Vous êtes sur la page 1sur 8

Intitulé de la matière 

: NUTRITION

Année : 2019 - 2020

I. Définitions
La nutrition :

Du latin nutrire qui signifie nourrir

C’est l’ensemble des réactions (métaboliques) par lesquelles notre


organisme transforme et utilise les aliments pour obtenir tout ce dont
il a besoin pour son bon fonctionnement et pour se maintenir en vie.

Aliments : Ce sont des substances naturelles complexes qui


contiennent au moins deux nutriments. Ils fournissent les nutriments
(glucides, protéines, lipides, vitamines et minéraux) nécessaires à
l’homme pour le bon fonctionnement de son corps (rester en vie, se
déplacer, travailler, construire de nouvelles cellules et tissus pour la
croissance, la résistance et la lutte contre les infections).

Nutriments : Ce sont des substances chimiques provenant de la


transformation de l’aliment dans l’organisme. Les nutriments
essentiels pour la santé sont les macronutriments et les
micronutriments.

Les macronutriments sont des substances qui sont nécessaires en


grande quantité au bon fonctionnement de l’organisme. Ce sont les
protéines, les glucides et les lipides.

Les micronutriments sont des substances qui sont nécessaires en


petite quantité au bon fonctionnement de l’organisme. Ce sont les
éléments tels que les vitamines, les sels minéraux et les
oligo-éléments. Ces micronutriments sont indispensables à la bonne
assimilation, à la bonne transformation, à la bonne utilisation des
macronutriments. Les micronutriments ne peuvent pas être fabriqués
par l’organisme et doivent impérativement être apportés par une
alimentation variée, équilibrée et de bonne qualité.

Micronutriments Macronutriments
Vitamines, minéraux Protéines, glucides, lipides
Présents dans les aliments en Présents dans les aliments en
petites quantités grandes quantités
Essentiels Essentiels
Ne fournissent pas d’énergie Fournissent de l’énergie
Sont absorbés tels quels Sont transformés pendant le
processus de digestion

Alimentation : C’est l’action d’introduire les aliments dans


l’organisme.

Alimentation équilibrée :

Ensemble de mesures concernant la quantité de nourriture, leur


répartition dans la journée, le type d'aliments et la manière de
s'alimenter dans un but de respect de l'équilibre alimentaire. Une
alimentation équilibrée est composée de toutes les substances
nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Elle doit
donc apporter suffisamment de macro et de micronutriments.

L’état nutritionnel :

État physiologique d'un individu défini par la relation entre l'apport et


les besoins en nutriments et par la capacité de l'organisme à digérer,
à absorber et à utiliser ces nutriments.

Métabolisme de base :
Correspond à la dépense énergétique minimale pour le
fonctionnement et l’entretien de l’organisme, dans des conditions
très standardisées (à jeun, au repos, à température neutre). Le
métabolisme de base est souvent confondu avec la dépense
énergétique de repos. La dépense énergétique pendant le sommeil
est inférieure d’environ 5 % par rapport au métabolisme de repos. Le
métabolisme de base correspond à l’énergie nécessaire pour le
fonctionnement des pompes ioniques, des cycles futiles et pour le
maintien de la température. Le métabolisme de base représente
environ 60 % de la dépense énergétique des 24 h.

Malnutrition :

C’est un état pathologique résultant d’une inadéquation par excès ou


par défaut entre les apports alimentaires et les besoins de
l’organisme. La malnutrition revêt trois formes différentes :

• La sous-alimentation ou sous- nutrition (manger insuffisamment)

• Les carences alimentaires (manger mal ou de façon déséquilibrée)

• La suralimentation ou sur- nutrition (manger trop)

La malnutrition est le plus souvent un état complexe où peuvent se


mêler des carences multiples et concomitantes en calories, en
protéines et en micronutriments.

Dénutrition :

C’est un état pathologique se caractérisant par un déséquilibre de


la balance énergétique, c’est-à-dire une insuffisance des apports au
regard des besoins nutritionnels de l’organisme.

Elle se définit par une carence en protéines et en énergie, le plus


souvent accompagné d’une carence en vitamines et en
oligo-éléments.

II. Buts de la nutrition et influence sur la santé 

1. But de la nutrition

La nutrition joue un rôle essentiel dans la prévention de plusieurs


maladies, elle englobe toutes les fonctions physiologiques
nécessaires à l’utilisation des nutriments pour la croissance,
l’entretien, le fonctionnement de l’organisme ainsi que pour produire
la chaleur et l’énergie.

Elle concerne également les problèmes cardio-vasculaires et cancer.

De plus l’alimentation est  importante pour la croissance du corps


humain au cours des premières années de la vie, également pour la
maturité et le développement mentale du cerveau chez l’enfant.
L’alimentation a une influence sur la santé et l’efficacité du travail,
être en bonne santé augmente la productivité ce qui explique la
relation directe existante entre les régimes alimentaires et l’efficacité
de travail, cependant, la malnutrition peut avoir des conséquences tel
que des décès, les maladies (amaigrissement, anémie, retard de
croissance chez les enfants …) et à la fois conséquence d’un bas
niveau de développement socio-économique.

2. L'influence de l’alimentation sur la santé

Pour avoir une alimentation équilibrée il est important de manger


toute sorte d’aliments mais avec modération.
IL faut donc cuisiner de manière saine :
• Réduire la consommation de matière grasses (spécialement de
gras saturés). Mais cela implique aussi la diminution de sel (de
2 à 6 grammes par jour) tout en favorisant la consommation de
fibres.
Lors d’un repas:
• Il faut manger lentement et dans le calme.
• Prendre les repas aux heures indiqués.

• Ne pas sauter de repas (notamment le petit-déjeuner qui doit


être fournis et équilibré).
• Ne surtout pas grignoter entre les repas (quand on a un petit
creux une pommes suffit) cela fait un fruit de plus dans la
journée.
• Au cours de la journée éviter les biscuits salés, les charcuteries,
les plats cuisinés du commerce et les boissons gazeuses
• Dans une bonne alimentation, les excès sont aussi mauvais
que les privations.
• Il est nécessaire de choisir la qualité et la quantité dans de
bonnes proportions.
 
➢ Les déséquilibres alimentaires
1. Les carences alimentaires :

On appelle carences alimentaire la conséquence d’un déséquilibre


important entre les besoins de l’organisme et ce qu’il perçoit par la
nourriture qu’on lui apporte.
Il est impossible de mener une vie saine et active si l’on ne reçoit
pas suffisamment d’aliments énergétiques ou de nutriments.
Un apport en énergie déséquilibré par manque de vitamines ou de
sel minéraux et à l’ origine d’une grande partie des maladies
présentent sur notre planète.
Par conséquent ces personnes sont plus vulnérables aux maladies
qui peuvent parfois entraîner la mort.
Certaines personnes dans le but de maigrir appauvrissent aussi leur
alimentation.
Ça crée alors un déséquilibre et toutes les calories sont uniquement
utilisés par le corps pour sa survit.
Si a un moment donné ils ont besoins d’énergie supplémentaire ils
ne pourront pas faire appelle a leurs réserves.
Ils sont alors obligés de diminuer l’intensité physique et ne peuvent
réaliser l’effort qu’ils souhaitent.

 Une carence alimentaire provoque donc certaines maladies ( voir


tableau )
 

MANQUE DE… MALADIES


Protéines Kwashio rkor
Vitamine D Rachitisme
Vitamine B1 Béribéri
Fer Anémie
Vitamine A Affection des yeux

2. Les excès alimentaires :

  Sur notre planète des centaines de millions de personnes souffrent


de maladies causées par une alimentation trop abondante ou
déséquilibrée.

La malnutrition est souvent due à la sous-alimentation, mais elle


peut aussi toucher les personnes qui mangent à leur faim ou même
les personnes suralimentées.

Ces personnes là n’ayant pas des repas variés, équilibré et manque


parfois beaucoup d’apports essentiels.
  Les excès de nourriture tuent aujourd’hui 2,4 millions de personnes.
Soit plus que la faim dans le monde.

L’éducation nutritionnelle est nécessaire car on assiste à une


augmentation de l’obésité dans des proportions importantes.

L’obésité vient des aliments trop riches en lipides (graisses) et


sucres rapides (bonbons, biscuits et gâteaux) mais surtout très
pauvre en fibres (fruits, légumes), trop salé, manger trop vite. Boire
aussi de plus en plus mal : trop de boissons sucrées (sodas) au lieu
d’eau.

Elle peut entraîner de graves affections: diabète, pression artérielle,


maladies cardio-vasculaires.
 

En effet, l’obésité est généralement un signe de mauvaise


alimentation.
Un excès alimentaires provoque donc certaines maladies (voir
tableau)