Vous êtes sur la page 1sur 19

Filière Ingénieur : Procédés et Ingénierie Chimique

PIC - S1

COURS:
COMPTABILITE ET FISCALITE

Dr: Hassan OUABOUCH

Année Universitaire:
2019-2020
DEUXIEME PARTIE: LA FISCALITE DE L’ENTREPRISE
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

1- Définition de la TVA:
La T.V.A est une taxe générale sur la consommation qui frappe en principe tous les biens et services
consommés ou utilisés au Maroc, qu'ils soient d'origine nationale ou étrangère.
C'est une taxe indirecte, normalement "répercutée" sur le consommateur final, lequel en supporte la
charge définitive.
Aussi on l’appelle comme:
o Impôt indirect;
o Impôt sur la dépense;
o Impôt réel;
o Impôt sur la valeur ajoutée;
o Pour le consommateur final.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

2- Mécanisme de la TVA

CONSOMMATEUR ENTREPRISE ETAT

Ainsi conçu, ce mécanisme veut que l’entreprise joue le rôle d’intermédiaire entre le consommateur et le
percepteur. D’où la neutralité souvent évoquée de cette taxe. La TVA se veut être neutre du fait aussi que
c’est un impôt qui respecte la concurrence entre les entreprises.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

FOURNISSEURS CLIENTS

TVA Récupérable TVA Facturée

ENTREPRISE

Différence Différence

ETAT
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

3- déclaration de TVA
La déclaration mensuelle, pour les redevables dont le Chiffre d'Affaire taxable réalisé au cours de l'année
écoulée atteint ou dépasse 1.000.000,00 DHS. La déclaration trimestrielle, pour les redevables dont le
Chiffre d'Affaire taxable réalisé au cours de l'année écoulée est inférieur à 1.000.000,00 DHS.
Mécanisme de déclaration: Déclaration mensuelle
TVA due (m) =
TVA facturée (m) – TVA récupérable sur charges (m) – TVA récupérables sur immobilisations (m)– crédit
tva (m-1)
Déclaration trimestrielle:
TVA due (M, M+1,M+2) =
TVA facturée (M,M+1,M+2) – TVA récupérable sur charges (M,M+1,M+2) – TVA récupérables sur
immobilisations (M,M+1,M+2)– crédit tva (T-1)
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Section 1 : Champ d’application de la TVA


En principe, la TVA frappe les opérations de nature industrielle, commerciale, artisanale ou relevant de
l’exercice d’une profession libérale, accomplies au Maroc. Elle s’applique aussi aux opérations
d’importation. La plupart des opérations économiques et commerciales sont aujourd’hui soumises à la
TVA. Cependant, certaines opérations économiques n’entrent pas dans le champ d’application de la TVA.
De plus des opérations entrant dans le champ d’application de la TVA sont exonérées par des dispositions
législatives.

1. Généralités sur la TVA La définition du champ d’application de la TVA se veut large en intégrant deux
notions :
- la notion d’opération imposable ;
- la notion de personne assujettie.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

A. Notion d’opération imposable :


La TVA vise en premier lieu les opérations de nature commerciale, industrielle, ou relevant de
profession libérale. Est ainsi située hors du champ d’application toute opération exécutée dans des
conditions ne lui conférant pas un caractère commercial. Il en est ainsi des activités agricoles et des
activités civiles. Exemple (la location d'un immeuble non meublé).

B- Les opérations imposables en vertu d’une disposition expresse de la loi:


La loi fait entrer dans le champ d'application de la T.V.A., un certain nombre d'autres opérations qui
ne constituent pas normalement des opérations imposables :
Les livraisons à soi-même : Construction d'un hangar ou d'un atelier utilisé par la société elle-même
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Les livraisons à soi-même :pour les propres besoins de son exploitation.


Exemple :
 Une entreprise fabrique elle-même une machine de production dont elle a besoin.
 Les livraisons à soi-même devront être soumises à taxation afin de sauvegarder le principe de la
neutralité concurrentielle.
C- Les opérations exonérées
Certaines opérations, normalement situées dans le champ d’application de la taxe, sont exonérées par
disposition expresse de la loi soit en tant que telles, soit lorsqu’elles sont effectuées par certaines
personnes.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exonérations sans droit à déduction :


exonérations sans droit à déduction», c’est-à-dire que la TVA payée en amont dans les processus de
production et de distribution en vue d'effectuer la livraison ou prestation ne peut pas être déduite.

 Les ventes autrement qu’à consommer sur place portant sur le pain, les semoules, céréales et les
farines, le lait, le sucre brut, les produits de la pêche, la viande, l’huile d’olive......;
Les exonérations de plein droit :
Exonérations sans droit à déduction :
 les tabacs, les journaux, les publications, les livres, les travaux d’impression, les timbres fiscaux, les
produits de la pêche, la viande fraîche ou congelée, les produits forestiers, l’huile d'olive, le vin
végétal, les ouvrages en métaux précieux fabriqués au Maroc, les films cinématographiques
documentaires ou éducatifs et les substances minérales (charbon, houille, coke, etc.).

 Les ventes et les prestations réalisées par les petits fabricants et les petits prestataires et qui réalisent
un Chiffre d’affaires annuel égal ou inférieur à 500 000,00 DHS
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

 Les opérations et prestations ci-après :


o Les opérations effectuées par les exploitants de hammam, douches publiques et des fours traditionnels ;
o Les opérations de livraisons à soi-même de certaines catégories de construction à usage d'habitation
personnelle inférieure à 300 m2;
o Les opérations réalisées par les sociétés ou compagnies d'assurances ;
o Les opérations de distractions, de films cinématographiques;
o Les opérations médicales : médecins, médecins-dentistes, masseurs kinésithérapeutes, infirmiers, sage-
femme.... ;
o Autres opérations dont la liste est limitée par la loi.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exonérations avec bénéfice du droit à déduction :

 Les produits livrés à l'exportation par les assujettis;


 Les marchandises ou objet sous les régimes suspensifs en douane.
 Les engins et filets de pêche destinés aux professionnels de la pêche maritime;
 Les engrais ;
 Les biens d’investissement à inscrire dans un compte d’immobilisation ;
 Les opérations de crédits que les associations de micro crédit font au profit de leur clientèle;
 Les opérations de cession de logements sociaux à usage d’habitation principale dont la superficie
couverte est comprise entre cinquante (50) et quatre vingt (80) m2 et le prix de vente n’excède pas
deux cent cinquante mille (250.000) dirhams, hors taxe sur la valeur ajoutée.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exonérations avec bénéfice du droit à déduction :


 Les prestations de restauration fournies directement par l’entreprise à son personnel salarié ;
 Les biens d’équipement destinés à l’enseignement privé ou à la formation professionnelle, à inscrire
dans un compte d’immobilisation ;
 Les biens et les services acquis ou loués par les entreprises étrangères de productions audiovisuelles,
cinématographiques et télévisuelles pour les dépenses supérieures ou égales à 5000 DHS
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exonérations soumises à formalités:


Opérations exonérées à la vente sans droit à déduction :
 Les papiers destinés à l'impression des journaux et publications périodiques ainsi qu'à l'édition,
lorsqu'ils sont dirigés sur une imprimerie ;
 Les biens, marchandises, travaux et prestations de services destinés à être livrés à titre de don dans le
cadre de la coopération internationale à l'Etat.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

4- LE CALCUL DE LA T.V.A Exigible


La TVA exigible s’étend de la dette de l’assujetti vis-à-vis du Trésor Public au titre de la dite taxe et à l’occasion
de ses ventes de biens ou de services. C’est la TVA sur les ventes dites facturée ou TVA collectée.
Le calcul de la TVA exigible passe par:
 La détermination de la base imposable
 La determination du taux applicable; quatre taux sont prévus par le CGI: un taux normal de 20%, et des taux
réduits; 14%, 10% et 7%.
 La determination du fait générateur de la TVA. Celui-ci dépend du régime d’imposition de l’entreprie. Deux
régimes sont en vigueur: régime d’encaissement et le régime de débits.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Le fait générateur:
C'est l'événement qui entraîne l'exigibilité d'un impôt. Le fait générateur permet de déterminer:
 Pour le vendeur: à quelle période d'imposition faut- il rattacher les opérations réalisées ?
 Pour l'acheteur : la date de naissance de droit à déduction de la taxe qui lui a été facturée ;
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Le fait générateur varie selon la nature des opérations imposables :


 Par l'encaissement total ou partiel du prix des marchandises, des travaux ou des services, en ce qui
concerne les ventes et les prestations ;
 Par la livraison des marchandises ou l'exécution des services ou des travaux, en cas d'échange et
règlement par compensation ;
 Par la livraison, laquelle ne saurait être postérieure à la date d'utilisation, en cas de livraison à soi-
même de biens meubles ;
 Par la première utilisation et l'inscription à un compte d'immobilisation pour les livraisons à soi-
même de biens immeubles ;
 Par le dédouanement des marchandises en cas d'importation.
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exemple 1
L’entreprise 1 achète À 120 TTC Entreprise 1 Entreprise 2
(dont 20dh de TVA récupérable). Achat HT (hors taxe) 100 150
Vente HT (hors taxe) 150 240
Elle vend à l’entreprise 2 pour
Achat TTC 120 180
180 dh TTC (dont 30 dh de TVA
Vente TTC 180 288
facturée.
TVA récupérable 100 x 0,2 = 20 150 x 0,2 = 30
L’entreprise 2 vend au TVA facturée 150 x 0,2 = 30 240 x 0,2 = 48
Consommateur à 288 dh TVA à payer 30-20 = 10 48-30 = 18
TTC (dont 48 dh de TVA facturée) Valeur ajoutée 50 90
TVA = VA x taux 50 x 0,2= 10 90 x 0,2 = 18

Donc la TVA à payer par entreprise correspond à la différence entre la TVA facturée et la TVA récupérable
soit (30-20 =10 dh pour l’entreprise 1, et 48-30 = 18 dh pour l’entreprise 2).
LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA)

Exemple 2:
On souhaite établir pour le mois février la déclaration de TVA de notre entreprise dont l’activité est la
vente d’articles de bureau. Pour ce faire on dispose des éléments concernant les opérations réalisées par
l’entreprise au cours du mois de février :

Désignation Montant HT Montant TVA Montant TTC


-Achats d’articles de bureau 6000 1200 7200
-Frais de téléphone 1250 250 1500
-Produits d’entretien 750 150 900
-Travaux d’imprimerie 710 142 852
-Achat d’une imprimante pour les travaux 5100 1020 6120
administratifs
-Ventes d’articles de bureau 85000 17000 102000

TAF: calculer la TVA due pour le mois de février?