Vous êtes sur la page 1sur 30

2019/2020 PROCESSUS DE

FABRICATION
D’UN FAISCEAU
ELECTRIQUE 
LIGNE DE PREPARATION

Encadré par : Réalisé par :


M.YOUNESS HILALI ABDENBI ELMARZOUKI
SEWS CABIND MAROC
Remerciements

Nombreux sont ceux qui ont contribué à ce que mon stage


déroule dans les meilleures conditions.
J’adresse mes vifs remerciements à mon encadrant de stage
M. YOUNESS HILALI, pour l’importance et le soutien qu’il a
accordé à mon travail.
Mes remerciements vont aussi à M.RACHID BOUKHARI,
pour avoir sacrifié du temps pour examiner ce modeste
travail.
Je tiens aussi à remercier vivement tout le personnel de
SEWS CABIND Maroc à BERRECHID, qui a contribué de loin
ou de près à la réalisation de ce présent travail, et
spécialement toute l’équipe du service Programmation et
Planification
Enfin, je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué, de
près ou de loin, à l’accomplissement de travail.

1
Liste des figures
Figure 1 : Réseau mondial du groupe SUMITOMO, secteur Câblage Industriel.....................................8
Figure 2: Organigramme de SEWS CABIND Maroc..............................................................................10
Figure 3: Faisceau automobile.............................................................................................................14
Figure 4: Schéma des faisceaux électriques d’une voiture..................................................................15
Figure 5: Les flux physiques du faisceau..............................................................................................15
Figure 6: Machine de coupe (KOMAX).................................................................................................16
Figure 7: Montage sur des Carrousels mobiles....................................................................................18
Figure 8: Machine du contrôle électrique (SIXTAU).............................................................................18
Figure 9: Contrôle final........................................................................................................................19
Figure 10 : fils lovés.............................................................................................................................21
Figure 11: après soudage.....................................................................................................................22
Figure 12: Ecran d’affichage pour entrer les Paramètres de section et la Température......................22
Figure 13: Insertion RBK......................................................................................................................22
Figure 14: Presse.................................................................................................................................24
Figure 15:.............................................................................................................................................24
Figure 16: appareil d’arrachement......................................................................................................25
Figure 17: repère conforme.................................................................................................................25
Figure 18: repère non conforme..........................................................................................................25
Figure 19: Power SRTIP........................................................................................................................26
Figure 20: Apres jumelage...................................................................................................................26
Figure 21: opération jumelage.............................................................................................................26
Figure 23: machine twistage................................................................................................................27
Figure 22: fils twistées.........................................................................................................................27
Figure 24: Robot ettamage ……………………….. Figure 25: connexion avant après ettamage................27
Figure 26: Repère non conforme signalé…………………….. Figure 27: vérification RBK..........................28
Figure 28: Spark test............................................................................................................................28

2
Liste des tableaux
tableaux 1:Familles produits dans SEWS CABIND Maroc.......................................................................8

3
Table des matières

Remerciements................................................................................................................................1
Introduction générale.....................................................................................................................6

Chapitre I : Présentation de la société d’accueil....................................................................7


Introduction........................................................................................................................................8
I. Présentation du groupe SUMITOMO.......................................................................................8
1. Historique..................................................................................................................................8
2. Implantation du groupe SUMITOMO, secteur Câblage Industriel...........................................8
3. Implantation au Maroc.............................................................................................................9
II. Présentation du site de SCM à BERRECHD.............................................................................9
1 .Implantation de SCM à BERRECHID..........................................................................................9
2. Chiffre d’affaires et investissements......................................................................................10
3. Organigramme des différentes directions de SCM.................................................................10
4. Description des différents services de SCM............................................................................11
4.1. Service Production...........................................................................................................11
4.2. Service Maintenance.......................................................................................................11
4.3. Service Logistique & Approvisionnement........................................................................11
4.4. Service Méthodes............................................................................................................11
4.5. Service Qualité.................................................................................................................11
4.6. Service KAIZEN.................................................................................................................12
4.7. Service Programmation & Planification...........................................................................12
4.8. Service Formation & Moyens..........................................................................................12

Chapitre II : Présentation du processus de fabrication......................................................13


Introduction..................................................................................................................................14
I. Description physique des faisceaux.......................................................................................14
II. Les différentes familles des faisceaux électriques..............................................................15
III. Processus de production des faisceaux...............................................................................15
3.1. Les constituants d’un faisceau électrique............................................................................16
3.2. Les différentes étapes du processus de production............................................................16
3.2.1. La Coupe :.....................................................................................................................16
3.2.2. Préparation...................................................................................................................17

4
3.2.3. L’assemblage................................................................................................................17
3.2.4. Contrôle........................................................................................................................18
3.2.5. Emballage et expédition...............................................................................................19

Chapitre III : Description de ligne de préparation................................................................20


1. Le lovage....................................................................................................................................21
2. Manchon...................................................................................................................................21
3. Schunk........................................................................................................................................22
4. MGT............................................................................................................................................23
5. Sertissage manuel (Presse) :...................................................................................................24
6. Power SRTIP..............................................................................................................................26
7. Jumelage....................................................................................................................................26
8. Twistage....................................................................................................................................27
9. Ettamage...................................................................................................................................27
10. Contrôle visuel et électrique................................................................................................28
Conclusion général........................................................................................................................29

5
Introduction générale

Face à la mutation des marchés, l’industrie automobile est assujettie à une


compétitivité de plus en plus pointue. Par conséquent, les équipementiers
automobiles doivent être en développement continu pour répondre aux
exigences des clients en respectant le triptyque : délais, coûts et qualité.

Afin de mener à bien cette mission, ces entreprises visent à définir des
nouvelles orientations (stratégie/politique/objectifs), à éliminer toutes les
anomalies existantes dans le système de leurs actions et à développer des
relations à long terme avec leurs clients.

Dans cette perspective les managers de SEWS CABIND Maroc sont plus que
jamais déterminés à atteindre deux objectifs stratégiques :

 L’amélioration de la satisfaction client.


 L’amélioration de la qualité des produits et des procédures.

La maîtrise des processus de fabrication des produits, qui englobent toute les
transformations de la matière première jusqu'au produit final, et l'un des
principaux points sur lequel SEWS CABIND Maroc souhaite faire davantage de
progrès. Cette maîtrise nécessite de prévenir et éviter les différents types
d'erreur au sein des processus de fabrication et qui peuvent conduire à des
retards de livraison des produits ou à une production moins faible que prévu.
L'ordonnancement et la planification des tâches d'un projet sont devenus des
outils indispensables dans la gestion et le pilotage de projet, ils permettent la
maîtrise des processus de fabrication et une rationalisation de cette gestion à
travers l'établissement un planning relatif à la réalisation des différentes tâches
du projet dont le suivi et le contrôle d'avancement sont simplifiés grâce aux
multiples informations figurant sur le planning, à savoir la date de début au
plus tôt ou au plus tard d'une tâche, la flexibilité des délais sans retarder le
projet complet.

6
Chapitre I :
Présentation de la société
d’accueil

7
Introduction

Ce chapitre donne un aperçu sur le groupe SUMITOMO qui sera présentée de la manière
suivante : l’historique et l’implantation du groupe dans le monde et au Maroc. Ensuite on
donne une présentation des différentes directions et une description du processus de
production, particulièrement ceux relatifs à la zone d’assemblage. Ce processus comprend
les postes les postes suivants : pré-montage, montage, contrôle électrique et contrôle final.

I. Présentation du groupe SUMITOMO


1. Historique
Le groupe SUMITOMO a été fondé depuis quatre siècles, il a commencé ses activités par
l’exploitation et la transformation des matières premières. Depuis lors, les domaines
d’activité du groupe se sont diversifiés et intéressent de plus en plus les secteurs d’industrie,
de commerce, de finance, des télécommunications et des services… Aussi ses unités de
production, ses centres techniques, d’ingénierie et ses centres de distribution se sont
multipliés. En 1985, la filiale du groupe SUMITOMO dont les activités se sont concentrées
autour du secteur du câblage industriel, a pris le nom de SUMITOMO ELECTRIC WIRING
SYSTEMS, son réseau mondial s’étend sur les cinq continents et occupe le troisième rang
mondial en son domaine.

2. Implantation du groupe SUMITOMO, secteur Câblage Industriel


Le continent Africain abrite plusieurs sites du groupe SUMITOMO spécialisés au câblage
industriel, notamment au Maroc et en Afrique du Sud

Figure 1  : Réseau mondial du groupe SUMITOMO, secteur Câblage Industriel.

8
3. Implantation au Maroc
Avant l’entrée du groupe SUMITOMO, la société CABIND MAROC créée en 1998, faisait
partie de la société mère CABIND Italie. En 2001, la société a pris le nom SEWS CABIND
MAROC. Depuis lors, son activité s’est concentrée sur le montage des faisceaux électriques
pour voitures. Située à la Zone Industrielle Moulay RACHID, la société CABIND MAROC a
commencé avec un effectif de 226 personnes. Trois années plus tard, la société a connu une
grande croissance, qui est due principalement à la qualité de ses produits et au mode
managérial adopté. Sa superficie est passée de 8.300 m² à plus de 20.000 m² et son effectif
atteint les 1400 personnes.

II. Présentation du site de SCM à BERRECHD


1 .Implantation de SCM à BERRECHID
L’unité de BERRECHID, située à sa zone industrielle, s’étend sur une superficie de quatre hectares,
dont 20.000 m2 couverts et employait 1580 personnes environ en 2007. Depuis son installation au
Maroc en 2001, le groupe a investi une enveloppe globale d'un milliard de DHS, et son effectif atteint
actuellement 9500 personnes. La société exporte ses produits vers deux grands clients : FIAT,
ENGINE en Italie et IVECO en Espagne. L’exportation couvre toutes sortes de faisceaux pour voitures
tel que : faisceaux moteurs, portes, plafonniers, air bague etc… . Pour le site de BERRECHID le client
exclusif est la compagnie FIAT et ENGINE (Tableau 1).

Client VEHICULE Famille


 ANTERIORE GSX & GDX
 POSTERIORE GSX & GDX
 CABINA GSX & GDX
 CABINA OPT GSX & GDX
 PLANCIA GSX & GDX
FIAT  PORTA ANTERIORE GSX & GDX
 PORTA BATANTE GSX & GDX
 RADIATORE
 BRIGLIA
 RISCA GSX & GDX

 DAILY
 ENGINE FUSO
 CHRYSLER
ENGINE  ENGINE 1.8
 SUZUKI
 VM MOTORE

Tableaux 1: Familles produits dans SEWS CABIND Maroc.

9
2. Chiffre d’affaires et investissements
SEWS CABIND Maroc a démarré avec un capital de 8.000.000 de DHS dont 20% de
participation du groupe TAGMAT HOLDING (Maroc) ; le leader dans son activité industrielle
au niveau national, et 80% partagée entre le groupe SUMITOMO (Japon) et CABIND (Italie).
En 2003, la société SEWS CABIND Maroc a réalisé un chiffre d’affaires d’environ
452.212.000,00 DHS, cela veut dire une augmentation de 95% par rapport à l’année 2001.
Des investissements importants sont également mis en place et valent 21.500.000,00 DHS
pendant l’année 2003.

3. Organigramme des différentes directions de SCM


L’organigramme général de la société se présente comme suit :

Figure 2: Organigramme de SEWS CABIND Maroc

10
4. Description des différents services de SCM
La société se compose de plusieurs services qui veillent à la maîtrise de la production des
faisceaux à savoir :

4.1. Service Production


C’est le service qui veille à assurer la production des faisceaux et garantir les flux de
fabrication pour les grandes et les moyennes séries. Le service exige ainsi la réalisation des
choses suivantes :

 L’implantation des machines.


 Les moyens de fabrication.
 Les gammes de production.
 Les quantités à produire.
 La maîtrise du processus.

4.2. Service Maintenance


En vue de réduire les charges de la maintenance, la société a instauré un service qui veille
à maintenir les moyens de l’usine en état de bon fonctionnement. Les actions de
maintenance se font suivant un plan de maintenance préventif et correctif pour pallier aux
problèmes d’arrêt.

4.3. Service Logistique & Approvisionnement


L’industrie automobile présente des exigences en termes de qualité et de délais qui
déterminent en grande partie la sélection d’un site de production. L’organisation en flux
tendus de la production des faisceaux électriques suppose qu’il n’y ait aucune rupture
d’approvisionnement pour le client. Cette contrainte nécessite la mise en œuvre de
solutions logistiques complexes, afin de permettre la livraison directe au client et sans
entrepôt intermédiaire. Le service logistique au sein de SEWS CABIND Maroc s’occupe
essentiellement de la réception, l’expédition, l’approvisionnement, la gestion du magasin et
la sous-traitance.

4.4. Service Méthodes


Pour maîtriser le processus de montage des faisceaux, il a fallu trouver des méthodes de
production optimales tout en gardant les mêmes qualités exigées par le client. C’est le souci
du service méthode, ce dernier reçoit directement tous les documents contractuels du
produit (plan budgétaire, plan client, nomenclature…) et valide par la suite tous les
documents de la production (cycles de travail, les gammes…).

4.5. Service Qualité


Le rôle de ce service est de veiller à améliorer la qualité du produit, des processus et
d’assurer des produits conformes aux exigences des clients ainsi que de faire le contrôle de
la matière première en réception.

11
4.6. Service KAIZEN
Le service KAIZEN a pour rôle d’apporter des améliorations continues, de tracer des plans
et de poser des stratégies nécessaires pour un changement et un progrès permanent. Pour
se faire la société utilise des outils pour proposer et gérer les améliorations à savoir : SMED,
KANBAN…

4.7. Service Programmation & Planification


C’est le service où se sont déroulées mes études. Il s’occupe d’établir le planning
hebdomadaire de production selon le programme du client tout en tenant compte des
moyens disponibles, les postes de travail et la cadence de production. Le service suit chaque
jour l’état d’avancement de production dans les lignes et communique avec le service
logistique et production pour assurer la continuité du flux de fabrication.

4.8. Service Formation & Moyens


Ce service a pour mission d’assurer la formation des opérateurs et des agents de
production ainsi que l’approvisionnement en outillages (Planches, Chariots, Tables) et les
instruments de contrôle et de mesure. Il intervient aussi dans la gestion de production par :

 Chronométrage des opérations de montage des faisceaux.


 Le calcul des temps standards pour chaque opération.
 Le calcul des effectifs nécessaires pour la production.
 Etablissement de l’équilibrage des tables de montage sur le carrousel.

12
Chapitre II :
Présentation du processus
de fabrication

13
Introduction

L’entreprise SCM est spécialisée dans la fabrication des faisceaux électriques, qui ont pour
rôle le transport de l’énergie électrique au sein des véhicules

Les faisceaux électriques sont les premiers composants fixés sur la carrosserie de la voiture,
leur rôle est d’alimenter électriquement tous les composants du véhicule. Selon
l’emplacement à l’intérieur du véhicule, on distingue plusieurs familles du câblage et chaque
famille contient plusieurs références suivant les options souhaitées de la voiture.

I. Description physique des faisceaux


Un faisceau est constitué de plusieurs câbles appelés repères et des pièces métalliques
(connexion), fixées à leurs extrémités. Ces connexions vont être incluses dans des boîtiers
différents selon la référence du faisceau électrique. Ce dernier sera enroulé par feutrine,
textile et PVC puis par une gaine pour assurer sa protection. Un exemple de faisceau
électrique fournit (figure 3 ci-dessus) :

Figure 3: Faisceau automobile.

Les faisceaux électriques sont constitués d’un ensemble des composants ordonnés de
façons logique :

 Les câbles, les files de la section et câbles blindés.


 Les connexions
 Les joints.
 Les boîtiers.
 Les gaines : les feutrines, le pvc, l’adhésive …
 Les bouchons de l’étanchéité.
 Les couvercles, les capots et les verrous pour la protection.
 Les maintiens : les agrafes, les lanières.
 Les coudes, les tés et les canelines.
 Les fusibles, les relais.

14
 Les diodes et résistance.

II. Les différentes familles des faisceaux électriques

Les différentes familles des faisceaux électriques fabriquées SCM sont :


 Faisceaux plafonniers
 Faisceaux portes
 Faisceaux planches de bord
 Faisceaux châssis
 Faisceaux airbags
 Faisceaux ABS
 Faisceaux ouvrants latéraux
 Faisceaux hayon
 Faisceaux intermédiaire hayon
 Faisceaux injection

Figure 4: Schéma des faisceaux électriques d’une voiture.

III. Processus de production des faisceaux


L’Organigramme de processus de production :

COUPE PREPARATION ASSEMBLAGE CONTROLE

Sertissage
Pré-
montage
Electrique
EXPEDITION
Epissurage Montage Final

Figure 5: Les flux physiques du faisceau.

15
3.1. Les constituants d’un faisceau électrique

Les principaux éléments déterminant la forme du Faisceau sont le cheminement et la


manière de le répartir dans la voiture.

Ces éléments peuvent influencer considérablement les méthodes de production. Les


répartitions, le cheminement et le nom du faisceau peuvent différer selon le constructeur
automobile.

Un faisceau électrique se compose des éléments suivants :

 Les conducteurs : ils contiennent deux éléments :


 L’âme : c’est un assemblage par torsade de brins métalliques servant à conduire un
courant électrique.
 L’isolant : il se caractérise par sa couleur, sa classe de température, son épaisseur.
 La connectique : est un élément qui comprend :
 Les connexions : clip (Contact Femelle), Languette (Contact Male)
 Les connecteurs : ils assurent la liaison entre les fils et l’appareil et
l’interconnexion entre les différents câblages afin de protéger les connexions
(verrouillage) : demi boîtiers, boîtiers, Joints (étanchéité), manchons.
 La Péri-connectique : elle est constituée des éléments suivants :
 Gaines, Rubans : ils ont pour fonction la protection Mécanique et/ou thermique ;
Regroupement des conducteurs.
 Eléments spécifiques (Boites ; surmoulage) : pour assurer une protection mécanique
et une mise en forme du câblage.

3.2. Les différentes étapes du processus de production

3.2.1. La Coupe :
Ce sous-processus constitue la tête de la chaîne de production, car le processus de
fabrication débute toujours par une préparation de la matière première ; dans cette
optique, la production des câbles
commence par des opérations de
coupe, sertissage, sertissage
double, déginage, jumelage et
entaillage, effectuées sur des
machines de coupe.

Figure 6: Machine de coupe (KOMAX)

16
3.2.2. Préparation
Ce sous processus est constitué d’un ensemble d’opérations :

Sertissage
L’opération consiste à encastrer la connexion sur la partie dénudée. La nature de la
connexion est déterminée à partir de la nature de la voie du boîtier et la section du fil.

Epissurage
Cette opération consiste à lier (souder) les extrémités de deux fils et plus, après
enlèvement de l’isolant (dénuder).

3.2.3. L’assemblage
Pré montage
Cette opération consiste à insérer l’une des connexions d’un fil unitaire, un fil d’une
SALD ( repéré , marqué) dans une voie d’un boîtier en respectant les instructions
indiquées dans la gamme de pré montage.

La réalisation de certains insertions, dans des positions identiques d’un même


composant, nécessite un système qui indique l’emplacement de telle connexion :
« Guida Luce », Cette méthode a pour avantage d’éviter les insertions inversés des fils
électriques et de s’assurer du passage du courant électrique.

Montage
Le montage du faisceau se fait sur une planche (fixe ou mobile) où est tracé le
cheminement des fils constituant ce dernier. Le positionnement des boîtiers (leurs figurines,
numéro, code…), la nature est la manière d’enroulement de la matière pour assembler les
fils : continu, discontinu (feutrine, textiles), les positionnements des SALD ainsi que les
symboles de tous les faisceaux qui peuvent être sur cette planche.

Il s’agit de mettre les connexions des fils dans les voies des boîtiers concernées, selon les
instructions de la gamme de montage établie par le service méthode à partir du plan
électrique.

17
Figure 7: Montage sur des Carrousels mobiles.

3.2.4. Contrôle
Contrôle électrique
Ce type de vérification consiste à contrôler la conductivité et la continuité du courant dans
tout le faisceau en utilisant une planche.

En effet, après le montage complet du faisceau, et la validation du produit par le service


qualité, on passe à l’étape suivante; Il s’agit de contrôle électrique qui se fait sur une
planche électrique composée des dizaines de contreparties ( ou Auto-blocs ), dont chacune
a des fils liés à la carte mère du logiciel et autres fils pour alimenter les leads de présence
plus des points de test fixés sur l’auto bloc pour la continuité électrique. Cette machine est
alimenté en double électrique et pneumatique, son objet est de détecter les mauvais
contacts et les manques joints à l’aide d’un appareil d’étanchéité, autrement dit c’est une
auto de test.

Figure 8: Machine du contrôle


électrique (SIXTAU).

18
Contrôle final
C’est la dernière étape où l’opératrice contrôle le faisceau manuellement en précisant les
remarques sur la continuité, le montage des connexions sur ses boîtiers, l’enrubannage,
l’emplacement des joints etc.

Figure 9: Contrôle final.

3.2.5. Emballage et expédition


C’est à ce niveau que se font les dernières retouches sur le câble électrique pour qu’il soit
conforme (côté aspect) aux exigences du client, avant d’être finalement emballé et expédié.

19
Chapitre III :
Description de ligne de
préparation

20
La phase préparation contient de différents opérations manuelles afin de préparer le fil
électrique pour le pré-montage, on trouve des différents phases tel que :

1. Le lovage
Le lovage consiste à rassembler des différents fils selon l’ordre de fabrication (les fils
peuvent être de même diamètre ou d’un diamètre différent), les fils donc vont subir par la
suite de différentes autres étapes de préparation.

Figure 10 : fils lovés

2. Manchon
Insertion des RBKs a l’aide de l’air chaud, ce dernier fait fondre la colle au niveau des RBKs,
ce qui garantit l’étanchéité lors de la l’insertion de la partie fonctionnelle dans le boitier de
connexion.

21
3. Schunk

Cette opération consiste à lier (souder) les extrémités de deux fils et plus, après
enlèvement de l’isolant (dénuder).

L’opératrice place l’ensemble des extrémités à souder entre une enclume du revolver (siège
d’enclume) et une autre du mors mobile. Entre ces deux parties, il y a une transmission
d’énergie sous une pression et à une température donnée, ces trois paramètres sont en
fonction du nombre d’extrémités et les sections à lier ce qui donne un nœud nommé SALD.

Figure 11: Ecran d’affichage pour entrer les Figure 12: après soudage
Paramètres de section et la Température

SALD doit être couvert par un manchon en caoutchouc (RBK), l’ensemble se met dans un
four réglé en température ce qui permet le retreint du manchon. La soudure et le retreint
doivent satisfaire un nombre de normes qualitatives à respecter.

22
Figure 13: Insertion RBK

4. MGT

Insertion des cosses par soudure, la procédure se débute par enlever les extrémités à l’aide
d’une degaineuse. Apres l’opérateur regroupe les fils afin de les poser sur la cosse puis il
active l’opération de soudure une presse vient serrer l’extrémité de la cosse sur le côté
isolant du fil. A la fin on obtient des fils bien soudés sur la cosse.

23
5. Sertissage manuel (Presse) :

Assembler le câble avec la connexion afin d’assurer la liaison électrique entre la commande et les
éléments de la voiture.

Le sertissage se fait à l’aide d’une machine nomme : (presse)

Figure 14: Presse

Pour assurer une très bon qualité l’opératrice doit effectuer de différentes tests tel que :

 Le test mesure griffes Ame et griffes isolant de la connexion (la marge de défaillance pour la
cote Ame est 0.05 et pour la cote isolant est 0.10)

24
Figure 15:

 Le test d’arrache : mesure à quel point la connexion s’arrache du fil électrique

Figure 16: appareil d’arrachement

Chaque operateur possède son cahier de mesure de qualité dont il mentionne, les différentes
mesures de qualité faites (mesure griffes ame et griffe isolant), et colle des échantillons conforme et
non conformes.

Figure 18: repère non conforme Figure 17: repère conforme

25
6. Power SRTIP
Cette machine consiste à couper les câbles de grande section, elle n’effectue ni sertissage, ni
insertion des joints.

À la sortie, les extrémités ont subi un denudage avec semi extraction, Les sections des fils traité par
power SRTIP sont : (8.10).

Figure 19: Power SRTIP

7. Jumelage
C’est le fait d’insérer deux fils électrique en une seule connexion

Figure 21: opération jumelage Figure 20: Apres jumelage

L’opérateur rassemble deux fils et les insèrent dans une presse a sertissage manuelle afin d’insérer la
connexion

26
8. Twistage
Le twistage consiste à twister deux câbles entre eux, suite à un ordre de fabrication, l’opératrice
insère le paramétrage des fils, puis une machine a twistage enroule les deux fils puis elle les éjecte.

Figure 23: machine twistage Figure 22: fils twistées

9. Ettamage
Consiste à souder la partie conductrice du fil (fils fines en cuivre) sur la cosse à l’aide de l’étain,
l’opérateur vient poser les repères son souder après un robot dépose l’étain fondu sur l’extrémité du
fil.

Figure 24: Robot ettamage Figure 25: connexion avant après ettamage

27
10. Contrôle visuel et électrique

Certains repères nécessitent un contrôle visuel et électrique :

 Contrôle visuel :

Un opérateur vérifie l’installation des RBKs, si l’un des fils est non conforme, ce dernier le
réclame dans un cahier dédie pour les fils non conformes.

Figure 26: Repère non conforme signalé Figure 27: vérification RBK

 Contrôle électrique :

Les repères visuellement vérifier passe ensuite par un control électrique pour vérifier la
conductivité électrique.

Figure 28: Spark test

28
Conclusion général

Ce projet a représenté pour moi une occasion de tisser des relations


fructueuse avec le personnel du service technique de l’entreprise en générale,
c’est une occasion pour intégrer le mode professionnel et mettre en pratique
nos diverses connaissances théorique et technique acquises durant notre
cursus universitaire.

Le présent document constitue le fruit du travail que nous avons accompli dans
le cadre de notre stage d’observation au sien de la société SEWS CABIND
MAROC.

Le domaine d’activité de SEWS CABIND, à savoir la fabrication des faisceaux de


câbles électriques commandes par les constructeurs automobiles, fait partie
du secteur en plein essor de l’industrie automobile marocaine.

Dans ce rapport nous avons présenté le groupe SEWS CABIND ainsi que SEWS
CABIND BERRECHID qui nous a accueillies pour réaliser notre stage. Et par la
suite vous faire part du processus de fabrication des faisceaux électriques en
détaille.

Pour finir, le Maroc profite du besoin des grandes marques automobiles de


délocaliser certaines activités qui peuvent être effectuées au meilleur cout à
l’étranger, attire de plus en plus d’investisseuses internationaux. Ces derniers
sont intéressés par les atouts dont dispose le pays et par les opportunités
offertes par la stratégie du gouvernement marocaine pour le développement
de l’industrie automobile nationale.

29