Vous êtes sur la page 1sur 19
LUTTE ANTITERRORISTE Ahmed Gaïd Salah appelle à fournir « plus d’efforts » ● MDN :

LUTTE ANTITERRORISTE

Ahmed Gaïd Salah appelle à fournir « plus d’efforts »

MDN : L'appelé du service national Mohamed-Faouzi Chekri est mort d'une leucémie

P. 3

P. 32

8 Djoumada Al Thani 1436 - Mardi 8 Avril 2014 - N°15098 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

PREMIERE VOITURE-ATELIER « MADE IN ALGERIA »

Le montage a commencé

le montage de la première voiture « made in Algeria » de marque Renault, destinée
le montage de la
première voiture
« made in Algeria »
de marque Renault,
destinée à la
formation du
personnel, a déjà
commencé dans
l’usine de Renault
Production Algérie
(RPA), implantée à
Oued Tlélat (Oran),
a annoncé,
hier à Alger,
le PDG de la Société
nationale des
véhicules
industriels (SNVI),
Hamoud Tazerouti.
Le premier camion Mercedes-Benz construit
en Algérie sortira de l’usine de Rouiba ce mois-ci
P. 12
É L E C T I O N P R É S I D E
É L E C T I O N
P R É S I D E N T I E L L E
D U
1 7
A V R I L
16 e JOUR DE CAMPAGNE ÉLECTORALE
L E D U 1 7 A V R I L 16 e JOUR DE CAMPAGNE

SELLAL A MASCARA ET SIDI BEL-ABBES :

« Le temps est venu de confier le flambeau aux jeunes »

: « Le temps est venu de confier le flambeau aux jeunes » LOUISA HANOUNE À

LOUISA HANOUNE À JIJEL

La lenteur du développement local pointée du doigt

JIJEL La lenteur du développement local pointée du doigt BELAID À OUARGLA Appel à l’unification des

BELAID

À OUARGLA

Appel à l’unification des efforts

doigt BELAID À OUARGLA Appel à l’unification des efforts REBAÏNE À ARZEW Suppression du service national

REBAÏNE À ARZEW

Suppression du service national et modernisation de l’ANP

Ph. Nacéra I.
Ph. Nacéra I.

ALI BENFLIS À TIARET, TISSEMSILT ET AIN DEFLA :

« Nécessité de la révision de la carte sanitaire »

: « Nécessité de la révision de la carte sanitaire » TOUATI À MÉDÉA ET BOUIRA

TOUATI À MÉDÉA ET BOUIRA :

« Pour la prise en charge des victimes du terrorisme »

M. Moussa Yakoub, Vice- président de la CNSEL : « Le procureur général territorialement compétent décidera des suites à donner aux évènements de Béjaïa »

PP. 4 à 7

Ph. Wafa
Ph. Wafa

LE PROFESSEUR ABDELOUAHAB BENGOUNIA AU FORUM D’El Moudjahid :

« La prévention clé du système de santé »

P. 8

FIÈVRE EBOLA

Ministère de la Santé :

« Mise en place d’un dispositif de surveillance et d’alerte »

P. 3

2

2 EL MOUDJAHID Mé téo ChAuD Au nord, le temps sera relativement chaud et ensoleillé, notamment

EL MOUDJAHID

Mé téo ChAuD Au nord, le temps sera relativement chaud et ensoleillé, notamment vers les
Mé téo
ChAuD
Au nord, le temps sera relativement
chaud et ensoleillé, notamment vers les ré-
gions ouest.
Les vents seront en général faibles à mo-
dérés.
La mer sera calme.
Sur les régions sud, le temps sera généra-
lement chaud et ensoleillé.
Les vents seront en général faibles.
Températures (maximales-minimales)
prévues aujourd’hui :
Alger (24° - 13°), Annaba (22°- 13°),
Béchar (28° - 14°), Biskra (28° - 16°),
Constantine (24° - 8°), Djelfa (28°- 10°),
Ghardaïa (27° - 13°), Oran (28° - 12°),
Sétif (23°- 8°), Tamanrasset (31°- 17°),
Tlemcen (28° - 12°).

DIMANCHE 13 AVRIL A 8H30 A L’HOTEL HILTON

Rencontre sur « La cybersécurité dans l’entreprise »

Le Cercle d’Action et de Réflexion autour de l’entreprise - CARE - avec le soutien de Délégation de l’Union Européenne

en Algérie organise une rencontre ayant pour

thème : « La cybersécurité dans l’Entreprise

» dimanche 13 Avril à l’Hôtel Hilton .

une rencontre ayant pour thème : « La cybersécurité dans l’Entreprise » dimanche 13 Avril à

AGENDA CULTUREL

DEMAIN A 19H A RIADH EL FETH

Concert de l’orchestre symphonique national

Sous le patronage de la ministre de la Culture, l’orchestre symphonique natio- nal et l’Office Riadh El Feth organisent un concert de variété di- rigé par Fetheddine Mehalla, animé par l’artiste Samir Toumi

avec la participation de la chanteuse andalouse Lila Borsali de- main à 19h. *****************************

SAMEDI 12 AVRIL A 14H30 A LA LIBRAIRIE GENERALE D’EL BIAR

Vente-dédicace de Ahmed Mimoun

L’auteur Ahmed Mimoun signera son livre Les allumés samedi 12 avril à 14h30 à la Li- brairie Générale d’El Biar. *****************************

JUSQU’AU 14 AVRIL AU CENTRE CULTUREL MUSTAPHA-KATEB

Vernissage de l’exposition de Lakhdar El-Gouizi

L’Établissement Arts et Culture de la wi- laya d’Alger poursuit l’exposition de l’ar- tiste-peintre Lakhdar El-Gouizi jusqu’ au 14 avril.

tiste-peintre Lakhdar El-Gouizi jusqu’ au 14 avril. Necib à Msila Le ministre des Res- sources en
Necib à Msila Le ministre des Res- sources en eau, Hocine Necib, effectue aujourd’hui une
Necib à Msila
Le ministre des Res-
sources en eau, Hocine
Necib, effectue aujourd’hui
une visite de travail et
d’inspection dans la wi-
laya.
********************************
Zohra Derdouri
à Chlef
La ministre de la Poste et
des Technologies de l’infor-
mation et de la communica-
tion, M me Zohra Derdouri,
effectue aujourd’hui une vi-
site de travail et d’inspec-
tion des établissements de
la poste et des télécommu-
nications de la wilaya.
********************************
AUJOURD’HUI A ORAN
Salon national de la
valorisation
de la recherche
Le ministre de l’Ensei-
gnement supérieur et de la
Recherche scientifique
procèdera aujourd’hui au
centre des conventions
d’Oran à l’inauguration du
Salon national de la valori-
sation de la recherche.

DEMAIN A 9H A GHERMOUL

MJS : point de presse

Le ministère de la Jeunesse et des Sports organise un point de presse demain à 9h au siège du fonds na- tional - Ghermoul - à la veille du lancement de l’ap- pel à projets en direction des associations de jeunesse.

AUJOURD’HUI A 9H A BISKRA

Rencontre régionale sur l’aménagement du territoire

Le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement organise les 8 et 9 avril à partir de 9h à l’université Mohamed-Khider de Biskra une rencontre régionale de présentation et de validation du rapport relatif aux orientations générales et à la mise en œuvre du plan d’actions du Schéma d’amé- nagement de l’espace de programmation territoriale qui englobe les wilayas de Biskra, El Oued, Ouargla et Ghardaïa.

AUJOURD’HUI A ALGER, SETIF, BISKRA ET ORAN Journées d’étude sur la formation professionnelle Le ministère
AUJOURD’HUI A ALGER, SETIF,
BISKRA ET ORAN
Journées d’étude sur la formation
professionnelle
Le ministère
de
la Forma-
tion et de l’En-
s e i g n e m e n t
professionnels,
organise des
j o u r n é e s
d’étude sur le
thème
:
«
La
place
de
la
femme dans la
politique
de
formation et de
l ’ e n s e i g n e -
ment professionnel » du 8 au 13 avril dans les wilayas
d’Alger, Sétif, Biskra et Oran.

CE MATIN À 11H

El-Islah oua El-Irchad :

conférence de presse

Le bureau national de l’association El-Irchad oua el- Islah organise ce matin à 11h une conférence de presse qui sera animée par le président de l’associa- tion Nacereddine Hezzam.

DEMAIN A 10 H Le candidat Moussa Touati invité du Forum Le candidat à la
DEMAIN A 10 H
Le candidat Moussa Touati invité du Forum
Le candidat à la présidentielle du 17 avril, Moussa Touati, sera, de-
main à 10 heures l’invité du Forum d’El Moudjahid.
Le wali d’Alger en visite d’inspection Dans le cadre du lancement de l’opération d’embellissement et

Le wali d’Alger en visite d’inspection

Dans le cadre du lancement de l’opération d’embellissement et d’amélioration du cadre de vie de la capitale, le wali d’Alger effec- tue aujourd’hui une visite sur chantier de la commune d’Oued Koriche.

SAMEDI 12 AVRIL A 14H A LA SALLE IBN ZEIDOUN

Concert de soutien au candidat Bouteflika

Un collectif d’artistes algériens animeront un concert de soutien au candidat Abdelaziz Bouteflika samedi 12 avril à 14h à la salle Ibn Zei- doun - Riadh El Feth.

Programme de campagne des candidats à l’élection présidentielle TIPASA, ALGER ET SAIDA Les représentants du
Programme de campagne des candidats
à l’élection présidentielle
TIPASA, ALGER ET SAIDA
Les représentants du candidat
Abdelaziz Bouteflika en meeting
Les représentants du candidat Bouteflika se rendront aujourd’hui
dans les villes suivantes : Amar Saïdani à Tipasa, Amara Benyounès à
Alger, Djelfa et Ain Oussera et Abdelaziz Belkhadem à Saïda.
***********************************************
BEJAIA ET BOUMERDES
FNA : deux meetings populaires
Le candidat Moussa Touati animera aujourd’hui deux meetings po-
pulaires, ce matin à 9h à Bejaia, l’après-midi à 15h à Boumerdès.
***********************************************
KOLEA
Le PT en meeting
La SG du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, animera cet après-
midi à 15h un meeting populaire à la maison de la culture de la com-
mune de Koléa, wilaya de Tipasa.
***********************************************
A TEBESSA, SOUK-AHRAS ET EL TARF
Benflis en meeting
Le candidat Ali Benflis animera trois meetings populaires, ce matin
à 10h30 à Tébessa, l’après-midi à 16h à Souk Ahras et à 18h à El Tarf.
***********************************************
A AIN TEMOUCHENT
Ahd 54 : meeting populaire
Le candidat Ali Faouzi Rebaïne animera un meeting populaire, ce
matin à 11h, à la bibliothèque Malek-Bennabi, wilaya de Ain Témou-
chent, suivi d’une rencontre de proximité.
***********************************************
A LAGHOUAT
Abdelaziz Belaïd en meeting
Le candidat Abdelaziz Belaïd animera aujourd’hui, un meeting po-
pulaire dans la wilaya de Laghouat.
***********************************************
CET APRES-MIDI A 17H A HASSI MESSAOUD
PNSD : meeting populaire
Le président du Parti national pour la solidarité et le développement,
Taleb Mohamed Cherif, animera un meeting populaire cet après-midi
à 17h à la salle des fêtes de Hassi Messaoud.

Mardi 8 Avril 2014

N

ation

3

EL MOUDJAHID

LUTTE ANTITERRORISTE

Ahmed Gaïd Salah appelle à fournir « plus d’efforts »

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a affirmé que l’Algérie attendait de «tous, plus d’efforts», en matière de sécurité et de lutte antiterroriste, car, a-t-il dit, les résultats acquis étaient «certes bons, mais appellent à en fournir davantage».

E u égard à tout cela, je

considère que notre pays l’Algérie attend

de nous tous, plus d’efforts, car

les résultats acquis sont certes

bons, mais appellent à en fournir davantage», a-t-il indiqué, à l’occasion de visites qu’il a ef- fectuées dimanche et lundi aux commandements des Forces ter- restres et de la Garde républi- caine, au titre du programme de suivi et d’évaluation annuelle du bilan des activités des forces de l’ANP. Au cours de ses visites de travail et d’inspection, le vice- ministre de la Défense nationale

«

a eu des rencontres avec des of- ficiers et cadres en présence

d’élèves officiers de l’ANP. Il a,

à cette occasion, exposé les ré-

sultats «positifs» acquis dans le domaine de la lutte antiterroriste et l’instauration de la sécurité, tout en valorisant les efforts des éléments de l’ANP aux côtés de tous les corps sécuritaires. «À ce propos, je valorise et respecte

autant les efforts des éléments de l’ANP aux côtés de tous les corps sécuritaires concernés par la lutte contre ces criminels,

sécuritaires concernés par la lutte contre ces criminels, ainsi que leur immense dévoue- ment, leurs sacrifices,

ainsi que leur immense dévoue-

ment, leurs sacrifices, leur bra- voure, leur patience et insistance pour extirper le terrorisme de notre pays, ainsi je salue ce pa- triotisme enraciné en nous», a-t- il dit. Le vice-ministre de la Défense nationale a également mis l’accent sur la nécessité de prendre en charge la catégorie des jeunes, à travers le dévelop- pement du système de forma- tion, avec ce qui garantit une

formation de qualité à la hauteur des aspirations. «À la lumière des réalités, la catégorie des jeunes a été prise en charge à tra- vers la réforme du système de la formation, tout en veillant sur son suivi et en la dotant d’un en- semble de moyens matériels et humains, lui assurant d’accom- plir ses missions pédagogiques d’apprentissage et de formation, permettant à ses étudiants et ses stagiaires de s’imprégner des

connaissances militaires, notam- ment, ce qui concerne les sciences des technologies mo- dernes», a-t-il relevé. Tout en in- sistant sur le lien unissant le peuple algérien et son armée, et l’obligation de sa consolidation, le vice-ministre de la Défense nationale a indiqué : «S’agissant du peuple, il m’importe de rap- peler, une fois de plus, l’impor- tance que j’accorde personnellement à la consolida- tion des liens entre notre armée et son encrage populaire.» «À cet égard, a-t-il poursuivi, j’ai déjà insisté plus d’une fois sur la nécessité et l’obligation de ren- forcer le lien entre l’armée et le peuple, et que gagner sa confiance est un acquis d’une grande valeur, qu’il faut préser- ver dans toutes les circons- tances.» À la fin de sa visite, un débat a été tenu, au cours duquel il s’est enquis des préoccupa- tions et des suggestions des élé- ments de l’ANP qui ont exprimé leur «fierté» et «orgueil» d’ap- partenir à l’ANP «digne héritière de l’Armée de libération natio- nale (ALN)».

LOGEMENT

Le programme quinquennal lancé à 91% à fin mars

Les travaux de réalisation de plus de 2 millions de logements ont été lancés à fin mars dernier par le sec- teur de l’Habitat, portant le taux d’avancement du programme quin- quennal (2010-2014) à 91%, selon un bilan présenté dimanche par la minis- tère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Selon les données du mi- nistère, les projets de réalisation de 2.003.992 logements ont été lancés entre début 2010 et fin mars dernier, soit 91% du programme quinquennal dont l’objectif est la construction d’un total de 2.223.403 logements toutes formules confondues. Les projets lan- cés concernent 827.281 logements sociaux, 258.743 logements sociaux participatifs (LSP) et 792.976 loge- ments ruraux. Il s’agit également de 105.249 logements de type location-vente (AADL) et 19.743 logements promotionnels publics (LPP), indique la même source. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune, prévoit le lan- cement du reste des projets avant la fin du premier semestre 2014. 826.668 logements ont été réceptionnés à fin mars dernier, soit environ 69% du programme quinquennal qui prévoit la réception de 1,2 million de loge- ments. Parmi les projets réceptionnés, figu- rent 277.312 logements sociaux, 101.046 LSP, 10.444 logements de type location-vente et 437.863 logements ruraux. Selon le minis- tère, le bilan des logements réceptionnés pourrait atteindre 88% des objectifs du sec- teur au titre du programme quinquennal 2010-

du sec- teur au titre du programme quinquennal 2010- 2014. Pour ce qui est du bilan

2014. Pour ce qui est du bilan du premier tri- mestre 2014, le secteur de l’Habitat a vu le lancement de 145.000 logements et la récep- tion de 57.000 autres. Plus de 129,7 milliards DA ont été dépensés durant ce trimestre, por- tant ainsi le montant global des dépenses du secteur à plus de 1.335,23 milliards DA de- puis le lancement du programme quinquennal 2010-2014. 22 millions de tonnes de ciment consommées en 2013 pour la réalisation des projets d’habitat. M. Tebboune a fait savoir que le présent «bilan établi sur la base de cri- tères de transparence démontre que les projets d’habitat en Algérie sont devenus une réalité», citant, à titre d’exemple, le montant des bud- gets alloués, la consommation soutenue de ci- ment dans ce secteur qui a dépassé, selon lui,

22 millions de tonnes en 2013. «Ceux

qui ne croient pas à ces chiffres, peuvent se rendre sur les sites abritant les chan- tiers des travaux de réalisation des loge- ments ou ceux réceptionnés chaque jour

à travers diverses wilayas du pays», a-t- il soutenu, annonçant la réception de 22.000 logements à Alger dans les mois

à venir. Selon les données du ministère,

plus de 4,179 millions de demandes de logements ont été portées sur le fichier national entre janvier 2013 et mars 2014. Le fichier fait ressortir que pas moins de 426.000 requérants, soit (10%), ont déjà bénéficié d’une aide de l’État pour l’ac- quisition d’un logement, ou sont pro- priétaires d’un logement ou d’un terrain. Par ailleurs, le fichier national a inscrit sur les listes noires, 329 entreprises de réalisation défaillantes (incapacité de fi- nalisation du projet ou dépassements). Le mi- nistre avait annoncé, dans ce sens, que le gouvernement examinera, mercredi prochain, un nouveau décret instituant le droit du mi- nistère de l’Habitat de remplacer les promo- teurs immobiliers défaillants dans les projets de logements. Cette mesure constitue une as- surance pour les souscripteurs au programme LSP. Une short-list des entreprises suscepti- bles de prendre en charge la réalisation entre 400 et 2.000 logements sera publiée dans les prochains jours. Selon M. Tebboune, elle comptera entre 70 à 80 entreprises algériennes de réalisation, estimant que ce mécanisme permettra leur insertion dans le programme national du logement et l’accélération de son processus de modernisation.

20 e ANNIVERSAIRE

DU GÉNOCIDE RWANDAIS

M. Bensalah reçu à Kigali par le président Kagame

M. Bensalah reçu à Kigali par le président Kagame Le président du Conseil de la nation,
M. Bensalah reçu à Kigali par le président Kagame Le président du Conseil de la nation,

Le président du Conseil de la nation, Abdel- kader Bensalah, a été reçu, hier à Kigali, par le président du Rwanda, Paul Kagame, à qui il a remis un message du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a indiqué un communiqué du Conseil. M. Bensalah est à Kigali pour repré- senter le Président Bouteflika à la commémora- tion du 20 e anniversaire du génocide rwandais.

FIÈVRE EBOLA

Ministère de la Santé :

« Mise en place d’un dispositif de surveillance et d’alerte »

Le directeur de la prévention du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le P r Ismaïl Mesbah, a affirmé, hier à Alger, que l’Algérie avait mis en place, un dispositif de surveillance et d’alerte pour la pré- vention de la fièvre Ebola, écartant toute éven-

tualité de contamination. En marge d’une rencontre scientifique marquant la célébration de la Journée mondiale de la santé, le 7 avril, le

P r Ismail Mesbah a annoncé la réunion, mer- credi et jeudi prochains, d’une commission d’experts du ministère pour procéder à l’éva- luation du risque de propagation de la fièvre Ebola en Algérie, soulignant le durcissement des mesures préventives pour faire face à cette épidémie meurtrière. Le ministère de la Santé s’apprête à finaliser la mise en place des mesures nécessaires pour faire face à la maladie, a-t-il précisé, avant de relever que le risque de propagation en Algérie restait «très minime». D’autre part, le même responsable a rappelé que l’Algérie veillait au quotidien au respect des recommandations de l’Organisation mon- diale de la santé (OMS) concernant cette épi- démie. Le chimpanzé et la chauve-souris sont les facteurs responsables de transmission de la maladie à l’homme. 90% des personnes at- teintes décèdent des suites de cette affection en raison d’hypotension artérielle. Les personnes portant le virus vivent quant à elles, avec plu- sieurs désordres au niveau des sens et une chute de cheveux. À ce jour, il n’existe ni vaccin ni traitement pour la fièvre hémorragique due au virus Ebola qui a fait 84 morts et 129 cas sus- pects en Guinée où le virus a été récemment dé- tecté.

PROMOTION DES EXPORTATIONS HORS HYDROCARBURES

L’Algérie exposera dans 3 capitales africaines

L’Algérie a choisi trois villes africaines, qu’elle estime «stra- tégiques», pour organiser, durant l’année en cours, des Salons spécialisés visant à promouvoir la production nationale et à en faciliter la commercialisation et le positionnement sur le marché africain en plein essor, ont indiqué, hier à Alger, les organisa- teurs. Le directeur général de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), Boukhalfa Khamanou, a souli- gné, lors d’une journée d’information, que ces manifestations se- ront organisées à Tunis, Abidjan (Côte d’Ivoire) et Yaoundé (Cameroun), compte tenu du rôle important de ces pays dans la région. La première manifestation se déroulera du 9 au 15 juin dans la capitale de la Tunisie, considérée par l’Algérie comme un partenaire économique important et le point de transit des ex- portations algériennes vers d’autres pays tels que la Libye et l’Italie. En 2013, les exportations de l’Algérie vers la Tunisie ont

atteint près de 1,6 milliard de dollars alors que les importations étaient de l’ordre de 488,65 millions de dollars. Hydrocarbures, produits sidérurgiques, certains matériaux de construction et pro- duits agroalimentaires et agricoles ont constitué l’essentiel de ces exportations. Les importations concernaient le ciment et cer- tains produits industriels. Le deuxième Salon sera organisé à Abidjan du 11 au 17 septembre. M. Khamanou a estimé que l’Al- gérie comptait sur la Côte d’Ivoire pour investir le marché de l’Afrique de l’Ouest vu son poids au sein de l’Union économique et bancaire des États de l’Afrique de l’Ouest. Les exportations de l’Algérie vers ce pays ont atteint 0,30 millions de dollars contre 141,65 millions d’importations en 2013. Les produits agroalimentaires et les médicaments, outre certains produits élec- triques ont constitué l’essentiel des exportations de l’Algérie vers ce pays. Les importations de la Côte d’Ivoire ont concerné le

café, le cacao, le bois et certaines variétés de poisson. Le dernier Salon sera organisé dans la capitale camerounaise durant la deuxième quinzaine d’octobre prochain. Le directeur d’Algex a appelé les différents opérateurs économiques à participer massi- vement à ces manifestations pour encourager et promouvoir la destination Algérie en général. Ali Nasri Bey, président de l’As- sociation nationale des exportateurs algériens (ANEA), a affirmé que l’ANEA œuvrera à sensibiliser les opérateurs sur l’impor- tance de la participation à ces Salons. Il a ajouté que l’Algérie était en mesure de commercialiser divers produits en Afrique, notamment les textiles, les produits agroalimentaires et les pro- duits électroménagers. Il a enfin appelé à la signature de conven- tions de partenariat en matière d’exportation avec les pays africains, à l’instar de nombreux pays.

Mardi 8 Avril 2014

N

4 ation EL MOUDJAHID ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
4
ation
EL MOUDJAHID
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

ALI BENfLIS à TIArET, TISSEmSILT ET AIN DEfLA:

« Nécessité de la révision de la carte sanitaire »

Le candidat indépendant M. Ali Benflis, s’est rendu, hier à Tiaret, Tissemsilt et Ain Defla. C’est sous les applaudissements, qu’il a été accueilli dans la capitale des Rostémides, lors d’un rassemblement populaire organisé à la salle omnisports située au centre-ville.

De nos envoyés spéciaux :

Makhlouf Ait Ziane et Nacéra I.

D evant une salle comble, le candidat a insisté sur la réforme du secteur de la santé, indiquant que «ce sys-

tème est souvent critiqué, la population ne cesse de revendiquer une prise en charge de qualité, les professionnels de la santé sont mécontents. Il a souligné que la santé est inscrite parmi les priorités de son pro- gramme, promettant à cet effet, qu’il va «réviser la carte sanitaire, la politique de prévention, la mise en place d’un nouveau plan général pour la formation des méde- cins et les personnels médical et paramé- dical». Il dira que «notre système ne peut être réformé qu’avec l’engagement de tous les professionnels qui doivent s’y as- socier dans l’objectif de satisfaire les pa- tients». Nous devons réduire aussi «notre dé- pendance en matière de médicaments et encourager la recherche». Il trouve regret- table qu’ «aujourd’hui, plus de 6.000 mé- decins exercent à l’étranger ». D’après lui, la fuite des cerveaux est due à leur marginalisation par l’Etat. «Je fais confiance aux compétences natio- nales. Je crois en leur capacité à relever le défi de la qualité» a-t-il dit, avant d’ajou- ter qu’«on ne peut pas construire un Etat de droit sans une santé de qualité et un système de sécurité sociale moderne per- formant». Il a fait savoir qu’en dépit de

Ph : Nacéra
Ph : Nacéra

renouveau national pour ériger une so- ciété des libertés voulue par le peuple, passe par une Constitution consensuelle». Le candidat a insisté lors de son se- cond meeting à la wilaya de Tissemsilt sur «l’élargissement de la réconciliation na- tionale afin de permettre à l’ensemble des acteurs politiques de participer à la construction de l’Algérie ». Et de poursui- vre «on doit laisser le citoyen vivre sa ci- toyenneté, pour que nous puissions instaurer la paix et la stabilité dans notre pays», ajoutant que «la démocratie est le seul remède à la crise de notre pays ». M. A. Z.

son absence durant ces dernières années de la scène médiatique, il n’a jamais cessé de chercher des solutions pour faire sortir l’Algérie de sa crise, en indiquant en ces termes précis : «ces dernières années, j’ai parcouru notre pays du Sud au Nord et de l’Est à l’Ouest comme jamais auparavant. J’ai rencontré beaucoup de citoyens no- tamment des jeunes sans travail». Je connais vos problèmes et ceux de chaque région et je suis sensible à vos attentes». Le candidat a souligné ensuite, que son programme «est basé sur des mesures très concrètes et des solutions prometteuses». Il n’a pas manqué de réitérer que «le

rEBAïNE à ArzEw :

« Suppression du service national et modernisation de l’ANP »

A li fawzi rebaïne, a promis hier à Arzew, de supprimer le service na- tional et de moderniser l’Armée

nationale populaire (ANP), s’il était élu. «Je vous promets, si vous votez pour moi,

d’annuler le service national, en laissant ses portes ouvertes à ceux qui veulent s’entraîner pour une durée de six mois»,

a promis rebaïne à la jeunesse oranaise venue écouter son meeting organisé au 16 e jour de la campagne électorale. Il s’est engagé à moderniser et bâtir

une «armée professionnelle» en lui offrant tous les moyens nécessaires. rebaïne, qui

a dans la foulée promis de «rajeunir» les responsables de l’armée, a indiqué que

«rajeunir» les responsables de l’armée, a indiqué que l’ANP ne doit pas se mêler des questions

l’ANP ne doit pas se mêler des questions politiques nationales et doit être au ser- vice du peuple. Pour mettre en application ces engagements, rebaïne a appelé à un vote massif pour son programme, souli- gnant qu’il est le seul candidat à la course électorale pouvant mener le pays vers un «changement radical». Par ailleurs, il a in- diqué que l’Algérie fait face à de grands défis dont la mondialisation, qui lui exige de construire une «économie forte». Il a expliqué que la construction d’une écono- mie forte exige l’exploitation de toutes les compétences algériennes vivant notam- ment à l’étranger, et en évitant l’«écono- mie de la rente».

m. BELAID à OuArgLA

Appel à l’unification des efforts

L e candidat du front El-moustakbal, Abdelaziz Belaid, a appelé hier à Ouargla à mettre fin aux «divi-

sions» en unifiant les efforts pour préser- ver la stabilité politique et la paix sociale dans le pays. «Le front El-moustakbal ne cesse de militer pour unifier les efforts afin de bâtir un Etat fort et moderne et abolir les divisions pour préserver la sta- bilité politique et la paix sociale», a-t-il dit lors d’un meeting populaire organisé

au 16 e jour de la campagne électorale. il a considéré que la préservation de la stabi- lité du pays ne peut se faire qu’à travers une «meilleure gestion» de l’économie nationale et la réalisation «effective» d’une paix sociale, en prenant notamment en charge les préoccupations des jeunes Il

a ainsi promis de faire de l’Algérie, un

pays «libéré de toute rancune, où règne la justice sociale et le respect de l’Etat de droit», ajoutant que pour atteindre ces ob- jectifs, «il faut laisser la place aux jeunes, qui ont tout pour réussir». «Le moment est venu pour les jeunes de prendre les

«Le moment est venu pour les jeunes de prendre les rênes du pays en vue de

rênes du pays en vue de concrétiser le

principe de la succession des générations» aux postes de responsabilité, a-t-il estimé. Le programme électoral du front El- moustakbal, dont un grand chapitre traite, notamment des jeunes, insiste sur un changement «radical» en Algérie par des moyens «pacifiques et «démocratiques»

et «loin de toute tentative de s’accrocher au pouvoir». m. Belaid promet d’instaurer une «meilleure justice sociale, éliminer la malversation, la corruption, le népotisme, le clientélisme et le régionalisme sous toutes leurs formes». Il a enfin appelé les citoyens de Ouargla à accomplir leur de- voir électoral le 17 avril «afin d’instaurer la démocratie et la transparence, ancrer le principe de l’alternance au pouvoir, éta- blir des bases solides pour une justice im- partiale, intègre, équitable et indépendante», a-t-il souligné. Interrogé par la presse à l’issue du meeting sur la si- tuation à ghardaïa, le candidat Belaid a estimé que la meilleure façon de régler le problème était d’entamer un dialogue «sincère» et «directe» avec les jeunes de cette ville du Sud du pays. «Il faut écouter les jeunes tout en associant les notables afin de prendre en charge de façon effi- cace, les doléances de cette frange de la société», a affirmé m. Belaid, soulignant la «nécessité d’en finir définitivement avec ce conflit qui n’a que trop duré».

LOuISA HANOuNE à JIJEL :

« La lenteur du développement local mise à l’index »

L es plans de déve- loppement local ne sont pas menés

au rythme qu’il faut, a déploré hier à Jijel, la candidate Louisa Ha- noune. « Cela est dû aux institutions caduques et corrompues héritées du système du parti unique», a-t-elle martelé Louisa Hanoune, lors de son premier meeting électoral de la journée, animé à la salle omni- sports de Jijel. Précisant que cette situation est générale sur le territoire national, Louisa Ha- noune, qui a relevé l’état déplorable du réseau routier de sa wilaya d’origine, estime que cela pénalise le développement de la wilaya de Jijel et accentue l’isolement de ses localités les plus reculées. Elle a mis en évi- dence les potentialités exceptionnelles de cette wilaya et qui au- raient pu faire d’elle un pôle touristique de premier plan. Il en est de même des secteurs agricole, industriel et culturel de Jijel

qu’elle s’est engagée à réhabiliter. «Pour que Jijel prospère, nous avons besoin d’un Etat central puissant qui soit l’expression de la souveraineté nationale», faisant le serment de devenir, si elle

y parvenait, la Présidente de «tous les Algériens» et non pas de son «douar uniquement».

TOuATI à méDéA…

APS

Pour la prise en charge des victimes du terrorisme

L e candidat du moussa Touati a appelé hier à

médéa à une prise en charge des victimes du terrorisme, notamment celles de médéa qui ont perdu leurs terres. «Des habitants ont été dépos- sédés de manière illé- gale des terres de leurs ancêtres, après avoir fui leurs domiciles durant la tragédie nationale», a in- diqué m. Touati, dans un meeting populaire animé à maison de la culture Hassan-Al-Has- sani, appelant ainsi à

«rétablir ces victimes du terrorisme dans leurs droits». A leur retour dans leurs domiciles, après le rétablissement de la paix, ceux ayant fui les villages de médéa se sont retrouvés dépossédés de leurs terres faute de li- vrets fonciers car ils ont hérité les terres de leurs aïeux», a expli- qué m. Touati, originaire de médéa (sa ville natale), soulignant qu’il s’agit de la wilaya qui a le plus souffert du terrorisme». Dans le même sillage, m. Touati a estimé qu’il faut s’interroger sur les causes du terrorisme», se disant aussi inquiet» quant au sort des groupes d’autodéfense et les gardes communaux qui ont été abandonnés après le recouvrement de la paix». Il a en outre, déploré la situation de paupérisation» qui touche la population de la wilaya de médéa dans sa globalité, regrettant la fermeture de plusieurs entreprises nationales, dont Sonacome, Saidal, qui contribuaient à la résorption du chômage. Le passage du socia- lisme au régime social-démocrate puis au capitalisme libéral a appauvri les Algériens qui, après avoir chassé les bachaghas, se sont retrouvés sous la tutelle d’un groupe d’individus ayant confisqué le pouvoir», a-t-il observé.

ayant confisqué le pouvoir», a-t-il observé. …ET à BOuIrA A Bouira la candidat a plaidé pour
ayant confisqué le pouvoir», a-t-il observé. …ET à BOuIrA A Bouira la candidat a plaidé pour

…ET à BOuIrA

A Bouira la candidat a plaidé pour la création d’une Académie nationale de la

langue tamazight. «J’appelle à

la création d’une académie na-

tionale de langue tamazight au lieu de l’exploiter à des fins

politiques», a-t-il déclaré lors d’un meeting populaire animé

à la maison de la culture mo-

hamed-Issiakhem. Il a recom- mandé à ce propos, de réunir des experts en linguistique, des académiciens et des péda- gogues afin «d’unifier cette langue et de la doter de règles grammaticales bien définies», estimant que cette langue «doit

être enseignée dans les écoles dès le cycle primaire». Sur un autre registre, Il a appelé à supprimer «l’immunité totale»

dont bénéficient les hommes politiques, suggérant ainsi de ne maintenir que «l’immunité politique». «L’immunité totale permet à ceux qui en jouissent

de commettre des délits pour lesquels ils ne sont pas pour- suivis en justice, ce qui ex- plique la généralisation et la banalisation de la corruption et des pratiques malsaines, no- tamment dans les milieux po- litiques», a-t-il dit. APS

mardi 8 Avril 2014

N

5 EL MOUDJAHID ation ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
5
EL MOUDJAHID
ation
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

SELLAL A MASCARA ET SIDI BEL-ABBES :

« Le temps est venu de confier le flambeau aux jeunes »

C’est dans une ambiance festive qu’a été reçu le directeur de campagne du candidat indépendant, Abdelaziz Bouteflika, hier, au complexe sportif de l’Unité africaine de la wilaya de Mascara. Il a fait une entrée triomphale dans la salle où zorna et baroud ont retenti. Sellal lance : « Merci pour cet accueil. Mascara est une ville qui a donné de grands hommes à l’Algérie comme l’Emir Abdelkader. Nous sommes fiers d’avoir des hommes de cette envergure dans notre pays. »

De notre envoyée spéciale :

Kafia Ait Allouache

A bdelmalek Sellal est revenu par la suite sur le programme du candidat Prési- dent. Il a annoncé, « qu’il est temps

de passer à la création d’une deuxième répu- blique qui se base sur l’égalité des droits pour tous », en soulignant que le programme de Bouteflika propose de faire de cette ville « la capitale agricole » de l’Algérie en raison de son potentiel. « Mascara est connue pour son agriculture. Notre programme vise à renforcer les ressources agricoles dans cette région », a- t-il clamé de cette ville où il a animé un mee- ting de la campagne électorale de la présidentielle. Il a fait savoir que l’Etat algérien s’engage

à régler tous les problèmes des citoyens, no- tamment ceux de cette région et surtout celui de l’eau qui est un problème majeur pour se

« débarrasser » définitivement du stress hy-

drique dont elle souffre depuis des années, promet-il, devant une salle archi-comble qui

a scandé « viva l’Algérie viva Bouteflika ». Il a entre autre, souligné que le pro- gramme du candidat Bouteflika se base sur le renouveau politique par la révision de la Constitution qui donne à tous les hommes et femmes les mêmes droits, surtout aux jeunes qui sont considérés comme les piliers de la so- ciété. « Le temps est venu pour céder le pou- voir aux jeunes. C’est l’engagement de

céder le pou- voir aux jeunes. C’est l’engagement de Bouteflika s’il est réélu et comme vous

Bouteflika s’il est réélu et comme vous connaissez l’homme, il tient toujours pa- role. ». Il a insisté sur l’unité nationale du peu- ple en précisant : « Nous sommes un seul peuple, une seule famille ; il faut renforcer l’unité nationale » a-t-il noté avant d’inviter les habitant de cette région à se présenter en force le jour du scrutin pour dire oui à la conti- nuité de la stabilité avec le candidat Boute- flika.

Ouverture de l’université sur le monde

Dans une atmosphère de joie et d’enthou- siasme, le directeur de campagne du candidat

Bouteflika a transmis les sincères salutations de ce dernier, mettant en exergue, ses efforts pour la paix et la stabilité du pays durant ses investitures ; dans ce contexte, celui-ci a in- sisté sur la préservation de la stabilité sans la- quelle aucun développement ne peut intervenir. Aussi, comme il le dira : « La stabilité est un acte de souveraineté nationale et c’est cet acquis que nous devons préserver quel que soit le prix à payer », a-t-il soutenu. « C’est pourquoi, vous êtes appelés à ex- primer massivement votre choix le 17 avril prochain en optant pour la continuité et la sta-

bilité et barrer ainsi la route aux aventuriers qui veulent nous faire croire que rien ne va plus dans notre pays » a-t-il tenu à spécifier à un public qui lui était déjà totalement acquis, et qui n’a cessé de scander, « one, two, three, viva l’Algérie », « Bouteflika Raissouna » M. Sellal a indiqué que le candidat Boute- flika veut agir pour bâtir un état fort dans une Algérie nouvelle, un état qui fonde sa vigueur sur la connaissance et le savoir. En témoignent les 92 universités qui font la fierté de pays, a- t-il clamé sous les applaudissements de l’as- sistance. Sellal a mis l’accent sur la nécessité de voir l’université s’ouvrir sur le monde et l’univer- salité. Il a réitéré l’obligation de renforcer un état modèle, c’est un legs à confier à la nou- velle génération, chargée de prendre le flam- beau. Abdelmalek Sellal a promis que dans le programme du candidat Bouteflika, une atten- tion minutieuse est accordée à la culture dans ses diverses manifestations. D’ailleurs, a-t-il fait remarquer, Sidi Bel- Abbès a un potentiel appréciable à faire va- loir. Il a aussi plaidé avec conviction et fermeté pour l’unité nationale, bannir les germes de l’extrémisme et de l’intolérance, faisant la promesse que l’Etat fera tout pour régler l’en- semble des problèmes de la population. Il a terminé son discours en appelant tous les ci- toyens à se rendre massivement aux urnes Kafia Ait Allouache

SELLAL HOTE DE LA REGION DE BENI CHOUGRANE

Une ambiance de liesse populaire

La venue d’Abdelmalek Sellal, représentant du candi- dat indépendant Abdelaziz Bouteflika, dans la région de Beni chougrane pour animer un meeting populaire à la salle ominsports de l’OPOW de l’Unite africaine de Mas- cara a drainé les foules des grands jours à telle enseigne que la salle s’est avérée exiguë pour contenir toutes les masses populaires venues en grand nombre des quatre coins de la wilaya pour ap- porter leur soutien indéfecti- ble à Bouteflika pour cette élection présidentielle. Ce meeting haut en couleurs a vu la présence de plusieurs fi- gures du sport, politique, cul- ture. Belloumi, chaba Ezzahouania, pour ne citer

que ceux-là ont posé avec leurs fans. Des colombes blanches ont été lâchées par M. Sellal tout au début de son allocution interrompue par l’assistance qui scandait en chœur « One Two Three, Viva Bouteflika ! » et même Sellal n’a pas résisté à la tentation de reprendre ce refrain très cher à la masse en telles cir- constances. Sellal qui a eu droit à un bain de foule avant de regagner la tribune pour prononcer son allocution sous un tonnerre d’applaudisse- ments. Les habitants de la plaine de Ghriss ont temoigné leur grand attachement au candidat de la majorité popu- laire, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika. A. Ghomchi

Accueil triomphal à Sidi Bel-Abbès

La salle omnisport du complexe du 24-Février s’est avérée exiguë pour contenir la grande foule venue prendre part au meeting animé par M. Abdela- malek Sellal, directeur de campagne du candidat indépendant Abdelaziz Boute- flika en signe de soutien et d’appui à cette candidature jugée comme étant la meilleure formule de préserver la paix rétablie et la stabilité restaurée. De sur- croît s’agissant d’une population qui me- sure réellement la portée de ces valeurs après un long cauchemar vécu dans la douleur et le déchirement. Plus qu’une conviction de cette population qui a ré- servé un accueil des plus chaleureux tant qu’une certaine relation de convivialité et de complicité même prévaut entre les deux parties. M. Sellal a eu, par le passé, à gérer cette wilaya et à mener à bien son développement pour marquer de son empreinte un parcours et laisser surtout de bons souvenirs. Il a su donner un élan de solidarité et d’union à une population qui s’est identifiée à son style. Un style reposant sur les relations humaines d’abord tout en faisant valoir une cer- taine rigueur dans l’exécution d’un pro- gramme. C’est lui qui a eu l’idée

d’un pro- gramme. C’est lui qui a eu l’idée d’édifier au sein de la coupole, le

d’édifier au sein de la coupole, le plané- tarium comme pour inviter la jeunesse à envahir l’espace et découvrir ses mys- tères. C’est dire toute la vision de l’homme qui s’appuie sur l’esprit d’in- novation et d’entreprise. En plus des au- tres secteurs d’activité qui ont retenu toute son attention, celui des sports figu- rait dans ses priorités pour faire de l’ac- cession du club phare de la wilaya,

l’USMBA, un objectif réalisé en 1987. Ce n’est guère fortuit que le meeting d’hier fut mis à profit pour que les repré- sentants de la société civile lui délivrent une attestation de citoyen d’honneur de la ville de Sidi Bel-Abbès et les respon- sables de la formation Belabbesienne lui proposent la présidence d’honneur du club.

A. Bellaha

ExPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE M. TAIDIRT ABDELkADER

Le riche parcours d’Abdelaziz Bouteflika revisité

Une exposition de photographies est organisée depuis le 23 mars der-

nier et jusqu’au 12 du mois en cours, à la galerie Racim, à l’initia- tive de M. Taidirt Abdelkader. Cette dernière est dédiée au riche parcours du candidat indépendant à la prési- dentielle 2014, M. Abdelaziz Bou- teflika. Plus de 3.000 photos en noir et blanc et en couleurs illustrent, en effet, toute la vie, la biographie et le militantisme de l’homme. L’enfance, la scolarité, le dé- vouement de Si Abdelkader El Mali pour la cause nationale, ra-

photos

conté par une série de

quand il a rejoint les rangs de l’ALN en 1956, en compagnie des colonels Abdelhafidh Boussouf dit Si Ma- brouk et Houari Boumediène, ainsi que d’autres responsables de la wi-

laya V, en 1958. Ce portail inti- tulé « parcours militant de l’homme pour l’Algérie », soutenu par des vidéos, CD et DVD qui reviennent sur la trajectoire de M. Abdelaziz Bouteflika, depuis sa plus tendre enfance, à ce jour. Parmi, ces pho- tos, une a été prise en 1941, à l’âge de 3 ans, alors qu’il était élève à l’école Sidi Ziane. D’autres illustrations, en compa- gnie d’étudiants ayant rejoint le front de Libération nationale étaient également exposées. Sa carrière di- plomatique est matérialisée par des images relatant son passage à la tête du ministère des Affaires étran- gères, président l’Assemblée géné- rale des Nations unies en 1974 ainsi que dirigeants et révolutionnaires, à, l’image de l’icône révolutionnaire

Ph : Louiza.M
Ph : Louiza.M

Che Guevara. Les trois mandats du candidat Bouteflika ont été abordés par l’exposition de M. Taidirt Ab-

delkader qui consacre des photos qui évoquent les réalisations de l’homme depuis son investiture en

1999. De la période de la réconcilia- tion nationale qui a instauré la paix et la sécurité, et, surtout, permis le retour de l’Algérie dans le concert des nations, et autres chantiers qu’il a engagés dans les domaines poli- tique, économique, culturel et so- cial qui plaident en faveur de cet homme qui a brillé dans les diffé- rents sommets et porté très haut la voix de l’Algérie. L’organisateur de cet espace, aux couleurs du candidat Bouteflika, af- firmera que ce n’est que justice en- vers celui qui a tant donné pour l’Algérie. « Qu’est ce qu’on peut faire pour l’homme qui a beaucoup fait pour son pays », telle est est la question qui nous a animés, en or- ganisant cette exposition. Samia D.

Mardi 8 Avril 2014

6 N ation EL MOUDJAHID ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
6
N ation
EL MOUDJAHID
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

GhouL et Benyounes a Paris :

« Le programme de Bouteflika répond de manière concrète aux préoccupations de la communauté à l’étranger »

Amar Ghoul, président du parti Tajamoue Amal Jazaïr (Taj) et Amara Benyounès, secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), ont présenté, dimanche à Paris, le programme du candidat indépendant à la présidentielle du 17 avril, Abdelaziz Bouteflika, qui répond "de manière concrète" aux aspirations et attentes de la communauté nationale établie à l’étranger.

G houl a, dans ce sens, indi- qué dans un meeting orga- nisé dans un hôtel dans le

cadre de la campagne électorale, qu’il est venu à la rencontre de la communauté nationale pour lui faire part du programme, en 14 points, du candidat Bouteflika qui lui est destiné, et qu’il a qualifié de "très riche, réaliste, objectif" et qui répond "de manière concrète à toutes les préoccupations des na- tionaux résidents à l’étranger, à toutes leurs attentes et aspirations". souvent interrompu par des ap- plaudissements, le président du parti taj a souligné que le candidat Bouteflika entend donner une im- portance particulière, "un statut digne et qui lui sied" à la commu- nauté nationale établie à l’étranger. Ce programme a-t-il dit, prend en charge avec des propositions "inédites" les préoccupations de la jeunesse issue de cette commu-

nauté. "il s’agit d’ouvrir aussi lar- gement que possible, les portes de l’espoir à toute la jeunesse algé- rienne résidant à l’étranger", a-t-il ajouté. Parmi les mesures envisagées dans ce programme en direction des jeunes, amar Ghoul a cité les bourses de stages avant la fin 2014, et affirmé que toutes les op- portunités seront examinées pour que les talents, les compétences et les personnes porteuses de poten- tialités et de savoir-faire puissent bénéficier d’un emploi en algérie, pour contribuer à construire le pays. il a également indiqué que le programme propose aussi aux jeunes algériens, à leurs parents, la possibilité de pouvoir constituer leurs propres petites entreprises "avec une aide à hauteur de 100.000 euros, ajoutant que les dispositifs d'aide à l'emploi des

ajoutant que les dispositifs d'aide à l'emploi des jeunes sont ouverts à tous les al- gériens.

jeunes sont ouverts à tous les al- gériens. L’ouverture de succur- sales de banques algériennes dans les pays à forte présence de la communauté nationale établie à

à forte présence de la communauté nationale établie à l’étranger, notamment en france et la facilitation

l’étranger, notamment en france et la facilitation à l’accès au foncier et au financement bancaire aux opérateurs algériens désirant in- vestir dans des structures spéciali-

sées d’accueil de retraités en algé- rie ont également été cités par le représentant du candidat Boute- flika. Prenant la parole à son tour, amara Benyounès a indiqué que lorsque le président sortant avait pris les rênes du pouvoir, il s'est engagé à "rétablir la paix et la sé- curité, réhabiliter le pays sur la scène internationale faisant de l'algérie un pays non seulement fréquentable mais aussi écouté dans le monde entier" tout comme il a engagé, a-t-il ajouté le proces- sus de réconciliation nationale entre les enfants de l’algérie et re- lancé l’économie. a un groupe de jeunes ressortis- sants algériens ayant réussi à s’in- troduire dans la salle de l'hôtel parisien pour chahuter le meeting, Benyounès leur a répliqué que peuple algérien "est un peuple fier et que c’est à lui qu'il revient de choisir son président".

ouLd KheLifa a Partir d’iLLizi :

« L’unité nationale passe par le choix du candidat sage »

M. Mohamed Larbi ould Khelifa, représentant du can- didat indépendant à la prési- dentielle du 17 avril, abdelaziz Bouteflika, a indi- qué dimanche à illizi que l'unité nationale passait par le choix d'un président "sage" pour la prochaine étape. M. ould Khelifa qui animait un meeting popu- laire à la maison de culture athmane-Bali au chef-lieu de wilaya, au titre du 15 e jour de la campagne électo- rale, a affirmé que le candi- dat Bouteflika jouissait d'une expérience et d'une maturité politique qui l'habi-

litent à gérer les affaires du pays. La wilaya d'illizi a connu un saut "qualita- tif" par rapport aux années précédant, l'arrivée au pouvoir du Président Bouteflika qui a accordé un intérêt majeur aux wilayas du sud, dont illizi dont les habitants sont connus pour leur nationalisme indéfectible, a-t-il soutenu. selon lui, le pro- gramme électoral du candidat Bouteflika favori- sera davantage les jeunes de la région pour intégrer les sociétés pétrolières et prévoit la créa- tion d'emplois permanents à travers toutes les wi- layas du pays pour résorber le chômage. a fednoun dans la même wilaya, ould Khe- lifa a indiqué que cette localité est « le fruit des

Khe- lifa a indiqué que cette localité est « le fruit des réalisations d’abdelaziz Bouteflika lors

réalisations d’abdelaziz Bouteflika lors de son pre- mier mandat », avant d’assu- rer, qu’il sera fait de cette localité « un grand centre ur- bain. » il a estimé que « les acquis réalisés sous l’ère Bouteflika, aussi bien au nord qu’au sud ont des inci- dences mutuelles », ajoutant que cette action de dévelop- pement se poursuivra lors de la prochaine étape à un rythme plus soutenu pour l’essor des différentes ré- gions du pays et à différents niveaux. « La sécurité et la stabi- lité sont des facteurs essen-

le

tiels

développement », a-t-il poursuivi, appelant à la conjugaison des efforts de tous pour développer le pays et barrer la route à « toux ceux qui vou- draient nuire à l’algérie ». il a appelé les citoyens d’illizi à être vigilants, car cette wilaya est fron- talière à des pays vivant une situation sécuritaire difficile, avant de rappeler le rôle « important » qu’a joué la région dans le recouvrement de la souveraineté nationale. après avoir énuméré di- verses réalisations ayant marqué les précédents

mandants du candidat Bouteflika dans les diffé- rents secteurs, ould Khelifa a appelé à consolider davantage l’unité nationale.

pour

BeLKhadeM a Bou saada :

« Choisir Bouteflika pour un nouveau mode de gouvernance »

abdelaziz Bel-

khadem a estimé hier

à Bou saada (M’sila)

que le peuple algé- rien, en renouvelant sa confiance au can- didat abdelaziz Bou- teflika, aura plébiscité un nouveau mode de gouvernance. interve- nant devant plusieurs centaines de per- sonnes à la salle des fêtes de la ville de sidi thameur dans le cadre d’un meeting de campagne en fa- veur du candidat in- dépendant abdelaziz

de campagne en fa- veur du candidat in- dépendant abdelaziz des institutions du pays. L’enjeu, selon

des institutions du pays. L’enjeu, selon M. Bel- khadem, est de lutter de manière encore plus ef- ficace contre la corrup- tion, de consolider la réconciliation nationale et de soutenir l’écono- mie par l’encourage-

de

l’investissement et la création de PMe aptes à constituer une alterna- tive aux hydrocarbures. il a également souligné que le programme du candidat indépendant abdelaziz Bouteflika prévoit, en plus de la

ment

Bouteflika, Belkha- dem a souligné que ce nouveau mode de gouvernance a été mentionné dans le mes- sage adressé au peuple algérien par le Chef de l’etat le 22 mars dernier. un message dans lequel il avait notamment souligné son engagement à poursuivre les réformes poli-

poursuite de la politique de solidarité nationale, de s’appuyer sur les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme afin de renforcer l’économie du pays. M. abdelaziz Belkhadem a appelé à un vote massif le 17 avril prochain pour élire le candidat indépendant abdelaziz

tiques qu’il avait engagées il y a trois ans, plus exactement le 15 avril 2011, a précisé

Bouteflika qui reste, a-t-il souligné, l’artisan de la paix retrouvée en algérie et le garant

M.

Belkhadem. il a également souligné que

de sa stabilité, dans un contexte frontalier

M.

Bouteflika s’est engagé devant le peuple

complexe. il a conclu en soutenant que la

réviser, au cas où il était réélu, la Consti- tution au cours de la première année de son nouveau mandat, et à mettre en place des conditions politiques et institutionnelles fondées sur l’élargissement des prérogatives

à

participation à cette élection est le moyen le plus efficace pour faire taire ceux qui atten- dent la chute de l’algérie et qui espèrent la voir se débattre dans une situation sembla- ble à ce qui a été nommé le printemps arabe.

Le President de La Coordination nationaLe des enfants de Chouhada a setif :

« La flamme de Novembre ne s’éteindra pas de sitôt »

en rencontrant hier à la maison de la culture houari-Boumediène, à sétif, de nombreux éléments de la famille révolutionnaires, des moudjahidine, enfants de chou- hada, ainsi que des militants et sympathisants des partis et associa- tion soutenant le candidat, abdela- ziz Bouteflika, M. abdelkrim derridj, président de la Coordina- tion nationale des enfants de chou- hada consacrera d’entrée une part importante de son intervention à la dimension historique de cette wi- laya et ne manquera pas de rendre

un vibrant hommage à tous ceux qui se sont sacrifiés pour que vive l’algérie libre et indépendante. « Comme nous avons aujourd’hui le devoir de faire état de notre sou- tien indéfectible au moudjahid ab- delaziz Bouteflika qui, très jeune déjà, n’a jamais cessé de consacrer pleinement sa vie à la cause natio- nale. Parce que Bouteflika fait par- tie de tous ceux qui ont veillé à préserver le message de novembre et à construire l’algérie de la paix et du progrès, nous lui disons une fois encore à partir de sétif notre

soutien et notre attachement constant à l’homme de la réconci- liation nationale », dira l’interve- nant qui mettra aussi à profit cette rencontre pour rendre hommage à l’anP et tous les services de sécu- rité « qui ont veillé et veillent en- core à la préservation de tous les acquis de la république il se tournera ensuite vers ceux que l’amnésie frappe encore et dira : « a ceux qui disent que rien n’a été fait et qui en réalité ne veu- lent pas voir, je leur recommande de sortir sur le terrain, de parcourir

l’algérie profonde pour s’impré- gner de toutes ces grandes réalisa- tions du Président Bouteflika ! des réalisations d’envergure qui ont émergé chaque jour un peu plus de- puis 15 ans pour faire aujourd’hui de l’algérie, un pays fort et se- rein. » il s’interrogera ensuite sur les visées des adeptes du slogan « Barakat ». « La flamme de no- vembre ne s’éteindra pas de sitôt et restera plus que jamais portée par la génération de l’algérie, un mes- sage écrit du sang de nos martyrs et de nos moudjahidine.

La flamme ne s’éteindra ja- mais », ajoutera-t-il avant de dres- ser un constat rigoureux à l’endroit de ceux qui appellent à l’ingérence étrangère et ceux qui tentent de ral- lumer les flammes de la fitna. « ne laissez pas nos jeunes succomber dans cette manipulation diabo- lique, dites-leur de se rendre en masse aux urnes pour l’algérie de la stabilité et de la continuité et voter unanimement pour le Prési- dent Bouteflika en ce 17 avril », conclura-t-il. F. Zoghbi

Mardi 8 avril 2014

EL MOUDJAHID N ation 7 ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ÉLECTORALE
EL MOUDJAHID
N ation
7
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ÉLECTORALE

M. MOUSSA YAKOUB, VICE- PRÉSIDENT DE LA CNSEL :

« Le procureur général territorialement compétent décidera des suites à donner aux évènements de Béjaïa »

Suite aux incidents de la wilaya de Béjaïa, la Commission nationale de supervision des élections, après enquête et délibération, a décidé qu’il s’agissait de «faits graves et d’actes punis par la loi».

«L e procureur général compétent décidera de procédures à sui- vre», a déclaré le vice-prési-

dent de la Commission nationale de supervision des élections, Moussa Yakoub, hier sur les ondes de la radio nationale Chaîne III. Cette commission des magistrats qui su- pervise toute l’opération électorale depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats et la remise des procès-verbaux du scrutin s’est réunie suite aux évènements de Béjaïa qui ont conduit à l’annulation du meeting du représentant du Président sortant, en statuant sur le fait que ceux-ci constituaient «une infraction au code pénal». «La sous-commission locale de Bé- jaïa, dont certains membres étaient présents sur les lieux pour superviser le meeting qui devait avoir lieu, s’est autosaisie, et après en- quête et délibération, la CNSEL a décidé qu’il s’agit de faits graves, qui sont de nature criminelle et qui obéissent au code pénal et relèvent de la compétence du droit commun, donc des instances judiciaires. Le procureur général territorialement compétent a été saisi des faits, et c’est à lui légalement de décider des suites à donner», a encore indiqué M. Yakoub qui a précisé que «la commission nationale se limite à informer le procureur général par le biais d’une décision en bonne et due forme des faits retenus dans le procès- verbal». Le vice-président de la commission nationale de supervision des élections a qual- ifié ces évènements d’«atteinte pure et sim- ple au principe de la démocratie, et de violation flagrante des lois de la République», et énuméré «90 recours, dont 27 auto-saisines». Il a précisé que la com- mission, qui n’a pas encore statué sur 12 saisines, a jugé recevables, 53 recours. Pour ce qui est du nombre des auto-saisines, il a avancé le chiffre de 27 et qui sont liées généralement à l’affichage sauvage «qui n’est pas propre à l’Algérie», dit-il, en pré- cisant que «des instructions fermes ont été données aux principaux fauteurs (représen- tants de candidats) de cesser l’affichage sauvage et aux walis pour mettre en œuvre les dispositions de l’article 195 alinéa 3», a- t-il soutenu.

« Aucune saisine sur les attributs de l’État et de la Révolution » Pour ce qui est des infractions relevées par la commission nationale depuis le lance- ment de la campagne électorale, M. Yakoub

depuis le lance- ment de la campagne électorale, M. Yakoub cite, en plus de l’affichage sauvage,

cite, en plus de l’affichage sauvage, la vio- lation du principe relatif à la moralité de la campagne, des principes d’équité et d’égalité entre les candidats, l’inexistante ou destruc- tion des panneaux d’affichage, et violation de principes de neutralité des agents de l’Ad- ministration. Questionné sur le déroulement de la cam- pagne électorale qui en est à sa troisième se- maine, M. Yakoub répond qu’«elle se déroule dans de bonnes conditions. Il y a eu certains dépassements minimes qui ne sont pas de nature à influer sur le processus élec- toral». Il a précisé par ailleurs qu’aucune sai- sine n’a eu lieu sur «les attributs de l’État et de la Révolution» qui sont «totalement re- spectés par tous». S’agissant des accusations à l’encontre de l’Administration qui est dénoncée par cer- tains de frauder déjà, Moussa Yacoub a qual- ifié ceci «d’affirmations qui sont dénuées de tout fondement». Il a confirmé l’existence de «quelques cas isolés quant à l’utilisation des moyens de l’État tels que les voitures», tout en affirmant que «l’Administration n’a jamais enfreint le principe de la neutralité. Tous les secteurs concernés par l’organisation du scrutin ont

respecté cette règle de manière stricte et scrupuleuse. Pour les autres ministères qui ne sont pas chargés de l’organisation, ils agissent sous la double casquette. Car, ce sont des commis de l’État et appartiennent en même temps à des partis qu’ils défendent. Ils ont le droit de faire leur campagne en tant que militants politiques et non pas en tant que ministres», a-t-il expliqué. Et d’ajouter:

«Aucune loi ne leur interdit cette activité qui est légale et qui n’enfreint pas la loi élec- torale.» Sur la répartition des espaces de meetings entre les six candidats, M. Yakoub précise, qu’«il n’y a aucune violation de l’équité en la matière, et qu’aucune saisine n’est parv- enue à la commission dans ce cadre». Concernant l’équité par rapport au temps d’antenne, M. Yakoub a affirmé que cette dernière ne peut être constatée qu’au niveau des mass media publics. Mais, pour ce qui est du privé, «le problème n’a pas été réglé. Il existe la loi sur l’audiovisuel, mais les textes ne sont pas encore appliqués. Ce prob- lème sera pris en charge dans l’avenir par l’autorité de régulation qui sera installée par les pouvoirs publics». À propos des disposi- tions prises pour assurer un scrutin libre et

transparent, «l’Invité de la rédaction» cite les garanties prévues par la loi, telles que la présence des délégués des candidats au niveau des bureaux et des centres de vote. «Nous accordons une importance accrue à cette garantie essentielle, car si tous les can- didats auront des représentants à ce niveau, ils pourront avoir les résultats avant l’Ad- ministration», soutient-il.

« Assurer un scrutin libre crédible et sincère » Il a insisté aussi sur la présence des mem- bres de la commission de contrôle et celle de supervision, ainsi que la remise des PV de recensement et de centralisation des résul- tats. «Je crois que ces garanties sont essen- tielles pour assurer un scrutin libre, crédible et sincère. Il faut les respecter et les appli- quer», relève-t-il, tout en insistant sur la présence des observateurs étrangers qui est «un gage supplémentaire, puisqu’ils auront accès à tout, car ils représentent une valeur morale pour assurer un scrutin libre et trans- parent», souligne-t-il. Abordant le travail entre son instance et celle de surveillance des élections, M. Yak- oub a précisé qu’il existe entre les deux com- missions, «un travail de coordination et d’échange de points de vue» quant au bon déroulement de toute l’opération électorale. «La commission de surveillance peut nous saisir de tout fait qui est de nature à porter atteinte aux principes de transparence et de crédibilité, et de toute violation de la loi électorale et des textes s’y rattachant»,

dit-il. Le vice-président de la Commission na- tionale de supervision des élections n’a pas omis de rappeler que toutes les instances sont installées à travers le territoire national et à l’étranger, et sont déjà «opérationnelles d’une manière effective». Au sujet de la communauté installée à l’é- tranger, et des bureaux itinérants, M. Yakoub

a précisé que «toutes les dispositions sont

prises pour assurer le bon déroulement du scrutin». Abordant les prérogatives de son

instances, le responsable a tenu à souligner,

à la fin, que «la Commission nationale de su- pervision exercera ses pouvoirs jusqu’à la remise des procès-verbaux de recensement

et de centralisation des résultats. Après, c’est

le Conseil constitutionnel qui prendra le re- lais pour la validation et l’annonce des résul- tats».

Sarah Sofi

M. Brahmi : « La CNSEL a statué sur 90 recours liés en majorité à l’affichage anarchique »

La Commission nationale de supervision de l’élection pré- sidentielle du 17 avril 2014 a statué, depuis le début de la campagne électorale, sur 90 recours liés, en majorité, à “l’affichage anarchique”, selon son président, Lachemi Brahmi. Dans une déclara- tion à l’APS en marge d’une audience accordée à l’ancien ministre espagnol des Af- faires étrangères, et observa- teur indépendant, Miguel Angel Moratinos, M. Brahmi a indiqué que la CNSEL a reçu

Angel Moratinos, M. Brahmi a indiqué que la CNSEL a reçu 98 plaintes et en a

98 plaintes et en a tranché 90. Il a précisé que son instance a “jugé recevables, 53 recours”, et fait obligation aux contreve-

nants de se conformer à la loi, ajoutant que les recours reçus concernaient, notam- ment l’affichage anar- chique. M. Brahmi a précisé que la CNSEL a re- jeté 21 recours, “pour dé- faut d’éléments probants”, et a saisi les parquets sur 17 faits ayant qualité pé- nale. Il a mis en avant, la coordination entre la CNSEL et l’Administration dans la mise en œuvre des dé- cisions d’amener les contreve- nants à se conformer à la loi.

M. Moratinos salue l’engagement de la commission de supervision quant au respect de la loi

L’ancien ministre espag- nol des Affaires étrangères, et observa- teur indépendant, Miguel Angel Morati- nos, a salué, dimanche à Alger, l’“engagement et la fermeté” de la Com- mission nationale de su- pervision de l’élection présidentielle du 17 avril (CNSEL) quant au respect de la loi. “Je dois féliciter la commission

de supervision, son président et ses membres, pour leur en-

de supervision, son président et ses membres, pour leur en- gagement et fermeté quant au respect

gagement et fermeté quant au respect de la loi, pour que les citoyens puissent être assurés d’avoir toutes

les garanties” dans ce sens,

a précisé M. Moratinos

dans une déclaration à la presse, à l’issue de son en-

tretien avec le président de

la Commission, Lachemi

Brahmi. M. Moratinos a eu un entretien peu aupara- vant avec les membres de

la Commission nationale

de surveillance de l’élec-

tion présidentielle.

Mardi 8 Avril 2014

N

8

ation

EL MOUDJAHID

Le PROfeSSeuR ABDeLOuAhAB BeNgOuNIA Au fORuM D’EL MOUDJAHID

« La prévention, clé du système de santé »

Moins de 3% du budget alloué au secteur de la santé est consacré à la prévention», c’est du moins ce qu’a indiqué hier, au Forum d’el Moudjahid, le Professeur Abdelouhab Bengounia, chef de service Epidémiologie et Médecine préventive au CHU Mustapha-Pacha.

A nimant une conférence intitulée «le développement local au service de la santé publique», à l’occasion de la cé-

lébration de la journée mondiale de la Santé, le P r Bengounia à mis l’accent sur le rôle de la prévention dans la lutte contre les mala- dies, notamment celles à transmission vec- torielles. Le spécialiste a, dans ce contexte, axé son intervention sur la nécessité d’assu- rer la veille sanitaire qui consiste à suivre l’évolution épidémiologique d’une maladie, afin de la cerner et l’endiguer. Dans ce sil- lage, le P r Bengounia a appelé les pouvoirs publics à activer la mise en place de l’Institut national de veille sanitaire (INVS), recom- mandé depuis plusieurs années. Ce spécia- liste qui a mis en exergue la situation de la santé qui prévaut actuellement, en Algérie s’est étalé sur l’importance d’élaborer un plan de santé basée sur la prévention. Pour ce faire, le praticien recommande plus de concertation avec les personnels de la santé et la société civile pour la réalisation des pro- jets liés au domaine de la santé. Il a, en outre, insisté sur l’importance de l’éducation sani- taire de la population par le bais de l’infor- mation et la communication. Pour ce qui est du thème retenue pour la célébration de la journée mondiale de la Santé, le P r Bengou- nia a fait savoir que cette année l’Organisa- tion mondiale de la santé (OMS) a braqué les projecteurs sur les maladies à transmission vectorielles.

Ph. Wafa
Ph. Wafa

Il faut savoir que plus de la moitié de la population mondiale est exposée à des ma- ladies comme le paludisme, la dengue, la leishmaniose, la maladie de Lyme, la schis- tosomiase ou la fièvre jaune, qui sont véhi- culées par des moustiques, des mouches, des tiques, des gastéropodes et d’autres vecteurs.

Chaque année, plus d’un milliard de per- sonnes sont infectées et plus d’un million meurent de maladies à transmission vecto- rielle. Avec pour slogan, «Petits mais dange- reux», l’OMS consacre cette année, la journée mondiale de la Santé, à la menace de plus en plus grande que représentent les ma-

ladies à transmission vectorielle. A ce sujet, le conférencier a fait savoir que ce genre de menace peut être évité, par la lutte anti-vec- torielle qui nécessite l’implication de plu- sieurs secteurs en plus de celui de la santé. Pour lui, ces maladies surgissent dans mi- lieux défavorables qui ne bénéficient pas de logements convenables, d’eau potable et de systèmes d’assainissement adéquat. Pour faire face à cette menace, le P r Ben- gounia recommande de veiller au respect des normes sanitaires réglementaires et ce par la multiplication des contrôles. Il recommande, également, de rendre le certificat de conformité aux règles d’hygiène obligatoire dans tous les domaines d’activi- tés socio-économiques de la collectivité lo- cale, et de mettre le bureau d’hygiène communal sous l’autorité technique effective des services de santé. Rappelons que la journée mondiale de la Santé 2014, célébrée chaque 7 avril, date commémorative de la création de l’OMS en 1948, permet au monde entier de se pencher sur des problèmes importants de santé pu- blique. Pour le rendez-vous de cette année, l’OMS a voulu à travers l’organisation de journée mondiale de la Santé, attirer l’atten- tion sur la menace que représentent les ma- ladies à transmission vectorielle, dans le monde entier. Kamélia H.

Réfléchir grand, appliquer local

P our célébrer la journée mondiale de la Santé, L’Organi- sation mondiale de la santé (OMS) a choisi cette année, de mettre sous les feux de la rampe certains insectes ,

comme les moustiques, les tiques, les punaises… qui peuvent représenter une menace pour notre santé. «Petits mais dange- reux», c’est le slogan adopté par L’OMS pour sensibiliser mais aussi pour faire connaître les mesures qui permettent de nous protéger des maladies graves que ces «vecteurs» peuvent causer. Pour le professeur Abdelouahab Bengounia, expert en épidémiologie et en médecine préventive, le contrôle voire l’éradication de ces pathologies est étroitement lié, à l’hygiène du milieu et au développement locale. et si l’OMS a choisi la thématique «les maladies à transmission vectorielle», l’in- titulée de la conférence-débat, qu’a animé hier, au forum d’El

Moudjahid, le P r Bengounia, a porté sur «le développement local au service de la santé publique». Le P r Bengounia, croit

dur comme fer, que la santé est quelque chose de très impor- tant pour ne la confier qu’aux médecins seulement. A cet égard, le professeur invite les pouvoirs publics à investir dans la médecine préventive et ce, en envisageant la santé sous l’angle du développement local. Pour lui, ceux qui ont en charge le dossier Santé ne doivent pas occulter le fait que «que la santé n’est pas seulement un coût pour la collectivité mais qu’elle est aussi un investissement». une population en bonne santé est un signe, mais aussi un facteur, de dynamisme éco- nomique et social. L’invité du forum d’El Moudjahid, plaide pour une politique de santé locale basées sur une étude fine de la situation sanitaire, et il va jusqu’a proposer des bulletins de santé hebdomadaire émanant des 1.541 communes que compte l’Algérie. Pour lui, c’est le seul moyen de prévenir, mais aussi d’intervenir en cas d’épidémie. Car dit-il, les col- lectivités locales ont un grand rôle à jouer dans la promotion

de la santé. Le professeur Bengounia, cite en exemple, l’épi- démie de paludisme apparue, dans la wilaya de ghardaïa en

2013. Pour le spécialiste, le foyer à l’origine de cette maladie,

sous la forme autochtone, existe encore, et devrait susciter des inquiétudes. Tout en ajoutant, que les responsables locaux gagneraient à orienter les efforts sur l’hygiène, afin d’éviter de voir remonter à la surface une maladie totalement éradi- quée en 1978. Le professeur Bengounia, estime que ces der- nières années, il y a eu un relâchement des actions préventives, et qu’il est impératif de revenir à la politique pré- ventive adoptée au lendemain de l’indépendance, qui avait donné de bons résultats. Cependant, dira t-il, la réussite de toute politique préventive doit être axée sur l’information,

l’éducation et la communication, en ayant à l’esprit qu’il faut réfléchir grand et appliquer local. Nora Chergui

MICROSOfT ALgéRIe

Formation au profit de 350 primo-demandeurs d’emploi

«R éinventez votre entreprise grâce aux technologies Microsoft Algé- rie et ses partenaires», tel est le

thème choisi par Microsoft Algérie pour sa première édition du Microsoft Connect Alge- ria. une rencontre qui se veut désormais an- nuelle dans l’objectif de «connecter» le géant de l’informatique avec ses clients et ses par- tenaires. Il s’agit, en fait, souligne M. Mourad Nait Abdesselam, P-Dg de Microsoft Algérie, de «partager, deux jours durant, les nouveau- tés en matière des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il est question également d’informer les clients de Microsoft sur les solutions proposées par Mi- crosoft Algérie, en matière de nouvelles tech- nologies et des réponses au cas par cas, selon les besoins exprimées par chaque société ». L’on apprendra, notamment, à la faveur de cette rencontre qu’à partir d’aujourd’hui, 8 avril 2014, «Windows XP ne sera plus sup- porté par Microsoft». Ce sera donc la fin de vie de ce système d’exploitation devenu ac- tuellement obsolète. A signaler, cependant, que le Windows XP est extrêmement utilisé en Algérie et le fait de ne plus avoir de support et de mises à jour pour ce système d’exploita- tion, rend les utilisateurs de Windows XP vul- nérables, en d’autres termes, victimes de piratages éventuels. Par conséquent, le P-Dg de Microsoft Algérie a mis à profit cette op- portunité pour lancer un appel aux utilisateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il a invité ces derniers, et plus particulièrement les entreprises utili- sant Windows XP dans le cœur de leurs sys- tèmes d’information, d’envisager très

Ph. T. Rouabah
Ph. T. Rouabah

rapidement la «migration» vers le Windows 8.1, la nouvelle version du système d’exploi- tation de Microsoft. M. Mourad Nait Abdes- selam a mis en exergue, dans ce cadre, la disponibilité, en Algérie, du système d’exploi- tation Windows 8.1 et du Cloud computing; une application permettant d’effectuer à des téléchargements gratuitement. Il convient de signaler, dans ce contexte, que Windows 8.1 existe en Algérie depuis déjà plus d’une année. Aussi, des mises à jour de Windows 8.1 seront bientôt disponibles, dans notre pays, et apporteront certainement diverses fonctionnalités pour les nostalgiques de l’ancien Windows. Le responsable qui s’attardera sur la mobilité de l’office avec le Windows 8.1 et la nouveauté Cloud, évo-

quera, d’autre part, l’apport de la société en matière de formation au profit, notamment des primo-demandeurs d’emplois. Il fera savoir à cet effet que pas moins de 400 demandeurs d’emplois ont déjà bénéficié d’une formation assurée par Microsoft Algérie. Cette opération initiée en partenariat avec l’Agence nationale de l’emploi (ANeM) a connu un franc succès et sera reconduite incessamment, relève ce même responsable. Pas moins de 350 personnes, dont des nou- veaux ingénieurs en informatique, bénéficie- ront, ainsi, d’une formation certifiante. Les attestations obtenues serviront, en fait, à valo- riser les CV de ces jeunes demandeurs d’em- plois. Microsoft Algérie, impliquée dans les actions citoyennes, mène actuellement d’au-

tres opérations, à l’image de la caravane nu- mérique. A noter, une classe numérique pilote, la première du genre en Afrique du Nord, a été inauguré, le mois écoulé, au Lycée national des mathématiques à Kouba (Alger). Cette opération vise entre autres, à permettre à nos élèves une meilleure maîtrise des Tic, à l’ins- tar des autres élèves dans les pays développés. D’autre part, elle offrira aux enseignants l’opportunité de développer leurs perfor-

mances pédagogiques et éducatives et de les fédérer autour d’un seul projet, à savoir offrir

à tous une éducation de qualité dans une école d’excellence. La classe, mise à la disposition du lycée,

a été aménagée et équipée d’outils informa-

tiques de pointe de marque Intel (systèmes Microsoft-Office 365) et la compagnie Mi- crosoft assure une formation au profit des élèves et enseignants pour la maîtrise des ou- tils et contenus numériques. Selon le P-Dg de Microsoft Algérie, la prochaine école bénéfi- ciant de tels équipements et d’une formation similaire sera le Lycée technique du Ruisseau (Alger). Cette opération sera menée, avec le pré- cieux concours du ministère de l’education

nationale, affirme-t-il. Par ailleurs, Microsoft Algérie compte poursuivre la mise à la dispo- sition de PC au profit de personnes hospitali- sées, relève cette même source. une action similaire sera menée au profit des associations

et plus particulièrement des personnes handi-

capées, avec un matériel spécialement adapté

aux non voyants. Soraya Guemmouri

N

EL MOUDJAHID

ation

9

REMBOURSEMENT DES ACTES MÉDICAUX

M. Benmeradi : « Le système du tiers payant en cours de finalisation »

Le projet du système du tiers payant en matière de remboursement des actes médicaux est en cours de finalisation, a indiqué hier à Médéa le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Benmeradi.

"D e nouveaux méca- nismes de rembourse- ment des frais des

actes médicaux sont actuellement à l'étude dans la perspective d'alléger la procédure de remboursement au niveau de la Caisse nationale d'as- surance sociale (Cnas), d'une part, et de réduire les dépenses médi- cales des assurés sociaux, d'autre part", a souligné M. Benmeradi lors d'un point de presse organisé en marge de sa visite d'inspection et de travail dans la wilaya. Le nouveau système du tiers payant permettra, a-t-il expliqué, "d'ajuster les tarifs des frais de rem- boursement des actes médicaux de façon à revoir graduellement le montant des frais remboursables et d'éviter au patient de payer directe- ment les prestations fournies par le médecin". Le paiement des actes médi- caux, dont le scanner, la radio, la consultation et le remboursement se feront, grâce à ce système, au moyen de la carte Chiffa, a précisé le ministre. M. Benmeradi a souli- gné toutefois que la mise en œuvre de ce système implique l'adhésion

la mise en œuvre de ce système implique l'adhésion des médecins à cette démarche, fai- sant

des médecins à cette démarche, fai- sant observer que son département est en train de "réfléchir à une for- mule" de convention entre la Cnas et les médecins, à même de déter- miner les conditions de prise en charge des frais médicaux. Le ministre a annoncé, en outre, l'entrée en application "prochaine" d'un contrat de travail, offrant la possibilité à l'employé de bénéficier d'un salaire supérieur au salaire na- tional minimum garanti (SNMG),

de la couverture sociale et d'autres avantages qui seront communiqués en temps opportun. M. Benmeradi avait visité, au cours de son déplacement dans la wilaya, différentes structures rele- vant de son département, avant de procéder à la remise de clefs de voi- tures ateliers et de contrats d'attri- bution de locaux au profit de jeunes porteurs de projets, émargeant dans différents dispositifs de soutien à l'emploi.

HADJ SAÏD À OUARGLA :

«Nécessitéd’encouragerlesactivités

touristiquesrépondantauxspécificitéslocales»

L e ministre du Tourisme de l’Artisanat, Mohamed Amine Hadj Saïd, a mis l’ac-

cent, dimanche à Ouargla, sur la nécessité d’encourager les activités touristiques répondant aux spécifi- cités locales. «Il appartient d’encourager les activités touristiques répondant aux spécificités de chaque région et susceptibles de promouvoir et d’écouler les divers produits touris- tiques locaux», a souligné M. Amine Hadj Saïd lors de son ins- pection du lac de Témacine, dans le Grand Touggourt. Le ministre a insisté, pour ce faire, sur l’implica- tion des associations locales acti- vant dans le domaine touristique dans les débats locaux sur le tou- risme et l’artisanat afin d’enrichir les suggestions à même de contri- buer à la création de projets touris- tiques innovants. Le lac de Témacine a bénéficié, l’année dernière, d’un projet d’aménagement, doté d’une enve- loppe de 100 millions de dinars ac- cordée au titre de programme complémentaire de développement des régions du Sud de 2007, et li- vrable en mai prochain, a-t-on ex- pliqué à la délégation ministérielle. Les travaux consistent notam- ment en le revêtement des voies d’accès, la protection des berges du lac, ainsi que la réalisation d’es- paces verts et de locaux commer- ciaux multiservices. La situation de la zone d’ex- pansion touristique (ZET) de 14 hectares et les projets qui y sont re- tenus, dont un hôtel et des struc- tures récréatives, ont également été exposés au ministre, qui a pris connaissance, à travers une expo- sition dédiée à l’artisanat, de mo-

travers une expo- sition dédiée à l’artisanat, de mo- dèles de produits d’artisanat réali- sés par

dèles de produits d’artisanat réali- sés par les artisans et les associa- tions de la région de Oued Righ. Au siège de la zaouia Tidjania, à Témacine, le ministre a visité l’ate- lier d’artisanat géré par l’associa- tion «Chems pour le développement des activités d’ar- tisanat». Créé en 2006, l’atelier est chargé de la formation de la gent féminine dans les activités de cou- ture, de broderie traditionnelle et de vannerie. La visite du ministre du tou- risme s’est poursuivie par l’inaugu- ration, dans la commune de Nezla, d’une structure hôtelière privée, classée «trois étoiles». Composé de quatre étages, l’hôtel compte 60 chambres, un restaurant et une salle, selon sa fiche technique. M. Amine Hadj Saïd avait, aupara- vant, procédé dans la commune de Hassi Benabdallah, à la mise en terre d’oliviers au niveau de la bande verte longeant la RN-56, re- liant Ouargla et Touggourt, avant de lancer, dans la commune d’El- Hedjira, un projet d’hôtel de 36 lits et d’une station-service, relevant

du secteur privé et devant générer, une fois opérationnels, 26 emplois. A Hassi-Messaoud, le ministre du tourisme a inspecté un projet en cours de réalisation d’un complexe touristique disposant de 118 cham- bres d’une capacité de 250 lits, deux restaurants, deux salles poly- valentes, un centre d’affaires et deux piscines. D’un investissement privé de plus de deux milliards de dinars, ce projet devra générer 210 emplois, selon les explications fournies sur site. M. Hadj Said a, par ailleurs, inauguré toujours à Hassi-Mes- saoud, un hôtel privé réalisé pour investissement de plus de 670 mil- lions de dinars, offrant une capacité d’hébergement de 96 lits et dispo- sant de d’un restaurant et des bou- tiques de commerce. A l’issue de cette visite de tra- vail, clôturée par une séance de tra- vail avec les cadres locaux de son secteur et des investisseurs, une présentation a été faite au ministre sur le projet de restauration dont a bénéficié l’hôtel «Mehri» à Ouar- gla, relevant du secteur public.

M. BENBADA À EL-BAYADH :

« Les marchés couverts permettront de mettre fin au commerce informel 2015 »

L e programme

de réalisation

de marchés

couverts devra per- mettre de mettre fin au commerce infor- mel, d’ici le début de 2015, a affirmé, dimanche à El- Bayadh, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada. S’exprimant au cours d’une cérémo- nie symbolique de remise de titre d’at- tribution d’une qua- rantaine de locaux commerciaux au niveau du marché couvert d’El-Bayadh, le ministre a indiqué que «les efforts de l’Etat en matière de réalisation de marchés couverts, dans le cadre de la straté- gie de lutte contre les marchés anarchiques, devront permettre l’éradication du commerce infor- mel d’ici 2015». «Une enveloppe de 14 milliards de dinars a été oc- troyée par l’Etat aux collectivités locales, et près de 10 milliards di- nars au secteur du commerce, pour la réalisation de marchés couverts offrant de bonnes conditions d’exercice des activités commer- ciales», a-t-il fait savoir, assurant que l’opération de réalisation des marchés couverts, qui a permis jusqu’ici la concrétisation de près de 1.000 structures commerciales couvertes à travers le pays, se poursuit toujours. Le ministre a mis l’accent, dans le souci de la préservation de ces espaces, sur leur bonne gestion, en veillant au respect des dispositions du décret exécutif relatif à cette

des dispositions du décret exécutif relatif à cette question, avant de souligner l’im- portance de ces

question, avant de souligner l’im- portance de ces espaces en matière de respect des conditions d’hy- giène et de la sécurité, à la satisfac- tion des citoyens. Le ministre du Commerce s’est, auparavant, enquis du chantier du nouveau siège de la direction du commerce, actuellement à 90% d’avancement de ses travaux, et réalisé pour un coût de 100 mil- lions de dinars dégagés du pro- gramme complémentaire de soutien à la croissance. M. Benbada a, à cette occasion, appelé au respect des délais de li- vraison fixés à la fin du mois de mai prochain, avant d’écouter une présentation faite sur le projet de réalisation et d’équipement du la- boratoire de contrôle de la qualité, pour lequel une opération de rééva- luation a été soulignée par le minis-

tre. La visite du ministre du Com- merce dans la wilaya d’El-Bayadh s’est poursuivie hier, par l’inspec- tion d’autres structures relevant de son secteur d’activités.

RÉUNIONS DES ASSEMBLÉES ANNUELLES DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ARABES

M. Djoudi aujourd’hui à Tunis

L e ministre

des Fi-

n a n c e s , Karim Djoudi, participera au- jourd’hui à Tunis aux travaux des réunions des As- semblées an- nuelles des institutions finan- cières arabes, a indiqué hier, le ministère dans un communiqué. Ces réunions regrouperont no- tamment le Fonds arabe de développement économique et social (FADES), le Fonds monétaire Arabe (FMA), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), l'Organisme arabe d'investissement et de développement agricole (OAIDA) et l'Organisme arabe pour la garantie des investissements et des crédits aux exportations (OAGICE). En marge de ces Assemblées, M. Djoudi présidera la 5 e réu- nion du Conseil des ministres arabes des Finances de même qu'il prendra part à la 4 e réunion du Conseil de supervision du Compte Spécial pour le financement des projets de la PME du secteur privé dans les pays arabes, poursuit-on de même source. La création de ces deux organismes avait été décidée lors du sommet des chefs d'Etats arabes sur le déve- loppement économique et social, tenu les 19 et 20 janvier 2009 au Ko- weït, est-il rappelé. M. Djoudi rencontrera au cours de son séjour à Tunis plusieurs de ses homologues arabes ainsi que des responsables d'institu- tions financières internationales et régionales, ajoute le ministère.

arabes ainsi que des responsables d'institu- tions financières internationales et régionales, ajoute le ministère.

Mardi 8 Avril 2014

N

10

ation

EL MOUDJAHID

TRANSPORT INTERNATIONAL DE MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE

Vers un accord algéro-européen

« L’Algérie veut adhérer à l’accord européen concernant le transport et la manipulation de marchandises dangereuses par route », a déclaré, hier, à Alger, M. Mourad Khoukhi, chargé d’études et de synthèse au ministère des Transports, en marge d’un séminaire sur l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR), 1957, de la CEE- ONU.

M. Khoukhi a expliqué que « cette ren- contre est une occasion pour les professionnels afin qu’ils connais-

sent les exigences et les avantages de cet ac- cord, qui va être sanctionné par des recommandations des pistes de coopérations qui seront détectées afin d’avoir un ancrage ju- ridique et d’une législation complète et actuali- sée.» De son côté, Michalis P. Adamantiadis, chef d’équipe, expert transports routiers a déclaré que « les objectifs du projet EuroMed RRU Transport Composante routière sont le Trans- port terrestre, la réforme et adaptation du cadre réglementaire, les conditions opérationnelles afin de faciliter le transport transfrontalier, la sécurité des modes de transport terrestre, le transport urbain durable et performant et échanges d’expérience dans la région méditer- ranéenne. » Il a expliqué que « les pays concernés par ce projet sont l’Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie et Tuni- sie.» Dans sa présentation, Contribution de l’IRU

à garantir la sécurité, la sûreté et l’efficacité du

transport de marchandises dangereuses par route – Accord ADR, Patrick Philipp, respon- sable Académie IRU a indiqué que « dans le cadre de la formation de ce programme, les conducteurs des véhicules transportant des mar- chandises dangereuses doivent détenir un cer- tificat délivré par l'autorité compétente, attestant qu'ils ont suivi une formation et réussi

Ph : Nesrine
Ph : Nesrine

un examen portant sur les exigences spéciales auxquelles il doit être satisfait lors du transport de marchandises dangereuses. » Et d’ajouter :

« Les conducteurs des véhicules transportant des marchandises dangereuses doivent suivre un cours de formation de base. La formation doit être donnée dans le cadre d’un stage agréé par l'autorité compétente. Elle a pour objectifs essentiels de sensibiliser les conducteurs aux risques présentés par le transport des marchan-

dises dangereuses et de leur inculquer les no- tions de base indispensables pour minimiser le risque d’incident et, s’il en survient un, pour leur permettre de prendre les mesures qui sont nécessaires pour leur propre sécurité, pour celles du public et pour la protection de l'envi- ronnement, ainsi que pour limiter les effets de l’incident.» Au cours de la vie du projet, plusieurs sémi- naires/conférences sont organisés, une assis-

tance technique et des formations seront assu-

rées et les meilleures pratiques seront partagées.

Il y a lieu de rappeler qu’au cours de l'atelier

national qui s'est tenu à Tunis en juin 2012 et l'atelier régional sur la promotion des princi- paux accords et conventions CEE-ONU du transport routier qui s'est tenu à Bruxelles en décembre 2012, les experts algériens ont pro- posé l’organisation des ateliers nationaux de formation et de formation des formateurs sous

le projet EuroMed RRU sur les sujets suivants :

TIR et Conventions d'harmonisation, Accord AETR et le chronotachygraphe numérique, Ac- cord ATPet Accord ADR. Dans ce contexte, et suite à la tenue de réunions spécifiques au mi- nistère du Transport en 2013 pour discuter les

priorités de l’assistance nécessaires et des stra- tégies de déploiement des principaux accords et conventions CEE-ONU du transport routier, il

a été décidé de réaliser un séminaire sur l’Ac-

cord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR), 1957, de la CEE ONU à Alger. L’Algérie ne pas fait partie contractante à l'Accord ADR, mais malgré cela, notre pays ap- plique plusieurs dispositions préventives de l’Accord ADR dans le transport national. En effet, selon notre législation, « les marchandises dangereuses sont des objets et des matières, qui sont classés comme étant interdits où autorisés pour le transport, que dans certaines circons- tances, conformément à la réglementation spé-

cifique. Wassila Benhamed

ANDI

Signature de conventions pour concrétiser d'importants projets d'investissement

concrétiser d'importants projets d'investissement L' Agence nationale de développement de l'in-

L' Agence nationale de développement de l'in- vestissement (ANDI) va signer, demain à Alger, trois conventions d'investissement avec

des sociétés en partenariat pour concrétiser d'impor- tants projets industriels en Algérie, a-t-on appris, hier, auprès du ministère du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement. Les trois conven- tions seront signées avec ArcelorMittal Algérie, la So- ciété algéro-qatarie de sidérurgie ainsi qu'avec l'Algérienne des industries textiles "Tayal", précise un communiqué du ministère. La convention entre l'Andi et Arcelor Mittal Algé- rie permettra à cette dernière de bénéficier des avan- tages liés au régime de la convention dans le cadre de la réalisation, de l'exploitation et de l'investissement dans le complexe sidérurgique d'El Hadjar (Annaba), précise la même source. La Société algéro-qatarie de sidérurgie pourra, grâce à la convention, profiter des mêmes avantages pour réaliser et exploiter le projet du complexe sidé- rurgique de Bellara (Jijel). Quant à la société "Tayal", issue d'un partenariat algéro-turc, elle bénéficiera de la convention pour réaliser et exploiter le pôle indus- triel des textiles dans la zone industrielle de Sidi Khet- tab (Relizane), ajoute-t-on. Les trois entreprises ont été mises en œuvre suites

à des décisions du Conseil national d'investissement (CNI), rappelle le ministère. Il est prévu aussi la si- gnature d'un contrat de partenariat entre le groupe pharmaceutique algérien Saidal et les laboratoires français Servier. Ce partenariat devrait permettra à Saidal de "bénéficier du transfert technologique et du savoir-faire dans la fabrication des médicaments, la production de produits sous licence ainsi que la dis- tribution de ces produits, selon le même communiqué.

PROMOTION DES INDUSTRIES DE LA PECHE ET DE L'AQUACULTURE

M. Ferroukhi : « Lancement prochain d'un programme national »

L e ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a annoncé, hier à Chlef, le lancement au courant du 2 e semestre d'un programme national de promotion

des industries de la pêche et de l'aquaculture. Le programme concer-

nera, a-t-il expliqué, lors d'une visite qu'il a effectuée dans la wilaya, la réhabilitation de 5 unités de transformation et la réalisation de 18 nouvelles unités de conservation des produits halieutiques et de sa- laison. Les nouvelles entités économiques, prévues dans le cadre d’investissements privés, seront accompagnées par des mesures d'in- citation en matière de bonification des taux d'intérêt, de réduction des droits de douanes sur la matière première et l'accès au foncier dans le cadre de la promotion des zones d'activités spécifiques à la pêche et à l'aquaculture, a-t-il précisé. Dans ce contexte, le ministre

a inauguré à Ténès (60 km au nord-ouest de Chlef) une unité de trans-

formation des produits halieutiques. D'une capacité de 8 t/j, cette unité spécialisée dans la conservation de la sardine emploie 80 tra- vailleurs, selon les explications fournies au ministre. Sur le site de la zone d'activité de l'aquaculture et de la pêche (ZAAP) de Sidi Ab- derrahmane, retenue pour la promotion de la filière aquacole, le mi- nistre a procédé à la remise de 5 décisions d’autorisation préalable d'octroi d’une concession pour la création d'un établissement d'aqua- culture en mer ouverte et à l'attribution de motocycles isothermes au profit de 10 jeunes bénéficiaires du dispositif de l'Agence nationale

bénéficiaires du dispositif de l'Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem). Auparavant, le ministre

de gestion du microcrédit (Angem). Auparavant, le ministre s'est en- quis, au niveau de l'abri de pêche de Beni Houa, de la situation de cette infrastructure maritime et des conditions socioprofessionnelles des pêcheurs de la région.

NOURI A BATNA :

« La conserverie de N’gaous, un exemple de privatisation réussie »

L a conserverie de N’gaous (Batna), une ancienne fi-

liale du groupe public EN-

AJUC, spécialisée dans la

transformation des fruits, est "un exemple de privatisation réussie en Algérie", a affirmé, hier, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdeloua- hab Nouri, au cours d’une visite

à l'entreprise. La conserverie qui

transforme quotidiennement, selon son gérant, Ahmed Ma- zouz, 800 tonnes d’abricots et de pommes, envisage de traiter, à la faveur de sa modernisation et de l’acquisition de nouveaux équi- pements, de nombreux autres fruits afin de diversifier davan- tage sa production. Le ministre de l’Agriculture s’est également rendu, au second jour de sa visite de travail dans cette wilaya, à Barika, où il a inspecté une unité de fabrication de couvoirs avi- coles. Cette petite usine de statut privé produit annuellement 150 couvoirs, une quantité égale d’éclosoirs, de la menuiserie api- cole (5.000 ruches/an) et des ali- ments de bétail. Dans la commune de Bitam, M. Nouri a inspecté un périmètre agricole spécialisé dans la production

un périmètre agricole spécialisé dans la production d’olives au moyen de l’exploita- tion d’une olivaie

d’olives au moyen de l’exploita- tion d’une olivaie constituée de 32.000 arbres. Le ministre qui a distribué, sur place, 16 décisions d’attribution d’actes de conces- sion à autant d’arboriculteurs de ce périmètre, a souligné la néces- sité pour tous les travailleurs de la terre de s’organiser au mieux afin de tirer profit des soutiens de l’Etat à ce secteur. A une préoccupation exprimée au sujet du "manque de pistes agricoles", le ministre a demandé au respon- sable local concerné de "diag-

nostiquer la situation de tous les périmètres agricoles de la wilaya afin de prendre les mesures idoines et régler les problèmes en suspens". Le ministre de l’Agriculture a également visité une ferme-pilote près de la loca- lité de Bitam, où il a engagé les responsables concernés à pour- suivre leurs efforts afin de consolider le développement de l’agriculture dans la wilaya de Batna où l’industrie agroalimen- taire a connu un essor certain, au même titre que les filières avi-

cole et laitière. Dimanche der- nier, le ministre s’était rendu dans la commune de Foum Toub où il a annoncé une "augmenta- tion du taux de contribution de l’Etat (actuellement de 30% du coût d’achat) à l’acquisition de filets anti-grêle". En réponse à une préoccupation liée à cette question, d'un agriculteur de la région, M. Nouri a précisé qu’il sera procédé, après étude, à cette augmentation "afin d’encourager et d’accompagner les agricul- teurs". Il a également indiqué, lors de la visite d’une exploitation agricole spécialisée, notamment, dans la culture et la transforma- tion de pommes, qu’une enve- loppe d’un milliards de dinars a été allouée pour "l’achèvement des travaux dans les périmètres agricoles" de la wilaya de Batna. M. Nouri a auparavant inspecté plusieurs unités et exploitations relevant de son département, no- tamment la pépinière Zerrad, à Seriana, le complexe laitier, pu- blic "Aurès", à Batna, l’Entre- prise régionale de génie rural (ex-Safa-Aurès) et inauguré une laiterie de statut privé à El Ma- dher.

Mardi 8 Avril 2014

Economie

11

EL MOUDJAHID

L’entrepreneuriat et Les défis de L’empLoi

Canaliser les compétences universitaires

Moteur de l’économie, l’entreprise est aussi le noyau premier du développement. Sa pérennité reste tributaire de sa capacité à s’adapter au changement, à faire face aux mutations du marché et à résister à la concurrence.

L e débat actuel confirme, par conséquent, cet impératif pour l’entreprise d’être au diapason de

l’évolution technologique, de s’inscrire dans la mise à niveau de sa ressource humaine et la modernisation constante de ses moyens. L’algérie amorce une nouvelle stratégie économique mise sur l’entreprise en tant que facteur de créa- tion de richesse et d’emploi. néan- moins, l’écart entre l’entreprise et le monde universitaire émerge comme étant le principal obstacle au décollage de cette dernière. Le deuxième salon national de l’en- trepreneur local sneL-2014, qui se dé- roulera du 15 au 17 mai 2014 à l’emeC d’oran sur le thème «L’entreprise excel- lente et l’emploi des cadres», met juste- ment en avant, cette nécessité d’impliquer les chercheurs et autres compétences issues des universités, dans la pratique entrepreneuriale, à sa- voir la contribution dans la création d’entreprises innovantes dans les filières de la recherche scientifique appliquée, notamment. C’est ce qu’a fait savoir mustapha rahmani, general manager du groupe Cpm Consulting, organisa- teur du salon, lors d’une conférence de presse organisée, hier, au centre safir Business, sur l’évènement, en présence d’autres membres du comité d’organi- sation. Le sneL-2014, qui sera organisé sous le parrainage du ministère du dé- veloppement industriel et de la promo- tion de l’investissement, et le partenariat d’autres organismes, notamment l’an- sej, l’andi et l’and/pme, se veut ainsi une contribution à la réflexion globale sur le management économique du pays dans l’étape à venir. selon l’intervenant, la stratégie préconisée par les experts de Cpm Consulting prône «une synergie globale entre l’ensemble des acteurs dans la création et le développement de l’entreprise innovante». il s’agit essen- tiellement d’impliquer les compétences et cadres universitaires dans le proces- sus dans un cadre concerté, en cours de

Ph : Billal
Ph : Billal

maturation au sein du groupe. L’initia- tive s’est imposée par ce besoin qui consiste à rechercher les «mécanismes et méthodologies» susceptibles de concourir à l’objectif ciblé, à savoir une entreprise performante et pérenne. Le forum national de l’innovation et com- pétitivité (fneC), tel est le projet conçu dans cette optique et dont le plan de dé- collage (janvier 2014-juin 2015) est consacré à la création officielle du forum. «L’objectif de démarrage, a expliqué m. rahmani, consistera en la création de 5.000 pme excellentes dans le do- maine de la recherche appliquée dans chaque région, soit 6 wilayas ; par conséquent 25.000 pme dans cinq wi- layas dans tous les secteurs écono- miques, entre autres l’hydraulique, le bâtiment, les tiC, l’agriculture, l’indus- trie électronique et la mécanique indus- trielle.» des partenariats sont envisagés dans le cadre de cette démarche, avec un ob- jectif de création de 150.000 entreprises excellentes (50.000/an) durant les trois premières années de l’exercice (2015- 2018). entre 2018 et 2025, plus d’un million de pme sont prévues dans les secteurs stratégiques. «Cette initiative

s’impose, a-t-il dit, du fait que deux mil- lions d’étudiants arriveraient sur le mar- ché du travail d’ici 2017 et que pas plus de 20% des diplômés universitaires /an s’orientent vers les dispositifs d’aides à la création d’entreprises, 40% des diplô- més de l’université ne trouvent pas d’emplois, au moment où 3.500 entre- prises algériennes ferment chaque année. il s’agira de mobiliser, par consé- quent, l’ensemble des intervenants dans la sphère économique et universitaire pour contribuer au développement d’une économie forte et diversifiée.» Le groupe Cpm Consulting qui œuvre dans le cadre de cette orientation économique est présent sur le marché du développement et de la promotion de l’entrepreneuriat local depuis quelques années, à travers les évènements orga- nisés depuis 2009. Le sneL-2014 s’inscrit dans cet ob- jectif en ce sens qu’il vise à promouvoir les critères de l’innovation et de la créa- tivité au sein de l’entreprise, mais aussi à focaliser l’intérêt des jeunes pour le montage de pme. Conférences, débats, ateliers, ainsi que d’autres activités en rapport avec la thématique du salon sont prévus à cet effet. D. Akila

sChneider eLeCtriC aLgérie

Lumière sur les revendeurs

schneider electric algérie (sea) organise le «1 er forum revendeurs» récompensant les 100 meil- leurs revendeurs sea sur le marché. À cette occasion, 100 meilleurs revendeurs de cette marque ont été récompensés, lors d’une céré- monie solennelle, organisée, hier à alger, en leur honneur. ils ont été choisis pour leur professionna- lisme et leur action reconnue en tant que partenaires ayant acquis une place privilégiée sur le marché. L’initiative de schneider «entre dans le cadre de la concrétisation d’une relation de partenariat privi- légiée entre sea et son réseau de revendeurs, et s’inscrit en droite ligne de la volonté de sea de se rapprocher de plus en plus de sa clientèle», a indi- qué son pdg, Christophe Bégat, dans une allocu- tion prononcée lors de cette cérémonie. il précise que schneider electric algérie vise, à travers «son 1 er forum revendeurs», à concrétiser la relation de coopération avec le réseau revendeurs. une «Charte revendeurs agréés» est signée à cet effet, afin de «mettre en avant des idées fortes que sont, entre autres, le professionnalisme qui per- met de pénétrer les marchés transactionnels via un réseau de professionnels maîtrisant parfaitement les besoins liés au domaine de l’électricité, ainsi que la qualité qui fait notre cheval de bataille, car c’est la qualité de nos produits qui pérennise la sécurité et la fiabilité de nos solutions. La satisfaction Client étant au centre de notre ré- flexion», a-t-il expliqué. «il s’agit aussi, selon le premier responsable de cette firme en algérie, du conseil, en assurant un ac- compagnement des besoins clients avec orientation, prescription et validation des offres produits répon- dant au mieux aux besoins du client ; nous créons des pôles de conseil.» aussi, le «forum» se veut une occasion privilégiée de célébrer le partenariat destiné à renforcer l’accès au marché de la distribu- tion électrique. il convient de préciser, par ailleurs, que ce «forum revendeur», qui entre dans le cadre de la «Campagne promo revendeurs Coupe du monde 2014», lancée par le groupe schneider elec- tric algérie du 6 mars au 15 mai 2014, couronne une sélection opérée parmi le large réseau de partenaires sea, qui tient à encourager les prestations de qua- lité fournies sous son label. Les meilleurs revendeurs se sont distingués, en effet, par leur contribution au renforcement de l’ac- cès de schneider electric algérie dans les offres transactionnelles, à la densification d’un réseau de distribution encore plus proche du marché, ainsi que par leur rôle dans l’aboutissement du plan reven- deur mis en place par sea en vue de consolider sa position sur le marché du diffus. Salima Ettouahria

transports de matières premières sèChes

Les prix des frets en recul

Les prix des transports de matières pre- mières sèches se sont établis en baisse la se- maine dernière en raison d’une moindre demande, tandis que les frets pétroliers res- taient orientés en légère baisse. L’indice phare du marché, le Baltic dry index (Bdi), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi à 1.205 points, son niveau le plus faible depuis six semaines, contre 1.373 points une semaine auparavant. Le Baltic Capesize index (BCi), qui com- pile les tarifs de la catégorie de navires «Cape- size», forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps horn et de Bonne- espérance, a terminé la semaine à 2.306 points, son minimum en cinq semaines, contre 2.557 points le vendredi précédent. Les tarifs des transports pétroliers ont légè- rement reculé, cette semaine, souffrant d’un excès d’offre, selon les experts. L’indice Baltic dirty tanker index (Bdti), moyenne des taux pratiqués sur 17 routes de transport de pétrole brut, a fini à 696 points vendredi, contre 705 points la semaine précé- dente. Le Baltic Clean tanker index (BCti), moyenne des prix pratiqués sur six routes de

produits pétroliers raffinés (essence, gaz liqué- fié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 597 points vendredi, son plus bas niveau depuis six semaines, contre 614 points sept jours aupara- vant. «une autre semaine négative pour les gros navires, caractérisée par d’importantes baisses (des tarifs) dans l’atlantique et une stabilité dans le pacifique», ont indiqué les experts. Le marché des Capesize dans l’atlantique a, no- tamment, souffert «d’un manque de charge- ments en provenance d’afrique et du Brésil», ont précisé les analystes du courtier maritime Braemar seascope. sur le marché des «panamax», ces navires dont les dimensions sont adaptées au passage du canal de panama, les acteurs «assistent à une sévère baisse des tarifs partout, sans signe imminent de soutien ou de stabilisation du marché», a-t-on signalé chez fearnleys. La faiblesse actuelle de la demande chi- noise de grains et de charbon serait à blâmer, d’après les analystes. Le Baltic panamax index (Bpi), qui synthé- tise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie panamax, a ainsi terminé à 822 points vendredi, son plus bas depuis dix mois, contre 978 points une semaine auparavant.

pétroLe

En baisse sur les marchés européens

Les prix du pétrole reculaient hier en cours d’échanges européens, pénalisés par l’accord sur la réouverture de deux terminaux pétroliers en Libye, mais le marché reste toutefois sceptique quant à une réelle normalisation de la situation dans ce pays. À Londres, le baril de Brent de la mer du nord pour livraison en mai valait 105,77 dollars en fi de ma- tinée, en baisse de 95 cents par rapport à la clôture de vendredi. À new York, le baril de «light sweet crude» (Wti) pour la même échéance perdait 39 cents, à 100,75 dollars. Les cours du pétrole déclinaient hier suite à un accord dimanche entre les au- torités libyennes et les autonomistes pour rouvrir deux des quatre ports pétro- liers bloqués depuis juillet, le port de Zwitina d’une capacité d’exportation de 100.000 barils par jour (bpj) et celui d’el-hariga (110.000 bpj). Les deux parties se sont en outre ac- cordées un délai de deux à quatre se- maines pour trouver un accord final permettant la levée du blocage des deux autres ports : ras Lanouf (200.000 bpj) et el-sedra (350.000 bpj).

«Cette solution n’est pas à la hauteur des espoirs de la semaine dernière que tous les terminaux pétroliers seraient rouverts en quelques jours», jugeaient les économistes de Commerzbank. Cette perspective avait fait chuter le Brent à son plus bas niveau en près de cinq mois, mercredi dernier (à 103,95 dollars). «L’offre de brut en Libye va donc rester très restreinte dans le futur proche, d’autant plus que la production de brut dans l’ouest du pays est également per- turbée par des protestations», ajoutaient les experts de Commerzbank, qui envi- sagent «un redressement des prix du pé- trole au cours de la semaine». Les économistes de morgan stanley se montraient également «sceptiques» sur la possibilité d’une réelle normalisa- tion du secteur pétrolier en Libye, blo- qué depuis juillet dernier par divers grèves et mouvements de protestation. La perturbation du secteur pétrolier li- byen a provoqué une chute de la produc- tion à moins de 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal.

mardi 8 avril 2014

Economie

12

EL MOUDJAHID

PREMIERE VOITURE-ATELIER « MADE IN ALGERIA »

Le montage a commencé

Le montage de la première voiture « made in Algeria » de marque Renault, destinée à la formation du personnel, a déjà commencé dans l’usine de Renault Production Algérie (RPA), implantée à Oued Tlélat (Oran), a annoncé, hier, à Alger, le PDG de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), Hamoud Tazerouti.

L es kits des véhicules sont déjà arri-

vés sur le site de production à Oued Tlélat et le montage des voi-

tures-ateliers a déjà commencé », a indiqué

à l’APS le premier responsable de la Société

nationale des véhicules industriels, entre- prise partenaire dans ce projet aux côtés du constructeur français et du Fonds national d’investissement (FNI). Selon M. Tazerouti, le personnel de RPA a commencé à monter les premières voitures-ateliers destinées à sa formation, avant d’entamer l’opération de montage des voitures destinées à la commer- cialisation sur le marché algérien. A cet effet, M. Tazerouti a assuré que les travaux de réa- lisation de l’usine Renault Production Algé- rie « avancent conformément au calendrier prévu et va être livré dans les délais fixés ». « La première voiture de type Nouvelle Symbol, montée en Algérie sortira des ate- liers le 20 novembre 2014, comme prévu par le partenaire français », a-t-il précisé. Pour mettre en place un réseau national de sous- traitance devant approvisionner l’usine en matière d’équipement et accessoires indus- triels, une dizaine de sous-traitants nationaux ont été présélectionnés et « sont à un stade avancé d’audit », selon M. Tazerouti. Au dé- part, « on a commencé par les fichiers de la SNVI, de la SGP-Equipag et ceux des bourses régionales de sous-traitance », a-t-il poursuivi, ajoutant que l’opération de sélec- tion et d’audit « se poursuit toujours ». Pour l’aménagement du site de l’usine RPA, l’Etat algérien a octroyé à cette société les anciens bâtiments de l’ex-Sonitex que la SNVI a mis à niveau. « RPA prend en charge les travaux d’aménagement en ate- liers de production, achevés à près de 70%.

«

Ceci, en attendant la construction de nou- velles infrastructures », a-t-il encore affirmé. Evoquant la question de la formation du personnel de RPA, le PDG de la SNVI a in- diqué que le premier contingent a achevé sa formation et que deux autres suivent actuel- lement un autre cycle de formation. Détenue

à hauteur de 51% par la partie algérienne

dont 34% par la SNVI, 17% par le FNI, et à 49% par le constructeur français, l’usine de RPA créée par le bais d’une joint-venture produira à son démarrage 25.000 véhicules/an, puis 75.000 unités avant d’ar- river à 150.000 véhicules/an, dix ans après le début de la production. La zone d’activités de Oued Tlélat a été choisie pour l’implantation de l’usine en rai-

son, notamment de la disponibilité de la main d’œuvre qualifiée, sa proximité du port d’Oran, son infrastructure industrielle et lo- gistique ainsi que pour son réseau autorou- tier, de chemin de fer et de TIC.

Le premier camion Mercedes-Benz construit en Algérie sortira de l’usine de Rouiba ce mois

C’est ce qu’a annoncé le PDG de la So- ciété nationale des véhicules industriels (SNVI), Hamoud Tazerouti. Dans un entre- tien à l’APS, M. Tazerouti a indiqué que la Société de production des camions et de bus Mercedes-Benz en partenariat avec la SNVI, s’apprêtait à mettre sur le marché le premier camion produit dans ses ateliers « ce mois d’avril ». Créée en 2012, cette société commune dotée d’un capital de 103 millions d’euros

est détenue à hauteur de 51% par la partie al- gérienne avec 34% pour la SNVI et 17% pour le ministère de la Défense nationale (MDN) et 49% par l’émirati Aabar. L’alle- mand Daimler/Mercedes-Benz en est le par- tenaire technologique. L’usine produira dans une première phase 556 camions/an en 2014, pour atteindre d’ici

à cinq ans 16.500 unités dont 15.000 ca-

mions de cinq modèles différents, 1.000 au- tobus (un seul modèle) et 500 mini bus, précise M. Tazerouti. Avec ces niveaux de production, la SNVI prévoit de porter sa part de marché de 20% actuellement à 80% aux alentours de 2019. Par ailleurs, M. Tazerouti a indiqué que le démarrage de la fabrication de la société de production de véhicules lé-

fabrication de la société de production de véhicules lé- Hamoud Tazerouti, PDG de la SNVI gers
Hamoud Tazerouti, PDG de la SNVI
Hamoud Tazerouti,
PDG de la SNVI

gers tout-terrain de Tiaret était prévue pour la fin 2014. Cette usine détenue à hauteur de 17% par la SNVI, de 34% par le MDN et à 49% par l’émirati Aabar et dont Mercedes- Benz est partenaire technologique devra pro- duire 8.000 véhicules/an, dont 6.000 de type Sprinter et 2.000 de type Classe-G, précise le P-DG de la SNVI. M. Tazerouti a indiqué que la SNVI a procédé dernièrement à la ré- cupération de la totalité des actions de l’unité carrosserie de Tiaret, qu’elle détenait de seu- lement 40% en partenariat avec le français BTK (60%). « Nous avons récupéré la tota- lité du capital de l’unité carrosserie de Tiaret. Elle est devenue à 100% propriété de la SNVI », assure M. Tazerouti.

De nouveaux partenariats en négociation

Dans le cadre de son plan de développe- ment, la SNVI est en négociation avec deux

carrossiers autrichiens pour un partenariat pour la fabrication en Algérie de cabines de chargement pour Mercedes-Benz. Grâce à ce partenariat qui est à un « stade avancé de négociations », la SNVI fournira à l’usine Mercedes-Benz de Rouïba tous ses besoins en carrosserie portée (bennes, ci-

selon M. Tazerouti. « Nous avons

opté pour le choix de ces partenaires autri- chiens parce qu’ils sont homologués par Mercedes-Benz, norme exigée par la marque allemande », a-t-il tenu à signaler. Par ail- leurs, le même responsable a indiqué que l’entreprise était à la recherche d’un parte- naire étranger avec qui elle compte se lancer dans le segment des mini-trucks. «Nous cherchons un partenaire pour la fabrication des véhicules de moins de 6 tonnes : « Les mini-trucks », a dit M. Tazerouti indiquant que l’actuelle gamme de la SNVI allait être abandonnée graduellement pour s’éteindre définitivement à l’horizon 2018-2019. En 2013, la SNVI a réalisé un chiffre d’affaires de 18,6 milliards de dinars, en hausse de 8% par rapport à 2012, et une croissance de la valeur ajoutée de 33% par rapport à la même période malgré une aug- mentation de 18% des frais du personnel.

ternes

),

La SNVI avait produit en 2013 (véhicules tractés non inclus) 1.515 camions, 467 véhi- cules de transport de personnes, et 132 équi- pements tractés et carrosserie. Pour l’année 2014, la SNVI compte augmenter son chiffre d’affaires à 24,2 milliards de dinars et ac- croître sa valeur ajoutée de 40%. Pour l’ex- portation, l’entreprise projette de se redéployer sur le marché africain. « Des marchés avec quelques pays afri- cains sont en cours de négociation, parmi lesquels un contrat pour la commercialisa- tion de la pièce de rechange vers le Niger »,

a fait savoir M. Tazerouti. En 2011, la SNVI

a exporté vers le Mali une vingtaine de vé-

hicules industriels et un lot de pièces de re- changes pour un montant de 1,7 million

d’euros. La société publique a déjà exporté vers plusieurs pays comme le Sénégal, Gabon, Niger et Irak.

Création d’une société de distribution des produits Mercedes fabriqués en Algérie

La Société nationale des véhicules indus- triels (SNVI) créera prochainement avec d’autres partenaires une nouvelle société mixte de distribution en Algérie des produits Mercedes-Benz fabriqués localement, a an- noncé Hamoud Tazerouti. « Nous allons créer, très prochainement, une nouvelle so- ciété de distribution des produits finis de la marque Mercedes-Benz fabriqués en Algé- rie », a indiqué M. Tazerouti à l’APS, ajou- tant que les deux parties sont « en négociations » avec leurs partenaires pour la finalisation de ce projet. Avec ce contrat, la SNVI deviendra le distributeur exclusif des produits de la marque allemande, fabri- qués dans ses deux usines de Rouïba (Alger) et de Tiaret. Les partenaires dans cette joint- venture seront la SNVI, la Direction des fa- brications militaires relevant du ministère de la Défense nationale (DFM/MDN), Immo Constantine (filiale de la SGP-Equipag) et l’émirati Aabar, selon M. Tazerouti, qui pré- cise que « la SNVI sera l’actionnaire majo- ritaire pour la partie algérienne ». Concernant les véhicules de la même marque importés, le premier responsable de la SNVI a indiqué que la nouvelle structure commerciale prendra en charge l’importa- tion et la distribution, en exclusivité, « si un besoin est exprimé » en la matière. Interrogé sur le capital de cette nouvelle société mixte, M. Tazerouti a affirmé que « rien n’est re- tenu pour l’instant ». « Ce qui est sûr, c’est que cette société ne tardera pas à voir le jour », a-t-il assuré. Le P-DG de la SNVI a pré- cisé que la création de cette nouvelle société s’inscrivait dans le cadre du plan de dévelop- pement stratégique du groupe. La création de cette nouvelle société « va permettre aux so- ciétés de production de se concentrer sur leur activité (de production) », a-t-il dit, as- surant que la distribution et le service après-

vente de cette société sera « conformes aux normes de Daimler/Mercedes-Benz ». Par ailleurs, M. Tazerouti a évoqué l’éventualité d’intégrer la division commer- ciale de la SNVI dans la nouvelle société mixte. Trois sociétés à capitaux mixtes ont été créées dans le cadre de la mise en œuvre des protocoles d’accords algéro-émirati-al- lemands pour le développement de l’indus- trie mécanique nationale. Il s’agit de la Société algérienne de pro- duction de poids lourds de marque Mer- cedes-Benz/SPA Rouïba, de la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz/SPA/Tiaret et d’une autre Société algérienne de fabrica- tion de moteurs de marque allemande (Mer- cedes-Benz, Deutz et MTU) SPA/Oued Hamimime (Constantine).

Une nouvelle fonderie de grande capacité La Société nationale des véhicules indus-

triels (SNVI) se dotera d’ici à trois ans d’une nouvelle fonderie d’une capacité de produc- tion annuelle de 18.000 tonnes, a indiqué lundi à Alger, le P-dg de cette société, Ha- moud Tazerouti. « La SNVI compte réaliser dans les trois prochaines années une nou- velle fonderie d’une capacité de production de 18.000 tonnes/an d’un coût d’investisse- ment de 10 milliards de dinars », a-t-il dé- claré à l’APS. Devant être implantée dans la zone industrielle de Rouiba (Alger), cette nouvelle fonderie doit fournir tous les bruts de fonderie et de forage (cadre châssis, ré- servoir à air et à carburant, équipement in- dustriel tracté) à la société de production des camions et de bus Mercedes-Benz de Rouiba, filiale de la SNVI. L’Algérie, le Fonds d’investissement émirati ‘’Aabar’’ et l’allemand Daimler avaient signé en mars 2011 un accord de partenariat pour la créa- tion d’une société commune de fabrication de véhicules industriels. L’accord a été signé pour la partie algérienne par les ministères de la Défense nationale, de l’Industrie, de la PME et la Promotion de l’investissement. La société implantée sur le site de la SNVI à Rouiba, devra produire 8.500 véhi- cules industriels par an de marque Mercedes- Benz, et atteindra une capacité de production de 16.500 véhicules/an sur cinq ans. Cette production est destinée ’’à la satisfaction des besoins du marché national’’, selon les termes de l’accord. Le projet devra créer en- viron 3.500 emplois au titre de la relance des activités d’intégration et du développement de la sous-traitance. Ce partenariat industriel sera accompagné, par ailleurs, d’une action soutenue d’intégration locale, notamment à travers la production des moteurs néces- saires à ces véhicules par le complexe de Oued Hamimine (Constantine), ainsi que la relance du réseau national de sous-traitance. Il porte également sur le lancement d’im- portants programmes de formation profes- sionnelle spécialisée à différents niveaux sur le site de la SNVI. La nouvelle fonderie fournira également les bruts de fonderie à cette usine de produc- tion des moteurs Mercedes-Benz à Constan- tine et dont la SNVI n’est pas actionnaire, a ajouté M. Tazerouti. L’usine de Constantine

a été fondée en 2012 via une joint-venture

entre trois partenaires à savoir Immo Constantine (filiale de la SGP-Equipag), la

direction des fabrications militaires relevant du ministère de la défense nationale (DFM/MDN) et l’émirati Aabar pour une ca- pacité de production de 16.500 moteurs/an et dont le démarrage de la production est prévu fin 2014, selon le P-DG de la SNVI. Toutefois, la SNVI fournira l’unité de Constantine sans attendre la construction de

la nouvelle fonderie qui viendra renforcer les

capacités actuelles de l’entreprise, a-t-il tenu

à préciser. Implantée à Rouiba avec une ca-

pacité de production de 12.000 tonnes/an, l’ancienne fonderie doit bénéficier, à son tour, d’une opération de mise à niveau pour un montant de 3,5 milliards dinars, a encore précisé M. Tazerouti.

Mardi 8 Avril 2014

Monde

15

EL MOUDJAHID

BRÈVES
BRÈVES

PRÉSIDENTIELLE AU COSTA RICA

Solis élu avec 77,69 % des voix

Luis Guillermo Solis, candidat du centre gauche, s'est imposé sans surprise dimanche au second tour de l'élec- tion présidentielle costaricaine, son adversaire ayant re- noncé à mener campagne il y a un mois. Après dépouillement de près de 78 % des voix, le représentant d'Action citoyenne était crédité 77,69 %, a annoncé la commission électorale. Jugeant que les sondages mon- traient clairement une volonté de changement, Johnny Araya, candidat du parti au pouvoir, avait renoncé début mars à défendre ses chances au second tour, dont la constitution exigeait toutefois la tenue.

MALI

Tirs de roquettes sur Kidal, pas de victimes

Au moins trois roquettes dont une visant un camp mi- litaire français ont été tirées hier sur la ville de Kidal, dans le nord-est du Mali, sans faire ni victime ni dégâts, a-t-on annoncé de sources militaires. «Ce lundi, les re- belles ont tiré quatre roquettes sur Kidal. Une roquette était dirigée vers le camp militaire français et la qua- trième vers une école. Il n'y a pas de victime», a déclaré une source militaire malienne, citée par l'agence AFP. L'information a été confirmée par une source militaire française selon laquelle «trois roquettes ont été tirées sur Kidal» qui «n'ont pas causé de dégâts». Selon des habi- tants, des militaires français lourdement armés circu- laient hier matin dans la ville après les tirs de roquettes. Les groupes armés qui ont occupé le nord du Mali pen- dant plusieurs mois en 2012 ont été chassés des grandes villes par une coalition internationale dirigée par la France à partir de janvier 2013 et dont l'intervention est toujours en cours. Mais ils demeurent actifs dans ces vastes régions, où ils commettent à intervalles réguliers des attaques, dont certaines meurtrières.

AFGHANISTAN

29 insurgés talibans abattus en 24 heures

Vingt-neuf insurgés talibans ont été tués, 12 blessés et 13 autres capturés au cours d'une série d'opérations militaires menées ces dernières 24 heures en Afghanis- tan, a annoncé hier le ministère afghan de l'Intérieur. «Les forces de sécurité afghanes ont mené plusieurs at- taques dans les provinces de Kunduz, Faryab et Ghor dans les dernières 24 heures. Ils ont lutté contre les mi- litants, tuant 29 insurgés talibans, en blessant 12 et en capturant 13 autres», a indiqué le ministère dans un com- muniqué.

VIOLENCES EN SOMALIE

Assassinat de deux employés de l'Onu

Deux employés de l'Onu ont été abattus à l'aéroport de Galkayo, dans le centre de la Somalie, par un homme vêtu d'un uniforme de policier, ont annoncé lundi des sources sécuritaires locales. Les deux hommes ont été

abattus à l'intérieur de l'aéroport alors qu'ils débarquaient

la raison de l'attaque n'est pas claire», a

d'un avion (

déclaré un responsable sécuritaire somalien, Mohamed

Mire, à la presse.

PALESTINE

Plus de 1.500 enfants palestiniens tués par Israël depuis l’année 2000

Plus de 1.500 enfants palestiniens ont été tués par l’occupant israélien, et plus de 6.000 autres ont été bles- sés depuis l’année 2000, révèlent des statistiques du mi- nistère des Affaires sociales de l’Autorité Palestinienne, rapportées hier par une association française de soutien au peuple palestinien. Par ailleurs, et depuis cette date, pas moins de 10.000 enfants ont été arrêtés par l’armée d’occupation israélienne et 200 d’entre eux sont actuel- lement détenus, indique l’Ong Euro Palestine. De son côté, et à l’occasion de la journée de l’Enfant en Pales- tine, l’agence des Nations-unies pour l’enfance, l’Unicef, citée par cette Ong, a rappelé qu’au cours de l’année 2013, un total de 700 enfants palestiniens âgés de 12 à 17 ans ont été arrêtés en Cisjordanie occupée, interrogés et détenus.

CENTRAFRIQUE

L'Onu appelle à une vaste opération humanitaire

Deux organisations de l'Onu ont appelé à une vaste opération humanitaire de longue durée en République Centrafrique (RCA), estimant que la crise «sans précé- dent» dévastait l'économie et nécessitait d'apporter une

aide alimentaire à plus d'un million et demi de personnes, rapporte la presse lundi. Il faut «déployer en RCA, au cours des 18 prochains mois au minimum, une vaste opé-

pour endiguer le tribut de plus en

ration humanitaire (

plus lourd payé par la population», estiment l'Organisa- tion pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Pro-

gramme alimentaire mondial (PAM) dans un rapport.

)

)

20 e ANNIVERSAIRE DU GÉNOCIDE RWANDAIS

Ban Ki-moon : « La honte de l'Onu ne s’est pas effacée »

Les Nations unies ressentent toujours, vingt ans après, la « honte » de n'avoir pas pu empêcher le génocide de 1994 au Rwanda, a indiqué hier à Kigali le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, lors du lancement des cérémonies officielles de commémorations.

R elevant le «courage remarquable» de membres de l'Onu au Rwanda à l'époque, il a ajouté : «nous aurions

pu faire beaucoup plus. Nous aurions dû faire beaucoup plus. Les Casques bleus ont été retirés du Rwanda au moment où

l'on en avait le plus besoin (

d'une génération, la honte ne s'est pas ef- facée». Vingt ans après, Kigali a lancé hier les commémorations du génocide de 1994 — qui fit près de 800.000 morts en cent jours. Les cérémonies officielles ont com- mencé dans le grand Stade Amahoro («paix») de Kigali, en présence du prési- dent rwandais Paul Kagame, de huit chefs d'Etat africains, et de nombreuses déléga- tions étrangères. «Aujourd'hui 20 ans après, nous sommes un peuple uni», a affirmé hier en accueillant les délégations au Stade Ama- horo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, énumé- rant la trentaine de pays représentés à Ki- gali. Evoquant la violence sanglante et déchaînée qui «a secoué la conscience du monde» en 1994, le président Obama a souligné dans un communiqué que le gé- nocide n'était «ni un accident, ni inévita- ble». «C'était un effort délibéré et systématique de la part d'êtres humains pour détruire d'autres êtres humains», a

) En l'espace

détruire d'autres êtres humains», a ) En l'espace ajouté M. Obama dans le communiqué. «Le génocide

ajouté M. Obama dans le communiqué. «Le génocide que nous commémorons au- jourd'hui — et l'échec du monde de n'y avoir pas répondu plus vite — nous rap- pellent que nous avons toujours un choix», a souligné M. Obama. Enfin, le Rwanda a retiré l'accréditation de l'ambassadeur de France à Kigali, Michel Flesch, aux céré- monies, l'empêchant d'y représenter Paris, ont rapporté hier des médias. M. Flesch ne pourra donc remplacer à la cérémonie of-

UKRAINE-RUSSIE

ficielle de lancement des commémora- tions, la garde des Sceaux française, Chris- tiane Taubira, qui devait initialement conduire la délégation française à Kigali. La France avait décidé d'annuler sa parti- cipation aux commémorations du géno- cide rwandais, après les déclarations du président Paul Kagame l'accusant d'avoir participé aux massacres, avant d'annoncer dimanche qu'elle serait représentée par son ambassadeur.

Le Premier ministre ukrainien accuse Moscou de vouloir « démembrer l'Ukraine »

accuse Moscou de vouloir « démembrer l'Ukraine » niouk a indiqué avoir envoyé le ministre de

niouk a indiqué avoir envoyé le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov à Kharkiv et le vice-Premier ministre chargé des ques-

tions de sécurité, Vitali Iarema, à Donetsk pour rétablir la situation. M. Avakov avait indiqué plus tôt hier matin sur sa page Fa- cebook que le bâtiment de l'administration régionale de Kharkiv «a été totalement li- bérée des séparatistes». Le président tchèque Milos Zeman a déclaré dimanche que l'Otan devrait déployer des troupes en Ukraine si la Russie envahit l'est du pays. «Si la Russie décide d'étendre son ex- pansion territoriale à l'est de l'Ukraine, la comédie aura assez duré», a déclaré M. Zeman, premier président élu au suf- frage direct de l'histoire du pays, à la radio publique tchèque. «Dans ce cas, je ne se- rais pas seulement partisan que l'UE adopte les sanctions les plus dures possi- bles mais aussi, disons, que l'Otan soit mi- litairement prête, par exemple en faisant pénétrer ses troupes sur le territoire ukrai- nien», a poursuivi ce président de gauche de 69 ans en fonction depuis un an.

PALESTINE

Nouvelle rencontre des négociateurs palestiniens et israéliens

Une nouvelle rencontre tripartite entre négociateurs israéliens et palestiniens et médiateurs américains se tiendra hier, ont indiqué des sources américaines et palestiniennes proches des discussions. Une réunion a eu lieu dans la nuit à El-Qods occupée entre la ministre is- raélienne de la Justice Tzipi Livni, chargée des négociations, et le né- gociateur en chef palestinien Saëb Erakat avec l'émissaire américain Martin Indyk, pour tenter de sauver les pourparlers de paix avant l'échéance du 29 avril. «Les négociateurs israéliens et palestiniens se sont rencontrés la nuit dernière pour discuter des moyens de surmonter

la crise des pourparlers

Unis d'en tenir une autre aujourd'hui (lundi) pour continuer cet effort», a affirmé un responsable américain, cité par l'AFP. Des sources pales- tiniennes proches du dossier ont confirmé à l'AFP la tenue de cette nouvelle réunion sans en préciser le lieu. Israël a refusé de libérer le 29 mars comme prévu un dernier contingent de prisonniers, en vertu de l'accord conclu en juillet sous l'égide du secrétaire d'Etat américain John Kerry pour relancer les négociations de paix, réclamant désor- mais des garanties de leur prolongation au-delà du 29 avril. Le prési- dent Mahmoud Abbas a réagi en signant le 1 er avril les demandes d'adhésion de la Palestine à 15 conventions et traités internationaux.

Et les deux parties ont demandé aux Etats-

Mardi 8 Avril 2014

Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a accusé hier la Russie de vou- loir déstabiliser son pays, a travers les in- cidents dans les régions de Kharkiv, Lougansk et Donetsk (est), dans le but de «démembrer l'Ukraine». Ces incidents font partie d'un «plan pour déstabiliser la situation, pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien, ce que nous ne permettrons pas», a affirmé M. Iatseniouk lors d'une réunion du gouvernement retransmise en direct à la télévision. «Ce scénario est écrit par la Fédération de Russie et son seul but est de démembrer l'Ukraine», a-t-il pour- suivi. La tension était brusquement montée dimanche dans l'est russophone de l'Ukraine, où des manifestants pro-russes avaient attaqué et pris le contrôle de bâti- ments officiels dans les grandes villes de Kharkiv, Lougansk et Donetsk. M. Iatse-

VOL MH370

Détection de nouveaux signaux dans l'océan Indien

L'Australie a annoncé hier la détection dans l'océan In- dien de nouveaux signaux acoustiques «compatibles» avec les ultrasons émis par les boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines. La sonde tractée déployée par le navire de la Marine aus- tralienne Ocean Shield «a dé- tecté des signaux compatibles avec ceux émis par les boîtes noires des avions», a déclaré Angus Houston, patron du centre de coordination des re- cherches basé à Perth (ouest de l'Australie). Deux signaux ont été cap- tés, dont l'un pendant deux heures et 20 minutes, l'autre pendant 13 minutes, selon l'ancien chef des armées aus-

traliennes. Ces résultats, «la piste la plus prometteuse jusqu'ici», ont «encouragé» les enquêteurs dans l'idée qu'ils sont désormais «très près de l'endroit où (ils) doi- vent être». Il a néanmoins re- nouvelé ses appels à la prudence en soulignant qu'ils ne disposaient pas de la confirmation qu'il s'agit bien des boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines dis- paru le 8 mars avec 239 per- sonnes à bord. Neuf avions militaires, trois avions civils et 14 na- vires participeront lundi aux recherches du vol Malaysia Airlines MH370, a annoncé le centre de coordination des re- cherches conjointes (JACC).

Société

16

EL MOUDJAHID

DEUX MEURTRES ET UNE TENTATIVE D’HOMICIDE EN UNE JOURNÉE

Il tue froidement son fils avec la complicité de son autre fils

En une journée, les unités de la Gendarmerie nationale ont enregistré deux homicides volontaires et une tentative de meurtre sur trois jeunes.

L a première affaire concerne un père de famille qui, avec la complicité de son fils, est passé à l’acte en assassi-

nant son autre fils. Suite à des problèmes fa- miliaux, le nommé T. M., 59 ans, a roué de coups de bâton son fils, lui occasionnant des blessures à la tête à l'intérieur de son do- micile au centre-ville de Kheneg, avant que celui-ci ne reçoive un coup de couteau mor- tel au thorax assené par son frère, 23 ans. Alertés, les gendarmes de la brigade de Kheneg (Laghouat) ont arrêté les mis en cause avant de les présenter devant le pro- cureur de la République près le tribunal de Laghouat pour homicide volontaire. Ils ont été placés sous mandat de dépôt. Dans une autre affaire, suite à un diffé- rend, un jeune de 18 ans, résidant à la com- mune de M'Daourouch (Souk Ahras), a assené deux coups de couteau au nommé B. K, âgé de 49 ans, qui était devant son do- micile au centre-ville de Ragouba, lui occa- sionnant des blessures mortelles. Alertées, les gendarmes de la brigade locale, après avoir effectué des recherches, ont interpellé l'auteur présumé non loin du lieu du méfait. La dépouille mortelle, quant à elle, a été dé- posée à la morgue de l'hôpital de M'Daou- rouch. Une enquête est ouverte par les gendarmes de la brigade de Ragouba. Pour leur part, les gendarmes de la bri- gade de Ouled-Hamla (Oum El-Bouaghi) ont présenté devant le procureur de la Répu-

blique près le tribunal d'Aïn-M'lila, les nom- més D.A., âgé de 22 ans, et M. Z., 21 ans, tous deux demeurant à la commune de

ans, et M. Z., 21 ans, tous deux demeurant à la commune de Ouled-Hamla, pour tentative

Ouled-Hamla, pour tentative de meurtre avec arme blanche, dont a été victime un jeune de 25 ans. Le cité en premier a été placé sous mandat de dépôt et le second a été cité à comparaître à une audience ulté- rieure. Tout a commencé suite à un différend. Les mis en cause, sur deux motocyclettes, se sont déplacés vers un local de la famille de la victime au centre-ville de Ouled-Hamla, où ils ont roué de coups la victime avant que l’un d’eux ne lui assène deux coups de cou- teau à la jambe et au thorax pour ensuite prendre la fuite. La victime a reçu les soins

nécessaires à l’hôpital d’Aïn-M'lila. Les deux auteurs présumés ont été interpellés par les gendarmes de ladite brigade. Par ail- leurs, une enquête a été ouverte par la bri- gade de la Gendarmerie nationale d'El-Achour suite à la découverte du corps d’une personne de sexe masculin non encore identifié, dont l’âge avoisine la trentaine. Le corps dans un état de décomposition avancé a été trouvé à Oued Romane, commune d'El- Achour. La dépouille a été déposée à la morgue du cimetière "El Alia", commune de Oued-Smar, en attendant son identification. Mohamed Mendaci

TLEMCEN

Plus de deux tonnes de kif traité saisies

Sur la base d’informations parvenues au ser- vice de la compagnie de Gendarmerie nationale de Maghnia, relevant du Groupement de Tlem- cen, faisant état de la présence d’une grande quan- tité de drogue qui était sur le point de transiter sur le territoire de la wilaya, les gardes-frontières ont immédiatement déclenché les recherches, a indi- qué le Cellule de communication du Commande- ment du Groupement de la wilaya de Tlemcen. Selon notre source, une quantité de plus de deux tonnes de kif traité (2.040 kg) a été récupé- rée par les gendarmes de Maghnia, soutenus par les gardes-frontières qui, à leur tour, ont lancé des patrouilles pédestres. Toute cette substance était en provenance des champs de culture marocains. La drogue était dis- simulée dans des paquets bien emballés dans des arbustes au niveau de la forêt Beni Boussaid. A l’issue de cette saisie, les deux tonnes de kif ont été remises à la section de recherches du grou- pement de la Gendarmerie nationale de Tlemcen. Une enquête a été déclenchée par ladite section pour identifier les personnes qui devaient recevoir la drogue. Par ailleurs, lors d’un service de police de la route sur la RN.60, reliant M’Sila à Bouira, à la commune de Hammam Dhalaâ (M’sila), les gen- darmes de la compagnie territoriale de M’Sila ont interpellé deux personnes à bord d’un véhicule de marque Peugeot, en possession de deux kilo- grammes de kif traité. Les mis en cause avec la substance saisie ont été remis aux gendarmes de la brigade d’Ouled- Mansour pour enquête. En complément à l’enquête, poursuivant les investigations et en vertu d'un mandat de perqui- sition, les gendarmes de la brigade d’Ouled Man- sour (M’sila) avec ceux de la section de Sécurité et d’Intervention de M’Sila ont interpellé trois au- tres acolytes et saisi dans le domicile de l’un d’en- tre eux à la commune de M’Sila, un kilo et 500 grammes de kif traité. M. M.

P ublicité

un kilo et 500 grammes de kif traité. M. M. P ublicité El Moudjahid/ Pub ANEP

El Moudjahid/ Pub

ANEP 114461 du 08/04/2014

Mardi 8 Avril 2014

Culture

17

EL MOUDJAHID

PROJECTION DE ALGERIENNES, ALGERIENS NON MUSULMANS MORTS POUR LA PATRIE DE KAMEL BOUALEM

Ces combattants qui avaient l’Algérie au cœur

Organisé par le collectif « Manensaouche », qui œuvre à travers une série de manifestations à la réhabilitation de l’image de certains martyrs et résistants algériens d’origine européenne qui ont pris part contre leurs compatriotes pour la guerre de Libération nationale, le documentaire consacré à l’histoire de l’Algérie pour le devoir de mémoire qui a été projeté samedi dernier à l’espace Plasti du quotidien Algérie News, a drainé malgré l’exiguïté des lieux une nombreuse assistance dont faisait partie la moudjahida Annie Steiner.

L film, dont il faut souligner

scène d’anciens militants en-

core en vie qui ont joué un rôle non négligeable, et tout à leur honneur, dans l’histoire de la lutte armée al- gérienne et ouvre surtout une page de la résistance restée dans l’ombre, en évoquant pour la première fois le groupe de résistants pied-noir qui se sont impliqués dans un combat qui était aussi le leur, un groupe dont l’évocation est restée à nos jours tabou en raison de sa filiation di- recte avec le courant communiste qui activait dans les premiers temps dans ce que l’on appelait alors les maquis rouges. Les témoins racontent aux côtés d’autres algériens l’histoire et les principaux événements qui ont fait les manchettes de la presse coloniale

à l’époque tels qu’ils se sont dérou-

parfaite réalisation, met en

e

la

lés dans la réalité révélant au pas- sage quelques faits méconnus mais ce que cherche surtout à démontrer le film à travers ces portraits d’hommes et de femmes dont les rides sur le visage accusent les traces du temps sans pour autant ébranler leurs convictions idéolo- giques toujours vivaces, c’est cette idée majeure de l’intégration de ces militants dans la nation algérienne. Ainsi les témoignages reviennent sur l’opération militaire supervisée

par Bachir Hadj Ali — il faut rappe- ler ici que beaucoup de ces militants d’extrême gauche collaboraient à Alger Républicain — secrétaire du parti des « Combattants de la libéra- tion », la branche armée du PCA créée en juin 1955 qui avait organisé

à l’instigation de l’aspirant et offi-

cier déserteur Henri Maillot, le dé- tournement d’un camion d’armes dont la fourniture en dernier ressort au profit du FLN, fut comme une ré- ponse au souci exprimé par Abane Ramdane dans son courrier envoyé le 15 mars à la délégation extérieure du FLN installée au Caire comme le stipule Mohamed Rebah, chercheur en histoire qui intervient à maintes reprises dans ce documentaire en apportant tous les détails sur l’af- faire. On sait que le 22 mai 1956

Henri Maillot dont la sœur témoigne face à la caméra au moment où avec

Ph : T. Rouabah
Ph : T. Rouabah

d’autres militants elle se recueille

sur la tombe du martyr, fut surpris par les troupes françaises près d’El Karimia dans la région de Chlef avec trois membres du groupe : Bel- kacem, Hammi et Maurice Laban, membres du Parti communiste algé- rien qui seront tués au combat. L’Etat algérien a érigé à Alger en 2002 une stèle à la mémoire des Français qui avaient soutenu le com- bat du peuple algérien. Le documen- taire évoque une autre figure de la résistance, celle de Fernand Iveton, un syndicaliste employé à l’entre- prise Electricité et gaz d’Algérie (EGA) qui avait combattu aux côtés notamment de Jacqueline Guerroudj et Abdelkader, dit Djilalli, qui acti- vait dans les maquis de Tlemcen que le réalisateur interroge justement dans ce film, de Georges Acampora,

Yahia Briki, Félix Colozzi et Moha- med Hachelef. Les quelques survi- vants de cette guerre, interrogés, apportent des clarifications sur l’ac- cord FLN-PCA du 1 er juillet 1956 et expliquent comment le groupe intè- gre le Front de libération nationale et reçoit de nouvelles directives de lui. Les témoins évoquent comment Fernand Iveton se propose en octo- bre 1956 pour réaliser un attentat à la bombe — ces dernières sont fa- briquées par Abderrahmane Taleb — à l’usine du Hamma où il tra- vaille. Toutes les explications sur cette affaire sont exposées par les

intervenants dans ce documentaire où chacun apporte des précisions utiles quant au déroulement de l’opération. Pour mémoire, Fernand Iveton fut le seul européen parmi les 198 prisonniers politiques guilloti- nés, son avocat rapporte qu’avant de mourir il avait déclaré « La vie d’un homme, la mienne, compte peu. Ce qui compte, c’est l’Algérie, son ave- nir. Et l’Algérie sera libre demain.» Il repose au cimetière européen de Bologhine et une rue porte son nom à El Madania sur les hauteurs d’Al- ger où il est né et a vécu. L’autre image marquante de cette résistance est celle de Maurice Audin qui était membre la cellule Langevin des étu- diants communistes et qui fréquen- tait aussi l’Association des étudiants musulmans devenue en 1955 l’UGEMA alors que le 13 septem- bre de la même année le PCA était interdit et entrait dans la clandesti- nité. Maurice Audin fut arrêté lors de la bataille d’Alger et assassiné au cours d’une séance de torture le 21 juin 1957, selon certaines sources car à ce jour le corps de ce brillant mathématicien n’a jamais pu être re- trouvé. Une place du centre-ville à proximité de l’Université d’Alger porte actuellement son nom et par ailleurs la 38 e promotion de l’Ecole nationale d’administration d’Alger, sortant en juin 2005, porte le nom de Maurice Audin. Lynda Graba

FESTIVAL "MIDDLE EAST NOW" EN ITALIE

Loubia Hamra

de Narimane Mari à l’affiche

Le long métrage Loubia Hamra (Haricots rouges) de l'Algérienne Narimane Mari participe, dans la section "Cinéma", au 5 e Festival "Middle East Now" à Florence (cen- tre de l'Italie), prévu du 9 au 14 avril, annoncent les organisateurs. Loubia Hamra (2013), en lice dans la com- pétition internationale des longs mé- trages documentaire et de fiction du festival, concourra pour le Grand Prix du public aux côtés de 18 pro- ductions représentant une vingtaine de pays. Entre autres films programmés à ce festival, La femme à la caméra de Karima Zoubir (Maroc - 2012), Rags and Tatters d'Ahmad Abdalla (Egypte -2013), The Last Winter de Salim Selouati (Iran - 2013), Return to Homs de Talal Derki (Syrie/Alle- magne - 2013). D'une durée de 77 mn, Loubia Hamra, production al- géro-française, revient sur la guerre de Libération nationale à travers un travail alliant la fiction au documen- taire où un groupe de "gamins vivant au bord de la mer, s'en va soudain en guerre". Le film - documentaire de Nari- mane Mari avait été triplement dis- tingué en 2013 au 24 e Festival international du cinéma de Marseille (Le FID), avec le Grand Prix de la

du cinéma de Marseille (Le FID), avec le Grand Prix de la compétition française, mention spé-

compétition française, mention spé- ciale du Prix Marseille Espérance et du Prix Renaud Victor, ainsi qu'au Danemark, à la même année, avec le Prix du meilleur documentaire au Festival international de Copen- hague. Organisé par la Fondation culturelle à caractère non lucratif "Map of Creation", le Festival "Middle East Now" de Florence, cé- lébrant le cinéma et les arts contem- porains du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, vise à "mettre en valeur l'identité et la culture de ces régions du monde", indiquent les or- ganisateurs.

DECES DE L'ACTEUR AMERICAIN MICKEY ROONEY A L'AGE DE 93 ANS

Une longue carrière à Hollywood

L'acteur américain Mickey Rooney, qui a mené l'une des plus

longues carrières de l'histoire hol- lywoodienne, est décédé dimanche

à l'âge de 93 ans, rapporte la presse

américaine. Né Joseph Yule, Mickey Rooney fut l'un des pre- miers enfants stars au cinéma, et connut une immense popularité dans les années 30 et 40. Selon le site TMZ, l'acteur, de santé fragile depuis plusieurs années, est dé- cédé de mort naturelle. La bible hollywoodienne, Variety, a égale- ment confirmé le décès, sans tou- tefois en préciser les causes. Mickey Rooney, très apprécié et respecté à Hollywood, n'a quasi-

ment jamais cessé de travailler. En 2011, il était encore à l'affiche des "Mup- pets". Né le 23 septembre 1920 dans le quartier de Brooklyn, à New York, il était le fils de deux acteurs de vaudeville itinérants. C'est auprès d'eux qu'il fait ses débuts en 1922, à 17 mois seulement. Il devient dès 1927 une star du cinéma muet en incarnant pendant huit ans un personnage comique devenu très populaire, Mickey Mc Guire, dont il prend le prénom. L'acteur enfant multiplie les tournages et devient l'idole de l'Amérique avec le film Andy Hardy (1937), où il joue le fils de famille turbulent à la mèche en ba- taille. Le film comptera 14 suites jusqu'en 1944 et préfigurera les séries té- lévisées. Ce rôle lui vaut un Oscar spécial pour "sa contribution significative

à personnifier à l'écran l'esprit de la jeunesse". Il triomphe ensuite en 1939 avec la comédie musicale Place au rythme, où il forme un duo mythique de danseurs avec Judy Garland, qu'il retrouve dans En avant la musique (1940) et Débuts à Broadway (1941).

de danseurs avec Judy Garland, qu'il retrouve dans En avant la musique (1940) et Débuts à

P ublicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5° REGION MILITAIRE

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT

N°52/2014/U8/FM/5°RM

Le Ministère de la Défense nationale lance un avis d'appel d'offres national ouvert en vue de projet de réhabilitation de l’institut de formation - Aïn Smara - Constantine. Lot N°02 : Réaménagement des blocs sanitaires. Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

5° REGION MILITAIRE sis à Plateau du Mansourah - Constantine pour retirer le cahier des charges, contre le paiement de la somme de 5.000.00 DA pour les sociétés de droit algérien, au compte n°008-25001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie publique - wilaya Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir :

- d'une copie légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité ; -d'une lettre d'accréditation délivrée par le candidat à la soumission ;

- d'une copie légalisée du registre du commerce de la société ;

- d'une copie légalisée du certificat de qualification et de classification professionnelles pour les entreprises catégorie 02 et plus ;

- d'une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus.

El Moudjahid/ Pub

Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées en deux (02) parties :

1. Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges;

2. Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier

des charges. Les offres (techniques et financières), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes,

doivent parvenir sous pli cacheté à l'adresse ci-après :

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES DE LA 5° REGION MILITAIRE BUREAU D'ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES BP 73, PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

Soumission à ne pas ouvrir Avis d'appel d'offres national ouvert

N°52/2014/U8/FM/5°RM

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite du dépôt des offres fixée à 21 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours égale à celle de la préparation des offres.

ANEP 115537 du 08/04/2014

Mardi 8 Avril 2014

Vie pratique

29

EL MOUDJAHID

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du mardi 8 Djoumada Al Thani 1435
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du mardi 8 Djoumada Al Thani 1435
correspondant au 8 avril 2014 :
- Dohr
12h50
- Asr
16h28
- Maghreb
19h19
- Icha……
……
20h41
Mercredi 9 Djoumada Al Thani
1435 correspondant au 9 avril 2014 :
- Fedjr 04h53
- Chourouq
06h23
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID au capital social de 50.000.000 DA 20,
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef
Kamal oulmane — Achour Cheurfi
DiReCTioN geNeRAle
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DiReCTioN De lA ReDACTioN
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
internet : http://www.elmoudjahid.com
e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUReAUX RegioNAUX
CoNSTANTiNe
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
oRAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BoRDJ BoU-ARReRiDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SiDi Bel-ABBeS
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BeJAiA :
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
TiZi oUZoU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TleMCeN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
CeNTRe AiN-DeFlA :
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBliCiTe
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
AlgeR : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABoNNeMeNTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
CoMPTeS BANCAiReS
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
iMPReSSioN
Edition du Centre :
Société d’impression d’Alger (SiA)
Edition de l’Est :
Société d’impression de l’est, Constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’impression de l’ouest, oran
Edition du Sud :
Unité d’impression de ouargla (SiA)
Unité d’impression de Béchar (SiA)
DiFFUSioN
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
est : SARl “SoDiPReSSe” :
Tél-fax : 031 92.73.58
ouest : SARl “SDPo”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARl “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : iPS (international Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation

Mise en conformité des statuts

Conformément à la loi n° 12-06 du 18 safar 1433 correspondant au 12 janvier 2012, relative aux

associations, notamment son article 18 alinéa 02, il a été procédé à la mise en conformité des statuts de l'association dénommée :

FONDATION SONATRACH TASSILI Enregistrée sous le n° : 06 en date du : 18 mai

1999

El Moudjahid/Pub

ANEP 115446 du 08/04/2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES TRANSPORTS SGP «PORTS» SOGEPORTS ENTREPRISE PORTUAIRE DE SKIKDA

SGP «PORTS» SOGEPORTS ENTREPRISE PORTUAIRE DE SKIKDA Avis d’attribution provisoire d’un marché

Avis d’attribution provisoire d’un marché

L'Entreprise Portuaire de Skikda informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national ouvert n° 27/2013 du 15.12.2013 relatif à la réalisation des travaux de construction du dalot central d'accès à la plate-forme logistique du 18 ha, que la procédure de passation des marchés en vigueur a été respectée et qu'à l'issue de l'évaluation des offres, le marché a été attribué provisoirement à : EURL RAOUABI suivant la notation figurant au tableau ci-dessous :

Le Soumissionnaire

Note technique

Note financière

Note globale

Montant de

Délai de

Observations

retenu

60 pts

40 pts

100 pts

l’offre

réalisation

EURL RAOUABI Travaux Publics NIF : 00625006701860

         

Classée

48,05 points

40 points

88,05 points

9.052.917,12

90 jours

première

DA TTC

Les autres soumissionnaires sont invités à se rapprocher de nos services, au plus tard trois (03) jours, à compter du premier jour de la publication de cet avis dans la presse nationale pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières. Tout soumissionnaire contestant ce choix peut introduire un recours auprès de la commis- sion des marchés de l'Entreprise Portuaire de Skikda, sise à l'adresse suivante : Route Ilot des Chèvres BP65 Skikda dans les dix (10) jours qui suivent la date de publication du présent avis.

El Moudjahid/Pub

ANEP 9943 du 08/04/2014

ALGERIENNE DES TUBES METALLIQUES AVIS D’ATTRIBUTIONPROVISOIRE DE MARCHÉ Conformément aux dispositions de la
ALGERIENNE DES TUBES METALLIQUES AVIS D’ATTRIBUTIONPROVISOIRE DE MARCHÉ Conformément aux dispositions de la

ALGERIENNE DES TUBES METALLIQUES

AVIS D’ATTRIBUTIONPROVISOIRE DE MARCHÉ

Conformément aux dispositions de la réglementation des marchés, il est porté à la connaissance de l'ensemble des soumissionnaires, ayant participé à l'appel d'offres national et international restreint n° 02/2012, modifié, portant acquisition d'une chanfreineuse à tubes acier, qu’après ouverture et évaluation technico-com- merciale, le marché est attribué provisoirement au soumissionnaire suivant :

Soumissionnaire

Désignation

Note technique

Prix

Observation

PWS (Groupe SMS) (Allemagne)

Chanfreineuse de tubes acier

95

1.298.000

Meilleure offre

Les soumissionnaires qui contestent ce choix peuvent introduire un recours auprès de la commission des marchés sise à l'Entreprise Altumet.spa, dans un délai de dix (10) jours, à compter de la date de publication du présent avis.

El Moudjahid/Pub

ANEP 201332 du 08/04/2014

BANQUE D’ALGERIE HOTEL DES MONNAIES 10, RUE DES FUSILLÉS DU 17-MAI 1957 - ALGER AVIS

BANQUE D’ALGERIE HOTEL DES MONNAIES 10, RUE DES FUSILLÉS DU 17-MAI 1957 - ALGER

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ

RELATIFA L’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT

N°01/AGAM/2014 PORTANT FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE D’UN MONTE-CHARGE L’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres

national restreint N°01/AGAM/2014 portant fourniture, installation et mise en service d’un monte-charges, paru dans les quotidiens nationaux :

l

El Moudjahid du 19 janvier 2014

l

Echourouk El Y aoumi du 23 janvier 2014

l

Et dans le BOMOP

A l’issue de l’étude et de l’évaluation des offres techniques et financières, le marché est attribué à titre provisoire à

l’entreprise suivante:

PROJET

ENTREPRISE

MONTANT

DELAI DE RÉALISATION

DÉLAI DE GARANTIE

OBSERVATION

Fourniture, installation et mise en service d’un monte- charges

ENASC spa

5.291.720,00 DA en hors taxes

03 mois

24 mois

Seule offre

techniquement

qualifiée

Les soumissionnaires qui contestent le choix opéré peuvent introduire un recours auprès de la Direction de l’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie dans les dix (10) jours qui suivent la date de la première parution du présent Avis d’Attribution Provisoire dans le BOMOP ou dans le site de la Banque d’Algérie : www.bank-of-algeria.dz Les recours doivent être déposés à l’adresse suivante :

Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie 10, rue des Fusillés du 17 Mai-1957 - Alger

El Moudjahid/Pub

ANEP 115159 du 08/04/2014

CONDOLEANCES

CONDOLEANCES

C'est avec émotion et une grande tristesse que Monsieur Youcef YOUSFI, Ministre de l’Energie et des Mines ainsi que l’ensemble du personnel du Ministère de l'Energie et des Mines ont appris le décès de leur regrettée collègue BATOUCHE Karima, cadre au Ministère de l’Energie et des Mines. En cette pénible et douloureuse circonstance, ils présentent leurs sin- cères condoléances à toute la famille de la défunte et l’assurent de leur profonde compassion. Priant Allah le Tout-Puissant d’ac- corder à la défunte Sa Sainte Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. « A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons. »

Sainte Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. « A Allah nous appartenons et à

El Moudjahid/Pub

ANEP 116063 du 08/04/2014

CONDOLEANCES

CONDOLEANCES

La Présidente du Conseil d'Etat, le Commissaire d'Etat, le Secrétaire Général ainsi que l'ensemble des magistrats, cadres et per- sonnels du Conseil d'Etat, très attristés par le décès de la mère de Monsieur DERAR Khaled, directeur général des finances et des moyens au Ministère de la Justice, lui présentent ainsi qu'à toute sa famille leurs sincères condo- léances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Qu'Allah le Tout-Puissant accorde à la défunte Sa Sainte Miséricorde et l'ac- cueille en Son Vaste Para- dis. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid/Pub

ANEP 116033 du 08/04/2014

Demandes d’emploi

J. H., 24 ans, habitant Alger, licencié en allemand, cherche emploi comme agent administratif.

Tél. : 0552 49-01-04

——0o0——

J. H., 27 ans, habitant Alger, licencié en droit + CAPA avocat + 3 ans d’expérience désire travailler dans son domaine ou autres.

Tél. : 0552 49-01-04

——0o0——

J.H., 29 ans, réside à Alger, diplômé en électricité bâtiment, 2 ans d’expérience comme agent polyvalent (montage de faux- plafonds, parquets, revêtement mural, mon- tage climatiseurs, plombier). Mob : 0550 05-06-50

——0o0——

Secrétaire Direction administrative, di- plômée en informatique, plus de 15 ans d’expérience, cherche emploi dans société ou entreprise nationale ou internationale. Contacter le 0555 78-29-60

El Moudjahid/Pub du 08/04/2014

Mardi 8 Avril 2014

Sports

30

EL MOUDJAHID

FAF

L’énigme Gourcuff perdure

Dans une déclaration à la presse nationale, au lendemain de la réunion du bureau fédéral de la FAF, Mohamed Raouraoua a tenté, tant bien que mal, de mettre fin aux spéculations concernant les contacts avec le technicien français Christian Gourcuff, et, par la même occasion, celles relatives à l’avenir d’Halilhodzic à la tête de la sélection nationale.

«G ourcuff a été sollicité pour prendre en main les olym- piques, ça sera sa principale

mission s’il accepte de venir ; il pourrait aussi donner un coup de main à la DTN, grâce à son savoir-faire dans le domaine de la formation», a expliqué le président de la Fédération algérienne de football. À en croire ses propos, l’actuel coach du FC Lo- rient sera appelé à prendre en main l’équipe espoir en vue des jeux Olympiques prévus à Rio en 2016. Il n’est, donc, nullement question de l’équipe première, dont le poste de sélectionneur sera quand même vacant au lendemain du Mondial-2014, alors que les Verts devront tout de suite enchaîner, en septembre, avec les éliminatoires de la CAN-2015 (Maroc). La FAF n’ayant tou- jours pas proposé de nouveau contrat à Ha- lilhodzic et refuse de se prononcer sur l’avenir du technicien franco-bosnien, main- tient le suspense. Ainsi, d’après Raouraoua, les rôles dans les structures techniques de la fédération sont distribués. Saâdane prendra en charge la DTN, Gourcuff s’occupera des olympiques et Halilhodzic restera à la tête du staff technique des Vers. Un scénario peu probable auquel personne ne semble visible- ment adhérer. Tout porte à croire que Chris- tian Gourcuff a été sollicité pour prendre en main, l’équipe nationale après le Mondial. Le mutisme de ce dernier, qui refuse de commenter l’information parue sur les co- lonnes de médias algériens et français, et les

les co- lonnes de médias algériens et français, et les tergiversations de la FAF ne font

tergiversations de la FAF ne font que confir- mer la rumeur. Aussi, Gourcuff est sollicité par Bordeaux. Une proposition intéressante qu’il ne risquera sans doute pas de brader contre un poste d’entraîneur d’une sélection espoir. Par ailleurs, Raouraoua parle de l’ex- périence de Gourcuff dans la formation, alors que le technicien français ne s’est ja- mais occupé de ce volet durant sa carrière. Par ailleurs, à travers cette annonce, on tente de faire diversion pour lancer les débats sur le fait de savoir si le coach en question dis- posait du profil adéquat pour cette mission et répondait aux critères exigés. Après une

mission et répondait aux critères exigés. Après une brève expérience de footballeur, Gourcuff a embrassé une

brève expérience de footballeur, Gourcuff a embrassé une carrière d’entraîneur à 27 ans, en 1982, au sein du FC Lorient. À l’excep- tion de brefs passages dans certaines équipes (Le Mans UC 1986-1989, l’US Pont-L'Abbé 1989-1991, Stade Rennais 2001-2002 et El-Gharafa au Qatar 2002- 2003), le papa du joueur de l’Olympique de Lyon, Yohann, a passé l’ensemble de sa car- rière d’entraîneur au sein du club breton. Il n’a, donc, pas drivé une sélection nationale et n’a eu à exercer qu’en France, pratique- ment. Affaire à suivre… Rédha Maouche

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE VOLLEY-BALL ASSIS

La sélection algérienne pour un "meilleur classement"

La sélection algérienne de volley-ball assis prendra part au championnat d'Afrique des na- tions (messieurs) qui aura lieu à Salé au Maroc, du 8 au 14 avril, avec l'objectif de réaliser le "meilleur classement possible", selon le directeur des équipes nationales (DEN), Salim Bou- tebcha. Absente des évènements in- ternationaux depuis 2010, l'équipe algérienne a été relan- cée, tout récemment, dans le but de revenir sur la scène et essayer de gravir des échelons pour at- teindre un niveau "très accepta- ble". "On a travaillé pour remettre sur les rails, cette équipe natio- nale et lui donner forme. On l'a fait, et, maintenant, il faut la soumettre à un travail adéquat pour l'améliorer à tous les ni- veaux. Ce n'est pas facile, mais avec la volonté des joueurs et leur staff, et l'apport de la fédé- ration en moyens, on y arri- vera", a déclaré le DEN. À partir de ce constat, les Verts effectueront leur baptême

partir de ce constat, les Verts effectueront leur baptême du feu avec le niveau supérieur, avec

du feu avec le niveau supérieur, avec le tournoi continental qui qualifiera les finalistes à la pro- chaine coupe du monde de vol- ley-ball assis, prévue en juin prochain en Pologne. "Les joueurs sont animés d'une grande volonté de bien faire, malgré la difficulté de la mission. Certes, ils seront face aux meilleurs du continent, no- tamment l'Égypte dont le niveau mondial n'est pas à présenter, mais ils n'auront rien à perdre. Au contraire, ils auront beau- coup de choses à apprendre, en

côtoyant des sélections afri- caines bien rodées à ce genre de compétitions", a indiqué Salim Boutebcha. Pour préparer le rendez-vous de Salé, l'équipe algérienne, en- traînée par Abdelkader Kefis, a effectué quatre stages, dont le dernier précompétitif du 1 er au 6 avril à Alger. Les joueurs ont été soumis à chaque fois à un travail bi-quotidien, en mettant le pa- quet, surtout, sur la cohésion, le déplacement rapide et le travail de groupe. "Le championnat d'Afrique est un très bon test

d'application pour l'équipe, et à partir de là, une évaluation de- vrait être faite par l'entraîneur national qui lui permettra de mettre en place une planifica- tion d'avenir pour préparer l'équipe aux prochaines échéances internationales", a expliqué le directeur des équipes nationales. L'ossature de l'équipe algé- rienne est issue essentiellement du club oranais Mohamed-Bou- diaf. Le championnat d'Afrique de Salé devrait enregistrer la participation d'une dizaine de nations, dont l'Algérie, le Maroc, l'Égypte, la Tunisie et la

Libye. Composition de l'équipe algérienne :

Kacem Kabli, Abdelkader Boukefha, Khlifa Benafella, Messaoud Ferhati, Abdelmalek Kherchouf, Mustapha Aissa Ouameur, Abou Adel Lettadj, Ahmed El Fitas, Hadj Laribi, Khlifa Bouchif, Chaib El Oua- zane et Ahmed Latrèche. Entraîneur : Abdelkader Kefis

MCA LA FAF VIENT DE LE GRACIER

Faouzi Chaouchi de retour la saison prochaine

Nous avons appris, hier après-midi, que le gardien de but du Mouloudia d’Alger et ex-portier de l’équipe natio- nale, Faouzi Chaouchi, qui était sous le coup d’une suspension de deux années fermes, pour les raisons que tout le monde connaît à présent, vient d’être gracié par la Fédération algé- rienne de football. L’instance fédérale dirigée d’une main de maître par son président Mohamed Raouraoua a, lors de la réunion du bureau fédéral, tenue mardi passé, décidé de réduire à une année seulement la lourde sanction dont a fait l’objet le héros d’Oumdormen (La seconde année transformée en sursis). De ce fait, Faouzi Chaouchi sou- lagé par cette décision qu’il attendait depuis un bon mo- ment déjà pourra rejouer dès la saison prochaine, à son grand bonheur et à celui des milliers de fans mouloudéens qui l’adulent. Rappelons que le keeper mouloudéen a, à maintes reprises, présenté ses excuses aux autorités du pays et au président de la FAF pour ce qui s’est passé. Il a promis de ne plus tomber dans de tels travers à l’avenir, affirmant qu’il a mûri et qu’il retiendra la leçon cette fois- ci. Chaouchi a été assailli d’appels téléphoniques de la part de ses fans et amis, qui n’ont pas caché leur bonheur dès l’annonce de cette bonne nouvelle. Espérons, pour notre part, que ce talentueux gardien de but aux immenses qua- lités parviendra à retrouver la plénitude de ses moyens, pour le grand bien du Mouloudia et de l’EN s’il sera à nou- veau sélectionné. Pour sa part, Redha Babouche, suspendu pour une année, et Djamel Menad, pour deux ans, dont une année avec sursis, reprendrons eux aussi le chemin des terrains la saison prochaine après expiration de leur sanction. Pour l’ex-coordinateur de la section football du MCA, Omar Ghrib, radié à vie du mouvement sportif na- tional, il n’y a pour le moment rien de changé. Mohamed-Amine Azzouz

ÉCHECS (INDIVIDUEL-DAMES)

Lylia Meghara, championne d'Algérie

(INDIVIDUEL-DAMES) Lylia Meghara, championne d'Algérie La sociétaire du club bou- des échecs giote (BCE), Lylia

La sociétaire du club bou-

des

échecs

d'Algérie La sociétaire du club bou- des échecs giote (BCE), Lylia Meghara, a été sacrée championne

giote (BCE), Lylia Meghara, a été sacrée championne d'Algé-

rie

(individuel/dames) de l'année 2014, à l'issue de la compéti- tion organisée du 30 mars au 3 avril à l'hôtel El-Mahdi de Staouéli (Alger). La victoire de l'échephile du Béjaïa CE s'est concrétisée lors de la 9 e et der-

nière ronde, en battant Sabrina Latrèche (OMSE Bologhine), leader avant cette dernière ronde caractérisée par de multiples rebondissements. La nouvelle championne d'Algérie, âgée de 21 ans, a totalisé 7,5 pts. Elle succède au palmarès de l'épreuve à Amina Mezioud (CE Constantine), 2 e et créditée de 7 pts au même titre que Sabrina Latrèche, Hayet Toubal (AS Sûreté nationale), et Nassila Oussedik (OMSE Bologhine). 73 joueuses ont pris part à cette compétition qui s'est dé- roulée conformément au programme d'activité de la Fédé- ration algérienne des échecs (FADE), qui souligne que "cette compétition est d'une grande importance pour le re- nouvellement des équipes nationales en prévision des pro- chaines échéances internationales". Ce rendez-vous national féminin dirigé par le directeur du tournoi, Abbou Youghourtha, s'est joué selon le système suisse à la ca- dence d'une heure et demie avec ajout de 30 secondes. Une cérémonie de remise des prix aux lauréates s'est déroulée à la fin de la compétition à laquelle assistaient le président de la FADE, Samir Zerdali, et les membres du Bureau fédéral.

P ublicité

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE PREMIERE REGION MILITAIRE

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT

N°44/2014/A1

Le Ministère de la Défense nationale lance un avis d’appel d’offres national restreint

en vue

de :

TRAVAUX DE REMISE EN ETAT DES VOIRIES ET RESEAUX DIVERS À BLIDA

Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

PREMIERE REGION MILITAIRE Sis à : Route de Cheffa - Blida

pour retirer les cahiers des charges, contre paiement de la somme de CINQ MILLE DINARS ALGERIENS (5.000,00 DA), pour les sociétés de droit algérien au compte

Nº51/730 0000 109 001 09 008 ouvert auprès de la Trésorerie publique - Wilaya de Blida. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir :

- d’une copie légalisée d’une pièce d’identité en cours de validité ;

- d’une lettre d’accréditation, délivrée par le candidat à la soumission ;

El Moudjahid/ Pub

- d’une copie légalisée du registre du commerce de la société ;

- une copie l’égalisée du certificat de qualification et de la classification

professionnelles, (Catégorie 02 et plus ; entreprise spécialisée en Travaux publics).

- d’une copie originale du bon de versement de la somme citée ci-dessus.

Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées en deux (02) parties :

1- Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges ; 2- Une offre financière-commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges. Les offres (techniques et financières), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l’adresse ci-après :

Direction Régionale des Finances de la Première Région Militaire Bureau d’Administration des Cahiers des Charges BP Nº64 A / Terre 01 / Blida L’enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

Soumission à ne pas ouvrir Avis d’appel d’offres national restreint

Nº44/2014/A1

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l’adresse indiquée ci-dessus avant la date limite de dépôt des offres fixée à 45 jours à compter de la première date de publication. La date d’ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours égale à celle de la préparation des offres fixée dans le cahier des charges.

ANEP 115507 du 08/04/2014

Sports

31

EL MOUDJAHID

RENOVATION DU STADE DU 5-JUILLET

Une enceinte ultramoderne

Tribunes couvertes, augmentation de la capacité d’accueil, renouvèlement de la pelouse, le stade du 5-Juillet sera entièrement modernisé.

A yant largement fait son temps, le stade de 5-Juillet sera entière- ment relooké et modernisé d’ici

5 à 6 ans au maximum et le style archi- tectural avec lequel il a été conçu à l’époque, sera entièrement revu. Augmentation de la capacité d’ac- cueil, couverture complète des tribunes, renouvèlement de la pelouse… Le tem- ple olympique va être entièrement passé au peigne fin pour répondre au

final, aux normes internationales et être

à la hauteur des grandes compétitions

qu’il devrait abriter, notamment la coupe d’Afrique des nations de foot- ball, dont l’Algérie a affiché ses inten- tions d’accueillir l’édition 2019. « Cette fois, le stade est pris en charge d’une manière globale et un tra- vail de fond est accompli, contraire- ment aux précédentes opérations où on ne se donnait pas le temps qu’il faut pour les travaux de réfection », a expli- qué, hier, le directeur des études pros- pectives et des programmes d’investissements au ministère de la Jeunesse et des Sports lors d’une confé- rence de presse qu’il a animée conjoin- tement avec le directeur de l’Office du complexe olympique (OCO). Réda Doumi a indiqué que la première opé-

ration de ce vaste chantier, entamée fin février pour un coût de 1,7 milliard de dinars, consiste en l’installation des gra- dins des tribunes supérieures pour les remplacer par d’autres avant de passer

à la seconde étape, en l’occurrence l’ex-

tension et la modernisation de l’infra- structure. Le célèbre « Flambeau » sera

à ce propos le nouveau centre névral-

gique du stade du 5-Juillet et connaîtra du coup plusieurs nouveautés, à com- mencer par la réalisation d’une tribune supérieure. « Dans notre plan, on pré- voit de faire du flambeau le cœur du stade. Des loges, places VIP, centres de presse, restaurant, cafétéria et centre commercial sont prévus dans cette par- tie de l’enceinte olympique dont les tri- bunes seront totalement couvertes de sorte qu’à la fin des travaux, on aura un

stade nouveau sans qu’il y ait démoli-

tion », a-t-il confié en affirmant que les études de faisabilité de couverture et d’extension dureront de 6 à 8 mois.

« Ce n’est qu’à cette date et à l’issue de

l’opération de la pose des nouveaux gradins qui prendra 11 mois, qu’on pourra avoir une idée sur les délais des travaux d’extension et de modernisa- tion. Mais selon notre plan de réhabili- tation, ça va varier de 4 à 5 ans », a-t-il ajouté encore. Quant à la capacité d’accueil du

« nouveau 5-Juillet », celle-ci passera de 66.000 à 80.000 places. Cependant, le stade du 5-Juillet ne sera pas la seule infrastructure concernée par les tra- vaux. C’est toute la cité olympique et ses douze unités qui sont appelées à connaître un grand lifting. L’étude de réaménagement et de modernisation est inscrite. On compte même des opéra- tions qui ont été entamées, à l’image de la réalisation de 4 terrains de répliques dont deux sont dotés en gazon naturel.

Et lorsqu’on sait que le complexe olym- pique Mohamed Boudiaf s’étale sur 15 hectares, si on lui ajoute les terrains du

golf, soit du quartier Chevalley à Dely

Ph. : Louisa
Ph. : Louisa

Ibrahim, on se rendra compte des grands chantiers qui seront mis en branle. On pense à la réalisation d’un

second hôtel, en sus de l’agrandisse- ment de l’actuel établissement, la réha- bilitation des terrains dits annexes, la modernisation des structures et autres opérations. « Ce serait une erreur impardonna- ble que de ne penser qu’à la réhabilita- tion du stade du 5-Juillet. La cité olympique renferme beaucoup d’infra- structures qui doivent être rénovées et nécessite la réalisation d’autres struc- tures, le tout dans une vision futuriste qui prend en compte toutes les données. Elle jouera dans les prochaines années un rôle important surtout lorsqu’on sait qu’une bouche de métro y est prévue »,

a souligné le responsable du MJS qui se

dit sur un autre registre convaincu que la réhabilitation et la rénovation des in- frastructures existantes à travers le ter- ritoire national peuvent largement couvrir la demande. Il citera à cet effet les stades de football de plus de 20.000 places qui se trouvent aujourd’hui en état de délabrement avancé, loin des normes requises en la matière. « Nous possédons une vingtaine d’enceintes qui sont dans cette situation et qui n’at- tendent que leur réfection et leur mo- dernisation pour les rendre attractives. Les exemples ne manquent pas, à l’ins- tar des stades de Tiaret, Annaba, Sidi Bel-Abbès ou encore Sétif et Constan- tine », a fait remarquer Réda Doumi qui

a tenu à rappeler que 11 grands com-

plexes dotés de stades couverts sont ins- crits dans l’agenda du MJS, quatre d’entre eux sont en cours de travaux.

Une vingtaine de stades seront rénovés Il s’agit des stades de Baraki et Douéra pour Alger, le stade d’Oran et enfin celui de Tizi-Ouzou. Les taux de réalisation varient entre 10 et 50% et la réception de ces enceintes sportives est prévue fin 2015. « Les travaux pour Sétif et Constantine seront bientôt lan- cés tandis que des études sont lancées pour les stades de Mostaganem, Bejaia, Batna, Chlef et Tlemcen », a-t-il révélé encore non sans évoquer les centres de regroupement de Souidania (Alger), de Fouka (Tipasa), de Sidi Bel-Abbès et de Ain Silène (Khenchela) qui seront prêts pour les deux premiers dès juin 2014 et

décembre 2015 pour les autres. En parallèle, les anciens centres se- ront réhabilités, à l’image des sites de Seraidi (Annaba), Tikjda (Bouira) et de Chlef. De même que les écoles des sports olympiques dont deux sont fonc- tionnelles, respectivement à Sétif et Biskra, en attendant le lancement des travaux de celles de Relizane, Boumer- dès et Ouargla. Au final, pour le secteur

de la jeunesse et des sports, s’est réjoui le conférencier, près de 5.200 opéra- tions d’un coût de plus de 393 milliards de dinars ont été inscrites entre les an- nées 2000 et 2012 et une autre enve- loppe de près de 75 milliards de dinars dépensée au titre du programme de

S. A. M.

2014.

MAHFOUD KERBADJ (PRESIDENT DE LA LFP) :

« La Ligue de football prête à programmer une journée tous les trois jours pour terminer le 17 mai »

«P our les six dernières journées du championnat, les clubs seront soumis à

un rythme de compétition élevé et cela pour pouvoir terminer la saison à la date du 17 mai. Nous n'aurons pas le choix, d'autant qu'il s'agit d'une année de Coupe du monde. Nous sommes même disposés à programmer une journée chaque trois

jours pour ne pas perturber la fin de la saison», a indiqué à l'APS le premier responsable de l'instance dirigeante de la compétition. Dans un communiqué publié sur son site officiel, la LFP a indiqué que la 25 e

journée, qui devait se jouer le 5 avril, est reportée au 19 du même mois, en raison de l'élection présidentielle du 17 avril. «C'est pratiquement impossible de reprendre à cette

date, en raison du rapprochement entre l'élection présidentielle du 17 avril et celui du 19», a-t-il expliqué.

du 17 avril et celui du 19», a-t-il expliqué. A six journées de l'épilogue, le président

A six journées de l'épilogue, le président de la LFP a souligné que son instance va établir un nouveau calendrier pour la suite de la compétition, «qui permettra de boucler la saison le 17 mai, comme décidé auparavant». La LFP avait fixé la fin du championnat de Ligue 1 au 17 mai, afin de permettre

à l'équipe nationale d'entamer ses préparatifs en vue de la Coupe du monde 2014 au Brésil (12 juin -13 juillet).

COUPE D'ALgERIE (FINALE SENIORS)

JS Kabylie - MC Alger le 1 er mai à 16h à Blida

La finale de la coupe d'Algérie seniors entre la JS Kabylie et le MC Alger aura lieu le jeudi 1 er mai à 16h au stade Mustapha-Tchaker de Blida, a an- noncé hier la Fédération algérienne de football (FAF). La JS Kabylie, qui disputera la 10 e finale de son histoire, s'est qualifiée aux dépens du CRB Aïn Fekroune (2-1 après prolongation). Le MC Alger, finaliste de l'édition 2013, jouera la 9 e finale de son histoire. Les Vert et Rouge avaient éliminé la JSM Chéraga (2-0). L'USM Alger est détentrice de la coupe d'Algérie 2013.

CAN-2014 DAMES (ELIMINATOIRES - 2 e TOUR ALLER) Algérie-Tunisie le 23 mai à Bologhine

Le match Algérie - Tunisie comptant pour le second et dernier tour aller des éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations dames CAN-2014, aura lieu le vendredi 23 mai au stade Omar-Hamadi de Bologhine (Alger), a in- diqué hier la Fédération algérienne de football (FAF). Le match retour est prévu entre le 6 et le 8 juin en Tunisie.

USMBA

Achiou : « Désormais, tous nos matches sont des finales»

Elément phare de cette équipe de l’USMBA, Houcine Achiou met son talent et son vécu au ser- vice du collectif. L’ancien interna- tional croit toujours en les chances de son équipe d’accéder en Ligue 1. L’homme qui a remporté coupes et championnats avec l’USMA a un dernier challenge à relever. Comment le groupe gère-t-il cette trêve ? Bien. Je pense que cette trêve est tombée à pic. Les joueurs en avaient grandement besoin. C’est une occasion de recharger leurs batteries après les efforts consentis lors des derniers matches pour mieux récupérer et bien se prépa- rer à la reprise. Des choses aussi à corriger sans doute ? En effet, nous avons entrepris le stage avec l’idée de se préparer comme il se doit pour le reste du parcours. Comme d’habitude, nous essayons de corriger les er- reurs et travailler encore plus cer- tains secteurs. Nous sommes conscients que la persévérance paye et que le plus dur est à venir. C’est pourquoi nous devons re- trousser nos manches pour entre- prendre une nouvelle série de résultats positifs à même de per- mettre d’atteindre notre objectif.

à même de per- mettre d’atteindre notre objectif. L’accession est-elle toujours dans vos cordes ?

L’accession est-elle toujours dans vos cordes ? Absolument, puisque nous ne manquons ni de moyens ni de cœur. Les joueurs sont décidés à se battre jusqu’au bout. Et puis, nous n’allons pas céder alors que nous sommes tout près du but. Avec de l’abnégation dans le travail, on sera encore plus forts. Vous avez affronté le MCO en amical, qu’avez-vous retenu de ce match ?

C’est un bon galop d’entraîne- ment. Ce match nous a donné une idée sur notre degré de prépara- tion. C’est toujours motivant de jouer des équipes de l’élite. Ça nous a beaucoup servi. L’équipe a marqué le pas du- rant la phase retour, à quoi cela est-il dû ? A l’adversité, incontestable- ment. Toutes les équipes que nous avons affrontées jusqu’ici visent un objectif en particulier. Nos ad- versaires ne lâchent rien. Après, je dois avouer qu’on s’attendait à une telle rivalité, car au fur et à mesure que le championnat tire à sa fin, la pression monte d’un cran, par conséquent, les matches deviennent de plus en plus dispu- tés. Après, une accession, il faut la mériter. On doit se montrer forts si on veut atteindre cet objectif. Comment voyez-vous le reste du chemin ? Ça va être difficile. On est conscients que les matches res- tants seront tous des finales. On doit engranger le maximum de points si on veut terminer parmi les trois premiers. Comme je l’ai dit, l’accession est dans nos cordes.

Entretien réalisé par Amar Benrabah

LIgUE 1-MOBILIS

MO Béjaïa sur la bonne voie

Il est certain que parmi les équipes qui sont mena- cées par la relégation, le MO Béjaïa est le mieux placé des équipes malclassées pour as- surer son maintien dans la présente division. D'abord, les Mobistes de l'entraîneur Abdelkader Amrani possè- dent 27 pts. C'est-à-dire qu'ils laissent le duo le plus proche composé par le CRB et le MCO (24 pts) à trois points derrière. Certes, il s'agit d'une bonne avance, surtout que le premier club relégable, le CRBAF, est à sept (07) pts de retard. Toutefois, les observa- teurs estiment que les six journées restantes avant la fin du championnat national ne seront nullement faciles. D'ailleurs, dès la reprise du championnat national de Ligue 1, avec la 25 e journée, prévu le 19 avril courant, les camarades de Boulaïnceur seront opposés, au stade du 08 Mai 45, aux Sétifiens de l'ESS qui viennent de se qua- lifier pour la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique. Par conséquent, cette 25 e journée ne sera nullement fa- vorable aux Béjaouis. Tou- jours est-il, ils auront à jouer à domicile à trois reprises

est-il, ils auront à jouer à domicile à trois reprises face à l'ASO (26 e journée),

face à l'ASO (26 e journée), la JSK (28 e journée) et l'USMH ( (30 et dernière journée). Par ailleurs, le MOB s'exhibera hors de ses bases face au MCA (27 e journée) et le CABBA (29 e journée). Il est certain que rien ne sera facile pour la formation de l'entraî- neur Abdelkader Amrani du fait qu'elle aura face à elle des équipes qui jouent les premiers rôles comme le MCA, la JSK, l'USMH, l'ASO ou des équipes qui veulent éviter la relégation comme le CABBA. En dépit de ces difficultés qui les at- tendent, les Béjaouis du Mouloudia sont décidés à as- surer leur maintien. Pour cela, il suffit de remporter les

trois matches à domicile pour continuer leur aventure en Ligue 1 la saison prochaine. Il faut dire que les gars du MOB ont effectué un stage à Tipasa qu'ils viennent d'ache- ver samedi dernier. Ils ont es- timé qu'il a été réussi du fait qu'il leur a permis de jouer deux matches amicaux contre le SKAF Kemis Miliana. Il s'était terminé sur le score de 2 à 2. Là, l'équipe n'avait pas bien «marché», mais elle s'est très bien reprise devant le CRB, au stade du 20-Août, puisque le MOB avait gagné sur le score de 2 à 0. Une vic- toire qui avait permis à l'équipe de clore le stage sur une très bonne note. Ce qui leur avait permis d'oublier leur échec dans le derby de Yemma gouraya face à la JSMB (1-0). Certes, tout n'est pas encore au point du fait qu'il manque quelques ré- glages, mais on peut dire que le MOB d’Amrani est prêt à relever le défi qui consiste à assurer le maintien. Tout dé- pendra, cependant, des autres équipes se trouvant dans le bas du tableau et qui luttent pour se tirer d’affaire. C'est- à-dire éviter la relégation. Hamid Gharbi

MONNAIE L'euro à 1.374 $
MONNAIE
L'euro à 1.374 $
D E R N I E R E S

D E

R N

I

E

R E

S

D E R N I E R E S
PÉTROLE Le Brent à 105.86 dollars
PÉTROLE
Le Brent
à 105.86
dollars

MDN

L'appelé du service national Mohamed-Faouzi Chekri est mort d'uneleucémie

Un appelé du service national, Mohamed-Faouzi Chekri, âgé de 25 ans, est mort d'une leucémie (cancer du sang), a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN).

"L e défunt Chekri Mohamed- Faouzi, né le 4 octobre 1988 à Annaba, a rejoint l'Ecole

d'application du génie à Bejaia le 17 mars 2014, pour accomplir son service national muni d'un dossier médical por- tant sur une intervention chirurgicale sur varicocèle remontant à deux mois aupa- ravant", a expliqué la même source dans un communiqué. "Après avoir retenu son dossier médical au niveau de l'école pour statuer sur son cas, le défunt a été exa- miné par le médecin de l'école à la suite de la détérioration de son état de santé, le 29 mars 2014, avant d'être transféré en urgence au centre hospitalo-universitaire Khelil-Amrane de Bejaia, où il a subi des explorations radiologiques et des ana- lyses biologiques approfondis avant de rendre l'âme le 31 mars, à 18h00, au ser- vice réanimation du CHU", a ajouté le communiqué du MDN. Les examens médicaux ont révélé, "alors que rien ne l'indiquait auparavant, que le défunt était atteint d'une hémopathie maligne (leucé- mie) et d'un taux bas de plaquettes san- guines, comme l'atteste le rapport médical de l'hôpital", a précisé la même source. "Après avoir été avisé par la po- lice judiciaire de la gendarmerie natio-

avisé par la po- lice judiciaire de la gendarmerie natio- nale de Bejaia, le procureur de

nale de Bejaia, le procureur de la Répu- blique près la cour militaire de Constan- tine, territorialement compétent, a ordonné l'ouverture d'une enquête et l'au- topsie du corps a déterminé que la leu- cémie, décelée par les médecins de l'hôpital, était la cause du décès". "Suite à ce triste évènement, le MDN présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et assure que le commandement de l'ANP veille, avec le plus grand inté-

rêt, sur la protection et la prise en charge des jeunes appelés au service national et

à garantir ce qui leur revient de droit,

conformément aux lois de la Répu- blique". Ces précisions du MDN inter- viennent en réaction à certaines informations rapportées par des sites électronique selon lesquelles le défunt aurait été "tabassé à mort" dans une ca- serne à Bejaia.

EqUIPEMENT DES LABORATOIRES D’ANALySES DES wILAyAS

Une enveloppe de 1,28 milliard de dinars

Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a annoncé, hier à Saida, qu'une enveloppe de 1,28 milliard de dinars est consacrée pour l'équipement des labora-

toires de contrôle de la qualité et d'ana- lyses microbiologiques et physico-chimiques des produits de la wi- laya. En marge d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya, il a déclaré,

à l’APS, que le ministère du Commerce

a dégagé cette enveloppe pour renouve-

ler les équipements scientifiques de 20 laboratoires d’analyses, dont 700 mil- lions de dinars pour équiper 28 labora- toires d’analyses qui seront réalisés dans

les wilayas qui n'en disposent pas. Le mi- nistre a souligné que ces opérations en- trent dans le cadre de la modernisation du dispositif de contrôle des produits de consommation et la protection du consommateur. M. Benbada a inspecté, dans la wi- laya, le projet de réalisation d’un labora- toire de contrôle de la qualité et

d'analyses microbiologiques et chi-

miques des produits alimentaires, insis- tant sur la nécessité d’accélérer le rythme des travaux pour sa livraison avant la fin de l’année en cours. Le projet est doté d'une enveloppe de 145 millions de di-

nars. Le ministre du Commerce s’est en- quis également des travaux de réalisation du siège de la direction régionale du commerce, auxquels a été alloué une en-

veloppe de 89 millions de dinars. En outre, il a posé la première pierre de réa- lisation du nouveau siège de la direction de wilaya du commerce, avant d’inspec- ter le marché de détails de fruits et lé- gumes à haï "Zeitoun" au centre-ville de Saida. Au terme de sa visite, M. Benbada

a suivi un film documentaire sur la lutte

contre le commerce illicite, avant de s’enquérir du projet d’extension de l’en-

treprise des eaux minérales "Saida".

VIADUC TRANSRHUMEL DE CONSTANTINE

La réception du projet "retardée d’au moins quarante jours"

La réception du viaduc Transrhumel de Constantine sera "retardée d’au moins quarante jours", a indiqué hier à l’APS le directeur des travaux publics (DTP), Djamel-Eddine Bouhamed. Ini- tialement prévue pour le 16 avril pro- chain, la mise en exploitation de la partie du viaduc reliant la cité Djenane Ezzitoune à l’avenue Zaâmouche, à proximité de la gare ferroviaire, ne pourra pas avoir lieu dans les délais im- partis à cause d’un problème d’infiltra- tion d’eau près d’un des pylônes de cet ouvrage, a-t-il expliqué. Un phénomène qui requiert une "matière spéciale, non disponible en Algérie", devant assurer

spéciale, non disponible en Algérie", devant assurer une parfaite étanchéité préalablement au revêtement en

une parfaite étanchéité préalablement au revêtement en bitume de la chaussée le long du viaduc, a ajouté M. Bouhamed, affirmant que le partenaire étranger en charge de la construction de l’ouvrage attend pour bientôt" le produit en ques- tion. L’intégralité de ce viaduc géant long de 1.119 m auquel s’ajouteront des jonctions le reliant à l’aéroport de Constantine et à l’autoroute Est-Ouest, sera, en tout état de cause, réceptionnée au premier trimestre 2015, à l’occasion de l’événement "Constantine, capitale de la culture arabe", a conclu le respon- sable.

ENERgIES RENOUVELABLES

L'Onu confirme la baisse des investissements mondiaux en 2013

Les investissements mondiaux dans les énergies renouvela- bles (ENR) ont reculé en 2013, avec un coup de frein particu- lièrement marqué en Europe pour la première fois dépassée par la Chine, a confirmé hier un rapport onusien. L'an passé, les in- vestissements dans les ENR, hors grands barrages hydroélec- triques, se sont élevés à 214 milliards de dollars dans le monde, 14% de moins qu'en 2012 et 23% de moins que lors de l'année record de 2011, selon cette étude du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE). Ces chiffres sont en ligne avec la tendance mesurée par d'autres études parues depuis le début de l'année.

HASSI MESSAOUD

Plus de trois quintaux de drogue saisis

Une bande de trafiquants de drogue activant dans le sud-est du pays a été démantelée et 3,1 quintaux de kif traité saisis par les services de la sûreté de daïra de Hassi- Messaoud, a-t-on appris hier auprès de la sûreté de wi- laya d'Ouargla. L'opération, menée dernièrement, lors d’un contrôle routier de routine à la sortie sud de la ville de Hassi Messaoud, sur la RN-3, a permis de découvrir la drogue dissimulée par des casiers de fruits et légumes vides à bord d’un camion dont le conducteur a réussi à prendre la fuite, a-t-on précisé à la sûreté de wilaya.

DECES DE L'ANCIEN PRESIDENT DE gUINEE-BISSAU

M. Yousfi signe le registre de condoléances

Le Premier ministre par intérim, youcef yousfi, a signé hier le registre de condoléances ouvert à l'ambassade de guinée-Bissau à Alger suite au décès de l'ancien président de guinée- Bissau, Kumba yala. "Nous avons appris avec une profonde affliction le décès le 4 avril 2014 de l'an- cien président de la République de guinée-Bissau. En cette douloureuse circonstance nous parta- geons la peine de la République de guinée-Bissau et exprimons à son peuple frère et à la famille du défunt, au nom du Président de la République, Ab- delaziz Bouteflika et des institutions de l'Etat al- gérien, nos sincères condoléances et notre profonde compassion", a écrit M. yousfi. M. yousfi était accompagné du ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébines Madjid Bouguerra.

L’ambassadeur de la République du Congo rend

visite à El Moudjahid

Ph : Billal
Ph : Billal

L’ambassadeur de la République du Congo, M. Jean Pierre Louyebo, a rendu, hier, une visite de courtoisie au siège du journal où il a été reçu par la présidente-directrice générale. L’ambassadeur a, par ailleurs, tenu à féliciter le travail accompli par les journalistes d’El Moudjahid, un journal qui constitue un véritable symbole et un exemple dans la promo- tion des causes de l’Afrique, rappelant au passage que le Président Denis Sassou N’guesso a étudié à l’Académie militaire de Cherchell. « Nous appré- cions votre combat d’idées qui porte haut l’exemple démocratique de l’Algérie ».

AFFRONTEMENTS A gHARDAIA

Une quarantaine de blessés et une dizaine de locaux incendiés

Une quarantaine de personnes, dont plus d’une quinzaine de policiers, ont été blessées dans de nou- velles échauffourées entre groupes de jeunes qui ont éclaté samedi et se poursuivaient hier dans des quar- tiers de ghardaïa et Bounoura, a-t-on appris auprès d'une source médicale. Les policiers ont été blessés durant leur interven- tion dans les quartiers nord de ghardaïa et à Bou- noura, a précisé la même source. Ces affrontements, par jet de pierres et de cocktail Molotov, entre groupes de jeunes dans les quartiers Kourti, Benghe- nem, El-Aïn et Beladis, ont causé 19 incendies dans une dizaine de locaux à caractère d’habitation et au- tres commerces, après avoir été saccagés, a constaté un journaliste de l’APS. Les forces de l’ordre, appuyées par des unités anti-émeute de la gendarmerie nationale, ont été ren- forcées dans les sites "chauds" en vue de faire cesser les affrontements et sécuriser les personnes et leurs biens dans ces quartiers. Pour mettre fin aux affron- tements récurrents entre groupes de jeunes et éviter leur propagation à d’autres quartiers, les forces de l’ordre ont eu recours aux bombes lacrymogènes. Dans la nuit de dimanche à lundi, les jeunes en furie ont caillassé un véhicule de police avant de s’en em- parer et de l’incendier à l’entrée du quartier Ben- Smara (ghardaïa). Hier, plusieurs activités économiques, commerciales et administratives, dans la vallée du M’zab, ont été paralysées, et les travail- leurs et autres fonctionnaires se sont cloîtrés chez eux de peur de voir leurs domiciles être la proie des flammes. De nombreux gérants de structures touristiques dans l’ensemble de la wilaya chôment et ont vu leurs chiffres d’affaires chuter, en l’absence de voyageurs et autres touristes.