Vous êtes sur la page 1sur 28

VOMISSEMENTS DE

L’ENFANT

Pédiatrie
DEFINITION

Expulsion en jet par la bouche de tout ou une


partie du contenu gastrique, alimentaire ou
non, faisant intervenir activement la
contraction des muscles abdominaux.
DEFINITION
Par opposition :

 Régurgitations : Rejet par la bouche de


petites quantités de lait ou de liquide
gastrique, qui accompagnent parfois
l’éructation physiologique chez le
nourrisson.

 Mérycisme : Remontée de petites quantités


de liquide jusque dans la bouche, qui sont
ensuite mâchonnées puis dégluties.
MESURES URGENTES
L’examen clinique doit rechercher en premier
lieu certains signes importants:

 liés à une urgence étiologique :

 chirurgicale : vomissements bilieux,


défense abdominale voire contracture;
 infectieuse : fièvre avec signes de sepsis;
 Neurologique : HTIC, Sd méningé, trouble
de la conscience;
MESURES URGENTES
L’examen clinique doit rechercher en premier
lieu certains signes importants:

 liés au retentissement des vomissements :

 en contexte aigu : signes de


déshydratation;
 en contexte chronique : signes de
dénutrition;
 si fausses routes associées : signes
respiratoires.
ENQUETE CLINIQUE

Outre un examen clinique complet avec


mesure du poids, de la taille et du
périmètre crânien, l’interrogatoire et le
carnet de santé vont permettre de guider
l’enquête étiologique et de déterminer la
gravité des vomissements.
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

1. Caractéristiques:

 Age de début : existence ou non d’un


intervalle libre par rapport à la naissance.
 Horaire par rapport aux prises
alimentaires.
 Fréquence : nombre par 24heures.
 Aspect et odeur : alimentaire, bilieux ou
hémorragique, odeur acétonique
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

1. Caractéristiques:

 Type : émis avec ou sans effort.


 Caractère douloureux ou non, aigu ou
chronique.
 Abondance : Les vomissements abondants
s’accompagnant toujours d’une mauvaise
prise pondérale ( donc étude de la courbe
pondérale).
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

2. Alimentation :

Il faut noter soigneusement:


 le mode de préparation et de
reconstitution des laits artificiels;
 la quantité proposée et l’apport
énergétique réellement reçu;
 le nombre de prises;
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

2. Alimentation :

 la nature des aliments proposés depuis la


naissance, avec leur date d’introduction
dans le régime (protéines du lait de vache,
gluten);
 les changements diététiques pratiqués
depuis l’apparition des symptômes.
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

3. Antécédents :
 Grossesse normale ou pathologique.
 Période néonatale.
 Développement staturo-pondéral et
psychomoteur.
 Examens cliniques antérieurs.

On recherchera la prise de médicaments


(vitaminothérapie D ou A, antibiotiques,
théophylline...)
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

4. Signes associés :

 Signes digestifs : Diarrhée, arrêt des


matières et des gaz, météorisme
abdominal voire crises douloureuses
abdominales, émission de sang par les
selles ou au toucher rectal.
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

4. Signes associés :

 Organomégalie : Hépatosplénomégalie.

 Signes respiratoires et ORL : Toux,


dysphagie, otalgie, écoulement nasal
purulent.
ENQUETE CLINIQUE

A. Interrogatoire :

4. Signes associés :

 Signes infectieux : Fièvre, frissons, teint


gris, purpura fébrile.
 Signes urinaires :
 Signes neuroméningés : convulsions
fébriles, hypotonie anormale, raideur
méningée, photophobie, céphalées,
troubles visuels, augmentation du PC,
coma.
PARACLINIQUE

02 objectifs :

1. Apprécier le retentissement des


vomissements :

Ionogramme sanguin, NFS, recherche d’une


cétose, radiographie pulmonaire
PARACLINIQUE

02 objectifs :

2. Rechercher une étiologie :

En se basant sur la notion d’apparition


récente ou ancienne des vomissements, et
sur l’enquête clinique.
PARACLINIQUE

 Orientation digestive : Coproculture, Rx


ASP, fibroscopie, amylasémie,
transaminases,…

 Orientation infectieuse : NFS, CRP, culot


urinaire, hémocultures,…

 Orientation toxicologique ou métabolique :


cétose, glycémie, ammoniémie, AA
sanguins et urinaires, acides organiques
urinaires, natrémie, kaliémie, PU, recherche
de toxiques dans le sang et les urines.
PARACLINIQUE

 Orientation neurologique : Fond d’œil, EEG,


scanner cérébral,…

 Orientation psychologique : Contexte


rassurant (pas de retentissement clinique,
pathologie infectieuse banale, erreurs
alimentaires patentes,…), aucun examen
complémentaire n’est nécessaire.
ETIOLOGIES

A. Vomissements AIGUS :

1. Signes neurologiques : HTIC

 HSD
 Méningite
 Tumeur intracrânienne
 Intoxication
 Acidocétose
ETIOLOGIES

A. Vomissements AIGUS :

1. Signes infectieux : Fièvre

 Gastro-entérite aiguë
 Otite moyenne aiguë
 Pyélonéphrite aiguë
 Méningite
 Encéphalite
 Hépatite aiguë
ETIOLOGIES

A. Vomissements AIGUS :

1. Signes abdominaux : Sd occlusif

a. Nouveau-né :

 Atrésie duodénale ou du grêle


 Malrotation de l’anse intestinale primitive
 Iléus méconial
 Maladie de Hirschsprung
ETIOLOGIES
A. Vomissements AIGUS :

1. Signes abdominaux : Sd occlusif

a. Nourrisson et enfant :

 Invagination intestinale aiguë


 Appendicite aiguë, abcès appendiculaire
 Hernie inguinale étranglée
 Torsion de testicule
 Volvulus du mésentère commun, du grêle
ETIOLOGIES
A. Vomissements CHRONIQUES :

 Sténose du pylore, RGO

 Origine alimentaire : Excès d’apport, APLV

 Primo-infection à H. pylori

 Maladie métabolique : Intolérance au


fructose, hyperammoniémie

 Origine psychogène
TRAITEMENT

A. Buts :

 Arrêter les vomissements, si possible


 Eviter les complications
 Traiter les étiologies
TRAITEMENT

A. Moyens et indications :

 Antiémétiques

 PEC des complications : déshydratation,


dénutrition, troubles ioniques

 Traitement des étiologies


TRAITEMENT

Principes actifs Présentations Posologies Effets


secondaires
Dompéridone Motilium 1 mg/kg/j
Péridys
Cisapride Prepulsid 0,8 mg/kg/j Diarrhée
Ne pas dépasser Allongement du
les doses QT
recommandées CI : allongement
chez le du QT,
nouveau-né et association aux
le nourrisson antifongiques
TRAITEMENT

Principes actifs Présentations Posologies Effets


secondaires

Métoclopramide Primpéran 0,5 mg/kg/ Somnolence


Syndrome
extrapyramidal

Métopimazine Vogalène 1 mg/kg/ Somnolence


Syndrome
extrapyramidal

Trimébutine Débridat 5 mg/kg/ Somnolence


CONCLUSION

Vomissements symptôme fréquent en


pédiatrie
Savoir détecter les situations urgentes
Interrogatoire et examen clinique complet
sont la clé du diagnostic.