Vous êtes sur la page 1sur 38

Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 1
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

SOMMAIRE _____________________________________________________________________________2

DEDICACES _____________________________________________________________________________3

REMERCIEMENTS ______________________________________________________________________ 4

AVANT-PROPOS_________________________________________________________________________5

INTRODUCTION _______________________________________________________________________ 6

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE LA SOCIETE IVOIRIENNE DE BANQUE (SIB) _________7

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA SIB__________________________________________________ 8

A- PRESENTATION GENERALE DE LA SIB _____________________________________________ 8

B- PRESENTATION DE LA SIB DE DALOA _____________________________________________ 9

DEUXIEME PARTIE : LES PRODUITS BANCASSURANCES DE LA BANQUE (CAS DE SIB) _______ 12

CHAPITRE I : LES PRODUITS BANCASSURANCES COMMERCIALISES A LA SOCIETE


IVOIRIENNE DE BANQUE (SIB) __________________________________________________________ 13

A- LES CARACTERISTIQUES ET NATURE D’UN BON PRODUIT__________________________ 13

B- LA NATURE DES PRODUITS COMMERCIALISES ____________________________________ 14

C- LES PRODUITS COMMERCIALISES ________________________________________________ 14

TROISIEME PARTIE : CRITIQUES ET SUGGESTIONS ______________________________________ 26

CHAPITRE I : CRITIQUES ________________________________________________________________27

A- SUR LEPLAN DE LA SECRURITE ___________________________________________________27

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS _____________________________________________________27

CHAPITRE II : SUGGESTIONS ____________________________________________________________27

A- SUR LE PLAN DE LA SECURITE ____________________________________________________27

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS _____________________________________________________27

CONCLUSION _________________________________________________________________________ 28

BIBLIOGRAPHIE ______________________________________________________________________ 29
ANNEXES 30

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 2
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

DEDICACES

A mon Dieu le tout miséricordieux, le très miséricordieux qui me


donne la force nécessaire pour affronter les difficultés de cette vie ici-bas.
A mon très cher père Diarra Aboubakar Saliou qui a œuvré pour
me trouver un stage et qui ne ménage aucun effort pour assurer mes études.
Fasse Dieu le récompenser et qu’il ait une longue vie.
A ma mère Kone Fatoumata, pour tout l’amour maternel qui a
participé à mon équilibre dans ma vie. Que Dieu te protège, exauce tes vœux
et te garde encore longtemps.
A mes oncles et tantes du côté de mon père qui se sont sacrifiés pour
parfaire mon éducation et faire de moi une personne normalement équilibrée
et studieuse.
A ma belle-mère Kone Nassita qui a participé à mon éducation et qui
ne cesse de faire des bénédictions à mon égard.
A toute ma famille et amis qui a été d’un soutien sans faille lors de
toutes les étapes de ma vie. Fasse Dieu renforcer nos liens.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 3
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

REMERCIEMENTS

Je voudrais remercier tout le personnel de la SIB de Daloa qui m’a


accueilli à bras ouverts.
Je remercier en particulier :
Monsieur Soumahoro Souleymane, chef d’agence et mon

maître de stage ;
 Mon professeur encadreur Dembélé Mamadou ;
 Monsieur Coulibaly Mamadou le conseiller clientèle.

Je n’oublie pas :
 Madame Kouakou Sylvaine, chef de caisse
 Les guichetiers payeurs :
- Monsieur Angui Brou Victorien ;
- Madame Koe Lou Carmelle.
 Madame Taho, stagiaire.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 4
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

AVANT-PROPOS

Être titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) sous-


entend avoir fait au moins deux (02) ans d’étude ou trois selon qu’on est
bachelier ou pas dans une grande école.
Il faut avoir été admis à un examen composé d’épreuves écrites en
vue de vérifier les connaissances acquises et fait la soutenance d’un rapport
de stage qui n’est autre que le bilan des travaux effectués en entreprise.
Le stage aussi a pour but de faire découvrir le milieu professionnel
aux étudiants et de leur donner un avant-goût des tâches auxquelles ils
doivent s’attendre.
Ainsi, le stage effectué à la SIB de Daloa, précisément au service
exploitation m’a permis de découvrir au moins l’organisation et le
fonctionnement d’une entreprise. Ce rapport de stage est le résultat d’une
observation interne de l’entreprise : l’organisation et le fonctionnement de
ses départements notamment le département exploitation. C’est aussi une
contribution à la connaissance dudit département qu’il n’est pas évident de
connaître sans une étude minutieuse.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 5
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

INTRODUCTION

Dans l’UEMOA, « sont considérées comme banques, les entreprises


qui font profession habituelle de recevoir des fonds dont il peut être disposé
par chèques ou virements et qu’elles emploient pour leur propre compte ou
pour le compte d’autrui en opérations de crédit ou de placement.
De par sa définition, une banque joue un rôle important sur le marché
des capitaux : création des moyens de paiement, intermédiaire entre offreurs
et demandeurs de capitaux, transformateurs de disponibilités à vue en emploi
de longue durée.
Pour collecter et pour plus dynamiser ses ressources les banques ont
en leurs possession des produits qu’elles mettent à la disposition de leurs
clients. C’est le cas de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) qui dispose
de plusieurs produits tels que les produits de banque aux quotidien (le
compte Dépôt, le SAS, la monétique et la télématique), les produits de
solution d’épargne, les produits de crédits et les produits de bancassurances
sur lesquels nous allons nous appesantir car ils jouent un rôle important.
Quels sont les produits bancassurances offertes par une banque ?
Pour répondre à cette préoccupation, nous présenterons dans une
première partie l’entreprise notamment sa création et son évolution ses
objectifs et ses activités. Dans une deuxième partie, nous décrirons les
produits bancassurances de la banque et enfin dans la troisième partie, nous
porterons des critiques et apporterons des suggestions à ses produits.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 6
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 7
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA SIB


A- PRESENTATION GENERALE DE LA SIB

I- HISTORIQUE
La Société Ivoirienne de Banque en abrégé SIB a été créé suite à une
Assemblée Générale constitutive, le 27 mars 1962. C’est une Société
Anonyme de Droit Ivoirien dont le siège social est à Abidjan précisément
au Plateau, boulevard de la république, immeuble Alpha 2000. Elle
prenait la suite du crédit lyonnais implanté à Abidjan depuis 1942 puis La
banque SIB est devenue une filiale du groupe financier marocain
ATTIJARIWAFA BANK depuis 2009, qui détient 51% des parts, le reste
étant détenu par l'état ivoirien. Mr Coulibaly Daouda est le Directeur
General.
En 2010, la Société Ivoirienne a entamé des projets de
développement notamment à travers :

 L’extension du réseau ;
 L’enrichissement et l’approfondissement des fonds de
commerces, tous secteurs confondus ;
 La formation du personnel ;
 L’élargissement de la gamme produits et de services.
En 2013, la SIB a basculé sur un nouveau système d’information
« AMPLITUDE » avec pour objectifs le développement de nouveaux
produits et services aux bénéfices de ses clients.
La banque fait partie des quatre principales banques de la Côte
d'Ivoire avec la BICICI, SGBCI et la BIAO.
La SIB est agréée auprès de la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs
Mobilières) à travers la SGI (Société de Gestion et d'Intermédiation).

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 8
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

II- LES AGENCES


A l’image du développement économique de la Côte d’ivoire, la SIB a
développé son réseau à travers le pays en multipliant ses agences. Au départ,
il n’y avait que les agences d’Abidjan, de Bouaké et de Yamoussoukro. Elle
s’est étendue par la suite pour atteindre 54 agences dont 39 à Abidjan et 15
en province.
III- LES OBJECTIFS ET LES ACTIVITES
La société ivoirienne de banque a toujours manifesté sa vocation de
banque commerciale allant vers tous types de clients et offre ses services à
plusieurs clients : particuliers, professionnels, PME et grandes entreprises.
La SIB à l’instar des autres établissements bancaires, s’est fixé des
objectifs dans le cadre de ses activités qui s’articulent autour de quatre
principaux points :
 Collecter et dynamiser les ressources ;
 Octroyer des prêts sous différentes formes ;
 Apporter des réponses rapides et efficaces aux sollicitations de
la clientèle auprès de laquelle elle s’impose comme banque-
conseil ;
 Exécuter et faciliter les opérations bancaires tant à l’intérieur
qu’a l’extérieur du pays pour le compte de ses différents clients.
Pour y parvenir, la SIB s’est dotée de moyens humains, matériels et de
plusieurs agences dont celle de Daloa.
B- PRESENTATION DE LA SIB DE DALOA

I- HISTORIQUE ET SITUATION GEOGRAPHIQUE


Située au quartier commerce, en face à la boulangerie AFRAM, La
SIB voit le jour à Daloa le 12 novembre 2004. Ainsi elle marque une étape
importante pour l'entreprise qui change de stratégie. Dirigé par Feu M.
Ayebie Adjiro qui fut 1er directeur de l'agence de Daloa, puis par M. Brou
Kouamé et aujourd'hui par M. Soumahoro Souleymane depuis 2012.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 9
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

II- ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Pour mener à bien ses activités, la SIB, c'est dotée d'une structure
organisationnelle qui comprend : le service commercial et la caisse. Le
personnel de la banque comprend 06 personnes.

1- Le Directeur de l’agence
Il est le responsable de l'agence de Daloa. Son rôle est d'animer la force de
vente et organiser l'action commerciale, tout en contribuant à l'activité par le suivi
d'un portefeuille de clients et faire des comptes rendus périodiques sur l'évolution
de son agence auprès de sa hiérarchie.
2- Le conseiller clientèle
Appelé gestionnaire, il est chargé de suivre et de gérer son fonds de
commerce, acquérir de nouveaux clients par la démarche clientèle et des actions
commerciales, analyser les demandes de crédits dans les limites des
Rengagements et des procédures de la banque.
3- Le conseiller banque minute
Il est chargé d'accueillir, recevoir sans rendez-vous les clients. Il est chargé
'équiper la clientèle en produits bancaire et les orienter vers le conseiller
clientèle selon leurs besoins.
4- Le chef de caisse
Il est chargée de participer à l'ouverture et à la fermeture des coffres forts,
procédé à l'ouverture et à l'arrêté des caisses, traiter la compense et assister à la
compensation à la BCEAO, saisi et traiter l'ordre de virement et assurer
l'encadrement des guichetiers payeurs.
5- La caisse
Elle est composée de deux guichetiers qui assurent le traitement des
opérations telles que les versements et retraits espèces de la clientèle tout en
vérifiant conformité des signatures, des pièces et des documents présentés,
exécuter les différentes opérations telles que : les demandes positions, les
mouvements etc….

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 10
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

III- ORGANIGRAMME

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 11
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 12
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

CHAPITRE I : LES PRODUITS BANCASSURANCES


COMMERCIALISES A LA SOCIETE IVOIRIENNE DE
BANQUE (SIB)
Le sujet des "produits" en bancassurance est souvent considéré comme un
thème central car il s'agit d'un déterminant dans le succès rencontré auprès de
la clientèle et aussi auprès des réseaux de vente.
Dans cette partie, nous allons présenter les caractéristiques d'un "bon"
produit en bancassurance, et donner la nature et enfin les produits
commercialisés à la banque SIB.

A- LES CARACTERISTIQUES ET NATURE D’UN BON PRODUIT


Les produits d'assurance distribués aux guichets bancaires doivent être
simples ; Le nombre limité de garanties, la lisibilité du tarif et des modalités de
souscription sont les principales caractéristiques d'un produit simple. En effet,
tous les bancassureurs le savent : la clé du succès est avant tout de rester simple
!
Ces produits doivent également être complètement adaptés au réseau
bancaire, c'est-à-dire synchronisés aux procédures de vente de la banque, dans
lesquelles nous incluons l'uniformisation des bulletins d'adhésion, une
sélection médicale et financière aussi simplifiée que possible et une
standardisation de toutes les transactions. Cela signifie aussi des montants de
garanties souvent limités, et ce, de façon à faciliter la vente, car des garanties
réduites induisent des petites primes plus facilement acceptées par le client
car, sans cette recherche de simplification, les réseaux auraient, sans aucun
doute, une grande réticence à proposer indifféremment des produits bancaires
et/ou d'assurance à leur clientèle.
Ce constat de produits simples, standardisés et parfois même "packagés"
avec des produits bancaires est essentiel. A son démarrage, la bancassurance
s'inscrit dans une logique de distribution de masse, dédiée à une clientèle
bancaire de particuliers.
En addition, les produits doivent être compréhensibles par le public en
général et doivent s'orienter vers la couverture de leurs besoins les plus
courants.
RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE
MOUSTAPHA 13
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

Cette idée ne paraît plus incompatible avec une diversification par étape
vers des produits plus complexes, qui peuvent aller jusqu'à une véritable offre
sur mesure.
Ces produits personnalisés et nécessitant une plus grande expertise sont
souvent les plus difficiles à vendre par le réseau bancaire, mais ce sont aussi
ceux dont les marges sont les plus importantes et qui rapportent le plus à la
banque et aux employés par le biais de commissions.
Enfin, il est primordial de gérer la complémentarité entre les assurances vie
et les produits de dépôts bancaires.

B- LA NATURE DES PRODUITS COMMERCIALISES


Les banques et les assureurs savent qu'une gamme complète de produits est
nécessaire pour satisfaire et fidéliser la clientèle. Les bancassureurs ont bien
compris qu'élargir leur offre induit une croissance de leurs parts de marché, ce
qui signifie des revenus supplémentaires, sans coût de distribution
additionnel. De ce fait leurs produits sont de Trois (3) natures :

- Les produits d’Assurance Retraite ;


- Les produits d’Assurance Prévoyance ;
- Les produits d’Assurance Epargne.
C- LES PRODUITS COMMERCIALISES

I- SIB RELAIS RETRAITE

1. Objet
C’est une convention d’Assurance Groupe Retraite souscrite par la SIB en
faveur des personnes physiques titulaires de comptes bancaires ouverts dans les
livres.
Il est souscrit pour le durée résiduelle d’activité avec une durée minimale de
CINQ (5) ans. Il a pour objet le paiement d’une rente de retraite.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 14
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

2. Garanties
a) Capitaux garantis

SIB Relais Retraite garantit le paiement d’une rente de retraite, augmentée des
participations aux bénéfices acquises, en cas de vie de l’adhérent au terme du
contrat.
En cas décès de l’adhérent au terme de la garantie décès, une rente réduite égale
à 75% de la rente de base est servie sur une période de DOUZE (12) mois. Il est
versé en sus le capital retraite constitué.
b) Détermination et durée de la rente de base
La rente certaine mensuelle de base est déterminée à la souscription par
l’adhérent. Elle peut être modifié par la suite à chaque date d’anniversaire du
contrat par simple courrier.
La rente est payable sur une période de 12, 13 ou 24 mois telle que précisée par
l’adhérent et peut être modifiée à chaque anniversaire du contrat par simple
courrier.
c) Cessation des garanties
Les garanties retraite de décès cessent pour tout adhérent :

- Au terme du contrat ;
- Au décès ou en cas d’invalidité absolue et définitive ;
- Le jour de la résiliation du contrat contre versement de la valeur de rachat ;
- En cas de non-paiement de la prime ou cotisation.

3. Cotisations
La cotisation mensuelle est calculée en fonction du montant de la rente de
base, de la durée de service de la rente et de l’âge de l’adhérent.
À tout moment, un adhérent peut verser une cotisation exceptionnelle au
moins égale à deux fois sa cotisation mensuelle.
4. Rachat
SIB Relais Retraite peut être racheté totalement ou partiellement lorsque au
moins deux années de cotisations annuelles ont été versées. La rente mensuelle de
base, après rachat partiel, est recalculée selon le règlement intérieur et signifiée à
l’adhérent par avenant.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 15
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

II- PLAN RETRAITE SIB

1. Objet
C’est un contrat conçu en collaboration avec AXA VIE pour permettre à
toute personne de préparer sa retraite. Il est composé de deux parties
indépendantes.
Une partie retraite et une autre prévoyance (décès accidentel ou décès toute
cause).
2. Cotisation
La cotisation mensuelle minimum pour la retraite est de 5.000 F. La garantie
est de 520 F pour le décès accidentel et 100 F pour le décès toute cause. Le
souscripteur a aussi la possibilité de multiplier ses chances ainsi, en multipliant la
prime par deux ou trois, le montant de la garantie est aussi multiplié par deux ou
trois, il en est de même pour la garantie de décès de toute cause et de décès
accidentel.
Exemple :

- Garantie retraite : 10.000 F (5.000 x 2) ;


- Garantie de prévoyance toute cause : 1.040 F (520 x 2) ;
- Garantie de prévoyance décès accidentel : 200 F (100 x 2) ;
- Prime à prélever : 11.240 F.

3. Durée
Le Plan Retraite SIB a une durée minimale de 5 ans et est rémunéré à un
taux 4%. La résiliation de la partie retraite peut intervenir à tout moment mais
assorti d’une pénalité.
4. Rachat
Au terme du contrat sans accident, l client obtient, la totalité de la cotisation
à la retraite. Le montant minimum à percevoir en cas de décès accidentel ou décès
toute cause est 1.000.000 F et varie selon les options citées ci-dessus.
NB : les décès provoqués par le client ne sont pas pris en compte par
l’assurance. Les montants de souscription au plan peuvent être modifiés à
tout moment à la demande du client. (Avenant)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 16
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

III- ASSUREMPRUNT

1. Objet
C’est un contrat d’assurance qui garantit le remboursement du capital
restant dû dans le cadre du crédit contracté par le souscripteur auprès des
organismes bancaires en cas de décès du souscripteur ou d’invalidité absolue ou
définitive (IAD). Il concerne les personnes physiques, (Co-) titulaires d’un compte
chèque, âgées de plus de 18 ans et de moins de 65 ans bénéficiant d’un prêt
personnel ou professionnel octroyé par la banque.
L’Assuremprunt a pour objectifs :

- Répondre aux besoins de la clientèle en matière d’assurance


décès ;
- Fidéliser la clientèle ;
- Couvrir les crédits.
L’effet est immédiat à la signature du contrat par le client sous réserve
qu’aucune anomalie ne soit constatée au niveau de la déclaration d’état de santé.
2. Garanties
Le montant du capital garanti sur la tête de l’assuré est égal au capital restant
dû le jour du décès de l’assuré et ce conformément au tableau d’amortissement du
crédit objet de l’assurance.
L’âge limite de couverture de la garantie décès et invalidité absolue ou
définitive est respectivement de 70 ans et 65 ans.
a) Cessation de la garantie
La garantie cesse pour tout adhérent :

- Au 70éme anniversaire de l’assuré pour la garantie Décès ;


- Au 65éme anniversaire de l’assuré pour l’IAD ;
- En cas de non-paiement de la prime ;
- En cas de remboursement anticipé.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 17
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

b) Les cas non garantis par le contrat


Les principales causes du décès ou d’IAD non couvertes par le contrat sont :

- Le suicide (avant 2 ans de souscription) ou toute action intentionnelle


entraînant une IAD ;
- L’exécution d’une condamnation judiciaire ;
- La navigation aérienne en dehors des lignes commerciales à titre de
passager ;
- La guerre, les émeutes, les mouvements populaires ;
- Risques atomiques et cataclysmes naturels ;
- Conséquences de maladies ou d’accidents antérieurs à la date d’effets
souscripteur ;
- L’usage de stupéfiants non prescrits médicalement.

3. Les primes d’assurances


Les primes d’assurances sont précisées aux conditions particulières et sont
périodiques mensuelles. Ils sont payables à la fin du mois ou par prélèvement sur
le compte bancaire du souscripteur.

Crédits à la consommation Crédits habitat


 Type de prime :  Type de prime : annuelle ;
unique ;  Taux de prime applicable sur le
 Taux de prime capital restant dû : 0.63%
applicable sur le
capital initial :
- Durée de moins de 24 mois : 0.50%
- Durée entre 25 et 59 mois : 0.70%
- Durée entre 60 et 72 mois : 0.75%

NB : le contrat est renouvelable d’année en année à la date


d’anniversaire de la date d’effet, sauf dénonciation de la part de l’assuré
mais est résiliable 2 mois avant l’échéance de sa date d’anniversaire.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 18
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

IV- SECURICOMPTE

1. Objet
C’est un contrat d’assurance qui garantit le versement d’un capital en cas de
décès ou d’invalidité absolue ou définitive (IAD). Le montant de ce capital est lié
au solde du compte bancaire de l’assuré. Il concerne les personnes physiques,
clientèle de la banque âgée de moins de 65 ans.
Il assure :

- Les comptes chèques ;


- Les comptes sur carnet.
Le Securicompte a pour objectifs :

- De répondre aux besoins de la clientèle en matière d’assurance


décès ;
- De fidéliser la clientèle ;
- Couvrir les découverts, les crédits et les dépassements.
L’effet est immédiat à la signature du contrat par le client sous réserve
qu’aucune ne soit constatée au niveau de la déclaration d’état de santé.
2. Les modifications
Le client peut à tout moment modifier :

- Le numéro du compte chèque à débiter ;


- Le numéro du compte chèque à assurer ;
- Les bénéficiaires en cas de décès ;
- L’option choisie.
Les modifications relatives à l’option de garantie et au numéro de compte
garantie ne peut intervenir qu’a la date du renouvellement annuel du contrat. Elles
doivent être formulées au plus tard 2 mois avant ladite date.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 19
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

3. Détermination du capital décès


Les modalités de détermination du capital garanti se présentent comme suit :
 Si le solde du compte est créditeur, les bénéficiaires ou les ayants droits
auront droit au capital assuré correspondant à l’option choisie aux
conditions particulières ;
 Si le solde du compte est débiteur, la banque et éventuellement les
bénéficiaires auront au droit à une somme déterminée selon les cas de figure
ci-après :
- Si le solde débiteur est supérieur au montant du capital assuré,
c’est ce capital assuré qui est versé à la banque ;
- Si le solde débiteur est inférieur au capital assuré, la banque aura
droit à une somme égale au montant du débit. La soulte
représentant la différence entre le capital assuré et le solde
débiteur est acquise aux bénéficiaires.
En cas de pluralité de contrat, le cumul des prestations sera limité au plafond
correspondant à l’option la plus élevée choisie par le souscripteur.
Si un seul et même événement venait à entrainer le jeu de garantie pour
plusieurs victimes disposant de comptes assortis du présent contrat.
Les capitaux garantis seront réduits proportionnellement de telle sorte que
la somme de ces capitaux ainsi réduits ne dépasse pas le montant fixé aux
conditions particulières.
4. Les cas de non garantis par SECURICOMPTE
Les principales causes de décès ou d’IAD non couvertes par la garantie
Securicompte sont :

- Le suicide (avant 2 ans de souscription) ou toute action intentionnelle


entraînant une IAD ;
- Le meurtre de l’assuré par l’un des bénéficiaires ;
- L’exécution d’une condamnation judiciaire ;
- La navigation aérienne en dehors des lignes commerciales à titre de
passager ;

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 20
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

- La guerre, les émeutes, les mouvements populaires ;


- Risques atomiques et cataclysmes naturels ;
- Conséquences de maladies ou d’accidents antérieurs à la date d’effets
souscripteur ;
- L’usage de stupéfiants non prescrits médicalement.

5. Les primes d’assurance

Plafond en cas de
Options Prime annuelle Capital garanti pluralité de contrats
(FCFA) (FCFA) souscrits
(FCFA)
1 4 376 600 000 750 000
2 8 753 1 200 000 1 500 000
3 10 941 1 500 000 1 875 000
4 21 881 3 000 000 3 750 000
5 29 175 4 000 000 5 000 000
6 36 469 5 000 000 6 250 000
7 54 704 7 500 000 9 375 000
8 72 928 10 000 000 12 500 000
9 109 407 15 000 000 18 750 000
10 145 877 20 000 000 25 000 000
11 182 346 25 000 000 31 250 000
12 200 580 27 500 000 34 375 000
13 218 815 30 000 000 37 500 000

V- PLAN EDUCATION

1. Objet
C’est un produit d’épargne qui a pour objet la constitution d’une épargne
éducation au profit d’un enfant bénéficiaire en vue de leur permettre de poursuivre
leurs études supérieures ou de s’insérer dans la vie active moyennant le paiement
de versements périodiques et complémentaires. Il concerne les clients de la
banque de moins de 6 ans à la date de demande de souscription.
Le versement initial ou exceptionnel est d’au moins 25.000 F et les
versements périodiques est uniquement mensuelle (au moins 5.000 F/mois)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 21
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

Les versements sont capitalisés à compter du premier jour qui suit le mois
de leur encaissement.
Le plan éducation a pour objectifs :

- De constituer progressivement une épargne pour financier les études


supérieures d’un enfant ou le doter d’un capital destiné à faciliter son
entrée dans la vie active ;
- De parer à toute éventualité grâce à une assurance décès.

2. Fonctionnement
Le souscripteur peut à tout moment modifier :

- Le montant du versement périodique mensuel ;


- Le numéro du compte bancaire à débiter ;
Le souscripteur doit remplir et signer l’imprimé prévu à cet effet en précisant
son numéro de contrat d’assurance et la modification souhaitée.
Les frais d’acquisition sont de :

- 3.50% sur chaque prime d’épargne périodique ;


- 1.50% sur les versements initiaux et exceptionnels.
Chaque souscripteur recevra :

- A la souscription : la demande de souscription valant certificat


d’assurance ;
- Annuellement : un relevé de situation de son compte Plan Education,
indiquant les versements effectués, la valeur de l’épargne constituée
et le taux de rendement.

3. Prime Décès et Invalidité Absolue ou Définitive


La prime décès est de 8.19% de chaque prime épargne mensuelle.
La prime décès est payée en sus de chaque prime épargne mensuelle.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 22
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

4. Rachat
a) Rachat partiel
Le montant du rachat partiel être mis à la disposition du souscripteur à hauteur
de 50.0% de son épargnant deux fois dans la vie du contrat comme suit :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenu ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% du montant du rachat
partiel demandé.

b) Rachat total
Possibilité de retrait total de l’épargne revalorisée :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenue ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% de l’épargne revalorisée.

VI- AGE D’OR RETRAITE

1. Objet
C’est un produit d’épargne retraite qui permet au client de se constituer
progressivement une retraite principale ou complémentaire, moyennant le
versement de cotisations périodiques et libres.
Il concerne les clients de la banque de moins de 6 ans à la date de demande de
souscription.
Le versement initial ou exceptionnel est d’au moins 25.000 F et les versements
périodiques est uniquement mensuelle (au moins 5.000 F/mois). Les versements
sont capitalisés à compter du premier jour qui suit le mois de leur encaissement.
2. Fonctionnement
Le client peut à tout moment :

- Modifier le montant des versements ;


- Anticiper l’âge de la retraite : entre 50 ans et 60 ans ;
- Suspendre les cotisations ;
- Modifier les bénéficiaires désignés.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 23
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

Les frais d’acquisition sont de :

- 3.50% sur chaque prime d’épargne périodique ;


- 1.50% sur les versements initiaux et exceptionnels.
Chaque souscripteur recevra :

- A la souscription : la demande de souscription valant certificat


d’assurance ;
- Annuellement : un relevé de situation de son compte Plan Education,
indiquant les versements effectués, la valeur de l’épargne constituée
et le taux de rendement.

3. Rachat

a) Rachat partiel
Le montant du rachat partiel être mis à la disposition du souscripteur à hauteur
de 50.0% de son épargnant deux fois dans la vie du contrat comme suit :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenu ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% du montant du rachat
partiel demandé.

b) Rachat total
Possibilité de retrait total de l’épargne revalorisée :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenue ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% de l’épargne revalorisée.

VII- CAPITAL PLUS

1. Objet
C’est un produit d’assurance vie capitalisation qui permet de fructifier et
valoriser un capital à moyen ou long terme (entre 4 et 10 ans). Il concerne la
clientèle de la banque quelque soit leur âge, cherchant à placer leur argent à des
taux de rendement compétitifs et à horizon long terme.
La durée est librement fixée par le souscripteur avec un minimum de 4 ans.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 24
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

Le Capital Plus a pour objectifs de :

- Répondre aux besoins de la clientèle en matière de placement ;


- Fidéliser et conquérir la clientèle à profit épargnant.

2. Fonctionnement
Le montant à capitaliser est le montant des versements effectués par les
clients nets de frais d’acquisition.
Le montant acquis est le montant à capitaliser augmenter des intérêts et
net des frais.
Les frais d’acquisition sont d’un maximum de 0.5% sur les primes initiales
et supplémentaires prélevés en diminution de celles-ci.
Les frais de gestion sont de 1% de l’encours géré prélever de l’épargne
constituée.
Les commissions TTC de la banque sont de 0.5% des primes et 0.6% de
l’encours.
3. Rachat

a) Rachat partiel
Le montant du rachat partiel être mis à la disposition du souscripteur à hauteur
de 50.0% de son épargnant deux fois dans la vie du contrat comme suit :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenu ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% du montant du rachat
partiel demandé.

b) Rachat total
Possibilité de retrait total de l’épargne revalorisée :

- Après 4 ans de souscription : sans frais ni retenue ;


- Avant 4 ans de souscription : une retenue de 5% de l’épargne revalorisée.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 25
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 26
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

CHAPITRE I : CRITIQUES
A- SUR LEPLAN DE LA SECRURITE
La sécurité est un élément à ne pas négliger. Malheureusement,
l’emplacement de la caméra du hall ne permet pas à celle-ci de couvrir tout
l’espace de la banque surtout la devanture de la porte d’entrée du directeur
et du conseiller banque minute.
Il faut faire remarquer que le gestionnaire, deuxième personnage de la banque
de Daloa n’a pas de télé surveillance dans son bureau pour suivre toutes les
activités se déroulant dans la banque.

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS


Au niveau des produits bancassurances il n’y a rien à signaler mais les produits
tels que SIBline et SIBnet fait l’objet de mécontentement des clients soit parce
qu’ils ne savent pas l’utiliser ou soit parce que la ligne ne fonctionne pas. Il y a donc
une non maîtrise totale sur ses produits.

CHAPITRE II : SUGGESTIONS
A- SUR LE PLAN DE LA SECURITE

Il serait souhaitable de changer l’emplacement de la caméra du hall afin que


les images de la porte d’entrée du directeur et l’espace du conseiller banque minute
soient visibles dans la télésurveillance.
La sécurité devra être renforcer à tous les niveaux, il serait alors important
d’installer une télésurveillance dans le bureau du gestionnaire qui est
véritablement isolé des activités au sein de la banque.

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS

En ce qui concerne l’utilisation du SIBline et du SIBnet par les clients, il faudrait


soit leur apprendre son utilisation dans le cas où ils ne savent pas l’utiliser ou dans
le cas contraire revoir la ligne dans le cadre d’un éventuel disfonctionnement.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 27
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

CONCLUSION

Les trois (3) mois de stage à la SIB de Daloa m’ont amené à faire quatre grandes
observations qui sont en l’occurrence :
 Le secret professionnel qui doit être observé par tous les employés et dont
le non-respect peut être considéré comme une faute lourde ;
 L’accueil qui est un élément déterminant de l’augmentation de la clientèle
car il donne l’image de l’entreprise aux clients ;
 La qualité du travail qui met à l’abri un employé car sa négligence du travail
peut lui être préjudiciable ;
 Enfin la collaboration entre les employés qui travaillent de concert et qui
s’entraident.
Aussi est de constater que les travaux qui nous ont été confiés nous ont permis
d’approfondir nos connaissances en informatique et aussi de découvrir les
différentes tâches journalières effectuées dans une agence en particulier celle de
Daloa.
Enfin, nous réalisons qu’un stage est nécessaire après la formation théorique
dans la mesure où il permet de faire la connaissance avec l’entreprise et par
ricochet, le travail qui nous attend et de ne pas être dépaysé à notre premier
emploi.

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 28
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

BIBLIOGRAPHIE

Documents présentant la sib (documents disponibles à la SIB) ;


Rapporte de stage BTS M’baye Khady- Entrée en relation et gestion
de la clientèle ;
Rapport de stage BTS N’dri Ahou Noëlle Ella- Rôle du département
exploitation dans une banque.
Bancassurance : Commercialisation des produits assurantiels :
https://www.memoireonline.com/07/08/1279/m_bancassurance-
commercialisation-des-produits-assurantiels1.html

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 29
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

ANNEXES

1. ORGANIGRAMME DE LA STRUTURE
2. EVOLUTION DU NOMBRE D’AGENCE (2011-2015)
3. EVOLUTION DU CAPITAL SOCIAL DEPUIS SA CREATION
JUSQU’EN 2015
4. HISTORIQUE DE L’ACTIONNARIAT
5. ANALYSE DU COMPTE DE RESULTAT
6. ANALYSE DU BILAN

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 30
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

1- ORGANIGRAMME DE LA STRUCTURE

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 31
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

2- EVOLUTION DU NOMBRE D’AGENCE (2011-2015)

3- EVOLUTION DU CAPITAL SOCIAL DE SA CREATION JUSQU’EN 2015

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 32
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

4- HISTORIQUE DE L’ACTIONNARIAT

5- ANALYSE DU COMPTE DE RESULTAT

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 33
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 34
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

6- ANALYSE DU BILAN

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 35
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

SOMMAIRE _____________________________________________________________________________2

DEDICACES _____________________________________________________________________________3

REMERCIEMENTS ______________________________________________________________________ 4

AVANT-PROPOS_________________________________________________________________________5

INTRODUCTION _______________________________________________________________________ 6

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE LA SOCIETE IVOIRIENNE DE BANQUE (SIB) _________7

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA SIB__________________________________________________ 8

A- PRESENTATION GENERALE DE LA SIB _____________________________________________ 8


I- HISTORIQUE __________________________________________________________________ 8
II- LES AGENCES __________________________________________________________________ 9
III- LES OBJECTIFS ET LES ACTIVITES _______________________________________________ 9

B- PRESENTATION DE LA SIB DE DALOA _____________________________________________ 9


I- HISTORIQUE ET SITUATION GEOGRAPHIQUE __________________________________ 9
II- ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ________________________________________10
1- Le Directeur de l’agence ______________________________________________________10
2- Le conseiller clientèle _________________________________________________________10
3- Le conseiller banque minute __________________________________________________10
4- Le chef de caisse______________________________________________________________10
5- La caisse ____________________________________________________________________10
III- ORGANIGRAMME ___________________________________________________________ 11

DEUXIEME PARTIE : LES PRODUITS BANCASSURANCES DE LA BANQUE (CAS DE SIB) _______ 12

CHAPITRE I : LES PRODUITS BANCASSURANCES COMMERCIALISES A LA SOCIETE


IVOIRIENNE DE BANQUE (SIB) __________________________________________________________ 13

A- LES CARACTERISTIQUES ET NATURE D’UN BON PRODUIT__________________________ 13

B- LA NATURE DES PRODUITS COMMERCIALISES ____________________________________ 14

C- LES PRODUITS COMMERCIALISES ________________________________________________ 14


I- SIB RELAIS RETRAITE __________________________________________________________ 14
1. Objet _______________________________________________________________________ 14

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 36
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

2. Garanties ___________________________________________________________________ 15
a) Capitaux garantis__________________________________________________________ 15
b) Détermination et durée de la rente de base ___________________________________ 15
c) Cessation des garanties ____________________________________________________ 15
3. Cotisations __________________________________________________________________ 15
4. Rachat ______________________________________________________________________ 15
II- PLAN RETRAITE SIB ____________________________________________________________16
1. Objet _______________________________________________________________________16
2. Cotisation ___________________________________________________________________16
3. Durée _______________________________________________________________________16
4. Rachat ______________________________________________________________________16
III- ASSUREMPRUNT ____________________________________________________________ 17
1. Objet _______________________________________________________________________ 17
2. Garanties ___________________________________________________________________ 17
a) Cessation de la garantie ____________________________________________________ 17
b) Les cas non garantis par le contrat __________________________________________ 18
3. Les primes d’assurances ____________________________________________________ 18
IV- SECURICOMPTE_____________________________________________________________19
1. Objet _______________________________________________________________________19
2. Les modifications ____________________________________________________________19
3. Détermination du capital décès ______________________________________________ 20
4. Les cas de non garantis par SECURICOMPTE __________________________________ 20
5. Les primes d’assurance _______________________________________________________ 21
V- PLAN EDUCATION _____________________________________________________________ 21
1. Objet _______________________________________________________________________ 21
2. Fonctionnement _____________________________________________________________22
3. Prime Décès et Invalidité Absolue ou Définitive _________________________________22
4. Rachat ______________________________________________________________________23
a) Rachat partiel _____________________________________________________________23
b) Rachat total_______________________________________________________________23
VI- AGE D’OR RETRAITE _________________________________________________________23
1. Objet _______________________________________________________________________23
2. Fonctionnement _____________________________________________________________23
3. Rachat _____________________________________________________________________ 24
a) Rachat partiel ____________________________________________________________ 24
b) Rachat total______________________________________________________________ 24
VII- CAPITAL PLUS______________________________________________________________ 24
1. Objet ______________________________________________________________________ 24
2. Fonctionnement _____________________________________________________________25
3. Rachat ______________________________________________________________________25
a) Rachat partiel _____________________________________________________________25

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 37
Thème : les produits bancassurances de la banque (cas de la SIB de Daloa)

TROISIEME PARTIE : CRITIQUES ET SUGGESTIONS ______________________________________ 26

CHAPITRE I : CRITIQUES ________________________________________________________________27

A- SUR LEPLAN DE LA SECRURITE ___________________________________________________27

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS _____________________________________________________27

CHAPITRE II : SUGGESTIONS ____________________________________________________________27

A- SUR LE PLAN DE LA SECURITE ____________________________________________________27

B- SUR LE PLAN DES PRODUITS _____________________________________________________27

CONCLUSION _________________________________________________________________________ 28

BIBLIOGRAPHIE ______________________________________________________________________ 29

ANNEXES _____________________________________________________________________________ 30

RAPPORT DE STAGE BTS FCGE : DIARRA HASSANE


MOUSTAPHA 38