Vous êtes sur la page 1sur 9

Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

Université Abdelmalek Essaâdi


Faculté des Sciences Juridiques, Économiques
et Sociales de Tétouan

MASTER FINANCE AUDIT ET


CONTRÔLE DE GESTION
5ÈME PROMOTION

Méthodologie de recherche
Elaboré par:
Les instruments de collecte d’informations
HIMRI MOHAMED KHALIL
YEKHLIF JIHAN

Elaboré par:

HIMRI MOHAMED JIHAN YEKHLIF OUMAIMA


IKRAM BEN SLIMANE
KHALIL AOULAD ALI

Encadré par:
Pr. Mariam El hajioui

Année Universitaire : 2018-2019

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

I- Introduction
II- Définition de l’information
III- Nature de l’information
IV- Le recueil de l’information
1- Les types de données
2- Les sources d’informations en sciences de gestion
V- Les techniques pragmatiques
1- Traitement de données
2- La communication
3- La documentation
4- La délégation
5- La qualité méthodologique
VI- Conclusion

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

L e choix d'une technique de collecte des données conduit à sélectionner les


matériaux que cette technique recueillera (GRAWITZ, 1996). Les
questionnaires se distinguent des entretiens par le type d'informations qu'ils
permettent de recueillir. Pour mener à bien une recherche, il faut collecter des
informations, les traiter pour en tirer des conclusions.
Au sein d’une entreprise ou d’une organisation, la collecte de donnés désigne les
opérations de recherche qu’un opérateur met en œuvre afin de rassembler les
éléments dont il a besoin pour agir et pour décider.
Par collecte de données, on entend l'approche systématique qui consiste à réunir
et à mesurer des informations en provenance de sources variées, afin d'obtenir
une vue complète et précise d'un domaine d'intérêt. La collecte des données
permet à une personne ou à une entreprise de répondre à des questions
pertinentes, d'évaluer des résultats et de mieux anticiper les probabilités et les
tendances à venir.
En règle générale, il existe deux types de données : les données quantitatives et
les données qualitatives.
Les données quantitatives sont des données présentées sous forme numérique :
statistiques, pourcentages, etc.
Les données qualitatives sont des données descriptives : couleur, odeur,
apparence, qualité, etc.
Les sondages, entretiens et groupes d'intérêt sont les principaux instruments de
la collecte d'informations. Aujourd'hui, avec l'aide d'outils Web et analytiques, les
chercheurs peuvent également collecter les données issues des terminaux
mobiles, du trafic des sites Web, de l'activité des serveurs et d'autres sources
pertinentes, selon le projet.

Définition de l’information

L’information est un concept des sciences de la communication. Au sens


étymologique, l'information est ce qui donne une forme à l'esprit. Elle vient du
verbe latin informare, qui signifie « donner forme à » ou « se former une idée
de »
Dans la théorie de l'information ,l' information est considérée comme une
séquence ordonnée de symboles d'un alphabet, par exemple un alphabet
d'entrée, et un alphabet de sortie. Le traitement de l'information consiste en
une fonction entrée-sortie qui mappe toute séquence d'entrée de en une

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

séquence de sortie. La cartographie peut être probabiliste ou déterministe. Il


peut avoir de la mémoire ou être sans mémoire

La nature de l’information

L’information peut être de nature :


Juridique
Sociale
Commerciale
Comptable

Le recueil d’information
Toutes méthodologies en sciences de gestion intègre dans l’une de ces
étapes une phase de recueil de l’information.
1- Les types de données
En réalité, il existe quatre types de données qu’on appelle catégories
d’échelle de mesures. Les échelles de propositions, d’intervalles, ordinales et
nominales
A- les échelles de proportions
Le volume de transactions, le niveau des salaires, un chiffre d’affaires sont
des exemples de variables d’échelles de proportions.
B- les échelles d’intervalles
Ils possèdent les mêmes caractéristiques que les échelles de proportions
sauf qu’il n’y a pas de zéro naturel où on peut admettre l’absence du
phénomène mesuré.
C- Les échelles ordinales
Les échelles ordinales supposent d’abord une relation d’ordre entre les
entités mesurées.
D- Les échelles nominales
Ces types d’échelles permettent l’identification d’objets dans des classes.
Ils expriment donc une caractéristique qui fait distinguer un objet d’un autre
d’où le terme de variable nominale.

2- Les sources de l’information en science de gestion


On peut classer les différents types de sources de données dans trois
catégories. L’entretien, l’observation et l’archive.

A- L’entretien
L'entretien est « une des méthodes qualitatives les plus utilisées en sciences
de gestion » . Il peut être vu comme « une conversation avec un objectif» , « un

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

dispositif de face-à-face où un enquêteur a pour objectif de favoriser chez un


enquêté la production d'un discours sur un
thème défini dans le cadre d'une recherche » . L'entretien se caractérise par une
rencontre interpersonnelle qui donne lieu à une interaction essentiellement
verbale.
les données collectées sont donc coproduites. Par ailleurs, ces données se
fondent sur des représentations stockées en mémoire du répondant : elles sont
donc reconstruites. Ainsi, elles « nous renseignent d'abord sur la pensée de la
personne qui parle et ensuite sur la réalité qui fait l'objet du discours » . Cette
interaction entre un chercheur et un répondant suppose une organisation
particulière pour pouvoir atteindre les objectifs de la recherche (forme de
l'entretien, échantillon, lieu, guide, mise en situation, stimuli, mode
d'enregistrement des données, etc.).
Entretien individuel
C’est un outil d’investigation qualitatif. Se basant sur le nombre d’entretien, le
degré de profondeur recherchée et le niveau de directivité, on peut définir
plusieurs techniques de déroulement d’entretiens.
➢ Il y a :
1-Entretien non directif
Il s’organise de sorte que l’on encourage un répondant à exprimer librement ses
idées sur un sujet investigué.
L’interviewer dispose uniquement d’un plan de thèmes mais ne pose quasiment
pas de question spécifiques. Sa présence est juste pour stimuler le répondant
dans le développement de son point de vue sans le pousser dans une direction
particulière.
2-Entretien thématique
Il se distingue de l’entretien non directif par son caractère moins profond
et moins ouvert. L’interrogateur mentionne des thèmes à aborder en dirigeant
le répondant à parler de certains points de plus en plus précis.
3-Entretien semi directif
Appelé aussi entretien semi structuré, il se caractérise par une structure
de l’entretien.
Ils sont utilisés en science de gestion comme moyens qui permettent une
information supplémentaire, dégager des tendances ou obtenir une approbation
d’un certain nombre d’hypothèses.

Entretien en groupe
Il consiste à réunir un groupe de personne qui doit discuter sur un sujet
qui l’intéresse pour augmenter la productivité informationnelle grâce aux

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

possibilités de rebondissement d’idées lorsque le contexte social est l’élément


qu’il faut prendre en considération.
En réalité, il existe toute une série de variante d’entretien en groupes :
Citons-nous:
• Brainstorming : réunion pour la génération d’idées.
• Groupe de créativité : se base sur un panel de techniques existantes
pour résoudre un problème de gestion ou développer de nouvelles
idées.
• Groupe conflictuels : il s’agit de contraster les expériences. Cette
méthode est utilisée souvent pour identifier les styles de gestion
etc.
B- Les questionnaires:
C’est parmi les instruments de recherche, qui peut être défini comme une
série de questions méthodiquement posées afin de définir un cas, une situation,
une demande parmi un grand nombre de possibilités.
Un questionnaire peut être l'objet d'un formulaire, ou d'un jeu de menus
informatiques. On peut le considérer comme modèle d'un parcours
administratif.
Pour élaborer un questionnaire il faut:
• Détermination du problème de l'étude et du sujet traité
• Construction de la banque d'item
• Construction de l'échelle de réponses
• Évaluation du bassin initial d'items
• Élaboration du mode de présentation du questionnaire
• Création d'un échantillon pour tester la version pilote de
l'instrument
• Analyse d'item
Il comporte trois types de questions :
- Les questions fermées à choix unique auxquelles l'interrogé doit
répondre par « oui » ou « non » ;
- Les questions à choix multiples où le répondant peut choisir entre
plusieurs éventualités ;
- Les questions ouvertes qui donnent la latitude d'orienter la réponse dans
le sens voulu en se justifiant.
C- L’observation
Définir l'observation en tant que support de recherche est une
problématique dans la mesure où l'observation possède une double nature, à la
fois technique et stratégique.
L'observation peut être définie, au sens étroit du terme, comme une technique
de collecte de données primaires visibles et audibles. Dans cette perspective,

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

l'accent est mis sur les modalités concrètes et les outils mis en œuvre pour saisir
le phénomène étudié. Cette conception de l'observation est au cœur des
démarches expérimentales. Mais l'observation peut également être définie, de
manière plus large, comme une stratégie particulière d'interaction avec le
terrain.
• Il y a :
• L’observation participante qui implique une présence continue et
inaperçue sur le terrain. L’observateur devient un élément normal
dans le groupe pour bien comprendre le processus social dans la
vie collective.
• L’observation direct est une observation passive, se fait par :
• Préparation du terrain.
• Formation de l’observateur (processus langage…)
• Observations.
• Saturation (marque la fin de la collecte).
• Triangulation (correction de l’observation)
• Bases de données (définitive)
D- Les archives
Ils représentent des registres de situations par lesquelles une organisation est
passée.
Techniques pragmatiques
1- Le traitement de données
A- La saturation en information
Le concept de saturation en information stipule que l’on doit arrêter de
collecter des observations une fois qu’une observation complémentaire
n’apporte plus d’information significative.
B- L’approximation
En science de gestion, elle est appliquée à deux niveaux essentiels. Elle est
utilisé lors de la collecte de données sur le terrain et à la phase de triangulation
(validation de données).
L’approximation est aussi employée sur le plan de la problématique.
C-Triangulation
D’une manière générale, la triangulation peut se faire selon deux axes
complémentaires :
• La triangulation logique qui consiste à procéder à une
confrontation de faits pour écarter le moins significatif.
• La triangulation logique qui consiste à procéder à une validation de
données par un control de cohérence.
2- La communication

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

C’est un comportement verbal ou symbolique par lequel un émetteur


veut atteindre un résultat ou exercer un effet sur le receveur.
3- La documentation
Elle fait partie d’une méthodologie en science de gestion lors de ses
phases conceptuelle et pratique.
4- La délégation
Les étapes d’un processus d’une délégation :
✓ Veiller à ce que les objectifs soient bien compris.
✓ S’assurer que le délégué conçoit bien la nature de la délégation.
✓ Décrire la tache et la responsabilité par écrit
✓ Fixer une échéance pour la délégation et pour la tâche.
✓ Obtenir l’accord du délégué (non forcé).
✓ Éviter l’ingérence (laisser le délégué faire).
✓ Etablir un système d’information sur le progrès-problèmes.
5- La qualité méthodologique
On peut définir la qualité d’une méthodologie par la facilité et la capacité
d’une méthodologie à répondre à une problématique par sa conception et son
implantation

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI
Les instruments de collecte d’informations FACG 5ème promotion

D’où, chacune de ces méthodes peut être combinée aux autres pour
accroître l’efficacité de la collecte d’information. L’intervenant peut s’ingénier à
utiliser des formats de collecte diversifiés; tels que le questionnaire qui peut être
appliqué après ou avant une entrevue de groupe pour recueillir des données
quantitatives et qualitatives ; l’observation qui peut précéder des entrevues
individuelles, et qui serviront alors à clarifier certains des aspects qui ont été
observés ; une analyse documentaire qui peut précéder les entrevues
individuelles ou de groupe ;et un questionnaire qui peut être transmis aux
répondants en leur indiquant qu’ils seront contactés par téléphone à tel moment,
ce qui leur donnera le temps de se préparer à l’entrevue et permettra de recueillir
de l’information pour mieux interpréter le sens de leurs réponses .En combinant
les méthodes de collecte, l’intervenant ajoute de la valeur et de la crédibilité aux
données qu’il obtient. Plus il y aura de sources différentes pour corroborer
l’information, plus cette information prendra de la valeur.

Élaboré par: Mohamed Khalil HIMRI – Oumaima AOULAD ALI – Jihan YEKHLIF – Ikram BEN SLIMANE Encadré par : Pr. Mariam EL HAJJIOUI