Vous êtes sur la page 1sur 7

EPREUVE DE DROIT ET URBANISME

1) Il existe des documents d’aménagement urbain et pourtant l’habitat spontané évolue


continuellement dans nos villes du tiers-monde.
a) Les documents d’urbanisme opérationnel urbaine sont :
-Schéma directeur d’aménagement urbain(SDAU) ;
-Plan d’occupation du sol(POS) ;
-Plan d’aménagement des zones(PAZ) ;
-Zone d’aménagement concentrée(ZAC) ;
-Zone d’environnement protège(ZEP) ;
-Plan d’aménagement rural(PAR) ;
-Plan de sauvegarde et de mise en valeur(PSMV) ;
-Documents auxiliaires de la planification urbaine
b) Documents des autres sources de programmation et de réglementation sont :
-Normes d’aménagement du territoire
-Normes de planification économique
-Règles générales de l’urbanisme

Donner les traits caractéristiques d’un habitat spontané, d’un habitat structure

L’évolution ou habitat spontanée se fait en deux types : croissance périphérique et


transformation de la ville sur elle-même.
.a) Croissance périphérique :
 Croissance autour de la ville
 Croissance sur un réseau de ville
 Croissance diffuse : croissance a partir d’un réseau routier développe et
laissant le ventre comme milieu d’affaire
 Ségrégation : C’est la concentration des bâtiments des services en un endroit
vers les beaux bâtiments.
 Effet de faubourg : s’installer a la limite de la ville et bénéficier de la proximité
sans subir ses exigences (impôts, défenses,)

.b) Transformation de la ville sur elle-même : Dans les operateurs centraux dégrades il y a
réaménagement et réhabilitation des constructions et immeuble vêtus. A la périphérie le
phénomène de densification par lotissement et transformation des espaces en pavillon en
immeuble ou rénovation.

L’évolution organise ou l’habitat structure :

L’évolution organisée se propose :

 Soit de transformer la structure interne des villes par des actions de rénovation et de
réhabilitation.
 Soit de prendre en charge tout ou une partie de la croissance périphérique par le
lancement d’opération d’extension.
 Soit encore d’agir sur la répartition des activités a l’échelle nationale ou régionale par
des actions d’aménagements du territoire.

Facteurs de croissance ou de développement :

a)Facteurs économiques du développement

-Mutation de l’industrie ;

-L’essor du tertiaire ;

-Constitution d’un secteur d’activité spécifique (loisirs,…….).

b) Facteurs sociologiques du développement

-Mobilité géographique ;

-Spécialisation des échanges et les nouvelles solidarités ;

-La croissance urbaine.

c)Facteurs de décision du développement

d) Facteurs financiers du développement

-Impôts ;

-Emprunt ;

-L’imputation sur le cout de construction.

2) Expliquer comment les collectivités urbaines affectent les zones aménagées en milieu
urbain.
La zone d’aménagement concentre est une zone ou une porte de terrain
temporairement dote d’une certaine décentralisation financière et règlementaire en
matière d’urbanisme en vue d’en réaliser l’aménagement de façon généralise et
cohérant. Ces zones ont pour objet l’aménagement et l’équipement de terrain bâti ou
non bâti (Construction a usage d’habitation, de commerce, d’industrie, de service,
……..)
3) Quelles sont les opérations d’aménagement urbain qui permettent de construire une
zone urbaine ou la transformer. Expliquer.
Ces opérations sont : la rénovation, La restauration et la réhabilitation
La rénovation permet de transformer complètement le milieu urbain. Elle a pour but
de restituer aux anciens centres urbains de garder par le manque d’entretien ou les
constructions anarchiques, d’une structure et une architecture compatible avec les
exigences de l’hygiène et de l’esthétique.
Elle fait revivre les milieux. On détruit les bâtiments proches a la rupture et
construites avec esthétiques, jardins, espaces libres, espaces de loisirs. On refait les
bâtiments solides et a fait marquants d’histoires.
La restauration permet de remettre le prestige. Elle vise a régénérer les tissus anciens
présentant un intérêt historique, artistique ou culturelle, dans le respect de la crame
existante et l’architecture des bâtiments qui doit simplement être remise en etat.Par
consequent, la démolition y est exceptionnelle.
La réhabilitation (Changement de masse).C’est une forme de changement moins
couteuses que les premieres.Elle a pour objet la transformation des conditions
d’habilitations des immeubles par leur mise en conformité avec les normes minimales
d’habilite, l’aménagement des cours et d’immeubles et éventuellement la
demollissement.
Le lotissement est toute division volontaire ou non d’une propriété foncière en vue de
l’implantation du bâtiment.
4) Décrire l’objet essentiel de l’aménagement urbain
Son Objet : Il consiste a regrouper et redistribuer des terrains de surfaces mal
conformes, enclaves ou mal desservit par les équipements collectifs en vue d’une
utilisation compative avec le plan d’occupation des sols.

Décrivons l’objet essentiel du permir de bâtir


Son objet :Le permir de batir ou de construction a pour objet de soumettre la
généralité des projets de constructions aux impératifs de l’intérêt générale, tel qu’il
sont traduits par le droit des sols c’est-à-dire par les règles contenues dans les
documents de planification urbaines, les normes d’aménagements du territoire ou
relatives a l’environnement, les règles générales d’urbanismes, les servitudes
d’utilités publics.
5) Définitions
Urbanisme : c’est l’arc de concevoir, organiser et réaliser de façon volontariste le
développement des villes, en tenant compte des facteurs geographiques,socio-
economiques,esthetiques,institutionnels et culturels susceptibles de le déterminer.
C’est la science de l’aménagement des villes.
Droit d’urbanisme : C’est l’étude, l’etablissement, l’application d’un ensemble de
normes législatives reglementaires, coutumieres ou conventionnelles génératrices
d’obligations et qui prévoit suffisamment à l’ avance les problèmes de transformation
du milieu suscite par la civilisation urbaine.
Rénovation : C’est une opération d’aménagement urbain qui permet de transformer
complètement le milieu urbain. Elle a pour but de restituer aux anciens centres
urbains de garder par le manque d’entretien ou les constructions anarchiques.
Permir de bâtir : acte administratif par lequel une autorité publique constate au nom
de l’état que l’exécution des travaux de construction projeté peut être autorise au
regard des règles des droits publics qui le concerne.
Demandeur : Propriétaire du terrain ou son mandataire personnel justifiant d’un titre
mandataire personnel justifiant d’un titre d’habilitation personnelle a la construction,
personne bénéficiant pour l’expropriation de ce terrain.
Réhabilitation : C’est une forme de changement moins couteuse que la rénovation et
la restauration. Elle a pour but de transformer les conditions d’habilitations des
immeubles par leur mise en conformité avec les normes minimales d’habilite,
l’aménagement des cours et d’immeubles et éventuellement le demolissement.
La restauration : C’est une opération d’urbanisme qui permet de remettre le prestige.
Elle vise à régénérer les tissu anciens présentant internet historique ou culturelle,
dans le respect de la crame existante et l’architecture des bâtiments.
Remembrement : Permet de regrouper les lots ou parcelles de terres. C’est le
contraire de lotissement.
Restructuration : Opération qui permet de rectifier les traces de certaines voies avec
un minimum de destruction a réaliser certains infrastructures, a récupérer des
parcelles pour y implanter de nouvelles infrastructures.

Ville : Agglomération de grande ou moyenne importance dont les habitants exercent,


en générale des activités tertiaires ou groupement de population et de constructions
dont la vie s’articule autour d’une même organisation économique et socioculturelle.

Agglomération : Ensemble constitué par une ville, ou un village et ses environs.

6) Les différents types d’urbanisme sont : L’urbanisme prévisionnel et l’urbanisme


opérationnel.

Comparaison : L’urbanisme prévisionnel permet de faire des prévisions à cour, moyen


et long terme tandis que l’urbanisme opérationnel permet d’agir.

7) Les différents acteurs de l’aménagement sont :


a) Les acteurs publics
Ce sont l’état parmi lesquelles nous avons les collectivités publiques et les
responsables des services publiques.
b) Les acteurs prives
Ce sont :
-Les industrielles et les particuliers ;
-Les Organisations Non Gouvernementales(ONG)
-Les organismes para-publique (MAETUR, SIC, MAGZI)

Rôles des acteurs


 Rôles principales au niveau national.
-L’état défini les grandes lignes de developpement.il assure l’arbitrage au
niveau des interventions. De plus l’état a pour rôle de faciliter l’évolution de la
ville et non de la contraindre dans un moule.

 Rôles principales au niveau régionale


Les intervenvenants dans le schéma d’armature urbaine sont :
- Les déplacements régionaux
-Les ONG
- Les organismes parapublics.
Ils définissent le rôle respectif des différents villes, répartition des fonctions, favoriser
la construction d’une véritable metropole,la solidarité et complémentariste entre les
villes.

 Rôles principales au niveau agglomerationnel


La politique d’aménagement est définie par le SDAU
-Les schéma directeurs des principales infrastructures (Routes et auto-routes,
télécommunication, voie navigable.
-Politique sectorielle tel que zone de rénovation rurale, zone de réhabilitation,
de lotissement, d’aménagement littoraux.
-Politique générale pour la décentralisation industrielle, la création des
industries, des artisans.
8) a)-Caractéristiques de la ville de BANDJOUN :
-Principales activités : commerce, agriculture, élevage( niveau bas)
-Principaux types d’agricultures :pigments, choux, haricots vert
-La population de bandjoun est constituée de beaucoup de jeunes dont le
séjour est momentané
-On dénombre à bandjoun plus de 10.000 âmes
-Bandjoun possède des hôpitaux, des aires de sante sans oublier les
pharmacies
-On y trouve aussi un institut universitaire de technologie, des établissements
scolaires publics et prives
-Son niveau de vie est moyen a cause de la rareté des produits de hautes
gammes.
-La population n’est pas assez qualifiée ;
-Le réseau routier est mal entretenu ;
-Manque des moyens de transport après une certaine heure ;
-Esthétique par endroit (L’IUT, la chefferie, le centre administratif, le centre
climatique et les environs de l’échangeur) ;
-Défaillance du réseau d’eau, d’électricité et téléphonique ;
-Mobilité des personnes au centre commercial et a l’IUT ;
-Concentration des établissements scolaires au centre de bandjoun ;
-Croissance spontanée différée ;
-Aménagement irrégulier sur la surface ;
-Construction structure et attrayant par endroit ;
-Manque de service de sécurité ;
-Absence de jardin public ;
-Manque de toilette public ;
-Manque d’équipement de loisirs ;

b)-Solutions d’aménagement de la ville de bandjoun :


-Entretien du réseau routier et création d’une voie entre l’IUT et l’échangeur ;
-Création d’établissement scolaire secondaire a DJA ;
-Création d’un lotissement au voisinage de la ville crée ;
-création du super marche ;
-Un service de sécurité, commerciale et bureautique, l’internet,
l’informatique, la restauration, cyber café au niveau du marche et de L’IUT ;
-Mise en place des forages dans les quartiers d’habitations ;
-Etendre le réseau d’électricité ;
-Aménagement d’un lac dans le voisinage de l’échangeur ;
-création de la gare au carrefour de soung ;
-Créer des plantations et pratiques des cultures en engrainant le sol ;
-Aménager l’entrée de L’IUT ;
-création de plusieurs centres multimédia au niveau des établissements ;
-Créations des centres artisanales ;
-création des zones de stationnements ;
-création d’un centre pénitencier ;
-Déplacement des habitations autour de la carrière ;
-création des toilettes publics au niveau du marche et de L’IUT

9) Le but de la planification Urbaine :

La planification urbaine est la méthode de prévision et d’organisation qui


permet aux autorités publiques d’orienter et de maîtriser le développement
urbain par l’élaboration et la mise en œuvre de documents d’urbanisme. Elle
s’exprime par les plans d’occupation des sols (POS) et les anciens SDAU,
appelés aujourd’hui schémas directeurs (SD).

10) Procédure pour obtention d’un certificat d’urbanisme :


 Les services de la mairie délivrent en la demande de certificat
d’urbanisme. A cette demande en 3 exemplaires, nous joindrons 1 plan
de situation détaillé du terrain (un premier exemplaire est envoyé à la
mairie de la commune ou se situe le terrain, et les 2 autres au
directeur départemental de l’équipement. Dans un délai de 2 mois à
compter de la date de dépôt, nous pouvons recevoir notre certificat
d’urbanisme et il est valable pour 1 an)
 Pour l’obtention du permit de bâti ou de construction il faut :
La mairie du lieu de construction doit nous fournir en 3 exemplaires la
demande de permis de construire. A chacune de ces demandes nous
devons joindre : Le plan de situation, le plan de masse, le plan des
façades, les coupes horizontale et verticale. Le premier dossier,
comprenant les plans et description est envoyé à la mairie et les deux
autres à la direction départementale de l’équipement, et deux mois
après, nous recevrions notre permis de construire, celui-ci est valable 1
an.