Vous êtes sur la page 1sur 16

FSJES-Salé - Université Mohammed V

Master 1: management bancaire et finance internationale

La Théorie du Signal

• Préparé par: M.ABDELOUHAB ANAS • Encadré Par: M. Pr. HAMMES KHALID


Mlle GHANAMI SARRA

Année universitaire: 2019/2020


Plan
❖ Introduction :

I. Asymétrie de l’information, optimal de la firme

1. L’asymétrie d’information

2. Signalisation financière

II. La Théorie de signal

1. Pourquoi les signaux

2. L’utilisation de la théorie des signaux en finance d’entreprise

III. Théorie du signal et décisions financières:


1. Principes de la théorie de signal

2. Le cadre d'analyse de la théorie de signal

3. Le modèle des signaux par l'endettement

4. La politique de dividende comme mode de signalisation

Conclusion :
Introduction :
I. Asymétrie de l’information, optimal de la firme

1. Définition :

L’asymétrie d’information décrit une situation dans laquelle tous les


participants à un marché ne disposent pas de la même information. C’est une
imperfection du marché qui peut aboutir à une sélection adverse ou à un aléa
moral. Les agents économiques mettent alors en place des stratégies pour
contrer cette asymétrie d’information
I. Asymétrie de l’information, optimal de la firme

2. Les effets de l’asymétrie d’information:

L’asymétrie d’information présente deux effets à savoir :


❖ la sélection adverse, ou anti-sélection

❖ l’aléa moral
I. Asymétrie de l’information, optimal de la firme

3. Signalisation financière:

• Les dirigeants supposés mieux informés sur les opportunités


d’investissement et sur leur rentabilité, cherchent à transmettre une
information, sous forme de signal, sur les véritables caractéristiques de leur
entreprise à des acteurs extérieurs tels que les actionnaires et les créanciers
II. La théorie de signal :

1.Définition:

La théorie de signal a pour objet d’analyser les problèmes dus


à l’imperfection et à l’asymétrie de l’information qui peuvent
caractériser les marchés financiers.
II. La théorie de signal :

2. L’utilisation de la théorie des signaux en finance d’entreprise:

• Selon Ross : Une manière pour le vendeur d’échapper au problème de


l’asymétrie d’information est de mettre en place un signal sur la qualité de
son bien (une garantie dans le cas du marché des lemons, par exemple).

• Selon George Akerlof : Dans l’approche de Ross, les dirigeants ont un


accès privilégié à l’information sur les flux futurs anticipés. Ils doivent
donc émettre des signaux sans ambiguïté sur les perspectives de l’entreprise
s’ils ont une incitation à le faire. Pour examiner comment le processus
d’incitation fonctionne.
III.théorie du signal et décisions financières :

1. Principes de la théorie de signal:

L’existence d’une information asymétrique entre les différents individus


d’une entreprise
Les dirigeants d’une entreprise disposent de plus d’informations que les
créanciers
Les créanciers ne connaissant pas précisément la qualité de la gestion de la
firme ni les caractéristiques de la transaction à financer, seraient obligés
d’augmenter le taux d’intérêt
Le recours à la dette est perçu comme le signal d’une confiance du

dirigeant dans la capacité de l’entreprise à rembourser la dette.

La dette traduit une forte motivation du dirigeant. Ce qui engendre une

appréciation du cours de bourse.

L’augmentation du capital est interprétée par le marché comme une

volonté de profiter d’une surévaluation du prix de l’action: provoque une

baisse du cours de bourse de l’action.


III.théorie du signal et décisions financières :

2. Le cadre d'analyse de la théorie:


Les acteurs sur le marché sont subdivisés en deux catégories selon la qualité et
la quantité d’information qu’ils détiennent, nous trouvons:

D’une part, les dirigeants, actionnaires majoritaires nommés « insiders »,


ayant une information complète sur la situation de l’entreprise;

D’autre part, les actionnaires minoritaires et les investisseurs potentiels (le


marché) nommés « outsiders » ne possédant que des informations
fragmentées.
2. Le cadre d'analyse de la théorie:

• La théorie du signal est un moyen d’étudier donc les relations pouvant


exister entre les insiders et les outsiders.

• Suite à la divergence d’accès à l’information, il y aura une transmission


de signaux (transfert d’information) des premiers vers les derniers.

• Cette activité de signalisation est indispensable pour réduire le


différentiel d’information qui peut exister entre les dirigeants et les
agents externes.
3. Le modèle des signaux par l'endettement

Ross (1977) a développé un modèle fondé sur les hypothèses suivantes :

• Les marchés des capitaux sont parfaits,


• L’information sur le marché est asymétrique,
• Il n’existe que deux types de firmes sur le marché,
• Les investisseurs sont neutres vis-à-vis du risque.
• Le niveau d’endettement des entreprises performantes est supérieur à celui
des entreprises médiocre.
4.La politique de dividende comme mode de signalisation

• La théorie du signal présente une explication séduisante en montrant que


le dividende est un outil de communication extrêmement puissant entre
l’entreprise et son marché.

• Nombreux auteurs ont mis l’accent sur l’importance du contenu


informationnel de la politique de dividende;
❖ Lintner (1956) montre que les entreprise n’augmentent les dividendes
que lorsque les dirigeants constatent une hausse régulière des résultats.

❖ Modigliani et Miller (1961) ont prouvé que l’augmentation des


dividendes serait analysée par les investisseurs comme étant un signe que
les dirigeants anticipent une hausse des bénéfices futurs de la firme.
4.La politique de dividende comme mode de signalisation

• De nombreux modèle de signalisation par les dividendes ont été conçus, par
Kalay(1980), Bahattacharya(1979), John et Williams(1985) et leur principal
objectif était de démontrer la possibilité de recourir à la politique de dividende dans
le cadre d’une activité de signalisation efficace qui permet aux non initiés de
percevoir les caractéristiques inobservables de la firme en mettant en évidence le
rôle informationnel des dividendes.
Conclusion