Vous êtes sur la page 1sur 44
LES UTILITÉS LE GAZ INERTE MANUEL DE FORMATION COURS EXP-PR-UT100 Revision 0.1

LES UTILITÉS

LE GAZ INERTE

MANUEL DE FORMATION COURS EXP-PR-UT100 Revision 0.1

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

LES UTILITÉS

LE GAZ INERTE

SOMMAIRE

1. OBJECTIFS

4

2. LA FONCTION DU GAZ INERTE

5

3. LA PRODUCTION DU GAZ INERTE 8

8

3.1.1. Introduction 8

3.1. PRODUCTION D’UN GAZ INERTE CO 2

3.1.2. Le bac de stockage

9

3.1.3. La chambre de combustion

9

3.1.4. La soufflante 10

3.1.5. La pompe de Diesel

3.1.6. La garde hydraulique (Deck water seal) 11

3.1.7. Le dispositif anti surpression (P/V breaker) 11

3.1.8. Auxiliaires 11

10

3.2. PRODUCTION D’AZOTE 12

3.2.1.

Unités à membranes

12

3.2.1.1.

Filtres

13

3.2.1.2.

Filtres

à

14

3.2.1.3.

14

3.2.1.4.

Ballon de stockage d'azote

14

3.2.1.5.

Réseau de

15

3.2.1.6.

Auxiliaires 15

3.2.2. Unites à tamis moleculaires (Pressure Switch Absorber) 16

3.3. AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DIFFERENTS TYPES 17

17

3.3.2. Unités de production d’azote pur 18

3.4. EXERCICES

18

4. REPRESENTATION ET DONNEES 19

4.1. REPRESENTATION SUR PFD (PROCESS FLOW DIAGRAM) 19

4.2. REPRESENTATION SUR P&ID (PIPING & INSTRUMENTATION DIAGRAM) 22

4.3. DIMENSIONNEMENT ET CAPACITÉ DES UNITES 25

4.4. EXERCISES 25

5. LE GAZ INERTE ET LE PROCESS 26

26

5.2. CRITICITÉ DE LA FONCTION AZOTE 26

3.3.1. Unités produisant un Gaz inerte avec CO 2

5.1. CRITICITÉ DE LA GÉNÉRATION DE CO 2

5.3. EXERCICES

26

6. PARAMETRES DE FONCTIONNEMENT

27

6.1. GENERATION DE CO 2

27

6.2. GENERATION

D’AZOTE

28

7. CONDUITE DE LA PRODUCTION DES GAZ INERTES 29

29

7.1.1. Démarrage du générateur de gaz inerte 29

7.1. CONDUITE PRODUCTION CO 2

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

32

7.2. CONDUITE PRODUCTION AZOTE 34

34

7.2.2. Arret de la production d’azote 36

7.3. LES GAZ INERTES ET LA SECURITE 37

7.1.2. Arret du générateur CO 2

7.2.1. Démarrage de la production d’azote

7.3.1.

Les risques liés à l'atmosphère

37

7.3.1.1. La sous-oxygénation

37

7.3.1.2. Atmosphère toxique

38

7.3.2. Prévention

38

7.3.3. Equipements de protections individuelle et collective 39

7.4. MAINTENANCE 1° DEGRÉ

41

7.5. EXERCICES

41

8. TROUBLESHOOTING 42

8.1. RETOUR D’EXPERIENCE 42

9. GLOSSAIRE

43

10. SOMMAIRE DES FIGURES

44

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

1. OBJECTIFS

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

2. LA FONCTION DU GAZ INERTE

L’objectif est de:

Produire du gaz inerte pour maintenir une atmosphère non explosive à l’intérieur des capacités de l’installation comme les citernes d’huile une atmosphère non explosive à l’intérieur des capacités de l’installation comme les citernes d’huile stabilisée et slop tanks et / ou des citernes de méthanol pour éviter l’entrée d’air.

Ventiler les capacités (balayage au gaz inerte) avant une opération de maintenance sur une citerne. maintenance sur une citerne.

Remplacer l’air contenu dans les capacités avant la mise sous hydrocarbures des installations avant la mise sous hydrocarbures des installations

avant la mise sous hydrocarbures des installations Figure 1: Génerateur de gaz inerte CO 2 Support

Figure 1: Génerateur de gaz inerte CO 2

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 2: Unité de production d' azote par

Figure 2: Unité de production d'azote par tamis moléculaires

Deux types d’unités de production de gaz inertes peuvent être utilisées sur les installations :

Les unités produisant un gaz riche en CO 2 et en azote 2 et en azote

Les unités produisant de l’azote pur.Les unités produisant un gaz riche en CO 2 et en azote Figure 3: Schéma d’une

2 et en azote Les unités produisant de l’azote pur. Figure 3: Schéma d’une production de

Figure 3: Schéma d’une production de gaz inerte CO 2

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 4: Schéma d'une production d'azote à membranes

Figure 4: Schéma d'une production d'azote à membranes

4: Schéma d'une production d'azote à membranes Figure 5: Unité de production d'azote à membranes

Figure 5: Unité de production d'azote à membranes

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3. LA PRODUCTION DU GAZ INERTE

3.1. PRODUCTION D’UN GAZ INERTE CO 2

3.1.1. Introduction

Un générateur de gaz inerte est constitué de:

Un bac tampon de stockage de dieselUn générateur de gaz inerte est constitué de: Une chambre de combustion. Une soufflante. Une pompe

Une chambre de combustion.est constitué de: Un bac tampon de stockage de diesel Une soufflante. Une pompe Diesel. Une

Une soufflante.bac tampon de stockage de diesel Une chambre de combustion. Une pompe Diesel. Une garde hydraulique

Une pompe Diesel.de diesel Une chambre de combustion. Une soufflante. Une garde hydraulique (Deck water seal). Un dispositif

Une garde hydraulique (Deck water seal).Une chambre de combustion. Une soufflante. Une pompe Diesel. Un dispositif anti su rpression (PV breaker).

Un dispositif anti surpression (PV breaker). rpression (PV breaker).

water seal). Un dispositif anti su rpression (PV breaker). Figure 6: Fonctionnement de la génération de

Figure 6: Fonctionnement de la génération de CO 2

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.1.2. Le bac de stockage

Le bac tampon de diesel commun aux deux unités de génération de gaz inerte est installé en amont des pompes de diesel. Le gazole purifié du bac est à pression atmosphérique et à température ambiante.

Le bac est isolable grâce à des vannes automatiques ou par des joints à lunette (sauf l’évent). Le bac est protégé par un évent muni lui-même d’un arrête flamme.

En cas de travaux sur le ballon, le gazole est drainé vers le ballon de drains fermés.

Le bac est un ballon vertical en acier carbone .Il est équipé d’un anti vortex et d’un tranquilliseur qui couvre la zone de piquage de mesure de niveaux

3.1.3. La chambre de combustion

La chambre de combustion permet de réaliser la combustion du diesel ou du fuel gaz avec de l’air. Le gaz inerte, majoritairement constitué de N 2 et de CO 2 , est dans un premier temps refroidi grâce une circulation d’eau de refroidissement de la chambre de combustion.

Dans un deuxième temps, le gaz inerte est lavé et refroidi par contact direct eau/gaz. Cette opération permet aussi d’éliminer les oxydes de soufre. Le gaz inerte ainsi produit est saturé en eau.

La combustion est réalisée par le brûleur principal qui assure le mélange stœchiométrique de l’air et du combustible (Fuel gaz ou Diesel). L’allumage est réalisé par l’intermédiaire du brûleur pilote.

La pression à l’intérieur de la chambre de combustion est contrôlée par une vanne de régulation de pression située sur la ligne de sortie de la chambre de combustion

L’eau de refroidissement alimente le générateur de gaz inerte à une pression de 2 bars en batterie limite.

La pression de l’eau de refroidissement est ajustée par le fournisseur grâce à des orifices de restriction.

Notes:

La mesure du taux d’O 2 encore présent dans le gaz inerte produit est réalisée en continu par un analyseur 2 encore présent dans le gaz inerte produit est réalisée en continu par un analyseur en ligne.

La température de l’eau de refroidissement à la sortie, la température du gaz inerte produit, la pression de l’eau à l’entrée à la sortie, la température du gaz inerte produit, la pression de l’eau à l’entrée de la chambre de combustion sont entre autre mesurés. Il existe aussi une détection de flamme dans la chambre de

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

combustion ainsi qu’une détection de Limite Inférieure d’Explosivité (LIE) par des analyseurs situés sur les lignes d’entrée d’air de chaque chambre de combustion.

3.1.4. La soufflante.

La soufflante alimente la chambre de combustion en air.

La soufflante a un débit fixe. La quantité d’air nécessaire est ajustée par la vanne de régulation située à l’entrée de la chambre de combustion (au niveau du brûleur principal).

L’excès d’air est rejeté à l’atmosphère.

La ligne d’alimentation d’air est équipée d’un arrête flamme, de deux silencieux, de capteurs de pression, température ainsi que d’un analyseur pour la détection de la Limite Inférieure d'Explosivité (LIE).

3.1.5. La pompe de Diesel

La pompe de diesel est alimentée par le ballon de gazole.

La pompe de Diesel délivre du Diesel toujours en excès à la chambre de combustion. Le débit de Diesel requis est ajusté par la vanne de régulation de pression située à l’entrée de la chambre de combustion (au niveau du brûleur principal).

L’excès de Diesel est renvoyé directement au ballon de stockage.

La ligne de Diesel est équipée de capteurs de pression (dans le package).

Notes:

En cas de fonctionnement au Fuel Gaz, la pompe de diesel est seulement utilisée au démarrage du générateur de gaz inerte pour la pompe de diesel est seulement utilisée au démarrage du générateur de gaz inerte pour alimenter le brûleur pilote et ainsi réaliser l’allumage.

La ligne d’alimentation en Fuel gaz:le brûleur pilote et ainsi réaliser l’allumage. La pression nécessaire au bon fonctionnem ent de la

La pression nécessaire au bon fonctionnement de la chambre de combustion est ajustée par une vanne de contrô le située ent de la chambre de combustion est ajustée par une vanne de contrôle située à l’entrée du package.

Sur la ligne de Fuel Gas, en amont de la vanne de contrôle, un coalesceur a été installé en ligne. Les condensats pi égés sont envoyés automatiquement au ballon de torche été installé en ligne. Les condensats piégés sont envoyés automatiquement au ballon de torche BP (uniquement sur marche Fuel Gas).

La ligne de Fuel gaz est aussi équipée d’un autre filtre et de capteurs de pression. d’un autre filtre et de capteurs de pression.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.1.6. La garde hydraulique (Deck water seal)

La garde hydraulique est un organe de sécurité. Ils a pour fonction d’empêcher le retour d’hydrocarbure gazeux dans la chambre de combustion (en cas de surpression). Cette isolation est assurée par un débit d’eau en continu (même quand le générateur de gaz inerte ne fonctionne pas) avec une garde hydraulique (Deck seal) calculée.

3.1.7. Le dispositif anti surpression (P/V breaker).

Ce dispositif est un organe de sécurité. Le P/V breaker est rempli d’une quantité prédéfinie d’eau douce. En cas de surpression dans le collecteur de gaz inerte, l’eau est chassée et le collecteur est ainsi mis à l’atmosphère. En cas de dépression, l’eau est aspirée dans le collecteur de gaz inerte et le collecteur est ainsi mis à l’atmosphère.

3.1.8. Auxiliaires

est ainsi mis à l’atmosphère. 3.1.8. Auxiliaires Electricité pour: o L’instrumentation o

Electricité pour:

o

L’instrumentation

o

L’alimentation des pompes de Diesel et des soufflantes.

o

Pour les PLC

.

Air instrument pour le pilote et le brûleur.pompes de Diesel et des soufflantes. o Pour les PLC . Eau de refroidissement pour le

Eau de refroidissement pour le générateur.Pour les PLC . Air instrument pour le pilote et le brûleur. Eau de lavage pour

Eau de lavage pour nettoyer la chambre de combustion après chaque utilisation. de combustion après chaque utilisation.

Note:

Cette opération est réalisée automatiquement après chaque arrêt du générateur.

En cas de non rinçage de l’enveloppe de la chambre de combustion associée à un arrêt prolongé, il y a un risque important de corrosion de cette enveloppe.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.2. PRODUCTION D’AZOTE

Deux types d’unités permettent d’obtenir de l’azote pur :

Unités à membranestypes d’unités permettent d’obtenir de l’azote pur : Unités à tamis moléculaires (Pressure switch absorber)

Unités à tamis moléculaires (Pressure switch absorber)d’obtenir de l’azote pur : Unités à membranes 3.2.1. Unités à membranes L'air comprimé

3.2.1. Unités à membranes

L'air comprimé préalablement filtré et déshuilé, est dirigé au travers de milliers de fibres creuses (membranes) constituées d'un support et d'une fine couche polymère spéciale procurant la diffusion des différents gaz au travers de la membrane.

Figure 7: Membrane

gaz au travers de la membrane. Figure 7: Membrane Certains gaz ont une vitesse de diffusion
gaz au travers de la membrane. Figure 7: Membrane Certains gaz ont une vitesse de diffusion

Certains gaz ont une vitesse de diffusion rapide (Oxygène, vapeur d'eau H 2 S), d'autre ont une vitesse de diffusion lente (Azote)

Figure 8: Vitesse de diffusion

Le long de son passage dans les fibres, l'air va ainsi s'appauvrir en oxygène pour ne laisser place qu'à l'azote.

Plus le temps de contact sera important, plus pur sera l'azote, mais plus élevé sera le coût de production.

En effet, une partie des molécules d'azote étant également diffusée à travers la membrane, le système consomme alors plus d'air comprimé

A la sortie du train de membranes un analyseur d’oxygène mesure la pureté de l’azote produit.

Si la pureté de l’azote diminue un dispositif automatique augmentera le nombre de membranes en service.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 9: Principe de f onctionnement membranes Une

Figure 9: Principe de fonctionnement membranes

Une unité à membranes est constituée de

Filtres déshuileurs.membranes Une unité à membranes est constituée de Filtres a particules. Membranes. Ballon de stockage

Filtres a particules.unité à membranes est constituée de Filtres déshuileurs. Membranes. Ballon de stockage d'azote. Réseau de

Membranes.constituée de Filtres déshuileurs. Filtres a particules. Ballon de stockage d'azote. Réseau de distribution.

Ballon de stockage d'azote.de Filtres déshuileurs. Filtres a particules. Membranes. Réseau de distribution. 3.2.1.1. Filtres déshuileurs. Les

Réseau de distribution.a particules. Membranes. Ballon de stockage d'azote. 3.2.1.1. Filtres déshuileurs. Les membranes sont

3.2.1.1. Filtres déshuileurs.

Les membranes sont détériorées par la présence d'huile dans l'air.

La compression de l'air étant assurée par des compresseurs lubrifiés, il est nécessaire de rajouter une étape de filtration en amont des membranes.

Deux 100 % filtres déshuileurs à charbon actif sont installés en parallèle (1 en opération + 1 secours). Le filtre en secours est isolé manuellement en entrée et en sortie.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.2.1.2. Filtres à particules.

En traversant le filtre à charbon actif, l'air est susceptible de se charger en poussières. Ces particules étant nocives pour les membranes, il est nécessaire de les éliminer. Deux filtres sont installés en parallèle (1 en opération + 1 secours) en aval des filtres déshuileurs.

La perte de charge dans chaque filtre, déshuileur et particule, est mesurée et indiquée localement.

3.2.1.3. Membranes.

Les membranes de production d'azote (par perméation de l'air) sont installées en parallèle.

Elles sont regroupées en un jeu de deux membranes et un jeu de six.

Quelle que soit la pression de l'air instrument entre 7 et 10 bar a en entrée de l'unité, les membranes sont alimentées à pression constante grâce à des détendeurs (1 en opération + 1 secours) situés en amont des membranes.

Figure 10: Différents membranes

L'azote est produit à une pression constante d'environ 5.5 bar abs.

à une pression constante d'environ 5.5 bar abs. La teneur en oxygène de l'azote produit varie

La teneur en oxygène de l'azote produit varie de 1 à 3 % en fonction du débit de production.

Le débit d'azote produit est mesuré en Nm3/h en sortie de l'unité tandis que la teneur en O 2 est mesurée à la sortie des membranes.

3.2.1.4. Ballon de stockage d'azote

Le ballon de stockage est situé en aval des membranes et est alimenté par leur collecteur de sortie.

Du ballon part le collecteur de distribution d'azote basse pression.

Le ballon est vertical, il est protégé contre le feu par une soupape déchargeant en zone sûre.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.2.1.5. Réseau de distribution.

Le réseau de distribution est constitué de sous collecteurs

Sur chaque sous collecteur sont installés des prises utilités ¾".

collecteur sont installés des prises utilités ¾". Figure 11: Schéma de prin cipe d'une unité à

Figure 11: Schéma de principe d'une unité à membranes

3.2.1.6. Auxiliaires

Electricité pour l’instrumentationunité à membranes 3 . 2 . 1 . 6 . Auxiliaires Air instrument pour l’aliment

Air instrument pour l’alimentation des membranes et les vannes de contrôle et vannes tout ou rien ation des membranes et les vannes de contrôle et vannes tout ou rien

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.2.2. Unites à tamis moleculaires (Pressure Switch Absorber)

Ce procédé utilise la technique d’adsorption au travers de tamis moléculaires en carbone pour séparer de l’air comprimé en azote et oxygène .Les vitesses de passage de l’azote et de l’oxygène au travers des micro pores de carbone sont différentes; celle de l’oxygène est plus rapide que celle de l’azote

.

Le procédé comprend généralement 2 capacités ; l’une en adsorption, l’autre en

dépressurisation

Les unités de production sont généralement livrées prêtes à l’emploi (skids) et équipées de filtres et de contrôles automatiques de durées des cycles et de mise en service.

automatiques de du rées des cycles et de mise en service. Figure 12: Cycle de fonctionnement

Figure 12: Cycle de fonctionnement d'une unité à tamis moléculaires

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 13: Courbes de pression 3.3. AVANTAGES ET

Figure 13: Courbes de pression

3.3. AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DIFFERENTS TYPES

3.3.1. Unités produisant un Gaz inerte avec CO 2

Avantages

Gros débits pour ventiler les stockagesUnités produisa nt un Gaz inerte avec CO 2 Avantages Facilement décelable (irritation des yeux) Inconvénients

Facilement décelable (irritation des yeux)CO 2 Avantages Gros débits pour ventiler les stockages Inconvénients : Non disponible en permanence Nécessité

Inconvénients :

Non disponible en permanenceFacilement décelable (irritation des yeux) Inconvénients : Nécessité de démarrer la production en cas de besoin

Nécessité de démarrer la production en cas de besoindes yeux) Inconvénients : Non disponible en permanence Production à basse pression Gaz inerte plus lourd

Production à basse pressionNécessité de démarrer la production en cas de besoin Gaz inerte plus lourd que l’air et

Gaz inerte plus lourd que l’air et donc mortel par asphyxie et donc mortel par asphyxie

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

3.3.2. Unités de production d’azote pur

Avantages

Disponibilité permanenteinerte 3.3.2. Unités de production d’azote pur Avantages Possibilité d’utiliser un réseau à haute pression

Possibilité d’utiliser un réseau à haute pressionproduction d’azote pur Avantages Disponibilité permanente Inconvénients : Débits limités Gaz inodore plus lourd

Inconvénients :

Débits limitésd’utiliser un réseau à haute pression Inconvénients : Gaz inodore plus lourd que l’air et mortel

Gaz inodore plus lourd que l’air et mortel par asphyxie. et mortel par asphyxie.

3.4. EXERCICES

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

4. REPRESENTATION ET DONNEES

4.1. REPRESENTATION SUR PFD (PROCESS FLOW DIAGRAM)

Plan de circulation des Fluides (PFD) : ce document édité lors de la phase projet, présente sous format simplifié, les principales lignes et capacités process ainsi que leurs paramètres de fonctionnement principaux.

Les exemples de PFD (Process Flow Diagram) ci-dessous montrent un PFD représentant une génération de gaz inerte et un autre représentant une génération d’azote.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 14: PFD représentant une génération de gaz

Figure 14: PFD représentant une génération de gaz inerte

Support de Formation: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision: 18/04/2007

Page 20 de 44

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 15: PFD représent ant une génération d’azote

Figure 15: PFD représentant une génération d’azote

Support de Formation: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision: 18/04/2007

Page 21 de 44

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

4.2. REPRESENTATION SUR P&ID (PIPING & INSTRUMENTATION DIAGRAM)

Ce document édité lors de la phase projet, présente sous format beaucoup plus complexe que le PFD, toutes les lignes et capacités process ainsi que tous leurs paramètres de fonctionnement.

Les exemples de PID (Process Flow Diagram) ci-dessous représentant les mêmes éléments que précédamment sous un format PID.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 16: PID représentant une génération de gaz

Figure 16: PID représentant une génération de gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 17: PID représent ant une génération d’azote

Figure 17: PID représentant une génération d’azote

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

4.3. DIMENSIONNEMENT ET CAPACITÉ DES UNITES

Exemples de capacités de production de GIRASSOL :

GAZ INERTE CO 2

La pression de production de gaz inerte à la sortie de l’unité est fixée à 0.12 bar (pression maximale de production). Cette pression est ajustable de 0.05 bar à 0.12 bar.

La production minimale de gaz inerte est donc de 940 Nm3/h.

En marche normale la capacité du générateur de gaz inerte est alors de 7 500 Nm³/h.

AZOTE

L'azote est produit à une pression constante d'environ 5.5 bar abs.

La teneur en oxygène de l'azote produit varie de 1 à 3 % en fonction du débit de production.

Deux membranes en opération permettent de produire 40 m3/h d'azote à 2 % de O 2 .

Huit membranes en opération permettent de produire 120 Nm3/h à 1% de O 2 ou 230 Nm³/h à 3 % de O 2 .

La consommation d'air associée, mesurée à l’entrée de l'unité, varie de 105 à 650 Nm³/h.

4.4. EXERCISES

1. Que signifient les initiales PCF ou PFD en anglais ?

2. Que signifient les initiales PID en anglais ?

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

5. LE GAZ INERTE ET LE PROCESS

5.1. CRITICITÉ DE LA GÉNÉRATION DE CO 2

La génération de gaz inerte est une fonction critique pour la production dans la mesure où la perte de la fonction ne permet plus de réaliser la fonction enlèvement et provoque ainsi l’arrêt de la production quand toutes les citernes de stockage sont pleines.

Pour cette raison, les consommateurs électriques du package (pompes, soufflantes et automates) sont prévus d’être alimenté sur le réseau électrique de secours.

5.2. CRITICITÉ DE LA FONCTION AZOTE

La fonction azote est critique pour la production d'huile. Sa perte conduit à l'interruption de la compression HP donc à la réduction par l'OCWR de la production d'huile.

La fonction azote est également critique du point de vue sécurité. En effet, elle permet d'assurer le balayage des nez de torche en cas d'arrêt de la purge de gaz de manière à empêcher une entrée d'air et une éventuelle explosion dans le réseau de torche.

5.3. EXERCICES

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

6. PARAMETRES DE FONCTIONNEMENT

Le fonctionnement des générateurs de gaz inerte est entièrement automatisé. L’opérateur intervient seulement dans les opérations de démarrage et d’arrêt du générateur.

Les paramètres à surveiller sont:

Les paramètres contrôlésdu générateur. Les paramètres à surveiller sont: Les signaux de sortie des contrôleurs Les paramètres

Les signaux de sortie des contrôleursparamètres à surveiller sont: Les paramètres contrôlés Les paramètres généraux 6.1. GENERATION DE CO 2 Les

Les paramètres générauxcontrôlés Les signaux de sortie des contrôleurs 6.1. GENERATION DE CO 2 Les paramètres contrôlés .

6.1. GENERATION DE CO 2

Les paramètres contrôlés.

Pression de gaz inerte à la sortie du package (géré par le package).6.1. GENERATION DE CO 2 Les paramètres contrôlés . Pression de gaz inerte dans la chambre

Pression de gaz inerte dans la chambre de combustion (géré par le package).gaz inerte à la sortie du package (géré par le package). Pression de gaz inerte dans

Pression de gaz inerte dans le collecteur de ventilation.dans la chambre de combustion (géré par le package). Pression de gaz inerte dans le collecteur

Pression de gaz inerte dans le collecteur de respiration.Pression de gaz inerte dans le collecteur de ventilation. Les signaux de sortie des contrôleurs ,

Les signaux de sortie des contrôleurs, représentatifs de l’état des organes de régulation. (Pourcentage d’ouverture des vannes de contrôle)

Vanne de contrôle sur la ligne de purge (dans package).(Pourcentage d’ouver ture des vannes de contrôle) Vanne de contrôle sur la ligne de produc tion

Vanne de contrôle sur la ligne de production de gaz inerte (dans package). tion de gaz inerte (dans package).

Les paramètres généraux.

Pression du collecteur de respiration.de gaz inerte (dans package). Les paramètres généraux . Pression du collecteur de respiration. Pression du

Pression du collecteur de respiration.généraux . Pression du collecteur de respiration. Pression du collecteur de ventilation (si utilisé). Niveau

Pression du collecteur de ventilation (si utilisé).de respiration. Pression du collecteur de respiration. Niveau du Diesel dans le bac tampon. Support de

Niveau du Diesel dans le bac tampon.Pression du collecteur de ventilation (si utilisé). Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

6.2. GENERATION D’AZOTE

Les paramètres contrôlés.

Teneur en O 2 de l'azote produit. 2 de l'azote produit.

Pression du ballon tampon d'azote.contrôlés. Teneur en O 2 de l'azote produit. Les signaux de sortie des contrôleurs , représentatifs

Les signaux de sortie des contrôleurs, représentatifs de l'état des organes de régulation (% d'ouverture des vannes de contrôle).

Vanne de contrôle de débit en sortie des membranes.de régulation (% d'ouverture des vannes de contrôle). La position des vannes opérant en ON/OFF. Nombre

La position des vannes opérant en ON/OFF.Vanne de contrôle de débit en sortie des membranes. Nombre de membranes en opération. Rejet de

Nombre de membranes en opération.des membranes. La position des vannes opérant en ON/OFF. Rejet de l’azote hors spécification à l'atmosphère.

Rejet de l’azote hors spécification à l'atmosphère.opérant en ON/OFF. Nombre de membranes en opération. Les paramètres de fonctionnement non régulés. Perte de

Les paramètres de fonctionnement non régulés.

Perte de charge à travers les filtres.Les paramètres de fonctionnement non régulés. Température de l'air en entrée des membranes. Débit

Température de l'air en entrée des membranes.non régulés. Perte de charge à travers les filtres. Débit d'air en entrée des membranes. Débit

Débit d'air en entrée des membranes.filtres. Température de l'air en entrée des membranes. Débit d'azote produit. Support de Formatio n:

Débit d'azote produit.des membranes. Débit d'air en entrée des membranes. Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

7. CONDUITE DE LA PRODUCTION DES GAZ INERTES

7.1. CONDUITE PRODUCTION CO 2

7.1.1. Démarrage du générateur de gaz inerte

Avant le démarrage, les opérations suivantes sont à effectuer :

Ouverture du circuit d’alimentation d’eau t d’alimentation d’eau

Position Distance (Remote) du générateur de gaz inerte.effectuer : Ouverture du circui t d’alimentation d’eau Sélection du carburant utilisé, diesel ou fuel gaz.

Sélection du carburant utilisé, diesel ou fuel gaz.Position Distance (Remote) du générateur de gaz inerte. Sélection des pompes de diesel, affe ctation d’une

Sélection des pompes de diesel, affectation d’une pompe à chaque générateur. ctation d’une pompe à chaque générateur.

Sélection des soufflantes, affection d’une soufflante à chaque générateur. ion d’une soufflante à chaque générateur.

Vérification qu’il n’existe pas d’alarmes sur le générateur avant le démarrage.affect ion d’une soufflante à chaque générateur. Pour que l’ordre de démarr age soit donné, il

Pour que l’ordre de démarrage soit donné, il faut que les informations suivantes soient vérifiées: age soit donné, il faut que les informations suivantes soient vérifiées:

Vanne de distribution ferméeil faut que les informations suivantes soient vérifiées: Vanne de purge ouverte Brûleur en position de

Vanne de purge ouvertesuivantes soient vérifiées: Vanne de distribution fermée Brûleur en position de démarrage Vannes des soufflantes en

Brûleur en position de démarrageVanne de distribution fermée Vanne de purge ouverte Vannes des soufflantes en position fermée Support de

Vannes des soufflantes en position ferméeVanne de purge ouverte Brûleur en position de démarrage Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 18: Opérations avant le démarrage Une fois

Figure 18: Opérations avant le démarrage

Une fois toutes ces opérations vérifiées, le signal (prêt à démarrer (ready to start) est envoyé au DCS et l’ordre de démarrage du générateur de gaz inerte peut être donné par l’opérateur.

La séquence automatique de démarrage est la suivante:

Démarrage de la soufflante et purge de la chambre combustion.La séquence automatique de dé marrage est la suivante: Démarrage de la pompe de diesel. Ouverture

Démarrage de la pompe de diesel.de la soufflante et purge de la chambre combustion. Ouverture des vannes de diesel et d’air

Ouverture des vannes de diesel et d’air pour alimenter la c hambre de combustion au niveau du brûleur pilote et allumage du pour alimenter la chambre de combustion au niveau du brûleur pilote et allumage du brûleur pilote.

Arrêt de l’allumage du brûleur pilote.niveau du brûleur pilote et allumage du brûleur pilote. Ouverture des vannes de carburant sur le

Ouverture des vannes de carburant sur le circuit d’alimentation du brûleur principal (fuel gaz ou du diesel) rcuit d’alimentation du brûleur principal (fuel gaz ou du diesel)

Arrêt du brûleur pilote.du brûleur principal (fuel gaz ou du diesel) Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Connexion de la régulation de pression de la chambre de combustion. on de la chambre de combustion.

Régulation de la pression de distributionde la régulation de pressi on de la chambre de combustion. Figure 19: Séquence automatique de

de combustion. Régulation de la pression de distribution Figure 19: Séquence automatique de démarrage Une alarme

Figure 19: Séquence automatique de démarrage

Une alarme est alors envoyée au DCS pour indiquer que le taux d’oxygène est supérieur à la quantité d’O 2 admissible.

Dès que l’alarme disparaît (la quantité d’O 2 est inférieur à 4 % volume), le signal Prêt à produire (Ready for delivery) est envoyé au DCS.

L’opérateur peut donc donner l’ordre de production (Start delivery) quand il le désire.

Une fois cet ordre envoyé:

Ouverture de la vanne distribution anne distribution

Fermeture de la vanne de purgefois cet ordre envoyé: Ouverture de la v anne distribution Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 20: Production – « Ready for delivery

Figure 20: Production – « Ready for delivery »

7.1.2. Arret du générateur CO 2

La séquence d’arrêt normal est pré programmé.

L’opérateur déclenche depuis le MMI l’arrêt normal du générateur de gaz inerte.

La séquence d’arrêt se déroule comme suit :

Fermeture de la vanne de distributiongaz inerte. La séquence d’arrêt se déroule comme suit : Ouverture de la vanne de purge

Ouverture de la vanne de purgedéroule comme suit : Fermeture de la vanne de distribution Fermeture de la vanne d’alimentation du

Fermeture de la vanne d’alimentation du brûleur d’alimentation du brûleur

Arrêt de la pompe de dieselde purge Fermeture de la vanne d’alimentation du brûleur Balayage de la chambre de combustion durant

Balayage de la chambre de combustion durant 3 minutesd’alimentation du brûleur Arrêt de la pompe de diesel Arrêt de la soufflante et fermeture des

Arrêt de la soufflante et fermeture des vannesdiesel Balayage de la chambre de combustion durant 3 minutes Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Fermeture de la ROV d’eau de réfrigérationExploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Rinçage à l’eau douce de la chambre de

Rinçage à l’eau douce de la chambre de combustion durant 20 minutesLe gaz inerte Fermeture de la ROV d’eau de réfrigération Ouverture manuelle de la vanne d’évent

Ouverture manuelle de la vanne d’éventl’eau douce de la chambre de combustion durant 20 minutes Figure 21: Arrêt du générateur de

durant 20 minutes Ouverture manuelle de la vanne d’évent Figure 21: Arrêt du générateur de gaz

Figure 21: Arrêt du générateur de gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

7.2. CONDUITE PRODUCTION AZOTE

7.2.1. Démarrage de la production d’azote

L'unité doit être démarrée avec deux membranes seulement, la ROV étant fermée et la PV étant forcée en fermeture.

La régulation du PT doit être inhibée.

en fermeture. La régulation du PT doit être inhibée. Figure 22: Première étape dedéma rrage de

Figure 22: Première étape dedémarrage de la production d'azote

Lorsque le taux d'oxygène atteint une valeur acceptable, vérifier que la ROV est ouverte.

Ouvrir progressivement en manuel la PV pour balayer le réseau pour le purger et commencer le gonflage tout en surveillant le taux de O 2 .

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte Figure 23: Deuxième étape de déma rrage de

Figure 23: Deuxième étape de démarrage de la production d'azote

Ouvrir la ROV et ajuster l'ouverture de la PV pour maintenir le taux d'oxygène.

Note: si l'ouverture de la ROV conduit à une trop importante déstabilisation du système, isoler individuellement les membranes A4 à A8 puis les ouvrir une par une lorsque l'état précédent est stabilisé.

une par une lorsque l'état précédent est stabilisé. Figure 24: Troisième étape de déma rrage de

Figure 24: Troisième étape de démarrage de la production d'azote

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Lorsque le taux d'oxygène est stabilisé et que la pression du ballon est proche de sa pression nominale (4.5 bar), rétablir la régulation du PIC sur la PV et la ROV

Le système est alors dans l'état marche normale.

ROV Le système est alors dans l'état marche normale. Figure 25: Quatrième étape de la production

Figure 25: Quatrième étape de la production d'azote

7.2.2. Arret de la production d’azote

Il n'y a pas d'arrêt normal de l'unité d'azote.

Son arrêt n'est provoqué que par perte de l'air instrument ou par perte de liaison avec le DCS.

Un arrêt sera donc provoqué essentiellement sur ESD de niveau 1 ou supérieur.

Les ROV sont dans leur position de sécurité par manque d'air instrument

La PICV est fermée par manque d'air

Les vannes alimentant les différents consommateurs sont toutes manuelles sauf les vannes permettant la purge des collecteurs de torche qui sont Fail Close (FC) et celles permettant le balayage des nez de torche qui sont Fail Open (FO).

Le ballon et le réseau de distribution sont partiellement dépressurisés.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

7.3. LES GAZ INERTES ET LA SECURITE

Périodiquement l'actualité professionnelle nous rapporte des accidents graves ou des décès survenus lors d'interventions dans des espaces clos.

Ceux-ci surviennent principalement lorsque les personnes pénètrent dans un espace clos sans avoir reçu la formation nécessaire ou sans être suffisamment informées des risques.

La mise en place d'un code de sécurité ainsi que la formation du personnel permet une sécurisation des opérations.

Un espace clos désigne tout espace totalement ou partiellement fermé:

qui n'est ni conçu pour être occupé par des personnes, ni destiné à l'être, mais qui à l'occasion peut être occupé pour l'exécution des personnes, ni destiné à l'être, mais qui à l'occasion peut être occupé pour l'exécution d'un travail

qui a des voies d'entrée restreintespeut être occupé pour l'exécution d'un travail qui peut présenter des risques pour t oute personne

qui peut présenter des risques pour toute personne qui y pénètre en raison de sa conception, de son atmosphère ou des oute personne qui y pénètre en raison de sa conception, de son atmosphère ou des matières dangereuses qu'il renferme.

Rentrent dans cette définition: les réservoirs, les fours, les silos, les canalisations d'égouts, les cheminées, les puits, les trous d'homme, les espaces de maintenance en sous-sol,…

La majorité des accidents sont causés par une atmosphère déficiente en oxygène ou toxique (65% de décès), des explosions ou des incendies.

Cinquante pour cents des décès touchent des collègues qui tentent de porter secours.

7.3.1. Les risques liés à l'atmosphère

7.3.1.1. La sous-oxygénation

L'air contient normalement 21% d'oxygène. La sous-oxygénation de l'air résulte de différents mécanismes:

la consommation de l'oxygène par une réaction de combustion (soudure, incendie,…), l'oxydation d'un métal (rouille dans une citerne) ainsi que la respiration du travailleur incendie,…), l'oxydation d'un métal (rouille dans une citerne) ainsi que la respiration du travailleur

le remplacement de l'oxygène par un autre gaz lors d'opérations de purge, de fuite ou d'inertage par l'azote. gaz lors d'opérations de purge, de fuite ou d'inertage par l'azote.

La sous-oxygénation représente un réel danger pour la vie du travailleur.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

A 16% d'oxygène, des difficultés respiratoires apparaissent, la capacité de

A

16% d'oxygène, des difficultés respiratoires apparaissent, la capacité de

jugement diminue et l'on s'épuise rapidement.

A 12 % d'oxygène c'est l'évanouissement et la mort en absence d'intervention

A

12 % d'oxygène c'est l'évanouissement et la mort en absence d'intervention

adéquate.

A 6% d'oxygène, le décès survient en quelques secondes.

A

6% d'oxygène, le décès survient en quelques secondes.

L'oxygène de l'air doit être compris entre 19,5% et 23%, en dehors de cette fourchette, il est interdit de pénétrer dans un espace confiné.

7.3.1.2. Atmosphère toxique

L'accumulation de substances toxiques liée au procédé de fabrication ou au travail réalisé combinée avec une ventilation déficiente peut être à l'origine d'intoxication aiguë et-ou chronique.

Les gaz les plus fréquemment rencontrés sont le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de carbone (CO 2 ), l'hydrogène sulfuré (H 2 S), le méthane (CH 4 ) et l'anhydride sulfureux (SO 2 ).

CO: est un gaz incolore, inodore, insipide, de densité presque identique à l'air , produit : est un gaz incolore, inodore, insipide, de densité presque identique à l'air , produit par une combustion incomplète et présent dans les gaz d'échappement.La personne surexposée éprouve des bourdonnements, des nausées, des maux de tête, de la somnolence avec évolution, même à faible concentration, vers la mort

CO 2 :ce gaz incolore, inodore émis lors de processus de fermentation provoque à haute dose 2 :ce gaz incolore, inodore émis lors de processus de fermentation provoque à haute dose des maux de tête, des vertiges, une tachycardie avec évolution possible vers une perte de connaissance. TLV: 5000 ppm.

7.3.2. Prévention

Afin d'assurer la sécurité et la santé des travailleurs appelés à intervenir dans un espace clos, une procédure écrite fixant les responsabilités et les moyens à mettre en œuvre est indispensable.

L'évaluation par une équipe multidisciplinaire santé/sécurité, des risques propres à chaque espace confiné établira:

l'identification des espaces clos de l'entreprise et leurs caract éristiques (entrées- sorties-conception-…) eprise et leurs caractéristiques (entrées- sorties-conception-…)

l'évaluation de l'atmosphère (inflammable-oxygène-toxicité…)et le système de ventilation requis (ventilation artificiel le, débit,…), les mesures de e-oxygène-toxicité…)et le système de ventilation requis (ventilation artificielle, débit,…), les mesures de contrôle appropriées prévues ainsi que leurs méthodologies.

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

les autres risques (mécaniques, biologiques, géologiques et autres) et les moyens de prévention préconisés s, géologiques et autres) et les moyens de prévention préconisés

les mesures de cadenassage (électrique-mécanique-chimique-thermique…) et de balisage requis dans la zone de travail -mécanique-chimique-thermique…) et de balisage requis dans la zone de travail

les équipements de protection individuels et collectif s obligatoires (détecteurs multi-gaz…) on individuels et collectifs obligatoires (détecteurs multi-gaz…)

les critères d'aptitude et de suivi médical ude et de suivi médical

l'information et la formation nécessaires pour les travailleurs amenés à exécuter les travauxles critères d'aptit ude et de suivi médical les moyens de communication le plan d'urgence prévu

les moyens de communicationpour les travailleurs amenés à exécuter les travaux le plan d'urgence prévu et les premiers secours

le plan d'urgence prévu et les premiers secours à administrer premiers secours à administrer

Permis de pénétrer

Une fiche d'entrée reprenant les contrôles à effectuer avant le début des travaux et à signer par les responsables et le surveillant permettra un travail dans de bonnes conditions.

Permis de travail

Une fiche contenant les travaux à effectuer, l'équipement utilisé et la procédure de travail à respecter

7.3.3. Equipements de protections individuelle et collective

Détecteur multi-gazEquipements de protectio ns individuelle et collective Ventilateur Equipement permettant l’évacuation d’ un

Ventilateurprotectio ns individuelle et collective Détecteur multi-gaz Equipement permettant l’évacuation d’ un travailleur

Equipement permettant l’évacuation d’un travailleur sans avoir à entrer un travailleur sans avoir à entrer

Protection respiratoire si nécessairel’évacuation d’ un travailleur sans avoir à entrer Casque, bottes ou cuissardes, gants, vête ments de

Casque, bottes ou cuissardes, gants, vêtements de travail, lunettes de sécurité ments de travail, lunettes de sécurité

Lumière anti-déflagrantegants, vête ments de travail, lunettes de sécurité Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Veste de sauvetage lorsqu’il y possibilité de noyade possibilité de noyade

Trousse de premiers soinsVeste de sauvetage lorsqu’il y possibilité de noyade Panneaux de signalisation Garde-corps et col de regard.

Panneaux de signalisationy possibilité de noyade Trousse de premiers soins Garde-corps et col de regard. Moyens de communication

Garde-corps et col de regard.noyade Trousse de premiers soins Panneaux de signalisation Moyens de communication (Radio- téléphone, téléphone

Moyens de communication (Radio- téléphone, téléphone cellulaire, etc. - anti-déflagrant, si nécessaire) téléphone, téléphone cellulaire, etc. - anti-déflagrant, si nécessaire)

Figure 26: Pénétration dans un espace clos

1. Trépied et treuil ligne de vie avec anti-chute

2. surveillant toujours sur place

3. moyen de communication

4. ventilateur en fonction tant que le travailleur est à

l’intérieur

5. harnais de sécurité et ligne de vie en tout temps

6. Moyen de communication

7. conduits obstrués

8. équipements cadenassés

9. détecteur multigaz en mode alarme et lecture

continue

9. détecteur multigaz en mode alarme et lecture continue Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR Dernière Révision:
Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

7.4. MAINTENANCE 1° DEGRÉ

Unités de gaz inerte

Nettoyage périodique de brûleursgaz inerte 7.4. MAINTENANCE 1° DEGRÉ Unités de gaz inerte Nettoyage de la vitre de contrôle

Nettoyage de la vitre de contrôle de flammeUnités de gaz inerte Nettoyage périodique de brûleurs Changement de la bougie d’allumage du pilote Unités

Changement de la bougie d’allumage du pilote d’allumage du pilote

Unités de production d’azote

Changement périodique des cartouches filtrantes cartouches filtrantes

Changement des membranesd’azote Changement périodique des cartouches filtrantes Remplacement des tamis moléculaires (unités PSA) 7.5.

Remplacement des tamis moléculaires (unités PSA)des cartouches filtrantes Changement des membranes 7.5. EXERCICES Support de Formatio n: EXP-PR-UT100-FR

7.5. EXERCICES

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

8. TROUBLESHOOTING

8.1. RETOUR D’EXPERIENCE

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

9. GLOSSAIRE

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

Exploration et Production Les Utilités Le gaz inerte

10. SOMMAIRE DES FIGURES

Figure 1: Génerateur de gaz inerte CO 2

5

Figure 2: Unité de production d'azote par tamis moléculaires

6

Figure 3: Schéma d’une production de gaz inerte CO 2

6

Figure 4: Schéma d'une production d'azote à membranes

7

Figure 5: Unité de production d'azote à membranes

7

Figure 6: Fonctionnement de la génération de CO 2

8

Figure 7: Membrane

12

Figure 8: Vitesse de diffusion

12

Figure 9: Principe de fonctionnement membranes

13

Figure 10: Différents membranes

14

Figure 11: Schéma de principe d'une unité à membranes

15

Figure 12: Cycle de fonctionnement d'une unité à tamis moléculaires

16

Figure 13: Courbes de pression

17

Figure 14: PFD représentant une génération de gaz inerte

20

Figure 15: PFD représentant une génération d’azote

21

Figure 16: PID représentant une génération de gaz inerte

23

Figure 17: PID représentant une génération d’azote

24

Figure 18: Opérations avant le démarrage

30

Figure 19: Séquence automatique de démarrage

31

Figure 20: Production – « Ready for delivery »

32

Figure 21: Arrêt du générateur de gaz inerte

33

Figure 22: Première étape dedémarrage de la production d'azote

34

Figure 23: Deuxième étape de démarrage de la production d'azote

35

Figure 24: Troisième étape de démarrage de la production d'azote

35

Figure 25: Quatrième étape de la production d'azote

36

Figure 26: Pénétration dans un espace clos

40