éthique des sciences de la santé (CNESS), du 28 au 30
(CNESS), du 28 au 30 septembre au Palais de la culture. AGENDA CULTUREL JUSQU’AU 28 SEPTEMBRE

AGENDA CULTUREL

JUSQU’AU 28 SEPTEMBRE

Le coup de cœur d’Arts et culture

L’établissement Arts et culture de la wi- laya d’Alger a concocté une palette artis- tique riche et diversifiée choisie soigneusement pour mettre en valeur le pa- trimoine musical algérien. À la salle Ibn-Khaldoun :

Jeudi 26 septembre à partir de 21h30 :

spectacle flamenco animé par le groupe es- pagnol Camino Andaluz. Au complexe culturel Laâdi-Flici (es- pace Nadi El-Anka) :

Samedi 28 septembre à partir de 15h30 : spectacle rock animé par le groupe Eve- rest.

DJEZZY

Appels à des tarifs exceptionnels depuis l’Arabie saoudite

10E SALON INTERNATIONAL DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION

Nedjma présente ses innovations aux professionnels

Nedjma présente ses innovations aux professionnels Comme chaque année, Djezzy accompagne ses fidèles abonnés

Comme chaque année, Djezzy accompagne ses fidèles abonnés aux Lieux saints de l’islam. Ainsi, avec son offre Roaming Hadj, Djezzy permet

à ses fidèles abonnés de rester en contact permanent avec leurs proches en Algérie à un prix ex- ceptionnel. En choisissant un des opérateurs saoudiens, tous nos abonnés Djezzy, postpayé et prépayé, pourront émettre des appels vers tous les opérateurs nationaux au prix unique de 45 DZD la minute tout en cumulant des points Imtiyaz. L’offre est valable, sans aucune condition pour les clients Djezzy Carte et Allo, ainsi que pour les clients Control et Busi- ness Control. Les clients Post-payé Particulier et Business peu- vent, quant à eux, souscrire au service Roaming en déposant une caution avant leurs départs en Arabie saoudite. L’offre Roaming Hadj est valable du 22 septembre 2013 au 31 octobre 2013.

Nedjma participe au

Salon international des technologies de l’infor- mation Med-IT dans sa

10 e édition qui se tient du

23 au 25 septembre 2013, au palais de la culture Moufdi-Zakaria à Alger. Sous le haut patronage du ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communi- cation, le 10 e Med-IT regroupe les principales entreprises algé- riennes et étrangères du secteur des technologies de l'information et de l’informatique. Pour ce 10 e Med-IT, Nedjma présente dans le cadre d’ateliers spécialisés, ses innovations destinées aux entreprises et ses dif- férentes offres Voix, Data et Blackberry adaptées aux besoins des professionnels.

et ses dif- férentes offres Voix, Data et Blackberry adaptées aux besoins des professionnels. Mardi 24

Mardi 24 Septembre 2013

N

EL MOUDJAHID

ation

3

Le Premier ministre en visite d’insPection dans La wiLaya de médéa

Booster la dynamique socio-économique

Cette visite, à l’instar des précédentes, s’inscrit dans le cadre de l’application du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

De nos envoyés spéciaux à Médéa Fouad Irnatene et Nesrine Terrab

c’ est dans l’objectif d’im- pulser à la ville, une nou- velle dynamique que le

Premier ministre, abdelmalek sel- lal, s’est rendu hier, à la wilaya de médéa accompagné d’une forte dé- légation ministérielle. des projets d’importance cru- ciale pour la région à l’image du nouveau pôle universitaire ainsi qu’un projet de logements publics locatifs inscrits dans les perspec- tives de cette ville qui a bénéficié de 127 milliards de dinars depuis le premier mandat du Président abde- laziz Bouteflika. La ville dispose désormais, d’ac- quis très importants. m. sellal a mis l’accent sur la nécessité d’absorber une demande de plus en plus crois- sante du logement. devant une de- mande qui va crescendo, comme l’a fait savoir le wali, m. sellal a pro- mis que l’etat mettra tous ses moyens, annonçant par là même, «un programme supplémentaire de logements ruraux». Le projet visité dans la commune de Benchicao (20 km à l’est de médéa), dont les travaux sont entiè- rement achevés, est inscrit au profit de cette commune de 10.000 habi- tants. après avoir écouté les do- léances des citoyens rencontrés sur place, m. sellal a instruit les respon-

sables du secteur à accélérer le rythme des réalisations des loge- ments afin de «résorber les besoins de la population en la matière in- duits par l’exode rural observé du- rant les années 90 ». m. sellal a appellé à déployer davantage d’ef- forts pour poursuivre la promotion du produit agricole national et la promotion du développement local. cette visite, à l’instar des précé- dentes, s’inscrit dans le cadre de l’application du programme du chef de l’etat. ainsi et comme de cou- tume, le chef de l’exécutif a passé en revue tous les détails et instruit les responsables locaux à passer à la vitesse supérieure.

Faire de Médéa une ville agroalimentaire

Par ailleurs il convient de préci- ser que l’une des haltes les plus im- portantes de cette visite, consiste en l’inauguration du nouveau siège du rectorat de l’Université de médéa et d’un auditorium, réalisés dans le cadre du plan d’aménagement du nouveau pôle universitaire. intervenant à cet égard, m. sellal a mis en relief la nécessité d’inté- grer, au sein de campus, des services et structures sportives et de loisirs pour en optimiser la fonctionnalité.

et de loisirs pour en optimiser la fonctionnalité. il a également appelé les responsa- bles du

il a également appelé les responsa- bles du secteur à redoubler d’efforts pour hisser ce campus de 5.000 places pédagogiques au rang de pôle d’enseignement supérieur «d’excel- lence». ce campus universitaire va contribuer à coup sûr à réduire la pression qui s’exerce sur l’ancienne université de médéa, en permettant d’assurer une meilleure prise en charge de quelque 18.600 étudiants inscrits au niveau de cette univer- sité. a ce titre, le premier ministre a réitéré l’«obligation de développer l’enseignement des matières scien- tifiques comme les mathématiques, les sciences physiques et des sciences de la nature et de la vie,

dans le cursus scolaire des élèves dans tous les établissements éduca- tifs du pays», et d’ajouter : «L’algé- rie a besoin de développer son enseignement scientifique pour consolider son développement». d’autre part, le Premier ministre a appelé les directeurs agricoles à ne pas gâcher le trésor dont dispose la wilaya. «médéa doit obligatoire- ment devenir une région à vocation agroalimentaire», insiste-t-il, tout en soulignant que l’etat est disposé à l’accompagner pour la concrétisa- tion de cet objectif. il y a lieu de préciser, également, que le projet de transfert d’eau du barrage de Koudiat asserdoun vers

les localités de médéa est destiné à alimenter, dans un premier temps, 19 localités situées dans les parties nord, est et sud de la wilaya de médéa. Le projet de transfert, qui devrait couvrir dans une seconde phase, les besoins en eau potable de 22 autres localités, va assurer à la wilaya un apport hydrique supplémentaire de 200.000 m 3 /jour. L’objectif à l’hori- zon 2025 est d’atteindre les 9 mil- liards mètres cubes de stockage. entre 1962 et 2012, ce ne sont pas moins de 40 nouveaux barrages qui ont été lancés dont 25 sont entière- ment achevés.

F. I.

Le Premier ministre rencontre La société civiLe

La tripartite se tiendra le 10 octobre prochain

civiLe La tripartite se tiendra le 10 octobre prochain difficile». si la paix est rétablie, ajoute-t-il,

difficile». si la paix est rétablie, ajoute-t-il, c’est grâce à la volonté de l’etat qui n’a ja- mais lésiné sur les efforts. en termes de chif- fres, m. sellal nous apprend que 30 % des terres agricoles à l’échelle nationale sont en-

core non exploitées. chose qu’il qualifie d’anormale. aussi, le premier ministre es- time qu’«il est grand temps d’encourager la jeunesse et de leur accorder davantage de fa- cilitations pour monter leurs entreprise». sur

triPartite

«La tripartite aura lieu le 10 octobre pro- chain», a déclaré hier, abdelmalek sellal, Premier ministre lors d’une rencontre tenue avec la société civile de médéa. «nous allons élaborer une stratégie pour développer davantage l’économie nationale, une économie qui devrait être fondée sur la création d’unités industrielles nationale pu- bliques, privées ou mixtes», a-t-il poursuivi. il a soutenu, dans ce cadre, que «la seule so- lution aujourd’hui, est de se lancer dans la concurrence et la production industrielle et agricole», affirmant que l’algérie «a enre- gistré beaucoup de retard dans ces domaines par rapport aux années 70». m. sellal a es- timé qu’un pays dont l’économie est fondée

que sur les hydrocarbures «n’ira pas trop loin», plaidant pour une économie axée, éga- lement, sur la production industrielle et agri- cole. il a tenu à souligner que l’économie nationale connaît des «défaillances», affir- mant, toutefois, son optimisme au regard des «grands moyens» disponibles pour faire face

à toutes les difficultés qui affectent l’écono-

mie du pays. Par ailleurs, le Premier ministre dira que l’objectif est de passer en revue la situation économique du pays et de trouver les meil- leurs moyens pour la «création d’unités in- dustrielles publiques et privées.» a ce titre, m. sellal dira qu’«il y a de la place pour tout le monde, l’algérie ne connait pas l’exclusion». Pour l’avenir, le Premier ministre préconise à ce que «notre économie soit fondée sur l’agriculture et

l’industrie car, dit-t-il, le secteur des hydro- carbures ne suffit pas à lui seul». m. sellal dira, également, que le secteur industriel al- gérien a connu ses années de gloire durant les années 70. en 2013, l’algérie dispose d’un gros potentiel dans lequel «on doit in- vestir de mieux en mieux ». si les indica- teurs sont au beau fixe, le Président Bouteflika «y est pour beaucoup et continue

à gérer le pays de la meilleure façon.». abor-

dant l’aspect sécuritaire, l’hôte de la wilaya de médéa a fait part des avancées notables qu’a connues l’algérie, faisant une compa- raison avec la décennie noire «où la vie était

sa lancée, m. sellal a souligné que la «charte

pour la paix, l’etat ne met à l’écart aucun al- gérien». selon lui, des acqui ont été réalisés et le gouvernement est déterminé à continuer sur cette voie. il a relevé que cette situation représente un «grand acquis» obtenu grâce

à la concorde civile et la réconciliation na-

tionale, soulignant la «grande volonté poli- tique» de l’etat à œuvrer pour effacer la culture de la haine, la rancœur, la corruption et tout ce qui peut nuire à la stabilité et la sé- curité du pays. revenant sur l’un des projets

phares qu’il a visité, le chef de l’exécutif se dit convaincu qu’il s’agit de l’une des meil- leures universités en algérie». Par ailleurs, il y a lieu de souligner que le Premier minis-

tre a été attentif à toutes les doléances qui lui ont été soumises, promettant que l’etat sera

à leur côté. toutefois, il a demandé à tout un

chacun de «mettre l’algérie au dessus de toute circonstance et de travailler pour déve- lopper son pays». Fouad I.

Une occasion de tracer une stratégie de relance du développement

La prochaine tripartite (gouvernement-syn- dicat-patronat) se tiendra le 10 octobre pro- chain, a annoncé, lundi à médéa, le Premier ministre abdelmalek sellal pour qui cette ren- contre sera l’occasion pour élaborer une straté- gie de relance du développement économique. au cours d’une rencontre avec la société ci- vile à l’issue de sa visite dans la capitale du tit- teri, il a indiqué que «nous avons décidé de tenir la prochaine tripartie le 10 octobre», avant de préciser que «nous allons élaborer une stratégie pour développer davantage l’économie natio- nale, une économie qui devrait être fondée sur la création d’unités industrielles nationale pu- bliques, privées ou mixtes». Pour m. sellal, «la seule solution, au- jourd’hui, est de se lancer dans la concurrence et la production industrielle et agricole». «L’al- gérie a enregistré beaucoup de retard dans ces domaines par rapport aux années 70», a encore souligné le Premier ministre. il a également ex- pliqué qu’un pays dont l’économie est fondée

sur les hydrocarbures «n’ira pas trop loin», avant de plaider pour une économie orientée «sur la production industrielle et agricole». La préparation de cette rencontre est déjà dans «le pipe» du côté du patronat. selon le président du Forum des chefs d’en- treprises (Fce) reda Hamiani, les organisa- tions patronales algériennes présenteront lors de cette rencontre «deux documents bien dis- tincts», l’un sur la politique économique géné- rale du gouvernement et l’autre sur les difficultés que rencontrent les chefs d’entre- prises. Le premier document porte sur «la doctrine et politique générale du gouvernement». il s’ar- ticule autour de propositions formulées par le patronat, a indiqué m. Hamiani la semaine der- nière en marge d’une réunion de concertation regroupant les différentes organisations patro- nales. Le second document contenu dans le pro- jet de plate forme des recommandations à formuler par les organisations patronales sera,

quant à lui, «plus opérationnel et comprend no- tamment des exposés sur le climat des affaires, le poids de la bureaucratie, le marché informel, le financement de l’économie et la diminution des importations», selon m. Hamiani. en outre, le patronat compte soumettre lors de cette tripartite des mesures destinées à «re- présenter des solutions à toutes les difficultés et entraves que rencontrent les chefs d’entreprises algériennes dans la conjoncture actuelle», a-t- il dit. de son côté, l’Union générale des travail- leurs algériens (UGta) plaidera durant cette tripartite pour la relance de l’industrie et de la production nationale, selon son secrétaire gé- néral, abdelmadjid sidi said. Pour m. sidi said, «il est nécessaire de pro- mouvoir la production nationale» afin de ré- duire la forte dépendance des hydrocarbures. dès lors, estime t-il, il faut mettre en place une offre abondante qui va se substituer aux impor- tations.

N

4

ation

EL MOUDJAHID

LE PREMIER MINISTRE EN VISITE D’INSPECTION DANS LA WILAYA DE MÉDÉA

M. Sellal inaugure un centre de loisirs scientifiques

L e Premier ministre, M. Ab- delmalek Sellal, a procédé, hier, lors de la première

étape de sa visite d’inspection et de

travail dans la wilaya de Médéa, à l’inauguration d’un centre de loi- sirs scientifiques au chef-lieu de wilaya. Situé en plein centre de Médéa, ce centre est appelé à servir de «pôle de rayonnement scienti- fique» pour toute la région, eu égard aux nombreuses activités scientifiques qui y seront dispen- sées. Cette infrastructure, réalisée dans le cadre du programme quin- quennal 2005-2009, est appelée à jouer un rôle moteur dans la mise en valeur du potentiel créatif des jeunes de la wilaya, en mettant à leur disposition, un espace doté de toutes les commodités nécessaires à leur épanouissement dans divers domaines, scientifique particulière- ment. Le centre est doté d’une salle de conférences de 150 places, d’une salle d’exposition, d’une bi-

Photos : Nesrine
Photos : Nesrine

bliothèque, d’un cyberespace, d’un planétarium, d’un auditorium et des laboratoires de langues étran- gères. Conçu dans un style architectu- ral très recherché, il abrite égale- ment plusieurs ateliers

scientifiques, réservés à l’appren- tissage et à l’initiation à l’astrono- mie, à l’énergie solaire, à l’environnement et l’écologie, et aux technologies de l’information et de la communication.

Le Premier ministre remet des actes de concession à des agriculteurs de Benchicao

Le Premier ministre, Abdelma- lek Sellal, a procédé, hier à Benchi- cao (20 km à l’est de Médéa), au cours de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya, à la re- mise symbolique d’une quinzaine d’actes de concession agricole à des agriculteurs de la commune. Au cours de la cérémonie d’attri- bution, qui s’est déroulée à la ferme-pilote «Hamamou SPA», M. Sellal s’est enquis, auprès des res- ponsables de cette exploitation agricole, spécialisée dans l’arbori- culture, la viticulture et l’apicul- ture, des conditions d’exploitation de la ferme et des perspectives de développement. Dans ce contexte, le Premier ministre a instruit les responsables locaux du secteur d’entamer, dans les plus brefs dé- lais, l’opération de revalorisation du périmètre de mise en valeur de Béni-Slimane, situé à l’est de Médéa. Considérant les potentialités agricoles de la wilaya, M. Sellal a estimé, à cet égard, que celle-ci doit «obligatoirement» devenir une région à vocation agroalimentaire, soulignant que l’État est disposé à l’accompagner pour la concrétisa- tion de cet objectif. La ferme «Ha- mamou», qui s’étend sur une superficie de 544 hectares, déve- loppe divers types de cultures frui- tières, dont celles du pommier, du cerisier, du prunier, de l’amandier et de la vigne. M. Sellal a visité, à l’occasion, une exposition de produits du ter- roir, organisée à l’intérieur de cette ferme-pilote. Le Premier ministre s’est dé- placé, par la suite, au niveau d’une autre exploitation agricole, en l’oc- currence l’EAC «Si Tahtouh», si-

agricole, en l’oc- currence l’EAC «Si Tahtouh», si- tuée toujours dans la même com- mune, où

tuée toujours dans la même com- mune, où il a suivi un exposé sur l’activité de cette exploitation et le plan de développement élaboré par les gestionnaires en vue de diversi- fier les activités de cette petite ex- ploitation de 82 hectares, dont le plan de culture s’articule autour de la production de raisins, de pommes et de prunes. Par ailleurs, dans cette com- mune, le Premier ministre, M. Ab- delmalek Sellal, a visité un site de logements ruraux, entièrement achevés, réalisés dans le cadre d’un programme d’habitat rural, inscrit au profit de cette commune de 10.000 habitants. D’un coût de 250 millions DA, ces logements ont été réalisés selon un système de construction dit «maçonnerie chaînée». M.Sel- lal a instruit les responsables du secteur à accélérer le rythme des réalisations des logements afin, a- t-il dit, de «résorber les besoins des citoyens en la matière induits par l’exode rural». Le Premier ministre a inspecté, par la suite, un site abri- tant 30 logements publics locatifs

(LPL), sur un programme initial de 136 logements affectés à cette commune.

M. Sellal appelle à déployer davantage d’efforts pour poursuivre la promotion du produit agricole national Le Premier ministre, Abdelma- lek Sellal, a appelé, hier à Médéa, à déployer davantage d’efforts pour poursuivre la promotion du produit agricole national dans le but de l’exporter vers l’étranger. Lors de sa visite de travail et d’ins- pection dans la wilaya, M. Sellal a affirmé la nécessité d’exploiter tous les moyens pour la promotion du produit agricole, indiquant que la wilaya de Médéa a connu «un développement» dans le domaine agricole et «est en mesure de réali- ser une production supplémentaire lui permettant d’exporter vers l’étranger». Le Premier ministre a également réitéré la volonté du gouvernement de répondre aux préoccupations des agriculteurs et des investisseurs dans ce secteur.

Remise de décisions d’attribution de locaux commerciaux à des jeunes sans emploi

de locaux commerciaux à des jeunes sans emploi Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, en visite

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, en visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Médéa, a procédé hier à la remise de dé- cisions d’attribution de locaux commerciaux situés dans un centre com- mercial au niveau du nouveau pôle de Médéa à des jeunes sans emploi. M. Sellal, qui était accompagné de membres du gouvernement, avait inau- guré auparavant, ce centre commercial de 200 locaux, réalisé dans le cadre de l’opération «100 locaux par commune», initiée par le Président de la République. Les locaux ont été attribués à des jeunes sans emploi et des commerçants occasionnels qui exerçaient, de manière informelle, diverses activités commerciales dans différents quartiers et artères com- merciales de la ville. Outre l’aide à la création d’emplois directs et indirects, l’entrée en ex- ploitation de ce nouvel espace commercial permettra d’améliorer les pres- tations commerciales et de services qui seront proposés aux habitants du chef-lieu de wilaya. Cet espace sera, à cet égard, un instrument de régu- lation des activités commerciales et un facteur de satisfaction des besoins alimentaires des citoyens, indique-t-on auprès de la direction du com- merce de la wilaya. Par ailleurs, la mise en exploitation de ce centre commercial va géné- rer quelque 440 emplois, dont 400 emplois permanents.

Inauguration du rectorat du nouveau pôle universitaire

Inauguration du rectorat du nouveau pôle universitaire Le Premier ministre, M.Abdel- malek Sellal, a procédé,

Le Premier ministre, M.Abdel- malek Sellal, a procédé, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Médéa, à l’inau- guration du nouveau siège du rec- torat de l’université de Médéa et d’un auditorium, réalisés dans le cadre du plan d’aménagement du nouveau pôle universitaire, situé à la périphérie nord de la ville. Auparavant, le Premier ministre a visité ce nouveau pôle universitaire où il a suivi un exposé détaillé sur le secteur de l’Enseignement supé- rieur dans la région, présenté suc- cessivement par le directeur du logement et des équipements pu- blics (Dlep), et le recteur de l’uni- versité Yahia-Fares de Médéa. Intervenant à cet égard, M. Sellal a insisté sur la nécessité d’intégrer, au sein de campus, des services et structures sportives et de loisirs pour en optimiser la fonctionnalité.

Il a également appelé les responsa- bles du secteur à redoubler d’ef- forts pour hisser ce campus au rang de pôle d’enseignement supérieur «d’excellence». D’une capacité de 5.000 places pédagogiques, ce nouveau campus est doté d’une ré- sidence universitaire pour filles, qui accueille actuellement plus de 2.000 résidentes, un restaurant cen- tral de 800 couverts et une biblio- thèque, outre des annexes et dépendances rattachées au rectorat. Ce campus universitaire va contri- buer à réduire la pression qui s’exerce sur l’ancienne université de Médéa, en permettant d’assurer une meilleure prise en charge des quelque 18.600 étudiants inscrits au niveau de cette université. Il offre également de meilleures conditions d’enseignement et d’échanges entre encadrement et étudiants.

M. Sellal insiste sur le développement de l’enseignement des matières scientifiques

de l’enseignement des matières scientifiques Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a insisté, au cours

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a insisté, au cours de sa visite de travail et d’inspection dans la wi- laya, sur le développement de l’ensei- gnement des matières scientifiques dans le cursus scolaire des élèves dans tous les établissements éducatifs du pays. Lors d’une halte au nouveau lycée de 1.000 places de la commune de Zoubiria (36 km au sud de Médéa), réalisé dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, M. Sellal a insisté sur le développement de l’en- seignement des mathématiques, des

sciences physiques et des sciences de la nature et de la vie, notamment, afin de «consolider» le développement du pays. «L’Algérie a besoin de dévelop- per son enseignement scientifique pour consolider son développement», a-t-il souligné. Le Premier ministre a appelé, à cet égard, les responsables du secteur à lancer des campagnes de sensibilisation allant dans ce sens. Selon les responsables locaux du sec- teur de l’éducation, la mise en exploi- tation du nouveau lycée de Zoubiria va contribuer sensiblement à l’amé-

lioration des conditions de scolarisa- tion des élèves issus des communes de Zoubiria, Seghouane et Tlet- Douairs. Le nouveau lycée va ainsi mettre un terme aux longs déplace- ments des élèves de la région vers les établissements situés au niveau du chef-lieu de daïra, Seghouane, ou à Ksar El-Boukhari. Cette nouvelle structure éducative est, notamment, dotée d’un auditorium, d’une biblio- thèque, d’une salle de sport et d’un bloc sanitaire.

Mardi 24 Septembre 2013

N

ation

5

EL MOUDJAHID

Le Premier ministre en visite d’insPection dans La wiLaya de médéa

visite aU comPLexe PomPes et vannes de BerroUaGhia

Trouver des partenaires stratégiques

vannes de BerroUaGhia Trouver des partenaires stratégiques Le Premier ministre, abdelmalek sellal, s’est rendu, hier

Le Premier ministre, abdelmalek sellal, s’est rendu, hier après-midi, au cours de sa visite de travail et d’ins- pection dans la wilaya de médéa, au complexe PovaL de Berrouaghia (25 km à l’est de médéa), où il a visité les différents ateliers de cette unité indus- trielle, spécialisée dans la fabrication de pompes et de vannes, utilisées dans l’hydraulique. Un exposé détaillé sur l’entreprise a été présenté au Premier ministre par le PdG de PovaL qui a abordé, lors de son intervention, l’opération d’as- sainissement financier dont a bénéfi- cié son entreprise et la convention de partenariat, signée le 9 septembre, avec l’algérienne des eaux (ade) et l’office national de l’assainissement (ona), en vue de doter ces deux or-

ganismes en pompes et vannes. L’en- treprise PovaL, qui emploie un ef- fectif de 641 travailleurs, dont 337 agents d’exécution, 152 agents de maîtrise et 152 cadres, a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de 911 mil- lions da. Le Premier ministre a souligné, à l’issue de cette visite, qu’il est impé- ratif au complexe de trouver des par- tenaires stratégiques qui lui permettent d’acquérir un savoir-faire, indispensa- ble à son maintien sur le marché des fournitures hydrauliques. il a exhorté, dans ce contexte, ses gestion- naires à orienter une partie de son ac- tivité vers la fabrication de têtes de forage, «un outillage très demandé dans l’exploitation du gaz de schiste», a-t-il dit.

Inspection du projet de mini-pôle urbain de Berrouaghia et lancement d’un projet de 1.024 logements LPL

Le Premier ministre, abdel- malek sellal, s’est rendu, lundi après-midi, au ni- veau du mini-pôle urbain de la com- mune de Berroua- ghia, à 25 km à l’est de médéa, où il s’est enquis de l’état d’avance- ment des travaux de viabilisation et d’aménagement du site destiné à accueillir des pro- jets d’habitat et des équipements publics. Un programme de 3.014 logements et 22 équipements publics sont pro- jetés sur le site, dont le taux de viabilisation avoisine les 10%. Le projet de mini- pôle urbain de la commune de Berrouaghia, qui compte 84.000 habitants, devrait permettre de créer des zones d’habitations intégrées, de couvrir les besoins des populations, notamment en logement, et surtout d’améliorer les conditions de vie des futurs occupants des lieux. m. sellal a procédé, par la suite, au lancement d’un chantier de réalisation de 1.024 logements publics locatifs (LPL) dans la même commune.

mohamed meBarki, ministre de L’enseiGnement sUPérieUr

Prochaines rencontres avec des organisations syndicales et estudiantines

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scien- tifique, mohamed mebarki, a af- firmé, hier à médéa, qu’il tiendra «prochainement» des rencontres avec des organisations syndicales et estudiantines, dans le cadre du dialogue prôné par le ministère avec les différents acteurs du sec-

teur. ces rencontres engloberont tous les acteurs de la sphère de l’université et de la recherche scientifique, dont des organisations estudiantines et syndicales et des enseignants, a indiqué m. mebarki dans une déclaration à l’aPs, en marge de la visite de travail et d’inspection effectuée par le Pre- mier ministre, abdelmalek sellal, dans la wilaya de médéa. «La résolution des problèmes de l’université algérienne doit se faire dans le cadre du dialogue et de la concertation», a-t-il affirmé.

cadre du dialogue et de la concertation», a-t-il affirmé. Inspection du projet de transfert d’eau du
cadre du dialogue et de la concertation», a-t-il affirmé. Inspection du projet de transfert d’eau du

Inspection du projet de transfert d’eau du barrage de Koudiat Asserdoune vers les localités de Médéa

Le Premier ministre, abdelmalek sellal, a inspecté, hier après-midi, le chantier de la station de pompage de Berrouaghia, réalisée dans le cadre du projet de transfert des eaux du barrage de koudiat asserdoune (Bouira) vers les localités de la wilaya de médéa. La station de pompage de Ber- rouaghia est l’une des trois stations réalisées dans le cadre de ce projet, destiné à alimenter, dans un premier temps, 19 localités situées dans les parties nord, est et sud de la wilaya de médéa, dont tablat, el-azzizia, Beni- slimane, sidi-naamane, Berrouaghia, Zoubiria, ksarel-Boukhari et Boughe- zoul. Le projet de transfert, qui devrait couvrir dans une seconde phase, les besoins en eau potable de 22 autres lo- calités, va assurer à la wilaya un ap- port hydrique supplémentaire de 200.000 m 3 /jour. Quelque 300.000 habitants, répar- tis entre ces localités, vont profiter du projet devant améliorer considérable- ment le ratio quotidien d’alimentation en eau potable. ces nouveaux trans-

d’alimentation en eau potable. ces nouveaux trans- ferts devraient également mettre un terme au spectre des

ferts devraient également mettre un terme au spectre des pénuries d’eau potable auquel ces localités sont régu- lièrement confrontées. Lors de son inspection du projet, le Premier ministre a donné des instruc-

tions fermes aux entreprises chargées de la réalisation d’achever les travaux d’«ici fin novembre», déclarant, à cet égard, qu’il ne tolérerait plus aucun glissement supplémentaire sur les dé- lais de livraison.

Le Premier ministre inspecte un tronçon du projet d’autoroute Chiffa-Boughezoul

Le Premier ministre, ab- delmalek sellal, a inspecté, hier à Berrouaghia, un tron- çon du projet d’autoroute chiffa-Boughezoul, qui

s’étend sur un linéaire global de 125 km, devant assurer une desserte rapide entre les régions du nord et celles du sud du pays. Un exposé détaillé sur l’état d’avancement des tra- vaux au niveau du tronçon d’autoroute chiffa-Berroua- ghia, d’un linéaire de 52 km,

a été présenté au Premier

ministre par le responsable de l’agence nationale des autoroutes (ana), suivi d’une pré- sentation des secteurs des travaux pu- blics et des transports dans la wilaya de médéa, notamment le nouveau programme de développement des chemins de fer dans la région. Lancée fin avril 2013, cette section d’auto- route devrait être achevée, selon les

section d’auto- route devrait être achevée, selon les délais fixés dans le contrat d’exécu- tion, en

délais fixés dans le contrat d’exécu- tion, en avril 2016. La réalisa- tion du tronçon, qui desservira les localités d’el-hamdania, médéa, ouzera, Benchicao et Berrouaghia, va assurer une liaison rapide entre le sud et le chef-lieu de wilaya, d’une part, et entre les localités situées sur ce tracé et l’autoroute est-ouest,

d’autre part. Le projet aura également un impact non né- gligeable sur le développement économique de la région, en termes d’échanges commer- ciaux, d’activité touristique et d’investissement économique de manière globale. La rn 1 est, pour rappel, l’une des principales liaisons routières du pays, et constitue actuellement le principal trait d’union entre les régions du nord et celles du sud, suppor- tant entre 70 et 80% des échanges entre ces deux par- ties. Le Premier ministre a pressé les entreprises en charge de la réalisation des ouvrages d’art du projet d’entamer «au plus vite» leurs travaux. il leur a signifié, à cet égard, qu’aucun retard ne sera toléré dans la livraison du projet, en les exhortant de trouver une solution aux pro- blèmes à l’origine du retard accusé dans le lancement des travaux.

aBdeLwahaB noUri, ministre de L’aGricULtUre, À ProPos dU Prix dU moUton

10.000 têtes supplémentaires sur le marché

dans une déclaration faite en marge de la visite du Premier minis- tre à la wilaya de médéa, le tout nouveau ministre de l’agriculture et du développement rural, abdelwahab nouri, a affirmé que «le prix du mouton est déterminé par la loi de l’offre et de la demande». tou- tefois, il assure que «10.000 têtes supplémentaires seront sur le marché afin de faire face à une demande croissante». À propos de la problématique des prix qui surgit à la veille de chaque fête de l’aïd-el-adha, m. nouri dit que l’«état n’est pas res- ponsable». dans ce contexte, il relève que «c’est la spéculation qui est derrière cette situation à laquelle on compte mettre fin». dans sa déclaration, le premier responsable de l’agriculture sou- ligne que l’«objectif du gouvernement est de céder les moutons à des prix très abordables et que toutes les franges de la société en bénéfi- cieront».

F. I.

les franges de la société en bénéfi- cieront». F. I. aBdeLmadjid teBBoUne, ministre de L’haBitat Des

aBdeLmadjid teBBoUne, ministre de L’haBitat

Des facilitations au logement pour les journalistes ayant une expérience d’au moins quatre ans

Le ministre de l’habitat, abdelmadjid tebboune, qui a accompagné le

Premier ministre dans sa sortie d’hier à médéa, a assuré que le site internet

de l’aadL, qui a subi quelques désagréments suite à une sollicitation record,

«est toujours en service». seulement et compte tenu de cet afflux, «une décision a été prise pour que les inscriptions se fassent entre 8h et 18h». interrogé pour apporter de plus amples éclaircissements, m. tebboune dit que «les responsables procèdent le soir au traitement des dossiers». dans le même ordre d’idées, le ministre a souligné que «des facilitations seront ac-

cordées aux journalistes ayant à leur actif une expérience égale ou supérieure

à quatre ans, tout en prenant en compte le salaire de tout un chacun». et de

préciser : «ce n’est pas un quota spécial, mais une procédure pour faciliter la tâche pour les membres de cette corporation.» dans le même contexte, m. tebboune revient sur les citoyens ayant déjà été bénéficiaires d’un logement et ayant formulé une autre demande au site de l’aadL, soulignant qu’«ils seront désormais poursuivis en justice». F. I.

au site de l’aadL, soulignant qu’«ils seront désormais poursuivis en justice». F. I. mardi 24 septembre

mardi 24 septembre 2013

N

6

ation

EL MOUDJAHID

SESSION D’AUTOMNE DU PARLEMENT

renouvelleMent deS StruCtureS de l’apn

Adoption et installation des nouvelles composantes au sein des structures de gestion et de fonctionnement

Le président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa, a procédé, hier, à l’installation officielle des 9 vice-présidents du bureau, des 12 présidents des commissions permanentes et de leurs bureaux respectifs, lors d’une séance plénière en présence des députés des six groupes parlementaires conformément aux dispositions de l’article 13 du règlement intérieur de l’Assemblée. Avec la constitution du bureau de l’Assemblée et l’installation des commissions permanentes, l’APN attend l’élaboration du calendrier et le programme des séances de travail de la session d’automne.

Le calendrier et le programme des séances attendent le bureau de l’Assemblée l’assemblée populaire nationale

a donc repris ses travaux en séances

plénières, présidés par Mohamed larbi ould Khelifa, président. la liste des 9 vice-présidents du bureau de l’apn ont été installés hier dans leur poste de responsabilité, à l’issue des élections de renouvelle- ment annuel des représentants des groupes parlementaires pour la se- conde année de la septième législa- ture 2012-217 de la session d’automne 2013-2014. il s’agit, pour le Fln, qui dispose de 5 postes, des vice-présidents, ali el Hamel, Mohamed djemaï, abdel- kader abdellaoui, djamel Madhi, athmani Salima. les 3 postes revenant au rnd au bureau sont Boudjemaâ torchi, amine Senouci, ourida larfi Kessal, alors que le groupe des indépendants (gi) est représenté par le député Salim Zegada.

Les présidents des 12 commissions permanentes ont pris leurs fonc- tions et missions À l’issue de l’installation dans leurs nouvelles missions et responsa-

bilités, les vice-présidents ont, à leur tout, procédé à l’installation des 12 commissions permanentes. la commission des affaires juri- diques, administratives et des libertés

: président abdennour gueraoui,

vice-président, abdelhadi debichi, rapporteur, Zoubida Chafi. la commission des affaires étran- gères, de la coopération et de l’émi- gration : président Boualem

Bousmaha, vice-président assia Ke- nana, rapporteur Mohamed tayeb Salet la commission des finances et du

budget : président Khalil Mahi, vice- président nacéra Boufelfel, rappor- teur nora Boudaoud la commission des affaires éco- nomiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la pla- nification : président toufik tou- rèche, vice-président Fatiha Meskini, rapporteur Mokhtar Bougatouta la commission de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement : président tayeb Badi, vice-président abdelkader Ba- hilil, rapporteur Ziad akacha la commission de la culture, de la communication et du tourisme : pré- sident, Houda talha, vice-président nacera Kadouss, rapporteur akila rabhi. la commission des affaires de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle :

président Ziad Berrabah, vice-prési- dent Zina ouagni, rapporteur ali Bencheikh. la commission de l’habitat, de l’équipement, de l’irrigation et de l’aménagement du territoire : prési- dent abdelhamid aissaoui (indépen- dant). la commission de la défense na- tionale : président abdelhamid ais- saoui, vice-président Hicham rahim, rapporteu Samira Boussaha.

la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la re- cherche scientifique et des affaires re- ligieuses : président Youcef nahet, vice-président Salima Beliouz, rap- porteur Mohamed el Kheraz

Ph. : Nacéra
Ph. : Nacéra

la commission de transports et de l’information et des télécommunica- tions : président Beda Mahdjoub, vice-président Sid ahmed abiri, rap- porteur iba djamila. la commission de la jeunesse, du sport et des activités du mouvement associatif : président Belkacem Bar- kat, vice-président Mohamed dissa, rapporteur abdelhadi ras-el-Mal. lors de cette séance plénière qui s’est

effectuée en présence de 241 sur les 462 députés, l’assemblée a adopté les listes des vice-présidents du bu- reau et des présidents des commis- sions permanentes permettant aux nouveaux vice-présidents de procé- der à l’installation des présidents des commissions dans leurs nouvelles missions permettant au président de l’apn d’annoncer officiellement la constitution du nouveau bureau.

À signaler que les structures in- ternes de l’apn ont été réparties sur la base de la représentation propor- tionnelle entre les groupes parlemen- taires du Fln, du rnd et du groupe des indépendants, en raison de la dé- cision prise par les groupes parle- mentaires de l’aaav, du FFS et du pt de ne pas faire partie des struc- tures de l’apn. Houria A.

SuperviSion deS légiSlativeS en guinée

Le député Djamel Bouras parmi les membres de la mission de l’UA

le député djamel Bouras participera, en sa qualité de membre permanent du parlement panafricain, à la mission de l’union africaine (ua) chargée de la super- vision des élections législatives qui auront lieu au- jourd’hui dans la république de guinée, indique hier un communiqué de l’assemblée populaire nationale

(apn). le député Mohamed Kidji avait participé, en sa qualité de membre permanent du parlement pana- fricain, à la même mission chargée de la supervision des élections législatives organisées le 16 septembre dernier au rwanda, rappelle la même source.

l’aadl entaMe l’étude deS deMandeS de SouSCription au nouveau prograMMe

200.000 demandes soumises à enquête

l’aadl a entamé l’examen des dossiers de souscription au nouveau pro- gramme de réalisation de 230.000 loge- ments à travers le territoire national, a indiqué dimanche à la télévision natio-

nale, le ministre de l’Habitat, de l’urba- nisme et de la ville, abdelmadjid tebboune. en effet, «nous avons commencé à étudier les demandes des souscripteurs au nouveau programme de logements de type location-vente de l’agence natio- nale de l’amélioration et du développe- ment du logement (aadl)», a précisé

le ministre. «200.000 demandes ont été soumises

à enquête pour vérifier si les souscrip-

teurs possèdent déjà un logement ou ont bénéficié d’une aide de l’état pour l’ac- quisition ou la réalisation d’un loge- ment .» Cette étude permettra de vérifier les lieux de résidence, le niveau de re- venu exigé pour pouvoir bénéficier de cette formule (de 24.000 à 108.000 da)

et si le souscripteur est affilié à la sécu- rité sociale, a indiqué le ministre. «Cinq documents (présentés par les souscripteurs dans le cadre du nouveau programme aadl) feront l’objet de vé- rification, et nous avons les moyens de procéder à leur vérification», a précisé

le ministre, ajoutant que près de 20 mil-

lions de visiteurs ont consulté le site web de l’aadl dès les premiers jours du lancement de la nouvelle version de la formule. À ce jour, le nombre total d’inscrits avoisine les 459.000 personnes des deux sexes sur 1,5 million ayant rempli le for- mulaire d’inscription. «un grand rush sur le site web de l’aadl a été enregis- tré depuis son lancement», a indiqué le

ministre, précisant que «85.200 per- sonnes se sont inscrites 2 à 5 fois et 3.800 souscripteurs jusqu’à 22 fois». toutefois, «les entreprises nationales et étrangères retenues dans le cadre du nouveau programme aadl sont capa- bles de réaliser ce projet dans un délai de 24 mois», a rassuré le ministre. il a en outre affirmé que plusieurs wilayas ont déjà entamé la réalisation de leurs quotas du projet, dont la wilaya d’alger qui a vu le lancement du programme au niveau de 4 assiettes dégagées à cet effet.

«le retard accusé dans le pro- gramme aadl de 2001 ne se répétera

plus et le délai arrêté (dans le cadre du nouveau programme) est de 24 mois, et pourrait être prolongé de 3 ou 4 mois pour la réalisation des infrastructures pu- bliques entourant les sites d’habitation», a indiqué M. tebboune. il convient de rappeler que le minis- tre de l’Habitat avait déclaré, aupara- vant, que 80.000 logements supplémentaires seront réalisés au titre

du nouveau programme de l’agence na- tionale de l’amélioration et du dévelop- pement du logement (aadl), notamment à alger. «le nouveau programme de l’aadl passe, au titre de ce nouveau quota, de 150.000 à 230.000 logements», a précisé le ministre. Ce nouveau programme de logements concernera, notamment la ca- pitale alger, a ajouté le ministre, évo- quant, dans le même sillage, l’éventualité d’une prochaine réunion avec le wali d’alger et les ministres de l’agriculture et des Finances. «la capi- tale aura à elle seule 90.000 logements de type location-vente», a-t-il ajouté. M. tebboune avait déclaré égale- ment que les demandes de souscription seront traitées et triées en fonction des conditions d’éligibilité, et la réponse sera connue dans un délai n’excédant pas un mois à compter de la date d’ins- cription ; s’ensuivent l’opération de dépôt des dossiers et le paiement de la première tranche du prix du logement. Salima Ettouahria

la première tranche du prix du logement. Salima Ettouahria deS logeMentS FiniS MaiS inoCCupéS Faute de

deS logeMentS FiniS MaiS inoCCupéS Faute de vrd À tiZi ouZou

Les acquéreurs protestent devant le siège de la wilaya

les acquéreurs des 250 et 28 logements sociaux participatifs (lSp) du lotissement Hamoutene, ville de tizi ouzou, ont observé, dans la matinée d’hier, un sit-in devant le siège de la wilaya de tiz ouzou pour exiger la réception de leur logement, a-t-on constaté. Selon les protestataires qui ont brandi une bande- role sur laquelle était écrit «10 ans Barakat», cette ac- tion de protestation vise l’interpellation du premier responsable de la wilaya pour ordonner l’entame des travaux de branchement de ces nouveaux logements en électricité, gaz, aep, voiries et réseaux divers

(vrd), pour qu’ils puissent occuper leurs logements restés fermés depuis plusieurs mois. les 250+28 logements lSp, type de logement ap- pelé actuellement lpa, devaient être occupés depuis plusieurs mois par leurs acquéreurs, mais faute de vrd, de l’électricité, gaz et aep, ces derniers de- meurent toujours inoccupés, pendant que leurs ac- quéreurs ont commencé à rembourser les crédits contractés auprès des banques et à payer des loyers pour la plupart d’entre eux, ont déploré ces protesta- taires qui attendent de prendre possession de leur lo- gement depuis l’année 2004. les acquéreurs de ces

logements finis à 100% mais non occupés se disent fortement lésés par cette situation épineuse qui per- dure depuis plusieurs années, d’où leur action de pro- testation devant le siège de la wilaya pour exiger la prise en charge effective et dans les plus brefs délais de ce problème. une délégation des protestataires devait rencontrer le premier responsable locale du lo- gement pour lui faire part du calvaire qu’endurent les acquéreurs de ces logements et demander son in- tervention pour y mettre fin. Bel. Adrar

Mardi 24 Septembre 2013

N

ation

7

EL MOUDJAHID

SÛRETÉ NATIONALE

Les établissements scolaires objet de mesures de sécurité sans précédent

Pour faire face au phénomène des accidents de la route, qui ne cessent d’endeuiller des familles entières, et à l’occasion de la rentrée sociale 2013-2014, «la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a mis en œuvre un ambitieux plan d’action en vue de contenir ce phénomène», a déclaré, hier, M. Aissa Naïli, contrôleur de police et directeur de la Sûreté publique au sein de la DGSN.

C e plan d’action, appliqué à l’occasion de la rentrée sociale 2013-2014, à travers l’ensem-

ble du territoire national, «a intégré de nombreuses mesures de prévention, de sécurisation et de dissuasion, qui se traduiront, entre autres, le renforce- ment de la présence policière aux abords des établissements scolaires et sur les axes routiers implantés dans des zones à fort taux d’accidents», a expliqué, M. Naïli. Intervenant lors d’une conférence d’information sur «les mesures prises par les services de police à l’occasion de la rentrée sco- laire» organisée au pavillon d’expo- sition de la DGSN, aux Pins Maritimes, le directeur de la Sûreté publique à la DGSN et contrôleur de police a affirmé que dans ce cadre qu’«il a été procédé à la mobilisation optimale de l’ensemble des moyens humains et matériels dont dispose la sûreté nationale». Des moyens «qui ont été intégrés dans un plan de sécu- risation global et cohérent, défini sur la base d’une évacuation préalable de toutes les formes de menaces». Dans la même optique, dans l’objectif d’as- surer une présence policière en continu, notamment en période noc- turne, «une révision et une adaptation des cycles de travail des unités ont été opérées», a-t-il indiqué. Soulignant que «des ateliers thé- matiques seront organisés au niveau des établissements éducatifs dont le contenu sera guidé vers la propagation des règles de base de la circulation routière, plus particulièrement celles imposables aux piétons», M. Naïli a ajouté que «ce plan d’action prévoit également la mise à la disposition des établissements scolaires des circuits d’éducation routière de la Sûreté na-

tionale, lesquels seront encadrés et animés par un personnel qualifié». Dans la perspective de tirer la sonnette d’alarme quant à la gravité de ce phé- nomène, «une vaste campagne de sen- sibilisation sera engagée en direction des automobilistes et des parents d’élèves». Dans ce sillage, il a précisé que «la DGSN mènera une opération de réfection, en collaboration avec les autorités locales, de la signalisation horizontale et verticale (panneaux de limitation de la vitesse à 30 km/h, pan- neaux de sortie d’école, passages pour piétons, marquage au sol, etc.)».

Les enceintes sportives également concernées par le dispositif de sécurisation Consciente du fait que la lutte contre l’insécurité routière doit impé- rativement s’inscrire dans un concept de coproduction, le contrôleur de po- lice et directeur de la Sûreté publique au sein de la DGSN a invité ainsi l’en- semble du mouvement associatif à l’effet de contribuer à la campagne de sensibilisation qui sera initiée à cette occasion lors de l’actuelle rentrée so- ciale ». Par ailleurs, le renforcement de la couverture sécuritaire dans les enceintes sportives est l’un des points principaux qui a été évoqué lors de cette rencontre. En effet, le contrôleur de police a souligné que «la lutte contre la violence dans les enceintes sportives a été également prise en compte dans le cadre du plan de sécu- risation de cette nouvelle rentrée so- ciale». Dans ce contexte et pour assurer le bon déroulement de la sai- son sportive 2013-2014, de nouvelles mesures ont été adoptées par les ser- vices de police, dit-il, «notamment la désignation de fonctionnaires de po-

Ph : Wafa
Ph : Wafa

lice, en qualité de responsables de l’encadrement des supporters des équipes professionnelles «Ligue 1», lesquels auront pour principale mis- sion la sensibilisation des supporters et la collecte d’information a des fins d’évaluation des risques», a-t-il si- gnalé. «En tant que service de sécurité, nous avons le devoir de garantir la sé- curité là où se trouve le public. Il reste que les responsables de ces institu- tions et ces infrastructures doivent tra- vailler aussi pour assurer un contrôle continu et les conditions nécessaires pour l’accueil du public », a expliqué M. Naïli. «Nous avons été les pre- miers à dire que la prise en charge sé- curitaire des enceintes sportives demeure du ressort de toutes les par- ties concernées», a-t-il ajouté. Selon

lui, «le risque zéro n’existe pas, il faut être franc, pour que 50.000 personnes rentrent au stade et qu’il n’y ait pas une épingle qui nous échappe dans la poche de quelqu’un ou qu’un mineur passe, vous demandez à votre sûreté l’impossible», a-t-il témoigné. Dans cette optique, il est demandé à tous, de «signaler aux autorités concernées, toutes les insuffisances relevées au ni- veau des infrastructures sportives qui, éventuellement, pourraient avoir des incidences sur la sécurité publique». Cette démarche prévoit, en outre, de «sensibiliser les organisateurs des ren-

contres sportives à l’effet de prévoir des dispositifs de stades qui, progres- sivement, seront mis à contribution dans les missions de sécurisation à l’intérieur des enceintes sportives», et «l’intensification des démarches au- près des présidents de clubs a l’effet de designer un coordinateur de sécu- rité et de prévention qui se chargera, en coordination avec vos services, des aspects organisationnels et sécuritaires des rencontres sportives», a-t-il

conclu. Sihem Oubraham

Plus de 62.000 appels au numéro vert (15-48) en un mois

Plus de 62.000 appels au numéro vert (15-48) en un mois

Plus de 62.000 appels au numéro vert (15-48) en un mois
Quelque 62.335 appels téléphoniques ont été reçus en août dernier par les services de la
Quelque 62.335 appels téléphoniques ont été reçus en août dernier par les services de la

Quelque 62.335 appels téléphoniques ont été reçus en août dernier par les services de la Sûreté nationale, à travers son territoire urbain de compé- tence, sur le numéro vert 15-48. Ces appels concernent des demandes d’intervention ou de secours (6.871), l’information sur des accidents de la route (4.071), des demandes de renseignements ou d’orientation (2.284) et autres (25.773), a indiqué mardi la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un com- muniqué.

Saisie de 15 tonnes de résine de cannabis durant le premier semestre 2013

Saisie de 15 tonnes de résine de cannabis durant le premier semestre 2013

Saisie de 15 tonnes de résine de cannabis durant le premier semestre 2013
Près de 15 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre
Près de 15 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre

Près de 15 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre 2013 par les services spécialisés de la Sûreté nationale, a indiqué hier, un bilan de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Les services de la Sûreté nationale opérant dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes ont procédé durant le premier semestre 2013 à la saisie de près de 15 tonnes de résine de cannabis, dans des affaires impliquant 7.292 individus (7.205 adultes et 87 mineurs) dont 6.286 ont été mis en détention provisoire, précise la même source. Les mêmes ser- vices ont également réussi durant la même période à mettre la main sur 431.177 comprimés de psychotropes, dans des affaires impliquant 1.325 individus dont 1.190 ont été mis en détention provisoire. Dans ce cadre, le responsable de la direction de la communication et des relations publiques de la DGSN, le commissaire divisionnaire Djilali Boudalia, a déclaré que «les quantités de drogue saisies reflètent la pertinence de la politique mise en œuvre par la DGSN».

Le « plan Azur » a montré ses preuves

La mise en œuvre du «plan Azur» par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) lors de la saison estivale 2013 a permis de garantir de «parfaites» condi- tions de sécurités aux estivants, a indiqué, lundi à Alger, un responsable de la DGSN. «La mise en œuvre du plan Azur dans les wilayas côtières a permis de garantir de parfaites conditions de sécurité et de tranquillité aux nombreux vacanciers et ressortissants étrangers qui ont séjourné dans le pays», a déclaré le contrôleur de police Aissa Naïli, directeur de la Sécurité publique à l’occasion de la tenue du forum de la DGSN. Il a expliqué, dans le même contexte, que pour les besoins de ce plan, la DGSN a déployé à partir de juin passé, 100.000 policiers à travers tout le territoire natio- nal dont 50.000 ont assuré la mission de sécurisation gé- nérale dans les 14 wilayas côtières du pays. S’agissant du bilan des activités des postes de sur- veillance et de sécurité des plages, M. Naïli a indiqué que les brigades de surveillance avaient constaté 743 in-

fractions dont 66 liées à des atteintes aux personnes et 45 à des atteintes aux biens. 740 personnes ont été inter- pellés dans ce cadre, a-t-il indiqué. Concernant la cou- verture sécuritaire dans différentes zones lors des manifestations culturelles surtout durant le mois de ra- madan, M. Naili a relevé que les services de police ont opéré 136.303 contrôles et interventions, à l’issue des- quels 407 personnes ont été présentées au parquet. «Un important dispositif de police (450 policiers) a été déployé pour la sécurisation du métro et du tramway d’Alger, de Constantine et d’Oran lors des déplacements nocturnes des citoyens durant le mois de ramadhan», a- t-il ajouté. Il a indiqué, par ailleurs, que 3.672 accidents de la route ont été enregistrés lors de la saison estivale écou- lée et se sont soldés par 178 morts et 4.512 blessés. Les wilayas ayant enregistré le plus grand nombre d’acci- dents de la circulation sont, Sétif qui vient en tête avec 325 accidents suivie d’Alger avec 324 accidents.

OUVERTURE HIER DU 10 e SALON MED-IT 2013 D’ALGER

C’est parti pour trois jours !

Plus de 150 exposants nationaux et étran- gers du secteur des technologies de l’informa- tion prennent part à la 10 e édition du Salon Med-IT 2013 qui a ouvert ses portes, hier, au Palais de la Culture à Alger. «Le Salon se veut un espace d’échanges entre les décideurs du secteur IT (technologies de l’information) qui profitent de cette oppor- tunité pour s’informer sur les grandes tendances du marché et découvrir de nouveaux matériels et solutions IT», ont expliqué les organisateurs. Organisé depuis 2004, Med-IT, qui est un salon professionnel sur les technologies de l’in- formation réservé aux décideurs IT, accueille chaque année plus de 5.000 visiteurs profes- sionnels et 150 exposants dont 30% d’entre- prises étrangères parmi lesquelles les grandes multinationales. Plusieurs conférences et ate- liers autour des thèmes de «La cybercriminalité

en Algérie», «La cyber-sécurité» et la techno- logie LTE (4G) sont programmés en marge du salon ainsi qu’un concours national pour ré- compenser l’innovation IT algérienne et encou- rager l’investissement des entreprises et des administrations algériennes dans les technolo- gies de l’information. Le salon de trois jours a été inauguré par la ministre de la Poste et des Technologie de l’in- formation et de la communication (MPTIC), Mme Zohra Derdouri. Dans une allocution pro- noncée à l’ouverture du salon, M me Derdouri a réitéré l’engagement de son secteur à « encou- rager toutes les initiatives allant dans le sens de la généralisation de l’usage des TIC, à tous les niveaux et dans tous les domaines en tant que préalable pour la construction d’une véritable économie numérique en Algérie»

en tant que préalable pour la construction d’une véritable économie numérique en Algérie» Mardi 24 Septembre

Mardi 24 Septembre 2013

N

8

ation

EL MOUDJAHID

MINES ET CARRIÈRES EN ALGÉRIE

Un gisement de partenariat

Des formules de partenariat sont proposées à l’investissement étranger, associées à des mesures incitatives aussi bien dans le cadre de l’exploration que dans celui de l’exploitation minière.

«L e pays possède un poten- tiel géologique intéressant pour l'investissement et le

partenariat visant l’exploration mi- nière, le développement et la produc- tion de certaines substances minérales. Malgré cela, le secteur minier est resté très peu productif alors que le potentiel est appréciable, notamment en matière de substances utiles non métalliques telles que phosphates, sel, marbre, etc.». Tel est le constat fait par les géo- logues et autres experts du secteur mi- nier. Dans cette perspective, il est utile de rappeler que l’Algérie s’est atta- chée, depuis l’indépendance, à se doter d’un secteur minier qui puisse répon- dre à ces préoccupations. En effet, un effort d’exploration et de prospection, durant ces 30 dernières années, a permis de développer une in- frastructure géologique de base et de qualité, et d’inventorier un grand nom- bre de gîtes et indices dont certains of- frent de réelles perspectives d’investissement pour leur exploita- tion et que l’État algérien a décidé de promouvoir et de mettre en valeur. À ce titre, des formules de partena- riat sont proposées à l’investissement étranger, associées à des mesures inci- tatives aussi bien dans le cadre de l’ex- ploration que dans celui de l’exploitation minière. L’activité minière en Algérie est très ancienne et les potentialités mi- nières sont très diversifiées (plus d’une trentaine de substances). Cependant, aux gisements anciens de fer, sel, zinc, plomb, baryte, marbre… et grâce aux efforts de recherche entrepris depuis l’ouverture de la SONAREM, sont venus s’ajouter des gisements d’or,

de la SONAREM, sont venus s’ajouter des gisements d’or, wolfram, étain, argent, diamant, mer- cure, terres

wolfram, étain, argent, diamant, mer- cure, terres rares, métaux rares et pierres précieuses et semi-précieuses. Parmi le potentiel existant, en plus des gisements actuellement en exploi-

tation, viennent s’ajouter les gisements en cours de maturité (études de préfai- sabilité ou de faisabilité), les mines abandonnées en cours de réhabilitation et les indices prometteurs nécessitant des travaux complémentaires. À l’instar des autres régions du pays, la wilaya de Béchar recèle un potentiel minier important constitué de nombreuses substances minérales. Le nombre de titres miniers délivrés par l’ANPM, arrêté au 2 e trimestre 2013, est de 32 titres. Le nombre de titres d’exploitation attribué est de 15, quant

à celui de l’exploration, il est de 17. La superficie globale correspon- dant à ces titres est de 44.469 ha. La production d’agrégats réalisée par l’ensemble des exploitants de carrières de wilaya de Béchar a atteint 24.6090

m 3 a la fin de l’année 2012. La région de Béchar recèle un im- portant gisement de charbon subdivisé

en trois sous-bassins, à savoir Mezarif, Kenadsa et Abadla qui totalisent des réserves potentielles de plus de 208 millions de tonnes, dont le plus impor- tant est celui de Kenadsa (30 km du chef-lieu de wilaya) avec un potentiel estimé à 142 millions de tonnes, selon des explications fournies par la direc- tion de l'énergie et des mines de la ca- pitale du Sud-Ouest algérien. Il s'agit donc d'importantes quan- tités largement suffisantes pour faire tourner une centrale électrique à char- bon pour de longues années. Avec seulement 20 millions de tonnes, «il est possible de faire fonc- tionner une centrale électrique de 300 à 400 MW durant 30 ans», assurait, dans ce sens, le PDG de Sonelgaz,

Noureddine Bouterfa, présent à l'ex- posé fait sur le potentiel minier de la wilaya. Toutefois, la mise en valeur du potentiel minier de la wilaya de Bé- char n'est pas limitée seulement au charbon, puisque les activités d'explo-

ration en cours cibleront toutes les substances.

Wassila Benhamed

FORMATION PROFESSIONNELLE

L'Algérie et le Burkina-Faso conviennent d'étoffer la coopération

L'Algérie et le Burkina-Faso sont convenus, lundi à Alger, d'"étoffer" leur programme de coopération en cours dans le domaine de la formation et de l'enseignement techniques et pro- fessionnels, notamment par la forma- tion des formateurs. À l'issue d'entretiens entre le ministre de la For- mation et de l'Enseignement profes- sionnels, Noureddine Bedoui, et l'ambassadeur du Burkina-Faso à Alger, Mamadou Serme, "il a été convenu d'étoffer le programme de coopération en cours par, notamment,

la formation de formateurs, le jumelage

entre établissements de formation et les échanges dans l'ingénierie de for-

mation", a indiqué le ministère dans un communiqué. Dans le domaine de

la formation et de l'enseignement tech-

niques et professionnels, l'Algérie et le Burkina-Faso sont liés par une proto-

cole d'entente signé à Ouagadougou le 28 décembre 2008, a-t-on précisé de même source. Par ailleurs, M. Serme a tenu, selon

le communiqué, à remercier le gouver-

nement algérien pour l'intérêt qu'il

marque de "façon constante" en ma- tière d'assistance technique par, essen- tiellement, l'octroi de bourses de formation professionnelle aux sta- giaires burkinabés. Les entretiens, qui

se sont déroulés au siège de l'Institut national de la formation et de l'ensei- gnement professionnels, ont également porté sur l'état des relations entre les deux pays, ainsi que les voies et moyens permettant leur développe- ment dans le domaine de la formation

et de l'enseignement professionnels, conclut le communiqué du ministère.

AÏD-EL-ADHA

Des mesures pour contrôler le cheptel et les conditions d'abattage

Toutes les mesure ont été prises en prévision de l'Aïd-El- Adha, notamment à travers le contrôle vétérinaire du cheptel, des espaces de vente de moutons et des conditions d'abattage,

a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture et du Développe-

ment rural. En plus du lancement, comme chaque année, de l'opération "Aïd sans kyste" pour sensibiliser sur cette maladie transmissible, le ministère rappelle dans un communiqué que les services vétérinaires des wilayas pourvoyeuses de cheptels délivrent des certificats de bonne santé devant accompagner les animaux lors de leurs déplacements. La vente de cheptels et les lieux de rassemblement sont préalablement fixés par arrêté de wilaya parallèlement à la mise en place d’un réseau d’information efficace à l'adresse des citoyens, ainsi que "la diffusion d’émissions radiopho- niques et télévisées, en y incluant les radios locales pour as- surer une large diffusion des messages de sensibilisation", souligne le ministère. Le jour de l’Aïd, tous les établissements d’abattage seront

ouverts pour inciter les citoyens à sacrifier leurs animaux dans une enceinte conforme et contrôlée, ajoute la même source, qui souligne que des permanences y seront assurées par les services vétérinaires de wilaya ainsi qu'au niveau des APC. En outre, des brigades mobiles de vétérinaires effectueront des tournées dans les différents lieux susceptibles d’abriter

des abattages (maisons, placettes

rural pour contrôler et répondre aux besoins et aux sollicita- tions des citoyens, a-t-on ajouté. D'autres équipes seront mo- bilisées sur l’ensemble du territoire national afin de veiller au contrôle sanitaire des carcasses et des organes d’animaux sa- crifiés.

), notamment en milieu

INTEMPÉRIES À METOUSSA (KHENCHELA)

Une série d’actions d’urgence

Une série de mesures d’urgence a été mise en œuvre à Me- toussa, dans la wilaya de Khenchela, pour remédier aux dégâts

occasionnés par les récentes intempéries qui ont affecté cette commune, ont indiqué des élus locaux, hier, à l’APS. Ces mesures "préliminaires" donneront lieu à la prise en charge des agriculteurs et des citoyens ayant subi des dégâts

à la suite des dernières pluies diluviennes qui se sont abattues

sur la région, occasionnant des dommages à l’agriculture, no- tamment. Les importantes pluies orageuses ont détruit, dans la com- mune de Metoussa, une superficie de 600 hectares de jardins maraîchers, 37.515 arbres fruitiers, 1.420 quintaux de se- mences emmagasinées, ainsi que la perte de 16.000 poulets, un cheptel de près de 300 têtes entre ovins et bovins. Des représentants de la Chambre d’agriculture de la wilaya de Khenchela ont déploré, dans ce contexte, le fait que la ma- jorité des agriculteurs n’assurent pas, en dépit des campagnes de sensibilisation régulièrement organisées, leurs récoltes au- près de la Caisse de la mutualité agricole. Par ailleurs, 331 logements ruraux et plus de 400 habita- tions précaires, à Metoussa, ont également été endommagés par ces pluies qui ont aussi détérioré des conduites d’assainis- sement, selon le rapport établi par les services de la wilaya, en collaboration avec la Gendarmerie nationale et la Protec- tion civile.

P ublicité

DIRECTION DE DISTRIBUTION DE M’SILA SERVICE AFFAIRES GÉNÉRALES —— 1, Rue Ben Badis, Cité Cheikh Taher

DIRECTION DE DISTRIBUTION DE M’SILA

SERVICE AFFAIRES GÉNÉRALES ——

1, Rue Ben Badis, Cité Cheikh Taher Tél. : 035.55.18.50 — Fax : 035.55.04.57

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL N°21/SAG/DD MS/2013

1- La Direction de distribution de M’sila lance un avis d’appel d’offres à la concurrence national ouvert en une seule étape avec remise concomitante des offres techniques et commerciales ayant pour objet :

AChAT CLIMATISEURS. Soixante (60) climatiseurs Split

12000 BTU

Cinq (5) climatiseurs Split

18000 BTU

2- Les candidats intéressés par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges à l’adresse suivante :

DIRECTION DE LA DISTRIBUTION

DE M’SILA SERVICE AFFAIRES GÉNÉRALES 1, Rue Ben Badis, Cité Cheikh

Taher, Tél. : 035.55.18.50 — Fax :

035.55.57.04

3- La Direction de la distribution de M’sila invite, par le présent appel d’offres, les candidats à présenter leurs offres techniques et commerciales sous pli fermé, anonyme. 4- Tout soumissionnaire intéressé par le présent avis retirera le dossier de cahier des charges contre

versement d’une somme de deux mille dinars algériens (2000 DA) au numéro de compte suivant :

BNA/Agence 901 M’sila. Compte N° 00 100 901 0300 3000 20/08. 5- Les soumissionnaires retenus restent engagés par leurs offres pour une période de cent vingt (120) jours à compter de la date d’ouverture des plis. 6- Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires dans les bureaux de Direction de la Distribution de M’sila Subdivision

Affaires générales à l’adresse indiquée ci-dessus. 7- La remise des offres techniques et commerciales se fera en séance tenante le 26-09-2013 à 10 h 00. 8- La date d’ouverture publique des plis des offres techniques et commerciales est fixée pour le même jour 26-09-2013 à 10 h 00, à laquelle les soumissionnaires ou leurs représentants doivent assister obligatoirement.

ANEP 542739 du 24/09/2013

El Moudjahid/Pub

N

ation

9

EL MOUDJAHID

FRANCISCO CAETANO JOSÉ MADEIRA, DIRECTEUR DU CENTRE AFRICAIN D'ÉTUDES ET DE RECHERCHE SUR LE TERRORISME

La menace terroriste au Mali et dans la région est "réelle"

Le directeur du Centre africain d'études et de recherche sur le terrorisme (CAERT), Francisco Caetano José Madeira, s'est dit "optimiste" quant à l'avenir du Mali, mais a appelé, dimanche à Alger, à la vigilance au sujet de la menace terroriste qui demeure "réelle" dans la région.

“Il y a lieu d'être opti- miste, car les efforts concertés du Mali et de

ses partenaires internationaux sont en train de changer la situation sé- curitaire dans le pays, mais nous devrons rester vigilants", a indiqué M. Madeira, lors de la cérémonie d'ouverture d'un atelier sur l'ana- lyse du renseignement opération- nel au profit de 32 cadres du renseignement venus de 14 pays sahélo-sahariens, dont le Mali. Ce stage d'une semaine, orga- nisé au siège du CAERT, avec l'ap- pui de la Police fédérale d'Allemagne (BKA), sera réédité à Bamako dans un mois et demi. "C'est l'une des réponses immé- diates de l'Union africaine à l'appel de la région pour le renforcement de ses capacités" dans la lutte anti- terroriste, a-t-il dit. Pour M. Madeira, l'action de la Mission internationale pour la sta- bilisation du Mali (Misma), qui a stoppé en janvier 2013 les groupes armés dans leur tentative d’atta- quer la capitale malienne Bamako, après avoir occupé le nord du pays, a été un "succès". "Les groupes armés et les nar- cotrafiquants ont été considérable- ment affaiblis, et leurs réseaux de logistique ont été détruits", a dit M. Madeira, signalant que la "libéra- tion du Mali a permis l'organisation d'une élection libre, à travers le pays, et l'installation d'un chef d'État démocratiquement élu". Élu le 11 août, Ibrahim Bouba- car Keïta a pris ses fonctions de

11 août, Ibrahim Bouba- car Keïta a pris ses fonctions de président du Mali le 19

président du Mali le 19 septembre, lors d'une cérémonie d'investiture officielle à Bamako, en présence de plusieurs chefs d'État et de gou- vernement, dont le Premier minis- tre, Abdelmalek Sellal, qui a représenté le Président de la Répu- blique, Abdelaziz Bouteflika. "C'est un développement im- portant (l'élection de M. Keïta), car il renforcera la légitimité de ceux qui ont la responsabilité de cher- cher une solution durable à la crise à laquelle le Mali et la région font face", a-t-il estimé. Le directeur du CAERT alerte, cependant, sur le fait que "malgré les sérieux revers infligés, l'ennemi (les groupes terroristes, ndlr) n'a pas totalement désarmé". "La nature hybride, terroriste et criminelle de ces organisations,

ainsi que leur but avoué de cher- cher le pouvoir nécessaire, par la force des armes, pour instaurer la charia dans la région du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, restent in- tacts", a-t-il prévenu. "La menace terroriste au Mali et dans la région est réelle" aux

yeux du directeur du CAERT pour qui "les groupes terroristes dispo- sent d'une énorme capacité poten- tielle à se réorganiser, à recruter et à s'étendre au-delà du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest". La prise d'otages, samedi, par un commando d'insurgés soma- liens shebab se poursuivait, hier, dans le centre commercial de Nai- robi alors que l'armée kényane tente d'y mettre fin. Le bilan fait état de 69 morts et 200 blessés, selon les autorités locales. "La situation sécuritaire au Mali et dans la région doit être considé- rée comme un tout, nécessitant une action durable, concertée et com- plémentaire qui doit avoir comme objectif l'élimination des causes du terrorisme et d'empêcher les terro- ristes de commettre leurs actes", a plaidé M. Madeira. Cela requiert, selon lui, des res- sources considérables, ainsi que la convergence des institutions spé- cialisées dans les différents aspects de la lutte antiterroriste. Mais, face

à cela, plusieurs pays africains en- registrent des "faiblesses", surtout dans la qualification des ressources humaines, le traitement du rensei- gnement opérationnel et le contrôle des frontières, a-t-il déploré. À ce titre, l'ambassadeur Hamid Boukri, représentant du ministère des Affaires étrangères à cette cé- rémonie, a réitéré la disponibilité de l'Algérie à apporter son expé- rience et son expertise en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier, tout en condamnant, "avec la plus grande fermeté", la prise d'otages de Nairobi. De son côté, l'ambassadeur d'Allemagne en Algérie, Gotz Lin- genthal, a indiqué que le terrorisme était "un phénomène mondial qui ne pourrait être vaincu que dans le cadre d'une coopération internatio- nale" impliquant, notamment, l'échange d'informations et de ren- seignements, ainsi que la forma- tion.

BOUMERDÈS

Deux terroristes éliminés à Baghlia

Deux terroristes ont été éliminés, dans la nuit du dimanche à hier, par les forces de l’Armée na- tionale populaire (ANP) au niveau de la commune de Baghlia (45 km à l’est de Boumerdès), a-t-on appris, lundi, de source sécuritaire. Les deux terroristes ont été abattus, aux envi- rons de minuit, dans une embuscade tendue par les éléments de l’ANP à proximité du nouveau cime-

tière de la ville de Baghlia, à la lisière de la route nationale RN 25 menant vers la commune de Del- lys, a-t-on précisé de même source. Les forces de l’Armée nationale populaire ont récupéré, à l’issue de cette opération, des armes et des munitions qui étaient en possession des deux terroristes abattus, a-t-on encore indiqué de même source.

CONFÉRENCE INTERNATIONALE DES MINISTRES AFRICAINS DE L’ENVIRONNEMENT

Une économie verte pour un développement inclusif

Oran vit au rythme des événements in- ternationaux. Après la Conférence régionale africaine d’Interpol et celle à venir dans quelques heures (le Festival du cinéma arabe), cette ville se prépare déjà à accueillir une autre conférence, celle des ministres africains de l’environnement avec la pré- sence des responsables gouvernementaux d’au moins une quarantaine de pays de ce continent, ainsi que d’organisations qui ont fait de l’économie verte leur combat. On annonce, lors de cette conférence, la présence du secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, et du président de l’ONG R20, M. Arnold Schwarzenegger. Ce dernier était déjà l’hôte de cette ville il y a quelques mois, à l’occasion de la signature d’un accord pour l’ouverture d’un bureau de cette ONG à Oran pour la région du bassin méditerranéen. C’est d’ailleurs lors de cette visite que l’idée de cette conférence a été proposée par le Premier ministre, M. Abdel- malek Sellal, «pour unifier les positions des pays d’Afrique sur les grands enjeux envi- ronnementaux à l’échelle mondiale». Une proposition finalement retenue. Cette conférence internationale des mi- nistres africains de l’Environnement plaide pour une Afrique verte en lançant, depuis au moins la conférence de Copenhague de 2009 des Nations unies sur les changements climatiques (qui a remplacé le protocole de Kyoto), des projets phares et en initiant des décisions qui matérialisent des recomman- dations prises lors de rencontres internatio- nales, la dernière d’entre elles : la Conférence de Rio sur le développement du-

rable (Rio+20) qui s’est tenue

à Rio de Janeiro il y a, à peine, un peu plus d’une année. Pour l’Afrique, la protection de l’environnement, le dévelop- pement d’une économie verte riment avec l’éradication de la pauvreté, d’où une vision in- clusive que met, à chaque fois, en avant les responsables de ce continent. Pour information, les mi- nistres africains de l’Environ- nement, qui ont pris part à la conférence sur les change- ments climatiques pour l’après-2012, sont déjà venus

à Alger. Ils ont appelé, à cette occasion, pour une réforme et un élargissement des sources de financement des méca- nismes de développement

propre (MDP) qui permettent aux pays développés de compenser une par- tie de leurs émissions de CO2, partant du principe que c’est le Nord industrialisé qui pollue le plus. Il y a quelques jours, une délégation du ministère de l’Environnement et de l’Amé- nagement du territoire, conduite par un haut fonctionnaire de ce même ministère, s’est déplacée à Oran pour évaluer le dossier re-

latif autour de la question du recyclage des déchets et de l’efficacité énergétique. Ce programme, pour lequel Oran a été choisie comme wilaya-pilote par le gouvernement,

a reçu, on le rappelle, un soutien exception-

gouvernement, a reçu, on le rappelle, un soutien exception- nel de la part de l’organisation non

nel de la part de l’organisation non gouver- nementale R20, qui a signé un accord pour l’ouverture d’un bureau de cette ONG à Oran pour la région du bassin méditerranéen. De fait, Oran est devenue «un point nodal pour tout le bassin méditerranéen et, partant, le point central des échanges internationaux pour tout ce qui a trait à l’environnement d’une manière générale». Deux volets font l’objet d’un travail pratique pour ce pro- gramme qui va durer quatre ans : «Zéro dé- chet et efficacité énergétique». L’organisation non gouvernementale R20 (Regions of Climate Action) a été fondée en

2010 par M. Schwarzenegger, avec le soutien des Nations unies. Le R20 est une coalition de gou- vernements sub-nationaux, de compagnies privées, d’organisa- tions internationales, d’ONG et d’institutions académiques et fi- nancières. Sa mission est d’aider à la mise en œuvre de projets à faible émission de carbone, ainsi que de communiquer les meilleures pra- tiques et politiques dans le do- maine des énergies renouvelables afin de créer une économie verte. Avec l’ouverture de ce bureau, Oran rejoint, grâce à sa représen- tation pour toute la région du bas- sin méditerranéen, les quatre villes à travers le monde qui affi- chent ce statut : Genève, Los An- geles, Pékin et Rio de Janeiro.

Trois phases ont été retenues pour Oran : déterminer ses besoins, identifier la technologie appropriée et sélectionner un in- vestisseur. Terminons enfin en rappelant que cette ville a abrité, il y a quelque temps, la Confé- rence ministérielle sur l’environnement et les énergies renouvelables qui a réuni, pour la première fois, les 10 pays du pourtour de la Méditerranée occidentale, le groupe des 5+5. Une conférence bien sûr axée sur la Médi- terranée et les moyens de préserver cette mer commune. M. Koursi

Mardi 24 Septembre 2013

Economie

10

EL MOUDJAHID

Le Sg De L’ugtA réuNIt LeS féDérAtIoNS SyNDICALeS eN PréVISIoN De LA ProChAINe trIPArtIte

«Notreorganisationn’ajamaisreniésesengagements»

a affirmé M. Abdelmadjid Sidi Saïd

Dans la perspective de la prochaine tripartite prévue durant la première quinzaine du mois d’octobre, une réunion de travail devant permettre une concertation élargie à la base syndicale sur les questions inscrites à l’ordre du jour de ce rendez-vous, a réuni, hier, le secrétaire général de l’UGTA avec les responsables des fédérations nationales relevant de l’organisation.

D’ emblée, m. Abdelmadjid Sidi Saïd a tenu à mettre les choses au point en re-

jetant les spéculations qui visent

l’ugtA pour dire que cette dernière

« n’a jamais renié ses engagements »

et qu’elle reste fidèle à ses « prin- cipes et fondements. » « Je le dis sans ménagement, les spéculations sont nulles et rejetées par l’organisa-

tion », a-t-il signifié. Aussi, l’organi- sation qui compte 1,9 million d’adhérents dont 10 à 15% de femmes et près de 250.000 retraités, a-t-il indiqué, tient à lever toute éventuelles « confusion » ou « équi- voque » sur sa représentativité et sa représentation, a-t-il souligné.

« Nous avons évolué dans notre ac-

tion syndicale et nous sommes la première organisation à avoir un taux d’affiliation aussi important au niveau africain et arabe. L’ugtA est devenue une grande référence dans les débats et décisions de l’action syndicale mondiale. » Le Sg de la centrale syndicale qui est revenu sur l’histoire de la création de l’ugtA a

Ph. : Louisa
Ph. : Louisa

affirmé, dans ce contexte, que l’ugtA qui « n’est pas une organi- sation opportuniste ne doute pas de ses capacités syndicales de ses mé-

thodologies de négociation, et de son combat militant » pour mettre en avant le rôle de la centrale syndicale, sur la scène internationale notam- ment, durant la période du terrorisme et sa participation dans le processus du dialogue social. C’est l’ugtA qui est l’initiatrice de la première bi- partite tenue en octobre 1990 et de la première tripartie (novembre 1991). « Il s’agit, aujourd’hui, de faire avancer les choses positives », dira le patron de la centrale syndicale qui

rappellera que l’organisation est pas- sée « du concept de la revendication à celui de la proposition. » Dans sa lancée, il dira que l’ugtA a « des principes à défendre » dont celui de « concourir à la stabilité et la cohé- sion sociale. » « Participer à l’apai- sement de son pays n’est pas une tare », a-t-il ajouté. Dans cet ordre d’idées, le secrétaire de l’ugtA a

réaffirmé le soutien de la centrale syndicale au Président de la répu- blique ainsi que ses engagements de

« loyauté et de fidélité. » « A chaque fois que nous l’avons sollicité, le Président s’est montré disponible pour les questions économiques et

sociales » et nous lui apportons notre

« solidarité, hier, aujourd’hui et de-

main n’en déplaise à certains », in- sistera m. Sidi Saïd qui rappellera, à ce propos, la décision du Président de créer un fonds de réserve des re- traites en 2006, une revendication de l’ugtA qui date de 1996, a-t-il in- diqué. A propos de la tripartite éco- nomique prévue en octobre, il évoquera les trois thèmes essentiels suggérés par son organisation à sa- voir, la réhabilitation et la relance in-

dustrielle, la mise en route de la machine de production nationale, la mise en route de la perception psy- chologique de la consommation na- tionale en sus de l’équation, croissance/emploi/pouvoir d’achat.

« La crise mondiale nous a édifié sur

la question », a-t-il affirmé pour dire la nécessité de la protection de la production nationale et la limitation

des importations d’où la proposition de l’ugtA de reconduire l’autorisa- tion d’importation. une option dic- tée par la nécessité de protéger notre production d’autant plus que l’Algé-

rie n’a pas tiré les avantages promis dans le cadre de l’accord d’associa- tion avec l’ue, encore moins de la ZALe et éventuellement avec l’omC », fera entendre m. Sidi Saïd. Le Sg de l’ugtA a déclaré « qu’il était insensé d’hypothéquer nos ressources sur des produits qu’on peut fabriquer localement » de même « qu’il est inconcevable que notre production soit submergée par des produits importés » pour donner l’exemple du concentré de tomate importé de Chine « avec tout ce que cela comporte comme danger sur la santé du consommateur et sur l’em- ploi. » et de rappeler que la facture des importations de biens de

consommations confondus a atteint

6 milliards de dollars au premier se- mestre 2013, l’équivalent du PIB d’un pays africain. un montant qui risque d’augmenter à 8 voire 9 mil- liards de dollars à fin 2013, avertit

m. Sidi Saïd. Il s’agira, a-t-il pour- suivi, d’encourager la production na- tionale pour substituer aux importations, et, par conséquent, sti- muler l’emploi et la croissance. « Il

y a lieu, aujourd’hui, de réhabiliter

et de mettre notre appareil de pro- duction en symbiose pour pouvoir amorcer notre production et substi- tuer aux importations. » « C’est une bataille collective qui implique gou- vernement, syndicat, patronat, consommateur, mais aussi les mé- dias qui doivent accompagner cette démarche, a affirmé le Sg de l’ugtA. Le patron de la centrale syndicale qui mettra en avant, avec insistance, l’impératif de la relance du tissu industriel public comme étant « l’élément moteur » qui dis- pose déjà d’une assise, a tenu à sou-

ligner l’intérêt à associer le secteur privé dans cette dynamique car

« c’est un élément important dans

l’accompagnement du secteur pu- blic. » Le secrétaire général de l’ugtA estime que la démarche prô- née est faisable car « nous avons les compétences de haut niveau ici et même, à l’étranger qu’on peut inté- resser par des instruments d’attracti- vité. » Par ailleurs, le Sg de la centrale syndicale a annoncé une tri- partite sociale « prochainement » sans avancer de date. Cette dernière sera consacrée à l’examen de l’arti- cle 87 bis et des modalités de recon- duction du crédit à la consommation. et de préciser que le sort de cet article qui a fait couler beaucoup d’encre ne peut être tran- ché que dans ce cadre. D. Akila

CooPérAtIoN ALgéro-AutrIChIeNNe

19 opérateurs attendus à Alger le 28 septembre

La coopération entre Alger et Vienne a connu, ces derniers temps, une amélioration constante. Plusieurs hommes d’affaires et responsa- bles autrichiens ont rendu visite à Alger où ils ont mis en évidence leur souhait d’investir dans plusieurs domaines. m me Aloisia Worgetter, l’ambassadrice d’Autriche à Alger, a souligné, à maintes reprises, le souhait de renforcer et de consolider le partenariat entre les opérateurs économiques autrichiens et leurs homologues algériens, au regard des liens historiques qui les unissent. Aussi, la visite de cette importante délégation autrichienne composée de 19 opérateurs économiques dans notre pays, du 28 au 30 septembre prochains, confirme cette volonté de renforcer la coopération bilatérale notamment dans les secteurs hors-hydrocarbures. Cette mission a pour objectif d’explorer les op- portunités d’investissement, d’échanges économiques et de transfert de savoir-faire, ainsi que l’acquisition des technologies. elle vise, éga- lement, à lancer des projets avec des entreprises algériennes. Cette dé- légation est composée de 19 entreprises, opérant dans divers domaines tels que l’industrie lourde comme l'acier, le bâtiment, l'énergie, la plas- turgie, mais aussi dans les produits sophistiqués comme l'automobile, les outils électroniques, les emballages ainsi que dans les services tels que les logiciels de planning CAD et les systèmes de facturation. Lors de cette visite les hommes d’affaires autrichiens auront une série d’en- tretiens individuels avec les chefs d’entreprises algériens. Selon la sec- tion commerciale de l’ambassade, « les entreprises autrichiennes offrent des solutions technologiques pour des secteurs actuellement en pleine croissance en Algérie ». Il y a lieu de souligner que les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Autriche ont connu une croissance remarquable : pour le premier semestre 2013 le volume des échanges commerciaux s’élève à plus de 220 millions d’euros soit un supplément de 25 millions d’euros comparé aux six premiers mois de l’année 2012. L’Autriche a commandé un plus de 15% de marchandises en prove- nance de l’Algérie. De son côté, l’Algérie, a répondu par une augmen- tation de demande de 10% à l’offre autrichienne. Actuellement, les produits autrichiens qui intéressent l’Algérie sont surtout les matériaux de construction, les machines et véhicules ainsi que les produits chi- miques, les bovins et des marchandises diverses. Makhlouf Ait Ziane

CommerCe

Net recul de l'excédent commercial à fin août

L'excédent commercial de l'Al- gérie a reculé de 46% au cours des huit premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2012, a appris, hier, l'APS auprès des Douanes algériennes. La ba- lance commerciale de l'Algérie, durant les huit mois de 2013 s'est établie à 8,76 mds usd contre 16,39 mds usd à la même période de l'année écoulée, reculant de 46,5%, précisent les chiffres pro- visoires des Douanes. Les exporta- tions algériennes ont atteint 45,58 mds usd contre 48,62 mds usd du- rant la même période de référence, en baisse de 6,25%, indique le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Quant aux importations, elles se sont établies à 36,81 mds usd de janvier à août dernier contre 32,23 mds usd à la même période de comparaison, en hausse de 14,23%, précise le Cnis. Le recul des exportations est du essentielle- ment à une baisse de près de 7,1% des exportations des hydrocar- bures, de 31,8% des produits bruts et de 18,18% des biens d'équipe- ments industriels, selon la même source. Les produits bruts et les biens d'équipements industriels n'ont représenté que 0,17% et 0,04% de la structure globale des exportations algériennes durant cette période. Les hydrocarbures ont par contre représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger

l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger avec une part de 96,70% du vo- lume global des

avec une part de 96,70% du vo- lume global des exportations, soit 44,07 mds usd durant les huit mois 2013 contre 47,43 mds usd à la même période de l'année écoulée, en baisse de 7,09%, précise le CNIS. Les cours du brut ont reculé durant les premiers mois de cette année, notamment en avril dernier où ils sont passés sous les 100 dol- lars le baril, sous l'effet d'un regain d'inquiétude sur la demande mon- diale. Le prix du brut algérien a en- tamé sa hausse dès juillet dernier, qui s'est poursuivie en août pour atteindre 111,87 dollars le baril, son plus haut niveau depuis deux ans, soutenu par le resserrement de l'offre sur le marché. Avec cette

amélioration, qui devrait se pour- suivre les prochains mois, selon les experts, le Sahara Blend s'est rap- proché de son niveau de cotation de 2012, qui était de 111,89 dol- lars. Par ailleurs, les exportations des demi-produits qui représentent seulement 2,4% des exportations globales ont augmenté de 24,2%, pour atteindre 1,11 milliard usd. D'autres produits hors hydrocar- bures ont également enregistré des hausses, comme les biens alimen- taires (105,76%), soit 286 millions usd, et les biens de consommation non alimentaire qui ont stagné à 12 millions usd les huit premiers mois 2013 par rapport à la même période de 2012.

Economie

11

EL MOUDJAHID

PROCESSUS D’OCTROI DE LA LICENCE 3G

Bonnes conditions de déroulement

Le processus d’octroi de la licence de téléphonie mobile de troisième génération (3G) se déroule dans de « bonnes » conditions et les résultats définitifs seront connus le 15 octobre prochain, a indiqué, hier, à Alger, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri.

«L e processus, qui se déroule dans les meilleures conditions, a vu tout récemment l’accep-

tation dans la forme des offres des trois

opérateurs mobiles (Algérie Télécom Mo-

bile, Watania Telecom Mobile et Oracsom Telecom Mobile)», a précisé à la presse

M me Derdouri, en marge de l’inauguration

du Salon international de la technologie de l’information (Med-IT 2013 d’Alger). M me Derdouri a déclaré que « ces offres sont actuellement à l’étude par la commis- sion d’appel à concurrence et, selon le planning arrêté, l’annonce de l’attribution des licences devrait intervenir le 15 octo- bre 2013. » Le lancement, par l’Autorité de régula- tion de la Poste et des télécommunications (ARPT), de l’appel à concurrence pour

l’octroi de la licence 3G a eu lieu le 1 août dernier et la séance d’ouverture des plis a été organisée le 15 septembre. M me Derdouri a, par ailleurs, insisté sur le développement du contenu algérien, rappelant que l’Algérie a consenti de « gros efforts » pour donner une assise aux TIC, notamment en modernisant les infra- structures des télécommunications. Elle a relevé, lors d’une allocution à l’ouverture du Salon, que d’« importants » dispositifs ont été mis en place par le gouvernement en faveur des créateurs du web à travers notamment les dispositions de la loi de finances complémentaire 2010 portant exemption de la TVA liée aux TIC

et à la production de contenus numériques.

Rappelant l’enjeu « important » que repré-

numériques. Rappelant l’enjeu « important » que repré- sentent les TIC, elle a précisé que l’Algé-

sentent les TIC, elle a précisé que l’Algé- rie « s’attelle à dynamiser ce marché à tra- vers nombre d’incitations et d’initiatives à même de favoriser le développement des infrastructures de télécommunications. » Parmi ces mesures, M me Derdouri a cité le crédit de 115 milliards de dinars, sur 15 ans, accordé à Algérie Télécom, avec un taux d’intérêt de 3,5% ainsi que l’autori- sation de programme de 139,5 milliards de dinars inscrite au profit du MPTIC sur la période 2013-2016, dans le cadre de la

PARTENARIAT

mise en œuvre de la stratégie du haut et très haut débit et du renforcement du ré- seau de fibre optique en Algérie. Elle a souligné, à cette occasion, la « nécessité de la mise en place de méca- nismes juridiques et réglementaires dont l’objectif consiste à asseoir un cadre juri- dique et règlementaire à même de stimuler l’innovation dans le domaine des TIC et d’en accélérer le processus de développe- ment. »

APS

Général Electric compte diversifier ses investissements en Algérie

Electric compte diversifier ses investissements en Algérie velle loi dollars pour la fourniture d’équipements

velle

loi

dollars pour la fourniture d’équipements destinés à la réalisation de 6 centrales élec- triques. Ce contrat, signé suite à un appel d’offres, consiste en la fourniture des équi- pements des îlots de 24 turbines à gaz, 12 turbines à vapeur, 36 alternateurs et leurs systèmes de contrôle-commande destinés à équiper 6 nouvelles centrales élec- triques, d’une puissance totale de 8.400 MW. Des firmes internationales vantent la nouvelle loi sur les hydrocarbures. GE s’est également engagé, dans le cadre d’une société en partenariat, à réaliser un complexe industriel de fabrication en Al- gérie de turbines à gaz, turbines à vapeur et des alternateurs ainsi que leurs systèmes de contrôle commande. Dans un commu- niqué distribué à la presse en marge de la

L’Algérie recèle de grandes opportunités d’in- vestissement pour le géant américain de l’électricité General Electric qui compte diversifier davan- tage ses investissements en Algérie notamment dans les domaines de la forma- tion et du capital-risque, a annoncé lundi son P-DG Jeffrey Immelt. «L’Algérie est pour nous un pays doté d’énormes opportunités d’investissement (à) nous comptons y investir davan- tage notamment dans l’énergie, l’aviation, la

santé, les infrastructures et

la formation», a déclaré M.

Immelt lors d’une rencontre sur la diver- sification de l’économie algérienne orga- nisée à Alger. Pour cela, GE, présent depuis 40 en Algérie, compte, outre la «réalisation de grands centres de forma- tion au profit des cadres algériens», ac- compagner les PME algériennes pour leur faciliter l’accès au financement, a-t-il avancé. «Nous avons besoin de beaucoup de PME-PMI spécialisées en Algérie, mais ces entreprises peinent souvent à trouver les financements nécessaires. Nous comptons créer un fonds de capital- risque qui facilite à ces entreprises, l’accès au financement», dira-t-il. GE a signé ce lundi avec la Société algérienne de pro- duction d’électricité (SPE), filiale de So- nelgaz, un contrat de 1,9 milliard de

rencontre, GE, un groupe qui

investit 22 milliards de dol- lars/an à travers le monde rien que pour l’innovation, s’est engagé à «être le partenaire de la croissance de l’Algérie à travers le transfert de tech- nologie, le développement du capital humain et le renforce- ment de l’efficience opéra- tionnelle». Par ailleurs, lors de leur participation à cette rencontre, des représentants de compagnies pétrolières présentes en Algérie ont ex- primé leur satisfaction quand aux nouvelles mesures fis- cales contenues dans la nou-

les

hydrocarbures. «La nouvelle loi algérienne sur les hydrocarbures va dans la bonne direction elle introduit une meilleure fiscalité. Nous attendons de voir le cadre réglementaire y afférent pour nous engager dans l’exploration de nouveaux blocs», a déclaré Luis Cabra, directeur exécutif de l’exploration et de la produc- tion du groupe espagnol Repsol. La loi offre une fiscalité «basée sur la rentabilité des entreprises et non pas sur les volumes exportés et c’est une avancée importante pour l’Algérie», a de son côté renchéri le représentant de Total (France), en souli- gnant que la compagnie était intéressée par l’investissement dans les énergies non conventionnelles dans le sud-ouest du pays.

APS

sur

RENFORCEMENT DES RELATIONS ÉCONOMIQUES ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE

La CACI appelle l'Ascame à explorer toutes les opportunités

Le président de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI), Tahar Kellil, a appelé, hier, à Alger, les membres de l'Associa- tion des chambres de commerce de la Méditer- ranée (ASCAME) à explorer toutes les opportunités pour favoriser les relations com- merciales et économiques entre les pays des deux rives de la Méditerranée. "Nous devons travailler activement pour ren- forcer la coopération économique méditerra- néenne et nous invitons les membres de l'ASCAME à explorer le potentiel du marché algérien et les différentes opportunités d'inves- tissement et de partenariat qui renforceront l'in- tégration économique", a-t-il déclaré à l'APS en marge d'une réunion du bureau exécutif de l'AS- CAME qui se tient pour la première fois à Alger. M. Kellil a plaidé pour une collaboration "plus étroite" entre les membres de l'ASCAME pour renforcer l'implication de la PME dans le déve- loppement économique du pays et soutenir les initiatives pour développer un environnement favorable à l'investissement et à la conclusion de partenariats. Le contexte actuel marqué par la crise éco- nomique traversée par plusieurs pays de la rive nord de la Méditerranée constitue, a-t-il pour- suivi, une opportunité pour relancer le flux d'in- vestissements et d'échanges Nord-Sud qui générerait des emplois et renforcerait la crois- sance économique dans la région. Il a, ainsi, mis en exergue le fort potentiel économique que représente l'Algérie, soulignant la nécessité pour les hommes d'affaires des pays membres de l'ASCAME de développer leur bu- siness dans ce marché. Le président de la CACI a mis l'accent sur la stabilité de l’Algérie dans la région et le pro- gramme de développement quinquennal 2010- 2014 doté d’une enveloppe de 286 milliards de dollars. Mettant en avant les "avancées remar- quables" enregistrées dans l'environnement des affaires en Algérie, M. Kellil a affirmé que des changements profonds ont modifié radicalement

les cadres institutionnels, législatifs et réglemen- taires qui constituaient les fondements de l'an- cien système de fonctionnement de l'économie algérienne. "Beaucoup d'hommes d'affaires sont attirés par les potentialités du marché algérien, la stabilité politique du pays et les réformes en- gagées par le gouvernement. Ils sont intéressés par les opportunités d'affaires et d'investisse- ment en Algérie", a-t-il ajouté. L'ASCAME a été fondée le 1 er octobre 1982 à l'initiative de la Chambre de commerce de Barcelone et re- groupe plus de 500 chambres de commerce de

23 pays riverains de la Méditerranée. Elle a été créée dans le but principal de favo-

riser la coopération économique dans l'ensemble de la région méditerranéenne et travaille pour l'aide et le conseil des chambres de commerce membres.

ALGÉRIE-ROUMANIE

Rencontre d'affaires le 6 octobre à Alger

Une rencontre d'affaires algéro-rou- maine sera organisée le 6 octobre prochain à Alger au siège de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI). Les opportunités de coopération dans les secteurs des travaux publics, bâtiments et hydraulique seront au menu de cette ren- contre d'affaires, selon la CACI. Des rencontres d'affaires (B to B) seront organisées à cette occasion entre les repré- sentants des entreprises algériennes et leurs homologues roumaines. La délégation roumaine sera composée de chefs d'entreprises opérant dans le sec- teur du BTPH, selon la CACI.

Régions

EL MOUDJAHID

13

RENTRÉE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

CONSTANTINE
CONSTANTINE

D imanche dernier s’est ef- fectuée la reprise des cours pour les anciens stagiaires,

et ce, au niveau des 23 établisse- ments de formation profession- nelle que compte la wilaya de Constantine. Une fois n’est pas coutume, la rentrée des nouveaux inscrits a été décalée par la tutelle au premier jour du mois d’octobre, et ce, pour offrir plus de chance aux candidats désirant acquérir une qualification leur permettant d’intégrer le monde du travail de pouvoir effectuer leur inscription, et qui a été prolongée jusqu’au 28 de ce mois. Selon M. Boughedsa

Reprise pour les anciens stagiaires

Laïd, conseiller au centre de for- mation de la nouvelle ville Massi- nissa (Khroub), cette décision était attendue vu l’engouement que connaissent les différents bureaux dédiés à la réception des dossiers de candidatures : « Après un début plutôt calme, les demandes d’ins- cription sont allées crescendo, et notre établissement connaît tou- jours une affluence appréciable de jeunes et moins jeunes voulant bé- néficier d’une formation. » Concernant les statistiques au ni- veau local, notre interlocuteur nous apprendra qu’un conseil de wilaya de la formation profession-

nelle se tiendra la semaine pro- chaine et toutes les données y se- ront présentées. À titre de rappel, la wilaya de Constantine compte 5 instituts et 18 centres de formation et d'ensei- gnement professionnels, d’une ca- pacité globale de 5.800 places, qui dispensent des formations axées essentiellement sur les métiers de l’artisanat et du bâtiment. Par ailleurs, les travaux de réali- sation de deux instituts et de trois CFPA, inscrits au titre du plan quinquennal 2010-2014, seront lancés prochainement. I. B.

quinquennal 2010-2014, seront lancés prochainement. I. B. BEJAÏA De nouvelles spécialités peinture et coiffure. Par
BEJAÏA
BEJAÏA

De nouvelles spécialités

peinture et coiffure. Par ailleurs, la formation conventionnée qui dis- pose de plusieurs spécialités ac- cueille 1000 places pédagogiques. La formation qualifiante compte à elle seule 3250 places de formations. Les capacités d’accueil pour cette rentrée seront de l’ordre de 9600 places pédagogiques. De nouvelles spécialités ont été prévues pour cette rentrée avec arbo- riculture et espace vert au CFPA de Tazmalt et Aokas, la ferronnerie d’art

a Amizour, la peinture-lettres et dé-

coration a Oued Ghir, la maçonnerie

a Beni Maouche, le suivi des réalisa-

tions en bâtiment a kherrata, le chauffage central a Beni Maouche et

Akbou, la Topographie a Aokas, la charpente métallique a Kherrata, l’électricité en bâtiment a El Kseur

et Toudja, l’hôtellerie, cuisine et res-

tauration a Aokas et le Tourisme et agence de voyage a Melbou, de même qu’une spécialité de gestion et recyclage de déchets a INSFP de Be- jaia. L’opération d’inscription a tou- ché prés de 6000 nouveaux inscrits dans les différentes spécialités en formation diplômante. Ainsi, de nouvelles infrastruc- tures sont prêtes pour accueillir ces stagiaires. Un nouvel institut de for- mation professionnel sera mis en ser- vice à Sidi Aich ainsi que l’extension de l’institut INSFP de Bejaia pour une capacité de 200 places pédago- giques. De nouvel internat seront

ILLIZI
ILLIZI

1.445 nouvelles places offertes

que 53 formateurs techniciens supé- rieurs et titulaires de diplômes d’études universitaires d’application. Faisant le point sur les préparatifs de la prochaine session, le wali d’Illizi, M. Ali Madhoui, a, lors d’une réunion tenue dernièrement, appelé les APC à œuvrer à l’accompagnement et le suivi des jeunes postulants à la formation, mettant en relief, à cette occasion, le rôle du mouvement associatif dans la sensibilisation des jeunes sur les op- portunités offertes par le secteur. Il a, dans ce cadre, convié les responsables à dynamiser les formules de formation par apprentissage dans les régions en- clavées par le renforcement de la no- menclature des filières de formation. Le secteur dispose, à travers la wilaya, de six centres de formation, un institut spécialisé à Djanet, en plus de projets de structures de formation à réception- ner au cours de cette session de forma- tion. Ces structures consistent, selon la DEFP, en un internat de 60 lits et de trois ateliers au centre de formation de Djanet, en plus d’opérations de restau- ration et de réhabilitation de diffé- rentes structures de formation implantées à travers les six communes de la wilaya d’Illizi.

ORAN
ORAN

1030 postes pour les établissements pénitentiaires

Le secteur de la formation et de l'enseignement professionnels à Oran réserve 1.030 places aux déte- nus des établissements péniten- tiaires pour la session prochaine, a déclaré son directeur. Cette initiative intervient, selon M. Touil Abdelka- der, dans le cadre de la convention signée entre le secteur et la direction pénitentiaire, dans le but de former des détenus dans des métiers ma- nuels et techniques pour leur inser- tion future dans la vie socio-professionnelle. Les détenus des établissements pénitentiaires de Gdyel, Oran et Misserghine auront à choisir des spécialités parmi celles retenues dans la carte de formation pour l'année 2013-2014 dont l'agri- culture, l'électricité et la coiffure. Le secteur a réservé aussi 250 places pédagogiques à la formation de la femme en milieu rural dans l'art cu-

linaire, la couture et la coiffure, ainsi que 620 places pour les femmes au foyer. Le secteur de la formation professionnelle a fourni plus de

9.140 places de formation en prévi-

sion de la rentrée de la session d'oc- tobre dont la formation diplômante (6.740 places) et la formation conti- nue (2.400 places). Pas moins de

5.000 nouveaux inscrits rejoindront

les bancs de formation le 1 er octobre prochain à Oran.

La rentrée du secteur de la forma- tion et de l’enseignement profes- sionnels prévue pour le 1er octobre prochain a été minutieusement pré- parée par les responsables du secteur a travers l’ensemble des centres de formations de la wilaya de Bejaia par l’inscription de nouveaux élèves et la réception de nouvelles infra- structures d’accueil. Ainsi selon M. AMZAL Saddek chef de service a la direction de la formation profession- nelle, l’offre de formation pour la formation diplômante est de 14 branches professionnels pour 60 spé- cialités avec un effectif de 3860 sta- giaires dont 3370 en formation résidentielle, 400 en milieu rural et 95 passerelles avec 4 sections de for- mations. La formation d’apprentis- sage avec 15 branches compte 2500 places pédagogiques et 80 spéciali- tés. Soit un total pour la formation diplômante de 6400 places de forma- tion. Pour ce qui est de la formation qualifiante, elle compte 700 places dans les cours du soir pour les spé- cialités agriculture, hôtellerie, métier de service, tourisme et informatique. Pour la femme au foyer, elle compte 1200 places pour une formation en artisanat, l’habillement et textile, les métiers de services et le tourisme. La formation en milieu carcéral enre- gistre 350 places pédagogiques pour une formation en électricité de bâti- ment, agriculture, les services, le bâ- timent et travaux publics, apiculture,

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ
BORDJ BOU-ARRÉRIDJ

également mis en service a Chemini, Melbou, Beni Maouche pour 60 lits chacun. L’extension d’internat a touché également le CFPA de Sidi Aich avec 60 lits et l’INSFP de Be- jaia avec 60 lits. Soit quelques 300 lits supplémentaires pour les in- ternes. Dans le cadre de l’amélioration des conditions d’accueil qui a touché les centres de formation profession- nelle de Tazmalt, Sidi Aich, Bejaia garçons et Aokas, la direction de la

formation professionnelle n’a ma- nagé aucun effort pour assurer les

meilleur conditions d’accueil avec l’acquisition du mobilier scolaire pour 500 places pédagogiques ainsi que de trois véhicules de services pour les CFPA de Toudja, Tinebdar et Amtik Antafat. Ainsi le secteur

fonctionnera cette rentrée avec deux instituts (INSFP) dont celui de Be- jaia avec 600 places pédagogiques et 210 lits d’hébergements, 25 centres de formations professionnelle (CFPA) pour 6400 places pédago- giques et 760 lits d’internat, 4 an- nexes avec 400 places, une section détachée en milieu rural avec 300 places et 28 établissements privés agrées avec 1000 places pédago- giques. Il va sans dire que les nou- velles spécialités lancées auront un impact positif sur le monde du travail dont les besoins se font de plus en plus ressentir. M. Laouer

Pas moins de 1.445 nouvelles places de formation seront offertes dans la wilaya d’Illizi à la prochaine rentrée de la formation professionnelle

(session d’octobre), a-t-on indiqué à la Direction locale de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP). Ces places se répartissent sur les différents modes de formation, dont la formation résidentielle (750 places), l’apprentissage (315), la formation qualifiante (140), les cours du soir (100), la formation en milieu rural et de la femme au foyer (80), alors que

60 places sont retenues pour les per-

sonnes aux besoins spécifiques, a pré- cisé le directeur du secteur. Selon M. Youcef Dahmani, 19 filières de forma- tion ont été retenues pour la formule de formation résidentielle, en plus d’autres filières liées à la demande du marché local de l’emploi, en vertu de

conventions signées avec les parte- naires du secteur et des institutions ad- ministratives. Il a fait état aussi du recensement par le secteur de la formation profes- sionnelle, jusqu’à la mi-septembre en cours, de 920 inscrits, toutes formules et filières de formation confondues. Un nombre appelé à s’accroître, a-t-il dit. S’agissant de l’encadrement, il a fait part de l’ouverture cette saison de

29 nouveaux postes budgétaires pour

renforcer le staff formateur composé jusque-là de 98 enseignants titulaires de licence, 19 ingénieurs d’Etat, ainsi

Le pari de la qualité après celui de l’extension

femmes au foyer. Ce qui représente un taux appré- ciable de remplissage de 65 pour cent des places pé- dagogiques offertes qui sont de l’ordre de 4.300. Ce taux est appelé à augmenter avec la rentrée le 1 er octobre des nouveaux stagiaires. La Direction de l’éducation de wilaya, qui a pris les dispositions né- cessaires pour prolonger les inscriptions jusqu’au 28 du mois en cours, a engagé des actions pour sen- sibiliser les jeunes quant à l’importance de l’acqui- sition d’un métier mais aussi de l’emplacement des différents centres et des formations proposées à tra- vers la distribution de dépliants, l’utilisation des mé- dias, l’organisation de portes ouvertes sur le secteur et l’accompagnement des services d’orientation de la Direction de l’éducation. Mais aussi l’organisa- tion de visites des unités industrielles et la coordi- nation avec des organismes comme les Scouts

musulmans, les établissements de jeunes et les in- frastructures culturelles pour passer le message. Même si le pari de l’extension du réseau de for- mation, qui compte également une dizaine d’écoles privées de formation, a été gagné avec l’ouverture de centres dans différentes régions comme Zem- moura, Mansourah et plus récemment Khelil El Euch et Hasnaoua, le défi pour le secteur se situe actuellement au niveau de l’adaptation des offres et surtout la qualité de la formation avec les besoins du marché. Dans une wilaya qui a connu une dyna- mique certaine en matière d’investissement, la for- mation professionnelle doit suivre ce renouveau et l’accompagner. C’est à ce titre que l’emploi, qui reste la finalité du secteur, peut être promu tout comme les richesses attendues. F. D.

1.0326 nouveaux inscrits

larise cette édition au niveau de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Il s’agit de la création d’un pôle régio- nal de formation dans le machinisme agricole et d’un second dans l’électronique pour accompagner la relance de l’EN PMA et l’ENIE en attendant un troisième dans le secteur des chemins de fer de par l’existence d’ateliers régionaux de montage et de réparation de wagons. Assurément, on assiste à la conquête d’un nou- veau statut de pôle de formation au vu de ces déci- sions prises par le département en question et celui de l’industrie pour ériger la région en un laboratoire d’apprentissage et de qualification. Une réhabilita- tion à vrai dire des parcs de cette wilaya autrefois réputée pour la notoriété de son école régionale d’agriculture et de ses centres de formation assurant

régulièrement la qualification des centaines, voire des milliers de jeunes, dans les métiers de maçon- nerie, de plomberie, d’électricité et de soudure. Des métiers qui se font rares aujourd’hui. Aussi, une at- tention particulière est accordée à la formation de la femme rurale dans les créneaux d’artisanat, de ta- pisserie et de broderie pour enseigner un savoir- faire à cette couche sociale perpétuellement soumise aux aléas de l’environnement. Par ailleurs, on signale au passage les vastes campagnes de sen- sibilisation menées de concert avec les organismes d’aide à l’emploi autour de la portée de la formation

et de la qualification dans la création d’entreprises. Un ton est donné pour se réconcilier avec les petits métiers jadis source de richesses et d’harmonie

d’une société…

A. B.

La rentrée professionnelle, qui a eu lieu ce di- manche, s’est déroulée dans de bonnes conditions dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj. En plus des structures qui sont passéss de 15 à 19 cette année avec la réception des CFPA de Khelil, Ras El Oued , El Achir et Bordj Bou-Arréridj, l’encadrement a été renforcé par le recrutement de 50 enseignants qui s’ajoutent aux 500 déjà en poste. L’équipement devra suivre au mois de novembre prochain pour les nouvelles structures qui sont actuellement opéra- tionnelles. Les 2.801 stagiaires qui se sont inscrits au ni- veau des 2 instituts et 17 CFPA dont dispose la wi- laya ont entamé leur formation dans les dizaines de spécialités qui ont été adoptées. 1.590 sont inscrits en formation résidentielle, 1.013 en apprentissage, 174 en cours du soir qualifiants et 158 pour les

SIDI BEL-ABBÈS
SIDI BEL-ABBÈS

Toutes les conditions semblent être réunies pour accueillir les 14.126 stagiaires dont 10.326 nouvel- lement inscrits. 66 métiers figurent au menu de l’en- seignement dispensé pour répondre aux besoins du marché et réhabiliter les repères. Dans le monde ur- bain comme celui du rural, la tendance est à la dy- namisation de la notion de formation résidentielle ou d’apprentissage pour qualifier une jeunesse et préparer son intégration. Ainsi d’énormes efforts ont été consentis pour l’équipement des infrastruc- tures notamment les espaces d’expérimentation pour la perfection de la formation. Un engouement sans précédent est manifesté pour les structures for- matives, désormais une option pour valoriser une vocation des jeunes et non une issue absorbant l’échec d’une scolarisation. Une particularité singu-

Mardi 24 Septembre 2013

Monde

14

EL MOUDJAHID

ALLEMAGNE

Un partenaire de gauche pour gouverner

Malgré son triomphe historique aux législatives, la chancelière conservatrice Angela Merkel, privée de son allié libéral et d’une majorité absolue, doit trouver un partenaire de gauche pour gouverner, les so- ciaux-démocrates tenant la corde. “Chancelière cherche partenaire”, ti- trait en une le quotidien Berliner Zeitung, résumant ce qui risque d’occuper l’esprit de M me Merkel pendant des semaines, une fois re- tombée l’euphorie de sa victoire per- sonnelle. Avec 41,5% et 311 sièges sur les 630 que comptera le prochain Bundestag, chambre basse du parle- ment allemand, les conservateurs (CDU/CSU) de la chancelière ont enregistré leur meilleur résultat de- puis la réunification allemande en 1990, ratant de peu la majorité abso- lue, plus vue en Allemagne depuis le chancelier Konrad Adenauer en 1957. L’échec de leurs alliés libé- raux FDP à franchir les 5% — une première en 65 ans — ne leur laisse que deux partenaires possibles pour former une majorité de gouverne- ment : les sociaux-démocrates du SPD (25,7%, 192 sièges) et les Verts (8,4%, 63 sièges). La gauche radi- cale Die Linke (8,6%, 64 élus), issue du mouvement communiste, n’est pas une option. M me Merkel a an- noncé dimanche soir qu’elle atten- drait les résultats définitifs pour dévoiler ses projets. Elle devait li- vrer ses premiers commentaires lors d’une conférence de presse à 11H00 GMT. Ayant déjà l’expérience d’une coopération gouvernementale avec le SPD, lors de son premier mandat (2005-2009), concluante pour elle, il semblerait naturel que la chancelière se tourne en priorité vers les so- ciaux-démocrates. M me Merkel “n’a jamais parlé en mal d’une grande coalition, du moins pas publique- ment”, estimait le quotidien Süd- deutsche Zeitung (SZ).

ÉGYPTE

La justice interdit les“activités” desFrèresmusulmans

La justice égyptienne a interdit, hier, les “activités” des Frères musulmans, et ordonné la confiscation des biens de l’influente confrérie dont est issu Mo- hamed Morsi, le président islamiste destitué par l’armée début juillet, rap- porte la télévision d’État. Les Frères musulmans avaient remporté, fin 2011, les législatives en Égypte. Depuis la destitution de M. Morsi et son arresta- tion, les nouvelles autorités installées par l’armée répriment dans le sang les manifestations de ses partisans et ont arrêté les principaux dirigeants de la confrérie.

ATTAQUE DE NAIROBI (KENYA)

Les affrontements continuent

La police kényane a affirmé, hier, avoir secouru plusieurs otages du centre commercial de Nairobi Westgate, tout en précisant que les affrontements se poursuivaient après les fortes explosions entendues.

l’ordre kényanes, hier matin. L’at- taque du centre commercial a fait au moins 68 morts, selon la Croix- Rouge kényane.

“N ous venons juste de réussir à secourir quelques otages”, a dé-

claré sur Twitter, le chef de la police kényane, David Kimaiyo, sans tou- tefois en préciser le nombre. “Nous gagnons de plus en plus de terrain sur les assaillants”, a-t-il affirmé. Un membre des forces spéciales ké- nyanes, qui venait de participer aux affrontements, a dit avoir vu des is- lamistes “une fois” seulement. “C’était une partie de cache-cache”, a-t-il ajouté, “et à la fin, nous avons dû utiliser une force maximale pour en finir avec ces gars”. Selon le chef de l’armée kényane, Julius Karangi, les membres du commando isla- miste sont détenteurs de différentes nationalités. Le commando est “clairement multinational”, a-t-il déclaré. Les assaillants “viennent de différents pays”, a-t-il ajouté, parlant de “ter- rorisme mondial”. Le ministre ké- nyan de l’Intérieur, Joseph Ole Lenku, a par ailleurs annoncé que deux de ces assaillants avaient été tués lors d’un assaut des forces de

Les shebab menacent d’abattre les otages

Les insurgés somaliens shebab ont menacé hier d’abattre les otages encore retenus par les assaillants. “Nous autorisons les moudjahidine à l’intérieur du bâtiment à agir contre les prisonniers”, a déclaré le porte-parole des shebab, Sheikh Ali Mohamud Rage, dans une déclara- tion mise en ligne sur un site inter- net islamiste. Dans leur message, les shebab affirment être en contact avec les agresseurs et dénoncent les tenta- tives d’intimidation de forces à l’en- contre du commando. “Nous disons à ces chrétiens qui avancent contre les moudjahidine d’avoir pitié de leurs prisonniers”, a poursuivi le porte-parole, affirmant que ces otages “récolteraient les fruits de la

Le président Uhuru Kenyatta écarte toute possibilité de retrait des troupes kenyanes de Somalie

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a écarté dimanche la possibilité d’un retrait des troupes kenyanes de la Somalie. S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée par des respon- sables de l’opposition, M. Kenyatta a indiqué que “son pays ne reculerait pas dans sa lutte contre le terrorisme, après que les rebelles isla- mistes shebab de la Somalie eurent revendiqué l’attaque”. “Nous sommes en Somalie pour combattre le terrorisme qui se déchaîne sur le peuple kenyan, le peuple somalien, ainsi que les peuples du monde en- tier. Ce n’est pas une guerre du Kenya, c’est une guerre internationale”, a déclaré devant la presse, M. Kenyatta.

tier. Ce n’est pas une guerre du Kenya, c’est une guerre internationale”, a déclaré devant la
a déclaré devant la presse, M. Kenyatta. pression exercée contre les moudja- hidine”. Une intense

pression exercée contre les moudja- hidine”. Une intense fusillade et de fortes explosions ont été entendues par des journalistes présents sur place. Pour sa part, le secrétaire d’État américain John Kerry a déclaré di- manche que l’attaque meurtrière du centre commercial de Nairobi met- tait en lumière la gravité de la me- nace posée par les islamistes somaliens. Le secrétaire d’État a in- diqué qu’il s’était entretenu le même

jour avec le ministre somalien des Affaires étrangères, Fawzia Adan, et son ambassadeur à Washington, Elmi Duale, à propos de cette at- taque. “Elle illustre le sérieux et l’importance du défi auquel nous sommes confrontés face à des terro- ristes impitoyables et sans aucun scrupule”, a déclaré M. Kerry à des journalistes, au début d’une rencon- tre à New York avec le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmy.

Un “commandant” shebab nie la participation d’étrangers et exclut de négocier

Un homme présenté par la BBC comme un “commandant” des is- lamistes somaliens shebab a démenti hier que des étrangers figuraient parmi les assaillants responsables de l’attaque d’un centre commercial à Nairobi, et a affirmé qu’il n’y aurait pas de négociations. L’homme désigné sous le nom d’“Abou Omar” a affirmé avoir discuté au télé- phone avec les assaillants. “Il n’y aura pas de négociations” avec les autorités kényanes, a-t-il assuré à la BBC. “Nous avons parlé aux moudjahidine à l’intérieur de Westgate, et ils nous ont dit que le gou- vernement kényan les exhortait de négocier et les incitait à venir à la

table des négociations”, a-t-il ajouté. Par ailleurs, il a exclu la présence d’étrangers parmi les assaillants. “Il y a des rumeurs selon lesquelles des attaquants américains, britanniques et d’autres nationalités sont

impliqués (

Ce sont des rumeurs infondées”, a-t-il déclaré à la radio.

)

Je peux vous affirmer que rien de tout cela n’est vrai.

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Ouverture hier à Stockholm des travaux du Giec

Le Groupe d’experts intergou- vernemental sur l’évolution du cli- mat (Giec) a ouvert hier à Stockholm ses travaux en vue de la publication de la première partie d’un rapport sur le réchauffement de la planète. Cette organisation, prix Nobel de la paix 2007, qui réunit des milliers de scientifiques, doit révéler vendredi à l’issue de

quatre jours de débats le premier volume d’un rapport complet sur le changement climatique, ses consé- quences et les moyens d’y faire face. Ce volume va confirmer la responsabilité de l’homme mais aussi l’intensification de certains événements extrêmes et revoir à la hausse la montée attendue du ni- veau de la mer, selon une version

provisoire du résumé. Il va mettre en lumière l’urgence d’agir pour espérer contenir le réchauffement

à +2°C depuis l’ère pré- indus- trielle, un objectif adopté par les 195 pays négociant sous l’égide de l’Onu qui semble de moins en moins réalisable. “Les preuves

changement

scientifiques du (

climatiques se sont renforcées

)

année après année, laissant peu d’incertitudes à part ses graves conséquences”, a affirmé le prési- dent de l’IPCC, Rajendra Pachauri, à l’ouverture de la conférence de Stockholm. “Je me réjouis de tra- vailler avec vous dans les quatre jours à venir pour délibérer et ap- prouver (le rapport) ligne par ligne”, a-t-il ajouté.

P ublicité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural Direction de l’Administration des Moyens

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ de l’appel d’offres national

N° 27/2013 NIF n° 40.80.14.0000000.99

le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural (MADR), informe l'ensemble des soumission- naires, que l'appel d'offres national n° 27/2013, relatif à l'acquisition de matériels vétérinaires pour les postes frontières est déclaré infructueux par le service contractant conformément à l'article 122 du décret présidentiel n° 10-236 du 7/10/2010 modifié et com- plété portant réglementation des marchés publics.

El Moudjahid/Pub

ANEP 542453 du 23/09/2013

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA NIF : 411024000009010

MISE EN DEMEURE N° 01

L’entreprise SARL EL AKHOUA demeurent route de Hammam Melouane, Bougara - Blida, titulaire du marché réalisation du lot VRD des 10.000/22.000 places pédago- giques au pôle universitaire d’EI Affroun, wilaya de Blida avec un montant de 328.547.656,71 DA et un délai de 15 mois : . -Suite au marché CMW n° 052/2013 du 06/02/2013. -Suite au visa du contrôleur financier n° 10 du 21/02/2013.

EST MISE EN DEMEURE N°01

- Renforcer le chantier en moyens humains et matériels.

- De rattraper le retard et accélérer la cadence des travaux

Et ceci, dans un délai de huit Jours à compter de la date de parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et le BOMOP. Faute de quoi, il sera procédé aux mesures coercitives prévues par la réglementation en vigueur.

El Moudjahid/Pub

ANEP 542616 du 23/09/2013

Société

15

EL MOUDJAHID

EMPLOI DE JEUNES ET COMMUNICATION

M me Ourida Amrani : « Dépasser les diagnostics »

Quels sont les déterminants de l’accès des jeunes à l’emploi ? Comment faire pour aider ces jeunes en difficulté à trouver un emploi ? Quelles sont les mesures concrètes que nous pouvons prendre ? Dans quelle mesure les dispositifs de soutien à l’emploi ont-ils favorisé ou freiné la recherche de l’emploi ? Ne sont-ils que des palliatifs ? Quels sont les mécanismes qui permettent l’usage de la communication dans la recherche d’un emploi ? Toutes ces questions seront débattues lors du colloque national sur « l’emploi de jeunes et la communication en Algérie » qui se tiendra demain a l’université des sciences de la communication Alger 3.

O rganisé par le laboratoire de recherche des langues, de la communication et des nou-

velles technologies Lancomnet en partenariat avec la fondation Frie- drich Ebert Stiftung et emploitic.com, le séminaire se veut être un espace de réflexion sur les liens existants entre l’emploi, les jeunes et la communication. C’est aussi une occasion de faire le point sur la situation de l’emploi de jeunes en 2013 et qui « nous permettra de nous éclairer a travers les nouveaux systèmes de communication et d’information sur le rôle joué par le secteur public et privé dans la lutte contre le chô- mage ainsi que sur l’aptitude du système de formation à bien prépa- rer pour l’accès des jeunes au mar- ché de l’emploi », nous dira M me

Ourida Amrani, directrice de Lan- comnet et organisatrice du col- loque. « Nous tenterons de démontrer que la culture de l’infor- mation, la culture numérique, l’in- ternet, l’investissement dans le développement humain et l’ écono- mie de la connaissance sont des facteurs clés pour la lutte contre le chômage », affirme M me Ourida Amrani. Pour la dynamique M me Amrani propose que « Si on veut réduire le chômage des jeunes, il faut trouver des solutions plus effi-

Un public nombreux et intéressé

a assisté dimanche à Tadjenanet

(Mila), aux côtés des autorités lo- cales, à l’ouverture de la dixième fête du couscous et des pâtes tradition- nelles, a-t-on constaté. Organisée à l’initiative de la Chambre locale de l’artisanat et des métiers (CAM) en collaboration avec la commune et la daïra de Tadjenanet, cette manifesta- tion, à laquelle prennent part 41 arti- sans, venus de 12 wilayas du pays, se poursuivra jusqu’à jeudi prochain. De nombreuses variétés de couscous,

plat national par excellence, ainsi que des pâtes traditionnelles déclinées en plusieurs mets sont exposées à la maison de l’artisanat de Tadjenanet,

et proposées aux yeux et aux papilles

des visiteurs. Les stands dressés pour la cir- constance permettent également d’admirer toute une panoplie de vais-

selle traditionnelle en bois, en cuivre

et

en poterie, servant à la préparation

et

à la présentation du couscous. Les

participants à cette manifestation ont fait part de leur attachement à la pré- servation du couscous algérien, ap- pelé "El M’haouar" dans la wilaya de Mila, et "Berboucha", "Naâma", "Taâm" ou "Keskès" dans d’autres régions du pays. Ce plat traditionnel "demeurera toujours au cœur de notre

caces que celles qui existent déjà et qui n’ont pas donné de très bons ré- sultats. La stratégie à adopter est celle d'une stratégie de communi- cation . Pour cela de nombreux ou- tils de communication interne permettent l’acheminement de l’in- formation entre ces différentes structures qui devront être utilisés:

l’Internet, les journaux d’entre-

prise, la radio, la télévision, les ré-

seaux sociaux

» L’organisatrice

la télévision, les ré- seaux sociaux » L’organisatrice gnement de l’entrepreneuriat afin de doter ses lauréats

gnement de l’entrepreneuriat afin de doter ses lauréats non seulement en connaissances et aptitudes à af- fronter le marché de l’emploi, mais aussi à créer son propre emploi

voire sa propre entreprise. » Les thèmes qui seront débattus lors de cette manifestation seront aussi bien importants que vastes. « Nous avons invité à cette manifestation,

outre des chercheurs chevronnés connus pour leur travaux sur l’em- ploi de jeunes, nos partenaires en charge de ces questions tels que la fondation Frédérich Ebert et Em- ploitic, et des jeunes enseignants/doctorants pour penser et analyser ensemble les enjeux théoriques et pratiques des re- cherches portant sur les problèmes de l’emploi », dira M me Ourida Amrani qui précise que le débat sera centré sur trois axes en l’oc- currence. La relation entre les jeunes et l’emploi ; la formation scolaire et/ou universitaire est-elle en adé- quation avec le marché du travail ? Le rôle des médias et de la commu- nication au sein du marché de l’emploi et enfin La relation entre les services publics et les agences d’emploi privées. Le rapport de l’université aux secteurs em- ployeurs. « Les discussions de ces deux journées nous permettront, non pas tant obtenir la réponse à toutes les questions sur ce problème épineux qu’est l’emploi de jeunes et la communication, mais nous permet- tra de confronter au moins nos diagnostics », conclu M me Ourida

Amrani. Farida Larbi

du séminaire estime par ailleurs que « Les questions de formation et d’emploi de jeunes devraient être étroitement liées. Heureuse- ment la prise en compte du monde du travail par certaines universités commencent à prendre conscience du fait qu’elles ne peuvent plus continuer à s’enfermer dans leurs bulles. Les enseignants chercheurs ten- tent de se rapprocher du monde so- cioprofessionnel. Ils adoptent pour cela des pratiques pédagogiques in- novantes afin que la communauté scientifique et les entreprises tra- vaillent de concert. Les universités semblent être loin du monde de l’emploi alors qu’elles en sont les principales pourvoyeuses en per- sonnel d’encadrement et de conceptions. Au delà de la re- cherche de l’emploi, l’université se doit d’être concernée par l’ensei-

TADJENANET (MILA)

La fête du couscous

BEJAIA

Arrestation de deux individus ayant tenté d’enlever une lycéenne

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à l’arresta- tion de deux individus qui ont tenté d’enlever une jeune lycéenne âgée de 19 ans à Bejaia, indique un com- muniqué de ce corps de sécurité. Selon la même source, cette jeune lycéenne, demeurent au village Ta- zibe, commune d’Amizour, a été accostée par trois individus à bord d’un véhicule, qui ont tenté de l’en- lever, au moment où elle se trouvait dans un abribus. La victime, qui a réussi à s’échapper dans un premier temps, a été poursuivie par l’un de ses agresseurs qui l’a dépossédée de son sac à main avant de prendre la fuite avec ses acolytes.

Les gendarmes de la brigade d’Iflaine-El-Maten, en dispositif de barrage permanent dressé à hauteur du village Bourbaatache, ont pu in- tercepter le véhicule en question et interpeller ses deux occupants qui étaient en possession du sac à main volé de la victime. Le troisième acolyte demeure activement recher- ché par les gendarmes de la brigade d’Iflaine-El-Maten qui ont ouvert une enquête. Par ailleurs, dans la wilaya de Guelma, les gendarmes ont arrêté deux jeunes qui ont violé une mineure de 16 ans après que la victime eut alerté les services de la Gendarmerie nationale sur le nu- méro vert «1055». APS

ORAN

Saisie de 3 kg de kif

Une quantité de 3,030 kilos de kif traité a été saisie sa- medi au centre-ville d’Oran par les élé- ments de la section de recherches du groupement territo- rial de la gendarme- rie nationale, a-t-on appris dimanche dernier auprès de ce corps de sécurité. Agissant sur rensei- gnements, les gen- darmes de la section de recherches d'Oran ont interpellé au niveau de la cité Sidi El Hassni, commune d'Oran, deux personnes circulant sur une motocyclette. Les deux in- dividus étaient en possession de 3,

Les deux in- dividus étaient en possession de 3, 030 kg de kif traité, a ajouté

030 kg de kif traité, a ajouté la même source. Une enquête a été ouverte par les gendarmes pour élucider cette affaire, a-t-on si- gnalé.

gendarmes pour élucider cette affaire, a-t-on si- gnalé. alimentation malgré la profusion de « Chawarma »,

alimentation malgré la profusion de

« Chawarma », de pizza et autres pa- ninis proposés par les fast-foods de- venus légion", soutient Omar, un

exposant venu de Sétif, posant fière- ment devant une énorme "gassaâ" de

couscous au collier d’agneau.

Le couscous algérien a su com-

ment "résister au temps qui passe et

à l’introduction de nouveaux régimes

alimentaires", renchérit Saci, un autre exposant de Mila. A Tadjenanet, comme dans toutes les régions de la wilaya de Mila, le couscous, préparé

à domicile avec de la sauce, de la

viande séchée (gueddid) ou du lait,

"occupe et occupera pour l’éternité une place de choix dans l’alimenta- tion locale", soulignent des maîtres- queux locaux, faisant part du "caractère noble de ce mets ancestral et de son rôle central" lors des ré- jouissances familiales. Cette mani- festation sera ponctuée, aujourd’hui, par un concours du meilleur plat de

couscous, a souligné le directeur de la CAM, Chérif Djaâboub, faisant part de l’impact de cet évènement sur la redynamisation de la maison de l’artisanat de Tadjenanet, ouverte ré-

cemment.

INTEMPÉRIES AU MEXIQUE

101 morts et 68 disparus

 

Les tempêtes qui ont frappé le Mexique simultané-

Le président mexicain, Enrique Pea Nieto, a annoncé

ment sur ses côtes du Pacifique et de l'Atlantique, ont fait

vendredi soir dans un communiqué qu'il renonçait à son

au

moins 101 morts et 68 disparus en une semaine, selon

déplacement la semaine prochaine à New York à l'occa-

le

ministère mexicain de l'Intérieur. "Le nombre de morts

sion de l'Assemblée générale des Nations unies pour se

provoqués par le phénomène météorologique est passé de 99 à 101", a déclaré le ministre de l'Intérieur Miguel Angel Osorio Chong lors d'une conférence de presse à Acapulco vendredi soir, ajoutant que le bilan pourrait en- core augmenter. L'Etat le plus touché par le cyclone, est celui de Guerrero dans le Sud, et surtout Acapulco, où, environ, 40.000 touristes, mexicains pour la plupart, étaient restés bloqués.

concentrer sur les problèmes dans son pays afin de favo- riser "un retour à la normale dans l'Etat du Guerrero et dans tous les autres Etats". Les deux cyclones, Manuel sur la côte Pacifique et Ingrid sur la façade Atlantique du Golfe du Mexique, ont pris le pays en tenaille depuis la fin de la semaine dernière, un phénomène météorologique dont la dernière manifestation remonte à 55 ans.

Culture

16

EL MOUDJAHID

7 e ÉDITION DU FESTIVAL D’ORAN DU FILM ARABE

En quête de l’étape qualitative

La septième édition du festival d’Oran du film arabe qui a débuté, hier en fin d’après midi, affiche ses ambitions si l’on se réfère aux déclarations de M me Rabéa Moussaoui, Commissaire du FOFA, hier, lors de la conférence de presse qui a eu lieu en matinée au Théâtre régional d’Oran. Il a été question évidemment de cinéma, des étapes parcourues par le FOFA, du travail de préparation de cette septième édition mais aussi de la situation politique qui prévaut dans le monde arabe quoique très brièvement mais comme pour souligner que le FOFA dans le choix de ses films veut coller à une actualité brûlante.

De notre envoyé spécial à Oran : Abdelkrim Tazaroute D ans son préambule, M me
De notre envoyé spécial à Oran : Abdelkrim Tazaroute
D ans son préambule,
M me Rabéa Moussaoui a
justifié le choix du TRO

pour la tenue de la conférence de presse, une pensée, voire carré- ment un hommage au dramaturge et homme de culture Abdelkader Alloula avant de rappeler que le FOFA n’est pas uniquement le fes- tival de la ville d’Oran mais celui de l’Algérie même si cela reste un «acquis pour Oran». Une doléance à la presse de soutenir ce festival de cinéma, il est vrai objet de cri- tiques divers fondées où non. Au regard du parcours du FOFA qui a eu à connaître déjà trois commissaires, Hamraoui Habib Chawki, Mustapha Orif puis Rabéa Moussaoui, le cap a été dif- ficile à maintenir et «sans le sou- tien indéfectible de la ministre de la Culture Khalida Toumi», sou- ligne Rabéa Moussaoui, «le destin du FOFA aurait été autre». La conférencière sans le dire clairement a mis l’accent sur la dif- ficulté de maintenir annuellement cette manifestation cinématogra-

phique tout en formulant le vœu de consolider les assises du FOFA pour assurer sa pérennité et enfin le hisser à un niveau qualitatif qui le propulsera dans la cour des grands festivals du septième art. Pour se faire note-t-elle, la sélec- tion a été rigoureuse. Pour un lot de plus de 200 films reçus pour la sé- lection seuls 14 longs-métrages, 18 courts-métrages et 6 documen- taires ont été retenus. «Une preuve d’une sélection sévère parce que l’on cherche la qualité au niveau du FOFA, pour arriver à cette décisive étape qualitative» précise la com- missaire du festival. Cela n’empêchera pas le festi- val d’Oran du film arabe de pré- senter dans d’autres sections, des films comme c’est le cas pour le panorama des films algérien, ni par ailleurs, de susciter des vocations pour les jeunes avec des ateliers de photo et de prise de vue avec au final la réalisation d’un documen- taire par les jeunes stagiaires, sous la houlette d’un professionnel du cinéma, le réalisateur Jean Assel-

meyer, auteurs de nombreux films documentaires dont Ils ont rejoint le front. L’intervention de la commis- saire du FOFA a été suivie par des questions des journalistes pour cer- taines précisions et autres clarifica-

tions. Le débat prendra une autre tournure suite à une première ques- tion d’une consœur qui interpellera le staff du FOFA sur le choix de la comédienne Amel Bouchoucha en tant que membre du jury, justifiant son étonnement au vu de la courte

expérience dans le domaine ciné- matographique. Polémique ! Débat stérile. Circulez, il n’y a rien à voir, si mais cela se passe dans les salles de cinéma.

A. T.

RÉTROSPECTIVE DE LA PLASTICIENNE ALGÉRIENNE HOURIA NIATI À LONDRES

Exil et recherche identitaire

L a galerie Conway Hall de Londres expose jusqu'au 13 octobre pro- chain les œuvres de la plasticienne

algérienne Houria Niati dans une rétros- pective des travaux réalisée par l'artiste peintre depuis son établissement dans la capitale britannique, annonce-t-on sur le site Internet de la galerie. A travers l'ex- position intitulée «Identity Search» (Re- cherche identitaire), Houria Niati célèbre ses 30 années de créativité à Londres, mettant en valeur son riche parcours artistique marqué par «ses dif- férentes mutations», à l'instar de son «passage des toiles à l'huile et au Pastel, aux travaux d'installation numérique». Accompagnés de poésies dont Houria Niati est également l'auteur, ces travaux regroupent les différentes influences su- bies par l'artiste depuis l'enfance en rai- son de son environnement familial arabo-berbère, de ses appartenances cul- turelles et de ses souvenirs d'enfant dans l'Algérie coloniale. Parmi les travaux exposés «Delirium» (Délires-1984), «No to torture» (Non à la torture - 1982), «The Curtains Of Words» (Voiles des mots - 2006), «Haunted-Self portrait with a difference» (Hanté-autoportrait et différence- 2007) et «What If ?» (Que se passerait-il si ?- 2012). Née en 1948 à Khemis Miliana, Hou- ria Niati est également poètesse et chan- teuse. Après avoir exercé dans les années 1970, au ministère de la Jeunesse et des Sports en qualité de cadre chargée de la formation des jeunes, elle quitte

de cadre chargée de la formation des jeunes, elle quitte l'administration pour se consacrer aux arts

l'administration pour se consacrer aux arts plastiques. Etablie à Londres en 1977, l'artiste entame des études dans le domaine de l'art et de la conception au «Crowden School» (1979-1982) et ob- tient en 2007 d'un diplôme des Beaux arts à l'Université de Middlesex. «Delirium», première exposition in- dividuelle de l'artiste accueillie au Cen- tre africain de Londres, a marqué la participation de Houria Niati dans le mouvement naissant «Black art» qui a regroupé les artistes vivant en exil. Le parcours de la plasticienne s'est enrichi

par d'autres expositions individuelles dont celles à Alger, de France et des Emirats arabes unis, ainsi que par des expositions collectives auxquelles elle a

été conviée, la dernière ayant eu lieu en juin 2013 à Amman en Jordanie. Par ail- leurs, l'artiste devra donner un récital dans le genre andalou avec son accom- pagnateur, l'Espagnol Miguel Moreno avec qui elle a constitué en 2003 le duo «Habiboun», avec un répertoire inspiré

de l'œuvre de Zyriab, grand maître ins-

trumentiste et chanteur qui a marqué le

IX e siècle dans l'Andalousie musulmane.

USA-TÉLÉVISION

La série Breaking Bad,

Emmy de la meilleure série dramatique

Breaking Bad , Emmy de la meilleure série dramatique La série Breaking Bad a remporté, dimanche

La série Breaking Bad a remporté, dimanche soir, à Los Angeles le prestigieux Emmy de la meil- leure série dramatique, damant le pion à la télévi- sion sur Internet que représentait «House of Cards». «Breaking Bad», huit fois nommée dans six catégories des Emmy Awards 2013 et déjà récipien- daire par le passé de nombreux autres prix toutes catégories, remporte pour la première fois ce prix prestigieux. La série, qui raconte l'histoire d'un petit prof de chimie devenu baron de la drogue, dame le pion à «House of Cards» dont les commentateurs atten- daient qu'elle signe une première historique pour la télévision sur internet. «House of Cards», qui était en lice dans neuf catégories dont celle de meilleure série dramatique, a en effet été produite unique- ment pour Netflix, un service de location de films par abonnement qui a diffusé en une seule fois sur streaming ses 13 épisodes.

INFRASTRUCTURES CULTURELLES

Une annexe de l’école régionale des beaux arts, bientôt à Oum El Bouaghi

Les travaux de réalisation d’une an- nexe de l’école régionale des beaux arts seront lancés «avant la fin du mois en cours» dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, a indiqué, dimanche, le directeur de la culture, Mohamed Leghdiri. L’infrastruc- ture est appelée à promouvoir le secteur de la culture dans une wilaya disposant de

«jeunes talents au fort potentiel pouvant apporter un plus pour la région», a pré- cisé à ce propos le même responsable. La réalisation de cette structure culturelle était devenue «nécessaire au regard du fait que de nombreux talents émergent chaque année dans cette région, notam- ment des plasticiens, très appréciés lors

d’animations culturelles et d’expositions nationales», selon le responsable. Ce pro- jet qui sera réceptionné au bout d’un délai 20 mois, a nécessité une première en- veloppe financière estimée à 80 millions de dinars. L’annexe sera pourvue de dix ateliers, d’un amphithéâtre et de bureaux administratifs, a-t-on ajouté. Durant la

dernière décennie, le secteur de la culture a connu, dans cette wilaya, un développe- ment notable en matière d’infrastructures averc la réalisation, notamment, de 33 bi- bliothèques communales, d’un théâtre à Ain Beida et d’une bibliothèque de wilaya au chef-lieu de wilaya, a-t-on souligné de même source.

Mardi 24 Septembre 2013

Culture

17

EL MOUDJAHID

SEMAINE CULTURELLE DU VENEZUELA DU 29 SEPTEMBRE AU 5 OCTOBRE

La culture latino-américaine à l’honneur

Dans le cadre des accords bilatéraux entre l’Algérie et la République bolivarienne du Venezuela et ce, afin de développer les échanges interculturels et artistiques entre les deux pays, une semaine culturelle au planning très étoffé débutera, dimanche prochain, dans la capitale avec un alléchant programme d’activités culturelles diverses et spécifiques à cette lointaine région.

L a manifestation organisée en partenariat avec les services consulaires bolivariens et la Radio al- gérienne, le Bastion 23 et le palais de la Culture

est une réelle opportunité pour le public algérien qui pourra découvrir la palette des expressions artistiques vénézuéliennes à travers la présentation de deux expo- sitions qui s’étaleront durant toute la semaine au palais des Raïs, l’une concernant l’artisanat traditionnel et l’autre photographique intitulée «Empreinte du cœur», réalisée par l’artiste Laila Chemekh Saab. Cette der- nière native de ce pays et d’origine syrienne est réputée dans son pays pour ses créations visuelles exécutées dans le cadre de la perspective imaginaire et totalement discursive à travers les croyances. Parallèlement à l’ex- position un intéressant atelier de photographie intitulé «Raconte ta communauté» sera proposé aux visiteurs et autres amateurs qui pourront prendre part à cette dis- cipline artistique avec leurs propres propositions. Avec l’objectif de donner aux Algérois un large aperçu de la culture bolivienne, la semaine culturelle proposera un regard sur le cinéma qui intéressera à coup sûr les passionnés du 7 e art, les organisateurs ayant programmé une série de projections cinémato- graphiques entre les 2, 3 et 5 octobre prochain au Musée du cinéma d’Alger avec notamment un film long métrage pour le 2 à partir de 17 heures dont le titre est Miranda Regresa (Miranda revient) réalisé par Luis Alberto Lamata en 2007. Ce film raconte l’his- toire d’un jeune journaliste qui insiste pour interviewer le général Miranda, incarcéré à la prison de Caracas le 10 juillet 1816, afin d’en savoir plus sur le héros véné- zuélien, fervent défenseur de la cause anticoloniale. Suivra la projection d’un film documentaire le 3 octo- bre qui sera diffusé entre 15 et 17 heures et qui évo- quera dans une analyse l’histoire de la révolution

bolivarienne et par extension celle de la lutte des pays d’Amérique du Sud contre les tentatives de domination de l’envahisseur européen et celles de l’empire des Etats-Unis. Enfin, le samedi 5, un second long métrage intitulé Amour de chiens, produit en 2008 par Carmen La Roche, introduira le spectateur dans la relation amoureuse qui naît entre deux personnages solitaires et antagoniques qui font connaissance grâce à l’accou- plement de leurs chiens. Signalons que cette semaine culturelle, qui donnera l’occasion au public algérien de se familiariser avec la culture latino-américaine dans tous les aspects de son expression, donnera la part belle à la musique si envoûtante et caractéristique de ce pays en invitant le très populaire groupe Rebatina le 30 sep- tembre au palais de la Culture et le 3 à l’Auditorium de la Radio nationale à 19 heures 30. Le groupe, qui a vu le jour dans la ville pittoresque de Caracas, est composé d’une femme et de deux hommes jouant à la guitare ; il animera des soirées qui mettront en valeur une musique inédite qui tente de sauvegarder les titres d’auteurs peu connus mais qui sont cependant restés populaires. Les spectateurs pourront apprécier des arrange- ments musicaux qui varient du folklorique au contem- porain dans des mélodies et une harmonie chaleureuse traduites par la mandoline héritée du luth arabe, la gui- tare basse et le cuatro. Le répertoire éclectique fera le bonheur des mélomanes ; on le présente comme une musique ouverte et polyvalente qui sera interprétée par de jeunes musiciens et chanteurs expérimentés qui mettront assurément au goût du jour leurs racines his- toriques et leur identité culturelle dans un savoureux mélange de rythmes et de voix. L. Graba

dans un savoureux mélange de rythmes et de voix. L. Graba TISSEMSILT Le patrimoine d'Aïn Defla

TISSEMSILT

Le patrimoine d'Aïn Defla à l'honneur

L es expositions, organisées dans le cadre de la semaine culturelle de la wilaya d’Aïn Defla,

ouverte dimanche soir à la maison de la culture Mouloud-Kacim-Nait Belkacem de Tissemsilt, attirent le public venu découvrir la richesse du patrimoine culturel de la région. La manifestation fait découvrir, à travers des photos, des sites historiques et monuments archéologiques, notamment l'antique cité romaine, les forteresses de Miliana et l'usine d'armes édifiée par l'Emir Abdelkader en 1838. Des érudits et personnalités de la région sont également mis en valeur, notamment le fondateur du mouvement scout en Algérie Mohamed Bouras, le lieutenant de l'Emir Abdlekader à Miliana cheikh Benallal et le héros de "La bataille d'Alger" Ali Ammar, surnommé "Ali La Pointe". L'artisanat est également présent avec des ustensiles en porcelaine, des bijoux en argent, des plats populaires, tout comme des toiles du peintre plasticien Cheriaf Mahfoud présentant les us et coutumes des populations rurales d'Aïn Defla. Des spectacles folkloriques sont prévus par la troupe karkabou de l'association culturelle Talhat el amdjad, en plus de soirées de musique andalouse de l'association Youssoufia et de chaabi avec El Hadi Tafzi. Le chant bédouin sera animé par l'artiste Larbi Sayada fils de la ville de Khémis Miliana, dans le cadre du programme d'animation qui comprend également des récitals poétiques. Les fans du 4 e art pourront suivre deux pièces théâtrales pour adultes et enfants de la troupe de Benkouider Sahraoui Sofiane.

L e 58 e anniversaire de la ba- taille d’El Djorf, l’une des plus importantes à avoir été

menées par les moudjahidine dans la région de Tébessa durant la glo- rieuse Révolution, a été commé- morée dimanche dans le recueillement et le souvenir. Au cours d’une cérémonie organisée devant la stèle commémorant cette date, en présence des autorités de la wilaya et de nombreux moudja- hidine, le secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des moud- jahidine (ONM) a notamment mis en relief l’importance de cette grande bataille, déclenchée le 22 septembre 1955 au mont El Djorf, à plus de 100 km au sud de Té- bessa. Une bataille menée par 400 moudjahidine placés sous le com- mandement du chahid Bachir Chi- hani et de ses lieutenants, Abbès Laghrour, Adjel Adjoul et Lazhar

HISTOIRE

La bataille d’El Djorf

Cheriet. Cette bataille qui a duré plus d'une semaine, sans interrup- tion, avait causé d’importantes pertes humaines et matérielles à l’armée coloniale, avec un effectif de plus de 25.000 soldats, équipés de blindés, d’armes lourdes et ap- puyés d’avions de chasse et de bombardiers. La bataille d’El Djorf surprit les forces coloniales, ont rappelé des témoins dont l’un d’eux, portant encore les stigmates d’une pro- fonde blessure au cou et à l’épaule, a soutenu que cet engagement des djounoud algériens a fait compren- dre à la France que le 1 er novembre 1954, "c’était une révolution dé- clenchée par un peuple opprimé et non des troubles fomentés par des rebelles". Des journées portes ou- vertes sur cet évènement ont été or- ganisées au musée du Moudjahid où a également été projeté le pre-

musée du Moudjahid où a également été projeté le pre- mier film documentaire de 30 mn

mier film documentaire de 30 mn sur la bataille d’El Djorf, réalisé par un cinéaste amateur de la wi- laya de Tébessa. Des conférences sur la portée de cette bataille qui

eut un retentissement mondial et sur ses objectifs ont été animées à cette occasion par des historiens et des moudjahidine.

LITTÉRATURE

Décès de l'écrivain colombien Alvaro Mutis à Mexico

Décès de l'écrivain colombien Alvaro Mutis à Mexico L'écrivain colombien Alvaro Mutis, titulaire du prix

L'écrivain colombien Alvaro Mutis, titulaire du prix Médicis étranger en 1989 et du prix Cer- vantes en 2011, est mort dimanche à l'âge de 90 ans à Mexico, ont an- noncé des sources officielles. "Nous déplorons le décès de l'écrivain Al- varo Mutis. Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses amis", a indiqué sur son compte Twitter le Conseil national de la cul- ture et des arts. Carmen Miracle, l'épouse de l'écrivain, a indiqué que "le décès est survenu après une grave maladie qui l'a conduit à l'hô- pital dimanche dernier", il y a une semaine, selon le quotidien mexi- cain La Jornada. Alvaro Mutis, un proche ami de l'écrivain Gabriel Garcia Marquez, est né à Bogota en 1923, mais il a passé son enfance en

Belgique où son père était diplo- mate jusqu'en 1932. Il vit au Mexique depuis 1956. Il fait ses dé- buts littéraires en tant que poète et crée le personnage de Magroll, un aventurier et marin, qui apparaît dès 1953 dans le recueil de poésie Los elementos del desastre (Les élé- ments du désastre), et qui hante en- suite toute son œuvre romanesque, à partir des années 1970. Il obtient sa première récompense en 1974 avec le Prix national des lettres de Colombie, puis diverses reconnais- sances internationales jusqu'au prix Cervantes en 2011, la plus haute ré- compense pour les écrivains espa- gnols et hispano-américains. En France, le prix Médicis étranger lui est décerné en 1989 pour son roman La Neige de l'amiral.

Mardi 24 Septembre 2013

D étente - T V

21

EL MOUDJAHID

Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Mots FLÉCHÉS Nº 3517 Nº 3517 1 2
Page animée par Mourad Bouchemla
Mots CROISÉS
Mots FLÉCHÉS
Nº 3517
Nº 3517
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
I
ETABLIT UN P.V
——————————————
EN COLÈRE
——————————————
COIFFERAI
II
III
HÉROS DE TROIE
——————————————
RELATION
CONDAMNABLE
IV
NOTE
——————————————
V
ESTUAIREBRETON
——————————————
ALIMENTATION
VI
VII
VIII
DIRECTION
——————————————
PARKING
——————————————
DANS LA SOUPE
REINEMYTHIQUE
IX
X
AGRÉABLE
——————————————
VILLE DE FOUILLES
——————————————
ORGANISATION
ARMÉÉ
————————————
POMME
————————————
EN VOUS
LE DOS
Définitions
——————————————
DIVISIBLEPARDEUX
——————————————
LE PATRON
EN STOP
————————————
LONGUESPERIODES
——————————————
PEINTRE DU MOYEN-AGE
HORIZONTALEMENT
I-Protège de la maladie - Détesté. II-Fond de parc à huitres -
Métal gris. III-Peut être retourné. IV- Adverbe - Sottes. V- Lentille
- Texte de roi. VI-Analyses - Démonstratif.VII- Sans attraction.VIII -
Personnel - Etoile de mer. IX- Mer de Bretagne - Période.X- Raisonner -
Risqués.
REVENIR
——————————————
FIN DE VERBE
——————————————
DIRECTION
NOTE
DESIREE
ETOILE A L’ECRAN
————————————
PATÉ IMPERIAL
——————————————
—————————————
THÉÂTRED’ALGER
BELLE CRÉATION
REGION DE FRANCE
————————————
INSTRUMENT
DE NVIGATEUR
————————————
EN TOC
VERTICALEMENT
1-Change - Confidents. 2-Pluie torrentielle - L’a aperçu. 3-Genre de
peintre - Indéfini.4-Bruit de volet - Utilisais. 5-Pas très chaud. 6- Clair - Muni
de dents. 7-Philosophe chinois.8- Vêtement - Périodes.9-Appareil de vol -
GREFFERA
———————————
POISSON
———————————
BLANC DE BALEINE
Cuisiner.10-Inattendues.
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
V
A
C
C
I
N
H
A I
2
A
C
U
L
E
T
A
I N
3
R
A
B
A
T
T
A
B
E
4
I
I
C
I
O
I
E
S
5
E
R
S
E
D
I
T
P
6
T
U
D
E
S
C
E
E
7
A
P
E
S
A
N
T
E
U
R
8
M
E
A
S
T
R
I
E
I
R
I
S
E
O
E
R
E
9
S
E
N
S
E
O S
E
S
10
Nº 3517 Mot CACHÉ Grille 3. Non-valeur 33. Divulguer 15 . Registre G D I
3517
Mot CACHÉ
Grille
3.
Non-valeur
33.
Divulguer
15 . Registre
G
D
I
V
E
R
S
I
T
E
T
A
R
A
B
U
S
T
E
A
6.
Seismique
34.
Obsession
20. Bosselage
N
D
I
S
Q
U
A
I
R
E
J
A
P
P
E
M
E
N
T
S
11. Réaffecter
35
. Curatelle
22 . Empuantir
O
T
R
A
B
E
N
D
O
R
D
S
U
R
P
L
O
M
B
E
12 . Popularité
36.
Stéarique
N
A
L
C
O
O
L
I
S
E
N
A
P
O
L
E
O
N
S
I
23 . Stupéfier
13.
Béni-oui-oui
37
. Justifier
V
R
P
B
S
E
R
E
G
I
S
T
R
E
R
D
C
T
C
S
24 . Lustrerie
14.
Sacré-cœur
38.
Lyonnais
A
E
O
E
A
B
O
S
S
E
L
A
G
E
S
E
H
E
R
M
25 . Bucolique
16.
Déculotter
39.
Conjugue
L
A
P
N
C
E
M
P
U
A
N
T
I
R
P
C
R
C
I
I
E
U
U
P
H
U
17.
Chrétienté
40. Liminaire
27
. Entartrer
F
I
R
S
T
E
F
I
E
R
E
H
S
Q
U
F
L
O
E
L
U
S
T
R
E
R
I
E
A
L
T
N
T
U
18
. Technicien
41. Rétention
29
. Par-devant
R
E
A
U
C
B
U
C
O
L
I
Q
U
E
I
O
I
I
A
E
19.
Cristallin
42 . Envisager
30 . Développe
M
C
R
I
O
E
N
T
A
R
T
R
E
R
G
T
E
C
L
B
21.
Sphaigne
43. Veritable
1. Diversité
A
T
I
O
E
P
A
R
D
E
V
A
N
T
N
T
N
I
L
E
26.
Manifeste
7. Trabendo
N
E
T
U
U
D
E
V
E
L
O
P
P
E
E
E
T
E
I
R
2 . Tarabuste
28.
Bernardin
8. Surplomb
I
R
E
I
R
I
T
R
A
I
N
I
N
G
V
R
E
N
N
N
4 . Disquaire
31.
Training
9. Alcoolise
F
E
I
O
J
T
A
B
A
R
R
E
U
G
L
U
V
I
D
A
32 . Rabat-joie
10. Napoléons
5. Jappement
E
N
O
I
S
S
E
S
B
O
E
L
L
E
T
A
R
U
C
R
S
E
U
Q
I
R
A
E
T
S
R
E
I
F
I
T
S
U
J
D
Qui surveille les rivières
T
S
I
A
N
N
O
Y
L
I
E
E
U
G
U
J
N
O
C
I
E
E
R
I
A
N
I
M
I
L
N
O
I
T
N
E
T
E
R
N
SOLUTIONPRÉCÉDENTE: RAMIFICATION
R
R
E
G
A
S
I
V
N
E
E
L
B
A
T
I
R
E
V
E

52’ CHRONO

Emission sportive Présentée par: Mokhtar Hammani Réalisée par : Amal Benbatouche Une émission sportive hebdomadaire qui traite toute l'actualité sportive de la semaine, à l'exception du football. Reportages, portraits, ainsi que des résultats et commentaires sont au menu de 52 Chrono.

21h00

HANINE

Réalisé par Yacine Bendjamline Avec : Fatiha Berber, Madani Naâmoun, Abdelhamid Rabia, Ouahiba Hadji, Sid Ali Bensalem, Nadia Talbi et Linda Yasmine L’histoire de Youssef, un émigré algérien, marié à une Française avec qui il a une fille, et qui décide, après 35 ans de vie en France, de rentrer au pays. Sa femme refuse de l'ac- compagner. Lorsque Youssef, rentre en Algérie, sa fille Sirine reste en France avec sa mère. Bien qu’elle ne rompt jamais le contact avec son père. Cinq ans après son divorce, Youssef reçoit un coup de fil de son ex-femme qui lui donne rendez-vous à Tunis pour lui annoncer deux importantes nouvelles. Une fois là-bas, elle lui demande de revenir vivre en France avec sa petite famille et l'informe de l'intention de leur fille d'épouser un jeune Algérien immigré en France du nom de Nabil.

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

1

V

E

R

B

A

L

I S M A
I
S
M
A
 

E

 

2

E
E
N
N

E

E

 

A

   

N

T
T

3

R

E

P

A

S

 

A

B

E

R
R

4

S
S
 

A

U

T

O

G

A

R

E

5

O

U

R

 

A

P

I

 

V

S
S

6

6 P A I R   E R E S

P

A

I
I

R

 

E

R

E

S

7

B

 

I

R

 
7 B   I R   R E   E

R

E

 

E

8

O

   

A

N

T

 

V

A

R

9

S

 
C T A R P E
C
T
A
R
P
E
 

E

N

T

E

R

A

10

S

 

R

M

A
A
C
C

E

T

I

A 10 S   R M A C E T I Mardi 10h10 : La mer
A 10 S   R M A C E T I Mardi 10h10 : La mer

Mardi

10h10 : La mer méditerranée 10h35 : Loulou 11h00 : Questions d'actu 12h00 : Journal en français+météo 12h25 : Maoussime el matar 13h40 : Rahalat bahria 14h30 : El amimi 15h10 : 52 chrono ''rediff'' 16h10 : Imily 16h35 : Yakari 17h00 : Fréquence music 17h25 : Takder tarbah 18h00 : Journal en Amazigh 18h20 : Qouloub fi sira'e 19h00 : Journal en français+météo 19h30 : Le café de Mimoun 20h00 : Journal en Arabe 20h45 : Boudhou 21h00 : Hanine 22h45 : Expression livre ''Rachid Khettab'' 23h35 : Gala artistique

T é l é v i s i o n
T é l é v i s i o n
15h10 SS éé ll ee cc tt ii oo nn
15h10
SS éé ll ee cc tt ii oo nn
23h35 : Gala artistique T é l é v i s i o n 15h10 SS

Mardi 24 Septembre 2013

Vie pratique

29

EL MOUDJAHID

CONDOLÉANCES

CONDOLÉANCES
Le Président-Directeur général, les membres du Conseil d’Adminis- tration, les cadres dirigeants, les ca- dres

Le Président-Directeur général, les membres du Conseil d’Adminis- tration, les cadres dirigeants, les ca- dres et les représentants des travailleurs, ainsi que l’ensemble du personnel de l’ENAG, profondé- ment affligés par le décès de la Mère de Monsieur TAHKOUT Mahiéddine, présentent à celui-ci et à tous les membres de sa famille, leurs sincères condoléances et les assurent, en ce douloureux événe- ment, de leur compassion.

Puisse Dieu le Tout-Puissant ac- corder à la défunte Sa Sainte Misé- ricorde et l’accueillir

Puisse Dieu le Tout-Puissant ac- corder à la défunte Sa Sainte Misé- ricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis.

El Moudjahid/Pub

ANEP 542686 du 24/09/2013

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du Mardi 18 Dou El Qi’daâ 1434
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du Mardi 18 Dou El Qi’daâ 1434
correspondant au 24 Septembre 2013 :
- Dohr
12h40
- Asr
16h06
- Maghreb
18h45
- Icha……
……
20h03
mercredi 19 Dou El Qi’dah 1434
correspondant au 25 Septembre 2013 :
- Fedjr 05h12
- Chourouk
06h38
Naissance
Un bébé dans une maison, c’est beaucoup
de joie et de bonheur.
Félicitations à tous les deux pour cette
petite merveille qui est venue au monde,
«Aimad Abdel Raouf» né le 22 septembre
2013.
La famille Kasri d’Alger souhaite un bon
rétablissement à la maman et une longue vie
au bébé.
El Moudjahid/Pub du 24/09/2013
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
Groupe SAIDAL
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef
Kamal Oulmane — Achour Cheurfi
DIRECTION GENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIRECTION DE LA REDACTION
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUREAUX REGIONAUX
CONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SIDI BEL-ABBES
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BEJAIA :
El Moudjahid/Pub
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
TIZI OUZOU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMCEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
CENTRE AIN-DEFLA :
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLICITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
n°017/DAP/2013
relatif à :
- ENNAHAR des 25 et 26 août 2013
- L'EXPRESSION des 21et 22 août 2013
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
COMPTES BANCAIRES
Agence CPA “Che” Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
- EL MOUDJAHID des 21 et 22 août 2013
El Moudjahid/Pub
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, Constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
DIFFUSION
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation
El Moudjahid/Pub
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE TIZI-OUZOU DAIRA D AZAZGA COMMUNE DE FREHA Demande
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE TIZI-OUZOU
DAIRA D AZAZGA
COMMUNE DE FREHA
Demande de certificat
de possession
En application du décret exécutif n°91.254 du 27.07.1991,
fixant les modalités d'établissement et de délivrance du certificat
de possession institué par l'article 39 de la loi n° 90.25 du
18.11.1990, portant orientation foncière;
M.M. LARBI Rafik Ben Dahmane et Larbi Lias Ben
Dahmane ont formulé une demande dans laquelle ils confirment
leur prise de possession d'une parcelle de terrain; dénommée :
«Bouroubouchiche», située au village Taguercift, commune de
Fréha, wilaya de : Tizi-Ouzou.
D'une superficie de : 1 425,00 m 2 limitée dans son
ensemble par :
Au Nord : par la propriété Larbi Amar, Larbi Arezki et Larbi
M’hand.A l'Est : par la propriété Larbi M’hand et une piste
Au Sud : par une piste la séparant de la propriété Ouhachi Ali.
A l’Ouest : par un cours d'eau la séparant de la propriété
Douzene Mohammed.
A cet effet, toute personne désirant s'opposer à
l'établissement dudit certificat de possession, est priée de saisir
le président de l'assemblée Populaire communale de Fréha, par
écrit, dans un délai de deux (02) mois, à compter de la date de
la parution de cet avis dans un quotidien national.
Le Président de l’Assemblée Populaire Communale
El Moudjahid/Pub du 24/09/2013

ETTERKIB/ SPA Société de Montage Industriel Direction : TRAVAUX Département : PROJET POSTES ELECTRIQUES

Avis d'Infructuosité

Conformément aux dispositions de la réglementation des marchés applicable aux sociétés du groupe SONELGAZ, la société de montage industriel «ETTERKIB» Direction Travaux. informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé Département PROJET POSTES ELECTRIQUES à l'appel d'offres national ouvert N°24/ETT/DTX/PROJ/2013 relatif à «Réhabilitation des postes électriques HT/MT ET MT/MT de la Société de Distribution de l’Electricité et de Gaz de l’Ouest/ SDO».

- POSTE MT/MT ARZEW

- POSTE MT/MT ES SENIA

- POSTE HT/MT ORAN SUD

- POSTE MT/MT SOUGUER (TIARET)

- POSTE MT/MT FRENDA (TIARET)

- POSTE HT/MT MOSTAGANEM,

paru au BAOSEM N°963 du 09.06.13 est infructueux.

El Moudjahid/Pub

ANEP 303954 du 24/09/2013

Société de Montage Industriel Société du Groupe Sonelgaz au capital de 180.000.000 DA ETTERKIB ETTERKIB/ SPA
Société de Montage Industriel
Société du Groupe Sonelgaz
au capital de 180.000.000 DA
ETTERKIB
ETTERKIB/ SPA
Société de Montage Industriel
Direction : TRAVAUX
Département : MOBILISATION
Avis de prorogation
de délais
Les soumissionnaires intéressés par l’avis
d’appel d’offres national ouvert
n°003/ETT/DTX/DM/2013 relatif à la
restauration du personnel d’ETTERKIB au
sein de la base de vie du chantier de la
centrale de Hassi-Messaoud, paru au
BAOSEM n°979 du 04/08/2013 sont informés
que la date de clôture de retrait des cahiers des
charges et de dépôt des offres techniques et
financières fixée initialement le 03/09/2013,
est prorogée au 02/10/2013.
El Moudjahid/Pub
ANEP 303957 du 24/09/2013
 

Demandes d’emploi

 

J.H. sérieux ponctuel avec véhicule récent (207), dégagé du SN, cherche emploi comme chauffeur chez famille ou société privée, disponible jour et nuit. Tél. : 0774 99 34 10

 

——0o0——

Jeune homme célibataire, 24 ans, licencié en sciences commerciales et financières Option : marketing (ESC) Ecole supérieure de commerce, travaille comme commercial, expérience 2 ans, cherche emploi : commercial dans les assurances. Tél. : 0551 91 02 31

 

——0o0——

J.H. 34 ans cherche emploi dans un café ou restaurant comme plongeur au niveau d’Alger.

 

Tél. : 0794 89.98.60

——0o0——

JH possède véhicule récent 207 2012, dégagé du S.N., sérieux, ponctuel, cherche emploi avec son véhicule chez famille privée ou société étatique. Libre de suite. Tél.: 0774 99.34.10

El Moudjahid/Pub du 24/09/2013

 
   
Groupe SAIDAL REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE GROUPE INDUSTRIEL SAIDAL SPA R.W N° 11 DAR

Groupe SAIDAL

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE GROUPE INDUSTRIEL SAIDAL SPA R.W N° 11 DAR EL -BEIDA -ALGER Tél /021.50.58.18 Fax /021.50.85.73

AVIS D'INFRUCTUOSITE DE l'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT A LA CONCURRENCE

A.O.N N°15 /LABODEB/GS/2013

Nous portons à la connaissance de l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national AON N°15/LABODEB/GS/2013 relatif à la sélection d'une entreprise générale en vue de la réalisation tous corps d'état et la modernisation du laboratoire de contrôle de la qualité de l'Usine PHARMAL-Dar El-Beïda, paru dans les quotidiens nationaux en date du 07/08/2013, que le marché est déclaré infructueux.

ANEP 303960 du 24/09/2013

Groupe Industriel des Ciments d’Algérie Société des Ciments de Sour El Ghozlane “S.C.S.E.G.” S.P.A. au

Groupe Industriel des Ciments d’Algérie

Société des Ciments de Sour El Ghozlane

“S.C.S.E.G.”

S.P.A. au capital social de : 1.900.000.000 DA N° Identification Fiscale : 099 810 389 015 121 N° Article d’Imposition : 10 38 52 58 011 N° Registre du Commerce : 10//00-0282105B98 Tél/Fax : (231) - 26-98-14-11

AVIS D'INFRUCTUOSITÉ DU 2 e AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT

N°017/DAP/2013

La Commission d'ouverture des plis des offres de la Société des Ciments de Sour El Ghozlane, à l'issue de ses travaux concernant le 2 e avis d'appel d'offres national restreint

L’acquisition, supervision de montage et mise en service d’un moteur pour bull D10N paru dans le BOMOP du 25 août 2013 et la presse suivante :

informe l'ensemble des soumissionnaires que cet appel d'offres est infructueux.

ANEP 303891 du 24/09/2013

République Algérienne Démocratique et Populaire ——— Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement ——— Direction de l’Administration et des moyens

ANNULATION DE L’AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL ET INTERNATIONAL RESTREINT

N°17/13

Le ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement informe que l’appel d’offres national et international restreint n°17/13 portant sur : «Etude, la réalisation et l’exploitation des unités de valorisation énergétique des déchets ménagers avec fours à grille à Constantine, Annaba, Alger, Oran» est annulé.

ANEP 542600 du 24/09/2013

Mardi 24 Septembre 2013

Sports

30

EL MOUDJAHID

ELIMINATOIRES DU MONDIAL 2014-BARRAGES

Les cadres gagnent du temps de jeu

Vahid Halilhodzic a soulevé un point pertinent au sortir d’Algérie-Mali (1-0). Loin de toute euphorie qu’aurait pu susciter chez lui cette victoire qui le qualifie d’office aux barrages, le sélectionneur a balancé cette phrase lourde de sens : « La plupart de mes joueurs ne jouent pas en club. Je ne sais pas dans quel état de forme je les retrouverai dans un mois », a dit le Bosnien lors d’une conférence de presse.

U ne déclaration inspirée de la situation de plusieurs ca- dres de l’équipe qui jouent

peu ou pas du tout dans leur club respectif. C’est le cas de Belfodil à l’Inter (Seria A, Italie), Nabil Ghi- las à Porto (D1, Portugal), Islam Slimani au Benfica Lisbonne (D1, Portugal), Essaïd Belkalem à Wat- ford (Championship, Angleterre), Raïs Mbolhi à Slavia Sofia (D1, Bulgarie), Djamel Mebah à Parme (Seria A, Italie), Medhi Lacen à Getafe (Liga, Espagne), soit prati- quement toute l’ossature de l’EN qui manquait de temps de jeu. D’où l’inquiétude très légitime du sélectionneur national qui met l’accent sur le travail en stage afin de faire rattraper à ses joueurs leur retard. Néanmoins, des signaux positifs nous sont parvenus des près d’Europe ce week-end. Cer- tains joueurs ont rejoué, brillé et redonné de nouveau espoir à un sé-

lectionneur de plus en plus inquiet. Foued Kadir, transféré cet été de Marseille à Rennes a joué et mar- qué un doublé. « Là, je retrouve mon vrai niveau », a-t-il annoncé enthousiaste à la fin du match. Mo- hamed-Amine Aoudia a marqué aussi avec le Dynamo Dresde. Une prestation qui fait de lui un postu- lant en puissance pour une place pour les deux matchs barrages, si l’on part du principe que le sélec- tionneur a fait savoir que ceux qui ne jouent pas ne seront pas convo- qués. Essaïd Belkalem a joué une mi-temps avec Watford samedi. De son côté, Adlène Guedioura a réa- lisé un match plein avec Crystal Palace face à Swansea. De même pour Hilal Soudani qui a inscrit ce week-end son huitième but de la saison sous les couleurs du Di- namo Zaghreb, faisant de lui l’at- taquant algérien le plus prolifique tous championnats confondus.

algérien le plus prolifique tous championnats confondus. Halilhodzic convoque 36 joueurs Le sélectionneur national,

Halilhodzic convoque 36 joueurs

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic a communiqué la liste élargie des 36 joueurs convoqués pour la rencontre Burkina Faso-Algérie comptant pour le match aller des barrages des qualifications de la Coupe du monde, Brésil 2014, zone Afrique, prévu le samedi 12 octobre 2013 à 16h00 GMT au stade du 4 août de Ouagadougou (selon une correspon- dance de la Fédération burkinabé de football).

Brahimi et Yebda ont joué, quant à eux, une mi-temps avec Granada CF. Aïssa Mandi que Vahid Halil- hodzic fait suivre de près en vue d’une convocation prochaine em- pile les matchs avec le Stade de Reims depuis la reprise. Des nou- velles plutôt bonnes en perspective du Burkina Faso-Algérie, prévu of- ficiellement pour le 12 octobre prochain. De bon augure effective- ment à l’approche de cette double confrontation qualificative directe- ment pour le Mondial 2014. Pourvu que ça dure. A. Benrabah

Liste des joueurs pré-convoqués :

1-

Rais Mbolhi

2-

Izzedine Doukha

3-

Cédric Si Mohamed

4- Mohamed Lamine Zemmamouche

5-

Sofiane Khedairia

6-

Essaid Belkalem

7-

Carl Medjani

8-

Rafik Halliche

9-

Madjid Bougherra

10-

Ali Rial

11-

Liassine Bentaiba Cadamuro

12-

Nacreddine Khoualed

13-

Mohamed Khoutir Ziti

14-

Djamel Eddine Mesbah

15-

Fethi Harek

16-

Faouzi Ghoulam

17-

Mehdi Mostefa Sebaa

18-

Karim Agouazi

19-

Saphir Taider

20-

Adlane Guedioura

21-

Amir Karaoui

22-

Hamza Koudri

23-

Medhi Lacen

24-

Hassan Yebda

25-

Saad Tedjar

26-

Hocine El Orfi

27-

Sofiane Feghouli

28-

Abdelmoumen Djabbou

29-

Foued Kadir

30-

Hilal Al Arabi Soudani

31-

Yacine Brahimi

32-

Nabil Ghilas

33-

Islam Slimani

34-

Ishak Belfodil

35-

Mohamed Amine Aoudia

36-

Rafik Zoheir Djebbour

JSI-2013

Une cérémonie traditionnelle riche en couleurs pour l’ouverture officielle des jeux

Les 3 es jeux de la Solidarité isla- mique (JSI-2013) ont été officiellement ouverts dimanche à Palembang (Indo- nésie) au cours d’une cérémonie, riche en couleurs, de plus de trois heures, en présence du président indonésien Su- silo Bambang Yudhoyono. Etait égale- ment présent le président de la Fédération de la Solidarité islamique des sports (ISSF), le Saoudien Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, qui a souhaité la bienvenue aux quelque 2.000 parti- cipants à ces joutes et les a encouragés à réaliser de grandes performances. La cérémonie s’est déroulée dans le stade de Jakabaring, où s’est massée une foule nombreuse venue assister à un spectacle typiquement indonésien qui a tenu toutes ses promesses. La dé- légation algérienne, conduite par l’athlète Kenza Dahmani, porte-dra- peau et médaillée d’or du 10.000 m aux Jeux méditerranéens de Mersin (Tur- quie) en juin dernier, a défilé en pre- mier (par ordre alphabétique), alors que l’Indonésie, pays organisateur, est venue en dernier. Les Algériennes por- taient des habits traditionnels des qua- tre coins du pays tandis que les hommes ont enfilé des survêtements avec des maillots aux couleurs natio-

des survêtements avec des maillots aux couleurs natio- nales et floqués du sigle du Comité olympique

nales et floqués du sigle du Comité olympique algérien (COA). "Je suis très heureuse d’être à la tête de la délé- gation de mon pays surtout que c’est la première fois que je participe à une telle compétition", a déclaré à l’APS Kenza Dahmani, vêtue d'un magni- fique "karakou". La cérémonie, riche en tableaux chorégraphiques mettant en exergue la richesse de la culture in- donésienne agrémenté par un show de technologies modernes, de danses ryth- miques et de musique, a tenu en ha- leine tout le stade et mis aussi en

valeur les dénominateurs communs entre les peuples musulmans. La fête s’est achevée sur des jeux de lumières et un grandiose feu d'artifice tiré de tout le stade, déclenchant les flashs des différents appareils des photographes accrédités et du public. L’Algérie prend part à cette manifestation sportive, pré- vue jusqu’au 1 er octobre, avec 78 athlètes (50 messieurs et 28 dames) dans huit disciplines (badminton, ka- raté, athlétisme, natation, taekwondo, tennis, haltérophilie et wushu).

PORTUGAL

Nabil Ghilas joue ses premières minutes avec le FC Porto

L'attaquant international algé- rien, Nabil Ghilas a joué ses pre- mières quatre minutes sous les couleurs du FC Porto dans le cham- pionnat de Portugal de football di- manche soir lors du nul ramené du terrain d'Estoril Praia (2-2) pour le compte de la cinquième journée de l'épreuve. Ghilas a été incorporé à la 90 e minute du temps réglemen- taire, prenant part aux quatre mi- nutes restantes du temps additionnel, mais sans pour autant parvenir à donner l'avantage à son équipe.Transféré chez le champion de Portugal en titre lors de l'inter- saison après avoir brillé avec Mo- reirense, relégué à la seconde division lusitanienne, en terminant l'exercice passé parmi les meilleurs buteurs de la compétition, il a été freiné dans son élan, en étant contraint de suivre les premières rencontres de son équipe en cham- pionnat ainsi qu'en Ligue des cham- pions européenne, à partir du banc

Ligue des cham- pions européenne, à partir du banc de touche. Une situation qui n'ar- range

de touche. Une situation qui n'ar- range pas ses affaires également en sélection algérienne, appelée à jouer bientôt les barrages qualifica- tifs à la prochaine Coupe du monde au Brésil. D'ailleurs, Vahid Halil- hodzic ne cesse de déplorer le manque de temps de jeu de la plu- part de ses joueurs au niveau de leurs clubs européens respectifs.

BUNDESLIGA 2

Second but de la saison pour Aoudia avec Dynamo Dresde

L'attaquant international algé- rien du Dynamo Dresde, Mohamed

Amine Aoudia, a inscrit dimanche

son second but de la saison, à l'oc-

casion de la réception de Padeborn

(2-2), en match comptant pour la 8 e

journée du championnat d'Alle- magne de 2 e division. Menée au score dès la 47 e minute grâce à un but de Johannes Wurtz, la forma- tion de Dresde est parvenue à éga- liser d'abord à la 63 e minute par l'entremise de Mohamed Amine Aoudia d'une jolie reprise de la tête. L'équipe locale a pris l'avantage grâce à Zlatko Dedic (67 e ), avant que Padeborn ne remette les pen- dules à l'heure par Mahir Saglik (82 e ). Il s'agit du deuxième but de la saison pour Aoudia, après celui inscrit lors de la 5 e journée face à Saint-Pauli (défaite 2-1). A l'issue

journée face à Saint-Pauli (défaite 2-1). A l'issue de cette contre performance, le Dy- namo Dresde

de cette contre performance, le Dy- namo Dresde reste toujours relé- guable et pointe à la 17 e et avant dernière place au classement avec 5 points seulement

BOXE

MONDIAUX 2013 (PRÉPARATION)

Ultime stage précompétitif de la sélection algérienne à Cuba

La sélection algérienne de boxe (seniors) a entamé son ultime stage pré-

compétitif à Cuba, en prévision des championnats du monde prévus du 11 au

27 octobre prochain à Almaty (Kazakhstan), a-t-on appris auprès du directeur

technique national (DTN), Mourad Meziane. Le stage de Cuba, qui se pour- suivra jusqu'au 6 octobre prochain, regroupe douze pugilistes, sous la houlette de l'entraîneur national, El Hadi Djellab. La délégation algérienne s'est envolée samedi matin à destination de Cuba. En prévision de ce rendez-vous mondial, la sélection nationale a effectué une série de stages et tournois, dont le dernier s'est déroulé du 11 au 17 septembre en Ouzbékistan. Après le rendez-vous cu- bain, les pugilistes algériens regagneront Alger pour effectuer un ultime stage d'une semaine avant de s'envoler pour Almaty où se tiendront les championnats du monde de boxe. Liste des boxeurs retenus pour le stage précompétitif de Cuba :

Mohamed Flissi (-49 kg), Reda Benbaaziz (-52 kg), Mohamed Amine Oua- dahi et Brahim Oukil (-60kg), Abdelkader Chadi (-64 kg), Lyes Abadi et Zohir

Keddache (-69 kg), Abdelmalek Rahou (-75 kg), Abdelhafid Benchabla et Hi- cham Kaalaouar (-81 kg), Chouaib Bouloudinet (-91 kg) et Hamza Beguerni

(+91kg).

VOLLEY-BALL

CAN-2013 (MESSIEURS) -1 re JOURNÉE

La Tunisie bat la Libye 3 sets à 0

La Tunisie s'est imposée devant la Libye dimanche soir par 3 sets à 0 (25- 14, 25-19, 25-16), lors de la 1 re journée de la 19 e édition du Championnat d'Afrique des nations de volley-ball 2013 (Messieurs), organisée à Sousse du

22 au 27 septembre. Dans les autres matchs de la journée inaugurale, l'Egypte,

quadruple tenant du titre, a dominé le Cameroun 3 à 0 (25-23, 25-21, 25-17) et l'Algérie s'est inclinée devant le Maroc 2 à 3 (21-25, 25-20, 22-25, 25-20, 15- 13). La Tunisie devait affronter, hier, lors de la 2 e journée l'Egypte, tenant du titre, avant de rencontrer, aujourd’hui, l'Algérie et de se mesurer jeudi au Maroc. La Tunisie disputera son dernier match vendredi face au Cameroun. Au terme de la 1 re journée, la Tunisie et l'Egypte se partagent la tête du tableau (3 pts cha- cun), devant le Maroc (2 pts), l'Algérie (1 pt), la Libye et le Cameroun (0 pt chacun). Le championnat d'Afrique est disputé en une poule unique de six sé- lections, le premier remportant le titre et représentera l'Afrique en Coupe de la Confédération qui aura lieu en novembre prochain au Japon.

Sports

31

EL MOUDJAHID

DRAME DU 5-JUILLET

ACCOMPAGNÉS À LEUR DERNIÈRE DEMEURE PAR UNE FOULE NOMBREUSE

Sofiane Azib et Seif-Eddine Derhoum inhumés dans la tristesse à Kouba

Il est toujours difficile d’aborder les choses lorsqu’il s’agit de la perte de vies humaines, notam- ment de jeunes à la fleur de l’âge, de surcroit survenu dans un stade de football, supposé être un lieu de joie et de bonheur pour le public sportif.

D imanche, les deux jeunes supporters usmistes, vic- times du drame survenu au

stade du 5-Juillet, Sofiane Azib (27 ans) et Seif-Eddine Derhoum (21 ans), qui ont succombé à leurs graves blessures lorsque le béton s’est dérobé sous leurs pieds, pro- voquant leur chute brutale dans le vide d’une hauteur avoisinant les 20 mètres, ont été inhumés au ci- metière de Kouba. Ils étaient ac- compagnés pour rejoindre leur dernière demeure par une foule nombreuse. Les membres de leurs familles, les gens de leurs quar- tiers, leurs amis et de nombreux acteurs de la balle ronde nationale et du monde sportif étaient là, la mine attristée par le décès tragique de Sofiane et Seif-Eddine, deux mordus de l’USMA, de surcroit de très bons amis dans la vie et habi- tant le même quartier El-Afia à Kouba. Il y avait beaucoup d’émo- tion lors de la cérémonie d’inhu- mation. Des dirigeants et joueurs de l’USMA et du MCA étaient-là, le président du COA, Mustapha Berraf aussi, un émissaire dépêché par le Premier ministre Malek Sel- lal. De nombreux fans usmistes et même mouloudéens étaient, eux aussi, présents au cimetière de Ben Omar par solidarité avec les fa- milles des victimes, afin de leur té- moigner leur compassion. Les

des victimes, afin de leur té- moigner leur compassion. Les parents des victimes étaient incon- solables,

parents des victimes étaient incon- solables, mais ont enterré leur pro- géniture dans la dignité. L’enterrement a été retardé jusqu’après la prière d’el Asr à cause de l’autopsie effectuée sur les corps des deux défunts. Beau- coup de proches de Sofiane et Seif-Eddine étaient en pleurs au moment où ces derniers ont été en- terrés. Leur tristesse a été exprimée dans la dignité, même si parfois, ils laissaient transparaitre une cer-

taine colère, d’avoir perdu de cette manière leurs enfants. Leur mort a été brutale, et l’annonce de leur décès à l’hôpital de Béni-Messous est tombée tel un couperet. Par ail- leurs, la direction de l’USMA a décidé de remettre aux familles des victimes la recette du match face au Mouloudia en intégralité. Une somme qu’ils se partageront à parts égales. De nombreux joueurs usmistes et mouloudéen,s sous le choc à l’annonce de la triste nouvelle, se sont exprimés dans les médias spécialisés pour exprimer leur émotion et leur soli- darité avec les familles des vic- times. Les présidents de la FAF et de la LFP, respectivement Moha- med Raouraoua et Mahfoud Ker-

badj, leurs ont transmis leurs condoléances. La consternation était palpable que se soit à l’hôpi- tal, où les deux victimes ont été acheminées avant qu’elles ne dé- cèdent, à leurs domiciles familiaux ou lors de leur enterrement. Ce drame donnera à réfléchir aux res- ponsables des infrastructures spor- tives à tous les niveaux. Le contrôle technique doit être pris très au sérieux, et les stades qui ne répondent pas aux normes impo- sées par le cahier des charges ne doivent pas être homologués et ne doivent plus abriter les rencontres de football à l’avenir, et ce, jusqu’à leur remise à niveau. Ce drame, qui a coûté la vie à deux jeunes Algériens qui avaient leur avenir devant eux, est comme une sonnette d’alarme assourdissante aux oreilles des différents respon- sables du secteur, qui doivent prendre les mesures qui s’impo- sent pour que ce type de catas- trophe ne se reproduise plus. Sofiane et Seif-Eddine ont payé de leur vie le manque de vigilance des responsables de la structure du stade olympique. L’infiltration d’eau et la corro- sion au niveau des aciers des gra- dins, ainsi que les fissures relevées à plusieurs endroits au niveau des tribunes, notamment supérieures, auraient dû être prises en compte et les interpeler. Une opération de réhabilitation ou de démolition au moment opportun aurait certaine- ment pu faire éviter un tel drame lourd de conséquences… Mohamed-Amine Azzouz

Condoléances du président de la FAF

Le Président de la Fédération algérienne de football, M. Mohamed Raouraoua, ainsi que les membres du Bureau fédéral et l’ensemble des cadres et personnels de la FAF présentent leurs condoléances les plus attristées aux familles des deux supporters, décédés ce samedi suite à l’effondrement d’une partie des tribunes du stade du 5-Juillet d’Alger, lors du match USM Alger - MC Alger. Ils prient Dieu le Tout- Puissant d’accorder aux défunts sa Miséricorde et les accueillir en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Kerbadj ému après le décès des deux supporters

Le président de la Ligue de football professionnel, M. Mahfoud Kerbadj, a appris avec consternation le décès des deus supporters, suite au tragique accident survenu samedi au stade du 5-Juillet à Alger, où se déroulait le derby algérois entre l’USM Alger et le MC Alger pour le compte du championnat de Ligue 1. Le drame qui a frappé la famille du football national s’est produit suite à l’effondrement d’une partie des gradins du stade Selon un bilan diffusé par l’APS qui a recueilli l’information auprès de la Direction de l’Office du Complexe Olympique, on dénombre jusqu’à dimanche deux décès. Le premier est survenu samedi soir à l’hôpital de Béni Messous et le second dimanche à l’aube dans le même hôpital. On compte également une troisième personne blessée dans cet incident dramatique qui a eu lieu à dix minutes de la fin de la ren- contre. La chute a eu lieu sur une dizaine de mètres.

Installation d’une commission d’enquête

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, a an- noncé, hier à Médéa, l’installation d’une commission d’enquête pour déterminer les véritables causes de la mort de deux jeunes spectateurs lors du derby algérois USMA-MCA disputé samedi au stade du 5- Juillet. «Une commission d’enquête, présidée par l’inspecteur gé- néral du ministère (de la Jeunesse et des Sports) a été installée hier (dimanche) pour déterminer les causes ayant occasionné le drame survenu au stade du 5-Juillet», a déclaré à la presse M. Tahmi en marge de la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya de Médéa. «Il faut vraiment déterminer les causes de ce drame. Ce n’est pas normal que du béton s’écroule. C’est un problème très sérieux qu’il faut résoudre», a insisté le ministre, tout en affirmant que les services de son département ministériel allaient mener un «travail profession- nel» à ce sujet. M. Tahmi avait indiqué dimanche, à l’occasion d’une réunion avec les cadres du ministère, que des expertises étaient «né- cessaires» à travers tous les stades du pays, afin d’éviter que de tels drames ne se reproduisent à l’avenir.

LIGUE 1 (MISE À JOUR) ES SÉTIF-JSM BÉJAIA

Une aubaine pour les Sétifiens

L'ES Sétif, fraîchement éliminée de la phase des poules de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF), renoue avec l'épreuve nationale en accueillant la JSM Béjaïa mardi (18h00) au stade du 8-mai 1945 dans le cadre de la mise à jour de la 4 e journée du championnat de Ligue un. Une occasion propice pour l'Entente afin de se rapprocher du leader, le CS Constantine, en attendant de disputer son second match en retard sur le terrain de l'ASO Chlef. Une victoire des Sétifiens leur per- mettra, en effet, de rejoindre en deuxième position l'USM Alger, la JS Kabylie et le MC Alger, à une seule unité des Constantinois. Pour les ob- servateurs, les protégés de l'entraîneur intérimaire, Kheireddine Madoui, sont bien partis pour engranger les trois points de la victoire, surtout qu'en face, l'adversaire traverse une période délicate en ce début de saison, comme l'atteste sa 13 e place au classement avec 3 points.

CHAMPIONNAT DU MAROC (3 e j)

Première victoire du DHJ d’Abdelhak Benchikha

L’équipe du Difaâ Hassani d’El Jadida, entraînée par l’Algérien Abdelhak Benchikha (DHJ, D1), a remporté dimanche sa première victoire dans le championnat marocain de football, en s’imposant à domicile devant le Kawkab Marrakech par trois buts à zéro pour le compte de la 3 e journée de la Botola. Les buts ont été inscrits par Ahmed Chagou (16 e ) et Zakaria Hadraf (26 e et 62 e ). Avant ce succès, la formation du DHJ avait fait match nul face au Wydad Casablanca (0-0) lors de la première journée, et concédé, ensuite, une défaite devant Hassania Agadir (0-1). Le DHJ est qualifié pour les quarts de finale de la coupe du Maroc. L'ancien sélectionneur de l'équipe nationale algérienne de football a été engagé, en juillet dernier, pour une saison renouvela- ble. C'est sa première expérience à la direction technique d'une for- mation marocaine.

D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne

D

D
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne
D ans la lucarne

ans la lucarne

D ans la lucarne

La sportivité a prédominé malgré tout

Le 77 e derby entre l'USMA et le MCA au 5- Juillet n'a pas tenu ses

promesses sur le plan du jeu, mais sur le plan de la sportivité, les deux galeries ont été à la hauteur. En effet, et en dépit de l'enjeu de ce derby, vu qu'il était très sensible, les supporters ont assuré à eux seuls le spectacle. Ils ont même réussi à détourner le spectacle du «rectangle vert» aux gradins, même si une partie s'est dérobée sous les pieds de deux supporters usmistes. Ce drame n'est pas le produit d'une bagarre ou heurts entre spectateurs, mais à cause de la vétusté de certaines parties du stade dont la date de création dépasse la quarantaine. Il est certain que ce drame, avec le décès de deux supporters, a terni encore plus ce face à face entre deux équipes voisines. Une situation indépendante de la volonté des uns et des autres. «Ce genre d'incidents sont indépendants de notre volonté du fait qu'ils sont imprévisibles», avait affirmé Youcef Kara, directeur général de l'OCO ((Juillet). En cette douloureuse circonstance, on présente nos sincères condoléances aux familles des défunts. Il est certain que la sportivité sans cesse renouvelée entre les deux galeries rivales d'Alger a toujours dépassé les querelles qui peuvent apparaître à tout moment. Certes, c'est l'USMA qui l'avait emporté sur un penalty, pas évident du tout pour ne pas dire autre chose, mais les Mouloudéens — malgré un arbitrage tatillon de Necib (arbitre fédéral) qui avait mis à rude épreuve leurs nerfs —sont restés stoïques et surtout dignes. Ce que veulent les supporters d'un arbitre est d'être objectif et surtout impartial. Car, ils ne veulent pas se sentir lésés. Les Mouloudéens ont estimé qu'ils sont actuellement victimes d'une cabale qui ne veut pas dire son nom dont les ramifications remontent à la dernière finale de la coupe d'Algérie perdue justement face à l'USMA sur ce même score de

1-0.

Ils sont aussi contre ses joueurs qui, pour cacher leurs limites techniques, tombent volontairement pour tromper l'appréciation de l'arbitre. Certains de nos joueurs, au lieu de faire des efforts pour améliorer leur rendement et leur technicité, continuent à confondre jouer au football avec «patinage artistique». Car lors de ce fameux derby algérois, on peut dire qu'on a été laissés sur notre faim, puisque la pelouse du 5-Juillet est devenue, en l'espace de 90 minutes, un tremplin pour «plongeurs». On aimerait que nos footballeurs réapprennent à jouer au football. C'est pour cette raison que le public est en train de courir pour remplir les stades.

raison que le public est en train de courir pour remplir les s t a d

Hamid Gharbi</