Vous êtes sur la page 1sur 32

MARDI 27 janvier 2015 / Edition Bruxelles-Périphérie / Quotidien / No 22 / 1,50 € / 02 225 55 55

ETHIAS AFFIRME RESTER EXTRÊMEMENT RENTABLE P. 17 & 18


MÉMOIRE
Pourquoi
Auschwitz
est toujours
d’actualité
P. 19 À 21

© PIERRE-YVES THIENPONT.
Liège cherche à se relever après le séisme Mittal TIFO POLÉMIQUE
Le foot belge
veut imposer
des limites
P. 27 À 29

C’était il y a deux ans. Mittal, reçu en sauveur quelques années auparavant, donnait le coup de grâce à la sidérurgie liégeoise en annonçant la suppression
de 1.300 emplois. « Le Soir » est parti à la rencontre des métallos et des acteurs politiques et syndicaux locaux. Premier volet de notre enquête. P. 10 À 12

Burn-out :
L’Europe suspendue
CONSOMMATION
Bientôt un outil
les employeurs centralisé contre
se sentent le télémarketing
responsables
U
ne enquête menée par le
secrétariat social Secu-
rex auprès de 595 pa-
aux exigences grecques agressif
P. 22 & 23

trons et responsables de res-


sources humaines révèle que
Alexis Tsipras, désormais Premier ministre, a promis la fin MODE
95 % des employeurs pensent
avoir une « responsabilité im-
de l’austérité. L’Union attend fermement ses revendications. Tout est permis
portante » en matière de burn- sur les podiums

V de Paris
out. Quand il s’agit d’expliquer ainqueur incontesté des tisme résolu. Comme Syriza, sés ». En atten-
les causes de ce mal qui touche élections législatives de Anel veut mettre rapidement fin dant de
de plus en plus de travailleurs, dimanche (son parti, à la politique d’austérité imposée connaître les P. 31
les patrons citent l’augmentation Syriza, emporte finalement à la Grèce. Le message à destina- exigences de
de la pression au travail. Parmi 149 sièges sur 300) Alexis Tsi- tion de l’Europe est clair. Tsipras et son
les principales raisons du burn- pras a prêté serment comme Les ministres des Finances de agenda, les argen-
out, les employeurs pointent Premier ministre ce lundi après- la zone euro étaient justement tiers européens pré- DÉCÈS
aussi les moyens de communica- midi. Le dirigeant de la gauche en réunion ce lundi à Bruxelles. fèrent ne pas com-
tion modernes qui rendent les radicale dirigera la Grèce en coa- Le président de l’Eurogroupe, muniquer. Mais l’état © EPA
Demis Roussos
salariés facilement joignables lition avec le petit parti de droite Jeroen Dijsselbloem, a bien rap- d’esprit général est plu- avait une voix
partout et à toute heure. ■ nationaliste Anel. Un choix qui pelé que « faire partie de la zone tôt à la fermeté. ■
heurte une partie de son électo- euro signifie qu’il faut respecter et un look
P. 6 NOS INFORMATIONS rat mais procède d’un pragma- l’ensemble des accords déjà pas- P. 2 À 4 NOTRE DOSSIER inoubliables
P. 36

Les musulmans belges veulent parler d’une seule voix


C
’est un geste fort que viennent de nieusement l’ensemble de la société […] et autres se sont pour la plupart excusées de çants…
poser près de 90 associations, per- contribue activement à la cohésion so- ne pas pouvoir être présentes. Une façon de répondre à une des prin-
sonnalités et citoyens musulmans ciale ». L’Exécutif des musulmans de Belgique cipales critiques adressées ces derniers
de toutes tendances. Ils se sont unis pour L’initiative est venue du collectif musul- a signé la déclaration, tout comme de temps aux musulmans de Belgique : leur
parler d’une seule voix et dire leur volonté man « EmBem » (Empowering Belgian nombreuses fédérations, d’artistes, de incapacité présumée à ne pouvoir parler
de faire front « contre la radicalisation et muslims). Quelque 150 personnes ont été convertis, de Marocains et de Turcs, de d’une seule voix. ■
pour la citoyenneté » et « de promouvoir contactées, une cinquantaine d’entre elles religieux, d’acteurs de terrain, d’étudiants
un islam généreux qui nourrit harmo- a pris part aux discussions, tandis que les et d’aînés, d’associations de commer- P. 8 NOTRE DOSSIER

L’ÉDITO
Jurek Kuczkiewicz réponses grandiloquentes, mais posture, a-t-elle des chances de cause la politique commune de alternative. La recherche de cette
il n’est pas sot de poser des réussir ? L’histoire enseigne que l’UE, et en particulier son Union alternative est capitale. Pas
questions qui le sont un peu. lorsque des partis ou des diri- monétaire qu’est l’eurozone. Et si parce qu’elle serait nécessaire-
Deux raisons, au moins, le justi- geants radicaux voire extré- la victoire de Syriza suscite ment meilleure. Mais il y a bien
fient. La première est qu’il est
rare, et quasiment inédit en
mistes sont arrivés au pouvoir
– dans des systèmes démocra-
l’admiration de larges pans des
opinions publiques et même de
aujourd’hui en Europe un senti-
ment diffus que les schémas
lesoir.be
Europe, qu’un mouvement radi- la classe politique euro- anciens ne correspondent plus
cal, jeune de surcroît, remporte Il y a un sentiment diffus que péenne – soudain tout le tout à fait, ou plus du tout, aux
le pouvoir au terme d’une course les schémas anciens ne corres- monde aime Tsipras ! – défis du temps, que ce soit en Ils ont lutté pour
TSIPRAS : GRAND SOIR éclair de quelques années. La pondent plus aux défis du temps c’est parce qu’il prétend économie ou en gestion des leur emploi, cherchent
seconde est que Syriza a réalisé ébranler ce fameux Tina questions de société, pour ne
OU PETIT ESPOIR cet exploit sur la promesse d’une tiques, s’entend – ils se sont soit (« there is no alternative », « il citer que les questions les plus
aujourd’hui à se recon-
vertir, attendent
remise en cause fondamentale fracassés sur la réalité, soit se n’y a pas d’alternative »), qui brûlantes du moment. de démonter leur outil,
e triomphe électoral de la d’une politique autour de la- sont rapidement adaptés aux semble avoir figé depuis 20 ou Voilà pourquoi, même si on ne
Ll’accession
gauche radicale grecque et
au pouvoir de son
quelle s’est fédérée toute l’Eu-
rope, au point de faire confondre
marges de l’exercice raisonnable 30 ans la politique économique
de ce pouvoir. européenne, qu’elle ait été me-
souhaite pas le Grand Soir, il y a
tout lieu d’espérer que l’expé-
enchaînent les petits
boulots... Retrouvez
leader Alexis Tsipras annoncent- cette politique et les structures Mais avec Syriza, la nouveauté née par des partis de droite ou rience de Syriza puisse débou- les témoignages de mé-
ils un Grand Soir, le début d’une institutionnelles qui la mènent. réside bien dans le fait que, pour sociaux-démocrates. cher sur des succès, et au moins, tallos en photos, textes
vague radicale qui chamboulerait La première raison fait immédia- la première fois de façon aussi L’histoire, mais surtout le re- en éprouvant quelques-uns des et vidéos.
les fondations et les canons du tement poser la question : l’alter- abrupte, le programme d’un parti cours à la raison, devraient suf- fondements du modèle euro-
modèle politique et social euro- native radicale de Syriza, dans ayant remporté une élection fire à prouver qu’en matière péen, le faire sortir de son glacis.
péen ? On devrait se méfier de ses propositions comme dans sa nationale, remet directement en humaine, il y a toujours une
Deux ans après la sai-
gnée d’ArcelorMittal,
05 BON À DÉCOUPER 26 MÉTÉO 26 TÉLÉVISION 34-35 que sont devenus les
SUDOKU 26 PETITES ANNONCES 30 LOTERIE 35 métallos ? On en parle
MOTS CROISÉS 26 NÉCROLOGIE 30 PETITE GAZETTE 36 avec Philippe Bodeux.
5 413635 008207
1
Le Soir Mardi 27 janvier 2015 Le Soir Mardi 27 janvier 2015

2 L’ACTU APRÈS LA VICTOIRE DE SYRIZA EN GRÈCE L’ACTU 3

Tsipras, un Premier ministre qui n’a pas de temps à perdre


Lundi après-midi, quelques heures après sa
victoire électorale, Alexis Tsipras, le leader du parti Espagne Podemos espère un « effet Syriza »
de la gauche radicale grecque Syriza, était nommé MADRID publié par El País début janvier, le jeune
Premier ministre. DE NOTRE CORRESPONDANT parti d’Iglesias, fondé il y a un an à peine, de-
’Espagne n’est pas la Grèce. » De droite vance pour l’instant assez largement les deux
Pour obtenir une majorité, il a choisi de faire
alliance avec un petit parti de droite populiste.
L comme de gauche, les responsables poli-
tiques espagnols n’ont de cesse de répéter
grandes formations traditionnelles en Es-
pagne, le PP (19,2 % des voix selon le son-
Un « réalisme » qui fait grincer des dents… cette phrase ces derniers jours. « Nous avons dage) et le Parti socialiste (23,5 %).
derrière nous sept trimestres de croissance »,
ATHÈNES toute une frange de Syriza, héris- rappelait ce matin dans un entretien au jour- Un calendrier électoral chargé
DE NOTRE CORRESPONDANTE sée à l’idée de se compromettre nal économique Expansion le ministre espa- Le chemin peut sembler encore long pour

A
lexis Tsipras, 40 ans, est avec le très sulfureux Panos Kam- gnol de l’Economie Luis de Guindos, annon- Podemos, mais il apparaît surtout semé
devenu lundi à 16 heures ménos et ses positions anti-immi- çant au passage une prévision de croissance d’embûches pour… ses adversaires. Dans les
le plus jeune Premier mi- grés, anti-homosexuels et très de 2,5 % du PIB national pour cette année. prochains mois, de nombreux scrutins sont
nistre qu’ait jamais connu la proche de l’Eglise orthodoxe L’économie espagnole va mieux, bien même, Pablo Iglesias : « Pour Mariano Rajoy aussi, prévus en Espagne, avec des municipales au
Grèce, lors d’une très courte céré- grecque. et pour cette raison, de Guindos insistait sur le compte à rebours a commencé ». © AFP. printemps et des élections régionales par-
monie laïque de prestation de « Je détesterais l’idée que nous le fait que l’Espagne n’est « ni comparable ni tielles en mars, en mai et en septembre. A la
serment au palais présidentiel à choisissions finalement les Grecs analogue » à la Grèce. gence d’une nouvelle force radicale, Syriza tête d’une grande majorité de régions, le Par-
Athènes. Indépendants comme allié », nous Il n’empêche, si le slogan « L’Espagne n’est pour les Grecs, Podemos pour les Espagnols. ti populaire de Mariano Rajoy risque de voir
Alexis Tsipras ayant prévenu confiait dimanche soir un député pas la Grèce » est revenu à la mode ces der- Présent jeudi dernier à Athènes aux côtés son pouvoir s’étioler et perdre certaines
qu’il ne voulait pas d’une bénédic- de Syriza, « mais je crois que la nières semaines dans la péninsule – il l’avait d’Alexis Tsipras, Pablo Iglesias, le leader de places fortes comme Madrid et sa région.
tion religieuse, les grands prélats priorité de Tsipras est avant tout déjà été au plus fort de la crise, en 2012, Podemos, a très vite salué la « victoire de l’es- En pleine crise de leadership, le Parti so-
de l’Eglise orthodoxe ne se sont de mettre fin à la politique d’aus- quand les rumeurs sur un plan de sauvetage poir » en Grèce : « La peur a changé de cialiste pourrait de son côté confirmer un dé-
pas déplacés, et c’est donc au pré- térité, ce que nous partageons – à pour l’Espagne se multipliaient -, c’est que camp. Podemos et Syriza, nous allons ga- clin initié en 2011, avec la fuite de son électo-
sident de la République, Carolos défaut de quoi que ce soit d’autre – les similitudes existent entre les deux pays gner ! », a lancé Iglesias au cours d’un mee- rat traditionnel qui ne lui pardonne toujours
Papoulias, qu’il a promis de me- avec Kamménos ». méditerranéens, au niveau politique : ils ting de sa formation dans la ville de Valence, pas les politiques d’austérité appliquées
ner sa mission « dans l’intérêt gé- Un pragmatisme politique qui sont – ou ont été, dans le cas grec - gouver- avant d’avertir l’actuel chef du gouverne- quand il était au gouvernement. Dans ce
néral du peuple grec ». A ses côtés déçoit à gauche de la gauche mais nés par des conservateurs appliquant des sé- ment espagnol : « Pour Mariano Rajoy aus- contexte d’essoufflement des grandes forces
se trouvait notamment son ami et s’explique par la volonté d’Alexis vères politiques d’austérité, Nouvelle Démo- si, le compte à rebours a commencé. » et alors que la réactivation de l’économie est
jusqu’à ce matin directeur de ca- Tsipras de ne pas s’encombrer cratie en Grèce, Parti populaire (PP) en Es- Podemos et son secrétaire général rêvent loin d’être une réalité pour tous les Espa-
binet Nikos Pappas, visiblement d’un allié trop exigeant, comme pagne; leurs grands partis sociaux-démo- d’un scénario « à la grecque » en Espagne gnols, Podemos, qui a choisi de ne pas parti-
ému et très souriant. Fraîchement par exemple Stavros Théodorakis, crates souffrent d’une crise existentielle, c’est lors des élections législatives normalement ciper aux scrutins locaux, s’imagine un des-
élu député du parti, celui-ci pour- le dirigeant du parti To Potami le cas du Pasok à Athènes et du Parti socia- prévues à la fin de l’année. Crédité de plus de tin à la Syriza. ■
rait jouer un rôle de coordination (« La Rivière »). Il semblait pour- liste à Madrid; enfin, ils assistent à l’émer- 28 % des intentions de vote dans un sondage GUILLAUME BONTOUX
au sein du gouvernement. tant a priori plus naturel à Syriza
Le Premier ministre s’est en- d’amorcer un rapprochement
suite rendu sur un lieu hautement avec ce parti de centre-gauche ar-
symbolique de la gauche, le « Sko- rivé en quatrième position aux
péftirio » de Kaisariani, un parc élections avec 6 % des voix. « To
Lundi, 16 heures : le pré-
sident Papoulias signe
France Le rêve de Mélenchon
dans lequel 200 partisans com- Potami a une vision libérale de l’acte nommant Alexis PARIS (NPA) aux écologistes. Cosse, n’était pas au meeting de
munistes ont été exécutés par les l’économie et aurait fait pression Tsipras Premier ministre. DE NOTRE ENVOYÉE PERMANENTE De là à transposer l’exemple soutien à Syriza. Et le chef des
nazis le 1er mai 1944. Un court sur nous pour que nous commen- n France, l’exemple grec grec en France, il y a un pas que sénateurs écolos Jean-Vincent
moment de recueillement silen- cions par honorer les mesures
cieux, quelques fleurs déposées d’austérité encore exigées par les
© EPA.
E donne des idées à la gauche
radicale. Il n’était qu’à voir la
les analystes ne sont pas encore
près de franchir. Dans l’Hexa-
Placé se verrait bien au contraire
intégrer le gouvernement…
sur une tombe sous les bravos créanciers du pays pour sortir du mine hilare de Jean-Luc Mélen- gone, si le pouvoir est très
d’une centaine plan d’aide euro- chon, du Parti de gauche, di- contesté, ce n’est pas l’extrême De là à transposer
de personnes, péen, ce qui re- manche soir. « En 2017, on peut gauche mais l’extrême droite qui l’exemple grec en France,
et le voilà re- viendrait à tota- imaginer un candidat commun en profite comme on l’a vu aux il y a un pas que les
parti toujours lement annuler de ce nouvel espace », se projette municipales et européennes de analystes ne sont pas
au pas de nos promesses de déjà l’homme à l’écharpe rouge. l’an dernier. Le FN est depuis encore près de franchir
course vers le campagne. Entre
LE PARTENAIRE Le nouveau Parlement grec Nouvelle S’il est sur un nuage, c’est que longtemps le premier parti ou-
palais Maxi- deux maux, il fal- Panos Kamménos, un nationaliste provocateur Résultats
ats définitifs majorité les lignes ont déjà bougé à Paris. vrier. « C’est lui qui a réussi à in- Au gouvernement, on se veut
Allia
mou, le siège lait choisir le
C’est un homme imposant, de droite, provocateur et nationa-
n
13 17 ce go 162 L’image n’est pas passée inaper- carner le clivage peuple/élite », zen. Même pas peur. « Le pré-
des services du moindre », ex- uv sièges çue, la semaine dernière. Lors selon le politologue Marc Lazar. supposé de M. Mélenchon, c’est
liste qui devient donc le partenaire du premier gouverne- ern
Premier mi- plique le consti- d’un meeting de soutien à Syriza, Autre frein au rêve « mélen- que la situation de la Grèce est la
ment de la gauche radicale en Grèce. Panos Kamménos, 149

em
nistre en tutionnaliste Jean-Luc Mélenchon n’a pas chonien » : la présidentialisation même que celle de la France.
76

e
50 ans, a fondé en février 2012 le parti des Grecs indépen- ment sortan
Parle

nta
Grèce où son Georges Katrou- t seulement fait estrade commune extrême de la vie politique fran- Mais ce qu’ont vécu les Grecs,
dants après avoir claqué avec fracas la porte de la Nouvelle

le
prédécesseur, galos, député eu- 28 avec Pierre Laurent, le leader du çaise. Pour fédérer l’ensemble c’est de l’austérité alors que nous
Démocratie (ND). Pourfendeur convaincu des mesures 9 25 127
Andonis Sa- ropéen de Syriza. Parti communiste. Des membres des forces de gauche opposées à avons mené une politique de sé-
d’austérité imposées par la troïka des bailleurs de fonds
maras, a fait le Sacrifier 71 13 de l’aile gauche du PS étaient la politique jugée trop sociale li- rieux budgétaire », plaide le
(FMI, Commission européenne, BCE), il refusait ainsi la déci-
choix – très quelques convic- 300 12 présents. Et surtout, la Verte Cé- bérale du gouvernement, encore porte-parole Stéphane Le Foll.
sion du président de la ND, Antonis Samaras, de soutenir le 17
critiqué et tions sociales et 15 sièges cile Duflot s’est affichée à ses cô- faudrait-il que les leaders des N’empêche, les Verts et le Parti
commenté en « Entre deux éthiques pour
gouvernement intérimaire de l’ancien vice-président de la 12
2 16
tés. « Ce n’est pas une coalition », différentes formations acceptent de gauche s’apprêtent à faire un
BCE, Luca Papadémos. Son discours populiste lui permet de
Grèce – de ne
pas venir l’ac-
maux, avoir les coudées
franches et éviter
se hisser à 10 % des suffrages lors des élections législatives
KKE
Syriza
Communistes
Gauche radicale
To Potami
Nouvelle Démocratie
Centristes
Conservateurs
avertissait toutefois l’ex-ministre
de François Hollande. Mais
de sacrifier leurs propres ambi-
tions. Ce n’est pas gagné… Et en-
test sur le potentiel électoral
d’une future coalition. Dès les
de 2012. Une dizaine de polémiques et de déclarations scan-
cueillir.
passation des
La il fallait d’arriver divisés à
Bruxelles en vue
daleuses plus tard, il n’a réussi à récolter que moins de 5 % Dimar Gauche démocratique Grecs indépendants Droite nationaliste Jean-Luc Mélenchon, lui, allait
plus vite que la musique, s’ima-
core faudrait-il aussi que les par-
tis de l’éventuelle coalition
départementales de mars, et les
régionales de fin 2015, ils pré-
des suffrages dimanche. Suffisant cependant pour devenir la Indépendants Aube dorée Néonazis
pouvoirs s’est
donc officielle-
choisir des grandes né-
gociations sur la
clé de voûte du gouvernement Tsipras. Pasok Socialistes AFP - 27.01.2015 - Source : ministère de l’Intérieur
ginant déjà à la tête d’un pôle de
la gauche radicale qui irait du
soient au diapason. Chez les
Verts, rien n’est moins sûr. La
senteront des listes communes
dans des circonscriptions. ■
A. GT.
ment opérée le moindre »
au niveau des LE CONSTITUTIONNALISTE GEORGES
dette à venir, voi-
là bien le pari du
Nouveau parti anticapitaliste patronne des écolos, Emma JOËLLE MESKENS

secrétaires gé- KATROUGALOS, DÉPUTÉ EUROPÉEN DE SYRIZA nouveau Premier


néraux de gou-
vernement.
ministre.
Un « réalisme »
Europe On attend que Tsipras formule ses demandes 
Moins de 24 heures seulement qui correspond bien à l’ensemble ait and see. » Mais l’état Schinas avait attendu qu’on lui zone euro signifie qu’il faut res- mande à la Grèce de respecter ses problème. (…) C’est pour cela
W
Aussitôt
après la victoire de son parti aux de la stratégie de compromis d’esprit ne sera pas à une pose formellement la question pecter l’ensemble des accords déjà engagements. Et on attend le pre- qu’on a une attitude pragma-
législatives de dimanche, et alors amorcée depuis deux ans par grande souplesse vis-à-vis du sur la Grèce, pour répondre par passés. (…) Sur cette base, nous mier pas que le gouvernement tique : on se déclare prêts à tra-
qu’il avait raté la majorité absolue Alexis Tsipras – et tant pis pour nouveau pouvoir grec. Telle était, une phrase calibrée au milli- sommes prêts à travailler » avec grec va faire. On ne sait pas vailler de façon constructive dès
de deux petites unités, Alexis Tsi- les plus chatouilleux de son parti ! sur le fond, la tonalité de la réac- mètre : « La Commission respecte le nouveau gouvernement. Mais il quand, comment, ni de quelle que le gouvernement sera formé,
pras aura réussi à former une coa- La composition du gouverne- tion, ultra-prudente, des autorités entièrement le choix des électeurs est trop tôt pour « parler de la matière », expliquait une source et qu’il nous aura exprimé ses
lition avec les Grecs indépendants ment devrait être annoncée ce européennes à l’arrivée au pou- grecs », et « nous sommes prêts à soutenabilité de la dette grecque ». ayant suivi les débats. souhaits, non pas par rapport à fièvre
(Anel) du très populiste Panos mardi. On devrait sans trop de voir de la gauche radicale à nous investir dans le travail avec Allusion à l’intention qu’on prête Mais l’état d’esprit est-il plutôt un programme, mais par rapport
friss o ns courb a t u r e s
Kamménos. Aux 149 sièges de Sy- surprise y retrouver la garde rap- Athènes. le nouveau gouvernement une fois à Alexis Tsipras – mais il ne l’a ja- à l’accommodement avec les exi- à ses relations avec nous », ajou-
riza s’ajoutent donc désormais les prochée d’Alexis Tsipras : Nikos Le hasard avait bien fait les qu’il sera formé ». C’est plutôt de mais formellement dit – de de- gences du nouveau gouvernement tait encore Moscovici.
13 sièges remportés, avec 4,7 % Pappas, bien sûr, mais aussi les choses. Trop bien en fait. Les mi- l’autre côté de la rue (au Conseil mander une réduction de la dette de renégocier les durées, les taux, Le président de l’Eurogroupe, ma u x d e t
des suffrages, par Anel. Soit un to- économistes Ioannis Dragassakis nistres des Finances de la zone Margaritis Schinas : « La Commis- Eurogroupe) que les choses vont hellénique. voire la hauteur de la dette dans un moment de vérité qu’on ête
tal de 163 sièges, et donc une ma- ou Georges Varoufakis, ainsi que euro se réunissaient justement ce sion respecte entièrement le choix se passer, nous indiquait ensuite contractée par la Grèce auprès de lui connaît rarement, reconnais-
jorité absolue confortable au des membres incontournables du lundi, au moment même où, dès des électeurs grecs. » © D.R. une source. Respecter ses engagements ses créanciers publics étrangers ? sait le problème politique de
Parlement. parti et puis, désormais, une ou le lendemain de sa victoire élec- Au Juste Lipse, le président de Lors de la réunion, les débats Il y avait de la nuance entre les fond : « Nous sommes conscients
« Une alliance contre nature plusieurs personnalités issues des torale, Alexis Tsipras prêtait ser- qui doivent s’entamer entre le l’Eurogroupe, le Néerlandais Je- n’ont, selon plusieurs sources, pas réponses officielles et officieuses… des critiques adressées à la poli-
qui trahit totalement mon vote », rangs d’Anel dont certainement ment à Athènes comme Premier nouveau gouvernement grec et roen Dijsselbloem, avait à son ar- été longs sur le sujet grec qui fi- « Nous sommes des ministres tique de l’eurozone ; cela ne veut
se désole profondément un jeune son président Panos Kaménos, ministre. C’était juste un peu trop ses partenaires européens. rivée à la réunion des 19 grands gurait au premier point de l’ordre des Finances, nous sommes prag- pas dire que nous les partageons.
militant du parti pourtant venu pressenti au poste de ministre de court pour entendre déjà des an- A la Commission européenne, argentiers (la Lituanie vient d’y du jour. « Cela a été très simple : matiques, nous regardons les Et si des élections ont eu lieu en
saluer Alexis Tsipras au « Skopéf- la Marine marchande. ■ nonces concrètes sur la direction lors du briefing traditionnel de faire son entrée), rappelé une vé- l’unanimité autour de la table choses avec réalisme », expliquait Grèce, les problèmes, eux, sont res-
tirio ». Une opinion partagée par ADÉA GUILLOT que prendront les négociations midi, le porte-parole Margaritis rité martiale : « Faire partie de la était nette sur le fait que l’on de- Jeroen Dijsselbloem, qui évoquait tés les mêmes. »
encore une « approche pragma- En « off », un dirigeant ayant
tique ». Socialiste comme le pré- participé à la réunion confiait
cédent, mais de la « tendance du « ne pas voir beaucoup de marge
GROUPE
Rédaction centrale Ce journal est protégé par le droit d’auteur, tous droits réservés. Sud », Pierre Moscovici, le com- pour accéder à trop de demandes
Tél. : 02-225.54.32 © Rossel & Cie S.A. – Le Soir, Bruxelles, 2011. Si vous souhaitez
copier un article, une photo, une infographie, etc., en de nombreux
Pour toute question, missaire aux Affaires écono- grecques. Pour une raison évi-
Directeur général Fax : 02-225.59.14 nous avons une solution
SA ROSSEL ET Cie et directeur de la rédaction ou 02-225.59.10 exemplaires, les utiliser commercialement, les scanner, les stocker miques et financières, reconnais- dente de risque d’aléa moral : si
PUBLICITÉ Service clientèle POUR TOUTE LA FAMILLE
Rue Royale, 100
1000 Bruxelles
Rossel Advertising Annonces Didier Hamann Courrier des lecteurs et/ou les diffuser électroniquement, veuillez contacter Copiepresse
Tél.: 078-05.05.10
sait implicitement la nouvelle si- on accorde trop à la Grèce, MÉDICAMENT HOMÉOPATHIQUE
Tél. : 02-225.55.55 Rédacteur en chef Fax : 02-225.59.14 au 02-558.97.80 ou via info@copiepresse.be.
Président et éditeur responsable
Annonces téléphonées
Fax : 02-225.59.08 Christophe Berti ou 02-225.59.10 Plus d’infos : http://www.copiepresse.be. Fax: 02-225.59.01 tuation politique : « Quand un d’autres pays demanderont à leur Demandez conseil à votre pharmacien.
e-mail: abonnements@lesoir.be
Patrick Hurbain
Tél. : 02-225.55.00
Fax : 02-225.59.06
ou 02-225.59.00 Rédacteurs en chef adjoints
forum@lesoir.be
Prix de vente à l’étranger Prix de l'abonnement Premium Site: www.clubdusoir.be
peuple vote, ses choix ne peuvent tour d’adapter le traitement qui Pas d’utilisation prolongée sans avis médical.
lesoir.be (internet)
Administration générale annonces.tel@lesoir.be Publicité nationale Philippe Laloux
http://www.lesoir.be France 2,30 € (papier + PDF + accès à l'édition 17h) pas être complètement ignorés », leur est réservé. » Mais « wait and Lire attentivement la notice dans l’emballage.
Rue Royale, 100 - 1000 Bruxelles Tél. : 02-542.10.10 François Mathieu
Tél. : 02-225.55.55 Fax : 02-542.10.11 Hubert Vanslembrouck
Tél. : 02-225.54.32
internet@lesoir.be
Luxembourg 1,60 € (en semaine)
2,1 € (le week-end )
29 €/mois soit 1,16 €/jour
et « dans l’UE, on ne peut jamais see »… ■ Le principe actif est : Anas barbariae hepatis et cordis extractum 200K.
considérer les élections comme un JUREK KUCZKIEWICZ

2 3
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

4 L’ACTU APRÈS LA VICTOIRE DE SYRIZA EN GRÈCE

histoire Le « cadeau » des Alliés à l’Allemagne


lexis Tsipras a souvent fait de biens industriels et d’équipe- raient été fixées par les créan- allié prospère et, partant, politi- annulation (très) partielle, ne Sans doute le contexte de la
A référence à la Conférence de
Londres, à l’issue de laquelle la
ment effectuées par les Alliés
dans l’immédiat après-guerre).
ciers.
Deux : toutes les dettes exté-
quement stable, clairement an-
cré dans le camp du « monde
portant que sur la dette (encore)
détenue par le secteur privé –
guerre froide fut pour beaucoup
dans l’attitude des créanciers de
République fédérale allemande Elle doit accueillir pas moins de rieures de l’Allemagne étaient libre » face au bloc communiste. dont l’impact sur le ratio d’en- l’Allemagne en 1953. Et alors ?
avait bénéficié, quelques années 10 millions de réfugiés qui ont concernées, que les créanciers dettement fut insignifiant en rai- L’idéal européen de démocra-
seulement après la fin de la Se- fui les anciennes provinces soient publics ou privés ; et quel La punition d’Athènes. Face à son de l’implosion de l’économie. tie et de prospérité partagée vau-
conde Guerre mondiale, d’une
annulation substantielle de sa
orientales du Reich.
Hautement endettée, elle ne
que soit le débiteur. Car…
Trois : l’accent était explicite-
3 la crise grecque, l’Union eu-
ropéenne s’est montrée moins C’est la politique, idiot ! De
drait-il moins aujourd’hui que la
lutte contre le communisme il y
dette extérieure.
Premier ministre, on imagine
peut pas simultanément rem-
bourser ses dettes et financer sa
ment mis sur la capacité du pays
à rembourser, sans asphyxier son
indulgente (volonté de punir ?)
et, surtout, moins visionnaire.
4 sorte que la Grèce reste fon-
damentalement insolvable. Et
a un peu plus de soixante ans ?
Mais voilà : en 1952-1953, les
mal qu’il ne mette pas le sujet reconstruction. Le gouverne- économie. Jamais les négociations entre qu’une annulation substantielle, Alliés partageaient le même ob-
sur la table du Conseil européen. ment allemand en est bien Au final, les 13,5 milliards de Athènes et ses partenaires n’ont dans l’esprit de la Conférence de jectif politique (permettre la re-
Et il aurait mille fois raison. conscient ; mais également les marks de dette extérieure donné fût-ce l’impression d’une Londres de 1953, est la seule ga- construction de l’Allemagne). Ce
L’Allemagne n’aurait jamais Alliés – en particulier, les États- d’avant-guerre furent réduits à discussion entre égaux. rantie de voir la Grèce renouer, but commun, l’Union, elle, le
connu son « miracle écono- Unis. 7,5 milliards ; et les 16,2 mil- Et les grands pays, France et sans attendre plusieurs décen- cherche encore… ■
mique » d’après-guerre si ses Déjà en décembre 1951, Amé- liards de dette d’après-guerre, à Allemagne en tête, ont surtout nies, avec la prospérité. DOMINIQUE BERNS
créditeurs internationaux, privés ricains, Anglais et Français ont un peu moins de 7 milliards. Les pensé à sauver leurs banques.
et publics, n’avaient accepté, le réduit le remboursement de l’as- taux d’intérêt sur le solde furent En 2010, les membres de
27 février 1953, d’effacer la moi- sistance économique accordée également abaissés. l’Union ont certes débloqué des
tié de sa dette extérieure. (sous formes de prêt) après 1945. Élément essentiel : le service fonds, qu’ils ont prêtés (à inté-
Et, à relire cet épisode histo- À condition qu’un accord soit de la dette (les intérêts annuels) rêt) afin qu’Athènes puisse rem-
rique dont nos voisins d’outre- trouvé sur la dette d’avant la Se- fut fixé à un niveau bas : au bourser ses créanciers privés.
Rhin ne semblent pas se souve- conde Guerre mondiale. D’où la maximum 5 % des recettes d’ex- Mais, en contrepartie, ils ont
nir, on se prend à rêver de voir Conférence de Londres, qui s’est portations de l’Allemagne. imposé, de concert avec le Fonds
l’esprit de la Conférence de tenue de février à août 1952 . Il n’était donc pas question monétaire international (FMI),
Londres descendre sur l’Union d’imposer la vente des biens pu- qu’il n’était pourtant pas néces-
européenne d’aujourd’hui. blics ou la mise en œuvre de poli- saire d’impliquer dans l’affaire,
2 Permettre la reconstruction
de l’Allemagne. Trois prin-
cipes essentiels ont guidé les dé-
tiques d’austérité – ce dont les
négociateurs allemands se sont
un programme d’austérité d’une
ampleur jamais vue en Europe.
1 Une jeune République fragile.
La République fédérale, fon-
dée en 1949, quatre ans après la
bats entre l’Allemagne et ses cré-
diteurs, issus d’une vingtaine de
félicités à l’époque !
Et encore moins d’appauvrir la
Lequel, plongeant la Grèce
dans une dépression digne des
fin du conflit, hérite d’une situa- pays (dont la Grèce) et représen- nouvelle Allemagne – en aucun années 30, a détruit la capacité
tion extrêmement difficile. tés à Londres par les États-Unis, cas, il ne fallait répéter les er- de l’économie à dégager les
Son industrie et ses infrastruc- le Royaume-Uni et la France. reurs du traité de Versailles. moyens nécessaires au rembour-
tures ont été largement détruites Un : il s’agissait d’une confé- Pour Washington, la priorité, sement de la dette.
par la guerre (et, dans une rence entre égaux ; et non d’une au début des années 50, est de D’où la nécessité, en 2012 d’un
moindre mesure, par les saisies négociation dont les règles au- favoriser le développement d’un second « plan d’aide » et… d’une
Il y a quelques dizaines d’an-
nées, c’est l’Allemagne qui
souffrait de l’austérité. Les
Alliés l’avaient bien aidée.
© DR.

La Bourse d’Athènes
termine en baisse
L’indice général de la Bourse
d’Athènes (Athex) a fini en
baisse de 3,2 % lundi, reflé-
tant les inquiétudes des
investisseurs au lendemain
de la victoire de la gauche
anti-austérité Syriza aux
élections législatives antici-
pées. L’Athex a ouvert en
baisse lundi matin, enregis-
trant des pertes de plus de
3 %. Il a ensuite creusé ses
pertes dans les tout pre-
miers échanges (autour de
-5,5 %) pour finalement
parvenir à se limiter et clôtu-
rer à 813,55 points. Les prin-
cipales places financières
européennes étaient par
contre orientées à la hausse
ce lundi. (afp)

Hollande invite
Tsipras à Paris
François Hollande a invité
lundi, lors d’un entretien
téléphonique, le nouveau
Premier ministre grec Alexis
Tsipras « à se rendre rapide-
ment à Paris ». Au cours de
cette conversation, M. Hol-
lande a « exprimé sa volonté
de favoriser les discussions et
le dialogue afin de permettre
à la Grèce de retrouver le
Syriza, le parti d’Alexis Tsipras, a raflé les voix de tous les Grecs que l’austérité a mis en grande difficulté dans la vie de tous les jours. © REUTERS.
chemin de la stabilité et de la
croissance, dans l’esprit de
solidarité et de responsabilité

prêts Cherche investissements via réduction de dette qui rassemble les Européens ».
(afp)
i Syriza est au pouvoir, c’est parce aujourd’hui en intérêts 4,3 % du Produit échoit en moyenne au-delà de 2030, là qu’une nouvelle discussion n’aura pas
S que les deux plans d’aide – assortis
de conditions d’assainissement dras-
National Brut (PNB), qui s’élève à un
peu plus de 200 milliards d’euros.
où les dettes françaises ou allemandes
affichent des maturités moyennes de 9
lieu, mais d’autres devraient également
suivre avec les pays précités… Politique-
Merkel : « Respecter
les engagements »
tiques – ont été mal fagotés, entend-on Alexis Tsipras, qui a prêté serment et 8 ans respectivement. ment sensible, ce qui explique naturelle- La chancelière allemande
depuis quelques mois, depuis qu’il est lundi en tant que Premier ministre, a ment la frilosité de la Commission à Angela Merkel attend du
apparu évident que l’austérité imposée promis durant toute la campagne – tout Sans investissements, pas de rouvrir le débat avec les Grecs. futur gouvernement grec
aux Grecs pour résorber leur endette- en atténuant le ton ces dernières se- croissance durable (et importante) Pourtant, on imagine mal qu’il n’y en qu’il respecte les engage-
ment était exagérée. Et déstabilisante, maines – la fin de l’austérité et réclamé et pas de remboursement ait pas, d’autant que la capacité d’inves- ments pris jusqu’à présent
d’un point de vie économique autant une restructuration de la dette, détenue des dettes tissement de la Grèce est aujourd’hui ré- par le pays en matière de
que politique. principalement par l’Allemagne et la duite à néant et que c’est précisément en réformes économiques et de
De fait, la réduction de près de 30 % France. Il faut dire que la Grèce a bénéficié de matière d’infrastructures que les leviers rigueur budgétaire, a déclaré
du nombre de fonctionnaires, la baisse Si l’idée d’un nouvel effacement de deux réajustements ces dernières an- se trouvent pour retrouver le chemin son porte-parole lundi. « Il
de 22 % du revenu minimum, entre dette est catégoriquement rejetée par nées, tant sous forme d’allongement des d’une croissance durable. est pour nous important que
autres mesures d’assainissement, ont Berlin, nombreux sont les observateurs maturités que de diminution des taux C’est le nœud du problème : sans in- les mesures du nouveau gou-
provoqué une baisse drastique du Pro- qui plaident pour une réduction des d’intérêt. Actuellement, le taux moyen vestissements – ce qui suppose au moins vernement visent la poursuite
duit Intérieur Brut (PIB) de près de taux d’intérêt de certains prêts consentis sur ces dettes souveraines est, d’après le gel partiel des remboursements un de la reprise économique de la
25 % depuis 2010 et n’a en rien contri- à la Grèce, et un allongement de leur Bruegel, de 2,6 %, à peine plus que celui certain temps et la mise en œuvre du Grèce, ce qui implique que les
bué à réduire l’endettement colossal de durée. de… la France (2,2 %). La situation d’en- plan Juncker –, pas de croissance du- engagements pris soient res-
la Grèce – 321 milliards d’euros, soit 175 Aujourd’hui, la maturité moyenne des dettement est, d’après le groupe d’étude, rable (et importante) et pas de rembour- pectés », a déclaré le porte-
à 177 % du PIB. Globalement, d’après le dettes souveraines grecques est de plus pire en Italie, ou au Portugal qu’en sement des dettes. ■ parole Steffen Seibert. (afp)
Think tank Bruegel, la Grèce rembourse de 16,5 ans, ce qui signifie que le terme Grèce. Et donc ? Difficile de croire F.M.

4
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

LABELGIQUE 5
Les élus ne
valideront plus
leur élection
Rude négociation sur les salaires
WALLONIE
SOCIAL La FGTB a continué lundi à réclamer la fin du saut d’index
Patrons et syndicats de 319 millions d’euros destinée
ndré Antoine (CDH) a pré- à revaloriser les allocations so-
A senté ce lundi une réforme
du parlement wallon qu’il pré-
ont poursuivi
la négociation
ciales les plus basses. Les syndi-
cats veulent qu’une partie de ces
side. Parmi les points forts : la va- sur les salaires. montants soit distribuée au bé-
lidation des élections régionales néfice des chômeurs. Ils es-
en Wallonie, qui avait engendré Un accord à court timent que si les partenaires so-
un imbroglio politique en juin terme est possible. ciaux ne s’entendent pas sur ce
2014, sera à l’avenir le fait exclusif point, le gouvernement repren-
d’élus de circonscriptions non dra la main. « Et vu la politique

L
concernées par le contrôle. es salaires vont-ils oui ou qu’ils ont mise en œuvre ces der-
Concrètement, le projet prévoit non augmenter cette an- nières semaines, il y a fort à pa-
de créer trois commissions de née et l’année pro- rier qu’il n’y aura pas un euro
5 membres tirés au sort, mais qui chaine ? Cette question est au pour les chômeurs. »
ne pourront être des élus des cir- cœur des débats qui se tiennent Vu ces dossiers délicats et ces
conscriptions dont il sera ques- entre patrons et syndicats. Lun- questions complexes, un accord
tion. di, une importante réunion de
Le président du parlement ré- négociation s’est tenue. Elle n’a Il nous revient que, fin
gional espère par ailleurs aboutir, pas débouché sur un accord. de la semaine dernière,
pour le printemps, sur le projet Depuis plusieurs jours, les po- le banc syndical a failli
de réforme du règlement d’ordre sitions sont difficiles à concilier. quitter les négociations
intérieur de l’assemblée, « afin de Côté syndical, on estime qu’il
dynamiser le travail parlemen- existe une marge de progression est-il possible ? Possible, oui,
taire et ouvrir davantage l’insti- salariale. Un accord entre em- mais ce sera difficile. D’abord
tution aux citoyens ». ployeurs et syndicats pourrait parce que les élections sociales
Parmi les pistes évoquées : la donc inclure une hausse. Avant ne sont plus très loin, et que ce-
signature de pétitions électro- la négociation, il nous revenait la tend généralement les débats.
niques, qui serait rendue possible que tant les employeurs que Ensuite parce que les questions
sur le site du parlement. Un mé- certains membres des syndicats salariales sont bridées par un
canisme de consultation pu- pouvaient imaginer une hausse Hausse salariale et saut d’index notamment continuent d’empoisonner les discussions entre patrons accord de gouvernement qui ne
blique permettra en outre aux ac- de 0,5 %. Mais ces dernières et syndicats. © BELGA. permet pas toutes les latitudes.
teurs de la société civile de faire heures, les enchères avaient plu- Il nous revient d’ailleurs que,
part de leurs avis sur des proposi- tôt grimpé à 1 % côté syndical. centre des débats. La FGTB sins. » De son côté, la secrétaire ne peut pas revenir en arrière », fin de la semaine dernière, le
tions et projets examinés par le Manifestement inacceptable maintient son opposition à ce générale de la CSC, Marie-Hé- indiquait un représentant pa- banc syndical a failli quitter les
parlement, par ailleurs appelé à pour les employeurs. Ces der- mécanisme. Marc Goblet, le se- lène Ska, a indiqué que le saut tronal avant la réunion de lundi. négociations. Heureusement, la
devenir une « école de la citoyen- niers estiment que le gouverne- crétaire général de la FGTB, l’a d’index était « une question im- D’autres questions sont ve- concertation a repris. Ce mardi,
neté et de la démocratie » en s’ou- ment impose que l’écart salarial encore répété avant la réunion portante. » nues se greffer à ces probléma- des groupes d’experts vont se
vrant aux activités scolaires, pé- de la Belgique par rapport aux de lundi. « J’affirme très claire- Du côté patronal, on ne veut tiques déjà compliquées. Va-t- pencher sur les différents dos-
dagogiques et culturelles. pays voisins soit résorbé pour la ment que le saut d’index n’est pas entendre parler de retrait on maintenir l’obligation, pour siers. Les négociateurs se re-
Enfin, le nombre de séances fin de la législature, et que cette pas justifié, et qu’il peut rester du saut d’index. On estime les prépensionnés, d’être dispo- trouveront mercredi et jeudi,
plénières pourrait augmenter exigence n’est pas compatible une disponibilité pour une même que les partenaires so- nibles sur le marché de l’em- l’objectif étant de présenter un
(aujourd’hui, il y en a deux par avec des hausses de salaire. marge dans les secteurs. Et cela, ciaux n’ont pas la liberté de né- ploi ? accord au gouvernement ce ven-
mois) en fonction de l’actualité. L’épineux dossier du saut tout en améliorant la compétiti- gocier son retrait. « C’est dans Il faudra aussi s’entendre sur dredi. ■
(b) ■ d’index était également au vité par rapport aux pays voi- l’accord de gouvernement et on la répartition d’une enveloppe BERNARD DEMONTY



À L’ACHAT D’UN PACK TRIO*

VOUS FAITES FORCÉMENT UNE BONNE AFFAIRE.

En ce moment, en plus de vous offrir


une télévision vraiment riche, l’internet
ultra rapide et un abonnement au
téléphone fixe généreux, VOO vous
offre aussi un énorme cadeau au choix.
En effet, à l’achat d’un Pack Trio, vous
recevez une tablette PC Acer ou
l’installation et l’activation gratuites
plus 33€ de remise sur votre
abonnement.

Alors n’attendez pas pour faire une


bonne affaire, abonnez-vous
dès maintenant. Il y a déjà un Pack Trio
à partir de 50,95€/mois.

Rendez-vous dans votre boutique VOO, sur voo.be ou au 0800 800 25


* Frais d’installation (60 €) et Frais d’activation (50 €) offerts + 3 mois avec une réduction de 11 € : offre valable pour tout nouvel abonnement d’une durée de 4 mois à un Pack VOO Trio Un Peu, Beaucoup, Passionnément, A La Folie ou Fiber 120 souscrit
entre le 06 janvier et le 16 février 2015 inclus. Pour le client VOO existant, cette offre est valable uniquement lors de l’ajout d’un nouveau service à sa formule d’abonnement. Acer Aspir Switch offert : Offre valable dans les limites du stock disponible pour
tout nouvel abonnement de 12 mois à un Pack Trio de VOO Un Peu, Beaucoup, Passionnément, A La Folie ou Fiber 120 souscrit entre le 06 janvier et le 16 février 2015 inclus. Des frais d’activation (50 €) et des frais d’installation (60 €) sont dus. Pour le
client VOO existant, cette offre est valable uniquement lors de l’ajout d’un service NET à sa formule d’abonnement. Offre non valable pour le client ayant résilié son abonnement à l’internet de VOO dans les 12 mois précédant la souscription du nouvel
abonnement ou tout tiers domicilié à la même adresse qu’un tel client. La tablette PC sera livrée au domicile du client en Belgique au plus tard le dernier jour du mois suivant le paiement de la première facture ayant trait au nouveau service souscrit.
Pour plus d’infos, consultez notre site internet : http://www.voo.be ou rendez-vous en boutique. Prix et caractéristiques au 01/01/2015.

5
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

6 LABELGIQUE

Les patrons se sentent en partie Le tunnel


Léopold II
sera rénové
responsables du burn-out BRUXELLES

SOCIAL Une grande majorité d’employeurs incrimine le stress croissant


Securex a mené une étude terrogés pensent que les moyens de Heureusement, tous les travailleurs pendant 96 jours, soit près de 5 mois. »
communication modernes contribuent stressés ne développent pas de burn-out. Le coût pour l’employeur atteindrait
sur le stress au travail. au burn-out. Ils impliquent notamment Mais il s’agit quand même d’une per- 20.000 euros par travailleur. Ce coût
Employeurs et salariés le fait que les salariés sont beaucoup sonne sur 10. On constate aussi que les pourrait même augmenter fortement si
constatent une hausse de la plus facilement joignables en dehors des personnes peu qualifiées ressentent plus le gouvernement applique la mesure qui
heures de travail habituelles. Les patrons de troubles liés au stress que les per- consiste à porter à charge des entre-
pression, notamment en raison et directeurs des ressources humaines sonnes très qualifiées (31 % contre prises le deuxième mois d’absence de
des moyens de communication. sont aussi 41 % à penser que le pro- 24 %). « Cette différence s’explique par le longue durée. ■
blème est aussi lié au flux d’informations niveau d’autonomie dans leur fonction. B.Dy
considérable et aux nombreuses possibi- Les personnes peu qualifiées sont da-

A
ceux qui estiment que les em- lités de choix auxquelles le travailleur est vantage touchées par le stress par REMÈDES Le ministre Pascal Smet (SP.A).
ployeurs renvoient la balle du confronté. manque de droit à la parole, de © PIERRE-YVES THIENPONT.
burn-out aux travailleurs, une Et qu’en pensent les salariés ? Ils sont connaissance du contexte et de l’organi- La prévention est efficace
étude vient apporter un démenti affirmé. 64 % à penser que le stress au travail sation et par excès de flexibilité. » a Région bruxelloise étudie
Le secrétariat social Securex a interrogé
595 dirigeants d’entreprises et respon-
s’est amplifié. Securex avait déjà réalisé
une enquête sur la question en 2010. Le
Le stress et le burn-out ne touchent
pas non plus toutes les entreprises de la
Le burn-out reste un mal de l’époque,
mais les entreprises mettent en place L depuis plusieurs années dé-
jà la possibilité de rénover le
des politiques de prévention. Près de
sables des ressources humaines. Il en niveau de stress ressenti par les salariés même façon. Ces cinq dernières années, la moitié des grandes entreprises sont tunnel Léopold II ainsi que les
ressort que 95 % des employeurs recon- a augmenté de 18,5 % par rapport à ce la hausse des burn-out a surtout touché passées à l’action, et une petite entre- modalités d’une telle opération.
naissent avoir une « responsabilité im- précédent sondage. Tous les travailleurs les entreprises de plus de 500 per- prise sur quatre a fait de même. Selon Un plan d’attaque en vue de la
portante » dans la problématique du qui ressentent ce stress (97 %) pensent sonnes (83 % à connaître une augmen- Securex, ces politiques sont efficaces rénovation du souterrain de plus
burn-out. Pour près de huit employeurs qu’il est nuisible à leur santé. « On peut tation), et moins les plus petites (52 %). et entraînent une diminution des cas. de 2,5 km devrait être défini
sur dix, l’augmentation du burn-out est donc parler de stress excessif qui pro- Les responsables des ressources hu- Les entreprises entendent même aller avant l’été, a appris Belga, lundi,
due à une augmentation de la pression voque des troubles chez plus d’un tra- maines estiment que 10,4 % des tra- plus loin. Tant les grandes (67 %) que du cabinet du ministre bruxel-
du travail. Les patrons constatent aussi vailleur sur quatre (27 %) », dit l’étude. vailleurs sont absents ou risquent de les petites (74 %) plaident pour un lois de la Mobilité et des Travaux
que les nouvelles techniques de commu- Il peut s’agir de maux de tête, de palpi- l’être en raison d’un burn-out. travail sur mesure, adapté aux compé- publics, Pascal Smet (SP.A). Di-
nication jouent à plein dans les difficul- tations, d’insomnies, de troubles de la Securex a également chiffré les consé- tences et intérêts du travailleur afin vers accidents ont encore souli-
tés de certains salariés. Quarante-six concentration, de dépression ou d’accès quences du burn-out. « En moyenne, de réduire le risque. gné dernièrement la vétusté du
pour cent des dirigeants d’entreprise in- de colère. un travailleur qui en souffre est absent B.DY plus long tunnel routier du pays,
tandis qu’un diagnostic sévère
avait déjà été établi à son sujet
en 2009 par Bruxelles Mobilité.
Les duos verts s’épargnent mais ce n’est qu’un début Samedi encore, la RTBF avait
évoqué le cas d’une conductrice
dont le pare-brise avait été per-
ÉCOLO Khattabi-Dupriez et Deltour-Doulkeridis se lancent dans une campagne de 8 semaines. Chaud devant… cuté par deux morceaux de bé-
ton alors qu’elle roulait dans le
tunnel. Des mesures ont été
prises après l’accident pour sécu-
riser les endroits risqués, mais le
dossier est bien plus étendu.

« Plan d’attaque avant l’été »


Le cabinet Smet affirme avoir
pris l’affaire en mains et souhaite
« présenter un plan d’attaque
pour le tunnel avant l’été », a-t-il
été annoncé lundi.
Le dossier a pourtant déjà été
examiné en 2012 puis 2013 par
les précédentes autorités régio-
nales. En septembre 2013, le
gouvernement bruxellois avait
« donné son feu vert » à un vaste
chantier de rénovation du tunnel
Léopold II. Selon les précisions
apportées à l’époque par la mi-
nistre des Travaux publics
d’alors, Brigitte Grouwels
(CD&V), cinq candidats-consor-
tiums avaient été sélectionnés
pour un futur PPP (partenariat
public-privé) qui permettrait à la
Région de ne pas débourser un
Réunis lundi, de gauche à droite : Zakia Khattabi et Patrick Dupriez, Olivier Deleuze et Emily Hoyos, Chloé Deltour et Christos Doulkeridis. © BRUNO D’ALIMONTE. centime avant la fin des travaux
de rénovation. La formule de
endez-vous en assemblée générale, pris les commandes du parti vert franco- maines –, jalonnée d’une quinzaine de dé- sons de l’échec et celle d’y croire encore, le contrat choisie portait aussi bien
R le dimanche 22 mars à Louvain-la-
Neuve : Zakia Khattabi et Patrick Du-
phone. Les premiers sont favoris. Les se-
conds évoluent en « outsiders ». Le rap-
bats dans les régionales.
A ce stade, les « convergences do-
parti, pacifié relativement, doute tou-
jours. Le duo gagnant le 22 mars doit lui
sur la rénovation en tant que
telle que sur la conception et en-
priez d’un côté, Chloé Deltour et Christos port de forces actuellement au sein du minent », les quatre en conviennent. C’est rendre la gnaque. Lundi, ils ont livré un suite l’entretien de l’infrastruc-
Doulkeridis de l’autre s’engagent dans la parti ? « 75 %/25 % », estime-t-on dans diplomatiquement dit. Car, un an après sa aperçu de leurs programmes. Premiers ture durant 25 ans. Toujours se-
compétition pour la conquête de la copré- les milieux autorisés chez les verts. Une lourde défaite de mai 2014, et après deux enseignements avant compétition achar- lon les informations divulguées
sidence d’Ecolo, trois ans (2012) après estimation au débotté. Les dés ne sont pas volumineux rapports internes (Trans-ac- née… ■ par Brigitte Grouwels, la procé-
qu’Emily Hoyos et Olivier Deleuze eurent jetés. La campagne est longue – huit se- tions et Re-génération) analysant les rai- DAVID COPPI dure d’attribution pourrait être
lancée début 2014, pour un dé-
but effectif des travaux en 2016.
CE QUI LES UNIT CE QUI LES SÉPARE AGENDA CACHÉ Sans doute à cause des élec-
« Nomido » et « ligne claire » Démentir la rumeur tions, le dossier a ensuite traîné
Le parti réformé, le parti allégé et aucune attribution formelle
Les quatre candidats dressent un noir tableau de « la Un an après la défaite électorale de mai 2014, Emily d’une coprésidence… « provisoire » n’a eu lieu. Et pour cause : si le
situation »… Khattabi-Dupriez dénoncent les « effets Hoyos et Olivier Deleuze ont certes, explique celui- Élu le 22 mars prochain, le nouveau duo coprési- choix d’une formule de PPP reste
néfastes du productivisme, de la course à la consomma- ci, « réuni les conditions pour que le parti puisse repar- dentiel aura à gouverner Ecolo pendant quatre ans, bien valable, selon Bruxelles Mo-
tion et du capitalisme, qui frappent les individus, frag- tir », ce dernier n’est pas moins convalescent, paci- donc à assumer la campagne pour les élections bilité, le nouveau gouvernement
mentant la société, détruisant les équilibres écologiques fié relativement, et nécessite des soins. C’est là que, communales de 2018, avant de se projeter, idéale- doit encore sélectionner un
de notre unique planète »… Les mêmes décrivent « un sans se diviser, les deux équipes diffèrent sensible- ment, vers les législatives de 2019 – sans présumer « scénario de mobilité » – les tra-
contexte qui encourage les replis identitaires, alimente ment. Khattabi-Dupriez consacrent un chapitre à du sort du gouvernement fédéral avant cela. Si tout vaux seront-ils effectués de nuit,
le désenchantement et la résignation, exacerbe le rejet part entière de leur programme aux réformes des va bien. Car les duos qui se lancent aujourd’hui ou pendant les congés scolaires,
de l’autre, les extrémismes et les peurs ». Deltour- structures du parti : « Refonder notre démocratie
Doulkeridis ne sont pas en reste, qui voient « une
auront, chemin faisant, à démentir la « rumeur » qui avec quel impact sur l’utilisation
interne », projetant « un Conseil de fédération résolu- a couru la semaine dernière, à laquelle l’émergence du tunnel, etc. – et définir un ca-
grande partie de citoyens belges et européens se retrou- ment politique », « un bureau politique repensé », « un
ver en dépression citoyenne », ou encore « les peurs et de l’hypothèse Javaux (le retour ?) avait un temps hier des charges précis. « Ce qui
bureau fédéral Ecolo-Groen » performant… Deltour- donné corps, celle d’une coprésidence… « provi- a été réalisé sous le gouverne-
les haines gagner en vitesse, nous rappeler les pires Doulkeridis lorgnent, eux, un parti allégé, s’agissant
moments de l’histoire du siècle dernier ». N’en jetez soire », entendait-on ici et là. Une coprésidence ment précédent, c’est un appel
de « simplifier Ecolo », « arrêter la réunionite aiguë », « provisoire » avant une sorte de reprise en main et aux candidats », indique Inge
plus. Le monde, le pays, la société sont aux urgences. engager « une campagne de porte-à-porte »…
En face, Ecolo se pose dès lors gravement en « alter- de refondation d’Ecolo en un « parti fédéral » qui Paemen, porte-parole de
Objectif commun : reconquérir, reconquérir, et associerait, à l’avenir, étroitement et structurelle- Bruxelles Mobilité. « A priori, les
native ». Là encore, les quatre convergent. En fait
encore reconquérir. Le plus largement : des milieux ment verts francophones et flamands. cinq consortiums annoncés sont
d’alternative, Deltour-Doukeridis assignent Ecolo à
la « stratégie Nomido », soit « l’inverse du Domino », où populaires aux « créatifs culturels », selon l’expres- Rien de tel ? Rien de précis. « Le duo élu le 22 mars d’ailleurs encore candidats ».
les pièces chutent dans un bel enchaînement : « Ici, sion de Zakia Khattabi, engagés en principe, le sera pour un mandat complet, bel et bien », nous Les budget et durée des tra-
on se relève, on se redresse ». Khattabi-Dupriez ap- conscientisés, mais qui boudent le politique eux assure-t-on. Il n’y a pas d’agenda caché. Pas de vaux évoqués par le précédent
pellent, quant à eux, à « porter une ligne claire ». No- aussi, et Ecolo en particulier. plan B. Pas de jeu en coulisse. Dont acte. gouvernement n’ont quant à eux
mido contre ligne claire : la campagne de huit se- D.CI D.CI rien d’établi, puisqu’ils dépen-
maines donnera du contenu aux concepts. dront du scénario choisi par
D.CI l’exécutif actuel. (b) ■
6
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

LASOCIÉTÉ 7

« Et toi, quelle est ton école idéale ? »


ENSEIGNEMENT Le « Pacte d’excellence » est sur les rails, ainsi que le site participatif
Le projet de la ministre
Joëlle Milquet est Françoise Bertieaux
officiellement lancé.
Avec un accueil cir-
conspect sur le terrain.
« C’est plan-plan-plan »
ENTRETIEN

E
t si on lançait une grande as-le-bol de tous ces
consultation populaire
sur l’école ? C’est le leit-
R plans ! » La députée MR
Françoise Bertieaux n’est pas
motiv de Joëlle Milquet (CDH), tendre avec la démarche enta-
depuis qu’elle est ministre de mée par la ministre de l’Educa-
l’Education (lire ci-contre). Nous tion.
avons profité du lancement offi-
ciel du projet, ce lundi au Palais Ras-le-bol, vraiment ?
des Congrès de Namur, pour Aujourd’hui, c’est plan-plan-
prendre le pouls des différents plan et petit pataplan. Le gou-
acteurs de l’école. vernement de la Fédération Wal-
Premier constat : les specta- lonie-Bruxelles nous sert le Pacte Françoise Bertieaux,
teurs sont venus nombreux, qu’ils d’excellence, le plan contre la ra- députée MR. © THOMAS BLAIRON.
soient partie prenante au pacte dicalisation, le grand plan pour
ou directeurs, ces derniers ayant la culture… Je suis très inquiète laires et autres notes d’inspec-
reçu une invitation officielle la se- car, pendant qu’on élabore des tion. J’insiste aussi sur la remé-
maine dernière. Nous croisons plans, on n’avance pas. La poli- diation immédiate et la nécessité
une délégation de la Fapeo (asso- tique du plan c’est la déresponsa- dans certaines villes d’apprendre
ciations de parents de l’enseigne- bilisation politique. à enseigner en français comme
ment officiel). La fédération par- langue étrangère. On sait que les
ticipe au plan, mais les modalités Mais les acteurs de l’école ré- écoles les plus performantes sont
pratiques ne semblent pas encore clament une vraie réforme ! celles où les directeurs ont le plus
fixées. « On dit oui, mais on ne Joëlle Milquet tente de faire passer auprès des enseignants l’idée d’une consultation populaire. Avec Les vrais besoins de l’école sont d’autonomie, notamment pour
sait pas encore très bien à quoi, résultats mitigés. © BELGA. connus : autonomie des direc- choisir leurs équipes éducatives.
commente Luc Pirson. On est en- tions, liberté pédagogique des Il y a urgence enfin pour les cours
core dans l’expectative. On com- mais quand on leur demande si partir des élèves tels qu’ils sont, NOUVEAUTÉ profs et retour aux apprentis- de citoyenneté…
mence lundi prochain. Nous l’idée de Pacte leur parle… pas tels qu’on rêve qu’ils sages de base… Les axes de tra-
sommes censés recevoir les détails « Bof. » Effets d’annonce de la soient… » Fatiha Ismaili, préfète Un site internet vail sont très clairs, faut-il une … qui sont aussi dans la déclara-
demain. » Véronique de Thier, ministre ? Ils ne l’avoueront qu’à des études de l’athénée royal Leo- pour échanger tournée d’un an pour redire tout tion gouvernementale, non ?
elle aussi de la Fapeo, juge l’ini- demi-mot et préfèrent « lui lais- nardo Da Vinci à Anderlecht, se cela alors qu’il y a bien des ur- Quand le MR les a proposés voici
tiative louable et ambitieuse mais ser une chance ». « La base de ré- veut elle aussi réaliste : « Dans Le Pacte d’excellence pour gences à traiter ? dix ans, les autres partis ont ri de
redoute le calendrier « très ra- flexion est bonne », poursuit un mon école où 10 % des élèves sont l’école est lancé, tout nous. Nous venons de redéposer
chercheur. Sur la scène, Jean- comme son site internet
pide » (pour ne pas dire effréné : des primo-arrivants, l’excellence Et quelles sont vos urgences ? une proposition de décret visant
participatif. Les internautes
Milquet souhaite que les discus- Marie De Ketele, psychopéda- que je souhaite, c’est l’ascension peuvent d’ores et déjà don- La toute première urgence c’est de à instaurer à la place d’une des
sions aboutissent d’ici Pâques gogue, termine son exposé par un sociale », assène-t-elle tout en ner leur avis sur une série de reconsolider les apprentissages deux heures actuelles de religion
2016, NDLR). appel à la prudence : « Il est glissant « qu’il ne faut pas rêver à constats sur l’école. de base : lire, écrire, compter, un cours de citoyenneté, d’his-
Anne Goossens, active dans les urgent de réfléchir à l’école de de- l’impossible non plus ». Exemple : « La maîtrise des pour tous… Trop d’enfants toire comparée des religions et de
écoles de devoirs du Brabant wal- main. Mais sans tomber dans la À la fin de la présentation, un savoirs par les élèves est échouent parce qu’on les a laissés philosophie. Cette proposition
lon (par ailleurs ravie que son pédagogie d’urgence qui ne libère directeur ressort de là un peu prioritaire ». Quatre choix avec ces lacunes. applique la DPC mais on va plus
secteur soit invité), se dit que de l’écume. » perplexe : « Je ne vois pas trop où sont possibles, de « pas du vite que le gouvernement. En
convaincue de la nécessité de ré- la ministre veut en venir. Ce qui tout d’accord » à « tout à fait Mais ce renfort des apprentis- mettant l’accent sur la citoyenne-
former l’école. « Évidemment si « Ça me semble irréaliste » m’a marqué, c’est l’idée de ne pas d’accord ». Parents, élèves, sages de base, c’est dans la té et les apprentissages de base on
chacun vient avec sa petite touche Durant les interruptions, les avoir un millième décret qui nous professeurs : tous peuvent déclaration gouvernementale… donne plus de chances à nos
personnelle, ça devient compli- spectateurs ont droit à des cap- tombe dessus. » Un autre : « Pour participer aux débats du Bien sûr, et ça me convient. Mais jeunes de ne pas se retrouver
qué. » Une ancienne prof, ayant sules vidéos dans le plus pur es- faire bouger les choses, il faudrait Pacte, autour des quatre si on sait ce qu’on doit faire, alors dans le toboggan que constitue
beaucoup travaillé en discrimi- prit micro-trottoir… Ou micro- déjà parvenir à dépasser les ré- thématiques choisies par allons-y ! Les écoles en ont ras-le- souvent l’enseignement secon-
nation positive, intervient : école, puisque chacun y définit sa seaux… Tout réformer en un an et Joëlle Milquet : gestion, bol des réformes. D’autant plus daire pour ceux qui n’ont pas les
« L’école n’a pas forcément besoin vision de l’« école idéale ». demi, ça me semble irréaliste. » savoirs et compétences, que la seconde urgence est bases. Et s’ils ne sont pas dans ce
d’excellence ! Je préfère parler Une enseignante s’exprime sur L’idée d’un site participatif élèves, professeurs et direc- connue : l’autonomie de l’ensei- toboggan, ils seront moins fra-
d’école de la réussite pour tous. scène : « C’est très joli de se poser convainc, elle, de manière una- tion. Le Pacte d’excellence y gnant. Combien de circulaires giles face aux recruteurs. Préve-
On n’a pas besoin de 50 Charles ces questions, qui sont essen- nime. Ils étaient déjà nombreux est également téléchar- interdisent de faire des drills, des nir le radicalisme c’est avoir une
Michel. » D’autres enseignants tielles, dit Mara Goyet. Mais pre- accrochés à leur smartphone lun- geable en version PDF. dictées ou de la mémoire écrite… école forte qui charpente des ci-
A.-C.B.
insistent sur l’urgence de tra- nons garde à ne pas tomber dans di soir, pressés de donner leur vi- Avant d’inviter les profs à Na- toyens bien dans leur peau. ■
vailler sur certains chantiers les slogans et à oublier la structu- sion de l’école idéale. ■ Rendez-vous sur www.lepactedex- mur, il aurait fallu faire un tra- Propos recueillis par
(échec scolaire, notamment) ration des classes. Nous devons ANN-CHARLOTTE BERSIPONT cellence.be vail interne d’élagage de circu- ÉRIC BURGRAFF

LESBRÈVES
ESPAGNE
Des allocations familiales « plus simples, plus justes »
Crash d’un F-16 : 10 morts
Le crash au décollage d’un SÉCURITÉ SOCIALE Plus de 10.000 signatures pour la pétition « allocsenmieux » lancée par la Ligue des familles
avion de combat grec de type
n rouleau de 10 mètres de pondre à ces nouvelles proposi- système à un autre est compli- nautés et Régions sont respon-
F-16, lundi après-midi dans le
sud-est de l’Espagne, a fait dix
morts, dont huit Français, et 13
U long contenant des di-
zaines de milliers de signatures
tions, a déclaré Céline Fremault.
Il s’agit d’un chantier gigan-
qué, car il ne faut pénaliser per-
sonne. Des groupes de travail
sables des allocations familiales.
Depuis le 1er janvier 2015, l’ar-
blessés, a-t-on appris auprès pour « des allocations familiales tesque dont il faut bien cerner étudient la légalité et la faisabili- gent des allocations est égale-
d’un porte-parole du ministère plus simples et plus justes » : tous les aspects et tous les obs- té d’une telle réforme. » ment transféré à ces entités fédé-
de la Défense espagnol. « Pour c’est le cadeau offert ce lundi par tacles. Nous agirons pour le bien rées. Pour Bruxelles et la Wallo-
le moment nous avons dix per- la Ligue des familles à Céline des familles mais pour cela, il Jusqu’à décembre 2019 nie, il s’agit de 2,6 milliards d’eu-
sonnes mortes et 13 blessées », a Fremault (CDH), la ministre faudra prévoir une période de Les entités fédérées ont jus- ros qui sont entre les mains des
déclaré ce porte-parole en pré- bruxelloise en charge de ce dos- transition pour qu’il n’y ait au- qu’à décembre 2019 pour re- politiques régionaux et commu-
cisant que parmi les personnes sier, et à Alda Greoli, la cheffe de cune perte. » prendre la pleine compétence du nautaires. La Ligue compte bien
blessées lors de cet accident cabinet du ministre wallon de Pour la cheffe de cabinet de dossier mais espèrent bien y arri- Des milliers de signature ont été veiller à ce que l’intérêt des fa-
survenu sur la base de Los Lla- l’Action sociale Maxime Prévot Maxime Prévot, « le système ac- ver plus tôt. Pour rappel, depuis remises à la ministre Fremault. milles soit respecté. ■
nos dans la province d’Alba- (CDH). L’occasion d’interpeller tuel fonctionne bien. Passer d’un le 1er juillet 2014, les Commu- © PABLO GARRIGOS. BENJAMIN DI LAURO (st.)
cete (sud-est) sept sont très les ministres sur l’avenir de ce pi-
grièvement touchées. Cinq lier important de la sécurité so- 

autres se trouvaient lundi vers ciale.


La Ligue des familles donne
Sommiers et matelas
19 heures dans un état grave
tandis qu’une a déjà pu quitter plusieurs pistes afin de réformer
l’établissement où elle était en profondeur le système des al-
soignée. Aucun Belge ne figure locations familiales. Une ré-
parmi les victimes a indiqué le forme qui a déjà été débattue
cabinet du ministre de la Dé- avec tous les groupes politiques
fense belge, Steven Vandeput des deux parlements, wallon et
(N-VA). (b) bruxellois ; et aujourd’hui
s’ouvre le débat avec les mi- R E N A Î T R E C H A Q U E M AT I N
ITALIE nistres compétents.
Concordia : 26 ans réclamés La Ligue défend essentielle-
contre le commandant ment quatre propositions :
Le parquet italien a réclamé d’abord, une allocation unique
lundi une peine de 26 ans et pour chaque enfant ; ensuite, un
trois mois de prison à l'en- supplément pour les enfants de
Place de la Chapelle, 10
contre de Francesco Schettino plus de 14 ans ; troisièmement, 1000 Bruxelles (Sablon)
qui commandait le paquebot une adaptation du montant reçu
Concordia, dont le naufrage a aux revenus ; et enfin, le main- Tél 02 511 43 98
fait 32 morts il y a trois ans au tien des majorations pour en-
large de l'Italie. (b) fants orphelins et handicapés. www.aubonrepos.be
« Il est un peu prématuré de ré-
7
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

8 LASOCIÉTÉ

Au-delà des divergences, la voix unifiée


des communautés musulmanes belges
COMMUNAUTÉS Associations et individus de toutes tendances parlent d’une même voix
50 associations, plus aujourd’hui continuer à s’opposer Une façon de répondre aux diverses ciation demeurant indépendante, l’ob-
COMMENTAIRE
en interne, nous devons au contraire al- critiques fréquemment adressées aux jectif est aussi d’impulser des collabora-
20 personnalités, 20 citoyens ler au-delà de nos divergences. C’est une Belges de confession musulmane : en tions futures. ELODIE BLOGIE
actifs, tous musulmans, question de survie, tant pour nos com- vrac, « on ne les entend pas », « ils sont Enfin, la déclaration commune se veut
s’unissent pour faire entendre munautés que pour notre société, dont incapables de parler d’une seule voix »… aussi interpellation politique : appel à la UN GESTE FORT
nous voulons être de vrais acteurs ». Mais que dit au fond cette déclara- lutte contre les discriminations et les in-
ensemble leur voix. Quelque 150 personnes ont été tion ? L’objectif commun est, selon le égalités sociales, contre tous les discours
QUI NE PEUT RESTER
Une initiative d’une ampleur contactées, une cinquantaine d’entre communiqué, « de réfléchir sur le mieux de haine, ou encore demande de recon- SANS RÉPONSE
inédite en Belgique. elles a pris part aux discussions, tandis vivre-ensemble mais aussi de promou- naissance de la place « pleine et entière »
que les autres se sont pour la plupart ex- voir un islam généreux qui nourrit har- qu’occupe la religion musulmane. C’est un geste fort. Peut-être historique :
Dans sa diversité, cusées de ne pas pouvoir être présentes. monieusement l’ensemble de la société Pour Corinne Torrekens, spécialiste de 88 signatures pour parler d’une seule
la communauté fait front L’initiative répondait vraisemblable- […] et contribue activement à la cohé- l’islam belge contemporain, à l’ULB, on voix, pour s’indigner et interpeller, pour se
« contre la radicalisation ment à une demande, voire un besoin. sion sociale ». ne peut que se réjouir d’une telle action : défendre, mais sans s’apitoyer, pour
L’Exécutif des musulmans de Belgique a Pour le volet plus concret, l’initiative « Il n’y a à mes yeux jamais eu d’initia- prendre ses responsabilités... « Il était
et pour la citoyenneté ». aussi signé la déclaration, à l’instar de collective entend travailler de concert tive à aussi grande échelle. Cette prise de temps » diront certains, ceux qui, au
nombreuses fédérations, d’artistes, de sur la réponse à apporter au radicalisme, position est en soi très importante, même lendemain des attentats, se demandaient

N
ous citoyen-ne-s de confession convertis, de Marocains et de Turcs, de selon les expériences, expertises et com- si on ne pourrait s’y limiter. Plus intéres- où étaient « les musulmans » - avant tout
musulmane, acteurs associatifs religieux, d’acteurs de terrain, d’étu- pétences de chacun, travailleurs sociaux sant encore serait de faire le bilan, voire des citoyens belges - et où se perdait leur
de terrain, éducateurs, artistes, diants et d’aînés, d’associations de com- comme imams, artistes comme confé- d’aller jusqu’à proposer des voies d’ac- voix, si peu audible. La réalité est autre-
enseignants, responsables religieux, merçants et de scouts (voir ci-dessous les renciers. Si la perspective d’une coupole tion ». ■ ment plus complexe. Car non, il n’existe
imams, représentants de mosquées ou commentaires de cinq signataires)… n’est pas à l’ordre du jour, chaque asso- ELODIE BLOGIE pas une communauté musulmane de
d’associations, représentants de commu- Belgique, pas plus qu’un « clergé » hiérar-
nautés islamiques locales, représentants chisé et établi qui donnerait le ton. La
d’œuvres ou de fondations caritatives, de population musulmane est extrêmement
toutes appartenances à l’islam, de toutes diverse, parfois déchirée en interne entre
tendances et écoles juridiques, de toutes des tendances très éloignées. Ses institu-
origines ethniques, culturelles et linguis- tions sont, il faut le reconnaître, peu
tiques, de Flandre, de Bruxelles et de organisées pour certaines, malhabiles en
Wallonie, de toutes générations, femmes communication pour d’autres, voire délé-
et hommes, sommes réunis en ce jeudi gitimées par la base. Il est dès lors illu-
22 janvier 2015 pour prendre acte de la soire d’espérer un jour voir apparaître un
situation dramatique de l’actualité vé- porte-parole « représentatif » de l’en-
cue par les communautés musulmanes semble de cette « communauté », d’au-
de Belgique » : telles sont les premières tant plus fantasmée qu’elle n’est convo-
lignes d’une déclaration commune déjà quée que lorsqu’on lui demande de se
cosignée, depuis jeudi, par presque une désolidariser d’actes barbares, tandis
centaine de partenaires, individus qu’on l’implore, le reste du temps, de ne
comme associations. pas exister, sans quoi on la taxe de repli...
En l’espace de quelques jours seule- L’électrochoc Charlie Hebdo a cependant
ment, et en toute discrétion, une série poussé les diverses communautés musul-
d’acteurs et d’actrices des communautés manes à se rassembler au-delà de leurs
musulmanes de Belgique, de toutes les divergences, conscientes des menaces qui
tendances et de tous les secteurs, se sont pèsent actuellement tant sur la société
donc réunis pour aboutir à une prise de que sur elles-mêmes. La population mu-
position forte, qui sonne comme un ap- sulmane a fait ce que le reste de la socié-
pel impérieux. L’initiative est venue du té attendait d’elle. Si, depuis longtemps
collectif musulman « EmBem » (Empo- déjà, elle œuvre à mieux vivre ensemble
wering Belgian muslims) qui explique et au dialogue, elle a pris conscience de
avoir simplement mis à disposition un l’impérieuse nécessité qu’elle avait de le
espace de discussion, sans vouloir pour dire plus fort. Mais l’examen de
autant en prendre le leaderschip. conscience, la prise de parole, la réaction
« L’heure est grave, explique Michaël ne peuvent être à sens unique. Le reste
Privot, vice-président d’EmBem. Il y a de la société doit à présent accepter
certaines choses que l’on n’a pas voulu d’écouter cette voix, désormais renforcée
voir, des responsabilités que l’on n’a pas par son unité... et lui répondre.
prises pendant des années. On ne peut De l’avis d’une experte de l’islam contemporain, une mobilisation d’une telle ampleur est une première en Belgique. © D.R.

ISMAËL SAÏDI FRANCK AMIN HENSCH KIM LECOYER HASSAN JARFI FATIH BAYRAKTAR
« Dire qu’il existe un islam « Il est temps d’arrêter « Rassurer la population» « L’islam avec des lunettes « Besoin de se
européen » d’être timoré ! » Kim Lecoyer est la du XXIe siècle » décloisonner »
Ismaël Saïdi est le Franck Amin Hensch présidente de « Kara- Hassan Jarfi est le Fatih Bayraktar est
réalisateur à l’origine est imam à Verviers. mah E.U. », une asso- père d’Ihsane, assassi- membre de la Fédéra-
de la pièce « Djihad». « Après les événements ciation bilingue de né en avril 2012. « Au tion islamique de
« Il n’y a jamais eu de femmes musulmanes. stade actuel, en tant Belgique, une associa-
à Paris, puis à Verviers,
consensus au sein de la « En réalité, nous œu- que Belges musulmans, tion turque. « Toute la
un climat de peur s’ins- vrons depuis des an-
communauté : ça va talle dans toute la société. Ces événe- nous craignons les communauté musul-
dans tous les sens... Aujourd’hui, il est nées... dans l’indifférence générale. amalgames. Alors que nous n’avons mane a été secouée par ce qui s’est
important de dire qu’il existe un islam ments ont aussi provoqué un électro- Nous espérons que ces événements rien fait... Enfin, si. Nous sommes passé à Paris, à Verviers et a ressenti
européen : je suis plus proche d’un choc parmi les Belges musulmans : il nous unissent enfin sur des combats responsables d’avoir permis que ces le besoin de se décloisonner, pour agir
Belge athée que d’un indonésien est temps d’arrêter d’être timoré et de qui nous concernent tous. Il y a une extrémismes se développent, en ac- ensemble. Car, s’il y avait déjà eu des
musulman ! Cette identité belge est le se rejoindre au sein de notre commu- diversité au sein de la communauté ceptant un islam d’Arabie saoudite. Je rencontres entre les différentes com-
chaînon manquant dans l’éducation nauté. Pour ne pas laisser la main aux musulmane, oui, mais qui est saine ! m’associerai toujours aux initiatives munautés, la grande question aujour-
des jeunes à qui on ne raconte pas radicaux de tous bords, la majorité Or nous sommes mal compris, et il qui tendent à nous libérer d’un joug d’hui est celle de l’avenir de notre
comment l’islam a apporté sa pierre à parfois trop silencieuse doit œuvrer à est important de rassurer la popula- étranger et à lire la religion islamique présence ici en Belgique. Et cet avenir,
l’édifice européen. » mieux travailler ensemble » tion qui s’inquiète de l’islam » avec des lunettes du XXIe siècle ! » nous devons le construire ensemble. »

Les conseillers
provinciaux liégeois
sont « Charlie »
radicalisme La Région wallonne se met au diapason
e gouvernement wallon a mesures régionales pouvant sées, surtout pour les matières de sage de se doter de personnes de
Les attentats de Paris et
l’émotion qu’ils ont suscitée
L tenu ce lundi à l’Elysette
une réunion de concertation en
soutenir ou compléter le plan fé-
déral de lutte contre le terro-
justice et de police. Car, jusqu’ici,
ils n’ont été informés que des élé-
référence en matière de préven-
tion du radicalisme. Personnes
ont incité la Province de Liège vue de concrétiser sa stratégie risme. Ce fut surtout l’occasion ments relatifs au niveau de la auxquelles pourraient s’adresser
à abonner ses 56 élus de prévention et de détection du pour les bourgmestres et les re- menace ». les acteurs de terrain (agents
à Charlie Hebdo. Une manière radicalisme. Une rencontre qui présentants de cultes de faire Une invitation à plus de coor- communaux et de CPAS, tra-
de soutien décidée par le entre dans le cadre du groupe de part de leurs inquiétudes, de dination et de concertation que vailleurs sociaux et des maisons
collège provincial liégeois travail interministériel mis sur leurs difficultés à cerner un phé- le ministre-président wallon en- de jeunes…).
dès le lendemain de l’attaque pied le 15 janvier dernier, soit nomène aussi complexe que le tend reformuler ce mercredi au- Le gouvernement wallon
de la rédaction parisienne et
trois jours après le début des at- terrorisme et à mettre en place près de Charles Michel. Début compte également ouvrir le dé-
estimée à quelque 6.300
euros. Depuis lors, les 56 élus tentats de Paris et la veille de des mesures concrètes pour lut- janvier, pourtant, le Premier mi- bat de la reconnaissance, et
du conseil ont reçu leur pre- l’opération antiterroriste à Ver- ter contre le radicalisme à leur nistre et les ministres-prési- donc du financement, des lieux
mier exemplaire. « Lors de la viers. échelon. « Ils se posent beaucoup dents des entités fédérées de culte et réévaluer les mesures
dernière séance, la décision n’a Autour de la table ce lundi : de questions quant à la manière avaient déjà discuté, au cours de contrôle. « On réfléchit à la
fait l’objet d’aucune question Paul Magnette, Eliane Tillieux, de mieux mutualiser les efforts d’une réunion au Lambermont, possibilité de codifier les critères
ou interpellation », affirme le Paul Furlan et Maxime Prévôt, pour agir plus efficacement », de la mise en place d’une poli- de lieux de culte et de repréciser
responsable com’ de l’institu- les ministres wallons concernés, rapporte le ministre-président tique commune de prévention. les droits et les devoirs des repré-
tion. Et ce malgré le caractère ainsi que les bourgmestres des wallon Paul Magnette (PS). « Ils Mais les choses, semblerait-il, sentants, précise Paul Magnette.
quelque peu unilatéral de la grandes villes, les gouverneurs, souhaitent mettre en place une tardent à se mettre en place. Mais tout en évitant d’entrer
démarche… les représentants des cultes et “vraie” coordination avec le fé- Concrètement, que compte dans une forme de rupture ou
M.C. du centre d’action laïque. Paul Magnette veut plus de déral pour que l’ensemble des faire la Région ? Comme annon- d’exclusion ». ■
L’objectif était d’identifier les collaboration. © BELGA mesures prises soient formali- cé il y a quelques jours, elle envi- L.Po

8
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

LASOCIÉTÉ 9

Dans le box, l’allégorie de la contrition Une tempête


de neige
JUSTICE Difficile de concilier l’allure de Kirk Henderickx avec la gravité des faits dont il répond : meurtre et viol paralyse
CHRONIQUE JUDICIAIRE EN BREF Il était allé vomir. « Paniqué », il
New York
ASSISES DU HAINAUT avait traîné le corps de son ami
STÉPHANE DETAILLE L’accusé jusqu’à la terrasse en le halant MÉTÉO
avec un fil électrique. Puis il
Kirk Henderickx, né en 1991,
’étaient ces œillades de l’avait balancé là, dans le cloaque ols suspendus, spectacles
N chattemite qu’il lance par-
fois à la cantonade, il aurait l’air
répond du meurtre
d’Alexandre Dullekens,
de la fosse septique.
Il décrit sa prostration, durant
V annulés, transports en com-
mun arrêtés au moins pour la
21 ans, étranglé le 23 février
mortifié d’un moine en carême. les mois suivants – « J’n’sortais nuit, New York tournait au ra-
2013. Il répond aussi de
Une allégorie de la contrition. plus, je n’dormais plus, je n’man- lenti lundi soir, frappée par une
l’enlèvement, de la séques-
Deux mains nouées sur le ventre, geais plus ». Mais il continuait tempête de neige accompagnée
tration et du viol d’une mi-
une tête engoncée dans des d’adresser des SMS à Alexandre de vents violents affectant des
neure de plus de 12 ans,
épaules concaves, un filet de voix Dullekens, pour donner le millions d’Américains dans le
entre le 17 et le 18 juin 2013.
si minuscule qu’il en devient in- change. Il ne perdait pas le nord. nord-est des Etats-Unis.
audible. Et, surtout, un visage La profondeur abyssale de son La neige tombait drue lundi
émollient de premier commu- Le procès désarroi ne l’avait pas davantage soir à New York où des centaines
niant : si le délit de faciès a jamais Il devrait durer une bonne soustrait au charme innocent de chasse-neige étaient mobili-
existé, Kirk « Keurk » Henderi- semaine. La cour est prési- d’une voisine : X, une gamine de sés contre le blizzard. Le maire
ckx a dû faire depuis longtemps le dée par Philippe Morandini. 14 ans. Il ne la connaissait pas. Il Bill de Blasio a appelé la popula-
plein d’indulgences plénières. L’avocat général est Ingrid l’avait épiée, un mois durant. Il tion à sortir le moins possible, et
Difficile de concilier la timide Godart. L’accusé est défendu avait consigné ses allées et venues a interdit la circulation des véhi-
gracilité de l’accusé avec la gravi- Le siège du ministère public est occupé par l’avocat général Ingrid par Me Michel Bouchat. sur un bloc-notes. Et il l’avait en- cules, une mesure rarissime.
té des faits qui lui sont repro- Godart qui, hier, a donné lecture de son acte d’accusation. © BELGA. levée, un jour de juin qu’elle pas- Selon la météo nationale, la
chés : le meurtre d’un proche et le sait devant chez lui. Elle l’avait sa- neige pourrait tomber durant la
viol d’une gamine. dit-il, ça lui parlait. Il avait passé n’avait jamais perdu de vue. Alex – « Qui a émis cette idée ? », lué, il avait perdu les pédales. nuit au rythme de 5 à 10 cm par
Peut-être faut-il, comme sou- les tests. Il avait été pris au troi- était chômeur – il se disait « œno- s’enquiert le président. Dans le récit qu’il fait de son heure, avec une accumulation at-
vent, chercher la fêlure originelle sième essai. Huit mois plus tard, logue » parce qu’il revendait du – « Lui », souffle l’accusé. crime, Kirk Henderickx suggère tendue de 60 cm à New York,
du côté de l’enfance. Kirk Hende- il avait démissionné. Il avait ra- pinard qu’il achetait au super- Le jour venu, Alexandre Dulle- à demi-mot qu’un début de voire plus en certains endroits, et
rickx n’était encore qu’un gosse conté des salades pour justifier marché. Ils se voyaient tous les kens était arrivé. Il avait apporté connivence était né entre lui et la des bourrasques de vent de 72 à
quand ses parents s’étaient sépa- ses demandes de congé et son pe- jours. Ils visionnaient à deux des du matos : un colson pour me- victime. Il lui avait fait « des 88 km/heure.(afp) ■
rés. Leur mère bambochait : lui loton l’avait pris en grippe. films « avec Steven Seagal ». notter Kirk, une cordelette kaki trucs », c’est vrai. Sans doute
et son frère Jimmy avaient été Quelle était la nature de la rela- qu’il comptait « lui fourrer dans même avait-elle « un peu pleu-
confiés à la garde d’un père dis- « Après, je ne sais plus. tion qu’ils avaient fini par nouer ? la bouche ». Ils avaient gagné ré ». Peut-être même l’avait-il
tant – « Quand je suis né, raconte Je me souviens que Mystère. Pour ses proches, il n’est l’obscurité propice du sous-sol. « un peu étranglée ». Mais il lui
Kirk, il a dit que j’étais pas de lui mon cœur battait très fort pas douteux qu’Alexandre Dulle- Kirk Henderickx raconte qu’il avait préparé à manger, ils
parce que j’étais basané ». Il et qu’Alex ne bougeait kens était hétérosexuel. « Mal avait tout à coup regimbé quand avaient regardé la télé, ils avaient
s’était senti « mis de côté ». Par- plus » KIRK HENDERICKX différencié » – selon l’expression l’autre était passé à l’acte « contre papoté, il avait lessivé ses vête-
fois battu, paraît-il, par un père d’un psy –, Kirk, lui, n’avait ja- l’étagère des commissions ». Il y ments souillés, il lui avait filé des
très absent. Alors il s’en était retourné vivre mais connu ni fille ni garçon. Il avait eu cette bagarre. Des coups. draps quand il l’avait murée dans
Il avait entrepris des études avec son père et son frère. Dés- raconte qu’un jour, ils avaient for- Et cette scène durant laquelle il son trou pour la nuit. Ils avaient
professionnelles en électricité. Il œuvré. Chaque matin, le paternel mé le projet d’entretenir un rap- avait étranglé Alex Dullekens même échafaudé ensemble, dit-
avait décroché un diplôme dont il et le frangin allaient bosser. Lui, il port sexuel – « De faire quelque avec la cordelette kaki. « Après, il, divers scénarios « pour pas
n’avait rien fait. Lui, son rêve, faisait les courses et le ménage. Il chose ensemble », chuchote-t-il. dit-il, je ne sais plus. Je me sou- qu’elle se fasse engueuler par sa
c’était l’armée – « Œuvrer pour la avait renoué avec Alexandre Dul- Ils avaient même fixé une date : viens que mon cœur battait très mère » quand elle rentrerait à la La ville se préparait à la tem-
paix dans un esprit d’équipe », lekens, un pote de l’école qu’il ce serait le 23 février. fort et qu’Alex ne bougeait plus ». maison. Un vrai chic type. ■ pête. © EPA.

à gagner sur
RADIO contact

VOTRE RENCONTRE
AVEC KYO

Vos places à gagner


du 26 au 30/01 dans le 13h-16h sur Radio Contact
infos & réglement sur radiocontact.be

* 9
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

10 LASOCIÉTÉ ARCELORMITTAL, DEUX ANS APRÈS LASOCIÉTÉ 11


LE DOSSIER
En janvier 2013,
ArcelorMittal, au mépris
d’engagements pris
quelques semaines plus tôt,
annonçait une nouvelle
saignée dans
A Liège, les métallos peinent à se reconstruire
la sidérurgie liégeoise.
Sept sites de la phase à froid
supprimés et avec eux
Deux ans
après l’annonce
John David, l’usage
d’un œil perdu à la manif
une arme de défense supposée non
létale mais pouvant causer de très
graves blessures. John reçoit la
PTB aux dernières élections. Eux au
moins étaient de toutes les luttes. Ce
n’est peut-être pas grand-chose mais
Les pouvoirs publics
de la fermeture « On s’est d’abord fait fouiller comme
1.300 emplois. Un coup de
massue pour un secteur déjà
fortement éprouvé par
des hauts fourneaux,
peu de travailleurs
des malpropres sur une aire d’auto-
route par les gendarmes et la police.
balle au visage. « Je me souviens de
l’impact, de la douleur… » Les se-
cours – bloqués par le barrage –
c’est déjà ça. » Une fois sa convales-
cence passée, il lui faudra encore
un an pour retrouver du travail. « Je
au guichet
Une fois arrivés à Strasbourg à 200
dix ans de restructuration. arrivent à se reclasser. mètres du Parlement, on s’est retrou- mettront 20 minutes à arriver. Le voulais absolument retourner dans la
e désengagement d’AMittal lisation à grande échelle du revête-
Le Soir est allé à Liège et à
Florange, en France, à la
rencontre des métallos et
Le démantèlement vé encerclé. » C’était le 6 février
2013. John David, intérimaire sur le
lendemain le verdict tombe : il a
perdu l’usage de son œil.
sidérurgie. Ils m’avaient dit que ce
serait compliqué mais qu’ils pense- L dans le bassin liégeois a mis
les pouvoirs publics à l’épreuve.
ment sous vide à Kessales (60 mil-
lions). Pour être complet, la Ré-
tarde à se concrétiser. site de Chertal manifeste comme « Il m’a fallu 5 à 6 mois pour me raient à moi dès que quelque chose se
des acteurs politiques et remettre vraiment et recommencer la libérerait et ils ont plutôt été réglo. » Dans le cadre de l’accord social et gion investira aussi dans la Fon-
syndicaux pour faire le point. Quelques-uns des milliers de métallos belges,
lutte, là où je l’avais laissée. Je suis Son contrat, un double CDD de du plan industriel signés fin 2013, cière, cette société détenue pour
luxembourgeois et français pour la Région a délié sa bourse pour li- moitié par la Région et AMittal qui
A paraître, ont rebondi sauver son travail. La suite, dit-il, toujours dans le même état d’esprit, trois mois, s’arrête en mars. « Ce
mercredi 28 janvier : mais l’espoir s’est un peu éteint parce n’est pas rassurant mais il ne faut pas miter la casse sociale (74 licencie- se chargera de la valorisation des
et trouvé du boulot. est floue. Les manifestants, empê- ments secs malgré tout), investir terrains assainis. À titre de compa-
▶ L’interview croisée que les politiques ne nous ont pas se leurrer : il y a peu de secteur au-
d’Edouard Martin et chés d’accéder au Parlement euro- dans la reconversion économique raison, l’État français n’investit
péen, se confrontent aux forces de suivis. » Comme beaucoup de mé- jourd’hui où on peut être sûr d’avoir et aider les communes à encaisser « que » 30 millions d’euros dans le
Frédéric Gillot, syndicalistes REPORTAGE tallos, l’amertume reste tenace à encore du travail dans six mois. »

M
passés à la politique onsieur, pourquoi la tôle l’ordre, qui ne tardent pas à dégai- la perte de recettes fiscales. centre de recherche Métafensch
est toute noire là et toute ner gaz lacrymogène et… flash-ball, l’égard du gouvernement. « J’ai voté L.K. Reclassement. UDIL.GE est l’outil d’Uckange, non loin de Florange.
▶ Les gouvernements
wallon et français propre ici ? emblématique pour réduire la Et il ne préfinance pas les 240 mil-
face à Mittal « Il s’agit d’un acier vernis auto-
nettoyant », explique l’opérateur.
L'état des outils du bassin sidérurgique liégeois casse sociale (Udil pour Union
pour la défense de l’industrie lié-
lions d’euros d’investissements
prévus par la multinationale.
▶ L’interview
de Jean-Claude Marcourt Au pied du four à plasma où les Activité Fermé geoise). Ce groupement d’em- Compensation fiscale. Parmi les
échanges de nanoparticules se font Aciérie, coulée ployeurs (une trentaine d’entre- communes les plus touchées par la
dans un environnement sous vide, continue, prises du bassin) constitué sous fermeture, Seraing et Oupeye. Le
Etat En partie fermé OUPEYE forme d’ASBL rémunère 200 tra- bourgmestre Alain Mathot (PS) es-
les aciers du futur s’offrent au re- laminoir à
Les effectifs gard d’un groupe d’élèves, venus vi- chaud (TLB) vailleurs d’AMittal pendant deux time à 1,4 million d’euros les pertes
siter les lieux. Luminescent, réflé- ans sur base d’une convention 32 fiscales annuelles liées à la ferme-
d’ArcelorMittal à Liège chissant, absorbeur thermique : les
Emplois En activité Ensemble des bis (ils gardent leur ancien salaire) ture des outils (hauts-fourneaux et
outils mis sous CHERTAL à condition qu’ils se forment et cokerie), perte extrapolée à 10 mil-
possibilités semblent infinies.
2003 « Nous améliorons la qualité et la cocon examinent des propositions d’em- lions d’euros si l’on prend en
productivité pour développer par bauche. Trois d’entre eux ont compte les conséquences sur les
nous-mêmes de nouveaux mar- d’ailleurs été licenciés pour faute sous-traitants et l’augmentation de
800 emplois grave parce qu’ils n’ont pas respec- citoyens émargeant au CPAS. Pour
chés », explique Hugues Cornil, res- perdus
ponsable d’Arceo Engineering, une John David, 27 ans, a été grièvement té ces conditions. Le même grou- le bourgmestre FF d’Oupeye Serge
blessé par la police française
E40 pement rémunère 75 travailleurs Fillot (PS), la fermeture du site de
petite ligne de production coincée
entre les immenses halls de Ramet lors d’une manifestation en 2013. pendant 5 ans, attachés au déman- Chertal représente une perte an-
et Eurogal. © PIERRE-YVES THIENPONT
E42 Liège HERSTAL
tèlement des outils. C’est la Région nuelle de 4 millions d’euros en re-
5.000 Arceo Engineering c’est un peu la qui finance les salaires, les forma-
tions et l’encadrement mais cela
cettes fiscales, 20 % du budget
communal. « On pourrait ajouter
micro-nationalisation de la sidérur-
gie liégeoise tant réclamée par les Huy n’est que temporaire : en trouvant les 7 % d’intérêts sur le trop-perçu
travailleurs mais finalement avor- E42 du boulot, les travailleurs ob- que l’on doit reverser à Mittal qui
2011 tée. La Région a racheté les parts
biante. » pu tourner la page « mais personne
Marchin tiennent un nouveau salaire qui est fait là un beau placement quand
Le long de la Meuse, les usines ne leur apportera un job sur un pla- déduit de la garantie salariale ver- on connaît les taux d’intérêt »,
d’ArcelorMittal dans l’entreprise Andenne
autrefois souveraines, massives sont teau. Udil, c’est une opportunité, il Namur Tinlot sée par Udil. Plus vite ils sont en- peste Serge Fillot. Pour aider les
devenant ainsi l’unique actionnaire devenues des poids morts. « Ça me faut la saisir ».
de cette PME qui emploie 40 per- gagés, moins cela coûte à la Ré- communes à passer ce cap budgé-
3.000 sonnes. Un maigre lot de consola-
fait mal aujourd’hui, de voir les
sites pourrir, se désole Julien Lira-
Deux ans après l’annonce de la
fermeture, il reste 1.450 travailleurs
Gesves
N63 Meu
se
gion. « Les 189 travailleurs ac-
cueillis jusqu’à présent ont chacun
taire difficile, la Région met à leur
disposition un fonds de compensa-
tion mais qui, symboliquement, delfo. Je travaillais la nuit où on a sous contrat ArcelorMittal dans le
ouvre la voie à des développements
N4 reçu un plan de formation. Nous tion sous forme de prêt. Ainsi, la
fermé Chertal. La dernière bobine bassin liégeois. Il ne devrait en res- Galvanisation Aciers spéciaux Laminoir à froid (2 lignes) espérons que le démantèlement va commune de Seraing va recevoir
industriels qui ne dépendront plus passait et puis on a entendu le ter que 945 lorsque le plan social se- et peinture couplé à une ligne de fer E411 enfin commencer, fournissant du 27 millions d’euros et Oupeye 13
2013 de la seule volonté de la multinatio-
nale tant vilipendée en bord de
grand coup de klaxon du lamineur. ra bouclé. A ce moment-là, 368 se-
Maintien de la ligne d'acier à
blanc. Ciney
Électrozingage travail à une partie d’entre eux », millions d’euros, sur 5 ans, de ma-
Ça a fait un bruit sourd, comme les ront en prépension, 74 auront été li- La ligne résume Marie-Kristine Van Bo- nière dégressive. L’une et l’autre
Meuse. machines des hôpitaux, quand le cenciés, 275 mis en cellule de recon- haute résistance et investisse- Une des deux lignes du ckestael, présidente d’Udil. Tou- devront rembourser les intérêts de
d'Eurogal est ment dans la création d'une laminoir est maintenue
cœur s’arrête de battre. On s’est re- version et 159 placés dans la filiale La ligne est maintenue jours en matière de reclassement ce prêt, soit respectivement 13 et 4
2.500 1.300 métallos gardé avec un collègue, on avait les Argemo, dédicacée à l’emballage
maintenue
de même que
ligne de revêtement sous vide
(JVD)
ainsi que le fer blanc. tandis que les lignes de de travailleurs, la Région a partici- millions d’euros. « Toutes choses
sur le carreau larmes aux yeux… » des produits finis. Actuellement, la ligne de cisaillage et de découpe pé, avec AMittal, à la création de la restant égales, ce prêt est suffisant
Le 24 janvier 2013, ArcelorMittal c’est l’entre-deux : certains prépen- revêtement sont mises sous cocon filiale Argemo qui a repris 159 per- pour passer le cap 2015-2020, es-
Près de 500 personnes avant
2015 condamnait une nouvelle fois la « On se force à être sionnés ont été réengagés temporai-
rement, d’autres attendent leur dé-
organique 100 à 150 emplois préservés fermeture. 250 emplois perdus
sonnes pour des activités d’embal-
lage.
time Alain Mathot qui compte
beaucoup sur les premiers effets
phase à chaud, après celle du 12 oc- optimistes » (peinture) et 120 emplois perdus
tobre 2011, (la première date du 24 part. Bref, le plan social prend du la ligne mixte sur les 160 Reconversion. La Région et AMit- du Master Plan lancé au lende-
« Je suis dans le flou, j’attends que temps. tal investissent chacun 25 millions main de la première annonce de
janvier 2003), jetant une série d’ou- (peinture et
1.450 tils de l’aval dans la corbeille pour
ça décante », explique Carlo Alfieri,
52 ans, versé dans la cellule déman-
Les syndicats tentent de positiver. galvanisation) LIÈGE d’euros dans un fonds de crois- fermeture, il y a 12 ans. « Nous es-
ne garder que cinq lignes straté- « Les investissements promis sont KESSALES sance géré par Meusinvest pour pérons la création de 800 emplois
tèlement où 75 travailleurs doivent réalisés, les cinq lignes stratégiques TILLEUR doper des projets industriels por- au Val Saint-Lambert, 2.000 au
giques sur douze. 1300 travailleurs participer au démontage de la coke- 300 emplois
sont alors concernés en plus des 529 sont suffisamment alimentées », dé- teurs d’emplois en région liégeoise. Parc scientifique du Sart Tilman et
rie et du haut-fourneau de Seraing. clare Jordan Atanasov pour la CSC. préservés Meuse La Région a également repris les 750 sur le parc LD à Ougrée. » De
Objectif 2018 du plan de 2011. Un coup de froid
qui allait entraîner colère, manifes-
Depuis 9 mois, Carlo continue de « On se force à être optimiste même Ves parts d’AMittal dans la société Ar- son côté, Oupeye va se serrer la
percevoir son ancien salaire à si on avait toujours dit que le froid La cokerie
dre ceo Engineering qui développe les ceinture et utiliser son bas de laine
tations, heurts, recherche d’un re- condition de suivre des formations ne serait pas viable sans le chaud. SERAING aciers innovants (revêtement sous (11 millions d’euros) pour financer
preneur et élaboration d’un décret ou d’examiner des propositions On reste fragilisé, même si la ligne vide). Enfin, la Région préfinance les travaux extraordinaires. « Nous
expropriation par le ministre Mar-
945 court. Finalement l’affaire s’est
d’embauche. Et il attend un signal
alors que le permis de démolition
de JVD (application d’Arceo déve-
loppée par ArcelorMittal) installée FLEMALLE
les 138 millions d’euros consacrés
par AMittal à la mise à niveau de
réduisons ainsi notre dette », ex-
plique Serge Fillot. ■
conclue par un traditionnel accord Le haut-fourneau 6 the
social et par un plan industriel qui,
du monstre d’acier n’est pas encore à Kessales est un réel espoir », Le haut-fourneau B Our lignes dans le froid et à l’industria- Ph.Bx
Investissements un an après la signature, n’ont pas
accordé, « mais si c’est pour porter ajoute Jean-Luc Rader pour la OUGRÉE
des brouettes de charbon, non mer- FGTB. SERAING
préfinancés par la Région encore produit tous leurs effets. ci… ». Cokerie, centrale
En millions d’euros « Comme j’étais intérimaire, je C’est le groupement d’employeurs IVOZ-RAMET énergie, Centre de
n’ai pas eu de C4, on m’a simple- Udil (« Union pour la défense de Le démantèlement hauts-fourneaux recherche
ment dit du jour au lendemain que l’industrie liégeoise »), une ASBL ne démarre pas 6 (Seraing) et B d'ArcelorMittal
78 déjà engagés je ne viendrai plus travailler. Ça a
été dur de se relever, raconte Julien
créée et financée par la Région, qui
gère le reclassement de 275 tra-
Le 17 décembre dernier, en comi-
té d’entreprise, les syndicats ont de-
Galvanisation (Ougrée)
Liradelfo, 29 ans. Je fais des petits Maintenu
vailleurs, soit dans les activités de mandé un amendement à la mise HF6, centrale
boulots depuis, rien de stable. Heu-
60 reusement, je peux encore aller dî-
démantèlement soit dans des entre-
prises de la région. Aujourd’hui, 41
sous cocon pour que l’assainisse-
ment débute au haut-fourneau
Les lignes 4 et 5 mises sous énergie et
restant ner de temps en temps chez mes pa-
cocon mais un volume minimal cokerie en voie SART TILMAN 220 emplois
à verser personnes ont retrouvé du travail. d’Ougrée et à l’aciérie de Chertal. de 200.000 tonnes par an est de démantèle-
rents. » Avant lui, son frère, intéri- Comme l’indique sa responsable « ArcelorMittal pourrait commen- préservés
maire dans le froid avait déjà fait les
assuré ment, HFB sous
Marie-Kristine van Bockestael, cer à lancer des travaux de déman- cocon
frais de la précédente vague de re- « c’est une première en Wallonie, il tèlement qui ne nécessitent pas de 1 km
classement. Et deux ans plus tôt, faut le temps que ça se mette en permis comme démonter des ma-
c’était leur père qui acceptait la pré-
320 emplois perdus Perte de 600
place. Les travailleurs doivent chines, nettoyer les sites », lance sur les 360 emplois
pension. considérer cet accompagnement Jordan Atanasov. Pour la CSC, la LE SOIR - 27.01.15
A Seraing, les sites désertés tirent comme un tremplin et les em- mise sous cocon de la phase liquide
sur des kilomètres leurs tuyaux et ployeurs doivent faire confiance en ne se justifie plus sauf pour le lami-
leurs ponts d’acheminement dépit de la connotation de tra- noir à chaud qui pourrait laminer parmi les rares qui ont retrouvé un emploi stable. « C’est vrai
Raphaël Grisafi, du laminoir à Techspace Aero qu’on traîne une - mauvaise - image en tant que travailleur de la
rouillés. La commune a été l’une vailleur turbulent ». Pour amortir des brames venues d’ailleurs.
des plus touchées avec la fermeture « Le laminoir de Chertal, c’était plus qu’un travail. Pour certains, sidérurgie mais on a tous des compétences, le tout est de savoir les
la casse sociale, la Région a mis la « Pourquoi attendre encore 5 ans
de deux hauts-fourneaux et 600 main au portefeuille (lire ci-contre). avant de lancer les plans d’assainis- c’était une deuxième femme. Travailler au laminoir, c’est faire corps exprimer », affirme celui qui a suivi des formations au sein d’Udil
emplois directs perdus. « Les de- « Udil, c’est un laboratoire pour la sement ? » Jean-Luc Rader pour- avec lui. Quand Mittal l’a fermé, c’est une partie de la vie qu’il a tué. avant de postuler chez Techspace. « Rester chez moi, malgré un
sur lesoir.be mandes d’aides sociales ont large- mise à l’emploi : 41 personnes qui suit : « Il va y en avoir du boulot. Certains ne s’en sont pas remis et ont mis fin à leurs jours au sein salaire assuré pendant deux ans, ce serait un échec. Je me suis
> Le 11h02 : deux ans après la saignée même de l’usine. Moi j’ai pleuré un bon coup, j’ai fait mon deuil et replongé dans les bouquins d’électromécanique et d’hydraulique.
ment augmenté ces deux dernières ont retrouvé du boulot, ce n’est pas Au moins pour 10 ans. Puis Mittal
d'ArcelorMittal, que sont devenus j’ai rebondi. Tout le monde n’y arrive pas et c’est compréhensible ». Finalement l’image négative du travailleur d’ArcelorMittal a été
années, constate Arielle Delvaux, beaucoup mais il faut laisser un devra dépolluer les sols. Autant ne
les métallos? On en parle avec Philippe Raphaël Grisafi ne traverse plus la vallée industrielle quand il se effacée par ceux qui m’ont engagé. Votre profil nous intéresse, vous
assistante sociale au CPAS. On est temps d’adaptation », estime Jor- pas traîner ! »
Bodeux. davantage sollicité par des gens qui dan Atanasov de la CSC. Parmi les Il nous revient qu’ArcelorMittal rend aux Hauts-Sarts où il a trouvé un nouveau job. « C’est peut- savez ce que c’est que souffrir quand une entreprise doit fermer ! »
> Ils ont lutté pour leur emploi, ne faisaient pas appel à nous aupa- travailleurs que nous avons contac- analyse cet amendement, ce qui être ça qui me sauve... » Au lieu de brames incandescentes, ce Créé et financé par la Région wallonne, le groupement d’em-
cherchent aujourd’hui à se reconvertir, ravant pour un paiement de loyer, tés, plusieurs avouent « n’avoir rien ouvre la porte à des travaux de dé- sont des électrovannes pour la fusée Ariane ou des pièces pour ployeurs n’a pas toujours bonne presse aux yeux des travailleurs
sont de nouveau dans leur usine, une prise en charge de repas chaud à f… » d’Udil. Du coup, les deux ans mantèlement plus conséquents. Le réacteur d’avions qui défilent devant ses yeux. « Chez Techspace en reclassement. « J’ai des copains qui crachent sur Udil. Certains
attendent de démonter leur outil, des enfants, pour des achats phar- censés être consacrés à la recherche tout est de préserver les espoirs de Aero, je m’occupe de la maintenance des robots qui pulvérisent des ne viennent pas aux formations. Je peux comprendre, ils ont du mal
enchaînent les petits boulots... Retrou- maceutiques… De plus en plus d’emploi se transforment pour cer- relance, que ce soit pour le laminoir grenailles sur les pièces de moteur », explique celui qui a décroché à tourner la page. Moi, je l’ai joué perso. Je sais bien que personne
vez les témoignages de métallos en d’étudiants se tournent vers nous tains en période de décompression de Chertal ou les outils du froid non un contrat à durée déterminée. « L’encadrement est génial, l’am- ne va nous apporter un travail sur un plateau. C’est vrai qu’il n’y a
photos, textes et vidéos. aussi, faute de soutien financier. Et voire de dépression. « Je comprends stratégiques… ■ biance est super et nous avons de très bons outils. A 44 ans, je pas du travail pour tout le monde mais il faut essayer de reprendre Raphaël Grisafi, a su tourner la page
> Seraing, ville martyre. La ville en les exclusions du chômage n’ar- leur désarroi », déclare Raphaël PHILIPPE BODEUX n’espérais pas tant ». confiance en soi, suivre des formations et provoquer la chance ». et rebondir. © MICHEL TONNEAU.
chiffres et en images. rangent rien à la morosité am- Grisafi, un ancien du laminoir qui a LORRAINE KIHL Au sein de la cellule de compétences Udil, Raphaël Grisafi figure PH.BX

10 11
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

12 LASOCIÉTÉ ARCELORMITTAL, DEUX ANS APRÈS

A Florange, où Hollande avait fait une promesse


REPORTAGE millions d’euros des suites des optimisa- LE SOIR - 27.01.15 un Mittal qui pèse 22.000 salariés en fine épaisseur pour le secteur automo-
FLORANGE, HAYANGE, UCKANGE tions fiscales opérées par Mittal et nous France, déclare Frédéric Weber, ex- bile. Encore faut-il éviter que les techno-
BELGIQUE
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL estimons que les pertes fiscales liées à la CFDT passé à Force ouvrière qui accuse logies ne filent ailleurs dans le groupe.
ayange, une maison à flanc de val- baisse d’activité représentent 1,2 million LUX. les instances dirigeantes de la CFDT. En créant Métafensch, plate-forme de
H lée où coule, quelque part entre les
usines, la Fensch. Depuis le séjour, Ma-
d’euros sur deux ans. Heureusement,
nous pouvons faire appel à un fonds de
Arlon
Luxembourg Tout a été négocié en coulisses entre Hol-
lande et eux : il ne fallait pas mettre en
recherche, l’État français veut que les
brevets industriels ne quittent pas la
ALLEMAGNE
thieu a une vue imprenable sur la compensation qui intervient de manière danger les bonnes relations entre la France. « Un gadget, il n’y aura qu’une
« phase liquide » des installations sidé- dégressive au fil des années », explique le Florange Thionville CFDT et le patronat à cause d’une petite vingtaine de chercheurs alors que le
rurgiques de Florange. Deux réservoirs conseiller. FRANCE Sarrebruck usine. Pourquoi on ne nous a pas dit ça centre de recherche de Mittal à Maizières
Hayange Uckange
au bleu délavé à l’allure de modules lu- Si l’État français et son président n’en- avant ? Il n’avait qu’à la fermer le Hol- compte 500 personnes », fulmine Frédé-
naires sont posés le long de voies de che- tendent pas laisser tomber Florange et la 25 km Metz lande sur la camionnette. Nous, à Flo- ric Weber (FO). « Oui la recherche est
min de fer où stationnent quelques wa- vallée de la Fensch en investissant dans range, on a pris dans la gueule ! » Avec la importante mais ce qu’il faut à court
gons à coke. Majestueux, deux hauts- un centre de recherche industriel (Méta- CGT, FO n’a pas signé l’accord social. terme et cela concerne toute l’industrie
fourneaux et leur équipement de com- fensch) à Uckange, l’image d’un François la sidérurgie lorraine” puis il nous a tra- Comme Liège, Florange reste une va- européenne, c’est diminuer les coûts
bat : les coopers, ces ogives qui ré- Hollande juché sur le toit d’une camion- his. Nous avons cru à la nationalisation riable d’ajustement dans la stratégie d’énergie et régler la question environne-
chauffent l’air insufflé dans les tuyères nette en pleine campagne électorale de l’outil, aux démarches entreprises par mondiale de Mittal (lire ci-dessous). Les mentale, déclare Didier Zint, comité
puis les skips, ces vertigineuses rampes reste gravée dans la tête de syndicalistes. Montebourg. Puis, finalement on s’est deux sites partagent néanmoins des in- d’entreprise européen (CFDT). Et pour
d’approvisionnement en matières pre- « François Hollande avait promis : “Si je fait rouler dans la farine. Certains ont novations technologiques, à l’instar de cela, il faut se battre ensemble ! » ■
mières. L’arsenal est figé. Au loin, seule suis président, je ne laisserai pas tomber préféré ne pas aller au clash et épargner l’Usibor, cet acier à haute résistance de PHILIPPE BODEUX
la cokerie crache de la vapeur d’eau et le
laminoir à chaud quelques volutes de fu-
mée.
Le jeune père n’a pas la tête à méditer.
Il a sa maison à rénover et son boulot qui
l’emmène par-delà la frontière, la nuit
souvent, à tenir la caisse dans une de ces
mégas stations-service au Luxembourg.
« J’ai des copains qui ont perdu leur em-
ploi au haut-fourneau. Ici, ça fait long-
temps qu’on la voyait venir cette ferme-
ture. Heureusement, qu’il y a le Luxem-
bourg : beaucoup de gens vont y tra-
vailler ».
« L’industrie sidérurgique, la centrale
EDF de Cattenom et le Luxembourg : les
trois poumons d’emploi de la région »,
résume Éric Marochini, le chef de cabi-
net du député socialiste Michel Liebgott
à la tête de la communauté d’aggloméra-
tion du Val de Fensch (70.000 habi-
tants). « Oui, la fermeture des hauts-
fourneaux fait mal, surtout aux sous-
traitants et au commerce local dépen-
dant de l’activité sidérurgique mais
contrairement à Liège, il n’y a pas eu de
licenciement. Le drame frappe surtout
Hayange. »
Hayange. Aux dernières élections,

©
c’est un syndicaliste qui a été élu maire
de la commune de 16.000 habitants sur
les listes du Front national. L’impression
d’une ville endormie prévaut. À la mise
sous cocon de l’usine s’ajoute une se-
conde. « Nous avons plein de projets
pour l’agglomération, poursuit Éric Ma-
rochini mais vu que nous n’avons au-
cune relation politique avec la majorité
FN de Hayange, tout est figé ». À l’instar
de ce projet d’aménagement des bords Lionel Burriello, délégué CGT,
de Fensch (10 millions d’euros) qui né- a. L’individualisme a gagné du terrain. Un salarié vailleurs ou aménager des fins de carrière. Là où le
cessite l’accord de la commune. Et ne ouvrier au haut-fourneau
m’a dit :“ Ok vous n’avez pas signé l’accord. Ok, cet bât blesse, c’est le non-respect des accords entre le
parlons pas de l’assainissement du site Aux élections sociales de la semaine dernière, la accord, c’était de la merde. Mais en décembre j’ai gouvernement et Mittal. Oui, il y a des investisse-
sidérurgique, figé pour 5 ans. « Il va fal- CGT, non-signataire de l’accord social, est pas- eu une prime de 300 euros et j’en aurai encore une ments. Mais sur les 180 ou maintenant 240 millions
loir du temps, déclare Éric Marochini sée de 29 à 19 % tandis que la CFDT et le syndi- en février. Entre rien du tout et ça, qu’est-ce que je d’euros annoncés seuls 53 millions d’euros
après une grande inspiration. Allez voir cat des cadres ont progressé. « Peut-être
l’aciérie de Gandrange fermée en 2011. choisis ?” » concernent des investissements stratégiques. Le
sommes-nous en décalage avec les travailleurs, Au pied de son ancien outil de travail, Lionel reste c’est de la maintenance. Oui, l’engagement de
ArcelorMittal n’a encore rien fait ! » En
admet Lionel Burriello (37 ans), délégué CGT. Burriello poursuit : « Le deuil est dur à faire car cet 30 CDI, c’est bien. Mais cela ne compense pas le
attendant, les fermetures d’outils pèsent
sur les finances de la communauté d’ag- Pendant que l’on prêche la défense collective des outil, il nous appartient. Je ne crache pas sur les non-remplacement des départs naturels ».
glomération. « Nous avions déjà perdu 3 travailleurs, ces derniers préfèrent prendre ce qu’il y solutions qui ont été trouvées pour muter les tra- PH.BX

stratégie Un groupe plombé… par ses mines


l est des erreurs stratégiques continueraient de monter, mais a management déploie des efforts en situation difficile, le groupe sentiel a été réalisé – quoique des ArcelorMittal, pourtant, n’en
Itemps.
qui se paient cash, et long-
La maison mère de Co-
perdu tout son sens par la suite,
dans le sillage de la crise de l’au-
tangibles pour maîtriser sa dette,
très élevée. Et les efforts d’optimi-
n’hésite pas à couper les branches
qu’il juge les moins perfor-
craintes subsistent pour certains
sites en Espagne – mais en Eu-
reste pas moins à l’affût des op-
portunités. En témoigne son am-
ckerill en fait l’amère expérience tomne 2008 qui a au contraire sation de ses activités sidérur- mantes. Et d’aucuns estiment rope de l’Est, en Roumanie no- bition affichée il y a deux mois de
depuis plusieurs années déjà, généré un marché en surcapacité. giques commencent à porter leurs que ce n’est peut-être pas termi- tamment où la productivité est se porter acquéreur du sidérur-
l’évolution de son cours de « Sur la seule dernière année, fruits. » né : confronté à un marché de nettement moindre que sur les giste italien Ilva qui exploite l’un
Bourse témoignant du ma- les prix du minerai de fer ont chu- A Liège comme à Florange, on l’acier atone, il pourrait conti- sites côtiers les plus performants des plus gros sites de production
rasme : un peu plus de 8 euros té de plus de 50 % : les mines d’Ar- sait ce que signifient ces efforts nuer à réduire ses capacités. Non comme ceux de Dunkerque en d’acier en Europe, à Tarente.
aujourd’hui, alors qu’il dépassait celorMittal sont à la limite de la d’optimisation. Dès lors qu’il est plus en Europe de l’Ouest où l’es- France ou de Gand en Belgique. « Dans un marché en surcapacité
les 60 euros avant la crise de l’au- rentabilité, alors que l’activité si- d’une trentaine de millions de
tomne 2008… dérurgique n’est pas encore floris- tonnes en Europe, l’objectif de
En cause ? « Mittal a commis sante (le marché reste globale- Les sites d’ArcelorMittal en Europe LE SOIR - 27.01.15
Source : ArcelorMittal
Mittal ne faisait à mes yeux au-
l’erreur de s’endetter massive- ment en surcapacité et les prix cun doute, assure notre observa-
ment pour acheter des mines de restent faibles) », poursuit notre Nombre de sites de production ALLEMAGNE teur. C’était pour lui une occasion
fer à prix d’or, au plus mauvais observateur. « Résultat : le Sites de production 4 inespérée de faire main basse à
moment », résume un observa- groupe est engagé dans une lutte bas prix sur un site déficitaire,
teur de la sidérurgie depuis plus pour réduire son endettement, POLOGNE d’une capacité de 11 millions de
de 30 ans. « Cette stratégie d’inté- alors que ses marges sont sous BELGIQUE tonnes, dont il se serait empressé
gration verticale de son activité pression. »
9 de réduire la production afin de
4
lui aurait permis pensait-il, en faire remonter les prix de
étant autosuffisant en minerai De nouvelles fermetures LUX. l’acier. »
de fer, de maîtriser ses coûts d’ap- à craindre 9 L’opération ayant été finale-
provisionnement tout en mettant De là à perdre la confiance des REP. TCHÈQUE ment reportée par le gouverne-
à mal ses concurrents sidérur- investisseurs ? « ArcelorMittal FRANCE ment italien, les intentions prê-
gistes qui auraient continué à est un groupe bien géré, qui est
7 tées à ArcelorMittal dans ce dos-
payer leur matière première au aux prises avec un environne-
21 sier restent hypothétiques. Vou-
prix fort. » ment très difficile », estime Ju- lait-il sauver ce site déficitaire et
Or, c’est précisément l’inverse nior Cuigniez, analyste chez Pe- ROUMANIE fortement pollué ? Voulait-il au
qui s’est produit. Cette stratégie tercam qui constate que le contraire l’acquérir pour évincer
d’intégration verticale, qui avait groupe est parvenu à redresser la 4 un concurrent du marché ? D’au-
d’ailleurs contribué à séduire les barre à la mi-2014 après huit tri- cuns se souviennent en tout cas
investisseurs lors de l’OPA de mestres consécutifs dans le rouge ITALIE qu’à Liège, c’est en sauveur qu’il
Mittal sur Arcelor en 2006, était (sa situation était beaucoup plus 3 fut accueilli avant de finalement
peut-être pertinente dans la préoccupante il y a deux ans, cer- ESPAGNE fermer une grosse partie des ou-
perspective d’un marché en forte tains le considérant alors aux 16 tils. ■
croissance au sein duquel les prix abois sur le plan financier). « Son BENOÎT JULY

12


Demain, la Terre GU
www.facebook.com/DemainTerre

W
twitter.com/Demain_La_Terre
www.lesoir.be/demainlaterre

Du circuit court en supermarché ?


Seul intermédiaire entre l’artisan et la
grande enseigne, la plateforme logistique
Promogest permet au petit producteur
d’écouler ses produits en supermarchés
tout en étant payé au prix juste.

A
cheter et manger local a le Pour éviter cela, nous avons mis en
vent en poupe. Au pays de place un contrat bien plus équilibré,
Tchantchès, les produits de avec également des contraintes pour
bouche des artisans liégeois se re- le magasin. Par exemple, la marge à
trouvent de plus en plus fréquem- la vente doit être correcte reflétant un
ment dans les grandes surfaces. En prix d’achat juste et rémunérateur
effet, ce sont désormais 47 super- pour l’artisan. »
marchés de la grande distribution Sans cette convention garde-fou,
qui participent au mouvement de l’artisan serait mangé à la même
vente en « circuit court » initié par la sauce que les grands producteurs,
Province de Liège. jusqu’à être étranglé. En effet, il de-
Cette notion de circuit court est vrait subir la marge arrière, les
assurée par une distance maximale promotions et les prix cassés. Il
de 40 kilomètres entre la ferme et devrait également payer Où? Dans un rayon à part
le rayon de la grande enseigne, mais pour que son produit
également par la présence d’un seul ait un bon empla- Dans les grandes surfaces, on ne mélange pas les torchons et
intermédiaire : l’asbl Promogest. cement à hauteur les serviettes. Les produits locaux ont leur rayon propre. Pas
Au Carrefour, un espace
« Notre rôle est d’adapter les circuits du regard ou qu’il question de trouver une confiture à base de fruits du pays dédié aux produits du terroir.
de commercialisation de la grande soit placé en de Herve trônant à côté des produits blancs et des grandes © SERVICE COM-PROV. DE LIÈGE
distribution aux produits du ter- tête de gon- marques reines de la confiture sur tous les continents. «La
roir, pour permettre aux artisans dole. raison? Ne pas être un produit parmi des centaines d’autres»,
d’avoir accès à un autre débouché, La grande dis- indique Marc Vanberghen. Mais le corollaire est une ferme en ferme afin d’ac-
commente Marc Vanberghen, direc- tribution n’est pas connue sa phi- Concrètement, les visibilité plus faible. «Certains magasins mettent mieux nos quérir des produits sains,
teur et initiateur du projet. En règle lanthropie. « En prenant part à cette producteurs adhérant produits en valeur que d’autres et nous permettent de meilleures frais et du terroir est loin
général quand un artisan veut deve- action, elle veut bien sûr redorer son amènent chaque semaine, ventes. D’autres vendent nos produits un peu plus chers qu’à la d’être neutre en termes de
nir fournisseur d’un supermarché, image et marquer son ancrage local. et à une heure précise, ferme», déplore toutefois Marc Botty, producteur à la Ferme rejets de CO2. Un récent
le contrat est composé de 40 pages Mais c’est aussi le reflet d’une envie leur commande au dépôt d’Artagnan. travail de fin d’études a
de contraintes pour le producteur. du consommateur », ajoute-t-il. géré par l’intermédiaire. d’ailleurs montré que cet

TÉMOIGNAGE
Selon que ce soient des
fruits et légumes, des pro- Engouement pour le local impact était plus grand
pour la vente de produits
duits secs ou réfrigérés, Il serait d’une ampleur telle que l’offre ne suffirait pas à bio en circuit court que

«On a une certaine liberté» des camions spécifiques


chargent ensuite les den-
rées pour les distribuer
combler la demande. Du moins en région liégeoise. « Dans
beaucoup de cas, les paniers de légumes des producteurs locaux
sont hybrides : ils doivent être complétés avec des légumes
lorsque ces produits sont
rassemblés et vendus en
grande surface », explique

L
es produits à base d’oie de la la grande distribution. « Mettre ses dans les magasins en- de grossistes », explique Christian Jonet. En réponse, une
le Pr Edwin Zaccai, direc-
ferme d’Artagnan font partie produits à la vente dans les grands déans les 24 heures. De teur du centre du dévelop-
nouvelle coopérative citoyenne, « Les compagnons de
des premiers produits locaux groupes n’est pas une sinécure. Ça la sorte, même si la com- pement durable (ULB).
a avoir rejoint les rayons des grandes peut prendre des mois voire des an- mande concerne 30 petits la Terre » sera fondée ce 28 janvier. « En parallèle de la A l’exception du Hai-
surfaces liégeoises via l’entremise nées, tellement la bureaucratie est producteurs, c’est une production primaire, va se mettre en place un système d’ateliers naut, les autres provinces
de Promogest. L’artisan Luc Botty lourde. Et puis les acheteurs exigent seule et unique livraison partagés pour faire des conserves de légumes ou de la confiture. s’inspirent de l’initiative
est satisfait d’avoir pris part à cette des quantités énormes et négocient que reçoit le magasin. De Cette transformation est encore peu courante en Wallonie. Et liégeoise. « Au Luxem-
initiative pilote dès son commen- durement pour couper les prix. En quoi simplifier au maxi- pourtant ces produits sont mieux rémunérés et permettent au bourg, c’est l’asbl Cuestas,
cement. « On n’en est encore qu’aux jouant le rôle d’intermédiaire, Pro- mum sa logistique. producteur de pouvoir écouler des articles variés, toute l’année et la criée de Wépion pour
balbutiements, mais cela nous ap- mogest nous permet de rester à notre Pour assurer ses ser- en circuit court », ajoute-t-il. L.T. la province de Namur, et
porte une présence voire un rappel. dimension et de maintenir l’emploi. » vices, Promogest se fait le GAL ruralité pour le
En effet, en voyant nos produits dans À aucun moment, il n’a dû raboter rétribuer en prélevant en Brabant wallon », énu-
leur supermarché, certains de nos son prix de vente. « Je n’ai eu aucun moyenne 10 % sur le prix de vente pour leurs ventes car 85 % des achats mère Marc Vanderberghen. Toute-
anciens clients reviennent à la ferme. contact avec les acheteurs des grands du producteur. Est-ce beaucoup ? des ménages sont effectués dans la fois, Christian Jonet se veut prudent
On a des ventes en plus, mais ce n’est groupes. C’est inutile car il n’y a pas « C’est moins que « la ruche qui dit grande distribution », ajoute Marc face cet engouement. « Il faut rester
pas une explosion. Cela n’empêche, à négocier le prix, c’est celui que l’ont oui ». Elle prélève 15% pour organi- Vanberghen. Le projet veut ainsi vigilant, et ne pas oublier que la fina-
recevoir des commandes de grandes fait aux grossistes. De plus, on a une ser des rencontres entre producteurs conscientiser aux produits de notre lité numéro 1 des grandes surfaces est
surfaces chaque semaine implique certaine liberté. » En effet, le maga- et consommateurs sous un air in- terroir, un public qui n’aurait jamais de maximiser leur profit. Que se pas-
de travailler différemment. Il faut sin s’engage à respecter le rythme formel», commente Christian Jonet, fait la démarche de se rendre dans un sera-t-il dans 4 ou 5 ans lorsque les
assurer l’augmentation de la produc- des saisons et celui de l’artisan : pas coordinateur de l’asbl Barricade. petit commerce spécialisé ou directe- producteurs locaux, peu à peu fidéli-
tion à l’atelier. Donc l’outil tourne d’amende s’il livre moins que com- Depuis le début de l’aventure en ment à la ferme. sés aux grandes enseignes, en seront
mieux. » mandé. mai 2012, nonante producteurs sont Un autre intérêt est de limiter devenus dépendants ? »
Les petits producteurs ne lorgnent L.T. venus grossir les rangs des parti- l’empreinte écologique. En effet,
pas d’habitude vers le débouché de cipants. « C’est clairement un plus « prendre sa voiture pour se rendre de LAETITIA THEUNIS

« La cuisine de demain, ce sera la mise en valeur notre terroir »


C
réer la cuisine de demain, initier de nouveaux produits ali- nologies de pointe à la gastronomie. n’est pas quelque chose qui m’excite : mouvoir leur gastronomie. Qu’est-ce
voilà la vocation du Smart mentaires wallons, des chercheurs Un chercheur est d’ores et déjà à pied avec cette technique, le cuisinier n’a qui fait la valeur d’un pays ? C’est
Gastronomy Lab (SGL) fon- et des grands chefs vont associer d’œuvre pour mettre au point une im- plus de raison d’être. On risque d’ef- toute la connaissance qu’on a au tra-
dé par l’Université de Liège. Pour connaissances scientifiques et tech- primante 3D alimentaire permettant facer l’artisanat et tout le savoir-faire vers de ses produits. On a la réputa-
de créer des formes de nourriture à du cuisinier. Par contre, ce qui m’in- tion d’avoir d’excellents chocolats,
l’infini, au départ d’aliments broyés. téresse, c’est de voir l’évolution tech- bières et fromages, mais on pourrait
Ce projet s’inscrit dans la lignée des nologique. Par exemple, j’utilise aller un petit peu plus loin en termes
plates-formes expérimentales « Li- couramment les ultra-sons : leurs de valeur qualitative. Etudier la mi-
ving Lab » et bénéficie, via Creative vibrations très rapides percutent les crobiologie et de la physico-chimie
Wallonia et le Plan Marshall, d’un molécules aromatiques en fragilisant de nos produits du terroir peut nous
financement de 800.000 euros sur la membrane et ainsi libèrent les aider à les améliorer, à faire en sorte
une période de deux ans. arômes dans le milieu aqueux. qu’ils soient à leur optimum pour
Son inauguration a eu lieu jeudi à l’exportation. Mais cela n’est réali-
Eghezée au restaurant deux étoiles Allez-vous proposer des recettes sable qu’à condition d’un fort sen-
« L’Air du Temps » du chef Sang à expérimenter au laboratoire ? timent de fierté pour notre terroir.
Hoon Degeimbre. Il participe au De manière primaire, on pourrait Sinon, même avec un Smart Gastro-
SGL avec le collectif des grands dire que oui. Mais notre idée c’est nomy Lab, on n’arrivera jamais à al-
cuisiniers promouvant le terroir d’aller un petit peu plus loin, plus ler plus loin.
wallon, « Génération W ». dans l’esprit de « Génération W ».
Parmi les différents projets qui vont PROPOS RECUEILLIS PAR
Vous êtes un des chefs étoilés y être générés au SGL, ceux que nous LAETITIA THEUNIS
participant au Smart Gastronomy allons initier vont plutôt être axés
Lab. Qu’est-ce qui vous intéresse sur la mise en valeur d’un terroir En collaboration avec
dans l’impression 3D ? et d’une connaissance particulière,
Avec « Génération W », on n’adhère comme celle que détient le dernier fro-
pas nécessairement à tout ce qui va mager de Herve, par exemple. L’idée,
se faire au SGL. Pour fabriquer des ce serait d’avoir un produit belge avec
objets, la 3D, c’est intéressant, mais une aura similaire à celle du jambon
peut-être pas pour créer de la nour- ibérique bellota : ce produit, tous les
Le chef étoilé Sang Hoon Degeimbre participe au Smart Gastronomy Lab. © COUILLON riture. Personnellement, le sujet 3D chefs espagnols l’utilisent pour pro-

13
MONDE
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

14
Abdullah Gül, ancien président turc, fait la leçon
à son successeur Recep Tayyip Erdogan : « Nous sui-
vons le chemin de la démocratie depuis longtemps,
mais nous devons encore un peu relever le niveau
sur les droits de l’homme et l’Etat de droit. » © AFP.

Dans Tripoli, ville du Liban


où couve la guerre de Syrie
PROCHE-ORIENT Entre la majorité sunnite et la minorité alaouite, les tensions explosent
Les djihadistes FAITS DU JOUR
de l’« Etat islamique »
Daesh appelle à
et de Jabhat al-Nosra de nouvelles attaques
ont pris pied au Liban. en Occident...
Ils y règlent Le groupe extrémiste Daesh
notamment - Etat islamique - a appelé
leurs comptes lundi à mener de nouvelles
attaques contre les pays
avec le Hezbollah, occidentaux, saluant les
allié du régime syrien. attentats exécutés par des
djihadistes, notamment en
France contre la rédaction
REPORTAGE de Charlie Hebdo. « Nous
TRIPOLI (NORD-LIBAN) appelons les musulmans en
CORRESPONDANCE Europe et dans l’Occident

L
es cafés Majzoub et Abou infidèle à attaquer les croisés
Omran sont désormais où qu’ils soient », a affirmé
fermés. Devant ces deux Abou Mohammad al-Adna-
institutions de Jabal Mohsen, un ni, porte-parole de Daesh
quartier à majorité alaouite de dans un message audio.
Tripoli, au nord du Liban, une « Vous n’avez encore rien vu »,
poignée d’hommes peu bavards a-t-il prévenu. (afp)
font griller de la viande qui sera
offerte aux proches des victimes. ... mais subit
Le quartier est en effet en deuil :
le 10 janvier, un double attentat
un double revers
suicide a visé les deux cafés. majeur sur le terrain
Vers 20 h 15, un premier Plus de quatre mois après lui
homme a franchi la porte du café avoir donné l’assaut, Daesh
Majzoub et s’est fait exploser au a été chassé de la ville sy-
milieu de la quarantaine de rienne de Kobané par les
clients présents. « On a entendu forces kurdes, sa plus grave
un petit déclic, j’ai compris que défaite en Syrie où il
c’était une bombe et ce qui allait se Les funérailles des victimes des attentats contre deux cafés alaouites de Tipoli, voici deux semaines : une tension qui va croissant, et qui contrôle de larges territoires.
passer », décrit Mahmoud Maj- inquiète tout le reste du Liban. © BELGAIMAGE. Selon l’Observatoire syrien
zoub, le patron des lieux. des droits de l’Homme
Quelques minutes plus tard, un à Tripoli, il entrait régulièrement formation politique alaouite très mique » (EI) grandit en effet côtés, un jeune homme souligne (OSDH), les djihadistes se
second kamikaze s’est dirigé vers en conflit armé avec le quartier influente à Jabal Mohsen, d’avoir dans le nord du Liban. que le soutien aux djihadistes sont repliés dans les envi-
Abou Omran, qui jouxte le Café voisin sunnite de Bab Tebbaneh, envenimé la situation. « A cause Agglutinés à l’angle de la rue s’explique par la frustration que rons de Kobané, petite ville
Majzoub. Retenu par un passant, opposé à Bachar al-Assad. « On de ses liens avec le régime Assad, il qui mène vers la maison de Taha suscite le Hezbollah au Liban. frontalière de la Turquie
il se fera finalement exploser à sait qu’on a été visé parce qu’on a entraîné toute la communauté Samir Khayal, à Mankoubin, un Depuis le printemps 2013, le par- devenue le symbole de la
l’extérieur. Au total neuf per- soutient le régime syrien », ad- alaouite libanaise dans le conflit groupe d’hommes confirment ti islamiste chiite libanais se bat résistance à l’Etat islamique.
sonnes ont été tuées et 37 ont été met Hussein Hassan, dont le fils a syrien », dit-il. que de nombreux jeunes du quar- officiellement en Syrie aux côtés Cet échec intervient le jour
blessées. « Il y avait des lam- été tué lors de l’attaque. De la terrasse qui surplombe tier sont partis en Syrie se battre de l’armée loyaliste. « L’armée li- même où un haut respon-
beaux de chair et du sang, l’odeur Si dans les rues de Jabal Moh- les cafés, certains pointent le avec ces groupes. « En 2012, banaise n’empêche pas le Hezbol- sable militaire en Irak an-
était insoutenable, détaille Ihab sen les symboles du régime syrien lah de combattre en Syrie alors nonçait que la province de
Mrai, dont le bureau est situé non sont moins nombreux que par le « Ici, la plupart des gens sont contre les djihadistes. que les sunnites libanais qui y Diyala, dans l’est du pays,
loin de là. Certains ont perdu passé, ses rues ont pendant long- Ils sont minoritaires, mais font la loi dans le quartier » vont pour rejoindre des groupes était elle aussi libérée du
leurs jambes, d’autres la vue ». temps été davantage ornées de UN COMMERÇANT opposés à Bachar al-Assad se font groupe extrémiste. (afp)
L’attentat a été revendiqué par portraits des Assad que de dra- arrêter et emprisonner », dé-
Jabhat al-Nosra. Le groupe dji- peaux libanais. Fragilisé, le quar- doigt vers le quartier riverain de c’était avec l’Armée syrienne libre, nonce-t-il.
hadiste, qui combat en Syrie, a dit tier cherche à présent à affirmer Mankoubin. Taha Samir Khayal puis de plus en plus avec Jabhat Quelques rues plus loin, un l’Etat libanais. Tout comme le
sur son compte Twitter que son identité libanaise. et Bilal Mohammad Merayan, les al-Nosra, et depuis un an, la plu- commerçant ne décolère pas. quartier sunnite voisin de Bab
« cette attaque venge les sunnites « Lors de l’hommage aux vic- deux kamikazes âgés de 20 et 28 part rejoignent l’EI », confie un « Ici, la plupart des gens sont Tebbaneh, où la popularité des
de Syrie et du Liban ». Le conflit times, on a écrit des slogans qui ans, y habitaient. « C’est cho- maçon d’une quarantaine d’an- contre les djihadistes. Ils sont mi- djihadistes croît aussi, Mankou-
syrien, qui ne cesse de se radicali- font référence au Liban et pas quant, ils étaient nos voisins, dé- nées à la barbe taillée en collier, noritaires, mais font la loi dans le bin est un quartier déshérité, né-
ser, déborde sur le pays du Cèdre. seulement aux Alaouites, pour plore Naamat Tamer, une habi- souhaitant rester anonyme. Il ne quartier ». Selon lui, Mankoubin gligé par les politiciens sunnites,
Alaouite (la communauté du montrer qu’on fait partie de ce tante de Jabal Mohsen. Tout dénigre pas les djihadistes : « Ils a beaucoup changé ces deux der- où les jeunes sont pour la plupart
président syrien Bachar al-As- pays et qu’on compte sur le gou- Mankoubin n’est pas avec les dji- se battent contre l’oppression des nières années : « Des hommes au chômage. « Ils sont désœuvrés,
sad), Jabal Mohsen est étiqueté vernement pour nous protéger », hadistes mais le soutien croissant sunnites par le régime syrien, prêchant un islam radical sont c’est facile de les manipuler, dé-
comme soutenant le régime de déclare Arin Hussein, un avocat qu’ils ont à Tripoli est probléma- l’Iran et les Etats-Unis », dit-il, arrivés et ont réussi à capter l’in- plore-t-il. Si l’Etat ne fait rien, la
Damas. Avant qu’un plan sécuri- de Jabal Mohsen. Il accuse le Par- tique ». La popularité de Jabhat précisant qu’il souhaite la créa- térêt d’une partie des jeunes ». situation ne fera qu’empirer ». ■
taire ne soit appliqué début 2014 ti démocratique arabe (PDA), al-Nosra et de l’« Etat isla- tion d’un califat islamique. A ses Pour lui, la faute en revient à MARIE KOSTRZ

Le roi Philippe en Arabie Saoudite ? La polémique fait pschitt


MONARCHIE A part Groen et le SP.A, personne ne critique la brève visite de condoléances effectuée dimanche
e roi Philippe devait-il se rendre en ment apolitique. Il n’y a ni discours, ni cès) mais est allé « présenter ses condo-
L Arabie Saoudite, ce week-end, pour
présenter ses condoléances à la famille
rencontres, ni relations économiques au
programme », souligne-t-on au Seize,
léances ». « Cette démarche s’est bien
évidemment faite en accord avec le gou-
PEINE DE MORT
Première décapitation
du roi Abdallah décédé jeudi ? Non, rue de la Loi. Où l’on précise encore que vernement, précise le porte-parole du sous le roi Salmane
pour Groen et le SP.A. Les deux partis le déplacement royal a reçu l’approba- Palais. La Belgique entretient, en effet,
flamands d’opposition ont dénoncé ce tion du Premier ministre et un avis fa- des relations diplomatiques avec l’Ara- Un homme, condamné à mort
voyage, « parce qu’il donne l’impression vorable des Affaires étrangères. « La bie saoudite ». Concrètement, les chefs pour avoir kidnappé et violé plu-
que notre pays n’a aucun problème avec Belgique entretient des relations diplo- d’Etat souhaitant présenter leurs sieurs fillettes, a été décapité au
les violations des droits de l’homme matiques avec l’Arabie saoudite », justi- condoléances pouvaient le faire samedi, sabre lundi en Arabie Saoudite
dans le pays ». Côté francophone, la cri- fie-t-on dans les deux cabinets. Une dimanche, ou lundi. Le roi Philippe lors de la première exécution
tique est moins audible. Boulevard de mission économique y a d’ailleurs été étant à Davos jusqu’à vendredi, à Mons sous le règne du roi Salmane ben
l’Empereur, on ne souhaite pas polémi- organisée, en mai 2014, sous la prési- samedi, et devant se rendre à Auschwitz Abdel Aziz. Moussa al-Zahrani,
quer.« L’usage veut que la Belgique soit Le roi Philippe : « Une démarche faite dence de la princesse ce mardi, le choix s’est porté sur di- dont la nationalité n’a pas été
représentée dans ce type de circons- avec l’accord du gouvernement. » © D.R. Quant au Palais, il observe, logique- manche. Le Roi s’est envolé tôt matin, a précisée, a été exécuté dans le
tances ». ment, la même ligne de communica- présenté ses condoléances et a rencon- port de Jeddah. Il s’agit de la
Dans les rangs du gouvernement, on point de critique entendu en Flandre). tion. Précisant d’abord que le Roi n’a tré, en fin de journée, le nouveau roi. treizième exécution dans le
assume la présence royale. Sans « es- « Ce sont les funérailles d’un chef d’Etat, pas assisté aux funérailles du roi Abdal- Avant de rentrer en Belgique, lundi. ■ royaume wahhabite depuis le
corte » ministérielle (c’était un autre régnant. C’est par définition un événe- lah (qui ont eu lieu très vite après le dé- V.La. début de l’année. (afp)

14
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

LEMONDE 15

Le « suicide » du juge qui en savait trop


TERRORISME Nisman enquêtait sur un attentat antisémite de 1994 à Buenos Aires
Il est mort d’une balle l’Iran en accusation, comme mémorandum signé entre Bue- tions. Ce que l’on sait, c’est que
commanditaire de l’attentat nos Aires et Téhéran en 2013, le chef des services secrets ar-
dans la tête à la veille contre l’Amia, et le mouvement selon lequel les deux capitales gentins avait été remplacé en
d’une comparution chiite libanais qui lui est proche, s’engageaient à collaborer au décembre dernier et que des
au Parlement. le Hezbollah, comme agent sein d’une commission qui pour- agents qui avaient travaillé avec
d’exécution. L’année suivante, rait entendre en Iran toute per- Nisman avaient ensuite été li-
Le magistrat des mandats d’arrêt internatio- sonne suspecte. Cet accord n’a mogés. Nisman, lui, avait accusé
devait expliquer naux sont lancés contre cinq res- jamais été mis en œuvre. d’autres agents secrets d’avoir
ses accusations contre ponsables iraniens et un liba- Cristina Kirchner, quatre aidé Kirchner dans sa volonté de
nais. L’ex-président de la Répu- jours après le décès du magis- blanchir l’Iran.
les plus hautes autorités blique islamique, Ali Akbar Raf-
argentines. sandjani, figure parmi les Cristina Kirchner ne croit pas à la thèse du suicide. C’est
personnes incriminées. Tout le un peu la surprise. Nisman serait tombé dans un piège
monde proclame son innocence.

C
omment et surtout pour- Le 14 janvier 2015, Alberto trat, fait savoir sur son compte Quelques jours avant sa fin fu-
quoi Alberto Nisman est- Nisman referme un dossier de Facebook que, même si elle es- neste, Nisman avait confié à un
il mort ? Ce procureur ar- 300 pages qui accuse, principa- time que le dossier de Nisman journaliste que tout cela pour-
gentin a été retrouvé à l’état de lement sur la base d’écoutes té- contre elle allait « s’effondrer rait bien se terminer par sa
cadavre dans son appartement à léphoniques, trois personnalités comme un château de cartes », mort. Il n’avait aucune raison
Buenos Aires le dimanche Des manifestants devant la mutualité juive attaquée vingt ans plus argentines, dont la présidente elle ne croit pas à la thèse du connue de se suicider. Ses
18 janvier 2015, avec une balle tôt réclament justice après la mort suspecte du juge Nisman. © AFP. actuelle Cristina Kirchner, suicide. C’est un peu la surprise. proches ne l’ont vu ni déprimer
dans la tête et un pistolet près d’avoir tenté de protéger l’Iran et Elle explique sa théorie : Nis- ni paniquer, et il n’a laissé au-
de lui. La thèse du suicide sociation mutuelle juive argen- soupçon de subornation de té- d’entraver la justice. man serait tombé dans un piège cune lettre d’adieu. Se sentant
d’abord privilégiée a été rapide- tine (Amia) dans la capitale ar- moin, alors que le président de Le lendemain de son décès dressé par de faux et d’anciens suivi et croyant sa vie en danger,
ment mise en doute. Les élé- gentine est soufflé par une l’Etat d’alors, Carlos Menem, at- suspect, le procureur devait agents des services secrets ar- Damian Pachter, un journaliste
ments de cette affaire auraient bombe, un attentat - le plus tend encore à l’heure actuelle comparaître devant le Congrès gentins. Le procureur, après argentino-israélien qui avait re-
pu constituer la trame d’un im- grave dans l’histoire du pays - son procès pour entrave à la jus- argentin pour expliquer ses ac- avoir été manipulé pour l’accu- çu d’une source qu’il ne veut pas
probable scénario de sombre po- qui fait 85 tués et quelque 300 tice. C’est Alberto Nisman, Juif cusations. Lesquelles mettraient ser sur base de preuves fabri- divulguer l’annonce de la mort
lar politico-financier aux relents blessés (deux ans auparavant, un argentin, qui reprend la nouvelle en évidence, selon ce qu’il avait quées, devait mourir pour ne du procureur par assassinat,
de complot international. Sauf attentat avait déjà visé l’ambas- instruction de cet attentat. déclaré à la télévision, une en- pas découvrir le pot aux roses, s’est réfugié la semaine dernière
qu’on est ici dans la réalité, une sade israélienne à Buenos Aires, Celui que ses détracteurs ac- tente entre Mme Kirchner et un selon elle. en Israël où le quotidien Haa-
réalité aux contours encore par- faisant 29 morts). Une première cusent depuis des révélations de accusé iranien, Mohsen Rabba- En attendant, d’aucuns retz a publié le 25 janvier sa ver-
fois bien flous. enquête se conclut par un procès WikiLeaks de contacts avec les ni, qui porterait sur un marché s’étonnent que personne n’ait sion des faits. « L’Argentine est
De quoi s’agit-il ? Tout com- en 2004 qui voit tous les accusés autorités américaines et israé- « immunité contre pétrole »... été arrêté alors que tant d’agents devenue un pays trouble dirigé
mence le 18 juillet 1994. Il y a acquittés. Mais le juge d’instruc- liennes avance dans son travail à Cette audience était donc très et faux agents seraient en cause. par un système corrompu », es-
vingt ans, donc. Ce jour-là, le tion de l’époque, Juan José Ga- la tête d’un parquet spécial créé attendue en Argentine. L’Argentine n’est plus que ru- time-t-il. ■
grand bâtiment qui abrite l’As- leano, a été ensuite inculpé pour pour le dossier. En 2006, il met Manque à cette chronologie le meurs autour de folles conspira- BAUDOUIN LOOS

Punir Poutine sans Le président indien a offert à Obama un festival de couleurs


fol espoir de résultat
UE Le grignotage de l’Ukraine se poursuit
a question de la riposte des représentants permanents des
L Européens à l’inquiétante
escalade de la violence dans l’est
Vingt-Huit doivent débrous-
sailler le terrain ce mardi.
de l’Ukraine figurera inévitable- C’est qu’il faudra désormais
ment à l’agenda du prochain « délivrer », après avoir créé l’at-
sommet des dirigeants euro- tente en convoquant la réunion
péens, prévu pour le 12 février, six extraordinaire de jeudi. « Il fau-
jours après une rencontre à dra montrer qu’il y a une ac-
Bruxelles avec le vice-président tion », ajoute la source euro-
américain Joe Biden. « La ques- péenne. Les sanctions déjà adop-
tion sera débattue par le prochain tées à l’encontre du Kremlin, as-
Conseil européen (des chefs d’Etat sociées à la Berezina des cours
et de gouvernement de l’UE) parce pétroliers, font mal, très mal,
que cette crise, qui se développe mais sans effet jusqu’ici sur le
sur le territoire européen, est conflit dans l’est ukrainien – au
considérée par beaucoup d’Etats contraire, même, au vu des der-
membres comme la crise la plus niers développements… Le lan-
importante : ceux-ci se sentent gage se durcit de plus en plus, de
menacés dans leur existence nouvelles sanctions – essentielle-
même », confiait ce lundi une ment symboliques ? – seront
source diplomatique. peut-être adoptées et, pourtant,
Le point « Ukraine » n’était pas rien ne bouge… Que faire ? La
question taraude les Occiden-
Il faudra désormais « déli- taux, confrontés au jusqu’au-
vrer », après avoir créé boutisme de Moscou et à leur
l’attente en convoquant propre impuissance à peser sur le
la réunion de crise de jeudi cours des événements en L’Inde a célébré lundi le Republic Day avec le de la Constitution post-coloniale de 1950. La qui était encore persona non grata il y a un
Ukraine, dont l’économie me- président américain Barack Obama comme capitale avait été placée sous haute sécurité an à Washington. Les échanges commer-
prévu à l’ordre du jour de ce som- nace en plus de s’écrouler – un invité de marque, symbole de l’amitié entre pour cette parade, un défilé haut en couleur ciaux entre les deux géants ont pratique-
met « informel » d’un jour. Tradi- autre « boulet à la grecque »… les deux pays affichée par leurs dirigeants. de la puissance militaire indienne et de sa ment quintuplé depuis 2000 et s’élèvent
tionnellement consacré aux Entre-temps, les Ukrainiens, En visite à New Delhi, Barack Obama est le diversité culturelle. La présence du pré- désormais à 100 milliards de dollars par an.
questions économiques, l’agenda pays « partenaire » (mais non premier président américain en exercice à sident américain concrétise un tournant L’objectif de Washington est de multiplier
de la rencontre avait déjà été aug- membre) de l’Otan ont égale- être l’invité d’honneur de ce défilé qui cé- dans les relations des Etats-Unis avec le de nouveau ce chiffre par cinq au cours des
menté d’un autre point brûlant : ment demandé hier une réunion lèbre chaque 26 janvier l’entrée en vigueur nouveau dirigeant indien, Narendra Modi, années à venir. © AFP, EPA, REUTERS.
la lutte contre le terrorisme. La d’urgence avec les Alliés. Dans la
relation de l’UE avec la Russie foulée du président des Etats-
était prévue pour le sommet de Unis Barack Obama, le secrétaire LESBRÈVES
mars. Mais les avancées des sépa- général de l’Alliance Jens Stol- RD CONGO MEXIQUE
ratistes pro-russes et le pilonnage
samedi de Marioupol, la dernière
tenberg a donné le ton, à l’issue
de la réunion – et avant une
Le rebelle Ongwen devant la CPI Tshisekedi n’est pas entendu
L’appel du vieil opposant congo-
Journaliste assassiné
Le corps d’un journaliste, enlevé
grande ville de la province de Do- concertation avec Mogherini : ominic Ongwen, l’un des principaux chefs de la sanguinaire lais Étienne Tshisekedi à mani- à son domicile le 2 janvier, a été
netsk en direction de l’ouest en-
core contrôlée par Kiev, ont don-
né des sueurs froides. Et hier, un
« Les sanctions économiques sont
importantes : il faut qu’il soit très
clair pour la Russie et le Kremlin
D rébellion ougandaise de la LRA, a comparu lundi pour la fester pacifiquement pour faire
première fois devant la Cour pénale internationale (CPI), qui tomber le président Joseph Kabi-
le soupçonne de crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Cet la semble s’être perdu dans le
découvert dimanche dans un pe-
tite localité de l’état de Veracruz,
à l’est de Mexico, a annoncé lun-
nouveau front se développait au que le non-respect des obligations ancien enfant soldat devenu le numéro trois de l’Armée de résis- vide, lundi à Kinshasa, en l’ab- di le gouverneur de cet état. Le
nord de Donetsk. internationales entraîne un coût tance du Seigneur (LRA), aujourd’hui âgé d’environ 40 ans, s’était sence d’internet mobile, de ré- cadavre de Moises Sanchez. La
Dimanche soir, pressée par la (…) Les séparatistes soutenus par constitué prisonnier auprès des forces spéciales américaines en seaux sociaux et de sms, tous mort de Moises Sanchez, 49 ans,
présidence semestrielle de l’UE la Russie violent le cessez-le-feu ». Centrafrique début janvier, une reddition qui a porté un coup sévère services qui auraient permis de proprétaire et rédacteur en chef
assurée par la Lettonie, la Haute De son côté, Vladimir Poutine a à la LRA., qui sème la terreur en Afrique centrale. (afp) relayer son mot d’ordre et qui du quotidien La Union de Me-
représentante pour la politique accusé lundi l’Otan de se servir de sont coupés depuis sept jours. dellín remonte à une vingtaine de
étrangère et de sécurité Federica l’armée ukrainienne comme

516
S0eules une cinquantaine de per- jours, et il porte à 11 le nombre de
Mogherini a dès lors convoqué d’une « Légion étrangère » pour sonnes se sont rassemblées dans journalistes assassinés depuis
une réunion de crise des mi- « contenir » la Russie. « Non- la matinée devant le siège de 2010 dans cette région. Moises
nistres des Affaires étrangères. sens », a répliqué Stoltenberg : l’Union pour la démocratie et le Sanchez avait déclaré sur les ré-
La rencontre avait même un « Les forces étrangères présentes La police a arrêté 516 partisans des Frères musulmans, la confrérie progrès (UPDS) de M. Tshiseke- seaux sociaux être victime de
temps été envisagée pour ce lundi en Ukraine sont russes et l’on a islamiste interdite, après les violents heurts de dimanche entre di, dans son fief de Limete, quar- menaces de mort, peu avant
même, avant d’être repoussée assisté à transfert substantiel manifestants et forces de l’ordre, qui ont fait 20 morts (dont 2 tier de l’est de la capitale de la d’être enlevé le 2 janvier à son
pour, explique-t-on, en assurer d’équipements militaires ». ■ policiers) à l’occasion de l’anniversaire de la révolte de 2011 RD Congo. (afp) domicile à Medellin. (afp)
une meilleure préparation. Les PHILIPPE REGNIER

15
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

16 LESMARCHÉS
LE POINT SUR LES MARCHÉS LES INDICES
dernier indice diff. en % il y a un an
La Grèce au second plan LONDRES STOCKHOLM / COPENHAGUE / HELSINKI U Euronext 100 920,00 +0,91 790,58
UFTSE 100: 6 852,40 0,29% UStockholm: 1 554,70 1,19% U Next 150 2178,64 +1,64 1935,70
Les marchés ont aligné une huitième séance de hausse consé- UFTSE Eurotop 100: 2 999,49 0,54% UCopenhague: 815,19 1,58%
UHelsinki: 3 336,90 1,34%
U DJIA 17678,70 +0,03 15879,11
cutive ce lundi, saluant la hausse de l’indice IFO du climat des U Nasdaq 4771,76 +0,29 4128,17
affaires en Allemagne. Les investisseurs ont relativisé l’impact D Nasdaq 100 4275,72 -0,06 3541,48
de la victoire de la gauche radicale aux élections grecques, UFRANCFORT / DAX U S&P 500 2057,09 +0,26 1790,29
limitant la sanction aux banques grecques. Sur Euronext 10 798,33 U S&P/TSK index (Canada) 865,18 +0,10 788,15
Bruxelles, le Bel 20 (+1,3 %) a profité du bond de Delhaize
1,40% U Hang Seng (Hong Kong) 24909,90 +0,24 22450,06
D Bovespa (Brésil) 48775,00 -1,35 47787,00
(+7,1 %) dont les résultats annuels préliminaires sont ressortis D RTS (Russie) 781,31 -4,38 1362,24
supérieurs aux attentes. Umicore (+2,5 %) a poursuivi son UPARIS / CAC 40 U Mibtel (Italie) 20756,72 +1,15 19358,99
redressement des deux dernières semaines. Befimmo (-1,4 %) 4 675,13 D Nikkei 225 (Japon) 17468,52 -0,25 15391,56
a été victime de prises de bénéfices après un bond de plus de 0,74%

10 % depuis le début de l’année. Hors indice, les valeurs bio- UBEL 20 UEuro Stoxx 50
technologiques se sont mises en évidence après une salve de 3549,96 +45,35 (+1,29%) 3414,28 +31,73 (+0,94%)
UZURICH / MARCHÉ SUISSE BRUXELLES / AMSTERDAM
révisions de la part des analystes de KBC Securities. Les spé- 8 296,45 UBel 20: 3 549,96 1,29%
cialistes de KBC Securities ont également porté leur valorisa- 1,66% UBel All-Share: 12 617,25 0,79%
UBel Mid: 4 058,06 1,21%
tion de MDxHealth (+7,7 %) à 6,50 euros par action alors que UBel Small: 10 603,11 1,74%
la recommandation d’achat a été maintenue. Resilux (+4,9 %) UMADRID / IBEX 35 ULISBONNE / PSI 20 UAEX: 459,14 1,01%
UAMX: 672,90 1,63%
a été dopé de la confiance du patron d’AiroPack, dont il détient 10 696,10
1,08%
5 360,03
1,12%
UAScX: 609,18 1,69%
50 %, voyant d’autres contrats pour ses flacons en PET inno-
vants après l’accord signé avec Procter & Gamble. C. Bo.
PRIX À LA CONSOMMATION EURONEXT BRUXELLES - ACTIONS BELGES ET ÉTRANGÈRES OBLIGATIONS SECTEUR PUBLIC
Indices 12/2014 11/2014 12/2013
santé 2013 100.40 100.28 100.41 Clôt. Cl. Veil. Diff % Return Vol. Clôt. Cl. Veil. Diff % Return Vol. Libellé int. facial cjour c.préc. Volume
normal 2013 99.98 100.09 100.36 BEL20 Emakina Group 9,20 9,20 +0,00 15,00 70 Sipef 52,15 51,99 +0,31 -7,32 2948 04.09.11 3,00+ 104,39 104,34 2800
santé 2004 121.25 121.11 121.27 Clôt. Cl. Veil. Diff % Return Vol. Eryplast 1,40 1,40 +0,00 -8,50 1200 smartphoto 0,29 0,29 +0,00 -45,56 55305 04.03.15 4,00+ 100,35 100,35 0
normal 2004 122.38 122.51 122.84 AB InBev 107,10 107,10 +0,00 52,63 1692151 Euronav 10,88 10,88 +0,00 16,61 486494 Sofina 91,03 91,40 -0,40 9,12 11470 04.03.15 2,50+ 100,13 100,23 6000
santé 1996 137.95 137.78 137.97 Ackermans & vH. 106,95 106,30 +0,61 35,91 38027 EVS Broadcast Equip. 29,58 29,20 +1,28 -31,75 21312 Softimat 2,08 2,07 +0,48 -30,67 7081 04.06.15 4,10+ 101,46 101,46 0
normal 1996 140.64 140.80 141.18 Ageas 30,67 30,55 +0,39 1,62 422770 Exmar 9,00 8,75 +2,91 -19,18 293554 Solvac 128,00 127,75 +0,20 14,05 761 04.06.15 2,20+ 100,53 100,53 0
santé 1988 166.32 166.12 166.35 Befimmo 65,75 66,65 -1,35 36,24 22748
normal 1988 172.62 172.81 173.27 Bekaert 26,90 26,72 +0,69 9,55 72614 Fagron 35,36 35,40 -0,10 36,87 52532 Spadel 71,50 73,48 -2,69 -3,33 75 04.09.15 4,15+ 102,38 102,38 0
Base 1981 233.51 233.77 234.40 Floridienne 75,00 75,50 -0,66 -8,09 84 Sucraf A en B 1,82 1,82 +0,00 208,47 1186 04.09.15 2,05+ 101,05 101,05 0
Base 74-75 359.64 360.03 361.00 Belgacom 33,31 32,76 +1,66 69,74 757213 Fluxys 'D' 26,20 26,20 +0,02 -6,39 1972 Suez Environ.Co 16,72 16,44 +1,70 28,79 1309663 04.12.15 4,00+ 103,22 103,22 0
Base 1971 492.69 493.23 494.57 bpost 23,37 22,94 +1,90 72,81 354615 Fountain 1,85 1,86 -0,54 -23,32 965 Ter Beke 63,30 63,45 -0,24 16,30 1162 04.12.15 2,35+ 101,79 101,79 0
Base 1966 585.76 586.41 587.99 Cofinimmo 106,65 106,90 -0,23 30,14 31331 Galapagos 17,96 17,35 +3,49 4,39 366209 Tessenderlo 22,80 22,40 +1,76 42,38 76711 04.03.16 3,75+ 103,92 103,92 0
Delta Lloyd 17,08 17,01 +0,44 -1,68 1712552
D'Ieteren 30,42 30,17 +0,83 -11,88 20152 Gimv 40,06 39,82 +0,60 14,18 41620 Texaf 31,60 31,60 -0,02 -3,17 251 04.03.16 3,20+ 103,19 103,24 100000

PRIX PÉTROLIERS
Global Graphics 1,88 1,86 +1,08 29,66 6738 Think-Media 0,29 0,29 +0,00 -44,23 500 04.06.16 4,10+ 105,24 105,24 0
Colruyt 42,50 42,36 +0,33 9,24 167765 Greenyard Foods 12,59 12,40 +1,53 14,87 652 ThromboGenics 7,81 7,89 -0,99 -59,95 44336 04.06.16 3,25+ 104,10 104,10 0
Elia 38,92 38,38 +1,41 19,12 56456 Hamon 9,71 9,84 -1,30 -39,31 7600 Tigenix 0,65 0,63 +3,00 -25,91 788904 04.09.16 4,35+ 106,70 106,70 0
Essence(euro/l) Delhaize Group 73,83 68,91 +7,14 56,94 931845 Home Invest Belg. 89,50 89,00 +0,56 23,88 2113 Total 46,68 45,94 +1,61 14,71 8429641 04.12.16 4,00+ 106,92 106,91 13000
GBL 74,33 73,77 +0,76 14,32 92388
Super sans plomb 95 10ppm : 1,3310 (+0,0250) IBA 14,70 14,75 -0,31 94,00 73063 Tubize (Fin.de) 57,98 57,75 +0,40 23,35 10726 04.12.16 4,00+ 106,91 107,02 1359400
GDF Suez 19,68 19,50 +0,90 26,51 5579851
Super sans plomb 98 10ppm : 1,3990 (+0,0260) Iep Invest 4,62 4,72 -2,06 66,11 10592 U&I Learning 1,50 1,50 +0,00 -3,85 1250 04.03.17 3,75+ 107,29 107,32 55000
KBC 49,25 48,40 +1,75 12,89 1104786 Immo Moury 49,15 49,60 -0,91 2,51 380 Unitronics 1,05 1,05 +0,00 26,51 530 04.03.17 2,35+ 104,38 104,41 3000
Diesel(euro/l)
Solvay 117,25 115,70 +1,34 17,63 444027 Immobel 45,76 45,75 +0,03 25,61 2918 Van de Velde 46,20 45,55 +1,43 35,26 7072 04.06.17 3,50+ 107,60 107,54 20000
Gasoil routier à faible teneur en soufre : 1,1820 Telenet Group Holding 48,32 47,82 +1,05 10,70 115052 ING Groep 11,38 11,38 -0,09 14,52 24688472 VGP 25,05 25,10 -0,20 39,17 971 04.09.17 3,40+ 108,18 108,18 11000
Gaz(euro/l) UCB 70,44 69,99 +0,64 36,31 217926
Umicore 37,47 36,56 +2,48 22,17 579639 Intervest Offices & 22,75 23,30 -2,34 29,19 8345 Vastned Retail Belgium 56,55 56,50 +0,09 15,77 3867 04.12.17 3,35+ 108,77 108,76 15000
LPG : 0,4310 (+0,0320) Jensen-Group 17,60 17,79 -1,07 29,31 5364 Vranken-Pommery 24,02 24,12 -0,41 5,01 2284 04.03.18 3,25+ 109,21 109,21 0
Propane Vrac >2000l : 0,4355 (+0,0326) KBC Ancora 27,48 26,86 +2,33 -2,54 96350 Warehouses Estates 63,75 63,56 +0,30 22,14 2267 04.06.18 3,00+ 109,13 109,13 0
Mazout(euro/l) AUTRES ACTIONS Keyware Technologies
Kinepolis
0,57
37,62
0,57
37,25
+0,00
+0,98
-27,47
64,23
5059
17228
WDP 65,67
Wereldhave Belgium 107,00
66,57
107,40
-1,35
-0,37
30,03
30,49
13567
1685
04.09.18
04.12.18
2,75+
3,00+
108,84
110,23
108,84
110,23
0
0
Gasoil de chauffage, min.2000 l : 0,5365 Clôt. Cl. Veil. Diff % Return Vol.
Gasoil de chauffage extra, min.2000 l : 0,5404 4Energy Invest 3,08 3,08 +0,00 -31,67 248 Leasinvest 91,55 92,80 -1,35 28,31 3333 Zenitel 0,81 0,82 -1,22 20,53 8509 04.03.19 3,75+ 113,90 113,90 0
Ablynx 10,45 10,00 +4,50 42,95 422915 Lotus Bakeries 1038,95 1024,00 +1,46 40,32 674 Zetes Industries 25,95 26,22 -1,05 46,26 3079 04.06.19 3,75+ 114,70 114,70 0
ABO-Group 5,49 5,42 +1,29 -90,45 329 MDxHealth 4,50 4,18 +7,68 48,51 508627 04.09.19 3,50+ 114,20 114,20 0
DPétrole brent en dollar par baril Accentis
Aedifica
0,02
59,05
0,02
59,55
+0,00
-0,84
11,94
18,22
250920
10172
MediVision
Melexis
0,01
46,22
0,01
45,00
+0,00
+2,71

87,64
1000
60536
04.12.19
04.03.20
4,20+
3,10+
118,45
113,76
118,62
113,76
52000
0
48,16 -0,63 (-1,29%) Agfa-Gevaert 2,13 2,07 +2,70 1,77 202599 Miko 72,81 73,00 -0,26 8,51 56 Rég. Wall. int. facial cjour c.préc. Volume
Alcatel-Lucent 3,11 3,12 -0,32 8,71 20602407 Mobistar 20,10 19,36 +3,80 37,01 178413 28.09.19 0,78+ — — 0
ArcelorMittal 8,48 8,30 +2,08 -28,79 11415696 Montea 36,50 36,50 +0,00 32,14 6521 08.04.30 4,25+ — 100,00 0
Ascencio 58,83 59,97 -1,90 17,81 2423 Mopoli (gew.) 328,07 328,07 +0,00 — 4
Atenor Group 41,08 41,16 -0,19 21,04 4778 Moury Construct 122,10 122,98 -0,72 26,46 209

Banimmo 8,28 8,09 +2,34 -8,52 13707 Neufcour-Cie Fin. 8,60 8,60 +0,00 — 5
bpost 23,37 22,94 +1,90 72,81 354615 NewTree 2,50 2,50 +0,00 -12,89 61
Banque Nationale 3517,80 3480,10 +1,08 18,75 300 Nyrstar 3,20 3,18 +0,66 38,83 1342941
Barco 57,90 55,55 +4,23 9,41 35307 Option 0,29 0,29 -0,34 -9,38 198859
Belreca

Beluga
95,00

1,57
95,00

1,57
+0,00

+0,00

-27,21
10

800
Pairi Daiza

PCB
45,81

5,00
45,51

5,00
+0,66

+0,00
-6,64

-21,18
66

1000
Aux côtés du Soir
TAUX D'INTÉRÊT Brederode
Campine
30,59
11,50
30,03
11,50
+1,86
+0,00
11,28
-14,81
17860
162
Peugeot
Picanol
12,60
30,44
12,34
29,20
+2,11
+4,26
-56,28
22,27
3658603
13159

Couronne danoise
3 mois
-0,555
1 an
0,090
Care Property Invest
Catala
15,84
11,80
16,20
11,80 +0,00
-2,19 20,69

3159
16
Quest For Growth
RealDolmen
8,52
17,75
8,53
17,75 +0,00
-0,06 12,04
-15,96
20732
4448 soutient
Couronne norvégienne
Couronne suédoise
1,245
0,035
2,150
1,750
CFE
CMB
Co.Br.Ha.
88,89
13,80
2190,00
86,23
13,52
2190,00
+3,08
+2,03
+0,00
38,68
-33,35
26,97
23061
35733
16
Recticel
Resilux
Retail Estates
5,31
130,00
69,10
5,25
123,95
68,50
+1,07
+4,88
+0,88
-11,18
32,28
32,21
39090
6941
8716
les
Couronne tchèque
Dollar aus.
Dollar can.
0,040
2,905
0,860
0,510
3,085
1,270
Connect Group 1,48
Cie du Bois Sauvage 209,50
1,47
208,70
+0,61
+0,38
-24,44
-0,83
187
718
RHJ International
Rosier
4,48
195,00
4,41
195,00
+1,63
+0,00
23,19
-2,50
49192
20 entrepreneurs
Dollar H.K. 0,376 0,867 De Rouck Geomatics 0,07 0,05 +40,00 -30,00 1000 Roularta Media 10,90 11,11 -1,85 -6,72 896
Dollar Sing. 0,400 0,812 Deceuninck 1,91 1,77 +7,91 -15,11 184236 RTL Group 83,05 82,48 +0,69 2,54 19068
Dollar U.S.
Euribor (360j)
0,330
0,054
0,695
0,277
Dexia
Eckert-Ziegler
Econocom Group
0,03
1,44
6,56
0,03
1,38
6,16
+0,00
+4,35
+6,49
-35,00
-33,02
-14,37
2841197
36489
111828
Sabca
Sapec
Sioen Industries
34,52
29,50
12,75
34,52
29,25
12,59
+0,00
+0,85
+1,27
-13,44
-40,28
54,66
10
292
28639
www.lesoir.be/entrepreneur
Euro 0,075 0,675
Franc suisse -2,435 -1,335
Livre U.K. 0,630 1,410
Yen 0,040 0,180
BOURSES ÉTRANGÈRES
UTaux Belge 10 ans Iberdrola Madrid EUR 6,13 6,10 31,18 Volvo A Stockholm SEK 97,30 96,75 8,28 Twitter Nyse USD 40,10 39,42 -37,23
0,523 +0,017 (+3,36%) LES ACTIONS EUROPÉENNES ING Amsterdam EUR 11,38 11,38 14,52 United Technologies Nyse USD 118,75 119,98 4,48
Titre Bourse Devise Dernier Cours ± % INTESA SANPAOLO Milan EUR 2,63 2,61 33,37 Verizon Commun. Nyse USD 46,96 47,15 -1,48
cours précéd. 1 an L'Oréal Paris EUR 158,65 155,65 27,02 LES ACTIONS AMÉRICAINES Wal-Mart Stores Nyse USD 88,63 88,51 18,08
ABB Zurich CHF 17,82 17,48 -25,08 LVMH Moet Hen. Paris EUR 144,65 141,85 29,23 Titre Bourse Devise Dernier Cours ± % Walt Disney Co Nyse USD 94,97 94,72 26,65
Aegon Amsterdam EUR 6,26 6,25 -4,13 cours précéd. 1 an
Ahold Amsterdam EUR 16,44 16,31 29,87 MUENCH.RUECKVERS.VNFrancfort EUR 179,10 178,30 15,82 3M Co Nyse USD 164,24 164,02 21,76 Yahoo! Inc Nasdaq USD 49,44 48,95 24,27
Nestlé N Zurich CHF 69,20 68,40 0,15
Air Liquide
ALLIANZ SE VNA O.N.
Paris
Francfort
EUR
EUR
111,85
148,70
109,85 29,48
147,75 15,97 Nokia Oyj Helsinki EUR 7,10 7,09 38,75
ALCOA Inc
Amer.Express
Nyse
Nyse
USD
USD
16,08
83,30
15,76 30,57
84,13 -5,65 AUTRES ACTIONS
Norsk Hydro Oslo NOK 43,70 43,48 44,45 Amgen Inc. Nasdaq USD 159,73 159,81 29,30 Titre Bourse Devise Dernier Cours ± %
Alstom Paris EUR 28,54 28,72 32,12 Novartis N Zurich CHF 87,00 85,50 16,01 Apple Inc Nasdaq USD 113,10 112,98 42,19 cours précéd. 1 an
ANGLO AMERICAN Londres PNC 1117,50 1103,50 -20,07 Barrick Gold Corp Toronto CAD 15,82 15,43 -28,00
ArcelorMittal Amsterdam EUR 8,48 8,30 -29,68 Orange Paris EUR 15,83 15,56 72,48 AT&T Inc Nyse USD 33,18 33,37 -1,27 Bombardier Toronto CAD 2,95 3,07 -21,88
AstraZeneca Plc Londres PNC 4700,00 4733,50 19,53 Philips Koninklijke Amsterdam EUR 26,80 26,75 1,15 Bank of America Corp Nyse USD 15,85 15,73 -6,70 Canon Inc. Tokyo JPY 3884,50 3900,00 21,34
COURS INDICATIFS EN € Axa Paris EUR 20,76 20,70 10,84 Renault Paris EUR 68,93 68,98 8,07 Boeing Co Nyse USD 134,07 134,62 -4,73 China Mobile Ltd Hong-Kong HKD 104,00 104,50 35,71
Repsol Madrid EUR 16,24 16,16 -11,96 Caterpillar Inc Nyse USD 86,03 85,61 -3,24 Gazprom Moscou USD 4,30 4,30 10,54
Banco Santander SA Madrid EUR 6,25 6,21 -5,45 Roche Holding Zurich CHF 257,50 251,00 1,13 Chevron Corp Nyse USD 108,88 106,85 -9,75
26/01 23/01 Barclays Londres PNC 240,75 243,15 -12,82 Gold Fields Johannesbo ZAR 60,36 63,06 67,71
Dollar US 0,8894 0,8930 BASF SE NA O.N. Francfort EUR 77,67 76,83 -3,65 ROYAL BANK SCOT Londres PNC 383,10 380,10 10,24 Cisco Systems Nasdaq USD 27,97 28,21 25,04 Harmony Gold Mining Johannesbo ZAR 31,91 32,99 5,18
BAYER AG NA Francfort EUR 129,45 128,10 24,73 Royal Dutch Shell-A Londres PNC 2211,50 2185,00 0,09 Citigroup Inc Nyse USD 48,89 48,62 -4,14 Hitachi Tokyo JPY 917,70 905,50 7,03
Livre britannique 1,3353 1,3382
BBVA Banco Frances S Madrid EUR 4,03 4,03 73,13 RWE AG ST O.N. Francfort EUR 23,89 23,86 -13,80 Coca-Cola Nyse USD 43,00 43,31 10,37 Honda Motor Tokyo JPY 3635,00 3685,00 -10,01
Franc suisse 0,9986 1,0187 Saint-Gobain Paris EUR 38,32 38,54 -1,98 DuPont de Nemours Nyse USD 74,11 73,79 19,50 Hutchison Harbour Hong-Kong HKD 0,94 0,90 36,36
Couronne suédoise 0,1068 0,1072 BHP Billiton Plc Londres PNC 1431,50 1425,00 -21,90 Sanofi Paris EUR 82,95 83,58 15,16 eBay Inc Nasdaq USD 56,06 56,76 3,31
Couronne 0,1145 0,1149 BNP Paribas Paribas EUR 49,33 49,00 -12,95 Lukoil Moscou USD 59,35 61,30 3,94
Courone danoise 0,1343 0,1344 BP Londres PNC 439,00 432,40 -11,42 SAP SE O.N. Francfort EUR 58,26 57,49 -0,88 ExxonMobil Corp Nyse USD 91,76 90,89 -6,27 Marubeni Corp. Tokyo JPY 671,20 704,60 -8,02
Dollar canadien 0,7138 0,7175 BR.AMER.TOB. Londres PNC 3779,50 3791,00 21,25 Schneider Electric SE Paris EUR 68,70 68,24 13,16 Facebook Nasdaq USD 77,50 77,83 37,44 Mitsubishi Corp Tokyo JPY 2124,50 2163,50 8,39
Carrefour Paris EUR 28,56 28,50 14,17 SIEMENS AG NA Francfort EUR 102,90 101,00 3,07 General Electric Nyse USD 24,59 24,48 -5,19 Mitsui & Co. Tokyo JPY 1562,00 1573,00 7,01
Yen japonais 0,0075 0,0076 Société Générale Paris EUR 38,10 37,81 -10,98 General Motors Co Nyse USD 33,70 33,75 -12,16 NEC Corporation Tokyo JPY 362,00 361,00 26,22
Dollar australien 0,7029 0,7058 Statoil Oslo NOK 135,90 137,50 -9,72
Crédit Agricole Paris EUR 11,15 11,25 11,50 Google-Cl.C Nasdaq USD 535,21 539,95 -6,91
Dollar néo-zélandais 0,6610 0,6652 DAIMLER AG NA O.N. Francfort EUR 81,05 79,66 22,07 Nomura Holdings Inc. Tokyo JPY 626,00 631,00 -19,92
Rand sud-africain 0,0775 0,0779 Danone Paris EUR 60,16 60,00 18,40 STMicroelectronics Paris EUR 7,55 7,27 34,08 Hewlett-Packard Nyse USD 38,84 40,08 36,47 NTT Tokyo JPY 6723,00 6707,00 15,96
DEUTSCHE BANK AG NAFrancfort EUR 26,26 26,12 -26,83 TELECOM ITALIA Mila,n EUR 1,01 1,02 22,65 Home Depot Nyse USD 106,36 105,37 31,32 NTT DOCOMO Inc Tokyo JPY 1977,50 1982,00 14,50
Telefonica Madrid EUR 13,37 13,19 9,01
UEuro en dollar
DEUTSCHE BOERSE NA Francfort EUR 67,08 66,52 12,92 IBM Nyse USD 156,36 155,87 -14,70 PetroChina Co Ltd Hong-Kong HKD 8,83 8,92 12,59
Tesco Londres PNC 230,00 235,30 -27,91 Intel Corp Nasdaq USD 35,80 36,44 45,03 Sony Corporation Tokyo JPY 2754,50 2737,00 55,16
DT.TELEKOM AG NA Francfort EUR 15,17 14,90 16,19 Total Paris EUR 46,68 45,94 8,87 Johnson & Johnson Nyse USD 102,26 102,20 10,20
1,1258 +0,0112 (+1,01%) Diageo Plc Londres PNC 1967,00 1969,50 -0,15
UBS AG Zurich CHF 15,55 15,15 -17,62
Sumitomo Corp Tokyo JPY 1190,50 1209,00 -7,85
E.ON SE NA Francfort EUR 13,71 13,60 -1,77 JPMorgan Chase & Co Nyse USD 56,77 56,68 0,37 Tokyo Elec. Power Tokyo JPY 473,00 476,00 -2,46
ENEL Milan EUR 4,08 3,98 14,31 UNICREDIT Milan EUR 5,64 5,62 -1,66 McDonald's Corp Nyse USD 90,67 89,56 -6,04
ENI Milan EUR 15,19 15,05 -13,46 Unilever Cert. Amsterdam EUR 37,88 37,04 30,69 Merck & Co Nyse USD 62,82 62,49 21,10
Vesuvius Londres PNC 439,70 440,00 -4,51 Microsoft Corp Nasdaq USD 47,01 47,18 30,86
Ericsson A Stockholm SEK 97,65 97,25 34,88 VINCI Paris EUR 49,52 49,29 3,66 Nyse USD 43,90 44,19 15,83
GDF Suez Paris EUR 19,68 19,50 18,73
GENERALI ASS Milan EUR 18,27 18,33 9,76 Vivendi Paris EUR 21,23 21,14 9,60 Pfizer Inc Nyse USD 32,80 32,45 4,64
GlaxoSmithKline Londres PNC 1498,50 1500,00 -9,23 VODAFONE GRP. Londres PNC 238,65 239,90 2,54 Procter & Gamble Nyse USD 89,58 90,08 15,13
HSBC HLDGS.UK Londres PNC 627,10 624,80 -5,19 VOLKSWAGEN AG ST Francfort EUR 201,30 199,70 4,15 Tesla Motors Inc Nasdaq USD 206,55 201,29 10,90

OR : PIÈCES ET LINGOTS FONDS


cours du jour
acheter vendre
Napoleon 210,75 217,50 FONDS D'ASSURANCE ETHIAS ASSURANCES
BOOST Invest Dolce-c 2201 EUR 115,59 115,56 8,42
FONDS D’EPARGNE PENSION
Souv. Ancien 272,75 280,50 Titre Date Devise Dernier Cours Rendement Titre Date Devise Dernier Cours Rendement
BOOST Invest Europ-c 2201 EUR 164,23 156,52 5,26
Souv. Nouv. 272,75 281,25 cours précédent 1 an cours précédent 1 an
BOOST Invest World-c 2201 EUR 162,16 158,28 14,48
50 pesos mex. 1370,25 1405,25 Accent Pension Fund-c 2101 EUR 222,48 216,12 3,31
ALLIANZ ING ASSURANCES Arg.Fonds de Pension-c 2301 EUR 103,14 101,98 10,78
Maple leaf 1159,50 1191,50 Allianz Capital Bonds Euro-c 2201 EUR 173,28 173,48 8,47 Managed Funds Balanced-c 2601 EUR 2,34 2,31 11,96 AXA B Pension Fd Balanced-c 2301 EUR 171,60 169,91 14,57
Florin 223,25 228,00 Allianz Capital Invest-c 2201 EUR 560,27 554,03 19,33 Managed Funds Dynamic-c 2601 EUR 1,80 1,77 15,38 Belfius Pension Fd High Eq.-k 2301 EUR 118,83 117,48 13,63
Louis suisse 216,00 222,75 Allianz Capital Invest Euro-c 2201 EUR 111,72 110,48 11,21 ING Life M.F.Eur.Sect.Eq.-c 2201 EUR 354,90 354,51 12,22 Belfius Pension Fd Low Eq.-c 2301 EUR 107,17 106,43 9,46
Krugerrand 1/1 1159,50 1191,50 Allianz Capital Security-c 2201 EUR 221,73 221,99 3,10 ING Life M.F.Wld Sect.Eq.-c 2201 EUR 259,87 254,52 21,84 BNPP B Pension Balanced-c 2301 EUR 171,60 169,91 14,57
50 ECU 568,25 580,00 LES AP ASSURANCES ING Multicol.Mix Blue-c 2201 EUR 349,01 346,51 11,74 BNPP B Pension Balanced F-c 2301 EUR 171,60 169,91 14,57
Belge 210,75 216,50 DVV Horizon 1-c 2201 EUR 11,74 11,72 3,16 ING Multicol.Mix Red-c 2201 EUR 345,12 339,91 17,52 BNPP B Pension Growth-c 2301 EUR 142,70 141,04 15,48
Lingot (kg.) 36650,00 37200,00 DVV Horizon 3-c 2201 EUR 15,33 15,28 3,86 ING Multicol.Mix White-c 2201 EUR 359,67 356,05 14,35 BNPP B Pension Stability C-c 2301 EUR 143,77 142,61 13,45
DVV Horizon 5-c 2201 EUR 14,55 14,48 6,83 Managed Funds Stability-c 2601 EUR 1,97 1,95 8,84 BNPP B Pension Stability F-c 2301 EUR 143,77 142,61 13,45
DOr USD/once
Source: www.GoldForex.be DVV Horizon 7-c 2201 EUR 12,96 12,87 7,64 Hermes Fonds de Pension-c 2101 EUR 156,18 152,78 8,77
DELTA LLOYD LIFE
DVV Horizon 9-c 2201 EUR 12,06 11,93 12,71 DLL BelEquity Fund-c 2001 EUR 631,52 613,25 12,00 Inter-Bourse-Hermes-c 2101 EUR 163,50 160,79 8,08
DLL Empl.Benefit Strat.High-c 2001 EUR 73,47 72,42 12,34 Metropol.-Rentastr.Gr.(7)C 2301 EUR 219,77 217,21 15,55
1280,10 -15,20 (-1,17%) AXA ASSURANCES
Piazza AIM Euro Equities-c 2201 EUR 47,39 46,73 6,85 DLL Empl.Benefit Strat.Low-c 2001 EUR 92,46 91,43 12,47 Pricos-c 2301 EUR 373,89 369,54 13,15
DLL Empl.Benefit Strat.Med.-c 2001 EUR 83,71 82,63 13,54 Pricos Defensive-c 2301 EUR 86,35 85,65 12,11
Piazza Carm Invest-c 2201 EUR 179,12 176,40 20,71
DLL EuroEquity Fund-c 2001 EUR 73,23 71,05 0,77 Record Top Pension Fund-c 2301 EUR 111,91 110,74 11,49
Piazza Carm Patrim-c 2201 EUR 164,74 162,71 15,77
DLL World Equity Fund-c 2001 EUR 70,83 69,75 10,78 Star Fund-c 2301 EUR 166,08 164,24 12,56
BELFIUS ASSURANCES
Belfius Life Bds corp.Euro-c
Belfius Life Bds Lg.Tm Euro-c
2301
2301
EUR
EUR
42,98
64,29
42,86
63,40
6,76
31,20
L’information financière complète sur www.lesoir.be/bourse
Belfius Life Eq.Europe Index-c 2201 EUR 31,31 30,75 16,22 Les sicavs, les actions, les taux de change, ...
Belfius Life Eq.USA Index-c 2201 EUR 30,73 30,43 40,64
Source: Calculez aussi vos prêts, votre pension, etc.

16
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

L'ÉCONOMIE 17

Votre bureau Les assurances de groupe, un dossier délicat


aujourd’hui en mesure de ga- ont désormais bien compris

gratuit à l’étranger C
SUITE DE LA PAGE 18
’est l’un des débats du mo-
ment : qui va garantir les
rantir de tels rendements. Le
motif invoqué est le même que
pour les assurances vie : le mar-
qu’ils allaient devoir gérer les
risques de pension. Ce n’est pas
leur métier. Il faut donc trouver
taux de rendement minimum ché obligataire ne rapporte plus une solution », explique Whau-
ENTREPRENEURIAT Le Coworking Visa sur les assurances de groupe ? assez d’argent. Il faut dire que tier Robijns, porte-parole d’As-
Discutée au CNT, le Conseil na- ces taux garantis gourmands suralia, Union professionnelle
tional du travail, qui réunit les datent d’une loi de 2004. A des entreprises d’assurances.
autorités et les partenaires so- l’époque, la situation sur les
ciaux, la problématique a de sé- marchés étaient bien meilleure Conclusions ?
rieux enjeux. Pour comprendre, qu’aujourd’hui et proposer un La matière n’a pas été prise à
mieux vaut quelques explica- tel incitant était donc tout à fait la légère puisque le gouverne-
tions. « normal ». ment Michel a bien stipulé
L’avenir des pensions légales Depuis, tout a bien changé. dans son accord vouloir trouver
belges étant délicat, nos der- En novembre dernier, AG Insu- l’équilibre entre taux réels et
niers gouvernements ont, tous, rance, leader du marché des as- taux garantis. Reste à savoir
encouragé les citoyens à sous- surances de groupe en Belgique dans quelles mesures. C’est le
crire à une pension « complé- avait revu son taux à la baisse à Conseil national du travail qui
mentaire », soit du second ou 1,5 %. Les autres acteurs du en décidera. « Les avancées sont
du troisième pilier. Le secteur ne proposent aujour- en route mais les partenaires
deuxième pilier des pensions d’hui pas plus de 2,25 % de sociaux discutent actuellement,
est constitué dans sa grande Le deuxième pilier des pensions rendement minimum garanti. il est donc trop tôt pour propo-
majorité par les assurances de est constitué dans sa grande ser les mesures prises en la ma-
groupe : via ce produit, un tra- majorité par les assurances de Deuxième problème tière », constate Koen Peumans,
vailleur se constitue un capital groupe. © D.R. Si le taux est imposé par la loi porte-parole de Didier Bacque-
ou une rente qui ne lui sera et que le secteur de l’assurance laine, ministre des Pensions. Le
Avec le Coworking, indépendants et entrepreneurs peuvent versé(e) qu’au moment du dé- par la loi et varient entre 3,75 % ne le couvre plus dans son en- dossier n’est pas encore fermé
partager pour un tarif avantageux non seulement un espace mais part à la retraite. Gros avantage (cotisations individuelles) et tièreté, qui est alors responsable donc, mais des conclusions de-
aussi une ambiance de travail n’importe où dans le monde. © D.R. pour l’épargnant qui bénéficie 3,25 % (cotisations patronales). du gap à combler ? Selon le lé- vraient très prochainement ar-
actuellement d’une assurance gislateur, c’est à l’employeur de river sur la table (pas dans la
tre accueilli presque je vais également utiliser cette de groupe : les taux de rende- couvrir cette différence (consé- poche) de l’épargnant. ■
E comme chez soi dans un
espace de travail au bout du
formule. » Même si la convivia-
lité et la qualité de l’infrastruc-
ment minimum sont garantis
Premier problème
Les assureurs ne sont plus quente donc). « Les employeurs AMANDINE CLOOT

monde ? Trouver une alterna- ture sont sans doute plus im-
tive conviviale à la chambre portantes que l’économie réali-
d’hôtel pour travailler quelques
heures ? Rencontrer des entre-
sée, Régis Francart rappelle à
juste titre que les locations à la
Le rêve américain de Delhaize
preneurs d’autres cultures ? journée d’un poste de travail à
C’est ce que permet le Cowor- New York ou Hong Kong sont DISTRIBUTION L’enseigne a enregistré un chiffre d’affaires de 21,4 milliards en 2014
king Visa. Lancé en 2008 aux bien supérieures à celles prati-
Etats-Unis par quelques pion- quées en Belgique. es marchés ont manifeste-
niers de ce nouveau mode de
travail selon lequel indépen-
CoPass est une autre formule
qui incite à du « coworking
L ment apprécié les chiffres
annuels préliminaires de Del-
dants et entrepreneurs par- sans frontières ». Lancé par des haize, le titre ayant atteint de
tagent pour un tarif avantageux gérants d’espaces de coworking nouveaux plus hauts depuis le
non seulement un espace mais à Paris et à Rome, ce pass faci- printemps 2007. Le distributeur
aussi une ambiance de travail, lite les échanges entre au lion a ainsi signé une crois- LE FUTUR
le Coworking Visa est une ini- membres d’espaces du même sance de 11,4% de son chiffre
tiative non lucrative qui permet réseau. Les espaces wallons en d’affaires sur les 3 derniers mois Quelle stratégie
à un coworker actif dans l’un font partie. A la différence du de 2014 grâce à une « 53e se- pour Delhaize ?
des quelque 450 espaces Coworking Visa, le service est maine aux États-Unis » et à l’ap-
« membres » de se rendre gra- payant, ce qui explique qu’il est préciation de près de 10% du En annonçant la vente de sa
tuitement dans un autre espace aussi mieux structuré et jouit dollar. Corrigée des effets de ca- chaîne Bottom Dollar à Aldi
n’importe où dans le monde. déjà d’une plus grande visibilité lendrier et des devises, la crois- en novembre, Delhaize a
Par défaut, il peut bénéficier dans le secteur. Croyant beau- sance est moins impression- amélioré sa rentabilité, les
gratuitement de l’infrastruc- coup à un monde du travail de nante, à 1,3%, mais demeure su- 66 magasins discount affi-
ture de cet espace pendant 3 plus en plus nomade, les initia- périeure aux attentes selon les chant de faibles marges.
jours maximum. Les huit es- teurs du CoPass planchent sur analystes de Petercam qui Cependant, il a également
paces de Coworking Wallonia des formules qui permettent à évoquent « des performances so- brouillé davantage sa stra-
font partie du réseau, tout des coworkers de se délocaliser lides » de la part du distribu- tégie. Avant son départ de
la société fin 2013, Pierre-
comme le Betacowork à pour quelques jours dans des teur.
Olivier Beckers avait en
Bruxelles. espaces touristiques ou bal-
effet placé la priorité sur le
néaires, pour une mise au vert Les États-Unis sauvent
discount (Bottom Dollar et
Un premier usager belge ou pendant les vacances tout les résultats
sa pupille belge Red Mar-
Encore méconnu sous nos la- simplement. Dans le détail, ce sont à nou- ket), élément le plus visible
titudes, le Coworking Visa vient veau les États-Unis qui ont sou- de la première résolution de
de comptabiliser son premier tenu les ventes avec une crois- son « New Game Plan » :
usager belge. Régis Francart, ZOOM sance à données comparables de « Mettre davantage l’accent
membre du Coworking Namur 3,6% sur fond de hausses des sur la compétitivité des
depuis 3 mois et demi, l’a expé- Aussi à Arlon prix (2,6%). C’est certes moins prix ». Depuis sa nomina-
rimenté il y a quelques jours à et Bastogne bien qu’au troisième trimestre En Belgique, Delhaize accuse toujours le coup avec une chute de tion comme CEO, Frans
Hong Kong. Indépendant spé- (+5,9%) mais le groupe avait 6,9% du chiffre d’affaires. © THIERRY DU BOIS. Muller a mis l’accent sur la
cialisé dans l’import de jouets La Ville d’Arlon vient d’al- alors profité des mouvements
louer un local de 120m2 à cession des chaînes moins
pour de grandes chaînes de ma- sociaux chez Market Basket, pèse 14% du chiffre d’affaires du mais les analystes évoquent une rentables et la stratégie
gasins, il s’est rendu récem- l’asbl GreenLab Coworking concurrent direct de sa chaîne groupe contre 23% en Belgique année de défis. Alan Vandeber- Easy, Fresh & Affordable
ment à la Honk Kong Toys & qui, en fonction du succès Hannaford dans le Nord-Est des et 63% aux États-Unis. ghe croit à une « amélioration chez Food Lion, la principale
Games Fair. Il en a profité pour d’une campagne de crowd- États-Unis. L’importance de ses activités rapide de la rentabilité en Bel- enseigne du groupe. Dans la
découvrir The Hive, l’un des funding en cours, espère En Belgique, Delhaize accuse outre-Atlantique a permis à gique » mais Petercam avertit foulée, un nouveau super-
nombreux espaces de cowor- ouvrir un espace de cowor- par contre toujours le coup avec Delhaize d’annoncer un bénéfice que le groupe devra « lourde- marché Delhaize pilote a
king à Hong Kong. Le Cowor- king pour indépendants, une chute de 6,9% du chiffre opérationnel en légère hausse à ment investir pour récupérer le été ouvert le printemps
king Visa, dont il a entendu salariés ou étudiants d’ici d’affaires que Delhaize explique 764 millions, reflétant « une terrain perdu ». dernier à Wezembeek-
parler la veille de son départ, quelques mois. Il y a par « l'incertitude et les pertur- marge bénéficiaire de 3,5%, au- Les analystes de la banque Oppem faisant la part belle
lui en a ouvert les portes gratui- quelques semaines, un petit bations dans nos magasins et delà des attentes (consensus de privée épinglent également que aux produits frais, au rayon
tement, par simple échange de espace de bureaux partagés nos centres de distribution liées 3,3%) » souligne Alan Vanden- Delhaize a profité de plusieurs traiteur et aux services.
mails. « J’ai été magnifique- adossé à la PME 3KO, s’est au Plan de Transformation, et berghe, analyste chez KBC Secu- éléments exceptionnels en 2014, Marc Engels de Puilaetco
ment accueilli, rien à redire. J’y également ouvert à Bas- par une déflation de 0,7% ». rities. comme le conflit social chez Dewaay s’interrogeait
retournerai certainement. Je togne. Ces initiatives ten- Dans le sud-est de l’Europe Market Basket ou la météo en toutefois : « c’est quand
vais également prochainement dront à démontrer si un (Grèce, Roumanie et Serbie es- 2015, année des défis début d’année, rendant la tâche même compliqué de proposer
en vacances en Thaïlande en fa- espace de coworking peut sentiellement), la tendance de- Rayon perspectives, Delhaize plus ardue au groupe pour amé- des prix bas dans un magasin
mille, mais devrais quand être viable en dehors des meure également négative n’a pas émis de pronostics, y liorer ses performances. ■ haut de gamme ». C.Bo.
même un peu travailler. Pour grands centres urbains ou (-2,2%). À noter que la zone compris ses investissements, CÉDRIC BOITTE
concilier agréablement les deux, universitaires. O.F.

LESBRÈVES
Entrepreneur
IBM : 111.800 emplois en moins ?
PENSION pouvant justifier d’une carrière
Les revenus des retraités de 45 ans, ne verront plus leurs
actifs déplafonnés revenus professionnels limités.
e groupe informatique américain IBM a bien prévu de suppri- Travailler au-delà de sa retraite (P.Lt)

L mer quelques milliers d’emplois, a confirmé lundi un porte-


parole, jugeant toutefois « ridicules » des informations de
presse sur des coupes massives touchant un quart de ses plus de
sans limitation de revenus, c’est
désormais autorisé. La mesure
avait été annoncée mais il man-
ACQUISITION
Aer Lingus examine une offre
400.000 salariés. IBM a passé dans ses comptes du quatrième quait encore les arrêtés royaux améliorée d’IAG
trimestre une charge de 580 millions de dollars pour des « rééquili- nécessaires pour que la loi porte La compagnie aérienne irlan-
brages d’effectifs », à savoir des réductions de voilure dans ses ses effets. C’est fait, désormais, daise Aer Lingus a annoncé lundi
activités aux marges les plus faibles pour se recentrer sur celles se félicite l’Union des Classes avoir reçu et être en train d’exa-
Aux côtés de ces acteurs de la vie économique, jugées plus porteuses, comme les services aux entreprises ou dé- Moyennes. Les textes concernant miner une nouvelle offre amélio-
Le Soir se mobilise pour stimuler l’esprit d'entreprise. matérialisés en ligne dans le « cloud ». Un journaliste du magazine les indépendants (18 janvier) et rée de la part du groupe Interna-
Cet espace est le leur, le nôtre, le vôtre. Forbes a affirmé en effet que le groupe préparerait une énorme les salariés (20 janvier) ont été tional Airlines Group (IAG), la
www.lesoir.be/entrepreneur restructuration frappant 111.800 personnes, soit 26 % de ses effec- publiés au Moniteur. Les per- valorisant à 2,55 euros par ac-
tifs mondiaux. (afp) sonnes ayant atteint 65 ans et tion. (afp)

17
ÉCONOMIE
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

18
Christopher Sinclair va assurer
l’intérim à la tête du fabricant de
jouets Mattel dans l’attente d’un
nouvel homme fort. Bryan Stockton,
PDG du groupe depuis trois ans, a
démissionné avec effet immédiat.© D.R.

Ethias affirme rester


extrêmement rentable
ASSURANCES Le groupe réfute le besoin en capital, mais annonce une perte pour 2014
Ethias aurait échoué bénéfices réalisés ces 3 dernières
années. Pour 2014 par contre, il
aux stress tests faudra faire sans. Le résultat de-
qui lui prescrivent vait excéder les 226 millions d’eu-
une recapitalisation. ros réalisés en 2013, mais il sera
négatif suite à l’amende de plus
Sans l’amende, de 365 millions d’euros que l’as-
l’assureur aurait réalisé sureur s’est vu infliger l’année
un bénéfice en 2014. dernière. Ethias a été reconnu
coupable de ne pas avoir payé le
précompte mobilier sur des pro-

L
e risque est réel au niveau duits d’assurances souscrits par
de notre secteur, en tout cas les communes. Le résultat net se-
si les taux restent aussi ra donc bien négatif, mais pas au-
bas qu’ils le sont aujourd’hui », tant que les 160 millions d’euros
commentait Bernard Thiry sur la de perte évoqués. « Par rapport
solvabilité des assureurs dans nos au 1,5 milliard du dossier Dexia
colonnes en septembre. Les nou- et aux quelque 600 millions d’eu-
velles étaient pourtant bonnes. ros d’obligations douteuses dont
Ethias venait de publier ses résul- nous avons dû nous débarrasser,
tats semestriels et la compagnie l’amende n’est pas vraiment un
d’assurances affichait un bénéfice souci », commente l’assureur.
global en hausse de 35 % par rap- Pour rappel, Ethias avait dû être
port à la même période l’année recapitalisé en 2009 à cause de sa
passée. Le profit de 134,2 mil- large exposition à Dexia. Un in-
lions d’euros était même en vestissement plus ou moins pilo-
avance par rapport aux prévi- té par l’Etat, disent certains. Etat
sions des 230,3 millions d’euros fédéral, Région wallonne et Ré-
pour l’entièreté de l’année 2014. gion flamande avaient alors
Deux mois plus tard, en dé- toutes injecté 500 millions d’eu-
cembre 2014, l’autorité de super- ros pour sauver l’assureur. A la publication des résultats du premier semestre 2014, le directeur général d’Ethias Bernard Thiry affirmait que tous les indicateurs
vision européenne du secteur des étaient dans le vert. © REUTERS.
assureurs (Eiopa), publiait les ré- Le premier compte First
sultats de ses stress tests qui cal- Le problème, c’est surtout le son portefeuille « First ». La
culaient l’impact d’une baisse compte First commercialisé par Commission européenne lui im- REPÈRES
continue des taux d’intérêt ou de Ethias jusqu'en 2009. Enfin sur- pose aujourd’hui une obligation
leur hausse soudaine sur la solidi- tout le premier des comptes First, de moyen, mais pas de résultat. Stress test « Réserve clignotant » Belgique vs Japon
té des assureurs européens. celui qui offrait un taux moyen Autrement dit, Ethias doit tout
Celle-ci avait fait le choix de ne garanti de l’ordre de 3,4 %… à faire pour réduire le nombre de des assureurs Pour pallier le problème de Le marché belge de l’assu-
plus en plus pressant des rance est peut-être sous
pas publier de noms, mais le rap- vie ! Le deuxième ne garantissait produits restants, mais n’a pas L’examen mené par l’autorité
pression, mais la situation
port annonçait qu’une compa- le rendement que les huit pre- d’échéance particulière. « Avec taux bas, la Banque natio-
de supervision européenne du secteur est moins pénible
gnie d’assurances sur quatre se- mières années, les clients se sont tout ce qui a été écrit, cela va peut- nale de Belgique impose aux
du secteur recommande à compagnies d’assurances vie qu’au Japon. Au pays du
rait en danger. donc progressivement retiré. En être même pousser des gens à rési- certaines institutions de Soleil Levant, les leaders de
Et Ethias en ferait partie. C’est tout, les comptes First pèsent en- lier leur contrat First. Ce serait une contribution à la réserve
renforcer leur capital. Mais dite « clignotant ». Il s’agit l’assurance-vie retirent petit
ce que nos confrères du Stan- core pour 3,9 milliards d’euros une bonne chose finalement ! », à petit les prospectus de
les critiques sur la fiabilité d’une provision qui sert au
daard auraient appris de bonne sur les comptes d’Ethias, dont 3,3 plaisante un proche du dossier. leurs produits d’épargne
source. Pour se conformer aux milliards pour celui garanti à vie, En attendant, le groupe rap- de l’examen sont nom- cas où les taux d’intérêt des
breuses. Comme le fait que marchés tombent sous les vedettes du marché. Le fait
exigences de stress tests, il man- le vrai problème. pelle que, quand bien même le que les assureurs nippons
querait même 800 millions d’eu- Car plus les taux baissent, plus besoin en financement pointé par l’Eiopa utilise les chiffres des taux garantis offerts aux
enregistrent des marges
ros au groupe. La somme colos- il est coûteux pour l’assureur de l’Eiopa était vrai, Ethias n’est pas années précédentes, mais la clients. La « réserve cligno-
négatives n’est pas une
sale reste cependant au stade de rémunérer les titulaires de ces fa- détruit. Le superviseur se base réglementation « Solvency tant » couvre donc les assu- nouveauté : au Japon, les
rumeur. « Ce sont des élucubra- meux comptes First. Sauf que de sur les réglementations « Solven- II », qui entrera en vigueur reurs contre le « risque de taux sont bas et ce depuis
tions qui mettent le feu aux leur côté, les assurés y ayant sous- cy II », qui n’entreront en vigueur en 2016. Beaucoup d’assu- taux ». Un scénario qui rap- longtemps, conséquence des
poudres, se défend Ethias. Il crit auraient tort d’aller chercher qu’en 2016 et des chiffres des an- pelle de plus en plus la si- injections de liquidités en
reurs ne sont donc pas en-
s’agit de scénarios construits en mieux ailleurs. La Commission nées précédentes. De plus, il émet tuation à laquelle font face masse de la Banque centrale
core aux normes, puisque
imaginant le pire. » européenne a donc exigé d’Ethias avant tout des recommandations, les assureurs aujourd’hui. du pays. Mais la situation
c’est « Solvency I », certes
Le groupe ne peut pas officiel- de supprimer ce produit pure- pas des obligations de recapitali- Dans les comptes d’Ethias, semble désormais insoute-
lement confirmer ou infirmer les ment et simplement. Mais au vu sation. Un échec aux stress tests un peu obsolète depuis son cela représentait un impact nable : certains bons du
résultats des stress tests, qui sont de la faiblesse des taux, le groupe ne condamne pas l’assureur à la introduction en 1970, qui est de 82,7 millions d’euros pour Trésor sont passés dans le
tenus de rester secrets. Mais il af- n’a pas pu trouver acquéreur et faillite. ■ encore d’application. le premier semestre. rouge.
firme être solide, en témoigne les garde encore dans ses comptes MORGANE KUBICKI M.K. M.K. A.C.

« A chaque nouveau client de la branche vie, l’assureur perd de l’argent »


ENTRETIEN secteur de l’assurance doit faire en fonction des rendements de prendre plus de risques. LE SOIR - 27.01.15
eorges Hübner est titulaire face à ces lourds héritages du l’assureur, mais avec trop de re-
Taux de l’obligation linéaire belge (OLO à 10 ans) Source : Assuralia

G de la chaire Deloitte à HEC


Liège. Selon lui, tout le secteur
passé. tard. Ils tournent aujourd’hui
autour des 2 %, cela ne reflète pas
Le secteur de l’assurance va-t-il
donc droit dans le mur ?
4,20 %
de l’assurance est dans l’impasse, Heureusement, aujourd’hui, les du tout la réalité du marché ! A chaque nouveau client de la 3,44 %
pas uniquement Ethias. Princi- taux proposés sur les contrats 2014 est une année tout à fait ca- branche « vie », on peut dire que 2,98 %
pale raison : un business model d’assurance vie sont bien plus tastrophique pour les assureurs. l’assureur perd de l’argent. Pour 2,43 %
désormais intenable. bas… continuer à proposer des taux de
Un assureur place son argent sur D’un point de vue épargnant, il 2 %, l’assureur devrait investir 1,72 %
Les problèmes rencontrés par le marché obligataire, majoritai- n’est pas normal d’exiger des dans des produits plus risqués, ce
Ethias reflètent-ils ceux du sec- rement en obligations souve- taux plus élevés ? qui n’est techniquement pas pos- 0,63 %
teur de l’assurance en raines, et le marché obliga- Non. Voir son épargne rémunérée sible.
général ? taire n’a jamais été aussi a 0,8 %, aux vues des conditions
Oui, du secteur euro- faible (le taux de l’obliga- de marché, c’est finalement très Pourquoi ?
2010 2011 2012 2013 2014 26/01/2015
péen tout entier. tion linéaire belge – OLO intéressant ! Les contrats d’assu- Le régulateur exige désormais
Ethias a des engage- – à 10 ans est à 0,63 % rance vie d’un point de vue client des fonds propres importants bas. Selon moi, elles ne remonte- c’est une obligation du régula-
ments intenables par un plus bas historique). sont une véritable aubaine. Le dans le secteur de l’assurance ront pas, l’assureur est donc dans teur, le rendement sur ce produit
rapport à ses Les taux sur les contrats problème est ailleurs. L’épar- comme dans celui des banques. l’impasse. diminue. L’impasse est bien là.
comptes First. Elle d’assurance sont ajustés gnant ne peut plus désormais Pour garantir ces fonds propres Les rendements risquent d’encore
doit rémunérer à du penser en termes de rentes, ce et garantir à ses clients une Vous dites que les taux sur les perdre du terrain et le secteur
4,75 % certains contrats Georges Hübner. n’est plus envisageable sur le long structure stable capable de les ré- obligations d’Etat ne remonteront d’être complètement coincé ■
d’assurance vie. Ce n’est © SYLVAIN PIRAUX. terme. La culture de la rente doit munérer, l’assureur doit investir pas, pour quelle raison ? Propos recueillis par
bien sûr pas viable si être remplacée par une culture dans les obligations les plus sûres Tout simplement parce que la de- AMANDINE CLOOT
l’on regarde du côté plus empathique avec les entre- du marché, à savoir les obliga- mande excède ici l’offre ! Si tout
des conditions de prises. L’épargnant pour avoir tions souveraines. Ces dernières le monde investit dans le même P.17 LES ASSURANCES DE
marché. Tout le un vrai rendement devra sont à un niveau historiquement produit, ce qui est le cas puisque GROUPE, UN DOSSIER DÉLICAT

18
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

DANSE
Anne Teresa
De Keersmaeker
revisite
Shakespeare
CHRONIQUE TENNIS SANTÉ au Kaai
J.-F. Kahn : Djokovic Epilepsie : P.32
« La fumée a-t-elle fait le show un stimulateur
un rapport à Melbourne neural implanté
avec le feu ? » P.21 P.30 P.24

Pourquoi Auschwitz
est toujours d’actualité
Le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz a été découvert il y a juste 70 ans.
Il est aujourd’hui l’emblème absolu du Mal. Un symbole plus que jamais actuel ?

L
e 27 janvier 1945, sans avoir cher-
ché ni encore moins imaginé ce
qu’ils allaient trouver, les Sovié-
tiques découvraient les trois camps
de concentration d’Auschwitz et de
Birkenau. Il faudra quelque temps avant de
comprendre quelle machine s’était mise à
fonctionner là. Il faudra plus de temps en-
core aux rescapés pour parler de l’horreur
qu’ils avaient refoulée au plus profond
d’eux-mêmes. Ce n’est que dans les années
60 voire 80 que la parole se libérera et
qu’Auschwitz deviendra le symbole apoca-
lyptique de la Shoah. Au contraire des
camps d’extermination « purs » (Chelmno,
Belzec, Sobibor, Treblinka), les camps d’Au-
schwitz sont des camps de concentration
pas uniquement destinés aux Juifs et aux-
quels des chambres à gaz seront ajoutés. A
partir de 1942, 1,1 million de personnes
(dont 1 million de Juifs sur les 6 millions
tués dans l’Holocauste) y seront extermi-
nées. Mais c’est sans doute son gigantisme
(y compris dans le nombre de victimes et…
de survivants qui témoigneront) et son état
de conservation (malgré la destruction des
chambres à gaz) qui en feront ce centre de la
mémoire vers lequel convergent une nou-
velle fois ce mardi les dirigeants du monde
entier.

« Il ne faut pas se réfugier


dans les commémorations
pour abandonner les problèmes
contemporains » GUY HAARSCHER (ULB)

Septante ans plus tard, la portée univer-


selle d’Auschwitz ne fait plus de doute mais
on sera sans doute tenté de lire ces commé-
morations à l’aune du regain de l’antisémi-
tisme et d’autres « -ismes ». « La chose a son
importance en dehors des événements ré- Une femme marche dans la neige, près de cette entrée devenue mondialement connue qui arbore la maxime « Arbeit macht frei », le « travail rend libre ».
cents mais ceux-ci donnent à cela un poids Le site est régulièrement visité, notamment par les écoles. © AFP.
plus important puisque l’on s’aperçoit qu’il
existe encore aujourd’hui des gens qui tuent catholique »). Haarscher : « La seule spéci-
l’historien Une dimension universelle
des Juifs parce que Juifs, dit Guy Haarscher, ficité, c’est celle du génocide : ce qui s’est pas-
professeur émérite de philosophie de sé en Arménie ou au Rwanda est compa-
l’ULB. Dans l’immense travail de pédago- rable par le meurtre systématique de popu- ourquoi commémorer chaque an- contemporaines. « Cette guerre, ex- miser sur des projets éducatifs, répond
gie qui a été entrepris ces dernières se- lations. Il faut être ouvert. La vraie question P née, dans la plupart des pays du plique le Pr Van Goethem, nous la Herman Van Goethem. Du côté fran-
maines, il faut expliquer ce que peuvent si- est de savoir de quoi les hommes sont ca- monde, la libération du camp d’Ausch- voyons aujourd’hui sous d’autres cophone, il y a un débat intéressant sur
gnifier des discours de haine, des attaques pables et comment faire pour l’éviter. Il ne witz ? « Parce qu’Auschwitz possède formes, dans le contexte d’autres idéo- des cours de “civisme”. En Flandre, la
radicales, quand des individus sont ca- faut pas se réfugier dans les commémora- une dimension universelle », répond, logies qui, nonobstant les différences, ministre de l’Enseignement, Hilde Cre-
pables de prendre des armes. Les tions pour abandonner les pro- en substance, Herman Van ont ceci de commun avec le vits, signe aujourd’hui, au Musée Ca-
textes antisémites et négation- blèmes contemporains, elles Goethem, professeur à nazisme : les violences qu’ils serne Dossin, à Malines, avec les res-
nistes qui ne circulent plus chez peuvent même indisposer les l’Universiteit Antwerpen produisent sont des excès ex- ponsables des réseaux d’enseignement,
nous circulent largement dans les gens qui subissent des injustices et conservateur du Mu- trêmes du Traditionalisme, un engagement sur l’enseignement de
pays musulmans. Dans un cer- aujourd’hui. Mais il faut com- seum Caserne Dossin (sur cette doctrine contraire aux la Shoah et des crimes contre l’huma-
tain nombre de cas, plutôt que de parer ce qui est comparable. » l’Holocauste et les Droits Lumières, pour laquelle la nité perpétrés pendant la Deuxième
s’en prendre aux causes des pro- N’y a-t-il pas le risque qu’un de l’Homme). « Auschwitz nature de l’homme est d’être Guerre mondiale. Un enseignement
blèmes, on s’en prend, comme Me- jour, le temps passant, on ait nous démontre l’aboutisse- non libre et inégalitaire, tan- qui doit aboutir à une connaissance
rah, Nemmouche ou Coulibaly, oublié Auschwitz ? « Le passé ment le plus extrême au- dis que les droits de l’organi- durable des processus et des méca-
aux Juifs dans un combat plus gé- Guy Haarscher. n’existe que dans la transmis- quel peut parvenir une or- Herman sation étatique doivent pri- nismes qui mènent à de telles formes de
néral. Les témoins disparaissent, © ALAIN DEWEZ. sion. S’il n’est pas transmis cor- ganisation étatique qui re- Van Goethem. mer sur les droits éventuels violence de masse. » ■
il y a encore des survivants, mais rectement, il va disparaître. jette les Droits de © D.R. des individus. » W. B.
fatalement de moins en moins, et il y a une “Hitler, connais pas !” Les gens que cela l’Homme ». Comment transmettre le
nécessité de rappeler ce que sont des géno- n’intéresse pas ne sauront plus ce qui s’est Selon Herman Van Goethem, en flambeau de la mémoire alors que les P.20 & 21 LA SUITE
cides programmés dans la mesure où il y a passé – c’est déjà en partie vrai, y compris à 2015, 70 ans après la libération d’Au- témoins disparaissent inexorable- DE NOTRE DOSSIER AUSCHWITZ
eu le Rwanda. Sinon, on traite tout le monde l’université. Et une frange se méfie parce schwitz – et, dans la foulée, après la fin ment ? Pour poser la question autre-
de nazis et cela n’a pas de sens. » qu’on ne s’occupe pas d’elle et qu’il y a une du régime nazi –, il est important de ment, comment empêcher que ces évé-
Qui dit dimension universelle dit évidem- hostilité entre communautés. Si le travail placer les choses dans une perspective nements tragiques ne se transforment
ment que la Shoah ne serait plus une « ex- n’est pas fait, cela se banalisera. Les médias plus large et d’enseigner qu’il s’agissait en simples faits historiques et, comme jn.lesoir.be
clusivité » juive (on se rappelle de la polé- font du bon travail sur ces sujets mais en- d’une guerre totale entre des valeurs tels, ne finissent cantonnés dans les Découvrez la carte blanche
mique du carmel d’Auschwitz, réglée par core faut-il les lire ou les regarder… » ■ opposées. Des liens deviennent ainsi livres d’histoire ? du P Herman Van Goethem sur notre site
r

Rome, où l’on avait parlé de « récupération JEAN-FRANÇOIS LAUWENS possibles avec certaines tragédies « Nous devons plus que jamais internet (www.lesoir.be/debats).

19
Le Soir Mardi 27 janvier 2015 Le Soir Mardi 27 janvier 2015

20 FORUM FORUM 21
« Le gouvernement grec va liards pour financer un programme d’aide sociale en faveur de
sur lesoir.be devoir installer sa crédibilité » ces gens. C’est bien noble, mais il faut aller chercher ces mil- aujourd'hui Georges-Louis Bouchez Député (MR)
Entretiens, débats en ligne : l’actualité
L’Europe doit-elle craindre la montée de liards quelque part. Les marchés vont-ils suivre ? L’Europe est- au Parlement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
vit sur le site du « Soir ». En voici des
Syriza ? On en parle avec Maroun Labaki. elle prête à desserrer les conditions qui ont été posées à la Deux ans après Réparé dans les sondages par la chirurgie
moments forts. Et si vous avez le Grèce en échange du soutien financier qu’elle a reçu ?
temps, allez sur lesoir.be/debats.
Syriza n’a pas de majorité absolue ?
Le résultat de Syriza est extraordinaire mais L’Europe sera-t-elle le dindon de la farce ?
la fermeture miraculeuse de l’actualité, François Merkel a semé, Syriza a récolté, espérons que ce ne sont pas tous les Européens
d’ArcelorMittal, qui vont déguster maintenant…
à deux sièges près, il ne pourra pas gouverner seul, il lui faudra Non. C’est plutôt une question de principe : l’Europe a-t-elle
fait fausse route ? L’intérêt de l’Europe est de conserver la quelle est la situation ? Hollande peut à nouveau se dire
un allié, même un petit allié. On imagine que cela aura un prix.
Peut-on parler d’une ombre au tableau ? zone euro unie, donc éviter qu’un pays s’en aille car cela por- On en parle
avec Philippe Bodeux.
le « président de tous les Français ».
terait un coup dur à la crédibilité de l’euro. L’Europe doit
C’en est une, mais ce n’est pas la seule. Je comprends le choix
des Grecs car l’austérité était intenable et n’a pas produit de mettre de l’ordre dans ses affaires. Son destin se conjugue toujours c'est vous qui le dites
Quels seront les défis du gouvernement ? Un tifo qui salit la mémoire Ces illuminés du dieu foot se rendent-ils compte de ce qu’ils font ? Triste et
résultats. Il est normal que les Grecs aient voté pour ce chan-
Il va devoir installer sa crédibilité : d’où vient l’argent et où va- au passif décomposé de sa politique
gement. Cela dit, Syriza a beaucoup surfé sur ce ras-le-bol et abominable quelques semaines après tous ces défilés remplis d’émotion qui unissaient les peuples.
ce nouveau changement mais tout en restant vague. t-il aller ? On ne peut promettre des dépenses sociales sans
s’interroger sur la provenance de l’argent. Syriza n’a pas d’ex-
économique, mais plus à l’imparfait En plus d’être idiots, ces illustres supporters ont la mémoire courte. Cette mémoire que nous rappelle
Quelles sont ses priorités ? sans cesse l’Histoire. Que dire du peu de détermination du représentant du Standard au terme du match ?
Syriza parle d’un programme social extraordinaire en faveur périence dans la gestion du pouvoir. Comment vont-ils se dé- du subjectif imposé par le livre Un immense chantier d’éducation et de sensibilisation s’impose : utopie ? JEAN BEUKEN SUR LESOIR.BE
brouiller, négocier avec les dirigeants européens ? Ce sont de
de ceux qui ont payé trop cher l’austérité, les pensionnés, par
exemple. Il annonce qu’il va débloquer tout de suite 12 mil- vrais défis. de Valérie Trierweiler. »

© DR.
L’ÉDITORIALISTE CHRISTIAN BARBIER SUR LEXPRESS.FR D’autres opinions sur www.lesoir.be/polemiques

la commémoration
alternatives
Jean-François Kahn Journaliste et essayiste
Auschwitz, symbole de la barbarie
Plus d’un million de personnes,
dont de très nombreux Juifs, Saint-Gilles La fumée a-t-elle
ont été exterminées Des « pavés de la Mémoire » profanés un rapport
dans ce camp de la mort. ’Association pour la Mémoire de la
L Shoah (AMS) « dénonce la dimen-

A
uschwitz restera le nom
d’un lieu où l’histoire a
creusé son propre trou de
mémoire », résumait en 2010 lors
meurent le jour même de leur ar-
rivée. Les autres sont condamnés
aux travaux forcés, torturés ou
encore exécutés.
sion antisémite » de la profanation de
« pavés de la Mémoire » constatée de-
vant le 29 rue Coenraets, à Saint-Gilles,
où ils avaient été insérés dans le trottoir
avec le feu ?
d’un entretien au Soir Maurice En tout, au moins 1 million de le 30 octobre dernier. Les cinq pavés ’est Marine Le Pen, la présidente qui part d’un très bon naturel : « Ça
Olender, historien et professeur à
l’Ecole des hautes études en
Juifs sont exterminés à Ausch-
witz-Birkenau et 2 millions dans
avaient été recouverts, en novembre et
décembre dernier, d’une couche de béton
C du Front national elle-même, qui
l’a admis : beaucoup de ceux qui
n’a rien à voir avec l’islam. »
Dira-t-on que la Saint-Barthélemy
sciences sociales à Paris. Après la d’autres camps d’extermination et rouge, provoquant un sérieux émoi. De- votent, en France, pour son parti, au- n’avait rien à voir avec le catholi-
disparition des derniers témoins, de concentration dont Belzec, puis, la commune a restauré les pavés et raient voté, en Grèce, pour Syriza. Le cisme ? Ou le goulag avec le commu-
la commémoration de la libéra- Sobibor, Treblinka, Maïdanek et le fin mot de l’histoire est connu. Le rive- parti de gauche radical qui vient de ga- nisme ?
tion des camps d’Auschwitz-Bir- Chelmno. Avec la « solution fi- rain qui les a recouverts d’une chape de gner les élections grecques. Ou vote- Est-ce qu’on aurait l’idée de pré-
kenau aura quitté la sphère de la nale » décrétée par les nazis, ce béton rouge a été entendu par la police. raient, en Espagne, pour la nouvelle tendre, confronté au cas d’un chauf-
mémoire pour être entièrement sont au total six millions de Juifs Il a expliqué avoir agi par peur des réac- mouvance d’extrême gauche Podemos. fard imbibé qui a provoqué un acci-
accaparée par l’Histoire. qui sont rayés de la carte ; soit les tions que la présence de ces pavés aurait Mais, dans ce cas, l’inverse est vrai dent mortel, que cela n’a rien à voir
Comment négocier ce change- deux tiers des Juifs vivant en pu susciter en face de son domicile. Il a également : beaucoup de ceux qui, en avec l’alcoolisme, donc avec l’alcool ?
ment de perspective ? De quoi Europe en 1939. été considéré qu’il ne s’agissait pas d’un Grèce, ont accordé leurs suffrages à Quelle que soit la marque de la gnole
Auschwitz est-il le nom ? « Ausch- acte de vandalisme à caractère anti- Les pavés en mémoire de la famille Kichka, avant et après profanation. © D.R. Syriza, voteraient, en France, pour le que l’individu a ingurgitée.
witz est le nom d’une réalité fabri- « Auschwitz est le nom sémite. En conséquence, la portée de son Front national. C’est-à-dire, contre Le philosophe sceptique anglais
quée par des humains pour dé- d’une réalité fabriquée par geste lui a été expliquée, mais il n’a pas perpétrée contre la mémoire de ses Coenraets, un habitant de la rue s’était « l’establishment » politique (droite et David Hume a défendu l’idée qu’une
truire d’autres humains », résu- des humains pour détruire été poursuivi. parents et ses sœurs. manifesté négativement. « Mais nous ne gauche institutionnelles étant mises conséquence ne fonde pas, de façon
mait encore Maurice Olender à d’autres humains » Ces pavés rappelaient, dans cette rue Marcel Zalc, le président de l’AMS, voulons accuser personne », souligne dans le même sac), contre les élites au- incontestable, la réalité de la cause
l’occasion du 65e anniversaire de MAURICE OLENDER
proche de la gare du Midi, que vivaient à avait transmis une plainte à la commune M. Zalc. toproclamées, contre la politique dite dont elle paraît être la conséquence.
la libération du camp. Car quand cette adresse, avant d’y être arrêtés par de Saint-Gilles. « À ce jour, nous avons L’initiative des « Pavés de la Mé- d’austérité, contre le carcan européen. Ainsi, il peut y avoir de la fumée sans
on entend le mot « Auschwitz », Le 27 janvier 1945, quand les les nazis et déportés vers Auschwitz en placé 110 pavés de la Mémoire devant les moire », développée par l’artiste contem- Il y a, certes, quelque chose d’incon- feu. Mais l’idée ne lui serait pas venue
on pense immédiatement à la premiers soldats soviétiques pé- 1942, les membres de la famille Kichka : logements occupés par les Juifs de porain Gunter Demmig, a déjà permis le gru dans ce constat, surtout si on re- d’affirmer qu’une conséquence peut
Shoah et aux chambres à gaz, puis nètrent dans le camp d’Ausch- Josek, le père (44 ans), la mère Chana Bruxelles et de Wallonie qui furent dé- placement de 45.000 de ces œuvres mé- lève que les uns veulent refouler les n’avoir aucun rapport avec la cause,
à la Seconde Guerre mondiale et à witz-Birkenau, ils y trouvent Gruzka (43 ans), et leurs enfants Bertha portés, explique Marcel Zalc. Ces initia- morielles dans plus de 1.000 villes euro- émigrés et les autres leur ouvrir dont elle-même, en la revendiquant,
toutes les horreurs du régime na- 7.600 prisonniers squelettiques (15 ans), Henri (14 ans) et Nicha (9 ans). tives sont toujours précédées, dans les péennes. Elles entendent donner une di- grandes les portes. Mais des glisse- se prétend la conséquence. Autrement
zi. C’était il y a 70 ans, à 1.260 km abandonnés par leurs bourreaux. Seul Henri réchappa à l’enfer concentra- quartiers concernés, de séances explica- mension humaine à la Shoah et rappeler ments d’une radicalité à une autre, dit, que la fumée n’a rien à voir avec le
de Bruxelles. Dix jours plus tôt, devant l’ap- tionnaire et témoigne toujours, dans les tives et pédagogiques. Jusqu’à présent, la dimension politique des crimes perpé- cela s’est déjà vu. Et pas seulement en feu !
L’origine de la création d’Au- proche de l’Armée rouge, écoles et lors de conférences. Il s’est dé- nous n’avions enregistré aucun inci- trés par le régime nazi. ■ France.
schwitz remonte à avril 1940. 60.000 détenus encore capables claré profondément choqué par l’attaque dent. » Lors de la pose des pavés rue MARC METDEPENNINGEN (avec b) Ce qui apparaît, en fait, de plus en La vieille gauche réformiste
Après que le Troisième Reich a de marcher sont évacués vers plus clairement, aujourd’hui, c’est que et la droite conservatrice
annexé une partie de la Pologne, d’autres camps plus à l’ouest : À LA GRANDE SYNAGOGUE DE BRUXELLES LA CÉRÉMONIE les deux grands courants qui se sont libérale sont l’une et l’autre
le chef des SS Heinrich Himmler Gross-Rosen et Buchenwald. En partagé, en Europe occidentale, l’es- épuisées
ordonne l’établissement d’un colonnes escortées par les SS et En direct sur plusieurs pace politique, la vieille gauche réfor-

© B.
nouveau camp de concentration leurs chiens, les prisonniers de- Des prisonniers du camp de concentration d’Auschwitz libérés par des soldats de l’armée soviétique, en 1945. © D.R. chaînes, dont la Une miste et la droite conservatrice libé- Dès lors que l’humanitarisme social
et de travail forcé – « Konzentra- vaient marcher des jours durant, rale, sont l’un et l’autre épuisés. La de Saint-Vincent de Paul a quelque
tionslager » – dans une ancienne laissant des milliers de cadavres Pour ce 70e anniversaire, le double crise des modèles antagonistes chose à voir avec le catholicisme, Tor-
caserne d’Oswiecim, le nom polo- en chemin. musée d’Auschwitz-Birkenau et a eu, dans les esprits, un effet plus quemada aussi, et Sœur Teresa ou le
nais d’Auschwitz.
Au début, en juin 1940, les nazis
Depuis ce jour et en raison de sa
taille, Auschwitz est devenu « le »
grand rabbin « Ne partez pas par peur » le Congrès juif mondial ont
décidé de rendre hommage aux
derniers survivants, dont 300
dévastateur qu’on ne l’imagine. En
conséquence, toute alternative à cette
curé d’Ars au même titre que ceux qui
envoyèrent Giordano Bruno et Jan
y enferment d’abord des résis- symbole de la barbarie devant ENTRETIEN Que dites-vous à ceux qui se sentent menacés bipolarité devenue obsolète peut, po- Hus au bûcher. L’histoire du catholi-
tants polonais. Le camp est en- d’autres noms de sinistre réputa- eptante ans après la découverte du camp sont attendus mardi. S’il n’y a tentiellement, « casser la baraque » cisme développe et étire, en définitive,
suite agrandi pour accueillir des
déportés venus de Tchécoslova-
tion comme Buchenwald, Dachau
ou encore Treblinka. Partielle-
S d’Auschwitz, le spectre de l’antisémitisme
plane à nouveau sur l’Europe. Au point que cer-
ou qui redoutent l’antisémitisme ?
S’ils souhaitent partir, c’est évidemment leur
choix, mais que leur décision ne soit pas moti-
pas eu d’invitation officielle
envoyée aux différents chefs
comme on dit : le meilleur comme le
pire. Syriza en Grèce, comme l’Ukip en
la réponse à cette question : qui, in
fine, l’emporte ? Qui, s’agissant du so-
d’Etat concernés, plusieurs
quie, de Yougoslavie, de France, ment détruit par les SS, une taines familles juives en viennent à envisager vée par la peur. Car dans ce cas, ils rendent Angleterre. cialisme, de Léon Blum ou de Pol Pot ?
d’entre eux ont déjà annoncé
d’Autriche mais aussi d’Alle- grande partie du camp a été sau- leur départ. Le grand rabbin Albert Guigui veut service à ceux qui veulent que les Juifs Hier, les alternatives à deux discours De la même façon, en ce qui
leur venue, dont les présidents
magne. Quelques mois plus tard, vegardée dans son état originel. A les rassurer. Il lance un appel à la cohésion. quittent l’Europe. Au contraire, j’ai envie de dont la crise avait provoqué la faillite, concerne l’islam, qui l’emportera : les
français, allemand et ukrainien.
ce sont des prisonniers de guerre la fin des années 1960, le site se leur dire : réintégrez la communauté. Rap- ce furent Franklin Roosevelt aux tenants de l’« averroïsme », à qui le ra-
Mais le président russe Vladimir
soviétiques qui sont acheminés à contente de sa sinistre réputation. Comprenez-vous que certains Juifs prochez-vous. Montrez-leur que, quoi qu’il ar- Poutine n’y sera pas. La Russie Etats-Unis ou la social-démocratie tionalisme occidental doit tant, ou les
Auschwitz. Au fil du temps, il devient le sym- de Belgique envisagent de quitter le pays ? rive, les institutions juives resteront en place. sera représentée par le chef de scandinave pour le meilleur. Hitler ou théoriciens wahhabites dont Ben La-
Himmler décide alors la bole d’une extermination conçue Je comprends leur sentiment d’inquiétude l’administration présidentielle, Staline pour le pire. den fut le disciple ? Tous, cependant,
construction d’un deuxième sur des bases idéologiques, plani- mais n’est-il pas partagé par tous les citoyens Pourtant, lors de la marche républicaine, Sergueï Ivanov, et les Etats-Unis Paradoxalement, cela vaut aussi l’Abbé Pierre et Ravaillac, Levinas et
camp, plus vaste que le premier, fiée, gérée bureaucratiquement et d’Europe ? On assiste à des manifestations de Netanyahou a semblé faire un appel du pied par le secrétaire d’Etat au Trésor, pour le monde oriental et en particu- Baruch Goldstein, ont un rapport, su-
situé à 3 km de là, à Brzezinka mise en œuvre avec des méthodes haine qui visent à déstabiliser la démocratie. aux Juifs de France. On s’attend d’ailleurs Jack Lew. lier pour le monde de culture musul- blime ou dévoyé, avec la religion
(Birkenau en allemand). Appelé industrielles : l’Holocauste. On s’en est d’abord pris aux journalistes pour à un nombre record de « retours » en Israël Au total, 38 pays devraient être mane. La bipolarité y opposa long- souche.
aussi Auschwitz II, ce nouveau Auschwitz définit à lui seul un les empêcher de s’exprimer. Puis, ça a été le pour 2015… représentés, dont la Belgique, temps un nationalisme arabe sociali- Il y a, dans le Coran, des passages
site devait initialement devenir pan de l’Histoire de l’Humanité. Il tour des policiers et des Juifs. Et si certains Je ne pense pas qu’Israël veuille vraiment in- avec le roi Philippe et la reine sant et anti-occidental (le nassérisme, qui peuvent justifier les pires folies
un immense camp pour prison- est aussi un lieu privilégié de songent effectivement à partir, pour l’instant, citer les Juifs à quitter l’Europe, mais plutôt Albert Guigui, pendant un office religieux. Mathilde. Ils seront accompa- le baasisme, le kadhafisme) à un meurtrières djihadistes. Il y a, dans la
niers de guerre. Mais très vite, il se transmission de la mémoire de la ils ne passent pas à l’acte. Je pense, pour ma les rassurer en leur rappelant qu’ils auront © EPA. gnés pour l’occasion par le Pre- conservatisme capitalisto-théocra- Bible, des passages (les recommanda-
transforme en centre de mise à Shoah. Depuis la fin des années part, que la fuite n’est pas la meilleure solu- toujours un foyer. Par ailleurs, ces départs mier ministre, Charles Michel, et tique et pro-occidental (dont l’Arabie tions de Yahvé avant la prise de Jéri-
mort pour Juifs, Tziganes et pri- 1980, des voyages scolaires y sont tion. Ce n’est pas, non plus, la meilleure ré- massifs ne seraient pas dans l’intérêt d’Israël navant s’exprimer d’une seule voix. le ministre des Affaires étran- Saoudite était le fer de lance). cho par exemple ou l’épisode de So-
sonniers politiques quand le ré- organisés pour sensibiliser les ponse au djihadisme. De tout temps, la com- car les communautés présentes en Europe Qu’en pensez-vous ? gères, Didier Reynders. Or, cette dichotomie, elle aussi, a dome et Gomorrhe) qui peuvent justi-
gime nazi d’Adolf Hitler ordonne jeunes. Monument historique et munauté juive a essayé de montrer que, jouent le rôle de balancier. Ils enrichissent les Personnellement, j’ai toujours eu de bons La cérémonie sera retransmise volé en éclats. fier les pires massacres éradicateurs.
la « solution finale ». culturel majeur contribuant au quelles que soient les circonstances, elle main- sociétés dont ils font partie. Par leur savoir- contacts avec la communauté musulmane. Je en direct sur plusieurs chaînes Et, faute que des démocrates et des Il y a, dans Karl Marx, des passages
L’extermination massive de « devoir de mémoire », Ausch- tiendrait ses institutions fonctionnelles. faire, ils ont toujours contribué à la construc- suis pour tout ce qui peut permettre de favori- de télévision, dont France 2 et libéraux laïcs aient été capables d’of- qui peuvent justifier la terreur bolche-
Juifs commence dès 1942 dans les witz-Birkenau est inscrit depuis tion de la Belgique. François Englert, par ser le « vivre ensemble » dont on parle beau- Hommage aux victimes de l’Holocauste TV5 Monde, qui annoncent des frir une alternative, c’est l’islamisme vique.
chambres à gaz et les fours créma- 1979 au patrimoine mondial de Fonctionnelles mais sous haute protection. exemple, est de confession juive. Et combien coup en ce moment. Mais je souhaiterais que émissions spéciales dès 14 h. politique et radical qui s’est engouffré Toute religion, et toute religion
toires de Birkenau avec des l’Unesco comme « Camp alle- Ce qui trahit sa peur… de rues à Bruxelles portent le nom de membres l’on aille plus loin et que l’on vise le Les autorités du pays ont rendu hommage lundi soir aux victimes de l’Holocauste A la RTBF, l’émission spéciale de dans la brèche. laïque aussi, qui met une lecture litté-
convois quotidiens. La plupart mand nazi de concentration et C’est malheureusement devenu une habitude, de notre communauté ? « construire ensemble ». ■ lors d’une cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la libération des ce 70e anniversaire débutera à Après les tueries en France, on a en- rale d’un livre saint au service d’un ac-
d’entre eux sont envoyés directe- d’extermination (1940-1945) ». ■ en effet. Il ne devrait pas en être ainsi mais Propos recueillis par camps. Dans un cadre très sécurisé. Le Roi et la Reine, le Premier ministre et une 15 h 25 et se terminera à 17 h 25. tendu remouliner, dans certains mi- tivisme mystique ou pseudo-mystique,
ment vers les chambres à gaz et PHILIPPE DE BOECK nous n’avons pas le choix. Les musulmans de Belgique souhaitent doré- LUDIVINE PONCIAU délégation de la communauté juive se rendront ce mardi à Auschwitz. (b) PH.DB. lieux bien-pensants, cette comptine est potentiellement criminelle. ■
20 21
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

22 MONQUOTIDIEN
LE TEST
L’attraction qui fait « flash, splash ! »
C’est la première fois, excepté pour les traditionnelles inaugurations, que je mets les pieds à
Aqualibi. Mission : tester le « Flash », la nouvelle attraction aquatique de la Compagnie des Alpes,
propriétaire des lieux, et accomplir cette fameuse glissade démarrant à 7,5 mètres de haut, avec
Vendeurs au
une chute à 45o permettant d’atteindre une vitesse de 50 km/h. Brrr ! Il n’existe que 25 attrac-
tions de ce type dans le monde, classées en catégorie 5 de vitesse. Moi qui ai horreur de la Dalton Le démarchage téléphonique
Terror, je ne suis pas vraiment sûr d’apprécier l’expérience.
Mais quand faut y aller, faut y aller ! Je me mets dans la file et je grimpe dans la pyramide, me
reste une technique prisée.
trompant sans le savoir d’attraction qualifiée de « difficile », puisque je me retrouve face à
l’X-trême, un toboggan démarrant à 16 m de haut pour une longue descente de 100 m. Je me
Pour les consommateurs lassés
laisse entraîner par l’eau pour ce qui me semble une éternité, valdinguant de gauche à droite et de
droite à gauche, submergé par des torrents d’eau qui m’empêchent de respirer par moments. Et
de ces appels incessants, une liste
une fin surprenante qui m’étourdit, m’empêchant presque de me relever. Hum !
C’est là que j’aperçois le photographe, Roger, qui m’attend devant un long tuyau blanc, dont une
centralisée de refus sera effective à l’été.
partie transparente. Je me rends compte que le « Flash » reste encore à faire… Encore moins

M
confiant, je me mets à nouveau dans la file. Sauf qu’elle ne bouge pas parce qu’un petit malin a
jeté un chewing-gum dans le tube et qu’il faut le nettoyer. Dans les autres files, les éternels res- arre des coups de fil intempestifs également sur la professionnalisation et l’auto-
quilleurs dépassent les autres, même pas gênés de leur attitude, expliquant ne pas savoir quand le de démarcheurs qui veulent vous contrôle du secteur. « Pour avoir une relation
moniteur leur fait la remarque. vendre qui du vin, qui des qualitative avec la personne appelée, il faut de
Voilà mon tour. Un filet d’eau, de 90 m3/h tout de même, m’attend. Je ferme les yeux et – meubles ou qui un nouveau mate- la transparence et être clair dans sa communi-
« flash ! » – me voilà déjà en bas, la vague d’eau provoquant autour de moi un énorme « splash », las ? Vous ne savez plus comment cation, note Ivan Vandermeersche. Il faut re-
me laissant pantois. Je réalise que j’aurais dû serrer les genoux, mon entrejambe ayant sérieuse- repousser leurs assauts ? Sachez que vous n’êtes joindre les intérêts personnalisés du client. Il ne
ment absorbé le choc… Chance pour moi, j’ai l’occasion de tester tout de suite cette recomman- pas le seul. Depuis 2012, une liste dite « Ne faut pas essayer de vendre à tout prix quelque
dation puisque Roger, gêné par une baigneuse, a raté mon « amerrissage ». m’appelez plus » a été mise sur pied par la Fé- chose qui ne l’intéresse pas. On n’essaye pas de
Je remonte donc, même avec la sensation heureuse que le « Flash » vaut le détour. Cette fois, je dération belge du marketing direct (BDMA) en vendre un fusil de chasse à un pêcheur ! » Le
serre les jambes et je garde les yeux ouverts. La descente est cependant tellement rapide qu’on ne partenariat avec onze opérateurs télépho- secteur pâtit pourtant encore d’une mauvaise
se rend compte de rien. Et « flash, splash ! », c’est déjà fini. Même plus peur. Il ne reste plus qu’à niques. Et ce sont déjà près d’un demi-million image : le client qui décroche craint encore sou-
aller faire quelques vagues dans l’eau à 29 oC. Cool. de Belges qui y ont inscrit le numéro de leur té- vent d’être l’objet d’une tentative d’« arnaque ».
JEAN-PHILIPPE DE VOGELAERE léphone fixe (lire ci-contre). Le problème, c’est « C’était le challenge de notre liste et de notre
que cette liste n’est pas obligatoire : elle ne code de déontologie, poursuit le secrétaire géné-
s’impose ni aux opérateurs téléphoniques ni ral du BDMA. Comme partout, il y a les entre-
aux sociétés de marketing direct, et notamment prises sérieuses et il y a les autres. Mais les en-
pas à celles qui ne sont pas membres de la treprises doivent encore se professionnaliser da-
BDMA (qui représente environ 80 % du sec- vantage, pour augmenter leur crédibilité. »
teur). Une situation à laquelle le ministre de C’est que contrairement à ce que d’aucuns
l’Économie, Kris Peeters (CD&V), a décidé de pourraient penser, la vente par téléphone, ça
remédier. « De nombreux consommateurs fonctionne toujours bien. « C’est un des canaux
considèrent toujours ce type d’appels comme que nous pouvons utiliser, précise Ivan Vander-
intrusifs », explique-t-il. meersche. Il faut toujours évaluer la pertinence
du canal utilisé par rapport au message qu’on
« Il ne faut pas essayer de vendre à tout veut faire passer. Pour un message court, on
prix à quelqu’un quelque chose qui utilisera l’e-mail. Pour un sujet un peu plus dé-
ne l’intéresse pas. » IVAN VANDERMEERSCHE (BDMA) veloppé, le mailing. Le téléphone, lui, permet de
construire une relation personnelle avec le
Dès l’été 2015, sera donc mis sur pied un consommateur et de la maintenir. »
« point d’enregistrement central pour les Il n’en reste pas moins qu’en 2014, le SPF
consommateurs qui ne veulent plus recevoir Economie a enregistré 1.298 plaintes (contre
d’appels téléphoniques publicitaires ». Concrè- 1.189 en 2013) pour des sollicitations commer-
tement, les abonnés pourront s’y enregistrer de ciales par téléphone non souhaitées. « À partir
manière gratuite et définitive. Ce refus des dé- du moment où on a exprimé son refus, il doit
marchages téléphoniques, dûment enregistré être respecté », explique Julie Frère, porte-pa-
dans une base de données centralisée, aura role de l’organisation de défense des consom-
force contraignante pour tous les opérateurs mateurs Test-Achats, qui rappelle que le droit
(même lorsque vous en changerez) et les télé- commercial dispose que les sollicitations répé-
marketeurs (membres du BDMA ou pas). Des tées et non souhaitées sont interdites. « On ne
sanctions seront prévues, et c’est l’Inspection peut pas harceler quelqu’un, notamment en soi-
économique qui sera chargée des contrôles. rée ou le week-end », précise Julie Frère, qui ne
« La création d’un point central rendra les condamne pas pour autant toute la profession
choses non seulement plus efficaces pour les en bloc. « Ce ne sont évidemment pas tous des
consommateurs, mais aussi pour les entreprises escrocs, mais il y a des règles à respecter », pré-
actives dans le télémarketing, explique le mi- cise-t-elle.
nistre. Elles pourront vérifier avec certitude en La porte-parole de Test-Achats constate que
un lieu unique si un abonné peut être contacté ce sont souvent les consommateurs les plus fra-
par téléphone à des fins publicitaires ou non. » giles, notamment les personnes âgées, qui se
Une initiative que le secteur accueille favora- laissent le plus facilement séduire par les argu-
blement, même si Ivan Vandermeersch, secré- ments « de vendeurs dont c’est le métier et qui
taire général du BDMA, s’attend en consé- peuvent se montrer très convaincants ». Elle
© ROGER MILUTIN

quence à une forte augmentation des inscrip- rappelle que, comme pour le démarchage à do-
tions sur la liste… et à une diminution du micile, le consommateur ne doit pas perdre ses
nombre de clients potentiels. « Ce n’est pas bons réflexes : « Il faut toujours être méfiant,
grave, explique-t-il. Parce que les gens qui ne comparer et réfléchir. Et le client bénéficie d’un
s’inscriront pas seront a priori les plus réceptifs droit de rétractation de quatorze jours. » ■
à ce type de démarche commerciale. » Il insiste BERNARD PADOAN

LA TECHNOLOGIE LA GASTRONOMIE
Un œil électronique sur la maison photos successives, mais de la vidéo en streaming : on voit ce
qui se passe en direct. On voit… et on entend, grâce à deux
« Que se passe-t-il chez moi lorsque je n’y suis pas ? » Nous micros numériques intégrés. Il y a aussi moyen d’utiliser le
sommes apparemment nombreux à nous poser cette question micro de l’appareil iOS pour se faire entendre dans la pièce où
et à rechercher un moyen de « voir à distance ». Pour se sentir le Home est positionné, mais le résultat est moins impression-
un peu chez soi, même si on est au boulot. Pour se rassurer en nant.
voyant ses enfants bien rentrés de l’école… et faisant conscien- S’il n’est pas orientable à distance et n’est pas doté d’un sys-
cieusement leurs devoirs. Pour surveiller le chien, laissé seul à tème d’éclairage, le Home permet de zoomer jusqu’à 12 x sur
la maison. Etc. Les motifs ne manquent pas. La solution la plus l’écran de l’appareil de contrôle et il est doté d’un filtre méca-
fréquente s’appelle « caméra IP » : c’est une sorte de webcam nique infrarouge qui permet l’affi-
qui n’a pas besoin d’ordinateur, mais se connecte au routeur et chage même dans l’obscurité.
donc à internet, soit par câble, soit via wi-fi. On en trouve de Parmi ses autres fonctions,
premiers modèles sous la barre des 100 euros. Le nouveau on note la possibilité de
Withings Home est sensiblement plus cher (moins de 200 recevoir des notifica-
euros). La différence se justifie-t-elle ? On l’a testé. tions en cas de mouve-
Le home se présente sous la forme d’un objet cylindrique ment, de bruit (par
(± 7,5 cm de diamètre), haut de 8 cm. Le bord de la base infé- exemple les pleurs d’un
rieure est légèrement arrondi pour permettre un choix d’angle enfant) ou d’un niveau
de captation plus large : on place l’appareil sur un petit support
qui évoque une sous-tasse et permet ainsi un nombre d’orienta-
de qualité de l’air à
définir par l’utilisateur
Le baobab porte ses fruits
tions quasi infini. et celle qui permet de Il pourrait être intronisé roi des ingrédients culinaires de l’année
L’installation se passe en deux temps. On positionne le Wi- revoir en quelques à en croire The Telegraph : surnommé « pain de singe », le fruit
things Home à l’endroit de son choix et on le branche sur une secondes tout ce qui du baobab fait déjà fureur au Royaume-Uni et, sous son épaisse
prise de courant. Parallèlement, sur son iPhone ou son iPad, on s’est passé devant coque de 30 centimètres, possède tous les atouts pour traver-
installe l’application requise (une version Android est en prépa- l’objectif au cours des ser la Manche. Il regorge d’excellents nutriments, dont du cal-
ration) : elle va automatiquement rechercher et reconnaître le douze dernières heures. cium, des vitamines C et B6, du potassium et des antioxydants.
Home. C’est tout, la procédure complète ne prend pas plus de PHILIPPE DESALLE En plus, écrit le Huffington Post, son goût de sorbet citronné et
deux minutes. sa forme de poudre (de la pulpe séchée) font des merveilles
Dès ce moment, que l’on soit dans la pièce d’à côté ou à l’autre dans l’eau plate ou gazeuse, le thé, les yaourts, les sauces un
bout du monde, l’application permet de découvrir la scène sur peu acidulées, les smoothies, certains cocktails et le pain fait
l’écran de l’appareil mobile. Avec un plan large de 135o, sans maison. Reste un frein, son prix : 18 euros les 160 grammes de
déformation, et dans une bonne qualité d’image que le fabricant L’actu des nouvelles technolo- poudre. Mais quand on aime…
français qualifie de HD (haute définition). Ce ne sont pas des gies est sur geeko.lesoir.be J.BO.

22
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

MONQUOTIDIEN 23

téléphone, n’appelez plus !


Les call-centers ne pourront plus
pratique
appeler les particuliers qui ont
fait la démarche de s’inscrire sur
la liste de refus. D.R.
E-mails, SMS
et boîtes aux
lettres à l’abri
es sollicitations publicitaires non désirées
L passent hélas par toute une série d’autres
moyens de communication. Voici comment
vous prémunir.
SMS. Harcelé par de petits messages publici-
taires sur votre mobile ? « On peut solliciter
son opérateur pour ne plus recevoir de SMS
émanant de numéros courts ou payants, ex-
plique Haroun Fenaux, porte-parole de Proxi-
mus. D’ailleurs, envoyer de tels messages à des
personnes qui ne les ont pas sollicités, c’est in-
terdit. » Pour ne plus être importuné, on peut
envoyer un « stop » en réponse à ces SMS. Hé-
las, le numéro qui s’affiche sur votre écran
n’est pas toujours celui de l’expéditeur. « On
peut obtenir celui-ci par simple demande au-
près de son opérateur », précise Proximus.
E-mail. Pour guérir de cette plaie que consti-
tuent les courriers électroniques indésirables
(les « spams »), « évitez de vous désinscrire,
car cela confirme que votre adresse e-mail est
valide, conseille Olivier Bogaert, commissaire
à la Computer Crime Unit de la Police fédé-
rale. En fait, mieux vaut agir préventivement
en vous créant une adresse e-mail “poubelle”
pour vous inscrire à une série de services sur
internet. Comme cela, vos boîtes privée et pro-
fessionnelle seront préservées. » Autre moyen
de se prémunir contre les spams : rendez-vous
sur www.spamsquad.be, le portail belge de
lutte contre le spam, qui regorge de conseils
pratiques et propose des solutions logicielles
qui bloquent la pub et l’identification de vos
comportements de navigation sur le Net.
Boîte aux lettres. Nous sommes tous abonnés
au torrent de prospectus publicitaires toutes-
boîtes. Contre ceux-ci, la meilleure arme
consiste à apposer un autocollant « stop pub »
MODE D’EMPLOI sur sa boîte aux lettres. On peut en recevoir
gratuitement via le portail de la Région wal-
Comment se protéger liste comptait 483.000 personnes enregistrées consommateur ne doit pas oublier d’être vigi- lonne : stoppub.wallonie.be. Pour les envois
du télémarketing ? en 2014 (contre 227.000 en 2012). Trois dé- lant. « Nous attirons l’attention des gens sur leur nominatifs, il n’existe hélas pas d’autre moyen
fauts : les télémarketeurs qui ne sont pas responsabilité : ce sont souvent eux qui, sans le pour le moment que l’inscription sur
Pour vous protéger du démarchage télépho- www.ne-m-appelez-plus.be.
nique, vous pouvez demander à votre opéra- membres du BDMA ne sont pas tenus par la savoir, alimentent les bases de données des socié-
liste « Ne m’appelez plus » ; le consommateur tés de télémarketing, dit Haroun Fenaux, porte- Démarchage à domicile. Lors de la libéralisa-
teur téléphonique de ne plus recevoir d’appel
doit renouveler son inscription tous les deux parole de Proximus. Par exemple, ils donnent tion du marché de l’énergie à Bruxelles et en
de numéros masqués sur votre ligne fixe. Mais
cela a un coût. Chez Proximus, par exemple, ce ans ; et en cas de changement d’opérateur, leur numéro d’appel lorsqu’ils s’inscrivent à un Wallonie, des délégués commerciaux n’ont pas
service « refus d’appel anonyme » est facturé l’inscription sur la liste doit être renouvelée. En concours en ligne ou sur des sites permettant de hésité à pratiquer le porte-à-porte pour en-
3 euros par mois. Depuis la loi télécoms de cas d’abus, plainte peut être déposée auprès bénéficier de réductions, ou qu’ils donnent leur granger les contrats. Ceci dit, le démarchage à
2012, chaque abonné peut toutefois signaler à du SPF Economie. Et à partir de l’été, le point numéro d’appel à un commerçant pour bénéficier domicile tend à se raréfier. L’an dernier, le Ser-
son opérateur sa volonté de s’opposer à l’utili- d’enregistrement central du ministre Peeters d’une carte de fidélité. Ces données sont parfois vice public fédéral Economie n’a reçu que
sation de son numéro à des fins de marketing devrait répondre aux défauts actuels de la revendues. C’est pour cela qu’il faut prendre soin 22 plaintes en rapport avec cette pratique de
direct. Suite à cela, une dizaine d’opérateurs se liste : l’inscription pourra se faire par courrier, de cocher la case “Je ne veux pas que mes coor- vente. Celle-ci n’est pas interdite mais elle est
sont fédérés pour mettre sur pied, avec le mail, téléphone ou en ligne, elle sera gratuite, données soient revendues à des sociétés tierces” strictement réglementée. Pas question, par
BDMA, une liste « Ne m’appelez plus » (qui définitive et opposable à tous (opérateurs et lorsqu’on remplit des formulaires en ligne. » exemple, de négocier des médicaments ou des
remplace l’ancienne liste « Robinson »). Cette télémarketeurs) ! Il n’en reste pas moins que le J.BO. ET B. P. pierres précieuses. ■
JULIEN BOSSELER

LE CHIFFRE LES VINS


994 Transportez Pour les professionnels de la bouteille, un
sac à roulettes permet de transporter
vos bouteilles confortablement 12 bouteilles de vins
en toute sécurité tranquilles ou effervescents. Il y a même
Macho, le Salon de l’auto ? Si la majorité des acheteurs sont des hommes, la clientèle féminine place pour des magnums de vins sans
Il n’est pas toujours simple de transporter
semble se faire une place sur le marché de l’automobile… et de la moto. En Belgique, 994 femmes bulles. Les alvéoles des Transbottles
en voiture (ou à vélo, pourquoi pas ?) des
ont passé le permis moto l’an dernier, soit 10,7 % des candidats à l’examen, leurs homologues mas- permettent de conserver les précieux
bouteilles de vin ou de champagne. Com-
flacons en toute sécurité mais aussi à
culins ayant été 8.279 à briguer ce permis. L’information n’a pas échappé aux constructeurs, qui ment éviter en effet de les casser et faire
l’abri de la lumière et des variations de
cherchent aujourd’hui à capter cette frange de la clientèle en proposant des motos plus basses, en sorte qu’elles arrivent saines et
température, car isothermes.
légères et maniables. sauves, et surtout fraîches, à destination,
MARC VANEL
ARIANE CARREIRA (ST.)
ou encore prendre un avion sans tout
casser ? De 46 à 495 euros. Infos : www.transbottle.com
Conscient de ces difficultés, Yves-Laurent
L’ENVIRONNEMENT Svarc, actif dans la promotion des vins
français à l’étranger, notamment en
Chine, commercialise depuis deux ans Les vins de votre quotidien sur lesvinsdusoir.be
Le p’tit oiseau va sortir maintenant « Transbottle », une espèce
Mésanges, moineaux et autres pies, voilà quelques- de frigo-box du vin d’une simplicité ex-
uns des nombreux visiteurs qui fréquentent vos trême. Conçue par une société basée à
jardins. Ces 31 janvier et 1er février, l’ASBL Natagora Cognac, sous-traitée et assemblée en
vous propose de les scruter dans votre jardin afin de France, cette gamme de porte-bouteilles
les recenser. Pour cette 12e édition, elle ajoute une en polypropylène expansé (c’est aussi
dimension ludique : un concours de photos prises léger que du polystyrène mais incas-
lors de votre observation. Les clichés sont à envoyer sable) propose deux modèles pour les
à l’adresse http://concours.natagora.be. particuliers pouvant contenir 3 ou 6 bou-
PASCAL LORENT teilles qui passent même en soute d’avion
avec son kit voyage. Une sangle avec
cadenas peut même être ajoutée en
option.

Suivez l’actualité du développement durable


sur www.lesoir.be/demainlaterre

23
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

SCIENCES&SANTÉ
24

Epilepsie : un traitement innovant


NEUROLOGIE Un stimulateur du cerveau disponible en Belgique ENTRETIEN
Validé en Belgique Thalamus
depuis janvier 2015, « Un lourd
un appareil stimule frein à
l’emploi »
une partie du thalamus. Le docteur
La technique est Michel Osse-
destinée aux patients mann est président de la
Ligue francophone belge
non soulagés contre l’épilepsie. La journée
par les médicaments. internationale de l’épilepsie
aura lieu le 9 février.
Ce traitement changera-t-il

U
n nouveau traitement la face de l’épilepsie ?
innovant de l’épilepsie, Sur les 70.000 patients at-
maladie qui touche une teints, cette technique pourrait
LE SOIR - 27.01.15
personne sur 150, est désormais concerner environ 1.500 pa-
disponible en Belgique, basé sur dans l’abdomen si la place tients. Mais ce sont des pa-
la stimulation cérébrale pro- manque. Il génère des impul- tients qui ne peuvent être
fonde, une technique déjà em- sions électriques sur le noyau an- correctement traités par
ployée pour la maladie de Parkin- térieur du thalamus, qui agit d’autres techniques et pour
son ou certains troubles obses- comme un régulateur de l’activité qui cette innovation pourrait
sionnels compulsifs (TOC). Cette électrique du cerveau. « La crise être essentielle, car ils sont
technique nécessite la pose d’une épileptique est la conséquence réfractaires à plusieurs traite-
électrode qui est implantée direc- d’une décharge anormale et exces- ments médicamenteux. Il faut
tement dans le cerveau et fixée sive des neurones du cerveau. Il souligner aussi que si l’on a
par quatre contacts métalliques. s’agit d’un trouble momentané de Certaines crises d’épilepsie peuvent aboutir à la perte de conscience, ce qui peut entraîner blessures et constaté peu de rémissions
Elle est reliée par un câble qui l’activité électrique qui peut être accidents. L’implantation d’un stimulateur pourrait soulager certaines catégories de patients. © D.R. complètes, on a enregistré
passe sous le cuir chevelu et le soit limité à une zone du cerveau, d’importantes réductions du
long de la nuque pour aboutir en soit généralisé. Le cerveau envoie viennent à diminuer cette activité tients sur 10 voyaient leur état cerveau, deux complications nombre de crises et de leur
haut de la poitrine à un neurosti- des messages erronés au corps », excessive. Il ne s’agit toutefois pas s’améliorer, face à 14 % seule- qu’on pouvait redouter étant intensité, 41 % en un an et
mulateur, petit boîtier métallique explique le docteur Michel Osse- d’un traitement miracle : dans ment chez les patients non équi- donné le lieu d’implantation de 56 % en 2 ans. La stimulation
électrique semble inhiber la
qui ressemble à un stimulateur mann, chef de clinique de neuro- l’essai principal qui a permis de pés. Les crises les plus sévères l’électrode. Les patients implan-
diffusion de la décharge élec-
cardiaque. Il contient circuits logie au CHU Mont-Godinne voir cette innovation acceptée et étaient réduites de 56 % au bout tés faisaient aussi état d’un taux trique.
électroniques et pile. Ce stimula- (UCL). remboursée par l’Inami sous cer- de deux ans et les résultats plus élevé de dépression ou de Pourra-t-on bénéficier de ce
teur est généralement implanté Chez le patient ainsi implanté, taines conditions, les malades semblent s’améliorer avec le problèmes de mémoire que ceux traitement partout ?
juste sous la peau en dessous de la l’appareil envoie des impulsions implantés bénéficient d’une ré- temps. Aucun patient n’avait subi qui étaient équipés avec un pro- Non, seuls quatre établisse-
clavicule, mais il peut être posé électriques contrôlées qui par- duction des crises de 29 %. 4 pa- d’hémorragie ou d’infection du cédé placebo. ments, Erasme, St-Luc, la KUL
et Gand, pratiqueront l’inter-
 Un traitement d’usage limité vention sur des patients qui
Ce traitement n’est donc pas seront envoyés par toutes les
Offre réservée aux Valentin et Valentine destiné à tous les patients épilep- unités de neurologie du pays.
tiques. Il n’est envisageable par La technique s’améliore sans
exemple que si la fréquence des cesse, par exemple avec

Le Soir à 50%, ça décoiffe !


crises ne peut être suffisamment l’usage d’une autre électrode
réduite par traitement médica- qui peut détecter le change-
ments ou si les médicaments em- ment de rythme cardiaque qui
ployés entraînent trop d’effets se- annonce une crise.
condaires importants. Générale- Etre épileptique, c’est sou-
ment, deux tiers des patients vent un chemin de croix.
peuvent être traités par médica- Oui, la maladie provoque de
ments, mais ces traitements, qui nombreux soucis : seuls 40 à
peuvent être combinés, perdent 60 % des épileptiques peuvent
garder leur emploi, souvent en
parfois de leur efficacité au fil du dessous de leurs compétences
temps. Il n’est aussi indiqué que réelles. On leur supprime par

75€
si une intervention neurochirur- exemple la faculté de conduire
gicale, qui consiste à enlever une tant qu’ils ne peuvent prouver
partie du cerveau responsable un an sans aucune crise. La
des crises, est exclue, a échoué ou méconnaissance de la maladie
si le patient la refuse, notamment et le regard des autres en-
pour 4 mois* parce qu’elle est irréversible. La traînent une stigmatisation
( * valeur 150€ ) d’abonnement stimulation cérébrale profonde très importante des malades
au journal offre l’avantage de l’être, puisque et une difficulté accrue à la
Profitez de notre offre exceptionnelle et recevez l’appareillage peut être enlevé. reprise du travail. Certains
un chèque-cadeau d’une valeur de 40 € chez Enfin, seules les crises d’épilepsie médecins scolaires eux-mêmes
« Jean-Claude Biguine » à offrir à votre Valentin partielles, c’est-à-dire prenant refusent d’intégrer un enfant
naissance dans une région pré- dans une classe, alors même
ou Valentine....
cise du cerveau, peuvent être ain- que les obstacles sont sur-
si traitées. Et il faut parfois plu- montés. Nous voulons déstig-
Bulletin à renvoyer gratuitement sous enveloppe non affranchie à : Rossel & Cie, sieurs semaines ou plusieurs matiser l’infection, que chacun
mois pour adapter le niveau de comprenne la portée exacte de
Le Soir DA 853-320-4, 1000 Bruxelles ou par fax au 081/208.442.
stimulation à chaque patient, ce- la maladie. D’autant que le
OUI, je souscris un abonnement de 4 mois au journal Le Soir (papier + numérique) au prix exceptionnel de 75€ lui-ci pouvant également, avec stress subi est un facteur
( au lieu de 150€* ) et je reçois mon chèque Jean-Claude Biguine en cadeau. favorisant la crise. On gère de
une télécommande, adapter la
mieux en mieux le diabète des
> Je complète en majuscules : stimulation à ses symptômes ou patients dans l’école et dans
aux circonstances (stress). l’entreprise, pourquoi ne gére-
Nom : Prénom : Remboursée depuis début jan- rait-on pas de la même ma-
vier, sous strictes conditions, nière l’épilepsie ? Sans la
Rue : N° : Boîte : cette nouvelle technique com- confondre avec une maladie
plète une offre médicale indis- mentale ni même une posses-
CP : Localité : pensable pour faire reculer une sion appelant un exorcisme,
Date de naissance : GSM : Tél : maladie dont l’impact psycho-so- comme on l’a encore vu dans
cial reste très important. ■ les années 80…
E-Mail : FRÉDÉRIC SOUMOIS FR.SO


Je ne paie pas maintenant, j’attends votre bulletin de virement.


Date : ....................................................... Signature (obligatoire) :
LESBRÈVES
Vous souhaitez un abonnement libraire ? Merci de prendre contact avec le Service Clientèle au 078/05.05.10 ESPACE de diamètre !) n’était passé aus-
Un astéroïde a frôlé la Terre si près de la Terre depuis… deux
Offre valable jusqu’au 28/02/2015 et réservée à de nouveaux souscripteurs (nouveau nom, nouvelle adresse) en Belgique uniquement. Les diffuseurs de presse ne peuvent souscrire à cette offre.
Non cumulable avec une autre promotion. Le traitement de vos données personnelles par la S.A. Rossel & Cie, pour gestion de clientèle et le cas échéant, transfert à des tiers, est soumis à la loi Vers 17 h 20 lundi, un astéroïde siècles. L’astéroïde 2004 BL86
sur la protection de la vie privée autorisant notamment la consultation du registre public. Vous avez libre accès à ces données pour en demander, si nécessaire, la rectification ou la suppression.
Parfois, nous permettons à certaines sociétés de vous envoyer des offres susceptibles de vous intéresser. Si vous ne souhaitez pas les recevoir, merci de cocher cette case U est passé tout près de la Terre. était visible avec des jumelles.
* Prix de vente au n° 4423 Enfin, tout est relatif : l’objet est Les premières images de l’objet
en fait passé à 1,2 million de ki- devraient être dévoilées ce mar-
lomètres de notre planète. Il ne di. Il faudra attendre 2027 pour
représentait donc aucun danger. qu’un objet aussi gros s’ap-
C’est 3 fois la distance qui nous proche aussi près de notre pla-
J’y vois clair sépare de la Lune… Mais aucun nète. Son nom ? 1999 AN10.
astéroïde de cette taille (500 m V. JA.

24
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

BRUXELLES 25
LESBRÈVES

Schaerbeek :
L’intérêt économique Pavés de la
mémoire : « le
temps presse »
budget
en équilibre de l’aéroport mis en cause IXELLES
in octobre, à l’initiative de
e collège des bourg- F
L mestre et échevins de la
commune de Schaer-
beek soumettra cette semaine
TRANSPORTS
Une association de
Le « Collectif Canal » conteste les chiffres l’association pour la mé-
moire de la Shoah et de la Fon-
dation Auschwitz, six pavés ont
été posés en mémoire de Juifs
un projet de budget 2015 en arrêtés à Ixelles pendant la Se-
équilibre, sans prévoir d’aug- riverains souligne conde Guerre mondiale puis dé-
mentation de la pression d’apparentes portés vers les camps d’extermi-
fiscale et en affichant un nation nazis. Le premier pavé a
budget d’investissement en contradictions entre les
été installé rue des Chevaliers
hausse sensible par rapport chiffres avancés par (27) en l’honneur de Sarah Gold-
au projet de budget de l’an Brussels Airport et ceux berg, les cinq autres, rue Van
dernier. Selon les chefs de file Volsem (64) en mémoire de la
de la « cité des ânes » (Liste confirmés par la Banque
famille Sobol : Romain, David,
du bourgmestre FDF et libé- nationale. Marie, Betsy et Paul, ce dernier
raux indépendants-Ecolo/ vivant toujours à Bruxelles.
Groen et CDH), le retour à

E
n novembre, la mise à Conseiller communal écolo, Ber-
l’équilibre intervient avec jour du rapport de la trand Wert a, dans la foulée, sou-
deux ans d’avance sur le Banque nationale sur le haité que la commune d’Ixelles
timing du plan de restructura- poids économique du transport se mobilise en vue de marquer
tion des finances communales aérien en Belgique confère l’événement.
conclu avec la Région. Cumulé 17.500 emplois directs à l’aéro- Après plusieurs interpellations
à l’intervention de la Région, port national de Bruxelles, dont orales et écrites, il sera entendu,
cette stabilisation contribue à 8.853 sont liés aux activités stric- jeudi dernier, lors du conseil
réduire le mali cumulé de la tement aériennes. De quoi éton- communal. « Mon intention n’a
commune de 26,6 millions ner les riverains du « Collectif jamais été de polémiquer, ce sujet
d’euros. Comme l’ont dit lundi Canal », mobilisés contre l’utili- Les riverains plaident contre els vols de nuit quand l’aéroport en réclame plus. © NICOLAS MAETERLINCK/BELGA. étant pour moi une évidence
MM. Bernard Clerfayt (bourg- sation de la route du même nom mais il a fallu pas mal de
mestre), les échevins Michel par les avions au départ de Za- les riverains ». 66 % de quoi ?, taires » et réclame des mesures l’activité aéroportuaire dans le contacts, de mails et d’appels
De Herde (Budget et des ventem, confrontés aux chiffres demande le collectif remarquant favorables afin de ne pas mettre tourisme, l’hôtellerie, etc. avant que, finalement, le collège
Comptes-LB), Denis Grim- trouvés dans le Mémorandum que les sources de l’aéroport ne « en péril les 60.000 emplois ac- Quant aux nouveaux emplois ne marque son accord. »
berghs (CDH Finances et que Brussels Airport avait rédigé sont pas précisées. Mais qui rap- tuels ». Or quand la Banque Na- potentiels, « l’évolution de l’em- Outre une commémoration
Recettes) et Vincent Vanhale- pour informer les négociateurs pelle surtout que le véritable tionale parle de 60.000 emplois ploi enregistrée à Bruxelles-Na- dans le cadre du 70e anniversaire
wijn (Ecolo-Groen), Schaer- des différentes majorités au len- nombre de personnes touchées directs et indirects pour l’activité tional entre 2009 et 2012 relève de la Libération, en mai, l’élu
beek est la troisième com- demain des élections. par les nuisances reste un mys- aérienne, c’est pour l’ensemble une augmentation de 12 % du vert souhaite aller plus loin en
mune la plus pauvre du pays La propagande de l’aéroport se tère : sans harmonisation des re- du pays. À Brussels Airport, où trafic de personnes et de 3 % du organisant une expo ou encore
si l’on s’en tient au revenu baserait sur des chiffres trop levés entre les trois régions la Banque nationale a présenté trafic fret au cours de cette pé- des rencontres en classe entre les
moyen par habitant. (b) avantageux. « La plupart des ar- concernées, leur nombre passe- ses chiffres sans contester ceux riode mais une diminution de élèves et Ixellois et Paul Sobol.
guments avancés pour défendre rait de 77.229 à 1.071.200 per- de l’aéroport, elle attribue 17.500 2 % de l’emploi direct au lieu « Cela ne s’improvise pas, le
ASILE sa stratégie de croissance sont sonnes potentiellement impac- emplois directs et 20.800 em- d’une augmentation théorique temps presse et j’attends mainte-
Libération contestables, voire erronés » re- tées selon les points de vue. plois indirects (déjà beaucoup de 11.5 % », corrige le collectif nant que le bourgmestre fixe un
d’un sans-papiers proche le collectif. Ensuite, il y a notamment les plus malaisés à identifier). « On avant d’envoyer son analyse à calendrier. » ■
Un homme appartenant à la Premier argument contesté : emplois créés par l’activité de doit y ajouter 20.000 emplois tous les responsables politiques PATRICE LEPRINCE
Voix des Sans-Papiers qui « Par rapport à 2000, Brussels Brussels Airport. L’aéroport catalytiques » précise l’aéroport, qui avaient reçu le Mémoran-
avait été interpellé dimanche Airport est parvenu à réduire de avance un potentiel de création sur base de standards internatio- dum de l’aéroport. ■ P.21 PAVÉS PROFANÉS
lors d’une manifestation orga- 66 % les émissions sonores pour de « 10.000 emplois supplémen- naux, des emplois générés par ÉRIC RENETTE À SAINT-GILLES
nisée par le Front des Mi-
grants à Molenbeek a été re-
mis lundi en liberté. Une al-
tercation mineure entre deux
hommes de l’occupation de la
Le Musée Juif à l’honneur Le bonus logement
Voix des Sans-Papiers s’est
produite dimanche matin. Les
policiers se sont rendus sur
PRIX Le lieu culturel élu Bruxellois de l’année 2014 doit être modifié
a grande soirée du Bruxellois lieu ouvert à tous, quelles que soit
place et la victime a été em-
menée à l’hôpital. Son agres-
seur présumé s’est rendu
L de l’année s’est tenue ce lun-
di, à Ixelles. Pour succéder à Ab-
l’origine et la religion. » Norbert
Cigé a raconté qu’il était d’autant
LOGEMENT Céline Fremault attend 2017
del en vrai au titre de Bruxellois plus touché par ce prix qu’il se e bonus logement en Région fiscaux sur l’immobilier », pré-
après l’action au commissa-
riat de police où il a été en-
tendu avant d’être mis à la
de l’année, La Capitale, Vlan, Vi-
vaBruxelles et les citoyens ont
considère comme un authen-
tique Bruxellois, lui qui, descen-
L bruxelloise semble vivre ses
dernières années. Dans la der-
cise le chef de file Vincent De
Wolf (MR).
disposition du parquet. Lundi choisi de récompenser le Musée dant de Polonais et d’Allemands, nière étude de Brussels Studies
matin, une quarantaine de Juif de Belgique pour 2014. a été caché pendant la Seconde (Le Soir du 26 janvier), les cher- Pas touche avant 2017
personnes se sont rassem- Norbert Cigé, le secrétaire gé- Guerre mondiale par une famille cheurs Valérie Lemaire et Nico- Le gouvernement, lui, a lancé
blées devant le commissariat néral du Musée Juif de Belgique, bruxelloise d’origine italienne. las Bernard (Université Saint- une grande réforme fiscale qui
de police situé rue du Comte s’est dit très ému de recevoir le Dans la catégorie Société, c’est Louis) démontrent le coût de aboutira en 2017. D’ici là, on ne
de Flandre pour demander la trophée : « C’est la chose la plus le mouvement « Pas question ! » cette aide fiscale à la propriété. touche à rien et les nouveaux
libération du sans-papiers in- merveilleuse qui puisse nous ar- Norbert Cigé, secrétaire général qui a décroché la timbale, tandis Pour Bruxelles en 2011, le bonus acheteurs bénéficient d’une ré-
terpellé. (b) river. Cela nous encourage à du Musée Juif de Belgique. © D.R. que les 20 kilomètres de logement a représenté 69 mil- duction fiscale de 45 %. « Nous
poursuivre notre tâche. » Chouna Bruxelles ont obtenu la distinc- lions d’euros de manque à ga- avons une taskforce regroupant
SCHAERBEEK Lomponda, la responsablede la tude envers tous ceux qui ont voté tion dans la catégorie Sports. Le gner. Or, l’enveloppe fédérale les fiscalistes les plus brillants
Véhicule en fuite retrouvé communication du Musée, a éga- pour nous, qui nous soutiennent. manager de l’année est Domi- transférée aux Régions en même du royaume, précise le ministre
La BMW break qui a renversé lement pris la parole : « Nous ex- Je pense que nous devons plus que nique Leroy (Belgacom). ■ temps que la compétence ne suf- des Finances, Guy Vanhengel
un enfant âgé de 5 ans à primons notre profonde grati- jamais continuer et en faire un MARIE HAMONEAU fira pas à couvrir les dépenses. (VLD). L’étude en question fera
Schaerbeek le 16 janvier der- Les dernières projections des dé- certainement l’objet d’une ana-
nier, avant que son conduc- penses liées aux déductions fis- lyse minutieuse de notre task-
teur ne prenne la fuite, a été cales en matière immobilière à force. »
Bruxelles prévoient un double- La ministre du Logement, Cé-
retrouvée la semaine dernière.
Une enquête est en cours afin
d’identifier son conducteur. Le
Trois sociétés innovantes primées ment du coût entre les exercices
fiscaux 2008 et 2019 (79,63 mil-
line Fremault (CDH) ne sou-
haite pas supprimer le bonus lo-
véhicule a été retrouvé à lions à 154,75 millions d’euros). gement mais plutôt l’adapter aux
Schaerbeek. Il était muni de ENTREPRISE Innoviris accorde 1,5 million d’euros sur trois ans Les auteurs de l’étude préco- réalités bruxelloises. A Bruxelles,
plaques d’immatriculation po- nisent de le supprimer ou de le taux de locataires est plus éle-
maginez un produit entière- posent déjà ces services et vendre à des ONG et surtout l’adapter pour qu’il aide en prio- vé (59 %) que dans les autres Ré-
lonaises. L’enfant se trouvait
sur un passage pour piétons
quand il a été a été heurté. La
Irectement
ment biologique agissant di-
sur la résistance du
viennent de recevoir de la secré-
taire d’Etat à la Recherche
créer 9 emplois à Bruxelles d’ici
2020. »
rité les ménages aux revenus les
plus faibles. Cela peut passer par
gions. « Notre analyse est dans
l’ensemble assez proche de celle
victime a été transportée végétal durant la germination et scientifique, le prix Rise- Inno- Pour Tapptic, dont le projet l’introduction d’un plafond de formulée par l’étude de Brussels
dans un état critique à l’hôpi- la genèse de plantule et qui se- vative Starters octroyé par Inno- est déjà plus avancé puisque revenu, une dégressivité dans le Studies. A ce stade, il n’est cepen-
tal Reine Fabiola mais dès le rait vendu dans le monde entier. viris, l’Institut pour la recherche l’entreprise a été créée en 2010 temps, la transformation en dant pas encore possible de
lendemain de son admission, Ou encore une société propo- et l’innovation dans la capitale. et compte déjà une cinquan- prime ou un abattement des prendre position. Toute proposi-
ses jours n’étaient plus en sant une gestion à 360o des ap- Cela représente pour chaque so- taine de salariés, le prix permet- droits d’enregistrement. tion, bonus logement revisité ou
danger. (b) plications de nombreuses entre- ciété une enveloppe de 500.000 tra surtout de pousser les re- Ces propositions sont égale- autres alternatives, devra ré-
prises et qui réfléchirait en euros à répartir sur trois ans. cherches dans le développement ment approuvées par le RBDH pondre de sa viabilité sur le plan
même temps à développer du Pour Fyteko, toute jeune start- d’applications. Et pas seulement (Rassemblement bruxellois pour budgétaire et viser une meilleure
contenu pour les montres ou les up qui compte seulement trois sur les téléphones ou les ta- le droit à l’habitat) qui plaide en performance que le système en
voitures connectées, les maisons personnes, le prix permettra de blettes puisque de nombreux plus pour une amélioration du vigueur en matière d’accessibili-
RETROUVEZ gérées par votre tablette ou pour développer son projet de pro- supports les utiliseront dans les marché locatif, la création d’une té à la propriété des ménages
les lunettes à réalité augmentée. duit rendant les plantes plus ré- années à venir. assurance contre la perte de re- moyens et plus modestes. J’ai la
TOUS LES Ou encore une PME qui enver- sistantes. « Nous souhaitons le Quant à Nalys, société de venu et une baisse de la TVA sur volonté d’utiliser tous les instru-
rait les meilleurs ingénieurs, produire à bas coûts pour qu’il consultance au chiffre d’affaires la vente de logements sociaux. ments de l’arsenal public bruxel-
PROGRAMMES chercheurs, développeurs, doc- soit accessible aux agriculteurs de 8 millions d’euros en 2014 et Ces mesures coûteraient 155,4 lois. La fiscalité en fait partie in-
DE CINÉMA SUR teurs ou bio-ingénieurs dans des
structures qui ont un besoin très
des pays en voie de développe-
ment, explique Benjamin, ges-
qui espère une croissance de
50 % en 2015, elle veut mettre
millions d’euros soit moins que
le maintient du bonus logement.
tégrante et j’entends saisir l’op-
portunité de cette réforme pour
spécifique pour innover. Et ima- tionnaire de la société. Nous au point un modèle de transfor- Au MR, on n’est pas opposé à améliorer le sort des Bruxellois
ginez que ces sociétés soient avions déjà participé à la BSE mation pour diffuser sa solution la refonte du bonus logement en leur donnant un plus grand
bruxelloises. Academy et remporté plusieurs aux entreprises innovantes. ■ « mais cela doit se faire en même accès au logement. » ■
Fyteko, Tapptic, Nalys pro- prix. Nous allons pouvoir VANESSA LHUILLIER temps que les autres mécanismes VANESSA LHUILLIER

25
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

26 LADÉTENTE
LA BÉDÉ EDWIN - LE VOYAGE AUX ORIGINES (49) PAR J. LAMBERT ET M. TEXTORIS © LE LOMBARD 2014 LES MOTS CROISÉS
Grille n° 4312 de Guy Hachette 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
FACILE
1
HORIZONTALEMENT.
1. Remettre en place. 2. De la Région Centre. 3. Connaissance 2
superficielle. 4. A rempli les salles obscures. Seulement pour
ébaucher. 5. Aliment pour l’âne. Île de Charente-Maritime. Il est 3
rarement contre. 6. Recoud à petits points. 7. Monnaie nordique.
Supplément à la revue. 8. Services anglais. Frappe au visage. 9. 4
Monnaie arabe. Liste du chef. 10. Point au-dehors. Dévier...
5

VERTICALEMENT. 6
1. Elle utilise maintenant les rayons infrarouges. 2. Vite arpenté. Il 7
ne manque pas de piquants. 3. Elle est reine ? 4. Fraction de florin.
Vaut 1/100 de gray. 5. Enfant de troupe. Encercle un bouton. 6. 8
Paisibles par vocation. 7. Laîche donc ! Pièce de transmission. 8.
L’avant-veille du lendemain. Fait tourner. 9. Symbole chimique. A 9
pouvoir pour base. Figure romantique. 10. Il donnait des leçons
particulières. 10

Grille n° 562 de Mathieu Rhuys 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

HORIZONTALEMENT. A
A. Amas de cellules cancéreuses. B. Venir à temps. Il ne figure plus
sur notre portée. C. Pommes très parfumées. D. Cruelles unités B
militaires. Préférées aux autres. E. Intenter un procès. Facteur
C
présent dans les globules rouges. F. Ancien nom de l’Iran. Au
parfum de grand large. G. Formes d’euphorie. H. Mal exprimé. D
Plante herbacée. I. Grand vassal chez les Germains et les Francs.
Adjectif possessif. J. Ne sait pas véritablement où aller. Mis en E
balance.
F
VERTICALEMENT. G
1. D’un ordre de mammifères vivipares. 2. Grandes périodes de
temps. On y entrepose la vaisselle sale. 3. Sélectif, il est écolo. Elle H
est humaine... 4. Droit de primogéniture. Cube de jeu. 5. Quelle
élégance ! 6. Vraiment étroite d’esprit. C’est le début du rêve. 7. I
Relative aux principaux vaisseaux sanguins. 8. Forme d’être. Pour
le moins culottées. 9. Roulés. Ancien symbole métrologique. Sans J
effets. 10. Petit patron. Arbres de Chine recherchés pour leurs
feuilles. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1
2
LE SUDOKU 3
4
5
Remplissez la grille de sorte que 4 3 5 8 6

Solution n° 4311
chaque ligne, chaque colonne 7
et chaque carré contiennent les 7 8
chiffres de 1 à 9. 9
7 8 2 4 9 10

3 1 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
9 5 3 8 6 4 7 2 1
A T E R
N I S S U R E
6 8 2 5 7 1 4 9 3 4 6 B E G O
I S T E S C
4 7 1 3 9 2 6 8 5 C N O C
E S N E T O
7 2 8 9 1 6 5 3 4
8 6 1 D T I V O T E R A S
3 9 5 4 8 7 1 6 2
3 E
F
A
T
N
E
E R
T E
I
R
E S
T A
U S
R E
1 6 4 2 5 3 9 7 8

Solution n° 561
8 1 9 7 2 5 3 4 6 6 8 1 G R E E C R I E R
5 4 7 6 3 8 2 1 9 H I S I S R E G A

2 3 6 1 4 9 8 5 7 5 7 I C O N T E E R A I
J E S T S E R I N S

LA MÉTÉO LES PRÉVISIONS À 8 JOURS, BELGIQUE, MONDE PLAGES www.lesoir.be

AUJOURD’HUI Ajaccio
Amsterdam
0/14 • S
4/8 • E
MERCREDI Mercredi, de nombreux nuages poussés par un
2° / 7° Ankara -2/8 • E
courant océanique déambuleront dans le ciel. Les
LEVER À 8H26
COUCHER À 17H25
Antalya 6/15 • A 7 pluies seront d’abord rares, puis elles se feront
0° / 7° Athènes 8/13 • P plus consistantes en fin de journée depuis l’ouest
4° / 7° du pays. Il neigera en Ardenne la nuit suivante.
PREMIER QUARTIER
P.L. LE 04/02
Barcelone
Belgrade
4/14 • E
0/4 • N 3
1° / 6°
Benidorm 5/18 • S
1° / 4° Berlin 2/5 • E
6 1° / 8° Berne -2/1 • E Ephémérides
Bordeaux 6/8 • E Soleil lever: 8h24 - coucher: 17h26
0° / 6°
1 Bratislava -4/1 • N Lune lever: 12h24 - coucher: 2h35
-1° / 1° Bruxelles 1/6 • E Ostende marées hautes 7h12 et 19h52
0° / 4° marées basses 1h10 et 13h47
VENT FAIBLE DE SECTEUR OUEST
Bucarest
Budapest
-1/2 • C
-4/1 • E JEUDI Anvers marées hautes 9h44 et 22h21
Copenhague 3/4 • E marées basses 3h48 et 16h26
Ephémérides
1° / 3°
Dublin 3/8 • E 3
Soleil lever: 8h26 - coucher: 17h25 Florence -2/10 • E
Lune lever: 11h48 - coucher: 1h25 Helsinki -2/0 • N
Ostende marées h. 6h07 et 18h47 - marées b. 0h13 et 12h47 Haraklion 8/15 • E 2 Jeudi, des courants polaires maritimes seront
Anvers marées h. 8h46 et 21h20 - marées b. 3h02 et 15h36 Istanbul 8/11 • A
t° eau de mer: 8°C à l’origine d’un ciel capricieux et de quelques
Izmir 6/13 • A averses, de pluie, de grésil ou de neige fondante en
Aujourd’hui, sous un ciel variable à très nuageux, le temps sera généralement sec, Kiev -3/2 • E
Lisbonne 7/16 • S
plaine. En Ardenne, il s’agira de neige.
mais quelques petites ondées pourront toutefois se développer entre le Centre et
Londres 2/8 • E
l’Est. En Ardenne, elles tomberont sous forme de neige. Les maxima iront de 1 à 7°C.
Lubiana -3/3 • E
La nuit prochaine, le ciel restera très nuageux, mais le temps sera généralement sec. Luxembourg 0/2 • E
Quelques flocons restent possibles en Ardenne. Les minima iront de 0 à 4°C. Madrid
Malaga
-2/14 • S
6/19 • S
VENDREDI
Manchester 3/8 • E
10 3
0

35° 1000 00
1

27/01 - 12:00 Milan -2/10 • S


10

Moscou -8/-4 • N Vendredi, le temps restera perturbé et des averses


30°
1010
Munich
Nice
0/2 • N
4/13 • E 0 hivernales sont à craindre sur l’ensemble du pays.
10

Oslo -6/-2 • E Le mercure évoluera peu.


10

25° Palerme 9/13 • E


1020
Palma 4/16 • E
20° Paris 1/7 • E
Porto 4/14 • S
103 10 Prague 1/3 • N
10

15° 20
0
10

Rabat 7/17 • S info météo : 0900 35 997 www.meteoservices.be


Riga -3/-2 • C
10°
10

Rome 0/11 • S
30

5° A Sofia
Stockholm
Tel-Aviv
0/4 • N
0/2 • N
10/20 • E




10
20 Tenerife
Tirana
Tunis
14/20 • S
5/11 • P
8/13 • A
BON À DÉCOUPER
-5° Varsovie -5/1 • E
Ce bon est valable pour un ou plusieurs produit(s) au choix issu(s) de séries différentes et non valable
3 0 Venise 0/8 • E
-10° 10 Vienne -2/3 • N pour l’achat de plusieurs numéros identiques d’une même série. Remettez-le à votre libraire ainsi que la
Zagreb -4/3 • E somme équivalant au prix du ou des produits souhaités. Dans la limite des stocks disponibles. Ce bon est
-15° D Zurich -1/2 • N strictement personnel. Avis aux libraires : ce bon est à renvoyer dans le mois au moyen de l’enveloppe
Rossel «retour bons».
10

A=averse, C=couvert,
-20°
20

N=neige, P=pluie,
B=brouillard, E=éclaircie, J’y vois clair
-25° O=orage, S=soleil

26
SPORTS
Le Soir Mardi 27 janvier 2015

La Corée du Sud de Kim Young-gwon


s’est qualifiée lundi pour la finale de la 27
Coupe d’Asie des nations en battant l’Irak
2-0 à Sydney. En finale samedi, la Corée
du Sud affrontera le vainqueur de l’autre
demi-finale qui oppose mardi l’Australie
pages
4
aux Emirats arabes unis. © EPA.
détachables

Tifo anti-Defour :
les sanctions vont tomber
CLASICO Ministère de l’Intérieur et Union belge épluchent leur arsenal répressif
La Cellule foot
du ministère de ANDERLECHT
l’Intérieur a confirmé Steven Defour ne
que les instigateurs du déposera pas plainte
tifo de Sclessin feraient D’après nos informations,
l’objet de poursuites. Steven Defour, unique cible
du tifo déployé par les Ul-
Roulé par ses tras, a décidé de ne pas
supporters, le Standard porter plainte contre les
n’entend pas non plus responsables de la bande-
role. Il a bien évidemment
leur assurer l’impunité. été choqué par le visuel qu’il
De son côté, l’Union a aperçu en montant sur la
belge condamne mais pelouse, mais c’est surtout
pour son entourage qu’il a
ne poursuivra que si son été profondément touché.
règlement le permet. E.PX

E
n marge de la polémique
qui, sur un sujet tel que
celui-là, divise l’opinion,
il y a la réalité des faits. Le tifo
anti-Defour portait-il oui ou
non atteinte aux lois de ce pays
et en particulier à la fameuse Loi
foot de 1998 (réaménagée à trois
reprises depuis lors, dont la der-
nière en 2014) ? Un peu plus en
contrebas sur l’échelle de la ré-
pression, ce même calicot va-t-il
à l’encontre du règlement de
l’Union belge ? Et par voie de
conséquence dans les deux cas,
que risquent exactement les au-
teurs de la banderole technique-
ment placée – selon le point de
vue de la loi et du règlement in-
terne de l’Union belge - sous la
seule et unique responsabilité
du Standard ?

1 En amont des conséquences


de l’incident, l’arbitre avait-il
autorité pour ne pas commencer
la rencontre ? Réglementaire- Ludwig Sneyers (Pro League) et Steven Martens (Union belge) ont rencontré la presse ensemble : c’est tout le football belge qui rejette le tifo anti-Defour. © PHOTONEWS.
ment, oui. Comme Bart Verten-
ten l’avait d’ailleurs démontré le délestage dans un programme dements, il risquerait « une tère de l’Intérieur. « Vu la gravi- mais le débat sur la nécessité de belge Steven Martens, qui a tenu
19 octobre dernier en mettant déjà surchargé et pousse donc amende administrative de 500 à té des faits, il est probable que les prendre des sanctions doit rester une conférence de presse com-
fin prématurément au match légitimement à la consomma- 250.000 euros » (Titre II, sanctions amende/interdiction ouvert tant que je n’ai pas pris mune avec la Pro League, pro-
contre Zulte Waregem dans un tion. Et enfin, tout simplement, chap.5/art18). Quant aux faits de stade soient cumulées. Mais notamment connaissance du met « une campagne de sensibi-
stade de Sclessin devenu incon- les forces de sécurité n’ont au- précis qui pourraient être rap- avant d’examiner le dossier au rapport de l’arbitre. Une fois lu, lisation des supporters et le plus
trôlable, Alexandre Boucaut au- cune envie de devoir gérer un portés de manière individuelle cas par cas et de prendre d’éven- je prendrai officiellement posi- vite possible, une adaptation du
rait pu décréter d’autorité qu’il contingent de 25.000 suppor- aux incidents du clasico, « ils tuelles sanctions administra- tion ». règlement à ce type de messages
refusait de donner le coup d’en- ters (et une frange de fans visi- font l’objet d’un constat via un tives, il convient d’identifier un Autrement dit, la fédération se afin que l’on éradique définitive-
voi devant une manifestation teurs) frustrés par un report procès-verbal dressé par un fonc- maximum de personnes ayant donne quelques heures pour dé- ment cette pratique des stades. »
d’hostilité susceptible de mena- temporaire ou définitif du coup tionnaire de police<UN>» (Titre contribué à l’élaboration de cette nicher dans les règlements les
cer, à l’instant même ou ulté- d’envoi. Sans compter l’insis- IV, Chap.1er,/Art 25) et sont bien banderole. Nous commençons à points susceptibles d’entrer en
rieurement, l’intégrité physique
d’un ou de plusieurs joueurs.
tance éventuelle des deux
équipes et de leur staff qui se
entendus explicitement prévus
par la Loi foot : « Pourra encou-
y travailler en collaboration
avec la zone de Police de Liège. »
compte dans le débat, parallèle-
ment aux sanctions pénales de la
4 L’indignation des sphères
politiques, médiatiques et
sportives garantiront-elles en-
« Tout comme en cas de stigma- sont préparés pour le jour J. Au- rir une ou plusieurs sanctions, s’est-on borné à dire au 2, rue de Loi foot, sans courir le risque de core un jugement et peut-être
tisation (NDRL : le tristement tant de facteurs qui expliquent, quiconque, seul ou en groupe, in- la Loi. s’en faire éjecter par une défense dans la foulée une sanction équi-
célèbre « Les Wallons c’est du outre un éventuel manque de cite dans le stade à porter des qui sera forcément très procédu- table ? La question recèle en son
caca ») ou de racisme (NDLR : le clairvoyance par rapport à coups et blessures, à la haine ou rière de la part du Standard, sein une part iconoclaste mais
jet inqualifiable de bananes ou
les cris de singes émanant des
l’âpreté du calicot, qu’un direc-
teur de jeu puisse tout de même
à l’emportement à l’égard d’une
ou plusieurs personnes<UN>»
3 Que prévoit le règlement de
l’Union belge ? Il est en re-
vanche nettement moins expli-
coincé entre le marteau fédéral
et les quelques enclumes qui ont
elle sera inévitablement posée
un jour par les hommes de Loi
tribunes), un directeur de jeu prendre la décision d’entamer (Titre III/art. 19). A ce titre, cite que la Loi foot, ce qui déclenché une polémique ren- qui assisteront l’une des parties
peut apprécier souverainement les débats. « une amende administrative de semble gêner aux entournures dant l’air peu respirable. A la défenderesses. Du bourgmestre
un contexte et décréter qu’un 250 à 5.000 euros et une inter- les responsables fédéraux mora- lecture complète du règlement, de Liège Willy Demeyer (direc-
match ne débute pas ou qu’il diction de stade administrative lement obligés d’opposer davan- l’article 307/2 sur la neutralité tement concerné par la mau-
s’interrompt, de manière provi-
soire ou définitive », explique un
2 Que dit la Loi foot en matière
de comportements illicites ?
De manière tout d’abord géné-
d’une durée de 3 mois à 5 ans ou
une de ces deux sanctions
tage qu’une simple réaction d’in-
dignations aux événements. Par
et la non-discrimination pour-
rait au minimum être exploi-
vaise réputation que fait le Stan-
dard à sa ville sur ce coup-là), à
ancien arbitre international en- rale, l’organisateur d’un match peuvent être infligées<UN>» la voix de Steven Martens, le se- table par les avocats de la Fédé- la cohorte d’hommes politiques
core actif en D1. de football sur le territoire na- (Titre III/art.24) Une sanction crétaire général, la Fédération ration pour initier la mise en dont la communication est une
Mais il est évident que tional (club ou Fédération) a pouvant aller jusqu’à « une in- « condamne fermement ce tifo de route d’une procédure discipli- seconde nature, tous les person-
d’autres paramètres entrent en « l’obligation de prendre toutes terdiction de quitter le territoire très mauvais goût, qui traduit naire par le Parquet Fédéral. nages publics gravitant de près
jeu, un peu comme lorsque les les mesures de précautions néces- pendant une période durant la- un manque de respect qui n’a Que dit exactement cet ar- ou de loin dans les stades ont af-
conditions climatiques me- saires pour prévenir les atteintes quelle l’équipe nationale ou une rien à faire sur un terrain de ticle ? Que « Toute discrimina- fiché leur indignation. La direc-
nacent le bon déroulement aux personnes et aux biens, en ce équipe de club se produit à football. » Pour préciser ensuite tion d’un pays, d’une idée ou tion du Standard, par la voix de
d’une rencontre : d’abord, pour compris toutes les dispositions l’étranger » (Titre III/art. 24 qu’en termes généraux, il existe d’un groupe de personnes pour son vice-président Bruno Ve-
assurer la retransmission en di- concrètes pour prévenir les dé- ter). des sanctions prévues contre des raisons de sexe, de langue, de nanzi puis en suite directe du
rect d’un match au sommet bordements commis par les spec- Vu le décès récent de Jo Va- l’atteinte aux valeurs que repré- religion, de politique ou pour communiqué du club, a de son
comme l’est le clasico, les déten- tateurs<UN>» (Titre II, cha- neecke, l’ancien directeur de la sente le football belge. « Mais toute autre raison est expressé- côté annoncé « qu’elle travaillait
teurs de droits TV déploient des pitre 1er/article 3). Ce qui revient Cellule Foot, il reviendra plus nous agirons sans précipitation, ment interdite sous peine de sus- à l’identification des coupables
moyens qu’il faut rentabiliser à dire que si le Standard venait que probablement à la respon- poursuit le Procureur du Par- pension ou de radiation. » L’ex- qui ont rompu la confiance dans
sous peine d’être au minimum effectivement à être rendu res- sable faisant fonction, Cathy Van quet fédéral Marc Rubens. La pression « pour toute autre rai- l’optique de sanctions pour que
perdus en heures de travail. En- ponsable des faits de dimanche den Bergh, d’initier les pre- banderole de Sclessin heurte évi- son » pourrait prendre tout son de tels événements ne se repro-
suite, la Commission du calen- comme c’est pratiquement tou- mières poursuites confirmées, a demment la sensibilité générale sens dans le cas présent. Quoi duisent plus à l’avenir. » ■
drier dispose de peu de dates de jours le cas en termes de débor- travers son propos, par le Minis- dans le contexte que l’on sait qu’il en soit, le CEO de l’Union FRÉDÉRIC LARSIMONT

27
SPORTS
Le Soir Mardi 27 janvier 2015 Le Soir Mardi 27 janvier 2015

28 Lance Armstrong, le dopé le plus célèbre de l’histoire du


cyclisme, a déclaré à la BBC que, s’il devait commencer 5 Mark Cavendish a remporté sa 29
première victoire cette saison. Il s’est
sa carrière aujourd’hui, en 2015, il ne recourrait pas au imposé au sprint dans la 7e et dernière
dopage. Par contre, il a confirmé qu’en débutant celle-ci Le président de la fédération néerlandaise de football Michael van Praag a porté à 5 le nombre de candidatures à la étape du Tour de San Luis, en Argentine.
en 1995, il se doperait probablement à nouveau, car présidence de la Fifa. L’élection, qui aura lieu le 29 mai prochain à Zurich, permettra de choisir entre van Praag, le La victoire finale est revenue à l’Argen-
« tout le monde le faisait à cette époque ». © AFP. Suisse Joseph Blatter, président en exercice depuis 1998 et grand favori, les Français Jérôme Champagne et David tin Daniel Diaz. © COR VOS/PHOTONEWS.
Ginola, et le prince jordanien Ali bin Al Hussein.

« Les Ultras ne sont pas tous des loubards »


LE DÉMARQUAGE
DE PHILIPPE ALBERT

« On a
STANDARD Le groupe de supporters finance lui-même la réalisation de ses tifos dépassé
Les Ultras, responsables nons fermement, a communiqué le
club principautaire sur son site en
talle, se trouve une direction, un lo-
cal (La Cosa) situé près du stade où
différentes parties et on prendra po-
sition ». Cette absence de relais ex- étranger Les Rouches le
folklore »
du tifo de dimanche, oubliant aussi que la photo de ce tifo ils élaborent leurs tifos. Qui peuvent pliquerait, en partie, la dérive
sont nés suite
à la rénovation du stade
pour l’Euro 2000.
a été diffusée par le club et le res-
ponsable commercial sur leur
compte Twitter. Nous sommes dès à
prendre, selon les cas, plusieurs se-
maines pour leur réalisation et qui
sont autofinancés. En effet, si aupa-
constatée dimanche.
« Paradoxalement, la partie du
stade fréquentée par les Ultras est
n’ont pas le monopole 1 Tout le monde a forcé-
ment un avis sur ce fa-
Ils ne font plus partie du
Conseil d’administration
présent en train de travailler à
l’identification des responsables qui
ont en plus dupé le club et même
ravant, les amendes des joueurs ser-
vaient notamment à diminuer le
coût de ces tifos, ce n’est plus le cas
peut-être celle qui présente le quo-
tient intellectuel le plus élevé, ex-
plique Pierre François, ancien direc-
du mauvais goût meux tifo de Sclessin. Est-il
nuançable à vos yeux, ou
pas ?
d’autres supporters de la tribune 3 aujourd’hui. teur général des Rouches. Il ne faut « Difficilement, très difficile-
de la Famille des Rouches. qui ont également été renseignés « Les Ultras, où les gens aiment pas croire que ce sont tous des lou- ment. Face à toute une série
comme nous sur un autre visuel qui s’appeler par des surnoms, forment bards. Ils sont intelligents, se croient d’événements tragiques, un

D
imanche, les Ultras ont-ils n’avait rien à voir avec celui finale- un groupe un peu paradoxal, sou- plus intelligents que les autres, et étalage pareil est plus que li-
déployé leur dernier tifo ment déployé ce dimanche. La tient une personne proche du mou- sont capables de monter des trucs mite. Je ne suis évidemment
avant bien longtemps ? Dé- confiance est rompue. Nous prenons vement. Ils se disent de gauche en se hors normes. Ce tifo fait d’autant pas qualifié pour décréter s’il
jà privé à plusieurs reprises de dé- dès lors les mesures qui nous voulant anticapitalistes. Ils ne plus mal que ce groupe d’animation s’agit techniquement d’un
placements pour jets de fumigènes semblent nécessaires pour sanction- veulent pas être associés à un spon- est en mesure, plus pacifiquement, appel à la haine, mais c’est
et autres pétards, ce groupe de sup- ner dès maintenant les fautifs et em- sor. Mais d’un autre côté, ils ont leur de modifier le cours d’un match par une blague de très mauvais
porters risque en effet de voir l’une pêcher cela à l’avenir. » Mais com- propre merchandising et leur café la pression qu’il peut exercer sur une goût. Pour autant que l’on
de ses principales activités rangée au ment ? dont ils tirent leurs revenus. Ils re- rencontre. Mais ceux qui ont décidé puisse qualifier cela de
placard pour une durée indétermi- A Sclessin, il y a clairement trois cherchent également un maximum d’un tel visuel doivent se remettre en blague… Hier, je m’attendais
née. groupes d’animation qui se dis- de visibilité. Sur ce plan-là, à leurs question. Ils ont porté atteinte à à tout, sauf à ça. Mais là, on
La raison ? La nature du visuel tinguent. Le plus ancien, c’est le Hell yeux, ils ont réussi un grand coup l’image du club mais aussi de la a dépassé le stade du simple
évidemment. Mais aussi le climat de Side dont les membres se battaient dimanche. » ville. » folklore. Je ne pense évidem-
confiance brisé avec la direction. Car Une ville dont Willy Demeyer, ment pas que Defour risque
leur coup était prémédité. Ils sont Je n’ai plus vu la préparation d’un tifo des Ultras présent à Sclessin dimanche, entend ce qu’on lui a montré, ni
notamment arrivés en retard pour depuis longtemps » EDDY JANSIS (FAMILLE DES ROUCHES) bien ne pas en rester là. Le bourg- même pour son intégrité
l’installation d’un tifo qui s’est qua- mestre va recevoir les dirigeants du physique à un niveau
siment terminée au moment de l’ou- encore il y a vingt ans. Aujourd’hui, Un grand coup qui peut sans club et ceux des Ultras, mais il envi- moindre, mais on ne peut
verture du stade. Trop tard pour le ces « anciens » se définissent doute s’expliquer par la rupture qui sage aussi de porter une plainte au pas rester insensible à un
vérifier ? Certains prétendent que comme les gardiens du temple et existe entre eux et Roland Duchâte- pénal pour incitation à la haine. truc pareil. Sinon, on brûlera
quelques stewards auraient pu jeter entrent en action dans le mauvais let. Ainsi, les Ultras ne figurent plus « Nous répondrons positivement un jour les voitures ou les
un œil sur le contenu. « Un tel tifo sens du terme quand les résultats ne dans le Conseil d’administration de aux invitations du club et des auto- maisons des joueurs de foot.
nécessite au moins un test même s’il correspondent pas à leurs attentes. la Famille des Rouches qui, le 1er fé- rités pour exprimer notre vision des Si pas davantage. »
est possible aussi de montrer une Parmi la trentaine de fans ayant ain- vrier 2014, a signé une charte de choses, ont communiqué les Ultras
face A alors que le bon est sur la face
B » soutient le responsable sécurité
si investi la zone mixte après Stan-
dard-Lokeren, le 17 avril 2014, une
partenariat avec le Standard. Et il
n’y a plus vraiment de relais entre
en expliquant que le thème du tifo a
« été mis sur la table il y a 6 mois »
2 Le supporter ne vit-il pas
dans une nostalgie in-
consciente d’un monde où un
d’un autre club de D1. Au Standard, bonne partie provenait de ce coin de eux et le club dont ils défendent les et que la tête de Defour a été ajoutée joueur pouvait encore être
on s’en défend. « L’ampleur de cette la T3. Rien à voir donc avec le PHK couleurs. suite à son transfert. « C’est absolu- attaché à vie au maillot qu’il
voile sur deux étages nécessite un qui, lui, a pris possession de la T4 et « Du temps de Louis Smal et de ment ridicule de comparer ce tifo de porte ?
mécanisme fragile de telle sorte qui est représenté par de plus jeunes Didier Stevens (NDRL : les anciens près ou de loin à ce qu’on a pu voir « Il y a de ça, vous avez rai-
qu’une fois déroulé, il n’est pas cer- supporters ayant un esprit plus lu- dirigeants de la Famille des ces dernières semaines dans l’actua- son. Le monde du foot est à
tain qu’il puisse être replié à répéti- dique dans leurs animations même Rouches), ceux-ci avaient accès aux lité. Nous comprenons qu’il ait pu l’image de la société actuelle,
tion comme c’est le cas, par exemple, si ce sont eux qui ont déployé le tifo locaux des Ultras pour notamment choquer mais à l’instar des carica- où le respect, le savoir-vivre
avec le tifo du PHK, de plus petite faisant référence à Scarface en dé- vérifier les tifos qu’ils préparaient, tures dans les journaux satiriques il et l’éducation se perdent. Et
ampleur. » cembre 2013. Enfin, il y a les Ultras essentiellement avant les visites y a toujours plusieurs grilles de lec- au milieu de tout ça, le sup-
Le Standard, notamment en placés à côté du Hell Side en T3. d’Anderlecht et de Charleroi » nous ture : il est évident pour nous qu’il En France aussi, les messages innacceptables ont fleuri dans les stades
porter continue parfois à
constatant le dépôt, par les auteurs Quand le virage Terril a disparu explique-t-on. Ce n’est plus le cas faut interpréter cette animation au depuis quelques années. © D.R.
nier l’évidence par rapport
du tifo contesté, d’une affichette sur suite à la rénovation du stade pour aujourd’hui. « Je n’ai plus vu la pré- “36e degré”, un message symbo- au va-et-vient permanent
les sièges de la T3 représentant le vi- l’Euro 2000, quelques anciens paration d’un tifo des Ultras depuis lique ». ans l’histoire des affronte- coup de monde, et pas uniquement
suel montré à la direction liégeoise,
s’estime donc berné. « Nous ne cau-
membres du Hell Side créent la sec-
tion des Ultras Inferno, en 1996.
longtemps » admet Eddy Jansis de
la Famille des Rouches avant de pré-
Mais un message qui passe mal
dans le contexte actuel… ■
D ments que l’on peut qualifier
de « chauds » aux quatre coins du
dans le Nord. En ce y compris Ni-
colas Sarkozy, présent ce jour-là au
des joueurs. En trois ans, un
noyau peut être complète-
ment renouvelé et il n’y a
tionnons pas ce tifo et le condam- Progressivement, le groupe s’ins- ciser « ce mardi, on va entendre les ETIENNE PAIROUX En décembre 2013, le tifo du PHK avait suscité moins de polémiques. Les observateurs avaient préféré y voir une référence culturelle.© NICOLAS LAMBERT/BELGA. monde, nombreux sont les stade en qualité de Président. Ra- alors plus grand monde pour
exemples de dérapages notoires, pidement, il était apparu que cette être attaché au blason.
qui ont parfois conduit à des inter- initiative émanait de jeunes Quand je vois un joueur em-
dictions de stade et/ou de grosses membres des Boulogne Boys, un
Brouwers « On n’aurait pas rivalité Les raisons d’un antagonisme atavique pratique Un coût amendes. Heureusement, certains
messages sont déclinés sur le ton
groupe de supporters réputés pour
leur violence. Même si le groupe se
brasser l’écusson de son club
après avoir marqué, je sou-
ris. Quelques semaines plus

dû commencer ce match » L es divers incidents survenus


lors de la dernière confronta-
tion entre le Standard et Anderlecht
troubler l’hégémonie qu’Ander-
lecht imposait au football belge au
sortir de la Seconde Guerre mon-
prétexte au choix. Quel symbole en