Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction

Le travail est un moyen essentiel pour le développement du pays, la préservation de la dignité de


l’homme et l’amélioration de son niveau de vie ainsi que pour la réalisation des conditions favorables
à sa stabilité familiale et son progrès social .D’où la nécessité de la mise en œuvre d’un cadre
juridique afin de garantir un climat propice pour les relations dans le monde du travail.

À nos jours, on trouve qu’un contrat de travail est obligatoire dans la vie professionnelle puisqu’il
contribue à organiser une méthode juridique qui lie un employé à son employeur. Autrement le
contrat garantit pour l'employeur que le salarié est pleinement informé de ses obligations et en a
accepté les termes. Pour le salarié, le contrat garantit qu'il travaille dans un cadre professionnel et
que les conditions et obligations liées à son activité sont clairement et complètement définies et
approuvées.

On peut bien définir le contrat de travail comme étant un type de contrat par lequel une personne
dite  « employée » (personne rémunérée pour produire un travail au sein d’une entreprise ou d’une
administration) s’engage à effectuer un travail pour une autre dite « employeur » (personne,
entreprise ou autre organisme qui fournit un travail) moyennant une rémunération.
L’existence d’un moins contrat de travail est donc liée aux conditions d’exercice d’une activité. Trois
conditions au doivent être réunies pour que l’exercice d’une activité soit considéré comme relevant
de la notion de contrat de travail :
• l’existence d’une prestation de travail pour autrui ;
• le versement en contrepartie d’une rémunération ;
• un lien de subordination juridique caractérisé par le fait pour l’employeur d’exercer un pouvoir de
direction, de contrôle et de sanction.
La prestation de travail pour autrui
La prestation de travail pour autrui doit être effective et réalisée directement au profit de
l’employeur sans quoi le contrat serait considéré comme fictif. Cette prestation peut se rapporter à
des taches de toutes natures : il peut aussi bien s’agir d’une prestation manuelle, qu’intellectuelle ou
artistique.
Le versement d’une rémunération
La prestation de travail doit être assortie du versement d’une rémunération. Cette rémunération
peut prendre la forme du versement d’un salaire mais aussi peut être composée partiellement ou
totalement d’avantages en nature. De même, cette rémunération peut comporter une part fixe et
une part variable. Le niveau de rémunération est librement déterminé, dans le respect naturellement
des minimums légaux le SMIC et conventionnels rapportés à une durée légale de travail.
Le lien de subordination
Le contrat de travail quelle que soit sa forme est principalement caractérisé par le lien de
subordination. Le lien de subordination s’exprime à travers l’autorité, le contrôle et le pouvoir de
décision que l’employeur va exercer vis-à-vis du salarié. Si par exemple il y a obligation de respect
d’un horaire de travail ou d’application de directives le lien de subordination sera constitué.
La combinaison de ces trois éléments va caractériser l’existence même du contrat de travail. Ceci
naturellement présente l’intérêt de permettre une différenciation avec d’autres types de relations de
travail.
Une fois établi, le contrat de travail exerce ses effets sur les parties contractantes en termes de droits
et d’obligations réciproques: 1.
Obligations du salarié et de l’employeur :
Obligations de l’employeur
 Donner le travail convenu et assurer les moyens et les conditions de son exécution
 Verser le salaire légal ou conventionnel et les cotisations sociales patronales;
 Respecter la légalité professionnelle entre les salariés, lors de l’embauche, licenciement,
promotion, rémunération, etc.
 Respecter la vie privée du salarié.
 Respecter les éléments du contrat de travail (lieu de travail, durée, qualification…)

Obligations de salarié

 Exécuter personnellement, convenablement et consciemment le travail qui lui est


attribué.
 Exécuter le travail avec bonne foi et loyauté
 Respecter le temps de travail et le secret professionnel;
 Rendre soin des instruments de travail
 Respecter la clause de non concurrence
Droits du salarié et de l’employeur
Droits de l’employeur :
Etant le seul juge de l’organisation et de la gestion de son entreprise, l’employeur dispose de
trois prérogatives essentielles:
Pouvoir de direction:
Sa liberté d’embauche, son pouvoir de décider des avancements, des promotions et de carrières
des salariés.
Pouvoir réglementaire:
Qui s’exprime particulièrement par la fixation unilatérale du règlement intérieur (ensemble de
mesures réglementaires en matière d’hygiène et de sécurité, et les règles générales et
permanentes relatives à la discipline dans l’entreprise).
Pouvoir disciplinaire:
Qui l’autorise à procéder des sanctions disciplinaires (blâmes, avertissements, mises à pied:
(renvois temporaires, déclassements professionnels, mutations,…).
Droits du salarié :
Les droits du salarié correspondent aux obligations de l’employeur. Il s’agit du :
 Droit au salaire.
 Droit au respect de la réglementation du travail des conventions collectives par
l’employeur.
 Droit aux repos hebdomadaires, aux congés annuels, à la retraite et à la sécurité
sociale.
 Droit de participer à une organisation syndicale
Après avoir présenté le contrat de travail de manière général en définissant ses caractéristiques
et ses effets en matière d’obligations et de droit et pour l’employeur et pour l’employé ,il se voit
nécessaire de répondre à certaines problématiques afin d’apporter un éclairage sur tous les
éléments concernant le contrat de travail et donc :
Quels sont les principaux contrats de travail  ?
Quels sont les motifs de recours pour un contrat e travail  ?
Comment peut-on procéder à une suspension ou une rupture du contrat de travail  ?