Vous êtes sur la page 1sur 4

1 - LES RESSOURCES HUMAINES

1.1 – Le management des ressources humaines

A) Définition
La gestion des ressources humaines se définit comme l’art de diriger une politique visant à
gérer les relations entre les salariés de l’entreprise.

La personne chargée de cette fonction est le DRH (directeur des ressources humaines) parfois
secondée par une personne sous ses ordres, que l’on appelle l’assistant des ressources
humaines.

Afin d’atteindre cette mission, le DRH devra remplir deux types d’objectifs :

Des objectifs économiques comme augmenter la productivité des salariés et leur


concentration dans le travail

Des objectifs sociaux comme s’assurer d’une bonne communication interne (afin
d’éviter les risques de couloir et les perturbations) de le maintien d’une bonne ambiance au
travail.

Au sein de l’entreprise le manager aura donc trois rôles :

Celui de la diffusion Celui de la prise de


Celui de lien
entre d’informations décision
les personnes

B) Les outils de motivation


Le manager garde toujours à l’esprit qu’il sera évalué en fonction de sa capacité à mener le
groupe pour faire réaliser à son entreprise des profits. Il doit donc assurer à ses collaborateurs
des conditions de travail qui les motivent et leur donne envie de participer à la réussite de leur
entreprise.

1
Dans ce but, le manager peut utiliser deux types de moyens :

Les moyens financiers (augmentation de


salaire, primes …)

Les moyens non financiers (formation du


personnel offrant davantage de possibilités
d’évolution de carrière, augmentation des
responsabilités d’un individu ayant pour but
d’enrichir les missions confiées et de lutter
contre la bonne monotonie du travail…)

C) Le style de management
Le style autoritaire/directif : C’est un style de management basé sur la peur et la
soumission. Les décisions viennent d’en haut, sans consultation. La communication est
réduite à son strict minimum et est toujours descendante. La menace de sanctions est très
présente.

o Avantages : cette méthode permet d’obtenir des résultats rapides et de traiter l’urgence.
o Inconvénients : la motivation et la créativité ne sont pas mises en avant. Cette méthode peut
entraîner des problèmes relationnels et des conflits sociaux. Elle peut dériver vers
l’autoritarisme.

2
 Le style paternaliste/bienveillant : L’autorité et la soumission sont toujours présentes,
mais il y a plus de relations avec les collaborateurs. Le manager recueille leurs avis, même si
la décision finale lui revient. Il essaie de créer un groupe, et est leur modèle.
o Avantages : sentiment d’appartenance à un groupe et de solidarité.
o Inconvénients : risque de confusion entre la vie personnelle et professionnelle, et que le
service se referme sur lui-même.

 Le style consultatif : Le manager ne prend aucune décision sans consulter son équipe.
Ainsi, ses subordonnés et collaborateurs se sentent totalement impliqués. La communication,
verticale et horizontale (entre services) est bonne. Il y a un véritable travail d’équipe.
o Avantages : les collaborateurs se sentent plus responsabilisés.
o Inconvénients : cette méthode prend du temps et le manque de structures peut dériver en
une sorte de management « copain ».

 Le style participatif : C’est plus qu’une simple consultation. Il s’agit d’une véritable
relation de confiance entre le manager et ses collaborateurs. Par le biais de groupes de travail,
ces derniers vont être totalement associés à la prise de décision qui est, en quelque sorte,
décentralisée. Le manager fait partie intégrante du groupe et n’est là que pour l’encadrer.
o Avantages : développe la motivation, suscite la participation. Cette méthode permet de
gérer des questions complexes du fait de la diversité des avis.
o Inconvénients : cette méthode peut se heurter parfois au refus de participer de certains
collaborateurs

D) Les dysfonctionnements au sein de l’entreprise


Un dysfonctionnement social est une perturbation affectant le fonctionnement d’une
organisation, perturbation expliquée en partie par une modification du comportement des
salariés.
L’absentéisme, du turnover, les accidents du travail et bien sûr les conflits sociaux
traduisent indéniablement la présence de dysfonctionnements au sein d’une organisation :
 Ils perturbent la production et l’organisation du travail.
 Ils témoignent d’un comportement socioculturel de refus provisoire du travail.

maladie

3
accident du travail

Dépression ou burn out